Page 1

Jeudi 14 juin 2018

1,80 euro - No 24

L’avenue de Genève laissée pour compte

P.2-3 ANNECY P. 7

Le cygne du lac d’Annecy, une star en péril ?

ANNECY P. 6 ET 31

Incendie au Pont-Neuf : une famille dévastée, un pyromane sous les verrous

ME0401.


2

Le dossier de la semaine

Le dossier de la semaine

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

« Ce qui manque, c’est une boucherie »

L’avenue de Genève, une entrée de ville délaissée ?

Attention aux piétons Du fait de la dangerosité de la circulation sur l’avenue de Genève, bon nombre de cyclistes finissent par rouler sur les trottoirs. Dans ce cas-là, ce sont eux qui deviennent imprudents. « Mon fils a failli se faire rentrer dedans par un cycliste la dernière fois, peste Guy. Y en a même qui roulent en vélomoteur. Un jour, y a un pépé ou une mémé qui se fera “shooter” sur le trottoir ! ».

Traversée quotidiennement par des milliers d’automobilistes, cette entrée Nord d’Annecy n’offre guère un visage glamour. Et elle n’est pas près de changer, au grand dam des riverains. DOSSIER RÉALISÉ PAR FLORIAN POTTIEZ

l’impact du chantier du réseau d’eau. « On a morflé pendant 4-5 mois », se souvient l’un ids-de-poule dans la d’entre eux. chaussée, trottoirs inégaux et dégradés, cir- 2) Une avenue coupée en culation effrayante, com- deux Pour beaucoup d’Annéciens merces sous-valorisés… Prininterrogés, la rocade la scinde cipale entrée au nord de la ville d’Annecy, l’avenue de en deux parties bien disGenève ne reflète pas la beau- tinctes. Au nord de celle-ci, té de la cité lacustre et de sa « on ne se sent plus en centrevieille ville. Et ce n’est pas de- ville », estime Lucas. main la veille que son image Nicolas ne conteste pas. Lui qui a ouvert un restaurant, sera redorée. « cuisine traditionnelle française », 1) Une avenue trop longue au sud de l’avenue. « Jusqu’au La première impression que rond-point, ça se dynamise. Il y a peut laisser cette avenue, c’est sa monotonie. Un sentiment une clientèle de quartier, avec nosans doute lié à sa configura- tamment des employés de bureau ». tion : « Une belle longue ligne 3) Une avenue pénalisante « J’ai tourné quatre fois devant droite » de 2,5 kilomètres, pour reprendre les termes d’Ar- chez toi, j’ai jamais pu me garer ». naud Dutheil, directeur du Cette anecdote, Guy la tient Conseil d’architecture, d’ur- d’un client qui souhaitait acbanisme et d’environnement céder au bar de son fils, situé près du rond-point de l’ave(CAUE). D’où la difficulté, eu égard au nue de Genève, au croisement coût et à la durée des travaux des rues de Frontenex et de d’entreprendre la rénovation Bel Air. Ce manque de places de la voirie, par exemple. De- de stationnement est soutenu mandez aux commerçants, par bon nombre de collègues

ANNECY

N

du quartier. Même son de cloche sur ladite avenue, au sud de la rocade cette fois-ci. Vu la largeur des trottoirs devant son magasin de pêche, Christophe serait favorable à la création d’un stationnement en épi et d’une « zone bleue ». Voire même d’une « zone payante » pour Caroline, gérante d’une boulangerie L’alignement des platanes élagués l’hiver dernier renforcent cette sensation de longueur de l’avenue de Genève. sandwicherie, histoire de favoriser le turnover des véhi- pourraient être là tous les jours ». comme ceux vis-à-vis du La vitesse, la densité mais foyer social. Mais y a-t-il vraicules. Le chiffre 4) Une avenue dense et aussi l’état de la chaussée « ca- ment à craindre dans ce quartier ? tastrophique » et ses nids-dedangereuse 2,4 C’est la distance, « On a eu un moment des comC’est le gros point noir de poule inquiètent Serge. en kilomètres, de l’avemerces cambriolés la nuit mais on a cette entrée de ville dont une On peut aussi évoquer le cas démantelé l’équipe, rassure le nue de Genève, depuis bonne partie de la circulation des cyclistes qui doivent faire commissaire de police Emmason entrée à hauteur va ou provient du trafic auto- preuve de témérité avant de nuel Kiehl. C’est une longue rue, du supermarché Carroutier. Même le passage de s’engager sur l’avenue, au passante. Il n’y a pas plus de délinrefour jusqu’à son inl’avenue de Genève à risque d’être frôlés par les au- quance qu’ailleurs ». tersection avec les bou30 km/h, dans sa partie au tomobilistes. Récemment, deux affaires de levards Decouz et du sud de la rocade, n’a pas in- 5) Une avenue inquié- trafic de drogues, dont l’une Lycée. Ce qui en fait la fluencé les comportements tante ? importante dans le secteur de plus longue artère L’insécurité, selon les Anné- la MJC des Romains, ont été des conducteurs. d’Annecy (hors ro« C’est même pas respecté, grogne ciens interrogés, c’est une no- jugées par le tribunal correccade) avec l’avenue de Jean-Claude, assis à la ter- tion très subjective. Il est par- tionnel d’Annecy. Les auteurs Brogny. rasse d’un bar et riverain de fois difficile pour eux de s’ex- ont été condamnés (voir notre la rue depuis dix ans. Les flics tirper aussi des préjugés édition du 7 juin).

Un cauchemar pour les cyclistes Faute de grive, on mange des merles. Tel est le régime auquel sont soumis les cyclistes. En tout cas pour ceux qui préfèrent s’aventurer, comme Sylvain, sur l’avenue de Genève. « On essaie de faire attention à ne pas être trop proche aussi des voitures garées au cas où les conducteurs ouvriraient leurs portières », explique celui qui a même installé un rétroviseur sur son guidon.

circulation des cyclistes. « En plus, beaucoup l’utilisent pour aller au travail, pour se rendre à l’hôpital alors qu’elle est mal fichue », regrette Romain Sousseau, membre de la commission circulation pour l’association annécienne. Des aménagements ont pourtant été effectués pour les deux-roues, le long du supermarché Carrefour et sur la rue des Alpins. « Sur plusieurs points, c’est contraignant et Point noir stressant pour les cyclistes. Mais Citée dans « plus d’un quart c’est déjà une avancée », admet des commentaires » du ques- Romain. tionnaire réalisé par Roule & Renforcer la signalétique Co, l’avenue de Genève est bel et bien le point noir de la Ce n’est qu’un début et l’asso-

ME0402.

Il pleut des cordes sur l’avenue de Genève, en ce lundi 11 juin. Madeleine patiente sous l’abri de bus, face à la résidence sociale des Fins. « On est entourés d’immeubles. Il y avait de belles maisons qui ont été détruites », raconte celle qui vit sur l’avenue de Genève depuis 30 ans, les yeux rivés vers les logements.

Bon point pour les transports en commun La conversation avec cette dame âgée dure quelques minutes. Mais il faut parler fort pour se faire entendre à cause des véhicules qui circulent sur l’avenue de Genève. « C’est un peu bruyant », reconnaît-elle.

« L’avenue a pris de la valeur depuis l’arrivée de Courier » Trente-deux ans. C’est le nombre d’années de présence de Gisèle Baiamonte sur l’avenue de Genève. D’abord installée plus haut, du côté du rond-point menant sur la rue Frontenex, cette vendeuse de vêtements pour femme a pris ses quartiers depuis une vingtaine d’années au sud de la rocade cette fois-ci. Elle fait ainsi partie des rares témoins de l’évolution de cette artère principale annécienne qu’elle « aime bien ».

« Triste à mourir »

ciation compte bien accentuer cette prise de conscience chez les Annéciens. « On s’est rendu compte que les gens ne connaissaient pas forcément la piste sur la rue des Alpins. L’idée serait de mettre des panneaux pour indiquer l’itinéraire à suivre », informe Romain. S’il est toujours envisageable de croire que, sur les 2 x 2 voies à hauteur de Carrefour, une voie mixte sera créée pour les bus et les modes de transport doux, le sondage de Roule & Co a permis de révéler que « 70 % des gens aimeraient une voie sécuriDepuis l’automne 2015, piétons et cyclistes cohabitent le long du supermarché. sée, séparée de la chaussée ».

Une grande variété de commerces est à la disposition des riverains de l’avenue de Genève.

« Du temps de la caserne, c’était triste à mourir, se souvient-elle, en particulier « des grands murs » de l’enceinte militaire. C’est moins

Heureusement, la voiture n’est pas le seul mode de transport qui existe à Annecy et, sur une longue avenue comme celle-ci, « on est bien desservi » par les bus. Même argument dans la bouche d’Alix, croisée à proximité d’une agence immobilière. « On est bien desservi en transport en commun, admet-elle. J’aime bien cette rue, il y a plein de commerces ». Bars, restaurants, tabacpresse, fleuriste, boulangerie, primeur, magasins de vêtements et de chaussures… Côté commerces, il y a une belle diversité. À une exception près, ressortie par plusieurs Annéciens, dont Madeleine : « Ce qui manque, c’est une boucherie ».

Une mutation accélérée

monotone aujourd’hui ». Pour cette commerçante, « l’avenue a pris de la valeur depuis l’arrivée de Courier ». Un coup de boost pour les commerces en périphérie qui, comme elle, « essaie de ne pas avoir les mêmes produits qu’en centre-ville ».

Voitures ventouses Mais, à l’image de la plupart de ses confrères, elle « peste contre le stationnement » et ses « voitures ventouses ». Elle a encore en mémoire ce véhicule resté « plusieurs mois » devant sa boutique. Elle milite pour « une zone bleue » afin de favoriser un turnover de ces voitures qui pourraient freiner la clientèle.

Des logements seront construits sur les décombres de ce garage abandonné.

« Dès qu’un bout de terrain se libère, les promoteurs sont vite dessus », constate Roger. Pour Marie, « si ça continue, il ne va y avoir que des immeubles ». S’il reste encore quelques maisons datant de la fin du XIXe siècle ou de l’avantguerre, l’avenue de Genève a connu une « mutation accélérée », pour reprendre les termes d’Arnaud Dutheil, après 1945.

Mixité du quartier

Gisèle Baiamonte, une commerçante, porte un regard sur l’évolution de l’avenue de Genève en 32 ans de présence.

« L’entrée de l’avenue est marquée par un supermarché qui a fait des efforts pour rénover sa façade. Le parking sur étage est une solution très moderne, très actuelle, décrit le directeur du CAUE. Ça permet de maintenir une grande surface près du centre-ville ». À l’autre bout de l’avenue,

jusqu’à la hauteur de la caserne Galbert, il y a cet îlot central vert entouré d’immeubles. « C’est un quartier mixte avec les habitations, les archives, la CCI. La richesse d’une ville, c’est sa diversité ».

Vallin-Fier Et la mutation est loin d’être terminée. Une résidence de 70 appartements va être érigée dans les prochains mois sur les décombres de l’ancien magasin de meubles Mobiclub. Des pavillons et entreprises seront rasés dans les années à venir pour finaliser le projet d’aménagement de VallinFier. Et puis, la pose de grillage ou de barrières devant certains bâtiments ou tènements laisse imaginer la construction de logements futurs.

ME0402.

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

3


4

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Entre nous

LA PHOTO DE LA SEMAINE

LES CLAPOTIS DU LAC Jean-Luc Rigaut réélu président de l’UDI 74

Jeudi 7 juin, la fédération de Haute-Savoie de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) s’est réunie pour procéder au renouvellement de ses instances dirigeantes. Sans surprise, c’est le maire d’Annecy, JeanLuc Rigaut, qui a été réélu président à l’unanimité des membres présents. Il sera accompagné dans ses missions par Loïc Hervé, délégué départemental, Antoine Carré, secrétaire départemental, et Éric Fournier, président délégué. Reste maintenant à savoir si cette histoire d’amour va survivre à la cour réciproque que le natif de Meaux et La République en Marche se font.

Jean-Claude Carle quitte le Sénat

Il transmet le flambeau. À tout juste 70 ans, le sénateur Jean-Claude Carle (Les Républicains) a décidé d’arrêter son mandat à la fin de la session extraordinaire de juillet-août. « Durant la campagne sénatoriale, j’avais annoncé ma volonté de préparer l’avenir en ouvrant la voie à une nouvelle génération d’élus. Je tiens mon engagement », explique-t-il. Sénateur durant 23 ans, Jean-Claude Carle cédera sa place à Sylviane Noël, 40 ans, maire de Nancy-surCluses. Ancien conseiller municipal de Groisy, le futur ex-sénateur a aussi occupé par le passé les postes de conseiller régional et départemental.

Les pompiers ouvrent leurs portes

Ça y est, c’est parti pour le Festival international du film d’animation 2018 ! Comme vous l’aurez remarqué si vous êtes passés par Bonlieu (photo de F. Blin – Citia), il est cette saison aux couleurs du Brésil, un pays qui célèbre cette année son centenaire de l’animation. Au programme de cette fête auriverde, entre autres, l’exposition Tudo Bom dans la sellerie du haras d’Annecy et Le Brésil Image par Image, dans le square des martyrs de la déportation. Sans oublier la venue de la star Carlos Saldanha !

VOUS AVEZ RÉAGI SUR INTERNET

Cette semaine, il n’y en a eu que pour les cygnes

Comme chaque année à l’approche de l’été, les sapeurs-pompiers de Haute-Savoie ouvrent leurs portes au public. Au programme, démonstrations, initiations aux gestes de premiers secours, visite de casernes, présentation de matériel et relais d’information pour d’éventuels recrutements. L’an dernier, 5 000 personnes avaient fait le déplacement. Le centre de secours d’Épagny sera ouvert de 10 h à 18 h et proposera de nombreuses activités pour petits et grands, les autres sites (Rumilly, Thorens-Groisy, Saint-Jorioz, La Clusaz, Alby-sur-Chéran, etc.) seront ouverts de 13 h 30 à 17 h 30.

Festival pluvieux, festival heureux ?

Pas de bol pour les amoureux de l’animation : la météo n’est, pour le moment, pas de leur côté. Lundi 11 juin, lors de la première projection en plein air, les courageux qui se trouvaient sur le Pâquier pour voir Le garçon et le Monde ont été largement arrosé par des trombes d’eau. Et rebelote le lendemain. Mais bon, qui dit festival pluvieux dit festival heureux non ?

Un ancien rugbyman annécien en couple avec une ex-Première dame

Ancienne compagne du président de la République François Hollande, la journaliste Valérie Trierweiler est désormais en couple avec Romain Magellan, un ancien pensionnaire de l’US Annecy rugby et du RC Annemasse, aujourd’hui consultant pour Canal +. Selon Closer, c'est à l'occasion du lancement d'une collecte de fonds pour le Secours populaire, le 18 janvier dernier, que l'ancienne Première dame et le sportif à la retraite auraient fait connaissance et que le coup de foudre aurait eu lieu.

C’ÉTAIT IL Y A 10 ANS

Décidément, les cygnes sont en train de devenir les stars d’Annecy.

Ça change un peu des articles classiques. Et ça permet de voir autre chose que des cambriolages, des projets routiers, des constructions d’immeubles ou des conseils municipaux. Cette semaine, sur notre page Facebook, les publications qui vous ont fait le plus réagir étaient toutes en rapport avec le monde animal, et en particulier avec le cygne, nouvel emblème d’Annecy (lire aussi en page 7). La première salve est arrivée

suite à un article consacré à une attaque perpétrée au Petit-Port d’Annecy-le-Vieux, au cours de laquelle des chiens non tenus en laisse avaient tué un cygne adulte et trois cygnons et gravement blessé un autre cygne adulte.

Un partage viral Immédiatement après la publication de cet article, son partage a été viral et les commentaires tous plus touchants les uns que les autres. Surfant sur la vague, nous

avons au cours des jours suivants publié d’autres brèves et vidéos en rapport avec l’anatidé. Vendredi 8 juin, un film montrant une famille de cygnes en train de grignoter l’herbe de la plage d’Albigny, à Annecy-le-Vieux, a été vu près de 3500 fois, soit davantage que celui consacré à la visite du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. Ce même jour, d’autres images, filmées cette fois par Dominique Puthod, ont

connu un grand succès. On y voyait un jeune homme tenter de sauver un cygnon prisonnier d’un barrage sur le Thiou à l’aide d’un balai. Qualifié de héros par la sphère des réseaux sociaux, celui-ci a même suscité la comparaison avec Mamadou Gassama, l’homme qui a été chercher un enfant suspendu à un balcon au quatrième étage à Paris.

ME0404.

Au tribunal d’Annecy, une surveillance nécessaire

A la Une du 12 juin 2008, nous établissions un premier bilan après l’installation du détecteur de métaux à l’entrée du tribunal d’Annecy. Et force était de constater que la mise en place du portique de sécurité était loin d’être un luxe. Suivant la volonté de la ministre de la Justice de l’époque, Rachida Dati, un portique détecteur de métaux avait été installé à l’entrée du TGI le 8 octobre 2007, quelques semaines après qu’un mineur a menacé de se trancher la gorge avec la lame dont il était muni, dans le bureau du juge pour enfants… ! Le président du TGI, Pascal Vencent, concédait que « le public peut être violent » et les gens parfois « borderline ». On apprenait que les vigiles saisissaient chaque mois en moyenne 300 armes, qu’ils

étaient parfois agressés et insultés par des personnes refusant de se soumettre aux règles de sécurité. Pascal Vencent expliquait avoir dû faire « valoir à la Chancellerie que le tribunal d’instance, ce n’est pas un long fleuve tranquille », pour la convaincre de recourir aux services d’une société de sécurité. LARA BUET CADO


L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

5

Bassin annécien Les bars annéciens se préparent pour la coupe du monde de football Pendant un mois, les supporters de l’équipe de France vont suivre attentivement les rencontres de leurs favoris au Mondial. Dans les bars d’Annecy, on espère un engouement comparable à 2016. ANNECY

C

’est parti pour un mois de ballon rond ! Disputée en Russie du 14 juin au 15 juillet, la coupe du monde de football va encore susciter un bel engouement chez les supporters, surtout si l’équipe de France réalise un beau parcours en allant, pourquoi pas soulever le trophée Jules-Rimet. Cet événement sportif planétaire, c’est l’occasion de se retrouver entre copains (et copines), une petite collation à la main, à commenter et décrypter le match devant son téléviseur. Chez soi mais aussi dans les bars. Ces derniers, à Annecy, sont prêts pour les accueillir, même s’il reste quelques doutes à lever quant à la possibilité d’installer des Pour l’Euro 2016 en France, les terrasses annéciennes étaient bondées de monde pour la retransmission des matchs des Bleus. Photo d’archives TV en terrasse.

Horaires adaptés Dans le bar à bières dont il est responsable, rue de la République, Arthur est déjà dans l’ambiance. « On est des gérants bien footeux, annonce-t-il. Dans l’idée, à chaque fois qu’il y aura un match, on sera ouvert. Les gens viennent pour un état d’esprit ». Une ouverture est même exceptionnellement prévue lorsque le coup d’envoi de certaines rencontres aura lieu à midi, à l’image de l’entrée

en lice des Bleus contre les Socceros. Antoine travaille dans un pub du faubourg des Annonciades depuis deux ans. Là aussi les horaires de l’établissement seront adaptés aux matchs. En 2016, un grand écran télé était installé sur la terrasse ainsi qu’une buvette extérieure. Cela sera-t-il encore le cas cette fois-ci ? « Ça dépendra des autorisations. On ne sait pas encore », expliquait-il di-

manche dernier. Ce qui est sûr, c’est que les jours des rencontres de la bande à Griezmann, « on aura une personne en extra au bar ». Pour Mathieu, patron d’un bar sur la rue Vaugelas, même s’il applique « des tarifs préférentiels » à ce moment-là, il est difficile de faire un comparatif à l’avance sur les recettes supplémentaires générées grâce à la coupe du monde sur son activité. « Les matchs

sont plus tôt dans la journée, il y a la météo qui joue aussi, détaille-t-il. Ça dépendra aussi du parcours de la France. Si elle gagne ses trois premiers matchs, ça va susciter de l’engouement ».

monde de la France, qu’elle aille au moins en finale. Comme surprises, je vois bien l’Angleterre et une équipe africaine sortir du lot ». Mathieu : « Minimum quart de finale pour la France. Je pense qu’elle sera encore meilleure dans deux ans. Leurs pronostics Après, il faut toujours se méfier des Arthur : « Une grosse victoire de la Allemands et du Brésil ». France contre l’Allemagne ! J’espère FLORIAN POTTIEZ qu’il se produira quelque chose de Les matchs de la France : contre chouette. C’est sympa de voir les l’Australie (samedi 16 juin à 12 h), gens fêter ça dans la rue ». contre le Pérou (jeudi 21 à 17 h) et Antoine : « Une bonne coupe du contre le Danemark (mardi 26 à 16 h).

ME0405.

Feu vert Bonne nouvelle pour les cafetiers et les fans de foot : un arrêté municipal autorise les retransmissions en terrasse des matchs de foot de la coupe du monde en Russie. Celles-ci ne pourront toutefois dépasser 23 h à partir des matchs à élimination directe. Toutefois, il convient de respecter certaines consignes comme le fait que la TV devra rester sur l’emprise de la terrasse.


6

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Bassin annécien

Incendie au Pont-Neuf : une famille miraculée mais sous le choc Les époux Saraiva habitaient depuis 42 ans dans cet appartement du Pont-Neuf, touché par un incendie criminel le 4 juin dernier. Par chance, ils n’étaient pas sur place… ANNECY

I

ls ont échappé au pire. Eux qui ne s’absentent que rarement de leur domicile n’étaient pas chez eux, heureusement, lors de la nuit du drame. Manuel et Maria Saraiva, 74 et 62 ans, sont les locataires de l’appartement qui a brûlé au 22 avenue du PontNeuf le 4 juin dernier. Une affaire qui a connu une rapide avancée avec l’arrestation d’un individu qui a reconnu avoir délibérément incendié le bâtiment (lire p. 31). Ils étaient partis chez leur fille, dans la Drôme, et ce n’est que le vendredi 8 juin qu’ils ont pu revenir sur place et constater les dégâts. Un spectacle de désolation difficile à encaisser : « Cela fait 42 ans qu’on était là », détaille Manuel, en larmes, épaulé par son épouse et ses enfants, tous effondrés. « Je suis parti comme ça, avec deux chemises et deux pantalons, une paire de chaussures, et aujourd’hui je n’ai plus Manuel et Maria Saraiva ont vu tous leurs souvenirs partir en fumée. rien… » « Vous vous rendez compte ? » les démarches administra- temps. tives qui démarrent. Ils ont « La ville participe à la recherche Ils se repassent le film, et me- d’abord déposé plainte au de solutions » surent à nouveau leur chance commissariat. Les assud’être en vie : « Généralement, ce rances ? « Elles ne remboursent En attendant, le couple de resont nos enfants qui viennent nous quasiment rien », regrette la fa- traités est à la recherche d’un rendre visite. Cette fois c’est nous mille. La colère pointe : « On nouveau logement. Sans sucqui sommes partis. Et notre second n’a jamais demandé une aide, on a cès à l’heure d’écrire ces fils avait prévu d’être à l’apparte- toujours travaillé, et on n’a droit à lignes, mardi 12 juin. La mument ce jour-là, il n’a pas pu venir rien, ce n’est pas normal. » La jus- nicipalité d’Annecy a été solau dernier moment. Vous vous ren- tice, elle, pourra peut-être licitée, elle assure la famille leur permettre d’être indem- de son soutien : « Le service logedez compte ? » Passé le choc, les Saraiva se nisé, mais comme il est ment de la ville participe à la reconcentrent maintenant sur d’usage, cela prendra du cherche de solutions, par l’intermé-

ETAT CIVIL D’ANNECY Naissances

Mia Abselme, Rumilly Myla Beurrier, MarcellazAlbanais Emmie Detouteville, Sales Arya Diallo, Saint-Martin-Bellevue Manon Dodin, Cran-Gevrier Livia Duquenne, La Compôte Jules Fleutiaux, Présilly Adriël Gressier, Aigueblanche Gustin Roguet, Annecyle-Vieux

Décès

Claude Giraud, 80 ans, retraité, Veyrier-du-Lac Monique Peccoux, épouse Cadoux, 85 ans, retraitée, Saint-Jorioz

Mariages

Entre Redouan Bakkali, ambulancier, domicilié à Annecy, et Hajar Hadri, agent de production, domiciliée à Catarroja (Espagne) Entre Jean-Xavier Rigaut, masseur-kinésithérapeute, et Magalie Lavergne, ingénieur agroalimentaire, domiciliés à Annecy

ETAT CIVIL D’EPAGNY/METZ-TESSY Naissances

diaire de leur fils », fait savoir la mairie. « Le dossier a été signalé aux bailleurs sociaux, et nos élus suivent cette demande prioritaire. » Quant à l’auteur des faits, qu’ils pensent avoir reconnu sur des photos soumises par les enquêteurs (lire p. 31), ils n’ont pas de mots assez durs pour le qualifier et ne parviennent pas à comprendre son geste : « Il a bousillé notre vie ». FLORENT PECCHIO

Tessa Audibert Emir Aydin Robin Danna Oscar De Ramos Nitschelm Cheick-Oumar Dioum Matys Fritz Aloys Fritz Eléane Mathis Colombe Moge Fortier Timéo Porcher Amalia Roustan

Samina Shrestha Louise Vergès

Décès Maxime Garbil, 17 ans, apprenti, Présilly Christian Bétend, 73 ans, retraité, Annecy Annie Pétermann, 75 ans, retraitée, Cessy Mohamed-Salah Bouakkadia, 69 ans, retraité, Annecy

EN BREF Talloires. Conférence sur le pape Martin V

Vendredi 15 juin à 20 h 30 au cinéma de Talloires sera donnée une conférence, gratuite, autour du pape Martin V à Talloires en 1418, soit il y a 100 ans.

Annecy. Réunion publique de quartier

Un élan de solidarité pour le club de jiu-jitsu Dans les autres étages du bâtiment se trouvaient une salle de gym (Emess) et une salle d’entraînement du club annécien Caveirinha jiu-jitsu familly (CJJF). Au rez-dechaussée, l’entreprise Takamaka entreposait du matériel. La salle du premier étage était occupée par le CJJF « depuis cinq ou six ans », explique le président et fondateur de l’association, Philippe TissotRosset. Il avait investi énormément de temps et d’argent pour remettre l’endroit en état. Il lance aujourd’hui un appel à la solidarité pour trouver un nouveau lieu d’entraînement ; une cagnotte en ligne a permis de récolter, pour l’instant, plus de 4 000 Membres du club CJJF et sympathisants se sont rassemblés sur place pour lancer leur appel. euros. ME0406.

La prochaine réunion publique de quartier au cours de laquelle le maire de la commune nouvelle, Jean-Luc Rigaut, va à la rencontre des habitants se déroulera mardi 19 juin à 20 heures au gymnase du Parmelan, rue des Pavillons. Elle concernera les secteurs du Parmelan, d’Albigny, des Pommaries et des Barattes. Bernard Accoyer, maire de la commune déléguée, et Dominique Puthod, maire d’Annecy historique, seront également présents.


Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

7

Vedette des réseaux sociaux, le cygne du lac se fait plus rare dans l’eau Il est presque aussi photographié que le Palais de l’Isle ! Le cygne est devenu une vraie célébrité sur les rives du lac d’Annecy, au fil d’une histoire qui ne date pas d’hier. Mais, en verra-t-on toujours ? Le nombre de spécimens observés a reculé ces dernières années. ANNECY

L

es photos et vidéos d’eux pullulent sur Facebook et Instagram (lire aussi p.4). Avec l’avènement des réseaux sociaux, les cygnes sont plus que jamais attachés à l’image d’Annecy, et attisent la curiosité en pleine période de nidification. Mais, cela n’a pas toujours été le cas.

D’où vient l’île des Cygnes ?

Plus de 160 ans d’histoire Le majestueux volatile aux plumes blanches n’est « pas originaire d’Annecy », rappelle Michel Amoudry, président de la société des Amis du vieil Annecy. « C’est la ville de Genève qui avait offert le premier couple de cygnes en 1857. » Ils se sont ensuite multipliés. « Tout le monde y est attaché », relève-t-il. « Pendant longtemps, les Annéciens venaient avec plein de morceaux de pains », se souvient M. Amoudry, en soulignant que ce n’est pas bon pour leur santé. Mais, malgré sa célébrité, le volatile n’a pas détrôné la truite, emblème de la commune historique d’Annecy depuis le XVIe siècle.

Un emblème touristique Il s’est par contre invité sur le logo de l’office de tourisme du Lac d’Annecy, formant un cœur et une montagne. « Le cygne est une figure emblématique du lac », confirme Yann Clavillier, son directeur. « Il est de la carte postale. » Selon lui, l’animal véhicule « Les valeurs de notre territoire : liberté, nature, plénitude, mélancolie, majestuosité… » Pas de quoi le vendre sur une multitude de produits dérivés. « Ce n’est pas la tour Eiffel. » Mais, il a donné son nom à un navire de croisière de la Com-

Des cygnes plage d’Albigny. L’île des Cygnes face aux jardins de l’Europe. Le logo de l’office de tourisme et le bateau Le Cygne. Photos du bas OT d’Annecy

pagnie des bateaux du lac baisse. « La population a plutôt did’Annecy, “Le Cygne”, et à minué. On est passé d’une centaine d’individus à 40 en vingt ans », obplusieurs restaurants. serve Pierre Boissier, vice-préUne population en baisse sident de la Ligue de protecPourtant, le buzz des cygnes tion des oiseaux (LPO) de la sur internet et leur popularité Haute-Savoie. en ville (certains ont droit à La raison ? Même si certains des applaudissements quand d’entre eux peuvent s’envoler ils descendent le Thiou) cache vers d’autres lacs, « ce n’est pas une autre réalité : leur nombre un mystère, c’est dû à la pression ur-

baine et à la présence humaine », explique-t-il. « Ils n’ont plus beaucoup d’endroits où nicher et se reproduire. » L’attaque d’une famille de cygnes dans les roselières de l’avenue du Petit-Port à Annecy-le-Vieux (L’Essor savoyard du 7 juin) en est une récente illustration. « Le gros danger, c’est les chiens », estime-t-il. La LPO invite d’ailleurs le pu-

ME0407.

blic à « laisser tranquille » les volatiles lorsqu’ils nichent. Elle milite aussi, auprès de la Ville, pour qu’un barrage flottant soit installé en amont du pont de la Halle, afin d’éviter que leurs petits ne se noient dans le courant du Thiou ou restent bloqués dans cette zone pauvre en nourriture. MAXIME PETIT

Elle figure bien sur le plan de l’office de tourisme du Lac d’Annecy. L’île des Cygnes est née durant la période sarde en 1854. Artificielle, elle a été créée avec des terres provenant de la rectification du jardin du Rond-Point, et a ensuite été agrandie en 1859 avec celles issues du dragage du Thiou, puis rehaussée avec un enrochement en 1883 face aux détériorations causées par les vagues. Surnommée par les Annéciens “l’île aux cygnes”, « elle a été accessible dans un premier temps aux promeneurs, et après il a été interdit de s’y rendre » pour ne pas déranger les nichées, indique Michel Amoudry, président de la société des Amis du vieil Annecy.


8

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Bassin annécien

Rythmes scolaires : ils veulent revenir à quatre jours « maintenant » Des parents et des enseignants demandent à la Ville d’Annecy de revoir son calendrier sur le retour à la semaine d’école de quatre jours. Alors que le changement doit avoir lieu à la rentrée 2019, ils ne comprennent pas la raison de ce délai. ANNECY

I

les quatre jours. « Au moment où 95 % des écoles de France et de Navarre seront à quatre jours, il nous semblerait normal qu’Annecy ne soit pas un village gaulois », lance René Hamel, qui représente la fonction publique.

ls étaient plusieurs dizaines d’enseignants et parents d’élèves réunis devant la préfecture de HauteSavoie, mardi 12 juin, pour réclamer un retour à la semaine de quatre jours de classe dès « Pour le bien-être des enfants » septembre prochain dans les « Pourquoi attendre ? Quelles sont écoles d’Annecy. les raisons ? Depuis juin de l’année dernière, on a commencé à en par« Un village gaulois » ler », s’interroge une enseiLe changement de rythme gnante de maternelle à Cranscolaire est aujourd’hui fixé à Gevrier, qui pointe la fatigue la rentrée 2019, comme l’a an- de ses élèves. noncé le maire Jean-Luc Ri- « On le veut dès l’année prochaine gaut, au conseil municipal du pour le bien-être des enfants et les 14 mai dernier, pour laisser besoins des associations », reven« le temps de la mise en œuvre » de dique Katia. Cette mère d’une cette mesure. élève de CM1 à l’école Carnot Le secrétaire adjoint de d’Annecy s’agace de voir l’union départementale Force « qu’il n’y a plus de places » en ouvrière (FO) de la Haute-Sa- clubs, à cause, selon elle, des voie, qui est à l’origine de la cours du mercredi matin. Elle mobilisation à laquelle s’est préférerait payer pour insaussi joint le SNUipp-FSU, y crire sa fille dans une associavoit « un déni de démocratie » , tion plutôt que pour des « actialors que 39 conseils d’écoles vités périscolaires qui ne vont pas sur 43 se sont prononcés pour chercher bien loin ». D’après elle,

Le ministre répond En visite au collège Evire à Annecy-le-Vieux, puis au lycée Charles-Baudelaire de Cran-Gevrier, lundi 11 juin, le ministre de l’Éducation nationale a été interrogé par l’Essor savoyard sur la question des rythmes scolaires, et notamment sur le choix d’Annecy de repasser à la semaine de quatre jours. « Je ne considère pas ça comme un retour en arrière. Ce qui est important ce À l’appel du syndicat FO, des parents et des enseignants ont manifesté devant la préfecture, mardi 12 juin à Annecy. n’est pas quatre jours ou quatre si « Marseille et Lyon y arrivent, nationale (CDEN), organisé dredi 6 juillet prochain afin de jours et demi, c’est le contenu pourquoi pas Annecy ? » mercredi 13 juin. Il revient en- faire pression sur la munici- de ces quatre jours ou quatre jours demi. » Pour Jeansuite à la direction acadé- palité. Bientôt une officialisation mique de donner son feu vert. D’après René Hamel, le mi- Michel Blanquer, ce qui La demande de dérogation de nistère n’impose pas de délai compte c’est « la cohérence Préavis de grève la commune nouvelle d’Anaux communes. Annecy se- des contenus entre le scolaire et le périscolaire ». necy pour un retour à la se- Dans le même temps, un pré-

maine de quatre jours à la rentrée 2019 devait être à l’ordre du jour du conseil départemental de l’Éducation

rait donc en mesure de revoir avis de grève dans les écoles son calendrier, pour demanannéciennes a été déposé par der que le changement soit efFO pour une période allant fectif dès septembre 2018. du mercredi 13 juin au venMAXIME PETIT

Partez à la découverte des technologies vertes de demain ANNECY Un peu partout dans le monde, et même en France, il existe des salons dédiés aux nouvelles technologies écologiques et environnementales. Mais généralement, ces derniers sont réservés aux entreprises, scientifiques et autres professionnels de la filière. À Annecy, en revanche, c’est un peu différent.

L’International Cleantech Week, c’est quoi ?

Ce qui est particulier dans la cité lacustre, c’est que du 19 au 24 juin va avoir lieu Utiliser des voiles pour tracter les cargos à travers les océans. Telle est l’International Cleantech la volonté de l’entreprise Beyond the sea, qui sera présente sur le salon. Week, le premier salon des technologies vertes dédié au mieux, au niveau mondial, en alternatives. grand public. Celui-ci se tien- matière de nouvelles techno- Et les initiatives locales logies vertes. 100 innovations dans tout ça ? dra sur le site de l’Impérial. prometteuses valorisant Parmi les entreprises préC’est pour qui ? l’énergie des quatre éléments sentes figureront plusieurs Les citoyens férus d’inven- naturels (l’eau, le soleil, le tions ayant pour ambition de vent et la terre) seront présen- sociétés basées sur le bassin rendre la planète plus propre tées à travers des confé- annécien. Ce sera le cas sont les premiers visés par les rences, des tables rondes et d’AFB, qui donne une seconde vie au matériel infororganisateurs mais le salon se surtout des démonstrations. veut également ouvert « aux À titre d’exemple, citons la matique, de Beboobike, qui scolaires (notamment le jeudi bioconversion (permettre aux conçoit des vélos en bambou, 21 juin), aux financeurs, aux start- insectes de transformer nos ou encore de l’association Esup et aux partenaires publics et pri- déchets), les veganbottle pérance III, qui projette de construire une barque à voile vés ». (bouteilles sans matières naviguant sur le lac d’AnneQue pourra-t-on y voir ? plastiques), la construction cy. Sur place, tout ce beau d’habitations à l’aide de déJ.-B.S. monde pourra faire connais- tritus, la cuisson solaire et www.internationalcleantechweek.fr sance avec ce qui se fait de autres solutions de transport ME0408.


Bassin annécien

Non, la commune nouvelle ne s’appelle pas Grand Annecy ! La double fusion d’Annecy et de son agglomération, en 2017, n’a toujours pas été comprise par l’ensemble des citoyens. Petit rappel. BASSIN ANNÉCIEN

L

e 1er janvier 2017, la ville d’Annecy et son agglomération s’agrandissaient simultanément. La première devenait “commune nouvelle “ et la deuxième “Grand Annecy“. Un an et demi plus tard, beaucoup de personnes ont encore du mal avec ce micmac administratif qui a chamboulé leur quotidien. Voici donc quelques explications pour, enfin, y voir plus clair.

1 – La commune nouvelle, c’est quoi exactement ?

La commune nouvelle, c’est tout simplement la ville qui est née de la fusion entre Annecy, Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy et Seynod. Et qui a pris le nom d’Annecy. Son maire est Jean-Luc Rigaut et elle est composée de six communes déléguées que sont Annecy “historique“, Annecy-le-Vieux “historique“, Cran-Gevrier “historique“ et ainsi de suite.

2 – Le Grand Annecy, qu’est-ce que c’est ?

Le Grand Annecy, de son côté, n’a rien à voir avec la Ville d’Annecy. Il s’agit d’une communauté d’agglomération. C’est-à-dire une collectivité qui englobe la plupart des communes qui font partie d’un même bassin de vie (dans notre cas les pays de Fillière et d’Alby, les deux rives du lac et le cœur urbain). Politiquement, le Grand Annecy est aussi présidé par Jean-Luc Rigaut, le maire de

Les deux logos reprennent le même mot central - Annecy - mais l’intégrent dans deux environnements visuels différents.

la commune nouvelle.

3 – D’où vient la confusion ?

Le hic, c’est qu’Annecy est devenue plus grande sans changer de nom, et ce alors que naissait en même temps le Grand Annecy, qui est une collectivité distincte. Si les deux entités reconnaissent aujourd’hui que le timing n’a pas été très « heureux », et qu’un « décalage » entre les deux opérations aurait pu permettre aux citoyens de mieux appréhender ces mutations, elles insistent sur le fait que « les calendriers ne pouvaient pas être dissociés ». Pour ce qui est des nouveaux noms choisis, la commune nouvelle stipule que prendre “Annecy“ (tout court) était une « évidence ». « Honnêtement, qu’est-ce qui aurait été plus adapté ? », fait remarquer son service commu-

nication. Du côté de l’agglomération, si on admet que les gens ont pu s’emmêler les pinceaux à cause du nom “Grand Annecy“, on est également persuadé que c’est le bon : « On ne s’est pas demandé si les gens allaient le comprendre maintenant. On s’est demandé comment il allait être perçu dans 30 ans et de l’extérieur. Et à ce double titre, “Grand Annecy“ était la meilleure option. »

4 – Comment être certain de ne pas se tromper ?

Si vous cherchez un moyen mnémotechnique vous permettant de savoir à coup sûr si vous êtes en train de parler de la commune nouvelle ou de l’agglomération, dîtesvous que dans de nombreuses régions de France (Chambéry, Besançon, Paris, Lyon), “Grand“ fait référence à la communauté d’agglomération. JEAN-BAPTISTE SERRON

EN BREF Lovagny. Festival auto-moto rétro

de Faverges-Seythenex, de 7 heures à 10 heures. Les trois parcours route, les quatre VTT et les deux de marches sont de difficulté variée, accessible aux sportifs comme aux amateurs et aux familles. Les tarifs sont de 8 euros/adulte adhérent FFCT, 10 euros adulte non adhérent, gratuit pour les moins de 18 ans adhérents FFCT, et de 6 euros pour les moins de Dimanche 24 juin, de 9 h à 18 h, chemin des 18 ans non adhérents. Renseignements auCézards, à Lovagny, se déroulera le 5e festi- près de l’office de tourisme des Sources du val auto-moto rétro, organisé par Lovagny Lac d’Annecy, au 04 50 44 60 24. Animation. Au programme : exposition de Annecy. Soirée festive aux Capucins véhicules anciens, spectacle du sosie de Vendredi 15 juin, les Amis du Domaine des Johnny Hallyday Christ Jhonny, shows Capucins proposent de se retrouver entre VTT 100 % trial, rodéo mécanique, mini- 18 heures et 21 heures devant la chapelle quads électriques, jeux gonflables et en des Capucins pour une soirée festive. Pour bois... Entrée donnant accès à toutes les que la fête soit complète, les organisateurs animations 5 euros adultes, 2 euros enfants invitent à amener son pique-nique et l’enet moins de 12 ans, gratuit moins de 5 ans. semble de l’assemblée lèvera son verre à la beauté du site et à sa préservation. Il y aura Bassin annécien. Randonnée La 2e randonnée des Sources du Lac organi- également au programme une exposition sée par les cyclos-clubs de Faverges-Sey- de photos et de documents divers, ainsi thenex et du Bout du Lac (Doussard) aura qu’un orchestre et des chanteurs qui se lieu dimanche 17 juin. Les inscriptions et produiront dès 18 h 30. En cas de mauvais les départs se font de la salle polyvalente temps, la soirée sera annulée. ME0409.

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

9


10

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Bassin annécien

Les nouvelles aventures de Clémentine Jullien Après deux participations à Koh-Lanta, la jeune femme a décidé de se lancer dans un nouveau défi, plus long, et entourée de son frère et de deux amies. Alors, cap ou pas cap ? Une aventure participative Clémentine Jullien et son équipe vont traverser plus de 15 pays jusqu’en septembre 2019, avec leur matériel de camping et en logeant chez l’habitant. Le budget de l’aventure, baptisée “4 ou pas cap”, s’élève au total à 80 000 euros. Les internautes et les entreprises pourront y contribuer en achetant des défis via le site de financement participatif Ulule. Le groupe partagera ses aventures sur les réseaux sociaux et pourrait même en tirer un film à son retour de voyage.

Les “Jardins Secrets“ obtiennent le label “Jardin Remarquable“

Jennifer, Chloé, Benjamin et Clémentine vont partir pour un tour du monde d’un an, rythmé par les défis.

BASSIN ANNÉCIEN

E

lle en a bavé à Koh-Lanta, arrivant finaliste du jeu de survie de TF1 en 2017, et repartant pour un tour en 2018 dans Le combat des héros . Pourtant, Clémentine Jullien a toujours soif « d’adrénaline » et va se lancer dans un tour du monde d’un an, pour lequel elle quitte son poste d’entraîneur au comité départemental de badminton. « J’ai envie de repartir pour une nouvelle aventure », confie la sportive de Veyrier-du-Lac. Mais, cette fois, c’est elle qui est à l’origine du projet, avec

son jeune frère Benjamin, qui vit à Nâves-Parmelan, et deux amies. Tous les quatre, âgés de 23 à 27 ans, ont le sport en commun. Clémentine a rencontré Jennifer durant ses études de Staps, et de leur côté Benjamin, Jennifer et Chloé ont passé un diplôme d’entraîneurs de tennis. « On sait qu’ensemble on peut faire des choses et aller loin dans nos idées. »

« Voyage de tous les défis » Ils vont donc se lancer dans un « voyage de tous les défis » . Certains sont purement sportifs, à l’image de l’ascension du volcan Tongariro en Nou-

velle-Zélande, d’autres plus ludiques, comme apprendre le surf au Timor ou l’espagnol en Amérique du Sud, voire insolite, avec une… tonte de moutons au programme ! Le côté “Koh-Lanta” est aussi là. Les quatre compères prévoient de mener une expérience en solitaire durant un mois. Ils s’entraînent depuis deux ans en pratiquant des sports outdoor. « Notre région s’y prête énormément », note Clémentine Jullien. D’autres défis auront une thématique humanitaire ou éco-responsable (distribution de matériel, ramassage de déchets…). Les quatre jeunes se sont ins-

pirés d’une expérience vécue avec un groupe de demandeurs d’asile soudanais et érythréens à Chaumont, village d’enfance de Clémentine, autour du « partage de notre région et du sport ». Et, qu’en pensent les parents ? « Notre mère, au début, n’a pas très bien pris de se séparer de deux de ses enfants », raconte Benjamin. « Et, ce n’est pas facile pour notre petite sœur. » Mais, ils pourraient tous se retrouver sur une étape. Le leitmotiv de ce voyage sera “Cap ou pas cap ?” Rendezvous en septembre, date du grand départ, pour le savoir.

SAINT-FÉLIX

Espace de coworking

Le bail commercial entre la mairie et François Devis a été signé le 4 juin dernier.

les deux parties ont été accompagnées par Annecy Initiative qui a apporté ses conseils comme le montant du loyer (1000 euros la première année, 1200 les suivantes) afin d’asPour mener à bien ce projet, surer le démarrage de l’activi-

VAULX

Voilà déjà 24 ans que les Jardins Secrets de Vaulx ont ouvert leurs portes. Désormais étendus sur 7 000 m 2, ils offrent aux visiteurs une évasion bucolique et originale au travers de patios et salons ouMAXIME PETIT verts sur la nature, de galeries, tonnelles, bassins et fontaines dans lesquels s’épanouit une végétation luxuriante. Ce petit paradis créé de toutes pièces par Alain et Nicole Moumen, épaulés aujourd’hui par leurs trois filles, vient d’obtenir le label “Jardin remarquable“ décerné

La Café de la Place rouvre ses portes en juillet Il y a quelques mois, François Devis a eu écho de la volonté de la mairie, celle-ci ayant reSon rideau est baissé depuis poussé jusque-là des apun an. Mais cette image ap- proches qui auraient pu partiendra bientôt au passé. concurrencer des commerces Acquis par la commune en déjà existants sur place. Teavril 2017 pour la somme de nancier, autrefois, d’un bar à 180 000 euros (prix du bâti- Annecy, le Marignien voulait ment et de la licence 4), le Café développer un concept de cade la Place « devrait être prêt pour fé culturel en milieu rural. la finale de la coupe du monde », an- L’idée a plu aux élus qui ont, nonce François Devis, le nou- toutefois, quelques exigences. veau gérant. Traduction : c’est « Il y a une obligation de 12 animaà la mi-juillet que le centre- tions par an », révèle Alain Baubourg saint-félicien va retrou- quis. Ça tombe bien, François ver son âme festive. Devis a l’intention d’y organiUne atmosphère qu’a connue ser des expositions, des le maire Alain Bauquis dans concerts, « des concours de beses souvenirs de jeunesse et lote ». qu’il comptait bien restaurer Autre volonté de la mairie, depuis 2008, année de la dans les cartons à l’époque de « création d’un comité consultatif » l’ancienne communauté de destiné à redonner force et communes : la création d’un identité à la place du village. espace de coworking de 60 m2 Le bistrot faisait partie de ses à l’étage de l’établissement, desseins. Encore fallait-il dé- fonctionnel « à la rentrée de sepnicher la personne idoine, ca- tembre ». pable d’apporter cet esprit de Même identité convivialité.

Evolutifs, les “Jardins Secrets“ qui sont ouverts 7 jours sur 7, offrent un dépaysement total.

té. Enfin, dernier détail mentionné dans le bail commercial : le Café de la Place conserve son nom. La seule image du passé maintenue.

ME0410.

FLORIAN POTTIEZ

par le ministère de la Culture. Il s’agit là de la plus haute distinction donnée à un jardin ouvert au public. « Nous sommes jugés sur plusieurs critères, historiques, botaniques, architecturaux, la gestion des espaces, l’accueil, explique Myriam Moumen, directrice. Et en plus, une commission vient incognito sur place pour compléter le dossier et se rendre compte par elle-même ». Ce label confère aux Jardins Secrets la reconnaissance officielle qui leur manquait. Et une signalisation routière qui va de pair. « C’est aussi un gage de qualité pour les férus de jardins », complète, ravie, Myriam Moumen. ISABELLE MUGNIER


Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

11

Pour ses dix ans, Art by Friends veut « marquer le coup » ! Le lieu phare de l’art urbain à Annecy célèbre cette année ses dix ans d’existence. Pour l’occasion, quinze jours de fête auront lieu un peu partout en ville. ANNECY

D

ix ans que ça dure ! Dix ans qu’Art by Friends s’est donné pour ambition de colorer Annecy, de faire pénétrer l’art urbain au cœur de la ville. Créé en 2008, le collectif mené par Camille Regnaudin et Adrien Fumex avait débuté par des expositions occasionnelles, la première organisée au café l’Indépendant ; il s’est fédéré au fil des années, pour s’installer dans un local pérenne, depuis 2014, avenue du Rhône.

L’exposition Opinel a fait le tour du monde « Au fil des années, de plus en plus d’artistes » ont rejoint l’aventure, explique Sarah Parrot, qui collabore avec le collectif. Une exposition phare a contribué à faire connaître Art by Friends dans le monde entier, c’est sans doute celle qui

a connu le plus grand succès ces dix dernières années : Opinel series, en hommage au célèbre couteau savoyard. L’exposition lancée à Annecy en 2016 est passée entre autres par New York, Montréal, Vicenza, Genève… À l’origine de nombreux événements depuis dix ans, Art by Friends s’est lancé cette fois dans l’élaboration d’un festival, “Dix sur dix”, histoire de « marquer le coup » de ce dixième anniversaire. Le skate et la culture urbaine seront au centre des festivités, avec en tout onze événements (lire ci-contre) qui vont de l’exposition à la projection en passant par des concerts. Le gros événement de la quinzaine (21 juin – 7 juillet) aura lieu dans la cour du château, samedi 30 juin, avec ateliers, battle d’art avec des artistes qui s’affrontent en direct, food-trucks, et concerts pour finir. FLORENT PECCHIO

Un programme riche Le festival “Dix sur dix”, c’est du 21 juin au 7 juillet. Concerts, projections de films, expositions, photographies, soirée quiz sur la culture skate, journée tatouages… Le programme complet est à retrouver sur : www.10sur10-festival.com.

L’un des fondateurs d’Art by Friends, Adrien Fumex, avec Sarah Parrot.

ME0411.


12

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Bassin annécien

Ligne ferroviaire Annecy – Aix-les-Bains : les choses avancent lentement mais sûrement Approuvé le 1er octobre 2015, le principe de modernisation de la ligne ferroviaire reliant Annecy à Aix-les-Bains vient de franchir une nouvelle étape avec la validation, par l’agglomération annécienne, du lancement des études d’avant-projet. BASSIN ANNÉCIEN

«

études chiffrées à quatre millions d’euros a également été dévoilée. Les plus gros financeurs seront la Région et le Département de la Haute-Savoie (30 % chacun). Le Grand Annecy mettra 9,5 %, Grand Lac et Grand Chambéry 1,83 % chacun. Toutefois, le calendrier des travaux, lui, n’a pas été présenté. Et la période 2019-2021, un temps évoqué, ne semble plus crédible.

C’est un dossier très attendu et qui se fait très attendre. » Si la formule n’est pas très “Académie française“, elle a au moins le mérite de parfaitement décrire le projet de modernisation de la ligne ferroviaire entre Annecy et Aix-les-Bains. Prononcée de façon informelle par un élu de l’agglomération du Grand Annecy lors du conseil communautaire du 31 mai, elle Le rôle met en parallèle l’urgence de de Rumilly la situation et la lenteur des enfin reconnu avancées. Dont voici les derLors de ce même conseil comnières nouvelles. munautaire, il a été décidé Les études d’avant-projet d’aménager un terminus de la phase 1 technique à Rumilly. Une réenfin lancées ponse directe à la volonté de Le 31 mai, donc, les élus com- Jean-Luc Rigaut, le président munautaires ont validé le lan- du Grand Annecy, d’inclure cement des études d’avant- la capitale de l’Albanais au projet de la phase 1 (lire ci- tracé du Léman Express. contre). Qui devraient débu- Après l’avoir évoqué succincter cet été. Elles comprennent tement à plusieurs reprises notamment les études d’ex- ces derniers mois, il s’est cette ploitation, les études socio- fois montré plus clair : « On économiques, les études tech- veut créer à Rumilly une voie supniques et d’infrastructure, les plémentaire à quai et quelques nouétudes environnementales, velles voies de garage pour faire de l’analyse foncière ou encore cette gare un vrai terminus du CEl’analyse des conditions de VA (Léman Express) côté Sud. » réalisation des travaux et de Avec une ambition : « A l’avefermeture des lignes. Bref, du nir, il faut que des liaisons pendulaires efficaces puissent se faire entre concret. Voici l’ensemble des travaux qui sont compris dans la première phase. La deuxième verra notamment le Par ailleurs, la clé de réparti- Annecy et Rumilly. » tion du financement de ces JEAN-BAPTISTE SERRON doublement de la portion Grésy-sur-Aix-Albens.

2

1

ME0412.

Les deux phases des opérations Le 22 janvier 2018, le comité de pilotage du projet a opté pour un découpage des opérations en deux phases. Sans en préciser le calendrier. La phase 1 consistera à : – adapter le plan de voies de la gare d’Annecy côté Ouest, – doubler la voie en sortie d’Annecy sur 2 km, – adapter la signalisation en gare et en ligne pour absorber l’augmentation des itinéraires, – doubler la voie entre Rumilly et Marcellaz-Albanais, – aménager un terminus technique à Rumilly. La phase 2 consistera à : – doubler les voies entre Grésy-sur-Aix et Albens, – adapter le plan de voies de la gare d’Aix-les-Bains.


Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

13

Étape du Tour : l’enchaînement Croix Fry – Glières, une belle galère ! Dans moins d’un mois, le 8 juillet, l’Essor sera sur la ligne de départ de la redoutable Étape du Tour, Annecy-Le Grand Bornand, ouverte aux amateurs. Au programme, entre autres, le col de la Croix-Fry et la montée des Glières… Reportage sur place. ARAVIS

D

’un côté, la pente, vertigineuse, les sapins en contrebas. De l’autre, la roche, massive, un haut mur de pierre. Au centre, une route fraîchement goudronnée, qui monte, qui monte… Et votre serviteur sur son vélo qui se dit deux choses. Un, les personnes qui ont un jour imaginé tracer une route ici sont des inconscients ; deux : les organisateurs du Tour de parfaits sadiques.

Une petite portion d’un monstrueux gâteau Bienvenue dans la montée des Glières, l’un des moments clés et parmi les plus spectaculaires du prochain Tour de France, et théâtre de l’Étape du Tour version amateurs, le 8 juillet prochain, épreuve dans laquelle s’aligneront 15 000 cyclistes, dont l’Essor. En guise de reconnaissance, je me suis focalisé cette fois-ci sur une petite portion de ce monstrueux gâteau de 170 ki-

lomètres (et 4 000 mètres de dénivelé positif !) : l’enchaînement col de la Croix Fry et montée des Glières. Le premier est une sorte de mise en bouche pour bien commencer la journée : il est exigeant mais sans gros pourcentages, hormis au-dessus de Manigod. Presque facile à côté de cette épique montée des Glières, très raide, qui va sans doute mettre un gros coup au moral et aux cuisses des participants. J’y vois un seul avantage : elle est courte, le supplice ne dure “que” 6 kilomètres. Et le paysage est grandiose, il aide à digérer le supplice. Arrivé sur le plateau, je savoure la quiétude des lieux, reprends mon souffle et m’engage sur le fameux sentier non goudronné, qui restera sans doute dans les annales du Tour. Le physique avait tenu le coup mais le matériel me lâche : crevaison, au bout de 500 mètres. Me voilà prévenu… FLORENT PECCHIO (PHOTOS FLORIAN POTTIEZ)

L’Essor à l’assaut du Tour Le 8 juillet prochain, l’Essor sera sur la ligne de départ de l’Étape du Tour, épreuve réservée aux cyclistes amateurs, une semaine avant le passage des professionnels, entre Annecy et le GrandBornand. Régulièrement, nous vous racontons les coulisses de cette préparation à l’exploit...

Les services du Départment ont bien travaillé : la route est refaite sur de nombreuses portions de l’itinéraire.

ME0413.


14

Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

30e Ronde de Chavanod dimanche 17 juin : cinq façons d’y participer Lancée en 1989 par l’association des parents d’élèves pour financer les activités de l’école, la course pédestre chavanodienne souffle ses 30 bougies, dimanche 17 juin. Avec un programme à la portée des 500 sportifs attendus. CHAVANOD

I

l y en aura pour tous les goûts. Pour ceux qui aiment la compétition ou ceux qui misent avant tout sur le plaisir. Pour ceux qui marient bien le vélo et la course pied ou ceux qui accélèrent leur marche à l’aide d’un bâton. Pour les expériences en solo, en duo ou en famille. Bref, la 30e Ronde de Chavanod offre un panel d’expérience sportive sur route, dimanche 17 juin. Anniversaire oblige, avec quelques nouveautés à la clé selon Thierry Accambray, président de l’association éponyme, organisatrice de l’événement.

La Ronde et VTT

Pour la 6 e année consécutive, un run & bike de 23 kilomètres, « mi-chemin, mi-route », attend les athlètes. Mais pour rompre la routine, les organisateurs ont décidé d’innover. En effet, la fameuse côte de Belleville ne servira pas de juge de paix aux participants. « Cette année, elle n’est pas placée en fin de parcours , annonce Thierry Accambray. Elle est dans la première partie de l’épreuve, au bout de 10 kilomètres ». Cette difficulté sur 1000 mètres, en entrée d’un tracé « technique » avec ses 450 mètres de dénivelé, pour-

Infos pratiques Dimanche 17 juin au stade de Chavanod – Inscriptions : www.larondedechavanod.fr ou sur place (avec majoration). – Tarifs : la Ronde & VTT (35 € par binôme, 40 € sur place), la Ronde (15 €, 17 € sur place sur place), la marche nordique (10 €, 12 € sur place, bâtons obligatoires), la marche balade « quiz » (8 €, sans majoration sur place, gratuit pour les moins de 15 ans accompagnés), le relais des familles (5 €). – Retrait des dossards : samedi Le Run & Bike et la marche nordique, deux des cinq épreuves de la course chavanodienne. Photos : la Ronde de Chavanod de 16 h à 18 h et dimanche à Cette épreuve de 13 kilo- rection des gorges du Fier, il sur l’environnement. « C’est partir de 7 h 30 et jusqu’à une rait en « surprendre » plus d’un. mètres, traversant quatre les orientera cette fois-ci vers une dizaine de questions à remplir heure du départ de la course. La Ronde – Horaires des courses : Ronde La doyenne de l’événement communes (Montagny, Mar- les hauteurs de Chavanod. durant la balade. C’est ouvert à tout & VTT (9 h), Ronde (9 h 15), sportif chavanodien. Là aussi cellaz, Chapeiry et Chava- Bâtons obligatoires mais sans le monde ». Dès 16 ans. marche nordique (9 h 30), un mélange de bitume et de nod) est devenue « le point la pression du chrono. Relais des familles marche balade quiz (9 h 35), le terre attend les semelles des fort » de la Ronde depuis trois Marche balade quiz Dans le même esprit que la relais des familles (11 h 45)

sportifs. Mais cette course historique et vallonnée ne pouvait passer le cap des 30 ans sans une petite retouche : la distance passe de 9,6 à 11,7 kilomètres.

La marche nordique

ans. « C’est une discipline en plein boom. Et ce n’est que le début , confirme Thierry Accambray. Dans le club, il y a 70 licenciés en marche nordique ». Si en 2017, le parcours avait emmené les marcheurs en di-

« Ça reste une course de village », insiste bien le président de la Ronde. Histoire d’attirer davantage d’habitants de la commune, cette balade de 6 kilomètres sera accompagnée ce week-end d’un quiz

Corrida disputée en décembre au moment du Téléthon, il s’agit de parcourir un relais (3 x 400 m) autour du stade. Ici, le plaisir remplace le classement.

FLORIAN POTTIEZ

Petite épreuve est très vite devenue grande Jeune trentenaire, La Ronde de Chavanod n’avait, lors de sa création en 1989, rien à voir avec le rendez-vous aujourd’hui proposé par Thierry Accambray et son équipe (voir ci-dessus). « Il n’y avait alors qu’une seule épreuve. Il s’agissait d’une course pédestre d’une dizaine de kilomètres. Elle passait par les gorges du Fier et revenait vers l’ancienne école, le couvent... », témoigne Didier Martinoty, enseignant de son état, qui fut à l’origine de la toute première édition de La Ronde. « Il y a tout de suite eu de l’engouement car il n’y avait pas beaucoup de courses hors stade à l’époque. Au bout de sept ans, nous avions plus de 500 participants et nous étions la troisième course départementale du genre ». L’épreuve ne cessant de croître, ses organisateurs ont

assez vite été contraints de se structurer différemment pour faire face. En 1995, l’association loi 1901 “La Ronde de Chavanod“ (LRDC) a ainsi été portée sur les fonts baptismaux, Jean-François Tapponier en était le président. « Ça devenait trop lourd à porter pour l’association des parents d’élèves qui s’en occupait jusque-là », confie Didier Martinoty.

Un événement populaire L’épreuve a donc évolué, s’adaptant finalement quelque part à la demande, mais l’esprit du rendez-vous, lui, n’a pas changé. « C’est une épreuve avant tout populaire, qui s’adresse à un large panel de concurrents. On veut que ça reste comme ça, souligne Didier Martinoty. C’est notamment pour ça que l’on ne propose pas de gains trop attractifs. Ça

n’est pas l’idée ». Les bénévoles, en tout cas, répondent pour leur part toujours présents. Outre les fidèles du début, de nombreux adhérents de LRDC, qui compte également une section sportive depuis 2007, ainsi que leurs familles retroussent leurs manches pour permettre le bon déroulement des différents rendez-vous proposés tout au long de l’année par l’association : « Pour le 17 juin, entre tout, il faut 110 à 120 bénévoles, précise Didier Martinoty, lui aussi toujours de la partie. On a aussi la chance de pouvoir compter sur le soutien sans faille de la mairie », se félicite-t-il. Avec de telles forces vives et un tel soutien, “La Ronde de Chavanod“ a encore de beaux jours devant elle. ISABELLE MUGNIER En 1992, soit trois ans seulement après sa création, “La Ronde“ attirait déjà de nombreux coureurs.

ME0414.


Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

15

Carnaval vénitien : un pavé dans la mare Au cours d’une assemblée générale extraordinaire organisée mardi 5 juin, la présidente de l’association Aria, qui organise chaque année le carnaval vénitien d’Annecy, a précipitamment quitté ses fonctions. En emportant avec elle le nom de la manifestation. ANNECY

L

e carnaval vénitien d’Annecy aura-t-il lieu l’an prochain ? Oui. Sous quel nom ? Difficile à dire. Et avec quel président aux manettes ? Mystère et boule de gomme. Voici résumées les conséquences de la décision prise par Jiacomina Sale, la présidente d’Aria (association qui organise l’événement depuis 1996), de quitter ses fonctions mardi 5 juin à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire. « Si j’ai fait cela, explique l’avocate, dont le départ était quoi qu’il arrive acté au 30 juin, c’est parce qu’avec les membres du conseil d’administration, nous avons été la cible d’attaques personnelles. » Et d’évoquer un climat qui « nuisait à la sérénité de l’organisation du carnaval ». En outre, avant de quitter son poste, Jiacomina Sale a pris soin de déposer la marque “Carnaval vénitien d’Aria “ auprès de l’INPI, et ce afin de « protéger Aria ». De quoi ? D’une éventuelle reprise par une « association publique ou privée » dont la rumeur se faisait écho ces derniers temps. Mais

pas de panique, « ce contrat sera rétrocédé à la future structure qui gérera le carnaval ».

Mireille Brasier future patronne ? Pour les adhérents d’Aria, cette double nouvelle a fait l’effet d’un choc. Mais depuis, des volontés se sont manifestées pour tenter de reprendre les choses en main. Mireille Brasier, premier maire adjoint de la commune déléguée d’Annecy, qui était présente à ce titre à l’AG extraordinaire, fait ainsi savoir que « la fin de la présidence de Jiacomina Sale ne doit pas signifier la fin du carnaval ». En effet, pour elle, « ce sont les 180 membres de l’association qui font vivre cette manifestation et il ne faudrait pas que leur travail remarquable soit réduit à néant ». D’ailleurs, pour prouver son envie de faire « perdurer quelque chose qui marche », elle s’imagine déjà reprendre le flambeau en 2020, quand son mandat actuel sera terminé. En attendant, c’est Suzanne Queyrel, ancienne vice-présidente, qui assurera les affaires courantes.

Et pourquoi pas deux structures ? Désormais ex-présidente d’Aria, Jiacomina Sale milite pour scinder l’association en deux. « On pourrait avoir d’un côté “Aria carnaval vénitien d’Annecy“ et de l’autre “Aria culture“ (pour les jumelages, les conversations italiennes, les conférences etc.) », imagine-telle. « Chacune aurait son propre conseil d’administration mais il n’y aurait qu’un seul président. » Une proposition qui fera sans doute réfléchir les futurs candidats.

CATHERINE BIGAUT-MAGNIN Lors de l’assemblée générale extraordinaire du 5 juin, les comportements étaient nettement plus vindicatifs ET JEAN-BAPTISTE SERRON que lors du dernier carnaval.

ME0415.


16

Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Pôle environnemental au manoir de Novel : un bouclage financier espéré avant 2019 Si le projet de création d’un pôle d’excellence environnementale dans le manoir de Novel suit son cours, son financement, lui, tarde à se concrétiser. Asters, porteur du projet, espère cependant le boucler avant la fin de l’année. plexe que prévu. « Pour résumer il nous faudrait deux millions d’euros pour réaliser l est aujourd’hui acquis tout ce que l’on souhaite et à l’heure que le manoir de Novel, à actuelle, nous n’avons réussi à colAnnecy, va reprendre vie. lecter que 60 % de cette somme », Un projet d’envergure, raconte Christian Schwoehconduit par Asters* avec l’ac- rer, le directeur d’Asters. cord de la Ville d’Annecy, est Les jardins resteront ouverts emmanché depuis maintenant deux ans et demi. Il com- Pour réunir l’argent manprend, entre autres (lire ci- quant, qui servira à aménager contre), le déménagement du les 980 m2 de surface qui sesiège de l’institution, aujour- ront utilisés par les difféd’hui établie à Pringy. rentes composantes du futur Toutefois, avant de voir les pôle environnemental, Asters employés du conservatoire va donc solliciter ses partedes espaces naturels occuper naires. « Le but étant qu’on arrive la bâtisse du XII e siècle, il va à consolider notre budget avant la falloir attendre encore un fin de l’année 2018 », précise le peu. La faute à un montage fi- directeur. nancier qui s’avère plus com- De son côté, la commune nou-

ANNECY

I

velle d’Annecy, après avoir redit son intention d’accompagner le projet, s’est engagée à mettre à disposition du conservatoire les murs du manoir (qui lui appartiennent) pendant une quarantaine d’années. À condition qu’Asters prennent en charge le montant des travaux. Elle a aussi rappelé que les jardins du manoir, pédagogiques et ouverts au public, le resteraient. « Et ça tombe bien, car ils s’inscrivent parfaitement dans notre ambition environnementale », conclut Christian Schwoehrer. J.-B.S. *Asters est le conservatoire des espaces naturels de Haute-Savoie.

Le projet D’après Christian Schwoehrer, directeur d’Asters, le projet consiste à installer dans le manoir de Novel un pôle d’excellence environnementale, de connaissance et d’expertise. Le tout en lien avec le monde de la recherche (sans doute sous la forme d’une résidence). Le lieu, qui abriterait le siège d’Asters, celui du conservatoire botanique et l’antenne “lac“ du conservatoire du littoral, comprendrait également un pôle ressource. Actuellement, seul le service des espaces verts de la Ville d’Annecy occupe les lieux.

Au revoir le Roc des Alpes, voici l’Alps Bike Festival !

La station dispose de pistes VTT pour tous les niveaux, de la verte à la noire. (Alps Bike)

du mythique Roc d’Azur, l’un des plus gros événements VTT au monde. « ASO est là pour faire du business, C’est la fin d’un partenariat je pense que ce n’était plus assez qui aura duré 5 ans . Et le dé- rentable pour eux », résume but d’une nouvelle ère, du cô- Alain Pessey, directeur de té de La Clusaz : le mam- l’Alps Bike Festival, nom de mouth ASO (Amaury Sport l’événement qui prend la Organisation, qui orchestre suite, à partir de cette année. notamment le Tour de France Résultat, une bonne partie de ou le marathon de Paris) a dé- l’équipe organisatrice recidé de ne pas renouveler prend le flambeau. l’expérience du Roc des Des musiciens pour égayer Alpes. le parcours C’en est donc fini de ce rendez-vous en tant que tel, évé- Alors que le Roc des Alpes nement sportif qui s’était im- était avant tout une course, posé comme le pendant alpin l’Alps Bike espère toucher un

LA CLUSAZ

public plus familial, avec des courses, certes, mais aussi des randonnées ludiques, familiales, sans classement, ouvertes à tous les niveaux de pratique. Quelques exemples pour comprendre ce nouvel esprit : la Rando’Zic va consister à disposer plusieurs groupes de musique le long du parcours, pour encourager les participants ; il y aura aussi des stands pour déguster les produits du terroir. Les VTT électriques occuperont également une bonne partie de l’affiche. « On cherche à promouvoir la disci-

pline, la faire découvrir aussi à des gens qui n’ont pas l’habitude de faire du VTT », dit Alain Pessey. Alors qu’elle était il y a une dizaine d’années une station phare du VTT, La Clusaz avait un peu perdu de sa superbe. Dans la foulée du Roc des alpes, l’Alps Bike entend bien s’installer comme un rendez-vous incontournable. En France mais aussi et surtout à l’international, comme son nom, en anglais dans le texte, l’indique. FLORENT PECCHIO Le programme complet est à retrouver sur https ://alpsbikefestival.com

ME0416.


Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

17

Le “Monsieur terrasses” va ouvrir l’œil La commune nouvelle vient de recruter une personne chargée de veiller au bon respect de la réglementation sur les terrasses et étalages en centre-ville. Même si les problèmes sont « à la marge » selon la Ville, ce nouveau “référent” pourra intervenir plus efficacement. ché au service de l’occupation commerciale du domaine public, pourra intervenir les outes les terrasses sont- soirs et les week-ends. Dans elles bien dans les clous ? son viseur : les terrasses et les Le sujet est sensible en étalages (vêtements, sacs...). vieille ville d’Annecy. Pour 3) Qui est visé ? avoir une meilleure visibilité Selon Martine Scotton, auet une capacité de réaction ac- jourd’hui les terrasses qui ne crue, la commune nouvelle a respectent pas les règles sont recruté au mois de mai un « à la marge ». La municipalité “référent”, qui a démarré en précise d’ailleurs qu’aucune juin son « immersion » dans les autorisation n’a été retirée à ruelles annéciennes. un commerçant depuis la 1) Pourquoi ? création de la commune nouLa cité lacustre est confron- velle l’an dernier. « Les règles tée à une « montée en puissance de ont été établies en 2013. Il y a eu l’occupation du domaine public » trois ans pour harmoniser. Là, c’est ces dernières années. Elle a la phase où on doit faire appliquer », donc suivi l’exemple d’autres explique-t-elle. « collectivités touristiques », qui « Très très vite, quelqu’un qui a déont une personne chargée de rogé sciemment, dans les jours qui faire appliquer la réglementa- suivent, se verra contrôlé et il y aura tion. Les villes de Nice ou en- une gradation dans les sanctions. » core Aix-en-Provence sont ci- Autrement dit, après la phase tées en exemple. de discussion, si un commerçant ne respecte toujours pas 2) Quelles missions ? « C’est une personne attachée à les règles, il risque de recevoir être sur le terrain pour faire remon- un courrier de la municipalité ter les problématiques et, dans un et cela pourrait même déboupremier temps, faire du conseil et de cher sur une contravention de la pédagogie », détaille Martine 1500 euros. « J’espère que nous Scotton, maire-adjointe à l’ad- n’en arriverons pas là. » ministration générale. Ce 4) Quelles réactions ? “Monsieur terrasses”, rattaLe président de la Fédéra-

ANNECY

T

Les terrasses en chiffres

Les terrasses s’étendent sur plus de 4500 m2 sur le territoire de la commune historique d’Annecy.

tion autonome générale de l’industrie hôtelière touristique (Fagiht) d’Annecy n’est pas contre l’arrivée de ce “référent”. « Ça ne nous dérange pas. Dans la mesure où il y a un règlement, il doit s’appliquer », exposet-il. « Sans contrôle, c’est n’importe quoi, et il y a une notion de favori-

tisme. » Mais, Arnaud Cornut veut « qu’il y ait une concertation avant la sanction ». Elle ne doit pas être « appliquée de façon bête et méchante ».

demi, avec les commerçants et les résidents. La réglementation pourrait évoluer. La place “importante” occupée par les terrasses des petites surfaces commerciales est no5) Et après ? La Ville poursuit la « concer- tamment sujette à réflexion. tation », engagée il y a un an et MAXIME PETIT

ME0417.

Le service d’occupation commerciale du domaine public de la commune nouvelle comptabilise 226 terrasses sur l’ensemble du territoire d’Annecy. La grande majorité, 201 précisément, est installée sur la commune historique d’Annecy, pour un total de 4 517 m2. L’autorisation des terrasses est actuellement accordée pour deux ans par la mairie. « On pourrait passer à trois ans si chacun joue le jeu », indique Martine Scotton, maire-adjointe à la commune nouvelle en charge de l’administration générale.


18

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Bassin annécien

Pour son édition 2018, le High Five Festival prend d’assaut… l’Impérial Palace ! Les organisateurs du festival de ski freestyle, après une édition 2017 spectaculaire marquée par le Big Air sur le Pâquier, ont cherché à se réinventer. C’est chose faite avec cette nouvelle édition, en octobre prochain, qui se déroulera au sein du prestigieux hôtel. ANNECY

I

ls avaient promis qu’ils reviendraient avec de nouvelles idées. Ils n’ont pas déçu : mercredi 6 juin, les organisateurs du High Five Festival, Gaylord Pedretti en tête, ont dévoilé ce que serait dans les grandes lignes la future édition de l’événement, du 5 au 7 octobre 2018. Une conférence de presse sous forme de soirée de Noël : avec son thème des “Copains d’abord”, l’équipe de Like That a sorti une série de cadeaux de sa hotte, qui devraient plaire aux festivaliers. En 2017, ils avaient largement répondu présent, avec 40 000 personnes sur le Big Air, ce tremplin de ski géant installé sur le Pâquier. Une partie des organisateurs dont Gaylord Pedretti (3e en partant de la gauche), à côté de Philippe Gourgaud, directeur de l’Impérial. (©High Five)

Des soirées DJ, des humoristes Le festival, comme c’est son habitude, va aussi proposer des soirées, avec concerts et performances DJ. Une nouveauté cette année : des humoristes vont aussi tenir l’affiche, avec notamment Kheiron et Dédo, tous deux repérés au Jamel Comedy Club.

L’Impérial Palace rien que s’emparent d’un symbole À la place, un tremplin plus procher les champions du High Five. pour eux d’Annecy. « On ne se donne pas modeste (15 mètres au lieu de freestyle de leur public, et Un village des marques C’est la grosse surprise de de limites », a souri Gaylord Pe- 42), dans le parc de l’Impérial, « créer des moments de partage qui doublé cette édition 2018 : pour la première fois, le festival va se dérouler à l’Impérial Palace (lire ci-dessous). Dans le parc, au bord du lac, mais aussi à l’intérieur, puisque l’établissement sera entièrement privatisé pendant trois jours. C’est une grosse prise pour les organisateurs, qui ont gagné en respectabilité, et qui

qui sera accessible à tous. Finie aussi, la neige de culture qui avait fait polémique l’an dernier. Un airbag géant se chargera de réceptionner les Un Big Air pour s’essayer skieurs. dretti, au moment d’annoncer la nouvelle à la presse. « Et pourquoi pas l’hôtel de ville l’année prochaine ? ».

au freestyle

Il n’y aura plus de Big Air, ce tremplin géant installé ces dernières années sur la place des Romains puis le Pâquier.

vont au-delà d’un simple selfie ou d’un autographe ». Les stars (Henrik Harlaut, Mirabelle Thovex, Sarah Hoefflin et beaucoup d’autres) seront là pour épauler, conseiller les Les stars du ski au milieu festivaliers sur de nombreux ateliers ludiques, le tout dans de leurs fans C’était une ambition affi- un esprit « impertinent » que rechée des organisateurs : rap- vendiquent les créateurs du

Quand l’Impérial Palace devient… le High Five Palace Un hôtel complet, avec son grand parc, excusez du peu. Le temps du festival, l’Impérial deviendra donc… le High Five Palace. L’endroit, durant ces trois jours, deviendra une gigantesque aire de jeu, pour toutes sortes de défis et d’activités. Un Big Air miniature, mais aussi une tyrolienne depuis le troisième étage de l’hôtel…

Pas de changement de lieu, en revanche, pour les projections de films (le cinéma Pathé) et le village du festival, où viennent exposer les nombreuses marques de l’industrie du ski, dans le parc du haras. La surface du village sera doublée par rapport à 2017. FLORENT PECCHIO

Un clin d’œil à la série “Friends” Les organisateurs ont tenu à décliner “les copains d’abord”, thème de l’édition 2018, à toutes les sauces. C’est ainsi qu’a germé dans leur esprit l’idée de recréer le générique de la série “Friends”, célèbre sitcom qui raconte le quotidien de six amis new-yorkais. La vidéo sera dévoilée à la

rentrée, elle met en scène six champions du ski et du snowboard, dont “Rancho”, connu pour ses vidéos délirantes qui cartonnent ces dernières années sur Youtube. La fontaine devant l’Impérial a été modifiée par leurs soins, un canapé récupéré a même été redécoré pour coller à l’original.

Des animations inspirées de vidéos qui ont fait le buzz Les festivaliers pourront aussi se prendre au jeu de l’escalator : à la manière du skieur suisse Fabian Bösch, qui a fait le buzz lors des derniers Jeux Olympiques de Pyeongchang, chacun sera invité à monter l’escalier roulant… par l’extérieur, accroché à la force d’un bras. Autre animation inspirée d’une vidéo virale : un en-

L’hôtel et son parc deviendront une grande aire de jeux, le temps d’un week-end.

traînement à la façon de Andri Ragettli, suisse lui aussi, qui s’était concocté en préparation des JO un véritable parcours du combattant acrobatique, qui sera reproduit à

Annecy, et où chacun pourra se chronométrer. L’hôtel sera aussi le lieu de conférences et d’ateliers, par groupes de 30 personnes sur inscription, pour apprendre

par exemple la photographie, le cinéma, le journalisme… le tout grâce à des sessions de 2 heures, menées par des intervenants extérieurs.

ME0419.

Dans le générique de la série, les personnages finissent dans la fontaine...


Bassin annécien

Trop de pluie en mai ? Une impression trompeuse

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

19

Meeting aérien : Aérolac prend les commandes de l’aéroport

Le mois dernier a donné le sentiment d’être arrosé comme jamais. Et pourtant, ce n’est pas exactement ce que traduisent les chiffres de Météo France. ANNECY / THÔNES

«

En avril, ne te découvre pas d’un fil ». Cet adage bien connu, il a fallu le repousser d’un mois en 2018. En effet, le parapluie est plus souvent sorti que le short ou la robe d’été. Pour autant, mai a-t-il été si maussade que ça ? Réponses, avec les chiffres de Météo France à l’appui, pour Annecy et Thônes.

A-t-il plu davantage qu’à l’accoutumée ?

Quelques chiffres En mai, la journée la plus pluvieuse à Annecy a été celle du 31 avec 14,5 mm d’eau et à Thônes celle du 27 avec 50,4 mm. À noter que la commune thonaine (158,7 mm) figure en tête de celles les plus arrosées Le début du festival international du film d’animation n’est pas épargné du bassin annécien le mois par la pluie. dernier devant Groisy nier (15,7o C contre 14,2o C), Est-il annonciateur d’un (134,3 mm), Le Bouchet-MontCharvin (127,9 mm) et le Thônes a enregistré une été pluvieux ? baisse dans le même temps de Non. D’après les prévisions Grand-Bornand (124,6 mm). 0,5o C (14,6o C contre 15,1o C). saisonnières annoncées par Pour une meilleure compréhenToutefois, il convient de pré- Annick Auffray, de la direc- sion de ces chiffres, 158,7 mm ciser que Météo France se tion régionale de Météo se traduisent par « 158 litres au base sur sa propre station France, le temps va « se stabili- mètre carré pendant le mois », pour la cité lacustre mais re- ser pour les deux prochaines se- explique Annick Auffray.

Oui et non. Pour les deux communes, le nombre de jours de pluie a été supérieur à la normale. Pour la première, il en a été comptabilisé 13 en mai 2018 (contre 12,2 en moyenne) et pour la seconde, 16 au lieu de 13,5. En revanche, le cumul de précipitations a été inférieur à la normale (112,3 mm) à Annecy en mai 2018 (105,6 mm). Ce qui n’est pas le cas pour Thônes avec 158,7 mm en mai 2018 contre 146 mm habituellève les données de la comlement. A-t-il fait plus chaud que mune des Aravis à partir d’une station EDF. d’habitude ? Oui et non. Mai a été marqué A-t-il été le mois le plus hupar de nombreux épisodes mide de l’année ? Non. Janvier et mars le deorageux. Le soleil était moins présent mais cela n’a pas em- vancent. La normale à Annepêché les températures de se cy, respectivement pour ces situer au-dessus de la nor- deux mois, c’est 94 et 93 mm. Là, en 2018, le cumul mensuel male. Alors qu’Annecy a connu une de pluie a grimpé à 221 et hausse de 1,5o C le mois der- 170 mm.

maines ». Une bonne nouvelle quand on sait que 58 mm de pluie sont déjà tombés sur Annecy sur cette première décade de juin alors que, sur l’ensemble de ce mois, il en cumule 99 mm en temps normal. Quant à cet été, « il sera plus sec qu’à la normale sur la moitié Est de la France ». FLORIAN POTTIEZ

Plusieurs milliers de personnes sont attendues dans un lieu habituellement inaccessible sans badge spécial. Photo Stéphane de Langhe / Aérolac

METZ-TESSY C’est une sorte de week-end portes ouvertes qui se prépare à l’aéroport d’Annecy Mont-Blanc ! Exceptionnellement, le samedi 16 et le dimanche 17 juin, le public pourra pénétrer au cœur de l’infrastructure pour assister au meeting aérien d’Aérolac. « L’idée c’est de montrer ce qu’il y a sur l’aéroport », explique Michel Passetemps, président de l’association. « Les gens pourront entrer dans des endroits où ils ne peuvent pas aller habituellement. »

« Jour de fête » 8 000 personnes avaient été accueillies l’an dernier pour la première édition, entre 10 et 15 000 pourraient fouler la piste cette année. Pour l’occasion, la préfecture prend un arrêté de déclassement. L’exploitant Edeis limite l’activité sur le site à l’aviation d’affaires et à la sécurité civile. Les contrôleurs aériens, eux,

continuent leur mission, mais un directeur des vols, issu d’Aérolac, s’ajoute à l’organisation habituelle, ainsi que deux pompiers supplémentaires et du personnel de sécurité. Pour Jérôme Pannettier, ce sera un « jour de fête ». Le responsable d’exploitation de l’aéroport y voit « une démocratisation de notre activité », à la fois « sympathique et ludique ». Les visiteurs pourront découvrir des avions récents et anciens, observer les acrobaties de cinq patrouilles aériennes professionnelles, participer à un atelier gonflage de montgolfières, ou encore déambuler au milieu des stands d’exposition et admirer, au sol, des voitures de collection. Des démonstrations en nocturnes et concerts sont également prévus samedi soir. MAXIME PETIT Samedi 16 et dimanche 17 juin, dès 10 h Entrée journée 6 euros, gratuit - 12 ans Plus d’infos sur www.aerolac.org

Les célèbres Shadoks s’exposent au Musée-Château ANNECY A tous ceux qui veulent (re) découvrir la satire très spéciale des drôles d’oiseaux Shadoks, une surprenante visite s’impose au Musée-Château. Avec “ShadokOrama“, le festival international du film d’animation rend hommage aux 50 ans des bestioles de l’audacieuse série d’animation télévisée créée par Jacques Rouxel et commentée par Claude Pieplu.

Séries dérangeantes Les Shadoks naissent le 29 avril 1968 et s’agitent au quotidien pendant un peu plus de deux minutes juste après le journal télévisé de la 1re chaîne. Ces volatiles OVNI du télévisuel parlent en Ga Bu Zo Meu, construisent des machines absurdes et pompent. Ils s’opposent à la communauté des Gibis, (le nom découlerait de la prononciation G.B. Great Britain) gentils et intelligents, et qui, comme les Shadoks,

convoitent la planète Terre. Il faut replacer le feuilleton dans le contexte d’époque où la télévision d’Etat entrait tout juste dans les foyers, au temps de la conquête sur la lune et d’effervescence de la jeunesse. Le feuilleton ne laisse pas les téléspectateurs indifférents. En mois d’une semaine après le début de la série, la France est divisée entre les pour, amusés par une folie douce, et les contre, choqués par une liberté de ton qui aurait un peu devancé Mai 68. Comme la virulence ne se calme pas, la 1re chaîne propose à Jean Yanne, une émission “Les Français écrivent aux Shadoks“. L’humoriste y lit les courriers des téléspectateurs qui étalent leurs différents "ShadokOrama" proposera de nombreuses animations cet été. avec la télévision. « le plus souvent il ne fait rien », le « insecte minuscule mais redouCréatures et aphorismes Parmi les principales créa- marin Shadok ancien pirate table, seul habitant de la terre ». tures Shadoks : le Shadok “de « inventeur de la navigation mari- Les aphorismes les plus base“, le devin-plombier « qui time interstellaire », le profes- connus : « Je pompe donc je suis», fait lever le soleil, le reste du temps il seur Shadoko « instruit, auteur « s’il n’y a pas de solution c’est qu’il est plombier », le chef Shadok des principes de base » , le Gégène n’y a pas de problème », « Il faut ME0421.

Les Shadoks en chiffres

vivre pour pomper et donc pomper pour vivre ». “ShadokOrama“ est à voir au Musée-Château jusqu’au 15 octobre. Activités pour les enfants autour de l’exposition pendant les vacances.

4 séries TV (1968, 1970, 1974, 2000) 208 épisodes au total ; un épisode durait 2 minutes en moyenne pour la première série, 3 minutes pour les séries suivantes première diffusion : 29 avril 1968 (1re chaîne de l’ORTF) 1 525 courriers de téléspectateurs conservés et (peut-être) 5 000 reçus. Courriers lus par Jean Yanne dans l’émission “Les Français écrivent aux Shadoks“ 300 œuvres présentées au musée-château sur 600 m2 dans “Shadokorama“


20

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

ME0420.


Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

21

L’USAV veut écrire une nouvelle page de son histoire Après une saison couronnée de succès, le club de foot ancilevien opère de nombreux changements. Son président, Laurent Bortoluzzi, entend initier une nouvelle impulsion pour monter en gamme et augmenter le niveau autour de l’équipe première. ANNECY-LE-VIEUX

L

’Union Sportive d’Annecy-le-Vieux a célébré ses 50 ans l’an dernier et n’entend pas se reposer sur ses lauriers. Après la toute récente montée des seniors en Régionale 2, la direction du club s’est fixée une nouvelle feuille de route pour motiver ses troupes et les jeunes pousses. Un projet ambitieux qui sera présenté d’ici la rentrée aux licenciés et aux familles. Objectif, peser sur la scène footballistique régionale aux côtés des voisins du Football Club d’Annecy.

L’USAV en chiffres

Une ambition nouvelle affirmée Dès la rentrée de septembre, tous les joueurs de l’USAV - de 5 à 60 ans - vont porter un maillot unique aux couleurs du club ancilevien. « Ils auront la même tenue bleue pour porter nos valeurs et montrer l’évolution de l’association », confirme Laurent Bortoluzzi. « Cela répond à deux ambitions. Nous voulons ainsi instaurer un respect d’égalité entre les licenciés et définir une image plus cohérente et sérieuse du club à l’extérieur. » L’association ne fait pas d’argent avec ces tenues imposées mais évoque plutôt une har-

Laurent Bortoluzzi, président, et Nicolas Perruchot, entraîneur, avec la nouvelle tenue.

monisation naturelle dans la traîne quand d’autres n’avaient pas un comportement exemplaire. Nous vie d’une équipe. préférons donc donner la chance à Des grincements de dents d’autres gamins qui sont sur listes. » L’USAV est peut-être Certains parents regrettent ce victime de son succès mais choix. D’autres s’alarment « ça se passe comme ça dans tous les également de quelques chan- clubs de France. » gements inhérents à cette muUn nouveau directeur sportif tation. « Des familles s’étonnent que des enfants ne soient plus ins- C’est un autre gros changecrits la saison prochaine. En réalité, ment pour l’association, quelques enfants étaient un peu à la Pierre Sage a été nommé nou-

veau directeur sportif. Passé par Bourg-en-Bresse, Sedan ou même Annecy, l’homme, très expérimenté, vient ici pour apporter son expertise et faire évoluer les seniors et plus largement l’ensemble des juniors. « Nous voulons faire encore progresser l’équipe seniors d’ici 3 ans. A terme, nous souhaiterions viser le national. » De nouvelle recrues, également chez les joueurs, de-

Le club ancilevien présente un budget d’environ 450 000 euros. Une grosse partie provient des recette du club et 10 % de l’enveloppe globale des subventions de la commune et du Département. Le mécénat augmente grâce aux enteprises du bassin comme Sopra Steria, Carrefour Market ou Annecy Interim. L’USAV compte 550 licenciés. 75 % d’entre eux sont des mineurs. L’association participe ainsi à sa mission première qui est de tisser du lien social et d’accompagner les jeunes dans leur pratique sportive. Les joueurs peuvent vraient permettre de tirer compter sur une quarantaine l’équipe vers le haut et renfor- d’éducateurs et 9 arbitres. cer le collectif. L’aspect finan- 30 bénévoles sont également cier, c’est bien normal, est lui mobilisés à l’année et parfois aussi très important. Le spon- bien plus lors de l’organisasoring a été multiplié par 3 en tion des différents tournois.

2 ans et l’apport de financements privés - dons et mécénats - permettra d’accompagner cette dynamique sans trop augmenter la part de subventions.

MATHIAS BESSON

Le Boucan Canot, une institution sur la plage d’Albigny contre. « Ça n’est pas juste un boulot, c’est aussi du service et de la proximité. » Car Le Boucan CaC’est un endroit très prisé de not, c’est d’abord une grande la plage d’Albigny. Au milieu famille. des joueurs de pétanque, des Les habitués - depuis pluplagistes et des plaisanciers, sieurs décennies - ont très Nathalie Krys dirige Le Bou- vite adopté Nathalie et la can Canot depuis 2012. La mayonnaise a pris. « Il y a des buvette -propriété de la com- clients du premier jour qui viennent mune déléguée - est pour elle ici pour l’atmosphère qui se dégage un petit paradis dont elle a des lieux. C’est authentique et en obtenu la gérance un peu par toute simplicité. » Effectivehasard. « Je suis arrivée ici à un ment, sa buvette tranche avec moment de ma vie où j’étais en les autres bars environnants pleine reconstruction. C’est en travaillant sur le marché en vieille ville parfois un peu surfaits. que j’ai rencontré l’ancien patron C’est un réseau social bien des lieux qui prenait sa retraite. Il réel qui fidélise jusqu’à ses m’a proposé l’affaire et j’ai dit oui propres salariés. « J’ai un emsur un coup de tête, sans trop y ployé qui vient chaque été depuis 6 croire », explique cette nor- ans. Pour nous, la reconnaissance des gens, les sourires et la chaleur diste d’origine. Nathalie dépose un dossier humaine sont le salaire de tous les en mairie pour reprendre la jours. » buvette et son intronisation Et pour la première fois cette est actée quelques semaines année, Nathalie a décidé de plus tard. Très attachée à ce participer elle aussi à la cabanon, la quadragénaire grande messe du foot. Les travaille 7 jours sur 7 durant matches seront retransmis la belle saison. Cafés, pres- tous les soirs durant la coupe sions, paninis... Chaque client du monde en Russie. M.B. Nathalie Krys est à la tête d'un petit paradis au bord de l'eau. est aussi, pour elle, une ren-

ANNECY-LE-VIEUX

ME0425.

L’histoire des lieux Le Boucan Canot n’a pas toujours été la buvette que l’on connaît aujourd’hui. Difficile de savoir à quelle date ce cabanon a été construit mais il fait partie du décor depuis très longtemps. L’ancien gérant a tenu l’établissement pendant une trentaine d’années. On ne parlait alors pas encore de plage et le lac longeait l’actuelle avenue du Petit-Port. Le bâtiment n’était pas destiné, à l’origine, à accueillir un débit de boissons, sa première vocation était d’abriter des toilettes publiques qui ont ensuite été déplacées quelques mètres plus loin.


22

Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Après le briefing effectué par un militaire, c’est le départ du parcours du combattant ! Et en tenue s’il vous plaît.

Le 27e BCA a rouvert ses portes au public ! Dimanche 10 juin, la caserne Tom-Morel du 27e Bataillon de Chasseurs Alpins (BCA) a rouvert ses portes pour la première fois depuis 2015. CRAN-GEVRIER

L

’attachement des Haut-Savoyards au 27 e Bataillon de Chasseurs Alpins était particulièrement visible dimanche 10 juin. Ce jour-là, plusieurs milliers de personnes sont venues profiter de l’occasion, souvent en famille ou entre amis, pour découvrir les lieux et le matériel utilisé par les militaires annéciens.

À l’intérieur, la place d’armes avait été transformée en lieu d’exposition et des stands tenus par les militaires d’active et de réserve ont permis au grand public de découvrir leur travail et de se familiariser avec le métier des armes. Ici, un père expliquait à ses enfants son « service militaire chez les chasseurs alpins », là, des jeunes s’initiaient à la tenue d’un fusil de tireur de précision, enfin, plus loin, un

Une fois grimés, les jeunes visiteurs sont briefés...

groupe d’amis écoutait les explications d’un infirmier leur présentant les bases du secours au combat… L’ambiance était à l’image du bataillon, à la fois professionnelle et chaleureuse. La dimension historique du 27e BCA n’était toutefois pas en reste puisqu’une exposition au sein de l’État-Major présentait l’histoire des chasseurs alpins. NICOLAS-JEAN PRICAZ

Un public attentif lors des explications concernant le secours au combat.

Les tours en véhicules blindés ont rencontré un franc-succès !

ME0427.

Les différentes armes sont présentées aux civils.


Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

23

Le centre-ville se refait une santé autour de la place Saint-Jean A voir tous les panneaux de signalisation, on se croirait dans une animation de la Prévention routière. Il s’agit en réalité de travaux de voirie qui se dérouleront jusqu’en novembre, au moins, pour requalifier le secteur Champ Fleuri-route des Creuses. SEYNOD

«

Ces travaux ont été décidés en 2014 par Seynod, explique Raymond Paget, adjoint délégué aux espaces verts, cadre de vie et ERP. Des études ont été lancées en 2015 dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement. La commune nouvelle a repris les PPI des communes fusionnantes. » Le but est de requalifier la rue du Champ de la Taillée, du rond-point Pôle emploi à la route des Creuses. « C’est une voie de plus en plus empruntée de par la saturation de l’avenue d’Aixles-Bains », renchérit Alexandre Sofia, de la direction conception réalisation de l’espace public de la ville d’Annecy. « En outre, la révision de l’unité de soins et de logements de La Tonnelle créera un nouveau flux circulatoire. Une partie de la rue du Champ de la Taillée est en fin de vie. Diverses sorties de parking sont accidentogènes ». La phase I des travaux s’étalera jusqu’en novembre et concernera l’espace entre l’avenue du Champ Fleuri et le parking de l’auditorium. Le rond-point Pôle emploi sera

Le chantier

A Seynod, on planche sur ce chantier depuis 2014.

transformé, adoptant une forme en "cacahuète" et végétalisé. « Une vidéo-surveillance y sera installée afin de contrôler le flux par lecture des plaques minéralogiques ». Carrefour Market l’ayant demandé, une modification de l’accès et sortie du parking St-Jean le sécurisera, ainsi que le débouché de la rue du Champ de la Vigne. « Pour la rue du Champ de la Taillée, on s’attaquera seulement à la

voirie - goudronnage - dans un premier temps. Il faut attendre la construction du bâtiment pour les jeunes actifs, près de Pôle emploi. Ce chantier débutera en juillet pour s’achever 18 mois plus tard. » Ensuite, sont prévus la mise en sens unique montant de la rue du Champ de la Taillée, la mise en place de modes doux de déplacement (bande cyclable, cheminement piétonnier - trottoir sous Pôle em-

ploi - vers la place Saint-Jean et rampes d’accès pour personnes à mobilité réduite). Suivront un reprofilage du parking du bas de la Poste les locaux ne sont plus occupés - et un éclairage sur la voie. Du côté du parking auditorium, la pente sera adoucie, l’arrêt de bus élargi - les cars gênent la sortie du parking - et l’emplacement pour poids-lourds amélioré. Un

Le Polyèdre satisfait du travail “fusionnel“ dans la commune nouvelle

plateau de ralentissement sera construit à cet endroit. D’autre part, la partie allant de la rue du Bois Gentil au parking auditorium sera sécurisée en la rendant sinueuse, végétalisée, les sorties d’entreprises et de la Maison d’Auteuil seront aussi aménagées. « Le but est de faire ralentir les véhicules. »

40 000 véhicules empruntent l’avenue d’Aix-les-Bains chaque jour. 6000 véhicules roulent quotidiennement rue du Champ de la Taillée. Les livraisons du futur chantier pour le bâtiment jeunes actifs s’effectueront par le bas, côté avenue d’Aix. Le budget de la phase I s’élève à 1,5 million d’euros Le budget de la phase II se monte à 1 million d’euros. La seconde phase n’est pas encore finalisée, les entreprises étant consultées cette année. La totalité du chantier mesure 1,1 km. La phase II, de l’entrée de l’hôpital à la route des Creuses, se déroulera en 2019-2020. Fin du chantier prévue en 2020.

LOÏC QUINTIN

EN BREF Seynod. Fête de la musique

SEYNOD Hervé Terrasson, directeur par intérim, et Myriam Ratte, directrice adjointe, se félicitent de la collaboration avec Annecy commune nouvelle et les structures socio-culturelles des communes fusionnées. « Nous avons découvert de nouveaux interlocuteurs et été associés dès janvier 2017, via la direction jeunesse de la ville, à un document qui s’inscrit dans un projet éducatif et familial. Ce travail en commun nous a permis d’appréhender le service et le nouveau territoire communal. La convention 2018 avec la Ville sera rediscutée pour 20192021. » Outre le travail entre les huit structures populaires (Novel et Les Teppes réunies sous le nom de Mikado), cela débouche sur un projet politique et opérationnel. « Nous allons accentuer la présence en di-

L'équipe du Polyèdre estime efficiente la relation avec la commune nouvelle.

rection des 11-17 ans, insister sur le volet familles-parentalité (agréement CAF). » Des animateurs professionnels jeunes seront recrutés, s’ajoutant à la référente famille. Des ponts sont jetés vers le public extérieur à Sey-

nod et le Polyèdre joue la carte de la proximité auprès de ses 2300 adhérents. Pour exemple le succès de la bourse aux jeux vidéo, du centre de loisirs d’été - des semaines sont déjà complètes -, les stages estivaux multiples

pour les jeunes, les futures "Scènes ouvertes", sans concours, de musiciens et chanteurs. On peut déjà s’inscrire à toutes les activités 2018-19. « Les inscriptions sont désormais fluides et permanentes. »

ME0426.

Le programme de la fête du 21 juin prévoit, place de l’Hôtel de ville, à 18 heures, l’orchestre périscolaire du DMJ. Il jouera sur le thème de la musique du monde et des Balkans. A 18 h 45 suivra de la danse avec l’école de danse du monde. Puis à 19 h 45, Saxy Moon-Keys donnera dans le Ska funk rock. Il précédera le groupe Fein Cerra DJ à 20 h 45 pour du Funky house, électro. Au final, à 21 h 45, Local International fera danser sur du Reggae dancehall. A la salle Saint-Martin, un atelier guitare du CRR est proposé à 18 h. A 18 h 30, place au Chœur d’adolescents du CRR. Le même conservatoire jouera à 18 h 45 grâce à son quatuor de flûtes traversières. Suivront à 19 h l’ensemble de musique ancienne, puis à 19 h 30, la musique traditionnelle. Sur la place de Vieugy, Vent’y Cimes Harmonie se produira à 19 h. A 20 h, la batterie-fanfare L’Echo des Mûriers chauffera la place avant d’être entraîné, à 21 h 30, par Les 110 sonnances, fanfare de rue.

Seynod. Exposition

Jusqu’au 20 juin se tient l’exposition des “Ateliers Artistiques du Polyèdre“, expressions artistiques d’enfants et adultes.


24

Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Le "musée du petit paysan" d’André Servettaz A travers l’exposition d’objets, de photos et de textes, ce sont 60 ans de labeurs représentés. Avec engouement, André Servettaz raconte ses combats et ses convictions dans le monde agricole. SILLINGY

D

ans son ancienne miellerie située route de Clermont, transformée en petit "musée", André Servettaz reçoit les visiteurs. Agé de 71 ans, il a cessé son activité agricole en 2016. Apiculteur durant 53 ans, il défend ardemment l’abeille noire de Savoie. A destination des abeilles réparties dans plus de 75 ruches, il a planté durant sa carrière plus de 700 acacias et 120 tilleuls de diverses variétés permettand d’échelonner la floraison. Il rappelle l’urgence d’interdir les pesticides et déplore l’implantation d’abeilles non adaptées au climat de notre région qui ne vivent pas en autosuffisance (besoin d’un apport de nourriture complémentaire). Eu égard à cette passion, il a écrit la prière de l’apiculteur. Il évoque le savoir-faire local à travers la vannerie avec l’empaillage de bonbonnes, la fabrication de paniers et la paillage de chaises. Contrô-

Pratique Exemple pour l’empaillage d’une bonbonne de 65 litres : il faut plus de 4 kg de paille de seigle. Cette paille est cousue de ronces. Il faut compter 40 heures de travail pour la réalisation. La blache est utilisée notamment pour le paillage de chaises et de corbeilles à pain. Avec engouement, André Servettaz raconte aux visiteurs sa passion pour la nature. A droite, des créations en vannerie

leur laitier durant 33 ans,il est un fervent défenseur des races abondance et tarines et des cultures naturelles. L’ importance de maintenir des races locales adaptées à la région pour fabriquer des produits de qualité qui valorisent le territoire. Il a vécu l’évolution de l’agri-

culture et constate la disparition progressive avec l’urbanisation galopante. En rappelant qu’au plus fort de l’activité de la fruitière de Sillingy, plus de 120 producteurs y acheminaient leur production. Il indique qu’aujourd’hui, la commune compte trois producteurs, deux dans

Développement durable, écologie, environnement ne sont pas que des mots pour la commune d’Epagny/MetzTessy. Initiée par les élus de MetzTessy pour les écoles élémentaires du canton il y a déjà 27 ans, cette journée de l’environnement, se déroulant toujours le 1er mardi de juin, a été perpétuée par la commune nouvelle d’Epagny/ Metz-Tessy dans le cadre idéal de sa magnifique forêt des Iles. Cette année, 5 groupes sco-

FRANCOISE AVETTAND

Vérifications de la validité des abonnements et tickets appuyés par la présence des militaires.

Des écoliers, en photo à droite, attentifs aux explications de l’agent de l'ONF sur l'écosystème forestier.

laires, soit 20 classes et plus de 500 enfants accompagnés de leurs enseignants et de parents, ont été accueillis par les élus ainsi que par 30 adultes dans 11 ateliers différents : vie des abeilles et pollinisation, faune sauvage locale, rempotage, compost, vie au jardin, monde végétal, vie de la truite et alevinage dans le Fier, art de la pêche à la mouche, présentation de l’eau potable et nappe phréatique de la forêt des Iles, écosystème forestier, biodiversité et flore locale, trier, réduire les déchets « en s’amusant » et les inégalités dans le monde à travers l’alimentation.

ment, la fruitière de Sillingy à l’échelle 1/150e qu’il a fabriqué en allumettes à l’âge de 15 ans. Aujourd’hui, il est à la tête d’un jardin partagé, il entretient ses arbres et contemple les hirondelles qui ont élu domicile dans les trente nids de sa maison.

Des contrôles dans les bus de la SIBRA appuyés par les forces de l’ordre

27e édition de la Journée de l’environnement

EPAGNY/METZ-TESSY

la production laitière et un dans la filière céréalière et d’élevage. Il a écrit un texte "agriculteur chasseur de temps" où il évoque notamment la mécanisation, l’augmentation de la productivité, les prêts, la rémunération et la course après le temps. A découvrir égale-

Des enfants, des scolaires curieux, enthousiastes, ont écouté les explications et participé aux activités variés leur permettant d’avoir des gestes parfois simples, des comportements, ainsi que se responsabiliser et se nourrir pour améliorer l’environnement et avoir une vie plus saine. « Notre Journée, a déclaré Sophie Sawastyanowicz, maireadjointe, c’est d’abord mieux faire connaître notre environnement et contribuer à ce que nos enfants, adultes de demain, le connaissent mieux, et par de simples gestes au quotidien le respectent, le préservent et l’améliorent ».

EPAGNY/METZ-TESSY Depuis le début de l’année, une recrudescence d’incivilités, d’insultes, de menaces verbales, d’agression, de violences auprès des conducteurs et des contrôleurs de la SIBRA, a conduit les pouvoirs publics et la direction de l’entreprise à rassurer le personnel et les passagers en s’appuyant sur les polices municipales et nationales ainsi que la gendarmerie. « Des contrôles coordonnées et aléatoires sur toutes les lignes entre les contrôleurs SIBRA et les forces de l’ordre, précise Dominique Ar-

ME0428.

noux, récent responsable sécurité fraude SIBRA, assurent la sécurité publique, apportent et continueront d’apporter, tout en sanctionnant pécuniairement les fraudeurs, un climat de sécurité, des conducteurs sereins, voir souriants, des usagers tranquillisés… » Dernièrement, une opération a été menée à l’arrivée des bus à l’hôpital, en présence active de la gendarmerie (contrôle d’identité, fouille). En 2 heures environ, les agents vérificateurs de perception (contrôleurs) ont dressé une vingtaine de procès-verbaux à 50 euros chacun. La SIBRA transportant

chaque jour environ 40 000 voyageurs considère que 2 % fraudent. Si tous étaient verbalisés, les 7 contrôleurs dresseraient quotidiennement pour 40 000 euros d’amendes ! Présent auprès de ses hommes, lors de cette opération au CHANGE, le lieutenant Cyrill Gambini, commandant la COB de La Balme et de Meythet/Gd Annecy, a signifié que « ces opérations de contrôles coordonnés et aléatoires, au minimum 3 fois par semaine à des jours et horaires différents, ont vocation à perdurer sur toutes les lignes du réseau avec du personnel en tenue et en civil ».


Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

25

Le bureau de poste de Sevrier voué à disparaître La question se posait depuis l’automne dernier, les représentants régionaux de La Poste et les élus de Sevrier se sont d’ailleurs rencontrés trois fois pour réfléchir à la meilleure démarche à suivre. Le bureau local devrait fermer ses portes à une date qui n’est pas encore connue. SEVRIER

C

ependant, un service postal sera de toute manière assuré sur Sevrier, mais par un commerçant, comme il a été indiqué lors du dernier conseil municipal. Cette solution doit, déjà, avoir été proposé à la mairie, puisque la décision de la fermeture d’un bureau de poste ne peut pas être prise s’il n’y a pas une alternative activée. Les commerces recherchés pour cela sont ceux qui ont des horaires d’ouvertures importants et qui possèdent un espace de stockage disponible pour pouvoir entreposer les colis. 1 Les raisons de la prochaine fermeture Le service communication de la poste évoque une baisse de 25 % de la fréquentation du bureau sur les cinq dernières années : 90 clients environ en moyenne fréquenteraient quotidienne l’établissement

ouvert 31 h 45 par semaine depuis 2014. Le bureau de poste sert actuellement à envoyer du courrier et à réceptionner des colis. Cela représente 85 % de son activité, le restant étant la part de l’activité bancaire. 2 Les autres possibilités

D’autres bureaux de poste fermeront en 2018 D’autres bureaux de poste ont fait l’objet d’un projet de fermeture en 2018 en HauteSavoie, tels ceux de Poisy ou d’Annecy Balmettes. Il faut savoir que la poste ne peut pas licencier du personnel (même si elle a changé de statut en 2010 en devenant une société anonyme à capitaux publics). L’entreprise doit pouvoir réaffecter les employés dans un autre bureau de poste du département. L’agent peut aussi choisir d’être affecté à une autre mission au sein de l’entreprise.

La poste a un réseau de plus de 17 000 points de contact dans toute la France. Un chiffre qu’elle s’est engagée à ne pas faire baisser. C’est pour cela que les services postaux sont maintenus sous d’autres formes. L’une d’elles est "le commerçant relais". Il existe d’autres formules telles que “l’agence postale communale“, qui permet à la commune d’assurer ellemême la gestion du service ou encore le “facteur-guichetier“. C’est alors la même personne qui remplit les fonctions de facteur et d’agent bancaire. DAVID PAVIA

Le bureau de poste de Sevrier qui doit fermer et être remplacé par un "commerce relais".

Les parents d’élèves lancent une opération “24 heures sans écrans“ SAINT-JORIOZ Entre le lundi 11 juin à 16 h et le mardi 12 à la même heure, la fédération des parents d’élèves de Saint-Jorioz a organisé un événement “24 heures sans écrans“, avec pour but de ne pas utiliser de télévisions et autres ordinateurs. À cette occasion ont été mis en place différents ateliers et une conférence a été donnée. C’est Edith Beron qui a eu l’idée d’organiser cette action citoyenne qui conquière de plus en plus de collectifs. Elle s’est mise en lien avec la FCPE, qui, de son côté, a invité les élèves de l’école élémentaire et du collège de Saint-Jorioz. Pour se faire, les organisateurs ont mis en place un système de points qui permet d’inclure tous les acteurs éducatifs dans le projet. Ainsi, l’on peut en gagner si l’enseignant n’utilise pas d’écran, ou en dehors des cours si l’on sait s’occuper autrement. C’était aussi l’occasion d’interroger les élèves sur leurs rapports à ces technologies, et de discuter de cela, notamment grâce à deux questionnaires. Certaines classes de 3ème et de 4ème ont également pu assister à une conférence sur le

Les deux associations extérieures qui sont intervenues

Les ateliers organisés à la bibliothèque ont rassemblé des enfants autour d'activités traditionnelles.

thème de “La non-violence, un équipement de vie“ organisé par l’association AFCUmani, pendant que les écoliers de deux classes ont pu participer à une activité organisée par la fondation Seve (Savoir être et vivre ensemble), centrée sur la ré-

rant 24 heures, mais comme l’explique Édith Beron, de faire en sorte que les enfants Pour une utilisation « puissent comprendre à quel point ils sont utilisateurs d’écrans au quomodérée des écrans tidien ». Le but de ces 24 heures n’était L’association ne préconise pas tant la performance de se évidemment pas de bannir la déconnecter des écrans du- télé, les smartphones et l’orflexion (lire également cicontre).

ME0429.

dinateur de nos vies, mais elle invite tout de même à limiter l’accès des enfants à ces objets en suivant quelques règles simples : pas le matin, pas pendant les repas, pas le soir. Mais surtout en adoptant d’occupations. D.P.

AFC-Umani La “non-violence, un équipement de vie“, c’est le titre de la conférence qui a été donné par Jean François Bernardini, président de l’association AFC-Umani. Une structure qui s’est fixé des buts, notamment celui de « mettre au service du plus grand nombre des savoirs, questionnements et expériences qui invitent chacun à une transformation personnelle et de favoriser le développement de la culture de la non-violence pour le plus grand nombre ». Fondation Seve Elle a pour vocation, « en complément et en totale cohérence avec l’Éducation nationale, de favoriser le développement d’aptitudes au savoir être et au vivre ensemble ».


26

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Bassin annécien

À Lathuile, la petite usine de production d’eau a tout d’une grande Début juin, la commune de Lathuile a officiellement inauguré son usine de production d’eau, deux ans après sa mise en service. Un outil très perfectionné qui lui permet d’alimenter 1000 habitants en eau potable de grande qualité. LATHUILE

S

i la plupart des communes qui bordent le lac d’Annecy (et même d’autres plus lointaines) utilisent sa matière première – l’eau - à des fins domestiques, ça n’est pas le cas de toutes. À Lathuile, depuis près de huit décennies, on fait confiance aux massifs karstiques environnants. Et pour s’assurer que l’eau de la roche soit suffisamment propre, la commune s’est dotée, il y a deux ans, d’une usine de production dernier cri.

telles que les limons, les argiles ou encore les particules fines (organiques ou non).

2 – Une eau de qualité

Avant de moderniser l’usine, les analyses bactériologiques n’étaient pas très bonnes à Lathuile. Entre 1987 et 1994, le taux de conformité sur les résultats n’était en effet que de 28 %. Aujourd’hui, il est de 100 %.

Une idée qui remonte à 1929

3 – Des investissements conséquents…

Pour arriver à un tel niveau, la commune de Lathuile, accompagnée par le cabinet Montmasson et soutenue par le Conseil départemental et 1 – Une technologie l’Agence de l’eau, a entrepris de pointe Si le liquide qui sort du robi- des travaux d’un montant net des Lathuilliens est si pur, d’un million d’euros. c’est grâce au système de l’ul- 4… qui ne sont pas tra filtration. Cette technique terminés Lors de l’inauguration de permet, dans un environnement montagnard et agro- l’équipement, qui a eu lieu le pastoral où les eaux kars- 1er juin dernier, le maire de Latiques souterraines sont forte- thuile Hervé Bourne a assuré ment influencées par les eaux qu’il restait encore « des efforts à de surface et soumises aux faire » en matière d’eau poaléas de la météo, d’éliminer table, notamment sur « le renLa nouvelle usine, inaugurée le 1er juin, a coûté environ 1 million d’euros. Photos : mairie de Lathuile. les matières en suspension dement et la défense incendie ».

ME0431.

Cela va bientôt faire 80 ans que la commune de Lathuile tire son eau potable de la roche karstique. En effet, c’est en 1929 que les élus lathuilliens ont imaginé pour la première fois cette solution, qui ne sera cependant mise en place que dans les années 1930 avec la création de trois réservoirs (un grand au cheflieu et deux plus petits à Chaparon et à Saury).


Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

27

Un lycée engagé en faveur du développement durable Depuis plusieurs années, le lycée de l’Albanais engage les “éco délégués“ dans un projet citoyen. Il a obtenu le label E3D, Etablissement en démarche de développement durable. En cette fin d’année, le projet de la classe E3D du lycée de l’Albanais touche à sa fin. RUMILLY

I

l y a quelques jours, les élèves de la classe de Seconde 7 ont pu écouter attentivement le récit d’Anna, une élève de retour de Lisbonne, où elle a participé à la troisième conférence européenne de jeunes “Prenons soin de la planète“. 81 jeunes issus de 10 pays étaient réunis pour enquêter, débattre et s’engager pour des sociétés plus durables. Les élèves de cette classe ont travaillé tout au long de l’année, grâce au financement de la Région, pour répondre à la problématique suivante : “Comment peut-on par nos actions individuelles et collectives relever le défi alimentaire et climatique ?“ Et c’est dans ce cadre que la classe, accompagnée des professeurs de SVT, mathématique et histoire-géographie, s’est rendue à Massingy pour découvrir sur le terrain l’AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) “La mésange bleue“. Les exploitants ont répondu aux nombreuses questions des élèves (sur les salaires, les techniques de culture, l’éle-

E3D, c’est quoi ?

Visite de l'AMAP “La Mésange bleue“, avec la classe “E3D“.

vage, etc.). Des élèves qui ont pu découvrir, parmi les différents ateliers proposés, le “Toutilo“, un appareil permettant de désherber avec binage et sarclage simultanément, dans une position ergonomique. Les nombreuses petites mains ont pu participer aux travaux de l’AMAP, une façon simple de répondre aux enjeux du défi alimentaire et climatique : produire local et de

qualité en favorisant le travail de proximité. D’autres “éco délégués“ ont développé un projet “Jardinage et permaculture“. Ces dernières semaines scolaires ont permis de récolter, avec beaucoup d’enthousiasme, les premiers légumes du jardin, et de poursuivre les plantations. Les jeunes, accompagnés des référents “EDD“ ont mis en place une spirale d’aromatiques en s’inspirant

de celle dont ils avaient apprécié le principe lors d’une visite à l’Espace Croisollet. Les pierres de la spirale proviennent de la carrière de Bellecombe-en-Bauges qui les a gracieusement fournies. L’objectif de ces plantations en forme de spirale est de créer différents microclimats sur un petit espace, c’est-àdire des parties humides, sèches, ensoleillées, ombra-

La “Fête des abeilles“ : un temps fort du jumelage ans aux personnalités particulièrement investies dans le jumelage des deux villes. La Bienenmarkt (en français En marge de ces festivités, les fête des abeilles), est organi- Allemands avaient organisé sée chaque année à Michel- visites, randonnées et animastadt, ville jumelle de Rumil- tions pour leurs invités. Une ly, avec promenades, fête fo- visite guidée du mémorial de raine, vide-greniers, course Niederwald a permis de déde vélo, musique et restaura- couvrir cet ouvrage commétion locale. C’est l’un des plus moratif monumental alleimportants événements de la mand, inauguré le 28 seprégion. Après l’ouverture de la Bie- tembre 1883. Visite suivie nenmarkt dans la kellereihof, d’une mini croisière sur le Stephan Kelbert, le maire de Rhin avant un concert de la Michelstadt, s’adresse Trachtenkapelle devant l’anchaque année à ses conci- cien hôtel de ville de Micheltoyens pour l’occasion, pour stadt souligner l’importance de Le Stand de l’Albanais, fidèle cette fête et développer la po- de la Bienenmarkt, a ensuite accueilli la délégation rumillitique locale menée. Une délégation rumillienne, lienne. Durant les 10 jours de composée chaque fois de per- la fête des abeilles, les sonnalités différentes, se dé- membres rumilliens du Stand place à Michelstadt tous les vendent des produits hautdeux ans. Cette année, le savoyards pour participer au maire de Rumilly, Pierre Bé- financement des échanges chet, a reçu le prix du jume- scolaires réalisés entre les Les bénévoles du Stand de l'Albanais ont remis une subvention pour financer les voyages scolaires. lage, prix remis tous les deux deux villes.

gées, pauvres et riches en nutriments, de manière à cultiver au même endroit toutes sortes de plantes aromatiques : ciboulette, persil, thym, coriandre, menthe, aneth, romarin, estragon, lavande... La spirale est prête à accueillir les aromatiques. Et le lycée de l’Albanais prêt à poursuivre, après l’été, le travail accompli par les élèves.

La démarche "E3D" est celle d’un établissement scolaire (école, collège, lycée) qui s’engage dans une démarche globale de développement durable pour apporter des solutions concrètes à des enjeux locaux et planétaires. « Les élèves sont au cœur de la démarche qui consiste à les former aux bonnes pratiques permettant de vivre ensemble dans un monde aux ressources limitées, mais aussi à leur transmettre les connaissances, la compétence et la culture qui leur permettront tout au long de leur vie, en tant que citoyens, de connaître, comprendre, décider et agir en fonction des enjeux du développement durable ». En un mot, des citoyens capables d’être forces de proposition et acteurs du changement.

CHARLES ROBIN

Exposition “Rêve de bambous“

RUMILLY

ME0430.

Trois des artistes en compagnie de Denis Duperthuy, créateur des “Jardins de Lornay“.

LORNAY L’Association Dessin et Loisirs Lornay (ADELL) fédère une vingtaine de peintres et dessinateurs amateurs sous la houlette d’Ahmed Benhamel. Pour présenter les œuvres de ses membres, l’association a pu bénéficier d’un local dans l’écrin de la bambouseraie des “Jardins de Lornay“, le dernier-né des grands jardins

alpins. Le vernissage de l’exposition “Rêve de bambous“ a eu lieu lors des portes ouvertes organisées dans le cadre des “Rendez-vous aux jardins“. Les artistes se sont inspiré de la plante emblématique des “Jardins de Lornay“, le bambou, pour créer des œuvres à l’acrylique, aux crayons de couleurs ou pastels, ou à l’aquarelle. Une première exposition qui devrait en appeler d’autres.


28

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Autour de chez nous Les supporters invités à vivre l’ambiance de la Coupe du monde à Plainpalais Alors que côté Haute-Savoie les dispositifs pour, la retransmission de la Coupe du monde de la FIFA semblent encore discrets, Genève a mis les petits plats dans les grands en proposant une “fan zone“ exceptionnelle ouverte à tous pour une expérience sportive et fair-play. GENÈVE

L

a Coupe du monde de football 2018 pourra être suivie, dès le 14 juin et jusqu’au 15 juillet, sur la plaine de Plainpalais à Genève. “Foot Arena Genève“ organise les lieux avec 33 stands, 12 000 places et surtout quatre écrans géants en haute définition. Trois grands événements sportifs autour du ballon rond En 2018 se disputera, en Russie, la Coupe du Monde de la FIFA, en 2020 aura lieu un second événement : le Championnat d’Europe qui se déroulera dans 13 nations européennes différentes et en hiver 2022, ce sera au Qatar de recevoir la Coupe du monde. Pour les supporters, il s’agit de l’occasion de partager leur enthousiasme et leur soutien aux équipes, lors de la retransmission en direct des matches. Une organisation parfaite pour une meilleure expérience Pour ces trois temps forts et par souci de cohérence, la Ville de Genève a fait le choix de confier l’organisation de la Fan zone à une seule et même

20 ans déjà !

« Foot Arena Genève » organise les lieux avec 33 stands, 12 000 places et surtout quatre écrans géants en haute définition. © DRK

société : Nepsa (New Events Production SA), spécialiste de grands événements sportifs et festifs, dirigée par Frédéric Hohl, ancien député du Grand Conseil de Genève. Ce dernier, très expérimenté, a souvent été pressenti pour de grands rassemblements et animations, notamment la Fan zone en 2016. Compte tenu des conditions climatiques au Qatar, la FIFA

Fédération internationale de football, a décidé que l’événement se déroulerait en novembre-décembre 2022. Par conséquent, la société Nepsa devra composer, sur la plaine de Plainpalais, une animation adaptée aux températures de cette saison et devra tenir compte des habitudes de la population du bassin genevois à ce moment ! Quatre écrans géants

Les contraintes du cahier des charges imposé aux organisateurs sont de taille : assurer la diffusion des rencontres sur écrans géants en offrant à chacun la possibilité de se restaurer à prix raisonnables ainsi qu’un stand d’information. Doivent aussi être assurées, les mesures sécuritaires, sanitaires, contre le bruit, de nettoiement, de tri des déchets,

ME0452.

de mobilité et publicitaires. Tout cela dans un esprit de développement durable. Pour une meilleure expérience, il faut : venir une heure à l’avance, utiliser le parking pour les deux roues, sinon on risque de les voir enlevés pour raison de sécurité, privilégier la mobilité douce, ne pas transporter d’objets interdits et laisser les sacs à dos à la maison !

1998 : la France championne du monde gagne contre le Brésil (3 à 0) 2018 : samedi 9 juin l’équipe de France joue son 3e et dernier match de préparation (Lyon) contre les États-Unis (1-1), puis s’installe en Russie. Coupe du monde 2018 : samedi 16 juin à 12 heures, premier match pour l’équipe de France face à l’Australie. La grande finale le 15 juillet prochain. - La plus grande Fan Zone de Suisse à Plainpalais. – 100 % gratuite - 12 000 spectateurs par match – potentiel : plus de 400 000 spectateurs – 5 espaces VIP en terrasse – Parking de Plainpalais.


Autour de chez nous

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

29

« Ravy Truchot est le nouveau patron du foot dans le Chablais ! » Fusion avec Evian-Lugrin, recrutement d’un directeur sportif réputé. Le Thonon Evian Savoie FC met la barre haute et vise un retour rapide au niveau national. Le tout aidé par Ravy Truchot qui a signé un chèque de 350 000 euros au club pour la saison prochaine. MARGENCEL

«

On partira l’année prochaine avec un budget de 850 000 euros comprenant une aide personnelle de 350 000 euros de Ravy Truchot. » Comme l’a dévoilé le président du Thonon Evian Savoie FC, JeanLouis Escoffier, l’entrepreneur français basé aux EtatsUnis passe à l’action. Pourtant absent de la réunion d’information du TES qui s’est tenue au collège de Margencel jeudi 31 mai, l’homme d’affaires a fait parler de lui. Non pas pour évoquer la future académie internationale de football dont il sera le propriétaire à Blonay mais davantage pour saluer son soutien au jeune club qui est né sur les cendres de l’ex-Evian Thonon Gaillard FC. Et Ravy Truchot n’a pas fait les choses à moitié en abondant à ce point au budget du TES qui n’évolue aujourd’hui qu’au niveau régional. Une somme qui ferait rougir plus d’un club de ce niveau. « Ravy Truchot est le nouveau patron du foot dans le Chablais !», s’est enthousiasmé Jean-Louis Escoffier qui n’a pas caché que cet apport financier était un véritable bol d’air pour son club, avec une saison 2018-2019 qui s’annonce beaucoup plus se-

reine « que les deux années précédentes ». « On peut mesurer l’effort d’un monsieur qui ne connaît pratiquement personne d’entre vous, qui ne connaît pas vos enfants », a lancé le président aux parents des jeunes footballeurs, présents en nombre dans l’amphithéâtre du collège Théodore Monod.

Des stages à Blonay Des stages de foot se dérouleront cet été au domaine de Blonay. Quatre semaines sont proposées : du 9 au 13 juillet, du 16 au 20 juillet, du 23 au 27 juillet et du 30 juillet au 3 août (du lundi au vendredi de 9 h à 17 h). Ces stages sont ouverts aux filles et garçons nés entre 2004 et 2009. 260 euros la semaine avec déjeuners et goûters inclus, pris dans les locaux de l’académie. Ramassage en bus au départ d’Annemasse. Des activités annexes, notamment nautiques, seront proposées en complément du football. Une tenue complète Nike sera offerte aux participants. Dossiers d’inscription sur www.thonon-evian-savoiefc.footeo.com. Contact : 06 30 57 29 72 ou stagvacances@evian.club

« Ravy Truchot n’est pas un puits sans fond » Patrick Trotignon, le président de l’International Academy of Football a tout de même tenu à modérer certains propos et invite à ne pas baigner dans l’euphorie : « Ravy Truchot n’est pas un puits sans fond. Il est Américain par son positionnement géographique, pas par son niveau financier. Nous devons faire attention à nos dépenses. Il y a une certaine rigueur à mettre en place. Il faut respecter l’argent et ne pas faire n’importe quoi. » Si de nombreuses interrogations demeurent autour de l’homme providentiel, les dirigeants ont voulu rassurer, ne tarissant pas d’éloges sur Ravy Truchot, qualifié de « personne très humaine » par Patrick Trotignon et présenté par Jean-Louis Escoffiercomme « quelqu’un de très bien, qui se met à la hauteur de tout le monde pour faire avancer le club » . A suivre... BENOÎT SOURD

Absent de la réunion, Ravy Truchot a pourtant fait parler de lui.

L’USEL et le TES se marient Les rapprochements entre le Thonon Evian Savoie FC et l’Union sportive Evian Lugrin ont fini par aboutir à la fusion des deux clubs. Jeudi 31 mai, Jean-Louis Escoffier, le président du TES, et JeanPierre Cochon, son homologue evianais, ont officialisé le mariage, appuyés par les comités directeurs des deux clubs. « Pourquoi l’USEL fusionne avec le TES FC ? Car nous partageons les mêmes valeurs sociales et sociétales auprès des jeunes. Notre club est loin de faire partie de l’élite mais avec cette fusion on va s’en rapprocher », a déclaré Jean-Pierre Cochon, qui tire ainsi un trait sur une histoire vieille de 20 ans en approuvant la dissolution de l’USEL. « Je pense que cette fusion va être une réussite. Je le souhaite. » Nouveau club pour nouveau nom ? Les dirigeants ont préféré garder le mystère et ont promis d’en dévoiler davantage dans les prochains jours.

Un ancien coach de Ligue 2 nommé directeur sportif

Jean-Pierre Cochon (debout à gauche) et Jean-Louis Escoffier (à sa droite) ont officialisé cette fusion.

Jean-Louis Escoffier a tout de On connaît en tout cas la nou- place au bleu à domicile et au même annoncé que le nom velle tenue de l’équipe. Exit blanc à l’extérieur pour les “Savoie“ devrait disparaître. le noir et blanc du Chablais, équipes élites.

ME0453.

C’est un poids lourd que vient de recruter le Thonon Evian Savoie FC. Olivier Chavanon est le nouveau directeur sportif du club. Si son nom ne parle pas à tout le monde, l’homme de 50 ans a un CV déjà bien garni. Ancien joueur professionnel à Bourges ou encore à Orléans, Olivier Chavanon a été le coach de Clermont Foot de 2003 à 2005, alors que le club évoluait en Ligue 2. Il a par la suite endossé le rôle de directeur sportif, notamment en Turquie, pour le club de Bursaspor. Présenté aux joueurs du club et à leurs parents jeudi 31 mai, l’ex-footballeur a expliqué dans le détail le projet qu’il souhaite mener à bien avec le TES. Avec notamment comme volonté que chaque jeune en fin de parcours puisse trouver sa voie : « Partir dans un club pro, continuer avec les seniors

Olivier Chavanon a été l’entraîneur du club de Clermont.

du TES ou jouer à Miami (NDLR : le club de Ravy Truchot) », a résumé Olivier Chavanon. Côté séniors, les ambitions sont clairement affichées : « L’an prochain, on veut gagner le championnat. L’objectif est de faire deux accessions de suite et retrouver le niveau national dans deux ans. » Le directeur sportif n’a pas non plus oublié les féminines avec un possible rapprochement avec les Croix de Savoie d’Ambilly à partir de la catégorie U15.


30

Bassin annécien

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Ce qui est envisagé pour désengorger le secteur de Cruseilles Alors que la ville voit passer quotidiennement des milliers de véhicules, le doublement de l’échangeur de Copponex est à l’étude pour faciliter l’accès à l’autoroute dans ce secteur. CRUSEILLES

A

ujourd’hui, c’est, de l’aveu de tous, la catastrophe. Pour faire sauter le bouchon de Cruseilles, le doublement du demi-diffuseur de Copponex, pour le transformer en échangeur complet, est envisagé par le Département. Cela a fait l’objet d’une délibération début avril lors d’un conseil. A l’heure actuelle, le demi-diffuseur de Copponex n’est pas adapté à l’usage quotidien qui en est fait par les automobilistes et notamment ceux nombreux qui vont travailler à Genève et rentrent le soir en direction d’Annecy.

1

Le Département a voté les crédits pour lancer les études

vernay, 4 e vice-président en charge des infrastructures et de la mobilité. La séance du 3 avril a entériné l’idée de doubler le demi-diffuseur de Copponex puisque des crédits ont été alloués pour financer les études nécessaires à sa faisabilité. Aujourd’hui, l’autoroute A41 Nord, dans son état actuel, ne permet pas de régler le problème de l’engorgement dans et autour de Cruseilles. Pouvoir entrer et sortir de la Liane au niveau de Copponex serait une réponse à cet écueil qui impacte la vie de plusieurs milliers de personnes quotidiennement.

2

Inciter les gens à prendre l’autoroute A41 Nord

Ce projet vise donc à inciter les automobilistes à prendre l’autoroute. C’est pour Pour l’instant, on en est vrai- l’heure l’une des plus chères ment au stade « embryonnaire », de France – si ce n’est la plus selon les termes de Denis Du- chère – lorsque l’on fait le rap-

port coût-kilomètres, alors le gain de temps pour faire Annecy-Genève ou CruseillesGenève par l’autoroute exploitée par Adelac plutôt que par la Départementale (RD1201), n’est que de quelques minutes seulement. « L’idée, à terme avec ce projet, c’est d’inciter les gens à prendre l’autoroute avec un tarif préférentiel », explique Jean-Michel Combet, président de la Communauté de communes du Pays de Cruseilles.

En chiffres

Le coût global prévisionnel de l’étude d’opportunité est estimé à environ 70 000 euros hors taxes, répartis de la manière suivante : 20 000 euros pour la société Adelac, pour la région Auvergne-RhôneAlpes et pour le département de Haute-Savoie et 10 000 euros pour la communauté de communes du Pays de CruIl manque seilles. des accords Actuellement, le demi-diffuavant de lancer l’étude Le doublement du demi-diffuseur de Copponex faciliterait les échanges seur à péage de Copponex entre Copponex, Andilly et Cruseilles vers Annecy et le trafic sur la RD totalise un trafic variant de 830 L’étude permettra de recenser 1201 s’en trouverait réduit. (Photo A. P.) à 3 250 véhicules par jour, précisément le trafic, de faire exemple. Si les études ont bitants de Cruseilles et les au- exclusivement orienté vers le un état des lieux de la situa- bien été validées sur le printomobilistes qui fréquentent, nord. Pour les deux sens tion actuelle pour dégager la cipe, il faudra donc attendre confondus, la moyenne est solution la plus judicieuse. la fin de l’année (au moins) chaque jour, les bouchons d’environ 2 360 véhicules Pour l’heure, le projet n’est pour que celles-ci soient me- dans le secteur, devront s’ar- par jour.

3

encore qu’au stade préliminaire car il manque des accords, et notamment celui du ministère des Transports par

mer de patience avant de voir nées, sachant qu’il y a aussi ce problème jugulé par un des délais incompressibles liés à la mise en concurrence meilleur accès à l’autoroute. MATHIEU GAILLAC des bureaux d’études. Les ha-

ME0418.


L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

31

Faits divers/Justice Incendie au Pont-Neuf : un pyromane interpellé, déjà condamné pour des faits similaires Ils avaient exploré en priorité la piste criminelle : les policiers annéciens ont arrêté mercredi 6 juin un individu, à l’origine de l’incendie du bâtiment situé au Pont-Neuf qui avait été ravagé par les flammes dans la nuit du 3 au 4 juin. intervention extérieure, puisque le feu était parti des étages, et qu’un premier feu es enquêteurs avaient ra- de poubelle avait été signalé pidement privilégié la tout près de l’immeuble, piste criminelle, face à cet quelques dizaines de minutes incendie de grande ampleur, plus tôt dans la nuit. survenu très tôt dans la nuit Une vingtaine d’années du lundi 4 juin, quartier du Pont-Neuf. Un immeuble en- Âgé d’une vingtaine d’antier, abritant des salles de nées, le pyromane a été présport et une habitation au senté vendredi 8 juin devant dernier étage, avait été détruit un juge d’instruction, pour par les flammes, sans faire de être mis en examen. Les chefs victime. Une famille occupait d’accusation sont donc la desun logement au dernier étage, truction volontaire par incenelle n’était pas sur place au die et la mise en danger de la moment des faits (lire aussi vie d’autrui. L’homme était déjà connu de p. 6). la justice pour des faits du Déjà condamné en 2016, même ordre : il avait été il récidive en 2018 condamné pour plusieurs Mercredi 6 juin, un individu a destructions par incendie, de été interpellé, de nombreux moindre ampleur, en 2016. Inéléments laissant à penser terrogé par les enquêteurs, il a qu’il avait participé à ce for- reconnu devant les policiers fait, a fait savoir le parquet son implication dans cet acte d’Annecy. Les enquêteurs criminel. avaient très vite envisagé une FLORENT PECCHIO Face à l’ampleur du sinistre, l’incendie avait demandé de longues heures d’intervention.

ANNECY

L

Ivre, il cause un accident et s’enfuit dans les bois

Les époux Saraiva, qui occupaient l’appartement du dernier étage, sont formels : le mis en cause était venu “repérer” les lieux fin mai, au maximum dix jours avant l’incendie. Ils l’ont affirmé aux policiers lorsque ces derniers leur ont présenté une photo de l’individu interpellé. Il aurait frappé à leur porte, puis serait apparu nerveux, avant de repartir. Il habitait le quartier mais les victimes disent ne l’avoir jamais croisé avant cet épisode.

EN BREF Cran-Gevrier. Un homme sort un pistolet à gaz devant une boîte de nuit

Les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche 10 juin : un homme, en état d’ébriété, a été interpellé par des policiers annéciens, aux abords du Boombox club, à Cran-Gevrier. À la suite d’un différend aux abords de l’établissement de nuit, dont les circonstances ne sont pas connues, il se serait rendu dans son véhicule pour se munir d’un pistolet à gaz, dont il n’a pas fait l’usage. Il a été interpellé et placé en cellule de dégrisement.

SILLINGY C’est au départ pour un accident de la circulation que sont appelés les gendarmes de la compagnie d’Annecy, dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 juin, sur la commune de Sillingy. Circulant dans le sens Annecy-Bellegarde, un homme a perdu le contrôle vers 00h10 et percuté trois autres voitures, deux personnes ayant été légèrement blessées. Après une tentative de redémarrage, il s’est enfui à pied, direction la forêt, d’après des témoins.

Cran-Gevrier. Accident de circulation avec un camping-car sur la Rocade

Mardi 12 juin vers 18 heures, un accident de la circulation impliquant une voiture et un camping-car s’est produit sur la RD 3508 (rocade d’Annecy) à hauteur de l’accès à l’échangeur autoroutier d’Annecy-Sud. Dans le sens Cran-Gevrier – Meythet, les deux voies de circulation de gauche ont été longuement bloquées pour permettre aux secours de remplir leur mission, ce qui a provoqué de sérieux ralentissements.

Bassin chambérien. Un glissement de terrain coupe la ligne SNCF entre Saint-André-le-Gaz et Chambéry

Couvert de boue, il tente d’arrêter les voitures Après une première tentative pour le trouver, en vain, les gendarmes entendent de nouveau parler de lui trois heures plus tard. Des témoins signalent cette fois un

L’individu déjà vu sur les lieux du sinistre ?

L’homme n’était pas connu des services de la gendarmerie.

homme, apparemment ivre et couvert de boue, qui tente d’arrêter des voitures à La Balme-de-Sillingy. Les gen-

darmes se déplacent et le contrôlent : c’est bien l’individu qui a provoqué l’accident. Il est interpellé vers 3 h 30, le

contrôle d’alcoolémie révélant un taux de 0,84 mg par litre d’air expiré.

ME0454.

F. PE.

Les 5 et 7 juin, aux alentours de Pont-de-Beauvoisin, à la lisière de l’Isère et de la Savoie, de violentes intempéries ont été observées, provoquant un glissement de terrain. Les précipitations, de niveau d’intensité décennale, ont endommagé les ouvrages en terre, emporté le ballast et détérioré la voie sur plusieurs zones. Une expertise globale va être nécessaire afin de mesurer l’état complet des dégâts. Toutefois, il est déjà acquis qu’une réfection totale de la voie sera nécessaire par endroits et que la ligne Chambéry – Saint-Andréle-Gaz sera coupée du 15 juillet jusqu’au mois de septembre.


32

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Faits divers/Justice

Les cambriolages marquent le pas Le nombre de cambriolages au domicile des particuliers connaît un recul notable sur le secteur de la compagnie de gendarmerie d’Annecy. Le commandant Éric Dikoume se félicite de ces résultats, mais invite les citoyens à rester en alerte face au phénomène. BASSIN ANNÉCIEN

C

’est la première fois que l’on a une baisse sur une aussi longue période. » Arrivé à la tête de la compagnie de gendarmerie d’Annecy en 2015, Éric Dikoume a de quoi se satisfaire des derniers chiffres concernant le fléau des cambriolages.

Une cellule spéciale

Une baisse d’environ 17 % Alors que la tendance a été à la hausse en 2016 et 2017 sur l’ensemble du département de la Haute-Savoie, ils commencent à marquer le pas sur le bassin annécien. 385 cambriolages ont ainsi été recensés sur les cinq premiers mois de l’année 2018, contre 373 à la même période l’an dernier (-3,2 %). Mais, c’est particulièrement au niveau des vols avec effraction concernant les résidences principales que le recul est notable, avec presque 17 % de diminution entre 2017 et 2018. De janvier à mai, 214 résidences principales ont été touchées contre 250 il y a un an. Les affaires concernant les commerces, elles, sont quasiment stables (87 cambriolages contre 89).

Sur une trentaine d’interpellations menées par les gendarmes d’Annecy entre janvier et mai, plus de la moitié a concerné des cambrioleurs.

Si le commandant Dikoume ne s’avance pas à donner des explications à cette baisse, il remarque que les arrestations de cambrioleurs ont souvent pu être réalisées grâce à des signalements de riverains. « Les gens commencent à avoir le réflexe d’avertir les gendarmes » , constate-t-il. « On a de plus en plus de descriptions : immatricula-

tion du véhicule, description physique… »

Attention à l’automne La Participation citoyenne qui se développe sur l’arrondissement d’Annecy permet d’avoir un « échange encore plus direct » entre gendarmes et population en s’appuyant sur des citoyens “référents” au

sein de chaque quartier. Les gendarmes en font la promotion dans les secteurs les plus visés par les cambriolages. Cela concerne particulièrement Annecy-le-Vieux, Argonay, Épagny Metz-Tessy, Meythet, Pringy et Rumilly. L’objectif est d’atteindre une quinzaine de communes participantes dans les prochains

Des affaires de viols, et la mort d’un bébé jugés devant les assises de Haute-Savoie

mois contre cinq aujourd’hui. Reste maintenant à savoir si ce dispositif permettra de maintenir les chiffres à la baisse cet automne, période durant laquelle les cambriolages connaissent traditionnellement un pic. Éric Dikoume le rappelle : « Il faut rester vigilant. »

Un groupe d’enquête de lutte anti-cambriolage (Gelac) intervient sur le territoire de la compagnie de gendarmerie d’Annecy. Il est composé d’une trentaine de membres. Trois appartiennent à l’étatmajor et ont des relais dans chaque unité de gendarmerie. Ils épluchent notamment les concertations liées aux cambriolages sur l’arrondissement en lien avec les polices nationale et municipale. Lorsque des cambriolages en série sont identifiés sur une zone, un groupe de travail est mis sur pied, et se lance à la recherche d’informations pour effectuer des rapprochements, grâce aux enquêtes de voisinage ou aux images de vidéoprotection, par exemple.

MAXIME PETIT

Une grenade découverte dans une déchetterie

ANNECY Les trois semaines qui approchent s’annoncent particulièrement éprouvantes, dans les couloirs du palais de justice d’Annecy : la cour d’assises de Haute-Savoie est convoquée pour statuer sur sept dossiers criminels, du 18 juin au 6 juillet. Plusieurs accusés de viols sur mineurs comparaîtront à la barre, face à un jury populaire. Parmi eux, Pierre Igonet, ancienne figure des sapeurspompiers de Thônes, accusé de viols sur mineurs. Il était chargé à l’époque de l’encadrement des jeunes sapeurs. Quatre victimes lui feront face : les deux filles de sa compagne au moment des faits, et deux de leurs amies.

L’objet était divisé en deux parties, la tête de mise à feu contenue dans un sac de toile à proximité. La police a dû faire intervenir le déminage.

CHAMBÉRY

L’avocat Me Marc Dufour aura fort à faire pendant cette session d’assises.

état d’un accusé immature, dénué de toute empathie, Immature et dénué « une expertise terrible pour mon de toute empathie client », commente son avocat, Les faits se seraient produits l’annécien Marc Dufour, qui entre 2004 et 2011, c’est une avait obtenu sa remise en lisérie de plaintes déposées en berté en début d’année. 2014 qui avaient permis l’ar- Une autre affaire sera jugée restation de cet homme, âgé devant la cour d’assises du 20 aujourd’hui de 54 ans. Les ex- au 22 juin, la mort d’un bébé pertises psychologiques font de 4 mois, à Seynod, en no-

vembre 2016. C’est le papa, Nicolas Depollier, qui est à l’origine de la mort du nourrisson, par un procédé désormais bien connu des légistes : le syndrome du bébé secoué. Dans ce dossier aussi, Me Dufour se chargera de la défense de l’accusé. Ce dernier, âgé de 32 ans, « reconnaît des gestes

inappropriés mais conteste une telle violence », dans la nuit du 15 au 16 novembre, gestes qui ont entraîné la mort de Luna, deux jours plus tard, de suites des traumatismes subis. L’accusé est poursuivi pour violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

ME0455.

FLORENT PECCHIO

À Savoie Déchets, avenue de la Houille-Blanche, la surprise a dû être totale jeudi 7 juin. L’effroi aussi sans doute, lorsqu’a été découverte, en toute fin de journée, au beau milieu des déchets, une grenade quadrillée. L’objet avait été rendu inoffensif par son propriétaire puisqu’il était en deux parties, dont la plus dangereuse emballée dans un sac en toile de jute. Le corps de la grenade était vide mais la tête de mise à feu

était encore susceptible de contenir l’explosif. C’est pourquoi le commissariat a été contacté dans la foulée, vers 19h15. Les policiers l’ont emporté jusqu’à l’hôtel de police et ont attendu l’arrivée du service de déminage afin de s’assurer que la grenade était bien inoffensive. Quelques jours plus tôt, à Saint-Alban-Leysse, deux obus avaient été retrouvés en déchetterie, deux obus de petite taille aux dires des autorités… Le site avait été fermé par précaution, le 26 mai dernier. J.B.


Faits divers/Justice

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

33

Mandat d’arrêt lancé contre un chef d’entreprise chablaisien Jugé pour fraude fiscale, Fabrice Quiblier a été condamné à de la prison ferme, en son absence, par le tribunal de Thonon. Promoteur immobilier, cet homme de 49 ans est bien connu des Chablaisiens. Il est actuellement recherché. THONON-LES-BAINS

M

ardi 12 juin, Fabrice Quiblier n’était pas là pour entendre le tribunal correctionnel de Thonon prononcer la fin de sa brillante carrière d’entrepreneur. Il aura fallu moins d’une heure aux juges thononais pour condamner cet important chef d’entreprise chablaisien à trois ans de prison dont un an ferme et lancer un mandat d’arrêt à son encontre.

Il doit 3 millions d’euros Agé de 49 ans, Fabrice Quiblier n’est autre que le promoteur à l’origine de l’aménagement de la zone du Cartheray à Publier (Décathlon, Cultura, La Boîte à outils…). Il est également gérant de nombreuses sociétés à Thonon et Anthy. Des activités dans le Chablais donc mais un siège social… à Varsovie ! Difficile cependant

d’imaginer que ce local d’à peine 6 m2 n’est autre qu’un moyen d’échapper à l’impôt en France. D’autant que l’ensemble des documents saisis (factures, registre du personnel, registre de chantier…) sont à l’en-tête d’une entreprise installée à Thonon. « En Pologne, l’impôt sur les sociétés est de 19 % contre 33 % en France », rappelle Philippe Toccanier, procureur de la République. « Des lettres d’avertissement ont été envoyées à M. Quiblier, relate Philippe Poitrineau, président du tribunal. Il a fait intervenir sa société d’avocats qui a défendu jusqu’au bout la thèse de l’établisse- Agé de 49 ans, Fabrice Quiblier est gérant de nombreuses sociétés à Thonon et Anthy. ment de sa société en Pologne. » Parquet. que, fait surprenant, aucun blier à trois ans (mais toujours Au-delà de cette fraude masavocat n’était présent pour le un an ferme) avec obligation Pas d’avocat de la défense de payer ce qu’il doit auquel sive, sciemment organisée, le défendre. En additionnant ce qu’il au- comportement du promoteur « Il a monté son système puis il fait s’ajoute une amende de rait dû déclarer au titre de la n’a pas du tout plaidé en sa le mort et a tout fait pour organiser 500 000 euros. L’entrepreneur TVA, c’est au total 3 millions faveur. « M. Quiblier est une an- son insolvabilité », résume le n’aura plus le droit de gérer que Fabrice Quiblier doit à guille. Ce n’est pas un hasard s’il est procureur qui requière quatre une société, et ce définitivel’administration fiscale, partie absent aujourd’hui », relève le ans de prison dont un an ment. Eu égard à son attitude, procureur évoquant l’impos- ferme. Le tribunal a donc été le tribunal a décerné un mancivile dans ce dossier. « Il y a une volonté délibérée de se sibilité, pour la Justice, de un peu plus clément en rédui- dat d’arrêt à son encontre. AMÉLIE LÉCOYER soustraire à l’impôt », déclare le joindre l’intéressé. D’autant sant la peine de Fabrice Qui-

ME0456.

Le promoteur doit 480 000 € à titre personnel Visiblement, Fabrice Quiblier n’aime pas payer des impôts. Il n’était pas jugé pour cela mais à titre personnel, l’homme doit aussi de l’argent au fisc. « Il devait 600 000 euros, il lui reste 480 000 euros à payer », précise un représentant de l’administration fiscale. Et là encore, l’entrepreneur manœuvre pour en payer le moins possible. Propriétaire de biens immobiliers et de parts sociales dans des sociétés, « M. Quiblier s’est organisé pour être insolvable en France », relève Philippe Poitrineau, président du tribunal. Il a ainsi légué sa maison de Sciez à ses enfants et a placé les parts de ses sociétés en Suisse.


34

Santé

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Comment se protéger de la foudre ? La France est victime depuis plusieurs jours d’épisodes orageux violents. Voici donc quelques conseils (de bon sens) pour vous protéger de la foudre.

Que signifient « aérobie » et « anaérobie » ?

Si 5 secondes séparent l'éclair du tonnerre, l'orage est situé à environ 1,5 km.

V

ous l’avez peut-être récemment vécu, un orage violent peut provoquer des inondations, des incendies, des pannes de courant et causer d’importants dommages humains. Pour vous en prémunir, prenez les devants. Renseignez-vous sur les alertes météorologiques en vigueur dans votre région. Autre conseil, si l’orage est à moins de 10km, mettez-vous à l’abri. Pour connaître la distance vous séparant de lui, comptez le nombre de secondes qui s’écoulent entre

un éclair et un coup de tonnerre. Une seconde équivaut à environ 300 mètres. Si 5 secondes séparent l'éclair du tonnerre, l'orage est situé à environ 1,5 km. Bien entendu, suivez les règles de sécurité de base. À l’intérieur d’un bâtiment, débranchez les appareils électriques. Fermez bien les portes et les fenêtres. N'utilisez pas la télévision ou l'ordinateur, car les surtensions provoquées par la foudre peuvent causer de graves dommages à vos appareils. Et attendez une trentaine de mi-

nutes après le dernier grondement de tonnerre avant de sortir. Si vous vous trou vez à bord d’une voiture, sachez qu’elle vous protège. Mais il est préférable de ne pas rouler pendant l’orage et de se tenir loin des lignes électriques. Si au moment de l’orage, vous êtes dehors, réfugiezvous dans l’endroit le plus bas que vous puissiez trouver, par exemple un fossé. Accroupissez-vous. Si possible, placez une matière isolante comme un sac de plastique, entre le sol et vous, puis ap-

puyez votre tête sur vos genoux et couvrez-la avec vos bras. Bien entendu, éloignezvous des arbres, poteaux téléphoniques… Enfin, comment réagir en tant que témoin d’un accident dû à la foudre ? Appelez immédiatement les secours en composant le 18 ou le 112.Vérifiez l’état de la victime. Vous ne courrez aucun danger en la touchant. Si elle respire, mettez-la en position latérale de sécurité (PLS). Si au contraire elle ne respire plus, effectuez un massage cardiaque ou utilisez un défibrillateur si cela est possible.

Le kiwi, petit mais vitaminé ! Extrêmement riche en vitamine C, un kiwi couvre les apports recommandés pour une journée entière. Mais d’autres bienfaits pour votre santé se concentrent dans ce petit fruit à la chair verte et blanche parsemée de graines noires. Ainsi le kiwi est peu calorique et source de vitamine B9 et de nombreux oligo-éléments, en particulier le cuivre. Le kiwi est tout particulièrement adapté à la cuisine sucré-salé puisqu’il se marie admirablement « avec les fromages frais, le poisson (frais ou fumé), les crustacés et les viandes blanches », comme l’indique l’Interfel. Pourquoi ne pas ajouter des dés de kiwi dans une salade de crudités, pour un petit peu de douceur acidulée. Dans un plat de viande, vous pouvez aussi apporter cette touche à la sauce en écrasant le fruit dans le plat, vingt minutes avant la fin de la cuisson. Autre idée, « pour rendre la chair d’une grosse volaille plus moelleuse, glissez deux kiwis pelés à l’intérieur Le kiwi est peu calorique et source de vitamine B9. », conseille l’Interfel .

Lors d’un sprint, le corps est en anaérobie.

Une activité en zone aérobie est d’intensité modérée. C’est le cas d’une course lente par exemple. Durant ce genre d’activité, vous serez capable par exemple de parler . C’est donc un effort que vous pourrez soutenir pendant assez longtemps. Classé dans la catégorie de l’endurance, il va mobiliser entre 65 % et 80 % de votre fréquence cardiaque maximale (FCmax). Les réserves d’énergie utilisées pour la circonstance, sont essentiellement graisseuses. Course à pied, vélo… vous l’aurez compris, pour perdre cette petite bouée qui vous pèse tant, mieux vaut privilégier les exercices en aérobie. Un effort en zone anaérobie sera en revanche plus intense.

Il sera quasiment de l’ordre d’un sprint. On parle alors d’effort en résistance, et vous serez à 85-90% de votre FCmax. Vos muscles produiront des déchets (essentiellement de l’acide lactique) et vous brûlerez cette fois des sucres. Cet effort-là ne peut pas être prolongé plus de quelques minutes, à l’image des exercices de musculation par exemple. Et pas question de se lancer dans ce type d’effort alors que vous vous remettez tout juste au sport. Pour bien choisir votre plan d’entraînement, et pour y inclure à bon escient des activités en zones aérobie et anaérobie, demandez conseil à un médecin du sport.

Contraception hormonale : risque accru de cancer du sein

Si elles prennent la pilule contraceptive ou portent un stérilet hormonal, les femmes de plus de 40 ans sont-elles plus exposées au risque de cancer du sein ? Pour le savoir, des chercheurs danois ont suivi 1,8 million de femmes âgées de 15 à 49 ans, ME0457.

entre 1995 et 2012. Sur cette période, 11 517 cancers du sein ont été diagnostiqués. « Les utilisatrices de contraception hormonale par voie orale ou autre ont un risque 20% plus élevé de cancer du sein invasif », comparées à celles qui n’en avaient jamais utilisé.


L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

35

Pour sortir Une saison culturelle qui frappe fort ! Du 20 septembre 2018 à Juillet 2019, se tiendra la nouvelle saison culturelle de la Maison des Arts du Léman. Avec plus de 80 spectacles annoncés pour tous les goûts, Thierry Macia, son directeur, souhaite retrouver son public, en partie tourné vers Genève. THONON-LES-BAINS Quels seront les moments forts de cette saison culturelle ? Absolument tout ! Il y a des spectacles qui sont plus grand public, et d’autres plus profonds ; des spectacles plus classiques et d’autres plus jeune public. Ce que nous cherchons à faire à travers cette programmation, c’est qu’elle s’adresse à tous, car notre public chablaisien est pourvu d’intentions et d’attentions différentes. Un maximum de spectacles pour un maximum de goûts ? On peut dire ça. Mais cette saison sera un peu différente de celle de l’année dernière, avec une volonté de chercher et étendre la variété des musiques: on va aller du côté des musiques du monde, on va retrouver des choses originales avec le spectacle Jasmin Toccata qui essaie de mélanger clavecin et rythmes orientaux. On va bien sûr avoir du jazz avec le spectacle de Youn Sun Hay qui est une immense artiste internationale et que nous aurons le plaisir d’accueillir à la Grange au Lac à Neuvecelle. L’idée est aussi de créer la surprise avec des spectacles comme Cosmos 1969 de Thierry Balasse, qui nous livrera une musique spatialisée dans la salle avec l’idée d’un homme qui est en

Yolande Moreau et Christian Olivier au théâtre Novarina

Thierry Macia, directeur de la Maison des Arts du Léman.

train de poser le premier pas sur la lune . Des spectacles plus conventionnels également ? Bien sûr. Comme je disais, nous souhaitons nous adapter à tous les goûts. Nous aurons ainsi à la Grande au lac une saison classique avec notamment l’orchestre symphonique de Prague; nous aurons aussi le BRock Orchestra avec René Jacobs à la baguette, l'un

Plaza Francia Orchestra lie le tango à l'univers pop / rock.

des plus grands chefs au monde actuellement. Mais aussi de la musique actuelle avec des chanteurs tels que Pierre Lapointe ou encore Les Ogres De Barback à Publier. En sommes, des sonorités très différentes permettant à chacun de s’y retrouver, et c’est un peu ce qu’est la maison des arts, une scène pluridisciplinaire. Au fond, quelle est l’idée de ce

regroupements de scènes si diverses ? L’idée est que ce territoire, celui de la frontière suisse de Saint-Gingolph à Chens-surléman est un territoire vaste et que nous souhaitons envoyer des signaux forts à la population qui y vit , car elle a tendance à être attirée par Genève, ne sachant pas qu’il y a de réelles ressources culturelles chez nous . Et ce qui est

plus grave c’est qu’à l’exception de festivals tels que Montjoux, cette population est déconnectée du territoire et passe à côté de belles choses. Un mot à leur adresser ? Essayez de vous réapproprier le territoire, donnez-vous quelques rendez-vous avec vous-mêmes et vos amis, c’est le moment. ARNAUD DEGENÈVE

L'univers de Prévert servi par Yolande Moreau et Christian Olivier.

ME0458.

Vendredi 12 octobre à 20 h 30, la réalisatrice et actrice Yolande Moreau partagera la scène avec l’ancien chanteur du groupe à l’humour noir Les Têtes Raides, Christian Olivier. Ils se retrouveront autour d’un troisième univers, celui du poète Jacques Prévert, repris en musique grâce à trois musiciens multi-instrumentistes qui accompagneront à force de ponctuations sonores le duo.Venez nombreux assister à ce tour de chants truculent. Durée 1 h 15, plein tarif 29 euros et 18 euros pour les moins de 18 ans. Contactez le 04 50 71 39 47 ou commandez votre billet en ligne sur le site même de la Maison des Arts.


36

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Vendredi 15 juin Bassin annécien Annecy Concert de Dominique A avec la participation de Sébastien Laudenbach A 21 h. Le Brise Glace. Dans le cadre du festival d’animation. De 20 à 26 euros. Tél. 04 50 33 65 10 Cyrano de Bergerac A 20 h. Théâtre de l’Echange. Acte Un. Tarif : 12 euros. Réservation au 07 77 99 72 33 Les indestructibles 2 A 16 h. Bonlieu, grande salle. Version originale sous-titrée français. En présence de Brad Bird. Dans le cadre du Festival international du film d’animation. A 17 h. Salle Pathé 2. Version originale sous-titrée français. Dans le cadre du Festival international du film d’animation. Projection en plein air Le grand méchant renard et autres contes A 22 h 15. Sur le Pâquier. Gratuit. Dans le cadre du Festival international du film d’animation. Spectacle "Le Roi Arthur" Spectacle en déambulation. Le 1er tableau est au cœur de la forêt du domaine du Vieux Moulin. Spectacle à voir en famille. Plein tarif : à partir de 10 €, Tarif réduit : à partir de 5 €. Gratuit pour les moins de 5

Pour sortir

Cinétoile « La Fiancée Du Désert » Projection du film argentin et chilien "La Fiancée du Désert", de Cecilia Atán et Valeria Pivato, avec Paulina García, Claudio Rissi. Concert just talk Cran Gevrier A 20 h 30. Starting Block. Genres : Drame et Aventure Ciné plein air : Cro Man Deux voix, une guitare, une Au théâtre du Guidou, 20 h A 22 h 30. La Turbine. Gratuit. contrebasse. Plein tarif : 16 30, adulte : 5 euros, enfants : 4 Dans le cadre du Festival in- euros. Réduit : 13 euros. Tél. euros. ternational du film d’anima- 04 50 73 60 72 Faucigny tion. Douvaine Amancy Panoramas de compositeurs Allemands Concert de bols Tibétains La prog en live - Zik'en Ville Komponisten: Concert de la "Full Moon" Prestation live de 4 groupes chorale des Rives du Lac,flode la programmation : Dans le cadre de sa tournée rilège de compositeurs gerNela - Soul Pop, Jhug'Box – européenne, Santa Ratna Shamaniques H. Schütz,P.HindeChanson, Séraphin – Rock, kya donne un concert de bols mith, W.A.Mozart... Journeyman - Indie Pop. Tibetain. Trois trainings sont Chœur et Orchestre de L. Von Entrée gratuite, à 17 h 30 aussi prévus. A 20 h 30, 15 euBeethoven,quatuor à cordes, ros, tapis inclus. Françoise Fournet au pianoBonneville ,chœur Monique Leyende- Saint-Jean-d’Aulps "Archéologie au Château cker et Claudie Favier des Sires du Faucigny " Concours de pétanque Entrée gratuite, 20 h 30. Buvette et petite restauration Présentation des résultats du Doussard sur place. Il y a de nombreux travail des archéologues mené au Château des Sires du lots à gagner ! Les Ogres de Barback 19 h 30, début des parties à 20 Faucigny à Bonneville, après A 19 h. Plage. En première la restauration du château h. Tél. : 04 50 79 65 09 partie : Emeline tout court. médiéval. Entrée libre. Tél. 04 50 32 57 57 Messery La conférence présentera les premiers résultats de l'étude Rumilly Enlivrez-vous ! scientifique des deux tours et Apéro littéraire, biblio- des courtines est et sud du Conférence maltraitance thèques espace Littorelle. château. Alma 74 intervient pour une Au programme : dernières acconférence sur la maltrai- quisitions, Coups de Cœur et De 18 h à 20 h, accès gratuit. tance. Entrée gratuite. A 15 h. Romans de l’été Chamonix Entrée libre, à 17 h 30 Tél. : 04 Thônes 50 94 79 70 Balaphonics Causerie "Grottes remaA 20 h 30. Maison des jeunes quables du Val de Thônes" Sciez et de la culture. Concert de Découvertes des mystérieuses grottes, en compagnie ans. A 19 h. Toiles animées Bonjour Paris du club de Spéléo Club d’AnA 22 h. Cour du Château. necy. A 20 h, entrée libre. Gratuit. Dans le cadre du FesChablais tival international du film d’animation. Bernex

ME0459.

Croc-Blanc A 22 h 15. Sur le Pâquier. Gratuit. Dans le cadre du Festival international du film d’animation. Brison Les indestructibles 2 180e anniversaire de L’Echo A 10 h 30. Salle Pathé 1. Version française sous-titrée andu lac bénit A 20 h. Concert à la salle des glais. Dans le cadre du Festival international du film fêtes. Entrée libre. d’animation. Genevois Toiles animées Bonne Rio 2096 A 22 h. Cour du Château. La musique est bonne Chimichangas, Mood of Gaïa, Gratuit. Dans le cadre du FesNatural Skank'in sound sys- tival international du film tem & guest, Wash your d’animation. hand. Annecy-le-Vieux Buvette et petite restauration Cinéma plein air De 19 h à 1 h, entrée libre. Les as de la jungle LA ROCHE-SUR-FORON : Courir, grimper pour les bles- A 22 h 30. Parc des Vignières sés de la Défense Pommaries. Gratuit. Dans le de 10 h à 17 h. Tél. : 04 50 25 90 cadre du Festival internatio00. nal du film d’animation.

clôture de la saison socioculturelle. Plein tarif : 13 euros. Réduit : 11 euros. Tél. 04 50 53 12 24

Samedi 16 juin

Rumilly

Bassin annécien

Club lecture "Entre Guillemets" Le club lecture de la médiathèque propose de se réunir pour échanger autour de vos lectures, et faire de belles découvertes en toute convivialité ! Accès gratuit, rendez-vous à 10 h !

Annecy Concert Hommage à Queen L’équipe pédagogique et les élèves de l’École de musique et de théâtre donnent un concert de reprises du groupe légendaire Queen, mêlant le style classique et la musique actuelle. Vous pouvez réserver dès maintenant vos places auprès de l’accueil de la MJC CS. 2 euros, 20 h 30 – 22 h Projection en plein air

Thônes Visite de l'église et de son retable baroque L'Eglise baroque Saint Maurice abrite un retable classé du


Pour sortir 18ème siècle. Vous pouvez visiter cette église pleine de charme, gratuitement, à partie de 16 h, jusqu’au 17 juin inclus. Visite du Manoir de la Tour La maison de la Tour est connue pour avoir accueilli l’écrivain célèbre Jean Jacques Rousseau en juillet 1730. Il évoque ce séjour, dans son ouvrage : "Les Confessions". Visite gratuite, à 14 h, et le 17 juin également. Visite de la salle des maquettes des Amis du Val de Thônes Exposition de maquettes animées mettant en scène les activités traditionnelles du Pays de Thônes : scierie, moulin... Gratuit, de 0h à 12h15 et de 14h30 à 17h30, à l’espace Muséal.

de tourisme ou auprès des musiciens. Tél. 06 64 11 01 50

Thonon-les-Bains

Ce soir j’ai piscine De 21 h à 3 h. Plage municipale. Revivez le meilleurs des années 60's à nos jours : grooe, disco, funk, rock, newwave, variétés internationales, dance, électro ... Les déguisements les plus originaux seront récompensés. Soirée organisée par Feeling and sound. Entrée : 10 euros. Journée parents / enfants du Nautic all Sports Plage municipale. Tout le week-end, courses en paddle, pédalo ou kayak. Initiations gratuites. Balades et nombreuses animations pour bien commencer l’été sur l’eau et en famille. Gratuit. Tél. 06 63 53 01 70 Chablais Journées de l'archéologie Bellevaux Organisées par le ministère de la Culture et coordonnées Journées du Patrimoine de par l’Inrap (Institut national Pays et des Moulins de recherches archéologiques Musée de la Faune: Animation pour les familles : préventives), les Journées de "Sur les Traces d'une Lé- l’archéologie ont pour ambition de sensibiliser à l’archéogende" logie, ses enjeux, ses métiers, Maison de la Belle Vallée Animation pour les familles : ainsi qu’à ses méthodes. Participation gratuite, le 17 "Le Mystère du Grenier" Élucidez le mystère en répon- juin également. dant aux questions à l'aide d'indices, pour tenter de dé- Vacheresse couvrir le nom et l'utilisation Nature sauvage, nature de l'étrange objet découvert apprivoisée dans un grenier. Entrées gratuites, Du samedi Une randonnée enchante16 au dimanche 17 juin 2018 resse ponctuée de contes pour découvrir la vallée d'Abonde 14h à 18h. Musée de la faune : samedi et dance. Accessible à tous, de 14 à 17 h, gratuit. Activité dimanche de 14:00 à 16:00 Maison de la Belle Vallée : sa- maintenue sous réserves de medi et dimanche de 16:15 à conditions météorologiques favorables à la randonnée. 18:00. Tél. : 06 14 14 00 36 Yvoire

Chens-sur-Léman

Exposition « le territoire, le photographe et le paysage » Visite commentée tous les jours de 15h à 16h Entrée gratuite, de 11h à 12h30 et de 13h30 à 17h45.

Fête de la Musique Quatre concerts programmés: 19h30: In Bloom (duo acoustique)/20h45: Celtea Potes (folk irlandais)/22h00: JazzPass (jazz)/23h15: Cheap star (rock) Faucigny De 19h30 à 1h, l’entrée est à accès libre. Marignier

Evian-les-Bains Concert spécial Joe Dassin A 20 h. Palais des Festivités. Avec l’orchestre Fa Bémol. Une vingtaine de musiciens du pays d’Evian. Tarif : 10 euros. Cartes en vente à l’office

Fête de la musique Quatre concerts : Black Burst à 19h / Chuck Maurice à 20h / Bears Towers à 21h / Black Rain à 22h A partir de 18 h, restauration sur place. Tél. : 04 50 34 54 68

Mont-Saxonnex

Jeudi 14 juin 2018

du lac bénit A 17 h : défilé. 18 h : discours et concert à la salle des fêtes. 21 h : bal gratuit avec DJ. Tél. 06 74 95 55 36

Sallanches Concert d'une guitare et d'un alto, un clin d’œil à Renaud Lison et Tof visitent les chansons de Renaud avec leurs instruments : Paulo l'Alto, Gérard la Guitare, Pierrot le Banjo et Germaine la Grosse Caisse. Gratuit. Coupe du Monde 2018 Rediffusion de la coupe du monde sur télévision en terrasse du pub. De 14h30 à 0h30. Seules les consommations sont payantes. Danses et musiques traditionnelles mexicaines Buvette, restauration, spectacle de danse avec Mayahuel, musique live avec Mango Light, tombola, jeux et plus ! Adultes : 10 euros, enfants : 5 euros, de 17 h à 21 h Tél. : 06 51 00 34 29 Le siffleur A 17 h. Parc de la sous-préfecture. Un récital virtuose entre maîtrise et sifflet, humour décalé et conférence burlesque. Gratuit. Réservation obligatoire. Tél. 04 50 35 08 48

37

ront présentés des exemples Annecy-le-Vieux de chemins et d'hospitalité au Vide-greniers Publier Moyen Âge dans notre région De 8 h à 17 h. Sur le parking Le dancing Chez Totor fête avec une halte comme il se de la MFR. Organisé par la ses 56 ans doit à l'Abbaye de Talloires. classe BTS tourisme. AnimaL’événement débute à 20 h 30. tions festives, buvette, petite De 12 h 30 à 18 h, sur la ter- Plein tarif : de 5 à 10 €, Eturasse : Live and DJ. De 15 h à diant : gratuit. restauration. 20 h 30 : thé dansant avec l’orChablais chestre Blue Note. Entrée graThônes tuite. Tél. 04 50 70 81 50 Habère-Lullin Vide grenier Vous pouvez apporter vos Thonon-les-Bains Journée Européenne du vieux meubles, livres, objets Patrimoine de Pays "Au Dimanches musicaux des et bibelots, pour leur trouver Four de Chez Delarche" Heures claires de nouveaux propriétaires, Apportez vos spécialités culiA 17 h. Méandres d’amour : sans réservation préalable. L’inscription à lieux sur place Anouschka Lara, Soprano naires à partager, et pour les (avec pianiste accompagna- musiciens amateurs, votre dès 5h30 du matin. 3 euros le mètre linéaire. Au teur). Plein tarif : 20 euros. Ré- instrument ! duit : 10 euros. Gratuit pour Programme : Stade Pierre Jacquet. les moins de 16 ans. Tél. 04 50 Venez déguster pains, pizzas, tartes cuits au four... Chablais 26 64 44 Allumage du four à partir de Fête du village de Concise La Chapelle 8h/Pains enfournés à partir A partir de 15 h. Château gon- de 11h/Repas canadien à pard’Abondance flable, jeux géants, stands ker- tir de 12h/14h : contes autour messe, buvette, crêpes, etc. A du bassin par Alain Rey La légende du colibri 17 h : spectacle gratuit « Juste Découverte des équilibres na- mariés » par Zitoune et Cie. A La participation est libre. Apturels et des liens entre les 18 h 30 : vin d’honneur animé portez cependant vos spécialités à partager, pour une Hommes et les animaux. Cha- par Alpenlack. Accès libre. belle convivialité. cun peut s’impliquer pour Les boissons sont payantes. préserver le patrimoine indisLundi 18 juin A 8 h, au Four de Chez Depensable qu’est la nature, velarche Bassin annécien nez apprendre comment. à la Ferme de Lassarre.

180e anniversaire de L’Echo

Samoens

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

14 h -17 h, entrée gratuite. Maintenu en cas de météo fa- Annecy vorable seulement Théâtre - La fiancée de papa 2 euros, de 20 h à 21 h 30 Le Biot Pièce de René Nommer Vivaldi par le Chœur et soMarché aux fleurs et planlistes de l’Opéra de Prague tons de jardins Grand marché de fleurs et de A 20 h 30. Cathédrale Saintplantes en tout genre. Idéal Pierre. L'Orchestre philharpour célébrer un été plein de monique de République Tchèque interprète deux couleur. L’entrée est gratuite, et le chefs-d’œuvre de Vivaldi : marché, mis en place de 7h30 "Les 4 Saisons" et "Gloria". De 20 à 39 euros, selon les catégoà 12h30. ries. Les Gets A 20 h 30 Tél. : 04 50 45 00 33

Le printemps musical septimontain - Vernissage de l'Exposition "Musique en Haut-Giffre" A la salle des écuries du château à Samoëns. A 18 h, entrée La poterie des Gets fête ses libre. 10 ans Pour l'occasion, de nomGenevois breuses animations et démonstrations vous sont proVulbens posées durant toute la jourLa nuit des papillons ! née : portes ouvertes, visite de Partez à la chasse nocturne l'atelier - Collection capsule des hétérocères, plus commu- pour les 10 ans. nément appelés papillons de 10h30 : atelier modelage pour nuit. Capture, identification toute la famille/11h30 : déet inventaire des papillons de monstration de tournage/12h : on trinque pour les 10 ans ! nuit au programme. Accès libre, 18h30 à 0h30, dé- Musique et tombola/12h30 : part du parking du Centre mecchoui de Lassarre offert ECLA de Vulbens. Tél. : 06 84 jusqu'à épuisement des stocks et buvette/13h : démonstra17 19 62 tion de tournage/14h30 : départ pour la chasse aux tréDimanche 17 juin sors/16h : démonstration de Bassin annécien tournage De 9 h à 18 h, l’entrée est libre,

ME0461.

Cuvat Cinéma : Luna Rendez-vous dans la salle polyvalente de Cuvat, à 20 h 30. Prix adulte : 5,50 €, prix enfant : 3,50 €.

Talloires-Montin Conférence "L'hospitalité sur les chemins de Saint Jacques dans l'ancien diocèse de Genève" Animée par Jean-François Wadier, membre de l'association Rhône-Alpes des Amis de Saint-Jacques. Après avoir examiné les cartes anciennes des chemins empruntés par les marchands, et repéré les hôpitaux où l'on accueille pèlerins et pauvres passants, se-

Mardi 19 juin Chablais Châtel Concours de belote Venez dévoiler vos talents aux cartes. Il est possible de constituer les équipes sur place. Le prix est de 5 euros.

Les Gets Soirée Conviviale à la Ferme de Caroline Découverte du travail de paysan de montagne, rencontre avec les animaux fermiers (chèvres et vaches), suivi d'un repas de produits fermiers biologiques. Réservation nécessaire. Vente de produits de la ferme sur place : Les Folliets, route des Chavannes de 16h à 19h tous les jours sauf le dimanche, ou au marché des Gets tous les jeudis matins. Adulte : 27 € (Réservation obligatoire, CB non acceptée), Enfant (5-12 ans) : 20 € (de 5 à 12 ans.). Du 23/12/2017 au 15/04/ 2018, tous les mardis et jeudis de 19h à 21h. Du 16/06 au 02/09, tous les mardis et jeudis de 18h30 à 20h30.


38

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Cinéma

ME0462.


Jeux

ME0463.

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

39


40

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

Annonces

ME0464.


Annonces

ME0465.

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

41


42 Jeudi 14 juin 2018

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Annonces

ME0466.


Annonces

ME0467.

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

43


44 Jeudi 14 juin 2018

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Annonces

ME0468.


Annonces

ME0469.

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

45


46 Jeudi 14 juin 2018

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Annonces

ME0470.


Annonces

ME0471.

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

47


48 Jeudi 14 juin 2018

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Annonces

ME0472.


Annonces

ME0473.

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

49


50 Jeudi 14 juin 2018

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Annonces

ME0474.


Annonces

ME0475.

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

51


52

L'ESSOR SAVOYARD - Annecy et sa région

Jeudi 14 juin 2018

ME0476.

Association L.R.D.C  

« L’association L.R.D.C., organisateur de la 30ème Ronde de Chavanod, a le plaisir de vous offrir l'édition numérique d’Essor de cette semai...

Association L.R.D.C  

« L’association L.R.D.C., organisateur de la 30ème Ronde de Chavanod, a le plaisir de vous offrir l'édition numérique d’Essor de cette semai...

Advertisement