Issuu on Google+

www.migrosmagazine.ch, no 5, 28 janvier 2008

PHOT OS NIK HUNGER / CARINE ROT H - A RK IV E .CH / X AV IE R V OIROL / BIL DE RL OUNGE -V A RI O I MA GE

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

CONSTRUIRE

Les thèmes

Les saveurs d’Asie s’invitent à Migros grâce à une sélection de produits. Page 25

Il fait bon vivre à La Brévine, dans la petite Sibérie de la Suisse. Page 14 Nous sommes tous des menteurs! Page 20

Franz Weber à la chasse aux jets Halte au bruit! L’écologiste est de retour sur le devant de la scène avec la votation contre le vacarme des avions de combat. Page 12

Golfeurs en herbe. Page 57 Ancien pasteur, il se change en clown de Dieu! Page 86 Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

Reportage Elle gère deux centres de requérants avec son frère. Page 6

Ados Comment larguer dans les règles de l’art? Page 70


Tulipes Par exemple: le bouquet de 10 pièces

7.80

MGB www.migros.ch

Tout ce que le printemps nous offre.


Cette semaine

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Rubriques

PHOT O A1PIX

Courageux, le sociologue Michel Fize! Avant de répondre aux questions de notre journaliste Alain Portner, il lève les trois doigts de la main droite et jure de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité… Ce n’est pourtant pas en qualité de Joël Guillet, prévenu rédacteur que nous en chef l’accueillons dans nos colonnes (lire son interview en p. 20), mais comme auteur d’un délicieux essai intitulé «Les menteurs» (Ed. de l’Homme). Or donc, nous mentons. Tous, sans exception. Délibérément ou par omission. En moyenne deux fois par jour. Les hommes autant que les femmes (quoique, très souvent, pour d’autres raisons). Faut-il s’effaroucher de ces bobards tous azimuts? Oui et non, répond Michel Fize, qui admet que nous n’avons pas toujours le choix. C’est une question de fréquence et d’ampleur de notre duplicité. «La vie a besoin d’illusions, c’està-dire de non-vérités tenues pour des vérités», prétendait Nietzsche. Bonne lecture et à la semaine prochaine!

Grandir Les écoliers s’éclatent en camp de ski

Ils sont tout petits, dorment avec leur doudou... et partent en camp de ski, parfois pour la première fois. Mais les enfants ne sont pas égaux devant la neige, puisque

l’organisation des camps est laissée à l’initiative des écoles. Astuces et conseils pour que cette première soit inoubliable. Page 67

La vie de la rédaction

M-Infoline: Tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch www.migros.ch

Récit Un frère et une sœur au cœur de centres de requérants d’asile 6 Entretien Franz Weber part en guerre contre les jets 12 Récit La Brévine: quand le froid réchauffe les âmes 14 Minute papillon 19 Entretien Michel Fize 20 En magasin 25 M-Cooking 51 Actuel 53 Votre région 61 Vie pratique 67 Ados Comment larguer sa copine? 70 Voiture 72 Voyages 74 M’08 78 Voyages lecteurs 79 Mots fléchés 83 Réussite Le bouffon de Dieu 86

M-CUMULUS

Après avoir fait ses premières armes au Matin Bleu, Mélanie Haab, 24 ans, a décidé de rejoindre la rédaction zurichoise de Migros Magazine. L’occasion pour elle d’entamer son stage de journalisme, mais aussi de s’initier aux joies de la vie sur les bords de la Limmat. Ses découvertes? Le plaisir des trains bondés à deux étages, le réveil au doux son du Schwiizerdütsch et l’ambiance propre aux grandes villes. Manque encore: la séance de shopping.

Informations et offres intéressantes. Page 84

Produits de la semaine PHOTO TANIA DEM ARMELS

Le nez qui s’allonge

M-CUMULUS: Tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch www.m-cumulus.ch

La cuisine asiatique fait son show: découvrez les secrets de plats traditionnels. 25 Faites le plein de vitamine E grâce aux vertus des produits marins, en gel ou en capsules. 32

Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich tél. 044 447 37 37 fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch www.migrosmagazine.ch

* Tarif normal de conversation

Publicité

Ne craignez plus l’oignon ni l’ail 1001 Chlorophylle •supprime la mauvaise haleine •prévient les odeurs de transpiration •confère fraîcheur et sécurité

3

En pharmacie et droguerie.

Veuillez lire la notice d’emballage. Distributeur: Biomed AG 8600 Dübendorf


Temps présents

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Sur le vif

Dans l’objectif

Notes à l’école: «les psys se sont trompés» Les notes à l’école, est-ce vraiment nécessaire? Il faut d’abord décider si on veut évaluer le travail de l’enfant par rapport à une norme extérieure ou par rapport à lui-même. Les notes servent à situer le travail de l’élève en fonction de cette norme et de ses camarades.

L’initiative Ecole 2010, pour le retour des notes en lieu et place des appréciations, a cartonné dans le canton de Vaud. Elle a récolté plus de 16 000 signatures en quelques mois. Un cas qui rappelle l’initiative genevoise de l’Association pour refaire l’école (ARLE). Acceptée en votation populaire en 2006, elle demandait la réintroduction des notes et des moyennes dès la troisième primaire. Jacques-André Haury, député vaudois d’Ecologie libérale, est l’auteur de plusieurs interventions parlementaires dans ce sens.

Starlettes en plein shooting Deux jeunes filles participent à leur manière, à la manifestations anti-Forum économique de Davos, à Berne, le 19 janvier. Une photo qui restera gravée dans leur mémoire. Ou sur leur blog.

Supprimer les notes, c’était une mauvaise idée? Les psychologues se sont trompés. Ils ont pensé que l’élève se développerait mieux sans comparaison. Mais il a besoin d’objectifs extérieurs. L’initiative Ecole 2010 me paraît mettre un terme à l’échec pédagogique que le Département de la formation et de la jeunesse ne veut pas reconnaître. Il faut renoncer à la pédagogie centrée sur l’enfant, ça ne fonctionne pas. On s’est donc trompé en pensant que l’élève peut apprendre par lui-même? Oui, car il y a deux sortes d’apprentissage: le naturel, l’enfant tombe et apprend à se relever seul, et l’apprentissage scolaire. Il y a des choses qu’on ne peut pas apprendre seul, comme écrire, compter, parler… Propos recueillis par Mélanie Haab

Impulsions

Trait pour trait

DESSIN DE BARRIGUE PARU DANS «LE M ATI N» DU LUNDI 21 JANVIER 2008

L’INVITÉE DE LA SEMAINE

Sophie Richard, animatrice RSR La Première

PHOTO EDDY M OTTAZ

4

La balade imaginaire Détail de départ nécessaire pour éviter tout malentendu: cette ballade n’est pas celle «des gens heureux». Du reste, sans vouloir vous commander, ça n’est vraiment pas


Temps présents P HOT O L UK A S L E HMA NN / K E Y S T ONE

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

5

Mes bons plans par Pierre Léderrey, journaliste Voir: Les Coen au sommet. La puissance narrative de Cormac McCarthy remet en selle les deux frangins dans ce chef-d’œuvre aux frontières du western, du thriller et du road movie. Entre Texas et Mexique, dans des paysages magnifiquement filmés, rôde la Mort en noir (Javier Bardem, le meilleur méchant depuis longtemps), aux trousses d’un cow-boy (Josh Brolin, superbe) et des 2 millions qu’il a ramassé. Proche de la retraite, un shérif désabusé (Tommy Lee Jones, excellent) les suit de près. Les Coen malmènent avec jubilation décors et figures de la mythologie du grand Ouest dans une mise en scène inspirée. Du grand art. J. et E. Coen, «No Country for old men», en salle.

le moment de fredonner du Gérard Lenorman! (Ça n’est d’ailleurs JAMAIS le moment de fredonner du Gérard Lenorman…) Là où je vous emmène, les rengaines et les refrains sont totalement superflus. Ah! Pas besoin non plus de s’habiller chaudement ou de prévoir des lunettes de soleil: quel que soit l’humeur du ciel, vous n’aurez pas à souffrir des caprices de la météo, car nous n’allons… nulle part. Plutôt si, nous allons dedans. Je veux dire par là, à l’intérieur. A l’intérieur, parce que c’est bien là que tout se passe, non? Nous y voilà. Une fois allongé, les yeux fermés, l’excursion peut commencer. Le but n’est pas de retrouver les bras de Morphée,

mais si le sommeil vient, il paraît qu’il ne faut pas lutter. Nous y sommes: en soi, pour soi et peu importe pour combien de temps. Ne serait-ce que l’espace de quelques secondes, infimes, il n’y a rien à prouver, rien à vouloir, rien à demander. Evidemment, c’est précisément dans ces moments que la tentation légèrement fantasmatique de tout réinventer, de tout redessiner pointe le bout de son nez et vient nous chatouiller l’esprit, mais qu’est-ce que ça peut bien faire? C’est vrai que c’est parfois furieusement agaçant toutes ces idées folles qui s’accrochent à vous comme un vieux chewing-gum sur le bitume, mais ce n’est rien, que du vent, et qu’est-ce que ça coûte? Pas une cacahouète, pas un kopek.

Hier encore, lorsque j’ai essayé, c’est cette foutue liste de commissions incomplète que j’avais dans la tête et aussi des tas de questions existentielles qu’il m’était impossible de chasser. Je voulais faire le vide et je me suis retrouvée parasitée, coincée entre deux packs de lait, trois pommes et quelques angoisses existentielles. Tu parles d’une balade! N’empêche, j’ai envie d’y retourner. Une prochaine fois, je pourrai peut-être planer voire m’envoler? Je vais recommencer ces tout petits voyages plein d’avantages: pas de billets d’avion à réserver, aucun itinéraire à confirmer. Juste la possibilité d’une sensation d’un peu de liberté retrouvée.

Ecouter: Musical et habité. Artiste polymorphe aux ambiances subtiles et aux arrangements travaillés, le Valaisan revient avec un nouvel album aventureux, musical, habité. Un univers riche et profond, très personnel, proche de l’épure. Une confirmation pour les uns, une découverte pour les autres. Pascal Rinaldi, «Au-delà de cette limite», distr. Disques Office. En concert un peu partout en Romandie, notamment à Saignelégier (09/02), Lutry (21-22/02), Vevey (06/03). Toutes les dates sur: www.pascalrinaldi.ch Faire: Un festival pour l’autre cinéma. Films d’Afrique bien sûr, mais aussi d’Asie et d’Amérique du Sud: ce rendez-vous incontournable de productions moins hollywoodiennes propose une nouvelle fois un riche programme entre une série consacrée au travail de l’homme, des productions venues de Taïwan, de Malaisie, d’Iran et d’ailleurs. Sans oublier les habituels workshops et autres conférences. Pour tous. Genève, festival «Black Movie», du 1er au 10 février, infos sur www.blackmovie.ch Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


6

Reportage

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Un frère et une sœur au cœur de l’asile

Alors que les «lois Blocher» sur l’asile sont entrées en vigueur, rencontre avec Madeleine Genoud, directrice de deux centres de requérants en Valais, assistée, entre autres, par son frère Pierre. Plongée dans une réalité plus complexe que la caricature qui en est donnée.

O

n se téléphone quinze fois par jour.» Ils sont frère et sœur et ont beaucoup de choses à se dire, même si c’est pour parler administration, finances, organisation et planning. Nés à Saint-Gingolph (VS), Madeleine et Pierre Genoud sont, depuis quelques années, les visages de l’asile dans cette région du Haut-Lac chablaisien. Madeleine est la directrice des foyers de Saint-Gingolph et de Collombey. Elle travaille dans les locaux d’une ancienne école religieuse qui accueille, au cœur du village franco-suisse, les familles de requérants d’asile et les femmes seules, dans un décor presque idyllique avec vue sur le lac. Pierre s’occupe de la partie sociale du foyer de Collombey, réservé aux hommes célibataires, dans une atmosphère nettement plus industrielle – d’anciens baraquements de chantier au pied d’une torchère. Au bénéfice d’une formation commerciale, Madeleine a travaillé pendant quinze ans au sein d’un cabinet médical de la région. L’occasion d’un premier contact avec les milieux de l’asile: «Nous avions la charge des contrôles sanitaires des requérants dès leur arrivée au foyer de SaintGingolph ainsi que du suivi médical, avec parfois des cas très lourds.»

Expérience de vie CFC de maçon, puis, plus récemment, de gestionnaire, Pierre se sert d’une expérience de vie assez riche pour faire face aux problèmes spécifiques d’un foyer regroupant des hommes souvent jeunes et de nationalités très diverses. Les requérants arrivent de Vallorbe (VD), d’Altstätten (SG) ou de Chiasso (TI). Le premier soir, l’accueil se résume à leur montrer leur chambre et le réfectoire: «Ils sont fatigués, débarquent d’un centre d’enregistrement où ils sont restés, pour certains, plusieurs semaines.

Ici, ils sont confrontés à un nouveau milieu, avec des personnes déjà familiarisées, c’est un déracinement de plus. Il ne sert à rien de leur remplir la tête dès leur arrivée.» Ce n’est que le lendemain que les requérants sont informés de la vie au foyer, du règlement de maison, des diverses formes d’assistance, notamment médicale, financière et juridique.

La débrouille Le problème de la langue est contourné grâce à un réseau qui met à contribution les requérants comme le personnel. Le veilleur de nuit, par exemple, est un ancien requérant kosovar qui parle l’albanais, le serbo-croate, le turc, le kurde, le français, «et même un peu de russe». Le deuxième veilleur est Iranien et parle «un français parfait et bien sûr le farsi, ce qui nous arrange bien». A Collombey, un des aides de cuisine assure les traductions français-yéménite. Madeleine et Pierre parlent l’anglais et l’allemand. «Avec ça on peut se comprendre.» Une autre difficulté qui se présente très vite concerne la nourriture, première source de déstabilisation, selon Madeleine: «La cuisine est un endroit stratégique, la plupart sont musulmans et il faut leur faire comprendre qu’il n’y a jamais de porc dans les différentes préparations culinaires. Il faut que la confiance s’établisse.» Une confiance facilitée par le fait que les aides de cuisine sont souvent des requérants, parfois de la même ethnie qu’eux. Evidemment, dans un endroit comme Saint-Gingolph, les requérants «ont un peu l’impression de vivre au bout du monde. Le rêve pour eux serait de se retrouver dans une ville». Autre grande illusion: être logé en appartement, le plus tôt possible, ce qui n’arrive qu’après plusieurs mois, en fonction des disponibilités. «Il s’agit aussi de leur expliquer que


Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Reportage

7

Pierre et Madeleine Genoud sont depuis quelques annÊes les visages de l’asile dans le Chablais valaisan.


BELLA SICILIA

Circuit très apprécié pendant la meilleure saison. Vols non-stop Air Malta de Genève à Catane. Groupe guidé seulement en français. Participants enthousiastes depuis des années. 1 semaine de/à Genève:

1498fr. avec demi-pension

Itinéraire 1er jour: Genève - Catane côte orientale. L'après-midi, vol direct pour Catane. Transfert jusqu'à votre hôtel. 2e jour: Taormine - Piazza Armerina - Agrigente. Traversée de beaux paysages jusqu'à Piazza Armerina. Visite de la Villa del Casale célèbre dans le monde entier pour ses mosaïques. Ces oeuvres d'art bien conservées sont d'une beauté fascinante. Continuation jusqu'à Agrigente. 3e jour: Agrigente - Sélinonte Ségeste - Palerme. Le point culminant des visites à Agrigente est la Vallée des Temples avec ses cinq édifices doriques. Ensuite, visite des imposants temples de Sélinonte et de Ségeste. 4e jour: Palerme - Monreale. Tour de Palerme avec le palais des Normands, la cathédrale et autres curiosités. Départ pour Monreale où vous visitez le splendide dôme. Après-midi à disposition.

5e jour: Palerme - Cefalù - Messine - côte orientale. Le matin, départ pour la pittoresque ville portuaire de Cefalù. Visite de la vieille ville et de la cathédrale. Ensuite, vous longez la côte via Messine jusqu'à votre hôtel (pour les 3 prochaines nuits) dans la région de Brucoli, Catane ou Taormine. 6e jour: Etna - Taormine. Le matin, trajet jusqu'à l'Etna, plus haut volcan actif d'Europe. Si le temps le permet, descente dans le cratère principal. L'après-midi, visite de la petite ville de Taormine. 7e jour: Syracuse. Visite du pittoresque quartier d'Ortygie et du site archéologique avec son théâtre grec. Retour à l'hôtel. 8e jour: côte orientale - Catane Genève ou prolongation de séjour. Prolongations balnéaires, voir notre brochure «Vacances balnéaires».

Messine

PALERME Cefalù Ségeste Sélinonte

SICILE

Agrigente

Etna Piazza Armerina

Taormine Naxos Catane Brucoli

Syracuse

Prix fantastiques Prix forfaitaires en francs par pers. en chambre double, demi-pension comprise. 7 nuits Voyage 5 1498 fr. Voyages 3, 4, 1598 fr. Voyages 1, 2, 6 – 8 1698 fr. Supplément chambre individuelle 345 fr.

Circuits 2008 1) 2) 3) 4) 5) 6) 7) 8)

10.05 – 17.05.08 24.05 – 31.05.08 07.06 – 14.06.08 14.06 – 21.06.08 21.06 – 28.06.08 13.09 – 20.09.08 20.09 – 27.09.08 04.10 – 11.10.08

HM/J/CTA/RTP021

Prestations Vol Air Malta de Genève à Catane et retour en classe économique. Taxes d'aéroport et de sécurité, supplément carburant 112 fr. Repas à bord; franchise de bagages de 20 kg. Circuit en car confortable. Visites et droits d'entrée selon programme. Guide local parlant français. Logement dans des hôtels de classe moyenne, demi-pension comprise. Documentation.

Non compris – Assurance frais d'annulation obligatoire avec assistance 45 fr. – Transfert pour prolongation balnéaire à Giardini Naxos, Taormine 35 fr. – Taxe forfaitaire.

Bon à savoir Documents nécessaires pour les citoyens suisses: carte d'identité valable ou passeport périmé depuis moins de 5 ans. Si moins de 15 participants, sous réserve d'annulation jusqu'à 30 jours avant le départ. Sous réserve de modifications de programme et d'augmentation du supplément carburant. Cette offre est soumise aux conditions générales de contrat et de voyage d'Hotelplan, disponibles dans toutes les bonnes agences de voyages ou sous www.hotelplan.ch

Réservations 0848 821111

vente-directe@hotelplan.ch, dans les succursales HOTELPLAN ou TOURISME POUR TOUS et dans votre agence de voyages. www.mtravel.ch

141308003

La Sicile possède de nombreuses curiosités géographiques et culturelles que vous pourrez admirer durant ce circuit M-travel. Découvrez cette île fascinante en compagnie d'un guide chevronné.


Reportage

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

9

Le centre de requérants de Saint-Gingolph.

Dans le centre, les aides de cuisine sont souvent des requérants.

ce passage dans un foyer d’accueil est une étape obligatoire, ne serait-ce que pour apprendre, pour certains, à se servir d’une machine à laver.» Et s’imprégner de quelques usages locaux: «Actuellement, nous accueillons une famille africaine de sept enfants, c’est évidemment très vivant, on leur explique que lorsqu’ils vivront dans un appartement ils ne pourront pas faire n’importe quoi. Ici, par exemple, c’est silence imposé dès 21 heures.»

Des préjugés à gérer La répartition des personnes dans les chambres peut s’avérer parfois délicate. Madeleine raconte avoir dû, le matin même, débattre ferme avec une requérante géorgienne qui refusait d’être logée dans la même chambre qu’une jeune Erythréenne, prétextant, comme chrétienne, ne pas vouloir cohabiter avec une musulmane. Manque de chance, l’Africaine était chrétienne. Quand la vraie raison est apparue – «elle est Noire» – Madeleine a dit non. «Face à ce genre d’arguments, j’exige qu’ils apprennent d’abord à connaître la personne.» Le centre de Saint-Gingolph dispose d’une école où les enfants sont envoyés dès l’âge de 5 ans. Les cours sont donnés en français par un enseignant que mandate le Département de l’instruction publique et il s’agit

Les enfants sont envoyés à l’école dès l’âge de 5 ans.

bien sûr d’une classe à plusieurs niveaux «comme dans le bon vieux temps». Les adultes, eux, ont la possibilité de suivre des cours d’informatique et de français, facultatifs, mais Madeleine, comme Pierre à Collombey, «insiste beaucoup pour qu’ils participent». Les requérants sont libres d’aller et venir, mais doivent se présenter tous les matins pour régler d’éventuels problèmes administratifs, organiser des rendez-vous médicaux, etc. Si un requérant ne se présente pas au bureau un jour «on se dit qu’il est resté endormi». S’il ne se présente toujours pas les jours suivants, un contrôle de la chambre est effectué pour vérifier s’il s’agit d’une disparition ou d’une simple absence. «Lorsqu’ils comprennent qu’ils n’ont aucune chance au niveau de la procédure, certains préfèrent disparaître.» A Collombey, avec des hommes jeunes et seuls, la gestion du centre s’avère un peu plus délicate, notamment au niveau du maintien de l’ordre: «Il ne faut pas être passif, rester toujours à l’écoute, et réagir vite. En cas de problème, souvent ce sont les autres requérants qui prêtent main-forte pour ramener le calme.» Pierre explique que la période la plus difficile «c’est l’été, lors des grandes chaleurs. 2003 a été un vrai cauchemar.» Depuis, Pierre organise des baignades dans un plan d’eau, près d’Illarsaz, dans le Chablais valaisan.

Il s’est arrangé aussi avec la commune pour l’utilisation d’un terrain de foot. L’achat d’un baby-foot a donné lieu à un mémorable tournoi, une véritable coupe du monde, remportée par un Kurde iranien et qui s’est déroulé pendant trois semaines avec comme premiers prix des cartes téléphoniques et d’anciennes coupes, passées au Sigolin. Qui dit requérant d’asile, dit souvent, à l’exemple très médiatisé de Bex, cohabitation houleuse avec les villageois. Rien de tout ça à Saint-Gingolph, selon Madeleine. Elle concède que parfois, en été, il peut arriver qu’«il y ait un peu trop de bruit le soir après 22 heures: Mais comme je suis du coin, les gens prennent la peine de m’en parler, de me téléphoner. Alors j’organise une réunion entre les résidants et les villageois qui se sont plaints.»

Des incitations positives Elle invoque aussi l’efficacité d’un règlement de maison «plutôt strict». Et la possibilité de distribuer diverses sanctions – des amendes – ou, au contraire, des incitations positives: «Si une famille se comporte bien, elle peut avoir une priorité lorsqu’un appartement se libère, même si elle est arrivée après d’autres. Et puis les requérants discutent beaucoup entre eux, ils savent très bien où sont les limites.» Même si Collombey n’est situé qu’à quelques kilo-


Exttra 1: cli climat matisa isatio tion n régl ég able séparément – pourr arri pou arriver ver en ét étant ant pa p rfaitement détendu.

259. 5 8B.60 W

corollaverso.ch

Extra 2: régula ulateu teurr de de vite vitesse sse – pourr ccond onduir uire e en en étan étantt parf parfait aiteme ement nt dét détend endu. u.

Extra 3: système d’av avert rtiss isseme ement nt de recul – pour se garer en étant parffait iteme ement nt dét détend endu.

Corolla Verso Relax 1.8, 129 ch, 5 portes, à partir de Fr. 33’750.–*.

La Toyota Corolla Verso Relax: maintenant avec des extras gratuits d’une valeur de Fr. 1’900.–. La Toyota Corolla Verso Relax vous réserve tous les avantages de la Corolla Verso: espace de dimensions généreuses avec système Easy-Flat7 et la plus grande surface de chargement de sa catégorie. Sécurité excellente avec jusqu’à 9 airbags (y compris airbag pour le genou du conducteur) et 5 étoiles au test de sécurité Euro NCAP. Et une consommation modique de 6,6 l/100 km seulement (Corolla Verso Relax 2.2 D-4D, 136 ch, 5 portes). Et bien entendu la qualité de pointe caractéristique de Toyota. Sans oublier une brochette d’extras bons pour la détente tels qu’une climatisation réglable séparément, un régulateur de vitesse et un système d’avertissement de recul (d’une valeur de Fr. 1’900.–). Et le tout est offert à un prix attractif à partir de Fr. 33’750.–* déjà.

Tous les autres modèles Corolla Verso sont proposés actuellement à des conditions particulièrement avantageuses en leasing préférentiel à partir de Fr. 385.– par mois déjà.

* Prix net recommandé. Relax: série spéciale limitée fondée sur la «Linea Luna».

Conditions de leasing: Corolla Verso 1.8 «Linea Luna», 129 ch, 5 portes, prix catalogue Fr. 33’750.–*. Mensualités à partir de Fr. 384.85, TVA comprise, pour une durée de 48 mois et 10’000 km/an. Versement spécial Fr. 5’063.–, caution du montant de financement 5 % (au moins Fr. 1’000.–), taux annuel effectif 3,97 %, assurance casco complète non comprise. Autres variantes de calcul sur demande. Un contrat de leasing n’est pas conclu s’il entraîne le surendettement du consomTél. 044 495 2 495, www.multilease.ch. Offre de leasing valable pour les immatriculations jusqu’au 31. 03. 2008. mateur.


Reportage

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

mètres de Bex, et héberge le même type de population, les incidents se limitent là-bas, selon Pierre, à quelques anecdotes plus burlesques qu’autre chose. Syndrome de Bex toujours, le seul mot de requérants appelle dans le public celui de «trafiquants de drogue». «Rien d’avéré ici, certifie Madeleine. Bien sûr, de temps en temps quelques odeurs suspectes mais qui peuvent aussi provenir des chambres où un requérant s’essaie à cuisiner alors que c’est interdit pour des raisons de sécurité.» Les détecteurs de fumée déclenchent une alarme auprès des pompiers et les requérants doivent en assumer les conséquences: les amendes restent dissuasives puisque l’argent de poche se résume à 180 francs par mois et par personne. Les problèmes de drogue, Pierre, lui, raconte en être venu à bout par la manière forte: «J’appelais systématiquement la police. Les requérants ont fini par se lasser.»

Un cas extrême La petite délinquance, les chapardages dans les magasins? «Il y en a eu, même si ça fait quelque temps que je n’ai pas reçu de téléphones de Manor ou de la Migros.» Madeleine se souvient du cas particulièrement spectaculaire d’un couple de Géorgiens «d’une habileté incroyable, ils volaient des micro-ondes, des ordinateurs, des portables». Un couple qui a fini par disparaître dans la nature non sans avoir complètement vidé leur chambre: «Il ne restait rien, pas un lit, pas un matelas, pas un rideau, pas un tapis.» Là encore, une exception, un cas extrême. La rareté des dérapages est confirmée par Alain, un jeune éducateur en stage au centre de Saint-Gingolph: il explique n’avoir rencontré en six mois «qu’une seule famille à problèmes, sur une centaine de requérants». Et avoir dû, face à une tentative d’agression sur sa personne, appeler la police à la rescousse. Le 1er janvier, les fameuses lois «Blocher» sont entrées en vigueur, qui devraient durcir les conditions d’accueil et pénaliser les nombreux requérants déboutés. Pour l’heure, Madeleine et Pierre attendent encore des directives du département. Il s’agira probablement d’une prise en charge similaire à celle dont bénéficient déjà les requérants frappés de non-entrée en matière (NEM). La pratique diverge suivant les cantons: «En Valais, ils ne touchent aucun argent, mais reçoivent les prestations d’urgence. Ils sont logés, nourris,

11

A Saint-Gingolph, de nombreux requérants ont l’impression d’être au bout du monde et s’ennuient un peu.

Des chiffres, des hommes, des femmes, et des destins en attente • L’an dernier, 10 387 demandes d’asile ont été déposées, soit une baisse de 1,4% par rapport à 2006, ou encore 150 personnes de moins. • Les demandeurs les plus nombreux ont été, pour la première fois, les Erythréens (1662, +16%) devant les Serbes (953, -22%) – majoritairement Kosovars – et les Irakiens (935, +14,6 %). • La Turquie comme l’an dernier se situe au quatrième rang avec 621 demandes (contre 693 en 2006). • On note aussi une forte augmentation de requérants

sri lankais (618, contre 328 l’an dernier) conséquence, selon l’Office fédéral des migrations (ODM), d’une dégradation de la situation dans ce pays. • Explosion du nombre de demandeurs roumains (538, contre 61 en 2006). L’explication de l’ODM: la plupart de ces demandes ont été déposées au printemps 2007 pour toucher l’aide au retour. Depuis, cette aide a été supprimée pour les pays de l’Est, et la plupart des requérants rapatriés. • La Somalie, le Nigeria, l’Afghanistan et la Syrie ont

blanchis et soignés en cas de maladie.» Parmi les centaines de requérants passés par le foyer de Saint-Gingolph, certains gardent le contact. Madeleine reçoit ainsi chaque année un bouquet de fleurs et un message envoyés par une ancienne requérante russe «depuis son nouveau pays d’adoption. Je l’avais invitée dans ma famille à Noël parce qu’elle était seule». Certains cas n’en restent pas moins très difficiles à gérer, voire insolubles, comme celui de cette jeune Africaine seule avec sept

remplacé, en 2007, parmi les dix principaux pays de provenance, la Chine, la Russie, la Géorgie et l’Iran. • Le nombre de personnes en procédure d’asile (procédure en cours, admission provisoire, procédure de renvoi) s’élevait fin décembre 2007 à 40 653 (-9,4%, soit 426 personnes de moins qu’en décembre 2006). • 9577 demandes ont été traitées en 2007 (-14,3%). L’asile a été octroyé à 1561 personnes, soit un taux d’acceptation de 20,8% contre 6,7% en 2003, 9,2 en 2004, 13,6 en 2005 et 19,5 en 2006.

enfants. «Quelle sera la suite de la procédure? Mystère.» Madeleine recueille beaucoup de confidences: «Ils me racontent parfois leur histoire. Certaines sont très douloureuses.» A Collombey, aussi, les jeunes parlent à Pierre de leur parcours, des itinéraires rarement semés de roses: «Nous ne pratiquons pas l’angélisme, mais quand nous écoutons certains récits de vie, nous arrivons à comprendre pas mal de choses.» Laurent Nicolet Photos Carine Roth / arkive.ch


12 Récit

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

En guerre contre les jets

80 ans et pas la moindre trace de lassitude: l’écologiste Franz Weber se lance infatigablement dans la bataille. Cette fois, il veut soustraire les régions touristiques au bruit des avions de combat.

D

ans la poitrine de Franz Weber bat un cœur de lutteur. Un cœur qui bat vite, surtout quand il s’agit de protéger les animaux, de sauvegarder l’environnement ou, comme actuellement, de lutter contre la pollution sonore. L’activiste qu’il est repart au combat. Et ce 24 février, le peuple va se prononcer sur son initiative «Contre le bruit des avions de combat dans les régions touristiques en temps de paix». Il veut qu’un «oui» fasse réfléchir l’armée. «Un «non» reviendrait à signer un chèque en blanc aux forces aériennes», explique-t-il. A 80 ans, Franz Weber vibre toujours du feu de la jeunesse. Pour lui, le train ne va jamais assez vite. Dans son monospace noir, il sillonne le pays à toute vitesse. «Je dois être aussi rapide que ceux qui détruisent la nature. C’est pour cela que je roule en voiture», se justifie-t-il. Dans le livre Franz Weber – Rebell für die Natur (n.d.l.r.: pas traduit en français), paru en 2005, on peut lire en substance ces mots à propos du défenseur bâlois de la nature, Montreusien d’adoption: «Une des recettes qui font le succès de Franz Weber réside dans sa capacité de réaction et dans la rapidité de ses décisions.» Les opposants à l’initiative lui reprochent sa précipitation. «L’initiative est un coup de feu», critique le conseiller national UDC Adrian Amstutz. Tout en reconnaissant que les nuisances sonores, par exemple dans la région de Meiringen (BE), sont trop élevées, il trouve l’initiative radicale et l’accuse de vouloir clouer au sol l’aviation militaire. Lui-même a d’ailleurs déposé une motion demandant à ce que l’armée révise son concept de stationnement dans le but de mieux répartir les mouvements des avions à réaction. Le Conseil fédéral est resté muet. Franz Weber voit en Amstutz un «politicien menteur», qui veut d’abord fraterniser avec lui uniquement dans le but de lui tomber sur le dos en prônant le non à son initiative. Accusations auxquelles Amstutz réplique sèchement: «Sottises! J’ai clairement dit à Weber que je combattrai son initiative.» Les convictions de Weber se paient au prix de l’acharnement. Une attitude qui lui a valu des succès, déjà dans les années

soixante, lorsqu’il était jeune correspondant de périodiques suisses et allemands à Paris. Il interviewa Mireille Mathieu, Jane Fonda, Roger Vadim, et s’est senti très proche, pendant onze jours, de l’impératrice Farah Diba, épouse du schah d’Iran. Mais était-ce vraiment cela qu’il recherchait? «Est-ce que c’est cela, le sens de ma vie, me suis-je demandé, alors qu’à côté, le monde entier est en déclin?» La réponse à donner s’imposait. Après les Alpes, les hauts marais et les taureaux espagnols, sa cible, ce sont maintenant les avions de combat. En 2005, il décide que le bruit des jets doit cesser dans les régions touristiques. Et comme à l’époque, on pouvait lire dans son livre: «jamais plus d’armée!» On l’a soupçonné d’utiliser son initiative pour accélérer le démantèlement de la défense nationale. «Faux! corrige l’écologiste, je ne suis pas un adversaire de l’armée. Je suis contre ses excès.» Pendant trente ans, Franz Weber ne s’est jamais arrêté. Inlassablement, il combat les vieux préjugés. En mobilisant la population, il sauve les paysages de la Haute-Engadine contre le boom de la construction, se bat aux côtés de Brigitte Bardot contre les chasseurs de phoques et prend conscience à temps de la beauté du vignoble de Lavaux, élevé l’an dernier au rang de patrimoine mondial de l’Unesco. Son dernier

L’initiative Le 24 février, le peuple sera appelé à se prononcer sur l’initiative «Contre le bruit des avions de combat dans les régions touristiques en temps de paix». Elle a été déposée en novembre 2005 par un comité réuni autour de l’écologiste Franz Weber. Elle a été déclenchée par le bruit des F/A-18 dans la région de l’aérodrome militaire de Meiringen dans l’Oberland bernois. Le Conseil fédéral rejette l’initiative sans contre-projet. L’UDC, le PRD et le PDC ainsi que hotelleriesuisse recommandent de voter non. L’initiative de Franz Weber est soutenue par le PSS, les Verts ainsi que le Groupement pour une Suisse sans armée (GSsA).

coup: deux initiatives déposées en décembre dernier pour s’opposer au bradage du sol suisse. «Je suis jeune, dit-il, je peux encore travailler dix ans, et il me restera ensuite dix ans pour me reposer.» Ses deux fidèles assistantes, son épouse Judith et sa fille Vera, le soutiennent dans son travail quotidien et ses campagnes. Après son retrait, il incombera à Vera, 33 ans, de poursuivre son œuvre, à sa manière, «avec une façon de combattre plus féminine», sourit Franz Weber.

Des reproches Cette fois encore, le front des adversaires est large. Même l’association des hôteliers de Brienz et un groupe de travail opposé au bruit des avions dans les Alpes, qui, pourtant, soutiennent l’initiative, souhaiteraient une autre proposition, plus modérée. En effet, le texte de l’initiative est radical: aucun exercice militaire faisant intervenir des avions de combat ne doit être autorisé dans les régions à vocation touristique en temps de paix. Eternel indigné, Franz Weber reproche à ses adversaires de mentir: sur les décibels des avions de combat, sur le nombre de décollages avec postcombustion nécessaires, sur les raisons de son action, qui ne servirait en fait qu’à défendre ses propres intérêts, soit la protection de l’hôtel de Giessbach au-dessus du lac de Brienz. Reproche qu’il balaie d’un revers de main: «L’hôtel ne m’appartient pas!» Toujours est-il qu’il est président, avec signature unique, de la Fondation «Giessbach dem Schweizer Volk», propriétaire de l’hôtel. Si avoir raison est fatigant, parler, en revanche, le ressource. Franz Weber raconte volontiers. Il est intarissable. Même sur son portable. Un journaliste appelle pour convenir de la date d’une interview. «En voilà un qui veut organiser un débat contradictoire avec moi et un certain M. Knutti. Vous connaissez ce M. Knutti?» demande-t-il. Le commandant de corps Walter Knutti est le chef des forces aériennes suisses. Sabine Lüthi Photos Nik Hunger


Récit

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Franz Weber, photographié sur l’aérodrome militaire de Meiringen (BE): «Je ne suis pas un adversaire de l’armée, je suis contre ses excès.»

13

Ce que dit l’armée de l’air Walter Knutti commande les forces aériennes de l’armée suisse depuis 2006. Ce mécanicien sur avions et juriste fait partie des troupes d’aviation depuis 1982

Vous sentez-vous menacé dans votre existence avec l’initiative de Franz Weber? Dans l’espace aérien suisse, l’armée de l’air dispose de trois zones d’entraînement: audessus des Alpes bernoises et valaisannes, audessus des Alpes grisonnes et au-dessus du Jura. La vocation touristique de ces trois régions est incontestable. Mais accepter l’initiative reviendrait à clouer notre aviation au sol. Contre quoi l’armée de l’air doit-elle nous protéger? Chaque jour, l’armée de l’air veille à la sécurité de l’espace aérien suisse. Beaucoup de gens ignorent que l’armée de l’air effectue jusqu’à 400 interventions à caractère policier par année. Par exemple pour prêter assistance à des avions dont le système de communication ne fonctionne plus, pour des transports aériens ou pour les populations qui sont tributaires de transports aériens après des catastrophes naturelles. Le conseiller national Adrian Amstutz a demandé, en vain, d’examiner si le bruit des avions pouvait être réparti sur plus de trois aérodromes. Pourquoi n’y a-t-il aucune option? D’un point de vue opérationnel, trois aérodromes pouvant accueillir les avions à réaction – plus celui d’Emmen comme aérodrome de dégagement – suffisent pour accomplir nos missions. En tant que chef des forces aériennes, je ne m’opposerais pas à ce qu’il y ait des aérodromes supplémentaires si les politiques en décidaient ainsi. Serait-il possible de réduire le nombre d’exercices? Non. Nous avons atteint le minimum possible. Serait-il possible d’augmenter les entraînements en simulateur et à l’étranger? Aujourd’hui déjà, l’armée de l’air s’exerce souvent dans des simulateurs. A l’étranger, nous entraînons par exemple les vols très bruyants tels que vols supersoniques et à basse altitude. Un nombre minimal de vols d’entraînement en Suisse reste nécessaire. Cela en raison, notamment, des spécificités météorologiques du pays, qu’un pilote doit absolument connaître. Le problème du bruit va-t-il s’amplifier avec les nouveaux avions appelés à remplacer le Tiger? Nous verrons si ces avions seront effectivement plus bruyants ou non. C’est un critère qui intervient dans leur achat.


14 Reportage

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Quand le froid réchauffe les âmes

Dans le petit village de La Brévine (NE), il n’est pas rare que les quelque 700 habitants endurent des températures de l’ordre de -30°. Un microclimat qui crée une indéfectible solidarité. Reportage.

Pourquoi fait-il si froid? La situation géographique de La Brévine, à la fois haut plateau et vallée montagneuse, est propice à des températures de froid extrême. Celles-ci peuvent certains jours différer de 10° avec Le Locle pourtant voisin de quelques kilomètres. Le principe météorologique derrière cette singularité est appelé communément le «lac de froid». Certaines conditions doivent être respectées pour atteindre des records: absence de vent, haute pression et ciel sans nuage. La présence de neige peut renforcer le phénomène. Par radiation, la chaleur quitte le sol et se dissipe dans l’atmosphère. L’air froid plus lourd se dépose sur le fond de la vallée en forme de cuvette tandis que les crêtes se réchauffent. En quelques mètres d’altitude, une augmentation sensible de la température se fait sentir. La plupart du temps, les températures enregistrées à La Brévine diffèrent peu de celles du reste de la région à pareille altitude…

René Perret, le pasteur de La Brévine: «Les gens d’ici ont des racines profondes comme les sapins.»

Eve Chédel est venue rendre visite à sa mère Michèle.


Reportage

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

15

A

La Brévine, on sent le froid, mais on le voit aussi. Dès que la température avoisine les dix degrés en dessous de zéro, une brume ouatée enveloppe les étendues de neige nimbant la vallée d’un halo féerique propice au rêve et aux légendes. Il ne s’agit pourtant que d’un simple phénomène physique. La neige, plus chaude que l’air mordant, se condense et laisse échapper un peu de vapeur d’eau. Au-dessus, ce n’est que l’azur d’un ciel sans nuage. De quoi faire enrager les habitants du Plateau qui macèrent dans le brouillard… En cette fin de matinée de janvier, le thermomètre indique -9° C sur la vitrine de l’épicerie Bähler au centre de la commune. Si l’on ne peut s’empêcher de frissonner, il faut admettre que ce n’est rien de bien méchant pour le village neuchâtelois immortalisé par André Gide dans son roman La symphonie pastorale. Son surnom de Sibérie de la Suisse renvoie à des froids à ne pas mettre un canard dehors.

Lionel Jean-Mairet, cantonnier à La Brévine.

Charles Jeannin, maître charpentier à la retraite.

Daisy Matthey et Marcel Blondeau, l’homme qui a relevé le record de -41,8 degrés.

Le record: -41,8 degrés Fameux exemple, le 12 janvier 1987, Marcel Blondeau, qui pendant près de trente ans a fidèlement transmis trois fois par jour à MétéoSuisse les températures au village, notait dans son carnet un record: -41,8° C. La valeur n’est pas officielle et La Brévine dispute son titre de village le plus froid de Suisse à Samedan dans les Grisons qui connaît des vagues de froid similaires. Mais qu’importe le palmarès, la réputation du village aux grosses fermes solidement posées dans la large vallée qui porte son nom est bien ancrée. Et célèbre loin à la ronde. Dans les rues ou sur le parc du lac des Taillères, on voit de nombreuses plaques alémaniques. Les touristes viennent en nombre profiter des 120 km de pistes de ski de fond et du lac gelé pour patiner. Pour les attirer, La Brévine n’hésite pas à jouer sur l’analogie russe: Restaurant l’Isba, rue de Moscou, Siberia Sport, etc. Pourtant il serait malhonnête de dire que La Brévine s’est vendue corps et âme au tourisme: «Je crois au contraire que les visiteurs apprécient l’aspect immuable du village, note son pasteur René Perret. Aucun projet de quartier de villas n’est en cours. La Brévine demeure très agricole et très traditionnelle.» Les habitants sont en majorité indigènes. Seuls quelques rares «étrangers» (c’est-à-dire extérieurs à la vallée) se sont risqués à s’installer durablement dans la commune. La faute au climat? «Certains nouveaux habitants voulaient


16 Reportage révolutionner le village au Conseil général, mais ils se sont fait mettre au pas. Ici, il faut faire ses preuves», blague à moitié Marcel Blondeau. «Nous avons un tempérament bourru», explique le laitier Cédric Vuille, 29 ans et natif de La Brévine. A climat rude, habitants rugueux. Marcel Blondeau raconte qu’une institutrice d’origine valaisanne qui habitait à cinq kilomètres de l’école s’était fait tancer par l’ancien pasteur de La Brévine pour être arrivée cinq minutes en retard à l’école, alors qu’elle avait affronté à pied une «fricasse» et près d’un mètre de neige lors d’un long hiver des années 1960. Dans ce village où tout le monde est «cousin» et où tout se sait, personne n’a manqué l’arrivée de Patricia Trupiano il y a cinq jours. Cette enseignante de 44 ans a quitté Le Locle parce que ses voisins étaient bruyants. Là voilà installée dans la rue Courvoisier, dite rue de Moscou parce qu’on y enregistre les températures les plus basses du village. «Mes collègues m’ont demandé: «Qu’est-ce que tu viens t’enterrer à La Brévine?» Mais depuis que je suis arrivée, il fait soleil sans arrêt, c’est formidable et si tranquille.» Les basses températures? «Vous m’in-

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

quiétez avec votre article, mais de toute façon, pour aller travailler à Fleurier, je devais traverser toute la vallée. Au moins, je me rapproche.» Quand les nouveaux ont «fait leurs preuves», ils peuvent compter sur une indéfectible solidarité. Ce n’est peut-être pas un hasard si les fondeurs bréviniers sont réputés irrésistibles au relais. «Quand quelqu’un tombe malade, tout le village l’appelle pour prendre des nouvelles. Je me suis moi-même beaucoup occupée d’une personne handicapée dans le village», dit la retraitée Daisy Matthey.

Une grande solidarité «Un matin, vers 5 heures, j’ai reçu un appel de la famille qui devait passer le triangle dans le village, se souvient Marcel Blondeau. Ils n’avaient pas pu dégager mon chemin. Ils se proposaient donc de m’amener à mon travail à La Chaux-deFonds.» Charles Jeannin, maître charpentier à la retraite, se rappelle parfaitement le jour le plus froid de 1987: «Ce matin-là, j’ai été appelé par le restaurant de l’Hôtel de Ville. Leurs toilettes avaient gelé. J’ai dû isoler les locaux d’urgence. Mon apprenti est spontanément venu m’aider.

L’une des stations de mesure de la température et du vent de MétéoSuisse.

Publicité

PRESQUE TROP SPACIEUSE

New ŠkodaFabia Combi dès CHF 16’790.–

Tout heureux événement élargit les perspectives: la nouvelle Škoda Fabia Combi! Affichant une capacité pouvant atteindre 1460 l, elle offre le plus grand c raffiné, son design moderne et son équipement généreux en font le choix de prédilection de tous ceux qui exigent plus d’espace de vie pour leur argent. Fa


Reportage

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Cela prouve la mentalité solidaire de notre région. Les gens se serrent les coudes ici.» Des aventures qui, en dépit des températures extrêmes, ne se reproduisent guère. «Cette année, je crois qu’une seule conduite a gelé», indique le jeune cantonnier Lionel Jean-Mairet. Car à La Brévine, tout est prévu pour résister au froid. Conduites d’eau enfoncées à 1 m 60 sous terre, murs très épais, bonne isolation, souffleuses à neige dans toutes les fermes isolées, et Lionel Jean-Mairet qui jette jusqu’à 250 tonnes de sel chaque hiver avec ses collègues… Les hommes aussi paraissent bien adaptés à leur environnement. Charles Jeannin porte par exemple son «pull bourguignon». «C’est ma toison de poils sur le torse, je l’appelle comme cela parce que les vignerons bourguignons avaient l’habitude de mettre des pulls sous la chemise pour couper le vent.» A les écouter, les Bréviniers ne semblent jamais souffrir du froid. Et de fanfaronner: «Par -38° C, les poils de nez frisent un peu» ou «les oreilles gelées, c’est comme un coup de soleil». Bel art de l’euphémisme! En revanche, ils ne manquent pas de bonnes histoires à propos d’un Argovien ou d’un

Bernois qui s’est gelé les doigts ou qui a planté sa voiture dans la neige…

Un attachement sans faille Derrière la vantardise pointe la fierté d’être habitant de La Brévine. «Les gens d’ici ont des racines profondes comme les sapins», résume joliment le pasteur. «Je suis tellement attachée à cette région et notamment au lac desTaillères qui change de couleur chaque jour… Quand il vient de geler, il ressemble à un miroir, c’est superbe», s’émerveille Eve Chédel, chauffeur poids lourds à Sainte-Croix mais native de la vallée où elle revient à la moindre occasion. Malgré l’affection que lui portent ses habitants, le village a tendance à se dépeupler. «En 1890, la vallée comptait jusqu’à 2000 habitants, aujourd’hui nous ne sommes plus que 700, regrette Marcel Blondeau. Quand les jeunes se marient, ils quittent le village.»Avec des activités qui se limitent à l’agriculture et au travail du bois, La Brévine n’offre pas beaucoup de perspectives de diversification à ses jeunes. Et même si on en dénombre encore une trentaine, les exploitations agricoles diminuent: «Le climat n’autorise pas

offre de sa catégorie – un véhicule né pour transformer les nouveaux défis en un jeu d’enfant. Son habitacle ites vos premiers pas à l’occasion d’une course d’essai chez votre partenaire Škoda. www.skoda.ch

17

les cultures, les paysans de la vallée sont uniquement spécialisés dans le bétail», note Cédric Vuille. Les sorties en ville s’avèrent également périlleuses pour la jeunesse de La Brévine: «Les nuits d’hiver, on trouve souvent quelques voitures coincées au bord de la route», assure Lionel Jean-Mairet. Alors le dynamique club de ski de fond de La Brévine, qui fait partie des meilleurs en matière de formation en Suisse, perd inexorablement des adhérents. Et Marcel Blondeau de se demander si la réputation de Sibérie de la Suisse n’est pas un argument à double tranchant. «Cela attire les touristes, mais c’est un outil de promotion qui nous fait également du tort. Les gens pensent que nous habitons encore dans de vieilles fermes à cheminées alors que nous vivons de plain-pied dans la modernité!» Plus trivialement, ce qui inquiète les Bréviniers, c’est un prochain redoux qui les fasse sombrer dans la «gadoue». Mais ce ne sera pas encore pour tout de suite: à la sortie du village, une petite brume se reforme au-dessus des champs. Sylvain Menétrey/autre.com Photos Xavier Voirol


Aucun dérapage même avec une hausse des prix de l’essence.

Profitez de notre offre spéciale hiver sur les 4x4 jusqu’au 29.02.2008. Vous économiserez jusqu’à Fr. 1’500.– à l’achat ou bénéficierez d’un taux de leasing spécial de 3,9% (durée maximale de 48 mois). Le Sirion eco-4WD, seul 4x4 compact de sa catégorie avec boîte automatique en série, le tout-terrain Terios très tendance ainsi que l’extravagant Materia eco-4WD offrent tous sans exception un intérieur très spacieux, un confor t de première classe et bien sûr une consommation de carburant exemplaire. Toutes les concessions, toutes les infos au 0800 80 70 80. www.daihatsu.ch

20%

Valable du 29.1 au 11.2 sur tout l’assortiment Pantene Pro-V.

4

15

au lieu de 5.20

p.ex. shampooing Lisse&Soyeux Pantene Pro-V, 200 ml

Pantene Pro-V est en vente à votre Migros


Chronique

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

L’

Minute Papillon P HOT O DA NIE L RI HS

autre jour, j’avais décidé d’une promenade au bord du lac. Il ne faisait ni beau ni mauvais; les eaux du lac étaient tranquilles à ne pas croire; quelques cygnes frayaient leur chemin à belle allure, remontant vers le jet d’eau. J’étais étourdi par le grand air. Ma petite chienne me tirait activement au bout de sa laisse, elle flairait l’air marin, humait toutes les odeurs qui se présentent au mois de janvier; moi, je me bornais à avancer un peu mécaniquement; je me demandais si peut-être j’allais embarquer sur une «Mouette» qui vous conduit, à Genève, d’une rive à l’autre du lac. Mais voulais-je vraiment passer d’une rive à l’autre? J’avais décidé que cette aprèsmidi là, en ce qui me concerne, serait largement silencieuse. Je voulais marcher avec moi-même. Mes pensées et émotions suivaient leur fil, et j’entendais le leur laisser suivre. Au milieu de l’après-midi, j’ai avisé un café au bord de l’eau; j’ai décidé qu’il serait du meilleur aloi d’y faire une halte et, malgré la saison, de m’y offrir deux boules de glace, pour me faire cadeau d’une douceur. Quand j’ai pénétré dans ce café, j’avais très clairement en tête cette phrase un rien théâtrale qu’on entendait souvent dans les vieux films en noir-blanc, une phrase à laquelle les gens avaient facile-

«Et maintenant, laissez-moi seul» ment recours dans les siècles passés: «Et maintenant, qu’on me laisse seul.» Je crois que c’est une exigence que les gens osaient assez naturellement formuler dans la réalité. Par là, on affirmait son caractère, son statut d’individu à part entière. C’est un usage qui s’est perdu, incompatible avec notre époque. e méditais cela en poussant la porte du café bondé. Vers le fond, dans la pénombre, il restait une ou deux tables de libres. Une femme âgée, aux joues exagérément fardées, constatant mon indécision – où m’asseoir? – m’a invité, d’une voix pleine de sollicitude, à m’installer à la table voisine de celle où elle prenait le thé: «Venez Monsieur, venez vous asseoir là.» Visiblement, elle aurait

J

mule magique des temps passés qui me trottait dans la tête, et j’ai aimablement dit: «Pardonnezmoi, Madame, mais j’aimerais rester seul.» lle n’a pas sursauté, ne s’est pas offusquée. Elle a souri, fourré sa main dans la poche de son manteau et en a ramené un os sous plastique tel qu’on en trouve dans les supermarchés. J’ai compris que cette dame tenait toujours sur elle ce genre de gâterie pour les chiens de passage qui croiseraient éventuellement sa route solitaire. Le mien, ravi, s’était dressé sur ses pattes arrière pour mieux flairer et reconnaître la chose sous son emballage transparent. L’os est alors sorti au grand jour comme un poussin de sa coquille. La vieille dame l’a doucement approché de ma chienne qui l’a saisi entre ses dents délicates, avec une politesse pleine de convoitise. La dame m’a recommandé de conserver l’emballage pour le cas, improbable, où ma chienne ne viendrait pas à bout de son repas: «Vous pourrez glisser dans le plastique ce qui restera de l’os, et le lui redonner plus tard.» J’ai fait comme elle a dit. Quand je suis ressorti du café, le cours de mes pensées avait indubitablement été altéré; j’étais tombé sur un os. La vie nous réserve de drôles de douceurs que nous n’avons pas toujours commandées.

E

Jean-François Duval, journaliste

été ravie du contact vivant qu’offrirait à ses doigts usés le pelage de ma chienne, et j’entrevoyais la conversation canine qui n’allait pas manquer de s’engager. J’ai décliné. J’avais toujours en tête cette injonction, cette prière des temps passés, un désir de rester seul. J’ai avisé une table isolée, au beau milieu de la salle, et commandé deux boules vanille et chocolat à la serveuse qui passait. La vieille dame s’est alors levée et s’est approchée: «Mais venez donc vous asseoir à cette table près de la mienne, a-t-elle répété, vous serez bien mieux qu’ici, et votre chien aussi, n’est-ce pas? Personne ne lui marchera sur les pattes.» Je me suis dit que c’était le moment où jamais de sortir la for-

19

Publicité

Plaisir d’hiver spontané Maison, appartement ou chalet? Nous trouvons – pour vous – le chez-vous idéal pour vos vacances d’hiver. Profitez dès maintenant du Rabais Last Minute! Tel. 0800 84 88 88 www.interhome.ch


20 Entretien

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Michel Fize, sociologue épris de vérité, s’étonne de la place que prend le mensonge dans notre société: «Qui commet un petit mensonge en commettra un gros!»


Entretien

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

21

«Je pense, donc je mens» «Le mensonge nous est aussi naturel que le langage, le manger, le boire ou le sommeil», nous dit Michel Fize dans son dernier essai intitulé «Les menteurs». Rencontre à Paris.

S

ous les sourcils broussailleux de Michel Fize se cache le regard malin du renard de la fable. Mais ce goupil-là ne cherche pas à duper ni à tromper. Au contraire, il prêche pour plus d’honnêteté dans nos sociétés, pour plus de sincérité… Dans Les menteurs – Pourquoi ont-ils peur de la vérité?, son dernier ouvrage paru aux Editions de l’Homme, le sociologue français dissèque le mensonge jusqu’à l’os, le met à nu à l’aide d’exemples tirés de l’actualité, de la littérature et du cinéma. Pour lui, mentir est un acte certes parfois socialement utile, mais toujours moralement inacceptable. En cela, il se range du côté de Victor Hugo, pour qui c’était l’absolu du mal! Rencontre, entre chien et loup, sur la terrasse venteuse d’un bistrot parisien, avec cet homme de bien qui refuse d’avancer masqué. Michel Fize, jurez-vous de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité durant cet entretien? Je le jure! (Rires) Oui, je fais partie de ces gens qui ont été élevés dans la sincérité et qui n’ont pas le réflexe du mensonge. Parfois, je me dis: «Quel imbécile! Tu aurais dû là t’arranger un peu avec la réalité, parce que ça ne nuisait à personne après tout.» Mais je n’y arrive pas. Vous mentez quand même de temps à autre? Quand je dis que je ne mens pas, ça signifie que je ne mens pas sur des choses importantes. Alors, à quand remonte votre dernier petit mensonge? Il remonte à tout à l’heure. Une amie belge, une psychologue que j’apprécie par ailleurs, a tenté de me contacter hier, mais je n’étais pas très décidé à m’engager dans une conversation

parce que j’étais un peu fatigué… Alors, je lui ai écrit ce matin que j’avais été un peu bousculé ces derniers jours et que je n’avais pas pu la joindre au téléphone. Selon des études que vous citez dans votre livre, on mentirait en moyenne deux fois par jour… On ment par habitude, pour des petites choses, mais il n’en reste pas moins que ça demeure des mensonges. Petit, moyen ou gros, un mensonge est un mensonge. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons, un mensonge reste un mensonge. Qu’est-ce qui nous pousse à mentir ainsi? Il y a deux ressorts du mensonge: la faiblesse d’un côté et la volonté de puissance de l’autre. On peut mentir parce qu’on ne sait pas comment faire autrement. On est là dans le souci de se protéger. A l’inverse, on peut prendre l’exemple du cadre d’entreprise qui, pour ga-

Bio express Michel Fize a vu le jour le 1er janvier 1951 à Levallois-Perret, commune de la banlieue parisienne et berceau des fameuses Citroën 2 CV. Enfant, ce futur gardien de but amateur a vibré aux exploits de l’équipe de France de Fontaine, Kopa et Vincent. Mais c’est davantage sur les bancs de l’université que sur la pelouse qu’il s’illustrera… Ancien membre de cabinet ministériel, Michel Fize est aujourd’hui sociologue au CNRS (Centre national de la recherche scientifique), spécialiste des questions de l’adolescence, de la jeunesse et de la famille. Il a publié une bonne quinzaine d’ouvrages, notamment – si l’on ne cite que les plus récents – «L’adolescent est une personne», «Mais qu’est-ce qui passe par la tête des méchants?», «Le Livre noir de la jeunesse» et «Les menteurs».


22 Entretien

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

gner du pouvoir, va piétiner ses collègues. Il y a évidemment aussi l’homme politique. Plus l’homme politique se rapproche du sommet, plus il va se trouver dans ce que Machiavel a fort bien décrit, toutes les ruses qui accompagnent la conquête et la conservation du pouvoir. Le mensonge, c’est le raccourci à la fois des faibles et des puissants. Des faibles parce qu’ils n’ont pas le langage et des puissants parce que c’est le meilleur chemin qu’ils ont trouvé pour arriver le plus rapidement au sommet. On entend souvent que les femmes mentent davantage que les hommes... Les hommes et les femmes mentent autant, mais pas pour les mêmes raisons. Si l’on s’appuie sur les études françaises existantes, il semblerait que les femmes soient plutôt dans des mensonges altruistes qui visent le bienêtre de l’autre et les hommes plutôt dans des mensonges égoïstes qui servent leurs intérêts personnels. Qu’il se décline au masculin ou au féminin, le mensonge, finalement, c’est une pratique très ordinaire. Nous mentons parce que nous avons la capacité de penser. D’une manière générale, ce qui distingue l’homme de la bête, c’est que le premier a la capacité d’élaborer des discours, des conduites qui sont purement de mensonge. En clair, je pense, donc je mens. A la limite, c’est une caractéristique de l’intelligence des hommes, peut-être pas la meilleure…

«Les femmes sont plutôt dans des mensonges altruistes qui visent le bien-être. Les hommes plutôt dans les mensonges égoïstes.»

Publicité

Radio à bord, prix par-dessus bord.

49.– Mobile Motorola W180 avec radio FM intégrée, carte SIM et Fr. 15.– de crédit de conversaton, verrouillage SIM, jusqu’à épuis. du stock / 7945.316

En Suisse et vers l’Europe entière au même tarif: 28 ct./min. Avec M-Budget Mobile, les appels sur tous les réseaux suisses et vers l’Europe entière coutent désormais 28 ct./min. Vous trouverez plus de renseignements à votre Migros et sur www.m-budget-mobile.ch. Enregistrement obligatoire lors de l’achat. Maximum de 3 enregistrements/appareils par personne. Egalement en vente à


Entretien

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Bien mentir d’ailleurs, c’est tout un art! Oui, il y a un art de mentir, bien sûr. Il faut de l’imagination et de la mémoire. C’est un travail de comédien. Le grand menteur, le menteur professionnel, c’est un artiste!

vole un bœuf!» au mensonge, ça donne «Qui commet un petit mensonge en commettra un gros!» Peut-être que le mensonge obéit à un apprentissage, qu’on acquiert ce réflexe, qu’on passe ainsi du mensonge occasionnel au mensonge d’habitude… C’est pour ça qu’il ne faut pas minimiser l’importance du petit mensonge.

Vous faites l’éloge de la sincérité, mais vous vous imaginez pouvoir vivre dans un monde sans mensonge? Non! Par contre, je m’imagine tout à fait vivre dans un monde avec moins de mensonges. Et je renverserais quand même la question: pourraiton imaginer un monde où tous les rapports des hommes seraient placés sous le signe du mensonge préalable? Je crois qu’il faut essayer de reculer le mensonge le plus possible, de le retrancher dans ses cordes et de ne pas être, quand on est dans la communication avec l’autre, dans le soupçon permanent du mensonge. C’est ce à quoi il faut tendre, je crois.

En fait, l’idéal serait de prévenir le mensonge dès l’enfance. Effectivement, si on peut prévenir le mensonge le plus tôt possible, on aura fait une partie du chemin de manière à produire ce réflexe de la sincérité. Il faut remettre en haut de l’échelle les valeurs positives et pas les comportements négatifs. Lors d’un colloque à Bordeaux, une psychologue disait: «Comment voulez-vous que les enfants aient toujours de bons comportements, alors qu’on ne leur nomme plus les valeurs, qu’on ne leur parle plus ni de justice ni de tolérance et qu’au contraire, on leur répète qu’il faut qu’ils se battent, qu’ils se fassent respecter, etc.?» Apprenons à vivre ensemble, revenons à l’idée d’honnête homme ou de gentilhomme comme on disait autrefois, c’est par là qu’on doit commencer!

Ne sommes-nous pas, dans certaines circonstances, condamnés au mensonge? Nul n’est tenu de tout dire. Au milieu, entre le mensonge et la sincérité, il y a le jardin secret, le silence. Il n’y aurait donc pas de pieux mensonges, ni de mensonges utiles ou salutaires. On avance parfois de bonnes raisons pour mentir et, de là, on passe à l’idée que le mensonge est légitime. Par exemple, ne pas révéler à un grand malade son état d’incurabilité, par souci de ne pas lui faire de peine. Vous-même, vous avez menti à votre mère par omission, en ne lui révélant pas qu’elle était condamnée… Face à une situation dramatique, on a un peu tendance à privilégier le silence. Mais il faut toujours se demander à qui profite le silence. Est-ce que ce n’est pas notre peur, notre propre malaise qui nous pousse à agir ainsi? Je reviens toujours à la citation de Balzac quand il disait: «Mentir, c’est abdiquer!» Je crois effectivement que c’est abdiquer déjà par rapport à l’autre, dont on fait a priori la supposition qu’il n’est pas capable de supporter ce qu’on va lui dire. C’est une hypothèse parmi d’autres. On peut très bien penser aussi qu’il va peut-être, au contraire, trouver un surcroît d’énergie, redoubler d’effort pour essayer de contrarier le plus possible cette maladie. Il faudrait se poser la question: «De quel droit, sachant une chose, on la cache au principal intéressé qui est celui qui devrait la connaître?» C’est vrai, je me souviens de cette époque où j’avais cette espèce de démangeaison mentale de dire la vérité à ma mère et je ne l’ai pas fait. Voilà.

23

«A l’origine du mensonge, il y a souvent un déficit de confiance.» Aujourd’hui, vous referiez pareil? (Un ange passe) Je ne sais pas, je ne sais vraiment pas… Et si vous étiez dans la position du malade incurable, souhaiteriez-vous qu’on vous dise la vérité? Comme ça, dans l’absolu, je répondrais: «Oui, j’aimerais qu’on me dise la vérité et pas qu’on me mente sur une chose aussi grave.» Mais je ne sais pas comment je réagirais… On peut penser que, comme toutes règles, ce qui lui donne son sens, ce sont les quelques exceptions qu’elle peut souffrir. On peut à la limite admettre qu’il y ait quelques cas rarissimes où il soit impossible de dire la vérité, la connaissant. Nous sommes tous des menteurs occasionnels, mais comment devient-on serial menteur? Si on applique la maxime «Qui vole un œuf

Transmettre de bonnes valeurs et montrer l’exemple aussi… Oui, l’éducation est une affaire d’exemple. L’enfant se construit d’abord par imitation. Donc il prend tout ce qui passe, le meilleur comme le pire. On n’est heureusement pas nécessairement menteur de père en fils ou de mère en fille, mais quand on vit dans une famille de menteurs, il peut y avoir à l’insu de l’enfant un apprentissage du mensonge. Si mes parents le font, c’est que ça doit être valable et acceptable. Pour ne pas devenir menteur, il vaut donc mieux avoir des parents à la fois droits et aimants! S’il y a un bon climat d’amour, il n’y a pas de raisons de ne pas dire la vérité, de ne pas être sincère. On peut prendre l’exemple de l’enfant qui fait tomber le vase en porcelaine de sa maman et qui va accuser le chien du méfait. Pourquoi l’enfant agit-il ainsi? Par peur d’être puni. Si l’enfant avait établi une relation suffisante de confiance avec sa mère, il ne serait peut-être pas conduit à mentir, parce qu’il saurait que cette dernière ne le punirait pas pour une maladresse. A l’origine du mensonge, il y a souvent un déficit de confiance. Propos recueillis par Alain Portner Photos Kai Jünemann


Comment collecter 1000 points CUMULUS en un temps record? Ainsi: on otisati Sans c elle. annu

ULUS POINTS CUM VOTRE BONUS INITIAL: 1000 POINTS CUMULUS.

Le bonus initial apparaîtra sur votre extrait de compte CUMULUS en mai 2008, si vous demandez une M...MasterCard d’ici le 29.2.2008 et que cette demande est acceptée.

"

Commandez maintenant votre M...MasterCard sur www.uniquecommemoi.ch ou demandez des informations: appelez simplement le numéro gratuit 0800 814 418 ou remplissez ce coupon et envoyez-le à GE Money Bank, Cards Services, case postale 1660, 8048 Zurich. La M…MasterCard est une carte de crédit complète sans cotisation annuelle. Grâce à elle, vous collectez des points CUMULUS dans le monde entier. La carte se décline dans trois designs standard au choix et peut également être personnalisée (coût unique de Fr. 20.–). Le bonus initial apparaîtra sur votre extrait de compte CUMULUS en mai 2008, si vous demandez une M...MasterCard d’ici le 29.02.2008 et que votre demande est acceptée. Monsieur

Madame

Nom

Prénom

Rue/n°:

NPA/lieu

Vos données personnelles seront exclusivement utilisées pour l’envoi unique d’informations concernant la M...MasterCard à l’adresse que vous nous avez communiquée.

www.uniquecommemoi.ch


En magasin Asie

Inde La cuisine indienne ou l’art de doser les épices. Page 26

Thaïland La cuisine thaïlandaise ou l’art de marier les saveurs. Page 28

Japon

PHOTOS PIXTAL/STRANDPERLE ET CLARA TUMA, MI SE EN SCÈNE DORIS MOSER

La cuisine japonaise ou l’art de présenter les mets. Page 30

Parfums d’Asie Goûtez aux saveurs exotiques: du 29 janvier au 11 février, Migros vous propose tous les ingrédients nécessaires pour cuisiner asiatique. En prime, des professeurs des Ecoles-clubs Migros vous livrent leurs astuces pour réaliser des plats authentiques!


26

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

La quinzaine Asie à Migros Pour préparer un authentique repas asiatique, il faut bien sûr les bons ingrédients, mais aussi les ustensiles adéquats et une décoration de circonstance. A Migros, du 29 janvier au 11 février, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin.

A table en Inde

La cuisine indienne vous semble trop compliquée, trop épicée? Détrompez-vous, tout est une question de dosage! Pour apprendre à cuisiner indien, inscrivez-vous dans une Ecole-club Migros. Henry Premray sera peutêtre votre enseignant.

A

première vue, les recettes indiennes peuvent paraître relativement complexes. Mais en réalité, ce sont les nombreux ingrédients nécessaires au mélange d’épices qui compliquent la tâche. Grâce aux pâtes déjà prêtes de Mayur, il devient très facile de préparer, en un rien de temps, un plat indien original qui surprendra vos convives! Professeur à l’Ecole-club Migros, Henry Premray prône

une approche détendue de la cuisine indienne: «Chacun doit cuisiner selon ses goûts.» Vous n’appréciez pas les plats épicés? Dosez les épices en conséquence? Vous n’aimez pas la coriandre fraîche? Du persil fera aussi l’affaire. S’il ferme un œil sur les quelques adaptations de ses élèves, Henry Premray n’oublie jamais de leur rappeler qu’en Inde, les plats encore tièdes se dégustent avec les mains.


En magasin

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Asie

27

Du yogourt pour apaiser le feu des épices A l’instar de la population, la cuisine est extrêmement variée en Inde. Cependant, un plat fait l’unanimité: le «rice & curry». En réalité, le curry ne désigne pas, comme dans nos contrées occidentales, un simple mélange d’épices, mais un plat à base de viande ou de légumes avec une sauce relevée. Selon les régions, il est servi accompagné de galettes de farine de froment, d’un chutney doux et d’un yogourt nature pour apaiser le palais.

Râpe à gingembre,

Fr. 3.90

Tandoori Naans Mayur, galettes de farine de froment, 2 pièces, 240 g, Fr. 5.40

Riz basmati Mayur, 500 g, Fr. 2.90

Poulet Makhani Pour 4 personnes 600 g de poitrine de poulet 180 g de yogourt nature 2 cs de pâte tandoori Mayur sel, poivre et jus de citron 1 cs de beurre à rôtir 1 gros oignon, finement haché 2 piments frais, épépinés et hachés 4 gousses d’ail, pressées 4 dl de lait de noix de coco 2 dl de purée de tomates Garniture: 2 cs de coriandre et de menthe fraîches, finement hachées 1 cs de raisins secs 10 noix de cajou

Lassi Mangue Anna’s Best, 5 dl,

Fr. 2.80

Thé noir Sélection Assam Golden, 100 g, Fr. 8.90

Couper le poulet en gros morceaux. Laisser mariner env. 10 min dans un saladier avec 2 cs de yogourt, 2 cs de pâte tandoori, sel, poivre et jus de citron. Dans une grande poêle, faire dorer l’oignon dans le beurre à rôtir. Ajouter et faire brièvement revenir les piments, puis l’ail. Ajouter le poulet mariné et rissoler env. 10 minutes. Verser le lait de noix de coco, le reste du yogourt et la purée de tomates, rectifier l’assaisonnement avec sel, poivre et jus de citron et cuire encore env. 10 minutes. Décorer avec de la coriandre, de la menthe, des raisins secs et des noix de cajou.

Mortier en bambou, bicolore,

Fr. 12.90

Sauce douce à la mangue, 250 g, Fr. 3.20, préparation d’épices, 200 g, Fr. 3.60


28

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Manger épicé rafraîchit le corps Dans les pays chauds, il est recommandé de manger épicé, car cela favorise la transpiration. Du coup, le corps se rafraîchit plus vite. Pour cette raison, les Thaïlandais aiment les mets épicés et préfèrent le thé chaud à notre thé froid.

A table en Thaïlande

La cuisine thaïlandaise ne se réduit pas à des plats épicés: elle ose aussi des associations gustatives pour le moins originales.

Morina Johansson aime cuisiner thaïlandais. Qu’elle soit chez elle ou à l’Ecole-club Migros où elle enseigne son savoir-faire.

L

a Thaïlande, le pays du curry et des orchidées, séduit ses hôtes par les arrangements floraux décorant les tables. En quelques coups de couteau, un radis se transforme en rose et une carotte devient une élégante feuille. Pour ses élèves n’ayant pas la patience de sculpter des légumes, Morina Johansson, professeur de cuisine thaïlandaise à l’Ecole-club Migros, conseille de se procurer les emporte-pièces Migros.

Durant ses cours, les participants sont rarement d’accord en matière d’épices. Certains en veulent toujours plus, d’autres le moins possible. Heureusement, Morina Johansson est pleine de ressources pour contenter ses élèves: «Si un plat s’avère trop relevé, il suffit d’ajouter un peu de sucre roux, de manger une banane comme accompagnement ou de boire du thé vert. C’est imparable.»


En magasin

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Asie

29

Une cuisine relevée et variée En Thaïlande, tous les plats sont servis simultanément et chacun se sert dans l’ordre qui lui sied. Comme partout en Asie, le riz est présent à chaque repas. La cuisine thaïlandaise a été influencée par les pays voisins et les différentes vagues d’immigration. Ainsi, le piment a été introduit dans le pays par des commerçants portugais. Si les quatre à cinq cuisines régionales se différencient par le choix des ingrédients, elles ont toutes un point commun: chaque repas est un véritable feu d’artifice de saveurs.

Thaï Mix, barquette de légumes thaïlandais, 500 g, prix régional

Verre à cocktail «Bouddha», 30 cl, la pièce, Fr. 4.90

Panier à étuver en bambou, 15 cm de diamètre, Fr. 3.90

Sauces et pâtes de curry Thai Kitchen, dès Fr. 2.50

Emporte-pièces poisson, papillon et dragon, l’un, Fr. 9.90

Planche en bambou, 35 x 29 cm, Fr. 9.90, couteau de cuisine, Fr. 14.90, pince en silicone, noire ou verte, Fr. 5.90

Curry rouge Pour 4 personnes 500 g de bœuf (par ex. rumsteck) 2 oignons 4 capsules de cardamome, 1 bâton de cannelle 2-3 cs de pâte de curry rouge Thai Kitchen 1 l de lait de noix de coco 1 barquette de légumes thaïlandais (Thaï Mix) 50 g de cacahuètes non salées 3 cc de sucre roux 3 cc de sauce poisson Thaï Kitchen 3 cc de jus de limette Couper la viande en lamelles et les oignons en dés. Rôtir la cardamome et la cannelle env. 8 min dans un wok. Chauffer et laisser mijoter la pâte de

curry et 5 dl de lait de noix de coco dans une poêle. Ecraser la citronnelle* avec le dos de la lame d’un couteau, écraser 5 feuilles de combava*, détacher les feuilles d’un brin de basilic* et couper les aubergines* en 4. Ajouter avec le reste de la barquette Thaï Mix et les oignons dans le wok et laisser cuire 5 minutes. Ajouter la viande et mijoter env. 10 min. Verser le reste du lait de noix de coco et porter à ébullition. Retirer la cardamome, la cannelle et les feuilles de limette, ajouter les cacahuètes. Rectifier l’assaisonnement avec le sucre, la sauce poisson et le jus de limette. Servir avec du riz parfumé au jasmin. *

De la barquette Thaï Mix.

Lait de noix de coco Thai Kitchen, 250 ml, Fr. 2.30

Papaye, Prix régional


30

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

A table au Japon

La cuisine japonaise sait combler les esthètes: gustativement avec ses saveurs variées et visuellement avec une présentation soignée.

Cours de cuisine à l’Ecole-club Migros Envie d’en savoir plus sur la cuisine japonaise, mais aussi chinoise, indienne, indonésienne ou thaïlandaise? Les Ecoles-clubs Migros proposent un vaste choix de cours dans votre région. Vous en saurez plus en visitant le site www.ecole-club.ch.

Kazuyo Jungo enseigne à l’Ecole-club Migros l’art de la cuisine japonaise.

Noix de Saint-Jacques aux shiitakes Vaisselle «Nipon»

Pour 4 personnes

«Nipon» est une élégante ligne de vaisselle comportant des assiettes rectangulaires, des bols de différentes tailles, un pichet à saké, des petits verres ad hoc et, ultime touche de raffinement, des porte-baguettes (photos ci-dessus et ci-contre). Le service, résistant au lavevaisselle, est en porcelaine noire (fini mat), et son décor rouge est peint à la main.

4 cs d’huile d’arachide 600 g de noix de Saint-Jacques 400 g de shiitakes frais, coupés en 4 5 oignons nouveaux, coupés en bâtonnets de 3 cm 1 poivron rouge, coupé en fines lamelles 1 piment rouge séché, finement haché 1 cc de gingembre frais, pelé et finement haché 1 pincée de sel 2 cs de saké 3 cs de sauce Kikkoman pour le wok et le gril épicée au miel et à l’ail 1 cs de ciboulette, finement hachée 4 kumquats, coupés en rondelles

Ci-dessus: Supports pour baguettes, 4 pièces, Fr. 4.90 Assiette à 3 compartiments,

Fr. 9.50

Théière en fonte, 0,72 l,

Fr. 24.90

Chauffer 2 cs d’huile dans un wok, dorer les noix de Saint-Jacques des deux côtés et réserver dans une assiette. Dans le même wok, chauffer 2 autres cs d’huile, faire revenir rapidement, en remuant,

shiitakes, oignons et poivrons en les gardant croquants. Ajouter les noix réservées. Ajouter piment, gingembre et sel, rectifier l’assaisonnement avec le saké et la sauce épicée Kikkoman. Dresser dans 4 assiettes et décorer de ciboulette et de kumquats. Conseils: ne pas laver les champignons, mais nettoyer avec un pinceau. Kazuyo Jungo recommande de faire tremper tous les fruits de mer et les poissons – il en ira de même avec les noix de SaintJacques – dans de l’eau froide salée pour obtenir une consistance ferme. Par ailleurs, le goût de poisson sera moins prononcé et l’apparence plus fraîche.

Q

ui dit cuisine japonaise, dit aussi esthétisme. «Mes élèves sont toujours fascinés par l’art de couper les aliments et de présenter les plats», explique Kazuyo Jungo, professeur de cuisine japonaise à l’Ecole-club Migros. Durant ses cours, Kazuyo Jungo aborde aussi certaines règles de politesse – qui divergent parfois de celles des Occidentaux: «Plus on fait de bruit en mangeant sa soupe, plus on indique à quel point on l’apprécie.» Futurs visiteurs du Pays du Soleil levant, vous voilà prévenus!


En magasin

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Asie

31

Le condiment qu’il vous faut

Incontournable, la sauce soja est de tous les plats japonais. Kikkoman revisite ce grand classique avec deux nouveautés épicées. Assiette de présentation, Fr. 9.90 Assiette à salade, Fr. 7.50 Assiette à dessert, Fr. 6.50 Grand bol à riz, 17,9 cm, Fr. 8.50 Bol à dip, 11,3 cm, Fr. 5.50 Bol, Fr. 5.–

Pichet à saké avec quatre petits bols, Fr. 19.90

Sauces épicées Kikkoman pour le wok et le gril, à base de soja: Version douce-relevée, 250 ml, Fr. 5.90 Versions miel-ail, 250 ml, Fr. 5.90* * En vente dans les plus grands magasins.

Bol à nouilles avec baguettes, 2 pièces, Fr. 12.50

K

ikkoman, fabricant de sauces soja des plus raffinées, propose désormais deux nouvelles sauces épicées plus consistantes pour le wok et le gril. Idéales pour les mets revenus à la poêle (viande, poisson, légumes), elles agrémentent également à merveille les grillades. Pour en adoucir le piquant, il suffit d’ajouter un peu de crème fraîche.


32

En magasin

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Tendances

Vertus marines

Réveil en douceur

Gel de moules aux orles verts, 125 ml Fr. 9.90*

Capsules à la poudre de moules de NouvelleZélande, 180 pièces, Fr. 29.90* * En vente dans les plus grands magasins Migros.

L

es moules aux orles verts des côtes néo-zélandaises sont riches en substances vitales pour les soins de la peau, du tissu conjonctif et du corps. Exempt de graisse, le gel s’ap-

plique directement sur les parties du corps sollicitées. Pénétrant rapidement, il rafraîchit immédiatement avant de procurer une sensation de chaleur et de stimuler l’irrigation sanguine.

Les capsules, à prendre chaque jour avec un peu d’eau, contiennent de la vitamine E qui participe de l’intérieur au maintien des fonctions musculaires.

Décontraction assurée

Appareil de massage Chi Swing, Fr. 149.–*

* En vente à M-Electronics.

Retrouvez votre bien-être avec l’appareil de massage Chi Swing. Les jambes tendues, les pieds sur le repose-pied rembourré et le bassin sur un support pivotant, abandonnez-vous au

balancement de gauche à droite de l’appareil. Votre corps, soumis à de faibles ondulations, se décontracte, votre dos et votre nuque se détendent et votre esprit se libère.

Wake-up Light Philips HF 3461/01, Fr. 199.– Avec un simulateur d’aube, vous vous réveillerez frais et dispos. Une demi-heure avant l’heure de réveil prévue, il s’illumine progressivement jusqu’à atteindre la luminosité choisie. Ce faisant, il entraîne une augmentation de la production corporelle de cortisol, l’hormone de l’énergie. Des sons peuvent également être programmés. Vous pourrez ainsi être réveillé par le chant des oiseaux, le bruit des vagues, mais aussi par votre radio préférée.

Plaisir du feu Vous aimez les petites flambées mais n’avez pas envie de vous compliquer la vie en faisant un vrai feu de cheminée? Optez pour un foyer électrique. Monté sur roulettes, cet âtre moderne peut être placé à l’endroit de votre choix. Outre les cheminées électriques, les Do it + Garden Migros proposent des radiateurs sans huile, des poêles à pétrole, des convecteurs et des radiateurs à diffusion de chaleur.

SOS peau sèche Beurre corporel Kneipp, fleurs d’amandier, 150 ml, Fr. 15.80*

Les longs mois d’hiver mettent les peaux sensibles à rude épreuve. Le beurre corporel Kneipp régénère les peaux sèches grâce à l’huile d’amande et au beurre de karité. Sans conservateur ni colorant, il est particulièrement bien toléré par la peau. Cheminée électrique, Fr. 299.– * En vente dans les plus grands magasins Migros.


MGB www.migros.ch

Tout pour passer l’hiver dans de bonnes conditions.

Action du 29.1 au 4.2.08 Saucisson Tradition 100 g

1.40

au lieu de 2.–

30%

1

55

au lieu de 2.25

Lard fumé à cuire 100 g

2.10

Pommes de terre suisses

fermes à la cuisson 2,5 kg Prix régionaux

Pot en faïence pour conserver les oignons Pot en faïence pour conserver l’ail

12.90 l’un

Saucisson vaudois original, 100 g Action du 29.1 au 4. 2.08


En magasin

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Do it + Garden

Tout va sur le toit

35

V

ous avez besoin de volumes de rangement supplémentaires dans votre véhicule, tout en ne faisant pas exploser votre budget? Vous recherchez des produits de qualité et fonctionnels? Grâce aux Do it + Garden Migros, vous n’avez pas besoin de changer de voiture. Il suffit de l’équiper d’un coffre de toit. A ce sujet, les Do it + Garden Migros vous proposent l’assortiment de la marque Thule, le leader du marché dans le domaine.

En matière de coffres de toit, les Do it + Garden Migros ont assurément le modèle qu’il vous faut.

Ultrapratique

Snowboards, skis, poussettes, équipements de randonnée, de golf ou de bricolage: les coffres de toit vous permettent de transporter tout ce que vous voulez. Coffre de toit Ocean Thule, dès Fr. 425.– Publicité

Nos prix sont incroyables. Toutes les offres sont valables jusqu’à épuisement du stock.

59.90

69.90

59.90

Extend

Veste de ski pour femme et homme

Extend

Ensemble de ski pour adolescent

Tailles S –XL Pour femme: marron et blanc Pour homme: rouge et gris foncé

Extend

Pantalons de ski pour femme et homme Tailles S –XL Pour femme: marron Pour homme: noir

41 SportXX en Suisse.

Extend

Pull de ski

Pull fonctionnel, unisexe, noir et gris, tailles XS –XL.

www.sportxx.ch

Tailles 116 –164, bleu et rouge. Extend

Ensemble de ski pour enfant

24.90

Tailles 92 –110, rouge.

49.90


En magasin

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

37

Tendances Bon et pas cher

Saveurs de l’alpage

Soupe appenzelloise à la bière Pour 4 personnes Env. Fr. 3.45

Dorer 2 à 3 min 30 g de farine dans une poêle sans matière grasse à feu moyen. Env. Fr. –.10

+

L

aissez-vous surprendre par le fromage aux fines herbes de montagne Heidi. Affiné durant six mois, il contient huit herbes aromatiques en qualité

Bio: sauge, sarriette, aneth, estragon, thym, origan, basilic et persil. Leur subtil mariage lui confère son goût unique. Et bien sûr, le fromage est produit à base

Velouté de vitamines Smoothie Anna’s Best: ananas-banane-orange, baies rouges-banane et orange-raisin-pêche, 25 cl, l’un, Fr. 1.90

C’est l’hiver et vous faites grise mine? Les smoothies Anna’s Best vous redonneront du pep! Riches en vitamines, ils se composent d’un mélange de jus et de purée de fruits frais entiers. Autre bonne nouvelle: ils sont exempts d’agents conservateurs et de sucre ajouté. Vous ferez ainsi le plein de vitamines, tout en apaisant la soif.

de bon lait des montagnes suisses, comme à l’époque de Heidi! Fromage aux fines herbes de montagne Heidi, 100 g, Fr. 2.40

Personnalisez votre bircher Mélange de graines et de noix, 250 g, Fr. 4.20

Lassé du même bircher tous les matins? Réveillez vos papilles avec ce mélange de graines et de noix. Composé de graines de tournesol et de courge, de noix de pécan et d’amandes, ce mélange n’égaie pas seulement votre bircher, mais aussi vos salades, vos soupes, vos yogourts et vos gâteaux!

Mouiller avec 8 dl de bière sans alcool et 3 dl de bouillon de légumes corsé et laisser mijoter 20 min en remuant de temps en temps. Env. Fr. 2.40

+

Hacher 2 brins de persil, réserver. Ajouter 1 dl de demicrème, porter à ébullition. Poivrer et saler, dresser et garnir de persil. Env. Fr. –.95

Conseil: déguster avec du pain à l’ail. Les prix peuvent varier selon les régions.


39

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Aux fourneaux Des recettes à réaliser chez soi

Philippe Roch chez lui à Russin, dans le canton de Genève: «Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous possédez tout ce qu’on peut souhaiter.»

Philippe Roch, entre livres et jardin

Cet ancien haut fonctionnaire, militant Vert avant l’heure, vit une retraite active dans la campagne genevoise, entre écriture, projets, moutons et cuisine.

N

e pas se fier aux apparences: ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre des «people» heureux, bien dans leur tête et dans leur vie. Mais là,

quand Philippe Roch nous reçoit chaleureusement, avec naturel et gentillesse, qu’on papote deux heures au coin du poêle comme si l’on se connaissait depuis tou-

jours, on s’en repart avec un petit pot de son miel en fredonnant l’air de Juste quelqu’un de bien… Il vit en gentleman farmer parmi ses moutons, ses abeilles, les

poneys de sa fille et le poulailler aux espèces menacées, tel le fameux barbu d’Appenzell honoré au pinot ci-dessous, entre le bureau où il exerce ses mandats de consultant,


40 Aux fourneaux

les bêtes à soigner quotidiennement, de l’intérieur, secrétaire d’Etat aules œufs qu’il va ramasser et cette près de plusieurs conseillers fédéodeur de bergerie qui flotte derrière raux durant treize années. Désireux la maison. «J’aime le côté sauvage de consacrer plus de temps à sa vie de la nature, les balades sur les rives privée, tout en assumant divers de l’Allondon, mais j’aime plus en- mandats de négociateur et de core le monde rural, cette idée de consultant, notamment auprès des quasi-autarcie que m’offrent le jar- Nations Unies, il quitte ses foncdin, la nature et les animaux», expli- tions à Berne en octobre 2005. que cet humaniste Il nourrit alors atypique. un beau projet de Un trait qui re«ferme philosophi«Je puise que», jusqu’à ce jour monte sans doute à dans la nature du printemps dernier l’enfance de Philippe Roch dans un où les médecins lui le sens diagnostiquent une morceau de Genève de ce tumeur au cerveau. dévoré par l’urbaniUne épreuve qu’il sation. Ce cadet de que je vis.» neuf enfants, orphesurmontera avec un courage admirable, lin très tôt de son père, considère la disparition de la comme il l’a confié aux médias. Et ferme familiale et de tout un envi- dit aujourd’hui avoir tiré «une énerronnement rural comme un des gie redoublée de ces circonstances, événements déterminants dans et la volonté de se concentrer sur son engagement. l’essentiel». A 17 ans, il entre au WWF. Lire et relire les philosophes Tenaillé depuis toujours par la cu- – «je relis Kant, tout en restant, au riosité scientifique, «l’envie de fond, un paysan» – écrire: Philippe comprendre les mécanismes qui Roch tient une chronique hebdosous-tendent la vie», il hésite à se madaire dans L’illustré – il aime lancer dans des études de médeci- la discipline et le calibrage milline, opte pour la biochimie et consa- métrique de ce rendez-vous. C’est cre son doctorat au système ner- du reste avec Philippe Clot, jourveux. Quant à son engagement naliste à L’illustré, qu’il vient de politique, il le devrait pour partie à publier un livre d’entretiens: La une tradition familiale: un grand- nature passionnément.* Il travaille père maire de Lancy, un père en- simultanément à deux ouvrages gagé socialement. Croyant et élevé de réflexion. Par cohérence, toudans la religion, il entre tout natu- jours, il s’est lancé dans des trarellement au PDC, est élu conseiller vaux à son domicile: renforcer municipal à 22 ans, député au l’isolation, installer des panneaux Grand Conseil deux ans plus tard. solaires, aménager l’étage du greAu WWF, son premier employeur, nier en un lieu de rencontre. Faire il est de tous les combats: antinu- la cuisine aussi, il aime et c’est un cléaire, préservation de la faune et tout. «Je puise dans la nature le des biotopes menacés… et en gra- sens de ce que je vis», confie ce vit successivement tous les éche- mystique vert. lons jusqu’à prendre la direction Qui reprend plus que jamais suisse de l’organisation. cette citation de Cicéron à son Changement de registre – mais compte: «Si vous possédez une pas de cap – en 1992, lorsque après bibliothèque et un jardin, vous dix-sept ans de fidélité à l’ONG, possédez tout ce qu’on peut souFlavio Cotti le nomme à la tête de haiter…» Véronique Zbinden l’Office fédéral de l’environnement. Photos Nicolas Righetti / Rezo Il y prolongera ses mêmes combats *Editions Favre.

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

A

A. Philippe Roch: «J’aime cette idée de quasi-autarcie que m’offrent le jardin, la nature et les animaux. B. Les ingrédients du coq au vin de Philippe Roch. C. Faire revenir les lardons et les petits oignons.

B

C D. Répartir dans une grosse cocotte les morceaux de viande, les oignons, l’ail, les lardons, les morceaux de coings et les carottes. E. Ajouter le bouquet garni. F. Vers la fin de la cuisson, ajouter les champignons de Paris. G. Servir avec des tagliatelle.


Encore plus avantageux Valable du 29.1 au 4.2

50%

9.–

au lieu de 18.–

50%

Ravioli Napoli en lot de 6 6 x 860 g Jusqu’à épuisement du stock

13.–

au lieu de 26.–

Emincé de poulet, le lot de 2 surgelé, élaboré en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil 2 emballages d’env. 350 g chacun, le kg Jusqu’à épuisement du stock

50%

5

30%

1

80

au lieu de 2.60

Garniture pour toast en lot de 2 Suisse / Autriche les 100 g Jusqu’à épuisement du stock

85

au lieu de 11.70

Tous les Pepsi en emballages de 6 x 1,5 litre

30%

Toutes les pommes de table (excepté M-Budget et Bio) Suisse le kg

1190

Tulipes le bouquet de 20


Encore plus avantageux Valable du mardi 29.1 au lundi 4.2

1

25 au lieu de 1.80

Fromage d'Italie surfin la portion les 100 g

6.–

3

au lieu de 4.50

Saucisse de porc à rôtir 2 x 120 g

5

13

60

au lieu de 8.60

en tranches les 100 g 1.25 au lieu de 1.85

15

30%

Hot Snack Hamburger Anna's Best en lot de 2 2 x 135 g Jusqu’à épuisement du stock

au lieu de 19.50

Côtelettes de porc viande suisse le kg Rôti / tranches de porc filet viande suisse le kg 27.60 au lieu de 39.50

1.–

au lieu de 1.25

Tous les yoghourts DLR le gobelet 250 g Exemple: Yoghourt raisinet/framboise le gobelet 250 g 1.– au lieu de 1.25

12

70 au lieu de 21.30

Poulet Cordon-Bleu élaboré en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil 6 x 125 g

10

au lieu de 7.30

Poireau special de Turquie Foodtainer le kg

11

20

12

90 au lieu de 16.90

Azalées moyennes le pot

au lieu de 16.–

Cuisses supérieures de poulet de Suisse, grand emballage le kg

7

33%

80

au lieu de 11.70

Ravioli al Grana Padano e pesto en lot de 3 3 x 250 g Jusqu’à épuisement du stock

Société coopérative Migros Aar


1

85 au lieu de 2.30

Sur le pain de pommes de terre aux noix –.45 de moins Exemple: 300 g 1.85 au lieu de 2.30

1

au lieu de 2.–

Mini-merveilles 6 pièces / 90 g

1

45

2

10

60

au lieu de 2.80

Salade iceberg Fresh & Quick le sachet de 250 g

au lieu de 1.80

Appenzeller surchoix les 100 g

2

20

Tomates Espagne / Maroc le kg

30%

230

au lieu de 3.30

Jambon roulé Favorit Suisse les 100 g

2

80 au lieu de 3.50

Sanissa au beurre 500 g 250 g 1.60 au lieu de 2.–

Tout l’assortiment Sojaline et Soyaso

3

80

Primevères avec cache-pot la plante


Encore plus avantageux Valable du 29.1 au 4.2

2

30 au lieu de 2.90

3

40

Sur tous les biscuits Créa d’Or à partir de 2 emballages –.60de moins l’un Exemple: croquandines aux amandes 100 g 2.30 au lieu de 2.90

3

20 au lieu de 4.–

Sur tous les muesli Farmer 20% de réduction Exemple: muesli croquant aux baies des bois 500 g 3.20 au lieu de 4.–

4

15 au lieu de 5.20

Sur tous les thés Yogi Bio 20% de réduction Exemple: thé Bonne nuit 15 sachets 4.15 au lieu de 5.20 En vente dans les plus grands magasins Migros.

3

10 au lieu de 3.90

Sur tout l’assortiment Thai Kitchen, Yutaka et Kikkoman 20% de réduction Exemple: lait de coco Thai Kitchen 500 ml 3.10 au lieu de 3.90

6 pour 4

3

80

au lieu de 5.70

Eau minérale Valvita 75 cl et 1,5 litre en lot de 6 Exemple: Valvita 6 x 1,5 litre 3.80 au lieu de 5.70 En vente dans les plus grands magasins Migros.

au lieu de 4.30

Sur tous les bâtons aux céréales Farmer et Actilife 20% de réduction Exemple: Farmer Crunchy au miel 240 g 3.40 au lieu de 4.30

10.–

au lieu de 13.–

Aliments humides Asco en lot de 8 x 300 g diverses variétés Jusqu’à épuisement du stock

30%

13

90

au lieu de 19.90

Tous les articles pour la préparation du thé et du café ainsi que les carafes Exemple: machines à expresso en aluminium pour 6 tasses 13.90 au lieu de 19.90 Valable jusqu’au 11.2 En vente dans les plus grands magasins Migros.

7

20 au lieu de 9.60

Essuie-tout ménager «Valentin» Twist Deluxe Style 8 rouleaux Jusqu’à épuisement du stock


24

5

90

à partir de

90

Mocassins pour femme Diverses couleurs Chaussures en cuir pour homme 39.90 Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros avec rayon chaussures.

Mi-bas pour enfant le lot de 2 paires Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros.

790

9

90

Chaussettes de loisirs pour homme le lot de 5 paires Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros.

Sneakers pour femme le lot de 4 paires Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros.

50%

650

au lieu de 13.–

Tout l’assortiment de sous-vêtements pour femme Lifestyle Exemple: débardeurs pour femme 6.50 au lieu de 13.– Valable jusqu’au 4.2 En vente dans les plus grands magasins Migros.

9

90

Papier hygiénique «Romance» Soft 18 rouleaux Jusqu’à épuisement du stock

6

30 au lieu de 8.40

Sur les déodorants Explonic, pH-Balance et Magic en lot de 2 25% de réduction Exemple: déo roll-on pH-Balance en lot de 2 6.30 au lieu de 8.40 Jusqu’à épuisement du stock

4

30 au lieu de 5.40

Sur le liquide vaisselle Handy en lot de 3 20% de réduction Exemple: Handy 3 x 750 ml 4.30 au lieu de 5.40 Jusqu’à épuisement du stock

16

80 au lieu de 27.–

Produit de lessive Total Classic ou Color & Form en emballage super-économique de 6 kg Jusqu’à épuisement du stock


OFFRE FAMILIALE: LA PROTECTION CARIES POUR TOUS. Action*

Valable à partir du 29.01. JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK Tous les dentifrices elmex®, eaux dentaires et brosses à dents (sauf brosse à dents d’apprentisage) le lot de 2

7

30

Avec le programme de dentifrices elmex®, chacun

au lieu de 9.20

de la prévention des caries dont il a besoin. Le

des membres de la famille bénéficie exactement dentifrice elmex ® enfant offre à vos plus jeunes une protection contre la carie dès la première dent de lait jusqu’à l’âge de 5 ans environ. Le dentifrice elmex® Junior pour les enfants de 6 à 12 ans a été spécialement mis au point pour la phase de la dentition mixte, pour durcir l’émail encore tendre des nouvelles dents permanentes. Et le dentifrice elmex® protection caries vous aide à garder des dents saines tout au long de la vie. Tous les dentifrices elmex® contiennent du fluorure d’amines, une substance hautement efficace qui se dépose en quelques secondes sur l’émail des dents, le durcit et le rend ainsi plus résistant aux acides. elmex ® offre une protection longue durée optimale et reminéralise même les zones de carie se produisant sous la surface de la dent. L’action préventive du dentifrice elmex® a été scientifiquement prouvée dans plus de 400 études d’université. Notre service scientifique vous renseigne volontiers: téléphone 061 725 45 45, www.elmex.ch

elmex ®. Il n’y a pas mieux pour vos dents. * Des exemples d’offre spéciale de la semaine d’action

elmex®.

elmex est en vente à votre Migros


Et encore des actions Boulangerie/Pâtisserie du 29.1 au 4.2 CH Sur toutes les parts de gâteaux en lot de 2 en libre-service 1.– de moins Exemple: parts de gâteau forêt-noire 2 pièces / 244 g 3.70 au lieu de 4.70 du 29.1 au 4.2 CH Sur toutes les roulades non réfrigérées 20% de réduction (excepté M-Budget) Exemple: roulade aux framboises 330 g 3.– au lieu de 3.80 Charcuterie du 29.1 au 4.2 CH Viande de dinde séchée Don Pollo en lot de 2 prétranchée Allemagne 2 x 100 g 6.90 au lieu de 8.60 du 29.1 au 4.2 CH l30%l Saucisson Tradition Suisse les 100 g 1.40 au lieu de 2.– Saucisson vaudois Suisse les 100 g 1.55 au lieu de 2.25 Saucisse du Vully Suisse 230 g 3.40 au lieu de 4.90 du 29.1 au 4.2 Viande séchée en tranches ultra-fines les 100 g 4.65 au lieu de 5.75 du 29.1 au 4.2 Viande séchée de l'Engadine en tranches les 100 g 6.40 au lieu de 7.80 du 29.1 au 4.2 l3 pour 2l Bernerli 3 x 2 paires 9.– au lieu de 13.50 Fleurs/Plantes du 29.1 au 4.2 CH Jonquilles de pleine terre le bouquet de 20 4.80 du 29.1 au 4.2 Hyacinthes corbeille de 3 la corbeille 6.90 au lieu de 8.90 Frais et déjà prêt du 29.1 au 4.2 CH Sur toutes les sauces à salade Frifrench 50 cl et 1 litre 20% de réduction Exemple: sauce à salade française 50 cl 4.15 au lieu de 5.20 Jusqu’à épuisement du stock CH l30%l Hamburgers Anna's Best Hot Snack en lot de 2 2 x 135 g 6.– au lieu de 8.60 Fromage Jusqu’à épuisement du stock CH Trio de tommes 3 x 100 g 4.60 au lieu de 5.70

Jusqu’à épuisement du stock CH Mélange spécial pour gâteau au fromage en lot de 2 2 x 250 g 7.– au lieu de 9.– du 29.1 au 4.2 Fromage à la coupe: Flösser Käse (Fromage du radeau) les 100 g 1.90 au lieu de 2.40 du 29.1 au 4.2 Fromage à la coupe: Fromage à raclette fumé les 100 g 1.80 au lieu de 2.30 du 29.1 au 4.2 Aargauer Traum (Rêve d'Argovie) les 100 g 1.90 au lieu de 2.35 Fruits du 29.1 au 4.2 Mangues du Pérou la pièce 1.70 au lieu de 2.60 du 29.1 au 4.2 Grapefruits rosé des Etats-Unis le kg 2.50 au lieu de 3.60 Garnitures/Potages du 29.1 au 4.2 CH Sur toutes les sauces Agnesi en bocaux 20% de réduction Exemple: sauce tomate au basilic 400 g 2.05 au lieu de 2.60 Légumes du 29.1 au 4.2 CH Brocoli Italie / Espagne le kg 2.80 du 29.1 au 4.2 Courge coupée de France le kg 4.50 au lieu de 5.60 du 29.1 au 4.2 Chou-fleur bio d'Italie le kg 5.50 au lieu de 7.90 du 29.1 au 4.2 Tomates du Maroc et d'Espagne le kg 2.20 au lieu de 3.50 Poisson du 29.1 au 4.2 l20%l Filets de cabillaud frais Royal d'Islande les 100 g 4.20 au lieu de 5.40 du 29.1 au 4.2 Filets de truite fumée 125 g 3.90 au lieu de 4.90 Produits laitiers Jusqu’à épuisement du stock CH Choco Drink en lot de 4 4 x 1 litre 5.20 au lieu de 6.60 du 29.1 au 4.2 Crème du Confiseur 400 g 2.10 au lieu de 2.80

Société coopérative Migros Aar

Produits pour l’apéritif Jusqu’à épuisement du stock Chips Zweifel en lot de 2 chips au paprika 2 x 90 g 3.60 au lieu de 4.40 chips nature 2 x 100 g 3.60 au lieu de 4.40 Spécialités végétariennes Jusqu’à épuisement du stock l30%l Cordons-bleus Cornatur en lot de 2 2 x 260 g 8.60 au lieu de 12.40 Emincé Cornatur aux tomates / basilic en lot de 2 2 x 230 g 11.40 au lieu de 16.40 Viande du 29.1 au 4.2 Filet mignon de porc viande suisse les 100 g 4.20 au lieu de 5.– Volaille du 29.1 au 4.2 Cuisses inférieures (pilons) de poulet de Suisse le kg 14.30 au lieu de 17.–

CH

CH

Restaurants Migros du 28.1 au 2.2 Hit de la semaine: Rôti de boeuf mariné (provenance: Suisse) Purée de pommes de terre et chou rouge 13.80 CH = action nationale

Notes personnelles

COOL! 4

95 au lieu de 6.20

Sur tous les mélanges de légumes Vite Fait surgelés 20% de réduction Exemple: mélange de légumes Asia 600 g 4.95 au lieu de 6.20 Valable du 29.1 au 4.2

Surgelés


Nouveau Valable du 29.1 au 11.2

Pour le traitement complémentaire en cas de maux de gorge, d’enrouement et d’inflammations de la bouche et du pharynx. Spray pour la gorge et le pharynx Sanactiv 30 ml 8.90 Pastilles contre le mal de gorge Sanactiv 36 pastilles à sucer 6.90 La Pizza Bianca Une innovation dans le monde de la pizza: une pizza sans tomates. Pâte à pizza italienne garnie de fromage et de légumes. Pour affiner, huile d’olive incluse. 340 g 6.70

Huile de massage Kneipp aux agrumes Vivifie et soulage, par exemple après l’activité physique. Cette huile de massage rafraîchissante soigne la peau grâce à ses composantes végétales précieuses. 100 ml 14.80

Pour fêter ses 50 ans, Zweifel a mis au point 2 saveurs inédites, disponibles seulement pendant 1 an! Chips Zweifel Special Edition sel des Alpes & ail des ours ou sel des Alpes & fromage frais au poivre 100 g 2.90

Beurre corporel Kneipp aux fleurs d’amandier Effet soignant grâce à la précieuse huile d’amande et au beurre de karité. Régénère les peaux sèches et sensibles. 150 ml 15.80

Sous-vêtements MaxiSize pour femme, grandes tailles Exemples: soutien-gorge à armatures Emotions by Triumph disponible dans les tailles 85 - 100, bonnets C et D 59.90 slip pour femme Emotions by Triumph disponible dans les tailles 44/46 à 52/54. 21.90 En vente dans des magasins Migros sélectionnés. En vente dans les plus grands magasins Migros.


Aux fourneaux

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

49

Coq au vin pour 6–8 personnes 2 coqs de 1,5 kilo pièce beurre, huile, sel, poivre 2 à 3 dl de cognac ou autre eau-devie pour flamber 30 oignons grelots (ou petites échalotes) 3 ou 4 gousses d’ail 4 ou 5 carottes 2 coings 250 g de lardons 1 bouquet garni (thym, laurier, romarin…) 2 à 3 l d’un bon vin rouge 250 g de champignons de Paris 2 dl de crème (si possible) le sang des coqs 1 bouquet de persil

G

D

E

F

1) Découper les volailles (ou les faire découper au préalable par votre volailler). Faire revenir les morceaux sous toutes leurs faces. Saler. Lorsque la chair a bien coloré, flamber, arroser. 2) Eplucher les oignons grelots. Eplucher les gousses d’ail, puis les carottes et les détailler en bâtonnets. Découper les coings en quartiers, en gardant la peau, mais en éliminant le cœur. 3) Faire revenir dans une poêle, à part, les lardons et les petits oignons, en ajoutant si nécessaire un peu d’huile. 4) Répartir dans une grosse cocotte les morceaux de coq, les oignons, l’ail et les lardons, les morceaux de coings et les bâtonnets de carottes, le bouquet garni. Poivrer et saler modérément, puis verser le vin jusqu’à recouvrir à peu près la viande. Couvrir et laisser mijoter environ une heure et demie, ou selon la tendreté de celle-ci. 5) Vers la fin de la cuisson, ajouter les champignons de Paris. Réserver les morceaux et faire réduire la sauce jusqu’à bonne consistance. Lier enfin cette sauce avec la crème et (si possible) le sang de la volaille, puis le persil haché. Remettre les morceaux en cocotte, bien mélanger et finir doucement la cuisson.

Davantage de recettes dans: WWW.SAISON.CH


50 Aux fourneaux

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Conseils de la semaine: pâtisseries de carnaval Pour que l’ambiance de carnaval soit à son comble, il vous faut des merveilles, des croquets ou des beignets.

Dès aujourd’hui dans les kiosques www.saison.ch

Merveilles Battre deux œufs avec 1 pincée de sel, 2 cs de sucre et 4 cs de crème (0,6 dl). Ajouter 250 à 300 g de farine blanche, selon la grandeur des œufs et 2 cs de flocons de beurre. Malaxer le tout pour former une pâte lisse laissant s’échapper des bulles. Couvrir puis laisser reposer brièvement à température ambiante. Etendre très finement des morceaux de pâte de la grandeur d’une noix puis les étaler sur un genou recouvert d’un linge de cuisine. Mettre les galettes de pâte entre du papier absorbant. Chauffer l’huile de la friteuse à 170° C. Y plonger l’une après l’autre les galettes jusqu’à ce qu’elles soient dorées sans oublier de les retourner une fois. Egoutter sur

du papier absorbant et laisser refroidir. Saupoudrer de sucre en poudre. Croquets Fouetter 60 g de beurre mou avec 125 g de sucre, 1 pincée de sel et 2 œufs pour en faire une mousse claire. Y ajouter ½ écorce de citron bio et 250 g de farine. Remuer jusqu’à obtention d’une masse lisse. Mettre au frais durant 1 heure. Former des croquets de pâte de la longueur d’un doigt. Les plonger dans la friteuse à 170° C jusqu’à ce qu’ils soient dorés et quelque peu «éclatés».

friteuse. Chauffer le fer à beignets dans l’huile puis l’égoutter pour le plonger ensuite rapidement dans la pâte jusqu’à son bord supérieur. Remettre immédiatement le fer à beignets dans l’huile et cuire le beignet jusqu’à ce qu’il soit doré. Le retirer de la friteuse et le détacher du fer à beignets. Répéter le processus jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte. Saupoudrer les beignets de sucre en poudre.

M-Infoline

Beignets Faire une mousse avec 2 œufs, 150 g de sucre et 1 pincée de sel. Y ajouter ½ écorce de citron bio, 1 dl de crème, 1 dl de lait et 150 g de farine. Mélanger le tout jusqu’à obtention d’une pâte lisse liquide. Chauffer à 170° C l’huile de la

Appelez-nous! Du lundi au vendredi matin, 0901 240 244 (de 9 à 12 h) (première minute gratuite, puis Fr. 1.– par appel) Du vendredi soir au samedi 0901 125 250 (Fr. 1.- par appel puis tarif normal Fr. 0.08 par minute)

nvier du 29 ja vrier au 14 fé

e r f f O

ie économ collier

100.–

entin l a V t n i Sa

Cœur serti de 16 diamants 0.056 ct or jaune ou or blanc 18 carats

Collier 42 cm GENÈVE VAUD VALAIS

249.– au lieu de 349.– Balexert, Chêne-Bourg, Cornavin «Les Cygnes», Lancy-Onex, Nyon-La Combe, Planète Charmilles, Vibert Chablais Centre Aigle, Crissier, Montreux, Pully, Romanel, Terreaux-Lausanne, Yverdon Brigue, Martigny-Manoir, Monthey, Sierre, Sion, Viège, Zermatt

image agrandie, taille env. 22 mm / jusqu‘à épuisement du stock

Publicité


Aux fourneaux

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

51

Cette semaine sur: www.migros.ch/m-cooking

La ronde de délices japonaises

Olivier Martin, cuisinier gastronomique, vous livre ses conseils pour briller aux fourneaux. Entrée

Conseil de la semaine

Sushis maki En entrée, des sushis végétariens préparés en un tournemain. Quinze minutes suffisent.

Sushi: à côté des sushis nigiri composés d’une «balle» de riz de forme allongée sur laquelle sont disposés les ingrédients, les plus connus sont les sushis maki. On forme un rouleau avec une feuille d’algue recouverte de riz et des ingrédients; le rouleau est ensuite coupé en bouchées. Les sushis ne doivent pas toujours contenir du poisson cru: une variante végétarienne est décrite dans le menu M-Cooking actuel. La farce se compose de toutes sortes de légumes. Présentez toujours les sushis par paires, selon la tradition japonaise, car les chiffres 1 et 3 pourraient être associés à la mort.

Plat principal Filet de poisson au saké Avec de l’alcool de riz, le poisson étuvé aura un délicieux goût parfumé.

Dessert Tempura de pommes Avec sa sauce au pamplemousse et au gingembre, ce dessert saura ravir vos convives.

www.migros.ch/m-cooking Publicité

50% Valable du 29.1 au 4.2

Tout l’assortiment de lingerie pour femme Lifestyle Exemples: Slip maxi pour femme 4.95 au lieu de 9.90 Débardeur 6.50 au lieu de 13.–

Slip midi pour femme 3.45 au lieu de 6.90

En vente dans les plus grands magasins Migros.

Soutien-gorge souple, bonnet B 8.50 au lieu de 17.–


CÔTE LYCIENNE

8 j ement à nnell exceptio Fr.

Prestations incluses:

¸ Vols de Genève avec Pegasus Airlines ¸ Taxes d’aéroport et supplém. carburant

– . 9 9 6

tion

P r i x d ‘a c ours

d‘une valeur de Fr. 145.– (Etat 15.12.07)

¸ Circuit en bus moderne ¸ Toutes les visites mentionnées avec

entrées comprises ¸ 7 nuitées en hôtels 4 étoiles ¸ Demi-pension avec 2 repas quotidiens ¸ Assistance de voyage francophone ¸ Documentation de voyage informative Et pendant la semaine de prolongation ¸ Transferts à Belek aller/retour ¸ 7 nuitées à l‘hôtel Vera Paradiso ¸ «All inclusive»: tous les repas principaux, les boissons même les boissons locales alcoolisées ainsi que les snacks sont compris dans le forfait

.A=%C4H 34 <=CA4 >A8F 3$02C8=< 4< "2=<=;8B0<C ,A' *(('& @

/0:01:4 >=DA :4B A"B4A E0C8=<B 9DB?D$0D )+ 5"EA84A @ Vols de Genève avec Pegasus Airlines Voyage 1708 Prix par personne Prix normal en chambre double 8circuit jours

Prix Semaine d‘action prolongacircuit tion demi-pension demi-pension „All Inclusive“

Samedi, 05.04.08 Samedi, 12.04.08 Samedi, 19.04.08 Samedi, 26.04.08 Samedi, 03.05.08 Samedi, 10.05.08 Samedi, 17.05.08 Samedi, 24.05.08 Samedi, 31.05.08 Samedi, 07.06.08 Samedi, 14.06.08 Samedi, 21.06.08 Samedi, 28.06.08

999.– 999.– 999.– 999.– 999.– 999.– 999.– 999.– 999.– 999.– 999.– 999.– 999.–

699.– 699.– 699.– 699.– 699.– 699.– 699.– 699.– 699.– 699.– 699.– 699.– 699.–

499.– 499.– 499.– 499.– 599.– 599.– 649.– 649.– 649.– 649.– 649.– 699.– 699.–

Sud de la Turquie

Votre programme de voyage

Selcuk / Sirince Ephèse Denizli Kusadasi Aphrodisias Didyma / Milet Mugla Antalya Belek Dalyan / Kaunos

Méditerranée 1er jour, samedi / Genève – Antalya: Après 3 h de vol, vous serez accueillis à votre arrivée par notre assistance de voyage. Transfert ensuite à votre hôtel à Antalya. 2è jour, dimanche / Antalya – Dalyan – Mugla: Votre circuit débute pour un trajet en direction de Dalyan, très connue pour ses sources remplies de soufre. Excursion en bateau dans la ravissante baie de Iztuzu avec possibilités de se baigner sur la plage. Autre intérêt majeur, avec la visite de tombes rupestres monumentales dans la ville antique de Kaunos. Nuitée dans la région de Mugla. Sympathiques villages de pêcheurs 3è jour, lundi / Milet – Didyme: Aujourd’hui vous partez visiter Didyme, l’une des très importantes cités antiques de cette vallée de méandres, dont l’oracle à tête de méduse du temple d’Apollon passait pour être le plus remarquable d’Asie Mineure. Continuation vers Milet et ses ruines, qui fut une considérable capitale commerciale de la mer Egée. Nuitée à Kusadasi. 4è jour, mardi / Ephèse – Sirince: Avec Ephèse, c’est l’un des plus grands centres mondiaux de fouilles archéologiques grécoromaines que vous visiterez. Peu d’endroits offrent un aperçu aussi vivant de ce que fut jadis le mode de vie de l’Antiquité tel qu’à Ephèse. Théâtre, bains thermaux luxueux et une bibliothèque témoignent du bien-être dont a joui cette cité durant plus de 1000 ans. En fin de journée, vous visiterez Selcuk et son temple d’Artémis ainsi que Sirince, l’idyllique village de montagnes dont les monuments historiques sont protégés. Dégustation de vins Hôtel Vera Paradiso avec „All Inclusive“ et nuitée à Kusadasi. 5è jour, mercredi / Aphrodisias – Denizli: En route pour la visite d’Aphrodisias, la cité antique qui dans l’empire romain, fut dédiée au culte de la déesse Aphrodite et célèbre pour son école de sculpture. Vous y découvrirez le stade superbement """"" www.veraparadiso.com conservé, l’un des plus grands d’Asie Mineure, les thermes, le temple d’Aphrodite et l’Odéon. Nuitée dans la région de Denizli. 6è jour, jeudi / Denizli – Antalya: Trajet au travers des magniEquipements: très vaste club de vacances, séparé de la longue fiques paysages de l‘imposante chaîne montagneuse du Tauplage de sable et de fins galets par un bras de mer dans un rus. En route, vous visiterez un école d‘artisanat anatolienne panorama naturel protégé. Cinéma, coiffeur, jardin avec deux où vous pourrez faire des achats personnels. Nuitée dans la grandes piscines (1100m²). Chaises longues et parasols grarégion d‘Antalya. tuits. Restaurant à la carte et copieux buffets servis au restau7è jour, vendredi / Antalya – Chutes de Karpuzkaldran: Profitez rant principal. Piscine couverte avec centre wellness. de votre visite d’aujourd’hui dans Antalya, la capitale contrastée 583 chambres avec bain/douche/WC, climatisation,minibar, qui prospère dans une foisonnante végétation. Vous y découvsèche-cheveux, TV par satellite et balcon ou terrasse. rirez le minaret cannelé, l’ancien port et aurez encore le temps Sport/divertissement: vous disposez gratuitement de courts de flâner dans le bazar animé. Départ ensuite pour les superbes de tennis, pédalo, canoë, mini golf ainsi que d’un centre de fitcascades de Karpuzkaldran. Nuitée dans la région d’Antalya. ness. Animation assurée tout en douceur dans la journée et en 8è jour, samedi / retour ou prolongation balnéaire: Vol de retour soirée avec des shows attrayants. All inclusive: tous les repas principaux, les boissons même les boisvers Genève. Ou bien transfert en direction de Belek pour votre sons locales alcoolisées et les snacks sont compris dans le forfait. semaine de prolongation.

Prolongation semaine balnéaire

Hôtel Vera Paradiso

Prestations non comprises: Supplément par personne pour chambre individuelle circuit Fr. 179.– • Chambre individuelle semaine prolongation sur demande • L’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS Fr. 30.– Facilités d’entrée: les citoyens suisses nécessitent une carte d’identité ou un passeport valides. Votre assistance de voyage hautement qualifiée: pendant votre circuit, vous serez accompagnés d’un guide local, francophone compétent qui vous fera partager les us et coutumes du pays. Températures: estivales avec beaucoup de soleil pouvant varier entre 25 et 30 degrés.

Réservez de suite chez VAC:

G 06 4 " = E 4 3 : 8% - D 8 34 4 < C ? D 0 4; 7 0D C

" 0848 840 905

ou sur internet: www.net–tours.ch

Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12h

/=B 0E0<C064B #

´ De Dess prix tr très ès ba bass grâce grâce à la ven vente te direct directee ´ Vous ne payez pas de taxes de réservation ´ Nous sommes membre du fonds de garantie légal de la branche suisse du voyage ´ Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective Organisation et réalisation: net–tours, Glattbrugg


53

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Actuel Informations Migros

Le plastique, c’est fantastique Après avoir été testé dans le canton de Vaud, le sac réutilisable, et donc écologique, sera vendu dès février dans 400 magasins de Suisse.

Un écobilan positif Autre atout: le nouveau sac respecte l’environnement. Grâce à une durée de vie beaucoup plus longue que celle du sac en papier, il présente – au final – un meilleur bilan écologique (lire ci-contre).

Stefan Gasser, spécialiste marketing pour les accessoires de loisirs à Migros.

Des tulipes rouges et jaunes orneront tout d’abord les sacs réutilisables. Trois fois par an, une nouvelle illustration aux couleurs vives viendra égayer les surfaces blanches. Et qui sait, peut-être ces cabas deviendront-ils à l’avenir de nouveaux objets de collection? MW/PM

Les sacs traditionnels en papier sont déjà réutilisables. Pourquoi les clients devraient-ils acheter des sacs en plastique dont le prix est plus élevé? Les sacs en papier s’usent vite et ne peuvent donc être utilisés que deux à trois fois avant d’être jetés. Grâce au polypropylène, nettement plus épais, le sac réutilisable est extrêmement solide et conserve son aspect neuf après plusieurs utilisations. Et l’objet ne sert pas uniquement à faire des courses: il est également très pratique comme sac de plage, par exemple. Pourquoi Migros n’a-t-elle pas opté pour des matériaux naturels? Il n’existe malheureusement aucun matériau naturel suffisamment solide et étanche pour faire un bon sac réutilisable.

Le nouveau sac réutilisable en plastique supporte une charge allant jusqu’à 15 kg.

PHOTO JULIA BRÜTSCH

L

e bon vieux sac en papier aura bientôt de la concurrence: Migros lance un nouveau cabas réutilisable en polypropylène, un plastique léger et solide. Vendu au prix de 2 francs, il côtoiera dès le mois de février les sacs traditionnels dans quatre cents magasins Migros de Suisse. Au début de septembre de l’année dernière, les clients des cinq MMM de Migros Vaud ont pu tester les nouveaux venus. «Nous avons reçu un écho extrêmement favorable, explique André Bignens, responsable de l’assortiment non food de la coopérative régionale. Les cabas sont partis comme des petits pains.» Il faut dire que l’objet a plus d’un tour dans son sac. Avec un volume de 26 litres, il supporte une charge allant jusqu’à 15 kilos. Imperméable et très solide, il est facile à porter avec ses doubles poignées, courtes et longues.

Paroles d’expert

Le nouveau sac n’est pas recyclable. N’est-il donc finalement pas plus écologique d’utiliser des sacs en papier? L’avantage du sac réutilisable réside dans sa réutilisation et non dans son recyclage. L’écobilan que nous avons réalisé montre clairement qu’après seulement quatre utilisations, le sac en plastique est plus écologique que son équivalent en papier. Propos recueillis par Evelyne Reber


3m

2+

+

+

=

NOUVELLE NISSAN TIIDA.

INSTALLEZ-VOUS, VOUS ÊTES CHEZ VOUS. Une des plus confortables de sa classe ● Habitacle aux matériaux raffinés Équipement de série très complet ● Roulement silencieux grâce à des matériaux absorbants ● Interface Bluetooth® ● Nombreux rangements ● Trois motorisations dont un 1.5 dCi de 105 ch (78 kW) ● En version 4 ou 5 portes Plus d’informations sur www.nissan-tiida.ch ●

SHIFT_ comfort


Actuel

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Migros et le WWF s’engagent pour une gestion durable des forêts.

Membre depuis dix ans du WWF Wood Group, Migros n’a de cesse de lutter contre la déforestation.

V

ous êtes assis sur une chaise en bois? Retournez-la et cherchez le label FSC (Forest Stewardship Council). Trouvé? Parfait, le petit logo prouve que vous êtes en présence d’une chaise dont le matériau provient d’une exploitation forestière écologique exemplaire, tels de nombreux articles en bois de Migros. Rouleau à pâtisserie, papier ménage ou table: Migros est le leader suisse du marché pour les produits FSC. Voilà dix ans déjà que Migros a rejoint le WWF Wood Group (Suisse), une association d’entreprises innovantes et responsables qui agissent pour la protection des forêts. Daniel Furrer, responsable du label FSC à Migros, est convaincu de son utilité: «La forêt est un espace de vie essentiel pour l’homme, la faune et la flore. Migros et le WWF s’engagent en faveur d’une utilisation durable des ressources naturelles afin de préserver les forêts à long terme.» Simone Stammbach, du WWF Suisse, confirme: «Avec le label FSC et la transparence sur la variété et l’origine du bois, Migros met en œuvre l’accord passé avec le WWF. Membre fondateur du WWF Wood Group, elle a largement contribué au développement du label en Suisse.»

Véritables poumons de la planète, les forêts nous protègent de l’érosion, des avalanches et des inondations, et régulent naturellement le cycle de l’eau. Les forêts tropicales sont particulièrement importantes: elles abritent 50% de toutes les espèces animales et végétales du globe. Mais depuis 1960, l’agriculture et l’exploitation sylvicole ont entraîné la destruction de 645 millions d’hectares de forêts tropicales, soit l’équivalent de la moitié de l’Europe.

Les garanties FSC • abandon de l’abattage à grande échelle, • préservation des forêts naturelles, • non-transformation des forêts en plantations, • interdiction des plantes transgéniques, • usage réduit des pesticides et interdiction des pesticides dangereux, • protection des espèces rares et menacées, • inspection des domaines protégés, • choix de variétés adaptées aux lieux, • respect des droits des populations indigènes, • respect des droits des employés.

Migros déclare son CO2 Daniel Furrer est responsable de l’assortiment non food à Migros.

PHOT O KEYST ONE

Engagé pour la forêt

En tant que grand distributeur, Migros est consciente de sa responsabilité. «Nous voulons être le numéro un et un pionnier en matière de produits à base de bois et de papier issus d’exploitations forestières écologiquement et socialement acceptables. Nous souhaitons développer notre assortiment portant le label FSC afin de lutter contre la déforestation», explique Daniel Furrer. Et pour les clients, quels en sont les avantages? «Grâce au label FSC, nos clients ont la garantie que les produits à base de bois, tel le papier hygiénique, ne résultent pas d’une surexploitation des forêts, que la diversité biologique a été préservée et que les droits des populations indigènes sont respectés. En outre, cela n’a pas de répercussion sur le prix!» Quant à Guido Fuchs, directeur du FSC Suisse, il apprécie la position de Migros: «Avec les produits FSC, Migros propose une plus-value à sa clientèle. L’assortiment de Migros en la matière fait figure d’exemple dans le monde entier.» Angela Cadruvi En savoir plus: www.migros.ch, www.wwf.ch et www.fsc-suisse.ch

55

La déclaration de CO2 a récemment été l’objet de débats dans la sphère politique. Au final, la commission du Conseil national n’a pas souhaité introduire de mesures légales. Elle propose en revanche que ce soient les grands distributeurs qui prennent le problème en main. Ce que fait Migros. Le point avec Daniel Furrer, responsable de l’assortiment non food à la Fédération des coopératives Migros. La commission du Conseil national a reconnu le besoin des consommateurs quant à une déclaration de CO2. Que peuvent maintenant attendre les consommateurs? La commission souhaite la transparence en ce qui concerne les denrées alimentaires. Mais elle est d’avis que les mesures doivent venir du commerce de détail luimême. Migros a saisi cette balle au bond. Comment sont calculées les émissions de CO2? Des experts indépendants prennent en compte toutes les émissions ayant un impact sur le climat d’un produit, et ce sur l’ensemble de son cycle de vie. Tous les produits sont-ils concernés? Dans un premier temps, nous allons nous concentrer sur certains produits du quotidien répartis en cinq secteurs. Ces produits se distinguerontils des autres? Oui. Qui veut, dans son acte d’achat, apporter sa contribution à la protection du climat, doit pouvoir reconnaître les produits au premier coup d’œil. Propos recueillis par Gaston Haas


" 10-16 février ( 7-10 ans) " 10-16 février (11-14 ans) " 23-29 mars ( 8-13 ans) Inscris-toi vite au 021 318 74 22 ou sur www.graindeble.org

Entreprises Attention

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

ski, snow, bob, Hôtel-Restaurant Les Sources*** Les Diablerets, la station idéale pour la famille (1200 à 3000 m.ü.M) pour l‘hiver et les activités d‘été en montagne. La nuit avec le petit déjeuner dès CHF 69.– par personne. Prix spécial pour familles dans une chambre de 3 ou 4 lits dès CHF 158.–. A bientôt! Tel. 024 492 01 00, CH-1865 Les Diablerets www.hotel-les-sources.ch

" 10-16 février ( 7-10 ans) " 10-16 février (11-14 ans) " 23-29 mars ( 8-13 ans)

Inscris-toi au 021 318 74 22 ou sur www.graindeble.org

VALAIS – www.fouly.ch (1600-2300m) HÔTEL EDELWEISS*** à 100m des pistes, demi-pension: 3 nuits dès fr. 279.– / 7 nuits dès fr. 630.–, enfants (-30% à -70%) tél. 027 783 26 21

Avant de jeter votre vieux salon, demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d`étoffe ou de véritable cuir nappa. Service express en 10 jours seulement. Salon de remplacement gratuit. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve.

Atelier de rembourrage | tél. 079 403 39 93 Bahnhofstrasse 98 | 8001 Zurich

Des prix dé-li-cieux … A Pâques ça tombe bien !

L’offre de la semaine:

dès CHF

1095.–*

11 JOURS DE SOLEIL INTENSE Gênes

Schweizer Berghilfe Aide Suisse aux Montagnards Aiuto Svizzero ai Montanari Agid Svizzer per la Muntogna

Venise

ergoasw.ch

Envie de glisse?

Téléphone 044 712 60 60, www.berghilfe.ch

Vacances

Naples Bari Corfou Athènes

Izmir

Tunis La Valette

Rhodes

MSC Sinfonia****

Prix (CHF) par personne en occupation MS Danubia**** double (taxes portuaires incluses) : cabine

Prix catalogue

Intérieure 2 lits Extérieure 2 lits 3e/ 4e lit adulte 3e/ 4e lit enfant Intérieure à usage individuel Extérieure à usage individuel Voyage aller/retour en bus adulte Voyage aller/retour en bus enfant

3110.– 4140.–

Prix CruiseCenter No. 297

1095.–* 1295.– 995.– 295.– 1595.– 1995.– 260.– 135.–

IMPORTANT : Le nombre de cabines disponibles à ce prix spécial est limité : soyez rapides !

DATE : DU 19 AU 29 MARS 2008

Le printemps sera chaud: Le raffiné MSC Sinfonia**** voguera vers les plus passionnants ports de Méditerranée orientale. Une action unique pour ceux qui croient au lapin de Pâques: Offrez-vous un supplément de culture, de soleil, de divertissement et de luxe, à moitié prix ! D’AUTRES OFFRES HALLUCINANTES :

No. 11 : croisière sur le Danube MS Danubia du 13 au 20.04.2008 8 jours dès CHF 990.– taxes incluses

Naviguez sans être menés en bateau !

No. 7 : croisière familiale MSC Sinfonia du 14 au 21.07.2008 8 jours dès CHF 1895.– bus & taxes inclus

Prestations incluses : Croisière dans la catégorie de cabine choisie, pension complète à bord, libre utilisation des infrastructures, spectacles et divertissements, disco et musique live, taxes portuaires, surtaxe carburant. Prestations non-incluses : Voyage aller/retour en car confortable, boissons et dépenses personnelles, excursions facultatives guidées, pourboires (Euro 6.–/ par adulte par par jour), assurance annulation facultative (CHF 45.– par pers.), frais de dossier (CHF 20.– par facture).

LE T SUPPLÉMEN DIÉTÉTIQUE

(NO. 297)

Téléphone 021 351 89 89

www.cruisecenter.ch

VOTRE PEAU ET VOS CHEVEUX VOUS DIRONT MERCI.

Une alimentation saine, de l’exercice et de la détente avec Actilife: les capsules d’huile de germe de blé sont l’un des 150 produits Actilife. En complément de l’alimentation, l’huile de germe de blé pressée à froid favorise la protection des cellules grâce à son taux élevé de vitamine E naturelle. Votre peau reste jeune et vos cheveux soyeux. Vous en saurez davantage sur www.actilife.ch. Actilife. Un supplément de santé.


Actuel

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

57

En course d’école au golf

Dans le cadre de «Let’s play Golf», Migros invite quatre-vingts classes à venir taper la petite balle blanche sur ses parcours, dont celui du Signal de Bougy (VD). Inscrivez-vous dès maintenant!

Gaston Haas En savoir plus: www.golfparcs.ch (rubrique «Let’s play Golf»).

Publicité

PHOTO RENÉ RUIS

Q

ui a dit que le golf était un sport élitaire? Pas Migros en tout cas qui invite chaque année quatrevingts classes de Suisse à venir découvrir une activité qui allie force et précision ainsi que fair-play et concentration. Tous les élèves nés entre 1995 et 1999 peuvent inscrire leur classe – jusqu’au 7 mars – en se rendant sur le site internet www.golfparcs.ch. Les demi-journées de découverte se dérouleront en mai et en juin sur les sept parcours des Golfparcs Migros, dont celui du Signal de Bougy (VD). Au programme: petite présentation du sport, démonstration de la discipline et premiers coups dans la petite balle. Après une collation, les golfeurs en herbe participeront à leur premier tournoi. Les dix meilleurs joueurs de chaque Golfparc Migros seront qualifiés pour disputer la finale nationale, le 21 septembre à Oberkirch (LU). La finale se jouera par équipe de deux – les qualifiés choisissant un camarade de classe. Afin que chaque paire puisse s’exercer sans contraintes, les Golfparcs Migros leur offrent un libre accès aux parcours de golf, et ce, jusqu’au jour J.

Les trois équipes gagnantes du tournoi «Let’s play Golf» 2007. Qui les remplacera sur le podium cette année?


Parlez avec votre coiffeuse de:

Vous aurez de quoi parler news régionales, nationales et internationales, politique, économie, sport, people, culture et tendances: un tour complet et efficace de toute l’actualité, proposé chaque jour par la rédaction du plus grand quotidien de Suisse. Retrouvez aussi l’info en continu, les dossiers thématiques et bien plus encore sur: www.20minutes.ch

Vous allez en parler.


W

TELLEMENT BON QUE VOTRE CHAT

FERA TOUT POUR ÇA: LE NOUVEAU EXELCAT® GUSTO

AVEC DES BOUCHÉES NATURELLES.

Exelcat est en vente à votre Migros


61

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Votre région Migros Aar

Brèves

Produit de la semaine

Air-O-Swiss Air Washer 1355 N vous garantit de l’air pur et une atmosphère intérieure agréable tout au long de la saison froide. Des disques tournant dans l’eau assurent un nettoyage naturel de l’air, le débarrassant des impuretés en suspension. L’air est humidifié de manière optimale. Deux degrés de puissance et un fonctionnement ultrasilencieux en font un indispensable allié de votre bien-être. Prix action jusqu’au 11.2.2008: Fr. 279.– (au lieu de Fr. 350.–)

Offre Ecole-club

Troisième foire internationale du fromage, des produits laitiers et de l’industrie alimentaire.

Plaisirs du palais

Du 31 janvier au 3 février, la foire «Fromage» sera présente à la BEA qui ouvre pour la première fois ses portes au public samedi et dimanche.

L

a foire «Fromage» est l’unique exposition nationale dédiée aux fromages, aux produits laitiers, ainsi qu’aux denrées alimentaires et aux biens de consommation. Cela inclut ce qui est nécessaire en termes de prestations et d’installations pour la fabrication, la confection, le conditionnement et la distribution. Grâce à l’intégration de biens complémentaires tels que des antipasti et des épices, la foire est ouverte à toute l’industrie alimentaire et ainsi également d’intérêt pour les gourmets du grand pu-

blic. Le plus grand buffet de fromages de Suisse propose plus de 500 variétés de fromages et bien d’autres mets délicats. Près de 100 exposants présentent, sur 3800 m2, leurs produits et leurs prestations de services les plus récents. Jeudi et vendredi, la foire est exclusivement réservée aux décideurs de la branche de l’industrie alimentaire. Samedi et dimanche, l’exposition ouvre pour la première fois ses portes au public: une occasion à ne pas manquer pour les gourmets et amateurs de fromage. M.A.

Expo «Fromage» Du 31 janvier au 3 février 2008 Site d’exposition de la BEA à Berne Journées réservées aux professionnels: 31 janvier et 1er février, de 9 à 18 h Journées ouvertes au public: 2 et 3 février, de 9 à 18 h Prix d’entrée: adultes Fr. 15.–; apprentis, étudiants, AVS/AI, militaires, enfants et adolescents (de 6 à 16 ans) Fr. 10.– (jusqu’à 5 ans gratuit)

Diplôme d’administration du personnel. Pour acquérir un know-how complet sur les questions de droit, de contrats de travail, d’assurances sociales, suivez un cours axé sur la pratique! www.ecole-club.ch Tél. 0844 373 654

InterMezzo

L’allemand, comme le français, vit une mutation de la syntaxe depuis l’apparition des courriels. Exemple de message reçu par Migros Aar et librement adapté: «Samedi Teradata a stoppé la banque de données. Plus d’accès possible. Il a fallu utiliser restore et, de sa. à di. Teradata a enregistré un patch. Peu de temps après, le nœud n’était plus insystem. L’ancien state (11 à 12 nœuds) a été immédiatement «tuné». Un balayage de scandisk nous a assuré le contrôle de validité des données, ce qui nous a permis d’être on line à temps.»


62 Migros Aar

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Ressourcement dans l’eau: Aquafit sous la conduite d’instructeurs diplômés.

Entraînement dans la salle de fitness: la force au bout des engins.

La santé, un bien si précieux

Si la santé n’est pas tout, sans elle, rien ne va plus. Du mouvement, moins de stress et une alimentation équilibrée vous aideront à la préserver.

L

e manque de mouvement est un facteur de risques pouvant entraîner toute une série de maladies chroniques. Au contraire, l’activité physique contribue au maintien d’un organisme en bonne santé. La littérature médicale se fait d’ailleurs le relais de cette réalité depuis longtemps déjà. Malheureusement, l’humain est programmé génétiquement pour épargner des calories. Depuis des millions d’années en effet, la recette à succès dans le combat pour la survie consiste à emmagasiner le maximum d’énergie (calories) et à en utiliser le moins possible. Cette programmation est évidemment diamétralement opposée à nos conditions de

vie modernes. Nous disposons en permanence d’une offre pléthorique de nourriture, que nous n’arrivons plus à éliminer par notre activité physique, avec les conséquences que nous connaissons.

Le plaisir de bouger Il existe un médicament miracle pour lutter contre nombre de maladies comme celles qui touchent le système cardiovasculaire, l’ostéoporose, les déficits immunitaires, les dépressions, différentes formes de cancer. Il exige toutefois un engagement personnel et l’obligation de dépasser une certaine tendance à la paresse. L’envie de bouger, présente naturellement chez les enfants, a disparu

chez beaucoup d’adultes mais ne demande qu’à se réveiller. Il suffit de quelques efforts de volonté. Trois heures par semaine, soit environ 2% de notre précieux temps, suffisent déjà pour réaliser un entraînement efficace. Pour y parvenir, il faut s’entraîner avec une certaine intensité et pendant une durée déterminée. Seules les parties du corps entraînées correctement peuvent rester en forme, et cela jusqu’à un âge avancé. Plusieurs études montrent qu’un entraînement ciblé pratiqué au-delà de 80 ans assure une augmentation considérable de la force musculaire et permet aux intéressés de retrouver une partie de leur mobilité et même de monter les

escaliers, ce qui contribue à améliorer leur qualité de vie.

Centres de fitness certifiés Pour entraîner force et endurance de manière sûre, il est recommandé de se rendre dans un centre de fitness certifié. Les antres où se pratiquait un body building de base dans les années soixante et septante se sont transformés en centres de wellness et de santé gérés par des professionnels. Grâce notamment aux fitnessparks de Migros et à leurs standards de qualité élevés – dont l’influence a été très positive sur l’offre en général – quelque 10% de la population de notre pays s’entraîne aujourd’hui régulièrement et apprend à se dé-

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS AAR, 3321 Schönbühl, tél. 031 858 84 01/02. E-mail: dienstleistungen@gmaare.migros.ch


Migros Aar

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

63

Détente au hammam: l’art et la tradition du bain.

tendre. L’accès n’est pas réservé aux jeunes, bien au contraire. Une offre spécifique propose aux personnes plus âgées d’entretenir leur forme de manière optimale. Les fitnessparks de Migros se distinguent par une infrastructure moderne et un personnel compétent qui assure un suivi permanent. Les visiteurs disposent, outre moult possibilités de se mettre en mouvement, d’une offre abondante dédiée au wellness à un prix imbattable.

Hammam A Baden, ville de bains de longue tradition, Migros Aar propose, en plus de son espace wellness, un hammam dont l’architectonique répond aux exigences les plus élevées. Ce n’est donc pas un hasard si, l’an dernier, il a été nominé

Contrôle du dos à la salle de fitness: des conseillers sont à disposition.

pour le prix suisse du design. Grâce à cet établissement et à celui de Zurich, Migros reprend une très ancienne tradition de l’Orient et l’adapte aux besoins actuels.

L’origine de ce bain de vapeur – qui daterait selon certaines sources d’avant notre ère – se situe en Anatolie et à Istanbul où l’on trouve, aujourd’hui encore, les plus beaux instituts. Cet art de la détente, de la santé et de la convivialité de l’empire ottoman a subsisté jusqu’à nos jours Le hammam a été et reste un lieu dévolu à la purification, la détente et l’échange social. Il allie la culture du bain gréco-romaine et asiatique. Se prélasser, se laver, parler font partie des plaisirs pratiqués et contribuent à faire oublier l’agitation quotidienne. Les thermes romains étaient déjà des lieux de rencontres. Le hammam est un endroit de retraite paisible où le calme se conjugue aux agréments pour des moments d’exception.

Prenez soin de vous et de votre état de santé. Nous vous soutiendrons dans vos efforts! Des informations sur les fitnessparks de Migros et des articles spécialisés vous attendent sous www.fitnesspark.ch/baden Elias Olivera Directeur du Centre Fitnesspark Hamam Baden

Infos Fitnesspark Hamam Baden Brown Boveri Platz 1 (im TRAFO) 5400 Baden Tél. 056 200 03 80 Fax. 056 200 03 81 Heures d’ouverture: Lundi/mercredi/vendredi: 8 h – 22 h Mardi/jeudi: 06 h 30 – 22 h Samedi/dimanche: 9 h – 20 h


Tout ce qui revigore en hiver.

Jambonneau roulé past. Jambonneau roulé mini past. 100 g

2.30

au lieu de 3.30

Saucisson Tradition 100 g

1.40

au lieu de 2.-

Saucisson vaudois 100 g

1.55

au lieu de 2.25

Saucisson du Vully pièce

3.40

au lieu de 4.90


Dessert Déli#t du 28 janvier au 2 février

Le noir amincit. L’orange aussi, dès maintenant.

Café et gâteau à la ricotta

5.50

Déli&t. La ligne légère et raf&née contre les rondeurs hivernales. Équilibrées, pauvres en matières grasses et en sucre. Dès maintenant dans les grands restaurants Migros. Bon appétit! www.deli&t.ch


quelques degrés en plus

de réduction sur tous les

livres de cuisine 25.50 Points CUMULUS

31.90

par ex.: livre coffret « Dîner au verre » éditions Hachette

11.90

Points CUMULUS

14.90

par ex.: livre « Wok » éditions Solar

En vente à

Pellida

OVRONNAZ

FORFAIT SKI-THERMALISME 7 jours, logement en studio ou appartement 6 journées de ski 6 entrées piscine gratuité bus navette Prix: dès CHF 490.– par personne (dès 2 personnes) (Nettoyage final, linge de lit et de bain compris) Supplément logement dans les Eaux Vives (centre thermal) Tél. 027 306 46 36 Fax 027 306 62 65 www.eurolocation.ch info@eurolocation.ch

Un crédit privé à un taux d’intérêt annuel de huit virgule cinq pour cent. Cela vaut la peine de nous appeler dans les cinq minutes qui suivent. Pour financer vos désirs, nous sommes à vos côtés: Service Line 0848 845 400 ou www.banquemigros.ch Un crédit de CHF 10 000 à un taux d’intérêt effectif de 8,5 % sur une durée de 12 mois génère CHF 449 d’intérêts. Mise en garde légale: l’octroi de crédit est interdit s’il entraîne un surendettement (art. 3 LCC).

Le génial poêle à pellets de Do it + Garden Migros • modèle en pierre naturelle ou en fonte grise • puissance constante de 6 kW • tirage naturel (raccordement électrique superflu), combustion automatique • technique de combustion élaborée, répondant déjà aux plafonds d’émission de 2011 • transport et installation par nos spécialistes dans toute la suisse, renseignements et conseils par téléphone au 034 415 10 00

VOTRE AVANTAGE CUMULUS Poêle à pellets Pellida Avec coupon de rabais CUMULUS:

1000. – Rabais

Achat minimal: fr. 5800.– Valable du 1.1. au 31. 1. 2008 Vous trouverez ce coupon de rabais dans le courrier de janvier ou auprès du service clientèle de votre magasin Do it + Garden Migros.


67

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Vie pratique

Grandi

r

«Migros Magazine» à votre service

Dès les premières classes, les enfants peuvent découvrir les joies du ski.

Son premier camp de ski Les écoliers romands ne sont pas égaux devant les classes de neige. Certains partent à la montagne dès 6 ans, d’autres dix ans plus tard. Tandis que les parents ont tendance à mettre leurs bambins de plus en plus tôt sur les lattes.

I

l est un signe annonciateur qui n’a pas changé depuis des décennies: quand les mamans cousent ou collent sur les vêtements de leurs enfants des étiquettes avec leur prénom, c’est que la saison des camps de ski approche à grands coups de lattes. Un mélange d’excitation et d’appréhension gagne alors les grands comme les petits. Et ce

d’autant plus que dans certaines régions, la première semaine de neige sans papa ni maman s’annonce très tôt. A Thierrens (VD), par exemple, les écoliers partent skier en première année primaire déjà, soit dès 6 ans. N’est-ce pas un peu rapide à leur âge? «Chez nous, c’est une tradition. Même les enfants des

classes enfantines partent parfois en camp d’été durant trois ou quatre jours», explique Gérald Morier-Genoud, directeur de l’établissement scolaire du Plateau du Jorat, qui compte 314 élèves de niveau enfantine et primaire. Il n’existe pourtant pas de règlement, ni fédéral ni cantonal. L’organisation des camps de ski

est généralement laissée à l’initiative et au bon vouloir des écoles, voire des maîtres et maîtresses. D’une région à l’autre, la situation est différente et on constate une importante diversité entre villes et villages. A Lausanne, seuls les plus grands profitent d’un ou deux camps entre la 7e et la 9e année scolaire. Contrairement aux


68 Vie pratique

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Pour s’équiper à bon prix

Louer ou acheter

Les trocs d’hiver où l’on trouve du matériel de ski pour enfants à prix modestes sont en passe d’être dépassés. La tendance est plus que jamais à la location de l’équipement. Aujourd’hui, elle n’est plus l’apanage des magasins de stations d’hiver. Beaucoup de commerces offrent ce service en plaine, du Gros-de-Vaud à Neuchâtel. Pour toute la saison et une centaine de francs, ils proposent de quoi parer les enfants des pointes de ski jusqu’au casque avec du matériel neuf et, surtout, ajusté. Par exemple, www.goeland.org.

Pour prendre ses précautions

Le bon équipement

Le camp de ski est aussi l’occasion pour les enfants de vivre une semaine loin de leurs parents. Pour beaucoup, c’est la première fois, mais cela ne pose pas de problème, selon le directeur de l’établissement scolaire du Plateau du Jorat.

Le casque fait partie du matériel de base pour se protéger. Toujours skier avec bonnet, gants et lunettes de ski ou de soleil, recommandent les organismes de prévention. Qui préconisent aussi de protéger les enfants jusqu’à 13 ans par un casque de bonne qualité à coque dure. Les snowboardeurs peuvent aussi penser aux protège-poignets, l’une des zones les plus touchées lors des accidents. Pour tous, il existe également des protections dorsales. Le danger de cet attirail d’ultraprotection est toutefois de se croire ainsi invincible et de skier plus dangereusement, s’inquiètent les professionnels Marina Praz-Wicki et Yves Buchler.

Pour éviter les boulevards

J’aime pas le ski alpin

Pour ceux que rebutent l’attente aux téléskis, la foule sur les pistes et les repas de cantine au sommet, le ski de fond (ou nordique) poursuit son retour en force depuis quelques années avec de multiples pistes ouvertes en moyenne altitude. Ce sport connaît un second souffle, y compris dans l’intérêt des plus jeunes. Il le doit en partie au succès du skating (style libre) qui s’apparente techniquement au roller inline. Plus d’infos sur www.swissnordic.ch ou www.skidefond.ch.

rumeurs de disparition de ces semaines à la neige, la ville encourage cet apprentissage du ski notamment par un gros effort sur le matériel: «Un vestiaire et un prêt d’équipement gigantesque sont là pour parer gratuitement les élèves, du bonnet aux lattes», relève Gérard Dyens, chef du Service des écoles primaires et secondaires de Lausanne. A Delémont, aucun écolier du niveau primaire ne part en camp de ski, tandis qu’à Fribourg, il existe un camp de ski dont la tradition perdure dans un établissement de la Basse-Ville, mais dès la 3e année seulement.

Neuchâtel premier de classe Neuchâtel de son côté connaît une forte tradition de la pratique du ski avec 34 000 nuitées par an pour les écoles, explique Patricia Gacond, cheffe du Service des sports du canton qui exploite sept chalets en Valais. En principe, les élèves participent au moins à un camp durant les degrés primaires de 1 à 5, puis à un autre entre la 6e et la 9e années. En outre, beaucoup de maîtresses du niveau primaire organisent leur propre camp de ski, financé par diverses activi-

tés, dès la première année aussi. «Mais ça devient de plus en plus difficile, avec les changements intervenus dans la société. Les consignes de sécurité sont toujours plus étendues, et le nombre d’enfants qui ne savent pas skier augmente», relève Patricia Gacond. Ce n’est pas le but que les enfants sachent skier avant les camps, estime pour sa part Gérald Morier-Genoud: «Beaucoup commencent le ski avec l’école, et c’était d’ailleurs l’objectif initial de ces camps: que tous les enfants puissent apprendre à skier.» Nombre de parents préfèrent cependant commencer à tâter de la neige avec leur progéniture bien avant le premier camp, comme Anne Marion Freiss, maman de Marie, 6 ans, et Jules, 8 ans, scolarisés à Thierrens. «Nous aimons le ski! En outre, aujourd’hui les méthodes d’apprentissage sont beaucoup plus ludiques qu’il y a trente ou quarante ans et les enfants progressent très vite.» (lire l’encadré) Cette semaine loin de la maison à 6 ans ne terrorise pas les familles de la région. «C’est un atout pour nos enfants,

poursuit Anne Marion Freiss. Ils apprennent à vivre ensemble selon d’autres règles qu’à la maison. Ils doivent se débrouiller, c’est un vrai chemin d’autonomie. En plus, c’est du jeu: ils rentrent enchantés.»

Bon pour les enfants Rares sont les enfants qui ne vont pas au camp de ski. Entre les habits, l’équipement et la semaine elle-même, l’aventure pèse pourtant son poids dans un budget familial. «Si le problème est d’ordre financier, des aides sont possibles, explique Gérald Morier-Genoud. Concernant le matériel, dans notre région de villages, ça fonctionne beaucoup à la location ou au prêt d’une famille à l’autre.» Quant aux parents qui ne veulent pas laisser partir leur enfant si tôt en camp, ils sont rares. Un cas tous les deux ans, compte-t-on à Thierrens. Cinq jours et quatre nuits loin de la maison, sans maman au téléphone tous les soirs – c’est la recommandation faite aux parents –, ne pose pas autrement de problème à cette ribambelle de petits écoliers vaudois. «Etonnamment, on constate plus


Vie pratique

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

r Grandi

69

Pas trop tôt sur des skis

C’est la première expérience à skis pour certains élèves.

de drames chez les plus grands, les préados, qui veulent rentrer à la maison, note Gérald MorierGenoud. Entourés de leurs copains et bien encadrés des maîtresses, les tout-petits oublient vite.» Il faut dire que la plupart

d’entre eux emmènent aussi leurs doudous à la neige… Isabelle Kottelat Photos Keystone et Prisma D’autres témoignages et des conseils sur: www.migrosmagazine.ch

«Si on écoutait les parents, on mettrait leurs bambins sur des lattes dès 1 an et demi. Mais ils savent alors à peine tenir sur leurs jambes! On peut apprendre à un enfant à skier dès l’âge de 3 ans. Pas avant.» Directeur de l’Ecole suisse de ski (ESS) aux Paccots (FR), Yves Buchler n’est pas tendre envers ces adultes qui veulent aller trop vite avec leur progéniture. Il préconise un apprentissage du ski tout en douceur, pas sur les pistes, mais dans des Jardins des neiges presque à plat, en commençant par ce qu’il appelle l’accoutumance. «Avant de prendre un téléski seul et de pouvoir descendre une pente, un enfant doit savoir marcher avec des skis, faire un chasse-neige, s’arrêter seul. Il s’agit de lui faire réaliser que ses pieds sont plus longs.» Que penser des harnais – pour retenir l’enfant et le guider – et des triskis, ces triangles qui attachent ensemble les spatules en position de chasse-neige? «Ces moyens

peuvent être utiles pour les parents qui veulent sécuriser leurs enfants, mais ils ne dispensent pas d’apprendre les bases», répond Yves Buchler. Autre philosophie, autres arguments du côté de NendazSiviez, en Valais. L’Ecole de ski Arcen-ciel a développé une méthode par rapport à sa topographie très propice à l’apprentissage du ski: dès 2 ans et demi, les enfants sont emmenés en télésiège au sommet d’une piste qui descend doucement en suivant une route. «Les enfants l’apprécient parce qu’à un endroit très plat, ils traversent la vraie piste des grands. En plus, il y a l’esprit d’une balade en forêt, le chemin est semé de panneaux didactiques sur les animaux de la montagne.» A Arc-en-ciel, le casque est obligatoire et les enseignants utilisent les triskis pour apprendre aux petits à freiner. Plus d’infos sur: www.ess-fribourg.ch, www.arcenciel-siviez.ch

Publicité

Menu Délifit du 28 janvier au 2 février

Le noir amincit. L’orange aussi, dès maintenant. Filet de pangasius

sauce moutarde avec chou frisé et nouilles Origine du poisson: Vietnam

12.– Délifit. La ligne légère et raffinée contre les rondeurs hivernales. Des menus équilibrés, pauvres en matières grasses et en sucre. Dès maintenant dans les grands restaurants Migros. Bon appétit! www.delifit.ch


70 Vie pratique

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Larguer son copain? Sa copine? Tout un art! Plus que jamais, l’adolescence est l’âge des idylles sans lendemain. Savoir rompre s’avère donc primordial. A chacun ses trucs et malices.

L’

éducation sentimentale, tu parles. A l’heure où la durée des relations amoureuses entre adultes se compterait plutôt en mois qu’en années, le vert paradis des amours enfantines, déjà pas précisément connu pour la longévité de ses idylles, semble prendre des allures de jeu de massacre. A tendre l’oreille dans les bus, les trains, à jeter un œil sur les forums d’adolescents, à écouter enfin les doléances de petites nièces en larmes ou de grands neveux boutonneux, on arrive à cette évidence: le problème ne consiste plus tant à nouer une liaison qu’à trouver le meilleur moyen d’en sortir. Comment larguer son copain, sa copine? Voilà, désormais, la question. Au départ, il semble y avoir consensus et une seule consigne: de la sin-cé-ri-té. Parce qu’il, parce qu’elle a droit à la vérité: «Le plus dur très souvent pour le ou la largué(e) c’est de ne pas savoir pourquoi!!! Eh oui, très peu de monde a le courage de dire pourquoi, comment.» «Oui, tchac. Un grand coup sur la tête pour que les choses soient bien claires. Rien n’est pire que le flou.» Mais les objections contre le parler vrai fusent vite: «Tu ne peux pas, tu vas lui faire mal, très mal, car il n’y a que la vérité qui blesse.» L’auteur de cette remarque s’est attiré, sur un chat, la réponse suivante: «La vérité blesse, mais le silence tue.» Aïe, aïe, aïe: impossible de plaquer sans semer la

Pour un nouvel art de la rupture La plupart des ouvrages consacrés à la rupture traitent, unilatéralement, des multiples façons de se remettre d’un plaquage assassin. Signe que celui ou celle qui rompt continue d’endosser l’habit du diable. Quelques exceptions quand même, comme ce «Je te quitte, moi non plus ou l’art de la rupture amoureuse» (Calmann-Lévy) de l’anthropologue italien Franco La Cecla. Dont les thèses peuvent se résumer en trois points: 1) La rupture amoureuse est considérée comme infamante. Nous continuons à mélanger des clichés romantiques et soixante-huitards – l’amourpassion, donc libre, anarchique, incontrôlable – avec des valeurs judéochrétiennes perverties par le mode de vie américain: la réussite conjugale est mise sur le même pied que la réussite professionnelle. Le mariage, même sous forme de pacs, reste la norme.

désolation? Certains s’y résignent: «Je pense qu’on ne peut pas rompre sans faire de mal. En fait, rompre c’est dire à la personne en face que tu t’es aperçu qu’elle n’est pas aussi bien que ça.» Avec quand même une petite lueur, une infime porte de sortie: «Il faut donc persuader la personne que ce n’est pas de sa faute mais de la vôtre.» Réplique: «Ça ne marche jamais. J’ai essayé.»

Larguer par post-it? Alors quoi? Rester quand même pour n’offenser personne? Galère assurée, selon un jeune Don Juan: «Si tu l’aimes pas et tu restes avec

2) Or, ces vieux idéaux de passion et de durée, outre qu’ils sont intenables parce que parfaitement contradictoires, se révèlent de plus en décalage avec la réalité. Les gens divorcent en effet de plus en plus, le nombre de célibataires augmente, l’habitude consisterait plutôt à vivre désormais trois ou quatre relations importantes dans sa vie. Mais comme la relation unique reste la valeur officielle, la séparation continue de véhiculer honte pour celui qui quitte et souffrance pour celui qui est quitté. 3) Pour sortir de l’engrenage, il conviendrait d’inventer un nouvel art de rompre, une sorte de savoir-vivre du congé, qui dédramatiserait l’importance de nos histoires d’amour. Celui qui quitte n’aurait plus besoin de déverser des tombereaux de reproches et celui qui est quitté n’aurait plus à prendre ce galimatias pour argent comptant.

elle, ça va lui faire encore plus mal, parce que tu n’es plus avec elle par amour mais par pitié...» Pour éviter le double écueil du psychodrame et du sentiment de culpabilité, reste l’astuce, la roublardise, le truc qui vous sortira de la panade en vous laissant même, parfois, le beau rôle. Chacun semble connaître quelques recettes, pour les avoir pratiquées et /ou subies: «La manière la plus bizarre, c’est avec un post-it sur le frigo, eh oui, y a des culottées dans ce monde.» Parmi les manœuvres classiques: le silence radio jusqu’à épuisement de la partie adverse, lasse de canonner des SMS dans le

vide. Ou le piège, tel que celui raconté par Tatiana dans un quotidien fribourgeois: envoyer un SMS ambigu et aguicheur à partir d’un portable dont votre chéri(e) ne connaît pas le numéro, pour voir s’il/elle se laisse tenter par la première aventure venue. Avec, ensuite, un prétexte en béton pour se débarrasser du félon/de la traîtresse. L’expérience joue, forcément, un rôle et les serial killers aux multiples encoches à leur palmarès finissent par ne plus trop se poser de question: «J’ai la réputation que c’est toujours moi qui plaque le mec (à part deux ou trois fois)... Il


Vie pratique

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Ados

71

Dixit SMS

La rupture par SMS a la cote chez les jeunes. Un moyen d’éviter la confrontation.

Vos réponses à notre question du 14 janvier Que pensez-vous des parents qui ne mettent pas de couches-culottes à leur bébé? Il y a d’autres moyens d’être à l’écoute de son bébé. Cette maman va revoir sa pratique avec un deuxième bébé quand elle aura beaucoup moins de temps. Laurence, Marly C’est très bien, mais possible seulement si la maman ne travaille pas à l’extérieur. Les besoins sont les premiers cadeaux que bébé offre. Raymonde, Colombier C’est une méthode qui satisfait tout le monde, tant que l’enfant ne se sent pas forcé. Je vais la tenter! Mélissa, Ostermundigen

PHOTO GETTY I M A G E S

Bravo! Voici un vrai progrès: évolutif, écologique et humain. Frédéric, Bienne

faut dire que je ne me prends pas trop la tête... La façon la plus simple, c’est MSN.»

Un traité de la rupture Il y a plus réaliste encore, à un âge où l’on ne s’embarrasse pas toujours de délicatesse: «C’est simple, on dit «Casse-toi, tu pues, tu me les brises, va te faire foutre!!!» Et si ça ne marche pas, certains préconisent des solutions encore plus expéditives, qu’on se gardera bien de recommander: «Trompe-le sous son pif, avec un autre mec. Tu verras, c’est radical.» Les briseurs(euses) de cœurs en herbe mais en mal

d’inspiration pourront toujours se tourner vers les conseils d’un vieux maître, un vrai spécialiste et authentique praticien, l’écrivain Gabriel Matzneff, auteur précisément d’un Traité de la rupture. Avec entre autres, à l’usage des filles comme des garçons, des formules efficaces de prise de congé définitif, qu’il suffira de remettre au goût et au vocabulaire du jour. Pour les filles, et dans la variante «classe»: «Hilarion chéri, je porte dans mon cœur ton visage comme une étoile et je l’emporte pour toujours.» Côté garçon: «Fébronie, je t’aime, je n’ai pas cessé de t’aimer et ma

décision de rompre est pour moi aussi dure à prendre qu’elle l’est pour toi à subir.» Les filles qui souhaiteraient du plus brutal peuvent essayer ceci: «La manière désinvolte et humiliante dont tu me traites m’a 1001 fois montré que tout amour a disparu de ton cœur.» Et les garçons cela: «Vous vous faites soigner, m’avez-vous dit, par un psychanalyste. Mon diagnostic personnel est que vous êtes la reine des emmerdeuses.» Laurent Nicolet Comment rompre en dix leçons et un forum sur www.migrosmagazine.ch

L’idée de bébé sans couchesculottes n’est pas nouvelle, je l’ai fait il y a 40 ans. Ça a fonctionné à merveille. Heidrun, Genève Retrouvez les messages envoyés sur: www.migrosmagazine.ch

Votre avis compte! Vous mêlez-vous de la vie amoureuse de vos enfants? Envoyez votre SMS au no 920 (Fr. 0.90/SMS), ou un courrier électronique à grandir@ migrosmagazine.ch (160 signes max.) en commençant votre message par MMF, puis en indiquant votre prénom et votre lieu de domicile. Ex: «MMF Flora Sierre Oui parce que...» Délai: le 3 février 2008. A gagner: les cinq messages retenus gagnent un bon d’achat de 20 francs.


72 Vie pratique

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

News

Le VW Tiguan est très demandé

VW a renforcé le travail en équipes pour faire face à la demande pour le Tiguan, son SUV compact. En janvier et février, sept équipes supplémentaires seront engagées en plus du travail le dimanche, selon une porte-parole du constructeur. A mi-décembre, le Tiguan faisait l’objet de près de 47 000 commandes. Selon Bernd Osterloh, le président du comité d’entreprise de VW, ce chiffre correspondrait au triple de ce qui était attendu.

Licenciements en vue chez BMW

Econome et chic

Tout le monde aime la Fiat Cinquecento. Et la rédaction n’a pas non plus été insensible au charme de la petite italienne.

Le constructeur automobile BMW prévoit des licenciements massifs. «Plusieurs milliers d’emplois seront supprimés», annonçait un porte-parole de la marque bavaroise fin 2007. Quelque 8000 pour cette année, à en croire le «Spiegel». Un chiffre jugé «plausible» dans les milieux concernés. Mais ces suppressions d’emplois ne seraient «pas encore d’actualité».

GM mise sur la voiture électrique

General Motors (GM), le plus grand constructeur automobile mondial, a aménagé un studio de design spécialement dédié à la création de véhicules électriques. Dans l’Etat américain du Michigan, une jeune équipe de 45 stylistes dessinera les voitures électriques de nouvelle génération, basées sur le système de propulsion B-Flex. Le premier modèle sera la version de série de la Chevrolet Volt, présentée il y a un an sous forme de prototype.

E

Arrêtés grâce à un roquet

«Ting», un croisé chihuahua, a permis l’arrestation d’un délinquant californien qui, accompagné de trois complices, avait dérobé un monospace. A Sacramento, la fuite du quatuor a été interrompue brutalement par un monticule. Le voleur s’est enfui à pied, mais le roquet de 150 grammes l’a rapidement localisé sous un camping-car avant de le poursuivre dans des bosquets, où la police n’a plus eu qu’à le cueillir, lui et ses complices.

La Fiat 500 est très pratique en ville grâce à son petit gabarit.

lle est vraiment adorable, la nouvelle Fiat Cinquecento. Même si certains la trouvent trop voyante dans sa robe rouge vif décorée de bandes GT. Il n’y a rien de plus «tendance», actuellement, pour aller faire ses courses en ville. Cette voiture emblématique ne fait pas de surenchère esthétique. Son design est très réussi. Pourtant, la nouvelle 500 n’est rien d’autre qu’une Panda équipée d’une autre carrosserie – mais environ 4000 francs plus chère. En toute logique, les stylistes se sont appliqués à étendre le design rétro de la 500 à l’intérieur. Parmi les idées astucieuses, nous avons particulièrement apprécié la planche de bord de même couleur que la carrosserie.


Vie pratique

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Voiture

73

Fiche technique Fiat 500 1.3 Multijet 16V DPF «Lounge» Moteur/transmission: turbodiesel 4 cylindres, 1248 cm3, 75 ch, boîte 5 vitesses manuelle, traction avant. Performances: 0-100 km/h en 12,5 s, pointe 165 km/h. Dimensions: L x l x h = 3,55 x 1,63 x 1,49 m, coffre 185 – 500 l, poids: 1055 kg. Consommation: 5,2 l/100 km (essai), 4,2 l/100 km (usine). Etiquette énergie A, émission de CO2 111 g/km. Prix: à partir de 24 000 francs, prix de base (Fiat 500 1.2 «Pop», 69 ch) à partir de 16 500 francs.

Bonne nouvelle, la petite italienne a prouvé qu’elle avait du peps, tout en gardant un bilan écologique positif.

Les avis sont plus partagés en ce qui concerne la matière plastique beige de la console médiane. Certains lui trouvent un aspect bon marché, d’autres s’étonnent de la qualité de la finition. Les essayeurs ont cependant été unanimes à considérer que les instruments étaient plus originaux que pratiques. Intégrés dans un cadran, l’indicateur de vitesse et le compte-tours exigent en tout cas une certaine accoutumance. Victimes du style rétro, les sièges avant laissent à désirer en termes de confort et de maintien latéral. En revanche, nous avons apprécié le compartiment de rangement sous le siège passager. Il compense, dans une certaine mesure, l’absence de

vraie boîte à gants. Pour accéder aux places arrière, le mécanisme de rabattement des sièges avant nous a paru un peu compliqué. Pourtant, il n’y aura sans doute jamais de Cinquecento à quatre portes. Sur les longs trajets, avec quatre personnes à bord, la Fiat 500 est surprenante. A l’arrière, deux passagers de taille moyenne sont à l’aise et l’espace est suffisant au niveau des jambes. Mais pas moyen de transporter une troisième personne au milieu, il n’y a que deux ceintures. Autre surprise agréable: la petite italienne ne manque pas de peps. Dès les bas régimes, le diesel de faible cylindrée se montre dans de bonnes disposi-

tions. Et si les suspensions sont assez fermes, cela empêche aussi la carrosserie de prendre trop de roulis dans les virages. Certains souhaiteraient que la Cinquecento soit plus fougueuse, mais serait-elle alors aussi économique? Car les 5,2 l/100 km mesurés à l’issue de notre essai constituent un très bon résultat. De plus, Fiat a d’ores et déjà annoncé le prochain lancement

d’une version Abarth, plus sportive. La motorisation choisie pour notre essai fait parfaitement l’affaire pour les petits trajets et les emplettes. Elle n’a aucun mal non plus à tenir le 120 sur autoroute. Et si l’on ajoute à cela le fait que Räikkönen et Massa, les pilotes Ferrari de F1, roulent eux aussi en Fiat Cinquecento rouge, c’est que cette couleur est sans doute la bonne! Herbie Schmidt

Publicité

Vous l’aimez. Nous l’assurons. www.axa-winterthur.ch ou 0800 809 809


74 Evasion

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Chypre: l’autre île de Beauté

Pour «Migros Magazine», Bernard Pichon a visité la partie grecque d’un Etat toujours divisé, et dont l’Europe espère la réunification. Evasion

«Arrêtez-vous au bout de l’aéroport pour admirer les centaines de flamants roses postés sur le lac salé, et n’oubliez pas qu’ici, on roule à gauche!» précise le loueur de Larnaka, en affichant d’emblée l’un de ces sourires qui signent l’hospitalité La chronique de Bernard Pichon chypriote. J’apprécie de m’engager sur une autoroute si peu encombrée qu’elle n’occasionnera pas le moindre stress jusqu’à Pafos, l’antique capitale et sanctuaire d’Aphrodite. Je m’y promènerai seul près du mythique rocher qui vit naître de la mer la déesse de l’amour et de la beauté. Le même sentiment privatif me saisit dès mon arrivée dans l’un des fleurons de l’hôtellerie locale: vastes espaces cosy apparemment épargnés par le tourisme de masse. Alentour, de nombreuses terrasses donnent une impression de surcapacité, sans doute saisonnière. Mais sont-ils vraiment plus nombreux à venir se déshydrater ici entre début juin et fin août, lorsque le thermomètre flirte avec les 40° C? Un expatrié m’explique qu’à moins de quatre heures de vol de chez nous, la troisième plus grande île méditerranéenne pâtit injustement de l’instabilité moyen-orientale (plus de 95 000 Suisses en 1997, moins de la moitié dix ans plus tard). Chypre souffre aussi de sa réputation de cherté et d’un certain déficit d’image: alors que la propagande d’autres destinations médi-

terranéennes s’appuie sur moult monuments et sites emblématiques, bien malin qui pourrait dégager un cliché vraiment rassembleur sur l’autoproclamée «Autre île de Beauté». Ce territoire 4,5 fois plus petit que l’Helvétie usurperait-il son slogan?

Trésors cachés A l’évidence, ce carrefour des civilisations hellénistique, romaine, byzantine, vénitienne, ottomane et… britannique (la tutelle s’est achevée en 1960) ne manque pas d’arguments pour retenir l’attention. L’Unesco ne s’y est pas trompée, qui a inscrit au Patrimoine mondial deux de ses zones archéologiques et une dizaine de ses églises. Mais on y chercherait vainement la grande émotion du Parthénon ou la magie d’un soleil couchant sur les coupoles dorées du Bosphore. Chypre ne révèle pas ses atouts au voyageur pressé. Encore moins, évidemment, aux blondeurs bataves ou germaniques préférant calciner leur épiderme au bord des piscines, en plein midi. Une excursion au nord-ouest (péninsule de l’Akamas) les gratifierait pourtant d’une nature intacte: orchidées sauvages, arbousiers et autres myrtes guidant leurs pas à travers un maquis de cistes et genévriers. Luxe et volupté constituaient déjà l’apanage de Pafos dans l’Antiquité, comme en témoigne la magnificence des mosaïques mises au jour à proximité du port. Ces scènes de la mythologie grecque tapissaient d’opulentes demeures, considérées comme les plus précieuses de la Méditerranée orientale. Autres beautés – religieuses, celles-là –, dans les couvents et églises des Troodos (les rafraîchissantes montagnes du centre, où l’on skie en hiver). Des itinéraires escarpés serpen-

L’adorable village viticole d’Omodos est connu pour ses vieilles dentellières.


Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Evasion

75

Chypre séduit par une nature intacte et la richesse de son patrimoine.

Construit dans le style chypriote, le lobby du Columbia Beach Resort de Pissouri offre une vue imprenable sur la mer Méditerranée.

C’est dans le somptueux monastère de Kykko que Mgr Makarios, le Père de l’Indépendance, a été formé.


76 Evasion

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

tent entre vignobles et pinèdes jusqu’aux sanctuaires jaloux de leur héritage: inestimables icônes et autres objets de culte, ramenant au temps où l’islam confinait les hommes de Dieu dans ces retraites montagnardes.

Sous le Mont Olympe Au cœur du massif, à 1500 mètres d’altitude, le monastère de Kykko recèle les plus beaux trésors. «C’est dans ce séminaire qu’a été formé Mgr Makarios», précise Zoe. Manifestement, elle porte en son cœur le Père de l’Indépendance qui repose non loin de là, depuis 1977. Comme la plupart de ses compatriotes nantis, cette spécialiste de l’art byzantin a peaufiné ses études à l’étranger. Elle désigne de splendides fresques, hélas vandalisées par les iconoclastes ottomans: «Regardez avec quelle rage ils ont gratté les yeux des saints et même de notre Panayia (Vierge)! Récemment encore, l’occupant (turc, ndlr) a aussi déprécié bon nombre de représentations pieuses, au nord du pays.» Le moment me semble propice pour évoquer le souvenir de Makarios, ses vaines tentatives d’éviter la partition du territoire, déchiré par une «Ligne verte» (appelée aussi «Ligne Attila») et cet autre «Mur de la honte» séparant Nicosie. Mais mon interlocutrice n’entend pas remuer le couteau dans la plaie. Elle préfère l’utiliser pour trancher l’un de ces curieux soutzoukos, spécialité locale à l’allure de boyaux confits. Cette friandise de pâte d’amandes enrobée de jus de raisin cuit et recuit jusqu’à solidification a de quoi requinquer le voyageur. On poursuivra vers Omodos, adorable village viticole connu pour ses dentellières, et où une certaine Maro Aristou perpétue la tradition iconologique.

Chypre pratique Y aller: Cyprus Airways relie Zurich à Larnaka sans escale (www.cyprusairways.com). Séjourner: la monnaie nationale est la livre cypriote (1 CYP = env. CHF 2.75). – hôtel à Pafos: Elysium Beach Hotel. Tél. 00357 26 844 444, www.elysium.com.cy. – hôtel à Pissouri: Columbia Beach Resort. Tél. 00357 25 833 000, columbia-hotels.com. Se renseigner: office du tourisme de Chypre, – pour la partie sud de l’île. Tél. 044 262 33 03 (www.visitcyprus.com) – pour la partie nord: www.northcyprus.cc (nouveau site anglophone). Offres last minute: www.travel.ch Voyager malin: www.pichonvoyageur.ch

A Lemba, Stass Paraskos accueille les artistes du monde entier dans sa résidence.

Aussi affable que plantureuse, la dame a disposé palette, pinceaux et indispensables feuilles d’or dans son minuscule atelier jouxtant l’église Timiou Stavrou, dont elle est aussi gardienne. Cette proximité lui permet de pointer un œil sur les lieux, tout en exerçant sa fonction de créatrice d’icônes… «Je préfère dire hagiographe, corrige-t-elle en exécutant la commande d’un amateur de passage. Je ne fais que des reproductions, mais dans le plus pur respect des techniques. Une fois achevée, chacune de mes copies peut constituer soit un ex-voto, soit un objet décoratif. Mais je m’en sépare toujours dans la douleur, comme d’un bébé!» D’autres artistes locaux prendraient-ils plus de distance par rapport à l’orthodoxie esthétique? Réponse à Pissouri, dont la chapelle de Tous-les-Saints décline mille et une nuances de bleu sur des fresques contemporaines signées John Carbidge. Ce Britannique d’origine y a perpétué le concept des surfaces entièrement colorées, plafond compris, mais en inféodant librement les stéréotypes à son propre imaginaire. Plus étonnant encore est le domaine de Stass Paraskos (plus connu sous son seul prénom), et que les habitants de Lemba appellent «Ecole d’art».

A première vue, ne s’agirait-il pas plutôt d’une résidence de Gaudi ou du facteur Cheval, avec cette imposante muraille constituée d’éléments disparates: récupération de matériau de construction, débris de poteries et autres fantaisies cimentées? Stass est aussi prolixe que prolifique: «J’accueille des élèves du monde entier, achevant leurs études artistiques, et désireux d’effectuer ici une sorte de retraite créatrice. Je ne leur dispense aucun enseignement, mais ils peuvent échanger leurs points de vue d’un atelier à l’autre, tout en complétant au passage cette œuvre d’art brut collective (le fameux rempart) en perpétuel devenir, comme un récif de corail anarchique. Je voudrais que cette fantaisie me survive, autant que mes propres toiles.» Avec des références à Gauguin et Picasso, ces dernières évoquent souvent le récent passé chypriote: violations des droits de l’homme, emprise de la religion, commerce du sexe, tourisme envahissant. Le créateur m’offre le catalogue d’une de ses dernières expositions. Je l’emporte comme une collection d’images dont les couleurs réchaufferont mon hiver. Bien mieux que des cartes postales, elles raviveront chez moi le soleil de son île. Texte et photos Bernard Pichon


Po ur et

pour les Impatients

ELLE LU I

Béa Zurich Béattri ricce H H.., Zuric Après la naissance de mon deuxième enfant, je n'arrivais plus à retrouver ma silhouette idéale. Je n'y serais vraisemblablement jamais parvenue sans l'aide de Planto-Slim. Mais, je n'aurais jamais pu imaginer même en rêve que je puisse atteindre ma silhouette idéale après quelques semaines. Grâce à Planto-Slim, j’ai perdu 10 kilos!

E T T E U O SILH … E T I A PA R F

S

29.70 seulement

aviez-vous que ce que l’on appelle le régime «moitiémoitié» compte parmi les régimes les plus appréciés et ayant le plus de succès? Oui, seulement, le problème, c’est qu'il n'est pas facile à respecter à cause de la sensation de faim pesante. Mais, aujourd’hui, il existe des capsules à base de plantes appelées PLANTO-SLIM qui vous permettent automatiquement de moins manger et ce, sans que vous vous en rendiez compte. Le résultat? En quelques semaines seulement, vous atteignez votre taille bikini sans faim violente, sans modification de vos habitudes alimentaires et sans que souffriez un seul instant. Pr

od

PLANTO-SLIM est probablement la manière la plus simple au monde de perdre du poids. Pourquoi? Parce que ça fonctionne pratiquement tout seul. Vous mangez comme à votre habitude: pas besoin de compter les calories, pas de sélection d’aliments, pas de programme de régime contraignant. Avalez 2 capsules aux plantes PLANTO-SLIM avant chaque repas et votre corps commence déjà à éliminer automatiquement les dépôts de graisse superflus.

Pourquoi perdez-vous automatiquement du poids avec PLANTO-SLIM?

C E R T IF IÉ

✔ Sans effort ✔ Sans privation ✔ De manière 100% naturelle

x u a s e l u ps a c s e d c ...ave CIR N I M t n i fo u q s e t n pla Pr

o d u i t m édi

c

éliminée de manière naturelle sans être digérée. PLANTO-SLIM n'a pas d'effet secondaire nocif et peut être pris à volonté.

Que se passe-t-il dans votre corps?

PLANTO-SLIM procure une sensation de satiété pour longtemps. Cela vous permet ainsi de manger moins et de ne pas avoir de sensation de faim pesante pendant de plus longues périodes. De plus, PLANTO-SLIM retarde l’absorption de graisses et réduit également la quantité de glucides qui sont absorbés par la nourriture. Le résultat? Non seulement, vous mangez moins mais vous absorbez encore moins de calories de ce que vous mangez. De cette manière, vous perdez automatiquement du poids rapidement.

La poudre de konjac glucomannane que contiennent les capsules PLANTO-SLIM possède une capacité de gonflement extrêmement élevée.Avalée avant le repas avec un liquide, elle gonfle dans votre estomac et forme une substance sous forme de gel qui enferme les composants alimentaires broyés. Ceci provoque une pression mécanique sur les parois de l’estomac qui est ressenti par le corps comme une sensation de satiété agréable. Par ailleurs, PLANTO-SLIM régule la digestion et favorise le transit intestinal.

De quoi PLANTO-SLIM est-il composé?

Combien de kilos perdez-vous avec PLANTO-SLIM?

PLANTO-SLIM est un produit médical certifié 100 % naturel. Les capsules sont remplies de poudre de konjac glucomannane, un extrait végétal de la racine de konjac, traité de manière spéciale. La poudre elle-même est

Perdez du poids jusqu'à ce que vous disiez «Stop»

al

La manière la plus simple au monde de perdre du poids?

uit médi cal

•Brigi •Brigitt ttee M. M., Bern Berne ... J'ai essayé des tonnes de produits minceur. Malheureusement, en vain. Planto-Slim m'a rendu ma silhouette idéale et m'a ainsi redonné confiance en moi! Après tous ces échecs, je n’arrive à peine à croire aujourd'hui avec quelle facilité cela a marché.

5, 10 ou 20 kilos? - C’est vous qui décidez combien de kilos en trop vous voulez perdre: en effet, avec PLANTO-SLIM, vous perdez continuellement du poids jusqu’à ce que vous disiez «Stop!».

Plus la durée de prise de PLANTO-SLIM est longue, plus vous perdez de poids! Evitez également avec PLANTO-SLIM le fameux effet yoyo: avalez deux capsules avant chaque repas principal riche en calories.

Est-ce que cela marche pour toutes les personnes qui en prennent? PLANTO-SLIM a déjà fait ses preuves des milliers de fois. Des milliers de personnes en surpoids ont enfin pu perdre leurs kilos superflus et en sont entièrement

ravis. Il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas pour vous. PLANTO-SLIM est efficace pour tout ceux qui le prennent, et ce rapidement!

Trendmail SA Service-Center Bahnhofstr. 23 8575 Bürglen TG

W.., Zuric Zurich •Chris W … J’ai commencé à prendre vos capsules Planto-Slim il y a tout juste deux semaines et je remarque déjà que mon ventre a nettement diminué et avec lui quelques kilos sur ma balance.

Garantie satisfait ou remboursé N’hésitez pas, commandez dès aujourd'hui PLANTO-SLIM. Si malgré la prise de PLANTOSLIM, vous ne constatez pas de perte de poids, vous serez remboursé sans discuter. C’est honnête, n’est-ce pas?

Tél. 071 634 81 25

Fax 071 634 81 29

www.trendmail.ch

COUPON MINCEUR

❏ OUI, je commande contre facture (10 jours) + frais

d'envoi les articles cochés ci-dessous: ❏ PLANTO-SLIM régime 10 jours, (64 capsules) N° d'art. 3601 Fr. 48.– ❏ PLANTO-SLIM régime 1 mois , (192 capsules) Recommandé pour des résultats optimaux! J’ééconomise Fr. 46.00 N° d'art. 3603 Fr. 98.– seulement J’ 46.00!! ❏ PLANTO-SLIM régime 2 mois , (384 capsules) Super prix pour les chasseurs de bonnes affaires! N° d'art. 3606 Fr. 178.– seulement *soit Fr. 29.70 le paquet J’ééconomise Fr. 110. 110.00 Fr. tou outt ro rond!! nd!! J’

*A partir de Fr.

Publicité

Témoignages des CLIENTS

Adresse: ❏ Monsieur

Une taille bikini en un temps record

La racine de konjac est le tubercule de la "langue du diable", une famille de plantes originaire d’Asie du Sud-Est. La poudre que l’on obtient de la racine de konjac vous permet de perdre du poids en un temps record, et ce de manière 100% naturelle.

❏ Madame

205-59

EAU V U Le Régime Rapide NO

Nom: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Rue/N°: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . NPA/lieu: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A envoyer à: Trendmail SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG


78

Migros Magazine 5, 28 janvier 2007

Une star à la maison

Le canapé BAHIA, vedette du championnat M’08, est désormais disponible à Micasa.

V

ous rêvez d’avoir une star dans votre salon? Ne ratez pas le canapé BAHIA de Micasa! S’il n’a pas la voix chaude de George Clooney, son confort et sa ligne épurée sauront vous séduire…

Sans parler de son palmarès: utilisé lors des quarts de finale du championnat M’08 – il accueillait le jury – c’est l’acteur principal de l’épreuve de saut en hauteur sur canapé des demi-finales!

Le jury, confortablement installé sur le canapé BAHIA, lors de l’épreuve de «Tenue de fan» en quart de finale.

BAHIA en action 15% de réduction sur les modèles suivants, du 29 janvier au 11 février: • Canapé deux places et demie, 212 x 100 x 73 cm Fr. 849.– au lieu de Fr. 999.– • Canapé trois places, 232 x 100 x 73 cm Fr. 1019.– au lieu de Fr. 1199.– Les canapés BAHIA sont disponibles dans les plus grands magasins Micasa.

2e demifinale

PHOTO ????

Christine Zimmermann, André Schneider et Martin Belz en demi-finale du M’08.

Fournisseur officiel des supporters

Garant officiel du divertissement des supporters

Partenaire maison et jardin officiel des supporters

Décorateur d’intérieur officiel des supporters

Disciplines: quiz, saut en hauteur sur canapé, concert de klaxons. 30 janvier à 19 h 55 sur TSR1, après la météo.

TURQUIE -ÉCOSSE La finale du M’08 aura lieu le 20 février 2008.

Magasin en ligne officiel des supporters

Organisateur du M’08


VOYAGE LECTEURS: EN PERSE ANTIQUE

79

IRAN, PERLE DE L’ORIENT Tourisme Pour Tous vous invite à découvrir les trésors de la Perse antique. La mosquée du Vendredi à Ispahan est inscrite au patrimoine mondial.

Fr. 4195.–

1001 nuits en 11 jours Par personne en chambre double Suppl. chambre individuelle

Fr. 625.–

TP / L / THR RTP 093

Dates Du 24 mai au 3 juin 2008 Du 4 au 14 octobre 2008

Notre circuit, soigneusement préparé, vous mène à Persépolis, Yazd et Ispahan, hauts lieux de la culture orientale, et vous fera découvrir en toute sécurité un peuple des plus chaleureux s’ouvrant de plus en plus au monde occidental. Programme

1er jour, samedi: Genève – Téhéran. Le matin vol Air France à destination de Téhéran (via Paris). Arrivée le soir, accueil et transfert à votre hôtel. 2e jour: Téhéran – Shiraz. Visite de la capitale iranienne, de son musée du Tapis et du musée archéologique. En fin de journée, vol à destination de Shiraz. 3e jour: Persépolis. Excursion d’un jour à Persépolis, site archéologique grandiose et mondialement connu. La construction de son palais dura plus d’un siècle et accueillait jadis

des fêtes somptueuses. Retour à Shiraz, visite et balade au bazar animé. 4e jour: Shiraz – Yazd. Route à travers les plaines désertiques jusqu’à Yazd. La ville fut très tôt un port chamelier d’importance qui s’enrichit grâce au commerce de la soie. C’est aussi la ville des tours du Silence qui témoignent de la survivance d’une communauté zoroastrienne. 5e jour: Yazd. Visite de la ville, de la mosquée du Vendredi, de l’ancien quartier, des tours du Silence et du temple du feu. Temps libre au bazar. 6e jour: Yazd – Ispahan. Trajet passant par déserts et montagnes jusqu’à Ispahan. En route, arrêt à Nain et visite de l’ancienne mosquée du Vendredi. 7e et 8e jours: Ispahan. Visite de la somptueuse ville d’Ispahan, joyau architectural du monde

perse inscrit au patrimoine culturel de l’Unesco. Son célèbre pont aux 33 arches, sa mosquée du Vendredi ainsi que les autres sites ne pourront que vous surprendre et vous laisseront assurément un souvenir impérissable. 9e jour: Ispahan – Téhéran. En route pour Téhéran vous visiterez le village traditionnel d’Abyaneh, puis celui de Kashan. 10e jour: Téhéran. Profitez de cette matinée pour faire vos derniers achats au superbe bazar de Téhéran. Puis visite d’une galerie d’art tenue par une Iranienne dont les œuvres représentent la femme en Iran. Dîner d’adieu dans un restaurant traditionnel, transfert à l’aéroport dans la nuit. 11e jour, mardi: Téhéran – Genève. Dans la nuit vol Air France à destination de Genève (via Paris). Arrivée le matin tôt.

Prestations: vol Air France de Genève à Téhéran et retour (via Paris) en classe économique • taxes d’aéroport et hausse carburant (val. Fr. 442.–, 07.01.08) • vol Iran Air de Téhéran à Shiraz en classe économique, taxes comprises • 10 nuits dans des hôtels de première classe locale (= env. 4* en Suisse) • pension complète • circuit en bus selon programme • toutes les visites, excursions et entrées selon programme • guide local parlant français • accompagnateur Tourisme Pour Tous de / à Genève • documentation de voyage. Non compris: visa pour l’Iran (Fr. 80.– et Fr. 15.– frais de traitement) • assurance assistance/annulation obligatoire (Fr. 70.–) • frais de réservation. Formalités: passeport valable 6 mois audelà de la date de retour. Visa d’entrée obtenu par Tourisme Pour Tous. Organisation: Tourisme Pour Tous, voyages spéciaux, 1001 Lausanne. Sous réserve de changement de programme. Groupes de min. 15, max. env. 20 personnes.

Renseignements et réservations 021 341 10 85 (Virginie Payot) ou par courriel: voyagesspeciaux@tourismepourtous.ch Réservations en ligne: migrosmagazine.ch/voyageslecteurs


Voici les lauréats

1699.–

249.– AVANTAGE CUMULUS

1999.–

269.–

Syntoniseur TNT intégré

Syntoniseur TNT intégré

94

cm

, 10

9c

m

Téléviseur portable MP-FN 3200

Télévision numérique (TNT), écran couleur 4,3"/10,9 cm, mémoire Flash 1 Go, logement pour carte SD, lecture de MP3, WMA et WAV, radio FM, lecture de photos et de vidéos / 7735.200

VOTRE AVANTAGE CUMULUS Tout l’assortiment de lecteurs MP3 Téléviseur LCD 37FL760

FCM

Sous réserve de modifications de prix, de modèles ainsi que d’erreurs d’impression entre autres.

94 cm 16:9, luminosité 500 cd/m2, contraste 1500:1, temps de réponse 6 ms, définition Full HD (1920 x 1080), télétexte TOP (1000 pages), guide électronique des programmes (EPG), son stéréo 20 W, support mural, prises: HDMI x 2, composantes, PC, S-Vidéo, A/V, casque, 2 péritel / 7702.423

En exclusivité chez nous

Image de scènes tirées du DVD «En cloque mode d’emploi» © Universal Pictures Switzerland

299.–

20. – Rabais

Achat minimal: Fr. 169.– Valable du 1.1 au 29.2.2008 Vous trouverez votre coupon de rabais dans le prospectus CUMULUS de janvier 2008 ou auprès

399.–

99.90 149.–

du service clientèle de votre magasin Migros sur présentation de votre carte CUMULUS. Si un multiple du montant minimal d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

Appareil combiné

25%

u s Pl ++ Pl

Avec votre coupon de rabais personnel CUMULUS:

o 1++

us n

de 2 ans sans tie garan romis. comp

Set home cinema DAV DZ231

Puissance musicale totale 850 W RMS, subwoofer passif, lecture MP3 et DivX, compatible CD-R/RW, DVD +/– R/RW WMA et JPEG, décodeur DTS, mémoire pour 30 chaînes, syntoniseur PLL avec RDS / 7722.083

Appareil à pizza et à raclette Raclezza

Utilisable pour préparer pizzas, raclettes et grillades, avec 6 poêlons, 6 spatules et 1 emporte-pièce / 7173.243


de notre test prix bas. ++ Pl

u s Pl u

M e i l l e s n 3 ++ garan ur prix t comp i sans romis .

299.–

o

199.– Imprimante/scanner/copieur scanner/copieur et X9400F fax Stylus DX9400F

Modem fax 33,6 kbps, s, PictBridge, 4 cartouches d’encre DuraBrite séparées, vitesse d’impression jusqu’à 32 ppm, impression sans bords, résolution d’impression solution du scanner 1200 x 2400 ppp, écran LCD 6,3 cm / 7972.231 jusqu’à 5760 ppp, résolution

149.– 199.–

149.– 199.–

Appareil de navigation Acer v200 ALPS Appar

Ecran tactile tac TFT 3,5", cartes ALPS sur carte SD de 512 Mo préinstallée, préinstall mémoire flash de 64 Mo, port d’extension SD, antenne A Atlas II 200 MHz, avec support auto, câble de charge et câble électrique é via USB / 7910.122

Bross à dents à vitesse Brosse d’osci d’oscillation ultrasonique SR 100 1000 Aspirateur VAC 4800

2 vitesses, vitesses minuterie de 3 minutes, timer à intervalles int / 7178.338

Puissance 1800 W, filtre HEPA, rayon d’action de 9 m / 7171.158

Les offres sont valables du 29.1 au 11.2.2008, sauf indication contraire. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore à M-Electronics et dans les plus grands magasins Migros.


LES DEMI-FINALES

PARTIE JOUÉE

TSR 1

30.01.08 19.55 TSR 1

PORTUGAL 30 : 25 TURQUIE

:

PORTUGAL

:

HOLLANDE ÉCOSSE

LA FINALE

20.02.08 19.20 TSR 1

AVEC LA RENCONTRE DES SUPPORTERS TURQUES ET ÉCOSSAIS, ATTENTION AUX DÉCIBELS. CES DEUX ÉQUIPES METTRONT LE FEU DANS UN COMBAT ACHARNÉ POUR LA FINALE DU PREMIER CHAMPIONNAT DES SUPPORTERS DE L’HISTOIRE DU FOOTBALL. QUI SAUTE LE PLUS HAUT DU CANAPÉ? QUI EST LE MEILLEUR ARBITRE? QUI DONNE LE MEILLEUR CONCERT DE KLA XON? MERCREDI 30 JANVIER À 19H55 SUR TSR1 (APRÈS LA MÉTÉO) . VOUS AVEZ MANQUÉ LA RENCONTRE?

www.M08.ch

PUBLICIS MGB www.migros.ch

NOUVEL APOGÉE DU CHAMPIONNAT DES SUPPORTERS: LA 2 e DEMI-FINALE SUR TSR 1.


Mots fléchés

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

FISSIONS CATÉGORIQUES

SUITES COURS D’EAU

CAPABLE

DURILLON

À MOI

RÈGLES

DÉGUSTER SUBLIMES

8

BUTÉES

EXPLOSIF

ON LE CROISE COUCHES

RÉFUTE SAISONS

1

DÉMONSTRATIF UNIE

ISOLAIT

MER

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

TEIGNE

6

ERBIUM

A gagner

FLEURS

FACTICES

NATIONALISER

Gagnants

Mots fléchés n° 3 Monique Acker, Lausanne (VD); Yves Ammann, StUrsanne (JU); Olinda Garnier, Martigny (VS); Irène Herren, Le Landeron (NE), et Danielle Valzino, Boussens (VD).

7

ORIENT

REVIENT

ORNA

CHLORE

www.saison.ch TROIS FOIS

ÂPRE

TAPAGE

ARGENT

MÉTAL FILS DE JACOB

5

PART

PRISONNIERS SUR LA CROIX

Problème n° 4 Mot: lanterne

RÂPÉS

3

4

NÉGATION

ROUES

CHIENS

CAFÉ

2

2

3

4

5

6

7

Solution

FILETS D’EAU ÉCOLE

1

83

8

S P E N A S A O T I B O N U N E E L L V E S

S E T T E R S I V O I R E

E F T I L E U R O N I P A R E S T R E T I G N E N O T T T U E T E S

A L N T I E E T U S S A N N E V I C E T O S E S A S A E O M E N T E T I R M I T S E R E

B L E T T E R E I N C E S

Comment participer: Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/ motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 20120 (Fr.1.-/SMS ) Par téléphone: composez le

0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 3 février 2008, à 18 heures. Voie juridique exclue.

Impressum MIGROS MAGAZINE Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch

Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrôlé: 517 503 exemplaires (REMP octobre 2007) Lecteurs: 591 000 (REMP, MACH Basic 2007-2)

Rédacteur en chef adjoint: Steve Gaspoz Chef d’édition: Alain Kouo

Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Bettina Bucher, Yvonne Corrao, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Anna-Katharina Ris, Sven Rosemann, Eveline Schmid

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Chef des rédactions/éditions: Marius Hagger

Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, JeanFrançois Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Werner Gämperli, Bruno Hildbrand,

Rédacteur en chef: Joël Guillet

Département Actualités Migros: Gaston Haas (responsable), Pierre Wuthrich (responsable coordination), Jeanette Kuster, Florianne Munier, Michael West

Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Regula Brodbeck, Anton J. Erni, Sandra Floreano, Franziska Ming, Susanne Oberli, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Lara Canonica (Webpublisher), Anne-Marie Python, Reto Meisser Cheffe de projets: Ursula Käser

Secrétariat: Christelle Adam, Sylvia Steiner, Esther Trutmann Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Marie-Louise Ulrich Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47

© Michael Zumstein / L’œil public

Publicité

Face au dernier espoir, donner les premiers soins. Case postale 116, 1211 Genève 21, Tél 022 849 84 84, fax 022 849 84 88 www.msf.ch, donateurs@geneva.msf.org, CCP 12-100-2

Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Silvia Frick, Adrian Holzer, Janina Krampera, Janine Meyer, Jean-Marie Meylan, Carole Pochon, Hans Reusser, Eliane Rosenast, Vera Sauter, Kurt Schmid, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Éditeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

84

INFOLINE 0848 85 0848

Appels depuis la Suisse Lu–Ve 8–17 h (8 ct./min) 17–19 h (4 ct./min) Sa 8–16 h (4 ct./min) Appels depuis l’étranger +41 44 444 88 44 Lu–Ve 8–19 h Sa 8–16 h Fax 044 272 44 48 (pour les changements d’adresse) E-Mail/Internet M-CUMULUS@Migros.ch, www.M-CUMULUS.ch

COLLECTIONNEZ DES POINTS

M-CUMULUS Service: cartes de crédit de la Banque Migros

Des points dans le monde entier Voilà près d‘un demi-siècle que la Banque Migros offre à ses clients des conditions attrayantes ainsi que des prestations et des produits innovants. Parmi eux, la carte Visa ou la carte Master Card sont très intéressantes pour les participants CUMULUS. En effet, ils peuvent accumuler dans le monde entier un point de bonus CUMULUS par 2 francs dépensés avec ces cartes. Et ce n‘est pas tout: en faisant vos achats dans une entreprise du groupe Migros, vous doublez vos points, une fois avec votre carte CUMULUS et la seconde avec la carte de crédit de la Banque Migros.

Vos avantages en bref • Demande de carte de crédit: 5000 points de bonus CUMULUS (bonus de départ) • Utilisation de la carte de crédit: 1 point de bonus CUMULUS par 2 francs dépensés • Renouvellement de la carte de crédit: 1000 ou 2000 points de bonus CUMULUS, bonus de fidélité annuel (cartes Classic ou Gold)

Une foule d‘avantages Vous êtes gagnants à plus d‘un titre. En effet, toute commande de carte entraîne l‘octroi d‘un bonus de 5000 points. Le renouvellement annuel de la carte de crédit

Classic vous rapporte 1000 points et celui de la carte Gold 2000 points de bonus. Cliquez www.banquemigros.ch pour en savoir plus.

PLACEMENT JUDICIEUX Aperçu de M-Invest Plan d‘épargne en fonds

• Perspectives de rendement plus intéressantes qu‘un compte d‘épargne • Taxes modiques • Utilisation aisée • Investissements possibles dans la gamme des MIFONDS • Changement de fonds gratuit une fois par an • Premier versement minimal: Fr. 500.– • Montant minimal de versement: Fr. 50.– par mois, Fr. 150.– par trimestre ou Fr. 600.– par an • Durée minimale du placement 3 ans • Condition: être titulaire d‘un compte privé à la Banque Migros

Faites-vous conseiller et demandez un complément d‘information auprès de la Service Line au 0848 845 400 (tarif normal de communication), en cliquant sur www.banquemigros.ch ou au guichet d‘une succursale.

(certaines prestations)

Dès 50 francs par mois, vous pouvez investir dans le MInvest Plan d‘épargne en fonds, une des options de la gamme attrayante de MIFONDS de la Banque Migros. Vous définissez votre stratégie d‘épargne et donc le degré de risque souhaité.

Bonus de bienvenue CUMULUS en remerciement.

Bonus de bienvenue CUMULUS en remerciement.

Achat minimal: 1 M-Invest Plan d‘épargne en fonds Premier versement minimal: Fr. 500.– Versement minimal: Fr. 50.–/mois Valable du 29.1 au 31.3.2008

❏ Je suis déjà client(e) de la Banque Migros Nom Prénom Rue, n° NPA, localité Tél. pendant la journée

Votre n° CUMULUS 2 0 9 9

Souscription d‘un M-Invest Plan d‘épargne en fonds


Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

OFFRES

85

SUCCULENTS PLATS AU FOUR

AVANTAGE CUMULUS

5.–

R a b a i s

p. ex. cocotte en céramique blanche avec couvercle, revêtement antiadhésif, Fr. 18.90 au lieu de Fr. 28.90 (avec 2 coupons de rabais)

p. ex. plat carré en céramique blanche, revêtement antiadhésif, Fr. 9.90 au lieu de Fr. 14.90

VALEUR CHF

Achat minimal: Fr. 12.– Valable du 29.1 au 11.2.2008

5.–

RABAIS p. ex. plat rectangulaire en Pyrex, 35 x 23 cm, Fr. 16.90 au lieu de Fr. 26.90 (avec 2 coupons de rabais)

Porcelaine M-Forno, ligne en céramique Mivit, Cook & Serve et Pyrex pour le four

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse sur présentation de la carte CUMULUS. Si un multiple du montant d‘achat est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

HOTELPLAN: UN BEL ÉTÉ

AVANTAGE CUMULUS

Profitez d‘une réduction de 100 francs sur tous les long-courriers à destination des Caraïbes et de Phuket (Thaïlande) pour vous prélasser sur de splendides plages.

100.–

R a b a i s Enfants: Fr. 50.– de rabais

OFFRES Thaïlande: les dimanches du 6.7 au 26.10, vol non-stop pour Phuket. Cuba: les jeudis du 3.7 au 18.9 et les mercredis du 24.9 au 29.10, vol direct pour Varadero. République dominicaine: les samedis du 5.7 au 20.9 et les jeudis du 25.9 au 30.10, vol non-stop pour Punta Cana. Mexique: les jeudis du 3.7 au 18.9 et les mercredis du 24.9 au 29.10, vol direct pour Cancun.

* Prix incluant les taxes mais sans l‘assurance frais d‘annulation (Fr. 70.–) ni la taxe de réservation éventuelle.

VALEUR CHF

✂ p. ex. vol en classe économique avec transferts plus 7 nuits à l‘hôtel Seaview Patong de Phuket, petit-déjeuner inclus. Départ le 24.8.08, retour le 1.9.08 Prix par adulte: Fr. 1847.– au lieu de Fr. 1947.–*

100.–* * Enfants: 50.–

RABAIS

Disponible dans toutes les succursales Hotelplan ou bonnes agences de voyages sur présentation de la carte CUMULUS. Prière de remettre à l‘agence de voyages le coupon de rabais lors de la réservation. Le montant sera directement déduit de la facture et n‘est pas cumulable avec d‘autres rabais.

Achat minimal: 1 vol aller et retour avec Belair/ Air Berlin plus un forfait de 7 jours au moins choisi dans une brochure Hotelplan. Valable pour les dates de voyage jusqu‘au 29.10. 2008 Valable pour les réservations du 28.1 au 29.2.2008

Long-courriers Belair/Air Berlin Caraïbes et Phuket (Thaïlande) avec forfait terrestre (7 jours au moins)


86 Réussite

Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Le bouffon de Dieu

De la prédication à la prestidigitation, il n’y a qu’un pas pour Jean-Pierre Frauche. Pasteur évangélique vaudois pendant vingt-cinq ans, il est descendu de chaire pour devenir clown.

J

ean-Pierre Frauche, 56 ans, est un homme d’Eglise et un père au foyer facétieux de quatre grands enfants déjà. La barbe en collier et la poignée franche, des versets bibliques épinglés çà et là dans son appartement à Bussigny (VD), il ne se distingue pas, au premier abord, du théologien protestant en terres vaudoises. Après vingt-cinq ans de ministère dans des paroisses protestantes évangéliques, l’homme a laissé tomber la robe pour le nez rouge et des chaussures jaunes pointure 52. Oui, Jean-Pierre Frauche fait le clown en chaire et surtout hors les murs. «Je ne joue pas un rôle, je ne change pas ma voix. Je ne fais pas le clown, je suis clown.» Celui qui a travaillé à Paris, en Belgique, s’est frotté à la prédication de rue, n’est pas à un paradoxe près. Il aime les jeux de mots, les démonstrations tonitruantes, s’amuse des situations cocasses, provoque volontiers l’assemblée pour secouer les consciences. Il est donc devenu Auguste, avec sa valise à malices, son chapeau à fleurs, ses pantalons en peau de vache. Une idée venue de sa femme, un jour, qui lui propose de jouer elle-même ce rôle pendant un prêche, histoire de capter l’attention des paroissiens. «Ça a tellement marché qu’elle m’a pris mon public. Les gens dans l’église avaient oublié le pasteur et ne regardaient plus que le clown!» Contrarié, Jean-Pierre Frauche s’est vengé à sa façon. Il a volé le costume de sa femme et l’a gardé pour lui. Amoureux des gens et volontiers cabotin, le pasteur passe donc de la prédication à la prestidigitation avec un enthousiasme affiché et une espièglerie sans bornes. Jusqu’au burnout: «Je ne dormais plus, j’étais surexcité et j’oubliais de plus en plus de choses.» Congé maladie. Il revient, trop vite. Fragile encore, incapable de gérer les conflits et les tensions de la paroisse, il rend définitivement son tablier. Et tourne le dos à l’Eglise. «J’étais cassé. Il y avait une crise dans mon identité pastorale, mais je n’ai jamais perdu la foi, oh non!» En 2006, il franchit le pas et s’affranchit totalement. Finis les bancs d’église, le fonc-

tionnariat, la lourdeur de l’institution. Il veut continuer à transmettre l’Evangile mais avec force farces et bonne humeur. Se débarrasse des étiquettes pour ne garder que celle de clown chrétien, dont il ne raffole pas non plus. «Mon identité, je l’ai dans ma relation avec Dieu. Les titres, je les ai oubliés depuis longtemps!» Il monte son entreprise A ciel ouvert. Offre ses spectacles aux paroisses, aux écoles, aux EMS comme aux privés pour un goûter d’anniversaire.

Dieu est humour Pas vraiment une double casquette ni une conversion. Mais plutôt un prolongement hu-

De grosses chaussures, un chapeau, un nœud papillon... Et la panoplie de clown est au complet.

moristique, une extension du domaine de la foi. Parce que pour cet homme-là, Dieu est aussi humour. «En lisant les Ecritures, je me bidonne! Le premier miracle de Jésus est incroyable: il transforme six cents litres d’eau en bon vin, c’est un gag, c’est complètement gratuit. Il n’y a même pas de message.» Le regard des autres sur son activité? «Mes collègues pasteurs réformés sont intrigués, les catholiques ont trouvé ça génial. Et les évangéliques apprécient que j’arrive à parler aux

enfants.» Car le clown fait rire les gosses évidemment, mais inspire aussi les confidences des grands. Comme si le rire était un gage d’écoute sans jugement, une bouffée d’oxygène pour soulager les âmes en souffrance. Conscient de l’érosion des religions chrétiennes, Jean-Pierre Frauche accuse volontiers «le langage théologique tellement compliqué»: «En deux mille ans de christianisme, l’Eglise s’est coupée du monde. Mais que ferait Jésus s’il était là? Il ne serait pas en chaire, mais à la sortie des usines et des lycées.»

Entre colombes et faufil C’est ce qu’il fait, à sa façon. En donnant aujourd’hui ses spectacles à la carte, ici et ailleurs, jusqu’au Liban. Une soixantaine de représentations par année et quelque trois cents tours à son actif. Ventriloque à ses heures, il n’hésite pas à ouvrir sa valise pour en sortir des marionnettes. D’une fausse fleur flexible, il tire une parabole sur le «Chrétien ouvert». De trois cordes aux longueurs différentes qu’il parvient miraculeusement à égaliser, il parle de l’égalité des hommes aux yeux de Dieu. Pousser le bouchon au risque de semer la confusion et de faire passer la foi pour un tour de passe-passe? «Non, je ne pense pas. Bien sûr, il y a une part de magie dans la foi, puisque c’est la confiance en quelqu’un qu’on ne voit pas. Mais il m’arrive d’expliquer des tours ou d’en rater volontairement pour qu’on ne m’accuse justement pas d’être un occultiste ou un faiseur de faux miracles.» Il hausse les épaules, balaie les objections d’un rire sonore. Peu lui importe au fond les remarques, les critiques ou les méfiances. Seul compte pour lui de faire passer son message. Qu’il illustre en sortant d’un tiroir un énorme coussin rouge en forme de cœur à deux bras: «Dieu nous aime. Le fait de se savoir aimé permet d’aimer les autres. L’amour est un impératif, ce n’est pas une question de sentiments mais de volonté.» Patricia Brambilla Photos Christophe Chammartin / Rezo Infos sur www.acielouvert.ch


Migros Magazine 5, 28 janvier 2008

Jean-Pierre Frauche enfile son costume de prédicateurclown. Qui a dit que l’habit ne fait pas le moine?

Réussite

87



Migros Magazin 5 2008 f AA