Page 1

MA VILLE

tourisme, une nouvelle dynamique pour mâcon /embellir/ au priNtemps, une ville en fleurs /animer/ Vacances : des activités pour vos enfants

N° 03 Avril 2010


/courrier des lecteurs/ Serge : “ Bonjour, je souhaite apporter ma pierre à la page "courrier des lecteurs » par trois questions : 1• Où en est le projet d'aménagement du Vallon des Rigolettes ? Le budget a-t-il été validé pour l'aménagement d'une rampe facilitant l'accès à ce Vallon ?

2• Le Conseil Municipal a-t-il dans ses cartons un projet de logements pour les jeunes salariés qui arrivent sur Mâcon et qui découvrent avec angoisse qu'il n' existe aucune structure d'accueil de type collectif par exemple ?

3• La Municipalité ne devrait-elle pas réfléchir a l'aménagement du/ou d’un parking en gare de Mâcon-Ville car il est bien difficile de trouver une place compte tenu de l'accroissement du nombre des usagers de la ligne Dijon-Lyon ? ”

Halles Jean-Jacques : “ Très bonne idée que de construire des halles alimentaires à Mâcon ! Je me souviens des halles de la rue Franche qui, les jours de marché, rencontraient un franc succès. ”

Merci de vos encouragements. Plusieurs sites sont susceptibles d’accueillir ces halles. Nous vous informerons des études réalisées en concertation avec les riverains.

Rumeur...

Une carte jeune va être créée à Mâcon ?

> VRAI :

La carte “ Jeune Mâconnais ” sera destinée aux 6-25 ans. Pour un investissement de 12 euros par an, elle donnera accès à l'ensemble des accueils de loisirs de la Ville pour les jeunes, ainsi qu'à des tarifs préférentiels pour les sorties. Enfin, son porteur aura droit à des réductions pour ses loisirs (cinéma, concerts…). Rendez-vous en mai.

2

MA VILLE MÂCON - Avril 2010

“ 1• Le projet d’aménagement d’une rampe au Vallon a été étudié en concertation avec les associations du quartier. Le coût de l’aménagement s’élève au minimum à 60 000 €. Par ailleurs, la Ville réalise actuellement son diagnostic d’accessibilité des voies principales pour faciliter la circulation des personnes en situation de handicap. La rampe du Vallon des Rigolettes sera donc réalisée en fonction des résultats du diagnostic.

2• Plusieurs résidences existent pour répondre aux demandes des

étudiants et des jeunes salariés. A la Chanaye, le Clos de la Roseraie propose 52 studios pour des locations à la semaine, ou à l’année. Cours Moreau, l’ancienne clinique a été transformée en résidence de 60 appartements meublés. Un nouveau programme est en cours de construction à l’angle des rues Bigonnet et Boullay. 70 studios ou T2 seront proposés à la location de courte durée à partir de 2011. D'une surface de 30 à 40 m2, ils seront meublés, entièrement équipés, avec accès Internet. Il existe une autre possibilité de logement pour les salariés grâce à la contribution de leur employeur aux aides d’Action Logement (ex 1% Logement). Avec cette participation financière des entreprises, leurs salariés peuvent faire une demande de logement individuel ou collectif, dans le parc social ou privé. L’équipe municipale encourage les projets publics et privés qui peuvent répondre aux attentes des jeunes salariés, des étudiants, des personnes en mobilité professionnelle. 3• Il est évident que les espaces autour de la gare de Mâcon Ville sont saturés, ce qui pose des problèmes d’accès, de circulation, de stationnement. La CAMVAL a donc décidé de réaliser une étude pour créer un pôle multimodal, à laquelle participeront tous les partenaires, dont la Ville de Mâcon. Cette réflexion est étroitement associée à la révision du plan de circulation de Mâcon. ”

Vous avez une question à nous poser ?

Par courrier Hôtel de Ville - Quai Lamartine 71018 Mâcon Cedex

Par Internet communication@ville-macon.fr


/sommaire/Avril 2010

n°03... /édito/p. 4 “ Les acteurs du tourisme conjuguent leurs efforts. ”

/temps forts/p. 5 Un mois d’actu en images

/Grand format/p. 8

Tourisme, une nouvelle dynamique pour Mâcon

/Au jour le jour/p. 14 > PROTEGER

CPAM : Aide à la complémentaire santé Une justice plus proche de vous

> Animer

La petite enfance va devenir communautaire Tout pour les vacances de Printemps Thé ou café aux Saugeraies

> Développer

Le budget municipal 2010

MA VILLE

N° 03 Avril 2010

TOURISME, UNE NOUVELLE DYNAMIQUE POUR MÂCON /EMBELLIR/ AU PRINTEMPS, UNE VILLE EN FLEURS /ANIMER/ PÂQUES : DES ACTIVITÉS POUR VOS ENFANTS

/TRIBUNE/p. 26 Expression des groupes politiques

/EN ville le guide/p. 27

Salon Collexion Entretien avec Bernard Delaye L'AMCM carbure à l'amitié

/lieu de ville/p. 34

La coopérative agricole au fil des siècles

> EMBELLIR

L'écologie fleurit dans les massifs Comment faire des économies d'énergie Jardins familiaux à Marbé

MA VILLE

Hôtel de Ville - Quai Lamartine 71018 Mâcon Cedex Tél. : 03 85 39 71 00

Retrouvez toute l’actualité de votre ville sur : Directrice de publication : Christine ROBIN Rédaction : David BESSON, Marie-Noëlle SANTSCHI. Crédit images : Ville de Mâcon - Patrick Georget / Amédée de Almeida / Saïd Ouama / Michel Thomas / Michel Horiot / J.M Duband / Fotolia Conception : Service Communication Ville de Mâcon Impression : Mâcon Imprimerie Impression certifiée « Imprim’ Vert » sur papier éco-labellisé avec encres végétales.

MA VILLE MÂCON - Avril 2010

3


/édito/nous contacter communication@ville-macon.fr

A

ux portes de la Bourgogne du sud, Mâcon est une ville étape : on s’y arrête quelques heures, avant de poursuivre sa route vers des contrées plus lointaines. Sa position géographique au carrefour des axes autoroutiers les plus fréquentés, encourage ce tourisme de passage. Notre objectif est que ce touriste d’un jour revienne, plus longtemps. Pour qu’il revienne, le touriste doit être séduit dès son arrivée, et à chaque étape de son séjour. Les professionnels interrogés pour ce Grand Format consacré au tourisme (retrouvez-les page 9) ont bien compris l’importance de l’accueil, dès l’arrivée du visiteur à Mâcon. Pour sa toute première halte, le touriste automobiliste veut facilement trouver le parking qui lui permettra d’aller déjeuner avant de reprendre sa route. Le campeur aura envie de revenir au camping quatre étoiles, encore embelli cette année grâce à d’importants travaux. Enfin Mâcon a choisi d’exploiter un atout ancestral pour développer un tourisme plein d’avenir : le tourisme fluvial. La halte nautique au cœur du centre ville est déjà un encouragement. Le futur port de plaisance entièrement réaménagé et modernisé viendra bientôt démultiplier le pouvoir d’attraction de notre Saône et, par conséquent, de Mâcon.

“ Les acteurs du tourisme conjuguent leurs efforts. ” Pour son programme de la journée, le touriste doit bénéficier d’un circuit simple et identifiable qui lui permet de découvrir rapidement le patrimoine mâconnais, mis en valeur par de récents programmes de restauration. Cette déambulation dans le vieux Mâcon aura suscité une nouvelle curiosité pour l’art roman et le poète Lamartine, qui motivera de futures visites dans le Mâconnais Val de Saône. N’oublions pas la nuit : l’événementiel attire le touriste. La fête de la musique et l’Eté frappé qui animent les soirées du 21 juin au 15 août, captent un large public non mâconnais. L’Esplanade Lamartine, dédiée à la fête et aux spectacles, est un espace de détente apprécié de tous. Tous les acteurs du tourisme conjuguent leurs efforts pour séduire et retenir le visiteur de passage à Mâcon. Votre équipe municipale a une motivation supplémentaire : accroître le bien-être des Mâconnais, pour que Mâcon soit une ville à vivre, même pendant leurs vacances. Jean-Patrick Courtois Sénateur-Maire

4

MA VILLE MÂCON - avril 2010

/Temps forts/


Un mois d’actu en images

GROS PLAN

De son séjour de quatre ans à Londres, le photographe mâconnais Saïd Ouama a ramené quelques idées, comme celle de la “ home galerie ”, ou l’exposition à domicile. Ses propres clichés voisinent avec les œuvres d’artistes que le photographe souhaite faire découvrir. Visites sur rendez-vous (tél : 06 11 40 38 45).

> DENTS LONGUES Quelques rugissements ont été entendus au dojo des Saugeraies le 13 mars. Normal, le Judo Club Mâcon organisait son “ tournoi des Petits tigres. ”

> INTRONISATIONS

> Crescent 15 ans de jazz et d’aventures musicales pour le Crescent Jazz Club, fêtés au Théâtre en compagnie de Dave Liebman, ancien saxo de Miles Davis, et de son groupe Quest, plébiscités par 700 personnes.

Pertti Ratsula, Consul honoraire de France en Finlande, et sa fille Tiina Ratsula-Hällström, actuelle Consul de France, ont été intronisés par la confrérie des Vignerons de Saint Vincent (le président Bernard Delaye au centre). Une belle manière de fêter les 20 ans du jumelage Mâcon-Pori.

> BLEUET MÂCONNAIS Formé à l’UF Mâcon, recruté à 14 ans par le club espagnol de la Real Sociedad, Antoine Griesmann a connu ses deux premières sélections avec l’équipe de France des moins de 19 ans. Face à l’Ukraine, il a même inscrit le but de la victoire. De quoi gagner sa place dans le groupe pour le prochain Euro. MA VILLE MÂCON - avril 2010

5


/Temps forts/

Un mois d’actu en images

MEDAILLES Heureux, les sportifs et dirigeants de club récompensés par la Ville, le 19 mars. Parmi les médaillés, Sandrine Martinet, marraine de la soirée et multi-médaillée en judo handisport.

> carnaval C’était Carnaval pour les élèves de l’école Vincent Auriol, photographiés ici dans la cour de l’Hôtel de Ville le 20 mars.

> ENTREVUE Le Sénateur-Maire, Jean-Patrick Courtois, a tenu à interroger directement Frédéric Abbal, président France de Schneider Electric, repreneur de T&D Areva. Questionné sur le futur du site mâconnais, ce dernier a rappelé “ ses engagements du maintien des emplois et des sites, durant une période de 3 ans, qui seront respectés. ” Cela concerne évidemment le site de Mâcon. M. Abbal a également insisté sur les complémentarités industrielles nées de ce rapprochement. 6

MA VILLE MÂCON - avril 2010


> LYCEENS DU CŒUR Les lycéens de Saône-et-Loire sont mobilisés en faveur des Restos du Cœur. Cette année encore, quatre spectacles entièrement réalisés par leurs soins ont permis de récolter des dons pour l’association. 1500 personnes ont assisté au concert du Parc des Expositions de Mâcon.

> VISITE DIOCESAINE En visite diocésaine, Monseigneur Rivière, évêque du diocèse Autun/Chalon/Mâcon a rencontré divers représentants du corps social, comme ici l’association “ Vivre ensemble à la Chanaye ”. Quant aux élus, et notamment le Sénateur-Maire de Mâcon, ils ont pu lui réaffirmer leur attachement à la tolérance, à l’ouverture et à la diversité religieuse à l’occasion d’un échange à bâtons rompus. MA VILLE MÂCON - avril 2010

7


/GRAND FORMAT/

• Le contexte : ville culturelle, ville fluviale, Mâcon a su montrer son plus beau visage

pour se rendre attractive ces dernières années. • Les enjeux : augmenter la fréquentation touristique de la ville demande aujourd’hui d’adapter les équipements d’accueil et de pérenniser les compétences en matière de tourisme d’affaires. • Ce qu’il faut retenir : importantes, les retombées économiques du tourisme génèrent de l'activité pour les commerces et de l'emploi pour les Mâconnais.

Tourisme, une nouvelle dynamique pour Mâcon

8

MA VILLE MÂCON - avril 2010


ZOOM sur... UNE HALTE nautique AU COEUR DE LA VILLE

Inaugurée en 2007, en même temps que l'Esplanade Lamartine, la halte nautique permet d'accueillir six à huit plaisanciers en simultané au coeur du centre-ville, à deux pas des commerces et autres restaurants. Gratuite, la halte est réservée aux courts séjours, en complément du port de plaisance qui accueille les longs séjours.

S

itué à la croisée d’axes de communication nord/sud et est/ ouest, doté de deux gares TGV, campé en bord de Saône au cœur d’une région riche en sites remarquables, Mâcon dispose d’une situation idéale pour “ capter ” les touristes.

circuits à thèmes, voir les sites remarquables des alentours ou profiter du tourisme fluvial, Mâcon a énormément de choses à offrir. ” A titre d'exemple, la fréquentation des cinq musées mâconnais (photo ci-contre) était composée à 53% de touristes en 2009 (dont 22% d'étrangers).

Mais, en matière touristique, une richesse naturelle n'est utile que si l’on développe tout ce qui contribue à mettre ce patrimoine en valeur et à proposer des services de qualité en matière d’accueil.

L’accueil touristique suppose également la présence d’équipements à la hauteur des besoins.

PROPOSER UNE OFFRE D’ACCUEIL Cette dynamique, enclenchée depuis plusieurs années, s’est traduite par des projets dont les Mâconnais sont les premiers bénéficiaires : l’Esplanade Lamartine et les terrasses de restaurants des bords de Saône, le fleurissement des espaces verts, les éclairages nocturnes sont autant “ d’atouts séduction ” pour les touristes qui découvrent la ville. La plupart des professionnels du secteur le confirment comme Michel Rigaud, de la Maison mâconnaise des vins. “ Les quais, le centre : la ville a un nouveau visage

apprécié des clients ”, note-t-il. “ Lorsque nous recevons des touristes, nous leur proposons tout le panel des activités possibles du Mâconnais, ajoute Frédéric Chapotot, directeur de l’Office de Tourisme. Visiter les musées, faire des visites guidées du patrimoine, les

45% d'étrangers

parmi les 61 000 visiteurs que reçoit l’Office de tourisme chaque année.

Le camping municipal et ses quatre étoiles attirent chaque année 65 à 70 000 personnes, dont 60% de Néerlandais, qui découvrent ainsi Mâcon.

››

Rencontre Martine Dumas,

Propriétaire de chambres d’hôtes “ J’exploite trois chambres d’hôtes à Flacé sur le site de l’Abîme depuis une dizaine d’années. La fréquentation a augmenté ces dernières années, avec les efforts de référencements effectués sur Internet via mon site ou celui de l’Office de tourisme. Les campagnes de promotion de l’O.T. ont également drainé de la clientèle, notamment des régions de l’est de la France. Les touristes que j’accueille découvrent et apprécient Mâcon, ses bords de Saône, ses éclairages nocturnes, ses magasins et aussi la voie verte. J’essaie toujours de valoriser les animations culturelles comme l’Eté frappé ou la Fête de la Musique. La dimension humaine de Mâcon est un atout. ”

MA VILLE MÂCON - avril 2010

9


/GRAND FORMAT/ Tourisme, une nouvelle dynamique pour Mâcon ›› Dès cette année, les locaux vont être rénovés (voir en page 13 pour les détails) afin d’améliorer encore le confort et l’accessibilité des lieux. PROPOSER UNE OFFRE D’ACCUEIL Ville fluviale, Mâcon propose également des portes d’entrées nautiques. La halte nautique propose ainsi des places aux plaisanciers de passage à deux pas du centre-ville. Le port de plaisance, pour les plus longs séjours, va être refondu pour devenir le troisième port fluvial de France (voir en page 13). Un investissement justifié par la demande, qu’elle soit locale, nationale, voire européenne. En été, l’Office de tourisme propose également des excursions d’1h30 ou des croisières à la journée sur la Saône, qui rencontrent un grand succès (1 500 billets vendus). Quant aux bateauxhôtels qui remontent la Saône, ils déversent régulièrement leur flot de touristes (environ 100 000 personnes) dans le centre-ville en saison. Le tourisme vert, au sens plus général du terme, progresse d’ailleurs dans le choix de la destination mâconnaise. “ Les gens viennent de loin pour pratiquer la voie verte à pied ou à vélo, à tel point que nous avons créé un circuit “ doux ” depuis la gare TGV de Mâcon-Loché ”, note le directeur de l’OT. La création d’un tronçon de la voie bleue sur les quais de Saône et son raccordement avec la voie verte permet à Mâcon d’être au cœur du phénomène… tout en offrant à ses habitants un site de balade incomparable. MACON, COMMUNE TOURISTIQUE L’attrait d’une ville se mesure encore à sa capacité d’attraction en matière événementielle. “ Sur ce point le savoir-faire de Mâcon est reconnu, juge le directeur du Parc des Expositions, François-Claude Sizaret. Nos deux halls de 1 500 m2 chacun

››

6 10

MA MAVILLE VILLEMÂCON MÂCON- -avril avril2010 2010

Tourisme vert et Voie bleue

A

pied, à vélo ou en rollers, mâconnais et touristes peuvent profiter des bords de Saône en parcourant les 8 km de Voie bleue qui lézardent entre la rue Gambetta et Saint Jean-le-Priche, en passant sous le pont de Saint-Laurent. Cet équipement est relié à la Voie verte et ses treize boucles qui traversent les paysages du mâconnais en empruntant une ancienne voie de chemin de fer. De quoi encourager tourisme vert et déplacements doux.

Chiffres clés

1,3

: un touriste passe en moyenne 1,3 journée dans les hôtels de Mâcon. L’objectif de l’office de tourisme est de doubler ce chiffre.

1chambres 700d’hôtels : c’est le nombre de disponibles dans le Mâconnais.

66

: Allemands, Anglais, Néerlandais et Belges sont majoritaires parmi les 66 nationalités accueillies à l'Office de Tourisme


INTERVIEW

Luc VICHERD,

Hôtelier, président du Syndicat d’Initiative, membre de l’Office de tourisme

Attirer les touristes est un travail de longue haleine ...

“ Je suis arrivé à Mâcon voilà trois ans et, depuis, je me suis investi à l’Office de tourisme et au Syndicat d’initiative. Le Syndicat organise le “ Bal du p’tit vin blanc ” en septembre qui rencontre un beau succès, avec la seule ambition de créer de l’animation. Il faut poursuivre la politique de festivités gratuites comme Contes et Lumières ou l’Eté frappé, qui constituent de belles surprises pour les touristes. Je suis d’ailleurs étonné par le nombre de touristes, notamment étrangers, que je reçois dans mon établissement l’été. Ils logent à Mâcon et visitent le vignoble, Solutré, Cluny… Attirer les touristes est un travail de longue haleine qui permettra de récolter des fruits dans quelques années et c’est ce qu’a entrepris l’Office de tourisme en matière de marketing. Le tourisme fluvial peut ainsi faire du bien à long terme. Quant au tourisme d’affaires, les retombées sont évidentes pour l’hôtellerie, surtout hors saison. Nous soutenons donc complètement le projet de salle événementielle. ”

MA VILLE MÂCON - avril 2010

11


/GRAND FORMAT/ Tourisme, une nouvelle dynamique pour Mâcon ›› et celui de 3 000 m2 nous ont permis d’accueillir des grands concerts (Indochine, tournée nostalgie...) ou des congrès comme l’assemblée générale de la Fédération Française de Football, ou encore le congrès national des Jeunes chambres économiques en décembre prochain. Mais il nous manque une salle avec des gradins, modulable et de plus forte capacité. Ce sera le rôle de la nouvelle salle événementielle. Avec ses 3 200 places assises, elle va nous permettre d’augmenter notre offre en matière de tourisme d’affaires. ” Le directeur du Parc des Expos estime que la future salle, attendue en 2012, va permettre d’organiser entre 15 et 20 grands événements supplémentaires par an à Mâcon. Avec les bénéfices économiques induits. “ Un grand congrès, c’est 400 000 euros de budget pour

l’organisateur ; 1 000 personnes sur deux jours, c’est 100 000 euros pour l’hôtellerie locale ainsi que beaucoup d’emplois créés chez les soustraitants. ” Préparer l’avenir, c’est aussi faire labelliser les réalisations des dernières années. Le conseil municipal vient ainsi de demander officiellement la reconnaissance de Mâcon comme “ commune touristique ” à la préfecture. “ Ce label prend en compte les capacités de l’Office de tourisme, le nombre de chambres d’hôtels et la qualité des animations en période touristique ”, explique Marie-Paule Cervos, adjointe au tourisme. Si Mâcon obtient ce label, cela lui permettra de faire figurer cette dénomination lors de ses opérations de communication. Un avantage supplémentaire. n

Mâcon, ville de congrès

E

n attendant le label “ commune touristique ”, Mâcon affiche depuis 2008 celui de “ Ville de Congrès. ” 51e ville française à obtenir cette distinction de la part de ses pairs, Mâcon bénéficie des contacts et salons de l’organisation. Elle est également référencée auprès des professionnels. Pour augmenter la fréquentation du tourisme d’affaires, le Parc des Expositions et l’Office de tourisme disposent d’une structure commune, “ le bureau des congrès ”, où deux personnes gèrent l’aspect commercial et attirent ainsi congrès et salons au Parc des Expos. www.macon-congres.com

12

MA VILLE MÂCON - avril 2010


1 • Le troisième port de plaisance fluvial en France A l’horizon 2011, le port de plaisance va être métamorphosé pour passer de 150 à quelque 440 places. Les travaux, estimés à 5 millions d’euros - dont une partie financée par des fonds européens -, vont permettre de répondre à deux clientèles. Locale tout d’abord, puisqu’une une liste d’attente existe actuellement pour les anneaux ; française et européenne ensuite. “ Depuis l’annonce des travaux, des plaisanciers se renseignent en effet pour faire de Mâcon le port d’attache de leur bateau pendant l’hiver, les marinas méditerranéennes étant saturées et très chères, ” explique Georges Lascroux, élu en charge du dossier. Nouvelle capitainerie, nouvelle zone d’avitaillement, cheminement doux et retraitement des eaux découleront de cette mue sur une surface de 15 ha, dont 5 de bassins. De quoi créer le troisième port de plaisance fluvial de France ainsi qu’une nouvelle porte d’entrée pour Mâcon.

Favoriser l'accueil des touristes

2 • Le camping va être rénové Pourtant fort d’un taux de remplissage très satisfaisant de 65%, d’un classement « quatre étoiles » et d’une note de 93 % à son dernier audit qualité, le camping de Mâcon ne s’endort pas sur ses lauriers. A compter de 2010, 650 000 euros vont être investis pendant trois ans pour rénover chacun de ses trois blocs sanitaires, ainsi que sa piscine. Les futures constructions seront évidemment au top de l’accueil pour améliorer encore la qualité de service, mais aussi à la pointe en termes d’économies d’énergie, grâce à des panneaux solaires, et des règles d’accessibilité pour personnes à mobilité réduite

3 • L’aérodrome a de l’envergure Sous gestion de la Ville depuis octobre 2008, l’aérodrome de Mâcon accueille trois structures associatives et autant d’entreprises sur son site. Avions, ULM et hélicoptères utilisent sa piste, qui affiche une longueur de 1200 m, chiffre assez important pour un équipement de cette taille. L’été, il est utilisé par les touristes étrangers (anglais, allemands, belges, néerlandais…) qui veulent visiter la région. Hors saison, il sert également pour les déplacements professionnels d’hommes d’affaires. MA VILLE MÂCON - avril 2010

13


/AU JOUR LE JOUR/

Protéger/Animer/Développer/Embellir

> Bien vivre, c'est aussi pouvoir accéder plus facilement à la justice, à la couverture maladie ou à l'information sur les grands problèmes de santé publique.

Complémentaire santé : la CPAM peut vous aider à la financer V

ous ne bénéficiez pas de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMUC) et vos revenus sont trop faibles pour financer une complémentaire santé ? La Caisse d’assurance maladie peut vous aider, grâce à son dispositif d’aide au financement d’une complémentaire santé (ACS). Présenté à la complémentaire, le montant de l'ACS est déduit des cotisations annuelles. L’ACS permet également de bénéficier de la dispense d'avance de frais lors des consultations médicales. Vous pouvez en bénéficier si vos revenus n’excèdent pas 20% du plafond d’attribution de la CMU complémentaire. Les montants d’aide sont proportionnels à l’âge de l’assuré et vont de 100 à 500 euros par an. 6 557 personnes ont bénéficié d’un accord pour l’ACS en 2009 en Saône-et-Loire. Si ce dispositif est national, la CPAM de Saône-et-Loire lui adjoint également une mesure supplémentaire. Les bénéficiaires de l’ACS aux revenus les plus faibles bénéficient ainsi d’une aide supplémentaire de 100 euros. Par ailleurs, les personnes qui ne bénéficient ni de la CMUC ni de l’ACS peuvent selon leurs ressources bénéficier éventuellement d'une aide financière de la CPAM.

Brèves

Un débat pour faire reculer l’obésité

Le 18 mai, une soirée de sensibilisation contre le surpoids et l’obésité aura lieu à la médiathèque, à l’occasion de la Journée européenne contre l’obésité. Organisée par la Ville, en partenariat avec le CODES (comité d’éducation à la santé), cette rencontre débutera par la diffusion d’un documentaire et sera suivie d’un débat. L’assistance pourra bénéficier des conseils d’un pédiatre, d’une nutritionniste, d'une diététicienne et de cuisiniers. Un appel à des restaurateurs est lancé pour participer à cette soirée afin de révéler les secrets d’une alimentation saine et de qualité et faire partager leur savoir. Les volontaires peuvent contacter le service Hygiène et Santé de la Ville au 03 85 36 71 76. 14

MA VILLE MÂCON - Avril 2010

CPAM 71 022 Mâcon cedex 9 Tél : 36 46 ou www.ameli.fr > votre Caisse

Dépister le cancer colorectal

Le cancer colorectal (ou de l’intestin) est très fréquent, au deuxième rang des cancers chez la femme et au troisième chez l'homme. Pourtant, on peut l'éviter si on découvre les anomalies bénignes ou les signes cachés qui le précédent, notamment des saignements invisibles dans les selles. On peut le guérir si on le découvre à temps. L’ADéMaS 71 (Association de dépistage des cancers en Saône-et-Loire) en collaboration avec les médecins du département organise le dépistage de ce cancer pour les personnes de 50 à 74 ans. Parlez-en à votre médecin ou contacter ADéMaS 71 , 14 Rue de la Grange St Pierre Charnay-lès-Mâcon. Tél. : 03 85 39 39 98


La famille au cœur des problèmes

E

n hausse de 16 % sur l’année 2009, les consultations à la Maison de la Justice concernent surtout des problèmes familiaux (25% au CDAD). Les femmes (60% des consultations de l’AMAVIP) et les mineurs (15% à l'AMAVIP) sont ainsi nombreux à se présenter.

60% 15% 16% 25%

Femmes qui consultent l’AMAVIP Mineurs non accompagnés Augmentation de la fréquentation du CDAD Problèmes familiaux traités par le CDAD

la justice plus proche de vous

L

a création de la Maison de Justice et du Droit (MJD), en 2002, répondait au besoin de rapprocher la justice du citoyen. Géographiquement, cela s’est traduit par une implantation au cœur de Marbé, dans les locaux de la maison de l’Abîme qui abrite également le Point Information Mairie. “ Ce lieu rassemble différents services qui permettent d’apporter systématiquement une réponse sur la marche à suivre lorsque l’on est confronté à un problème juridique ”, détaille Isabelle Durnerin, magistrat coordonnateur de la MJD (photo). Le Centre Départemental d’Accès au Droit (CDAD) apporte ce premier niveau

de réponse. Famille, travail, chômage, dettes, logement, infractions : pour chacun de ces thèmes, le CDAD délivre une information sur le droit, renseigne et aiguille vers le service concerné (justice, police, avocats…). Mais ne se substitue pas à eux. Chaque troisième lundi du mois, un avocat assure également une permanence sur le droit des étrangers au CDAD. L’Association de Médiation et d’Aide aux Victimes d’Infractions Pénales (AMAVIP 71), assure un accueil personnalisé de toute personne (y compris mineure et non accompagnée) victime d’une violence, d’une agression, d’un vol, d’un conflit familial... Comme le CDAD, l’AMAVIP oriente vers les services concernés mais assure également un suivi et un soutien psychologique si nécessaire (voir ci-dessous pour les détails). “ Gratuité, rapidité, efficacité ” : c’est ainsi

que Georges-Max Thirion résume l’activité des trois conciliateurs de justice mâconnais dont il fait partie. Ces bénévoles peuvent être saisis par un particulier qui souhaite régler un conflit en matière de consommation, de voisinage, de relation avec un p r o p r i é t a i r e … “ Nous intervenons rapidement et avec un taux de conciliation de 70% ”, se félicite M. Thirion. Enfin, les délégués du procureur de la République interviennent sur saisine de ce dernier pour mettre en place des mesures alternatives à des poursuites pénales (rappel à la loi, réparation…). Ils peuvent également rechercher un accord entre les victimes et les auteurs des infractions. n MJD : 1550, avenue Général de Gaulle, Mâcon ; tél : 03 85 21 90 83 CDAD, tél : 03 85 21 90 88 AMAVIP, tél : 03 85 21 90 84 ; amavip.macon@wanadoo.fr

L'avis d'expert Nicolas LANCRENON, Directeur de l’AMAVIP 71

“ Créée en 1989, notre association accueille, informe et aide les victimes d’infractions pénales. Premier niveau de réponse : présenter les démarches à suivre, comment porter plainte, expliquer le rôle de chaque intervenant… Pendant l’enquête, nous sommes habilités à nous renseigner auprès des services enquêteurs ou de la justice pour connaître l’avancement de l’affaire. Il est très important d’informer la victime à ce stade de la procédure. Nous orientons également les victimes vers les services sociaux compétents, notamment pour l’hébergement des femmes battues. Pour ces dernières, mais aussi pour les victimes d’agressions sexuelles, comme pour les familles de victimes d’accidents de la route, nous assurons un suivi psychologique. Il faut prendre en charge les traumatismes assez tôt pour se reconstruire. ’’

MA VILLE MÂCON - avril 2010

15


/au jour le jour/

Animer/Développer/Embellir/Protéger > Petite enfance, jeunesse ou actions de quartiers : autant d'expressions de la douceur de vivre à Mâcon.

La petite enfance

va devenir communautaire C

’est à l’unanimité que les conseillers communautaires ont voté le transfert de la compétence petite enfance à la CAMVAL (Communauté d’agglomération du Mâconnais Val de Saône), le 28 janvier dernier. Cette décision majeure va permettre de gérer l'admission des enfants dans tous les multi-accueils, à l’échelle des 26 communes qui composent la CAMVAL. Pour comprendre l’importance de ce transfert, il faut détailler la situation actuelle de la petite enfance, qui fonctionne actuellement sous la responsabilité de Jacques Tourny, adjoint au maire. A Mâcon, ce service est géré par le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) et propose 250 places dans huit structures qui couvrent l’ensemble de la ville : journée continue ou accueil occasionnel, les familles trouvent un mode de garde adapté à leur emploi du temps,

1182

enfants ont été pris en charge en 2009 par le service petite enfance de la Ville. 16

MA VILLE MÂCON - avril 2010

y compris le samedi, au multi-accueil de Jeanton. A l’extérieur de Mâcon, des structures d’accueil existent à La Roche-Vineuse, Azé, Charnay-lès-Mâcon et Saint-Laurentsur-Saône. Mais les demandes sont supérieures aux possibilités d’accueil. Le transfert de ces structures à la CAMVAL va permettre la mise en commun des ressources financières et une augmentation des budgets consacrés à

la petite enfance. Le tout rendra possible la création de nouvelles places dans les communes rurales. En outre, une structure de 12 places pour le pôle hospitalier est envisagée. Des Mâconnais travaillant à l’extérieur de la ville pourront ainsi faire le choix d’une crèche proche de leur lieu de travail. La date du transfert effectif de la compétence " petite enfance " sera prochainement déterminée. Pour l’heure, rien n’est donc changé pour les Mâconnais, les demandes d’inscriptions et de renseignements se font toujours auprès du CCAS de Mâcon pour l'accueil de leurs enfants. n


Des vacances de printemps pour tous les goûts

P

our des vacances de printemps dynamiques, les services municipaux offrent une palette d’activités où toutes les tonalités sont représentées. Sportifs, vous aimerez Cap Sports. Depuis 2006, ce dispositif ouvert aux 10-16 ans, permet de pratiquer plus de vingt activités différentes, sportives voire de loisirs culturels, au Palais des Sports, mais aussi à l’occasion de sorties encadrées (montagne, lac d’Annecy, parc de Villars les Dombes…). Le prix ? 5 euros les deux semaines, ou 20 euros à l’année, sans compter le prix des sorties à la journée, (renseignements au Kiosque, 3 bis rue Gambetta, tél 03 85 39 18 44). Les 3-12 ans disposent, eux, de la qualité d’accueil

des Centres de Loisirs de la rue Pillet pour les 3-5 ans et d’Hurigny pour les 6-12 ans. Les 15-17 ans bénéficient des animations dans leur quartier grâce à l’accueil jeunes (centres sociaux de la Chanaye, de Marbé et des Blanchettes et galerie associative des Saugeraies). Au programme : un raid sportif et culturel d’une journée, mêlant aviron, VTT et tournoi de football ; deux stages de hip-hop pour les 11-17 ans. Inscriptions au PIJ (Point Information Jeunesse, tél : 03 85 21 91 97). Enfin, pour les parents qui veulent partager les activités de leur enfant de moins de 12 ans, la maison de quartier des Gautriats propose des activités loisirs à pratiquer en famille.

Brèves Séjours pour les seniors Le CCAS, en partenariat avec l’ANCV (Agence Nationale pour les Chèques Vacances), organise deux séjours à destination des seniors en 2010. Le premier à Chapelle-des-Bois (HautJura) du 19 au 26 juin (40 places) et le second à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) du mardi 28 septembre au 5 octobre (40 places). Priorité est donnée aux personnes âgées à partir de 60 ans non imposables sur le revenu, qui peuvent bénéficier d’une aide financière de 180 € de l’ANCV, ainsi qu’aux personnes handicapées à partir de 55 ans avec aidant familial ou professionnel. Inscriptions dès maintenant auprès de Patrick Giroux, CLIC CCAS, Service retraités Personnes Agées 6, Place Carnot. - Tél : 0 800 881 4099

Stage d’anglais à Crewe Le Comité de Jumelage de CreweNantwich organise un stage d’anglais du 11 au 18 juillet pour les adultes de 18 ans et les moins de 18 ans accompagnés d’un parent. Il est souhaitable que les participants aient une connaissance de base de l’anglais. Prix : 420 £ pour une chambre individuelle ; 350 £ pour une chambre double ou partagée (hébergement en pension complète, cours, visites et transports). Renseignements : Comité de Jumelage de Mâcon, tél. : 03 85 39 43 61 ou comite.jumelage.macon@wanadoo. fr. Inscriptions avant le 16 avril.

Ensemble Un moment de convivialité aux Saugeraies

“ Thé ou café ” ? Les deux et bien plus. Chaque vendredi, les habitantes des Gautriats, des Saugeraies et des Murgerets ont rendez-vous au point information mairie des Saugeraies, ou au centre de vie quotidienne, pour partager un moment de convivialité. Les activités des ateliers “ Thé ou café ” changent chaque semaine. En mars, jeux de société, cours de cuisine ou confection de bracelets en perles ont rythmé ces rendez-vous. Mais le plaisir de se retrouver est le moteur principal des participantes. Renseignements : Maison de Quartier des Gautriats : 03 85 38 88 04 ou Centre de Vie Quotidienne des Saugeraies : 03 85 39 11 10 ou cs.saugeraies@ville-macon.fr

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

17


/PANORAMA/

18

MA VILLE MÂCON - avril 2010


MA VILLE MÂCON - avril 2010

19


/au jour le jour/

Développer/Embellir/Protéger/Animer

> Le budget 2010 affiche toujours une maîtrise de la fiscalité qui va de pair avec une politique d’investissement dynamique et la qualité de service rendu.

UN BUDGET DE MAÎTRISE ET D’INVESTISSEMENTS

Le budget 2009 avait été placé sous le signe de l’emploi et de la solidarité envers les plus fragiles de nos concitoyens. L’année budgétaire 2010 va dans la même direction. Les 59 millions d’euros de fonctionnement et 43,6 millions d’euros d’investissement, pour un budget global de 102 millions d'euros voté le 8 mars dernier par le conseil municipal, ont pour objectif de soutenir l’activité économique et donc l’emploi, tout en conservant un endettement mesuré et en développant la proximité avec le public. Cette volonté se traduit par quatre grandes actions : 1 - Choisir la stabilité fiscale 2 - Proposer des services de qualité optimale 3 - Poursuivre une politique d’investissements volontaire 4 - Ne pas compromettre l’avenir

A

Choisir la stabilité fiscale

ucune des trois taxes dont le taux est fixé par la commune (taxe d’habitation, taxe foncière et taxe sur le foncier non-bâti ; la taxe professionnelle étant gérée par la CAMVAL) ne va augmenter cette année, malgré la conjoncture. Ce choix n’est pas celui de la facilité, qui consiste à augmenter les prélèvements en cas de difficultés conjoncturelles. La municipalité privilégie les économies et la rationalisation du fonctionnement des services municipaux afin de dégager des marges de manœuvre budgétaires.

6 316 000

La maîtrise des taux communaux depuis 2001 a permis une baisse cumulée des produits fiscaux de la Ville de 6 316 000 € fin 2009 (hors taxe professionnelle). Soit autant de pouvoir d’achat redistribué aux ménages mâconnais. 20

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

15,83

14,90

31,37

15,35 15,35

30,42 30,42 29,53

24,26 21,81

23,51 23,51

18,37 17,20

2000

2005

16,80

2009 2010

Evolution des taux d’imposition depuis 2000

Les taux des prélèvements de 2010 sont inférieurs à ceux de 2000. Taxe d'habitation

Taxe foncière sur le non bâti Taxe foncière Taxe professionnelle (jusqu'en 2009)


PROPOSER DES SERVICES DE QUALITE optimale où va l'argent ?

(Dépenses de fonctionnement 59 M d'euros) > Des dépenses gérées au plus près

“ Dépenser moins, dépenser mieux ” : cette maxime guide l’action de l’équipe municipale dans la gestion des fonds publics. Grâce à une politique volontaire en matière de développement durable, la hausse du prix des fluides (électricité, eau…) sera contenue à 1% cette année, alors que les prix augmentent généralement de 3% ! Tout cela permet d'amplifier les actions menées pour le bien-être des Mâconnais, détaillées ci-contre par secteurs d'activités. Soutien de la politique familiale et sociale, développement des activités jeunesse, aide à l’insertion des jeunes dans le monde du travail et animation de la vie mâconnaise sont les priorités affichées pour 2010. 6 millions d'euros de subventions versées aux 350 associations sportives, culturelles, de loisirs ou à vocation sociale que compte la ville permettent de soutenir leur participation à la vie locale.

48% 1% 10% 5% 10%

Administration générale Sécurité publique Enseignement Culture Sport et jeunesse

1% 15% 6% 3% 1%

Logement Aménagement et environnement Social et santé Famille Economie

D'où vient l'argent ? 57% Impôts et taxes

(recettes de fonctionnement 59 M d'euros) 24% 9% 6% 4%

Dotations>et participations Des services municipaux accessibles à tous (Etat et autres organismes) C’était priorité en 2009générale : faire baisser le certains 1%coût de Logement 48% une Administration services municipaux à destination des familles. Les tarifs des Produits des services, du domaine et ventes 1% Sécurité publique 15%reculéAménagement et env cantines et des garderies scolaires ont ainsi de 10 % l’an Excédent 2009 reporté dernier. L’accès à la culture pour tous est également au cœur de la 10% Enseignement 6% Social et santé Autres produits politique municipale : la fréquentation des cinq musées que 5% Culture 3%Mâconnais. FamilleQuant compte la ville est devenue gratuite pour les 10% Sport et jeunesse 1% Economie aux animations culturelles ou festives, comme l’Eté Frappé ou Contes et Lumière, elles ont été vues par 90 000 personnes en 2009… sans qu’elles ne déboursent le moindre euro. Toutes ces mesures sont reconduites en 2010.

57% 24% 9% 6% 4%

Impôts et taxes Dotations et participations (Etat et autres organismes) Produits des services, du domaine et ventes Excédent 2009 reporté Autres produits

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

21


/au jour le jour/ Poursuivre une politique d’investissement volontaire

Création de la Cité de l’Entreprise

43

,6 millions d’euros d’investissements sont inscrits dans le budget 2010, 59 si l’on ajoute les investissements prévus dans les budgets annexes. Ambitieuse, prenant en compte chaque aspect de la vie des Mâconnais, cette politique est la mise en œuvre du programme municipal proposé lors des élections de 2008. Elle va se décliner en particulier selon les thèmes suivants : • la poursuite des actions de rénovation urbaine entreprises à Marbé, à Saint-Clément, ou par le soutien aux actions de Mâcon Habitat ;

évènementielle, création de la Cité de l'Entreprise ou encore par l’achèvement de la transformation du centre équestre de Mâcon à Chaintré. En centre-ville, le programme de réhabilitation des places et les études pour l’implantation d’une halle commerciale vont se poursuivre ; • l’entretien du patrimoine scolaire, des bâtiments communaux, de la voirie : autant de façons d’améliorer le confort de vie des Mâconnais et les conditions de travail des agents municipaux.

• l’implantation de nouveaux équipements structurants qui va se traduire par le début des travaux de la nouvelle salle

Soutien avéré pour l’économie locale, cette politique est systématiquement mise en œuvre avec le double souci du développement durable et de l’accessibilité aux personnes handicapées.

Rénovation de Marbé

Aménagement de Saint-Clément

22

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010


Ne pas compromettre l’avenir Encours de la dette

(en millions d'euros/au 1er janvier)

P

millions

réparer l’avenir pour une collectivité cela consiste à anticiper les besoins de demain tout en permettant aux générations futures de financer leurs propres investissements, sans être liées par une dette trop lourde.

46 45 44 43

Maintenir la dette C’est le pari que tient l’équipe municipale depuis 2001. Cette année encore les annuités de remboursement de la dette seront en baisse de 763 000 euros par rapport à 2009, soit 5 986 821 euros (selon l’estimation des taux d’intérêts actuellement possible). L’encours total de la dette est d’ailleurs inférieur à celui de l’année 2000 (34 millions d'euros contre 45) et se situe en dessous de la moyenne des villes de même taille.

42 41 40 39 38 37 36 35 34

MODEREr lES EMPRUNTS Pour parvenir à ce résultat, un recours modéré à l’emprunt pour financer les investissements est nécessaire et rendu possible par une capacité d’auto-financement nonnégligeable : 2,9 millions d’euros en 2010 contre 2,7 en 2009.

33 32 31 30 29

RECHERCHER LES SUBVENTIONS Les subventions venues d’organismes extérieurs sont systématiquement recherchées dans le montage d’un projet et seront abondées à hauteur de 5,5 millions d’euros en 2010.

28 27 26 25

2000

2005

2009

Parole d'élu Claude PATARD, Adjoint aux finances

‘‘ Moment phare de la vie de la cité, le vote du budget permet d'afficher les priorités de l'équipe municipale. Plus encore que les autres années, le budget 2010 témoigne de notre volonté de soutenir le pouvoir d'achat des Mâconnais, d'être aux côtés des plus fragiles et de soutenir l'investissement. Le développement durable et l'accessibilité des équipements sont une préoccupation permanente. Ce budget, construit autour d'une gestion saine et rigoureuse, participera à la continuation de la politique menée depuis 2001 du dépenser mieux, dépenser moins. Sur proposition de Jean-Patrick Courtois, Sénateur-Maire, ce budget a été voté par les conseillers municipaux de la majorité. "

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

23


/au jour le jour/

Embellir/Protéger/Animer/Developper > Mieux vivre à Mâcon c'est profiter d'un fleurissement respectueux de l'environnement, ou cultiver son propre jardin à Marbé...

l’ecologie fleurit dans les massifs C

haque printemps, c’est un enchantement pour les yeux des Mâconnais. Les cerisiers et autres arbres à fleurs se couvrent d’un manteau éclatant, tandis que les pelouses se parent d’un tapis multicolore où narcisses et tulipes côtoient pensées et myosotis, dans un camaïeu de couleurs pastel. S’il marque la fin de l’hiver et le début des beaux jours, ce fleurissement est avant tout le fruit d’une réflexion des services municipaux où la recherche esthétique rejoint la protection de l’environnement. Ces dernières années, en sus des arbres à fleurs qui ne nécessitent pas un investissement renouvelé tous les ans, des fleurs à bulbe

24

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

(narcisses, tulipes) sont privilégiées sur les ronds-points et autres espaces verts. Leurs avantages sont multiples : elles se multiplient spontanément et survivent d’une année à l’autre grâce à leur bulbe. Des sites comme le rond-point de Neustadt, le boulevard Victor-Schœlcher ou le square Pierre et Marie Curie à Bioux illustrent à merveille cet équilibre. Le souci de préservation de l’environnement est au cœur de ces projets. Depuis longtemps, le service Cadre de Vie n’utilise plus que des désherbants appliqués uniquement sur des herbes déjà poussées, par opposition à des produits polluants qui se fixent dans les sols.


Des kits pour un foyer économe en énergie L

En 2009, cette dynamique a franchi un nouveau cap avec l’instauration d’une zone “ zéro phyto ” en centre-ville. De la Saône à la Place de la Barre, de la rue Gambetta à la place Gardon, aucun produit phytosanitaire n’est épandu sur les plantations municipales. Un agent est chargé d’enlever les mauvaises herbes à la main, exactement comme dans une démarche de production “ bio ”. Les herbes récoltées sont transformées en compost et réutilisées ensuite. Le bilan global est très positif à l’issue de la première année de mise en œuvre et ce dispositif est reconduit en 2010.

300 000

plantes produites chaque année par les services municipaux Tout cela concourt, depuis 1989, à ce que Mâcon soit estampillée “ Grand prix national 4 fleurs ” du fleurissement, soit le niveau le plus élevé décerné par le jury national. En juillet, Mâcon remet sa distinction en jeu. Le service Cadre de Vie a donc prévu quelques nouvelles décorations, à découvrir sur les ronds-points François-Mitterrand et Mendès-France. Pour le plaisir des yeux et de l’environnement. n

es initiatives se multiplient pour rendre les foyers économes en énergie. La Ville, via le CCAS, la Régie Inter quartiers et EDF ont lancé et financé conjointement l’opération “kit solidarité.” Vingt familles sont volontaires pour ce projet et se sont vues remettre gratuitement des lampes basse consommation, des coupe-veille et des réducteurs de débit d’eau, lors du lancement de l’opération en mairie. Ces familles vont bénéficier pendant un an d’un suivi effectué par un intervenant formé aux économies d’énergie, afin d’acquérir les “ bons gestes ” et diminuer leurs factures, notamment celle d’éléctricité.

Le SYDESL (Syndicat d’Energie de Saône-et-Loire), pour sa part, propose aux habitants de s’équiper gratuitement d’un boitier, le “Blue Pod”, qui suspend la consommation d’un chauffage ou d’un chauffe-eau électriques lors des périodes de sur consommation, sans impact pour l’abonné. La société Voltalis qui le commercialise annonce des économies de 5 à 10 % et propose un suivi gratuit de la consommation sur internet. C o n t a c t s : C C AS , 6 p l a c e Carnot, tél : 03 85 39 71 25 Voltalis : 0 820 22 25 83 ou voltalis.com. SYDESL : 03 85 21 91 00.

Zoom sur... Les jardins familiaux de Marbé

Le programme du “ Grand Marbé ” comprend la création d’une trentaine de jardins familiaux. Signe de l’attente suscitée, la première tranche de dix parcelles est déjà entièrement réservée. Pour louer un des futurs jardins, il faut s’inscrire au centre social des “ 1 000 Fenêtres ”, une liste d’attente a été constituée. Contact : centre social des “ Mille Fenêtres ”, av. Charles de Gaulle, Tél : 03 85 38 12 73

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

25


/tribune/Expression des groupes politiques

Application de l’article L.2121-27-1 du CGCT

Groupe des élus MÂCON Pour tous au conseil municipal de Mâcon Plaidoyer pour la transparence Déjà sous l’ancien régime avant 1789, les parlements régionaux contrôlaient les lois, règlements et finances royales. Avec la République, au fil des années, des institutions ont été chargées de conseiller et de contrôler les pouvoirs publics. C’est ainsi que le Conseil Constitutionnel, le Conseil d’Etat, la Cour des Comptes ont cette charge importante pour assurer la transparence des décisions et pour dire le droit mais aussi pour intervenir au niveau des finances publiques. La Cour des Comptes a la mission de contrôler l’utilisation qui est faite des fonds publics. Chaque année, elle publie un rapport qui signale les anomalies dans la gestion et qui fait l’objet d’une large médiatisation. Au niveau régional, c’est la Chambre régionale des Comptes qui assure le contrôle de l’usage des fonds publics des collectivités territoriales et notamment du Conseil Général et des Communes. DES OBLIGATIONS D’INFORMATION Le contrôle réside aussi dans la communication des différents documents comptables. Les collectivités territoriales ont l’obligation de mettre à disposition des citoyens qui le demandent, les comptes et budgets et autres éléments, leur permettant d’analyser leur gestion. C’est la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789 qui stipule dans son article 14 que « tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le

recouvrement et la durée ». Plus récemment, la loi du 17 juillet 1978 reconnait à toute personne le droit d’obtenir communication des documents produits ou détenus par une administration… Une commission d’accès aux documents administratifs (C.A.D.A.) peut être saisie par toute personne qui se voit refuser l’accès à un document ou n’obtient pas de réponse de l’administration. METTRE EN ŒUVRE LA TRANSPARENCE La transparence est une exigence permanente de la vie publique mais aujourd’hui – dans la situation difficile des finances publiques – elle est une exigence absolue. La Cour des comptes et les Chambres régionales des comptes jouent un rôle essentiel dans cette transparence et ce contrôle, permettant ainsi une information sérieuse et objective des citoyens-électeurs. Cependant, les citoyens individuellement ou en association ne doivent pas hésiter à s’informer directement auprès des collectivités territoriales et bien sûr des élus, conseillers municipaux, communautaires, généraux et régionaux. La démocratie a ses exigences, la transparence et la connaissance des réalités en font partie. Discuter, contrôler, sanctionner mais sur des éléments, des chiffres et des faits avérés. Dans cet esprit, Jean-Patrick COURTOIS , Sénateur-Maire et les élus de l’équipe « Mâcon pour Tous » sont à votre écoute et à votre disposition. Les élus du groupe « Mâcon pour Tous »

Groupe des élus de gauche au conseil municipal de Mâcon L'Eldorado à St Clément ?

Dans un article publié dans le Journal de S&L le 1/2/2010, le Maire de Mâcon et Gérard Colon, Adjoint, ont présenté un projet élaboré par un architecte promoteur parisien intitulé « une nouvelle étape dans la redynamisation du quartier de St Clément ». En direction de quelle population ? et que se cache-t-il derrière ces noms pompeux ? - Liberty space : des locaux commerciaux et 3 étages de bureaux - Liberty loft : un immeuble triangulaire de logements avec des commerces - Les Epicuriales : une résidence de 50 logements pour seniors actifs Ce projet convient-il pour St Clément ? Il est annoncé un concept soi-disant révolutionnaire, dans son coût certainement, mais pas dans un esprit d'ouverture sociale ! 26

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

Prenons les Epicuriales, dont les services haut de gamme (piscine-spa-sauna, etc...) ne profiteront uniquement qu'à des seniors très aisés... Alors que le niveau de retraite en S&L est le plus faible de Bourgogne, le quartier de St Clément ne faisant pas exception à la règle ! Mais le Maire veut donner de Mâcon une image de Ville riche... L'innovation eut été : - d'étudier la possibilité de logements mixtes seniors - étudiants créant ainsi une solidarité inter-générationnelle car les étudiants n'ont à leur disposition que des loyers à des prix prohibitifs - de rendre la Ville accessible à tous au lieu de renvoyer à la périphérie ceux qui ont de faibles revenus Est-ce une politique sociale bien réfléchie et généreuse envers tous les mâconnais ? elusdegauche@ville-macon.fr


/en ville le guide/ Culture

p. 28 Hommage à BEETHOVEN CONCERT " PASTORALE "

Rencontre

Sport

p. 31

p. 32 MOTO club L'AMCM carbure à l'amitié

INTERVIEW Bernard DELAYE

SALON COLLEXION 6, LE RETOUR

Les 10 et 11 avril, le Parc des Expositions sera livré aux fans de séries télés et autres films cultes.

D

epuis plusieurs années, l’association les “ Gardiens de l’Anneau ” fédère les amateurs de films, de séries TV, de mangas, de comics… Les 10 et 11 avril, l’association organise la 6e édition de son rendez-vous annuel, le “ Salon collexion. ” Pendant deux jours, les halls A et B du parc des Expositions (soit 3 100 m2) seront pris d’assaut par des centaines de fans costumés venus de toute la France. Les exposants, professionnels et amateurs, seront heureux de partager leur passion. Pour rencontrer des personnages issus de la culture télé, le salon a invité deux acteurs américains. Tout d’abord, “ l’indic ” le plus connu du petit écran, Antonio Fargas alias “ Huggy les Bons Tuyaux ” dans “ Starsky et Hutch ” et le plus grand chasseur de primes de la galaxie, Boba Fett (photo) dans la saga “ Star Wars ”, sera présent en la personne de son interprète, l’acteur Jeremy Bullock. Comme les années précédentes, le salon propose de nombreuses animations sur scène comme des quizz, des concours de costumes, des défilés… Salon Collexion, samedi 10, de 14 h à 19 h, et dimanche 11 avril de 10h à 18h, Parc des Expositions. Entrée : 2€ comprenant un billet de tombola ; entrée gratuite pour les moins de 12 ans accompagnés d’un adulte. Renseignements : www.saloncollexion.com

Temps forts 3 avril : Salon des jobs d'été, espace Carnot • 11 avril : Concert piano romantique, église Notre-Dame de la Paix • 16-18 avril : Salon des Vins, Parc des Expos • 24 avril : Poésie dans ma ville • 25 avril : Concert Beethoven au Théâtre • Jusqu'au 16 mai : expo Mucha, musée des Ursulines... MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

27


/en ville le guide/Culture Concert

La “ Pastorale ” en hommage à Beethoven

C

haque année, l’Orchestre de Mâcon donne six à sept rendez-vous aux amateurs de musique symphonique pour un évènement musical soigneusement choisi. Le 25 avril, c’est Ludwig van Beethoven qui sera mis en avant sur la scène du Théâtre de Mâcon. “ Un choix à la fois classique et populaire ”, explique le chef d’orchestre et directeur du Conservatoire, Eric Geneste. Trois œuvres du “ maître ” sont programmées : l’Ouverture de Coriolan, qui exprime le style “ héroïque ” du compositeur ; puis le triple concerto pour violon, violoncelle, piano et orchestre avec les solistes Christine Kripiec (violon), Romain Hugon (violoncelle) et Jean-François Basteau (piano). Enfin, l’Orchestre va interpréter la Sixième symphonie, aussi appelée “ Pastorale ” pour son évocation de la nature, une œuvre romantique et descriptive parmi les plus connues du compositeur. Dimanche 25 avril, au théâtre de Mâcon, Scène nationale - 1511, avenue Charles de Gaulle. Entrée à 17h. Tarifs : 5 €, 8 € et 22 €

Evénement 3e édition du rallye des Vignes en fleurs, le 9 mai Pour la troisième année consécutive, la Route des Vins MâconnaisBeaujolais organise le Rallye Des Vignes en Fleurs le dimanche 9 mai. En voiture, moto ou scooter, les participants traverseront dix villages, pour autant d’occasions de découvrir le terroir Mâconnais-Beaujolais, via des questionnaires alliant découverte et humour. A cet événement, vient s’ajouter les 7, 8 et 9 mai, un rallye touristique pour véhicules historiques et de prestige organisé en partenariat avec Hélios Destinations. Chaque jour, les véhicules et des stands de produits locaux seront visibles pour les Mâconnais sur l’Esplanade Lamartine. Ce rallye touristique aura lieu en présence de Bruno Saby, ancien pilote de rallye. Info et inscriptions : Syndicat d’Initiative de la Route des Vins MâconnaisBeaujolais, 6 Rue Dufour 71000 Mâcon Tél. 03 85 38 09 99 ou 03 85 33 85 07 e-mail : routedesvinsmaconnaisbeaujolais@9business.fr

La poésie au cœur des rues Ils seront prêts. Les lycéens qui travaillent depuis plusieurs mois les poèmes des Romantiques (notre édition de mars), vont proposer le fruit de leurs répétitions le 24 avril. Initiée par le Syndicat d’initiative de Mâcon et sa région, l’opération “ Poésie dans ma ville ” porte bien son nom : c’est un véritable défilé avec musique et costumes que le public pourra suivre dans les rues de Mâcon. Public et lycéens se retrouveront ensuite dans la salle du conseil municipal pour le défi poétique, mis en scène par le comédien Thomas Volatier. Programme DU 24 AVRIL : • 13h15 : rassemblement devant la statue de Lamartine. • 14h : départ pour un grand défilé en centre-ville, avec comédiens, calèche et animations musicales (“ Génération batteurs ”, “ Diane Bressane ”) • 15h30 : le défi poétique de tous les lycées de Mâcon et de Davayé dans la salle du conseil municipal, avec retransmission TV dans l’espace Carnot. Animation musicale “ Shadows live ”, hip-hop par “ Danceforever. ” Entrée libre. 28

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010


AGENDA Expositions Toute l’année 2010

Musée des Ursulines

Nouvelle présentation de la collection d’art construit à la suite de la donation « Repères » (1997) et de l’exposition « Parole à voir » (2009) Jusqu’au dimanche 11 avril (du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h - 18h)

Galerie Mary Ann à l’Hôtel de Ville

Et moi, et moi, et moi : portraits et autoportraits de François-Noël Lamy, peintre, qui accueille Evelyne Schaub-Bertrand, sculpteur sur terre, et Gérald Svoboda, sculpteur-céramiste

Du mardi 13 au dimanche 25 avril (du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h)

Salle François Martin à l’Hôtel de Ville Florence Pascanet, peintre décoratrice

Spectacles Vendredi 16 avril à 18h30

Médiathèque Salle de conférence

Lecture-spectacle des textes de Norge (poète Belge) par les Bibliambules Jeudi 22 avril à 19h30

Théâtre

Peintures et sculptures de Patricia Dondin et Jean-Luc Ancel

Danse : « You are a bird, now ! » Cie CFB451 : accompagné par le musicien Malik Soares, le danseur Christian Ben Aim revisite le quotidien en apportant une touche de rêve et d’imagination.

Jusqu’au dimanche 16 mai

Samedi 24 avril à 14h

Jusqu’au dimanche 11 avril (du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h)

Salle François Martin à l’Hôtel de Ville

Musée des Ursulines

Affiches de Alfons Mucha : grand décorateur des années 1900, exposition-dossier sur cet aspect de l’Art Nouveau. Du mardi 13 avril au dimanche 2 mai (du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h)

Galerie Mary Ann à l’Hôtel de Ville

Centre ville - Hôtel de Ville

Poésie dans ma ville : les lycéens mâconnais (seconde) déclameront des poèmes d’Hugo, Musset, Vigny, Lamartine.

Conférences Dimanche 4 avril à 15h

Dimanche 2 mai à 15h

Lundi 19 avril à 18h30 et 20h30

Animation « Vivement dimanche » par Armelle Weirich

Atelier jazz avec Stéphane Foucher

Musée des Ursulines

Samedi 24 avril à 17h

Auditorium

Musique Dimanche 4 avril à 17h

Notre Dame de la Paix

Jaco Pastorius : une promenade ludique à travers le jazz des 30 dernières années du XXème siècle avec le Big Band, la Maîtrise et l’Orchestre 3ème cycle du Conservatoire du Mâconnais Val de Saône

Samedi 24 avril à 21h

Cave à Musique

Crescent Jazz Club

Apéro-concert : un petit trio Dimanche 11 avril à 17h

Notre Dame de la Paix

Le piano romantique : concertos pour piano et orchestre de Chopin, Tchaïkovski, Rachmaninov, Grieg, Schumann et Ravel par les Etudiants du CNSM de Paris présentés par Roger Muraro et Isabelle Dubuis Mardi 13 avril à 20h

MJC Héritan

Rock Métal avec Firewizzard dans le cadre des « Scènes permanentes au gymnase »

Chanson folkonirique : Zato + Jason Edwards + Starboard Silent Side Dimanche 25 avril à 17h

Théâtre

Concert symphonique Beethoven proposé par l’Orchestre de Mâcon, sous la direction d’Eric Geneste : Sixième symphonie « Pastorale », triple concerto pour violon, violoncelle, piano et orchestre. Lundi 26 avril à 18h30 et 20h30

Samedi 17 avril à 21h

Crescent Jazz Club

Cave à Musique

Atelier jazz avec Eric Prost Mardi 27 avril à 9h30 et 14h30

Animation « Vivement dimanche » par Claire Joly

Cave à Musique

Parcours musical : histoire de sons

Lundi 19 avril à 14h30 et 18h et mardi 20 avril à 18h et 20h30

MJC Héritan

Christian Faillat, céramiste.

Cantos del rio viejo : orchestres de guitares, chœurs d’enfants, flûtes et contrebasses avec les classes de Mâcon, Charnay-lèsMâcon, Sancé, Cluny, Tournus, Buxy, Chalon-sur-Saône et la Maîtise du Conservatoire du Mâconnais Val de Saône

Samedi 10 avril à 18h30

Musée des Ursulines

Film documentaire : « Sahara sur la route des caravanes » de J.P. Valentini

Crescent Jazz Club

Mercredi 28 avril à 17h30 Concert Envoutés : Fordamage + Ni ! - math rock

Auditorium

Heure musicale du Conservatoire du Mâconnais Val de Saône

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

29


/en ville le guide/Culture Vendredi 30 avril à 20h30

Auditorium

Concert des 3èmes cycles du Conservatoire du Mâconnais Val de Saône Vendredi 30 avril à 21h

Cave à Musique

Concert Trad Electro Jazz : Galata Koprüsü + Arash Khalatbari Samedi 1er mai à 21h

Cave à Musique

Mercredi 21, jeudi 22, vendredi 23 et samedi 24 avril à 20h30 et dimanche 25 avril à 17h

L’Orphée Théâtre

4 pièces en 1 acte de René de Obaldia : L’azote, Edouard et Arippine, Le défunt et Entre chienne et loup Vendredi 24 et samedi 25 avril à 20h30

MJC Héritan

« Les noces rouges » par les compagnons de la Mère en Gueule dans le cadre des Scènes permanentes au gymnase Jeudi 29 avril à 20h30

Théâtre

« Les Amoureux » de Carlo Goldoni, mise en scène de Gloria Paris : la relation tourmentée de deux adolescents immatures et chamailleurs qui doivent bientôt se marier.

Melody Makers : concert jazz des élèves du Conservatoire du Mâconnais Val de Saône et de Pierre-Jean Gaucher en duo guitare électrique / violoncelle électrique + Master Class

Cour de l’école Henri Matisse à Flacé

Vide-greniers organisé par le Comité d’Entraide de Flacé

Cinéma Marivaux

L’Embobiné présente : « Tetro » de Francis Ford Coppola Jeudi 8 avril à 18h30 et 21h et lundi 12 avril à 21h

Cinéma Marivaux

L’Embobiné présente : « Bright star » de Jane Campion Jeudi 15 avril à 18h30 et 21h et lundi 19 avril à 21h

Cinéma Marivaux

L’Embobiné présente : « Une vie toute neuve » de Ounie Lecomte Samedi 17 avril de 14h à 18h

L’Embobiné présente : « Liberté » de Tony Gatlif + débat en présence de Kevyn Diana et Iljir Selimoski, acteurs du film, Henriette Asséo, historienne spécialiste des Tsiganes, et Patrick Gaudillat, Association Le Pont. Samedi 24 avril de 9h à 14h

« Alpenstock » par la compagnie « L’emporte pièce » de Lux dans le cadre des Scènes permanentes au gymnase

Dimanche 18 avril

Vente de fleurs

Brocante organisée par l’Amicale des chasseurs de Loché Pêche à la truite organisée par le Comité des Fêtes de Loché

Samedi 24 et dimanche 25 avril

Autres

Fête du Printemps

Loché

Dimanche 18 avril de 8h à 12h

Place aux Herbes

Samedi 3 avril de 10h à 17h et mercredi 7 avril de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h

Cinéma Marivaux

Week-end autour du cinéma africain. Programme au 03 85 36 97 30 Dimanche 25 avril de 8h à 17h

Sennecé-les-Mâcon

Dimanche 25 avril de 9h à 18h30

Parcours P.A.P.A. Dimanche de la collection. Inscription gratuite sur place auprès du Club Cartophile Mâconnais.

MJC Héritan

Salle des fêtes de Sennecé-les-Mâcon

Parcours du cœur organisé par le Club Coeur et Santé de Mâcon

Espace Carnot Montrevel Hôtel de Ville

Vendredi 9 et samedi 10 avril à 20h30

Parcours du cœur organisé par l'association Activités Sportives Educatives et Culturelles Samedi 1er mai de 8h à 13h

Place Albert Desnoyers

Salon des jobs d’été

Vente de fleurs organisée par le Comité d’Entraide de Flacé

Samedi 3, dimanche 4 et lundi 5 avril

Dimanche 2 mai

Place Albert Desnoyers Fête du quartier de Flacé

30

Cinéma Marivaux

Lundi 5 avril à 21h

Théâtre « Ubu roi » d’Alfred Jarry par les Bibliambules dans le cadre des Scènes permanentes au gymnase

Jeudi 22 avril à 20h30 Lundi 26 avril à 21h

Jardins de Cocagne

Dimanche 2 mai à 18h

Auditorium

Lundi 5 avril

Vendredi 30 avril et samedi 1er mai à 20h30

MJC Héritan Film documentaire : One trip some noise + What’s the folk !

AGENDA

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

En savoir +

Centre Paul Bert

Vide-greniers organisé par l’association Génération Musique


/en ville le guide/Rencontre

Le vin, c’est aussi un contact humain ”

F

igure incontournable du monde viticole, le président du “ Comité des salons, concours et foire nationale des vins ”, Bernard Delaye, n’est pourtant pas viticulteur. Il n’en cultive qu’avec plus d’ardeur sa passion du vin, véritable sésame vers la recherche de l’autre et du beau. Bernard Delaye, comment est née votre passion pour le vin ? Je suis issu d’une famille de viticulteurs de Loché. Mon grand-père a participé à la fondation de la cave coopérative de Vinzelles-Loché, que mon père a présidée pendant 27 ans. Pourtant, je n’ai pas choisi de reprendre le domaine familial, l’éducation m’attirait. Aujourd’hui, je suis toujours propriétaire du domaine familial, mais deux vignerons l’exploitent. Après des études supérieures d’éducateur, par concours j’ai été nommé conseiller principal d’éducation au lycée viticole de Davayé. Je ne le regrette pas, car je peux dire que ce furent des années de grand plaisir. J’ai pu servir ma passion du vin autrement, puisqu’en dehors de la vie scolaire, j’étais en charge du recrutement, mais aussi de la recherche de stages et de la gestion d’emplois pour les étudiants. Aujourd’hui, je rencontre des anciens élèves de Davayé partout où je vais. Dans les années 70, le Concours a été accueilli au lycée de Davayé, par manque de place ailleurs, et c’est alors que l’on m’en a confié l’organisation, et par ce biais, j’ai rejoint le comité.

Bernard DELAYE

Président du Concours des Grands Vins de France de Mâcon.

Le vin est-il resté le fil rouge de votre existence ? J’ai d’autres passions, comme la peinture, les impressionnistes notamment, ou les antiquités. Je suis aussi amateur de voyages, en particulier sur l’Amérique Latine. A l’origine, j’ai été frappé par la richesse architecturale de notre région, qui m’a sensibilisé au beau et à l’autre. En fait, j’ai soif de découverte et d’échanges humains dans tout ce que je

Focus Mes vins préférés ? Question difficile. Les vins blancs de Bourgogne, chassagne, puligny, meursault et bien évidemment, nos excellents vins du Mâconnais. J’adore aussi le chateauneuf-du-pape, le saintémilion et le pomerol.

fais. Le vin, c’est aussi un contact humain. Je suis également impliqué dans plusieurs associations locales, comme l’office de tourisme, la confrérie des vignerons de Saint-Vincent ou le comité de Jumelage… L’heure du salon des vins 2010 approche. Un grand millésime ? En ce qui concerne l’année 2009, oui, la qualité est exceptionnelle. Nous allons enregistrer un nombre d’échantillons proche de 11 000 cuvées qui seront jugés le 17 avril. Les 16, 17 et 18 avril, la 8 e édition du Salon des vins va accueillir des producteurs venus de toutes les régions de France. L’occasion pour le public de rencontrer les viticulteurs dans une cave idéale. Deux soirées de prestige auront lieu autour des grands blancs des côtes du Rhône et sur le vin italien, le Barolo. Soirées ouvertes à tous sur réservation. n MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

31


/en ville le guide/Sport

L’AMCM carbure à l’amitié Le Moto-club mâconnais, c’est plus qu’une association : un état d’esprit, presque une seconde famille pour sa centaine de licenciés.

L

’Association moto-club mâconnais n’affiche pas ses 80 ans : le club est en bouillonnement perpétuel, foisonne de projets et personne n’hésite à mettre la main à la pâte pour les réaliser. Sportivement, tout d’abord, l’AMCM regroupe des mordus de la moto. Le circuit de la Grisière est leur terrain de jeu, eux que les sauts et les glissades n’effraient pas. C’est le terrain d’entraînement des nombreux jeunes qui disputent le championnat de Bourgogne de moto-cross. Du plaisir, mais aussi beaucoup de travail, puisque les pilotes assurent eux-mêmes toute la mécanique au club. Romain Jacquiot, pilote renommé, vient également de rejoindre le club et va disputer cette année le championnat du monde 250 cm3 sous licence de l’AMCM.

Adrénaline émotion VITESSE Amitié ...

De l’autre côté de la route, c’est une piste de speedway, un circuit où, globalement, on ne freine jamais, qui déroule son ovale parfait. Des équipes professionnelles anglaises traversent la Manche pour s’y entraîner. C’est également un bel exemple de la capacité d’investissement des membres du club : ils ont entièrement façonné les lieux eux-mêmes. Un travail de titan de 32

près de cinq ans. “ Il a fallu remblayer le terrain en pente, puis construire la piste et les barrières ”, explique le président JeanFrançois Baudras, dit “ Nano ”, ex-rugbyman reconverti sur deux roues. Pour les barrières, le “ système D ” a fonctionné à plein : le club a racheté des arbres arrachés par la tempête de 1999, ils ont été débités sur place et assemblés par… 27 000 clous ! Pour la piste, 3700 m3 de sable ont été étalés avec les moyens du club. Tout, à la Grisière, a d’ailleurs été bâti par les membres du club : le siège, le garage, et le futur hangar ouvert en cours de construction.

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

Chaque week-end, le noyau dur du club se retrouve pour l’œuvre commune, dans la bonne humeur et sous l’œil attentif et protecteur des sœurs Michèle et Christiane André. Le samedi midi, la tradition du


rendez-vous 97 licenciés 350 M2 de batiment... et bientôt 200 M2 de plus

repas pris en commun n’a jamais été abandonnée. “ Les jeunes ont donné un nouveau dynamisme au club, l’AMCM, c’est plus qu’une association, se félicite le président qui note également le chemin parcouru. Nous avons des projets mais nous sommes vraiment soutenus par la Ville qui nous écoute toujours et essaye de trouver des solutions. ” Ce club solidement structuré organise plusieurs événements majeurs chaque année : une épreuve du championnat de Bourgogne le 25 avril prochain qui est également une épreuve du championnat national de quad ; les 5 h de Mâcon moto tout terrain le 30 mai ; les 5 h de Mâcon de quad le 6 juin ou le championnat de France de speedway le 12 septembre. n Pour continuer l’aventure en commun : http://amcm71.com/

ZOOM sur...

Football

10 et 11 avril : Tournoi de football adapté à 7, organisé par l'ESAT d'Hurigny, Stade Nord. 11 avril à 15h : UFM – Quétigny, Stade Pierre Guérin. 18 avril à 15h : RC Flacé Mâcon F – Albi, Stade Pierre Guérin. 25 avril à 15h : UFM – Gueugnon, Stade Pierre Guérin.

Basketball

3 avril à 20h : ESPM Nat 2 M – Montélimar, salle des sports de Prissé. 10 avril à 20h : ESPM – Montbrison, salle des sports de Prissé. 17 avril à 20h : JCM Nat 1 F – Centre Fédéral, COSEC de Charnay. 24 avril à 20h : ESPM Nat 2 M – Aubenas, salle des sports de Prissé. 24 avril à 20h : JCM Nat 1 F – Graffenstaden, COSEC de Charnay.

Rugby

18 avril à 15h : ASM – Givors, Stade Emile Vanier.

Handball

10 avril à 20h30 : Mâcon Handball Nat 3 F – Tassin, COSEC Schuman. 24 avril à 20h30 : Mâcon Handball Nat 3 F– Vaulx-enVelin, COSEC Schuman. 24 avril à 18h30 : Mâcon Handball Prénat M – Le Creusot, COSEC Schuman.

Cyclisme

18 avril de 13 h à 18h : Prix Maurice Chenut à Mâcon Sancé.

Hippisme

18 avril de 8 h à 18 h : Concours hippique, Club hippique de Mâcon – Chaintré.

Golf

23 et 24 avril : Grand Prix de golf, Golf de Mâcon La Salle.

Moto cross

25 avril de 7h à 19 h : Moto-cross, circuit de La Grisière.

Sport et collectivités : une journée d’entretiens

L

La moto pour les plus jeunes A l’AMCM, on y vient de 6 à 60 ans, annonce le président. Le club dispose d’une école de moto où les enfants sont accueillis de 6 à 12 ans sur des engins adaptées à leur âge et à leur niveau. Apprentissage et initiation sont au programme sous la responsabilité de personnes formées et diplômées (brevet d’Etat et brevet fédéral). L’école est ouverte le samedi de 14h à 17h de mars à novembre (sauf en août). La moto peut également être un outil d’insertion : chaque mercredi à partir d’avril, six jeunes suivent des ateliers prévention routière, se forment au secourisme, et à partir de mai, pourront passer le BSR.

a Ville de Mâcon accueille le 27 mars le Conseil d’Administration de l’Association Nationale Des Elus du Sport (ANDES), dont Jean Berthaud, adjoint aux Sports, est un membre actif. Parmi les sujets à l’ordre du jour figurent l’impact des nouveaux règlements fédéraux de la Fédération Française de Football et de la Fédération Française de Basket-Ball pour les collectivités territoriales ou encore le rôle de l’association au sein du Centre National pour le Développement du Sport en Bourgogne (CNDS). Après les débats, organisés au Centre Omnisports de Mâcon, les élus membres de l’ANDES visiteront le Complexe sportif des Saugeraies, exemple d’équipement moderne qui allie confort et mutualisation des besoins.

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

33


/LIEU DE VILLE/

LA “ coopérative agricole Deux anciens hangars de la Coopérative agricole viennent d'être détruits dans le cadre du urbain de la place Saint-Pierre. Mais qui peut encore deviner aujourd'hui que ce pâté de mai le couvent des Minimes ? Retour sur un passé qui remonte au 17e siècle.

Q

ui sait encore que l’ancienne coopérative agricole, c’est-à-dire le pâté de maisons compris entre les rues Guichenon, des Minimes et la place Saint-Pierre, constitue un pan du patrimoine mâconnais du 17e siècle ? Alors que débutent les travaux de rénovation partielle des lieux, l’occasion est belle de faire un voyage historique.

Un ordre aimé des Mâconnais

En 1622, les premiers pères de l’Ordre des Minimes s’installent à Mâcon. Avec le soutien de la population, ils débutent en 1625 la construction de leur couvent. D'ailleurs, des vestiges d'un cloître subsistent encore à l'intérieur des bâtiments. S’abat, peu après, une effroyable épidémie de peste sur Mâcon. Le dévouement des Minimes pendant la tragédie suscite la reconnaissance des habitants. Des dons multiples permettent d’élever, en 1631, la chapelle Saint-Anne des Minimes (photo 1), adjacente au couvent.

(2)

(1)

Vendu à la Révolution

En 1686, une nouvelle aile – qui deviendra la coopérative agricole – complète le couvent. Puis, ces murs rencontrent l’Histoire, avec une grande “ hache.” En janvier 1791, les révolutionnaires saisissent les lieux, devenus biens nationaux. Les onze derniers pères sont expulsés. Les bâtiments, vendus, sont loués en partie et deviennent une préfecture. Le nouveau propriétaire, qui loge sur place, veut creuser une cave sous la chapelle. On y découvre les sépultures de plusieurs familles locales, dont les Lamartine. Devant l’odeur pestilentielle, l’administration ordonne de cesser les travaux. (3)

Un peu d’histoire… • 1622 : arrivée à Mâcon de l’Ordre des Minimes fondé par François de Paul • 1625 - 1630 : construction du couv (“ la coopérative agricole ”) • 1791 : Vente des lieux comme biens nationaux. La future préfecture s’y établit • 18 –Beaujolais • 1933 : destruction de la toiture de la chapelle, qui créé une vive émotion • 1972 : restauration de la la coopérative agricole • 2010 : début de la restructuration 34

MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010


” au fil des siècles projet de renouvellement sons était à l'origine

La Poste investit le bâtiment

Successivement entrepôt à vin puis école de Visitandines, l’ancien couvent devint Poste en 1880 et ce, jusqu’à 1913 (photo 2), date à laquelle l’actuel bâtiment de la rue Victor-Hugo fut mis en service. Après la première guerre, le syndicat agricole achète les lieux que la plupart des Mâconnais connaissent d’ailleurs sous le vocable de “ coopérative agricole. ” Le lieu et ses portes d’époque (photo 3) qui donnent sur la rue des Minimes, ont longtemps été utilisés pour entreposer les quelque 30 000 échantillons du concours national des vins de France par les organisateurs de cette manifestation dont l'origine remonte à 1954.

Quant à la chapelle, dotée d’un plancher de béton en 1985, elle est devenue un lieu de stockage, jusqu’au départ du commerce en 2005. n

Un futur possible pour cet espace (document non contractuel). Dessin David Giraudon

VERS UN espace culturel, COMMERCIAL ET TOURISTIQUE 22 février 2010 : les travaux de démolition de deux anciens bâtiments de stockage de la coopérative agricole débutent. L’opération fait apparaître aux regards le mur Est de l’ancienne chapelle SaintAnne des Minimes, désormais propriété de la Ville. Le projet de rénovation de la chapelle s’inscrit dans celui, plus large, de “ l’espace ” Saint-Pierre qui va rendre la place aux piétons. Culturel, touristique et, peut-être, commercial, ce projet prévoit d'accueillir dans les imposantes caves voûtées de la chapelle, les concerts du Crescent Jazz Club. Pour les deux étages de la chapelle, une étude est menée pour ouvrir l'espace à un lieu destiné à des expos culturelles et, pourquoi pas, à la réalisation de halles commerciales à vocation alimentaires. Si d'autres lieux sont aussi pressentis pour accueillir ces halles, il est certain que l'espace Saint Pierre retrouvera bientôt une nouvelle harmonie.

ent des Minimes • 1631 : élévation de la chapelle Saint-Anne • 1686 : construction d’une nouvelle aile 80 - 1913 : le bâtiment devient bureau de Poste • Années 1920 : installation de la coopérative agricole Mâconnais porte de la chapelle Saint-Anne • 1985 : construction d'un plancher en béton dans la chapelle • 2005 : départ de MA VILLE MÂCON - AVRIL 2010

35


L'indice Atmo du mois de Février

7 jours bon : 15 jours bon : 1 jours moyen : médiocre : 3 jours médiocre : 1 jours 1 jours mauvais : ATMO est satisfait, la qualité de l'air a été bonne au mois de février

Indice journalier sur www.atmosfair-bourgogne.org

Infos pratiques

> ALLO MAIRIE n° Vert 0 800 33 72 73 (appel gratuit depuis un poste fixe)

(PIM) LES POINTS IMFORMATION MAIRIE

> PIM Marbé (Maison de l’Abîme) 03 85 21 01 39 Accueil : David Conseillère municipale à votre écoute : Elisabeth Guillet > PIM St-Clément 94, rue de Lyon 03 85 22 15 06 Accueil : Nassera – Conseillère

municipale à votre écoute : Georgette Degoulange > PIM Saugeraies 153, rue Louise Michel 03 85 22 16 05 Accueil : Mylène – Conseillère municipale à votre écoute : Denise Noton

NUMERO D’URGENCE SECURITE GAZ n° 0800 47 33 33

MEDECINE DE GARDE

En cas d’urgence : Maison médicale rue Ambroise-Paré Tous les jours de 19h à minuit,

samedi à partir de 14h, dimanche et fêtes de 8h à minuit.

NUMERO D’URGENCE

> s.a.m.u : 15 > Police secours : 17 > Sapeurs Pompiers : 18 > enfance maltraitée : 119

prochain conseil municipal le 3 mai a 18h30

Ma Ville Mâcon avril 2010  

Magazine municipal de la Ville de Mâcon

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you