Issuu on Google+

D AV I D S . J . A L E X A N D E R Encore un livre sur la prière! Un de plus! Et pourtant… Oui! Tout reste encore à dire sur la prière et sa puissance magistrale et «incroyable»! C’est le pari que tente de révéler cet ouvrage qui passe en revue 24 prières connues et moins connues de la Bible, enrichies par les expériences personnelles et souvent poignantes de l’auteur. En examinant les prières du peuple de Dieu, David Alexander nous montre la puissance de la prière et sa portée pour la réalité du monde d’aujourd’hui. A titre d’exemples: la prière très argumentée de Moïse, l’appel au secours de Josaphat, la complainte d’Esdras, l’injonction de Paul à prier pour les autorités, le «Notre Père» et les paroles d’agonie de Jésus ou encore le cri de joie et d’espérance de l’apôtre Jean dans l’Apocalypse. Un parcours dont on ressort affermi et encouragé à collaborer avec Dieu et à entrer plus concrètement – et avec une certaine urgence – dans ses voies insondables et parfaites, comme lui-même nous y invite. Responsable de l’édition des documents et rapports officiels au sein de l’Organisation des Nations Unies à New York pendant une trentaine d’années et professeur d’anglais et de cours bibliques, David S. J. Alexander est le fils aîné de Hugh E. Alexander, le fondateur de l’Institut Biblique de Genève et de La Maison de la Bible.

CHF 23.90 / € 16.90 ISBN 978-2-8260-3516-9

™xHSMIMGy035169z

DAVID S. J. ALEXANDER

incroyable!

La puissance de la prière: incroyable!

La puissance de la prière:

D AV I D S . J . A L E X A N D E R

La

puissance de la

prière:

! e l b a y cro

in

COLLECTION

Rafraîchis


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 3

David S. J. Alexander

La puissance de la prière: incroyable!


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 4

Sauf indication contraire, les textes bibliques sont tirés de la version Segond 21

© et édition: La Maison de la Bible, 2008 BP 151 Chemin de Praz-Roussy 4bis CH-1032 Romanel-sur-Lausanne E-mail: info@bible.ch Internet: http://www.maisonbible.net ISBN 978-2-8260-3516-9 Imprimé en UE


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 5

Table des matières

Préface . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Avant-propos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11. Un modèle simple Le «Notre Père» (Matthieu 6.5-15) . . . . . . . . . . . . 12. A qui la sagesse? Une prière de Jésus (Matthieu 11.25-27) . . . . . . . . 13. Un S.O.S. L’appel au secours de Josaphat (2 Chroniques 20.1-13) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14. D’un commun accord La prière de Pierre et Jean au début de l’Eglise (Actes 4.24-31) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15. Haut les mains! Moïse face à Amalek (Exode 17.8-16) . . . . . . . . . . 16. Une symphonie inachevée La prière inachevée d’Abraham sur Sodome (Genèse 18.23-33) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17. Solitude au sommet Injonction de Paul à prier pour les autorités (1 Timothée 2.1-14) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18. Expliquer l’inexplicable La prière de Daniel après la révélation du rêve (Daniel 2.19-23) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

7 9

11 23

29

35 43

49

55

71


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 6

19. Il est puissant La prière de Jude (Jude 17-25) . . . . . . . . . . . . . . . . 10. De profundis La confession d’Ezéchias (Psaume 130) . . . . . . . . . 11. A Gethsémané Jésus dans le jardin de Gethsémané (Marc 14.32-41) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12. Dieu change-t-il parfois d’avis? L’intercession efficace de Moïse (Exode 32.11-14) . . 13. Le coût de la restitution La complainte d’Esdras (Esdras 9) . . . . . . . . . . . . . 14. Pourquoi? Les paroles de Jésus sur la croix (Matthieu 27.46) . . 15. Malgré le pardon, les conséquences demeurent La prière de repentance de David (Psaume 51) . . . 16. Une rencontre redoutée La prière tardive de Jacob (Genèse 32) . . . . . . . . . 17. Quand les perspectives sont peu encourageantes La foi d’Habakuk au-delà des circonstances (Habakuk 3.2-19) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18. Il va pleuvoir! La prière d’Elie (1Rois 17–18) . . . . . . . . . . . . . . . . 19. Du fond d’une prison La prière de Jean sur l’île de Patmos (Apocalypse 1.5-6) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20. Demandez! La prière de Jaebets (1Chroniques 4.10) . . . . . . . . 21. Le vœu d’une mère La prière d’Anne, mère de Samuel (Samuel 1–2) . . 22. En quête de discernement La prière de Salomon (1 Rois 3.4-15) . . . . . . . . . . 23. Connaître la volonté de Dieu La piété de David (Psaume 25) . . . . . . . . . . . . . . . 24. La requête finale La prière de Jean: «Amen! Viens, Seigneur Jésus!» (Apocalypse 22.20) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

81 89

97 105 113 125 135 145

155 165

175 185 195 203 211

221


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 7

Préface

En mettant en valeur la grandeur et la puissance de Dieu, David Alexander s’efforce, dans cette étude approfondie, de montrer aux chrétiens qu’il leur est possible de renforcer et d’enrichir leur relation avec Dieu. Par un examen des prières majeures de la Bible, le lecteur est conduit à considérer la prière et la Parole de Dieu comme deux éléments imbriqués et indispensables pour découvrir de façon inouïe «l’incroyable puissance de la prière». David Alexander possède les qualités d’un homme de Dieu reconnu et respecté; il est aussi un homme de prière. Il n’est pas considéré à proprement parler comme un «théologien professionnel», il est plutôt un amateur dans le meilleur sens du terme: quelqu’un qui accomplit un devoir avec brio et qui est davantage motivé par l’amour que par la rémunération. Son amour pour la Parole de Dieu s’est développé dès son enfance tandis que son père dirigeait l’Institut biblique de Genève. Le Dr Alexander a confirmé son attachement à la Parole de Dieu dans divers domaines. Il a étudié à l’institut biblique, à l’université de Genève, à l’université de la Sorbonne à Paris, ainsi qu’à l’université d’Edinburgh en Ecosse. Pendant plus de trente ans, il a enseigné la Bible aux jeunes et aux adultes et a organisé la diffusion des Ecritures en tant que président du conseil administratif de la Pocket Testament League.

7


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 8

Les qualités d’éditeur et de linguiste du Dr Alexander l’ont conduit dans une carrière au sein du Secrétariat des Nations Unies. En tant que responsable de la section d’édition des rapports officiels, il a supervisé une équipe de soixante personnes issues de quatorze pays différents. En collaboration avec cette équipe, il a édité et préparé l’impression des rapports officiels des Nations Unies en anglais, en français, en russe et en espagnol. Dans le cadre de ses responsabilités professionnelles au sein des Nations Unies, le Dr Alexander a développé une passion pour la prière. Il a été témoin des efforts de certains dirigeants politiques à travers le monde visant à encourager la paix et les accords internationaux, et il a observé combien ces efforts restaient le plus souvent vains. Ses observations ont renforcé son engagement à considérer sérieusement l’injonction biblique de «prier pour les autorités qui nous gouvernent». Le lecteur trouvera dans cet ouvrage l’heureuse combinaison d’une étude à la fois inspirée et instructive. Les grandes prières de la Bible étudiées par le Dr Alexander présentent la gamme complète des émotions, des besoins et des aspirations de l’homme, passant de l’analyse des paroles d’agonie de Christ sur la croix jusqu’à celle de la joie exprimée dans la prière de Jean dans l’Apocalypse: «Viens, seigneur Jésus!» Daniel R. Chamberlain Directeur du Houghton College

8


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 9

Avant-propos

J’ai sélectionné dans cet ouvrage 24 prières adressées au Dieu de l’Ancien et du Nouveau Testaments. J’ai intégré dans ces 24 chapitres des expériences issues de ma propre – et longue – existence et qui illustrent comment ces prières remarquables s’appliquent à notre époque. Je mentionne aussi quelques-unes de mes préoccupations quant à certaines tendances actuelles comme, par exemple, notre manque d’engagement, voire notre omission, en tant que chrétiens, de prier pour les autorités, que ce soit par pure négligence ou par indifférence à leur égard! Or dans sa première épître à Timothée, Paul enjoint expressément les chrétiens de tout âge à faire des prières et des supplications... tout d’abord – c’est-à-dire en priorité – pour les rois (ou reines, dirigeants, présidents, chefs d’Etat) et pour tous ceux qui exercent l’autorité (à tous les paliers de gouvernement). J’ai œuvré durant une grande partie de ma vie dans le domaine international où, je dois bien l’admettre, il n’y a pas autant de chrétiens véritables qu’on le souhaiterait. Toutefois, Dieu ne s’est jamais trouvé sans témoins, jamais. Nous pouvons même trouver des «grains de sel» à des endroits et à des postes les plus inattendus. Le monde recèle, sur le plan international, un nombre considérable d’hommes et de femmes de bonne volonté désirant ardemment

9


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 10

promouvoir la paix et la justice pour régler des conflits de toute nature. Mais ces personnes connaissent-elles Dieu? Probablement pas, car pour bon nombre d’entre elles, personne ne leur a jusque-là montré le chemin. J’ai entendu dire que le monde diplomatique international est l’un des champs missionnaires des plus négligés. Quelqu’un m’a demandé quel public j’essayais de viser et quelle était l’idée principale de mon message dans ce livre. C’est simple, ce message s’adresse à tous ceux qui croient à la prière sans peut-être croire à ses ressources illimitées, et à ceux qui désirent développer de façon plus efficace leur vie de prière. Ayant depuis longtemps étudié les enjeux internationaux, j’ai observé combien celui qui est appelé «le prince de ce monde» cherche à contrôler les questions et les débats de société, à semer la discorde et la confusion parmi les nations et lors des négociations diplomatiques, ainsi qu’à neutraliser les efforts de ceux qui recherchent la paix, quels qu’ils soient. Il place ses agents à tous les niveaux, dans les médias par exemple, afin d’influencer à sa façon les pensées des hommes et des femmes. L’un des objectifs de ce livre est donc de permettre à chacun de prendre conscience de la bataille qui se livre dans les coulisses du théâtre du monde. Dieu attend que les croyants prient en toute circonstance en faveur de ceux qui ont été choisis ou qui le seront pour nous conduire dans un monde qui devient de plus en plus dangereux. David S. J. Alexander

10


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 11

Chapitre 1

Un modèle simple Le «Notre Père» (Matthieu 6.5-15)

«Voici donc comment vous devez prier.» Durant la Seconde Guerre mondiale, notre sécurité reposait parfois uniquement sur la grâce de Dieu. Deux petits navires marchands italiens réquisitionnés par les alliés et sous leur contrôle remontaient le canal d’Otrante, le détroit de l’Adriatique entre le talon de la botte italienne et l’Albanie. J’étais alors l’officier supérieur de l’un de ces navires. Nous étions en vue de la côte albanaise que nous distinguions fort bien dans la lueur du soleil couchant. Il y avait beaucoup d’appréhension à bord car nous savions que les Allemands possédaient des torpilleurs E disposés le long des côtes albanaises. Or, nous n’avions ni défense, ni escorte. Je suppose que le commandant des alliés avait préféré courir un tel risque plutôt que d’engager une bataille qui aurait été coûteuse. Quoi qu’il en soit, ce fut pour moi l’un des moments les plus tendus de toute la guerre. Nos navires transportaient une cargaison de best-sellers pour la US Air force basée à Foggia. Il était évident qu’une torpille bien ciblée de l’ennemi aurait pu nous propulser bien au-delà de la surface de l’eau. Outre l’équipage, se trouvaient à bord des officiers américains et britanniques et quelques civils issus de divers milieux, tous engagés dans l’effort de guerre. Au moment où nous nous sommes sentis hors de danger, le son d’un harmonica jouant

11


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 12

La puissance de la prière: incroyable!

«Quel ami fidèle et tendre nous avons en Jésus-Christ» a retenti du pont supérieur. J’ai levé la tête et j’ai vu un officier de l’Armée du Salut en train de jouer; quelques-uns se sont rassemblés autour de lui et ont commencé à chanter. Ensuite, il y a eu une pause et j’ai vu alors plusieurs têtes s’incliner; quelqu’un avait commencé à réciter le «Notre Père» et beaucoup se joignaient à lui, certains en italien, avec toute la sincérité qu’imposait un tel moment. Pour inhabituel que puisse être l’emploi du «Notre Père» en une telle circonstance, il n’en demeure pas moins que cette prière, en cet instant précis, réunit tous ceux qui se trouvaient là et qui avaient à cœur de remercier Dieu pour sa fidèle protection. Cette utilisation de la prière du Seigneur était quelque peu inhabituelle, mais dans de telles circonstances, elle semblait réunir ceux qui se trouvaient là pour remercier Dieu. Le «Notre Père» est probablement la prière la plus connue de toute la Bible. C’est également l’une des plus mal employées et parfois des plus mal comprises. Il est donc important que nous saisissions ce que le Seigneur cherchait à enseigner lorsqu’il a invité ses disciples à utiliser ce modèle de prière. Jésus a souhaité que cette prière soit en quelque sorte un modèle. Elle fait partie du Sermon sur la montagne dans lequel il s’est adressé aux foules. Jésus dénonce les hypocrites qui aiment être entendus et vus aux coins des rues. Il dit que lorsque nous prions, nous devons au contraire regagner notre chambre pour être au calme et nous concentrer sur la prière. De plus, nous devons au préalable nous souvenir que notre Père céleste sait exactement ce dont nous avons besoin avant même que nous lui en fassions la demande. Voilà une déclaration formidable. Certains peuvent toutefois s’interroger: «Si Dieu est déjà au courant de nos besoins, à quoi sert-il de prier?» Dans

12


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 13

Un modèle simple

son modèle de prière, Jésus nous livre une structure à l’intérieur de laquelle nous pouvons présenter notre propre prière selon nos besoins et sa volonté. Une mise en garde nous est adressée: «En priant, ne multipliez pas les paroles comme les membres des autres peuples…» (Matthieu 6.7). Je me suis trouvé dans des églises où le «Notre Père» était récité mécaniquement un certain nombre de fois et où la congrégation suivait consciencieusement les instructions du pasteur ou de l’officiant. Je suis sûr que beaucoup récitaient cette prière avec sincérité et avec un respect que certaines franges du monde évangélique feraient bien d’imiter, mais il n’en demeure pas moins que de nombreux «chrétiens du dimanche» agissent malheureusement de façon purement mécanique. Le «Notre Père» est une prière qui a été détournée de son sens à tel point que certains chrétiens n’en font même plus usage. Un extrême menant le plus souvent à un autre extrême, on retrouve parfois cette prière utilisée lors des repas ou à l’occasion des mariages et des enterrements, lors de la présentation des nouveau-nés à l’église ou encore au moment de l’ordination des pasteurs ou des diacres. Elle est également récitée au chevet des personnes malades. Dans certains milieux chrétiens, elle est un rite et non une prière. Je ne crois pas que Jésus l’avait destinée à cela. Certaines personnes affirment qu’elles ont du mal à comprendre pourquoi Dieu semble ne pas écouter leurs prières. Elles ont récité le «Notre Père» maintes fois mais ont peut-être omis d’élever leurs propres prières personnelles à l’intérieur de ce modèle que le Seigneur nous donne. Une mauvaise utilisation de cette prière a entraîné des réactions quelque peu regrettables. Une autorité en la matière et pas des moindres,Arno Gaebelein, dit ceci:

13


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 14

La puissance de la prière: incroyable!

Y a-t-il un indice, quelque part dans le Nouveau Testament, indiquant que cette prière doit être répétée en public? Pas le moindre... mais il existe, au contraire, de solides preuves qu’elle ne le devrait pas.1 Cela va peut-être un peu loin. Le réformateur écossais John Knox avait demandé qu’elle soit lue à sa mort. Martin Luther l’a ainsi décrite: «Simple et naturelle comme l’est le langage, elle est si profonde, si riche et si vaste, que personne n’en peut estimer les limites ni l’étendue.» Plus récemment, Stuart Briscoe a déclaré que personne n’a jamais composé une prière si sommaire dans ses requêtes et cependant si complète à tous les points de vue. Francis Marshall, dans son commentaire sur Matthieu, divise le « Notre Père» en quatre parties: 1. L’adresse 2. Les requêtes visant la gloire de Dieu 3. Quatre requêtes pour nos besoins personnels 4. Une doxologie2 Considérons brièvement cette prière selon cette répartition. 1. L’adresse (v. 9)

«Notre Père» sont les premiers mots de cette prière. Nous sommes d’emblée confrontés au fait que seuls ceux qui peuvent appeler Dieu leur «Père» ont le droit d’utiliser cette appellation. Il s’agit donc d’une prière destinée exclusivement aux chrétiens. Si nous ne connaissons pas Dieu, il est évident que nous pouvons 1Arno C. Gaebelein, The Gospel of Matthew, Loiseaux Brothers, Neptune, NJ, 1961, page 139. 2 Cette doxologie n’apparaît pas dans le texte grec original ou dans l’évangile de Luc.

14


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 15

Un modèle simple

difficilement l’appeler «Notre Père». Nous connaissons réellement Dieu par l’intermédiaire de son fils Jésus-Christ qui est venu, qui est mort pour les pécheurs, qui est ressuscité pour notre justification et qui est monté au ciel pour s’asseoir à la droite de Dieu le Père afin d’écouter nos prières et d’intercéder auprès de lui. C’est par Christ et Christ seulement que nous avons accès au trône de la grâce. Notons que Jésus dit: «notre» en pensant à tous ses disciples. Cette prière concerne l’ensemble des chrétiens. Dieu se soucie de tous ses enfants! Il est par conséquent tout à fait approprié que cette prière soit utilisée par les croyants lors de la Sainte Cène. Les paroles «qui es aux cieux» – ou «céleste», selon les traductions – sont utilisées vingt fois dans l’évangile de Matthieu. Elles dénotent la grandeur de Dieu et non sa distance visà-vis de nous. 2.Trois requêtes visant la gloire de Dieu (v. 9-10)

Nous voyons ici trois préoccupations au sujet de la gloire de Dieu et son royaume, lesquelles devancent les besoins personnels, aussi urgents et importants soient-ils. a. «Que la sainteté de ton nom soit respectée» (signification littérale en grec: «Que ton nom soit sanctifié») Il nous est rappelé que nous ne devons pas nous adresser à la personne de Dieu de façon ordinaire. On trouve dans le livre d’Esaïe (46.9) le passage suivant: «C’est moi qui suis Dieu et il n’y en a pas d’autre.Je suis Dieu et personne n’est comparable à moi.» Selon E. M. Bounds: «Bénir le nom de Dieu est la première et la plus grande de toutes les prières, car celui qui sanctifie réellement le nom de Dieu pressera la venue du royaume en œuvrant et en priant pour que ce royaume vienne.» C’est de cela que traite la vie chrétienne.

15


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 16

La puissance de la prière: incroyable!

b. «Que ton règne vienne» Lequel? Le millénium ou son royaume invisible et son règne sur les affaires des hommes? Je pense qu’il s’agit des deux. En dépit des apparences contraires, Dieu règne sur les affaires des hommes. c. «Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel» Nous croyons que la volonté de Dieu prévaut dans les cieux. Elle a toujours prévalu, même depuis que Lucifer et ses anges ont été déchus comme des fauteurs de troubles. Cependant, la volonté de Dieu sur terre ne prévaut pas toujours et cela est dû au fait que ce Lucifer, Satan, a déclaré la guerre à Dieu et a revendiqué la terre comme étant sa propriété. Il continue de semer le trouble là où il peut. Nous voyons cela très clairement dans les paroles utilisées par Satan lorsqu’il a tenté notre Seigneur dans le désert. Satan manipule les nations et les individus comme s’ils lui appartenaient. C’est pourquoi nous, les chrétiens, qui sommes conscients de cette réalité, devons prier pour que la volonté de Dieu prévale ici-bas, sur cette terre que nous habitons. Je cite à nouveau E. M. Bounds: «La prière engage l’intérêt le plus élevé et assure la gloire la plus éminente de Dieu. Le nom de Dieu, son royaume et sa volonté sont tous inclus dans la prière. Sans la prière, son nom est profané, son royaume disparaît et sa volonté est décriée et contrariée. La volonté de Dieu peut être accomplie sur terre comme elle l’est au ciel. La volonté de Dieu qui s’accomplit sur terre fait de la terre un paradis. La prière incessante est l’énergie puissante qui établit la volonté de Dieu sur terre telle qu’elle est établie au ciel.»3 La volonté de Dieu sur terre inclut nos prières en premier lieu pour ceux qui exercent l’autorité (1 Timothée 2.1-5), 3 Edward. M. Bounds, The best of E. M. Bounds on Prayer, Baker Book House, Grand Rapids, MI, 1987, page 186.

16


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 17

Un modèle simple

deuxièmement, pour la protection de ceux qui ont été choisis par Dieu pour servir dans des postes de dirigeants et troisièmement, pour que les activités de Satan soient limitées, neutralisées et désamorcées par la puissance du Saint-Esprit.4 3.Trois requêtes pour nos besoins personnels (v. 11-13)

a. «Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien» Pensez aux centaines de milliers, pour ne pas dire de millions, de personnes qui souffrent de la faim dans le monde, et dont certains ont peut-être supplié Dieu, pas exactement en ces termes, mais de tout leur cœur, pour obtenir de quoi se nourrir! Ce qui est triste, c’est que la majorité d’entre eux n’a jamais entendu l’Evangile; ils adressent donc leurs prières à un Dieu inconnu. Il y a aussi de nombreux croyants qui n’ont pas suffisamment de nourriture et qui ont imploré Dieu de leur donner leur «pain quotidien». J’ai connu quelques chrétiens italiens pendant la Seconde Guerre mondiale pour qui survivre était un souci quotidien. Combien alors ces paroles étaient réelles pour eux lorsqu’ils priaient. Un de ces chrétiens était un ami, il était prisonnier à Monte Cassino durant la période où les alliés bombardaient ce bastion pour tâcher de le détruire. Il pria pour son pain quotidien et pour sa survie. Combien ce fut bon de le serrer dans mes bras une fois la guerre terminée! Nous devons nous rappeler que tout ce que nous possédons vient de Dieu. C’est lui qui assure notre pain quotidien. Certains, dans leurs prières, sont toujours prompts à dire: «Donne, donne, donne». Mais notez que la requête ici ne demande que le strict minimum, à savoir, le pain quotidien.

4 Voir chapitre 17.

17


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 18

La puissance de la prière: incroyable!

b. «Pardonne-nous … comme nous aussi nous pardonnons…» Nous découvrons ici, au centre de la prière, un principe essentiel: si nous pardonnons, il nous sera pardonné en retour. Paul déclare: «Soyez bons et pleins de compassion les uns envers les autres; pardonnez-vous réciproquement comme Dieu nous a pardonné en Christ» (Ephésiens 4.32). Il est parfois relativement aisé de pardonner, mais Dieu demande que nous pardonnions même dans les situations les plus difficiles. Dans son livre, Une grande voyageuse devant le Seigneur, Corrie ten Boom raconte comment un jour, dans une église de Munich, elle s’est trouvée face à face avec son ancien gardien du camp de concentration de Ravensbrück. Il s’est approché d’elle et lui a demandé de lui pardonner! «A ce moment-là, dit-elle, j’ai ressenti une immense amertume dans mon cœur; je me rappelais les souffrances de ma sœur mourante. Mais je savais que le manque de pardon me ferait plus de mal que les coups de fouet du garde. Alors j’ai crié à mon Seigneur: «Seigneur, merci pour Romains 5.5.»5 Et elle a remercié Dieu pour le fait que son amour en elle pouvait accomplir ce dont elle était naturellement incapable. Je la cite à nouveau: «Alors, un grand torrent d’amour s’est déversé en moi, et j’ai dit:‘Frère, donnez-moi votre main. Je pardonne tout.’» Plus tard elle a ajouté: «Voyez-vous, vous ne touchez jamais autant l’océan de l’amour divin que lorsque vous aimez vos ennemis.»6 c. «Ne nous expose pas à la tentation» Ceci m’a toujours laissé un peu perplexe, comme si le Seigneur allait nous exposer à la tentation! Williams traduit la 5 «L’amour de Dieu est déversé dans notre cœur par le Saint-Esprit qui nous a été donné.» 6 Corrie ten Boom, Une grande voyageuse devant le Seigneur, Editions Brunnen Verlag/VLB, Bâle, 1981.

18


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 19

Un modèle simple

phrase par: «Et ne nous laisse pas être sujets à la tentation.» C’est plutôt de cela qu’il s’agit; car nous pouvons tous l’être. Comme nous le savons fort bien, aucun de nous n’est exempt d’être tenté. Même Christ a été tenté, et notez bien qu’à chacune des trois tentations, lorsque le diable a essayé de lui faire faire ce qui pouvait sembler raisonnable bien que totalement contraire à la volonté divine, Jésus lui a répondu en citant les Ecritures. Et il nous est dit qu’à la fin, «le diable le laissa. Et voici que les anges s’approchèrent de Jésus et le servirent» (Matthieu 4.11). Nous devons être vigilants face au tentateur et aux tentations; nous devons leur résister et prier réellement pour contrer leurs assauts. Le professeur James S. Stewart, aujourd’hui décédé, compare la prière à une ancre. Il dit ceci: «Que Dieu ait pitié du navire qui quitte le port sans une ancre à bord! Et pourtant, ils sont si nombreux ceux qui le font, et parmi ceux qui en possédaient une, nombreux sont également ceux qui s’en sont débarrassés depuis longtemps.» Et il ajoute: «Sans la prière, il n’y a pas de vie chrétienne possible qui soit digne de ce nom… Et vous ne pouvez vivre la vie pour laquelle Jésus a livré la sienne, vous ne pouvez aimer votre prochain comme vous le devriez, vous ne pouvez maintenir une perspective spirituelle sur le monde, sans la puissance divine qui vous aide à le faire.»7 d. «Mais délivre-nous du mal» Il est superflu de dire que nous vivons dans un monde où nous sommes entourés par le péché, à tel point que ce que nous voyons, entendons et touchons semble être imprégné de ce qui est mauvais aux yeux de Dieu. Seul Dieu peut nous libérer en 7 James S. Stewart, The Gates of New Life,T & T Clark, Edinburgh, 1937, pages 107-108.

19


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 20

La puissance de la prière: incroyable!

ôtant de nos vies ce qui est toxique; en même temps, il peut nous délivrer de tout désir de flirter avec ce qui s’apparente au mal. C’est ici le dernier et suprême objectif du modèle de prière de Jésus. La traduction NIV déclare: «Délivre-nous du malin», de celui qui cherche à tout contrôler dans le monde et à saper ce qui est pieux et biblique. Par cette prière solennelle, Jésus donne à ses disciples les ingrédients fondamentaux du modèle de la prière, de sorte qu’ils deviennent pour eux autant que pour nous, la structure à partir de laquelle il nous est possible de prier de façon intelligente et précise. Selon Stuart Briscoe: Le «Notre Père» mis en musique est un morceau fort apprécié des mariées le jour de leurs noces. A plusieurs reprises, alors que je conduisais la célébration d’un mariage, j’ai entendu la sœur de la mariée ou sa tante interpréter (massacrer parfois) «The Lord’s Prayer – Le Notre Père» composé par Albert Hay Malotte. C’est un de mes solos préférés, même si je l’ai entendu maintes fois. Cela dit, à chaque fois que je l’entends interprété à l’occasion d’un mariage, je prends cinq à dix minutes pour expliquer à la congrégation sa véritable signification, et immanquablement, les gens viennent me trouver pour me dire: «J’ai récité cette prière pendant des années tout en ignorant ce que j’étais en train de dire.» Je leur dis alors: Considérez chaque phrase de cette prière. Etudiezla, méditez-la, demandez au Seigneur de vous aider à la comprendre et vous aurez une bonne compréhension de ce qu’est la prière.8

8 D. Stuart Briscoe, Getting into God, Zondervan Corporation, Grand Rapids, MI, 1975.

20


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 21

Un modèle simple

C’est exactement ce que j’ai essayé de souligner tout au long de ce chapitre qui ne peut trouver meilleure fin que la méditation de ces paroles merveilleuses qui ne figurent pas dans toutes les versions: «Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen!»

21


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 23

Chapitre 2

A qui la sagesse? Une prière de Jésus (Matthieu 11.25-27) «Caché… aux sages et aux intelligents…» Les prières majeures de la Bible sont parfois longues, parfois très courtes. L’une d’entre elles appartient à ce second groupe et se trouve au milieu de l’évangile de Matthieu, au chapitre 11. Il s’agit d’une brève prière de Jésus adressée à un moment où il avait besoin d’être en communion avec son Père alors qu’il vivait un moment éprouvant de son ministère. Jésus venait juste de s’exprimer chaleureusement au sujet de Jean-Baptiste et avait répondu à la question légitime que le prophète emprisonné se posait dans sa cellule. Jésus était-il le Christ qui devait venir? (v. 1-19). Par la suite, Jésus avait également montré du doigt ceux qui avaient maintes fois entendu son message mais qui demeuraient indifférents, froids et satisfaits d’euxmêmes, ceux qui rejetaient son offre de grâce. Il avait mis en contraste les villes juives de Chorazin et Bethsaïda avec les villes non-juives de Tyr et de Sidon. Son but était de souligner le fait que si ces dernières avaient vu et entendu ne serait-ce qu’une faible portion de ce dont les villes juives avaient été témoins, elles se seraient repenties depuis longtemps. Il mentionna particulièrement la ville dans laquelle il avait vécu, Capernaüm, où il avait accompli plus de miracles que dans n’importe quel autre endroit. Il mit cette ville en contraste avec Sodome, dont les

23


La puissance de la prière2400.qxp

16.4.2008

12:30

Page 24

La puissance de la prière: incroyable!

habitants s’étaient moqués de Lot et de ses mises en garde, et qui avaient par conséquent expérimenté le jugement de Dieu pour leurs péchés. Quelle accusation lorsque nous nous rappelons ce qui est arrivé à Sodome! «Je vous le dis: le jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi» (Matthieu 11.24). Accablé et rempli de chagrin à cause de l’attitude de son propre peuple qui ne l’avait pas reçu (Jean 1.11), Jésus a ressenti le besoin de communiquer avec son Père. Lorsque j’étais enfant, nous avions l’habitude de chanter un refrain: «A little talk with Jesus makes it quite alright – En parler à Jésus te déchargera.» Jésus avait ce genre de relation avec son père. Notre Seigneur savait que son Père était toujours disponible pour l’écouter. Il a toujours gardé le contact avec lui lorsque le parcours était difficile. En fait, il nous livre ici le secret de la «prière de contact» dont nous avons si fréquemment besoin. Notez la formulation de la prière: A ce moment-là, Jésus prit la parole et dit: «Je te suis reconnaissant, Père, Seigneur du ciel et de la Terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et les a révélées aux enfants. Oui, Père, je te suis reconnaissant car c’est ce que tu as voulu» (Matthieu 11.25-26). Dieu a caché certaines choses aux sages! A première vue, cela semble un peu étrange, car normalement, la personne instruite désire apprendre davantage et le sage cherche à accroître sa connaissance. Je connais quelques étudiants qui semblent ne jamais s’arrêter d’étudier; ils vont d’écoles en écoles, d’universités en universités en vue d’acquérir davantage de savoir et plus de diplômes. Certains ressortent plus qualifiés sur le papier, mais plus confus sur le plan spirituel. Comment se fait-il, alors, que

24


La puissance de la prière (MB3516)