Page 1

Madame M A G A Z I N E

M A I - J U I N - É T É 2019

M AY- J U N E - S U M M E R 2 019

ENRIC SALA TAMMAM AZZAM MADEMOISELLE XY LE PAVILLON FRAN‚AIS The French Pavilion

CINQUE TERRE SAINT-PAUL DE VENCE


DIALOGUE CULTUREL FRANCO - EMIRIEN

2018 2019 Une initiative franco-émirienne organisée par An Emirati - French Initiative run by

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AMBASSADE DE FRANCE

Merci à nos partenaires I Thanks to our sponsors I

__Edito__May-Jun19.indd 1

5/18/19 8:24 PM


OWNER & C.E.O. Catherine GILBERT REDACTION – EDITORIAL Rédactrice en chef – Editor-in-Chief Christel de NOBLET Journalistes - journalists Géraldine DUNOYER Barbara FARAHNICK-MATHONET Sandrine GELEIJNS Catherine GILBERT Bénédicte GIMONNET Charlotte LATIL Eva Isabella LEVESQUE Marie LUCAS Christel de NOBLET Julie Shana SEBBAN MANNARINI Valérie WARD Traductions - Translations Alicia GELEIJNS Catherine de MONTPEZAT PUBLICITE -ADVERTISING Valérie Cozanet valerie.cozanet@madame-magazine.com Catherine GILBERT catherine@madame-magazine.com advertising@madame-magazine.com Communication & PR Johan GILBERT johan@madame-magazine.com Nous contacter-contact us: E.A.U. / U.A.E. H3J FZ LLE Office 404, Building B Al Saaha Offices – Souk Al Bahar Old Town Island – Burj Khalifa District P.O. Box 487177, DUBAI – U.A.E. Tel: +971 55 611 62 42 / +971 55 35 45 207 FRANCE: MADAME MAGAZINE 13 place des tilleuls, 60680 JONQUIERES contact@madame-magazine.com Tel: +33 621 17 44 93 Directeur Artistique Anton CRUZ Impression / Printing Masar Printing & Publishing A Publication by

H3J FZ LLConline sur Magazine www.madame-magazine.com

EDITO Après trois ans de travail, le groupe d'experts de l'ONU sur la biodiversité (IPBES) vient de révéler son rapport: 75% de l'environnement terrestre et 66% de l'environnement marin ont été "gravement altérés" par l’activité humaine. Un million des espèces animales et végétales, sur 8 millions recensées, sont menacées d’extinction à court ou moyen terme. Mais il affirme aussi qu’il n’est pas trop tard pour agir et que des solutions existent. Nous vous proposons d’y réfléchir avec Enric Sala explorateur à la National Geographic Society, JSL une marque éthique et responsable, Mademoiselle XY qui met son Art au service de la planète et un article sur le plastique, un piège pour les animaux ou encore Mohamed et sa ferme écologique aux EAU. Découvrez aussi MSF et leur hôpital d’Amman, le Pavillon français pour l’Expo 2020, un château dans la Vallée de la Loire ou encore Saint-Paul de Vence et bien d’autres histoires passionnantes. Nous vous souhaitons un très bel été. Catherine GILBERT Directrice générale/ Managing Director

After three years of work, the UN Expert Group on Biodiversity (IPBES) has just released its study: 75% of the terrestrial environment and 66% of the marine environment have been "seriously altered" by human activities. One million animal and plant species, out of 8 million listed, are at risk of extinction in the short or medium term. But the report also states that it is not too late to act and that solutions exist. Let’s think about it with Enric Sala explorer at the National Geographic Society, JSL an ethic and socially responsible brand, Mademoiselle XY who dedicates her Art to the preservation of the planet, an article about plastic, a trap for animals and Mohamed and his ecological farm in the UAE. We invite you to discover MSF and their hospital in Amman, the French Pavilion for Expo2020, a French castle in the Loire Valley or Saint-Paul de Vence on the French Riviera and many more great stories. We wish you a beautiful Summer. MADAME MAGAZINE

MAI-JUIN-ƒTƒ 2019 | MAY-JUNE-SUMMER 2019

Madame M A G A Z I N E

M A I - J U I N - É T É 2019

Madame Magazine in Arabic: www.madame-magazine.net Twitter: Magazine_Madame Instagram: Madame.Magazine Facebook: madame.magazine

__Edito__May-Jun19.indd 2

Retrouvez votre magazine en ligne sur Read your magazine online www.madame-magazine.com

Mai-juin-été 2019 – May-June-Summer 2019

Madame Magazine is part of Fujairah Media Free Zone – Creative City

Copyright: "All rights reserved. No part of this publication may be reproduced without w r it ten per m ission f rom t he publ isher ".

M AY- J U N E - S U M M E R 2 019

ENRIC SALA TAMMAM AZZAM MADEMOISELLE XY LE PAVILLON FRAN‚AIS The French Pavillion

CINQUE TERRE SAINT-PAUL DE VENCE Madame_Cover__May-June 2019.indd 1

5/18/19 8:10 PM

Photo Leio-McLaren on Unsplash

5/18/19 8:25 PM


SOMMAIRE CONTENTS

70

CULTURE

4 News de luxe 10 BOOK CORNER 12 REMBRANDT 18 TAMMAM AZZAM 26 ZIMOUN 30 MARIA JOSÉ ESCOLAR 38 MADEMOISELLE XY 46 UN MONDE D’ÉCHANGES A world of exchanges

TENDANCES – TRENDS 54 JAMAIS SANS LUI

38

LA VIE DANS LE GOLFE LIFE IN THE GULF

60 L’ANNÉE DE LA TOLÉRANCE PAR S.E. LUDOVIC POUILLE AMBASSADEUR DE FRANCE AUX EAU The Year of Tolerance by S.E. Ludovic Pouille Ambassador of France to the UAE 70 LE PAVILLON FRANÇAIS POUR DUBAI 2020 The French pavilion for Dubai 2020 80 M.S.F. GUÉRIR LES BLESSURES Healing Wounds 92 ENRIC SALA ÉCOLOGISTE MARIN Enric Sala marine ecologist 102 MOHAMED AISSAOUI Une ferme écologique aux EAU An ecological farm in the UAE 110 ALISSAR FLOWERS 116 RESTAURANT DU MOIS - TASCA Restaurant of the month - TASCA

92 60 54

EVASION – ESCAPING

124 CINQUE TERRE 132 SAINT-PAUL DE VENCE 142 UN CHATEAU DANS LA VALLÉE DE LA LOIRE A French castle in the Loire Valley

BIEN-ÊTRE ET LOISIRS WELLBEING AND LEISURE

150 LE PLASTIQUE UN PIÈGE POUR LES ANIMAUX Plastic a trap for animals 158 ADRESSES ADDRESSES

Contents__May-Jun19.indd 2

142 5/18/19 8:30 PM


SOLDES EXCEPTIONNELLES Jusqu’à – 50% sur une grande sélection d’articles

Indoor & Outdoor furniture | Lighting & Accessories Tel: 04 328 5859 | www.falaknazthewarehouse.com

Warehouse__AD__May-Jun19.indd 1

5/18/19 8:31 PM


NEWS DE LUXE

Team Abu Dhabi 35 powering their way to victory Team Abu Dhabi 35 filant vers la victoire

24 HEURES DE ROUEN

24 HOURS OF ROUEN

Le Team Abu Dhabi, est sur le toit du monde du motonautisme après une superbe victoire aux 24 Heures de Rouen. C’est une performance tactique magistrale qui a mené le bateau N°35 à la victoire devant des dizaines de milliers de spectateurs massés le long des rives de la Seine. Le champion individuel en titre de Formule 1, Shaun Torrente, s’est associé aux Emiriens Rashed Al Qemzi et Rashed Al Tayer et à l’Italien Tullio Abbate pour mener l’équipe Abu Dhabi 35 à une victoire écrasante lors de la spectaculaire course d’endurance en Normandie. Pour parfaire la fête, l’équipage composé de Faleh Al Mansoori, Rashed Al Remeithi, Majed Al Mansoori et Mohamed Al Mehairbi, tous émiriens, ont amené l’équipe Abu Dhabi 36 à une superbe troisième place.

Team Abu Dhabi is on top of the powerboat-racing world after a superb victory in the 24 Hours of Rouen. It was a masterful tactical performance, which carried Team Abu Dhabi 35 to their victory in Rouen watched by tens of thousands of spectators lining the banks of the River Seine. Reigning Formula 1 individual champion Shaun Torrente combined with Emiratis Rashed Al Qemzi and Rashed Al Tayer and Italian Tullio Abbate to take Team Abu Dhabi 35 to an overwhelming win in the spectacular endurance race in Normandy, France. Adding to the celebrations at Abu Dhabi International Marine Sports Club, the all-Emirati line-up of Faleh Al Mansoori, Rashed Al Remeithi, Majed Al Mansoori and Mohamed Al Mehairbi, took Team Abu Dhabi 36 to a superb third place.

4

News__May-Jun19.indd 4

5/18/19 8:42 PM


May-June-Summer 2019

7 NOUVELLES ÉTOILES AU BURJ AL ARAB Le Burj Al Arab Jumeirah annonce l’arrivée de trois nouveaux chefs réunissant un total de 7 étoiles au Guide Michelin. Le restaurant Al Muntaha accueille Chef Francky Semblat, le Sky View Chef Kim Joinie-Maurin, tandis que Chef Kasper Kurdahl officie au restaurant Al Mahara. Jose Silva, PDG du groupe Jumeirah, a déclaré; «Cette nomination marque le début d’une offre culinaire plus diversifiée et i n nova nte. L a scène gou r ma nde de Dubaï fera le bonheur des visiteurs d’Expo2020 l’année prochaine. Avec plus de 60 restaurants à Dubaï, nous sommes prêts à accueillir ces épicuriens. C’est le début de plusieurs autres expériences passionnantes que nous prévoyons de dévoiler prochainement.»

7 NEW STARS AT BURJ AL ARAB The Burj Al Arab Jumeirah, announces the arrival of three new chefs combining a total of 7 Michelin stars. The hotel’s Al Muntaha restaurant welcomes Chef Francky Semblat, Sky View restaurant Chef Kim Joinie-Maurin, whilst Chef Kasper Kurdahl joins Al Mahara restaurant. Jose Silva, Jumeirah Group’s CEO said; “This appointment reveals the start of a more diversified and innovative culinary offering. Dubai’s culinary scene will be a delight for Expo2020 visitors next year, and with over 60 restaurants in Dubai, we are ready to welcome its epicurean guests. This is the start of several other exciting experiences we plan to unveil in the near future.”

5

News__May-Jun19.indd 5

5/18/19 8:42 PM


NEWS DE LUXE

LA COCA-COLA ARENA DUBAI

THE COCA-COLA ARENA DUBAI

Située au cœur de City Walk la Coca-Cola Arena ouvrira officiellement en juin 2019. Entièrement climatisée et d’une capacité de 17000 places, la salle de spectacle pourra s’adapter aux événements internationaux et locaux de toutes tailles: tournois sportifs, e-games, stand-up et théâtre, concerts, conférences, dîners de gala, mariages… L’Arena ouvrira ses portes au public avec un spectacle du comédien Russell Peters le 6 juin, suivi d’un concert de Maroon 5, le 14 juin.

Located in the heart of City Walk, Coca-Cola Arena will openi in June 2019. The fully air-conditioned, 17,000-capacity arena will establish Dubai as a major destination on the global events circuit and will be adapted to international and local events of all sizes, from sporting tournaments, e-gaming, comedy, live theatre, musical performances, conferences, gala dinners, weddings… The impressive arena is set to open its doors to the public with a live show by comedian Russell Peters on June 6th followed by US superstars, Maroon 5 on June 14th.

Information: www.coca-cola-arena.com

6

News__May-Jun19.indd 6

5/18/19 8:42 PM


May-June-Summer 2019

L’ECOLE FRANÇAISE DE RUGBY

THE FRENCH RUGBY SCHOOL

A l’occasion de ses 15 ans d’existence, L’EFR (Ecole Française de Rugby) a organisé son diner de gala au Fairmont Hotel Abu Dhabi. Les célèbres chefs, Christian Etchebest et Nicolas Gras ont pour l’occasion concocté un fabuleux repas. Ils ont apporté leur savoir-faire et leur passion dans ce partage culinaire convivial et goûteux, aux influences du Pays Basque! Christian Etchebest et Nicolas Gras font partie de cette génération de cuisiniers ayant participé à la création de la bistronomie, la nouvelle gastronomie s’inspirant des classiques du bistrot. Ils se sont associés pour créer ensemble «la Cantine du Troquet» à Paris. Les valeurs du rugby ne leur sont pas inconnues, 20 ans d’amitié les relient et cela se ressent dans leurs compositions. Le sport et la cuisine... encore une histoire de passion. «Le rugby, plus qu’un sport, une école de vie.»

On the occasion of its 15th anniversary, the EFR (Ecole Française de Rugby - French Rugby School) organized its gala dinner at the Fairmont Hotel Abu Dhabi. The French celebrity chefs, Christian Etchebest and Nicolas Gras have prepared for this special occasion a fabulous menu with their knowhow and passion in a Basque country-inspired cuisine, friendly and flavorful! Christian Etchebest and Nicolas Gras are part of this generation of chefs involved in the creation of the bistronomy. After 20 years of friendship they teamed up to open “La Cantine du Troquet” in Paris. Both from the southwest of France, the two “bon vivant” obviously share the values of rugby. “Rugby, more than a sport, a school of life”.

A gauche/Left: Chef Nicolas Gras, à droite/right: Chef Christian Etchebest

7

News__May-Jun19.indd 7

5/18/19 8:42 PM


NEWS DE LUXE

EXPO 2020 DUBAI

EXPO 2020 DUBAI

Élisabeth Borne, Ministre auprès du ministre d’État, Ministre de la Transition écologique et solidaire chargée des Transports, a posé la première pierre de l’ouvrage imaginé par un collectif inédit mêlant architectes et plasticiens de la lumière. Emblème de la participation française à l’exposition, vitrine d’attractivité économique et touristique autant qu’espace expérientiel pour tous les publics, le Pavillon France exprimera la vision singulière de la France en associant un geste architectural ambitieux, une scénographie immersive et une conception vertueuse.

Élisabeth Borne, Minister of State, Minister for the Ecological and Inclusive Transition, in charge of Transport, laid the foundation stone of the work designed by a new collective combining architects and visual artists of light. Emblematic of French participation in the exhibition, a showcase of economic and tourist attractiveness as well as an experiential space for all audiences, the French Pavilion will express France’s unique vision by combining an ambitious architectural gesture, an immersive scenography and a virtuous design.

Photo de gauche à droite: Élisabeth Borne, S.E. Ludovic Pouille Ambassadeur de France aux EAU et Madame Raja Rabia Consule générale de France à Dubaï.

Photo Left to right: Élisabeth Borne, H.E. Ludovic Pouille Ambassador of France to the UAE and Mrs Raja Rabia General Consul of France in Dubai.

8

News__May-Jun19.indd 8

5/18/19 8:42 PM


May-June-Summer 2019

BILLETTERIE POUR L’EXPO 2020

EXPO 2020 DUBAI TICKETS

A l’occasion de l’Arabian Travel Market de Dubaï et moins de 550 jours avant l’ouverture de l’Expo 2020, les organisateurs ont dévoilé le prix des billets d’entrée. Un billet adulte (18 ans et plus) pour un jour coûtera 120 AED (33 USD) et un laissez-passer de trois jours, utilisable au cours des 173 jours de l’Expo, 260 AED (71 USD). Expo 2020 offrira une gamme de réductions, comme l’accès gratuit pour les enfants âgés de cinq ans et moins et les personnes âgées de 65 ans et plus. Les jeunes âgés de 6 à 17 ans et les étudiants de tous les âges bénéficieront d’une remise de 50%, tandis que les personnes ayant des besoins spécifiques accèderont gratuitement et que leurs accompagnants payeront 50% du prix. Le programme scolaire de l’Expo proposera également aux élèves de tous âges des visites conçues tout spécialement pour eux.

On the occasion of the Arabian Travel Market in Dubai and less than 550 days before the biggest event ever to be held in the Arab region, Organisers reveal prices for the tickets. A single-day adult (18 and over) ticket will cost AED 120 (USD 33), while a three-day pass, which can be used on any three days during the 173 days of the Expo, will be priced at AED 260 (USD 71). Expo 2020 will offer a range of concessions, including free access for children aged five and under and seniors aged 65 and over. Youth aged six to 17 and students of any age will receive 50 per cent discount, while people of determination will be granted complimentary access, with their carers entering for half price. The Expo School Programme also will offer speciallycurated journeys for school students of all ages to excite and educate them on the Expo sub-themes.

Information: www.expo2020dubai.com

9

News__May-Jun19.indd 9

5/18/19 8:42 PM


BOOK CORNER Valérie WARD

DRAWING LINES de Tamara Zantout Auteure et productrice du livre éponyme, cette dynamique libanaise tente de percer les mystères de sa propre identité et de sa culture lorsqu’elle s’installe à Beyrouth après plusieurs années passées à Londres. Sensible à l’univers citadin qu’elle a découvert pendant ses études en Architecture puis en Aménagement urbain, elle a choisi d’explorer son attachement à son pays et à son identité grâce aux graffitis de Beyrouth et à leur évolution. Connaissant le Liban à travers le prisme idéalisé du nationalisme de ses parents, en

vivant à Beyrouth Tamara Zantout découvre un autre aspect du pays, fait de colère, d’espoir. Son livre s’intéresse aux graffitis de différents quartiers de Beyrouth, parmi lesquels ceux d’artistes ayant laissé leur empreinte dans les rues comme Ashekman, Yazan Halwani, Said Mahmoud et Karim Tamerji, Fish et Benoît Debbane. Selon l’auteu re, le l iv re “tente de comprendre les différentes formes sous lesquelles les artistes locaux et étrangers communiquent sur l’identité libanaise”.

10

Book Corner__May-Jun19.indd 10

5/18/19 8:42 PM


Culture

BOOK CORNER

DRAWING LINES by Tamara Zantout Author and producer of the eponymous book, this dynamic Lebanese woman tried to unlock the mysteries of her own identity and her own culture when she moved to Beirut after spending several years in London. With a real sensitivity to the urban atmospheres she discovered while studying Architecture and Urban Planning, she chose to explore her attachment to her country and her identity through Beirut graffiti and their evolution. She has always seen Lebanon through the idealist prism of her parent’s nationalism. When she started living in the city, Tamara Zantout discovered a different aspect of the country, made of anger, hope. Her book focuses on graffitis of different neighbourhoods of Beirut, among which those painted by artists

who left their footprint in the streets like Ashekman, Yazan Halwani, Said Mahmoud and Karim Tamerji, Fish and Benoît Debbane. According to the author, “The book is an attempt to understand how different and diverse local and foreign artists communicate Lebanese identity”.

Benoit Debbane - Wajhit al Seir

Circles of identity by Zepha - Photo by Bernard Khalil

www.theurbanfusion.com

11

Book Corner__May-Jun19.indd 11

5/18/19 8:42 PM


THOMAS S. KAPLAN L’HOMME DERRIÈRE LA PLUS GRANDE COLLECTION PRIVÉE DE REMBRANDT THE MAN BEHIND THE WORLD’S LARGEST PRIVATE COLLECTION OF DUTCH GOLDEN AGE PAINTERS Eva Isabella LEVESQUE

12

Rembrandt__May-Jun19.indd 12

5/18/19 8:42 PM


Culture

Thomas S. Kaplan devant/in front of «Minerva in her study» Rembrandt van Rijn

«Je ne peux pas garder ces œuvres pour moi!», s’exclame Thomas Kaplan, posté entre un Rembrandt, un Vermeer et un Jan Lievens, fraîchement accrochés sur les murs du Louvre Abu Dhabi. Cet homme d’affaires milliardaire américanosuisse à la mise d’un lord anglais- costume trois pièces, pochette flamboyante- qui a fait fortune dans les matières premières, comme les métaux précieux ou le gaz, est aujourd’hui propriétaire de la plus grande collection privée des maîtres hollandais du XVIIe au monde, la collection Leiden, dont une partie est actuellement exposée dans la capitale des Émirats Arabes Unis. Philanthrope averti, connu notamment comme fervent protecteur des grands félins en voie de disparition à travers la fondation Panthera que lui et son épouse Daphné Racanati ont créée en 2006 ou encore pour son programme antiterroriste créé en 2012 à Harvard, il partage aujourd’hui avec passion son amour pour celui qui «a été le premier à toucher l’âme avec ses peintures», Rembrandt. «Je sais que si, à l’âge de six ans, j’étais capable d’apprécier la profondeur d’Aristote contemplant le buste d’Homère, l’impact

“I can not keep all these artworks for me!” exclaims Thomas Kaplan, posted between a Rembrandt, a Vermeer and a Jan Lievens, freshly hung on the walls of Louvre Abu Dhabi. This American-Swiss billionaire businessman -with a look of an English lord in his three-piece suit with a flamboyant pocket - who made his fortune in commodities, such as precious metals and natural gas, now owns the world’s largest and most important private collection of 17th century Dutch masters, the Leiden Collection, part of which is currently on display in the capital of the United Arab Emirates. Philanthropist and environmentalist, known as a fervent protector of the world’s wild cats and their ecosystems through Panthera NGO that he and his wife Daphne Recanati founded in 2006 and for his anti-terrorism program created in 2012 at Harvard, he now shares his passion for Rembrandt, the one who “was the first to touch the soul with his paintings”. “I know if, as six years old boy, I was able to appreciate the depth of Aristotle contemplating the bust of Homer, then the impact that Rembrandt must have had on adults, particularly at this time, must have

13

Rembrandt__May-Jun19.indd 13

5/18/19 8:42 PM


Rembrandt van Rijn «Self-Portrait with Shaded Eyes» © Department of Culture and Tourism – Abu Dhabi. Photo by Ismail Noor, Seeing Things

que Rembrandt a dû avoir sur les adultes, en particulier à cette époque, devait être vraiment profond. C’est parce ce que Rembrandt exprime la vérité. D’une manière très différente de celle de ses prédécesseurs. Rembrandt a rompu avec les conceptions classiques et a montré sa vision de la beauté.» Thomas Kaplan, 57 ans, n’était pas prédestiné à devenir collectionneur. «Je pensais que ce n’était pas pour moi», se confie-t-il. Sa mère l’emmenait régulièrement au Métropolitain Museum quand il était enfant, mais c’est Sir Norman Rosenthal, alors secrétaire de la Royal Academy, qui lui a insufflé le désir de collectionner les Vieux Maîtres. Et un jour Thomas Kaplan a acheté un petit portrait ovale sur métal de Gérard Dou, puis un second tableau puis... un par mois pour arriver, quinze ans plus tard, à plus de 250 peintures et dessins. Concentrés sur l’âge d’or hollandais, les Kaplan possèdent aujourd’hui l’assemblage le plus exhaustif des peintres originaires de la région de Leyde, parmi lesquels Jan Lievens, Jan Steen, Frans van Morris... tout cela évidemment en plus de dix-sept Rembrandt. La collection Leiden possède également le seul Vermeer qui ne soit pas détenu par un musée, «Jeune femme assise au virginal», issu du même morceau de toile que «La dentelière»

been truly profound. The reason is Rembrandt expressed the truth, in a very different way. Rembrandt broke with the classical conventions and showed his own vision of beauty». Thomas Kaplan, 57, was not predestined to become a collector. “I thought it was not for me,” he says. His mother used to take him regularly to the Metropolitan Museum when he was a kid. But it was Sir Norman Rosenthal, then secretary of the Royal Academy, who has instilled in Kaplan the desire of collecting works by the Old Masters. And one day Thomas Kaplan bought a small oval portrait on metal by Gerard Dou, Rembrandt’s first student. Then a second painting then ... one per month, to end up, fifteen years later, with more than 250 paintings and drawings. Focused on the Dutch Golden Age, the Kaplans now have the most comprehensive assemblage of painters from the Leiden region, including Jan Lievens, Jan Steen, and Frans van Morris... in addition to seventeen Rembrandt... The Leiden collection also owns the only Vermeer that doesn’t belong to a museum, “Young Woman Seated at a Virginal”, painted on canvas cut from the same bolt as “The Lacemaker” owned by the Musée du Louvre in Paris (the two paintings are exhibited today side by side in Abu Dhabi).

14

Rembrandt__May-Jun19.indd 14

5/18/19 8:42 PM


Culture

appartenant à la collection du Louvre de Paris (les deux tableaux sont exposés aujourd’hui côte à côte à Abu Dhabi). La Minerve de Rembrandt a été le plus gros achat de Thomas Kaplan. A l’époque, le tableau était en mains privées. «Quand j’ai vu cette peinture, je n’arrivais pas à croire que quelque chose de si monumental, si important, n’appartenait pas à un musée». Mais son graal a été un tout petit portrait, de la taille de la paume d’une main: le buste d’un vieil homme barbu peint par Rembrandt, avec son cadre en forme de boîte, un coffret de voyage, réalisé sur commande du grand collectionneur Andrew W. Mellon qui le suivait dans tous ses déplacements. C’est d’ailleurs la plus récente acquisition de la collection (2018). Écouter Thomas Kaplan parler de Rembrandt et de sa collection est un privilège. Car l’homme connaît chaque toile, chaque histoire qui se cache derrière le tableau, chaque personnage. Incollable

Rembrandt’s Minerva, which used to be in private hands, was the biggest purchase of T h o m a s K a p l a n . “ W h e n I s aw t h i s painting, I could not believe that something so monumental, so important, was not already in a museum”. But his grail was a very small portrait, the size of the palm of a hand: the bust of an old bearded man painted by Rembrandt, with its box-shaped frame, a carrying case, commissioned by the great collector Andrew W. Mellon, who kept the painting in all his travels. This is also the latest acquisition of the collection (2018). Listening to Thomas Kaplan talking about Rembrandt and his collection is a privilege and a pleasure. The man knows every canvas, every story behind the painting, every character. He is an exper t in t he f ield of technique and he describes with poetry t he br ushst rokes posed by t he master of chiaroscuro.

Rembrandt van Rijn «Young Lion Resting» Courtesy of The Leiden Collection, New York

15

Rembrandt__May-Jun19.indd 15

5/18/19 8:42 PM


sur la technique, il détaille avec poésie les coups de pinceau posés par le maître de l’ombre et de la lumière. Mais collectionner uniquement pour le plaisir de collectionner n’était pas pour lui. «Daphné et moi, n’avons jamais eu l’intention de garder ces œuvres que pour nous. L’idée de récupérer l’art du domaine public vers le privé est contraire à ce que nous sommes». Il a fallu trouver à cette collection une raison d’être. Il a fallu la partager avec le grand public. «Le matérialisme a une valeur quand il sert un but. Et le but est de partager». «Nous avons voulu aider à construire le récit de Rembrandt en tant qu’artiste universel», explique-t-il. Un moment plus qu’adapté, alors que l’année 2019 marque le 350ème anniversaire de la mort de l’artiste. En deux ans, la collection Leiden a fait le tour du monde, de Paris à Beijing, puis à Moscou...

But collecting only for t he pleasure of collecting was not for him. “Daphne and I never intended to keep these artworks for us. The idea of taking art from the public domain to the private is just not what we are”. It was necessary to find for this collection a reason to exist. It had to be shared with the public. “Materialism has value when it serves a purpose. And the purpose is to share”. “We wanted to help build Rembrandt’s narrative as a universal artist,” he says. The perfect timing as 2019 marks the 350th anniversary of his death. In two years, the Leiden collection has travelled around the world, from Paris to Beijing, then to Moscow... and now to Abu Dhabi after the Hermitage Museum in St Petersburg. “The mission of the tour has been to show how art can build bridges in a particularly ugly time of nationalism and rising intolerance. And

Rembrandt van Rijn «La dentelière» et «Jeune Femme assise au virginal», © Department of Culture and Tourism – Abu Dhabi. Photo by Mohamed Somji Seeing Things

16

Rembrandt__May-Jun19.indd 16

5/18/19 8:42 PM


Culture

Rembrandt van Rijn «Minerva in Her Study» ©Department of Culture and Tourism – Abu Dhabi. Phot Mohamed Somji, Seeing Things

elle arrive à Abu Dhabi après avoir été exposée au musée de l’Hermitage à St Petersburg. «La tournée a pour mission de montrer comment l’art peut construire des ponts dans une période particulièrement laide du nationalisme et de l’intolérance grandissante. Et le récit que nous avons conçu autour de Rembrandt en tant qu’artiste universel qui construit ces ponts a été accepté dans de nouveaux endroits», se félicite ce francophile, Légion d’honneur à la boutonnière, amoureux du Louvre Abu Dhabi qu’il considère comme «la réponse directe à l’intolérance et à l’obscurantisme de Palmyre.» Thomas Kaplan ayant tissé des liens d’affaires et d’amitié aux Émirats Arabes Unis, a réussi son projet passion de faire exposer sa collection au Louvre Abu Dhabi. «Parce que le Louvre Abu Dhabi représente de loin l’initiative culturelle la plus importante de notre génération que vous soyez Chinois, Mexicain, Américain, Français, Néerlandais ou Emirien. » «Ce musée est une unique tentative de pouvoir montrer au cœur du monde arabe qu’il existe un récit commun de l’humanité, des civilisations. C’est une réponse au cynisme et au transactionnalisme, il s’agit d’inclusion», conclu-t-il.

the narrative that we have created about Rembrandt as a universal artist who builds those bridges has been accepted in new places”, says this Francophile, wearing the discreet red ribbon of Legion d’Honneur - the highest distinction in France - on his lapel, in love with Louvre Abu Dhabi, which he considers “the direct response to the intolerance and obscurantism of Palmyra.” T homas K apla n est abl ished close business and private ties in the United A rab E m i rates. He has successf u l ly achieved his passion project, to have his collection exhibited at the Louvre Abu Dhabi. “Because the Louvre Abu Dhabi represents by far t he most impor tant cultural initiative of our generation whether you are Chinese, Mexican, American, Dutch, French or Emirati.” “This museum is a unique attempt to show, in the heart of the Arab world, that there is a common narrative of mankind, of civilizations. It’s a response to cynicism and transactionalism, this is about inclusion», he concludes.

17

Rembrandt__May-Jun19.indd 17

5/18/19 8:42 PM


Tammam AZZAM

Azzam__May-Jun19.indd 18

5/18/19 8:42 PM


Culture

LE CHAOS RECONSTRUIT COLLAGES DE PAPIER SUR TOILE ET BOIS DE L’ARTISTE SYRIEN TAMMAM AZZAM RECONSTRUCTED CHAOS PAPER COLLAGES ON CANVAS AND WOOD BY SYRIAN ARTIST TAMMAM AZZAM Traduction Catherine de MONTPEZAT

Bénédicte GIMONNET

Photo Courtesy Aicon Gallery

19

Azzam__May-Jun19.indd 19

5/18/19 8:42 PM


Culture

Alors que je marchais dans les allées d’Art Dubai cette année, je dû m’asseoir sur un banc devant le dernier travail de l’artiste syrien Tammam Azzam*. J’étais ébahie devant ses extraordinaires collages de papier (sur lin ou sur bois) de paysages urbains semi-abstraits, de bâtiments et de personnages, constitués de couches de fragments de papier peints à la main et de morceaux déchirés de ce qui pourrait être des magazines et des documents rassemblés par l’artiste pendant des années aux quatre coins du globe. Les œuvres et techniques d’Azzam sont remarquables, intrigantes et touchantes. Ce qui frappe dans ses étranges compositions colorées de «chaos reconstruit», c’est le sentiment contradictoire de fragilité et de délicatesse qu’elles produisent, combiné à une signification et un message sous-jacents puissants. Nous voulons évidemment en savoir plus, rencontrer l’artiste et comprendre ce qu’il veut nous dire…

As I was walking through the aisles of Art Dubai this year, I had to stop and sit on a bench in front of the latest work by Syrian Artist Tammam Azzam*, staring at his extraordinary paper collages (on Linen or wood) of semiabstract cityscapes, buildings and people. They are made of multi-layered hand-painted paper fragments and torn pieces of what could be magazines and documents collected by the artist for years and from everywhere. A zzam’s works and techniques are remarkable, intriguing, inviting and touching. What is absolutely striking in his strange colourful compositions of “reconstructed chaos” is the conflicting sense of fragility and delicacy they produce, combined with a powerful and strong underlying meaning and message. Obviously we want to know more, meet the artist and understand what he wants to tell us…

Madame Magazine - Pouvez-vous expliquer vos techniques et le choix du support en relation avec votre sujet. Tammam Azzam - En regardant ma technique de déchiquetage et de production de papier déchiré, je détruis quelque chose que j’ai créé à la base. Le point de départ de tous mes collages de papier sont de grandes feuilles de papier que je peins en couleurs vives et dès qu’elles sont sèches, je les déchire. Ainsi, à partir d’un lieu construit, la destruction doit intervenir avant que la construction puisse

Madame Magazine - Can you explain your techniques and choice of medium in relation with your subject. Tammam Azzam - Looking on my technique of tearing apart and producing paper shreds, I’m destroying something that I created in the first place. The starting point of all my paper collages are large sheets of paper that I’m painting in bright colors and as soon as they are dried I’m ripping them off. Thus from a place of construction, deconstruction must follow before construction can begin again – as I’m building landscapes and portraits out of these shreds.

*Tammam Azza est né en 1980 à Damas, en Syrie. Titulaire d’un BA de la faculté des beaux-arts de Damas, il a émigré aux Émirats Arabes Unis en 2011 et depuis 2016, il vit et travaille à Berlin, en Allemagne. «Freedom Graffiti» (2013) est l’une de ses œuvres les plus célèbres: juxtaposition photographique de l’œuvre emblématique de Gustav Klimt, «Le Baiser», et d’un bâtiment ravagé par la guerre en Syrie.

*Tammam Azzam is born in 1980 in Damascus, Syria and holds a BA from the Faculty of Fine Arts in Damascus. He migrated from Syria to the UAE in 2011 and since 2016, he lives and works in Berlin, Germany. One of his most famous works is ‘Freedom Graffiti’ (2013) a photographic juxtaposition of Gustav Klimt’s iconic work ‘The Kiss’ and a war-torn building in Syria.

20

Azzam__May-Jun19.indd 20

5/18/19 8:42 PM


Azzam__May-Jun19.indd 21

5/18/19 8:42 PM


reprendre - car je fabrique des paysages et des portraits à partir de ces lambeaux. Dans un sens plus large, au travers de ce processus, je souhaite mettre l’accent sur la nature constructive de la synthèse. Le conflit est abordé mais il y a aussi une tentative de le réparer dans une nouvelle réalité. Au fur et à mesure que les pièces du puzzle se combinent, les morceaux de papier agissent comme des fragments de couleur, construisant non seulement une nouvelle image, mais également une nouvelle réalité à partir d’un système de pièces fracturées. MM - Vos peintures ref lètent à la fois deux concepts opposés: le chaos et la construction, une manière compulsive de construire une nouvelle réalité. TA - Les photos de dévastation qui sortent

In a larger sense through this process I aim to focus upon the constructive nature of the synthesis. Conflict is addressed yet there is also an attempt to mend it in a new reality. As the puzzled pieces of collage come together, the paper fragments act as shards of colour, building not only a new image but also a new reality out of a system of fractured pieces. MM - Your paintings ref lect at the same time two opposite concepts: chaos and construction, a compulsive way of building a new reality. TA - The photos of devastation coming steadily out of Syria are present in my artworks as a symbol of both the human, place, ruin and the devastation. Syria as a place is a small sad part of the human sorrows happening all around the world. We witness time and

22

Azzam__May-Jun19.indd 22

5/18/19 8:42 PM


Culture

régulièrement de Syrie sont présentes dans mes œuvres en tant que symboles de l’humain, du lieu, de la ruine et de la dévastation. La Syrie en tant que lieu est une petite partie triste des chagrins humains qui se produisent dans le monde entier. Nous sommes témoins des despotes essayant de contrôler et de détruire les peuples opprimés. Dans le passé, j’ai essayé de m’engager dans le concept de destruction, celle que nous, êtres humains, laissons chaque jour

again, despots trying to control and destroy oppressed peoples. I have tried in the past to engage myself with the concept of destruction, the destruction that we as human beings leave behind us every day. No matter where or when, this ruin is not limited to a specific place, rather it takes place all over the world. To me it seems that wherever we as people move to in order to find and create a new place to live, we must also attempt to destroy it somehow. This idea

23

Azzam__May-Jun19.indd 23

5/18/19 8:42 PM


derrière nous. Peu importe où et quand, cette ruine ne se limite pas à un lieu spécifique, elle se produit partout dans le monde. Il me semble que, quel que soit l’endroit où nous nous déplaçons pour trouver et créer un nouvel endroit où vivre, nous devons également tenter de le détruire d’une manière ou d’une autre. Cette idée de destruction grandit visiblement dans les lieux où nous avons choisi de vivre. Je me demande ce qui pourrait éventuellement changer le concept de destruction parmi nous, êtres humains?

of destruction visibly grows in the places that we choose to live in. I question what could possibly change the concept of destruction among us human beings?

MM - Pouvez-vous nous dire quels artistes inf luencent votre travail? TA - Marwan a été l’un des artistes les plus inspirants que j’ai rencontré au cours de ma carrière. Apprendre de lui au début et travailler avec lui pendant plus de deux ans à Amman a été une formidable opportunité qui me tient à cœur au quotidien.

MM - Can you tell us which artists inf luence your work? TA - Marwan was one of the most inspiring artists that I got to meet during my career. Learning from him in the beginning and working with him over two years in Amman was a great opportunity that sticks with me during my day-to-day-routine.

24

Azzam__May-Jun19.indd 24

5/18/19 8:42 PM


Culture

MM - Quels sont vos projets futurs? TA - Après avoir présenté mon travail à Art Dubai avec la Galerie Kornfeld, je suis maintenant très concentré sur mon exposition solo au Kunstverein à Iserlohn. Le Kunstverein Villa Wessel organise une présentation en solo dans son magnifique bâtiment Art nouveau. Je suis très impatient, ce sera comme une petite rétrospective: peintures/collages de papier, photographie et sculpture. En outre, l’une de mes œuvres fait partie de la Ray Johnson Estate Initiative à New York et sera également exposée à Frieze dans ce contexte. Et bien sûr ma prochaine exposition personnelle à San Francisco en 2019.

MM - What are your future projects? TA - After presenting my work at Art Dubai with Galerie Kornfeld I am now very much focused on my solo show at the Kunstverein in Iserlohn. The Kunstverein Villa Wessel is having a solo presentation in their beautiful art nouveau building that I’m very much looking forward to. It’s going to be like a little retrospective: paintings/paper collages, photography and sculpture. Besides that one of my works is part of the Ray Johnson Estate Initiative in New York and will also be exhibited at Frieze in that context. And of course my coming solo show in San Francisco in 2019.

information: www.galeriekornfeld.com

25

Azzam__May-Jun19.indd 25

5/18/19 8:42 PM


Culture

UN SUISSE EXTRAORDINAIRE À ABU DHABI La NYUAD Art Gallery présente jusqu’à début juin la première exposition dans le golfe de l’artiste suisse Zimoun

AN AMAZING SWISS IN ABU DHABI The NYUAD Art Gallery presents until the beginning of June the first exhibition in the Gulf of Swiss artist Zimoun Traduction Catherine de MONTPEZAT

Grand, mince, vif, Zimoun est un artiste autodidacte doté d’un brillant cerveau créatif! Ne manquez pas cette exposition. Il vous faut absolument voir ses «sculptures sonores» et ses installations combinant des matériaux bruts et industriels comme des cartons, des sacs en plastique ou des meubles anciens, avec des éléments mécaniques tels que des moteurs, des fils, des microphones, des haut-parleurs et des ventilateurs… Regarder son travail

Christel de NOBLET

Ta l l, sl i m, sha r p, Z i mou n is a self-taught artist with a brilliant creative brain! Do not miss this exhibition. You absolutely want to se e h i s “sou nd sc u lpt u r e s” a nd i nst a l lat ions t hat combi ne raw, industrial materials such as cardboard boxes, plastic bags or old furniture, with mechanical elements such as motors, wires, microphones, spea kers and vent i lators… You name it! Look ing at his work is

26

Zimoun__May-Jun19.indd 26

5/18/19 8:41 PM


Zimoun__May-Jun19.indd 27

5/18/19 8:41 PM

Zimoun / NYU Abu Dhabi Art Gallery. Installation Courtesy of Studio Zimoun


186 moteurs à courant continu préparés, boules de coton, boîtes en carton 186 prepared dc-motors, cotton balls, cardboard boxes, Courtesy of Studio Zimoun. Photo Elise Fournier

est une expérience sensorielle immersive extraordinaire. Avec la technologie lo-fi, tels que les moteurs analogiques connectés à divers objets fonctionnels, comme des baguettes en bois, des sacs en papier ou des feuilles d’étain, il crée le chaos à partir de systèmes d’ordre sous-jacents, explorant des éléments de la biologie, de l’ingénierie, de la musique et du son.

an extraordinary immersive sensory experience. Wit h lo-f i technology, such as analogue motors connected to various functional objects, like wooden sticks, paper bags or tin foil, he creates chaos from underlying systems of order, exploring elements of biology, engineering, music, sound.

Zimoun / NYU Abu Dhabi Art Gallery Installation Courtesy of Studio Zimoun

28

Zimoun__May-Jun19.indd 28

5/18/19 8:41 PM


Culture

Zimoun / NYU Abu Dhabi Art Gallery Installation Courtesy of Studio Zimoun

Ces sculptures minimalistes et mécanisées confrontent le spectateur/auditeur à un paysage sonore unique et captivant, qui évoque simultanément l’expérience urbaine tout en créant des souvenirs presque physiques de sons naturels (pluie, tempêtes de sable ou vent). Le spectacle comprend une nouvelle œuvre majeure commandée pour l’occasion: une vaste installation de la taille d’une pièce. Et si vous ne pouvez pas aller à la NYUAD Art Gallery, rendez-vous sur www.zimoun.net. Je vous promets une expérience unique!

These minimalist, mechanized sculptures confront the viewer/listener with a unique and compelling visual soundscape, one that simultaneously evokes the urban experience while eliciting almost physical memories of natural sounds (rain, sandstorms, or wind). The show includes a major new commission: an expansive, room-sized installation. And if you cannot make it to NYUAD Art Gallery, go check www.zimoun.net. I promise you a unique experience!

29

Zimoun__May-Jun19.indd 29

5/18/19 8:41 PM


MARIA-JOSÉ ESCOLAR Barbara FARAHNICK MATHONET

Maria-José Escolar is a Spanish artist who has been living in Abu Dhabi for nearly two years. Born in Palencia, a small town in Castilla, in the north of Spain, she studied Fine Arts at the University of Salamanca and completed her training at the Rijksakademie van Beeldende Kunsten in Amsterdam. Maria-José describes herself as a very disciplined person and very methodical, working six to eight hours every day.

Sitting on the sand of a room with views, Al Madam, 2018

Maria-José Escolar est une artiste espagnole installée à Abu Dhabi depuis près de deux ans. Née à Palencia, une petite ville de Castille, au nord de l’Espagne, elle a étudié les beauxarts à l’Université de Salamanque et a ter m i né sa for m at ion à la Rijksakademie van Beeldende Kunsten à Amsterdam. Elle se décrit comme une personne très disciplinée et très méthodique, travaillant de six à huit heures par jour.

30

Marie Jose__May-Jun19.indd 30

5/18/19 8:41 PM


Culture

31

Marie Jose__May-Jun19.indd 31

5/18/19 8:41 PM


Culture

Sa première exposition, Muestra de Arte Joven 1989, a été présentée au musée d’art contemporain de Madrid.

Her first exhibition Muestra de Arte Joven 1989, was shown in the Contemporary Art Museum of Madrid.

M adame M agazine - Com ment définiriez-vous votre style? M ar ia-José Escolar - Je me suis principalement concentrée sur la peinture à l’huile et le dessin au graphite et au fusain. Mon travail est figuratif et narratif. Je donne également de l’importance aux titres de mes œuvres. J’aime faire des jeux de mots. Les thèmes de mon travail au fil des années ont été, entre autres, la réf lexion sur l’idée de représentat ion, l’idée du monde en tant que théâtre, l’importance du symbolisme et du sens des images. Je

Madame Magazine - How would you define your style? Maria-José Escolar - I have mostly focused on oil painting and drawing with graphite and charcoal. My work is figurative and narrative. I also give importance to the titles of my works of art. I do this by playing with the words and their meanings. The themes of my work throughout the years have been the reflection on the idea of representation, the idea of the world as a theatre, the importance of symbolism and the meaning of the images. I also use the passage of time and memory,

Kodak Series, 2014. Oil on canvas

32

Marie Jose__May-Jun19.indd 32

5/18/19 8:41 PM


The Colour of Memory (greeting from the boat), 2018. Drawing and sand on paper

me sers également du temps qui passe et de la mémoire qui est le thème central de mes séries Pinilla, Kodak et The Colour of Memory. MM - Avec quels matériaux aimez-vous travailler? MJE - J’ai besoin de toucher le matériau. J’aime la ductilité de la peinture, j’apprécie la connaissance et la pratique de la peinture à l’huile ainsi que le dessin classique. Mes tableaux ont une par t ie concept uel le importante, mais la maîtrise de la technique est essentielle. C’est ce qui transforme une idée ou un concept, en une œuvre d’art.

which is, the central theme of my series Pinilla, Kodak, and The Colour of Memory. MM - What materials do you like to work with? MJE - I need to touch t he material. I like the ductility of the painting, I enjoy t he k nowledge and pract ice of t he oil painting as well as the classical drawing. My paintings have an important conceptual par t, designing t he idea, however t he master y of t he technique is essent ial. This is very important since it is what ultimately transforms an idea or concept into a work of art.

33

Marie Jose__May-Jun19.indd 33

5/18/19 8:41 PM


Dans ma dernière série, The Colour of Memory, j’utilise également le sable comme élément constitutif. J’ai conçu des boîtes en plexiglas contenant du sable dans lesquelles j’ai placé mes dessins. Je ne me limite pas à utiliser des matériaux classiques. MM - Quelle est, selon vous, la pratique de la peinture la plus enrichissante? MJE - J’ai besoin d’exprimer ce que je ressens. J’aime travailler avec mes mains... peindre, dessiner, manipuler différents matériaux. Bien sûr, je suis heureuse lorsque le travail fini trouve l’empathie du spectateur.

In my last series, The Colour of Memory I also used sand as a constituent element. I have designed some Plexiglas boxes that contain sand. I do not limit myself to the use of classic materials. M M - What is the most rewarding practice of painting? MJE - I need to express what I feel. I love working with my hands... painting, drawing, manipulating different materials. Of course, it makes me feel happy when t he f inished work f inds empat hy wit h the viewer.

The Colour of Memory (Al Madam), 2018. Drawing and sand on paper.

Marie Jose__May-Jun19.indd 34

5/18/19 8:41 PM


Culture

Comme n’importe quel artiste, j’ai eu des crises, des manques d’idées ou la non satisfaction du résultat. C’est selon moi le plus difficile et le plus décevant. Malgré tout, la peinture a toujours été pour moi l’une des plus grandes plénitudes, cela m’a également aidé à comprendre la vie. MM - Quel est votre rêve d’artiste? MJE - Compte tenu de mon style de vie, à savoir, changer de lieu de résidence tous les 3, 4 ou 5 ans... mes buts et mes rêves sont de continuer mon travail quotidien et de le partager en faisant des expositions et en obtenant des réactions du public.

Marie Jose__May-Jun19.indd 35

Like any artist, I have had some crises, lack of ideas, or being unhappy with the result. These can be the most difficult or disappointing moments. Although, painting has been and it is still one of my greatest sat isfact ions, it has also helped me to understand life. MM - What is your dream as an artist? MJE - Given my lifestyle, changing place of residence every three, four or five years... my purposes and my dreams are to continue my daily work, and to share it by doing exhibitions and having a response from the public.

5/18/19 8:41 PM


MM - Quelle relation entretenez-vous avec les galeries et les autorités de la ville? MJE - L’art et la peinture sont un langage qui m’a toujours aidé à me rapprocher des gens dans les différents pays où j’ai habité. À Abu Dhabi, je suis membre du conseil d’administration «d’Abu Dhabi Circle of Art» (ADCA), une organisation à but non lucratif qui a pour objectif de promouvoir l’appréciation de l’art aux Émirats Arabes Unis. Je me suis intéressée à tous les mouvements artistiques et culturels de ce pays, en visitant les foires d’art d’Abu Dhabi et de Dubaï, les festivals comme celui de Ras Al-Khaimah. Je suis très heureuse et positivement surprise du mouvement culturel de ce pays. Le premier espace d’art que j’ai visité est Warehouse 421, qui a influencé mes travaux récents. Mon arrivée aux Emirats coïncide avec l’ouverture du Louvre. Je n’ai pas cessé d’être impressionnée par le dynamisme des différentes activités développées par Al Serkal Avenue. Le dernier événement culturel que j’ai visité était la Biennale de Sharjah.

MM - What is the relationship you have with the galleries and the authorities of the city? MJE - Art and painting is a language that has always helped me relate to other people in the different counties where I was living. In Abu Dhabi, I am a board member of Abu Dhabi Circle of Art (ADCA), a non-for-profit organisation aiming at promoting the appreciation of art within the UAE. I have been interested in all the artistic and cultural movements of this country. I visit the art fairs of Abu Dhabi and Dubai, the festivals such as the one in Ras al-Khaimah. I am really glad, surprised and very happy about the cultural movement of this country. The first space of art that I visited was Warehouse 421, that has influenced my recent work. My arrival coincided with the opening of the Louvre. I am constantly surprised by the dynamism of the different activities developed by Al Serkal Avenue. I Just recently visited the Sharjah Biennial

The Colour of Memory, 2018. Drawing and sand on paper.

36

Marie Jose__May-Jun19.indd 36

5/18/19 8:41 PM


Culture

The Colour of Memory (children), 2019. Plexiglass box and drawing stuck on sand

MM - Vous allez avoir une exposition à Warehouse 421 en juin. Que pouvez-vous nous dire sur ce projet ? MJE - Je montrerai une partie du travail que j’ai effectué aux Emirats au cours des deux dernières années, ainsi que des peintures de la dernière série que j’ai réalisée en Espagne. L’exposition portera principalement sur la mémoire et l’universalité de l’expérience humaine. Elle sera présentée dans le cadre du prestigieux projet «Lest We Forget», organisé par sa directrice, Michele Bambling. Les similitudes entre ce que «Lest We Forget» essaie de réaliser et la philosophie de mon travail sont tout à fait frappantes. L’exposition sera un exercice de dialogue culturel et montrera, à travers les images de familles émiriennes et espagnoles, que les émotions sont universellement partagées. Bien que d’un point de vue conceptuel l’exposition soit très cohérente, d’un point de vue formel, elle présentera des œuvres avec une grande variété de techniques: des boîtes en plexiglas contenant du sable et un dessin fait sur du papier qui y est collé, des peintures sur papier faites avec du charbon, du graphite et du sable provenant des différents Emirats, ainsi que des peintures à l’huile sur toile. Je suis très enthousiaste car cette exposition a un design très innovant et je pense sincèrement que le public, en particulier le public Emirien, en sera ému.

MM - You are going to have an exhibition at Warehouse 421 in June. What can you tell us about this project? MJE - I will show some of the work I have done in the Emirates over the past two years, as well as some of the paintings from the last series I did in Spain. The exhibition will focus on the memory and universality of the human experience. It will be presented as part of the prestigious “Lest We Forget” project, organized by its director, Michele Bambling. The similarities between what “Lest We Forget” is trying to achieve and the philosophy of my work are quite striking. The exhibition will be an exercise in cultural dialogue and will show, through the images of Emirian and Spanish families, that emotions are universally shared. Although from a conceptual point of view the exhibition is very coherent. From a formal point of view, it will present works with a wide variety of techniques: Plexiglas boxes containing sand and a drawing made on paper pasted in it, paintings on paper made with coal, graphite and sand from the different Emirates, as well as oil paintings on canvas. I am very excited because this exhibition has a very innovative design and I sincerely believe that the public, especially the UAE public, will be moved.

37

Marie Jose__May-Jun19.indd 37

5/18/19 8:41 PM


Culture

MADEMOISELLE XY ECO ARTIVIST «Je suis quelqu’un de simple qui souhaiterait juste que le monde soit plus beau.» Rencontre avec une artiste dont l’humilité n’a d’égal que sa générosité. “I am a simple person who would just like the world to be more beautiful”. Encounter with an artist as humble as generous. Catherine GILBERT

Madame Magazine - Vous étiez une avocate t a lent ueuse à New-York. Qu’est-ce qui vous a fait quitter cette carrière pour embrasser celle d’artiste? Mademoiselle XY - J’ai toujours été partagée entre mes 2 passions: l’art et la justice. Je ne supporte aucune forme d’injustice. Enfant déjà je passais des heures à sauver le moindre petit insecte qui se débattait dans notre lac. Mes parents étaient amusés par le nombre d’animaux blessés que je ramenais à la maison. Très proche de mes parents, qui sont pour moi un modèle, j’ai toujours eu envie d’avoir une carrière d’avocate comme mon père mais aussi d’être libre de créer, de penser comme ma mère. Ma vie s’est donc dirigée vers une profession qui me permettait de m’affirmer dans la société en tant que femme. Mais le rythme de travail, toujours entre 2 avions, m’éloignait de plus en plus de mes racines, de mes valeurs qui sont la nature et les animaux. Et la vie a mis sur mon chemin un dossier difficile de droit où prenait part une association de défense de la planète. C’est à cet instant précis que j’ai compris que je passais à côté de ma vie et que je devais m’engager pour la planète et les animaux qui n’ont pas d’avocats, afin de les défendre! J’ai donc décidé de me lancer entièrement dans cette lutte qui me

M ad a me M a g a z i ne - You were a successful lawyer in New York. What made you leave this career to start the one of an artist? Mademoiselle XY - I have always been divided between my two passions: art and justice. I can’t stand any form of injustice. As a child, I have spent hours trying to save the smallest insect that was struggling in our lake. My parents were amused by the number of injured animals that I was bringing at home. Being close to my parents, who are my role models, I always wanted to have a career as a lawyer like my father but also to be free to create and to think like my mother. So I decided to choose a career that allowed me to assert myself in the society as a woman. But the pace of work- always between 2 flightswas keeping me away from my roots, from my values, which are nature and animals. One day I had to work on a case involving an organization for environmental and animal protection. It was at this moment I realized something was missing in my life and that I had to commit myself to the planet and the animals that do not have lawyers to defend them! So I decided to start this fight so close to my heart with the weapon of Art, the most beautiful means of expression, which can

38

Mademoiselle__May-Jun19.indd 38

5/18/19 8:41 PM


Laetitia Casta - “I am a climate defender� collection

Mademoiselle__May-Jun19.indd 39

5/18/19 8:41 PM


Collection “Gold Addiction”

tient tant à cœur avec comme arme l’art qui est le plus beau moyen d’expression et qui permet de faire changer les mentalités. Aujourd’hui mon temps n’est consacré qu’à mon art, mes animaux, ma planète et ma famille. Le plus beau jour de ma vie restera celui où j’ai décidé de commencer à vivre, que j’ai ouvert les yeux sur ce que je voulais et ne voulais pas devenir! MM - Quel est le concept de Mademoiselle XY? MXY - Mon travail se veut le reflet de notre société et surtout le moteur du changement que nous devons engager. Nous ne pouvons rester immobile face au désastre écologique qui est en train de se produire. Le monde doit ouvrir les yeux et les oreilles pour entendre

change attitudes. Today my time is devoted to my art, my animals, my planet and my family. The best day of my life was when I decided to start living, when I opened my eyes to what I wanted and did not want to become! MM - What is the concept of Mademoiselle XY? MXY - My work is a reflection of our society and the prime mover of changes that we must initiate. We cannot stand still in front of the ecological disaster that is happening. People must open their eyes and their ears to hear the cries of animals and the tears of our beautiful planet. My art’s mission is to transmit a message, an electroshock so that each of us is an actor of change. That’s why I focus on two axes: communication, via the

40

Mademoiselle__May-Jun19.indd 40

5/18/19 8:41 PM


Culture

les cris des animaux, les larmes de notre belle planète. Mon art a pour mission de transmettre un message, un électrochoc pour que chacun de nous soit acteur du changement. C’est pour cela qu’à travers mon travail j’actionne deux moteurs: la communication, via les messages engagés présents dans mes œuvres, et l’action via les bénéfices reversés aux associations. Ainsi chaque personne qui acquiert une de mes œuvres s’engage elle aussi dans ce changement et y participe activement. Chacune de mes collections: “I’m a climate Defender”, “Help Me I’m Famous”, “Don’t Touch My Polar Bear”, “Sugar Addict”… prend position et s’engage de manière forte. J’aime utiliser toutes les formes d’art et ne pas restreindre ma pensée. Pour la sculpture j’utilise la résine recyclée, sur laquelle je travaille des lignes épurées et contemporaines. Les tableaux sont eux un travail de street art sur photo.

committed messages in my artworks, and the action via the profits donated to foundations. Thus, each person who buys one of my artworks also commits to this change and actively participates in it. Each of my collections: “I’m a Climate Defender”, “Help Me I’m Famous”, “Do not Touch My Polar Bear”, “Sugar Addict”... takes a strong stance and commitment. I like to use all forms of art and to never limit my thoughts. For sculpture I use recycled resin and work on clean and contemporary lines. The paintings are street art on photos. M M - W hy did you choose to stay anonymous? MXY - Mademoiselle XY is a woman like all Collection “Gold Addiction”

MM - Pourquoi avoir choisit de rester anonyme? MXY - Mademoiselle XY est une femme comme toutes les femmes de ce monde, engagée et en phase avec notre époque. Rester anonyme était pour moi à la fois nécessaire à la pureté de mon art mais aussi une volonté à ce que seul celui-ci soit mis en valeur et non moi. Aujourd’hui trop d’artistes contemporains se mettent en scène pour vendre leurs œuvres au détriment de leur travail. Il est impensable pour moi d’utiliser ma notoriété pour promouvoir mes œuvres. Je veux qu’elles soient des êtres à part, jugées et aimées pour ce qu’elles sont et non pour la personne qui les porte. MM - Parlez-nous de votre travail. Quel sont vos matériaux préférés? M XY - Pour mes tableaux je travaille principalement la photo avec retro-Street

41

Mademoiselle__May-Jun19.indd 41

5/18/19 8:41 PM


The Tiger

Art et j’y glisse de nombreux messages. J’aime travailler des collections différentes sur leur style, que ce soit “Help Me I’m Famous” très Tropézien, ou “Hyppie Chic” très bohème ou encore “Gold Planet” plutôt doré… tous les univers m’inspirent! Pour mes sculptures j’utilise de la résine recyclée afin de minimiser au maximum mon impact sur l’environnement. MM - Un grand nombre de comédiens, mannequins, chanteurs, apparaissent sur vos tableaux. Comment choisissezvous vos sujets? MXY - J’aime remercier les personnes qui me sont proches. Chacun des sujets que je choisis est pour moi un héro des temps modernes.

women in this world, committed and in tune with the times. To remain anonymous was necessary for my art to both be what is focused on and pure. Today too many contemporary artists are promoting themselves to sell their works instead of focusing on their quality. It is unthinkable for me to use my notoriety to promote my artworks. I want them to be judged and loved for what they are and not for the person who did them. MM - Tell us about your paintings. What are your favourite medias? MXY - For my paintings I mainly work on photos with retro-Street Art on which many messages are added. I like to work on different collections and styles, whether it

42

Mademoiselle__May-Jun19.indd 42

5/18/19 8:41 PM


Culture

Son intégrité, ses valeurs, ses engagements le rendent essentiel dans notre monde. Parfois inconnues, parfois stars iconiques, toutes les personnalités que je mets en scène dans mes collections “I am a Climate Defender” et “I am an animals Defender” sont pour moi des muses. MM - Quelles organisations avez-vous déjà soutenues ? MXY - Beaucoup d’organisations me tiennent à cœur car je sais le travail phénoménal qu’elles réalisent sur le terrain. La liste de toutes les associations que je supporte serait trop longue car j’essaie de participer au maximum de projets possibles. Je suis souvent sollicitée par les associations pour les soutenir sur des actions concrètes. Mon engagement était déjà personnel bien avant l’arrivée de Mademoiselle XY dans ma vie. Mais aujourd’hui il est vrai que je suis très proche de Leonardo Dicaprio Foundation dont je connais l’engagement total.

is “Help Me I’m Famous” very Tropezian, or “Hyppie Chic” very bohemian or “Gold Planet” rather golden ... all the subjects inspire me! For my sculptures I use recycled resin to minimize my impact on the environment. MM - Many famous people like models, actors, singers appear on your artworks. How do you choose your subjects? MXY - I like to thank people who are close to me. Each model I choose is for me a hero of modern times. Their integrity, their values, their commitments make them essential in our world. Sometimes unknown, sometimes iconic stars, all the personalities that I stage in my collections “I am a Climate Defender” and “I am an animals Defender” are muses for me. MM - Which organizations have you already supported? MXY - Many organizations are important to me because I know the phenomenal work they do in the field. The list of all associations I support would be too long because I try to

Lollipop - Sugar Addict collection

43

Mademoiselle__May-Jun19.indd 43

5/18/19 8:41 PM


Pamela Anderson “I am a climate defender” Collection

MM - Vous avez prévu de venir à Dubaï. Avez-vous des projets particuliers aux EAU? MXY - Je dois me rendre à Dubaï en octobre pour rencontrer plusieurs personnalités mais aussi des marques de luxe qui souhaitent s’investir dans mon projet artistique. Je serai aussi présente pour ma première exposition artistique qui se tiendra au Nikki Beach Dubaï à partir d’octobre. Je travaille avec une galerie d’art au concept très novateur “So Posh Art Gallery” qui gère mes expositions sur Dubaï, Abu Dhabi mais aussi en Europe. Plusieurs projets sont à l’étude aux EAU avec des hôtels de luxe mais aussi des organisations officielles. Nous travaillons notamment sur notre participation possible à l’exposition universelle de 2020 qui serait un magnifique vecteur pour l’art et la protection de la planète. MM - D’autres projets? MXY - De nouveaux projets arrivent en permanence, je suis extrêmement sollicitée.

participate in as many projects as possible. I am often asked by the associations to support them on concrete actions. My commitment was already personal well before Mademoiselle XY came into my life. But today it is true that I am very close to Leonardo Dicaprio Foundation as I know his total commitment. MM - You are planning to come to Dubai. Do you have any particular project in the UAE? MXY - I’m going to Dubai in October to meet many personalities but also luxury brands that want to invest in my artistic project. I will also be there for my first art exhibition to be held at Nikki Beach Dubai, starting in October. I work with an art gallery that have a very innovative concept “So Posh Art Gallery” which manages my exhibitions in Dubai, Abu Dhabi but also in Europe. Several projects are under study in the US with luxury hotels as well as official organizations. In particular, we are working on our possible participation in the 2020 World Expo, which would be a magnificent vector for art and the protection of the planet.

Leonardo DiCaprio “I am a climate defender” Collection

44

Mademoiselle__May-Jun19.indd 44

5/18/19 8:41 PM


Culture

Je donne donc la priorité à tous les projets qui me tiennent à cœur comme notamment le Festival de Cannes où je me rendrai et le gala de l’Amfar… Je travaille aussi sur une collaboration avec un célèbre designer pour la prochaine Fashion Week et une marque de luxe notamment pour ses hôtels. Aujourd’hui énormément de marques et d’entreprises souhaitent s’engager en faveur de l’écologie et donc me sollicitent pour une collaboration. Mais mon souhait est de travailler avec les organisations officielles d’état pour que mon message artistique de protection de la planète puisse avoir la plus grande résonnance. Je suis actuellement en train de travailler sur un projet avec plusieurs villes qui souhaitent s’engager comme “Ville Verte” avec un message fort via l’art. Décidément, Mademoiselle XY a quelque chose d’une super héroïne dont le pouvoir serait de changer les mentalités et de sauver la planète… grâce à sa peinture et ses sculptures.

MM - Any other projects? MXY - I receive al lot of requests for new projects. So I give priority to the ones that are close to my heart such as the Cannes Film Festival, where I will go, and the Amfar Gala ... I’m also working on collaborating with a famous designer for the next Fashion Week and a luxury brand especially for its hotels. Today a lot of brands and companies want to be involved in ecology and therefore ask me to collaborate. But my wish is to work with the official state organizations so that my artistic message for the protection of the planet can have the greatest impact. I am currently working on an art project with several cities wishing to participate to the campaign “Green City” with a strong message via art. Obviously, Mademoiselle XY has something of a super heroine whose power would be to change mentalities and save the planet… with her paintings and sculptures.

Monica-Bellucci “I am a climate defender” Collection

www.mademoisellexy.com

45

Mademoiselle__May-Jun19.indd 45

5/18/19 8:41 PM


«OUVRIR L’ALBUM AU MONDE: PHOTOGRAPHIES 1842-1896» UN AUTRE REGARD SUR L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ “PHOTOGRAPHS 1842-1896: AN EARLY ALBUM OF THE WORLD” ANOTHER LOOK AT THE HISTORY OF HUMANITY Eva Isabella LEVESQUE

Voici un nouveau voyage dans le temps et l’univers de différentes civilisations et cultures, cette fois à travers les regards des premiers photographes du monde. Pour sa quatrième exposition internationale de la saison culturelle «Un monde d’échanges», le Louvre Abu Dhabi explore les prémices de la photographie et son développement dans le monde au cours de ses premières années d’existence. L’exposition «Ouvrir l’album au monde: Photographies 1842-1896» présente, jusqu’au 13 juillet, les toutes premières images capturées par les voyageurs et les marins au Moyen Orient, en Afrique, en Asie, en Inde et aux Amériques.

It is a journey through time and universe of different civilizations and cultures, but, this time, through the eyes of the first photographers of the world world. For its fourth international exhibition of the cultural season “A world of exchanges”, Louvre Abu Dhabi explores the emergence of photography and its development in the world with a rare selection of ancient images of 19th century. Running until 13th of July, the exhibition “Photographs 1842-1896: An Early Album of the World” displays the very first images captured by travellers and sailors in the Middle East, Africa, Asia, India and the Americas.

46

Louvre__May-Jun19.indd 46

5/18/19 8:41 PM


Culture

View of the Holy Shrine and the City of Mecca, Saudi Arabia, 1881. ©Bibliothèque nationale de France, Paris

47

Louvre__May-Jun19.indd 47

5/18/19 8:41 PM


©

Department of Culture and Tourism – Abu Dhabi. Photo by Ismail Noor, Seeing Things

En tout, plus de deux cent cinquante clichés de quarante quatre pays retracent la diffusion de la photographie comme le nouvel outil de présentation, de documentation et instrument de découverte du monde et des peuples, il y a plus de cent cinquante ans. En 1839, la création de deux procédés photographiques distincts est rendue publique presqu’au même moment, en France et en Angleterre, le daguerréotype de Louis-Jacques Mandé Daguerre et le procédé négatif-positif de William Henry Fox Talbot. Celui de Talbot permet de travailler sur le papier et de produire plusieurs épreuves à partir du même négatif.

In all, over two hundred and fifty historic photos from forty-four countries trace the dissemination of photography as a new tool of presentation, documentation and an instrument of discovering and understanding the world and its people, more than one hundred and fifty years ago. I n 1839, t he creat ion of t wo sepa rate photographic processes is made public almost at the same time, in France and England, the daguerreotype of Louis-Jacques Mandé Daguerre and the negative-positive process of William Henry Fox Talbot. Talbot’s process makes possible to work on paper and to produce several proofs from the same negative.

48

Louvre__May-Jun19.indd 48

5/18/19 8:41 PM


Culture

Celui de Daguerre permet de produire une image très détaillée, sur une plaque de cuivre couverte d’une couche d’argent, mais à cette époque, il faut un temps de pose de 15 à 20 minutes sous un soleil brillant… Néanmoins, c’est une «révolution technologique qui bouleverse définitivement le statut de l’image», constate Souraya Noujaim, directrice scientifique en charge de la conservation et des collections du Louvre Abu Dhabi.

PREMIÈRES PHOTOGRAPHIES DE LA MECQUE Considérée à l’époque comme un reflet fidèle du monde, la photographie devient un médium universel. En quête insatiable de découverte, des sociétés occidentales étendent leurs empires coloniaux en Afrique, en Asie, au Moyen Orient et aux Amériques. Des photographes accompagnent des missions scientifiques, diplomatiques, militaires et religieuses dans des contrées lointaines, tandis que les premiers

Emir Abd el-Kader. ©musée du quai Branly – Jacques Chirac, Dist. RMN – Grand Palais image musée du quai Branly – Jacques Chirac

The Daguerre process allows to produce a very detailed image, on a copper plate covered with a layer of silver, but at that time, the exposure needs 15 to 20 minutes, under a blazing sun ... Nevertheless, it is a “technological revolution that changed, for good, the status of the image and the way it was used”, says Dr. Souraya Noujaim, Scientific, Curatorial & Collections Managing Director at Louvre Abu Dhabi.

EARLIEST PHOTOGRAPHS OF MECCA

Grand Cañon. Colorado River, near Paria Creek. 1872. © musée du quai Branly – Jacques Chirac

Considered at that time as a faithful reflection of the world, photography becomes a universal medium. Driven by unbridled hunger for discovery, Western societies are expanding their colonial empires in Africa, Asia, across the Middle East and the Americas. Photographers are sent to distant lands to follow scientific, diplomatic, military and religious missions. At the same time, the first international photographers establish their first local professional studios as well.

49

Louvre__May-Jun19.indd 49

5/18/19 8:41 PM


Culture

photographes internationaux établissent leurs premiers studios professionnels locaux. L’exposition met en lumière des œuvres de photographes comme Charles Guillain, un capitaine de navire français qui a participé à un voyage diplomatique le long des côtes africaines en 1847–1848, Désiré Charnay, archéologue qui a photographié les premiers sites pré- hispaniques du Mexique, Marc Ferrez, le premier photographe brésilien à recevoir une reconnaissance internationale, ou William Ellis, missionnaire anglais qui a voyagé à Madagascar. L’ex p o s it ion pr é s e nt e é g a le me nt u n témoignage visuel du voyage d’Auguste Bartholdi en Égypte, en Nubie (actuel Soudan) et en Palestine pour en photographier les principaux monuments. Cette collection fut la première et la dernière interaction de Bartholdi avec la photographie, lui qui a sculpté, plus tard, la Statue de la Liberté.

©

The exhibition highlights works by eminent photographers such as Charles Guillain, a French ship’s captain who took part in a diplomatic trip down the coast of Africa in 1847-48, Desire Charnay, an archaeologist who photographed the first pre-Hispanic sites in Mexico, Marc Ferrez, the first Brazilian photographer to receive international recognition, or William Ellis, an English missionary who travelled through Madagascar. The exhibition also presents a visual record of Auguste Bartholdi’s voyage to Egypt, Nubia (now Sudan) and Palestine to photograph the principal monuments. This collection was Bartholdi’s first and last interaction with the medium of photography, before he went on to sculpt the Statue of Liberty. T he visitor can also discover t he f irst photographs of the holy places in Medina and Mecca, taken by Egyptian military engineer Muhammad Sadiq Bey circa 1881.

Department of Culture and Tourism – Abu Dhabi. Photo by Ismail Noor, Seeing Things

50

Louvre__May-Jun19.indd 50

5/18/19 8:41 PM


La Maharani du Népal et ses suivantes /The Maharani of Nepal and her Ladies in Waiting. ©musée du quai Branly – Jacques Chirac

On y découvre aussi les premiers clichés des lieux saints de Médine et de La Mecque, pris vers 1881 par l’ingénieur égyptien Muhammad Sadiq Bey. «L’exposition est née de la volonté de présenter à Abu Dhabi certaines des toutes premières images photographiques enregistrées sur Terre», explique Christine Barthe, commissaire de l’exposition. «Pour relever ce défi, il a fallu décentrer notre regard et mener un important travail de recherche pour retracer les horizons de la naissance de la photographie hors Europe et États-Unis», ajoutet-elle. C’est en tout, plus de cinq ans de recherches dans les collections du musée du quai Branly-Jacques Chirac, complétées par celles de la Bibliothèque Nationale de France, du Musée National des Arts Asiatiques– Guimet, de l’établissement public du Musée d’Orsay, de la Société de Géographie et de la Cité de la Céramique–Sèvres et Limoges. «Du Japon au Brésil, du Gabon à Java, de la Tasmanie au Yémen, la géographie couverte et le spectre des pratiques sont ici d’une ampleur inédite», affirme Stéphane Martin, président du musée du quai Branly-Jacques Chirac.

“The exhibition was born from the desire to present in Abu Dhabi some of the earliest photographic images recorded on Earth,” explains Christine Bart he, curator of t he exhibition. “To meet this challenge, we had to shift focus and lead extensive research to look towards the new horizons of the birth of photography outside Europe and the United

© Department of Culture and Tourism – Abu Dhabi. Photo by Ismail Noor, Seeing Things

51

Louvre__May-Jun19.indd 51

5/18/19 8:41 PM


©

Department of Culture and Tourism – Abu Dhabi. Photo by Ismail Noor, Seeing Things

L’exposition comprend par ailleurs les premières images photographiques des Indes prises par Lala Deen Dayal. Considéré comme le meilleur photographe indien de son époque, cet ingénieur de formation a ouvert plusieurs studios commerciaux dans différentes villes indiennes. Le visiteur pourra ainsi découvrir les vues de Bombay, Hyderabad et un portrait du Maharajah de Orchha de 1882. Toujours en Asie, le photographe chinois Lai Afong a établi l’un des premiers studios photographiques à Hong Kong, alors que Kassian Cephas a été le premier indonésien à devenir photographe professionnel. A découvrir également les images de l’empire ottoman des frères Abdullah qui sont devenus

States», she adds. It represents more than five years of researches in the collections of the Musée du quai Branly-Jacques Chirac, completed by those of the National Library of France, the National Museum of Asian ArtsGuimet, the public institution of the Musée d’Orsay, the Geographical Society and the Cité de la céramique-Sèvres et Limoges. “From Japan to Brazil, from Gabon to Java, from Tasmania to Yemen, the geographic area and the scope of practices are unprecedented”, states Stephane Martin, President of the Musée du quai Branly-Jacques Chirac. T he ex h ibit ion a lso includes t he f i rst photographic images of India taken by Lala Deen Dayal. Considered the best Indian photographer of his time, he has opened several commercial studios in different Indian cities. The visitor will be able to discover the sights of Bombay, Hyderabad and a portrait of Maharajah of Orchha from 1882. Asia saw also a Chinese photographer Lai Afong establish one of the first photographic studios in Hong Kong, while Kassian Cephas was the first Indonesian to become a professional photographer. It is the occasion to discover the images from the Ottoman Empire by Abdullah Brothers who

Portrait d’un couple/Portrait of a couple. Lima. 1852 – 1856. © musée du quai Branly – Jacques Chirac

52

Louvre__May-Jun19.indd 52

5/18/19 8:41 PM


Culture

célèbres en photographiant l’élite ottomane et les nouvelles classes dirigeantes. De nombreuses photos exposées, prises en dehors de l’Europe, étaient considérées comme de «véritables» réf lexions à leur époque, et elles offraient pour la première fois une vision humanisante de ceux de l’autre côté du globe. «Nous avons voulu explorer surtout la dissémination, comment cela se propage et à quel rythme», explique la commissaire de l’exposition. Comment le geste photographique s’est diffusé, techniquement, socialement, culturellement. Ce sont les histoires collectives de ces photographes du monde entier.

rose the fame by photographing the Ottoman elite and the new ruling classes. Many of the photographs taken outside Europe were seen as faithful ref lections of reality of their era. For the first time, they were offering a humanistic vision of those on the other side of the globe. “We wanted to explore especia l ly t he dissemination, how it spreads and at what rate,” says the curator of the exhibition. How the photographic gesture has spread, technically, socially and culturally. T he se a r e t he fa sc i n at i n g stor ie s of photographers from around the world.

Vue de DInner Island. Détroit de Chine/View from Dinner Island. China Strait. ©musée du quai Branly – Jacques Chirac

Du 25 avril au 13 juillet Informations ou réservation de billets, www.louvreabudhabi.ae ou +971 600 56 55 66.

From April 25 to July 13 Information or ticket bookings, www.louvreabudhabi.ae or +971 600 56 55 66.

53

Louvre__May-Jun19.indd 53

5/18/19 8:41 PM


Trends / Tendances

JAMAIS SANS LUI UNE MARQUE FRANÇAISE, ÉTHIQUE ET RESPONSABLE A FRENCH, ETHICAL AND SOCIALLY RESPONSIBLE BRAND Sandrine GELEIJNS

Il était une fois une petite fille avec des idées de créations plein la tête qui n’ont fait que se développer avec l’âge. Après s’être lancée dans la fabrication de sacs pendant ses années lycée pour son entourage - amis ou famille - Anaïs réalise, dès son entrée en école de commerce, que son loisir pourrait déboucher sur un projet professionnel. Durant sa formation supérieure, elle obtient notamment

Translation Alicia GELEIJNS

Once upon a time, there was a little girl who had at least one creative idea a day, that only kept developing throughout the years. Anaïs first started to design and sew handbags for her friends and family during her high school years, before realizing that her hobby could eventually turn into a career. During her college years, she won the first prize of a contest “Creativ’Est”, with her project “handbag’s customization”.

54

JSL__May-Jun19.indd 54

5/18/19 8:40 PM


JSL__May-Jun19.indd 55

5/18/19 8:40 PM


le premier prix au concours Creativ’Est avec son sujet «Personnalisation du sac». La marque «Jamais sans lui» vient de naître avec trois de ses partenaires de groupe de travail. C’est lors d’un échange universitaire avec le Pérou, où elle étudie la photographie et la culture du pays, qu’elle se rend compte à quel point le travail du tissu et des couleurs reflète la culture des différentes ethnies et inversement. A son retour, elle participe à un projet associatif, dans le sud de la France, utilisant la création textile comme moyen de réinsertion pour des femmes. Toutes

JSL__May-Jun19.indd 56

The brand “Jamais Sans Lui” was born, with three of her classmates. While she was in Peru where she studied photography and the country’s culture, she realized how the fabrics and the colors used in textile could reflect the culture and inversely. Once she came back to France, she took part in an associative project that aimed to use the textile creation as a way of reintegrating

5/18/19 8:41 PM


Tendances / Trends

ces expériences enrichissantes marquent l’étudiante pour l’évolution de son avenir professionnel... Jamais sans lui a réellement pris son envol début 2018 lorsqu’Anaïs s’est lancée comme autoentrepreneur. Il était temps de mettre en pratique toute la théorie apprise sur les bancs de l’école. Toujours dans la maroquinerie textile, mais en version ludique et unique, en laissant libre cours à son inspiration débordante au gré de ses pérégrinations urbaines, touristiques ou tout simplement en puisant dans ses origines provençales.

women. All those meaningful experiences have had an influence on the student and the evolution of her project. Jamais Sans Lui really began early 2018, when Anaïs established herself as a selfentrepreneur: it was about time to apply everything she had learned so far at school and from her experiences. She decided to create handbags made from textile designed to be used in a unique and playful way, inspired by the urban landscapes and La Provence, the place of her childhood. Jamais Sans Lui is like a matching game of three elements: a

57

JSL__May-Jun19.indd 57

5/18/19 8:41 PM


«Jamais sans lui c’est un jeu d’association de trois éléments: un sac, une pochette, une sangle. Grâce à un système astucieux, les sacs se modulent en fonction des envies et s’adaptent au quotidien». Du design à la réalisation, pas question d’utiliser n’importe quelle matière. Ses voyages à l’étranger et son intérêt naturel envers les populations locales lui ont ouvert les yeux sur l’importance de conserver des traditions ancestrales. C’est donc naturellement qu’elle collabore avec une entreprise française, Natural Ethics, qui utilise le savoir-faire des Kulungs - une tribu du Népal - qui tissent la fibre d’ortie bien plus belle et plus résistante que le jute pour la doublure de ses produits. Pour la fabrication, c’est du «Fait en France» par trois couturières au sein d’un

bag, a pouch, a strap. Thanks to an ingenious concept, you can customize your bags daily, with endlessness possibilities. Fr om t he pr o duc t ’s de s i g n to it s completion, every material is carefully selected. Her various trips abroad and her curiosity towards local population have shown her how important keeping centuries-old traditions was. Therefore, it is only natural that she works closely with a French society, Natural Ethics, that uses the know-how from the Kulungs, a Nepalese tribe, that spins nettle fibers, which is more resistant and more beautiful than jute, for most of her products’ lining. All the bags are Made in France, sewn by three seamstresses within an ESAT (a center providing care through employment), located in Lyon.

58

JSL__May-Jun19.indd 58

5/18/19 8:41 PM


Tendances / Trends

E.S.A.T (Etablissement et Services d’Aide par le Travail) à Lyon. Les sacs, les pochettes, les sangles se portent seuls ou ensemble, on peut les assortir selon l’humeur du jour. La nouvelle collection «NENA» (ni d’Eve, ni d’Adam) de Jamais Sans Lui propose aussi un sac mixte en deux dimensions, dont la plus grande pour y ranger un ordinateur portable, en version sac à dos, besace ou cartable. Et voilà comment Jamais Sans Lui jeune marque française, éthique et responsable est en plein essor!

Vous pouvez commander le JSL qui vous ressemble sur www.jamaissanslui.com avec une remise de 10% pour toute commande passée avant le 30 juin 2019, en indiquant le code «Madame».

The bags, the pouches and the straps may be worn together or separately, it is up to you and to your daily mood. The new collection “NENA” (Neither Eve Nor Adam) also proposes a bag, which is suitable for Her and for Him and which comes in two sizes. Your laptop will easily fit in the largest one! You can wear it as a backpack or a shoulder bag, as you may have understood, it is up to you! That is how Jamais Sans Lui, a new French, ethical and socially responsible brand is booming today!

You can order the JSL that matches your personality on www.jamaissanslui.com with a 10% discount for any order made before June, 30th, 2019 by indicating “Madame”.

Voir les adresses des boutiques dans les pages adresses en fin de magazine. Check for the JSL’stores address at the end of the magazine, in the address section. Facebook @jamaissanslui - Instagram @jamaissanslui - Twitter @jamaissans_lui

59

JSL__May-Jun19.indd 59

5/18/19 8:41 PM


ANNÉE DE LA TOLÉRANCE QUESTIONS À L’AMBASSADEUR DE FRANCE AUX EMIRATS ARABES UNIS Pour Madame Magazine, Son Excellence Ludovic Pouille, Ambassadeur de France aux Emirats Arabes Unis, a présenté sa vision des enjeux de «l’année de la tolérance» pour la coopération franco-émirienne.

YEAR OF TOLERANCE MEETING WITH THE AMBASSADOR OF FRANCE TO THE UNITED ARAB EMIRATES His Excellency Ludovic Pouille, Ambassador of France to the United Arab Emirates has presented his vision of “the year of tolerance” and how these shared values nourish the Emirati – French cooperation.

60

Ambassade__May-Jun19.indd 60

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Photo Thomas Saito DBN Production

Son Excellence Ludovic Pouille, Ambassadeur de France aux EAU H.E. Ludovic Pouille, Ambassador of France to the UAE

61

Ambassade__May-Jun19.indd 61

5/18/19 8:40 PM


M M – L’année 2019 a été décrétée année de la tolérance par les autorités émiriennes. Qu’est-ce que cette annonce vous inspire? S.E Ludovic Pouille - C’est certainement un message dont la région et le monde ont plus que jamais besoin, et un élan que la France, forte de ses valeurs, a vocation à accompagner. La promotion de la tolérance est d’ailleurs une dimension cardinale du partenariat francoémirien, qu’il s’agisse de la Sorbonne Abu Dhabi, dont la vocation est de construire, par l’éducation, un «pont entre les civilisations», ou du Louvre Abu Dhabi, qui invite ses visiteurs

Madame Magazine - 2019 has been declared “Year of Tolerance” by the Emirati authorities. What does this announcement mean to you? H.E. Ludovic Pouille - This is a message that this region and the world need more than ever. It is also a dynamic that France, because of its values, wishes to support. To be true, promoting tolerance has always been a guiding principle of the EmiratiFrench partnership, reflected in Sorbonne Abu Dhabi aspiration to build “a bridge between civilizations” through education - or in Louvre Abu Dhabi’s slogan which

Le Président Emmanuel Macron et Son Altesse Sheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyan. 21 Novembre 2018

62

Ambassade__May-Jun19.indd 62

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Lancement du Dialogue culturel franco-émirien

S.E. Noura Al Kaabi, Ministre de la Culture et du développement des savoirs, S.E. Sheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan, Ministre de la Tolérance, durant la visite du Pape François. H.E. Noura Al Kaabi, Minister of Culture and Knowledge Development, H.E. Sheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan, Minister of Tolerance, during the visit of Pope Francis.

à «voir l’humanité sous un nouveau jour». L’ouverture, en novembre 2017, de ce musée universel – le premier du monde arabe – est un puissant message d’humanisme, d’ouverture au monde et de dialogue des cultures, notamment dans cette région du monde, avec des choix muséographiques originaux voire audacieux, comme celui d’exposer côte-à-côte les objets sacrés de différentes religions. C’est dans ce même esprit de tolérance et de dialogue que les Emirats arabes unis ont accueilli, en février dernier, la visite historique du Pape François et celle, concomitante, du Grand Imam d’Al Azhar.

invites us to “See Humanity in a new light”. The opening, in November 2017, of this universal museum – the first in the Arab world – sends a powerful message of humanism, openness to the world and of cultural dialogue in the region, with original and even bold choices of museography, like to expose sacred artworks of different religions side by side. It is in the same spirit of tolerance and dialogue that the United Arab Emirates have welcomed in February the historical simultaneous visits of Pope Francis and the Grand Imam of Al Azhar.

63

Ambassade__May-Jun19.indd 63

5/18/19 8:40 PM


Semaine culturelle des EAU à Paris, UAE Cultural week in Paris

MM - Quelle place la culture occupe-telle dans les relations franco-émiriennes? S.E Ludovic Pouille - Une place de plus en plus importante: la culture, qui doit être entendue au sens large, est devenue l’un des principaux piliers de notre partenariat bilatéral. En février 2018, le Premier ministre Edouard Philippe et la Ministre de la Culture et du Développement des Savoirs Noura Al Kaabi ont lancé le «Dialogue culturel francoémirien», avec l’ambition de rapprocher et de favoriser une meilleure compréhension entre nos deux pays. Nous avons ainsi développé, en coopération avec nos partenaires émiriens, une programmation ambitieuse

MM - What role does culture play in the Emirati – French cultural relationship? H.E. Ludovic Pouille - An increasing role: culture in its broader sense has been one of the main pillars of our bilateral partnership. In February 2018, Prime Minister Edouard Philippe and H.E. Noura Al Kaabi, Minister of Culture and Knowledge development launched the Emirati-French cultural dialogue, with the ambition to bring people closer and promote a better understanding between our countries. In this framework, we have developed, in cooperation with our Emirati partners, an ambitious program of cultural and artistic events in the seven

64

Ambassade__May-Jun19.indd 64

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Van Cleef and Arpels Marchands de perles Pearl Merchants

de manifestations culturelles et artistiques dans les sept émirats. Il est difficile de les citer toutes, mais je retiendrai par exemple les performances du grand violoniste Renaud Capuçon à l’Emirates Palace, en octobre avec la Camerata Salzburg, et du célèbre harpiste Xavier de Maistre, en décembre, dans l’oasis d’Al Aïn, l’exposition de quatorze designers français à la Dubaï Design Week, en novembre dernier, le lancement d’une compétition inter-universitaire, en partenariat avec Ubisoft Abu Dhabi, pour initier les étudiants des universités émiriennes à la création de jeux vidéos, ou plus récemment, la superbe exposition « Marchands de Perles », à Dubaï, dans le cadre de l’Ecole des Arts Joaillers Van Cleef & Arpels. Mais ce Dialogue n’a de sens que s’il est réciproque. C’est la raison pour laquelle il comprend aussi une série d’événements de promotion de la culture émirienne en France, parmi lesquels l’exposition du peintre Abdulqader Al Raïs à l’Institut du Monde Arabe, ou la semaine culturelle des Emirats Arabes Unis à Paris, en octobre 2018.

emirates. It is difficult to mention them all but I would like to recall the performances of the virtuoso violinist Renaud Capuçon in the Emirates Palace, last October with the Camerata Salzburg, and of the famous harpist Xavier de Maistre, last December, in the oasis of Al Ain, as well as the exhibition of fourteen French designers during the Dubai Design Week, last November, and the launch of “GameLab” a competition between universities, in partnership with Ubisoft Abu Dhabi, to initiate students from Emirati universities to the creation of videogames. Let me also recall, more recently, the beautiful exhibition “Pearl Merchants” in Dubai as part of L’École des Arts Joailliers (The School of Jewelry Arts) supported by Van Cleef & Arpels. As part of this Dialogue, a series of events have also promoted the Emirati culture in France, such as the Abdulqader Al Raïs exhibition in the Arab World Institute and the UAE Cultural Week in Paris in October 2018.

65

Ambassade__May-Jun19.indd 65

5/18/19 8:40 PM


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

MM- N’existe-t-il pas une barrière linguistique entre la France et les Emirats Arabes Unis? S.E Ludovic Pouille - Nous menons en tout c as u ne ac t ion résolue pou r promouvoir l’apprentissage de nos langues respectives. Lors de la visite du président de la République, en novembre 2017, les autorités émiriennes ont pris la décision historique de réintroduire l’enseignement français dans les écoles publiques du pays, dans la perspective de leur accession au statut de membre associé de l’Organisation internationale de la Francophonie, qui est effective depuis octobre 2018. C’est une stratégie que nous accompagnons, notamment à travers la mise en place d’un expert auprès du ministère émirien de l’Education, en charge de la coordination avec l’ensemble des écoles émiriennes concernées. Je ressens beaucoup d’enthousiasme quand je me rends dans les

MM - Is there a “language barrier” between France and the United Arab Emirates? H.E. Ludovic Pouille - We are working very actively to promote the teaching of our mutual languages. On the occasion of the visit of the President of the French Republic in November 2017, the Emirati authorities took the historic decision of reintroduce the French language in ten UAE public schools, as part as the country’s new status of associated member of the international organization of La Francophonie, which is effective since October 2018. We are supporting this strategy by providing a French expert to the UAE Ministry of Education. I feel a lot of enthusiasm in the classroom when visiting Emirati schools because for the youth of this country, learning French is a cultural treasure but also an amazing asset in today’s globalized market. French

Visite d’une classe de français dans une école émirienne – Visit of a French language class in an Emirati school.

66

Ambassade__May-Jun19.indd 66

5/18/19 8:40 PM


Présidence Française du Conseil de Sécurité ©Fanny Texier

écoles émiriennes, car pour la jeunesse, l’apprentissage du français est à la fois un enrichissement culturel et un formidable atout dans la mondialisation. On compte aujourd’hui 300 000 locuteurs francophones dans le pays et nous avons l’ambition d’augmenter encore ce nombre. Nous travaillons aussi, dans l’autre sens, à améliorer et à renforcer l’apprentissage de l’arabe en France, en conformité avec l’objectif de promotion de la diversité culturelle et linguistique que porte la Francophonie. MM - Comment la France et les Émirats Arabes Unis entendent promouvoir la tolérance dans le cadre multilatéral ? S.E. Ludovic Pouille - La construction de sociétés plus tolérantes et apaisées passe selon moi par l’élimination des inégalités, qu’elles soient économiques, sociales ou écologiques. C’est le thème choisi par la présidence française du G7. Ensemble, la France et les Emirats arabes unis ont développé un

is spoken by 300.000 people in the country and our ambition is to increase this number. Reciprocally, we are making sure that better opportunities are given to French students who want to learn Arabic. MM - Can you tell us how France and the United Arab Emirates intend to promote tolerance at a multilateral scale? H.E. Ludovic Pouille - In my opinion, building more tolerant and peaceful societies requires the elimination of injustices and inequalities whether they are economic, social or ecological ones. This is the theme chosen by the French Presidency of the G7. Together, France and the United Arab Emirates developed a range of ambitious multilateral initiatives such as the fight against chronic malnutrition, the fight against global warming, supporting the education of young women, the stabilization and the development of the Sahel region

67

Ambassade__May-Jun19.indd 67

5/18/19 8:40 PM


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

arsenal d’initiatives multilatérales ambitieuses en matière de lutte contre la malnutrition chronique, de lutte contre le changement climatique, de soutien à l’éducation des jeunes femmes, de stabilisation et de développement du Sahel, de protection du patrimoine en péril au travers notamment de l’initiative ALIPH. Les Emirats Arabes Unis ont aussi participé et apporté un précieux soutien au Forum de Paris sur la paix, en novembre dernier, destiné à renforcer le multilatéralisme, et nous travaillons actuellement à une seconde édition du Forum. Nous nous attaquons ainsi à la racine des phénomènes extrémistes. J’ajoute à cela la lutte résolue que nos deux pays mènent contre le terrorisme et son financement, récemment illustrée par l’initiative «No Money For Terror», à laquelle les Emirats Arabes Unis ont apporté leur plein soutien.

or the protection of endangered cultural heritage in conflict areas with the ALIPH initiative. The United Arab Emirates also took part and brought their precious support to the Paris Peace Forum, last November, aiming to reinforce multilateralism. We are now working on the second edition of the Forum. Such initiatives aim to fight the root-causes of terrorism. Let me also highlight our “No Money for Terror” initiative to which the UAE have brought their full support. M M - W h at r ole c a n t he Fr e nch community living in the United Arab Emirates play to promote tolerance? H.E. Ludovic Pouille - The French community in the Emirates – nearly 25.000 people – is very dynamic and committed in

DUBAI 2020 Pose de la première pierre du pavillon français en présence d’Elisabeth Borne Ministre des transports - Ground breaking of the French Pavilion

68

Ambassade__May-Jun19.indd 68

5/18/19 8:40 PM


M M - Quel rôle les Français et les Françaises établis aux Emirats Arabes Unis peuvent-ils jouer? S.E Ludovic Pouille - La communauté française, forte de près de 25.000 personnes aux Emirats, fait preuve d’un dynamisme exceptionnel et d’un formidable engagement dans la vie professionnelle, sociale et culturelle de ce pays. Cette importante communauté est évidemment un élément moteur de la relation bilatérale et du rapprochement entre les peuples. J’encourage tous nos compatriotes installés ici à continuer à tisser des liens avec la société émirienne et à donner la plus belle image de la France, celle d’un pays moderne, ambitieux et tourné vers l’avenir, et toujours respectueux de l’autre. Je veux tout particulièrement à cet égard saluer le dynamisme de nos associations, et bien sûr le rôle précieux de Madame Magazine et de son célèbre «guide» dans l’accompagnement des Français et Francophones qui décident de s’installer aux Emirats et que nous encourageons à venir nous rejoindre toujours plus nombreux!

Tous ensemble - All together

taking part in the professional, social and cultural life of the country. This important community is of course a driving force of the bilateral partnership. I encourage my fellow citizens settled here to continue connecting with the Emirati society and to give the best image of France: the image of a modern, ambitious, forward-looking country, always respectful of others. I particularly want to welcome the dynamism of our associat ions and of course t he precious role played by Madame Magazine and its famous “guide” in accompanying our fellow French-speakers when getting settled. Welcome to the UAE!

69

Ambassade__May-Jun19.indd 69

5/18/19 8:40 PM


Pavillon France Vue ExtĂŠrieure de Nuit French Pavilion Exterior View by Night

Dubai 2020__May-Jun19.indd 70

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

DUBAI 2020 LA FRANCE DES LUMIÈRES VEUT BRILLER À DUBAÏ LIGHT, LIGHTS. FRANCE WANTS TO SHINE BRIGHT IN DUBAI Eva Isabella LEVESQUE

71

Dubai 2020__May-Jun19.indd 71

5/18/19 8:40 PM


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

BRILLANT ET CONNECTÉ

BRILLIANT AND CONNECTED

A partir du 20 octobre 2020, le Pavillon France apparaîtra au cœur de l’exposition universelle de Dubaï comme une oasis, un jardin inattendu sous un grand baldaquin de lumière. «Lumière, lumières», c’est d’ailleurs le nom du pavillon tricolore, dont la construction commence à Dubaï en ce début du mois de mai. C’est ainsi que la France décline la thématique générale de cette 70e exposition qui se tiendra pendant six mois aux Emirats Arabes Unis, d’octobre 2020 à avril 2021 sous le thème «Connecter les esprits, construire le futur». Conçu par l’Atelier du Prado et Celnikier & Grabli, l’édifice, épuré dans sa forme, rappellera la Villa Méditerranéenne de Marseille. Sa large casquette soutenue par des piliers abritera un parvis arboré, évoquant les jardins impressionnistes de Monet. En tout, 1800m 2 d’espace pour le public et les professionnels.

The French Pavilion will appear, on October 20, 2020, in the heart of the Dubai World Expo as an oasis, an unexpected garden under a large canopy of light. “Light, lights” is the name of the tricolor pavilion, which construction begins in May. This is the French answer to the general theme of the 70th exhibition that will be held during six months in the United Arab Emirates, from October 2020 to April 2021: “Connecting Minds, Creating the Future”. Designed by Atelier du Prado Architectes and Celnikier & Grabli, the building has a pure and refined shape which recalls the Mediterranean Villa of Marseille. Its wide cap, supported by pillars, will house a raised square, inspired by the impressionist gardens of Monet. This 1800 sqm space will welcome the public and the professionals.

Pavillon France Vue Extérieure des Tuiles Photovoltaïques - French Pavilion Exterior View of the Photovoltaic Tiles

Dubai 2020__May-Jun19.indd 72

5/18/19 8:40 PM


Pavillon France Vue de Face Extérieure French Pavilion Exterior Front View

TOUCHER LES SENS, ÉVEILLER L’ÉMOTION

TOUCH THE SENSES, AROUSE THE EMOTION

L e b ât i ment se r a au s si i r r é pr o ch able écologiquement. Construit avec des matériaux durables, il sera démontable et réutilisable. Son toit et sa façade arrière seront couverts de tuiles photovoltaïques qui assureront son autonomie énergétique (elles couvriront au moins 80% des besoins du pavillon). Il sera aussi équipé d’une mini station d’épuration. Situé à proximité de l’une des entrées principales, dans la zone «Mobilité» de l’expo*, il s’assure une bonne visibilité, en scintillant jour et nuit. Le pavillon de la lumière offrira aussi une «illusion d’optique comme un océan de lumière se jouant par le biais du ref let, du réel et des codes de construction.... Vous pourrez le visiter plusieurs fois, il sera toujours différent », promet Jean-Luc Perez, directeur de l’Atelier du Prado. Dans son esprit, le Pavillon France fait aussi allusion au siècle des lumières. Il a pour ambition «de faire appel à l’universalisme à la

The building will also be the most sustainable ever built and will be, after the expo, dismantled and reused. Its roof and its rear facade will be covered with PV tiles that will ensure its energy autonomy covering at least 80% of its needs. It will also be equipped with a small waste water management plant. Located near one of the main entrances, in the area dedicated to “Mobility”*, the sparkling pavilion will light up the Expo day and night. It will also offer an “optical illusion like an ocean of light playing through the reflection of reality and building codes. (...) You can visit it several times, it will always be different” promises Jean-Luc Perez, director of Atelier du Prado. The French pavilion will also embody the «Age of Enlightenment», a symbol since the 18th century of sharing and spreading knowledge. Its ambition is “to appeal to French-style universalism which has inspired many foreign philosophers and political systems that have

73

Dubai 2020__May-Jun19.indd 73

5/18/19 8:40 PM


Pavillon France Scénographie Vue Intérieure French Pavilion Scenography Inside View

Dubai 2020__May-Jun19.indd 74

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

française, à ce XVIIIe siècle français qui a inspiré de nombreux philosophes étrangers et des systèmes politiques à travers le monde», souligne Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre français de la Transition Écologique et Solidaire.

L’INNOVATION ET L’ART DE VIVRE AU CENTRE DU PAVILLON FRANÇAIS L’exposit ion de Duba ï place la connexion entre les Hommes au centre de l’événement. Elle s’interroge sur le futur et met en avant des modèles de villes durables et de territoires connectés. Pour répondre à cette réflexion, la France mettra l’accent sur sa «capacité à innover et l’art de vivre à la française», explique Erik Linquier, le commissaire général du pavillon France et président de la Cofrex**. Elle proposera donc une ville technologique, numérique et connectée aux territoires, mais aussi une ville agréable à vivre. «Le pavillon doit être une vitrine de la France» ajoute-t-il. Cet te France innovante sera présentée à travers une scénographie sous forme d’un parcours initiatique, une expérience sensorielle, organisée en trois temps. Dans la première partie, le visiteur sera i m mergé da ns u n u n ivers lumineux et sonore, une sorte de monde onirique sensible et narratif. Le deuxième temps, articulé autour d’un phare - allégorie de la Tour Eiffel - sera plus exploratoire.

spread throughout the world,” explains Brune Poirson, French Secretary of State to the Minister for the Ecological and Inclusive Transition

INNOVATION AND FRENCH “ART DE VIVRE” AT THE HEART OF THE FRENCH PAVILION The connection between human beings is at the heart of the event, it questions the future and highlights models of sustainable cities and connected territories. To respond to this ref lection, France will focus on its “ability to innovate and the French A rt de vivre”, says Erik Linquier, general commissioner of the French Pavilion and President of Cofrex**. It will therefore present a technological city, digital and connected to the territories, but also a city pleasant to live in. “The pavilion must showcase France”, declares the President of Cofrex. The scenography of this innovative France will be designed as a journey, a sensorial experience that combines sound, light, perfumes, materials and organized in three main parts. In the first part, the visitor will get immersed in a luminous and sound universe, a kind of oneiric world. The second part, articulated around a lighthouse, an allegory of the Eiffel Tower, will be more exploratory. Here, the visitor will be invited to discover the future of mobility, the French way. “We will present various models, prototypes,

75

Dubai 2020__May-Jun19.indd 75

5/18/19 8:40 PM


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

Ici, le visiteur sera invité à explorer le futur de la mobilité à la française, présentée sous diverses formes «des maquettes, des prototypes, des vidéos, de la réalité virtuelle etc.», explique M. Linquier. Le troisième espace mettra en scène des paysages français et la gastronomie t r icolore. L’ét age supér ieu r du bâtiment sera réservé à l’accueil des professionnels. En plus des 800m2 de l’exposition permanente, vingt quatre semaines t hémat iques et des exposit ions temporaires complèteront l’expérience. «Nous allons travailler avec des universités et des centres scientifiques. Nous allons faire venir le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) par exemple. Nous devons concevoir aujourd’hui quelque chose qui dans deux ans sera toujours innovant», note Erik Linquier, précisant que cette tache a été confiée à un groupe de réflexion composé d’experts et de représentants d’entreprises. Des entreprises sont étroitement associées au projet, car au delà de l’image de la France, c’est aussi leur compétitivité que l’on veut promouvoir. Parmi celles engagées déjà dans le projet: ENGIE, EDF, Suez, Alcatel Lucent, AX A, Renault, Lacoste, Bureau Veritas, A KUO énergie, RATP, JC Decaux «Nous travaillons également avec le salon Vivatech pour définir quelle place nous pouvons offrir aux jeunes et aux start-up”, assure le président de la Cofrex.

videos, virtual reality etc”, explains Mr. Linquier. The third space will feature French landscapes and Gastronomy. In addition to the 800 sqm of the permanent exhibition, 24 thematic weeks and temporary exhibitions will complete the experience. “We will work wit h universit ies and scientific centres. We will bring the CNES (National Centre for Space Studies) for example. “We have to design something that in two years’ time will still be innovative,” says Erik Linquier, adding that this task has been entrusted to a think tank made up of experts and business representatives. Companies are involved in the project that aims to promote their innovations abroad as well, among them ENGIE, EDF, Suez, Alcatel Lucent, AX A, Renault, Lacoste, Bureau Veritas, A KUO Energy, R ATP, JC Decaux “We are also working with Vivatech to define the place we can offer to young people and start-ups”, says the President of Cofrex. The upper f loor of the pavilion is reserved for professionals. The French pavilion aims to be in the top 3 of the most visited during the exhibition. Given the competition, the challenge is not easy: for the first time in more than a century and a half, almost every country in the world (192) will be present to unveil their innovations. The organizers expect more than 25 million visitors, with about 70%

76

Dubai 2020__May-Jun19.indd 76

5/18/19 8:40 PM


Pavillon France Salle 1 Vue IntĂŠrieure - French Pavilion Hall 1 Indoor View

Dubai 2020__May-Jun19.indd 77

5/18/19 8:40 PM


Vue Aérienne Extérieure du Parc d’Exposition Exterior Aerial View of the Exhibition Park

Dubai 2020__May-Jun19.indd 78

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Le pavillon France ambitionne de se trouver dans le top 3 des plus visités de l’expo. Vu la concurrence, le défi n’est pas des moindres: pour la première fois depuis plus d’un siècle et demi, presque tous les pays du monde (192) seront présents pour dévoiler leurs innovations. Les organisateurs s’attendent à plus de 25 millions de visiteurs, dont près de 70 % viendront de l’étranger, la plus grande proportion de l’histoire des Expositions Universelles depuis leur création en 1851. «Nous savons déjà que la plupart des visiteurs viendront principalement d’Inde, de Chine ou d’Asie du Sud-Est». Alors il faudra étonner et ce, malgré un budget en baisse de près de 30% par rapport aux éditions précédentes (environ 30 millions d’euros pour les six mois de l’expo).

coming from abroad, the largest proportion of the history of World expos, which started in 1851. “We already know that most of visitors will come mainly from India, China or Southeast Asia”. The French Pavilion aims to amaze the visitors, despite a lower budget 30% less than the previous editions - with about €30 million for the six months of the expo. *Opportunity, mobility, sustainability are the three thematic sections of Dubai World Expo **Cofrex is the company which organizes France’s participation in International and Universal Exhibitions. Pavillon France Dubaï 2020 Vue Extérieure - French Pavilion Dubaï 2020 Exterior View

*Opportunité, mobilité, durabilité : les trois parties thématiques de l’Exposition Universelle de Dubai **La Cofrex est une société créée pour préparer et organiser la participation de la France aux Expositions Internationales et Universelles du BIE.

Pavillon France Scénographie Vue Intérieure French Pavilion Scenography Inside View

79

Dubai 2020__May-Jun19.indd 79

5/18/19 8:40 PM


Entrée de l’hôpital à Amman/Amman Hospital entrance @Alessio Mamo

MSF__May-Jun19.indd 80

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

MSF GUÉRIR LES BLESSURES HEALING WOUNDS Valérie WARD

En col laborat ion avec l ’A l l i a n c e F r a n ç a i s e d e Dubaï et le French Business Council et pour la première fois au x E AU, Médeci ns Sans Front ières (MSF *), l’organisation humanitaire médicale internationale et i ndépenda nte, fondée en 1971, a organisé l’exposition de photos «Healing Wounds» mettant en lumière le récit de patients traités à l’Hôpital de chirurgie réparatrice de MSF à Amman, Jordanie.

In collaboration with Alliance Française Dubai and t he French Business Council and for the first time in the UAE, Médecins Sans Frontières/ Doctors Without Borders (MSF*), the international, independent, medical humanitarian organization, fou nded i n 1971, hosted “Healing Wounds”, a photo exhibition highlighting the stories of patients treated at the MSF Reconstructive Surgery Hospital in Amman, Jordan.

*Aujourd’hui, plus de 46 000 employés

*Today, there are over 46,000 MSF

de MSF travaillent dans plus de 72 pays.

staff working in over 72 countries.

MSF existe aux EAU depuis 1992,

MSF has been in the UAE since 1992

enregistré comme membre de la Cité

and is registered as a member of the

humanitaire internationale à Dubaï.

International Humanitarian City in Dubai.

81

MSF__May-Jun19.indd 81

5/18/19 8:40 PM


ENTRETIEN AVEC ALEXANDRE CRUBEZY CHEF DE MISSION MSF EN JORDANIE INTERVIEW WITH ALEXANDRE CRUBEZY HEAD OF MISSION MSF IN JORDAN C’est en 2007 que le Français Alexandre Crubezy commence à travailler avec Médecins Sans Frontières (MSF), au Népal. Il part ensuite à Rio de Janeiro en 2008 pour gérer un projet pilote innovant dans les favelas, au Myanmar en 2010 pour coordonner la chaîne d’approvisionnement en médicaments de l’un des plus grands projets de MSF, puis au siège à Paris pour superviser la logistique dans plusieurs pays. En 2016, le souhait de se rapprocher des patients le conduit au Moyen-Orient. Il passe deux années au Liban en tant que coordinateur logistique et l’année dernière, devient Chef de mission MSF en Jordanie, dans le cadre du programme de chirurgie réparatrice de MSF à l’hôpital d’Amman créé pour soigner les victimes de guerres et de conflits. Fort de ses nombreux équipements et de son expertise chirurgicale de haut niveau, l’hôpital fournit à MSF une base pour soigner les patients présentant des lésions complexes ne pouvant être traitées dans leur propre pays.

Frenchman Alexandre Crubezy began working with Médecins Sans Frontières/ Doc tor s W it hout B order s (M S F ) i n Nepal in 2007. He then moved to Rio de Janeiro in 2008 to manage an innovative MSF pilot project in the favelas (slums), to Myanmar in 2010 to coordinate the medical supply chain for one of MSF’s largest projects, suppor t ing over one m i l l ion con su lt at ion s e ach ye a r a nd to Paris headquarters to supervise the logistics for several countries. In 2016, the wish to get closer to the patients brought him to the Middle East region. He spent two years working in Lebanon as logistics coordinator and became Head of Mission in Jordan for the MSF Reconstructive Surgery Programme in Amman hospital, which was established to treat people injured in war and unrest. With a high-level of surgical expertise and extensive facilities, it provides a base for MSF to treat patients with complicated injuries who could not be treated in their own country.

82

MSF__May-Jun19.indd 82

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Madame Magazine - The Rebuilding Program (RSP) was created in 2006 to help Iraqi civilians injured in war. When did MSF decide to expand its structure to victims throughout the Middle East? Alexandre Crubezy - As wars erupted in neighboring countries, it seemed obvious to open this surgical reconstruction service to other victims (mainly Palestinians, Yemenis and Syrians). MM - Since the creation of the structure you treated a great number of people. What types of care did you essentially provide? AC - Since opening until the end of 2018, we have treated more than 5,000 patients and Alexandre Crubezy

Madame Magazine - Le programme de Reconstruction (RSP) a été créé en 2006 pour venir en aide aux civils iraquiens blessés de guerre. Quand MSF a-t-il décidé d’élargir sa structure aux victimes de toute la région du Moyen Orient ? Alexandre Crubezy - Au fur et à mesure que les guerres se sont déclenchées dans les pays avoisinants, il a paru évident d’ouvrir ce service de reconstruction chirurgicale aux autres victimes (Palestiniens, Yéménites, Syriens principalement). MM - Depuis la création de la structure vous avez traité un grand nombre de personnes. Quels types de soins avezvous essentiellement prodigué ? AC - Depuis l’ouverture jusqu’à la fin de 2018, nous avons traité plus de 5000 patients et réalisé plus de 12000 opérations (nous opérons parfois plusieurs fois la même personne). La première chose que nous regardons à l’arrivée des patients est la présence ou non d’infection, et notamment d’infection osseuse.

Nouvel hôpital MSF à Amman Jordanie-New MSF hospital in Amman, Jordan @Ali Jarikji

83

MSF__May-Jun19.indd 83

5/18/19 8:40 PM


Opération à l’hôpital d’Amman/Surgery in Amman hospital @Chris Huby

En cas de résultat positif nous déterminons la résistance aux antibiotiques et démarrons un traitement approprié avec l’aide de nos spécialistes en antibio-resistance. 78% de nos patients sont soignés pour des complications orthopédiques, 15% pour de la chirurgie de reconstruction plastique (des brûlés principalement) et 7% de nos patients pour de la reconstruction maxillofaciale. Cela implique de multiples opérations chirurgicales ainsi que de multiples séances de physiothérapie afin d’améliorer leurs capacités fonctionnelles. Nous nous efforçons de soigner les personnes de manière holistique, et nous apportons un soin particulier à la gestion de la douleur, nous les prenons aussi en charge autour de leur santé mentale, de possibles maladies chroniques…

performed more than 12,000 surgeries (we sometimes operate on the same person several times). The first thing we look at the arrival of patients is the presence or absence of infection, including bone infection. In case of a positive result we determine the resistance to antibiotics and start a suitable treatment with the help of our specialists in antibiotic resistance. 78% of our patients are treated for orthopaedic complications, 15% for plastic reconstruction surgery (mainly burns) and 7% of our patients for maxillofacial reconstruction. This involves multiple surgeries as well as multiple physiotherapy sessions to improve t heir funct ional abilities.

84

MSF__May-Jun19.indd 84

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

MM - MSF arrive à créer des prothèses en 3D sur mesure en moins de 24h. Les patients voient-ils le processus de fabrication ? Comment ces prothèses 2.0 ont-elles révolutionné votre quotidien? AC - Sauf pour certains petits accessoires et prototypes, les patients ne voient pas le processus de fabrication car les prothèses sont imprimées dans un Fab Lab à une heure de route de l’hôpital, dans le nord du pays. En revanche, les patients sont complètement associés au processus dans le sens où ils travaillent avec nous pour avoir le meilleur rendu possible et le meilleur ajustement. Chaque prothèse est différente, sa forme, sa fonctionnalité, sa couleur. Pour cela, nos ergothérapeutes échangent énormément avec les patients. C’est surtout le quotidien des patients que cela révolutionne!

MM - MSF manages to create custom 3D prostheses in less than 24 hours. Do patients see the manufacturing process? How have these 2.0 prostheses revolutionized your daily life? AC - Except for some small accessories and prototypes, patients do not see the m a nu fac t u r i n g proce ss b e c au se t he prostheses are printed in a Fab Lab an hour’s drive from the hospital in the north of the country. On the other hand, patients are completely associated with the process in the sense that they work with us to have the best possible result and the best fit. Each prosthesis is different, its shape, its functionality, its color. For this reason, our occupational therapists exchange a lot with patients. It is especially the daily life of the patients that this revolutionizes!

Manal @Alessio Mamo

85

MSF__May-Jun19.indd 85

5/18/19 8:40 PM


Quand la 3D aide à restaurer la mobilité et la dignité - When 3D helps restoring mobility and dignity. Photo Hussein Amri

MSF__May-Jun19.indd 86

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Cela apporte une totale f lexibilité de design et d’adaptabilité. C’est beaucoup plus confortable et léger, donc les patients sont assez contents avec et nous voyons beaucoup moins de rejets de leur part. C’est aussi très peu cher comparé aux coûts des prothèses traditionnelles. Un développement qui me tient beaucoup à cœur est la mise au point des masques pour les brûlés. Ils ont une bien meilleure efficacité sur le traitement que les bandages traditionnels et les patients les acceptent bien plus volontiers. Ils ont d’ailleurs la possibilité de les mettre et les retirer eux-mêmes, ce qui pour eux est aussi un gain d’indépendance. C’est très important l’indépendance, pour les patients.

This brings a total f lexibility of design and adaptability. It’s a lot more comfortable and light, so the patients are pretty happy with it and we see a lot less rejection from them. It is also very inexpensive compared to the costs of traditional prostheses. A development that is very close to my heart is the development of masks for burns. They have a much better treatment efficacy than traditional bandages and patients accept them much more willingly. They also have the opportunity to put and remove themselves, which for them is also a gain of independence. Independence is very important for patients.

MM - L’aide que vous apportez aux victimes de guerre dépasse souvent la reconstruction physique. Ils ont parfois une main, une jambe ou un bras en moins: comment les aidez-vous au-delà des maux du corps? AC - Comme je l’ai dit précédemment, nous travaillons sur leur douleur, leur santé mentale et avec des ergothérapeutes pour rendre aux patients un maximum d’autonomie. La santé mentale et le support psychosocial sont une part importante de nos activités. Nous accompagnons scolairement les enfants pendant leur séjour, nous donnons des cours aux adultes: nous avons récemment démarré avec un musicothérapeute. L’entraide entre les patients ou par des pairs est aussi un point d’attention particulier car cela leur permet d’échanger sur leurs expériences et augmente encore leur capacité de résilience. Tout le concept de ce programme tend à la réintégration des patients dans leurs sociétés. C’est comme cela que nous l’envisageons et que nous essayons de dépasser la simple opération chirurgicale.

MM - The help you give to war victims often goes beyond physical reconstruction. They sometimes have one hand, one leg or one arm less: how do you help them beyond the wounds? AC - As I said before, we are working on their pain, their mental health and with occupational therapists to give patients maximum independence. Mental health and psychosocial support are an important part of our activities. We help children in their school works during their stay, we give lessons to adults: we recently started to work with a music therapist. Mutual support between patients or peers is also a particular point of focus as it allows patients to share their experiences and further increases their resilience. The whole concept of this program is to reintegrate patients into their societies. That’s how we envision the program and try to go beyond simple surgery.

87

MSF__May-Jun19.indd 87

5/18/19 8:40 PM


GUÉRIR LES BLESSURES À TRAVERS LES YEUX DU PHOTOGRAPHE ALESSIO MAMO HEALING WOUNDS THROUGH THE EYES OF PHOTOGRAPHER ALESSIO MAMO Photographe indépendant, Alessio Mamo a commencé sa carrière en se penchant sur les questions sociales, politiques et économiques contemporaines. Plus récemment son travail s’est intéressé à la migration des réfugiés d’abord en Sicile et ces dernières années au Moyen-Orient. Madame Magazine - Ibrahim, Aisha, Qatada... pendant un mois vous avez passé du temps avec des personnes ayant subi des blessures de guerre. Vous avez été le témoin du commencement de leur nouvelle vie grâce au Programme de Chirurgie réparatrice. Comment avez-vous saisi ces moments? Comment avez-vous interagi avec eux? Alessio Mamo - Nous sommes allés à l’hôpital avec la journaliste Marta Bellingreri pour la première fois en 2016. D’habitude les journalistes et les photojournalistes passent quelques jours là-bas. MSF nous a donné l’opportunité d’y rester un mois, et je pense que c’est ce qui a tout changé: le fait de prendre du temps avec les gens, de les rencontrer de manière informelle en

Freelance photographer Alessio Mamo started his career covering contemporary economic, political and social issues. More recently his work has focused on migration-related issues first in Sicily and in the past years in the Middle East. Madame Magazine - Ibrahim, Aisha, Qatada... during one month you spent time with people who suffered from war-related injuries. You witnessed the start of their new life through the reconstructive program. How did you capture those moments? How did you interact with them? Alessio Mamo - I went to the hospital together with journalist Marta Bellingreri the first time in 2016. Usually journalists and photojournalists spend a couple of days there. We had the opportunity thanks to the cooperation with MSF to spend one month. I think this made the difference: spending time with people, meeting them and very simply drinking tea and coffee with them allowed us to build a relationship. Marta speaks Arabic so we could have - and with

88

MSF__May-Jun19.indd 88

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

parlant autour d’un thé ou d’un café nous a permis de tisser de vrais liens avec eux. Marta parle l’arabe, ce qui a facilité les échanges directs, nous sommes d’ailleurs toujours en contact avec certains patients. Quand Marta n’était pas là j’ai également passé beaucoup de temps avec l’infirmière Kawla qui m’a laissé mieux découvrir les patients et les cas les plus sensibles. Les photographies en couleur ont été plus faciles à prendre car elles illustrent des moments heureux de leurs vies, des moments qu’ils ont partagés avec nous. MM - Que pouvez-vous nous dire de Manal? Qui est la jeune fille derrière l’inoubliable portrait? AM - Manal avait beaucoup d’amis à l’hôpital. Elle aimait dessiner et raconter des histoires, participer aux différentes activités organisées pour les enfants. Elle aimait notamment jouer de la guitare à chaque fois que le bénévole venait enseigner cet instrument aux enfants de l’hôpital MSF. Lorsque nous sommes allés dans sa maison de Kirkuk, chez son oncle, Manal a été heureuse et surprise de faire notre connaissance mais elle s’est montrée timide. Nous avons alors parcouru son formidable cahier d’exercices avec ses dessins et l’avons vu jouer avec ses cousins. Elle est réservée avec les adultes mais sociable avec les gens de son âge et a un incroyable sourire, même à travers son masque. MM - En 2018 vous avez été le lauréat du deuxième prix, images uniques, du World Press Photo Contest avec le portrait de Manal. Quel impact a eu cette photographie pour le Programme de Chirurgie réparatrice de MSF? AM - Nous espérons que quelque chose changera. Nous ne pouvons pas le quantifier directement mais nous pensons que grâce à cette photographie MSF a reçu des dons, en cette période au cours de laquelle la solidarité

Alessio Mamo

some patients we still have- direct contacts. But also when Marta wasn’t there I spent a lot of time with the nurse Kawla who allowed me to know more about the patients and the tough cases. The color photos were easier to take because they shared with us happy moments of their daily lives. M M - W hat ca n you tel l us about Manal? Who is the young girl behind the unforgettable picture? AM - Manal had many friends at the hospital, she loves drawing and telling stories, as well as the many activities organized for children, like playing the guitar when a volunteer was coming to teach to the children at MSF hospital. When we went to meet Manal in her uncle’s house in Kirkuk she was happy and surprised to meet us there. But we saw her amazing exercise book with all her drawings and play with her cousins. She is shy with adults but sociable with same age friends and she has an amazing smile, even behind the mask.

89

MSF__May-Jun19.indd 89

5/18/19 8:40 PM


est remise en cause. Nous savons qu’à travers World Press Photo et MSF la photographie de Manal a voyagé de par le monde et, avec elle, le travail de MSF. C’était une manière indirecte de remercier MSF pour leur confiance en mon travail. J’espère que nous continuerons à travailler avec eux dans d’autres pays; j’aimerais aller voir les patients qui étaient à Al-Mowasah et sont désormais chez eux, comme les enfants du Yémen. Nous avons déjà commencé, lorsque nous sommes allés voir Manal en Irak et deux autres anciens patients. MM - Vous avez obtenu un diplôme en Chimie mais vous avez décidé de voyager plutôt que de travailler dans un laboratoire. Ensuite vous avez obtenu un diplôme de Photographie en 2007 et gagné un prix international majeur quelques années plus tard. Qu’a changé ce prix pour vous ? AM - Lorsque j’étais étudiant en chimie et chimiste en laboratoire je n’étais pas

Manal - AWARD WINNING PICTURE @Alessio Mamo

Qatada @Alessio Mamo

MM - In 2018 you won the World Press Photo Contest, second prize singles, with Manal’s photography. What did it change for MSF Reconstructive Surgery Program in Amman hospital? AM - We hope that something changes, we can’t measure it directly but we think that thanks to this picture MSF received some donations especially in a period where solidarity is challenged. We know that through World Press Photo and MSF, Manal’s picture traveled the world and, with it, the work of MSF. This was an indirect way to thank MSF for the trust they had in my work and we hope that we will continue to work with MSF in other countries. For example we would like to go to visit the patients who were at Al-Mowasah and now are back home - like the children in Yemen. We already started to go to Iraq to visit Manal and two other former patients. MM - You graduated in chemistry but decided to travel instead of working in a laboratory. You then graduated

90

MSF__May-Jun19.indd 90

5/18/19 8:40 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

heureux et je passais mes nuits sans dormir, à étudier l’opéra, le cinéma, la peinture et la photographie (des livres, encore des livres), jusqu’à ce que je découvre et choisisse ma passion: la photographie. Ce prix résume toutes ces années passées à la recherche de la beauté. J’espère qu’il n’est pas le point final mais un point de départ. Grâce à ce prix j’ai consolidé ma relation avec de nombreux rédacteurs en chef de magazines photo qui s’intéressent à mon travail et ma collaboration avec MSF s’est encore renforcée. MSF Italie a organisé une tournée dans les plus grandes villes du pays et dans des festivals pour faire connaître notre travail. Nous avons également été invités à Dubaï grâce au bureau MSF des EAU et à l’Alliance Française qui a eu la gentillesse de nous accueillir.

in photography in 2007 and won a major international prize a few years later. What did this award change for you? AM - When I was a chemistry student and then a chemist in a laboratory I was not happy and used to spend my nights not sleeping but studying Opera, cinema, paintings and photography (books and books), until I discovered and chose photography as my passion. This award is the sum up of my years looking for beauty. I hope it is not the arrival point but a new point of departure. Thanks to this award I strengthened my relationships with many magazine’s photo editors interested in my work and also my collaboration with MSF increased - MSF Italy organized a tour in major Italian cities and festivals to share our work and, this May, MSF UAE office as well as the Alliance Française kindly hosted us.

Ibrahim @Alessio Mamo

Pour en savoir plus ou effectuer des dons ; More information or donation www.msf-me.org ; www.msffoundation.org ; rsp.msf-me.org Twitter: @MSF_UAE ; Instagram: @MSFArabic

91

MSF__May-Jun19.indd 91

5/18/19 8:40 PM


ENRIC SALA «NOUS N’AVONS PAS À CHOISIR ENTRE L’ÉCONOMIE ET LES OCÉANS» “WE DO NOT HAVE TO CHOOSE BETWEEN THE ECONOMY AND THE ENVIRONMENT” Eva Isabella LEVESQUE Photos National Geographic Pristine SEAS

92

Oceans__May-Jun19.indd 92

5/18/19 8:39 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Enric Sala - filming in Jellyfish Lake Palaos Palau. Photo Manu San FĂŠlix National Geographic

93

Oceans__May-Jun19.indd 93

5/18/19 8:39 PM


Photo Manu San Felix National Geographic

Depuis dix ans il parcourt les endroits les plus sauvages de la Terre. De l’Arctique russe jusqu’à l’Antarctique, en passant par les récifs coralliens au milieu du Pacifique, Enric Sala, 50 ans, consacre sa vie à la conservation et la protection des océans. A travers son projet Pristine Seas, ce spécialiste de l’écologie marine et explorateur en résidence à la National Geographic Society, s’efforce d’atténuer l’impact des activités humaines sur l’environnement et aide les gouvernements à créer des réserves marines.

He has travelled to the wildest places of t he Eart h. From t he Russian Arctic to Antarctica, through the coral reefs in t he middle of t he Pacific, Enric Sala, 50, dedicated his life to t he conser vat ion and protect ion of t he ocea ns. T h is marine ecologist and explorer in residence at the National Geographic Society, endeavors to mitigate the impact of human activities on marine life. He founded the Pristine Seas project that combines exploration, research and media outreach and

Photo Manu San Felix National Geographic

94

Oceans__May-Jun19.indd 94

5/18/19 8:39 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

L’économie mondiale des océans est estimée à vingt-quatre mille milliards de dollars US, mais les ressources océaniques déclinent rapidement dans le monde entier. L’exploitation sans limite a déjà causé la disparition de 90% de gros poissons tels que le requin, thon ou cabillaud, selon les dernières estimations des chercheurs. La situation est plus qu’alarmante, mais Enric Sala est persuadé que «nous n’avons pas à choisir entre l’économie et l’environnement. En assurant le niveau adéquat de protection, nous pouvons restaurer les écosystèmes marins et les économies locales, ainsi que les moyens d’existence qui en dépendent.»

helps governments to create marine reserves. The global economy of the oceans is estimated at 24 trillion US dollars, but ocean’s resources are rapidly declining worldwide. Unlimited exploitation has already led to decline of 90% of large fish such as shark, tuna or cod, according to the latest estimations of scientists. T he sit u at ion i s mor e t h a n alarming, but Enric Sala is sure that “we don’t have to choose between the economy and the environment”. “By providing t he right level of protection, we can restore marine environments and local economies, as well as the livelihoods that depend on them”.

Photo Manu San Felix National Geographic

Oceans__May-Jun19.indd 95

5/18/19 8:39 PM


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

L’ÉCO-BUSINESS - RELATION GAGNANT-GAGNANT

THE ECO-BUSINESS WIN-WIN RELATIONSHIP

«Dans le cadre du projet Pristine Seas du National Geographic, nous avons travaillé avec les gouvernements pour créer 21 réserves marines, parmi les plus grandes au monde, lors les dix dernières années. Cela correspond à une surface de plus de la moitié du Canada ou soixante trois fois la taille des UAE. Nous avons constaté que ces réserves naturelles permettent non seulement le retour de la vie marine, mais aussi une activité économique extraordinaire. Elles sont créatrices de richesse», nous explique-t-il, à l’occasion d’un sommet international sur les océans, organisé récemment à Abu Dhabi. «Par exemple en Australie, le Parc National de la grande barrière de corail rapporte chaque année 5 milliards de dollars de revenus du tourisme. C’est 30 fois le montant généré par la pêche. En plus, il a contribué à la création de 60 000 emplois dans le secteur du tourisme», précise Enric Sala.

“In the last ten years with our project Pristine seas, we have worked with governments to create 21 of the largest marine reserves of the world covering the area of over half of the size of Canada or sixty-three times the size of the EAU. We have seen that many of these places not only allow the marine life to regenerate, but also generate an extraordinary economic activity. There are many of marine reserves that attract a lot of tourism because people want to see wild nature”, explains us the conservationist, on the sidelines of the World Ocean Summit in Abu Dhabi. “In some cases like in Australia, the Great Barrier Reef Marine Park generates over $5 billion in tourism revenue every year. That’s more than 30 times the amount of money brought by fishing. And also it created 60,000 jobs in the tourism industry.”

Narvals - Narwhals Photo Manu San Felix National Geographic

96

Oceans__May-Jun19.indd 96

5/18/19 8:39 PM


Palau National Geographic

Oceans__May-Jun19.indd 97

5/18/19 8:39 PM


Oceans__May-Jun19.indd 98

5/18/19 8:39 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Palau National Geographic

Pollution plastique, surpêche, montée des températures, acidification,… nos océans sont plus que jamais menacés.

ESSENTIAL TO THE SURVIVAL OF MAN

Or, ils sont essentiels à la vie sur Terre. Ils produisent 50% de l’oxygène que nous respirons. Ce sont également de véritables aspirateurs à carbone: ils absorbent environ 30% des émissions globales de CO2. Mais l’activité humaine crée des dommages importants. La perte de biodiversité contribue au changement climatique, en réduisant l’absorption des émissions de carbone. C’est une menace pour la sécurité alimentaire, sans oublier les risques liés aux tempêtes et aux inondations. «La moitié de la Planète doit être laissée dans son état naturel si l’on veut éviter une catastrophe», déclare M.Sala. Selon une étude de Greenpeace, il faudrait protéger plus d’un tiers des océans d’ici à 2030. Un objectif indispensable pour préserver la vie marine et atténuer le changement climatique. C’est aussi l’object i f a ff iché d’Enric Sala. La création de zones protégées de toute activité humaine est un outil clé pour reconstruire la biodiversité, estime-t-il. Mais ce n’est pas suffisant. «Nous remplissons nos océans de plastique et le changement climatique est entrain de tuer les récifs coralliens tout autour du monde», s’alarme-t-il. Alors que la production mondiale des plastiques est passée de 2 millions de tonnes en 1950 à 380 millions de tonnes en 2015 (*), moins de 10

Plastic pollution, over-fishing, rise of temperature, acidification... our oceans are threatened more than ever. Yet they are essential to life on Earth. They produce 50% of the oxygen we breathe. They are also a real carbon pumps: they absorb about 30% of global CO2 emissions. But human activity causes serious damage. Loss of biodiversity contributes to global climate change through reduced absorption of carbon emissions. It undermines food security and raises the risks of storms and flooding. “Half of the planet must be kept in its natural state if we want to avoid catastrophic climate change,” says Enric Sala. According to a recent Greenpeace study, more than a third of the world’s oceans need to be protected by 2030 an essential goal for preserving marine life and mitigating climate change. And it is also the goal of Enric Sala. “The news are not good, but we still have the chance to bring it back: when we protect the ocean, marine life comes back spectacularly. In ten years, a place that was dead can become one with a lot of large fish”. One key tool to bring the biodiversity back is to create these protected areas, says Dr. Sala. But that’s not enough. “We are filling our oceans with plastic and climate change is killing coral reefs all around the world”. While global plastics production rose from 2 million tons in 1950 to 380 million tons in 2015 (*), less than 10% of these plastics are recycled, the remaining 90% ends in rivers and oceans. “Most of plastics come

(*)données The Economist intelligence unit

(*) data of The Economist intelligence unit

ESSENTIELS À LA SURVIE DE L’HOMME

99

Oceans__May-Jun19.indd 99

5/18/19 8:39 PM


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

% de ces plastiques sont recyclés, les 90% restant terminent dans les f leuves et les océans. «La plupart des plastiques proviennent des dix plus importants f leuves d’Afrique et d’Asie. Donc, si nous pouvions réduire non seulement la production et l’utilisation des plastiques, mais aussi augmenter leur recyclage, nous réglerions en grande partie le problème», estime docteur Sala. Et le Moyen Orient dans tout ca? En ce qui concerne la création des zones protégées, la région est à la traine par rapport aux autres parties du monde. Dû notamment à la surpêche, les Emirats ont perdu 80% de leurs stocks de poisson dans les dix dernières années, et l’an dernier, la vague de chaleur a endommagé 90% de récifs coralliens du pays. On voit toutefois un progrès, estime Enric Sala. «Il y a sept zones de protection marine aux UAE et certaines espèces quasiment disparues ailleurs ont trouvé ici leur refuge. A l’instar des dugongs: la deuxième plus grande population du monde se trouve aux Emirats».

from ten largest rivers in Africa and Asia. So we can solve the problem, if we regulate not only the production and use of plastics, but also their recycling”, says Enric Sala. And what about the Middle East? The region lags behind other parts of the world with regards to setting up marine reserves. The UAE have lost 80% of its fish stocks during the last decade, mostly because of overfishing, and the heat wave damaged 90% of the country’s coral reefs last year. “However, we see some progress”, says Enric Sala. “There are seven marine protected areas in the UAE and some near-extinct species have found a shelter here. Like dugongs: the second largest population in the world is in the UAE”.

Les UAE ont annoncé la création d’un «jardin marin» où seront cultivés 1,5 million de coraux. Situé à Fujairah, d’une superficie de trois cent mille mètres carrés, le site sera protégé de toute activité humaine. Il servira également d’habitat pour les poissons reproducteurs, qui pourront trouver leur refuge dans les grottes artificielles. L’émirat de Fujairah mise sur l’écotourisme et souhaite faire du «jardin des coraux» une destination populaire parmi les fans de plongée.

The UAE has announced the creation of a “marine garden” in Fujairah, where 1.5 million of coral reefs will be cultivated. Covering an area of three hundred thousand square meters, the reserve will be also an habitat to other species: it will include artificial caves to attract breeding fish. The emirate of Fujairah focuses on eco-tourism and wants to make this “coral garden” a popular destination among divers.

Photo Manu San Felix National Geographic

100

Oceans__May-Jun19.indd 100

5/18/19 8:39 PM


Photo Jordi Chias National Geographic

Oceans__May-Jun19.indd 101

5/18/19 8:39 PM


MOHAMED AISSAOUI L’HOMME QUI ENRICHIT TOUT NATURELLEMENT LE SOL DES EMIRATS Imaginez, en plein désert, une ferme écologique où le sol deviendrait vivant et fertile avec très peu d’eau. Une ferme où les gens se rencontreraient pour faire leur marché, planter leurs légumes, échanger… Une ferme où les enfants joueraient aux apprentis fermiers … Impossible ? Pas avec l’époustouflant Mohamed qui, avec de la passion, créé de la valeur écologique, économique et humaine.

THE MAN WHO NATURALLY ENRICHES THE SOIL OF THE EMIRATES IImagine, in the middle of the Emirati desert, an ecological farm where, with very few water, the soil would become alive and fertile... A farm where people would meet to do their markets, plant their vegetables, exchange, share... A farm where the children would play farmers’ apprentices Impossible? Not with the stunning Mohamed who, with a great passion, creates ecological, economic and human values. Marie LUCAS

102

Mohamed Aissaoui__May-Jun19.indd 102

5/18/19 8:52 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Savons - Soaps

Abeille - Bee

Fleur de nigelle

103

Mohamed Aissaoui__May-Jun19.indd 103

5/18/19 8:52 PM


Madame Magazine - Mohamed Aissaoui, vous êtes arrivé aux UAE avec votre épouse, vos deux enfants et pour seul bagage une valise contenant des semences anciennes. Et une intuition! Quelle étrange démarche! Mohamed Aissaoui - Oui! Pour la comprendre, il faut remonter à mon enfance. J’ai grandi à proximité de mes deux grands pères dans le sud de la France. L’un était jardinier, l’autre agriculteur, avec pour point commun, l’amour et le respect de la terre. Ils parlaient peu ; ils agissaient et travaillaient très dur! Ils n’avaient pas «l’écologie» pour discours, ils l’appliquaient naturellement. J’aurai, toute ma vie, en mémoire, ce magnifique jardin, dont mon grand père maternel avait la charge, un Eden aux parfums enchanteurs et aux couleurs radieuses. J’étais envouté par les premières floraisons des arbres au printemps, et ébloui par l’abondance de leurs fruits en été. Je revois ces allées fleuries où j’ai fait mes premiers pas, les abeilles qui butinaient la lavande, le thym, la coriandre, les corbeilles de fruits fraîchement cueillis... Un véritable paradis sur terre et un terrain de jeu fantastique pour le petit garçon que j’étais.

Madame Magazine - You arrived in the UAE with your wife, your two children and for only luggage a suitcase containing old seeds. And a visionary hunch! What a strange approach! Mohamed Aissaoui - Sure! To understand it, we need to go back to my childhood. I grew up near my two grandfathers in the south of France. One was a gardener, the other a farmer, with common love and respect for the land. They spoke little; they acted, and worked very hard! They did not have “ecology” as their discourse, they applied it naturally. All my life, I will remember this magnificent garden, which my maternal grandfather was in charge of, an enchanting perfumes and radiant colours‘ Eden. The first blooms of the trees in spring use to enchant me, as I was dazzled by the abundance of their fruits on summertime. I remember those flowered alleys where I took my first steps, the bees that forged lavender, thyme, coriander, baskets of freshly picked fruits... A real paradise on earth and a fantastic playground for the little boy I was. Both grew their own old and strong, organic seeds, and therefore without fertilizers or pesticides. I have grown up in that environment. I have inherited from my paternal grandfather, the hard work and from my maternal grandfather, more than 150 varieties of seeds, two treasures that I carried in my suitcase with the intuition that they would germinate at the UAE. MM - Perfumes, colours, tastes of your childhood, the hard work of your ancestors. You wanted to reinvent this beautiful story. But why in the desert? MA - According to my grandfathers, old seeds are very robust and grow even in hostile soils. So I tried the experiment with my wife, a pharmacist and Montessori trainer. It all started with the creation of a small vegetable garden workshop in a sandbox in front of our house for the children of my compound. “A waste of time, nothing will grow,” repeated the responsible gardener of the green zones...

104

Mohamed Aissaoui__May-Jun19.indd 104

5/18/19 8:52 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

L’un et l’autre cultivaient leurs propres semences, anciennes et robustes, biologiques évidemment, et par conséquent sans engrais ni pesticides. J’ai évolué dans ce monde là. J’ai reçu en héritage, de mon grand père paternel, l’acharnement au travail et de mon grand-père maternel, plus de 150 variétés de graines, un trésor que j’ai transporté dans ma valise avec l’intuition qu’elles germeraient aux UAE. MM - Les parfums, les couleurs, les goûts de votre enfance, le travail acharné de vos ancêtres. Vous avez eu envie de réécrire cette belle histoire. Mais pourquoi dans le désert? MA - Selon mes grands-pères, les semences anciennes sont très robustes et poussent même dans les sols hostiles. J’ai donc tenté l’expérience avec mon épouse, pharmacienne et formatrice Montessori. Tout a commencé par la création d’un petit atelier potager dans un carré de sable, devant notre maison, pour les enfants du compound. «Une perte de temps, rien ne poussera» répétait le responsable des zones vertes ... Erreur ! En plein milieu de l’été, par 55°C à l’ombre, les fruits de ‘papi’, non seulement résistaient mais s’épanouissaient!

activités à la ferme - Activities at the farm

He was wrong! In the middle of summer, by more that 55°C, the fruits of “papi” not only resisted but flourished! At that stage, I really realized the invaluable value of these seeds and decided to embark on the adventure! I created My Farm Dubai, in partnership with Mr. Aqil Bastaki’s farm. Today I produce fruits, vegetables, honey, cheeses, medicinal herbs, soaps... No chemicals, no pesticides. Fruits and vegetables are picked at full maturity. The ultimate taste is my priority! MM - Old seeds are certainly robust. But still, we are in the middle of the desert and you say you use very few water. How can your fruits and vegetables withstand intense heat? What is your secret? MA - No secrets! Just a method! My job is to create a living soil. Even before I produce my fruits and vegetables…. You have to give before receiving, haven’t you? I therefore cover the soil with organic matter. This action will not only feed the plants but will also greatly reduce evaporation. Once this process has been launched, the plants draw all their needs from a rich, fresh and natural soil similar to that of our forests in Europe. This

activités à la ferme - Activities at the farm

105

Mohamed Aissaoui__May-Jun19.indd 105

5/18/19 8:52 PM


C’est alors que j’ai réellement pris conscience de la valeur inestimable de ces semences et décidé de me lancer dans l’aventure ! J’ai créé My Farm Dubaï, en partenariat avec la ferme de Monsieur Aqil Al Bastaki. Aujourd’hui je produis des fruits, des légumes, du miel, des fromages, des herbes médicinales, du savon bio... le tout sans produits chimiques ni pesticides. Les fruits et légumes sont cueillis à pleine maturité, l’excellence du goût est ma priorité! MM - Certes, les semences anciennes sont robustes. Mais quand même, nous sommes en plein désert et vous affirmez utiliser très peu d’eau. Comment vos fruits et légumes peuvent-ils résister aux chaleurs extrêmes? Quelle est votre secret? MA - Pas de secret! Une méthode! Mon travail consiste à créer un sol vivant. Avant même de produire mes fruits et légumes…. Il faut donner avant de recevoir n’est-ce pas ? Je recouvre donc le sol de matières organiques. Cet te act ion va permet t re de nour rir les plantes mais aussi de réduire considérablement l’évaporation. Une fois ce processus lancé, les plantes puisent tous leurs besoins dans un sol riche, frais et naturel similaire à celui de nos forêts en Europe. Cette méthode a permis de réduire, de plus de 90%, les besoins en eau. J’incite mes plantes à faire l’effort d’aller chercher l’eau par elles mêmes. Le goutte à goutte est utilisé mais de façon très espacé dans le temps. J’ai aussi lancé, à petite échelle, l’aquaponie. MM - L’aquaponie? MA - L’aquaponie est une méthode qui consiste à cultiver les végétaux en symbiose avec un élevage de poissons dont les déjections servent d’engrais. Une solution de production saine et abondante en espace réduit. Un cycle vertueux. La boucle se referme. MM - Comme dans la nature, rien ne se perd tout se transforme! Vous définissez

method has reduced water requirements by more than 90%. I encourage my plants to make the effort to fetch water on their own. Drip is used but at a very long distance over time. I have also implemented aquaponics, but on a small scale. MM - Aquaponic? MA - Aquaponics is a method of cultivating plants in symbiosis with a fish farm where the excreta is used as fertilizer. A healthy and abundant production solution in a small space… A virtuous cycle. The loop is close. M M - A s i n nat u re, not h i ng is lost, everything is transformed! You define your “specifications” with the following sentence: “I want to use on my skin, what I eat and vice versa”. What do you mean? MA - The accumulation of chemicals from the polluted air and skin’s products in the human body bring significant, recently discovered consequences. By analyzing the endless lists of ingredients in our shampoos, shower gels and creams, I realized that, while our diet is essential for our health, the substances we apply to our bodies are just as essential. So I created a range of organic, natural soaps with olive oil and medicinal herbs, without colorants or additives. I intend to extend the offer.

106

Mohamed Aissaoui__May-Jun19.indd 106

5/18/19 8:52 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

votre «cahier des charges» par la phrase suivante : «Je veux utiliser sur ma peau, ce que je mange et vice versa». Que voulezvous dire? MA - La peau respire directement l’oxygène de l’air et rejette du gaz carbonique. Nous savons aujourd’hui qu’elle absorbe non seulement la pollution de l’air mais aussi tous les éléments toxiques contenus dans les produits pour le corps. C’est en analysant les listes interminables des ingrédients de nos shampoings, gel douches et crèmes diverses, que j’ai pris conscience que, si notre alimentation est essentielle pour notre santé, les substances que nous appliquons sur notre corps le sont tout autant. J’ai donc créé une gamme de savons biologiques, naturels avec de l’huile d’olive et des herbes médicinales, sans colorants ni additifs. Et je ne compte pas m’arrêter là ! M M - Dans votre ferme, les déchets deviennent des ressources. Comment les réutilisez-vous? MA - Comme dans la nature où les déchets des uns deviennent la nourriture des autres, les déchets verts deviennent du compost… les ferrailles sont revendues pour être recyclées… Les enfants récupèrent les bouteilles plastiques à la sortie de la mosquée de Sustainable city, dans le cadre des activités «recyclage» que j’organise pour eux. Ainsi, des bouteilles en plastique peuvent devenir des petits pots pour les boutures, des germoirs ou encore un cache de protection pour les petits plants... Protection mécanique uniquement sans contact direct avec la terre. Ces objets peuvent avoir plusieurs vies et plusieurs fonctions. Le plus important pour moi c’est de montrer l’exemple. Quant aux emballages de mes produits, 99% d’entre eux sont en kraft, raphia, bois, ardoise… J’apprécie d’ailleurs les clients fidèles qui me les rapportent, car je peux réutiliser le kraft et le raphia usagé pour enrichir le compost, et le bois pour divers usages. J’ai mis en place un système

MM - On your farm, waste becomes a resource. How do you reuse them? MA - As in nature where one’s waste becomes another’s food, green waste becomes compost... scrap metal is sold for recycling... The children collect the plastic bottles from the Sustainable City mosque as part of the “recycling” activities I organize for them. Thus, plastic bottles can become small pots for cuttings, sprouts or a protective cover for small plants... Mechanical protection only without direct contact with the ground. These objects can have several lives and several functions. The most important thing for me is to set an example. 99% of the packaging is in kraft, raffia, wood, slate… I appreciate the loyal customers who bring them back to me, because I can reused kraft and raffia to enrich compost, and wood for various uses. I have set up a deposit system for my slate cheese boards. Invoiced with the first order, I propose to customers to return them for subsequent orders. A win-win for everyone and the planet! The objective is to save on packaging, to fight waste, but also to take advantage of exceptional products at a lower cost!

107

Mohamed Aissaoui__May-Jun19.indd 107

5/18/19 8:52 PM


de caution pour mes plateaux de fromages en ardoise. Facturés à la première commande, je propose aux clients de les rapporter pour les commandes suivantes. Du gagnant/gagnant pour tous et pour la planète! L’objectif étant d’économiser sur les emballages, de lutter contre le gaspillage, et permettre aux clients de profiter à moindre coup de produits exceptionnels ! MM - Travailler avec des grands chefs qui sauront sublimer vos légumes, tel est un autre de vos objectifs … MA - Oui, un grand chef sait mettre les produits de qualité en valeur tant au niveau de la présentation que des saveurs. De voir mes beaux légumes harmonieusement disposés dans une jolie assiette et appréciés par la clientèle sera très gratifiant. Je suis déjà en contact avec certains d’entre eux. Ils me suivent dans le projet et sont impatients d’avoir leurs premiers paniers. Certains passent régulièrement à la ferme pour suivre l’évolution, comme si c’était leur propre jardin! Bien évidemment, je ne m’adresse pas qu’aux chefs mais aussi à toutes les personnes soucieuses de leur santé et de celle de la planète, qui peuvent, elles aussi, profiter de ma production. MM - Où trouvez vos produits? MA - Mes clients réservent sur commande leurs plateaux de fromages frais, leurs paniers de fruits et légumes frais, leur miel, leurs savons par téléphone, par whatsapps, instagram, ou en se rendant à la ferme. Un site internet est en cours de réalisation. MM - Vous avez l’ambition de transmettre le savoir dans lequel vous investissez. 1+1=3 selon votre paradigme. Pouvez-vous nous éclairer? M A - I ngén ieu r de for mat ion, pet it f i ls d’agriculteur, l’association de deux connaissances, l’ingénierie et la tradition agricole, donnent accès à une troisième: Le multi tâche si je puis dire! Dans une ferme il faut savoir tout faire, construire ses

Fromage frais Fresh cheese

MM - Working with top chefs who will enhance your vegetables is another of your objectives, isn’t it? MA - Yes, a great chef knows how to highlight quality products in terms of both presentation and flavours. I will be very rewarded to see my beautiful vegetables harmoniously arranged on a pretty plate and appreciated by the customers. I am already in contact with some of them. They follow me in the project and are eager to have their first baskets. Some of them regularly come to the farm to follow the evolution, as if it were their own garden! Of course, I am not only addressing the chefs but also all those concerned about their health and that of the planet MM - Where can we find your products? MA - My clients book their fresh cheese platters, fresh fruits and vegetable baskets, honey, soaps by whatsapps, phone or by coming directly to the farm. A website is also being developed. MM - You have the ambition to transmit the knowledge in which you invest. 1+1=3

108

Mohamed Aissaoui__May-Jun19.indd 108

5/18/19 8:52 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

propres outils, s’adapter et répondre rapidement aux problématiques qui surgissent. MM - Multi tâches dites-vous en souriant. Un exemple concret? MA - Oui, j’associe l’ingénierie à la biologie et à la médecine naturelle. Ainsi, mes herbes médicinales vont servir de répulsifs dans nos purins naturels comme le purin d’ail, d’ortie etc. C’est un excellent traitement contre les pucerons, les araignées rouges notamment. J’observe les interactions entre les végétaux et je les plante par affinité pour optimiser les rendements. De la permaculture en quelque sorte. Et on obtient de jolis fruits et légumes sans produits chimiques ! M M - L a t ra nsm ission f a it pa r t ie intégrante de votre business modèle. Quelle est votre vision? MA - Je souhaite, à terme, bâtir une ferme où les gens se rencontrent pour goûter des produits frais, faire leur marché, échanger, apprendre à planter leurs légumes, organiser des ateliers de fabrication de savons, fromage, miel, et où les enfants joueront aux apprentis fermiers… M M - Vous êtes très sensibilisé par l’éducation des enfants! MA - Oui, transmettre le savoir que j’ai reçu est incontournable. Garder secrète mon expérience serait inutile. Je considère que c’est un devoir de l’offrir à la nouvelle génération. MM - Vous êtes entrain d’écrire une belle histoire. Un message pour ces jeunes? MA - Apprenez sans cesse, faites une activité que vous aimez et vous serez les meilleurs!

www.instagram.com/myfarmdubai/ Tel: +971503347261 Email: myfarmdubai@gmail.com Web: Myfarmdubai.com

according to your paradigm. Can you shed some light on this? MA - Trained as an engineer, a farmer’s grandson, the combination of two skills, engineering and agricultural tradition, give access to a third: Multi-tasking if I may say so! On a farm, you have to know how to do everything, build your own tools, adapt and respond quickly to the problems that arise. MM - Multi-tasking you say with a smile…. Any specific example? MA - Yes, I associate engineering with biology and natural medicine. Thus, my medicinal herbs will be used as repellents in our natural purin such as garlic purin, nettle purin etc. It is an excellent treatment against aphids, red spiders and so. I also observe the interactions between plants and plant them by affinity to optimize yields. Permaculture of sorts. At the end, you get greatful fruits and vegetables without chemicals! MM - Transmission is an integral part of your business model. What is your vision on this matter? MA - In the long term, I want to build a farm where people meet to taste fresh produce, do their shopping, exchange, learn to plant their vegetables, organize workshops to make soap, cheese, honey, and where children will play as apprentice farmers... M M - You a re ver y aw a re of t he importance of educating children! MA - Yes, passing on the knowledge I have received is essential. Keeping my experience a secret would be useless. I consider it is a duty to offer it to the next generation. MM - You’re writing a great story. Any message for these young people? MA - Keep learning, do an activity you enjoy and you will be the best!

109

Mohamed Aissaoui__May-Jun19.indd 109

5/18/19 8:52 PM


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

SUCCESS STORY RENCONTRE AVEC ALISSAR MZAYEK PDG ET DIRECTRICE DE LA CRÉATION D’ALISSAR FLOWERS AN ENCOUNTER WITH ALISSAR MZAYEK CEO AND CREATIVE DIRECTOR OF ALISSAR FLOWERS Valérie WARD

Le parfum des fleurs qui flotte dans la pièce et les compositions florales qui ornent le hall de l’hôtel dévoilent en partie la personnalité atypique d’Alissar, fille des fondateurs de la société d’arrangements floraux qui porte son nom. Voici son histoire, depuis les premiers pas de l’enfant dans la petite boutique familiale d’Amman en Jordanie, à la femme entrepreneure à la conquête du Moyen Orient et de l’Asie. Tout a commencé avec un simple cadeau. Hadi Mzayek offre une plante à son épouse Melvina pour leur anniversaire de mariage. C’est alors le déclic: ce qui n’est alors qu’une simple passion va devenir leur quotidien. Ils décident d’ouvrir un magasin de fleurs en 1979, en prenant soin de choisir un quartier prisé de la ville. Quelques années auparavant ils avaient fui la guerre civile du Liban, arrivant à Amman avec quelques dinars en poche.

The fragrance in the air and the flower arrangements displayed in the hotel lobby partly reveal the unique personality of Alissar, daughter of the founders of the flower company that bears her name. Here is her story, from her first steps as a child in the family shop in Amman, Jordan, to the woman entrepreneur who is conquering the Middle East and Asia. Everything started with a simple gift. Hadi Mzayek offered a plant to his wife Melvina for their wedding anniversary. It was the trigger. What was then a pure passion was about to become their daily life. They decided to open a flower shop in 1979, carefully choosing a soughtafter neighbourhood. A few years earlier they had fled the civil war in Lebanon, arriving in Amman with just a few dinars. They welcomed their clients from 8 am to 10 pm, surrounded by premium flowers and plants, and

110

Alissar flowers__May-Jun19__6pages.indd 110

5/18/19 8:52 PM


Alissar flowers__May-Jun19__6pages.indd 111

5/18/19 8:52 PM


En accueillant leurs clients de 8h30 à 22h, entourés de fleurs et de plantes de qualité, ils deviennent rapidement bien plus que de simples commerçants. Leur magasin se transforme en un lieu d’échange, où chacun vient prendre le café et donner des nouvelles. Bien avant la mode des “playlists” ils créent leur propre sélection musicale, en choisissant avec soin des morceaux de musique pour diffuser des cassettes dans le magasin. Les trois enfants, Alissar, Cherif et Ghassan grandissent en passant du temps dans la boutique et en aidant leurs parents qui les responsabilisent et les impliquent très tôt. Devenus étudiants, ils se spécialisent chacun dans un domaine: Alissar qui a toujours été portée vers la création choisit la Décoration intérieure, Charif étudie la Communication, la Créat ion cinématographique et l’Ingénierie du son, Ghassan la publicité et la gestion du marketing. Leurs compétences s’assemblent tel

quickly became much more than simple merchants. Their store rapidly evolved into a place where people went to meet and talk, to take a coffee or give news. Long before playlists were popular, they created musical selections, carefully choosing musical tunes to play them on their cassettes in the shop. The three children, Alissar, Charif and Ghassan, grew up spending time helping their parents, who empowered them and involved them from an early age. Once they became students each one focused on different areas: Alissar who had always tended towards creation chose Interior design, Charif studied Communication & Motion Picture and Music Engineering Technology, Ghassan Advertising and Marketing Management. Their skills combined as a jigsaw puzzle: they very naturally ended up working with their parents to help grow their business. Charif innovated by introducing 43 types of flowers, from unusual roses to lilies, then given as a gift to clients.

Alissar Mzayek, PDG et Directrice de la Création d’Alissar Flowers

112

Alissar flowers__May-Jun19__6pages.indd 112

5/18/19 8:52 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

un puzzle et c’est tout naturellement qu’avec leurs parents ils font évoluer et grandir la société. Charif innove en introduisant 43 types de fleurs, des roses peu banales aux fleurs de lys, alors offertes en cadeau aux clients. Le succès est au rendez-vous: à Amman de nouvelles boutiques fleurissent, le marché devient trop restreint pour les Mzayek; Alissar Flowers part à la conquête de la région. Le commerce de détail est bien lancé, le temps est venu d’ajouter deux autres activités verticales: les Hôtels & le Corporate et les Mariages & Evènements.

ACCUEILLIR LES CLIENTS POUR QU’ILS SE SENTENT CHEZ EUX Du temps où elle était adolescente Alissar aimait décorer la maison, prendre soin du magasin. Après ses études de décoration, c’est elle qui prend la responsabilité de l’aspect créatif, des nouveaux concepts et des lignes de produits. Elle noue rapidement une relation forte avec le Four Seasons, qui travaille selon elle “avec les mêmes valeurs” que celles de la société familiale, souhaitant “que les clients se sentent comme à la maison”. La chaîne ouvre d’autres hôtels dans la région, leur collaboration se poursuit et s’étend. Avec ses artisans proposant un travail minutieux, sa capacité à proposer des arrangements floraux en fonction de l’image et les caractéristiques de chaque hôtel, Alissar et son équipe se font remarquer. Ses frères s’impliquent également et la marque s’impose peu à peu dans toute la région. Aujourd’hui la famille est devenue un leader du secteur et gère les arrangements floraux des halls, salles de réceptions et les

The skills blend was successful. In Amman, new shops blossomed, and the market became too small for the Mzayek family. Alissar Flowers was in search of new markets to conquer in the region. The retail business was well under way, and the time had come to add other vertical activities: Hotels & Corporate and Weddings & Events.

WELCOME GUESTS TO MAKE THEMSELVES AT HOME In her teens, Alissar enjoyed decorating the house and taking care of the shop. After studying interior design, she ensured the creative side, the new concepts, and the product lines. She established a strong relationship with the Four Seasons, a company that “shares the same values” as the family business since they both strive to make sure their customers “feel at home.” As the hospitality company opened other hotels in the region their partnership continued and expanded. Alissar and her team stood out, with her craftsmen and their meticulous work, her ability to provide flower arrangements matching the image and the features of each hotel. Her brothers were also involved in gradually establishing the company in the region. The family now leads the sector and handles the floral arrangements of the halls, reception halls and rooms of more than 35 hotels in the MENA region. One of Alissar’s latest creations made the buzz: “Hanging emotions,” a 3D decoration created for the Four Seasons tea room in Dubai is trendy, with its suspended flowers and high-heeled shoes. To the extent that brides request this type of floral arrangement during their parties. Overall the Wedding

113

Alissar flowers__May-Jun19__6pages.indd 113

5/18/19 8:52 PM


chambres de plus de 35 enseignes hôtelières de la région MENA. L’une des dernières créations d’Alissar fait des émules: “Hanging emotions”, une décoration en 3D proposée dans l’un des salons du Four Seasons de Dubaï plaît beaucoup, avec ses fleurs et ses chaussures à talons suspendues. A tel point que les futurs mariés réclament désormais ce type d’arrangement floral lors de leurs fêtes. D’une manière générale, la branche Mariages de la société se porte bien: les jeunes mariés ont des souhaits moins conventionnels et sont friands de créations uniques ou originales. Alissar peut donner libre cours à son imagination et ne plus se contenter de décorations sur les tables, les sols et les murs. Ce qu’elle préfère c’est jouer avec les hauteurs sous plafond, souvent imposantes, pour occuper l’espace au-dessus de la table des mariés, et s’assurer que les yeux des participants à la fête se promènent à travers toute la pièce. I nt e r r o g é e s u r s e s s o u r c e s d’inspiration Alissar est intarissable. C’est avec ent housiasme qu’elle explique que les couleurs des bouquets changent chaque semaine, ce qui permet aux visiteurs de redécouvrir la pièce avec un regard différent chaque fois. Le design d’ensemble change tous les deux mois. Alors Alissar cherche toujours des idées, explore de nouvelles pistes, se lance de nouveaux défis. Elle parle aussi de son “armée” qui veille chaque jour sur les bouquets, dont les fleurs abîmées et l’eau sont changées tous les soirs, la nuit pendant que les clients dorment et au moment où les fêtards et les voyageurs rentrent à l’hôtel. Alors qu’à la Saint Valentin elle a conçu un arrangement floral hors norme lors de la décoration d’une

& Events branch of the company is doing well: young spouses who have unique demands are fond of rare and original creations to make sure their guests remember a special atmosphere. Alissar can allow her imagination free rein and decorate not only tables, floors, and walls but also space. She enjoys playing with imposing high ceilings, occupying the area around the bride and groom and ensuring the guests’ eyes browse through the room. When asked about her sources of inspiration, Alissar is inexhaustible. She enthusiastically explains that the colours of the bouquets change weekly, allowing visitors to rediscover the room with a new sight every time. The overall design changes every two months. She is always seeking for innovative ideas, explores new paths and embarks on new challenges. She also mentions her “army,” which works every day to maintain the bouquets, making sure that the damaged flowers and the water are changed every night while customers are sleeping and while partygoers and travellers return to the hotel. For Va lent i ne’s day, A l issa r imagined an extraordinary flower arrangement to decorate a royal suite in Kuwait with 7,000 red roses spread throughout the room, including a 70 cm thick carpet made of 1,000 roses. She has finalised the Ramadan creations. One celebration follows another; a city follows another. Alissar is always on the move.

AN INTERNATIONAL EXPANSION A lissar F lowers has become an international group, with branches per country, an organisation by activity. The expansion continues, focusing on

114

Alissar flowers__May-Jun19__6pages.indd 114

5/18/19 8:52 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

suite royale au Koweit avec 7000 roses rouges réparties dans toute la chambre, dont un tapis de 70 cm d’épaisseur composé de 1000 roses, elle met déjà la touche finale aux créations de Ramadan. Une festivité chasse l’autre, une ville succède à une autre. Alissar est toujours en mouvement.

UNE EXPANSION INTERNATIONALE Alissar Flowers est devenu un groupe international, avec des branches par pays, une organisation par activité. L’expansion continue, dans la vente cette fois, avec des projets d’ateliers dans les magasins, pour que les clients vivent une “expérience” différente et ne se contentent pas d’acheter des fleurs, qu’ils prennent le temps d’en apprécier la texture, la couleur, l’odeur. Comme leurs parents autrefois, les trois entrepreneurs innovent à leur tour en veillant à la qualité de la relation avec leurs clients. Si les magasins permettent de voir les fleurs de plus près, les magasins en-ligne ouverts l’an dernier ont également du succès dans toute la région. Avec leurs fermes de production en Jordanie et au Kenya, le groupe peut approvisionner un nombre important de clients dans le monde entier. C’est sûrement ce qui explique la volonté d’Alissar de poursuivre son développement vers l’Asie, un marché sur lequel la famille se lance. Alissar aime les fleurs car “elles ont une histoire à raconter”. Elle apprécie par dessus tout “les fleurs aux couleurs fortes, car elles vous donnent de l’énergie”. Elle a hérité de ses parents de la passion des fleurs. À près de 70 ans sa mère Melvina continue à se rendre tous les jours au magasin d’Amman à 8h30.

retail, with plans to develop workshops in the shops to ensure customers not only buy flowers but go through a different experience. And to make sure they take the time to appreciate the texture, colour, and the scent of the flower. Like their parents before them, the three entrepreneur siblings innovate, ensuring a high-quality service to their customers. While shops enable clients to take a closer look at the flowers, the online shops opened last year are very successful in the entire region. The group owns production farms in Jordan and Kenya, with which it can supply a significant number of customers throughout the world. That’s why Alissar wishes to expand in Asia, a market the family has decided to enter. Alissar loves flowers because “they have a story to tell.” She appreciates above all “flowers with strong colours since they provide energy.” From her parents, she inherited a passion for flowers. At nearly 70 her mother, Melvina still goes to the shop in Amman at 8:30 every morning.

115

Alissar flowers__May-Jun19__6pages.indd 115

5/18/19 8:52 PM


Tasca - Chef Jose Avillez

Tasca__May-Jun19.indd 116

5/18/19 8:51 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

RESTAURANT DU MOIS RESTAURANT OF THE MONTH

JOSÉ AVILLEZ L’UN DES CHEFS ÉTOILÉS LES PLUS CRÉATIFS DE SA GÉNÉRATION C’est à Dubaï que le chef étoilé José Avillez a choisi d’ouvrir Tasca au Mandarin Oriental, sa première implantation hors de son pays natal, le Portugal. Tombez sous le charme de cet ambassadeur de choix à la cuisine inventive teintée de tradition.

ONE OF THE MOST TALENTED CHEFS OF HIS GENERATION The Michelin-starred chef has chosen Dubai to open Tasca, at the Mandarin Oriental hotel, his first establishment outside his home country, Portugal. Fall under the spell of a special ambassador whose cuisine is inventive and influenced by tradition. Valérie WARD

117

Tasca__May-Jun19.indd 117

5/18/19 8:51 PM


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

Dans le petit cercle fermé de la haute gastronomie, Chef Avillez a gagné le respect de ses pairs en 2018 en recevant l’une des plus grandes distinctions mondiales de la profession, le Grand Prix de l’Art de la Cuisine décerné par l’Académie Internationale de la Gastronomie, attribué pour la première fois à un chef portugais. Il rejoint deux de ses mentors, Alain Ducasse et Eric Frechon, ainsi que Massimo Bottura et Joan Roca dans ce club prestigieux, après avoir déjà remporté en 2005 le Prix du Chef d’Avenir décerné par cette même académie. Il figure également dans la liste très convoitée de Restaurant Magazine “The World’s 50 Best Restaurants” pour son établissement lisboète Belcanto (2 étoiles Michelin). Le tartare de thon rouge dans son cône à la texture semi-souple étonne, les crevettes marinées aux agrumes rehaussées par un soupçon de truffes

Within the select circle of high-end gastronomy, Chef Avillez gained respect amongst his peers in 2018 when he received one of the world’s highest honours, the Grand Prix de l’Art de la Cuisine, awarded by the International Academy of Gastronomy for the first time to a Portuguese chef. He joined two of his mentors, Alain Ducasse and Eric Frechon, as well as Massimo Bottura and Joan Roca in this prestigious club, after being named in 2005 Chef d’Avenir awarded by the same academy. He also is ranked in the highly coveted list “The World’s 50 Best Restaurants” (Restaurant Magazine) for his 2-star Michelin restaurant Belcanto in Lisbon. The bluefin tuna tartare served in a cone surprises with its semi-soft texture, the citrus marinated shrimps are enhanced by a dash of truffles to awaken the senses, the piri-piri chicken and its smoked avocado cream

Tuna Temaki Cones

Tasca__May-Jun19.indd 118

5/18/19 8:52 PM


Mandarin orange

réveillent les papilles, le poulet “piripiri” et sa crème d’avocat vous invitent au voyage. Sa cuisine est comme lui: subtile, raffinée, recherchée. Sa simplicité cache une descendance noble, celle d’une famille de comtes (de Burnay et de Reguengo). Sa culture éclectique est le fruit de sa curiosité : enfant il se rêvait menuisier et passait du temps à créer, adulte il poursuit des études supérieures en Communication entrepreneuriale à Lisbonne lorsqu’il découvre la cuisine traditionnelle de son pays. Sa rencontre avec la référence en matière de cuisine traditionnelle, Maria de Lourdes Modesto qui a fasciné une génération de téléspectateurs, est décisive. De recherches historiques

invite you on a culinary journey. His cuisine is like him: subtle, refined and sought-after. His simplicity is certainly due to his noble ancestors, a family of Counts (de Burnay and do Reguengo). His eclectic culture is the result of his curiosity: as a child, he dreamt of being a carpenter and spent a lot of time creating; as an adult, he pursued higher-education in Business Communication in Lisbon and then discovered traditional cooking in his country. His encounter with Maria de Lourdes Modesto, who has become the reference in traditional food and has fascinated a generation of television viewers, was decisive. One thing led to another: from historical researches

119

Tasca__May-Jun19.indd 119

5/18/19 8:52 PM


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

en cours particuliers avec la papesse des fourneaux il se prend au jeu. Elle dirige sa thèse sur “l’image et l’identité de la cuisine portugaise”, lui apprend les astuces du métier et des secrets ancestraux. Formé par des chefs ayant tous trois étoiles Michelin, Alain Ducasse, Eric Frechon, Ferran Adrià, il est durablement marqué par son passage dans l’équipe créative de ce dernier au restaurant El Bulli qui a révolutionné la cuisine contemporaine, la rendant “moléculaire”. Au Mandarin Oriental de Dubaï, la cuisine de José Avillez est résolument moderne, avec ses produits qui arrivent directement du Portugal: les homards bleus, les thons... Ses assiettes parlent du pays. Le fado que le chef affectionne n’est jamais loin ; la musique se partage, les plats qu’il a conçus pour Tasca aussi. Dans un mélange d’influences il a imaginé des mets conviviaux dans l’esprit des mezzés libanais ou des tapas espagnoles. Comme il aime l’histoire, le chef nous surprend avec des tempuras que l’on pensait japonaises. Il nous révèle qu’en 1543 lorsque les portugais arrivent au Japon ils font découvrir cette technique de leur pays aux autochtones. Ironie de l’histoire, c’est ce que les japonais appellent aujourd’hui tempura, symbole de la cuisine nippone à travers le monde. Les cocktails en disent également long sur la manière dont le chef a assimilé et transformé ce qu’il a acquis auprès de ses grands maîtres. Dans l’équipe créative de Ferran Adrià il a appris à “voir au-delà de ce qu’on a devant les yeux”. Il nous donne un exemple : au Portugal les fraisiers s’épanouissent en mai. Deux mois auparavant les fraises sont vertes, un

to private lessons with the “Portugal’s Julia Child”, José Avillez got into the game. She supervised his thesis about “the image and identity of Portuguese cuisine,” taught him the tricks of the trade and ancestral secrets. He interned with Michelin 3-star Chefs Alain Ducasse, Eric Frechon, Ferran Adrià. His experience in the creative team of El Bulli, who revolutionized modern cuisine by making it molecular, had a lasting effect on him. At the Dubai Mandarin Oriental, José Avillez’s cuisine is resolutely modern, made with products from Portugal: blue lobsters, tuna. His contemporary dishes tell a lot about his country; the fado close to the chef’s heart is never far off. That music is meant to be shared; so are the dishes he created for Tasca. In a mix of influences, he imagined dishes to share that remind Lebanese mezze and Spanish tapas. As he likes history, the chef tells the story of the tempura we assumed to be from Japan, revealing that in 1543 when the Portuguese arrived in Japan, they unveiled their technique to the indigenous people. This is what the Japanese now call tempura, a symbol of their cuisine throughout the world. The cocktails also say a great deal about the way the chef has learned and transformed his masters’ lessons. In Ferran Adrià’s creative team he learned to “see beyond what is before our very eyes.” He gives us an example: in Portugal strawberry plants bloom in May. Two months earlier the strawberries are green, a month earlier they are white. That’s when José Avillez uses them to replace onions. Depending on his mood, he

120

Tasca__May-Jun19.indd 120

5/18/19 8:52 PM


Tasca Interior

Tasca__May-Jun19.indd 121

5/18/19 8:52 PM


mois avant elles sont blanches. José Avillez les utilise alors à la place des oignons. Selon son humeur il ose des nouvelles recettes de jus, des fermentations, expérimente. Son cocktail du jour, mélange de coriandre, de fleurs et d’herbes, joue avec les textures et les goûts. Le chef est un homme pressé: après son prem ier stage en cuisine il prend les commandes du restaurant Tavares à Lisbonne (une institution, ouverte depuis 1779), et décroche une étoile au Michelin en 2009, devenant “Chef de l’année” au Portugal dans les mois qui suivent. Il ouvre alors son propre restaurant en 2012 et réussit un doublé en recevant deux étoiles en deux ans! C’est le début d’une longue ascension, José Avillez s’associe à la famille Arié dont la puissance financière va lui permettre d’assouvir ses envies culinaires et de développer en moins de 10 ans ses restaurants dans lesquels travaillent plus de 600 personnes, essentiellement à Lisbonne et deux à Porto. Le chef acquiert son propre style, devient une star des fourneaux à la télévision et même à la radio. Il trouve le Cherry gaspacho soup

Tasca staff

dares to try new juice recipes, fermentations, experiences. His cocktail of the day blends coriander, f lowers, and herbs and mixes textures and tastes. The chef has always been a busy man: years after his first cooking internship he was called to head Tavares in Lisbon, (the respected restaurant opened in 1779) and won his first Michelin star in 2009, becoming “Chef of the year” in Portugal a few months later. He then opened his restaurant in 2012 and scored a twofold success: two Michelin stars in two years! It was only the beginning of a long career. When José Avillez partnered with the Arié family, their financial strength enabled him to stake his thirst for culinary experiences and to develop many restaurants in 10 years, mainly in Lisbon and Porto, with more than 600 employees. The chef found his unique style, became a television and radio celebrity. He even found some time to publish cookbooks

122

Tasca__May-Jun19.indd 122

5/18/19 8:52 PM


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

temps de publier des livres de cuisine (dont “Un Chef Chez Vous”, véritable succès de librairie au Portugal et au Brésil), de collaborer avec Ferran Adrià (“Coco”) et le critique gastronomique Joe Warwick. Il écrit également pour le magazine Revista E (du journal Expresso). Malgré le succès le chef n’a pas oublié celui qui lui a donné sa chance en 2001 lorsqu’il n’était qu’un stagiaire. Il s’est associé à José Bento dos Santos, de la Quinta do Monte d’Oiro, pour produire les vins “JA”, rouge, blanc et rosé. Rencontrer José Avillez c’est la promesse de passer un moment avec un gastronome qui a le sens des affaires. Chef dynamique, il cultive son potager biologique chez lui avec son épouse Sofia et prône la nourriture naturelle, de saison. Loin du physique des chefs d’antan, avec leur embonpoint, le chef gourmand et gourmet étonne avec son allure, au point de faire la une du dernier Men’s Health Magazine, torse nu, avec des abdominaux dignes de ceux des plus grands sportifs. Il n’a pas fini de nous surprendre.

(including “A Chef in Your Home,” a bestseller in Portugal and Brazil), to collaborate with Ferran Adrià (“Coco”) and the food writer Joe Warwick. He also managed to write for Revista E (Expresso newspaper). In spite of the success, the chef had never forgotten José Bento dos Santos, from Quinta do Monte d’Oiro, who gave him the first opportunity when he was just an intern in 2001. To the point that they became business partners to produce “JA” red, white and rosé wines. Meeting José Avillez is the promise to spend a moment with a business-minded gastronome. A dynamic chef, he grows an organic kitchen garden with his wife Sofia and advocates for natural food and seasonal products. In contrast with the yesteryear potbelled chefs, the gourmand and gourmet chef impresses with his looks to the point he was on the cover of the latest Men’s Health Magazine, bare-chested, with visible abdominal muscles worthy of the greatest athletes. He is full of surprises.

Grilled scarlet shrimp

123

Tasca__May-Jun19.indd 123

5/18/19 8:52 PM


124

Cinque Terre__May-Jun19.indd 124

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

À LA DÉCOUVERTE DES CINQUE TERRE Parmi les nombreux sites touristiques que compte l’Italie, Madame magazine a choisi de vous faire découvrir, ou redécouvrir, un endroit unique situé le long de la Riviera: le parc national des Cinque Terre.

DISCOVERING THE CINQUE TERRE Among the various tourist places that can be found in Italy, Madame Magazine has decided to focus on one particularly, that you will, for sure, be delighted to (re)explore! It is a unique place, on the Italian Riviera coastline: the Five Lands or Cinque Terre in Italian. Sandrine GELEIJNS

Translation Alicia GELEIJNS

125

Cinque Terre__May-Jun19.indd 125

5/18/19 8:51 PM


Les Cinque Terre regroupent cinq villages, Monterrosso al Mare, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore, bâtis dans la roche des falaises qui bordent la Méditerranée. Ces petites criques aux maisons multicolores adossées les unes aux autres, en suivant le relief escarpé de la montagne, ont chacune leur personnalité et surtout elles ont un charme fou. Autrefois difficile d’accès, la ligne de chemin de fer inaugurée en 1875, permit aux habitants de se déplacer plus aisément entre les villages et même au-delà. A partir du mois d’avril, des bateaux naviguent entre ces petits ports de pêche pour le plus grand bonheur des visiteurs.

The Cinque Terre are made up of five little villages, Monterosso al Mare, Vernazza, Corniglia, Manarola and Riomaggiore, built in the rock on the cliffs, that ride along the Mediterranean Sea. Those little creeks with pastel colored houses are incredibly charming but each has its own different character. For centuries, the only way you could get between the Cinque Terre villages was on foot, until the first railway line was built in 1874, allowing inhabitants to travel between villages and even further. Starting from the month of April, boats go back and forth, from one little fishing harbor to another, for the greatest enjoyment of visitors.

126

Cinque Terre__May-Jun19.indd 126

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

Visiter les Cinque Terre, c’est aller d’un village à l’autre, se perdre dans le dédale de leurs ruelles étroites, monter, descendre au gré de vos envies tout en dégustant une glace artisanale ou faire une pause dans une trattoria pour y goûter les nombreuses spécialités locales, notamment à base de fruits de mer. Toutefois, il serait dommage de ne pas aller au-delà du simple séjour touristique en profitant des nombreux chemins de randonnées qui serpentent dans l’ensemble du parc. En effet, ces sentiers balisés, plus ou moins difficiles, sont arpentés quotidiennement par les promeneurs. Des cartes détaillées sont à disposition dans les accueils touristiques situés dans chaque gare. Attention à bien prendre en compte le relief dans l’élaboration d’une randonnée car, mal préparée, celle-ci peut vite se révéler un challenge sportif plutôt qu’une balade agréable…

Exploring the Cinque Terre, is about going from one coastal village to another, getting lost in their narrow streets, going up and down, while enjoying a homemade ice cream or having a break in a trattoria to taste local seafood for instance. However, you would miss a lot if you were not exploring deeper the various footpaths that go throughout the park. Those marked trails, with different levels of difficulty, are used on an everyday basis by walkers. Detailed maps are available in tourism visitor centers, located in each train station. Make sure to consider the mountainous terrain while planning your trail: it could otherwise quickly become a challenge instead of a nice and charming trip!

127

Cinque Terre__May-Jun19.indd 127

5/18/19 8:51 PM


Suite aux intempéries de ces dernières années, le sentier bleu, le plus connu car il relie les cinq villages, est fermé au public. Ne vous inquiétez pas, de nombreuses options s’offrent malgré tout aux randonneurs de tous niveaux. Afin de convenir à un plus grand nombre, nous vous proposons trois itinéraires qui évitent les grimpettes trop importantes grâce à l’excellente organisation des moyens de transport à l’intérieur du parc. En effet, dans chaque gare, se trouvent des bureaux d’information où vous pourrez acheter un forfait soit journalier, soit pour plusieurs jours, qui comprend train, bus, toilettes, wifi et avec lequel vous profiterez de votre séjour dans les meilleures conditions. Le premier itinéraire commence à Manarola d’où un mini bus vous

Due to the bad weather conditions from the past few years, the blue trail, the most famous that connects the five villages, is closed to public. Do not worry though, as many other options are still available, for all kind of walkers. Madame Magazine suggests you three journeys that do not involve climbing too much, thanks to the means of transport provided in the park. In every train station, you can buy a one-day card or a longer permit that includes access to train, local buses, wifi and toilets : a perfect option to enjoy your stay within the best possible conditions. T he f i r st jou r ney beg i ns i n Manarola, where a bus will drive you to Volastra. Within a few minutes, you will get to the heights where you can

128

Cinque Terre__May-Jun19.indd 128

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

conduira vers le village haut perché de Volastra. En quelques minutes, vous serez sur les hauteurs où la vue sur la côte est magnifique. De là, vous emprunterez un sentier balisé qui vous emmènera, à travers vignes et autres cultures en terrasses, vers Corniglia. Ce village est le seul à ne pas avoir un accès direct à la mer, d’où l’intérêt d’y arriver par le haut, sinon à vous les 382 marches pour y accéder de la gare… L e deux ième it i nérai re vous em mènera de Monterosso A l M a re qu i, cont ra i rement à ses voisins, ressemble davantage à une station balnéaire typique - on y trouve d’ailleurs la seule plage des Cinque Terre - jusqu’à Vernazza. Montez d a n s u n m i n i - bus qu i vous emmènera au sanctuaire de la Madonna di Soviore d’où part le sentier qui chemine à travers une

enjoy incredible views. From there, you may want to use an easy marked trail that will lead you, through the vineyards, to Corniglia. This village is the hardest to get to from the train station as there are 382 steps to reach the village. The second journey will bring you f rom Monterosso A l M a re to Ver n a zza, wh ich, u n l i ke it s neighbors, looks more like a typical seaside town with its tiny beach, the only one of the Cinque Terre. You can take a bus that will lead you to the Sanctuary of the Madonna of Soviore, where begins the path from where you can enjoy the preserved nature and beautiful views on all the coastal villages. You may want to stop there and make pictures of this unique landscape before your final descent.

129

Cinque Terre__May-Jun19.indd 129

5/18/19 8:51 PM


Cinque Terre__May-Jun19.indd 130

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

nature préservée avec des vues à couper le souffle sur tous les villages et la mer. Un arrêt s’impose pour immortaliser la vue sur Vernazza avant d’entamer la descente finale. Enfin, le dernier est un peu spécial car plus long que les précédents. I l d é b u t e s u r l e s h au t e u r s d e R iomaggiore, plus précisément au col du Télégraphe où l’air est plus frisquet sous les châtaigniers pour terminer dans la petite ville de Portovenere qui pourrait d’ailleurs faire partie des Cinque Terre tant son architecture est similaire aux cinq autres. Vo u s l ’a u r e z c o m p r i s , c e s propositions sont juste des exemples des randonnées possibles aux Cinque Terre. Pour séjourner dans le parc, vous aurez le choix parmi les nombreuses chambres d’hôtes disséminées dans chaque village et l’accueil des habitants ne vous laissera pas indifférent… Buon Viagge.

The last one is a little bit special as it is longer that the previous options. It begins on the hills of Riomaggiore, more precisely on t he Colle del Telegrafo, a mountain pass, where the air gets chilly under the chestnuts trees, and ends in Portovenere, a small town that could totally belong to the Cinque Terre as its architecture is very similar to the other five villages. As you may understand, those are just some examples of possible journeys in the Cinque Terre. For your stay, you will find a wide range of accommodations in each village, and we bet that the warm welcoming of people there will not leave you indifferent… Buon Viagge.

131

Cinque Terre__May-Jun19.indd 131

5/18/19 8:51 PM


1 VUE PANORAMIQUE DE SAINT-PAUL DE VENCE © Office de Tourisme de Saint-Paul de Vence - Photo Roland Michaud

132

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 132

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

BALADE À SAINT-PAUL DE VENCE STROLLING THROUGH THE STREETS OF SAINT-PAUL DE VENCE Géraldine DUNOYER

Translation Catherine de MONTPEZAT

133

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 133

5/18/19 8:51 PM


La terrasse du restaurant Alain Llorca avec vue sur Saint-Paul de Vence - The terrace of Alain Llorca’s restaurant with a view on Saint-Paul de Vence

C’est un village Médiéval comme nul autre dont les fiers remparts construits sous François 1er, la beauté de la campagne environnante, cette lumière unique propre à la Provence, a tôt fait d’attirer les Artistes (Chagall, Matisse, Picasso) et les écrivains ou Poètes du siècle dernier (Giono, Cocteau, Prévert) avant que le monde du Show business ne leur emboite le pas. Aujourd’hui connu avant tout pour ses galeries d’Art, Saint-Paul de Vence recèle cependant bien d’autres trésors. C’est une balade au sein du village que je vous propose, à la rencontre de personnes passionnées qui l’animent et d’une douceur de vivre à la Française sous le ciel Azuréen. C’est en prenant la route de la Colle sur Loup que l’on est saisi par sa beauté. Comme un vaisseau échoué sur une colline, il trône face à la Méditerranée. En chemin, premier arrêt chez le Chef étoilé Alain Llorca. De la terrasse de son restaurant, face à un tel panorama, vous

The medieval village like no other, surrounded by a beautiful countryside, with proud ramparts built under Francis I of France and bathed in light of Provence, has attracted artists (Chagall, Matisse, Picasso), writers and poets of the last century (Giono, Cocteau, Prévert) before the show business people fell under its spell. Today known primarily for its art galleries, Saint-Paul de Vence, however, holds many other treasures. Let me invite you for a walk in the village, meet passionate people involved in its activities and discover the French way of life under the Côte d’Azur sky. Arriving by the road from La Colle sur Loup you will be stunned by the beauty of the village like a ship stranded on a hill, in front of the Mediterranean Sea. On the way, make a stop at Michelin starred chef Alain Llorca. From the terrace of his restaurant, you count your blessings in front of such a panorama, enjoying “his southern cuisine”.

134

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 134

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

êtes au Paradis lorsque vous dégustez «sa cuisine du Sud». Des entrées aux desserts Llorca nous régale de ses compositions savoureuses et solaires qui mettent à l’honneur les produits Méditerranéens. Sans compter l’atmosphère qui y règne, artistique sur les murs et conviviale en salle où Virginie son épouse œuvre en merveilleuse hôtesse. De la Grande cuisine à l’Art il n’y a qu’un pas, et aux portes du village, c’est une demeure ancestrale baignée de lumière qui abrite la Galerie Bogéna. Véritable Galeriste, architecte de formation, depuis plusieurs décennies Bogéna Gidrol joue à merveille son rôle de médiateur entre les Artistes et le public. Son choix averti met en lumière les oeuvres picturales de Monique Frydman ou de Franta, les sculptures poétiques de Carl Dahl ou de Jean-Marie Fondicaro. Cet été, n’hésitez pas à pousser la porte de la Galerie pour visiter les 3 expositions

From appetizers to desserts Llorca will treat you to tasty and sunny compositions that showcase Mediterranean products. Not to mention the atmosphere, artistic on the walls and friendly in the dining room where Virginie, his wife, is a wonderful hostess. From Haute Cuisine to Art there is only one step. At the entrance of the village, an ancestral home bathed in light, shelters Galerie Bogéna. Bogéna Gidrol, the gallery owner, a former architect, has been playing the role of mediator between the artists and the public for a long time. Her wise choice highlights the pictorial works of Monique Frydman or Franta, the poetic sculptures of Carl Dahl or Jean-Marie Fondicaro. This summer, do not hesitate to push the door of the Gallery to visit the 3 exhibitions that will honor Fondicaro, Guy Ferrer and Jeff Bertoncino. One last turn and here you are. Place De Gaulle (De Gaulle square), more commonly known as “Place des boules”, welcomes you.

Bogena Gidrol dans sa galerie devant les sculptures de Jean-Marie Fondacaro Bogena Gidrol in her gallery in front of Jean-Marie Fondacaro sculpture

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 135

5/18/19 8:51 PM


qui mettront à l’honneur Fondicaro, Guy Ferrer et Jeff Bertoncino. Un dernier virage et nous y voilà. SaintPaul de Vence nous accueille par la Place De Gaulle, plus communément appelée «place du jeu de boules». A l’ombre de ses platanes centenaires, les fantômes d’Yves Montand et de Lino Ventura planent parmi les joueurs de pétanque. A gauche de la place, la célèbre Colombe d’Or. Autrefois auberge tenue par la famille Roux, aujourd’hui Hôtel Restaurant au charme inégalé abritant une collection d’Art remarquable, offerte ou acquise en son temps auprès de ses plus fidèles clients Picasso, Chagall, Braque, Matisse… Le bénitier des boules de Mancini - Place de Gaulle © Office de Tourisme de Saint-Paul de Vence Photo Elisabeth Rossolin

L’envol de Fondacaro et vue des remparts ouest

In the shadow of its century-old plane trees, the spirits of Yves Montand and Lino Ventura inspire the petanque players. The famous Colombe d’Or is on your left. Formerly owned by the Roux family, today the Hotel Restaurant with unparalleled charm is housing a collection of remarkable Art, offered or acquired from its most loyal customers Picasso, Chagall, Braque, Matisse... Facing it, the Café de la Place is a real institution. From morning to evening, people meet on the terrace or at the counter to share a coffee/croissant, a “niçoise”, a pastis and contemplate the tourists, gallery owners or residents heading towards the gate of Vence (protected by its cannon) to climb the Rue Grande. Arm yourself with courage for the climb! Start by a first stop at the Art and Wine Gallery, 1 rue de la Pourtoune. Philippe Pesce always welcomes you in a good mood. He exhibits his work as a photographer among the colorful sculptures of his father Remi Pesce and the bronzes of Caroline Valadier. Later in the day, he sets up a few tables outside in front of the bar where guests and regulars rush to enjoy fine wines around a cheese

136

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 136

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

Lui faisant face, le Café de la Place, une véritable institution. Du matin au soir on se retrouve sur sa terrasse ou à son majestueux comptoir pour partager un café/croissant, une «niçoise», un pastis. Et de contempler comme au spectacle les allers et venues du village, touristes, galeristes ou résidents se dirigeant vers la porte de Vence (défendue par son canon) pour gravir la Rue Grande. Armez-vous de courage pour l’ascension! Pour ce, faites d’abord un saut à la Galerie L’art et le vin au 1 rue de la Pourtoune. Philippe Pesce vous y reçoit avec sa bonne humeur. Il y expose son travail de photographe parmi les sculptures colorées de son père Rémi Pesce et les bronzes d’orfèvre de Caroline Valadier. Plus tard dans la journée, il dresse quelques tables en extérieur devant le bar aménagé où les clients et les habitués se pressent pour déguster de bons vins autour d’un plateau de fromages du Fromager de Saint-Paul, établissement voisin de la Galerie.

platter from the Saint-Paul cheese factory, next door to the Gallery. Rue Grande is the main street of the village that crosses it from north to south to the “Porte de Nice” leading to the cemetery. Formerly in clay, this street is a work of art in itself. In 1950 Marius Issert, the mayor, decided to “calader” it with pebbles according to Provençal tradition. For the anecdote, stolen from the beaches of Cagnes-sur-Mer and Villeneuve-Loubet they were arranged artistically, like a long carpet of flowers from end to end of the village. On either side, Art and craft shops follow one another until the street of the “Montée de l’Eglise” starting from the West ramparts. Take the time to go down and walk along them. The view of the countryside planted with vines (the Village produces its own wine) and olive trees, is breathtaking. This is where, in summer, Saint-Paul offers a variety of jazz and classical concerts or even opera recitals under the stars or the famous

Les sculptures de Remi Pesce à la galerie “l’Art et le vin”. Remi Pesce’s sculpturs at the Gallery “l’Art et le Vin”.

137

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 137

5/18/19 8:51 PM


MONTÉE DE L’ÉGLISE © Office de Tourisme de Saint-Paul de Vence Photo Elisabeth Rossolin

La Rue Grande c’est l’artère principale du village. Elle le traverse du Nord au Sud jusqu’à la porte de Nice ouvrant sur le cimetière du village. Jadis en terre battue, cette rue est une oeuvre d’Art en elle-même. En 1950 le maire Marius Issert décide de la «calader» avec des galets selon la tradition Provençale. Pour l’anecdote, ceux-ci dérobés sur les plages de Cagnes-sur-mer et de Villeneuve-Loubet seront disposés artistiquement pour former comme un long tapis à motifs de fleurs de bout en bout du village. De part et d’autre de celle-ci des espaces dédiés à l’Art et des boutiques d’artisanat se succèdent jusqu’à la rue de la Montée de l’Eglise partant des remparts Ouest. Là encore, prenez le temps de redescendre et de vous promener le long de ceux-ci. La vue sur la campagne Saint-Pauloise plantée de vignes (le Village produit son propre vin) et d’oliviers, est époustouflante.

village balls given for the festivities of St. Clare after the fireworks in the heart of the village. Not to be missed! Then, No. 19 Rue Grande, aka the “four corners”, Natacha Testore welcomes you to the Saint-Paul Gallery. She presents the landscapes and bouquets of one of the last Impressionist painters who settled in Saint Paul, Jacques-Michel Dunoyer, and paintings of Annik Le Page inspired by the School of Vienna. On the way to the Church, No. 4 of the “Montée”, push the door of “La Fenice Antiques Shop”. For more than 20 years, Christiane Nottoli has been carefully selecting unique pieces that she stages with passion. A few more steps and you arrive “Place de l’Eglise”. The church built between the fourteenth and sixteenth centuries, which bells still rhythm the life of the village, is wonderful. On the right are the Town Hall- formerly the

138

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 138

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

C’est au pied de ceux-ci qu’une fois l’été venu, Saint-Paul offre toute une variété de concerts jazzy, classiques ou bien encore des récitals d’Opéra sous les étoiles. Sans compter les fameux petits bals populaires donnés pour les fêtes de la Sainte Claire après l’embrasement et le feu d’artifice tiré au coeur du village. On ne les raterait pour rien au monde! Reprenant votre périple Rue Grande, au n°19 dit les «4 coins», Natacha Testore vous accueille à la Saint-Paul Galerie avec chaleur et professionnalisme. A l’honneur les paysages ou bouquets de fleurs intemporels d’un des derniers grands peintres Impressionnistes Saint-Paulois d’adoption, Jacques-Michel Dunoyer, ou les toiles dans la lignée de l’Ecole de Vienne d’Annik Le Page qui ne manqueront pas de vous séduire. Direction l’Eglise. Au n°4 de la Montée, chineurs, ne manquez pas de pousser la porte du Magasin d’Antiquités La Fenice. Depuis plus de 20 ans, Christiane Nottoli y œuvre en maîtresse des lieux et sélectionne avec goût des pièces uniques qu’elle met en scène avec passion.

castle tower- and the local history museum. Below, the “Chapel of the White Penitents” which decor designed by Jean-Michel Folon includes a set of paintings, sculptures, stained glass and a sublime mosaic. All of them feature the artist’s favorite themes around messages of love, sharing and peace. Inaugurated in 2008, it is the ultimate artists’ chapel in the Alpes-Maritimes. To reach the “Rue Grande”, go through the “Descente de la Castre” which ends at the “Place du Marché”, its “Grande Fontaine” and old washing house that marks the heart of the village. A few steps away, if you love ancient civilizations, do not hesitate to visit the “Golconda Gallery” which presents unique pieces from a private collection, from Egypt, Greece, Rome, Asia, the Far and Middle East. It’s time to take a short break to enjoy the scenery, at the restaurant “La Fontaine”. Its terrace is pleasant and the young Chef Jérôme Garello an ardent defender of the culinary heritage. The restaurant is part of the Culinary College of France. Resuming our walk, the “Rue Grande”, now sloping between the stalls, leads us to

Exposition J-M Dunoyer à la Saint-Paul Galerie

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 139

5/18/19 8:51 PM


Encore quelques marches et vous vous retrouvez Place de l’Eglise. Une merveille construite entre le XIV e et XVI e siècle dont le carillon des cloches rythme encore la vie du village. A droite la Mairie, autrefois donjon du château et le Musée d’histoire locale. Plus bas, la Chapelle des Pénitents Blancs dont le décor admirable conçu par Jean-Michel Folon regroupe un ensemble de peintures, sculptures, vitraux ainsi qu’une sublime mosaïque. Tous déclinent les thèmes de prédilection de l’Artiste autour de messages d’amour, de partage et de paix. Inaugurée en 2008, elle est l’ultime chapelle d’artistes des Alpes-Maritimes. Pour rejoindre la Rue Grande, passez par la Descente de la Castre qui aboutit sur la Place du marché. Au milieu trône la Grande Fontaine jouxtant le lavoir qui marque le coeur du village. A quelques marches de là, n’hésitez pas à visiter une galerie particulière pour les amoureux des civilisations Antiques. D’Egypte, de Grèce et de Rome, d’Asie, du Proche et Moyen-Orient, La Galerie Golconda présente des pièces uniques issues d’une collection privée. Puis si vous êtes tenté par une petite pause pour profiter du décor, attablez-vous au restaurant La Fontaine. Sa terrasse est agréable et son jeune Chef Jérôme Garello un fervent défenseur du patrimoine culinaire artisanal qui a inscrit son établissement au Collège culinaire de France. Reprenant notre promenade, la Rue Grande, cheminant en pente maintenant entre les échoppes, nous mène à La Placette abritant elle aussi une fontaine. L’endroit, beaucoup plus intime vous donne une idée du Saint-Paul d’autrefois… Tout comme la maison de parfums Godet au n° 98 qui invite au voyage à travers l’histoire de la Côte d’Azur du début du XXe. A l’origine de celle-ci, l’arrière Grand-père Julien Joseph

©

PLACE DE LA GRANDE FONTAINE Office de Tourisme de Saint-Paul de Vence: Photo Elisabeth Rossolin

“La Placette” also sheltering a fountain. The intimate square, gives you an idea of the old Saint Paul, just like at No. 98, the Perfume House “Godet” which invites to go through the history of the “Côte d’Azur” at the beginning of the 20th century when great-grandfather Julien Joseph associated his creations with those of his artist friends. He composed among others for Bonnard’s wife “Fleur de Reine” or for Matisse’s muse “Folie Bleue”. A beautiful family story since in 2017, his great-granddaughter Sonia, then Master perfumer in New York, decided to pack up and settle in the village in a divine space she conceived as a boudoir. In a spirit of traditional craftsmanship (flowers selected in the region of Grasse, bottles made by a master glassmaker etc.) the young woman reissues the perfumes of her ancestors and also created 6 magnificent fragrances among which “Voyage à Saint-Paul” and captivating “Empire des Sens”!

140

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 140

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

avait associé ses créations à celles de ses amis artistes. Il avait composé entre autres pour l’épouse de Bonnard «Fleur de Reine» ou pour la Muse de Matisse «Folie Bleue». Une belle histoire de famille puisqu’en 2017, son arrière petite fille Sonia, alors Maître parfumeur à New York décide de tout plaquer pour s’installer au village dans un espace divin qu’elle conçoit comme un boudoir. Dans un esprit de tradition artisanale (fleurs sélectionnées dans la région de Grasse, f lacons réalisés par un Maître verrier etc) la jeune femme réédite les parfums de ses aïeux et créé également 6 magnifiques fragrances parmi lesquelles «Voyage à SaintPaul» et l’envoutant «Empire des sens» auxquels vous ne pouvez que succomber! La Rue Grande, comme notre balade, touche à sa fin. En passant La Porte de Vence, telle une poupe de navire se dresse le pittoresque cimetière de la cité médiévale. Entouré de cyprès Il domine la vue sur les collines de Provence et plus loin sur le bleu de la Méditerranée. Chagall y est enterré. «On s’amuse et on danse» à Saint-Paul de Vence, on s’y repose aussi, à l’abri des remparts, éternellement. Les bonnes adresses à la fin du magazine

CET ÉTÉ À SAINT-PAUL NE RATEZ PAS: Les visites guidées « Histoire du Patrimoine » de jour ou de nuit, à la lanterne, c’est magique! Réservation à l’Office de Tourisme: +33 4 93 32 86 95. Le 21 Juin, la fête de la Musique dans les rues du village. Le 29 Juin, la fête de la Saint Jean pour sauter par-dessus les flammes, conjurer le mauvais sort et déguster des mets provençaux. Le 13 Juillet, le bal de la fête Nationale, sous les remparts. Du 5 au 11 Aout, les festivités de la Sainte Claire la Patronne du village (embrasement du village, Bal etc.). Les concerts et pièces de théâtre, les expositions des artistes etc. Programme complet sur le site du village www.saint-pauldevence.com

Sonia Godet devant sa maison de parfums/In front of her perfume house.

Rue Grande, like our ride, is coming to an end. Passing the Porte de Vence, like a ship’s stern, stands the picturesque cemetery where Chagall rests in peace. Surrounded by cypresses it dominates the view on the hills of Provence and further on the blue of the Mediterranean Sea. A landscape like no other, which explains why Saint-Paul de Vence is one of the most visited villages in Provence and has been the home of the 20th century greatest artists! See a selection of addresses at the end of the magazine

THIS SUMMER IN SAINT-PAUL DO NOT MISS: Guided tours “Heritage History” day or night with a lantern it’s magic! Reservation at the Tourist Office: +33 4 93 32 86 95. June 21, World Music Day. June 29, the feast day of St. John to jump over the flames, ward off bad luck and enjoy Provencal food. July 13, National Holiday Ball, under the ramparts. From August 5 to 11, festivities of Saint-Clare the Patroness of the village (burning of the village, ball etc.). Concerts and plays, exhibitions of artists etc. Full program on the village website www.saint-pauldevence.com

141

Saint Paul De Vence__May-Jun19.indd 141

5/18/19 8:51 PM


Château de la Caillotière

142

Loire Valley__May-Jun19.indd 142

5/18/19 8:50 PM


Evasion / Escaping

COURS DE PHOTOGRAPHIE DANS LA VALLÉE DE LA LOIRE PHOTOGRAPHY WORKSHOP IN THE LOIRE VALLEY Charlotte LATIL

143

Loire Valley__May-Jun19.indd 143

5/18/19 8:50 PM


Escaping / Evasion

Si vous avez toujours rêvé de découvrir la culture française avec un local, d’explorer les rives de la Loire et ses vignobles, de parcourir les charmants villages et marchés de cette région que l’on appelle «Le jardin de France», de savourer la cuisine locale (et ses fromages!) et de visiter des châteaux et des jardins privés, de rencontrer leurs propriétaires ainsi que des artistes locaux, le château de la Caillotière est l’endroit où aller! Deux fois par an, sa propriétaire, Christel de Noblet, ancienne avocate spécialisée dans la préservation du patrimoine et enseignante dans plusieurs universités

I f you have a lways d rea med of discovering French culture with a local-if you want to explore the ban ks of t he L oire and f ind its premier vineyards, walk through charming villages and markets of the region known as the Garden of France, savor the best local food (and cheese!), visit private castles and gardens, meet their owners and local artists as well-the Château de La Caillotière is the place for you. Twice a year its chatelaine, Christel de Noblet, an attorney specializing in Heritage Preservation who teaches at universities in Paris and Abu Dhabi,

Salon aux tapisseries Tapisserie sitting room

144

Loire Valley__May-Jun19.indd 144

5/18/19 8:50 PM


à Paris et Abou Dabi, accueille un groupe de 6 à 8 personnes dans ce magnif ique domaine familial et les immerge dans la vie culturelle française pendant 10 jours.

QUEL PLAISIR DE VIVRE DANS UN VRAI CHÂTEAU FRANÇAIS Le château de la Caillotière, dont le nom vient des nombreuses cailles qui étaient autrefois chassées sur le domaine, a été construit il y a plus de 200 ans par l’Ambassadeur français Augustin de Vernouillet, ancêtre du mari de Christel. La maison est un témoignage d’élégance et de charme Chambre double jaune - Double yellow bed

Loire Valley__May-Jun19.indd 145

welcomes a group of 6 to 8 people to stay at this magnificent family estate and immerse themselves in French culture for ten days.

LIVE AND DINE IN A FRENCH CHÂTEAU The Château de La Caillotière, whose name comes from the abundant quail that used to be hunted on the estate, was built more than 200 years ago by the French ambassador Augustin de Vernouillet, ancestor of Christel’s husband. The house is a testimony to elegance and charm with its facades of pink bricks and Tuffeau, the white

145

5/18/19 8:50 PM


Salon - Sitting room

avec ses façades de briques roses et de tuffeau, la pierre blanche de la région utilisée pour la plupart des châteaux de la Loire, et la superbe ferronnerie de son perron. Cette propriété est située dans un parc de plus de 7 hectares, avec un “jardin à la française” qui descend doucement vers un miroir d’eau, un arboretum d’environ 250 espèces rares composé de buissons et de petits arbres choisis pour leurs fleurs spectaculaires, un jardin potager entouré de murs dans lequel le jardinier cultive des fleurs que les hôtes peuvent cueillir. Un beau court de tennis et une piscine chauffée complètent ce cadre de vacances idyllique.

UNE EXPÉRIENCE VRAIMENT PITTORESQUE Pour rendre cette expérience immersive encore plus intéressante, le groupe est accompagné d’une photographe

limestone of the Loire Valley used in most of the area many chateaux, and the superbly crafted ironwork of the front stairs and balcony. It is set in a park of over 70 acres, with a jardin à la française at the front of the house sloping gently toward a pond, an Arboretum of approximately 250 rare species of bushes and small trees chosen for their spectacular flowers, a walled kitchen garden in which the gardener grows flowers that guests are welcome to pick, a great tennis court and a heated swimming pool.

Grande salle à manger - Big dining room

146

Loire Valley__May-Jun19.indd 146

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

147

Loire Valley__May-Jun19.indd 147

5/18/19 8:51 PM


148

Loire Valley__May-Jun19.indd 148

5/18/19 8:51 PM


Evasion / Escaping

française, Anne-Catherine Codsi, qui a organisé au fil des ans de nombreux cours de photographie pour adultes, adolescents et enfants. Elle excelle à faire découvrir aux gens à travers leur appareil photo de nouveaux endroits, ou redécouvrir des lieux connus. Quel que soit le niveau et l’équipement du groupe, elle offrira un large éventail d’activités pour exercer l’œil, développer de nouvelles compétences et également mieux contrôler sa caméra. Vene z v i site r le ch âte au de la Caillotière pour voir la France différemment et ramener de votre voyage des photos mémorables.

SPECIAL MEMORIES AS WELL

Pour information: www.chateaudelacaillotiere.com Email: info@chateaudelacaillotiere.com

Information: www.chateaudelacaillotiere.com Email: info@chateaudelacaillotiere.com

Prix par personne $3 900 (en chambre double) + billet d’avion comprenant: - 9 nuits au château - Les petits déjeuners continentaux - 1 3 repas préparés par la cuisinière du château ou dans des restaurants locaux dont 1 soir dans un restaurant Michelin 1 étoile - Le transport pour toutes les excursions - Les entrées dans les sites - L e cours de photographie animé par A-C Codsi - Accès WiFi - Piscine extérieure chauffée et tennis

Price per person $3,900 (double occupancy) + Airfare, includes: - 9 nights accommodation - Daily Continental breakfast - 1 3 meals prepared by the cook of the château or at local restaurants - V an transportation for day trips to local shooting sites - Local admission fees - Photo workshop by A-C Codsi - Wi-Fi access - Heated outdoor pool and tennis

To make this immersive experience even more interesting, the group is accompa n ied by a French photographer, Anne-Catherine Codsi, who has organized many photography courses for adults, teenagers and children. She excels at helping people discover new places or rediscover well-known nes through the camera. Whatever the level and equipment of the group, she will offer a wide range of activities to exercise the eye, develop skills and also improve control of the camera. Visit Château de La Caillotière to see France differently and bring back memorable pictures from you trip.

149

Loire Valley__May-Jun19.indd 149

5/18/19 8:51 PM


Wellbeing and leisure / Bien-être et loisirs

ENVIRONNEMENT ET ANIMAUX EN PARTENARIAT AVEC PEARLS OF THE EMIRATES ENVIRONMENT AND ANIMALS IN PARTNERSHIP WITH PEARLS OF THE EMIRATES

LE PLASTIQUE UN PIEGE POUR LES ANIMAUX PLASTIC - A TRAP FOR ANIMALS Julie Shana SEBBAN MANNARINI

C’est heureux, il semble que nous soyons de plus en plus nombreux à prendre conscience que nos comportements ont des conséquences environnementales. Nos déchets sont une des causes de pollution indéniablement néfaste pour la planète, les humains et les animaux. Il est temps de prendre nos responsabilités et d’agir.

UNE PROBLÉMATIQUE MONDIALE: LA SURABONDANCE DES DÉCHETS EN PLASTIQUE Le plastique, aussi rapide à produire qu’à jeter, est quasiment présent partout. Sa fabrication croit exponentiellement et sa consommation/utilisation intensive engendre des déchets polluants.

G o o d ne w s: mor e a nd mor e p e ople seem to be aware that our behavior has environmental consequences. Our waste is one of the causes of pollution, which is clearly damaging to our planet; animals and humans alike. It is time to take our responsibilities and act.

A WORLD ISSUE: EXCESSIVE PLASTIC WASTE Plastic, as fast to produce as to dispose of, is nearly everywhere. Its production grows exponentially and its intensive consumption/ use generates polluting waste. Every single second, 100 tons of waste, mostly plastic made, end up in the environment and, unfortunately a huge amount, in oceans and seas.

150

Julie Shana__May-Jun19.indd 150

5/18/19 8:50 PM


Chaque seconde, 100 tonnes de dÊchets dont la majeure partie en plastique, se retrouvent sans l’environnement. Every single second, 100 tons of waste, mostly plastic made, end up in the environment

Julie Shana__May-Jun19.indd 151

5/18/19 8:50 PM


Some drift, mass agglutinate at the water surface, thus shaping very large Islands, and others settle on shores. “macro-plastics” are only the visible part of this pollution. Many other objects, of any size, sink in the seabed (sometimes down to great depths), fragment more or less fast, and break up into less than 5-mm-long particles, called “secondary micro-plastics”. In addition to these, cleaning agents, additives (e.g. those used in cosmetics), fibbers and substances released from land-based pollution, are found at all sea levels, unfiltered by sewage treatment plants. These particles are called “primary micro-plastics”. Macro-plastic pollution and the insidious one of m ic ro -plast ics have d ra mat ic consequences for wildlife.

Photo Awesome Ocean

Chaque seconde, 100 tonnes de déchets dont la majeure partie en plastique, se retrouvent dans l’environnement et finissent malheureusement innombrables dans les océans et les mers. Certains dérivent, s’agglutinent en masse à la surface de l’eau jusqu’à former de très grandes îles et d’autres se déposent sur les rivages. Ces «macro-plastiques» ne sont qu’une partie visible de cette pollution. D’autres objets de toutes tailles coulent en grand nombre dans les fonds marins (parfois à de très grandes profondeurs), se fragmentent et plus ou moins vite se désagrègent en particules de moins de 5mm; ce sont les «micro-plastiques secondaires». S’y ajoutent à tous les niveaux de la mer, non retenus par les stations d’épuration, des

Julie Shana__May-Jun19.indd 152

5/18/19 8:50 PM


Bien-être et loisirs / Wellbeing and leisure

Camel gastrolith/Unaltered stomach. Photos Chris Jordan

agents nettoyants, des additifs (par exemple présents dans les cosmétiques), des fibres… et des produits issus des pollutions terrestres; ce sont les «micro-plastiques primaires». La pollution de macro-plastiques et celle insidieuse de micro-plastiques ont des conséquences dramatiques sur la faune.

LES DÉCHETS EN PLASTIQUE TUENT Chaque année, environ 450000 animaux terrestres, parmi lesquels les dromadaires/ c h a m e a u x , m e u r e n t d ’avo i r i n g é r é des plastiques laissés dans la nature; ils s’accumulent et calcifient dans leur estomac jusqu’à le remplir et ce, sans les nourrir. En mer, c’est au moins 1 100 000 animaux (poissons, tortues, mammifères marins et oiseaux) qui chaque année meurent des suites de l’ingestion de plastique (sacs, fragments de polystyrène…), par suffocation ou par strangulation dans des filets perdus ou abandonnés. Et les poissons, coquillages, petits crustacés qui absorbent des microplastiques se retrouvent dans nos assiettes…

PLASTIC WASTE KILLS Every year, some 450,000 land animals, among which dromedaries and camels, die from ingesting plastics left in nature. Plastics accumulate and calcify in their stomachs, filling but not feeding them. At sea, at least 1,100,000 animals (fishes, turtles, marine mammals and birds) die, every year, from plastic ingestion (bags, polystyrene fragments…), by suffocation, or strangulation due to lost or abandoned f ish ing nets. Fishes, shel ls, and lit t le shellfishes absorbing micro-plastics end up in our plates… It seems certain that plastic pollution harms the ecosystem and biodiversity balance, although no numerical studies of its effects on flora have been published yet.

ENGAGEMENTS AND INITIATIVES The United Arab Emirates and numerous countries have adopted environmental policies including waste management: home separate collection, industrial recycling, …

153

Julie Shana__May-Jun19.indd 153

5/18/19 8:50 PM


Photo WWF.fr

Bien qu’il n’y ait pas encore d’études chiffrées des effets sur la flore, il apparaît certain que la pollution des plastiques nuit à l’équilibre de l’écosystème et de la biodiversité.

DES ENGAGEMENTS, DES INITIATIVES Les Émirats Arabes Unis et de nombreux États ont m is en place des polit iques environnementales dont la gestion des déchets: collecte, incitation au tri sélectif par les particuliers, recyclage industriel…

Over the last few years, many countries have voted for measures banning the use or distribution of some plastic products, especially disposables. A few companies already forbid a large number of these objects in their premises and commercial offers. Some of them support this change of mentality by collecting, reusing and converting. Others, forward-thinking, invest in R&D to find real alternatives to plastic. For their part, communities, individuals and artists act, mobilize in projects and

154

Julie Shana__May-Jun19.indd 154

5/18/19 8:50 PM


Bien-être et loisirs / Wellbeing and leisure

creations aiming to reduce the existing plastic waste. That is promising, but the game is still far from being won! It is imperative that we all act upstream; no change can be made without us!

THE RIGHT STEPS TO REDUCE WASTE Today, if we still find it difficult to avoid using plastic in our daily life, we can choose to do our shopping with a reusable bag, ban the purchase of disposables, choose bulk products rather than packaged or wrapped ones and opt for non-plastic materials, especially cardboard, wood games and toys. It is also easy to select beauty and hygienic products with no “polyethylene”, “carbomer”, “co-polymer”, “acrylate”, and “polyquat”, or

Photo Hatem Moushir

Depuis quelques années, plusieurs pays votent des plans d’interdiction d’utiliser ou de commercialiser certains produits plastiques et notamment des objets à usage unique. Déjà des entreprises bannissent un grand nombre de ces objets au sein même de leurs locaux et bien entendu de leur offre commerciale. Certaines accompagnent ce changement de mentalité: récupération, réutilisation, transformation. D’autres, avant-gardistes, investissent dans leur pôle Recherche & Développement afin de trouver de véritables alternatives au plastique. A leur échelle, des communautés, des individuels, des artistes agissent, se mobilisent dans des projets et des créations avec pour finalité la réduction des déchets existants.

155

Julie Shana__May-Jun19.indd 155

5/18/19 8:50 PM


Ceci est promet teur mais la par t ie est encore loin d’être gagnée! Il est donc impératif que tous nous agissions en amont; le changement ne peut se faire sans nous !

LES BONS GESTES POUR RÉDUIRE LES DÉCHETS Aujourd’hui encore, s’il est difficile de nous passer du plastique dans notre vie quotidienne nous pouvons faire des choix: faire nos courses avec un sac à provisions réutilisable, bannir l’achat d’objets à usage unique, privilégier les produits en vrac plutôt que ceux en barquette ou emballés, opter pour d’autres matériaux que le plastique notamment le carton, le bois pour les jeux et jouets. On peut choisir des produits d’hygiène et de beauté ne comprenant pas parmi leurs ingrédients du «polyéthylène» ou n’intégrant pas en leurs noms «carbomer», «co-polymer», «acrylate», «polyquat», ou se terminant par «-one», «-oxane», «-siloxane», «-polymer», «-vinyl». Heureusement plusieurs applications mobiles nous aident dans ce choix. Pourquoi ne pas limiter nos vêtements en mat ières synt hét iques (ils perdent leurs fibres au lavage)? Lors de la prise de commandes de repas à domicile, bien spécifier notre souhait de ne pas recevoir des couverts et pailles qui sont inutiles. Ne jeter aucun déchet ni mégot hors des poubelles, lors d’un pique-nique en famille nous pouvons les rassembler et les ramener à la maison pour un tri sélectif. Enfin oser dire, avec courtoisie, à une personne qui fait preuve d’irresponsabilité et d’incivilité, de ramasser ce qu’elle vient de jeter. Ces gestes simples ont des impacts positifs et multiples, entre autres ils incitent les industriels à modifier la composition et le conditionnement de leurs produits. Chaque action contribue à sauvegarder la Terre ses habitants, ses plantes et ses animaux et l’écosystème dont dépend toute vie.

“-one”, “-oxane”, “-siloxane”, “-polymer”, and “-vinyl” endings. Fortunately, many mobile applications are helpful in this regard. We can limit the purchase of synthetic clothes, as they lose their fibbers during washing. Upon placing our home meal orders, specify we wish useless plastic cutlery and straws were not delivered. Do not throw any waste or cigarette buds out of trashcans. After a family picnic, collect and bring back home all the waste to be sorted. And last, politely tell the people proving to be irresponsible and uncivilized, to pick up their waste. These simple gestures have several and positive impacts. For instance, they encourage Industrials to modify the composition and packaging of their products. Each action contributes to safeguard our planet, its inhabitants, plants and animals; the ecosystem on which all living beings depend.

156

Julie Shana__May-Jun19.indd 156

5/18/19 8:50 PM


Bien-être et loisirs / Wellbeing and leisure

LE TEMPS ESTIMÉ DE DÉCOMPOSITION DE NOS DÉCHETS EN MILIEU NATUREL Le Plastique biodégradable: Tous ne le sont pas à 100%. Ceux qui le sont, composés exclusivement de matières végétales, se désintègrent grâce à l’action de micro-organismes qui s’en nourrissent mais lentement. Cependant, en fonction de l’endroit où ils se trouvent la biodégradation est plus ou moins difficile, notamment en milieu marin. Le Polystyrène: Il existe un grand nombre de polystyrènes. Leur désintégration varie de quelques années à un million en fonction du lieu où ils se trouvent (enfouis, en surface profitant de la phytodégradation, en mer...) Le Verre: de 5000 ans à jamais. Mais un grand pourcentage est recyclable et surtout réutilisable.

THE ESTIMATED TIME OF WASTE DECOMPOSITION IN THE NATURAL ENVIRONMENT Biodegradable Plastic: Not all plastic is 100% biodegradable. The only one is exclusively made of vegetable materials, and decomposes thanks to the action of micro-organisms slowly feeding on it. However, depending on the location, its biodegradation is more or less difficult, especially in the marine environment. Polystyrene: There are different kinds of polystyrene. Its decomposition can take from a few years to one million, depending on its location (buried, on the ground benefiting from phytodegradation, at sea...) Glass: No less than 5,000 years or never. However, a high percentage is recyclable and, above all, reusable.

157

Julie Shana__May-Jun19.indd 157

5/18/19 8:50 PM


ADRESSES ADDRESSES CULTURE ALLIANCE FRANCAISE ABU DHABI Al Bateen, 1 rue Khalifa Al Suwaida Development, P.O. Box 2646 Abu Dhabi - UAE 02 6666 232 / 0507157591 www.afabudhabi.org www.facebook.com/Alliance.Francaise.Abou.Dabi ALLIANCE FRANCAISE DUBAI Street 18, Oud Metha +971 4 335 87 12 ALLIANCE FRANÇAISE KNOWLEDGE PARK Block 2B - Ground floor G04 - Dubaï +971 4 244 6563 Institut Français des Emirats Arabes Unis Ambassade de France / French Embassy Etihad Tower n°3, 22ème étage PO Box 4014 Abu Dhabi www.institutfrancais-uae.com www.facebook.com/institutfrancais.deseau www.twitter.com/IFintheUAE www.instagram.com/institutfrancaisuae contact@if-uae.com TENDANCES - TRENDS JAMAIS SANS LUI Paris-Châtelet Espace créateurs Sainte Opportune, 1 place Sainte opportune 75001 Paris Ma boutique authentique 17 rue Montbazon 33000 Bordeaux

Boutique Mailletriochkas 64 avenue de Grande Bretagne 31300 Toulouse L’Art en bulle Avenue de la Méditerranée 66140 Canet en Roussillon LA VIE DANS LE GOLFE - LIFE IN THE GULF TASCA MANDARIN ORIENTAL JUMEIRA Jumeirah Beach Road 1 _Dubai +971 4 777 2222 www.mandarinoriental.com/dubai/jumeira

158

Addresses__May-Jun19.indd 158

5/18/19 8:50 PM


Bien-être et loisirs / Wellbeing and leisure

ÉVASION - ESCAPE SAINT PAUL DE VENCE Restaurant Alain Llorca route de la Colle www.restaurant-llorca.fr La Colombe d’Or www.la-colombe-dor.com Le café de la Place +33 4 93 32 80 03

Galerie L’art et le vin rue de la Pourtoune . +33 6 82 07 08 73 Saint Paul Galerie 19 rue Grande. saint-paul-galerie.e-monsite.com La Fenice Antiquités 4 montée de l’Eglise. +33 4 93 32 07 27

Restaurant La fontaine hlf-saintpaul.fr

Galerie d’archéologie Golconda Place de la Grande fontaine. galeriegolconda.com/fr/

Le Fromager de Saint-Paul 1 rue de la Pourtoune. +33 4 93 24 95 13

Maison de parfums Godet 98 rue Grande. parfumsgodet.com/fr/

Le Mas de Pierre www.lemasdepierre.com Chez Andreas +33 4 93 32 98 32 Restaurant La Brouette +33 4 93 58 67 16 La petite cave de Saint-Paul www.cavesaintpaul.com Maison BB Nougats et calissons 92 rue Grande +33 9 81 42 83 04 Bogena Galerie route de la Colle. bogena-galerie.com

159

Addresses__May-Jun19.indd 159

5/18/19 8:50 PM


Wellbeing and leisure / Bien-être et loisirs

Fondation Maeght www.fondation-maeght.com Aurélie Lepin Courtine Saint Michel. www.projets-interieurs.com Les œuvres de Jacques-Michel Dunoyer www.dunoyer.org BIEN ÊTRE - WELLBEING PEARLS OF THE EMIRATES info@pearlsoftheemirates.com Social media: #pearlsoftheemirates www.pearsoftheemirates.com

VOTRE PUBLICITÉ DANS MADAME MAGAZINE YOUR ADVERTISING IN MADAME MAGAZINE CONTACT: advertising@madame-magazine.com +971 5 56 11 62 42

160

Addresses__May-Jun19.indd 160

5/18/19 8:50 PM


MSF RECONSTRUCTIVE SURGERY HOSPITAL HEALING WAR WOUNDS IN THE MIDDLE EAST

For the ďŹ rst time in more than two years, Ibrahim is able to open his mouth again

Support us on rsp.msf-me.org

@msfarabic

Visit msf-me.org for more information @Tom Barnes

This campaign is registered in the UAE under the funding permit #2180 by the Islamic Affairs & Charitable Activities Department (IACAD) Addresses__May-Jun19.indd 161

5/18/19 8:50 PM


Fête de la Musique 21st June 2019 Dubai Opera For more information www.afdubai.org

Addresses__May-Jun19.indd 162

5/18/19 8:50 PM

Profile for catherine gilbert

Madame Magazine Summer 2019  

CULTURE : Tammam Azzam, Louvre Abu Dhabi, Marie José Escolar, Mademoiselle XY, Rembrandt, Zimoun. LIFE IN THE GULF : Le Pavillon français po...

Madame Magazine Summer 2019  

CULTURE : Tammam Azzam, Louvre Abu Dhabi, Marie José Escolar, Mademoiselle XY, Rembrandt, Zimoun. LIFE IN THE GULF : Le Pavillon français po...

Advertisement