Page 1

JSMB

La 3 place fuit-elle e

LES BÉJAOUIS ?

ZIANI

FEHAM : «LA QUALIFICATION EST TRÈS IMPORTANTE POUR NOUS» ESS-USMBA

KADIR

«JE VAIS TOUT DONNER POUR LE MAILLOT ALGÉRIEN !»

www.maracanafoot.com

Mardi 13 Avril 2010 - N° 1087 - Prix 20 DA

«Je suis déterminé à faire un bon mondial» ÇA PROMET ! YEBDA

LA RAGE DE MARQUER

GHEZZAL

ÇA VA VENIR !

BELHADJ

ÇA SE CORSE ! LACEN

L’info continue sur www.maracanafoot.com


02

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

BALLE AU CENTRE Par ALI BOUACIDA

LA SAGESSE DE MENAD

I

l est vraiment dommage que cette conférence organisée par notre confrère Planète Sport à Tizi Ouzou n’ait pas eu l’impact escompté. Traitant de la situation du football national, elle a été marquée par de très intéressantes interventions dont celle de Djamel Menad, entraîneur de la JSM Béjaia, qui dresse un état des lieux peu reluisant de la discipline. Ses propos rapportés par Maracana (11 avril) devraient donner à réfléchir et surtout à agir. Passons sur sa déclaration sur le niveau des entraîneurs qui n’ont même pas le bac et qui ne devraient pas pratiquer. «Ces dernières années, dit-il, l’argent a poussé beaucoup de personnes à s’investir dans le football alors qu’ils n’ont rien à voir avec le sport». Lui emboîtant le pas, l’ancien international Miloud Iboud a, lui fustigé ces responsables «qui recrutent à gauche et à droite, alors qu’au niveau de leur club il existe des joueurs pétris de qualités…» et de prendre l’exemple du Paradou AC qui est pratiquement le seul club à faire de l’excellent travail envers les jeunes. Nous disons dommage que cette rencontre n’ait pas été médiatisée et qu’elle fut cantonnée à une information très réduite pour ne pas dire inexistante – très peu ou pas de journaux du tout n’en ont parlé – Pourtant, Menad et Iboud ont mis le doigt là où ça cloche vraiment. Aujourd’hui, étant tous obnubilés par l’échéance du mondial, nous n’avons d’yeux que pour nos vedettes d’outremer et quand on reviendra d’Afrique du Sud – quel que soit le résultat – il faudra s’atteler à jeter les bases d’un véritable football et se retenir de continuer à cultiver cette velléité à vouloir représenter le pays avec des joueurs qui évoluent ailleurs, dans des championnats européens. Quel que soit le résultat du voyage sud-africain, disons-nous, parce que dans les deux cas, il faudra se résigner à puiser dans le terroir : en cas d’une bonne participation, nous ne nous ferons aucune illusion, sachant que l’équipe nationale aura réalisé un bon parcours par la grâce de pros qui n’émargent pas à notre compétition. En cas de déroute – ce que prévoient beaucoup d’observateurs – il faudra avoir la sagesse de se tourner définitivement vers les potentialités locales. Et faire comme le Paradou, en obligeant tous les clubs sans exception, à se doter d’écoles de football ouvertes aux jeunes des alentours. C’est selon Messieurs Menad, Iboud, le seul moyen de développer un football national conséquent et prolifique. C’est, modestement notre point de vue aussi. A.B.

JUMELLES

KERBADJ SUR LE DÉPART

Le président du CR Belouizdad Mahfoud Kerbadj serait sur le départ, selon une source crédible parmi les membres de l’assemblée générale du club. Cette même source nous révèle que pour le moment Kerbadj est sur le point de ficeler son bilan pour le présenter a l’assemblée générale et remettre son mandat. Des concertations ont eu lieu dernièrement pour dénicher un candidat crédible pour prendre la relève après le départ de Mahfoud Kerbadj.

LE PRINTEMPS BERBÈRE À... BATNA

CM 2010 ENCORE 500.000 BILLETS À VENDRE...

La Fifa (Fédération Internationale de Football Association) s'inquiète. Deux mois après le début de la mise en vente des billets pour la Coupe du monde 2010, encore 500.000 tickets n'ont pas trouvé preneurs en Afrique du Sud. Tous les matches du tournoi sont concernés, hormis la finale. De fait, 100.000 invendus vont être remis en vente, spécifiquement pour les Sud-Africains, qui pourront les acheter contre 20 dollars (environ 15 euros), le prix le plus bas jamais pratiqué dans l'histoire du Mondial.

Remplacé à la mi-temps

IL TERMINE LE MATCH DANS UN BAR

Le tirage au sort de la Coupe d’Algérie a bien fait les choses. En effet, le match CAB-JSK qui se déroulera au stade du 1erNovembre de Batna, est prévu mardi 20 avril, journée coomémorative du printemps Berbère. Cette jounrée sera célébrée certainement dans la joie par les Berbères de la Kabylie et des Aurès où se déroulera une partie du football entre les clubs phares de la Kabylie et des Aurès pour une place en finale de la Coupe d’Algérie.

L

a photo de la semaine

Changement de rôles: l’interviewer interviewé. Mais ce dernier se prête-il au jeu des questions-réponses ?

Tunisie

Généralement, les footballeurs n’apprécient pas d’être remplacés rapidement dans un match. Quand l’équipe se prend au passage une déculottée, une sortie dès la mi-temps a de quoi faire mal. Pour oublier cette mésaventure, Kevin McDonald a préféré quitter le stade pour aller dans un bar. Remplacé au bout de 45 minutes de jeu, le joueur a pu voir son club de Burnley perdre 6-1 face à Manchester City. Bière à la main, il en a profité pour noyer son chagrin. Ça se passe comme ça en Angleterre !

HARO SUR LE HOOLIGANISME !

A la suite des incidents survenus lors du match retard Espérance ST-CS Hammam-Lif, jeudi 8 avril au Stade olympique d’El Menzah pour le compte de la 21e journée du championnat de Tunisie, la Ligue nationale de football professionnel a décidé de sanctionner durement l’EST. Dans son communiqué, la Ligue nationale de football professionnel a ainsi annoncé «qu’à la suite des actes regrettables survenus lors du match EST- CS Hammam-Lif au Stade olympique d’El Menzah, qui ont engendré des scènes de violence et de vandalisme, et en application du code disciplinaire de la Fédération Tunisienne de Football, il a été décidé de prendre les sanctions suivantes : Trois matches à huis clos à l’Espérance Sportive de Tunis plus une amende de trois mille dinars (3.000 D). Mettre à la charge de l’Espérance toutes les dépenses de réparation des dégâts engendrés lors du match. Interdiction de banc pour deux matches à l’entraîneur de l’Espérance Faouzi Benzarti, plus une amende de mille (1.000) dinars. Blâme au bureau directeur de l’Espérance pour avoir failli à sa mission d’encadrement de son public sportif. Gel des activités de l’arbitre de la rencontre et du 4e arbitre pour ne pas avoir signalé sur la feuille de match tous les incidents survenus pendant et après la rencontre. Suspension des activités du dirigeant de jusqu’à l’Espérance Riadh Bennour, complément d’enquête.» Rappelons que cette rencontre avait connu des rebondissements exceptionnels avec le retour de l’EST, menée 30 à la mi-temps, mais qui réussit finalement à renverser la vapeur pour égaliser à 3-3. Ce communiqué s’en est suivi d’une mise au point du ministère de la Jeunesse et des Sports tunisien qui a insisté sur la nécessaire mise en place de nouvelles dispositions législatives, afin de lutter contre le hooliganisme y compris l’interdiction aux fauteurs de troubles d’accéder aux espaces sportifs. Un signal fort qui démontre la volonté des instances sportives tunisiennes de lutter contre une gangrène qui menace le sport tunisien.


03

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

MONDIAL

KARIM ZIANI : «JE SUIS DÉTERMINÉ À FAIRE UNE BELLE COUPE DU MONDE» Voilà quasiment un an que l’international algérien, Karim Ziani, a quitté le Vieux-Port pour poser ses valises à Wolfsburg. Bilan de ce transfert : dix matchs joués dont seulement cinq en tant que titulaire et un mal-être grandissant face à son maigre temps de jeu, qui plus est, à l’approche de la Coupe du monde. Dans une interview relayée par SkySports, le Fennec développe son point de vue : «Récemment, j’ai disputé un match contre le Hertha Berlin (défaite 1-5, 27e journée du championnat allemand) et je pense avoir fait un bon match (il est entré en jeu à la 64e minute de jeu). Mais ensuite, l’entraîneur (Lorenz-Günther Köstner) a décidé que je ne méritais pas d’avoir du temps de jeu lors des rencontres suivantes. C’est quelque chose que je ne comprends pas. Je m’entraîne comme un fou pour tenter de retrouver la forme, mais je suis ignoré par le manager. Cela me frustre beaucoup, mais je suis déterminé à continuer pour disputer une belle

2010 Le meneur de l’EN, Karim Ziani, n’a pas joué. Il n'arrive toujours pas à retrouver la compétition. Mis à l’écart par l’entraîneur de Wolfsburg, il prend son mal en patience. Dimanche dernier, dans le match contre Nuremberg, il n'a pas été convoqué pour le match.

Coupe du monde avec l’Algérie ». C’est à croire que là où Karim Ziani passe, les entraîneurs s’agacent. Cependant, il est utile de signaler que la semaine dernière la presse, tant allemande qu’algérienne, avait fait état des problèmes rencontrés par Ziani à Wolfsburg, ces problèmes émaneraient en grande partie du manager général du club, Deiter Höeness. Ce dernier pour des raisons tout aussi absurdes que subjectives ne veut pas voir l’international algérien cumuler un gros temps de jeu. Il exerce alors une énorme pression sur Lorenz-Günther Köstner pour qu’il ne fasse pas jouer Ziani. Ayant pris connaissance de cet état de fait, Aklil, l’agent du joueur, a vite fait d’informer les dirigeants du club de la Basse Saxe, champion d’Allemagne en titre de son intention de transférer son joueur dès l’été prochain. On parle à ce sujet de nombreux contacts entre les clubs français de Sochaux, Marseille et récemment Bordeaux qui s’intéresseraient l’international algérien. Amine Tirmane

LES INTERNATIONAUX ALGÉRIENS À L'ÉTRANGER

La prestation des internationaux algériens, évoluant à l'étranger, a été, principalement, marquée par le doublé réalisé par Abdelkader Ghezzal (Sienne) et le retour à la compétition du défenseur Antar Yahia.

DOUBLÉ DE GHEZZAL : LA RAGE DE MARQUER

Et de six pour l’attaquant des Verts ! Sixième but et deuxième doublé cette saison avec son club Sienne. L’avant-centre algérien a produit un match que beaucoup ont qualifié de bonne facture. Ghezzal s'est montré efficace avant-hier, lors de la 33e journée du championnat de Série A (1re Division italienne). La prestation de Ghezzal, outre qu’elle a été jugée de qualité, a été ponctuée par l’inscription de deux buts qui ont permis à son équipe de revenir au score, avant de l’emporter (3-2) après avoir été à deux reprises menée au score. Le premier but de Ghezzal a été un véritable chefd’œuvre, inscrit d’une superbe reprise de volée. Les deux buts de Ghezzal vont peut-être aider son équipe pour le maintien en série A.

CORRECT !

ANTAR YAHIA (BOCHUM, ALLEMAGNE) :

HASSAN YEBDA (PORTSMOUTH, ANGLETERRE) :

ÇA PROMET !

KARIM MATMOUR (B. MOENCHENGLADBACH, ALLEMAGNE) :

Le milieu de terrain algérien, prêté par Benfica, a joué pendant 87 minutes contre Tottenham avant de céder sa place à son coéquipier nigérian John Utaka. De retour de blessure, Yebda a été aligné d'entrée en demi-finale de la coupe de la Ligue anglaise. Il n’a pas joué le match en totalité. A trois minutes de la fin, ressentant une douleur à l'arrière de la cuisse qui l’empêchait de continuer, il a été remplacé par Utaka.

MEHDI LACEN (RACING SANTANDER, ESPAGNE) :

DÉTERMINANT ! ÇA SE CORSE !

Il n’a pas réussi à marquer et, donc, à contribuer à la victoire de son équipe (2-0) devant l’Eintracht Francfort. Néanmoins, le stratège de l’équipe nationale a été pour beaucoup en jouant un rôle déterminant dans l'ouverture du score, lorsqu’il a mis ses compétences à contribution pour servir son coéquipier devant pas moins de quatre défenseurs… Encore une fois, Karim Matmour a été conforme à son habitude et aux espoirs placés en lui par son club. Il a fourni un bon rendement avec son équipe

Antar Yahia revient à la compétition avec son club, après éclipse due à une série de blessures. Il a joué le week-end dernier avec son équipe durant tout le match face à Hambourg, comptant pour la 30e journée du championnat d'Allemagne. Malgré la défaite concédée par Bochum, à domicile, (1-2), le défenseur de l’équipe nationale a fait un bon match, une partie correcte. Ce qui est de bon augure pour la sélection nationale à deux mois du premier match de l’EN en Coupe du monde en Afrique du Le défenseur latéral gauche de l’équipe nationale n’est pas encore Münchengladbach, Sud. Bochum est classé à la 15e rétabli à 100 %. Nadir Belhadj n'était pas encore en mesure de participant ampleplace du championnat allemand, jouer. Il a tout récemment repris les entraînements, après ment à la victoire avec 28 points, à 1 point du premier sa blessure à la cuisse qui l’a contraint à s’éfinale. reléguable. clipser des terrains.

NADIR BELHADJ (POSRTSMOUTH, ANGLETERRE) : ÇA VA VENIR !

Le milieu de terrain de l’EN et du Racing Santander, Medhi Lacen était remplaçant lors du match comptant pour la 31e journée du championnat d' Espagne de football, face à la Corogne, soldé par un score nul (1-1). L'Algérien, qui a fait son baptême du feu avec les Verts le 3 mars dernier à l'occasion du match amical contre la Serbie, n’a pas fait son entrée sur le terrain mais reste une valeur sûre au sein de son équipe et, surtout, un élément essentiel dans l'échiquier de Rabah Saâdane.


04

BRÉSIL Ronaldo «joue moins bien qu'en 2009»

Ronaldo a reconnu dans la presse brésilienne dimanche qu'il joue moins bien que la saison dernière quand il avait retrouvé les terrains après 14 mois d'absence à la suite d'une blessure à un genou. «Je joue moins et moins bien qu'en 2009», a admis Il Fenomeno, qui n'a marqué que 5 buts en 13 matches pour les Corinthians Sao Paulo, mais veut toujours atteindre la barre des 30 réalisations cette saison. «Je garde cet objectif, même si je sais que je ne gagne pas toujours. C'est un objectif difficile que je vais tenter de réaliser. J'espère m'améliorer pour être décisif en Copa Libertadores», a ajouté le Brésilien de 33 ans. Jeudi, Ronaldo avait reconnu qu'il n'avait pas la condition nécessaire pour faire partie de la sélection brésilienne pour la Coupe du monde en Afrique du Sud, tout en déclarant rester à la disposition du sélectionneur Dunga. «Avec le peu de matches que j'ai joués cette saison, je ne mérite pas d'aller en sélection du Brésil. C'est clair. Mais je reste à disposition (de l'entraîneur), car c'est mon pays, c'est ma sélection, et ce serait un grand honneur de défendre ses couleurs de nouveau» lors d'un Mondial, avait déclaré le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde avec 15 buts (en trois phases finales : 1998, 2002 et 2006).

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

Nkoulou : «Pas interdit de rêver pour le Cameroun au Mondial» Quelle saison pour Nicolas Nkoulou ! A tout juste 20 ans, le jeune défenseur de l’AS Monaco vit sa deuxième saison en pro seulement, mais déjà il s’est installé comme un titulaire au cœur de l’arrière-garde des Lions Indomptables. Après la Coupe d’Afrique, le Camerounais devrait découvrir l’Afrique du Sud à l’occasion de la Coupe du monde. Rencontre.

Nicolas, que retenez-vous de votre première grande compétition avec les Lions Indomptables ? C’était une belle aventure. Je suis vraiment content d’avoir eu la chance de participer à ma première CAN. Bon, au final, le résultat n’est pas vraiment ce qu’on souhaitait, mais il y a toujours la place pour rectifier le tir. Comment s’est passée votre adaptation ? C’était facile, je connaissais quelques joueurs. Et puis j’ai été bien accueilli, tout le monde a fait ce qu’il fallait pour que je trouve mes marques. L’apport de joueurs comme Eto’o, Geremi ou Song est essentiel. Ce sont de grands compétiteurs. J’essaye de suivre leurs traces et d’écouter leurs conseils. Franchement, est-ce que les Lions avaient ce qu’il fallait pour aller plus loin ? Mais bien sûr. On peut toujours aller plus loin. On a mal débuté contre le Gabon (1-0) mais, après, j’ai le sentiment que le reste n’était pas si mal. On a su se réveiller après cette mauvaise entame. Personnellement, je ne suis pas si déçu que ça. On est monté en puissance et on a fini sur notre meilleur match. Bon, on a perdu

2010 prendra les matches un après l’autre. Il n’y a pas d’objectif précis. Je ne veux pas parler de finale, mais pourquoi pas...

mais c’était quand même contre le futur champion. Pourtant, vous avez été très critiqué... L’équipe du Cameroun est en pleine recomposition. Ce n’est pas évident. Il nous faut juste du temps. Il nous faut apprendre à être ensemble, à évoluer en équipe. Paul Le Guen est-il vraiment l’homme de la situation ? Paul Le Guen fait du bon boulot. Je vous rappelle qu’il nous a qualifié pour la Coupe du monde alors que c’était mal parti. La situation était loin d’être évidente. Alors, oui, il est pas mal critiqué mais ça fait partie du métier. Surtout quand tout n’est pas parfait. De nombreux observateurs ont mis en avant l’abondance de milieux de terrain défensifs qui nuisent à l’animation offensive. Moi, à mon niveau, j’essaie d’apporter ce que je peux. Je ne suis

Le refus de Nesta inquiète Alessandro Nesta, le défenseur italien de l'AC Milan, a refusé de revenir en sélection pour la prochaine Coupe du monde en Afrique du Sud, malgré la proposition de Marcello Lippi.

S

i ce dernier ne désespère pas de convaincre l'ancien Laziale de faire son come back, l'absence de Nesta inquiète l'Italie qui ne croit que très modérément en sa défense actuelle pour conserver son titre de championne du monde... Lundi, on apprenait de la bouche même de Marcello Lippi, le sélectionneur italien,

ITALIE

qu'Alessandro Nesta ne sortirait pas de sa retraite internationale malgré le souhait de l'ancien entraîneur de la Juventus. "Alessandro m'a dit, et je pense que c'est définitif, qu'il n'en avait pas envie. J'en suis désolé, mais je ne peux que respecter sa décision." C'est donc sans son défenseur champion du monde, revenu en pleine forme (Nesta a participé à 28 rencontres cette année et inscrit trois buts) après une longue absence due à des problèmes récurrents au dos, que la Squadra Azzurra se rendra en Afrique du Sud. A priori seulement, puisque mercredi, Lippi confiait ne pas avoir renoncé à convaincre le joueur au 78 sélections

MONDIAL

de revêtir la tunique italienne.

Aucune alternative de confiance pour le moment

Contacté par Football.fr, Giusto Ferronato, journaliste à la Gazzetta dello Sport, se montre sceptique quant à un éventuel retour en arrière: "Cela me paraît vraiment difficile et cela m'étonnerait que Nesta change d'avis. Aujourd'hui aurait été le bon moment pour lui s'il avait vraiment souhaité revenir. Et puis cela aurait aussi facilité sa réintégration et son acceptation par le groupe". Un groupe où les alternatives solides à l'ancien joueur de la Lazio ne sont pas légion.

Le duo de défenseurs centraux qui débutera la compétition en Afrique du Sud, devrait être composé de Fabio Cannavaro et de Giorgio Chiellini, les arrières de la Juventus de Turin. Parmi les 23 joueurs qui ont été sélectionnés pour affronter le Cameroun, figurent d'autres éléments capables d'évoluer dans l'axe: les inexpérimentés Leonardo Bonucci (Bari) et Domenico Criscito (Genoa), ainsi que Daniele Bonera (AC Milan) et Nicola Legrottaglie (Juventus). Si l'on y ajoute le blessé Alessandro Gamberini (Fiorentina), c'est sûr, ces joueurs que comptera l'Italie pour conserver l'acquis de 2006.

pas le mieux placé pour juger. Il y a un système en place : à nous de l’appliquer. Tout de même, à Monaco, pour Italie-Cameroun (0-0), les Lions n’ont pas eu une frappe cadrée du match ! C’est sûr que pour un défenseur, c’est difficile de souffrir comme ça. Mais on a un boulot à faire et on le fait. On n’a pas pris de but contre l’Italie, quand même ! Ils sont champions du monde en titre, ce n’est pas rien. Après, ce serait bien de marquer. C’est quand même le but du football. Mais c’est bien de ne pas prendre de but. C’est bon pour la confiance. Et la suite ? La Coupe du monde est-elle un objectif réaliste ? Pour le moment, je suis titulaire donc il n’est pas interdit de rêver. Vu comment les choses se passent, j’aimerais en être. Mais quel est l’objectif du Cameroun en Afrique du Sud ? Il nous faut faire une bonne Coupe du monde et aller le plus loin possible. Nous n’avons pas de limite. On

Le groupe E avec les PaysBas, le Danemark et le Japon est tout de même relevé. Vous savez, à ce niveau, il n’y a plus de petites équipes. C’est un peu bateau comme phrase mais c’est vrai. Bien sûr, les Pays-Bas avec Sneijder, Robben ou Kuyt sont les plus en vue mais les autres équipes aussi sont bonnes. A nous de saisir notre chance et de faire le maximum avec les opportunités qui nous sont offertes. Est-ce qu’une équipe africaine peut gagner la Coupe du monde ? Mais bien sûr ! C’est la première Coupe du monde en Afrique, tout est possible. Ce serait bien que cela arrive cette année. Je le souhaite vraiment. Surtout si c’est nous ! Tout le monde à sa chance, on n’est pas là par hasard et on ne néglige personne. Quel est votre favori ? L’Espagne ou le Brésil. Ce sont les deux équipes avec le plus gros potentiel, ils ont des joueurs de grand talent à tous les postes et l’expérience internationale. Comme un autre Lion Indomptable, Stéphane Mbia, vous jouez défenseur ou milieu défensif. Où va votre préférence ? Ma prédilection va plutôt vers le poste de défenseur. C’est là que j’ai été formé. Mais je suis jeune et je suis là pour apprendre. Si le coach me fait jouer à un poste, c’est qu’il a confiance en moi et qu’il juge que je peux jouer là... Je suis à la disposition de l’équipe.

CÔTE D’IVOIRE

Baki Koné privé de Mondial ?

C

oup dur pour Bakari Koné. Sorti à la 67e minute du match OM-Nice (4-1), dimanche soir, l'attaquant marseillais souffre d'une entorse du genou et de la cheville gauche. Buteur en première période, Koné a ensuite subi un tacle rugueux de Coulibaly en seconde mi temps. Selon L'Equipe, sa saison avec le club phocéen, leader de Ligue 1, est

d'ores et déjà terminée.Plus grave encore, l'international ivoirien auteur de 9 buts en 42 sélections pourrait être contraint de renoncer au Mondial, qui aura lieu du 11 juin au 11 juillet en Afrique du Sud. «Je vais passer des examens demain matin (aujourd'hui), a-t-il confié dimanche soir. Mais ça risque d’être chaud pour la Coupe du monde.»


Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

ARGENTINE

MONDIAL

2010

"Mon équipe, c’est Mascherano plus dix joueurs". Cette phrase, prononcée par Diego Armando Maradona lors de sa première conférence de presse de sélectionneur, symbolise toute l’importance du milieu récupérateur dans l’entrejeu argentin. A 26 ans, Javier Mascherano porte le maillot albiceleste depuis sept ans et il est l’un des cadres de l’équipe. Il sera d’ailleurs le capitaine du champion du monde 1986 à l’occasion de la Coupe du monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. A un peu plus de deux mois du coup d’envoi de la reine des compétitions, l’Argentin s’est entretenu en exclusivité avec FIFA.com, évoquant ses responsabilités en tant que capitaine, les chances de l’équipe de Maradona, les performances de Lionel Messi et son envie de "remettre l’Argentine sur la plus haute marche du podium".

Javier, cela fait longtemps que vous jouez à Liverpool. Comment vous y sentez-vous ? Tout se passe vraiment très bien, comme je l’ai toujours dit. J’ai été très bien accueilli et on s’occupe très bien de moi. Depuis mon arrivée, nous sommes ravis d’être ici, moi et ma famille. Liverpool est une petite ville très sympa qui grandit vite. De quoi profitez-vous le plus dans cette ville ? Du foot, bien évidemment ! (rires). C’est une ville portuaire, avec des gens qui ne rechignent pas à la tâche. Liverpool s’est beaucoup développée ces dernières années. Si je devais faire le guide touristique, je recommanderais aux visiteurs d’aller au musée des Beatles et à Anfield, qui sont les sites les plus visités. C’est une très jolie ville.

MASCHERANO : "JE DOIS TOUT DONNER" (Il éclate de rire). L’entraîneur ! C’est logique, il est ici depuis assez longtemps et c’est celui qui a le plus besoin de communiquer en anglais. Parmi les joueurs, Pepe Reina est celui qui se lâche le plus… Entre nous, on parle en espagnol, mais dans les vestiaires et lors des repas, on s’exprime en anglais. C’est une question de respect.

Et celui qui parle le moins bien ? Maxi Rodríguez ! (rires). Le pauvre, il est arrivé il y a à peine deux mois et il fait des efforts, mais ce n’est pas facile. De toute façon, on est toujours là pour l’aider. Fernando Torres évolue à un très haut niveau depuis quelques semaines. A quoi peut-on s’attendre de sa part en Afrique du Sud ? Oui, il revient à son meilleur niveau, en particulier sur le plan physique, ce qui est essentiel pour son jeu. Il a marqué quelques buts et il contribue beaucoup au jeu de l’équipe. S’il reste sur cette voie et qu’il est en forme, il fera une grande Coupe du monde. Quittons un peu Liverpool et parlons de l’équipe nationale. Avez-vous été surpris par le changement d’attitude de vos compatriotes après la victoire sur l’Allemagne ? Non, absolument pas. Le football est devenu complètement schizophrène. Soit on gagne et on est le meilleur, soit on perd et c’est la fin du monde. Pourtant, la vérité est plus compliquée que cela. En équipe d’Argentine, nous avons plusieurs grands joueurs qui traversent une très bonne période. La difficulté consiste à les faire évoluer à ce niveau en équipe nationale, ce que nous ne sommes pas parvenus à faire en élimi-

natoires.

Pensez-vous déjà à rentrer ? Ou bien allez-vous encore rester longtemps en Europe ? On ne sait jamais, je ne veux pas être prisonnier de mes paroles. Mais je n’ai pas non plus tant d’années devant moi que ça ! Aujourd’hui, j’ai dans l’idée de jouer encore trois ou quatre ans au grand maximum et de rentrer en Argentine à un bon niveau. Je veux profiter du football argentin pendant quatre ou cinq ans et j’aimerais le faire à River, le club qui m’a tout donné et où l’on m’a toujours bien traité.

On dit souvent que le costume de favori n’est pas facile à porter en Coupe du monde de la FIFA. Est-ce vraiment le cas ? A terme, au-delà des pronostics, ce qui compte, c’est d’aligner de bonnes performances pendant un mois. L’Espagne et le Brésil sont un cran au-dessus aujourd’hui, puisqu’ils ont obtenu un titre lors des deux dernières années. Mais c’est souvent l’équipe qui arrive à monter en puissance au fil de la compétition qui finit par l’emporter, beaucoup plus que celle qui a brillé en qualification. L’Italie n’avait pas brillé en 2006, le Brésil n’était pas très rassurant en 2002 et la France avait eu besoin d’un but en or contre le Paraguay en 1998… Bref, je demande à voir.

Parlez-nous du vestiaire de Liverpool, où vous côtoyez pas mal d’Espagnols et d’Argentins. Qui parle le mieux en anglais ?

Vous n’êtes pas vraiment ce que l’on appelle un individualiste. Pourtant, vous avez récolté de nombreuses récompenses individuelles. Comment

Vous avez l’air de vous être bien acclimaté. L’Argentine vous manque-telle ? Bien évidemment, ça fait déjà cinq ans que j’en suis parti. On y pense toujours, c’est difficile à vivre, même quand on part volontairement. Il y a de la nostalgie, mais on s’y fait. Ce qui est sûr, c’est que dès la publication du calendrier, je regarde la date de la fin du tournoi pour réserver des billets d’avion pour Buenos Aires !

05

l’expliquez-vous ? Tous les joueurs travaillent pour devenir meilleurs, mais de par mon poste et mes caractéristiques, c’est vrai que je ne recherche pas vraiment les distinctions individuelles. Mon truc, c’est de bien faire ce qu’on me demande et être utile à l’équipe, point barre. Mais je suis pleinement conscient que je dois tout donner pour continuer a progresser. Tous ces compliments vous dérangent-ils ? Non, cette reconnaissance me rend extrêmement fier, surtout quand elle émane des entraîneurs avec qui j’ai travaillé. Cela veut dire que je suis un bon professionnel, avec des hauts et des bas. Cependant, c’est vrai que cela me gêne quand ça vient de personnes importantes…

Diego Maradona vous a désigné capitaine dès sa première apparition en tant que sélectionneur. Cela vous a fait quoi ? (Il réfléchit). J’aimerais bien vous dire que cela ne change rien, mais ce n’est pas vrai. C’est une énorme fierté de porter le brassard de capitaine en équipe nationale. Et c’est aussi un grand défi, car il faut être à la hauteur des circonstances. De toute façon, je serai prêt. J’ai déjà joué une Coupe du monde et j’ai mûri entre-temps.

L a Coupe du monde de la FIFA, Allemagne 2006, vous a-telle apporté des choses qui vous seront utiles en Afrique du Sud ? Oui, le fait de jouer au plus haut niveau mondial. Il y a quatre ans, je jouais encore en Amérique latine et je n’avais jamais joué contre un Didier Drogba ou un Michael Ballack. Depuis quelques années, je les affronte tous les week-ends, ce qui permet d’aborder ces rencontres cruciales avec plus de confiance. Quel milieu central admirez-vous ? J’ai toujours apprécié le jeu de Claude Makélélé, même si je ne saurais pas trop vous en expliquer les raisons. Je ne voulais pas forcément lui ressembler, mais j’ai toujours eu l’impression que nous partagions une même façon de voir le jeu. J’ai pu jouer contre lui à quelques reprises et, pour vous dire la vérité, il m’a toujours impressionné. Mais il y en a d’autres. Quand je servais de sparring-partner à l’équipe d’Argentine, j’observais beaucoup Matías Almeyda et Diego Simeone. Et puis,

Leonardo Astrada m’a lui aussi appris beaucoup de choses. Lionel Messi éblouit tout le monde avec le FC Barcelone. Que pouvezvous faire, vous ses coéquipiers, pour l’aider à s’épanouir en équipe nationale ? Jouer à notre niveau habituel ! Aucun d’entre nous n’a évolué à son vrai niveau pendant les qualifications, mais tout le monde est tombé sur Messi parce qu’on s’attend toujours à ce qu’il fasse un truc génial. Ce n’est pas juste, ils auraient dû critiquer les 18 ou 20 joueurs du groupe. Moi, je l’ai vu faire de grandes choses en équipe nationale, par exemple en Copa América ou lors des JO. Avez-vous des choses à vous reprocher concernant ces éliminatoires ? Peutêtre le but contre le Pérou au Monumental… Absolument, c’est un excellent exemple de ce que je viens de vous dire. J’ai voulu dégager le ballon en le faisant rebondir sur un adversaire pour obtenir une touche, mais je me suis raté et ils ont égalisé. C’est l’une des erreurs les plus grossières que j’ai commises et je ne comprends toujours pas comment cela m’est arrivé. Cela restera dans ma tête jusqu’à la fin de ma carrière, même si j’ai réussi à en tirer des enseignements. Lors d’une récente interview, Maradona nous a dit que vous ne lâcheriez pas le trophée en Afrique du Sud, comme il l’avait fait au Mexique. Qu’en pensez-vous ? J’espère bien qu’il dit vrai, mais ce n’est pas une question d’ego. Peu importe qui soulèvera le trophée. Ce qui compte, c’est que nous gagnions quelque chose pour le pays. Il n’y a rien de comparable. In fifi.com


06

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

DIVISION UNE

Le podium pour finir en beauté JSK

Les coéquipiers de Nessakh, qui ont bénéficié de deux jours de repos, ont repris hier après-midi le chemin des entraînements. La reprise s’est effectuée à 15h, sous la houlette de l’entraîneur en chef Alain Geiger et de ses deux collaborateurs, Amrouche et Karouf.

A

uréolés par leur belle qualification arrachée contre l’USM Annaba sur le terrain de cette équipe, en s’imposant sur le score d’1 but à 0, signé, pour rappel, par l’attaquant Mohamed Amine Aoudia. Les partenaires de Coulibaly auront à effectuer deux autres séances, avant de rallier la ville du Khroub ce jeudi pour en découdre vendredi avec l’équipe locale de l’ASK, drivée par l’ex-

entraîneur des Jaune et Vert, Azzeddine Aït Djoudi. Le staff technique des Lions du Djurdjura, à sa tête Alain Geiger, mettra à profit ces séances de travail afin de préparer un plan d’attaque qui va permettre à la JSK de renouer avec le succès en championnat. Les Kabyles, qui seront amoindris lors de cette rencontre de mise à jour du calendrier du championnat par l’absence de six joueurs, et non des moindres (Meftah, Belkalem, Yahia Chérif et Tedjar retenus en sélection nationale A’, et le duo DouicherMaroci suspendu pour la circonstance), auront la tâche très ardue. L’équipe adverse, qui est dans une mauvaise position au classement, mettra à profit ces absences de taille que va enregistrer son homologue kabyle pour remporter le match et s’éloigner de la zone rouge. Les joueurs kabyles, qui ont le vent en poupe, ne comptent pas céder du terrain en championnat ; bien au contraire, ils sont

La formation kabyle, qui n’a pas été à la hauteur des aspirations de son large public lors du dernier match de championnat qui s’est joué il y a plus d’une semaine au stade Messaoud Zeggar contre le MCEE, a bien retenu la leçon et compte refaire surface dès la prochaine rencontre de mise à jour de la

25e journée du championnat qui aura lieu dans quelques jours à El Khroub. Le match de ce vendredi sera celui du rachat, et aussi de la confirmation du dernier succès réussi en coupe d’Algérie contre les gars de l’USM Annaba. La défaite enregistrée face aux Eulmis est certes dans les esprits et c’est pour cette raison que les joueurs doivent faire preuve de plus de rigueur et de sérieux pour prétendre au succès contre les Khroubis. Les joueurs savent désormais ce qui les attend ce week-end au stade d’El Khroub et comptent redoubler d’efforts au cours des ces séances d’entraînement qu’ils vont effectuer ces jours-ci. C’est le même tempo qui se dégage du côté du staff technique kabyle. Les joueurs et le staff technique sont désormais plus que jamais mobilisés et déterminés à réaliser leur objectif, à savoir la victoire, afin de se replacer en championnat et de se remettre sur le podium. Cette équipe de l’ASK, drivée par l’ancien coach des Kabyles Aït Djoudi Azzeddine, qui reste sur une défaite concédée à domicile contre le leader, le MC Alger, fera tout son possible pour rebondir et rendre le sourire à son public, en battant la JSK. Les camarades de Chérif El Ouazzani ne veulent en aucun cas céder à la pression, ou se présenter à El Khroub en victimes expiatoires ; bien au contraire, ils feront tout pour ne pas rater cette sortie. Les Lions du Djurdjura de Geiger savent ce qui les attend ce vendredi et sont conscients de cette lourde tâche et de la difficulté de cette rencontre comptant pour la mise à jour de la 25e journée du championnat. Les partenaires de Mohamed Amine Aoudia ne jurent que par la victoire qui, à leurs yeux, est la seule solution pour qu’ils reprennent leur envol en championnat et se replacer sur le podium. Les Chérif El Ouazzani, Akkouche, Ech-Chergui et consorts croient dur en leurs capacités de pouvoir réaliser un succès face à l’AS Khroub d’Aït Djoudi. Aomar Moussi

deux internationaux, Meftah et Belkalem. Il s’agit du jeune Mohamed Khoutir Ziti, qui s’occupera du poste d’arrière droit, et de Farid Belabbes, qui sera associé, sauf surprise de dernière minute, au Malien Idrissa Coulibaly. Au milieu de terrain, pas moins de trois joueurs seront titularisés d’entrée, en remplacement du duo suspendu, MarociDouicher et de Tedjar rappelé en EN A’. Les éléments les plus indiqués et les mieux désignés à jouer d’entrée face aux Khroubis sont Chérif El Ouazzani, Nessakh et Saïdi. Pour ce qui est de la ligne offensive, celle-ci connaîtra aussi un remaniement avec le retour à la compétition de l’attaquant Fares Hamiti. Ce joueur, qui a été aligné en fin de

match face aux Annabis, fera à coup sûr son entrée contre l’ASK ce vendredi et épaulera son équipier Mohamed Amine Aoudia en attaque. Mais tout dépendra de la décision qui sera prise par les membres du staff technique la veille de cette rencontre, car il se pourrait que tous les titulaires soient mis au repos ce vendredi afin de leur permettre de se préparer pour le match de coupe qui aura lieu quatre jours après au stade du 1er Novembre de Batna contre le CAB local. Donc, il n’est pas à écarter de voir les Berchiche, Berrefane, Lemhane, Azuka et Akkouche jouer d’entrée. On le saura d’ici jeudi. A. Moussi

décidés à se replacer et à reprendre leur place sur le podium dès cette rencontre. Pour parvenir à atteindre cet objectif, les Chérif El Ouazzani, Coulibaly, Oussalah, Hamiti et compagnie doivent cravacher dur, en sortant le grand jeu durant cette partie afin d’espérer s’imposer et empocher les trois points qui seront mis en jeu. Faute de bon résultat au stade du Khroub, les Kabyles compliqueront davantage leur mission et risquent de ne pas finir le championnat parmi le trio de tête.

Une victoire pour revenir sur le podium

Une équipe kabyle décimée face aux Khroubis

Le club phare de la Kabylie disputera ce vendredi un match retard au stade d’El Khroub contre le club local de l’ASK. Les Lions du Djurdjura seront amoindris par l’absence de pas moins de six joueurs qui manqueront à l’appel et ce, pour des raisons diverses. Quatre joueurs parmi les six absents sont convoqués en EN A’.

I

l s’agit, entre autres, de Mohamed Rabie Meftah, Saâd Tedjar, Saïd Belkalem et Sid Ali Yahia Chérif. Ces derniers se trouvent depuis samedi soir en regroupement avec l’équipe nationale des locaux, qui se prépare, pour rappel, pour le match retour des éliminatoires du CHAN 2011 contre la sélection libyenne, le 17 de ce mois à Tripoli. Le quatuor international ne pourra donc pas prendre part à ce match retard, et il ne sera de retour que le 18 avril prochain. Deux autres joueurs feront l’impasse sur le prochain match, et ce, pour cause de suspension. Maroci, qui a pris un troisième carton, et Douicher, qui a été expulsé face aux Annabis, laisseront un grand vide face aux Khroubis. Les Kabyles se présenteront sur le terrain ce vendredi face à l’ASK avec un onze remanié à plus de 50%. Espérons seulement que les joueurs qui seront appelés à remplacer les absents seront à la hauteur des

SIX JOUEURS MANQUERONT À L’APPEL

aspirations du staff technique et du large public kabyle.

Geiger saura-t-il trouver des solutions à ces défections ?

Le staff technique de la JSK, à sa tête le coach Alain Geiger, aura vraiment du pain sur la planche pour dégager le onze idéal qui aura la lourde tâche de réaliser un probant résultat à El Khroub. Certes, l’effectif de la JSK est riche en individualités, et plusieurs joueurs peuvent largement combler le vide laissé par les six joueurs absents pour la circonstance, mais ce ne sera pas du tout facile devant un adversaire qui est décidé à ne pas laisser cette occasion lui échapper. L’entraîneur en chef des Jaune et Vert et ses deux collaborateurs, Mourad Karouf et Arezki Amrouche, auront devant eux deux autres séances de travail pour faire le point sur l’état de forme de chacun de leurs joueurs et choisir les six meilleurs qui seront appelés à remplacer leurs coéquipiers absents pour la circonstance.

Ziti, Belabbes, Chérif El Ouazzani, Nessakh, Saïdi et Hamiti pour les remplacer

Tout porte à croire que l’entraîneur des Jaune et Vert parviendra à trouver des solutions pour ces défections de taille enregistrées en prévision du prochain match. En défense, deux joueurs seront appelés à remplacer les


Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

DIVISION UNE

07

LES KABYLES PRÉPARENT LE KHROUB JSK

Les Kabyles, qui ont disputé vendredi dernier le match des quarts de finale du Dame Coupe face à l’USM Annaba au stade du 19-Mai de Annaba, ont eu droit à une journée de repos.

L

es camarades de Nassim Oussalah ont repris le chemin des entraînements, hier aprèsmidi au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou. Une reprise pour préparer le match prochain face à l’AS Khroub comptant pour la mise à jour du calendrier. Cette deuxième empoignade dans le championnat entre les deux équipes sera certainement très ardue, et ne manquera pas d’attirer un nombreux public. Les protégés d’Alain Geiger qui rendront visite à leurs homologues de l’ASK tenteront de mettre à profit, pour bien peaufiner leur préparation d’avantmatch, et être fin prêts pour cette grande bataille qui les attend dans quelques jours, en dehors de leurs bases face aux poulains de l’exentraîneur des Canaris, Azzeddine Ait Djoudi en l’occurrence, le groupe est au grand complet, affiche une éblouissante forme et n’attend que cette rencontre pour confirmer sa bonne santé. La dernière qualification enregistrée au stade du 19-Mai de l’USM Annaba face au club local sur le score d’un but à zéro signé par Aoudia, a redonné confiance aux joueurs kabyles, qui sont désormais libérés

sur le plan psychologique. Les Yahia Chérif, Douicher, Maroci, Belkalem et consorts qui ont repris le chemin des entraînements il y a une journées, sont animés d’une volonté d’acier et continuent de s’exercer dans une ambiance bon enfant. L’état d’esprit qui anime le groupe prouve si bien que ce dernier n’attend que cette rencontre qui va l’opposer à son homologue l’AS Khroub, pour refaire surface et signer le grand retour de la JSK en championnat. Certes, la mission des Kabyles s’annonce, d’ores et déjà, ardue mais, vu la confiance qu’affichent ces derniers, une victoire reste réalisable et est surtout dans leurs cordes. Les camarades de Chérif El Ouazzani sont très sereins et croient dur comme fer en leurs chances de s’offrir les trois points de la victoire. Le staff technique kabyle, à sa tête le Suisse Alain Geiger fera le nécessaire pour pouvoir composer un meilleur onze, lequel aura la mission de ne pas rater ce match et rendre le sourire au finish à son large public. Les joueurs kabyles sont déterminés à ne pas rater cette aubaine, en se présentant sur leur terrain fétiche de l’AS Khroub avec une seule idée, celle de vaincre et de repartir sur un bon pied.

Oublier la coupe et penser au championnat

La formation kabyle qui a réussi sa dernière sortie à Annaba face à l’USM Annaba en se contentant d’une qualification au carré d’as de Dame Coupe, n’a plus droit à l’er-

reur. Le match de ce vendredi sera celui de la confirmation, et aussi de rendre le sourire à leur public dans ce championnat. Certes, le dernier succès réalisé en coupe d’Algérie, face aux capés de Amrani a redonné confiance aux joueurs, et sont désormais plus que jamais mobilisés et déterminés à enchaîner avec une autre victoire, mais cette fois l’adversaire a pour nom l’AS Khroub. Cette équipe drivée, par l’ancien canari Azzeddine Ait Djoudi, et qui reste sur un faux pas enregistré, at home contre le leader du championnat, le Mouloudia d’Alger ne se présentera pas sur la pelouse de leur stade pour faire de la simple figuration ou en victime expiatoire, bien au contraire, pour réaliser un probant résultat qui va lui permettre de s’écarter de la zone rouge. Les Lions du Djurdjura de Geiger savent ce qui les attend, ce vendredi, et sont conscients de cette lourde tâche, et aussi de la difficulté de ce match de la mise à jour. Le bon état d’esprit qui anime le groupe est de bon augure à quelques jours seulement de cette chaude empoignade. Les partenaires de Mohamed Rabie Meftah, ne jurent que par la victoire, qui à leurs yeux, est la seule solution, pour qu’ils reprennent leur envol en championnat, et pour qu’ils gardent leurs chances intactes, pour la course au titre de champion d’Algérie. Les choses sont claires, et le message est bien reçu par les Yahia Chérif, Chérif El Ouazzani, Meftah, et consorts. Ces derniers qui sont auréolés de leur dernière

qualification réussie en coupe d’Algérie, et qui leur a donné des ailes pour poursuivre dans cette bonne dynamique de victoires, et confirmer ainsi le grand retour de la JSK. Ce match qui revêt un cachet particulier pour les protégés de Geiger, est à leurs yeux le match à ne pas rater et ce, quelque soit le prix à payer. Donc, seule la victoire compte pour les Lions du Djurdjura et rien d’autre.

Le moral est au beau fixe

Tout ce que l’on peut dire à quelques jours de cette chaude empoignade, c’est que les camarades du capitaine Mohamed Rabie Meftah ont le moral gonflé à bloc et ils aborderont ce match de la mise à jour du calendrier national face à l’AS Khroub avec une seule idée en tête, celle de sortir vainqueurs . Les Jaune et Vert ont repris hier le chemin des entraînements sous la

houlette du Suisse Alain Geiger et ses collaborateurs et ce, afin de préparer ce match qui les attend ce vendredi face à l’ASK, afin d’être prêts, se disent nullement impressionnés par la réputation de l’adversaire qu’ils auront en face et ne craignent personne sur le terrain. Le seul souci des Canaris demeure bien sûr les balles arrêtées qui restent le maillon faible et qui posent problème. Alors il faut se méfier de cette équipe qui est en bonne santé ces derniers temps, donc la formation de l’AS Khroub attend de pied ferme le club phare de la Kabylie pour renouer avec les trois points du match et s’éloigner de la zone rouge. Mais les Kabyles ne vont pas se laisser faire et prendront cette équipe au sérieux pour arracher la victoire qui reste impérative pour les Canaris du Djurdjura. A. S.

COULIBALY : «L’ ASK avant, le CAB après» Parlez-nous de l’ambiance qui règne au sein du groupe après ce billet qualificatif ramené face à l’USM Annaba … Après avoir réussi à arracher cette brillante qualification aux demi-finales de Dame Coupe devant les Annabis, l’entraîneur nous a accordé deux jours de repos, ce qui nous a permis de savourer ce résultat positif. Maintenant, place au travail. La reprise s’est déroulée dans une bonne ambiance et les joueurs sont libérés sur le plan psychologique. Nous sommes en train de travailler d’arrachepied pour aborder la suite de notre parcours avec beaucoup plus d’assurance et de confiance.

Contacté avant-hier dans la soirée, le libero de charme des Canaris, le Malien Idrissa Coulibaly, qui nous a déclaré, être heureux de voir son équipe revenir avec la qualification de Annaba face au club local. Coulibaly estime bien que ce résultat sera bénéfique pour le groupe. Maintenant place au travail pour préparer comme il se doit ce match de la mise à jour du championnat face à l’AS Khroub, qui est prévu ce vendredi en dehors de nos bases.

Avec du recul, quelles sont vos impressions sur la qualification arrachée face à l’USM Annaba devant leurs supporters ? Ce billet qualificatif ramené du l’USM Annaba. Je pense qu’il est amplement mérité, et ce, sans diminuer de la valeur de notre adversaire. On a eu la mainmise sur le match et on pouvait inscrire plus de buts. Mais l’essentiel a été fait, c’est-à-dire passé au carré d’as, maintenant place au travail et ce, de préparer en conséquence ce match de la mise à jour du calendrier du championnat national face à l’AS Khroub, ce vendredi. Vos dernières prestations laissent deviner que vous êtes en excellente forme ces derniers temps ; le confirmez-vous ? En effet, je suis en pleine possession de mes moyens ces derniers temps. Je n’ai pas à me plaindre, car à force de travailler je suis en

bonne forme sur le plan physique. Cela est très important pour un joueur, car il peut s’exprimer totalement quand il est bien préparé. Comme les matchs se suivent à une grande cadence ces derniers temps, nous faisant tous très attention en ce qui concerne la récupération.

Un match difficile vous attend ce vendredi face à l’AS Khroub, pour la mise à jour du calendrier, êtes-vous prêts pour cette rencontre ? Bien sûr, on est prêts pour ce rendez-vous de la mise à jour face à l’AS Khroub. Il est vrai que nous aurons affaire à une bonne équipe qui va mettre le tout pour le tout de renouer avec la victoire, et s’éloigner carrément de la zone rouge. Ce qui est le plus important dans ce match, c’est notre prestation qui doit être de tout premier ordre pour espérer réaliser un bon résultat, ce qui est de revenir avec les trois points de la victoire et aborder la suite de notre parcours avec beaucoup plus de confiance. Il nous faut développer notre jeu, et surtout l’imposer. Voulez-vous dire que vous allez attaquer dans ce match ? Effectivement, et il n’y a aucune raison de ne pas le faire. Nous n’avons à nourrir aucun complexe car nous nous avons des arguments à faire valoir. Je sais que les Khroubis c’est une équipe coriace et difficile à manier sur son terrain et devant ses supporters, cela nous arrange car nous nous exprimons mieux devant ce genre d’équipes. Nous allons défendre car il nous faut d’abord veiller à ne pas encaisser de but, mais nous allons aussi attaquer et nous avons les moyens pour le faire.

Pensez-vous que la JSK a les moyens de s’en sortir ? Pourquoi pas ? Un match reste toujours un match où tout peut être possible. A mon avis, ce sera difficile pour les deux équipes mais croyez-moi qu’on ne leur cédera pas la moindre parcelle de terrain. Une victoire face à l’AS Khroub vous permettra d’aborder les matches prochains dans de bonnes conditions…. Il ne faut pas anticiper les choses, on a un match qui nous attend ce vendredi. Donc, on doit mettre les bouchées doubles pour s’offrir la victoire face à l’AS Khroub, après on aura le temps de penser aux prochains matchs. Notre concentration va à ce match de la mise à jour qui ne sera guère facile. On doit l’aborder avec abnégation, et le plus grand sérieux possible. On est déterminés à rester sur notre lancée et à garder cette bonne dynamique de victoires. Les supporters attendent beaucoup de vous. Personnellement, qu’avezvous à leur dire ? Je les remercie pour la confiance qu’ils me font. De mon côté, je ferai tout mon possible pour les satisfaire et par là même honorer mon engagement envers le club. Cela dit, il n’y a pas que moi à la JSK. J’aimerais aussi dire que sans l’apport du public, l’équipe ne pourra rien faire. Donc, je saisis cette occasion pour demander aux supporters de venir en grand nombre à chaque fois qu’on évoluera à domicile pour nous soutenir. Entretien réalisé par Aberkane Said


08

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

DIVISION UNE

UN SEUL OBJECTIF, LE TITRE MCA

APRÈS L’ÉLIMINATION EN COUPE

Désormais, les choses sont nettes, claires et précises pour le doyen des clubs algériens après avoir fait ses adieux à Dame coupe vendredi dernier face au CAB, à Batna.

L

e titre sera l’objectif principal du Mouloudia d’Alger qui n’aura qu’à bien négocier les sept matchs restants du programme tout en espérant d’ éventuels services des prochains adversaires de son poursuivant immédiat, l’ES Sétif, qui, rappelons-le, effectuera de périlleux déplacements à Tizi Ouzou, Chlef, Tlemcen, Batna et Béjaïa. Mais le plus important pour les Mouloudéens, c’est de faire le plein lors du reste du parcours en tâchant, tout d’abord, de faire le nécessaire à Alger contre respectivement, le WA Tlemecn, la JSM Béjaïa, le MC El Eulma, le CR Belouizdad et le MSP Batna et bien évidemment, faire en sorte de bien tenir le choc au cours des deux déplacements restants à Oran et Sétif. D’ailleurs, l’entraîneur François Bracci mise essentiellement sur le minimum de 15 points pour espérer conquérir le titre de champion qui fuit les Vert et Rouge de la capitale depuis déjà, 11 longues années. En effet, le dernier

titre a été remporté en 1999 par la bande à Kermali où les Saïfi, Rahmouni, Dob, Meraga, Lazizi, Hamenad, le défunt Gasmi et consorts ont épaté tous les observateurs de par leur parcours exceptionnel. Cette saison, les Bouguèche, Babouche, Derrag, Zemmamouche et compagnie sont en train de suivre leurs traces en se dirigeant doucement mais sûrement vers le 7e titre de champion pour le Mouloudia d’Alger. Ce qui est sûr, c’est que les Mouloudéens ne veulent nullement tomber dans le piège crucial du président de l’ESS, Serrar, qui a, récemment, surpris tout le monde en félicitant publiquement le MCA pour le titre. En d’autres termes, les Vert et Rouge ne vont absolument pas baisser la garde prochainement car la sortie de «Hakkoum» est loin d’être sincère connaissant l’expérience et surtout, la ruse de Serrar qui n’est d’ailleurs, plus à présenter. Tout ce qui reste à faire prochainement,

c’est de maintenir la cadence jusqu’à la ligne d’arrivée en tâchant notamment, de glaner le maximum possible de points qui mettront le vieux club algérois à l’abri de toutes surprises lors des sept journées restantes au programme. Normalement, les

A 10 JOURS DU MATCH IMPORTANT FACE AU WAT

BRACCI DANS LA CROISÉE DES CHEMINS

Comme Maracana l’a indiqué lors de son édition d’hier, la malédiction des blessures continue à s’acharner sur les cadres du Mouloudia qui ont fait, dernièrement, bon ménage avec l’infirmerie du club. En effet, pas moins de siix titulaires à part entière ont déjà pris place dans cette infirmerie qui affiche bel et bien complet. Les nouveaux pensionnaires sont le défenseur Amine Besseghir et l’attaquant Mohamed Amroune qui viennent s’ajouter à une liste qui renferme déjà les Hadj Bouguèche, Réda Babouche, Hamza Koudri et Mohamed Derrag. Tout compte fait, six joueurs importants dans l’échiquier de François Bracci. D’ailleurs, celui-ci se trouve vraiment dans une situation tout simplement délicate et il y a vraiment de quoi car c’est loin d’être évident de remplacer tout ce beau monde connaissant les potentialités et surtout, le poids de tous ces éléments de valeur. Tout cela intervient à dix jours seulement du match très important et même capital prévu l’autre week-end au 5-Juillet ou à Rouiba contre le Widad de Tlemcen pour le compte de la 29e journée du championnat national de D1. On comprend donc, la situation du coach mouloudéen et ses inquiétudes d’autant plus que plusieurs joueurs n’auront pas l’occasion de récupérer d’ici cette rencontre cruciale à l’instar de Babouche (problème de genou), Besseghir et Derrag (déchirure musculaire). Les trois autres joueurs sont également incertains pour ce rendez-vous sauf peut-être, l’attaquant Amroune qui nous a affirmé qu’il sera présent le 24 avril contre le WAT. « D’après les diagnostics, ma blessure n’est pas aussi grave et je peux même vous annoncer, dès aujourd’hui, que je serai présent contre Tlemcen », a-t-il indiqué. En attendant tout cela, l’entraîneur Bracci ne sait plus vers où donner de la tête avec toutes ces blessures qui, selon lui, tombent au mauvais moment. «C’est évident que toutes ces blessures tombent au mauvais moment où le Mouloudia s’apprête à effectuer le sprint final concernant la course au titre. Pour ne rien vous cacher, je suis inquiet mais je garde espoir de récupérer certains joueurs d’ici le 24 avril car, je ne veux pour rien au monde perdre les points de cette rencontre importante », nous dira le technicien corse des Vert et Rouge.C’est suffisant pour comprendre qu’un travail colossal attend les membres du staff médical mouloudéen qui auront la lourde tâche de remettre sur pied tous ces joueurs importants. Du pain sur la planche pour tout le monde que ce soit joueurs, staff technique ou staff médical appelés tous à se mobiliser pour faire face à cette situation délicate. Mounir B.

dirigeants, staff technique, joueurs et supporters le savent très bien et ils savent, aussi, quoi faire pour déjouer le mauvais tour de Serrar dont tous les Mouloudéens ont compris le jeu. M. B.

IL NE VEUT RIEN SAVOIR HORMIS LES 800 MILLIONS DE CENTIMES

JUSQU’OÙ IRA HADJADJ ?

Rien ne va plus entre le milieu de terrain Fodil Hadjadj et la direction du club avec cette histoire du chèque sans provision qui risque sérieusement de se terminer mal pour le président Sadek Amrous et le trésorier Sid Ali Aouf qui risquent vraiment un an de prison ferme d’après une source bien informée des affaires du MCA. A noter que le numéro 10 des Vert et Rouge insiste toujours sur les 800 millions alors que ses responsables affirment qu’il ne s’agit que de 500 millions et pas «un sou de plus» d’après les affirmations des dirigeants mouloudéens. Des premières données qui démontrent clairement qu’un autre bras de fer de taille est déjà lancé entre les deux parties dont aucune n’envisage de lâcher prise aussi facilement. Fodil Hadjadj aurait même confié à l’un de ses proches que cette fois-ci, il ira jusqu’au bout pour récupérer son dû. Ouvrons ici la parenthèse que le joueur a refusé toutes déclarations en optant carrément pour le black-out concernant cette histoire. Visiblement, Hadjadj ne veut pas verser dans une quelconque polémique surtout, avec les supporters du club. Mais l’info du jour est que cette nouvelle sortie « judiciaire » de Fodil Hadjadj a tout simplement bloqué les comptes bancaires du club même si ceux-ci, sont depuis belle lurette vides au vu de la situation financière alarmante que vit le Mouloudia d’Alger. Une sortie qui ne va très certainement pas plaire aux nombreux supporters mouloudéns surtout, en cette période cruciale où leur club préféré joue le titre de champion. C’est pour cela que certaines parties bien intentionnées font de leur mieux pour apaiser les choses pour que cette affaire ne prenne pas une mauvaise tournure dont les plus grands perdants seront incontestablement, le MCA, Amrous et Aouf. M. B.


DIVISION UNE

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

Harrouche : «Mon sort est entre les mains de Zetchi» NAHD

Le meneur de jeu du Nasria, Hocine Harrouche, affirme dans cet entretien qu’il a reçu de nombreuses offres, que ce soit des équipes de la D1 ou de la Super D II, et même de deux clubs français de Ligue 2, que sont Le Mans et Istres, mais que le dernier mot reviendra au président du PAC, Kheiredinne Zetchi. Harrouche, qui est encore sous contrat au Paradou AC, devra convaincre son président de le laisser partir.

Comment est le moral après la dernière défaite face à l’ESS ? Sincèrement, on est tous abattus après cet autre échec, bien que ce dernier ait été concédé chez le champion en titre, l’Entente de Sétif. Certes, la défaite était face à une grande équipe qui joue carrément le titre, mais j’avoue qu’on aurait pu faire mieux, n’étaient certains paramètres qui ont influé sur le cours du jeu de cette empoignade. Vous visez certainement l’arbitrage ? Oui, l’arbitre de cette rencontre a été à côté de la plaque, même si c’est plus les assistants qui l’ont induit en erreur, ce qui a fait qu’il a validé un but qui été entaché d’une position de horsjeu pour Sétif, alors qu’il nous a refusé un penalty qui m’a semblé tout ce qu’il y a de valable. Sincèrement, je n’ai jamais vu un arbitre accorder un penalty et faire marche arrière quelques minutes après pour annoncer une position de hors-jeu qui, en fait,

n’en était pas une du tout. Cela étant, il faut être sportif et accepter son sort. Mais sur le plan du jeu, vous n’avez pas montré grand-chose ? Nous étions bien en place durant la première demi-heure de cette empoignade et on aurait pu inquiéter Sétif, mais encore une fois, le manque d’expérience de certains éléments a fait qu’on a raté des occasions quelque peu faciles, je dirais. Il faut retenir les leçons de ces erreurs et ne pas les reproduire lors des prochaines confrontations qui nous attendent pour espérer faire mieux lors des matchs qui nous attendent. Je ne pense pas que nous n’avons rien montré dans ce match, comme je ne peux pas vous dire que nous avons fait un grand match. Je crois que nous avons mouillé le maillot, mais que cela reste insuffisant, il faut se battre à fond et jusqu’au bout, c’est ce que nous n’avons pas fait, il faut bien l’admettre. Mais vos chances de maintien sont quasiment nulles aujourd’hui, vous l’admettez aussi ? Sans doute, mais comme je viens de vous le dire, il faut continuer à se battre jusqu’à la dernière journée du championnat et ne pas baisser les bras du tout. Pour vous dire vrai, je suis abattu de savoir que nous sommes condamnés à descendre en D II. Le NAHD mérite mieux et je vous jure que je suis affecté sans doute plus que les autres parce que je suis venu avec de grandes ambitions au mercato et je voulais donner un plus à l’équipe, mais il faut avouer que la mission était vraiment très difficile, car avec seulement neuf points au début de la phase

retour, il était difficile de prétendre sortir l’équipe de cette situation difficile dans laquelle elle se trouvait. Au jour d’aujourd’hui, mathématiquement, nous ne sommes pas encore relégués, mais il ne sert à rien de se voiler la face, l’écart est si grand avec le premier non relégable que notre tâche relève carrément de l’impossible. Il nous faudra gagner tous nos matches et que les non relégables les perdent tous ; vous comprendrez qu’en plus de l’exploit, il nous faut un miracle. Qu’en est-il de votre avenir avec l’équipe, sachant que vous êtes au NAHD seulement à titre de prêt ? J’ai eu de nombreuses sollicitations de clubs de la DI, et la dernière en date est venue de l’ESS, puisque j’ai été contacté par un dirigeant avant la rencontre que nous avons jouée à Sétif, mais il y a aussi deux clubs français de Ligue 2 qui ont pris attache avec le président du PAC, Zetchi, Le Mans et Istres. La dernière décision devrait revenir au président du Paradou, étant donné que je suis encore lié par contrat avec le club et je ne suis pas libre de mes mouvements, mais je souhaite quand même jouer pour un club européen si l’opportunité se présente et je suis prêt à faire des essais. Mon plus grand souhait est de partir à l’étranger, vous en conviendrez bien sûr. Si cela vienait à se concrétiser, je sais que j’aurai par la suite une énorme possibilité de me perfectionner, j’ai de l’ambition, j’ai cette envie d’aller de l’avant, j’ose seulement espérer que cela aboutira à quelque chose de concret. Entretien réalisé par Raouf M.

L’OPPOSITION S’ORGANISE

Il semblerait que l’opposition commence à s’organiserpour tenter de destituer le bureau directeur actuel et le forcer au départ, surtout après que le club a carrément basculé vers la DII, étant donné qu’il lui sera carrément impossible de croire aux chances de maintien en Nationale I.

E

n effet, et après le groupe d’anciens joueurs qui soutiennent la candidature de l’ancien gardien de but du Nasria dans les années 70, Chaâbane, c’est au tour du groupe de supporters fidèles à l’ancien président du NAHD, Lahlou, de tenter le forcing pour faire revenir ce dernier au devant de la scène. Ainsi, certains fans tenteraient de rassembler des signatures pour les

09 La direction prépare les bilans

La direction du Nasria est en train de préparer les bilans de la saison en cours qu’elle devra, ensuite, présenter à la DJS dans les jours à venir. En effet, la direction, avec cette action, souhaite que la subvention annuelle de cette année soit débloquée, sachant que la DJS demande toujours les bilans avant de débloquer une quelconque subvention.

La séance d’hier a été dure

La séance d’hier, programmée à la plage de Sidi Fredj, a été dure pour les joueurs, surtout qu’il est connu que le travail sur du sable est très difficile. Le coach, Mohamed Mihoubi, lui, considère qu’il fallait qu’il tienne cette séance sur du sable pour emmener les joueurs à améliorer leur condition physique, surtout qu’il ont eu droit à du repos pour une période relativement longue.

Moundji reviendra demain

Le milieu de terrain du Nasria, Fayçal Moundji, reprendra les entraînements avec le groupe demain mercredi. C’est ce que nous apprendra le joueur lui-même, qui nous avouera qu’il a eu des séances de rééducation toute la semaine pour soigner sa blessure, au niveau des adducteurs, chez le kiné Ferhat. Moundji nous indiquera que ce dernier l’a rassuré et lui a confirmé qu’il pouvait reprendre les entraînements maintenant.

Une semaine de repos de plus pour Moumen

Pour sa part, l’autre milieu de terrain blessé du Nasria, Ali Moumen, devrait ajouter encore une semaine de repos, après qu’il ai été consulté par son médecin traitant qui lui a conseillé d’attendre encore un peu avant d’enlever le plâtre, car il n’est pas encore rétabli à 100%. Moumen nous avouera que cette situation le gêne quelque peu, car il ne peut se mouvoir tout seul et qu’il a toujours besoin de l’aide d’un des membres de sa famille.

Amoura et Laouer joueront la demi-finale de la coupe militaire

déposer au niveau de l’APC et demander le départ de l’actuel président et son bureau. Toutefois, ce groupe n’est composé que d’une minorité et les chances de voir leur action aboutir restent minimes, d’autant plus que les choses ne marchent pas de cette manière et que seule l’AG a le droit de destituer ce groupe de dirigeants.

Les supporters en colère et demandent des comptes Quoi qu’il en soit, il y a des supporters fidèles au club et qui n’appartiennent à aucun groupe et qui sont vraiment très en colère contre ce bureau directeur qui a conduit le club à la faillite et à la descente aux enfers de la DII. Ces supporters demandent des

comptes aux dirigeants et n’acceptent pas qu’on joue avec leur équipe favorite, en faisant naître de faux espoirs, en leur disant que le NAHD allait jouait les premiers rôles cette saison, pour se retrouver en fin de compte en DII. Les fans du Nasria n’acceptent pas qu’on joue avec l’avenir du club et feront tout pour faire entendre leur voix. R. M.

Les deux joueurs du Nasria qui effectuent leur service national à la caserne de Ben Aknoun, à savoir le Centre des équipes nationales militaires, Tarek Amoura et Fawzi Laouer, devraient jouer la demi-finale de la coupe d’Algérie militaire aujourd’hui face à la 5e Région militaire de Constantine. Les deux joueurs souhaitent aller en finale de cette compétition et pourquoi pas la remporter, tout comme l’ont fait les anciens Nahdistes, Khedis et Asselah.


10

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

LES BLIDÉENS LIBÉRÉS, MAIS L’ ATTAQUE INQUIÈTE USMB

Le staff technique blidéen compte améliorer les insuffisances constatées lors des dernières rencontres, en dépit de cela le coach Assas tire une satisfaction de l’adhésion de tout le groupe de la méthode de travail, ce qui a fait avancer les choses, les joueurs sont libérés et jouent sans pression.

I

l a une idée précise sur la valeur de chaque élément, ce qui l’inquiète quelque peu malgré qu’il y ait une amélioration, c’est le compartiment offensif, le maillon le plus faible de la division Une, avec celui des deux rélégables en l’occurrence le NAHD et le MSPB. Avec seulement vingt-

quatre (24) buts en vingt-neuf (29) matches toutes compétitions officielles confondues, ce qui fait ressortir une moyenne de 0,80 but par match.

Une fin de saison harassante

Le coach Assas Mokhtar à concocter cette semaine un programme de travail, chargé et varié qu’il compte appliquer à la lettre pour permettre à son équipe d’être fin prête pour le match face à l’ESSétif. Les Vert et Blanc n’auront plus le droit à l’erreur et doivent sortir de leur torpeur, en commençant de négocier quelques matches à l’extérieur et gagner ceux à domicile pour éviter les mésaventures des saisons précédentes, grâce à l’ASO et l’ESS qui n’ont pas marcher dans la combine face au MCO et le MCS, en honorant les couleurs de leur ville que les camarades de Herbache n’ont pas connu les affres de la division Deux.

L’amertume de Khellaf

S’il y a un joueur à l’USMB qui est très affecté, c’est bien le joueur Khellaf Sabri, ce dernier

a réintégré les rangs de l’USMB à l’inter-saison en provenance de la formation de l’USMAïnBeïda, a paraphé un contrat de trois ans. Cet élément a contracté une blessure (amplification des adducteurs) a du mal à accepter cette maladie qui l’a éloigné des terrains depuis la rencontre jouée face à l’USMA pour le compte de la 11e journée de championnat, cela fait presque un semestre. Par ses qualités techniques et son abattage à gagner la confiance du précédent coach, Kamel Mouassa, qui l’aligna durant les premiers matches de la phase aller. «Je suis déçu, mais il faut se soumettre au destin qui a voulu autrement, la saison est belle et bien terminée pour moi, c’est vraiment dommage que je ne puisse jouer avec mon équipe les dernières rencontres, surtout l’aider à s’en sortir de cet impasse», nous a déclaré Khellaf.

Utilisation des moins de 20 ans en équipe seniors

La situation à laquelle est confrontée l’USMB depuis l’entame de la saison en cours ne lui

permet pas de mettre dans le bain les jeunes moins de 20 ans, manquant d’expérience, l’équipe cherche à remporter le maximum de matches pour conserver sa place en division Une la saison prochaine. La tâche ne sera pas aisée d’incorporer des jeunes devant un public acquis et uni pour la cause de l’équipe seniors, ce qui risquerait par cette pression de désorienter psychiquement un jeune qui n’a pas les capacités mentales pour affronter la réalité de ce qui se passe dans les gradins. A cet effet, cette situation exposera la formation blidéenne à une contrainte au recrutement de joueurs la saison prochaine pour n’avoir pas incorporé les jeunes dans les rencontres de la catégorie seniors. Au terme de la 27e journée, l’USMB a comptabilisé un temps de jeu de 251 minutes lors des huit rencontres restantes à jouer avant le baisser de rideau de la saison 2009/2010. Cela reste loin de la barre fixée par la Ligue nationale de football, qui a fixé le seuil de 900 minutes pour le cycle du championnat. A. Tahi

BENALDJIA RISQUE L’ E XCLUSION

DIVISION UNE Match amical face à l’OMR, hier

En prévision de l’importante rencontre qui mettra aux prises vendredi prochain au stade du 8-Mai 1945 de Sétif, deux équipes aux objectifs opposés, la formation sétifienne de l’Entente face à l’USMB pour le compte de la rencontre en retard, initialement prévue le 26 février dernier. Le staff technique blidéen a souhaité disputer une deuxième rencontre amicale en l’espace de deux semaines face au même adversaire, l’OM Ruisseau. Cette rencontre amicale face aux poulains de Souilah, s’est déroulée hier au stade du 20-Août 55, ce qui permettra au coach Assas de procéder à quelques réglages afin de dégager le onze type qui affrontera l’équipe sétifienne de l’Entente. Les Vert et blanc ont peaufiné leur préparation sur la pelouse en synthétique du 20 Août 55, similaire au rectangle vert du 8Mai 1945 où ils auront à en découdre avec les Noir et Blanc.

Entraînement léger aujourd’hui

Après la rencontre amicale disputée hier face à l’OMR au stade du 20-Août 55, le coach Assas a programmé une séance de travail légère dans la matinée pour mettre ses poulains dans les meilleures conditions possibles avant la rencontre qu’ils livreront ce vendredi face à l’ES Sétif au stade du 8-Mai 1945. A. Tahi

USMA

Selon une source proche de la direction de l’USM Alger, pas mal de joueurs de l’effectif actuel du club risquent l’exclusion, ou encore d’être libérés en fin de saison.

C

ela dit, les joueurs ciblés n’ont pas été choisis pour insuffisance technique uniquement, mais plutôt sur des écarts d’indiscipline. En effet, nous apprenons de sources crédibles que l’attaquant Nouri Ouznadji va être libéré en fin de saison, lui qui est en baisse de forme depuis le début de la phase retour. En effet, l’ancienne star du NA Hussein Dey a perdu la confiance de son entraîneur lors de ces derniers matches. La preuve, le coach Noureddine Saâdi ne l’a plus convoqué depuis le match des 8es de finale de la Coupe d’Algérie face au Mouloudia. Ce jour là, le joueur avait fourni une piètre prestation, et depuis, il n’est plus concerné par les matches officiels, puisque après le match de Coupe, l’USMA a joué quatre matches de championnat, sans son attaquant. Par ailleurs, notre source indique que parmi les autres joueurs qui vont être libéré, on trouve une surprise, à savoir le jeune talentueux milieu de terrain Billel Benaldjia. Ce dernier est considéré

comme l’une des révélations de l’USMA lors de ces dernières saisons, mais il se pourrait qu’il quitte le club en fin de saison, alors qu’on parle de son exclusion dans les jours à venir. En effet, le joueur a souvent fait preuve d’une indiscipline, et c’est ce que son staff technique et les dirigeants n’apprécient pas en lui. En d’autres termes, le joueur s’était accroché à maintes reprises avec ses camarades, mais ce n’est pas que lui qui a l’habitude de semer des échauffourées dans les vestiaires, mais c’est Billel Benaldjia qui a été la cible des dirigeants usmistes pour éventuellement le libérer pour écart d’indiscipline. Cela dit, la goutte qui a fait déborder le vase, c’est cette bagarre qui a lieu lors du dernier match de l’USMA disputé à Bologhine face à Sétif, où Benaldjia s’est accroché avec un supporter proche de l’équipe, qu’il l’a insulté lors du match face à Annaba. En effet, Benaldjia n’a pas digéré les critiques de ce supporter qui lui fait entendre des vertes et des pas mûres. Ce jour, là tout le monde avait suivi dans les vestiaires la chamaille qui eu lieu entre les deux hommes, et on entendait même des dirigeants suggérer à Saâdi de le renvoyer de l’équipe. En tout cas, pour le moment, ce n’est juste une éventualité; en attendant, le joueur s’entraîne toujours avec l’équipe, lui qui se sent marginalisé de la part des dirigeants du club. Amine Tirmane

Reprise aujourd’hui

Après avoir bénéficié de trois jours de repos, les partenaires de Hamza Ait Ouamer vont devoir reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui en après midi, au stade Bologhine. Il est à rappeler que le championnat observe une trêve de dix jours, de ce fait, les Rouge et Noir attendront le 20 avril prochain pour renouer avec la compétition officielle.

Des matches amicaux en perspectives

Afin de meubler le vide et profiter convenablement de la trêve qu’observe le championnat, le staff technique des Rouge et Noir compte programmer des joutes amicales. Il se pourrait que l’équipe dispute un match amical lors du week-end prochain contre un adversaire qui reste à désigner.

Nibié s’inquiète pour son dû

L’attaquant burkinabé de l’USM Alger, en l’occurrence Alain Nibié est dans une situation embarrassante. Selon des proches du joueur, ce dernier ne se sont plus à l’aise dans l’équipe de l’USM Alger, et pour cause, il n’a pas encore perçu son dû, lui qui vit seul ici en Algérie. De plus, le joueur n’entre plus dans les plans de l’entraîneur Saâdi. Nous avons appris par ailleurs qu’on a aperçu le Burkinabé au stade du 20-Août lors d’un match du CR Belouizdad, son ancienne équipe, et que le motif de sa présence n’était autre le fait de rencontrer son ancien président afin de lui raconter ce qu’il vit au sein de son club actuel, l’USM Alger. Pour rappel, Amain Nibié a été prété par la formation du Chabab à l’USMA pour une durée d’une saison.


11

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

DIVISION UNE

BERRAMLA : «AVEC BELATOUI, ON AURA L’ESPRIT PLUS LIBRE» MCO

Déçu d’avoir été « pris en grippe » par son ancien entraîneur, le milieu de terrain est satisfait du changement opéré à la tête de la barre technique.

«

A

u moins, avec Belatoui, on sait que ce seront les meilleurs qui joueront et que ne seront remplacés en cours de match que ceux qui seraient fatigués, blessés, ou hors du coup. Belatoui est un ancien joueur de haut niveau, qui a été drivé par de grands entraîneurs, et qui sait ce que pense le joueur sur le terrain dans tous les cas de figure. Pour ma part, je sais que si j’ai un rendement correct, je ne serai pas un bouc émissaire et je vous dis dores et déjà que le MCO va terminer le championnat dans une bonne position», dira le joueur Berramla.

I

Medjahed Sofiane : «Je pense que j’aurai plus de temps de jeu»

EST-CE ENFIN LE SÉRIEUX ?

L’attaquant mouloudéen, qui a joué

ls étaient tous présents hier matin pour la première séance sérieuse de l’ère Belatoui, dans la mesure où, pour la reprise, le nouveau coach s’est contenté d’une prise de contact qui a duré environ un peu plus d’une demi-heure. Belatoui Omar sait dans quelle barque il a mis les deux pieds, puisque la maison des Hamraoua n’a aucun secret pour lui. Il sait que tout le monde attend les fruits de son travail et il sera au rendez-vous, comme il l’a spécifié : «Je suis venu pour travailler et remettre le Mouloudia sur les rails de la victoire», avait-il déclaré dimanche. Et, à voir la manière dont il a commencé, il pourrait bien faire changer d’avis les «fainéants» qui ne se donnaient pas à fond aux entraînements. Pour leur part, les cadres, dont certains ont été à la base de ce retour si l’on s’en tient aux propos du boss Kacem Elimam, sont satis-

faits. Pour leur part, les supporters restent perspicaces. Pour bon nombre d’entre eux, «le problème n’est pas dans le changement d’entraîneur, mais dans la volonté des joueurs de faire changer les choses et de commencer à préparer sérieusement le sauvetage de leur équipe». Pour donner du mordant à ses joueurs et les pousser à faire des sacrifices, le président Elimam leur a remis la somme de 50 millions de centimes comme avance sur leur régularisation financière, ce qui leur a mis du baume au cœur et les incitera sûrement à batailler dur pour ramener de bons résultats. En procédant de la sorte, au lieu d’attendre un hypothétique maintien, le président mouloudéen semble avoir mis tous les atouts de son côté. La balle est maintenant dans le camp des joueurs et de leur nouvel entraîneur qui a eu carte blanche pour mener à bien l’opération. M. T.

presque tous les matchs de la saison dernière (en Division II) sous la houlette de Belatoui et qui est devenu cette saison remplaçant avec très peu de temps de jeu, est lui aussi satisfait du changement. « Je n’ai pas la prétention de dénigrer le travail de M. Maâttalah, mais Belatoui me connaît mieux et je pense que je vais jouer à l’aise. Il connaît mes possibilités et de quoi je suis capable quand je suis en confiance. Je pense que pour ma part, je vais gagner puisque je jouerai avec l’esprit plus libre. Mais au-delà de ce changement, le plus important est que nous soyions tous mobilisés pour stopper cette hémorragie de matchs désastreux et renouer enfin avec la victoire. L’USMH verra une autre équipe que celle qui a été contrainte au nul par le CAB.»

Chaïb : «Au MCO, Belatoui est dans sa propre maison»

Les deux hommes se connaissent depuis bien longtemps, depuis que le jeune Chaïb évoluait avec les cadets du Mouloudia et qu’il avait

A

pour idoles les joueurs seniors de son club. Il reconnaît que le travail avec le nouveau coach sera facilité par le fait que ce dernier fait partie de la famille mouloudéenne et qu’il a été la saison dernière plus un ami qu’un coach. «Omar est différent de M. Maâttalah. Autant le second est réservé, se contentant de faire son travail de la meilleure manière qui soit, autant le premier s’intègre totalement dans l’équipe. Les déplacements que nous avions fait la saison dernière par autocar nous l’ont montré comme un aîné qui se préoccupe de l’avenir de son club, pas comme un entraîneur, mais comme quelqu’un qui fait partie intégrante de ce club. Je pense que si on n’avait pas accédé, il en serait tombé malade. Hier, il nous a dit que nous devons resserrer les rangs et ne penser qu’au futur du MCO et de renouer avec les victoires pour ramener le public, un public auquel il tient beaucoup. Je crois que nous allons prendre une autre direction et que le MCO sera la surprise de cette fin de championnat. C’est du moins ce que nous souhaitons tous.» M. Touadjine

Le MCO changera-t-il de système de jeu ?

vec Abdelkader Maâttallah, et avant lui Mansour Hadj, le Mouloudia évoluait avec un milieu très renforcé et un seul, quelquefois deux, attaquants de pointe. Généralement, c’était El Bahari dans ses bonnes journées, ou bien le duo Medjahed-Balegh ou Chaïb-Balegh. Ou BaleghMeddahi. A la décharge de Maâttallah, il faut reconnaître qu’il a tenté toutes s les combinaisons possibles en attaque, en utilisant tous les joueurs offensif partir fait a qui relation de e problèm un c’est que donc de l’équipe. Il semble l’ex-membre du bureau fédéral, qui n’a pas eu de chance depuis qu’il a répondu présent au président Elimam, dont il est un des ses amis. Belatouin, pour sa part, a évolué avec le même système la saison dernière, soit avec un milieu qui composé de quatre joueurs et à l’avant deux éléments. Les «spécialistes» ui «Belato : fs dubitati restent MCO le régi connaissent très bien comment est à face d’Alger match Le leur. du mettent y joueurs les si que ne réussira , Elimam par renvoyé r, l’USMH, où il retrouvera un certain Sofiane Hanitse T. M. ! voir pour donc ns Attendo sera le révélateur», estiment-ils.

PHASE RETOUR CATASTROPHIQUE MCEE

Les Eulmis, qui ont bien débuté la saison, sont en train de vivre un calvaire malgré les derniers bons résultats pour ne pas dire une catastrophe depuis le début de la phase retour de cet exercice.

C

ar, lors des 10 rencontres disputées jusqu'à présent, les gars de SaintArnaud n’ont glané que 10 points, soit une moyenne très faible pour un club qui possède en son sein des joueurs expérimentés et d'autres jeunes qui ont été recrutes de façon judicieuse, surtout en défense. Si on revenait un peu en arrière, on verrait que les Eulmis ont perdu des points précieux sur leur terrain, où pas moins de 18 unités ont été cédées. Il faut dire aussi que si les coéquipiers de Sahraoui n’avaient pas perdu autant de points at home, ils seraient maintenant sur le podium et à trois points du leader actuel, sans que personne ne crie au scandale. Actuellement, le MCEE a à son

actif 33 points, et s’il avait fait le plein à domicile en gagnant tous ses matchs, il aurait atteint la barre des 51 points. Donc, la seconde place ne serait qu’aux Eulmis qui occupent, après ces ratages, la 13e place. Le rendement actuel de l’équipe est loin de satisfaire les supporters des gars de SaintArnaud, dont certains n’accordent que très peu de chances à leurs favoris pour une éventuelle place honorable. Ce pessimisme se situe dans la manière de jouer de leur formation lors de ces dernières journées où elle n’arrive même pas à gagner un match confortablement à domicile. «On sent qu’ils ont du plomb dans leurs jambes, surtout à domicile, où sur six rencontre jouées jusqu'à présent à domicile depuis le début de la phase retour, le MCEE a perdu deux rencontres face à la JSMB et le MSPB et fait deux matchs nuls face au MCO et l’USMH, et deux victoires face à la JSK et l'USMA», déplore un groupe de fans, comme pour affirmer que les poulains de Khezzar n’ont d’autre choix que de revoir leur façon

d’évoluer sur leur terrain s’ils veulent au moins sauver ce qui reste à sauver.

La trêve pour recoller les morceaux

Après avoir bénéficié de quatre jours de repos qui leur ont permis de faire le vide autour d’eux, de récupérer de leurs efforts et, surtout de savourer la victoire enregistrée à domicile devant la JSK, les coéquipiers de Belhamel ont repris le chemin des entraînements hier, à 16h, où Khezzar a donné rendez-vous à ses capés au stade Messaoud Zeggar. Comme d’habitude, le coach a profité de cette première séance de la semaine pour réunir ses poulains. L’ancien coach de CABBA est revenu dans un premier temps avec ses hommes sur le match de la dernière journée. Par la suite, il leur a communiqué le programme de la trêve imposée par la LNF. En effet, le championnat observera une trêve de 15 jours, encore une fois, afin de permettre le déroulement des matchs en retard avant la reprise de la compétition. A titre de rap-

pel, l’ESS compte pas moins de quatre matchs en retard. Khezzar compte bien gérer cet arrêt de la compétition afin de permettre à ses capés d’effectuer une très bonne préparation en prévision de la suite du parcours. Le MCEE, faut-il le dire, a réussi un bon coup en battant la JSK la semaine dernière à domicile. Ainsi donc, cette trêve sera certainement bénéfique pour le club phare d'Eulma, à condition que le staff technique en profite. Cela dit, il reste encore 12 jours au staff technique pour préparer son groupe pour le prochain rendezvous en championnat prévu le 24 avril et qui mettra aux prises le MCEE à l'USMAn au stade du 19 Mai, une équipe qui a déjà perdu l'un de ses objectifs cette saison, qui était celui d'aller le plus loin possible en coupe d'Algérie, après sa défaite à domicile face à la JSK, ce qui pousse l'équipe de Bouna à sauver sa saison en occupant une place honorable, elle qui n’est qu’à trois points du podium. Yasser Malki


DIVISION 212 Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

La 3 place fuit-elle e

JSMB

LES BÉJAOUIS ?

En concédant le nul à domicile face à ElHarrach, les protégés de Menad auront laissé passer une occasion inouïe de se placer en candidats potentiels pour cette 3e place. Mieux encore, les Vert et Rouge ont permis à leurs concurrents de revenir en force et d’y croire de plus en plus, en leurs chances.

M

ais les deux points perdus face à El-Harrach ne sont, en fin de compte, que la suite des semi-échecs enregistrés depuis longtemps à domicile : «A cause de ces déconvenues at home, notre équipe a raté le coche de décrocher la 2e place et, est sur la route de laisser passer l’occasion de terminer sur le podium, en cette fin de saison», nous a-t-on

affirmé du côté béjaoui. Depuis le retour de Djamel Menad à la barre technique, les Vert et Rouge ont connu une dynamique qui en dit long sur le retour en force de l’équipe, de son ascension fulgurante jusqu’à ce match

fatidique face au CRB où elle fût piégée par les poulains de Henkouche, en concédant un nul qui allait être le début d’une série de mauvais résultats, à domicile, en passant, même, par une défaite face à l’ASO. 11 points de per-

dus, au stade de l’Unité Maghrébine, tel est le résultat de cette série noire qui, jusqu’à présent, continue à entacher le bon parcours entamé par Djamel Menad. 11 points qui ont relégué les béjaouis à la 3e place et lais-

sant les supporters sur un goût d’inachevé, attendant avec impatience cette fin de saison, qui s’annonce palpitante et pleine de suspenes : «Je n’arrive pas à comprendre ce qui se passe à domicile. Si quelqu’un à une solution, qu’il me la donne…», s’est exclamé le coach béjaoui, a propos des semiéchecs répétés, à domicile, par son équipe, avant d’ajouter : «Nous allons essayer de compenser à l’extérieur pour terminer la saison en beauté et, pourquoi pas, à la 3e place». Mais où en sont les choses, les observateurs sportifs s’interrogent si, effectivement, ce n’est pas maintenant la 3e place qui fuit les béjaouis, après que la 2e leur eut tendu les bras. Et même si, c’est une 3e place qui ne représente rien pour nous dans la mesure où elle n’ouvre pas droit à une participation continentale, les Vert et Rouge espèrent la décrocher pour être, moralement, au beau fixe vis-à-vis de leurs Abdelkader Z. supporters.

la 3e place, sont de plus en plus, convaincues qu’elle peuvent la décrocher. Aussi, usent elles de tout leur poids pour en tirer profit Vous y croyez vous à cette 3e place ? Oui, pourquoi pas, d’autant plus qu’on est bien lotis. C’est-à-dire... A l’extérieur, on continue à enregistrer de bons résultats. Il nous suffit d’assurer les trois matches à domicile… Que signifie pour vous cette 3e place ? C’est une question de principe seulement car, elle ne va pas ouvrir droit à une participation continentale. Le fait de ne pas être titu-

laire dans certaines matches ne vous irrite pas ? Non pas du tout, c’est une question de choix de l’entraîneur. Il faut le respecter… Nous n’avez pas marqué beaucoup de buts. Que se passe-t-il ? L’essentiel est que l’équipe gagne. A quoi bon marquer des buts, si au même temps, l’équipe perd. Etes-vous en train de penser à la saison prochaine ? Non, je suis d’abord concentré sur la fin de la saison avec la JSMB, pour la suite on verra. Vous vous plaisez à la JSMB ? Tout à fait. Entretien réalisé par Abdelkader Z.

APRÈS AVOIR DÉMARRÉ EN FORCE AVEC LES VERT ET ROUGE, LE VOILÀ AUJOURD’HUI, ACCUSANT LE COUP ET ARRIVE DIFFICILEMENT, À CONVAINCRE MENAD POUR QU’IL SOIT TITULAIRE. C’EST BOULEMDAÏS, UN ÉLÉMENT DE VALEUR QUI, EN DÉPIT DE SON PASSAGE À VIDE, NE DÉSESPÈRE PAS ET CONTINUE À APPORTER LES SOLUTIONS ADÉQUATES À SON ÉQUIPE. DANS CET ENTRETIEN, HAMZA PARLE DE TOUT CELA ET ÉVOQUE, MÊME, LES CHANCES DE SON ÉQUIPE. Apparemment, c’est un passage à vide que vous traversez, n’est-ce pas ? Non, je me sens en forme, la preuve, je travaille d’arrachepied, lors des séances d’entraînement, si je rate parfois des buts, cela peut arriver à n’importe quel autre joueur. Face à El Harrach, vous avez raté des buts décisifs. Qu’en pensez-vous ? Peut-être, mais dans d’autres matches, j’ai aussi marqué des buts décisifs et dans d’autres j’ai fait des passes décisives. La vie d’un footballeur, c’est des hauts et des bas. Quelles sont vos impressions sur le nul ? Je pense que le fait de revenir à la marque est déjà, un aspect positif. Nous avons fait une bonne 2e mi-temps, mais la réussite n’était pas de notre côté, ce jour là… Justement, le manque de réussite est dû à quoi ? On a fait de belles phases de jeu, mais il nous manquait quelque peu cette dernière touche. Comment voyez-vous la suite du parcours ? Elle sera la décision difficile et serrée, car l’équipe qui postule à

Coup de gueule

BOULEMDAÏS : “LA 3E PLACE EST JOUABLE, IL FAUT Y CROIRE”

En attendant la promesse du titre !

A 7 journées de la fin de cet exercice, les Béjaouis sont dans l’expectative du verdict. De la 2e place qui leur a tendu les bras à la 3e qu’on a l’impression qu’elle les fuit, c’est une équipe qui semble être perdue dans les décors à la recherche d’une place honorable qui laisserait au moins le public serein et toujours prêt à soutenir son équipe. A quelques journées de la fin de cet exercice, Menad aura cependant réussi à s’entourer du soutien des supporters, eux qui comptent sur lui pour ne pas les décevoir, la saison prochaine en vue de jouer carrément le titre. Cela reste le seul et unique défi du coach béjaoui pour garder encore la confiance et l’appui de ce public pour lequel, il a répondu à l’appel au moment où le club traversait des moments critiques. A. Z.


13

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

Énigmatiques Béjaouis ! JSMB

A SEPT JOURNÉES DE LA FIN

A 7 journées de la fin de cet exercice, rien n’est encore joué en haut du tableau. Si le titre sera disputé entre le Mouloudia et l’Entente, la 3e place est, part contre, con-

Mais où est donc passé Zahir Tiab ? Après une éclipse de quelques jours,

il était, de nouveau, présent, lors de la rencontre face à l’USMH. Puis, plus rien. Connu pour être l’homme du renouveau, à la JSMB, Zahir Tiab a été fort remarqué par ses … absences, ces derniers temps. D’habitude, le frère de Boualem, faisait des apparitions, durant les séances d’entraînement, s’entretenait même, avec la presse avant de prendre congé. Serait-il chargé de la mission du renouvellement des structures du club ou, serait-il en voie de préparer la grande bataille de la saison prochaine ? Toujours est-il, l’absence de Zahir Tiab intrigue, à plus d’un titre, d’autant que l’homme est connu pour être populaire et ouvert au dialogue. Alors, où est donc passé Zahir, celui qui a tout fait pour le départ de Chay ? A. Z.

voitée par cinq équipes. En effet, la JSMB avec 43 points, l’USM An avec 40 points en passant par l’USMS, le WAT et la JSK, toutes ces équipes postulent au podium.

P

our les Béjaouis, la suite de ce parcours sera palpitante à plus d’un titre. Les poulains de Menad auront à effectuer quatre déplacements et recevront à trois reprises dans le temple de l’Unité Maghrébine. Ainsi, si l’on se réfère au parcours actuel des camarades de Cedric, on déduira alors que la JSMB terminera entre 50 et 55 points. A l’extérieur, nous avons toujours enregistré de bons résultats. Nous allons garder cette dynamique en cette fin de saison, alors qu’il essayera de nous interdire les faux pas à domicile, nous a-t-on dit, avant d’ajouter. «On va gérer match par match, que ce soit à domicile ou en dehors de nos bases». Les observateurs sportifs, quant à eux, estiment que le parcours des Vert et Rouge est quelque peu controversé. Dans ce contexte, certains d’eux disent : «Au vu du parcours actuel des poulains de Menad, on ne peut dire quelle sera la place qu’ils vont occuper en cette fin d’exercice. C’est une équipe qui a encore 21 points à récolter dont 9, à domicile», avant d’ajouter. «Les Béjaouis vont-ils remettre en cause les mauvais résultats à domicile et rattraper le temps perdu. Personne ne peut vous répondre à cela». A 7 journées de la fin de ce long championnat, les Béjaouis essayent tant bien que mal retrouver leur dynamisme pour récolter le maximum de points, leur donnant plus de chances pour occuper le 3e place sans qu’elle représente une priorité, cependant, pour eux. A. Z.

MAIDI : INTÉRESSE LES BÉJAOUIS

Continuant dans leur prospection, les dirigeants béjaouis seraient intéressés par les joueur Maidi évoluant actuellement au RCK. D’ailleurs sur la liste préparée par Menad, Maidi figurerait et pourrait même être contacté incessamment. Remmache dans le collimateur L’ex-khroubi et l’actuel Annabi, aurait été proposé aux dirigeants béjaouis pour un éventuel transfert. Rien n’a toutefois filtré, concernant la réponse du côté béjaoui. A. Z.

FEHAM

: «LA

ESS-USMBA

QUALIFICATION EST TRÈS IMPORTANTE POUR NOUS» Voilà un nouveau match pour vous. Cette fois dans un autre contexte. Comment se présente-t-il ? La Coupe d’Algérie a un goût particulier pour nous, contrairement au championnat. Nous préparons depuis dimanche pour ce match et le groupe est bien parti pour faire un grand match, surtout que le moral est au beau fixe malgré notre dernière défaite face à l'USMA. Jouer sur notre terrain nous rendra encore plus forts, on garde le même état d’esprit que notre dernier match. Jouer devant un adversaire de seconde division, est-ce un avantage pour vous ? Je ne le sais pas. D’un côté, c’est bien pour nous, mais d’un autre, on jouera face à un adversaire qu’on ne connaît pas. C’est une arme à double tranchant, il faut jouer à fond pour ne pas donner l’occasion à l’adversaire de nous surprendre. L’équipe a retrouvé son efficacité offensive,

DELHOUM JOUERA MALGRÉ SA BLESSURE

Il traîne une blessure à la cheville, depuis le match face à l'USMA. Malgré cela, il s’est entraîné hier et avant-hier. Delhoum Mourad nous a confié que sa blessure était légère et ne le privera pas de jouer le match de coupe. Il sera présent sans problème dans le onze rentrant, surtout que son équipe a besoin de lui.

trouvez-vous que ce sera une occasion de la consolider ? Oui, puisqu’on jouera à domicile. C’est sûr qu’on attaquera à outrance, c’est une occasion à ne pas rater et on fera tout pour marquer un maximum de buts. Personnellement, je trouve que si on arrive à tuer le match d’entrée, on pourra réaliser une belle opération. Nos attaquants doivent prouver leur retour. Avec deux autres matches la semaine prochaine, ce match tombe-t-il à pic ?

C’est difficile de le savoir, mais je crois que le score qu’on réalisera aura un effet sur nos prochaines prestations. Je suis sûr qu’une qualification nous aidera beaucoup, et puis nous sommes prêts sur le plan physique. On peut jouer sans problème, surtout si les bons résultats suivent. Y a-t-il une préparation spéciale pour ce match ? Non, on travaille normalement. Le staff technique s’est plutôt penché sur le plan moral en incitant les joueurs à prendre ce match avec le plus grand sérieux. Etes-vous prêt à orchestrer les attaques de vos camarades à partir du milieu ? Ce compartiment est très sensible. Le physique aidera à bien gérer la situation. Je suis prêt à tenir mon rôle habituel et ratisser le maximum de balles, mais ce compartiment est constitué de beaucoup d’autres joueurs. Entretien réalisé par Yasser Malki

KACEM ET BENCHADI DANS LES 18

Après les avoir écartés lors du dernier match contre l'USMA, Zekri a récupéré ses deux joueurs, le milieu de terrain, le Franco-algérien Kacem Mehdi, et le défenseur Benchadi. Le premier sur décision de la direction de club et le second en raison de blessure. A l’occasion du match, ils ont été convoqués, mais risquent d’être sur le banc des remplaçants.

DJEDIAT ET KOURIBA DEVANT

Pour déstabiliser la charnière défensive de l’adversaire, Zekri mettra Djediat et le jeune junior Kouriba côte à côte devant. Ils essayeront de marquer dès l’entame du match. Sétif jouera sans ses attaquants habituels, en l’occurrence Hadj Aissa et Hemani, le premier est en stage avec l'équipe national A' et le second est blessé. Bouazza, Belkaid et Delhoum joueront derrière, ils auront pour mission de les alimenter en balles.

MISE AU VERT À L'HÔTEL EL HIDHAB

En prévision de leur rencontre d'aujourd'hui face à l'USM Bel Abbes, dans le cadre des 1/4 de finales de la coupe d'Algérie, les camarades de Farouk Belkaid ont pris hier à la fin de la dernière séance d’entrainement, leur quartier à l'hôtel El Hidhab.

DERNIÈRE SÉANCE, HIER SOIR

Les Sétifiens qui n’ont repris les entrainements que dimanche soir, ont effectué leur dernière séance d'entrainement d'avant-match, hier à partir de 18h, au stade 8-Mai 45.

BEL ABBES DEPUIS DIMANCHE A SÉTIF

La formation de la Mekerra, l'adversaire de l'Entente ce soir, en 1/4 de finale de la coupe d'Algérie, se trouve depuis dimanche à Sétif, ce qui montre l'importance que la direction de club donne à cette rencontre, et sa détermination de créer la surprise.


14

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

Après avoir menacé de se retirer, Charef revient sur sa décision

DIVISION UNE

HANICHED : “ON TRAVERSE DES MOMENTS DIFFICILES”

USMH

L’entraîneur Charef, a été absent lors de la première séance d’entraînement pour protester contre le non-paiement de ses joueurs qui attendent depuis des mois d’être régularisés. Il a même menacé de ne pas continuer son aventure si ce problème ne sera pas résolu dans les jours à venir, afin que les camarades de Boutrik se concentrent sur leur sujet. Il a fallu que le premier responsable du club, Laib se déplace chez lui pour le convaincre à reprendre du service. Il lui a promis que la situation financière sera bientôt réglée et tous les joueurs percevront leur dû. Charef a fait confiance à son président et a dirigé la séance de travail d’hier en présence de tout son effectif pour préparer le prochain rendez-vous devant le MC Oran.

Juste après la séance d’entraînement, le président Laib s’est réuni avec ses joueurs, leur disant de patienter encore quelque jours pour les régulariser jusqu’au dernier centime. Les camarades de Niali ont longtemps patienté sans rien voir venir en fin de compte. La direction du club doit faire maintenant son possible pour procurer l’argent nécessaire afin que le groupe reste toujours sur sa lancée. La balle est dans le camp des dirigeants pour résoudre ce problème, sinon les joueurs peuvent accuser le pas par la suite.

Le président Laïb était clair avec les joueurs, leur expliquant que la direction du club est confrontée depuis le début de saison à cet épineux problème financier. Et c’est pour cette raison que les joueurs n’ont pas perçu leur dû, représentant la deuxième tranche de la prime de signature. Il leur a promis qu’ils seront régularisés avant le rendez-vous face au MC Oran.

L

Le rêve est permis

e tirage au sort des demifinales de Dame coupe a encore une fois été favorable aux batnéens. Le CABatna jouera sa demi-finale à Batna où il accueillera la JSK de Moh-Chérif Hannachi. Une belle affiche que toute la population chaouie attend avec impatience pour ce mardi 20 avril. Désormais, le rêve de jouer une deuxième finale historique est permis, l’opportunité qui s’offre cette saison aux Cabistes ne doit en aucun cas être gâchée. La bande à Biskri est appelée à écrire une belle page de l’histoire du CAB, aller en

finale et pourquoi pas offrir à Batna et aux Aurès le premier trophée de son histoire, mais on n’en est pas encore là, car il faut d’abord battre la JSK, une équipe qui semble avoir fait le choix de tenter de gagner cette coupe d’Algérie pour sauver sa saison car en championnat. Les Batnéens sont donc avertis, ils ont tout le temps pour bien se préparer à leur tour, ils auront l’avantage du terrain et du public et ils auront surtout cette hargne, cette rage de vaincre qui les anime. Décidément le rêve est permis. W. Y.

=BOUKHLOUF N’EST PAS SUSPENDU

Contrairement à ce que le joueur a annoncé lui-même, Boukhlouf ne sera pas suspendu contre la JSK, selon le secrétaire du club. Le bureau du MCA n’a que deux cartons jaunes et non trois, comme il le pensait; une bonne nouvelle pour les supporters.

=ZIOUAR POUR REMPLACER SOUALAH

Soualah suspendu pour cumul de cartons, sera remplacé par Ziouar. L’enfant de Barika qui revient d’une blessure se dit prêt à assumer le remplacement de son camarade : «Je suis prêt à jouer, c’est un match que personne ne voudra rater.»

=BISKRI SUR CANAL ALGÉRIE

L’émission sportive du dimanche sur Canal Algérie a enregistré la présence du coach du CAB, Mustapha Biskri. La qualification du CAB aux dépens du MCA en est pour quelque chose. Une présence qui a fait plaisir aux fans du CAB. C’est peut être l’avantage d’avoir un coach algérois, c’est en tout cas, la réflexion faite par les Cabistes.

dirigeants règlent une fois pour toutes cette situation pour que l’USMH puisse terminer la saison en apothéose. Un dernier mot. Nous avons un groupe de jeunes qui doit être motivé pour continuer toujours dans cette lancée. Je pense qu’avec leur apport, l’USMH fera mieux la saison prochaine. Entretien réalisé par Sari L.

R DJABOU À L’USMAN iens veulent récupérer SERRAR VEUT TRANSFÉREhes du club, les dirigeants sétif

Laïb s’est réuni hier avec les joueurs

LAIB : “VOUS AUREZ VOTRE ARGENT AVANT LA RENCONTRE DU MCO ”

L’entraîneur des gardiens de but, Mohamed Haniched affirme que le club traverse actuellement des moments difficiles dus au problème financier. Il estime que les joueurs ne pourront aller de l’avant s’ils ne touchent pas leur dû dans les jours qui viennent. ` Comment vous avez dirigé la séance d’entraînement en l’absence de Charef ? Charef s’est absenté sans aucune justification, ce qui nous a énormément inquiétés, car ce n’est pas de ses habitues de le faire sans aviser le groupe. Pour ce qui est de cette séance, elle s’est bien déroulée. Le groupe est décidé à réagir par un résultat positif, malgré les moments difficiles qu’on traverse actuellement. Il souhaite que les

Selon des informations proc d’une rer” à l’USM Annaba en contre-partie Djabou prêté à l’USMH, le “transfé ndre parente cas n aucu en ent Harrachis ne veul somme de deux milliards. Mais les ler du départ de leur meneur de jeu.

L’U SMH CONVOITE DOUADIler le joueur de l’ASKhroub, Douadi, pour la saison

La direction du club veut enrô qui est en qu’elle sera la réponse de ce joueur prochaine. Maintenant, reste à savoir contact avec l’ES Sétif.

BOUTRIK ET ZOUAK ABSENTSpar l’absence de Boutrik et Zouak pour raisons

La séance d’hier a été marquée préparer la retour avec le reste du groupe pour familiales. Ils seront aujourd’hui de confrontation face aux Hamraouas.

Babouche : «ON N’A PAS LE DROIT DE DÉCEVOIR»

CAB

Le gardien du CAB, Babouche a été l’un des artisans de la qualification du CAB en demi-finale. Il nous parle de ce CAB-MCA et du prochain CAB-JSK

Magnifique qualification aux dépens du leader... Oui, c’est une très belle qualification au dépens du leader. Cette victoire nous a permis de prouver que nous méritons mieux en championnat et que nous n’avons rien à envier aux bonnes équipes. Tout le monde a votre remarqué grande prestation Je suis conscient de ma prestation. Il fallait le faire devant ce merveilleux public et surtout que je devais me mettre en confiance. Pensez-vous que l’arbitre a été pour quelque chose dans votre victoire ?

Toute l’Algérie a vu le match et tout le monde a été unanime à dire que nous méritons notre victoire, le reste, on ne lui accorde aucun intérêt. Quel commentaire faites-vous pour ce CAB-JSK en demifinale On a tous prié Dieu pour qu’on joue cette demi-finale à Batna. Maintenant que c’est fait, on n’a pas le droit de décevoir notre public. On doit tout faire pour aller en finale. La JSK a gagné le CRB et l’USMAn chez eux, qu’en pensez-vous Il est vrai que la JSK est en forme ces derniers temps, mais nous aussi on est sur une bonne dynamique. Croyezmoi, le terrain de Batna n’est pas facile à jouer, la JSK aura beaucoup de difficultés que nous, ça sera un atout pour nous. Entretien réalisé par Wahab Y.


DIVISION UNE

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010 WAT

LA DIRECTION TIENT À JOUER LE HAUT DU TABLEAU EN PLUS DE L’ENTHOUSIASME DE LA BANDE DE BOUALI….

A

vec l’un des plus petits budgets du championnat, le club phare de Sidi Boumediene, n’est pas en train de rivaliser pourtant pour sauver sa place parmi l’élite, mais pour jouer le haut du tableau où il occupe, actuellement, une très honorable quatrième place au classement général, à quelques journées seulement de la fin de l’exercice 2009-2010, ce qui constitue un vrai exploit pour un nouveau promu, au point de pousser les dirigeants widadis à se mobiliser davantage autour du groupe pour ne rien lâcher jusqu’au bout et décrocher pourquoi pas une place qualificative l’an prochain à une compétition étrangère…

Les joueurs devront empocher 10% de la prime de signature

De source digne de foi, et afin d’encourager davantage les camarades de Rachid Hachemi, la direction widadie a pu rassembler suffisamment d’argent pour offrir de nouveau 10% de la prime de signature à ces derniers durant les heures à venir, en atteignant ainsi la barre des 60% de la totale somme de signature.

Et deux primes du NAHD et de l’USMB

En plus des 10%, la direction a tenu aussi à offrir deux primes de matchs aux protégés de Fouad Bouali, ce qui leur a fait énormément de plaisir, en sentant ainsi que la direction est en train de faire de son mieux pour venir aux besoins du groupe, et mettre la main dans la main pour passer les prochains obstacles ensemble et atteindre l’objectif de taille tracé en cette fin de saison.

15

BOURAOUI : «CE SERAIT BIEN DE FINIR LA SAISON DANS LE TOP 5»

A la tête du club depuis trois saisons déjà, le président Rachid Bouraoui, et après avoir connu la relégation et le titre de champion de D2 durant les deux dernières années, espère vivre une saison pleine cette saison pour le grand retour du WAT parmi l’élite : « Je ne suis nullement surpris par notre parcours actuel, et même si nous aurions pu partir loin en Dame coupe aussi, je suis fier de notre classement en championnat, en tenant à faire de mon mieux pour mettre le groupe dans les meilleures conditions possibles et décrocher une place parmi le top 5 en fin de saison».

MATCH D’APPLICATION DANS LA MATINÉE DU LUNDI

Bouali voit grand

En ayant carte blanche du président Bouraoui pour gérer l’actualité de son groupe, le coach Fouad Bouali possède même les ambitions que ses supérieurs ou même plus, puisque l’enfant du club espère mener ses troupes vers les sommets, avec l’espoir de décrocher une place sur le podium final qui sera les fruits de son travail intense à la tête du club depuis son arrivée au WAT en janvier 2008.

Les Bleu et Blanc ne sont pas contre non plus

Avec trois joueurs retenus en équipe nationale locale, Fouad Bouali peut compter donc sur un groupe de qualité, avec un mélange de joueurs expérimentés et une jeunesse dotée d’un immense talent, ce qui nous donne un cocktail explosif qui veut

finir la saison en fanfare en déjouant tous les pronostics des observateurs du ballon rond.

Le public ne devra pas exercer la moindre pression sur eux

Après avoir surpassé l’amère déception de quitter Dame Coupe en huitièmes de finale à domicile face à la formation de l’Entente de Sétif, le public tlemcénien reste pourtant très attentif aux résultats de la bande de Bouali en championnat, même s’il ne devra pas mettre trop de pression sur les joueurs pour leur permettre d’évoluer librement sans avoir la peur au ventre de rater leur sujet, en jouant ainsi dignement son rôle de douzième homme qui pourra être très utile en étant un élément important dans la bonne marche du WAT jusqu'à la fin de saison…… Arslane Bouali

Gherbi : «On fera tout pour offrir la coupe aux Chéliffiens»

Après la reprise des entraînements dans l’après midi du samedi au complexe AkidLotfi, le coach Bouali a programmé une séance matinale, dimanche, pour travailler davantage le côté physique, avant d’assister à un match d’application entre les équipiers de Djemilli le jour suivant, où il jouera le rôle d’arbitre, tout en donnant plusieurs consignes à ses joueurs durant la partie, afin de rectifier certaines lacunes dans le jeu widadi à l’avenir.

FELLAHI A PROLONGÉ SON SÉJOUR À SÉTIF

Non retenu durant les deux dernières sorties des Bleu et Blanc, l’attaquant Haret Fellahi, n’a pas repris les entraînements avec le reste du groupe samedi dernier, en prolongeant son séjour dans sa ville natale de Sétif, avant de revenir probablement dans la journée du lundi et reprendre le travail avec le reste du groupe.

A. B.

ASO

Vous paraissez toujours très heureux de cette brillante et difficile qualification arrachée contre ce petit poucet, l’ISS Tlemcen ? Pour ne rien vous cacher, je suis très content et aux anges, après cette qualification en quarts de finale de la coupe d’Algérie. On a trop souffert en début de saison, mais Dieu merci tout marche bien actuellement et pourvu que ça

dure. On était dans l’obligation de remporter la victoire pour continuer l’aventure dans cette compétition, à qui on a pris goût. Attendiez-vous à marquer l’unique but de la qualification, sachant que vous êtes un défenseur ? Certes, il y a les joueurs du milieu de terrain, et les trois attaquants qui pouvaient marquer, mais je pense que dans une équipe, tout le monde est appelé à se donner à fond pour contribuer aux résultats de l’équipe. C’est ce que j’ai fait, et el hamdoulillah, j’ai réussi à offrir la qualification à mon club, en inscrivant l’unique but de la partie. Sur l’action du but, j’ai senti que j’allais marquer. Dieu merci, j’ai mis le cuir au fond des filets du gardien Ben Driss, d’un joli coup de tête. Vous vous êtes dirigé directement aux supporters pour exprimer votre joie et leur offrir le but.

Pourquoi Sabri ? Je pense que notre public mérite tous les égards et tout le bonheur du monde. Nos supporters nous ont toujours soutenus dans les moments difficiles. Avant le coup d’envoi de ce match des quarts de finale, on s’est réunis nous les joueurs, en faisant le serment d’arracher la qualification pour l’offrir à notre cher public. Chose promise, chose faite. Je pense que c’était la moindre des choses que je pouvais faire, en exprimant ma joie avec les supporters chéliffiens qui sont vraiment notre douzième homme au sens propre du terme. Si on revient au match, comment jugez-vous la prestation du groupe ? Je crois qu’on a bien entamé la partie en parvenant à marquer à la 17’, et on aurait même pu rajouter un second but, mais en vain. Dans le dernier quart d’heure de la première mitemps, l’adversaire est revenu

en force en nous créant beaucoup de problèmes, mais sans parvenir à remettre les pendules à l’heure. En seconde période, le jeu fut très équilibré entre les deux équipes. On a su comment gérer notre avantage jusqu’au coup de sifflet final de la rencontre. Vous aurez comme adversaire lors des demifinales, le vainqueur du match ESS/USMBA, et de surcroît en dehors de vos bases… Peu importe notre adversaire en demi-finales, car au finish, il y a un billet à arracher pour atteindre la finale. Même si on jouera en dehors de nos bases, on fera tout pour arracher la qualification et tenter de remporter par la suite la coupe pour la deuxième fois dans l’histoire du club. On est déterminés à remporter le trophée et à procurer de la joie et du bonheur à nos chers supporters. Entretien réalisé par Hocine S.

NEUF JOUEURS À L’INFIRMERIE

Une situation qui inquiète Slimani

L’infirmerie de l’ASO est exiguë ces derniers temps. Pas moins de neuf joueurs et non des moindres sont blessés. Une situation qui n’arrange guère les affaires du club, et du staff technique à sa tête le coach Sid Ahmed Slimani. En plus de Messaoud, Zaoui, Zaouche, Soudani, Hosni, Ziane et Boussaid, la liste des blessés s’est allongée en enregistrant deux nouveaux joueurs qui souffrent de blessures. Il s’agit entre autres du gardien international Lounes Gaouaoui et de Paul Biaga. Même si l’infirmerie commence à se vider, avec notamment le retour progressif de Zaoui, Zaouche, Soudani, Hosni et Boussaid, tout de même le coach Slimani n’est pas encore rassuré.

Gaouaoui out pour 10 jours

Le gardien international de l’ASO Chlef blessé avant le coup d’envoi de la rencontre face au petit poucet l’ISS Tlemcen, sera absent des terrains pour une période d’au moins dix jours si ce n’est pas plus. Le portier n° 1 de l’équipe nationale et de l’ASO Chlef, Lounes Gaouaoui, est soumis à des soins intensifs pour qu’il puisse reprendre du service le plus vite possible. Son retour à la compétition est prévu dans deux semaines au minimum. Un coup dur pour la formation chéliffienne, et ce, vu le poids de ce joueur dans l’échiquier de Slimani. H. S.


16

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

L’ESPOIR DEMEURE

SUPER D2

PAC

Les Hydratis espéraient battre facilement une formation de Bentalha qui était loin d’être un foudre de guerre.

M

alheureusement, ils furent surpris d’entrée par deux buts dus à des erreurs défensives. Ils courraient ensuite pour rattraper leur retard. Ils ne purent réduire le score par Bouaicha qu’en début de seconde mi-temps et firent ensuite l’impossible pour rétablir l’équilibre sans résultat. Ce fut les Bentalhis d’ajouter un troisième but suite à une rapide contre-attaque. Mêmes menés au score, les camarades de Miaz ne se sont pas découragés et arrivent à réduire le score à quelques minutes de la fin du temps réglementaire. Cette réalisation le galvanise et se jettent corps et âme dans la bataille pour arracher le point du nul sans parvenir à l’obtenir. Cette défaite avait affecté énormément les joueurs en fin de partie qui ne croyaient pas de leur yeux d’avoir été battus par ce mal classé. Le staff technique a pu leur remonter le moral par la suite pour qu’ils se consacrent d’ores et déjà aux cinq dernières rencontres

de ce parcours. Le Paradou n’est qu’à quatre longueurs du leader saïdi, et tout est possible pour qu’il retrouve l’élite. «Il reste encore cinq difficiles rencontres à disputer contre des formations aux objectifs diamétralement opposés. On fera tout maintenant pour réagir par des résultats positifs pour que le Paradou retrouve la cour des grand au terme de la saison» estime Hamidi. Les Pacistes restent optimistes pour décrocher le titre de champion de la super division II. «Si on arrive à décrocher l’accession, ce sera le plus grand cadeau pour toute la famille paciste, sinon on aura atteint l’ob-

jectif tracé par la direction du club à savoir faire du Paradou une équipe compétitive pour les saisons à venir», ajoute-t-il. Les jeunes Pacistes, malgré leur inexpérience ont su relever le défi devant des formations mieux aguerries. Ils ont donné entière satisfaction à leurs dirigeants et gagner l’estime de nombreux observateurs.

Benmedour dans ses petits souliers

Contrairement à ses précédentes sorties où il avait réalisé d’excellentes prestations,

évitant même des défaites certaines à son équipe grâce à ses interventions énergiques, contre le WR Bentalha, il était loin de sa forme habituelle en encaissant des buts qu’il aurait pu facilement les éviter.

Arabet et Bouhellal de retour

Arabet et Bouhellal Chouieb non convoqués pour le match contre Bentalha pour choix tactique de l’entraîneur. Ils se sont entraînés avant-hier avec le groupe en prévision du rendez-vous de Bel-Abbes pour croiser le fer avec l’USMBA. Ali Oukili

CHELLALI : «On doit penser à l’avenir»

Le deuxième gardien de but Adel Chellali estime que la défaite face au WRB n’est qu’un accident de parcours, son équipe renouera par la suite avec des victoires pour terminer la saison sur le podium. «Face à Bentalha, la mission du groupe était bien sûr de glaner les trois points de la victoire pour rester coller au peloton de tête. Malheureusement, on était surpris d’entrée par notre adversaire qui nous a planté deux buts. Les joueurs ont dépensé ensuite trop d’énergie pour essayer de reprendre le match en main et rattraper ensuite notre retard. Nous avons inscrit un but et raté,

ensuite plusieurs occasions de scorer. Alors que tout le monde s’attendait à ce qu’on arrive à rejoindre le WRB au tableau d’affichage, c’était le contraire qui s’est produit, car Bentalha triple la marque suite à une erreur défensive», dira-t-il. Les joueurs étaient abattus par ce revers devant un adversaire largement à leur portée. «Ce n’est qu’un accident de parcours, on va se racheter lors des prochaines rencontres et on terminera la saison dans une excellente position», conclut-il. Les Pacistes pensent maintenant à la prochaine rencontre contre l’USMBA pour renouer avec la victoire. A. O.

Dardib : «On devra être très vigilants» SAM

Reprise à la forêt des Planteurs

Après 48 heures de repos accordé par le staff technique après leur match face au RCK, les coéquipiers de Demou Abdelghani on repris hier (dimanche) le chemin des entraînements à la forêt des Planteurs située sur les hauteurs de la ville des Oranges. La séance qui aura duré une heure et durant laquelle l’ensemble des joueurs a pris part, a été consacrée au volet physique.

Gariche suspendu

Jusqu’à hier après midi, le milieu récupérateur du SAM, Riad Gariche, croyait qu’il allait prendre part au prochain match face au MOB. Finalement, le n° 29 samiste a vite désenchanté. En effet, le joueur a appris par le biais du secrétaire du club que l’avertissement qu’il avait écopé face au RCK était son troisième et de ce fait, il sera automatiquement suspendu pour le prochain match.

La prime du match face au RCK

Malgré la crise financière qui frappe de plein fouet le club phare de la ville des Oranges, les dirigeants samistes comptent verser aux joueurs leurs primes du match nul arraché samedi dernier face au RCK avant la rencontre du MOB, et ce, pour les galvaniser à être au rendez-vous de ce vendredi. A. Oussama

Le jeune milieu offensif , Darbid Sofiane, 18 ans, auteur d’une excellente prestation, samedi dernier à Kouba, revient sur le match nul arraché par son équipe et évoque aussi le prochain match face au MOB. Cet excellent joueur promet de tout donner, lui et ses coéquipiers pour remporter le gain du match. Ecoutons le :

important pour nous c’est que nous avons réalisé une excellente performance qui va nous donner l’occasion de préparer le prochain match face au MOB dans de bonnes conditions.

devra être vigilants et se donner à fond dès l’entame du match. Il nous faut les 3 points de la victoire pour assurer définitivement notre maintien en division deux

Justement, comment se déroule la préparation de ce match du MOB ? Comme d’habitude dans une excellente ambiance, le groupe est armé d’une grande volonté pour arracher la victoire qui nous fuit depuis 5 journées.

En ce qui vous concerne, vous avez inscrit votre 2e but de la saison, contre le RCK, vous devez être sur un nuage, n’est-ce pas ? Maintenant les 2 buts ont été mis au placard pour se concentrer uniquement sur l’avenir.

Peut-on savoir quelles sont vos impressions après ce nul face au RCK ? Je pense sincèrement que le point du nul que nous avons arraché face au RCK est amplement mérité. Avec un peu plus de chance, on avait pu revenir avec le gain du match. Le plus

Comment envisagez vous cette rencontre ? C’est une rencontre à prendre très au sérieux. Le MOB est une bonne équipe, malheureusement ce n’est pas parce qu’il est classé dernier qu’on va le sous-estimer, bien au contraire on

Un dernier mot … Je tiens à féliciter les cadets pour leur qualification en finale de la Coupe d’Algérie. Vraiment, ils ont honoré toute la ville de Mohammadia. Entretien réalisé par A. Oussama


SUPER D2

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

Laroui : «IL NOUS RESTE ENCORE DES MATCHS À JOUER DANS CE CHAMPIONNAT»

17

RCK

Reprise des entraînements hier

Après une journée de repos offert à l’issue de la rencontre face au SAM, les coéquipiers de Fares Boudemagh ont renoué avec les entraînements hier au stade Benhaddad de Kouba, en prévision de la prochaine rencontre face au MCS pour le compte de la 30’ journée du championnat en Super D2.

Chouaïb absent

L’attaquant Chouaïb Abdelouahid a manqué la séance d’entrainement d’hier, il n’est pas rétabli totalement de sa blessure, mais son état ne suscite pas beaucoup de soucis, selon le staff médical. Dès demain, il pourra reprendre les entraînements avec ses camarades.

Khellidi était présent

Le RCK a concédé, samedi dernier, un revers au stade Benhaddad de Kouba, après une série de bons résultats à domicile sous la conduite de Abdelmalek Laroui.

L

es Vert et Blanc n’arrivent toujours pas à digérer ce match nul imposé par l’équipe du SA Mohammadia, dans une rencontre qui rentre dans le cadre de la 29e journée du championnat Super D2. Pourtant c’était un match où les Koubéens pouvaient aisément empocher les trois points de la victoire face à cette équipe du SAM qui demeurait prenable. A 18 minutes du début de la rencontre, les poulains de Laroui ont réalisé deux buts. Tout le monde croyait que le reste du match se déroulera sur cette domination des coéquipiers de Amrane, mais le pire est à venir, après que les visiteurs furent revenus dans le match et égalisèrent. Le match dans son ensemble était d’un niveau moyen, les deux compositions pratiquaient le jeu facile, et le RCK pouvait sortir vainqueur dans cette rencontre si les, Amrane, Kaboul, Hanifi ont su profiter des occasions qui leur étaient présentées. «Nous avons fait une rencontre dans sa totalité

était moyenne, on a pu inscrire plus de buts, mais le manque de concentration et de réalisme de nos joueurs a fait renverser les choses, aussi le relâchement après avoir inscrit les deux buts, a permis à l’équipe adverse de revenir dans le score» nous dira Laroui à l’issue de ce nul que son équipe a enregistré face au SAM. «Nos joueurs ont douté après les deux réalisations, ils ont créé d’autres occasions nettes pour scorer en l’espace de quelques minutes seulement des deux réalisations, de quoi ils pouvaient carrément tuer le match, mais leur problème se répète à chaque fois, à savoir transformer ces occasions en des buts » dira Laroui à propos de ce regrettable échec à domicile, l’entraîneur koubéen a tenu à souligner que l’absence du joueur Khellidi Rabah avait son influence négative sur le déroulement de la rencontre et sur le rendement de la défense du RCK : «Nous avons joué le match sans le défenseur latéral Khellidi qui est un élément indispensable pour le RCK, en réalité l’équipe de Mohammadia a su profiter du vide dans ce couloir, aussi, elle a pu mener des contre-attaques, jusqu'à ce qu’elle revienne dans le match et nous inscrire les deux buts. Mais cela ne veut pas dire que les camarades de Khellidi n’ont pas joué le rôle qui leur a été attribué» ajoutera Laroui qui a tenu à minimiser ce revers et qui pense que les rencontres qui restent pour son club, avant le baisser de rideau à ce championnat de Super D2, seront de grande importance et le RCK a son mot à dire : «Il reste encore des matchs à jouer dans ce cham-

pionnat, ce nul face au SAM ne représente en aucun cas le vrai visage du RCK, au contraire nous avons réalisé d’excellentes prestations sur notre terrain ainsi qu’à l’extérieur. Donc ce match,

nous allons le mettre dans les oubliettes et on doit commencer à réfléchir pour les autres rencontres qui nous attendent à l’avenir» conclut l’entraîneur Laroui. Hilal Aït Benali

Le joueur koubéen Khellidi Rabah a repris hier les entraînements avec ses camarades. Pour rappel, Khellidi était suspendu à l’occasion de la rencontre qui a opposé son club au SAM.

Benchadli limogé USMBA

Les problèmes ne finissent pas avec le club de La Mekerra puisque après la punition infligée par la LNF à l'encontre du président, c'est au tour de l'entraîneur Benchadli Djamel qui a été démis de ses fonctions en tant qu'entraîneur de l'USMBA. La direction avait décidé à l'unanimité de limoger l'entraîneur juste après la rencontre face à l'OM Arzew qui l'avait remporté par 3 buts à 2. Cependant, le président Benaïssa

Baghdad nous avait confirmé cette décision en disant que l'entraîneur en question n'était pas à la hauteur de ses engagements avec la direction du club du fait que l'équipe avait enregistré trop de mauvais résultats en perdant trop de points notamment à l'exterieur. Ensuite, il nous a fait savoir que la direction s'est mis d'accord avec M.Benchadli, dès la fin de la phase aller pour jouer l'accession et rien d'autre, surtout qu'il a été

mis à sa disposition tous les moyens humains et matériels, malheureusement, on avait perdu nos chances d'accession. A la fin, la direction lui avait accordé une ultime chance face à l'OMA mais ses multiples erreurs tactiques lui ont coûté sa place d'entraîneur. Pour le restant de la compétition, la mission sera attribuée à M. Benkabou, l'entraîneur adjoint qui prendra la relève jusqu'à la fin du championnat. Benbachir M.


18

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

Meziane : «Un bon résultat s’impose face à la JS Boukhalfa» JS TADMAÏT

Votre équipe a réussi une quatrième victoire consécutive, vos impressions ? C’était un match très difficile, on a rencontré une bonne équipe de l’US Djemaâ Saharidj qui pratique un beau football, et je pense que notre victoire et méritée, et ce, sans diminuer de la valeur de notre adversaire. On a eu la mainmise sur le match et on pouvait inscrire plus de buts. Mais l’essentiel a été fait, c’est-à-dire qu’on a engrangé les trois points de la victoire. On est parvenus à le faire, et c’est tant mieux et pour nous et pour le club. Vous aurez au menu une équipe de la JS Boukhalfa en déplacement, qui reste sur une victoire lors de la précédente journée. Qu’en pensez-vous ? Le football n’étant pas une science exacte et notre adversaire, qui n’est plus à présenter, fera tout son possible pour renouer avec la victoire et confirmer encore son statut de leader devant ses supporters ; toutefois, nous aussi nous avons des arguments à faire valoir et on ne se déplacera pas en victimes expiatoires. Au contraire, la pression sera du côté de notre adversaire qui jouera à domicile et devant son public. Il devra coûte que coûte gagner. En somme, il faut continuer sur notre lancée et un bon résultat nous ouvrira encore plus l’appétit pour les jours à venir. Quel scénario préférez-vous pour ce match contre la JS Boukhalfa ? C’est de prendre l’avantage dès l’entame du match pour se mettre en confiance et bien gérer la suite. Il faut éviter de laisser l’initiative

aux gars de Boukhalfa qu’il nous appartiendra de faire douter d’entrée. Je pense que mes joueurs son déterminés et concentrés sur ce match pour confirmer notre dernier succès face à l’US Djemaâ Saharidj. Comment voyez-vous la suite du championnat ? Ça sera certes difficile, on doit continuer à travailler d’arrachepied pour atteindre nos objectifs cette saison, il ne nous reste que quatre matchs dans avant la fin de saison, l’avenir se présente sous de bons auspices, et je suis sûr et certain que la suite du championnat cette saison sera meilleure. On fera tout pour réaliser de très belles performances et on finira par être récompensés par une première place. Donc, vous êtes optimiste… Absolument, je suis très confiant et optimiste à l’image de tous mes joueurs. Quand on évolue dans ce palier inférieur, il faut avoir cette rage de vaincre et cette ambition de ne faire que de bons résultats. Donc, mon équipe devra faire preuve de rigueur et de sérieux aux entraînements et lors des matches officiels. Nous allons aborder les quatre matchs qui nous restent avec un seul objectif, celuui de gagner, en commençant par celui de ce vendredi face au premier du championnat, la JS Boukhalfa, contre lequel nous allons nous surpasser pour enchaîner avec un autre bon résultat. Le groupe est déterminé à aller de l’avant et se présentera au stade d’Oukil Ramdane avec comme objectif de faire le meilleur résultat possible. Entretien réalisé par Aberkane Saïd

RÉGIONALE UNE/25e JOURNÉE

LA BONNE AFFAIRE DE L’USOA

La 25e journée de la Régionale I, qui s’est déroulée le weekend dernier a apporté une nouveauté où les capés de Bounif Mourad sont allés damer le pion aux gars de Bordj El Kiffan sur le score de 1 à 0. Après ce résultat qui confirme la bonne santé de l’équipe, l’USOA remonte à la 3e place, en devançant au goal-average les Koubéens du CAK, tenus en échec chez eux par la DRB Baraki sur le score de 2 partout. Le leader et ses poursuivants, à savoir le Hydra AC et l’USM Cheraga, n’ont pas trouvé de difficultés pour venir à bout respectivement de la CMB Thenia par 4 à 0 et de l’ES Baghlia sur le score de 3 à 0. Le RC Boumerdès, 6e au classement, n’a pas profité en recevant le CRBD El Beida pour prendre la 3e place, il a été défait chez lui sur le score de 4 à 1. Z. H. Résultats CA Kouba 2 - DRB Baraki 2 IB Lakhdaria 2 - OC Beaulieu 0 ESM Boudouaou 2 - JS El Biar 0 RC Boumerdès 1 - CRBD Beida 4 Hydra AC 4 - CMB Thenia 0 USM Chéraga 3 - ES Baghlia 0 CRB Bordj El Kiffan 0 - USO Amizour 1 Exempt : CB Sidi Moussa

Classement 1 Hydra AC 2 USM Chéraga 3 USO Amizour 4 CA Kouba 5 IB Lakhdaria 6 RC Boumerdes 7 CRBD Beida 8 ESM Boudouaou 9 DRB Baraki 10 OC Beaulieu 11 CMB Thenia 12 CRB Bordj El Kiffan 13 JS El Biar 14 ES Baghlia 15 CB Sidi Moussa

50 47 39 39 38 38 36 32 30 25 23 22 20 17 15

HAMRA ANNABA

DIVISIONS INFÉRIEURES

HONNEUR DE TIZI-OUZOU

LA JS TALA TGANA MENACÉE DE RELÉGATION

Le club phare de la JS Tala Tgana, évoluant en Division Honneur de Tizi-Ouzou, ne sait plus gagner sur ces derniers temps, que ce soit à l ’ extérieur ou à domicile devant ses supporters.

I

l y a trois jours, les gars de la JS Tala Tgana étaient accueillis au stade d’Oukil Ramdane par leurs homologues de l’US Tala Athmane. Encore une fois, les gars de Tala Tgana se sont inclinés devant l’US Tala Athmane par un score sans appel de 4 but à 1. C’est leur huitième match perdu dans cet exercice. Un résultat qui ne fait que com-

pliquer leur situation dans le classement, puisque les Ath Djenad occupent la 14e place au classement général, avec à leur actif 11 unités seulement. Un parcours loin des aspirations du large public de la région de Tala Tgana, lequel souhaitait voir son club fétiche occuper une place dans le haut du tableau. Les Ath Djenad ont récolté plus de points à l’extérieur qu’at home. Les supporters sont d’ailleurs étonnés et ne comprennent rien à cette guigne qui poursuit leur équipe. Certes, les joueurs évoluent avec la peur au ventre, ce qui explique d’ailleurs leurs faux pas, mais pas à ce point. En dépit de sa place de premier relégable, avec cette histoire de trois clubs qui doivent rétrograder ; pour rappel, d’après une source, plusieurs clubs ont officiellement saisi la Ligue pour faire appel de cette décision “illogique”, nous diton, alors qu’en Régionale I, il n’y aura pas de relégable,

L’ ACCESSION EN LIGNE DE MIRE

Hamra Annaba est le club de tous les Bônois et au palmarès éloquent où en 1972 il a été détenteur de la coupe d’Algérie. Le club a été ensuite lâché suite au laxisme et à l’indifférence des Annabis, même des anciens joueurs.

A

près une entame de saison difficile pour manque de finances, le club a réalisé ainsi des performances modestes et les objectifs n’ont jamais été évoqués. A la phase retour, le club se ressaisit et opte pour une courbe ascendante, laissant planer ainsi l’optimisme qui n’est guère démesuré. Les joueurs s’impliquèrent davantage, faisant preuve de réalisme et de détermination en réalisant des résultats exceptionnels tant à domicile qu’à l’extérieur pour accéder en Division II. Tout est réuni pour réaliser cet

objectif, et les joueurs sont conscients de cette mission prise en retard. Cette évolution est le résultat du travail du trio du staff technique composé de Biskri Abdelkader (entraîneur en chef), Bounder Mohamed (adjoint), Gasmi Fayçal (entraîneur des gardiens) et Yahi Azzedine (préparateur physique). Sur les 13 rencontres sous la houlette de ce trio, 8 victoires ont été enregistrées, 3 nuls et 2 défaites seulement. Cela prouve qu’un travail de fond a été réalisé et les résultats ne prouvent pas le contraire, et tout un chacun est déterminé à aller le plus loin pour se reclasser. Le bilan du club Hamra est positif à plus d’un titre puisque en début de saison, il était classé au bas du tableau, et à l’issue de la 24e journée, Hamra occupe la 6e loge, avec un total de 38 points. Ceci lui permet d’accéder en Division Deux puisque 8 clubs sont concernés par l’accession cette saison. Les résultats sont un baromètre concret pour juger une équipe méthodique, appliquée et forte techniquement. Hamra

pratique un football plaisant, réaliste et basé surtout sur l’entente et la cohésion et il suffit de se déplacer au stade Chabou Abdelkader pour constater cela. Cette saison, le staff dirigeant annabi a recruté de grands joueurs, à l’image de Reda Abbaci (ex-JSK et ASK), Aït Ali Sofiane (exUSM Annaba), Ghimouz (ex-USMAnnaba

l’objectif du maintien du club phare de l’est de la wilaya de TiziOuzou ne s’éloigne pas tout à fait, car les déclarations optimistes des uns et des autres donnent un grand espoir aux amoureux des Vert et Blanc. La tâche des Ath Djenad de TiziOuzou s’annonce facile, sachant qu’ils auront à en découdre avec des équipes du bas du tableau, mais en football, rien n’est gagné d’avance. Les joueurs doivent cravacher dur pour pouvoir enregistrer des victoires et permettre au finish à la JS Tala Tgana de se maintenir en Division Honneur de TiziOuzou, sinon ils risquent de rejoindre le palier inférieur du pré-Honneur. Les dirigeants, de leur côté, doivent être plus proches du club et apporter un plus, en essayant de mettre le staff technique et les joueurs dans de bonnes conditions afin que l’équipe puisse aborder le reste de la saison sous de meilleurs auspices. Aberkane S.

et CRB) et tant d’autres. Les Hamristes poursuivent le travail de qualité avec abnégation, tout en gardant à l’esprit de terminer l’exercice en cours avec la détermination de décrocher le billet de l’accession en Division II et cela paraît a priori jouable et à leur portée. Amar Aït Bara

COUPE D’ALGÉRIE CADETS

LES ANNABIS FINALISTES

Alors que les seniors de l’USM Annaba ont été évincés par la JSK, les Annabis section des cadets se sont qualifiés avec brio à la finale de la coupe d’Algérie (U17 cadets). C’est suite à leur succès face à l’ASO Chlef pour le compte des 1/2 finales de la coupe d’Algérie que les Bônois «cadets» se sont qualifiés en finale. La rencontre des demifinales a été domiciliée à Bordj Bou Arréridj et a été caractérisée par la domination des Bônois. L’USMAn, catégorie des jeunes, est pour la quatrième fois finaliste de la coupe d’Algérie. En 1997, USM Annaba s’est inclinée face au NAHD (1-0) ; en 2002, face à la JSK (1-0) ; en 2005, face au WAT (1-0). Pourvu que cette fois-ci sera la bonne pour les Annabis qui ramèneront le trophée à Annaba et ils réussiront là où leurs aînés ont échoué. Amar Aït Barra


OMNISPORTS

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

CHAMPIONNAT D'AFRIQUE DE JUDO

MARATHON DE TIOUT (NÂAMA)

19

DÉPART DES ALGÉRIENS À RELANCER LES COURSES DE FOND DESTINATION DE YAOUNDÉ ET IMPULSER LE TOURISME

L

es équipes nationales algériennes de judo seniors (messieurs et dames) se sont envolées, hier, à destination de Yaoundé, au Cameroun, dans la perspective de participer au championnat d'Afrique prévu du 16 au 18 du mois en cours. Les objectifs des Algériens sont les mêmes pour les hommes et les dames : arracher le titre continental. Pour les hommes, la tâche ne serait nullement facile devant cette redoutable équipe égyptienne qui avait arraché ce titre l’édition précédente à Maurice. Pour préparer ces joutes, six judokas de l'équipe nationale (hommes) avaient bénéficié, du 16 au 24 mars dernier , d'un stage international dans la ville russe de Sotchi (sud). Selon le directeur technique national, Ouarab : «il y a l’absence de Altouche ainsi que Bouaichaoui et Rebahi, mais il y aurait la présence de Amar Benyekhlef. L’objectif est de reconquérir le titre africain perdu à Maurice. Chez les Dames, poursuit Ouarab : «On retient les absences de Atrous, Hadidi qui revient de blessure, Tariket en rééducation alors que Ouardane a arrêté la compétition. Il n’y aurait que Meriem Moussa des anciennes, qui change de catégorie. Les autres sont toutes jeunes et l’équipe est remaniée à 90%. N’empêche qu’on vise à confirmer notre titre de l’édition précédente où on a arraché sept médailles d’or », conclut le directeur technique national. De son côté, le directeur des équipes nationales, Salim Boutabcha avertit que "la tâche sera difficile pour nos dames devant leurs homologues tunisiennes qui

PUBLICITÉ

comptent remporter le championnat, ce qui sera stimulant pour nos représentantes, appelées à défendre leur titre". Concernant les hommes, Boutabcha rassure : "Nos athlètes sont capables de réaliser les meilleurs résultats et décrocher la médaille d'or et pourquoi pas reconquérir le titre africain (individuel) perdu il y a deux ans. Les judokas algériens peuvent aussi dominer le tournoi par équipes qu'on a perdu l'année dernière", a-t-il encore ajouté. La sélection algérienne de judo est, depuis le 28 mars et jusqu'au 11 avril, en stage bloqué précompétitif à la salle d'entraînements de Bouzaréah sous la conduite des entraîneurs nationaux Yacine Sellini et Salima Souakri. LES 20 ATHLÈTES ALGÉRIENS : Hommes : Saker Lyes (-60kg), Nouari Youcef (-66kg), Chellah Walid (-66kg, remplaçant), Guendouz Ismaïl (-73kg), Bekka Nacer (-73kg, remplaçant), Hejam Oussama (-81kg), Benikhlef Amar (-90kg), Azzoun Hassan ( -100 kg ), Kbaili Ahmed (+100kg) et Bouyacoub Lyès (Open). Dames : Manceur Souhila et Boulabas Soumia (-48kg), Moussa Meriem (-52kg), Haddad Soraya (remplaçante), Bouzid Nassima ou Nachida Zellouf (-57kg) (les deux athlètes effectueront des tests physiques), Kahina Saïdi et Benabderahmane Aïcha (-63kg), Kahina Hadid (-70kg), Allel Kaouther (-78kg), Islah Sabrina et Temmar Amina (open). Saïd Ben

PUBLICITÉ

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME DIRECTION DE L’URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION DE LA WILAYA DE TINDOUF

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 12/2010 Le wali de la wilaya de Tindouf lance un avis d’appel d’offres national restreint pour : REALISATION DES ENTREES PRINCIPALES ET SECONDAIRES DE CENTRE UNIVERSITAIRE A TINDOUF EN 02 LOTS SEPARES LOT N° 01 : Réalisation Entrée principale + locaux techniques et poste transformateur 30 Kv LOT N° 02 : Réalisation Entrée secondaire + loge gardien. Les entreprises de réalisation spécialisées en bâtiment intéressées par le présent avis et titulaires d’un certificat de qualification et de classification professionnelle catégorie II et plus en bâtiment peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction de l’Urbanisme et de la Construction de Tindouf. Les offres doivent être accompagnées des pièces réglementaires suivantes : Offre technique : - la déclaration à souscrire, - l’offre proprement dite et établie conformément à ce présent cahier des charges, - copie légalisée du certificat de qualification et de classification catégorie II et plus en bâtiment, - copie légalisée du statut de l’entreprise, - carte d’immatriculation fiscale, - copie légalisée du registre du commerce, - copies légalisées des bilans financiers des trois dernières années visées par le commissaire aux comptes, - références de l’entreprise dans le domaine du bâtiment,

- copie légalisée des attestations fiscales et des organismes de sécurité sociale, - un extrait de casier judiciaire du soumissionnaire (original), - un extrait de rôle, - cahier des prescriptions spéciales, -liste des moyens humains et matériels avec carte grise lisible et légalisée, - bordereau de dépôt des comptes sociaux légaux au niveau du CNRC pour les sociétés. Offre financière : - lettre de soumission, - bordereau des prix unitaires, - devis quantitatif et estimatif, Les offres doivent être déposées sous pli fermé et anonyme avec la mention «avis d’appel d’offres restreint pour : (REALISATION DES ENTREES PRINCIPALES ET SECONDAIRES DE CENTRE UNIVERSITAIRE A TINDOUF EN 02 LOTS SEPARES LOT N° ……) «Commune de Tindouf soumission à ne pas ouvrir» adressées à monsieur le Directeur de l’Urbanisme et de la Construction de la wilaya de Tindouf. La date limite de dépôt des offres est fixée au 19/04/2010 de 09h00 jusqu’à 11h30. L’ouverture des plis se fera le même jour du dépôt des offres à 14h00 qui sera en séance publique au siège de la Direction de l’Urbanisme et de la Construction de la wilaya de Tindouf. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 120 jours à compter de la date limite de dépôt des offres.

Maracana N° 1087 - Mardi 13 Avril 2010 - ANEP 804 370

Les organisateurs du marathon international prévu fin avril à Tiout (Naâma) ambitionnent, à travers la manifestation, à la fois de relancer les courses de fond et d'impulser le tourisme saharien. Zerrouki Mohamed, président du comité d'organisation, a indiqué que cette manifestation sportive internationale (28 avril-2 mai) sera mise à profit pour développer les capacités techniques des équipes nationales, attirer de nombreux athlètes internationaux et d'ancrer la pratique sportive dans le Sud. Le marathon qui draine, chaque année, un nombre plus important d'athlètes internationaux, devra aussi connaître une large participation algérienne, notamment parmi la gent féminine, a ajouté le responsable.

VOLLEY-BALL MI-FINALES E D S E D T R O S TIRAGE AU ROCHAIN(messieurs) P I D E R C R E M S HOMME nales de la Coupe d'Algérie de votiollen aly-gébarillenne de vol-

de la Fédéra rt des demi-fi Le tirage au so credi prochain à 11h au siège rré sont l'ES Sétif, le NRBB er ur le dernier ca mi-finales se dérouleront sera effectué m ubs qualifiés po de ley-ball. Les cl oliers et le MB Béjaia. Ces érie tr de Coupe d'Alg Pé s S le G na j, fi s id le e Arrér qu is . nd ta 10 , les 14 et 15 mai mmées pour les 4 et 5 juin 20 sont progra

PUBLICITE

PUBLICITE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME DIRECTION DE L’URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION DE LA WILAYA DE TINDOUF

AVIS DE CONCOURS D’ARCHITECTURE N° 14/2010 Le wali de la wilaya de Tindouf lance un «Avis de concours d’architecture», pour l’étude et suivi du siège de la Direction de l’Urbanisme et de la Construction avec 02 logements (Lot n° 01) à Tindouf, conformément aux prescriptions techniques. Les bureaux d’études, architectes, cabinets et groupements d’architectes agréés inscrits à l’ordre national des architectes, ainsi que les bureaux d’études publics intéressés par le présent concours peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction de l’Urbanisme et de la Construction de la wilaya de Tindouf. Les offres doivent être accompagnées des pièces réglementaires suivantes : Documents administratifs : - le présent cahier des charges signé, portant la mention «lu et approuvé», - la déclaration à souscrire datée et signée, selon le modèle fourni au cahier des charges, - l’agrément (inscription à l’ordre des architectes), statut et registre du commerce pour les sociétés, - la copie conforme de l’extrait de rôle apuré, - la copie conforme de la carte d’identification fiscale, - la copie des bilans des trois dernières années, - la copie conforme des attestations de mise à jour (CNAS et CASNOS), - le casier judiciaire du signataire du cahier des charges, - la lettre de soumission datée et signée, selon le modèle fourni au cahier des charges, - un document englobant deux chapitres : la liste des références professionnelles dans le domaine, les moyens humains, - un document écrit composé de deux chapitres : l’estimation détaillée des Coûts des différentes missions du soumissionnaire, le montant mensuel de la mission Suivi de réalisation et désignation du personnel par fonction pour le suivi. Documents graphiques et écrits : - a) plan de masse au 1/200, - b) l’esquisse du projet à l’échelle 1/200 avec : les plans des différents niveaux, les coupes, les façades, le croquis d’ambiances, la représentation

volumétrique, - un rapport écrit sous forme de document unique, composé de cinq chapitres, à savoir : Choix du parti architectural adopté et le système constructif, Programme projeté avec surfaces et tableau comparatif avec programme initial, Descriptif des travaux à réaliser et matériaux utilisés, Evaluation des coûts de réalisation détaillée, Estimation des délais des différentes missions de maîtrise d’œuvre, avec décomposition par phases (exprimés en jours). Les offres doivent être déposées sous pli fermé et anonyme avec la mention : Avis de concours d’architecture N° ……/DUC/2010 Pour l’étude et suivi du siège de la Direction de l’Urbanisme et de la Construction avec 02 logements (Lot N01) à Tindouf «A NE PAS OUVRIR» Les offres seront remises directement à l’adresse suivante : Direction de l’Urbanisme et de la Construction à Haï Ramadine - Tindouf. - La date de dépôt des offres est fixée au 04/05/2010 de 08h30 à 13h00. L’ouverture des plis est fixée pour le 04/05/2010, qui sera en séance publique au siège de la DUC de la wilaya de Tindouf à 14h00. La procédure d’ouverture des plis se déroulera en séance publique et en deux phases, comme suit : 1ere phase : L’ouverture des plis concernant les documents graphiques et écrits aura lieu le 04/05/2010, à 14h00, au niveau du siège de la DUC. 2eme phase : L’ouverture des plis concernant les offres financières des soumissionnaires jugées techniquement conformes et retenues par la commission des jurés des offres sera programmée ultérieurement. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 120 jours à compter de la date limite de dépôt des offres. Le présent avis tient lieu d’invitation aux soumissionnaires pour assister à l’ouverture des plis.

Maracana N° 1087 - Mardi 13 Avril 2010 - ANEP 804 368


20

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

INTERNATIONALE

LE REAL LAVE PLUS BLANC STOICHKOV ENCENSE MESSI QUE BLANC REAL MADRID

La défaite face au Barça, samedi, à Bernabeu, a considérablement réduit les chances du Real Madrid d'être champion d'Espagne. Elle augure aussi d'une grande lessive au sein de la Maison Blanche. Sans pour autant remettre en cause sa politique des «Galactiques».

L

a défaite lors du Clasico, samedi, face au Barça (0-2), n'a pas complètement anéanti les chances madrilènes de remporter la Liga dans cinq semaines. Battu pour la première fois de la saison à Bernabeu en Championnat, le Real compte toutefois trois longueurs de retard sur le leader catalan. Un peu plus si l'on tient compte des deux confrontations directes, remportées par les Blaugrana. Ce doublerevers face au Barça intervient après une élimination en Ligue des champions, face à Lyon. Et une autre, encore plus piteuse, en Coupe du Roi, face à Alcorcon, modeste équipe de D3 espagnole.

Michel, Mourinho, Benitez, Ancelotti, Capello, Scolari...

Malgré les 250 millions d'euros déboursés cet été pour recruter, entre autres, Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Kaka, le spectre d'une saison vierge plane donc au-dessus de la Maison Blanche. Cela pourrait précipiter une grande lessive. A l'instar de ses prédécesseurs (Del Bosque, Queiroz, Luxemburgo, Garcia Remon, Camacho), Manuel Pellegrini devrait être remercié à l'issue du présent exercice. Outre des résultats à des années lumière des ambitions présidentielles, le Chilien n'a pas su impos-

FC BARCELONE

er sa patte. Le jeu du Real reste stéréotypé : il consiste essentiellement à balancer de longs ballons devant, pour exploiter la vitesse de Ronaldo. Florentino Perez n'a jamais caché qu'il avait choisi Pellegrini par défaut. Et qu'il lui aurait préféré Arsène Wenger. A moins d'un revirement, le manager d'Arsenal ne viendra pas dans la capitale espagnole. Les pistes menant à Michel (Getafe), José Mourinho (Inter Milan) et Rafael Benitez (Liverpool) seraient actuellement les plus chaudes. Pour le quotidien madrilène Marca, les noms de Carlo Ancelotti (Chelsea), de Fabio Capello (Angleterre) et de Luiz Felipe Scolari (Bunyodkor, Ouzbékistan) sont également sur les tablettes du Real.

Quatorze joueurs sur le carreau ?

En attendant de dévoiler l'identité du futur entraîneur merengue, le Real aurait également l'intention de dégraisser son effectif. D'après L'Equipe, pas moins de quatorze joueurs devraient quitter Madrid l'an prochain. Malgré une première saison décevante, Kaka et Benzema bénéficieraient toujours du crédit quasi-illimité de Florentino Perez. Le Brésilien et le Français - achetés respectivement 67 et 35 millions d'euros - devraient donc être conservés au sein d'un effectif toujours aussi riche. Car même si le Real n'obtient pas dès cette année le retour sur investissement escompté, il n'entend pas revoir sa politique : construire artificiellement une équipe de stars, achetés à coups de millions. Cesc Fabregas (Arsenal), David Silva (Valence), Danielle De Rossi (AS Rome) et Maicon (Inter Milan) sont ses cibles prioritaires pour le prochain mercato estival.

BAYERN MUNICH

OLIC JURE AMOUR ET FIDÉLITÉ

Arrivé à l'été 2008 au Bayern Munich en provenance de Hambourg, Ivica Olic est déjà convoité par Liverpool et Manchester City. Actuellement sous contrat jusqu'en 2012 avec le club bavarois, l'attaquant croate de 30 ans, auteur de 7 buts cette saison en Bundesliga, a assuré ce dimanche qu'il souhaitait poursuivre sa carrière au Bayern et pourquoi pas la terminer làbas. «Non seulement, je veux y rester encore longtemps, mais je me vois bien y achever ma carrière», a-t-il indiqué dans L'Equipe.

Hristo Stoichkov, l'ancienne gloire bulgare du FC Barcelone, a donné son avis sur Lionel Messi, auteur de l'ouverture du score à Santiago-Bernabeu contre le Real Madrid, samedi soir (0-2). Lors de la Coupe du Monde de 1994, les performances de Stoichkov avaient fait dire à l'entraîneur italien, Arrigo Sacchi, qu'il fallait une arme à feu pour arrêter le Bulgare. «Un jour, on m'a dit qu'on ne pouvait m'arrêter qu'avec un pistolet. Mais aujourd'hui, vous avez besoin d'une mitraillette pour arrêter Messi !», a-t-il indiqué au quotidien bulgare Trud, lundi. Homme-clé de la Dream Team du Barça, entraînée par Johan Cruyff dans les années 90, l'ancien attaquant n'a rien perdu de son caractère bien trempé lorsqu'il s'agit d'évoquer le Clasico de samedi soir. «Que commenter sur le jeu ? Certains ont joué comme des ânes, d'autres ont joué au foot», a-t-il commenté lorsqu'on le questionne sur l'analyse du match. «L'argent ne joue pas au football. Les centaines de millions d'euros du Real ne sont pas assez pour marquer un simple but», a-til déclaré. La saison remarquable de l'Argentin s'est poursuivie lorsqu'il a mis le Barça sur les rails de la victoire lors du clasico, quatre jours après avoir inscrit les quatre buts de son équipe, face à Arsenal, en quarts de finale retour de la Ligue des champions (4-1).

INTER MILAN

MUNTARI SUR LE DÉPART

Sulley Ali Muntari ne devrait pas s'éterniser du côté de l'Inter Milan. Arrivé en 2008 en Lombardie, directement en provenance de Portsmouth, le milieu de terrain défensif ghanéen ne goûte guère à son rôle de remplaçant chez les Nerazzurri, lui qui a tout de même été titularisé à 15 reprises en Serie A depuis le mois d'août dernier. De fait, le Black Star, sous contrat jusqu'en juin 2012, devrait chercher à retrouver la Premier League la saison prochaine, Everton et Tottenham étant intéressés malgré une indemnité de transfert estimée à 15,5 millions d'euros.

CHELSEA : ABRAMOVICH S’ÉNERVE ET

A

BLOQUE LE MERCATO !

utrefois si dépensier pour convaincre les plus grands joueurs de rejoindre ses rangs, Chelsea va devoir changer radicalement de stratégie. Le président Abramovich vient en effet d'interdire tous les transferts et les revalorisations de contrats. Dans cette situation, les Blues vont-ils réussir à se renforcer comme prévu ? Le président de Chelsea, Roman Abramovich, est mécontent et il le fait savoir. Selon le journal People, le milliardaire russe n’aurait que très peu gouté le train de vie exorbitant de son club depuis le début de saison. À tel point qu’il a pris la décision de geler toutes les dépenses liées aux transferts et aux revalorisations salariales, et ce, jusqu’à l’ouverture officielle du prochain mercato au début du mois de juin. Quand on connait l’importance des tractations hors périodes de transferts pour faire signer ou prolonger les plus grands joueurs, pas étonnant que la nouvelle puisse effrayer les supporters des Blues. Car, à en croire la presse britannique, ce sont tous les plans des recruteurs des Blues qui viennent de tomber à l’eau. Et la première victime de cette décision du propriétaire russe n’est autre qu’un joueur de l’effectif actuel : Joe Cole. En fin de contrat au terme de la saison, le milieu offensif anglais avait entamé des négociations il y a quelques semaines pour prolonger. Il se trouve désormais dans l’obligation d’attendre l’ouverture du mercato pour connaître les intentions de son club et savoir de quoi son avenir sera fait. Lui qui espère continuer sa carrière chez les Blues n’envisage pas, pour l’instant, de discuter avec d’autres clubs. Plus embêtant pour le staff et les recruteurs de Chelsea, le budget alloué aux transferts n’est toujours pas connu. Pis, Abramovich aurait d’ores et déjà annoncé à son entourage son intention de rester extrêmement calme pour ce marché estival. Dans ce contexte, difficile pour Chelsea de conclure les négociations engagées avec l’ailier argentin du Benfica, Angel Di Maria, que Franck Arnesen, directeur sportif, aurait déjà supervisé à de nombreuses reprises. D’autant plus que, dans le même temps, le Real Madrid n’aurait lui aucun mal à débourser les 25 M demandés par Benfica pour libérer son joueur. Les Blues obligés de se serrer la ceinture ? Qui l’eut cru...

ARSENAL

FREY PISTÉ ?

Arsenal et Manchester United seraient en concurrence pour obtenir le transfert du gardien français de la Fiorentina, Sébastien Frey. Selon News of the World, Arsenal et Manchester United cherchent à recruter le gardien de la Fiorentina, Sébastien Frey. D’un côté Arsène Wenger recherche un gardien de niveau international, de l’autre, Alex Ferguson veut en faire le successeur d’Edwin Van der Sar. Le transfert pourrait se conclure aux alentours de 10 millions d’euros.


Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

L

Régime végétarien : les avantages

les œufs sont sources de vitamine B12. Pour les végétaliens, il est indispensable de compenser ce manque car le manque de vitamine B12 peut au quatrième stade provoquer des dommages neurologiques.

e régime végétarien le plus courant est basé sur la consommation de fruits et de légumes, bien sûr, mais aussi la consommation d'oeufs, de lait, de produits laitiers, sans oublier les céréales et les légumineuses. C'est un régime qui exclue la viande, la charcuterie et les produits de la pêche. SES AVANTAGES - Il permet de respecter sans même se forcer les recommandations nutritionelles de 5 fruits et légumes par jour. - Riche en oléagineux, en protéines végétales et en légumineuses, le régime végétarien permet d'éviter l'élévation du mauvais taux de cholestérol et donc prévient les maladies cardio-vasculaires. Vous allez vivre plus longtemps. En effet, une étude britannique qui a suivi 6000 végétariens et 5000 mangeurs de viande, a montré que les végétariens ont 40% de risques en moins de mourir d'un cancer. En outre, l'Institut national du cancer indique que les femmes qui mangent de la viande tous les jours.sont presque 4 fois plus susceptibles d'avoir un cancer du sein que celles qui n'en mangent pas. RÉGIME VÉGÉTARIEN: COMPENSEZ LES CARENCES Lorsqu'on suit un régime végétarien, il est indispensable de pallier l'absence de protéines provenant du poisson ou de la viande, car les protéines végétales ont une qualité nutritionnelle plus faible. Heureusement, certaines associations de végétaux permettent d'éviter les carences. Les duos qui fonctionnent: - des céréales avec des oeufs, - des céréales avec un produit laitier - des légumes secs avec un produit laitier. - des légumes secs et des fruits secs. La consommation de céréales, de légumes secs et d’œufs permet d’apporter suffisamment de protéines et de vitamines A et D. RÉGIME VÉGÉTARIEN: LA MEILLEURE FAÇON DE COMMENCER Commencer un régime végétarien, ce

21

CE RÉGIME EST-IL COMPATIBLE AVEC LA PRATIQUE DU SPORT ? Une des idées reçues de l'alimentation des sportifs est qu'elle doit être riche en viande. En réalité, le corps a surtout besoin de carburant ou d'énergie qui se trouve essentiellement dans les aliments à index glycémique bas comme les céréales et les féculents. Pour compenser le manque de protéines animales, favorisez les légumineuses.

n'est pas uniquement décider de supprimer viande et poisson de votre alimentation quotidienne. Pour être sûre de ne pas souffrir de carences (notamment en vitamine B12 et en zinc) il faut réfléchir au contenu de votre assiette à chaque repas, selon la pyramide alimentaire suivante : A chaque repas : des fruits et légumes, des céréales complètes, des légumineuses. Une fois par jour au moins : des oléagineux, des produits laitiers, des blancs d'oeuf, du soja, des graines germées, des noix et noisettes. Une fois par semaine : des oeufs et des aliments sucrés. Pensez à boire au moins 6 verres d'eau par jour. La clé d'un régime végétarien équilibré est la variété. N'hésitez-pas à acheter des livres de recettes ou à en chercher sur les sites spécialisés, vous apprendrez ainsi à cuisiner les meilleurs substituts aux protéines animales.

Tarte meringuée au citron

FAUT-IL ÊTRE VÉGÉTARIEN ? Atouts santé ou carences alimentaires ? Qu'en est-il du régime végétarien ? Le régime classique végétarien consiste à ne pas consommer de produits animaliers sauf des dérivés tels que les œufs et le lait. C'est un régime ovo-lacto-végétarien. Beaucoup de consommateurs de poissons se considèrent végétariens. Et le régime végétalien ? Un régime alimentaire très stricte sans œufs ni lait. Qui lui peut provoquer des carences en fer, zinc, calcium, acides gras oméga-3, vitamine B12 et D. CE RÉGIME ASSURE-T-IL UN BON ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE ? Un régime végétarien assure un équilibre nutritionnel correct. Mais il faut faire attention aux végétaux que l'on mange. Et augmenter la part des légumineuses (pois chiche, lentilles…). Il faut associer différents types de légumes et inclure des végétaux de type légumineux. Pour éviter les carences en fer. Les produits laitiers et

EST-IL ADAPTÉ AUX FEMMES ENCEINTES ET AUX ENFANTS ? Une femme enceinte peut choisir de suivre un régime végétarien sans nuire ni à sa santé ni à celle de son enfant à condition qu'elle fasse particulièrement attention à varier son alimentation et à éviter les carences en fer, calciu et vitamines B. Il est donc essentiel de préciser à votre médecin que vous suivez un régime végétarien. Même recommandations pour les enfants. Attention, le régime végétalien n'est, lui, pas recommandé car il peut favoriser un retard de croissance. EST-IL BON POUR LA SANTÉ ? Un régime végétarien est souvent suivi par des personnes ayant une hygiène de vie saine (pratique sportive, sans tabac, ni alcool et surtout sans excès). Pour autant, ce régime à lui seul, souvent faible en calories et sans graisse animale, semble avoir une action préventive positive. Les végétariens ne souffrent pas ou très peu d'obésité, d'hypertension ou de maladies cardiovasculaires. Grâce à leur alimentation riche en fibres, leur risque de développer un cancer du côlon est aussi plus faible. Il est important de rappeler qu'il est surtout indispensable de manger beaucoup de fruits et de légumes, que vous mangiez ou pas de la viande.

Soupe de fruits rouges

Faire cuire la pâte à blanc à four moyen pendant 20 minutes.

INGRÉDIENTS POUR 6 PERSONNES: PÂTE SABLÉE : 1 petit œuf 100 grammes de sucre 200 grammes de farine 100 grammes de beurre CRÈME AU CITRON : 3 jaunes d’œufs 75 grammes de sucre 40 grammes de farine 4 verres de lait (400 grammes) Zeste râpé d’un citron 30 grammes de beurre MERINGUE : 3 blancs d’œufs 75 grammes de sucre

PRÉPARATION : PÂTE SABLÉE Travailler dans une terrine l’œuf entier, le sel, le sucre. Le mélange doit être onctueux et doubler de volume. Ajouter d’un seul coup toute la farine et mélanger à la spatule. La pâte s’effrite comme un « sable ». Incorporer le beurre coupé en morceaux. Pétrir sur la planche légèrement farinée et étendre au rouleau. Garnir de pâte le fond d’un moule à tarte de 24 cm de diamètre.

CRÈME AU CITRON Pendant la cuisson de la pâte délayer les jaunes d’œufs, le sucre et la farine dans une terrine. Ajouter le zeste de citron râpé. Verser peu à peu le lait bouillant en remuant soigneusement. Porter à ébullition sans cesser de remuer, pour éviter les grumeaux. Retirer au premier bouillon. Ajouter hors du feu le beurre en morceaux, laisser tiédir et mettre le jus de citron. Meringue Battre les blancs d’œufs en neige, sans cesser de battre leur incorporer le sucre en poudre en pluie. Quand le fond de tarte est cuit, le retirer du four, garnir de crème au citron et, à l’aide d’une poche à douille, décorer avec la meringue. Faire dorer à four très chaud quelques minutes. Remarque La pâte sablée est assez friable. Laisser bien refroidir la tarte garnie avant de la démouler.

INGRÉDIENTS : 500g de fruits rouges variés (myrtilles, cassis, cerises...) 500ml d'eau ou de jus si les fruits sont en bocaux zeste d'1 citron 1 bâton de cannelle 2 clous de girofle Miel 4 cc de crème fraîche. PRÉPARATION : - Retirez-les tiges et noyaux des fruits frais et rincez-les à l'eau courante. - Egouttez-les.

- Dans une grande casserole, faites chauffer l'eau ou le jus de fruits avec le zeste, la cannelle et les clous de girofle et laissez frémir pendant 10 minutes environ. Ajoutez les épices puis les fruits. Faites cuire les fruits pendant 3 à 10 minutes jusqu'à ce qu'ils soient ramollis. Mettez au frigo pendant 2 heures avant de servir. Au bout d'1 heure, ajoutez le miel. Décorez avec un filet de crème fraîche.


22

JEUX-DETENTE

Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 413

SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS N° 412

BLAGUES

Mettez-moi en prison, dit un ho mm e q ui vi e nt d e p ŽnŽ t re r, hors d'haleine , dans un commi ssa ri at, j' ai tirŽ ˆ cou ps de revolver sur ma femme. - Elle est morte ? questionne l'un des agents. - Si elle Žt ai t mo r te, r Žpo nd l'homme, croyez-vous que j'aurais besoin de me rŽfugier ici ?

DEVINETTE

Pourquoi les aveugles ne font-ils pas de parachutisme ? ‚a f ait pe ur ˆ l eu r ch ien .

LE COMBLE

Quel est le comble pour un magicien ? de pas oublier sa baguette a la boulangerie.

MOTS CROISÉS N° 413 A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 412

HORIZONTALEMENT 1 - A cheval sur les principes 2 - Ressentis Réseau mondial 3 - Couche de cuir Consignera 4 - Courroux classique - Hygiénique Pronom pour mâle 5 - Comme un cargo vide - Parties de complets 6 - Prêteur trés intéressé - Temps de règne 7 - Saute-ruisseau Petit tour 8 - Change de région - Subsista 9 - Affaiblies par l'âge 10- Moyens de chauffage - Orient - Sigle de société

VERTICALEMENT A - Bac destiné à un petit bain avant le grand B - Procédes - Sigle de maladie vénérienne C - Sporadique D - Titre particulier Outil de chirurgie E - Abats - Ronds F - Quatre pour le centurion - Prouvés G - Bande souple Démonstratif H - Modèles de courage - Vieux gibiers I - Utilisèrent leur nourrice J - Montreuse de gros caractères - Matière de fausse dent - Saint du calendrier K - Modèles pour canaris L - Débits de viande - Fit la peau lisse

Aomar Moussi, Ali Oukili Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010 CAPRICORNE

06:00 M6 Music 07:00 Météo 07:05 M6 Clips 07:20 Météo 07:25 M6 Kid 07:40 Disney Kid Club 08:30 Météo 08:35 M6 boutique 09:50 Météo 09:55 Absolument stars 11:10 Un gars, une fille 11:35 La petite maison dans la prairie 12:45 Le 12:45 12:50 La petite maison dans la prairie 13:40 Météo 13:45 Les gourmandises de Lilly 15:45 Naissances 17:50 Un dîner presque parfait 18:50 100% Mag 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:40 Pékin express, la route du bout du monde 23:05 Pékin Express : l'aventure continue 23:50 Capital Terre

06:40 Télé-achat 06:40 Télé-achat à Hawaii 09:40 08:40Alerte Flipper 09:30Alerte Flipper 10:25 à Hawaii 10:20Beauty Les sorciers deGeek Waverly and the 11:10 Place 11:55 Elimidate 10:45 Les sorciers de Waverly 12:45 PlaceFriends 11:10Friends Sonny 13:10 11:35 Sonny 13:40 Tellement vrai 12:25 American Dad ! 15:15 près du danger 12:50SiAmerican Dad ! 13:15Jonas Stargate SG-1 17:10 14:00Friends Stargate SG-1 17:35 14:45 Stargate SG-1 18:10 Stargate SG-1 15:35 Tellement vrai 18:55 SG-1de «Vis 19:00Stargate Les dossiers ma vie» : la quotidienne people : la quotiTellement 19:50 19:35 Friends dienne 20:35 A nous quatre, Cardinal 20:35 Les chemins de la dignité ! 22:15Stargate Les quatre Charlots 22:50 SG-1 mousquetaires 23:40 Stargate SG-1

SCORPION

Il vous arrive trop souvent de penser que la chance ne sourit qu'aux autres et cette attitude négative en quelque sorte vous dessert. Vous savez bien que la chance sourit aux audacieux. Vous entreprendrez et vous ne connaîtrez pas de déception habituelle.

SAGITAIRE

TAUREAU

Vous ferez preuve de discrétion et on a confiance en vous, cela vous réussira. On vous fait certaines confidences qui vous incommodent mais vous en prenez votre parti. Les affaires reprennent le chemin de la réussite grâce à une occasion qu'il faudra saisir au vol.

Ne soyez pas en retard à ce rendezvous qui vous semble si important. Même si la ponctualité absolue n'est pas toujours votre meilleure qualité, faites en sorte d'arriver en premier et vous connaîtrez une joie tellement plus intense d'avoir à ouvrir les bras à un sourire radieux.

Vous allez connaître l'opportunité d'avoir de vrais amis sur lesquels vous pourrez vraiment compter quand vous en aurez besoin. Cette richesse si rare que vous aurez, sachez ne pas la gaspiller par des discussions stériles et inutiles. Faites confiance à votre avenir.

La persévérance sera pour vous la qualité indispensable si vous voulez atteindre le but particulièrement difficile que vous vous êtes vous-même fixé. Heureusement que vous avez la forme pour vous aider à dominer la situation, vous pourrez ainsi gagner comme c'était prévu.

Si vos finances sont instables, le fait d'hésiter dans la façon de gérer votre budget n'arrange rien. Essayez d'organiser mieux la façon de gérer votre argent afin d'acquérir la tranquilité d'esprit qui vous manque dans ce domaine en ce moment.

Il est indispensable que vous preniez votre chance. Votre moral va s'améliorer mais vous ne devez pas le montrer surtout avec une personne très proche de vous. Vous parvenez à oublier et vous pardonnez ses paroles maladroites. Vous vous sentez plus fort.

Saisissez avec brio l'étonnante opportunité qui va se présenter à vous. Le problème qui vous inquiétait va bientôt disparaître. Prenez vos distances avec une personne étrangère à ce problème, regardez les choses de haut, vous pourrez vous concentrer et réussir.

Saisissez avec beaucoup de détermination l'étonnante opportunité qui va se présenter à vous. Le problème personnel qui peut vous distraire pourrait bien disparaître très vite. Gardez vos distances et regardez les choses de haut, vous aurez besoin de vous concentrer pour réussir.

MARDI Nuages épars. 18°

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pourquoi y a-t-il un point sur la lettre "i" ?

La lettre i existait dans les anciens alphabets grec et latin, mais elle ne portait pas de point. L’alphabet latin archaïque et ses variantes pour chaque lettre Au 11e siècle, les moines qui copiaient les textes religieux commencèrent à apposer un trait oblique au-dessus des i pour pouvoir les distinguer des lettres voisines à jambages courts (comme m, n et u). Cet usage se généralisa et le trait fut remplacé par un simple point à la fin du Moyen-âge (15e siècle). Le point fut adopté définitivement avec l’invention de l’imprimerie (fin du 15e siècle).

VERSEAU

B ƒL I E R

Vous aurez connaissance d'un projet qui n'est pas pour vous déplaire. Vous allez tout faire pour vous solidariser à cette entreprise difficile. Vous saurez mener à bien la part qui vous est réservée. Vous connaitrez l'immense satisfaction de la mission rondement menée.

GEMEAUX

C'est le départ de la cinquième saison de Pékin Express. La grande nouveauté cette saison : les dix nouvelles équipes de concurrents vont être séparées les unes des autres et disséminées au coeur de la jungle, en pleine forêt amazonienne. Perdus au milieu de nulle part, sous une chaleur étouffante, les candidats vont devoir se lancer dans un terrible trek afin de retrouver Stéphane Rotenberg, le directeur de course. Les équipes font une rencontre extraordinaire avec les Indiens huaranis, une tribu vivant aux rives de la frontière équatorienne. Ces derniers vont pouvoir aider les candidats à se repérer dans la jungle. Parmi eux, on retrouve Chloé et son binôme Anne-Marie, Frédéric et Jessica, Fabrice et Nicolas, Hoang et Quyen, ainsi que Patrick et Nino.

La chance vous sourirera bientôt. Mais il faudra faire preuve de discernement si vous voulez vraiment profiter sans arrière pensée de l'occasion qui vous est offerte de changer quelque chose dans votre vie. Vous vous sentirez propice à communiquer avec les autres.

BALANCE

Vous aurez la chance d'avoir une belle proposition financière qui vous sera faite confidentiellement. Mais attention, si un beau parleur essaie de vous convaincre de lui confier votre argent, réfléchissez bien. Ayez confiance en votre instinct personnel et suivez seulement les conseils avisés.

POISSON

06:00 EuroNews 06:45 Ludo 08:30 Ludo vacances 11:10 Plus belle la vie 11:35 Consomag 11:40 12/13 : Titres / Météo 12:55 Météo 13:00 Nous nous sommes tant aimés 13:30 En course sur France 3 13:45 Inspecteur Derrick 14:4 5Keno 14:50 Inspecteur Barnaby 16:40 Slam 17:10 Un livre, un jour 17:20 Des chiffres et des lettres 17:50 Questions pour un champion 18:30 18:30 aujourd'hui 19:58 Météo 20:08 Fred et Jamy à la découverte des défenses de l'organisme 20:10 Plus belle la vie 20:35 Garçon manqué 22:05 Météo 22:08 La minute épique 22:10 Ce soir (ou jamais !) 22:30 Soir 3 22:55 Ce soir (ou jamais !)

Horoscope

CANCER

Pour se détendre, le docteur House a créé un circuit de petites voitures en utilisant du matériel médical. Cuddy lui rappelle que ses patients l'attendent. Elle est actuellement avec Morgan West, une infirmière qui a fait un malaise dans une maison de retraite. Après avoir recherché d'éventuelles toxines dans le bureau de Morgan, Taub et Kutner retournent au laboratoire avec un flacon de Methylthioninium chloride, une substance qui pourrait expliquer certains symptomes présentés par la patiente. House finit par penser que Morgan a simulé son malaise. Celle-ci lui explique alors que le chat qui réside à la maison de retraite a prédit sa mort...

06:00 Les Z'amours 06:25 Point route 06:30 Télématin 09:04 Dans quelle éta-gère 09:05 Des jours et des vies 09:30 Amour, gloire et beauté 09:55 C'est au programme 10:55 Météo 2 11:00 Motus 11:30 Les Z'amours 12:55 Météo 2 13:00 Journal 13:50 Météo 2 13:55 Consomag 14:00 Expression directe 14:05 Toute une histoire 15:15 Comment ça va bien ! 17:20 Paris sportifs 17:25 Rex 18:10 CD'aujourd'hui 18:15 En toutes lettres 19:00 N'oubliez pas les paroles 19:50 Fred et Jamy à la découverte du système immunitaire 20:30 Emissions de solutions 20:35 Le grand gala des artistes 22:45 Plein 2 ciné 22:50 Les infiltrés

LION

23h00 : Nouba Fi Al-Andalous Film algerien

06:30 TFou 08:25 Météo 08:30 Téléshopping 09:20 Le destin de Lisa 09:40 Le destin de Lisa 10:10 Le destin de Lisa 10:30 Le destin de Lisa 11:05 Météo 11:08 Beverly Hills, 90210 11:55 Petits plats en équilibre 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Rendez-moi mon mari ! 17:35 Monk 18:30 A prendre ou à laisser 19:05 Le juste prix 19:50 La prochaine fois, c'est chez moi 20:35 C'est ma Terre 20:39 Courses et paris du jour 20:45 Dr House 21:30 Dr House 22:20 Dr House 23:20 Harry Roselmack avec les fondamentalistes musulmans

VIERGE

07h00 : Journal télévisé 07h00 : Journal télévisé (1er 07h15 édition): Sabahiat 07h15 : Ardhe Sabahiat (Télématin) 10h00 El-Sâada 10h00 :: El-Rahil Moughamarat Farid 10h30 10h30 : El-Assil 11h15 Djoughafia 12h00 :: Dhawahir Firqat Mozart 12h00 : Alef Soual 12h30 Ibtikarat 13h00 :: Aâdjalet Journal télévisé 12h30 Aâdjiba ( édition du 13h) 13h00 : Journal télévisé 13h30 : Rebeca 13h30 Fernanda 15h00 :: Luisa Long métrage d'animation 15h00 : Long métrage d-ani16h30 : Kaasse el fadaa mation 17h00 : El-Aâlem baina yadak 16h30 17h30 :: El-djawal El-khal wa raihane 17h00 18h00 : Aâlem JournalEl-hacharat télévisé ( édition Amazigh) 17h30 : Maouid Mâa El18h20 : Haoula aâlem Qanoun 19h00 : Ikhetar soualek 18h00 20h00 :: Journal Journal télévisé télévisé ( édition du 20h) 18h30 : Sâa Riyadia 21h00 : Min Waqiouna 20h00 : Journal télévisé 22h00 : 1.2.3. viva 21h00 : Fi Dairati Daoue l'algerie

23

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 05 h 40 El-Dohr 12 h 50 El-Assar 16 h 30 El-Maghreb 19 h 24 El-Icha’a 20 h 46


Maracana N° 1087 — Mardi 13 Avril 2010

24

Les 50 points, l’objectif du Chabab CRB

LA FIN DE SAISON PROPOSE TROIS DÉPLACEMENTS ET TROIS DERBIES AUX BÉLOUIZDADIS

La quête des points nécessaires pour terminer le championnat dans le quinté de tête commencera au retour de l’équipe du Soudan. Le report de la rencontre face à la JS Kabylie, initialement programmé pour le week-end du 23/24 avril, permettra aux Bélouizdadis d’entrevoir une nouvelle série positive. Outre la réception du CA Bordj Bou Arréridj(29e journée), le Chabab jouera deux fois de suite à Alger, respectivement contre l’USM Harrach(30e) et le NA Hussein Dey(31e) puis se rendra à Batna pour affronter le CAB.

A

u retour des Aurès, les gars de Laâqiba disputeront le derby de l’année face au MC Alger avant de terminer leur parcours dans la capitale des Zianides face au WA Tlemcen. De ces sept rendez-vous que peut escompter le club de Mahfoud Kerbadj qui n’a que la coupe de la CAF pour se consoler cette saison, sur le plan comptable ce sont vingt et un points qui seront mis en jeu. A part le match à domicile face aux Bordjiens, le reste du calendrier a tout l’air d’une affaire d’hommes. Les trois déplacements à Tizi Ouzou, Batna et Tlemcen s’annoncent ardus

et les derbys face aux Harrachis, Nahdistes et aux Mouloudéens d’Alger le sont tout autant. Avec actuellement 38 points dans son escarcelle, le CRB (10e) est pratiquement sauvé de la relégation. Le MSP Batna et le NA Hussein Dey y ont mis pratiquement les deux pieds en D2. Reste le troisième larron qui les accompagnera. L’AS Khroub (26 points), l’USM Blida (28), le CA Batna (31), le MC El Eulma (33), le CA Bordj Bou Arréridj (34) et le MC Oran (35) font, aux côtés du CRB et de l’ASO Chlef (tous deux 38 points) partie du lot de potentiels candidats au purgatoire. Mathématiquement parlant, le maintien se jouera à hauteur de 50 points, soit le maximum de points que peuvent récolter les Khroubis durant les huit matches qui leur

ALORS QUE 14 JOUEURS SONT EN FIN DE CONTRAT

Qui assumera le prochain recrutement ?

Au moment où le club n’a pas encore entamé les négociations avec quatorze éléments de l’actuel effectif, lesquels sont en fin de contrat, la rumeur quant à la période estivale et son lot de recrues fait irruption sur le quotidien des Bélouizdadis. De nombreux noms sont à ce titre annoncés pour acquis sûrs dans les rangs du Chabab la saison prochaine.

A

près Ziane Chérif (ASO Chlef) et Abderrahmane Hachoud (CABBA), c’est un autre Bordjien, le jeune Belaili (international U20) qui a été ciblé par la rumeur l’annonçant parmi les arrivées du prochain mercato. Or, tout le monde sait que le président Mahfoud Kerbadj est en train de tirer ses deux derniers mois à la présidence du club. Son départ est quasi certain en juin prochain au lendemain de la fin du championnat et de l’AG extraordinaire qu’il compte convoquer avant le Mondial. Kerbadj, interrogé sur les préparatifs de la prochaine saison, assurera qu’il va surtout préparer le terrain à son successeur. Cela veut dire qu’il négociera très prochainement le renouvellement de contrat du groupe des 14 joueurs libres le 30 mai prochain ainsi que le staff technique, si Henkouche veut bien continuer l’aventure à la barre technique du CRB. Sachant que le candidat en puissant à la succession de Kerbadj, à savoir Adlane Djadi n’a jamais été un de ses souteneurs, il est évident que

Henkouche ne sera pas reconduit lors de l’exercice à venir. A moins… Pour Kerbadj, la négociation avec les joueurs libres sera menée par ses soins afin de laisser le terrain défriché à son successeur. Celui-ci (Djadi en l’occurrence) a mis en avant, dans une brève discussion en marge de la cérémonie en l’honneur des jeunes du club, organisée jeudi dernier, le fait que la situation contractuelle des joueurs en fin de contrat est un des impératifs à son acceptation du rôle de successeur à Kerbadj. Ce dernier a confirmé, par ailleurs, qu’outre le coach (actuel ou celui à recruter), il se pourrait qu’il fasse signer un ou deux nouvelles recrues avant son départ. Si bien qu’il n’envisage pas de laisser pour autant tomber les jeunes du club auxquels il devrait proposer de nouveaux contrats. Cette façon de faire milite pour une politique de continuité que Kerbadj voulait instaurer durant son règne. C’est cette politique que Djadi compte imprégner dans sa manière de gérer le club au lendemain de son intronisation. H. B.

restent à jouer (ils ont un match en retard tout comme l’USMB et le CABBA). Un solde difficile à atteindre pour les Diables rouges de Ait Djoudi dont la mission de se maintenir s’avérera, en cas de réalisation, un miracle.

La saison dernière dans un championnat à 17 équipes et 32 journées, l’USM Blida s’est sauvée de la relégation en comptabilisant 33 points ouvrant l’ascenseur au MC Saida (29 pts) et au RC Kouba (19 pts). Le Chabab qui a terminé en quatrième position a récolté 50 unités.Un total qui ne suffira pas cette saison pour prétendre participer à une compétition régionale ou continentale sachant que dans le classement actuel sept formations (USMAn, JSK, WAT, USMH, JSMB, ESS et MCA) ont à leur actif 40 points et plus (54 pour le MCA). Dans sa quête des cinquante points et plus, soit douze de plus que le solde actuel, le CRB se doit de négocier les confrontations directes aussi bien pour le maintien (CABBA, CAB et NAHD) que pour les lauriers (JSK, USMH, MCA et WAT). Une affaire qui ne s’annonce pas facile d’autant plus que l’équipe de Henkouche aura la triple contrainte de jouer serrée (calendrier accéléré), sur deux fronts (championnat et coupe de la CAF) sans oublier qu’il lui faut aussi prendre en considération le barème des 900 minutes à atteindre pour ses joueurs de -20 ans, critère arrêté par la FAF pour l’éventuel recrutement à l’intersaison. Hichem Bel.

Bendahmane aussi

Lounès Bendahmane, profondément affecté par l’attitude et les déclarations du coach à son égard, a manqué lui aussi la séance d’oxygénation tenue dimanche après-midi à la forêt Bouchaoui. Bendahmane semble décidé à quitter le CRB avant même la fin de la saison.

Aksas fait l’impasse sur la séance d’hier

Présent à Bouchaoui, Amine Aksas était par contre absent hier à la séance du travail organisée au stade du 20-Août. Renseignement pris, Aksas avait des empêchements personnels et l’absence était autorisée.

Maâziz blessé

L’autre élément qui a brillé par son absence à la reprise, c’est bien Maâziz Nadjib dont la blessure semble plus sérieuse que prévu. Maâziz continue de se soigner au sein de l’EN militaire. H. B.

44LES JOUEURS DE L’OUEST ABSENTS À LA REPRISE

Comme à l’accoutumée, les joueurs originaires de l’ouest du pays (Boushaba, Berradja, Mebarki, Fellah et Aoued) ont brillé par leur absence dimanche aprèsmidi lors de la reprise effectuée au niveau de la forêt Bouchaoui. Un fait qui ne manque pas de creuser le fossé entre les joueurs des autres régions du pays signataires au CRB qui font remarquer le deux poids, deux mesures du staff technique et de la direction dans la prise de sanctions.

44MUSCULATION CE MATIN À CHÉRAGA

Les joueurs du Chabab travailleront durant ces trois jours les aspects physiques. Après la forêt Bouchaoui et la séance poussée hier au stade du 20-Août, ils seront appelés ce matin à soulever les barres et autres poids au cours de la séance de musculation prévue par Henkouche dans une salle située à Chéraga.

44DÉPART AU SOUDAN LE 20 AVRIL VIA ISTANBUL

Le déplacement du CRB au Soudan se fera le 20 avril prochain à partir de la Turquie. Ce qu’ont décidé les dirigeants du club qui trouvent la formule plus intéressante que celle consistant à un transit par Doha (Qatar).

H. B.

maracanafoot1087  

maracanafoot1087