Page 1

MADAME MAGAZINE

Madame M A G A Z I N E

N O V E M B RE 2015 N O V E M B E R 2015

SHARJAH ART MUSEUM INTERVIEWS Houriya Kazim Laurent de Wilde Frank TŽtart Christine Ferber

Novembre 2015 / November 2015

VOYAGES Panama City India

_MADAME COVER_OCT15.indd 1

11/7/15 10:49 AM


__EDITO_OCT15.indd 1

11/7/15 12:38 AM


OWNER & C.E.O. Catherine GILBERT REDACTION – EDITORIAL Rédactrice en chef – Editor-in-Chief Christel de NOBLET Assistante de rédaction Tonya DICKENSON Secrétaire de redaction - Editor assistant Marc d’ANGLURE Journalistes - journalists Marc d’Anglure Marina de BLONAY Sandrine GELEIJNS Henriane MOURGUE-d’ALGUE Christel de NOBLET Marie NAUDON Laurent RIGAUD Cécile de la RUELLE Ella SUMMERS Valérie WARD Traductions - Translations Christine BRAZEAU-BODART Nathalie FEND Hélène HEIN Lesley KEMP Catherine de MONTPEZAT PUBLICITE -ADVERTISING Directrice commerciale – Sales manager Isabelle QUESTEL isabelle@madame-magazine.com Ventes - Sales Joëlle VIVES (Abu Dhabi) advertising@madame-magazine.com Communication & PR Johan GILBERT johan@madame-magazine.com Nous contacter-contact us: E.A.U. / U.A.E. H3J FZ LLC Office 430, Building B Al Saaha Offices – Souk Al Bahar Old Town Island – Burj Khalifa District P.O. Box 487177, DUBAI – U.A.E. Tel: +971 55 611 62 42 / +971 55 35 45 207 FRANCE: MADAME MAGAZINE 13 place des tilleuls, 60680 JONQUIERES contact@madame-magazine.com Tel: +33 621 17 44 93

NOVEMBRE 2015 NOVEMBER 2015

EDITO Pays riche en or noir, hub aérien qui grandit chaque jour, nouvelle destination touristique, les Emirats développent aussi leur influence culturelle et deviennent incontournables sur la scène internationale du design et de l’art. Avec l’ouverture de nouvelles galeries, une foison d’évènements pour les esthètes les plus exigeants, la montée en puissance de Dubaï Design District, et Sharjah avec ses merveilles muséales, les Emirats offrent au monde un visage nouveau que Madame Magazine vous propose d’explorer.

Country rich in black gold, air hub t hat g rows ever y day, new tou r ist destination, the UAE also develop their cultural inf luence and the country becomes essential in the international design and art scene. With the opening of new galleries, an abundance of events for the most demanding aesthetes, the growth of Dubai Design District, and Sharjah with its wonderful museums, the Emirates offer the world a new face t hat Madame Magazine will make you discover.

Conception Graphique Anton Cruz Impression / Printing Masar Printing & Publishing

Catherine GILBERT

Directrice générale / Managing Director

MADAME MAGAZINE

Distribution

Madame M A G A Z I N E

N O V E M B RE 2015 N O V E M B E R 2015

SHARJAH ART MUSEUM

Aimez-nous sur facebook – Like us on facebook “Madame Magazine”

A Publication by  

INTERVIEWS Houriya Kazim Laurent de Wilde Frank TŽtart Christine Ferber

H3J H3J FZ LLC

FZ LLC Magazine online sur www.madame-magazine.com

__EDITO_OCT15.indd 2

Retrouvez votre magazine en ligne sur Read your magazine online www.madame-magazine.com

Novembre 2015 / November 2015

Copyright: "All rights reserved. No part of this publication may be reproduced without w r it ten per m ission f rom t he publ isher ".

Madame Magazine is part of Fujairah Media Free Zone – Creative City

VOYAGES Panama City India

_MADAME COVER_OCT15.indd 1

11/6/15 7:43 PM

Designer: Michèlle Belau Dubai Model: Pascale de Col Photographer: Yolanda Houni

11/7/15 12:38 AM


SOMMAIRE / CONTENT

94

100 22 26 CULTURE 4 14 16 22

26 30 38 44

52

90

News de luxe BOOK CORNER LAURENT DE WILDE MÉCÉNAT AU MUSÉE Sponsorship at the museum SHARJAH ART MUSEUM LE MONDE DE L’ISLAM A LONDRES The Islamic world in London FRANK TÉTART AGENDA CULTUREL Cultural agenda

TENDANCES – TRENDS 48 LA PAUSA 52 LUMÉ Maillots de bain Swimwear 60 SHOPPING fragrance

LA VIE DANS LE GOLFE LIFE IN THE GULF 62 LA FEMME DU MOIS The Woman of the month Houriya KAZIM 66 L’ART AU SECOURS DES MANGROVES Art raises awareness about the mangroves 70 LA VIE EN VERT Le projet IRIS The green way of life IRIS sea pods

74 DANIELE MEGLINKY ROUILLAC LA MER QU’ON VOIT DANSER By the sea 80 LA SAVOIE A DUBAI Savoie in Dubai 90 PORTRAIT D’ARTISAN Portrait of a craftswoman Christine Ferber 94 SWISS INTERNATIONAL SCIENTIFIC SCHOOL DUBAI

EVASION – ESCAPING

100 LES STATIONS DE MONTAGNE DE L’INDE DU SUD Indian southern hill stations 106 PANAMA CITY

MAISON – HOME 114 LALIQUE 118 CHEF HAÏDAR Portrait - livre - recettes Portrait - book - recipes

BIEN-ÊTRE ET LOISIRS WELLBEING AND LEISURE 126 BOMBARDIER 130 MIEUX VIVRE Enracinements et ouvertures Better life Assimilation and open mindedness 134 ADRESSES ADDRESSES

2

__CONTENT_OCT15.indd 2

11/7/15 10:09 AM


__CONTENT_OCT15.indd 3

11/7/15 12:38 AM


NEWS DE LUXE NOVEMBER 2015

DUBAI INTERNATIONAL MOTOR SHOW

DUBAI INTERNATIONAL MOTOR SHOW

Dubai International Motor Show (DIMS), le plus grand événement automobile au Moyen-Orient et Afrique du Nord, offre un aperçu de l’avenir de l’automobile avec un certain nombre de concepts high-tech de constructeurs leaders mondiaux. Plus de 100.000 visiteurs découvriront le nouveau monde de l’automobile avec des concepts et des innovations qui seront bientôt visibles dans les concessions ainsi que quelques nouveaux modèles qui présentent le dernier cri en matière d’assistance à la conduite. Organisé tous les deux ans, le Dubai International Motor Show est le moment fort du Dubaï Motor Festival. Entrée: 65 aed - gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Le billet permet l’accès au nouveau Motoring Nostalgia Museum. Ouvert 18 h à 22 h le 10 novembre; de 11 h à 22 h le 11 novembre; 11 h à 23 h les 12 et 13 novembre et 11 h à 22 h le 14 Novembre.

The Dubai International Motor Show (DIMS), the largest automotive event in the Middle East and North Africa, will provide a glimpse into the future of the automobile with a number of high-tech concepts from the world’s leading automakers. More than 100,000 visitors will experience the new auto world with concepts and innovations that will soon filter through to the showroom as well as some new models which feature the very latest in driver assisted functions. Held every two years, the Dubai International Motor Show is the main highlight of the Dubai Motor Festival. The show will be open from 6pm to 10pm on November 10; 11am to 10pm on November 11; 11am to 11pm on November 12 and 13; and from 11am to 10pm on November 14. Prices are AED 65 for single-day entry, with children under 12 entering free. The entry ticket includes free access to the new Motoring Nostalgia Museum.

Pour plus d’informations visitez: www.dubaimotorshow.com

For more information: www.dubaimotorshow.com

4

NEWS_OCT15.indd 4

11/7/15 12:37 AM


News

THE PARADE – DOWNTOWN DUBAI, UAE NATIONAL DAY

THE PARADE – DOWNTOWN DUBAI, UAE NATIONAL DAY

Les diverses nationalités représentant tous les continents qui vivent en ha r mon ie à D uba ï, prend ront part à la parade. Des chars, des divertissements itinérants comme des danseurs de différentes parties du monde, des mascottes et autres artistes illustreront la culture et les traditions des différents pays. L’événement rendra également hommage aux martyrs des Émirats Arabes Unis. La Parade - Downtown Dubai, fête nationale des Émirats Arabes Unis Samedi 28 Novembre, de 15h à 17h La participation est gratuite pour tous

The diverse nationalities representing all the continents in the world, who live in harmony in Dubai, will take part in the parade. Floats, roaming entertainment, including dancers from different parts of the world, mascots and other performers will depict the culture and traditions of different countries. The event will also pay rich tribute to the UAE Martyrs for their noble sacrifice to the nation. The Parade – Downtown Dubai, UAE National Day 3-5pm; Saturday, November 28, 2015 Participation is free for all

NEWS_OCT15.indd 5

11/7/15 12:37 AM


News

UNE AVIATION POUR LES FEMMES

AVIATION FOR LADIES

LGO International est une société holding spécialisée dans l’aviation. Son objectif principal consiste à accompagner les clients ayant des requêtes spécifiques en terme d’utilisation, de gestion ou d’achat d’avions. En tant qu’experts de l’aviation, LGO International lance un nouveau programme visant à s’adapter à la clientèle féminine trop souvent négligée dans le monde de l’aviation. Afin de répondre au mieux à toutes leurs exigences, LGO leur offre des services inédits jusqu’à ce jour.

LGO International is a holding company specialized in aviation. Their main objective is to advise their clients on how to use, manage or acquire aircrafts adapted to specific requirements. A s av i at ion ex pe r t s , L G O International has launched a new program dedicated to women who are far too often left behind in that industry. I n order to meet a l l t hei r expectations, they provide services that have never been offered to ladies.

Pour plus d’informations contacter: www.lgo-int.com

NEWS_OCT15.indd 7

For more information contact: www.lgo-int.com

11/7/15 12:37 AM


News

ABU DHABI CORPORATE GAMES 2015

ABU DHABI CORPORATE GAMES 2015

Le plus grand festival multisports au monde, Abu Dhabi Corporate Games 2015, ouvre ses portes à toutes les équipes d’entreprises, universitaires et sociales de toutes tailles et de tous types des Émirats Arabes Unis. L’événement aura lieu le 11 et 12 Décembre 2015 à Zayed Sports City, ainsi que divers endroits autour d’Abu Dhabi. Les Jeux mettront en vedette différents sports tels que le football, le beach-volley, le cricket, le golf, le basket, le dragon-boat, le karting et le tir. Les inscriptions sont en cours. Date limite le 25 Novembre 2015.

The world’s largest multi-sports festival, Abu Dhabi Corporate Games 2015, opens its doors to all corporate, university and social teams of every size and type in the UAE. Set to take place on the 11th and 12th of December 2015 at Zayed Sports City, as well as various locations around Abu Dhabi.. The Games will feature different sports ranging from football, beach volleyball, cricket, golf, basketball, dragon boat, and karting to shooting. Registration is ongoing and deadline for entries is on the 25th November 2015.

www.corporate-games.net www.abudhabicg.com

8

NEWS_OCT15.indd 8

11/7/15 12:37 AM


News

NEWS_SEPT15.indd 5

9/14/15 1:20 AM


News

ABU DHABI ART

ABU DHABI ART

Cette année, Abu Dhabi Art présentera environ 40 des principales galeries d’art moderne et contemporain au monde qui proposeront des oeuvres exceptionnelles. En parallèle avec Abu Dhabi Art se déroulera l’exposition bisannuelle Emirati Expressions: Conventions of Arts, qui présentera des œuvres de 16 artistes émiriens dont les projets mélangent la distinction entre art et design pour produire des formes de création culturelle qui sont enracinées dans le tissu social des Émirats Arabes Unis. Abu Dhabi Art se tiendra à Manarat Al Saadiyat, à Abu Dhabi. Entrée gratuite. Cependant, l’inscription en ligne est nécessaire. Les sièges disponibles pour les conférences et les spectacles sont limités.

T h i s ye a r A bu Dh abi A r t will present around 40 of the world’s leading modern and contemporary art galleries, who will display exceptional artworks. Running in parallel wit h Abu Dhabi Art is the biannual exhibition Emirati Expressions: Conventions of Arts, which will present works by 16 Emirati artists whose projects blend the distinction between fine art and design to produce forms of cultural production that are rooted in the social fabric of the UAE. Abu Dhabi Art is located at Manarat Al Saadiyat, Abu Dhabi. Entrance will be complimentary. However, online registration is required. Available seats for talks and performances are limited.

Pour plus d’informations sur le programme, et pour vous inscrire à l’avance, visitez: abudhabiart.ae

For more information on the programme, and to register in advance, visit: abudhabiart.ae

NEWS_OCT15.indd 10

11/7/15 12:38 AM


NEWS_OCT15.indd 11

11/7/15 12:38 AM


News

BUFFALO WILD WINGS

BUFFALO WILD WINGS

Buffalo Wild Wings, l’une des enseignes de restaurants à la croissance la plus rapide aux États-Unis, arrive au Moyen-Orient. Les amoureux de la nourriture américaine et les amateurs de sport ont commencé à se ruer dans ce nouveau restaurant fondé il y a plus de 30 ans dans l’Ohio (USA) par quelques amis et qui a progressé jusqu’à posséder aujourd’hui plus de 1.100 emplacements dans le monde. Avec ses 60 téléviseurs HD à écran plat le Buffalo Wild Wings risque de devenir une destination incontournable pour vous installer et encourager votre équipe préférée, tout en partageant une assiette avec des amis ou en famille.

Buffalo Wild Wings, one of the fastest growing restaurant brands in the US, is now launching in the Middle East. Both American food lovers and sports fans alike are fired up and ready to cheer on this new sports restaurant that was founded over 30 years ago in Ohio, USA by two buffalo wing-loving pals, and has since grown into a global brand of over 1,100 locations. With over 60 wall-to-wall HD f lat-screen TVs that capture the energy of a sports stadium Buffalo Wild Wings will become the favorite destination for grabbing a great seat for the game and cheering on your team, while sharing made-to-order menu items with friends and family.

Buffalo Wild Wings - Jumeirah Beach Road - Dubai www.buffalowildwings.ae

12

NEWS_OCT15.indd 12

11/7/15 12:38 AM


News

“Tryano” by Chalhoub Group

“Tryano” by Chalhoub Group

Le Groupe Chalhoub annonce le lancement de son nouveau concept store TRYANO, un paradis du shopping qui ouvrira à Yas Mall, Abu Dhabi dans les prochains jours. “Tryano” deviendra un magasin d’ancrage dans le nouveau centre commercial de Yas et répondra aux désirs des clients locaux ainsi que de tous les touristes qui visitent l’île ou qui sont en transit. Il abritera la plus grande variété de sacs à main, de produits de beauté, d’accessoires pour enfants dans les Émirats Arabes Unis. L’espace hébergera également un tout nouveau concept de restaurant parisien appelé Pâtisserie des Rêves, un spa pour les femmes et les enfants, et comprendra des services de conciergerie, de personal shopping, de voiturier et de livraison gratuite dans la capitale. «Nous sommes enthousiasmés par l’ouverture de Tryano, un nouveau concept de magasin répondant une fois de plus aux exigences et aux attentes de nos consommateurs» a déclaré Patrick Chalhoub, co-PDG du Groupe Chalhoub.

Chalhoub Group announces its new concept store TRYANO, a shopping paradise set to open in Yas Mall, Abu Dhabi in October this year. “Tryano” will become an anchor store in the new Yas Mall and will cater to the desires of the local customers, in addition to all the tourists visiting the Island or in transit. It will host the widest variety of beauty, handbags, accessories, and children’s products in the UAE. The space will also house a brand new Parisian restaurant concept called Patisserie des Rêves, a spa for women and children, and will include concierge services, personal shopping, valet parking and free delivery within the capital. “We are excited about the opening of Tryano, a new concept store answering once again the demands and expectations of our consumers”said Patrick Chalhoub, co-CEO of the Chalhoub Group.

Pour plus d’informations visitez: www.chalhoubgroup.com

For more information visit: www.chalhoubgroup.com

13


LE COIN DU BIBLIOPHILE BOOK CORNER

LES COURBES DU TEMPS MÉMOIRES - HENRI RAILLARD (AUTEUR) OSCAR NIEMEYER (AUTEUR) Christel de NOBLET

Oscar Niemeyer est l’homme qui, dans les années 50, a réalisé un des rêves les plus fous de ce siècle: Brasilia. Dessinant et édifiant en quelques mois la nouvelle capitale du Brésil, essaimant de par le monde des palais qui défient les lois de la gravité par des structures révolut ion na i res, l’a rch itec te brésilien s’attache pourtant plus à la force de la poésie qu’à celle de la technique. Pour lui, cette dernière doit se plier aux exigences du rêve, élément moteur de toute création. “ Ce n’est pas l’angle droit qui m’attire ni la ligne droite, dure, inflexible, inventée par l’homme. Seule m’attire la courbe libre et sensuelle, la courbe que je rencontre dans les montagnes de mon pays, dans le cours sinueux de ses rivières, dans les vagues de la mer, dans le corps de la femme préférée. De courbes est fait l’univers, l’univers courbe d’Eistein”. Dans “ Dans sa

Gallimard

vie comme dans son œuvre, Oscar Niemeyer met au premier plan les valeurs de plaisir et d’harmonie. C’est aussi pour bâtir un monde plus harmonieux qu’il fut et reste un militant politique épris de liberté. Cette confession - ou ce manifeste esthétique - d’Oscar Niemeyer constitue la meilleure synthèse que

l’architecte ait faite de son œuvre et éclaire d’un jour nouveau les chemins de sa création. Et que vous parliez anglais ou pas, jetez un coup d’œil sur notre sélection coté anglais car vous y apprendrez en image et en croquis quel projet fou -et prémonitoire- Oscar Neimeyer a eu pour Lulu Island…

14

BOOK CORNER_OCT15.indd 14

11/7/15 12:37 AM


Culture

WHAT IF OSCAR NIEMEYER’S PROJECT FOR LULU ISLAND IN ABU DHABI HAD GONE THROUGH?

In a recent book by John Burns, Oscar Niemeyer in Abu Dhabi, published by the Architectural A ssoc iat ion School of A rch itecture, the reader discovers the project this fantastic Brazilian a rch itec t had i n store for ou r famous little island. As early as 1981 Niemeyer had conceived a masterplan for a “leisure island” featuring a “1001 Nights’” theme park, a zoo, a yacht club and a residential complex… Is that a premonition of what Abu Dhabi would become or what? B ut u n for t u n ately t he ide a stayed unbuilt and t he project and its sketches were stored in t he arch ives of t he arch itect’s foundation in Rio... These archives count 600 projects across a period of 70 years, so one can imagine easily the Abu Dhabi’s one would have been forgotten had it not been for the work of J. Burns…

His publication literally unearths a seemingly forgotten scheme from the bottom of the pile! Presenting N i e m e y e r ’s o r i g i n a l h a n d drawn sketches and annotations (t ranslated luck i ly for us!), as wel l as fou r recon st r uc t ion s, archival photographs, interviews and analyses, this book asks how, fou r de c ade s i nto h i s c a re er, Oscar Niemeyer ended up on the shores of a then-small Abu Dhabi, desig n i ng a n a l l- out A rabia n leisure land for a small island off its coast. This publication narrates this project through the lenses of Abu Dhabi’s historical urban development a nd Niemeyer ’s personal relat ionship wit h t he Middle East. Cherry on the cake, a detailed appendix of Niemeyer’s complete bu i lt... a nd u nbu i lt (!) work s throughout Algeria, Lebanon, Libya and Saudi Arabia is included.

Christel de NOBLET

15

BOOK CORNER_OCT15.indd 15

11/7/15 12:37 AM


LAURENT DE WILDE

L’audace du son Il est toutes sortes d’aventuriers. Certains explorent des contrées lointaines. Laurent de Wilde s’aventure aux confins de l’univers du son. Avec talent et élégance, il navigue entre jazz et musique électronique et il nous emmène dans son monde, festif et mystérieux.

An adventure at the very edge of the sound horizon There are different kinds of adventurers. Some of them explore remote lands. Laurent de Wilde ventures through the depths of the world of sound. With great talent and flair, he sails between jazz and electronic music, and he takes us to his festive and mysterious world. Marie NAUDON

Madame Magazine: Vos premiers souvenirs au piano? Laurent de Wilde: J’ai sept ans. Nous venons d’emménager dans un nouvel appartement, et mes parents décident que mes deux grandes sœurs vont faire du piano. Ils louent donc un instrument, qui se retrouve assez vite dans ma chambre car mes sœurs ne s’y intéressent pas. Ces dernières étant plus âgées que moi de cinq et sept ans, j’étais assez seul et le piano est vite devenu mon meilleur ami. J’ai appris à jouer seul, comme je le pouvais, en écoutant des disques, en allant à des concerts, et j’ai découvert le vaste monde de la musique. Vers l’âge de douze ans, j’ai pris des cours de piano classique mais cela ne m’intéressait pas vraiment. A dix-huit ans, j’ai fréquenté les cours du pianiste américain, Jeff Gardner, qui habitait à Paris à l’époque. Il m’a enseigné les bases du jazz et l’amour de New York.

Madame Magazine: What were your earliest memories with a pianoforte? Laurent de Wilde: I was seven. We had just moved to a new apartment, and my parents decided that my elder sisters would play piano. So they rent an instrument, which quickly ended into my room since my sisters were not interested in it. As my sisters were five and seven years older than me, I was often feeling lonely and soon, the piano became my best friend. I learned how to play as I could, by listening to CDs or going to concerts, and I discovered by myself the wide world of music. Around the age of twelve, I took some classical piano classes but I was not actually interested in. When I was eighteen, I attended Jeff Gardner’s piano lessons. This American pianist was living in Paris at that time. He showed me the ropes of jazz and taught me how to love New York.

16

IF_OCT15.indd 16

11/7/15 12:37 AM


Culture MM: En 1981, vous intégrez l’Ecole normale supérieure. Que vous ont apporté ces études prestigieuses dans votre parcours d’artiste? LdeW: L’amour de la littérature et le goût de l’écriture. Je suis d’ailleurs en train d’écrire le dernier chapitre d’un ouvrage sur les inventeurs de clavier au XXème siècle, qui devrait paraître chez Grasset en avril 2016. Le clavier est le seul instrument qui a été réinventé continuellement au siècle dernier. Je fais des portraits d’inventeurs: Photo Sylvain Gripoix Hammond et son orgue, Rhodes et son piano électrique... Ce sont des i ngén ieu rs, des entrepreneurs et des rêveurs, avec des destins incroyables. Ils ont fini 99 fois sur 100 ruinés, mais cela leur importait peu car ils aimaient tellement la musique qu’ils continuaient à fabriquer des instruments. Lorsque j’ai intégré, à ma grande surprise, l’ENS, j’ai eu la chance de tomber sur un directeur ext rêmement compréhensif, qui m’a envoyé un an à New York au service culturel. Je m’y suis beaucoup plu et je suis rapidement passé d’étudiant à grouillot du jazz. Après être rentré un an à Paris, je suis retourné à New York... pour y rester jusqu’en 1991. MM: Vous êtes donc parti à New York à 22 ans. Faut-il quitter la France pour apprendre le jazz? LdeW: Je le pensais à l’époque. Au début des années 1980, le jazz à Paris était complètement sinistré, il n’y avait plus de clubs ni de véritable scène. J’avais attrapé le virus newyorkais. Dans cette ville, la concentration d’excellence au mètre carré est incroyable. Dans n’importe quelle pizzeria bruyante, vous pouvez trouver le batteur de John Coltrane. New York est un aimant. Même si c’est aujourd’hui devenu une ville trop chère, qui sent un peu l’eau de javel et dans laquelle il n’y a malheureusement plus trop de place pour les artistes, pour les crève-lafaim ou pour les libraires. Les choses ont changé à Paris. La scène jazz y est maintenant très vivante et très mélangée. Il y a énormément

MM: You joined the French Ecole normale supérieure in 1981. As an artist, what did you get from these prestigious studies? LdeW: The love of literature and the taste for writing. I am currently writing the last chapter of a book on the inventors of keyboards during the 20th century, and my book should be published by Grasset in April 2016. The keyboard is the only instrument which was constantly re-invented during the last century. I draw the portraits of some inventors: Hammond and his organ, Rhodes with his electric piano… They were engineers, business men and dreamers with incredible destinies. Ninety-nine times out of a hundred, they were ruined, but they did not care because they loved music so much that they kept on manufacturing instruments. W hen I joi ned, much to my surprise, the Ecole normale supérieure, I was lucky enough to have a very understanding director, who sent me to t he Cult ural Service in New York for one year. I really enjoyed this experience and after a one-year stay in Paris, I went back to New York and I stayed there until 1991. At first a student, I quickly became a kind of gofer. MM: So you went to live in New York as you were 22 years old. Is it necessary to live France, in order to learn how to play jazz? LdeW: I thought so at that time. In the early 1980s, there was no more jazz in Paris: no clubs, no arts scene. I had caught the New York bug. You will find in this town the highest density of excellence. In any noisy pizzeria, you can meet John Coltrane’s drummer. New York is a magnetic city. Even if it has now become an expensive and quite impersonal town, with no space for artists, marginalized people or booksellers. Things have changed in Paris. The jazz scene has been revitalized and it is very mixed. There are many kind of artistic influences and you can easily switch 17

IF_OCT15.indd 17

11/7/15 12:37 AM


de confluences artistiques, on peut basculer très facilement d’un monde à un autre. Un guitariste jazz peut faire du folk et du R’n’B ou s’intéresser à la musique asiatique. Les catégories musicales sont moins cloisonnées qu’il y a vingt ans. M M : J u s q u’o ù peut-on aller avec un piano? LdeW: I l n’y a pas de limite. Les premiers claviers de machine à écrire étaient des claviers de piano, avec des touches noires et blanches. C’était la prolongation du même dési r que pour le piano, celui d’avoir le monde sous les doigts, en petites tranches et en paquets bien serrés. Le piano est une invention extraordinaire. C’est une machine avec plus de deux mille pièces, des vis, des boulons, des ressorts, du feutre, du cuir. Et le clavier est un contrôleur magnifique, qui concentre le plus gros taux d’informations que l’on puisse faire passer avec les mains. Je pense que nous sommes en train de sortir de l’ère du clavier bi-dimensionnel, qui a duré deux cents ans, et de nous approcher timidement de la trois dimension. On le voit dans tous les films de science fiction, et la science ne fait généralement que courir après les films de science fiction. MM: Quels ingrédients de l’électro avezvous apporté au jazz acoustique? LdeW: En 2000, j’en ai eu marre du ronron jazzistique un peu convenu. J’ai pris une sorte de tournant brusque en basculant dans l’électronique pendant quelques années. Je ne

Photo Sylvain Gripoix

from a musical world to another. A jazz guitarist can play folk and R&B or take a real interest in Asiatic music. Musical genres are less compartmentalized than twenty years ago. MM: How far can you go with a piano? LdeW: There is no limit. The first typewriter keyboards were piano keyboards, with black and white keys. Both keyboards resulted from the same desire, to have the world at one’s fingertips, to put it into thin slices and tightly bound bundles. Piano is an extraordinary invention. It is a machine with more than two thousand components, screws, bolts, springs, felt and leather. And the keyboard is an incredible monitor, which concentrates the highest quantity of information than you can convey with your hands. I think that we are slowly moving on from the two-dimensional keyboard era, that has lasted for two hundred years, towards the three dimension. You can see it in every science fiction movie, and most of the time, science runs after science fiction movies. MM: Which ingredients did you take from electronic music to put them into acoustic jazz? LdeW: In 2000, I was tired of the gentle and a bit conventional jazz scene. I took a decisive

18

IF_OCT15.indd 18

11/7/15 12:37 AM


Culture

touchais plus mon piano, j’étais devant mon ordinateur et je tripotais tout le temps du son. C’était l’époque de l’iMac G3, qui donnait enfin la possibilité à n’importe quel musicien professionnel d’avoir à prix réduit l’équivalent d’un superbe studio d’enregistrement dans une boîte qui faisait 50 cm3. J’ai fait beaucoup de collaborations avec des artistes très différents. Ce qui est amusant, dans l’électronique, c’est que l’on ne parle plus de musique mais de son. La vraie matière première, ce ne sont pas les notes mais un signal. Cela donne beaucoup d’humilité par rapport à ce que l’on croit maîtriser. Au fur et à mesure que j’avançais dans cette expérience, je réalisais comment un ingénieur du son entendait ma musique lorsque je l’enregistrais. Moi, j’entendais du fa septième avec une neuvième augmentée. L’ingénieur entendait un peu trop de medium grave et de la percussion faisant des piques à 800 hertz. Je suis passé de l’autre côté de la vitre, et cela a été pour moi une révolution. Cela m’a beaucoup fait réfléchir sur tout ce que je pouvais ou voulais dire avec le piano. Et puis progressivement, la musique acoustique, que j’avais gardée dans la peau, m’a à nouveau attiré. En 2006, j’ai enregistré un album en trio. J’ai recommencé à tourner en trio acoustique, piano, contrebasse et batterie. Tout en continuant en parallèle des expériences électroniques, dont en particulier un projet qui s’appelle Fly, avec un piano, un ordinateur et un vidéaste. Mon ami ordiniste m’enregistre en temps réel et nous sommes dans une espèce de bulle en tulle sur laquelle notre vidéaste effectue des projections en 3D.

turn, opting for electronic music during a few years. I would not touch a piano anymore, I was all the time at my computer and I was fiddling with sounds. It was the age for iMac G3, which was providing for the first time the opportunity for any professional musician to have, at a reduced price, the equivalent of a beautiful recording studio in a 50 cubic centimeters box. I have worked with artists of very different styles. The funny thing about electro is that you no longer speak of music, you speak of sound. The true raw materials are not musical notes but an acoustic signal. This is quite humbling, as you do not really control anything. As I was going on with this experience, I was understanding how a sound engineer would hear my music while I was recording it. For my part, I would hear a F seventh with an augmented ninth. The engineer would hear too much medium-low frequencies and percussions going up to 800 Hertz. I switched to the other side of the window, and this was a kind of revolution for me. It made me think a lot about what I could or would like to tell with a piano. Gradually, I was enticed back into acoustic music. I have it in my blood. In 2006, I recorded a trio album. I went back on tour with acoustic trios, piano, bass and drums. At the same time, I went on with electronic experiments, in particular a project whose name is “Fly”, with a piano, a computer and a video maker. My friend, who is “playing computer” [as one can play piano], makes a real-time record of my music. We are in a kind of tulle balloon on which our video maker performs three-dimensional screenings.

MM: A Abu Dhabi, vous jouerez avec le bassiste Ira Coleman et le batteur Donald Kontomanou. Pourriez-vous nous les présenter? LdeW: Le benjamin, Donald Kontomanou, est le fils aîné d’une magnifique chanteuse de jazz, Elisabeth Kontomanou. C’est un batteur qui peut aller dans plein de directions différentes, mais cela groove toujours avec lui. Il a fait ses classes à New York, et c’est quelque chose qui nous réunit tous les trois. Ira Coleman est un très vieil ami, avec qui j’ai commencé ma carrière à New York et qui est devenu un contrebassiste très célèbre. Il a longtemps joué

MM: In Abu Dhabi, you will play with bassist Ira Coleman and drummer Donald Kontomanou. Could you introduce them? LdeW: The youngest one, Donald Kontomanou, is the eldest son of a famed jazz singer, Elisabeth Kontomanou. It is an eclectic drummer, who can move in many different directions, but with him, it is always groovy. He got his start in New York, and it is something that is common to the three of us. Ira Coleman is a very old friend, with whom I started my career in New York and who became a very famous bass player. He has been playing for a long time with

19

IF_OCT15.indd 19

11/7/15 12:37 AM


avec Herbie Hancock, Dee Dee Bridgewater ou Sting. Nous nous entendons très bien et nous sommes des opposés absolus. Il est très méticuleux et d’une solidité incroyable, et c’est d’ailleurs ce qui fait que c’est un bassiste très recherché. Il est sûr de tous ses pas, mais cela prend du temps. Je suis au contraire très intuitif, j’aime bricoler, tester. C’est comme cela que nous avançons, en nous engueulant. Et cela marche très bien depuis très longtemps. C’est toujours un plaisir de travailler avec lui car il est épris de perfection et il est très attentif au juste équilibre des choses, au son. C’est un collaborateur fidèle et sérieux. MM: Le jazz n’est-il pas un peu élitiste? LdeW: C’est un faux procès fait au jazz, que l’on peut d’ailleurs faire à n’importe quel type de musique, qu’il s’agisse de la musique classique, du rock ou du folk. C’est assez mystérieux : sur la planète entière, de très jeunes enfants entendent du jazz et ils veulent en faire. Il n’y a pas d’explication à cela, et il n’y a d’ailleurs aucun profil type d’amateur de jazz. C’est un phénomène mondial, dispersé, mais rassemblé autour d’une même esthétique. Je ne sais pas ce que c’est, une sorte de joie collective. Le jazz est festif mais peut aussi dire des choses tristes ou compliquées. C’est une musique très fourre-tout, où l’on peut mettre absolument tout et son contraire. MM: Une découverte musicale récente? LdeW: Il y a un petit môme indonésien de l’île de Bali, Joey Alexander, qui a douze ans et qui vient d’enregistrer un disque à New York avec deux grosses pointures. Il

Herbie Hancock, Dee Dee Bridgewater or Sting. We do get along very well, whereas we are total opposites. He is extremely meticulous and incredibly steady, and this is why he is such a highly prized bassist. He makes sure everything is in order before he makes any step forward, but it takes time. On the contrary, I am intuitive and I like to tinker, to experiment. This is how we are moving forward, while arguing. And it has been working very well for a very long time. It is always a pleasure to work with him because of his effort for excellence. He is always careful to maintain a proper balance, to pay much attention to the sound. He is a faithful and serious musician. MM: Isn’t jazz a rather elitist music? LdeW: These are groundless accusations, that you can make by the way about any kind of music, whether classical, rock or folk music. This is quite mysterious: all around the world, very young children listen to jazz music and they want to play. This remains unexplained, and there is no typical profile for jazz lovers. This is a global phenomenon, widespread all around the world but gathered around the same aesthetics. I do not know what it actually is, probably some kind of collective happiness. Jazz is a festive music but it can also tell sad or complex stories. It is a catch-all music, in which you can put all sorts of contradictory elements. MM: Did you make any musical discovery recently? LdeW: There is this Indonesian kid in Bali, who is named Joey Alexander. He is only twelve and he has

20

IF_OCT15.indd 20

11/7/15 12:37 AM


Culture

joue comme j’aimerais jouer dans deux cent ans. Ira, qui l’a rencontré l’année dernière, m’avait prévenu avant tout le monde: il s’agit vraiment d’un prodige. Ce n’est pas un singe savant ou une super mitraillette qui joue plein de notes. C’est un môme qui a juste tout compris, de quoi parle la musique. Il a compris toutes les lettres de l’alphabet, la grammaire, et il est en train d’écrire un livre avec ça. D’une maturité, d’une richesse, d’une inventivité et d’une fraicheur fascinantes. C’est sûr qu’il y a l’aspect prodige, mais cela renvoie à quelque chose d’encore plus grand, de quasi mystique. Une sorte de présence de la musique dans les âmes et dans les corps des gens.

just recorded an album in New York with two absolute mega-stars. He plays as I would like to play within two hundred years. Ira performed with him last year, and he had warned me: he is a real child prodigy. He is not some kind of performing monkey, delivering hundreds of musical notes in rapid-fire succession. This kid just understands it all, what music is about. He has understood all the letters of the alphabet, the grammar, and he is writing a book with it. An incredibly mature, rich, inventive and refreshing book. There is undoubtedly a “prodigy effect”, but there is something even greater, almost mystical. As if music was embodied in the souls of people.

LAURENT DE WILDE TRIO – CONCERT DE JAZZ Ira Coleman Donald Kontomanou La puissance élégante du trio acoustique

LAURENT DE WILDE TRIO CONCERT – JAZZ CONCERT Ira Coleman Donald Kontomanou The elegant power of acoustic trio

Le service culturel de l’ambassade de France / Institut français des Emirats arabes unis et l’Alliance française d’Abu Dhabi, avec le soutien de la Bank of Sharjah et en collaboration avec le Abu Dhabi Theater, le Emirates Heritage Club et Virgin Megastore Tickets, vous invitent à découvrir Laurent de Wilde pour la première fois à Abou Dabi. Le pianiste franco-américain, un des meilleurs de sa génération, accompagné du bassiste Ira Coleman et de Donald Kontomanou à la batterie, vous présentera “Over the clouds”, un album coloré, sensible et intimiste qui marie à la perfection le jazz contemporain au langage rythmé de la musique africaine.

The cultural department of the French Embassy / Institut français in the UAE, and the Alliance française Abu Dhabi with the support of Bank of Sharjah and in cooperation with the Abu Dhabi Theater, the Emirates Heritage Club, and Virgin Megastore Tickets, invite you to discover for the first time in Abu Dhabi, Laurent de Wilde, one of the best French-American jazz pianists. Along with Ira Coleman on double bass and Donald Kontomanou on the drums, the trio will perform ‘Over the Clouds’, a colorful, sensitive and intimate album melting contemporary jazz with African beats.

Date: 20 novembre 2015 Heure: 20h-21h30 (sans entracte) Lieu: Abu Dhabi Theater, Breakwater (près du Heritage Village et du Marina Mall) Billets en vente en ligne sur www.virginmegastore.ae, dans tous les magasins Virgin Megastore des EAU, à l’Alliance française d’Abu Dhabi à partir du 1er Novembre et au théâtre le soir du concert. Placement libre Prix: 50 AED (tarif étudiants et jeunes de moins de 21 ans) – 80 AED (membres de l’Alliance française d’Abu Dhabi) - 100 AED (plein tarif)

Date: 20th November 2015 Timing: 8:00 pm to 9:30 pm (without intermission) Venue: Abu Dhabi Theater, Breakwater (close to the Heritage Village and the Marina Mall) Tickets can be purchased at www.virginmegastore.ae, in all Virgin Megastores across the UAE, at Alliance française Abu Dhabi from November 1 and at the Abu Dhabi Theater on the evening of the concert. Free seating Fee: 50 AED (students fare) – 80 AED (Alliance française Abu Dhabi members fare) 100 AED (full fare)

Quelques places à gagner sur les pages Facebook de l’Institut français des Emirats arabes unis et de l’Alliance française d’Abu Dhabi à compter du 29 octobre 2015.

A limited amount of tickets to be won on the Facebook pages of the Institut français in the UAE and of the Alliance française Abu Dhabi from October 29, 2015.

Pour plus d’informations: www.ambafrance-eau.org - www.if-uae.com www.afabudhabi.org

For more information: www.ambafrance-eau.org - www.if-uae.com www.afabudhabi.org

21

IF_OCT15.indd 21

11/7/15 10:13 AM


Mécénat au musée Sponsorship at the museum Christel de NOBLET

Ce n’est un secret pour personne que les musées de par le monde - le Louvre d’Abu Dhabi échappera-t-il à cette règle? - ont des fins de mois difficiles! Obligés comme beaucoup d’acteurs économiques à se réinventer, ils ouvrent leurs portes au mécénat et dans ce domaine l’exemple de la Tate Modern à Londres est édifiant. En 2013, ce musée s’enorgueillissait d’avoir accueilli plus de 5,5 millions de visiteurs, chiffre record pour ce “jeune” musée ouvert en 2000. Mais il y a une chose que ces visiteurs n’avaient pu voir… En effet, depuis octobre 2012, l’immense salle des turbines du musée restait désespérément vide après 13 ans d’expositions temporaires financées par Unilever. Grâce

Translation Hélène Hein

It is no secret that museums across the world - will the Louvre Abu Dhabi escape the rule? - have difficulties making ends meet! Forced to reinvent themselves like most economic actors, they look for sponsors. The Tate Modern in London is one striking example. In 2013, the museum was proud to have welcomed more than 5,5 million visitors, a record number for such a young museum opened in 2000. But there is one thing visitors could not see… Indeed, since October 2012, the huge Turbine hall had remained desperately empty after 13 years of temporary exhibitions, funded by Unilever. The Unilver Series became contemporary art must-sees

22

MUSEUM_OCT15.indd 22

11/7/15 12:37 AM


Culture

Weather Project - Olafur Eliasson’s

23

MUSEUM_OCT15.indd 23

11/7/15 12:37 AM


Tate Modern

à des installations devenues célèbres comme le Weather Project d’Olafur Eliasson’s (2003-2004), Shibboleth (2007-2008) - une fissure de 167 mètres de long dans le sol conçue par l’artiste colombienne Doris Salcedo - ou les milliers de graines de tournesol du chinois Ai Weiwei (2010-2011), les Unilever Series étaient devenues des incontournables de l’art contemporain… et plus de

Shibboleth

thanks to famous installations, such as The Weather Project by Olafur Eliasson (2003-2004), Shibboleth (2007-2008), a 167-meter long fissure in the soil by Colombian artist Doris Salcedo, or the thousands of sunflower seeds by Chinese artist Ai Weiwei (20102011). More than 30 million visitors were able to discover their works for free. But the sponsorship

Autoconstruccion - Abraham Cruzvillegas

24

MUSEUM_OCT15.indd 24

11/7/15 12:37 AM


Culture

30 millions de visiteurs avaient pu venir les découvrir gratuitement. Mais voilà, le partenariat avait pris fin et l’immense salle des turbines s’était endormie dans un silence “assourdissant”. Heureusement, à partir de la mi-octobre, ce lieu va redevenir vibrant de création sous l’impulsion d’un nouvel accord entre le musée et la société Hyundai, qui a promis 11 ans de soutien pour que renaissent ces expositions monumentales. Dès cet automne, les visiteurs pourront admirer le travail de l’artiste mexicain Abraham Cruzvillegas intitulé: Empty Lot. Tout un programme!

came to an end and the immense Turbine hall fell asleep in a deafening silence. Fortunately, from mid-October onwards, this place will again become a vibrant space for creation, driven by a new partnership between the museum and Hyundai, which promised to give his support for 11 years, so that the monumental exhibitions can come back into existence. As of this autumn, visitors will admire the work of Mexican artist Abraham Cruzvillegas, called: Empty Lot. How exciting!

Abraham Cruzvillegas

25

MUSEUM_OCT15.indd 25

11/7/15 12:37 AM


Sharjah Art Museum Sharjah Art Museum Traduction Catherine de MONTPEZAT Le Musée d’art de Sharjah est un des 16 musées situés dans le quartier culturel et historique au coeur de la ville de Sharjah, qui se compose de plusieurs institutions réparties dans des bâtiments à l’architecture locale reflétant la région. La collection permanente présente des peintures ainsi que des sculptures modernes et contemporaines d’artistes connus et émergents du monde arabe. On peut y voir se côtoyer se cotoyer des oeuvres de l’artiste émirien Abdulqader Al Rais, de

Katrine BREKKE The Sharjah Art Museum is is one of 16 museums located in the cultural and historic district Art Area situated in the Heart of Sharjah city, which consists of several cultural institutions housed in buildings reflecting local architecture. The permanent collection displays modern and contemporary paintings and sculptures by world known and emerging artists from the Arab world alike. You can enjoy works by the UAE artist Abdulqader Al Rais, Loai Kayali (Syria), Faiq Hassan

26

SHARJAH_OCT15.indd 26

11/7/15 10:14 AM


Culture

Loai Kayali (Syrie), de Faiq Hassan (Irak), de Basheer Sinwar (Palestine), et d’Ismail Fattah al Turk (Irak), pour n’en mentionner que quelques-uns. La collection montre comment l’art s’est développé dans le monde arabe au cours des cinquante dernières années, en commençant par l’apport de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, en passant par la fusion d’influences orientales et occidentales pour ensuite développer une certaine expression arabe fondée sur des éléments de la culture locale. Le Musée d’art de Sharjah propose également, tout au long de l’année, des expositions temporaires très intéressantes comme actuellement “Cobra 1000 Days of Free Art”. Des artistes de Copenhague, Bruxelles et

(Iraq), Basheer Sinwar (Palestine), and Ismail Fattah Al Turk (Iraq) to mention a few. The collection shows how art has developed in the Arab world for the past fifty years, starting from the Parisian Ecole des Beaux-Arts’ influence to the merging of Eastern and Western influences and then further developing into a particular Arab expression based on elements from the Arabic culture. Sharjah Art Museum also presents exciting temporary exhibitions throughout the year. Currently the exhibition “Cobra 1000 Days of Free Art” is on display: artists from Copenhagen, Brussels and Amsterdam-hence the CoBrA acronym- founded the Cobra group shortly

27

SHARJAH_OCT15.indd 27

11/7/15 10:14 AM


Amsterdam - d’où l’acronyme CoBrA - ont fondé le groupe peu après la Seconde Guerre mondiale et créé un mouvement artistique incluant l’art visuel, la poésie et la musique, qui a duré environ 1000 jours. À Sharjah les peintures, céramiques, photographies, morceaux de jazz, poésies et textiles de quatre artistes racontent leur idée de créer un monde meilleur, et leur fascination pour le mystère, la nature et l’univers. Leur intérêt pour l’expression et l’imagination enfantine était la caractéristique du groupe cobra inutile.

after World War 2 and created an artistic movement including visual art, poetry, and music that lasted about three years or 1000 days. In Sharjah, four artists’’ works in paintings, ceramic, photography, jazz music, poetry, and textile, share their ideal of creating a better world, and their love of mysteries, nature, and the universe. The interest in childlike expression and imagination was the Cobra group’s characteristic that brought different artists together.

28

SHARJAH_OCT15.indd 28

11/7/15 10:14 AM


Culture

Pour la première fois, des oeuvres du musée Cobra aux Pays-Bas sont exposées aux Émirats Arabes Unis, c’est donc une occasion à saisir jusqu’au 20 novembre. Sharjah Art Museum abrite également un café, un petit magasin de souvenirs et une bibliothèque ouverte au public. Pensez à apporter un gilet, il peut faire frais à l’intérieur.

For the first time works from the Cobra Museum in the Netherlands are on display in the UAE, so this is an opportunity to be seized: “Cobra 1000 Days of Free Art” is on display until November 20th. Sharjah Art Museum also has a café, a small souvenir shop, and a library that is open to the public. Bring a cardigan, as it might get chilly indoors.

HEURES D’OUVERTURE: du samedi au jeudi: 8h-20h, vendredi 16h-20h Entrée gratuite http://sharjahmuseums.ae/Our-Museums/ Sharjah-Art-Museum.aspx

OPENING HOURS: Saturday – Thursday: 8.00-20.00, Fridays 16.00-20.00 Entry: free http://sharjahmuseums.ae/Our-Museums/ Sharjah-Art-Museum.aspx

29

SHARJAH_OCT15.indd 29

11/7/15 10:14 AM


‘Narcissist’ Sara Rahbar 2014

30

ISLAMIC WORLD IN LONDON_OCT15.indd 30

11/7/15 12:36 AM


Culture

Le monde de l’Islam à Londres La Fondation malaisienne Albukhary apporte une aide précieuse pour qu’une nouvelle galerie majeure expose de nouveau les collections du monde islamique au British Museum.

The Islamic World in London The Malaysian based Albukhary Foundation is providing significant support for a major new gallery to redisplay the collections of the Islamic world at the British Museum

Christel de NOBLET Photos The Trustees of the British Museum

La Galerie du Monde islamique de la Fondation Albukhary sera ouverte au public à la fin d’Octobre 2018 et va révéler des collections exceptionnelles du Musée britannique. Cette nouvelle galerie offrira aux visiteurs l’occasion de comprendre les différentes cultures du monde islamique. Uniques parmi les grands musées, les collections du British Museum sont en mesure de mettre en valeur la diversité des cultures du Moyen-Orient, de la Turquie, de l’Asie centrale et du Sud ainsi que de l’Asie du Sud-Est, de l’avènement de l’Islam jusqu’à nos jours. Sont représentés, parmi les collections, l’art et la culture matérielle du monde islamique de l’Afrique à la Chine, y compris l’archéologie, les arts décoratifs, les arts du livre, l’ethnographie et les textiles du Moyen-Orient et de

The Albukhary Foundation Gallery of the Islamic World will open to the public at the end of October 2018 and reveal the British Museum’s outstanding collections in engaging new ways. This new gallery will give visitors an understanding of the diverse and wide-ranging cultures of the Islamic world. Unique amongst major museums, the British Museum’s collections are able to represent the diversity of cultures of the Middle East, Turkey, Central, South and SouthEast Asia from the advent of Islam to the present day. The collections encompass the art and material culture of the Islamic world from Africa to China, including archaeology, decorative arts, the arts of the book, Middle Eastern and Central Asian ethnography and textiles, and modern and contemporary Middle Eastern art.

31

ISLAMIC WORLD IN LONDON_OCT15.indd 31

11/7/15 12:36 AM


Michael Rakowitz The Invisible Enemy Should Not Exist-Headless Female Figure (Kh.IV 115) / Recovered, Missing,Stolen,2007 (2010,6025.1)

The Albukhary Foundation Gallery of the Islamic World will also reflect the connections between the cultures of Islam and the Ancient World on the one hand, and the cultures of the Mediterranean World and Europe on the other. The space for the new gallery will be achieved by joining two beautiful and historic galleries, Rooms 42-45 on the first floor of the Museum that are currently closed to visitors. These new gallery spaces are adjacent to the galleries of early and modern Europe, therefore presenting a more cohesive historical narrative between medieval Europe, Africa, Asia and the Middle East.

Michael Rakowitz The Invisible Enemy Should Not Exist-Headless Female Figure Wearing Dress (IM9005) / Recovered, Missing,Stolen,2009 (2010,6025.8)

l’Asie centrale ainsi que l’art moderne et contemporain du Moyen-Orient. L’Albukhary Foundation Gallery of the Islamic World présentera également les liens entre les cultures de l’Islam et du monde antique, d’une part, et les cultures du monde méditerranéen et de l’Europe de l’autre. Le nouvel espace sera réalisé en reliant deux belles et historiques galeries, les pièces 42 et 45 qui sont actuellement fermées aux visiteurs, au premier étage du musée. Ces nouveaux halls d’exposition sont adjacents aux galeries des débuts et de l’Europe moderne, présentant donc un récit historique plus cohérent entre l’Europe médiévale, l’Afrique, l’Asie et le Moyen-Orient.

32

ISLAMIC WORLD IN LONDON_OCT15.indd 32

11/7/15 12:36 AM


Culture

Michael Rakowitz The Invisible Enemy Should Not Exist- Cylinder Seal with Herd (Kh VII 260) / Recovered, Missing,Stolen,2009 (2010,6025.7)

L a prem ière ga ler ie se The first of the two gallery Astrolabe made for the Safavid ruler Shah Husayn penchera sur la région depuis spaces will look at the region (d. 1722). Isfahan, Iran, dated AH 1124 (AD 1712/3). This was in the collection of Sir Hans Sloane, le début de l’Islam à environ from the beginnings of Islam founder of the British Museum. 1500, mettant en évidence to about 1500, highlighting les arts des grandes dynasties the arts of the great medieval méd iévales. L e v isiteur dynasties. The visitor will pourra se rendre compte des b e m a d e aw a r e of c l e a r similit udes évidentes des connections to narratives récits dans des vitrines où within current displays nearby, les objets relatifs à Byzance, where objects relat ing to aux Vikings, aux croisades Byzantium, the Vikings, the et à l’Espagne islamique sont Crusades and Islamic Spain exposés. Nous y verrons aussi are displayed. Here we will also l’impact de l’art islamique see the impact of Islamic art on sur l’art occidental avec des western art with objects such objets tels que des lampes de as Mamluk mosque lamps and mosquées mameloukes et des metalwork, which were sources pièces de ferronnerie qui étaient sources d’inspiration of inspiration for 19th-century European artists and pour les artistes et les créateurs européens du XIXème designers. In the second gallery, the visitor will encounter siècle. Dans la deuxième galerie, le visiteur rencontrera objects that represent the pinnacle of creativity under des objets qui représentent le summum de la créativité the three major dynasties that dominated the Islamic dans les trois grandes dynasties qui ont dominé le monde world from the 16th century: the Ottomans, Safavids islamique du XVIème siècle: les Ottomans, les Safavides and Mughals. Their enlightened patronage saw the

33

ISLAMIC WORLD IN LONDON_OCT15.indd 33

11/7/15 12:36 AM


Manal Dowayan I am a Saudi Citizen 2006

et les Moghols. Leur mécénat éclairé vit la production de magnifiques objets, y compris de la céramique, des bijoux et des peintures qui sont parmi les gloires de la collection du British Museum. Seront également mis en évidence des objets et des textiles d’Asie centrale et d’Asie du sud et du Sud-Est musulmanes, qui à leur tour seront reliés à des vitrines dans d’autres endroits du musée. Les juxtapositions et la contextualisation

production of magnificent objects, including ceramics, jewellery and paintings that count among the glories of the British Museum’s collection. Also highlighted will be objects and textiles from Central Asia and Muslim South and South-East Asia, which in turn will link to displays in other parts of the Museum. The juxtapositions and contextualization of objects from all reaches of the Islamic world in these galleries will

34

ISLAMIC WORLD IN LONDON_OCT15.indd 34

11/7/15 12:36 AM


Culture

Zenderoudi ‘Who is this Hossein the world is crazy about?’ 1958 ((or 1959))

des objets, de toutes les parties du monde islamique dans ces galeries, permettront d’attirer l’attention sur la l’enrichissement mutuel existant entre les régions et les périodes temporelles, encourageant les visiteurs à explorer ces interconnections. La galerie mettra également en évidence l’importance des communautés non musulmanes. Alors que l’Islam était, et dans la plupart des cas reste, la culture religieuse et politique dominante de la région couverte par les vitrines au sein de ces galeries, des communautés d’autres religions - y Album leaf representing a prince visiting a holy man, Mughal India, 1610.

Marble tombstone inscribed in Kufi c script ‘In the name of God, the Merciful’. Egypt, mid-10th century

continually draw attention to the cross-fertilisation existing between regions and time periods, encouraging visitors to explore these connections. The gallery will also highlight the importance of non-Muslim communities. While Islam was, and in most cases remains, the dominant religious and associated political culture of the region covered by the displays within these galleries, communities of other

35

ISLAMIC WORLD IN LONDON_OCT15.indd 35

11/7/15 12:36 AM


Gilded and enamelled mosque lamp, inscribed with the chapter of Light (Qur’an 35). Mamluk Egypt or Syria, 14th century.

Model, Church of Holy Sepulchre in Jerusalem, 18th century.

Painting of Rustam sleeping while his horse fights a lion. Page from a Shahnama (Book of Kings). Tabriz, Iran, c. 1515–1522.

Michael Rakowitz The Invisible Enemy Should Not Exist- Cylinder Seal with Lion (Kh.VII 256) / Recovered, Missing,Stolen,2009 (2010,6025.5)

36

ISLAMIC WORLD IN LONDON_OCT15.indd 36

11/7/15 12:37 AM


Culture

Bahman Mohassess (1931–2010), paper collage, 2009

compris juive, chrétienne, hindoue, zoroastrienne et d’autres - y ont joué un rôle extrêmement important dans la vie sociale, politique et culturelle. Elles y seront donc également représentées à travers des objets. Cette nouvelle façon d’exposer sera soutenue par des médias numériques qui permettront aux objets, aux artistes et aux techniques essentiels d’être présentés avec une interprétation plus approfondie. Avec ce nouvel écran, le British Museum espère encourager un engagement accru du public avec l’art et la culture tout en plaçant simultanément le récit des civilisations islamiques dans un contexte beaucoup plus large.

faiths – including Jewish, Christian, Hindu, Zoroastrian among others – played an immensely important role in the social, political and cultural life of the region and will therefore also be represented through the objects in the gallery. This refreshing display will be supported by digital media which will allow key objects, artists and techniques to be presented with more in-depth interpretation. Through this new medium, the British Museum hopes to encourage increased public engagement with Islamic art and culture while simultaneously placing the narrative of Islamic civilisations within a much wider context.

37

ISLAMIC WORLD IN LONDON_OCT15.indd 37

11/7/15 12:37 AM


Frank Tétart, une passion pour les cartes et les grands enjeux mondiaux Frank Tétart, a passion for maps and major global challenges Henriane Mourgue D’ALGUE

Madame Magazine - Cher Frank, vous êtes docteur en géopolitique et vous enseignez depuis de nombreuses années la géopolitique du monde contemporain et les relations internationales dans de grandes universités, à Paris, à Genève et maintenant à la Sorbonne Abu Dhabi. Vous êtes aussi professeur d’histoire-géographie au Lycée français Georges Pompidou de Dubaï…et vous avez une passion pour les cartes… Frank Tétart - Oui, depuis très longtemps déjà ! Entre 1994 et 2008, j’ai co-écrit les textes de l’émission Le Dessous des Cartes [ndlr une des meilleures émissions télévisées sur la géopolitique. En environ 10 minutes, chaque émission brosse le portrait d’un enjeu géopolitique de notre monde en utilisant des cartes. Sur Arte.]. Depuis trois ans, je dirige le Grand Atlas, qui est publié chaque année dans la Collection Atlas des Editions Autrement, et je viens de terminer un Atlas des religions, aussi paru aux Editions Autrement.

Translation Hélène HEIN

Madame Magazine - Dear Frank, you hold a PhD in geopolitics and for the past several years you have been lecturing on the geopolitics of the contemporary world and on international relations in famous universities in Paris, Geneva, and now at the Sorbonne in Abu Dhabi. You also teach history and geography at the Georges Pompidou French school in Dubai… And you are passionate about maps… Frank Tétard - Yes, I have been for a long time! Between 1994 and 2008, I co-wrote the television scripts of Le Dessous des Cartes (Editor’s note: one of the best French TV programs on geopolitics. Within 10 minutes, each program examines a world’s geopolitical issue using maps. On Arte). Since three years, I am in charge of the Grand Atlas which is published in the Atlas collection edited by Editions Autrement. And I have just finished writing the Atlas des religions, also published by Editions Autrement.

38

GRAND ATLAS_OCT15.indd 38

11/7/15 10:15 AM


Culture

MM - Pourquoi les cartes? FT - Les cartes sont un outil extraordinaire. Elles permettent une spatialisation des évènements. Par exemple dans le Grand Atlas 2016, la carte sur les flux migratoires (p. 91) montre les mouvements migratoires faisant ainsi ressortir la complexité de ces flux dans le monde. Les cartes offrent aussi un regard de synthèse comme celle sur la problématique de l’eau en 2050 (p. 69) où, en un coup d’œil, on peut voir les zones fragiles. Bien sûr, les cartes sont éminemment didactiques. Elles permettent aussi de montrer une vision globale d’un phénomène parfois difficile à cerner tel que les cyberattaques dans le monde (p. 45).

MM - Why maps? FT - Maps are exceptional tools. They enable t he spat ializat ion of events. For example, in Grand Atlas 2016, the map on migratory f lows (p.91) shows migratory patterns, highlighting the complexity of these flows across the world. Maps also provide summaries, such as the one on water issues in 2050 (p.69), where vulnerable zones can be spotted at a glance. Of course, maps are also great teaching materials. They can give a global picture of phenomenons that are difficult to assess, such as cyber-attacks (p.45).

MM - C’est vrai, c’est incroyable la richesse des informations présentées dans ces cartes. Mais votre Grand Atlas est bien plus qu’un ensemble de cartes… FT - En effet. Le Grand Atlas se veut être un atlas géopolitique qui présente en 200 cartes les grands enjeux du monde dans

MM - That’s true, the wealth of information shown on the maps is incredible. But your G r a nd At l a s i s much more t h a n ju st a collection of maps… FT - You are right. Grand Atlas is intended to be a 200-map geopolitical atlas presenting the

39

GRAND ATLAS_OCT15.indd 39

11/7/15 10:16 AM


lequel nous vivons. Les cartes sont accompagnées d’un texte et regroupées en quatre grandes thématiques: un panorama géopolitique du monde; les guerres, conflits et tensions d’aujourd’hui; le défi écologique et le monde à l’heure de la mondialisation. Chaque thématique est ensuite divisée en plusieurs enjeux. Chaque enjeu est alors détaillé sur une double page, cartes et textes à l’appui. MM - Pouvez-vous nous donner un exemple? FT - La carte sur les f lux migratoires dont nous parlions fait partie du thème qui traite du défi de la mondialisation et de l’enjeu des flux migratoires devenus mondiaux. En effet, l’une des plus grandes inégalités dans le monde actuel reste le pays dans lequel on naît. Le développement économique extrêmement inégal d’une région à l’autre de la planète, combiné à la croissance

major global challenges of our time. The maps are accompanied by texts and were grouped under 4 main t hemes: a geopolit ica l over v iew of t he world: today’s wars, conf licts and tensions; the environmental challenge and the world in the age of globalisation. Each theme is then divided into several challenges. Each challenge is detailed on a double page, with maps and texts. MM - Could you give us an example? FT - The map on migratory f lows I just mentioned is part of the globalisation theme and the challenge of migratory f lows that became global. Indeed, one of the world’s greatest inequalities remains the country in which you were born. The economic development, which is extremely unequal from

40

GRAND ATLAS_OCT15.indd 40

11/7/15 10:16 AM


Culture démographique et aux crises politiques, est à l’origine d’une migration maintenant mondialisée. Les cartes nous permettent de visualiser ces flux et de constater par exemple leur ampleur et le fait qu’ils viennent en particulier de pays pauvres, mais aussi que ces flux vont vers d’autres pays émergents, comme les pays du Golfe ou l’Afrique du Sud. Il est clair que l’ouverture des frontières est appelée à devenir une des questions majeures du XXIe siècle. L’Europe commence d’ailleurs à le vivre très directement avec le drame des réfugiés qui risquent leur vie en traversant la mer Méditerranée. MM - En fait, on peut vraiment utiliser le Grand Atlas comme un ouvrage de référence et un décodeur de l’actualité, non? Par exemple, si on se pose des questions sur la conférence climat 2015 ou sur l’impact de la chute de la bourse chinoise? FT - Effectivement, c’est bien l’idée. Pour la plupart des évènements d’actualités, les cartes et les textes donnent des clés de lecture essentielles pour mieux appréhender ces problématiques. Les deux pages sur la Chine par exemple (pp. 12-13), montrent en chiffres et visuellement la croissance vertigineuse de ce pays en vingt ans ainsi que sa position centrale dans le

a region to another, combined with a population growth and the political crises, is causing global migrations. Maps enable us to visualise these f lows and see, for example, their extent and the fact that they come especially from poor countries. But it can also be observed that f lows go towards other emerging countries, such as the Gulf countries and South Africa. It is clear that open borders will become a key issue of the 21st century. Europe is actually starting to experience that with the tragedy of the refugees who risk their lives crossing the Mediterranean Sea. MM - In fact, Grand Atlas can be used to decode current events and as a reference work, can’t it? For example, if one has questions on the 2015 climate conference or on the impact of the falling Chinese stock markets? FT - Indeed, that’s the point. For most news events, maps and texts are keys to better understand the issues. For example, using data, the two pages on China (pp.1213) visually show the country’s astonishing growth over twenty years, as well as its central position within global trade, even if its place has to be tempered by the fact that

41

GRAND ATLAS_OCT15.indd 41

11/7/15 10:16 AM


Culture commerce mondial, quoique cette place soit tempérée par le fait que les échanges entre la Chine et les autres pays asiatiques restent encore majoritaires. Pour le Grand Atlas 2016, nous nous sommes aussi associés avec deux partenaires: Courrier International et France Info. Courrier International apporte un regard de l’étranger, avec des articles venant d’autres pays pour une analyse croisée et France Info propose une image et un texte d’ouverture.

exchanges between China and other Asian countries continue to dominate. For this year’s Grand Atlas, we teamed up with two partners: newspaper Courrier International and French radio France Info. Courrier International provides an international approach, with articles coming from other countries for a crossanalysis; and France Info puts forward a picture and the opening text.

MM - Passionnant. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre Atlas des religions? FT - Dans le même format que le Grand Atlas (double pages cartes et textes), ce livre propose plus de 120 cartes et infographies pour faire le tour du monde des religions, retracer leur histoire et comprendre leur poids géopolitique aujourd’hui.

MM - Fascinating. Can you tell us a bit about your Atlas des religions? FT - In the same format as Grand Atlas (double pages, maps and texts), this book offers more than 120 maps and computer graphics to travel the world’s religions, trace their history, and understand their current geopolitical weight.

MM - Ouvrage bien utile aujourd’hui il me semble pour mieux appréhender l’actualité et éviter les amalgames et stéréotypes... Merci Frank! Vous pouvez vous procurer le «Grand Atlas 2016» à la librairie française de Dubaï (www.culturecodubai. net). Le «Grand Atlas 2016» et l’ «Atlas des religions» sont aussi disponibles dans toutes les FNAC en France et dans toutes les librairies en ligne.

MM - A very useful book to better understand current events and avoid generalizations and stereotypes… Thank you Frank! You can purchase «Grand Atlas 2016» at the French bookstore of Dubai (www.culturecodubai.net). «Grand Atlas 2016» and «Atlas des religions» are also available in all FNACs in France and on all online bookstores.

42

GRAND ATLAS_OCT15.indd 42

11/7/15 10:16 AM


GRAND ATLAS_OCT15.indd 43

11/7/15 12:36 AM


Agenda culturel et artistique novembre 2015 Nous y sommes, la saison culturelle et artistique commence vraiment dans la région... Préparez-vous à être arty!

Cultural and Arts Guide November 2015 That is it, the cultural and arts season is kicking off in earnest in the region... Get ready to get arty!

Compiled by Henriane Mourgue d’Algue

ABU DHABI 1 - Abu Dhabi Classics 2015-16/ divers endroits / plusieurs dates et novembre Cette année encore, TCA Abu Dhabi propose un programme de concerts de musique de très haut niveau. La saison 2015-2016 est placée sous le thème de l’héritage culturel des EAU et de son affinité avec la poésie. N’oubliez pas de réserver, les évènements sont souvent complets! www.abudhabiclassics.ae

ABU DHABI 1 - Abu Dhabi Classics 2015-16/ various locations / various dates in November TCA Abu Dhabi brings again this year an amazing programme of music. The 2015-2016 season will be looking closer into the cultural heritage of the Emirate and its affinity to poetry. Do not forget to book ahead! www.abudhabiclassics.ae

1

44

AGENDA_OCT15.indd 44

11/7/15 12:36 AM


Culture

2 - Abu Dhabi Art/ Saadiyat Cultural District/ du 18 au 21 novembre Un d e s aut r e s é vé n e m e nt s incontournables... Abu Dhabi Art Fair rassemble chaque année des galeries d’art de premier plan venues du monde entier sur l’île de Saadiyat. Pour profiter pleinement de la foire, consultez le programme public (qui toujours très soigneusement préparé) et réservez des places pour vos enfants aux ateliers proposés. www.abudhabiart.ae

2

3 - Concert «Pollen» / Manarat TheatreManarat Al Saadiyat/ le 26 novembre à 20h Pollen a pour vision d’offrir aux jeunes musiciens talentueux d’Abu Dhabi une audience pour partager et montrer leur talent à la communauté. Les “polleners” seront rejoints sur scène par des musiciens professionels pour créer une synergie unique et offrir une soirée musicale qui ravira amateurs de musique et familles. DUBAI 4 - Galleries Night / Al Serkal Avenue/ 16 novembre Alserkal Avenue accueille une nouvelle Galleries Night, réunissant certaines des meilleures expositions des galeries de la ville en un seul endroit.

2 - Abu Dhabi Art/ Saadiyat Cultural District/ November 18-21 Another not to be missed event, the Abu Dhabi Art Fair brings together leading art galleries from across the world to Saadiyat island. To fully enjoy the art fair, do check the carefully curated public programme and book your children for the workshops. www.abudhabiart.ae 3 - «Pollen» concert/ Manarat TheatreManarat Al Saadiyat/ November 26th, 8pm Pollen is offering a stage to Abu Dhabi’s most gifted young musicians to perform, share and expose their talent to the community. The “polleners” will be joined on stage by professional musicians to create a unique synergy and to offer a musical evening that will delight families and music lovers alike. DUBAI 4 - Galleries Night / Al Serkal Avenue/ 16 November Alserkal Avenue hosts yet another Galleries Night bringing together some of the finest exhibitions from galleries around the city to one single location. www.alserkalavenue.ae

4

45

AGENDA_OCT15.indd 45

11/7/15 12:51 AM


Culture

5

5 - Giselle par le Moscow City Ballet/ DUCTAC Mall of Emirates/ 21 novembre Une histoire d’amour vrai, de tromperie et de tragédie, le ballet Giselle sera aux Emirats Arabes Unis pour la première fois. Un must pour les fans de ballet. Les représentations sont à 15h30 et 19h30. Visitez leur page Facebook https://www.facebook.com/artforalluae

5 - Giselle performed by the Moscow City Ballet/DUCTAC Mall of Emirates/ 21 november A tale of true love, deception and tragedy, Giselle comes to the UAE for the first time. A must-see for ballet fans. Show timings are at 3.30pm and 7.30pm. Visit their Facebook page https://www.facebook.com/artforalluae

6

6 - Dubai Grand Parade & Marques d’Elegance/ Meydan Grandstand/ 1er décembre Les plus beaux et les plus étonnants des véhicules du monde se rassemblent autour de Dubaï pour l’un des événements automobiles les plus attendus de la région.

6 - Dubai Grand Parade & Marques d’Elegance/ Meydan Grandstand/ 1st Décember The world’s finest and most amazing vehicles gather around Dubai for one of the region’s most awaited motoring events.

SHARJAH 7 - Exposition d’art multi-media: Mangroves from the Water/ Emirates Fine Art Society/ du 12 novembre au 30 novembre “Mangroves from the Water» exprime le fragile équilibre entre la nature et le progrès hu m a i n . L e but de cet te exposition multi-media est de faire prendre conscience de l’importance de protéger les mangroves aux EAU. https://mangrovesfromthewater. wordpress.com

SHARJAH 7 - Multi-media art exhibition: Mangroves from the Water/ Emirates Fine Art Society/ November 12-30 “Mang roves from t he 7 Water» expresses the fragile balance between nature and modernisation. The aim of this multi-media exhibition is to increase the awareness of the need to protect the mangroves in the UAE. https://mangrovesfromthewater. wordpress.com

46

AGENDA_OCT15.indd 46

11/7/15 12:36 AM


Madame M A G A Z I N E

Le Guide des Emirats 2015 / 2016

Disponible à l’Ambassade et au Consulat de France, Abu Dhabi Accueil, Dubaï Accueil, les Alliances françaises de Dubaï et Abu Dhabi, la librairie française de Dubaï Culture & Co.

Gratuit

AGENDA_OCT15.indd 47

11/7/15 12:36 AM


LA PAUSA L’élégance parisienne sur la côte méditerranéenne La Pausa, la seule maison spécialement conçue, construite et décorée par Coco Chanel, pour elle, et sa résidence sur la Côte d’Azur de 1929 à 1953, vient d’être acquise par CHANEL.

True Parisian elegance along the Mediterranean coast La Pausa, the only house, Coco Chanel had specially designed, built and decorated for her, and her French Riviera residence from 1929 to 1953, has just been acquired by CHANEL. Traduction Catherine de MONTPEZAT

Alors qu’elle a l’habitude de séjourner sur la Côte d’Azur dans les années 1920, Mademoiselle Chanel décide de faire construire une villa à ses goûts sur un morceau de terrain surplombant la mer et dominant Cap-Martin. Certains disent qu’elle l’avait acheté, d’autres qu’Hugh Richard Arthur Grosvenor, 2ème duc de West m i nster, tombé sous le charme de la styliste, lui offrit... Construit par l’architecte Rober t St reitz et complété par Janvier 1930, ce manoir appelé La Pausa multiplie les références à la jeunesse de sa propriétaire et

Christel de NOBLET

Frequently staying on the French Riviera during the 1920s, Mademoiselle Chanel decided to have a villa built to her tastes on a piece of land overlooking the sea and dominating Cap-Martin. Some say she had bought it, others say the infatuated Hugh Richard Arthur Grosvenor, 2nd Duke of Westminster, offered it to her… Built by the architect Robert Streitz and completed by January 1930, this mansion called La Pausa was full of references to her owner’s young years and especially to Aubazine, the former abbey transformed into an orphanage where Coco spent six

48

LA PAUSA_OCT15.indd 48

11/7/15 12:36 AM


Tendances Trends

surtout à Aubazine, l’ancienne abbaye transformée en orphelinat où Coco avait passé six années de son adolescence. Avec son talent incomparable, capable de transformer les choses les plus simples en gravure de mode, elle meuble les trois salons, une salle à manger, sept chambres avec salle de bains, d’une manière nouvelle, simple et moderne. Un succès immédiat! Dans une ambiance détendue et informelle (mais avec deux cuisines!), Gabrielle Chanel y reçoit tous ses amis, du duc de Westminster au pianiste et mécène Misia Sert, des artistes et

years during her adolescence. With her signature twist able to transform the simplest things into a fashion statement, she furnished the three living rooms, a dining room, seven en-suite bedrooms, in a new, simple and modern way, which was an immediate success. In a relaxed and informal atmosphere (but with two kitchens!), Gabrielle Chanel would receive all her friends there, from the Duke of Westminster to the pianist and patron of numerous artists Misia Sert, along with artists and writers like Jean Cocteau, Paul Iribe, Serge Lifar, Pierre Reverdy and Salvador Dali.

49

LA PAUSA_OCT15.indd 49

11/7/15 12:36 AM


In 1954 following the Duke of Westminster’s death, Mademoiselle Chanel sold La Pausa fully furnished to Emery Reves, an American writer and publisher who brought a new burst of life back to the villa. Under the Reveses, the villa became the center of Riviera social life, with guests including Greta Garbo, Prince Rainier and Princess Grace of Monaco, the Duke of Windsor, Onassis and Churchill! The later, who used Mr. Reves as his overseas agent and publisher, stayed at the villa often, taking over the top floor and painting the garden. Dropping the bushes for the pen, it is here as well that Churchill wrote and edited part of his four volume “History of the English Speaking People.”

des écrivains comme Jean Cocteau, Paul Iribe, Serge L i fa r, Pier re Reverdy et Sa lvador Da l i. En 1954, après le décès du duc de Westminster, Mademoiselle Chanel vend La Pausa entièrement meublée à Emery Reves, un écrivain et éditeur américain qui apporte un souff le de vie nouveau à la villa. Avec les Reves, la villa devient le centre de la vie sociale sur la Riviera, avec des invités dont

50

LA PAUSA_OCT15.indd 50

11/7/15 12:36 AM


Tendances Trends

Greta Garbo, le Prince Rainier et la Princesse Grace de Monaco, le duc de Windsor, Onassis et Churchill! Ce dernier dont l’agent et éditeur n’est autre que Reves, séjourne fréquemment à la villa, investissant le dernier étage pour peindre les jardins. Abandonnant les buissons pour le stylo, c’est là aussi que Churchill écrit et édite une partie des quatre volumes de son “Histoire du peuple d’expression anglaise.” La Pausa avait quitté le giron de CHANEL mais elle était encore bien présente dans les esprits... En 2007, Jacques Polge, le célèbre «nez» de la maison Chanel, s’inspira de ses jardins pour créer “28 La Pausa.” Avec cette acquisition récente, un témoignage essentiel de la vie de Gabrielle Chanel fait désormais partie du patrimoine de la maison CHANEL. La boucle est bouclée.

La Pausa had left the CHANEL orbit but was still a source of inspiration… In 2007, the garden inspired Jacques Polge, the celebrated “nose” at Chanel, to create “28 La Pausa.” With this recent acquisition, an essential testimony to Gabrielle Chanel’s life has now become part of the heritage of CHANEL. The loop is closed.

51

LA PAUSA_OCT15.indd 51

11/7/15 12:36 AM


SUCCESS STORY

DEZA-CHENU

Amour et lumière Love & Light Traduction Catherine de MONTPEZAT

Trois mots pourraient résumer la vie de la styliste Paula Daza-Chenu: Mode, Art et Générosité. Avec l’aventure de sa marque de Maillots de bain Lumé, elle a réussi à en faire son Credo au quotidien! Après avoir travaillé 15 ans dans l’industrie de la mode, Paula Daza-Chenu a décidé de lancer sa propre marque de maillots de bain. Passionnée d’art, elle s’associe chaque année avec des artistes internationaux de renom pour concevoir et créer les plus raffinés des maillots de bain qui rendent hommage à leurs oeuvres. Pour sa dernière collection, le peintre mexicain Edgar Medina et Shell Designs sont les maîtres de cérémonie! Voilà pour « l’Art » Et pour la générosité ? La Colombie est la patrie de Daza-Chenu. « Je suis née en Colombie, mais j’ai été élevée aux États-Unis, et depuis que je suis une petite fille alors que je m’y rendais chaque été, je me suis promise qu’un jour je trouverais un moyen de faire quelque chose pour mon pays natal ». C’est là qu’elle a

Christel de Noblet

Three words could summarize designer Paula DazaChenu’s life: Fashion, Art and Generosity. Through her Lumé Swimwear adventure she has managed to make them her everyday Credo! After 15 years in the fashion industry, Paula DazaChenu decided to start her own swimwear brand. Passionate about art, each year the designer joins forces with renowned international artists to design and create some of the most exquisite swimwear designs that pay homage to these artists’ colourful artworks. For the last collection, the Mexican painter Edgar Medina and Shell Designs are the masters of ceremony! Thus comes “Art”. Now what about “Generosit y”? Colombia is Daza-Chenu’s homeland: “I was born in Colombia but raised in the US, and since I was a little girl visiting my country every summer, I swore that one day I would find a way to give back to my native country.” There she has witnessed the needs of

52

SWIMWEAR_OCT15.indd 52

11/7/15 12:35 AM


Tendances Trends

53

SWIMWEAR_OCT15.indd 53

11/7/15 12:35 AM


54

SWIMWEAR_OCT15.indd 54

11/7/15 12:35 AM


Tendances Trends

pu voir les besoins des familles, des enfants atteints de cancer, ainsi que des orphelins. « Mais en travaillant dans la mode depuis si longtemps, je ne savais pas comment je pourrais trouver un moyen de d’aider mon pays ... cette profession étant considérée comme un milieu égoïste. Toutefois, il y a plusieurs années après avoir traversé un moment difficile dans ma vie je me suis déplacée de New York à Miami pour être près de la plage... j’aime le soleil et la mer! Je voulais lancer une entreprise de maillots de bain et de vêtements de plage puisque j’adore la plage ... mais je voulais aussi que cette société ait un but caritatif. Une marque de mode 100% éthique dans tous les sens du terme. Voilà pourquoi nous faisons don de 10% de nos revenus à la fondation Amigos Near qui aide les enfants défavorisés et orphelins ». Paula ajoute «Notre objectif est d’apporter un sourire à tous leurs visages.”

families, as well as orphans. “But working in the industry for so long, I had no idea how I would find a way to give back to my country…since Fashion is seen as an egotistical industry. However, several years ago after going through a hard time in my life I moved from NYC to Miami to be close to the beach… as I love the sun and the ocean! I wanted to start a swimwear & beachwear company since I love the beach…but I also wanted the company to do some good as well. A 100% ethical fashion brand in all senses. That is why we donate 10% of the proceeds to Amigos Near foundation that helps underprivileged and orphaned children.” As Paula puts it: “ Our goal is to bring a smile to all their faces.”

55

SWIMWEAR_OCT15.indd 55

11/7/15 12:35 AM


Par soucis de l’environnement, Lumé applique les normes les plus élevées pour la fabrication de tous ses produits. « Nous assurons aux usines avec lesquelles nous travaillons un commerce équitable et payons le juste prix pour les produits que nous fabriquons, afin que ces communautés et leurs familles puissent se développer. Enfin, nous nous assurons que nous sommes aussi écologiques que possible... nous imprimons numériquement notre tissu et seulement ce dont nous

Environmentally conscious, Lumé Swimwear has the highest standards in the manufacturing of their products. “We ensure Fair Trade with the factories we work with and pay a fair price for the goods we manufacture so that these communities can grow and support themselves and their families. Lastly, we make sure we are as green as possible… we digitally print our fabric and only use what is needed so as to avoid waste. We don’t use any

56

SWIMWEAR_OCT15.indd 56

11/7/15 12:35 AM


Tendances Trends

avons besoin pour ne pas gâcher. Nous n’utilisons pas d’eau afin de ne pas contaminer les sources et nos emballages sont faits avec du plastique recyclé ». Mais rassurez-vous ! Il n’y a pas de sacrifices sur la qualité: les maillots de bain de luxe Lumé sont fabriqués uniquement à partir des meilleurs tissus “Mon rêve est que Lumé soit connue dans le monde entier comme une marque de luxe et de maillots de bain et vêtements de plage ... et que le luxe devienne

water in order to avoid contaminating any water sources and use recycled plastic in our packaging”. But rest assured that there are no sacrif ices on quality: Lumé’s luxurious swimsuits are crafted from only finest fabrics. “My dream is that Lumé Swimwear will be known around t he world as a luxurious and beaut iful brand of swimwear & beachwear…and that luxury becomes 10 0% et h ica l. I hope t hat Lu mé w i l l

57

SWIMWEAR_OCT15.indd 57

11/7/15 12:35 AM


100% éthique. Je souhaite que Lumé continue à inspirer d’autres personnes à suivre leurs rêves quels que soient leur taille, et que nous donnions un coup de main à nos frères humains qui sont dans le besoin. Quant à moi, j’espère qu’un jour je serai en mesure de construire une usine en Colombie qui serve également comme école pour quiconque souhaite apprendre et travailler dans la mode- quels que soient son âge et ses origines - et qui en plus puisse fournir des services de garde et de scolarisation pour les familles y travaillant et y étudiant “. Bientôt dans les Emirats Arabes Unis, mais si vous êtes trop impatient pour attendre, vous pouvez commander en ligne sur www.lumeswimwear.com.

continue to inspire other individuals to follow their dreams no matter how big they are, and that we should always give a hand to our fellow humans in need. As for myself, I hope that one day I will be able to build a factory in Colombia that also serves as a school to people of all ages and backgrounds who want to learn and work in the industry. Furthermore, it would provide childcare and schooling for the families working and studying there.” Soon to come to t he UA E , if you are too impatient to wait, you can order online on www. lumeswimwear.com.

58

SWIMWEAR_OCT15.indd 58

11/7/15 12:35 AM


Tendances Trends

59

SWIMWEAR_OCT15.indd 59

11/7/15 12:35 AM


Shopping Fragrance

1 2 3

Daisy Dream

MARC JACOBS Des notes de tête de mûre, glycine et bois blancs qui laissent sur la peau un sillage de fleurs somptueuses et de succulence aérienne Key notes of blackberry, blue wisteria and white woods which leave a lasting impression of luxurious floralcy, airy succulence

Chloè

Sensuel et poudré. Un bouquet délicat, innovant et unique, comme une seconde peau.

Crabtree & Evelyn, London

Crabtree & Evelyn célèbre 40 ans de parfum avec sa collection en édition limitée. Explorez les mémoires de la Méditerranée à travers trois Eaux de fleurs et quatre Eaux de Cologne

Sensual and powdery. A delicate bouquet, innovative and unique, like a second skin.

Crabtree & Evelyn celebrates 40 years of fragrance with the Limited Edition Heritage Collection. Explore the Mediterranean Memoirs through three Flower Waters and four Eaux de Cologne

60

SHOPPING_OCT15.indd 60

11/7/15 12:53 AM


4

Tendances Trends

Flower By Kenzo L’elixir

La plus vibrante expression de la force d’une fleur. Les notes gourmandes et charnelles offrent au parfum sa puissance unique. The most vibrant expression of the flower’s strength. The gourmand, carnal notes lend the fragrance its unique power.

Miu Miu

Le premier parfum Miu Miu reflète l’esprit de la marque. La combinaison surprenante de lys et de Akigalawood® semble naturelle et intemporelle.

5

The first Miu Miu fragrance captures the spirit of the brand. The surprising combination of lily of the valley and the Akigalawood® feels natural and timeless.

6

Elie Saab Essence N°7 Neroli

Pour la toute première fois, un néroli distillé à partir de fleurs d’orangers du Liban est utilisé en haute parfumerie. Cèdre blanc, clou de girofle et musc... éblouissant! It is the very first time that neroli distilled from Lebanese orange blossoms is used in fine fragrance. White cedar, clove, and musk... gorgeous!

61

SHOPPING_OCT15.indd 61

11/7/15 12:53 AM


LA FEMME DU MOIS WOMAN OF THE MONTH

HOURIYA KAZIM

Un médecin étonnant The amazing doctor Traduction Catherine de MONTPEZAT

Ella SUMMERS

Directrice médicale émirienne et spécialiste de la chirurgie du sein, le Dr Houriya Kazim a été la première femme chirurgien aux Emirats Arabes Unis. Ces dix-sept dernières années, elle s’est engagée à éradiquer le cancer du sein dans son pays natal. En 2006, le Dr Kazim a ouvert la première clinique Wellwoman du pays, tenue par des femmes pour les femmes, elle a fondé le groupe de soutien « Breast Friends » et La Fondation du cancer du sein des Emirats. Elle a obtenu une reconnaissance internationale pour son travail, y compris le Prix de la femme arabe pour la médecine en 2014 et, cette année, elle a été honorée par le Huffington Post comme l’une de leurs cent personnes remarquables au quotidien.

Emirati Medical Director and Specialist Breast Surgeon Dr Houriya Kazim was the first female surgeon in the United Arab Emirates and for the last seventeen years she has been committed to eradicating breast cancer in her native country. In 2006 Dr Kazim opened the country’s first Wellwoman Clinic staffed by women for women and founded the breast cancer support group Breast Friends and The Breast Cancer Foundation of the Emirates. She has won international recognition for her work including the Arab Women’s Award for Medicine and this year she has been honoured by the Huffington Post as one of their Everyday One Hundred Amazing Individuals.

Madame Magazine - Octobre était le mois de sensibilisation au cancer du sein. Où en est la prise de conscience dans les Émirats Arabes Unis en 2015? Dr Houriya Kazim - Elle a beaucoup changé ! J’ai été vraiment heureuse quand un chirurgien à la retraite m’a dit il y a peu de temps, «Depuis que vous êtes revenue à Dubaï je ne vois plus beaucoup de cancer du sein à un stade avancé”. Et je me suis arrêtée pour penser

Madame Magazine - October was breast cancer awareness month so how is awareness in the UAE in 2015? Dr Houriya Kazim - It has changed a lot! I was really happy when a retired surgeon said to me a little while ago, “It’s great since you came back to Dubai because I don’t see so many advance breast cancers anymore”. And I stopped and thought when did I last see an advanced breast cancer? I do see the odd one but

62

WOMAN OF THE MONTH_HOURIYA_OCT15.indd 62

11/7/15 12:35 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

à la dernière fois où j’avais vu un cancer du sein avancé. Bien sûr il y en a encore, mais pas comme auparavant. C’est donc que les dix ans à promouvoir la sensibilisation ont porté leurs fruits. L’idée d’être plus proactifs en ce qui concerne la santé prend du temps. L’emphase est mise à présent davantage sur la recherche et l’aide à l’accès au traitement pour les patients à faible revenu. MM - Parlez-nous de ce qu’était votre travail pour sensibiliser les femmes au début. DHK - Au début, c’était différent. Il y avait très peu d’informations et tous les médecins étaient des hommes. La pudeur était un problème. Je devais me rendre moi-même aux endroits où les femmes se réunissaient pour leur parler. J’avais un modèle que j’avais confectionné d’un sein avec une grosseur que j’emmenais à Hatta et Al Ain et cela leur a parlé! La nudité apparaissait dans une grande partie des supports d’information qui d’ailleurs faisaient étalage de statistiques négatives. Donc, dans un premier temps, l’argent que nous avons recueilli fut employé pour la production de vidéos qui tenaient compte de la sensibilité culturelle et de dépliants dans nos langues locales. Ce fut un tournant pour les femmes émiriennes. MM - Vous vous êtes spécialisée en oncologie et chirurgie du sein à l’hôpital Royal Marsden à Londres et avez travaillé au Centre MD Anderson Cancer à Houston, au Texas, deux centres de cancérologie parmi les plus réputés, qu’est-ce qui vous a fait revenir à Dubaï? DHK - Je travaillais au Marsden à Londres et c’était très académique, beaucoup d’animation, un grand brouhaha. Puis je suis revenue à Dubaï pour constater

not like we used to see. So ten years of pushing the awareness stuff has worked. The idea of being more proactive about your health takes time. So the focus for the charity work now is more about research a nd helpi n g low i ncome patients afford treatment. MM - Tell us about your work to raise awareness in the early days. DHK - In the early days it was different. There was very little information and all the doctors were male. Modesty was an issue. I physically had to go out to where women met and speak to them. I had a little model I had made of a breast with a lump and I took it out to Hatta and Al Ain and they felt it! A lot of the information at that time featured nudity and negative statistics. So at first, the money we raised went towards producing culturally sensitive videos and leaflets in our local languages. It was a turn off for Emirati women. MM - You specialized in Surgical Oncology and Breast Surgery at the Royal Marsden Hospital in London and worked at the MD Anderson Cancer Centre in Houston, Texas, both top cancer centres, what made you come back to Dubai? DHK - I was working at the Marsden in London and it was very academic, lots going on, a great buzz. And then I came back to Dubai and there was nothing going on in my field, there was just me. At the beginning I didn’t have a breast radiologist or a breast pathologist. Actually I wasn’t even allowed to put the word “breast” on my ID card! I knew it was virgin territory but I knew there was a desperate need here. I knew what I used to see when I was a young intern here – very, very advanced tumors. Plus my father was older and I wanted to be back here.

63

WOMAN OF THE MONTH_HOURIYA_OCT15.indd 63

11/7/15 12:35 AM


qu’il ne se passait rien dans mon domaine, j’étais la seule. Au début, je n’avais pas de radiologue du sein ou de pathologiste du sein. En fait, je n’avais même pas le droit de mettre le mot «sein» sur ma carte d’identité! Je savais que c’était un territoire vierge, mais je savais aussi qu’il y avait un besoin désespéré. Et puis je ne pouvais ignorer ce que j’avais vu ici quand j’étais une jeune stagiaire - des tumeurs très, très avancées. De plus, mon père prenait de l’âge alors j’ai voulu rentrer. MM - Il est inhabituel pour une femme émirienne de votre génération de devenir chirurgien. C’était le métier de votre père, est-ce alors la raison pour laquelle vous avez choisi la médecine? DHK - Au dernier décompte, au moins quatre-vingts membres de ma famille sont médecins, y compris la génération après moi. J’ai simplement grandi dans ce milieu, ce n’est pas comme si quelqu’un m’avait dit « Tu devras être médecin ». C’était juste mon environnement. Mes deux parents m’ont vraiment poussée à étudier. VRAIMENT poussée. Je ne pouvais pas manquer l’école. Tout tournait autour de l’apprentissage. Si je voulais de nouvelles chaussures - non. Si je voulais prendre des cours pendant les vacances d’été -oui. MM - Pourquoi pensez-vous que votre famille vous a poussée autant à étudier? DHK - Mon grand-père n’a pas eu d’instruction, il était marchand. Il avait un dhow (boutre) avec lequel il commerçait entre Dubaï, l’Inde et l’Iran, mais ses enfants ont tous été instruits. Apparemment, c’était l’idée de ma grand-mère. Elle n’a pas été éduquée mais elle voulait que ses enfants le soient. Il n’y avait aucune école ou université ici, même à mon époque, alors on embarquait tous sur le dhow pour se rendre à Bombay, qui était alors britannique. Dubaï, à l’époque, faisait partie des

MM - It is unusual for an Emirati woman of your generation to become a surgeon. I know your father was a surgeon, is that how you got into Medicine? DHK - At last count at least eighty members of my family are doctors including the next generation after me. I was just brought up with it around me, it wasn’t as if there was someone saying “ you have to be a doctor”. It was in the environment. Both my parents really pushed education. REALLY pushed it. I couldn’t miss school. Everything was about learning. If I wanted new shoes - no. If I wanted to do a course in the summer holidays -yes. MM - Why do you think your family pushed education so much? DHK - My grandfather was not educated he was a merchant and he had a dhow and he went between Dubai, India and Iran but his children were all formally educated. Apparently it was my grandmother’s idea. She was not educated but for some reason she wanted her kids to be. There were no schools or universities here, even in my time, so they were all taken on the dhow to Bombay, which was British then. Dubai, at that time, was part of the Trucial States so they had British papers and my Dad and all his brothers and sisters were British Catholic School educated! And the majority of them have become doctors. And my Dad is one of twenty five kids. MM - Their emphasis on education for girls was particularly forward thinking. DHK - Well I think they had a very tough life. My Mom did go to school in India but she got married at 16 so she never finished school, which I think bugged her. She is a very bright, ambitious woman and has gone on to do other things. But while my Dad and all his siblings were at medical school India stopped being part of the British Empire and then they were kind of stuck. They weren’t Indian so they couldn’t stay there. They only had British papers, not even a proper passport. There was nothing going on here in Dubai and so they had a tough time trying to figure out what to do. I think that they realised that what pulled them through was their education.

64

WOMAN OF THE MONTH_HOURIYA_OCT15.indd 64

11/7/15 12:35 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf États de la Trêve donc tout le monde avait des papiers britanniques. Mon père et tous ses frères et sœurs étaient scolarisés dans des écoles catholiques britanniques! Et la majorité d’entre eux sont devenus médecins, mon père vient d’une famille de vingt-cinq enfants!

MM - Tell us about your partnership with the Al Jahlila Foundation DHK - We want to do some research with the help of the Al Jahlila Foundation into why women get cancer, why women are getting cancer so young and how can we screen for it. So there are lots of things still to do...

MM - Leur insistance sur l’éducation des filles était très novatrice. DHK - Eh bien, je pense qu’ils ont eu une vie très difficile. Ma mère est allée à l’école en Inde, mais elle s’est mariée à 16 ans donc elle n’a jamais terminé ses études, ce qui je pense l’a ennuyée. C’est une femme brillante, ambitieuse qui a continué à être active. Mais alors que mon père et tous ses frères et sœurs étaient à l’école de médecine, l’Inde a cessé d’être une partie de l’Empire britannique et donc ils se sont retrouvés coincés. Ils n’étaient pas Indiens de sorte qu’ils ne pouvaient pas rester. Ils avaient seulement des papiers britanniques, même pas un passeport approprié. Ici à Dubaï il ne se passait rien, et donc ils ont une période difficile à essayer de comprendre ce qu’il fallait faire. Je pense qu’ils ont réalisé que ce qui les avait sorti d’affaire c’était leur éducation. MM - Parlez-nous de votre partenariat avec la Fondation Al Jahlila DHK - Nous voulons faire des recherches avec l’aide de la Fondation Al Jahlila sur pourquoi les femmes se retrouvent atteintes d’un cancer, pourquoi cela leur arrive si jeune et comment on peut le dépister. Donc, il reste encore beaucoup de choses à faire ...

LES CONSEILS DE DR KAZIM Connaissez-vous. Vérifiez vos seins dans le cadre de votre prise de conscience de votre corps. Si vous sentez une grosseur ou une boule qui n’y était pas la semaine précédente, faites vérifier. Programmez le dépistage du sein quand il est approprié d’âge pour vous. Si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein être extrêmement vigilants. Contacts utiles www.wellwomanclinic.ae breastfriends@gmail.com Pour le soutien à Abu Dhabi le contact www.bosombuddiesAD.org

DR KAZIM’S ADVICE Be self-aware. Check your breasts as part of your whole body awareness. If you feel a lump or a bump that wasn’t there last week get it checked. Schedule breast screening when it’s age appropriate for you. If you have a family history of breast cancer be extra vigilant. Useful Contacts www.wellwomanclinic.ae breastfriends@gmail.com For support in Abu Dhabi contact www.bosombuddiesAD.org

65

WOMAN OF THE MONTH_HOURIYA_OCT15.indd 65

11/7/15 12:35 AM


L’Art au secours des mangroves des EAU Art raises awareness about the UAE’s mangroves Sandrine Geleijns

Quand on pense à la flore des Emirats Arabes Unis, c’est un paysage de dunes de sable orangé qui s’étalent à l’infini qui nous vient à l’esprit... Et pourtant, il existe une variante aquatique à ce désert : les Mangroves. Les constructions à outrance de ces dernières années ont pourtant mis à mal cette nature si méconnue, faite

Translation Nathalie Fend

When one thinks of the flora in the UAE, an endless landscape of golden dunes comes to mind… but there is an aquatic alternative to this desert: the mangroves. The massive constructions over the last years have quite harmed this unknown nature: extensive forests throwing their roots into the salty waters along the

Mangroves from the water, 2015, water color directly painted from the kayak Umm Al Qwain, Zahidah Zeytoun Millies Blue line, 2015, linen, al sadu weaving, acrylic, thread of wool handmade spun, Géraldine Chansard

66


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Woman from the Mangroves Geraldine Chansard (2015)

67

MANGROVE_OCT15.indd 67

11/7/15 12:34 AM


Fabio Piano and Zaki Nousseibeh

de forêts prenant racines dans l’eau salée le long des côtes d’Abu Dhabi à Ras Al Khaimah. D’où l’idée d’une poignée d’artistes d’horizons et de nationalités différents de s’inspirer de ce chef d’oeuvre de la nature pour créer une exposition appelée “Mangroves from the Water” afin de sensibiliser le grand public et les médias à la protection de cette nature si fragilisée par l’urbanisation rapide. Chaque artiste, à sa manière, a contribué au projet : de la peinture réalisée à même un canoë, à un court métrage, en passant par un récit tiré de légendes racontées par les anciens... etc. Tous ont souhaité participer à cette belle aventure environnementale.

coast from Abu Dhabi up to Ras Al Khaimah. Based on this idea, a handful of artists from various horizons and nationalities got inspired by this masterpiece of nature to create an exhibition called “Mangroves from the water”. Their goal is to raise awareness within public and media to protect this nature, weakened by the fast-pace urbanisation. Each artist participated in this project in his own way: a painting on a canoe itself, a short film, a story inspired by the legends told by the elders… All of them were eager to participate in this environmental project. T he ex h ibit ion was opened on last Thursday, the 22nd of October, by H.E.

68

MANGROVE_OCT15.indd 68

11/7/15 12:34 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Zak i Nusseibeh, cult ural adv isor to t he Ministry of Presidential Affairs, inside New York University Abu Dhabi. The exhibition will then pursue its tour towards Dubai, Sharjah, Umm Al Quwain and finish in Ras Al Khaimah.

De gauche à droite: Géraldine Chansard, Stéphanie Neuville, Zahidah Zeytoun

L’exposition a été inaugurée le 22 octobre dernier par S.E. Zaki Nusseibeh, conseiller culturel, attaché au Ministère des Affaires présidentielles, dans l’enceinte de la New York University Abu Dhabi, elle poursuivra ensuite sa route vers Dubaï, Sharjah, Umm Al Quwain et enfin Ras Al Khaimah.

Pour plus d’information sur cet évènement: mangrovesfromthewater.wordpress.com

Roots, felted wool, Stephanie Neuville (2015)

For more information about this event: mangrovesfromthewater.worldpress.com

69

MANGROVE_OCT15.indd 69

11/7/15 12:35 AM


THE GREEN WAY OF LIFE

Le projet IRIS Vue sur mer Iris Sea pods a new view on the ocean Traduction Hélène HEIN

Debout, seules face à la Méditerranée comme des soldats spartiates d’une ère révolue, ces nouvelles structures pourraient bien être le début d’une solut ion à deu x problèmes qu i gangrènent Beyrouth: un refuge loin de l’explosion urbaine de la ville, et un remède contre les coupures de courant qui paralysent bien trop souvent les pêcheurs le long de la côte. Erigées entre la puissance élégante des flots et l’environnement urbain

Marc D’ANGLURE

Standing alone, facing the Mediterranean like a Spartan soldier from a bygone era, these new structures may well be the start of a solution to two problems that plague Beirut: a refuge from the urban explosion of the city as well the power shortages that hit the fishermen on the coastline all too often. Standing at the brink between the sea’s raw power and beauty and the dense urban environment that is Beirut,

70

GREEN_OCT15.indd 70

11/7/15 12:34 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

dense qu’est Beyrouth, les nacelles Iris seraient une solution à un défi auquel sont confrontés ceux qui vivent le long des littoraux à travers le monde: comment reprendre possession de ce qui leur a autrefois appartenu, comment retrouver ce lien avec la nature qui en subjugue plus d’un à la vue de l’immensité de l’océan? En forme d’iris de chat vertical, fixées à la falaise, ces constructions essentiellement en bois pourraient servir de lieu de méditation, de relaxation voire même des réunions plus intimes. Etant donné l’emplacement de choix, les utilisateurs pourraient recréer ce lien avec l’océan et toute sa splendeur, quelque chose que beaucoup

the Iris pods represent a solution to a challenge that people who live along the coast around the world are faced with: how can they reclaim what was once theirs, how can they recover the feeling of connection with nature that transfixes so many in sight of the sheer magnitude of the ocean? Shaped like a vertical cat’s iris, secured to the cliff, these pods built essentially of wood would serve as a place of meditation, relaxation or maybe even for intimate gatherings. Given their location, users of the pods would be able to reconnect with the ocean and all of its beauty, something that has been somewhat lost

71

GREEN_OCT15.indd 71

11/7/15 12:34 AM


ont perdu lorsque Beyrouth s’est transformée en cette métropole tentaculaire. Avoir réellement l’option de pouvoir se rapprocher de la Mare Nostrum pourrait être ce que les locaux ont depuis longtemps désiré, et ce pour de bonnes raisons. Chez Najjar & Najjar Architects, on est conscient de ce besoin et c’est pour cela que ces spacieuses plateformes en bois, auxquelles on accède par une longue échelle, ont été conçues. Construites sur des mâts inclinés, des antennes accrochées à des bouées en mer maîtrisent l’énergie cinétique des vagues et des marées pour fournir de l’énergie à la communauté de pêcheurs, qui souffre régulièrement de coupures

when Beirut soared into the sprawling metropolis it is today. Therefore, an option to actually get close with the Mare Nostrum could be something that locals have been pining for, and for good reason. The people at Najjar & Najjar Architects know this which is why they have designed these spacious wooden platforms which residents can access via a long ladder. Standing on angled poles, antennas tied to buoys at sea harness the kinetic energy of the waves and tides in order to provide energy for the community of fishermen which suffer routinely from power shortages, a serious problem which so far hasn’t really been addressed in a serious manner.

72

GREEN_OCT15.indd 72

11/7/15 12:34 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

As Najjar & Najjar’s Ieva Saudargait puts it: “IRIS is an attempt at resisting the expropriation of Beirut’s open coastline, returning the sea back to the fishermen and the local habitants of the Ras Beirut district. Through architecture, it materializes the threshold condition between two very distinct, yet concomitant entities: the dense city and the open sea. Waves transform the kinematic structure into spacial experience and help harvest energy for the fishermen community.”

d’électricité, un vrai problème qui n’a jusqu’ici jamais été traité sérieusement. Selon Ieva Saudargaité de Najjar & Najjar, «IRIS est une tentative de résistance face à l’expropriation du littoral de Beyrouth, et aspire à rendre la mer aux pêcheurs et aux habitants du quartier de Ras Beyrouth. A travers l’architecture, ce projet concrétise la frontière entre deux entités très distinctes, mais aussi concomitantes: la ville dense et la haute mer. Les vagues transforment cette structure cinématique en une expérience spatiale et aident à récolter l’énergie nécessaire au travail des pêcheurs.»

73

GREEN_OCT15.indd 73

11/7/15 12:34 AM


La mer qu’on voit danser L’Alliance Française d’Abu Dhabi expose durant le mois de décembre le travail de Danièle Meglinky Rouillac: “La mer à Saadiyat”... C’est sa seconde exposition à ABU DHABI. La première avait eu lieu à l’hôtel MERIDIEN... en 1984!

By the sea L’Alliance Française of Abu Dhabi will exhibit during the month of December, the work of Danièle Meglinky Rouillac, “La mer à Saadiyat”... It is her second exhibition in Abu Dhabi. The first one was at the Meridien hotel... in 1984! Christel de NOBLET

Danièle Meglinky Rouillac, née dans le nord de la France, a grandi dans une campagne qui était, selon ses propres mots: «verte et trop calme». Elle trouve avec le dessin et la peinture une vraie source d’évasion et de contacts. Au cours de ses voyages elle a planté son chevalet dans les montagnes arides du Yémen, sur les grandes plages sableuses de l’Angola et dans le désert de Liwa qui furent autant de terres d’inspiration. Aujourd’hui c’est la mer qui mouille ses pinceaux. Madame Magazine - Vous présentez des paysages dans les tonalités de bleus : des mers et des vagues, vous êtes loin des terres arides...? Danièle Meglinky Rouillac - J’ai passé de nombreux étés sur les plages du Nord. Les ciels du Nord sont spectaculaires! J’aime les grands espaces, les paysages qui se déforment, la transparence des vagues qui jouent

Danièle was born in the North of France, in a countryside she describes as “green and too quiet”. It is through drawing and painting, that she discovered a real source of escape and connexion. During her many trips, she has planted her easel in the arid mountains of Yemen, on the broad sandy beaches of Angola and in the Liwa Desert, all inspirational lands. Today, it is the sea that inspires her. Madame Magazine - You show landscapes in tones of blue: the seas and waves, this is very different than aride lands...? Da n ièle Megl i n ky Roui l lac - I spent many su m mers on nor t her n beaches. T he nor t her n skies are spectacular! I love the great outdoors, the changing landscapes, the transparency of waves playing off the sun and the wet sand. The brightness

74

DANIELE ROUILLAC_OCT15.indd 74

11/7/15 10:11 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

avec le soleil et mouillent le sable. La luminosité rendue par les Impressionnistes me surprend : les paysages de Claude Monet et les plages ventées d’Eugène Boudin m’inspirent. Moins connu, le peintre Lavezarri a merveilleusement su rendre la luminosité des plages de la côte d’Opale. MM - Des plages du Nord de la France à celles de Saadiyat, vous nous présentez des mers très différentes. DMR - De climat et d’ambiance très différents, en effet. J’ai échoué sur les rivages de Saadiyat dans les années

of the Impressionists painters surprises me: the landscapes of Claude Monet and Eugene Boudin’s windy beaches inspire me. A lesser-known painter Lavezarri, wonderfully succeeded in capturing the brightness of the beaches of the Opal Coast. MM - From the Northern beaches of France to those Saadiyat, you depict very different seas. DMR - Yes, the climate and temperament are very different, indeed. When I ended up on the shores of Saadiyat in the early 1980, there was nothing but sand and water. We would walk on lazy rays hiding

75

DANIELE ROUILLAC_OCT15.indd 75

11/7/15 12:34 AM


1980 lorsqu’il n’y avait rien que le sable et l’eau. On marchait sur les raies paresseuses qui se cachaient dans le sable… Quand je suis revenue à Abu Dhabi en 2007 j’ai ressenti une immense nostalgie de mes fraîches plages du Nord. J’ai donc peint les plages de mon enfance pour ne pas les perdre, d’après mes photos. J’ai aussi peints l’Océan Pacifique à San Francisco : des rouleaux fougueux et glacials qui n’ont rien de comparable à la douceur des bleus de Saadiyat. Aujourd’hui, la nature se rétrécit avec les projets urbains et la construction des grands hôtels. J’essaie de préserver un peu de sable et d’horizon qui sont de plus en plus rares et précieux dans les Emirats. MM - Pourquoi peindre la mer sur trois toiles? DMR - J’ai commencé par une, puis deux, puis trois pour suivre des rouleaux des vagues et les dérouler. Plusieurs toiles, donnent une impression de mouvement que l’on ne peut pas rendre sur une seule toile. L’effet est saisissant. J’ai commencé par de petites toiles de 50 x 50 puis on m’en a commandé de plus grandes.

in the sand. When I returned to Abu Dhabi in 2007, I was immensely nostalgic for my cool northern beaches. So I painted my childhood beaches, from my photographs, so as not to lose them. I also captured the Pacific Ocean in San Francisco: its impetuous and icy waves are nothing like the gentle blues ones of Saadiyat. Today, nature is shrinking with urban projects and the construction of large hotels. I try to preserve some sand and horizon, increasingly rare and valuable in the Emirates. MM - Why do you need three canvases to paint a wave? DMR - I started with one, then two, then three waves to track rollers and unroll them. Several canvases give you a sense of movement that we can’t obtain with a single canvas. The effect is striking. I started with small 50 x 50 paintings of and then people ordered larger ones.

76

DANIELE ROUILLAC_OCT15.indd 76

11/7/15 12:34 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

MM - Le dessin et la peinture vous ont-ils ouverts d’autres horizons? DMR - Des contacts humains, bien sûr. Lorsque j’étais en Angola à Luanda, c’était la guerre. Je ne pouvais pas exercer ma profession d’avocat aussi j’ai décidé d’aider les enfants de la rue qui avaient été recueillis dans un foyer par l’association Mulemba qui existe toujours. Aujourd’hui c’est une des plus grande école de Luanda animée par une femme formidable, F Sohm. J’ai installé un atelier de dessin pour les petits et les grands. Les enfants africains dessinaient des paysages très colorés mais aussi des scènes de guerre très cruelles dont ils avaient été témoins… Au sein de Mulemba, ils retrouvaient la paix et la sérénité. Le dessin est une formidable thérapie pour les blessures de l’âme. Pour moi, ce fut une expérience très riche. J’avais déjà fait dessiner des enfants dans des villages du Népal et dans le Sud de l’Inde. Les crayons de couleurs sont des outils de communication fabuleux!

MM - Have drawing and painting open to you new horizons? DMR - True human contacts, of course. When I was in Angola, in Luanda, it was the war. I could not practice my profession as an attorney so I decided to help the street children who were being raised in a home by the Mulemba association currently still in existence. Today it is one of the largest schools in Luanda. It is run by a wonderful woman, F Sohm. I established a drawing workshop for children and adults alike. The African children would draw very colourful landscapes but also very cruel scenes of war which t hey had witnessed. In Mulemba, they found peace and serenity. Drawing is a wonderful therapy for the wounds of the soul. For me it was a very rich experience. Previously, I had trained children in villages in Nepal and Southern India to draw. Color pencils are fabulous communication tools!

77

DANIELE ROUILLAC_OCT15.indd 77

11/7/15 12:34 AM


MM - Vous n’avez pas toujours peint la mer… DMR - Non, Dans les années 80 j’ai découvert le désert. Je l’ai peint à toutes les heures. Comme la mer, le désert qui paraît statique est, en réalité, très vivant. Avec la course du soleil, il change de couleur et les ombres se déplacent et s’allongent : bleu-gris le matin, jaune à midi, rouge le soir. Quelle expérience! Toutes mes toiles de désert ont été dispersées, sauf deux que je conserve précieusement : Les Emiriens ne reconnaîtraient plus la piste de Liwa dans les années 1980. Le désert et la mer, ce sont toujours des lignes que l’on déroule.

MM - You have not always painted the sea… DMR - No. In the 80s, I discovered the desert. I painted it at every moment of the day. Like the sea, the desert seems static, but in reality it is very much alive. With the race of the sun, it changes colours and shadows shift and lengthen: blue-grey in the morning, yellow at noon and red in the evening. What an experience! All my paintings of the desert are now scattered, except for two that I keep preciously: The Emiratis would not recognize the Liwa track of the 1980s. The desert and the sea are always lines that one unfolds.

Exposition à partir du 7 décembre à l’Alliance Française d’Abu Dhabi Villa 75, Al Bateen Street (32 street), Exit 19, à côté de l’ambassade d’Irlande.

Exhibition from 7 December - Alliance Française Abu Dhabi, Villa 75, Al Bateen Street (Street 32), Exit 19, next to the Irish Embassy.

78

DANIELE ROUILLAC_OCT15.indd 78

11/7/15 12:34 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

79

DANIELE ROUILLAC_OCT15.indd 79

11/7/15 12:34 AM


LA SAVOIE À DUBAÏ SAVOIE IN DUBAI Laurent RIGAUD

La première semaine de la Savoie à Dubaï, organisée par l’Amicale des Savoyards aux émirats vient de se terminer. Diverses manifestations ont eu lieu, parmi lesquelles une compétition de ski à Ski Dubaï avec la participation du champion olympique Antoine Dénériaz et un spectacle de l’Humoriste Savoyard JeanMichel Mattei à l’auditorium de l’Alliance Française. La gastronomie de cette belle région était représentée par le restaurant «Pépé Nicolas», Chalet d’ Alpage à St Martin de Belleville en Savoie avec Thierry Suchet son propriétaire et Martial Vuillemin son chef de cuisine que nous vous proposons de rencontrer. Madame Magazine - Thierry, pouvez-vous nous raconter l’histoire de votre grand-père «Pépé Nicolas»? Thierry Suchet - Mon grand-père Nicolas Jay, enfant des Belleville, agriculteur et maire de son village, prit en location à l’été 1957 ce chalet d’alpage qu’il appela

Photos Cecile BOUCHAYER

The first “semaine de la Savoie” in Dubai, organized by the Association “Savoyards in the UAE” was held from 19 to 25 October, with various events including a ski competition at Ski Dubai with the participation of Olympic champion Antoine Dénériaz and a show of the Savoyard Humorist Jean-Michel Mattei in the auditorium of the French Alliance. The gastronomy of this beautiful region was represented by the restaurant “Pepe Nicolas” Chalet d ‘Alpage in St Martin de Belleville in Savoie with Thierry Suchet its owner and Martial Vuillemin its chef. Madame Magazine - Thierry, could you tell us the story of your grandfather Pepe Nicolas? Thierry Suchet - My grandfather Nicolas Jay was born in t he Belleville, a farmer and mayor of the village, he rented in the summer of 1957, a mountain barn that he called The Hunting place in a magical décor facing the Lou lake and at the

80

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 80

11/7/15 12:33 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

81

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 81

11/7/15 12:33 AM


«la Chasse» dans un décor magique en face du lac du Lou et au pied du glacier de Péclet-Polset sur un domaine assez plat, bien ensoleillé et facile d’accès. A chaque nouvelle saison, il y montait avec sa femme, ses enfants et son troupeau. La famille y passait tout l’été et Nicolas faisait les navettes chaque semaine entre le chalet et le village pour rapporter des vivres, s’occuper des affaires de la mairie et vendre la production de fromages sur les foires. En ce temps-là, il n’y avait pas encore de touristes, ni de station de ski malgré des essais de la part du conseil général qui subissait la résistance des autochtones. Il fallut attendre les années soixante sous l’impulsion de Nicolas Jay pour voir les premiers développements touristiques après que mon grand-père ai convaincu ses concitoyens qu’il était possible de concilier loisirs modernes et préservation de la vie en alpage. Ce fut une longue bataille même avec certains des siens. Aujourd’hui la station des Ménuires continue de rappeler son engagement sans faille, prolongé par notre famille.

foot of the Peclet-Polset glacier on a land that was pretty f lat with good sun and access. Every summer season, he will stay there with his wife, children and herd. The family would spent the f u l l su m mer a nd ever y week Nicolas wou ld go back and forth between the chalet and the village to bring back goods, manage the mayor off ice and sell t he produced cheeses in local markets. In those days, there was no tourists, neither ski resort despite the trials of the local regiona l d ist r ict who was get t ing resistance from the villagers. It is only in the 60’s under the inf luence of Nicolas Jay that we saw the first touristic developments after my grandfather had to convince the villagers that it was possible to adapt modern tourism and preservation of life in the mountains. It was a long battle with some of its closest allies. Today L es Menuires sk i resort continues to show his dedication without conditions handed over to his family.

82

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 82

11/7/15 12:33 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

MM - Comment ce chalet d’alpage est-il resté aussi longtemps dans la famille? TS - Au fil des ans la famille de Pépé Nicolas a bien grandi, entre les dix enfants qu’il a eus avec Joséphine, et les petits-enfants cela faisait une belle tribu! Il n’y avait pas moins de quinze personnes sur place pendant les deux mois d’été. Nous n’hésitions pas à nous entasser dans ce petit chalet. Chacun s’attachait à une tâche bien définie. Dès l’âge de 6 ans, les petits étaient formés à nourrir les chèvres, les plus grands à la traite et à la fabrication du fromage ou du beurre. Pepe Nicolas avait œuvré pour que sa famille puisse rester vivre aux Belleville, ce qui fut fait même si une de ses filles avait « émigré» pour suivre son mari à Moutiers, à 30 kms de là! Nous sommes restes fidèles à nos racines. En 1986,

MM - How this mountain barn managed to stay so long in the family? TS - Over the years Pepe Nicolas has grown between the 10 kids he had with Josephine and the grand children they had, this has become quite a tribe! There were no less than 15 people at the farm during the two months of the summer; we had no issue to squeeze in the farm. Everyone had a well define task. From 6 years old, the kids were trained to feed the goats, the oldest would

83

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 83

11/7/15 12:33 AM


milk the animals and fabric the cheeses and butter. Pepe Nicolas had planned for his family to stay and live in the Belleville despite the fact that one of his daughter following her husband “migrated” to Moutiers, a town 30 kms from the village! We all stayed faithful to our roots. In 1986, Pepe Nicolas in agreement with his family handed over his farm to my brother Eric who was highly motivated; he understood fast enough that the farm could not remain the way it was. We decided to invest in agriculture equipment and to meet the EU law to grow the number of animals whilst keeping the authenticity that was his priority.

Pépé Nicolas nous a transmis l’exploitation. Mon frère Eric qui était très motivé, en prit la responsabilité. Nous comprîmes vite que l’exploitation ne pourrait pas se maintenir en l’état. Nous avons décidé d’investir dans du matériel agricole et de nous conformer aux normes européennes pour augmenter le cheptel de bêtes tout en gardant l’authenticité qui était sa priorité. MM - Comment le chalet est-il devenu une destination incontournable dans les pays de Savoie? TS - L’ancienne grange qui jouxte le chalet d’alpage (lieu de fabrication du fromage) devint l’été une buvette et un lieu de vente des produits fabriqués sur place. La clientèle aidant, la buvette offrait une petite carte de restauration puis l’année suivante devint un restaurant ou nous proposions des fondues au Beaufort, diots, croziflette…), avec mon cousin Bruno en cuisine, et mon frère a l’accueil. Pour se conformer aux normes sanitaires, les premiers travaux furent engagés sur le restaurant, puis l’ancienne grange à chèvres fut

84

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 84

11/7/15 12:33 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

transformée en un musée qui devint «le chalet d’autrefois». Des visites guidées furent organisées, puis une fête de l’alpage en 2001 qui attira 2000 personnes. Malgré cela il semblait que l’activité manquait d’un réseau d’influence, notamment au niveau Savoyard. C’est en 2011 sous les conseils de Bruno Chevallet (directeur des rédactions de l’éco des pays de Savoie ndlr), devenu l’ami de la famille nous rappelant à quel point notre héritage était précieux, que nous avons décidé de nous lancer vers de plus grandes ambitions, en participant notamment au Trophée de Savoie du Conseil Général que nous avons remporté dans la catégorie tourisme. En 2012, début de notre grand chantier innovant tout en gardant nos traditions, nous avons créé un jardin alpin et un grand jardin potager, lieu pédagogique se

MM - How this mountain farm became a not to miss destination in the region of Savoie? TS - The barn next to the chalet (where we made cheese) became a small cafe and a store where we would sell our homemade products. The number of clients growing, in the summer we started offering a small snack menu then a year later it became a restaurant where my cousin Bruno would prepare local dishes like Beaufort fondue, sausages and baked dishes with my brother welcoming guests. With the new health law, we had to start some upgrading work, and then the old barn became a museum that we call the old day’s barn. We organized some farm tours, and then in 2001 we organized the first Mountain day that attracted 2000 visitors. Despite all our efforts, we realized that our destination was missing a greater public. It is 2011

85

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 85

11/7/15 12:33 AM


poursuivant dans l’assiette. Nous avons refait la cuisine, agrandit le restaurant, ouvert le chalet d’alpage pour la saison d’hiver, ajouté un chalet boutique et créé de nombreuses activités autour des animaux et de notre histoire. Pour terminer, je tiens à signaler à quel point nous sommes fiers d’avoir des ambassadeurs de nos valeurs savoyardes aux quatre coins du monde, au premier rang desquels Laurent Rigaud, qui a su inscrire notre patrimoine culinaire aux Émirats Arabes Unis. Mais je laisse Martial, notre chef de cuisine, vous parler de notre activité de restauration. MM - Martial, parlez-vous un peu de vous? Martial Vuillemin - J’ai démarré ma carrière avec le chef étoilé Jacques Barnachon au restaurant l’Etang

with the advice of Bruno Chevallet who became a close friend of the family who reminded us the preciousness of our family inheritance. We decided to move forward to bigger ambition. We participated in the Savoie Trophies of the regional council that we won in the tourism category. But the big turnaround was in 2012 when we started moving towards our innovating master plan whilst keeping our tradition. We created a large homemade garden, a learning step that will end in the plate. We renovated the kitchen, built the restaurant larger, opened to the public for the winter season, added a boutique and created numerous activities around our animals and our history. To finish, I would like say how proud we are to have ambassadors in the 4 corners of the world with in the frist place Laurent Rigaud who

86

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 86

11/7/15 12:33 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

was able to promote the Savoie culinary inheritance in the UAE. I am handing over to Martial who will let you know about our restaurant activity. MM - Martial, tell us a little bit about you? Martial Vuillemin - started my career with the Michelin star chef Jacques Barnachon at restaurant l’ Etang du Moulin, then I worked in resorts, one of them being in Guyana and then I came to the Belleville Valley when during 3 years I was the Head chef of le Montagnard, another restaurant of the Suchet family. Last year I took over the position of Head chef of Pepe Nicolas restaurant.

du Moulin. J’ai effectué plusieurs saisons dont une en Guyane et je suis venu m’installer dans cette belle vallée des Belleville ou j’ai été pendant trois ans chef du restaurant le Montagnard, autre propriété de la famille Suchet. L’an dernier j’ai pris le poste de chef de cuisine du chalet d’Alpage «Pépé Nicolas». MM - Travailler à 2000 mètres d’altitude ne doit pas toujours être facile, surtout pour s’approvisionner ? MV - Nous avons la chance de travailler dans un environnement exceptionnel. L’équipe est bien organisée, bien que cela ne soit pas toujours simple en hiver. Nos fournisseurs viennent jusqu’au dernier lacet de la route, puis nous transportons les marchandises sur des motoneiges, un sacré exercice. L’été c’est un

87

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 87

11/7/15 12:34 AM


peu plus facile puisque nous avons élargi le chemin d’accès. Au-delà des produits que nous fabriquons nous-même sur place, je me fournis exclusivement chez des producteurs locaux, certains dans la vallée, d’autres comme les diots, chez le Père Prévost à Aime. Les légumes viennent de Chez Carraz à Vimines à côté de Chambéry. Nous privilégions les maisons savoyardes de qualité. MM - Quels sont vos plats signatures? Votre cuisine change-t-elle avec les saisons? MV - Nous sommes ouverts sur deux saisons, en été de juin à septembre et en hiver de décembre à fin avril. Nous travaillons avec les produits de saison et faisons deux cartes distinctes, une plus légère pour l’été et une plus tournée vers des plats rustiques qui vont bien avec l’hiver, les skieurs passant sur la piste devant le chalet ayant besoin de bien se rassasier.

MM - Working at 2000 meters high is not always easy, how do you manage getting your products? MV - We have the chance to work in an exceptional environment. The team is well organized although it is not always easy in winter. Our suppliers drive up to the last bit of road, and then we transport all the goods on skidoos, quite an exercise! In summer it is easier as we had enlarged the access lane. Other than the products that we manufacture on the premises, I buy all my ingredients from local producers, some in the Valley like the sausage of Prevost in Aime. Our vegetables come from Carraz in Vimines close to Chambery. We give priority to the best producers of Savoie.

88

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 88

11/7/15 12:34 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Les plats classiques du Chalet sont la fondue au Beaufort de la coopérative de Moutiers, les frites de polenta, la paillasse bellevilloise, le cappuccino de champignons et lard grillé, le pot au feu à la moelle, le Péclet express, les rissoles de Mémé Reine et bien d’autres.

The classic dishes of the restaurant are the Beaufort cheese fondue, the polenta fries, the Belleville potatoes, the mushroom and bacon cappuccino, the beef stew with bone marrow, the Péclet express and the traditional grand-ma turn over.

MM - Vous étiez à Dubai pour faire découvrir la cuisine Savoyarde de «Pépé Nicolas»? MV - En effet, j’a i été i nv ité à pa r t iciper à la première semaine de la Savoie à Dubai organisée par l’Amicale des Savoyards aux émirats où j’ai présenté les spécialités de «Pépé Nicolas» chaque soir au restaurant-Lounge Pure de l’hôtel Hilton, The Walk, JBR. Le succès fut au rendez-vous et j’ai été très heureux de découvrir Dubaï et de faire connaître nos spécialités.

MM - You were in Dubai to cook traditional Savoyard recipes from Pepe Nicolas restaurant? MV - Indeed, I have been invited to participate to the first Savoie festival in Dubai organized by the Savoyard in the UAE association and I have presented the specialties of our restaurant every evening at the Pure restaurant and Lounge at the Hilton The walk in JBR. It was very exciting to come and discover Dubai as well as cooking our specialties.

www.chezpepenicolas.com

89

CHEF LAURENT RIGAUD_OCT15.indd 89

11/7/15 12:34 AM


PORTRAIT D’ARTISAN

Christine Ferber “la fée des confitures” THE PORTRAIT OF A CRAFTSWOMAN

Christine Ferber, “the jam fairy” Sandrine GELEIJNS

Afin de proposer des produits d’excellente qualité à ses clients, Secrets Fine Food déniche des artisans dont la passion pour la confection de leurs produits est leur objectif premier. Aujourd’hui, découvrons l’un d’entre eux ou plutôt l’une d’entre elles : Christine Ferber, surnommée “la fée des confitures”. Le surnom de Christine Ferber n’est pas le fruit du hasard, bien au contraire ! Pâtissière-chocolatièreconfiseuse, cette alsacienne perpétue la tradition familiale d’artisan pâtissier-chocolatier depuis 4 générations.

Translation : Nathalie FEND

In order to offer the very best products to its customers, Secrets Fine Food unearths craftsmen whose passion for making their products is their primary goal. Today, let’s discover one of them: Christine Ferber, endearingly known as “the jam fairy”. Christine Ferber’s nickname is not due to chance, on the contrary! Pastry cook, chocolatier, confectioner, this Alsatian perpetuates the family tradition of pastry chef and chocolatier now it its 4th generation. Still located in this gentle region known, among other things, for its

90

SECRET FINE FOOD_OCT15.indd 90

11/7/15 10:12 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

orchards, she started selling jams by fluke as she was previously just making them “for fun”. A simple basket of freshly picked cherries were immediately transformed into small jars of jam to be used by Christine Ferber as decorations for her shop. Under the pressure of her clients, she eventually relented and offered them for sale. Since then, no little jar resists the demand. From then on, she innovated relentlessly and dared unexpected yet delicious fruits combinations. Indeed great chefs the likes of Alain Ducasse, Philippe Legendre and Pierre Hermé recognise her unique talent and regularly order her sweet nectars to accompany their own culinary creations. Her secret? An extreme rigor when selecting the unique seasonal fruits as well as a preference for those from Alsace which contain no preservatives or artificial products: i.e are 100% natural. For the confection, tradition also prevails: Christine

Toujours implantée dans cette douce région réputée entre autres pour ses vergers, c’est par hasard si elle s’est lancée dans la vente des confitures qu’elle faisait jusqu’alors juste “pour le plaisir”. D’un simple panier de griottes fraîchement cueillies et aussitôt transformées en petits pots de confiture, Christine Ferber, décida d’utiliser ces derniers afin de décorer sa boutique mais ses clients insistèrent tant et si bien pour les acheter qu’elle finit par accepter et plus un petit pot ne résista à la demande. Dès lors, elle n’a cessé d’innover dans ses créations en osant des associations de fruits inattendues et délicieuses, d’ailleurs les grands chefs comme Alain Ducasse, Philippe Legendre ou encore Pierre Herme ne s’y sont pas trompés en lui commandant régulièrement ses trésors sucrés afin d’accompagner leurs propres

91

SECRET FINE FOOD_OCT15.indd 91

11/7/15 12:32 AM


Life in the Gulf La vie dans le Golfe cooks in old copper cauldrons weighing close to four kilograms, which give her jams their incomparable taste, very distinctive from any industrial process. Her most renowned creations are without a doubt her blood orange marmalade with vanilla, her Bergeron apricots or her Mara strawberry jam.

créations culinaires. Son secret? Une exigence suprême dans la sélection de fruits de saison d’exception, avec toujours une préférence pour les fruits du terroir alsacien, sans conservateur ni artifice: 100% naturel. Pour la confection, là aussi, c’est la tradition qui prime avec des cuissons dans de vieux chaudrons de cuivre de 4kgs à peine d’où leur goût inimitable, bien loin des fabrications industrielles. Ses confections les plus renommées sont sans nul doute sa confiture aux oranges sanguines et vanille, aux abricots Bergeron ou encore aux Maras des bois.

Vous retrouverez les confitures de “la fée des confitures” et bien davantage encore sur la boutique en ligne de Secrets Fine Food.

You can find the preserves from this “jam fairy” and much more in the online shop of Secret Fine Food.

www.secretsfinefood.com contact@secretsfinefood.com Tel : 04 363 9007

www.secretsfinefood.com contact@secretsfinefood.com Tel : 04 363 9007

92

SECRET FINE FOOD_OCT15.indd 92

11/7/15 12:33 AM


AD_SEPT15.indd 2

9/14/15 1:28 AM


Le lycée du XXIème siècle:

SWISS INTERNATIONAL SCIENTIFIC SCHOOL DUBAÏ The 21st Century School:

SWISS INTERNATIONAL SCIENTIFIC SCHOOL DUBAI Sandrine GELEIJNS

Alors que Dubaï poursuit son effervescence de projet de constructions en vue d’accueillir l’exposition universelle de 2020, un nouveau campus a ouvert ses portes le 30 août dernier : la Swiss International Scientific School Dubaï (SISD). A ce jour, 270 élèves de maternelle et primaire ont déjà eu la chance d’y faire leur rentrée scolaire le mois dernier. Ce lycée du XXIème siècle pourra accueillir à l’horizon 2017, plus de 2000 élèves jusqu’à la terminale. Ecole privée d’origine suisse, la SISD perpétue aux Emirats la tradition d’un pays multilingues avec des élèves suivant obligatoirement un cursus bilingue anglaisfrançais, anglais-allemand ou anglais avec langues étrangères (français-allemand-italien-arabe). Au terme de leurs études, l’examen final permettra aux futurs étudiants d’obtenir un Baccalauréat International (IB) qui leur ouvrira les portes des meilleures Universités.

Translation: Lesley KEMP

While Dubai is ever so busy building in preparation for the 2020 Universal Exhibition, a new campus opene d it s do or s on Au g u st 3 0 t h : t he Sw i ss Internat ional Scient if ic School Dubaï (SISD). Last month, 270 early years and primary school children were already lucky enough to start their school year there. By 2017 this 21st century high school will accommodate over 2000 pupils up to and including final high school year. A private school of Swiss origin, the SISD follows on in the Emirates tradition as a multilingual country, with pupils following a mandatory bilingual curriculum: English-French, English-German or English with foreign languages (French-German-Italian-Arabic). At the end of their studies there pupils will sit an International Baccalaureate Diploma Programme (IBDP) which will provide access to the best of universities.

94

SWISS SCHOOL_OCT15.indd 94

11/7/15 12:32 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Située près de la Creek et au pied du pont de Business Bay, dans le quartier de Healthcare City, la SISD est idéalement située aussi bien vis-à-vis des transports publics près de la Creek Metro Station que par la route en empruntant Al Khail road. A la tête de cet établissement haut de gamme, Beat Sommer, riche d’une expérience de plus de t rente ans dans le domaine de l’éducat ion, est très f ier d’offrir aux élèves de Dubaï, mais pas

Located near the Creek, at the foot of the Business Bay bridge in the Healthcare City area, the SISD is ideally situated for access, whether it be by public transport via Creek metro station, or by car via the Al Khail road. Beat Sommer is the head of this premium school and, with over thirty years experience in education, he is very proud to offer a unique opportunity for academic excellence and personal development to pupils both

95

SWISS SCHOOL_OCT15.indd 95

11/7/15 12:32 AM


seulement, une opportunité unique tant au niveau de l’excellence académique que du développement personnel. En effet, la Swiss International Scientific School Dubaï proposera à terme un internat afin de permettre aux non-résidents de suivre les cours tout en vivant sur le campus. Conçu dans le respect de l’environnement, les architectes de la SISD ont utilisé des matériaux innovants afin de réduire les dépenses énergétiques, notamment lors des longs mois de grosse chaleur.

from Dubai and elsewhere. Indeed the SISD will, in the future, offer boarding to non-residents allowing them to attend classes while living on the campus grounds. Environmentally conscious, the architects of the SISD used innovative materials in order to reduce energy consumption, particularly during the hottest months. Thanks to the Swiss “Minergie” technique used in the construction of the buildings, the savings in energy consumption will fund the student scolarships based on merit.

96

SWISS SCHOOL_OCT15.indd 96

11/7/15 12:32 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

En construisant les bâtiments suivant la technique « Minergie », les économies réalisées sur les factures d’électricité seront utilisées pour des bourses au mérite. D’un point de vue académique, les élèves doivent réussir un test d’entrée qui leur permettra ensuite de suivre les cours dans les meilleures conditions, selon l’option bilingue choisie, avec des professeurs dont la langue maternelle sera l’anglais, le français, l’allemand, l’italien ou l’arabe. Avec un maximum de 22 élèves par classe, les professeurs épaulés par leur assistante, ne pourront que favoriser la progression des élèves à partir de Pre-KG jusqu’à la f in du primaire ; puis dès septembre 2017 jusqu’au fameux baccalauréat international. A côté de ce diplôme reconnu mondialement, la SISD proposera aussi le programme d’enseignement suisse «Matura» afin de

From an academic point of view pupils must pass an entrance examination which will allow them to attend classes, based on the bilingual option chosen, with teachers of English, French, German, Italian or Arabic mother tongue. With a maximum

97

SWISS SCHOOL_OCT15.indd 97

11/7/15 12:32 AM


of 22 pupils per class, the teachers, aided by their assistants, will foster their pupils progress initially from Pre-KG until the end of primary school, and then from September 2017 until the final high school year within the international Baccalaureate. As well as the worldwide recongnized IB Diploma, SISD will also offer the Swiss education programme “Matura’ which will allow students direct access to Swiss business schools and universities without having to sit their entrance exams.

permettre aux élèves d’intégrer directement les grandes écoles et autres Universités suisses sans passer d’examen au préalable. Le campus de la Swiss International Scientific School une fois terminé offrira des installations académiques et sportives haut de gamme avec terrain de sports, piste d’athlétisme, gymnase, piscine de taille

98

SWISS SCHOOL_OCT15.indd 98

11/7/15 12:32 AM


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

The Swiss International Scientific School campus will provide top of the range academic and sports facilities including sports grounds, athletics track, gymnasium, olympic size swimming pool, an auditorium with a seating capacity of 650. The state-of-the-art school campus has just arrived in the Emirates, you will find it at SISD. Admissions for the next school year are already open and SISD personnel are available to assist parents with any queries they may have.

olympique, auditorium pouvant accueillir jusqu’à 650 personnes. Le nec plus ultra de l’éducation est arrivé aux Emirats et c’est à la SISD que vous le trouverez. Les admissions pour la prochaine rentrée scolaire sont d’ores et déjà ouvertes et le personnel de SISD se tient à la disposition des parents afin de répondre à la moindre de leurs interrogations.

99

SWISS SCHOOL_OCT15.indd 99

11/7/15 12:32 AM


Les stations de montagne de l’Inde du Sud Ce mois-ci, Madame Magazine vous emmène sur les pentes montagneuses du sud de l’Inde, visiter ces villes de haute altitude où autrefois les dirigeants européens et indiens trouvaient refuge contre la chaleur de l’été... Votre escapade commence à Munnar, une colline pittoresque située au sud ouest du pays dans le district d’Idukki, à 1 600 mètres au-dessus du niveau de la mer,

dans l’état du Kerala. S’offre à vous une vue magnifique sur le tapis vert des plantations de thé (ne ratez pas le musée du thé), sur les sommets rocailleux, les forêts de bois de santal, les montagnes recouvertes de neige, les petites ruelles, les collines broussailleuses et les lacs sereins! Munnar abrite l’un des pics les plus élevés du sud de l’Inde, célèbre pour le trekking.

100

INDIA_OCT15.indd 100

11/7/15 12:32 AM


Evasion Escaping

Munnar. Collines autour des plantations de thĂŠ - Hills around the tea plantations

Indian Southern Hill stations Christel de NOBLET This month, Madame Magazine takes its readers to some of the Southern hill stations of India. European and Indian rulers used t hose higha lt it ude tow ns as a place of ref uge f rom t he summer heat... Your tour starts from Munnar, a picturesque hill station located in the Idukki district of the

sout hwester n I nd ian state of Kera la, at 1,60 0 metres above sea level. It offers a wonderful view of green carpet of tea plantation (don’t miss the tea museums), craggy peaks, Sandalwood Forests, snow clad mountains, winding lanes, bushy hills, serene lakes! Munnar is home to one the highest peak in South India famous for trekking.

101

INDIA_OCT15.indd 101

11/7/15 12:32 AM


Munnar

A six heures de route, dans la chaine de montagnes Nilgiri, se trouve Ooty, bien connue pour son jardin botanique considéré comme le plus beau du pays et pour son magnifique lac. Cette ville aussi appelée la “reine de la colline” est réputée pour son paysage pittoresque. Parmi toutes les activités et visites touristiques il ne faut surtout pas manquer son petit train. Le chemin de fer de montagne de Nilgiri (RMN) est un élément précieux qui en fait le charme légendaire depuis 1899. Ce système ferroviaire est unique car il est le plus escarpé d’Asie et, croyez-le ou non, il compte toujours sur son parc de locomotives à vapeur pour gravir la montagne!

Six hours away your next destination is Ooty , situated in the range of Nilgiri Mountains, wellknown for its Botanical Garden considered the best garden in India and for its beautiful lake. This town is called the “ queen of hill” and is renowned for its scenic natural beauty. It has much to offers for tourist but in any case do not miss its Toy train. Nilgiri Mountain Railway (NMR) is a treasured element and fabled charm of Nilgiris since 1899. This Nilgiri rail system is unique as it is the steepest one in Asia and, believe it or not, it still relies on its fleet of steam locomotives to climb the mountain! In

102

INDIA_OCT15.indd 102

11/7/15 12:32 AM


Evasion Escaping

En juillet 2005, l’UNESCO a ajouté le chemin de fer de Nilgiri en tant qu’extension du site du patrimoine mondial du Darjeeling Himalayan Railway. Ce site est maintenant connu sous le label “les chemins de fer de la montagne de l’Inde.” En quittant Ooty par le train vous pouvez vous rendre jusqu’à Coonoor, la deuxième plus grande station dans les collines de Nilgiri. Cette ville, située à une altitude de

July 2005, UNESCO added the Nilgiri Mountain Railway as an extension to the World Heritage Site of Darjeeling Himalayan Railway; the site then became known as “Mountain Railways of India.” Using the train, you can go all the way to Coonoor, the second largest hill station in the Nilgiri hills after Ooty. This city, located at an altitude of 1,850 m above sea level, is as well an ideal base for a number

Ooty. Jardins botaniques - Botanical Gardens

103

INDIA_OCT15.indd 103

11/7/15 12:32 AM


Le chemin de fer de montagne de Nilgiri The Nilgiri Mountain Railway

1 850 m, est une base idéale pour un certain nombre de treks conduisant dans le Nilgiri. L’une des pistes de randonnée populaires conduit les touristes à Lamb’s Rock qui surplombe les plaines de Coimbatore, offrant une vue spectaculaire sur les plantations de thé et de café. Avec des noms comme Lady Canning’s Seat (la chaise de Lady Canning), Dolphin’s Nose (le nez du dauphin), Law’s Falls (les chutes de la loi), ou Droog où l’on peut apercevoir les ruines d’un fort du XVIème siècle, le trekker pourra laisser libre cours à son imagination! Pour ceux qui préfèrent plutôt rester en ville, la principale attraction est Sim’s Park; un petit jardin botanique bien entretenu qui s’étend sur 12 hectares. On y découvre une ferme séricicole (vers à soie) exploitée par le gouvernement et une branche de l’Institut Pasteur pour laquelle vous aurez besoin d’une autorisation spéciale si vous souhaitez la visiter. Mais Coonoor ne fait pas qu’élever des insectes... La floriculture et la culture de fraises y ont pris racine récemment...

of trekking expeditions leading into the Nilgiris. One of the popular trekking trails leads tourists to Lamb’s Rock which overlooks the Coimbatore plains, providing a spectacular view of the tea and coffee plantations. With names like Lady Canning’s Seat, Dolphin’s Nose, Law’s Falls, or Droog where ruins of a 16th-century fort can be seen, the imagination of the trekker will go wild! For those who’d rather stay in town, the main attraction is Sim’s Park; a small well maintained botanical garden that spread over 12 hectares. There is, as well, a government operated Silk Farm and a branch of the Pasteur Institute. Be aware that you will need a special permission to visit this institute. But Coonoor doesn’t only grow bugs... Floriculture and strawberry cultivation have taken root recently...

Nilgiri Hills

Nilgiris. Plantation de thé - Nilgiris Tea Plantation

104

INDIA_OCT15.indd 104

11/7/15 12:32 AM


Evasion Escaping

Coonoor. Sim’s Park

OÙ DORMIR - WHERE TO SLEEP (www.booking.com) Hotels in Ooty - Two Seas Residence, Arani House Road, Stone House Hill Post - Taj Savoy Hotel (5*) 77, Sylks Road Hotels in Coonoor - The Gateway (4*), Church Road, Upper Coonoor - Serenity Manor (3*) 176 B,Walkers Hill Road, High Fields, Kotagiri Road

105

INDIA_OCT15.indd 105

11/7/15 12:32 AM


Panama City Qui aurait pensé que le Panama deviendrait la dernière destination à la mode? Grâce à des vols réguliers au départ de Dubaï, c’est à présent une idée de vacances à considérer... Who would have thought that Panama was now the latest hip destination? With regular flights from Dubai, it is now a vacation place to consider... Traduction Catherine de MONTPEZAT

S’il y avait une seule chose à faire à Panama City, ce serait bien sûr la visite du célèbre canal de Panama. Peu importe si ce n’est guère original, l’endroit dépasse toujours les attentes, particulièrement avec la taille des bateaux en attente de le traverser. Mais avant d’y aller, faites vos devoirs et ne manquez pas une visite préparatoire au Museo del Interoceánico Canal de Panamá, plus connu sous le nom de Musée du canal de Panama. Il vous fournira une excellente base sur la fameuse histoire du canal. Mais le Panama est plus qu’un canal… désigné par l’UNESCO comme un site du patrimoine mondial en 1997, Casco Viejo (vieux quartier en espagnol), aussi connu comme Casco Antiguo ou San Felipe, est le quartier historique de Panama City. Achevé en 1673, il a été construit à la suite de la destruction quasi totale de Panamá City en 1671, après une attaque de pirates ! Une promenade autour de la petite Plaza de Bolivar est parmi les « choses à ne pas manquer». Le Fodor’s guide la décrit comme «une

Christel de Noblet

If there was one thing to do in Panama City, it would be to visit the world famous Panama Canal. No matter how cliché it may be, it always exceeds expectations, particularly the sheer size of the ships waiting to pass through. But before going there, do your homework and don’t forget to make a preparatory visit to the Museo del Canal Interoceánico de Panamá, commonly known as the Panama Canal Museum. It will supply you with an excellent background on the canal’s famous history. But Panama is more t han just a cana l... Desig nated by U N E SCO as a World Her itage Site i n 1997, Casco Viejo (Spanish for Old Quarter), also known as Casco Antiguo or San Felipe, is the historic district of Panama City. Completed in 1673, it was built following the near-total destruction of the original Panamá city in 1671, when pirates attacked! Among Amongst the “things not to be missed” is a stroll around the small Plaza de Bolivar. The Fodor’s guide describes it as “A small

106

PANAMA_OCT15.indd 106

11/7/15 12:31 AM


Evasion Escaping

Panama City vue de Cerro Ancon - Panama City from Cerro Ancon

107

PANAMA_OCT15.indd 107

11/7/15 12:31 AM


La colline de Cerro Ancon The hill of Cerro Ancon

petite place entourée d’une architecture du XIXème siècle,... un des endroits les plus agréables de Casco Viejo, surtout la nuit, quand les gens se réunissent dans ses différents cafés pour boire un verre et dîner, et que des musiciens de rue se produisent pour quelques pièces. Au centre se trouve un monument à la gloire du

plaza surrounded by 19th-century architecture, … one of the Casco Viejo’s most pleasant spots, especially at night when people gather at its various cafés for drinks and dinner, and street musicians perform for tips. It’s centered around a monument to the Venezuelan general Simón Bolívar, the “”Liberator of Latin America,”” with decorative friezes marking events of his life and an A ndean condor perched above him. “ Bolívar came here in 1826 for the first Panamerican Congress, held in the chapterroom of the old monastery on the northeast corner of the square, now the Salón Bolívar, a sma l l museu m about Pana ma’s pol it ica l history whose centrepiece is a replica of the Liberator’s bejewelled ceremonial sword. The whole building has been beautifully restored and currently houses government offices but can still be visited freely. Next door stands the church and monastery of San Francisco, built Le Canal de Panama - Panama Canal

108

PANAMA_OCT15.indd 108

11/7/15 12:31 AM


Evasion Escaping

Place Simon Bolivar

général vénézuélien Simón Bolívar, le «Libérateur de l’Amérique latine », décoré d’une frise qui indique les différents moments de sa vie et surplombé d’un condor des Andes. Bolívar est venu ici en 1826 pour le premier Congrès panaméricain qui s’est tenu dans la salle capitulaire de l’ancien monastère situé à l’angle nordest de la place. Appelée aujourd’hui « le Salón Bolivar », elle est devenue un petit musée sur l’histoire politique du Panama dont la pièce maîtresse est une réplique de l’épée de cérémonie richement décorée du Libérateur. L’ensemble du bâtiment a été joliment restauré, il abrite actuellement les bureaux du gouvernement mais vous

in the seventeenth century but extensively modified subsequently. Amongst the lovely old buildings of the area, don’t miss Casa Góngora , one of the oldest houses in Panama and the last surviving example in the city of 17th century colonial architecture. If you want to dream with open eyes, go visit the very tempting Emerald Museum. Though small, it delivers a good overview of the emerald mining industry and its history. The simulated mine you can enter and explore also makes it fun for kids. If emerald is not your thing, try

109

PANAMA_OCT15.indd 109

11/7/15 12:31 AM


Cathedrale metropolitana Casco Viejo

pouvez le visiter gratuitement. Juste à côté se dressent l’église et le monastère de San Francisco, construits au XVIIème siècle mais largement modifiés par la suite. Parmi les beaux édifices anciens du quartier, ne ratez pas la Casa Góngora, une des plus anciennes maisons de Panama et le dernier exemple qui subsiste dans la ville d’architecture coloniale du XVIIème siècle. Si vous voulez rêver les yeux ouverts, allez visiter le musée de l’émeraude. Il est petit mais donne un bon aperçu de l’industrie minière de l’émeraude et de son histoire. Vous pouvez entrer et explorer une mine reconstituée; les enfants adorent ! Si vous ne vibrez pas à la vue de ces pierres précieuses, essayez l’or dans l’Iglesia San Jose où l’attraction principale est le célèbre retable de Oro (autel d’or) qui a été miraculeusement sauvé après le saccage de Panamá Viejo. Selon une légende locale, quand arriva l’information de l’attaque imminente des pirates, un prêtre tenta de cacher l’autel en le peignant en noir. Des décennies plus tard, quand les souvenirs

gold in the Iglesia San Jose where the main attraction is the famous Altar de Oro (Golden Altar) which was miraculously saved after the sacking of Panamá Viejo. According to local legend, when word came of pirates’ impending attack, a priest attempted to disguise the altar Museo del Canal Interoceánico de Panamá

110

PANAMA_OCT15.indd 110

11/7/15 12:32 AM


Evasion Escaping

s’estompèrent et la peinture aussi, l’inestimable artefact fut découvert et correctement restauré. Le soir, dînez dans l’un des restaurants gastronomiques de la ville, de plus en plus nombreux et qui souvent consacrent leur énergie à jouer avec les plats traditionnels de la cuisine panaméenne. Par la suite, vous pourrez vous installer dans un lounge sur un toit avec vue sur le quartier de Casco Viejo avant d’aller faire claquer vos

by painting it black. Decades later when memories had faded, so did the paint, and the priceless artifact was uncovered and properly restored to its lustrous beauty. When the evening comes, dine at one of the city’s ever-increasing chef-driven restaurants, many of which dedicate their energy to experimenting with traditional Panamanian cuisine. Afterwards, you can visit a rooftop lounge with views over the happening

Plaza de Francia Casco VIejo

111

PANAMA_OCT15.indd 111

11/7/15 12:32 AM


talons dans les profondeurs de la «Habana Panama », une des pistes de danse les plus chaudes du Panama ! Enfin, si l’observation de l’étonnante biodiversité du Panama est pour vous une priorité absolue, gardez un peu de temps pour un trek jusqu’à Cerro Ancón, un morceau de forêt tropicale sur une colline verdoyante de 200 mètres de haut qui domine la ville de Panama où vous pouvez avoir un aperçu de l’incroyable éventail de flore et de faune que le Panama a à offrir. Pour préparer votre voyage: cascoviejo.com

Casco Viejo neighbourhood, before kicking up your heels in the cavernous depths of Habana Panama, the hottest dance floor in Panama! Fi na l ly, i f check i ng out Pa na ma’s a ma zi ng biodiversity is a top priority, allow time for the short trek up Cerro Ancón, a patch of rainforest on a 654-foot hill that overlooks Panama City where you can get a preview of the incredible range of flora and fauna that Panama has to offer. To prepare your trip: cascoviejo.com

Palacio Bolivar

112

PANAMA_OCT15.indd 112

11/7/15 12:32 AM


Evasion Escaping

ÀNE PAS MANQUE NON PLUS

DON’T MISS EITHER

Le Biomuseo construit par Franck Gehry; un dîner dans l’un des restaurants de la marina de Amador Causeway avec vue sur la skyline de Panama ; la visite des écluses de Miraflores sur le canal de Panama (à 20mn du downtown) avec un intéressant centre des visiteurs sur place (expos instructives et intéressantes sur le canal, ses époques de construction, son développement actuel) ; un dîner ou un drink en haut de la Trump Tower (hé oui, il y a aussi une Trump tower!). L’incontournable shopping haut de gamme dans les centres commerciaux «hype» de «Multiplaza» et «Soho Mall». Pour les aventuriers prêts à s’éloigner de Panama City ils peuvent aller découvrir Colón, les forts de la côte Caraïbes (San Lorenzo et Portobello), à une heure et demie de voiture de la capitale (excursion faisable dans la journée).

The Biomuseo built by Franck Gehry, dinner in one of the restaurants in the marina of Amador Causeway with view on the skyline of Panama; the visit of the locks of Miraflores on the Panama Canal (20 min away from downtown) with an interesting visitors’ centre on site (instructive and interesting exhibition about the canal, its times of construction, its current development); a dinner or a drink at the top of the Trump Tower (yes, they have a Trump tower too!). the inevitable upscale shopping in the “hype” malls of “Multiplaza” and “Soho Mall”. Adventurers ready to escape from Panama City can go to discover Colón, the forts of the Caribbean coast (San Lorenzo and Portobello), an hour and a half drive from the capital (can be done within a day).

113

PANAMA_OCT15.indd 113

11/7/15 12:32 AM


DECO

LALIQUE

Voit Bleu Blue Filter Marie de la MÉNARDIÈRE

En 1921, le maître verrier René Lalique fonde la société Lalique. Célèbre pour sa conception de bijoux, de pièces d’art et d’objets décoratifs, Lalique se base sur des motifs de l’Art nouveau, représentants généralement la faune et la flore. Il utilise des matériaux précieux et semi-précieux et se forge son propre style qui lui a valu une renommée internationale. Lalique est par exemple l’auteur de la décoration du wagon-restaurant de l’OrientExpress, ou encore des fontaines des Champs-Elysées. La maison a depuis collaboré avec un certain nombre d’artistes à forte notoriété notamment pour la création de flacons de parfums pour Bentley Motors, Nina Ricci ou même Tom Ford. En 2011, la société Lalique s’appuie sur les Archives Yves Klein pour donner naissance à une reproduction de la statue « Victoire de Samothrace » en cristal. La sculpture avait été produite par Yves Klein en 1960 pour la boutique du Musée du Louvre, l’artiste avait à l’époque le projet d’entamer la fabrication d’un moule de la statue afin de pouvoir créer une série de sculptures mais n’avait pas réussi à trouver les fonds nécessaires pour lancer le projet.

Translation Hélène HEIN

In 1921, master glass artist René Lalique created the Lalique company. Famous for his jewelry, works of art and decorative pieces, Lalique was inspired by Art Nouveau, mainly representing the fauna and flora. He used precious and semi-precious materials to elaborate his own internationally renowned style. Among other things, he worked on the decoration of the Orient Express’ dining car and on some of the Champs Elysées’s Galery fountains. Since then, his company has collaborated with a number of well-known artists, notably to create perfume bottles for Bentley Motors, Nina Ricci or even Tom Ford. In 2011, the Lalique company produced a crystal copy of the “Winged Victory of Samothrace » sculpture, using Yves Klein Archives. This sculpture had been created by Yves Klein for the Louvre Museum shop in 1960. At the time, the artist wanted to make a mould of the statue, in order to create a series of sculptures. Unfortunately, he did not manage to raise the necessary funds to launch the project. Today, the name Klein is always associated with the color the artist created: the International Klein Blue, also named IKB.

114

LALIQUE_OCT15.indd 114

11/7/15 12:31 AM


Maison Home

Aujourd’hui, Klein est systématiquement associé à la couleur qu’il a crée: l’International Klein Blue, dit IKB. Inspirée par un bleu outremer, la couleur vise à symboliser la «parfaite sérénité». Le pigment utilisé est d’une uniformité impénétrable d’où l’obsession de l’artiste pour l’aspect monochrome de sa teinte. En 1957, Klein déclare d’ailleurs que la terre entière est bleue, soit quatre ans avant que l’astronaute Gagarine ne confirme que depuis l’espace «Le globe terrestre est d’un bleu intense et profond!». Yves Klein décide de créer un globe terrestre en Relief Bleu IKB qu’il fait

Inspired by the ultramarine blue, this color tends to symbolize a “perfect peace of mind”. The pigment has an impenetrable consistency, from which comes the artist’s obsession to keep a monochrome aspect in his hue. In 1957, Klein stated that the entire earth was blue. That was four years before cosmonaut Gagarin confirmed that, from space, « the globe is an intense and deep blue!». Yves Klein decided to create a IKB three-dimensional globe. He then made it levitate outside its base and center, «to better consider it», and had his picture taken next

115

LALIQUE_OCT15.indd 115

11/7/15 12:31 AM


par la suite léviter hors de son socle et de son axe pour «mieux le considérer» et se fait ensuite photographier aux côtés de l’objet. Il conçoit sa sculpture à partir d’une formule spécifique de cuivre et de cobalt mélangée à une technique d’utilisation de la cire qui avait été abandonnée. Aujourd’hui, Lalique relance une nouvelle collaboration avec les archives Yves Klein pour récréer «La Terre Bleue ». Daniel Moquay, le directeur des Archives Yves Klein explique donc son projet de reproduire le globe de Klein en combinant le bleu Klein aux méthodes classiques de fabrication des pièces de Lalique: «Voilà déjà un moment que j’avais envie de créer cette œuvre en cristal et il m’a donc semblé naturel de le proposer à Lalique. Je suis très satisfait du résultat qui est fidèle au travail d’Yves Klein tout en lui apportant une nouvelle dimension grâce à la transparence du cristal.» L’International Klein Blue efface ainsi les frontières entre l’espace et le ciel. Par ailleurs, le globe en cristal reprend l’idée monochrome de Klein qui avait choisi l’IKB pour toute une série d’oeuvres intitulée « Reliefs Planétaires ». Défi relevé, la reproduction de Lalique se montre fidèle à l’idéal planétaire de l’esthète, bien que modernisé ici par la transparence qu’offrent les artisans de Lalique.

to the object. He designed his sculpture with a specific formula of copper and cobalt oxides, associated with an ancient wax technique. Today, Lalique is reviving the cooperation with Yves Klein Archives to recreate « la Terre Bleue » (blue earth). Director of Yves Klein Archives Daniel Maquay explains how he wants to reproduce Klein’s globe, combining Klein blue with the classical manufacturing processes of Lalique. « I have had the idea of creating this piece of work out of crystal for quite a long time. It was natural for me to submit it to Lalique. I am very happy with the result. It is faithful to Yves Klein’s work and, at the same time, provides with a new dimension, thanks to the transparency of the crystal ». International Klein Blue is erasing all frontiers between space and earth. The crystal globe also takes over Klein’s monochrome idea, who had chosen the IKB for a series of works called « Planetary reliefs ». A successful challenge! Lalique’s replica is faithful to the global ideal of the aesthetics, modernized by the transparency offered by Lalique’s craftsmen.

116

LALIQUE_OCT15.indd 116

11/7/15 12:31 AM


Bien-être et loisirs Wellbeing and leisure

DÉCORATION D’INTÉRIEUR

ANTIQUITÉS

MEUBLES

OBJETS D’ART

CURIOSITÉS

LUMINAIRES

Petit Palais, Villa 68, Al Urouba Street, Jumeira 2, Dubai, United Arab Emirates +971 4 3854142, info@petitpalaisinteriors.com, www.petitpalaisinteriors.com

145

AD_JAN15.indd 3 CLASSIFIED_MAY15.indd 145 168x225.indd 1

1/10/15 7:39 5/15/15 11:14 AMPM 11/25/14 1:12 PM


KARIM HAÏDAR

L’amour de la cuisine libanaise The love of Lebanese cuisine Ancien avocat, Karim Haïdar est devenu cuisinier par passion. En 15 années, il a révolutionné les restaurants libanais à Paris, Beyrouth et Londres. Que ce soit en matière de bistro (Liza, Au 29), en gastronomie (Zabad, Fakhreldine ou la Branche d’Olivier) ou même en restauration rapide (Comptoir Libanais), il a imprimé sa marque et tracé le sillon de la cuisine libanaise de demain. Sa vision du traiteur libanais l’a transporté à travers le monde pour les évènements les plus prestigieux. Ses livres, traduits en plusieurs langues, et ses émissions de télévision sont des succès pérennes. Aujourd’hui, il a décidé de se consacrer à un nouveau défi: faire connaître la cuisine et l’art de la table du monde arabe. Pour cela, après de longues recherches et études, il a créé dans son service traiteur des menus pour les différents pays arabes. Et surtout, il vient de créer l’Académie de Cuisine Arabe avec les chefs et personnalités les plus marquants de la gastronomie et de la culture orientales... Et, il est toujours aussi passionné.

Passion transformed Karim Haïdar from a lawyer into a cook. The last 15 years, he implemented a unique signature and opened the way to a new Lebanese cuisine. He revolutionized the Lebanese restaurants from the bistro style (Au 29 and Liza), to the High end dining (Fakhreldine, La branche d’olivier or Zabad) and the fast casual (Comptoir libanais). His original views in Lebanese catering made him travel all around the world for the most prestigious events. His books, published in various languages, and his tv shows are permanent successes. Today, Karim has a new challenge: Make the world discover the richness and flavors of the Arab world Cuisine. Therefore he developed menus for every specific Arab country. But, most importantly, with the most influent people in food and in Arabic culture, he is creating the « Académie de Cuisine du Monde Arabe » (Arab world cooking academy) to promote the Arabian food culture…. And he is still as passionate as ever.

118

CHEF HAIDAR_OCT15.indd 118

11/7/15 12:31 AM


Maison Home

119

CHEF HAIDAR_OCT15.indd 119

11/7/15 12:31 AM


CHEF HAIDAR_OCT15.indd 120

11/7/15 12:31 AM


Maison Home

Saveurs libanaises Miroir de la diversité Karim Haïdar – Andrée Maalouf Préface de Amin Maalouf Photographies de Loïc NICOLOSO - stylisme de Sabine PARIS Le Liban, dans sa grande diversité, offre une variété unique de mets parfumés, de goûts délicats et de plats raffinés qui se sont enrichis au fil du temps de saveurs nouvelles venues d’ailleurs. Appréciée dans le monde entier, la cuisine libanaise est réputée pour ses spécialités: houmos, falafels, taboulé, caviar d’aubergine, grillades épicées, ragoûts mijotés, pâtisseries à la pistache et à la rose… Mais on connaît moins certaines recettes authentiques dont chaque famille garde le secret. C’est ce patrimoine culinaire, parfois revisité et toujours simplifié, qu’Andrée Maalouf et Karim Haïdar, auteurs du best-seller Cuisine libanaise d’hier et d’aujourd’hui, nous transmettent ici autour d’une centaine de recettes: Falafels aux crevettes, Salade de zaatar, Kebbés de potiron, Riz au safran, à la cardamome et à la rose, Rascasse au fenouil et à l’arak, Osmallie à la crème de lait et à la rose, Sahlab, Carrés de baklawa… Quand l’expérience d’une passionnée rencontre l’art d’un chef, c’est pour nous faire découvrir le meilleur de la cuisine libanaise, délicieuse et facile à réaliser, véritable voyage au «pays des cèdres et du miel». Les auteurs Andrée MAALOUF, passionnée de cuisine, en France depuis plus de 40 ans, cherche à concilier la tradition culinaire de son pays d’origine avec les exigences d’aujourd’hui en termes de goût et de produits. Karim HAÏDAR, juriste devenu cuisinier par passion, est reconnu pour avoir créé une cuisine libanaise contemporaine dans ses restaurants de Paris, Londres et Beyrouth. Ses recettes originales se retrouvent à la carte de son service traiteur à Paris et dans le monde. Il vient de créer l’Académie de Cuisine du Monde Arabe avec les chefs et personnalités les plus marquantes de la gastronomie et de la culture orientales. www.karimhaidar.com Amin MAALOUF, mari d’Andrée, élu à l’Académie française en 2011 est auteur de nombreux essais et romans, dont Le Rocher de Tanios, Prix Goncourt 1993. Il signe la préface de ce très beau livre.

Lebanon, in its great diversity, offers a unique variety of fragrant, delicate and refined dishes, which have been enriched over time by new flavours from other countries. Appreciated in the entire world, the Lebanese cuisine is renowned for its specialties: hommos, falafel, tabboule, eggplant caviar, spicy grilled meat, slow cooking stews, marinades, pastries with pistachio and rose water ... But we know very little about these authentic recipes that each family keeps secret. Andrée Maalouf and Karim Haïdar, authors of the bestseller “Cuisine libanaise d’hier et d’aujourd’hui” (Lebanese Cuisine of yesterday and today) revisit and simplify this culinary heritage with around a hundred recipes: shrimp falafel, zaatar Salad, pumpkin Kebbes, saffron cardamom and rose water rice, redfish with fennel and arak, cream of milk and rose water Osmallie, Sahlab, baklawa cubes... When the experience of a passionate meets with the art of a Chef, it is for us to discover the best of Lebanese cuisine, delicious and easy to make, a true journey to the “land of the cedars and honey”. Andree MAALOUF, passionate about cooking, has been living in France for more than 40 years. She wants to reconcile the culinary tradition of her country of origin with the requirements of today in terms of taste and products. Karim HAÏDAR, former jurist, became chef by passion. He is renowned for having created a contemporary Lebanese cuisine in his restaurants in Paris, London and Beirut... His original recipes can be found in the menus of his catering service in Paris and in the world. He has just created the Academy of Cuisine from the Arab world with the Chefs and the most outstanding personalities of the oriental gastronomy and culture. www.karimhaidar.com Amin Maalouf, Andrée’s husband, was elected to the French Academy in 2011. He is the author of numerous essays and novels, including the Rock of Tanios, Goncourt Prize in 1993. He signed the preface of this beautiful book. 121

CHEF HAIDAR_OCT15.indd 121

11/7/15 12:31 AM


RASCASSE AU FENOUIL ET À L’ARAK

SCORPION FISH WITH FENNEL AND ARAK

Pour 6 personnes Préparation 15 min Cuisson 25 min

Serves 6 Preparation 15 min Cooking 25 min

Ingrédients 6 filets de rascasse (ou sébaste) 500 g de fenouil 1 kg de tomates 5 cl d’arak 2 cuillères à soupe d’huile d’olive Sel, poivre noir du moulin

Ingredients 6 scorpion fish fillets (or redfish) 500 g of fennel 1 kg of tomatoes 5 cl arak 2 tablespoons olive oil Salt, ground black pepper

Préparation

Preparation

Ébouillanter les tomates, les peler et les couper en gros cubes. Les mettre dans une casserole avec du sel et du poivre. Couvrir et cuire 10 min à feu doux. Couper le fenouil en bâtonnets et l’ajouter aux tomates. Cuire encore 10 min. Chauffer l’hu i le d’ol ive dans une poêle antiadhésive. Lorsque l’huile est chaude, poser les filets de poisson. Appuyer dessus avec une spatule, puis cuire 2 min. Retourner et cuire encore 1 min. Saler et poivrer et réserver dans un plat. Déglacer à l’arak. Servir 1 filet de rascasse dans chaque assiette avec du ragoût de fenouil. Accompagner de riz ou de bourghol.

Blanch the tomatoes, peel and cut them into large cubes. Put them in a pan with salt and pepper. Cover and cook 10 min low heat. Cut the fennel into strips and add to the tomatoes. Cook another 10 min. Heat olive oil in a nonstick pan. When the oil is hot, place the fish fillets. Press them with a spatula and cook 2 min. Turn and cook for 1 min. Salt and pepper and set aside in a dish. Deglaze with arak. Ser ve 1 redf ish f illet on each plate wit h fennel stew. Serve with rice or bourghol.

122

CHEF HAIDAR_OCT15.indd 122

11/7/15 12:31 AM


Maison Home

123

CHEF HAIDAR_OCT15.indd 123

11/7/15 12:31 AM


GHEÏM-TAHT-EL-AMAR (NUAGE SOUS LA LUNE)

GHEÏM-TAHT-EL-AMAR (CLOUD IN THE MOONLIGHT)

Pour 6 personnes Préparation 10 min Trempage 1 nuit Cuisson 35 min Repos au frais 1 h

Serves 6 Preparation 10 min Soak 1 night Cooking 35 min Rest in the fridge 1 hour

Ingrédients Pour la crème de riz 60 cl de lait 60 g de riz rond 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger 30 g de sucre en poudre

Ingredients For rice cream 60 cl milk 60 g of round rice 2 tablespoons orange blossom water 30 g of caster sugar

124

CHEF HAIDAR_OCT15.indd 124

11/7/15 12:31 AM


Maison Home

20 g de Maïzena 15 cl d’eau Pour la crème d’abricot 300 g de pâte d’abricot (amardine) 1 citron 2 cuillères à soupe d’eau de rose 35 g de Maïzena

20 g cornstarch 15 cl water For the apricot cream 300 g apricot paste (amardine) 1 lemon 2 tablespoons of rose water 35 g cornstarch

Préparation

Preparation

La veille Couper la pâte d’abricot en morceaux, ajouter 60 cl d’eau, remuer de temps en temps et laisser tremper toute la nuit au frais.

The day before Cut the apricot paste into pieces, add 60 cl water and let soak overnight in the fridge stirring from time to time.

Le jour même Couvrir le riz de 15 cl d’eau froide et porter à ébullition. Cuire pendant 20 min à feu doux et à découvert. Délayer la Maïzena dans un peu d’eau. Verser le lait dans une casserole et porter à ébullition. Ajouter le riz et son eau de cuisson ainsi que la Maïzena. Porter à ébullition. Hors du feu, ajouter le sucre et l’eau de fleur d’oranger. Mélanger. Verser dans des ramequins et laisser refroidir 1 h au réfrigérateur.

D-day Cover the rice with 15 cl of cold water and bring to boil. Cook for 20 min over low heat, uncovered. Mix the cornstarch with a little water. Pour the milk into a saucepan and bring to a boil. Add rice with its cooking water and the cornstarch. Bring to a boil again and off the heat, add sugar and orange f lower water. Mix. Pour into ramekins and chill 1 hour in the fridge.

La crème d’abricot Mélanger la pâte d’abricot et l’eau avec une cuillère, puis filtrer le mélange à travers une passoire fine. Mettre le jus dans une casserole à fond épais sur le feu. Délayer la Maïzena dans un peu d’eau, l’ajouter au jus de pâte d’abricot, ajouter l’eau de rose et porter à ébullition, laisser bouillir pendant 5 min. Hors du feu, ajouter le jus de citron. Verser la crème d’abricot sur la crème de riz refroidie. Laisser tiédir puis mettre au réfrigérateur et consommer bien frais.

The apricot cream Mix the apricot paste and water with a spoon then pass the mixture through a sieve. Pour the juice in a pan on the fire. Mix the cornstarch in a little water, add apricot pulp juice, add rose water and bring to a boil for 5 min. Off the heat, add lemon juice. Pour the apricot cream on the cooled rice cream. Leave it to cool then refrigerate.

VARIANTES Si vous n’aimez pas l’abricot, vous pouvez remplacer la crème d’abricot par de la crème d’orange : 90 cl de jus d’orange et 55 g de Maïzena. Vous pouvez décorer d’amandes et de pistaches au moment de servir.

VARIATIONS If you do not like apricot, you can replace apricot cream by orange cream: 90 cl orange juice and 55 g cornstarch. You can decorate wit h almonds and pistachios before serving.

125

CHEF HAIDAR_OCT15.indd 125

11/7/15 12:31 AM


Global 6000

126

BOMBARDIER_OCT15.indd 126

11/7/15 12:31 AM


Bien-etre et loisirs Wellbeing and leasures

Prévoyez-vous de voyager en jet privé? Is a Private Jet in Your Future? Ce n’est pas un secret : on note, depuis quelques temps, une hausse des voyages en jet privé. Pour quelles raisons? La première classe des vols commerciaux n’est-elle plus à la hauteur? Qu’est-ce que les célébrités, les hommes d’affaires et les dirigeants mondiaux trouvent à ce mode de transport? Il est évident que la flexibilité du jet privé est difficile à battre. Avec l’accès à des centaines d’aéroports supplémentaires, il est possible d’arriver au plus proche de votre destination de rêve, souvent dans des terminaux plus calmes, sans queues interminables ou longues attentes. Ensuite, il y a l’expérience personnalisée. Vous choisissez votre heure de départ et si vous êtes en retard, pas de problème. Vous souhaitez changer les plans à mi-vol ? C’est possible ! Vous pouvez apporter des effets personnels précieux (tels que votre animal de compagnie) avec vous dans la cabine. Si vous souhaitez échapper aux médias ou au public, on vient vous chercher directement sur le tarmac. Qu’en est-il du luxe? Mobilier somptueux, beaucoup d’espace, un système de divertissement à la demande, le

It’s no secret that there’s been a noticeable surge in private jet travel recently. What’s going on? Is first class on a commercial airline no longer good enough? What do celebrities, business moguls and world leaders know that others don’t? For one thing, the convenience factor is hard to beat. With access to hundreds more airports, you can arrive closer to your true destination, often at quieter terminals with no line-ups or long waits. Then there’s the tailored experience. You choose your departure time and if you’re delayed, no problem. Change of plans mid-f light? Fine! You can bring any precious personal belongings (such as your pet) right in the cabin. If privacy from the media or the public is a concern, you can arrange for pickup right on the tarmac. What about luxury? Lavish furnishings, plenty of space, an on-demand entertainment system, WiFi and videoconferencing are all right there. Menu choices and dining schedules are your call. Whether travelling for business, leisure or both, you can customize your interior accordingly.

127

BOMBARDIER_OCT15.indd 127

11/7/15 12:31 AM


Global 6000

WiFi et la vidéoconférence, tout y est. Vous choisissez le menu et les horaires de restauration. Que vous voyagiez pour affaires, loisirs, ou bien les deux, vous pouvez même personnaliser l’intérieur de l’appareil à votre goût. De toute évidence, il y a beaucoup d’avantages appréciables. « Les voyages au Moyen-Orient ont pris de l’ampleur, mais il y a des limites au réseau aérien commercial. Actuellement, vous ne pouvez pas aller directement de Dubaï à Alexandrie, par exemple », explique Khader Mattar, vice-président des ventes Moyen-Orient, Afrique et Asie Pacifique chez Bombardier, le constructeur canadien d’avions d’affaires. Bombardier Avions d’Affaires a actuellement la part impressionnante d’un tiers du marché dans la région et prévoit de livrer 400 autres jets au cours des 10 prochaines années. La division des avions d’affaires de Bombardier produit les Learjet, Challenger et Global. Selon Khader Mattar ce sont ces deux derniers modèles qui sont les plus populaires parmi les clients du Moyen-Orient. «La plupart des voyageurs au Moyen-Orient cherche à voler plus longtemps plutôt que par des routes plus courtes. Nos avions Global et Challenger offrent à nos clients une portée et des performances qui leur permettent de se connecter à des destinations lointaines non-stop avec plus de confort et de commodités ».

Challenger 350 Interior

Clearly, it’s not too shabby. “Travel in the Middle East has broadened in scope, and there are limitations to commercial airline network. Currently, you can’t go direct from Dubai to Alexandria, for example,” explains Khader Mattar, Vice president of sales Middle East , Africa and Asia Pacific at the Canadian business aircraft manufacturer Bombardier. Bombardier Business Aircraft currently has an impressive one-third share of the market in this region and expects to deliver another 400 business jets in the next 10 years. Bombardier’s business aircraft division produces Global, Challenger and Learjet aircraft, but Mr. Mattar says that his company’s longer range Global and Challenger models are the most popular among Middle Eastern customers. “Most travellers in the Middle East are looking to fly longer rather than shorter routes. Our Global and Challenger aircraft allow our customers the range and

128

BOMBARDIER_OCT15.indd 128

11/7/15 12:31 AM


Bien-etre et loisirs Wellbeing and leasures

Bombardier exposera son ultra-longue portée et luxueux Global 6000, son transcontinental 10 passagers Challenger 350 et son Learjet 75 au salon aéronautique de Dubaï Un service dédié aux femmes Emmanuel Dubuisson, PDG de LGO International FZC, société de conseil en aviation, fournit une étude personnalisée en matière d’aviation pour les femmes, en collaboration avec Madame Magazine. Avec Khader Mattar, ils prodigueront les conseils dont elles ont besoin car LGO International FZC et Bombardier considèrent que les femmes doivent bénéficier de services particuliers, à la hauteur de leurs attentes. Vous projetez d’acquérir ou de louer un jet? Venez les rencontrer sur le chalet Bombardier qui vous accueillera au salon aéronautique de Dubaï (Dubai Air Show) du 8 au 12 novembre 2015.

performance to reach distant destinations non-stop with the utmost comfort and convenience.” Bombardier will be exhibiting its ultra-long range and ultra luxurious Global 6000, its transcontinental, 10-passenger Challenger 350 aircraft and its sporty Learjet 75 business jet at the 2015 Dubai Airshow. A dedicated service to Ladies Emmanuel Dubuisson, CEO of LGO International FZC an aviation consultancy company, provides a customised aviation consultancy to ladies in collaboration with Madame Magazine. With Khader Mattar they will give the support and advice ladies need, as LGO International FZC and Bombardier believe that women should receive the services they deserve. Is a Private Jet in Your Future? Visit the Bombardier chalet at the Dubai Airshow November 8-12, 2015 to meet them.

129

BOMBARDIER_OCT15.indd 129

11/7/15 12:31 AM


Enracinements & Ouvertures(2) Assimilation & Open Mindedness(2) Cécile de La RUELLE Thérapie & Développement personnel Rééquilibrages énergétiques cecile.delaruelle@gmail.com Tel: 050 522 73 01 Si vous avez pratiqué les exercices proposés le mois dernier dans le premier volet de cet article, vous avez peut-être commencé à trouver vos repères, un lieu intérieur où vous vous sentez en sécurité. Vous avez peut-être aussi expérimenté que cultiver son jardin intérieur permet de s’ouvrir à l’autre, à la nouveauté sans être pour autant déstabilisé. En effet, dans une phase d’ajustement à un nouvel env i ron nement, (après un déménagement, un changement d’équilibre familial etc..) certains de nos besoins peuvent être mis à mal : notamment le besoin de reconnaissance (être reconnu pour qui je suis vraiment) et le besoin d’appartenance (à un groupe, une communauté). Comment alors prendre soin de ces besoins fondamentaux? Entre le jugement tout fait et la réelle ouvert ure à la nouveauté, nous pouvons nous sentir vulnérable car nous percevons soudain que l’image habituelle que nous avions de nous ne t rouve plus son ref let dans cet te nouvelle vie.

Translation Christine BRAZEAU-BODART

If you’ve done the exercises suggested last month in the first part of this article, maybe you’ve started finding your bearings - an inner place where you feel safe. You may also have experienced that cultivating your inner world allows you to open up to others and to new things without feeling destabilized. Indeed, during an adjustment phase in a new environment - after a move or a family change, some of our needs are sometimes undermined: especially the need for peer recognition (be recognized for who I really am) and the need for belonging (to a group, a community). So how should you take care of these fundamental needs? Between blunt judgement and real open mindedness, you may feel vulnerable because you suddenly perceive that the habitual image you had of yourself is not reflected in this new life. How to open up, without loosing your inner-self? Paradoxically, a certain uprooting invites you to live this experience. Pushed outside your comfort zone, the

130

MIEUX VIVRE_OCT15.indd 130

11/7/15 12:30 AM


Bien-etre et loisirs Wellbeing and leasures

Comment s’ouvrir, sans se perdre soi-même? Paradoxalement, c’est à cela qu’invite l’expérience d’un certain déracinement : poussé hors de notre zone de confort, la réaction de stress normale est soit de refuser soit de se sur-adapter au nouvel environnement. Il faut du courage pour aller revisiter nos certitudes et celui ou celle que nous croyions être jusqu’alors et laisser se découvrir d’autres facettes, parfois insoupçonnées de nous-même.

VIVRE L’EXPÉRIENCE POUR CE QU’ELLE EST: UN APPRENTISSAGE La nouveauté st imule le cerveau: de nouveaux apprentissages favorisent la plasticité neuronale et développent les facultés cérébrales. Prendre conscience que la nouvelle situation dans laquelle vous êtes plongé

normal stress reaction is to either refuse or over adapt to the new environment. You need courage to revisit your absolute certainties and the person you thought you were until then, and let other facets - sometimes unknown - of your personality emerge.

LIVE THE EXPERIENCE FOR WHAT IT REALLY IS - A LEARNING PROCESS New things stimulate the brain - new learning processes facilitate neuronal malleability and develop thinking faculties. Becoming aware that your new situation calls for a new learning process is accepting your inner-evolution. To develop this open mindedness capacity, you can choose a notebook to high light ever y day,

131

MIEUX VIVRE_OCT15.indd 131

11/7/15 12:30 AM


vous invite à un apprentissage, c’est déjà accepter une évolution personnelle. Pour développer cette capacité d’ouverture vous pouvez choisir de prendre un petit carnet d’observation pour chaque jour, y noter quelque chose qui vous a étonné, sans jugement, sans référence à ce que vous saviez : un moment de poésie, une rencontre, une information, une sensation agréable ou non. Demandez vous, même si l’expérience n’a pas été agréable pour vous, ce que vous avez appris, sur l’environnement mais aussi sur vous-même : Pour cela notez 1/ce qui s’est passé, 2/ce que vous avez ressenti, 3/ce que vous avez pensé et 4/la manière dont vous avez réagi. Vous pouvez aussi vous mettre dans la peau d’un journaliste ou d’un humoriste et imaginer comment vous raconterez ce qui s’est passé ce jour-là dans un an ou deux... Essayez de comprendre ce qui se passe dans la tête des nouvelles personnes que vous croisez. Leur univers est

note surprising elements without judging, without mak ing a reference to what you knew: a poetic moment, an encounter, a specific information, a good or bad feeling. Ask yourself - although the experience wasn’t pleasant for you - what you learnt from the environment and also of yourself? In order to do that, note 1/ what happened, 2/ what you felt, 3/ what you thought and 4/ the way you reacted. You can also act like a journalist or a comedian and imagine how you’ll tell the story of that day, in a year or two... Try to understand what goes through the minds of the new individuals you meet. Their universe is different to yours and the questions you ask yourself may help you understand their imaginary world, their culture, the way they see the world. In other words, widen the way you see the world. Does this shake up your absolute certainties? Then make a list of the assumptions which have been challenged.

132

MIEUX VIVRE_OCT15.indd 132

11/7/15 12:30 AM


Bien-etre et loisirs Wellbeing and leasures

différent du vôtre et les questions que vous vous posez, peuvent vous aider à comprendre leur imaginaire, leur culture, leur représentation du monde. En somme élargir la vôtre. Cela bouscule vos certitudes? Alors listez vos idées reçues ainsi remises en question.

SE FAIRE CONFIANCE Faire ce chemin-là, c’est pour chacun, l’opportunité de laisser les schémas anciens, ceux que l’on répète par habitude plus que par conviction, les croyances qui nous limitent, les jugements hérités de notre culture familiale. Tout ce qui finalement nous a peut-être aidé à nous construire et ne correspond plus à celui ou celle que nous sommes aujourd’hui. C’est l’occasion de revisiter ce qui nous motive, nous fait vibrer et nous donne envie de nous lever le matin. Il n’y a pas de fausse loyauté à garder et on peut continuer à aimer ceux que l’on quitte tout en s’autorisant à faire des choix différents. On peut aussi reconnaitre qu’on a cru qu’un certain comportement nous faisait du bien à un moment et l’abandonner parce qu’on s’aperçoit que ce n’est plus le cas. Ce que nous offre la Vie en nous mettant dans un nouvel environnement où personne encore ne nous connaît, c’est une invitation à dire qui nous sommes et à trouver une nouvelle manière de l’exprimer. Ainsi cette expérience de la nouveauté et du dépaysement est-elle une opportunité de prendre soin d’un autre besoin fondamental: celui de l’accomplissement de soi.

TRUST YOURSELF Walking that path is the opportunity for everyone to get rid of old patterns, those that we repeat out of habit more than out of conviction - the beliefs which restrict us, the judgement inherited from our family culture. Everything that helped us become who we are but which does not belong to us. Here is the occasion to revisit your motivations, your desires and the reasons you get up in the morning. There is no false loyalty to have and you can continue loving those you leave behind while allowing yourself to make different choices. You may also admit that you believed a certain way of acting was good for you at some point in time and drop it because you realize that it’s not the case any more. What Life offers you when it puts you in a new environment where no one knows you yet, is an invitation to express who you are and find a new way of expressing it. Therefore, experiencing new elements and uprooting is an opportunity to take care of another fundamental need - that of self-fulfilment.

133

MIEUX VIVRE_OCT15.indd 133

11/7/15 12:30 AM


ADRESSES ADDRESSES NEWS DE LUXE TRYANO Yas Mall Abu Dhabi www.chalhoubgroup.com BUFFALO WILD WINGS Jumeirah Beach Road Dubai www.buffalowildwings.ae

CULTURE ALLIANCE FRANCAISE Al Bateen, 1 rue Khalifa Al Suwaida Development, Sortie 19 de la rue 32, à coté de l’Ambassade d’Irlande, face à l’école Al Ittihad, villa 71.. P.O. Box 2646 Abu Dhabi - UAE 02 6666 232 / 0507157591 www.afabudhabi.org www.facebook.com/Alliance.Francaise.Abou.Dabi PARIS SORBONNE ABU DHABI Reem Island +971(0) 265 69 330 admissions@psuad.ac.ae www.sorbonne.ae 134

ADDRESSES_OCT15.indd 134

11/7/15 12:30 AM


Bien-être et loisirs Wellbeing and leisure

INSTITUT FRANÇAIS DES EMIRATS ARABES UNIS Ambassade de France / French Embassy Etihad Tower n°3, 22ème étage PO Box 4014 Abu Dhabi www.if-uae.com facebook: www.facebook.com/institutfrancais.deseau Twitter: www.twitter.com/IFintheUAE Instagram: www.instagram.com/institutfrancaisuae contact.institutfrancaisuae@gmail.com LIBRAIRIE FRANÇAISE CULTURE&CO Yas Viceroy Abu Dhabi AL Nasr Plaza ST 10 - Oud Metha metro station DUBAI +971 4 357 3603 TRADUCTEURS – TRANSLATORS Christine Brazeau-Bodart Translator – Interpreter – Copywriter

Membre de la Société française des traducteurs English <> French +971 501 53 19 77 & +33 (0)6 20 63 17 79 Skype: cbrazeau14 (identify yourself clearly) christine.brazeau@sfr.fr TENDANCES – TRENDS Paula Deza-Chenu Maillots de bain Lumé - Lumé Swimwear www.lumeswimwear.com LA VIE DANS LE GOLFE – LIFE IN THE GULF FEMME DU MOIS - WOMAN OF THE MONTH Houriya Kazim www.wellwomanclinic.ae breastfriends@gmail.com Abu Dhabi www.bosombuddiesAD.org 135

ADDRESSES_OCT15.indd 135

11/7/15 12:30 AM


Wellbeing and leisure Bien-être et loisirs

SWISS INTERNATIONAL SCIENTIFIC SCHOOL DUBAÏ Duabi Healthcare City - Phase 2ÀL Jaddaf +971 4 375 0600 admissions@sisd.ae www.sisd.ae

BIEN ÊTRE ET LOISIRS - WELLBEING AND LEISURE MIEUX VIVRE - BETTER LIFE Cécile de La Ruelle Thérapies Humanistes Adultes et enfants & Rééquilibrages énergétiques cecile.delaruelle@gmail.com 050 522 73 01 VOTRE PUBLICITÉ DANS MADAME MAGAZINE YOUR ADVERTISING IN MADAME MAGAZINE CONTACT:

advertising@madame-magazine.com +971 5 56 11 62 42

136

ADDRESSES_OCT15.indd 136

11/7/15 12:30 AM


Maison Home

99

COFFEE & TEA_SEPT15.indd 99

9/14/15 1:15 AM


Bien-ĂŞtre et loisirs Wellbeing and leisure

137

ADDRESSES_OCT15.indd 137

11/7/15 12:30 AM

Madame mag nov2015  

News, fashion and current events

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you