Page 1

Printemps 2008 65

E

ANNÉE - N°1

BIBLE

Sommaire Editorial ................................. 2 Le salut soumis à condition ..... 4 La Bible étourdit les médias ..... 6 Flash bénévoles ..................... 9 L’Afrique, un continent qui a soif ............................. 10

Jésus et Mahomet ................ 12 «Beth Shalom Cameroun» ...... 13 Le coin du traducteur ............. 14 Mots-croisés bibliques .......... 14 Nos lecteurs nous écrivent ..... 15 Mémento de prière ................ 16

«Et qui est mon prochain?» Fondation Société Biblique de Genève

Lc 10.29


Editorial

Et qui est mon prochain? Lc 10.29 L’année 2008 a commencé avec des nouvelles contrastées provenant de tous les coins du monde. Au Kenya, la soudaine (?) immoralité politique et l’injustice sociale, doublées des rivalités ethniques, provoquent des centaines de meurtres qui nous font oublier la terreur régnant au Darfour. L’Irak de ce début 2008 ressemble à l’Irak de début 2007, et le Pakistan pleure Benazir Bhutto, assassinée avec des dizaines de Pakistanais. La Chine et les USA orchestrent l’économie du monde. Plus d’un million de familles américaines ont perdu leur maison en 2007; en cause, le miroir aux alouettes de l’argent facile, des baudruches que l’on gonfle comme si elles étaient extensibles sans limite et qui laissent le monde et ses grands pantois lorsqu’elles éclatent. La France n’a renvoyé que 20’000 de nos prochains dans leur pays, alors qu’elle s’était promis d’en raccompagner 25’000. Et puis, le climat, le climat, le climat… Tout le monde devient «écolo», même la SBG qui fait une percée inespérée dans les médias, avec la Bible Segond 21 sur papier recyclé à 1.50€ / 2.50CHF. Et quel beau texte! Les événements continuent de s’accélérer, le bon sens côtoie l’arrogance, et les initiatives salutaires, l’inconséquence. Les sciences et les informations de toutes natures se distribuent sur Internet, et chacun peut maintenant trouver et prouver ce qui lui plaît. Qui a raison, où va-t-on?

Quand il n’y a pas de vision, le peuple ne connaît aucune retenue.

Pr 29.18

«Pas de retenue…» Bien souvent, manquer de retenue, ce n’est pas faire n’importe quoi, mais plutôt faire comme tout le monde, se laisser guider par les commentaires sans recul ni analyse des gratuits du matin ou des journaux télévisés. Nos contemporains vivent dans un paradoxe schizophrénique. D’une part, ils agissent comme le fils prodigue de Luc 15, qui «tue» le Père pour prendre et dilapider son héritage. Ils ont crié «Dieu est mort», se sont appropriés la terre et sont en train de la détruire (Ap 11.18). D’autre part, une soif nouvelle les conduit à acheter la Bible lorsqu’elle se trouve à leur portée. D’un côté, cette recherche d’un sens absolu est sincère, et de l’autre, il n’y a de limite à la convoitise que la convoitise des autres. Il est si difficile, pour les chrétiens, de prendre position dans ces débats biaisés où l’émotion de l’actualité immédiate fait office de démonstration. Heureusement, le Seigneur nous a laissé sa vision, ce plus grand commandement, simple et fort, à l’aune duquel il nous invite à mesurer tous nos engagements, dans son Eglise et dans le monde:

2-3


l’aimer parce que lui nous a aimés le premier, nous aimer entre chrétiens et aimer nos prochains. Dans ces trois cas, il s’agit d’un amour réellement perçu comme tel, et non pas d’un amour de principe.

La mesure de l’amour, c’est d’aimer sans mesure.

St Augustin

Ce «plus grand commandement», maintes fois répété dans la Bible, est notre seul mètre étalon de la juste compréhension de la Parole de Dieu. Avec cette vision, nous pouvons aller partout dans le monde et fréquenter chacun comme Jésus l’a fait (Mt 9.11). Là où nous partageons avec d’autres l’amour qu’il a pour nous, cet amour accordé à celui qui ne mérite rien, nous sommes toujours à notre place. Avec cette vision, il n’y a plus de positions stéréotypées, plus de partis pris, ni de partis à prendre. Chaque prochain est unique et a droit à une attention unique de notre part, même s’il s’est mal comporté à notre égard ou envers la société, même s’il vient d’un pays du grand sud ou de l’est, même s’il perturbe notre tranquillité et nos lois. Souvent, la chose n’est pas aisée; souvent, je ne sais pas bien quoi faire, ni quoi dire; souvent, je me tais. Mais je sais qu’aboyer avec les loups et renvoyer mon prochain dans son pays ne

sera jamais une preuve d’amour. Notre difficulté est la même en ce qui concerne toutes les personnes prises dans l’évolution actuelle des mœurs, et en particulier pour celles qui revendiquent cette évolution (homosexualité, avortement, adultère…). La bonne attitude devant Dieu n’est pas évidente, et l’exemple du Seigneur (Jn 4, Jn 8) pas toujours facile à transposer. Mais nous savons que rejeter, condamner ou légiférer ne fait pas partie de notre panoplie. Dans l’Eglise de Jésus-Christ, cette même vision nous rassemble. Quand le monde évangélique acquiert progressivement une plus grande présence médiatique, nous sommes amenés à nous regrouper et à nous organiser en conséquence. Si, ce faisant, notre motivation est d’affirmer une présence face aux autorités et aux médias pour défendre nos droits et convictions, nous rejoindrons bien vite les rangs des lobbys séculiers, comme l’ont fait nos frères d’outre-Atlantique. Mais si nous nous faisons connaître par notre affection les uns pour les autres et notre amour envers nos contemporains, surtout envers les plus faibles et les plus rejetés, alors tous reconnaîtront que nous sommes disciples de Jésus-Christ et lui rendront gloire lorsqu’il les visitera (Jn 13.35; 1Pi 2.12).

Jean-Pierre Bezin jpb@bible.ch

La Maison de la Bible recrute! Si vous désirez servir le Seigneur au sein d’une mission évangélique, si vous avez le sens des responsabilités, l’esprit d’équipe et d’initiative, êtes dynamique, et surtout si vous aimez lire, les postes suivants sont à repourvoir: ➢ Romanel-sur-Lausanne:

• Responsable financier à 100% • Collaborateur (-trice) édition livres et Bibles à 100% • Chef de projet production Bibles à 100% • Collaborateur (-trice) VPC à 100%

➢ Paris:

• Collaborateur (-trice) à 100%, dès mai 08

➢ Genève:

• Stagiaire à 100%, dès été 08 Pour une année ou plus

➢ Zurich: • stagiaire à 100% Pour une année ou plus

Plus de précisions sur le site internet de la Société Biblique de Genève: http://societe-biblique.com/postes-vacants.php Pour tous ces postes, sauf précision particulière: entrée de suite ou à convenir. Merci d’adresser vos offres à Suzanne Eskandar (se@bible.ch)

Quel que soit votre travail, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur, et non pour les hommes. (Colossiens 3:23)


L’Eglise, de Christ à la Réforme (4)

Le salut soumis à conditions Dès les premiers temps, l’Eglise a éprouvé le besoin de se hiérarchiser selon le modèle du monde. C’était là une réaction purement humaine. Le clergé édicta donc des règles à respecter pour obtenir le salut, règles tant rituelles que pécuniaires! Cela permettait de renforcer le pouvoir des dirigeants sur le peuple et aussi sur les chefs politiques lorsque le christianisme est devenu religion d’Etat. On oubliait déjà ce que Paul et Silas avaient affirmé à leur geôlier en Actes 16.31: «Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille» et les dernières paroles du Christ: «Tout est accompli» (Jean 19.30).

L’Eglise catholique domine

Avant même l’époque de Constantin, l’Eglise «officielle» était nommée «catholique», ce qui signifie «universelle». Très tôt, le clergé proclama qu’hors de l’Eglise catholique, il n’y avait point de salut. On a tendance à penser que durant les premiers siècles, il n’existait qu’une seule Eglise unie, l’Eglise catholique, qui constitua une abondante littérature et détruisit celle des autres églises. Mais plusieurs groupes étaient actifs, dont on ne connaît l’existence que par les écrits catholiques les dénonçant. Au sein de l’Eglise officielle, des hommes s’élevèrent pourtant contre les erreurs doctrinales qui étaient enseignées et propagées, sans pour autant vouloir se

4-5

détacher de leur communauté et renier leur appartenance.

Montanus en Phrygie

Ayant constaté que la mondanité dans l’Eglise allait croissante et que l’érudition des chefs se substituait à la puissance spirituelle, beaucoup de chrétiens commencèrent à protester contre le relâchement manifeste dans les relations de l’Eglise avec le monde. En Phrygie, Montanus et d’autres avec lui aspiraient à fonder des congrégations animées de la piété des premiers jours de l’Eglise, attendant l’imminent retour du Seigneur. Ils demandaient des preuves bien nettes de christianisme de ceux qui voulaient les rejoindre, contrairement à l’Eglise catholique qui désirait faire le plus grand nombre possible d’adhérents et exigeait que les évêques exercent sur eux une domination toujours plus stricte. Les «Montanistes», comme on les nommait, désiraient au contraire que la direction des églises soit la prérogative du SaintEsprit. En Occident, ils subsistèrent longtemps comme sociétés faisant partie de l’Eglise catholique, avant de la quitter ou d’en être exclus. Au début du IIIe siècle, Tertullien, conducteur des églises africaines et auteur éminent, s’attacha aux Montanistes et se sépara de l’Eglise catholique. Il écrivait: «La présence de trois croyants, même laïques, constitue déjà une église.»


Origène à Alexandrie

Origène, un des plus éminents pères de l’Eglise, rendit un témoignage net au caractère spirituel de l’Eglise, tant par son enseignement que par sa spiritualité. Né en 185, il fut instruit dans les Saintes Ecritures d’abord par son père, le sage Léonidas. Ce dernier fut emprisonné pour sa foi puis mis à mort et ses biens confisqués. Origène avait un peu plus de 17 ans lorsqu’il devint le principal soutien de sa mère et de ses six jeunes frères et sœurs. Ses capacités exceptionnelles dans l’enseignement de la Parole ne tardèrent pas à le faire connaître. Il eut à souffrir de sa bonté envers les chrétiens persécutés et se réfugia pour un temps en Palestine où, par Origène son érudition et ses écrits, il attira l’attention des évêques qui venaient en simples étudiants écouter ses exposés des Saintes Ecritures. Démétrius, évêque d’Alexandrie, s’indigna de cette situation d’un laïque instruisant des hommes d’église, le rappela à Alexandrie et finit par l’excommunier en 231. Par la profondeur et la clarté de son enseignement, Origène sut gagner les cœurs d’hommes qui lui restèrent loyalement attachés et continuèrent son enseignement après sa mort en 254, suite aux tortures qu’il avait subies cinq ans auparavant à Tyr, lors des persécutions sous Decius. Origène définissait l’Eglise comme réunissant tous ceux qui avaient expérimenté dans leur vie la puissance de l’Evangile éternel. Il fut de ce fait souvent regardé comme hérétique dans son enseignement. Pourtant, il distinguait entre les choses qui doivent être clairement et dogmatiquement démontrées et celles qu’il convient d’avancer avec prudence pour les examiner de près. Les Hexaples, qui aident à mieux comprendre les Ecritures, constituent un de ses grands ouvrages.

Mouvements se rattachant à Novatien

Un point agita beaucoup les églises durant la période des persécutions, à savoir si l’on devait admettre comme membre de l’Eglise les personnes qui, depuis leur baptême, étaient retournées aux sacrifices idolâtres. Un évêque, nommé Fabien, qui avait consacré Novatien et souffert le martyre à Rome, eut pour successeur un certain Cornélius qui consentit à recevoir les apostats. Une minorité, en désaccord avec lui, choisit Novatien comme évêque, et il accepta cette élection. Lui et ses partisans furent excommuniés par un synode réuni à Rome en 251, mais ses adeptes continuèrent à se répandre largement, même après qu’il eut subi le martyre. Ils ne reconnaissaient plus les églises catholiques et estimaient ses sacrements comme dépourvus de valeur. Les donatistes de l’Afrique du Nord, qui se nommaient ainsi d’après deux hommes éminents parmi eux, tous deux appelés Donatus, furent influencés par l’enseignement de Novatien. Ils divergèrent de l’Eglise catholique sur des points de discipline, en insistant sur le caractère de ceux qui administraient les sacrements, tandis que les catholiques considéraient les sacrements mêmes comme plus importants. Dans certaines parties de l’Afrique du Nord, ces chrétiens furent numériquement en tête des différentes branches de l’Eglise. Tout écart du modèle initial tracé pour les églises dans le Nouveau Testament rencontra dès le début une vive résistance et amena parfois la formation de groupes de croyants rejetant ces écarts et espérant être le moyen de la restauration de l’ensemble. Certains furent exclus, d’autres quittèrent leurs églises pour former de nouvelles congrégations qui adhéraient à la doctrine apostolique et revendiquaient une succession ininterrompue de témoins depuis les premiers jours de l’Eglise. Avant et après Constantin, ces mouvements furent souvent appelés «Cathares», qui signifie «purs».

René Neuenschwander


La Bible étourdit les médias 550’000 exemplaires de la Bible à 1,50€/ CHF 2.50 distribués, dont 239’000 en Afrique et Haïti, 220’000 en France (plus de 20’000 en supermarchés), 33’600 en Belgique et presque autant en Suisse et au Canada! 300’000 ont été relancés en janvier, et nous préparons l’édition italienne (au moins 200’000 exemplaires). Les libraires sont unanimes, avec plusieurs de ces Bibles en vitrine devant l’affiche SBG, beaucoup de nouvelles personnes entrent dans la librairie!

Des idées originales

En région parisienne, deux couples, sans concertation, ont eu l’idée d’offrir ces Bibles aux invités conviés à leur mariage fin 2007. Toutes les Bibles sont parties et Le Parisien (journal) en a fait un reportage sur une pleine page! Elles sont distribuées dans les boîtes aux lettres, ou même laisProposée aux invités lors sées volontairement d’un mariage dans les trains. A Haguenau, le 13 novembre, jour du marché, la Maison de la Bible a organisé une opération «KFE gratuit». Ils ont sorti les Bibles dans la rue et ont offert aux passants un café, les encourageant à acheter «la Bible au prix d’un café». 20 Bibles sont parties ce jour-là. A fin novembre, ils en avaient vendu 1080 exemplaires. L’action «KFE gratuit» à Haguenau en novembre dernier

Projet «1 Bible, 1 étudiant»

A Nancy, à la fin de l’été 2007, le GBU a eu à cœur de mettre une Bible à disposition des étudiants. Après une phase de prière et de réflexion, le projet s’est mis en place en trois étapes: • 1. La distribution de traités dans les cités universitaires avec coupon-réponse pour recevoir une Bible • 2. Une prise de contact et l’offre d’une Bible aux intéressés • 3. Le suivi des étudiants, dans la prière, puis par des groupes de découverte de la Bible, des discussions, des contacts réguliers avec ceux qui ont accepté une Bible et des invitations aux études bibliques du GBU.

Les jeunes du GBU à Nancy

Une quinzaine de Bibles ont été données en décembre. Chacun était enthousiaste à l’idée d’avoir une Bible gratuite et de pouvoir la lire! La petite équipe était donc très encouragée, même si ses membres ont rencontré une forte opposition de la part des dirigeants de cités U.

La Maison de la Bible de Nouméa (Gérard Lambert)

Un grand merci, les Bibles ont été livrées et exposées, elles cartonnent!!! A peines posées sur les palettes à l’intérieur de la MB, environ 500 ont été vendues! Les personnes s’envoient des SMS pour s’informer mutuellement de l’arrivée de ces

6-7


Bibles. … Les premiers commentaires sont unanimes: «Bravo, beau travail.»

«Livres Service» à St-Pierre-de-la-Réunion (René Roye)

… le Seigneur a permis la vente d’environ 3800 Bibles … sur les 5000 commandées… Cette large diffusion dépasse très largement nos attentes les plus optimistes et nous envisageons une nouvelle commande...

En Afrique (Congo, Côte d’Ivoire et Cameroun)

Stefan nous rapportait que lors de son voyage au Congo, les gens applaudissaient à l’annonce de la Bible à 1000 CFA (l’équivalent de 1,50€), tellement ils étaient heureux qu’il existe enfin une Bible accessible à tous! Pour arriver à garder ce prix de 1000 CFA en Afrique, la SBG finance le transport à partir de dons reçus à cet effet; ainsi, cette Bible est vendue au même prix dans tous les pays d’Afrique. Un grand merci à tous ceux qui soutiennent cette initiative!

Une publicité inespérée!

Plus de 25 journaux, radios et chaînes de télévision ont parlé de cette Bible: «L’original, avec les mots d’aujourd’hui.» Voici quelques extraits, dont la plupart se font bien l’écho de l’objectif de la SBG: faire connaître la Bible aux personnes qui ne l’ont encore jamais lue. L’article qui a tout déclenché est paru le 26 novembre dans Libération: «La bonne parole en tête de gondole»; il a été suivi, 2 jours après, par Le Parisien: «La Bible à 1,50€ en grande surface». Puis, tous les autres médias ont enchaîné:

Témoignage Chrétien, 29 novembre 2007: 1,50 , prix biblique Si quelqu’un vous demande pourquoi vous n’avez pas de Bible à la maison, l’excuse financière ne marchera plus. La Bible, la vraie, avec des petits caractères sur 830 pages, se négocie désormais à

partir de 1,50 €. C’est la Société biblique de Genève qui a eu l’idée de proposer ainsi sa dernière traduction des Ecritures chrétiennes pour le prix d’un café. En France pas moins de Photo prise par le journaliste de «La Tribune 200’000 exemplaires de Genève» à la MB de Genève ont déjà été vendus depuis fin septembre, selon François-René Charles, directeur commercial chez les éditions Salvator, qui distribue cette Bible. Ce succès est logique, car la lecture est plutôt aisée, voire agréable, même si le papier recyclé fait inévitablement penser au «Bottin». Un autre facteur joue aussi: vous trouverez cette Bible dans la grande distribution, ce qui serait une première.

Une dépêche de l’AFP, 27 novembre: Une Bible à prix cassé sous le sapin de Noël Une maison d’édition suisse veut faire découvrir la Bible en proposant sa dernière traduction à un prix particulièrement attractif, y compris … dans les supermarchés français Auchan, Leclerc et Cora, … vendue 1,50 euro.

La Tribune de Genève, 28 novembre: Une Bible genevoise à 2fr.50 séduit la France «Le trésor de l’humanité… au prix d’un café.» La Société biblique de Genève utilise ce slogan publicitaire pour vendre sa nouvelle Bible, qui ressemble à un «Guide du Routard»…

Le Figaro, 29 novembre: La Bible à prix discount fait un tabac dans les grandes surfaces Chez Auchan, le groupe le plus accueillant, 11’000 bibles ont été placées en tête des gondoles du rayon librairie. «Le tarif est attract i f , l e pro dui t e s t classique, c’est une offre intéressante pour nos clients», argue-t-on à la direction de la communication… La Bible à 1.50€ en rayon chez Auchan, janvier 2008


Le Monde, 25 décembre: La Bible «low cost» est arrivée Derrière l’idée de cette Bible low cost se dresse la Société biblique de Genève. … Tirée à 550’000 exemplaires, l’édition est déjà pratiquement épuisée. … C’est un bon sujet de réflexion pour les économistes: quand on croit le marché saturé, il y a encore de la marge…

A nouveau, Le Parisien, 14 janvier: La Bible à 1,50 s’arrache. Et dans un encart: Beaucoup la lisent comme un roman ou un livre d’histoire Qui achète la Bible à 1,50 €? Pas forcément ceux qu’on croit! Les gens qui sont le plus engagés dans la religion ont déjà une ou deux Bibles chez eux... Il y a aussi beaucoup de gens d’éducation chrétienne curieux de patrimoine historique qui estiment que la Bible fait partie de notre culture occidentale. Il y a de nombreuses références bibliques aujourd’hui dans les films et les livres et ils estiment donc que c’est utile de connaître la Bible. Ils ne dépenseraient pas 25 € pour en

acheter une, mais à 1,50 €, ils sont tentés. Le succès de cette Bible à bas prix dépasse largement le cadre des catholiques.

Et une deuxième fois, La Tribune de Genève, 18 janvier: La Bible à 2 fr.50 se vend comme Harry Potter – En quatre mois, plus de 40 000 Bibles ont été distribuées en Suisse. «Le trésor de l’humanité… au prix d’un café.» Le slogan … fait un tabac… En Suisse, plus de 40’000 textes sacrés ont été distribués. Ces résultats font de cette Bible qui ressemble à un «Guide du Routard» un véritable bestseller. «C’est un très bon chiffre», commente Luc Feugère, directeur commercial de Payot. A titre de comparaison, un tome d’«Harry Potter» se vend en Suisse romande à 50’000 exemplaires en français et 30’000 en anglais.

Olivia Festal Retrouvez l’intégralité de ces articles dans la «Revue de presse» du site www.universdelabible.net


Flash bénévoles

Le point de rencontre, un lieu de bénédiction Si nous avons choisi d’intituler ainsi ce petit témoignage, c’est parce que nous sommes profondément reconnaissants au Seigneur pour toutes les bénédictions qu’il nous a accordées durant ces deux dernières années. Laissant de côté l’augmentation des ventes que nous avons enregistrée à la librairie, nous aimerions partager avec vous les encouragements que nous avons reçus dans le cadre du point de rencontre. Par la grâce de Dieu, nous avons eu la joie de voir quatre nouvelles âmes Lui confier leur vie en confessant le Seigneur Jésus-Christ comme leur Sauveur. Je vous les présente: • Vito et Paola, un couple d’un certain âge qui, après une grande souffrance due à la longue maladie de leur petite-fille (maintenant auprès du Seigneur), a découvert l’immense amour de Dieu. Cet amour les a soutenus dans l’épreuve qu’ils ont traversée et a touché leurs cœurs, et ils ont pu recevoir la vie éternelle.

al

Vito et Paola

• Danilo, un jeune homme de 23 ans qui a traversé lui aussi une longue période de souffrance due à une maladie sournoise, jusqu’au jour où le Seigneur est entré dans sa vie et l’a délivré.

8-9

• Anna, une femme originaire d’Albanie qui fréquente notre point de rencontre depuis quelques mois. • Antonella, une chère sœur qui, malheureusement, ne peut pas témoigner de sa foi ni la vivre librement dans sa famille à cause de l’opposition de son mari, qui est musulman. Cependant, sa foi est sa force: le Seigneur la soutient par sa puissance à chaque instant.

Danilo et Antonella avec Mario Russo

Nous remercions notre Dieu pour Vito, Paola, Danilo et Anna, qui ont chacun témoigné publiquement de leur foi en Jésus-Christ le 2 mars par le baptême. Vous comprenez pourquoi notre joie est si grande! Toute notre équipe de bénévoles a assisté à la nouvelle naissance de ces âmes et suit leurs progrès spirituels. Glorifiant notre Dieu pour sa grandeur et son œuvre puissante dans les cœurs, nous désirons partager avec vous notre joie. Ainsi, vous pourrez unir vos louanges aux nôtres et remercier le Seigneur pour tout ce qu’il nous a permis de vivre en 2007, et pour tous les bienfaits qu’il nous fait déjà entrevoir durant les premiers mois de cette nouvelle année.

Mario Russo

bénévole responsable de l’équipe de la MB de Gênes


L’Afrique, un continent qui a soif... Fin 2007, j’ai eu le privilège de faire un petit périple en République Démocratique du Congo, au Congo (Brazzaville) et au Cameroun. Ce voyage poursuivait trois buts: analyser la situation de la diffusion des Nouveaux Testaments pour l’association des Gédéons; considérer la possibilité d’importation de littérature depuis l’est et le sud du pays; considérer la possibilité d’importation et de diffusion de littérature au Congo (Brazzaville).

Florentin (à gauche), dans une rue de Goma

De grands besoins

grande catastrophe humaine depuis la Seconde Guerre mondiale; pourtant, les médias en ont très peu parlé! Nous avons appris qu’aujourd’hui encore, de nombreux chrétiens sont en fuite dans les forêts, pourchassés par les rebelles qui ont pillé leurs habitations. Les croyants n’ont pratiquement rien pour vivre. Et les pasteurs, ne possédant pas de Bibles, se contentent de recopier des versets bibliques trouvés sur des traités… Nous avons eu la possibilité de visiter la prison occupée par plusieurs centaines de détenus qui, pour la plupart, sont incarcérés depuis des mois, voire des années, dans l’attente de leur jugement. Plusieurs ont été arrêtés suite à de fausses accusations. L’Evangile a pu leur être annoncé, et nous leur avons aussi donné de la littérature chrétienne et des vivres. Ces prisonniers sont tributaires de leurs proches ou de visiteurs pour recevoir de quoi manger. Cela nous a réjouis de voir que les chrétiens leur rendent réguliè– rement visite. Ils leur apportent des paroles de réconfort et leur proposent des cours bibliques2. D’ailleurs, plusieurs des détenus ont reçu leur «diplôme de fin d’étude» lorsque nous étions sur place.

Après une arrivée dans un climat humide à Kinshasa, je me suis envolé, le 4 décembre, avec Florentin Azia1 pour Goma, où nous avons été accueillis par des amis. La population de cette partie du Congo située à l’est du pays a été décimée par plusieurs catastrophes, notamment par l’éruption du volcan qui domine la ville, il y a quelques années, et par la guerre qui a sévi dans toute cette région de 1994 à 2003, et qui a fait près de 5,3 millions de morts. Cette guerre était la plus 1 Président de notre association Bible pour tous, dont le but est de diffuser la Bible et de la littérature chrétienne, et d’importer et de distribuer les Nouveaux Testaments de l’association des Gédéons. 2 Cours bibliques Emmaüs.

10 - 11

Annonce de l’Evangile à la prison de Goma


Le container de livres

passer là une nuit supplémentaire, puis attendre encore toute une matinée pour rentrer à Kinshasa avec une autre compagnie, qui a d’ailleurs failli ne pas nous prendre (bonne occasion d’exercer la patience… ). Quelques jours plus tard, nous avons passé le fleuve dans un petit hors-bord pour arriver à Brazzaville avec des cartons de littérature. Une fois encore, nous avons été très bien accueillis par des frères et sœurs engagés dans la foi et la diffusion de l’Evangile. Nous avons pu les encourager dans la Parole et découvrir aussi une porte ouverte pour l’importation et la diffusion de Nouveaux Testaments.

Un intérêt pour la Parole

Nous avons été encouragés de constater l’intérêt de beaucoup pour la Parole de Dieu. La foi et l’engagement de plusieurs au service de l’Evangile nous ont touchés. En effet, nous avons vu une porte ouverte pour l’importation, depuis la Tanzanie, de containers de Nouveaux Testaments Gédéons, de Bibles et de littérature chrétienne, dont la population a un urgent besoin. Après un retour à Kinshasa (2 heures de vol), nous sommes repartis le lendemain, pour le sud du pays cette fois, à Lubumbashi. A nouveau, nous avons pu réaliser que la bonne main de Dieu était sur nous. La visite des différents «dépôts» de Nouveaux Testaments Gédéons (qui se trouvent souvent dans les maisons) nous a conduits à envisager une centralisation du stock pour pouvoir mieux le gérer. Une mission va étudier la question d’un stockage plus important et plus régulier sur sa propriété, où nous avons déjà entreposé un petit container. Là aussi, nous devrions pouvoir procéder à l’importation depuis la Tanzanie. Dans cette ville, comme à Goma, nous avons pu intervenir dans une prison avec un groupe de jeunes. Plusieurs centaines de détenus ont ainsi entendu à nouveau l’Evangile. Ils ont aussi reçu de la littérature chrétienne et, chose nécessaire, de la nourriture pour leur corps (du manioc et quelques graines de haricot!). En raison d’une panne d’avion, nous avons dû

A la prison de Lubumbashi

Mon voyage s’est terminé par un week-end prolongé à Douala, où les croyants ont été très réceptifs à l’enseignement de la Parole. C’est dans cette ville que nous avions envoyé plus de 100’000 Bibles et de la littérature chrétienne au mois de septembre. J’ai été encouragé de voir des hommes et des femmes se lever pour annoncer l’Evangile et se mettre au service du Seigneur sans l’appui initial de missions occidentales. Prions pour que toute la littérature, et notamment les Bibles, que nous envoyons dans ces pays porte du fruit jusque dans l’éternité, à la gloire de notre Seigneur.

Stefan Waldmann Le container de Nouveaux Testaments Gédéons

Une rue de Brazzaville


Recension

Jésus et Mahomet, ce qui les différencie

Mark Gabriel est égyptien. Après avoir appris par cœur le Coran et les principaux hadiths (récits sur la vie de Mahomet), il fait une maîtrise en histoire et culture de l’islam dans la plus prestigieuse université islamique du monde, Al-Azhar au Caire, et y enseigne. A 28 ans, il dirige les prières et prêche à la mosquée. «Cependant, à l’intérieur, j’étais toujours en recherche de la vérité… Mes questions n’étaient pas liées au comportement des musulmans, mais aux actions de Mahomet et des hommes qui l’avaient suivi à l’époque, ainsi qu’aux enseignements du Coran.» Il doute que le Coran vienne directement d’Allah: «Je vois en lui les pensées d’un homme, et non les paroles d’un vrai Dieu.» Cette affirmation lui vaut d’être licencié de l’université pour blasphème, jeté en prison et torturé plusieurs jours par la police secrète. Il ne sort vivant que par un miracle. Dès lors, il ne va plus à la mosquée, il prie le vrai Dieu chez lui, celui qui l’a gardé en vie en prison. A 35 ans, il reçoit une Bible en arabe et découvre Jésus: «Enfin, j’avais trouvé le Dieu tout-puissant que j’avais tant cherché… je lui ai confié ma vie.» Un jour, il avoue à son père qu’il est devenu chrétien. «Il a sorti son pistolet… et a tiré cinq balles dans ma direction. J’ai dû définitivement quitter ma famille et mon pays.»

Comment savoir où est la vérité?

Jésus et Mahomet Mark A. Gabriel 304 pages Editions Ourania ISBN 978-2-940335-20-6 29.90 CHF 21.00 EUR

Son principe: il n’est pas possible de saisir le vrai en regardant vivre des musulmans et des chrétiens. Il faut remonter à la source originale: Le Coran, les hadiths et l’histoire islamique en arabe d’origine, d’une part; la Bible d’autre part: «J’ai tout simplement lu ce qu’elle me disait à moi.» Et comparer. Mais comme peu d’entre nous peuvent le faire, Mark Gabriel l’a fait pour nous. Son livre nous donne les outils pour comprendre et comparer l’islam et le christianisme, en présentant côte à côte leurs fondateurs, Jésus et Mahomet, tout comme

leurs similitudes et leurs différences. Il expose ainsi leurs enseignements et positions sur divers thèmes comme l’amour, le pardon, la prière, le jeûne, les miracles, l’attitude envers les femmes ou les ennemis, la vengeance et la guerre sainte. «En analysant leur vie en parallèle, je suis arrivé à la conclusion que les différences fondamentales dépassent de loin les similitudes superficielles.»

Un manuel simple, précis et très utile

Ce livre s’adresse aussi bien aux chrétiens et aux musulmans, qu’à ceux qui cherchent ou hésitent. J’ai aimé les excellentes définitions des termes employés dans l’islam, les explications passionnantes sur la façon dont Mahomet a construit le Coran, et la découverte de sa vraie vie à travers les récits des hadiths, ce qui rend facile la comparaison avec Jésus-Christ dans les Evangiles. J’apprécie particulièrement la citation intégrale des sourates avec leur référence, mises côte à côte avec les versets bibliques correspondants pour chaque thème abordé. Cela nous donne un outil très utile pour des conversations fondées et argumentées avec les musulmans, basées sur leurs propres textes. Voici quelques exemples: Mahomet affirme, dans le Coran: «Je ne suis qu’un mortel semblable à vous» (sourate 18:110), «un esclave d’Allah» (sourate 2:23). Il disait: «Bien que je sois le messager d’Allah, j’ignore ce qui m’arrivera» (L’Authentique de Boukhâri). Dieu dit de Jésus: «Tu es mon Fils bien-aimé» (Marc 1.11). Jésus disait lui-même: «Personne n’a jamais vu Dieu; Dieu le Fils unique, qui est dans l’intimité du Père, est celui qui l’a fait connaître» (Jean 1.18). Plus loin, il est écrit: «Jésus, sachant tout ce qui devait lui arriver…» (Jean 18.4; cf. Matthieu 16.21). Mahomet affirmait: «Allah ne dirige pas ceux qui s’égarent et il n’y a personne pour les secourir» (sourate 16:37). Jésus, lui, est venu donner sa vie pour eux (Galates 1.4). Et il a dit: «Le Très-Haut est bon pour les ingrats et pour les méchants» (Luc 6.35).

Dominique Ardellier


Beth Shalom Cameroun Suite à l’article sur le projet d’aide aux enfants des rues en Egypte paru dans le précédent Bible-Info, nous aimerions laisser cette fois la parole à Peter, collaborateur MB jusqu’à fin 2007, qui est aussi engagé dans un ministère au Cameroun: Pays d’une beauté extraordinaire, habité par des gens très accueillants, le Cameroun compte aujourd’hui 240 ethnies et 150 langues! Ce pays a été notre patrie d’accueil durant 4 ans. C’est en mars 1993 que nous sommes partis pour la première fois à Yaoundé, la capitale. Envoyés par la société missionnaire «L’Appel de Minuit», nous avions le projet d’y créer une structure pour l’évangélisation et l’édification des chrétiens par le moyen de la page imprimée, en collaboration avec toutes les églises à caractère protestant-évangélique.

et qui nous ont prodigué leurs précieux conseils! Lorsqu’en 1996, la famille Babola a dû quitter son logement de manière subite, nous avons pu les héberger durant quelque temps. C’est durant cette période que nous avons décidé ensemble de l’avenir du travail. Nous avons alors loué avec eux un appartement non loin du centre-ville de Yaoundé et créé «Beth Shalom Cameroun», dont Richard et Lydie Babola ont pris la direction. Nous sommes rentrés en Suisse en mars 1997. Le temps passé au Cameroun a été pour nous très riche. Nous avons appris énormément et le Seigneur s’est révélé à nous de manière extraordinaire. Depuis, j’ai pu y retourner à trois reprises pour de courts séjours.

De quelle manière travaille «Beth Shalom Cameroun»?

Un des salons de lecture et points de vente à Yaoundé

Seuls étrangers sur ce projet, confrontés à une culture et à une manière de vivre très différentes des nôtres, nous n’avons pas eu un début très facile. Nous avons connu beaucoup de hauts et de bas. Toutefois, alors que nous étions sur le point de jeter l’éponge, nous avons eu le privilège de faire la connaissance de quelques frères et sœurs africains qui nous ont encouragés à persévérer. La collaboration avec eux a été une expérience extraordinaire! Nous étions partis avec l’idée d’apporter quelque chose aux Camerounais. Mais au contraire, ce sont ces frères et sœurs africains, dont la famille Babola, qui nous ont encouragés

r

12 - 13

Le but de «Beth Shalom» est de promouvoir l’évangélisation et d’encourager les chrétiens à rester fidèles au Seigneur. Ceci se fait notamment par la page imprimée, des supports audio-visuels, les ondes (émission «Phare dans la nuit», le dimanche à 23 h sur Radio Bonne Nouvelle à Yaoundé – FM 97.7 MHZ) et la relation d’aide. Une médiathèque, ainsi qu’un dépôtvente de Bibles et littérature chrétienne, alimenté par «L’Appel de Minuit» en Suisse, sont les moyens pour mener à bien ce ministère. En même temps, «Beth Shalom» offre un cadre de lecture et de partage sur des thèmes actuels de la chrétienté. Aujourd’hui, nous avons près de 15 antennes à travers le pays et le travail s’étend ailleurs en Afrique. Un grand merci pour votre soutien! Et si vous avez des Bibles ou de bons livres usagés (ou neufs), n’hésitez pas à nous les envoyer!

Peter et Christine Ramseyer


Le coin du traducteur

Des hommes et/ou des femmes

14 - 15

Le français est une belle langue, riche de dizaines de milliers de mots, et pourtant, il peine parfois à rendre toutes les subtilités du texte biblique. Les conséquences peuvent en être malheureuses, surtout lorsqu’on bâtit des doctrines ou des enseignements en se basant uniquement sur une traduction existante, sans vérifier ce que dit l’original. La Segond 21 a donc cherché à préciser le sens des termes lorsque c’était possible. Un des cas qui se présentent est celui du mot «homme». En français, il peut désigner un être humain au sens large (homme ou femme) ou un être humain de sexe masculin exclusivement. Le contexte permet généralement de déterminer le sens, mais parfois la confusion subsiste. En grec, le problème ne se pose pas, puisque le mot anthrôpos désigne l’être humain (comme dans «philanthropie») et qu’un autre mot, anêr (dont le génitif andros figure dans le mot «androgyne»), désigne le mâle, voire le mari. Si vo u s o u v re z l a N o u v e l l e E d i t i o n d e Genève 1979, vous lirez en 2 Timothée 2.2: Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confiele à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner à d’autres. Ouvrez maintenant la Segond 21: Ce que tu as entendu de moi en présence de nombreux témoins, confie-le à des personnes fidèles qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.

Volonté de la Société Biblique de Genève de prendre parti pour le ministère pastoral féminin? Non. Souci de respecter le sens du texte biblique, puisque c’est le mot anthrôpos qui est employé ici et que l’emploi du mot «homme» en français peut induire le lecteur en erreur. Que tous ceux qui n’ont pas immédiatement pensé, en lisant la NEG, qu’il s’agissait de messieurs lèvent la main! Dans d’autres passages, les hommes ont néanmoins conservé leur place. C’est le cas en Matthieu 4.4, par exemple, où malgré le terme anthrôpos, en grec, nous conservons la traduction homme dans la Segond 21: L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. La présence de «Dieu» a semblé suffire pour induire la compréhension «être humain» qui correspond au sens du grec. Toutefois, pour qui aurait des doutes ou dans des cas où le sens est moins évident à déterminer, la Segond 21 avec notes de référence se charge d’apporter les précisions nécessaires en bas de page. Cette édition que l’on pourrait aussi qualifier d’«intégrale» de la Segond 21 permet de pallier les manques inévitables d’une traduction et facilite les vérifications quant à l’original, et nous avons estimé important, en tant qu’éditeurs, de pouvoir proposer un tel outil pour une meilleure compréhension de la Bible.

Viviane André

Mots-croisés bibliques n°13 Horizontalement: 1. C’est probablement là que fut construit le Temple – L’ancêtre des peuples qui occupèrent l’Elam, Assour, Loud, etc. 2. Aigre – On a découvert récemment celle de David. 3. Appelèrent phonétiquement – Jacob pela des branches de ces arbres. 4. Celle de Dieu était sur l’enfant Jésus – Gardienne de la paix! 5. Job en possédait 500 – Prises à Darius. 6. Ville de Benjamin. 7. Le troisième sera construit – Ruth pour Noémie, de droite à gauche. 8. Privé de son chef – Dans les noms de Dieu dans l’Ancien Testament. 9. L’homme l’est à sa femme par le mariage – Représentation de la vierge Marie. 10. Respiration bruyante – Il en échut dix à Manassé. Verticalement. 11. L’un était à droite et l’autre à gauche du Christ à Golgotha. 2. Père de Paghiel – Sommet de Sicile. 3. Sara nia l’avoir fait – Il ne faut pas regarder le vin quand il a cette couleur. 4. Beaucoup s’en font de fausses sur le christianisme – Au milieu des coptes. 5. Jean vit la nouvelle. 6. On y faisait mourir les premiers chrétiens – Phonétiquement: attraper brusquement. 7. Un peu de Caleb – Possessif – Mère d’Esaü. 8. L’arche y fut prise par les Philistins – Tel qu’on naît – Est inaltérable. 9. Ce que les hommes d’Israël firent d’un manteau pour donner les anneaux de leur butin à Gédéon. 10. L’infini et l’éternité ne le sont pas.

1 1 2 3 4 5 6 7

Solution du n°12: Horizontalement: 1. Rédemption. 2. Edomites. 3. Pi – Ilot – 8 LM. 4. Ethnologue. 5. IE – Enoch. 6. Té – Nom. 7. Ar – Trahit. 8. Nia – PIA – Ru. 9. Compassion. 10. Enée – Elus. • Verticalement: 1. Repentance. 2. Edit – Erion 9 (noire). 3. Do – Hi – Ame. 4. Eminent – PE. 5. Milo – Orpa. 6. Ptolémaïs. 7. Téton – 10 Hase. 8. IS – Gobi – Il. 9. Luc – Trou. 10. Nimehc (chemin) – Uns.

2

3

4

5

6

7

8

9

10


Nos lecteurs nous écrivent... Allemagne

Que Dieu vous accorde sa bénédiction dans vos travaux de traduction et autres tâches à la Maison de la Bible. Votre travail en vaut la peine! Je suis très heureuse de cette traduction [la NGÜ], car elle est très compréhensible mais pas superficielle. Je crois que ce texte est une A. M. grande bénédiction pour beaucoup. MERCI!! Chers amis, un grand merci pour ce texte de l’épître aux Galates que vous avez publié dans le dernier NGÜ-Info. Il est agréable à lire et très compréhensible. Cela permet de lire la Bible dans un langage actuel et néanmoins très proche de l’original. Avec tous mes vœux de bénédiction. H. L.

Cameroun

Bonjour, nous avons reçu les 7000 Nouveaux Testaments et, une fois encore, merci à tous ceux qui ont contribué à R.B., missionnaire «Appel de minuit» cela.

France

Bonjour, je viens de rentrer de mon séjour au Togo; je vous remercie pour l’envoi de Bibles en BD. Elles ont été distribuées, les enfants étaient dans la joie d’avoir leur propre Bible. Je vous transmets quelques photos. Je vous remercie pour votre soutien dans cette œuvre et vous transmets mes meilleures salutations fraE. G. ternelles. Votre ministère est une bénédiction pour moi (Dieu vous a réellement utilisés pour m’encourager à aller de l’avant, je tiens à vous le dire) et pour tous les lecteurs qui peuvent bénéficier d’ouvrages de qualité traduits en français. N. S. … Que Dieu vous bénisse, en Christ. BRAVO pour la Bible Segond 21 à 1,50€ et pour le bon travail de révision et d’actualisation du texte! … Bien fraR. W. ternellement. Bonjour, la Bible Segond 21 que vous m’avez offerte cette semaine a été une heureuse surprise. J’en suis très touché et honoré. Je suis très content d’avoir pu vous apporter une aide dans ce beau travail. Jusqu’ici je ne mesurais pas vraiment tout ce que nécessite l’édition d’une nouvelle L. C. traduction en organisation et relecture. Amitiés. La Bible à 1.50€ fait vraiment des heureux autour de nous lorsque nous l’offrons. Félicitations pour cet effort qui a été mené durant tant d’années! J’attends maintenant avec impatience la sortie de la Bible avec notes de B. L. références.

J’aimerais vous exprimer que je trouve véritablement géniale votre initiative de publier La Bible en 90 minutes. Pouvoir mettre entre les mains de tous les gens de notre société des extraits choisis de toute la Bible est grandement satisfaisant pour les chrétiens qui ont à cœur de partager ce trésor. … Superbe idée, le format allongé permettant de la glisser dans une enveloppe commerciale, qui ajoute encore un plus à la vocation passe-partout de cette édition. … J’ai adressé aux colocataires de notre immeuble une lettre de vœux avec quelques réflexions générales en y joignant La Bible en 90 minutes. La suite appartient à notre Dieu qui veille sur Sa Parole et a formellement promis qu’elle serait suivie d’effets. … Bien F. B. cordiales salutations.

Suisse

Chers amis de la MB, je viens de découvrir dans votre «Office Nouveautés» la brochure LA BIBLE EN 90 MINUTES et vous dis un grand MERCI de produire et diffuser cette brochure qui sera très utile dans les contacts! BRAVO ET MERCI. S. T. Meilleurs messages. Je trouve ce petit journal intéressant, surtout avec des bons mots-croisés bibliques. … Avec A. D. mes fraternelles salutations en Jésus. J’ai reçu aujourd’hui l’Agenda 2008 et je voulais vous dire un grand merci. J’ai aussi été réjouie par les nouvelles contenues dans la lettre d’accompagnement. Qu’il est important de pouvoir diffuser la Parole de Dieu à un prix abordable pour tous! … Tous mes W. B. vœux de bénédiction pour la nouvelle année. Le livre Le chemin de la liberté m’a fait du bien. … Le Saint-Esprit m’a parlé à travers ce livre. Il m’a touché, remis en question et m’a interpellé. Je vais le relire une deuxième fois. Merci d’avoir diffusé ce livre. … Que Dieu vous bénisse dans J. A. votre travail. Chers amis, j’aimerais vous adresser mes bien sincères remerciements pour l’excellente qualité de la Bible Segond 21. La Bible… au prix d’un café me fait bien plaisir. Je vais faire tout mon possible pour concrètement la diffuser. … Avec mes meilleurs messages fraternels. J. G. Je vous envoie ce courriel pour vous signaler que j’ai fini les corrections. … Je me rends compte que sortir une nouvelle édition/traduction de la Bible est un travail énorme et j’ai beaucoup apprécié de découvrir en primeur cette nouvelle traduction. Elle est très agréable à lire et j’ai déjà commencé à faire de la publicité pour cette nouvelle version. Avec mes meilleures salutations. A.-M. W.

Concours – Concours – Concours – Concours – Concours – Concours – Concours Où a été prise la photo de couverture de ce numéro? Le premier lecteur à nous donner la bonne réponse recevra un Nouveau Testament! Contactez-nous par e-mail: of@bible.ch La photo de l’édition précédente a été prise sur la route entre Arzier et St-Cergue (Vaud), face au Mont-Blanc. Bravo à Thomas B. et Marthe M., les deux heureux gagnants!


JAB CH-1032 ROMANEL s/Lausanne

PP / JOURNAL

Mémento de prière MB Genève

Remercions pour: L’excellente fréquentation de la librairie et les ventes qui ont suivi fin 2007.– Le très bon impact de la Bible à 2.50CHF. Bien des passants se sont arrêtés et sont entrés pour la première fois dans la librairie pour en acheter un exemplaire. Certains sont aussi venus suite à l’article paru dans la «Tribune de Genève» fin novembre. – Prions pour: Que Dieu touche les cœurs de ces lecteurs par sa Parole.

MB Bordeaux

Remercions pour: Les Bibles à 1.50 € qui connaissent un beau succès. – Nicolas, un nouveau bénévole qui est venu nous rejoindre il y a quelques mois, et qui s’avère être une aide très précieuse au moment où Alain se rétablit progressivement de son opération. – Prions pour: La bonne suite de la mise en place du nouveau système informatique.

MB Bâle

Remercions pour: L’arrivée d’Andrea, qui s’occupe de la librairie à mitemps, et la motivation de l’équipe des bénévoles – Prions pour: L’équilibre financier toujours fragile de cette Maison de la Bible. – Fabienne, que le Seigneur l’accompagne dans la nouvelle direction prise.

MB Parme (dépôt)

Remercions pour: Angel et Hebe Sebastiani. Ce couple missionnaire, doté d’une longue expérience dans la diffusion de littérature chrétienne, s’occupe de ce nouveau dépôt en Italie. – Prions pour: Leur projet d’ouverture d’une librairie au centreville avec le soutien des églises évangéliques de la ville.

16

MB Marseille

Remercions pour: Les réflexions autour de l’évolution de la MB qui progressent bien. – Les bonnes volontés qui se manifestent pour prendre part à cette nouvelle aventure. – Prions pour: Que Dieu continue à nous accorder sa sagesse pour discerner son plan et qu’il conduise Christian dans la nouvelle orientation à prendre.

MB Zurich

Prions pour: La situation de la librairie, qui reste difficile et qui nous a obligés à ajuster les coûts de fonctionnement. – Le stagiaire que nous recherchons actuellement pour compléter l’équipe.

MB Haguenau

Remercions pour: La première conférence sur la Segond 21 que nous avons organisée fin 2007 et qui a été appréciée des participants. Nous espérons pouvoir en programmer d’autres en 2008.

MB Romanel

Remercions pour: Le formidable accueil réservé à la Bible Segond 21 à 1.50€ / 2.50CHF, qui a dépassé toutes nos attentes (voir pp. 6-8). – Prions pour: La diffusion des 300’000 exemplaires supplémentaires que nous recevrons ces prochains jours. – Que tous les nouveaux lecteurs de la Bible soient touchés par la Parole de vie. – La bonne intégration de Laurence en Suisse et le démarrage de la nouvelle organisation logistique.

MB Lyon

Prions pour: Hélène, Erwan et PierreYves, que le Seigneur les garde et les encourage dans leur nouvelle direction après leur départ de la MB suite au déménagement de la logistique.

Merci pour votre libéralité Les dons destinés au Fonds d’Edition des Saintes Ecritures servent exclusivement à financer la traduction et l’impression des Ecritures, leur diffusion et la préparation d’éditions futures.

Pour la Suisse Fondation Société Biblique de Genève Fonds d’Edition des Saintes Ecritures Praz-Roussy 4bis, 1032 Romanel s/Lausanne à son compte de chèque postal: Genève 12-12030-6 ou à son compte bancaire: UBS SA n° 243-G2209731.0

Pour la France Association Maison de la Bible 135, bd Saint Michel 75005 Paris CCP SCE 36 310 05 K (voir encart à l’intérieur)

Editeur Société Biblique de Genève Création graphique: M. Guillot - filigrane TEXTE ET IMAGE Imprimeur: Jordi S.A.

Bulletin trimestriel Prix de l’abonnement en Suisse: 5 CHF. Ce journal est distribué gratuitement aux amis de la Société Biblique de Genève en France.

Coordonnées Société Biblique de Genève Praz-Roussy 4 bis CH-1032 Romanel s/Lausanne Tél: +41 (0)21 867 10 10 Fax: +41 (0)21 867 10 15 E-mail: info@societe-biblique.com Internet: www.societe-biblique.com

BibleInfo Printemps 2008  

«Beth Shalom Cameroun» ...... 13 Le salut soumis à condition ..... 4 Nos lecteurs nous écrivent ..... 15 Jésus et Mahomet ................ 1...