Page 1

Ce guide a été créé avec des parents, des enseignants et des professionnels. Pas mal non ?!

LIVRET AUTONOMIE

A

ENSEMBLE, CONSTRUISONS L’AUTONOMIE DE NOS ENFANTS

GUIDE PRATIQUE AVEC DES REPÈRES ÉDUCATIFS DE BON SENS, DE LA PETITE ENFANCE AU COLLÈGE


Permettez-moi de me présenter. professeur Zoulouc k pour vous servir ! Dans ce livret, je seraI là pour vous éc lairer sur votre rôle de parent. Voyez-vous, j’ai un tel véc u en tant que père que je suis devenu une sorte d’expert en Parentalité et sans me vant...

Oui ben l’ex-père, au lieu de donner des leçons aux autres, il pourrait pas venir donner un coup de main dans sa famille ? parce que ses deux aînés, ils sont en train de part ir en sucette !!!

2 | LTE | Livret A_Autonomie

3


C O L L E C T I O N

ça, c’était bibiche ma femme.

LES CARNETS

vous avez vu ? elle a son

DU PROFESSEUR ZOULOUCK

pet it caractère !

Sommaire Une image pour définir l’autonomie Quelques repères simples 1. Les déplacements 2. La tétine, l’alimentation 3. Le sommeil, l’hygiène 4. Les devoirs, les loisirs, les écrans 5. L’argent, les habits, le maquillage, les sorties 6. Conclusion

‘‘ M

6 8 10 16 22 28 34 40

L’autonomie ? Un investissement garanti à terme !

on garçon, je ne le lâchais pas d’une semelle, dès que je le laissais une minute, il paniquait et je paniquais. Depuis qu’on a travaillé sur ce livret, j’ai appris à le laisser faire de petits déplacements. Y’a pas longtemps, je suis allée faire des courses avec mon mari pendant 2 heures. J’ai donc laissé seuls mon grand de 10 ans et sa petite soeur de 7 ans. Quand on est rentrés, eux qui se disputent si souvent quand on est à quatre, étaient tout calmes. Leurs yeux brillaient tellement ils étaient fiers. Ça m’a émue de voir à quel point on était payés en retour de la confiance qu’on leur donnait ! Une maman

4 | LTE | Livret A_Autonomie

Préambule Alors que nous enquêtions sur les difficultés de la relation Parents/Ecole auprès de professionnels, de parents et d’enseignants des villes de Wattrelos et de Lomme (Nord), une question apparemment sans rapport s’est mise à revenir souvent. Au-delà des malentendus et des incompréhensions existant entre parents et enseignants, c’est la difficulté d’élever nos enfants et le manque de repères éducatifs communs qui semblaient préoccuper le plus les participants. Comment les aider à devenir autonomes, confiants dans la vie et dans les autres, malgré les dangers de ce monde en mutation ? Et des questions plus concrètes aussi : quand peut-on les laisser faire leurs premiers déplacements seuls ? Parce qu’au collège, de toutes façons, il faudra bien les lâcher ! Et pour les petits, à quel âge vaut-il mieux faire la coupure de la tétine ? Et c’est à qui de le faire ? Et par rapport aux écrans, aux portables, aux devoirs, aux repas, au coucher, quand et à partir de quel âge faut-il commencer à les responsabiliser ? On est perdus en tant que parent ! Pour tenter de répondre à cet afflux de questions, nous nous sommes réunis (parents, professionnels, enseignants) afin de définir des repères éducatifs de bon sens qui vont de la petite enfance au collège. L’objectif étant de nous permettre de mieux construire l’autonomie de nos enfants. Nous espérons que ce Livret A vous aidera à cheminer dans la joie et la bonne humeur sur le sentier escarpé mais ô combien passionnant de l’éducation. Pour vous accompagner, nous vous laissons entre les mains expertes du professeur Zoulouck. Bon voyage !

Suivez le guide s’il vous plaît !

5


Une image pour définir l’autonomie : La marche ! C’est T’y pas mimi de voir ça !

Attent ion ma chérie, pas par là, c’est dangereux !

c’est bien ma puce, papa et maman sont très fiers de toi !

Petite fille de 15 mois

La question fondamentale qui se pose à nous, parents : comment accompagner l’enfant dans l’exploration de nouveaux territoires et de nouveaux potentiels à chaque moment de sa vie, tout en gérant la part de risque pour lui et de peurs que cela génère chez nous ? En sachant que si nous faisons à sa place, il ne progresse pas et perd confiance en lui. C’est donc un équilibre subtil à trouver en n’oubliant pas que le but final est que l’enfant vole un jour de ses propres ailes...

6 | LTE | Livret A_Autonomie

Quelques mois plus tard

Bon allez, c’est pas tout. Au boulot m’sieurs dames !

7


Chapitre 1

Les déplacements À l’école élémentaire

À la crèche, à la halte-garderie

IL EST DÉGOURDI CET ENFANT ET EN PLUS IL EST BIEN ÉLEVÉ. MOI J’OSE PAS LAISSER SORTIR LES MIENS DANS LE QUARTIER AVEC TOUT

CE PETIT, IL SAIT MARCHER !

CE QU’ON ENTEND !

JE LE VOIS TOUS LES JOURS GAMBADER À LA CRÈCHE.

LE PÈRE, C’EST MON VOISIN. IL EST TOUT LE TEMPS À LA BOURRE ! IL DIT QUE LA POUSSETTE LUI PERMET DE GAGNER DU TEMPS.

‘‘ O

n voit des enfants qui ont des problèmes de motricité à 5 ans parce qu’ils ont été trop promenés en poussette. Une enseignante de maternelle

À l’école maternelle JAMAIS DE LA VIE, TU NE SAIS PAS COMME LE MONDE MAMAN, TU PEUX

EST DANGEREUX !

ME LÂCHER LA MAIN, JE SUIS PLUS UN BÉBÉ !

‘‘ C

’est vrai qu’avec tout ce qu’on entend à la télé, on se fait plein de films. Un père

‘‘ Q

uand mon fils de 9 ans est parti la 1ère fois seul au centre qui est à 40 m de la maison, j’étais morte de trouille. Je ne l’ai pas quitté des yeux jusqu’à ce qu’il franchisse la porte. J’ai même demandé à la dame de l’accueil de m’envoyer un texto pour me dire s’il était bien arrivé. La 2ème fois, il m’a dit : « hé maman, tu ne me regardes pas quand je sors, hein, ça fait bébé ! ». Le regarder pour lui, c’était comme si je trahissais sa confiance. Je l’ai compris à ce moment-là. On ne peut pas protéger nos enfants tout le temps ! Depuis 3 semaines, je l’autorise à aller à l’école un après-midi par semaine tout seul. L’école est à 60 m environ. Ça progresse, ça progresse ! Une mère

‘‘ J

’ai eu la clé autour du cou à 7 ans et ça m’a donné beaucoup de confiance. Un animateur

10 | LTE | Livret A_Autonomie

11


Chapitre 1

Les déplacements L’arrivée au collège

COMMENT ELLE FAIT POUR NE PAS AVOIR PEUR ?

Quand mes 2 aînés étaient pet its,

C’EST QUOI SON SECRET ?

je ne les lâchais pas d’une semelle tellement j’avais peur pour eux. Résultat, à CE SOIR MON CHÉRI ! MAMAN EST TRÈS FIÈRE

en arrivant au collège, ils ne savaient rien faire seuls. Du coup, ils se sont mis à se déplacer en groupe.

MOn papounet, il comprend toujours les choses après.

DE TOI !

Pour une fois mon daron a raison !

‘‘

sans mes potes, je me sens tout nu

Si mon garçon sait prendre le bus seul, c’est qu’on avait préparé les choses en

et je flippe comme un malade !

Suzon, 15 ans, sa fille

amont. D’abord mon mari est monté avec lui pour lui montrer le chemin. Ensuite, on l’a mis seul dans le bus en lui demandant d’envoyer un texto dès son arrivée. Ça a marché ! Maintenant, on a confiance en lui et lui a pris de l’assurance ! Une mère

‘‘

Quand ma fille de 15 ans rentrait en métro, je l’attendais en cachette devant la station

Pouêt pouêt

pour vérifier que tout allait bien. Un jour elle m’a vu et m’a dit : « tu vas arrêter de me mettre la honte, tu ne me fais pas confiance ou quoi ? ». Je lui ai dit que c’était pas en elle que je n’avais pas confiance mais dans les autres et là elle m’a répondu : « mais tu sais bien que tu flippes tout le temps et sur tout Papa ! ». Et là, je n’ai pas su quoi lui répondre car c’était vrai. Un père

‘‘ M

on fils n’ose pas se déplacer seul pour aller à son stage alors qu’il adore son boss et les autres jeunes qui travaillent dans cette boîte. C’est devenu un problème. Une mère Typhon, 16 ans, son fils

12 | LTE | Livret A_Autonomie

13


Chapitre 1

Les déplacements Conc lusion, si on veut qu’ils puissent

Mes petits défis

se déplacer seuls sans risque au collège, il faut les préparer avant. Sans minimiser les dangers mais sans les effrayer non plus.

Et vous, sur ces quest ions vous en êtes où ?

Aujourd’hui, ce que je fais

RÉSUMÉ Chaque pas accompli par l’enfant nous oblige en tant qu’adulte à lutter contre nos peurs. On a peur qu’il tombe quand il apprend à marcher, peur qu’il se fasse renverser quand il marche, peur de l’enlèvement ou de l’agression quand il commence à faire des trajets seul. En même temps, si on ne lui apprend pas à se déplacer en autonomie, il risque de perdre confiance en lui, de devenir timoré ou au contraire très imprudent. Nous n’avons donc pas vraiment le choix. Parce qu’au moment du collège, il faudra bien le lâcher ! Le mieux est donc qu’il ait appris progressivement à devenir autonome pour que ça se passe bien. Ainsi, pour l’entrée au collège où les peurs sont importantes, ça signifie concrètement pour le jeune d’avoir appris à : - se déplacer seul, traverser une route, un carrefour sans danger, ce qui implique de connaître les bases du code de la route. - se repérer, lire un plan, demander un renseignement. - anticiper l’heure de départ, les horaires de transport (bus, métro...) pour ne pas être en retard. - être en règle avec son titre de transport. - prévenir les autres en cas d’incident (famille, collège...), demander de l’aide.

14 | LTE | Livret A_Autonomie

Dans 6 mois, ce que j’aimerais faire

15


Conclusion

D’abord, rappelons le but de l’autonomie : que nos enfants aient une belle vie plus tard, un travail, s’insèrent dans la société et se construisent à leur tour une jolie petite famille. Ça suppose d’avoir intégré un minimum de règles et de savoir-être. Car l’insertion future (professionnelle ou sociale) suppose d’être capable de respecter des horaires, un cadre, des contraintes, de ne pas exploser quand on nous dit non ou qu’on nous contredit. Cela s’apprend très tôt, s’expérimente et se confirme tout au long de la vie. Ces règles basées sur le respect de soi et d’autrui, ce sont nous, adultes, qui les donnons. Et pour que les enfants les respectent, cela suppose que nous les expliquions clairement, mais aussi que nous soyons fermes, capables de dire non sans crainte du conflit, parce que ces règles sont justes et visent l’intérêt de l’enfant. Cela induit également que nous appliquions à notre niveau les principes et les valeurs que nous préconisons. Et que nous veillions en tant que parents, qu’on soit ensemble ou séparés, à renvoyer un message cohérent. Vaste programme non ? Dernière chose et pas la plus simple, cela nous oblige à lutter contre nos peurs. Car ne l’oublions pas, ce qui donne envie à l’enfant de grandir, c’est l’immense fierté qu’il éprouve quand il découvre qu’il est capable d’accomplir une nouvelle tâche, qu’il développe un nouveau potentiel et qu’il lit cette même fierté dans le regard de ses parents. On n’apprend pas à faire du vélo à la place de nos enfants ! Alors oui, ensemble, donnons-leur l’envie de grandir !

C’est beau non ?

‘‘ M

oi, je commence ma journée à 6 h et je la termine à 21 h. Entre mon boulot, les courses, les devoirs des enfants, le ménage, je cours tout le temps. À force de vouloir être parfaite, mon mari et mes enfants ont pris l’habitude que je gère tout à leur place. Mais du coup, ils ne progressent pas ! Peut-être que je mets la barre trop haut... Pour être tout à fait honnête, je crois que j’ai du mal à rester sans rien faire. Une mère

‘‘ E

n tant qu’assistante sociale, j’ai été frappée par le phénomène des enfants rois et ça m’a chamboulée. Quand j’ai eu des enfants, j’ai voulu faire l’inverse, être disponible 24 h sur 24 ! D’autant que ma propre mère m’avait beaucoup manqué, petite. J’ai donc arrêté mon travail pour m’occuper de mes enfants et j’ai lu un tas de livres pour être une mère parfaite. Je faisais tout pour mes gosses mais j’étais crevée en fait. Et dès que je les punissais, je culpabilisais. Je n’osais pas crier ni dire que je n’y arrivais pas, moi qui passais mon temps à donner des conseils aux autres mamans. J’étais perdue. Un jour, mon mari m’a dit : « jette tes livres et écoute plutôt ton cœur ! ». Ça m’a fait du bien, ça m’a remise d’équerre. Une assistante sociale

‘‘ J

e connais une maman qui anticipe tout le temps les besoins de son enfant. Il ne peut pas grandir. Car pour grandir, il faut pouvoir identifier ses propres besoins ! Une professionnelle

‘‘ U

ne question que je me pose, c’est pourquoi on continue de couver nos enfants alors que c’est pas bon pour eux. Peut-être qu’on veut les garder encore un peu pour nous. On veut qu’ils restent petits pour garder notre rôle de maman. On a besoin d’être utile. Une mère

Y’a pas que moi qui galère dans le domaine de l’éducat ion on dirait !

40 | LTE | Livret A_Autonomie

41


quelques effets du livret

‘‘

Une maman m’a téléphoné l’autre jour pour me dire qu’elle ne mettrait pas son enfant à la

garderie parce que la petite ne voulait pas y aller. Je lui ai dit : « Ah bon, c’est elle qui commande ? Et comment vous allez faire quand elle ne voudra pas se lever pour aller à l’école ou au collège, juste parce qu’elle n’en a pas envie ou qu’elle se sent fatiguée ? Et plus tard si elle travaille, qu’est-ce que ça va donner si elle dit à son employeur : je ne vais pas travailler ce matin car je n’ai pas envie ? ». Une demi-heure plus tard, la maman était là avec la gamine. Je me rends compte que ce livret et ce travail qu’on a accompli ensemble m’a permis de mettre tout ça en perspective, et du coup ma réponse a été bien plus efficace car plus cohérente. Le but c’est que le gamin s’en sorte dans la vie et ça, ça se construit dès la petite enfance. Une professionnelle de halte-garderie

‘‘ C

’est un travail qui nous réconforte, qui nous permet de mieux préparer les étapes suivantes. J’ai un enfant en bas âge, et bien le passage sur le doudou et la tétine m’a permis de bien réfléchir à ces questions, d’entrevoir comment j’allais m’y prendre pour faciliter la coupure. Maintenant, il faudrait faire la suite, un Livret B qui irait de la fin du collège jusqu’à la prise d’indépendance. Ça aussi, ce serait très utile ! Une mère

En conc lusion, je dirais qu’il n’y a pas de parent parfait ! J’en suis d’ailleurs la preuve vivante. par contre, on peut s’aider les uns les autres, échanger sur nos manières de faire, ça ne mange pas de pain ! Et surtout, n’oublions pas, qu’on soit enfant ou parent,

nous avons tous droit à l’erreur !

‘‘ M

on fils n’était vraiment pas dégourdi. Je n’étais pas prête, je lui transmettais mes peurs, je le couvais trop. L’expérience des autres mamans a été un électrochoc ! Mon fils était clairement en retard sur le plan de l’autonomie. Avec mon mari, on en a discuté, et on s’est dit : « allez, on y va, doucement mais sûrement ». Une mère

ça fait plaisir de se sent ir ut ile !

42 | LTE | Livret A_Autonomie

43


À destination de tous les parents, cet outil pratique et illustré part de témoignages de parents, de professionnels et d’enseignants des villes de Lomme et Wattrelos. Il évoque des situations concrètes d’apprentissage de l’autonomie qui vont de la petite enfance au collège. Il donne une large place à la dynamique de défis puisqu’à la fin de chaque chapitre se trouve une partie pour noter ses remarques, ses avancées. Pour vous accompagner, le professeur Zoulouck apporte ses éclairages, son expérience mais aussi ses échecs personnels en tant que père de famille... Bon voyage familial !

OUi, ben l’expert, il ferait mieux d’être plus présent dans sa famille et d’éduquer ses gosses !

je t’en prie Bibiche, on nous regarde !

Laisse Ton Empreinte 85 rue Masséna -59000 Lille 00 33 (0)3.20.30.86.56 www.laissetonempreinte.fr

5€

ISBN 978-2-918571-14-8

Livret A autonomie  

A destination de tous les parents, ce guide pratique propose des repères éducatifs de bon sens. Des témoignages et illustrations mettent en...

Advertisement