Page 1

Madame M A G A Z I N E

AV R I L / M A I 2018

A P R I L / M AY 2 018

Tahar Ben Jelloun Dubai Opera La Perle

Louvre Lens G for Gems


‫حتـ ـ ــى‬ Until Jusqu'au

6

‫ما ي ـ ـ ـ ــو‬ May Mai

‫الب‬-‫كـ ــو‬ CO-LAB

©Mobilier national, Thibaut Chapotot / Khalid Shafar and Mobilier national et manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie.

‫الفـ ــن املع ـ ــاصـ ـ ـ ـ ـ ــر واملهـ ـ ـ ـ ـ ــارات احلرفي ـ ـ ـ ـ ـ ــة‬ CONTEMPORARY ART & SAVOIR-FAIRE ART CONTEMPORAIN ET SAVOIR-FAIRE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AMBASSADE DE FRANCE AUX EMIRATS ARABES UNIS


MADAME MAGAZINE

Madame M A G A Z I N E

AV R I L / M A I 2018

A P R I L / M AY 2 018

Tahar Ben Jelloun Dubai Opera La Perle Avril/Mai 2018 – April/Mai 2018

Louvre Lens G for Gems Madame_Cover_Apr-May_2018.indd 1

4/6/18 11:07 PM

Mannequin/Model: Elena Grid | Photos: Tony Fadel

OWNER & C.E.O.: Catherine GILBERT REDACTION – EDITORIAL Rédactrice en chef – Editor-in-Chief: Christel de NOBLET Journalistes - journalists Emma BARRETT-RYAN | Géraldine DUNOYER | Catherine GILBERT | Bénédicte GIMONNET | Marie E. GRAVE Hassiba MANSOUR | Yela NALETTO | Christel de NOBLET | Loren PENNEY Traductions - Translations: Catherine de MONTPEZAT Photos Tony Fadel | Irene Mourani (food) PUBLICITE -ADVERTISING advertising@madame-magazine.com Florance STANKOVA (florance@madame-magazine.com) France CARON (france.caron@hotmail.fr) Communication & PR: Johan GILBERT (johan@madame-magazine.com) Nous contacter-contact us: E.A.U. / U.A.E. H3J FZ LLE Office 404, Building B, Al Saaha Offices – Souk Al Bahar, Old Town Island – Burj Khalifa District P.O. Box 487177, DUBAI – U.A.E. | Tel: +971 55 611 62 42 / +971 55 35 45 207 FRANCE: MADAME MAGAZINE 13 place des tilleuls, 60680 JONQUIERES contact@madame-magazine.com | Tel: +33 621 17 44 93 Business development manager Indian Ocean: Ramraj CHINTALLOO Conception Graphique: Anton CRUZ Impression / Printing: Masar Printing & Publishing Distribution

A Publication by  

H3J H3J

FZ LLC FZ LLC Magazine online sur www.madame-magazine.com

Copyright: "All rights reserved. No part of this publication may be reproduced without written permission from the publisher".


SOMMAIRE CONTENTS

44

4

Les dessous de notre couverture Our cover, backstage

CULTURE

120 04

8 16 18 28 36 44

News de luxe UN DEGAS VOLÉ Stolen Degas TAHAR BEN JELLOUN LES MILLE ET UNE NUITS DE L’IRAN QAJAR The Thousand and One Nights of Qajar Iran L’HERITAGE DE L’ANCIENNE PALMYRE The Legacy of Ancient Palmyra MESSIEURS LES ANGLAIS…. Better late than never

TENDANCES – TRENDS 50 G for GEMS

LA VIE DANS LE GOLFE LIFE IN THE GULF

58

28

58 DUBAI OPERA 68 LA PERLE 82 CUSTOT GALLERY Art and Jewelry 96 ARCHITECTURE Centre Culturel de Dhahran Dhahran Cultural Center 102 NOUVEAU CAMEL TROPHEE New Camel Trophy 110 ENGIE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Energy Transition 120 HOTEL DU MOIS - HOTEL OF THE MONTH Fairmont Fujairah 130 RAMADAN RECETTES DE CHEFS Chefs’ Recipes

EVASION – ESCAPING

142 DANS UN JARDIN ANGLAIS In an English Country Garden

MAISON – HOME

152 BINDI ATELIER 158 HASSIBA MANSOUR Recettes du Ramadan Ramadan recipes

68

BIEN-ÊTRE ET LOISIRS WELLBEING AND LEISURE 164 ADRESSES ADDRESSES


Qasr Al Sarab Desert Resort by Anantara

LA SÉANCE PHOTO DE NOTRE COUVERTURE

4

Un des trésors des Emirats Arabes Unis, au-delà de son or noir, ce sont les dunes immenses et sans fin de Rub’ al Khali (le quart vide). Parmi les lieux envoutants de l’endroit, Qasr Al Sarab - le fort des mirages - offre une halte de rêve. Qasr Al Sarab semble avoir toujours été là. Les briques de boue, cuites au soleil, ont permis de construire des murs épais offrant une bonne isolation contre la chaleur accablante du désert. S’appuyant sur les habitudes ancestrales et l’expérience des bédouins, des zones d’ombre faites de palmes tressées, à la manière des toits des barastis, fournissent des haltes bienvenues de-ci delà. Chaque détail des constructions a le caractère de l’authentique. L’hôtel est si harmonieusement intégré à son décor que même la faune avoisinante vient s’y refugier: gazelles des sables qui paissent à l’ombre des arbustes, chats sauvages, lapins du désert, la vie y abonde pour qui sait observer... Qasr al Sarab est le lieu que nous avons choisi pour le photo shooting de la couverture de ce numéro, tout simplement parce qu’il reflète notre vision des EAU. Patrimoine, culture, hospitalité, sérénité et luxe.


THE PHOTO SHOOTING OF OUR COVER One of the treasures of the UAE, besides its black gold, is the huge endless sand dunes of Rub’al Khali (the empty quarter). Among its captivating places, Qasr Al Sarab - the ultimate mirage - is a dream retreat. It seems that Qasr Al Sarab Resort has always been there. Its walls, made of sun-dried terra cotta bricks, are thick to protect against the overwhelming heat of the desert. Relying on ancient techniques and Bedouin experience, some shadow areas made of woven palm leaves, similar to the barasti roofs, provide much needed rest areas here and there. Each detail of the construction has an authentic character. The hotel is so well integrated in its environment that you can see sand gazelles grazing under the shadow of small trees, wild cats, desert hares‌ life is abundant there if you take the time to observe it. Qasr al Sarab is the place we chose for our photo shooting because it reflects our vision of the UAE. Heritage, culture, hospitality, serenity and luxury.

5


Tony Fadel notre photographe, à la recherche de la photo pour la couverture de notre prochain Guide des Emirats, profite de la fraicheur du désert le matin. Tony Fadel, our photographer, looking for the photo of the cover of our next « Guide des Emirats» and enjoying cool morning in the desert

Mannequin/Model: Elena Grid Agence/Agency: Niche modeling Agency Photos: Tony Fadel Coiffure et maquillage/ Hair and make up: Fadi Chedid Vêtements/Clothes: Caraclan GCC Merci à/thanks to Qasr al Sarab - Abu Dhabi Tel: 02 886 2088

Fadi Chedid, notre coiffeur et maquilleur sur le tournage, se cache de la caméra pour se concentrer sur son travail. Elena Grid, notre mannequin, est entre de bonnes mains. Fadi Chedid our hairdresser and make-up artist hides from the camera, concentrating on his work. Elena Grid, our model, is in good hands

Un grand merci à Anantara et Qasr al Sarab pour l’accueil que notre équipe a reçu lors du shooting. Big thank you to Anantara and Qasr al Sarab for the hospitality during the photo shooting.

7


NEWS DE LUXE

8

SWISS PAVILION EXPO 2020 DUBAI

SWISS PAVILION EXPO 2020 DUBAI

Premier pays à confirmer sa présence à Dubai Expo 2020, la Suisse est également devenue le premier état à dévoiler publiquement son concept pour l’Exposition Universelle de 2020 à l’occasion d’Art Dubai 2018. Manuel Salchli, commissaire général suisse à l’Expo 2020, a déclaré: «Le dévoilement de notre pavillon et cette collaboration avec Expo 2020 et Art Dubaï nous donnent vraiment l’occasion de parler de nos valeurs communes. Cela correspond aussi au récit de notre pavillon, où nous voulons montrer comment la Suisse a su tirer parti de l’innovation et comment les idées universelles suisses peuvent résoudre les défis mondiaux actuels».

First country to confirm its presence at the Dubai Expo 2020, Switzerland has similarly become the first state to publicly unveil its concept for the 2020 Universal Exhibition during Art Dubai 2018. Manuel Salchli, Swiss Commissioner General to Expo 2020 said: “The unveiling of our pavilion and this collaboration with Expo 2020 and Art Dubai truly gives us an opportunity to speak about our common values. This is similarly the narrative of our pavilion, where we want to show how Switzerland derived innovation from tradition and how Swiss universal ideas can solve today’s global challenges.”


April - May 2018

SAMSUNG GALAXY S9 AND S9+ Samsung Gulf Electronics Co. a présenté aux EAU les Samsung Galaxy S9 et S9+, les smartphones qui réinventent la façon dont les gens communiquent, partagent et vivent le monde. Dans cette époque où les consommateurs s’expriment de plus en plus avec des images, des vidéos et des emojis, les Galaxy S9 et S9+ sont des moteurs de l’innovation avec un appareil photo ultra performant au nouvel objectif à double ouverture qui alimente une caméra à faible luminosité innovante, permettant des vidéos en super ralenti et des Emoji RA personnalisés. Les Galaxy S9 et S9 + offrent une expérience de divertissement améliorée avec de puissants haut-parleurs stéréo AKG, un son immersif avec Dolby Atmos® et un écran Infinity Edge-to-edge raffiné - un élément clé et iconique TWH/Madame de Samsung. Mag/March.pdf 1 2/14/18 10:34 AM

C

M

Y

CM

MY

CY

CMY

K

SAMSUNG GALAXY S9 AND S9+ Samsung Gulf Electronics Co. introduced to the UAE the Samsung Galaxy S9 and S9+, the smartphones that reimagine the way people communicate, share and experience the world. Made for an age in which consumers increasingly communicate and express themselves more with images, videos and emojis, the Galaxy S9 and S9+ drive innovation with Samsung’s advanced camera and its new Dual Aperture lens that powers an innovative low light camera, Super Slow-mo video capabilities and personalized AR Emoji. The Galaxy S9 and S9+ deliver an enhanced entertainment experience with powerful stereo speakers tuned by AKG, immersive audio with Dolby Atmos® and a refined edge-to-edge Infinity Display – a key staple in Samsung’s design heritage.


NEWS DE LUXE ATLANTIS, CIRQUE DE CUISINE

ATLANTIS, CIRQUE DE CUISINE

Atlantis, The Palm, destination culinaire de Dubaï, sera l’hôte du Cirque de Cuisine qui sera de retour aux «Avenues» le jeudi 19 avril de 19h à 23h, suivi d’une after party au restaurant chinois YUAN. Le Cirque de Cuisine est un concept unique qui permet aux convives de se frayer un chemin autour des restaurants d’Atlantis, The Palm, avec boissons et nourriture illimitées. Les convives seront invités à entrer dans les Avenues où un bar spectaculaire sera la pièce maîtresse de toute l’expérience. C’est l’occasion de goûter les plats signatures de restaurants tels que Nobu, Seafire, Bread Street Kitchen et bien d’autres encore avant d’entrer dans «Lost Chambers» pour le dessert. Les Avenues seront transformées en un cirque vivant, avec des acrobates, des jongleurs et des magiciens qui déambuleront autour du méga brunch.

Atlantis, The Palm, Dubai’s ultimate dining destination, is set to host a big culinary event with a circus themed twist. Cirque de Cuisine will return to The Avenues on Thursday 19th April from 7pm until 11pm, followed by an after party at the stylish Chinese restaurant, YUAN. Cirque de Cuisine is a unique concept that allows diners to make their way around Atlantis, The Palm’s restaurants, with unlimited beverages and food. Diners are invited to enter The Avenues where a spectacular towering bar will provide the centrepiece for the entire experience. Guests will sample signature dishes from restaurants such as Nobu, Seafire, Bread Street Kitchen and many more before entering the Lost Chambers for some exquisite desserts. The Avenues will be transformed into a captivating circus, with acrobats, jugglers and magicians roaming around the mega brunch.

Tickets www.platinumlist.net ; Information +971 4 426 2626

10


April - May 2018

THE BIG BBQ SOCIAL

THE BIG BBQ SOCIAL

Rassemblez toute la famille, même vos amis à quatre pattes, pour une journée au soleil le vendredi 27 avril, au Secret Garden, Jumeirah Creekside Hotel Dubai (à côté d’Irish Village), autour d’un barbecue. A chacun son style de cuisson sur les barbecues qui seront mis en place sur la pelouse. Il y aura même un boucher sur le site, et une zone non-halal. Alors apportez votre propre viande ou achetez-la à la boucherie N&R le jour même. Les parents pourront laisser leur progéniture en toute sécurité dans la nursery, et profiter d’un verre au calme. Des jeux, loisirs créatifs et spectacles occuperont les enfants toute la journée. Les animaux de compagnie joueront autour de votre couverture de pique-nique ou dans l’aire de jeu surveillée, avec leurs nouveaux amis. Organisé par HOUSEofAFRIKA & JK58.co, à partir de 14h. Billets: adultes AED120 et AED50 pour les moins de 21 ans. Gratuit pour les moins de 6 ans; disponibles à l’entrée ou sur Platinumlist.com.

Round up the whole family, fur-babies included, for a day of fun in the sun on Friday, April 27th as the sweet smoky smell of BBQ fills the air at The Secret Garden, Jumeirah Creekside Hotel Dubai (next to the Irish village). Everyone is welcome to fire up his or her own style of BBQ at one of the communal BBQ stations setup on the green grass. There will be a gourmet butcher on site for supplies, and a designated non-halal area to grill. So bring your own meat or purchase it from N&R Butchery on the day. Games, arts & crafts, and live entertainment will keep kids busy throughout the day. Parents can leave their Mini Grill Masters in the safety of the onsite nursery to take a break, and enjoy a cold beverage at this fully licensed event. Pets will be in Heaven playing by your picnic blanket or left to make new friends in the supervised doggie Play Zone. Organised by HOUSEofAFRIKA & JK58.co, from 2pm till late. Tickets: AED120/adults and AED50/ under 21’s (kids under 6 enter for free), available at the entrance or on Platinumlist.com.

Information Facebook page: www.facebook.com/TheBigBBQSocial Tel 050 871 7493

11


NEWS DE LUXE

12

FLOW, EXPOSITION COLLECTIVE

FLOW, GROUP EXHIBITION

L’exposition FLOW présente les œuvres de trois artistes vivant aux EAU depuis quelques années: Annabelle Smith Bigno, Tala Hammoud Atrouni et Karine Roche. Leurs oeuvres sont inspirées par Abu Dhabi - la ville, les gens et le paysage environnant. Abu Dhabi a une histoire et un patrimoine riches, une culture cosmopolite, une architecture non conventionnelle, le tout entouré par le désert et la mer. Des techniques traditionnelles, innovantes et mixtes sont utilisées pour restituer l’atmosphère et la lumière locales.

FLOW Group Exhibition presents the artwork of three artists: Annabelle Smith Bigno, Tala Hammoud Atrouni, and Karine Roche who have been living in the UAE for a few years. Many of the paintings are inspired by the amazing Abu Dhabi-the city, the people, and the surrounding landscape. Abu Dhabi has a rich history and heritage, a cosmopolitan culture, unconventional architecture, all surrounded by the desert and the sea. Traditional, innovative and mixed media techniques are used to render the atmosphere and the local light.

Du 12 avril au 20 mai au Fairmont Bab al Bahr à Abu Dhabi Vernissage le 12 avril de 19h30 à 22h

April 12, 2018 - May 20, 2018, Fairmont Bab al Bahr Abu Dhabi Opening reception on Thursday, April 12, 2018, from 7:30-10:00 p.m.


April - May 2018

AL BANDAR ROTANA Rotana a officiellement inauguré Al Bandar Rotana et Al Bandar Arjaan by Rotana situés sur la rive nord de Dubai Creek. Bénéficiant d’un emplacement privilégié au bord de l’eau et stratégiquement situé dans le quartier des affaires et des loisirs de Baniyas Road, les deux tours reliées offrent une gamme d’installations qui répondent aux besoins spécifiques des voyageurs d’affaires ou des familles. Les chambres, suites et appartements spacieux et luxueux offrent une vue imprenable sur la crique et le Burj Khalifa. Les clients ont le choix en matière de restauration entre deux établissements haut de gamme et trois plus décontractés. Al Bandar Rotana et Al Bandar Arjaan by Rotana abritent également le Bodylines Fitness & Wellness Club, doté d’une salle de sport entièrement équipée, d’une piscine extérieure, d’un sauna, de hammams et de salles de massage. Rotana officially inaugurated Al Bandar Rotana and Al Bandar Arjaan by Rotana located on the north shore of Dubai Creek. Boasting a prime waterfront outlook and strategically located in Dubai’s booming business and leisure hub on Baniyas Road, the two connecting towers offer a range of world-class facilities that suit the distinct needs of modern day travellers, families and corporate visitors. The spacious and luxurious rooms, suites and apartments, offer expansive views of the creek and Burj Khalifa. Guests staying at the hotels will be spoilt for choice with two signature restaurants and three casual dining outlets. Al Bandar Rotana and Al Bandar Arjaan by Rotana also house Bodylines Fitness & Wellness Club, which features a fully equipped gymnasium, outdoor swimming pool and sauna, steam and massage rooms. Al Bandar Rotana, Baniyas Street, Dubai T: +971 4 704 2222 | www.rotana.com

13


NEWS DE LUXE SWISSÔTEL AL GHURAIR

SWISSÔTEL AL GHURAIR

Le Swissôtel Al Ghurair & Swissôtel Living, officiellement ouvert le 28 février en partenariat avec AccorHotels, est situé au cœur du vieux Dubaï, proche des sites culturels importants le long de Dubai Creek, Al Fahidi et les autres quartiers historiques. Il offre l’attrait de ses 2 piscines, ses 2 centres de fitness ultramodernes entièrement équipés, son célèbre “The Spa”, ses courts de tennis, ses 3 restaurants et bars (le Liwan ouvert toute la journée, le Shayan restaurant perse et libanais et le salon Yasmine) et un lien vers les centres commerciaux.

Swissôtel Al Ghurair & Swissôtel Living, officially lau nched on Febr ua r y 28t h i n pa r t nersh ip w it h AccorHotels, is situated in the heart of old Dubai, with easy access to famous landmarks and culturallysignificant locations alongside Dubai Creek, Al Fahidi and other historical districts. Its facilities include 2 pool decks, 2 fully equipped state-of-the-art fitness centres, renowned The Spa, a 20,000sqft luxurious relaxation facility, tennis courts, 3 F&B outlets, - Liwan all-day dining restaurant, Shayan signature Lebanese and Persian restaurant and Yasmine lobby lounge – and a link to shopping centres.

Attached to Al Ghurair Centre, Omar Bin Al Khattab Rd, Near Fish Roundabout, Deira - Dubai Téléphone: 04 293 3000

14


April - May 2018

L’ÉCOLE VAN CLEEF & ARPELS

L’ÉCOLE VAN CLEEF & ARPELS

L’École des Arts Joaillers présente pour la première fois en France «Precious Art Deco Objects from the Collection of the Prince and Princess Sadruddin Aga Khan». La collection, accumulée pour sa femme la princesse Catherine Aleya Aga Khan, comprend des chefs-d’œuvre i ncroyables, témoig na nt d’une remarquable capacité d’innovation, d’imagination, de compétences et de savoirfaire. Ces objets précieux ont été spécialement conçus pour la première vague de femmes «libérées» dans les années 1920: des femmes qui fumaient, aimaient sortir, se maquillaient en public et suivaient leurs nombreux engagements sociaux avec une montre ou une pendule. Étuis à cigarettes, minaudières, nécessaires, poudriers et autres objets en or, incrustés de pierres précieuses, de nacre, de laque ou d’émail translucide, parfois agrémentés de miniatures, ont été présentés pour la première fois à New York au Cooper Hewitt Museum pour coïncider avec l’exposition Jazz Age. L’exposition présente les multiples influences chinoises, japonaises, persanes et européennes sur ces objets Art déco exceptionnels.

L’École, School of Jewelry Arts presents for the first time in France «Precious Art Deco Objects from the Collection of the Prince and Princess Sadr uddin Aga Khan». The collection, amassed for his wife, the Princess Catherine Aleya Aga Khan, features some incredible masterpieces, attesting to a remarkable innovativeness, imagination, skills and savoir faire. These precious objects, were specially designed for the first wave of ‘liberated’ women in the 1920s: women who smoked, enjoyed going out, applied make-up in public, and kept track of their numerous social engagements with a watch or a clock. Cigarette cases, minaudières, nécessaires (vanity cases), powder compacts and other objects in gold, encr usted w it h precious stones, mother-of-pearl, lacquer or translucent enamel, sometimes embellished with miniatures, were presented for the first time in New York at the Cooper Hewitt Museum to coincide with the Jazz Age exhibition. The exhibition showcases the multiple Chinese, Japanese, Persian and European influences on these exceptional Art Deco objects.

Exposition du 4 au 25 avril 2018 | Exhibition April 4 - 25, 2018 L’Ecole des Arts Joailliers 22, place Vendôme 75001 Paris Tel +33 1 70 70 38 40

15


UN DEGAS VOLÉ RETROUVÉ DANS UN BUS À L’EXTÉRIEUR DE PARIS APRÈS PRÈS DE 10 ANS STOLEN DEGAS FOUND ON BUS OUTSIDE OF PARIS AFTER NEARLY 10 YEARS Emma Barrett-Ryan

Le tableau d’Edgar Degas Les Choristes a étonnamment été retrouvé par les douaniers français dans une valise abandonnée dans la soute d’un bus en février 2018 en Seine-et-Marne, près de Paris, après avoir été volé lors d’une exposition en 2009. Son estimation est très difficile. Elle se situe entre un million d’euros et, selon la plainte à l’assurance en 2009, près de trente millions d’euros. Créé en 1877, période où Degas centre son travail sur des jeunes ballerines et

16

Intensely valuable Edgar Degas painting Les Choristes (The Chorus) has been surprisingly recovered on a bus in February 2018 in Seine-et-Marne near Paris after it was stolen from an exhibition in 2009. Discovered by French customs agents in an abandoned suitcase left on a bus, it has a hotly debated value estimation from between nearly one million euros to an insurance claim from 2009 placing it at instead nearly thirty million euros. Created in 1877 in the midst of his famous focus on young ballerinas and their performances, Les Choristes instead depicts a group of brightly-dressed male singers at the opera rendered in pastel. While Degas was a prolific artist and produced many paintings in his life, this small work at only 32 by 27 centimetres is a unique example of his monotypes—a combination of painting and engraving. Interestingly, the provenance of this work originates with Caillebotte, who owned Les Choristes for many years until his premature death in 1894 at the age of 43. The pastel monotype was bequeathed to the Musée du Luxembourg in Paris along with nearly seventy other works owned by Caillebotte. A mere two years after this bequeathment, Les Choristes was then acquired by the Musée du Louvre in 1896, with


Culture

leurs performances, Les Choristes est un pastel qui représente un groupe de chanteurs en costumes aux couleurs vives, chantant à gorge déployée sur la scène de l’opéra. Alors que Degas était un artiste prolifique, ce petit ouvrage de seulement 32 par 27 centimètres est un exemple unique de ses monotypes - une combinaison de peinture et de gravure. Fait intéressant, cette œuvre a appartenu à Caillebotte, qui en fut propriétaire pendant de nombreuses années jusqu’à sa mort prématurée en 1894 à l’âge de 43 ans. Le pastel monotype fut légué au Musée du Luxembourg à Paris avec près de soixante-dix autres œuvres lui appartenant. Deux ans à peine après ce lègue, le tableau fut acquis par le Musée du Louvre, et finalement transféré au Musée d’Orsay un peu plus d’un siècle plus tard en 1986, avec une collection spécialisée d’impressionnisme et de postimpressionnisme. En raison de sa vaste collection, le Musée d’Orsay prête souvent ses œuvres à d’autres musées pour des expositions, tant nationales qu’internationales. Les Choristes de Degas fut confié au Musée Cantini de Marseille. Malheureusement, c’est durant ce prêt que le tableau a été volé. Dans la nuit du 30 décembre 2009, dernier jour de l’exposition, l’œuvre minuscule a été dévissée du mur du musée et a disparu. Aucun signe n’indiquait une effraction mais le personnel du musée n’a pas été reconnu responsable du vol. L’enquête menée par la police française n’a pas été fructueuse et, après un certain temps, les recherches ont pris fin. Ce fut un simple arrêt aléatoire des agents des douanes qui a conduit à la récupération de ce petit ouvrage d’une immense valeur culturelle pour la France. Trop heureux de récupérer le monotype, le Musée d’Orsay a prévu une exposition “Degas à l’Opéra” pour 2019 qui se rendra ensuite à Washington, DC à la National Gallery of Art l’année suivante, vraisemblablement avec une sécurité décuplée pour que cette pièce ne soit plus jamais volée!

ownership transferring finally to the Musée d’Orsay just shy of a century later in 1986, which has a specialized collection of Impressionism and Post-Impressionism. Due to their vast collection of specialized works, the Musée d’Orsay often loans their works out to other museums for exhibitions, both nationally and internationally. In the case of Degas’ Les Choristes, it was lent to the Musée Cantini in Marseilles in the south of France for a special exhibition. Unfortunately, it was this specific instance of loaning that led to the theft of the Degas. On the night of the 30th of December, the final day of the exhibition, the diminutive work was expertly unscrewed from the wall of the museum and vanished. There were no signs indicating a break-in had occurred, yet museum staff were not found to be responsible for the theft. The investigation conducted by French police was not fruitful, and after a certain amount of time, active pursuit ended. It was a mere randomized stop by customs agents which led to the recovery of this small work with immense cultural value for France. In an excited frenzy of the return of this monotype, the Musée d’Orsay has scheduled an exhibition Degas at the Opera for 2019, which will then travel to Washington, D.C. at the National Gallery of Art the following year, presumably with heavy security to ensure this piece is never stolen again!

17


Culture

18


Culture

TAHAR BEN JELLOUN À LA CROISÉE DES CHEMINS CULTURAL CROSSROADS Catherine Gilbert

19


Poète, romancier, peintre, humaniste, auteur engagé, conteur… nombreux sont les talents de Tahar Ben Jelloun, né à Fès au Maroc en 1947 et arrivé en France en 1971. Il est l’écrivain francophone le plus traduit au monde. Ses romans «L’enfant de sable» et «La nuit sacrée» (Prix Goncourt en 1987) par exemple ont été traduits en quarante-trois langues. Grand voyageur à la rencontre de son lectorat, il a posé ses valises pour quelques jours à Dubaï où son actualité est double : une exposition de peinture à La Galerie Nationale et la promotion de son dernier livre «La Punition», présenté devant un auditoire enthousiaste à l’alliance Française.

20

Poet, novelist, painter, humanist, committed writer, storyteller... many are the talents of Tahar Ben Jelloun, born in Fez, Morocco, in 1947 and settled in France in 1971. He is the most translated French writer in the world. His novels “The Sand Child” and “The Sacred Night” (Goncourt Prize in 1987) for example have been translated into forty-three languages. A great traveller to meet his readership, he packed his bags for a few days in Dubai for two reasons: a painting exhibition at the Galerie Nationale and the promotion of his latest book “The Punishment”, presented before the enthusiastic audience of Alliance Française Dubai.


Culture

Madame Magazine - Vous êtes mondialement connu pour vos écrits mais nous vous découvrons en tant que peintre avec votre exposition à La Galerie Nationale. Tahar Ben Jelloun - La peinture a été mon tout premier mode d’expression. Lorsque j’étais enfant j’aimais raconter des histoires. Ce n’était pas des BD mais je commençais à écrire et puis si je ne savais pas orthographier un mot je le dessinais. Après je me suis amusé à faire le portrait des personnages de la famille, des caricatures qui ne plaisaient pas à tout le monde (sourire). L’arrivée des feutres au Maroc, à la fin des années 50 a été pour moi une révolution. Je coloriais tout ce que je trouvais. J’aimais jouer avec les couleurs. Plus tard, en France, j’ai commencé à détourner des cartons d’invitation que je recevais. Je ne donnais pas d’importance à cela mais un jour,

Madame Magazine - You are world famous for your writings, but we discovered you as a painter with your exhibition at The National Gallery. Tahar Ben Jelloun - Painting was my first mode of expression. When I was a kid I loved telling stories. It was not comics but I started to w r ite and t hen, if I d id not k now how to spell a word, I drew it. After that, I had fun portraying the members of my family, caricatures that did not please everyone (smile). The commercialization of felt pens in Morocco, in t he late 50s, was for me a revolution. I was coloring everything I could find. I loved playing with colors. Later, in France, I started to modify invitation cards that I was receiving. It was not something important fro me but one day, in the early 2000s,

21


au début des années 2000, un ami italien qui dirigeait un musée à Rome a ramassé tous ces bouts de papiers. Il m’a appelé trois mois plus tard pour me demander de venir chez lui. En arrivant dans son atelier je me suis retrouvé face à mes dessins agrandis sur toile ! Mon ami m’a dit «Maintenant tu vas les colorier!» Il avait acheté de la peinture et tout ce dont j’avais besoin. Alors je me suis lancé mais en coloriant j’inventais, j’ajoutais, je déformais, je créais. Et puis lorsque j’ai eu terminé il m’a donné une toile blanche en me disant «à présent tu te débrouilles». J’ai réalisé une quarantaine de toiles, il en a fait une grande exposition dans son musée en avril 2013. Comme je suis très connu en Italie, toute la presse est venue et l’exposition a voyagé au travers du pays, puis au Maroc, à l’Institut du Monde Arabe à Paris et enfin à Dubaï, à la Galerie Nationale.

an Italian friend who ran a museum in Rome picked up all these papers. He called me three months later to ask me to come to his place. Arriving in his workshop I found myself facing my drawings enlarged on canvas! My friend said, “Now you’re going to color them!” He bought the painting and everything I needed. So I started but I was not only coloring, I was inventing, adding, deforming, creating. And then when I finished he gave me a blank canvas saying “now start from scratch!”. I did forty paintings, he made a big exhibition in his museum in April 2013. As I am very well known in Italy, all the press came and the exhibition travelled through the country, then in Morocco, in Paris at the Institut du Monde Arabe and finally in Dubai, at the Galerie Nationale.

Dans l’atmosphère cosy de la Galerie Nationale avec Guillaume Cuiry (à gauche) et Tahar Ben Jelloun (au centre). In the cosy atmosphere of Galerie Nationale with Guillaume Cuiry (left) and Tahar Ben Jelloun (center).

22


Culture

MM - Les mots sont présents dans vos peintures. Vous ne pouvez pas vous empêcher d’écrire? TBJ - Ah cela c’est une autre histoire. Au début j’écrivais sur les cadres. Parfois j’écrivais à l’intérieur et le poème devenait aussi important que le dessin. C’est pour marquer le passage d’un art à un autre. MM - A ce propos, comment gérez vous cela. Un art après l’autre ou les deux en même temps? TBJ - Tout se fait très naturellement, mais lorsque j’écris je ne peints pas. Et vice versa. Quand je peints j’écoute de la musique, du jazz, ce que je ne peux pas faire quand j’écris. Je me demande d’ailleurs si je ne peints pas pour pouvoir écouter de la musique. Ce sont des moments fantastiques où je mets des disques de Jazz et où d’instinct les mouvements du pinceau suivent la musique.

MM - Words are present in your paintings. You cannot help but write? TBJ - Oh that’s another story. At first I wrote on the frames. Sometimes I wrote inside and the poem became as important as the drawing. It’s to mark the passage from one art to another. MM - How do you manage that? One art after another or both at the same time? TBJ - Everything is very natural, but when I write I do not paint. And vice versa. When I paint I listen to music, jazz, this is something I can’t do when I write. I wonder if I do not paint to be able to listen to music. These are fantastic moments where I put Jazz records and instinctively the movements of the brush follow the music. MM - Compared to what you write, which is very dark, your painting is cheerful, full of colors.

23


MM - Par rapport à ce que vous écrivez qui est très sombre, votre peinture est gaie, pleine de couleurs TBJ - Je suis un homme engagé au travers de mon travail. Même si je fais une peinture qui ne porte pas de drapeau c’est une peinture qui suscite la joie, le plaisir, le soleil. C’est un engagement vers le bonheur. C’est pour dire que la vie n’est pas que sombre, elle a aussi des aspects extraordinaires. Je pense sincèrement que l’art sauvera le monde. Parfois la noirceur nous rattrape; j’étais en train de peindre une toile que j’avais appelé «La Danse» lorsqu’on m’appela pour m’informer de ce qui venait de se passer au Bataclan, le 13 novembre 2015. J’étais tellement en colère que j’ai jeté deux bouteilles d’encre noire sur le tableau.

Sur la droite, “La Danse” . On the right “The Dance”

24

TBJ - I am a committed man through my work. Even if I do a painting that does not carry a flag it is a painting that arouses joy, pleasure, sun. It’s a commitment to happiness. This is to say that life is not only dark, it also has extraordinary aspects. I sincerely believe that art will save the world. Sometimes darkness shows up; I was painting an artwork I named “The Dance” when a friend called me to inform me of what had just happened in Bataclan on November 13, 2015. I was so angry that I threw two bottles of black ink on the canvas. MM - We also see doors on some of your paintings. What is the meaning? TBJ - I made three huge frescoes of 18 square meters each in a former political prison on the


Culture

MM - On voit aussi des portes sur certaines de vos toiles. Quelle en est la signification ? TBJ - J’ai réalisé trois immenses fresques de 18 mètres carrés chacune dans une ancienne prison politique dans l’ile de Lipari en Italie. L’idée était d’exprimer la notion de liberté et j’ai dessiné la mer et le ciel avec au milieu une porte immense vers l’ailleurs. J’ai fait ensuite une série toiles sur ce même thème. Il y a bien sûr un lien avec ce que j’ai vécu, la privation de liberté, l’envie d’évasion. L’enfermement est une terrible punition. MM - Justement, parlons de votre dernier livre «La Punition». C’est une histoire terrible! TBJ - C’est une épreuve que j’ai vécue et que je restitue cinquante ans après. Je l’avais mise de côté mais ce qui est extraordinaire c’est que lorsque j’ai décidé de la raconter tout m’est revenu en mémoire. Je retrouvais les odeurs, les couleurs, les gens. C’est l’histoire de mon arrestation en 1966 avec quatre vingt treize autres jeunes, suite à des manifestations étudiantes au Maroc et de ces dix-neuf mois passés dans un camp disciplinaire de l’armée où nous étions censés faire notre service militaire mais où, en fait, des soldats analphabètes et brutaux passaient leur temps à nous maltraiter, à nous humilier. C’est pendant cette période que j’ai commencé à écrire des poèmes, en cachette. MM - À quel moment avez-vous décidé d’écrire ce livre ? TBJ - Les éditions Gallimard avaient décidé de regrouper mes écrits dans un volume de leur collection «Quarto». Au début du livre, l’auteur se raconte. En faisant ce travail, je suis arrivé à 1966 et là je me suis dit que c’était un gros morceaux que je ne pouvais pas raconter en une page, il me fallait en faire un livre pour raconter, expliquer, témoigner. MM - Vous êtes un défenseur de la langue française mais vous n’aimez pas le terme de «francophonie»?

island of Lipari in Italy. The idea was to express the notion of freedom and I drew the sea and the sky with in the middle a huge door open to the outside world. I then did a series of paintings on the same theme. There is of course a connection with what I experienced, the deprivation of freedom, the desire to escape. Confinement is a terrible punishment. MM - Exactly, let’s talk about your latest book “La Punition” (The Punishment). It’s a terrible story! TBJ - It is an experience that I lived and that I wrote fifty years later. I put it aside but what is extraordinary is that, when I decided to tell it, it all came back to me. I could remember the smells, the colors, the people. This is the story of my arrest in 1966 with ninety-three other young people, following student demonstrations in Morocco and of the nineteen months spent in a disciplinary camp of the army where we were supposed to do our military service but where, in fact, illiterate and brutal soldiers spent their time abusing us, humiliating us. It was during this period that I began to write poems, secretly. MM - When did you decide to write this book? TBJ - Editions Gallimard had decided to gather my writings in a volume of their “Quarto” collection. At the beginning of the book, the author tells about his life. While doing this work, I arrived at the year 1966. I realized that it was a big piece that I could not write in a single page, I had to make a book to tell, explain, testify. MM - You are a defender of the French language but you do not like the term “Francophonie”? TBJ - Indeed! This word annoys me but I have not yet found another term. France is so lucky to have a language spoken by other peoples who defend it more than the French themselves. The heads of state speak of Francophonie but they do not give the means to the French language to blossom and to exist.

25


TBJ - En effet ce mot m’énerve mais je n’ai pas encore trouvé un autre terme. La France a cette chance inouïe d’avoir une langue parlée par d’autres peuples qui la défendent plus que les français eux-mêmes. Les chefs d’états parlent de francophonie mais ils ne donnent pas les moyens à la langue française de s’épanouir et d’exister. MM - Vous écrivez aussi pour les plus jeunes générations «L’Islam expliqué aux enfants», «Le Terrorisme expliqué à nos enfants», «Le Racisme expliqué à ma f ille» sont des ouvrages qui leur sont destinés. Quel message souhaitez-vous passer ? TBJ - J’aime aller à la rencontre des enfants, dans les écoles, les lycées, comme je viens de le faire à Dubaï. Ils sont en plein apprentissage. Notre rôle est de nous impliquer afin que cesse la haine, la peur de l’autre. Ils savent écouter, mettre en pratique, ils ont l’esprit ouvert. C’est de notre responsabilité de transmettre notre vision humaniste de la vie. C’est un engagement.

Tahar Ben Jelloun face au public à l’Alliance française de Dubai. In front of the audience at Alliance Française Dubai

MM - You also write for younger generations “Islam explained to children”, “Terrorism explained to our children”, “Racism explained to my daughter” are works intended for them. What message do you want to give? TBJ - I like to meet children, in schools, high schools, as I just did in Dubai. They are Focused on learning. Our role is to get involved so that hate and fear of others stop. They know how to listen, how to put into practice. They have an open mind. It is our responsibility to convey our humanistic vision of life. It’s a commitment.

Exposition/Exhibition “Cultural Crossroads” by Tahar Ben Jelloun La Galerie Nationale - Al Quoz 1, Street 8, Alserkal Avenue, Unit 27, Dubai T: 04 380 4652 www.galerie-nationale.com Séance de dédicace à L’alliance française de Dubai. Book signing at Alliance Française Dubai

26


Culture

27


Culture

LES MILLE ET UNE NUITS DE L’IRAN QAJAR THE THOUSAND AND ONE NIGHTS OF QAJAR IRAN Christel de NOBLET

Le musée du Louvre-Lens présente la toute première rétrospective en Europe continentale consacrée à l’art fastueux des Qajars, dynastie qui régna sur l’Iran de 1786 à 1925. Cette période est l’une des plus fascinantes de l’histoire d’un pays qui s’ouvre à la modernité tout en cherchant à préserver son identité. Originale et surprenante, la création artistique y est particulièrement foisonnante. À travers plus de 400 œuvres, dont une grande partie présentée en exclusivité mondiale, l’exposit ion int it ulée «L’EMPIRE DES ROSES, Chefsd’œuvre de l’art persan du 19e siècle» rassemble peintures, dessins, bijoux, émaux, tapis, costumes, photographies et armes d’apparat.

Portrait de Fath Ali Shah - Iran, Téhéran, vers 1850 - Toile de coton, décor appliqué de drap de laine - Berne, Musée d’histoire © Bernisches Historisches Museum

Translation Catherine de MONTPEZAT Edited by Emma BARRETT-RYAN

The Louvre-Lens Museum is presenting the first retrospective in continental Europe devoted to the lavish art of the Qajars, a dynasty that ruled Iran from 1786 to 1925. This dynasty is one of the most fascinating in the history of a country that opens up to modernity while seeking to preserve its identity. Original and surprising, the uniqueness of artistic creation in this period is particularly abundant. With more than 400 works, most of which are presented in a world exclusive, the exhibition entitled “L’EMPIRE DES ROSES (EMPIRE OF ROSES). Masterpieces of Persian art of the 19th century”, brings together paintings, drawings, jewels, ena mels, r ugs, cost u mes, photography and ceremonial weapons.

29


Culture

Si les historiens se sont beaucoup intéressés aux civilisations anciennes qui ont fleuri sur ce territoire grand comme trois fois la France, bien peu parmi eux se sont penchés sur les 18e et 19e siècles, aujourd’hui considérés comme une référence majeure pour les artistes iraniens contemporains. En 1786, Agha Muhammad, un général d’armée, eunuque et chef de tribu, parvient à s’emparer du pouvoir et s’installe dans une petite bourgade dont il fait sa capitale: Téhéran. Après son assassinat en 1797, son neveu Fath Ali Shah monte sur le trône. La dynastie des Qajars se met alors en place et, avec elle, s’ouvre un 19e siècle mouvementé, tant sur le plan politique qu’artistique. Six souverains se succèdent jusqu’à Ahmad Shah, destitué en 1925 par Reza Khan, qui fondera la dynastie Pahlavi. Poire à trois feuilles - Iran, Ispahan (?), fin du 19e siècle - Acier damassé, décor damasquiné d’or - Paris, Musée du Louvre © Musée du Louvre, Dist. RMN-GP / Hervé Lewandowski

Jeune femme au chador - Iran, vers 1840-1850 Huile sur toile - Genève, collection particulière © André Longchamp

30


Tête de qalyan - Signé Ibrahim - Iran, vers 1850 - Or, décor d’émail peint et champlevé ; manche : bois tourné - Paris, musée du Louvre © RMN-GP (musée du Louvre) / Mathieu Rabeau

Candélabre dit «du Shah de Perse» - France, Baccarat, 1867 - Cristal coloré et taillé Baccarat, Galerie-musée Baccarat © Laurent Parrault

If historians have been interested in ancient civilizations that have flourished on this territory, which is three times the size of France, very few have examined the 18th and 19th centuries. Today, this region and time period is considered a major reference for contemporary Iranian artists. In 1786, Agha Muhammad, an army general, eunuch and tribal chief, seized power and settled in a small town, which he made his capital: Tehran. After his assassination in 1797, his nephew Fath A li Shah ascended to the throne. This Qajar dynasty subsequently set up and opened for what would be an eventful 19th century, both politically and artistically. Six rulers succeeded each other until Ahmad Shah was deposed in 1925 by Reza Khan, who founded the Pahlavi dynasty.

31


Attribué à Mihr Ali - Portrait de Fath Ali Shah (1797-1834) Iran, Téhéran, vers 1800-1806 - Huile sur toile - Paris, musée du Louvre © RMN-GP (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski


Culture

Durant cette période exceptionnelle, la production artistique destinée à la cour met à l’honneur les techniques traditionnelles, comme la peinture, la verrerie ou l’art du métal. Tandis que de nouvelles techniques, comme la photographie, font leur apparition. On observe alors que si les grandes thématiques iconographiques demeurent, les styles changent considérablement et marquent en profondeur l’art iranien. Le visiteur entame son parcours sur les pas de grands voyageurs européens, comme le peintre Jules Laurens ou l’architecte Pascal Coste qui ont contribué par leurs travaux à faire découvrir l’art et l’architecture de l’Iran du 19e siècle. Puis il découvre les liens ét roits que la dynast ie entretenait avec ses homologues européens. Là-bas, comme en Europe, la redécouverte de l’histoire nationale est à l’origine de la naissance du nationalisme. La troisième partie de

Coffret à décor de scène de trône - Iran, vers 1825-1875 - Papier-mâché, décor peint et verni (laque) - Cannes, musée de la Castre © Bertrand Holsnyder

During this exceptional era, the artistic production made for the court paid tribute to traditional techniques, including painting, glassware, or the art of metalwork. While new techniques, such as photography, were appearing, it is obvious that if major iconographic themes remained, the styles changed considerably and marked the art of Iran profoundly. The visitor begins his journey in the footsteps of great European travelers, such as the painter Jules Laurens or the architect Pascal Coste who contributed to the discovery and influence of the art and architecture of Iran in the 19th century though their respective work. Then he discovers the close ties that the dynasty maintained with its European counterparts. There, as in Europe, the rediscovery of national history is at the origin of the birth of nationalism. The third part of the exhibition addresses the arts at court.

Tiare offerte à la reine Victoria - Iran, avant 1838 Or, décor d’émail peint, perles, diamants et rubis Windsor, The Royal Collection Trust © Royal Collection Trust © Her Majesty Queen Elizabeth II 2018

Signé par Ghulam Reza Imami - Plumier (Qalamdan) dédié à Amin Sultan - Iran, Téhéran ou Ispahan, 1882-1883 (1300 h.) - Papier mâché, décor peint et verni (laque) - Paris, Musée du Louvre © RMN-GP (musée du Louvre) / Mathieu Rabeau

Signé Ahmad Ibn Najaf Ali - Tête de qalyan - Iran, vers 1880 Or, décor d’émail peint et champlevé - Paris, Musée du Louvre © RMN-GP (musée du Louvre) / Mathieu Rabeau

33


Attribué à Abu’l Hasan Ghaffari Sani al-Mulk - Portrait de Nasir al-Din Shah en pied - Iran, Téhéran, vers 1855 - Encre et couleurs sur papier - Paris, Musée du Louvre © Musée du Louvre, Dist. RMN-GP / Etienne Revault


Culture

l’exposition aborde les arts à la cour. Les Shahs, eux-mêmes artistes, sont conscients de l’enjeu que peut représenter, sur le plan politique, la production artistique. Utilisant savamment leur image, créant une cour luxueuse et raffinée, dans un décor architectural renouvelé, ils façonnent un nouvel écrin à leur pouvoir parfois contesté. Le couturier Christian Lacroix, vrai magicien de la couleur, a imaginé la scénographie de cette exposition comme une déambulation à travers les salles d’un opulent palais qajar. Des murs parés de soie et des allées recouvertes d’un tapis dessiné par le créateur évoquent la somptuosité des productions textiles iraniennes. Pourquoi cette exposition est-elle appelée L’Empire des Roses? Car le fameux poète persan du 13e siècle, Saadi, est l’auteur d’un des recueils les plus célèbres de la littérature persane, le Golestan, signifiant littéralement « jardin des roses. Cet ouvrage fut traduit en français au 17e siècle par l’orientaliste André du Ryer sous le titre « L’Empire des roses». Lorsque les premiers souverains qajars s’installent à Téhéran, ils baptisent leur palais du même nom. Le kar-e Golestan (palais du Golestan) est, aujourd’hui encore, le principal musée d’art qajar à Téhéran. En parallèle de cette exposition s’en déroule une autre, au Musée national d’Iran, du 5 mars au 3 juin 2018, intitulée Le musée du Louvre à Téhéran. Trésors des collections nationales françaises.

louvrelens.fr 28 mars - 23 juillet 2018

louvrelens.fr March 28 - July 23, 2018

Ordre du Lion et du Soleil - Iran, vers 1840 - Or et pierres précieuses, décor d’émail peint et champlevé - Toronto, Aga Khan Museum ©Aga Khan Museum

The Shahs, themselves artists, are aware of the stake that can represent, on the political level, the artistic production. Skilfully using their image, creating a luxurious and refined courtyard, in a renewed architectural setting, they shape a new environment to their sometimes-disputed power. Fashion designer Christian Lacroix, a true magician of color, has imagined the scenography of this exhibition as a stroll through the rooms of an opulent Qajar palace. Silk-trimmed walls and paths covered with a carpet designed by Lacroix evoke the sumptuousness of Iranian textile productions. Why is exhibition title “The Empire of Roses” significant? Famed Persian poet of the 13th century, Saadi, authored one of the most famous collections of Persian literature, the “Golestan” literally meaning “rose garden”. This work was translated into French in the 17th century by the orientalist André du Ryer under the title “L’Empire des Roses”. When the Qajar rulers first settled in Tehran, they gave their palace the same name. The kar-e Golestan (Golestan Palace) is still still the main Qajar art museum in Tehran today. In parallel with this exhibition, another takes place at the National Museum of Iran, from March 5 to June 3, 2018, entitled Le musée du Louvre à Téhéran. Trésors des collections nationales françaises (The Louvre Museum in Tehran. Treasures of the French national collections).

35


Tower tomb of Kitot, Simon Charles Miger after Louis- François Cassas. Etching. Platemark: 46 x 29.2 in. (18.1 x 11.4 cm). From Voyage pittoresque de la Syrie, de la PhoÊnicie, de la Palestine, et de la Basse Egypte (Paris, ca. 1799), vol. 1, pl. 102. The Getty Research Institute, 840011


Culture

UNE EXPOSITION ASSIS DANS VOTRE CANAPÉ AN EXHIBITION FROM YOUR SOFA! Traduction Catherine de MONTPEZAT

Christel de NOBLET

La guerre en Syrie a irrévocablement changé l’ancienne ville caravanière de Palmyre, célèbre comme lieu de rencontre des civilisations depuis son apogée du milieu du IIème au IIIème siècle de notre ère. Les Romains et les Parthes connaissaient Palmyre comme une riche métropole oasis un centre de culture et de commerce à la limite de leurs empires. Pendant des siècles, les artistes itinérants et les explorateurs ont documenté le site. Le Getty Research Institute propose une exposition très intéressante intitulée «The Legacy of Ancient Palmyra». L’exposition montre le site tel qu’il fut illustré au XV IIIe siècle par l’architecte Louis-François Cassas et photographié pour la première fois par Louis Vignes en 1864. Le co-commissaire de l’exposition Peter

Wa r i n Sy r i a h a s i r r e vo c a b l y changed the ancient caravan city of Palmyra, famed as a meeting place of civilizations since its apogee in the mid-2nd to 3rd century CE. The Romans and Parthians knew Palmyra as a wealthy oasis metropolis, a center of culture and trade on the edge of their empires. For centuries, traveling artists and explorers have documented the site. The Getty Research Institute offers a very interesting exhibition called “T he Legacy of A ncient Palmyra”. The exhibition captures the site as it was illustrated in the 18th century by the architect LouisFrançois Cassas and photographed for the first time by Louis Vignes in 1864. Exhibition co-curator Peter Louis Bonfitto explains: “Cassas and Vignes employed different techniques

37


Culture

Funerary bust with inscription, “Maqî son of M’anî,” Palmyrene, anonymous maker, ca. 200 CE. Limestone. 20.5 x 14.6 x 7.1 in. (52.1 x 36.7 x 17.9 cm). The J. Paul Getty Museum at the Getty Villa, 88.AA.50

Louis Bonfitto explique: «Cassas et Vignes utilisaient différentes techniques pour capturer l’ampleur de ce vaste paysage en ruines; ils complétaient les vues panoramiques par des études architecturales pour enregistrer la singularité des monuments.» Mais ce qui rend cette exposition inhabituelle, c’est qu’il s’agit pour le Getty Research Institute d’un projet numérique très innovant: sa première exposition en ligne. Cette exposition nous emmène sur les traces de l’artiste et architecte français LouisFrançois Cassas (1756-1827) qui, en 1784, se rendit en Méditerranée orientale dans le cadre d’une mission diplomatique auprès de la cour ottomane. Cassas fut chargé par l’ambassadeur

38

to capture the magnitude of this vast ruined landscape; they complemented panoramic views with architectural studies to record the singularity of the monuments.” But what makes this exhibition unusual is that it is for the Getty Research Institute a very innovative digital project : its first onlineonly exhibition… This exhibition takes us on the steps of French artist and architect Louis-François Cassas (1756–1827) who, in 1784, traveled to the Eastern Mediterranean as part of a diplomatic mission to the Ottoman court. Cassas was com m issioned by French Ambassador Marie-Gabriel-Florent-Auguste de Choiseul-Gouffier, an antiquarian and


Temple of Bel, cella entrance, Jean-Baptiste Culture Réville and Pierre Gabriel Berthault after LouisFrançois Cassas. Etching. Platemark: 18 x 11.4 in. (46 x 29 cm). From Voyage pittoresque de la Syrie, de la Phoénicie, de la Palestine, et de la Basse Egypte (Paris, ca. 1799), vol. 1, pl. 46. The Getty Research Institute, 840011

39


français Marie-Gabriel-Florent-Auguste de Choiseul-Gouffier, antiquaire et auteur d’ouvrages importants sur le passé classique de la Grèce, de répertorier les monuments d’Egypte, Syrie, Liban, Chypre, Palestine et Asie Mineure. Au cours de cette expédition de trois ans, Cassas produit des centaines de dessins qui servirent de base à sa publication de1799-1800 «Voyage pittoresque de la Syrie, de la Phoénicie, de la Palestine et de la Basse Egypte». De retour en France, Cassas devint professeur de dessin à la célèbre Manufacture des Gobelins, où il utilisa probablement ses propres études d’ornement pour enseigner. Presque 100 ans plus tard,explique le Getty Research Institute: «Photographier les ruines antiques de Palmyre était la vision

Monumental Arch, Louis Vignes, 1864. Albumen print. 8.8 x 11.4 in. (22.5 x 29 cm). The Getty Research Institute, 2015.R.15

40

author of important works on Greece’s classical past, to record the monuments of Egypt, Syria, Lebanon, Cyprus, Palestine, and Asia Minor. During this three-year expedition, Cassas created hundreds of drawings that formed the basis of his 1799– 1800 publication “Voyage pittoresque de la Syrie, de la Phoénicie, de la Palestine, et de la Basse Egypte”. After returning to France, Cassas became a professor of drawing at the renowned Gobelins Manufactory, where he most likely used his own ornament studies for teaching. Almost 100 years later, the Getty Research Institute explains: “Photographing the ancient ruins of Palmyra was the vision of French nobleman Honoré Théodore


Culture

Self-portrait, Louis Vignes, 1859. Albumen print. The Getty Research Institute, 2

du français Honoré Théodore Paul d’Albert, duc de Luynes (1802-1867), un savant exceptionnel avec des intérêts variés allant de l’archéologie, de l’histoire naturelle, de la métallurgie et de la chimie à la collection d’œuvres d’art antiques. En 1864, Luynes organisa une expédition scientifique sur la mer Mor te dest inée notamment au quadrillage de la région de la Transjordanie et à l’exploration de la célèbre ville de Petra. Pour ces investigations, il recruta plusieurs scientifiques dont le lieutenant de vaisseau Louis Vignes (1831-1896) en raison de ses compétences en matière de navigation et de sa connaissance des ports de la Méditerranée

Pau l Joseph d’A lber t, duc de Luy nes (1802–1867), an exceptional savant with varied interests ranging from archaeology, natural history, metallurgy, and chemistry to collecting antique works of art. In 1864 Luynes assembled a scientific expedition to the Dead Sea that included surveying the Transjordan region and exploring the famous city of Petra. For these investigations, he recruited several scientists including naval lieutenant Louis Vignes (1831–96) because of Vignes’s navigational skills and knowledge of eastern Mediterranean ports. To visually record the sites reached on his self-funded expedition, Luynes had Vignes trained in

41


Temple of Bel, cella entrance, Louis Vignes, 1864. Albumen print. 8.8 x 11.4 in. (22.5 x 29 cm). The Getty Research Institute, 2015.R.15

orientale. Pour enregistrer visuellement les sites atteints lors de son expédition autofinancée, Luynes fit former Vignes à la photographie par l’artiste et photographe Charles Nègre». Comment ces deux voyages étonnants ont-ils finalement été réunis? Grâce à la politique de collection du Getty Research I nst it ute qu i a acqu is, en 198 4, u ne extraordinaire série d’épreuves tirées de dessins réalisés par Cassas durant son voyage ainsi que, en 2015, les photographies de Palmyr inconnues jusqu’à leur acquisition car elles étaient restées en possession de la famille Luynes. Ces trois douzaines de

42

photography by artist and photographer Charles Nègre.” How those two amazing trips are finally linked together? Thanks to the active collection policy of the Getty Research Institute who acquired, in 1984, an extraordinary set of trial prints made after drawings produced by Cassas during his voyage as well as, in 2015, the Palmyra photographs largely unknown until their acquisition because they had remained in the possession of the Luynes family. These three dozen rare photographs of Palmyra are the earliest known photographic images of the ruins, making Vignes the first to aim the camera’s lens on the monuments.


Culture

photographies rares de Palmyre sont les premières images connues des ruines, faisant de Vignes le premier à braquer l’objectif de sa caméra sur ces monuments. «La dévastation qui s’est déchaînée en Syrie aujourd’hui impose une interprétation renouvelée des premières images et photographies de ce site extraordinaire du patrimoine mondial», a déclaré la co-commissaire de l’Institut de recherche Getty, Frances Terpak. Avec plus d’une centaine d’images, de nombreuses explications et une carte interactive, cette exposition numérique propose la même profondeur et la même richesse de matériel qu’une exposition à la collection Getty et tout cela dans le confort de votre canapé.

“The devastation unleashed in Syria today forces a renewed interpretation of the early prints and photographs of this extraordinary world heritage site,” said Getty Research Institute co-curator Frances Terpak. With more than one hundred images, many explanations and an interactive map, this exhibition offers the same depth and breadth of material as an on-site Getty exhibition, evoking but also moving beyond a gallery experience and all that from the comfort of your sofa.

http://www.getty.edu/research/exhibitions_ events/exhibitions/palmyra/index.html

Temple of Baalshamin, Louis Vignes, 1864. Albumen print, 8.8 x 11.4 in. (22.5 x 29 cm). The Getty Research Institute, 2015.R.15

43


Photo Erik Lundqvist for unsplash

Culture

44


Culture

MESSIEURS LES ANGLAIS, TIREZ LES SECONDS! BETTER LATE THAN NEVER! Christel de NOBLET

Translation Catherine de MONTPEZAT

45


Culture

Photo Chris Lawton for Unsplash

Le saviez-vous? Le gouvernement de sa gracieuse Majesté lance une opération commando intitulée « The UK-Gulf E x h ibit ion P rog r a m me », pou r permettre aux musées britanniques de mettre un pied dans le Golfe. Ces derniers sont encouragés à créer des partenariats avec les institutions culturelles du Bahrain, du Kuwait, d’Oman, du Qatar, de l’Arabie Saoudite et des Emirats. L’objectif affiché n’y va pas par quatre chemins : « montrer le meilleur de l’art britannique », mais surtout « offrir une source d’inspiration et des opportunités éducatives de grande qualité aux jeunes de la région qui représentent plus de la moitié de la population du Golfe.

46

Did you k now t hat t he Br it ish gover n ment has lau nched a commando operation entitled “The UK-Gulf Exhibition Program” to allow British museums to set foot in the Gulf and to encourage them to create partnerships with cultural institutions in Bahrain, Kuwait, Oman, Qatar, Saudi Arabia and the UAE. This new initiative will showcase the best of UK art and offer inspiration and high quality educational opportunities for the region’s youth who make up more than half the population in the Gulf.) U K-based museums offering cultural initiatives for 14-30 year olds in the Arabian Peninsula are The British Museum. Photo Ryan Stefan for Unsplash


47


South Kensington Museums, London. Photo Nigel Tadyanehondo for Unsplash

48


Photo Brandon Wong for Unsplash

Les musées basés au RoyaumeUni qui proposeront des initiatives culturelles à destination des 14-30 ans de la péninsule arabique sont donc invités à demander, dans un premier temps, des subventions pour un montant maximum de £5,000 afin de cadrer le projet (le British Council parle d’un «initial scoping exercise»). Les dossiers jugés intéressants pourront ensuite demander, d’ici au 21 juin, une subvention à concurrence de £100,000. Cette initiative qui fait partie d’un programme sur trois ans destiné à promouvoir activités culturelles et sportives à destination de la jeunesse du Golfe est aussi un outil diplomatique précieux. L’idée étant de créer sur le long terme des relations culturelles et éducatives entre Albion et le Golfe. Avec son emblématique institution culturelle installée maintenant au bord du Golfe, la France aurait-elle mis du poil à gratter dans le dos de son meilleur ennemi?

therefore invited to apply for grants up to a maximum of £ 5,000 in order to frame the project (British Council speaks of “initial scoping exercise”). Cases considered to be of interest may then apply for a subsidy by June 21 to the extent of £ 100,000. This initiative, part of a three-year program to promote cultural and sporting activities for the Gulf youth, is also a valuable diplomatic tool. The idea is to create long-term cultural and educational relations between Albion and the Gulf. With its iconic cultural institution - Le Louvre - built on the shores of the Gulf, did France get on the nerves of his best enemy?

49


Coffret “Ramadan” “Ramadan” box (Malachite, citrine, oeil de tigre & cornaline)

50


Tendances / Trends

BONHEUR ET ÉNERGIE? METTEZ DONC UNE PIERRE DANS VOTRE VIE! HAPPINESS AND ENERGY? HAVE A STONE IN YOUR LIFE! Géraldine Dunoyer

Pierres et cristaux ont depuis toujours fasciné les Hommes qui leur ont attribué des pouvoirs depuis la nuit des temps. Ils accompagnent en effet l’humanité depuis le premier outil fabriqué de la main de l’homme, et sont aujourd’hui utilisés dans les technologies les plus récentes. Délaissés sous l’impulsion du progrès des sciences au XIX ème siècle, c’est à partir des années 70 et du courant New-Age que l’on note un regain d’intérêt pour les gemmes et leurs propriétés. Récemment, devenus un véritable phénomène de mode, ils sont collectionnés par les stars d’Outre Atlantique qui à l’instar du commun des mortels n’hésitent plus à les porter sur elles tels des talismans. Pour mieux nous aider à comprendre cette nouvelle folie des pierres, leur histoire et leur langage, nous avons rencontré à Genève une gemmologue pas comme les autres. Après avoir longtemps travaillé pour de prestigieuses

Stones and crystals have always fascinated humans who have believed in their powers from the past up to present times. They accompany humanity from the first handmade tool, and are today used in the latest technologies. They became obsolete with the progress of science in the nineteenth century, but in the 70s and the New Age we notice a renewed interest in gems and their properties. Recently, they became a real fashion phenomenon and are collected by the stars Overseas who, like the common people, no longer hesitate to wear them like talismans. To help us better understand this new madness for stones, their history and their language, we met in Geneva a gemologist like no other. After having worked for a long time for prestigious Maisons featuring gemstones (Grisogono, Cartier, Bulgari) Guendalina Perusset dell’Olio finally chose the world of fine stones. In 2014, her graduation from the GIA in the pocket, she gives

51


Guendalina Perusset dell’Olio

Maisons mettant à l’honneur les pierres précieuses (Grisogono, Cartier, Bulgari) Guendalina Perusset dell’Olio leur a finalement préféré le monde des pierres fines. En 2014 son dîplome du GIA en poche, elle cède à sa passion et crée deux années plus tard sa propre marque. G for Gems propose des coffrets luxueux réunissant des minéraux en fonction de leurs propriétés et de l’occasion choisie. L’idée étant d’offir énergie et vertu aux personnes que l’on aime…

52

in to her passion and creates her own brand two years later. G for Gems offers luxurious boxes that combine minerals based on their properties and the chosen occasion. The idea being to offer energy and benefits to the people we love... MM - Guendalina, between Man and stones it is an old story, isn’t it? G.P-dell’Olio - Yes, indeed, imagine that millions of years ago, our ancestors were living in under


Tendances / Trends

MM - Guendalina, entre l’Homme et les pierres c’est une histoire qui remonte à loin non? G.P-dell’Olio - Oui, effectivement, il faut s’imaginer qu’il y a des millions d’années de cela, nos ancêtres habitaient dans des cavernes et vivaient alors quotidiennement sous la protection du règne minéral: amulettes, statuettes, temples mégalithiques étaient façonnés pour appeler force ou fécondité. Dans les cultures anciennes, l’homme a toujours utilisé les gemmes comme objet de relation entre lui et le divin. Elles servaient à la fois de parure et de symbole de pouvoir et leurs propriétés curatives étaient aussi importantes que leur rôle ornemental. Ce sont les Egyptiens qui découvrent le symbolisme des couleurs des pierres et l’art de leur placement sur le corps. Plus tard, au Moyen-Àge, les Indiens codifient leurs propriétés (les jeunes brahmanes étaient init iés au symbolisme

the protection of the mineral kingdom: amulets, statuettes, megalithic temples were fashioned to call strength or fecundity. In ancient cultures, man has always used gems as a link between him and the divine. They served both for adornment and symbol of power and their healing properties were as important as their ornamental role. The Egyptians discovered the symbolism of the colors of stones and the art of their placement on the body. Later, in the Middle Ages, the Indians codified their properties (the young Brahmins were initiated to the mineral symbolism) and the alchemists seeked the philosopher’s stone. At the same time the Chinese used the properties of jade in their medicine as at home in the twentyeighth century where the stones were powdered and given to patients (lithotherapy). We forget them in the 19th century to better rediscover them today. And this is not a coincidence because our materialistic society is in search of spirituality.

Pochette de pierres Pouch with stones

53


minéral) et les alchimistes cherchent la pierre philosophale. C’est à cette même époque que les Chinois utilisent les propriétés du jade dans leur médecine tout comme chez nous au XVIIIème siècle où les pierres sont réduites en poudre et admisnistrées aux patients (lithothérapie). On ne les délaisse qu’au XIXème siècle pour mieux les redécouvrir aujourd’hui. Et ce n’est pas un hasard car notre société matérialiste est en recherche de spirituel. MM - D’où vous est venue cette passion pour les pierres? G.P-dell’Olio - J’ai toujours été fascinée par celles-ci. Mon père est né en Egypte et sa maman avait beaucoup de bijoux qui provenaient de là-bas. Toute petite déjà, j’adorais jouer avec et je m’imaginais des histoires avec des pharaons qui les auraient portés. Je regardais leurs pierres qui scintillaient et je trouvais cela magique! Adulte, j’ai eu la chance de pouvoir travailler au sein de grandes Maisons Joaillières où j’ai pu continuer à assouvir cette passion. MM - Comment vous est venue l’idée de créer G for gems et de proposer des coffrets contenant des pierres fines? G.P-dell’Olio - En poste chez Grisogono, Cartier et Bulgari j’étais familière des pierres précieuses. Un jour, j’ai voulu aller plus loin et je me suis inscrite à l’école du GIA de Londres pour passer l’examen de gemmologue. Au cours de cette formation, les pierres fines ont été une véritable découverte pour moi. Toutes aussi merveilleuses que leurs consœurs, ce sont de véritables joyaux, avec une palette de couleurs infinie. Et là j’ai pensé qu’il était dommage que le grand public ne les connaisse pratiquement pas ! Alors m’est venue l’idée de faire des coffrets de luxe à thème, avec des pierres fines à l’intérieur que l’on ouvrirait comme un coffre au trésor, émerveillé... Un vrai plaisir des yeux, sans compter qu’elles ont des vertus bienfaisantes!

54

Coffret Mariage Wedding box

(Calcédoine rose, quartz à rutile, quartz bleu & cornaline)

MM - Where did you get your passion for stones? G.P-dell’Olio - I have always been fascinated by them. My father was born in Egypt and his mom had a lot of jewelry that came from there. When I was a little girl, I loved to play with and I imagined stories with Pharaohs who would have worn them. I looked at their stones that glittered and I found that magic! As an adult, I was fortunate enough to be able to work in important jewelery houses where I could continue to satisfy this passion. MM - How did you come up with the idea of creating G for gems and offering boxes containing fine stones? G.P-dell’Olio - At Grisogono, Cartier and Bulgari I was familiar with precious stones. One day I wanted to go further and enrolled at the GIA School in London to take the gemologist exam. During this training, the stones were a real


Tendances / Trends

De nos jours, nous voulons nous raccrocher à de vraies valeurs, nous faisons plus attention à notre alimentation, à notre façon de vivre. Tout ce qui est sain pour notre corps et notre esprit est tendance et les pierres en font partie. N’oubliez-pas qu’elles sont vivantes, fruit de la terre et de sa cristallisation. Il est normal qu’elles transmettent des énergies, tout comme les plantes. Aux USA, les stars en sont toutes fans et je parle souvent avec des personnes que je rencontre qui me disent porter une pierre soit dans leur poche ou dans leur sac. Alors de là à créer G for gems, il n’y avait qu’un pas. MM - Comment composez-vous vos coffrets et à qui sont-ils destinés? G.P-dell’Olio - J’ai pensé d’abord à un écrin que j’ai voulu luxueux, clos par une libellule aux ailes déployées. Emblème de ma marque elle est le symbole du renouveau mais aussi de la force et de la bravoure. Je sélectionne des pierres aux inclusions magnifiques aux 4 coins du monde. Je les choisis «roulées» en forme de

Coffret naissance New-born box

Aventurine, cornaline, jaspe rouge & citrine

discovery for me. As wonderful as their sisters, they are real gems, with an infinite color palette. I thought it was a pity that the public does not know them practically! So I came up with the idea of making luxury themed boxes, with fine stones inside that we would open like a treasure chest, marveled ... A real pleasure for the eyes, not to mention that they have beneficial effects! Nowadays, we want to hang on to real values, we pay more attention to our food, to our way of living. Everything that is healthy for our body and mind is trendy and stones are part of it. Do not forget that they are alive, fruit of the earth and its crystallization. It is normal for them to transmit energies just like plants. In the USA, the stars are all fans and I often speak with people I meet who tell me they carry a stone in their pocket or in their bag. So from there, creating G for gems, was only one step.

55


beaux galets bien arrondis (en anglais on les appelle «tumbled stones»). Nos clients peuvent choisir parmi des coffrets déjà préparés en fonction de leur signe astrologique ou selon les bienfaits qu’ils souhaitent obtenir. Chacun peut également composer sa propre boite en fonction de l’occasion parmi les 47 gemmes que je propose: pour un cadeau d’entreprise (pierres sélectionnées aux valeurs de la société), une naissance, un anniversaire ou bien un mariage… les invités reçoivent alors une petite pochette avec les 2 pierres qui correspondent au nouveau couple. Bien mieux que les sempiternelles dragées, non? MM - quelles sont les prochaines étapes pour G for gems? G.P-dell’Olio - Pour l’instant, comme nous vendons surtout en ligne nous sommes focalisés à bien positionner nos coffrets à l’international et à trouver des partenariats avec des boutiques. Nous composons sans cesse de nouvelles boites ou pochettes, récemment les spéciales «Bonheur», «Essentielles», «Fête des mères» ou bien «Garçon». Cette année nous proposons également un coffret Edition spéciale «Ramadan» qui réunira la Malachite qui est la pierre de la transformation, la Citrine celle du succès, l’œil de tigre contre le mauvais œil et la cornaline pour le bonheur, la joie et le dynamisme. Dans un futur proche nous prévoyons aussi de créer des bijoux avec une ligne dédiée aux futures mamans. MM - Quelles sont vos pierres préférées? Quelle est celle que vous portez sur vous? G.P-dell’Olio - J’aime toutes les pierres, difficile de faire un choix! J’apprécie beaucoup la Malachite pour sa couleur verte et ses stries qui font de jolis dessins. La Labradorite est aussi une pierre très belle à regarder pour ses reflets arc-en-ciel. Mais Je porte toujours sur moi une Citrine, c’est la pierre du

56

MM - How do you compose your boxes and who are they for? G.P-dell’Olio - I first thought of a box that I wanted luxurious, closed by a dragonfly wings spread. Emblem of my mark it is the symbol of the renewal but also of force and bravery. I select stones with beautiful inclusions all over the world. I choose them “rolled” in the shape of beautiful rounded pebbles (they are called “tumbled stones”). Our customers can choose ready-made boxes according to their astrological sign or to the benefits they wish to obtain. Each can also compose their own box according to the occasion among the 47 gems that I offer: for a company gift (stones selected with the values of the society), a birth, an anniversary or a marriage ... the guests receive then a small pouch with the 2 stones that correspond to the new couple. Much better than the old-fashion sweets, isn’t it? MM - what are the next steps for G for gems? G.P-dell’Olio - For now, as we sell mostly online we are focused on positioning our boxes internationally and finding partnerships with boutiques. We are constantly composing new boxes or pouches, recently the special “Happiness”, “Essential”, “Mother’s Day” or “Boy”. This year we also offer a special edition “Ramadan” box that will bring together malachite, which is the stone of transformation, citrine for success, tiger’s eye against the evil eye and the carnelian for happiness, joy and dynamism. In the near future we also plan to create jewelry with a line dedicated to future moms. MM - What are your favorite stones? Which one do you always carry? G.P-dell’Olio - I love all stones, it’s hard to make a choice! I really appreciate malachite for its green color and its streaks that make pretty drawings. Labradorite is also a very beautiful stone to watch for its rainbow reflections. But I always


Tendances / Trends

Fête des mères - Mother’s day

Quartz Rose & cornaline

succès. C’est une pierre qui rayonne, elle apporte la joie, la bonne humeur, elle éloigne la fatigue et aide à la concentration. Alors voilà, avec G for gems, je suis comblée car j’apporte «ma petite pierre» dans la vie des gens. Les pierres ont tant à offrir: leur beauté, leur énergie positive, une note de douceur, une touche de légèreté, un peu de rêve à notre existence...

Les coffrets ou pochettes peuvent se commander en ligne sur le site www.gforgems.ch Disponibles en Suisse dans les boutiques Marti Interiors à Gstaad et Purple à Crans-Montana.

carry a citrine, it is the stone of success, a stone that radiates, brings joy, good mood, it removes tiredness and helps concentration. So here, with G for gems, I am filled because I bring “my little stone” in people’s lives. Stones have so much to offer: their beauty, their positive energy, a note of sweetness, a touch of lightness, some kind of dream to our existence...

The boxes or pouches can be ordered online at www.gforgems.ch Available in Switzerland at the Marti Interiors boutique in Gstaad and Purple in Crans-Montana.

57


DUBAI OPERA UN LIEU EMBLÉMATIQUE ET UNE DIVERSITÉ EXCEPTIONNELLE DE SPECTACLES DE RENOMMÉE MONDIALE EN COULISSES, RENCONTRE AVEC JASPER HOPE, DIRECTEUR DE DUBAI OPERA ET JOSEPH FOWLER, DIRECTEUR DES PROGRAMMATIONS ET ÉVÉNEMENTS AN ICONIC VENUE AND AN AMAZING RANGE OF WORLD-CLASS LIVE EVENTS BEHIND THE SCENES... IN CONVERSATION WITH JASPER HOPE, CEO OF DUBAI OPERA AND JOSEPH FOWLER, DIRECTOR OF PROGRAMMING AND EVENTS Bénédicte GIMONNET 58


Le Lac des Cygnes - Swan Lake


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

Jasper Hope

S e u le me nt 19 moi s apr è s s on inauguration, Dubai Opera (DO) jouit déjà d’une excellente réputation, en proposant une large gamme de spectacles magnifiques et de qualité, tels que des opéras, de la danse, des concerts de musique et des comédies musicales pour la famille. Le dévoué et passionné directeur de DO, Jasper Hope, ainsi que son équipe1 ont relevé le défi de transformer cet opéra tout neuf de 2000 places, en un haut lieu de divertissement à Dubaï avec jusqu’à ce jour2 59 spectacles, 248 représentations, 2000 artistes, 690 heures de représentation et 200 000 visiteurs! Afin de vous donner un aperçu de ce qui se passe en coulisse, nous avons rencontré son charismatique directeur Jasper Hope (ancien directeur général du célèbre Royal Albert Hall à Londres) ainsi que le directeur de la programmation et des événements, l’enthousiaste Joseph Fowler (ancien danseur classique et Directeur du Théâtre à Jumeirah Resort).

60

Only 19 mont hs after its grand opening, Dubai Opera (DO) enjoys already an excellent reputation, delivering a wide range of exciting quality live events such as Opera, Dance, Music and Family Musicals. Passionate and dedicated CEO Jasper Hope and his team1 took up the challenge to transform this brand new 2000-seats Opera House, into an iconic place of live entertainment in Dubai, with 59 productions, 248 performances, 2,000 visiting artists, 690 hours of performance and 200,000 visitors so far2! To give you an insight of what is happening behind the scenes, Madame Magazine met charismatic CEO Jasper Hope (previously COO of famous Royal Albert Hall in London) and the Director of Programming and Events, enthusiastic Joseph Fowler (former ballet dancer and Theatre & entertainment D i r e c tor i n Ju me i r a h r e sor t).

Joseph Fowler


Dubai Opera

The Studio

Madame Magazine - Quelle est votre stratégie pour garder un programme viable tout au long de l’année et quelle est la réaction du public multiculturel de Dubai depuis l’inauguration? Jasper Hope - Nous avons littéralement commencé à partir de rien (un peu comme une grande start-up) mais nous avons tout planifié pour faire une inauguration grandiose de DO, et maintenir l’intérêt de l’audience dans la durée. Nous avons délibérément décidé de nous concentrer sur la variété des programmes afin d’attirer le plus de monde possible (locaux, touristes,

Madame Magazine - What is your strategy for a sustainable programme throughout the year and what is the reaction of the multicultural audience since the opening? Jasper Hope - We started out of nothing (a little bit like a “grand” start-up) but planned everything so that we could open into a warm reception of DO and then sustain it; we decided deliberately to focus on variety to be more attractive to more people (locals, tourists, expats). When we opened on 31 August, 2016, we found a fantastic support of people

1 114 personnes travaillent à Dubai Opera de façon permanente 2 Jour de notre interview, le 22 Février 2018

114 people work in Dubai Opera permanently Our interview was conducted on February 22, 2018 1 2

61


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

Music in the Studio Eric Le Sage

expatriés). Lorsque nous avons ouvert le 31 Août 2016, nous avons reçu un soutien fantastique de gens de nationalités fort différentes qui, clairement, étaient en manque de ce genre de spectacles de qualité. Si je fais le point sur les 19 derniers mois, je peux affirmer que ce que nous avions planifié est un franc succès (10 opéras à ce jour, ballets, danse contemporaine…): la réaction des spectateurs est très positive et ceux-ci reviennent régulièrement. Nous voulons continuer ainsi, proposer pour la joie de notre public un programme central avec une série régulière d’offres culturelles de premier choix et autour de cela, proposer également des comédies musicales, du jazz, des artistes arabes, de la lecture de poésie. Si nous gardons un choix vaste, une grande qualité et une variété intéressante, les gens vont commencer à regarder régulièrement le programme de DO. En tout cas, cela est notre ambition.

62

from many different nationalities who had been clearly missing great shows. If I now look back at the last 19 months, I can see that what we’ve planned (10 operas so far, ballet, contemporary dance) is successful: the audience’s reaction is very positive and the people keep coming regularly. We want to carry on and have a core of regular series of high cultural offers for people to enjoy and around them, to find musical theatre, jazz, Arabic artists, and poetry on stage. If we keep this mix broad, the quality high and the variety interesting, people will start to look regularly at what’s on at DO. That is our ambition.


Joseph Fowler - La diversité est la clé du succès de DO: les résidents et gens de Dubaï ont besoin de s’approprier ce bâtiment et nous nous devons de proposer un programme varié et éclectique, avec quelque chose pour chacun (Aida, Casse-noisette sur glace, Michel le Grand, la danseuse de Flamenco Sara Baras…). Jusqu’à présent, la réaction du public est très positive. Les titres que les gens connaissent sont aussi très importants : cela permet de créer une audience fidèle (le Barbier de Séville, Madame Butterfly, La Bohême). Nous ne nous adressons pas uniquement aux fins connaisseurs mais aussi aux personnes qui sont moins familières à ce genre de spectacle et veulent tenter un opéra ou un ballet pour la première fois. Pour la danse contemporaine, programme niche, nous faisons très attention (tout en gardant un intérêt commercial) et nous nous adressons plus particulièrement aux fans de danse contemporaine (ex: LA Dance Project) et aussi aux étudiants en art ou stylistes par exemple. Il doit y avoir des accroches pour faire venir le public!

Joseph Fowler: The diversity is the key to the success of DO: the residents and people from Dubai need to take ownership of the building. In order to do that, we need to propose a diverse and eclectic programme where there is something for everyone (Aida, Nutcracker on Ice, Michel le Grand, Flamenco dancer Sara Baras…). So far, we’ve had a real positive response from the public. Titles that people know are also very important to create a loyal audience (Barber of Seville, Madame Butterfly, La Bohême). We are catering not only for connoisseurs but also for people who are less familiar with this type of entertainment and want to try an opera or ballet for the first time. For modern dance, which is more of a niche programme, we are very careful -we still need a commercial edge to it- but still we cater for modern dance fans (ex: LA Dance Project) and also for art, fashion students etc…There must be hooks to bring people in! Romeo & Juliet


Aida

MM - Parlez-nous de votre programme éducatif et de sensibilisation. JF - Nous voulons faire passer le message et soutenir l’Art! Nous proposons des master classes à des étudiants en musique et une série de concerts plus intimes, chaque mois, dans notre studio avec une nouvelle discipline. Nous organisons aussi des ateliers de danse (Béjart Ballet), et auditionnons, pour des comédies musicales, les étudiants locaux qui ont joué par exemple dans Evita. MM - Comment préparez-vous votre programme et structurez-vous l’année? JF - Au commencement, quand la programmation de DO était une page blanche, nous avons décidé avec Jasper Hope de structurer les spectacles à l’année et non par saison. La principale raison? Notre bâtiment est un espace modulable qui peut se transformer de théâtre en salle de concert, mais aussi en un espace avec une surface au sol de 2000m2. Cela signifie que nous pouvons accueillir des conférences, dîners

64

MM: Can you tell us about your educational and outreach activities? JF: We want to spread the word and endorse the art! We provide master classes with music students and programme series of intimate concerts in the studio every month with a new discipline. We also organise dance workshops (ex: Béjart Ballet), and make auditions for musicals with locally based students who performed for example in Evita. MM: How do you plan your programme and structure the year? JF: At the very beginning, when Dubai Opera’s programme was a blank page, we decided with Jasper Hope to structure the events yearly and not operate in seasons. The main reason is that our building is a mouldable space: it can change from a theatre to a concert hall and can also transform into a 2000sqm flat floor space, which means we can host conferences, diners, iftars, wedding, corporate and social events. During the day, there are also tours


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

de gala, iftars, mariages, événements d’entreprise ou sociaux. Il y a aussi pendant la journée des visites guidées du bâtiment en forme de boutre. Celui-ci est unique et audacieux: il est en verre et très bas, au milieu de tours gigantesques. Cela le rend convivial et permet aux gens de voir tout ce qui se passe à l’extérieur en étant à l’intérieur et vice-versa. Quand nous planifions nos spectacles, nous nous concentrons sur les 4 genres principaux : l’opéra, la danse (contemporaine, classique, folklorique..), la musique (classique, folklorique, rock et pop..) et les comédies musicales familiales. Nous étudions longtemps à l’avance le programme des autres événements de Dubai et Abou Dabi ainsi que ceux de la région afin d’éviter les doublons. A chaque type de spectacle est dédiée une période spécifique de l’année: par exemple, les opéras sont programmés en février-mars puis septembre-octobre, et les ballets en avril puis octobre–novembre. Nous planifions bien longtemps en avance nos spectacles (par exemple 2 ou 3 ans pour un opéra). Tout est question de timing, qui est disponible et quand. C’est un vrai puzzle! MM - Quels sont les deux principaux défis que vous avez rencontrés depuis l’ouverture? JH - Nous sommes jugés sur la qualité de not re programmation: nous devons absolument faire venir des spectacles top niveau de renommée internationale, convaincre les bons artistes de venir ici et de considérer Dubaï comme une destination sérieuse pour l’Art et la

Mica Paris

Rag N Bone

of the dhow-shaped building. A bold statement itself, low-rise glass building in the middle of skyscrapers inviting people to come: the glass building allows to see both outside when inside and vice-versa. When planning our entertainment events, we want to focus on main genres: Opera, Dance (modern, classical, folk..), Music (classical, folk, rock and pop..) and Family Musicals. So we look long in advance the general programme of other Dubai or AD events (Art Dubai, Formula One..) and in the region, to avoid clashing with them. We usually have a specific period of the year dedicated to different type of shows, for example, operas in FebruaryMarch then September-October and Ballet in April, then October-November. We plan our events a long time in advance (2-3 years for opera for example). It is all about time, who is available and when. It is like a puzzle! M M: What are the two main challenges you encountered since the opening? JH: We get judged by the quality of our production: we must bring here international first class productions,

65


Auditorium

culture. Cela a été au départ notre premier vrai challenge, car il n’y avait pas vraiment d’antécédent ici. Nous n’avions pas d’autre choix que de nous tailler une solide réputation. Le second défi est pour nous d’amorcer un profond changement dans les habitudes de l’audience, changer le schéma de leur comportement au travers des relations publiques, interviews etc. Il y a de nombreuses nationalités ici et nous devons les amener vers l’habitude du divertissement (pas uniquement les sorties au restaurant, les dîners entre amis ou visiteurs, la découverte de la région), les amener à planifier et réserver à l’avance leurs tickets pour DO. MM - Quels sont les domaines que vous souhaitez développer dans le futur ? JH: Les nouvelles pistes à explorer sont les pièces de théâtre, art dramatique et autre, et les expositions. Nous voulons aussi porter notre attention sur les talents locaux et régionaux, et faire appel à des artistes émiriens, prendre soin de notre public indien et d’Asie du Sud.

66

convince the right artists to come here and take Dubai as a serious destination for Art and Culture. That was our first real challenge when we started because there was no stage like this before: we had to build a strong reputation. The second main challenge is making a real change in audience habits, change the pattern of behaviours through PR, interviews etc.. There are many different nationalities here and we have to bring them back to the habit of entertainment (not only restaurant, entertain friends and visitors, visiting the surroundings etc.), plan and book in advance the visit to DO. MM: What are the main new fields you want to develop in the future? JH: One of the new avenues is for dramatic theatre, plays or exhibitions. We want also to bring more focus to local and regional artists and bring Emirati artists as well as take care of Indian and South Asian audiences.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

MM - Parlez-nous du bâtiment et de son quartier. JH - Les bâtiments autour devraient être finis pour 2020 et vont nous apporter de l’ombre sur un plan pratique. Pour un bâtiment entièrement en verre comme le nôtre, cela permettra d’être plus respectueux de l’environement. Ces constructions autour nous apporterons une communauté locale avec des bâtiments résidentiels, des boutiques, de la vie, des restaurants. Nos portes sont toujours ouvertes au public de 10h à 22h, qu’il y ait un spectacle ou pas. Les gens peuvent venir découvrir le bâtiment, prendre un café ou aller au restaurant. Un opéra peut paraître distant et intimidant, mais ce n’est certainement pas ce que nous souhaitons. Nous voulons que les gens se sentent bienvenus, confortables et aient envie de venir ici. MM - Quel est la meilleure partie de votre travail? JH - La partie que j’aime le plus c’est quand je suis dans l’auditorium et que je vois les autres prendre du plaisir. Je me sens pleinement satisfait lorsque la salle entière applaudit à la fin d’un spectacle ou fait une «standing ovation» pour un artiste ou une représentation. Je me sens rempli d’un profond sentiment de fierté grâce au travail accompli par mon équipe et moi-même, en faisant venir un artiste, en le mettant sur scène et en offrant une soirée fantastique à 1500 ou 2000 personnes!

Shaolin Warriors

MM: Can you talk about the building and its surroundings? JH: The buildings around should be finished by 2020 and on a practical level, they will bring us shade: it will be more environmentally friendly for our glass building. These constructions will of course bring us a local community with new residential buildings, more retail, life, and restaurants. Our doors are always opened to the public from 10am till 10pm, whether there is a show or not. People can come and visit the building, or come for a coffee or for diner. An Opera House can be aloof and intimidating, that’s certainly not what we want. People need to feel welcome, confortable and enjoy coming in the building. MM: What is the main reward from your job? JH: The bit I enjoy the most, is being in the auditorium and seeing others enjoying themselves. I feel enormously satisfied when I see a full house of people applauding at the end of a show or making a standing ovation for an artist or an event. I am filed with an enormous sense of pride at the job I have done with my team, to bring an artist, to put him on stage and provide a fantastic night out for 1500 or 2000 people!

Steps

Pour plus d’informations et réservations: www.dubaiopera.com

For more information and bookings: www.dubaiopera.com

67


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

LA PERLE DE FRANCO DRAGONE UN SHOW SPECTACULAIRE À DUBAÏ QUI VA VOUS COUPER LE SOUFFLE LA PERLE BY FRANCO DRAGONE A SPECTACULAR SHOW IN DUBAI THAT WILL TAKE YOUR BREATH AWAY Bénédicte GIMONNET Edited by Emma BARRETT-RYAN

68


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

69


Premier spectacle permanent aux Emirats, La Perle de Franco Dragone est un show époustouflant avec, sur scène, 65 artistes de 23 pays différents; c’est un savant mélange de poésie et d’effets visuels impressionnants réalisés grâce à une technologie de pointe. Le spectateur est invité à s’approprier l’histoire et à en faire sa propre interprétation. C’est celle de La Perle bien sûr, la perle magique mais aussi une histoire d’amour dans un univers imaginaire qui appartient au passé, au présent et au futur, certainement inspiré par cette région en forte croissance. Franco Dragone explique: «Les émotions sont universelles, mais les histoires sont locales. Nous fusionnons avec précaution les talents humains du monde entier, les disciplines artistiques et les innovations techniques pour les faire vivre». Pendant le spectacle l’audience entière est ébahie par le niveau époustouflant des artistes et athlètes. Soyez prêts pour une bonne dose d’adrénaline, car tous ces danseurs, gymnastes, contorsionnistes, plongeurs de haute voltige et motards de globe ont vraiment ça dans le

The first ever resident show in the UAE, La Perle by Franco Dragone is a mind-blowing live-performance production with 65 artists on stage from 23 countries presenting a mix of poetry and stunning visual effects thanks to cuttingedge technology. The spectator is invited to have their own interpretation and appropriation of the story; the one of La Perle of course, the magical Pearl with a love story in the background set up in an imaginary world from past, present and future, most certainly inspired by the fast-growing region. Dragone says: ‘Emotions are universal, but stories are local and we carefully fuse the world’s human talents, artistic disciplines and technical innovations to bring them alive’. During the show, the entire audience is mesmerized by the astonishing high level of performers and athletes. Be ready for adrenaline: dancers, gymnasts, contortionists, high divers and globe-bikers definitely have that in their DNA! They are intensely trained in their speciality every day to stay fit. Be aware that they usually started their discipline at a young age and clearly, they belong to the


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

sang! Leur entrainement intensif quotidien dans chaque spécialité leur permet de rester au top de leur forme et de leur performance. N’oubliez pas qu’ils ont débuté très jeunes dans leur discipline: clairement, ils appartiennent à l’élite mondiale dans leurs domaines et sont absolument passionnés par ce qu’ils font. Nous avons eu l’immense privilège de rencontrer quatre d’entre eux ainsi que leur directrice artistique, la radieuse Tara Young qui nous a donné un aperçu de leur vie à La Perle. Andy Levey, le directeur marketing, a également expliqué ce que cela implique d’être les pionniers aux Emirats d’un spectacle permanent.

RENCONTRE AVEC L’ÉQUIPE DE LA PERLE Après avoir passé la première partie de sa carrière sur les scènes prestigieuses de Broadway comme danseuse, la canadienne Tara Young est devenue une directrice artistique de grande renommée dans l’industrie du spectacle. Elle a notamment travaillé à Broadway et pour des cirques internationaux («Michael Jackson: La tournée mondiale immortelle» pour le Cirque du Soleil) et a commencé à travailler il y a 5 ans avec Franco Dragone pour le Spectacle «Han» à Wuhan en Chine. Désormais directrice artistique de La Perle, Tara explique: «Franco dirige ses spectacles de manière à ce que chaque membre du public vive son expérience et fasse un voyage émotionnel unique. C’est bien cela le concept: un festin pour nos yeux et notre imagination qui donne envie aux gens de revenir.»

best in the world, absolutely passionate about what they do. We had the privilege to meet four of them with their Artistic Director, Tara Young who gave us an insight of their life at La Perle. Marketing Director Andy Levey also explained us what it takes to be a pioneer in the UAE as a resident show.

MEET THE TEAM OF LA PERLE After spending the first part of her career performing in the most prestigious Broadway shows as a dancer, Canadian Tara Young has become a respected Artistic Director in the industry of Entertainment working for Broadway and International Cirque shows around the world (Cirque du Soleil’s Michael Jackson: The Immortal World Tour) and started to work with Dragone five years ago for the Han Show in Wuhan, China. Now Artistic Director of La Perle, Tara explains: ‘Franco directs the shows so that each spectator can have his own emotional journey, a unique experience. This is

Madame Magazine - Parlez-nous de l’histoire de La Perle… Tara Young - L’histoire est très futuriste, et nous fait découvrir un monde jamais vu auparavant, un peu comme Dubaï, un lieu où tout est possible. C’est fascinant! Il y a aussi une histoire d’amour… Le spectacle inclut toutes les nationalités, qui vivent en harmonie. C’est l’histoire des gens d’ici: nous avons d’ailleurs beaucoup de scènes avec des citoyens du monde entier qui explorent ce nouveau territoire de La Perle. Je trouve que Franco a été très fin à ce propos! Il y a de nombreuses références historiques et il a fait des recherches (au Musée de la Perle) sur les origines de Dubaï et l’importance à l’époque de la communauté des pécheurs de perles.

71


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

MM - Et la scène avec les eaux qui montent et se retirent? TY - Elle dispose pour sûr d’une technologie de pointe! Il y a déjà des spectacles avec l’eau qui apparaît et disparaît sur scène mais ce qui est unique ici, c’est qu’elle monte sur les bords de ce que nous appelons la plage en 45 secondes environ et disparaît immédiatement. C’est un système unique et nous recyclons notre eau. La piscine centrale fait 5m de profondeur, 8m de diamètre et possède en dessous un «tunnel magique». MM - Quel est votre rôle ? TY - Je dois assurer l’intégrité artistique du spectacle, de ce qui se passe sur scène mais aussi m’occuper de tout le personnel en coulisse, ce qui représente une journée de travail bien remplie. Je ne m’ennuie jamais, c’est toujours passionnant! J’espère dans le futur pouvoir continuer à transmettre ce que je fais, encadrer et guider les jeunes: je voudrais utiliser toutes mes années d’expérience pour donner à mon tour. L’américain Andy Levey, directeur marketing, a passé de nombreuses années dans le marketing des spectacles permanents de Las Vegas et nous éclaire sur le défi de La Perle: «A Las Vegas, ces spectacles sont établis (le premier a été inauguré en 1993), ce sont des produits sûrs dans le monde entier mais pas encore à Dubaï, c’est tout nouveau ici! La famille Al Habtoor qui possède le

Tara Young

72

the concept: a feast for your eyes and your imagination, making people eager to come back for more.’ Madame Magazine: Tell us about the story of La Perle… Tara Young: The story of the show is very much futuristic, a world that has never been seen before - very much like Dubai - a land where everything is possible. It is rather fascinating! It’s also a love story. The show encompasses all nationalities, finding harmony together, a story about the people here: we have many scenes with citizens from all countries, exploring this new land of La Perle. I think that Franco was very clever to do so! There are a lot of historical references; Franco did some researches – in the Pearl Museum- on the origins of Dubai and the importance of the pearl divers community. M M: W hat about t he stage w it h r ising and disappearing water? TY: It’s cutting-edge technology for sure! There are shows that have the water appearing and disappearing on stage but what is unique here is that the water lifts up to the edge of -what we call- the beach in about 45 seconds and disappears immediately. This is a unique system and we recycle our water. The pool is 5-meter deep, 8-meter, with underneath a ‘magical tunnel’.


groupe est visionnaire: Dubaï a besoin de cela. Il y aura 20 millions de visiteurs d’ici 2020. Pour le moment, nous devons expliquer à notre public qu’il s’agit d’une nouvelle forme de spectacle et non de shows en tournée, comme à l’opéra. Nous avons des athlètes et artistes entraînés à un très haut niveau, la crème de la crème. C’est pour nous une grande fierté et nous souhaitons réinvestir dans la communauté locale et éduquer, c’est important pour Franco. Sa vision? C’est qu’un jour nous verrons aussi des artistes émiriens ou nés ici, se produire dans La Perle. Franco crée un spectacle dans la région, pour la région, en la comprenant et en étant entouré par des experts de la culture locale. Il veut s’assurer que cela résonne dans le cœur des locaux qu’ils s’approprient ce show et qu’ils en soient fiers».

MM: What is your role? TY: I have to maintain the artistic integrity of the show, that is what happens on stage, but in addition I need to take care of all the people backstage, which is a full day of work. It’s never boring, always exciting! In the future I hope that I can continue to share what I do, mentor and guide young people. I would like to use all my years of experience to give back to the world. American Marketing Director Andy Levey, who spent many years working in marketing in Las Vegas resident shows, explains the challenge of La Perle: ‘In Las Vegas, shows are established –the first resident show opened in 1993- it is a proven product all around the world but not here in Dubai: it is brand new! The Al Habtoor family


Andy Levey

74

MM - La Perle n’a que 8 mois d’existence… AL - Cela implique beaucoup d’essais et une adaptation constante! Nous sommes dans la phase de la première année, toujours en mode exploratoire. Étant les tout premiers à débroussailler le chemin nous payons le prix d’être des pionniers sur le marché, mais c’est franchement amusant de remonter les manches et d’expérimenter tout cela! Nous sommes au total 300 personnes à travailler ici, dont 130 artistes et équipe technique. En coulisses, le directeur technique travaille en étroite collaboration avec la directrice artistique. Le régisseur général - notre «chef d’orchestre» - et son équipe, surveillent tout ce qui se passe sur scène à tout moment, en gérant les queues de chaque numéro… C’est plutôt intense.

who owns the group had the vision: Dubai needs this. There should be 20 million visitors by 2020. For now, we have to explain to our audience that this is a new form of entertainment, not a touring show like in the opera. We have highly trained athletes and performers: the crème de la crème. For us there is quite a bit of pride and we want to give back to the community and educate, that’s important for Franco. One of his visions is one day to see Emirati or people who are born here perform as well. Franco produces a show in the region for the region, understanding it, surrounded by local culture experts. He wants locals to make the story their own and be proud of it.’


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

A LA RENCONTRE DES ARTISTES: SOCA, BASTIEN, NINO ET KYLE L’aventure de ces artistes a débuté en octobre 2016. Ils se sont entraînés intensément jusqu’en avril 2017 afin d’apprendre les différentes disciplines, de gagner en puissance et être prêts pour se produire sur scène deux fois chaque soir, cinq fois par semaine. Ensuite Franco Dragone est venu pour concevoir le spectacle (musique, projections, histoire) qui a été inauguré le 31 Août 2017. Nous avons rencontré quatre artistes remarquables qui nous ont fait partager un peu de leur vie à La Perle, en nous racontant leurs séances d’entraînement, leur dévouement, passion et amour de leur travail.

SOCA (ALEJANDRO SOCARRAS GONZALEZ DE CUBA), LE GUERRIER, 27 ANS Soca joue le rôle principal du Guerrier dans La Perle. C’est un expert en cadre russe (sorte de trapèze) et il est porteur dans le spectacle, c’est à dire qu’il peut projeter et rattraper les gymnastes voltigeurs.

Training

MM: The show is only 8 months old… AL: It’s a lot of trials and adaptation! We are in that ‘year one’ phase, still exploring, ticking boxes. Being the first ones paving the path we pay the price to be the first in the market, but it is fun to be pioneers, roll the sleeves and experience all these things! 300 people are working here, among them, 130 are cast and crew. Behind the scenes, the technical director works closely with the artistic director. The general stage manager, the ‘conductor’ and his team keep an eye on everything that is going on at all times on stage, managing queues for each act… It’s intense!

MEET THE ARTISTS: SOCA, BASTIEN, NINO AND KYLE The whole adventure for these performers started in October 2016. They trained intensely until April 2017, to learn the various disciplines, get the strength and be ready to perform two shows a night, five nights a week. Then Dragone came to create the show -music, projections, story- which was inaugurated on 31 August

Training

75


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

2017. We met four amazing artists who shared a little bit of their life in La Perle and explained the amount of training, dedication, passion and love for their work.

SOCA (ALEJANDRO SOCARRAS GONZALEZ FROM CUBA), THE WARRIOR, 27 YEARS OLD Soca plays the main male character in La Perle, the Warrior. He is an expert in Russian Cradle and a Porter in the show, meaning he can throw and catch the ‘Flyer-Gymnasts’.

Soca training

MM - Quels sont vos formation et parcours jusqu’à ce rôle prestigieux à La Perle? S - Je faisais du bodybuilding et j’avais une formation dans le cirque. J’ai rejoins la Company Circus Havana où je me suis entraîné pendant trois ans puis créé un groupe d’artistes de cirque. Dragone est allé à Cuba pour faire passer des auditions et l’ensemble de notre groupe de 9 personnes a été sélectionné! Je connaissais l’importance de la Compagnie de Dragone: j’étais très concentré pour montrer le meilleur de ce que je pouvais faire. Je suis arrivé dans le show en tant que porteur et spécialiste en cadre russe, puis j’ai passé 10 mois à m’entraîner dur et à apprendre beaucoup dans les ateliers de La Perle. Un jour, Franco a vu quelque chose en moi que personne n’avait remarqué auparavant et il m’a donné le rôle du guerrier! Son âme est pure et il tombe amoureux de la jeune-fille… MM - Comment conciliez-vous rôle principal et autres rôles dans le spectacle? De quoi êtes-vous le plus fier? S - Je dois garder deux compétences importantes: je m’entraine comme porteur et aussi pour mon personnage. Je dois faire mes séances d’entrainement 3 à 5 heures par

76

MM - Soca, what are your background and journey up to this prestigious role in La Perle? S - I was into bodybuilding with a circus background. I joined the Company Circus Havana where I’ve trained for three years and then created a group of performers in a circus. Dragone went to Cuba to do an audition and our group of nine artists was selected! I knew the magnitude of this Dragone Company; I was really focused to show the best I could do. I came to the show as a porter and Russian Cradle specialist, and then spent ten months training hard and learning a lot in the workshops of La Perle. One day Franco saw something in me that nobody noticed before and he gave me the role of the Warrior whose soul is pure and who falls in love with the Girl… MM - How do you manage to play your character and the other roles in the show? What are you the most proud of ? S - I have to keep two important skills: I train as a porter and as a character. I have to do my workouts 3 to 5 hours a day to practice the porter role, and I train for my character 1 1/2 hours every day, essentially acting. That’s what I love and am proud of; this has been quite a challenge to be hired as a porter and become the main male character, but it is an amazing experience! I work really hard everyday to make that possible.

BASTIEN COLLIARD, THE SWISS GYMNAST AND HIGH-DIVER, 26 YEARS OLD Bastien started gymnastics when he was eight years old. He is a specialist on swinging rings and 22meter high dives. He is also a multi-disciplinary athlete who can make figures in the air with fixed straps and bungee straps, suspended poles, V poles and Swiss Rings.


jour pour mon rôle de porteur mais aussi une heure et demi par jour pour mon personnage, essentiellement de la comédie. C’est la partie que je préfère et j’en suis fier. Cela a été un vrai défi de passer de porteur au rôle principal, mais c’est une expérience fabuleuse! Je travaille très dur chaque jour pour rendre cela possible.

BASTIEN COLLIARD, LE GYMNASTE SUISSE ET PLONGEUR DE HAUT VOL, 26 ANS Bastien a débuté la gymnastique à 8 ans. C’est un spécialiste des anneaux à balancier et il effectue des plongeons de 22 mètres. C’est un athlète multidisciplinaire qui peut faire des figures en l’air avec des sangles fixes ou élastiques, des perches simples ou en forme de V et des anneaux suisses. MM - Bastien, pouvez-vous décrire l’une de vos journées ? BC - Je m’entraine chaque jour pour rester en excellente condition physique: course, vélo, fitness et gymnastique. Une journée type commence à 13h: 4 heures d’entrainement puis, à 17h, séance de maquillage et enfin un repas léger. Ensuite, une heure d’échauffement avant le premier spectacle de 90 minutes, à 19h. Après 20h30, nous disposons d’une heure pour nous détendre, dîner et recommencer l’échauffement. Le deuxième spectacle commence à 21h30 jusqu’à 23h et nous terminons à

MM - Bastien, can you describe your usual day? BC - I train everyday to be in good physical condition; running, biking, fitness, and gym. A usual day starts at 1pm: I train for four hours then at 5pm I have my make up. A light dinner, then one hour to warm up before the first 90 minutes show at 7pm. After 8:30pm we have another hour for chilling out, dine and then restart to warm up. The second show starts at 9:30 till 11pm. We finish at 11:30pm after our shower and removing the make up. We are trained to learn all the other roles of the show, so that we can replace almost anyone on stage. MM - What are you the most proud of ? How do you feel to be part of this team? BC - I’m really proud of my 22meter high dive, a lot of adrenaline! I’ve learned here to dive from five meters up to 22 meters which was a real challenge! You have to trust your trainer. I love diving and I want it to be perfect, completely vertical, it’s very important from 22 meters. Everybody here comes from different countries and experiences; we can learn from everyone, teach each other, like a big family. We are all quite young (from 19 to 38 years old). I am 26. It was a big challenge for me to prove that I have my place amongst all these first-class artists!

77


23h30 après la douche et le démaquillage. Nous devons apprendre tous les rôles du spectacle pour nous remplacer les uns les autres sur la scène. MM - De quoi êtes-vous le plus fier? Comment est-ce de faire partie de cette équipe? BC - Je suis très fier de mon plongeon de 22 mètres, c’est beaucoup d’adrénaline! J’ai appris depuis que je suis ici, à plonger de 5 mètres jusqu’à 22 mètres. Quel défi! Il faut avoir totalement confiance en son entraineur. J’adore plonger et je veux que ce soit parfait, complètement vertical, très important depuis 22 mètres. Chacun ici vient d’un pays différent et a sa propre expérience. Nous pouvons apprendre les uns des autres, comme dans une grande famille. Nous sommes tous relativement jeunes (de 19 à 38 ans). J’ai 26 ans. Cela a été un sacré challenge de me prouver que j’avais ma place parmi ces artistes exceptionnels!

NINO (RAFAEL NINO JR), LE MOTARD DE GLOBE BRÉSILIEN, 29 ANS Nino vient d’une famille du cirque depuis 6 générations, des clowns comédiens. Nino risque sa vie chaque jour en exécutant un numéro stupéfiant avec son équipe de motards brésiliens dans le globe suspendu dans les airs. Nino explique: «Si vous grandissez dans un cirque, ça reste en vous à vie. J’ai commencé à faire de la moto à 12 ans, puis dans un globe à 14 ans, en passant à 2 motos dans le globe puis 3 etc. Vous devez grandir en concentration et maturité. J’ai eu ensuite l’opportunité d’aller en Chine pour un spectacle et j’ai commencé ainsi ma carrière internationale avec 35 pays à mon compteur. MM - Décrivez votre numéro de motard dans le globe. N - Il a été conçu en Italie et les brésiliens l’ont «épicé»: nous sommes devenus les meilleurs motards pour ce numéro. Toute l’équipe est brésilienne, nous nous connaissons depuis fort longtemps: nous avons une entière confiance les uns envers les autres et sommes ultra entrainés. Nous avons un contrôle total de notre numéro quand le globe est fermé, mais nous éprouvons de la peur, tout comme le public, quand le globe s’ouvre pendant 25 secondes, le seul moment où nous n’avons pas de contrôle si quoi que ce soit se passe mal. Mais nous sommes tellement fiers

78

NINO (RAFAEL NINO JR), THE BRAZILIAN GLOBE-BIKER, 29 YEARS OLD Nino comes from a six-generation Circus background, a family business, with a comedian-clown experience. Nino risks his life everyday performing a mind-blowing ride with his amazing Brazilian team inside a suspended globe. Nino explains: ‘you grow up in circus and play circus. I started to ride a bike at 12 years old, globe-biking at 14, then trained with two bikes in the globe, then three etc. You need to grow up in terms of concentration and maturity. I had the opportunity to go to China for a show and started my international career, 35 countries so far.’ MM - Describe the globe-biker act. N - This was created in Italy and the Brazilians put spice in it: we’ve become the best riders on this act. The whole team is Brazilian, we’ve all known each other for a long time: we fully trust each other and are highly trained. We are very much in control when the globe is closed, but we can feel fear, like the audience, particularly when the globe splits for 25 seconds; the only time when we have no control if anything goes wrong. But we are so proud when the people watch the show: the reward is the admiration of our work and our performance! We have also real fun during the show with more acting - clown background - it helps to release the tension and then we go back to the extreme and do our life-threatening performance.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

quand les gens voient le spectacle: notre récompense c’est l’admiration de notre travail et de notre performance! Nous nous amusons lorsque nous faisons notre numéro de clown, cela aide à relâcher la tension et retournons ensuite à l’extrême opposé en faisant notre numéro et risquant nos vies.

Kyle Mitrione

MM - Et votre entrainement physique et mental? N - Pour effectuer notre numéro avec la moto, nous avons un entrainement fonctionnel en plus de l’entrainement normal (bras, bas du dos et cou) et enfin l’entrainement dans le globe: nous passons en revue les différents scénarios de secours, en cas de changement brutal. Nous avons besoin de beaucoup de concentration! Je reste à ce jour le seul motard de globe qui détient un record Guinness depuis 2011: 6 motos dans un globe autour d’une jeunefille debout au milieu des motos qui tournent.

KYLE MITRIONE, LE PLONGEUR DE HAUT VOL AMÉRICAIN, 29 ANS Kyle est un expert en plongée de haut vol jusqu’à 25 mètres sur plateforme. Difficile à concevoir! Il exécute dans le spectacle un plongeon en étant suspendu sans attaches Nino

MM - What about your physical and mental training? N - To perform with the bike, we have functional and normal training - arms, lower back and neck - on top of the Globe training: we go through different scenario for backup; how to react in case of a last minute change. We need a lot of concentration! I am still the only globe-rider holding a Guinness Record since 2011, six bikes turning in a Globe with a girl standing in the middle.

KYLE MITRIONE, THE AMERICAN HIGH-DIVER, 29 YEARS OLD Kyle is an expert in high diving from 25 metres on platform. Can you imagine? In the show, he achieves a high dive suspended from a ladder that goes up from the pool till he reaches 22 meters, free hanging, no strings attached. He is currently training to add two back somersaults for this dive. Kyle explains: ‘I started diving at 8 years old, and then did a lot of competitions, also at university. Later, I turn to high diving competitions around the world in a more extreme way. I love it! I see certain similarities with the team of people working here; they spend most of their day working on perfecting this one skill that they have.’

79


80


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

à une échelle qui s’élève de la piscine jusqu’à atteindre 22 mètres. Il s’entraine actuellement pour ajouter deux saltos arrière à ce plongeon. Kyle nous éclaire: «J’ai commencé à plonger à 8 ans et j’ai fait ensuite beaucoup de compétitions, y compris quand j’étais à l’université. Je suis passé aux compétitions de plongée de haut vol dans le monde entier d’une façon plus extrême. J’adore ça! Je vois certaines similarités avec l’équipe des gens qui travaillent ici; ils passent la plupart de leur journée à perfectionner ce savoir-faire unique qu’ils possèdent.» MM - Parlez nous de votre numéro et de votre entrainement. KM - Je fais 2 ou 3 plongeons pendant le show et je déplace un grand globe doré de 2 mètres sur la scène. Je continue aussi parallèlement la compétition. Mais à la Perle, au lieu de plonger d’une plateforme, je le fais d’une échelle ou d’une perche: je tombe de mes mains et non des pieds, c’est du coup un sacré nouveau challenge pour moi! Imaginez, c’est vraiment très long d’être suspendu comme cela d’une échelle; les bras et les doigts deviennent douloureux. Je dois par ailleurs rester très calme et ne surtout pas me balancer sinon je risque de tomber en dehors de la piscine de 8 mètres de diamètre qui, croyez moi, paraît bien petite de là haut ! Depuis que je suis ici, je dois donc bien plus travailler la musculature du haut du corps en plus de mon entrainement normal de plongeur (tronc, abdos, dos et jambes pour les entrées dans l’eau). MM - Vous travaillez sur une autre version de votre plongeon de 22 mètres… KM - Je m’entraine pour un plongeon de l’échelle avec deux saltos arrière (ma partie préférée du show) puis je ressors de la piscine en tenant la Perle en l’air, et je la donne au roi, la meilleure récompense de mon rôle!

Pour plus d’information: www.laperle.com

For more information: www.laperle.com

MM: Tell us about your act and your training. KM: I do two or three dives during the show and I also pull around on stage the big two meter-tall golden globe. I also carry on training for competitive diving. But in La Perle instead of diving from a platform, I am hanging from a ladder or a pole: I drop from my hands instead of my feet. It has been quite a new challenge for me! Imagine, it is really long time hanging like this from a ladder; the arms and fingers become sore. I must also keep very still and not swing at all or I might go out of the eightmeter-diameter pool below, which looks so small when you are up there! So since I’ve been here I train more my upper body on top of the normal ‘diver’ training, core exercises, abs, back and legs for entries in the water. MM: You work on a new version of the 22 meterdive… KM: I’m training for a new ladder dive with two back somersaults –my favourite of the show-, then I come out of the pool holding the Pearl in the air and I give it to the King, the best pay off I think for my performance!

81


‘ART AND JEWELRY’ QUAND LES ARTISTES SE METTENT AUSSI À CRÉER DES BIJOUX... EXPOSITION PIONNIÈRE À DUBAI ET DANS LA RÉGION DU 19 MARS AU 12 JUIN 2018 WHEN ARTISTS ALSO BECOME JEWEL DESIGNERS... ART AND JEWELRY 19 MARCH - 12 JUNE 2018 PIONEER EXHIBITION IN DUBAI AND IN THE REGION Bénédicte Gimonnet Edited by Emma Barrett-Ryan 82


ScĂŠnographie Vincent Coste Achitecte - Photo Pia Torelli

La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

83


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

Alexander Calder Jewelry: Brass Necklace c. 1940- hammered brass wire - Courtesy of Louisa Guinness Gallery.

Exposition unique en son genre et pour la première fois dans la région, “Art and Jewelry” présente à la Galerie Custot Dubai à Al Serkal Avenue, des œuvres d’art en dialogue avec des bijoux d’artistes des XXème et XXIème siècles.. Madame Magazine a enquêté auprès du commissaire d’exposition Stéphane Custot et de trois artistes reconnus internationalement, Sophia Vari, Pablo Reinoso et Pouran Jinchi.

Art and Jewelry is a one-of-a-kind exhibition for the first time in the region, and presents in Custot Gallery Dubai - Al Serkal Avenue, works of art in dialogue with artists’ jewels from the 20th and 21st centuries. Madame Magazine met wit h curator Stéphane Custot and three internationally acclaimed artists: Sophia Vari, Pablo Reinoso and Pouran Jinchi.

Madame Magazine - Expliqueznous le concept de cette exposition inédite dans la région. Stéphane Custot - Le concept de l’exposition est excitant et innovant puisqu’il met en rapport les bijoux et les sculptures/peintures d’une vingtaine d’artistes dans le but de promouvoir le dialogue entre les «œuvres miniatures» et les «œuvres monumentales».

Madame Magazine - What is the concept of this one-of-a-kind exhibition in the region? Stéphane Custot - The concept of the exhibition is exciting and in novat ing because it con nects jewels with sculptures/paintings of around twenty artists. It promotes dialogue between ‘miniature pieces’ and ‘monumental pieces’.

Sculpture Niki de Saint Phalle - Photo Pia Torelli


Anish Kapoor - Water Pendant - Courtesy of Louisa Guinness Gallery - Photo Richard Valencia.

C’est une exposition que j’avais en tête depuis de nombreuses années. Dubaï s’est trouvé être l’endroit pour. Dans la région, les gens adorent les bijoux mais l’art est relativement nouveau pour eux. Cette exposition regroupe les deux domaines et offre un accès plus facile à l’art. Nous espérons attirer de nouvelles personnes à la galerie. Nous préparons cet événement depuis 8 mois avec les artistes et les galeries spécialisées dans les bijoux d’artistes : Louisa Guinness (Londres), MiniMasterpiece (Paris), Elisabetta Cipriani (Londres) et les galeries The Third Line (Dubaï) et Ayyam (Dubaï). L’architecte Vincent Coste a imaginé pour cette exposition un meuble qui présente les bijoux. Réalisé en métal blanc et mesurant 12 mètres de long, il traverse la galerie comme une poutre suspendue dans l’espace. La cinétique de cet objet est forte et permet de parcourir la galerie et les œuvres en passant d’un bijou à l’autre, mais aussi d’un artiste à l’autre. L’attention a été

Niki de Saint Phalle, collier, Courtesy of Louisa Guinness Gallery Jewelry Assemblage necklace

I’ve had this exhibition in mind for many years. Dubai happened to be the place for it. People love jewelry in this region but art is relatively new for them. This exhibition gathers two fields and offers easier access to Art. We expect to attract new people in the gallery. We have been preparing t his exhibition for eight months with artists and galleries specialized in artist’s jewelry: Louisa Guinness (London), MiniMasterpiece (Paris), Elisabetta Cipriani (London), also The Third Line Gallery (Dubai) and Ayyam Gallery (Dubai). The architect Vincent Coste has designed a twelve metre long white metallic piece of furniture to showcase the jewels specifically for this exhibition. It runs across the gallery like a beam suspended in space. This furniture’s kinetic is strong; it allows to cover the gallery space and works of art, going from a jewel to the next and also from an

85


Nadim Karam - Art

86

aussi que chaque bijou soit scénographié lui même comme une œuvre. C’est une approche inédite qu’a eu Vincent Coste qui nous paraissait très intéressante car nous souhaitions la création d’une dynamique de l’espace de la galerie en cohérence avec la petite échelle des bijoux. Il était important qu’ils restent toujours en relation visuelle avec les œuvres.

artist to the next. We intended to display each jewel as a work of art, an original approach from Vincent Coste that seemed quite interesting for us. We wanted indeed the design of the gallery space dynamics to be consistent with the small scale of the jewels. It was important to always keep them in a visual relation with the artwork.

MM - Lors du vernissage, des mannequins habillés par un designer portaient les bijoux. SC - La designer Aiischa Ramadan a habillé les mannequins de magnifiques robes de sa collection couture et nous leur avons ajouté les bijoux d’artistes; belle et dynamique expérience. Un bijou d’artiste est fait pour être porté. Sur le corps d’une femme c’est un accessoire, posé sur une table, il redevient sculpture.

MM - For the opening, models dressed by a fashion designer were wearing the jewels. S C - Fa sh ion de sig ner A i i sh a Ramadan has dressed the models in creations from her couture collection and we added the artist’s jewels; beautiful and dynamic experience. An artist’s jewel is supposed to be worn. On a woman’s body it is an accessory, laid on a table it becomes a sculpture again.

MM - Expliquez votre sélection d’artistes, œuvres d’art et bijoux. SC - C’est une exposition internationale avec des artistes qui viennent

M M - Can you ex plain your selection of artists, artwork and jewels? S C - T h i s i s a n i nt e r n at ion a l

Nadim Karam Jewelry, Courtesy of the artist and Ayaam Gallery

Marc Quinn - Jewelry, Courtesy of Louisa Guinness Gallery


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

d’Europe, des Etats Unis mais aussi nous présentons le travail de cinq artistes du Moyen-Orient : Azza Al Qubaisi (Emirienne), Nadim Karam ( Libanais), Sahand Hesamiyan (Iranien), Monir Shahroudy Farmanfarmaian (Iranienne) et Pouran Jinchi (Iranienne/Américaine). Nous exposons à la fois des bijoux historiques de Pablo Picasso, Lucio Fontana, Niki de Saint Phalle et Alexander Calder, mais aussi, des créations des grands artistes contemporains comme Anish Kapoor, Ron Arad, Bernar Venet et Sophia Vari. C’est intéressant de créer un dialogue entre des artistes de différents pays qui ont eu l’envie commune de se prêter au jeu de la création du bijou. Une pratique inhabituelle et pas toujours évidente puisqu’il s’agit de s’exprimer avec une contrainte de taille.

ex hibit ion wit h ar t ists from Europe, USA and five from Middle E a st : A zza A l Q uba i si ( E m i r ati), Nadim Karam (Lebanese), Sa h a nd He sa m iya n ( I r a n i a n), Monir Shahroudy Farmanfarmaian (Iranian) and Pouran Jinchi (Iranian/American). We showcase both historical jewels from Pablo Picasso, Lucio Fontana, Niki de Saint Phalle and Alexander Calder, but also creations of great contemporary artists such as Anish Kapoor, Ron Arad, Bernar Venet and Sophia Vari. It’s interesting to create a dialogue bet ween a r t ists f rom d i fferent countries who wanted to play the game and create a jewel; an unusual practice and not always easy as one has to express himself with a size constraint.

Bernar Venet - Art

Marc Quinn - Art

87


MM - Parlez-nous du marché des bijoux d’artistes actuel dans le monde et de ses collectionneurs. SC - C’est u n ma rché de n iche avec des collectionneurs pointus. Depuis peu, les choses sont en train de changer. Les bijoux d’artistes attirent les commissaires de grands Musées. En novembre 2017, le Musée d’Art Moderne de Paris a consacré une exposition importante sur les bijoux d’artistes. Depuis mars, Diane Venet (épouse du sculpteur français Bernar Venet) expose sa collection de 250 bijoux à Paris, au Musée des Arts Décoratifs. Ce marché est en expansion. Le public prend conscience que les bijoux d’artistes sont de véritable «œuvres d’art miniatures» et que les prix sont raisonnables. Un pendentif de Pablo Picasso coûte autour de 30,000 euros alors qu’un dessin coûte plusieurs centaines de milliers d’euros. MM - Pourquoi avoir choisi Dubaï comme lieu d’exposition? SC - C’est une exposition pionnière car personne n’a fait cela dans la région, un projet enthousiasmant qui est inédit pour la galerie, inédit pour le marché. Cela nous donne à la fois un nouveau positionnement mais c’est aussi un défi pour nous.

Bernar Venet - Jewelry Photo Yann Delacour

88

Bernar Venet - Jewelry Photo Yann Delacour

MM - What is the market of artists’ jewels in the world and their collectors? SC - This is a niche market with high-end collectors. Things have been changing recently. Artist’s jewels attract curators of great museums. The Musée d’Art Moderne of Paris has dedicated in November 2017 an important exhibition to artist’s jewels. Since March, Diane Venet (French sculptor Bernar Venet’s wife) exhibits her collection of 250 jewels in the Musée des Arts Décoratifs, Paris. This market is expanding. The public is aware that artist’s jewelry is genuine ‘miniature artwork’ and that prices are still reasonable. A pendent from Pablo Picasso would cost around 30,000 euros, one of his drawings several hundred thousand. MM - Why Dubai as the venue for this exhibition? SC - This is a pioneer exhibition; no one has ever done this in the region. This is an exciting project, quite new for the gallery, new for the market. This exhibition gives us a new positioning and is also a challenge for us.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

RENCONTRE AVEC LES ARTISTES SOPHIA VARI, PABLO REINOSO ET POURAN JINCHI

ENCOUNTER WITH THE ARTISTS SOPHIA VARI, PABLO REINOSO AND POURAN JINCHI

Trois artistes exceptionnels se sont prêtés au jeu de nos questions pour mieux comprendre l’esprit de cette exposition: Sophia Vari, Pablo Reinoso et Pouran Jinchi. Sophia Vari1 est une artiste grecque de renommée internationale, sculpteur, peintre, plasticienne dont le talent créatif remarquable a produit un ensemble d’œuvres, de la miniature au monumental, inspiré par une vie entière de voyages, de cultures et sources différentes, notamment par le cubisme, le surréalisme, l’antiquité grecque, mais aussi les sculptures maya, olmec, égyptiennes pour n’en citer que quelques unes. L’artiste et designer franco-argentin Pablo Reinoso2 ne fait pas de concessions. Installé à Paris depuis 1978, il a la particularité de repousser les frontières des deux disciplines, art et design, et réussit à les faire cohabiter dans l’ensemble de son œuvre exposée et collectionnée internationalement. Il travaille en séries avec des matériaux nobles et variés et est connu notamment pour ses installations et sculptures publiques monumentales. Basée à New-York, l’artiste iranienne-américaine Pouran Jinchi3 a su développer sa pratique autour de la peinture, la sculpture, le dessin et l’écriture; un art visuel très personnel qui se situe quelque part entre abstraction et calligraphie. Son travail est collectionné dans des musées et institutions de renommée mondiale (MET, Pratt Institute..) et exposé internationalement.

Three exceptional artists have answered our questions in an attempt to understand the spirit of this exhibition: Sophia Vari, Pablo Reinoso and Pouran Jinchi. Sophia Vari1 is an internationally acclaimed Greek artist; sculptor, painter, visual artist with a remakable creative talent, she has produced a vast body of work, from miniature to monumental. She is inspired by a lifetime of travels, by various cultures and sources such as cubism, surrealism, Greek Antiquity, but also Maya, Olmec Egyptian artefacts to name a few. French-Argentinian artist and designer Pablo Reinoso2 doesn’t make any concessions. Living in Paris since 1978, he enjoys pushing the boundaries of the two disciplines, Art and Design, and manages to imbue his body of work with both of them. His work is exhibited and collected internationally and he works in series with various noble materials. He is famous for his monumental public installations and sculptures. New York based Iranian-American artist Pouran Jinchi 3 managed to develop her practice around painting, sculpture, drawing and writing; a very personal visual art somewhere between abstraction and calligraphy. Her work is collected by world famous museums and institutions including the MET and Pratt and exhibited internationally.

1 Sophia Vari est née en 1940 en Grèce, de père grec et de mère hongroise, dans un village nommé Vari. Après avoir fait l’Ecole des Beaux-arts de Paris, elle devient une artiste de renommée internationale qui expose dans le monde entier. Epouse du peintre colombien Fernando Botero, elle vit et travaille entre New York et Monaco.

1 Sophia Vari: born in 1940 in a small Greek village called Vari, to a Greek father and a Hungarian mother. She studied at the Ecole des Beaux-Arts de Paris and became renowned international artist exhibiting worldwide. She lives and works between New York and Monaco, and is the wife of Columbian painter Fernando Botero.

2 Pablo Reinoso est né en1955 à Buenos Aires (mère française et père argentin). Entre une formation en architecture à Buenos Aires, en sculpture avec un sculpteur argentin et à Carrare en Italie pour les techniques du marbre, il arrive en France en 1978 et devient à la fois artiste et designer de renommée internationale. Il vit et travaille à Paris.

2

3 Pouran Jinchi est née en 1959 à Mashad en Iran et a étudié le Génie Civil aux Etats Unis dans un premier temps pour se tourner vers les Beaux-Arts à UCLA puis à la Art Student League à New York où elle vit et travaille aujourd’hui.

3 Pouran Jinchi: born in Mashad, Iran in 1959. She studied Civil Engineering in USA, then moved to Fine Art Studies in UCLA and Art Student League in New York City, where she now lives and works.

Pablo Reinoso: born in 1955 in Buenos Aires to a French mother and Argentinian father. After completing Architecture Studies in Buenos Aires, Sculpture Studies with an Argentinian sculptor and marble techniques studies in Carrara, Italy, he arrived in France in 1978 and became both an international renowned artist and designer. He lives and works in Paris.

89


Sophia Vari - Art

Madame Magazine - D’où vient votre envie de créer un bijou en tant qu’artiste? Sophia Vari - Le bijou est arrivé par hasard dans mon travail de sculpteur. Ma première approche pour créer une sculpture est de réaliser une maquette que j’appelle «la première pensée». Il y a 30 ans j’ai réalisé que ces maquettes pouvaient être des sculptures portables. Pablo Reinoso - C’est parce que je suis un artiste que j’aime de temps en temps faire des bijoux. Un artiste doit et peut tout explorer, c’est la base du métier. Pouran Jinchi - Pendant des années, amis, collectionneurs et commissaires d’exposition m’ont demandé si je n’envisagerais pas de créer des bijoux. J’ai toujours gardé cela à l’esprit, surtout en réalisant des sculptures en métal, medium typique utilisé pour les bijoux. L’année dernière, lorsque la Custot Gallery Dubai m’a invitée à participer à cette exposition qui mettrait en relation art et bijoux, cela a été l’élément déclencheur pour faire avancer ces idées et la manchette Alef est devenue ma première incursion dans la création de bijou.

90

Sophia Var - Jewelry

Madame Magazine - What drives you as an artist to create a jewel? Sophia Vari - The jewel arrived by chance in my work as a sculptor. My first approach to create a sculpture is to design a model that I call a ‘first thought’. Thirty years ago I realised that these models could be portable sculptures. Pablo Reinoso - Because I am an artist, I like from time to time to create jewels. An artist must and can explore everything; this is the basic principle of the job. Pouran Jinchi - For years, friends, collectors, and curators have asked me if I would consider making jewelry. So I always had it in the back of my mind, especially as I have been making sculptures using metals, a medium that lent itself to jewelry making. Last year I was invited by Custot Gallery Dubai to participate in an exhibition that would show my art in relation to jewelry. This invitation was the budge I needed to finally move forward with ideas that had been percolating in my mind. The Alef cuff became my first foray into jewelry making.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

MM - Comment percevez-vous un bijou d’artiste? Est-ce de l’art, un bijou, les deux? SV - Absolument, c’est de l’art, au même titre qu’une sculpture ! Mais il a en plus la fonction de devenir portable et de devoir donner assurance, plaisir, élégance, beauté, à la personne qui la porte. PR - Les bijoux qui sont réalisés par les artistes appartiennent à une catégorie «hors marché» si j’ose dire. Pour un sculpteur comme moi, passer à une échelle aussi petite est un véritable effort. Je peux passer autant de temps pour produire un bijou qu’une sculpture de 10 mètres. Ceci n’est pas une métaphore, c’est la stricte vérité. PJ - Pour moi, un bijou d’artiste est une petite sculpture. Il peut bien sûr être porté si on le souhaite, comme un bijou, mais il fonctionne aussi comme une œuvre d’art miniature, une petite sculpture. J’aime cette intimité de l’art. J’ai décidé de créer chaque édition de la manchette à la main. J’y ai même inscrit ma signature. C’est une connexion directe entre moi-même, l‘artiste, et la personne qui va le porter.

MM - How do you perceive an artist’s jewel? Is it Art, a piece of jewelry or both? SV - Absolutely, this is Art, in the same way as a sculpture! It has besides the function of becoming wearable and give confidence, pleasure, elegance, beauty to the person who is wearing it. PR - Jewels designed by artists belong to an ‘outsider market’ category if I may say. For a sculptor like me, moving on to such a small scale is a real effort. I can spend as much time to produce a jewel and a 10-meter sculpture. This is not a metaphor; this is strictly true. PJ - I see an artist’s jewel as a small sculpture. Of course, it can be worn if one wishes too but it can also function as a miniature work of art. It can either be worn as jewelry or function as a small sculpture. I also enjoy the intimacy of art as jewelry. I made the decision to create each of editions of the cuff by hand. I even inscribed my signature into each cuff. It’s a direct connection between me as an artist and the woman who will wear the jewelry. Pouran Jinchi - Art

Pouran Jinchi - Jewelry

91


MM - Quelle est votre inspiration pour ces bijoux? SV - Comme pour une sculpture. Les mêmes impératifs, les mêmes convictions et le même challenge. PR - Je m’appuie sur mon œuvre, cela doit être son reflet. PJ - Depuis longtemps, ma préoccupation artistique est d’explorer le parallélisme entre l’art et le langage comme des modes de communication. La forme de la manchette est la première lettre de l’alphabet farsi, arabe et hébreu. L’écriture perse est un point de départ pour moi, mais il y a encore plus de strates de sens dans mon travail. Le texte est plus qu’un mode d’écriture. Je vois de la géométrie, des lignes, des courbes. Tous les langages sont réellement des codes et les écritures, des réalisations de ces codes. J’ai toujours été intéressée par le langage et le texte comme une forme, un moyen d’explorer l’espace et la perspective. Je suis fascinée par la façon dont on utilise les mots pour donner du sens à notre monde, pour communiquer avec les autres et couvrir l’essence des choses. En ce sens, chaque langage peut être transformé en art et peut être lu universellement. La forme d’Alef exsude la confiance (en soi) et l’autonomisation. En tant que femme dans la société d’aujourd’hui, c’est un sentiment qui me paraît important.

MM - What is your inspiration for these jewels? SV - Exactly the same as for a sculpture; same requirements, same convictions and same challenge. PR - I rely on my work; it must be its reflection. PJ - I have had a long st a nd i ng a r t ist ic preoccupation to delve into the parallel between art and language as modes of communication. The shape of the cuff is the first letter in the alphabet in Farsi, Arabic and Hebrew. Persian script is really a starting point for me, but there are always more layers of meaning to my work. I see script as more than a mode of writing. I see geometry, I see lines, I see curves. All languages are really codes and scripts are markings of these codes. I have always been preoccupied with language and text as forms, as ways to explore space and perspective. I am fascinated with how we use words to make sense of the world, to communicate with one another, and to cover the essence of things. In this sense, any language can be turned into art

MM - Quelle partie du corps (qui porte le bijou) vous intéresse et pourquoi? SV - Toutes les parties du corps sont intéressantes. Le défi est d’adapter le bijou aux particularités du corps et qu’il reste sculptural. PR: Il n’y a pas une partie que je préfère, c’est le rapport entre une forme du corps et la forme du bijoux qui m’intéresse. PJ: Je vois chaque partie du corps comme une sculpture aussi, donc j’aime chaque partie du corps, unique et individuelle. Les bijoux combinent fonctionnalité et ornement. En créant la Manchette Alef, j’ai du penser à ce que l’on peut ressentir en portant cette petite sculpture, comment elle se

92

Pablo Reinoso - Jewelry Photo Yann Delacour


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Pablo Reinoso - Jewelry Photo Yann Delacour

93


Robe par Aiisha Ramadan - Collier Niki de Saint Phalle Dress by Aiisha Ramadan - Necklace Niki de Saint Phalle

94


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

formerait autour du poignet de la femme, comment le métal réagirait avec la peau. Le processus de création et réalisation de la pièce est devenu une combinaison des aspects pratiques de la mode et des qualités ésotériques de l’art. MM - Quels matériaux vous inspirent et pourquoi? SV - L’or, l’argent, l’ébène, le marbre, les matériaux nobles. Mais surtout une exécution parfaite du bijou pour lui attribuer un sentiment d’éternité. PR - Tous les matériaux nobles, c’est une constante dans ma vie et dans mon travail. PJ - J’aime découvrir la matérialité, en jouant avec les formes et les couleurs. Je pense que les matériaux et les couleurs ont leur propre langage codé. Ces dernières années j’ai travaillé avec du cuivre et du laiton en les incluant dans la toile et les transformant en sculptures peintes en émail. C’est un procédé fascinant d’utiliser ces métaux à la fois résistants et malléables, et qui peuvent interagir avec l’environnement. En fin de compte chaque pièce est unique et chaque manchette va avoir sa propre vie en étant portée par son collectionneur. J’aime l’ouverture de ce processus créatif.

Pour plus d’informations: For more information: www.custotgallerydubai.ae www.bijouxsophiavari.com www.pabloreinoso.com www.pouranjinchi.com

and can be read universally. The shape of Alef exudes confidence and empowerment and, as a female in today’s society, these are important feelings to me. MM - What part of the body -wearing the jewel- interests you and why? SV - All parts of the body are interesting. The challenge is to adapt the jewel to the specificities of the body and stay sculptural. PR - I don’t prefer one part of the body in particular; it’s the relation between one shape of the body and the shape of the jewel that interests me. PJ - I see each part of the body as a sculpture too so I like all parts of the body since each is unique and individual. Jewelry combines functionality with ornament. As I created the Alef cuff, I had to think about what it would feel like to wear this small piece of sculpture, how it would form around a woman’s wrist, how the metal would react to the skin. The process of designing and crafting the piece became a combination of practicalities of fashion with the more esoteric qualities of art. MM - Which materials inspire you and why? SV - Gold, silver, ebony, marble, noble materials, and above all a perfect making of the jewel to give it a feeling of eternity. PR - All noble materials; this is constant priority in my life and my work. PJ - I enjoy the discovery of materiality, playing with shapes and the use of colors. I think materials and colors have their own coded language. For the past several years, I have been working with copper and brass, making them into a canvas of sorts and forming them into sculptures that I then painted with enamel. Using these metals that are both strong and malleable, that can interact with the environment, was for me a fascinating process. Ultimately each piece is unique and each cuff will take on a life over time as it is worn by a collector. I like the openness of that creative process.

95


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

ARCHITECTURE

UN SUPERBE CENTRE CULTUREL Avec un peu de chance, un nouveau centre culturel sera totalement ouvert avant la fin de l’année à Dhahran, en Arabie Saoudite. Christel de NOBLET

96


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

ARCHITECTURE

A WONDERFUL CENTER With a little bit of luck, a new Cultural Center will be fully open before the end of the year in Dhahran, Saudi Arabia. Translation Catherine de MONTPEZAT

97


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

Le nouveau King Abdulaziz Centre for World Culture, également connu sous le nom d’«Ithra», construit par Saudi Aramco, proposera, lorsqu’il sera ouvert, une grande variété d’activités. Une bibliothèque ultramoderne offrira une expérience interactive en mettant l’accent sur l’apprentissage actif, avec plus de 220 000 ouvrages en arabe et en anglais et de la place pour 500 000 autres livres, périodiques et archives numériques. Des cours dans de nombreux sujets seront donnés dans une «tour de la connaissance» de 18 étages. 2 000 ateliers dans les matières ST E M (Science, Tech nolog ie, Ingénierie et Mathématiques), dans les arts et le multimédia sont prévus. Un «IDEAlab» où de futurs entrepreneurs et inventeurs développeront leurs idées sera disponible. Le Centre accueillera

98

The new King Abdulaziz Centre for World Culture, also known as “Ithra”, built by Saudi Aramco, will offer, when it opens, a large variety of activities. There will be a state of the art library offering an interactive experience with emphasis on active learning, alongside over 220,000 books in Arabic and English, with room for another 500,000 books, periodicals and reports in the digital archives. A 18 floors Knowledge Tower will offer courses in a variety of subjects. 2,000 workshops in STEM subjects (Science, Technology, Engineering, and Math), in the arts and multimedia are planned. An IDEAlab where future entrepreneurs and inventors will develop their ideas will be available. The Center will as well host the first museum in the Kingdom for children aged twelve


également le premier musée du Royaume pour les enfants de moins de 12 ans, tandis qu’un autre présentera le meilleur des cultures saoudiennes à travers quatre galeries. Une exposition sur l’énergie fournira une expérience pratique et immersive dans le monde du pétrole, de ses sciences, de l’énergie et de la technologie. Les visiteurs suivront le parcours du pétrole depuis son extraction jusqu’aux consommateurs tout en explorant les dernières innovations, initiatives de conservation et de gestion, ainsi que le nouveau domaine des sources d’énergie alternatives. La galerie d’archives présentera le patrimoine du Royaume parmi lesquelles des dossiers et des documents historiques essentiels et rares seront gérés,

and under, while another Museum will display the best of Saudi cultures through four galleries. An Energy Exhibit will provide a hands-on, immersive experience of the world of petroleum, its sciences, energy and technology. Visitors will follow the oil’s journey from the ground to consumers while exploring the latest innovations, conservation and stewardship initiatives, as well as the emerging field of alternative energy sources. The Archives Gallery will present the Kingdom’s heritage. Here vital and rare historic documents and records will be managed, catalogued and preserved. The official archives of Saudi Aramco, documenting more than eight decades of the company’s history and achievements will be stored here as well.

99


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

recensés et conservés. Les archives officielles de Saudi Aramco, documentant plus de huit décennies d’histoire et de réalisations de l’entreprise, seront également conservées ici. Un théâtre de 900 places présentera des productions locales et internationales, tandis qu’un théâtre multimédia proposera une variété de programmes, conférences, films… Son objectif principal est de projeter des œuvres originales de l’industrie cinématographique saoudienne émergente, ainsi que des documentaires éducatifs

100

A 900-seat Theater will put on stage live local productions alongside international offerings, while a Multimedia Theater will present a variety of programming from live lectures to films. Its primary purpose will be to screen original works from the emerging Saudi film industry as well as educational and culturally insightful documentaries from across the globe. Last, but not least a Great Hall will be, according to Aramco, like: “our window to the world. This space will house international touring exhibitions,


et culturels provenant du monde entier. Enfin, une grande salle sera, comme le dit Aramco, «notre fenêtre sur le monde. Cet espace abritera des expositions itinérantes internationales de musées, des festivals ainsi que des conférences et des événements. En offrant aux visiteurs la possibilité de voir ce que les autres sociétés ont à offrir, cet espace est un pont entre les cultures qui favorise une communauté créative et innovante.» Ce nouveau centre sera un autre pont entre les civilisations, ainsi qu’un autre chef d’œuvre architectural réalisé par la société norvégienne Snøhetta, connue entre autres pour la reconstruction radicale de Times Square à New York, l’élégante expansion du Musée d’Art Moderne de San Francisco, le nouveau Centre International d’Art Pariétal à Montignac, France alias Lascaux IV, le futur siège du journal «Le Monde» ou l’arche commémorative emblématique de l’archevêque Desmond Tutu, militant des droits de l’homme et lauréat du Prix Nobel de la Paix: «Une Arche pour l’Arche»!

festivals, and museums, as well as conferences and events. By offering visitors a chance to see what other societies have to offer, this space will act as a bridge connecting cultures and cultivating a creative and innovative community.” This new center will be another bridge between civilizations, as well as another architectural master piece by the Norwegian company Snøhetta famous amongst other for the radical reconstruction of Times Square in New York, the elegant expansion of the San Francisco Museum of Modern Art, the new International Centre for Cave Art (Centre International d’Art Parietal) in Montignac, France a.k.a Lascaux IV, the future Le Monde headquarters or the emblematic commemorative arch for human rights activist and Nobel Peace Prize recipient Archbishop Desmond Tutu: “An Arch for The Arch”! www.kingabdulazizcenter.com

101


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

UN NOUVEAU CAMEL TROPHEE A NEW CAMEL TROPHY Christel de NOBLET

Translation Catherine de MONTPEZAT

Au nord-ouest de l’A rabie Saoudite, Guillaume Charloux, archéologue au CNRS et plus précisément, ingénieur de recherche au laboratoire « Orient et Méditerranée » (qui regroupe les prestigieuses institutions suivantes: CNRS/Sorbonne Université/Université Panthéon Sorbonne/EPHE/Collège de France) et ses collègues de la Saudi Commission for Tourism and National Heritage ont découvert un site d’exception où figurent des sculptures de dromadaires en taille réelle qui daterait de l’ère chrétienne.

102

In the north-west of Saudi Arabia, Guillaume Charloux, archaeologist at the CNRS and more precisely, research engineer at the “Orient et Méditerranée” laboratory (which includes t he fol low i ng prest ig ious institutions: CNRS / Sorbonne University / University Panthéon Sorbonne / EPHE / Collège de France) and colleagues from the Saudi Commission for Tourism and National Heritage have discovered an exceptional site featuring real-life camel carvings dating back to the Christian era.


©CNRS/MADAJ, R. Schwerdtner Défilé de deux dromadaires sur l’éperon C du Camel Site, probablement restés inachevés.


Le site archéologique «du Chameau», situé dans la province de Jawf, au nordouest de l’Arabie Saoudite, a été exploré en 2016 et 2017 par une équipe de chercheurs franco-saoudiens. Ce site est composé de trois éperons rocheux sur lesquels figurent des sculptures entières ou partielles. Malgré l’érosion naturelle ayant détruit une partie des structures ainsi que toute trace d’outils, les chercheurs ont pu identifier une douzaine

©Antiquity - CNRS/MADAJ, photo C. Poliakoff, relevé G. Charloux Tête de dromadaire sculptée en bas-relief.

104

The archaeological site “Le Chameau”, located in the province of Jawf, northwest of Saudi Arabia, was explored in 2016 and 2017 by a team of French-Saudi researchers. This site is composed of three rock spurs on which appear whole or partial sculptures. Despite the natural erosion that destroyed some of the structures and all traces of tools, the researchers were able to identify a dozen of animal representations - camelids and


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

©Antiquity - CNRS/MADAJ, G. Charloux Relief rupestre représentant un dromadaire couché levant la tête vers un équidé, possiblement un âne ou une mule.

de représentations animales – des camélidés et des équidés – sculptées avec plus ou moins de relief dans la pierre. Les animaux sont représentés en taille réelle dans un environnement naturel et se distinguent des représentations animalières rencontrées sur les autres sites rupestres saoudiens qui sont souvent de simples gravures de dromadaires

equines - carved with more or less relief in stone. The animals are represented i n rea l si ze i n a nat u ra l env i ron ment and are distinguished from the animal representations encountered on the other Saudi rock sites which are often simple engravings of camels without relief. One of the most original scenes illustrates the

105


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

sans relief. Une des scènes les plus originales illustre la rencontre entre un dromadaire et un âne, un animal rarement représenté. Par ailleurs, certaines sculptures du Camel Site se situent en haut de parois rocheuses démontrant ainsi une maîtrise technique indéniable à l’origine de leur réalisation. Bien que la datation du site soit difficile à évaluer, les scientifiques situent ces sculptures autour ©CNRS/MADAJ, G. Charloux Jeune dromadaire suivant un dromadaire adulte, dont on n’aperçoit que les jambes sculptées en relief.

106

encounter between a camel and a donkey, a rarely represented animal. In addition, cer t a i n scu lpt u res of t he Ca mel Site are located at the top of rock walls thus demonstrating an undeniable technical mastery at the origin of their realization. Although the dating of the site is difficult to evaluate, scientists think these sculptures are from the Christian era (first centuries


©CNRS/MADAJ, R. Schwerdtner Dromadaire debout sculpté en haut relief sur la façade d’un éperon en grès au centre de l’image.

107


in the Gulf / La vie dans le Golfe ©Life CNRS/MADAJ, G. Charloux Éperon rocheux au centre et à la gauche duquel on peut distinguer des reliefs rupestres de dromadaires.

108


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

de l’ère chrétienne (premiers siècles avant et après J.-C), par comparaison avec un relief de Pétra en Jordanie. La localisation désertique du Camel Site et sa proximité avec des routes caravanières suggèrent que l’endroit servait probablement de lieu de passage et/ou de vénération, favorable aux haltes mais peu propice à l’installation pérenne. Dans cette région particulièrement riche en découvertes archéologiques, le Camel Site constitue désormais un site majeur de l’art rupestre saoudien.

before and after J.-C.), by comparing them to a relief of Petra in Jordan. The desert location of Camel Site and its proximity to caravan routes suggest that it was probably a stopping off place and/or a veneration site but not enough welcoming for permanent settlement. In this region, particularly conducive to archaeological discoveries, the Camel Site is now a major site of Saudi rock art.

109


LeLife parc éolien de 301 MW/de Tarfaya Maroc,le Golfe in the Gulf La vieaudans construit et opéré par ENGIE via la joint-venture Tarec Copyright: ENGIE/ CAPA Pictures/ LUBROTH ADAM

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE? MODE D’EMPLOI POUR DÉCRYPTER UN SUJET D’ACTUALITÉ Marie E. GRAVE

110


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

ENERGY TRANSITION? MANUAL TO DECRYPT A HOT TOPIC 111


Dans une région où les réserves de gaz et de pétrole sont parmi les plus importantes dans le monde, les gouvernements du GCC se préparent déjà pour leur transition énergétique. Mais de quoi s’agit-il en fait? Comment comprendre l’évolution du secteur énergétique au Moyen Orient nouvellement axé sur les énergies renouvelables? Pour nous éclairer sur la question, nous avons rencontré une experte en la matière, Florence Fontani, directrice de la stratégie d’ENGIE pour la région Middle East, South and Central Asia and Turkey. Madame Magazine: Parlez-nous d’ENGIE… Florence Fontani: ENGIE, ancien GDF SUEZ, est un acteur mondial de l’énergie actif dans les trois secteurs clés de production d’électricité, d’infrastructures gazières et de services énergétiques à faibles émissions de carbone que nous développons pour les gouvernements, les villes et les entreprises. Notre Groupe est présent dans 70 pays, emploie 150 000 personnes dans le monde et a réalisé un chiffre d’affaires de 65 milliards d’euros en 2017. Aujourd’hui, ENGIE dispose d’une capacité de production électrique mondiale de 118 GW (ce qui correspond à la capacité électrique totale d’un pays comme la France ou le Canada) dont 24 GW d’énergies renouvelables. ENGIE se désengage de tous ses projets charbonniers, ce qui lui a permis de réduire ses émissions mondiales de CO2 de 26% en 2017 par rapport à 2016. Le développement des services énergétiques est un pilier stratégique de la réponse d’ENGIE au défi de l’optimisation énergétique et le Groupe est le premier fournisseur mondial de services d’efficacité énergétique. MM : Quelles sont aujourd’hui les priorités stratégiques d’ENGIE dans la région Middle East, et quels sont ses objectifs? FF : Au Moyen-Orient notre stratégie est alignée sur la vision à long terme et les plans d’augmentation de capacité des pays du CCG, qui mettent l’accent sur des solutions pauvres en carbone (gaz et énergies renouvelables), écoénergétiques et innovantes pour leurs villes et industries.

112

Florence Fontani est la directrice exécutive de la Stratégie, de la communication et la responsabilité sociale et environnementale d’ENGIE pour Middle-East, South & Central Asia and Turkey” Copyright: ENGIE / MIRO / ANTOINE MEYSSONNIER

In an area where oil and gas reserves are among the most important in the world, CCG governments are already preparing for their energy transition. But what is it actually? How can we understand the evolution of the energy sector in the new renewable energies-oriented Middle East? To enlighten us on this issue, we met with an expert on the subject, Florence Fontani, director of ENGIE strategy for the Middle East, South and Central Asia and Turkey. Madame Magazine: Let’s talk about ENGIE… Florence Fontani: ENGIE, the new name of GDF SUEZ, is a global energy player in the three key activities of low-carbon power generation, gas infrastructure and energy services that we develop for governments, cities and businesses. Our Group is active in 70 countries, employs 150,000 people worldwide and achieved revenues of €65 billion in 2017. Today ENGIE has a global electricity production capacity of 118 GW (which corresponds to the total installed power capacities of a country like France or


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Avec une présence de 40 ans dans la région, les relations nouées avec les collectivités locales et les clients permettent à ENGIE de s’engager résolument dans de nouveaux investissements dans la région. Je crois fermement que les pays du CCG vont réussir leur transition énergétique parce qu’ils ont une vision avec un objectif commun et qu’ils prennent les mesures appropriées avec une économie planifiée. ENGIE continuera à développer des projets énergétiques utilisant le gaz naturel, une source à faible émission de carbone et accélérera son activité dans les énergies renouvelables (en privilégiant les énergies solaire et éolienne). Nous éla rg issons not re offre de ser v ices en privilégiant les solutions pour les villes et les bâtiments (mobilité, sécurité, aéroports, solutions de refroidissement, facility management) et nous investissons dans des sociétés locales proposant des solutions énergétiques performantes (comme l’acquisition de Tabreed l’année dernière, leader régional dans les solutions de refroidissement avec Mubadala). En tant qu’acteur responsable dans la région, ENGIE soutient ses efforts de localisation et a Inauguration de la centrale solaire de 75MW de Mirzapur (Uttar Pradesh, Inde) par le Premier Ministre indien Narendra Modi, le Président de la République Emmanuel Macron et Isabelle Kocher CEO d’ENGiE, le 12 Mars 2018

ENGIE travaille en étroite collaboration avec les villes et les collectivités locales pour répondre aux nombreux défis d’aménagement et d’optimisation de la consommation d’énergie” Copyright: ENGIE / MIRO / MEYSSONNIER ANTOINE

Canada), of which 24 GW is from renewable energies. ENGIE is divesting out of all its coal projects, which has allowed it to decrease its global CO2 emissions by 26% in 2017 compared to 2016.The development of energy services is a strategic pillar of ENGIE’s response to the challenge of energy use optimization and the Group is the no.1 energy efficiency services provider worldwide. MM: What are the strategic priorities of ENGIE in the Middle East? FF: In the Middle East our strategy is aligned with the long-term vision and capacity-addition plans of the GCC countries, which focus on low-carbon (gas & renewables), energy-efficient and innovative solutions for their cities and industries. With a presence of 40 years in the region, the relationships built with local governments and customers allow ENGIE to firmly commit to new

113


développé un programme solide de responsabilité environnementale et sociale basé sur trois engagements clés : l’accès à l’énergie, l’éducation, la qualité de l’air et de l’eau de mer. Par exemple, nous soutenons, à travers nos actifs, des projets de toiture solaire pour les écoles d’Oman. MM: Quelle est la part actuelle des énergies renouvelables (ENR) dans la consommation globale? FF: En 2016, les énergies renouvelables représentaient 24% de la production d’électricité totale dans le monde. Cette part a progressé très rapidement depuis les années 2000, en grande partie grâce à une réduction drastique des coûts dans les dernières années, qui a notamment permis aux pays émergents de développer ces technologies. En Inde par exemple, les ENR représentaient en 2016 15% de la production totale d’électricité, et le gouvernement indien affiche pour objectif de couvrir 40% de ses besoins énergétiques via les renouvelables en 2030 (part qui était de 5% en 2010, et 0.4% en 2001). L’opération et la maintenance du siège d’Aldar Properties and Development est assurée par Cofely-Besix, filiale d’ ENGIE

114

investments in the region. I strongly believe that GCC countries are going to succeed their energy transition because they have a vision with a common purpose and they take the appropriate steps with a planned economy. ENGIE will continue to develop power projects that use natural gas, a low-carbon source and accelerate its renewable business (focusing on solar and wind). We are expanding our services offer with priority in solutions for cities & buildings (mobility, security, airports, cooling solutions, facility management) and we invest in local companies that offer efficient energy solutions (cf. last year’s acquisition of a stake in Tabreed, regional leader in cooling solutions with Mubadala). As a regional Corporate Citizen, ENGIE sustains its efforts in localization and has developed a robust Environmental & Social Responsibility program based on three key engagements: access to energy, education, clean air and sea water. For exemple we support, through our assets, solar rooftop projects for schools in Oman.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Centrale de Tabreed, leader régional des réseaux de froid dont ENGIE est l’un des principaux actionnaires

ENGIE est un des acteurs majeurs du renouvelable en Inde et vient d’inaugurer une centrale solaire de 75 MW à Mirzapur le 12 mars dernier, en présence du Premier Ministre indien Narendra Modi, et du Président de la République française Emmanuel Macron. Équipée de 300.000 panneaux solaires, cette centrale située dans l’état de l’Uttar Pradesh fournira 100.000 personnes en électricité propre. ENGIE vient également de gagner un contrat d’achat d’électricité de 25 ans pour le parc photovoltaïque de 250 MW de Kadapa, dans l’Andhra Pradesh, qui sera opérationnelle à partir d’Avril 2018. Ces ENR n’étant pas disponibles partout dans les mêmes proportions dans le monde, le choix des technologies dépend largement de la géographie des territoires et de leurs caractéristiques propres. Alors qu’en France sont privilégiées l’énergie hydraulique (54.4% des renouvelables) et l’éolien (26.2%), les gouvernements du GCC se sont fixé pour objectif de développer leur parc renouvelable majoritairement en solaire (100% solaire aux Emirats) et un peu en éolien (en Arabie Saoudite et Oman). Ces derniers lancent aujourd’hui des projets d’ampleur jusqu’ici inégalée, avec des centrales solaires allant de 700 MW à 1 GW, dont la construction

MM: What is the current share of renewable energy (RE) in the global consumption? FF: In 2016, renewable energies represented 24% of total electricity production worldwide. This share has progressed very rapidly since the 2000s, largely thanks to a drastic reduction in costs in recent years, which has enabled the emerging countries to develop these technologies. In India, for example, the RE in 2016 represented 15% of total electricity production, and the Indian government’s objective is to cover 40% of its energy needs via renewables in 2030 (which was 5% in 2010, and 0.4% in 2001). ENGIE is a major player in India and recently inaugurated a 75 MW solar power plant in Mirzapur on 12 March, in the presence of Indian Prime Minister Narendra Modi, and the President of the French Republic Emmanuel Macron. Equipped with 300,000 solar panels, this power plant located in the state of Uttar Pradesh will provide 100,000 people with clean electricity. ENGIE also won a 25-year power purchase contract for the 250 MW Photovoltaic Park in Kadapa, Andhra Pradesh, which will be operational from April 2018. Since these RE are not available everywhere in the same proportions in the world, the choice of

115


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

Cofely-Besix, filiale d’ENGIE, est en charge de la maintenance de Al Sufouh Tram System, qui reliera le Marina au Mall of the Emirates”

est rendue possible grâce à la présence de larges étendues inoccupées dans le désert, avec une excellente exposition au soleil. Néanmoins l’exploitation des centrales solaires dans le désert peut s’avérer difficile en raison de la grande quantité de poussière qui se dépose sur les panneaux, nuisant à leur efficacité et exigeant un nettoyage (à l’eau ou avec des robots) très fréquent. MM: De quoi dépend le développement des ENR? FF: Il dépend d’un faisceau de facteurs technologiques, économiques et politiques. Le premier vecteur est technologique : l’un des inconvénients de la production d’électricité à partir de sources solaire ou éolienne est leur intermittence: nous ne sommes pour l’instant pas en mesure de stocker l’électricité à grande échelle et à moyen/long

116

technologies depends largely on the geography of the territories and their own characteristics. While in France, hydro energy (54.4% of renewables) and wind power (26.2%) are preferred, the GCC governments have set the objective of developing their renewable energy park mainly in solar (100% solar in the UAE) and slightly in wind (in Saudi Arabia and Oman). The latters are now launching projects so far unequalled, with solar power plants ranging from 700 MW to 1 GW, whose construction is made possible thanks to the presence of large unoccupied areas in the desert, with excellent solar exposure. However, the exploitation of solar power plants in the desert can be difficult because of the large amount of dust that is being put on the panels, damaging to their efficiency and requiring a very frequent cleaning (with water or with robots).


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

terme. Le développement des ENR dépendra donc de notre capacité à inventer des solutions permettant de stocker l’électricité. Le deuxième vecteur est économique. En effet la baisse des coûts est une condition essentielle de l’investissement dans les ENR : la diminution considérable du coût des panneaux solaires, de 80% entre 2009 et 2014, liée a une augmentation substantielle de leur efficacité, est l’un des facteurs qui ont incité les entreprises et les gouvernements à investir massivement dans le solaire. Notons que la comparaison économique dans le GCC se fait entre coût du gaz d’une part, et coûts du solaire et du stockage d’autre part ; le coût du gaz restant aujourd’hui plus intéressant. Les avancées technologiques et la baisse des coûts ne permettront cependant pas de réaliser le plein potentiel des ENR sans une forte volonté politique des gouvernements, appuyés par des organisations supranationales.

M M: W hat does t he development of R E depend on? FF: It depends on a bundle of technological, economic and political factors. The first vector is technological: one of the drawbacks of electricity generation from solar or wind sources is their intermittence: we are currently not able to store electricity on a large scale and in the medium/long term. The development of the RE will therefore depend on our ability to invent solutions for electricity storage. The second vector is economical. Indeed, the decrease in costs is an essential condition for the investment in RE the considerable decrease in the cost of solar panels, 80% between 2009 and 2014, linked to a substantial increase in their efficiency, is one of the factors that have encouraged companies and governments to invest massively in solar. Given that the economic comparison in the GCC is between costs of gas on the one hand, and costs

Centrale solaire d’ENGIE de 75MW composé de 320 000 panneaux solaires à Mirzapur, dans l’Uttar Pradesh, en Inde.

117


A ce titre l’Inde et les Emirats ont mis en place des cadres règlementaires précis et clairs pour faciliter les investissements dans les ENR, qui permettront d’atteindre leurs objectifs ambitieux : 15% de renouvelables en 2030 aux Emirats, et 40% en Inde. L’agence internationale IRENA (International Renewable Energy Agency), basée à Abu Dhabi, joue également un rôle clé dans l’accompagnement des pays dans la transition énergétique en les encourageant à adopter des politiques favorables aux investissements dans les ENR, et en leur fournissant des outils leur permettant d’accélérer le déploiement de ces solutions. MM. La Recherche & Développement est un axe important pour Engie… FF: Chez ENGIE, la R&D est mise au service de notre stratégie pour accompagner les territoires au sein de la transition énergétique. C’est pourquoi nous avons lancé un plan d’investissement massif d’un milliard d’euros sur trois ans (2016-2018) dans l’innovation et le digital. Notre engagement d’atteindre 100% de green gas (biogaz et hydrogène) dans nos opérations d’ici 2050 incarne cet effort : nous sommes convaincus que l’hydrogène représente une des réponses adaptées aux défis de la transition énergétique. Le développement de ses usages dans la mobilité verte et le stockage de l’énergie vont largement contribuer au verdissement du mix énergétique dans les 30 prochaines années. Les pays du GCC sont un laboratoire très actif pour imaginer les solutions énergétiques de demain avec des initiatives gouvernementales fortes et innovantes (Dubai Future Accelerators, Masdar City…). C’est une chance pour ENGIE de pouvoir établir des partenariats et travailler en étroite collaboration avec ses clients afin de réussir cette quatrième révolution industrielle. C’est dans ce cadre que nous avons mis en place un partenariat avec le Dubai Carbon Center, organisme gouvernemental qui a pour mission d’accompagner la transition énergétique aux Emirats Arabes Unis.

118

of solar and storage on the other, gas remains today more interesting. However, technological advances and lower costs will not enhance the full potential of the RE without a strong political will of governments, supported by supranational organisations. As such, India and the UAE have set up clear regulatory frameworks to facilitate investments in RE, and will achieve their ambitious objectives: 15% renewable in the Emirates in 2030, and 40% in India. The International Renewable Energy Agency (IRENA), based in Abu Dhabi, also plays a key role in supporting countries in the energy transition by encouraging them to adopt policies that support investments and by providing them with tools to help them accelerate the deployment of these solutions. MM. Research and development is important to ENGIE… FF: At ENGIE, the R&D is being put at the service of our strategy to accompany the territories in the energy transition. That is why we have launched a massive investment plan of EUR 1 billion over three years (2016-2018) in innovation and digital. Our commitment to reach 100% of green gas (biogas and hydrogen) in our operations by 2050 embodies this effort: we are convinced that hydrogen is one of the answers adapted to the challenges of the energy transition. The development of its uses in green mobility and the storage of energy will largely contribute to the greening of the energy mix in the next 30 years. GCC countries are a very active laboratory to imagine Energy Solutions of tomorrow with strong and innovative government initiatives (Dubai Future accelerators, Masdar City...). It is a chance for ENGIE to be able to establish partnerships and work closely with its clients to succeed this fourth industrial revolution. It is in this context that we have established a partnership with the Dubai Carbon Center, a government agency whose mission is to accompany the energy transition to the United Arab Emirates.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Le parc éolien de 301 MW de Tarfaya au Maroc, construit et opéré par ENGIE via la joint-venture Tarec Copyright: ENGIE/ CAPA Pictures/ LUBROTH ADAM

119


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

HOTEL DU MOIS HOTEL OF THE MONTH

FAIRMONT FUJAIRAH ESCAPADE EN QUÊTE D’AUTHENTICITÉ AN ODE TO AUTHENTICITY Yela NALETTO

120


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

121


Life in the Gulf / La vie dans le Golfe

Au cours de la dernière décennie, Dubaï et Abu Dhabi ont défrayé la chronique internationale, incitants les voyageurs à “découvrir un monde de possibilités” – du plus grand, plus gros au plus rapide tout en s’offrant un musée universel, développé en coopération avec une institution de renommée internationale. Cependant certains émirats jusqu’à présent méconnus de la scène internationale s’apprêtent à offrir de nouvelles expériences aux expatriés et touristes internationaux en quête de dépaysement et d’authenticité en

122

Over the past decade, Dubai and Abu Dhabi have often taken centre stage as THE holiday destination in the Middle East, inspiring visitors to “explore all that’s possible” – from the tallest, biggest and fastest in the world to the most exquisite museum. However, the United Arab Emirates’ lesserknown emirates are slowly but surely making their mark on residents and international tourists alike, offering an authentic experience of the UAE’s culture and heritage – without losing the nation’s flair for luxury.

One Bedroom Suite


offrant un aperçu de la culture et du patrimoine local – tout en préservant le flair émirien pour le luxe. Au cœur de cette initiative se trouve le Fairmont Fujaïrah Beach Resort, situé dans le plus jeune des sept émirats du pays. Niché dans les vallées cachées des majestueuses montagnes d’Al Hajar, le long de la région côtière de Dibba au Nord Est du pays, l’établissement a ouvert ses portes début 2017, comptant 180 chambres et suites. L’inauguration du Lava Beach Club en décembre dernier a marqué le lancement officiel de la première

At the heart of this endeavour lies the Fairmont Fujairah Beach Resort, located in the nation’s youngest of the seven emirates. Nestled amongst the hidden valleys of the majestic Al Hajar Mountains, along the coastal region of Dibba in the Northwestern corners of the country, the resort first opened its doors in early 2017, counting 180 guest rooms and suites. The opening of the Lava Beach Club in December marked the official launch of Fujairah’s first beach getaway destination between excitement and sophistication for families and partygoers alike.

123


Cafe Pronto

destination balnéaire de Fujaïrah, entre engouement et sophistication, prêt à plaire aux familles et adeptes de le vie nocturne. Les murs d’un rose qui n’est pas sans rappeler Marrakech forment un complexe qui pourrait paraître fade de l’extérieur, mais cache en réalité une élégante propriété moderne aux influences arabes et dont la conception s’articule autour de l’art et de la création artistique. Les œuvres parsemées sur l’ensemble de la propriété surprendront ag réablement les a mateu rs qu i obtiendront un aperçu de la scène artistique contemporaine du pays. Peintures, sculptures et nombreux plaisirs visuels démarquent le Fairmont Fujaïrah des autres hôtels de la région, qui ne prend pas son rôle à la légère, en accueillant régulièrement des résidences artistiques. C’est au sein de l’Arteasan, que l’on apprécie au mieux cette ambiance particulière, espace hybride entre la galerie d’art et le salon de thé, et bon point de chute avant d’explorer les activités offertes par la station balnéaire.

124

All day dining

The hotel’s Moroccan pink walls hide a stylish modern property with Arabian influences – guests should not be fooled by the resort’s bland exteriors. The Fairmont Fujairah is the Emirate’s only art inspired resort and works will pleasantly surprise amateurs seeking a glimpse into the country’s contemporary art scene. Fairmont Fujairah truly embraces its affinity with painting, sculpture and other visual delights as it regularly hosts Art Residency programs for artists in the region. One ideally

The Copper Lobster gastro bar


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Royal Suite Living Area

Une véritable sérénité énergisante émane du Fairmont Fujaïrah. Les chambres élégantes de style Art Déco sont dotées de tous les équipements attendus d’un 5 étoiles et reflètent l’atmosphère moderne et bohème de l’hôtel. Tout visiteur appréciera les articles personnalisés, Le Labo Rose 31 – parfum développé pour le groupe hôtelier, ainsi que le thème minimaliste noir et blanc. La propriété compte une multitude d’activités : pour les plus dynamiques souhaitant explorer les trésors sous-marins de Fujaïrah – où ils pourront voir de nombreuses

soaks up this unique atmosphere at Arteasan, a hybrid between art gallery and sophisticated tearoom before exploring the hotel’s many pleasures and entertainment options. The Fairmont Fujairah oozes a serene yet edgy ambiance. The sleek art deco rooms boast all the amenities expected of a 5 star luxury resort and reflect the hotel’s modern yet bohemian feel. One will without a doubt appreciate the personalized Le Labo’s Rose 31 toiletries – the Fairmont’ signature scent, as well as the black and white minimalist theme.

125


Iammai shisha lounge

Lava Beach Club - Aerial

Willow Stream Spa - Moroccan Hammam

tortues – ou pour ceux qui voudront opter pour des choix plus audacieux tels que le seabreacher, flyboard ou jetovator. Pour ceux qui souhaitent s’égarer dans les montagnes, des VTT BMW sont mis à la disposition de la clientèle. Les autres opportunités de découvertes à proximité incluent des forts, des tours de guet historiques et l’une des plus anciennes mosquées des Émirats arabes unis. Ces nombreux sites environnants sont d’une grande importance historique et archéologique et témoignent du riche patrimoine régional de l’émirat. Enfin, le Willow Stream Spa vous donnera l’occasion d’un moment de détente absolue et bien mérité : c’est un havre de paix et de bien-être à la décoration simple et élégante, et dont les traitements

126

The property counts a multitude of ac t iv it ie s for t he e ne r g e t ic family members wishing to ex plore Fuja i ra h’s u nder water treasures – where turtle bales are often spot ted – or t r y t he more adventurous seabreacher, flyboard and jetovator options. For t hose wishing to stray into the mountains, BMW mountain bikes are available. A lter nat ively, one ca n ex plore cast les, for ts, watchtowers and one of the oldest mosques in the United Arab Emirates. The many surrounding sites are of historical and archaeological importance and a testament to the region’s rich Arab heritage. Finally, one can unwind at the Willow Stream Spa, a haven of calm and serenity. The design is


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

organiques vous offriront des soins de qualité et l’opportunité de découvrir toute une gamme de produits locaux. C ’e s t é g a l e m e n t a u n i ve a u culinaire que le Fairmont Fujaïrah se démarque. Il offre une expérience épicurienne véritablement émirienne: les différents restaurants, à l’initiative de leurs chefs cuisiniers, tentent de travailler le plus possible à partir de produits locaux. Le potager de la propriété et la coopération avec Dibba Bay Oysters, la première ost réicult ure du Moyen- Orient produisant des huîtres cultivées dans les eaux chaudes de Fujaïrah, permettent d’adopter un circuit

simple, elegant and in line with the organic elements of the treatments, proposing customers world class pampering and the opportunity to discover local skin care ranges. The Fairmont’s food options offer an Emirati epicurean experience, as t he va r ious rest au ra nts, at the initiative of their head chefs attempt to work with local produce. The property’s vegetable garden and cooperation with Dibba Bay Oysters, the Middle East’s first shellfish farm producing gourmet oysters, grown in Fujairah’s pristine warm waters offer a true farm to table experience, a feat in a country

127


Lava Beach Club - Seabreacher Watercraft

court; un exploit dans un pays où 90% des produits alimentaires sont importés. Les huîtres volumineuses et charnues sont une entrée parfaite pour le homard de la région, qui peut être apprécié au The Copper Lobster, restaurant de fruits de mer à ne pas rater. Inspiré par la pêche locale et la perliculture, il propose chaque jour une carte fraîche conçue par le chef italien, Giovanni Pugliano. Son équ ipe t rava i l le en ét roite collaboration avec un consultant local pour s’approvisionner en fruits de mer dans les fermes piscicoles locales et les marchés aux poissons de la région. Le bar, quant à lui est dirigé par le mixologue russe Alexander Khvastunov. Ce dernier Swimming pool

128

where 90% of food products are imported. The large and meaty oysters are a perfect entrée to the region’s signature rock lobster, which can be enjoyed at The Copper Lobster, the property’s evening sea grill restaurant. The Copper Lobster, inspired by the local pearl diving and fishing trade, boasts a daily fresh catch and menu where guests can indulge in the cuisine of Italian chef, Giovanni Pugliano. The team works closely with a local fish consultant to source the finest seafood in local fish farms and fish markets. The bar is run by Russian mixologist, Alexander Khvastunov, who dreams of flavours and eclectic combinations, resulting in fabulous


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

Lava Beach Club - Romantic Cruise

rêve de saveurs et de combinaisons éclect iques, qu i about issent en concoctions magistrales qui valent le détour. Les restaurants Canvas, Café Pronto et Lava Dining offrent des cuisines continentales, italiennes et ‘méditerrano-asiatiques’ tout aussi savoureuses. Pou r les voyageu rs en quête d’ex pér iences aut hent iques, le Fairmont a conçu un séjour unique en collaboration avec sa propriété sœur à Ajman, proposant une découverte luxueuse des Émirats du Nord. Ces dernières comprennent également des transferts en hélicoptère, en coopération avec Falcon Aviation. Le transfert impressionnera sans auc u n doute le s voya geu r s le s plus chev ron nés. L es paysages changeants du territoire ne peuvent qu’engendrer de l’admiration pour ce peuple visant sans cesse plus haut que les étoiles.

concoctions worth the detour. The Fairmont’s Canvas, Café Pronto and Lava Dining restaurants provide guests equally delicious continental, Italian and ‘Mediterr-Asian’ cuisines respectively. In travellers’ quest for authenticity, the Fairmont is set to create one of the most desired stay experiences in t he UA E , involving its sister property in Ajman for a truly luxurious exploration of the Northern Emirates. The Fairmont now also offers packages including helicopter transfers, in cooperation with Falcon Aviation, between its resorts in the UAE. The transfer will most definitely impress t he most experienced t raveller as t he count r y’s ever changing landscapes can only be truly appreciated from the skies: a must in a country incessantly aiming for the stars!

Pour plus d’informations concernant les expériences Fairmont, contacter le Fairmont Ajman +971 6 701 5757 ajman@fairmont.com et/ou le Fairmont Fujaïrah +971 9 204 1111 fujairah@fairmont.com

For additional information regarding the Fairmont experiences, contact the Fairmont Ajman + 971 6 701 5757 ajman@fairmont.com and/or the Fairmont Fujairah +971 9 204 1111 fujairah@fairmont.com

129


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

RAMADAN, IFTAR, SUHOUR... Catherine GILBERT

Le mois sacré du Ramadan devrait commencer cette année mardi 15 mai. La population musulmane va jeûner du lever au coucher du soleil. Si vous n’êtes pas familier avec ce cinquième pilier de l’Islam, vous devez absolument apprendre deux mots: Iftar et Suhoor... Iftar est le repas de rupture du jeûne juste après le coucher du soleil. Pour réhydrater et nourrir le corps, la soupe est fortement recommandée. Dattes, fruits secs et boissons du Ramadan apportent de l’énergie. Suhoor est le repas consommé tôt le matin avant le jeûne. De succulents buffets sont préparés dans les hôtels et les restaurants, à partir du coucher du soleil à des prix différents. Vous entendrez souvent ces deux sa lut at ions: “ R a m ad a n K a reem” qui signifie “Généreux Ramadan” ou “Ramadan Mubarak” signifiant “Heureux Ramadan”. Voici quelques recettes proposées lors du prochain Ramadan par les Chefs de notre sélection d’hôtels. A suivre…..

The Holy Month of Ramadan should start this year Tuesday 15 May. Muslim population will be fasting from sunrise to sunset. If you are not familiar with this fifth pillar of Islam, you definitely need to learn two words: Iftar and Suhoor… Iftar is the meal to break the fast just after sunset. To rehydrate and feed the body, soup is highly recommended. Dates, dried fruits and Ramadan juices bring energy. Suhoor is the meal consumed early in the morning before fasting. Scrumptious buffets are prepared in hotels and restaurants from sunset at different prices. You will often hear these two greet ings: “Ramadan Kareem” which means “Generous Ramadan” or “Ramadan Mubarak meaning “Blessed Ramadan”. Here are a few recipes created for the next Ramadan by the Chefs of our selected hotels. To be continued…..

131


LALEZAR Zabeel Saray, Palm Jumeirah, Dubai Chef Asaf Tasdan Le chef de cuisine Asaf Tasdan a rejoint l’équipe en 2017. Originaire de Turquie et diplômé en Technique Alimentaire de l’Université culinaire de Mengen en Turquie, le chef Tasdan a travaillé dans de nombreux établissement 5 étoiles, y compris des hôtels en Turquie, en Inde et à Dubaï. Avec plus de 14 ans d’expérience culinaire internationale, le chef Tasdan est le magicien culinaire de l’hôtel, car il effectue d’intéressantes démonstrations sur la table de chaque invité!

Lalezar est le premier restaurant anatolien de Dubaï qui associe le classique à la synthèse moderne de la cuisine traditionnelle turque. Chaque détail, du four à bois au lustre en verre coloré, évoque l’esprit de la majestueuse époque ottomane, mais avec une touche contemporaine. Plus de 18 artistes turcs ont peint à la main les intérieurs raffinés de Lalezar. Le restaurant propose des menus exclusifs qui invitent les gourmets à un voyage dans le patrimoine culinaire d’Istanbul. Lalezar is Dubai’s first Anatolian restaurant that combines classic with a modern synthesis of traditional Turkish cuisine. Every detail, from the firewood furnace to the stainedglass chandelier, evokes the spirit of the majestic Ottoman era – yet with a contemporary feel. Over 18 Turkish artists hand painted the exquisite interiors of Lalezar. The restaurant offers exclusive set menus that take guests on a culinary journey of Istanbul’s heritage.

Réservations / Information JZSinfo@jumeirah.com | jumeirahzabeelsaray.com Tel: +971 4 453 0000

132

Chef De Cuisine, Asaf Tasdan has joined the team in 2017. Originally from Turkey and a graduate in Food Technique from Mengen Culinary University in Turkey, Chef Tasdan has worked within many 5 star establishments and hospitality venues to date including hotels in Turkey, India, and Dubai. With over 14 years of international culinary experience, Chef Tasdan is the resort’s culinary magician, as he performs interesting demonstrations on every guest’s table!


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

JARRET D’AGNEAU «DOBO», À L’OTTOMANE CUIT 5 HEURES

“OTTOMAN’’ STYLE 5 HOUR SLOW COOKED “DOBO’’ LAMB SHANK

Ce plat principal était servi, pendant l’ère ottomane, aux sultans et à leurs parents. Aujourd’hui ce plat régale les convives des mariages de l’est de la Turquie.

This main course was served in the Ottoman era only to the Sultans and their relatives. Since then this dish has slowly started being served at weddings on the East side of Turkey.

Ingrédients 1 Jarret d’agneau, 5 g de sel, 10 ml d’huile d’olive, 30 g de carottes en dés, 30 g de bâtons de céleri en dés, 5 g de poivre noir entier, 2 gousses d’ail, 6 amandes, 1 abricot sec

Ingredients 1 lamb shank, 5 g salt, 10 ml extra virgin olive oil, 30 g carrots diced, 30 g celery sticks diced, 5 g whole black pepper, 2 cloves garlic, 6 whole almonds, 1 dried apricot

Préparation Faire des entailles dans le jarret d’agneau cru et farcir d’ail, d’abricots tranchés, d’amandes entières et de grains de poivre noir. Saler. Saisir de toutes parts dans une sauteuse à feu moyen-vif. Réserver Dans la même sauteuse saisir les légumes en dés jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Dans un grand plat à four, placer les légumes puis le jarret d’agneau et ajouter de l’eau jusqu’à recouvrir le tout. Couvrir hermétiquement avec une feuille d’aluminium, placer au four à 120 ° et cuire pendant 5 heures. Le jarret d’agneau doit être tendre mais ne pas tomber complètement de l’os. Retirer l’agneau et réduire le liquide restant à utiliser comme sauce pour l’agneau. Ajuster l’assaisonnement si nécessaire.

Preparation Make small cuts in the raw lamb shank using a paring knife and stuff with garlic, sliced apricot, whole almonds and whole black pepper. Salt Sear in a sauté pan over medium-high heat, turning occasionally to brown evenly on all sides. Keep aside. Add the diced vegetables to the same sauté pan. Fry until browned and place in the bottom of an oven dish. Place the lamb shank on top and add water until it covers the lamb shank. Cover tightly with aluminum foil, place in the oven at 120°C and cook for 5 hours. The lamb shank should be tender but not completely falling off the bone. Remove the lamb from and reduce the braising liquid. Use as the sauce for the lamb. Adjust the seasoning with salt and pepper.

133


MIJANA Ritz Carlton Abu Dhabi Saleh Ali Jalis Saleh Ali Jalis a passé six ans à l’hôtel Four Seasons de Riyad, en Arabie Saoudite, où il a commencé comme cuisinier et a gravi les échelons jusqu’au poste de sous-chef junior. Il est ensuite arrivé au Ritz-Carlton de Dubaï où il a pris les commandes du restaurant arabe Amaseena et s’est fait un nom comme l’un des meilleurs chefs de cuisine régionale. Reconnu pour sa passion pour la cuisine arabe authentique, il a été sélectionné comme formateur culinaire pour aider à l’ouverture du Ritz-Carlton Abu Dhabi, Grand Canal, où il a participé au développement de menus et à la formation du personnel.

Le restaurant arabe contemporain, Mijana - mot décrivant les paroles poétiques qui commencent souvent les chansons folkloriques libanaises - met en valeur le meilleur de la cuisine traditionnelle libanaise et régionale. Il a été conçu avec un harmonieux mélange de motifs arabes traditionnels et lumineux et bénéficie d’une cuisine ouverte voilée de verre dépoli grâce auquel on peut observer l’impressionnant ballet théâtral des silhouettes des chefs au travail. The contemporary Arabic restaurant, Mijana – which is the word describing the poetic lyrics that often begin Lebanese folk songs - is designed with a beautiful blend of light and traditional Arabic patterns and boasting an open kitchen veiled by frosted glass. It showcases the very best in traditional Lebanese and regional cuisine. Guests can experience a sense of drama as they observe the chefs’ silhouette at work in an impressive theatrical fashion.

Réservations / Information JZSinfo@jumeirah.com | jumeirahzabeelsaray.com Tel: +971 4 453 0000

134

Saleh Ali Jalis spent six years with the Four Seasons hotel in Riyadh, Saudi Arabia where he started as a cook and rose through the ranks to the position of junior sous chef. He then came to The Ritz-Carlton in Dubai, at the Arabic restaurant Amaseena where he made a name for himself as one of the leading regional cuisine chefs. Recognized for his passion for authentic Arabic food, he was selected as a culinary trainer to assist with the opening of The Ritz-Carlton Abu Dhabi, Grand Canal where he was involved in menu development and training.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

CHAUSSONS D’OUZI D’AGNEAU

LAMB OUZI PIE

Pour 2 personnes

Serves 2

Ingrédients Viande - 150 g de jarret d’agneau, 1 càs d’épices arabes (mélange de cannelle, cardamome, cumin, clou de girofle, muscade, coriandre), 1 carotte, 1 poireau, 1 branche de céleri, 1 oignon, 1 feuille de laurier, un citron vert séché, 100 ml d’eau Riz - 30 g de riz basmati, 1 petit d’oignon coupé, 1càs de ghee, 1 càc d’épices arabes, 200 ml d’eau, Sel. Chausson - 50 g de pâte feuilletée, 1 œuf battu. Garniture - 1 càc de beurre, 1 càs de petits pois, 1 càs de carotte en dés, 1 càc de raisins secs, 1 pincée de cannelle, 1 càc de pignons, 1 càc de pistaches, 1 càc d’amandes, 1 càc d’oignon frit, Sel Sauce - Mélanger 30 g de yaourt, 1 càs de dés de concombre, 1 càc de menthe séchée.

Ingredients Meat - 150g lamb shank, 1 tbsp Arabic spices powder (mix of cinnamon, cardamom, cumin, clove, nutmeg, coriander), 1 carrot, 1 leek, 1 stick celery, 1 onion, 1 bay leaf, one dried lime, 100ml water Rice - 30g basmati rice, 10g onion diced, 1 tbsp ghee, Salt to taste, 1 tsp Arabic spices, 200ml water Pastry - 50g puff pastry - 1 piece beaten Garnish - 1tsp butter, 1 tbsp green peas, 1 tbsp carrot diced, 1 tsp raisins, 1 tsp pine nuts, 1 tsp pistachio, 1 tsp almond, 1 tsp crispy onion, salt to taste Sauce - Mix 30g yoghurt, 1 tbsp cucumber diced, 1 tsp dried mint

Préparation Préchauffer le four à 200°. Viande - Dans un plat allant au four disposer les légumes coupés en dés. Frotter le jarret avec les épices. Ajouter l’eau. Couvrir avec une feuille d’aluminium. Cuire pendant 2h. Après cuisson, retirer l’os et couper la viande en petits morceaux. Réserver le jus de cuisson Riz - Faire sauter l’oignon dans le ghee. Ajouter le riz, les épices arabes et le jus de cuisson de la viande. Cuire pendant 15/20 min à feu doux. Chaussons - Etaler la pâte feuilletée et la couper en 2. Disposer le riz et la viande. Refermer les chaussons et badigeonner d’œuf. Cuire à four chaud jusqu’à obtention d’une belle couleur dorée Garniture - Faire sauter dans le beurre chaud la carotte, les pois, les raisins secs, et ajouter un peu de poudre de cannelle. Service - Dans le plat de service mettre la garniture puis ajouter les chaussons l’oignon frit et les noix. Servir avec la sauce au yaourt.

Preparation Preheat oven to 200° Meat - In oven tray place vegetables and rub the lamb shank with Arabic spices. Add water cover with aluminum foil and cook for 2 hours. When cooked, remove the bone and shred the meat into small pieces. Keep the drippings. Rice - Sauté the onion with ghee add the rice, Arabic spices, and cooked the rice with drippings for 1 5min on slow fire. Pastry - Roll out the puff pastry. Cut it in 2. Spread rice and meat. Fold and seal the pastry, brush with egg. Cook in warm oven till nice golden color Garnish - Sauté carrot, green peas, raisin, with butter and add pinch of cinnamon powder Serving - In the serving dish place the garnish then add the pies, the cripy onions and nuts. Serve with yoghurt sauce

135


ASEELAH Radisson Blu Hotel, Dubai Deira Creek Chef Rabeh Adel Amir Chef Rabeh Adel Amir, originaire de Syrie du Sud, travaille dans l’hôtellerie aux EAU depuis 17 ans. Il a appris les bases de la cuisine de sa mère. Il a reçu plusieurs prix dont le titre de Meilleur Chef Arabe au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. L’excellence de ses efforts a été récompensée lorsque Aseelah, le restaurant émirien où il travaille comme “chef de cuisine arabe”, a remporté des prix, dont celui du meilleur restaurant de la région MENA. Grâce à son mentor Chef Uwe Micheel, il est maintenant formé pour devenir juge international de la “World Association of Chefs’ Societies”. Aseelah, le restaurant émirien est un rêve devenu réalité pour le chef Uwe Micheel, aux commandes des cuisines et Président de l’Emirates Culinary Guild. Les plats aux goûts riches, et aux saveurs multiples - safran, gingembre, cardamome, thym et curcuma, représentent la cuisine des Émirats. Chaque recette, d’origine émirienne ou avec une touche moderne, est cuisinée avec des produits purement locaux. Uwe Micheel a rendu visite à des familles locales qui lui ont appris quelles épices utiliser dans des plats tels que les Balalit et Bajella, le célèbre Poulet Machboos et le délicieux dessert de pudding à la citrouille Aseeda Bobar. Aseelah, the licensed Emirati restaurant is a dream come true for Chef Uwe Micheel, Director of Kitchens and President of the Emirates Culinary Guild. The dishes represent a rich and unique taste, full of flavours - saffron, ginger, cardamom, thyme and turmeric, all of which describe Emirati cookery. Each and every dish, whether original Emirati or with a modern twist, is cooked with purely local produce. Uwe Micheel has visited local families who have taught him which spices to use to get a true blend of the UAE. The mixes are present in dishes such as Balalit and Bajella, the famous main course Chicken Machboos and the delicious pumpkin pudding dessert Aseeda Bobar. Réservations / Information www.radissonblu.com

136

Chef Rabeh Adel Amir from South Syria has been working in the hospitality industry in the UAE for a 17 years. He learnt the basics of cooking from his mother. He is the proud winner of several awards including the title of Best Arabic Chef in the Middle East and North Africa. The excellence in his efforts were well depicted when Aseelah, an Emirati restaurant where he works as Arabic Chef De Cuisine won awards including the Best Restaurant in the MENA region. Learning from his mentor Chef Uwe Micheel, he is now getting trained to become an International Judge for cooking from “World Association of Chefs’ Societies”.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

LUQAIMAT

LUQAIMAT

Pour 4 personnes

Serves 4

Ingrédients 4 g de levure de boulanger, 400 g de farine, 40 g de sucre, 10 g de sel, 40 g de lait en poudre, 20 g de levure chimique, quelques fils de safran, 8 g de poudre de cardamome, 280 ml d’eau Ghee ou huile à friture Pour servir: 200 g de sirop de dattes, 4 g de graines de sésame, 4 g de pistache

Ingredients 4 g yeast, 400 g flour, 40 g sugar , 10 g salt, 40 g milk powder, 20 g baking powder, a few threads saffron , 8 g cardamom powder, 280 ml water Ghee or oil to fry Garnish: 200 g date syrup, 4 g Sesame seeds, 4 g Pistachio

Préparation Dissoudre la levure dans un peu d’eau tiède. Mélanger avec farine, sucre, sel, lait en poudre, levure chimique, le safran et la poudre de cardamome pour former une pâte lisse. Couvrir d’un torchon et laisser lever dans un endroit au chaud. Faire chauffer le ghee ou l’huile dans une casserole. Faire des boules d’environ 2 cm de diamètre et les déposer dans la friture. Frire uniformément en les remuant constamment Lorsque les boulettes deviennent dorées et croustillantes, les retirer de la casserole et les placer sur un papier absorbant pour enlever l’excès de graisse. Mettre les luqaimats dans un plat, verser le sirop de datte et les graines de sésame. Mélanger. Décorer de pistaches et servir chaud

Preparation Dissolve yeast in lukewarm water. Mix with flour, sugar, salt, milk powder, baking powder, saffron and cardamom powder to form smooth dough. Cover with a cloth and let the dough rise in a warm place. Heat ghee or oil in a deep pot. Make balls of about 2 cm diameter and drop them into the ghee. Fry them evenly by stirring them constantly in the pan When the balls turn golden brown and crisp, remove from the oil and place on a paper towel. Place the balls in a dish and pour date syrup and sesame seeds. Toss. Garnish with Pistachio and serve hot

137


THE FISH HOUSE Intercontinental Festival City - Dubai Chef Matteo Chef Matteo Guerra a passé du temps à parcourir le monde. Du Danemark à la France en passant par l’Allemagne, le Canada et le Moyen-Orient. De ses voyages il rapporte une palette variée de goûts, de styles culinaires et d’inspirations. Originaire d’Italie, il apprécie la simplicité et la fraîcheur ainsi que la possibilité de partager des plats et d’essayer de nouvelles recettes en famille et entre amis. Ses inspirations et ses touches personnelles se remarquent sur la carte, qu’il s’agisse de plateaux de fruits de mer ou de plats aux saveurs légères et fraîches d’influences internationales. Tout juste ouvert, The Fish House, avec ses produits frais locaux et son équipe de magiciens culinaires, apporte une nouvelle expérience originale à la scène culinaire de Dubaï avec son concept personnalisé du bateau à la table . Bénéficiant d’une grande cuisine ouverte avec un grill, The Fish House invite les convives à apprécier chaque plat créé par son équipe de chefs de renommée mondiale. Avec sa belle terrasse donnant sur la crique de Dubaï, The Fish House est l’endroit idéal pour un déjeuner décontracté avec des amis, un dîner en famille ou simplement un verre au bar. Arriving on the shores of Dubai earlier this month, fresh local produce and a team of culinary wizards, The Fish House has brought a unique and fresh new experience to Dubai’s social dining scene with its personalised boat to table concept. Boasting an interactive cooking style comprising a large open kitchen, signature grill and cold bar, The Fish House invites guests to enjoy and appreciate the art that goes into each individual dish created by its hand-picked team of world class chefs. With its terrace overlooking the Dubai Creek, The Fish House is the ideal spot for a casual lunch with friends, family dinner or drinks by the bar.

The Fish House InterContinental Dubai Festival City +971 (0)4 7011127 | thefishhousedubai@ihg.com

138

Head Chef Matteo Guerra brings with him a whole host of tastes, cooking styles and inspirations from his time spent working his way around the world. From Denmark, France and Germany to Canada and the Middle East. Originally from Italy, he enjoys simplicity and freshness as well as the opportunity to share dishes and try new things with family and friends. His inspirations and personal touches can be seen via the offering, with seafood towers, light, fresh flavours and international influences throughout.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

BAR EN CROÛTE DE SEL

ROCK SALT SEABASS

Ingrédients 1 kg de sel de table 200 g de blanc d’œuf 1 bar de 1 kg vidé 1 citron en tranches

Ingredients 1kg Table Salt 200 g egg white 1 seabass, 1kg in weight, cleaned 1 Lemon, sliced

Préparation Préchauffer le four à 180° Mélanger le sel et les blancs d’œufs jusqu’à l’obtention d’une consistance pâteuse. Poser une feuille de papier sulfurisé sur un plat à four. Étaler une fine couche de pâte de sel sur le papier sulfurisé et placer le poisson sur le sel. Recouvrir entièrement le poisson de sel en s’assurant qu’il n’y a pas de fissures ou d’espaces dans la croûte. Cuire à four chaud 30 min. Casser la croûte et sortir le poisson. Enlever la peau et servir avec du citron et de l’huile d’olive.

Preparation Preheat the oven to 180° Combine salt and egg white until a paste like consistency is reached. Prepare a flat roasting tray with a sheet of baking paper. Spread a thin layer of the salt paste onto the baking paper and place the fish on the salt. Cover the entire fish in salt (make sure there are no cracks or spaces within the salt). Bake in warm oven for 30 mins. Crack the salt and remove the fish. Remove the skin and serve with lemon and olive oil.

139


LITTLE MISS INDIA Fairmont The Palm Dubai Chef Mohammad Arif Chef Mohammad Arif a plus de 14 ans d’expérience culinaire. Il a débuté sa carrière en 2003 en tant que commis et a gravi les échelons pour devenir chef de partie de l’hôtel Four Seasons de Mumbai, puis au Four Seasons Sharm El Sheikh, en Egypte en tant que chef spécialisé en cuisine indienne. En 2009 il rejoint le Fairmont Bab Al Bahr, dans le cadre de sa pré-ouverture. Après un court séjour au Crowne Plaza Hotel de Bahreïn en 2011 comme chef de cuisine, Arif est arrivé à Little Miss India pour prendre en charge les opérations culinaires.

Le menu du restaurant qui met l’accent sur les saveurs indiennes régionales, comprend une sélection de délicieux plats à partager, entre amis ou en famille. Tous les mélanges d’épices et les marinades sont faits maison en utilisant des techniques de préparation traditionnelles. Après diner, on se relaxe pour profiter de la vue imprenable sur Dubai Marina, tout en écoutant les sélections musicales du DJ, tous les jours à partir de 22h jusqu’à 1h du matin. Focusing on regional Indian flavours, the restaurant-and-bar menu includes a selection of delectable sharing style dishes, perfect for groups of friends or family. All spice mixtures, marinades and pickles are ‘house-made’ by the mansions culinary team using traditional preparation techniques. To end an evening of mouthwatering food and drinks, guest can sit back and take in the breathtaking views of Dubai Marina skyline, whilst listening to the mellow beats from Little Miss India’s resident DJ, who mixes casual-cool tunes daily from 10.00pm until 1.00am. Bookings/Réservations +971 4 457 3457 Email palm.dining@fairmont.com.

140

Chef Mohammad Arif has over 14 years of culinary experience. He started his career in 2003, initializing as a commis chef and then working his way up the ranks to that of a Chef De Partie for the Four Seasons Hotel, Mumbai and then to Four Seasons Sharm El Sheikh, Egypt as specialty Indian Chef. Chef Arif has been with the Fairmont family since 2009 when he joined Fairmont Bab Al Bahr. After a short stint at the Crowne Plaza Hotel, Bahrain in 2011 as Chef De Cuisine, Arif came to Little Miss India to take charge of its culinary operations.


La vie dans le Golfe / Life in the Gulf

CHICKEN TIKKA Ingrédients 1 kg de cuisses de poulet désossées coupées en cubes, 10 g de pâte de gingembre, 20 g de pâte d’ail, 35 g de jus de citron, 100 ml d’huile de moutarde, 20 g de poudre de chili cachemiri, 200 g de yaourt, 10 g de poudre de garam masala, 20 g de poudre de jeera rôtie, 10 g poudre de kasoori methi, Sel. Préparation Mariner le poulet avec une pincée de sel, les pâtes de gingembre et d’ail et le jus de citron pendant 3 heures. Chauffer l’huile dans une casserole et ajouter la poudre de chili pour faire une huile de piment. Dans un bol, fouetter le yaourt et ajouter toutes les épices. Mélanger avec l’huile de piment. Ajouter les morceaux de poulet, bien remuer et laisser reposer pendant 2 heures. Préchauffer le four à 200 ° Embrocher les morceaux de poulet marinés et cuire au four chaud pendant 7 à 8 minutes. Servir chaud avec du jus de citron et du beurre.

CHICKEN TIKKA Ingredients 1 kg chicken thigh boneless cut into cubes, 10 g ginger paste, 20 g garlic paste, 35 g lemon juice, 100 ml mustard oil, 20 g Kashmiri chili powder, 200 g yoghurt, 10 g garam masala powder, 20 g roasted jeera powder, 10 g kasoori methi powder, Salt Preparation Marinate chicken with salt, ginger and garlic paste and lemon juice. Keep aside for 3 hours. Heat oil in a pan and add the chili powder to make a chili oil. In a bowl, whisk the yoghurt and add all the spices. Mix with the chili oil. Add the chicken pieces, stir well and keep aside for 2 more hours. Preheat oven to 200° Skewer the chicken covered in the mixture and cook in warm oven for 7 to 8 minutes. Serve hot with lemon juice and butter.

141


Escaping / Evasion

142


Evasion / Escaping

DANS UN JARDIN DE LA CAMPAGNE ANGLAISE IN AN ENGLISH COUNTRY GARDEN Traduction Catherine de MONTPEZAT Loren PENNEY

143


En ce début de printemps la campagne anglaise est le meilleur endroit pour profiter de cette magnifique saison. Le Hampshire se trouve juste au sud de Londres et de ses aéroports internationaux. C’est donc une destination parfaite pour un week-end loin de l’agitation de la vie citadine, un mélange idéal de ville, de campagne et de côte, au cœur des sites naturels et de son patrimoine. Pour profiter des spécificités de l’ambiance britannique et de son histoire, quoi de mieux qu’une escapade dans une luxueuse demeure seigneuriale!

Spring has sprung and where better to bask in arguably the most beautiful season of all, than deep in the English countryside. Hampshire lies just south of London and its international airports, offering a perfect weekend escape from the hustle and bustle of city life. With an extensive span, it’s the perfect blend of city, country and coast, blessed with natural beauty and heritage at its heart. When embracing all things quintessentially British, it’s advisable to get a true taste of this historical country by staying in a luxurious stately home.


Evasion / Escaping

Tylney Hall, situé au milieu de 28 hectares de jardins paysagers, est niché au cœur des meilleures zones de marche du Hampshire. L’imposante maison de campagne classée Grade II remonte à 1700 et son histoire familiale est riche et variée; d’un hôpital pendant la Première Guerre mondiale à une école et maintenant un hôtel quatre étoiles et un restaurant remarquable, faisant partie des “Small Luxury Hotels of the World”. En plus d’offrir un intérieur digne d’un théâtre d’époque avec ses feux de cheminée et ses lits à baldaquin, Tylney Hall s’anime durant les mois les plus chauds pendant lesquels on peut s’ébattre dans la piscine extérieure, abrité dans son propre jardin clos ou siroter un cocktail

Tylney Hall, set in 66 acres of landscaped gardens, is nestled among some of the best walking areas of Hampshire. The imposing Grade Two listed country house dates back to 1700, with a rich and varied family history; from a hospital during the First World War to a school and now a four-star hotel and notable restaurant, part of the Small Luxury Hotels of the World portfolio. As well as offering an interior worthy of a period drama with roaring log fires and fourposter beds, Tylney Hall comes alive in the warmer months. Frolic in the outdoor swimming pool, sheltered within its own walled garden or sip a cocktail at sunset on the terrace that perches on the edge of the extensive grounds.

145


au coucher du soleil sur la terrasse perchée en bordure du vaste domaine. Pour les plus actifs, un terrain de golf de 18 trous jouxte la propriété et d’autres activités notoirement anglaises comme le tir à l’arc et le tir au pigeon d’argile se pratiquent dans le parc. Le Hampshire est connu comme un repaire pour ceux qui aiment les grands espaces; deux parcs nationaux forment le cœur du comté. Que l’on s’aventure plus loin dans le New Forest ou que l’on se promène dans les jardins magiques de Tylney Hall, c’est un endroit tellement agréable quand le soleil brille. Le parc est ouvert au public avec son jardin italien, son abondance de roses parfumées qui

146

For the active, there’s an adjacent 18-hole golf course and other notoriously English pursuits such as archery and clay pigeon shooting within the grounds. Hampshire is a known as a haunt for those that love the great outdoors; two National Parks form the heart of the county. From venturing further afield into the New Forest itself to wandering through the magical gardens of Tylney Hall, it’s a location best enjoyed when the sun shines. The gardens are open to the public with the Italian Garden, with its abundance of fragrant roses that bloom in the Springtime and original statues that stand proudly next to sparkling fountains, not forgetting the view from the bridge


Winchester Cathedral

fleurissent au printemps et ses statues originales qui se dressent fièrement à côté des fontaines, sans oublier la vue depuis le pont sur le «Boathouse Lake» qui offre une perspective carte postale de Tylney Hall dans toute sa splendeur. En outre, Tylney Hall offre une base idéale pour explorer la campagne environnante avec la maison de Jane Austen à Chawton, devenue un musée fascinant, et la belle cathédrale de Winchester à une courte distance en La maison musée de Jane Austen Jane Austen’s House Museum

over Boathouse Lake that offers the postcard-perfect vista of Tylney Hall in all its glory. F u r t h e r m o r e , Ty l n e y H a l l offers a perfect base to explore the surrounding countryside with Jane Austen’s House in Chawton, now a fascinating museum, and the beautiful Winchester Cathedral only a short drive away. Jane Austen is one of England’s most celebrated novelists and Hampshire played an important part in her life, not just as the place she lived but as inspiration to many of her novels. One of the best ways to explore the local countryside is by bike. Cycle through the quaint villages adorned with country pubs galore or explore the hilly trails of the South Downs – it’s a place just waiting to be explored. Food is an integral part of the Tylney Hall experience and ranges from afternoon tea by the roaring fire to exquisite dining in the Oak Room. The Chef’s individual style of modern British dining contrasts starkly against the restaurant’s dark, baroque interior. Feast on succulent

147


148


Evasion / Escaping

Tylney Hotel and Lake

voiture. Jane Austen est l’une des romancières les plus célèbres d’Angleterre et Le Hampshire a joué un rôle important dans sa vie, non seulement en tant que lieu où elle a vécu, mais en tant qu’inspiration de plusieurs de ses romans. Le vélo est une des meilleures façons d’explorer la campagne locale, les villages pittoresques et leurs pubs ou les sentiers vallonnés des South Downs - un endroit qui n’attend qu’à être exploré.

Duck Parfait followed by a mouth-watering Vanilla Panacotta – it’s a gastronome’s heaven. The interior of Tylney Hall exudes sophisticated elegance. A chequered floor greets guests which is framed by a deep, mahogany staircase that snakes its way up the two floors of the hotel. Rooms are either in the main mansion house – some of which are currently under refurbishment, or in the Orangery and Walled Garden. The Duchess

149


La nourriture fait partie intégrante de l’expérience de Tylney Hall du thé de l’aprèsmidi auprès de la cheminée au dîner exquis dans la salle Oak. Le style de cuisine britannique moderne du chef contraste avec l’intérieur sombre et baroque du restaurant. Régalezvous d’un succulent Parfait de canard suivi d’une délicate Panacotta à la vanille - de quoi réjouir les gastronomes. L’intérieur de Tylney Hall respire l’élégance sophistiquée. Un sol en damier accueille les convives, encadré par un escalier profond en acajou qui serpente jusqu’au deuxième étage de l’hôtel. Les chambres sont situées dans le manoir principal - certaines sont actuellement en cours de rénovation, ou dans l’Orangerie et le jardin clos. La suite «Duchess», l’une des plus belles de l’hôtel, est une immense chambre en duplex avec un grand lit à baldaquin, des cheminées ornées, des éléments d’origine et un sentiment de romance fantasque. Ce n’est pas seulement Tylney Hall qui offre une vision nostalgique de la GrandeBretagne, mais le Hampshire lui-même. Ce qui lui manque en matière d’attractions touristiques que les villes et les cités balnéaires se vantent de posséder est largement compensé par ses espaces exceptionnels d’une beauté naturelle.

150

Oak Room Restaurant

Suite, one of the hotel’s finest, is an enormous duplex room with a grand four-posted bed, ornate fireplaces, original features and a sense of whimsical romance. It’s not just Tylney Hall that offers a sense of nostalgic Britain, but Hampshire itself. What it lacks in the tourist attractions that cities and seaside towns boast, it more than makes up for in outstanding areas of natural beauty.

TYLNEY HALL Ridge Ln, Rotherwick, Hook RG27 9AZ, Royaume-Uni +44 1256 764881 | www.tylneyhall.co.uk


Evasion / Escaping


Home / Maison

152


Maison / Home

BINDI ATELIER Solène et Anne-Sophie se connaissent depuis dix ans (elles sont belles-sœurs !). Elles ont en commun une passion pour les beaux tissus aux couleurs chatoyantes, le l i nge de ma ison ma is aussi l’univers de l’enfance qu’elles affectionnent tout pa r t icu l ièrement depu is q u ’e l l e s s o n t m a m a n s (Augustin & Octave chez Solène et Ernest chez AnneSophie).

Solène and Anne-Sophie have known each other for ten years (they are sisters-in-law!). They have in common a passion for beautiful fabrics with shimmering colors, linen, but also the world of childhood, dear to their hearts since they are moms (Augustin & Octave at Solène and Ernest at Anne Sophie). Their various expatriat ions around t he world, their many travels and their

153


Leurs différentes expatriations aux quatre coins du monde, leur nombreux voyages et leurs expérience professionnelles enrichissantes - marques de luxe et agences de design pour Solène, maison de Haute Couture et postes en communication pour Anne-Sophie - leur ont donné l’idée de se lancer dans l’aventure

professional experience - luxury brands and design agencies for Solène, Haute Couture House and communication for Anne-Sophie - gave them the idea to go for an entrepreneurial adventure that they have been thinking about for quite a long time. In September 2016, while Solene living in India discovers Dohars Bindi Atelier

Pyjama Pois Gourmands Bindi Atelier La technique du blockprint

154


Maison / Home

Coussins Lagon Menthe Bindi Atelier

entrepreneuriale qui germait en elles depuis quelque temps. En septembre 2016, alors que Solène qui vit en Inde découvre la technique du blockprint - une méthode d’impression artisanale et ancestrale originaire du Rajasthan - et ses multiples possibilités, la magie opère et décision est prise de se lancer en duo.

the technique of blockprint - a traditional and ancestral printing method from Rajasthan and its many possibilities, the magic operates and the two ladies decide to create their own company and brand “Bindi Atelier”. The first year is dedicated to the creation of exclusive designs (imagined and designed

155


S’ensuit une grosse année de travail pour créer des motifs exclusifs (imaginés et dessinés par le duo de créatrices), plancher sur les couleurs, les matières, pour que, main dans la main avec un atelier familial au Rajasthan, la toute première collection “Bindi Atelier” voit le jour, en édition ultra-limitée. De la parure de lit pastel aux motifs traditionnels, au linge de table fleuri, des accessoires aux pyjamas pour les petits, Bindi Atelier nous régale de ses articles de qualité tout en douceur et en gaieté qui nous donnent envie de refaire notre déco intérieure et de profiter du confort de la maison. Le “block printing” est l’un des plus anciens types d’impression. Il existe de nombreuses techniques, mais il s’agit essentiellement d’utiliser un matériau sculpté recouvert d’un colorant pour transférer une image sur du papier ou du tissu (tampons). En Inde la matrice est sculptée dans du bois et peut comprendre une très grande quantité de détails.

Coussin Bouquet du Matin Bindi Atelier

156

by the duo of designers): study on colors, on materials, so that, hand in hand with a family workshop in Rajasthan, the very first collection “Bindi Atelier” is born, in ultra-limited edition. From pastel linen with traditional patterns to floral tablecloths, from accessories to pajamas for the little ones, all the designs and articles revolve around delicate details and quality. Bindi Atelier makes you feel like changing your decoration or add a touch of softness and fun to the comfort of your home.

Block Printing is one of the oldest types of printmaking. There are many different techniques, but it is essentially using a carved material covered in colorant to transfer an image on to paper or fabric. In India block are made with wood, with a huge amount of detail.


Maison / Home

Trousses Bindi Atelier

Collection disponible chez Caramel & Sun à Mercato Mall/Dubai.  Site: www.bindiatelier.com | Email: hello@bindiatelier.com Tel UAE +971 56 692 4591 | Tel France +33 (6) 19 18 62 73 Instagram: BindiAtelier

The range is available at Caramel & Sun, Mercato Mall/Dubai Site: www.bindiatelier.com | Email: hello@bindiatelier.com Tel UAE +971 56 692 4591 | Tel France +33 (6) 19 18 62 73 Instagram: BindiAtelier

157


RECETTES DU MOIS RECIPES OF THE MONTH

MES RECETTES POUR LE RAMADAN MY RECIPES FOR RAMADAN Par Hassiba Mansour Photos Irene Mourani Cette année, je vous propose des recettes typiquement algériennes. Après la Chorba blanche l’année dernière, voici la Chorba rouge de ma maman... un peu revisitée cependant. En effet, cette soupe à l’agneau est souvent très grasse. Maman l’a allégée un peu en y mettant plus de légumes, tout en conservant ses saveurs traditionnelles. En Algérie, les boureks accompagnent souvent la soupe pour commencer le repas. On peut même les déguster en les trempant dans la Chorba. Et pour finir, le Baghrir souvent appelé “mille trous”. C’est une crêpe très particulière à la levure de boulanger. Lorsque l'on verse la pâte dans la poêle, c’est magique: 1000 trous se forment à la surface. On les déguste avec un filet de miel en dessert et un thé à la menthe. Ma grand-mère nous en faisait très souvent au goûter, saupoudrées de sucre. Toute mon enfance...

158

This year, I chose typical Algerian recipes. After the white Chorba last year, here is my mom’s red chorba... a little revisited. Indeed, this soup with lamb is often very fat. Mum made it a bit lighter by adding more vegetables but keeping its traditional flavors. In Algeria, the boureks often accompany the soup to start the meal. You can even dip them in the Chorba. And finally, the Baghrir often called “a thousand holes”. It's a very special crepe with baker's yeast. When you pour the batter into the pan, it's magic: 1000 holes appear on the surface. We eat them with honey for dessert and mint tea. My grandmother used to make them for us very often in the afternoon, sprinkled with sugar. They remind me of my childhood...


Maison / Home

159


APRÈS LA CHORBA BLANCHE.... LA CHORBA ROUGE DE MA MAMAN. Pour 4 personnes Préparation 30 min Cuisson 1h45

Serves 4 Preparation 30 min Cooking 1h45

Ingrédients 1 cuillère à soupe d’huile d’olive 1 gros oignon coupé en 4 2 grosses tranches de gigot d’agneau (ou d’épaule) 1 carotte, 1 navet, 1 courgette (coupés grossièrement) 3 belles tomates bien rouges (pelées et coupées en 4) 1 cuillère à café de cannelle 1 botte de coriandre fraîche 1 poignée de pois-chiches trempés la veille 1 petite poignée de Frikeh ou de boulgour 1 cuillère à café de Ras el Hanout (optionnel) Sel, poivre

Ingredients 1 tablespoon olive oil 1 large onion cut into 4 2 large slices of leg of lamb (or shoulder) 1 carrot, 1 turnip, 1 zucchini (roughly cut) 3 big red tomatoes (peeled and cut in 4) 1 teaspoon cinnamon 1 bunch of fresh coriander 1 handful of chickpeas soaked overnight 1 small handful of Frikeh or Bulgur 1 teaspoon Ras el Hanout (optional) Salt pepper

Préparation

Preparation

Verser l’huile dans une cocotte et faire revenir l’oignon, la viande, la carotte, le navet, la courgette et les tomates. Saler, poivrer et ajouter la cannelle. Couvrir d’eau et ajouter la moitié de la botte de coriandre ficelée ou dans une mousseline (pour qu’elle infuse dans le bouillon). Laisser sur feu moyen jusqu’a cuisson complète des légumes (environ 30 minutes) Retirer la viande et passer le bouillon et les légumes au blender jusqu’a obtention d’une soupe homogène. Remettre la viande et la soupe dans la cocotte, ajouter les pois-chiches et laisser sur feu moyen environ 1 heure jusqu’à cuisson complète de la viande. Retirer la viande, la couper en petits morceaux et la remettre dans la soupe. Rajouter le Frikeh ou le boulgour et le Ras el Hanout et laisser cuire à feu doux environ 15 minutes (attention: remuer de temps en temps pour que le Frikeh n’attache pas au fond) Dressage: Verser la soupe dans un bol et parsemer de coriandre fraiche hachée. On peut avant de déguster ajouter un filet de citron....

160

AFTER THE WHITE CHORBA .... MY MOM'S RED CHORBA.

Pour the oil into a casserole and brown the onion, meat, carrot, turnip, zucchini and tomatoes. Season with salt and pepper and add cinnamon. Cover with water and add half of the bunch of coriander tied or in a muslin (to infuse in the broth). Leave on medium heat until complete cooking of vegetables (about 30 minutes) Remove the meat and mix the broth and vegetables in a blender until you get a homogeneous soup. Put the meat and soup back in the casserole, add the chickpeas and leave on medium heat for about 1 hour until the meat is completely cooked. Remove the meat, cut it into small pieces and put it back in the soup. Add the Frikeh or bulgur and Ras el Hanout and cook over low heat for about 15 minutes (be careful: stir occasionally to prevent the Frikeh from attaching to the bottom) Serving: Pour soup into a bowl and sprinkle with chopped fresh coriander. You can add lemon juice...


Maison / Home

161


BOUREKS ALGÉRIENS Ingrédients 1 cuillère à soupe d’huile d’olive 3 gros oignons hachés 500 g de viande de bœuf hachée 1 cuillère à café de cannelle 1 botte de persil haché 1 œuf 12 feuilles de brick Sel, poivre

Ingredients 1 tablespoon of olive oil 3 large onions chopped 500 g ground beef 1 teaspoon of cinnamon 1 bunch of parsley chopped 1 egg 12 brick pastry sheets Salt pepper

Préparation

Preparation

Dans une cocotte en fonte verser l’huile d’olive et faire revenir les oignons, la viande et la cannelle. Lorsque toute l’eau de cuisson s’est évaporée, retirer du feu et ajouter le persil et l’œuf. Bien mélanger le tout. Saler et poivrer La farce est prête.... Répartir la farce sur chaque feuille de brick et rouler les boureks. Pour la cuisson, 2 solutions: Faire frire ou badigeonner d’huile d’olive et cuire au four. Servir bien chaud avec un peu de jus de citron.

162

ALGERIAN BOUREKS.

In a cast iron casserole with olive oil, sauté the onions, meat and cinnamon. When all the water has evaporated, remove from heat and add the parsley and the egg. Mix everything well. Salt and pepper The stuffing is ready.... Place the stuffing on the bricks sheets and roll the boureks. For cooking, 2 solutions: Fry or brush with olive oil and bake. Serve hot with lemon juice.


Maison / Home

BAGHRIR, OU CRÊPES MILLE TROUS

BAGHRIR

Préparation 10 min

Préparation 10 min

Ingrédients 500 ml d’eau 280 g de semoule fine 40 g de farine 15 g de sucre 3 g de sel 5 g de levure chimique 15 g de levure de boulangerie déshydratée

Ingredients 500 ml water 280 g fine semolina 40 g flour 15 g sugar 3 g salt 5 g baking powder 15 g dehydrated baker's yeast

Préparation

Preparation

Mettre tous les ingrédients dans un blender et laisser tourner pendant 5 minutes. Verser le mélange dans un saladier et laisser reposer 30 minutes à 1 heure. Il faut que le mélange forme des bulles et double de volume, Dans une poêle chaude à fond épais, légèrement huilée: verser une louche de pâte sans étaler...Une multitude de petits trous vont de former à la surface de la crêpe d’où son nom... Beurrer légèrement et servir tiède avec du miel

Mix all the ingredients 5 minutes in a blender. Pour the mixture into a bowl and let stand for 30 minutes to 1 hour. The mixture must make bubbles and doubled in size. Cook in a lightly oiled frying pan: pour a ladle of batter into the hot pan without spreading ... A multitude of small holes will form on the surface of the pancake. Butter lightly and serve warm with honey

163


ADRESSES ADDRESSES

NEWS DE LUXE Al Bandar Rotana Al Bandar Rotana, Baniyas Street, Dubai +971 4 704 2222 www.rotana.com SWISSÔTEL AL GHURAIR Attached to Al Ghurair Centre, Omar Bin Al Khattab Rd, Near Fish Roundabout, Deira - Dubai +971 4 293 3000

L’Ecole des Arts Joailliers 22, place Vendôme 75001 Paris +33 1 70 70 38 40 CULTURE ALLIANCE FRANCAISE Al Bateen, 1 rue Khalifa Al Suwaida Development, Sortie 19 de la rue 32, à coté de l’Ambassade d’Irlande, face à l’école Al Ittihad, villa 71.. P.O. Box 2646 Abu Dhabi - UAE 164


Bien-être et loisirs / Wellbeing and leisure

02 6666 232 / 0507157591 www.afabudhabi.org www.facebook.com/Alliance.Francaise.Abou.Dabi ALLIANCE FRANCAISE DUBAI Street 18, Oud Metha +971 4 335 87 12 ALLIANCE FRANÇAISE KNOWLEDGE PARK Block 2B - Ground floor G04 Dubaï +971 4 244 6563

Librairie française Culture&Co AL Nasr Plaza building ST 10 - Oud Metha metro station DUBAI +971 4 357 3603 TENDANCE - TRENDS G for Gems www.gforgems.ch

CUSTOT GALLERY Al Serkal Avenue DUBAI www.custotgallerydubai.ae LA GALERIE NATIONALE Al Serkal Avenue, Unit 27 - Dubai +971 4 380 4652 www.galerie-nationale.com LOUVRE LENS 99 Rue Paul Bert, 62300 Lens, France www.louvrelens.fr Institut Français des Emirats Arabes Unis Ambassade de France / French Embassy Etihad Tower n°3, 22ème étage PO Box 4014 Abu Dhabi www.institutfrancais-uae.com facebook: www.facebook.com/institutfrancais.deseau Twitter: www.twitter.com/IFintheUAE Instagram: www.instagram.com/institutfrancaisuae contact@if-uae.com

165


Wellbeing and leisure / Bien-être et loisirs

LA VIE DANS LE GOLFE - LIFE IN THE GULF DUBAI OPERA www.dubaiopera.com LA PERLE www.laperle.com EVASION - ESCAPE TYLNEY HALL Ridge Ln, Rotherwick, Hook RG27 9AZ, Royaume-Uni +44 1256 764881 www.tylneyhall.co.uk

VOTRE PUBLICITÉ DANS MADAME MAGAZINE YOUR ADVERTISING IN MADAME MAGAZINE CONTACT: advertising@madame-magazine.com +971 5 56 11 62 42

166


Madame M A G A Z I N E

2 017/ 2 018

Le Guide des Emirats MADAME MAGAZINE Le guide des Emirats 2017 / 2018

Gratuit


Create memories on the shores of Ras Al Khaimah

Escape to a beach retreat and enjoy luxury and comfort in a private pool villa, delight in fresh seafood at Shore House or relax at The Ritz-Carlton Spa. ritzcarlton.com/alhamrabeach

Bed & Breakfast package including overnight in Tented Beach Pool Villa and buffet breakfast, from AED 2750 plus taxes per night. Call +971 7204 8888. Š2018 The Ritz-Carlton Hotel Company, L.L.C.

AD.indd 1

4/8/18 10:24 PM

Madame Apr-May 2018  
Madame Apr-May 2018  
Advertisement