Page 1

MA VILLE

N° 36 Avril 2013

/GRAND FORMAT/

15-25 ans : tout pour la jeunesse /Développer/ budget 2013 : une année d'action pour les mâconnais /embellir/ une charte “ Mâcon, ville propre ”


/courrier des lecteurs/ Impôts

Concerts

Daniel : « j’ai vu que le Conseil municipal a voté le budget récemment. Peut-on me dire si les impôts locaux vont augmenter à Mâcon cette année ? » Non ! Pour la quatrième année consécutive, les taux d’imposition votés par la Ville de Mâcon sont stables (15,35 % pour la taxe d’habitation, 23,51 % pour la taxe sur le foncier bâti et 30,42 % pour la taxe sur le foncier non-bâti). Nous signalerons d’ailleurs que ces taux sont inférieurs à ce qu’ils étaient en 2001. Nous vous invitons ensuite à consulter nos pages spéciales budget dans ce numéro (pages 20-23).

Un bUdget au service des Mâconnais Quatre priorités pour 2013 :

Un budget ambitieux malgré une baisse des dotations de l’État

› La baisse de l’endettement (– 11  millions d’euros depuis 2011 en euros constants)

ction

C’est la grande inquiétude des collectivités locales : comment faire toujours mieux alors que les dotations financières de l’État sont en recul ? Le gouvernement a ainsi annoncé une baisse cumulée des dotations aux collectivités de 4,5 milliards d’euros sur les prochaines années. dans le même temps, l’État impose des réformes dont le financement incombe aux collectivités locales, comme la réforme des rythmes scolaires. L’effet de cisaillement est simple : moins de ressources extérieures d’un côté, plus de dépenses à accomplir de l’autre…

› un autofinancement en hausse › Le maintien des taux d’imposition locale et des tarifs municipaux, notamment ceux à caractère social › Poursuite d’une politique vigoureuse d’investissements nécessaires

Martine : « nous avons entendu dire que Michel Sardou allait donner un concert à Mâcon. Est-ce vrai ? »

des impôts locaux qui n'augmentent pas en 2013 ne pas obérer le pouvoir d’achat des Le maintien des taux d’impositions depuis 2009 permet de est de 15,35 %, celui de la taxe foncière Mâconnais. cette année encore le taux de la taxe d’habitation de 23,51 % et celui de la taxe sur le foncier non bâti de 30,42 %. 19,41

15,67

24,52

23,51

7,9

23,85

MiLLions d’€

16,16

15,35

16,00

2001

2012

2001

Le montant cumulé des impôts NON prélevés sur la population mâconnaise par la Ville depuis 2001, grâce à la maîtrise des taux d’imposition communaux.

2012

Taxe sur le foncier bâti

Taxe d'habitation

Taux des villes de la strate de Mâcon (de 20 000 à 50 000 habitants)

Taux communaux

Ma viLLe Mâcon - avriL 2013

Endettement par habitant (euros)

1169

21

Oui ! Le concert de Michel Sardou au Spot le 29 novembre prochain a été confirmé dans le cadre de l’impressionnante tournée que va donner le chanteur en 2013, (il jouera le lendemain à Lyon, mais les Mâconnais n’auront pas besoin de faire le déplacement !). Les réservations sont déjà disponibles sur des sites Internet spécialisés (comme ticketnet…) Après le concert complet d’Indochine en mars, Le Spot risque de faire le plein à nouveau pour la venue de ce géant de la chanson française. Un peu plus loin de nous, signalons également le concert de l’imitateur Mickaël Grégorio le 31 janvier 2014. Le Spot attire de plus en plus de grands noms du spectacle.

74,67 71,53 68,88 60,00

59,37 50,00

> offres d'emploi 1 000

40,00

924

30,42

30,00

20,00

10,00

Mâcon

Moyenne de la strate

Autun

Mâcon

Le Creusot

Montceau les Mines

Chalonsur-Sâone

2010

Retrouvez toutes les offres d'emploi de la Ville sur : Le montant de la dette

2

Vous avez une question à nous poser ?

Taxe foncière Non Bâti

MA VILLE MÂCON - avril 2013

Par courrier Hôtel de Ville - Quai Lamartine 71018 Mâcon Cedex

Par Internet communication@ville-macon.fr


/sommaire/ Avril 2013

n°36... /édito/p. 4 “ Permettre aux jeunes de s’épanouir, de s’affirmer et de préparer leur avenir. ”

/temps forts/p. 5 Un mois d’actu en images

/Grand format/p. 8

15-25 ans : tout pour la jeunesse

/Au jour le jour/p. 16 > PROTÉGER

Faites votre parcours du cœur le 7 avril La lecture, autrement

> Animer

Timbres : Mâcon, un cachet qui fait foi Concours et salon des vins : Mâcon capitale viticole

> Développer

Budget 2013, une année d'action pour les Mâconnais

MA VILLE

/grAND FormAt/

15-25 ANs : tout pour lA jeuNesse /Développer/ buDget 2013 : uNe ANNée D'ActioN pour les mâcoNNAis /embellir/ uNe chArte “ mâcoN, ville propre ”

/TRIBUNE/p. 26 Expression des groupes politiques

/EN ville le guide/p. 27 Prolongation de l’expo “ Paysages en mouvement II ” En avril au Spot Rencontre : Delphine Richer

/scènes de vie/p. 34

Cinémarivaux : 10 000 spectateurs pour la première semaine MA VILLE

Des investissements pour plus de solidarité Des investissements pour préparer l'avenir

> EMBELLIR

Charte, “ Mâcon, ville propre ” : pour un engagement durable La place Saint-Pierre transformée en jardin éphémère

N° 36 Avril 2013

Hôtel de Ville - Quai Lamartine 71018 Mâcon Cedex Tél. : 03 85 39 71 00

Retrouvez toute l’actualité de votre ville sur : Directrice de publication : Christine Robin. Rédaction : David Besson, Marie-Noëlle Santschi, Jean-Philippe Auray. Crédit images : Ville de Mâcon : Patrick Georget + Claire Joly + Karine Negrello / A. De Almeida / Louis Ain / G.Dufour / Psand / Thinkstock.com / Tous documents D.R. Conception : Service Communication Ville de Mâcon Impression : Savoy Offset Impression certifiée “ Imprim’ Vert ” sur papier éco-labellisé avec encres végétales.

MA VILLE MÂCON - avril 2013

3


/édito/nous contacter communication@ville-macon.fr

L’

actualité du mois de mars a été particulièrement intense à Mâcon. Le Spot a connu de grandes affluences, avec, en point d’orgue, le concert d’Indochine et ses 5 200 spectateurs, alors que, dans le même temps, le nouveau multiplexe cinéma réussissait ses débuts avec plus de 20 000 spectateurs sur les premières semaines d’exploitation.

Ces nouveaux équipements et leurs succès confortent l’attractivité de notre ville. Ils positionnent eux aussi Mâcon en véritable capitale de la Bourgogne du Sud. Ces réalisations ont été rendues possibles par une saine gestion des finances locales. Cette gestion a permis à la fois d’anticiper les effets de la crise tout en continuant à investir pour l’avenir et de poursuivre les politiques de proximité en faveur de toutes les Mâconnaises et tous les Mâconnais. C’est en ce sens également qu’a été établi le budget 2013 de la Ville de Mâcon, comme vous le verrez en pages 20 à 23.

« Permettre aux jeunes de s’épanouir, de s’affirmer et de préparer leur avenir » Ces politiques de proximité concernent tout particulièrement la jeunesse. Le mois d’avril sera de ce point de vue important pour les moins de 25 ans avec des manifestations et des événements en tous genres : Jeunes et Talentueux Mâconnais, opération de prévention contre les MST, activités de loisirs pendant les vacances, soutien pour l’emploi des jeunes sont notamment au menu (pages 8-15). En cette période d’incertitudes, la mobilisation de tous les acteurs reste en effet essentielle pour permettre aux jeunes Mâconnaises et aux jeunes Mâconnais de s’épanouir, de s’affirmer et de préparer leur avenir aussi bien sur un plan personnel que professionnel.

Jean-Patrick Courtois Sénateur-Maire

4

MA VILLE MÂCON - avril 2013

/Temps forts/


/ Un mois d'actus en images

> Indochine

La soirée du 12 mars restera gravée dans l’histoire du Spot : un groupe, Indochine en l’occurrence, a une nouvelle fois fait le plein de la salle événementielle. 5 200 personnes, dont certaines arrivées sur place les jours précédents, ont assisté à ce grand moment de communion entre artistes et public. De quoi célébrer dignement la première bougie du Spot, un équipement qui a parfaitement trouvé sa place auprès du public mâconnais et d’ailleurs...

> Journée de la femme

Célébrer la femme dans toutes ses dimensions : c’est la mission parfaitement réussie par le collectif qui avait organisé cette journée internationale dans les salons de l’Hôtel de Ville. En point d’orgue, un flash mob sur la place Saint-Pierre, chorégraphié par le Mâconnais Yoan Grosjean, danseur professionnel.

MA VILLE MÂCON - avril 2013

5


/Temps forts/Un mois d’actus en images > Succès

2 000 spectateurs ont assisté au meeting de boules GDP Vendôme au Parc des Expositions les 23 et 24 février derniers. Si l’équipe de Bourgogne du Sud et ses Mâconnais n’a pas gagné (photo ci-dessous), les amateurs ont assisté à une finale France-Italie de haut niveau remportée par les Transalpins.

> Jeunes

L’Allemande Antonia Lottner a remporté la seconde édition de l’Open GDF Suez Ville de Mâcon (7-5, 7-5) contre l’Italienne Anna-Giula Remondina. À seulement 16 ans, elle a tout l’avenir devant elle, comme le jeune tournoi mâconnais.

6

MA VILLE MÂCON - avril 2013


> patins

La session des vacances d’hiver de la patinoire municipale a séduit. 1 250 entrées ont été enregistrées aux Saugeraies dont le complexe sportif a compté un sport de plus l’espace de deux semaines.

> Première !

Le centre équestre de Mâcon à Chaintré a accueilli son premier jumping indoor sous le nouveau manège couvert qui permet désormais d'organiser des compétitions toute l’année et qui a séduit un public venu en nombre.

MA VILLE MÂCON - avril 2013

7


/GRAND FORMAT/

• Le contexte : le printemps va être fertile en événements à destination des jeunes (XPU,

JTM, Théâtre de la jeunesse…). • Les enjeux : les collectivités locales doivent répondre à la diversité de la jeunesse d’aujourd’hui en favorisant proximité et souplesse dans leurs actions à destination des 15-25 ans. • Ce qu’il faut retenir : à Mâcon, des dispositifs innovants ont vu le jour ces dernières années pour coller aux besoins d’une jeunesse qui recherche l’écoute.

15-25 ans : tout pour la jeunesse

8

MA VILLE MÂCON - avril 2013


IST/MST, “ Je ne les laisse pas passer ”

tacle

rence - Spec

E PAS PASSER

Crédit photo

on Urbaine e Mission Animati tion Jeuness Point Informa 97 03 85 21 91

: © thinkstock.com

/ Création et

réalisation

: Communication

- Ville de Mâcon

/ Impression

: imprimerie

municipale

/ Janvier 2013

JE NE LES LAISS

Expo - Confé

infections sexuellement

IST MST

transmissibles

avril 2013

Maladies et

Du 9 au 12

Les professionnels de la prévention le constatent : peu à peu les réflexes de prévention reculent chez les ados et chez les jeunes, que ce soit en matière de lutte contre les maladies sexuellement transmissibles ou de contraception. Du 9 au 12 avril, à l’initiative de la Ville, les partenaires se mobilisent dans l’opération IST/MST, “ Je ne les laisse pas passer ”. 800 élèves de première des lycées Cassin, Lamartine et Dumaine vont visiter un village associatif installé place Saint-Pierre, les 11 et 12 avril. Sur place, ils trouveront des stands tenus par des associations spécialisées. Des conseillers, des infirmiers répondront à toutes les questions que les lycéens peuvent se poser. Une exposition sur l’histoire du préservatif complètera le dispositif, histoire de rappeler qu’il est le plus sûr moyen de se prémunir contre les IST-MST dont le SIDA. Le 11 avril, un échange-débat pour les parents aura lieu à la médiathèque à 20 h 30 avec le Docteur Kisterman et l’Association AIDES. Un concert à la Cave à Musique donné au profit du Sidaction clôturera l’opération le 12 avril. Contact au PIJ : 03 85 21 91 97

L

a tranche d’âge des 15-25 ans apparaît aujourd’hui hétéroclite. Les parents le savent : suivre un ado dans ses centres d’intérêts n’est pas toujours simple, lui qui répond à de multiples sollicitations. Une situation qui entraîne la création de “ tribus ” qui s’assemblent autour d’une passion commune. Difficile également de connaître les codes qui régissent le passage délicat à l’âge adulte – propres à chaque génération. S’adapter à chaque jeune

Le défi n’en est que plus grand pour une collectivité publique au moment de proposer des actions en faveur des jeunes : l’idée d’imposer un cadre où chacun doit trouver sa place est aujourd’hui dépassée. “ Il faut aller au-devant des jeunes, proposer des projets innovants ”, note l’élue responsable, Véronique Butruille. Et mettre en place des dispositifs souples qui permettent d’accompagner les jeunes individuellement : c’est le cas, par

exemple, des bourses jeunes et talentueux Mâconnais qui viennent d’être créées (détails en page 15). Mais il ne faut pas abandonner la possibilité de proposer un panel d’activités pour les jeunes : il faut structurer ces pratiques – notamment grâce à un encadrement compétent -, tout en garantissant aux ados le

minimum de liberté qu’ils recherchent et auquel ils ont droit. Des rencontres sur les lieux de vie La création, en 2012, de la Mission animation urbaine 15-25 ans au sein des services de la Ville répond à ce besoin.

L’éclairage de l’élue

10 727 Le nombre de moins de 26 ans à Mâcon, soit 31 % de la population

Véronique Butruille,

conseillère chargée des projets et innovations jeunesse

››

“ Depuis plusieurs années, nous menons une politique jeunesse volontariste et dynamique, grâce au Service jeunesse et, tout récemment, à la Mission 15-25 ans, ainsi qu’à la participation des jeunes. Nous avons choisi de privilégier des actions de proximité en initiant des projets innovants, comme les Bourses aux jeunes et talentueux Mâconnais, le PIJ hors-les-murs. Nous souhaitons ainsi être le prolongement de l’éducation mise en place par les parents pour permettre aux jeunes de mieux appréhender demain leur autonomie. Toutes ces actions n’ont qu’une finalité : répondre à un maximum de problématiques que peut se poser le jeune Mâconnais d’aujourd’hui. ” MA VILLE MÂCON - avril 2013

9


/GRAND FORMAT/15-25 ans : tout pour la jeunesse ›› Cette structure, dont dépend le Point Information Jeunesse, veut renforcer réactivité et proximité. Par exemple, en organisant une opération hors-les-murs sur la place Saint-Pierre une fois par trimestre, ou encore en tenant régulièrement des permanences dans les lycées de Mâcon afin de rencontrer son public sur ses lieux de vie habituels. Une évolution placée dans la logique des dispositifs qui existaient préalablement. Les Accueils jeunes 15-25 ans, présents aux Saugeraies, à Marbé, aux Blanchettes et à La Chanaye, permettent des rencontres autour d’activités communes en fin d’après-midi et d’échanger avec des animateurs, présents pour répondre aux questions que se posent les jeunes. LOISIRS ET AVENIR Une proximité dont la finalité est de mieux recenser les demandes des jeunes et d’y répondre. Cela peut concerner les loisirs – qui permettent à chacun de se construire autour de ses goûts – : une programmation spécifique pour les 15-25 ans est ainsi née ces derniers mois pour chaque vacance scolaire, des parties de foot en salle informelles ont été créées au Cosec Schuman (le lundi soir) et à la halle de Champlevert (le mercredi). Mais les réponses aux besoins des jeunes concernent aussi leur avenir et les moyens de devenir autonome. Ce sont ces enjeux que les pages de ce dossier déclinent. n

eune âconnais (6 > 25 ans)

Ville de Mâcon - 03

85 39 18 44

La Carte J’M, sésame pour LES Mâconnais La carte J’M (Jeune Mâconnais) 6-25 ans est obligatoire pour accéder à l’ensemble des structures enfance-jeunesse de la Ville de Mâcon (Cap sports et loisirs, Points Enfants Loisirs 6-10 ans, Accueils de loisirs 11-14 ans, Accueils Jeunes 15-25 ans) ainsi qu’à la plupart des animations présentées dans ce dossier. Au tarif unique et modéré de 12 € l’année, elle donne également droit à des sorties à la journée et à la demi-journée à tarif exceptionnel (5 et 7€ pour les Mâconnais), ainsi qu’à des contremarques pour aller à la piscine, au cinéma et à la Cave à musique. N’hésitez-pas, la Carte J’M, c’est la jeunesse en liberté. Inscriptions au Kiosque, service enfance, 3 bis, rue Gambetta, ou dans les structures de proximité.

JTM : le chemin de l’excellence Ils reçoivent en récompense une reproduction en résine du buste d’Alphonse de Lamartine, l’enfant le plus célèbre de la région. “ Ils ”, ce sont les lauréats des Jeunes et Talentueux Mâconnais (JTM), ces moins de 30 ans qui se sont illustrés par leurs résultats scolaires, leur parcours artistique, sportif, par leurs actions citoyennes ou par des succès économiques. Depuis 2003, 407 statuettes ont été remises à des JTM sous les lambris de la salle du conseil municipal, sur proposition de leurs proches (parents, enseignants, entraîneurs…). Certains JTM en 10

MA VILLE MÂCON - avril 2013

ont même obtenu plusieurs, pour s’être illustrés dans différentes catégories comme la sportive Barbara Barthet – photo ci-contre – (boules, athlétisme…) récompensée en 2010, 2011 et 2012 (!) ou le danseur Yoan Grosjean, aujourd’hui dans la troupe de Kamel Ouali, vu en 2004 comme gymnaste, et 2011. Parmi ceux qui ont particulièrement fait fructifier leur talent on notera également l’artiste David Giraudon (2006), le footballeur pro Antoine Griezmann (2011) ou le pilote automobile Franck Quagliozzi (2005). Qui, parmi les lauréats 2013 des JTM, suivra le même chemin de l’excellence ? Réponse le samedi 13 avril à 19 h, salle du conseil municipal.


INTERVIEW

Aller vers les jeunes ” “ Il est pratique de faire croire qu’il n’existe qu’une seule jeunesse. Mais ce n’est pas le cas ; la seule caractéristique commune reste le passage à l’âge adulte. En France, la situation de la jeunesse est cruciale, parce qu’elle rencontre plus d’entraves pour construire son avenir, puis devenir indépendante. Aussi, le défi pour une collectivité publique comme une Ville, consiste à aller à la rencontre des jeunes et leur montrer concrètement que l’on prend en considération leurs aspirations. La commune peut faire des propositions de natures différentes qui accompagneront le jeune dans son parcours ; par exemple, leur rendre accessible une politique culturelle, organiser un salon des jobs d’été, développer une offre de loisirs… C’est essentiel de susciter des passions, faire découvrir de nouveaux horizons, de leur faire rencontrer des adultes qui donnent envie ! Pour y parvenir, il ne faut pas hésiter à proposer des espaces où les 15-25 ans vont pouvoir être ensemble, découvrir, réaliser… Des festivals, des lieux de pratique musicale, des rencontres sur des lieux qu’ils fréquentent, constituent des pistes… Il faut préserver une liberté de fonctionnement, tout en posant avec eux des cadres indispensables à la réussite. Ce qui rassurera les adultes et les jeunes eux-mêmes. ”

Frédéric Tréca,

consultant indépendant en politique de la Ville, spécialiste des questions jeunesse

MA VILLE MÂCON - avril 2013

11


/GRAND FORMAT/15-25 ans : tout pour la jeunesse

Se renseigner : le PIJ ouvre toutes les portes Vous vous posez des questions sur l’avenir de votre ado et ne savez pas quelle porte pousser ? Celle du Point Information Jeunesse (PIJ) est la mieux indiquée. Elle se situe 5, place Saint Pierre, à côté de l’église du même nom. Formations, sport, santé, loisirs, emploi, jobs d’été, vacances, voyages : des informations, de la documentation sont disponibles pour tous ces sujets, qu’ils soient traités par la Ville de Mâcon ou par ses partenaires (Mission locale, Pôle emploi, CAF…), vers qui vous serez orienté le cas échéant. La force du PIJ, c’est de centraliser toutes ces infos… Sur place, le PIJ met gratuitement à votre disposition deux ordinateurs avec connexion Internet en libre consultation ; vous pouvez vous munir de votre propre clé USB pour recueillir des infos. Le PIJ, c’est également

É Toutes les raisons de venir se renseigner au PIJ (chiffres de fréquentation 2012)

427

333 224

159

49

35

Études

12

une aide à la réalisation de CV et de lettres de motivation, la possibilité de faire des photocopies, d’envoyer un fax… Le PIJ permet aussi de profiter de dispositifs Ville de Mâcon comme le BAFA citoyen, les formations baby-sitting ou “ Tu Gères tes Vacances ”… (voir en page 14). Depuis janvier 2013, le PIJ bat également le pavé de la place SaintPierre, une fois par trimestre. Ces opérations hors-les-murs veulent renforcer sa visibilité et sensibiliser les jeunes à différentes thématiques. Le 29 mai, la prévention des maladies sexuellement transmissibles sera privilégiée en écho à l’opération “ MST-IST, je ne les laisse pas passer ” (voir en page 9).

Emploi

Jobs d'été

MA VILLE MÂCON - avril 2013

Vie pratique

Loisirs sports

22

Vacances Étranger

PIJ : 5, place Saint Pierre Tél. : 03 85 21 91 97 Mail : pij@villemacon.fr


tout pour vivre ses passions Chaque jeune doit pouvoir trouver une réponse à ses goûts, quelle que soit la “ tribu ” à laquelle il appartient, et ce, pendant toute l’année, et notamment lors des vacances scolaires. La Mission “ 15-25 ans ” de la Ville bâtit depuis la rentrée de septembre 2012 un programme à chaque période de congés. Pour celle de

printemps, elle proposera des stages de danse du 22 au 26 avril, des animations multisports sur l’esplanade Lamartine et une sortie à Paris de deux jours avec hébergement… L’été 2013 disposera donc de “ sa ” programmation 15-25 ans avec des activités de plein air, des événements, des sorties… Pendant toute l’année, des ateliers de Musique Assistée par Ordinateur (MAO) pilotés par la Mission jeunesse ont lieu à la Cave à musique, ce hautlieu de la diversité musicale qui a permis l’éclosion d’une scène mâconnaise reconnue au niveau national (voir les groupes JMPZ, Gran Kino…). L’enjeu des nouvelles formes d’expressions Coller au mieux aux nouvelles formes

d’arts et d’expressions a permis d’organiser le premier “ Player one Manga show ” en novembre dernier, où les arts graphiques japonais ont séduit 2 000 personnes. Ces dernières années, les pratiques urbaines se sont développées en organisant, par exemple, la cohabitation entre piétons et skateurs, notamment sur l’esplanade Lamartine, où les deux populations partagent des bancs où l’on peut s’asseoir ou bien passer en skate. Extension logique, Mâcon reçoit chaque année la crème des arts urbains au cours du festival X-Pressions Urbaines. Du 16 au 19 mai prochain, “ XPU ” mélangera à nouveau les interventions d’artistes au cœur de la ville (danse, créations…) aux spectacles créés avec des écoles ou des élèves du Conservatoire de musique et de danse, sans oublier le traditionnel et fondateur concours de skate. C’est ainsi que l’on pourra rassembler toutes les “ tribus ”.

L’atelier MAO, réservoir de talents c’est à la une… “ Théâtre de la jeunesse ” : du 30 mai au 1er juin, au centre culturel Louis-Escande, les acteurs de troupes amateurs auront l’occasion de donner des représentations dans des conditions parfaites et de participer à des répétitions encadrées par des acteurs professionnels. X-Pressions Urbaines du 16 au 19 mai. Un tournoi du jeu vidéo de football “ FIFA 2013 ” aura lieu le 12 juin

prochain.

L’Été frappé : animations et concerts

vont rythmer les mois de juin, juillet et août.

Depuis 2008, l’atelier MAO (musiques assistées par ordinateur) de la Ville a fait mûrir toute une génération de (très) jeunes musiciens issus des quartiers. Chaque semaine, ils profitent des conditions professionnelles de la Cave à musique pour répéter, composer et enregistrer sous le regard bienveillant mais pointu de l’artiste reggae Maxxo, qui aiguille et conseille. Une quarantaine de jeunes artistes ont transité par ces ateliers qui dépassent aujourd’hui le cadre de la “ MAO ” : rap et R’n’B véhiculent la créativité de ces jeunes. Désormais, ils sont une quinzaine à voir leur talent récompensé : un concert à la Cave à musique en décembre dernier, une compilation en préparation, des projets solos pour certains et une grande scène le 18 mai pendant le festival XPU sur l’esplanade Lamartine, où Mâcon pourra apprécier tout le talent de ces jeunes d’une vingtaine d’années. MA VILLE MÂCON - avril 2013

13


/GRAND FORMAT/15-25 ans : tout pour la jeunesse

devenir autonome, pas à pas C’est LE problème de la jeunesse à l’heure actuelle : comment accéder à l’autonomie économique lorsque l’on est confronté à la difficulté d’intégrer le marché de l’emploi ? Un jeune et ses parents ont parfois besoin d’aide, de conseils, pour ce chemin. À Mâcon, le Point Information Jeunesse centralise les demandes et permet ensuite d’être orienté vers des dispositifs collectifs ou d’être soutenus dans ses projets personnels (voir la liste des partenaires). Chaque année, les jeunes peuvent ainsi participer au Salon des Jobs d’été où des offres sont disponibles et où ils peuvent rencontrer directement des entreprises ; un salon, qui, depuis 2012, s’est ouvert aux offres d’études en alternance. Aider et responsabiliser Autre option, suivre la formation baby-sitting (cf. photo) organisée par le PIJ. Chaque année, une dizaine de jeunes Mâconnais de 16 à 25 ans suivent trois jours et demi de formation théorique par des professionnels et un stage obligatoire de 8 heures dans un établissement de la CAMVAL, avant de valider le stage grâce à un test national. Les formations, le permis de conduire sont d’autres sésames qui ouvrent la voie à l’indépendance, à condition de pouvoir les financer. C’est pour aider les jeunes sans ressources – et sur critères – qu’ont été créés le BAFA citoyen et le permis

c’est à retenir La Ville soutient l’emploi des jeunes La Ville de Mâcon propose des offres d’emplois d’été aux jeunes Mâconnais majeurs. Une centaine de titulaires du BAFA ou du BAFD encadrent les enfants dans les centres de loisirs, les camps, minicamps chaque année. 80 jeunes bénéficient également d’emplois d’été d’un mois au sein des services municipaux afin de pouvoir financer leurs études, alors que, tout au long de l’année, des apprentis y suivent la partie pratique de leur formation. Enfin, une dizaine de Chaque été, la Ville personnes vont offre 280 emplois bientôt être recrutées d'été d'un mois aux dans le cadre des emplois d’avenir. jeunes

280 mois

14

MA VILLE MÂCON - avril 2013

citoyen. Le premier permet de financer le BAFA ou le BAFD* à hauteur de 80 % du prix de la formation en échange de deux journées de bénévolat, le second permet d’obtenir une aide allant jusqu’à 750 € pour passer son permis moyennant une action bénévole de 35 heures. Être autonome, c’est aussi financer ses congés d’été. Le dispositif Tu Gères tes Vacances (TGV) permet à des groupes de jeunes Mâconnais d’organiser des actions citoyennes pour réunir un peu d’argent. Cette année, une dizaine de jeunes des Saugeraies vont ainsi organiser une kermesse dans leur quartier… De l’aide, du soutien et le sens des responsabilités… * Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur et Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur.

Témoignage

Samira Madhoine,

bénéficiaire du permis citoyen “ En BTS assistant de manager au lycée Lamartine, j’ai été contrainte de passer le permis de conduire pour pouvoir faire des stages en entreprises pendant mes études. Le financement sans aide m’aurait obligée à étaler les heures dans le temps. J’ai découvert le permis citoyen en accompagnant ma sœur au CCAS : j’ai vu une plaquette et je me suis inscrite l’été dernier. On m’a demandé de faire du bénévolat en échange de 750 € de financement. J’ai aidé la Croix Rouge à faire des paquets cadeaux à Noël, puis j’ai donné des leçons d’initiation à l’informatique à l’atelier pour personnes âgées ; les deux se sont très bien passés, j’envisage même de poursuivre dans le bénévolat. Depuis, j’ai eu mon code et j’espère avoir la conduite avant l’été pour mes stages. ”


Bourses aux jeunes et talentueux Mâconnais : vivez vos projets à l’âge des projets, des envies, on ne s’intègre pas forcément dans un cadre préexistant. Ce qui peut compliquer l’obtention d’un soutien pourtant nécessaire si l’on ne rentre pas dans les “ cases ”. C’est pour répondre à cette carence que viennent d’être créées les bourses aux jeunes et talentueux Mâconnais. Distinctes de la cérémonie des JTM (voir en page 10), elles veulent apporter de la souplesse dans la réponse aux projets, qu’ils soient individuels ou collectifs, dans les domaines culturel, social, artistique, humanitaire… Des dotations allant de 100 à 1 000 € pourront être attribuées, des sommes qui sont souvent suffisantes pour donner une impulsion. Pour en bénéficier, il faut être âgé de 15 à 25 ans et habiter à Mâcon ou dans une commune associée. Autrement dit, on peut être mineur et être écouté, c’est aussi ça, la responsabilité et l’autonomie.

Ils font l'actu

Mickaël et Christophe Scholl, 16 et 17 ans

Rens. au PIJ, 5 place Saint-Pierre. Tél. : 03 85 21 91 97.

Les partenaires de la Ville Hôpital de Mâcon : bd Louis-Escande – 71000 Mâcon Maison des Adolescents : Antenne de Mâcon – 22, rue de l’Héritan – 71000 Mâcon CLLAJ : 25, rue Gabriel-Jeanton – 71000 Mâcon Cave à Musique : 119, rue Boullay – 71000 Mâcon Mission Locale : 1000, avenue Maréchal de Lattre-deTassigny – 71000 Mâcon Pôle Emploi : 1000, avenue Maréchal de Lattre-de-Tassigny – 71000 Mâcon CCI : Place Gérard-Genevès – 71000 Mâcon Centre de Formation continue Sainte-Marguerite : Impasse Albert Calmette – 71000 Mâcon Croix-Rouge : 816, avenue Maréchal de Lattre-de-Tassigny – 71000 Mâcon Tréma : 9026, rue Lavoisier – 71004 Mâcon Collectif SIDA : Vie et Liberté : 10, rue du Doyenné – 71000 Mâcon AIDES : 20, rue d’Autun – 71000 Chalon-sur-Saône CDAG : 344, rue des épinoches – 71000 Mâcon IREPS : 17, place des Tulipiers – 71000 Mâcon IFSI : bd Louis Escande – 71000 Mâcon

“ Nous sommes cousins et passionnés de danse hip-hop. Notre objectif est d’organiser en fin d’année au palais des Sports de Mâcon un “ battle ”, c’est-à-dire une confrontation directe entre danseurs, qui viendront de la région et même au-delà. Mais ça coûte cher : il faut payer les prix, les DJ, les billets de train pour certains, connus, qui vont venir de Marseille. Nous avons donc envoyé un courrier à la mairie pour avoir un soutien. Même si nous avions déjà bien travaillé sur le projet, nous avons été surpris – il faut le dire – que l’on nous propose de monter un dossier pour obtenir une bourse des jeunes et talentueux mâconnais, alors que nous sommes mineurs. Nous ne savons pas encore combien nous allons obtenir, mais, sans aide, nous ne pouvions pas concrétiser ce projet, c’est certain. En attendant, nous allons proposer un spectacle de danse hip-hop pendant XPU, le 18 mai, place Genevès, ouvert aux 8-18 ans. ” MA VILLE MÂCON - avril 2013

15


/AU JOUR LE JOUR/

Protéger/Animer/Développer/Embellir > Que ce soit à l'école ou pendant le temps du loisir, l'apprentissage de la langue est traité sous de multiples aspects.

Faites votre “ Parcours du cœur ” le 7 avril V

ous voulez vous maintenir en forme en pratiquant votre sport préféré, tout en vous rendant utile ? Alors participez aux “ Parcours du cœur ”, sur l’esplanade Lamartine, le 7 avril de 9 h à 17 h. Le Club Cœur et Santé, créé en 2008 à Mâcon, propose en effet pendant toute la journée des itinéraires à destination des rollers, des cyclistes et des joggers, en partenariat avec de nombreuses associations mâconnaises. Les départs individuels pour un tour de la presqu’île de Saint-Laurent à pied se font à

toute heure, alors que des départs collectifs sont prévus au fil de la journée. Des associations répondront également à toutes les questions sur les maladies cardiovasculaires, mais aussi sur le diabète, l’usage du tabac, les gestes qui sauvent… Enfin, des démonstrations et initiations de danse assureront l’ambiance. La participation minimum demandée de 1 €, sera reversée en faveur de la prévention des maladies cardiovasculaires. n

Vacances de Pâques : pensez aux centres de loisirs Du lundi 15 avril au vendredi 26 avril, les centres de loisirs de la rue Pillet (pour les moins de 6 ans) et le celui d’Hurigny (pour les 6-12 ans) accueilleront les enfants à la demi-journée, à la journée ou à la semaine. Comme à chaque période de vacances, un thème va servir de “ fil rouge ” aux activités. Avec “ dis-moi pourquoi ? ”, les équipes d’animateurs ont choisi d’évoquer les questions centrales du type “ pourquoi la terre est ronde ? ”. Les inscriptions sont à prendre au Kiosque, service jeunesse, avant le 3 avril à 18 h pour la première semaine de congés et avant le 10 avril à 18 h pour la deuxième semaine. Les tarifs sont inchangés pour 2013. Un service de ramassage en bus est disponible. Renseignements : Kiosque enfance-jeunesse, 3 bis, rue Gambetta. Tél. : 03 85 39 18 44. 16

MA VILLE MÂCON - avril 2013


Central 71 a déménagé Depuis le mois de novembre 2012, l’association intermédiaire Central 71 a déménagé de ses locaux de la rue Sirène pour s’installer au 17 rue Mozart. Plus ancienne association intermédiaire de Bourgogne, créée en 1985, Central 71 œuvre à trouver du travail aux personnes les plus éloignées de l’emploi. Une mission délicate, dans un contexte de crise économique, mais aux résultats encourageants. Central 71 a pu fournir 1 500 contrats de travail à ses intervenants durant l’année 2011. Parmi eux, 59 se sont insérés sur le marché “ classique ” du travail, et de manière durable, pour 11 de ces personnes. Une action complétée par un accompagnement personnalisé plus global, le tout sous la présidence de Pierre Bourgeoisat, nouvellement élu. Central 71, 17 rue Mozart à Mâcon. Tél. : 03 85 22 90 20.

La lecture, autrement

A

pprivoiser la lecture, découvrir l’univers de la médiathèque : autant d’actes qui ne vont pas toujours de soi pour les plus jeunes. Aussi, plusieurs initiatives ont été prises ces derniers mois au sein de structures d’accueil municipales. Au centre de loisirs de la rue Pillet, depuis novembre dernier, un atelier “ coup de cœur lecture ” permet aux enfants d’élire leur ouvrage préféré parmi cinq ou six livres choisis par la médiathèque. Ils sont lus par les animateurs ou laissés à disposition des enfants. Les lauréats sont ensuite exposés au sein de la médiathèque, ce qui donne aux enfants l’occasion de fréquenter l’établissement et aux parents de (re) découvrir que l’abonnement annuel coûte seulement 4 € pour les Mâconnais. Même principe du “ coup de cœur ” au sein du Temps Après l’École, dans cinq établissements de la ville : Marc-Chagall, Vincent-Auriol, Jean-Moulin, HenriMatisse et l’école Annexe. Cet atelier “ Dire, lire, écrire ” permet à des groupes

de six enfants de CP/CE1 de juger un livre chaque semaine, selon des critères définis par l’équipe de la médiathèque et de réaliser un dessin qui évoque l’ouvrage. Au terme de cinq semaines, un lauréat est élu. Le 26 mars, une petite cérémonie a réuni élèves et parents à la médiathèque, où les dessins des bambins étaient exposés, pour conclure le premier trimestre de ce nouvel atelier qui a vocation à être étendu à d’autres écoles pour la fin de l’année scolaire. n

Cas d'écoles... Le théâtre de l’exigence à l’école Annexe Profitant de sa situation de centre-ville, l’école Annexe a développé une politique de découverte des lieux culturels de Mâcon : “ musées, cinémas… nous faisons en sorte que les élèves fréquentent ces endroits et qu’ils y travaillent ”, détaille la directrice, Mme Michelet. La classe de CE1/CE2 de Mme Sombret a choisi d’intégrer le projet porté par l’Inspection Académique, intitulé “ Coulisses ”. Au programme des élèves figure la découverte du monde du théâtre dans tous ses aspects. “ Ils sont allés voir des spectacles au théâtre Louis-Escande à plusieurs reprises et un comédien vient en classe pour développer un projet de création. ” À partir de mots et d’objets, les enfants doivent écrire des petites histoires et apprendre à les interpréter devant leur classe. En fin d’année, toutes les sections participantes se retrouvent à la MJC de l’Héritan pour présenter leur travail devant les autres. “ Il faut qu’ils apprennent à créer, à s’exprimer devant un auditoire, à écouter les autres aussi, c’est l’école de l’exigence ”, conclut joliment la directrice.

MA VILLE MÂCON - avril 2013

17


/au jour le jour/

Animer/Développer/Embellir/Protéger

> Le temps d'un week-end, Mâcon va être la capitale de la philatélie, cette passion qui séduit 2 millions de Français.

Timbres : Mâcon, un cachet qui fait foi Jeu de magie près 2009, le Club Philatélique de Mâcon accueille de nouveau le Salon Philatélique de Printemps, événement d’envergure nationale organisé par la Chambre Syndicale des Négociants et Experts en Philatélie (CNEP). Il y a quatre ans, la cité lamartinienne avait enregistré 6 500 visiteurs. Les 35 adhérents du CPM espèrent attirer autant de collectionneurs du 5 au 7 avril au parc des Expositions. Sur place, les passionnés trouveront une quarantaine de stands de négociants et experts en philatélie français, ainsi que de postes internationales. Chacun trouvera (normalement) timbre à sa collection. Mâcon à nouveau “ timbrée ” Pour l’occasion La Poste met en vente un timbre premier jour, (0,63 €) illustrant la façade de l’Hôtel des Postes de Mâcon, côté rue Victor-Hugo, dessiné par

Témoignage “ J’ai commencé à l’âge de 12 ans grâce à un copain au papa philatéliste. Un jour avec son argent de poche, il m’a emmené à La Poste acheter des timbres et m’a montré sa collection. Depuis 1962 ma passion ne s’est jamais éteinte. Je suis parti de zéro. J’ai commencé par racheter toutes les années antérieures à 62, en suivant les publications de La Poste. À 18 ans, en 68, j’ai acheté les catalogues “ Yvert et Tellier ”, référençant tous les timbres existants. À 25 ans, las de boucher les trous, Sergio, comme on le fait avec les images de footballeurs, je me suis lancé dans la recherche des “ émissions Philatéliste conjointes ”, (même timbre sortant le même jour dans passionné 2 pays différents). J’ai rencontré des spécialistes mondiaux avec qui j’ai échangé. Je suis membre aujourd’hui de l’association mondiale “ Émissions conjointes ”. Ce hobby ne m’occupe pas tous les jours, les soirs d’hiver surtout, l’été je me calme. Ce ne sont pas simplement de belles images, avec, vous apprenez la géographie et l’histoire ” 18

MA VILLE MÂCON - avril 2013

Dans l’image ci-contre, cherchez et découvrez les 4 éléments relatifs à l’univers de la magie dissimulés dans ce timbre. Réponses : 1- un lapin dans le ciel ; 2- une colombe dans la toiture ; 3- une baguette magique le long de la tour ; 4- un chapeau haut de forme dans l’arcade centrale.

A

Création de S. Humbert-Basset et gravure de P. Albuisson d’ap. photo © Thomas et Porcher / Poste Immo

» Humbert Basset et gravé par Pierre Albuisson. Des

éléments cachés comme un lapin ou une colombe, rendent hommage simultanément à la magie, qui élit depuis plusieurs années domicile sur les bords de Saône. La Poste émet également pour les trois jours une Lisa 1 (un libre-service d’affranchissement) représentant le Spot, le Pont de Saint-Laurent et le quai Jean-Jaurès. Pierre Albuisson, maître graveur, président de l’Art du timbre gravé, animera un atelier gravure et dédicacera ses œuvres. Parallèlement, les visiteurs découvriront les 32 collections engagées dans l’exposition-concours interrégionale, (avec à côté un congrès) sur des thèmes libres, allant du TGV à la Croix Rouge, en passant par les fleurs, le soleil, etc. Pour profiter pleinement de la manifestation, un pôle terroir pimentera ce rendez-vous national des amoureux des beaux timbres. n Salon national philatélique, 5-7 avril, Parc des expos. Entrée libre


Concours et Salon des Vins, mâcon capitale viticole

M

âcon, capitale de la Bourgogne du Sud, justifie pleinement son rang en matière viticole. Déjà, elle partage avec Bordeaux le privilège rare d’avoir donné son nom au vignoble dont elle est la ville centre. Ensuite, chaque année depuis 1954, le temps d’un week-end, Mâcon devient la capitale des vins… de France, “ accourus ” depuis le mois février pour être stockés puis dégustés lors du Concours des grands vins de France. Depuis ses débuts, avec 68 échantillons, le concours

prend chaque année plus d’importance : dès la fin des années 80, il franchit le cap des 10 000 unités, 2010 est l’année de tous les records avec 11 048 échantillons ! Le 2 0  a v r i l , p r è s d e 2 0 0 0 dégustateurs viendront juger des qualités des vins de toutes les régions françaises. Dix ans de Salon Depuis 2003, le Concours – réservé aux professionnels – est doublé d’un écrin ouvert au public : le Salon des vins. Du 19 au 21 avril, le Spot, accueillera près d’une centaine de stands représentatifs de l’ensemble du territoire français offrant ainsi une très large gamme d’appellations aux visiteurs et aux amateurs de vins. Une vingtaine d’exposants se partageront entre gastronomie et produits associés ou dérivés du vin. Les visiteurs pourront également déguster cognac, pineau, armagnac, floc de

Gascogne, ainsi qu’un breuvage au passé sulfureux : l’absinthe. Enfin, des journalistes de “ Mâcon Web TV ” proposeront aux visiteurs la retransmission en direct d’émissions tournées sur le salon, des interviews d’invités prestige, d’exposants, de visiteurs ainsi que des reportages et des actualités sur tous les événements du week-end. n Vendredi 19 avril au dimanche 21 avril, Parc des Expositions. Vendredi : 14 h - 22 h, samedi : 10 h - 20 h, dimanche : 10 h - 19 h. 5 € dégustations gratuites. Un verre de dégustation offert. Entrée gratuite pour les moins de 12 ans.

En chiffres

2 000 dégustateurs 10 000 échantillons 100 exposants 4 000 ha de vignes dans le Mâconnais

Biennale d’Art naïf : du 15 mai au 2 juin

Si, comme eux tous, vous pensez que les éléphants vivent dans les arbres… alors prévoyez une visite !

: Communication

Ville de Mâcon /

Impression : imprimerie

municipale / Licences

n : 1-10474902-104

7522 3-1047523

Biennale

Donnat / Réalisation

Jean-Pierre Cléau. Mais le public aura également l’occasion de rencontrer deux célébrités aux talents multiples qui poursuivent une carrière de peintre d’art naïf : la comédienne et chanteuse Charlotte Julian ainsi que Nicole Avezard, plus connue sous le nom de Lucienne Beaujon au sein du duo comique “ Les Vamps ”.

2013

Invité d'honneur : ALAIN DONNAT

Médiathèque Galerie Mary-Ann Salle F. Martin

Service de l'actio n culturelle 03 85 39 71 47

Couverture : Alain

Vous reprendrez bien un petit bol de couleurs ? Une pincée d’optimisme, un soupçon de rêve ou de souvenir d’enfance ? Après tout, en ces temps âpres, un peu de douceur ne peut pas faire de mal. Du 15 mai au 2 juin, les galeries Mary-Ann et François Martin ainsi que la médiathèque feront le plein de couleurs à l’occasion de la 3e édition de la biennale d’Art naïf. 32 artistes français et internationaux y participeront sous le patronage du peintre Alain Donnat, invité d’honneur de cette édition. Notons que trois Mâconnais figurent au programme : Michèle Besson, Chantal Maurer et

Du 15 mai au 2 juin

MA VILLE MÂCON - avril 2013

19


/au jour le jour/

Développer/Embellir/Protéger/Animer

> Avec ses 99 millions d'€, le budget 2013 de la Ville privilégie le développement de l'attractivité de Mâcon et le renforcement du lien social.

Budget 2013, une année d’action pour les Mâconnais A

lors que les perspectives économiques, nationales comme internationales, sont moroses, bâtir un budget municipal implique de suivre des principes de saine gestion financière. Un recours modéré à l’emprunt – qui n’augmente pas la dette –, tout en générant des économies dans l’utilisation quotidienne des deniers publics permet de conserver un niveau d’investissement important. Éviter d’augmenter la pression fiscale – c’est le cas depuis 2009 – préserve le budget des Mâconnais. On peut, ensuite, renforcer le lien social entre les habitants et garantir la dimension humaine de la ville. Cela se manifeste, par exemple, par des tarifs sociaux (restaurants scolaires – en photo cicontre –, prise en charge des enfants, repas à domicile…) qui restent – à nouveau – inchangés cette année. PAs de hausse des tarifs sociaux Privilégier des investissements “ solidaires ” est une autre facette de

20

MA VILLE MÂCON - avril 2013

cette action. En 2013, Marbé poursuivra sa mue avec la destruction de la barre des Perrières et la rénovation du centre des 1 000 Fenêtres et de la maison de l’Abîme (voir en page 22), les associations disposeront de deux nouveaux bâtiments (aux Épinoches et dans l’ex-Lidl rue de l’Héritan), les personnes à mobilité réduite accéderont plus facilement à l’Hôtel de Ville… Investissements “ solidaires ” et attractifs Enfin, c’est en développant l’attractivité de Mâcon que l’on préserve son dynamisme économique. La rénovation de la Maison de l’emploi, le développement du Parc Grand Sud, la future implantation du Crescent Jazz Club en centre-ville contribuent tous à cet objectif. Au final, à l'heure où de nombreuses collectivités sont étranglées, Mâcon a su conserver l'équilibre de son budget tout en poursuivant une politique d'investissements dynamique. n

Chiffres clés

61 millions d’€ Budget de fonctionnement

38 millions d’€ Budget d’investissement

99 millions d’€

Budget total

220 €

C'est l'économie réalisée en 2012 pour chaque enfant usager des cantines scolaires grâce aux baisses des tarifs de 10%. Autant de pouvoir d'achat rendu aux familles.


Un budget au service des Mâconnais Quatre priorités pour 2013 :

Un budget ambitieux malgré une baisse des dotations de l’État

› La baisse de l’endettement (– 11  millions d’euros depuis 2011 en euros constants)

C’est la grande inquiétude des collectivités locales : comment faire toujours mieux alors que les dotations financières de l’État sont en recul ? Le gouvernement a ainsi annoncé une baisse cumulée des dotations aux collectivités de 4,5 milliards d’euros sur les prochaines années. Dans le même temps, l’État impose des réformes dont le financement incombe aux collectivités locales, comme la réforme des rythmes scolaires. L’effet de cisaillement est simple : moins de ressources extérieures d’un côté, plus de dépenses à accomplir de l’autre…

› Un autofinancement en hausse › Le maintien des taux d’imposition locale et des tarifs municipaux, notamment ceux à caractère social › Poursuite d’une politique vigoureuse d’investissements nécessaires

Des impôts locaux qui n'augmentent toujours pas en 2013 Le maintien des taux d’impositions depuis 2009 permet de ne pas obérer le pouvoir d’achat des Mâconnais. Cette année encore le taux de la taxe d’habitation est de 15,35 %, celui de la taxe foncière de 23,51 % et celui de la taxe sur le foncier non bâti de 30,42 %.

19,41

15,67

24,52

23,51

23,85

16,16

15,35

2001

Taxe d'habitation

2012

Taux communaux

16,00

2001

2012

Taxe sur le foncier bâti

Taux des villes de la strate de Mâcon (de 20 000 à 50 000 habitants)

7,9

millions d’€ Le montant cumulé des impôts NON prélevés sur la population mâconnaise par la Ville depuis 2001, grâce à la maîtrise des taux d’imposition communaux.

MA VILLE MÂCON - avril 2013

21


/au jour le jour/

Des investissements pour plus de solidarité Deux nouveaux bâtiments pour les associations

Des écoles plus pratiques

Les travaux de rénovation du bâtiment associatif des Épinoches se terminent. Une vingtaine d’associations emménageront dans les locaux entre la mi-mai et fin juin. L’ex-magasin Lidl, rue de l’Héritan, va être transformé en trois salles de réunions (pour un total de 180 m2), par des travaux qui débuteront en avril pour une durée de six mois. Des locaux annexes, rangements, office et sanitaires compléteront l’équipement. Ces salles de plain-pied seront accessibles directement depuis le parking existant et mettront fin au problème d’accessibilité connu dans les salles de la rue Gambetta.

Avec ses 120 places de cantines, sa garderie flambant neuve, sa nouvelle salle de classe, sa salle des maîtres et son bureau du directeur, l’extension de l’école Henri-Matisse de Flacé constitue l’investissement majeur de l’année en matière d’établissements scolaires. 260 000 € vont également être investis dans l'entretien des bâtiments et des cours des écoles en 2013.

Marbé achève sa mue

L’Hôtel de Ville plus accessible pour les personnes handicapées Les personnes à mobilité réduite vont pouvoir accéder à tous les étages de l’Hôtel de Ville grâce à un nouvel ascenseur construit en son sein. Un nouveau sas d’entrée a été aménagé au mois de mars qui permet d’entrer plus facilement dans le hall d’accueil depuis la place Saint-Pierre. 22

MA VILLE MÂCON - avril 2013

Ce sera le temps fort de l’année 2013 : le 30 juin, la démolition de la grande barre des Perrières va marquer le début de la dernière tranche de travaux de la rénovation urbaine de Marbé. Elle va aussi symboliser l’ouverture nouvelle du quartier vers le centre-ville. À Marbé, le centre des 1 000 Fenêtres va également être rénové, avec l’agrandissement de la salle polyvalente, la création d’une nouvelle cuisine et un rafraîchissement général, alors que la Maison de l’Abîme va également recevoir une cure de jouvence.


Des investissements pour préparer l'avenir Attractivité : favoriser l’implantation d’entreprises Fortifier le tissu industriel est une nécessité qui passe par le développement de zones et parcs d’activités susceptibles de séduire les entreprises. C’est le cas, par exemple, du Parc Grand Sud dont l’aménagement figure au budget 2013. L’entreprise ALPM y débute actuellement la construction d’une usine de 1 800 m2. Quant à la Cité de l’entreprise, les installations se poursuivent avec celle du spécialiste en injection plastique Imédia Plast, alors que Lithias (cf. photo), première société installée à la Cité, va se doter de nouveaux locaux plus grands, toujours dans l’ex-Seita, afin de poursuivre sa croissance.

Centre-ville : le Crescent s’installe

Pionnière au niveau national lors de la création de la Maison de l’Emploi, qui regroupe les services d’aide au retour à l’emploi, Mâcon va construire une extension de 700 m² sur deux niveaux à l’ouest du bâtiment existant et reliée à celui-ci par un couloir. Le démarrage des travaux est prévu pour l’automne. Le public pourra ainsi être accueilli dans de meilleures conditions.

Le déménagement du Crescent Jazz Club va marquer la première étape de la requalification de l’ancienne coopérative agricole. Les salles voûtées anciennement utilisées pour stocker les vins du concours de Mâcon vont devenir un haut lieu du jazz. Une salle de concert va permettre d’animer le centre-ville et d’augmenter les capacités d’accueil de cette association emblématique de Mâcon.

© rbc architecture

Une extension de la maison de l’emploi

L'éclairage de l'élu Claude Patard, adjoint au Maire chargé des finances “ La bonne gestion de notre ville n’est pas une fin en soi, elle n’est pas faite pour satisfaire les spécialistes, R B C ARCHITECTURE mais ses objectifs sont de répondre aux besoins quotidiens des habitants, de soutenir l’économie, donc les VUES et demain. A 839équipements - APS 25 01 13 Extension de la Maison de l'Emploi emplois, et d’investir dans les nécessaires aujourd’hui Les résultats positifs de l’année 2012 permettent d’investir en 2013 en limitant le recours à l’emprunt, donc plan d'étude la dette des années suivantes. Ces choix ont permis d’investir depuis 2001 près de 180 millions d’euros tout en maintenant la dette à son niveau de 2001 en euros courants et, ceci, bien que les taux de la taxe d’habitation et du foncier bâti de la ville soient en baisse par rapport à 2001 et soient inférieurs à ceux de villes comparables. Ces taux demeurent inchangés pour 2013. Les choix, d’une part, du renforcement du lien social et de la dimension humaine d’une ville plus proche de ses habitants, de ses associations et de ses entreprises et, d’autre part, du développement de l’attractivité économique, touristique, culturelle, sociale, sportive… sont ceux de la majorité municipale. ” Dessiné par : VAG

MACON - Ville de Mâcon

MA VILLE MÂCON - avril 2013

23


au jour le jour/

Embellir/Protéger/Animer/Développer

> La semaine du développement durable sera l’occasion de voir, sur la place Saint-Pierre, un éventail des productions végétales et de s’engager dans la charte “ Mâcon, ville propre”.

Charte “ Mâcon, ville propre ” pour un engagement durable à

Mâcon, le développement durable c’est un engagement quotidien (voir ci-dessous) qu’il convient de rappeler. À l’occasion de la semaine nationale consacrée à ce thème (du 1er au 7 avril), plusieurs opérations de sensibilisation vont être menées à destination des Mâconnais. Si le point fort se situera place Saint-Pierre avec les Jardins éphémères du 5 au 7 avril, (y compris la cour de la mairie, la salle François-Martin et l’Espace Carnot), des animations se dérouleront également dans les quartiers de la ville.

simples à accomplir chaque jour. Chaque signataire s'engagera à suivre des règles, telles que “ j’utilise les poubelles et les corbeilles de tri ”, “ je

Une charte pour une ville propre Chacun aura l’occasion de s’engager en faveur de la propreté de la Ville en signant la charte “ Mâcon, Ville Propre ”, un document qui rappelle les gestes

ramasse les déjections de mon chien ”, “ je jette mes mégots dans un cendrier ”, etc. Rendez-vous les vendredi 5 avril et samedi 6 avril, à

l’Espace Carnot-Montrevel. La sensibilisation au développement durable auprès des publics commençant par celle des citoyens de demain, une dizaine de classes de cinq établissements (maternelles et primaires) de la cité s’impliquera. Le syndicat des transports, Tréma, offrira, par le biais des écoles, deux titres de transport gratuits afin de découvrir l’immense jardin éphémère installé place Saint-Pierre. Là, différentes animations pédagogiques seront proposées : des lectures de contes sur les jardins à destination du jeune public, une exposition sur les oiseaux des jardins, des ateliers sur le traitement des déchets, le compostage… Le travail mené tout au long de l’année par le Pôle du Cadre de Vie de la Ville sera également expliqué par ses acteurs. n

Le développement durable en pratique Lâchers d’insectes prédateurs (comme la

coccinelle) dans les serres à la place des traitements phytosanitaires, depuis une décennie. “ Zéro phyto ” dans le centre-ville, désherbage manuel. Aucun herbicide dans les jardins municipaux. “ Mulching ” (application 24

MA VILLE MÂCON - avril 2013

d’une couche de gravier ou d’écorce autour des arbres et plantes) généralisé pour économiser l’eau. La voiture hippomobile en centre-ville permet un arrosage et un ramassage des poubelles “ doux ”. Une cinquantaine de

nichoirs à mésanges permettent de lutter contre

l e s c h e n i l l e s processionnaires. Arrosage : un puits de captage est utilisé pour les pelouses du secteur nord de la ville, les plantes des serres municipales sont alimentées avec l’eau d’un autre puits et celles du quai De Lattre-deTassigny le sont avec l’eau de la Saône.


Allô mairie / votre ville et vous Daniel Barrier, habitant de Loché.

La place Saint-Pierre transformée en jardin éphémère

L

es jardins de Babylone ? Non, ceux de Saint-Pierre, du nom de la place où ces “ Jardins éphémères ” apparaîtront durant trois jours (5-6-7 avril) et se transformeront au gré de ce long week-end. Cette initiative originale, esthétique et pédagogique, est organisée par Jardins et plantes en Saône-etLoire, émanation de la Société d’Horticulture et du Pôle Cadre de vie de la Ville. Quatre lieux ont été retenus : la place SaintPierre deviendra un jardin d’agrément, la cour d’honneur de l’Hôtel de Ville un potager, la salle François Martin magnifiera l’art floral et l’espace Carnot prônera le développement durable. Le jardin de la place Saint-Pierre sera contemporain et évolutif ; il

“ En fin d’année dernière, j’ai repéré un problème sur un regard de chaussée de France Télécom situé chemin de la Croix à Loché. C’est une route étroite assez utilisée par les riverains et j’ai remarqué que le cadre en béton de la grille était cassé. La grille était devenue mobile et un de ses angles pointait vers l’extérieur ; c’était dangereux pour un deux-roues, voire pour une roue de voiture. J’ai alors déposé quelques cailloux autour pour signaler le problème. Voyant que rien ne bougeait, j’ai appelé le numéro vert de la Ville sur lequel j’avais lu un article dans le journal municipal. Une borne a alors été déposée pour mieux signaler l’endroit, et (après une sollicitation de France Télécom par les services municipaux, ndlr), le problème a été résolu courant février. Le système a donc bien fonctionné et nous avons peut-être évité un accident, qui sait ? La prévention c’est important, en tant qu’ancien gendarme j’y suis très sensible. ”

Numéro vert gratuit : 0 800 33 72 73

se composera des variétés de fleurs de printemps qui ornent les massifs mâconnais. Plantées dans une cinquantaine de caisses très colorées, primevères, renoncules, pensées, narcisses (cultivées dans les serres municipales) s’articuleront autour de sculptures de libellules, coccinelles et papillons qui ouvriront, au centre, sur une œuvre originale du peintre Patrick Bidaux. La Société d’horticulture présentera de nombreux légumes cultivés également dans les serres municipales, ainsi que des variétés ancestrales. Ces passionnés de la terre répondront également à toutes les questions des visiteurs, sur la plantation, la taille, l’entretien, etc. n MA VILLE MÂCON - avril 2013

25


/tribune/Expression des groupes politiques

Application de l’article L.2121-27-1 du CGCT

Groupe des élus MÂCON Pour tous au conseil municipal de Mâcon RENFORCER L’ATTRACTIVITÉ Le rayonnement culturel de notre ville vient de connaître, d’abord avec Le SPOT, puis avec l’ouverture du multiplexe CINéMARIVAUX une étape importante, étape qui renforce l’action de la majorité municipale conduite par Jean-Patrick Courtois, Sénateur-Maire, dans sa recherche du développement de l’attractivité de notre ville. Depuis plusieurs années, les quartiers nord de notre ville connaissent des changements importants avec les rénovations ou constructions d’immeubles notamment avec la rénovation urbaine de Marbé mais aussi avec les équipements structurants nouveaux et notamment le Centre sportif des Saugeraies ou la salle événementielle « Le SPOT ». Depuis plusieurs semaines, l’ouverture du CINéMARIVAUX a créé une animation nouvelle qui était attendue par tous les amateurs de cinéma de la grande région mâconnaise. Il n’est que de voir la fréquentation des parkings réaménagés pour s’en convaincre, y compris le dimanche matin. Il y a quelques jours, la venue du groupe INDOCHINE a confirmé Le SPOT en tant que salle de spectacles interrégionale. Parallèlement à ces possibilités de spectacles de loisirs ou culturels, la ville de Mâcon compte de nombreuses autres activités culturelles, parmi celles-ci nous pouvons citer celles du Crescent Jazz Club, de la Cave à Musique, des Maisons des Jeunes et de la Culture, du théâtre Scène Nationale, du Conservatoire de musique et de danse, de l’Académie de Mâcon, des salles d’exposition François Martin et Mary-Ann, des Musées des Ursulines et Lamartine, de l’École municipale d’art… et bien sûr de la Médiathèque avec son offre de lecture

publique et les conférences AGORA et les activités musicales de l’Harmonie municipale, de l’Orchestre de Mâcon, des Symphonies d’automne, des différentes chorales ou orchestres associatifs… À côté de ces activités, nous n’oublierons pas les conférences, les expositions et galeries d’arts, le salon de la collection, les troupes de théâtre amateur et les nombreuses initiatives des associations culturelles, économiques… comme le Groupement des archéologues, la Jeune Chambre Économique qui sont autant de possibilités d’enrichissement culturel pour les habitants du Mâconnais et bien au-delà. Toutes ces activités font de notre ville un pôle d’animation culturelle de première importance tant au niveau de l’offre que des personnes concernées soit comme spectateurs, soit comme acteurs. C’est l’éclectisme des possibilités et la diversité des acteurs qui font notre richesse et qui concourent à l’attractivité de notre ville, la positionnant dans ce domaine comme dans d’autres comme la capitale de la Bourgogne du Sud. Claude Patard, pour le groupe des élus « Mâcon pour tous » N.B. : nous rappelons aux élus de la majorité présidentielle et départementale et de l’opposition municipale que les Mâconnais et bien d’autres habitants de la région attendent une décision concernant la RCEA et que les promesses d’une RCEA à deux fois deux voies et gratuite doivent être tenues.

Groupe des élus DE GAUCHE au conseil municipal de Mâcon La vie des chevaux sera-t-elle plus douce que celle des Mâconnais ? Jusqu’à la fin des années 90, Mâcon comptait un secteur industriel important, avec des spécialisations anciennes, telles que l’imprimerie, la moto, la mécanique agricole, la construction électrique. Le déclin de l’industrie française des années 2000 s’est traduit à Mâcon par une fonte continue du tissu industriel depuis 4 ans : Essex, Nexans, Freudenberg, Bayardon, Mâcon Imprimerie ont été rayés de la carte. Aujourd’hui, la principale entreprise privée de Mâcon, Schneider Electric, est ébranlée. Le projet de transfert de l’activité Recherche-Développement à Grenoble fragiliserait profondément le site de Mâcon. La direction n’écarte pas la perspective de ne conserver que 400 emplois à Mâcon, contre 600 aujourd’hui et 1 200 il y a quelques années. Pour nous, c’est inacceptable. Nous l’avons dit haut et fort au moment du vote 26

MA VILLE MÂCON - avril 2013

du budget de la Ville le 4 mars. Du côté de la municipalité, c’est l’autosatisfaction avec le Centre Équestre de Chaintré qui a consommé plus de 5 millions d’€ qu’on aurait pu utiliser autrement en période de crise. C’est l’autosatisfaction avec la Cité de l’Entreprise qui ne regroupe que quelques PME transférées du Cours Moreau et un restaurant/établissement de nuit de 800 m2, bien impuissant à compenser l’érosion de l’industrie mâconnaise. Si rien ne change, les emplois dans les services seraient forcément fragilisés par une poursuite du déclin industriel, et les 2 000 Mâconnais qui vont travailler à Lyon chaque matin seraient vite rejoints par beaucoup d’autres. En réalité, les Mâconnais ont vraiment besoin d’une politique sérieuse et efficace, centrée sur leurs besoins réels. elusdegauche@ville-macon.fr


/en ville le guide/ Culture

p.28

Rencontre

au spot en avril

Sport

p. 32

delphine richer

poneys : tournée des as

p. 31

Prolongation de l’expo “ Paysages en mouvement II ” L’exposition “ Paysages en mouvement II, 1860-1960 ”, ouverte au public depuis le 20 décembre 2012, a d’ores et déjà attiré plus de 200 personnes par semaine au musée des Ursulines ! Un succès pour cette évocation artistique des paysages du Mâconnais qui fait suite à celui de la première expo, elle-même très fréquentée. L’équipe du musée a donc décidé de la prolonger jusqu’au dimanche 21 avril, alors qu’elle devait initialement se terminer le 17 mars. Un mois de plus pour faire un voyage artistique et touristique. C’est également une possibilité supplémentaire offerte aux enseignants de découvrir des œuvres représentant le patrimoine local avec leurs classes avant les congés de Pâques. Musée des Ursulines, du mardi au samedi : 10 h-12 h et 14 h-18 h, dimanche : 14 h-18 h.

Le coup de cœur de la médiathèque “ French Spiderman ” : leçon de volonté “ French Spiderman ” (“ l’homme araignée français ”), c’est ainsi que l’on nomme cet incroyable amateur de défis extrêmes. En 1982, Alain Robert fait une chute de 25 mètres qui le laisse physiquement handicapé à 66 %. Grâce à sa ténacité, il réussit à tirer avantage de son handicap, et ne cesse de repousser ses limites en escaladant à mains nues des buildings et autres montagnes de Paris à Bangkok. Une revanche sur la vie à retrouver au rayon sport de la Médiathèque La légende de l’homme araignée/Olivier VAN’L (réalisateur) ; Absynthe Production, 1 DVD. Cote : 796 3 VAN MA VILLE MÂCON - avril 2013

27


/en ville le guide/Au Spot en avril Renseignements : 03 85 21 30 00

Sexion d’Assaut : l’apogée

réenregistrées (“ Je suis Malade ”, “ D’aventure en aventure ”, “ Une Île ”) et quatre inédits : les trois toutes premières chansons qu’il a écrites alors qu’il était encore adolescent, enregistrées pour la première fois et un tout nouveau titre. De quoi boucler la boucle d’une carrière exceptionnelle.

Le 5 avril à 20 h 30

“ L’Apogée ”, c’est le nom du dernier album du collectif Sexion d’Assaut. Un album bien nommé puisqu’il s’est vendu à plus de 500 000 exemplaires ! Après 2 Bercy, 30 Zénith complets, et la réédition de son album, Sexion d’Assaut repart en tournée en 2013, avec une notoriété qui ne cesse de croître, tout en restant très crédible dans le milieu du rap français, Sexion d’Assaut promet encore de belles surprises pour cette tournée.

Le 13 avril à 20 h 30

Voca people : Salut, les une performance copains “ Salut Les Copains ” c’est d’abord le unique titre d’une émission de radio lancée en Forts de leur succès et de l’enthousiasme du public, déjà plus de 40 000 spectateurs en France, les Voca people, ambassadeurs de la planète Voca, se poseront au Spot le 4 avril. Véritable phénomène mondial, ils offrent une expérience vocale et théâtrale inoubliable. En revisitant les standards de la musique internationale, ils allient performance vocale, chansons a capella et techniques de beatbox, dans un show unique et accessible à tous. Ces 8 chanteurs-comédiens de talent sont servis par des arrangements musicaux subtils et innovants. Venez donc les écouter pendant leur escale mâconnaise.

Jeudi 4 avril à 20 h 30, placement numéroté assis

1959 sur Europe 1. Le magazine du même nom est créé en 1962. Symboles de la jeunesse des années soixante, centrés sur la musique pop, l’émission et le magazine ont contribué au succès des artistes de toute une génération. 50 ans après, “ Salut Les Copains ” revient sur le devant de la scène pour un spectacle inédit ! Dans ce spectacle musical, vous revivrez les événements cultes de ces années de liberté : les années yéyé, le twist, la machine Scopitone, le Concert de la Nation et ses 200 000 spectateurs, l’arrivée de la musique anglaise… Tout une époque en une soirée.

Samedi 6 avril à 20 h 30, placement numéroté assis

Disney magique ! Les spectacles de Disney sont toujours magiques, mais la nouvelle tournée des personnages préférés des enfants est un spectacle de magie totalement inédit basé sur les plus grands classiques Disney : la fée Marraine de Cendrillon, le chapelier fou d’Alice, la princesse Jasmine d’Aladdin qui lévite dans les airs et Minnie qui s’élève au-dessus du sol à l’aide des balais dansants de Fantasia, vont émerveiller les petits Mâconnais. © Disney Tous droits réservés - Numéro de licence : 2-1046370 / 3-1046371

Le public de Serge Lama aura deux anniversaires à fêter le 5 avril au Spot : les 70 ans du chanteur, né en 1943, et ses 50 ans de carrière qu’il a décidé de fêter devant son public. Une tournée qui l’emmènera dans toute la France cette année, après sa série de concerts à l’Olympia du 8 au 17 février. Sur scène, il est tel qu’il a toujours été : simple, proche, fidèle, indémodable. Serge Lama fédère toujours autant. Son best-of exceptionnel, “ La balade du poète ”, sorti en décembre dernier est déjà disque d’or. Il comprend ses plus grandes chansons

© Gassian

sERGE LAMA : 50 ans d’encre et de projecteur

Points de vente : Fnac - Virgin - Carrefour - Géant - Auchan - E.Leclerc - Magasins U - monticket.com - fnac.com - ticketnet.fr - Groupe/CE : LOSP 03 81 80 86 03

DL2_120x176_Macon.indd 1

Dimanche 14 avril, deux séances : 14 h et 17 h 15

Réservations : Sur le site www.macon-evenements.com et sur les sites habituels : FNAC, France Billet, Ticketnet, Carrefour, Digitick. Au Journal de Saône-et-Loire, magasin Auchan Mâcon, magasin Cultura Mâcon , Centre Leclerc Mâcon, Carrefour Market Charnay-lès-Mâcon. Au Spot, les soirs de spectacles, ouvert environ une heure avant le début de la manifestation.

27/11/12 16:39


AGENDA Expositions Jusqu’au dimanche 21 avril Musée des Ursulines “ Paysages en mouvement II, de 1860 à 1960 ”.

Du vendredi 5 au dimanche 7 avril Salle François Martin et place Saint-Pierre Jardins éphémères : exposition florale.

Du mardi 9 au dimanche 21 avril Galerie Mary-Ann Patrick Allier, sculpteur “ Totems et pénates ”.

Du samedi 13 avril au samedi 4 mai Médiathèque

Du mardi 23 avril au dimanche 12 mai Galerie Mary-Ann

Shih Chun Lee, peintre chinoise “ récit de l’encre contenu ”.

Conférences Mercredi 3 avril à 20 h MJC Héritan

“ Yoga et stress ” par Joëlle Martin-Bordat, professeur de yoga.

Samedi 6 avril à 15 h Musée des Ursulines

“ Toulouse-Lautrec ” par Mme Jean-Pierre, organisé par les Amis des Musées de Mâcon.

Dimanche 7 avril à 15 h Musée des Ursulines

“ Vivement dimanche ” : animation surprise organisée par Sandra Coullenot, animatrice pédagogique des musées de Mâcon.

Lundi 8 (14 h 30 et 19 h 30), mardi 9 avril (16 h 30 et 19 h 30) Cinémarivaux Mercredi 10 avril (18 h) Académie “ 20+1 ” : exposition photographique par Nicéphore 2.0 sur les 20 ans de la Cave à Musique.

Du mardi 16 au dimanche 28 avril Salle François Martin

Ciné-conférence de Connaissance du monde : “ L’Inde, au milliard de regards ” en présence de son réalisateur et auteur.

Lundi 8 avril à 19 h 30 MJC Héritan

“ Réflexions de lumières ” : huiles sur toiles et céramique de Pascaline Leroux et Simon Foatelli.

Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Frédéric Ozanam : “ Un universitaire au service des autres ” par Christian Verheyde.

Dimanche 21 avril de 8 h à 12 h Espace Carnot

Mardi 9 avril à 19 h Salle de conférences Médiathèque

Dimanche de la collection.

Dimanche 21 avril de 10 h à 18 h Esplanade Lamartine Marché des artistes “ L’art sous les platanes ”

Agora : “ Tout beau, tout bio ? ” par François Desnoyers.

Jeudi 11 avril à 18 h 30 MJC Héritan

Université populaire : “ La justice des enfants en

Dimanche 14 avril à 17 h 30 Médiathèque

questions ? ” par Jean-Pierre Rosenczveig, magistrat.

Théâtre : “ Une laborieuse entreprise ” par l’atelier de création du Théâtre sur la comète. Gratuit, à partir de 14 ans.

Mardi 16 avril à 19 h Salle de conférences Médiathèque

“ L’écran sauvera l’écrit ” par Jean Miot.

Samedi 27 avril à 21 h Cave à musique

Mardi 23 avril à 19 h Salle de conférences Médiathèque

“ L’agriculture et la société ont rendez-vous ! ” par Christian Decerle.

Jeudi 29 avril à 14 h 30 et 18 h 30 MJC Héritan

Planète voyage : “ Portugal, une identité, un destin… ” film HD documentaire débat de Marie-Dominique Massol (Cap Monde).

Mardi 30 avril à 14 h 30 et 18 h 30 MJC Héritan

Mercredi 3 avril à 12 h 30 Théâtre Scène Nationale

Concert sandwich : récital de musique de chambre en duos et trios (élèves 3e cycle).

Vendredi 5 avril à 21 h Cave à musique

Vendredi 5 avril à 20 h 30 Le Spot Serge Lama.

Spectacles

Samedi 6 avril à 18 h 30 Crescent Jazz Club

Du vendredi 29 mars au lundi 1er avril Pâquier Saint-Antoine

Apéro-concert : Trio Jazz-Funk Old School.

Dimanche 7 avril à 16 h 45 Cave à musique

Cirque Maximum.

Théâtre d’objets : “ Les fenêtres éclairées ”, Turak Théâtre.

Jeudi 4 avril à 20 h 30 Le Spot

Musique

Joe Bel + Mathieu Boogaerts Chanson.

“ Hantaï : le pliage comme méthode ”.

Mercredi 3 avril à 19 h 30 Théâtre Scène Nationale

Marlène Noël et Philippe Elno dans “ Le mélange des pinceaux ” en partenariat avec Ils Scènent. Humour.

Minifocus : concert électro blues forain. Dès 5 ans.

Dimanche 7 avril à 17 h Théâtre Scène Nationale

Voca People.

“ Contes symphoniques ” : concert de l’orchestre symphonique de Mâcon.

Samedi 6 avril à 20 h 30 Le Spot

Mardi 9 avril à 20 h 30 Théâtre Scène Nationale

Salut les copains.

Vendredi 12 avril à 19 h 30 Théâtre Scène Nationale Danse : “ Identités masculines ”. 3 spectacles.

Dimanche 14 avril à 14 h et 17 h 15 Le Spot Disney Live .

“ Zoom, John Cage au creux de l’oreille ”. Cie Inouïe.

Mercredi 10 avril à 18 h Théâtre Scène Nationale

Concert d’orgue par les élèves du Conservatoire.

Mercredi 10 avril à 20 h 30 Auditorium du Conservatoire Semaine cuivrée : batterie fanfare municipale. MA VILLE MÂCON - avril 2013

29


/en ville le guide/Culture Jeudi 11 avril à 21 h Crescent Jazz Club Jam Session.

Vendredi 12 avril à 18 h 30 Espace Carnot-Montrevel Semaine cuivrée : apéroconcert avec les classes de cuivre du Conservatoire.

Vendredi 12 avril à 21 h Cave à musique

“ Lycées en scène ” : scène ouverte dans le cadre de l’opération “ IST/MST : je ne les laisse pas passer ! ”.

Samedi 13 avril à 20 h 30 Le Spot Sexion D’Assaut.

Samedi 13 avril à 20 h 30 Théâtre Scène Nationale Semaine cuivrée : Docteur Lester “ No way ” avec la participation des classes de cuivre du Conservatoire.

Dimanche 14 avril à 17 h Théâtre Scène Nationale

Semaine cuivrée : l’harmonie municipale invite Thomas Leleu.

Samedi 20 avril à 17 h Médiathèque

Autres Du samedi 30 mars au lundi 1er avril Flacé

Fête de quartier, fête foraine. Vide-greniers le 1er avril.

Lundi 1er avril (14 h, 19 h et 21 h 30) Cinémarivaux L’Embobiné présente : “ Foxfire, gang de filles ”.

Mardi 2 avril de 9 h 30 à 12 h 30 2, rue Philibert-Laguiche

Dépistage glycémique gratuit pour tous, organisé par l’association des diabétiques de Saône-et-Loire, la mutuelle Radiance Groupe Humanis et la Mutualité Française Bourgogne. Rens. : 03 80 28 29 01.

Mercredis 3 et 10 avril de 10 h 45 à 12 h 15 Médiathèque Cours d’éveil musical et de danse. Gratuit, tout public.

Jeudi 4 avril à 19 h et 21 h 30 Cinémarivaux

L’Embobiné présente : “ Les habitants ” de Alex Van Warmerdam.

Du vendredi 5 au dimanche 7 avril Parc des Expositions “ L’heure musicale : les poinçonneurs délicats ” : reprises des chansons de Serge Gainsbourg des années 1955 à 1964. Gratuit.

Dimanche 21 avril à 21 h Cave à musique The Coup, hip-hop.

Samedi 27 avril à 21 h Crescent Jazz Club B12 quartet.

Samedi 4 mai à 21 h Crescent Jazz Club Alfio Origlio Quartet.

Salon philatélique de Printemps.

Samedi 6 et dimanche 7 avril

Week-end du Ski Club Alpin Mâconnais à Val d’Isère/Les Arcs.

Samedi 6 avril de 14 h à 16 h 30 Esplanade Lamartine

60 ans de l’Entente Athlétique Mâconnaise : animations, démonstration de saut à la perche.

Dimanche 7 avril de 9 h à 17 h Esplanade Lamartine “ Les parcours du cœur ”

30

MA VILLE MÂCON - avril 2013

organisés par le Club Cœur et Santé de Mâcon : nombreuses animations.

Dimanche 7 avril à 11 h Cinémarivaux

Dimanche documentaire avec L’Embobiné : “ Tomi Ungerer, l’esprit frappeur ” de Brad Berstein.

Dimanche 7 avril à partir de 12 h Salle des fêtes de Sennecé-les-Mâcon

AGENDA organisées par le Comité des fêtes de Loché.

Dimanche 14 avril à 11 h Cinémarivaux

Dimanche patrimoine avec L’Embobiné : “ Le fleuve ” de Jean Renoir.

Jeudi 18 (19 h et 21 h 30) et lundi 22 avril (14 h, 19 h et 21 h 30) Cinémarivaux

Loto.

L’Embobiné présente : “ La bande des Jotas ” de Marjane Satrapi.

Lundi 8 avril à 14 h, 19 h et 21 h 30 Cinémarivaux

Du vendredi 19 au dimanche 21 avril Le Spot

L’Embobiné présente : “ Une bouteille à la mer ” de Thierry Binisti.

Jeudi 11 avril (15 h à 17 h) Maison Mâconnaise des Vins Café Alzheimer itinérant.

Jeudi 11 avril à 18 h 30 Médiathèque

Séance de lecture en public des ateliers Troc Lecture. Gratuit, à partir de 12 ans.

Jeudi 11 (19 h et 21 h 30) et lundi 15 avril (14 h, 19 h et 21 h 30) Cinémarivaux L’Embobiné présente : “ Rengaine ” de Rachid Djaïdani.

Vendredi 12 avril de 8 h à 20 h Stade Pierre Guérin

Portes ouvertes de l’Académie de l’Union du Football Mâconnais.

Samedi 13 de 13 h à 19 h et dimanche 14 avril de 10 h à 18 h Parc des Expositions 9e salon ColleXion

Dimanche 14 avril

Sortie du Ski Club Alpin Mâconnais aux Deux Alpes.

Dimanche 14 avril Loché

Pêche à la truite et brocante

Salon des vins.

Samedi 20 avril à 10 h Médiathèque

“ Passeurs de lectures ” : échanges, autour de romans, animés par une bibliothécaire.

Dimanche 21 avril

Sortie du Ski Club Alpin Mâconnais aux Arcs.

Dimanche 21 avril à 11 h Cinémarivaux

Dimanche animation avec L’Embobiné : “ Le voyage de Monsieur Crulic ” de Anca Damian.

Jeudi 25 (19 h et 21 h 30) et lundi 29 avril (14 h, 19 h et 21 h 30) Cinémarivaux

L’Embobiné présente : “ Touristes ” de Ben Wheatley.

Samedi 27 et dimanche 28 avril Parc des Expositions Salon du chiot.

Dimanche 28 avril à 11 h Cinémarivaux

Dimanche découverte avec L’Embobiné : “ Gangs of Wasseypur ” de Anurag Kashyap + buffet indien sur réservation avant le 17 avril aux 03 85 36 97 30 ou contact@embobine.fr.

En savoir +


/en ville le guide/

Performances franco-chinoises ” A

udacieuse, même si elle se dit timide, Delphine Richer, Mâconnaise de 30 ans, construit actuellement un ambitieux festival franco-chinois, “ Direct-Connection Festival ”. Plasticienne de son état, diplômée des Beaux-Arts (3 ans à Dijon, 2 ans à Bourges), elle vise au travers de son projet déjà très avancé, à promouvoir l’art contemporain grâce à des résidences alternées d’un mois dans chaque pays, d’artistes français et chinois. Mais aussi, à organiser une connexion directe entre les cultures et les individus, entre les artistes expérimentés et en devenir. À orchestrer des rencontres sans intermédiaire, (dans la rue, un quartier, un hôpital, etc.), de publics néophytes avec ces créateurs de performances, dans lesquelles l’artiste créateur, acteur, intervient comme élément d’un ensemble. Cette idée a mûri dans l’imaginaire bouillonnant de cette artiste engagée, militante pour la défense et le développement de la culture en province. “ Dans le cadre de mes études, je suis partie en Chine en 2006 pour un travail sur le corps et l’esprit. À l’époque je ne parlais pas le chinois. Aujourd’hui je l’apprends avec Wei Wang, une Chinoise mâconnaise d'adoption qui a rejoint l’équipe du festival. J’ai accroché avec le pays. ” Delphine y retourne. Poursuit son travail expérimental sur les relations, la communication. Se lie d’amitié avec des artistes Chinois. Communique avec eux. lance l’idée de

Delphine Richer, artiste plasticienne

créer un festival d’art contemporain franco-chinois autour de la performance, l’installation, la vidéo. L ’ “  E m p i r e d u m i l i e u  ” r é p o n d favorablement. Côté français la jeune artiste vidéaste, dessinatrice, photographe, performeuse se renseigne auprès de “ Ils Scènent ”. L’association ancrée à la Cave à Musique accepte d’endosser le rôle de structure productrice du projet. Mâcon d’un côté, Chengdu, capitale de l’ouest de la Chine dans la province du Sichuan de l’autre, ville atypique de 10 millions d’habitants, réputée pour sa douceur de vivre, “ Direct-Connection Festival ” se dessine. Au cours d’un voyage en octobre dernier elle porte l’estocade, lors d’une performance qu’elle réalise devant l’artiste Chinois mondialement connu Zhou Bin. “ J’ai sa

reconnaissance. Il m’ouvre les portes du réseau des artistes performers chinois. ” La première résidence se déroulera ce mois d’avril à Bai Lu Zhen (village à l’architecture française) réunissant deux artistes Chinois Zhou Bin et He Liping, deux Français, Delphine Richer et le vidéaste Nicolas Boone. Ce temps de travail commun se soldera par une ou plusieurs performances. Match retour en France à définir. Delphine et “ Ils Scènent ” travaillent à la recherche de partenaires institutionnels et privés, la Chine représentant un terrain de développement économique fort. L a p r e m i è r e é d i t i o n d e “  D i r e c t Connection Festival ”, une fois les résidences achevées, se clôturera par une grande exposition rétrospective en Chine et en France. n MA VILLE MÂCON - avril 2013

31


/en ville le guide/Sport

Tournée des As : les poneys en vedette à Chaintré T

out d’abord, balayons un malentendu : tous les poneys ne sont pas forcément petits ! En effet, dans la dénomination officielle employée par les cavaliers, est poney tout cheval qui mesure moins de 1,51 m au garrot. Certains poneys (par exemple, les shetlands) sont donc très petits alors que d’autres ressemblent à des chevaux aux yeux du profane. La preuve les 13 et 14 avril, au centre équestre de Mâcon à Chaintré, à l’occasion de la “ Tournée des As ”. Une compétition itinérante portée par la Fédération Française d’Équitation qui rassemble les meilleurs cavaliers enfants et adolescents pour un concours de saut d’obstacles où les barres sont placées à des hauteurs allant de 90 cm à 1,30 m, en fonction de la taille du poney. “ C’est très haut pour des montures de cette taille ”,

Brèves cyclisme

confirme Thomas Bontemps, un des organisateurs de l’écurie Van Dyck. Basé à Baneins dans l’Ain, ce club hippique loue pour l’occasion les installations de Chaintré, comme il l’a déjà fait à plusieurs reprises cet hiver pour d’autres concours de poneys. Cette compétition devrait rassembler entre 600 et 800 cavaliers venus de toute la France. “ Mâcon a été choisie pour la première fois par la « fédé » dans le programme de la tournée ”, poursuit Thomas Bontemps. “ La qualité des installations et de l’organisation locale commence à être connue dans le milieu, sans parler du site luimême, et les cavaliers ont donc envie de venir. ” Le spectacle sera garanti avec 26 épreuves disputées chaque jour. n Tournée des As, 13 et 14 avril, centre équestre de Mâcon à Chaintré.

Souvenir Maurice Chanut le 7 avril

VTT : Trophée de Bourgogne

Les clubs mâconnais s’entendent

Le Vélo Sport Mâconnais organise le souvenir Maurice Chanut le dimanche 7 avril à destination des poussins, pupilles, benjamins, minimes et cadets. Le départ et l’arrivée sont donnés sur le parking de Groupama, chemin des 4 Pilles. Départs échelonnés à partir de 13 h 30 : poussins, 13 h 45 : pupilles, 14 h 15 : benjamins, 15 h : minimes et 16 h : cadets. Entre 70 et 80 cyclistes en herbe sont attendus pour cette compétition organisée en mémoire d’un ancien trésorier du club.

Le 14 avril, à proximité du bois de Sennecé-les-Mâcon, les Passe-Partout organisent une manche du Trophée de Bourgogne VTT. Les jeunes VTTistes de 8 à 16 ans disputeront deux épreuves : le trial (parcours d’obstacles à franchir sans poser le pied à terre) à partir de 10 h, et une course d’orientation à partir de 14 h. Une centaine de concurrents est attendue.

Petite révolution – tranquille – dans le monde du cyclisme mâconnais pour cette saison 2013. Depuis une dizaine d’années, le Vélo Sport Mâconnais – club de vélo sur route – disposait d’une section VTT pour répondre à la demande des nouveaux licenciés. Mais ces jeunes ont plutôt envie d’une pratique loisir et demandent un équipement adapté. Le VSM a donc décidé de se séparer de sa section VTT qui a rejoint le club des Passe-Partout, spécialisé en la matière. Trente-cinq licenciés ont donc ainsi changé de club, ainsi que leurs éducateurs, ce qui fait de l’école de VTT des PassePartout la plus importante de Bourgogne avec ses 70 membres.

32

MA VILLE MÂCON - avril 2013


rendez-vous Pétanque

6 avril, 9 h - 21 h Championnat 71 doublettes seniors, boulodrome Jean Ducloux. 25 avril, 9 h - 21 h Championnat 71 triplettes vétérans, boulodrome Jean Ducloux.

Football

6 avril, 9 h - 18 h Finale de District du Pays Saônois, stade nord. 14 avril, 15 h UFM – Gueugnon, stade P. Guérin. 28 avril, 15 h UFM – Dijon, stade P. Guérin.

Cyclisme

7 avril, 12 h - 19 h Prix Maurice Chenut, Mâcon Sancé.

Équitation

13 et 14 avril Tournée des As, centre équestre de Chaintré

Motocross

14 avril Championnat de France MX1, circuit de La Grisière.

VTT

14 avril, 9 h - 17 h Trophée de Bourgogne, Sennecé-lesMâcon.

Basket

20 avril, 20 h ESPM - Ardèche, salle des Sports de Prissé.

Motocross, les champions investissent La Grisière Le circuit de La Grisière accueille la première manche du championnat de France de motocross le 14 avril. C’est la troisième année consécutive que le club local, l’AMCM, met son savoir-faire et la qualité de ses infrastructures au service du championnat national MX1 (comprendre de 450 cm3 de cylindrée et plus), qui rassemble les meilleurs pilotes nationaux, dont certains disputent également des championnats internationaux. Parmi eux, le licencié de l’AMCM, Romain Jacquiot, qui l’avait emporté l’an dernier devant son public après avoir terminé premier de deux des trois manches de l’après-midi. Souhaitons-lui le même succès lors de cette édition 2013, disputée selon le même principe de trois manches de 20 minutes chacune avec un classement final. Environ 55 pilotes disputeront les essais le matin et quarante seront qualifiés pour les courses. La journée comprend également une compétition de la Ligue de Bourgogne en 125 cm3 et une épreuve de “ Kids ”, à partir de 6 ans. Motocross, circuit de La Grisière, 14 avril. Entrée : 10 €, gratuit pour les – 14 ans accompagnés.

105 licenciés à l’AMCM

Le dynamisme de l’Association Moto Club de Mâcon se retrouve également en interne : il vient de franchir la barre des 100 licenciés (105 exactement) en 2012. Pour les parents qui souhaitent transmettre le virus de la moto à leurs bambins, rappelons que l’école de moto (pour les 6-12 ans) a rouvert en mars, avec location d’engins d’adaptés. MA VILLE MÂCON - avril 2013

33


/scènes de vie/ Témoignages “ Ces derniers temps, nous allions moins au cinéma, nous attendions ce multiplexe. Les locaux sont vraiment superbes, nous allons revenir voir un film dès dimanche. Et, quand le restaurant sera ouvert, nous pourrons faire des soirées resto-ciné ! ” Christine Monnot,

Mâconnaise depuis 3 ans

“ Les spectateurs sont très bien installés, la qualité et de l’image et du son esr irréprochable. Cet équipement manquait beaucoup à Mâcon, du coup, j’allais à Bourg voir des films. Désormais je viendrai ici avec mes enfants. ” Marie-Line Jean,

Saint-Cyr-sur-Menthon

“ Je suis venue pour encadrer un groupe de personnes handicapées et ça c’est très bien passé, les lieux sont très accessibles pour eux. L’intérieur est également très chaleureux, la décoration est joyeuse et vive. Le film de l’avant-première était bien, j’ai même versé une petite larme ! ” Véronique Belin,

animatrice de l’association Les Luminaires

34

mA VILLE MÂCON - avril 2013

Cinémarivaux : 10 000 spectateurs pour la première semaine ! Les Mâconnais se sont approprié “ leur ” multiplexe ! Le lancement du Cinémarivaux a été retentissant succès public. Retour sur une ouverture qui a attiré les spectateurs en masse.

M

ercredi 6 mars, 10 h 10 : Guillaume Fourrière ouvre pour la première fois au public les portes du Cinémarivaux qu’il dirige. Environ 400 personnes s’engouffrent alors dans le vaste hall d’entrée du multiplexe, heureux de briser l’attente de “ leur ” nouveau cinéma. À l’issue de la matinée portes ouvertes organisée par la société Ciné Alpes, on estime à environ un millier le nombre de Mâconnais qui ont visité les onze salles et testé les quelque 2 100 fauteuils qui les peuplent. “ Ils sont très confortables, c’est important ”, notait Paulette Levite, une habituée des séances de “ Connaissance du monde ”, ravie de pouvoir désormais bénéficier d’un confort moderne, puisque le bâtiment va accueillir les associations qui fréquentaient l’ancien

Marivaux (L’Embobiné, Connaissance du monde…) grâce à son label “ art et essai ”. Son et image recueillent les mêmes louanges de la part des cinéphiles qui assistent à un défilé de bandes annonces pendant la matinée. De l’ambiance pour la première L’après-midi même, c’est à la “ vraie ” première séance du Cinémarivaux que les Mâconnais étaient conviés : la projection en avant-première d’ “ Une chanson pour ma mère ”, premier film du réalisateur Joël Franka, présent en compagnie de Dave, qui tient son propre rôle dans le film, et de l’acteur Guy Lecluyse, vu dans “ Bienvenue chez les Ch’tis ”, auteur d’un petit “ one-man-show ” devant un public ravi. La joyeuse équipe a mis l’ambiance

››


›› dans une salle de 400 places tellement remplie qu’il a fallu en ouvrir une seconde pour accueillir tous les spectateurs ! Une heure trente et des applaudissements plus tard, les visages radieux et les sourires étaient nombreux dans le hall chaleureux du multiplexe : ceux des spectateurs mais aussi des responsables, comme Line Davoine, de la société Ciné Alpes. “ On est soulagé, on peut respirer, confie-t-elle. Cette première journée est un succès : près d’un millier de personnes ce matin et une salle plus que pleine pour l’avant-première, c’est très bon signe pour la suite. ” 10 000 personnes ont fréquenté le Cinémarivaux lors de la première semaine d'exploitation. Un succès retentissant selon l'exploitant. n

Moteur ! La foule se précipite dans les locaux lors de l’ouverture des lieux. On se presse dans les salles pour tester les installations et notamment les fauteuils, confortables et pratiques (1). Les premiers billets du Cinémarivaux trouvent preneurs. Les cinéphiles disposent désormais de trois moyens pour acquérir des places : au guichet, par Internet (prochainement) et sur des bornes installées dans le hall d’entrée (2). Yann Lecoq, l’architecte du projet, est venu sur place pour l’ouverture. L’occasion de vanter “ l’emplacement parfait choisi pour l’implanter, en bordure d’une route fréquentée, à proximité du centre et à côté des équipements culturels et sportifs. Par ailleurs, il dispose des équipements les plus modernes en matière de projection numérique. ” Et de rappeler, qu’en plus du parking extérieur, le multiplexe dispose de 200 places de stationnement souterraines. En début d’après-midi, c’est une salle bondée (3) qui accueille l’équipe du film “ Une chanson pour ma mère ” : le chanteur-acteur d’un jour Dave s’est volontiers prêté au petit jeu de l’inauguration en compagnie de Guy Lecluyse et Joël Franka, entourés ici du directeur du multiplexe, Guillaume Fourrière (à droite), de la gérante de Ciné Alpes, Line Davoine, et de Jean-Patrick Courtois (4).

MA VILLE MÂCON - avril 2013

35


Le développement durable,

à Mâcon

© Ville de Mâcon

c’est essentiel.

Rendez-vous place Saint-Pierre du 5 au 7 avril pour visiter les Jardins éphémères. Infos pratiques

L'indice ATMO

> ALLO MAIRIE n° Vert 0 800 33 72 73 (appel gratuit depuis un poste fixe)

du mois de février Répartition par jour : 2 3 4 5 6 7 8 9

Très bon : Bon : Bon : Moyen : Médiocre : Médiocre : Mauvais : Mauvais :

1 jour 11 jours 3 jours 3 jours 5 jours 1 jour 1 jour 2 jours

ATMO est insatisfait, la qualité de l'air a été moyenne au mois de février

(PIM) LES POINTS IMFORMATION MAIRIE

5

> PIM Marbé (Maison de l’Abîme) 03 85 21 01 39 Accueil : David – Conseiller municipal à votre écoute : Philippe Gallard

> PIM St-Clément 94, rue de Lyon 03 85 22 15 06 Accueil : Nassera – Conseillère municipale à votre écoute : Georgette Degoulange

NUMéRO D’URGENCE SéCURITé GAZ n° 0800 47 33 33

MéDECINE DE GARDE

En cas d’urgence : Maison médicale rue Ambroise-Paré Tous les jours de 19 h à minuit, samedi à partir de 14 h, dimanche et fêtes de 8 h à minuit. En dehors de ces horaires, composez le 15.

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES Nouveau n° : 0 810 25 71 10

NUMéROS D’URGENCE

> s.a.m.u : 15 > Police secours : 17 > Sapeurs Pompiers : 18 > enfance maltraitée : 119 > Enfants Disparus : 116 000 PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL LE 13 mai À 18 H 30

Ma ville Mâcon avril 2013  

Magazine municipal de la Ville de Mâcon

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you