Issuu on Google+

O D A / S ENT R PA ARRÊTEZ DE VOUS LAISSER BERNER PAR VOS ADOS, FAÎTES COMME MOI, SOYEZ FERMES, ILS VOUS REMERCIERONT PLUS TARD !

PFF... Quel mytho, mon daron !

CARNET DE VOYAGE PERSONNALISÉ

n o i t a l e R La S


Présentation du carnet

LÉTIQUE FICHE SIGNA

Le but de ce carnet est de permettre à chaque parent de mieux comprendre les relations qu’il a avec ses enfants, d’identifier certaines facettes de sa personnalité qui peuvent parfois être sources de conflit à l’adolescence. Vu le nombre de familles recomposées, nous avons pris le parti de nous adresser individuellement à chaque parent afin que chacun puisse s’y retrouver. Naturellement, nous ne nions pas l’aspect systémique d’une famille, mais si nous commençons chacun par faire un petit voyage intérieur pour apprendre à mieux nous connaître, ce sera déjà ça de pris, non ? !

MILIALE CIALE ET FA SITUATION SO Nom :

Zoulouck

m Kuglofshei août 1965 à ance : le 3 iss na de Date Rhin (67) 091 509 013 dans le Bas: 1 65 08 67 té sociale ri cu nts sé fa de N° rié, 5 en l famille : ma ternationa In r eu Situation de êt qu En vendiquée: l ta re n en io em rt ess Prof quêteur Dépa réelle : En Profession du vent... d en dp ça é: Ponctualit ENCE E, INTELLIG los MORPHOLOGI rme : 65 ki Poids de fo kilos 77 : Q.I. : 98 el tu Poids ac 75 Taille : 1m 40 1m : e Envergur ULIERS . IQUES PARTIC sur la tête SIGNES PHYS e inconnue in ig or d’ e êt i cr e qu un ce e he rt Po e un manc , vole comm golfière. Par ailleurs ace en mont pl dé se l ’i qu ue iq pl ex HOLOGIQUES TIQUES PSYC r de leçon, CARACTÉRIS ire, donneu to e x, péremp tible, voir ep sc Prétentieu su l, ie esseur it, caractér of la Pr au er e el up so fait app omane (il se ). un brin myth ses diplômes us to é up lo a l ’i veloppé. qu dé s ès or al té tr côté inadap . e, bl si en à progresser Hypers et cherche cependant, nd fo n bo A

FICHE SIGNALÉTIQUE SITUATION SOCIALE ET FAMILIALE

comment ? Nous proposons donc à chacun de faire son autoportrait à partir de 7 tendances principales identifiées lors de notre enquête préliminaire. Pour des raisons pratiques et esthétiques, nous avons affilié à chacune de ces problématiques une couleur, ce qui permettra à chacun de visualiser à la fin de l’outil et sous la forme d’un diagramme la représentation imagée de son autoportrait.

(de) Ronceval

Nom : Prénom : Charles-Henri

Date de naissance : Né le 25 juillet 1941 à Grenoble dans l’isère (38) N° de sécurité sociale : 1 41 07 38 123 406 00 Situation de famille : marié, 2 enfants Profession : Superviseur de Zoulouck, Maître de conférence international, Psychotérapeuthe, philosophe, Ancien interne de la faculté de Grenoble, Spécialiste des questions liées à l’éducation, la Parentalité, l’alimentation, la santé... PARTICULARITÉS Psychorigide, tatillon, hypocondriaque, pantouflard. Cache sa particule pour faire croire qu’il est issu du peuple, mais ne trompe personne. Mais comme Zoulouck, il a bon fond et il sait de temps en temps se remettre en question.

1

J’ai du mal à dire non : PARME

2

J’ai tendance à surprotéger : INDIGO

3

J’ai tendance à déléguer : BLEU

4

J’ai tendance à comparer mes enfants : VERT

5

J’ai tendance à mettre la pression : JAUNE

6

J’ai tendance à être en opposition avec mes ados : ORANGE

7

J’ai tendance à être en désaccord avec mon conjoint (ou ex) : ROUGE

Pour nous accompagner dans ce petit voyage intérieur, nous avons fait appel à Zoulouck, lui même supervisé par le Docteur Ronceval, expert de ces questions. Ensemble, ils commentent les différentes thématiques, ajoutent leurs éclairages et parfois aussi quelques témoignages récoltés ici ou là. Ensuite c’est à votre tour ! A la fin du carnet, Zoulouck et Ronceval font leur autoportrait, faisant preuve en l’occasion d’une indéniable franchise, car on ne peut pas dire que celui-ci soit toujours très flatteur... Ce faisant, nos deux compères nous incitent à faire de même. L’éditeur






LA RELATION

PARENTS / ADOS

Nous abordons aujourd’hui la question douloureuse des rapports entre ados et parents. Etant moimême père de 5 enfants, dont 2 que je qualifierais « d’adolescents attardés » je pense être bien placé pour parler de cette question. Qu’est-ce qu’ils sont usants ! c’est l’âge bête que voulez-vous ! Du reste moi aussi je suis passé par là. Simplement, de nos jours, il semble que cette période dure part ic ulièrement longtemps !

Naturellement, s’ils en sont là, mA FEMME et moi avons sans doute notre part de responsabilité. Enfin surtout bibiche car je ne suis pas souvent là à cause du boulot...

M

ais vous me connaissez, je ne suis pas du genre à fuir mes responsabilités. C’est pour cette

raison que j’ai décidé d’étudier mon comportement avec vous en toute transparence. Ce que j’attends de vous ? Et bien c’est simple, que vous le fassiez Ah j’oubliais ! Je t iens à remerc ier ic i le Docteur Ronceval dont les éc lairages pert inents et sans concession m’ont beaucoup aidé à construire cet out il.

aussi. Allez, j’insiste, pour me faire plaisir. Vous allez voir, c’est un voyage intérieur passionnant. Pour cela, vous allez commencer par explorer chaque couleur dans l’ordre. La petite scène de dialogue introductive plante le décor, les commentaires permettent ensuite de creuser chaque thématique. Et vous verrez, ça marche ! J’ai pu ainsi me rendre compte que j’étais un être beaucoup plus complexe que je ne le pensais. A la fin de l’outil, en guise de bilan, vous aurez la possibilité de faire vous aussi votre autoportrait en couleur. Vous allez voir, c’est très instructif !






Couleur 1

J’ai du mal à dire non Qu’est-ce qu’il y a mon cheri ?

POurquoi a t-on du mal à dire non ?

GRRrrr

Je veux un Iphone !!

Tout le monde en a un dans ma classe ! Si vous me l’achetez pas, j’vais plus au collEge !

On t’as dit non, c’est non !

mince, je me rends compte que C’est pareil qu’à la maison !

Parce qu’on a peur que nos gosses nous aiment moins si on leur refuse quelque chose ! 68 est passé par là, pardi ! Il est interdit d’interdire, tu parles d’une ânerie oui ! Comme si les gosses s’élevaient tous seuls ! ? Non mais c’est vrai quoi ! Remarquez, chez moi, c’était un peu comme ça. Ma mère n’a jamais su nous dire non. Chaque fois que j’avais une demande à faire étant petit, j’allais la voir car je savais qu’en pleurnichant

Mais... on vient de t’acheter un nouveau portable il y a un mois !

Bon d’accord, mais aprEs c’est tout hein ?

un peu, c’était gagné. Par contre mon paternel, lui c’était NON direct ! Heureusement qu’il n’était pas là souvent pour cause de déplacements professi... Je fais exactement comme papa. Comme lui, je sais très bien dire non, et en même temps, comme lui, je ne suis pas souvent là à cause de mon travail. Du coup faut reconnaître que c’est un peu facile comme position. Alors qui c’est qui s’occupe d’eux

N’ayant pour ma part aucune difficulté

au quotidien ? Forcément, c’est Bibiche, ma femme ! Et comme

à dire non, j’avoue que j’ai du mal à comprendre comment on peut céder aussi facilement devant ses gosses. Enfin, pour nous nous éclairer, je laisse

Docteur Ronceval Docteur 36 rue des accaciasRonceval 36 rue des accacias Résidence les Hirondelles Résidence Hirondelles 59 178 Aumoncourtles le Vieux 59 178 Aumoncourt le Vieux

elle a un mal de chien à leur dire non, ils ont vite fait de la rouler dans la farine, les petits fumiers ! Aumoncourt le Vieux, Le 11 maincour 2011t le Vieux, Aumo Le 11 mai 2011

la parole au Docteur Ronceval, un éminent spécialiste de ces questions.

tout vrai pour les garçons, parce que ma grande, quand elle me prend par les sentiments en disant : « je t’en prie, mon pe-

Cher Zoulouck, Cher Zoulouck, Les personnes qui ont du mal à dire non sont en général Les personnes qui ont du mal à dire sont - des personnes qui pensent que si elles disent nonnon à leurs enfants, ceux-ciralne vont en géné plus les aimer ou risquent de déraper. • des personnes qui pensent que si elles disent non à leurs enfants, ceux-ci ne vont ou alors risque nt de déraper. - des personnes à qui çaplus fait les malaimer au coeur de dire non. • des personnes qui ont «manqué» sur le affectif mais - des personnes qui ont manqué sur le plan affectifplan et matériel durant leurmatér enfance aussi iel et durant leur enfan et ont donc tendance à compenser avec leurs gosses. ont de ce fait tendance à ce compenser avec leurs gosses.

tit papa chéri, achète-moi ce haut à 45 euros », je ne sais pas pourquoi, mais je ne peux pas lui refuser.

A quoi a t-on du mal à dire non ? Au nouveau portable, à la télé dans la chambre, aux horaires

• des personnes ont eu trop eu de trop règlesdeetrègles de contra - des personnes qui ont qui souffert d’avoir et deintes contraintes étants, étant gamin qui en ont souffert et qui compensent cet excès un excès gamins et qui du coup font l’inverse. Des personnes au par contraire qui invers n’ont e.eu aucune limite étant petits et qui reproduisent ce type d’éducation. • ce type d’éducation.

qu’on étire, aux nouvelles demandes de sorties, bref à toutes

- des personnes qui ont peur d’être mal jugées par les autres si elles se montrent • des personnes qui font tou pour éviter le conflit car ça leur rappelle autoritaires. de mauvais souvenirs. - des personnes qui évitent le conflit car ça leur rappelle de mauvais souvenirs. • des personnes qui se méfient de leur propr e violence et préfèrent se taire plutôt que de «péter un plomb». - des personnes qui se méfient de leur propre violence et préfèrent se taire plutôt

aussi qu’ils se la mettent pas mal entre eux.

que de «péter un plomb». • des personnes qui mettent un point d’hon neur à ce que leurs enfants possèdent le nec plus ultra, quitte à devoir parfois se r... leurs enfants possèdent le - des personnes qui mettent un point d’honneursaigne à ce que

qu’on vit dans un monde avec de multiples tentations, une

nec-plus-ultra, quitte à devoir parfois se saigner... • des personnes qui agissent ainsi par souci de cohérence, car eux-mêmes ont parfois bien du mal à se limiter... - des personnes qui ont eux-mêmes parfois bien du mal à se limiter... • des personnes qui n’ont pas de mal à dire non, qui maisont - des personnes qui n’ont pas de mal à dire non, mais plus de maloup quibeaucoup ont par contre beauc plus de mal à le tenir devant l’insistance de à le tenir devant l’insistance de leurs chers petits...leurs chers petits... Mes amitiés ainsi qu’à votre femme !



Heu, quand je dis que je n’ai pas de mal à dire non, c’est sur-

les exigences de nos ados ... Surtout qu’ils ont l’art et la manière pour nous mettre la pression, les sales gosses ! Faut dire Vous avez déjà assisté à des discussions au collège à ce sujet ? C’est édifiant ! Celui qui se démarque des autres, il a du souci

aH LA LA LA LA... LA JEUNESSE !

à se faire. Ils sont impitoyables à cet âge-là ! Faut dire aussi sorte de surenchère permanente. Entre les portables, les ordinateurs, les jeux vidéos, les fringues de marque et toutes ces nouveautés, faut reconnaître que c’est difficile pour les parents de résister à ce véritable raz-de-marée.

Charles Henri (de) Ronceval, Spécialiste de ces questions et de bien d’autres... Charles Henri (de) Ronceval, Spécialiste de ces questions et de bien d’autr es...




Couleur 1

J’ai du mal à dire non

ça vous inspire une petite bafouille ?

les effets sur nos ados Un sentiment de toute puissance, la conviction que tout leur est dû. C’est le syndrome de l’enfant roi, capricieux, insupportable puisqu’il ne supporte pas la moindre limitation à ses désirs. Le problème c’est qu’en grandissant, ce jeune peut aller vers de cruelles désillusions, car le jour où il est confonté à des règles extérieures, il a du mal à les supporter puisqu’il n’a pas été habitué à être limité. Les confrontations avec le monde extérieur peuvent donc devenir des sources de conflit, de pétage de plombs. Certains deviennent même border-line et se font virer de toutes les structures dans lesquelles ils passent. A cela s’ajoute parfois une difficulté à se remettre en cause qui aboutit au fait qu’on attribue ses propres échecs aux autres. Le jeune a alors tendance à se victimiser, à être dans le déni systématique puisqu’à aucun moment de son enfance, on ne l’a amené à se responsabiliser.

T iens au fait, ça me rappelle quelqu’un...

Tu veux ma photo ?

Moi à 17 ans à une période où il faut bien le reconnaître, je zonais pas mal...

et sur nous parents ? « En tant que parent, on a honte d’avouer qu’on n’y arrive pas avec nos ados. On a notre fierté, de l’amour propre. Alors on garde tout au fond du cœur et on finit par baisser les bras, et quand on baisse les bras, on sait où on va arriver… droit à la catastrophe. Parce qu’en même temps, on ne sait pas à qui s’adresser, on n’a pas d’endroit pour parler de ça. Un parent c’est un parent, du sang c’est pas de l’eau, bon sang ! Ton gosse, c’est la chair de ta chair, c’est un bout de toi-même.»

C’est vrai que c’est difficile d’élever des ados. On a souvent l’impression d’y arriver moins bien que les autres, alors on se tait, on s’isole, on masque les problèmes, on donne le change. Mais cette impression est souvent une illusion. Si on parlait à coeur ouvert de nos problèmes, on se rendrait vite compte qu’on n’est pas les seuls à les vivre ce que l’on vit.






Couleur 7

J’ai tendance à ÊTRE EN DÉSACCORD AVEC mon conjoint (ou ex-conjoint)

CAUSES DE DÉSACCORD DANS LA FAMILLE ZOULOUCK (Suite)

Tu t’es vue avec ton maquillage, t’as l’air d’une poule ma fille ! Oui, ben celui-la, ces avis, il peut se les garder hein ! Quant a toi tu vas enlever ton maquillage et fissa !

Oui ben papa, lui, il trouve que ca me va vachement bien ! Je veux pas que tu dises du mal de papa ! Je vais l’appeler a son travail et je vais lui di...

Je te l’interdis ! Depeche toi de m’enlever ca !

Non mais sans blague, c’est vrai quoi !

On VA où ? ! !

L’alimentation ? On est très différent ma femme et moi sur ce plan. Moi je suis plutôt viandard et elle végétarienne. Il est donc difficile pour nos gosses de s’y retrouver. J’exige néanmoins qu’ils mangent des légumes même si moi, j’en mange pas. Naturellement, ça ne marche pas. Ils rétorquent que comme je suis un modèle pour eux, ils ont besoin de m’imiter pour se construire. C’est quand ça les arrange oui, les sales gosses ! La cigarette, le cannabis, l’alcool ? C’est le seul sujet sur lequel on est d’accord avec Bibiche. On ne veut pas qu’ils fument ni qu’ils picolent. Le problème c’est que nous fumons nous-mêmes et qu’on n’est pas non plus contre le fait de boire des canons avec des copains, histoire de se détendre un peu quoi ! Du coup, à chaque fois qu’on leur interdit de fumer ou de boire, ils se marrent. Mais là moi je dis stop ! Si on doit toujours se justifier ou montrer le bon exemple devant nos gosses, on va où ?

V

oilà une scène à laquelle j’ai assisté lors de mon enquête. La vache, elles se font pas de cadeaux la mère et la fille ! La question que je me suis posée en les entendant, c’est « est-ce que les parents sont encore ensemble ou pas ? ». C’est pas évident, hein ! Remarquez, c’est tout à fait le genre de dialogue qu’on peut entendre chez moi ! Tenez, d’ailleurs, j’ai fait une petite liste des causes de désaccord dans ma famille

Pour une fois, on se passera dES commentaires du Doc !

CAUSES DE DÉSACCORD DANS LA FAMILLE ZOULOUCK Le maquillage de Suzon ? Bibiche trouve qu’il n’est pas assez discret alors que moi je le trouve parfaitement réussi. Je la trouve jolie comme un coeur comme ça ma fifille ! Les heures de sortie pour les grands ? J’exige qu’ils rentrent avant minuit alors que Bibiche pense que ça dépend de leur comportement, des efforts accomplis durant la semaine. Pour elle, ça dépend également de l’endroit où ils vont, si c’est sécurisé, accessible en transport... C’est bien trop compliqué pour moi comme conditions ! Le problème c’est que comme je ne suis pas souvent là, c’est Bibiche qui décide. Les études ? Bibiche m’a toujours reproché de ne pas avoir assez investi Typhon et Suzon dans le domaine scolaire, alors que je pense au contraire qu’elle leur a trop mis la pression quand ils étaient petits et que c’est à cause de ça qu’ils sont dégoûtés des études. Encore un sujet de discorde ! La sexualité ? Pour moi, c’est impossible de parler de ce sujet avec mes enfants. Je ne veux rien savoir ! Mais gare aux représailles si d’aventure j’apprenais que Suzon ou Typhon ont fait des bêtises dans ce domaine. Surtout Suzon ! Et là, je suis sûr que les hommes seront d’accord avec moi ! L’ordinateur et les jeux vidéos ? C’est un sujet de désaccord majeur ! Bibiche n’a pas d’ordinateur, elle dit que pour communiquer avec ses copines, son téléphone suffit comme ça. Du coup, quand elle impose aux gosses des restrictions informatiques, je les lève quand je rentre à la maison. Oh, qui est-ce qui porte la culotte dans cette baraque ! Et puis faut vivre avec son temps ! Pour moi, l’ordinateur et internet sont une véritable nécessité professionnelle ! Je ne peux pas m’en passer et j’observe que les enfants ont tendance à m’imiter. Ça fait au moins un sujet pour lequel je suis un modèle !

10

Le manque de cohérence éducative entre les parents… Si j’ai décidé de dévoiler la liste de nos désaccords, c’est parce que j’aimerais qu’on réfléchisse ensemble sur le problème de la cohérence éducative. Une mère qui discrédite son homme devant ses gamins (ou inversement) ça produit quoi dans la tête des petits, hein ! ? Je vais vous le dire moi ! DU DÉSÉQUILIBRE ! Et après, naturellement, les gosses, comme ils sont un peu perdus, ils ont tendance à en profiter ! Des fois, c’est pas forcément dire du mal de l’autre parent, c’est juste prendre le contre-pied systématique de ce qu’il dit dans le domaine éducatif. N’est-ce pas Bibiche ? Après ça, comment voulez-vous qu’ils gardent une bonne image de leur père, les gosses ? Une fois j’ai entendu ma femme leur dire que j’étais un gros loos...

SI TU CONTINUES, MOI JE VAIS DÉVOILER DEVANT LES GENS TOUTES LES HORREURS QUE TU M’AS DITES DEVANT LES ENFANTS DEPUIS QU’ON SE CONNAÎT !

je t’en prie bibiche, ne fais pas ça ! ça fout en l’air ma crédibilité et ...

TU SAIS CE QUE J’EN FAIS DE TA CRÉDIBILITÉ MOI ?

11


BIlan personnalisé de Zoulouck

J’ai du mal à dire non Mon niveau :

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

l’heure est venue désormais de faire mon bilan personnalisé En cette heure solennelle, je vous demande donc un peu de respect ainsi qu’un peu de concentrat ion. Je sais, c’est beaucoup vous demander, mais on peut toujours réver !

Je n’ai pas de difficulté à dire

NON, mes gosses vous le confirmeront. C’est

même un réflexe chez moi. Parfois, je suis obligé de ramer pour revenir en arrière tant mon « NON » n’était pas justifié. Dans ces cas-là, Bibiche me travaille au corps et finit pas me faire changer d’avis. En même temps, comme je ne suis pas souvent là, je n’ai pas trop l’occasion de gérer les demandes quotidiennes de mes enfants, surtout celles des

J’ai tendance à mettre la pression Mon niveau :

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

Mon niveau :

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

surprotection,

Mon niveau :

pas entièrement tort mais j’ajouterais cependant que si elle était un peu moins démago et

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

désaccord avec mes gosses, surtout les grands, je trouve qu’ils

pensent de façon idiote et que c’est mon rôle de père de dégonfler un peu leurs certitudes. Bibiche pense que je fonctionne comme un ado en fait. « Tu as besoin de t’opposer avec tes gosses pour sentir que tu existes et que tu as du caractère. Par contre face à tes supérieurs, tu la ramènes pas trop, hein mon petit chéri ? ! » me dit-elle pour me narguer. Bibiche n’a me soutenait un peu plus par rapport à eux, ça ne prendrait pas ces proportions. Non mais ! Ma note ? 8 sur 10

là par contre, j’ai un gros pourcen-

tage. J’avance masqué en fait. C’est Bibiche qui me sert de paravent. Parce que les rares fois où elle s’en va et que je dois gérer les sorties des grands, au moindre retard, je me fais un sang d’encre. C’est pour ça aussi que j’ai tendance à refuser leurs demandes de

J’ai tendance à être en désaccord avec mon conjoint

En matière de cohérence

Mon niveau :

les reproches perpétuels, on a décidé tout récemment de faire une petite thérapie avec le

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

Pour ce qui est de déléguer, je crois que je suis champion toutes catégories.

éducative, c’est pas le top. En gros, je pense

qu’il ne faut rien leur passer tandis que Bibiche dit qu’ils ont besoin d’amour, de bienveillance, d’exemplarité et de présence. Et je sais qu’en disant ça elle me vise, la teigne ! Parce que sous ses airs de Sainte Nitouche, elle peut être mauvaise vous savez ! Enfin vous m’aurez compris à demi-mots. Bibiche et moi, on a de sérieux problèmes d’éducation. Pour éviter Docteur Ronceval... Mais je sais pas si c’est le bon interlocuteur, je trouve qu’il la ramène trop ces temps-ci, le Doc, et puis je n’aime pas la façon dont il sourit à ma femme. Ma note ? 9,5 sur 10

Ma note ? 7 sur 10

0

: des êtres droits, humbles, généreux, intuitifs, pleins de ressources... Bref, des personnes

Je suis en

répondent pas, ça me rend fou !

Mon niveau :

ment, j’ai des exigences (enfin quand je suis là...) Je veux qu’ils soient à l’image de leur père

J’ai tendance à être en désaccord avec mes ados

sorties. Je suis bourré d’angoisses. Quand j’appelle sur leur portable, et qu’ils ne me

J’ai tendance à déléguer

pense qu’ils peuvent eux aussi suivre le même chemin. Par contre sur le plan du comporte-

Ma note ? 5 sur 10

Je me mets 3 sur 10

Pour ce qui est de la

laire on ne peut pas dire que je sois un foudre de guerre. Etant moi-même autodidacte, je

exemplaires. Heu, pour le moment, on ne peut pas dire que ce soit une réussite.

aînés. En clair, c’est Bibiche qui s’y colle.

J’ai tendance à surprotéger

Pour ce qui est de mettre la pression dans le domaine scolaire ou périsco-

Le graphique de Zoulouck

10

C’est à cause de mon travail qui me demande beaucoup d’énergie. Je ne sais pas si mes employeurs se rendent bien compte des sacrifices que je fais au niveau familial. Bibiche dit que mon travail a bon dos et que ça m’arrange en fait. C’est pas tout à fait faux. Ma note ? 9 sur 10

LA VACHE ! C’EST PAS JOLI JOLI TOUT ÇA... EN PLUS JE ME RENDS COMPTE QUE JE SUIS BOURRÉ DE CONTRADICTIONS !

5

J’ai tendance à comparer mes enfants Mon niveau :

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai tendance à comparer mes enfants de temps en temps. Pourtant, si vous saviez comme j’ai souffert de la comparaison étant petit. Et plus je compare mes gosses, plus je remarque qu’ils sont en rivalité. Je suis injuste avec mon grand qui d’ailleurs me le rend bien. C’est vrai que j’ai tendance à avoir la dent dure avec lui par rapport à sa soeur qui est pourtant loin d’être un modèle. Les petits ? Pour l’instant, je ne les calcule pas trop. Moi, je ne m’intéresse aux gosses que quand ils deviennent grands. Ma note ? 6 sur 10

12

0 13


BIlan personnalisé de ronceval

Zoulouc k a tenu à ce que je fasse mon bilan aussi

C

omme je ne suis pas homme à me défiler, je relève le défi. Une petite précision toutefois. Ainsi que vous avez pu le constater, Zoulouck et moi nous nous chamaillons souvent mais nous nous réconcilions aussi vite. Certes, nous ne nous faisons pas de cadeau mais c’est aussi un gage de compétence professionnelle. Enfin, il a bon fond et c’est un assez bon enquêteur hormis son côté brouillon. Pour être tout à fait complet et bien que je sois un mari très fidèle, j’ajouterai que sa femme Bibiche ne me laisse pas tout à fait indifférent...

J’ai du mal à dire non

J’ai toujours eu du mal à dire

non à mes enfants. Je ne sais pas pourquoi, mais

ça m’a toujours fait mal au coeur de les gronder. Ça doit être mon côté papa gâteau. Du reste, ça ne marchait pas ! Quand je faisais ma grosse voix, je les revois encore en train de rigoler et de se payer ma tête. Le problème, c’est que du coup, ils sont encore très

Mon niveau :

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

gamins. Rosy qui n’a toujours pas trouvé chaussure à son pied vit encore à la maison à 35 si gentiment dévoilé.

Pour ce qui est de la tendance à la

surprotection, là aussi, je m’y

connais. Avec ma femme, on les a élevés dans un cocon familial pour les protéger des dangers du monde extérieur (il faut dire que mes parents ont vécu la guerre et en ont été

Mon niveau :

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai tendance à déléguer

1

voulu le meilleur pour mes enfants, j’ai toujours été sûr qu’ils accompliraient de grandes choses, feraient de grandes écoles et pour le moment je dois dire que c’est loin d’être le cas. Je ne me prive d’ailleurs pas de le leur signifier. Naturellement, ce genre de discussion tourne souvent en eau de boudin. Charles m’insulte et Rosy pleure...

Mon niveau :

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ma note ? 3 sur 10

J’ai tendance à être en désaccord avec mes ados

Je suis beaucoup moins en désaccord avec mes gosses que Zoulouck,

Mon niveau :

c’était pas la joie dans la maisonnée. Ma note ? 2,5 sur 10

0

1

puisque j’ai une sainte horreur du conflit. Ça date de mon enfance. Père qui était un grand médecin avait tendance à terroriser son entourage. Il ne supportait pas la contradiction et passait régulièrement des savons mémorables à ma mère ainsi qu’à ses enfants, dont moi... On tremblait tous quand on l’entendait rentrer. Certes on ne manquait de rien mais

2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai tendance à être en désaccord avec mon conjoint Mon niveau :

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les

désaccords

entre conjoints, avec ma femme, c’est vraiment pas notre

truc. Nous vivons en parfaite harmonie. Nous nous appelons du reste mamour tous les deux. Ce que j’aime par dessus tout, c’est quand elle me monte mon petit chocolat chaud sur le coup de 17 h avec un morceau de brioche dorée et croustillante. Et nous devisons là tranquillement main dans la main, en regardant les jolies fleurs de notre jardin. Le problème, c’est que nos enfants ne peuvent pas se voir en peinture. Elisabeth et moi en sommes très affectés du reste. Comme on dit vulgairement, ils plombent l’ambiance. Mais nous

qu’ils manifestent chacun à leur façon. Charles ne peut pas sortir sans ses copains, peu

toujours su leur mettre des limites quand ils étaient petits... A ce sujet, je me rends compte

recommandables je dois dire, et Rosy a résolu le problème autrement, elle ne sort pas

que je n’ ai pas de mal à être autoritaire avec mes collaborateurs alors qu’à la maison, je suis

du tout.

plus... démuni. Il faudra que j’en touche deux mots à mon superviseur.

Ma note ? 9 sur 10

Ma note ? 2 sur 10

J’ai délégué l’éducation des enfants à ma femme au quotidien, vu mon travail

Le graphique de Ronceval

10

colossal. Mais vu que je bosse à la maison (je reçois mes patients dans mon petit salon privé), je suis là quand même. Enfin c’est confus tout ça. Disons que c’est moitié-moitié.

Ma note ? 5 sur 10

2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai tendance à comparer mes enfants

je ne sais que dire. J’ai toujours

n’arrivons pas à les mettre dehors. C’est peut-être à force de les comparer et de ne pas avoir

C’est un petit néologisme que j’ai inventé qui signifie présent et absent tout à la fois. 0

mettre la pression,

traumatisés). Je m’aperçois aujourd’hui que mes gosses aussi sont bourrés d’angoisses

Je ne suis pas un père totalement absent comme Zoulouck mais un père « prébsent ». Mon niveau :

Pour ce qui est de

ans passés, tandis que Charles, 19 ans flirte avec la délinquance comme Zoulouck vous l’a Ma note ? 9, 5 sur 10

J’ai tendance à surprotéger

J’ai tendance à mettre la pression

J’ai jadis beaucoup

Ma fois, ce bilan n’est pas aussi calamiteux que celui de Zoulouc k mais Tout de même, pour un spéc ialiste de mon accabit, ce n’est pas très folichon !

5

comparé mes enfants, et je m’aperçois aujourd’hui

que ça été une catastrophe. A la grande qui était très bonne élève mais apathique, je disais qu’elle manquait de personnalité à l’inverse de son frère. Quant à Charles qui était insupportable à l’école, je disais qu’il ferait mieux de prendre modèle sur sa soeur pour apprendre à se calmer. Au final, ils ne se parlent plus depuis des années. Vous imaginez

Mon niveau :

0

14

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

l’ambiance à la maison ? Ma note ? 8, 5 sur 10

0 15


votre BIlan personnalisé

J’ai tendance à mettre la pression Votre photo Cochez le niveau qui vous correspond

0

J’ai du mal à dire non Cochez le niveau qui vous correspond

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai tendance à surprotéger

Cochez le niveau qui vous correspond

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai tendance à déléguer Cochez le niveau qui vous correspond

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai tendance à comparer mes enfants

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai tendance à être en désaccord avec mes ados Cochez le niveau qui vous correspond

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai tendance à être en désaccord avec mon conjoint Cochez le niveau qui vous correspond

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

À vous de vous réaliser votre graphique Remplissez pour chaque couleur le niveau qui vous correspond

10

5

0

Cochez le niveau qui vous correspond

16

0

1

2 3 4 5 6 7 8 9 10

17


Dans la collection

Sur la thématique du Malaise adolescent

- «J’ai deux trois petites choses à vous dire» Film d’animation conçu à partir de témoignages de jeunes, de parents et de professionnels de Roubaix. - Parcours du Schdong Étude du parcours d’un jeune en difficulté et de l’effet de groupe. Carnet personnalisé pour le jeune et Manuel du professionnel.

Autres thématiques

- L’arrivée d’un enfant Ce carnet propose aux futurs parents de voyager de façon poétique et décalée de la conception à la naissance. - La Parentalité Outil conçu pour animer un groupe parents autour des peurs et des difficultés à mettre des limites. Carnet personnalisé pour les parents et Manuel du professionnel. - Les Pratiques alimentaires Outil conçu pour s’interroger de façon distanciée sur son rapport à l’alimentation, ses habitudes, ce qui nous a été transmis. Carnet personnalisé et Manuel du professionnel.

Les autres outils

- Apprendre à vivre ensemble Manuel pédagogique destiné aux professionnels de l’Education et de l’Insertion pour aborder de manière transversale les problèmes de violence (avec supports pratiques : BD, chansons, conte...) - La révolte des légumes Un nouveau regard sur les légumes : cahier pratique et ludique destiné aux enfants.

Les autres productions

- Les Révélations du Professeur Zoulouck : le mystère de la crête Secrets de famille gratinés sur l’enfance de Zoulouck, notre enquêteur attitré. BD. - La formule du jour de Jules Chantier Court métrage loufoque dans lequel Jules Chantier résout une équation philosophique étonnante : peur de parler x peur d’être jugé / mauvaise image de soi = risque de guerre civile !

18

LTE Éditions 85 rue Masséna -59800 Lille 00 33 (0)3.20.30.86.56 www.laissetonempreinte.fr Achevé d’imprimer : Décembre 2011 Sur les presses de Copy media 33693 Mérignac cedex Dépôt légal : Décembre 2011 ISBN 978-2-918571-09-4 © 2011 - LTE Éditions

Cette action a été financée par la ville de Roubaix, le REAAP/CAF du Nord ainsi que par les partenaires habituels de l’association Laisse Ton Empreinte : l’ACSE, le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais et le Conseil Général du Nord. Grand merci à eux !

19


Ce carnet est le fruit d’une véritable enquête de terrain qui a notamment fait ressortir le poids du groupe chez les jeunes. En gros, plus un jeune est en difficulté, plus il a besoin du groupe pour se protéger et se rassurer. Mais en même temps, le groupe l’enferme dans un rôle et des comportements qui à la longue peuvent lui être préjudiciables.

LA VACHE ! JE NE PENSAIS QUAND MÊME PAS QUE J’INSPIRAIS AUSSI PEU DE RESPECT À MA FAMILLE.

*Le même Zoulouck peu de temps après avoir fait son portrait en couleurs....

17,50 € ISBN 978-2-918571-09-4

Laisse Ton Empreinte 85rue rueMassena, Masséna,59 59800 85 800 Lille contact@laissetonempreinte.fr Site Internet : www.laissetonempreinte.fr Tel Tel::03 0320 2030 3086 8656 56// 06 15 87 96 85


Zoulouck et la relation Parents/ados