Page 1

JOURNAL

Le

#165 MARS 2018

P. 2 > LE DOSSIER DU MOIS

P. 4 > AU QUOTIDIEN PORTRAIT : ROBERT PARISOT, UN DESTIN HORS DU COMMUN

UN GIRATOIRE ENTRE PROVINS ET SOURDUN

P. 5 > AU QUOTIDIEN UNE NOUVELLE ÉDITION DU FORUM EMPLOI À PROVINS

P. 7 > CULTURE LA HAUTE TECHNOLOGIE AU SERVICE DU PATRIMOINE

P. 8 > L'AGENDA

www.mairie-provins.fr


SÉCURITÉ ROUTIÈRE :

UN GIRATOIRE ENTRE PROVINS ET SOURDUN LE DÉPARTEMENT, ACCOMPAGNÉ PAR LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PROVINOIS ET LA RÉGION, A DÉCIDÉ DE RÉALISER UN GIRATOIRE À L’INTERSECTION DE LA RD 619 AVEC LA RD 74A AFIN D’EN AMÉLIORER LA LISIBILITÉ ET LA SÉCURITÉ. La RD 619 constitue un axe de trafic principal traversant le dépar tement d’Ouest en Est, de Brie-Comte-Rober t à Sourdun classée dans le réseau structurant de niveau 1 au Schéma dépar temental d’orientation routière. Elle est également un itinéraire de convois exceptionnels. Historiquement, la RD 619 correspond à l’ancienne RN 19 qui traversait Provins jusqu’au milieu des années 70 et dont une par tie de l’ancien tracé correspond à l’actuelle RD 74A. Au droit du carrefour entre la RD 619 et la RD 74A, l’ancien tracé est encore visible au niveau du délaissé de voirie situé en contrebas qui ser t aujourd’hui d’accès à une station de relevage d’eau potable vers Sourdun et à un lieu de stockage de matériaux utilisé par le Centre dépar temental d’exploitation de Provins. La RD 74A contourne Provins par l’Est permettant ensuite de rejoindre, via d’autres routes dépar tementales, la RN 4 pour les usagers transitant du Sud-Ouest vers le Nord-Est du dépar tement sans traverser l’agglomération provinoise. D’une façon générale, le carrefour entre la RD 619 et la RD 74A correspond à l’extrémité Est du contournement de Provins par la

2 | LE PROVINOIS #165 MARS 2018

RD 619. Ce contournement a été mis en service au milieu des années 70 afin d’éviter la traversée de Provins par le trafic de transit. L’extrémité Ouest du contournement, formée par le carrefour avec la RD 231, est déjà aménagée depuis 1992 par un giratoire. Les deux carrefours intermédiaires sont aménagés par un échangeur permettant d’accéder la RD 403 et à la zone d’activités du Parc des 2 Rivières, et par un giratoire avec la RD 1D mis en service en 2014, reliant la zone d’activités du Provinois, le centre hospitalier Léon Binet et le lycée des Pannevelles.

RD619 Vers Paris


Sur l’agenda du jardinier

Le carrefour avec la RD 74A constitue donc un point d’échange impor tant du contournement de Provins par la RD 619. Les difficultés de franchissement et d’insertion compte tenu du trafic important, notamment observé aux heures de pointe le matin et le soir, le rendent potentiellement dangereux. Le trafic moyen (mesuré au mois d’octobre 2015) est de l’ordre de 9 500 véhicules par jour, dont 9 % de poids lourds, sur la RD 619 et avoisine les 5 000 véhicules par jour, dont 7 % de poids lourds, sur la RD 74A. Ces mouvements correspondent au trafic de transits, aux trajets domicile-travail et aux activités agricoles ou commerciales environnantes. De plus, le carrefour est également emprunté par des lignes régulières et scolaires d’autocars. Sa configuration actuelle engendre certains comportements dangereux, comme le non-respect de la priorité, la mauvaise appréciation du temps de traversée et du différentiel de vitesse des véhicules circulant sur le contournement, qui induisent un sentiment d’inconfort et d’insécurité. Entre 2010 et 2015 (5 dernières années exploitables en termes de statistiques), 16 accidents dont 7 corporels y ont été recensés.

Au regard de cette analyse le Dépar tement, accompagné par la Communauté de communes ont décidé de réaménager l’intersection avec pour objectifs d’améliorer sa lisibilité et de sécuriser les échanges. L’aménagement retenu consiste à réaliser un giratoire à 3 branches, entrée et sor tie, de 23 mètres de rayon dont une chaussée annulaire circulable de 8 mètres de large. La déclivité de la RD 74A sera réduite à l’entrée du giratoire. Les accès agricoles à proximité du carrefour seront reconfigurés. Le Département profitera de ce chantier pour effectuer, dans la foulée la réfection du tapis d’enrobé de la RD 74A. L’aménagement de ce giratoire sera réalisé sous maîtrise d’ouvrage dépar tementale pour un coût total estimé à 1 080 000 €. La Communauté de communes du Provinois l’accompagne dans le cadre du Contrat départemental de développement durable en y affectant 320 000 €. Les travaux devraient démarrer à l’été prochain pour une durée de 4 mois, nécessitant la fermeture temporaire de la RD 74A et la mise en place d’un plan de déviation.

La Société d’hor ticulture de Provins fait sa rentrée avec une série de rendez-vous printanniers à l’intention de tous les jardiniers, néophytes ou confirmés : • samedi 10 mars à 14 h 30, à La Roseraie : taille des rosiers, • samedi 24 mars à 14 h 30, au Jardin Garnier : rempotage, semis et serre, • samedi 14 avril à 14 h 30, au Verger du Couvent des Cordelières : greffage des arbres fruitiers en couronne et en fente, travaux divers. • samedi 26 mai à 14 h 30, au Jardin Garnier : création d’un massif annuel, entretien. Rens. : 01 60 58 09 15 ou ste-horticulture-provins@orange.fr

Evitez de donner du pain aux canards

Même si le geste par t d'une bonne intention, s'il ravit petits et grands, mieux vaut éviter de donner du pain aux canards. Les aliments sucrés ou encore les chips sont eux-aussi à proscrire. Ils peuvent être synonymes pour les oiseaux aquatiques de surpoids et de risques de maladies aviaires. Le pain laissé par les canards peut également entraîner la pousse d'algues favorisant le développement de bactéries, attirant rats et autres nuisibles.

Concours des maisons fleuries 2018

Le comité de fleurissement de la Ville de Provins propose à toutes les personnes qui fleurissent leur maison, leur jardin, leurs fenêtres, de s’inscrire dès maintenant, et ce jusqu’au 15 juin à l’accueil de la mairie de Provins, pour par ticiper au concours des Maisons Fleuries 2018.

RD 74A

Vers Provins

nouveaux commerces

RD61 9 Ver s Troye

s

Répar’mobil Réparation, vente, rachat, déblocage et accessoires pour smartphones, tablettes, PC et Mac, consoles de jeux… 26, rue de la Friperie Ouvert du lundi au samedi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 19 h Tél. : 01 64 01 44 56 Mail : reparmobil@orange.fr

LE PROVINOIS #165 MARS 2018 | 3


# AU QUOTIDIEN

Citoyenneté

L’hommage à Louis Gaudin

Portrait

Robert Parisot, un destin hors du commun Robert Parisot a reçu la médaille des portes drapeaux de la Légion d’honneur pour 30 années de services. L’occasion pour nous de revenir sur un destin extraordinaire. Engagé volontaire en septembre 1942 au titre du 43e Régiment d’Infanterie Coloniale à Tunis, Rober t Parisot passe la ligne de démarcation vers Moulins pour rejoindre Toulon et son régiment en vue d’embarquer le 1er novembre 1942. Il est fait prisonnier à Tunis par les Allemands qui le remettent aux Italiens. Il est emmené à Palerme avant un retour en France où il est requis au titre du service du travail obligatoire désigné pour par ticiper à la construction du Mur de l’Atlantique. Cantonné dans un camp au Cap de la Hague, il s’échappe avec 2 camarades et rejoint le maquis vers Brix dans la Manche. Lors du Débarquement, Rober t Parisot rejoint l’Armée américaine à son passage dans la région. Seul Français dans le bataillon, il par ticipe à la Libération et aux opérations avec les Rangers jusqu’en Allemagne. Le bataillon revient ensuite à Saverne dans l’attente d’un dépar t pour le Japon qui n’aura pas lieu. Il est libéré de son service dans l’Armée Américaine le 10 octobre 1945. Rober t Parisot se por te de nouveau volontaire pour le Moyen-Orient. Au cours de la traversée, le bateau est dirigé vers Madagascar en raison d’une rébellion en mars 1947. Lors de son séjour en Indochine, il est affecté aux forces supplétives comme sergent en qualité de chef de poste. Son séjour sera prolongé à 3 reprises pour 6 mois consécutifs au Sud-Vietnam et au Laos. A son retour en France, il est affecté au 3e Régiment d’Infanterie Coloniale à

Clignancour t, puis au 1er Régiment d’Infanterie Coloniale à Satory, comme chef de section ayant sous ses ordres 45 hommes, dans l’attente de son dépar t pour l’Afrique du Nord. En Algérie, Rober t Parisot est en poste dans Les Aurès, puis à Collo et Palestro jusqu’en août 1958. Il est blessé à deux reprises. Il effectue un séjour à Madagascar entre 1958 et 1961, au cabinet du Haut-Commissaire à Tananarive. Le 20 janvier 1962, il se marie à Provins avec Marie-Thérèse. Il passe, après concours, dans le cadre des agents de Chancellerie des Troupes de marine et est affecté, de 1964 à 1967, au bureau du recrutement en Guadeloupe. Rober t Parisot termine sa carrière au Centre mobilisateur n°29 à Provins, de 1967 à 1979. Il quitte l’armée avec le grade d’adjudant-chef. A 94 ans, Rober t Parisot ne compte plus le nombre de distinctions qu’il a connu. Sans être exhaustif, on notera la Médaille militaire (1956), celles de Chevalier (1970) puis d’Officier (2001) dans l’Ordre National du Mérite et celles de Chevalier (1985) puis d’Officier (2010) dans l’Ordre de la Légion d’Honneur.

La Ville de Provins a tenu à saluer la mémoire d’un homme qui a beaucoup œuvré pour la vie du quartier de Champbenoist. C’est l’engagement pastoral au sein de la Mission de France qui a amené Louis Gaudin à marquer de son empreinte le territoire provinois. A Villiers-Saint-Georges et à Rupéreux où il travailla durant deux décennies avant de rejoindre Provins où venait d’ouvrir depuis peu la Maison des quar tiers. Comme d’autres qui ont collaboré au sein de la structure municipale, Louis Gaudin aura œuvré pour le changement du quar tier de Champbenoist. Il fut également l’inspirateur et le pilier de l’association Vivre à Champbenoist. L’engagement de Louis Gaudin fut tout à la fois pastoral, syndical et associatif fidèle à toutes les facettes de sa vie de prêtre, d’ouvrier et de citoyen.

Toutes celles et ceux qui l’ont cotoyé ont mesuré avec force qu’il considérait comme cardinales les ver tus de par tage, de justice, d’enracinement et de présence auprès de tous les hommes, croyants ou non, qui en avaient besoin. Il restera un modèle pour beaucoup d’habitants du quar tier de Champbenoist auxquels il a tendu la main, offer t un regard, appor té une aide, une lumière d’espoir. La lumière bienveillante d’un chrétien engagé. Une plaque a été posée au sein de la Maison des quartiers en mémoire de Louis Gaudin, en présence de sa famille, des membres de Vivre à Champbenoist et des forces vives de Champbenoist.

Cours d’informatique pour débutants

Le samedi 17 mars débutera une nouvelle session d’initiation et de perfectionnement à l’informatique destinée aux débutants. Les cours auront lieu les samedis matin et s’étaleront sur 12 séances de 1 h 30 chacune. Coût de la formation : 62,50 € (Provins et communes de la CCDP), 96 € (extérieurs). Pour plus de renseignements : 01 60 58 50 60 ou mqcs.informatique@mairie-provins.fr

4 | LE PROVINOIS #165 MARS 2018


# AU QUOTIDIEN

Guide pratique 2018

Emploi & formation :

Une nouvelle édition du forum emploi à Provins Le jeudi 22 mars prochain, la Mission locale du provinois et ses nombreux partenaires proposent une seconde édition du "Forum emploi & formation" au centre culturel et sportif Saint-Ayoul. Vous recherchez un emploi, vous souhaitez vous former, vous renseigner ou vous renconver tir ? Des intervenants professionnels vous proposeront sur place : • Des rencontres avec des acteurs locaux. • Des conférences-débats sur : – Les métiers du numérique : des perspectives d’avenir ! – Les métiers des Services à la Personne à domicile – L’alternance : une formation, une entreprise, un emploi – Le bâtiment recrute ! • Des démonstrations : – Présence du bus numérique du CREDO : Découvrez les métiers de la fibre, visite tout au long de la journée ! – Démonstrations culinaires effectuées par des apprentis de l’UTEC.

• Des ateliers : – Mon image professionnelle au service de mes compétences : 93 % de notre communication est non verbale. Votre image professionnelle met-elle en avant toutes vos compétences ? – 5 minutes pour convaincre : l’objectif de cet entretien est d’obtenir un rendez-vous, une communication simple et efficace sera votre atout majeur, préparez-vous ! – Un espace informatique pour rédiger votre CV et votre lettre de motivation et effectuer vos démarches en ligne. Jeudi 22 mars > 10 h -16 h Centre culturel et sportif Saint-Ayoul Entrée libre Retrouvez-nous sur Facebook : @forumprovins

Sapeurs-pompiers

Le départ d’Alan Eche Le commandant, adjoint au chef de Groupement Est, a fait valoir ses droits à la retraite. Parisien de naissance, Alan Eche débute sa carrière de sapeur-pompier en 1981 au centre de Secours de Meaux après avoir effectué son service national au sein de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, du côté de la rue Blanche et avoir repris, quelques temps, son métier d’ébéniste. Il sera Meldois 5 années durant avant de devenir sergent en 1986 et prendre le poste de chef d’agrès à Melun. En 1990, il devient lieutenant et rejoint Provins en qualité de chef de groupe. Deux ans plus tard, Alan Eche quitte la Tour César pour le Château de la belle au bois dormant en qualité d’officier préventionniste à Chessy. Il revient à Provins en 1995, d’abord comme adjoint au commandant de la Compagnie de Provins puis en qualité de chef de Centre de secours principal de la cité médiévale. Après une longue escapade du côté de Fontainebleau, tout en vivant toujours à Provins, Alan Eche reviendra finalement à Provins en qualité d’adjoint au chef de Groupement Est. Au total, Alan Eche aura passé 14 ans de sa vie de sapeur-pompier à Provins. Pour les élus du territoire, les collaborations qu’Alan Eche a initiées, entretenues, encouragées, ont été de grande qualité.

Entre autre « héritage », Alan Eche a été le concepteur, l’initiateur de la mise en sécurité du site de la ville haute lors des Médiévales du mois de juin à l’époque où celles-ci ont décollé, année après année, et ont dépassé le seuil de 60 000 visiteurs pour devenir un grand rassemblement que l’on connait. Le plan mis en place, en lien étroit avec les services de la Ville de Provins, les services de sécurité, et tout par ticulièrement la Police nationale, est aujourd’hui éprouvé. Au total, Alan Eche aura servi 37 années durant au sein du Service dépar temental d’incendie et de secours, par tout en Seineet-Marne et plus par ticulièrement à Provins. C’est le capitaine Daniel Tonneau, jusqu’alors à la tête du Centre d’incendie et de secours, qui lui succède en qualité d’adjoint au chef du groupement Est des sapeurs-pompiers de Seine-et-Marne.

Vous êtes nouveau commerçant à Provins ou sur le territoire de la communauté de communes, merci de faire part de votre changement de situation pour paraître dans le prochain guide pratique de Provins et du Provinois auprès de la mairie de Provins – Service communication : celine.bezancon@mairie-provins.fr. Un représentant de la société France régie va ou vous a déjà peut-être contacté pour acheter des espaces publicitaires voués à être publiés dans le plan, l’agenda de poche ou le guide pratique de la Ville de Provins. En raison du nombre croissant d’escroqueries, ne signez aucun contrat avec un commercial s’il ne s’agit pas de Laurent Ouaki, représentant de la société France régie et s’il ne vous présente pas une lettre d’accréditation signée de la main du Maire de Provins.

De nouveaux volontaires Le Centre d’incendie et de secours de Provins a accueilli la remise de casques des nouveaux sapeurspompiers volontaires du groupement Est de Seine-et-Marne, symbole de leur engagement. Cette remise de casque clôture une formation qui aura duré cinq semaines pendant laquelle chacun a pu apprendre la culture des sapeurs-pompiers, l'assistance aux personnes, le secours routier ou encore la lutte contre les incendies. Ils sont désormais prêts pour être appelés aux côtés des professionnels sachant que les effectifs des sapeurspompiers du Groupement Est sont composés à 65 % de volontaires. Nombre d’entre eux sont issus des différentes sections de jeunes sapeurs-pompiers que compte la région. Parmi cette nouvelle promotion, 5 sapeurs-pompiers volontaires exerceront leur activité au sein du Centre d’incendie et de secours de Provins. Si vous aussi souhaitez devenir sapeurpompier volontaire, vous pouvez consulter le site Internet www.sdis77.fr

LE PROVINOIS #165 MARS 2018 | 5


# AU QUOTIDIEN Santé

L’hôpital poursuit sa modernisation A l’occasion de la cérémonie des vœux du Centre hospitalier Léon Binet, l’accent a été mis sur les investissements de l’établissement provinois.

Sur un territoire à caractère rural, la présence du Centre hospitalier Léon Binet constitue un atout considérable. L'hôpital est un acteur de santé indispensable pour le Provinois. En 2016, la Loi de santé a brutalement acté la création forcée de groupements hospitaliers de territoires sur l’ensemble du territoire français. L’établissement provinois aurait dû être concerné mais s’est opposé à ce projet, restant convaincu que sa capacité à pouvoir décider de son avenir était un élément fondamental de son développement. Cette action lui a permis d’obtenir un délai supplémentaire lui permettant de ne pas intégrer un groupement hospitalier territorial. Pour autant, autonomie ne doit pas signif ier isolement. Autonome, c’est au contraire pouvoir contracter les par tenariats utiles à l’établissement, avec l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, avec les hôpitaux Seine-et-Marnais quand cela est utile et nécessaire. Une action d’autant plus justif iée qu’en 2017, l’hôpital de Provins a connu une hausse de son activité de 2,7 %, un fait à souligner à l’heure où les chiffres, pour cette même année en Ile-de-France, montrent une tendance à la baisse. Aujourd’hui, le Centre hospitalier Léon Binet veut poursuivre son action en faveur de son rayonnement. Des effor ts impor tants ont été menés, ces dernières années, af in de rétablir son équilibre budgétaire grâce, notamment, à un long travail de maîtrise des dépenses.

6 | LE PROVINOIS #165 MARS 2018

En 2018, le Centre hospitalier Léon Binet consacrera 3 M€ à l’investissement pour : • La construction d’un pôle d’activités et de soins adaptés (PASA) relié directement à l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Rosa Gallica et qui viendra confor ter son rayonnement en permettant l’accueil, en journée, de ses résidents connaissant des troubles du comportement modérés et proposant des activités sociales et thérapeutiques, individuelles ou collectives. • L’engagement de travaux destinés à remplacer le système de sécurité incendie de l’EHPAD Rosa Gallica. • L’aménagement de nouveaux locaux au sein du bâtiment de la rue Christophe-Opoix à l’Hôtel Dieu afin d’accueillir le Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). • Les travaux sur des installations techniques, tels que le remplacement de la centrale de traitement d’air ou d’équipements frigorifiques dans les cuisines. • La rénovation du bureau d’accueil de l’hôpital dont la signalétique intérieure et extérieure sera modifiée.

• L’aménagement d’une salle nature pour l’accouchement. • La rénovation des façades du bâtiment d’hospitalisation. • La sécurisation du système informatique, avec la refonte du réseau permettant de garantir l’étanchéité des flux d’informations, la restructuration des salles hébergeant les serveurs, l’achat de logiciels, la création d’un portail patient et l’instauration de la prise de rendez-vous par Internet (sur les 5 dernières années, l’hôpital a consacré près de 3 millions d’euros à la modernisation de son système d’information, permettant notamment la mise en place du dossier patient informatisé).

Parallèlement à ces investissements, le projet de modernisation du Centre hospitalier Léon Binet sera poursuivi en 2018 avec la concrétisation d’un projet d’ampleur pour l’avenir de l’établissement qui devrait permettre en 2019 le lancement de la construction, en superstructure au-dessus du bloc opératoire, d’un bâtiment neuf destiné à accueillir la gynécologie obstétrique et de rénover une partie du bloc opératoire actuel. Une fois ces travaux achevés, et dès que le service gynécologie/obstétrique aura pris possession de ses nouveaux locaux, une seconde phase de travaux sera engagée afin d'engager la rénovation entière du bâtiment d’hospitalisation, étage par étage, par tranches successives s’étalant de 2020 à 2023. Ceci permettra de moderniser les installations en rénovant toutes les chambres et leurs sanitaires avec, pour cer taines, une mise en accessibilité complète pour les personnes à mobilité réduite. Ce projet permettra d’accroître le nombre de chambres individuelles qui passeront de 37 % à 80 %. Le Centre hospitalier Léon Binet souhaite également créer une unité de soins de longue durée d’une trentaine de lits au sein de l’EHPAD Rosa Gallica afin de permettre d’offrir un accompagnement mieux adapté à une catégorie de patients dont l’état physique ou psychique nécessite un suivi médical et une surveillance rapprochés.


# CULTURE

Artistes amateurs : un salon ouvert

Saint-Ayoul

Depuis 34 ans maintenant, le salon des ar tistes amateurs de Provins et de sa région permet à de nombreux habitants du Provinois de montrer leurs travaux picturaux au cours d’une exposition intitulée « Salon des ar tistes amateurs ».

La haute technologie au service du patrimoine

Au mois de mars, IPERION CH, un programme européen majeur pour l’étude des biens culturels, va s’intéresser à l’église Saint-Ayoul. Une quarantaine de chercheurs, moitié étudiants et moitié encadrants, ainsi que leur matériel de recherche de pointe, seront accueillis à Saint-Ayoul, dans le cadre du programme européen de recherche en sciences de la conservation du patrimoine (IPERION CH), financé par l’Union Européenne. Le programme Ipérion CH a pour objectif de créer une infrastructure européenne unique dédiée à la science de la conservation et à la formation des acteurs du patrimoine.

Bibliothèque municipale : les découvertes de la rentrée littéraire

La Bibliothèque municipale Alain Peyrefitte a proposé une animation consacrée aux nouveautés de la rentrée littéraire. Une douzaine de personnes, pour la plupar t lectrices et lecteurs de l’établissement, ont pu ainsi échanger sur les nouveaux ouvrages parus et désormais disponibles à la bibliothèque municipale Alain Peyrefitte. Cette première fut un véritable moment d’échange et de convivialité qui sera renouvelé cette année.

Dans le cadre de cette formation, des "training camp" sont organisés pour permettre aux différents acteurs du patrimoine en Europe de mieux appréhender l'appor t des nouvelles techniques por tables développées et/ou utilisées. Le Centre de recherche sur la conservation Laboratoire de recherche des Monuments Historiques de Champs-sur-Marne, organisateur du stage en partenariat avec la Ville de Provins, souhaite mettre en avant l'utilisation de ces techniques non intrusives sur des problématiques concernant les Monuments historiques et leur conservation. La renommée de Provins et son inscription sur la Liste du patrimoine mondial par l’Unesco constituent en outre un atout supplémentaire pour la réussite de cette session. Les résultats obtenus lors de ce stage serviront à une meilleure connaissance et une meilleure conservation du patrimoine religieux de Saint-Ayoul ainsi qu’à l’observation de l’évolution de la restauration de la nef de l’édifice terminée déjà depuis 2010 sous la maîtrise d’œuvre de l’Architecte en chef Jacques Moulin. Les chercheurs s’intéresseront principalement à la peinture sur toile du retable des fonts baptismaux, aux décors muraux mis au jour en 2008, au groupe sculpté, datant du XVIe siècle, de la Déploration du Christ sans per turber le chantier de restauration du chevet en cours.

Ce salon offre la possibilité au plus grand nombre d'exposer sans avoir à louer une salle, à organiser un vernissage et à promouvoir l'exposition, toutes choses qui sont, pour l'occasion, à la charge de la Ville de Provins. Beaucoup n'auraient jamais franchi le pas de présenter leurs œuvres, et donc un peu d'eux-même, si cette démarche ne s'inscrivait pas dans un collectif. Ce salon est aussi l'occasion d'échanger des expériences picturales, ou tout simplement humaines, souvent très riches. Si vous souhaitez participer à l’édition 2019 du salon, vous pouvez d’ores et déjà contacter la Direction des affaires culturelles de la Ville de Provins au 01 60 52 20 10.

DROIT D’EXPRESSION DES ÉLUS MINORITAIRES Lors des commissions nous avons discuté des chiffres de l’INSEE. Dans un dépar tement où la croissance démographique est impor tante (+ 4.92 % en moyenne sur 5 ans, +13 % pour Montereau, +3.92 % pour Coulommiers…), Provins connaît une évolution démographique qui suit toujours une tendance à la baisse : record en Seineet-Marne avec un recensement négatif à 4.5 % en l’espace de cinq ans (chiffres INSEE sur la population totale sur le milieu du cycle 2013 à 2017). Sans tirer de conclusions rapides, c’est le dynamisme de notre ville qui est en cause. Car si cette baisse peut être traduite comme l’assurance d’une vie plus tranquille, en opposition à celles soumises à une urbanisation galopante, elle peut aussi être source d’interrogations pour l’avenir. Moins d’habitants, c’est moins d’écoliers, moins de patients, moins de consommateurs et donc à termes moins d’écoles, moins de commerces, moins d’entreprises et moins d’emplois. C’est aussi moins de richesses, moins de moyens pour les services publics et moins de dotations pour les collectivités. C’est aussi moins d’attractivité pour la ville. Notre groupe espère vivement un changement de la politique de la ville. Nos élus : Bruno Pollet, Isabelle André, Daniel Cambien, Rosemarie Fischer

LE PROVINOIS #165 MARS 2018 | 7


Samedi 10 mars > 15 h

Dans la forêt lointaine

Julien, passionné de lecture, trouve dans le grenier un vieux livre. A peine l'a-t-il ouvert que tous les animaux des histoires s'enfuient et qu'une fée, affolée, apparaît. Pour faire revenir l'escargot, le loup, la souris… une seule solution : chanter la chanson ou dire le poème qui correspond à chaque fugitif. Le Duo des chats, de Rossini ; La Chanson des escargots, de Prévert et Kosma ; Une souris verte et autres comptines, fables ou airs lyriques composent le répertoire éclectique de la fée soprano et du garçon pianiste. Un bestiaire musical interprété avec fantaisie et pertinence. Par la Cie Paris lyrique Spectacle à partir de 2 ans Bibliothèque municipale Alain Peyrefitte Gratuit sur réservation le mercredi 7 mars dès 9 h au 01 64 00 29 37 Aucun prêt de livres le jour du spectacle

Ainsi la nuit

Samedi 24 mars > 20 h 30

Centre culturel Saint-Ayoul FORÊT-NOIRE Musique classique Orchestre National d'Ile-de-France Rens. : 08 200 77 160 www.centreculturelprovins.fr

Danse

Le centre de cette création sera le cœur, le cœur comme organe essentiel de la vie, comme source des émotions et des sentiments. Avec les animaux une fois encore, ce spectacle franchira le grand por tail de l’inconnu avec un grand esprit d’ouver ture pour laisser les choses advenir. La grande par ticularité de la compagnie Le Guetteur est de mettre en scène des animaux vivants avec des danseurs. Cette création conjuguera circassiens, danseurs, chouettes, loups et vautours. Il aura fallu un an de résidence, d’acclimatation pour créer Ainsi la nuit. Collaboration avec Philippe Hertel – Vol libre Production Coproduction avec Centre culturel et sportif Saint-Ayoul et Ville de Provins Vendredi 16 mars 2018 > 20 h 30 Centre culturel et sportif Saint-Ayoul PT : 26 € • TR : 18 € • -12 nas : 14 € Rés. : 08 200 77 160 www.centreculturelprovins.fr 5 mars > 29 avril

Bibliothèque A. Peyrefitte EXPOSITION PROVINS SOUS UN REGARD DE FEMMES Rens. : 01 60 52 20 10

Ven. 9 mars > 14 h 30

Cinéma Le Rexy CONNAISSANCE DU MONDE : ILES DE BRETAGNE, D’OUESSANT À BELLE-ILE En présence du réalisateur Serge Oliero PT : 9 € • TR : 7,50 € Scolaires : 3,50 €

Jeudi 29 mars > 20 h

Cinéma Le Rexy THÉÂTRE : « LE PETIT MAÎTRE CORRIGÉ » PT : 13 € • TR : 11 € www.cinemaprovins.fr

Samedi 10 mars > 15 h

Bibliothèque A. Peyrefitte SPECTACLE « DANS LA FORÊT LOINTAINE » Cf. haut de page

Samedi 10 mars > 18 h 30

Vendredi 16 mars

Centre-ville CARNAVAL DES ÉCOLES Départ depuis le centre culturel à 14 h. Report au 23 mars en cas de mauvais temps

Jeudi 22 mars > 10 h-16 h

Centre culturel Saint-Ayoul FORUM EMPLOI ET FORMATION Cf. article p. 5

Gymnase Raymond Vitte LOTO Des pompiers de Provins

Ven. 30 mars > 14 h 30

Cinéma Le Rexy CONNAISSANCE DU MONDE : LAOS, UNE RENAISSANCE INDOCHINOISE En présence du réalisateur Nicolas Pellissier PT : 9 € • TR : 7,50 € Scolaires : 3,50 €

10 & 11 mars

Hôtel Dieu JEUX DE RÔLES SUR TABLE par le club Pythagore Inscription obligatoire www.clubpythagore.fr

Dimanche 11 mars

Gymnase Jean Drouot CRITÉRIUMS Sam. 10 mars > 10 h 30-16 h RÉGIONAUX DE TENNIS Centre culturel Saint-Ayoul DE TABLE Ven. 16 mars > 20 h 30 DON DU SANG Centre culturel Saint-Ayoul Jeudi 15 mars > 19 h 15 AINSI LA NUIT Cinéma Le Rexy Sam. 10 mars > 14 h 30 Danse CINÉ-CLUB : La Roseraie de Provins Rens. : 08 200 77 160 « RIVIÈRE SANS RETOUR » COURS DE JARDINAGE www.centreculturelprovins.fr Tarif unique : 6 € Taille des rosiers Rens. : 01 60 58 09 15 17 mars > 2 avril Hôtel de Savigny Samedi 10 mars > 15 h EXPOSITION "SON ET Vendredi 9 mars > 20 h 30 Centre culturel Saint-Ayoul LUMIÈRE" Centre culturel Saint-Ayoul CONFÉRENCE DE LA SHAAP Entrée libre Patrice Tripé : La monnaie d’or LE TRIO SKAZAT Rens. : 01 60 52 20 10 de Sigismond Musique slave Entrée libre Mardi 20 mars > 20 h 30 Rens. : 08 200 77 160 Centre culturel Saint-Ayoul www.centreculturelprovins.fr www.shaap-provins.fr PRÉVERT… ET LES AUTRES Lecture-spectacle 8 | LE PROVINOIS #165 MARS 2018 Rens. : 08 200 77 160 www.centreculturelprovins.fr

Jeudi 22 mars > 20 h

Cinéma Le Rexy BALLET : « LE CONTE D’HIVER » PT : 12 € • TR : 10 € www.cinemaprovins.fr

Ven. 23 mars > 10h-11h30

Cloître Saint-Ayoul et ville basse FESTIVAL EUROPÉEN LATIN-GREC Lecture publique par ticipative des Métamorphoses d'Ovide, par des collégiens latinistes

Sam. 24 mars > 14 h 30 Jardin Garnier COURS DE JARDINAGE Rempotage, semis et serre Rens. : 01 60 58 09 15

Samedi 31 mars > 20 h 30 Centre culturel Saint-Ayoul CONCERT "MILLE CHOEURS POUR UN REGARD" Rens. : 08 200 77 160

Directeur de la publication Olivier LAVENKA Rédaction Graphisme Photographie Céline DURAND-BEZANÇON Jean-François LEROUX Léo PERGENT Impression Imprimerie RAS N° 165 – Mars 2018 édité en 7 000 exemplaires par la Ville de Provins BP 200 – 77487 PROVINS

Profile for Ville de Provins

Le Provinois n°165 / Mars 2018  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins (77)

Le Provinois n°165 / Mars 2018  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins (77)

Advertisement