Page 1

MADAME MAGAZINE

Madame M A G A Z I N E

N O V E M B RE 2012 N O V E M B E R 2012

REPETTO LE MEURICE PARIS DUBAI FONTAINES

DH S10

VENISE AUTREMENT A DIFFERENT VENICE

Novembre 2012 / November 2012

Madeyya __MADAME COVER_NOV2012.indd 1

11/11/12 9:19 PM


ADs_OCT12.indd 5

10/10/12 1:46 AM


Directrice générale - Managing Director Catherine GILBERT REDACTION – EDITORIAL Rédactrice en chef – Editor-in-Chief Christel de NOBLET Journalistes - journalists Suzanne BERLE Cécile GAUTROT de la RUELLE Lucie GRAY Emmanuelle de LOSTENDE Clothilde MONAT Christel de NOBLET Caroline de VULPILLIERES Farah Al ZADJALY Lisbeth ZUERCHER Illustration Sabine BLANCHARD Traductions - Translations Assia BELKACEM Sarah BELKACEM Patricia BLAIS Christine DAWSON Véronique DRAOUI H.LAARABI Pauline SPENCER-PFEIFFER PUBLICITE -ADVERTISING Directrice commerciale – Sales manager Isabelle QUESTEL isabelle@madame-magazine.com Ventes - Sales Amira BERRAJAH Emmanuelle ROUX Deborah Ann TANSEL Gaëlle VIRICEL Joëlle VIVES advertising@madame-magazine.com Communication & PR Johan GILBERT johan@madame-magazine.com Nous contacter-contact us: E.A.U. / U.A.E. H3J FZ LCC UNIT P12 - RIMAL P.O. Box 487177, THE WALK – J.B.R. DUBAI – U.A.E. Tel: +971 55 611 62 42 France: JUNLON - MADAME MAGAZINE 9 rue Royale 75008 PARIS, FRANCE contact@madame-magazine.com Tel: +33 621 17 44 93 Conception Graphique Anton Cruz Impression / Printing Masar Printing & Publishing Distribution

Aimez-nous sur facebook – Like us on facebook “Madame Magazine” A Publication by

H3J H3J

FZ LLC FZ LLC

MADAME MAGAZINE

Madame M A G A Z I N E

N O V E M B RE 2012 N O V E M B E R 2012

REPETTO LE MEURICE PARIS DUBAI FONTAINES

NOVEMBRE 2012 NOVEMBER 2012

EDITO Nous adorons recevoir des bonnes nouvelles, pas vous? Dans notre numéro de février nous faisions un long article sur The Artist avec l’interview du réalisateur Michel Azanavicious et de l’acteur principal, Jean Dujardin. Quelques jours plus tard les trois recevaient l’Oscar à Hollywood (meilleur réalisateur, meilleur film et meilleur acteur). En octobre, notre journaliste Emmanuelle de Lostende avait un coup de coeur pour un livre: Le Sermon sur la Chute de Rome. Et devinez... quelques jours plus tard, son auteur Jérôme Ferrari, recevait le «Prix Goncourt». Dirait-on que Madame est bien inspirée, ou que Madame porte bonheur ? Les deux peut-être. Il ne vous reste donc plus qu’à parcourir tous les articles de novembre pour y trouver le prochain... gagnant.

We love to receive good news, don’t you? In our February issue, we made a long article about the film The Artist with the interview of the director and main actor Jean Dujardin. A few days after the three received the Oscar in Hollywood (Best director, best film and best actor). In October, our journalist Emmanuelle de Lostende, had a crush on a book: Le Sermon sur la Chute de Rome. A nd guess what... a few days after, the author Jerôme Ferrari, received the “Prix Goncourt”. Can we say that Madame is well inspired, or that Madame brings luck? Maybe both. So in November, have a look at all our November articles and find the next.... winner.

BONNE LECTURE!!!

DH S10

VENISE AUTREMENT

Catherine GILBERT

Directrice générale / Managing Director

A DIFFERENT VENICE

Novembre 2012 / November 2012

Madeyya __MADAME COVER_NOV2012.indd 1

Madeyya

11/10/12 5:37 PM

Copyright: «All rights reserved. No part of this publication may be reproduced without w r it ten perm ission from t he publisher”.

_EDITO_NOV12.indd 1

Retrouvez votre magazine en ligne sur Read your magazine online www.madame-magazine.com

Les photos de l'article "Julie & Roméo" du numéro d'octobre sont de: The photos from the article "Julie & Romeo" in October issue are from: www.womeninwedding.com

11/11/12 9:20 PM


SOMMAIRE / CONTENT

82

46

28 56

4 NEWS DE LUXE

CULTURE

8 BOOK CORNER 10 SEMAINE DE L’ART A MASSIGNON Week of the Art at Massignon 14 ABU DHABI FILM FESTIVAL 18 INTERVIEW ERNST UMHAUER

TENDANCES – TRENDS 22 COUP DE COEUR DU MOIS CRUSH OF THE MONTH MADEYYA 28 EDINBURG FASHION WEEK 32 MY LITTLE ANGEL 36 REPETTO 41 MADAME 42 THE POETRY OF TIME Van Cleef

LA VIE DANS LE GOLFE LIFE IN THE GULF

46 ARCHITECTURE Dubai Fontaines 50 QU’EST-CE QUI FAIT COURIR MARION? What is rushing Marion?

22 56 UN NOUVEAU SAFARI A new safari 60 ART’MIA 64 YANNICK ALLENO

ÉVASION – ESCAPING 70 VENISE AUTREMENT A different Venice 76 LE MEURICE

MAISON – HOME

82 JEAN VIERS l’âme basque The Basque soul 86 FAIRSENS LE BON SENS The good sense

VOS RUBRIQUES YOUR INTEREST

90 ÉDUCATION LEARNING STYLES 96 MIEUX VIVRE – BETTER LIFE Les crises de la vie – Life crises 100 ADRESSES

2

CONTENT_NOV12.indd 2

11/11/12 9:22 PM


OSTEOPATHIC HEALTH CENTRE OSTEOPATHY • PHYSICAL THERAPY • HYDROTHERAPY HOMEOPATHY • REHABILITATION • STRESS MANAGEMENT

Is pain affecting the quality of your life? At the Osteopathic Health Centre we believe that within your body’s tissues and cells there is an inherent wisdom that seeks balance in order to maintain health. It is this philosophy that has enabled us to successfully treat thousands of patients over 12 years and due to popular demand we are opening our third clinic in Dubai Health Care City. Our multidisciplinary team of therapists facilitate your body’s natural healing powers to relieve you of pain, be it back ache, wrist pain, shoulder pain or even chronic headaches. We offer comprehensive approaches to pain management, and our team of experts includes osteopaths, physiotherapists, neuromuscular massage therapist, psychologist and a homeopathic doctor. Make an appointment today to start living pain free.

Restoring balance and healing to the body, mind & spirit Uptown Mirdif Tel: 04 288 8525 Umm Suqeim Tel: 04 348 7366 www.osteopathydubai.com Opening soon in Dubai Health Care City

MOH 2439-2-10.30.11.12

ADs_NOV12.indd 1

11/11/12 9:17 PM


News de luxe NOVeMBRe 2012

Le Burj AL ArAB dévoiLe Le nouveL hABitAt de ses 40 espèces de poissons exotiques L’aquarium de l’hôtel ouvre de nouveau, après 3 mois de réaménagement. «Nous sommes très fiers d’élever nos poissons en leur apportant un environnement aussi naturel que possible. Pour cela nous avons conçu l’univers sous-marin le plus proche possible du réel pour nos espèces nouvelles et anciennes» dit Warren Baverstock, le responsable de l’aquarium du Burj Al Arab. «Nous n’avons utilisé aucun corail vivant dans les aquariums et l’habitat a été créé pour imiter les récifs coralliens naturels». Le nec plus ultra des habitats pour 4000 poissons, comme des requins zèbres et bambous, des poissons clowns, des chirurgiens jaunes et bleus, a été réalisé par Pangea Rock en collaboration étroite avec l’équipe aquariophile. L’équipe de l’aquarium de l’hôtel a aussi retenu l’attention des médias car, en 2011, le requin zèbre femelle Zebedee, a donné naissance à de petits requins femelles par parthénogenèse (reproduction sans fécondation) en parfaite santé, sans avoir jamais été en présence d’un mâle, et pour la quatrième année consécutive. Ce phénomène défie tout ce que la science savait sur les requins zèbres et a été rapporté dans de très nombreuses publications scientifiques.

Burj AL ArAB unveiLs the new home for its 40 species of exotic fish The hotel’s aquarium re-opens following a threemonth refurbishment “We take extreme pride in nurturing our fish and providing it with as natural an environment as possible. Therefore we designed the best possible undersea ‘home away from home’ for our new and existing species”, said Warren Baverstock, Burj Al Arab’s Aquarium Operations Manager. ”No live coral was used in the tank and the habitat was created to imitate natural coral reefs.” The ultimate undersea habitat for over 4,000 fish, such as Zebra and Bamboo sharks, Clown Fish, as well as Yellow and Blue Tang, was created by Pangea Rocks in close collaboration with the aquarists’ team to finalise the project. The hotel’s aquarium team also garnered global media attention when the resident Zebra shark – Zebedee - gave birth to baby female sharks by parthenogenesis (‘virgin birth’) for the fourth consecutive year in 2011. This phenomenon has defied everything science ever knew about the Zebra sharks and has been widely reported in a numerous scientific publications.

4

NEWS_NOV12.indd 4

11/11/12 9:23 PM


Yo’Studio Arrive à dubAï

Yo’Studio ArriveS in dubAi

Yo’Studio est un collectif d’artistes français qui travaillent autour du modèle vivant, créé en 2008 à Versailles par Yolanda Hessenbruch, Corine Pagny, David Dehaineault et Guillaume Delorme. C’est la volonté de partager leurs ressources matérielles et artistiques qui les amène à réaliser des projets communs. Le collectif Yo’Studio va au devant du public. Il propose, au gré des opportunités et des manifestations, différentes approches de son travail tant visuelles que plastiques. Travaux à l’huile, dessins sur papier réalisés à 4-6-8 mains, installation en volume. Les maîtres mots de son travail sont Cohérence, Modernité, Sensualité, Dynamise, Couleurs, Mouvement, Unité. D’horizons variés, les membres du collectif Yo’Studio parviennent à se retrouver autour d’une même pratique : le dessin. La notion d’individualité n’est pas absente du collectif Yo’Studio. Elle se traduit par la rencontre de plusieurs pratiques et de plusieurs disciplines qui permettent une diversité de dessins, de médiums, de supports…dans le respect du parcours individuel de chacun. Du 1er au 30 novembre, ESMOD Fashion store Wafi Mall.

Yo’Studio is a French artist collective working on life models, founded in 2008 in Versailles by Yolanda Hessenbruch, Corine Pagny, David Dehaineault and Guillaume Delorme. The wish to share and put their resources in common, both material and artistic have led them to carry out group projects. The collective Yo’Studio in his willingness to share, goes to the public. It offers, according to the opportunities and events, different approaches to his work both visually and plastics. Works in oils, drawings on paper made to 4-6-8 hands, installation volume. The hallmarks of his work are Consistency, Modernity, Sensuality, Boosts, Colors, Movement, Unity. From diverse backgrounds, the members of the collective Yo’Studio manage to gather around a common practice: drawing. The notion of individuality is not absent from the collective Yo’Studio. It results in the meeting of several different disciplines and practices that enable a variety of designs, mediums, media... in respect of each individual path. From the 1st to 30th of November, at ESMOD Fashion store at Wafi Mall.

5

NEWS_NOV12.indd 5

11/11/12 9:23 PM


GLOBAL VILLAGE... C’EST REPARTI

GLOBAL VILLAGE... HERE WE GO AGAIN

37, c’est le nombre de pavillons à Global Village cette année, avec plus de 65 pays représentant chaque continent comme l’Autriche, le Brésil, la Grèce, Hong Kong, la Malaisie, Singapour et l’Afrique du Sud, ainsi que des kiosques présentant des pays d’Europe de l’est. Il est «globalement» traditionnel d’y goûter à la cuisine internationale, et cette saison les visiteurs pourront choisir parmi 25 restaurants représentant la gastronomie du monde entier, en plus de ceux à l’intérieur des pavillons qui offrent des saveurs traditionnelles uniques, des douceu r s suc rées et snacks aux mets plus consistants. Pour cette saison 20122013, Global Village et ses attractions seront ouverts du 21 octobre 2012 au 30 mars 2013.

37 is the number of pavilions in Global Village this year, with more than 65 countries now represented from every continent, including Austria, Brazil, Greece, Hong Kong, Malaysia, Singapore and South Africa plus displays showcasing a number of countries from Eastern Europe. The Global Tradition of international dining offers a real treat for visitors this season with 25 restaurants from all over the world, in addition to many other restaurants located within the pavilions offering unique f lavors and traditions from tasty sweets and snacks to more substantial fare. For the upcoming 20122013 season, Global Village and its attractions will be open from 21 October 2012 until 30 March 2013. www. globalvillage.ae

UN ACCORd, dIT dE PARTAGE dES COdES, ENTRE AIR FRANCE, ETIHAd ET AIR BERLIN ENTRERA EN VIGUEUR dèS LE 28 OCTOBRE

AS OF OCTOBER 28, 2012, AIR FRANCE, KLM, ETIHAd AIRWAyS ANd AIR BERLIN WILL OFFER THEIR CUSTOMERS MORE dESTINATIONS THANKS TO MUTUAL COdESHARE AGREEMENTS.

Entre l’Europe et Abu Dhabi, les clients d’Etihad Airways pourront s’envoler sur les vols quotidiens Amsterdam-Abu Dhabi de KLM, alors que les usagers d’Air France pourront voyager entre Paris Charles de Gaulle et Abu Dhabi sur ceux de Etihad Airways. “Grâce à ces partenariats avec Etihad Airways et Air Berlin, nous sommes en mesure de proposer de nouvelles destinations très attractives à nos clients”, a commenté Jean-Cyril Spinetta, PDG d’Air FranceKLM. “Il s’agit d’une avancée importante qui va nous permettre d’enrichir nos réseaux au départ de nos hubs de Paris-Charles de Gaulle et AmsterdamSchiphol et de proposer à nos clients un choix plus vaste de destinations grâce à un nouveau partenaire aussi prestigieux qu’Etihad Airways”, a-t-il ajouté. En 2011 le groupe franco-néerlandais a transporté 75,8 millions de passagers, Etihad, la compagnie nationale des Emirats Arabes Unis, 8,3 millions.

On the routes between Europe and Abu Dhabi, Etihad Airways customers will be able to fly on the Amsterdam-Abu Dhabi daily flight operated by KLM. Air France customers will be able to travel everyday between Paris-Charles de Gaulle and Abu Dhabi on Etihad Airways operated flights. “Working with Etihad Airways and Air Berlin allows us to offer our customers a range of new attractive destinations. It is an important move, as the networks from our hubs Paris-Charles de Gaulle and Amsterdam-Schiphol will be enriched and our customers will have more choice now with a new and premium partner like Etihad Airways”, declared Jean-Cyril Spinetta, Chairman of the Board of Directors and CEO of Air France-KLM. In 2011, Air France-KLM carried 75.8 million passengers and Etihad Airways, 8.3 Million.

6

NEWS_NOV12.indd 6

11/11/12 9:23 PM


NOUVELLE MONTURE POUR LE LEGENDAIRE DIAMANT TIFFANY C e t t e a n n é e m a r q u e l e 175 è m e anniversaire de Tiffany, et pour fêter cet événement, l’emblématique diamant Tiffany de 128.54 carats sera monté, pour l’occasion, sur un collier de platine et diamants, et sera présenté lors des célébrations de l’anniversaire à Tokyo, avant d’arriver à Dubaï en décembre et de rentrer dans son écrin New-Yorkais, ou fut fondée la marque Tiffany en 1837. Du 13 décembre au 9 janvier il se trouvera au centre de la boutique Tiffany de Dubai Mall. Le diamant Tiffany est un des plus connus et des plus convoités. L’extrême beauté de ce diamant jaune symbolise la réputation de la marque en tant que joailler spécialiste de diamants de la plus haute qualité. Le caillou d’origine, de 287.42 carats, fut découvert dans les mines de diamants Kimberley en Afrique du Sud en 1877. Il fut acquis l’année suivante par le fondateur Charles Lewis Tiffany. Cet achat conforta la réputation de Monsieur Tiffany en tant que «Roi du Diamant».

TIFFANY UNVEILS THE LEGENDARY TIFFANY DIAMOND IN A NEW SETTING This year sees Tiffany mark 175 years of design excellence with the company’s icon -the 128.54-carat Tiffany Diamond - leading t he celebrat ion. Set in a spectacular diamond and platinum necklace, the legendary stone will take part in anniversary events in Tokyo and is set to arrive in Dubai in December, before returning home to New York City, where Tiffany was founded in 1837. From 13th December, 2012 until 9th January, 2013, The Tiffany Diamond will take centre stage in Tiffany’s Dubai Mall flagship boutique. The Tiffany Diamond is one of the world’s largest and finest fancy yellow diamonds. The beauty of this wondrous stone symbolizes Tiffany’s reputation as the quintessential jeweler for diamonds of the utmost quality. Discovered in the Kimberley diamond mines in South Africa in 1877, the 287.42-carat rough stone was acquired the following year by founder Charles Lewis Tiffany. It solidified Mr. Tiffany’s reputation as the “King of Diamonds”. 7

NEWS_NOV12.indd 7

11/11/12 9:23 PM


LE COIN DU BIBLIOPHILE BOOK’S CORNER

HALF THE SKY By Nicholas D. Kristof aND sheryl WuDuNN

Patricia BLAIS Emmanuelle de Lostende

Top of the New York Times best sellers list, published by Vintage, this inspirational book could change your life. It showcases women’s equality as being, “the paramount moral challenge of our era” and opens with the Chinese proverb that women hold up half the sky. Authors Nicholas Kristof and Sheryl Wudunn are the only husband and wife team to win a Pulitzer Prize. In 2011, Newsweek included Wudunn among the 150 women who shake the world. Since November 2001, Nicholas Kristof has been a columnist for the New York Times. We cannot remain unaffected by this call to become an advocate to free the potential in oppressed women. David Landes is quoted from his book, ‘The Wealth and Poverty of Nations”, “In general, the best clue to a nation’s growth and development potential is the status and role of women.” Kristof and Wudunn ask us to act in quite simple ways to battle gender inequality and push for opportunities for girls. We are presented, in anecdotal snippets, with the marginalisation of women and asked to take a humanitarian stance to cut across race, gender and creed. They call for a ‘moral quickening’. “ You must be the change you wish to see in the world” Mahatma Gandhi. Read this book and be part of that change. Visit PBS.org www.halftheskymovement.org

8

BOOK CORNER_NOV12.indd 8

11/11/12 9:24 PM


Culture

La Procrastination John Perry Autrement edition Joh n Per r y e st profe sseu r de philosophie à l’université Sanford, aux Etats-Unis. Spécialiste des sciences du langage, il s’amuse ici d’un défaut qu’il connaît bien: La Procrastination. Procrastiner, c’est tout remettre au lendemain; mais la procrastination structurée, c’est être productif en remettant ce qui est urgent à plus

tard: en d’autres mots, dans un style décalé et plein d’humour, Perry s’amuse à démontrer que l’on peut devenir très efficace lorsque l’on s’attèle avec cœur à une tâche pour en fuir une autre beaucoup plus urgente. Un livre à lire sans attendre, par tous ceux et toutes celles qui se sentent concernés!

La Vérité sur L’affaire Harry Quebert Joël dicker, PAris, Éd. de FAllois / l’âge d’homme, 670 PAges. isBn 978-2877068161 «J’ai beaucoup travaillé». C’est ainsi que Joël Dicker, 27 ans, présente son deuxième livre. Un pavé de 670 pages à dévorer sans bouder son plaisir: 670 pages qui nous embarquent dans une enquête aussi efficace que passionnante, à mi-chemin entre le roman et le thriller. Un livre sélectionné sur la liste du Goncourt. À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule

pour lui: son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert,l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions: Qui a tué Nola Kellergan? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975? Et comment écrit-on un roman à

succès? Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réf lexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias. Joël Dicker est né à Genève en 1985. La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est son deuxième roman. Il y dépeint une Amérique qu’il connaît bien pour y avoir beaucoup voyagé et longuement séjourné.

9

BOOK CORNER_NOV12.indd 9

11/11/12 9:24 PM


Semaine de l’Art au lycée français Louis Massignon Week of the Art at the French School Louis Massignon Et si l’artiste qui dort dans la tête de nos chers enfants, pouvait être révélé au-delà des matières spécialisées étudiées en classe de S, ES ou L. Et si un projet pédagogique pouvait prétendre montrer cette part du soi, souvent cachée, rarement dévoilée, jamais exposée. Au lycée Massignon, dans le cadre d’un projet pédagogique, un groupe de huit élèves de terminale a proposé de créer l’événement en animant la semaine de l’ART du 9 au 13 décembre 2012. Ce projet est complètement supporté par le corps enseignant et a reçu les encouragements du proviseur ainsi que le soutien du service culturel de l’ambassade de France. «OPTIMISME», tel est le thème central choisit par les élèves, en lien avec le livre : «le cercle des incorrigibles optimistes» (prix Goncourt lycéen 2009) sélectionné dans le cadre du prix littéraire du lycée. Les différentes réalisations qui seront présentées se

And If the Artist who is dozing in the brain of our dear children, could be revealed beyond the specialized materials studied in class of S, ES or L. And if an educational project could claim to show this share of each one, often hidden, rarely revealed, ever displayed. At the high school Louis Massignon, in the frame of a pedagogic project, a group of future graduates has proposed to create the event by leading the “Week of the ART’’ from 9 till 13 December 2012. The project is fully supported by the teaching staff and it has received the encouragements of the headmaster as well as the support of the cultural department of the French Embassy. “OPTIMISM”, such is the central theme chosen by the students (pupils), in connection with the book: “the circle of the incorrigible optimistic “(high school Goncourt prize 2009) which is one of the books selected

10

MASSIGNON_NOV12.indd 10

11/11/12 9:25 PM


Culture

veulent être le support des espoirs et promesses exprimés par les participants et serviront de “fil rouge’’ à cette manifestation. Nos jeunes artistes sont complètement investis et motivés, ce qui est une bonne chance de réussite pour le projet. Autour de cette symbolique, un certain nombre d’événements viendra porter le message avec, une exposition de photographies, de peintures et vidéos créés par plus de 20 lycéens, des conférences débats animées par des intervenants de la Sorbonne et un guide du musée de Doha et professeur d’histoire de l’art. Cette semaine

within the framework of the literary prize of the High School. The diverse productions which will be presented want to be the supports of the hopes and the promises expressed by the participants and they will serve as a red thread of this event. Our young artists are fully committed and motivated and it’s the good guarantee for a project successful. Around this symbolism, some number of events will come to bore the message with, an exhibition of photos, paintings and videos created by more than 20 high school students.

11

MASSIGNON_NOV12.indd 11

11/11/12 9:25 PM


Culture

Ahmed El Gaz zar élève de terminale L

de l’Art sera quotidiennement alimentée par des échanges, d iscussions et réact ions qu’elle saura provoquer. Les sensibilités diverses liées aux différences culturelles présentes au lycée, pourront s’exprimer et montrer les aspirations de chacun dans un respect mutuel. Un vernissage prévu le 9 décembre au Lycée ouvrira cette semaine de l’art et à l’heure des bilans, ne doutons pas que cette expérience aura été riche en découverte de talents et sera suivi par d’autres projets similaires. Tous les amateurs de nouveautés, mais aussi les septiques, sont cordialement invités à participer au vernissage. Ils sauront faire la part entre originalité et qualité de réalisation des œuvres et apporter par leurs commentaires éclairés, une brique supplémentaire à la construction de la personnalité de nos artistes. Cependant nous ne devons pas oublier que si cette semaine est celle de l’art, la pièce angulaire en est l’homme et reste sa capacité de création.

There is also planned conferences debates which will led by speakers of the Sorbonne and a guide of the DOHA museum (and professor of History of the Art). Exchanges, discussions and reactions will give daily food for thought of the “Week of the Art”. The diverse sensibilities linked to the cultural differences existing at the high school, can express themselves and show the aspirations (dreams) of each in a mutual respect. A preview, planned on December 9th at the High school, will open “Week of the Art’’ and at the time of assessments, don’t have any doubt that this experience will have been rich in talented discovery and will be followed by other similar projects. All the amateurs of novelties, but also the sceptics, are cordially invited to participate at the preview. They will be able to do the share between originality of the works and quality of production and bring by their enlightened comments, an additional brick in the construction of the personality of our artists. However, we don’t forget that if this week is the one of the art, the corner stone of this event is the man and stays its capacity of creation.

12

MASSIGNON_NOV12.indd 12

11/11/12 9:26 PM


Découvrez l’expression intemporelle d’une légende : l’emblème de l’étoile, sculpté dans le Diamant Montblanc à la taille brevetée de 43 facettes, couronne désormais le Meisterstück, instrument d’écriture iconique.

*

® Montblanc® · WWW.MONTBLANC.FR

* Montblanc. Une histoire à raconter. - Téléphone Lecteurs : 01 53 43 48 00

MEISTERSTÜCK MONTBLANC DIAMOND

ADVERTISMENTS_JUNE-JULY12.indd 6

10/10/12 12:53 AM


Magie d’images: Le 6èMe ADFF Le 6ème Festival du Film d’Abu Dhabi s’est achevé à l’Emirates Palace ce vendredi 18 octobre 2012 avec la remise des traditionnelles récompenses. D’années en années, il peaufine son identité. Entre diverses tentations, des tendances s’affirment qui sont le reflet d’une cité et de ses habitants.

The Magic of Pictures: The 6Th ADFF The 6th Abu Dhabi Film Festival came to a close at the Emirates Palace on Friday, October 18, 2012 with the presentation ceremony of the traditional awards. From year to year, the festival hones its identity. Differing approaches and trends affirm the reflection of a city and its inhabitants.

Clothilde MONAT

Translation Patricia BLAIS

Miroir des interrogations du Monde arabe

Mirror on tHe arab WorLd eXaMined

Le nouveau directeur, Ali Al Jabri avait annoncé son désir de faire du festival une référence régionale en la matière. La qualité de la programmation atteste de cette ambition. Le festival commence à faire mouche aussi parce que les problèmes évoqués renvoient le spectateur du Moyen-Orient à ses propres préoccupations. Trois questions dominent: celle de la femme dans la société arabe, celle de la religion, celle du pouvoir en place contre lequel les héros tentent de s’interposer généralement. Trois questionnements qui semblent réapparaître de films en films tandis que la commémoration du 50ème anniversaire de l’indépen- dance de l’Algérie a mis à l’honneur, cette année, des longs métrages qui ont pu constituer aussi, à leur époque, de véritables bombes. Le film primé dans la catégorie «New Horizons Competition» de

The new director Ali Al Jabri had announced his desire to make the festival a reference for the region.The quality of the programming vouches for his ambition. The festival is beginning to hit home also because the problems that are showcased make the Middle Eastern spectator think about his own priorities. Three questions dominate: the woman in Arab society, religion, and the powers-that-be, which the heroes generally try to challenge. These three inward looks seem to appear film after film, whilst the commemoration of the 50th anniversary of independence of Algeria this year has honoured full length films which could have, in their time, been real explosions. The awardwinning film in the category “New Horizons” by Massoud Bakhshi, a respectable family introduces

14

ABU DHABI FILM FEST_NOV12.indd 14

11/12/12 10:18 PM


Culture

Hommage à Claudia Cardinale, invitée d’honneur du festival, Photo Eduardo Kezh

Massoud Bakhshi, A respectable Family présente un homme confronté à la société iranienne corrompue de l’après guerre, et Araf/Somewhere in between, de Yesim Ustaglu, récompensé de la «Black Pearl» pour la catégorie «Longs métrages de fiction», dresse le portrait de jeunes Turcs qui veulent briser le tabou d’une vie sclérosée. Le jury a distingué aussi le film Hidden Beauties, ou plutôt son réalisateur, Nouri Bouzid. Soutenu par SANAD et sacré meilleur réalisateur du monde arabe, il fait du voile la métaphore des tensions propres à l’actuelle société tunisienne. Autre regard porté sur les femmes: celui de Rachid Benhadj qui, avec Parfums d’Alger présenté en «Première mondiale» les dépeint en 1998 alors qu’elles vivent dans une Algérie plongée dans le chaos de la “décennie noire”.

a man confronted by the corrupted Iranian society of after the war, and Araf/Somewhere in between by Yesim Ustaglu rewarded with the “Black Pearl” for the category Full Length Fiction Feature, addresses the portrait of young Turks who want to break the taboo of a sclerotic life.The jury also picked out the film Hidden Beauties, or rather its director, Nouri Bouzid. Supported by SANAD , the hallowed best director in the Arab world uses the veil as the metaphor of the tensions which are particular to present Tunisian society. Rachid Benhadj takes a different look at women wit h, Parf um s d’Alger presented as a World Premier, depicting women in 1998 when they are living plunged into the chaos of the ‘Black Decade’.

15

ABU DHABI FILM FEST_NOV12.indd 15

11/12/12 10:18 PM


Anne - Marie Jacir Photo ADFF

Golshifteh Farahani Photo ADFF

MAGIE DU CINÉMA

CINEMA MAGIC

Pour autant, le festival d’Abu For all that, The Abu Dhabi Dhabi reste largement ouvert Festival stays very much open sur le monde, en témoigne to the world, as shown by the encore l’autre hommage rendu other homage this year to cette année à la Corée du Sud, Korea, notably in the very notamment à travers le très beau beautiful film, Masquerade. film Masquerade. Pendant Across the whole duration toute la durée du festival; le of the festival, the spectator spectateur a enchaîné les séances, moved from one showing to Kezh le temps d’ouvrir les yeux sur ce another, with time to ingest Fran zisk a Petri Photo Eduardo fabuleux monde parallèle qu’est le this fabulous parallel world cinéma. Les contours de la société that is Cinema. The contours européenne ont aussi été esquissés avec des films comme of European society were also touched upon with films Le Grand Soir ou l’intrusion dans des microcosmes such as Le Grand Soir or the intrusion into very très particuliers tel celui de Haute Cuisine… specific microcosms such as Haute Cuisine. La magie du cinéma n’a cependant pas été oubliée. Nevertheless, the magic of cinema was not forgotten. Des vieux films restaurés ont fait l’objet de projections Old restored films were shown as if in remembrance comme pour rappeler aussi l’histoire du septième art. of the history of the Seventh Art. Certain directors Certains réalisateurs ont proposé la transposition transposed a literary work as in the very aesthetic, Great d’une œuvre littéraire. Citons le très esthétique Great Expectations, which portrays Dickens’ universe and Expectations qui peint l’univers de Dickens et le film the animated film by Patrice Leconte, Le Magasin d’animation de Patrice Leconte Le Magasin des des Suicides, which revisits Jean Teule’s whimsical, suicides qui reprend l’œuvre fantaisiste éponyme de eponymous work. The problems which touch creation, Jean Teulé. Les problèmes qui touchent la création, taken on by the Spanish dramatist Juan Mayarga, abordés par le dramaturge espagnol Juan Mayarga, ont inspired Francois Ozon in, Dans la Maison. The inspiré François Ozon pour Dans la Maison. Même same preoccupation, on the documentary side, with, préoccupation, côté documentaires, avec Stories We Tell Stories to Tell, by Sarah Polley, who received the 16

ABU DHABI FILM FEST_NOV12.indd 16

11/12/12 10:18 PM


Culture

de Sarah Polley, à qui a été décerné le «Prix Spécial du Jury» et qui évoque la dimension créatrice tandis que le titre de «Meilleur réalisateur du monde arabe» est revenu à Waël Omar et à Philippe Dib pour la façon dont ils entrecroisent parfaitement passé, présent, faits réels et fiction dans In Search of Oil and Sand. Enfin, un hommage particulier a été rendu au grand réalisateur Manuel de Oliveira pour Gebo and the Shadow filmé comme un tableau de Rembrandt. Pou r conclu re et sou l ig ner l’importance de cet événement, citons Ismaël Ferroukhi, membre du Jury pour la catégorie des longs métrages: «Le festival d’Abu Dhabi permet de toucher le public du MoyenOrient qu’on ne pourrait pas approcher autrement puisqu’il n’existe presque pas de réseau de distribution». Rendez-vous donc avec la 7ème édition du festival, l’an prochain, à la même époque…

“Special Jury Prize”, evokes the creative dimension, whilst the title of “Best Arab World Director” went to Wael Omar and Philippe Dib for the way in which they perfectly intertwine the past, the present, real facts and fiction in, Search of Oil and Sand. Finally, a special homage was given to the grand director Manuel de Olieira for, Gebo and the Shadow, filmed like a Rembrandt painting. To conclude and emphasise the importance of this event, a quote from Ismael Ferroukhi, member of the Jury for the full-length films category: “The Abu Dhabi Festival allows the Middle Eastern public to be reached in a way that otherwise would not be possible since almost no distribution network exists in the region.” It’s a date then, for the 7th edition of The Festival, next year, same channel.

ADFF 2012 81 longs métrages présentés dont 19 documentaires, 74 courts métrages projetés et 46 films sélectionnés dans la catégorie: «Emirates Film Competition». Des invités d’honneur: Richard Gere, Claudia Cardinale et Sawsan Badr D’AUTRES RÉCOMPENSES ATTRIBUÉES: Dans la catégorie «Longs métrages de fiction» à: Gael Garcia Bernal (Meilleur acteur) pour No Franziska Petri (Meilleure actrice) pour Betrayal   Dans la catégorie «New Horizons Compétition» à :   Beasts of the Southern Wild de Benth Zeitlin When I Saw You de Anne- Marie Jacir A Hijacking de Tobias Lindholm Hala Lofty (Meilleur réalisateur du monde arabe) pour Coming Forth By Day (Prix Fipresci) Soren Malling (Meilleur acteur) pour A Hijacking Golshifteh Farahani (Meilleure actrice) pour The Patience Stone Dans la catégorie «Documentaires» à:

Araf/Somewhere in between photo ADFF

A World Not Ours de Mahdi Fleifel  Cursed Be the Phosphate de Sami Tlili  Saving Face de Sharmeen Obaid-Chinoy et Daniel Junge (Prix du public) Lyubov Arkus (Best New Director) pour Anton’s Right Here

Golshifteh Farahani Photo Eduardo  Kezh

17

ABU DHABI FILM FEST_NOV12.indd 17

11/12/12 10:18 PM


INTERVIEW: Ernst Umhauer, acteur principal du film Dans la Maison INTERVIEW: Ernst Umhauer, first role in the film “Dans la Maison” Journaliste Clothilde MONAT

18

ABU DHABI FILM FEST_NOV12.indd 18

11/12/12 10:18 PM


Culture

Dans la Maison est la dernière œuvre cinématog raphique de François Ozon. Présenté au festival du film d’Abu Dhabi, le film est sorti p a r a l lè le me nt s u r le s écrans en France. Il traite du processus de créativité : u n j e u ne g a r ç on , pa r la qualité de ses écrits, retient l’attention de son professeur, pourtant blasé. Dès lors, s’engage entre eux une relat ion assez trouble, le maître, Fabrice Luchini, voulant se faire mentor de cet élève doué, Ernst Umhauer, lequel ne demande qu’à progresser dans la maîtrise de ses personnages. Plongée au cœur de cette réalisation qui a déjà obtenu le prix Fipresci au festival international de Toronto et a été promue « meilleur film » au festival de Saint Sébastien… M.M: Ernst, vous jouez dans ce film aux côtés d’acteurs prestigieux: Fabrice Luchini, Kristin Scott Thomas…C’est pourtant votre premier rôle dans un long métrage. Cela vous a-t-il impressionné? E.U: Je ne pouvais pas me permettre de me laisser impressionner. Et pourtant, j’aurais pu car Luchini est un «maître dans l’art d’arrimer les mots». Sa diction est très travaillée… M.M: Pour construire votre personnage, avezvous lu des ouvrages particuliers? Non, car cela E.U: m’aurait «alourdi». J’ai seulement fait plusieurs lectures du scénario, seul ou avec Fabrice. M.M: Comment avez-vous travaillé votre rôle alors? E.U: J’ai essayé de faire en sorte que mon personnage évolue un peu. J’ai creusé et tenté de trouver les expressions justes, en fonction des moments. Après, lors du tournage, il

“Dans la Maison” is the latest work of François Ozon, presented at the Abu Dhabi Film Festival and also launched at the same time in France. The film explains the process of creativeness: a young boy, via the quality of his written work, holds the attention of his teacher, who is blasé. From then on, a complicated relationship grows between them. The master, Fabrice Luchini, wants to become the mentor of this talented pupil, Ernst Um h aue r, w ho s e on ly wish is to progress in the mastering of his characters. Immersion into the heart of this film which has already received the award “Fipresci” at the International Festival of Toronto and also voted “the best film” at the “San Sebastien Festival”... Madame Magazine: Ernst, you are playing in this film next to famous actors: Fabrice Luchini, Kristin Scott Thomas... and yet it is your first role in a full-length film. Did this impress you? Ernst Umhauer: I couldn’t allow myself to be impressed. Though I could have been, as Luchini is “a master in the art of joining words” his speach being very elaborate... M.M. To build up your role, did you read any particular books? E.U. No, as this might have “weighed me down”. I only read the script several times on my own or with Fabrice. M.M. Then how did you work into your role? E.U: I tried to develop my character a little. I also tried to find and use the right expressions at the right moments. After, during the shooting, I used my intuition. We can’t intellectualize everything! I just let myself be carried forward via the action.

19

ABU DHABI FILM FEST_NOV12.indd 19

11/12/12 10:18 PM


Culture

faut une dose d’intuition. On ne peut pas tout intellectualiser, je me suis laissé porter par l’action. M.M: Est-ce que ce film a changé votre regard sur la littérature? Vous a donné envie de lire davantage? E.U: J’ai grandi dans un milieu artistique, les livres sont un paysage que je connais. A l’école, j’adorais moi aussi les rédactions… Quant aux œuvres présentes dans le film, je n’ai pas eu à les ouvrir car Luchini en connaît des passages par cœur. Entre les prises de vue, il m’en récitait des extraits. Cela a enrichi aussi cette relation de maître à élève que nous avons dans le film. M.M: Justement, parlons de ces rapports que vous entretenez avec ce professeur de Lettres… E.U: C’est un jeu de manipulation, les personnages finissent par se retrouver dans un cercle vicieux, chacun s’engageant dans le processus de la création, se l’appropriant. A la fin, ils se réconcilient cependant et deviennent vraiment complices en imaginant, ensemble, la vie des habitants d’un immeuble. M.M: A un moment, dans le f ilm, quand votre personnage demande à Germain de choisir des options pour la suite de la rédaction, on a l’impression qu’il laisse le processus de création s’engager de façon automatique et qu’il est dépossédé de toute émotion. Comment expliquez-vous cela?

M.M. Has this film changed your outlook on literature? Made you wish to read more? E.U: I grew up in artistic surrounding, books are a landscape that I know well. At school I loved writing...Regarding the work in the film, I didn’t have to open them, as Luchini knew them all by heart. Between shootings, he recited sequences to me. This enriched the relationship teacher/pupil that we had in the film. M.M. As a matter of fact, may we talk now about the relationship you have with this literature teacher? E.U: It’s a game of manipulation, the characters found themselves wound up in a vicious circle, each one engaged in the process of creation and appropriating it. In the end, they make it up and become friends, imagining together how people live in a building. M.M. When your character asks Germain to choose different options for the continuation of the writing, we get the impression that he allows the process of creation to get engaged automatically, leaving out all emotion. How do you explain this?

20

ABU DHABI FILM FEST_NOV12.indd 20

11/12/12 10:18 PM


Culture

E.U: Claude vient de se faire casser la figure. Sa réaction est donc normale, il est agacé. Il se fait aussi calculateur. Les suites à donner à l’histoire finissent par l’indifférer. M.M: Avez-vous aimé incarner ce personnage, à la fois ange et démon? E.U: Oui. Il devient machiavélique et sûr de lui. Quand je me le représente, je pense toujours à cette phrase: «Si tu doutes de ton pouvoir, tu donnes pouvoir à tes doutes.» M.M: Le mot de la fin, Ernst? E.U: Je dirai que se pose aussi la question du spectateur. Que se passe-t-il quand on veut en savoir plus, quand on s’adonne au voyeurisme? L’auteur de la pièce de théâtre qui est à l’origine du travail de François Ozon, Juan Mayarga, a dit après avoir assisté à la projection: «Le film fait de chaque spectateur un critique et un créateur». A méditer…

E.U: Claude has just been beaten up. His reaction is normal, he is irritated. He becomes a calculating person and he cares less about writing the rest of the story. M.M. Did you enjoy playing this character, both angel and demon? E.U: Yes. He becomes Machiavellian, self–confident. When I think about him it reminds me of the saying “If you doubt your power, you give power to your doubts” M.M. And the last word Ernst? E.U: I would say the same question is put to the spectator, what happens when we want to know more? Does it become “voyeurism”? The author of the play on which François Ozon’s work is based, Juan Mayarga, said after seeing the film:”The film makes every spectator a critic and a creator”.

21

ABU DHABI FILM FEST_NOV12.indd 21

11/12/12 10:18 PM


Madeyya ou la nouvelle signature Haute Couture des Émirats Madeyya, jeune créatrice de mode de 24 ans, nous a accueillis dans sa boutiqueshowroom de Dubaï. Elle nous parle de son parcours, celui d’une jeune artiste émirienne passionnée de mode. Une mode qu’elle explique vouloir pour toutes.

Madeyya or the new Emirati Haute Couture signature Madeyya, a young 24 year old fashion designer, welcomed us in her Dubai boutique-showroom. She talks about her career, one of a young Emirati artist passionately in love with fashion. Fashion she strongly wishes for all the women. Emmanuelle ROUX

Une passion d’enfant poUr Une carrière coUsUe de fil “doré” ?

a child passion for a “Golden seWn career”?

Madame Magazine: Madeyya, un immense merci de nous recevoir ici dans votre boutique. Pouvez-vous nous raconter comment est née votre vocation pour la mode? Madeyya (souriante): Très jeune, à l’école, j’ai d’abord commencé par modifier l’uniforme que nous devions porter. Cela m’a d’ailleurs valu d’être souvent sanctionnée car je pouvais non seulement l’ajuster mais aussi l’accessoiriser jusqu’à en changer complètement l’apparence! J’ai toujours été intéressée par les matières artistiques. C’est donc très naturellement que j’ai commencé des études en architecture intérieure pour finalement les interrompre et étudier la mode, haute couture et prêt-à-porter, chez Esmod Dubaï, pendant 3 ans. M.M: Pourquoi, dès la fin de vos études, vous lancer dans cet univers en créant votre propre marque plutôt que de rejoindre d’abord une grande maison? Madeyya: La création, l’univers de la mode, les tissus, les accessoires, le design, sont des choses qui me passionnent. J’avais envie de pouvoir m’exprimer

Madame Magazine: Madeyya, thanks so much for welcoming us here in your boutique. Could you please tell us a bit more about your vocation for fashion? Madeyya (smiling): Very early on, I started to taylor the uniform I daily had to wear at school. For this I got sanctioned several times as not only would I adjust it but I would also accessorise it until I completely change its appearance! I’ve always been interested in artistic lessons. Thus it’s very simply that I started interior design studies which I finally stopped to study fashion, my inner passion, Haute Couture and ready to wear, with Esmod Dubai for 3 years. M.M: Why, as soon as your studies over, have you decided to launch your own label instead of joining what we would call a “grande maison” (a famous fashion name)? Madeyya: Creation, fashion in general, materials, accessories, design are all things I am fond of. I really wanted to be able to express myself as freely as possible. Hence it is very naturally that creating my own label

22

MADEYYA_NOV12.indd 22

11/11/12 9:30 PM


Tendances Trends

23

MADEYYA_NOV12.indd 23

11/11/12 9:30 PM


came to the fore. Nonetheless I was able to be taught and to get some experience from the so-called “grandes maisons” thanks to the fashion shows we set up with Esmod but also thanks to t he work I’ve done backstage for famous names such as Dior.

librement et cela devait naturellement passer par la création de ma propre marque. Cependant j’ai pu acquérir un peu d’expérience des “grandes maisons” à travers les défiles que nous avons organisés avec Esmod mais aussi grâce au travail que j’ai pu faire backstage pour de grands noms tels que Dior notamment.

UNE INSPIRATION NOURRIE AU FIL DE VOYAGES ET DE RENCONTRES M.M: Votre collection printemps / été 2012 était inspirée du Pérou, pouvez-vous nous dire ce que nous réserve votre future collection?

A CREATIVE INSPIRATION THROUGHOUT TRIPS AND HUMAN EXPERIENCES M.M: Your 2012 spring / summer collection was inspired from Peru, what is holding the future collection? Madeyya: Fan of Alexander McQueen and YSL, I very much appreciate their chic cuts, very simple and extremely elegant. I believe feminity may translate itself through a simple hairdo or short cut. Moreover it can incarnated itself using prints one may think very masculine with geometric or architectural lines I like to modify and play with endlessly in my creations. For my next Haute Couture collection, I was inspired mainly by

24

MADEYYA_NOV12.indd 24

11/11/12 9:31 PM


Tendances Trends

Madeyya: Grande admiratrice de créateurs tels que Alexander McQueen et Yves Saint Laurent, j’apprécie les coupes chic, simples et extrêmement élégantes. Je trouve en effet que la féminité peut se traduire de façon très simple avec des cheveux relevés ou coupés courts mais aussi en utilisant des imprimés que l’on peut penser à priori très masculins avec des lignes géométriques ou architecturales que j’aime modifier à l’infini dans mes créations. Pour la prochaine collection Haute Couture, je me suis beaucoup inspirée du Japon et des années 30. Vous allez voir beaucoup de papillons! Je trouve qu’ils reflètent le caractère romantique de cette époque. M.M: Pour promouvoir ces nouvelles collections pensez-vous organiser un défilé de mode à Dubaï? Madeyya: J’aimerais beaucoup! J’ai eu la chance de pouvoir en organiser un au Dubaï Ladies Club pour la collection Printemps / Été 2012. J’ai reçu une proposition pour cette nouvelle collection mais je dois encore y réfléchir. A priori ce sera seulement pour le prêt-à-porter.

Japan and the thirties. You may see many butterflies! I think they very much reflect the romantic side of this era. M.M: In order to promote these new collections, will you be organising a fashionshow? Madeyya: I very much hope so! I was very lucky to organise one at the Dubaï Ladies Club for the 2012 spring/summer collection. I received a proposal for this forthcoming collection but I still need to think about it. I believe it may be only for the ready-to-wear one.

A strong And enthusiAstic Ambition for the neAr future M.M: What do you do with the items you did not manage to sell? Have you ever put them on sales or would you rather kept all your creations? Madeyya (smiling and amused): That’s a very good question! It actually depends on the collection and the season. I organised sales for my very first one and I may have to do it again... I would like to set up an online merchant site for un-sold previous collections.

25

MADEYYA_NOV12.indd 25

11/11/12 9:31 PM


Une ambition résolUment enthoUsiaste poUr les années à venir M.M: Que faites vous des pièces que vous n’avez pu vendre? Avez-vous déjà organisé des soldes pour vos précédentes collections ou préférez-vous garder toutes les pièces que vous produisez? Madeyya (souriante et amusée): C’est une excellente question ! Cela dépend en réalité de la collection et de la saison. J’ai organisé des soldes pour ma première collection et j’aurais peut-être à le faire à nouveau... J’aimerais également créer un site de vente en ligne pour les collections passées non-vendues. Cela se fera certainement mais il me faut un peu de temps pour le mettre en place! M.M: Pour conclure, pouvez-vous nous dire quels sont vos principaux projets pour Madeyya Haute Couture dans les années à venir? Souhaiteriez-vous par exemple que votre collection de prêt-à-porter soit disponible dans les grands magasins? Madeyya: Je tiens plus que tout a ma grande liberté de création! C’est la raison pour laquelle, comme je l’ai expliqué, j’ai décide de lancer mon propre label. Cela me permet pour l’instant de ne pas être tributaire des grandes enseignes et de leurs commandes, souvent très spécifiques. Mais peut-être que si le bouche à oreille continue à fonctionner Madeyya sera disponible dans un grand magasin d’ici quelques années, ce serait une véritable marque de reconnaissance!

1 Plus d’infos sur www.madeyya.com/index.html. 2 Dubai Ladies Club: plus d’information sur www.dubailadiesclub.com

1 More information on www.madeyya.com/index.html. 2 Dubai Ladies Club: more information on www.dubailadiesclub.com

This will happen eventually but I still need more time to launch it properly. M.M: To conclude, could you please tell us what are you main projects in the near future for Madeyya Haute Couture? For instance, would you like Madeyya read-t--wear collection to be available in the main department stores? Madeyya: For me, the most important thing right now is the freedom I have to create! This is the reason why, as I previously said, I decided to have my own label. This allows me not to depend on the department stores and their orders which, at times, may be very specific. But, should the word of mouth keep working at it currently does Madeyya may be available in a famous department store in the coming years and that, in itself, would be a fantastic form of recognition!

26

MADEYYA_NOV12.indd 26

11/11/12 9:31 PM


Tendances Trends

27

MADEYYA_NOV12.indd 27

11/11/12 9:31 PM


EDINBURGH Online Fashion Week Farah Al Zadjaly Founder/Editor of FAZfashiondiary Photos Stoyanov & Jones

Catherine Bruce, Daniel Cunningham, Iona Stoddart

28

EDINBURGH_NOV12.indd 28

11/11/12 9:32 PM


Tendances Trends

Chelsea Houston yanor Far ah and Stanislas Sto

Toutes les villes ont leur fashion week, il en est de même pour Edimbourg qui, le 22 octobre dernier, a proposé sa première fashion week en ligne. De superbes créations filmées dans un endroit magnifique sous le contrôle d’une équipe backstage parfaite. Directeur de la création, Gary Anderson est aussi celui qui en eu l’idée, désirant qu’Edimbourg ait sa propre fashion week mais qu’elle soit visible par le monde entier.

Andy Cameron

Every city has a fashion week and so does Edinburgh with the first Edinburgh Online Fashion Week, which went live on Monday 22nd October 2012. It was filmed in a beautiful location with wonderful clothes and a great backstage crew to perfect it. The creative director and the man with the idea of creating this online fashion week is Gary Anderson. Gary wanted Edinburgh to be one of the cities to have its own fashion week but for the whole world to see.

29

EDINBURGH_NOV12.indd 29

11/11/12 9:32 PM


Catherine Bruce

La fashion week en ligne d’Edimbourg était divisée en quatre catégories. Designers et grandes enseignes, boutiques, indépendants et enfin diplômés. Chaque jour, trois défilés étaient filmés sans spectateur avec un fond uni pour mettre en valeur les vêtements. Le lieu choisi pour l’occasion était le Quatermile One, un immeuble très moderne de bureaux, l’endroit parfait avec ses sols au look métallique.

Jude Tsang

Edinburgh Online Fashion Week is divided into four categories, which started with designer and high st reet, bout iques, independent designers and then graduate designers. Each day three shows were filmed with no audience and plain background, so the focus was just on the clothing. The location used was the Quatermile One, perfect with the metal like floors and modern feel.

30

EDINBURGH_NOV12.indd 30

11/11/12 9:33 PM


Tendances Trends

Les coiffures étaient réalisées de main de maître par le salon de coiffure Dickson Reid, le maquillage éblouissant et funky par l’équipe de Lauren Gollen, l’équipe de Laura Blyth et de Garment District se chargeant de la mise en scène particulièrement tendance. Les caméras de 47 Film filmèrent l’événement alors que l’agence Stonyanov & Jones effectuait le reportage photographique. Derrière le podium, les habilleuses se sont affairées dans une ambiance pleine de bonnes vibrations, mettant tout leur savoirfaire dans l’organisation des tenues pour chacun des mannequins en collaboration avec l’équipe de stylisme. Une vraie réussite!

Gar y Anderson

The hair was beautifully put together by Dickson Reid Hairdressing, make-up was stunning and funky by Lauren Gollen Make-Up, styling was trendy and well put together by Laura Blyth creative styling and The Garment district. The filming was professional and organized by 47 Film and the photography was captivating by Stonyanov & Jones. The vibe from backstage was energetic and hardworking, especially the dressers with their full dedication into organizing the outfits for each model with the styling team. A complete success!

www.fazfashiondiary.blogspot.co.uk Twitter: @fazfashiondiary Facebook Page: Fazfashiondiary

Lauren Gollan

Chris Dickson and model Lynne Jefferies

31

EDINBURGH_NOV12.indd 31

11/11/12 9:33 PM


My Little Angel: Les Anges Passent... De part et d’autres de grands miroirs dorés, dans les sept pièces qui composent le magasin, sont présentés des centaines de petits vêtements adorables pour enfants signés des créateurs de Haute Couture prestigieux. Un concept de boutique-villa unique aux Emirats.

My Little Angel: Where Angels Pass By Surrounded by big golden mirrors, in the seven rooms that make up the shop, are displayed hundreds of small adorable clothes for children from prestigious Haute Couture designers. This is the unique concept of “villa-boutique” in the Emirates Clothilde MONAT

Translation Assia BELKACEM

Au royAume des petits princes

A kingdom of smAll princes

«My little Angel» recèle des trésors d’amours de petits vêtements enfantins. Chez Tartine et Chocolat, Lanvin, Dior, Roberto Cavalli, Fendi… un univers de grâce, fait de tulles, de plissés, de velours; des robes habillées incrustées de perles et de paillettes; des toilettes plus simples en popeline de coton; et encore du tulle, du taffetas et de la soie, sauf pour les petites doudounes à col de fourrure et autres «manteaux princesses» taillés dans des tissus qui sont comme des caresses. Kenzo impose ses couleurs, Burberry, son traditionnel imprimé, une signature sur des robes d’un coupé impeccable. Les petits hommes, quant à eux, seront plutôt vêtus en Hugo Boss et, à partir de décembre, en Armani mais ne sont pas oubliés pour autant dans les autres collections. mais ne sont pas oubliés pour autant dans les autres collections.

“My little Angel” is a treasure trove of lovely little garments for children. With Tartine et Chocolat, Lanvin, Dior, Roberto Cavalli, Fendi… a realm of grace is created out of tulle, pleats, velvet, gowns adorned with pearls and shimmering beads, simple outfits made of cotton poplin, and more tulle, taffeta and silk, except for the small down jackets with fur collars and other “princess coats” that use fabric as soft as caresses. Kenzo imposes its colors, whereas Burberry requires its traditional print: a signature on perfectly cut dresses. As for the little guys, they will be mostly dressed in Hugo Boss, and from December in Armani; but of course the other collections also offer more choices.

32

MY LITTLE ANGEL_NOV12.indd 32

11/11/12 9:34 PM


Tendances Trends

Des accessoires à faire pâlir D’envie

HigHly soUgHt-after accessories

Même les biberons ne sont pas ordinaires chez Dior, nichés au cœur de leurs étuis protecteurs. Les minuscules chaussures sont alignées tels des trophées d’élégance et, pour les nouveau-nés, les cadeaux de naissance sont d’une infinie délicatesse. C’est que les accessoires comptent aussi dans cet univers voué au raffinement: des petits sacs exquis aux collants à pois Lilly Gaufrette en passant par les parfums, tout est irrésistible. Pour les grandes occasions et les fêtes de l’Eid, les mamans veulent l’élégance. En fait, le concept du magasin répond à l’attente des Emiriennes. Pour ces femmes souvent de grandes familles, il fallait un lieu qui ne soit pas un «mall» mais qui permette que soient réunies des grandes marques de luxe dans un espace presque privé.

Nestled in the heart of their protective cases, even the baby bottles are original at Dior. The tiny shoes are aligned like refined trophies and the gifts for newborns are of infinite delicacy. Even the accessories matter in this refined universe: from the small exquisite bags to the Lilly Gaufrette spot tights to the perfumes, everything is irresistible. For

Un Univers De rencontres Derrière cette réussite se cache un nom, celui de la conceptrice du projet, HAYET BOUKLI. Une histoire d’amitié aussi, entre elle et une Emirienne rencontrée en Suisse alors que la future directrice du magasin «My Little Angel» travaillait déjà dans l’univers

33

MY LITTLE ANGEL_NOV12.indd 33

11/11/12 9:34 PM


big occasions and during Eid, mothers require elegance. Indeed, the concept of the shop meets the expectations of the Emirati women. Coming mostly out of great families, they needed a different place than a mall that brings together luxurious brands in an almost private space.

A world of encounters

du luxe! Après un passage au centre ville d’Abu Dhabi, la boutique emménage dans cette villa située sur la 30. La clientèle suit, étonnée de ce concept différent qui répond, point par point, à ses exigences: qualité, disponibilité, choix des vêtements en adéquation avec la demande et les goûts. Les femmes se sentent comme chez elles dans ce magasin calme et intime qui permet aussi d’autres rencontres: deux fois par an, en effet, des défilés de mode privés sont organisés afin de dévoiler les nouvelles collections tandis

Behind t he success hides a name: HAYET BOUKLI, designer of the project. But also a story of friendship between her and an Emirati woman she met in Switzerland, where she was already working in the luxury world! Quickly enough, the business is moved in this villa situated on the 30th Street. The clients follow, surprised by this new concept that answers to their each and every need: good quality, availability of staff, a choice of clothing that meets demand and tastes. Because of the calm and intimate atmosphere the women feel at home in this shop where many chances of encounters are made possible. In fact, private fashion shows are organized twice a year to showcase the new collections, whereas the seasonal sales (up to

34

MY LITTLE ANGEL_NOV12.indd 34

11/11/12 9:34 PM


Tendances Trends

que, lors des liquidations allant jusqu’à 80 %, ou dans le rayon de soldes permanentes situé au dernier étage, le magasin permet à toutes les mamans de se retrouver.

80% discounts) or the permanent sales at the first f loor of the boutique, give an opportunity for all mothers to meet.

«Raconte-moi encoRe une histoiRe»

“tell me a stoRy”

L’avenir de «My Litlle Angel» est encore à inventer car Hayet est toujours à la recherche de nouvelles marques à proposer. Par ailleurs, son imagination est sans limites. N’a-t-elle pas eu l’idée d’exposer, au sein de cette «maison de mode» les tableaux de la peintre Isabelle Riou-Teissere consacrés aussi à l’univers enfantin? Un second magasin a déjà ouvert à Al Ain et la création d’une boutique-villa est aussi prévue à Dubai. Mais surtout, en matière d’histoire, il faut écouter Hayet parler de sa manière particulière de travailler avec les princesses qu’elle compte parmi ses clientes. Pour les accueillir, le magasin doit fermer au public pendant quelques heures. «My Little Angel» assure de toute façon la livraison des effets, par valises et malles, dans tous les Emirats, de Dubaï à Ras Al Khaimah. Rares sont les concepts qui proposent, de façon aussi convaincante, la rencontre d’un savoir-faire européen et de traditions arabes. Aussi peut-on souligner cette belle initiative.

The future of “My little Angel” is still to be created because Hayet’s imagination knows no bounds. After all, wasn’t she the one who came up with the idea of displaying in the “fashion house” the paintings of the artist Isabelle Riou-Teissere that are dedicated to children? A second shop has already opened in Al Ain and another one is set to open soon in Dubai. But more interestingly, one has to listen to Hayat when she talks about her particular way of working with the princesses, who are among her customers. It is a very special approach. To welcome them, the shop has to close to the public for a few hours. Still, “My Little Angel” takes care of delivering the products in suitcases and trunks everywhere in the Emirates, from Dubai to Ras Al Khaimah. Rare are the concepts that bring forward the meeting of European knowledge and Arab traditions in a convincing manner. Thus, this wonderful initiative should be highlighted.

35

MY LITTLE ANGEL_NOV12.indd 35

11/11/12 9:34 PM


Repetto Un univers de grâce et de légèreté A universe of grace and lightness Caroline de Vulpillières

Translation H. LAARABI

Un nom, Une personne:

A nAme, A person:

Rose Repetto était une styliste française, d’origine italienne, née en 1907 à Milan. Elle eut un fils Roland Petit. Doué pour la danse, cet enfant se forma à l’école du ballet de l’Opéra de Paris. Rentrant bien souvent fatigué et les pieds abimés par ses cours de danse, il demanda à sa mère, bonne couturière, de lui confectionner des chaussons. Ainsi, dans son petit atelier Rose créa en 1947, sans le savoir, un succès planétaire!

Rose Repetto was a French designer of Italian origin, born in Milan in 1907. She had a son, Roland Petit. As a talented dancer, this boy trained at the Paris Opéra Ballet School. As he often came back tired and with sore feet from his dance classes, he asked his mother, a good seamstress, to make him sleepers. So, in her little workshop, Rose created in 1947 without knowing it a universal success!

Un nom, Une histoire:

A nAme, A story:

En 1952, la première publicité vit le jour pour Madame Repetto. Son nom se fit connaître dans le milieu des spectacles et en 1956 à la demande de Brigitte Bardot, Rose Repetto créa

In 1952, Madam Repetto launched her first add. Her name became legendary in the show business, and in 1956 on Brigitte Bardot’s request, Rose Repet to created t he f irst

36

REPETTO_NOV12.indd 36

11/11/12 9:35 PM


Tendances Trends

la ballerine Cendrillon. Triomphe garanti qui l’amena à installer en 1959 sa première boutique dans la prestigieuse rue de la Paix à Paris. Repère des grandes ballerines et des danseuses étoiles, les grands de ce monde comme Béjart, Noureev, Barychnikov vinrent se fournir en tenues de danse et ballerines. Puis, pour assurer le développement de son activité, Rose Repetto installa sa fabrication à Saint Médart d’Excideuil en Dordogne. Aujourd’hui encore, la confection des ballerines y est assurée suivant la méthode du «cousu-retourné» si spécifique à la marque.

“Cendrillon” ballerina. Triumph guaranteed that lead her to open her first boutique in the prestigious Rue de la Paix in Paris, in 1959. Landmark of the famous ballet dancers and prima ballerinas, it supplied big celebrities like Béjart, Noureev, Barychnikov with their dancing shoes and garments. Then, in order to expand her business, Rose Repetto set up her factory in Saint Medard d’Excideuil in Dordogne. Nowadays the pointe shoes are still made there using the particular “stitch and return” method that the brand is famous for.

37

REPETTO_NOV12.indd 37

11/11/12 9:36 PM


Dans les années 70, Serge Gainsbourg tomba sous le charme du modèle «Zizi», chaussure que Rose créa pour sa belle fille Zizi Jeanmaire. Ce modèle représente encore aujourd’hui la deuxième chaussure la plus vendue sur le marché après le chausson de danse. Il devint l’ambassadeur de la marque et la publicité continua sans faux pas! La grande dame de la ballerine meurt en 1984 à Paris. La maison vit sur ses arrières avant que Jean–Marc Gaucher reprenne la direction et redonne à Repetto un nouveau souffle: des partenariats sont signés (Issey Miyake, Yohji Yamamoto). En 2005, l’atelier de Dordogne fête sa millionième paire de ballerine et s’associe avec l’Un iversité Technologique de Compiègne pour créer ensemble un chausson révolutionnaire. En 2007, la maison Repetto souff le ses 60 bougies et fait naitre la fondation Danse pour la Vie, celle ci sout ient dans le monde des écoles de danse qui favor isent la réi ntég rat ion d’en fants en détresse par le biais de l’expression artistique.

In the 70s, Serge Gainsbourg got fascinated with the “Zizi” model, a shoe that Rose created for Zizi Jeanmaire, her daughter in law. Today, this model is still the second most sold shoe on the market after the ballerina. He became the ambassador of the brand and the publicity followed without any faux pas! The renowned ballerina lady passed away in 1984 in Paris. Since then, the Repetto House took the back seat until Jean-Marc Gaucher took over and gave it a breath of fresh air: partnerships were signed (Issey Miyake, Yohji Yamamoto). In 2005, the Dordogne factory celebrated its one millionth pair of ballerina produced, and formed a partnership with the Compiègne University of Technology in order to develop together a “revolutionary” ballet shoe. In 2007, Repetto celebrated its 60th birthday and created the foundation “Dance Pour La Vie” (Dance for life) which provides support to dance schools all over the world that encourage the reintegration of children in need through artistic expression. In 2009,

38

REPETTO_NOV12.indd 38

11/11/12 9:36 PM


T Tendances Trends

En 2009, Repetto signe un partenariat avec Karl Lagerfield. En 2010, les ateliers s’ouv rent au grand public, chaque femme peut ainsi créer sa propre ballerine en fonction de ses goûts et de ses couleurs (252 teintes d’agneau sont possibles) et ce, toujours dans une fabrication artisanale. Devant u n i m mense succès, l’usi ne s’agrandit et produit annuellement 500 000 paires de ballerines. De nombreuses ventes se font chez les japonaises et les coréennes. 4 0 % de l a pro duc t ion pa r t à l’ex por t . En 2012, Repetto ouvre une école de formation pour former ses salariés. D’une durée de six mois, cette école permet aux ouvriers de savoir confectionner une ballerine selon la méthode «cousu retourné», savoir faire unique de Repetto.

UN NOM, UN SECRET: Ent rons dans l’atelier magique au beau milieu des ballerines colorées e t d e s k i lo m è t r e s d e r u b a n s . Le grand secret: la semelle de cuir est cousue à l’envers avant d’être retournée ce qui assure à la ballerine souplesse et confort. Première étape: le lancement qui consiste à agrafer le verso de la semelle à une forme de montage. Deuxième étape: recouvrir cette ébauche de la tige en satin (le dessus de la pointe) Troisième étape: accomplir à la main les 18 ou 22 plis selon la pointure formant le bout. Quatrième étape: la tige est piquée sur la semelle avec une machine

Repetto signed a partnership with Karl Lagerfield. In 2010, the Repetto Atelier opened up for the general public, and each woma n ca n create her personalized and unique ballerina according to her taste and colors (252 shades of lamb skin are available), all this following the traditional craftsmanship. Facing an immense success, the factory expanded and produced 500,000 pairs of ballerina shoes a year. A big number of the sales go to t he Japanese and t he Korean, a nd 40% of t he product ion is expor ted. I n 2 012 , R e p e t to op e ne d a t r a i n i n g school to form employees. The 6 -mont h course teaches the workers how to make a ballerina following the “stich and return” method, unique know-how of the House.

A NAME, A SECRET: Let’s step inside the magical work shop, i n t he m idd le of c olo r f u l b a l l e r i n a s a nd kilometers of ribbons. The big secret: The leather sole i s st itched i n side out and then returned offering to the ballet shoe suppleness and comfort. Step one: the start-up to staple the back of the sole to a mold. Step two: cover it with a satin body (the top of the pointe). Step three: fold by hand the 18 or 22 pleats needed depending on the size of the tip of the shoe. Step four: the body of the shoe is stitched on the sole with a reverse sewing machine. Once

39

REPETTO_NOV12.indd 39

11/11/12 9:36 PM


Trends Tendances

à coudre inversée. Une fois «le cousu» assuré, il reste le «retourné» de la pointe, geste sec et délicat. Cinquième étape: il faut renforcer la pointe en la tapissant d’une toile de lin travaillée avec une pâte secrète (tout ne nous sera pas révélé...) et fixer sous la semelle intérieure une petite lame pour que le chausson ne s’affaisse pas. Ces détails nécessitent 22 minutes de fabrication. Vient ensuite le séchage qui dure 48 heures. L’entreprise travaille sans relâche à réduire aussi le bruit que font les ballerines sur scène afin d’accentuer la légèreté des mouvements (pour exemple le modèle Carlota). Dans ce monde étoilé aux couleurs variées, Repetto poursuit son chemin et demeure un fabricant de produits exclusifs de luxe: accessoires pour la danse dont la maison se veut leader mondial mais aussi articles de maroquinerie. Nul doute que le petit rat de l’opéra qui sommeille en nous entrera dans la danse et que ballerines aux pieds votre vie deviendra ballet! Mais chut…c’est votre secret…

the “stitch” is secured, the “return” needs to be completed, a sharp and delicate gesture. Step five: reinforce the pointe by lining it with a linen cloth soaked with a secrete mixture (a well kept secret…) and fix a little strip underneath the inner sole in order to keep the sleeper straight. All these details take around 22 minutes to make. Comes then the drying, which takes 48 hours. The company works day and night to reduce the noise that the ballerinas make on stage, in order to enhance the lightness of the movements (for example the Carlota model). In this very colorful world of glamour, Repetto follows its path and remains a manufacturer of exclusive luxurious products: dance accessories, for which the company is proud to be the world leader, but also leather goods. No doubt that the little ballerina that sleeps inside us will join the dance world, and with your feet in the ballet shoes, your life will turn into a real ballet! But hush… It’s your little secret...

40

REPETTO_NOV12.indd 40

11/11/12 9:36 PM


Tendances Trends

"Mon chĂŠri, j'ai fait quelques courses, tu vas adooorer!" bettydivine.com

"Honey, I did some shopping, you will looooooove it!" 41

WOMAN_NOV12.indd 41

11/11/12 9:37 PM


OBJET DU DÉSIR OBJECT OF DESIRE

THE POETRY OF TIME Une exposition de pièces d’horlogerie par Van Cleef & Arpels A Timepieces Exhibition by Van Cleef & Arpels

Traduction Pauline SPENCER-PFEIFFER

La Maison Van Cleef & Arpels, a présenté fin octobre dans le Grand Atrium de Dubai Mall, pour la première fois au Moyen-Orient, une exposition très complète de ses montres et de ses pièces de Haute Horlogerie. Au travers de «The Poetry of Time», la Maison faisait découvrir son univers enchanté de pièces d’horlogerie qui racontent la belle histoire de la relation particulière entre Van Cleef and Arpels et le temps.

Reputed French High Jewelry Maison Van Cleef & Arpels introduced The Poetry of Time™ for the first time in the Middle East, a comprehensive exhibition on timepieces and the High Watchmaking of the Maison, which took place at the Grand Atrium in The Dubai Mall. With The Poetry of Time exhibition, the Maison unveils its enchanting universe

42

VAN CLEEF_NOV12.indd 42

11/11/12 9:38 PM


Tendances Trends

L’exposition était composée de plus de 80 pièces, dont certaines de Musées, comme les montres «Châtelaine» de la période Art Déco, ou bien des montres à gousset, des pendules de table et de nombreuses montres convertibles qui prouvent la maîtrise technique de Van Cleef & Arpels ainsi que son attention pour le détail et son goût pour les fabuleuses

of timepieces that tells the beautiful story of the special relationship between Van Cleef & Arpels and time. Over 80 pieces were on display, comprising of spectacular Museum timepieces including Chatelaine watches from the Art Deco period, Gentlemen’s pocket watches, table clocks and many transformable pieces revealing Van Cleef

43

VAN CLEEF_NOV12.indd 43

11/11/12 9:38 PM


et emblématiques créations d’horlogerie. Elle mettait aussi en valeur le génie artistique de la marque ainsi que les innovations en matière de mouvements que l’on retrouve dans ses collections «Complications poétiques™» et «Cadrans Extraordinaires™» En combinant inventivité du stylisme, expertise des maîtres joaillers et virtuosité technique des artisans, le joailler apporte

& Arpels’ technical mastery, careful attention to detail and taste for the fabulous, but also icon ic watch creat ions and genius artistry and movement i n novat ions appl ied i n t he Poetic Complications™ and Extraordinary Dials™. By bringing together Van Cleef & A r pels’ st yl ist ic inventiveness, the expertise of it s m a ster jeweler s a nd

44

VAN CLEEF_NOV12.indd 44

11/11/12 9:39 PM


Tendances Trends

une dimension nouvelle à la Haute Horlogerie. C’est pour cela que l’exposition «The Poetry of time» fut créée, nous permettant ainsi de pénétrer dans un univers d’Horlogerie fait de rêves et d’enchantement, de collections dans lesquelles chaque pièce, comme une oeuvre d’art, raconte une histoire.

the technical virtuosity of a r t i st ic c r a f t smen, t he jeweler br i ngs a new dimension to High Watchmaking. This is how the Poetry of Time came into being, a watchmaking world made of dreams and enchantment, collections in which each timepiece, like a work of art, tells a tale.

45

VAN CLEEF_NOV12.indd 45

11/11/12 9:39 PM


ARCHITECTURE

Une fontaine au cœur du désert A fountain in the heart of the desert Christel de NOBLET

N’étant pas à un paradoxe près, la ville de Dubaï s’est offert au cœur du désert émirien une des plus magnifiques fontaines qui soit. Longue de 275 mètres, éclairée par 6.600 lumières et 25 projecteurs, elle a coûté la bagatelle de 800 millions de dirhams. Capable de propulser 100.000 litres d’eau dans l’air, la Dubai Fontaine est avant tout une machine bien huilée composée d’une armada de quelques 15.000 canons à eau. Fantassins du jet d’eau, de petits water robots font danser l’eau en d’ondoyantes et lascives vagues, tandis que les shooters et les super shooters, tels des tireurs d’élite, propulsent l’eau à quelques 75 mètres de haut. Ce sont ces derniers qui créent cet effet ‘coup de canon’

Translated by H. Laarabi

Adding yet another paradox to its list, the city of Dubai treated itself to one of the most magnificent fountains right in the heart of the Emirati desert. 275 m long, illuminated by 6,600 lights and 25 projectors, it cost the trifling sum of 800 million dirhams. The Dubai Fountain, capable of spraying 100,000 litres of water into the air, is above all a well-engineered machine equipped with some 15,000 highpressure water jets. Just like soldiers of the water spray, little water robots make the water dance in rippling and lascivious waves, while the shooters and the super shooters, just like marksmen, shoot water up to 75 m high. The latter give the effect of the “blow of a canon”

46

ARCHITECTURE_NOV12-V2.indd 46

11/11/12 9:40 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

47

ARCHITECTURE_NOV12-V2.indd 47

11/11/12 9:40 PM


que l’on entend après que l’eau se soit élevée dans le ciel. Tels des divas capricieuses, ils n’entrent en scène que vers la fin du spectacle, car cela prend quelque temps pour les faire monter en pression. Lors de l’inauguration de cette fontaine il avait même été installé des “extreme shooters” qui catapultaient l’eau à 150 mètres au dessus des têtes des badauds effarés. I naug urée en mai 2009, cet te ‘source miraculeuse’ a été conçue par le cabinet californien WET Design (Water Entertainment Technologies), responsable de plus de deux

that we hear after the water rises up in the sky. Just like capricious divas, they only start performing by the end of the show, because it takes some time to build up the pressure. During the opening ceremony, they had installed extreme shooters that propelled water up to 150 m high above the heads of the astounded spectators. This “miraculous spring”, inaugurated in May 2009, has been designed by the California-based company WET Design (Water Entertainment Technologies), responsible for more than 200 fountains throughout the world, including the Bellagio in Las Vegas, which spreads over 36,000m2. Our fountain, one quarter

48

ARCHITECTURE_NOV12-V2.indd 48

11/11/12 9:40 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

cents fontaines de part le monde, dont celle du Bellagio à Las Vegas qui s’étend, elle, sur 36.000m2. Notre fontaine à nous, un quart plus grande que sa sœur du Nevada, a aussi un petit coté Hollywoodien avec ses musiques de fond tantôt Pirates des Caraïbes, tantôt danse du ventre… Pas étonnant lorsque l’on sait que WET a été fondée par Mark Fuller un ancien de Disney. Mais à tout seigneur, tout honneur, le premier spectacle de la journée est en général “Sama* Dubai”, en l’honneur de Son Altesse Sheikh Mohammed. *le mot sama signifie ciel ou élévation…

bigger than its older sister in Nevada, has also a little Hollywood look with its background music, playing sometimes the Pirates of the Caribbean, sometimes belly dancing... But it’s nothing surprising when we know that it has been designed by Mark Fuller, a previous Disney employee. But honour to whom honour is due, the first show of the day is usually “Sama* Dubai”, in honour of His Highness Sheikh Mohammed. Far more than the technical exploits and the record-breaking (again and always!) the biggest dancing fountain in the world is above all a place to get together, a meeting point, an anchorage in a gigantic city, a halt during which time seems to be on hold for a few moments to make you dream in front of the beauty of the crystal-clear water. In a city that some might find cold (despite the warm temperature!) and impersonal, this fountain beats like a heart full of life, like a piece of art in constant movement, like a liquid sculpture, a little piece of soul in the heart of the desert... *The word sama means sky or elevation...

Tous les jours à 13h et 13h30 Puis toutes les 30 min - de 18h à 23 h du dimanche au mercredi - de 18h à 23h30 du jeudi au samedi Daily at 1 PM and 1.30 PM Then every 30 min - from 6 PM to 11 PM Sunday to Wednesday - from 6 PM to 11.30 PM Thursday to Saturday

49

ARCHITECTURE_NOV12-V2.indd 49

11/11/12 9:40 PM


Mais qu’est-ce qui fait courir Marion? But what is rushing Marion? Emmanuelle de Lostende.

Qu’est-ce qui fait qu’une élève de première, scolarisée aux Emirats, choisisse de passer ses vacances dans une association humanitaire plutôt que d’aller s’amuser avec des amis? Qu’est-ce qui fait courir Marion, 16 ans, vers les plus pauvres et les plus démunis? Comment a t-elle décidé, l’été dernier, de rejoindre Madagascar pour aider les enfants des rues? C’est ce que nous sommes allés lui demander, et c’est ainsi que nous avons découvert «Grandir ailleurs», une association française de solidarité internationale fondée en 2004. Son objectif : protéger, aider les enfants des rues en exigeant le respect de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE). Son maître mot: «ÉDUQUER» pour briser le cercle infernal de la misère. «Grandir à Antsirabé» est une association Malgache soutenue par «Grandir ailleurs». L’été, elle reçoit de jeunes bénévoles décidés à se mettre au service des

Translation Sarah BELKACEM

How come a high school girl in the Emirates chooses to spend her vacation with a humanitarian association instead of having fun with friends? What makes Marion, 16 years old, rush towards the most poor and destitute? How did she settle on joining Madagascar last summer to help the street children? This is what we went to ask her about and thus discovered “Grandir ailleurs” (growing elsewhere), a French international solidarity association founded in 2004. Its objective is to protect and help the street children by demanding the respect of the United Nations Convention on the Rights of the Child (UNCRC). Its magic word is: “EDUCATE” to break the vicious circle of misery. “Grandir à Antsirabé” (growing in Antsirabe) is a Malagasy association supported by “Grandir ailleurs”. During the summer it welcomes young volunteers who are ready to serve the most in need. This is how

50

MARIONMADAGASCAR_NOV12.indd 50

11/11/12 9:41 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Marion Hoang Thi

plus faibles. C’est ainsi que Marion s’est retrouvée à Antsirabé, deuxième ville de Madagascar avec une population de 200 000 habitants sans cesse grossie par un important exode rural. Le salaire moyen y est de 170Dh par mois, ce qui représente moins de 2,50Dh par membre d’une famille de 7 personnes (ce qui est la moyenne locale). A cause de cette pauvreté, l’éducation des enfants est négligée. « Grandir à Antsirabé » a ouvert un externat et un internat pour les accueillir, les former et leur donner un métier.

Petite fille dans les rues d’antsirabé

Marion found herself in Antsirabe, second largest city in Madagascar with a population of over 200 000 people, that keeps constantly growing because of the rural exodus. The average salary there is 170 dhs a month, which represents less than 2,50 dhs per member of a family of 7 (this corresponds to the local average). This leads to a situation of poverty where the education of children is neglected. “Grandir à Antsirabé” has opened a boarding school and a day school to welcome the children, to educate them and give them the skills for a future career. At the beginning of their stay in Madagascar the young French volunteers are granted a few days to adapt and enjoy a small vacation. On the program: Excursion to Mangily (in the southeast of the Island) and the discovery of the Isalo National Park to get to meet the lemurs, big mascots of the country. Tourism, indeed, but nonetheless a supportive and ecological action. In fact the young volunteers are received in the association’s

51

MARIONMADAGASCAR_NOV12.indd 51

11/11/12 9:42 PM


Les jeunes bénévoles français commencent leur séjour à Madagascar par quelques jours d’acclimatation et de vacances. Au programme, excursion à Manguily (dans le sud ouest de l’île), et découverte du parc national de l’Isalo à la rencontre des lémuriens, véritables mascottes du pays. Tourisme, soit, mais solidaire et équitable: les jeunes sont reçus dans les établissements de l’association, et c’est une mise en ambiance immédiate; seau d’eau froide en guise de douche, sanitaires « naturels»... Les repas sont pris chez l’habitant. Au menu, riz et zébu (la base de l’alimentation malgache). Les estomacs sont parfois mis à rude épreuve. En juillet, c’est l’hiver à

Enfants rencontr és à Ant sira

premises and are immediately immersed in the country’s atmosphere: a bucket of cold water replaces the shower, “natural” toilets…Meals are served in private houses. Rice and zebu, the domestic cattle, represent the staple diet in the island, so stomachs can sometimes be put to a tough test. In July, it is winter in Madagascar and second-hand clothes are bought to protect against the

52

MARIONMADAGASCAR_NOV12.indd 52

11/11/12 9:42 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Madagascar. Avec les pulls achetés dans une friperie pour avoir moins froid, on assiste à l’apparition inattendue de colocataires indésirables: des puces! Mais s’adapter, c’est aussi faire face à tout cela. Avec l’arrivée à Antsirabé, c’est le début du chantier de rénovation. L’objectif des jeunes est double : s’attaquer à la réfection de la façade d’une école et de quatre salles de classe, et aller à la rencontre des enfants des rues. Ceux qui sont accueillis par l’association ont entre 12 et 19 ans. Faute d’avoir été correctement scolarisés, ils ont accumulé de gros retards dans leurs études. Les premiers contacts sont bons, mais prudents, surtout avec les garçons. Il faut du temps pour s’apprivoiser les uns les autres et lorsqu’il y a des pauses sur le chantier, on trouve le moyen de mettre en place des activités : jeux de société, cuisine, flute, danse... Les journées sont bien remplies et tout le monde tombe de sommeil dès vingt heures. Le soir où une veillée est organisée, la joie de se retrouver permet de lutter contre la fatigue. Comment ne pas être touché par cette jolie Marion qui vous raconte, avec une flamme nouvelle dans les yeux, combien ce voyage l’a changée: Ponçage/grattage de mur (avant de le repeindre)

Vernissage du bureau du professeur

cold. However these unexpectedly come with unwanted guests: Fleas! But if one wants to adapt, there is no choice but to accept all this. With the arrival of the young humanitarians in Antsirabe, repair work begins. They have two missions: On the one hand rebuild the facade of a school and repair 4 classrooms, on the other go to meet the street children. The people received by the association range between 12 and 19 years of age. And because they have not been granted a proper education, they have fallen way behind in their studies. The first contact between the country’s young inhabitants and the volunteers is good but some stay cautious, especially the boys. It takes times for them to get used to each other. During breaks from the repairs, activities such as board games, cooking, flute playing and dancing are organized. The days are so packed that already by eight o’clock everyone falls asleep. But when an evening party is arranged, the happiness of being all together helps to fight against the fatigue.

53

MARIONMADAGASCAR_NOV12.indd 53

11/11/12 9:42 PM


Life in the Gulf La vie dans le Golfe

Peinture de la façade

-«La pauvreté, ce n’est pas un obstacle car Madagascar est riche de sa culture mi- asiatique, miafricaine. Sa jeunesse sait garder le sourire malgré les difficultés. Ce qui est dur, c’est de partir en se disant que l’on aurait pu, que l’on aurait DU faire plus. C’est un poncif, bien sûr, mais, lorsque l’on rentre chez soi, on réalise la chance d’avoir une famille et du confort matériel». Et notre jeune bénévole d’ajouter: -«L’année prochaine, j’aimerais pa r t i r au Pérou avec la même association». Elle court, Marion, elle court d’un continent à l’autre…

How can one not be touched when the lovely Marion tells, with a new flame in her eyes, about her trip and how it changed her: “Poverty is not an obstacle because Madagascar is rich when it comes to her half Asian, half African culture. Its youth keeps smiling despite the hardships it encounters. The painful thing is leaving while thinking that we could have, SHOULD have done more. It is cliché, true, but when one comes back home, one realizes his good fortune in having a family and physical comfort”. She then adds:” Next year, I would like to go to Peru with the same association” Off she goes Marion, from one continent to another…

VEILLÉE AVEC LES ENFANTS DES RUES

CAMPFIRE WITH THE STREET CHILDREN

TÉMOIGNAGE DE MARION HOANG THI Lorsque je pense à cette soirée autour de ce feu de camp, les premières choses qui me viennent à l’esprit sont la beauté des sourires et la flamme qui brille dans les yeux de ces enfants de dix huit ans. La nuit vient de tomber, et nous rentrons d’une longue journée à travailler et plaisanter sur le chantier. La fraîcheur du soir s’installe et nous retrouvons les jeunes malgaches de l’association, emmitouflés de pulls et nous d’écharpes. Nous marchons collés les uns contre les autres dans les rues sombres d’Antsirabe avant d’arriver dans une cour d’école. Là, chants français et danses malgaches, fous rires et complicité se mêlent autour d’un feu de joie où l’esprit de fête est roi. A un moment, un jeune malgache s’approche de moi, il porte des Doc Martens d’un rouge flamboyant et s’appelle Tentel. Nous dansons ensemble, et il me noue un bracelet au poignet. Tout à coup, Georgette m’appelle. Depuis le premier jour, nous partageons un lien particulier; c’est elle qui m’a accueillie et introduite parmi les malgaches. Je m’avance vers elle, étonnée par cet élan d’affection. Georgette me serre dans ses bras en déposant un bracelet dans ma main. Grâce à Tentel et Georgette je garde toujours, autour de mon poignet, un souvenir matériel de leur gentillesse. Cette soirée reste pour moi l’une des plus belles; un moment intense et vrai avec ces jeunes dont le passé difficile n’altère en rien la chaleur de nos échanges.

BY MARION HOANG THI “When I think about that evening we spent around the campfire, the first things that come to my mind are the beautiful smiles and the fire that burned in the eyes of these 18 year old youngsters. Night had just fallen and we were returning from a long day of work and fun at the school site. The cool air of the evening already began to blow as we met up, all wrapped up in our scarfs, with the young Malagasy members of the association, who were all covered up in their sweaters. Huddled together, we walked down the dark roads of Antsirabe until we reached a school playground. There, French songs and Malagasy dances, fits of laughter and complicity filled the air around the bonfire, where the spirit of joy reigned. At one point, a young Malagasy boy approached me, he was wearing bright red Doc Martens and his name was Tentel. We danced together and he tied a bracelet around my wrist. Suddenly, my friend Georgette called me. She and I, since the first day we’ve met, have shared a special bond. She was the one who welcomed me and introduced me to the Malagasies. I went to her, surprised by her sudden affection and she took me in her arms and gave me a bracelet of her own. I have till now, thanks to Tentel and Georgette, a physical memory of their kindness around my wrist. This evening will remain one of my best evenings; an intense and truthful moment I spent with these youngsters, whose hard past did nothing to affect our warm relationship.”

54

MARIONMADAGASCAR_NOV12.indd 54

11/11/12 9:42 PM


Y

ADs_OCT12.indd 7

10/10/12 2:10 AM


UN NOUVEAU SAFARI SUR DU SABLE ROYAL A new safari on royal sand

Nathalie BOUDREAU Photos: Sébastien RIVEST Faire un safari de luxe aux Émirats Arabes Unis, c’est maintenant possible grâce à Platinum Heritage Luxury Tours & Safaris. Cette nouvelle compagnie a vu le jour il y a quelques semaines et a comme mission d’offrir une expérience bédouine authentique et haut de gamme. L’aventure commence à 15h alors que notre chauffeur Eric nous donne rendez-vous dans la Marina de Dubai. À bord d’un luxueux Mercedes G-Wagon, nous partons en direction du «Dubai Desert Conservation Reserve» où les excursions prennent place. Cette magnifique réserve de 225 km2 est située sur des terres royales, son accès est donc contrôlé.

Translation Patricia BLAIS Thanks to Platinum Heritage Luxury Tours and Safaris, it is now possible to go on a luxury safari in the United Arab Emirates. This new company saw the light of day a few weeks ago and offers an authentic high-end bedouin experience. The adventure begins at 15h00 with our rendezvous in the Dubai Marina given by chauffeur Eric. On board a luxurious Mercedes G-Wagon, we set off in the direction of the ‘Dubai Desert Conservation Reserve’ where the outings take place. This magnificent reserve is situated on royal land, with controlled access.

56

DESERT SAFARI_NOV12.indd 56

11/11/12 9:44 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Le point de rencontre de tous les participants a lieu à l’entrée du parc. Avec un keffieh enroulé sur la tête, c’est le début du safari! C’est aussi à cet endroit que se sépare le groupe «Platinum» (en Mercedes G-Wagon) du groupe «Heritage» (en Land Rover). À bord des classiques - et combien photogéniques Land Rover, sortis tout droit des années 40 et 50, la balade commence. Il n’y a pas de sauts de dunes et de prouesses spectaculaires, mais plutôt une exploration agréable du parc. Quelques secondes à peine après le départ, nous apercevons une gazelle qui ne semble pas du tout surprise de nous voir. Un peu plus loin, le convoi s’arrête devant un superbe troupeau d’oryx aux cornes longues et droites, et aux silhouettes éclatantes sur les dunes dorées. Au plaisir de tous les photographes, ils prennent la pose… et nous aussi!

The meeting point for all the participants is at the entry to the park. With a rolled keffiyeh around your head, it’s the start of the safari It is also at this point that the Platinum group (in the Mercedes G-Wagon) separates off from the Heritage group (in Land Rovers). On board the classic- and oh-so-photogenic- Land Rovers, right out of the 40s and 50s, the ride begins. There is no dune bashing or spectacular feats, but rather a pleasant exploration of the park. Barely a few seconds after our departure, we catch sight of a gazelle who does not seem in the least surprised to see us. A little further off, the convoy stops in front of a superb f lock of oryx with their long, straight horns, silhouettes bursting off the golden dunes. To the delight of the photographers they pose for the cameras…and we do too!

57

DESERT SAFARI_NOV12.indd 57

11/11/12 9:44 PM


Vers la fin du parcours, nous nous arrêtons au cœur du désert où un fauconnier nous attend pour nous raconter l’h istoi re qu i u n it le s É m i r at i s au x fauc on s e t p ou r nou s présenter un spectacle qui sort de l’ordinaire. Il faut préciser qu’à l’époque où les bédouins vivaient d a n s d e s c a mp e me nt s rudimentaires, les faucons étaient d’une importance capitale puisqu’ils capturaient le gibier qui nourrissait toute la famille. À l’aide d’un appât – en l’occurrence d’une caille – le fauconnier lâche son oiseau et le fait tourner à vive allure autour de lui, à une vitesse pouvant atteindre près de 300 km/h en piqué. Nous gardons les yeux bien rivés sur le magnifique oiseau pour le suivre! Et c’est à ce moment que nous entrons en scène. La main vêtue d’un gant protecteur, tenant un morceau de caille, nous attirons l’intérêt du faucon et en deux temps trois mouvements, il se retrouve sur notre avantbras pour dévorer son festin!

Towards the end of t he t ra i l, we stop i n the heart of the desert where a falconer waits to tell us the story which links the Emiratis to falcons and to present an ext raordinary show to us. It should be u nderl i ned t hat during the time when t he Bedou i ns were living in rudimentary encampments, falcons were of capital importance since they captured the prey that nourished the whole family. With the help of bait- usually a quail- the falconer lets his bird go and makes it fly quickly around him, at a top speed that can get up to almost 300 kilometres per hour. Our eyes are riveted on this magnificent bird to keep up with him! And it is at this moment that the show begins. With our hand protected in a glove, holding a piece of quail, we attract the falcon’s interest and in no time at all he alights on our forearm to devour his treat! With the sun gradually setting on the dunes, it is time to head to the Bedouin camp. On our arrival, dozens of

58

DESERT SAFARI_NOV12.indd 58

11/11/12 9:44 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

lamps light the site marvelously, while the camels patiently wait to pull themselves up in order to give us a little ride. After washing our hands in rose water, we experience a real immersion into the universe of the Bedouins. Seated on little palm stools, it is time to taste emirati food. Several plates appear, like Shorbat Ada ( lentil soup), Harees, homous, salads and the famous Ghouzi. Cooked over the fire for many hours according to the traditional method, the lamb is perfectly spiced and tender. Arab bread must not be forgotten, made in front of us on a circular plaque. Dessert is served with coffee and dates. At the camp, it is also possible to have body henna applied and to smoke shisha. A belly dancer closes the voyage in the desert. And then it’s time to go home…with a full stomach, a smile on our lips and the camera full of souvenir photos!

Alors que le soleil se couche graduellement sur les dunes, c’est le moment de se diriger vers le campement bédouin. À notre arrivée, des dizaines de torches éclairent merveilleusement le site tandis que des chameaux attendent patiemment de se lever pour nous offrir une petite randonnée. Après s’être lavés les mains à l’eau de rose, nous vivons une véritable incursion dans l’univers des bédouins. Assis sur de petits tabourets en palmier, c’est l’heure de goûter la nourriture émirienne. Plusieurs plats défilent comme le Shorbat Adas (soupe aux lentilles), les Harees, l’houmous, les salades et le fameux Ghouzi. Cuit sur le feu pendant de nombreuses heures selon la méthode traditionnelle, l’agneau est parfaitement épicé et tendre. Il ne faut pas oublier de déguster le pain arabique, confectionné devant nous sur une plaque circulaire. Le dessert est accompagné de café et de dattes. Sur place, il est aussi possible de se faire faire des tatouages au henné sur le corps et de fumer la shisha. C’est une danseuse du ventre qui vient clôturer le périple dans le désert. Et c’est l’heure de repartir vers la maison… le ventre plein, le sourire aux lèvres et la caméra remplie de photos souvenirs!

59

DESERT SAFARI_NOV12.indd 59

11/11/12 9:44 PM


ART’MIA, le premier Collectif d’artisans-créateurs amateurs et professionnels à Abu Dhabi ART’MIA, the first Collective of amateur and professional craftspeople in Abu Dhabi. Translation Assia BELKACEM

ART’MIA est née de l’union de trois personna l ités d ist i nc tes qu i p a r t a g e nt l e s m ê m e s valeurs et ont une vision commune des relations humaines. C’est l’histoire de trois expatriées françaises qui, chacune à leur manière, s’est installée à Abu Dhabi avec ses bagages et ses aspirations: Marie, passionnée de peinture sur porcelaine, propose bénévolement des ateliers où elle communique son savoir-faire. Isabelle, ayant un grand sens des relations humaines, a mis toute son énergie dans la présidence d’une importante association de francophones à Abu Dhabi. Anne, professeur de musique, réalise des tableaux en résine et organise des rencontres d’artisanscréateurs dans son atelier lors de matinées “créatives”.

A RT’M I A was born from the union of three distinct personalities who sha re t he sa me va lues, as wel l as a te droi à che gau De (from left to right) com mon v ision of ie Anne, Isab elle et Mar human relationships. It’s the story of three French expatriates who have, each in their own way, settled down in Abu Dhabi with their luggage and their aspirations: Marie, who loves to paint on porcelain, organizes voluntarily workshops where she passes on her knowledge to others. Isabelle, with her great understanding of human relations, has devoted her whole energy to chair an important association of francophone in Abu Dhabi. Anne, a music teacher, creates pictures made in resin and organizes on “creative” mornings encounters between inventive craftsmen in her workshop.

60

ART'MIA_NOV12.indd 60

11/11/12 9:45 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Leurs chemins se sont croisés il y a 3 ans et de cette rencontre est née l’idée de ART’MIA! ART’MIA est le premier Collectif d’artisans-créateurs amateurs et professionnels à Abu Dhabi. Leur volonté première est de réunir toutes celles et ceux, rencontrés au hasard de leur activité, qui ont un talent et un savoir-faire particulier. «Ils sont nombreux ces artistes-amateurs de l’ombre qui, pour des raisons multiples, n’osent pas exposer et fa i re découv r i r leurs créations, explique Anne. De cet te obser vat ion est né le concept de “Collectif de Talents”. “Exposer à plusieurs est e n r ich i s s a nt e t e n g e nd r e u ne émulation où les perspectives de c réat ion sont décuplées. C’est aussi un échange de savoir-faire où chacun découvre les talents de l’autre”, rajoute Isabelle. ART’MIA regroupe les créateurs de plusieurs nationalités et de plusieurs cultures pou r que le Col lect i f soit sa ns frontières.

Their paths crossed three years ago and the idea of ART’MIA was born out of this meeting! ART’MIA is the first Collective of a mateu r a nd professiona l craftspeople in Abu Dhabi. Their major goal is to reunite all those who have shown a particular talent or skill. “The number of t hese “shadow ” a r t ist s who for various reasons want their creations to remain hidden and far from public is quite large,” explains Anne. This is how the concept of “Collective of Talents” came to be. “To exhibit ones creations is an enriching experience that awakens the artist’s sense of rivalry and stimulates his inspiration. It is also an exchange of knowledge for each discovers the talents of the other,” adds Isabelle. ART’MIA brings together creators from several nationalities and cultures thus making the Collective open for all.

61

ART'MIA_NOV12.indd 61

11/11/12 9:45 PM


However the three women cho ose t hei r ex h i bitor s carefully. They announce that in order for the group to differentiate itself from the common markets and “bazaars” found here in Abu Dhabi, the artistic works offered by the amateur and professional craftsmen should be “made in U.A.E.”. “We don’t accept manufactured products that are imported and we are also bound to limit some items so as to preserve diversity.” Marie, Isabelle and Anne’s second goal for ART’MIA evolved out of t heir past involvement in charitable act iv it ies for t he U. A .E . “What can we do to help the neediest in this country that Mais elles sont exigeantes dans le choix de leurs has welcomed us with open arms and where it feels exposants, et annoncent: «Afin de se distinguer des good to live?” confesses Marie. marchés et autres « bazaars» que l’on trouve ici, les articles They were thus proud of ART’MIA’s First Craft proposés par les artisans amateurs ou professionnels Market which has provided support for the Saint Joseph doivent impérativement être «made in U.A.E.». Nous school in Abu Dhabi. Their future plans will then be n’acceptons pas les produits manufacturés importés to continue raising funds in charitable associations for et nous sommes également obligées de limiter certains the Emirates. articles afin de préserver la diversité». Last but not least, ART’MIA offers creations based La deuxième motivation de Marie, Isabelle et Anne on themes that are linked to the country that hosts them. Marie, Isabelle and Anne pour ART’MIA est née de leur implication passée dans des actions caritatives pour les U.A.E. «Nous qui vivons dans combine their knowledge of porcelain, ce pays qui nous a si bien accueilli et où il fait bon vivre, comment metal and wood, respectively, to pouvons-nous agir pour aider les plus nécessiteux?», confie Marie. customize tableware and to create Le 1er Marché Artisanal ART’MIA a permis notamment, de soutenir decorative objects and items for l’École Saint Joseph d’Abu Dhabi; elles ont été fières du résultat. Pour children that with a mix of personal leur futur rendez-vous, elles proposeront à nouveau de soutenir des “French Touch”, a l low you to associations caritatives pour les Émirats. catch a glance of the United Arab

62

ART'MIA_NOV12.indd 62

11/11/12 9:45 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Enfin et non des moindres, ART’MIA propose des créations dont les thèmes sont liés au pays qui les accueille. Marie, par son expérience de la porcelaine, Isabelle du métal et Anne du bois, s’unissent pour personnaliser de la vaisselle, créer des objets de décoration, des articles pour enfants avec à chaque fois un clin d’œil aux Émirats Arabes Unis et leur «French Touch» personnelle. «La création est illimitée, il y a tellement de sujets à aborder! Et il est toujours plaisant d’acheter un objet original pour soi-même ou pour offrir, représentant le pays dans lequel nous vivons tout en cont r ibuant au bon heur de sa population», s’enthousiasment-elles! La recette est gagnante puisque pour leur 1er rendez-vous en mai dernier, les visiteurs venus très nombreux ont été unanimement ravis. La majorité des exposants présents, très satisfaits aussi de cette première journée, seront là pour le 2ème Marché Artisanal déjà prévu au mois de novembre. Le bouche à oreille ayant opéré, ce 2ème Marché Artisanal proposera une cinquantaine de stands regroupant amateurs et professionnels de tous horizons.

Emirates. “Our creativity is unlimited because many themes are still to be represented! Moreover, it is always a pleasure to buy something, be it for yourself or as a gift, that represents the country in which we live and to contribute at the same time to the happiness of its population,” they said, enthusiastic. The idea of ART’MIA is clearly a success for the numerous visitors who came to the first Craft Market were extremely pleased with the event. Most of the exhibitors, who were also very satisfied with this first day, will be present for the Second Craft Market already scheduled for November. As spread by word of mouth, it will have around fifty stands that regroup amateurs and professionals from all over the world.

L’Association Jordanienne, qui a ses locaux juste à côté du Lycée Louis Massignon (29ème rue entre 2 et 4) à Abu Dhabi, accueillera le mercredi 21 novembre de 9h30 à 19h le grand rendez-vous du 2eme Marché Artisanal d’Abu Dhabi. Nos trois créatrices attendent de nombreux visiteurs. Il est réservé exclusivement aux artisans-créateurs proposant des articles fabriqués aux U.A.E. Pour participer à ce 2ème Marché Artisanal, contactez Marie, Isabelle ou Anne - ART’MIA à l’adresse mail suivante: Artmia.collectif@gmail.com

The Jordanian Association, located on Muror Road intersection with 29 street, next to French School, Abu Dhabi, will host, on Wednesday 21 November, from 9.30am to 7pm, the awaited Second Craft Market of Abu Dhabi. Our three craftswomen look forward to a large number of visitors. The event is reserved exclusively to craftsmen and craftswomen who offer items produced in the UAE. To participate in the Second Craft Market please contact Marie, Isabelle or Anne – ART’MIA at the following e-mail address: Artmia.collectif@gmail.com

63

ART'MIA_NOV12.indd 63

11/12/12 10:34 PM


YANNICK ALLENO

Le Prince Des Palais Rencontre avec un Chef qui croit en sa bonne étoile

Prince of the Palaces Meeting with a Chef who believes in his lucky star Catherine GILBERT Yannick Alléno débute sa carrière au Royal Monceau aux côtés de Gabriel Biscay. Mais c’est chez Drouant, auprès de Louis Grondard qu’il forge sa maturité et son exigence. Il s’affirme dans le sillage de ce grand chef qu’il admire profondément, ava nt de prend re sa première place de chef et diriger les cuisines du Sc r ibe. E n 19 9 9, u ne première étoile au guide Michelin vient récompenser son travail et sa créativité, confirmés en 2002 par une deuxième étoile. En 2003, l’Hôtel Le Meurice lui confie sa restauration. Yannick Alléno crée alors

Yannick Alléno started his career at the Royal Monceau working with Gabr iel Biscay. W hen entering Drouant with Chef Louis Grondard, he worked hard to eventually forge his maturity and his discipline. He asserted himself in t he wake of this renowned chef that he deeply admires, before taking off by himself to run the Scribe kitchens. In 1999, a first Michelin star is rewarding his hard work and his creativity, which was confirmed in 2002 thanks to a second Michelin star. In 2003, the Hotel Le Meurice entrusted him the

64

YANNICK ALLENO_NOV12.indd 64

11/11/12 9:47 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

65

YANNICK ALLENO_NOV12.indd 65

11/11/12 9:47 PM


de véritables œuvres d’art qui accompagnent les saisons et reçoit la consécration avec une troisième étoile au guide Michelin. «Cette troisième étoile était un rêve! C’est le résultat de 22 ans de travail, de passion et de désir de la perfection encore et encore. Ceci marque pour moi le commencement d’une nouvelle vie. Cet te troisième étoile me confère des responsabilités gigantesques et je me dois de la faire briller! Plus que ja ma is, je veu x progresser et améliorer mon travail de manière à offrir à mes clients une véritable expérience gastronomique. Je veux imposer une cuisine qui, jour après jour, sera encore plus libre, délicate et sans cesse plus créative. Cette quête de l’excellence, je souhaite la faire partager et l’exporter pour représenter dignement la gastronomie française» précise Yannick Alléno que la presse surnomme «Le Prince des Palais». Il fait aujourd’hui partie du cercle très fermé des plus grands chefs de cuisine du monde.

Un noUvel art de vivre Yannick Alléno se plait à créer, innover, tester, jouer avec le produit pour en obtenir le meilleur. La rigueur et le travail sont ses maîtres mots. Il se distingue par son talent à réinventer les plats de la cuisine traditionnelle dont il donne une interprétation qui mêle précision et étonnement. C’est dans les produits du terroir qu’il puise son inspiration pour créer des ponts entre classicisme et modernité. «Je veux signer un nouvel art de vivre qui restaure les codes intemporels, qui leur donne un nouveau lustre, un nouvel éclat, une nouvelle saveur» déclare Yannick Alléno. «Ainsi, lorsque je signe le poulet à la bouteille au Meurice, la bibliothèque pâtissière ou la table de partage emblématique des S.T.A.Y, les chaises bébés

chef position. Yannick Alléno started to create true works of arts following the seasons. He achieved the ultimate accolade in 2007 with his third star. “T his t hird star was my dream! It is the result of 22 years of work, passion and a desire to be accurate and demanding in each moment. Yet it also marks the beginning of a new life. This third star is a tremendous responsibility and it is now up to me to make it shine. More than ever, I want to progress and perfect my work in order to offer our clients real consistency and a true gastronomic signature. I want to affirm this wish through a cuisine that is forever more rigorous, finer, creative and to pass on this quest for excellence in order to represent and promote French gastronomy” says Yannick Alléno. Yannick Alléno, nicknamed “Prince of the Palaces” by the press, was since that, member of the elite circle of the world’s greatest Chefs.

a new lifestyle Yannick Alléno likes to create, innovate, taste and play with the product in order to obtain the best. Hard work and rigor are his magic words. His talent lies in reinventing dishes from traditional cuisine by giving a unique interpretation mixing precision and surprise. He gets his inspiration from local products to create links between classic and modern inspiration. ” I want to sign a new lifestyle, which restores the timeless codes, which gives them a new luster, a new splendor, a new flavor” says Yannick Alléno. “When I am creating the “chicken in the bottle” at Le Meurice, the Pastry Library or the emblematic communal table at S.T.A.Y, the baby chair at Cheval Blanc, the Onde© plates or the carbon tray, I keep their frames, the basis, the value but I am modifying the timeless codes, and I reinvent the textures which correspond to today’s desires. I am a contemporary chef; I move with the times”.

66

YANNICK ALLENO_NOV12.indd 66

11/11/12 9:47 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

67

YANNICK ALLENO_NOV12.indd 67

11/11/12 9:47 PM


68

YANNICK ALLENO_NOV12.indd 68

11/11/12 9:47 PM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

au Cheval Blanc, les assiettes Onde© ou le plateau en carbone, je garde les cadres, les traditions, mais jouant des contraintes, je détourne les classiques et je réponds aux envie d’aujourd’hui. Je vis avec mon temps; je suis un chef contemporain».

NAISSANCE D’UN CONCEPT Pari audacieux lancé en 2008, associé à Florence Cane, il fonde son groupe de restauration Yannick Alléno Group. Conçu com me u ne expér ience exclusive, l’art de vivre signé Yannick Alléno se décline à travers des concepts de restaurants tels que la Grande Table, S.T.A.Y (Simple Table Alléno Yannick), Sweet Tea, le Terroir Parisien, des ouvrages référents, des innovations, mais aussi la promotion de talents, chefs et hommes de salles qui partagent sa vision. Engagé, il porte haut et loin (Dubaï, Beyrouth, Marrakech, Pekin, Taipeh...) les couleurs d’une cuisine créative française qu’il respecte et sait détourner avec finesse et dévouement.

STAY À DUBAÏ A Dubaï, Yannick Alléno supervise les cuisines du One&Only Palm, y compris celles de son restaurant gastronomique STAY. Pour le dîner, STAY propose une véritable expérience gustative dans le confort très stylé d’une décoration en noir et blanc. STAY surprend les convives avec des plats traditionnels réinterprétés de manière contemporaine. Différents aménagements dans la salle-à-manger avec, notamment, une «table de partage» ainsi que l’incroyable concept de bibliothèque à pâtisserie, sont les fondements du restaurant. Et lorsque Yannick est en cuisine, les étoiles s’illuminent. Espuma d’huître, ravioli froid de langouste, pudding de Saint-Jacques, filet de turbot sauvage mettent tous vos sens en émoi de même que les desserts comme les «Pompons» cocolime ou la crème pralinée chocolat noisette. Et, cerise sur le gâteau, tous les mets sont accompagnés du vin idéal. La cuisine de Yannick est simple et goûteuse. Elle offre un moment incroyable à tous les gourmets. Une expérience inoubliable.

BIRTH OF A CONCEPT In 2008, Yannick Alléno associated with Florence Cane, has launched an audacious and risky challenge by creating the Yannick Alléno Group. Created as an exclusive experience, the “art de vivre” signed by Yannick Alléno consists in restaurant concepts (in Dubai, Beirut, Marrakech, Pekin, Taipeh...), such as the Grande Table, S.T.A.Y (Simple Table Alléno Yannick), Sweet Tea, Terroir Parisien, several referent books, innovations but also in promoting talents who share his vision. Really involved, he leads on the French creative cuisine that he respects and accommodates with delicacy and devotion.

STAY IN DUBAI In Dubai, Yannick A lléno oversees the kitchens of the One&Only The Palm, including its gastronomic restaurant STAY. Open for dinner, STAY provides distinct dining experience within a comfortable yet stylish black and white decoration. STAY surprises guests with signature dishes showcasing revamped traditional cook ing met hods. Different seating arrangements including a sharing table area as well as a unique Pastry Library concept are key to t he restaurant’s DNA. And when Yannick is in the kitchen, stars shine. Oyster espuma, cold lobster ravioli, scallops pudding, wild turbot fillet move all your senses, as well as desserts like cocolime “Pompons” or chocolate and hazelnut praline cream. And, cherry on the cake, all dishes are paired with the perfect wines. Yannick’s cuisine is simple, great tasting, offering an amazing moment to all food lovers. An unforgettable experience.

69

YANNICK ALLENO_NOV12.indd 69

11/11/12 9:48 PM


Escaping Evasion

VENISE AUTREMENT A COMPLETE DIFFERENT VENICE Christel de NOBLET Si Venise est bien évidemment la destination de prédilection des amoureux qui viennent y poser leurs valises le temps d’un week-end ultra romantique et se regarder les yeux dans les yeux Place Saint Marc, c’est aussi une ville aux facettes cachées et inattendues, loin des clichés…. La première recette que l’on vous recommande pour découvrir Venise autrement, c’est d’éviter les hôtels et de vous trouver un petit appartement à louer,

Translation Sarah BELKACEM If Venice is of course the most desired destination for lovers who come to spend a super romantic weekend together and gaze at each other in Saint Mark’s Square, it is also a city with hidden and amazing secrets that have nothing to do with the usual clichés. The first tip that we can give you to discover Venice in a new way is: avoid hotels and rent a small apartment that overlooks a narrow canal far away from the main touristic attractions. Going down

70

VENISE_NOV12.indd 70

11/11/12 9:51 PM


Evasion Escaping

surplombant un étroit canal, loin des grandes artères touristiques. Descendre le matin, en croisant dans la cage d’escalier sa voisine qui vous salue d’un “Buon Giorno” chantant, a beaucoup plus de charme que le salut guindé des touristes, quand vous prenez l’ascenseur de votre «Cinq étoiles»… Sortir de chez soi, en contournant le petit kiosk à journaux qui envahit la piazzetta, pour aller attraper un litre de lait frais et du pain encore chaud à la petite épicerie au bout du vicolo, a tous le parfum d’un vrai matin à Venise… Une fois installé ‘chez vous’, jetez votre plan de la ville et allez vous perdre dans ce dédale d’îles réunies par plus de 400 ponts… il n’y a pas grand risque de se perdre - sauf celui des rencontres impromptues car la ville ne s’étend que sur sept petits kilomètres de long et seulement quatre de large…

the stairs and meeting your neighbour, who greets you with a melodious “Buon Giorno” has far more charm than the stiff greeting of tourists in the elevator of your five star hotel…Bypassing the small newsstand, in the middle of the piazzetta, while hurrying out of home to buy one litre of fresh milk and bread still hot from the oven in the small grocery store, at the end of the vicolo, has all the fragrances of a true morning in Venice… Once wel l f it ted out i n “you r home”, t h row you r city map in the first dustbin you see and go get yourself lost in this maze of islands connected by more than 400 bridges… getting completely lost is unlikely-unless you have an imprompt u encounterbecause the city extends over a length of only seven small kilometres and a width of four…

71

VENISE_NOV12.indd 71

11/11/12 9:51 PM


After finishing with the must-see sites (the Doge’s Palace and its human tide, the Basilica of St Mary of Health and its gilding hidden in the dark, the small coffee shop Au Florian, originally named “At The triumphant Venice”), the discovery of the green Venice should come next. You can find in this town more gardens than in most of the other big European capitals. You have to dare push open the door to the cloister of the San Giorgio Monastery or adventure yourself a little bit further from the centre and roam through the alleys of Giardini Pubblicci

Q ua nd vous au rez coché la case des incontournables (Palais des Doges et sa marée humaine, Basilique et ses dorures cachées dans la pénombre, petit café au Florian dont le vrai nom était à l’origine ‘A la Venise Triomphante’… on a eu chaud!), partez à la découverte de la Venise verte. Il y a dans cette ville plus de jardins que dans la plupart des grandes capitales européennes. Il faut oser pousser la porte du cloître de San Giorgio Maggore ou s’éloigner un peu du centre pour parcourir les allées des Giardini Pubblicci en bout d’île, ou encore, partir serpenter dans les hautes herbes de Torcello.

72

VENISE_NOV12.indd 72

11/11/12 9:51 PM


Evasion Escaping

Dernière idée pour profiter de Venise sans subir tous les clichés: aller un soir écouter de la musique. Si Vivaldi est chez lui partout dans la ville, sa musique est loin d’être la seule que l’on puisse entendre. Nous vous recommandons deux haltes très différentes: à 30 mètres du Pont dei Pugni, entre le Campo Santa Margarheta et le Campo San Barnaba, se cache le Venice Jazz Club pour une soirée un brin nostalgique sous les accents rauques du saxophone. Ou bien, en remontant le temps, une soirée au Palazzetto Bru Zane, centre de musique romantique française qui a pour vocation de favoriser la redécouverte du patrimoine musical français du grand XIXe siècle

at the end of the island. You can also go meander through the tall grasses of Torcello. A last advice to enjoy Venice at its best without having to go through all the clichés is to go out, one evening, to listen to music. If Vivaldi is present wherever you go, his music is by far the only one you could listen to. We recommend that you stop by two very different places. The Venice Jazz Club, situated 30 m from the Ponte dei Pugni and hidden between the Campo Santa Margarheta and the Campo San Barnaba, offers you one evening, tinged with nostalgia and filled with the deep tones of the saxophone. Otherwise the Palazzetto Bru Zane, the centre for French romantic music, which purpose is to focus on the discovery

73

VENISE_NOV12.indd 73

11/11/12 9:51 PM


Escaping Evasion

Venice Jazz Club 3102, Fondamenta del Squero à Sestier du Dorsoduro 30123 Venezia Téléphone: +39 041 52320 56 Site Internet: www.venicejazzclub.com Palazzetto Bru Zane San Polo 2368 – 30125 Venise – Italie www.bru-zane.com Dates des prochaines Fêtes Vénitiennes: La 14e Biennale d’Architecture de Venise (29 Août au 25 Novembre 2012) La Fête de la Saint Martin (11 Novembre 2012) La Fête de la Salute (21 Novembre 2012)

(1780-1920). Quels que soient vos penchants musicaux, le meilleur moment de votre soirée sera sans doute la petite marche de retour vers votre ‘chez vous’, dans les ruelles endormies, quand Venise, libérée de ses hordes de touristes, devient quasi immobile, seulement bercée par le clapotis de l’eau… Venise autrement !

of the French musical heritage of the great 19th century (1780-1920), is there to take you back in time. Regardless of your musical preferences, the best moment of your evening will, without doubt, be the walk back to «your home», through the silent small streets of Venice. Free from its hordes of tourists, the city becomes completely still, lulled by the lapping of the water … A complete different Venice!

La Régate des Befane (6 Janvier 2013 à 11 heures au pont du Rialto) La Fête des Maries (2 Février 2013, de 14h00 à 16h00) Le Carnaval de Venise (du 2 au 12 Février 2013) La Fête de la Sensa (12 Mai 2013) La Vogalonga (19 Mai 2013) La 55e Biennale d’Art de Venise (1er Juin au 24 Novembre 2013) La Fête du Redentore (13 et 14 Juillet 2013)

74

VENISE_NOV12.indd 74

11/11/12 9:52 PM


ADVERTISMENTS_JUNE-JULY12.indd 9

10/10/12 12:57 AM


L’hôtel Le Meurice: Délice du Style Louis XVI Ouvert depuis 1835, Le Meurice exprime à lui seul le génie français de l’Art de vivre et symbolise la quintessence du luxe. Toujours à la recherche de nouveaux challenges, il renouvelle sans cesse les traditions des grands palaces parisiens.

Hotel Le Meurice: Wonder of the Louis XVI Style Opened in 1835 ‘le Meurice’ truly expresses the French genius for living well and embodies quintessential luxury, always seeking new challenges and endlessly renewing the traditions of great Parisian palaces. Clothilde MONAT Photos Guillaume de Laubier

Translation Chris DAWSON

Mécénat et innovations

Patronage and innovation

L’hôtel s’est imposé, dès sa création, comme un joyau du st yle L ou i s X V I ave c notamment le salon Pompadour et le restaurant «Le Meurice», réplique d’un salon du château de Versailles. Ce décor sublime explique sans doute pourquoi l’établissement accueille régulièrement, lors des semaines de la mode, les dernières créations de couturiers exigeants… Au

The hotel has presented itself, since its opening, a s a L o u i s 16 t h s t y l e jewel, w it h not ably t he Po m p a d ou r S a lo n a n d restaurant ‘Le Meurice’, replicating a salon at the Palace of Versailles. This sublime decor must be why the hotel hosts, during the fashion season, the latest creat ions of demanding couturiers. In the twentieth

76

LE MEURICE_NOV12.indd 76

11/11/12 9:54 PM


Le Meurice Restaurant

Evasion Escaping

77

LE MEURICE_NOV12.indd 77

11/11/12 9:54 PM


century, frequented by royalty, movie stars and the cream of the business world, the hotel was the setting for the last literary salon of Flora Gould. It also forged strong ties with artists such as Salvador Dali. For 5 years the ‘Prix Meurice’ has been awarded for a wide variety of international art and the hotel continues with its aims as a patron.

ElEgancE and insouciancE

XXème siècle, fréquenté par les têtes couronnées, les vedettes de cinéma et les princes des affaires, le palace a abrité le dernier salon littéraire de Flora Gould et aussi tissé des liens étroits avec les artistes dont Salvador Dali. Depuis cinq ans, le prix Meurice récompense un projet artistique d’envergure internationale et l’hôtel poursuit sa démarche de mécénat.

ElégancE Et insouciancE

Ideally situated on the Rue de Rivoli, opposite the Tuileries Gardens, t he hotel enchants wit h not on ly its set t ing but wit h its architecture and t he qua l it y of its f it t i ngs a nd services. Recent renovations retain the old world atmosphere and respect the identity of the building. In 2007 Philippe Stark set to work on the ground floor, creat i ng a ha r mon ious g rey toned background and installing in the Dali Restaurant poetic surroundings which would not have displeased the eccentric Dali; Superior Suite

Idéalement sit ué r ue de Rivoli, en face du jardin des Tuileries, le Meurice charme pa r son empl acement , son architect ure, la qualité des équipements et des services. Les récentes rénovations ont redonné au palace son faste d’antan tout en respectant les identités du lieu: Philippe Stark, en 2007, a repensé les salons

78

LE MEURICE_NOV12.indd 78

11/11/12 9:55 PM


Evasion Escaping

Le Dali Rest aurant

a selection of delightful objects and mahogany chairs.... In 2008 Charles Jouffre oversaw the redecoration of the bedrooms, limpid and luxurious backgrounds but with, at the same time, the most up to date technology so necessary nowadays, so that spending a night at Le Meurice is a marvelous experience.

THE EMOTIONAL IMPACT The Valmont Spa, an extension built along a lovely tree lined avenue, reopened in September, with three ultra luxurious cabins, a sauna, Turkish baths and an Deluxe Room

du rez-de-chaussée, créant une harmonie de gris feutré, installant, au restaurant «Le Dali», un univers de poésie que n’aurait pas renié l’excentrique Salvador, friand d’objets et de fauteuils insolites… En 2008, Charles Jouffre a signé la nouvelle décoration des chambres, claire et luxueuse, les dotant, en même temps, de la haute technologie indispensable au bienêtre actuel, de sorte que, passer une nuit au Meurice, c’est donc bien, aujourd’hui,... un délice!

79

LE MEURICE_NOV12.indd 79

11/11/12 9:55 PM


LA «BULLE ÉMOTIONNELLE»

Lobby

Installé en prolongement d’une ravissante terrasse arborée, le SPA Valmont, a ré-ouvert ses portes en septembre, avec trois cabines ultra-luxueuses, sauna, hammams et fontaine à glace. Il offre, en plein Paris, un havre de paix de 340 m2 de teintes harmonieuses où le vert céladon, le bronze et l’or se mêlent aux beiges et à une architecture tout en courbes, symbole de bien-être. Afin de célébrer cette renaissance, le soin «Bulle émotionnelle» a été créé pour transporter dans la magie Valmont, première marque suisse de cosmétiques antiâge avant-gardiste.

LES SÉDUCTIONS DU PALAIS… Enfin, depuis le printemps 2012, Yannick Alléno, chef triplement étoilé, a remis à l’honneur au restaurant «Le Meurice», la vraie gastronomie de palace, abandonnant

Prix Meurice pour l’Ar t Contempor ain

ice fountain. It offers, in the Centre of Paris, a haven of peace of 340m2, all harmonious tints and celadon green, gold and bronze blending with natural shades and curving architecture, symbolic of wellbeing. To celebrate this renaissance, the beauty product ‘Bulle emotionelle’ has been created to draw one into the magic of Valmont, a top Swiss company offering avant-garde age defying cosmetics.

80

LE MEURICE_NOV12.indd 80

11/11/12 9:55 PM


Evasion Escaping

la cuisine créative qu’il pratiquait depuis cinq ans. Aujourd’hui il propose une carte constituée de plats simples et copieux. Son «repas pour gastronomes» ponctué par les gourmandises du chef pâtissier Cédric Grolet séduira les amoureux de la bonne chère. Ceux-là même apprécieront que, tout au long du repas, les vins, soigneusement sélectionnés par Estelle Touzet, Chef Sommelier, paraissent naturellement en harmonie avec les mets. Les habitués connaissent aussi le «Bar 228» avec ses chaises en bois acajou, où l’on attaque, sur le pouce, le bien nommé «croque Meurice» sous l’œil malicieux du Chef Barman William Oliveri, toujours autant grisé par l’atmosphère cosy à l’anglaise trente ans après ses prises de fonction dans l’établissement! Lobby - Fire place

Further enticements Finally, since spring 2012, threestar Chef Yan n ick A l leno has put real gast ronomy back into pride of place at the Le Meurice, abandoning the creative cuisine he has been offering for five years, for si mple hea r t y d ishes. H is ‘gastronomic menu’, punctuated by t he del ic ious c re at ion s of pastry Chef Cedric Grolet, really seduce s lover s of good food . Guests appreciate the carefully selected wines chosen by chef sommelier Estelle Touzet as they appear during the meal, in perfect harmony with the food. Frequent visitors are familiar with Bar 228 with its mahogany chairs, where g ue st s c a n sn ack on ‘c ro q ue Meurice’ under the mischievous eye of chief barman William Oliveri, charmed as always by the cosy English atmosphere, 30 years after he took over the running of the bar.

81

LE MEURICE_NOV12.indd 81

11/11/12 9:55 PM


82

DECO_NOV12-V2.indd 82

11/11/12 9:57 PM


Maison Home

Décoration

La force de l’âme basque Depuis plus de 30 ans, Jean Vier revisite et actualise l’esprit basque dans la maison. De la Table à l’Office en passant par la salle de bains, les couleurs égayent les rayures...

the Strength of the Basque Soul It has been more than 30 years that Jean Vier revisited and renewed the Basque spirit in home décor. From the table to the pantry, from the bedroom to the bathroom, the colourful stripes of the Basque linen radiate joy. Christel de NOBLET

Txalaparta1, aurresku2, bertsolaris3, des mots qui sentent bon le terroir basque, les verts pâturages des flancs de la Rhune, les colliers de piments qui pendent aux fenêtres des maisons à colombage rouge foncé, le son sourd de la pelote qui heurte le frontis… A défaut de faire ses valises et de s’envoler immédiatement vers Biarritz ou Saint-Jean-de-Luz pour se plonger dans cette ambiance si forte du pays basque, il suffit simplement de faire entrer dans sa maison les rayures bigarrées du linge basque…

Translation Véronique Draoui

Txalaparta1, aurresku2, bertsolaris3 are words that evoke the Basque terroir in the South West of France – the verdant pastures on the Rhune’s slopes, strings of peppers that hang in the windows of dark red, half timbered houses, the dull sound of pelota hitting the frontis…If you can’t pack your cases and f ly immediately to Biarritz or Saint Jeande-Luz, to immerse yourself in this intense Basque atmosphere you just have to let the colourful stripes of the Basque linen enter

83

DECO_NOV12-V2.indd 83

11/11/12 9:57 PM


Né du lin que cultivaient les paysans, le linge basque trouve son origine dans la mante à bœufs (Saïal), toile rayée dont on couvrait les bêtes pour les protéger des effets du soleil. Plus les rayures étaient larges, plus le propriétaire était riche!! Rajeunies, modernisées, les collections de la maison Jean Vier, spécialiste du tissage des fibres naturelles – pur coton, lin, lin et coton – apportent à la maison un vent de sud-ouest qui sent bon le bonheur! Avec des noms qui évoquent tantôt mille escales: Espelette, Sara, Arnaga, Abadia, Bilbao, tantôt des

you r home. Bor n of t he f lax, which used to be cultivated by local farmers, Basque linen takes its origins from the cow mantle (saial) a striped piece of cloth used to cover the animals and protect them from the effects of the sun. The wider the stripes were, the wealthier the owner was! Jean Vier, a specialist in woven natural fibers – pure cotton, pure linen, cotton linen blends – has rejuvenated and modernized his collect ion, bringing a French Southwest breeze of happiness to our homes! With names evoking a “thousand places in between”

84

DECO_NOV12-V2.indd 84

11/11/12 9:57 PM


Maison Home

jeux d’enfants, Txilin Txalan4, les rayures bayadères se glissent partout: sur de grandes nappes, des draps de bain, des peignoirs, mais aussi sur des plateaux, des gants de cuisine, des sacs de sport, des plaids, des transats…. Elles sont partout les rayures, allant souvent par sept, comme les sept provinces basques5.

Espelette, Sara, Arnaga, Abadia, Bilbao, as well as children’s games, Txilin Txalan4, bayadere stripes can fit everywhere: large tablecloths, bath towels, and even on trays, oven mitts, sports bags, plaid blankets, deck chairs…The stripes are everywhere, usually in a combination of seven, like the seven Basque provinces5.

Pour faire ses courses, deux solutions, découvrir l’une des boutiques Jean Vier à Biarritz, Saint-jean-de-Luz, Saint Jean Pied de Port, Bayonne ou Paris ou se connecter sur www.jean-vier.com. Et si vous passez par le sud, ne manquez pas leur «Ecomusée de la tradition Basque» à Saint-Jean-de-Luz ouvert depuis 1999.

You can discover Jean Vier’s shops in Biarritz, St. Jeande-Luz, St. Jean-Pied-de-Port, Bayonne or Paris or online at www.jean-vier.com. And if you pass by the South of France do not miss the Ecomusee de la Tradition Basque, in St. Jean-de-Luz, open since 1999.

1 Instrument de musique traditionnel 2 Danse de bienvenue 3 Poètes 4 Jeu d’enfants où les joueurs se tiennent par les bras dos à

1 Traditional musical instrument 2 Welcoming dance 3 Poets 4 Children’s game where players stand by the arms back to

5 Basse Navarre, Navarre, Libourd, Soule, Alava, Biscaye,

5 Basse Navarre, Navarre, Libourd, Soule, Alava, Biscaye,

dos et imitent le balancement des cloches Guipuzcoa.

back and mimic swinging bells Guipuzcoa

85

DECO_NOV12-V2.indd 85

11/11/12 9:57 PM


Décoration

Le Bon sens de FairSEnS the Good sense of FairSEnS Christel de NOBLET

Translation Patricia BLAIS

FAIRSENS ce sont deux copines Hélène et Céline et une belle amitié ‘durable’ depuis plus de 15 ans! Ce sont aussi les hasards de la vie qui enchaînent des évènements surprenants: une introspection professionnelle pour l’une,

Parure de lit

FAIRSENS is two pals, Helene and Celine, and a lovely friendship, which is more than 15 years old! Surprising events come from strokes of happenstance: a professional inward look for one, a memorable lunch with the other,

Housse de couette junior

86

DECO_2_NOV12.indd 86

11/11/12 9:58 PM


Maison Home

Pou f Mis s Gana

an exciting discussion and a few hours later, a light-bulb moment: “Let’s imagine and create a décor shop on-line! Yes, but it has to be something different from the others… that ref lects us, that means something. A shop with a human dimension, proposing a selection of designers and focused brands. A real, specialized choice of ecological, ethical creations, backed by real design.” Thus the first chapter of FAIRSENS is written and put on the Web on June 21st 2010.

un déjeuner mémorable avec l’autre, une discussion passionnée et quelques heures plus tard, une conclusion qui claque comme une évidence: “Imaginons et créons une boutique de décoration en ligne! Oui, Lampes d’extérieur Light House mais quelque chose de différent des aut res a lors... qui nous ressemble, qui ait du sens. Une boutique à dimension humaine, qui proposerait une sélection de créateu rs et de marques confidentiels. Un vrai choix pointu de créations écologiques et éthiques, soutenues par un vrai design.” Ainsi est écrit le premier chapitre de Fairsens, mis sur la toile le 21 juin 2010. Depuis, nos deux complices n’ont de cesse d’écrire, transmettre et

87

DECO_2_NOV12.indd 87

11/11/12 9:58 PM


Home Maison

réinventer l’histoire de la ‘déco-responsabilité’ - l’histoire d’une déco qui a du sens. Elles démontrent que les mots bien-être et respect sont compatibles avec qualité, esthétisme et tendance, qu’il est possible d’être sur le net tout en offrant une boutique humaine et accueillante; qu’on peut être multimarques sans être fourre-tout et surtout qu’on peut proposer une consommation responsable en ayant du style. Design, éthique, durable, écologique… quatre mots comme un crédo! Suspension Camouflage Sur leur boutique en ligne, www.fairsens.com, Madame Magazine a aimé les coupelles en porcelaine Since that time, our two accomplices haven’t stopped writing, putting PLIAGE, poétiques comme across and reinventing the story of ‘décor-responsibility’- the story of des origamis, les housses de decorating that makes sense. They show that the words ‘well-being’ couette en lin si tendance, la and ‘respect’ are compatible with quality, aesthetics and trend, that it is suspension CAMOUFLAGE possible to be on the Net whilst still offering a shopping experience that is magnifique explosion de human and welcoming; that you can be multibrand without being a junk lu m iè r e q u i s aup oud r e shop and above all that you can offer responsible, stylish consumerism. les murs ou le pouf MISS Design, ethics, durable, ecological…a four word credo! G A N A q u i a r r i ve t o u t In their on-line shop, http://www.fairsens.com Madame Magazine liked ébou r i ffé en d i rect du the porcelain goblets PLIAGE, poetic origami, and the very trendy linen Brésil! Découverte après duvet covers, the hanging lamp CAMOUFLAGE- a magnificent explosion découverte, FAIRSENS a of light that dusts the walls or the pouf MISS GANA which comes all du flair ! ruffled directly from Brazil! Discovery after discovery, FAIRSENS has flair!

Hélène et Céline

Coupelle Pliage

88

DECO_2_NOV12.indd 88

11/11/12 9:59 PM


RELiAC Paris - 2o11

PĂŠtillante

ADVERTISMENTS_JUNE-JULY12.indd 7

Rendez-vous sur notre boutique en ligne lalique.com

10/10/12 1:01 AM


EDUCATION

LEARNING STYLES Traduction Pauline PFEIFFER-SPENCER

Un de nos plus gros soucis lorsque nous étions jeunes mariés, fut le moment où mon mari et moi dûmes nous préparer à chanter devant un auditoire. Quelques minutes avant, il joua une nouvelle chanson et la chanta deux fois alors que j’essayai de l’accompagner. Puis il dit «c’est bon ? Allons-y !»... et je me mis à pleurer. Je peux chanter mais cela ne signifie pas que je peux me souvenir de ce que je viens d’entendre. Il comprit et nous prîmes un peu plus de temps. Il apprend «massivement» (selon son expression) oralement, c’est à dire majoritairement de ce qu’il entend. Je suis plus visuelle/kinesthésique. Souvent les gens enseignent de la manière dont eux apprennent le mieux. Est-ce que cela pourrait expliquer en partie la mauvaise communication qui peut exister entre vos enfants et vous ou leurs enseignants ? Naturellement, les parents veulent aider leurs enfants à faire leurs devoirs lorsqu’ils ont des problèmes. Même avec les meilleures intentions, il arrive qu’on s’énerve. Si cela arrive trop souvent, assurez-vous que cela ne correspond pas à un moment de la journée où les organismes manquent de sucre ou bien que votre enfant n’est pas trop fatigué. Si les conf lits perdurent même avec

L. Zuercher

One of our first big fusses as newlyweds was a time when my husband and I were preparing to sing in front of a group. A few minutes before, he played a new song on his guitar and sang it twice as I tried to sing along. Then he said, “Got it? Let’s go!” and I started to cry. I can sing, but that doesn’t mean I remember what I hear. He finally understood and we took some more time with it. He learns “massively” (as he just told me) aurally, that is, mostly by what he hears. I am a visual / kinesthetic learner. Often people teach in the way that they learn best. Could this kind of difference explain some of the miscommunication your children are having with both you and their teachers? Naturally, parents want to help their children with homework when they are having trouble. Even with the best of intentions though, tempers can flare. If this continually happens, make sure it is a time of day when no one’s blood sugar is low or the child isn’t too tired. If conflict is created even while using a gentle approach perhaps you should try to analyze your children’s learning styles. The concept of differing learning styles became popular in the 1970’s and has influenced much of teacher education. There have been many

90

EDUCATION_OCT12.indd 90

11/11/12 10:00 PM


Vos rubriques Your interest

91

EDUCATION_OCT12.indd 91

11/11/12 10:00 PM


theories propounded and studies made, but let’s look at two practical theories and tests that might shed some light on the subject: VARK and Myers – Briggs. Neil Fleming studied learning styles and created a test in 1987 which is popularly used by American universities with their entering freshmen to help them shine a light on their unique paths to success. The questions are situational and have multiple choice answers. For example: a person walks up to you and asks you for directions. Which would you be more likely to do: a) take them where they are going b) tell them how to get there c) write out an explanation of the way d) draw a map? No certain answer is ‘correct’. The answers just reflect different ways of communicating information. Fleming has described four learning styles: visual, aural, kinesthetic (active) or reading/writing. Visual – The visual learner remembers easily the things he sees. Diagrams and charts make sense to him. Maps are very useful to the visual learner. This kind of learner can often picture in their mind where on une approche calme, peut-être faut il the page information they read is located. They often doodle or draw analyser la manière dont votre enfant when they take notes. Can information be made colorful or in different apprend. Le concept des différents styles shapes to appeal to them? d’apprentissage date des années 70 et Aural – The auditory learner is a music fan. If important information can a influencé la plupart des professeurs. be put to a tune, it is easier for them to memorize it. I have frequently had Il existe un grand nombre de théories university students in my classes sit back with arms crossed as I lectured. avancées et des études ont été faites, mais The first few times I had chided their lack of taking notes, but often they regardons de plus près deux théories et could repeat to me the essence of tests qui devraient éclairer le sujet: les théories de VARK et Myers-Briggs. what I had said. These are auditory Neil Fleming a étudié les styles d’apprentissage et a créé un test en 1987 qui learners. Aiding students to repeat est régulièrement utilisé par les Universités américaines pour permettre facts or vocabulary words out loud aux nouveaux arrivants de découvrir leur unique voie vers le succès. Les can sometimes help those who learn questions sont situationnelles à choix multiple. Par exemple : une personne by sounds. Some successful university vient vers vous et vous demande son chemin. Comment agirez-vous? a) students have admitted to reading text Vous l’accompagnerez où elle veut aller b) Vous lui indiquerez le chemin books in funny voices to themselves oralement c) Vous lui écrirez les explications d) Vous lui dessinerez une (in the privacy of their own rooms). carte ? Il n’y a pas de «bonne» réponse. Les réponses reflètent les différents Read / Write – The learner who moyens de communiquer une information. Fleming a décrit quatre styles is attuned to language and wording d’apprentissage: visuel, oral, kinesthésique (actif) ou écrit/lu. absorbs information best by reading

92

EDUCATION_OCT12.indd 92

11/11/12 10:01 PM


Vos rubriques Your interest

Visuel: Le visuel se souvient aisément des choses qu’il voit. Les it. What they read stays with them diagrammes, les graphiques n’ont pas de secret pour lui. Il peut and makes sense. Likewise, writing visualiser dans sa tête l’endroit où se trouve l’information qu’il a lu sur notes during a lecture helps them une page. Il griffonne ou dessine lorsqu’il prend des notes. Est-ce que to better retain what they hear. les informations pourraient être plus colorées ou de formes différentes Rew r it i n g , spel l i n g word s or pour qu’elles l’intéressent? formulate several times could help Oral: l’Oral est un fan de musique. Si les informations importantes them. These students may find that pouvaient être mises en musique, il les mémoriserait plus facilement. J’ai their ideas take shape while they write, souvent eu des étudiants dans mes classes, assis au fond de leur siège, les which might help them understand bras croisés, alors que je donnais mon cours. Au début j’ai réprimandé leur historical events or other ideas. It manque de prise de notes, mais souvent ils pouvaient répéter l’essentiel is highly likely that ‘read / write’ de ce que je venais de dire. Ce sont les Oraux. Faire dire à haute voix les learners are natural journal writers. leçons ou du vocabulaire peut aider parfois ceux qui apprennent par le Kinesthetic – A good example of son. Quelques très bons élèves m’ont confié que parfois kinesthetic learning, though fictional, ils lisaient leurs cours à haute voix, en prenant une voix is a scene in one of Louisa May Alcott’s novels in which bizarre (à l‘abri des regards bien sûr) Professor Baer is teaching his nephew the alphabet by L’écrit/lu: Celui qui apprend par le langage et les having the boy make the shape of each letter with his mots absorbe mieux les informations en les lisant. Ce body. These wiggle- worms often have a difficult time qu’il lit reste présent et a du sens. De même, écrire des in the classroom, as classical pedagogical methods often notes en cours lui permet de retenir plus facilement ce do not take them into account. One method is Total qu’il entend. Réécrire, épeler des mots ou les formuler Physical Recall or TPR which can be used in language plusieurs fois l’aide. Il trouve que l’idée prend forme en teaching that demands some kind of body movement l’écrivant, cela lui permet certainement de comprendre les faits historiques ou autres. Il est connu pour être naturellement celui qui écrit son journal. Kinesthésique: Un bon exemple d’apprentissage kinesthésique, au travers d’une fiction, est une scène d’une nouvelle de Louisa May Alcott, dans laquelle le Professeur Baer apprend l’alphabet à son neveu en lui demandant de mimer les lettres avec son corps. Ces moyens n’ont pas toujours bonne presse dans la salle de classe, les méthodes pédagogiques classiques ne les prenant pas en compte. Une de ces méthodes est Total Physical Recall (Souvenir Physique Total) ou TPR. Elle peut être utilisée dans l’apprentissage du langage et demande des mouvements du corps de la part de l’étudiant en réponse au professeur. Pouvezvous transformer des informations historiques ou des réactions chimiques en danses que votre enfant peut exécuter ? Tout ce qui peut l’aider à apprendre fonctionne. Tout le monde n’est pas limité à un seul de ces styles d’apprentissage. Votre enfant pourrait en cumuler plusieurs. La théorie et le test de Fleming se retrouvent dans l’acronyme VARK qui signifie Visuel, Oral

93

EDUCATION_OCT12.indd 93

11/11/12 10:01 PM


(Aural), Lire (Read) et Kinesthésique. on the part of the student in response to the teacher. Can you turn La langue n’est pas un problème pour historical information or chemical reactions into a dance for your child ce test, vous pouvez choisir la vôtre en to do? Whatever would help them learn, works. cliquant sur le choix. Ce test est gratuit Not everyone is limited to only one of these learning styles. Your sur www.vark-learn.com/ child could be a mixture. Fleming’s theory and test are referred to Un autre test souvent utilisé est le by the acronym VARK which stands for visual, aural, read/write and Myers-Briggs Type Indicator (MBTI). kinesthetic. The test can be taken by speakers of various languages Il est communément utilisé dans les by clicking the language button and selecting from a menu. For this entretiens d’embauche et peut indiquer free test please refer to www.vark-learn.com/ si un candidat a les capacités et la Another test commonly used is called the Myers-Briggs Type personnalité requises pour certaines Indicator (MBTI). It is commonly used as part of the employment carrières. Ces caractéristiques prinapplicat ion process and can ind icate if a cand idate has t he cipales sont exprimées par une ou characteristics and personality most deux lettres en quatre aspects: ESFP. E pour Extraversion en often effective for a particular kind of opposition à l’introversion, S pour Sensation préférée à l’intuition, career. These main characteristics are F (feeling) pour sentiment préféré à la pensée et P la perception expressed by one of two letters in four préférée au jugement. aspects. Thus someone could report Extraversion/Introversion – où votre enfant puise-t-il son énergie? their test findings as ESFP. E stands Est-ce auprès des autres ou bien en étant seul? Les extravertis for extroversion and the opposite trait aiment interagir avec les autres. Ils « gagnent » de l’énergie par le is Introversion. S stands for sensing as contact avec autrui, à la différence des introvertis qui en perdent opposed to Intuition represented by N. F dans les mêmes situations, ont besoin de solitude pour récupérer, is the first letter of the word Feeling and et aiment posséder un large cercle de connaissances. Thinking is its opposing trait. The final Sensation/Intuition – Cette paire représente la manière dont pair is Perceiving opposite to judging. un individu interagit avec les autres. Comment il amasse des Extroversion / Introversion – Where informations à partir d’événements et de situations autour de lui. Les does your child get her energy? Is it from personnes sensitives sont à l’écoute de leurs sens: la vue, le toucher, being with people or from being alone? An le goût, l’ouïe et l’odorat. Leurs expériences modèlent leur monde. extrovert doesn’t need to be with people, Les intuitifs sont à l’écoute de quelque chose à l’intérieur d’euxbeing with people brings them alive! Ideas mêmes: une «vibration», une intuition, ou une sensation spirituelle. flow and things happen at those times. As for introverts, being alone gives them energy and new ideas. Of course, any of these characteristics can be to a greater or lesser degree. Sensing / Intuition – This aspect pair reveals how people interact with the world around them. How do they amass information from events and situations around them? Sensing people are attuned to their bodily senses: seeing, feeling, tasting, hearing, touch. What they experience shapes their world. Intuitive people are attuned to something within them: a ‘vibe’, guess, or a spiritual sense.

94

EDUCATION_OCT12.indd 94

11/11/12 10:01 PM


Vos rubriques Your interest

Sentiment/Pensée – Cet aspect fait référence à la manière dont les personnes prennent leurs décisions par rapport aux informations qu’ils reçoivent. Les personnes sensitives le font en fonction des gens et des sentiments. Les intuitifs font référence aux faits. Chacun d’entre eux peut ne jamais avoir eu conscience d’une autre ma n ière de prend re ses décisions. Ils peuvent être très dogmatiques dans la «justesse» de leurs méthodes. Perception/ Jugement – Les personnes qui jugent s ont g é n é r a l e m e nt t r è s st r uc t u rées et fer mes dans leurs décisions. Les perceptifs, au contraire, sont plus ouverts à reconsidérer leurs prises de positions. Ils sont plus flexibles. Ce test Myers-Briggs se trouve dans un grand nombre de livres ou même sur internet. Une version gratuite est disponible sur www.HumanMetrics.com. Il vise plus les personnes qui travaillent, mais il peut être très utile pour déterminer le choix des études pour des étudiants à l’Université. Il a même été demontré qu’il peut être utile pour déterminer la compatibilité entre des individus. Que vous utilisiez ces tests ou non, comprendre que les personnes sont programmées différemment peut aider dans les relations familiales et dans la communication. Notre responsabilité en tant que parents peu parfois sembler écrasante: nous essayons de maintenir la paix entre frères et soeurs, aidons ceux qui ont des difficultés scolaires, espérons que nos enfants brilleront dans ce qu’ils entreprennent. Parler à nos enfants des styles d’apprentissage et des types de personnalité peut vous permettre de les guider vers l’accomplissement de certaines des aspirations et des possibilités méritoires qui se trouvent à leur portée.

Thinking / Feeling – This aspect refers to how people make decisions about the i n for mat ion wh ich t hey amass from the world around them. ‘Feeling’ people make these decisions in regards to p e ople a nd fe e l i n g s . Thinking people reference facts. Each kind of person may never have thought of the other way of arriving at decisions. They may be very dogmatic in the ‘correctness’ of their methods. Judging / Perceiving – Judging people are usually very structured and firm in their decision – making. Perceiving people, on the other hand, are more open to re- evaluating decisions. Their style in approaching them is more adaptable and flexible. The Myers – Briggs Test can be found in various books and on-line services. Some free versions are available on line. www.HumanMetrics.com offers one free version. This test is more geared to working people, but can be very useful for determining study areas for university students. Also, one website suggested it as helpful in ascertaining compatibility between people. Whether you use these tests or not, just understanding that people are wired differently can aid in family relationships and communication. Our responsibility as parents can be overwhelming at times: we try to make peace between siblings, help those who are struggling with school, hope our children shine in whatever they pursue. Talking to your children about personalities and learning styles at whatever level they are able to understand can help you guide your children to accomplish some of the meritorious aspirations and possibilities that lie within their reach.

95

EDUCATION_OCT12.indd 95

11/11/12 10:01 PM


MIEUX VIVRE BETTER LIFE

LES CRISES DE LA VIE: IMPASSES OU TREMPLINS? LIFE CRISES: DEAD ENDS OR SPRINGBOARDS?

96

MIEUX VIVRE_NOV12.indd 96

11/11/12 10:02 PM


Vos rubriques Your interest

Cécile Gautrot-de La Ruelle Accompagnement & Développement de la personne Entretiens individuels & Ateliers cecile.delaruelle@bluewin.ch

Translatin Patricia BLAIS

Notre existence est ponctuée d’étapes: d’un âge de la vie à un autre, mais aussi d’une phase particulière de notre vie avec ses joies et difficultés spécifiques, à une autre. Nous pouvons ainsi alterner entre des périodes où tout semble aller de soi, où la vie est légère et facile, et des périodes où à l’inverse, tout paraît lourd et les obstacles insurmontables. Da n s ce s moment s, au x difficultés rencontrées, s’ajoute souvent le sent iment d’êt re dépassé. Or, le fait de ne pas se sentir de taille à affronter ces problèmes accentue d’autant plus le stress lié à la situation. Un enfant qui ne va pas bien, des difficultés conjugales, un déménagement, une séparation, un déboire professionnel ou une déception : un événement vient nous percuter ou s’insinue peu à peu dans notre vie, et bouscule notre équilibre en instaurant un malaise ou un mal-être durable. Plus nous luttons en cherchant des solutions extérieures à nous-mêmes, moins nous trouvons d’issue: nos efforts semblent vains.

Our existence is punctuated by stages: from one age to another, but also from one particular phase with its joys and specific difficulties to another. We can therefore alternate between periods where everything seems to stem from ourselves, when life is light and easy, and those periods when, on the other hand, everything is heavy going and obstacles block us in ever y direction. In those moments, added to the difficulties we meet, is often a feeling of it all being too much to cope with. Not feeling up to t he mark to confront these problems accentuates even more the stress linked to the situation being faced. A child who is not doing well, marital difficulties, moving, a separation, a professional set back or a disappointment: an event hits us or creeps slowly into our life and knocks us off balance, setting up a feeling of unease or a long lasting discomfort. The more we struggle looking for solutions from outside, the less we find a way out: our efforts seem to be in vain.

Garder confiance

Have faitH

Il est important, dans ces moments pendant lesquels nous n’avons pas de visibilité, de garder la confiance en leur utilité. Malgré les apparences, nous ne faisons pas nécessairement du sur-place. Croire que cette période est un temps de maturation, un temps de jachère qui a son utilité dans le processus en cours, nous aide à le vivre avec une conscience différente tout en gardant à l’esprit que la vie nous mène quelque part même si nous ne savons pas encore où.

It is important in those moments, when we cannot see the way forward, to trust in their usefulness. Despite appearances, we do not necessarily stay in the one spot. Believing that this period is a time for maturing, a fallow time that has its usefulness in the ongoing process helps us to get through it with a different consciousness whilst holding onto the belief that life is leading us somewhere even if we don’t know where that is yet.

97

MIEUX VIVRE_NOV12.indd 97

11/11/12 10:02 PM


adjuSting viS-à-viS the Situation We are invited to recognize and welcome this moment as it presents itself, to give it its place rather than deny its existence or try to eliminate it from our thoughts. For the crisis is not only negative, it is also a favourable moment to clarify things. And if we look at the crisis as an active process, the problematic aspect will slowly begin to appear to us under a new guise. By embracing a different perspective, with heightened awareness, we identify the adjustments, which are required of US.

identifying what haS to go

S’a juSter par rapport à la Situation Nous sommes invités à reconnaître et accueillir ce moment tel qu’il est, à lui donner sa place plutôt que de le nier ou tenter de l’éliminer de nos préoccupations. Car la crise n’est pas que négative, elle est aussi le moment propice pour clarifier les choses. Et si nous accompagnons le processus de manière active, la situation problématique va peu à peu nous apparaître sous un jour nouveau. Abordée dans une perspective différente, avec un niveau de conscience plus aiguisé, nous identifierons alors les ajustements qui NOUS sont demandés.

The solution comes from neither outside nor from wishing, but more from a personal consent to identify what is within us that blocks us from going forward. It ca n be t he need to forg ive someone, facing grief, accepting a situation that we cannot change whose refusal is draining us, etc. A new part of us is asking to come through and we can only give it its place by abandoning another part, which has become useless or harmful. Once our energy is freed in this way, it allows new solutions to emerge much more easily.

taking control Our life crises register a deep appeal to life and to the development of what is better in ourselves. We can choose to block the process- and that is how we hurt ourselves- or to go along with it.

98

MIEUX VIVRE_NOV12.indd 98

11/11/12 10:02 PM


Vos rubriques Your interest

IdentIfIer ce quI doIt mourIr La solution ne procède donc ni de l’extérieur, ni de la volonté, mais davantage d’un consentement personnel à identifier ce qui, en nous, bloque le processus de vie. Ce peut être un pardon à donner, un deuil à faire, l’acceptation d’une situation que nous ne pouvons pas changer et dont le refus nous épuise etc…. Une nouvelle part de nous-même demande à se manifester: nous ne pouvons lui faire place qu’en abandonnant une autre part de nous, devenue inutile ou néfaste. L’énergie ainsi libérée laisse émerger des solutions neuves, qui se mettent en place avec beaucoup plus de facilité.

Following this path, we do not only resolve difficulties, we make personal advancements. It is by moving away little by little from everything, which falsely frames us (material belongings, thoughts, judgments, etc) that the essential core of our being becomes apparent. This is what is in play during the crises that we cross. From doorway to doorway, all life long, we are thus offered multiple “ births”: opportunities to grow, but also to become more and more the person we are deep down, they give our existence a fullness and a magnitude which, until we encounter them, are unknown. And so, despite its difficulties, life becomes a fascinating journey, an infinite source of wonder and gratitude.

Aller vers soI Les crises de nos vies s’inscrivent dans un profond mouvement d’appel à la vie et au développement du meilleur de nousmêmes. Nous pouvons choisir de bloquer le processus – et c’est alors que nous avons mal – ou de l’accompagner. Sur ce chemin, nous ne faisons pas que résoudre des difficultés, nous avançons aussi vers nous-mêmes. C’est en nous désappropriant peu à peu de tout ce à quoi nous nous identifions faussement (biens matériels, pensées, jugements, etc….) que peut se faire jour le noyau essentiel de notre être. Au cours des crises que nous traversons, c’est aussi et surtout ce qui est en jeu. De seuil en seuil, tout au long de la vie, nous sont ainsi offertes de multiples «naissances»: opportunités de grandir, mais aussi de devenir davantage celui ou celle que nous sommes profondément, elles donnent à notre existence une plénitude et une amplitude jusque là insoupçonnées. La vie devient alors, malgré ses difficultés, un parcours fascinant, source infinie d’émerveillement et de gratitude.

99

MIEUX VIVRE_NOV12.indd 99

11/11/12 10:03 PM


ADRESSES ADDRESSES TENDANCES – TRENDS MADEYYA Jumeirah Beach Road, Villa No. 3,P.O. BOX 5070 DUBAI +971 555488867 +971 43855338 info@madeyya.com www.madeyya.com

Beyond Fashion,

Think Style...

Think Unique

EDIMBOURG FASHION WEEK http://fazfashiondiary.blogspot.co.uk Twitter: @fazfashiondiary Facebook Page: Fazfashiondiary

CHILDREN DESIGNER CLOTHES Unique aux Émirats Villa sur 3 étages dédiée à la mode enfantine Grandes marques de prestige de 0 a 16 ans. Dior, Bonpoint, Burberry, Hugo Boss, Roberto Cavalli, Chloé, Diesel, Fendi, Hackett, I Pinco Pallino, Kenzo, Lanvin, Lili Gaufrette et Tartine et Chocolat.

Zayed the 1st Street – Al Khalidiya – Abu Dhabi – Tel: 02 635 4030

REPETTO BOUTIQUE REPETTO @ DUBAI MALL Dubai Mall, Level 1, Waterfront Atrium, Entrance of Fashion Avenue + 971 43 25 3225 OPERA SHOES Burjuman Center Dubai + 971 432 91 718

MY LITTLE ANGEL BOUTIQUE Al Khaleej Al Arabi Street Villa N°243A2, ABU DHABI, U.A.E. Tel : +971 2 66 655 35

SAKS FIFTH AVENUE Burjuman, Khalid Bin Al Waleed road, Box 71791 Dubai +971 4 3515 551

100

ADDRESSES_NOV12.indd 100

11/11/12 10:06 PM


Vos rubriques Your interest

EVASION ESCAPING LE MEURICE 228 rue de Rivoli, 75001 Paris, France +33 1 44 58 10 10 reservations.lmp@dorchestercollection.com

LA VIE DANS LE GOLFE – LIFE IN THE GULF YANNICK ALLÉNO STAY One & Only the Palm DUBAI +971 4 440 1030 Restaurant.reservations@oneandonlythepalm.com MAISON – HOME JEAN VIER www.jean-vier.com. FAIRSENS www.fairsens.com Your first online multi-stores gift registry in the UAE

for Birth, Wedding, Christmas, Eid, Birthday, Group Gift...

101

ADDRESSES_NOV12.indd 101

11/11/12 10:06 PM


Your interest Vos rubriques

VOS RUBRIQUES – YOUR INTEREST MIEUX VIVRE Cécile Gautrot-de La Ruelle Accompagnement & Développement de la personne Entretiens individuels & Ateliers cecile.delaruelle@bluewin

VOTRE PUBLICITÉ DANS MADAME MAGAZINE YOUR ADVERTISING IN MADAME MAGAZINE CONTACT: advertising@madame-magazine.com +971 5 56 11 62 42

102

ADDRESSES_NOV12.indd 102

11/11/12 10:06 PM


JUNLON

9, r u e R o y a l e , 7 5 0 0 8 PA R I S , Te l: + 3 3 1 4 4 51 9 1 3 3 Junlon Paris

ADVERTISMENTS_JUNE-JULY12.indd 5

LeMaillet

Afsana

10/10/12 1:11 AM


ADs_OCT12.indd 3

10/10/12 1:37 AM

Profile for catherine gilbert

Madame November 2012  

news and fashion

Madame November 2012  

news and fashion

Advertisement