Ze Mag #1 - (S')aimer

Page 1

#1

BY LES HUILETTES

(s’)aimer ZE MAG — (S’)AIMER


ÉDITO — (S’)AIMER

2

(S’)AIMER, OUI MAIS POURQUOI ?

les huilettes, ce sont des produits, des rituels de soins et une approche holistique de la beauté. La beauté comme une façon d’être, de vivre, de s’épanouir. La beauté comme une élégance. Une évidence.

Dans chaque numéro, autour d’un mot clé, important et inspirant, c’est l’essence même des huilettes qui nous guide à notre propre rencontre et nous invite à (re)mettre du sens dans notre beauté. Un itinéraire ponctué de belles rencontres, de conseils, de témoignages, de produits qui font du bien et de routines beauté. Dans ce ZE MAG #1, nous commençons notre cheminement vers le bien-être par le verbe (s’)aimer. Je m’aime, tu t’aimes, nous nous aimons... S’aimer, c’est le début de toute belle histoire !


ZE MAG — (S’)AIMER

3

Combien d’entre nous seraient capables de se regarder dans le miroir tous les jours et de se dire « je t’aime » ? S’aimer pourrait être le défi de toute une vie. Pourtant c’est l’un des socles de l’estime de soi, un des fondamentaux aussi de la bienveillance envers autrui. Ne pas s’aimer rend le chemin plus sinueux, le pas plus lourd, la vie plus sombre. Qu’est-ce que s’aimer veut dire ? S’aimer, c’est s’accepter, regarder ses défauts et ses faiblesses avec indulgence et bienveillance, ses qualités et ses forces avec fierté. S’aimer, c’est poser sur soi le regard d’un parent aimant sur son enfant. Aimer son corps, son visage, apprécier ses propres capacités intellectuelles, valoriser ses traits de caractères, la profondeur de son esprit. Certains peuvent y voir une dimension égocentrique ou narcissique, et bien-sûr il existe de réelles dérives, mais il s’agit de faire simplement preuve d’empathie envers soi-même. Comme le ferait un bon ami.

« S’aimer soi-même est le début d’une belle histoire d’amour qui durera toute la vie. » — O S C A R W I L D E

Mais pourquoi est-elle si difficile cette histoire d’amour avec soi-même ?


ZE MAG — (S’)AIMER

S’accabler de reproches, ça on sait bien faire. Se dire qu’on est nul, que les autres sont et font mieux que nous, on sait bien le rabâcher aussi. Nous sommes à la fois notre juge et notre censeur, voire pire encore, notre bourreau. Cela s’explique évidemment. Depuis notre petite enfance, le regard que les autres posent sur nous est celui qui nous construit. En fonction de notre sensibilité, de notre aptitude à appréhender ce qui dans notre proche environnement nous affecte, à gérer nos émotions, nous grandissons avec des blessures plus ou moins profondes qui font que l’on aime plus ou moins qui on est. On ne se sent pas à sa place, on attend beaucoup des autres, on a du mal à prendre des décisions, à dire non, on ne prend pas vraiment soin de soi. Et dans certains cas, extrêmes, on tombe dans des addictions, on se fait du mal. La plupart du temps, on ne vit pas sa vie, on la subit.

4


ZE MAG — (S’)AIMER

Faire taire ce tyran ! Pour avancer, se libérer, être capable d’affronter son reflet dans le miroir, il faut faire taire ce tyran qui est en nous ! Il nous empêche d’être lucides sur nous-mêmes. Il nous empêche d’entendre ce que les autres ont de beau à nous dire, de recevoir compliments, éloges, félicitations. Le faire taire c’est arrêter l’autocritique permanente et l’autoflagellation. On prend du recul, on laisse de la place au discernement objectif des faits, des situations. On essaie d’améliorer ce qui peut l’être, on prend les choses à bras le corps, on agit. On s’encourage, on se soutient, on se fait confiance. On ose être soi-même, en alignement avec ses valeurs, en connexion avec ses propres besoins. On accepte d’être comme on est, c’est la voie du bien-être, la clé du bonheur, comme l’explique parfaitement Christophe André dans son ouvrage « imparfaits, libres et heureux ». Heureux, on est ouvert à la vie, ouvert aux autres, ouvert à l’amour...

Il faut s’aimer pour accepter d’être aimé, s’aimer pour être capable d’aimer, s’aimer pour aimer !

5


ZE MAG — (S’)AIMER

6

Pour aller P L U S L O I N

Le conseil de Pascale

Je sais qui je suis, et j’ai appris à m’aimer comme je suis. Il y a bien 2 ou 3 petites choses, mais c’est comme ça, je n’y fais pas attention. J’assume mes traits, mon allure et je ne cherche pas à ressembler à qui que ce soit. Je crois que, très jeune, j’ai appris à me détacher des choses sur lesquelles je n’avais pas d’emprise. Je me suis concentrée sur ce sur quoi je pouvais agir. Quand je me sens un peu fatiguée, déprimée, que j’ai besoin de regonfler mon estime de moi, je cours faire un massage. L’encens qui brûle, l’odeur de mon huilette body (évidemment !), les pressions sur les méridiens de mon corps… Je me concentre sur mon ressenti, mon corps est mon ami, je sens l’énergie revenir en moi.

PASCALE Reine du labo CO-FONDATRICE


ZE MAG — (S’)AIMER

7

Pour aller P L U S V I T E

L’astuce de Claire

Je donne le change, j’affiche souvent une belle assurance mais comme beaucoup de femmes, je ne suis pas toujours 100% in love avec moi-même. Mon truc quand je sens que je suis en désamour, c’est d’essayer de regarder les choses autrement. Plutôt que de me dire que je suis nulle, je regarde le chemin parcouru, mon job, mes enfants, mon mari, mes amies, mes challenges dépassés ! Et puis si vraiment j’ai besoin, je pars courir… Effet rebooster immédiat : j’ai remis une pile et je suis prête à l’attaque !

Tous les matins se faire un clin d’oeil dans le miroir avant de partir !

CLAIRE Fan de beauté CO-FONDATRICE


ZE MAG — (S’)AIMER

8

RENCONTRE AVEC

CÉLINE NANOT Fondatrice de Ma Facialiste, loft de beauté holistique

Mon intention est d’aider les gens à se sentir bien. Avec Ma Facialiste, je donne des conseils pour une beauté naturelle, consciente et épanouie. Je crois que la beauté est holistique, globale, entière.


ZE MAG — (S’)AIMER

9

« Notre peau traduit beaucoup d’émotions » CN : Pour se sentir bien, il faut activer plusieurs piliers. Le sommeil, la nutrition, l’activité physique, la gestion des émotions et le soin que l’on apporte à notre peau. Pour la peau, c’est cosmétiques naturels et massages. Les massages, je les pratique sur le visage principalement, mais sur le ventre aussi. Le contact avec sa peau permet d’explorer son corps, de le découvrir, d’apprendre à l’aimer et finalement de se reconnecter avec lui, donc avec soi ! Avant de commencer un massage du visage, j’écoute la personne sur ses attentes, ses aspirations, mais surtout je fais un exercice d’ancrage, j’observe et je me concentre sur cette question: « Qu’est-ce que cette peau nous dit ? ». Notre peau traduit beaucoup de nos émotions. En lisant les tensions des muscles du visage, en observant ses marques, son élasticité, on sait où et comment masser. Bien sûr, il faut maîtriser la technique pour trouver le geste qui va faire sens sous les doigts. Il faut aussi

créer un environnement propice, un lieu confortable, une lumière douce, un fond sonore relaxant, des fragrances apaisantes (des huilettes !). Une facialiste doit entrer en communication par ses mains avec une peau, un visage, un corps, pour permettre à la personne d’échanger avec elle-même sans jugement, dans l’instant présent, ce qui lui procure souvent une vraie joie. Après un massage, les gens se sentent bien, ils sont plus détendus, plus légers, plus souriants, ils se trouvent souvent plus beaux aussi. Ils s’aiment mieux ! Souvent après un soin, la personne se touche le visage, comme une sorte de « câlin » qu’elle se donne, alors qu’avant le massage, elle se contente de montrer du doigt les parties de son visage, sans les toucher. Masser son visage, c’est un geste de gratitude consciente.


ZE MAG — (S’)AIMER

Notre routine beauté pour (s’)aimer ? Prendre le temps de se cajoler !

Le soir après une dure journée ou le week-end quand la maison est vide... Commencer par ambiancer la salle de bains : lumières tamisées, multitudes de bougies, huiles et parfums, musique chill (le podcast qui fait du bien, ça le fait aussi). Puis plonger dans un bain ou se laisser aller sous une douche un peu trop chaude.... Une noisette de Scrub sur le visage humide, un peu plus sur les jambes et le corps, un gant pour exfolier un peu plus.... Exit toutes les peaux mortes et les tracas de la journée ! Juste après, une douche plus fraiche et, sur la peau encore humide, s’offrir un massage rien qu’à soi. Quelques pressions de Body, s’envelopper les bras, le décolleté, se masser et se cajoler. Pour les jambes, de bas en haut pour aider à la circulation, avec des gestes plus profonds pour un drainage lymphatique. Selon la saison, enchainer par une jolie robe pour aller danser ou un jumpsuit pour se prélasser sur le canapé... En hiver, s’offrir encore une cure de Rescue comme un onguent en couche épaisse sur les pieds, enfiler une paire de chaussette, en mode Hygge comme les scandinaves, c’est 100% feel good... et baby feet tout doux garantis le lendemain !

10


ZE MAG — (S’)AIMER

11

Notre sélection de produits pour (s’)aimer

RESCUE

BODY

SCRUB

Nourrir Pour les peaux sèches

Nourissant et légèreté Drainant et raffermissant

Détoxifiant et lissant pour le visage et le corps

CONCEPT ET RÉALISATION© Valérie Journois ILLUS TRATIONS© Gaëtane Rosell

les huilettes Galerie La Verrière

@leshuilettes hello@leshuilettes.com

7 ter rue Emile Duclaux 92150 SURESNES