Page 1

Une LP janvier 2013_Mise en page 1 21/01/13 14:11 Page1

LE MAGAZINE DES SPECTACLES ET DES LOISIRS

www.lyonpoche.com

+ 1 Guide des

bouchons lyonnais

* Prix d’un appel local.

1€

N° 2065 - Journal mensuel - Du 23/01 au 19/02/2013

1

n° Azur 0 810 811 494* • www.mtrl.fr


page Piazzapapa_1 21/01/13 14:13 Page1


maquettes-SOMMAIRE 2065_1 21/01/13 14:16 Page1

Sommaire du 24 janvier au 20 février 2013

Cinéma… 4

Café-théâtre… 7

Théâtre… 6

Musique… 8

Cirque... 12

Expos… 10

Concerts… 9

Restaurant… 44

Lire… 14

Les spectacles suivis de ce symbole  sont conseillés au Jeune Public. Les spectacles suivis de ce symbole  ont une thématique cosmopolite.

Restaurant ayant le label “Authentique Bouchon Lyonnais”

LYON POCHE est édité par la SARL EOLYS MEDIA - 8 Rue de la Grange - Lyon 9e. Directeur de la publication : Jean-Louis Ménard - jlm@lyonpoche.com. Avec la participation de Maud Mary - Alain Barrelle - Michel Godet - Melville Tertrais - Françoise Picard - Christophe Jouy - Etienne Labille. Mise en page, rédaction et régie publicitaire : Studio Presse : 18, grande rue de Vaise - 69009 Lyon. Tél. : 04 72 80 90 05 - studio-presse@wanadoo.fr. Impression : Riccobono. Prochaine parution mercredi 20 février. Dépot légal : 1er trimestre 2013. Informations et photos non contractuels.

Repas sur place ou à emporter

Spécialités du Maghreb 55, cours Emile Zola - 69100 Villeurbanne -

Fermeture hebdomadaire dimanche soir et lundi toute la journée

04 78 94 94 27 3


Dpage films janvier 2013_1 21/01/13 16:20 Page1

Cinéma “ZERO DARK THIRTY” C’est le récit de la traque d’Oussama Ben Laden par une unité des forces spéciales US. Avec une absence de suspense pour le résultat final ! Le film américain de Kathryn Bigelow est un thriller qui a déjà suscité bien des polémiques aux Etats Unis ; la réalisatrice est accusée d’avoir travesti la réalité et fait l’apologie de la torture. “Zero Dark Thirty” est pourtant rudement bien ficelé et nous vous recommandons de découvrir une chasse à l’homme magistralement mise en scène. (Sortie le 23 janvier)

“MAX” C’est un beau conte de fées, illuminé par une fillette Maxie, dotée d’un fort caractère. Elle offre une prostituée (Mathilde Seigner) à son voyou de père (Joey Starr) pour lui tenir compagnie jusqu’à Noël ! Le père aura bien du mal à refuser ce drôle de cadeau que le pire père Noël n’aurait pu imaginer. Cette comédie de Stéphanie Murat est réussie tant par la qualité de son interprétation que par l’originalité du scénario. A noter que JeanPierre Marielle contribue au succès du film ce qui n’est pas pour déplaire aux admirateurs de ce grand acteur. (Sortie le 23 janvier)

“HAPPINESS THERAPY” Le film de David O. Russell est une comédie dramatique et romantique, tout à la fois, relatant l’histoire de “deux brûlés de la vie”. Jennifer Lawrence éclate à l’écran, Bradley Cooper joue juste. Un duo explosif auquel se joint le revenant Robert De Niro. Il s’agit d’un film sur un combat articulé autour de l’amour, de l’entraide et de la famille. Une bouffée d’air frais avec une jolie

4

bande son musicale. Emouvant et intelligent. (Sortie le 30 janvier)

“LINCOLN” Le film déjà sorti aux Etats Unis a été salué unanimement par la critique. La saga du président américain - qui conduisit le pays pendant la guerre civile - a soulevé l’enthousiasme. Le génial Spielberg s’est attaqué avec brio à un mythe de son pays tout en ne conservant qu’un épisode de la vie de Lincoln... La bagarre pour faire passer le 13e amendement qui aura la peau de l’esclavage. Tout concourt à la qualité du film : le scénario peaufiné par Tony Kusher avec une minutie théâtrale, l’interprétation magistrale de Lincoln par Daniel Day-Lewis et de son épouse par Sally Field (bien qu’on souligne que Lincoln n’aimait pas les femmes) et la durée : 2h30 mn pour une leçon de politique. (Sortie le 30 janvier)

“GANGSTER SQUAD” Le film du réalisateur Ruben Fleischer met en scène Sean Penn dans la peau d’un gangster, Michel Cohen, traqué par deux agents de police joués par les excellents acteurs Ryan Goslin et Josh Brolin. Un polar violent inspiré d’une histoire vraie et jouée dans le Los Angeles des années 50. Rappelons que la sortie du film a été impactée par le drame d’Aurora (une fusillade dans un cinéma du Colorado à la première “The dark Night Rises”) et une scène trop similaire a dû être retirée, entraînant une modification du scénario. Sympathique mais sans plus et la mayonnaise ne prend pas dans certaines scènes de bagarre. (Sortie le 6 février)


Dpage films janvier 2013_1 21/01/13 16:20 Page2

Cinéma “ARRETEZ-MOI”

“PASSION”

C’est encore un thriller mais français, cette fois, et signé JeanPaul Lilienfeld. Deux bonnes actrices, bien de chez nous, rassurent... Sur l’affiche ! Car le film est long à démarrer et recèle pas mal d’approximations, notamment sur la fonction publique, et d’invraisemblances. Certes il est toujours difficile de porter un huisclos au cinéma mais les nombreux flash-backs ne facilitent guère la chose. Sophie Marceau incarne une épouse meurtrière venue se dénoncer à une policière (Miou Miou) qui tente de comprendre les raisons qui poussent cette femme à cet acte et à sa dénonciation. Plus la policière l’interroge, plus elle est sceptique ; pourquoi veut-elle aller en prison ? Cette adaptation du roman de Jean Teulé, “Les lois de la gravité”, tournée à Dunkerque, a bénéficié d’un petit budget mais dégage une ambiance intéressante et se laisse agréablement regarder. (Sortie le 6 février)

Il s’agit d’un remake d’un film français ! Celui de “Crime d’amour”, dernier film d’Alain Corneau dont Brian de Palma a acquis les droits. Le film a pour territoire le cadre d’une grosse société ; deux femmes s’y livrent un jeu pervers : Isabelle (Noomi Rapace) est fascinée et donc la proie de Christine, sa supérieure hiérarchique, qui profite de son ascendant psychologique pour la manipuler. Un thriller sur fond de relation amoureuse, le diptyque amour-haine. Nous ne pouvons vous faire partager notre opinion, n’ayant pas visionné le film. Avis très mitigé outre-atlantique. (Sortie le 13 février)

“TURF” Gérard Depardieu est excellent dans cette histoire d’escroc (c’est du cinéma bien sûr) dans ce film de Fabien Onteniente. Il s’agit des tribulations de 4 copains, fatigués de perdre au PMU, qui veulent arrêter de jouer sauf qu’ils vont rencontrer Monsieur Paul qui va les entraîner dans une combine à pétrole, à savoir acheter chacun une part de cheval, un crack en devenir, bien sûr... Une comédie surfant sur un pan de la culture populaire française. Alain Chabat, Edouard Baer, Lucien-Jean Baptiste, Pierre Ménès (vous savez le présentateur des soirées foot de Canal), Philippe Duquesne s’en donnent à cœur joie mais on a l’impression par moment que ce film est un peu baclé... (Sortie le 13 février)

“LES MISERABLES” C’est plus une adaptation de la comédie musicale française (mise en scène de Claude-Michel Schonberg) qu’une adaptation du roman de Victor Hugo.Aux manettes, Tom Hooper, réalisateur, et William Nicholson, scénariste. Une cohorte de stars (Hugh Jackman, Russel Crowe, Sacha Baron Cohen, Anne Hathaway entre autres) , les critiques anglo-saxonnes sont mitigées mais sachons qu’une comédie musicale qui fonctionne sur scène ne transforme pas automatiquement l’essai en passant sur le grand écran. Une mise en scène statique (rien à voir avec celle de Robert Hossein pour le “musical”) et un film globalement décevant). (Sortie le 13 février)

FESTIVAL CINÉ O’CLOCK Le Cinéma Le Zola organise du 2 au 10 février une semaine du cinéma britannique qui va bien audelà de simples projections de films. Nous avons extrait pour vous du programme une soirée “Ken Loach” avec projection de “Looking for Eric”, un hommage à Michael Caine, une avant-première de “WE royal”, une soirée blind-test, des concerts au Bryan’s Café de Villeurbanne, une soirée “littérature et cinéma” au Toboggan avec une importante dotation voyages et cadeaux à gagner. Rens. : www.cineoclock.com

Chaque semaine, tous les horaires, tous les films sont sur lyonpoche.com 5


théâtre et caf janvier_1 21/01/13 16:21 Page1

Théâtre

“Jérusalem plomb durci” - © Mathieu Virot.

“COMEDIE ODEON” : UNE PROG’ ECLECTIQUE

LE FESTIVAL “SANG NEUF” Par opposition à une programmation patrimoniale, le Festival “Sang Neuf” (du 4 au 9 février) se veut plus impertinent voire légèrement rebelle. D'où cette résidence au Théâtre des Ateliers, une présence pas incongrue dans l'un des lieux les plus ouverts à la création contemporaine ! Objectifs du Festival : faire connaître le travail de 4 jeunes équipes artistiques, affirmer un goût prononcé, voire une appétence pour l'innovation, mettre l'accent sur les problématiques actuelles. Mais ce qui nous interpelle surtout, ce sont les questions posées sur une transversalité (très à la mode) entre le théâtre et les autres arts : documentaire, musique, photo, vidéo, roman… Le Festival “Sang Neuf” a une dénomination explicite ! Un coup de fouet salutaire avec des pièces liées avec l’actualité politique. “Jérusalem plomb durci” prolonge une émission de radio consacrée à la ville sainte... Une pièce sèche et radicale, qui fait mouche et nous touche grâce à Ruth Rosenthal qui la porte à bout de bras. On trouve aussi dans ce Festival des mises en scène décalées et innovantes, comme dans "Autoportrait” (Edouard Levi) où se mêlent théâtre et photographie. “Sang Neuf”, ce sont aussi des thèmes universels tels la violence de la période intemporelle de “Débris”, (Denis Kelly), traitée avec humour et originalité et s'intégrant dans des situations actuelles souvent de la vie quotidienne. Presque du théâtre documentaire, le “new writing” anglais. Last but not least, “Rapport sur moi” (Grégoire Bouillier), est une traversée très personnelle, des années 70 à fin 90 ; la mise en scène de Mathieu Cruciani singularise la pièce grâce à un contre-point à travers le prisme d'un groupe de rock “les Klongs”, tout un programme. Programme détaillé du festival page 17. 6

Vive le spectacle qui nous amuse, nous instruit, nous aide à nous comprendre nous mêmes et à vivre avec nos congénères… Ceux qui aiment la vie, son goût mais aussi les caleçons molletonnés iront applaudir une dernière fois Popeck, les 31 janvier, 1er, 2 et 3 février “C’est la dernière fois”, pas sûr ! Mais c’est le nom de son spectacle… Popeck, 76 ans, un drôle d’oiseau (c’est aussi le nom d'un film ou il “fit l'acteur”) grognon, râleur, jamais vulgaire et indémodable ! Son accent yiddish fait merveille ; du Café d'Edgar de Montparnasse à l'Olympia, de “Rabbi Jacob” à “Juste pour Rire”, le festival d'humour de Montréal. “Comédie Odéon” a déjà fait oublier le ciné CNP Odéon. Les promoteurs de la salle Marion Gervais, Stéphane Casez et Philippe Giangreco doivent remplir 2 fois par jour une salle de 300 places, un beau pari. D’où une programme dense et éclectique, avec toutes sortes de spectacles (pas que du café-théâtre) qui se catapultent… Un “acoustique”, 8 chansons en live avec Bruel récemment, “Oh Paradis Disco” du music-hall à la sauce des années 80 avec des chansons que nous avons tous fredonnées. “Si je t'attrape, je te mort”, du caféthéâtre avec un couple classique, en crise, avec la mort en guest-star , “Piège à Matignon” ou comment internet fait des ravages dans le monde politique avec son cortège de combines, de pièges et de rumeurs. Très attendu, Lamine Lezghad, impeccable représentant de l'autodérision et de l'impertinence, découvert par Ruquier. “Cabaret in Lyon” est une prestation scénique autour de la femme et de sa beauté, avec des tableaux très glamour et sexy. “Comédie Odéon” va également présenter un “Avare”, dans une mise en scène pas classique du tout et même sa première revue de presse style “Les deux Ânes” (10 février) avec Nora Berra comme 1re invitée.

“QUAND LES SOURIS DANSENT” C'est déjà la 5e édition d'un Festival qui mixe musiques françaises ou du monde, musiques actuelles ou fanfares, expos, cinéma sur fond d’actions autour de la différence. Entre autres invités, la Compagnie de Poche proposera “gros câlins”sur des textes de Romain Gary. Entrée de 5 à 12 euros. Place de la Croix Rousse et divers lieux de la Croix-Rousse. Du 6 au 16 février.


théâtre et caf janvier_1 21/01/13 16:21 Page2

Café-théâtre

“SOUS LE CAILLOU” AVEC PASCAL COULAN C’est donc rue d’Austerlitz sur le Plateau que Pascal Coulan a jeté l’ancre. A un jet de pierre du Gros Caillou, le petit dernier des théâtres de poche, baptisé “Sous le Caillou”, a ouvert ses portes en juin. Avec pareil oriflamme, des volets bleus et des fauteuils de velours rouge, le public pourrait bien en faire sa nouvelle cantine. Qu’y avait-il avant ce petit théâtre aux volets bleus et pourquoi as-tu choisi ce local ? Il y avait un bureau d'études d'architecte mené par Doudou, connu dans le quartier. Beaucoup de projets en Afrique. J'ai gardé cartes et photos. Je cherchais un lieu depuis longtemps. En arrivant dans celui-ci, j'ai été charmé. Bonnes vibrations comme on dit, et un accueil très chaleureux du voisinage pour ce projet de théâtre. Dans cet immeuble vivent beaucoup d'artistes et a vécu et peint Eugène Brouillard, que j'ai découvert et dont j'aime beaucoup les œuvres. Un local vraiment chaleureux, et cette ambiance se ressent toujours. Qui a acquis ce local pour faire un café-théâtre ? C'est plutôt un théâtre car je tiens à ce que tous les genres de la scène soient représentés. Par mon cursus, beaucoup de théâtre d'humour, mais pas que…, et j'ai écrit des pièces plutôt tragiques, sur la séparation, un dictateur. C'est la Compagnie Press’citron qui loue ce local et gère le théâtre. On a compris que tu ne voulais plus dépendre d'un lieu… pour faire ta propre prog’ quand tu voulais ; est-ce la seule raison ? Ce n'est pas tant que je ne voulais plus dépendre d'un lieu pour faire ma prog, j'ai été très heureux de jouer au Complexe du Rire, au Nombril du monde, j'adore aussi tourner... Je voulais juste

jouer quand je voulais, monter mes pièces sans attendre qu'un créneau se libère, et accueillir tous les spectacles que j'apprécie, tous ces talents et ces créations de Lyon, nombreuses et talentueuses, qui ont du mal à jouer régulièrement. Quels sont les spectacles à ne pas louper en février pour les adultes et les enfants ? En février je conseille bien sûr mes créations, et un nouveau one man show, qui est ma spécificité depuis longtemps. “J’aime les gens”. Et je le prouve, ma nouvelle fiancée est Laurence Parisot, si c'est pas aimer les gens ça ! Ceux qui me connaissent le savent, je suis à l'aise dans cet exercice en solo, c'est un peu “mon truc”, je me régale à cabotiner et dire tout ce que je veux. Toujours caustique et comique, salsa du PS, macarena du MEDEF, bêtise des religions, je tâcle, je m'amuse, et les gens rient. De bon cœur. Comme tous mes shows, c'est tout public, même si c’est surtout pour adultes. Mais les enfants rient aux grosses bêtises. Il y a aussi “Hétéroclite”, qui a bien marché en début de saison et qui est un duo avec Nathalie Caso. Couple sur scène, hors scène, cabotinage, un bon spectacle pour le 14 février (la Saint Valentin ndlr). Et puis tous les spectacles proposés sont bons et je les défends tous. Il y a déjà quelques fidèles qui viennent presque tous les voir et ne le regrettent pas. Spécial encouragement pour les “Clap'm'en 4”, jeune quatuor de comédiens issus de l'IREP à Villeurbanne. Pour les enfants, tous les contes de la “Semaine du Conte d'Hiver”. Aussi pour adultes, une semaine entière dédiée aux contes. Talents multiples, de belles histoires. Quels sont, toi et ton équipe, vos lieux de vie à la Croix-Rousse ? J'aime beaucoup le quartier du Théâtre, il y a plein de petits restos sympa, de café chaleureux et de boutiques vraiment accueillantes. On dit que la Croix-Rousse est un village, c'est plus que ça, c'est un village vivant, tout le monde y tient, simplement, chaleureusement, humainement. Alors, je me promène, et je vais un peu partout. Les chanteuses “Aurelie et Vérioca” ne sortentelles pas du cadre traditionnel du café-théâtre ? Du café-théâtre peut être, qui par définition ne fait que de l'humour, mais “Sous le Caillou” est un théâtre, et je tiens à accueillir tous les genres, ce qui compte, c'est la qualité, la sincérité des artistes. Les concerts “sous le Caillou” sont surtout acoustiques, avec légère amplification, et le lieu s'y prête à merveille. L'acoustique est excellente, l'ambiance est très convivial. 7


classique article_1 21/01/13 16:21 Page1

Travail de Tânia Carvalho - © Romain Etienne / Item.

Musique

2E EDITION D’“AIRE DE JEU” AUX SUBS Quand la musique contemporaine utilise le canal de la danse pour mieux se faire comprendre de son public ! Il s’agit d’un festival pour entrer de plain-pied dans la musique contemporaine ou plutôt sur la pointe des pieds ! Dans une période de grande incertitude et de frilosité, il faut saluer les festivals ou presque rien n'est à vendre ! C'est donc “Aire de jeu” qui va dégeler ce bout d'hiver aux Subs qui n'aura jamais autant mérité son qualificatif de laboratoire international de création artistique. En 2012, la 1re édition avait bien fonctionné avec David Lang ; cette 2e édition donne les pleins pouvoirs à une compositrice américaine, Julia Wolfe ; mais aucun des 4 chorégraphes (Maud le Pladec, Arkadi Zaides, Faustin Linyekula, Tânia Carvalho) ne connaissaient véritablement son œuvre ! Qu'à cela ne tienne… Ils ont choisi une de ses pièces tout en posant comme postulat un attachement certain de ces 4 artistes à la musique ; un lien fort qui leur permet de rencontrer des musiciens dans ce labo des Subsistances.

Danser en musique contemporaine L’équation du Festival rassemble donc les éléments suivants : Julia Wolfe + les 4 chorégraphes + les musiciens en résidence + 3 lieux car c'est une autre originalité d'“Aire de jeu”, les 4 créations danse et musique contemporaine se baladent entre les Subs, le Théâtre de la Croix-Rousse et le CCN de Rillieux-la-Pape ; Un dispositif finalement assez ambitieux pour présenter une série de spectacles qui devraient séduire un large public. Julia Wolfe est à l’affût de toutes les expériences 8

qui peuvent rendre la musique contemporaine plus populaire ; elle a notamment composé pour le cinéma ou le théâtre. Ouverture du Festival le 29 janvier à 20 h au CCN de Rillieux avec Tânia Carvalho un spectacle intitulé “The recoil of words”, sans mots, mais avec une suite transformée d'un unique son. Une pièce pour trois danseurs et une cornemuse. La chanteuse et chorégraphe portugaise clôturera le Festival aux Subsistances (le 2 février à 22 h) en interprétant au piano des chansons de Nina Hagen, Klaus Nomi ou Yma Sumac. Quant au théâtre de la Croix-Rousse, il accueillera le chorégraphe congolais Faustin Lineykula qui a choisi Strong Hold de Julia Wolfe, pour la physicalité du son démultiplié et la rigueur de la pièce (pour 4 danseurs et une contrebasse, Violaine Launay, musicienne d'orchestre aux solides références, notamment l'ONL et l'Orchestre de Paris). Un Festival 2013 qui peut revendiquer une certaine continuité avec l'édition précédente : Julia Wolfe et David Lang ayant fondé ensemble (avec Michael Gordon), le groupe “Bang on a Can”, l'un des collectifs new-yorkais de musique contemporaine les plus actifs dans le monde anglo-saxon. On va donc danser en musique contemporaine aux Subsistances ; le pari des organisateurs devrait être une deuxième fois tenu : scénariser et convivialiser les partitions difficiles de la musique contemporaine.

CONCERTS GRATUITS AU CNSMD… • Florent Boffard, professeur de piano au CNSMD propose un atelier-concert autour de la 2e Sonate pour piano de Pierre Boulez (lundi 28 janvier à 18 h). Il mettra en lumière et explicitera les caractéristiques d’une partition de Boulez, reconnue comme l’une des plus significatives de son époque et n’ayant pas totalement renié son héritage beethovenien. • L’Orchestre à vent du CNSMD,dirigé par Philippe Bernold interprétera des œuvres de Kurt Weill (salle Varèse, samedi 1er février à 20 h 30) un concerto pour violon et instruments à vent, “Kleine Dreigroschenmusik” suite de L’Opéra de 4 sous” et “Konzertmusik fur Blasorchester” du compositeur Paul Hindemith ; cet altiste allemand également chef d’orchestre développa une rythmique très personnelle, percutante et obsédante, à l’instar de la machine. On l’a qualifié de “Gebrauchsmusik” que l’on traduira en francais par musique utilitaire.


musique article_1 21/01/13 16:21 Page1

Musique “Fever”, puis elle termine avec une guitare acoustique sur les genoux, un peu gauche. Un son propre et sa voix agréable font le job. Le concert sera très probablement sold-out. Harold Martinez assure la première partie. Épicerie Moderne - Centre Léonard de Vinci place René Lescot- Feyzin. Tél. : 04 72 89 98 70.

Lou Doillon - © Kate Barry.

ET AUSSI…

LOU DOILLON A L’ÉPICERIE MODERNE Coup de projo sur “L’épicerie moderne”, une scène de musiques actuelles avec une jauge intéressante de 450 spectateurs assis (700 debout) ; cette salle de Feyzin affiche une programmation éclectique : concerts, spectacles pour jeune public, théâtre et même deux expos par trimestre pour mettre en avant des artistes régionaux émergents. Côté concerts : “Wave Machines” (12 février), pour un live généreux du groupe de Liverpool, de la pop groovy et sexy à Feyzin. The Computers (15 février) délivrent leur son pur rock and roll avec leur petite dose hardcore ; marque de fabrique post rock pour le duo japonais Mono et Dirk Services en 1re partie pour des longs morceaux instrumentaux, dites de puissantes harmonies et alcalose salvatrices (19 février). Puis un duo multilingue très scénique quoique musique électronique, Skip and Die, (27 février). Les amateurs de fado portugais applaudiront Antonio Zambujo, un chanteur à la voix d'ange (2 mars). En février c'est Lou Doillon qui ouvrira les amabilités (jeudi 7 à 19 h 30). Rien à voir avec la voix de Baby Doll, sa mère mais atavisme oblige, elle écrit ses chansons en anglais. Comme Jane, elle affiche une jolie dentition canine et coquine, des jambes interminables de top model, une taille de guêpe, une dégaine nonchalante et une voix un peu voilée. Etienne Daho la chaperonne et son album “Places” cartonne. Son appétence pour le spectacle fait le reste et le buzz ! Son T-shirt noir affiche sur sa poitrine un improbable “I'm a Virgin”, quand elle quitte la scène et se retourne, on lit “This is an old T'shirt” ! Entre temps, elle assure enchaînant ses propres titres, ressortant deux morceaux classiques des Clash “Should I Stay or should I go” et

Difficile d’extraire quelques bons concerts de ce programme de début d’année 1913, traditionnellement calme à Lyon ! Débutons par “Letz Zep” qui est un “tribute land”, c’est-à-dire une formation qui reproduit brillamment Led Zeppelin ! Pas une mince affaire pour les amoureux du légendaire groupe, dissous en 1980 suite à la mort de son batteur John Bonham. Un quatuor magique, avec ses inoubliables interprétations de “Stainway to heaven” ou de “Whole lotta love”. On dit que la voix de Billy Kulke soutient presque la comparaison avec celle de Robert Plant, ce dernier déclarant après avoir écouté ses clones : “I walked in, I saw in” autrement dit “je suis venu, je me suis vu”... Ce qui n’est pas simple, c’est de reconstituer un son des années 70, à l’époque où les murs d’enceintes et l’informatique ne transcendaient pas la zik comme maintenant (Bourse du travail - 26 janvier 2013). Recommandé “Minimatic”, une sorte de concert électro gratuit, un machin à faire du son rétro, 50’s, soul-kitsch, en puisant dans les instruments vintage et dans la technologie électronique moderne (Ninkasi Kafé - vendredi 1er février). Oui on sait c’est énervant mais on va vous parler d’un concert de Benabar qui va sûrement (ou est déjà) être complet ! Tant pis… Quelques-un seront lucky sur la toile et dégoteront le précieux sésame car un concert Benabar c’est du tout bon ! 1 h 45 non stop d’humour, de textes, de vraie chanson française quoi, avec une douzaine de musiciens sur scène, des cuivres, du banjo, de l’accordéon (Bourse du travail - 22 février).

POUR TOUS LES GOUTS… • Concert de metal “Head bang Contest Metal” les vendredi 25 et samedi 26 janvier à “la Marquise”. • Plus underground “le Bal des enragés” rassemble une vingtaine d’artistes issus de la scène punk-rock et hardcore français, pour rendre hommage à tous ceux qui les ont inspirés (“les Clash”, “Bérurier Noi” ou “la Mano Negra”) au Ninkasi Kao à Gerland le 8 février. 9


expos article_1 21/01/13 16:21 Page1

PREMIERES EXPOS POUR DÉBUTER 2013 L’art résiste bien à la crise ! A Paris, l’expo “Dali” au Centre Pompidou cartonne avec 7 000 entréesjour, “Hopper” au Grand Palais se “contente” de 6 500 personnes, Pierre Soulages (son expo au Musée des Beaux Arts se termine à la fin du mois de janvier), a conforté son statut de grand peintre français vivant ! Lens, l’ancienne ville artésienne minière a déjà bousculé ses prévisions les plus optimites... son “Louvre-Lens” a accueilli 140 000 visiteurs en 1 mois. Quant à Marseille, elle attendait avec impatience son Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) qui vient d’ouvrir en 2013, année où la Cité phocéenne bénéficie du statut de Capitale européenne de la culture. Lyon sera plus patient et espère l’ouverture de son emblématique Musée des Confluences (un cadeau du Département dans son semi-mariage avec le Grand Lyon ?). Nous comptons tous sur nos grandes expos et nos nouveaux musées pour se redonner le moral, se refaire la crise et Lyon parie même sur “un effet Bilbao”...

A Lyon et sa région Quelles expos devons nous cocher en ce début 2013 sur notre agenda ? Gadagne Musées (Musée d’histoire de Lyon) propose “Lyon au XVIIIe, un siècle surprenant”, une expo qui ravira les amateurs du patrimoine et de l’histoire de la ville. Toujours dans l’esprit “Je veux mieux connaître ma ville”, les Archives Municipales de Lyon présente un inédit “Climat à nos risques et périls” qui va bien au-delà des quelques images d’Epinal climatiques que sont les crues de 10

la Saône à Lyon en 1840 ou la dernière apparition des glaces sur le Rhône. Vous avez jusqu’au 7 avril 2013 pour découvrir en famille “Peplum”, la fiction cinématographique sur l’antiquité, des origines du cinéma à nos jours, une intelligente expo aux 2 musées gallo-romains (Fourvière et Saint Romainen-Gal). Le Toboggan de Décines mérite une petite excursion (d’ici le 15 février) pour découvrir le travail de Patrick Condourcet concentré dans “Double jeu” cherchant à démontrer que le dessin et la sculpture sont fusionnels, indissociables l’un de l’autre et que l’œuvre est à la fois une projection mentale et un objet physique. L’expo comprend de l’installation, de la sculpture (monumentale ou transportable, in situ ou non) et des œuvres sur papier. Mais c’est au Musée Paul Dini de Villefranche que vous devrez vous rendre pour comprendre la vitalité de la peinture et de la sculpture, entre 1920 et 1942 où les Ziniars réfutèrent l’enseignement académique, disloqués puis remplacés par l’Union régionale des arts plastiques : 280 œuvres témoignent d’un passé finalement glorieux (sous le mandat d’Edouard Herriot) où Lyon débordait de galeries, de revues, de mouvements et où les artistes “tant descendus de Paris” tels Signac, Bonnard, Matisse, Albert Marquet animaient le salon du Sud Est que des mécènes comme Marius Mermillion, et Georges Besson également collectionneurs avisés et critiques d’art passionnés ou les Parisiens qui élurent domicile au château de Saint Bernard, Suzanne Valadon, Maurice Utrillo et André Utter (le Musée Paul Dini leur a consacré une expo l’année dernière). G.D.

ALLONS AUX SALONS… • 2e édition de “Lyon Vintage”, salon de la décoration et de l’objet vintage les samedis 9 et dimanche 10 février au Double Mixte à la Doua. 70 exposants pour une avalanche d’objets rétro à souhait sur 1 200 m2 dédiés le temps d’un week-end aux amoureux ou simplement aux nostalgiques des années 20 à 80. Affiches, Petits meubles, vinyls, luminaires mais aussi vêtements de grandes marques. Une idée de sorties week-end en famille. • “Version Scrap” à “La Sucrière”, quai Rambaud à la Confluence. Réservé aux scrappeuses, c’està-dire les adeptes du scrapbooking, les vendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 février. Manuel ou maintenant digital,le scrapbooking consiste à introduitre des photographies dans un décor en rapport avec le thème abordé,dans le but de les valoriser.

Antoine-Michel Perrache (1726-1779) Portrait peint par sa soeur, A.-M. Perrache, h il t il L 18 iè l (© é G d / X S h b l)

Peplum : “Phryné devant le Tribunal” d’après Jean-Léon Gérôme Collection Musée Goupil, Bordeaux © Mairie de Bordeaux, phot L.Gauthier.

Expos


expos article_1 21/01/13 14:27 Page2

Métissages : masque représentant un éléphant, Nago, Bénin. Collection Denise et Michel Neyret. © photo Louis Houdus.

Antoine-Michel Perrache (1726-1779) Portrait peint par sa soeur, A.-M. Perrache, huile sur toile, Lyon, 18e siècle - (© musées Gadagne / X. Schwebel).

Expos

“LYON AU 18E SIÈCLE” À GADAGNE MUSÉES C’est l’époque où les architectes Morand, Perrache ou Soufflot imaginaient la ville de demain et où le développement de la faïence, des armes ou de la soierie participaient à une croissance économique exceptionnelle, prélude aux révolutions industrielles du siècle suivant. Jusqu’au 5 mai, des ateliers pour enfants, des balades urbaines et des conférences ainsi que de nombreux documents historiques et des restitutions numériques éclairent Lyon au Siècle des Lumières. Lyon, ville d’innovations, plaque tournante du business et lieu de cultures, cela ne date pas d’aujourd’hui. La ville s’agrandit grâce à la conquête de nouveaux territoires au sud de la Presqu’île par des assèchements conduits par le célèbre ingénieur Perrache ou par l’aménagement des Brotteaux qui étaient encore partiellement des marais. Lyon acquiert également la 1re bibliothèque publique en 1731 (voir aussi page 16), le 1er théâtre en dur à la place où se trouve l’actuel Opéra. Jouffroy d’Abbans (il a donné son nom à une rue de Vaise) fait naviguer sur la Saône, le 1er bateau à vapeur de l’histoire, le pyroscaphe ! Bourgelat (une rue à son nom à Ainay, où se trouve le siège de l’Institut Mérieux) crée la 1re école véterinaire du monde. Pour les amoureux de leur ville !

NOCTURNES AU MUSÉE DES BEAUX-ARTS Les 1er vendredis de chaque mois de 18 h à 22 h participent à une nouvelle façon de visiter un Musée et découvrir une expo. 1/ L’expo “Métissages” permet de découvrir les collections de Denise et Michel Meynet, un

couple de collectionneurs-donateurs ; des objets divers : de l’art africain à la culture urbaine en passant par les céramiques (du 22 février au 19 mai). 2/ “Nocturne voyage en Italie” carte blanche aux chœurs et solistes de Bernard Tétu, au cœur de l’Italie de Stendhal, une invitation à découvrir un dialogue entre un musicien et un chanteur.

“DE LA PIERRE A LA PAGE” Au Musée de l’Imprimerie, c’est une étrange expo qui met face à face les ouvrages du Jardin de Flore (la société d’éditions de Fernand Pouillon) et des éditions anciennes qui ont enthousiasmé et inspiré le célèbre architecte. Des éditions en provenance de différentes bibliothèques et de l’expert en livres anciens Dominique Courvoisier. Le “matériau” de cette expo vient d’un don important (livres, documents, objets techniques, clichés) consenti par la dernière compagne de Fernand Pouillon, extraordinaire aventurier du 20e siècle qui passa de la gloire et la richesse à la prison puis à un dénuement total.

POUR TOUS LES GOUTS… • “Expo Rezine” à l’Indo Café - 14 rue de la Thibaudière - 69007 Lyon : Rezine est un artiste pluridisciplinaire que l’on connaît par ses fresques musicales, ses performances. 10 ans d’expérimentations autour de la photographie nourissent cette intéressante expo à découvrir ... • Expo “Monuments aux mains” à l’Espace Bullukian ; l’artiste est Jeremy Gobé, plasticien, dont les œuvres sont en partie réalisées avec des matériaux de récup. Jusqu’au 16 février pour découvrir ses nouvelles sculptures. • Le salon du tatouage et du piercing est à l’Espace Double Mixte à Villeurbanne les 2 et 3 février 11


Circafrika article_1 21/01/13 14:29 Page1

“CIRKAFRIKA” INVESTIT LA HALLE TONY GARNIER Le cirque n’a pas dit son dernier mot ! Le Cirque Phoenix habitué aux artistes chinois du cirque de Pékin a fait le grand bond jusqu’en Afrique... Alain Pacherie, son talentueux directeur, et Winston Ruddle, metteur-en-scène ont bossé comme des nègres pendant deux ans pour imaginer, monter et présenter Cirkafrika, un spectacle réunissant une cinquantaine d’artistes et de numéros venus de Tanzanie, Namibie, Afrique du Sud, Guinée, Ghana ou Ethiopie. Winston Ruddle a dirigé une école de cirque en Tanzanie “Zip Zap Circus”, une expérience qui contribue à la dynamique de CirKafrika. On remarque en effet le talent mais surtout l’engagement d’artistes qui ne cachent guère leur enthousiasme éclatant ! Ils se marrent et le public contaminé bat des mains ; évidemment l’orchestre c’est mieux qu’une bande son et Myriam Makeba contribue à l’ambiance. Autre spécificité : pas d’animaux vivants mais une parade de masques...

Solaire Une pyramide humaine d’acrobates ouvre le spectacle puis on est bouleversé par un contorsionniste en tenue de grenouille qui déstructure son corps humain pour en faire un corps de grenouille qui s’introduit dans le cercle d’une raquette de tennis ou dans un cube en verre. Animal ou homme ou les deux ; On ne sait plus, on perd ses repères, c’est magique, et c’est bien cela un spectacle réussi. Génial également, le cycliste qui joue avec un vélo à une roue, multipliant les tailles du vélocipède jusqu’a un mini vélo haut comme un double décimètre. 12

Bien vu l’homme sur échasses (ou un échassier ?) qui tombe et remonte. Quant au hula hoop, il donne lieu à un numéro vintage interprété brillamment par une princesse noire. Les numéros s’enchaînent comme des contes : mât chinois qui a été colonisé par les africains, numéro de corde où l’équilibriste s’envole comme un oiseau sur le lac Tanganyka, numéro traditionnel de jonglage effectué avec des bassines - celles qui servent à faire la cuisine dans la brousse - et non des assiettes, mais c’est la parade d’animaux qui personnalise le mieux ce spectacle de cirque : des marionnettes géantes réussies comme celles du roi lion mais “live”, du “cirque animé” comme l’aurait aimé Ronald Disney, une parade fédératrice qu’adorent aussi les enfants dont “la girafe” avec sa démarche apprêtée, vient leur lécher les mains, un éléphant plus vrai que nature dont la marionnette a eu les pieds lestés avec des seaux, pour plus de vraisemblance, des grenouilles et des oiseaux à la beauté tapageuse. Déroutant mais plus actuel, le numéro sud africain de gumboots (les mineurs sud africains se servaient de leurs bottes comme instrument de percussion) ; un pilote blanc ahuri et tombé du ciel, sert de lien à tous ces numéros mais tous les spectateurs ne comprennnent pas toujours sa présence. Evidemment les circassiens puristes souligneront l’absence de piste remplacée par une scène, la plastique et la tonicité des artistes prend également souvent le dessus sur leur technique, la danse sur l’académisme et la rigueur des corps mais l’expressivité extraordinaire des jongleurs, des “aériens” et des antipodistes fait la différence ! Circafrika est un spectacle solaire, solidaire et solide... Depuis la dernière venue du Cirque du Soleil, c’est sûrement le cirque à ne pas louper. Le 25 janvier au Zénith de Saint-Etienne. Le 26 janvier à la Halle Tony Garnier - Lyon. Réservations points de vente habituels.

© DR.

© DR.

Cirque


cirque article_1 21/01/13 14:30 Page1

Cie Jérôme Thomas : image de travail du spectacle “Forest” - © C. Raynaud de Lage.

Cirque

LE CIRQUE HORS PISTE GAGNE DU TERRAIN ! Le cirque d’antan avec ses odeurs de fauves, sa sciure et son Monsieur Loyal a durement subsisté. Rares sont les chapiteaux qui font la route, montant et démontant des toiles entassées dans des camions qui créent l’événement et les ralentissements sur les autoroutes. L’imagerie populaire avec ses couleurs rouge et or, son crottin, sa barbe-à-papa et ses clowns en a pris un coup. Une exploitation ruineuse, une ménagerie entretenue à grands frais et la multiplication des offres de divertissement ont concentré le secteur du cirque traditionnel. Restent quelques grosses enseignes parfaitement gérées telles Pinder ou Medrano. Exit les autres tels Rancy dont seule une place à Lyon dans le 3e arrondissement rappelle le souvenir ou les petits cirques familiaux qui font les petites villes ou les plages : une chèvre, un lama ou un gros chat pour les enfants et une paire d’artistes qui changent de costumes pour faire tout le spectacle !

Art transversal Aujourd’hui, l’art du cirque a remis en cause les animaux (les éléphants sont en résidence dans les parcs tels ceux de Pinder au Parc de la Tête d’Or !), les pistes et les chapitaux, remplacés souvent par des scènes et des Zenith. Plus de numéros se catapultant sans continuité narrative, sans leitmotiv, voire sans scénario. On a abandonné l’écriture dramatique, le dialogue simplissime avec les spectateurs et le crescendo émotionnel. Finis les artistes qui ne parlaient pas (à par les clowns et Monsieur Loyal), finis le seau d’eau et

la mousse à raser qui servaient de trame au numéro du clown. Place aux nouvelles formes de cirque “à l’ancienne” comme le cirque Alexis Gruss dont le spectacle adopte, chaque année une thématique différente (cette année le cinéma, à Paris), à l’américaine comme le canadien “le Cirque du soleil” qui coproduit des spectacles et des programmes télé avec des majors américaines, Cirkafrica qui réconcilie le chant, la danse et le cirque (débarque à Tony Garnier le 26 janvier). Mais c’est surtout de nouveaux artistes qui ont poussé du coude les familles traditionnelles, réconcilié théâtreux, chorégraphes, plasticiens et circassiens (un métissage des arts cultivé par Decouflé, Buren ou récemment à Paris “Plan B” au Théâtre du Rond-Point des Champs Elysées avec un extraordinaire spectacle où des golden boys en costume réinventent l’art du mouvement sur une mise en scène d’Aurélien Bory).

Repères et références Le renouveau du cirque a commencé par les excursions hors chapiteaux du Grand Magic Circus entraîné dans la rue par le génial Jérôme Savary, Pierrot Bidon avec Archaos, le Cirque Plume des frères Kudlak, le Cirque Baroque de l’étonnant Mishima. Puis les pouvoirs publics ont fait le job - le cirque a changé de Ministère de tutelle passant de l’agriculture à la culture… tout un programme - avec Jack Lang, la création du Centre national des arts du cirque. Aujourd’hui chaque région a son pôle national des Arts du Cirque (Rhône-Alpes étant particulièrement active…), les villes ont créé leurs Festivals (Massy, Monaco ou Chalon), les lieux ont évolué, on est passé des cinq cirques en dur (Reims, Châlons-en-Champagne, Amiens, Elbœuf et le Cirque d’Hiver de Paris), au Dôme de Gascogne à Auch qui accueillit Zingaro et son créateur Bartabas, aux Zénith et halles de spectacles qui fêtent les grands numéros ou aux Festivals qui insérent dans leurs programmes du cirque moderne (Jérôme Thomas, ex-Fratellini, sera l’invité en solo du prochain Festival de Fourvière). A la frontière du divertissement et de l’art, le cirque se veut nouveau, contemporain, de création, il peut être remarquable ou très chiant, il invente de nouvelles esthétiques, prône la poésie, revendique l’absurde et même proclame l’inutilité de la prouesse acrobatique. Mais le plus souvent, il raconte une histoire avec des artistes qui comme des danseurs s’expriment avec leurs corps. Le cirque se mélange avec les arts frères mais aussi souvent danse sur une ligne fragile ! G.D. 13


Livre article_1 21/01/13 14:34 Page1

Lire

François Bégaudeau - © C. Helie.

aux dédicaces avec des auteurs installés devant de petits bureaux d’écoliers prêts à parapher leur dernière livraison, sur la page de garde ! Comme à Brive mais pas à Bron ! On apprécie également que “la Fête” soit équilibrée avec des auteurs reconnus et des auteurs plus en devenir ; mais ce qui fait le bonheur de ce type de manifestation reste les échanges avec le public et cette grande librairie originale où l’on retrouve des libraires indépendants de la Région.

LA BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE LYON LA FETE DU LIVRE DE BRON Du 15 au 17 février, la fête du livre de Bron attend 30 000 visiteurs en 3 jours ; délaissant l’hippodrome de Parilly en travaux, “la Fête” investira l’Ecole de Santé des Armées. Depuis 27 ans, cette manifestation qui n’est pas un salon du livre mais une Fête où l’on donne la parole aux écrivains, marque le paysage culturel en invitant des auteurs fameux. Pour cette édition dont le thème annoncé est “L’époque et moi”, sont attendus des auteurs qui ont tous publié entre septembre 2012 et février 2013. Parmi les grands noms, on peut citer Bernard Pivot, Jérôme Ferrari (Goncourt), Emmanuelle Pireyre (une lyonnaise peut-être moins connue et prix Medicis), Patrick Deville (Femina) ou des habitués comme François Begaudeau qui viendra pour la 6e fois ou Maylis de Kerangal (pour la 4e fois). A quoi cela sert ? Plus que jamais dans une époque que l’on qualifiera d’incertaine, nous ressentons le besoin de répondre à des questions telles “Qu’est-ce-qu’une parole d’écrivain ?” Ou “que venons-nous chercher dans l’écoute de cette parole ?” ; nous voulons surtout une alternative au langage sirupeux et convenu des discours “promo”, médiatiques ou de pensée unique. La Fête du livre de Bron présente toujours un programme court et resserré - ce qui lui impulse du rythme ! - mais avec beaucoup de temps forts ; la soixantaine d’écrivains présents proposeront des rencontres, des grands entretiens, des tables rondes, des lectures et toute une programmation destinée à la jeunesse, des cafés littéraires mais aussi des lectures musicales, des spectacles, du cinéma, bref une “lecture transversale” arts ! On aurait bien tort de résumer “la Fête” à une chasse 14

“Sortir” 20 bouquins toutes les trois semaines, consulter la presse lyonnaise du 19e en ligne, repérer le film ou la série à revoir parmi les 68 000 DVD, se faire prêter une œuvre d’art pour changer son quotidien ou épater ses invités à la maison, suivre une formation, découvrir une expo ou interroger l’un des experts pour avoir sa réponse wikipédienne par mail sous 72 heures, tout ceci est possible à la Bibliothèque municipale de Lyon et vous êtes nombreux à ignorer ses multiples possibilités ! On est bien loin de l’ancêtre de la bibliothèque du boulevard Vivier Merle, celle du collège de la Trinité qui recélait des manuscrits mérovingiens, provenant des grandes abbayes d’Ainay et de l’Ile Barbe (ce n’était pas pour autant la bibliothèque de Charlemagne comme le dit la légende) ; après avoir squatté le Palais Saint-Jean, sur les bords de la Saône, elle s’installe à la Part-Dieu en 1972. Mais elle n’aura bientôt plus besoin de murs puisque 400 000 ouvrages, libres de droit sont en cours de numérisation suite à un contrat avec Google. Depuis décembre dernier, on peut déjà consulter la bibliothèque numérique Numelyo qui rassemble livres anciens, manuscrits, estampes, enluminures, photos et de nombreux articles de presse ou d’archives (celles de Pierre Chasnier, tisseur lyonnais). Je peux participer à cette bibliothèque virtuelle en apportant mon témoignage ou en aidant à reconnaître un personnage sur une photo. Un véritable guichet du savoir, sur le mode web 2.0, puisque vous pouvez soumettre une recherche très précise aux spécialistes de la BM qui vous répondront en moins de 72 heures ! Ce fond numérique permet à la BM de Lyon de figurer dans le peloton de tête européen des Bibliothèques. Au hasard de la navigation,on repère des “bouts” de la richesse encyclopédique de notre institution Suite page 16


Develay_138x210_1 21/01/13 14:36 Page1


Livre article_1 21/01/13 14:34 Page2

Martin Parr - Life’s beach - © DR.

Lire

lyonnaise : le “Gargantua et Pantagruel” de Rabelais quand celui ci sévissait à l’Hôtel Dieu, l’un des 5 000 documents sur l’homéopathie donnés par les labos Boiron, l’un des volumes rescapés de l’ancienne bibliothèque de l’Institut franco-chinois ou l’une des 1 000 affiches de Toulouse Lautrec. Plus qu’un lieu de stockage physique ou numérique, la bibliothèque est un spot ; un site d’activités qui va bien au-delà de la mission traditionnelle d’une

16

bibliothèque, aujourd’hui transversale : expos (“Life’s Beach” avec les photos de Martin Parr a cartonné), les espaces numériques où l’on a accès aux nouvelles technologies et où l’on peut même se former, rencontrent un vif succès mais aussi plus terre à terre, les modules d’apprentissage de compta-gestion ou de code de la route ! Quinze bibliothèques dans les arrondissements complètent un dispositif qui ne laisse rien au hasard : tarif accessible à partir de 6 € avec une “totale” où l’on peut tout faire pendant 1 an pour 35 €, Wi-fi service de livraison à domicile pour les lecteurs privés de mobilité (cela s’appelle Bib’A’Dom) et même un MIWAM, un nouveau concept de café-restaurant qui propose des pâtes de céréales complètes, bio sans matière grasse et garnie de prépa culinaires variées (légumes - céréales viandes - poissons). Les nourritures terrestres se doivent d’être légères pour ne pas gêner les nourritures de l’esprit.


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 14:40 Page1

Théâtre Les spectacles suivis de ce symbole  sont conseillés au Jeune Public.

FESTIVAL ■ TÊTES DE BOIS Du 16 janvier au 16 février. Espace Tonkin, 7, avenue Salvador Allende, Villeurbanne. . Pour petites et grandes personnes. Rens. au 04 78 93 11 38 et sur www.netleoville.org.

> Les 23 et 26 janvier à 15 h : MR ET MME SOMMERFLÜGEL  À partir de 2 ans. De Mélanie Florschutz et Michel Dohnert. Mise en scène de Werner Hennrich. Avec Mélanie Florschutz et Michel Dohnert. Cie Florschutz et Dohnert. Cirque de marionnettes. > Mercredi 30 janvier à 15 h : MANOVIVA À partir de 5 ans. De cie Girovago e Rondella. Avec Marco, Federica, Tim, Tom Grignani et Alberto Becuccirn. Cie Girovago e Rondella. Dans un monde de miniatures, la famille Girovago e Rondella nous raconte sans paroles, de courtes histoires en forme de paraboles, où tout devient possible. > Samedi 2 février à 15 h : MADEMOISELLE PAS ASSEZ  À partir de 3 ans. De Nathalie Roques. Mise en scène de Nathalie Roques. Avec Nathalie Roques. Cie du Jabron Rouge. Comme une maison de poupée dont rêvent tous les enfants. > Mercredi 6 février à 10 h 30, 15 h : LA NUIT. Spectacle conseillé à partir de 3 ans. De Pierre Blaise. Mise en scène de Pierre Blaise. Avec Mathieu Enderlin, Stéphane Giletta, Clotilde Payen. Cie Théâtre sans Toit. Marionnettes à gaine. > Mercredi 6 février à 15 h : TOURS ET DÉTOURS À partir de 5 ans. D’Emilie Valantin. Mise en scène d’Emilie Valantin. Avec Pierre Saphores et Jean Sclavis ou Franck Stalder (en alternance). Cie Emilie Valantin. Des histoires concrètes et sans idéologie autre que celles du bon droit et du respect d’autrui, qui donneront la satisfaction de voir les trompeurs déconfits et les victimes rétablies dans leurs biens mais surtout dans leur amour-propre. > Mercredi 13 février à 15 h : CONTES CRÉOLES. Spectacle conseillé à partir de 5 ans. De Juliette Prillard. Mise en scène de Sylvain Blanchard. Avec Mehdi Kaci, Emmanuel Brondeau, Juliette Prillard. Cie La Fabrique des Arts d’à côté. Clowns et marionnettes. > Mercredi 13 février à 15 h : JOHANNES DOCTEUR FAUST OU LA FIANCÉE DE L’ENFER. Spectacle conseillé à partir de 7 ans. Mise en scène d’Alain Blanchard. Avec Sylvie Blanchard, Mehdi Kaci, Jérôme Soufflet. Cie La Fabrique des Arts d’à côté. Théâtre de tréteaux et marionnettes.

> Les 19, 20 et 21 février à 14 h 30 : LE CAMION FRONTIÈRE . De Jean-Yves Loude. Mise en scène de Claire Truche. Avec Marie Vitez, Emma Utgès. Nième Compagnie. L’écrivain Jean-Yves Loude, ethnologue amoureux de grands voyages et d’expériences d’altérité dans des ailleurs lointains, s’est nourri d’un récit du 5ème siècle, parvenu depuis le continent indien jusqu’à nous. Aujourd’hui il nous transmet cette histoire dans une écriture concise que Claire Truche a souhaité adapter scéniquement. > Du 18 au 21 février, lu., me. à 19 h 30, ma., je. à 20 h 30 : UN CHACAL, DES CHAMOTS ? - OU UNE HISTOIRE PLAUSIBLE DE LA LANGUE FRANÇAISE DU BIG-BANG VERBAL À AUJOURD’HUI. Spectacle conseillé à partir de 10 ans. De Claire Truche. Mise en scène de Claire Truche. Avec Sylviane Simonet, Jean-Philippe Salério, Rémi Rauzier. Nième Compagnie. L’histoire de notre langue française à la lumière des changements apportée par les différentes révolutions technologiques, du “sms” au “twitter” ou “facebook”. ■ FESTIVAL SANG NEUF Du 4 au 9 février. Théâtre Les Ateliers, 5 rue du petit David, Lyon 2e. Un nouveau temps fort consacre. Rens. au 04 78 37 46 30 et sur www.theatrelesateliers-lyon.com.

> Les 4 et 5 février à 21 h : RAPPORT SUR MOI. De Grégoire Bouillier. Mise en scène de Matthieu Cruciani. Avec Pierre Maillet (batterie), Ele. Rapport sur moi est une traversée singulière et personnelle des années 70 à la fin des années 90, des échos troubles de mai 68 à ce qu’on nomme présentement la post modernité. > Les 4, 5 et 6 février, lu., ma. à 19 h 30, me. à 20 h : JÉRUSALEM PLOMB DURCI. De Ruth Rosenthal. Winter Family. “Voyage hallucinatoire dans une dictature émotionnelle”. > Les 7 et 8 février, je. à 20 h, ve. à 21 h : DÉBRIS. Dennis Kelly. Mise en scène de Vladimir Steyaert. Avec Charlotte Duran et Anthony Breurec.

■ CARTE BLANCHE À LA NIÈME COMPAGNIE Du 13 au 21 février. Les Saisons d’Astrée, Théâtre Astrée - Campus de La Doua, 43, bd du 11 novembre 1918 - 6, av. Gaston Berger, Villeurbanne. Rens. au 04 72 44 79 45 / 04 72 43 19 11 et sur www.univ-lyon1.fr.

> Mercredi 13 février à 18 h 30 : LIGNES D’ERRE. De d’après Fernand Deligny. Avec Claire Truche. Nième Compagnie. Bruité par Véronique Ferrachat. Dans les années 1960, Fernand Deligny part dans les Cévennes avec une équipe dernjeunes gens, vivre auprès d’autistes. C’est en suivant leurs déplacements qu’ilrncommence à écrire ces lignes d’Erre, textes singuliers relatant les circulations de cesrnenfants qui le sont tout autant - singuliers. Naît alors un texte très rythmé, une ode à larndifférence, quand les mots tentent de raconter ceux qui ne parlent pas... > Mercredi 20 février à 18 h 30 : 147 MONDES MINIMAUX. De d’après “Jonas Orphée” de Patrick Dubost. Mise en scène de Claire Truche. Avec Véronique Ferrachat, Emmanuelle Saby. Nième Compagnie. “Soliloques de la fiancée débutante”, “Conversations des idiots naturalistes” ou encore “Monologues de l’Acteur”, autant de petits mondes qui sont parlés, bruités, murmurés, mis en gestes ou en canon, et dont les spectateurs découvrent les fragments au hasard d’objets hétéroclites qu’ils piochent au fond d’un panier. Spectacle tout public puisque tout le monde a des oreilles...

© Eric Chevalier

Deux adolescents se jouent des codes trash de la société. > Les 8 et 9 février, ve. à 19 h, sa. à 20 h : AUTOPORTRAIT. De D’après Edouard Levé. Mise en scène de Clara Chabalier. Avec Samir El Karoui, Fanny Fezans, Arnaud Guy, Pauline Jambet. Clara Chabalier mêle ici ses deux passions : la photographie et le théâtre et confronte les démarches de quatre artistes contemporains qui ont marqué leur époque, un Français et trois Américains. ■ SEMAINE DU CONTE D’HIVER Du 26 février au 2 mars. Sous le caillou, 23, rue d’Austerlitz, Lyon 4e. Rens. au 04 27 44 34 38 et sur www.souslecaillou.net.

> Les 26 et 27 février à 20 h 30 : DOMINIC TOUTAIN, DIDIER QUILLARD : VILLA ESSELING MONDE. Spectacle conseillé à partir de 7 ans. De Philippe Dorin. Au coeur du spectacle... l’enfance... avec ses peurs, ses doutes, ses rêves. Transgresser l’interdit est un jeu d’enfant qui reconnaît la règle. Tarifs : 13€ / 10€ Une belle qui 17


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 14:40 Page2

Théâtre disparaît sous le portail d’une étrange villa, une chambre caméléon, un petit Louis qui nage dans la soupe, une petite fille qui cherche un oiseau, un enfant dans le corps d’un vieux... > Les 28 février et 1er mars à 20 h 30 : ANNE KOVALEVSKY, CLAIRE HERRIQUE : ECLATS D’AMOUR. Histoires d’amour, histoires de femmes. Qu’elles soient princesses ou simples demoiselles, les femmes d’Anne Kovalevsky ont toutes décidé, un jour, de prendre leur destin en main. > Du 26 février au 1er mars, à 17 h : LAURENCE BERTHELON : PEAU DE N’ÂNE À partir de 5 ans. Un âne qui crotte de l’or ! Ca n’existe pas ? Eh bien si, un âne qui crotte de l’or, ça existe ! Cet âne, c’était l’âne d’un roi. Riche. Forcément ! Un roi qui disait : “je veux, j’ordonne et j’exige !” Et bien sûr, il avait tout ce qu’il voulait, tout ce qu’il ordonnait et tout ce qu’il exigeait ! Pourtant, dans son coeur, il y avait comme un grand trou rempli de chagrin... Et puis, un jour, le roi a eu une drôle d’idée, vraiment une drôle d’idée... > Samedi 2 mars à 16 h 30 : ANNIE RUMANI : LE ROI POISSON. C’est là que commence l’histoire du père, du père, du père, du père, du père, du père de la grand-mère du grand-père de mon père, qui était roi. On l’appelait “Roi Poisson”. Le grand lac abrite un sage : Le Roi Poisson règne sur la nation des poissons. En jouant avec son frère, la pluie a disparu, l’eau vient à manquer. Mais notre Roi est là pour chanter. > Samedi 2 mars à 20 h 30 : ANNIE RUMANI : LES PETITES FABLES LOUFOQUES. Spectacle conseillé à partir de 10 ans. Mise en scène de Monique Cappeau. Contes et danses de l’Inde. ■ EN SCÈNES ! Du 12 mars au 6 avril.

> Les 13 et 14 mars, me. à 19 h 30, je. à 20 h 30 - Théâtre de Villefranche, place des Arts, Villefranche-sur-Saône DES COUTEAUX DANS LES POULES. De David Harrower. Mise en scène de David Gauchard. Avec Emmanuelle Hiron, Guillaume Cantillonrnet Vincent Mourlon. Cie L’unijambiste. À l’orée d’une campagne, une femme analphabète traîne une vie sans émoi auprès de son mari rustre. Une rencontre avec un homme érudit, détesté de tous en raison de son savoir, va bouleverser son chemin. > Vendredi 15 mars à 20 h 30 - Théâtre de Bourg-en-Bresse, 11, place de la Grenette, Bourg-en-Bresse : RICHARD III. Spectacle conseillé à partir de 16 ans. De William Shakespeare, traduit en allemand par Frank Gu. Mise en scène de Moritz Sostmann. Avec Claudia Luise Bose, Franziska Dittrich, Gerhild Reinhold, Frank A. Engel, Michael Hatziu, Pascal Martinoli, Nis Søgaard et Jonathan Strotbek. Puppentheater Magdeburg (Allemagne). Est-ce qu’un royaume peut s’obtenir en échange d’un cheval ? > Vendredi 15 mars à 20 h 30 - Le Polaris, Avenue de Corbetta, Corbas UN CHACAL, DES CHAMOTS ? - OU UNE HISTOIRE PLAUSIBLE DE LA LANGUE FRANÇAISE DU BIG-BANG VERBAL À AUJOURD’HUI. A partir de 10 ans. De Claire Truche. Mise en scène de Claire Truche. Avec Sylviane Simonet, Jean-Philippe Salério, Rémi Rauzier. Nième Compagnie. L’histoire de notre langue française à la lumière des changements apportée par les différentes révolutions technologiques, du “sms” au “twitter” ou “facebook”. > Les 15 et 16 mars à 20 h 30 - Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Avenue du Driève, BP 3, Villefontaine KOSM. Mise en scène de Simon Carrot. Avec Remy Benard, Pierre Bertrand, Simon Carrot. Cie La Tournoyante. Kosm, ballet manipulatoire pour cercles et corps, est une pièce de cirque musicale. > Les 15 et 16 mars à 20 h 30 - Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Avenue du Driève, BP 3, Villefontaine LE VOL DU REMPART À partir de 7 ans. De Nicolas Bachet, Moïse Bernier, Katell Boisneau, Vincent Martinez. Avec Nicolas Bachet, Moïse Bernier, Katell Boisneau, Vincent Martinez Musique/slam : Nicolas Bachet. Attention cirque d’envol. > Mercredi 20 mars à 18 h 30 (Salle Daniel Balavoine à Villefontaine) - Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Avenue du 18

Driève, BP 3, Villefontaine LA MAGIE DES IMAGES À partir de 9 ans. D’Alessandro Libertini. Mise en scène d’Alessandro Libertini et Véronique Nah. Avec Alessandro Libertini. Compagnia Piccoli Principi. L’histoire de l’art racontée aux enfants et aux plus grands. > Les 19, 20 et 21 mars à 21 h 30 - Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Avenue du Driève, BP 3, Villefontaine LA LOCANDIERA. De Carlo Goldoni. Mise en scène de Marc Paquien. Avec Dominique Blanc, François de Brauer, Anne Caillère, Anne Durand, Gaël Kamilindi, André Marcon. Cette Locandiera tient une pension à Florence. Sa grâce piquante et son esprit vif gagnent tous les cœurs masculins. > Samedi 23 mars à 15 h, 17 h 30 - Théâtre de Villefranche, place des Arts, Villefranche-sur-Saône : L’ENFANT DE LA HAUTE MER. A partir de 5 ans. Inspiré de la nouvelle de Jules Supervielle. Avec Aurélie Morin et Julia Kovacs. Quelque part au milieu de l’océan, une petite fille est l’unique habitante d’un village flottant qu’elle s’évertue à faire vivre. Qui est-elle ? Comment vit-elle ? Dans quel monde ? Les marins entendront-ils l’appel de cette enfant ?. > Samedi 23 mars à 18 h 30 - Le Polaris, Avenue de Corbetta, Corbas : LA NUIT, QUELQUECHOSE DE FÉMININ - SOIRÉE FESTIVE. Spectacle conseillé à partir de 10 ans. Tout le programme de la soirée sur www.lepolaris.org. > Les 27 et 30 mars à 10 h, 14 h 30 (au petit théâtre Jean Vilar) Théâtre de Bourg-en-Bresse, 11, place de la Grenette, Bourg-enBresse LES CONTES-DITS-DU-BOUT-DES-DOIGTS. A partir de 6 ans. De “La Sorcière du placard aux balais” de Pierre Gripari. Mise en scène de Nicolas Fagart. Avec Nicolas Fagart, Isabelle Florido (comédienne et adaptatrice en LSF. Les Compagnons de Pierre Ménard. Conte en voix et langue des signes. > Les 4, 5 et 6 avril, je., ve. à 20 h, sa. à 16 h 30 - Théâtre de la Croix-Rousse, Place Joannès-Ambre, Lyon 4e QUAND M’EMBRASSERAS-TU ? De Mahmoud Darwich. Mise en scène de Claude Brozzoni. Avec Georges Baux, Claude Gomez, Abdelwaheb Sefsaf, Thierry Xavier (plasticien) Musique : Georges Baux, Claude Gomezrnet Abdelwaheb Sefsaf. Un spectacle graphique et musical.

EVENEMENTS ■ FÊTE DU LIVRE DE BRON Du 15 au 17 février 2013, 27e Fête du Livre de Bron : “L’Epoque et Moi” à l’Ecole de Santé des Armées de Bron Une manifestation littéraire de qualité, un lieu de réflexion, d’échanges et de débats ; La rencontre avec des auteurs déjà reconnus mais aussi la découverte de nouveaux talents ou des auteurs moins médiatisés ; Une grande librairie originale avec des libraires indépendants de la région ; Une programmation à part entière pour le jeune public et les tout-petits. Rens. sur www.fetedulivredebron.com • Les 15, 16 et 17 février ve. à 13 h 30-20 h, sa., di. à 10 h 30-20 h Ecole de Santé des Armées, 331, avenue Général De Gaulle, Bron  26 : arrêt Ecole de Santé - Tram T2 et T5 : arrêt Bron Droits de l’Homme

LYON ■ L’ACTE 2 THÉÂTRE 32, quai Arloing - Lyon 9e - 04 78 83 21 71. www.acte2theatre.fr  D Valmy GEORGES DANDIN – LE MARI CONFONDU. De Molière. Mise en scène de Brikat Mohamed. Avec Ali Esmili, Sidonie Lardanchet, Pierre Bianco, Céline Frances, Robert Parize, Cécile Marroco, Franck Fargier, Claire Bourgeois. La ruine de la noblesse vient bouleverser les frontières infranchissables entre les classes sociales : George Dandin, riche paysan, s’achète le titre de “Monsieur de la


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 14:40 Page3

Théâtre Dandinière” en épousant Angélique, fille de Monsieur et Madame de Sotenville. Ces derniers ont ainsi ouvert à George Dandin la porte d’un monde qui n’est pas le sien, et ne manquent pas de lui rappeler qu’il n’est pas de leur race. Jusqu’au 27 janvier, me., je., ve., sa. à 20 h, di. à 15 h. VOYAGE ENCHANTÉ DE LA TERRE À LA LUNE . Amandine et Clémentine, deux petites soeurs, aiment l’'histoire de Nana la sirène, que leur raconte leur papa chaque soir. Elles vont nous emmener avec elles dans un voyage enchanté à la recherche de Nana, perdue sur la lune. Jusqu’au 30 janvier, sa., me. à 14 h. Rens. au 04 78 83 21 71 et sur http://lacompagniedesellesensucre. wordpress.com ■ L’AMPHITHÉÂTRE - SALLE 3000 Cité Internationale - 50, quai Ch. de Gaulle - Lyon 6e - 04 72 82 26 26. www.ccc-lyon.com  C1-58-4 Parc Cité Internationale, Centre de Congrès SCOOBY-DOO ET LE MYSTERE DE LA PYRAMIDE. . SCOOBYDOO, Sammy, Fred, Vera et Daphné arrivent en Egypte où ils vont devoir résoudre un épineux mystère, celui de la pyramide du Pharaon Hatchepsout 1er. Facile ? Non, car les momies s’en mêlent... Dimanche 17 février à 14 h 30. HAROLD & MAUDE. Avec Line Renaud, Thomas Solivéres et Claide Nadeau. Harold et Maude, c’est la rencontre entre deux personnages que tout oppose. Lorsque Harold, jeune homme de dix-huit ans croise Maude, jeune idéaliste de quatre-vingt ans, tout change, la vie s’emballe et le quotidien devient drôle et extraordinaire. . Mercredi 13 mars à 20 h 30. ■ LA BOURSE DU TRAVAIL 205, place Guichard - Lyon 3e - Rens. et loc. points de vente habituels.  B Guichard Les LASCARS GAYS dans “BANG BANG !”. Ryan et Steeve, deux lascars un peu… décalés dans leur cité. Et pour cause, ils sont gays !! Deux bêtes de scène qui enflamment avec une énergie incroyable et un humour débordant, un public âgé de 7 à 93 ans (9.3) ! Jeudi 24 janvier à 19 h 30. ■ LE CARRÉ 30 12, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 39 74 61. www.carre30lyon.free.fr  A et C Hôtel de Ville L’AMOUR EN FUMÉE. De Tristan Colovray. Mise en scène de Lison Renaudin. Avec Lison Renaudin, Brice Lagenebre, Mathieu Frey. Cie Le lunatique théâtre. Cela aurait simplement pu être l’histoire d’un homme inapte à vivre aujourd’hui et incapable d’aimer au présent, c’est l’histoire du chevalier à la cigarette. Jusqu’au 27 janvier, je., ve., sa. à 20 h 30, di. à 17 h 30. ECHELLE DE VALEUR . De Maurice Raux. Mise en scène de Muriel Carupt. Avec Régis Evellier. Cie le Cailou rouge. Un homme tombe malade et va passer onze jours dans un hôpital, ses onze derniers jours. Selon le système en vigueur établi dans les hôpitaux, il doit définir sa douleur…Jusqu’au 30 mars, sa. à 18 h. NOUS SOMMES QUI ? . De Matéi Visniec. Mise en scène de Guillaume Méra. Avec Alizé Lombardo , Laurent Méra. Cie Pas d’ici. Deux comédiens, un homme, une femme, pour incarner divers personnages, pour servir des textes grinçants, des situations poétiques et drôles…. Du 31 janvier au 10 février, je., ve., sa. à 21 h 30, di. à 18 h 30. Rens. sur http://pasdici.free.fr L’HOMME POUBELLE . De Mateï Visniec. Mise en scène d’Emilie Treynet. Avec Jacques Fauret. Cie Les allumés de la lanterne. Mais à qui s’adressent ces voix entendues au détour de nos rues? A qui appartiennent elles ? Qu’ont elles à nous apprendre ? C’est ici le peuple invisible de nos villes qui s’exprime et qui cherchera à s’évader de leur existence, l’espace d’un instant... Du 31 janvier au 10 février, je., ve., sa. à 20 h 30, di. à 17 h 30.

LETTRE AUX ACTEURS. De Valère Novarina. Mise en scène de Nicolas Guépin. Avec Christophe Fievet. “J’écris par les oreilles, pour les acteurs pneumatiques”, ainsi débute Lettre aux acteurs, de Valère Novarina qui centre son théâtre sur eux : “L’acteur n’exécute pas, il s’exécute, n’interprète pas, mais pénètre, ne raisonne pas, mais fait tout son corps résoner”. Sur scène, Christophe Fievet s’empare des mots de l’auteur pour se livrer à une dissection passionnée et jubilatoire de son double : l’acteur. Du 21 au 24 février, je., ve., sa. à 20 h 30, di. à 17 h 30. UN JOUR ELSA. De Louis Aragon. Avec Véronique Ebel. Un spectacle sensuel et envoûtant tiré du recueil “Elsa” de Louis Aragon. Il nous entraîne dans un voyage intemporel, au cœur de l’amour fou. Du 28 février au 3 mars, je., ve., sa. à 20 h 30, di. à 17 h 30. ■ CÉLESTINS Théâtre de Lyon - 4, rue Charles Dullin - Lyon 2e - 04 72 77 40 00. www.celestins-lyon.org  A et D Bellecour UNE PETITE DOULEUR. De Harold Pinter. Mise en scène de MarieLouise Bischofberger. Avec Marie Vialle, Louis-Do de Lencquesaing, Christian Leborgne. Un couple est à l’intérieur de sa maison, au petit-déjeuner. Dehors fleurissent les clématites et le chèvrefeuille. Tournant autour de la confiture, une seule guêpe va semer le trouble... Du 29 janvier au 8 février, sa., ma., me., je., ve. à 20 h 30, di. à 16 h 30. LA MOUETTE. D’Anton Tchekhov. Mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia. Avec Nicole Garcia, Ophélia Kolb, Agnès Pontier, Éric Berger, Magne-Håvard Brekke, Michel Hermon, Manuel Lelièvre, Jan Hammenecker, Stéphane Roger. Tchekhov compose ici un grand cabaret de l’existence. Chaque personnage y va de son numéro. Frédéric Bélier-Garcia montre cette grande bataille immobile qu’est la vie, où tout est toujours fuyant ou déjà trop tard. Du 30 janvier au 10 février, du ma. au sa. à 20 h, di. à 16 h. QUE LA NOCE COMMENCE . De Horatiu Malaele. Mise en scène de Didier Bezace. Avec Alexandre Aubry, Jean-Claude Bolle-Reddat, Julien Bouanich, Nicolas Cambon, Arno Chevrier, Sylvie Debrun, Daniel Delabesse, Guillaume Fafiotte, Thierry Gibault, Marcel Goguey, Gabriel Levasseur, Corinne Martin, Paul Minthe, Julien Oliveri, Karen Rencurel, Alix Riemer, Lisa Schuster, Agnès Sourdillon. (2 h) Roumanie, de nos jours. Une équipe de tournage arrive dans un territoire désolé pour un reportage sur des phénomènes paranormaux. À la surprise de tous, seules de vieilles femmes en deuil hantent ces ruines industrielles. Quelle est donc leur histoire ? Du 14 au 22 février, sa., je., ve. à 20 h, di. à 16 h. LA CHAMBRE 100. Mise en scène de Vincent Ecrepont. Avec Pierre Giraud, Jana Klein, Ariane Lagneau, Philippe Quercy ou Michel Derville (en alternance), Josée Schulle. (1 h) Un équilibrisme vital, une épure vers l’essentiel : voilà ce qu’a tiré Vincent Ecrepont, avec pudeur et tendresse, des témoignages de patients rencontrés dans plusieurs services de cancérologie et de soins palliatifs. Du 12 au 22 février, sa., ma., me., je., ve. à 20 h 30, di. à 16 h 30. ■ ESPACE 44 44, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 78 39 79 71. www.espace44.com  6 Jardin des Plantes -  C Croix-Paquet VARIATIONS SUR M. Mise en scène de Meissoune Majri-Pegeot. Avec Nicolas Bernigaud, Florence Vernier, Lysiane Clément, Eline de Lorenzi, Christian Jeulin. Cie Etc. (1 h 20) S’appuyer sur le fameux album-concept de Serge GAINSBOURG, pour illustrer la dérive d’un homme fou d’amour. Tel est le point de départ de “Variations sur M.” Jusqu’au 27 janvier, me., je., ve., sa. à 20 h, di. à 16 h. DANS UNE AUTRE VIE J’ÉTAIS MARGUERITE DURAS. De et mis en scène par Patrick Auzet Magri. Avec Karine Revelant. Cie Etre ou Avoir. Une invitation à rejoindre une femme dans sa rêverie. Du 29 janvier au 3 février, du ma. au sa. à 20 h 30, di. à 16 h.

19


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 14:40 Page4

Théâtre DONEC ADIRE - A LA RENCONTRE DE CHARLES BAUDELAIRE. Avec Musicien : François Lamy Comédien : Hubert Barbier . Cie du Pitre Blême. Un voyage sensoriel dans le monde de Baudelaire. Quelque part entre le théâtre et le concert, le spectacle propose un univers sonore constitué de sons, de musiques, de mots, les textes provenant des “Fleurs du Mal” et du “Spleen de Paris”. Du 5 au 10 février, du ma. au sa. à 20 h 30, di. à 16 h.

■ SOUS LE CAILLOU 23, rue d’Austerlitz - Lyon 4e - 04 27 44 34 38. www.souslecaillou.net ON VIT DANS UN MONDE MERVEILLEUX ET MON CHIEN A LA RAGE. A partir de 13 ans. (1 h 20) Sur la planète Harmopérénon, un explorateur, montre des images qu’il a captées sur terre. Les Harmopérénonniens sont très surpris par les comportements très étranges de ces terriens-là... Jusqu’au 26 janvier, à 20 h 30. Rens. au 04 72 61 92 92 et sur www.objectifspectacles.fr

PÉRIPÉTIES DE LA JOURNÉE DE L. D’après “Le Frigo” de Copi. Mise en scène de Marlène Deschamps . Avec Marlène Deschamps, Johan Sordelet . Collectif La Viande. “Histoire de L. prise en sandwich entre un Indien et un Frigo. Histoire de L. à cheval entre hémisphère gauche et hémisphère droit de son cerveau. Histoire-géographie d’un territoire [très] occupé. Hystérie sportive et performance de l’inaction.”. Du 13 au 25 février, du ma. au sa. à 20 h 30, di. à 16 h, lu. 25 fév. à 20 h 30.

MARTINE CAILLAT, FLORIAN GENILLEAU, LOUISE AMENOUCHE : LE FRÊNE ET L’OLIVIER. A partir de 12 ans. (1 h 15) Le frêne et l’olivier est issu d’une collecte de mémoire auprès de femmes berbères de Kabylie, ces ignorées de l’Histoire restées dans leurs villages dans la tourmente de la guerre. Les 12 et 13 février à 20 h 30.

PLOUF..! PLOUF...! LA MARE AU CANARDS jusqu’à 6 ans. De et mis en scène par Alexandre Dufaux. Cie Intrigant”s compagny. (0 h 35) Le spectacle est une histoire pédagogique et ludique sur le monde des animaux et de la flore. Le décor à multiple facettes vous fera découvrir plusieurs personnages : canard, crapaud, poisson, oie sauvage, cygne... Du 27 février au 10 mars, ma., me., je., ve. à 14 h 30, 16 h 30, sa., di. à 16 h.

ANNE KOVALEVSKY ET GAËL DOD : NON ! NON ! NON ! À partir de 3 ans. (0 h 30) Anne Kovalevsky retrouve sa complice Gaël Dod, et toutes les deux racontent, dansent, chantent et peignent ensemble. Boucle d’Or a un prénom ! Elle s’appelle Julie, et c’est une sacrée chipie ! Chez les ours, Petit ours lui ressemble beaucoup… Tous les deux disent un peu trop souvent : NON ! NON ! NON !. Du 26 février au 1 mars, à 15 h 30.

LE ROI SE MEURT. D’Eugène Ionesco. Avec Martine Romera, Eliane Bochet, Elodie Lasne, Arnaud Chabert, Hervé Hartmann, Denis Dierickx. Nolokingdom Théâtre. Chef d’oeuvre poétique et humoristique où coexistent l’insolite et le pathétique. La farce de Ionesco tente d’exorciser l’angoisse de la mort, de son roi au rythme du tragique et du comique. Jamais agonie n’aura été aussi jubilatoire!. Du 12 au 24 mars, du ma. au sa. à 20 h 30, di. à 16 h. ■ LE FOU (anciennement “Le Fou Fieffé”) - 2 rue Fernand Rey - Lyon 1er 09 54 09 23 93. www.lefou.eu -  A et C Hôtel de Ville EN MÊME TEMPS. D’Evguéni Grichkovets. Mise en scène de Florent Fichot. Avec Florent Fichot. Cie Grime et Concocte. Ce soir un homme se présente devant vous, avec presque rien, quelques questions, un micro et des obsessions... Du 24 janvier au 3 février, je., ve., sa. à 20 h 30, di. 27 jan. à 18 h, di. 3 fév. à 20 h 30. CHRONIQUE DES JOURS ENTIERS, DES NUITS ENTIÈRES. De Xavier Durringer. Mise en scène d’Alizé Lombardo. Avec Jean-Luc Burfin et Pascaline Chambon. Cie Essentiel Ephémère. C’est l’histoire d’un homme et d’une femme. C ‘est l’histoire d’un amour manqué, de mots qui ne suffisent plus. C’est l’histoire d’un vide, d’une plaie ouverte, de deux êtres qui se déchirent, d’une immense solitude. Du 7 au 22 février, sa., je., ve. à 20 h 30, di. à 18 h. ELIOTT ET L’ARLEBUCK À partir de 4 ans. De et mis en scène par Anne-Sophie Ortiz-Balin. Avec Conteuse : Eva Grenier. Manipulateurs-comédiens : Sylvain Gabriel et Amandine Rubio-Désolme. Cie Augustine Turpaux. (0 h 35) Eliott est un petit garçon du peuple des DeuxYeuxDeuxMainsDeuxPieds, une communauté craintive qui vit en autarcie depuis longtemps. Un jour, le jeune garçon découvre un petit griffon blessé. Ces animaux fabuleux sont proscrits par les DeuxYeuxDeuxMainsDeuxPieds, signe de mauvais présage. Cependant Eliott le recueille en cachette et le soigne. Cette rencontre va l’emporter das une aventure qui le mènera sur le territoire inconnu des Arlebucks…. Du 23 février au 1er mars, sa., di. à 11 h, 15 h 30, lu., je., ve. à 14 h 30, ma. à 14 h 30, 18 h, me. à 10 h 30, 14 h 30. LA VIE DIFFICILE ET JOYEUSE DE VICTOR BORRADOR... 3e épisode : Mes pas invisibles. De Stéphan Lhuillier. Avec Stéphan Lhuillier. Cie Essentiel Ephémère. Dans ma chambre sont venues se croiser des lignes imaginaires. Une ombre a glissé sur les murs quand une porte a claqué dans mon rêve et voici qu’il est entré dans ma vie et s’y est installé, définitivement, pour le meilleur…et pour le pire. Mais qui est Victor Borrador ? Du 9 au 17 mars, je., ve., sa. à 20 h 30, di. à 18 h.

20

■ LES SUBSISTANCES Laboratoire de création artistique - 8 bis, quai Saint-Vincent Lyon 1er - 04 78 39 10 02. www.les-subs.com  19, 31, 44 arrêt Subsistances ou Homme de la Roche ;  13, 18 arrêt Duroc QUAND JE PENSE QU’ON VA VIEILLIR ENSEMBLE. Les chiens de Navarre. Du 18 au 23 février. ■ THÉÂTRE LES ATELIERS 5 rue du petit David - Lyon 2e - 04 78 37 46 30. www.theatrelesateliers-lyon.com -  A Cordeliers, Bellecour PERPLEXE. De Marius Mayenburg. Mise en scène de Gilles Chavassieux & le collectif IlDI!ELDI. Avec Jeanne Brouaye, Sophie Cattani, Antoine Oppenheim, Franc. (1h15) La dernie. Du 12 au 28 mars, tlj. à 20 h. ■ THÉÂTRE LES CLOCHARDS CÉLESTES 51 rue des Tables Claudiennes - Lyon 1er - 04 78 28 34 43. www.clochardcelestes.com DIPTYQUE SERGE VALLETTI : AU BOUT DU COMPTOIR, LA MER ! + MARY’S A MINUIT. A partir de 14 ans. Mise en scène de Carine Pauchon. Avec Steven Fafournoux puis Anna Pabst. Cie In Time. (1 h 15) . Jusqu’au 23 janvier, à 20 h. SOEUR DE…. A partir de 12 ans. Mise en scène d’Emilie Joumard. Avec Pauline Thireau. Cie Mangez moi. (1 h) “C’est l’histoire d’une femme, morte depuis bien longtemps, qui veut revenir sur son passé… Du 29 janvier au 13 février, du ve. au me. à 20 h (sf. les 5, 6 fév.), di. à 17 h, lu. à 19 h. LE BATEAU de 2 à 6 ans. Mise en scène de Benjamin Gibert. Avec Louise Didon et Clarisse Toulan. Cie Rêveries Mobiles. (0 h 35) Ohé moussaillons, embarquez dans le bateau-décor de ces deux tendres matelotes. Manipulant ombres et lumières, objets et marionnettes, violoncelle et accordéon, elles nous content le voyage océanique de Petit-bateau, parti au large pour la première fois loin de sa famille. Du 19 février au 1 mars, sa., di. à 11 h, 17 h, lu., ma., me., ve. à 10 h, 15 h. ■ THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE Place Joannès-Ambre - Lyon 4e - 04 72 07 49 49. www.croix-rousse.com -  C Croix-Rousse, Hénon ou Cuire QUE FAIRE ? De Jean-Charles Massera et Benoît Lambert. Mise en scène de Benoît Lambert. Avec Martine Schambacherrnet François Chattot. (1 h 30) Un couple, cinquantenaires, français moyens


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 14:40 Page5

Théâtre dans une cuisine banale : design suédois et toile cirée. Un couple qui soudain prend conscience d’une certaine vacuité du monde tel qu’il tourne au XXIe siècle dans un pays “favorisé”. Alors, entre tabouret et frigidaire, il décide de faire le tri dans l’Histoire, l’Art et la Pensée. Jusqu’au 26 janvier, à 20 h. LES ENFANTS SE SONT ENDORMIS. D’après La Mouette d’Anton Tchekhov. Mise en scène de Daniel Veronese. Avec Marcelo D’andrea, Claudio Da Passano, Lautaro Delgado, Maria Figueras, Berta Gagliano, Ana Garibaldi, Osmar Nuñez,rnMaria Onetto, Roly Serrano, Marcelo Subiotto. (1 h 30) Un spectacle du metteur en scène argentin Daniel Veronese, “sa” version de La Mouette. Du 19 au 22 février, à 20 h. en espagnol surtitré en français. PAROLES GELÉES. D’après François Rabelais - Adaptation Jean Bellorini et Camille de la Guillonnière. Mise en scène de Jean Bellorini. Avec Marc Bollengier, François Deblock, Patrick Delattre, Karyll Elgrichi, Samuel Glaumé, Benjamin Guillard, Camille de la Guillonnière, Jacques Hadjaje, Gosha Kowalinska, Clara Mayer, Geoffroy Rondeau, Juliette Roudet, Hugo Sablic. (2 h 10) Embarquons sur les mers du grand Rabelais. Jean Bellorini et sa bande nous invitent à partager le long périple de Pantagruel vers l’oracle de la Dive Bouteille. Du 12 au 17 mars, du ma. au sa. à 20 h, di. à 15 h. ■ THÉÂTRE DES MARRONNIERS 7 rue des Marronniers - Lyon 2e - 04 78 37 98 17. www.theatre-des-marronniers.com - A et D Bellecour CAHIER D’UN RETOUR AU PAYS NATAL . D’Aimé Césaire. Mise en scène de Renaud Lescuyer. Avec Joël Lokossou. Cie Persona. Composé en 1937, Cahier d’un retour au pays natal est sa première oeuvre, saluée depuis l’origine comme le texte fondamental du mouvement littéraire de la Négritude. C’est ce grand poème libératoire propice à l’incarnation théâtrale, et porté par Joël Lokossou, que nous propose Renaud Lescuyer pour rendre hommage à Aimé Césaire. Jusqu’au 28 janvier, me., je., ve., sa. à 20 h 30, di. à 17 h, lu. à 19 h. PRENEZ SOIN DE VOUS, POUR MOI. D’après Les fans sans balance de François Joly. Mise en scène de Vincent Puysségur. Avec Alain Blasquez, Nicole Mouton, Vincent PuysségurrnTompette : Jean Mereu. Cie Le Radeau. “Take care of you, for me”, “Prenez soin de vous, pour moi” sont les dernières paroles qu’adressa Valaida Snow, chanteuse noire américaine et trompettiste de jazz, à Yossef Blumental, quand elle quitta le camp de Vestre Faengsle en 1942. Du 6 au 18 février, me., je., ve., sa. à 20 h 30, di. à 17 h, lu. à 19 h. CABARET CANNIBALE. D’après le répertoire du Théâtre du Grand-Guignol. Mise en scène de Bernard Rozet. Avec Jeu et chant Corinne Meric, Jeanne-Marie Lévy, Pascal Hild, Bernard Rozet. “Soyez les bienvenus. Au programme ce soir, du théâtre, de l’illusion et de la musique. Rendez-vous avec la Peur. La Peur du noir, la Peur du vide, la Peur de l’orage, la Peur de l’autre… Frissons garantis ! Prêt à mourir… de rire ? Alors montez à bord de notre train fantôme pour un voyage dans un monde aujourd’hui disparu : Le Grand Guignol.”. Du 7 au 25 mars, je., ve., sa. à 20 h 30, di. à 17 h, lu. à 19 h. ■ THÉÂTRE TÊTE D’OR 60, av. Maréchal de Saxe - Lyon 3e - 04 78 62 96 73. www.theatretetedor.com  4-18-25-27-99 Saxe Lafayette PANIQUE AU PLAZA. De Ray Cooney. Mise en scène de Bernard Lefrancq et David Michels. Avec Pascal Racan, Michel Poncelet, Nathalie Afferri, Clara Cantos, Jean-Paul Clerbois, Nadège Gueugnon, David Leclerq, Gaston Richard, Benoît Strulus, Anny Vogel. Au Plaza, pas de bataille politique : le Ministre de droite batifole joyeusement avec sa maîtresse, politicienne de gauche… Pas assez compliqué comme situation ? Alors ajoutez un cadavre sur les

bras et un vent de panique commence à souffler dans l’ambiance feutrée de l’hôtel Plaza. Jusqu’au 1er mars, sa. à 17 h, 20 h 45 (sf. les 26 jan., 2 fév.), di. à 16 h, ma., je., ve. à 20 h 45, me. à 19 h 30, ve. 25, ma. 29 jan., je. 7, 14, ve. 1, ma. 19, je. 28 fév. à 14 h 45. LES MONOLOGUES DU VAGIN. D’Eve Ensler. Mise en scène d’Isabelle Rattier. Avec Lisette Malidor, Séverine Ferrer et en alternance Andréa Ferréol ou Marie-Christine Barrault. C’est un spectacle sur le bonheur d’être femme, la joie d’être amante et la fierté d’être mère mais également sur toutes les formes de violence infligées au corps féminin. Jusqu’au 11 février, lu. à 19 h. Rens. sur www.lesmonologuesduvagin.com SUNDERLAND. De Clément Koch. Mise en scène de Stéphane Hillel. Avec Elodie Navarre, Vincent Deniard, Pascale Mariani et 4 comédiens. A Sunderland, pour ne pas perdre la garde de sa petite soeur, Sally a cruellement besoin d’argent. Et ce ne sont pas les revenus de sa colocatrice récemment promue experte en téléphonie rose qui changeront quelque chose. Naît alors en elle un projet insensé, car si rien n’est à vendre, quelque chose est à louer… Du 4 au 10 mars, lu., ma., je., ve., sa. à 20 h 45, me. à 19 h 30, di. à 16 h. TAPAGE EN COULISSES. De Michael Frayn. Mise en scène de Didier Caron. Avec Isabelle de Botton, Patrick Raynal et 8 comédiens. Une luxueuse maison de campagne; un agent immobilier voulant impressionner sa nouvelle conquête, des propriétaires poursuivis par le fisc, une gouvernante passionnée par les mariages princiers et un cambrioleur de passage. Voilà presque tous les ingrédients de cette comédie captivante. Du 12 mars au 21 avril, ma. à 14 h 45, 20 h 45 (sf. les 12 mars, 2 avr.), me. à 19 h 30, je., ve., sa. à 20 h 45, di. à 16 h, ve. 29, 22, je. 14 mars à 14 h 45, sa. 16 mars, 13 avr. à 17 h, je. 4, ve. 5 avr. à 14 h 45, sa. 20 avr. à 17 h. ■ TNG  23, rue de Bourgogne - Lyon 9e - 04 72 53 15 15. www.tng-lyon.fr  D Valmy EVEREST. De Stéphane Jaubertie. Mise en scène de Nino D’Introna. Avec Cédric Marchal. Théâtre Nouvelle Génération. (1h) C'est un père qui marche dans la forêt. Son fils le suit. « Aïe ! » fait le père. Il vient de se faire mordre par un serpent. Pour rester en vie, il ne doit plus bouger. Le fils doit partir seul chercher de l'aide. Mais la forêt, il ne la connaît pas. Du 7 au 22 février, lu. à 14 h 30, sa. à 20 h, ve., je. à 14 h 30 (sf. les 7, 15 fév.), di. à 16 h, je. 7, ma. 19 fév. à 19 h 30, ma. 12 fév. à 14 h 30, ve. 15 fév. à 20 h. LORENZACCIO. D’Alfred de Musset. Mise en scène de Michel Belletante. Avec Steeve Brunet,Renaud Dehesdin, Thibaut Deloche, Floriane Durin, Leo Ferber, Carl Miclet, Gilles Najean, Philippe Nesme, Marianne Pommier, Pierre Tarrare ... Théâtre et Compagnie (Vienne). (2 h) Un goût d'histoire policière. Les 12, 13 et 14 mars, ma., me. à 19 h 30, je. à 14 h 30.

PERIPHERIE ïBRONï ■ ESPACE ALBERT CAMUS 1, rue Maryse Bastié - 04 72 14 63 40. www.albertcamus-bron.fr  2 Rebufer VARIATIONS SUR LE MODÈLE DE KRAEPELIN OU LE CHAMP SÉMANTIQUE DES LAPINS EN SAUCE. De Davide Carnevali . Mise en scène d’Antonella Mirante. Avec Henri Edouard Osinski, Jean-Christophe Vermot-Gauchy, Anne Ferret. Cie Anteprima. Trois hommes. Un père, son fils, et un médecin. Le père, atteint d’une maladie dégénérative de la mémoire, est pris en charge par son fils. Le médecin, homonyme du célèbre psychiatre allemand Emil Kraepelin, prodigue au fil des pratiques thérapeutiques pour aider son père à renouer avec ses souvenirs. C’est une pièce à la fois triste et pleine d’humour, noire et pleine d’espoir, soucieuse d’interroger et de douter plutôt que d’affirmer et de croire, soucieuse de faire réfléchir et rêver. Les 12 et 13 février à 20 h 30.

21


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 14:40 Page6

Théâtre ïCALUIRE-ET-CUIREï ■ RADIANT BELLEVUE 1, rue Jean Moulin - 04 72 10 22 19. www.radiant-bellevue.fr  33, 38, S5 arrêt Caluire-Hôtel de Ville LE BOURGEOIS GENTILHOMME. De Molière, Jean-Baptiste Lully. Mise en scène de Catherine Hiegel. Avec François Morel et une troupe de 29 personnes Comédiens : Alain Pralon, Marie-Armelle Deguy , Camille Pélicier, Gilian Petrovski, Héloïse Wagner, Emmanuel Noblet, David Migeot, Géraldine Roguez. (2 h 40) François Morel, ex-Deschiens se glisse avec jubilation dans le rôle et son plaisir est communicatif. Il pianote à l’envie sur toute la gamme des émotions que génère ce bourgeois qui voudrait être un autre. Dans l’anonymat, on se plait à se gausser, on se surprend aussi à être touché. Catherine Hiegel, sociétaire honoraire de la Comédie Française a réussi son pari, monter un texte classique dans un habillage moderne exhalant l’esprit festif. Ouvrez l’oeil sur l’apothéose finale, magistrale. Les 25, 26 et 27 janvier, ve., sa. à 20 h, di. à 15 h. ARTHUR H : L’OR NOIR. (1 h 20) L’Or Noir c’est l’ivresse poétique d’Aimé Césaire, d’Édouard Glissant, de René Depestre, d’Amos Tutuola, de Dany Laferrière,... par la voix unique d’Arthur H, mise en musique par le génial Nicolas Repac. Un parcours en trois actes : la terre, la mort, l’amour. Samedi 16 février à 20 h 30. LES TROIS RICHARD, UN RICHARD III. De William Shakespeare. Mise en scène de Dan Jemmett. Avec Giovanni Calo, Valérie Crouzt, Marc Prin. (1h30). Imaginez un trio de comiques, de fantaisistes, des années 40 ou 50 qui se font appeler “Les Trois Richard”... Ils portent des vieux complets étriqués et sont mal coiffés. Ils boivent et mangent beaucoup trop, tout en se disant que la bonne fortune peut leur tomber dessus à tout moment. Ils feignent la stupidité et se malmènent l’un l’autre. Le spectacle qu’ils présentent s’intitule Richard III d’un certain William Shakespeare.. Les 19 et 20 février à 20 h 30. ïCHARBONNIERES-LES-BAINSï ■ ESPACE CULTUREL ALPHA 24, av. Lamartine - 04 78 87 64 00. www.charbonnieres.com LE REPAS DES FAUVES. De Vahé Katcha. Mise en scène de Julien Sibre. Avec Cyril Aubin, Olivier Bouana, Pascal Casanova, Stéphanie Hédin, Pierre-Jean Pagès, Jérémy Prévost, Julien Sibre, Caroline Victoria. (1 h 50) Années noires. Les allemands sont à Paris et, si certains s’en réjouissent, d’autres s’en désespèrent. La majorité, elle, s’en accommode. Le metteur en scène Julien Sibre imagine une petite brochette de notables fêtant un anniversaire. Un attentat a lieu sous leurs fenêtres... Mardi 12 février à 20 h 30. ïCORBASï ■ LE POLARIS Avenue de Corbetta - 04 72 51 45 55. www.lepolaris.org  54 Corbas Mairie RENART & 1/2. A partir de 7 ans. De d’après le Roman de Renart. Mise en scène d’Odile Macchi. Avec Frédéric Pougeard et Daniel Azélie. Cie Si & seulement Si. (0 h 55) Un échafaudage hérissé de caméras, écrans, micros, scanner et autres boîtes à outils : voici la fabrique à images, la zone de construction où conteur et plasticien donnent à voir et à entendre la célèbre satyre médiévale toujours vivace du Roman de Renart. Les animaux du 13e siècle : Renart le rusé goupil, Ysengrin le loup jamais assez malin, Tybert le chat presque aussi finaud que Renart, Pinçart le héron qui finira mangé et quelques autres ; tous caricaturent à merveille les relations humaines et les comportements sociaux de nos contemporains. Vendredi 15 février à 20 h 30.

22

ïCRAPONNEï ■ ESPACE CULTUREL EOLE 16, rue Centrale - 04 78 57 94 34. LE REPAS DES FAUVES. De Vahé Katcha. Mise en scène de Julien Sibre. Avec Cyril Aubin, Olivier Bouana, Pascal Casanova, Stéphanie Hédin, Pierre-Jean Pagès, Jérémy Prévost, Julien Sibre, Caroline Victoria. (1 h 50) Années noires. Les allemands sont à Paris et, si certains s’en réjouissent, d’autres s’en désespèrent. La majorité, elle, s’en accommode. Le metteur en scène Julien Sibre imagine une petite brochette de notables fêtant un anniversaire. Un attentat a lieu sous leurs fenêtres... Samedi 9 février à 20 h 30. ïDARDILLYï ■ L’AQUEDUC 1, chemin de la Liasse - 04 78 35 98 03. www.mairie-dardilly.fr  3 Dardilly Le Bas DÉSHABILLEZ-MOTS. De Léonore Chaix et Flor Lurienne. Mise en scène de Marina Tomé. Avec Léonore Chaix et Flor Lurienne. Une journaliste convoque avec malice les Mots pour les faire s’exprimer. Tour à tour, en chair et en os, les Mots viennent se prêter au jeu d’un strip texte jubilatoire. Drôlerie, irrévérence et glamour sont au rendez-vous. Vendredi 25 janvier à 20 h 30. ïDÉCINES-CHARPIEUï ■ LE TOBOGGAN 14, avenue Jean Macé - 04 72 93 30 00. www.letoboggan.com  Léa T3 Décines Centre SERPENT À SORNETTES. De Jean-Marie Piemme. Mise en scène de Philippe Sireuil. Avec Edwige Baily, Yoann Blanc, Annesylvain, Alexandre Trocky. « Le tailleur tend sa facture à l’intendant de Dieu - Oui, Dieu ! C’est une facture en bonne et due forme:il y a peu, Dieu, eneffet, a commandé un nouveau costume au tailleur, il doit se rendre au congrès des monothéismes à Jérusalem ». Ainsi commence le troisième opus de la trilogie Vis Comica écrite par Jean-Marie Piemme, dramaturge belge et grand complice du metteur en scène Philippe Sireuil.. Les 5 et 6 février à 20 h 30. NUIT D’ORAGE À partir de 6 ans. De Michèle Lemieux. Mise en scène de Gervais Gaudreault. Avec Ludger Côté Emilie Lévesque. Le carrousel. (50 min) Une petite fille et son chien, par une nuit d’orage. Mille questions surgissent dans sa tête. Le destin c’est quoi ? Le hasard c’est qui ? La mort, c’est comment ? Le vent souffle de plus en plus fort, et puis l’orage éclate : toutes les peurs sont permises. Mardi 12 février à 19 h 30. L’ÉVEIL DU PRINTEMPS. De Frank Wedekind. Mise en scène d’Omar Porras. Avec Sophie Botte, Olivia Dalric, Peggy, Alexandre Ethève, Adrien Gygax, Paul Jeanson, Jeanne Pasquier, François Praud, Anna-Lena Strasse. Teatro Malandro. (2h) Onanisme, homosexualité, avortement, suicide sont au menu de ce texte incroyablement actuel qui explore les peurs et les désirs des adolescents. Les 19 et 20 février à 20 h 30. ïIRIGNYï ■ PATA’DÔME THÉÂTRE 62, route d’Yvours - 04 78 51 48 87. www.patadome-theatre.com LES ENFANTS DES FONTAINES de 3 à 6 ans. Deux personnages au pull marin, une fontaine, deux grenouilles, moult tuyaux et une formule magique pour illustrer poétiquement le cycle et les bienfaits de l’eau. Comme dit Gargouille : “quand grenouille endormie, chut, chut, CHUTE d’eau !”. Les 23 et 27 janvier, me. à 15 h 30, di. à 16 h. BRAINSTORMING : QUAND L. Christine, directrice ambitieuse, tient à sa botte José et Robert, prêts à tout pour gagner du galon. Les cadres vont voir leur quotidien chamboulé par Jean-Luc Bech, coach d’’entreprise prétentieux et dragueur à souhait. Son programme : Il faut “remplacer les machines à café par un distributeur d’’amphétamines” et embarquer tout le monde en stage de survie. Les 8, 9 et 10 février, ve. à 20 h 30, sa. à 19 h, di. à 18 h.


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 14:40 Page7

Théâtre CYRANO PROJECT . Face Nord Compagnie. Sur scène, un entassement d’’accessoires, de costumes, de décors et un metteur en scène, abandonné de tous pour d’obscures raisons. Parce qu’’il y a ce texte mythique, Cyrano de Bergerac, et parce qu’’il y a déjà tous les spectateurs dans la salle, l’homme va sombrer dans une douce folie et se lancer pour jouer la pièce, seul. Les 15, 16 et 17 février, ve. à 20 h 30, sa. à 19 h, di. à 10 h 30. PLUME D’OURS À partir de 3 ans. Les chercheurs d'Arts Enkor. Monsieur Louis, 50 ans, retrouve dans le grenier son vieux “nours” Isidore. Il décide alors de partir à la recherche des doudous abandonnés pour les soigner et effacer les cicatrices de la vie... Les 3 et 4 mars, di. à 11 h, lu. à 15 h 30. JOUE MOINS FORT ! À partir de 6 ans. Cie Pata. Pour passer le mur du son et entrer dans un “nouvel air”. Dans un futur pas si lointain, alors que les mots ont disparu au profit de la cacophonie, trois curieux personnages atterrissent sur une étrange planète et vont faire une bouleversante découverte : trois instruments de musique enfouis sous des strates de partitions poussiéreuses. Du 15 au 22 mars, di. à 18 h, me. à 15 h 30, ve. à 20 h 30. ■ LE SÉMAPHORE C. C. Le Champvillard - Rue de Boutan - 04 72 30 47 90. www.irigny.fr -  15 Champvillard LA SECONDE SURPRISE DE L’AMOUR. De Marivaux et Sophie Calle. Mise en scène d’Alexandra Tobelaim. Avec Fabrice Cals, Marie Dompnier, Eric Feldman, Thierry Otin, Agathe Rouillier et Olivier Veillon. Tandaim. (1h50) Dans une scénographie soulignant l’enfermement physique que la parole peut avoir sur les êtres, le spectateur se retrouve, tel un voisin regardant des êtres depuis son balcon, au plus près de cette marquise portant le deuil qui rencontre un chevalier esseulé vivant un amour impossible. Se dévoile alors un jeu d’attirance, de pulsions et de désirs, semé d’embûches qui les attend jusqu’au dénouement final. Vendredi 1er février à 14 h (scolaire), 20 h 30.

Une expiation exemplaire que ses descendants auraient transformé en modèle de conduite pour leurs femmes. Partant de ce postulat, Sarkis Tcheumlekdjian a souhaité traiter ce mythe au travers de la société actuelle. Mardi 12 février à 20 h 30. ïOULLINSï ■ LA RENAISSANCE 7, rue Orsel - 04 72 39 74 91. www.theatrelarenaissance.com  10-14-17-47-63-88 Grande Rue ou Pont d’Oullins LETTRE AU PÈRE. De Franz Kafka. Mise en scène de Jean-Yves Ruf. Avec Jean-Quentin Châtelain. «Tu m’as demandé récemment pourquoi je prétends avoir peur de toi. Comme d’habitude, je n’ai rien su te répondre.» Kafka a 36 ans quand il écrit cette lettre et projetait de se marier. Cinquante pages qu’il aurait remises à sa mère, pour qu’elle les transmette au père. La Lettre au père n’a jamais été transmise, le père ne l’a jamais lue. Jusqu’au 26 janvier, à 20 h. AUCUN HOMME N’EST UNE ÎLE. De Fabrice Melquiot. Mise en scène de Roland Auzet. Avec (distribution en cours). Voici Jacques, 15 ans, adolescent joué par un comédien en chair et en os, et voilà Oscar, 14 ans peut-être, personnage de réalité virtuelle, un êtremachine condamné à vivre dans les programmes informatiques sur un écran de quelques mètres carrés. Oscar et Jacques s’attirent, se rencontrent, se confient l’un à l’autre, se complètent, aiment soudain la même jeune fille... Les 30 janvier et 1er février, me. à 17 h, ve. à 19 h. JEAN LA CHANCE. De Bertolt Brecht. Mise en scène de Jean-Louis Hourdin. Avec Laurent Meininger, David Casada, Jean-Marie Frin... Exhumé des archives du Berliner Ensemble dans les années 90, le texte s’inspire d’un conte de Grimm où un paysan simplet est dépouillé de tout ce qu’il possède au fil de troques iniques. Les 6, 7 et 8 février à 20 h.

JACQUES ET SON MAÎTRE. De Milan Kundera. Mise en scène de Nicolas Briançon. Avec Yves Pignot, Nicolas Briançon, Nathalie Roussel, François Siener, Patrick Palmero ... (1h50) Un grand bol d’air théâtral. Vendredi 15 mars à 20 h 30.

LE ROYAUME D’EN BAS. De Pierre Jodlowski. Avec Manuela Agnesini. Pièce musicale fondamentalement théâtrale, Le Royaume d’en bas nous parle de choses enfouies, maintenues à l’écart du monde. Jeudi 14 février à 20 h.

ïLISSIEUï ■ LE LISSIACO 3, chemin de Marcilly - 04 78 47 60 35. www.lissieu.fr  161/164 Gare de Vaise - Villefranche sur Saône, arrêt Lissieu Centre

D’OÙ L’HEURE DE LA FUGUE - LE VOYAGE DE BERG. De David Jisse. Avec Percussion et voix : Hélène Colombotti. Les 12, 13 et 15 février à 20 h.

DOGGY BLUES À partir de 4 ans. Mise en scène de Fabien La Sala. Cie Rêve de Singe. (0 h 50) Entre rêve et réalité, ce petit bonhomme décalé n’arrive pas à détacher sa pensée de celui qui remplit son univers : son chien. Mais comment retrouver ce fidèle compagnon qui n’est sans doute pas si loin. Samedi 2 février à 19 h. ïMEYZIEUï ■ ESPACE JEAN POPEREN 135, rue de la République - 04 72 45 18 51. www.mairie-meyzieu.fr  67 Plantées ou  T3 Meyzieu Gare LE CLAN DES DIVORCÉES. D’Alil Vardar. Mise en scène de Hazis Vardar. Avec Laurence Thinot, Michel Bernini, Virginie Mouchtouris. (1 h 30) Stéphanie D’Humily De Malanpry, une bourgeoise qui quitte un berger ardéchois, Mary Bybowl, une British un peu délurée, qui quitte un homme de plus et Brigitte, la rurale, qui elle aussi divorce... Vendredi 15 février à 20 h 30. ïMIRIBELï ■ L’ALLÉGRO Place de la République - 04 78 55 80 20. allegro.free.fr LA PASSION DE MÉDÉE. De d’après Euripide et Sénèque. Mise en scène de Sarkis Tcheumlekdjian. Avec Anne Comte et Catherine Vial. Cie premier Acte. (1 h) Selon certaines sources, Médée aurait tué ses deux enfants pour réparer sa faute : avoir collaboré avec l’ennemi et mélangé son sang archaïque au sang neuf d’un Grec.

TU TIENS SUR TOUS LES FRONTS. De Christophe Tarkos. Mise en scène de Roland Auzet. Avec Hervé Pierre et Pascal Duquenne. Deux hommes face à face. Face à leurs différences et face au monde. Des gens fabuleux, drôles, décapants et talentueux. Clown blanc et Auguste. L’un va se créer un personnage, risquer son identité, perdre les pédales ; l’autre fera tout pour s’adapter à ce qu’il pense qu’on attend de lui. Du 19 au 23 février, du ma. au sa. à 20 h. ïPUSIGNANï ■ CENTRE CULTUREL L’ODYSSÉE Route de Villette - 04 72 05 10 31. www.odyssee-spectacles.com ÇA CHANGE TOUT ! . De Pierre Douglas. Grain d’or. En habitué du métier de chansonnier, Pierre Douglas fait un passage en revue de l'actualité politique, impitoyable et malicieux, et chacun "en prend pour son grade".. Vendredi 1 février à 20 h 30. ïRILLIEUX-LA-PAPEï ■ CCN RILLIEUX-LA-PAPE 30 ter, avenue Général Leclerc - 04 72 01 12 30. www.ccnr.fr  C5, arrêt MJC-Centre Chorégraphique - C2, arrêt les Verchères (5 mn à pied) EUROPE NE SE SOUVIENT PLUS . De et mis en scène par Vincent Bady. Avec Laetitia Lalle Bi Benie, Sébastien Valignat, Joël Toussaint, Vincent Bady. Collaboration artistique : Sylvie MonginAlgan. Cie Les Trois-Huit. (1 h 20) Dans “Europe ne se souvient

23


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 14:40 Page8

Théâtre plus”, l’histoire, très actuelle, médiatisée mille fois, de deux étrangers clandestins qui ont survécu à l’exil et se retrouvent en quête d’un pays d’accueil, se “f(r)ictionne” avec une histoire, très ancienne et dont peu se souviennent : le mythe d’Europe et de Cadmos. Vendredi 22 février à 20 h 30.

direct live, place aux aventures drôles et tragiques de (Super) Hamlet : il va confondre les méchants et venger la mort de son père ! “Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark” : la phrase est presque aussi célèbre que “to be or not to be”. Vendredi 25 janvier à 20 h 30.

■ ESPACE BAUDELAIRE 83, avenue de l’Europe - 04 37 85 01 50. www.ville-rillieux-la-pape.fr -  58-59 Baudelaire

AUCUN HOMME N’EST UNE ÎLE. De Fabrice Melquiot. Mise en scène de Roland Auzet. Avec (distribution en cours). Voici Jacques, 15 ans, adolescent joué par un comédien en chair et en os, et voilà Oscar, 14 ans peut-être, personnage de réalité virtuelle, un êtremachine condamné à vivre dans les programmes informatiques sur un écran de quelques mètres carrés. Oscar et Jacques s’attirent, se rencontrent, se confient l’un à l’autre, se complètent, aiment soudain la même jeune fille. Vendredi 8 février à 20 h 30.

LES FEMMES SAVANTES. A partir de 14 ans. De Molière. Mise en scène d’Agnès Larroque. Avec Adeline Benamara, Irène Chauve, Valérie Larroque, Frédérique Moreau de Bellaing et Laure Seguette. Cie du Détour. (1 h 25) Henriette et Clitandre sont amants… Mais si le père et l’oncle de la jeune fille soutiennent cette union Philaminte, la mère, tante Bélise et Armande, la sœur, veulent, elles, qu’Henriette épouse Trissotin, le beau parleur à la duplicité enrobée de savoirs pédants et d’érudition ridicule qui mène par le bout du nez ces “femmes savantes”… Jeudi 24 janvier à 20 h 30. ïST-FONSï ■ THÉÂTRE JEAN MARAIS 53, rue Carnot - 04 78 67 68 29. www.theatre-jean-marais.com  12 Picard ou 60-93 Saint Fons Albert Thomas JEUX AVEC LE GRAND SIÈCLE. Spectacle conseillé à partir de 8 ans. De Corneille - Perrault. Avec Guy et Yves Prunier, Francis Perdeau (jeu et contrebasse). Cie le temps des uns le temps des autres. (1 h 20) A Rouen, de 1630 à 1660, Pierre Corneille, sacré “grand auteur” après le triomphe du Cid, essaie de tenir son rang… A Paris en 1680, Charles Perrault, haut fonctionnaire de l’Etat reçoit le vieux Corneille inquiet pour sa pension…. Vendredi 8 février à 20 h 30. dans le cadre de “Saint-Fons Sème les contes”. FEMMES PASSÉES SOUS SILENCE. De Collectif d’auteurs. Mise en scène de François Bourcier. Avec Flavie Avargues, Vanessa Bettanne, Caroline Filipek. (1 h 15) Quand le théâtre relaie les cris étouffés de femmes opprimées pour participer à leur lutte avec l’espoir de les aider à remonter des profondeurs... Des témoignages bouleversants, souvent violents, formidablement incarnés par un collectif d’auteurs, d’hommes et femmes connus, reconnus et anonymes (romanciers, essayistes, dramaturges, philosophes et poètes) et interprétés avec brio par trois jeunes comédiennes. Vendredi 8 mars à 20 h 30. LA COUR D’ÉOLE À partir de 5 ans. (0 h 50) Nourri au jazz, baigné dans l’improvisation, à l’écoute des musiques du monde, à l’affût des bruits du quotidien à fort potentiel musical...l’univers de Gérald et Sylvain est vaste et pas borné. Ils créent des musiques savamment populaires, des musiques artisanales faites sur mesure qui mêlent musiques contemporaines, musiques actuelles, musiques acoustiques, musiques improvisées et musiques traditionnelles. Vendredi 15 mars à 19 h 30. ïST-GENIS-LAVALï ■ ESPACE CULTUREL SAINT-GENIS-LAVAL 8, rue des Ecoles - 04 78 86 82 28. www.mairie-saintgenislaval.fr -  10 Saint-Genis Mairie POUCET, POUR LES GRANDS. A partir de 7 ans. De et mis en scène par Gilles Granouillet. Avec Heïdi Becker-Babel, Grégoire Blanchon, Léopoldine Hummel et Clémentine Lebocey. Travelling Théâtre. (1 h) Poucet, pour les grands est inspire. Jeudi 14 mars à 19 h. ïST-PRIESTï ■ CENTRE CULTUREL THÉO ARGENCE Place Ferdinand Buisson - 04 78 20 79 37. www.cctheoargence-saint-priest.fr  53 Hôtel de Ville ou 62 Centre Culturel ou  T2 Esplanade des Arts (SUPER) HAMLET À partir de 8 ans. De William Shakespeare, Métilde Weyergans et Samuel Hercule. Avec Samuel Hercule, Métilde Weyergans, Timothée Jolly, Philippe Vincenot, Philippe Uchan, Michel Le Gouis. Cie La Cordonnerie. Sur l’écran et en

24

LA RELIGIEUSE. A partir de 12 ans. D’après Diderot. Mise en scène d’Anne Théron. Avec Marie-Laure Crochant. Cie Les Productions Merlin. Enfant illégitime, Suzanne Simonin est envoyée au couvent pour expier le péché de sa mère. Celle-ci espère qu’en contraignant la jeune fille à mener l’existence cloîtrée d’une religieuse, elle gagnera le repos éternel perdu en fautant avec son amant...Vendredi 15 février à 20 h 30. CROCUS ET FRACAS À partir de 3 ans. De et mis en scène par Catherine Anne. Avec Thierry Belnet et Stéphanie Rongeot. Cie A Brûle-Pourpoint. Deux enfants découvrent une lettre de leurs parents annonçant qu’ils ont dû partir au milieu de la nuit alors qu’il neige dehors. Pourquoi les ont-ils abandonnés ? Reviendrontils au petit matin ? Mercredi 20 février à 15 h. ROAD-MOVIE ALZHEIMER. De et mis en scène par Jalie Barcilon. Avec Marie-Pierre Meinzel, Kelly Rivière, Susanne Schmidt. Cie Lisa Klax. 1993 : à Sarcelles dans sa maison de retraite, Suzanne pleure de joie à l’annonce de la poignée de main entre Yitzhak Rabin et Yasser Arafat ! Deux ans après, apprenant les attentats terroristes sur les pyramides de Gizeh, elle débarque effrayée chez sa fille Doris et sa petite fille Clara, à un moment où celles-ci, sans un sou, sont mises à la porte de chez elles... Vendredi 15 mars à 20 h 30. ïST-SYMPHORIEN-D’OZONï ■ ESPACE LOUISE LABÉ 13, avenue Robert Schumann - 04 78 02 36 36. www.notrevillage.com TOIZEMOI FÊTENT LEUR DIVORCE. De Marie-Blanche et Alain Chapuis. Mise en scène de Jacques Décombe. Avec Marie-Blanche et Alain Chapuis. Cie Côté Cour Côté Jardin. (1 h 15) Camille et Simon ont la joie de vous faire part de leur divorce. Leurs parents, leurs amis sont là pour immortaliser ce grand jour. Vendredi 25 janvier à 20 h 30. ïTASSIN-LA-DEMI-LUNEï ■ L’ATRIUM 35, avenue du 8 mai 1945 (entrée public) - Place Péragut - 3, avenue des Cosmos (adresse postale) - 04 78 34 70 07. www.tassinlademilune.fr  5-72 Tassin Genetières ou 14-42-73 Carrefour Libération LA LIBERTÉ POUR QUOI FAIRE ? Spectacle conseillé à partir de 14 ans. De Georges Bernanos. Mise en scène de Jacques Allaire. Avec Jacques Allaire et Jean-Pierre Baro. (1 h 15) Nos deux arpenteurs cheminent sur le tracé de l’Histoire avec une gestuelle fantomatique et fantastique : des figures de clown mélancoliques et radieuses qui nous parlent de nous, aujourd’hui. Vendredi 15 février à 20 h 30. POUCET, POUR LES GRANDS. Spectacle conseillé à partir de 7 ans. De et mis en scène par Gilles Granouillet. Avec Heïdi BeckerBabel, Grégoire Blanchon, Léopoldine Hummel et Clémentine Lebocey. Travelling Théâtre. (1 h) Poucet, pour les grands est inspire. Mardi 12 mars à 19 h 30.

Suite Théâtre, Musique, Expos, Restos... après le cahier central


Ne peut être vendu séparément.

exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page1


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page2

© DR.

Presqu’île

© DR.

LE BOUCHON DE LA BOURSE “LE BOUCHON AUX VINS” Le bistrot de cuisiniers le plus rafraîchissant ? Certainement “Le Bouchon aux Vins” de JeanPaul Lacombe avec sa terrasse et ses formules abordables et son service en continu. Dans la rue Mercière, il ne reste que des restaurants souvent médiocres. A deux pas de l'emblématique “Bistro de Lyon”, “Le Bouchon aux Vins” mériterait un petit coup de projo. Il reste à peu près tout des attributs d'un bistrot : les publicités des vins du Postillon et de Nicolas, les tables et les banquettes, les plaques émaillées que Lacombe, grand chineur devant l'éternel a dû dégoter dans la région. En cuisine, le chef Derose prépare une cuisine de bouchon simple mais alerte. On débute par une simple assiette de rosette, saucisson cuit, cervelas et lentilles. Avec une bonne dose de générosité dans le plat du jour : un coquelet servi avec une véritable purée de courgettes. Blanquette de volaille, gratin de boudin noir ou andouillette sauce moutarde sont bien pensés. Les vins de Georges Dubœuf font l'essentiel de la carte des vins qu'il faut boire en pots. “Le Bouchon aux vins” 62, rue Mercière - Lyon 2e. Tél : 04 78 38 47 40. Ouvert tous les jours. II

Didier Peyratout a bien roulé sa bosse. On l’avait connu chef des cuisines du “Musée”, rue des Forces, avant qu’il s’installe au “Novelty” à Villeurbanne. Déjà Authentique Bouchon Lyonnais, il lui fallait un peu plus d’espace pour exercer ses talents. Il a donc transporté ses pénates rue de la Bourse où, avec son épouse Myriam, il n’ont pas tardé à se constituer une clientèle d’habitués. Ces derniers trinquent à l’heure de l’apéritif puis prennent d’assaut les quelques tables sur lesquelles apparaissent selon les jours le bœuf bourguignon ou la blanquette des grands-mères, le gratin de tripes ou une aile de raie. Les employés des banques circumvoisines en costume-cravate cohabitent avec les bleus des ouvriers de passage, tout ce petit monde se côtoie, s’interpelle dans la bonne humeur en commentant les exploits sportifs plus que l’évolution du CAC 40. Le Bouchon de la Bourse, moitié restaurant-moitié comptoir fait partie de ces établissements où la convivialité est le fonds de commerce. Et c’est d’autant plus sympathique que le sourire toujours aimable de la patronne ne figure jamais sur l’addition à prix doux. Menus : 15,50 € et 18,50 € “Le Bouchon de la Bourse” 53, rue de la Bourse - Lyon 2e Tél. : 04 78 37 23 47 Fermé samedi et dimanche et le soir


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page3

© DR.

Presqu’île

Ce n’est évidemment pas un restaurant pour convives pressés. On s’attable au “Bouchon de l’Opéra” pour profiter de l’instant présent, sans se précipiter et en grapillant quelques gratons ! “Les vins sont fins et la cuisine soignée”, pourrait être la devise du restaurant. Les objets sont chinés et les tables dépareillées ! La déco, les frigos anciens, les casseroles et l’ambiance “resto pas forcément pour touristes” nous ont séduits. On aime bien voir un chef s’agiter dans une cuisine ouverte, surtout s’il nous distrait et nous repaît ! Ne rêvez pas, la cuisine des bouchons n’est pas des plus légères même si les produits frais semblent moins peser dans l’assiette ! Mais les propositions ont pour nom soupe de gaude (une farine de maïs torréfiée) aux queues d’écrevisses, gratin d’andouillette au Saint-Marcellin, gratin d’écrevisses et brochet, ris de veau, rognons aux morilles, SaintMarcellin, matefaim (crêpe épaisse pour les néophytes). L’addition est d’une vingtaine d’euros si l’on n’est pas soiffard. Traînez un peu dans le quartier “des Pentes”, c’est le seul quartier de Lyon où survit cet esprit libertaire qui s’est arrêté avant le plateau de la Croix-Rousse. Menus (à partir de 13 €). Menu enfant. “Le Bouchon de l’Opéra” 11, rue des Capucins - Lyon 1er. Tél. : 04 78 28 49 47. Ouv. du lu. au ve. midi et soir.

© DR.

“LE BOUCHON DE L’OPERA” “LE BOUCHON DES FILLES” Elles sont jeunes et jolies et pourtant ces filles, assurément, sont des mères en devenir ! Isabelle et Laura ont créé ce bon bouchon fin 2007. Assistées d’un chef, ces anciennes des Fédérations ne sont sages qu’en apparence, ne les provoquez pas ! À noter qu’Isabelle est fondatrice du “Mâchon des Filles” point de rencontre de femmes qui osent (les bougresses !) se retrouver entre elles, (hein ?) manger tôt le matin (beurk !), boire (quelle horreur !) et rire (impensable !). Des filles machos, on aura tout vu ! Faites brûler un cierge ! Le “Bouchon des Filles” est à quelques dizaines de mètres de La Martinière, dont les lycéens participent à l’ambiance du quartier. La cuisine est celle d’un bouchon allégé ! A l’arrivée, les saladiers sont apportés sur la table puis un feuilleté de boudin et ses herbes ou un pot-au-feu avec ses jeunes légumes allègent considérablement le repas lyonnais. Excellents flacons avec pots de Fleurie, Morgon, Côtes du Rhône et même un Crozes. Les fromages sont classiques et côté desserts, vous apprécierez un soufflé à la chartreuse verte ou un mœlleux au chocolat au lait. Prix 25 €. “Le Bouchon des Filles” 20, rue Sergent Blandan - Lyon 1er. Tél : 04 78 30 40 44. Ouv. tous les soirs et di. midi. III


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page4

© DR.

Presqu’île

© DR.

“CAFÉ BRUNET” “CAFÉ ABEL” Si l’on fait abstraction de l’intense circulation du proche quai de Saône, on pourrait se croire revenu au temps des diligences avec les voitures à chevaux débouchant de sous la voûte d’Ainay. C’est là, dans ce décor d’autrefois qu’est assise la vieille maison dont les murs abritent “Chez Abel”, un Authentique Bouchon Lyonnais à l’ambiance patinée par près d’un siècle d’existence. Sur les murs, des réclames pour des produits disparus ; sur les tables, pas de nappes mais un bois sombre et bien ciré. Le temps semble ne pas avoir de prise sur la maison, ce qui lui confère une allure balzacienne même s’il faut remplacer Rastignac par Calixte, son archétype lyonnais. Pour l’assiette, c’est la litanie des lyonnaiseries militantes comme le saucisson chaud aux lentilles, le boudin aux pommes, la quenelle de brochet maison. Plus quelques nouveautés apportées par les nouveaux patrons : côte de bœuf à la moelle, salade d’écrevisses ou saumon grillé à l’unilatéral. On termine sur un rituel saint-marcellin suivi d’un baba au rhum puis on ferme les yeux pour revoir les images de “L’Horloger de Saint-Paul” tourné ici par Bertrand Tavernier. Menus : 24 €, 33 € et 39 €. Café Abel 25, rue Guynemer - Lyon 2e. Tél : 04 78 37 46 18 Fermé dimanche soir IV

L’histoire de “Brunet” se confond avec celle des anciennes halles des Cordeliers. Les commerçants installés dans cette imposante cathédrale de fonte se réfugiaient à l’abri des courants d’air dans les maisons gourmandes installées tout autour. De ces haltes sympathiques ne reste que le “Café Brunet” fondé en 1934 par son éponyme propriétaire. Quarante ans plus tard, Gilles Maysonnave a pris possession des lieux identifiables à leur beau décor de faïence et rajouté une terrasse qui double la superficie des lieux. Les clients sont donc à l’aise pour déguster la cuisine de cet Authentique Bouchon Lyonnais, le seul à notre connaissance à proposer encore ce plat dont raffolait Rabelais pendant son séjour lyonnais : le ragoût de béatilles : crêtes, gésiers, cœurs et rognons de coq dans une sauce au vin rouge. A ne pas manquer non plus ses œufs en meurette, une spécialité bourguignonne parfaitement acclimatée entre Rhône et Saône. Gilles Maysonnave qui affiche son diplôme du Prix Gnafron et celui de la Marmite d’Or Beaujolaise fait régner la bonne humeur rue Claudia surtout quand il sert le cassoulet à sa façon avec saucisson à cuire, lard gras, joue et queue de cochon. Ajoutons à tout ce qui précède un choix imposant de vins en pot. En résumé, de quoi être heureux. Menus : 16 €, 18 € et 34 €. Café Brunet 23, rue Claudia - Lyon 2e. Tél. : 04 78 37 44 31. Fermé dimanche et lundi


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page5

© DR.

© DR.

Presqu’île

“CAFÉ DU JURA” Une longue salle qui se prolonge jusqu’à la cuisine où officie Brigitte Josserand et, à droite en entrant, un bar imposant sur lequel plane le souvenir moustachu d’Henri Josserand. C’est Benoît Josserand qui a pris la suite de son père pour accueillir les clients de cet Authentique Bouchon Lyonnais et expliquer aux néophytes les bienfaits du Beaujolais à bonne température. La carte mentionne en titre qu’on est ici pour déguster “la cuisine de Brigitte” et cette dernière a bien raison de revendiquer toutes les bonnes choses qui sortent de ses mains. En toute simplicité, et en attendant des plats plus roboratifs, on peut attaquer une belle assiette des divers saucissons lyonnais en sirotant un verre de Mâcon bien frais. La mise en appétit ayant fait son œuvre, en route pour une généreuse tranche de terrine maison qu’on fera suivre d’un gibier : colvert, perdrix, faisan -en saison- avec une jolie poêlée de champignons des bois légèrement persillés. A ne pas manquer le foie de veau à la crème et à la moutarde ou le gâteau de foies de volaille que la cuisinière escorte de quelques ravioles à la mode de Romans. Enfin, il faut tâter de cette spécialité lyonnaise qu’est la Cervelle de Canut. Pour se faire une bouche d’enfant ! Café du Jura 25, rue Tupin - Lyon 2e.. Tél. : 04 78 42 20 57 Fermé dimanche et lundi Menus : 18 et 25 €.

“LE CAFÉ DES FÉDÉRATIONS” C’est une Institution ! Bien cachée rue du Major Martin - le fondateur du lycée de la Martinière à deux pas de la place des Terreaux. Pittoresque et mal embouché, fort en gueule mais fidèle en amitié, Yves Rivoiron drive de main de maître “son bouchon”. Il est bien aidé en la matière par quelques serveuses qui n’ont pas laissé leur langue dans leur poche et contribuent à un certain folklore lyonnais prisé tout à la fois des fidèles et des inévitables touristes ravis du divertissement. Le décor a peu bougé depuis les propriétaires précédents “le père Chauvin” et l’inimitable Roland Fulchiron. Un véritable musée où le tablier de sapeur bénéficie d’un traitement digne d’une œuvre d’art... Et cela rigole entre les tables avec un patron qui “approche le client” et n’hésite pas à plaisanter avec lui ; on fait tanguer les verres et si les pots ne se commandent plus au mètre, le lyonnais réservé chavire rapidement dans un état de béatitude bien agréable. La cuisine est robuste et sans surprises : charcuteries et salade du jour, caviar de la Croix-Rousse (on n’a pas d’esturgeons sur la colline qui travaille mais des lentilles...), gâteau de foies de volaille, gras double, civet de joue de porc, tripes mode, poulet au vinaigre et andouillette sauce moutarde. Des plats qui descendent tout droit ... Le programme des réjouissances peut se poursuivre avec du fromage ou une poire au vin. “Le Café des Fédérations” Ouvert du lundi au samedi 8-10 rue du Major Martin - Lyon 1er. Tél. : 04 78 28 26 00. V


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page6

© DR.

Presqu’île

© DR.

“CHEZ HUGON” “CHABERT & FILS” Au plafond d’une salle, la bacchanale peinte par Jim Léon. Au plafond d’une autre, des marionnettes de théâtre de Guignol. Partout, des centaines d’objets, de meubles de la vie quotidienne. Ce bouchon se visite en musée vivant, hommage fait à la gastronomie et à la vie lyonnaise. Et lorsque cochonnailles chaudes et vins frais sont servis, on est convié à partager l’intimité d’une joyeuse fête de famille et de ses amis, celle de la famille Gillin en l’occurrence, les propriétaires du lieu. L’impression, comme ça, d’être un instant le gendre idéal. La déco est assez réussie, mêlant vieilles réclames, caisse enregistreuse d’une autre époque, assiettes sur les murs et tables en marbre ; on s’attable (service jusqu’à 23 h après le spectacle), pour se régaler de saladiers lyonnais, de tatin de boudin ou de gâteau de foies de volaille. Les mets comme le “père Gillin”, ont du caractère, salade de pieds de veau, tablier de sapeur et poitrine roulée tiède avec sa salade de lentilles ; il ne manque plus que la sciure sur le sol pour que les représentations du midi et du soir soient comme en 1952, année où Planchon créa son théâtre de la Comédie au n°3 bis, repris par “le Cothurne” de Maréchal en 1957. La rue des Marronniers prit forme en 1715 sur une terre plantée de marronniers destinés à harmoniser l’endroit et à cacher quelques façades assez laides derrière la place Bellecour. Cette rue vouée aux restaurants et aux bouchons l’est aussi au théâtre.

Prix : 13,50 € (midi) - 17,90 € à 38 €. 11, rue des Marronniers - Lyon 2e. Tél. : 04 78 37 01 94. Ouv. du lu. au di. de 12 h à 14 h et de 19 h à 23 h. VI

C’est probablement le seul endroit de Lyon où autant de bonnes choses comme on les aime sont proposées sur si peu de mètres carrés. La clientèle semble apprécier le coude à coude de cet Authentique Bouchon Lyonnais et se réjouissent quand Arlette Hugon et son fils Eric font sortir de la minuscule cuisine des plats devenus ici emblématiques comme la blanquette de veau, la volaille aux écrevisses ou le sabodet qui est, comme chacun sait, une spécialité charcutière qui doit son léger croquant à la présence de tête de cochon dans ce merveilleux saucisson à cuire. Et puis il y a Henri, le patron, arrimé au bar de ce vaisseau amiral de la tradition lyonnaise bien conservée. N’oublions pas de mentionner au titre des spécialités gourmandes de l’établissement une somptueuse quenelle à la sauce Nantua et une tête de veau qui fait frémir d’aise les inconditionnels de cette chenuse préparation. La famille Hugon, c’est une trilogie gourmande drapée pour l’éternité dans une nappe à carreaux, emblême de la convivialité à laquelle adhèrent les clients de passage tout comme les nombreux habitués qui lèvent leur verre de Montagnieu à la pérénité des lieux. Fréquenter “Chez Hugon”, c’est apprendre à bonne école comment être heureux. Vraiment ! Menu : 25 €. “Chez Hugon” 12, rue Pizay - Lyon 1er. Tél : 04 78 28 10 94 Fermé samedi et dimanche.


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page7

© DR.

Presqu’île

© DR.

“CHEZ MOUNIER” L’originalité de “Chez Mounier” réside dans le fait que la salle est minuscule ! L’exiguïté du restaurant oblige les nombreux clients (c’est toujours plein, indispensable de réserver), à se lever parfois pour libérer l’accès à un bout de table ou aux toilettes... Evidemment la promiscuité contribue à la convivialité, une vertu que de nombreux bouchons ont rangée au placard des souvenirs. Guignol sur la façade, carrelage d’époque (le restaurant date de 1925)et la vaisselle dépareillée à souhait. Madame Mounier, flanquée de sa fille Chrystelle, chambre allègrement certains habitués et cajole... ou pas, les clients ! Mais on raffole de ces ambiances qui ont su rattraper par la manche une tradition qui est en train de foutre le camp. A l’apéro, on chipe quelques petits saucissons - on les affuble du nom de Gnafron -, lui-a-t’on demandé son autorisation ?, en buvant un coup de blanc qu’on aimerait goûter, regoûter sans savoir s’arrêter... On se régale de quenelles, andouillettes, pieds de porc, gratin de tripes, gras double et une cohorte de charcutailles. Fromage blanc comme de bien entendu puis gâteau au chocolat ou une belle tarte praline. Comme c’est tout petit, les enfants ont leur menu ! C’est le seul bouchon qui a eu cette délicate attention à notre connaissance ; les additions n’ont pas perdu la raison et le rapport qualité-prix nous paraît imbattable puisque l’on peut encore déjeuner ou dîner pour moins de 15 € ! Un amour de bouchon. Menus 12,50 € - 23 € - Enfants : 8 €. Chez Mounier - 3 rue des Marronniers - Lyon 2e. Tél. : 04 78 37 79 26 Ouvert tous les jours sauf dimanche soir

“CHEZ PAUL” Qui était ce Paul qui, à travers les décennies, a laissé son prénom à l’établissement ? Renseignement pris, il s’agissait d’un certain Paul Dreyfus, champion du monde de boules, une activité bien lyonnaise on en conviendra. Quelques photos d’ancêtres inconnus qui surveillent la clientèle de sous leurs moustaches, des vues du Lyon d’autrefois forment le décor immuable de cet Authentique Bouchon Lyonnais où la chaleur humaine et la générosité de la cuisine sont les piliers de la sagesse. On commence par la ronde des saladiers, un ballet bien ordonné sur lequel veille Josiane Chanaux. On remplit son assiette d’une salade de lentilles, d’une belle portion de museau bien assaisonnée ou encore de charcuteries abondantes et variées. Après, selon les jours, les appétits et les envies, va pour un bœuf bourguignon, des rognons en sauce, une quenelle ou un tablier. Dans ce long couloir qu’est “Chez Paul”, les tables sont, comme on dit, à touche-touche mais chacun semble s’accommoder de cette promiscuité bon enfant qui génère les rencontres et la circulation des pots. On sort de là sans la faim et parfois avec de nouveaux amis. C’est là l’essentiel ! Menus : 14 € - 19,5 € à midi, 26 € le soir. “Chez Paul” 11, rue du Major Martin - Lyon 1er. Tél : 04 78 28 35 83 Fermé le dimanche. VII


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page8

© DR.

Presqu’île

VIII

© DR.

“LE GARET” Un confrère parisien s’exclama un jour : “Ô Garet”, manifestant ainsi toute l’estime qu’il portait à cette maison emblématique des Authentiques Bouchons Lyonnais. On est là au siège de nombreuses associations dont celle des “Coqs en pâte” qui tiennent là leur assises et leurs conclaves sous le lustre de la table d’hôtes accroché au plafond il y a bien des années par Claude Néanne, figure emblématique des lieux qui laissa la place à Michel Laurent avant qu’à son tour ce dernier se retire au profit d’Emmanuel et Agnès Ferra tandis que Julien Emanueli demeurait fidèle à sa cuisine grande comme une serviette de table. Les propositions du jour sont toujours inscrites sur la glace d’un élégant coup de pinceau trempé dans le blanc d’Espagne mais la carte décorée par Dubouillon propose les spécialités lyonnaises qui font l’attrait du Garet. Que ce soit un tablier de sapeur moelleux dedans et croustillant dehors, une aile de raie grenobloise avec ses câpres et ses croûtons, ou encore une quenelle soufflée comme une montgolfière qu’on attend patiemment en tartinant des rillettes. Ambiance bon enfant dans un décor à la patine superbement entretenue avec réclames pour des marques qui n’existent plus et vins en pots qui contribuent à la bonne humeur générale. Menus de 18,50 € à 23,50 €. “Le Garet” 7, rue du Garet - Lyon 1er Tél : 04 78 28 16 94 Fermé samedi et dimanche.

“LE MERCIERE” “Le Mercière” est tout en longueur et donc étroit ce qui pousse à la convivialité, à l’intérieur comme à l’extérieur dans le passage où quelques tables grâce à un chauffage puissant attirent des gourmands toute l'année. “Il fait bon de se replonger dans ses fondamentaux”, rappelle Jean-Louis Manoa ! On fait confiance au cuisinier qu’il n’a jamais cessé d’être. L’intitulé des plats est lisible et explicite : pieds de porc désossés et farcis, œufs en meurette de compétition, salade de joues de porc confites (c’était l'entrée du jour à 5 €), salade de boudin et lard grillé (cela va très bien ensemble). Les plats de résistance n’ont jamais autant mérité leurs qualitatifs : lapin à la moutarde et spaghettis, filet de bœuf sauce au poivre. Des plats costauds pour l'hiver tel ce coq au vin que son père concoctait déjà à Villié Morgon ou un tablier de sapeur d’anthologie qui est servi avec un gratin de macaronis. Impasse sur le fromage pour se donner bonne conscience ! Avons bu un Gevrey Chambertin 2006 (1er cru le Poissenot), un flacon de belle qualité tarifé avec un petit coefficient. Un authentique Bouchon Lyonnais. Carte express le midi à petits prix - 2 menus (Mercière ou Canuts) au même prix 29,90 € + carte. 56, rue Mercière - Lyon 2e. Tél. : 04 78 37 67 35. Ouv. 7/7 jusqu’à 23 h 30.


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page9

© DR.

Presqu’île

© Michel Godet.

“LA MERE COTTIVET” Avec Guignol, la “Mère Cottivet” est aussi un personnage central des “caractères lyonnais” même si elle n’a rien à voir avec la petite famille de la célèbre marionnette créée par Laurent Mourguet qui a ses propres femmes (Madelon, Toinon ou les autres...). Concierge à la Croix-Rousse, montée de la Grande Côte, elle a son mot à dire sur tout, potine et commente l’actualité à sa manière ; sa formule choc “ en descendant, montez donc !”. La Mère Cottivet a aussi prêté son nom à un restaurant de la rue du Palais Grillet (une rue de “restaurants” qui sont tous fréquentables, ce qui est rare...) ; la déco rend hommage à ces marionnettistes qui sont bien les ancêtres “des Guignols” de Canal+. L’ambiance lyonnaise est entretenue savamment par quelques “gognandises” (bêtises en argot lyonnais) et certains plats relèvent de la typicité locale et méritent donc une traduction : caviar croix-roussien (ce sont des lentilles en salade... et saucisson chaud), saladiers des gones, terrines du père Craquelin, gratons, tablier de sapeur sauce gribiche, potasson de pot au feu, fricassée de gras-double, cervelle de canut ou “Montrottier” au dessert. Vous déjeunez ou dînez pour un tarif raisonnable, dans une ambiance qui l’est moins ! Spectacle “mâchon-show” certains soirs (se renseigner). Menus : 17,90 €- 22,90 €- 25,90 €. “La Mère Cottivet” 20, Rue Palais Grillet - Lyon 2e. Tél. : 04 72 40 96 61. Ouv. tlj sf di. Service jusqu’à 22 h 30.

“LA MÈRE JEAN” A Lyon, la rue des Marronniers a un goût particulier ; elle n’a pratiquement pas changé depuis 1910 même si elle est devenue “une allée” de restaurants. Auparavant, elle avait le nom rue de la Judaïcité puis rue des Basses Brayes en 1715. C’est dans les années d’aprèsguerre, que la rue des Marronniers a vu les célébrités du théâtre “lyonnais” (et villeurbannais) Planchon et Maréchal organiser leurs premiers spectacles ; les vieux Lyonnais ont encore en tête les soirées improvisées du Théâtre des Cothurnes. Les journalistes du Progrès de Lyon dont le bruit des rotatives a bercé le sommeil du voisinage - venaient se rafraîchir voire se sustenter chez “la Mère Jean”. C’est une épicerie-comptoir avec une minuscule salle ! L’ambiance est donc à la bonne franquette, on se coudoie, on se tutoie et on est les uns sur les autres... C’est tout son charme ; les entrées sont bien de chez nous : museau de bœuf, pied de veau, cervelas, lentilles, poitrine salée ; andouillette 3 façons, boudin noir aux 2 pommes, tête de veau, tripes maison. La tarte pralinée ou parfois aux noix vaut le déplacement. Vin en pot (46 cl). Déj. 11,50 € - Dîner 15,50 € - 27 €. “La Mère Jean” 5, rue des Marronniers - Lyon 2e. Tél. : 04 78 37 81 27. IX


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page10

© DR.

Presqu’île

© Michel Godet.

“LE MUSÉE”

“LA MEUNIERE” La rue Neuve, contrairement à ce qu’elle veut laisser croire, ne date pas d’aujourd’hui. Elle serait antérieure au XIIIe siècle. À l’époque médiévale, elle menait à une porte pratiquée dans les fortifications de la ville - Les bouchons au charme suranné sont pris d’assaut par une nouvelle clientèle plus jeune, souvent déçue par des établissements plus modernes mais aussi plus tristes ! “La Meunière” de Jean-Louis Gelin est un bouchon inoxydable qui sent bon le Brouilly ! Certes la déco simplissime n’est pas signée Lalique ou Vavro et les tableaux sont rétro (on a quand même flashé sur une composition naïve où des Augustes jouent au billard !). Restée dans son jus, “La Meunière” privilégie une cuisine simple, un service d'une grande gentillesse et des prix serrés. Débutez avec les 10 saladiers lyonnais : caviar du Puy, cervelas, pieds de veau, harengs pommes à l’huile... entre autres... sont impeccables. Pas mal non plus le maquereau glacé et entier ! On se régale ensuite avec un assortiment des 3 saucissons chauds lyonnais ou une aile de raie beurre noisette. Cervelle de canut et desserts classiques achèvent un repas plus qu’honorable. Menus 18,50 € (midi) - 26 € - 31 €. “La Meunière” 11, rue Neuve - Lyon 1er. Tél. : 04 78 28 62 91. X

Madame Laverrière fut probablement en son temps la doyenne des patronnes de bouchons. Puis ses trois filles, Aline, Evelyne et Francine lui succédèrent. Les habitués, avec une affectueuse irrévérence, les avaient baptisées “trois culs-six fesses” ! Elles ont quitté la rue des Forces en 2004 laissant les rênes du “Musée” à Sylvie et Luc Minaire. L’enseigne de l’établissement pourrait faire croire qu’on est ici dans un lieu poussiéreux et triste. Que non ! Sa raison sociale, cet Authentique Bouchon Lyonnais la doit tout simplement au voisinage avec le… musée de l’Imprimerie et de la Banque qui rappelle que Lyon fut sous la Renaissance une place forte de l’édition et de la finance. On grignote quelques grattons en prenant l’apéritif dans un décor inchangé depuis plus d’un demi-siècle puis on s’attable devant un plat du jour copieux en bavardant avec ses voisins. Car telle est l’ambiance du Musée. Quenelle, foie de veau font partie du registre de l’établissement. Mais le cheval de bataille incontestable et incontesté, quand vient la saison hivernale, c’est le somptueux gratin de cardons à la moelle. Comme on dirait en termes militaires, c’est un point de passage obligé pour qui veut obtenir son brevet ès-lyonnaiseries. Menus : 22 € (à midi), 26 € (soir). “Le Musée” 2, rue des Forces - Lyon 2e Tél : 04 78 37 71 54 Fermé dimanche et lundi.


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page11

© DR.

Presqu’île

© DR.

“LE POËLON D’OR” “LE PETIT BOUCHON CHEZ GEORGES” Georges, c’était Georges Drebet qui astiquait son comptoir toute la journée. Il est parti au paradis des Bouchons en laissant la maison à France et Michel Deschamps, ce dernier déclarant sur un ton péremptoire : “un bouchon doit avoir une âme”. Puis, ainsi va la vie des bouchons, ce sont Marc Gorgette et Charles Abbat qui sont aujourd’hui les maîtres à bord et suivent à la lettre les principes de leur prédécesseur. L’ambiance est toujours au beau fixe et le Petit Bouchon, un Authentique Bouchon Lyonnais pourrait faire sien l’aphorisme du regretté Marcel E. Grancher : “A Lyon, le café-crème commence au jambonneau”. Toute la lyre des cochonnailles est au rendezvous et on ne manque pas le pot-au-feu, l’une des gloires de la maison. On commence par un Kir ou un verre de Mâcon en déchiffrant les propositions de l’ardoise puis, la serviette au cou, on plonge le nez dans son assiette pour un saucisson chaud aux lentilles, une quenelle bien gonflée ou un tablier de sapeur que n’aurait pas renié le maréchal de Castellane. Ainsi va la vie ! Menus de 17 à 27 €. “Au Petit Bouchon Chez Georges” 8, rue du Garet - Lyon 1er Tél : 04 78 28 30 46 Fermé samedi et dimanche.

Il faudra bien un jour se demander pourquoi les Bouchons rigolent quand les restaurants fardés des people et des nouveaux riches pleurent ! On en a (re)découvert un où l’on a déjeuné à se “taper le nombril contre les lustres”, dirait Henri Béraud. C’est “le Poêlon d’or” à Ainay entre Bellecour et Perrache, l’un de ces petits restaurants qui ne connaît pas la crise. Avec des cartes qui ne cachent pas leur jeu et des chefs qui ne trichent pas. Ici point de protocole ou de confort bourgeois. Les miroirs agrandissent la salle et des banquettes rouges la réchauffent. Belle ambiance dans une salle surbookée, il y avait donc de la buée sur les vitres ! Qu’est-ce-que les convives dégustaient heureux ? Une salade de bœuf et cornichons, des œufs en meurette, un fond d’artichaut au foie gras dont les deux composants n’étaient pas collés l'un à l'autre et donc détrempés comme souvent ! Ce n'était que le début des agapes, jugez plutôt : un boudin aux deux pommes ultra mœlleux, une tête de veau préparée et servie dans les règles de l'art, ou une quenelle de brochet en gratin avec une sauce crémée aux champignons - la spécialité maison à la mine superbe. Pour boire sur le fromage, on a commandé un Beaujolais Village en bouteilles, tarifé 16 € - mais nos voisins s’étaient contentés d'un simple pot de Côtes du Rhône qui n'altérait en rien leur enthousiasme. Comme dessert, un baba au rhum. Yann Lalle et le Chef Mickael Lorini ont parfaitement apprivoisé la cuisine d’un Authentique Bouchon Lyonnais. Menus 17 € - 24 € - 30 € + carte 29, rue des Remparts d'Ainay - Lyon 2e. Tél. : 04 78 37 65 60. Ouv. tlj sauf samedi midi et dimanche. XI


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page12

© DR.

Vieux-Lyon

© DR.

“LE CABARETIER” DANS LE VIEUX LYON L’AMPHITRYON DU “VIEUX LYON” Quitte à choisir, je préfère m’attabler dans un restaurant bien rempli ! Cela rassure. C'est le cas dès 18 h à “l’Amphitryon”, un bouchon, en plein Vieux Lyon. Et vous en connaissez beaucoup des établissements où l'on sert un plat du jour à 6,20 € ou un binôme “entrée + plat” du jour à 8,90 € ? Pour ma part, je suis resté dans les propos du jour : une quiche pommes de terre-oignon puis une belle grillade de porc légèrement moutardée. Ma voisine s'est appropriée une salade tiède de pot au feu et une fricassée de volaille avec crème, champignons et riz. Le chef Philippe Delorme vient saluer ses fidèles (il opère depuis 18 ans...), explicite ses recettes lyonnaises aux néophytes : soupe à l’oignon, œufs meurette, gâteau de foie ou saucisson brioché ; les beaux appétits lorgneront sur un tablier de sapeur sauce gribiche, des pieds de porcs panés ou une andouillette. Une cuisine d’Authentique Bouchon Lyonnais. Vous trouverez votre bonheur dans les pots ou même dans ce Beaujolais générique “Domaine Romy 2009” à l'excellent rapport qualité-prix. Menus : 13,25 € et 25,95 €. 33, rue Saint-Jean - Lyon 5e. Tél. : 04 78 37 23 68. Ouvert 7J/7. Service sans interruption de midi à minuit. XII

Inclassable… “le Cabaretier” mais Authentique Bouchon Lyonnais (à deux pas de Gadagne Musées). Comment ce vieux rade - c’est affectueux a-t-il pu survivre jusqu’à nos jours ? Car le côté déco nostalgie-brocante du “Cabaretier” est tout ce qu’il y a de plus authentique et on pousse la porte d’un bouchon-bistrot où le temps semble s'être arrêté. Avec son Guignol dans une niche murale, sa balance de pesée dans les toilettes, sa table d’hôte, son barpurgatoire (on s’y “rince” avant d’y aller) et ses menus gravés sur des ardoises. A la barre du Cabaretier, ce n'est pas une Mère lyonnaise mais Franck. Quoique certains soirs... il sort la perruque et les sabots ! Et ça rigole, ça chambre mais surtout ça remonte le moral. Faites comme nous, installez-vous à la table d’hôtes du Cabaretier, c’est là que le spectacle débute le plus souvent et déborde parfois ! La cuisine est copieuse et sincère : soupe à l’oignon, salades lyonnaises, pannequets de SaintMarcellin, terrine de saucisson aux lentilles ou gratinée pour débuter. Tripes roboratives, andouillette moutarde, tablier de sapeur, gras double ou un plat du jour tel ce foie de veau parfaitement cuit ou ce filet habilement préparé avec une sauce aux morilles. Honnêtes vins en pots ou au verre. Tripailles, ripailles et rigolade, on en redemande ! Menus 18 € - 24 € - 38 € + carte. 6, rue de la Fronde, Lyon 5e. Tél. : 04 78 42 38 11. Ouv. du ma. au di. soir, le sa. et le di. midi.


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page13

© DR.

© Michel Godet.

Vieux Lyon

“DANIEL ET DENISE SAINT-JEAN” A Lyon, “la rive gauche” s’exporte-t-elle aisément sur “la rive droite” ? Oui quand c’est un bouchon et quand surtout il s’appelle “Daniel et Denise”. Situation inédite désormais chez nous, on a deux bouchons qui portent le même nom ! “Daniel et Denise” rue de Créqui (Lyon 3e) et “Daniel et Denise Saint-Jean” (Lyon 5e). Joseph Viola est passé à la vitesse supérieure et investit désormais la rue Tramassac ce dont personne se plaindra ; en effet la déco de l’ancienne “Mâchonnerie”, rachetée par le célèbre cuisinier lyonnais, a été complètement refaite... Les salles rénovées ont fière allure. Cuivres et nappes à carreaux rouges et blancs entretiennent l’ambiance “bouchon”. En cuisine, on prend les mêmes et l’on recommence... Si la carte est néanmoins un copié-collé de la maison mère, c’est tout bénéfice dans notre assiette : pâté en croûte d’anthologie (il a gagné un titre de champion du monde), avec ris de veau, gorge de porc et quasi de veau, foie de volaille et foie gras paraît-il, un plat de riche qui contredit la formule d’Edouard Herriot “les plats de Guignol sont de pauvres plats” ! Plus riche encore, mais on parle là de calories, la mitonnée de canut en cocotte (joue de porc, couenne, lard épais et saucisson lyonnais), l’andouillette grillée ou panée, la côte de cochon poêlée à l’estragon ou le gâteau de lapin. Gardons un petite place pour le célèbre plat de macaronis à la crème. Vous boirez bien une fillette de Beaujolais ? Et vous arroserez de toute facon cet excellent repas d’un baba au rhum ou vous laisserez tenter par une île flottante aux fameuses pralines de Saint-Genix. Menus 19 € - 27 € - 31 €. “Daniel et Denise Saint-Jean” 32, rue Tramassac - Lyon 5e. Tél : 04 78 42 24 62. Ouvert tous les jours sauf le week end

“LE SOLEIL” Si la charmante petite place de la Trinité est connue de nombreux Lyonnais, c’est grâce à Laurent Mourguet - le père de Guignol - qui en fit l’un de ses décors fétiches. Il scénarisa ainsi la Maison du Soleil et son “Café du Soleil” qui peut prétendre au titre de bon “bouchon”. Arrivez à l’heure de l’apéro, les habitants du quartier et les (nombreux) copains de Pascal Bonhomme et de sa charmante Marie créent une ambiance favorable aux lyonnaiseries. En cuisine Mimi (qu’on a connu au Petit Paillet) s’affaire. Lors de notre venue il préparait les tripes. En salle tout le monde travaille dans la bonne humeur. A table on ne rigole plus... On passe aux affaires sérieuses mais pas étrangères. On se régale d’une simple salade lyonnaise, d’un parfait de foie de volaille, d’une soupe de ravioles ou d’une authentique gratinée à l’oignon dont on avait oublié le goût à Lyon. S’il y a une spécialité du “Café du Soleil” qui fait l’unanimité des clients (et des nombreux restaurants qui s’approvisionnent auprès de Pascal Bonhomme car il est l’un des derniers cuisiniers à s’y coller) ce sont les quenelles artisanales à la volaille, aux Saint-Jacques, aux escargots, au saumon et bien sûr au brochet, “elles ont toutes 35 % de chair, moulées à la cuillère avec graisse de veau, gone...”. En effet on ne saurait inventer cela ! On a bu évidemment... Un Chenas 2005 “Domaine de Tremont” mais les pots de Côtes du Rhône ou de Morgon sont nickels. “La cervelle de canut” s’impose pour clore une séquence d’Authentique Bouchon Lyonnais dont on raffole... Menus 14 € (midi) - 23 € - 33 €. Ouvert midi et soir, service jusqu’à 23 h. 2, rue Saint-Georges (place de la Trinité) - Lyon 5e. Tél. : 04 78 37 60 02. XIII


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page14

© DR.

Rive Gauche

© DR.

“LE CAFÉ DU PEINTRE” AUX BROTTEAUX “A MA VIGNE” La rue Jean Larrivé - anciennement rue du Bas-Port avant d’adopter le nom de Jean-Baptiste Larrivé, auteur de plusieurs sculptures plutôt dénudées pour l’époque et destinées à la basilique de Fourvière en cours d’achèvement - est parallèle au quai Augagneur et proche du Palais de la Mutualité et de la place du Pont. C’était le bouchon préféré de Raymond Barre qui s’y attablait souvent seul quand il était Maire de Lyon. En matière de lyonnaiseries, on pouvait lui faire confiance… Mais c’est sur le simple steak, fondant dans la bouche, avec frites qu’“A ma Vigne” a bâti sa réputation ; facturé selon sa taille, dans une viande choisie, bien copain avec la motte de beurre, le steak venait autrefois du marché tout proche des grossistes en viande du marché alimentaire sur le quai. Déjà plusieurs générations - le restaurant a ouvert en 1960 - se sont régalées et ont redemandé des frites. Aujourd’hui les parents Giraud ont disparu mais Patrick, le fils, perpétue la tradition en préparant le gratin d’andouillettes ou les tripes. On aime toujours piocher dans la terrine maison, la salade de lentilles ou de museau, les anchois marinés, l’andouillette de Vire, ou les charcuteries variées ; la salle faite de petits box est tout sauf contemporaine, parfois un “Damin” sur les murs ! On ne demande qu’une chose à Patrick Giraud qu’il poursuive sa mission d’Authentique Bouchon Lyonnais ! Tarifs 25 € - 30 €. 23, rue Jean Larrivé - Lyon 3e. Tél. : 04 78 60 46 31. Ouv du lu au ve midi, sur résa le soir. XIV

Le décor tient tout autant du bar à vin que du bouchon. Florence Périer est aux fourneaux pour le plus grand bonheur d'une clientèle d'amis et d'habitués (ils se confondent parfois) ; elle n’en sort que pour déposer un plat du jour ou l'une des spécialités sur la table d’un client. On débute avec une terrine de queue de bœuf, une terrine de lièvre et sanglier ou une soupe de lentilles "avec sa rissolée de cochonnailles", une préparation digne des meilleures Mères et parfaitement équilibrée en bouche. Puis on fera son choix d'un plat qui, le jour de notre visite, ne transigeait pas avec la saison : civet de sanglier, gratin de tripes, blanquette... Que du costaud dans l'assiette. Seul un filet de lieu... au jus de bœuf se singularisait sur la carte qui parle bien le Lyonnais ! Une cervelle de canut et une belle tarte à l'orange signeront la fin d'un repas comme on en n’avait plus commis depuis des mois. Sous l'œil attendri et protecteur de Colette Sibilia, venue en voisine des Halles de Lyon, et toujours aussi éprise de son beau métier de charcutière. Côté vins, Maxime le fils aîné de Florence, mérite son tablier violet de sommelier ! Nombreux choix de vins en pots ou un Régnié Domaine de la Ronze de Fred Sornin de belle facture. Evidemment “le Café du Peintre”, ouvert tous les midis (sauf dimanche) et le jeudi soir ne désemplit pas. On le comprend aisément tant les fondamentaux du métier de restaurateur sont perpétués aux Brotteaux. Additions très raisonnables. Un Authentique Bouchon Lyonnais sans aucun doute. Menu du jour 12 € - 15 €. “Le Café du Peintre” 50, boulevard des Brotteaux Lyon 6e. Tél. : 04 78 52 52 61.


exé 16 pages_1 21/01/13 14:57 Page15

© DR.

© Michel Godet.

Rive Gauche

“DANIEL ET DENISE”

“LE MORGON”

On mange plus vite et plus light qu’au siècle dernier et les banquets républicains ne durent plus des heures ! Et pourtant… quelle belle popote, “Daniel et Denise” aurait été pour les ripailleurs. On y croise à l’heure du déjeuner les habitués du Tribunal voisin. Le décor des 2 salles n’a guère changé depuis l’époque où une charcuterie alsacienne, du nom de Woerhlé, occupait les murs de l’actuel restaurant de Joseph Viola. Mais c’est le cuisinier-saucier Daniel Léron qui donna son nom au restaurant actuel. Dans l'assiette défilent les plats de haute volée. Rappelons que Joseph Viola fut Meilleur Ouvrier de France 2004. Salade de riz d'agneau, quenelle de brochet sauce Nantua pochée et pommes de terre tiède, une tête de veau cuite au court bouillon, sauce ravigote... ou un rognon de veau entier cocotte façon grand-mère, les plats bien lyonnais font de la résistance chez “Daniel et Denise”. Tel ce gâteau de foies de volaille à l'ancienne servi avec un coulis de tomate ou un gratin de macaronis sauce béchamel qui a longtemps assuré la réputation de l'établissement. Un Authentique Bouchon Lyonnais ! Les amateurs de vin trouveront leur bonheur dans une carte combinant les flacons fermés et les pots pour tous les budgets. Prix 11 € à 45 €. 156, rue de Créqui - Lyon 3e. Tél. : 04 78 60 66 53 Ouv du lu. au ve. de 12 h à 13 h 45 et de 19 h à 21 h 45.

A celles et ceux qui pensent que tous les bouchons sont installés en centre-ville, “Le Morgon” apporte un démenti. On est ici dans la partie excentrée du 6e arrondissement, à la limite de Villeurbanne. Et plus précisément dans cette rue Baraban qui évoque le groin d’âne ou la dent de lion autrement dit le pissenlit qui constitue la partie végétale de la fameuse salade lyonnaise, la vraie étant reconnaissable à ce que son œuf est mollet et tiède et non dur comme trop souvent. Au “Morgon”, Authentique Bouchon Lyonnais, on est ici dans un temple de la charcuterie. Ainsi l’avaient voulu Jacques et Danielle Porcu qui tinrent l’établisssement pendant un quart de siècle avant de passer la main à Cyrille Vizine et Alain Guss. Ces bons gones n’ont rien changé au décor ni à la carte qui fait toujours la part belle à celui que Charles Monselet, chroniqueur gastronomique du XIXe siècle avait baptisé “l’animal encyclopédique”, autrement dit le cochon qu’on mange du museau jusqu’à la queue. En constatant que “chez lui tout est bon”. Tête de veau, tripes à la lyonnaise, saucisson chaud, rognons au porto, andouillette… sont les plats-phares de l’établissement, le tout arrosé d’un pot de Morgon, évidemment. Menus : 14,40 et 18,50 €. “Le Morgon” 2, rue Baraban Lyon 6e. Tél : 04 78 24 06 23 Fermé di., le soir du lu. au sa., service le soir je. et ve. XV


page Vals_1 21/01/13 15:00 Page1


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 15:23 Page9

Théâtre LES LANGUES PATERNELLES. A partir de 16 ans. D’après le roman éponyme de David Serge. Mise en scène d’Antoine Laubin. Avec Hervé Piron, Vincent Sornaga, Renaud Van Camp. Collectif De Facto. (1 h 15) Ludiques et percutantes, rythmées et émouvantes, telles sont Les Langues paternelles d’Antoine Laubin, pièce dans laquelle trois comédiens explorent les mots de la paternité. Vendredi 15 mars à 20 h 30. ïVAULX-EN-VELINï ■ CENTRE CULTUREL COMMUNAL CHARLIE CHAPLIN Place de la Nation - 04 72 04 81 18 (19). www.centrecharliechaplin.com  A Laurent Bonnevay puis  57 Grand-Vire ou C3-56 Vaulx Hôtel de Ville SUR LE RING. De F.X. Toole, Xtatik, Craig Davidson, Jack London. Mise en scène de Laurent Vercelletto. Avec Xavier Picou, Laurent Vercelletto, Bob M’Bayo, Brahim Ben Mharez. Boxeurs de la section boxe de la MJC de Vaulx en Velin. Bandonéon : William Sabatier, Contrebasse : Mauricio Angarita. Un steak est le récit du dernier combat de Tom King, champion vieillissant opposé au jeune Sandel. Mais Un steak, c’est aussi la lutte éternelle entre la jeunesse et la vieillesse, c’est la fougue contre l’expérience, c’est la jeunesse qui brûle, qui se brûle, c’est la vieillesse qui s’économise et compte chaque pas. Qui gagnera ? Le suspense est ménagé par London avec un art consommé du récit. Les 23 et 24 janvier à 19 h 30. NUIT DU SPORT. De Jean-Paul Dubois, Paul Fournel, Alfred Jarry, Philippe Vincenot, Jean Giono, Pierre Desproges. Avec Laurent Vercelletto, Philippe Vincenot, Xtatik… distribution en cours. Musiciens : Mauricio Angarita, William Sabatier… distribution en cours. Pour clore la quinzaine sportive du LucaThéâtre, la compagnie vous propose d’enfiler vos survets et vos chaussures à crampons pour suivre un parcours balisé en différentes étapes… en n’oubliant pas de passer par la case ravitaillement pour récupérer vos musettes. Entrez dans la course et constituez le peloton de la Nuit du Sport ! Bonne condition physique non exigée. Samedi 26 janvier à 18 h. ALICE, ALICE…. Avec Cassandre Jackson, Rose Giovannini. Installations : Cassandre Jackson . Cie les 3 temps. “Un parcours sensoriel, intemporel, émotionnel, avec ailes, avec elles, avec vous. Ce parcours poétique et mouvementé sera semé d’installations, de surprises avec le public, qui prendront vie à chaque étape du voyage… Des auteurs comme Sylvain Tesson dans ses “récits de voyage”, Lewis Caroll dans “Alice au pays des merveilles”, des contes et des histoires feront partie du périple “d’Alice, Alice”. Les 31 janvier et 1er février à 19 h, 20 h 30. UNE TOMBE DANS LA FORÊT... De Bernardo Carvalho. Mise en scène de Bruno Boëglin. Avec Jérôme Derre, Louis Beyler. Cie Bruno Boëglin. “Quand j’ai eu sous les yeux la couverture de Neuf Nuits, le roman de Bernardo Carvalho, qui montre un petit garçon de quatre, cinq ans donnant la main à un indien deux fois plus grand que lui, j’ai su tout de suite que j’allais faire du roman une adaptation théâtrale, et que le comédien Jérôme Derre tiendrait le rôle principal...” Bruno Boëglin. Du 6 au 9 février, me., je. à 19 h 30, ve., sa. à 20 h 30. MONSIEUR TOUBLI. Spectacle conseillé à partir de 7 ans. De et mis en scène par Ariane Buhbinder . Avec Julie Nayer ou Dominique Baeyens et Jean-François de Neck. Avec tendresse et humour, le texte évoque les petits tours, drôles ou cruels, que nous joue parfois la mémoire. Celle-ci s’incarne en chair et en os pour aider Monsieur Toubli à retrouver ses souvenirs et mettre de l’ordre dans son emploi du temps. Les 12 et 13 février, ma. à 19 h 30, me. à 15 h. ïVÉNISSIEUXï ■ THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX Maison du Peuple - 8, boulevard Laurent Gérin - 04 72 90 86 68. www.theatre-venissieux.fr  D ou  T4 Gare de Vénissieux ou  93 Langevin

HA, HA, HA. Mise en scène d’Okidok et Louis Spagna. Avec Xavier Bouvier et Benoît Devos. HA, HA, HA est un spectacle fantasque à la frontière des dessins animés de Tex Avery et du théâtre d’objets, construit comme une succession de sketches aussi improbables que désopilants. Vendredi 25 janvier à 20 h. OH BOY ! À partir de 9 ans. De Marie-Aude Murail. Mise en scène d’Olivier Letellier. Avec Lionel Erdogan et Lionel Lingelser. (1 h) Quand Barthélémy Morlevent, 26 ans, reçoit une convocation de la juge des tutelles, il se demande ce qu’il a fait. Quand il y retrouve sa demi-sœur Josiane, il se demande de quoi elle va encore l’accuser. Lorsqu’il de. Vendredi 1 février à 20 h. BYNOCCHIO DE MERGERAC À partir de 4 ans. De et mis en scène par Serge Boulier. Avec Frédéric Bargy, Raoul Pourcelle, Stéphane Rouxel. Bouffou Théâtre. (45 min) L’action se déroule dans un atelier de menuiserie où bricolent deux personnages farfelus, un peu fous, un peu simplets aussi. A l’abri dans leur petit monde clos, ils rêvent qu’un jour ils seront aimés tels qu’ils sont, avec leurs différences. Samedi 16 février à 15 h. LORENZACCIO. D’Alfred de Musset. Mise en scène de Michel Belletante. Avec Steeve Brunet,Renaud Dehesdin, Thibaut Deloche, Floriane Durin, Leo Ferber, Carl Miclet, Gilles Najean, Philippe Nesme, Marianne Pommier, Pierre Tarrare ... Théâtre et Compagnie (Vienne). (2 h). Vendredi 15 mars à 20 h. ïVILLEURBANNEï ■ LES SAISONS D’ASTRÉE Théâtre Astrée - Campus de La Doua - 43, bd du 11 novembre 1918 - 6, av. Gaston Berger - 04 72 44 79 45 / 04 72 43 19 11. www.univ-lyon1.fr  T1 Gaston Berger -  69 Arrêt la Doua (INSA) LOVE AND MONEY. Dennis Kelly. Mise en scène de Francis Aïqui. Avec Laurianne Baudoin, Hélène Hardouin, Hervé Herpe, Pearl Manifold, Christian Ruspini, Pierre Salasca. Compagnie Point. Théâtre de crise mais non théâtre de “la crise”, “Love and Money” a été créé pour la première fois en Angleterre en 2006. Texte prémonitoire ou visionnaire ? Peu importe. Nous sommes toujours dans les années “fric”, que l’on soit en pleine crise financière ou en plein boum économique…. Jusqu’au 23 janvier, à 19 h 30. LA MALADIE DE LA MORT. De Marguerite Duras. Mise en scène de Max Eyrolle. Avec Karelle Prugnaud et Philippe Labonne. Compagnie Max Eyrolle. Parole mystérieuse, incantatoire, expérience initiatique, où l’homme et la femme tentent de se saisir à travers les mots de l’autre. Présence de l’autre ou absence ? Difficulté de l’atteindre… de s’atteindre soi-même. Les 29 et 30 janvier, ma. à 20 h 30, me. à 19 h 30. L’ÉPREUVE. De Marivaux. Mise en scène de Cyril Tournier. Avec Maud Chapoutier, Ivan Gouillon, Marthe Martins, Julien Reneaut. Compagnie Imaginoir Théâtre. Une pièce à l’apparence légère et farceuse qui nous emmène avec intelligence et cynisme dans les travers sombres et cruels de l’âme humaine où s’entrecroisent attrait de l’argent, ambition sociale et désir amoureux. On est là en face d’une véritable machine à jouer, où se mêlent malentendus et rebondissements. On y parle d’argent et de sentiment. On se voudrait vertueux, mais on oeuvre pour ses seuls intérêts. Mercredi 6 février à 19 h 30. ■ THÉÂTRE DE L’IRIS 331, rue Francis de Pressensé - 04 78 68 86 49. www.theatredeliris.fr -  A Cusset ou  27 Cusset LES PAYSANS DE LA FARCE. Mise en scène de Caroline Boisson. Avec Philippe Clément, Emilie Guiguen et Didier Vidal (comédiens), Radek Klukowski (comédien-musicien). (1h45) Comment vendre avantageusement ses œufs au marche. Du 6 au 23 février, me., je., ve., sa. à 20 h, di. 17 fév. à 16 h, ma. 19 fév. à 20 h. HAMLET 60’. D’après William Shakespeare. Théâtres l’entredeux. (1h). Du 12 au 24 mars, di. à 16 h, ma. 12, me. 13, je. 14, ve. 15 mars à 20 h.

25


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 15:23 Page10

Théâtre ■ TNP Théâtre National Populaire - 8, place Lazare-Goujon - 04 78 03 30 00. www.tnp-villeurbanne.com  A Gratte-Ciel UN ENNEMI DU PEUPLE . De Henrik Ibsen. Mise en scène de Thomas Ostermeier. Avec Thomas Bading, Christoph Gawenda, Moritz Gottwald, Ingo Hülsmann, Eva Meckbach, David Ruland, Stefan Stern. (2 h) Le docteur Stockmann découvre que les eaux de la station thermale de son village sont gravement contaminées par la tannerie locale. Il se met donc en devoir de prévenir la population... Du 29 janvier au 2 février, du ma. au sa. à 20 h. Grand théâtre - Salle Roger Planchon. JE ME SOUVIENS. D’après Le Roman inachevé de Louis Aragon. Mise en scène de Damien Gouy. Avec Damien Gouy et Benjamin Kérautret, musicien et conseiller artistique. (1 h) Composé en triptyque, rebaptisé pour la circonstance : “La Mélancolie”, “La Guerre”, “L’Amour d’Elsa”, il est généralement admis qu’avec cet ouvrage la poésie d’Aragon de l’après-guerre atteint alors un sommet. Le comédien, passionné de prosodie, livre en un seul souffle paroles et chants et, par cet élan, Aragon reprend la stature d’un authentique poète populaire. Du 23 janvier au 2 février, ma., me., je. à 20 h 30 (grand théâtre - salle jean vilar), ve. 25, sa. 26 jan. à 20 h 30 (grand théâtre - salle jean vilar), ve. 1, sa. 2 fév. à 20 h 30. LE GRAND THÉÂTRE DU MONDE + PROCÈS EN SÉPARATION DE L’ÂME ET DU CORPS. De Pedro Calderon de la Barca. Mise en scène de Christian Schiaretti. Avec Antoine Besson, Laurence Besson, Jeanne Brouaye, Julien Gauthier, Nicolas Gonzales, Damien Gouy, Clément Morinière, Yasmina Remil , Juliette Rizoud, Julien Tiphaine, Clémentine Verdier. (2 h 40) Du 5 au 16 février, di. à 16 h, ma., me., ve., sa. à 20 h, je. 14 fév. à 20 h. Petit théâtre - Salle Jean Bouise. FIN DE PARTIE. De Samuel Beckett. Mise en scène d’Alain Françon. Avec Serge Merlin, Michel Robin, Isabelle Sadoyan (distribution en cours). (1 h 40) Dans le refuge, on trouve Hamm, maître des lieux décrépit et tonnant, aveugle et en fauteuil roulant. Avec lui, ses parents culs-de-jatte, bouclés dans des poubelles, qui apparaissent par intermittence, et Clov, son domestique, peut-être son fils adoptif. Mais aujourd’hui quelque chose a changé : ça va peut-être enfin tout à fait finir. C’est cette fin, espérée et crainte, retardée et accélérée, jouée et subie, cette impensable et impossible fin, que raconte «Fin de partie». Du 13 au 24 février, du ma. au sa. à 20 h, di. 24 fév. à 16 h. Grand théâtre - Salle Roger Planchon. ANNETTE. De Fabienne Swialty. Mise en scène de Nicolas Ramond. Avec Anne de Boissy et Charlotte Ramond. «Je suis tombée de la main des dieux et j’ai brisé le miroir. Comment vous le raconter ?» Au départ de ce spectacle, il y a Annette, une enfant pas comme les autres. Comme dans un miroir brisé, son reflet n’est jamais complet. Dans chaque éclat nous voyons une parcelle du monde d’Annette. Des fragments d’où s’échappent des voix. De ceux qui l’ont portée, nourrie, lavée, de ceux qui ont su voir et sentir son mystère. Des fragments d’où jaillissent ces crises, moments de désordre électrique où le corps se distord. Un voyage dans la voiture qui devient son carrosse, le seul espace où tout s’apaise. Des images souvenirs qui surgissent du passé comme des photos que l’on n’a pas faites. Du 12 au 22 février, sa., ma., me., je., ve. à 20 h 30. Grand théâtre Jean Vilar. LE LABOUREUR DE BOHÊME. De Johannes von Saaz. Mise en scène de Christian Schiaretti. Avec Damien Gouy, Clément Morinière, Antoine Besson. (1 h 30) Au départ du face à face entre un laboureur et la mort, et la dispute qui s’ensuit, il y a le corps d’une jeune femme, l’épouse du laboureur, rendu à la terre. Elle était jeune, douce, mère de famille. Est-il normal que ce qu’il y a de plus beau au monde, de plus enjoué, de plus innocent, soit tranché dans son évolution par la mort ? revendique le laboureur. Du 12 au 15 mars, à 20 h. Petit théâtre - Salle Jean Bouise.

26

LA FEMME GAUCHÈRE. D’après le roman de Peter Handke. Mise en scène de Christophe Perton. Avec Frédéric Baron, Ophélie Clavié, Yann Colette, Judith Henry, Vanessa Larré, Grégoire Monsaingeon, Jean-Pierre Malo, Olivier Werner (distribution en cours). Soudainement, Marianne, l’héroïne du roman, fait le choix d’une transgression brutale en se livrant au vertige de la solitude, d’une liberté fondée sur la reconnaissance de son individualité et sur le rejet des conventions et de l’aliénation qui en découle. Sa quête d’une “sensation vraie” révèle ceux qui l’approchent, sa métamorphose générant une onde de choc qui atomise tous les automatismes du comportement. Christophe Perton. Du 12 au 16 mars, du ma. au sa. à 20 h. Grand théâtre - Salle Roger Planchon. ■ LE TRANSBORDEUR 3, boulevard Stalingrad - 04 78 93 08 33. www.transbordeur.fr -  C1, C4 et C5 (Cité Internationale) - C2, C26 et 70 (Cité Internationale Transbordeur LES MASTERS DUO. Avec Cécile Giroud, Selena Hernandez, Yohann Métay, François Chevallier, Julie Doyelle, Elsa Perucchetti, Christian Gaitch, Sébastien Coutant. Pour la première fois à Lyon, 4 couples d’improvisateurs tirés au sort et sélectionnés parmi les meilleurs joueurs de France se rencontrent dans la célèbre patinoire de la LILY. Dimanche 27 janvier à 17 h.

CAFES-THEATRES ■ LE BOUI BOUI Café Comique - 7, rue Mourguet - Lyon 5e - 04 78 37 40 30. www.bouiboui.com -  D Vieux Lyon LE SEXE POUR LES NULS. De Marion Gervais. Mise en scène de Stéphane Casez. Avec Yohan Genin. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais avoir osé le demander... Jusqu’au 30 janvier, lu. à 19 h 45, ma., me. à 21 h 30. ILS SE MARIÈRENT ET EURENT BEAUCOUP… D’EMMERDES ! De Julie Aymard, Julian Aymard. Avec Julie Aymard, Julian Aymard. C’est La parodie du couple que tout le monde connaît et qui n’a rien à faire ensemble ! Ou comment une idiote, bordélique et dépressive, parviendra-t-elle à annoncer à son misogyne et égoïste de mari, qu’elle est enceinte et presque à terme... Jusqu’au 2 février, je., ve., sa. à 21 h 30. STAND BY. De Reda Cheraitia. Mise en scène de Réda Chéraitia. Avec Reda Cheraitia et Gaëlle Le Roy. Un homme et une femme se réveillent dans une pièce vide, comme avec la gueule de bois. Ils ne se connaissent pas. Que font-ils là ? Ils ne le savent pas. Il y a un blanc dans leur histoire... Jusqu’au 2 mars, du ma. au sa. à 19 h 45. CHRISTINE BERROU : “L’IMPORTANCE DE PRENDRE DE LA HAUTEUR”. De Christine Berrou. Avec Christine Berrou. Un onewoman-show plein d’esprit et de bonnes blagues servies par un personnage attachant et plein de surprises. Rafraîchissant en été, réconfortant en hiver. Christine Berrou vous étonnera par sa douceur mais également son acidité. Du 5 au 30 mars, du ma. au sa. à 19 h 45. HOMME/FEMME MODE D’EMPLOI : LE GARS. De Patrice Lemercier. Mise en scène de Stéphane Casez. Avec Pierre Fontès. La relation Homme/Femme ou les reflets de la vie de couple vu au Masculin, vaste programme ! Jusqu’au 30 mars, sa. à 18 h. HOMME/FEMME MODE D’EMPLOI : LA FILLE. De Tewfik Behar et Patrice Lemercier. Mise en scène de Stéphane Casez. Avec Elyse Fruttero. Vous avez aimé “Homme/Femme mode d’emploi (le gars)”, vous allez adoré “Homme/Femme mode d’emploi (la fille)”. Ce sont les mêmes questions, mais évidement pas les mêmes réponses. Toujours aussi drôle, toujours aussi fin, mais encore plus féminin. Du 4 février au 24 juin, lu. à 19 h 45. LES LOOSE BROTHERS. Avec Aurélien Portehaut et Yann Guillarme. Serge et André Loose sont deux artistes un peu ratés mais


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 15:23 Page11

Théâtre hilarants aux ambitions démesurées, venez assistez à leur transformation de Loosers en véritables Showmen!. Du 5 février au 30 mars, du ma. au sa. à 21 h 30. ■ LA BOURSE DU TRAVAIL 205, place Guichard - Lyon 3e - Rens. et loc. points de vente habituels.  B Guichard 7ÈME MONDIAL D’IMPROVISATION - LE SHOW DE TOUS LES DÉFIS . Plus grand, plus fou, plus show ! Ce tout nouveau mondial verra s’affronter 4 équipes, parmi les meilleurs joueurs de la planète (Québec, Suisse, Belgique et France). Des défi s imposés par le maître de jeu ou par les joueurs eux-mêmes. Du grand show pour en prendre plein les yeux !. Les 7 et 8 février à 20 h 30. ■ COMÉDIE ODÉON 6, rue Grolée - Lyon 2e - 04 20 10 04 23.  A Cordeliers YVETTE LEGLAIRE. Retrouvez sa gouaille légendaire, sa folie, ses chansons parodiques et son humour décalé dans un récital que vous ne serez pas prêt d’oublier ! Du 23 au 26 janvier, à 21 h 30. YVES PUJOL DANS “J’ADORE TOUJOURS MA FEMME”. Mise en scène de Patrick Sébastien. Drôle et tendre à la fois, il nous entraîne dans des situations comiques aussi surprenantes que familières et nous dépeint avec justesse les petits travers de la vie de couple, ainsi que ceux de la société dans laquelle nous vivons. Jeudi 31 janvier à 21 h 30. DANY MAURO EN TOURNÉE ! Il chante, nous interpelle dans ses stand up, joue avec nos zygomatiques, soulève les malaisesrnde notre société en se moquant avec impertinence de nos gouvernants et autres peoples…rnDany est espiègle, enjoué, impertinent, et… tellement réaliste !. Les 1 et 2 février à 21 h 30. POPECK - “C’EST LA DERNIÈRE FOIS”. Ce spectacle c’est l’occasion de retrouver le meilleur du meilleur du meilleur et de rire aux éclats pendant une heure et demie. Du 31 janvier au 3 février, je., ve., sa. à 19 h 45, di. à 16 h. RÉACTIONS EN CHAÎNE. D’Eric Carrière, Smaïn Fairouze, JeanMarc Longval. Mise en scène de Marion Sarraut. Avec Smaïn, Sébastien Chartier, Claude Brécourt, Dorothée Pousséo, Bruno Chapelle et Lucie Jeanne. Prenez : une chaîne de télé ; un audimat en chute libre ; un PDG obligé de virer la présentatrice vedette du JT, celle-ci n’étant autre que son épouse ; leur fille qui débarque avec un fiancé qui déplaît ; un gardien raciste et envahissant ; un directeur des programmes à la recherche de la ménagère de moins de 50 ans idéale ; mettez tout ce petit monde dans une même pièce, vous assisterez à un festival de réactions en chaîne. Les 5, 6 et 7 février à 21 h 30. DEDO “PRINCE DES TÉNÈBRES”. Si vous voulez voir un mec aux cheveux long, fan de métal, vous parler entre autres du 93, de cinéma, de la vieillesse, de sa vision du couple ou de la véritable couleur des tomates avant le Moyen Age, alors foncez, parce qu’il va le faire !!! Sauf pour la véritable couleur des tomates avant le Moyen Age. Les 11 et 12 février à 21 h 30. ON NE CONNAÎT PAS (ENCORE) LA CHANSON. 4 comédiens chanteurs, 3 musiciens pour un concert exceptionnel… sauf qu’il y a un tout petit problème ! Ils n’ont reçus ni partitions ni paroles et les titres des chansons inédites qu’ils doivent interpréter… c’est vous qui allez les leur imposer. Mercredi 13 février à 21 h 30. CLAUDIA TAGBO “CRAZY”. Un sprint d’une heure fait d’humour de danse et de chant durant lequel Claudia déploie une énergie inégalée. Un vrai show à l’américaine !. Les 14, 15 et 16 février à 21 h 30. LAMINE LEZGHAD “IMPECCABLE”. Lamine torpille le spectateur de situations décalées et d’apartés drôlissimes, mêlant autodérision et impertinence. Doué d’une puissance de jeu et d’un sens inné de la rupture, il plonge en scène avec l’aisance du squale à l’affût du spectateur hilare... Du 12 au 16 février, du ma. au sa. à 19 h 45.

CONSTANCE “LES MÈRES DE FAMILLE SE CACHENT POUR MOURIR”. De Constance et Jeremy Ferrari. Mise en scène de Nicolas Lartigue. Avec Constance. Constance choisit les choses trashs et plutôt tabou dans la vie courante. Cette jeune femme en plus d’être marrante, à le culot de proposer des sketchs plus étonnant les uns que les autres. Les 19, 20 et 21 février à 21 h 30. SI JE T’ATTRAPE, JE TE MORT. De et mis en scène par Olivier Maille. Avec Mathieu Coniglio, Elyse Fruttero, Yann Guillarme. Caroline et Franck forment un couple classique, donc en crise : à la limite de “l’implosion sentimentale”, ils ont délimité leur appartement en deux et enchaînent les mesquineries réciproques pour faire craquer l’autre. C’est au beau milieu de ce champ de bataille que débarque la mort, maladroite, sensible et que l’on n’osait imaginer aussi drôle !. Jusqu’au 23 février, du ma. au sa. à 19 h 45 (sf. les 31 jan., 2, 12, 13, 14, 16 fév.), ve. 25 jan., 22 fév. à 19 h 45. AFFREUX SALES ET GENTILS. De et mis en scène par Philippe Giangreco. Malraux disait : Le 21e siècle sera religieux ou pas ! Il n’avait pas tort il a juste oublié d’ajouter qu’en plus ça sera drôle ! Une confession et une absolution offertes pour chaque spectateur. Jusqu’au 23 février, du me. au ve. à 19 h 45 (sf. les 8, 12, 13, 14, 15, 16 fév.). SMAÏN DANS “MON DERNIER AVANT LE PROCHAIN”. De Smaïn, Jean-François Didelot, Vincent Azé. Mise en scène de Smaïn. Avec Smaïn. (1 h 20) De retour dans le bistrot de son enfance, Smaïn nous transporte pendant près de deux heures dans son drôle de quotidien : le mariage mixte, le psy, l’adoption, la police, les racistes, une visite de Paris très particulière. Les 28 février, 1 et 2 mars à 21 h 30. KHEIRON “LIBRE ÉDUCATION”. Maître dans l’improvisation, Kheiron sait manier un public de plus en plus fidèle. Avec sa plume plus acerbe que jamais, il excelle dans l’art du corrosif de l’incisif et du dérangeant. Les 1 et 2 mars à 19 h 45. CABARET IN LYON. Mise en scène d’Elyse Fruttero. “Cabaret in Lyon” met à l’honneur la femme et sa beauté à travers des prestations scéniques originales et innovantes, ponctuées de pauses humoristiques et musicales. Lundi 4 février à 19 h 45. Lundi 18 février à 19 h 45. Lundi 4 mars à 19 h 45. LA SORCIÈRE DU PLACARD À BALAIS À partir de 4 ans. Avec en alternance : Charles Beckmann, François Chevallier, Stéphane Margot, Aurélien Portehaut, Marie-Laure Rongier, Léon Vitale. La Compagnie et son Personnel de Bord. Pierre vient de s’acheter une maison. Mais attention, dans cette maison il y a un placard à balais et dans ce placard, il y a une vieille et méchante sorcière... Du 23 février au 9 mars, tlj. (sf. le di.) à 16 h. Rens. sur www.personneldebord.com PLUS SI AFFINITÉ. De Mathilda May et Pascal Légitimus. Plus si affinités... est un florilège de tableaux totalement déjantés sur le thème de la rencontre entre un Homme et une Femme et ses combinaisons à l’infini... Du 26 janvier au 1 juin, sa. à 18 h. ARTUS : “ARTUS DE A À S”. D’Artus et Romain Chevalier. Mise en scène de Bertrand Mayet. De ses passages comme cuisinier à nounou, vous saurez tout sur lui et vous ne demanderez qu’à en rire !. Les 15 et 16 mars à 19 h 45. ■ LE COMPLEXE DU RIRE 7, rue des Capucins - Lyon 1er - 04 78 27 23 59. www.complexedurire.com -  A et C Hôtel de Ville YANN STOTZ DANS “LE SHOW”. D’Yann Stotz. Sur scène, en plus de James Bond, il fait côtoyer Henri Dès, “Les Feux de l’Amour”, les péplums, le prince charmant, et les arrose de son ironie et de son cynisme. Jusqu’au 2 février, me., je., ve. à 20 h 30, sa. à 20 h 30, 22 h 30. LE MARDI, J’AI LILY ! Retrouvez les comédiens de la Ligue d’Improvisation Lyonnaise dans un spectacle totalement improvisé où le spectateur a toujours son mot à dire !. Jusqu’au 2 juillet, ma. à 20 h 30.

27


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 15:23 Page12

Théâtre TA GUEULE ! De Jacques Chambon (le merlin de Kaamelott). Avec Jacques Chambon, Dominic Palandri. Jean-Claude, prof d’histoiregéo dépressif a vraiment besoin de faire le point sur sa vie pour sauver son couple. Gino a vraiment intérêt à faire le mort pour sauver sa peau... Ils ont choisi tous les deux la clinique du docteur Kruger, célèbre psychothérapeute...Ils n’auraient jamais dû se rencontrer car tout les sépare. Du 23 janvier au 16 mars, me., je., ve. à 20 h 30, sa. à 20 h 30, 22 h 30. “MARDI DÉCOUVERTE”. Tous les mardis soirs (sauf pendant les périodes scolaires), venez découvrir les nouveaux talents de demain ! Nous ouvrons la scène à tous les amateurs ainsi qu’aux professionnels qui désirent présenter leur spectacle en vue de programmation. Venez nombreux les encourager !. Jusqu’au 2 juillet. ■ ESPACE GERSON 1, place Gerson - Lyon 5e - 04 78 27 96 99. www.espacegerson.com  31-Terminus C3 ou  D Vieux Lyon CHRISTOPHE ALÉVÊQUE ET SÉRÉNA REINALDI “C’EST MIEUX À DEUX”. Alévêque est infatigable : après plusieurs spectacles sur la politique surtout, il crée maintenant un nouveau spectacle sur le couple, l’amour, les relations entre les hommes et les femmes. Samedi 26 janvier à 20 h. ANTONIA DE RENDINGER DANS “TRAVAIL FAMILLE POTERIE”. Bienvenue dans la loge de Mme Cayeux, concierge de son état et plaque tournante d’un immeuble où par le prisme du tube cathodique et des rencontres se croisent opinions et horizons divers, dans un ballet loufoque qui rappelle les brèves de comptoir. Jusqu’au 2 février, me., je., ve. à 20 h 30, sa. à 20 h, 22 h. TRAVAIL FAMILLE POTERIE. Avec Antonia de Rendinger. Bienvenue dans la loge de Mme Cayeux, concierge de son état et plaque tournante d’un immeuble où par le prisme du tube cathodique et des rencontres se croisent opinions et horizons divers, dans un ballet loufoque qui rappelle les brèves de comptoir. Jusqu’au 2 février. LAURENT VIOLET DANS “BEST OF”. Du “Comique qui Tue” à “la Tuerie de l’Année”, du Café de la gare au Théâtre Dejazet en passant par France Inter : 25 ans de carrière. Laurent Violet nous revient pour notre plus grand plaisir. Du 6 au 16 février, me., je., ve. à 20 h 30, sa. à 20 h, 22 h. SMART FAUNE. De Jacques Chambon. Avec Brigitte Jouffre et Alban Mérical. Un bout de macadam en ville. Fred, publicitaire aisé, branché et hyperconnecté est prêt à tout pour être le premier à posséder le nouveau joujou technologique à la mode. Monique, SDF, est prête à tout pour sortir de la galère des nuits sans-abri. Lundi 18 février à 20 h 30. THOM TRONDEL : ONE MAD SHOW. Mise en scène de Guy Laporte. Toujours sans vulgarité, One MAD Show est une plongée hilarante dans un monde très proche du notre…. Lundi 25 février à 20 h 30. VERINO. Oscillant entre “stand up” et jeu, Verino nous emmène dans un univers BD bien à lui. Passant de la réalité à l’absurde avec une liberté et une énergie hilarante, il nous parle de nous... mais avec le petit décalage qui crée la surprise : c’est tout simplement imprévisible et drôle. Du 20 février au 2 mars, me., je., ve. à 20 h 30, sa. à 20 h, 22 h. SOIRÉE DÉCOUVERTE. Jusqu’au 1er juillet, lu. à 20 h 30. BAZAR PAR ET COMPAGNIE. Leur challenge à relever : improviser à partir des objets que le public a spécialement choisi pour eux ! A vous d’apporter les objets les plus originaux, les plus fous, les plus surprenants, les plus insolites… Une improvisation de haute voltige, pour le plus grand bonheur de tous. Rire assuré !. Jusqu’au 25 juin, ma. à 20 h 30.

28

MARC GELAS : BEST OEUF. Du châtelain au général Hatouf en passant par Samantha ou le vieil acteur, une omelette de sketches savamment dosée qui s’adresse à tout le monde en particulier plutôt qu’à chacun en général... Du 6 au 23 mars, me., je., ve. à 20 h 30, sa. à 20 h, 22 h. ■ LE NOMBRIL DU MONDE 1, place Chardonnet - Lyon 1er - 04 72 07 04 44. www.lenombrildumonde.com lenombrildumonde.hautetfort.com  Ligne C, Station Croix-Paquet ARRÊTE TON CINÉMA. Avec les élèves des cours de comédie du Nombril du Monde. Nouveau spectacle. Des sketchs et des répliques qui font mouche... Jusqu’au 5 février, ma. à 20 h 30. TOUT VA MIEUX ! Avec la trOupe des Acteurs Studieux. Venez découvrir et applaudir le spectacle des élèves des cOurs des cOmédie du nOmbril du mOnde !. Jusqu’au 6 février, lu., me. à 20 h 30. ■ LE RIDEAU ROUGE 1, place Bertone - Lyon 4e - 04 78 37 40 30. www.rideaurouge.fr  C Croix-Rousse ARRÊTE DE PLEURER PÉNÉLOPE ! NOUVELLE VERSION - (NOUVELLE VERSION). Mise en scène de Nathalie Hardouin. Avec Chrystel Rochas, Elyse Fruterro, Lucille Brunel. C’est l’histoire d’une soirée où se retrouvent 3 copines liées par une amitié qui vieillit mal, pour fêter l’enterrement de la vie de jeune fille d’une 4e amie qui est en retard. Jusqu’au 29 juin, les sa. à 18 h. DANS TA BULLE. De et mis en scène par Jocelyn Flipo. Avec Alex Ramirès, Alexandra Bialy, Léon Vitale. C’est une grande histoire d’amour et d’amitié mais aussi des petites histoires de rencontres, de moments uniques qui ne s’oublient pas. Jusqu’au 28 janvier, à 19 h 45. ET DIEU CRÉA LES FOLLES. De Coco Label. Avec Pierre-Hugo Proriol, Yves Sandeau, Lucille Brunel, Gaëlle Le Roy. Heidi et Jean-Luc sont 2 amis d’enfance qui se retrouvent. Leur plus grand souhait, avoir un enfant. Un seul problème : ils sont gays !... Jusqu’au 2 février, du ma. au sa. à 21 h 30. HOMME FEMME MODE D’EMPLOI : LE COUPLE. De Patrice Lemercier. Mise en scène de Nathalie Hardouin. Avec Elyse Fruttero, Pierre Fontes. Une nouvelle comédie à 2 qui croque avec délire toutes les scènes de la vie de couple. Un duo explosif !. Jusqu’au 23 février, du ma. au sa. à 19 h 45 (sf. les 5, 7 fév.). LE SEXE POUR LES NULS. De Marion Gervais. Mise en scène de Stéphane Casez. Avec Yohan Genin. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais avoir osé le demander... Du 4 février au 25 mars, lu. à 19 h 45. ELISABETH BUFFET. Elisabeth Buffet pourrait devenir l’héroïne des célibataires urbaines ! Cette touchante foldingue incarne un personnage drôle, attachant et tellement réel, celui d’une quadragénaire célibataire en mal d’amour. Elle ne cache rien de sa libido et de ses rencontres foireuses avec le récit de ses aventures !. Du 26 février au 2 mars, du ma. au sa. à 19 h 45. YACINE BELHOUSSE. Avec Yacine Belhousse. Si la grâce était un p’tit brun qui fait du stand up, elle s’appellerait Yacine. Yacine Belhousse est découvert par le grand public avec le “Jamel Comedy Club” et notamment grâce à “La chanson du Geek”. Il parcourt ensuite la France et les pays francophones (Belgique, Maroc, Suisse, canada). Aujourd’hui il développe, seul en scène, son univers absurde et tendre au Rideau Rouge. Du 5 au 9 mars, du ma. au sa. à 19 h 45. LE CHÔMAGE C’EST LA SANTÉ ! De David Pagliaroli (avec la collaboration artistique de Thierry Fillon). Avec Elyse Frutero, Najib Guerfi et David Pagliaroli. Travailleurs, travailleuses, un jour vous


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 15:23 Page13

Théâtre serez concernés.Chômeuses, Chômeurs ce spectacle s’adresse àrnvous, dommage que vous n’ayez pas les moyens de le voir !. Du 12 mars au 27 avril, du ma. au sa. à 19 h 45. LE MARIAGE NUIT GRAVEMENT À LA SANTÉ. D’Elodie et Pierre Léandri. Mise en scène de Letis Gennari. Les mariages c’est comme les enterrements, c’est bien seulement quand on est pas dans la première voiture ! Business Woman et homme au foyer, chez Sophie et Romain, autant dire que c’est le monde à l’envers !. Du 5 février au 27 avril, du ma. au sa. à 21 h 30. ■ SALLE RAMEAU 29, rue de la Martinière - Lyon 1er - 04 78 28 24 75.  A Hôtel de Ville GERSON FAIT SON SHOW N°5. Avec Stan, Christophe de France et David Buniak. Une soirée pleine de rire et de bonne humeur. Vendredi 8 février à 20 h 30. CHRISTOPHE ALÉVÊQUE EN SOLO - NOUVEAU SPECTACLE. Samedi 9 février à 20 h 30. ■ SOUS LE CAILLOU 23, rue d’Austerlitz - Lyon 4e - 04 27 44 34 38. www.souslecaillou.net ON VIT DANS UN MONDE MERVEILLEUX ET MON CHIEN A LA RAGE. A partir de 13 ans. De Valérie Lepape-Helly et Josiane Vermare. Mise en scène de Robert Magurno. Avec Valérie LepapeHelly et Josiane Vermare. (1 h 20) Jusqu’au 26 janvier, à 20 h 30. Rens. au 04 72 61 92 92 et sur www.objectifspectacles.fr CLAP M’EN QUATRE : EN BAS DE L’AFFICHE. (1 h 10) Depuis les coulisses, un metteur en scène tyrannique assiste à sa nouvelle pièce. Du 23 janvier au 9 février, me., je. à 20 h 30 (sf. les 6, 7 fév.), ve. 8, sa. 9 fév. à 20 h 30. ROGER MAX DUMONT “MAX CÔTÉ JARDIN”. (1 h 30) Médecin et humoriste, passionné de la langue française et des mots sous toutes leurs formes jusqu’à l’absurde, Max aime jouer avec ceux-ci comme le mathématicien jongle avec les nombres ou le musicien avec les notes de musique. Samedi 2 février à 20 h 30. En 1re partie : Pascal Coulan. GINA : “PHOTOSHOP, MOI ? NON MERCI ! (1 h) Un monologue drôle, grinçant, féroce, où il est question des Brigades de L’Image Correcte, terrifiantes de répression envers les dames portant trop leurs souvenirs sur le visage. (à partir de 18 ans !). Les 6 et 7 février à 20 h 30. PASCAL COULAN ET NATHALIE CASO DANS “HETEROCLITE”. (1 h 20) Partenaires, amants, muse et auteur, voilà les drôles de rapport entre Pascal et Nathalie. Et dans une vraie complicité avec le public, tout y passe : la Culture subventionnée, les retrouvailles climatiques de François et Ségolène, la bêtise d’une WII Love plus performante que nature, une fiancée drôlement voilée, la destruction massive des chanteurs insipides... Jeudi 14 février à 20 h 30. PASCAL COULAN : “J’AIME LES GENS”. (1 h 20) De la sensuelle Laurence Parisot, à ce monde coupé en deux que se partagent homos et supporters de foot, des naïfs bouddhistes aux gentils chasseurs qui visent d’abord notre sécurité, que ce soit en dansant la salsa du PS ou la macarena du Medef, dans ce nouveau spectacle, Pascal Coulan aime vraiment les gens. Du coup, il les dézingue avec une joie communicative. Vendredi 1 février à 20 h 30. Du 21 au 23 février, à 20 h 30. ■ THÉÂTRE “LA MAISON DE GUIGNOL” 2, montée du Gourguillon - Lyon 5e - 04 72 40 26 61. www.lamaisondeguignol.fr  D Vieux-Lyon ou  28, 29, 30 31, 184 et Navette n°4 LA BOULETTE. De et mis en scène par Jean-Louis Rapini. Avec (en alternance) Brigitte Jouffre-Chambon, Alban Marical, Maxime Jullia & Damien Laquet. Une comédie policière loufoque dans le

monde impitoyable de la lingerie féminine. Jusqu’au 26 janvier, je. à 20 h, ve., sa. à 19 h 30. MON MARIAGE, MES AMIS, MES EMBROUILLES ! De J.-F. Edouard, Frédéric Sandeau et Patrice Sandeau. Mise en scène de Sylvie Benoit. Avec J.-F. Edouard, Frédéric Sandeau et Patrice Sandeau. (1 h 10) Léon, célibataire quarantenaire, va enfin se marier avec un superbe mannequin originaire de l’Est rencontrée sur un site de rencontre via internet... Jeudi 14 février à 19 h 30, 21 h 30. VIRGINIE BROZ - IL EN FAUT PEU POUR ÊTRE ANXIEUX ! Virginie nous raconte son histoire, celle d’une nana de 34 ans qui en a marre de vider sa tirelire chez son psy ou autre bienfaiteur illuminé... Du 6 février au 20 mars, du ma. au je. à 20 h (sf. le 14 fév.), ve. 8 fév. à 20 h. MON MEC EST UNE BANANE... ET M’ANANAS AUSSI. De Caroline et Frédéric Sandeau. Mise en scène de Frédéric Sandeau . Avec Charlotte Robin et Frédéric Sandeau. (1 h 10) Une comédie qui montrent sans exagération mais avec à propos et humour la vie d’un homme et d’une femme dans leur vie commune. Jusqu’au 23 mars, ve., sa. à 21 h 15. A COUCHER DEHORS. De Maxime Jullia. Avec Juliette Augert, Maxime Jullia et Jean-Rémi Chaize. Nathalie, jeune maman dysphasique qui lutte avec les mots, est venue pour revoir Romain, guide de randonnée récemment marié. Elle doit lui annoncer, au cours de cette excursion, une nouvelle qui risque de bouleverser sa vie... Du 31 janvier au 23 mars, ve., sa. à 19 h 30, je. 31 jan. à 20 h. ■ LES TONTONS FLINGUEURS 12, rue Romarin - Lyon 1er - 06 29 85 51 50. www.tontonsflingueurs.com -  A et C Hôtel de Ville CO-PLATEAU STAN ET KHALID AKHAZANE . deux humoristes de talents se partagent la scène pour une soirée humour pas comme les autres !. Mardi 29 janvier à 20 h 30. ÇA TOURNE ! DE DELPHINE DELEPAUT ET DIDIER NATHAN. De et mis en scène par Delphine Delepaut et Didier Nathan. Avec Céline Moro ou Delphine Delepaut (en alternance) et Didier Nathan. Nouveau spectacle comique, interactif et déjanté sur le monde du cinéma. Jusqu’au 23 février, me., je., ve. à 21 h 30, sa. à 20 h, 22 h. LOVING OUT. De Jocelyn Flipo. Mise en scène de Jocelyn Flipo, Léon Vitale. Avec Mathieu Coniglio, Rayane Bensetti, Yohan Genin. A 30 ans, Romain, célibataire endurci timide et complexé, est persuadé d’avoir déjà vécu la sienne... et consacre tout son temps à gérer sa galerie d’art. Du 27 février au 9 mars, me., je., ve. à 21 h 30, sa. à 20 h, 22 h. ■ LE TROKSON 110, montée de la Grande Côte - Lyon 1er - 04 78 28 52 43. www.myspace.com/trokson IMPROCITÉ AU TROKSON: LES ZIMPROSSIBLES . Les Z’improssibles est un concept d’improvisation adapté au café-théâtre. Quatre comédiens improvisent sur des thèmes proposés par le public au cours d’une soirée animée et dirigée par un maître de cérémonie. Mercredi 30 janvier à 20 h 30. Mercredi 27 février à 20 h 30. ■ LES VEDETTES SECRÈTES THÉÂTRE 11, rue de l’Annonciade - Lyon 1er - 04 78 30 49 02. www.lesvedettessecretes.com  6, 13, 18 arrêt Mairie du 1er LES COCOTTES “Y’A PAS 50 FAÇONS DE FAIRE NOËL”. De Lætitia Villemaux et Emmanuelle Vallesi Grange. Avec Lætitia Villemaux et Emmanuelle Vallesi Grange. Ce sera le Noël qui ressemble le moins à Noël depuis la création de Noël… Y’a pas 50 façons de faire Noël ! 1 jeu, 8 candidats !. Jusqu’au 2 février, je., ve., sa. à 20 h.

29


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 15:23 Page14

Théâtre HUMOUR - ONE MAN SHOW ■ TITOFF “APRÈS 5 ANS SANS RIEN FAIRE, DÉJÀ DE RETOUR !” De Titoff, Laurent Junca. Mise en scène de Laurent Junca. (1 h 20) • Vendredi 25 janvier à 20 h 30 - Le Briscope, Office Culturel de Brignais - Parc de l’Hôtel de ville, Brignais, 04 78 05 31 13 www.brignais.com ■ JOS HOUBEN Spectacle conseillé à partir de 8 ans De Jos Houben. Avec Jos Houben. (0 h 50) Une conférence sérieusement désopilante à ne manquer sous aucun prétexte. Une parenthèse revigorante où l’on peut rire de tout et dans toutes les tonalités. • Les 30 et 31 janvier à 19 h 30 - Radiant Bellevue, 1, rue Jean Moulin, Caluire-et-Cuire, 04 72 10 22 19 - www.radiantbellevue.fr  33, 38, S5 arrêt Caluire-Hôtel de Ville ■ LAURENT GERRA - NOUVEAU SPECTACLE • Mercredi 6 février à 20 h 30 - Halle Tony Garnier, 20, place Charles et Christophe Mérieux, Lyon 7e, 04 72 76 85 85 www.halle-tony-garnier.fr  B Debourg ou  C7 (Pl. Dr Mérieux) - 60, C22, 53 (Tony Garnier) ■ PIERRE PALMADE ET MICHÈLE LAROQUE : ILS SE REAIMENT Cette fois-ci, en admettant que leur mort n’était qu’un cauchemar, ils se donnent une dernière chance en engageant leur couple dans des histoires extraordinaires pour rompre à tout prix la monotonie qui les guette. • Samedi 9 février à 20 h 30 - Halle Tony Garnier, 20, place Charles et Christophe Mérieux, Lyon 7e, 04 72 76 85 85 - www.halle-tonygarnier.fr  B Debourg ou  C7 (Pl. Dr Mérieux) - 60, C22, 53 (Tony Garnier) ■ RACHID BADOURI Attention, la “badourimania” arrive en France et vous pourrez dire : j’y étais !. • Samedi 9 février à 20 h - Radiant Bellevue, 1, rue Jean Moulin, Caluire-et-Cuire, 04 72 10 22 19 - www.radiantbellevue.fr  33, 38, S5 arrêt Caluire-Hôtel de Ville ■ FRANÇOIS-XAVIER DEMAISON - “DEMAISON S’ÉVADE” A partir de 12 ans De François-Xavier Demaison, Samuel Le Bihan, Mickaël Quiroga. Mise en scène d’Eric Théobald. Avec FrançoisXavier Demaison. (1 h 20) L’humoriste passe au vitriol le monde d’aujourd’hui et aligne les personnages. Il virevolte d’un sexe à l’autre, d’une génération à l’autre, d’une nationalité à l’autre, avec une énergie débordante. Rens. sur www.demaison.net • Jeudi 14 février à 20 h 30 - Radiant Bellevue, 1, rue Jean Moulin, Caluire-et-Cuire, 04 72 10 22 19 - www.radiant-bellevue.fr  33, 38, S5 arrêt Caluire-Hôtel de Ville ■ L’IMPOLITIC SHOW D’Yves Lecoq, Jean-Loup Dababie, Laurent Violet. Avec Yves Lecoq. (1 h 30) Yves Lecoq est accompagné de tous les personnages féminins nécessaires à cette revue d’actualité tous azimuts, incarnés avec talent par ses coquettes Jeanne Moreau ou Amy Winehouse. • Vendredi 15 février à 20 h 30 - Espace Louise Labé, 13, avenue Robert Schumann, St-Symphorien-d’Ozon, 04 78 02 36 36 www.notrevillage.com ■ JACQUES BONNAFFÉ “L’ORAL ET HARDI” De Jean-Pierre Verheggen. Mise en scène de Jacques Bonnaffé. Avec Jacques Bonnaffé. (1 h 20) Comédien à part entière, Jacques Bonnaffé étend sa pratique artistique à des domaines variés, lec-

30

tures ou concerts d’écritures, mises en scène, enregistrements mémorables, performances ou banquets littéraires, accordant à la poésie vivante, une part privi. • Les 21 et 22 février à 20 h 30 Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Avenue du Driève BP 3, Villefontaine, 04 74 80 71 85 - http://theatre.capi-agglo.fr

MARIONNETTES-CONTES ■ COMÉDIE ODÉON 6, rue Grolée - Lyon 2e - 04 20 10 04 23.  A Cordeliers GUIGNOL ET LE TRÉSOR DU VIEUX LYON À partir de 3 ans. Depuis des années un fabuleux trésor est introuvable dans les rues du vieux Lyon, Guignol et Gnafron décident de le chercher et surtout, de le trouver !. Jusqu’au 9 mars, du lu. au ve. à 14 h 30 (sf. les 21, 22 fév.). ■ GUIGNOL, UN GONE DE LYON Cie Daniel Streble - Salle La Ficelle - 65, bd des Canuts - Lyon 4e 04 72 32 11 55 (sur réservation). www.guignol-un-gone-de-lyon.com -  C Hénon GUIGNOL ET LES MOMIES. Un vieux Professeur, ami de Guignol, l’invite à participer à ses recherches en Egypte. Guignol curieux va accepter de l’aider à découvrir ces mystères, et étudier les pyramides. Mais les découvertes seront multiples et amusantes. Jusqu’au 10 mars. GUIGNOL ET L’IMPÉRATRICE CATHERINA. Guignol veut, pour une fois, voyager. Il va aller jusqu’en Russie et rencontrer l’ Impératrice Catherina dont les filles sont étranges, bizarres. Il va vouloir chercher à comprendre et mieux connaître ces Princesses. Il découvrira leur mystère !!!. Du 13 mars au 5 mai. ■ THÉÂTRE “LA MAISON DE GUIGNOL” 2, montée du Gourguillon - Lyon 5e - 04 72 40 26 61. www.lamaisondeguignol.fr  D Vieux-Lyon ou  28, 29, 30 31, 184 et Navette n°4 L’HISTOIRE DU CHARMEUR DE SERPENT À partir de 3 ans. Mise en scène d’Aurore Bodin. Cie L’Oeil du Cyclope. (0 h 50) Malgré le danger, Jagdish, charmeur de serpents nomade, réenchante cette triste contrée grâce à sa flûte, son courage et sa liberté d’esprit. Du 23 février au 10 mars, tlj. à 10 h 30. GUIGNOL, PIRATE D’EAU DOUCE À partir de 3 ans. Avec Damien Weis, Thomas Polly, Chrystelle Ortéga, Catherine Rapini, Aurore Bodin. (0h45) A l’abordage moussaillons !!! Guignol est paré à l’aventure, sillonnant Rhône et Saône à la recherche du fantastique trésor. Jusqu’au 17 mars, me., sa., di. à 16 h 30, sa. 2 mars, me. 27 fév., di. 3 mars, sa. 23, di. 24 fév. à 14 h 30, je. 28, lu. 25, ma. 26 fév., ve. 1 mars à 14 h 30, 16 h 30, lu. 4, ma. 5, je. 7, ve. 8 mars à 14 h 30, 16 h 30, me. 6, sa. 9, di. 10 mars à 14 h 30. ■ THÉÂTRE DES MARIONNETTES - GUIGNOL DE LYON ! 2, rue Louis Carrand - Lyon 5e - 04 78 28 92 57. www.guignol-lyon.com -  1-3-19-31-40-44 Saint-Paul GUIGNOL DANS LA LUNE À partir de 3 ans. Mise en scène d’Antoine Truchi. Avec Julie Doyelle, Morjane M’harrak + distribution en cours. Collectif Zonzons. (0 h 45) Miséricorde un bout de la lune a disparu ! Ce conte humoristico-scientifique fera (re)découvrir l’astronomie aux petits comme aux grands. Du 2 février au 17 mars, sa. à 15 h 30 (sf. les 2, 16 mars), me. 13, di. 17 mars à 15 h 30, je. 28, lu. 25 fév., ve. 1 mars, me. 6, 27, ma. 26 fév. à 10 h 30, di. 3 mars, 3, me. 13 fév. à 15 h 30, lu. 4, ma. 5, je. 7, ve. 8, me. 6 mars à 10 h 30. PRESSES DE COMPTOIR. Quand Guignol et Gnafron décortiquent l’actualité, y font rien qu’à raconter des gandoises et des gognandises ! Spectacles adultes. Vendredi 15 février à 20 h. Vendredi 15 mars à 20 h.


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 15:23 Page15

Théâtre ■ MANOVIVA  À partir de 5 ans. De cie Girovago e Rondella. Avec Marco, Federica, Tim, Tom Grignani et Alberto Becuccirn. Cie Girovago e Rondella. (0 h 45) Dans un cirque grand comme une maison de poupée, des petits êtres plus vrais que nature font des numéros de voltige, numéro du danseur de corde, contorsionniste, jongleur ou cracheur de feu. • Mercredi 30 janvier à 15 h - Espace Tonkin, 7, avenue Salvador Allende, Villeurbanne, 04 78 93 11 38  T1 Tonkin ou  26-38 Clinique du Tonkin • Mercredi 6 février à 15 h - Espace Baudelaire, 83, avenue de l’Europe, Rillieux-la-Pape, 04 37 85 01 50 - www.ville-rillieux-lapape.fr  58-59 Baudelaire ■ HIPPOLYTE OU UNE VIE DE CHIEN  À partir de 2 ans. Cie Théâtre du Mayapo. Doc a complément oublié l’’anniversaire de sa fille Dorothée ! Ni une, ni deux, il lui fabrique un chien mécanique : Hippolyte. • Les 30 janvier, 2 et 3 février me. à 15 h 30, sa. à 17 h, di. à 11 h Pata’Dôme Théâtre, 62, route d’Yvours, Irigny, 04 78 51 48 87 www.patadome-theatre.com ■ LE RIDEAU ROUGE 1, place Bertone - Lyon 4e - 04 78 37 40 30. www.rideaurouge.fr  C Croix-Rousse GUIGNOL ET LE MYSTÈRE DU PARC DE LA TÊTE D’OR. Les animaux exotiques du Parc de la Tête d’Or ont disparu... Jusqu’au 9 mars, me., sa. à 16 h 30, lu. 25, ma. 26 fév., ve. 1 mars, je. 28 fév., lu. 4, ma. 5, je. 7, ve. 8 mars à 16 h 30. ■ TOUATEMOCHE  À partir de 4 ans. Compagnie L’. Quand elle est née, Touatémoche n’’était pas belle ! Petite dernière d’une grande famille, elle subit les moqueries de tous. • Les 20 et 23 février me. à 15 h 30, sa. à 17 h - Pata’Dôme Théâtre, 62, route d’Yvours, Irigny, 04 78 51 48 87 - www.patadome-theatre.com ■ LES SORCIÈRES  À partir de 8 ans. Mise en scène de Sylvain Maurice. Avec Nadine Berland en alternance avecrnAurélie Hubeau, Laure Bonnet enrnalternance avec Élise Combet, PhilippernRodriguez-Jorda, Laurent Graisrn(musicien). Cie (titre provisoire). Les Sorcières est l’histoire merveilleuse, drôle et cruelle d’un jeune garçon qui déjoue un complot mondial d’horribles sorcières avec la complicité de sa vénérable grand-mère norvégienne. • Mercredi 20 février à 18 h 30 - Salle de l’Isle, L’Isle d’Abeau, 04 74 80 71 85 - http://theatre.capi-agglo.fr ■ LE VOL DU DERNIER DODO  À partir de 2 ans. Mise en scène de Léo Polly. La compagnie de Léo. (0 h 30) Un oiseau qui s’échappe de sa cage. Mais pas n’importe quel oiseau... Un dodo bien dodu, le dernier de son espèce, et il ne peut pas voler. • Les 30 et 31 janvier me. à 10 h, 16 h, je. à 10 h, 15 h Salle Léo Ferré - MJC du Vieux Lyon , 5, place Saint-Jean - (Entrée par le 1, rue de la Brèche), Lyon 5e, 04 78 42 48 71 www.mjcvieuxlyon.com  D ou  29-30-31 Vieux Lyon ■ LES RATS CONTEURS  À partir de 3 ans. Les rats conteurs du mont du lyonnais vous proposent un florilège de contes pour petites et moyennes oreilles…. • Vendredi 8 février à 20 h 30 - Salle Léo Ferré - MJC du Vieux Lyon, 5, place Saint-Jean - (Entrée par le 1, rue de la Brèche), Lyon 5e, 04 78 42 48 71 - www.mjcvieuxlyon.com  D ou  29-30-31 Vieux Lyon ■ MERCEDES ALFONSO CONTEUSE CUBAINE : PAROLES FACE À LA MER

A partir de 10 ans. Avec accompagnement à la guitare : Dominique Mercier. (1 h 15) Entre contes et chansons, vous êtes invité à un voyage intime dans les ruelles et les quartiers de la Havane.

• Mercredi 20 février à 20 h 30 - Sous le caillou, 23, rue d’Austerlitz, Lyon 4e, 04 27 44 34 38 - www.souslecaillou.net ■ LE TROUILLARD  À partir de 4 ans. De et mis en scène par Léo Polly. Avec Léo Polly, Rémi Bancillon (guitare). Cie de Léo. (0 h 30) C’est l’histoire d’un oiseau qui n’a jamais pu s’envoler, préférant rester dans son trou à fuir le regard des autres. Mais un jour, on vient l’expulser de chez lui de manière définitive... • Du 6 au 16 mars di., sa. à 11 h, 17 h, lu., ma., me., ve. à 10 h, 15 h Théâtre Les Clochards Célestes, 51 rue des Tables Claudiennes, Lyon 1er, 04 78 28 34 43 - www.clochardcelestes.com ■ BASTARD A partir de 16 ans. De Duda Paiva Company (Pays-bas). Avec Duda Paiva, Jim Barnard, Rob van Veggel, Kaisa Selde. (1 h) Un homme costard-cravate sort échevelé d’un énorme sac-poubelle, une bouteille à la main. Sacrée gueule de bois ! Il se réveille enfermé dans une déchetterie en compagnie d’une vieille danseuse cul-de-jatte et de son “ bon ami ” en sous-vêtement… Et par-dessus le marché il doit trouver le chat, Rumba, et de quoi faire un thé sous peine de ne jamais trouver la sortie… • Samedi 16 février à 20 h 30 - Théâtre de Bourg-en-Bresse, 11, place de la Grenette, Bourg-en-Bresse, 04 74 50 40 00 www.theatre-bourg.com ■ CHUBICHAI  À partir de 2 ans. D’Odile L’Hermitte et Marie Tuffin. Avec Odile L’Hermitte et Marie Tuffin. Compagnie Le Vent des Forges. (0 h 35) Le Chübichaï est un enfant au visage rond comme la lune. Il appelle sa maman, mais elle ne répond pas. Il part à sa recherche. Sur son chemin, il rencontre des personnages étranges. Retrouvera-t-il sa maman ? • Les 13 et 16 mars me. à 10 h, 16 h, sa. à 9 h, 10 h 30, 16 h - au petit théâtre Jean Vilar - Théâtre de Bourg-en-Bresse, 11, place de la Grenette, Bourg-en-Bresse, 04 74 50 40 00. www.theatre-bourg.com ■ UN PETIT TOUR ET PUIS REVIENT  À partir de 2 ans. De Cécile Bergame. Avec Cécile Bergame. Cie Café Crème. (0 h 30) Les enfants sont invités à s’aventurer sur un petit chemin entre ici et ailleurs, dedans et dehors, proche et loin, réel et imaginaire... et au bout du chemin une énorme jupemaison pour s’y cacher, s’y perdre, s’y pelotonner. • Mercredi 13 février à 15 h 30 - Théâtre Jean Marais, 53, rue Carnot, St-Fons, 04 78 67 68 29 - www.theatre-jean-marais.com  12 Picard ou 60-93 Saint Fons Albert Thomas

CIRQUE - ILLUSION ■ ZÉNITH DE SAINT-ETIENNE Rue Scheurer Kestner - St-Etienne. www.zenith-saint-etienne-metropole.fr CIRKAFRIKA . Des centaines de costumes colorés, véritables invitation à la célébration, mais aussi danse, chants, instruments traditionnels et contemporains vous guideront 2 heures durant dans ce périple autour du thème de la découverte de l’Afrique. Cinquante artistes, musiciens, danseurs, acrobates, contorsionnistes, diabolos, jonglerie aux massues, numéro de chapeaux, porté acrobatique, numéro de claquettes, numéro de gum boots, jonglerie aux bols, numéro de cerceaux, balles aux rebonds, icariens, antipodistes. Vendredi 25 janvier à 20 h 30. ■ LES CIEUX DANS LES TROUS Mis à la porte du cirque, deux clowns se retrouvent à la rue. Proches du désespoir, ils partent à la conquête de leur bonne étoile, guidés par Mademoiselle Constance la Conscience. • Du 23 février au 10 mars tlj. à 14 h 30, 16 h 30 - Le Carré 30, 12, rue Pizay, Lyon 1er, 04 78 39 74 61 - www.carre30lyon.free.fr  A et C Hôtel de Ville

31


17-32 Theatre du 23-01_1 21/01/13 15:23 Page16

Théâtre ■ DES MARCHES A partir de 9 ans. De et mis en scène par Aurélie Cuvelier et Martin Cuvelier. Avec Aurélie Cuvelier, Martin Cuvelier, Fabien La Sala, Angélique Rebolledo, Sébastien Spennato . Cie VireVolt. (1 h) Des marches est une pièce pour quatre circassiens aux personnalités physiques très différentes. • Mardi 12 mars à 20 h 30 - CCN Rillieux-la-Pape, 30 ter, avenue Général Leclerc, Rillieux-la-Pape, 04 72 01 12 30 - www.ccnr.fr  C5, arrêt MJC-Centre Chorégraphique - C2, arrêt les Verchères (5 mn à pied)

■ L’ART DE LA FUGUE Spectacle conseillé à partir de 10 ans. De et mis en scène par Yoann Bourgeois - Marie Fonte. Avec Marie Fonte et Yoann Bourgeois. (1 h 05) Une pièce pour deux corps, un piano et des objets, écrite en suivant L’Art de la fugue de Bach et qui cherche à dépasser l’écriture circassienne traditionnelle et son ressort principal : la surenchère et la performance. • Les 31 janvier et 1 février à 20 h 30 - Théâtre de Villefranche, place des Arts, Villefranche-sur-Saône, 04 74 68 02 89 www.theatredevillefranche.asso.fr

■ LES ENCOMBRANTS FONT LEUR CIRQUE Mise en scène de Claire Dancoisne. Avec Marie Godefroy, Nicolas Goussef, Justine Macadoux, Nicolas Postillon, Chloé Ratte, Léo Smith, Maxence Vandevelde. Cie Théâtre de la Licorne. (1 h 05) • Jusqu’au 26 janvier à 20 h - Célestins - Théâtre de Lyon, 4, rue Charles Dullin, Lyon 2e, 04 72 77 40 00 - www.celestins-lyon.org  A et D Bellecour • Les 31 janvier et 1 février à 20 h 30 - Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Av. du Driève - BP 3, Villefontaine, 04 74 80 71 85 http://theatre.capi-agglo.fr • Vendredi 8 février à 20 h - Théâtre de Vénissieux - Maison du Peuple, 8, boulevard Laurent Gérin, Vénissieux, 04 72 90 86 68 www.theatre-venissieux.fr  D ou  T4 Gare de Vénissieux ou  93 Langevin

■ CIRCUS INCOGNITUS A partir de 6 ans. De Jamie Adkins. Avec Jamie Adkins et AnneMarie Levasseur (musicienne). (1 h) Dans le fourbi de Jamie Adkins, chaise, échelle, valise, bretelles, corde ou raquette de ping-pong, tout est prétexte à jongler, à jouer, à résoudre l’irrépressible tendance qu’ont tous les objets à s’insurger ou se dérober sous ses pieds. • Les 5 et 6 février ma. à 20 h 30, me. à 19 h 30 - Théâtre de Villefranche, place des Arts, Villefranche-sur-Saône, 04 74 68 02 89 www.theatredevillefranche.asso.fr • Les 14, 15 et 16 février à 20 h 30 - Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Av. du Driève - BP 3, Villefontaine, 04 74 80 71 85 http://theatre.capi-agglo.fr

■ LA TÊTE DANS LES ÉTOILES A partir de 11 ans. (0 h 50) Un homme est pris dans sa rêverie. Du haut de son observatoire cielé, la tête dans les étoiles, il orchestre trois créatures qui jouent pour lui ses peurs, ses rêves, ses désirs, ses fantasmes... Rens. sur www.legrandjete.com • Jeudi 14 mars à 19 h 30 - Espace Albert Camus, 1, rue Maryse Bastié, Bron, 04 72 14 63 40 - www.albertcamus-bron.fr  2 Rebufer

■ BALLADES D’Aurélie et Martin Cuvelier. Mise en scène d’Aurélie Cuvelier. Avec distribution en cours. Cie Virevolt. (1 h 30) Un instant de création collective, de partage, le temps d’une après-midi, d’un moment de cirque. • Dimanche 24 février à 16 h - Théâtre Jean Marais, 53, rue Carnot, St-Fons, 04 78 67 68 29 - www.theatre-jean-marais.com  12 Picard ou 60-93 Saint Fons Albert Thomas

■ SEMIANYKI OU (LA FAMILLE)  A partir de 8 ans. De Lucien Vargoz. (1 h 40) Chronique familiale à peine fantastique.Le père alcoolique, qui menace de partir, la mère enceinte qui menace d’accoucher, et une armée de marmots déjantés et créatifs qui menacent de trucider père et mère pour exister... • Mercredi 23 janvier à 19 h 30 - Espace Culturel Saint-GenisLaval, 8, rue des Ecoles, St-Genis-Laval, 04 78 86 82 28 www.mairie-saintgenislaval.fr  10 Saint-Genis Mairie ■ CIRKAFRIKA  • Samedi 26 janvier à 20 h 30 - Halle Tony Garnier, 20, place Charles et Christophe Mérieux, Lyon 7e, 04 72 76 85 85 www.halle-tony-garnier.fr  B Debourg ou  C7 (Pl. Dr Mérieux) - 60, C22, 53 (Tony Garnier) ■ L’OMBRE ORCHESTRE - XAVIER MORTIMER  À partir de 3 ans. De Xavier Mortimer. Mise en scène de Jean-Paul Rolin. Avec Xavier Mortimer. (1 h 15) Seul en scène, Xavier Mortimer enchaîne une succession de numéros de cirque et de magie de proximité qu’on a l’impression de voir pour la première fois, tant ils sont présentés avec une grâce souveraine. Rens. sur www.xaviermortimer.com • Vendredi 8 février à 20 h 30 - Le Lissiaco, 3, chemin de Marcilly, Lissieu, 04 78 47 60 35 - www.lissieu.fr  161/164 Gare de Vaise Villefranche sur Saône, arrêt Lissieu Centre ■ IVRE D’ÉQUILIBRE De Pascal Rousseau. Mise en scène d’Eric Bouvron. Avec Pascal Rousseau. (1 h 05) Une aérienne et époustouflante démonstration où l’humour n’est jamais absent. • Jeudi 24 janvier à 20 h 30 - Théâtre de Bourg-en-Bresse, 11, place de la Grenette, Bourg-en-Bresse, 04 74 50 40 00 - www.theatrebourg.com

32

■ LE VOL DU REMPART  À partir de 7 ans. De Nicolas Bachet, Moïse Bernier, Katell Boisneau, Vincent Martinez. Avec Nicolas Bachet, Moïse Bernier, Katell Boisneau, Vincent Martinez - Musique/slam : Nicolas Bachet. (1 h 10) Avis de grand frais sur scène : la compagnie Mauvais Coton, jeune équipage de grand enthousiasme, fait tanguer nos sens et nos émotions. • Vendredi 1 février à 20 h 30 - Le Polaris, Avenue de Corbetta, Corbas, 04 72 51 45 55 - www.lepolaris.org  54 Corbas Mairie • Les 15 et 16 mars à 20 h 30 - Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Avenue du Driève - BP 3, Villefontaine, 04 74 80 71 85 http://theatre.capi-agglo.fr

EXTERIEURS ïVILLEFRANCHE-SUR-SAÔNEï ■ THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE Place des Arts - 04 74 68 02 89. www.theatredevillefranche.asso.fr UNE NUIT D’ORAGE À partir de 6 ans. De Michèle Lemieux. Mise en scène de Gervais Gaudreault. Avec Ludger Côté et Émilie Lévesque. Cie Le Carrousel. (0 h 50) Une petite fille et son chien, par une nuit d’orage. Mille questions surgissent dans sa tête. La réflexion s’élance, s’envole et revient en piqué, rebondit sur les parois invisibles de la conscience. Samedi 16 février à 15 h. LA LOCANDIERA. De Carlo Goldoni. Mise en scène de Marc Paquien. Avec Dominique Blanc, François de Brauer, Anne Caillère, Anne Durand, Gaël Kamilindi, André Marcon. Les 19, 20 et 21 février, ma., je. à 20 h 30, me. à 19 h 30.


33a 39 - Musique du 23-01_1 21/01/13 14:46 Page1

Musique Les spectacles suivis de ce symbole  sont conseillés au Jeune Public.

FESTIVALS ■ LE BOOM DES ANNÉES 80 Du 10 janvier au 3 février. Maison de la Danse, 8, avenue Jean Mermoz, Lyon 8e. Au tournant des années 80, années d’optimisme et d’engagement propices à l’explosion artistique, de nouveaux courants chorégraphiques naissent dans un foisonnement inégalé, de l’expressionnisme ludique, du minimalisme au baroque... C’est l’avènement de la danse d’auteur. La Maison de la Danse propose de faire un tour du côté de la mémoire chorégraphique avec des œuvres devenues cultes. Rens. au 04 72 78 18 00 (18) et sur www.maisondeladanse.com.

> Les 24, 25 et 26 janvier à 20 h 30 : JOSETTE BAÏZ : GRENADE, LES 20 ANS. Avec 26 danseurs. Chorégraphie : Baïz, Découflé, Gallota, Kelemenis, Preljocaj, Maillot, Lagraa. > Les 29 et 30 janvier, ma. à 20 h 30, me. à 19 h 30 : JEANCLAUDE GALLOTA : LE SACRE DU PRINTEMPS. Avec 13 danseurs. Chorégraphie : Jean-Claude Gallota. > Dimanche 3 février à 15 h : JEAN-CLAUDE GALLOTA : RACHETER LA MORT DES GESTES. Avec 10 danseurs et 20 intervenants amateurs. Chorégraphie : Jean-Claude Gallota. ■ LES POLY’SONS FESTIVAL DE CHANSON FRANÇAISE. Du 22 au 25 janvier. Théâtre de l’Iris, 331, rue Francis de Pressensé, Villeurbanne. Festival de chanson française. Rens. au 04 78 68 86 49 et sur www.theatredeliris.fr.

> Vendredi 25 janvier à 20 h : MANU GALURE. Avec Manu Galure (chant, piano), Ugo Guari (batterie électro-acoustique), Bastien Andrieu (basse), Juan Favarel Kowalczewski (claviers). ■ FESTIVAL AIRE DE JEU Du 29 janvier au 2 février. Après David Lang en 2012, Les Subsistances invitent la compositrice américaine Julia Wolfe pour cette 2e édition d’Aire de jeu. Le pari est celui de la rencontre réelle d’un grand compositeur et des chorégraphes. Puis, le partage de cette découverte avec des musiciens et des danseurs sur le plateau. Chaque chorégraphe choisit librement une pièce dans le corpus existant du compositeur. Les Subsistances lui proposent de rencontrer des musiciens avec lesquels il travaillera durant le temps de sa résidence. Maud Le Pladec, Faustin Linyekula, Arkadi Zaides et Tânia Carvalho, aucun des ces quatre chorégraphes ne connaissait l’œuvre de Julia Wolfe auparavant mais chacun entretient un lien très fort avec la musique.

> Les 29, 30 et 31 janvier - CCN Rillieux-la-Pape, 30 ter, avenue Général Leclerc, Rillieux-la-Pape : TANIA CARVALHO. > Du 30 janvier au 2 février - Les Subsistances - Laboratoire de création artistique, 8 bis, quai Saint-Vincent, Lyon 1er : ARKADI ZAIDES. > Les 31 janvier, 1er et 2 février à 19 h - Théâtre de la Croix-Rousse, Place Joannès-Ambre, Lyon 4e : JULIA WOLFE - FAUSTIN LINYEKULA. Chorégraphie : Faustin Linyekula. Compositieur : Julia Wolfe. > Du 30 janvier au 2 février - Les Subsistances - Laboratoire de création artistique, 8 bis, quai Saint-Vincent, Lyon 1er : MAUD LE PLADEC. ■ FESTIVAL QUAND LES SOURIS DANSENT Du 6 au 16 février. Divers lieux de Lyon, Lyon. Concerts - Cinéma Fanfare - Théâtre - Expo... Au programme des Musiques Actuelles, de la Musique du Monde, du Théâtre, du Cinéma, de la Fanfare en ouverture et les concerts des ateliers de percussions (MEJ & ESAT de Charnoz sur Ain). Mercredi 6 février à 18 h : exposition sur “la différence”, à la Maison des Associations Samedi 9 février - Ouverture en fanfare !! 11 h 30 - Ateliers de percussions de la MEJ: Batucada Guri - Ateliers

de percussions de l’ESAT de Charnoz sur Ain - L’Ethnofanfare, place de la Croix-Rousse. 20 h 30 - Concerts La Mine de Rien Antiquarks (+ 1re partie) à la Maison des Associations. Mardi 12 février - Soirée cinéma + débat avec Aladji Bâ - “La ligne droite” de Régis Wargnier, au cinéma Saint-Denis. Mercredi 13 février de 13 h à 17 h : sensibilisation aux différences avec l’APF, l’école des chiens guides du Centre-Est, place de la Croix-Rousse. Jeudi 14 février à 19 h 30 Théâtre musical Cie Papier de Verre : “Gros calins” sur des textes de Romain Gary, au restaurant “Les galets bleus la nuit”. Vendredi 15 février à 20 h 30 soirée chanson: Batlik, Je rigole + 1re partie, à la Maison des Associations. Samedi 16 février à 20 h 30 soirée musique du monde : Dialek (Maroc), Nabil Baly Othmani (Algérie), à la Maison des Associations. Toutes les infos : www.lacocotteprod.com ■ EN SCÈNES ! Du 12 mars au 6 avril. Théâtre de Bourg-en-Bresse, 11, place de la Grenette, Bourg-en-Bresse. Rens. au 04 74 50 40 00 et sur www.theatre-bourg.com.

> Les 12 et 13 mars, ma. à 20 h 30, me. à 19 h : NUÉES, LE LABYRINTHE DES CHIMÈRES. Avec Dominique Le Marrec, Valérie Lamielle, Damien Briançon, Hervé Diasnas, Brigitte Morel, Ivan Favier et les comédiens manipulateurs Yves Morotti et Bruno Uytterrnde la compagnie Motus Modules. Chorégraphie : Hervé Diasnas. Association Ça - Compagnie Hervé Diasnas. > Dimanche 17 mars à 17 h : MUSIQUE SLAVE - OEUVRES DU XXE SIÈCLE INSPIRÉES DES MUSIQUES TRADITIONNELLES SLAVES. Avec Ensemble Orchestral Contemporain. > Vendredi 22 mars à 20 h 30 : LE SOLEIL BRILLE POUR TOUT LE MONDE ? De Jacques Prévert / Fred Nevchehirlian. Avec Fred Nevchehirlian. ■ CHAOS DANSE 11e édition. Du 12 mars au 5 avril. Les Saisons d’Astrée, Théâtre Astrée - Campus de La Doua, 43, bd du 11 novembre 1918 - 6, av. Gaston Berger, Villeurbanne. Manifestation devenue incontournable pour les amoureux de la danse contemporaine dans tous ses états. Ces rencontres chorégraphiques permettent de créer des liens entre les équipes professionnelles, les Centres de Formation (CNSMD, CRR), les Associations Chorégraphiques Universitaires et la section Danse Etudes de l’INSA. Des rencontres, des débats sont proposés également avec le public. . Rens. sur www.myspace.com/theatre_astree.

> Mardi 12 mars à 20 h 30 : JEUNE BALLET DU CNSMD DE LYON À CHAOS DANSE. Avec Maître de ballet : Gaëlle Communal van Sleen. > Jeudi 14 mars à 20 h 30 : DES ILLUSIONS. Spectacle conseillé à partir de 8 ans. Chorégraphie : Natacha Paquignon, avec la complicité des danseurs. Compagnie Kat’chaça. > Mardi 19 mars à 20 h 30 : SOUFFLE . Avec Pierre Pontvianne. Chorégraphie : Pierre Pontvianne. Cie Parc. > Jeudi 21 mars à 20 h 30 : F ET STEIN RÉINTERPRÉTATION. Avec Christian Bourigault, Sven Lava. Chorégraphie : Dominique Bagouet. Compagnie L’Alambic. Compositieur : Sven Lava. > Mardi 26 mars à 20 h 30 : RUPESTRES. Avec Jérémy Paon, Alessandro Sabbatini, Olivier Gabrys, Anita Mauro. Chorégraphie : Marcelo Sepulveda. Compagnie TramaLuna. > Jeudi 28 mars à 20 h 30 : TRIO FREUDE, MIT FEUER. Avec Blandine Pinon, Delphine Gaud, Roland Bon. Chorégraphie : Delphine Gaud. Compagnie La Trisande. > Mardi 2 avril à 20 h 30 : L’ASPIRATEUR (DE LA POUSSIÈRE AUTOUR DU CŒUR). Spectacle conseillé à partir de 12 ans. Avec Aurore di Bianco, Aurélie Mouilhade, Li-Li Cheng, Pauline Sales, Inés Hernandez, Christine Labadie et Jeanne Rousseau ou Lucille Terreau. Chorégraphie : Frédéric Cellé. Le Grand Jeté ! Cie Frédéric Cellé. 33


33a 39 - Musique du 23-01_1 21/01/13 14:46 Page2

Musique > Mercredi 3 avril à 20 h 30 : ASPIREZ-MOI. > Vendredi 5 avril à 20 h 30 : EN SCÈNE. Avec Par l’Ensemble Chorégraphique du Conservatoire de Lyon. ■ FESTIVAL A VAULX JAZZ 2013 LE FESTIVAL FÊTE SES 26 ANS DU 14 AU 23 MARS 2012. Du 14 au 23 mars. Le festival se déroulera du 14 au 23 mars à Vaulx-enVelin, à Lyon et dans l’agglomération.

CLASSIQUE ■ ORCHESTRE NATIONAL DE LYON - AUDITORIUM DE LYON 149, rue Garibaldi - place Charles de Gaulle - Lyon 3e - 04 78 95 95 95. www.auditorium-lyon.com  B Part-Dieu Janvier : Les 24 et 26, je. à 20 h, sa. à 18 h : LES OPÉRAS DE RAVEL. De Maurice Ravel. Ravel L’Heure espagnole (livret de Franc-Nohain) / L’Enfant et les sortilèges (livret de Colette) [Versions de concert]. Direction musicale : Leonard Slatkin. Chef de chœur : Nicole Corti, Karine Locatelli. Avec Orchestre national de Lyon, ChoeurrnBritten, Maîtrise de l’Opéra de Lyon. L’Heure espagnole : Isabelle Druet (Concepción), Luca Lombardo (Torquemada), Marc Barrard (Ramiro), Nicolas Courjal (Don Iñigo Gomez), Frédéric Antoun (Gonzalve). L’Enfant et les Sortilèges : Hélène Hébrard (l’Enfant), Delphine Galou (Maman/la Tasse chinoise/la Libellule), Julie Pasturaud (la Bergère/la Chatte/l’Écureuil/un Pâtre), Annick Massis (le Feu/la Princesse/le Rossignol), Ingrid Perruche (la Chauve-souris/la Chouette/une Pastourelle), Nicolas Courjal (un Fauteuil/un Arbre), Marc Barrard (l’Horloge comtoise/le Chat), Jean-Paul Fouchécourt (la Théière/l’Arithmétique/la Rainette). Février : Dimanche 3 février à 9 h : CHAMPIONNAT NATIONAL DE BRASS BAND. Avec 9 brass-bands. > Vendredi 8 février à 20 h : GRIGORI SOKOLOV. Programme en cours d’élaboration. Avec Grigori Sokolov, piano. > Samedi 9 février à 18 h : PIERROT LUNAIRE. De Claude Debussy, Ferruccio Busoni, Arnold Schönberg. Debussy “Prélude à L’Après-midi d’un faune”, Busoni “Berceuse élégiaque”, Schönberg “Pierrot lunaire”. Direction musicale : Oliver Hagen. Avec Anja Silja (mezzo-soprano), Musiciens de l’Orchestre national de Lyon : Jennifer Gilbert et Philip Lumbus (violon), Vincent Hugon (alto), Édouard Sapey-Triomphe (violoncelle), Vladimir Toma (contrebasse), Emmanuelle Réville (flûte), Guy Laroche (hautbois), Nans Moreau (clarinette), Guillaume Itier (percussions), Véronique Goudin-Léger (piano), Octavian Saunier (harmonium) . > Dimanche 10 février à 11 h : LE SACRE DU PRINTEMPS AU PIANO. De Maurice Ravel, Igor Stravinsky. Ravel “Trio avec piano”, Stravinsky “Le Sacre du Printemps, version pour deux pianos”. Avec Frank Braley (piano), Musiciens de l’Orchestre national de Lyon : Giovanni Radivo (violon), Nicolas Hartmann (violoncelle), Élisabeth Rigollet (piano). > Dimanche 10 février à 16 h : L’HISTOIRE DU SOLDAT. Igor Stravinsky “L’Histoire du Soldat”. Avec Frédéric Lodéon (récitant), Musiciens de l’Orchestre national de Lyon : Roman Zgorzalek (violon), Eva Janssens (contrebasse), Nans Moreau (clarinette), Olivier Massot (basson), Arnaud Geffray (cornet à piston), Fabien Lafarge (trombone), Stéphane Pelegri (percussions). > Les 14 et 16 février, je. à 20 h, sa. à 18 h : SYMPHONIE PASTORALE. De Ludwig van Beethoven, Thierry Escaich, Béla Bartók. Beethoven “Symphonie n° 6”, Escaich “Concerto pour clarinette”, Bartók “Le Mandarin merveilleux”. Direction musicale : Alain Altinoglu. Avec Orchestre national de Lyon, Paul Meyer (clarinette). > Dimanche 17 février à 16 h : ORCHESTRE DES JUNIORS. Programme en cours d’élaboration. Avec Orchestre des juniors. > Mardi 19 février à 20 h : LISA BATIASHVILI ET PAUL LEWIS. De Franz Schubert et Ludwig van Beethoven. Schubert “Sonate “Grand duo” pour violon et piano, Rondo brillant pour violon et piano en si mineur, Beethoven “Sonate pour violon et piano n° 9”. Avec Lisa Batiashvili (violon), Paul Lewis (piano). > Mercredi 20 février à 10 h : CONCERT DES TOUT-PETITS . D’Edvard Grieg. Edvard Grieg : “Peer Gynt, suites d’orchestre nos 1 et 2”. Direction musicale : Debora Waldman.

34

Avec Orchestre national de Lyon. > Mercredi 20 février à 15 h : PEER GYNT . D’Edvard Grieg, Anatoli Liadov. Grieg : “Peer Gynt, suites d’orchestre nos 1 et 2”, Liadov : “Kikimora”. Direction musicale : Debora Waldman. Avec Orchestre national de Lyon. > Samedi 23 février à 15 h : SORCELLERIE ! . De John Williams, Franz Liszt, Anatoli Liadov, Paul Dukas. Williams : “Les Sorcières d’Eastwick”, Liszt : “Mazeppa”, Liadov: “Le Lac enchanté”, Dukas : “L’Apprenti sorcier”, Williams : “Harry Potter”. Direction musicale : Debora Waldman. Avec Orchestre national de Lyon. Mars : Lundi 4 à 20 h : ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE LONDRES. De Ludwig van Beethoven. Beethoven “Ouverture de Fidelio, Concerto pour piano n° 4, ymphonie n° 5”. Direction musicale : Vladimir Jurowski. Avec Hélène Grimaud (piano), Orchestre philharmonique de Londres. > Les 6 et 7 à 20 h : ANTONINI, DE BACH À MOZART. De Johann Sebastian Bach, Joseph Haydn, Christoph Willibald Gluck, Wolfgang Amadeus Mozart. Bach : “Ouverture (Suite) n° 1, en ut majeur,”, Haydn : “Concerto pour violon n° 1”, Gluck : “Don Juan (extraits)”, Mozart : “Symphonie n° 38”. Direction musicale : Giovanni Antonini. Avec Giovanni Radivo (violon), Orchestre national de Lyon. > Vendredi 8 à 12 h 30 : MOZART AU BOUT DE L’ARCHET. De Wolfgang Amadeus Mozart. Mozart : “Divertimento en ré majeur, Adagio pour violon et orchestre en mi majeu, – Symphonie n° 38”. Direction musicale : Giovanni Radivo. Avec Giovanni Radivo (violon et direction), Orchestre national de Lyon. > Jeudi 14 à 20 h : DEBUSSY INÉDIT. De Felix Mendelssohn Bartholdy, Claude Debussy. Mendelssohn : “La Belle Mélusine, ouverture op. 32 - Concerto pour violon n° 2”, Debussy : “Nocturne et Poème pour violon et orchestre, Images pour orchestre”. Direction musicale : Heinz Holliger. Avec Isabelle Faust (violon), Orchestre national de Lyon. > Vendredi 15 à 20 h : ARCADI VOLODOS. De Franz Schubert, Johannes Brahms, Robert Schumann. Schubert : “Sonate en ut majeur”, Brahms : “Intermezzi”, Schumann “Kreisleriana, Fantaisie en ut majeur”. Avec Arcadi Volodos (piano). ■ OPÉRA NATIONAL DE LYON place de la Comédie - Lyon 1er - 0826 305 325 (0,15 €/min). www.opera-lyon.com -  A et C Hôtel de Ville Janvier : Dimanche 27 à 11 h 30 : HAAS - MARTINU - JANACEK MENDELSON - GAL. De Pavel Haas - Bohuslav Martinu - Leos Janacek - Joachim Mendelson - Hans Gal. Février : Dimanche 3 février à 16 h : FANTAISIES ANIMALIÈRES. Direction musicale : Kazushi Ono. Avec Orchestre de l’Opéra de Lyon. ■ CNSMD Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse 3, quai Chauveau - Lyon 9e - 04 72 19 26 26. www.cnsmd-lyon.fr -  3-19-31-40-43-44-45 Pont Kœnig Janvier : Les 25, 26 et 27, ve. à 20 h 30, sa. à 18 h, di. à 15 h : SOIRÉES LYRIQUES. De Maurice Ravel, Germaine Tailleferre. Ravel : “L’heure espagnole”, Tailleferre ‘La pauvre Eugénie à la manière de Charpentier Le bel ambitieux à la manière de Rossini”. Direction musicale : Fabrice Pierre. Mise en scène de Benoît Bénichou. Avec Solistes des classes de chant et l’ensemble instrumental. > Lundi 28 à 18 h : à la salle Varèse. ATELIER-CONCERT AUTOUR DE LA 2E sonate pour piano de Pierre Boulez. Une mise en lumière par un professeur du CNSMD. Avec Florent Boffat (piano). Février : Vendredi 1 février à 20 h 30 : Salle Varèse. ORCHESTRE À VENT : WEILL, HINDEMITH. Kurt Weill : “Concerto pour violon et instruments à vent, Kleine Dreigroschenmusik”, Hindemith : “Konzertmusic für Blasorchester”. Direction musicale : Philippe Bernold. > Dimanche 3 février à 17 h : à la Chapelle de la Trinité. BACH, BOCCHERINI, MOZART. C.P.E. Bach : “Symphonie en si bémol majeur”, Boccherini : “Concerto pour violoncelle”, Mozart : “Serenata Notturna”. Direction musicale : Roel Dieltiens. Avec Orchestre du Département de musique ancienne. > Dimanche 17 février à 20 h : à l’Auditorium de Lyon. SAISON SYMPHONIQUE : DE FALLA, BRITTEN, DVORAK. de Falla : “L’amour sorcier”, Britten : “Mont Juic, suite de danses catalanes”, Dvorak : “Symphonie n°8”. Direction musicale : Peter Csaba. Avec Orchestre du CNSMD.


33a 39 - Musique du 23-01_1 21/01/13 14:46 Page3

Musique ■ PIANO À LYON Salle Molière - 18/20, quai de Bondy - Lyon 5e - 04 78 47 87 56. www.pianoalyon.com Février : Vendredi 8 février à 20 h : SCHUBERT, SCHUMANN, BEETHOVEN. De Schubert : Impromptus D 899 n°1 et D 935 n°2, Moment musical D 780 n°3, Schumann : Phantasiestücke op. 12, Phantasiestücke op. 111 & Variations posthumes WoO 24, Beethoven : Six Bagatelles op. 126. Avec Andreas Staier (pianoforte). > Vendredi 15 février à 20 h : DEBUSSY, RACHMANINOV, SCRIABINE. Debussy : Suite bergamasque, Hommage à Haydn, Six Epigraphes antiques, achmaninov : Variations sur un thème de Chopin op. 22, Scriabine : Sonate n°7 “Messe blanche” op. 64. Avec Andrei Korobeinikov (piano). ■ ASSOCIATION CHOPIN DE LYON - LES VIRTUOSES DU PIANO Salle Molière - 18/20 quai de Bondy - Lyon 5e - 04 72 71 81 93. www.chopin-lyon.com Février : Vendredi 1 février à 20 h : YULIANNA AVDEEVA. Bach, Ravel, Schumann. ■ SONATES POUR VIOLON ET PIANO : SCHUBERT, BEETHOVEN, SCHÖNBERG ET STRAUSS Avec Boris Brovtsyn (violon), Nelson Goerner (piano). Schubert : Rondo brillant D.895, Beethoven : Sonate n°10 opus 96, Schönberg : Fantaisie opus 47, Strauss : Sonate opus 18. Mercredi 23 janvier à 20 h - Société de Musique de Chambre, Salle Molière - 18, 20 quai de Bondy - Lyon 5e. Rens. au 04 78 38 09 09 et sur www.musiquedechambre-lyon.org. ■ HYMNES À L’AMOUR - ORCHESTRE SYMPHONIQUE LYONNAIS Direction musicale : Philippe Fournier. Avec Ténor : Patrick Garayt Soprano : Perrine Madoeuf. “Un voyage lyrique autour des plus beaux airs et duos d’amour”. Vendredi 25 janvier à 20 h 30 - Espace Culturel Eole, 16, rue Centrale - Craponne. Rens. au 04 78 57 94 34. ■ ORCHESTRE SYMPHONIQUE INSA-UNIVERSITÉS Direction musicale : Hugo Peraldo. Dvorak :“Symphonie du Nouveau Monde”, Gershwin :“Rhapsodie in Blue”. Vendredi 25 janvier à 20 h 30 - Les Saisons d’Astrée, Théâtre Astrée - Campus de La Doua - 43, bd du 11 novembre 1918 - 6, av. Gaston Berger - Villeurbanne. Rens. au 04 72 44 79 45 / 04 72 43 19 11 et sur www.univ-lyon1.fr.  T1 Gaston Berger -  69 Arrêt la Doua (INSA) ■ 1773...LES TEMPS CHANGENT - 50E ANNIVERSAIRE DU MOZARTEUM DE FRANCE Direction musicale : Frédéric Mourguiart. Avec Orchestre de l'Académie du concert de Lyon, Soprano : Eliette Ximénes, Compagnie de théâtre : Chariot de Thespis. Grétry “Céphale et Procris, ouverture”, Mozart “Exsultate, jubilate - Symphonie n°26 - Lucio Silla, ouverture”, Haydn “Symphonie n°64” . Samedi 26 janvier à 20 h - Grand Temple, 3, quai Victor Augagneur Lyon 3e. Rens. au 04 72 43 92 30 et sur http://www.mozarteumdefrance.org. ■ CLASSE DE CHANT DU CNSMD Concert de la Master-class d’Udo Reinemann. Les 30 et 31 janvier à 12 h 30 - Amphi de l’Opéra de Lyon , Place de la Comédie - Lyon 1er. Rens. sur www.opera-lyon.com. ■ MÉLODIES POPULAIRES ET ROMANTIQUES Chef de chœur : François Bernard. Avec La Cappella Forensis. Jeudi 31 janvier à 20 h 30 - Les Saisons d’Astrée, Théâtre Astrée Campus de La Doua - 43, bd du 11 novembre 1918 - 6, av. Gaston Berger - Villeurbanne. Rens. au 04 72 44 79 45 / 04 72 43 19 11 et sur www.univ-lyon1.fr.  T1 Gaston Berger -  69 Arrêt la Doua (INSA)

■ PÉCHÉS D’ITALIE - NOCTURNE #1 De Rossini, Piccini, Paisiello. Avec Choeurs et Solistes de Lyon-Bernard Tétu, Yuree Jang, soprano - Agnès Melchior piano. Gilles Chabrier comédien et metteur en scène. Quatre personnages en dialogue : deux chanteurs, un musicien et un comédien nous font voyager au coeur de l’Italie du début du XIXe.Vendredi 1 février à 18 h - Les Solistes de Lyon Bernard Tétu au Musée des Beaux-Arts, 20, place des Terreaux - Lyon 1er. Rens. au 04 72 10 17 40 et sur www.mba-lyon.fr/mba. ■ ORCHESTRE SYMPHONIQUE DES 100 VIOLONS TZIGANES DE BUDAPEST Direction musicale : Sandor Buffó RIGÓ & Jószef Csócsi LENDVAÏ. Les 2 et 3 février sa. à 20 h 30, di. à 15 h - L’Amphithéâtre - Salle 3000 - Cité Internationale, 50, quai Charles de Gaulle - Lyon 6e. Rens. sur www.100violins.com/fr/orchestre/index.php  C1-58-4 Parc Cité Internationale, Centre de Congrès ■ MAÎTRISE DU CONSERVATOIRE DE LYON Les 6 et 8 février à 12 h 30 - Amphi de l’Opéra de Lyon , Place de la Comédie - Lyon 1er. Rens. sur www.opera-lyon.com. ■ QUATUOR LUDWIG Avec Jean-Philippe Audoli, violon Elenid Owen, violon Padrig Fauré, alto Anne Copéry, violoncelle. Turina La prière du Torero Ravel Quatuor en Fa Majeur Schubert Quatuor La jeune fille et la mort D810. Mardi 19 février à 20 h 30 - Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Avenue du Driève - BP 3 - Villefontaine. Rens. au 04 74 80 71 85 et sur http://theatre.capi-agglo.fr. ■ DÉPARTEMENT DE MUSIQUE ANCIENNE DU CNSMD DE LYON Les 20 et 22 février à 12 h 30 - Amphi de l’Opéra de Lyon , Place de la Comédie - Lyon 1er. Rens. sur www.opera-lyon.com. ■ LE QUATUOR “DANSEURS DE CORDES” Avec Jean-Claude Camors, Laurent Vercambre, Pierre Ganem, Jean-Yves Lacombe. Depuis trente ans maintenant Le Quatuor offre son talent et sa folie à un public de plus en plus large. Ils sont devenus une incontournable référence en matière d’humour musical.Mercredi 20 février à 20 h - A la Bourse du Travail - Société de Musique de Chambre, Salle Molière - 18, 20 quai de Bondy - Lyon 5e. Rens. au 04 78 38 09 09 et sur www.musiquedechambre-lyon.org. ■ BIZET ÉTAIT UNE FEMME Mise en scène d’André Lévêque. Avec Diva : Cathy Heiting - Piano : Jonathan Soucasse. Récital classico-délirant. Vendredi 22 février à 20 h 30 - Le Briscope, Office Culturel de Brignais - Parc de l’Hôtel de ville - Brignais. Rens. au 04 78 05 31 13 et sur www.brignais.com.

LYRIQUE ■ OPÉRA NATIONAL DE LYON place de la Comédie - Lyon 1er - 0826 305 325 (0,15 €/min). www.opera-lyon.com  A et C Hôtel de Ville Janvier : Du 24 au 31, ve., ma., je. à 20 h, di. à 16 h : LA PETITE RENARDE RUSÉE. De Leos Janàcek. Eternel amoureux de la nature, Janàcek s’emballe pour les aventures innocentes mais poétiques d’une petite renarde. Direction musicale : Tomas Hanus. Mise en scène d’André Hengel. Chef de chœur : Alan Woodbridge. Avec Vladimir Samsonov, Jeannette Fischer, Wynne Evans, Maxim Kuzmin-Karaev, Karoly Szemeredy, Ilse Eerens, Angélique Noldus.

35


33a 39 - Musique du 23-01_1 21/01/13 14:46 Page4

Musique Février : Vendredi 1er février à 20 h : LA PETITE RENARDE RUSÉE. De Leos Janàcek. Eternel amoureux de la nature, Janàcek s’emballe pour les aventures innocentes mais poétiques d’une petite renarde. Direction musicale : Tomas Hanus. Mise en scène d’André Hengel. Chef de chœur : Alan Woodbridge. Avec Vladimir Samsonov, Jeannette Fischer, Wynne Evans, Maxim KuzminKaraev, Karoly Szemeredy, Ilse Eerens, Angélique Noldus. ■ LES DIMANCHES LYRIQUES DE LA COMÉDIE ODÉON Découvrez ou redécouvrez les plus grands aires d’opéra interprétés par la diva Caroline Dievouchka. Dimanche 3 février à 17 h, Dimanche 3 mars à 17 h - Comédie Odéon, 6, rue Grolée - Lyon 2e. Rens. au 04 20 10 04 23. M A Cordeliers ■ CARMINA BURANA Direction musicale : Jean-Philippe Dubor. Avec Ensemble 7e sens, piano : Fabrice Boulanger et Nuboyoshi Shima. Dimanche 10 février à 16 h - Radiant Bellevue, 1, rue Jean Moulin Caluire-et-Cuire. Rens. au 04 72 10 22 19 et sur www.radiantbellevue.fr.  33, 38, S5 arrêt Caluire-Hôtel de Ville ■ L’ART DES CASTRATS : MAX EMANUEL CENCIC De Vivaldi, Gasparini, Albinoni, Ristori. Direction musicale : Andoni Mercero. Avec Max Emanuel Cencic (contre-ténor) et l’Orquesta Barroca de Sevilla. Mardi 12 février à 20 h - Chapelle de la Trinité - Festival de Musique Baroque de Lyon, 29-31, rue de la Bourse - Lyon 2e. Rens. au 04 78 38 09 09 et sur www.lachapelle-lyon.org. ■ L’EMPEREUR D’ATLANTIS De Viktor Ullmann. Direction musicale : Jean-Michaël Lavoie. Mise en scène de Richard Brunel. Avec Monte Jaffe, Ivi Karnezi, Christian Miedl, Solistes du Studio de l’Opéra de Lyon, Orchestre de l’Opéra de Lyon. De grands airs contre la mort. Du 12 au 17 février à 20 h - en allemand surtitré en français Théâtre de la Croix-Rousse, Place Joannès-Ambre - Lyon 4e. Rens. au 04 72 07 49 49 et sur www.croix-rousse.com  C Croix-Rousse, Hénon ou Cuire ■ LA GRANDE DUCHESSE DE GEROLSTEIN De Jacques Offenbach. Direction musicale : Bruno Conti. Mise en scène de Jack Gervais. Avec Marc Larcher, Emmanuelle Zoldan, Caroline Géa, Jean-Marie Delpas, Philippe Gortari, Dominique Desmons, François Gauthier & choeurs et orchestre de la Cie Cala. Opérette de Jacques Offenbach. Les 16 et 17 février sa. à 17 h, di. à 15 h - Cie Cala à la Bourse du Travail, place Guichard - Lyon 3e. Rens. au 04 72 07 98 58 et sur www.cala-lyon.com. ■ THE TALLIS SCHOLARS D’Allegri, Pärt, Desprez, Palestrina, Tallis. Chef de chœur : Peter Phillips. Miserere d’Allegri. Dimanche 17 février à 17 h - Chapelle de la Trinité - Festival de Musique Baroque de Lyon, 29-31, rue de la Bourse - Lyon 2e. Rens. au 04 78 38 09 09 et sur www.lachapelle-lyon.org. ■ BIZET ÉTAIT UNE FEMME Mise en scène d’André Lévêque. Avec Diva : Cathy Heiting - Piano : Jonathan Soucasse. Récital classico-délirant. Vendredi 22 février à 20 h 30 - Le Briscope, Office Culturel de Brignais - Parc de l’Hôtel de ville - Brignais. Rens. au 04 78 05 31 13 et sur www.brignais.com. ■ DOLCE VITA Avec Michela Bertagnolli (soprano) - Florian Caroubi (piano). Opéras, opérettes et mélodies, un voyage au fil des douceurs de la musique italienne.

36

Vendredi 22 février à 20 h 30 - L’Aqueduc, 1, chemin de la Liasse Dardilly. Rens. au 04 78 35 98 03 et sur www.mairie-dardilly.fr.  3 Dardilly Le Bas ■ LES SURPRISES DE L’AMOUR De Jean-Philippe Rameau. Direction musicale : Sébastien d’Hérin. Avec Virginie Pochon (soprano), Caroline Mutel (soprano), Karine Deshayes (mezzo-soprano), Jean-Sébastien Bou (baryton) et l’Orchestre et Choeur Les Nouveaux Caractères. Opéra-ballet en 3 entrée et une ouverture, version concert mise en espace. Vendredi 15 mars à 20 h - Chapelle de la Trinité - Festival de Musique Baroque de Lyon, 29-31, rue de la Bourse - Lyon 2e. Rens. au 04 78 38 09 09 et sur www.lachapelle-lyon.org.

JOUR PAR JOUR ■ Vendredi 25 janvier • Jazz-Blues : GIPSY UNITY  Emmenée par une rythmique sans faille, la rencontre du leader guitariste et du virtuose violoniste roumain est d’une grâce rare. A 20 h 30. Le Sémaphore - Rue de Boutan - Irigny. Rens. : 04 72 30 47 90. ■ Samedi 26 janvier • Electro : BLACKOUT INVADERS 14 artistes réunis pour une soirée 100% hardbeats. A 22 h. Le Double Mixte - 43, boulevard du 11 novembre 1918 Villeurbanne. Rens. : 04 72 44 60 17. • Jazz-Blues : GIPSY UNITY  Emmenée par une rythmique sans faille, la rencontre du leader guitariste et du virtuose violoniste roumain est d’une grâce rare. A 20 h 30. Le Sémaphore - Rue de Boutan - Irigny. Rens. : 04 72 30 47 90. • Spectacle : LUIS MARIANO, REVIVEZ LA LÉGENDE La vie du célébrissime ténor à la voix d’or. A 17 h. Cie Cala à la Bourse du Travail - place Guichard - Lyon 3e. Rens. : 04 72 07 98 58. ■ Dimanche 27 janvier • Spectacle : LUIS MARIANO, REVIVEZ LA LÉGENDE La vie du célébrissime ténor à la voix d’or. A 15 h. Cie Cala à la Bourse du Travail - place Guichard - Lyon 3e. Rens. : 04 72 07 98 58. ■ Lundi 28 janvier • Variétés-Chansons : OH PARADIS DISCO ! LA REVUE 80’S A 19 h 45. Comédie Odéon - 6, rue Grolée - Lyon 2e. Rens. : 04 20 10 04 23. ■ Mardi 29 janvier • Slam : GRAND CORPS MALADE Rap/Hip-hop/Slam . A 20 h 30. Salle de l’Isle - L’Isle d’Abeau. Rens. : 04 74 80 71 85. • Pop-Rock : LETZ ZEP Le meilleur groupe-hommage à Lep Zeppelin. A 20 h. La Bourse du Travail - 205, place Guichard - Lyon 3e. Rens. : Rens. et loc. points de vente habituels. ■ Jeudi 31 janvier • Chanson : MINA TINDLE Chanson pop-folk. A 20 h 30. L’Allégro - Place de la République - Miribel. Rens. : 04 78 55 80 20. ■ Vendredi 1 février • Chanson : ALDEBERT (LES MEILLEURS AMIS) + FRED RADIX RÉCITAL MAN SHOW (1RE partie) A 20 h 30. L’Aqueduc - 1, chemin de la Liasse - Dardilly. Rens. : 04 78 35 98 03.


33a 39 - Musique du 23-01_1 21/01/13 14:46 Page5

Musique • Reggae / Ragga : BIGA RANX + FIVE POINTS A 20 h. C.C.O - 39, rue Courteline - Villeurbanne. Rens. : 04 78 80 63 59. • Musique du Monde : LES 9 ANS DU 6E CONTINENT  A 21 h. (Kiftélélé + Le Bonk + Kumpania Beats + Paco Fernandez) 6e Continent - 51, rue Saint-Michel - Lyon 7e. Rens. : 04 37 28 98 71. • Variétés-Chansons : MICHEL FUGAIN A 20 h 30. Espace Jean Poperen - 135, rue de la République - Meyzieu. Rens. : 04 72 45 18 51. ■ Samedi 2 février • Pop-Rock : DEBOUT SUR LE ZINC (CHANSON) + VINCHA (GOUAILLE URBAINE - 1RE partie) A 20 h 30. L’Aqueduc - 1, chemin de la Liasse - Dardilly. Rens. : 04 78 35 98 03. • Chanson : GAROU “RHYTHM & BLUES TOUR” A 20 h 30. Zénith de Saint-Etienne - rue Scheurer Kestner - SaintEtienne • Musique du Monde : LES 9 ANS DU 6E CONTINENT  A 21 h. (Mahssi + Cañamo + Elsa Coblentz + Dj Lamine) 6e Continent 51, rue Saint-Michel - Lyon 7e. Rens. : 04 37 28 98 71. ■ Mardi 5 février • Spectacle : VALSES DE VIENNE A 15 h, 20 h 30. Halle Tony Garnier - 20, pl. Charles et Christophe Mérieux - Lyon 7e. Rens. : 04 72 76 85 85. ■ Jeudi 7 février • Jazz-Blues : CÉLINE BONACINA RÉUNION A 20 h 30. Amphi de l’Opéra de Lyon - Place de la Comédie - Lyon 1er • Reggae / Ragga : KY-MANI MARLEY + COLOCKS + WAILING TREES A 20 h. C.C.O - 39, rue Courteline - Villeurbanne. Rens. : 04 78 80 63 59. • Pop-Rock : LOU DOILLON A 19 h 30. L’Epicerie Moderne - Place René Lescot - Feyzin. Rens. : 04 72 89 98 70. ■ Vendredi 8 février • Pop-Rock : LE BAL DES ENRAGÉS A 20 h. Ninkasi Gerland Kao - 267, rue Marcel Mérieux - Lyon 7e • Chanson : CAMILLE Impressionnant et irrésistible. A 20 h 30. Théâtre de Villefranche - place des Arts - Villefranchesur-Saône. Rens. : 04 74 68 02 89. • Jazz-Blues : CÉLINE BONACINA TRIO A 20 h 30. Amphi de l’Opéra de Lyon - Place de la Comédie - Lyon 1er • Jazz-Blues : MATTHIEU BORÉ A 20 h 30. MJC de Chaponost - 59, rue Etienne Gros - Chaponost. Rens. : 04 78 45 25 38. ■ Samedi 9 février • Jazz-Blues : CÉLINE BONACINA A 20 h 30. Amphi de l’Opéra de Lyon - Place de la Comédie - Lyon 1er • Chanson : LES CHANT’SANS PAP’YÉ + MICHÈLE BERNARD Concert organisé par RESF. A 19 h 30. Salle Victor Hugo - 33, rue Bossuet - Lyon 6e • Variétés-Chansons : STARMANIA A 20 h 30. Centre Culturel L’Odyssée - Route de Villette - Pusignan. Rens. : 04 72 05 10 31. ■ Lundi 11 février • Variétés-Chansons : OH PARADIS DISCO ! LA REVUE 80’S A 19 h 45. Comédie Odéon - 6, rue Grolée - Lyon 2e. Rens. : 04 20 10 04 23. ■ Mardi 12 février • Chanson : BARBARA CARLOTTI + 1RE partie Une voix sublime, des textes tout en finesse. A 20 h 30. (Lieu : Les Abattoirs à Bourgoin-Jallieu) Théâtre Jean Vilar 12, rue de la République - Bourgoin-Jallieu. Rens. : 04 74 28 05 73. • Chanson : LES GENS. Spectacle conseillé à partir de 6 ans A 20 h 30. Théâtre de Bourg-en-Bresse - 11, place de la Grenette Bourg-en-Bresse. Rens. : 04 74 50 40 00.

■ Mercredi 13 février • Variétés-Chansons : CALI A 20 h 30. Radiant Bellevue - 1, rue Jean Moulin - Caluire-et-Cuire. Rens. : 04 72 10 22 19. ■ Jeudi 14 février • Chanson : MAB RIMOUSKI A 20 h 30. Le Carré 30 - 12, rue Pizay - Lyon 1er. Rens. : 04 78 39 74 61. • Chanson : MANU GALURE + JEANNE GARRAUD (1RE partie) Provocateur rigolard ou poète expressionniste inspiré, Manu Galure enfile les costumes et les styles avec aisance. A 20 h 30. Espace Baudelaire - 83, avenue de l’Europe - Rillieux-laPape. Rens. : 04 37 85 01 50. ■ Vendredi 15 février • Dub : LYON DUB STATION 5 A 22 h. Le Double Mixte - 43, boulevard du 11 novembre 1918 Villeurbanne. Rens. : 04 72 44 60 17. • Chanson : CLARIKA A 20 h 30. Le Sémaphore - Rue de Boutan - Irigny. Rens. : 04 72 30 47 90. • Chanson : MAB RIMOUSKI A 20 h 30. Le Carré 30 - 12, rue Pizay - Lyon 1er. Rens. : 04 78 39 74 61. • Chanson : TALENT EN GALETTE A 19 h 30. Salle Léo Ferré - 5, place Saint-Jean - Lyon 5e. Rens. : 04 78 42 48 71. ■ Samedi 16 février • Chanson : CLARIKA A 20 h 30. Le Sémaphore - Rue de Boutan - Irigny. Rens. : 04 72 30 47 90. • Chanson : DIDIER BARBELIVIEN A 20 h 30. L’Amphithéâtre - Salle 3000 - 50, quai Charles de Gaulle Lyon 6e. Rens. : 04 72 82 26 26. • Chanson : MAB RIMOUSKI A 20 h 30. Le Carré 30 - 12, rue Pizay - Lyon 1er. Rens. : 04 78 39 74 61. • Chanson : SPANG Danseurs, chanteurs, comédiens... Ils sont propulsés d’une discipline à l’autre grâce à un langage des signes étrange : le soundpainting. A 20 h 30. Salle Léo Ferré - 5, place Saint-Jean - Lyon 5e. Rens. : 04 78 42 48 71. • Variétés-Chansons : STARS 80 - LA TOURNÉE A 20 h. Zénith de Saint-Etienne - rue Scheurer Kestner - St-Etienne ■ Dimanche 17 février • Chanson : MAB RIMOUSKI A 17 h 30. Le Carré 30 - 12, rue Pizay - Lyon 1er. Rens. : 04 78 39 74 61. ■ Mardi 19 février • Jazz-Blues : BAPTISTE TROTIGNON TRIO INVITE JEANNE ADDED A 20 h 30. (au Théâtre de Vienne) Jazz à Vienne - Saison d’hiver Vienne. Rens. : 04 74 78 87 87. ■ Mercredi 20 février • Variétés-Chansons : MICHEL SARDOU “LES GRANDS MOMENTS” A 20 h. Halle Tony Garnier - 20, place Charles et Christophe Mérieux - Lyon 7e. Rens. : 04 72 76 85 85. ■ Jeudi 21 février • Musique du Monde : COMPAGNIE LA MESURE SORCIÈRE / EL COMPÁS BRUJO SEVILLA – CÁDIZ  Concert Flamenco. A 20 h 30. Amphi de l’Opéra de Lyon - Place de la Comédie - Lyon 1er • Electro : FOWATILE - NEKOCHAN + THE ARCHITECT VS. BEFOUR Le Marché Gare - 36, rue Casimir Périer - Lyon 2e. Rens. : 04 72 40 97 13. • Cabaret - Music-Hall : SLOW JOE & THE GINGER ACCIDENT Soul indienne et folk française. A 20 h 30. Le Toboggan - 14, avenue Jean Macé - Décines-Charpieu. Rens. : 04 72 93 30 00. • Cabaret - Music-Hall : TANGUISSIMO  A 19 h 30. (Dîner-spectacle) Le Sémaphore - Rue de Boutan - Irigny. Rens. : 04 72 30 47 90.

37


33a 39 - Musique du 23-01_1 21/01/13 14:46 Page6

Musique ■ Vendredi 22 février • Musique du Monde : JUAN DE LERIDA QUINTET  A 20 h 30. Amphi de l’Opéra de Lyon - Place de la Comédie - Lyon 1er • Variétés-Chansons : PATRICIA KAAS : KAAS CHANTE PIAF Un spectacle inédit. A 20 h. Zénith de Saint-Etienne - rue Scheurer Kestner - St-Etienne ■ Samedi 23 février • Musique du Monde : COMPAÑIA ANA PÉREZ “PILARES”  Concert Flamenco. A 20 h 30. Amphi de l’Opéra de Lyon - Place de la Comédie - Lyon 1er • Chanson : LES BLÉROTS DE R.A.V.E.L Nouvelle scène. A 21 h. (Lieu : Les Abattoirs à Bourgoin-Jallieu) Théâtre Jean Vilar 12, rue de la République - Bourgoin-Jallieu. Rens. : 04 74 28 05 73. • Chanson : SALUT LES COPAINS ! Le Phénomène des années 60 enfin sur scène ! A 20 h 30. Halle Tony Garnier - 20, place Charles et Christophe Mérieux - Lyon 7e. Rens. : 04 72 76 85 85. ■ Lundi 25 février • Variétés-Chansons : OH PARADIS DISCO ! LA REVUE 80’S A 19 h 45. Comédie Odéon - 6, rue Grolée - Lyon 2e. Rens. : 04 20 10 04 23. ■ Mardi 5 mars • Pop-Rock : THE SKINTS A 20 h. La Marquise - 20, quai Augagneur - Lyon 3e. Rens. : 04 72 61 92 92. ■ Mercredi 6 mars • Chanson : ZÈBRE À TROIS  À partir de 6 ans A 15 h, 18 h 30. Centre Culturel Théo Argence - Place Ferdinand Buisson - St-Priest. Rens. : 04 78 20 79 37. ■ Jeudi 7 mars • Chanson : ZÈBRE À TROIS  À partir de 6 ans A 15 h. Centre Culturel Théo Argence - Place Ferdinand Buisson St-Priest. Rens. : 04 78 20 79 37. ■ Samedi 9 mars • Pop-Rock : EMELI SANDÉ A 20 h. Le Transbordeur - 3, boulevard Stalingrad - Villeurbanne. Rens. : 04 78 93 08 33. • Ciné-concert : MURNAU : “L’AURORE” Thierry Escaich, accompagnement improvisé à l’orgue. A 18 h. Orchestre National de Lyon - Auditorium de Lyon - 149, rue Garibaldi - Lyon 3e. Rens. : 04 78 95 95 95. ■ Lundi 11 mars • Variétés-Chansons : OH PARADIS DISCO ! LA REVUE 80’S A 19 h 45. Comédie Odéon - 6, rue Grolée - Lyon 2e. Rens. : 04 20 10 04 23. ■ Jeudi 14 mars • Chanson : ALEXIS HK + SUISSA Dans le cadre du festival LES CHANTS DE MARS. A 20 h. Ninkasi Gerland Kao - 267, rue Marcel Mérieux - Lyon 7e ■ Vendredi 15 mars • Chanson : FRANCESCA SOLLEVILLE + MICHEL-MARIE PERRAUDIN A 20 h 30. Salle Léo Ferré - 5, place Saint-Jean - Lyon 5e. Rens. : 04 78 42 48 71. •Musique du Monde: GOSPEL POUR 100 VOIX - WORLD TOUR 2013  A 20 h 30. L’Amphithéâtre - Salle 3000 - 50, quai Charles de Gaulle Lyon 6e. Rens. : 04 72 82 26 26. • Chanson : PARIS COMBO Paris Combo réunit des musiciens issus d’horizons divers. Souvent qualifié d’”inclassable”. A 20 h 30. Espace Louise Labé - 13, avenue Robert Schumann - St-Symphorien-d’Ozon. Rens. : 04 78 02 36 36.

38

DANSE ■ MAISON DE LA DANSE 8, avenue Jean Mermoz - Lyon 8e - 04 72 78 18 00 (18). www.maisondeladanse.com  T2 Bachut-Mairie du 8e Janvier : Jeudi 31 à 20 h 30 : JEAN-CLAUDE GALLOTA : DAPHNIS É CHLOÉ. Avec 3 danseurs. Chorégraphie : Jean-Claude Gallota. Février : Vendredi 1 février à 20 h 30 : JEAN-CLAUDE GALLOTA : DAPHNIS É CHLOÉ. Avec 3 danseurs. Chorégraphie : Jean-Claude Gallota. > Du 7 au 10 février, je., ve., sa. à 20 h 30, di. à 15 h : LUC PETTON. Swan. Avec 6 danseuses et 6 cygnes. Chorégraphie : Luc Petton, Marilén Iglesias-Breuker. > Les 14 et 15 février à 20 h 30 : dans le cadre de “La Maison bouge” au Toboggan, 14, av. J. Macé, Décines. DEMAIN. Chorégraphie multiforme. Avec Michèle Noiret. Compagnie : Michèle Noiret. Chorégraphie : Michèle Noiret. Scénographie : Alain Lagarde. > Du 12 au 16 février, ma., je., ve., sa. à 20 h 30, me. à 19 h 30 : NEDERLANDS DANS THEATER 2. Studio 2 Cacti - I New Then. Avec Studio 2 : 8 danseurs, chorégraphie : Sol León, Paul Lightfoot - musique Arvo Pärt. CACTI : 16 danseurs, chorégraphie, costumes, décors Alexander Ekman - musique Joseph Haydn, Ludwig van Beethoven, Franz Schubert, Andy Stein, Gustav Mahler. I NEW THEN : 9 danseurs, chorégraphie, décors Johan Inger, musique : Van Morrison. Chorégraphie : Sol León, Paul Lightfoot. > Du 19 au 22 février, ma., je., ve. à 20 h 30, me. à 19 h 30 : PEEPING TOM. A louer. Avec 7 danseurs, comédiens, chanteurs et 10 intervenants amateurs. Chorégraphie : Gabriela Carrizo, Franck Chartier. Mars : Du 12 au 15, ma., je., ve. à 20 h 30, me. à 19 h 30 : BOUBA LANDRILLE TCHOUDA. Un casse-noisette. Avec 12 danseurs. Compagnie : Malka. Chorégraphie : Bouba Landrille Tchoud. > Les 14 et 15 à 20 h 30 : BALLET IGOR MOÏSSEÏEV. Ensemble académique d’Etat de danses populaires / Russie. Avec 70 danseurs et musiciens. Chorégraphie : Igor Moïsseïev . ■ CNSMD Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse - 3, quai Chauveau - Lyon 9e - 04 72 19 26 26. www.cnsmd-lyon.fr -  3-19-31-40-43-44-45 Pont Kœnig Février : Les 21, 22 et 23 février, je., ve. à 20 h 30, sa. à 14 h 30 : à la salle Varèse. CNSMD - ATELIERS D’HIVER - DÉPARTEMENT DANSE. ■ OPÉRA NATIONAL DE LYON place de la Comédie - Lyon 1er - 0826 305 325 (0,15 €/min). www.opera-lyon.com -  A et C Hôtel de Ville Février : Du 9 au 13 février, sa., lu., ma., me. à 20 h 30, di. à 16 h : TRISHA BROWN - PAR LE BALLET DE L’OPÉRA DE LYON. Ce programme aux ouleurs de la chorégraphie américaine réunit 2 oeuvres marquantes “Newark” et “For MG : The Movie”. Avec Ballet de l’opéra de Lyon. Chorégraphie : Trisha Brown. > Les 15, 16 et 17 février, ve., sa. à 20 h 30, di. à 16 h : TRISHA BROWN. Watermotor Les Yeux et l’âme - Set and Reset - I’m going to toss my arms ; if you catch them, they’re yours. Avec Trisha Brown Company Dance. Chorégraphie : Trisha Brown. ■ ROYAUME-UNI + PARTITIONS Avec Carole Dauvilliers, Jann Galois, Céline Lefèvre, Emilie Sudre Jérémy Kouyoumdjian, Lionel Begue, Cyril Geeroms, Sylvain Groud. Chorégraphie : Angelin Preljocaj - Sylvain Groud. Masculin Féminin en quatuor. Les 23 et 24 janvier à 20 h 30 - Le Toboggan, 14, avenue Jean Macé Décines-Charpieu. Rens. au 04 72 93 30 00 et sur www.letoboggan.com.  Léa T3 Décines Centre ■ SOLONELY Avec Thomas Guerry et Camille Rocailleux. Chorégraphie : Thomas Guerry et Camille Rocailleux. Duo fraternel. Vendredi 25 janvier à 20 h 30 - Le Polaris, Avenue de Corbetta Corbas. Rens. au 04 72 51 45 55 et sur www.lepolaris.org  54 Corbas Mairie


33a 39 - Musique du 23-01_1 21/01/13 14:46 Page7

Musique ■ KÄFIG BRASIL. Spectacle conseillé à partir de 6 ans  Avec Diego Alves dos Santos, Leonardo Alves Moreira, Cleiton Luiz Caetano de Oliveira, Aguinaldo de Oliveira, Cristian Faxola Franco, Geovane Fidelis da Conceiçao, Diego Goncalves do Nascimento Leitao, Aldair Junio Machado Nogueira, … Chorégraphie : Mourad Merzouki. Une création franco-brésilienne. Du 30 janvier au 2 février me., ve., sa. à 20 h 30, je. à 19 h 30 Espace Albert Camus, 1, rue Maryse Bastié - Bron. Rens. au 04 72 14 63 40 et sur www.albertcamus-bron.fr.  2 Rebufer Une création franco-brésilienne. Les 12 et 13 mars à 20 h 30 - Radiant Bellevue, 1, rue Jean Moulin Caluire-et-Cuire. Rens. au 04 72 10 22 19 et sur www.radiantbellevue.fr.  33, 38, S5 arrêt Caluire-Hôtel de Ville ■ LES CHAISES. Spectacle conseillé à partir de 8 ans Avec Daravirak Bun et Nam Kyung Kim. Chorégraphie : MarieClaude Pietragalla et Julien Derouault. Un étonnant jeu de chaises musicales. Vendredi 1 février à 20 h 30 - Théâtre de Bourg-en-Bresse, 11, place de la Grenette - Bourg-en-Bresse. Rens. au 04 74 50 40 00 et sur www.theatre-bourg.com.

.

■ GISELLE OU LE MENSONGE ROMANTIQUE. Spectacle conseillé à partir de 7 ans Avec Aurélie Deroux Dauphin, Charlotte Chobillon, Géraldine Morlat, Elodie Sardou,Yuika Hokama. Chorégraphie : Maryse Delente. Pièce pour 6 danseuses. Samedi 2 février à 17 h - Centre Culturel Théo Argence, Place Ferdinand Buisson - St-Priest. Rens. au 04 78 20 79 37 et sur www.cctheoargence-saint-priest.fr -  53 Hôtel de Ville ou 62 Centre Culturel ou  T2 Esplanade des Arts

■ TRAVERSE. Spectacle conseillé à partir de 8 ans Avec Anne-Cécile Chane Tune, Emilien Gobard. Chorégraphie : Thomas Guerry et Camille Rocailleux. C’est l’histoire d’un homme-automate, dont le quotidien est répétitif et monotone. C’est alors que de manière imperceptible, sa routine se fissure...Vendredi 15 février à 20 h 30 - L’Aqueduc, 1, chemin de la Liasse - Dardilly. Rens. sur www.mitiki.com  3 Dardilly Le Bas ■ NERELL, LA DAME DE GIVRE  À partir de 2 ans Avec Emilie Odin. Chorégraphie : Emilie Odin. Spectacle (solo) autour des couleurs. Une aventure toute en lumière. Du 2 au 8 mars sa., di. à 11 h, 15 h 30, lu., je., ve. à 14 h 30, ma., me. à 10 h 30, 14 h 30 - Le Fou - (anciennement “Le Fou Fieffé”), 2 rue Fernand Rey - Lyon 1er. Rens. au 09 54 09 23 93 et sur www.lefou.eu -  A et C Hôtel de Ville ■ CHAMBRE 209 Avec Sylvain Groud. Chorégraphie : Sylvain Groud. Installation chorégraphique. Les 12 et 16 mars ma. à 20 h 30, sa. à 18 h 30 - Le Toboggan, 14, avenue Jean Macé - Décines-Charpieu. Rens. au 04 72 93 30 00 et sur www.letoboggan.com.  Léa T3 Décines Centre ■ LA TÊTE DANS LES ÉTOILES. Spectacle conseillé à partir de 11 ans Avec Claire Vuillemin, Rémy Bernard, Pierre Bertrand, Hervé Rigaud. Chorégraphie : Frédéric Cellé. Danse contemporaine. Quatre personnes pour quatre voyages improbables. Jeudi 14 mars à 19 h 30 - Espace Albert Camus, 1, rue Maryse Bastié - Bron. Rens. sur www.legrandjete.com - .  2 Rebufer

■ ROMANZO D’INFANZIA  À partir de 6 ans Avec Michele Abbondanza et Antonella Bertoni. Chorégraphie : Michele Abbondanza et Antonella Bertoni. S’il est vrai que l’on peut être fou d’amour, il est encore plus vrai que sans amour on devient fou ou malheureux. Et quel désastre, les enfants sans amour ou avec trop d’amour !. Mercredi 6 février à 18 h 30 - Salle de l’Isle - L’Isle d’Abeau. Rens. au 04 74 80 71 85 et sur http://theatre.capi-agglo.fr.

■ MIMULUS POR UM FIO Chorégraphie : Jomar Mesquita. Jomar Mesquita distille le bonheur de danser. Partout où il passe, la renommée du brésilien le précède comme une traînée de poudre. Les 15 et 16 mars ve. à 20 h 30, sa. à 20 h 30 (Après le spectacle, “Le Bal” avec les danseurs de Mimulus) - Radiant Bellevue, 1, rue Jean Moulin - Caluire-et-Cuire. Rens. au 04 72 10 22 19 et sur www.radiant-bellevue.fr -  33, 38, S5 arrêt Caluire-Hôtel de Ville

■ “PROXIMITY” Avec 8 danseurs sur scène. Chorégraphie : Garry Stewart. Huit danseurs virtuoses cadrent les caméras vidéo les uns sur les autres pour capturer en direct la gestuelle. Le résultat est une expérience visuelle stupéfiante qui libère les corps des danseurs. Les 8 et 9 février à 20 h 30 - Théâtre du Vellein - Centre Simone Signoret, Av. du Driève - BP 3 - Villefontaine. Rens. au 04 74 80 71 85 et sur http://theatre.capi-agglo.fr.

■ AL ANDALUS - FLAMENCO NUEVO  Le spectacle Flamenco le plus sensuel que vous avez jamais vu !!! À la pointe du "renouveau Flamenco", la Compagnie Al Andalus a su s’imposer sur la scène internationale Flamenco au point d’en devenir une référence majeure avec ses 8 Danseurs/euses et 8 musiciens. L’innovation artistique et l’originalité chorégraphique dont elle fait preuve, alliées à la richesse et à la diversité de ses influences musicales, à mi-parcours entre Orient et Amérique Latine, en font un spectacle unique et totalement à part. Les 23 mars à 20 h - L’Amphithéâtre - Salle 3000 - Cité Internationale, 50, quai Charles de Gaulle - Lyon 6e.  C1-58-4 Parc Cité Internationale, Centre de Congrès

■ COMPAGNIE GEORGES MOMBOYE - EMPREINTES MASSAÏ  Chorégraphie : Georges Momboye. Oeuvre pour 8 danseurs, 2 musiciens. Les 8 et 9 février à 20 h 30 - Le Sémaphore - C. C. Le Champvillard, Rue de Boutan - Irigny. Rens. sur www.momboye.fr - .  15 Champvillard

SAINT-ETIENNE

■ J’ARRIVE. Spectacle conseillé à partir de 6 ans Avec Aurélien Kairo. Chorégraphie : Aurélien Kairo. Tendre, drôle, poétique et fulgurant !. Vendredi 8 février à 20 h 30 - Le Briscope, Office Culturel de Brignais - Parc de l’Hôtel de ville - Brignais. Rens. au 04 78 05 31 13 et sur www.brignais.com.

■ OPÉRA THÉÂTRE DE SAINT-ETIENNE Allée Shakespeare - Jardin des Plantes - St-Etienne - 04 77 47 83 40. www.opera-theatre.saint-etienne.fr Février : Mardi 5 février à 12 h 30 : CONCERT APÉRITIF . De Jose Evangelista. Direction musicale : Pierre-André Valade. Avec Ensemble Orchestral Contemporain.

■ DEMAIN Avec Michèle Noiret. Chorégraphie : Michèle Noiret. Scénographie : Alain Lagarde. Les 14 et 15 février à 20 h 30 - Le Toboggan, 14, avenue Jean Macé Décines-Charpieu. Rens. au 04 72 93 30 00 et sur www.letoboggan.com.  Léa T3 Décines Centre

■ ZÉNITH DE SAINT-ETIENNE rue Scheurer Kestner - St-Etienne. www.zenith-saint-etienne-metropole.fr Février : Samedi 2 février à 20 h 30 : GAROU “RHYTHM & BLUES TOUR”. > Samedi 16 février à 20 h : STARS 80 - LA TOURNÉE. > Vendredi 22 février à 20 h : PATRICIA KAAS : KAAS CHANTE PIAF.

39


40-43 Expos janvier 2013_1 21/01/13 14:49 Page1

Expos FESTIVAL ■ TÊTES DE BOIS Du 16 janvier au 16 février. Espace Tonkin, 7, avenue Salvador Allende, Villeurbanne. . 15e édition. Jusqu’au 16 février. Rens. au 04 78 93 11 38 et sur www.netleoville.org. > Jusqu’au 16 février, Du lu. au sa. à 14 h-18 h (dans le hall de l’Espace Tonkin) (sf. le 16 fév.), Sa. 16 fév. à 14 h-18 h (dans le hall de l’Espace Tonkin) : LE TRIPOTOIR. Différents savoirs artisanales interviennent : dessinateur, sculpteur, peintre, menuisier, chaudronnier, tailleur, couturier …. ■ FESTIVAL QUAND LES SOURIS DANSENT Du 6 au 16 février. Divers lieux de Lyon, , Lyon. Concerts - Cinéma Fanfare - Théâtre - Expo... Mercredi 6 février à 18 h : exposition sur “la différence”, à la Maison des Associations Samedi 9 février - Ouverture en fanfare !! 11 h 30 - Ateliers de percussions de la MEJ: Batucada Guri - Ateliers de percussions de l’ESAT de Charnoz sur Ain - L’Ethnofanfare, place de la Croix-Rousse. 20 h 30 - Concerts La Mine de Rien Antiquarks (+ 1re partie) à la Maison des Associations. Mardi 12 février - Soirée cinéma + débat avec Aladji Bâ - “La ligne droite” de Régis Wargnier, au cinéma Saint-Denis. Mercredi 13 février de 13 h à 17 h : sensibilisation aux différences avec l’APF, l’école des chiens guides du Centre-Est, place de la Croix-Rousse. Jeudi 14 février à 19 h 30 Théâtre musical Cie Papier de Verre : “Gros calins” sur des textes de Romain Gary, au restaurant “Les galets bleus la nuit”. Vendredi 15 février à 20 h 30 soirée chanson: Batlik, Je rigole + 1re partie, à la Maison des Associations. Samedi 16 février à 20 h 30 soirée musique du monde : Dialek (Maroc), Nabil Baly Othmani (Algérie), à la Maison des Associations. Toutes les infos : www.lacocotteprod.com

GALERIES ■ A.DEL GALLERY 33, rue Auguste Comte - Lyon - 06 37 53 95 56. www.adelgallery.com Ouv. du ma. au sa. de 14 h 30 à 19 h NICOLAS FAVRE - PEINTURES RÉCENTES, peintures. Jusqu’au 9 mars. ■ L’ATTRAPE-COULEURS Lieud(art(différent(... - Place Henri Barbusse - Mairie annexe de St-Rambert l’Isle-Barbe - Lyon 9e - 04 72 19 73 86. www.attrape-couleurs.com  31 , 40 ou 43 L’Isle Barbe Ouv. du me. au sa. de 14 h à 18 h, di. de 14 h à 17 h et sur RDV. LESLIE AMINE : “DISTRACTIONS”, peintures. Jusqu’au 2 mars. ■ GALERIE ANNE-MARIE ET ROLAND PALLADE 35, rue Burdeau - Lyon 1er - 09 50 45 85 75. www.pallade.net  C Croix-Paquet ou Hôtel de ville Ouvert du me. au sa. de 15 h à 19 h et sur RDV. ERIC LIOT - “LE RETOUR”, peintures. Du 31 janvier au 16 mars. ■ GALERIE ELISABETH COUTURIER 25, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 27 78 82 32 - 06 80 51 50 64. www.galerie-elizabethcouturier.com -  C Croix-Paquet Ouv. du me. au sa. de 14 h 30 à 19 h BENOÎT MANENT, peintures, gouache. Jusqu’au 23 février. PERRINE FERRAT, installations, dessins. Jusqu’au 23 février.

40

■ GALERIE HENRI CHARTIER 42, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 44 02 58. www.henrichartier.com -  C Croix-Paquet Ouv. du ma. au sa. de 10 h à 19 h 30 et sur rendez-vous. GUILLAUME LEBELLE, peintures. Jusqu’au 26 janvier. ■ GALERIE IUFM CONFLUENCE(S) 5 rue Anselme - Lyon 4e - 04 72 07 30 74. www.lyon.iufm.fr/confluences -  2-13-18-45-61 Clos Jouve Ouv. du lu. au ve. de 9 h à 18 h. Sa. de 14 h 30 à 18 h. GÉRARD GUYOMARD : “LA STRATÉGIE DE L’ATELIER”, peintures. Jusqu’au 8 mars. ■ GALERIE MICHEL ESTADES 61, quai Saint-Vincent - Lyon 2e - 04 78 28 65 92. www.estades.com -  31-40 La Pêcherie ou  1-3-19-44 La Feuillée Ouv. du ma. au sa. de 10 h à 13 h et de 14 h à 19 h. GAMBINO - BRONZES, sculptures. Jusqu’au 2 février. ■ GALERIE REGARD SUD 3, rue des Pierres Plantées - Lyon 1er - 04 78 27 44 67.  C Croix-Rousse Ouv. du ma. au sa. de 14 h à 19 h. “WATCHING TV”, photographies d’Olivier Culmann. Jusqu’au 9 mars. ■ GALERIE LE RÉVERBÈRE 38, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 00 06 72. www.galerielereverbere.com -  C Croix-Paquet Ouv. du me. au sa. de 14 h à 19 h et sur RDV. ARIÈLE BONZON : “INCERTITUDES, 2010-2013 ET YVES ROZET : FIGURES DÉLIÉES SUR UN FOND SANS FOND, 2002-2010, photographies. Jusqu’au 27 avril. ■ PHOTOSTAGE Galerie photographique - 1, rue Camille Jordan - Lyon 1er 09 52 50 96 81. www.photostage.fr/galerie/ Ouv. du lu. au ve. de 10 h à 18 h “GRAPHITUDE”, photographies d’Eric Dufour. Jusqu’au 22 mars. ■ SPACEJUNK 16, rue des Capucins - Lyon 1er - 06 17 30 04 40. Ouv. du ma. au sa. de 14 h à 19 h 30 CHRIS MARS & CHET ZAR - AUTOUR DU TRAVAIL DE ZDZISLAW BEKSINSKI, peintures, arts pluriels. Jusqu’au 2 février.

CENTRES D’ART ■ LA BRÈCHE - ESPACE D’ART 5, place Saint-Jean - Entrée par le 1, rue de la Brèche - Lyon 5e 04 78 42 48 71. www.mjcduvieuxlyon.com  D et  29/30/31/99 arrêt Vieux Lyon Ouv. lu. de 14 h à 21 h - ma. de 10 h à 12 h et de 16 h à 21 h - me. de 9 h à 12 h et de 14 h à 21 h - je. et ve. de 10 h à 12 h et de 14 h à 21 h - sa. de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h CLAIRE CHOQUET “LES 100 SEINS”, sculptures. Jusqu’au 25 janvier 2013. COLLECTIF EXPO DES MJC “DÉCONSTRUCTION/ RECONSTRUCTION”. 5 lieux – 5 expositions – 1 vernissage animé. Du 4 au 23 février. THOMAS LOVY ET YANN VOISIN “SAGES PAYSAGES”, installations. Du 11 au 30 mars. ■ LE FORT DU BRUISSIN Chemin du Château d’Eau - Francheville - 04 72 13 71 00. www.mairie-francheville69.fr  30 Fort de Bruissin Ouv. ve., sa. et di. de 14 h à 18 h (sf en période de montage des expos) et sur RDV. “ENDLESS”, arts pluriels de Lisa Beck. Jusqu’au 17 mars.


40-43 Expos janvier 2013_1 21/01/13 14:49 Page2

Musées ■ MAPRA Maison des Arts Plastiques Rhône-Alpes - 7-9, rue Paul Chenavard Lyon 1er - 04 78 29 53 13. www.mapra-art.org  A et C Hôtel de Ville et  1-3-6-18-19-44-91 Terreaux Ouv. ma. et sa. de 14 h 30 à 18 h 30, les me., je. et ve. de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30. Fermé en août GLADYS BRÉGEON, dessins. Jusqu’au 2 février. GISÈLE GONON, dessins, peintures. Jusqu’au 2 février. ■ LE PLATEAU - RÉGION RHÔNE-ALPES 1, esplanade François Mitterrand - Lyon 2e - 04 26 73 40 00.  T1 - arrêt Hôtel de Région - Montrochet Ouv. du lu. au sa. de 10 h à 19 h LA FRANCE DE RAYMOND DEPARDON, photographies. À travers la quarantaine de photographies de grand format qui seront exposées jusqu’en mars 2013, venez découvrir ou redécouvrir un artiste de premier plan dont le regard aiguisé est grand ouvert sur le monde. Jusqu’au 2 mars. ■ LE POLARIS Avenue de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55. www.lepolaris.org  54 Corbas Mairie Ouv. du ma. au ve. de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h. Sa. de 9 h à 12 h. ENTRE AUTREFOIS ET AUJOURD’HUI (ACTE 8) - FABIEN MARTINAND, peintures. Du 31 janvier au 26 février. ■ LA DEMEURE DU CHAOS (MUSÉE L’ORGANE) St-Romain-Au-Mont-d’Or. www.demeureduchaos.org Entrée gratuite et visite libre. Ouverture au public chaque week-end et jours fériés : janvier, février : 14 h à 17 h, mars : 14 h 30 à 18 h, avril mai : 14 h 30 à 18 h 30, juin, juillet, août : 15 h à 19 h septembre, octobre : 14 h 30 à 18 h, novembre, décembre : 14 h à 17 h. 32 000 photos et vidéos des 4 509 œuvres depuis 1999. Expériences artistiques en cours sur 12 000 m2. Merci de respecter le stationnement et le voisinage paisible du village... ■ THE ABODE OF CHAOS (L’ORGANE MUSEUM) St-Romain-Au-Mont-d’Or. www.abodeofchaos.org Free entrance, free admission. Open on weekends and public holidays : January, february, november, december : 2 pm to 5 pm. April, may : 2:30 pm to 6:30 pm. June, july, august : 3 pm to 7 pm. March, september, october : 2:30 pm to 6 pm. 32,000 photos and videos of the 4,509 art works created since 1999. 12,000 sq. m of art experiences in progress. Please make sure you do not disturb the quiet of neighborhood. Park in authorized areas.

AUTRES LIEUX ■ ARCHIVES MUNICIPALES DE LYON 1, place des archives - Lyon 2e - 04 78 92 32 50. Ouv. lu. de 11 h à 17 h - du ma. au ve. de 8 h 30 à 17 h CLIMAT ! À NOS RISQUES ET PÉRILS, LES LYONNAIS FACE AUX CAPRICES DU CLIMAT, arts pluriels. Une exposition participative sur les aléas du climat à Lyon de la fin du Moyen-Age à nos jours. Jusqu’au 30 mars. ■ CENTRE CULTUREL COMMUNAL CHARLIE CHAPLIN Place de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18 (19). www.centrecharliechaplin.com -  A Laurent Bonnevay puis  57 Grand-Vire ou C3-56 Vaulx - Hôtel de Ville ALICE, ALICE…, installations. “Un parcours sensoriel, intemporel, émotionnel, avec ailes, avec elles, avec vous.” Les 31 janvier et 1er février. ■ L’ESPACE ASIA  10, rue Saint-Nizier - Lyon 2e - 04 78 38 30 40. www.asia.fr Du lu. au ve. de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h 30, le sa. de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h. MASQUE ET TRANSE DE JAVA - Du volcan à l’océan, arts pluriels. Cette expo présente des masques enchantés et des chevaux de

bambous qui circulent de la côte sud de Java jusqu’aux flancss du volcan Merapi et sont investis d’un formidable pouvoir de résurrection. Ils sont sculptés par des artistes “inspirés” qui les ont “rencontrés” en rêve ou à partir d’une vision transmise par un danseur en transe. Jusqu’au 15 mars. ■ L’AQUEDUC 1, chemin de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03. www.mairie-dardilly.fr  3 Dardilly Le Bas Ouv. du lu. au sa. de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. ARTISTES EN HERBE, arts pluriels. Une expo qui met en avant les talents des plus jeunes tout en s’inscrivant dans une vraie démarche de création. Jusqu’au 31 janvier. NUITS GIVRÉES - Dardilly Art et Culture, Section Photos, photographies. Du 1er au 8 février. FANTAISIES BOTANIQUES. Art-thérapie. Fantaisies Botaniques constitue un point de rencontre entre démarche thérapeutique, histoire de l’art et création artistique. Du 12 au 22 février.

PLANETARIUM ■ PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN Place de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12/13. www.planetariumvv.com  C3, C8,52 (arrêt Hôtel de Ville-Campus-57 (arrêt ENTPE-Ecole d’architecture Ouverture 7 jours sur 7 à partir des vacances de Noël, sauf les 25/12, 01/01 et 01/05. Le service accueil/réservations est à disposition du lu. au ve. de 8 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 17 h au 04 78 79 50 12. OUFS D’ASTRO, Biennale du Ciel et de l’Espace. La question du temps et de son rapport à l’espace est cette année au cœur de la Biennale. Trophées de robotique, parcours-découverte, théâtre, séances de Planétarium, Nuit de l’équinoxe, rencontres... Du 12 au 24 février. Retrouvez toute la programmation détaillée sur : www.planetariumvv.com  

SALONS ■ SALON DU TATOUAGE ET DU PIERCING Le Double Mixte - 43, bd du 11 novembre 1918 - Villeurbanne 04 72 44 60 17. www.doublemixte.com  T1, Arrêt La Doua - Gaston Berger Les 2 et 3 février. ■ LYON VINTAGE Le Double Mixte - 43, bd du 11 novembre 1918 - Villeurbanne 04 72 44 60 17. www.doublemixte.com  T1, Arrêt La Doua - Gaston Berger Objets déco, mobilier, mode et accessoires. Tous les objets cultes des années 20 aux années 80. Et aussi des nouveautés. 70 exposants Français mais aussi Belges et Italiens. Les 9 et 10 février. ■ SALON DU MARIAGE L’Amphithéâtre - Salle 3000 - Cité Internationale - 50, quai Charles de Gaulle - Lyon 6e - 04 72 82 26 26. www.ccc-lyon.com  C1-58-4 Parc Cité Internationale, Centre de Congrès Traiteurs, hôteliers, agents de voyages, bijoutiers, magasins de listes de mariage, confiseurs, imprimeurs, coiffeurs, fleuristes, restaurateurs, photographes, lingerie, boutiques de robes de mariées et vêtements pour homme… De la plus petite dragée à la plus majestueuse salle de réception : Tous les prestataires sont réunis en un même lieu. En bref, tous les ingrédients pour réussir son mariage en toute sérénité ! Les 25, 26 et 27 janvier.

41


40-43 Expos janvier 2013_1 21/01/13 14:49 Page3

Musées MUSÉES

LYON ■ CENTRE D’HISTOIRE DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION Centre Berthelot - 14, av. Berthelot - Lyon 7e - 04 78 72 23 11. www.chrd.lyon.fr -  T2 Centre Berthelot Ouv. du me. au ve. de 9 h à 17 h 30 et du sa. au di. de 9 h 30 à 18 h. Fermé les jf (sf. le 8 mai). Fermé du 25/12 au 1/01. Après un an de fermeture, le CHRD a rouvert ses portes le vendredi 16 novembre avec une exposition permanente entièrement rénovée “Lyon dans la guerre”. Le nouveau parcours dévoile une centaine d’objets et documents d’archives inédits et livre la parole des témoins de l’époque à travers des dispositifs multimédias. ■ GADAGNE, MUSÉES Le Musée d’Histoire de Lyon et le Musée des Marionnettes du Monde - 1, place du Petit Collège - Lyon 5e - 04 78 42 03 61. www.gadagne.musees.lyon.com -  D Vieux Lyon -  C3, C14, 19, 31 Ouv. du me. au di. de 11 h à 18 h 30. Deux musées majeurs : le Musée d’Histoire de Lyon et le Musée des Marionnettes du Monde. Le Musée d’Histoire de Lyon compte dans ses collections 80 000 pièces aux typologies très variées : tableaux, sculptures, photographies, mobiliers, objets, médailles, textiles... Près de 1 400 objets issus de ces collections sont présentés au public. La plupart a été restauré. Le Musée des Marionnettes du Monde : plus de 2 000 marionnettes du monde entier, un millier de toiles de fonds, coulisses, décors, castelets et costumes ainsi qu’une documentation d’un millier d’affiches, programmes et manuscrits témoins de différents répertoires. • Visites guidées, animées : tous les 1ers me. du mois à 15 h 30 : visite contée autour de la marionnette tchèque. LE TEINT ENTRE EN SCÈNE ! - L’ART DU SOIN ET DU MAQUILLAGE DU 18E siècle à nos jours, arts pluriels. Du 7 février au 10 mars. LYON AU 18E, un siècle surprenant, arts pluriels. Au 18e siècle, Lyon pense, Lyon imagine, Lyon construit, Lyon s’enrichit… Au 18e siècle, Lyon est une ville innovante et avant-gardiste au cœur des réseaux commerciaux, financiers et intellectuels. Jusqu’au 5 mai. ■ MUSÉE AFRICAIN  150, cours Gambetta - Lyon 7e - 04 78 61 60 98. www.musee-africain-lyon.org  D Garibaldi -  9, 23 et 36 (Manufacture des Tabacs) Ouv. du me. au di. de 14 h à 18 h. Fermé à Pâques, 1er mai, Noël et Jour de l’An. Fermé en août. Arts et traditions populaires d’Afrique Noire : la vie quotidienne, rurale ou religieuse. ATELIER TOKOUDAGBA, peinture. Exposition en hommage à Cyprien Tokoudagba, artiste béninois décédé en mai 2012. Du 12 janvier au 5 mai. ■ MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN DE LYON 81, quai Ch. de Gaulle - Cité Internationale - Lyon 6e - 04 72 69 17 17. www.mac-lyon.com  C1, C4, C5 (musée d’art contemporain) Ouv. du me. au di. de 11 h à 18 h. Fermé les 1er janvier - 1er mai 25 décembre. Visite animée enfants / parents  : Parcours à travers les expositions (Dès 5 ans à 15 h 30 tous les sa.) Visite famille : tous les di. à 15 h 30 Visites de groupes sur réservation au 04 72 69 17 17.

42

LATIFA ECHAKHCH, arts pluriels. Latifa Echakhch a pour habitude de produire des œuvres-installations en lien direct avec l’espace dans lequel elle intervient et où elle mêle des références personnelles, multiculturelles, historiques et sociologiques. Pour “Laps”, l’artiste investit un étage entier du Musée, soit près de 1 000 m2, et crée une déambulation composant une succession de « paysages personnels », comme autant d’arrêts sur image. Du 15 février au 14 avril. ■ MUSÉE DE L’IMPRIMERIE 13, rue de la Poulaillerie - Lyon 2e - 04 78 37 65 98. www.imprimerie.lyon.fr  A Cordeliers -  9, 18, 25, 27, 58, 99, C3 (Cordeliers) Ouv. du me. au di. inclus de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h, groupe, tlj. (sf lu.) sur RDV. 4 nouvelles salles dédiées à l’image imprimée, de Guntenberg à nos jours. Une saga qui s’étale sur plus de 500 ans, avec des documents, des objets, des machines qui, jusqu’à présent n’étaient pas ou peu exposés. DE LA PIERRE À LA PAGE - FERNAND POUILLON, ARCHITECTE DU LIVRE, typographies, arts pluriels. Jusqu’au 3 mars. ■ MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LYON 20, place des Terreaux - Lyon 1er - 04 72 10 17 40 . www.mba-lyon.fr/mba  A et C Hôtel de Ville Ouv. Tlj. (sf ma. et jf.) de 10 h à 18 h, ve. à partir de 10 h 30 Animations, visites, rencontres, lectures… Réserver une activité : 04 72 10 17 52 (me., je. et ve. de 9 h 30 à 12 h). JOURNÉES-ATELIERS ENFANTS (7-12 ans)  : pendant les vacances scolaires, 2 jours de 10 h 15 à 12 h 15 et de 14 h à 16 h. La collection Jacqueline Delubac, entrée au musée en 1997 et comprenant les œuvres de Corot, Renoir, Degas, Bonnard, Bacon, Léger, fait du musée, déjà riche de ses collections impressionnistes, la 2e collection d’Art Moderne en France. Le musée des Beaux-Arts conserve une très riche collection d’œuvres du XXe siècle. Le 1er vendredi de chaque mois jusqu’à 22 h, le musée ouvre ses portes à l’occasion de soirées thématiques dans les expositions ou dans une partie des collections. Visites, rencontres, concerts lors des nocturnes. Le café-restaurant est accessible à tous jusqu’à 23 h. MÉTISSAGES, LES COLLECTIONS DE DENISE ET MICHEL MEYNET , arts pluriels, céramiques. L’expo propose la découverte des collections singulières d’un couple de collectionneurs, amateurs passionnés et donateurs : Denise et Michel Meynet. Constituées d’œuvres d’art où le matériau joue souvent le premier rôle, elles présentent des objets d’origines diverse, de l’art africain à la culture urbaine en passant par la céramique contemporaine ou le street art. Du 22 février au 19 mai. ■ MUSÉE DES CONFLUENCES 86 quai Perrache - Lyon 2e - 04 78 37 30 00 . www.museedesconfluences.fr - www.rhone.fr Ouv. du me. au sa. de 13 h à 18 h, di. de 10 h à 12 h et de 13 h à 18 h. Découvrez dès aujourd’hui le Musée des Confluences en visitant le local d’information situé sur le site même du futur musée. ■ MUSÉE DES MINIATURES ET DÉCORS DE CINÉMA  Maison des Avocats - 60, rue St-Jean - Lyon 5e - 04 72 00 24 77. www.mimlyon.com Ouv. du lu. au ve. de 10 h à 18 h 30, sa. et di. de 10 h à 19 h. Périodes de vacances scolaires : Ouv. tlj. de 10 h à 19 h. Fermé les 25/12 et 1er/01 Plus de 150 artistes accueillis sur 1 500 m2 d’exposition. Le musée a pour mission de refléter et de promouvoir le talent des “miniaturistes” du monde entier.


40-43 Expos janvier 2013_1 21/01/13 14:49 Page4

Musées En permanence : - “LE PATRIMOINE LYONNAIS”, qui réunit les Réels de Dan Ohlmann représentant les lieux les plus insolites de la ville comme la Brasserie Georges, la salle de danse de l’Opéra ou encore la prison Saint-Paul. - “TRÉSORS D’ARTISTES”, une expo regroupant 1 000 œuvres d’artistes du monde entier. - “LE PARFUM”, retrouvez une partie des décors du film. ■ MUSÉE DES TISSUS ET DES ARTS DÉCORATIFS 34, rue de la Charité - Lyon 2e - 04 78 38 42 00. www.musee-des-tissus.com  A Ampère Victor Hugo Ouv. tlj. (sf lu., jf. et dimanches de Pâques et Pentecôte) de 10 h à 17 h 30 (Musée des Tissus), de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30 (Musée des Arts Décoratifs). LYON ET DRAGONS, LES PLAQUES ÉMAILLÉES DES DESSICCATEURS DE LA CONDITION DES SOIES, arts pluriels. Le musée des Tissus de Lyon présente une intrigante collection de plaques émaillées destinées à orner les cuves des dessiccateurs de la Condition des Soies. Curieusement associée au perfectionnement et aux innovations majeures de la Fabrique lyonnaise au XIXe siècle, leur iconographie chinoise révèle le fantasme orientaliste de l’époque à travers la représentation de techniques de tissage an-cestrales. Jusqu’au 17 mars. RIVAGES, arts pluriels, design de Ruth Gurvich. Jusqu’au 2 juin. ■ MUSÉE GALLO-ROMAIN DE LYON-FOURVIÈRE 17, rue Cléberg - Lyon 5e - 04 72 38 49 30. www.musees-gallo-romains.com  Fourvière Ouv. du ma. au di. de 10 h à 18 h (sf. 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre). Gratuit le jeudi. Visites adultes du musée : les je. à 15 h. Ateliers, conférences, concerts, spectacles... Parcours ludique  : Pour les enfants de 4 à 12 ans. Les me. à 14 h 30 hors vacances scolaires et du ma. au ve. pendant les vacances. Réservation obligatoire au 04 72 38 81 91. PEPLUM, arts pluriels. L’exposition traite de la fiction cinématographique sur l’Antiquité, des origines du cinéma à nos jours. En pénétrant dans les coulisses du péplum, l’exposition s’attache à en révéler les multiples sources d’inspiration et les différents composants. Le dernier week-end de chaque mois, les musées proposent un rendez- vous régulier, tout au long de l’exposition, pour tous, en famille et entre amis. Jusqu’au 7 avril.

EXTERIEURS ÏBOURGOIN-JALLIEUÏ ■ MUSÉE DE BOURGOIN-JALLIEU 17, rue Victor Hugo - 04 74 28 19 74. Ouv. du mardi au dimanche de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h (fin de vente des billets 17 h 30). Fermé les lundis et jours fériés Exposition permanente : Les artistes de la soie - ennoblissement textile / Victor Charreton, peintre / Patrimoine du Nord-isère. SUR LES TRACES DU TOMBEAU DE JEAN-JACQUES ROUSSEAU À ERMENONVILLE, UNE TOILE PEINTE VERS 1790-1794, peintures. Cette exposition est l’occasion de présenter la courtepointe du Musée de Bourgoin-Jallieu après sa restauration complète. Pièce rare puisque connu aujourd’hui uniquement dans quatre collections publiques en France et à l’étranger, elle sera confrontée à diverses versions de cette représentation du tombeau de Jean-Jacques Rousseau grâce a des prêts exceptionnels publics et privés. Jusqu’au 23 février.

ïST-ROMAIN-AU-MONT-D’ORÏ ■ LA DEMEURE DU CHAOS (MUSÉE L’ORGANE) www.demeureduchaos.org Entrée gratuite et visite libre. Ouverture au public chaque week-end et jours fériés : janvier, février : 14 h à 17 h, mars : 14 h 30 à 18 h, avril mai : 14 h 30 à 18 h 30, juin, juillet, août : 15 h à 19 h septembre, octobre : 14 h 30 à 18 h, novembre, décembre : 14 h à 17 h. 32 000 photos et vidéos des 4 509 œuvres depuis 1999. Expériences artistiques en cours sur 12 000 m2. Merci de respecter le stationnement et le voisinage paisible du village... ■ THE ABODE OF CHAOS (L’ORGANE MUSEUM) www.abodeofchaos.org Free entrance, free admission. Open on weekends and public holidays : January, february, november, december : 2 pm to 5 pm. April, may : 2:30 pm to 6:30 pm. June, july, august : 3 pm to 7 pm. March, september, october : 2:30 pm to 6 pm. 32,000 photos and videos of the 4,509 art works created since 1999. 12,000 sq. m of art experiences in progress. Please make sure you do not disturb the quiet of neighborhood. Park in authorized areas. ïST-ROMAIN-EN-GALÏ ■ MUSÉE GALLO-ROMAIN DE SAINT-ROMAIN-EN-GAL VIENNE R.D. 502 - 04 74 53 74 01. www.musees-gallo-romains.com Ouv. du ma. au di. de 10 h à 18 h (sf. 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre). Gratuit le jeudi. Visites adultes du musée : les je. et di. à 15h. Ateliers, conférences, concerts, spectacles... PEPLUM, arts pluriels. L’exposition traite de la fiction cinématographique sur l’Antiquité, des origines du cinéma à nos jours. En pénétrant dans les coulisses du péplum, l’exposition s’attache à en révéler les multiples sources d’inspiration et les différents composants. Le dernier week-end de chaque mois, les musées proposent un rendez- vous régulier, tout au long de l’exposition, pour tous, en famille et entre amis. Jusqu’au 7 avril. ïVILLEFRANCHE-SUR-SAÔNEÏ ■ MUSÉE PAUL DINI 2, place Faubert - 04 74 68 33 70. www.musee-paul-dini.com Ouv.me. de 13 h 30 à 18 h - je., ve. de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h - sa., di. de 14 h 30 à 18 h. Fermé (1er et 11/11, du 24/12/2011 au 3/01/2012 inclus, 8/04 (Pâques), 1er, 8, 17/05 (Ascension), 27/05(Pentecôte), 14/07 et 15/08/2012) En permanence : La Collection du Musée “Une histoire de la peinture à Lyon et en Rhône-Alpes de 1875 à aujourd’hui”. LYON ET L’ART MODERNE - DE BONNARD À SIGNAC 19201942, photographies, peintures. Durant la période de l’entre-deux-guerres les artistes parisiens se réunissent à Lyon constituant ainsi une des scènes artistiques les plus marquantes pour l’art moderne.Formés en 1920 par des peintres et sculpteurs, issus de l’école des beaux-arts de Lyon, le groupe Zianiar inspire pendant quatre ans la vie culturelle lyonnaise. Dès 1952 est créé le Salon du Sud-Est où se cotoient Pierre Bonnard, Paul Signac, Henri Matisse et leurs confrères lyonnais. La ville est alors animée par un nombre important de critiques d’art. Dans le même temps, les photographes Théodore Blanc et Antoine Demilly immortalisent les relations d’amitiés qui unissent les artistes et leurs critiques et collectionneurs. L’exposition mettra en avant le rôle du Docteur Emile Malespine, Marcel Michaud, Marius Mermillon, Georges Besson ainsi que des écrivains Joseph Jolinom, Henri Béraud et Mathieu Varille. Enfin, les Arts décoratifs et la photographie seront mis à l’honneur. A l’Espace Grenette. Jusqu’au 10 février.

43


saveurs janvier_1 21/01/13 16:20 Page1

Restaurant bar et ses tables sur l’une des coursives, décor “métal et ferrailles”, ambiance post-industrielle, le fumoir, les cuisines ouvertes sur une salle principale épanouie comme une cathédrale, la boulangerie à l’entrée.

© Medem Agan.

Carte de brasserie

“LES SALINS” À “LA CONFLUENCE” On a fait l’autre jour une promenade à la Confluence, histoire de zieuter les chantiers, visiter le centre commercial, repérer les restos et géo-localiser vos futures sorties culturelles ! Because la crue de la Saône, on a zappé la navette fluviale, on a pris le tram et beaucoup marché, on a eu donc bonne conscience pour s’attabler “aux Salins”. “La Confluence”, c’est le nouveau quartier de Lyon avec une architecture osée et colorée, ses sièges sociaux de grandes boîtes lyonnaises, un "Progrès de Lyon" rajeuni, le bassin de plaisance, sa darse et des immeubles d’habitation très prisés grâce à leur univers aquatique. Cadeau du ciel ou plutôt du Conseil Général du Rhône, le Musée de la Confluence est déjà imposant avec une structure métallique quasi pharaonique. Il est déjà emblématique ! Le siège de “la Région”, plus stalinien, accueille la fameuse expo photo de Raymond Depardon dans son Atrium, les galeries Verney Carron et Houg enchaînent les expos et “la Sucrière” vit une 2e vie. Les cinéphiles ont leur multiplexe UGC et les enfants “leur ludothèque”. Autrefois, les péniches déchargeaient minerais, céréales et du sel... D’où le mot “Salins” qui sert de nouveau nom de baptême à l’ancien restaurant éponyme de Nicolas Le Bec. Enfin une brasserie qui n’a pas été rapportée dans les filets de Bocuse et Blanc ! Et pourtant après le “Centre”, les quatres points cardinaux, on aurait bien pu avoir droit au “Confluent” ; Nenni, "les Salins" ont été acquis cet été par 4 associés dont Stéphane Fioc, ex-promoteur de cafés-théâtre à Lyon et Marc Sucillon, le truculent traiteur de Rillieux. Tout a été conservé dans le resto “starter” de la Confluence : les volumes impressionnants, le 44

Côté cuisine, une carte nullement compassée mais très à l’aise avec les plats de brasserie : tartares de bœuf, de quasi de veau, de Saint-Jacques ou de thon, pasta et risotto convaincants, “coin de la mer” avec un turbot rôti ou des encornets farcis, étal du boucher avec filet de bœuf, foie de veau, rognons, tête de veau “nouvelle version 16”… Bref l’ensemble des choix convainc ! On a, pour notre part, jeté notre dévolu sur le menu du jour à 24 euros (18 euros avec entrée + plat) qui est la vertu même... Tartine de pieds de cochon à la moutarde, filet de mignon de porc “cuit doucement” et servi avec une purée “pur beurre” et un vrai riz au lait aux agrumes et à la vanille. Sans doute la carte des vins “des Salins” mériterait d’être renforcée mais on peut ne pas s’y ruiner avec quelques produits acceptables (un Mercurey 1er cru Ninot “les Crêts“ 2010, par exemple). La charmante épouse de Stéphane Fioc drive un staff tonique, les additions restent finalement mesurées et on ressort conquis par "des Salins" solidement installés dans un quartier qui recense déjà une vingtaine de restaurants. “Les Salins” - 43, quai Rambaud - Lyon 2e. Tél : 04 78 92 87 87. Menus : 18 € - 24 € - 39 € + carte. Brunch 45 € entre 11h et 15h le dimanche.

POUR TOUS LES GOUTS… • Le SIRHA, rendez-vous incontournable des acteurs de la restauration et de l’hôtellerie mondiale se tient à Eurexpo (Chassieu) du 26 au 30 janvier 2013 . Le Bocuse d’Or et la Coupe du monde de la pâtisserie auront toutefois un retentissement qui va bien au-delà de la simple expo professionnelle. • La candidature de Lyon au label de “Cité de la gastronomie” a été retoquée ! Dijon, Rungis et Tours constitueront un curieux triptyque d’un réseau de cités de la gastronomie. Décision finale fin avril. • Martinet, basé à Saint Quentin Fallavier, lance de nouvelles recettes disponibles en G.D. Gazpacho de tomates avec légumes frais, “Green Tea Cassis Framboise”, salades snacking avec fourchette, baptisées Napolitaine, Toscane et Romaine, accompagnées dans leurs barquettes par des mini-soufflés.


45-46 - maquette restos JANVIER_1 21/01/13 14:54 Page1

Restaurants PRESQU’ILE LE CHALUT 12, rue Marc Antoine Petit - Lyon 2e. Tél. 04 72 77 70 70. www.hotel-axotel-perrache.fr Restaurant gastronomique de l’hôtel Axotel. Spécialités de poissons frais. Menus à partir de 18 € le midi. Ouv. tlj(sf ve. soir, sa. midi et di.). CHEZ CARLO (Depuis 1957) 22, rue Palais Grillet - Lyon 2e - Tél. 04 78 42 05 79. La plus ancienne véritable pizzeria et trattoria de Lyon. Cuisine faite au feu de bois. Ouvert jusqu’à 23 h. Fermé le lundi et le dimanche soir. LA CUVEE Angle rue Sala, rue Auguste Comte - Lyon 2e - Tél. 04 72 77 79 01. www.latassee.fr Salle de réception de la Tassée à partir de 25 personnes (jusqu’à 100 personnes). Réservations : service commercial 04 72 77 79 09. L’ESPACE BRASSERIE 26, place Bellecour - Lyon 2e - Tél. 04 78 37 45 43. www.latassee.fr Terrasse “sur Bellecour”. Formules à partir de 14,50 €. Menus 23 € - 26 € - 35 € + carte. Restauration en continu de 12 h à 23 h. Ouv. 7/7 j. midi et soir LA PIAZZA PAPA 34, rue Tupin - rue de la République - Lyon 2e - Tél. 04 72 40 02 99. Cuisine italienne, tutti fait maison. Carte : environ de 4,30 € à 15 €. happy hours de 19h à 19h30 (-20% sur toute la carte). Spécialités : carpaccio - tiramisu - pizz banana split. Ouvert tous les jours de 12 h à 14 h 30 et de 19 h à minuit. LA TASSEE 20, rue de la Charité - Lyon 2e - Tél. 04 72 77 79 00. www.latassee.fr Midi : plat + fromage ou dessert du jour 25 € - entrée + plat 27 €. Midi et soir : menu Bellecour (entrée + plat + fromage ou dessert du jour 29 € - menu Ainay 41 € - menu Auguste Comte 55 € - menu des Soyeux 79 € + carte. Spécialités lyonnaises - cuisine moderne de saison. Salons privatifs. Ouvert tous les jours midi et soir sauf dimanche. Salle climatisée.

VIEUX-LYON & FOURVIERE LE CABARETIER Café-comptoir, bouchon lyonnais. Angle rue Gadagne, 6, rue de la Fronde, place du Petit Collège Lyon 5e - Tél. 04 78 42 38 11. Un lieu de rendez-vous convivial et gourmand. Dans un décor typique “bouchon”, tout est bon, simple et gentiment servi... Une carte complète pour une cuisine authentique. Saucisson de Lyon sauce au vin, pommes vapeur, foie gras et quenelles maison, gâteau de foie de volailles sauce financière et le menu lyonnais qui vous invite à goûter la véritable cuisine de bouchon. Menus 19 €, 24 €, 35 € + carte. Ouv. du ma. au di. soir, sa. et di. midi. RESTAURANT DE FOURVIERE 9, place de Fourvière - Lyon 5e - Tél. 04 78 25 21 15. www.latassee.fr Restaurant panoramique, terrasse avec vue sur Lyon. Midi : menu du Pèlerin 15,50 €. Midi et soir : menu Saint Jean 25 € - menu de Fourvière 35 € - menu de Saint Georges 42 € + carte. Ouvert 7/7 j midi et soir, service continu de 12 h à 22 h. LE ROCAMBOL 1, quai Romain Rolland - Lyon 5e - Tél. 04 78 37 36 32. Terrasse sur place avec parasols. Brasserie traditionnelle et snacking. Formules à partir de 11,50 €. Restauration non-stop. Ouvert 7/7J, de 8h à 2 h du matin.

GERLAND MAISON GAMBONI 241, rue Marcel Mérieux - Lyon 7e - Tél. 04 78 72 62 48. www.maisongamboni.com Spécialiste de la viande et de la tradition des abattoirs, la Maison Gamboni offre dans une ambiance inimitable une cuisine traditionnelle basée sur le respect de produits d’exception. Formules groupes et traiteur. Salles privatives. Ouv. tlj. (sf dimanche soir) de 12 h à 14 h 30 et de 19 h à 23 h.

TRAITEURS BORGEOT TRAITEUR 20, rue de la Charité - Lyon 2e - Tél. 04 72 77 79 09. www.latassee.fr Organisateur de réceptions, “Borgeot Traiteur” vous propose un grand choix de buffets froids et chauds, apéritifs, cocktails, petitsdéjeuners, repas d’entreprise ou de particulier, mariages… Une équipe sérieuse et compétente assurera le service de toutes vos manifestations. Une large gamme de plateaux-repas vous offrira une restauration savoureuse et gourmande sur votre lieu de travail (possibilité de livraison). Boutique ouverte du lu. au sa. de 9 h 30 à 19 h 30. La boutique vous propose un large choix de plats cuisinés pour vous simplifier la vie.

OU MANGER LE DIMANCHE L’AMPHITRYON (Depuis 1959) 33, rue Saint-Jean - Lyon 5e - Tél. 04 78 37 23 68. Au cœur de Lyon, dans le quartier historique de Lyon, l’Amphitryon est un authentique bouchon lyonnais. Découvrez des plats qui, depuis 1959, ont fait la joie de nombreux gourmands : le fameux tablier de sapeur, l’andouillette, les quenelles ou le délicieux foie de volaille. Lyon dans votre assiette, c’est tous les jours de 12 h à minuit, avec des menus à 12,90 €, 15,80 € et 18,80 €. Le midi du lu. au ve., plats au choix à 6,20 €, formule 8,50 € (plat du jour + dessert du jour), gros saladier à 8,90 €. Cours de cuisine. AU BORD DE L’EAU LE CHALET Chemin du Pontet, Le Grand Large - Rocade Est, sortie n° 6. 69150 Décines - Tél. 04 78 49 02 39. Le bonheur au bord de l’eau à 10 mn du centre de Lyon. Magnifique terrasse. Parking. Spécialités : grenouilles, friture. Ouvert 7/7 midi et soir. LE CABARETIER Café-comptoir, bouchon lyonnais. Angle rue Gadagne, 6, rue de la Fronde, place du Petit Collège - Lyon 5e - Tél. 04 78 42 38 11. CHEZ PAUL’O Ch. de la Traille, l’île de la Table Ronde - Vernaison.Tél. 04 78 46 06 47. Ambiance pétanque-grill au bord de l’eau, avec une terrasse de 600 m2 en pleine nature. Plat du jour 10 €. Menus 15,50 €, 20,50 €, 26 €, 32 €. Menu enfant 11 €. Ouv. 7/7 j., service midi jusqu’à 14 h, soir 23 h. Parking. ’ESPACE BRASSERIE 26, place Bellecour - Lyon 2e - Tél. 04 78 37 45 43. Voir rubrique “Presqu’île”.

OU DINER TARD L’ESPACE BRASSERIE 26, place Bellecour - Lyon 2e - Tél. 04 78 37 45 43. Voir rubrique “Presqu’île”. LE MERCIERE 56, rue Mercière - Lyon 2e - Tél. 04 78 37 67 35. Ouv. midi et soir, 7J/7, service tardif, Terrasse chauffée.

RIVE GAUCHE

CÔTÉ BERTHELOT 200, avenue Berthelot - Lyon 7e - Tél. 04 72 70 47 00. www.latassee.fr Situé au cœur du nouveau 7e arrondissement. Décor moderne et terrasse. Formules déjeuner à 10 €, 15 € et 19 €. Menus à 25 € - 35 € + carte. Ouv. 7/7, service de 12 h à 15 h et de 19 h à 22 h 30. Salle privatisée sur réservation. Parking privatif.

45


45-46 - maquette restos JANVIER_1 21/01/13 14:54 Page2

Détente LYON LA NUIT

DÎNERS-SPECTACLES L’ANE ROUGE 06 74 88 38 72 - 04 78 39 37 55 11, rue Juiverie. www.anerouge.fr Dîner-spectacle. Ouv. du lu. soir au sa. soir (sur réservation) à 20 h. A partir de 56 €. CB. AU PIED DANS L’PLAT 04 78 27 13 26 18, rue Lainerie. www.aupieddanslplat.fr Cabaret. Dîners-spectacles. Poss. danse. Ouv. du lu. au sa. de 20 h 30 à 2 h. Menus à partir de 51 €. Prix étudiés groupes. Conso spectacle 23€. CB-CV. PRISCA CAFFÈ 04 78 89 29 49 11, rue Prisca . www.priscacaffe.com Cuisine du marché et cuisine du monde. Apéros Jazzy tous les je. soir avec buffet dînatoire. Ouvert du lu. au ve. midi et je. et ve. soir. Service midi jusqu’à 14 h 30, soir 22 h 30. Ouverture privative dès 30 pers. Salle climatisée. Accès handicapés. Je. soir formule à 30 € ou 35 €. CB-AE-TR. LE SAMBAHIA 04 78 37 82 10 13, rue du Doyenné. Musiciens le ve. et sa. jusqu’à 3 h. Ouv. le soir du lu. au sa. de 19 h à 3 h. Menu 25 € + carte. CB-AE. VIVA BODEGA 04 78 08 44 83 22, rue du Progrès - St-Priest. www.vivabodega.com Espagnole. Spectacle à 22 h 30 puis dansant. Ouv. les je., ve. et sa. à partir de 20 h. Fermeture le je. à 2 h et les ve., sa. à 4 h. Menus de 29 € à 44 €.

Olivia (escort pour homme) petite brune 33 ans, reçoit rue Saint-Maurice Lyon 8e. Tél. : 06 38 58 82 25

KARAOKE LE TAPAS CLUB 110, quai Pierre Scize - Lyon 5e - Tél. 04 72 00 09 13 ou 06 13 14 27 09. tapas@tapas-club.com PUB - KARAOKE - RESTAURANT DANSANT. Le Tapas Club, depuis plus de 22 ans, a su conserver pour le plus grand bonheur des puristes, la véritable ambiance karaoké où se mélangent toutes les émotions, la chaleur et la convivialité. Venez au Tapas Club pour fêter tous vos événements privés ou professionnels. Ouvert du mardi au samedi soir à partir de 20 h 30 et les autres jours sur réservation pour les groupes uniquement. NOUVEAU : tapa’s à partir de 19h30 du mardi au vendredi. Formule pub à 10 € (entrée + 1 boisson), formule semaine 15 € / 20 € / 25 € / 35 € + formule comités d’entreprises et sociétés : 30 € / 35 € / 40 €.

SOINS ESTHETIQUES DALHIA INSTITUT 2, bd Vivier Merle - Lyon 3e - Tél. 04 78 95 16 90 - 06 07 46 29 39. Soins corporels et relaxants, balnéothérapie, massage californien. Ouv. du lu. au ve. de 11 h à 19 h, et samedi de 12 h à 18 h avec ou sans rendez-vous. LAURA ESTHETIQUE 68, rue des Rancy - Lyon 3e. Part-Dieu Sud - Tél. 04 72 61 88 14. Laura Esthétique vous accueille dans un espace convivial et chaleureux pour vous proposer des soins hommes et femmes. Soins visage, épilations, UVA, modelages, soins corporels. Ouvert du lu. au ve. de 11 h à 19 h non-stop. MAHORA (ESCORT) 117, rue Masséna - Lyon 6e. 06 77 06 32 17. www.escort-mahora.com Détente, relaxation, accompagnement, escort. Mixtes, couples. INSTITUT MAGNOLIA 04 78 942 615 ou 06 15 64 11 14. Ouv. du lundi au samedi. Détente, relaxation, soins aux huiles essentielles. Education anglaise. Possibilité de déplacement. Accès facile et discret.

SIRET 453 549 00021

Soins corporels et relaxants balnéothérapie

Du lundi au vendredi de 11h à 19h et samedi de 12h à 18h, avec ou sans rdv

Remise en forme Soins corporels de 11 h à 19 h 30 sans R.V.

27, bd Eugène Deruelle - Lyon 3e (côté Gal. Lafayette)

04 78 95 16 90 2, bd Marius Vivier Merle - Lyon 3e

Tél. 04 78 62 69 07 46

CB

(à 100m de la Gare de la Part-Dieu)

-> Pour passer dans Lyon Poche, “rubrique sexy”, appelez Marc Darcel au 06 09 05 05 44.


Prostyle_138x210_1 21/01/13 14:55 Page1

A Retrouvez-nous au SIRH 8 Hall 6 - Stand G6B2

Votre image, notre métier. Couturier depuis 1956. Créateur Fabricant pour l'hôtellerie et la restauration.

Tél. 04 78 46 10 01 - www.prostyle-enligne.com jumfil@wanadoo.fr


page mutuelle_1 21/01/13 14:56 Page1

LYON POCHE 2065  

Le magazine des spectacles et des loisirs lyonnais