Issuu on Google+

supplément

un

à

macon

Lieux de Vie

Le mensuel de la v i e à m â c o n

Les Centres sociaux : toutes Portes ouvertes ! Du lundi 5 au samedi 10 octobre, la Ville de Mâcon organisait, pour la première fois depuis leur création, une opération Portes ouvertes dans les 4 centres sociaux de Mâcon. Retour sur cette belle réussite. C’était une première à Mâcon. Jamais, depuis leur création il y a près de 30 ans, les centres sociaux de la ville n’avaient organisé, durant une semaine complète, des journées portes ouvertes. Mise en place à l’initiative de Caroline Théveniaud, adjointe chargée des quartiers, soutenue par toutes les équipes des structures, cette opération a remporté un vif succès. Ce sont plus d’un millier de personnes issues de tous les quartiers de Mâcon qui ont franchi, durant ces quelques jours, les portes des quatre centres sociaux (Marbé, SaugeraiesGautriats, Blanchettes et La Chanaye).

mois

SOMMAIRE page

1

n Les Centres sociaux : toutes Portes ouvertes !

Entre nous page

Gautriats - Saugeraies

Des cartes postales ont aussi été envoyées dans les boîtes aux lettres des habitants, fin septembre – début octobre. Durant la semaine portes ouvertes, chaque centre social a présenté, en s’appuyant sur des panneaux imagés, les grands moments de la vie de la structure, les différentes activités proposées… Une large place était aussi donnée aux partenaires, notamment institutionnels. Pour clore l’opération, des repas spontanés ont été organisés, le vendredi soir et le samedi après-midi. « Des moments d’une extrême convivialité, empreints de simplicité et de partage, où les habitants ont joué un rôle d’acteurs à part entière ». Le message semble donc être bien passé : « les centres sociaux doivent devenir des lieux de proximité ouverts à tous sans distinction de milieu ou d’appartenance géographique. Notre volonté est vraiment de renforcer l’écoute et surtout donner l’envie aux habitants d’agir » conclut Caroline Théveniaud.

2

n Zoom sur le quartier du Grand Four et des Murgerets page

n n n n

3

Marie-Antoinette Lemesle, une centenaire épatante La « salle Saint-Vincent » a ouvert ses portes Un Accueil jeunes ouvre aux Blanchettes Ça bouge à Sennecé

page

4

Blanchettes

Infos pratiques

« Une de nos plus grandes satisfactions : 10% des personnes qui sont venues à la découverte des équipements, n’avaient jamais mis les pieds dans un centre social » sourit Caroline Théveniaud. Il faut reconnaître que les équipes, en partenariat étroit avec le service jeunesse de la Ville, n’avaient pas hésité à aller, en amont, à la rencontre des habitants, notamment dans le cadre d’une opération de communication baptisée « Les tasses à café ».

Une communication forte pour sensibiliser les habitants « Munis de gobelets, les représentants des centres sociaux sont allés en début de plusieurs après-midi, à la sortie de la majorité des écoles de la Ville, pour distribuer des tasses comme autant d’invitations à venir partager un café à l’occasion des portes ouvertes » explique l’adjointe.

La Chanaye

NOVEMBRE

09

n° 8 9

Marbé

ça commence dès les vacances de Toussaint Jusqu’au 4 novembre, les 4 centres sociaux font le maximum pour accueillir les enfants et les familles durant les vacances scolaires. Au programme : la préparation de la prochaine édition de Contes et Lumières mais aussi des animations festives et sportives et des journées de loisirs en famille… Toutes les personnes qui ont poussé les portes des centres ont d’ailleurs reçu un courrier avec un rappel du programme de chaque centre social. Une manière de les associer encore plus à la vie de ces équipements de proximité.

+ d’infos

Direction de la Proximité et de la Cohésion Sociale Philippe Gaillard, Tél. : 03 85 39 72 23

n La galerie Mary Ann n La salle François Martin n Cultivons notre jardin n Marie Papillon – calligraphie n L’indice Atmo du mois de septembre n Et si vous rejoigniez la NAFSEP ? n À tire d’aile… n Numéros Santé urgence n Les Points Information Mairie n Allô mairie ? n Nouveau numéro d’Urgence Sécurité Gaz n Gardes de la médecine libérale

supplément

Lieux de Vie

1


ENTRE nous

Zoom sur le quartier du Grand Four et des Murgerets Tranquilité

A l’écart de l’agitation du centre-ville, les quartiers du Grand Four et des Murgerets mènent une vie discrète et calme.

Eminemment résidentiels, les quartiers du Grand Four et des Murgerets ne font guère parler d’eux, blottis dans une tranquillité préservée. Le quartier du Grand Four existait à l’époque où il faisait encore partie de la commune de Flacé. Un événement va marquer son développement : la construction d’un groupe scolaire. Déjà en 1962, le conseil municipal de la défunte commune avait

envisagé le projet, qui ne fut approuvé, par décision municipale, qu’en 1966 ! Mais l’école devait attendre encore quelques années car le projet définitif ne fut validé que le 26 avril 1972 ! Il aura fallu donc dix longues années pour voir sortir de terre le bâtiment, qui comprend quatre classes, une salle de jeux, une salle de propreté, un bureau, un logement de direction et un logement d’adjoint.

Un second événement devait de nouveau mettre la lumière sur le quartier : ce fut, en 1994, l’inauguration du musée « mémorial des anciens combattants » installé dans le château, propriété de la Ville. Enfin, dernier moment venant rompre la quiétude des lieux : l’installation de la sculpture de Catherine Cobbe, le 3 mars 2001, « Le chant des signes », sur le giratoire de l’avenue René Cassin et rue du Grand Four. S’étendant à partir de la rue Louis Guilloux jusqu’au boulevard des Saugeraies, c’est le quartier des Murgerets qui est caractérisé par la présence d’un

tissu résidentiel mixte : des immeubles de logements collectifs côtoient des pavillons individuels. Construites par Mâcon Habitat et la SEMCODA, ces habitations bénéficient de la présence d’un grand parc public. Le nom des rues témoigne de leur implantation récente – 1977, puis début des années 80 – puisqu’on y trouve la rue Simone Signoret, la rue Joséphine Baker... C’est également dans ce quartier tranquille qu’est venu s’installer unfoyer pour Infirmes Moteurs Cérébraux (IMC).

Maisons Castor avant et après

Château grand Four avant et après

2

NOVEMBRE

09

n° 8 9

supplément

Lieux de Vie


épatante

« Au départ, je voulais être professeur de dessin » confie-t-elle puis elle changea d’avis « je me suis rendue compte que cela n’allait pas me plaire ». Aussi accepte-t-elle de travailler au sein d’un atelier de dessin d’ameublement, toujours à Paris. C’est à la capitale qu’elle rencontre son futur mari qu’elle épousa à 28 ans, un Parisien d’origine normande qui lui, travaillait dans la tonnellerie industrielle, pour le compte de l’Etat. Au décès de celui-ci, en 1969, elle décide de revenir vivre à Mâcon qu’elle n’a plus quitté. En 100 ans, elle a vu beaucoup de choses : les deux guerres mondiales bien sûr mais surtout l’évolution du quotidien : le nom

des rues de sa ville natale, l’apparition de l’électricité domestique, l’eau courante au robinet … Mais aucune nostalgie ne filtre de ses propos, bien au contraire. Ce qui lui plaît aujourd’hui ? « Tout » répond-elle simplement « la télévision est une belle invention, la plus belle du siècle », l’informatique, les téléphones portables minuscules … tout cela lui paraît parfait. Mais ce qu’elle préfère, c’est la lecture : pratiquement un livre par jour et sans lunettes ! « Et tant que j’ai les livres à portée de main, je ne demande rien d’autre » confie-t-elle, très sage « je me trouve bien comme ça, je n’ai pas d’envie particulière. »

La « salle Saint-Vincent» a ouvert ses portes Le 27 septembre dernier, Loché a inauguré sa nouvelle salle polyvalente, baptisée « salle Saint-Vincent », en l’honneur de la confrérie du même nom.

Sous la maîtrise d’ouvrage du service bâtiment de la Ville, les travaux se sont déroulés de mai à septembre. L’objectif était d’augmenter la capacité d’accueil du lieu en créant une ouverture entre l’ancienne salle de classe et la salle existante. On est donc passé de 63 à 123 m², ce qui permet d’accueillir 120 personnes contre 50 auparavant, dans un bâtiment entièrement rénové et accessible aux personnes à mobilité réduite. À noter qu’une nouvelle cuisine, plus fonctionnelle, a été créée sous l’ancien préau et le rangement est désormais optimisé avec de nouveaux placards pour remiser le matériel NOVEMBRE

09

n°8 9

Un Accueil jeunes ouvre aux Blanchettes Il y a peu, le centre social des Blanchettes était encore le seul de la Ville de Mâcon à ne pas proposer d’accueil spécifique à destination des 15-17 ans. C’est désormais chose faite : depuis mi-octobre, un accueil jeunes a été mis en place au sein de cet équipement de quartier. Il est animé conjointement par un animateur du centre social et un animateur du service jeunesse de la municipalité. Il fonctionne tous les mardis et jeudis, de 17h30 à 19h00, et le mercredi de 16h30 à 19h00.

Marie-Antoinette Lemesle est née le 20 septembre 1909 : le 20 septembre 2009, elle a donc fêté ses 100 ans ! Cette charmante dame, au visage encore jovial auréolé d’une belle chevelure blanche, les yeux pétillants et vifs, vit seule à Mâcon, dans son appartement de l’avenue Edouard Herriot. Valide - elle ne s’aide que d’une canne – et totalement lucide, elle égrène ses souvenirs avec une mémoire stupéfiante. Elle se souvient de la maison de son enfance, quai du Breuil, à l’angle du Bd du Nord – devenu quai du Mal de Lattre de Tassigny et Bd Henri Dunant – et de l’appartement où la famille déménagea plus tard, place Lamartine. A 21 ans, Marie-Antoinette part à Paris comme élève de l’école nationale des arts décoratifs. Elle fera ensuite les Beaux-arts dans l’atelier Sabatet – section peinture. Car elle a de qui tenir : son père, Honoré Hugrel, est un peintre dont certaines œuvres habillent les murs du musée des Ursulines de Mâcon !

En bref…

ENTRE nous

Marie-Antoinette Lemesle,unecentenaire

qui a été entièrement remplacé, de même que le mobilier. Par ailleurs, les nécessaires exigences du développement durable ont été prises en compte, avec l’amélioration des performances énergétiques du bâtiment : pose de nouvelles fenêtres de meilleure qualité quant à l’isolation phonique et thermique, renforcement de l’isolation en toiture, installation d’un nouveau système de chauffage à faible inertie et de luminaires à faible consommation d’énergie. Enfin, sur un plan plus esthétique, c’est aussi une réussite, puisque non seulement toutes les façades ont été repeintes, mais la décoration a été également complétée par une peinture

murale de l’artiste Patrick Bidaux, qui représente le village de Loché. Le 27 septembre dernier, les élus ont dévoilé la plaque « salle Saint-Vincent » devant des représentants de la confrérie en tenue d’apparat. Par ailleurs, le buffet était animé par le « Marching band » de l’Harmonie municipale. Quelques jours après son inauguration, la salle Saint-Vincent accueillait déjà une première manifestation, le samedi 3 octobre, avec l’assemblée générale de la Confrérie de Saint-Fiacre et plusieurs autres réservations étaient prises pour les semaines et mois à venir.

En plus d’offrir aux jeunes du quartier un espace d’expression et de rencontre, l’objectif principal de cette initiative est de leur permettre d’être acteurs de leurs projets et pourquoi pas de développer des actions intergénérationnelles à partir de ces mêmes projets. De plus, cet accueil va favoriser leur intégration dans les dispositifs existants mis en place par la municipalité (TGV « Tu gères tes vacances », Jeunes et Talentueux Mâconnais, BAFA citoyen…).

+ d’infos

Centre social des Blanchettes, tél. 03 85 38 21 65.

Ça bouge à Sennecé ! Manifestations sportives, culturelles, festives… mobilisation solidaire pour le Téléthon, le dernier trimestre de l’année 2009 s’annonce particulièrement animé pour la commune associée de Sennecé-les-Mâcon. • 8 novembre : thé dansant organisé par le club du Vrémont. • 14 novembre : soirée dansante des Vétérans du foot de Sennecé. • 15 novembre : bal du Country River Saône de Mâcon au profit du Téléthon 2009. • 21 novembre : thé dansant du club des Ainés ruraux au profit du Téléthon 2009. • 28 novembre : loto du football club de Sennecé. • 12 décembre : arbre de Noël pour les enfants des écoles organisé par Les amis des écoles. • 13 décembre : loto de la Société de pêche l’indépendante. • 19 décembre : repas de Noël pour les personnes âgées organisé par les CCAS de Sennecé et Saint-Jean-le-Priche.

Renseignements :

+ d’infos

Mairie annexe de Loché Tél. : 03 85 35 60 73 La mairie annexe est ouverte de 13h30 à 17h30 du 1er novembre au 28 février.

mairie annexe de Sennecé-les-Mâcon,
 rue Vrémontoise, Françoise Albet Tél. 03 85 36 01 44. 
Horaires d’ouverture
 : du mardi au samedi de 8h30 à 12h00. Maire délégué : Charles Rebischung Marc. Toutes les animations présentées se déroulent à la salle des fêtes de Sennecé.

supplément

Lieux de Vie

3


INFOS pratiques

A découvrir à la galerie Mary Ann du 9 au 29 novembre Marie Papillon – calligraphie

n Jusqu’au 8 novembre : exposition dans le cadre du Centenaire Maxime Descombin. n Du 9 au 29 novembre : exposition de Marie Papillon, calligraphe mâconnaise (lire encadré ci-contre). Horaires d’ouverture : du lundi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h. Hôtel de Ville - quai Lamartine à Mâcon. Renseignements : Direction de la culture - tél. 03 85 39 71 47.

Calligraphe professionnelle installée à Mâcon depuis plus de 25 ans, l’artiste Marie Papillon a débuté sa carrière comme écrivain public. Elle avoue avoir toujours aimé les mots avec passion : « portes ouvertes sur l’imaginaire et le rêve ». Elève auprès des plus grands maîtres de calligraphie, elle privilégie aujourd’hui son interprétation personnelle. « J’aime donner au trait une impulsion. Mon travail est un mélange d’écriture gestuelle et une approche contemporaine de la calligraphie, jusqu’à l’illisible » résume Marie Papillon. Au hasard de ses rencontres, de ses coups de cœur et de ses envies, elle travaille sur différents supports : papier, tissu, terre, plâtre, métal et béton en collaboration avec des architectes pour des décorations d’intérieur et d’extérieur. Ses créations pour des institutions publiques ou privées autour du thème de la calligraphie constituent de véritables chefs d’œuvre d’intelligence, d’ingéniosité et de raffinement. Pour cette exposition à la Galerie Mary Ann, l’artiste présentera principalement des créations sur papier, travaillées au pigment (grands et petits formats).

L’indice Atmo du mois de septembre

n Jusqu’au 1er novembre : exposition des peintres Michel Falconnet, Annie Martin et Noëlle Scherwood-Sassard n Du 2 au 8 novembre : Odile Bonfort de Laydet présente ses peintures autour de la vigne et du vin. n Du 9 au 22 novembre : Formes et Couleurs - collectif de peintres Burgiens. n Du 23 novembre au 4 décembre  : Exposition du peintre Montigny Salle François Martin , hôtel de ville, place Saint-Pierre Renseignements : Direction de la culture - tél. 03 85 39 71 47

Répartition par jour : • indice 2 : 1 jour • indice 3 : 8 jours • indice 4 : 7 jours • indice 5 : 10 jours • indice 6 : 4 jours Les indices : 10 : très mauvais 09 : mauvais 08 : mauvais 07 : médiocre 06 : médiocre

05 : moyen 04 : bon 03 : bon 02 : très bon

ATMO est satisfait, la qualité de l’air a été bonne au mois de septembre.

Si vous désirez plus d’informations sur la qualité de l’air à Mâcon en temps réel, vous pouvez consulter un technicien qui est joignable au 03.80.38.92.31 du lundi au vendredi de 8h à 11h45 et de 12h30 à 18h ou le site Internet www.atmosfair-bourgogne.asso.fr

Numéros Santé urgence • Drogue info service : 0800 23 13 13 (appel gratuit d’un poste fixe) • Violences conjugales féminines : 0800 05 95 95 • Protection et assistance aux personnes âgées : 39 77

Les Points Information Mairie (PIM) sont ouverts du

mardi au vendredi, de 14h00 à 17h00

En novembre, l’hiver se prépare activement dans les allées du jardin. Tandis que les plantes fragiles reçoivent d’urgence leurs protections d’hiver pour repartir de plus belle au printemps, l’automne est la meilleure saison pour faire toutes les plantations d’arbres et arbustes. C’est aussi l’époque de planter les bruyères, les chrysanthèmes et les bulbes de printemps Fleurs • Nettoyez les massifs de fleurs et ramassez les feuilles mortes et saines pour les déposer au compost. • Épandez vos cendres de bois de cheminée dans vos massifs (200 grammes par m2). • Paillez les plantes vivaces fragiles. • Buttez, c’est-à-dire entourez d’une butte de terre, les rosiers délicats à 20 cm, en particulier les plus jeunes. • Faites une première taille des rosiers buissons en rabattant les branches à la même hauteur. Pour les rosiers grimpants, cette première taille consiste à désépaissir les branches secondaires et à leur redonner une forme. • Plantez les pensées, les primevères, les chrysanthèmes, les rosiers en motte ou en racines nues, les bulbes pour le printemps (perce-neige, crocus, narcisses, tulipes). GAZON • Préparez l’emplacement de votre future pelouse en labourant et en prenant soin de retirer les racines des mauvaises herbes et les pierres. • Attendez que toutes les feuilles soient tombées pour procéder à la dernière tonte, ainsi vous ramasserez en même temps toutes les feuilles qui seront broyées par la tondeuse. ARBRES ET ARBUSTES • Buttez les jeunes arbustes persistants. • Apportez de l’engrais organique à vos rhododendrons (fumier de cheval de préférence, sang desséché ou corne broyée). • C’est le meilleur moment pour élaguer les arbres ou arbustes : pensez à protéger toutes les plaies, notamment les plus grosses par du mastic cicatrisant, car elles constituent un point faible. • Plantez les arbres et arbustes persistants. Le taux de réussite en automne avoisine les 100 % car les plantes sont au repos. Avec l’humidité dont elle ne manquera pendant cette saison, la plante s’installera tranquillement et produira dès la première année.

4

NOVEMBRE

09

n° 8 9

• PIM de Marbé : Maison de l’Abîme. Tél.03 85 21 01 39 - Agent d’accueil : David Conseillère municipale à votre écoute : Elisabeth Guillet • PIM de Saint Clément : 94 Rue de Lyon. Tél.03 85 22 15 06 - Agent d’accueil : Nassera Conseillère municipale à votre écoute : Georgette Degoulange • PIM des Saugeraies : 153 Rue Louise Michel. Tél. 03 85 22 16 05 - Agent d’accueil : Corinne Conseillère municipale à votre écoute : Denise Noton

Allô mairie ?

Et si vous rejoigniez la NAFSEP ? La NAFSEP (Association française des sclérosés en plaques) recherche des bénévoles sur le département de la Saône-et-Loire pour compléter l’équipe déjà existante. Saviez-vous que la sclérose en plaques (SEP) est la 1e cause de handicap de l’adulte jeune après les accidents de la route ? Maladie inflammatoire du système nerveux central, la SEP touche plus de 80 000 personnes en France. Dans 80% des cas elle se manifeste entre 20 et 40 ans. Si aujourd’hui on peut retarder l’apparition des poussées, on ne sait toujours pas guérir la sclérose. Présente depuis 1962 sur le terrain, la NAFSEP apporte, jour après jour, un soutien sans cesse croissant aux personnes atteintes de sclérose en plaques : service social, permanences juridiques, téléphoniques et un soutien psychologique en s’appuyant sur son réseau de 130 délégués et correspondants locaux, tous bénévoles. Renseignements : siège national de l’Association 7 avenue Albert Durand- 31 700 Blagnac. Tél. 05 34 77 00 ou par courriel : nafsep@nafsep.org www.nafsep.org

À tire d’aile… Du 24 au 29 novembre, le club ornithologique mâconnais organise le 28e championnat régional Centre-Est des oiseaux de cages et de volières au Parc des expositions. Près de 2 000 oiseaux seront présentés au concours par 150 éleveurs, et une exposition-bourse d’oiseaux de cages et de volières se déroulera en parallèle de cet événement, organisé avec le concours des Sociétés des régions Rhône-Alpes, Franche-Comté et Bourgogne. S’y ajouteront de nombreux stands où artisans d’art et producteurs du terroir présenteront leurs créations et produits. Poissons, rongeurs, reptiles (Boas, Pythons, Lézards, Geckos) tortues terrestres seront également de la partie. De quoi ravir les écoliers de Mâcon attendus nombreux, puisque la journée du vendredi leur est réservée pour la visite. Le temps d’un week-end, le parc des expositions sera donc totalement transformé, avec une grande volière de 50 m2, où évolueront divers oiseaux dans un environnement luxuriant, et une autre volière de 30 m2 dans laquelle le public pourra entrer pour approcher de près les perroquets apprivoisés (Gris du Gabon, Amazones, Cacatoès). Rappelons que le Club Ornithologique de Mâcon a été créé en 1983 par quelques éleveurs de la région mâconnaise, tous passionnés par l’élevage des oiseaux. Aujourd’hui présidé par Alain Bordat, il rassemble 70 éleveurs. L’adhésion permet de bénéficier de quelques prestations (commande de graines ou de matériel à des prix préférentiels). Chaque membre peut aussi commander des bagues à poser à la patte des jeunes oiseaux qu’il obtient au sein de son élevage. Renseignements : http://cluboiseauxmacon.org

Nouveau numéro d’Urgence Sécurité Gaz En cas d’odeur de gaz ou d’un manque de gaz, désormais composez le numéro unique Urgence Sécurité Gaz, disponible 7/7j et 24/24h : 0800 47 33 33. Ce numéro vert permet de joindre gratuitement le centre d’appel dépannage depuis un poste fixe. Il apparait sur toutes les factures émises par le fournisseur choisi par chaque client. La mise en place de ce numéro unique contribue à faciliter l’accès auprès du distributeur GrDF.

Gardes de la médecine libérale Un numéro vert est à la disposition des Mâconnais qui souhaitent signaler des petits problèmes ou des dysfonctionnements, qu’ils aient ou non un caractère d’urgence. Par exemple : « une branche d’arbre est tombée sur la rue… », « une fuite d’eau est signalée dans le quartier de... », « l’éclairage public est en panne au carrefour de... ». Le 0 800 33 72 73 vous met en relation avec une opératrice qui prend note ou vous oriente vers le service concerné. En revanche, ce numéro ne doit pas être utilisé pour joindre un correspondant à la mairie. Dans ce cas, il faut continuer à utiliser le standard de l’Hôtel de Ville : 03 85 39 71 00.

En cas d’urgence mais en cas d’urgence seulement, les médecins généralistes de Mâcon assurent une permanence, sans rendez-vous à la maison médicale de garde rue Ambroise Paré 71000 MACON : • tous les jours à partir de 19h00 et jusqu’à minuit • le samedi à partir de 14h00 • les dimanches et jours fériés de 8h00 à minuit En dehors de ces horaires et toujours en cas d’urgence, si dans la journée vous ne parvenez pas à joindre votre médecin traitant faites le 15. De même, pour une urgence après minuit faites le 15 qui apportera une réponse adaptée. La Maison Médicale de Garde (MMG) accueille les patients au tarif payant conventionnel.

supplément

Lieux de Vie


Un mois à Mâcon - Supplément du n°89 - Novembre 2009