Issuu on Google+

Si Maracana ne parvient pas jusqu’à votre buraliste ou si la distribution du journal est perturbée, appelez-nous au :

Samedi 24 Avril 2010 - N° 1096 - Prix 20 DA

www.maracanafoot.com

Place au Petro Atletico COULIBALY : «Faire la différence à Tizi»

GEIGER : «La Ligue des champions est notre objectif»

MCA-WAT

SAÏFI : «Un Mondial en confiance passe par le maintien d’Istres»

FEGHOULI :

«Je n'ai pris aucune décision concernant l'équipe algérienne»

Le match qu’il ne faut pas rater

NAHD-JSMB

LIGUE DES CHAMPIONS

0555 61-68-21 JSK

Belhadj vers le PSG ?

Faire honneur aux couleurs DERRARDJA :

«Nous devons l’emporter pour éviter les commentaires» HERKAT : Boulemdaïs, le grand «Il nous faut absent ces 3 points» L’info continue sur www.maracanafoot.com


02

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

BALLE AU CENTRE Par ALI BOUACIDA

RIBERY ET LES BIGOTS Une simple affaire d’alcôve peut-elle déborder de la sorte et ternir l’image d’un joueur très apprécié sur la scène mondiale ? La réponse est assurément oui, depuis que la France s’est découvert des vertus puritaines dignes de cette Amérique prompte à déposer des présidents pour un écart de conduite. La France, elle, s’apprête à presque lyncher quelques-uns de ses joueurs les plus en vue dont l’illustre Frank Ribéry entendu au…Quai des Orfèvres, appellation familière de la direction régionale de la police judiciaire de Paris. Une affaire d’espionnage n’aurait sûrement pas suscité un tel boucan. C’est que l’homme, gavroche antihéros, issu de cette France laborieuse qui sue, n’a pas du tout la tête d’une star version Beckham, bien sous tous rapports, beau, gentil et artiste de surcroît : Ribéry, la balafre bien en vue, laboure les terrains avec cette fougue propre à ceux qui prennent une revanche sur le sort. Et comme pour donner le coup de grâce à un footballeur entré par effraction dans la légende, on lui découvre une épouse d’origine algérienne en ces temps où il ne fait pas bon brandir un faciès qui ne soit pas conforme à l’identité franchouillarde tracée sur du papier à musique : jambon beurre, litron de pinard et brèves de comptoir. Hors de cette trinité, vous êtes reconductible aux frontières. Or, précisément, Ribéry dérange dans le sens où il ne répond pas au modèle du Français modèle tel que souhaité par Hortefeux et Besson, ministres préposés à l’épuration finale. Et cette histoire de mœurs où trois internationaux sont inculpés sur le témoignage d’une courtisane, ça fait un peu désordre au moment où le baroudeur du Bayern est au top de sa forme. La main de Thierry Henry n’a pas fait autant de bruit et cette propension à vouloir détruire un joueur sur la base de dossiers très minces, ne traduit-elle pas tout le sens pris par la politique française désormais versée dans le «people», la rumeur et les on-dit ? Le président luimême a fait d’une simple rumeur une affaire d’Etat et comme l’écrit l’hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné dans sa dernière livraison : «Quand le ragot est positif, c’est de l’info people. Quand il est négatif, c’est une atteinte à la vie privée !» Pour dire que même les journaux les plus sérieux ont perdu de leur crédibilité en rapportant à outrance ces choses affriolantes dont raffole un lectorat de concierges. Ribéry vu sous l’angle du footballeur, ça fait peu vendre. Sous l’angle du chenapan qui commet le péché originel, ça fait exploser les ventes. Et dans tout ça, Domenech continue cahin-caha à bricoler. Mais qui s’en soucie ? A. B.

JUMELLES

BENCHIKHA : «ZEMMAMOUCHE EST MON FILS»

L’entraîneur de l’équipe nationale A’, Abdelhak Benchikha, qui était hier l’invité de notre confrère Maâmar Djebour, dans l’émission football Magazine, a déclaré au sujet du gardien de but du Mouloudia d’Alger: «Zemmamouche est un garçon éduqué, je le considère comme mon fils et ce que j’ai fait c’était pour son bien. Vous savez, en cette période, il était surexcité, j’ai pris la décision de ne pas le convoquer pour son propre intérêt, car psychologiquement il n’était pas au point pour être parmi le groupe.»

CORRUPTION CHEZ LES MALDINI

EN PRÉVISION DU MATCH RETOUR FACE À LA SIERRA LÉONE

Les U20 en stage

L'équipe nationale des U 20 effectuera un stage de préparation du 24 avril au 3 mai 2010 à Alger en vue du match retour des éliminatoires de la CAN 2011 face à la Sierra Léone. Cette rencontre est programmée le 2 mai prochain à 16h30, au stade de Zéralda. Lors du match aller, les protégés d'Othmane Ibrir se sont inclinés à Freetown, 0-2. En cas de qualification des protégés d'Othmane Ibrir, ils affronteront la Gambie au premier tour dont le match aller est prévu entre juillet et août 2010, et le retour entre septembre et octobre 2010. La phase finale de la CAN U20 est, rappelons le, prévue en 2011 en Libye.

MONDIAL-2010 ie et l'AusLa Tchéquie, la Turqu tatsdan-Us lencadisre s Econ tralie au menu dts-e Unis ren trera

tball des Eta République L'équipe nationale de foo 2010 les sélections de la ial nd Mo au on ati par pré de sa la Turquie, le 29 mai à Hartford (Connecticut), ue du Sud). Les tchèque, le 25 mai à East juin à Roodepoort (Afriq 5 le ie, ral ust l'A et ie, Philadelph 17 au 23 mai à r camp d'entraînement du leu t ron bli éta ns cai éri Am Etats-Unis) avant le (New Jersey, nord-est des is sont dans le l'Université de Princeton tsue du Sud. Les Eta Un riq Af en n itio pét com la début de erre et la Slovénie. Le trouve l’Algérie, l'Anglet se uel leq s dan C e up gro n, à Tshwane, à se jouera mercredi 23 jui match Algérie-Etats-Unis Pretoria.

LA PHOTO DU JOUR

LE MONDIAL SUD-AFRICAIN SERA HAUT EN COULEUR ET EN... DANSE

On y croyait. En scandale, l’Angleterre avait ouvert le bal avec John Terry et Ashley Cole, mais la France est venue en toute fin de saison remporter la mise avec cette affaire de moeurs qui sent de plus en plus mauvais. L’Italie pourrait finalement ramener une nouvelle fois le trophée dans les arrêts de jeu. L’agence italienne ANSA annonce, en effet, que le grand, l’unique Paolo Maldini fait actuellement l’objet d’une enquête pour corruption et accès illégal à des dossiers fiscaux. L’ancien intouchable du Milan AC aurait essayé d’économiser quelques euros dus à l’Etat, avec l’aide d’un ancien agent de l’administration fiscale italienne, aujourd’hui derrière quelques barreaux. Paolo n’est pas tout seul à être mouillé dans cette affaire, sa femme étant aussi de la partie.

Ces Algériens qui emmènent Béja en finale

L’entraîneur Rachid Belhout vient de réaliser un exploit en Tunisie en qualifiant son équipe l’Olympique de Béja pour la 2e fois de son histoire à la finale de la Coupe de Tunisie, c’est le deuxième entraîneur algérien après Kamel Mouassa à mener le club de Béja en finale de Coupe. Belhout et son équipe affronteront le CS Sfax qui a éliminé en 1/2 finale le Club Africain.


03

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

SAÏFI : «Un Mondial en confiance passe par le maintien d’Istres»

g Par Abdou Seghouani

maintien d’Istres et une coupe du monde avec l'Algérie réussie, Saïfi répondra qu’il n’a «pas de préférence. Le pari de la coupe du monde passe par Istres. Si on maintient Istres, tu pars à la coupe du monde avec la confiance et physiquement tu te sens bien. Le plus important pour réussir la coupe du monde, c'est le maintien d'Istres en Ligue 2. Inch’Allah », a-t-il indiqué. Rafik Saïfi a rejoint Istres (à titre

de prêt) cet hiver, durant le mercato, après une expérience qui aura été de courte durée au sein du club qatari d'El-Khor. Il est arrivé directement de la CAN en Angola, traînant une blessure à la cuisse qui l’a temporairement éloigné des terrains. Il s’est dit ravi que le choix des supporters du FC Istres soit porté sur lui : «Je suis super content, ça montre qu'on a fait du bon boulot en mars. Il faut le rééditer en avril maintenant. C'est

gentil de la part des supporters. On est concentrés sur notre objectif. Maintenant il faut aller jusqu'au bout». Le FC Istres est classé avant-dernier du classement du championnat français de Ligue 2. Hier, le club de Saïfi recevait Brest. Pour l’ancien n° 10 du Mouloudia d’Alger : «Chaque match sera difficile jusqu'à la fin. Pour se maintenir ça passe par des combats. Si on veut vraiment rester en Ligue 2, il faut gagner

Le Paris Saint-Germain recherche activement un arrière gauche pour la saison prochaine. Plusieurs noms ressortent déjà, dont celui de Nadir Belhadj. Alors que des rumeurs annoncent que Sylvain Armand pourrait quitter le PSG pour aller vers un autre club de Ligue 1 (SaintEtienne, Rennes, Monaco, ndlr) ou vers l'Espagne, le club parisien se presserait pour pallier à un éventuel départ de son joueur. On savait déjà l'intérêt prononcé du PSG pour le Marocain El-Kaddouri (29 ans, Dynamo Kiev), ainsi que pour Hérita Ilunga (28 ans, West Ham) et surtout pour Siaka Tiéné (28 ans, Valenciennes), avec

lequel des négociations concrètes auraient déjà été entamées.Mais, il y a aussi l'hypothèse Belhadj, récemment apparu sur cette liste. Belhadj, 27 ans, aurait été observé il y a quelques semaines par la cellule de recrutement parisienne. Depuis, l'ancien Lensois s'est blessé aux adducteurs. Si son contrat court jusqu'en juin 2013, il ne sera pas retenu par son club, déjà officiellement relégué en Championship (2e division anglaise, ndlr) et en proie à de graves soucis financiers. A l'instar de ses coéquipiers KevinPrince Boateng, Marc Wilson et John Utaka, l'international algérien est sur le marché.

Portsmouth réclamerait environ sept millions pour son joueur. Cette somme, les dirigeants parisiens semblent aptes à la dépenser pour renforcer un secteur défensif souvent décrié. Néanmoins, le club de la capitale n'est pas seul sur le dossier, loin de là. Le polyvalent Nadir Belhadj aurait en effet déjà été approché par plusieurs formations étrangères dont le CSKA Moscou et l'AS Rome. Nous en saurons davantage dans les semaines à venir, mais le joueur, qui ne serait pas insensible à un retour en France, ne devrait prendre aucune décision définitive avant la Coupe du monde. A. S.

Belhadj vers le PSG ?

L'attaquant de l’équipe nationale et du FC Istres qui évolue en seconde division française, Rafik Saifi, dans un entretien publié hier par le site web de son club, a déclaré que si son club sera assuré du maintien de Ligue 2, ce sera une motivation supplémentaire pour lui en perspective de la Coupe du monde, dont le coup d’envoi sera donné dans moins de 50 jours. Répondant à la question de savoir sur quoi portera son choix entre le

L

J-47 trois matchs sur les cinq restants. Avec l'équipe qu'on a et avec ce que l'on démontre, on a les qualités pour le faire. Plusieurs joueurs pourraient jouer facilement audessus. Il faut le prouver sur le terrain pour maintenir le club ». Il ajoutera que «tout le monde est là pour le maintien. On se doit de l'obtenir pour les supporters, pour la ville. On doit fournir un cadeau de fin de saison. C'est un pari pour moi ! »

FEGHOULI : «Je n'ai pris aucune décision concernant l'équipe algérienne»

g Par Abdou Seghouani

e milieu de terrain, Sofiane Feghouli, a indiqué qu'il ne s'est pas encore prononcé sur sa décision de rejoindre ou non l’équipe nationale algérienne qui s'apprête à disputer la Coupe du monde prévue en Afrique du Sud, dans moins de cinquante jours. «Pour le moment, je n’ai pas encore pris de décision. Entre les mauvais résultats de Grenoble et mes soucis de blessures, ça n’a pas été ma préoccupation cette saison», a affirmé Feghouli, hier, sur les ondes de Radio Monte-Carlo (RMC Sport). Feghouli joue à Grenoble Foot 38 qui évolue en Ligue 1 française aux côtés de l'ancien attaquant international algérien, Nassim Akrour. Son club a rétrogradé en Ligue 2, suite aux mauvais résultats enregistrés durant son parcours.

pris une décision très récemment. Il fallait bien que je me positionne à un moment donné. Depuis mes débuts en Ligue 2, pas mal de clubs, aussi bien en France qu'à l'étranger, se sont intéressés à

La saison prochaine, au FC Valence

La saison prochaine, il n’accompagnera pas Grenoble en division inférieure. Bien qu’il ne soit apparu qu’à cinq reprises seulement cette saison en Championnat, Feghouli a bel et bien convaincu les dirigeants du FC Valence de le recruter. Le jeune joueur de 19 ans, dont le contrat expire en juin 2010 avec son club actuel, Grenoble, va désormais s'engager avec le club espagnol de Valence. Transfert que le joueur lui-même a confirmé sur les ondes de Radio Monte-Carlo (RMC Sport). «J'ai

moi. Un, en particulier, ne m'a jamais lâché malgré ma saison difficile : le FC Valence. C'est en très bonne voie. Il ne reste que quelques détails à régler pour finaliser les volontés qui sont communes.»

Sera-t-il convoqué en EN?

Actuellement international Espoir en France, on parle avec insistance de la

sélection de Feghouli par l'Algérie dont il risque fort de porter le maillot. Sofiane Feghouli a été, en effet, annoncé à travers la presse comme un potentiel sélec-

le début du mois de mai et sera suivie d’une conférence de presse du sélectionneur Rabah Saâdane, le mardi 4 mai prochain, à la salle des conférences du stade du 5-Juillet.

Apprendre et progresser

tionnable en équipe nationale par Rabah Saâdane dans le cadre de l’opération visant à renforcer l'équipe, en prévision de la Coupe du monde en Afrique du Sud. Il reste, cependant, que jusqu’à présent, rien n’a officiellement filtré de l’effectif qui sera retenu pour le prochain stage de l’équipe nationale, prévu à Crans Montana, en Suisse. La liste des 30 joueurs, qui seront convoqués pour ce regroupement, sera rendue publique vers

Concernant son avenir avec l'équipe de Grenoble, Feghouli a décidé de mettre fin à son aventure à l'issue de cette saison. «J’ai pris une décision très récemment. Il fallait bien que je me positionne à un moment donné. Depuis mes débuts en L2, pas mal de clubs, aussi bien en France qu’à l’étranger, se sont intéressés à moi. Un, en particulier, ne m’a jamais lâché malgré ma saison difficile : le FC Valence. C’est en très bonne voie», a-t-il affirmé. Pour ce qui est du choix porté pour l'équipe espagnole, Feghouli estime qu’il a choisi le FC Valence par conviction. «C’est un très grand club européen. Valence jouera sûrement la Ligue des champions la saison prochaine. Je vais évoluer avec des joueurs de grande classe mondiale. Je vais continuer à apprendre et à progresser à leurs côtés. J’ai une chance inouïe de pouvoir rejoindre ce club», a-til expliqué. Actuellement, le FC Valence est troisième du classement de la Liga et peut décrocher une qualification pour la Ligue des champions la saison prochaine. A. S.


04

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Abreu, «El Loco» à la folie J-47 URUGUAY

Ces derniers temps, le championnat brésilien a pris l’habitude de voir débarquer des vedettes venant des championnats européens dans le but de retrouver du temps et d'accroître leurs chances de participer à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010.

A

driano, Roberto Carlos ou Robinho font partie de ce groupe. Voilà ce qui a poussé Sebastián Abreu à signer à Botafogo. Toutefois, son défi était bien plus compliqué. Car en plus de devoir s’acclimater à un pays autre pays étranger, l'Uruguayen s'est retrouvé face à des supporters en soif de titres. Pour le moment, le pari est réussi, que ce soit pour l'attaquant ou pour les supporters de la Celeste. El Loco (le fou) Abreu a su conquérir les Botafoguenses grâce à son charisme et son instinct de buteur. Avec ses 11 buts inscrits en 15 matches dans le championnat carioca, le fantasque Charrúa a été décisif dans la conquête du titre, permettant à Botafogo de remporter les deux finales de manière convaincante et d’éviter un match d’appui. Sous le maillot alvinegro, Abreu est ainsi revenu à son plus haut niveau, devenant une option tactique indispensable pour son sélectionneur,

Plus confiant que jamais

Oscar Tabárez.

L’un des duos d'attaque les plus craints de la prochaine Coupe du Monde de la FIFA, qui débute le 11 juin, est sans aucun doute celui formé par Diego Forlán et Luis Suárez. Dotés d'un sens inné du but, ce dont peuvent témoigner les meilleurs gardiens européens, ces deux joueurs débordent d’énergie et de créativité. Abreu, lui, apporte d'autres atouts à la sélection uruguayenne. Avec son mètre 93, il joue plus près de la surface de réparation et pèse énormément sur les défenses. Si Abreu fait partie des 23 élus, on retrouvera un joueur en pleine confiance. Après le sacre carioca, El Loco nous dévoile ses ambitions pour la sélection : "Si un joueur traverse une bonne période, qu'il marque des buts et gagne des titres dans un championnat aussi important que celui du Brésil, dans un club aussi grand que Botafogo, qu'il a de l'expérience et qu'il connaît la sélection, le sélectionneur doit le convoquer. Car seuls les meilleurs joueurs sont appelés." Cette confiance, Abreu en a fait montre lors de la finale retour du championnat carioca, contre Flamengo : un deuxième penalty est sifflé en faveur de Botafogo alors que le score est de 1:1. Un but suffit au Glorioso pour remporter la victoire et déclencher l'euphorie parmi ses torcedores. Abreu prend ses responsabilités et place le ballon sur le point de penalty. Mais au lieu de frapper en force, il

AF SUD 0 – CORÉE DU NORD 0 Un bon nul pour les bafana-Bafana

Actuellement en Allemagne, où elle poursuit sa préparation à la Coupe du monde, l'Afrique du Sud a obtenu jeudi un bon match nul face à la Corée du Nord (0-0), autre nation qualifiée pour le Mondial. Les Bafana Bafana, qui seront dans le groupe de la France au premier tour, doivent encore affronter la Chine, le 28 avril, avant de rentrer au pays.

tente une audacieuse panenka qui, comme celle de Zinedine Zidane en finale d’Allemagne 2006, s’en va toucher la transversale avant de finir sa course au fond des filets. Voilà qui alimentera encore la réputation de folie douce et le surnom du joueur uruguayen. "J'étais tout à fait conscient de ce que je faisais. C'est une façon comme les autres de tromper le gardien. Je l'avais déjà fait plusieurs fois auparavant. J'ai attendu et une fois que j'ai vu le ballon dans les filets, je suis parti fêter le but avec mes coéquipiers."

Folie et tranquillité

En arrivant à Botafogo, Abreu rejoignait le 17ème club de sa carrière, dans sept pays différents. Il s’est fait remarquer lors de ses passages à Tecos et Cruz Azul (au Mexique), à San Lorenzo et River Plate (Argentine), à la Real Sociedad (Espagne) et au Nacional de Montevideo, si cher à son cœur. Cependant, à 33 ans, il a trouvé un club prêt à le recevoir malgré toutes les superstitions, légendes et dictons qui tournent autour du Botafogo. En effet, le club alvinegro a perdu le championnat carioca au profit de Flamengo lors des trois dernières finales et frôlé la relégation lors du Brasileirão 2009. "Il est des choses qui n'arrivent qu'avec Botafogo", a-t-on coutume de dire à Rio, un adage tout à fait indiqué ces dernières années. Mais l'arrivée d’Abreu a permis d’inverser la tendance. Depuis qu'il a reçu le maillot alvinegro des

mains de Mario Zagallo, l’idole des années 1950 qui affectionnait lui aussi le numéro 13, l'Uruguayen est devenu le chouchou des supporters. Sur le terrain, il a répondu aux attentes avec 13 buts marqués en 18 matches. Il a également reçu le soutien d'un vétéran argentin des terrains brésiliens, Germán Herrera, coéquipier courageux, très actif sur le terrain, mais aussi un bon ami avec qui il s'est très vite bien entendu. Hors du terrain, Abreu traverse une période faste, profitant tant du climat et des attraits de la ville de Rio de Janeiro que de la facilité avec laquelle il comprend le portugais, une langue autrement plus accessible pour un Uruguayen que le grec parlé à l’Aris Salonique, son dernier club. "Vivre à Rio de Janeiro est très agréable pour ma famille. Le climat est fantastique, j'adore la chaleur. Mes enfants passent la journée entière dans la piscine et ils apprennent une autre langue à l'école. Si ma famille va bien et que ça se passe bien dans le club, alors tout va bien." D'après Tabárez, cette situation permet à El Loco d'être détendu et concentré. Botafogo ne reprend la compétition qu'en mai pour le Brasileirão 2010. D'ici là, le Matador entretient sa forme en espérant faire partie de la délégation uruguayenne qui embarquera direction l’Afrique du Sud. Sebastián Abreu peut être fou, mais il est conscient de ce qu'il l'attend à partir du 11 juin : "J'essaierai d'être dans les meilleures conditions physiques et psychologiques, car la Coupe du Monde, ça ne pardonne pas".

ARGENTINE

Lucho garde espoir

Lucho Gonzalez, le joueur argentin de l'OM, ne semblait pas apte à partir au Mondial il y a quelques mois de cela. Mais les bonnes performances du joueur dernièrement lui redonnent de l'espoir: "Diego Maradona ne m'a rien dit qui soit mauvais ou bon pour une éventuelle sélection. L'Argentine possède beaucoup de bons joueurs à tous les postes et je dois être encore meilleur, continuer à être performant avec mon club pour être choisi. Personnellement, je vais y croire jusqu'au bout", a déclaré "El Commandante" sur le site officiel de l'OM.

Le président Zuma "confiant" en une victoire sud-africaine

Le président sud-africain Jacob Zuma a déclaré mercredi être "confiant" en une victoire du Onze national, les Bafana Bafana, au Mondial-2010, et a appelé ses concitoyens à mettre tout leur poids derrière eux. "Les Bafana Bafana ont suivi une préparation extraordinaire", a déclaré le chef de l'Etat lors de festivités organisées à Kimberley (nordouest) à 50 jours du coup d'envoi de la compétition, le 11 juin. "J'ai une grande confiance en eux", a-t-il poursuivi. "La Coupe du monde vient pour la première fois en Afrique (...) Nous ne la laisserons pas quitter le continent." Jacob Zuma a ajouté avoir parié avec son homologue brésilien Lula sur une finale Afrique du Sud-Brésil, le 11 juillet dans le stade Soccer City de Johannesburg. "Je sais que le Brésil est une très bonne équipe, mais cette fois, ils devront bien perdre", a-t-il ajouté. "Conjuguons nos efforts et, au nom de la Nation, soutenons les Bafana Bafana", a-t-il exhorté. Actuellement située au 88e rang mondial, la sélection sud-africaine est la plus mal classée des 32 équipes sélectionnées pour le Mondial après la Corée du Nord (105e). Ses joueurs ont suivi un stage au Brésil et s'entraînent actuellement en Allemagne. Leur sélectionneur, le Brésilien Carlos Alberto Parreira, a toutefois reproché à la Fédération sud-africaine de ne pas avoir su organiser un programme de matches amicaux suffisamment exigeants. Avant d'arriver au Mondial, les Bafana Bafana auront affronté depuis le début de l'année le Zimbabwe, la Namibie, la Corée du Nord, la Chine, la Colombie et le Danemark. L'Afrique du Sud figure au Mondial dans le groupe A avec la France, l'Uruguay, et le Mexique contre qui elle disputera le match d'ouverture le 11 juin au Soccer City de Johannesburg.

PLATINI : «Je ne vois pas la France gagner» Michel Platini estime que la France passera le 1er tour du Mondial mais qu'elle ne remportera pas le tournoi, dans un entretien accordé au Groupe Hersant Média, à paraître à partir de vendredi. Le président de l'UEFA y va aussi de sa petite pique sur Raymond Domenech qui a été "nul". Au moins, le

message est clair. Pour Michel Platini, la France n'accrochera pas de deuxième étoile à son maillot, lors de la prochaine Coupe du monde. "Je ne la vois pas gagner, je la vois passer le premier tour, déclare-t-il. Après, ils joueront soit l'Argentine soit le Nigeria. L'équipe de France n'est pas actuellement la meilleure équipe du monde, ni dans les trois meilleures équipes du monde, mais elle fait partie de ces équipes, comme l'Argentine, l'Allemagne, l'Italie, le Portugal, la Hollande, qui vont être difficiles à battre."

Domenech "a été nul"

Pour le patron de l'UEFA, les Bleus ne sont pas au niveau de leurs illustres prédécesseurs. "Il y a de bonnes individualités dans ce groupe, mais soyons clairs, il

n'y a pas de grande individualité. Je pense tout simplement que la France a perdu une grande génération." Michel Platini, qui souhaite voir un pays "européen" soulever la Coupe du monde, cite trois grands favoris. "Pour moi, il y a trois équipes qui sont au-dessus: l'Espagne, l'Angleterre et le Brésil. Elles ont les meilleures équipes, les meilleurs joueurs et ce sont elles qui jouent le mieux. Après, on peut imaginer un deuxième cercle avec l'Allemagne, l'Italie, l'Argentine." Le président de l'instance européenne revient également sur le cas de Raymond Domenech, qu'il a soutenu après le fiasco de l'Euro 2008. Pour Platini, "il y a un problème Raymond" mais "un problème de personnalité, pas de technicien". "Où il a été nul, c'est après l'Euro avec son annonce

(sa demande en mariage, ndlr) qui a heurté toute la France, explique-til. Les gens étaient peinés, tristes, et lui, il arrive avec sa phrase. Il le sait, il l'a reconnu, il a fait une connerie et puis Avant voilà. d'être soi même, on est l'entraîneur de l'équipe de France. On se doit à toute la famille française du foot."


Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

DENDTNER

«NOUS JOUERONS LE TITRE»

Est-il possible pour un homme de porter sur ses épaules les espoirs de toute une nation lors d’une compétition aussi intimidante que la Coupe du Monde de la FIFA ? En tout cas, s’il est un Danois qui en est capable à Afrique du Sud 2010, c’est bien Nicklas Bendtner. L’attaquant d’Arsenal, digne héritier de Preben Elkjaer-Larsen et des frères Laudrup, espère bien vivre sur le Continent Mère un conte de fées digne de ceux que narrait son compatriote Hans Christian Andersen. Si le Danemark y est parvenu en 1992, en remportant l’UEFA EURO à la surprise générale, avec la bande de Richard Moller Nielsen, pourquoi ne pourrait-il pas rééditer son exploit au mois de juillet prochain ? Le grand Bendtner est en tout cas capable d'avoir confiance en soi en toute occasion. Cette saison, l’attaquant de 22 ans a su se signaler en réalisant des performances exceptionnelles, à commencer par son coup du chapeau contre Porto en Ligue des champions de l'UEFA. Il a également signé un but décisif à l’occasion du nul 1:1 décroché par l’équipe de Morten Olsen face au Portugal en qualifications pour Afrique du Sud 2010. FIFA.com s’est entretenu avec Bendtner à Londres pour en savoir plus sur les adversaires du Danemark en première phase et pour faire le point sur les ambitions des Scandinaves.

JAPON Okada a peur de Robben

Le sélectionneur du Japon, Takeshi Okada s'est montré très méfiant à l'idée de rencontrer les Pays-Bas et Arjen Robben en phase de poule de la Coupe du monde. Après avoi r vu les exploits, mercredi, du milieu de terrain du Bayern Munich, face à Lyon, en demi-finale de la Ligue des champions, Okada craint que Robben en fasse voir de toutes les couleurs à sa défense. «Robben est un joueur vraiment incroyable, a-t-il dit vendredi au journal Sankei Sports. Je ne sais pas comment vous pouvez l'arrêter. Il peut marquer des buts incroyables comme celui de mercredi», Largement battus par les Pays-Bas, en septembre dernier (0-3), les Samourais bleus sont également avec le Cameroun et le Danemark dans le groupe E. Ils «on t également des joueurs comme Van Persie et Kuyt» a déclaré Okada. «Vous ne pouvez tout simplement pas marquer chacun de ses joue urs. Le Néerlandais peut tirer de n'importe où, ce qui est totalement différent du Japon», a-t-il ajouté, en admettant publiquement pour la première fois ce que ses employeurs et même ses joueurs dise nt depuis des mois.

Nicklas, quelles sont vos attentes pour Afrique du Sud 2010 ? J’espère qu’on va réaliser un parcours remarquable. Si on ne sort pas du groupe, on sera forcément très déçus. En revanche, si on arrive à s’extraire des poules, il peut se passer n’importe quoi. D'après les tableaux, on pourrait tomber sur l’Italie tenante du titre en huitième, ce qui serait un vrai test. A titre personnel, quels sont vos objectifs ? Aider le Danemark à décrocher le titre mondial et remporter le classement des meilleurs buteurs ! (rires) Le réservoir dont dispose Morten Olsen pour constituer son groupe n’est pas spécialement large. Il est donc indispensable que les

meilleurs joueurs danois abordent la compétition dans un bon état de forme, n’est-ce pas ? C’est vrai que nous avons moins de choix que les grandes nations. Par conséquent, il faudra effectivement que nos meilleurs joueurs soient là. Je pense surtout à ceux pour lesquels on n’a pas de doublure. Si ces joueurs clés arrivent à se préserver, je pense qu’on peut aller loin. Cependant, il est également important d’être prêt sur le plan mental. Que dites-vous de vos adversaires du Groupe E, à savoir les Pays-Bas, le Japon et le Cameroun ? Je connais très bien les Néerlandais. Nous avons déjà joué contre les Pays-Bas, j’ai affronté plusieurs joueurs avec Arsenal lors de compétitions

05

J-47 européennes, et puis Robin van Persie joue à mes côtés. Les Pays-Bas font partie des outsiders pour la victoire finale, j’en suis convaincu. En ce qui concerne le Cameroun, c’est une équipe très solide, alors que les Japonais sont certes un peu petits, mais surtout très rapides. On va affronter trois équipes très différentes, donc c’est un vrai challenge pour nous. Où situez-vous le Danemark par rapport aux grands noms d’Afrique du Sud 2010 ? Je pense qu'il faut savoir être réaliste. Bien sûr, nous y allions pour jouer le titre, mais nous n’avons pas les mêmes moyens que d’autres équipes. Nous sommes un petit pays de cinq millions d’habitants, et non 50 millions, et nous ne faisons pas partie des favoris de cette Coupe du Monde. Néanmoins, nous allons nous battre jusqu’au bout. Le Danemark a déjà surpris pas mal de monde dans l’histoire du football, alors pourquoi ne pas recommencer ? FiFA.com

Le Chili face à Trinité et Tobago le 5 mai

que, ville du nord du pays. La face à Trinité et Tobago, chez lui à Iqui Le Chili a organisé un match amical a voulu rencontrer cet adversaire . Le sélectionneur, Marcelo Bielsa, rencontre aura lieu le 5 mai prochain adiens, en phase de poule de la Trin les pe au jeu similaire que équi une s, dura Hon le a nter affro i car le Chil pe H avec la Suisse, l'Espagne du Sud. Les Chiliens sont dans le grou prochaine Coupe du monde en Afrique re le Mexique, l'Irlande du Nord, u quatre autres matches amicaux, cont et donc le Honduras. Ils ont déjà prév Israël et la Nouvelle-Zélande.

ANGLETERRE

L'Angleterre attaque sa défense

S

Partir à un Mondial avec un Terry et un Ferdinand au top de leur forme, ça rassure.

'envoler pour l'Afrique du Sud alors que le défenseur de Chelsea n'est plus que l'ombre de lui-même depuis des semaines et que celui de Manchester est constamment blessé, cela inquiète toute l'Angleterre. Depuis l'affaire de moeurs qui a chamboulé sa vie, John Terry multiplie les contre-performances. En février, à Everton, sa responsabilité a été engagée sur les deux buts de Louis Saha (1-2). Peu après, il avait livré une performance désastreuse lors de la défaite à domicile contre City (2-4). En C1, l'Intériste Milito l'avait mis dans sa poche (21), préfigurant la sortie des Blues en 8es. Plus récemment, il a pris le bouillon contre Tottenham (penalty provoqué, expulsion). «Depuis six semaines, Terry est très loin du niveau requis pour que l'Angleterre réussisse sa Coupe du monde», prévient l'ancien international irlandais Tony Cascarino qui évoque le «déclin» du défenseur international, 29 ans. Ferdinand, lui, est handicapé depuis des mois par une blessure au dos. Le Red Devil de 31 ans n'a joué que 18 des 52 matches de MU cette saison ! Le pire, c'est

que Fabio Capello ne dispose pas de solution de rechange parmi ceux qui ont déjà connu la sélection. Lescott est blessé aux ischios et n'a joué que quatre matches et demi avec City depuis le 16 décembre. Woodgate (adducteurs) et Shawcross (cheville) ont été victime de graves lésions. Upson souffre avec West Ham qui se bat pour éviter la relégation. Seul Jagielka, qui est revenu de blessure et a retrouvé sa place à Everton, apparaît comme une alternative crédible. Vu ses performances avec Tottenham, Michael Dawson devrait prochainement être appelé. Est-il la solution ?


06

DIVISION UNE

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Le match qu’il ne faut pas rater MCA-WAT

g Par Mounir Benkrami Après sa fameuse élimination en coupe d’Algérie face au CA Batna et surtout, après le retour en force de l’ES Sétif qui ne compte que 7 points de retard sur le Mouloudia d’Alger, celui-ci n’a, désormais, plus le droit à l’erreur s’il souhaite réellement se rapprocher davantage du titre de champion. Ainsi, les hommes de François Bracci doivent, tout d’abord, réaliser l’essentiel demain à Rouiba pour non seulement garder leurs distances avec les poursuivants immédiats, mais aussi, pour aborder le sprint final de la course au titre dans les meilleures conditions possibles. Il est vrai que les partenaires du revenant Hadj Bouguèche auront en leur faveur l’avantage du terrain et l’appui du public qui viendra, à coup sûr, en masse cet après-midi, mais il y a vraiment de quoi rester très vigilants car en face, il y aura un

Widad de Tlemcen qui affiche une forme éblouissante et qui est habitué à tenir le choc Alger et notamment, au 5-Juillet. La bonne nouvelle pour les Mouloudéens, c’est que cette rencontre aura lieu loin du stade Olympique et plus exactement, au stade de Rouiba qui a, jusque-là, porté chance aux Vert et Rouge comme le confirme le vrai sansfaute effectué depuis le début de la saison en cours. Normalement, les Vert et Rouge savent très bien qu’ils n’ont strictement pas le droit à l’erreur prochainement, notamment, à domicile où ils sont contraints de faire le plein pour ne pas donner l’occasion à l’ESS qui n’attend que cela pour annoncer son grand retour en tête. Cela étant dit, les Mouloudéens se doivent de sortir une nouvelle fois le jeu afin de ne rien laisser au hasard en cette fin de saison qui s’annonce des plus explosives. Et une fois de plus, les Bouguèche,

Bracci galvanise ses «remplaçan ONZE RENTRANT

ts»

Il n’est secret pour personne que le Mouloudia d’Alger sera privé de quatre éléments de valeurs face au Wid ad. Il s’agit tout simplement des trois défenseurs, Baabouche, Bes seghir et Boudebouda et du gardien Zemmamouche. Le premier cité a récemment repris le chemins des entraînements tandis que les deux autres, sont toujours convalescents. Le gardien international quan t à lui, il est appelé à purger sa suspension d’un match infligée par la FAF contres annoncées par la LNF. Des abse après les fameuses 4 rennces de marque qui ont incité l’entraîneur Bracci à faire appe l aux services de ses « éternels » remplaçants à savoir, Ouamane le 2e gardien, Senouci le latéral droit et Bensalem le jeune juniors qui prendra le relais dans le couloir gauche de la défense mouloud éenne. Ce qui est certain, est que le technicien corse des Vert et Rou ge, a profité de chaque séance d’entraînement pour galvaniser ce trio qui aura la lourde tâche de bien effectuer sa nouvelle mission qui s’annonce malgré tout, très difficile.

L’équipe probable Ouamane, Senouci, Bensalem, Harkat, Zeddam, Koudri, Bouchema, Mokdad, Attafen, Derrag et Bouguèche.

Derrag, Mokdad et consorts sont appelés à faire de même demain après-midi contre les Bleu et Blanc de Tlemcen qui n’ont qu’un seul objectif, barrer le chemin à l’opportuniste moulouéen. Les supporters, quant à eux, espèrent de tout cœur que leur équipe préférée leur offre une autre victoire qui ne

fera que les réjouir tout en continuant à rêver du titre de champion. Il convient juste de signaler que le coup d’envoi sera donné à 16h que le match aller a vu les Zianides l’emporter (2-1) malgré l’ouverture du score par Hadj Bouguèche. Mounir B.

Harkat : « Il nous faut ces 3 points» Selon les dires du défenseur Sofiane Harkat, la victoire sera le souci majeur du Mouloudia aujourd’hui face à Tlemcen.

Pour rentrer directement dans le vif du sujet, comment voyezvous le match important de ce samedi face au Widad ? Il est clair que la mission s’annonce très difficile pour les deux équipes et non seulement pour le Mouloudia, et il est vrai que l’adversaire du jour jouera ce match sans aucune pression, mais il nous faut cette victoire et il nous faut ces 3 points pour continuer cette belle aventure dans les meilleures conditions possibles. Est-ce que les joueurs sont conscients que l’erreur est désormais interdite notamment à domicile ? Bien évidemment ! D’après ce que j’ai pu remarquer sur les visages de tous les joueurs, je peux

Une histoire de bête noire avec les Tlemceniens

dès maintenant vous affirmer, que le Mouloudia sera à la hauteur de l’événement pour défendre crânement sa première place et par la-même, ses chances pour terminer sur la plus haute matche du podium. Peut-on comprendre que vous croyez au titre de champion à 7 journées de la fin ? Et comment ? J’estime que tous ces sacrifices et tous ces bons résultats méritent quand même une petite récompense au final et un éventuel titre de champion fera entièrement l’affaire (rires). J’espère enfin que nos supporters vont garder le sourire jusqu’à la fin du championnat et pour cela, on compte énormément sur leur soutien crucial qui nous sera très utile prochainement et ce, à commencer par ce match contre Le WAT. Mounir B.

Depuis le 20 mars 2001, le Mouloudia n’a plus battu le WA Tlemcen en championnat contrairement à la coupe d’Algérie où les hommes du même François Bracci ont eu le dernier mot à Mostaganem (3-1) et c’était en mai 2006 lors des demi-finales. Et pour revenir au fameux dernier succès mouloudéen en championnat contre les Zianides, cela remonte en 2001 et pour l’anecdote, les Vert et Rouge ont réussi à battre le Widad loin de la capitale et plus exactement, au stade de l’Opow de Boumerdès. Un seul but de Mohammed Messaoudi (tir des 35 mètres qui a transpercé les filets ), a permis au Doyen d’obtenir une précieuse victoire. Aujourd’hui, les partenaires de Nassim Bouchema se doivent de mettre un terme à cette suprématie qui dure depuis plusieurs années en dépit de l’importance de l’enjeu qui va, aussi, inciter les Mouloudéens à gagner ce match quelles que soient les difficultés. En d’autres termes, les Algérois s’apprêtent à frapper d’une pierre deux coups avec un seul objectif à la clé, la victoire.

=Attention au trio Benmoussa-DjallitGhazali ! rément les trois

Tout en visant car joueurs de points de la victoire, les cci doivent Bra is nço Fra l’entraîneur e à cette fac rester sur leurs gardes ienne qui cén tlem ipe équ redoutable un trio if, ect renferme dans son eff quants atta is tro de é pos d’enfer com s, nom me de valeur qui ont com Trois li. aza Gh et llit Dja Benmoussa, part s pri , urs joueurs qui ont, d’aille par e igé dir A’ des tch ma au dernier a ikh nch Be l’entraîneur Abdelhak 1 201 AN CH la à ée lifi qui s’est qua du nfo L’i aux dépens de la Libye. buts du jour est que les 95% des ce trio WAT ont été inscrits par né d’enfer qui a déjà malme es. Une plusieurs défenses réputé nche pla la sur n pai du certitude, enne qui pour la défense mouloudé vigilante doit impérativement rester s. ute tout au long des 90 min

BOUKHIAR : «ON A SOUVENT BATTU LE MCA CHEZ LUI, POURQUOI PAS CETTE FOIS -CI !» g Par Arslane Bouali

Comment se passent les choses pour vous à l’aube d’aller affronter le MCA, chez lui ? A part les récentes blessures du trio Hebri, Djallit et Benmoussa, qui nous ont un peu perturbés en fin de semaine, nous avons effectué une très bonne préparation pour ce rendez-vous, avec l’espoir que cela va payer en réussissant un bon résultat aujourd’hui. Y a-t-il une préparation spéciale pour croiser le leader ? Non, nous n’avons pas mis en place une stratégie extraordinaire pour préparer ce rendez-vous, car même le coach ne devra pas chercher longtemps le bon discours pour nous motiver, puisque dans ce genre de rencontre, tout le monde se donne à fond durant les entraînements pour espérer convaincre le coach à prendre part à la rencontre. On imagine que c’est toujours excitant de jouer ce genre de grande affiche pour un joueur … Même si tous les matchs valent trois

points, que ce soit face à des formations qui luttent pour sauver leur saison avec le maintien ou d’autres qui rivalisent pour une place sur le podium, le fait de rencontrer des grandes écuries comme le MCA, reste malgré tout des matchs uniques, ou ça fait énormément plaisir pour n’importe quel joueur, ancien ou jeune, de prendre part à cette rencontre et vivre l’intensité du match sur le terrain. Comment prévoyez-vous le scénario de la partie ? Ce sera un match ouvert, car j’imagine mal le Mouloudia nous attendre tranquillement pour jouer les contres, surtout chez eux où ils sont dans l’obligation de faire le jeu, et de notre côté, on ne va pas assumer le poids de la partie dans notre zone durant l’intégralité de la partie, mais de jouer le coup à fond et compter sur notre paire d’attaque pour inscrire des buts et faire douter le MCA qui sera soutenu à fond par les Chnaoua. Surtout durant le premier quart d’heure où il faut s’attendre à une forte pression, n’est-ce pas ?

Alors là, vous avez entièrement raison ! Ça va être très chaud dans les tribunes, mais ne nous devons pas perdre notre concentration avec ce qui se passe hors du rectangle vert, car au final, on sera onze contre onze sur la pelouse, et nous avons un certain avantage psychologique, de les avoir battus à maintes reprises à Alger, et donc capables cette année aussi de rééditer le même coup et revenir avec le gain complet de la partie. Avant de finir, vous avez de grandes chances de débuter la partie dès le coup d’envoi à la place de Benmoussa. Etes-vous prêt à tenir convenablement votre rôle ? Bien sûr que je suis prêt pour jouer sans le moindre problème, même si j’aimerai bien que Mokhtar joue aussi, car il peut nous apporter beaucoup sur les coups de pied arrêtés dans le registre offensif, alors que je tâcherai de mon côté de défendre convenablement notre cage et essayer au maximum de ne pas encaisser le moindre but durant cette partie. A. B.


DIVISION UNE

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Un match à haut risque !

07

MCA-WAT

g Par Arselane Bouali

à fond sur le championnat, ce qui ne devra pas pour autant faire peur aux Bleu et Blanc qui devront, certes, respecter leur adversaire, mais surtout ne pas trop le craindre, afin d’évoluer librement et sans faire trop d’illusions avant même de disputer la partie.

C’est l’une desplus grandes affiches de cette 28e journée, où la bande à Bouali devra croiser la route du leader actuel de l’élite, le Mouloudia d’Alger.

A

Faire face à la pression des Chnaoua

près une victoire nette et sans bavures lors du match aller, les équipiers du meneur de jeu, Nabil Yallaoui, sont vraiment motivés pour rééditer la même performance, même s’ils sont conscients que leur tâche ne s’annonce guère facile face à des Mouloudéens soutenus par des milliers de Chnaoua, et qui n’auront pas du tout le droit de les décevoir lors de cette grandiose affiche…

Soutenus à fond par des milliers de supporters à travers tout le territoire, le Doyen possède un public en or, qui fera à coup sûr le plein cet après-midi au stade de Rouiba pour jouer dignement son rôle de douzième homme. Les protégés de Fouad Bouali, qui ont pris l’habitude d’évoluer devant ce genre de galerie survoltée, devront garder leur calme pour montrer leur vrai visage et ne pas trop se soucier de la pression des Chnaoua.

Les joueurs veulent prouver leur vraie valeur

A la quatrième place au classement général à l’heure d’affronter le leader mouloudéen, beaucoup pensent que le WAT ne mérite pas sa place actuelle parmi les grandes formations de l’élite, lui qui a pris l’habitude de jouer souvent son maintien par le passé. Les équipiers de Boudjakdji, qui veulent chasser cette image d’équipe surprise, et après avoir battu des équipes comme l’USMA ou même l’Entente chez ces dernières, veut réussir la même performance aujourd’hui et confirmer une fois encore qu’il peut battre les meilleurs de

Un nul suffira au bonheur des Widadis

Leader du championnat depuis pratiquement le début de saison, le club le plus

populaire de la capitale, mérite de s’accrocher à fond à son fauteuil d’ici la fin de saison pour éviter d’être dépassé sur le fil par l’Aigle noir. Le MCA, version 2009-10, ne cesse de briller malgré sa sortie prématurée en coupe, en se concentrant depuis

Alors que la direction tlemcénienne a promis une grande prime aux joueurs en cas de victoire cet après-midi, les équipiers de Ghazali ne veulent pas rater cette occasion, même si le point du match nul ne sera pas pour autant une contre-performance, surtout que le MCA sera ainsi le grand perdant dans cette affaire, lui qui rêve de préserver son avance sur ses poursuivants jusqu'à la fin de saison. A. B.

aborder ce genre de rencontre. Si on n’est pas motivé pour jouer face au MCA, alors il faut changer de métier. Quand on joue dans un stade plein face au leader, il n’y a pas de question à se poser : il faut juste se concentrer et donner le maximum. Pensez-vous être capables de récolter un, voire trois points durant cette partie ?

On l’espère. De toutes façons, même si nous n’avons pas fixé d’objectif précis en matière de points, l’essentiel est de ne pas revenir bredouilles, chose qui va nous permettre de préparer convenablement le reste de notre parcours et préserver la bonne ambiance actuelle au sein du groupe. A votre avis, comment les Mouloudéens abordent-ils cette rencontre face au WAT, l’une des bonnes surprises cette saison ? Je pense qu’ils nous prennent un peu plus sérieusement maintenant, car on est quand même bien placés dans ce championnat. Ils ne voudront pas faire de faux pas contre nous, et je suis certain qu’ils s’appliqueront Pour vous, est-ce un match important dans la course pour une place sur le podium ? Ce n’est pas notre souci majeur. Notre souci, c’est de ne pas passer à côté de ce match qui est très intéressant à jouer. Nous ne voulons pas calculer ou tirer des plans et tomber de très haut par la suite. Il reste quelques journées d’ici la fin de saison, et nous allons tous les jouer sans faire de calculs, mais de glaner le maximum de points avant de faire un bilan final à la fin. Que faudra-t-il au WAT pour espérer ramener un bon résultat d’Alger ? Le MCA est une grosse équipe, qui caracole en tête du classement depuis pratiquement le début de saison. Contre ce genre d’équipe, c’est toujours un petit détail qui fait la différence. A nous de rester concentrés et ne pas commettre cette petite erreur, ce petit moment de déconcentration qui, face à une telle équipe, se paie cash. Malgré votre très honorable quatrième place au classement, on ne sent pas une euphorie débordante chez vous et dans l'équipe ? On n’a pas l’habitude de crier dans les journaux que nous sommes les meilleurs avec le plus petit des budgets de l’élite. Car cela ne sert à rien de se voir trop beau, mais il faut

surtout rester concentrés sur ce qu'on a à faire jusqu'à la fin. Vu le classement actuel, il y a six équipes qui luttent pour finir la saison sur le podium, en plus du MCA et l’Entente de Sétif. Même si nous sommes très bien placés avec cette quatrième place, nous ne sommes pas à l'abri de faux pas avec ces matches compliqués qui s'annoncent à l’avenir. Le WAT peut-il rester en haut de l'affiche jusqu'au bout ? Nous, on veut rester tout en haut le plus longtemps possible. Ce classement est positif pour nous, pour les jeunes et pour le club. On doit se battre pour y rester. On prépare donc ce match face au MCA sérieusement, car si on affiche une bonne discipline tactique, on peut réussir un bon coup. Personne n'attendait le WAT à cette place-là actuellement, et on n’a donc aucune raison d'avoir la pression, mais juste cette envie de vouloir grandir et progresser encore et toujours. Sur un plan personnel, vous vivez une grosse saison à tous les niveaux, avec une place de titulaire en sélection et un statut du meilleur buteur au sein du WAT, n’est-ce pas ? Je profite de chaque instant, car je suis conscient que tout peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre. Je croque pleinement dans cette saison, sans me poser de questions. J’espère qu’il y aura encore des trucs grandioses à vivre, et je travaille pour en tout cas. Pour finir, avez-vous un objectif particulier d’ici la fin de saison ? J’espère intégrer rapidement les A et évoluer aux côtés des joueurs de qualité qui font leurs preuves partout en Europe, mais aussi d’inscrire quelques buts supplémentaires d’ici la fin de saison pour chiper pourquoi pas le titre du meilleur buteur de l’élite, après avoir remporté celui de la D2 l’an dernier. Entretien réalisé par Arslane Bouali

l’élite chez eux et devant leurs supporters.

Ne pas trop craindre les Mouloudéens

GHAZALI : «Face AU MCA, un petit détail fera la différence»

Tout d’abord, on imagine que vous êtes aux anges après être revenus avec le billet qualificatif pour le prochain CHAN 2011 de Libye ? C’est une fierté avant tout d’offrir de la joie au peuple algérien, où l’intégralité du groupe a donné le maximum durant les deux matchs pour assurer cette précieuse qualification et qui confirme que le joueur local est prêt lui aussi à honorer l’image du football algérien sur la scène africaine. Sincèrement, avez-vous douté de rater cette qualification, avant le but salvateur de Hanitser dans les arrêts de jeu ? C’était vraiment trop chaud, même si nous n’avons jamais baissé les bras, car on savait qu’un seul petit but suffisait à notre bonheur, et je pense que notre qualification n’est nullement volée, car nous méritions même de revenir avec le match nul vu notre domination des débats durant une bonne partie de la rencontre. Place, maintenant, au championnat avec votre club, où vous devez affronter le MCA samedi prochain. Comment abordez-vous ce choc face au leader actuel de l’élite ? Cela fait toujours plaisir d’aller se mesurer à une telle équipe dans une ambiance qui sera à coup sûr grandiose. Nous y allons sereinement, car on connaît notre valeur, on connaît la leur aussi, mais nous n’avons vraiment rien à perdre dans ce match. C’est une rencontre très intéressante à jouer. L’objectif c’est de donner le maximum, de faire un bon match, et on verra ce qu’il adviendra par la suite. Est-il difficile pour vous de préparer ce match à grand enjeu ? Pas du tout, car nous sommes tranquilles et nous n’avons rien à perdre par rapport à notre adversaire qui se bat à fond pour remporter le championnat. En plus, c’est un match très facile à préparer car on n’a pas besoin d’aller chercher la motivation pour


08

DIVISION UNE

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Faire honneur aux couleurs NAHD-JSMB

Le NAHD tentera de prendre les trois points de la rencontre qui l’opposera à la JSM Béjaïa au stade Zioui et ce, pour éviter qu’il y ait des commentaires, d’autant plus que les autres équipes, à savoir l’ES Sétif et la JS Kabylie, attendent le résultat de ce match et souhaitent la défaite des Bougiotes pour prendre la deuxième place qui reste qualificative à la Ligue des champions d’Afrique. Toutefois, et quoi qu’il en soit, le plus important est que l’équipe prenne plaisir à jouer et à gagner, surtout que les supporters attendent un sursaut d’orgueil de la part de leurs favoris qui attendent de voir comment réagira leur équipe, après la période de repos qui lui a permis de se reposer. Les Sang et Or se sont bien préparés durant cette période, surtout que cela a permis au coach, Mihoubi, de mettre dans le bain de jeunes joueurs dont deux ont été convoqués, alors qu’un seul fera partie de l’effectif-type, à savoir Aït Ali.

DERRARDJA :

«Nous devons l’emporter pour éviter les commentaires»

g Par Rabih Mesbah

Le jeune attaquant du Nasria, Walid Derrardja, pense qu’il faut l’emporter et ne pas se focaliser sur les autres équipes.

Comment se présente pour vous le match de samedi face à la JSMB ? Ce sera certainement un match très difficile puisqu’il nous oppose à une formation qui joue les premiers rôles en championnat de DI. La JSMB fera tout pour revenir avec un résultat positif pour décrocher une place qualificative pour une compétition continentale. Toutefois, nous, on ne se présentera pas en victime expiatoire et on fera tout pour prendre les trois points. Pensez-vous pouvoir battre cette formation bougiote ? Le match se joue chez nous au stade Zioui et devant nos supporteurs, ce qui fait que nous serons décidés à l’emporter. Pour nous, c’est une question d’honneur et il ne faut pas qu’on rate cette rencontre quoi qu’il en soit. Mais vous êtes pratiquement en DII, qu’est-ce que vous espérez donc de ce succès ? Justement, il ne faut pas tomber dans ce piège et se dire qu’on n’a pas besoin des points de ce match, sous prétexte qu’on est déjà en DII. Je pense que cela nous incite à nous donner à fond, pour éviter

que les mauvaises langues se lancent des commentaires qui nous nuiraient. Surtout que d’autres formations attendent le résultat de ce match, à l’instar de l’ESS et la JSK… Nous ne devons pas nous focaliser sur cela et nous ne penserons qu’à nous-mêmes, mais c’est sûr que nous devons l’emporter pour éviter d’entrer dans de faux débats. En plus, nous devons nous battre jusqu’à la dernière journée du championnat et nous aurons, ensuite, la conscience tranquille après avoir fait notre possible. Vous pensez à préparer la prochaine saison, donc ? C’est sûr qu’il nous faut préparer la prochaine saison et nous ferons de notre mieux pour être au rendez-vous et faire accéder de nouveau le club le plus vite possible, car la place du Nasria est en division 1 et on fera tout pour qu’elle ne végète pas en deuxième division. Le staff technique a promu quelques jeunes, pensezvous que cela soit une bonne chose pour l’équipe ? Bien que ce soit sa décision et qu’il faut la respecter, je pense que Mihoubi a bien fait de procéder de la sorte et de penser à l’avenir. Moi-même je suis encore jeune et beaucoup de travail m‘attend, ainsi que mes nouveaux coéquipiers et je pense donc qu’il faudra qu’ils bénéficient d’une bien meilleure formation pour qu’ils soient prêts pour la saison prochaine. R. M.

L’équipe a passé la nuit au Raouf

L’équipe du Nasria a passé la nuit de ce match face à la JSMB à l’hôtel Raouf de Staoueli. La direction a changé d’hôtel en dernière minute, puisqu’il était prévu dans un premier temps que les joueurs passent la nuit à l’hôtel Mouflon d’Or, mais il faut savoir que les tarifs sont quelque peu élevés dans cette infrastructure hôtelière et avec la crise que traverse le club, il était impossible d’opter pour cet hôtel.

Les dirigeants cherchent à renflouer les caisses

Les dirigeants du Nasria s’activent de tous les côtés pour tenter de renflouer les caisses du club, jusque-là vides et ce, pour tenter de régulariser les joueurs qui doivent encore une partie de la prime de signature. Les responsables du Nasria tentent de prendre attache avec certains de leurs sponsors pour leur dégager une aide qui leur permettra de régler cette situation.

Sedkaoui reprendra avec le groupe

Le milieu défensif, Kaci Sedkaoui, devrait reprendre avec le groupe, juste avec la reprise des entraînements, ce dimanche. Sedkaoui s’entraînait jusqu’à maintenant en solo, en compagnie de quelques éléments blessés, à savoir Moundji et Boutadjine, mais il devrait revenir s’entraîner avec ses coéquipiers pour tenter d’être prêt pour tout au moins jouer les derniers matchs du championnat.

Banou s’inquiète pour sa situation

Le milieu de terrain, Ahmed Banou, qui a été écarté de l’équipe par les dirigeants en compagnie de deux autres joueurs, s’inquiète de sa situation et nous a indiqué qu’il souhaitait connaître les intentions de la direction à son égard pour ensuite être fixé sur son sort et savoir ce qu’il devra faire. De leur côté, les dirigeants indiqueront qu’ils devront attendre la fin de la saison pour prendre une décision quant à la situation de tous les joueurs libérés, mais qu’ils devraient le libérer en contrepartie d’une indemnisation de transfert, étant donné qu’il est lié par contrat au club.

Ali Houari dans le groupe malgré ses absences

Le défenseur, Ali Houari a été appelé par le staff technique pour faire partie du groupe des 18 joueurs convoqués pour ce match, malgré le fait qu’il s’est absenté durant pratiquement toute la semaine. Une source du staff technique nous avouera que sa convocation est faite pour lui remonter le moral après les circonstances difficiles qu’il a vécues ces derniers temps.

Rabhi écarté à la faveur de Regad

L’entraîneur husseindéen, Mohamed Mihoubi, a écarté en dernière minute, le jeune Messaoud Rabhi, et a été remplacé en dernière minute par l’autre jeune, Anis Regad, qui évolue au poste de milieu de terrain. Ce denier semble plus solide physiquement, d’où le choix de l’entraîneur de le convoquer. R. M.

VENDREDI 23 AVRIL : SAMEDI 24 AVRIL :

USMAn - MCEE( s’est joué en soirée)

PROGRAMME DE LA 28E JOURNÉE Equipes 1 MC Alger 2 JSM Béjaïa 3 USM El Harrach 4 ES Sétif — WA Tlemcen 6 JS Kabylie — USM Annaba 8 ASO Chlef —CR Belouizdad 10 USM Alger 11 MC Oran 12 CA Bordj Bou Arréridj 13 MC El Eulma 14 CA Batna 15 USM Blida 16 AS Khroub 17 NA Hussein Dey 18 MSP Batna

Pts 54 43 42 41 41 40 40 38 38 36 35 34 33 31 28 26 17 16

NAHD-JSMB CAB-ASK USMH-MCO USMB-USMA CABBA-MSPB J 27 27 27 22 27 25 27 27 27 26 27 26 27 27 26 26 26 27

G 15 11 11 11 11 11 10 11 10 09 09 08 08 08 06 06 03 03

N 09 10 09 08 08 07 10 05 08 09 08 10 09 07 10 08 08 07

P 03 06 07 03 08 07 07 11 09 08 10 08 10 12 10 12 15 17

BP 40 32 37 30 34 29 29 30 29 31 23 29 25 23 18 23 16 16

BC 17 24 27 17 29 17 27 26 30 26 28 31 28 31 23 38 33 43

Diff +23 +08 +10 +13 +05 +12 +02 +04 -01 05 -05 -02 -03 -08 -05 -15 -17 -27


DIVISION UNE

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Victoire impérative NAHD-JSMB

F

Dernière séance d’entraînement

Une légère séance d’entraînement a eu lieu, ce jeudi au stade de l’Unité Maghrébine. Tous les joueurs étaient présents. Cette séance a permis à Menad de mettre les dernières retouches avant le match face au NAHD.

Les joueurs soulagés

Ainsi donc, le vœu de Menad vient d’être exaucé par la direction du club, ce jeudi, en octroyant aux joueurs la prime du match contre la JSK et ce, juste après la séance d’entraînement de ce jeudi. Tous les joueurs étaient soulagés, après avoir longtemps attendu cette prime de match

Match amical PRESSE LOCALE 0 JSMB 2

Lors d’un match amical disputé ce mercredi au stade de l’Unité Maghrébine, l’équipe de la presse locale, composée de plusieurs organes de presse, dont Maracana, s’est inclinée devant l’équipe de la JSMB, composée de Menad, Meddane et autres Yahiaoui, sur le score de deux buts à zéro. Un bon galop d’entraînement qui a permis à l’équipe de la presse locale à donner du fil à retordre aux camarades de Menad, sans réussir cependant, à inscrire de buts…

mauvais résultat devant les Nahdistes mettrait fin à leurs ambitions pour cette place au podium. Aussi se sont-ils attelés durant toute la semaine à se préparer en conséquence pour sortir victorieux de cette confrontation importante à leurs yeux. “Nous nous sommes bien préparés pour ce match aussi bien sur le plan tactique que physique et moral. Tout le groupe est prêt à mener l’équipe à bon port”, nous a-t-on encore avoué. C’est dire que Menad et ses poulains sont décidés à ne pas rater cette aubaine devant une formation démotivée qui n’a plus rien à attendre de son match, ni des autres d’ailleurs, mais qui, par contre, va disputer cette rencontre sans pression aucune. “Ce sera le point fort de cette

équipe du NAHD que de jouer sans aucune pression. Cependant, la nôtre s’est habituée à s’ex-

primer à l’aise en dehors de ses bases. Et nous comptons maintenir cette dynamique jusqu’à la fin de la saison”, a-t-on conclu. Toujours est-il la rencontre entre Nahdistes et Béjaouis s’annonce palpitante dans la mesure où les Vert et Rouge sont appelés à gagner pour décrocher une place qu’ils ne cessent de convoiter depuis longtemps. D’ailleurs, dans ce contexte, le coach béjaoui n’a pas hésité à affirmer que son équipe va se déplacer non pas pour limiter les dégâts mais pour faire un résultat”. “Nous irons en conquérants. Il n’est pas question de perdre”, a déclaré Djamel Menad. Abdelkader Z.

Face au e équipe off béjaoui aurait préparé un toire. Pour cela, le coach l’entraîneur des r, fou Za et de Boulemdaïs nce bse l’a en Et, t. hai sou rechange. C’est à, trouvé des solutions de Vert et Rouge aurait, déj alors qu’en e, abl Cedric restera indétrôn ite, l’occasion ainsi que dans les bois, dro A t. ien dra ements intervien défense, de petits chang , c’est toujours, chem, alors qu’à gauche pourrait être donnée à Ha retrouverons, soit us no l, Dans l’axe centra é. gn ali a ser i qu ar hd Belak milieu, quant à soit Messali-Mechaïa. Le la paire Messali-Megatli, Hamlaoui toujours d qui revient à son top, lui, serait garni par Zerba que Menad ins Mo ne Boukemacha. A remplaçants. égal à lui même, et le jeu les c ave rs alo ait emacha ser lkheir, N’jeug n’aligne Deghiche, Bouk Be retrouverait, la triplette, En attaque, par contre, on jeune Boulainceur. Toujours est-il, t, le et, soit, El Hadi Adel soi jaouis sont décidés plus rien à perdre, les Bé n’a i qu ipe spoir de contindevant une équ l’e s points et ce, dan 3 les c ave , eux z che r e de la compétià retourne e ce jusqu’à l’ultime journé pla 3 la ur po rse cou la uer tion.

BOUALEM TIAB

L’homme des grands situations

Quoi d’on dise sur lui, on ne pourra jamais vanter les mérites de cet homme qui aura consacré presque toutes sa vie, à la JSMB, Passionné du football, amoureux de son club, Boualem Tiab a réussi à transformer le cours de l’histoire d’une équipe qui, pourtant ne donnait pas l’impression d’aller loin. L’homme est connu par sa générosité, sa culture et son attachement à ce club qui’il préside. En dépit de sa maladie et de son âge avancé, Boualem Tiab est resté lui-même, attaché à

Boulemdaïs, le grand absent

e aligntnd’aeutrre ? lle élesqVeurtip QueNA alternative que la vicet Rouge n’o HD, ensive à

ce club qu’il a chéri et qui lui a donné une autre dimension. Le nier c’est tourner le dos à la réalité. Souvent absent, pour des contrôles réguliers, le big boss béjaoui est toutefois au courant de tout ce qui se passe autour du club. Il est là, pareil à une poule qui couve ses poussins. Furieux contre tous ceux qui veulent lui porter préjudice, et intransigeant quand il s’agit de prendre la décision qu’il faut pour le bien-être du club. C’est Boualem Tiab, l’homme qui incarne la JSMB, l’homme qui a fait de la JSMB, une grosse pointure et qui est en train de lui ouvrir les portes du professionnalisme. Sacré Boualem. A. Z.

Aït Ouarab blessé, Zafour suspendu Outre Boulemdaïs blessé, les Vert et Rouge seront privés des services de Zafour, suspendu et de Aït Ouarab blessé, lors du match amical, disputé face à l’USMS.

Coup de gueule

inie la récréation ! Finie la trêve ! Finies les spéculations ! ! C’est aujourd’hui que les Vert et Rouge aborderont l’ultime virage de cet exercice. Et le calendrier aura voulu que les protégés de Menad affrontent une équipe déjà condamnée à quitter les lieux, le NAHD en l’occurrence. Une équipe pourtant comme pour avoir enfanté de grands joueurs. Une équipe condamnée pour avoir osé appliquer la potiqiue de formation ! Bref, c’est devant cette équipe donc que les camarades de Cedric vont croiser le fer. “C’est un match difficile et ce n’est pas parce que notre adversaire est condamné au purgatoire qu’on doit le sous-estimer. Ce serait une erreur fatale de notre part”, nous dit-on avant d’ajouter. “Nous nous sommes déplacés pour empocher les 3 points et rester en course pour cette 3e place”. Effectivement, les Vert et Rouge qui n’ont d’objectif à jouer que pour la 3e place, n’ont d’autre alternative que la victoire, car un

09

S’il y aura un joueur qui marquera de son empreinte son absence dans ce match, c’est bel et bien Hamza Boulemdaïs. En effet, le Béjaoui qui a été blessé, lors de la rencontre amicale qui avait opposé son équipe à celle de Timezrit, lors de la première semaine de la trêve, a été le véritable bourreau des Nahdistes durant la phase «aller» où il a inscrit un but d’anthologie que même l’adversaire avait alors salué : «C’est dommage. Comme on le sait, Boulemdaïs ne pourra pas jouer ce match, car ayant reçu un mauvais coup à l’œil qui va l’éloigner des terrains pendant quelques semaines. On peut dire que le NAHD lui réussit fort bien et le but qu’il a marqué lors de la phase «aller» reste dans les annales du football algérien», nous a-t-on confié, du côté béjaoui. Toujours est-il, Menad dispose d’un effectif assez étoffé. Il pourra cependant, trouver des éléments de ‘’rechange’’ pour mener à bon port son équipe devant un adversaire condamné au purgatoire. A.Z.

L’APPEL

Les responsables du club ont versé aux joueurs leurs primes de match face à la JSK. Un geste qui honore beaucoup plus la direction des Vert et Rouge pour avoir répondu rapidement aux vœux de son entraîneur. Un geste qui reflète, si besoin est, toute la confiance et tout le respect que vouent les responsables béjaouis vis-à-vis de Djamel Menad. Tout compte fait entre Menad et les dirigeans à leur tête M. Tiab, c’est tout un un lien qui vient de se renforcer, contrairement à ce qui se dit par-ci par-là. Le travail de Djamel Menad est apprécié par tous. Et la preuve, il a suffi son appel pour que tout soit réglé.


10

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

El Harrach pour e une 3 place USMH-MCO

Rencontre walidélégué - Laïb

L

Le wali-délégué d’El Harrach et le président du club Mohamed Laïb, se sont rencontrés avant-hier pour faire l’état des lieux de la situation financière du club. Le wali-délégué a fait part au président Laïb qu’il a réussi à convaincre quatre industriels qui viendront renflouer les caisses avec une somme estimée à 800 millions de centimes. Cette somme sera une véritable bouffée d’oxygène en cette période de crise financière.

g Par Lotfi Salhi

es Harrachis en recevant sur leur pelouse du stade Lavigerie les Mouloudéens d’Oran continueront sur leur lancée de belles performances à domicile pour décrocher la 3e place du classement général. Malgré l’absence de plusieurs éléments tels Aïssaoui, Mebarakou, Zouak et Bey, les poulains de Boualem Charef sont en mesure d’enregistrer une autre victoire. Pour cela, il misera sur le trio du milieu, Djabou, Hendou et Boualem pour la récupération et l’ani-

mation du jeu, mais aussi sur le buteur de l’équipe Hanitser. Boualem Charef a longuement insisté sur le volet psychologique durant toute la semaine afin que ses joueurs ne tombent dans la facilité et l’excès de confiance qui leur a joué un mauvais tour à plusieurs reprises. “On a bien, très bien préparé les joueurs à cette rencontre, malgré les soucis d’ordre financier, nous avons réussi à mobiliser les joueurs, à se concentrer sur la rencontre. Nous avons insisté sur le volet psychologique

Ultime séance d’entraînement

pour que les joueurs soient présents pendant toute la rencontre”, précise l’entraîneur adjoint Bechouche.

Prime de 5 millions

Les joueurs harrachis ont perçu avant-hier la somme de 5 millions représentant les deux matches nuls réalisés à El Eulma et Béjaïa soient 2 fois 20 000 DA et 10 000 DA comme bonus afin qu’ils soient motivés pour le match d’aujourd’hui face ua MCO.

L’équipe harrachie sera amoindrie aujourd’hui de pas moins de quatre joueurs et non des moindres, Aissaoui, Mebarakou et Zouak pour blessures et Bey qui sera lui occupé à préparer son mariage prévu la semaine prochaine.

Mise au vert à l’hôtel El Mehdi

Comme à leur habitude, les Harrachis ont pris leurs quartiers hier à l’hôtel El Mehdi de Staouéli pour la mise au vert habituelle d’avant match, ils prendront le départ de Staouéli juste après le déjeL. S. uner prévu à 12h 30.

Examen de passage pour Omar Belatoui

La dernière séance d’entraînement réservée à la mise en place tactique du match d’aujourd’hui a eu lieu hier matin au stade du CATI de la DGSN à Hydra. A l’issue de cette séance, les joueurs ont pris la route pour Staouéli, lieu de la mise au vert.

g Par Miloud Touadjine

Pour son retour parmi les siens, l’ex- arrière central et coach serait dans «ses petits souliers».

I

Aïssaoui, Mebarakou, Zouak et Bey absents

l aurait certainement voulu rencontrer un autre adversaire que cette équipe harrachie qui avait l’habitude de brouiller les cartes du grand MCO, sur son terrain et devant ses supporters. Cet après- midi, le sympathique Omar sera dans la peau d’un étudiant qui passe un examen important, mais pas décisif et tous les supporters d’El Hamri, lui souhaitent la réussite. « C’est un match très difficile. Par chance ou malchance, je tombe sur une équipe qui cherche à assurer, non pas son maintien, mais une place parmi les trois ou quatre équipes de tête. Bon, on devra s’y faire et tenter d’arracher, non pas un match nul, mais une victoire. En football, rien n’est joué d’avance. Mes gars ont bien travaillé depuis une dizaine de jours et ils disent être prêts pour ce choc. On les a motivés et ce sont eux qui seront sur le terrain. Généralement, les coaches définissent la manière de jouer, mais ce sont les joueurs

qui prennent leur destin en main dès qu’ils entrent sur le terrain. Je souhaite qu’ils aient assez de cran et de sang- froid pour atteindre le but visé.»

Benatia décidé

Désormais, le courant passe très bien entre la « locomotive » des Hamraoua et le coach Belatoui. Ce dernier compte beaucoup sur son joueur qui est une des pièces maîtresses de l’équipe. «On se déplace à Alger avec la ferme conviction de faire un bon résultat. Pour cela, nous devons faire preuve d’un grand réalisme et travailler dur pendant 90 minutes. L’USMH est une équipe coriace, avec de bons joueurs qui savent tripoter le ballon, à l’image de Djabou et Boualem et un Hanitser qui est de loin meilleur que quand il était avec nous. Nous sommes prêts à relever le défi ».

KACEM ELIMAM : «La balle est dans le camp des joueurs»

Le président du club phare de l’Ouest suivra avec une attention soutenue les péripéties de cette rencontre. Elimam a dernièrement beaucoup investi dans cette formation, revenant sur des décisions qu’il

n’a pas l’habitude de changer, et ce, pour l’intérêt de l’équipe. Il ne désire pas que son travail ne récolte pas de fruits et compte sur ses joueurs pour honorer la ville d’Oran. « J’ai fait ce qui est en mon pouvoir pour cette équipe et tout le monde le sait. Les supporters ont demandé le retour de Daoud, j’ai répondu à leur exigence. J’ai régularisé en partie les joueurs et je compte bien tenir ma parole de leur donner tout leur dû dès que le maintien sera assuré. La balle est donc dans leur camp. C’est à eux de démontrer tout le bien que pense d’eux toute une région. J’ai suivi toute la préparation de ces derniers jours et je conviens qu’ils sont devenus plus sérieux et qu’ils travaillent mieux. Je crois en eux et je suis sûr qu’ils nous permettront de renter chez nous avec un résultat satisfaisant ».

Ouasti, seul absent

La formation oranaise sera privée de son arrière central, Zoubir Ouasti, suspendu pour un match. Il sera vraisemblablement M. T. remplacé par Kaid ou Sebbah. Equipe probable : Benhamou, Boumaza, Boussaada, Kechamli, Kaid (Sebbah), Z’Mit, Benatia, Chaïb, Berramla, Balagh, Daoud.

DIVISION UNE Benabderrahmane

«Je suis optimiste»

Le défenseur axial Benabderrahmane nous a affirmé que la rencontre d’aujourd’hui face au Mouloudia d’Oran sera très importante et difficile pour les deux équipes surtout pour son équipe El Harrach pour prétendre à une 3e place au classement général. Comment avez-vous préparé le match d’aujourd’hui ? Nous avons préparé ce match dans de bonnes conditions malgré la crise financière qui a touché les joueurs. Nous les joueurs, nous nous sommes concentrés sur cette importante rencontre et aussi pour que les 3 points resteront ici à Lavigerie. Votre équipe sera amoindrie de plusieurs joueurs, elle serait peut-être handicapée par ces absences ? Oui, ces absences sont de qualité, mais nous constituons un groupe soudé et ces absents seront remplacés par des joueurs de qualité. Et cette trêve ? Cette trêve nous l’avaons comblée par des matches amicaux pour rester compétitifs. Je ne pense pas qu’elle a influé sur la forme des joueurs. Comment appréhendez-vous cette rencontre ? Ce sera difficile face à une équipe du MCO qui compte parmi son effectif des joueurs de qualité, mais nous serons au point pour remporter la victoire.

Le match à ne pas perdre pour les Oranais

C’est à une confrontation extrêmement difficile que s’attendent les coéquipiers de Benhamou, aujourd’hui, au stade d’El Harrach.

L es Hamraoua se sont préparés du mieux qu’ils ont pu, loin de l’habituelle morosité et, nous dirons, presque dans la bonne humeur. Oublier les problèmes d’argent, les absences des uns et des autres. C’est désormais un groupe soudé qui se prépare à assurer son maintien avant la fin de la compétition. Cette situation conforte le président Elimam dans sa vision de l’avenir immédiat du club, puisqu’il croit dur comme fer à de bonnes réactions de ses poulains. Pour sa part, le coach Belatoui reste prudent, sachant que l’adversaire est autrement coriace que Blida ou le NAHD et que ses joueurs doivent montrer sur le terrain qu’ils se sont bien préparés et capables de rivaliser avec n’importe quelle formation. Une bonne atmosphère et une grande compréhension entre les éléments du groupe, y compris ceux qui n’ont pas fait le déplacement, cela donne un espoir certain pour les fans qui suivront, à travers les ondes, les péripéties de ce match plein de suspense, auquel sera partie prenante l’attaquant Bouabdallah Daoud, qui aurait trouvé un terrain d’entente avec la direction du club, grâce en grande partie au manager général, Abdenour Seddik. Daoud sera une présence non négligeable dans le compartiment offensif et il pourra rivaliser avec le buteur des Noir et Jaune, Sofiane Hanitser. La délégation hamraouie a pris le départ vers la capitale hier, vendredi à 10h, par autocar et a passé la nuit à l’hôtel Forsane de Baraki, où elle a l’habitude de résider dans de bonnes conditions. Avant cela, les poulains de Belatoui ont effectué, en fin d’après midi, un léger entraînement au stade de la même M. T. commune.


DIVISION UNE

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Les Blidéens condamnés à gagner USMB-USMA

L

g Par Ahmed Tahi

es poulains de Assas sont dos au mur cet après-midi face aux gars de Soustara au stade Mustapha-Tchaker où ils n’auront pas le droit à l’erreur, au risque d’hypothéquer complètement leurs chances au maintien. Cette rencontre est l’une des plus difficiles de cette dernière ligne droite du championnat pour les Vert et Blanc. Ces derniers auront affaire à une bonne équipe usmiste, celle-ci n’aura qu’un seul objectif glaner les trois points de la victoire dans le but d’améliorer sa position au classement général et terminer le championnat en beauté, ce qui rend la tâche plus difficile pour les coéquipiers de Ghalem, car ils n’auront d’autre choix que d’assurer la victoire et ajouter les trois points à leur escarcelle. On peut qualifier cette rencontre qui donnera un grand espoir au maintien, au cas où l’un de ses concurrents directs au maintien trébuchera ce week-end. Elle déterminera leur avenir en divisionnaire, la victoire est impérative et sera la seule solution pour les Vert et Blanc d’espérer sauver leur équipe de la relégation et qu’un bon résultat permettra aux poulains de Assas de croire davantage au maintien, cela leur donnera des ailes afin de décrocher d’autres bons résultats.

Les joueurs optimistes

Herbache, Harizi et consorts affichent une excellente forme lors des dernières séances d’entraînement, dont ils comptent sortir le grand jeu face à l’USMA. «La victoire est difficile mais pas impossible à réaliser, le groupe

est motivé et déterminé de sortir victorieux de cette confrontation face aux Noir et Rouge. Le staff technique blidéen, qui est conscient et mesure l’importance de ce match, devra mettre en place la tactique idéale pour ne pas laisser le

KRAÏMIA ET BELAHOUEL ABSENTS

champ libre aux poulains de Saâdi qui sont très dangereux sur les contres. Le driver de l’USMB devra compter sur ses joueurs qui ont affiché du sérieux dans la préparation de ce match. A. T.

Ces deux éléments, Kraïmia Amine et Belahouel Mohamed ne feront pas partie de l’effectif retenu pour affronter la formation de Soustara aujourd’hui à Tchaker en raison de suspension, le premier a écopé d’un troisième carton jaune, synonyme de suspension au prochain match et le second sanctionné de deux matches fermes pour contestation de décision lors de la rencontre face à l’ESS.

ASSAS ET HAMENAD, UN INTERIM QUI DURE

Le responsable de la barre technique Assas Mokthar et son adjoint Hamenad Aomar, avant-hier après une séance de travail bien chargée, une fois que les joueurs ont rejoint les vestiaires, ont effectué plus d’une dizaine de tours de piste en solo, quelques jeunes présents ignoraient que ces deniers ont fait les beaux jours du Ghali de Mascara et de la JS Kabylie.

SOUSTARA VEUT RÉUSSIR LA PASSE DE TROIS

g Par Amine Tirmane

C ’ e st aujourd’hui qu’aura lieu la vingthuitième journée du championnat, et les Usmistes auront à se déplacer à la ville voisine de Blida pour y affronter l ’ é quipe locale de l’USMB.

U

n match qui s’annonce dur pour les deux équipes, ce qui est normal, puisque les deux teams se disputeront cet après midi, les

trois points de la victoire. En effet, étant dans la zone rouge des relégables, les Blidéens n’entreront certainement pas dans la facilité en accueillant la formation algéroise de l’USMA. Car les Blidéens ne veulent certainement plus céder aucun point à domicile, et ce, dans le but de se sauver et rester en première division. Quant aux Rouge et Noir, ces derniers veulent tout simplement confirmer leur réveil ces derniers temps. En effet, les gars de Soustara ont réussi deux victoires en autant de matches récemment, puisque les partenaires de Merouane Abdouni ont battu en une semaine deux grosses cylindrées, à savoir l’USM Annaba, et l’ES Sétif au stade de

<BAÎTÈCHE CONVOQUÉ POUR LA SECONDE FOIS

Le jeune prometteur Karim Baïtèche a été convoqué pour la deuxième fois consécutive en équipe seniors pour jouer un match officiel. Le joueur qui a impressionné son staff technique semble avoir convaincu aux entraînements.

<DZIRI TOUJOURS FORFAIT

Le capitaine emblématique des Rouge et Noir, en l’occurrence Billel Dziri semble ne pas être guéri de sa blessure à la cuisse. En effet, le joueur a fait l’impasse sur le déplacement d’aujourd’hui à Blida, puisqu’il ne s’est pas entraîné lors des deux dernières séances d’entraînement. Toutefois, on annonce le retour de Billel Dziri pour le prochain match à Bologhine, prévu la semaine prochaine face à l’ASO Chlef.

<SAYAH POUR LE REMPLACER

Afin de pallier l’absence de Dziri, c’est probablement le jeune talentueux Saîd Sayah qui occupera le poste d’animateur de jeu. Le jeune Usmiste se trouve actuellement dans une forme éblouissante, et il est attendu qu’il soit aligné comme titulaire cet après midi au stade Mustapha-Tchaker.

<ET SI C’ÉTAIT LE MATCH DE ANNANI ?

Lors du match amical disputé durant la trêve contre le CRB, il avait impressionné tout le monde, Annani, le transfuge de la JSM Béjaîa a confirmé tout le bien que disait de lui son coach Saâdi. Aujourd’hui, face à Blida, Annani a été convoqué pour le match, et tout le monde attend sa réaction en match officiel.

Bologhne. Puis, il y a eu cette minitrêve qui est survenue et qui a permis aux Rouge et Noir de récupérer un peu de leur fatigue, et aussi de récupérer comme il se doit quelques blessés, et surtout préparer convenablement le restant du parcours. A propos, les gars de Soustara veulent terminer la saison en force, et ce, dans le but de décrocher une place honorable, parmi les cinq premiers. Chose que les camarades de Ait Ouamer peuvent réaliser, notamment si on suit le calendrier du reste de la saison. En effet, après le déplacement de cet après midi à Blida, il ne restera que deux matches à l’extérieur pour les Rouge et Noir, l’un à Tizi Ouzou, et l’autre en fin du championnat à Oran. C’est dire que si les Usmistes parviennent à enchaîner un bon résultat aujourd’hui à la ville des Roses, il est sûr que les capés de Noureddine Saâdi continueront sur cette lancée, et atteindront leur objectif. Cependant, il est à signaler que la mission des Rouge et Noir ne semble pas du tout chose aisée, mais Khoualed et ses coéquipiers sont déterminés à revenir avec un résultat probant. A. T.

DÉPART CE MATIN

11

Ezeïtcheïl : «Nous n’avons d’autres choix que de gagner»

Le Tchadien Ezeïtcheïl N’douzel accosté à la fin de la séance d’entraînement d’avant-hier se confie à nous: “Face à l’USMA, malgré la difficulté de la tâche, c’est une rencontre à ne pas rater, une victoire nous donnera des ailes à l’avenir, le groupe est motivé et déterminé à empocher les trois points de la victoire”.

Comment est le climat au sein du groupe avant la rencontre face à l’USMA ? Tout est merveille et il règne un esprit familial soit sur le terrain ou en dehors; une chose inquiète: la position au classement de l’équipe, nous devons travailler davantage et redoubler d’efforts pour redresser cette situation et rendre la joie à nos supporters. La rencontre d’aujourd’hui face à l’USMA ne sera pas facile, que pensez-vous ? Effectivement, l’USMA, qui est une grande équipe qui carbure bien et qui reste sur deux succès face à l’USMAn et l’ESS, viendra à Tchaker pour confirmer son redressement. De notre côté on ne va pas se laisser faire, conscients de la difficulté de la tâche, il est important pour nous de gagner ce match pour garder nos chances intactes au maintien parmi l’élite. Le maintien n’est pas encore assuré, comment s’annonce le restant du parcours ? Tout à fait, il reste des échéances aussi bien difficiles que déterminantes où nos chances sont grandes, c’est à nous de les saisir, il nous faut encore une douzaine de points au minimum pour assurer le maintien, reste vingt et un points mis en jeu, dont quatre rencontres à Tchaker (USMAl, MCEE, ASO et CABBA) et trois autres à l’extérieur (USMAn, JSK et USMH), le maintien paraît possible seulement, il faudrait une mobilisation de toutes les parties. Les supporters attendent beaucoup du groupe, qu’avez-vous à leur dire ? Le groupe est conscient de leurs attentes, nous les remerciant de la confiance placée en nous, l’équipe s’exprime de mieux en mieux ces deniers temps, nous avons réussi à glaner 7 points sur 12 mis en jeu (MCO, CRB, MSPB et ESS), nous n’avons aucune raison de ne pas croire en nos chances pour le maintien. Le mot de la fin… Nous sollicitons que notre fidèle public soit à nos côtés dans ces moments difficiles, sa présence nous galvanisera à se transcender devant nos adversaires. A. T.

Les Rouge et Noir se déplaceront aujourd’hui dans la matinée à Blida pour y affronter l’équipe de l’USMB au stade Mustapha-Tchaker. Le retour se fera directement après le match.

HIER, DERNIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT

Contrairement à d’habitude, les Rouge et Noir ne se sont pas déplacés à Blida la veille du match, puisque l’équipe se rend à la ville des Roses dès ce matin. D’ailleurs, l’entraîneur Noureddine Saâdi a programmé une dernière séance d’entraînement pour hier en après midi.

TOUJOURS PAS DE MISE AU VERT

Nous l’avons déjà mentionné dans l’une de nos précédentes éditions, mais on a confirmé une fois de plus la décision prise par le président Allik juste après le match de championnat contre le Mouloudia d’Alger. En effet, l’équipe de l’USM Alger n’effectue plus de mise au vert les veilles des matches, d’ailleurs, c’est le président Allik qui a pris cette décision, précisant que cela durera jusqu’à la fin du championnat.


DIVISION 212 Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Place au Petro Atletico JSK

g Par Aberkane SaÏd

Meftah doivent se mettre sérieusement au travail et préparer comme il se doit cette chaude empoignade qui les attend face au Petro Atletico, qui se présentera au stade de Tizi-Ouzou avec la ferme conviction de repartir en Angola avec un résultat positif. Mais les Lions du Djurdjura sont contraints de passer avec brio l’obstacle angolais, même si celui-ci s’annonce des plus difficile à manier puisque c’est une équipe ambitieuse qui se déplacera en Algérie pour faire un bon résultat et essayer de contrecarrer les desseins des Canaris. Les Kabyles ont toujours prouvé qu’ils étaient capables de relever n’importe quel défi, et c’est dimanche soir ou jamais qu’ils doivent se racheter devant leurs supporters par une large victoire et cela pour assurer la qualification avant le match retour qui aura lieu à Luanda. A. S.

Après avoir été éliminés mardi dernier par le CA Batna lors du match des demi-finales de la coupe d’Algérie, la JSK doit oublier ce revers et se concentrer sur le match crucial de ce dimanche prévu sur la pelouse du stade du 1er Novembre de TiziOuzou contre le représentant angolais, le Petro Atletico en l’occurrence, et ce pour le compte du match aller du troisième tour de la Ligue des champions africaine.

L

a grande majorité des observateurs et des techniciens estime que la rencontre de ce dimanche, qui opposera les Canaris du Djurdjura au Petro Atletico d’Angola pour le compte du match aller du dernier tour de la Ligue des champions d’Afrique, sera un virage décisif pour la phase des poules, même si le Petro Atletico, qui revient en force ces derniers temps et qui reste sur un dernier succès en championnat vise également le même objectif, à savoir les poules. En tout cas, la mobilisation est déjà de rigueur dans le camp des Jaune et Vert qui misent énormément sur la sortie de dimanche contre le Petro Atletico. En d’autres termes, les capés d’Alain Geiger savent parfaitement qu’une éventuelle large victoire dimanche soir à Tizi-Ouzou, les mettra à l’abri et leur permettra d’espérer une qualification à la phase des poules avant la manche retour. Les partenaires du capitaine Mohamed Rabie

tion à Oussalah : «Assurer la qualifica » Tizi-Ouzjusteou après l’élimination de son équipe en

a déclaré, Le latéral gauche des Canaris nous itions en préviconséquence et dans de bonnes cond en are prép se «On : coupe d’Algérie pte du match com le r pions d’Afrique, et ce, pou sion de notre match de la Ligue des cham faut que l’on Il la. ngo d’A tico opposer au Petro Atle aller du 3e et dernier tour qui va nous heur à nos bon du et joie la de nner redo et en selle remporte la victoire pour se remettre ur. On n’a reto ch mat le tion ici à Tizi-Ouzou avant derniers supporters, et leur offrir la qualifica les lier oub vite doit on s Dame coupe, mai nous a pas réussi à se qualifier à la finale de eur traîn s des trois derniers matchs. L’en de la se mauvais résultats enregistrés au cour cour la de ion blier cette amère éliminat les re remobilisés en nous demandant d’ou cont ch mat le sur er entr conc a, et de nous d’un cer coupe d’Algérie contre le CA Batn effa t en aucun cas rater si on veut vraimen Angolais. Un match qu’on ne doit rer la qual. On fera tout notre possible pour assu ltats résu sourire à seul trait les derniers mauvais le re rend et ur reto che man nous, avant la A. S. ification à la phase des poules chez nos supporters.»

COULIBALY : «Faire la différence à Tizi» Contacté par téléphone, le joueur axial des Canaris, le Malien Idrissa Coulibaly, inconsolable à la fin de la rencontre face au CA Batna, lors du match des demifinales de la coupe d’Algérie, estime que lui et ses coéquipiers ont oublié cette amère élimination et pensent maintenant au prochain match qui les attend demain face au Petro Atletico d’Angola, et ce, pour le compte du match aller du troisième tour de la Ligue des champions d’Afrique, au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou.

Avec du recul, quel commentaire faites-vous sur cette élimination en coupe ? Selon un avis unanime à la JSK, c’est une élimination amère et très difficile à digérer. En toute franchise, on aurait pu gagner ce match durant les 90 minutes et même au cours des prolongations. Il y a eu des choses qui ont fait que nous ne pouvions passer ce tour, mais je crois qu’il ne sert à rien de polémiquer, car le plus important et de se pencher à la Ligue des champions d’Afrique où on est dans l’obligation de maintenir le cap jusqu’à la ligne d’arrivée. De toutes les façons, ont s’était donnés à fond dans cette rencontre, mais à la fin la chance a souri aux Batnénnes ; il faut savoir accepter certaines choses que seul le football peut nous donner. Il va de soi que notre déception est grande, mais bon, on ne refait pas le match qui passe.

Peut-on comprendre que cette élimination ne va pas vous décourager, du moment que la coupe était l’objectif tant espéré ? Il est vrai que le trophée nous faisait tous rêver, mais il faut toutefois se rendre à l’évidence, car ce qui est fait est fait, même si cela fait très mal de se faire éliminer de cette façon. Donc, je vous dis dès aujourd’hui que cette élimination en coupe va au contraire nous galvaniser pour redoubler d’efforts en Ligue des champions d’Afrique. En d’autres termes, on ne va pas lâcher prise demain face au Petro Atletico et je vous promets que vous allez découvrir une JSK plus déterminée que jamais à arracher la qualification à la phase des poules. On a, certes, une équipe jeune qui manque cruellement d’expérience, mais elle pourra compenser ce manque par la hargne et la volonté de vaincre de ses joueurs qui sont tous unanimes pour un seul objectif : aller de l’avant sans regarder derrière. Ceux qui pensent que nous sommes touchés par cette élimination se trompent parce que nous avons tourné la page et mis de côté cette défaite. Maintenant que nous n’avons plus que la Ligue des champions d’Afrique, sachez que nous allons jeter toutes nos forces dans cette compétition africaine afin d’arracher la qualification à la phase des poules. Tout le monde attend le match de ce dimanche qui vous opposera au Petro Atletico pour le compte du match aller du troisième et dernier tour de la Ligue des champions d’Afrique ; comment le voyez-vous en tant que joueur ? Difficile, car les deux équipes visent carrément la phase des poules. Nous concernant,

seule une large victoire compte pour nous et on se doit de gagner ce match aller pour éviter toute surprise au match retour. Tous les joueurs en sont conscients et affichent une grande détermination, ce qui est déjà un bon point de départ pour préparer au mieux cette confrontation intense.

Donc, une large victoire s’impose face au Petro Atletico pour assurer la qualification à Tizi-Ouzou, n’est-ce pas ? Absolument, on doit tout faire pour gagner ce match aller par un score large, et aller en Angola avec un moral au beau fixe. Les joueurs sont déterminés à se racheter devant leur public face au Petro Atletico ; je pense qu’une large victoire est impérative et les joueurs les savent bien. On a plusieurs raisons qui nous incitent à être optimistes et le groupe est décidé à classer le dossier des Angolais par une large victoire. Il est évident que notre adversaire ne va pas se présenter au stade du 1er Novembre pour faire de la simple figuration, mais nos joueurs savent exactement ce qui leur reste à faire demain devant cette équipe. Un mot pour vos supporters, très déçus tout comme vous… Je pense que nos merveilleux supporters ont vu ce qui s’est passé à Batna. D’ailleurs, on compte beaucoup sur eux pour le reste du parcours, d’autant plus que l’erreur est strictement interdite. Ensemble, Inchallah, on terminera la saison en apothéose, avec une bonne qualification à la phase des poules à la clé. Je veux leur dire aussi qu’ils doivent se ranger derrière nous et de nous soutenir à fond, on le leur rendra bien en fin de saison. A. S.


13

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

GEIGER : «La Ligue des champions est notre objectif» JSK

g Par Aomar Moussi

L’entraîneur des Jaune et Vert, Alain Geiger, a animé jeudi après- midi un point de presse au niveau du siège du club.

L

e Suisse s’est étalé sur plusieurs sujets ayant trait au football algérien, à son équipe, à l’élimination en coupe d’Algérie et cette rencontre de Ligue des champions africaine qui va opposer ses protégés aux Angolais du Petro Atletico. Le coach de la JSK est revenu sur la dernière défaite concédée en coupe d’Algérie face au CAB, estimant que cette élimination lui est restée en travers de la gorge, sachant que son équipe avait les possibilités de se qualifier, mais la chance leur a fait défaut. «Je n’arrive toujours pas à digérer cette élimination, et ce, pour la simple raison qu’on avait les moyens de tuer le match à maintes reprises. Quand vous tapez deux fois sur la barre transversale et que vous ratez des occasions faciles, et qu’on vous demande de tirer à nouveau un penalty, c’est rageant n’est-ce pas ?», déclare d’emblée l’entraîneur des Jaune et Vert, avant d’ajouter : «Les Batnéens ont usé de tous les moyens anti-sportifs pour casser nos actions. A chaque fois, ils jetaient un deuxième ballon sur le terrain et l’arbitre, tout souriant, ne bronchait pas et nous faisait rejouer la faute». Geiger s’est interrogé comment les responsables du football

algérien ont accepté qu’une demi-finale se déroule sur un terrain pareil. «Je me demande comment se fait-il que les responsables du football algérien ont accepté de faire jouer un match d’une telle envergure sur un terrain impraticable. D’ailleurs, même l’entraîneur du CAB était contre. Les joueurs étaient exposés à un danger permanent, et il était difficile pour eux de présenter du beau jeu et du spectacle.» Concernant le match du troisième tour de la Ligue des champions africaine que va jouer son équipe face au Petro Atletico ce dimanche au stade du 1er Novembre de TiziOuzou, l’entraîneur des Lions du Djurdjura estime que «ce match est tombé au bon moment. Le groupe s’est remis au travail, et l’ensemble des joueurs est conscient de la lourde tâche qui l’attend. La Ligue des champions est notre objectif premier du début de saison ; donc, on n’a pas droit à l’erreur», avant de conclure : «C’est une rencontre importante, où les joueurs sont appelés à sortir le grand jeu pour pouvoir prétendre à un large succès. On doit s’imposer avec un écart important et sécurisant, afin qu’on puisse entrevoir le match retour avec assurance et un avantage certain. Les joueurs ont du caractère et je sais qu’ils vont se ressaisir et se racheter de fort belle manière. En ma qualité de premier responsable technique, je dois remobiliser le groupe et le préparer sur tous les plans afin qu’il attaque ce match avec force». A. M.

Comment se porte le groupe après cette amère élimination en coupe d’Algérie? Moralement, on ne peut pas dire que tout va pour le mieux, car on n’arrive toujours pas à digérer notre dernière élimination en coupe d’Algérie… Toutefois, on essaye de nous en remettre en travaillant d’arrache-pied aux entraînements afin d’être dans un meilleur état d’esprit en prévision de notre prochain rendez-vous qui nous attend ce dimanche face au Petro Atletico en Ligue des champions africaine. Comment expliquez-vous cet échec face au CAB ? Je ne pense pas que quelqu’un pourrait vous

donner une explication rationnelle à ce qui a bien pu nous arriver ; même avec du recul, on ne parvient toujours pas à réaliser ce qui s’est passé. Néanmoins, je peux vous dire si on avait pu concrétiser les occasions qu’on s’était procurées, on aurait largement prétendu à la qualification en finale, mais cela n’a pas été le cas. Il faut vite oublier cette élimination en coupe d’Algérie et se concentrer sur ce match de Ligue des champions. Comment allez-vous aborder ce match de Ligue des champions africaine qui vous mettra aux prises au Petro Atletico ? Nous en sommes conscients et c’est la raison pour laquelle on doit se donner à fond aux entraînements pour bien préparer cettejoute africaine à l’occasion de laquelle on compte bien avoir la bonne réaction attendue de notre part. Les Angolais ne viendront pas en Algérie pour faire du tourisme, mais pour tenter de repartir à la maison avec un résultat positif. Nous comptons bien nous appliquer pour éviter de nous faire surprendre. Comme je vous l’ai dit, nous allons aborder ce match avec la ferme intention de le remporter et assurer la qualification à la phase des poules dès cette première manche qui va se jouer à Tizi-Ouzou. Nous n’avons pas le choix, seule une qualification pourra nous réconcilier avec nos supporters que nous souhaitons voir venir en masse pour le match aller du troisième tour de la Ligue des champions d’Afrique face au Petro Atletico d’Angola.

L’équipe kabyle sera au grand complet demain face au Petro Atletico. Seuls deux joueurs manqueront à l’appel et feront ainsi l’impasse sur cette manche aller qui va se jouer au stade du 1er Novembre de TiziOuzou. Il s’agit des deux attaquants, Sid Ali Yahia Cherif et Isu Azuka. Le premier a été expulsé face au Club Africain, quant au second, il a écopé d’un autre carton face au même adversaire, ce qui prive les deux joueurs à prendre part à ce match contre les Angolais. L’entraîneur Alain Geiger saura trouver des solutions à ces deux défections. Azuka et Yahia Cherif seront de retour lors du match retour qui aura lieu, pour rappel, le 9 mai à Luanda.

Hamiti titulaire

En l’absence de Sid Ali Yahia Cherif, le coach des Lions du Djurdjura fera certainement appel à un autre attaquant. Un joueur qui était un titulaire indiscutable lors des derniers matchs, et qui a contracté une blessure et qui commence à retrouver ses forces et sa forme, sera à coup sûr aligné d’entrée. Ce joueur n’est autre que l’attaquant Fares Hamiti. L’ex-Blidéen sera titularisé demain face au Petro Atletico et jouera aux côtés de Mohamed Amine Aoudia.

Entraînement à 15h30, jeudi et vendredi…

MEFTAH : «On frappera fort face au Petro Atletico»

Le capitaine des Jaune et Vert, Rabie Meftah, qui est certes déçu et abattu par l’élimination deson équipe de la coupe d’Algérie, tout en reconnaissant que la chance leur a tourné le dos face au CAB, estime que le moment n’est plusà la déconcentration ; bien au contraire, l’heure est à la mobilisation générale, et ce, en prévision du match de la Ligue des champions africaine qui va les opposer au Petro Atletico. Le défenseur promet aux supporters un grand match avec, à la clé, un large succès.

Seuls Azuka et Yahia Cherif manqueront à l’appel

Mais, pour prendre une option pour la qualification à la phase des poules, vous êtes appelés à faire le plein ce dimanche, n’est-ce pas ? C’est clair, ce match est très important pour nous, dans la mesure où un large succès nous mettra à l’abri de toute mauvaise surprise en Angola deux semaines plus tard lors du match retour. On est tous conscients de la lourde tâche qui nous attend, et on tâchera d’aborder cette rencontre avec force, en prenant le match en main dès son entame. On va presser l’adversaire dès le coup d’envoi de la rencontre. On doit faire le plein, en s’imposant au minimum avec un score de 2 buts à 0. Un tel résultat nous permettra d’entrevoir la manche retour avec beaucoup plus de confiance et d’assurance. Vous paraissez très confiant quant au résultat final de cette rencontre africaine ? Mais comment ne pas l’être, du moment que nous avons des joueurs pétris de qualités. Nous allons faire de notre mieux pour arracher une large victoire face au Petro Atletico. De toutes les façons, je suis persuadé que le meilleur est à venir et je rassure nos supporters en leur disant que nous sommes déterminés à se racheter de notre dernier revers en coupe d’Algérie, et on sera à la hauteur de leurs aspirations. Je leur demande de venir en grand nombre ce dimanche pour nous soutenir, et Inchallah, on ne va pas les décevoir, c’est promis. A. M.

Les partenaires de Mohamed Rabie Meftah se sont entraînés jeudi et vendredi dans l’après-midi. Les deux séances d’entraînement ont eu lieu à 15h30 au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou.

… Aujourd’hui à 10 h

Quant à l’ultime séance qui aura lieu aujourd’hui, elle se déroulera dans la matinée et plus précisément à 10h. L’entraîneur Alain Geiger mettra à profit cette dernière séance de travail pour apporter les dernières retouches et dégager le onze qui aura à entamer la partie face au Petro Atletico.

Le match retour le 9 mai à 15h30

Les Kabyles, qui se déplaceront en Angola le 6 mai prochain, disputeront trois jours après le match retour face au Petro Atletico. La rencontre est donc prévue le 9 mai au stade de Luanda dans l’après-midi, et plus précisément à 15h30, heure locale.

Geiger a visionné le match Raja-Atletico

Dans la perspective du match aller face au Petro Atletico et afin d’avoir plus de détails sur les points forts et les points faibles de cet adversaire, l’entraîneur des Jaune et Vert, Alain Geiger, s’est procuré une cassette vidéo du match ayant mis aux prises, lors du tour précédent, les Marocains du Raja à cette équipe angolaise. Geiger devait visionner hier le match RAJA-Petro Atletico qui s’est achevé, pour rappel, sur le score d’1 but partout. Geiger aura à le revoir une autre fois aujourd’hui afin de faire le point sur la qualité de cet A. M. adversaire.


14

Battre l’ASK pour se booster

DIVISION UNE

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010 CAB-ASK

g Par Yefsah Wahab

La joie de la qualification pour la finale de la coupe d’Algérie étant consommée, le CAB a remis les pieds sur terre en descendant de son nuage. Désormais, l’attention et les regards sont braqués sur le prochain match du championnat et plus exactement sur le venue de l’ASK ce samedi à Batna.

L

es dirigeants, le staff technique et les joueurs ont tenu une réunion juste après l’entraînement de la reprise de jeudi aprèsmidi. Après cette réunion, les joueurs ont regagné l’hôtel de l’Opow où ils seront en mise au vert jusqu’au match. Le mot d’ordre c’est désormais de battre l’ASK pour se mettre à l’abri et se booster pour la finale de la coupe d’Algérie. Le discours prôné par la direction du club était très clair, il faut coûte que coûte battre la bande à Aït Djoudi, en contrepartie, il y aura versement du reste de la deuxième tranche de la prime de signature, Nezzar a mis le paquet pour empocher trois précieux points qui mettront l’équipe dans une position confortable pour la suite du championnat et les meilleures condi-

tions morales et mentales pour préparer la finale de la coupe d’Algérie contre l’ES Sétif le 1er mai prochain. Les supporters ont été conviés à venir nombreux pour aider les joueurs à arracher cette importante victoire.

Le coup de poker est un coup de génie

On jouait la dernière minute de jeu des prolongations du CAB-JSK, Biskri décide de faire sortir Babouche pour le remplacer par Aouiti. Le public gronde, Babouche conteste sa sortie, les critiques fusent de partout, Biskri est pris pour un fou, c’est un coup de poker ont dit les uns, mais lorsque Aouiti a arrêté le penalty qui a propulsé le CAB en finale, le fou est redevenu le maître, le coup de poker s’est révélé être un coup de génie, Biskri a pris un grand risque, il a eu le courage et le mérite d’avoir osé, son coup de génie a réussi, il est en finale.

Mise au vert dès jeudi

Jeudi après l’entraînement de la reprise, les joueurs du CAB sont entrés en mise au vert pour préparer la rencontre de samedi contre l’ASK, biskri a tenu à ce que son groupe replonge dans les conditions de préparation pour se concentrer sur l’objectif essentiel qu’est le maintien. «Il n’est pas question de se laisser distraire ou de s’égarer, on doit se reconcentrer sur notre sujet», dira le coach.

25 millions pour CAB-JSK

Pour la qualification en finale de la coupe d’Algérie, les joueurs du CAB toucheront vingt-cinq millions de centimes en guise de prime, des chèques ont été remis aux camarades d’Aribi.

Soualah retrouve la compétition

Privé de la demi-finale pour cause de suspension, Soualah retrouvera ce samedi la compétition contre l'ASK. Tout le monde était unanime pour dire que son absence contre la JSK a été fortement ressentie par la défense batnéenne.

100 DA pour CAB-ASK

Pour le match de championnat, CAB-ASK, le ticket d’entrée a été fixé à 100 DA seulement. Les dirigeants veulent attirer le maximum de monde pour ce match très important pour le CABatna.

Biskri est resté à Batna

L’heureux entraîneur du CAB, Mustapha Biskri, n’est pas rentré à Alger après le match de la JSK. Il a préféré rester se reposer à Batna pour bien déguster la retentissante qualification de son équipe en finale de la coupe d’Algérie. Biskri aura bien l’occasion de rentrer chez lui à Alger pour préparer la finale sur place. Y. W.

AOUITI : «C’est notre année»

Il n’a joué qu’une seule minute de jeu et assuré dans sa cage les tirs au but, Aouiti le héros du CAB, celui par qui est venue cette finale, nous parle de ses sentiments pour la coupe d’Algérie et pour la fin du championnat.

Peut-on vous appeler le héros de ce CAB-JSK ? Ce sera injuste d’occulter le rôle joué par mes camarades durant les 120 minutes de la rencontre, c’est grâce à eux que nous sommes arrivés aux tirs au but. Mais les supporters ont longuement scandé ton nom à la fin… Oui, c’est tout à fait normal, j’ai arrêté le penalty de la qualification. Pour la finale, c’était pour eux l’essentiel mais il ne faut pas oublier aussi Chebana qui a marqué le dernier penalty. Vous allez jouer un match important contre l’ASK. Pensez-vous que l’équipe est concentrée sur ce match. Après notre qualification en finale, l’entraîneur nous a accordé un repos jusqu’à jeudi 17h, une façon de nous décharger des conséquences de notre victoire. Dès l’entraînement de jeudi on s’est replongé dans la préparation de ce CAB-ASK, on est d’ailleurs en mise au vert, on ne quittera pas l’OPOW jusqu’à samedi après la rencontre. Vous êtes donc redescendu de votre nuage ? Oui, absolument; sans la victoire contre

l’ASK, la finale n’aura aucun goût et aucune motivation, ce match contre l’ASK est très important, il faut le gagner inch’Allah. Seriez-vous titulaire ce samedi contre l’ASK ? Je ne sais pas ce que décidera l’entraîneur, il va peut-être faire tourner l’effectif. L’essentiel c’est de gagner cette rencontre, le reste importe peu. Après ce CAB-ASK, ce sera la grande finale contre l’ESS. Quel commentaire en faites-vous ? L’entraîneur fait tout pour qu’on reste concentrés sur le match de l’ASK, le président du club a exigé la victoire ce samedi pour nous payer la deuxième tranche, vous voyez qu’on essaye de ne pas trop penser à cette finale, on aura toute une semaine pour en parler après. Entre joueurs vous dites bien qu’il y a un coup à jouer lors de cette finale… Depuis le match des 1/4 contre le MCA nous avons toujours été les outsiders, idem pour le match de la JSK et ce sera aussi la même chose pour la finale, on n’est pas les favoris pour gagner la coupe, c’est une situation qui nous va bien et qui nous motive, on n’a pas de pression. Pensez-vous avoir une chance de gagner cette coupe d’Algérie ? Au fond de moi-même, je pense que c’est peut-être notre année, on n’a rien à perdre mais tout à gagner, on ira jouer nos chances à fond. On ne craint rien, la pression sera grande sur l’ESS et pas sur nous. Y. W.

ZIANE CHÉRIF : «J’ai eu plusieurs contacts» ASO

g Par Hocine Saïdi

Le défenseur Ziane Chérif faillit ne plus remettre les pieds dans son club suite à sa non-convocation pour un match de championnat. Il avait par la suite boudé les séances d’entraînemens et juré par tous les saints de quitter Chlef et rentrer définitivement chez lui à Saïda. Les supporters voyaient que c’était une perte pour l’ASO de se voir priver de cet excellent élément pour la suite de la compétition. Ils se sont rendus chez lui pour essayer de le convaincre pour revenir sur sa décision. Devant leur insistance, Ziane Chérif a décidé de retourner à Chlef pour retrouver ses coéquipiers et se concentrer sur les prochaines échéances. Il participera à deux rencontres où il s’est très bien distingué ce qui a donné une grande satisfaction à l’entourage du club. Malheureusement, il n’a pas été aligné suite à une blessure. Actuellement, il subit les soins nécessaires pour se remettre sur pied avant la clôture de ce championnat. Et pour en savoir un peu plus sur son équipe, et de son avenir, on a pris attache avec lui. C’est avec une grande gentillesse qu’il a répondu à nos questions.

Où en êtes-vous avec votre blessure ? Cette blessure est tombée au mauvais moment, là où mes coéquipiers se donnent à fond pour améliorer notre position au classement. Pour le moment le staff médical me prodigue des soins intensifs en espérant être prêt d’ici une semaine pour reprendre la compétition et aider mon équipe à réagir par des résultats positifs. Comment est actuellement l’ambiance chez vos coéquipiers ? Les joueurs s’entraînent dans une excellente ambiance en vue des prochains rendez-vous, et ne vont pas baisser les bras jusqu’à la fin de saison. Ils sont décidés à terminer dans une position honorable afin de faire oublier à nos supporters les échecs concédés bêtement à domicile. La dernière victoire vous a-t-elle libéré ? Elle a mis fin à notre série de défaites. Ce succès ne fait que

motiver le groupe pour enchaîner d’autres pour remonter la pente de quelques marches. Comment le groupe a meublé la trêve? Il a continué à travailler sérieusement pour mieux aborder les matches qui restent. Elle a permis aussi à l’entraîneur de programmer des matches d’application pour essayer des jeunes afin de revenir meilleurs pour les prochaines confrontations. l’effectif Avec l’ASO pouvez mieux faire ? Certes, notre équipe renferme de bons éléments qui auraient permis à l’ASO de se retrouver parmi le groupe de tête. Malheureusement, le mauvais départ plus la pression sur les épaules des joueurs, on ne pouvait prétendre à mieux. Ce n’est que durant les quatre premières rencontres de la phase retour qu’on s’est ressaisis et fui une fois pour toutes la zone de turbulences. Comment voyezvous le reste du

parcours pour votre équipe ? La suite de ce parcours sera plus difficile où nos adversaires ne vont pas nous faire de cadeau pour nous accrocher, on va essayer de gérer match par match pour ne pas tomber dans la facilité afin d’améliorer notre classement. Il paraît que vous êtes en contact avec plusieurs équipes ? Certes, j’ai eu de nombreuses propositions par des clubs du Centre et de l’Ouest voulant m’avoir dans leur équipe la saison prochaine. Je n’ai rien décidé pour le moment, j’attends la clôture de ce championnat pour bien étudier ces propositions pour décider ensuite de ma prochaine destination. Revenons à l’ASO. C o m m e n t appréhendez-vous la prochaine rencontre ? Ce sera une rencontre difficile devant l’ES Sétif qui voudra remporter pour la deuxième fois consécutive le titre du championnat

d’Algérie. Elle se déplacera à Chlef pour gagner afin de se coller aux trousses de l’actuel leader et attendre le moindre faux pas pour le détrôner. Nous allons tout de même essayer pour que les trois points de la victoire restent à Chlef afin confirmer notre retour en forme. Un mot pour conclure… Nous regrettons émor-

mément les points perdus à domicile si nous les avions empochés l’ASO pourrait terminer la saison dans une bonne position. Et lui aurait permis de jouer la saison prochaine une joute internationale. Maintenant, on fera tout notre possible pour engranger les points nécessaires pour procurer la joie à nos inconditionnels. H. S.


SUPER D2

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

15

La subvention de l’APC dans les caisses du MOB MOB ELLE EST ARRIVÉE AU BON MOMENT

qu’on avait intitulé, «Le wali de Béjaïa à l’écoute du MOB», le DJS, Salim Benathmane, a aussisitôt instruit par le premier responsable de la wilaya, Ali Bedrissi, libéré l’espace revendiqué depuis longtemps par le MOB au stade de L’OPOW. Les travailleurs de l’enceinte sportive que dirige le directeur Nadjib Zerrari s’activaient depuis avant-hier pour vider les lieux qui contenaient le matériel affecté aux maisons de jeunes. Ce qui permettra à la direction d’entamer les travaux d’aménagement.

L’ AG se tiendra au mois de juin

g Par Lyes Cheklal

Après une longue attente due à la lourdeur administrative des différentes instances (APC, daïra, Trésor ), la subvention de l’APC de la ville de Béjaïa est arrivée en fin à bon port dans les caisses du MOB .

U

ne bonne nouvelle qui a fait réagir son premier responsable, Arab Bennaï. «Sincèrement, cette sub-

vention est arrivée au bon moment pour nous, la veille du match du CSC, cela m’a vraiment soulagé.» Le 1,2 milliard de centimes octroyé par l’APC de Béjaïa pour l’exercice actuel ne séjournera pas longtemps dans les caisses du club, puisque la direction a décidé de partager de ladite somme entre les joueurs qui défendent les couleurs du club et ceux qui détiennent une décision de la CRL de la Ligue. La situation financière du MOB est en nette amélioration par apport à la grave crise qu’a vécue le club dès l’entame de l’exercice en cours. Ainsi, après le 1.2 milliard centimes de l’APC.

La direction du club attend celle de Sonatrach qui sera libérée selon le président du club, à la mi-mai, 500 millions de centimes de plus dans les caisses du MOB.

Début de l’opération de régularisation des ex-joueurs

La direction du MOB, par l’intermédiaire de son premier viceprésident, Mohand Sadji, nous a confirmé l’entame de l’opération de régularisation des 11 exjoueurs du club, en application des résolutions de la CRL (Chambre de résolution des litiges de la

CHERIFI :

Ligue nationale), et cela avec la régularisation de l’ex-portier Amine Aït Zeggagh, et le contact établi avec l’émigré Abdenour qui se trouve en France, et le joueur Ali Messiad. Trois joueurs recrutés par trois présidents différents : Maouche pour le premier, Leklak pour le second, et Rezki pour le dernier cité.

Sur instruction du wali de Béjaïa, la DJS libère l’espace réservé au MOB à l’OPOW

Comme annoncé par nos soins dans l’avant-dernière édition, et

La direction du MOB était destinataire d’une correspondance de la DJS de Béjaïa qui lui a signifié la suite de sa mission jusqu'à la fin de l’exercice actuel. Une information confirmée par un officiel du club qui nous a confié que l’AG se tiendra le mois de juin, vraisemblablement dans la première quinzaine .

Mise au vert à Thabet

La direction du MOB, comme à son habitude, a choisi encore une fois l’hôtel Thabet que dirigent les frères Kared pour la mise au vert. Après avoir passé la nuit dans l’établissement hôtelier, l’équipe s’est rendue directement à la mosquée pour accomplir la prière du vendredi avant de rallier le stade de l’Unité maghrébine .

«Je vais prendre mon temps pour me soigner» Il était l’une des solutions de rechange pour l’entraîneur Zekri qui lui a fait confiance dans plusieurs rencontres. Le jeune Cherifi, qui joue au milieu du terrain, était victime d’une blessure qui s’est avérée grave puisqu’elle l’a mis au repos avant terme.

Après avoir gagné la confiance du coach, vous vous retrouvez à l’arrêt à cause d’une blessure, c’est dur n’est-ce pas ? Et comment ! Surtout que je jouais des fois d’entrée et d’autres fois comme remplaçant ; franchement, c’est dur de s’arrêter en si bon chemin. Je dirais que la blessure est mal tombée. En plus, elle est plus grave que prévu, non ? Effectivement, puisque je suis mal-

Kerroum rend hommage aux cadets

heureusement out pour le reste de la saison, alors que je croyais que la blessure était légère, et je me préparais à reprendre les entraînements après une semaine de repos, mais l’IRM a révélé une tendinite rotulienne, qui m’a forcé au repos prématurément . C’est dur, mais vous êtes jeune. Donc, n’y a pas lieu de vous décourager ; il faut bien se soigner pour être prêt l’année prochaine. Etes-vous d’accord avec cela ?

SAM

Après leur brillante qualification à la finale de la coupe d’Algérie, les cadets du SA Mohammadia continuent d’être honorés par les différentes personnalités de la ville de Mohammadia ; cette fois-ci, c’est au tour de l’ancien joueur de la glorieuse équipe du FLN, en l’occurrence Kerroum Abdelkrim, qui a organisé une réception en l’honneur des poulains de Mehdi Madjid. Cette réception a eu lieu jeudi après-midi et à laquelle étaient conviés tous les correspondants de la presse locale et plusieurs anciens joueurs du SA Mohammadia, à l’image de Hachouti Mohammed et Bellebna Benaïssa, ainsi qu’un supporter installé en Belgique, en l’occurrence Bouziri Sahli, qui est venu spécialement pour féliciter Djelabet Réda et ses coéquipiers pour cet exploit qui est le premier du genre à l’échelle de toute la wilaya de Mascara depuis le recouvrement de la souveraineté nationale. A la fin de la cérémonie, M. Kerroum, qui a eu le privilège de gagner la coupe d’Algérie en 1965 sous les couleurs du Mouloudia de Saïda, n’a pas manqué d’exhorter les cadets samistes à redoubler d’efforts pour offrir le premier trophée de l’histoire au club phare de la ville des Oranges et marquer de leur empreinte l’histoire de la wilaya de Mascara.

Justement, c’est cet espoir de reprendre du service qui m’a permis de prendre mon mal en patience et d’accepter mon sort. J’avoue que c’était dur, mais comme vous l’avez si bien dit, je suis encore jeune puisque je serai l’an prochaine junior deuxième année et je prendrai le temps qu’il faut pour me soigner afin . d’être prêt pour le prochain exercice Entretien réalisé par Lyes Ch.

Dardib reprendra bientôt

Dardib Mohamed Laïd, qui a été le premier junior a être titularisé la saison précédente en équipe seniors par Benfeta Noureddine qui drivait à l’époque l’équipe phare de la ville des Oranges, reprendra bientôt les entraînements selon le médecin du club, Bessaïd Abdeslam. Mohamed Laïd, qui est junior comme son frère Sofiane, est complètement guéri de la déchirure musculaire qu’il avait contractée lors du match contre le CC Sig, pour le compte du dernier tour régional de la coupe d’Algérie. La blessure qui l’a tenu éloigné des terrains pendant plus d’une année s’étant cicatrisé, ce jeune libéro a même entamé un travail de musculation et pourrait reprendre les entraînement le plus tôt possible et sera sans aucun doute opérationnel la saison prochaine.


16

Bonne affaire pour Mosta SUPER D2

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010 RCK 1 - ESM 1

Fiche technique

tant pas facile devant l’EMS qui s’est déplacée à Kouba pour réaliser un bon résultat afin de garder ses chances intactes à l’accession. Les Koubéens, qui entamèrent la rencontre sur les chapeaux de roue en se créant de nombreuses occasions, réussissent à concrétiser une à la 6’ de jeu par Amokrane. Ce dernier a repris d’une jolie tête un corner bien botté de la droite par Hanifi. Cette réalisation donna plus de mordant aux locaux en faisant voir de toutes les couleurs aux défenseurs mostaganémois. Ces derniers ne faisaient que dégager à l’emporte-pièce leur camp pour empêcher les joueurs de Laroui d’ajouter d’autres buts. Il fallait le coup de sifflet de l’arbitre pour mettre un terme à cette première mitemps pour qu’ils soufflent un peu. Après une excellente mi-temps où on a vu le RCK faisant le jeu devant un adversaire qui s’est contenté de se défendre uniquement. Sermonnés par leur entraîneur durant la pause, les Mostaganémois sortent de leur coquille en faisant pression sur les locaux. Ces derniers essayèrent de contrecarrer les attaques de Ferahi et compagnie pour ne pas être rejoints au score, mais les visiteurs étaient déterminés à ne pas retourner bredouilles chez eux et ont pu égaliser par Madouni à la 90’ + 2’ suite à une belle combinaison de toute la ligne d’attaque. Ils réussissent à obtenir un précieux point qui comptera beaucoup au sprint final. Ce résultat n’arrange pas les affaires du RCK qui n’a pas encore sauvé sa saison. A. A. Benali

Stade : Benhaddad Affluence : faible Arbitres : Abid-Charef, Bouleflef, Amri Avertissements : Haouda (13’), Amokrane (75’) (RCK) Buts : Amokrane (6’) (RCK) Madouni (90’ + 2) (ESM)

RCK :

Belhani, Amokrane, Boudmagh (Assad 70’), Khelidi, Khelaf, Madi, Aliouane, Hamouda, Kaboul (Amrane 62’), Hanifi, Benyahia (Chouieb 87’). Entraîneur : Laroui

ESM :

Belarbi, Sayhi, Haddad (Feghloul 87’), Boulemdaïs, Boukemacha, Benouameur (Berrah 65’), Yazid, Ferahi, Madouni, Touaoula, Boudjenah (Medjahed 77’). Entraîneur : Heddane

E

n recevant les Mostaganémois, les Koubéens ne voulaient en aucun cas rater l’occasion pour glaner les trois points de la victoire afin de sauver leur saison. La partie ne s’annonçait pour-

Terminer en beauté

g Par Ali Oukili

Les dirigeants du PAC sont les seuls de la Superdivision qui ont fait confiance à leurs jeunes pourtant dans un difficile championnat composé de formations expérimentées.

L

es joueurs ont su relever le défi après un départ difficile et faire ensuite du Paradou un des favoris à l’accession. «Pour remplacer des joueurs de la trempe de Maïdi, Tedjar, Chettih, Touati, on a préféré lancer huit juniors. Leur tâche n’était pas facile pour faire face à des adversaires chevronnés. Ils avaient eu cette peur au ventre durant les premiers matches de mal faire, mais ils se sont ressaisis par la suite», souligne Bouhellal. Cet excellent parcours des camarades de Kedjour a étonné les observateurs et les inconditionnels du club. Ces derniers ne croyaient pas leurs yeux qu’une formation du Paradou dont l’âge de ses éléments ne dépasse pas les vingt ans dame le pion au CSC, à l’USMBA et à l’ ESM. Les Pacistes ont assuré une place parmi les six premiers quels que soient les résultats de ces quatre dernières rencontres du championnat. «Nous sommes distancés de six longueurs par le MC Saïda et tout reste possible pour qu’on retrouve l’élite au terme de la saison. On se donnera à fond lors de ces derniers rendez-

PAC

vous pour croire toujours en nos chances. Et si on n’arrive pas à arracher l’accession qui ne fait pas partie de notre objectif, on a réussi tout de même à réaliser un bon parcours malgré la jeunesse de notre effectif», déclare Miaz. Le mérite revient en premier lieu à Bouhellal d’avoir accepté la lourde tâche de disputer ce dur championnat avec une équipe composée en majeure partie de juniors. «C’est un groupe de jeunes animés de cette volonté d’aller toujours de l’avant. Les joueurs n’ont jamais baissé les bras même dans les moments difficiles, ils croyaient en leur possibilité de réaliser un bon résultat», affirme Bouhellal. Les Pacistes feront tout pour engranger les points nécessaires pour enlever le titre de cette division, sinon terminer parmi le trio de tête.

Priorité aux jeunes

Le parcours de leur équipe leur a donné une grande satisfaction aux dirigeants et dire que bon nombre d’entre eux ne s’attendaient pas à ce que les jeunes relèvent le défi, à savoir terminer en beauté. Maintenant, ils songent à la saison prochaine en intégrant d’autres juniors et former une équipe solide capable de jouer les premiers rôles pour les saisons à venir. «Notre mission reste la formation, on a des juniors qu’on doit intégrer avec les seniors. Ils sont l’avenir du club, on doit leur faire confiance au lieu de ramener des éléments d’autres cieux» estime Zetchi. Pour ce qui est de Tedjar,

Harrouche… liés toujours par contrat avec son équipe il dira : «Ces joueurs sont transférables, les clubs intéressés par leur service doivent prendre attache avec les responsables du PAC pour trouver un terrain d’entente…».

Ferchichi veut changer d’air

Le gardien de but Rachid Ferchichi n’accepte plus son statut de remplaçant depuis qu’il est «détrôné» par Benmedou. Il ne veut plus chauffer le banc de

RESULTATS DE LA 31e JOURNÉE Equipes 1 MC Saïda 2 ASM Oran 3 ES Mostaganem 4 CR Témouchent 5 AB Merouana 6 Paradou AC 7 CS Constantine 8 USM Bel Abbès 9 USM Sétif 10 RC Kouba 11 USMM Hadjout 12 SA Mohammadia 13 MO Constantine 14 WR Bentalha 15 JSM Skikda 16 US Biskra 17 MO Béjaïa 18 OM Arzew

Pts 53 52 50 48 47 46 45 44 44 39 39 38 38 37 36 34 33 32

touche, il préfère changer d’air en fin de saison.

Belaïd : «LE PAC, C’EST L ’AVENIR»

L’ancien milieu de terrain du Paradou Yacine Belaïd qui a opté par la suite à l’Olympique de Zaouia (Libye) était toujours à l’écoute de ce qui touche de près ou de loin les Jaune et Bleu. Il estime que le Paradou est une équipe d’avenir : «Le PAC est la plus jeune formation de la Superdivision qui a réussi quand

même à réaliser de bons résultats qui l’ont propulsé à une bonne position», dira-t-il. Pour ce qui est de son avenir avec le club libyen, il dira : «J’ai signé pour une saison seulement et je ne compte pas le renouveler. J’ai des contacts avec deux équipes de deuxième division du championnat français voulant s’attacher mes services. Pour le moment, je n’ai rien encore décidé, je préfère prendre quelques jours de repos et étudier par la suite les propositions qui me seront faites pour choisir ma prochaine destination.»

MOB-CSC ASMO-USMMH MOC-OMA ABM-USMBA PAC-JSMS USB-WRB RCK-ESM USMS-SAM CRT-MCS J 31 31 31 31 31 31 31 32 31 31 31 31 31 31 31 31 31 31

G 14 14 13 14 13 12 12 11 12 11 09 09 10 10 09 09 08 08

1-0 2-0 1-1 1-0 0-1 3-1 1-1 1-0 1-1 N 11 10 11 06 08 10 09 11 08 05 12 11 08 10 09 07 09 08

P 06 07 07 11 10 09 10 10 11 14 10 11 13 12 13 15 14 15

BP 42 33 48 23 35 24 29 34 29 35 27 20 35 29 34 32 21 33

BC 22 27 35 19 34 29 28 30 29 35 27 29 39 33 40 35 34 44

Diff +20 +06 +13 +04 +01 -05 +01 +04 00 00 00 -09 -04 -04 -06 -03 -13 -11


SUPER D2

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Béjaïa sort la tête de l’eau

Merouana intraitable à domicile

MOB 1 - CSC 0

Fiche technique

Stade : l’Unité maghrébine Affluence : nombreuse Arbitres : Zerrouki, Lafi, Hellal Avertissements : Tchial (17’), Medjoudj (22’), Meziani (81’), Guerfi (86’) (CSC). Bensalem (88’), Madi (90’+1) (MOB) Expulsions : Daïf (67’+84’) (CSC) But : Ousmaïl (90’+3) (MOB)

MOB :

Aïssani (Belaïd 36’), Bensalem, Bouabdallah, Fourar (Koul 63’), Madi, Boulekhmir, Idirene, Marek, Benmessaoud (Khaldi 77’), Ousmail, Akrour. Entraîneur : Kouchène

CSC :

Daïf, Nehili, Ziane, Lakehal, Tchial, Aïche, Medjoudj, Chettih (Guerfi 85’), Derbal (Meziani 65’), Ramdani (Amrane 36’), Yeddou. Entraîneur : Rouas

L

es Mobistes, décidés à s’extirper de la dernière place du classement, entament la partie en trombe face à une équipe constantinoise composée de

jeunes joueurs encadrés par le vieux briscard Nacer Medjoudj. Ils dominent la première mi-temps sur tous les plans mais n’arrivent pas à ouvrir le score malgré de nombreuses occasions nettes de scorer. Les Constantinois libérés de toutes pressions procédaient par un jeu court et précis mais sans mettre réellement en danger la défense des Mobistes bien regroupée autour du gardien Belaïd qui avait remplacé le titulaire Aïssani suite à une blessure à la demi-heure de jeu. Malgré un forcing des Mobistes dans le dernier quart d’heure de jeu de la première mi-temps, le score restera vierge au coup de sifflet de la pause citron. En seconde période, c’est le même scénario qui se répète. Une équipe mobiste qui jeta toutes ses forces pour décrocher la victoire, mais les jeunes loups de la ville des Rochers résistent à tous les assauts. On s’acheminait vers la fin du match et le score était de zéro partout lorsque dans le temps additionnel ce qui devait arriver, arriva. On jouait la 3e minute du temps additionnel et c’est l’explosion dans les gradins suite à un but inespéré des Béjaouis, Ousmail venait de libérer ses coéquipiers mais aussi les nombreux Crabes dans les tribunes. Une belle victoire pour les camarades de Koul qui continuent d’espérer. Lyes CH.

17

ABM 1 - USMBA 0

Fiche technique

Stade : Bensaci Affluence : nombreuse Arbitres : Karabi, Benzine, Latrèche Avertissements : Kherchache (60’) (ABM) Buts : Nezzar (1’) (ABM)

ABM :

Khalfa, Fertil, Nezzar, Khennab (Boukhenchouche 82’), Deboucha, Abez, Tarache (Bissa 75’), Amrane, Boutemdjet, Mebarki, Kherkhache Entraîneur : Bouaraâraa

USMB :

Semahi, Chikhaoui, Belkheir, Khali, Merghad (Dziri 60’), Boughrara, Tréa, Reguig, Melika (Benzineb 46’), Dif, Tahar Entraîneur : Benkabou

L

es Merouanis semblent être intraitables au stade Bensaci. Les Kherkhache, Boutemdjet et leurs camarades sont venus à bout d’une solide

équipe bel-abbésienne, car dès la première minute de jeu, ils ouvrent le score sur une grossière erreur du gardien Semahi. A partir de cette ouverture du score, les poulains de l’entraîneur Bouaraâra prennent en main le match et dirigent les débats à leur guise. Les Bel-Abbésiens pris à froid ont mis beaucoup de temps pour revenir dans le match. La demi heure de jeu passée, les Bel Abbésiens combinent mieux, mais à l’approche des buts de Merouana, ils manquent cruellement de concentratioon pour être efficace et revenir au score. Au contrare c’est les Merouanis qui manquent plusieurs occasions d’aggraver la marque par le buteur. Maison Kherkhache, Amrane et Boutemdjet devant une défense de Bel Abbes qui n’était pas compact et il faut aussi relevé le rôle joué par le gardien Semahi qi après le but encaissé est revenu dans le match et a sauvé à plusieurs reprise sa cage d’un but certain. Merouana opère aux changements réglementaires pour faire échec aux Bel Abbesiens qui sont revenus en face en fin de match pour niveler la marque, mais les locaux tenaitent à leur victoire. Youcef B.

Saïda en solide leader Biskra respire enfin CRT 1 - MCS 1

USB 3 -WRB 1

Fiche technique

Stade : El Alia. Biskra Affluence : faible Arbitres : Habibatni, Boutaghane, Guessoum Avertissements : Boulares (8’), Hamidi (39’), Aït Hamlat (45’+1), Mebani (47’) (WRB). Lakhdari (45’+2), Zernadji (48’), Merazga (61’) Djaïder (68’) (USB) Buts : Djerboue (45’), Merazga (48’), Lakhdari (65’) (USB), Bouafia (45’+4) (WRB)

USB :

Aloui, Djaider, Zernadji, Bekha, Debili, Ghassiri, Lakhdari, Djerboue, Merazga (Fedies 85’), Khoualed (Drisset 90’+2), Amrane (Tamerçit 73’). Entraîneur : Souici

WRB :

Slimani, Tobbal, Aït Hamlat, Bouafia, Mebani, Boulares, Kechit (Ouzar 68’), Chikhi, Derouaz, Lazaref, Boudjenouia. Entraîneur : Yahi

E

n recevant le WR Bentalha, le club phare des Ziban savait qu’il jouait une de ses dernières cartes de maintien en cette fin de championnat. La victoire était donc nécessaire pour Ghassiri et ses coéquipiers soumis à une terrible pression avant la

rencontre. Le match débute sur un faux rythme, les locaux tentent de prendre à défaut leur adversaire, ces derniers très bien en place répliquent par des contres ultras rapide. La première mi temps n’est pas un modèle du genre, il n’y avait pratiquement pas grandchose à voir, les deux équipes après dix petites minutes de jeu, vont sombrer dans un jeu décousu, le match est alors d’un niveau exécrable. On pensait alors que cette première mi temps allait s’achevait logiquement sur un score de parité, quand Djerboue prend de vitesse la défense adverse pour aller planter une banderille que Slimani n’avait pas vu venir. Biskra croyait terminer la première mi temps par un avantage, mais avant le coup de sifflet de M. Habibatni, c’est Bentalha qui va au prix d’une accélération rétablir l’équilibre alors qu’on jouait le temps additionnel. Tout est refaire alors pour Biskra. En seconde période, les locaux reviennent sur le terrain avec la ferme intention d’en finir, c’est pourquoi ils vont hausser le ton dès le coup d’envoi. A peine deux petites minutes après la reprise et voilà que Merazga redonne l’avantage pour l’USB. Bentalha ne réagit pas et se laisser faire. Biskra domine et se crée des occasions de buts. C’est Lakhdari qui va permettre à son équipe de faire le break en signant un troisiéme but pour son équipe peu après l’heure de jeu. Salim Seghouani

Arzew mérite mieux

Fiche technique

Stade : Omar-Oucif Affluence : Nombreuse Arbitres : Mial, Gourari, Bourouba Avertissements : Benamar (28’), Mokdad (60) (CRT) Tamoura (32’), Belahouel (44’), Cheraitia (70’) (MCS) Expulsion : Rachedi (69’) (CRT) Benabdellalh (56’), Attek (73’) (MCS) Buts : Tlemçani (41’) (CRT) Attek (s-p 44’) (MCS)

CRT :

Zitouni, Ould-Lakhdar, Mokdad C., Messaoudi, Rachedi, Kheloufi (Mellouk 82’), Bouterbiat, Tlemçani (Safa 87’), Saâdi (Mouffok 54’), Benamar, Mokdad M. Entraîneur : Bencheriet

MCS :

Chouih, Hadjari, Boutabia, Bakhtaoui, Besbes (Addadi 77’), Belahouel, Amoura (Benabdallah 52’), Attek, Cheraitia, Bentoucha (Dellalou 86’), Zaoui. Entraîneur : Hamouche

L

es Saïdis se sont déplacés à Témouchent pour conserver leur fauteuil de leader, ils prennent d’emblée le match en main en mettant la

Stade : Hamlaoui Affluence: faible Arbitres : Saâdi, Talbi, Oukhaled Avertissements : Belhadrouf (26’), Cheniguer (65’) (MOC) Bendris (80’) (OMA) Buts : Cheniguer (40’) (MOC) Benmeghit (77’) (OMA)

MOC : Toual, Benhilil, Belhadrouf, Taibi, Khenifsi, Bounekdja, Djebaili, Ounas (Rouane 78’), Belmokh, Cheniguer, Ferhat. Entraîneur : Kioua OMA :

Senouci, Allili, Larabi, Belabed, Lessouad, Soltani, Zerouali (Louadjene 85’), Lechlèche, Dalla (Bendris 75’), Benmeghit, Boutouba (Yettou 60’). Entraîneur : Brik

L

es quelques spectateurs s’attendaient à ce que les Mocistes fassent d’entrée pression sur les visiteurs pour prendre l’avantage et continuer à dominer pour creuser l’écart, mais ce fut les gars

d’Arzew qui, contre toute attente, s’installent dans le camp des Constantinois en donnant du fil à retordre aux défenseurs, si ce n’était pas l’excellente forme de Toual qui dut intervenir à plusieurs reprises pour sauver sa cage, les Arzéwiens auraient inscrit au moins deux buts. Après avoir laissé passer l’orage, les joueurs de Kioua se réveillent en allant porter un danger constant dans le périmètre de l’OMA. Mais toutes leurs tentatives échouèrent dans les décors au grand dam de ses supporters qui garnissaient les tribunes. Continuant sur leur lancée, les Mocistes touvent le chemin des filets par Cheniguer à la 40’ suite à une jolie passe d’un coéquipier. Le reste de cette première période fut dominée par les locaux sans pouvoir aggraver la marque. Tout le monde croyait que les locaux continueront sur leur lancée exercée sur les visiteurs qui leur a permis d’inscrire le but dans les dernières minutes de la première mi-temps. Ils se contentèrent ensuite de jouer regroupés pour préserver leur mince acquis, ce qui a facilité la tâche aux Arzéwiens de les dominer durant toute la seconde période de jeu et arrivent à remettre les pendules à l’heure par Benmeghri suite à une action personnelle. Ce dernier réussit à éliminer plusieurs défenseurs avant de placer le cuir hors de portée de Toual sorti à sa rencontre. Après ce but, les visiteurs font tout pour arracher la victoire, mais le gardien mociste s’interpose avec brio à leurs tentatives. L. Boudebza

Signé Bouraba ASMO 2 - USMMH 0

MOC 1 - OMA 1

Fiche technique

défense locale à rude contribution. Cette dernière ne savait plus où donnait de la tête pour contrer les incessantes attaques des visiteurs. Les Saïdis ont raté deux occasions nettes d’ouvrir le score aux 17 et 23’ par Cheraitia par manque de précipitation devant les buts de Zitouni.Après avoir souffert durant la première demi-heure des assauts répétés des visiteurs, les Témouchentois reprennent par la suite le contrôle de cette première mi-temps. Ils feront pressing sur leur vis-à-vis par les rapides Tlemçani et Saâdi. Le premier nommé arrive à donner l’avantage à son équipe à la 41’ de jeu en exploitant une erreur défensive. Cette réalisation ne décourage pas les camarades de Tamoura en repartant à l’attaque pour niveler la marque. Ils réussissent à égaliser par l’intermédiaire de Attek à la 45’ + 4 sur penalty justement accodé par l’arbitre suite à un fauchage d’un coéquipier dans la surface de réparation. Les Témouchentois poussés par leur exigeant public se donnent à fond durant les débuts de la seconde période de jeu en obligeant les Saïdis à se replier en défense. Ce système de jeu gêna considérablement les locaux pour trouver la faille devant ce rideau de fer. Les visiteurs essayèrent de tenter leur chance de temps à autre pour corser l’addition en vain. Les joueurs de Bencheriet déchainés s’installèrent tous dans le périmètre du MC Saïda. Mais toutes leurs actions n’apporteront aucun changement au score. Ce résultat est favorable pour les visiteurs pour consolider leur première place en distançant de nombreux points leurs poursuivants. M. Benbachir

Fiche technique

Stade : Bouakeul Oran Affluence : faible Arbitres : Bahloul, Boucenna, Zid Avertissements : Kherris (28’), Belhadji (28’), Badni (35’) (USMMH). Berrami (33’) (ASMO) Buts : Bouraba (34’ et 69’) (ASMO)

ASMO :

Bouheda, Berrami, Youcef-Yacine, Benmessaoud, Mazari, Tahar, Derbaci (Chaouti 74’), Oumamar (Abidi 67’), Bourouis, Mebarki, Bouraba (Ameur-Yahia 89’). Entraîneur : Medjahed

USMMH : Mabli, Kherris (Tallah 82’), Laïmouche, Belhadji, Hadalene, Niati, Zerouati, Kadaï (Ayadi 55’), Darzerar, Zerrokat (Othmane 75’), Badni. Entraîneur : Harbouche

L’

ASM Oran est venue à bout de l’USMM Hadjout au terme d’un match qui a été dans son ensemble intense et d’un niveau acceptable. Les Oranais entament le match avec un bon état d’esprit, ils vont dominer la première période de bout en bout, acculant trop souvent leur adversaire du jour dans ses derniers retranchements. Bien regroupés derrière, les Hadjoutis ferment les couloirs et réduisent les espaces. Le match en

ce premier quart d’heure est à sens unique, les Asémistes dominent les débats de la tête et des épaules. S’il y a une grande intensité dans le jeu, il faut dire que les occasions se font rares, il a fallu attendre la demi-heure de jeu pour voir l’ouverture du score par l’intermédiaire de l’inévitable Bouraba. Au départ de l’action c’est Derbaci qui s’envole sur le flanc gauche pour effectuer une passe latérale pour Mebarki qui déborde sur le côté droit et centre, surgit alors Bouraba à point nommé pour battre l’infortuné Mabli. En prenant l’avantage, les gars de M’dina J’dida vont desserrer l’étau et permettre aux visiteurs de souffler un peu. La première période s’achèvera sur ce petit avantage au profit des Asémistes. Au retour des vestiaires, c’est pratiquement le même scénario qui va se répéter alors qu’on pensait que Hadjout allait sortir de sa zone. L’ASMO continuera à presser et percuter inlassablement. Hadjout se recroqueville derrière et fait bloc. Les gars de l’ex-Marengo vont procéder par contres, ils gicleront plusieurs fois en tentant de prendre de vitesse leur adversaire, en vain. Le match s’emballe quelque peu, mais sans trop d’occasions de buts. Appliqués, les joueurs de l’ASMO construisent et essayent d’imposer leur jeu. A vingt minutes de la fin, les Asémistes vont faire le break par l’intermédiaire de Bouraba. Ce second but des Oranais est une copie du premier, Mebarki déborde sur son côté droit et adresse un centre que reprendra de plein fouet Bouraba ne laissant aucune chance à Mabli, qui, il faut bien le signaler a été brillant en arrêtant pas moins de trois balles de buts. En assurant un deuxième but à quelques vingt minutes de la fin de la partie, les Asémistes vont alors dérouler tranquillement laissant le soin aux Hadjoutis de courir et d’essayer de chercher à construire. Mais les jeux étaient déjà faits, la messe dite. Victoire logique donc de l’ASMO qui aura été supérieure dans cette rencontre. Miloud Touadjine


18

DIVISIONS INFERIEURES

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

27e JOURNÉE DE LA RÉGIONALE I

HONNEUR DE TIZI-OUZOU/ 26e JOURNÉE CRB MEKLA - NRB BENI DOUALA

HAC - USOA, duel au sommet

La 27e journée du championnat de la Régionale I, programmée pour ce samedi, sera marquée par le big match qui opposera le leader, le Hydra AC, avec 50 points, à l’un de ses poursuivants directs, l’US Oued Amizour, qui occupe la 3e place avec 42 points.

L

e leader, qui était au repos forcé lors de la précédente journée, n’aura pas la tâche facile devant les protégés de Mourad Bounif qui se déplaceront à Alger afin de revenir avec un bon résultat qui leur permettrait de réduire l’écart qui les sépare du leader et d’augmenter leur capital points pour pouvoir terminer la saison sur le podium et accéder en Interrégions, surtout qu’ils sont sur une courbe ascendante.

PUBLICITÉ

Le CA Kouba, qui occupe également la 3e place ex aequo vec l’USOA, n’aura pas de problèmes pour empocher les 3 poins de la rencontre qui l’opposera à la JS El Biar, une équipe qui n’arrive plus à suivre le rythme imposé, elle qui occupe la 13e place, avec 20 points seulement au compteur. Un autre choc mettra aux prises, au stade de Draâ El Mizan, deux équipes du milieu du tableau, à savoir l’IB Lakhdaria et le CRB Dar Beida ; il n’ y a que 3 points qui séparent ces deux équipes, donc il faut s’attendre à une rencontre très disputée. Les autres matchs seront favorables aux équipes qui reçoivent ; il faut signaler que le co-leader, l’USM Chéraga, est exempt pour cette journée. Zahir Hamour

Programme du samedi 24 avril 2010 à 15h : El Harrach : CRBBK - DRBB Sidi Moussa : CBSM - OCB Kouba : CAK - JSEB D.E.Mizan : IBL - CRBDB Réghaïa : RCB - ESMB (12h30) Thenia : CMBT- ES Bagh Hydra : HAC - USOAm USM Chéraga : exempt

PUBLICITÉ

Un test difficile pour les Meklistes

Les Meklistes, qui vont accueillir cet aprèsmidi au stade de Mekla leurs homologues du NRB Beni Douala pour le compte de la 26e journée du championnat honneur de Tizi-Ouzou et qui étaient revenus bredouilles à la maison la semaine dernière face aux Olympiens de TiziRached doivent être vigilants en accueillant leurs vis-àvis qui se déplaceront à Mekla avec une grande volonté de battre le CRBM local.

P

our gonfler leur compte, les coéquipiers de Tarek Hamenad sont appelés à ne pas tomber dans le piège de la facilité et jouer à fond

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME WILAYA DE TISSEMSILT DIRECTION DE L’URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT CONCOURS D’ARCHITECTURE La Direction de l’urbanisme et de la construction de la wilaya de Tissemsilt lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour : - Etude et suivi d’un siège de contrôleur financier à Tissemsilt Les bureaux d’études agréés et spécialisés dans le domaine, régulièrement inscrits au tableau national de l’Ordre des architectes et disposant d’équipes pluridisciplinaires peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction de l’urbanisme et de la construction - service de la construction. Les offres présentées sous enveloppe extérieure scellée ne comportant aucune inscription extérieure autre que l’objet de l’avis d’appel d’offres, le nom et l’adresse du maître de l’ouvrage, et la mention suivante : Avis d’appel d’offres national ouvert pour - Etude et suivi d’un siège de contrôleur financier à Tissemsilt ……………… soumission à ne pas ouvrir Cette enveloppe principale abritera deux autres enveloppes scellées : 1)- La première enveloppe contient l’offre technique qui comporte : - Documents administratifs - graphiques et écrits 2)- La deuxième enveloppe représente l’offre financière et contient la lettre de soumission La date limite de dépôt des offres est fixée à trente (30) jours, à 12h à partir de la date de parution de l’avis d’appel d’offres. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 120 jours à compter de la date limite de dépôt des offres. L’ouverture des offres technique et financière aura lieu le jour ouvrable de la date limite de dépôt des offres au siège de la Direction de l’urbanisme et de la construction de la wilaya de Tissemsilt à 14h. Maracana N° 1095 - Jeudi 22 Avril 2010 - ANEP 806 119

leurs chances pour que les points restent à Mekla. Certes, leur mission s’annonce difficile, mais les joueurs locaux du CRBM ne vont pas se croiser les bras et tenteront de se racheter aux yeux de leur public, en renouant avec la victoire et surtout remonter au classement et rejoindre à l’occasion leur adversaire du jour. Il sera difficile aux gars de Mekla de battre le NRB Beni Douala. Donc, les débats seront très serrés et la victoire reviendra sûrement au mieux préparé sur tous les plans, sachant que les deux équipes sont dans le même bain. Les coéquipiers de Tarek Hamenad, qui sont revenus bredouilles à la maison lors de la précédente journée, comptent récupérer les points perdus au cours de leur rencontre contre l’ORT, et les gars du NRB Beni Douala veulent confirmer leur bonne santé et leurs réelles intentions et tenteront de battre le CRB Mekla chez ce dernier ; les visiteurs sont plus que jamais prêts à relever ce défi pour récupérer tous les points perdus. Alors, les camarades de Bouslimani doivent s’at-

PUBLICITE

tendre à une réaction positive des joueurs du NRB Beni Douala. Aberkane. S

Programme de la 26e journée : HONNEUR US Tala Athmane - JS Tadmaït CA Fréha - ES Sikh Oumedour ASC Ouaguenoun - O Tizi- Rached US Kabylie - LC Ifflissen CRB Mekla - NRB Beni Douala US Sidi Belloua - ES Nath Irathen DC Boughni - JS Tala Tgana JS Aït Yahia Moussa - JS Boukhalfa PRÉ-HONNEUR FC Ouadhias - US Djemaâ Saharidj AC Mekla - OM Kira O Tizi Ghenif - ES Assi Youcef JSC Sidi Naamane - US Azzazga IRB Bounouh - O Makouda KC Tagmount - MS Abdelmoumen ED El Mizan - ES Draâ Ben Khedda

PUBLICITE

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE LA CULTURE DIRECTION DE LA CULTURE WILAYA DE CHLEF

AVIS D’INFRUCTUOSITÉ D’APPEL D’OFFRES RESTREINT N° 04/2010 La Direction de la culture de la wilaya de Chlef, et conformément à l’article 43 du décret présidentiel n° 02-250 du 24 juillet 2002, modifié et complété par le décret présidentiel n° 03-301 du 11/09/2003 et le décret présidentiel n° 08-338 du 26/10/2008, portant réglementation des marchés publics. Et suite à l’avis d’appel d’offres national restreint n° 04/2010 paru dans les quotidiens nationaux Maoued Houa du 10 au 16/03/2010, Maracana le 09/03/2010, Le Jour d’Algérie le 09/03/2010, informe l’ensemble des soumissionnaires qu’après l’évaluation des offres financières relative au projet indiqué au-dessus, que l’appel d’offres est déclaré infructueux. Maracana N° 1095 - Jeudi 22 Avril 2010 - ANEP 806 206


OMNISPORTS

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

SPORT MILITAIRE

La sélection des Forces navales championne d'Algérie

L

a sélection des Forces navales est sacrée championne d’Algérie en remportant la 3e édition militaire de pentathlon naval, à l’issue de la compétition, jeudi dernier, à la base navale de Mers El Kebir (Oran). Ainsi, les athlètes de la sélection des Forces navales ont dominé dans les cinq épreuves, à savoir le parcours d'obstacles, la natation de sauvetage, les techniques navales, la natation utilitaire et le cross country amphibie et ce, durant quatre journées, à la base navale de Mers El Kebir et la piscine de l'hôpital régional de la 2e Région militaire.Ce championnat national militaire a regroupé 41 athlètes de 8 clubs

19

VOLLEY-BALL : 29E CHAMPIONNAT D'AFRIQUE

Bon début du NRBB Arréridj

représentant les bases et les écoles militaires navales. C’est ainsi que le lieutenantcolonel Sebbar, qui a introduit cette discipline en Algérie, s'est déclaré "satisfait de la performance réalisée par quelques athlètes, qui seront appelés à renforcer l'équipe nationale lors des joutes internationales". A noter que les six meilleurs de ce championnat sont retenus pour deux stages de préparation, le premier à Oran et le second à Jijel, en prévision du prochain championnat du monde de pentathlon naval, prévu en juillet ou août prochain en Norvège. Siham Guediri

BASKET-BALL

WAB-CRBDB à rejouer à huis clos

L

e bureau collégial de la Fédération algérienne de basket-ball a décidé mercredi dernier que le match CRB Dar Beida-WA Boufarik, comptant pour les quarts de finale de la Coupe d'Algérie de basket-ball (seniorsmessieurs), qui a été arrêtée à quatre secondes de la fin, pour incidents, sera rejouée prochainement à huis clos. Cette décision a été prise lors d’une réunion de la commission de discipline, tenue mercredi dernier et celle-ci attend donc juste la validation de la part des membres du bureau fédéral. Ainsi, les dirigeants des deux clubs ont été convoqués mercredi dernier au siège de la FABB avant que cette décision bien sage ne soit prise pour refaire jouer cette rencontre avec les mêmes joueurs ayant pris part à la rencontre. Par ailleurs, des sanctions sont attendues de la part de la commission de discipline à l’encontre, et des deux clubs, et

des arbitres de la rencontre, coupables de graves erreurs. Il est utile de rappeler que la rencontre CRBDB-WAB qui se jouait vendredi 16 avril dernier à Tipasa, avait été arrêtée à quatre secondes de la fin, alors que le CRBDB menait par (79-78). Enfin, il est important de noter que le vainqueur de cette rencontre sera opposé au TBB Blida, alors que l'autre demi-finale, mettra aux prises, le GS Pétroliers (tenant du trophée) à l'ASPTT Alger. Safia B. CHAMPIONNAT NATIONAL : PROGRAMME DE LA 14E JOURNÉE PLAY DOWN : AUJOURD’HUI À 16H00 : Bethioua : COBB Oran - CRB Témouchent Tipasa : USMM Hadjout - AB Skikda Ain-Benian : WB Ain-Benian - O.Batna Exempt : CRM Birkhadem

JUDO

Les meilleurs attendus aux Championnats d'Europe

L

es Championnats d'Europe de judo qui ont débuté jeudi et qui s’étaleront jusqu’à dimanche prochain à Vienne, enregistrent la participation des meilleurs athlètes du continent, à l'exception de ceux de la Russie et la France. Ni Alexander Mikhaylin, double champion du monde des +100kg, ni le vice-champion du monde en titre Kirill Denisov (-90 kg), ni encore Mansur Isaev (-73 kg), médaillé de bronze aux Mondiaux-2009 de Rotterdam, ne seront du voyage pour défendre les chances de la Russie en individuel. Par contre, avec des athlètes comme Natalia Kuzyutina, championne d'Europe à Tbilissi l'an dernier (-52 kg), la Russie compte malgré tout remporter des victoires, car même

avec ses numéros deux ou trois, elle reste une référence. Malgré les absents de marque, la France et la Russie restent parmi les nations à craindre. "L'Ukraine, la Russie, la Géorgie et la France seront très compétitives. Tous les pays peuvent être dangereux mais je pense que ceux-là sont les plus forts", a estimé l'entraîneur de l'équipe russe. L'Ukraine pourra notamment compter sur son champion du monde en titre Georgiy Zantaraya (-66 kg) et sur sa vice-championne du monde et d'Europe, Maryna Pryshchepa (-78 kg). Au total, 34 médaillés (or, argent ou bronze) du dernier Euro à Tbilissi (sur 56) sont ainsi engagés dans la compétition, ainsi que trois champions du monde en titre.

g Par Saïd Ben. Le NRBB Arréridj a bien débuté le 29e championnat d’Afrique des clubs champions de volley-ball en battant le Ahly Tripoli de Libye 3-0 (25-20, 25-21, 2513), dans la soirée de jeudi dernier à Sfax (Tunisie) en match comptant pour la première journée de cette compétition continentale.

L

e second représentant algérien dans ces joutes continentales, à savoir le PO Chlef, jouait, hier, au moment où on mettait sous presse face à la formation congolaise des Forces terrestres. Pour les matches d’aujourd’hui, à Sfax, Manga Sport (GAB) devra rencontre le PO Chlef alors que la Défense (ETH) devra en découdre avec le N Bordj Bou Arreridj. Les deux villes concernées par l’édition 2010, Sfax et Sousse, disposent d’excellentes infrastructures sportives et d’un réseau efficace de communication, permettant à chacune d’abriter un bon nombre de rencontres dans de bonnes conditions. Il est utile de préciser que le PO Chlef a été tiré au sort dans la poule A en compagnie du CS Sfaxien, l'équipe des Forces Terrestres (RD Congo), Manga Sport (Gabon), et le GSU (Kenya). Le deuxième représentant de l’Algérie dans ces joutes africaines, à savoir le NR Bordj Bou Arreridj, évoluera dans la poule D en compagnie d'Al Ahly Tripoli (Libye), FAP (cameroun), APR (Rwanda), Defense (Ethiopie) et Mohamedia (Maroc). La poule B est composée du Zamalek (Egypte), Al Nahda (Soudan), Muzinga (Burundi), VC Police (RD Congo) et Prison (Kenya). Le groupe C est formée de l'Etoile Sportive du Sahel de Tunisie, AL Ahly (Egypte), Kwatlwano (Botswana), Port Douala (Cameroun), M Cement (Ethiopie) et AL Ahly Benghazi (Libye). Le premier tour de cette 29e édition se disputera en quatre poules, deux évolueront à Sfax, Poules A et B et les deux autres à Sousse C et D, alors que les quarts de finale, les demi-finales et la finale se disputeront à Sfax. Les quarts de finale auront lieu le 27 avril à Sfax, les demi-finales le 28 et la finale le 29 à Sfax également. Le futur Champion d’Afrique aura l’honneur et le privilège de participer pour la première fois au Championnat du monde des clubs, à Doha du 14 au 21 décembre prochain. S. B.

COMPOSITION DES POULES

POULE A (À SFAX): CS Sfaxien (Tunisie), Mangua Sports (Gabon), General Service (Kenya), PO Chlef (Algérie), Port Terrestre (Congo). POULE B (À SOUSSE): Zamalek (Egypte), Nahdha (Soudan), Mozangua (Burundi), Club Prison (Kenya), Volley Club (RD Congo). POULE C (À SOUSSE): Al Ahly (Egypte), Kwatelwano (Botswana), Port Douala (Cameroun), Etoile du Sahel (Tunisie), Club de Ciment (Ethiopie), Al Ahly Benghazi (Libye). POULE D (À SFAX): Al Ahly Tripoli (Libye), NR Bordj Bou Arreridj (Algérie), Forces Armées Police (Cameroun), Université Volley-Ball (Rwanda), Defense (Ethiopie), Mohamedia (Maroc).

RÉSULTATS DE LA 1RE JOURNÉE

A SFAX: N Borj Bou Arreridj (ALG) - Ahly Tripoli (LYB) 3-0 (25-20, 25-21, 25-13) GSU (KEN) - Force Terrestre (RDC) 3-0 (25-13, 25-20, 25-23) FAP (CAM) - Défense (ETH) 3-1 (20-25, 25-22, 25-19, 25-18 APR (RWA) - Mohammadia (MAR) 3-0 (25-17, 25-18, 26-24) CS Sfaxien (TUN) - Manga sport (GAB) 30 (25-15, 24-15, 25-11) A SOUSSE: Kwatlwano (BOT) - Mugher Cement (ETH) 3-1 (31-33, 25-23, 25-18, 25-19) Port Douala (CMR) - Al-Ahly (EGY) AlAhly vainqueur par forfait El Nahdha (SUD) - VC Police (RDC) 3-1 (21-25, 25-22, 25-21, 25-18) ES Sahel (TUN) - Ahly Benghazi (LYB) 30 (25-19, 25-20, 25-22) Zamalek (EGY) - Muzinga (BUR) 3-0 (2514, 25-10, 25-13) PROGRAMME : AUJOURD’HUI : A SFAX: FAP (CMR) - Mohammadia (MAR) APR (RWA) - Ahly Tripoli (LYB) Manga Sport (GAB) - Chlef (ALG) CS Sfaxien (TUN) - GSU (KEN) Défense (ETH) - Bordj Bou Arreridj (ALG) A SOUSSE : Port (CMR) - Cement (ETH) Muzinga (BUR) - El Nahda (SUD) Ahly Benghazi (LYB) - Ahly (EGY) ES Sahel (TUN) - Kwatlawano (BOT) Prisons (KEN) - VC Police (RDC).


20

INTERNATIONALE

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010 FC BARCELONE

Le Barça prêt à tout pour arracher David Villa !

Comme l'a prouvé sa prestation en demifinale aller de la Ligue des Champions, Zlatan Ibrahimovic n'a pas répondu aux attentes placées en lui depuis son transfert au Barça. Si bien que les dirigeants du club blaugrana planchent déjà sur l'arrivée d'un nouvel attaquant. Tout en haut de leur liste, un joueur : David Villa. Face à l’Inter de Milan (3-1), Zlatan Ibrahimovic a traversé la rencontre comme une ombre. Pep Guardiola ne s’est d’ailleurs pas trompé en le rappelant sur le banc dès la 62e minute. Surtout, la comparaison avec la débauche d’énergie de Samuel Eto’o sous le maillot de l’Inter n’a rien fait pour arranger son cas. Alors qu’il avait été engagé à prix d’or pour faire oublier la star camerounaise à la pointe de l’attaque catalane, le géant suédois ne cesse de décevoir son entraîneur, ses dirigeants et ses supporters. À tel point que les décideurs du FC Barcelone sont désormais décidés à attirer un nouvel attaquant de classe mondiale pour faire oublier les mauvaises prestations d’Ibrahimovic. Si une short-list a rapidement été dressé, un joueur fait l’unanimité à tous les échelons du club au point de faire figure de priorité absolue : David Villa. Sur les tablettes des plus grosses écuries européennes, l’attaquant et meilleur buteur du FC Valence sera sans aucun doute au coeur d’une lutte féroce cet été entre le Real Madrid et le Barça. Déjà

l’été dernier, les deux clubs avaient tenté de faire signer l’international espagnol. Mais les deux s’étaient alors heurtés au refus catégorique du président Manuel Llorente. Mais la situation économique catastrophique du club Ché a changé la donne et Llorente ne pourra pas retenir sa star indéfiniment. Dans ce contexte, le FC Barcelone serait sur le point de formuler une offre de 30 M , auxquelles ils ajouteraient le Bélarus Alexander Hleb, actuellement prêté à Stuttgart, ainsi que le jeune Bojan,qui n’entre pas forcément dans les plans de Guardiola. De quoi satisfaire les dirigeants valencians ? Affaire à suivre...

REAL MADRID

CR9 ne veut pas de Mourinho

Le Real Madrid se dirige vers une saison blanche. Si à cinq journées de la fin, le titre reste accessible, il n’en demeure pas moins que la saison de Merengues est ratée. Florentino Perez espère d’ailleurs faire venir José Mourinho pour remplacer Manuel Pellegrini. Cristiano Ronaldo, lui, ne l’entend pas de cette oreille. «Je vais être honnête, j’aime les gens avec une mentalité de gagnant. Et je ne veux pas Mourinho ou un autre entraîneur. Je suis très heureux avec Pellegrini. Il va très bien et nous aide beaucoup. Pour moi le plus important est l’entraîneur. Parler d’autres techniciens n’est pas de ma compétence. Nous devons avoir du respect pour Pellegrini. Je souhaite poursuivre mon aventure au Real Madrid une, deux ou trois années supplémentaires avec lui», a lâché le Portugais. Est-il utile de rappeler le palmarès du Mou ?

INTER MILAN

Moratti pessimiste pour Balotelli

Sorti sous les huées du public, objet des foudres publiques de son entraîneur, José Mourihno, Mario Balotelli (19 ans, 24 matches de Serie A cette saison, 8 buts) a peut-être gâché mercredi sa dernière chance avec l'Inter Milan. Interrogé par la presse italienne à ce sujet, le président nerazzurro, Massimo Moratti, admet que le jeune attaquant s'est singulièrement compliqué la tâche. "Il sera maintenant difficile de réparer, a estimé le dirigeant. C'est comme si Balotelli s'était suicidé en public. Mais je garde confiance en lui et je n'ai pas l'intention de le vendre", a conclu le dirigeant, alors que l'international Espoirs est annoncé du côté du Milan AC, du Barça et d'Arsenal.

FLAMENGO

Riquelme en approche ble.

La soif de stars de Flamengo paraît décidément intarissa Conscients de ne pouvoir conserver Adriano et Vagner Love jusqu’à la fin de l’année, les dirigeants cariocas se seraient mis en quête d’un nouveau grand nom. À en croire le média brésilien Lance ! les pensionnaires du Maracana auraient jeté leur dévolu sur le meneur de jeu international argentin de Boca Juniors Juan Roman Riquelme (30 ans). Les contacts entre le club et l’agent du joueur ont déjà été pris. En difficulté en Argentine, le célèbre nº 10 sera peut-être séduit par cette option.

MANCHESTER CITY

Les Citizens mettent 55 millions pour Torres

Roberto Mancini, le coach italien de Manchester City, pense déjà à l'avenir : dans son viseur l'attaquant espagnol de Liverpool, Fernando Torres. «Nous sommes une grande équipe et je pense que toutes les grandes équipes sont intéressées par Torres», explique-t-il dans le quotidien anglais The Guardian. «Pour moi, il fait partie des meilleurs joueurs en Europe, avec Tevez, Rooney, Messi, Ibrahimovic et Cristiano Ronaldo. Torres est un buteur fantastique.» Et City est probablement l'un des rares clubs à pouvoir se payer les services de l'Espagnol en proposant plus de 55 millions d'euros à Liverpool et en offrant 230 000 euros de salaire hebdomadaire au joueur. Mais en face le coach des Reds, Rafael Benitez, ne semble pas décidé à lâcher son meilleur buteur (18 réalisations en Premier League) : «Nous avons déjà répété que Torres n'était pas à vendre et qu'il lui restait trois ans de contrat. Donc comment peuvent-ils faire signer un joueur qui ne veut pas partir ?» Pour Mancini, Benitez n'est pas un problème, puisque d’après lui, le coach Espagnol devrait bientôt quitter Liverpool. Le club serait alors prêt à vendre «un ou deux joueurs». Mais pour faire venir Torres, il y a bien sûr une condition : être qualifié pour la Ligue des champions : «Si nous ne terminons pas

FC SÉVILLE

à la 4e place, cela risque d’être difficile», admet Mancini. Les Citizens sont actuellement 5e, à deux points derrière Tottenham, mais les ambitions du coach sont bien plus élevées: «Si nous voulons gagner la Premier League, nous devons recruter des grand s joueurs. Et je veux des joueurs qui comprennent que Manchester City a de grands projets et qu'ils peuvent venir, mais pas pour jouer la 4e place.»

Luis Fabiano aimerait jouer pour Manchester United

L'attaquant du FC Séville a fait part de toute son admiration pour Manchester United et Sir Alex Ferguson. "Si vous me demandez quelle est l'équipe que j'admire le plus, c'est Manchester United" estime Luis Fabiano. "Si vous jouez sous les ordres de Sir Alex Ferguson, vous allez probablement gagner un titre ou un trophée majeur."

JUVENTUS TURIN

Del Piero officialise son départ pour les Etats-Unis...

Partira, partira pas ? La situation d’Alessandro Del Piero fait énormément parler de l’autre côté des Alpes. Le capitaine emblématique de la Juventus Turin serait en effet sur le départ, les New York Red Bull lui faisant les yeux doux. Dans les colonnes du Corriere dello Sport, «Pinturicchio» a tenu à répondre à cette information, non sans une touche d’humour : «Chers amis, pour répondre à la question que beaucoup de journalistes n’arrêtent pas de me poser ces derniers jours... Oui, c’est vrai. Cet été, je m’en vais aux États-Unis. En vacances. Mais après, je reviens, c’est une certitude». Toutes les meilleures blagues de Del Piero seront bientôt disponibles en DVD collector.

MANCHESTER UNITED

Ferguson ne parle pas de retraite

L'entraîneur de Manchester United, Sir Alex Ferguson, a nié vendredi qu'il voudrait prendre sa retraite la saison prochaine, au contraire de la presse anglaise, qui l'avait récemment évoqué «C'est n'importe quoi. Il n'y a aucune vérité là-dedans. Je n'ai aucune intention de prendre ma retraite et si tel était le cas, les gens que j'informerais seraient (le directeur-général) David Gill et la famille Glazer», propriétaire du club anglais, a déclaré Ferguson. A 69 ans, Ferguson est au club mancunien depuis 24 ans. United affronte Tottenham, samedi (13h45) pour la 36e journée de Premier League.


RÊVER, ÇA FAIT GRANDIR

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Loups, monstres, course-poursuite... ces cauchemars, très fréquents chez les enfants, indiquent qu'ils grandissent normalement. Mais s'ils les perturbent trop, voici comment leur apporter un soutien efficace. NE CHERCHEZ PAS À INTERPRÉTER LEURS RÊVES Les rêves ont une fonction essentielle chez l'enfant, puisqu'ils lui permettent d'exprimer ce qu'il a vécu dans la journée de manière symbolique, à une période de sa vie où les ailes lui poussent et où il est entraîné dans le tourbillon des grandes acquisitions. Le rêve est une mise en scène déguisée des tensions, soucis, blocages, craintes mais aussi désirs de l'enfant. Il témoigne de l'évolution et de l'organisation progressive de la pensée du dormeur. Nos enfants grandissent en rêvant. Parfois, les rêves reviennent de

manière récurrente, toutes les nuits pendant un temps. Mais nos enfants ne les racontent pas forcément ni volontiers, et nous ne pensons pas toujours à demander leur teneur. Traduisent-ils alors une inquiétude particulière, un malaise spécifique à cet âge ? Et peut-on les interpréter en fonction des symboles utilisés ? La réponse des psys est sans ambiguïté : il faudrait bien se garder de le faire. Et nous en serions d'ailleurs incapables. «De petits peuvent rêver de prison ou

Pâtes fraîches aux sardines

INGRÉDIENTS : 500 g de pâtes fraîches 600 g de sardines moyennes - 1 oignon 4 tomates - 50 g de raisins secs - 50 g de pignons de pin 1 c. à café de graines de fenouil - 8 c. à soupe d'huile d'olive Sel - Poivre PRÉPARATION : Monder les tomates, les épépiner et les concasser. Peler et émincer l'oignon. Écailler et étêter les sardines. Les rincer et les sécher. Séparer les filets et ôter l'arête centrale. Dans une poêle,

chauffer 6 c. à soupe d'huile. Faire frire les filets de sardines 1 min par face. Les égoutter sur du papier absorbant. Saler, poivrer. Chauffer le reste d'huile et faire revenir l'oignon 2 min. Ajouter les tomates et les graines de fenouil. Saler et poivrer. Laisser cuire 10 min. Entretemps, faire cuire les pâtes aldente. Ajouter les sardines à la fondue de tomates, avec raisins et pignons. Poursuivre la cuisson 3 min. Égoutter les pâtes. Les mettre dans un plat. Ajouter le contenu de la poêle, mélanger et servir.

de dragons pour des raisons très différentes, parfois opposées, Ce qui importe avant tout, c'est de resituer ces rêves dans l'histoire de l'enfant. Il n'existe pas de clé universelle des songes." C'EST PAS POUR DE VRAI ! Si votre enfant a moins de 4-5 ans, expliquez-lui que ce rêve n'existe pas "pour de vrai", car il peut être persuadé du contraire. Le monde de la magie est encore très présent jusqu'à l'âge de raison. C'est un petit film qu'il s'est fabriqué dans sa tête, il

21

peut l'arrêter en se réveillant. Remettez les choses à leur place : les loups ne se trouvent que dans les zoos, les sorcières dans les livres, les voleurs en prison, etc. Le soir même, s'il le peut, ou le lendemain, demandez à votre enfant de vous raconter (ou dessiner) son rêve, c'est essentiel. Non pour l'interpréter mais pour le libérer et l'aider à décharger ses émotions. DES ANGOISSES DÉGUISÉES EN RÊVES En cas de cauchemars répétitifs, voici une astuce qui peut marcher : demandez-lui de dessiner ce qu'il a vu, et laissez-le faire les commentaires, puis mettez ensemble ce rêve dans une boîte ou un dossier. Il ne sera plus dans sa tête, mais dans la boîte. Vous pouvez aussi «l'armer» pour la nuit : la tête sur l'oreiller, la veilleuse allumée, la porte entrouverte, le doudou en main et, pourquoi pas, l'épée et l'armée de nounours à côté, incitez-le à penser à tout ce qui lui fait plaisir. Et dites-lui qu'il a une force formidable en lui, celle de se réveiller pour faire cesser sa frayeur. Ne niez pas les peurs de votre enfant en les minimisant, il troublera vos nuits pour vous les faire admettre. Plutôt que de le gronder parce qu'il vous réveille encore, soyez patients et recouchez-le tranquillement, en restant quelques instants assise à côté de lui.

Galette feuilletée aux fruits confits INGRÉDIENTS : 600 g de pâte feuilletée 1 jaune d'œuf - 1 cuil. à soupe de sucre en grains GARNITURE : 50 g de fruits confits en dés - 2 cuil. à soupe d'amandes en poudre 25 cl de lait - 2 œufs 50 g de sucre - 1 sachet de sucre vanillé - 25 g de farine - 1 cuil. à soupe d’eau de fleur d’oranger PRÉPARATION : 1- Préparer tous les ingrédients. 2- Faire bouillir le lait avec le sucre vanillé. 3- Dans un cul de poule, mélanger les œufs entiers, la farine et le sucre. 4- Verser le lait bouillant en fouettant. 5- Verser la préparation obtenue dans la casserole du lait... 6- ... et faire cuire quelques minutes, tout en mélangeant, jusqu'à ce que la préparation épaississe. 7- Hors du feu, ajouter l’eau de fleur d’oranger, les fruits confits hachés, la poudre d'amandes. 8- Laisser refroidir. 9- Abaisser la pâte feuilletée en

deux abaisses identiques. 10 Disposer la première abaisse sur une plaque à pâtisserie légèrement humidifiée. 11- Piquer cette abaisse avec le rouleau pic-vite. 12- Recouvrir de crème aux fruits confits, la première abaisse de pâte. 13- Ne pas oublier d'y ajouter une fève ! 14- Dorer les bords au jaune d'œuf. Recouvrir avec la seconde abaisse de pâte feuilletée. 15- Souder les bords en donnant une pression avec le bout des doigts.. 16-... et tailler un disque parfait

en vous aidant d'un cercle à tarte. 17- Chiqueter les bords. 18- Dorer la surface de la galette au jaune d'œuf. 19- Entailler la surface au couteau en y traçant des arcs de cercle qui se recoupent. 20- Parsemer la surface de sucre en grains. 21- Cuire à four chaud, 210°C pendant 10 minutes et réduire la température du four à 180°C pour une durée de cuisson de 35 minutes. 22- Au terme de la cuisson, retirer du four et servir tiède.


22

JEUX-DETENTE

Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010 MOTS CROISÉS N° 422

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 421

B LAGUES

L e p r o f e s s e u r de m a nd e a T o t o d e c o nj u g ue r l e v e r b e m a n g e r ˆ l a p r em i  r e p e r s o n n e d u p r Ž s e n t , d u f u t u r e t d u p a s s Ž c o m p o s Ž T o t o d i t : - E u h . .. . j e m a n g e, j e m a n ge r a i e uh , e uh . . . J ' A I P L U S F A I M !! !

DEVINETTE

Q ue ll e d if f Ž r enc e y a t ' il ent r e un pa p il lon et un ŽlŽphant ? L e p a p i l l o n p e u t se p o se r s u r l ' Ž l Ž p h a n t, m ai s p a s l 'Ž l Ž p h a n t s u r l e p a p i l l o n !

LE COMBLE

Q ue l e s t l e c o mb l e p o u r un s e r ru r ie r ? C 'e s t d '  t r e m i s ˆ l a p o r t e .

MOTS CROISÉS N° 422 A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 421

HORIZONTALEMENT 1 - Insinuations 2 - Princesse lagique Bête de la vieille Europe 3 - Véhicule de légende 4 - Crie comme un cerf - Lichen grisâtre - Il vaut le césium 5 - Quatre saisons Comprimai 6 - Sigle pour vieux chanteurs - Enjoué 7 - Racine condimentaire - N'acceptai pas les faits 8 - Partisan - Abimés 9 - Remettrai sur son siège - Habitant de bocal 10- Cochonneries

VERTICALEMENT A - Intronisa Exceptionnel B - Toujours placée à l'est C - Accessoires pour le chef D - Monsieur à Bristol Amincit E - Fignola son tissu Centre de dépression F - Et pas les autres Prix du silence - Pouffé G - Nuance faciale Abattis H - Roi de théâtre - Placé par le maître I - Fait le rat J - Donc à payer Agripper K - Patrie d'Abraham Lieu de vieilles noces Objet de jeu d'enfant L - Mimosas réactifs

Aomar Moussi, Ali Oukili Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

06:00 M6 Music

06:40 Télé-achat 06:40 Télé-achat

06:30 M6 Kid

08:40 Flipper 09:45 Tellement people 09:30 Flipper

08:00 Absolument stars 09:00 M6 boutique 10:30 Cinésix 10:45 Un dîner presque parfait 13:50 C'est ma vie 15:00 C'est ma vie 17:35 Accès privé 18:45 Maison à vendre 19:40 La minute de l'économie 19:43 Météo 19:45 Le 19.45 20:40 Super Nanny 21:55 Super Nanny 23:05 Super Nanny, la nounou préférée des Français

Vous vous impatienterez car vous n'aurez pas tout de suite la réponse à la question que vous avez posée. Vous connaîtrez avec retard les bonnes solutions à apporter dans une affaire de cœur que vous saurez résoudre avec une grande dextérité.

Si vous avez décidé d'entreprendre quelque chose maintenant, faites-le sans attendre car le moral sera là pour vous aider. Accrochezvous car la partie risque d'être difficile à mener. Vous avez tous les atouts en main pour réussir, faites preuve de courage.

L'évolution de la situation vous semblera pénible mais cela ne vous empêchera pas d'avoir des idées précises sur ce sujet apparemment compliqué. Les apparences seront sauvées grâce à un coup de chance inattendu.

S CO R P I ON

T A UR E AU

CA P RI CO RN

B A LAN CE

Une certaine personne que vous n'avez pas en odeur de sainteté vous fera une proposition inattendue que vous serez tenté de refuser en bloc. Vous prendrez soin d'y regarder à deux fois avant de prendre une telle décision engageant votre responsabilité personnelle.

10:20 Les sorciers de Waverly 11:15 La vie d'aujourd'hui Place 10:45 Les sorciers de Waverly 13:05 Friends Place 11:10 Sonny 13:30 Friends 11:35 Sonny 12:25 American Dad ! 14:00 Tellement vrai 12:50 American Dad ! 13:15 Stargate SG-1 15:35 Tellement people Tahiti 14:00 Stargate SG-1

Des problèmes personnels pourraient survenir si vous ne faites pas attention à ce que vous dites. On dit souvent que la parole est d'argent mais que le silence est d'or. Faites en l'expérience et tout le monde sera très heureux d'une plus grande discrétion.

BƒLIER

SAMEDI

19:00 Les dossiers de «Vis 18:45 Stargate SG-1 ma vie» : la quotidienne

! 23:50 The Moment of Truth : le 22:15 Les quatre Charlots mousquetaires prix de la vérité

Vous aurez connaissance de bonnes idées qui mériteraient d'être exploitées. Réfléchissez à ce que cela peut vous apporter de neuf. Mais ne vous lancez pas à la légère dans une direction hasardeuse. Préférez une option plus prudente, vos finances s'en trouveront moins appauvries. Une nette amélioration de vos relations financières va arriver. Cela vous remonte le moral et vous remet en forme. Profitezen pour vous réjouir et faites bon usage de ces excellentes nouvelles à votre profit. Soyez néanmoins très prudent avec votre budget.

V E RS E A U

Faites une promenade matinale en respirant profondément, votre moral s'en ressentira et retournera au beau fixe. Vous avez besoin d'air en ce moment. Il est nécessaire de bien vous aérer. Le grand air aura un effet bénéfique sur votre forme et votre moral. Vous connaîtrez une longue période de quiétude. Vous éviterez les malentendus et votre fierté n'aura pas à souffrir même si une personne proche de vous a tendance à colporter les ragots. Vous pouvez facilement ignorer la médisance exagérée de certains.

14:45 Stargate SG-1 18:00 Stargate SG-1 15:35 Tellement vrai

19:35 Friends 22:20 Classé surnaturel 20:35 A nous quatre, Cardinal

Des changements importants vont survenir. Vous êtes dans une période transitoire délicate. Cela se répercutera sur votre comportement face à votre entourage. Faites preuve d'énergie car vous seriez vite dépassé. Réorganisezvous en transformant votre emploi du temps.

S AG ITA IR E

G E ME A UX

N'ayez aucune crainte, on conserve une très bonne image de vous. Vos inquiétudes relatives aux sentiments d'une personne proche de vous ne sont pas tout à fait fondées. Vous aurez sans doute votre mot à dire quant à une attitude incertaine face à une situation particulière.

L'évolution d'une situation compliquée vous empêche d'avoir des pensées précises sur ce sujet bien particulier. Les apparences sont trompeuses et vous le savez. Votre perspicacité habituelle vous permettra de résoudre cette énigme avec facilité.

P OI S S O N

06:00 EuroNews 06:35 Ludo 08:20 Samedi Ludo 11:00 Météo 11:05 Magazines régionaux 12:50 30 millions d'amis 13:30 L es grands du rire 14:35 Côté jardins 15:00 En course sur France 3 15:20 Keno 15:25 Documentaires de votre région 16:50 Un livre toujours 16:55 Expression directe 17:00 Slam 17:30 Des chiffres et des lettres 18:00 Questions pour un champion 18:35 Avenue de l'Europe 19:58 Météo 20:08 Les héros de la bio-diversité 20:10 Fa si la chanter 20:35 La commanderie 21:25 La commanderie 22:15 Météo 22:17 La minute épique 22:20 Soir 3 22:40 Inspecteur Barnaby

«Super Nanny» met cette fois son autorité naturelle au service de Fabienne et de son mari, parents de quatre enfants. Fabienne n'a aucune autorité sur sa progéniture et préfère solliciter son époux, dont la carrure d'athlète et la grosse voix font merveille pour calmer Caroline, Gauthier, Manuella et Célia. Mais celui-ci en a assez d'avoir toujours le mauvais rôle et de passer pour le «méchant» auprès de ses bambins. Seule une professionnelle comme Cathy peut les aider à retrouver un équilibre dans le partage de l'autorité. Cette fois encore, la super nounou doit relever un défi de taille, car les mauvaises habitudes sont ancrées de longue date dans la petite famille. Elle va mettre son grain de sel et rassurer Fabienne sur sa capacité à être une bonne mère.

Horoscope

C AN CE R

Captation de la toute dernière représentation du spectacle «Papa est en haut», de Gad Elmaleh, au Palais des sports de Paris. Pour clore en beauté la fin de sa tournée et de quelque 300 représentations à guichets fermés, le «roi de l'impro» a concocté des sketches inédits. De retour sur la scène du Palais des sports de Paris, Gad Elmaleh s'amuse de la paternité avec sa gestuelle burlesque tout en élégance, son sens aigu de l'improvisation, sans jamais négliger d'interagir avec son public. Faisant place à la musique, il s'amuse avec un piano, une guitare, des percussions. Nikos Aliagas, maître de cérémonie de cet ultime one man show, guide les téléspectateurs dans les coulisses du Palais des sports. Il recueille les confidences d'amis de Gad, et les impressions de l'artiste avant et après le spectacle.

-06:00 C COM-ç@ 06:25 Samantha Oups ! 06:30 Paris sportifs 07:00 Télématin 09:30 Thé ou café 10:45 Motus 11:20 Les Z'amours 11:55 Tout le monde veut prendre sa place 12:55 Météo 2 13:00 Journal 13:15 13h15, le samedi... 13:50 Météo 2 13:55 Envoyé spécial : la suite 14:40 Transat AG2R 14:45 Louis Page 18:05 ADN 18:45 CD'aujourd'hui 18:55 Mot de passe 19:55 L'agenda du week-end 20:30 Combles de rêve 20:31 Tirage du Loto 20:34 Météo 2 20:35 Encore une chanson ! 22:45 Les héros de la biodiversité 22:49 CD'aujourd'hui 22:50 On n'est pas couché

LIO N

06:15 Zoé Kézako 06:30 TFou 08:10 Shopping avenue matin 08:55 Téléshopping samedi 09:40 Télévitrine 10:05 Météo 10:55 Tous ensemble 11:55 Attention à la marche ! 12:48 Trafic info 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:30 Reportages 14:15 Tornade de glace 17:00 Gossip Girl 17:55 Tous ensemble 18:50 50mn Inside 19:50 Tous les marchés du monde 19:54 Là où je t'emmènerai 19:55 Météo 20:30 Du côté de chez vous 20:35 Cap sur l'Afrique du Sud 20:38 Courses et paris du jour 20:45 Papa est en haut 23:10 New York unité spéciale 23:55 New York unité spéciale

V I E RG E

07h00 : Journal télévisé (1er 07h00 : Journal télévisé (1er édition) édition) 07h15 :: Sabahiat Sabahiat (Télématin) (Télématin) 07h15 10h00 : Fix Moughamarat Farid wa Fox El-Assil El Aâdala 10h30 : Wadjeh 11h15 12h00 :: Documentaire Firqat Mozart 12h00 Soual 12h30 :: Alef Ibtikarat 12h30 Aâdjiba ( édi13h00 :: Aâdjalet Journal télévisé 13h00 Journal télévisé ( édition du: 13h) tion du 13h) 13h30 : Rebeca 13h30 : Luisa Fernanda 15h00 : Long métrage 15h00 : Emission d&apos;animation 16h00 : Min Rawaie El-Sair ka 16h30 : Kaasse el fadaa El-roussi 17h00 : El-djawal El-Aâlem baina yadak 16h30 17h30 : El-Aâlem El-khal wabaina raihane 17h00 yadak 17h30 El-Salama 18h00 : Tariq Journal télévisé ( édi18h00 : Journal télévisé ( édition Amazigh) tion Amazigh) 18h20 : Haoula aâlem 18h30 19h00 :: Emission Ikhetar soualek 18h45 : Irchadat tibiya 20h00 : Journal télévisé ( édi20h00 : Journal télévisé ( édition du du 20h) 20h) tion 21h00 : Min Waqiouna 20h45 : Emission Djaichouna 22h00 :: Dr 1.2.3. viva 21h00 House l&apos;algerie 21h45 : El-Ousboue El-Riyadi 23h00 : Emission Hadi Biladi Film algerien

23

Nuages épars. 18°

LE SAVIEZ-VOUS ?

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 04 h 45 El-Dohr 12 h 48 El-Assar 16 h 29 El-Maghreb 19 h 24 El-Icha’a 20 h 47

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE L’ ANGLETERRE, LE ROYAUME-UNI ET LA GRANDE-BRETAGNE ? La Grande-Bretagne est le nom de l’île formée par les territoires d’Angleterre, du Pays de Galles et d’Écosse. C’est la plus grande île d’Europe et la 9e plus grande île au monde. Le Royaume-Uni (United Kingdom) est un État composé de 4 nations d’origine : L’Angleterre (England), dont la capitale est Londres (qui est aussi la capitale du Royaume-Uni) L’Écosse (Scotland), dont la capitale est Édimbourg Le pays de Galles (Wales), dont la capitale est Cardiff L’Irlande du Nord (Northern Ireland), dont la capitale est Belfast Le Royaume-Uni : l’Angleterre, l’Écosse, le pays de Galles et

l’Irlande du Nord Les habitants du Royaume-Uni sont appelés les Britanniques. Le "Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande" est né en 1801, par l’union des royaumes de Grande-Bretagne et d’Irlande. Le Royaume de Grande-Bretagne avait été fondé en 1707, par l’union du Royaume d’Écosse et du Royaume d’Angleterre (qui avait lui-même annexé le pays de Galles au 13e siècle). Après la sécession de la majeure partie de l’Irlande en 1922, le titre officiel du Royaume-Uni est devenu "Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord".


Maracana N° 1096 — Samedi 24 Avril 2010

Pour une place au soleil ESS

ESS – FC ZANACO CE SOIR À 19H EURES

g Par Yasser Malki

Occupant la seconde place en championnat et toujours en course pour conserver leur titre acquis de haute lutte, la saison dernière, qualifié pour la finale de la Coupe d’Algérie, il y a deux jours après avoir battu l'ASO, l’Entente de Sétif a rendez-vous avec l’histoire aujourd’hui en Ligue des championss.

24

Kacem sera associé id à Bquielestka du milieu de terrain,

Pour ce il semble bien que Zekri alignera Kacem et Belkaid pour assurer la meilleure récupération possible dans l’entre-jeu. Ces deux éléments complémentaires sont aussi capables d’assurer une bonne relance. Il y aura sans l’ombre d’un doute Miloud Djediat qui affiche une très bonne forme et qui devra assurer d’alimenter les attaquants en balles.

C

es derniers ne voudraient guère rater cet important rendez-vous aujourd’hui face aux Zambiens du FC Zanaco, qui se trouve également en bonne position en championnat national. Le retour du meneur, Miloud Djediat, qui a tant manqué à l'équipe est très bien perçu par le coach qui attend beaucoup de son joueur. Dans cette importante rencontre l’équipe sétifienne sera amoindrie de plusieurs titulaires que sont Bouazza Feham,

Mouad Delhoum et Khaled Lemouchia en raison de blessure. Mais en dépit de ce coup de sort, la formation sétifienne entend faire la différence ici à Sétif et ce, afin d’assurer sa qualification, du moins prendre une sérieuse option, aux poules dès la cette première manche. L’Entente sétifienne a les moyens de faire la différence lors de cette première confrontation. Nouredinne Zekri le sait fort bien, c’est ce qui explique pourquoi il n’a pas cessé de répéter à ses joueurs que la qualification, se jouera à Sétif. Pour ce qui est du onze qui

débutera la partie, ce soir face au FC Zanaco, il n’y aura pas de grands changements. En défense, le coach sétifien opèrera quelques remaniements. Le retour de Diss lui permettra de l’associer à Laifaoui sachant que cette paire a donné entière satisfaction au niveau de l’axe central. Au milieu, il est à signaler le retour du métronome Miloud Djediat qui remplacera Bouazza Feham blessé. Enfin, autre nouveauté dans l’équipe, la très probable titularisation de Mehdi Kacem dans l’entrejeu, en lieu et place de Khaled Lemouchia. Y. M.

Plusieurs choix en attaque La ligne d’attaque sétifienne retrouve son efficacité avec le retour de ce dernier. Hemani sera dans ce match un atout supplémentaire pour son équipe. Puisque ce dernier, et même s’il a pris part au match des demi-finales face à l’ASO, n’était pas en possession de tous ses moyens sachant qu’il revient de blessure (contractée face au MCEE). A présent que l’attaquant sétifien est de retour, l’on se demande qui de Hadj Aissa ou de Ambane évoluera à ses côtés. Le choix des joueurs en attaque sera tributaire de la tactique pour laquelle optera le coach. Il se peut que Hadj Aissa évolue aux côtés de Hemani. L’équipe ne peut se permettre le luxe de se passer de son expérience, bien que le coach de sétifien nous ait habitués à des surprises où il a souvent réussi son coup.

Djediat : «Prendre option à Sétif» Comment s’annonce pour vous cette rencontre face à cette équipe du FC Zanaco ? C’est une rencontre très difficile face à une équipe qui est inconnu pour nous. On doit donc rester vigilants pour réaliser un bon résultat au stade qui nous permettra de nous déplacer à la Zambie avec une marge assez sécurisante. On s’attend donc à un match très serré, les Zambiens viendront avec l’espoir de nous accrocher, eux qui pensent que la qualification se jouera chez eux. Nous au contraire, nous pensons que tout se jouera ici à Sétif. On va donc mettre les bouchées doubles afin de prendre une sérieuse option avant le match retour.

Ne pensez-vous pas que l'ESS à un bon coup à jouer dans cette rencontre, du moment que votre adversaire reste inconnu sur l'échelle continental ? Les rencontres à l’échelle internationale diffèrent de celles du championnat. Il faudra donc se méfier de la réaction de l’équipe de FC Zanaco qui veut passer à la phase des poules de la ligue des champions. Nous devons éviter de penser de cette façon et aborder cette rencontre sans se soucier de la forme de l’adversaire. Ce qui nous

intéresse le plus, c’est notre équipe. Je suis persuadé que si on évolue sur notre véritable valeur, on prendra le dessus sur notre adversaire. Cela dit, le fait d’être inconnu à l’échelle continentale n’est pas un paramètre à prendre en compte. Beaucoup d’équipes et d’illustres équipes se sont fait piégées par des équipes qui leur été inconnues. Les exemples ne manquent pas, moi je pense qu’à ce niveau là, il n’y a pas d’inconnu qui tienne, on rentre sur le terrain et on se donnera à fond.

Votre équipe reste sur deux victoires en championnat et une qualification en finale de la coupe d'Algérie face à l'ASO. Ne craignez-vous pas que cette situation pourrait se répercuter négativement sur votre moral et vous faire tomber dans la facilité ? Nous sommes heureux au même titre que nos supporters, après notre qualification en finale de la coupe d'Algérie. Nous avons déjà oublié ce succès et on fera tout pour gagner face aux FC Zanaco. Je ne pense pas que notre qualification en finale de la coupe d'Algérie nous découragera et encore moins nous fera tomber dans la facilité. Bien au contraire nos dernières victoires, tant en championnat qu’en coupe nous motivent encore davantage et nous poussent à réaliser une autre victoire qui nous permettra de gérer le match retour facilement. Quant à nos supporters, ils doivent refaire la même chose que contre l'ASO, c'est-à-dire, nous encourager jusqu'à la dernière minute, car on a besoin de leur soutien dans les

moments difficiles. Je dois dire par ailleurs que quelque soit notre statut ou notre position, on ne se prend pas la tête, nous sommes sereins, on garde la tête sur les épaules. Face à l'ASO, vous êtes rentré en cours de jeu et pratiquement en fin de match. Cela ne vous a pas empêché d’inscrire le but du break. Aujourd’hui, tout le monde est unanime à dire que votre absence s’est fait ressentir, êtes-vous prêt à donner à votre ligne d’attaque un nouveau souffle, à l’occasion de ce match aller de Coupe de la ligue des champions ? Au risque de me répéter, mes coéquipiers ont fait de leur mieux pour se qualifier en finale de la Coupe d’Algérie. Pour ce qui est de mon retour à la compétition, je vais essayer, comme à mon habitude, de donner un plus à notre ligne d’attaque. En tout cas, je suis très flatté par tous ces compliments. Demain (entretien réalisé vendredi, ndlr), je donnerais le meilleur comme je l’ai toujours fait, en espérant donner du bonheur à nos supporters. Qu’appréhendez-vous le plus dans cette rencontre ? On ne craint rien, on souhaite juste qu’on soit dans notre jour, car nous sommes déterminés à réussir un bon résultat, afin de préserver nos chances pour la qualification. Sinon, pour le reste, c’est un match de foot, on va le jouer comme on sait bien le faire. On mouillera le maillot pour l’honneur du club et des supporters. Y. M.


maracanafoot1096