Dossier Vivre 27 - Eglises et abus spirituels

Page 1



ÃÃ iÀÊ6 ÛÀiÊ ÊÓÇ

} Ãià iÌÊ>LÕà ë À ÌÕi à iÌÌÞÊ"ÛiÀii >VµÕiÃÊ* Õ 6> jÀ iÊ ÕÛ> Ê* Õ *>ÃV> Ê À à i> ÀLiÀÌÊ6> iÞ i> >À iÃÊ ÀiÌ


-Ê "-- ,-Ê Ê6 6, Ê

ÓÊ«>ÀÕÌ ÃÊ«>ÀÊ>

*ÀjVj`i i ÌÊ -Ê "-- ,-Ê`iÊ- -ÊEÊ " --"

Ê £Ê ­£ ήÊ\Ê ÃÌ ÀiÊi Ê >ÀV iÊiÌÊ«À « jÌ iÊL L µÕiÊ­ iVÌ v® Ê ÓÊ ­£ ήÊ\Ê iÃÊ ÃÃi L jiÃÊ Û> }j µÕiÃÊ`iÊ-Õ ÃÃiÊ, > `i ÊÊ Ã ÕÃÊ >Ê Õ«iÊ­ °Ê ÕÌ ®Ê­ÓiÊj`°® Ê xÊ ­£ x®Ê\Ê V iVÊiÌÊv Ê­ iVÌ v® Ê ÇÊ ­£ È®Ê\Ê / jÀiÀÊ >ÊÌ jÀ> Viʶʭ iVÌ v® Ê nÊ ­£ È®Ê\Ê } ÃiÊ ÕÛÀi Ì Ê­ }ÀmÃÊ * ]Ê£ ȮʭÓiÊj`°® Ê Ê ­£ Ç®Ê\Ê >Êv ÊV ÀjÌ i iÊDÊ ½j«ÀiÕÛiÊ`iÊ >ÊVÀ ÃiÊ­ °Ê`iÊ V ® Ê £äÊ ­£ Ç®Ê\Ê ÛiÀÃ Ê L }iÊtÊ­ °Ê >Þ® Ê £ÎÊ ­£ ®Ê\Ê +Õ ÊÃÕ Ã iÊ¶Ê >Ê`Þ > µÕiÊ`iÊ Ê `i Ì ÌjÊ­V iVÌ v® Ê £xÊ ­Óäää®Ê\Ê 1Ì iÃ]Ê iÃÊV v ÌÃʶʭV iVÌ v® Ê £ÈÊ ­Óäää®Ê\Ê ÀiÊ iÕÊ`> ÃÊ >ÊÌi «kÌiÊ­ >`i iÊ i }iÀ® Ê £ÇÊ ­Óä䣮Ê\Ê >ÊVi Ì m iÊLÀiL ÃÊ­ > Ê LiÀÌ® Ê £nÊ ­Óä䣮Ê\Ê iÃÊ iÊ À ÃÊ­ > i iÊ, LiÀÌà ® Ê £ Ê ­ÓääÓ®Ê\Ê >Êà ÌÕ`i]ÊX>Ê ½iÝ ÃÌiÀ> ÌÊ«>ÃʶʭV iVÌ v® Ê ÓäÊ ­ÓääÓ®Ê\Ê ½ Û> } iÊ>ÕÊ«>ÞÃÊ`ÕÊ Ê`½j j« > ÌÃÊ­- Û> Ê Õ«iÀÌÕ Ã® Õ jÀ ÊëjV > ÊqÊ£ääÊ> ÃÊ`iÊ Ãà Ê>ÕÊ > ÃÊ­ -ʣΰp]ÊVÊn°xä® ÊÊ Ê Àà ÃjÀ iÊ­ÓääήÊ\Ê ÕÝÊà ÕÀViÃÊ ÃÌ À µÕiÃÊ`iÃÊ } ÃiÃÊ Û> }j µÕiÃ Ê ­ °Ê ØÌ ®Ê­ -ÊÓ{°p]ÊVʣȰp® Ê Ó£Ê ­Óää{®Ê\Ê j«i `> ViÊiÌÊV `j«i `> ViÊ­V iVÌ v® Ê ÓÓÊ ­Óää{®Ê\Ê * ÕÀÊÕ iÊjÌ µÕiÊL L µÕiÊ­ }ÀmÃÊ * ÊÓää{® Ê ÓÎÊ ­Óääx®Ê\Ê jÃÕà À ÃÌÊ\Ê iÕÊ>ÛiVÊ ÕÃÊ­ >VµÕiÃÊ > `i iÀ® Ê Ó{Ê ­Óääx®Ê\Ê ½ ÕÀÊ > Ê> jÊqÊ jÃÕÃ]Ê ½> Ê`iÃÊ ÃiÝÕi ÃÊq ÊÊ ,jv iÝ ÃÊL L µÕiÃÊiÌÊÌj } >}iÃÊ­ °Ê"ÃÌiÀÌ>}ÊÉÊ ° °Ê iÞ > ® Ê ÓxÊ ­ÓääÈ®Ê\Ê iÃÊÃiVÀiÌÃÊ`iÊv> iÊ­ iVÌ v]Ê,i V ÌÀiÃÊ`iÊ >Û } Þ® Ê ÓÈÊ ­ÓääÈ®Ê\Ê iÃÊ«>ÕÛÀiÃÊ>ÛiVÊ ÕÃÊ­ >VµÕiÃÊ > `i iÀ® Ê ÓÇÊ ­ÓääÇ®Ê\Ê } ÃiÃÊiÌÊ>LÕÃÊë À ÌÕi ÃÊ­ iVÌ v]Ê,i V ÌÀiÃÊ`iÊ >Û } Þ®

Ê

Ê Ê

Ê

­ iÃÊ Õ jÀ ÃÊÊÎ]Ê{]ÊÈ]Ê££]Ê£Ó]Ê£{Êà ÌÊj«Õ Ãjî

*À ÝÊ\Ê ½iÝi « > ÀiÊ\Ê -Ê££°p]ÊVÊÊÊÊÇ°p Ê L i i ÌÊ> Õi Ê\Ê -ʣǰp]ÊVÊ£Ó°pÊ­ À> Vi®]ÊVʣΰpÊ­ ÕÀ «i®

> `iÃÊiÌÊ>L i i ÌÃÊ\Ê Ê -Õ ÃÃiÊ\Ê Ãà V >Ì Ê ½ >ÕÊ6 ÛiÊqÊ{]Ê >ÀÀiv ÕÀÊ`ÕÊ ÕV iÌ Ê Ê £Óä Ê i mÛiÊqÊÊ/j °Ê³Ê >ÝÊ\ʳ{£Ê­ä®ÓÓÊÇÎÎÊ ÊÓÎ Ê À> ViÊiÌÊ ÝVi à Ã]Ê vvÕà ]Ê *Ê££]ÊÓÈ{xäÊ j Ê`½ `À> Ê i } µÕiÊ\Ê /j °Ê\ʳÎÎÊ­ä®{ÊÇxÊ £Ên£Ên£ÊÆÊ >ÝÊ\ʳÎÎÊ­ä®{ÊÇxÊ äÊ{ÎÊ£n Ê 6 ÛÀiÊ i ÃÕi Ê`iÊ >Ê j`jÀ>Ì Ê, > `iÊ`½ } ÃiÃÊ Ê Ê Û> }j µÕiÃÊ­ , ® Ê Ê <°Ê °Ê Ê >« Ên]Ê ££ÈÓÊ-Ì *ÀiÝÊqÊÛ ÛÀiJL ÕiÜ °V Ê ` Ì ÃÊ iÊ-m iÊ­ ÃÃ Ê Õ V>Ì Ê`iÊ >Ê , ®Ê *>À Ê iÃÊ`iÀ iÀÃÊÌ ÌÀiÃÊ«>ÀÕÃ]Êà ÌÊi V ÀiÊ` ë L iÃÊ\ ●Ê iÃÊ À>V iÃÊ>Õ ÕÀ`½ Õ Ê¶Ê­ °Ê À `}i® ●Ê i«ÊiÌÊ->À i ÌÃÊ­ °Ê >Õ` LiÀÌ® ●Ê iÛi ÀÊ>`Õ ÌiÊ«>ÀÊ iÊ À ÃÌÊ­"°Ê-> `iÀî ●Ê V>l ]Ê Õ iÊiÌÊ iÃÊ>ÕÌÀiÃoÊ ½>VV «>} i i ÌÊ«>ÃÌ À> Ê`iÃ

Ê Ê

i v> ÌÃÊ Ã« Ì> ÃjÃÊ­ V >ÃÊ }®

} ÃiÃÊiÌÊ>LÕÃÊë À ÌÕi ÃÊqÊ­,i V ÌÀiÃÊ`iÊ >Û } ÞÊÓääÈ®

Ãà iÀÊ6 6, Ê cÊÓÇ]Ê^Ê ` Ì ÃÊ iÊ-m i]Ê i mÛiÊÓääÇ - ÊÓ {äÎÎä äÇ Ç


/>L iÊ`iÃÊ >Ì mÀiÃ Ê xÊ *Àjv>Vi Ê Ê iÃÊ>LÕÃÊë À ÌÕi à Ê

Ê 1 iÊ ÌÀ `ÕVÌ

Ê

Ê iÌÌÞÊ"ÛiÀii ]Ê«>ÃÌiÕÀi

Ê ÎxÊ iÃÊ>LÕÃÊ`j >õÕjÃ Ê Ê

Ê iÊv VÌ i i ÌÊ`iÃÊÃÞÃÌm iÃ Ê >LÕà vÃÊ`> ÃÊ iÃÊ } ÃiÃ

Ê

Ê >VµÕiÃÊ* Õ ]Ê«>ÃÌiÕÀ]Êv À >ÌiÕÀÊiÌÊ«ÃÞV Ì jÀ>«iÕÌi

Ê x£Ê iVÌÕÀiÃÊ>LÕà ÛiÃÊ`iÊ >Ê L i Ê

Ê 6> jÀ iÊ ÕÛ> * Õ ]ÊÌ j } i i

Ê nÇÊ ÊiÝ«jÀ i ViÊ`½> >ÌiÕÀÊ`iÊ iÕ iÃÃi

Ê

Ê V vÀ ÌjÊ>ÕÝÊ>LÕÃÊë À ÌÕi Ã

Ê

Ê *>ÃV> Ê À Ã i> ]Ê> >ÌiÕÀÊ`iÊ iÕ iÃÃi

Ê£ä£Ê >Ê L iÊv>ViÊ>ÕÝÊ>LÕÃÊë À ÌÕi à Ê

Ê

ÀLiÀÌÊ6> iÞ]Ê«>ÃÌiÕÀ

Ê££xÊ Ã `iÀÊÃiÃÊ Ìià Ê

Ê iÃÊV i ÃÊ`iÊ >Ê}ÕjÀ Ã

Ê

Ê >VµÕiÃÊ* Õ Ê

Ê£ÓÇÊ * ÕÀÊ`iÃÊ } ÃiÃÊÃ> ià Ê

Ê *ÀjÛi ÀÊ iÃÊ>LÕÃÊë À ÌÕi Ã]ÊiÃÌ ViÊ« Ãà L iʶ

Ê

Ê i> >À iÃÊ ÀiÌ]Ê«>ÃÌiÕÀ



*Àjv>Vi ,E COMITÏ ET L %GLISE DES !MANDIERS SONT HEUREUX DE METTRE Ë VOTRE DISPOSITION CE NOUVEAU DOSSIER SUR LES RENCON TRES DE ,AVIGNY .OUS AVONS ORGANISÏ CES DEUX JOUR NÏES DE RÏmEXION NON SEULEMENT POUR NOTRE %GLISE MAIS AUSSI POUR LES ASSEMBLÏES ET %GLISES EN 3UISSE 2OMANDE ET AU DELË AINSI QUE POUR TOUTE PERSONNE INTÏRESSÏE PAR LE THÒME EN SACHANT QUE LA PERSPECTIVE BIBLIQUE Y EST ABORDÏE ,E SUJET PROPOSÏ A MIS DU TEMPS POUR S IMPOSER AU COMITÏ AU COURS DU PRINTEMPS %N LE CHOISISSANT NOUS SAVIONS QU IL ÏTAIT DANS L AIR DU TEMPS # EST UN SUJET D ACTUALITÏ ET LA PRESSE S EN FAIT L ÏCHO EN CITANT PARFOIS DES TÏMOIGNAGES DE VICTIMES D ABUS -AIS COMME ON EN PARLE SOUVENT PLUS HORS DE L %GLISE QUE DANS LES %GLISES NOUS AVONS VOULU NOUS DONNER L OCCASION RÏmÏCHIR Ë CETTE RÏALITÏ LORSQU ELLE SE PRODUIT Ë L INTÏRIEUR MÐME DE L %GLISE .OUS AVONS RELEVÏ LE DÏl EN ABORDANT CE THÒME NON DE FAÎON POLÏMIQUE MAIS EN NOUS DONNANT L OCCASION DE RÏmÏ CHIR POUR NOUS INFORMER PAR L APPORT DES CONFÏRENCIERS ET NOUS LAISSER REMETTRE EN QUESTION .OTRE DÏMARCHE A ÏTÏ ORIENTÏE PAR LA NOTION DE LIMITE PLUTÙT QUE PAR CELLE D ABUS .OTRE BUT A ÏTÏ DE DÏVELOPPER CETTE NOTION DE LIMITE DE


FAร ON CONSTRUCTIVE EN Dร LIMITANT LES RELATIONS ET EN NOUS DONNANT LES MOYENS DE Rร AGIR LORSQU ELLES SONT FRANCHIES #ES LIMITES NOUS POUVONS LES FRANCHIR NOUS Mร MES VIS ร VIS D AUTRES PERSONNES OU ร L INVERSE ELLES PEUVENT ร TRE FRANCHIES ร NOTRE Dร TRIMENT LORSQU IL Y A UNE INTRUSION NON SOLLICITร E DANS UNE SPHร RE INTIME DE NOTRE PERSONNE 0OUR CEUX QUI ONT Vร CU DES SITUATIONS DIFlCILES DANS CE DOMAINE NOUS ESPร RONS ET C EST NOTRE PRIร RE QU UN CHEMIN DE GUร RISON SOIT OUVERT OU RENFORCร ALORS QUE VOUS ร TES EN ROUTE #ES ASPECTS ONT ร Tร Dร VELOPPร S PAR LES DIVERS CONFร RENCIERS .OUS ร TIONS AUSSI CONSCIENTS QUE CE TERME PEUT SUSCITER QUELQUE CONTROVERSE LES ABUS SPIRITUELS EXISTENT ILS ,ES ORATEURS NOUS ONT APPORTร LEURS CONNAISSANCES ET QUELQUES EXEMPLES Vร CUS ร LA LUMIร RE DESQUELS NOUS VOYONS QUE L UTILISATION DU MOT ABUS EST PLEINEMENT JUSTIlร E # EST EN ร COUTANT UNE MULTITUDE D HISTOIRES ET EN CONSTATANT TOUTE L ANGOISSE SPIRITUELLE QU ELLES AVAIENT CAUSร E QUE DES HOMMES ET DES FEMMES SONT ARRIVร S ร UTILISER CE TERME i ABUS SPIRITUEL w ,ORSQUE L ON PARLE PLUS SPร CIALEMENT D ABUS SPIRITUEL ON REMARQUE QU IL EST EN RELATION AVEC UNE CERTAINE i NORME SPIRITUELLE w DANS LA MESURE Oรก LA SPIRITUALITร EST UTILISร E POUR FORCER LES GENS ร OBร IR ร CETTE NORME ,ES ORATEURS ONT Dร VELOPPร CE TERME ET PRร CISร ร QUEL GENRE D ACTES RELIGIEUX ILS FAISAIENT Rร Fร RENCE .OUS AVONS ENTENDU AU COURS DES CONFร RENCES QU IL S AGIT D UN PHร NOMร NE QUE L ON RENCONTRE NON SEULEMENT DANS LES SECTES MAIS AUSSI ET C EST TRISTE ร DIRE DANS LE #ORPS DE #HRIST .OUS TENONS CEPENDANT ร CE QUE VOUS SACHIEZ AUSSI DISCERNER AU TRAVERS DE CES TEXTES CE QUE L ABUS SPIRITUEL N EST PAS )L EST PRIMORDIAL DE COMPRENDRE CECI CHACUN D ENTRE NOUS PEUT INVOLONTAIREMENT OUBLIER LA GRร CE FORTIlANTE DE $IEU PAR LAQUELLE NOUS POUVONS VIVRE LA VIE


CHRÏTIENNE PAR CONSÏQUENT CHACUN EST SUSCEPTIBLE D AGIR OU DE PARLER DE FAÎON Ë COMMETTRE DES ABUS SPIRITUELS Ë L ÏGARD DES AUTRES "IEN QU IL SOIT POSSIBLE QU EN LISANT CES TEXTES VOUS PUISSIEZ ÐTRE CONDUITS Ë IDENTIlER DES SITUA TIONS D ABUS SPIRITUEL PRÏSENTES DANS VOTRE GROUPE OU VOTRE %GLISE NOUS VOUS SUGGÏRONS DE NE PAS AMORCER UNE i CHASSE AUX SORCIÒRES w POUR DÏNONCER ET CONDAMNER CEUX QUI ONT COMMIS DES ABUS , !NCIEN ET LE .OUVEAU 4ESTAMENT NOUS METTENT EN GARDE CONTRE LES FAUX PROPHÒTES ET LES SYSTÒMES RELIGIEUX QUI ENSEIGNENT QUE POUR MÏRITER L APPROBATION DE $IEU L U VRE DE *ÏSUS SUR LA CROIX NE SUFlT PAS ET QU IL FAUT Y AJOUTER TOUTE UNE LISTE DE COMPORTEMENTS RELIGIEUX .OUS SOMMES TOUS EXHORTÏS Ë ÐTRE VIGILANTS Ë CET ÏGARD 1UE CES LECTU RES SOIENT UNE DÏMARCHE VERS LA VRAIE LIBERTÏ EN GARDANT EN MÏMOIRE CETTE QUESTION %ST CE QUE MA SPIRITUALITÏ ME PROCURE LE REPOS QUE *ÏSUS A PROMIS OU SEULEMENT DAVAN TAGE DE LABEUR ET D ÏPUISEMENT 0)%22% !.$2² 2!0).

ÌiÊ `iÊ ½ ` ÌiÕÀÊ\Ê iÃÊ ÌiÝÌiÃÊ «ÀjÃi ÌjÃÊ `> ÃÊ ViÌÊ ÕÛÀ>}iÊ Ã ÌÊ Õ iÊ >`>«Ì>Ì Ê `½iÝ« ÃjÃÊ `j ÛÀjÃÊ À> i i ÌÊ `> ÃÊ Õ Ê V ÌiÝÌiÊ` j°Ê* ÕÀÊÀiÃÌiÀÊ«À V iÊ`iÊ >Ê«i ÃjiÊ`iÃÊV vj Ài V iÀÃ]Ê ÌÀiÊÌÀ> ÃVÀ «Ì Êýj } iÊ>ÕÃà ʫiÕʵÕiÊ« Ãà L iÊ `ÕÊÃÌÞ iÊ À> °



Ê

Ê

>LÕÃ

Ê

ë À ÌÕi Ã

Ê

Õ iÊ ÌÀ `ÕVÌ

Ê Ê

iÌÌÞÊ"ÛiÀii *>ÃÌiÕÀi



LÕÃÊë À ÌÕi Ê\

iÊµÕ Êý>} Ì Ê¶Ê+Õ½iÃÌ ViʵÕiÊVi >ÊV>V iÊ¶Ê +Õi iÃÊi Êà ÌÊ iÃÊÃjµÕi iÃʶ

i 1UAND POUR LA PREMIÒRE FOIS J AI OSÏ DIRE Ë MON PASTEUR QUE JE VOYAIS LES CHOSES AUTREMENT QUE LUI QUE JE N ÏTAIS PAS D ACCORD AVEC SA MANIÒRE DE VOIR ET DE FAIRE IL A VOULU M EXORCISER DE CE QU IL APPELAIT UN ESPRIT DE MORTx w i 1UAND JE N AI PLUS EU ENVIE DE FAIRE PARTIE DU GROUPE DE PRIÒRE DES MEMBRES SONT VENUS POUR ME DIRE @$IEU NOUS A DIT POUR TOI QUE TU ES DANS LA DÏSOBÏISSANCE ET QUE TU DOIS TE REPENTIR ET REVENIR w i -ON PÒRE ÏTAIT MISSIONNAIRE # EST LUI QUI ME PARLAIT DE $IEU C EST LUI AUSSI QUI BLOQUAIT TOUT ÏLAN EN MOI EN DISANT CONSTAMMENT $IEU NE VEUT PAS CECI $IEU VA PUNIR CELA CE N EST PAS BON ATTENTION $IEU NE PERMET PASx w i -ON PÒRE ÏTAIT PASTEUR )L M A COMMUNIQUÏ Ë TRAVERS SON PROPRE CARACTÒRE DEUX IMAGES DE $IEU CONTRADICTOIRES QUI ONT CRÏÏ EN MOI UNE COMPLÒTE CONFUSION CAR MON PÒRE M AIMAIT n MAIS C ÏTAIT UN AMOUR QUI POUVAIT CHANGER D UN MOMENT Ë L AUTRE ET MÐME PRENDRE DES TRAITS SADIQUES SI ON NE CORRESPONDAIT PAS Ë JE NE SAIS QUEL CRITÒRE CACHÏ UN AMOUR QUI ME METTAIT DANS UN MOULE QUI NE ME LAISSAIT PAS ÐTRE MOI MÐME * AI PROJETÏ TOUT CET AMALGAME SUR $IEU ALORS TOUT EN RESTANT CHRÏTIEN J AI GARDÏ $IEU Ë DISTANCE PAR PEUR DE ME FAIRE ÏCRASER -A MÒRE PRENAIT MON PÒRE


UN PEU POUR $IEU ELLE VIVAIT PAR LUI ET POUR LUI ET NOUS COMMUNIQUAIT TOUJOURS LE MESSAGE 4ON PÒRE A RAISON IL SAIT &AIS CE QU IL DIT w i ,ORSQUE J AI ÏTÏ ABUSÏ SEXUELLEMENT DANS LE CADRE D UNE MISSION CHRÏTIENNE JE ME SUIS JURÏ QUE JE NE ME FERAIS PLUS JAMAIS AVOIR w 6OICI QUELQUES EXEMPLES DE CE QUE J APPELLERAIS DES ABUS SPIRITUELS 6OUS VOYEZ QU ILS SE SITUENT Ë DES NIVEAUX TRÒS DIFFÏRENTS ,ES EXPOSÏS SUIVANTS VOUS PRÏCISERONT DANS QUELLES STRUCTURES CES ABUS PEUVENT AVOIR LIEU JE ME LIMITE Ë UNE INTRODUCTION CHOISISSANT DE POSER LA QUESTION DE FAÎON ASSEZ INDIVIDUELLE COMMENT EST CE POSSIBLE DE SE FAIRE PIÏGER AINSI #OMMENT SE FAIT IL QUE LES CHRÏTIENS POUR TANT APPELÏS Ë LA LIBERTÏ SOIENT JUSTEMENT SI VULNÏRABLES DEVANT DE TELS ABUS 1U EST CE AU FOND QU UN ABUS SPIRITUEL # EST UN RÏEL DÏl DE VOIR UN PEU PLUS CLAIR DANS CE PROBLÒME 6OICI D ABORD UNE DÏlNITION UN PEU THÏORIQUE MAIS QUE LES EXEMPLES CI DESSUS ILLUSTRENT DE FAÎON PLUS CONCRÒTE n NOUS EN FERONS L ANALYSE PLUS LOIN !BUS AB US MAUVAIS USAGEx #E QUI NOUS RAPPELLE JUSTEMENT QU IL Y A AUSSI QU IL Y A MÐME D ABORD UN AUTRE UN BON USAGE %T C EST POUR MOI TOUT L ENJEU DE CETTE CONFÏRENCE L ABUS C EST UNE DÏVIATION D UNE ROUTE QUI EXISTAIT AVANT ET QUE L ON PEUT RETRACER C EST QUELQUE CHOSE DE BON QUI A DÏRAPÏ OU QU ON A PERDU DE VUE MAIS QUI PEUT ÐTRE REDÏCOUVERT C EST QUELQUE CHOSE DE JUSTE QUI PAR LA SUITE A ÏTÏ ENLEVÏ OU TORDU UNE MAUVAISE COPIE D UNE BELLE IMAGE OU COMME JE VAIS MAINTENANT L APPELER C EST UNE CARICATURE D UN /RIGINAL UN ORIGINAL QUI ÏTAIT LË AVANT ET QUI AVEC L AIDE DE *ÏSUS #HRIST PEUT ÐTRE RETROUVÏ %T DOIT ÐTRE RETROUVÏ CAR TOUT ABUS EST LA SUITE D UNE IMAGE TORDUE


/R TANT QU ON RESTE DANS CES IMAGES TORDUES LES ABUS DE TOUTES SORTES AURONT CARTE BLANCHE #E N EST PAS ENCORE UNE DÏlNITION COMPLÒTE MAIS C EST LE DÏBUT TOUT ABUS EST LA SUITE D UNE IMAGE TORDUE UNE CARICATURE D UN /RIGINAL QUI PEUT ÐTRE RESTAURÏ OU RETROUVÏ *E TROUVE CELA RÏJOUISSANT .OUS POUVONS REPÏRER L ABUS LE MAUVAIS USAGE PARCE QUE NOUS CONNAISSONS QUELQUE PART PROFONDÏMENT EN NOUS LE BON USAGE .OUS AVONS APPAREMMENT EN NOUS UN CRITÒRE PAR RAPPORT AUQUEL L ABUS EST RECONNAISSABLE EN TANT QU ABUS JUSTEMENT 6OICI UN EXEMPLE UN ENFANT SEXUELLEMENT ABUSÏ SAIT QU IL Y A QUELQUE CHOSE D INJUSTE QUI SE PASSE MÐME S IL NE PEUT PAS L EXPLIQUER -ÐME SI C EST UN TOUT PETIT BÏBÏ IL SAIT QU IL Y A QUELQUE CHOSE QUI NE VA PAS CAR IL EST FAIT Ë L IMAGE DE $IEU ET CETTE IMAGE EN LUI DIT QU IL EST FAIT POUR AUTRE CHOSE QUE L ABUS QU IL EST EN TRAIN DE SUBIR %N LUI IL Y A COMME UNE IMAGE /RIGINALE DE CE QU EST L !MOUR UNE CONNAISSANCE D UN AMOUR VRAI TOTAL RESPECTUEUX L !MOUR PREMIER QUE $IEU A DÏPOSÏ EN CHAQUE ÐTRE HUMAIN %T CET /RIGINAL EST LE CRITÒRE QUI PERMET DE REPÏRER L ABUS LE BÏBÏ SE REND COMPTE QUE CE QUI SE PASSE N EST PAS BON PAS JUSTE MÐME S IL NE PEUT PAS COMPRENDRE LA SITUATION ET N A PAS LES MOTS POUR LA DÏCRIRE 5NE DEUXIÒME CHOSE TRÒS IMPORTANTE Ë COMPRENDRE CET /RIGINAL RESTE MÐME S IL EST NIÏ ABUSÏ , !MOUR DE $IEU QUI DONNE Ë CET ENFANT SON IDENTITÏ RESTE ET CETTE IDENTITÏ CETTE DIGNITÏ EST INDESTRUCTIBLE 5NE IDENTITÏ D ENFANT DE $IEU IMMENSÏMENT AIMÏ ET IMMENSÏMENT DIGNE %T JE LE RÏPÒTE L ABUS TORD CETTE IMAGE ORIGINELLE n MAIS IL NE PEUT PAS LA DÏTRUIRE !U CENTRE DE NOTRE VIE IL Y A LA LUMIÒRE CAR AU CENTRE DE NOTRE VIE IL Y A LE $IEU DE *ÏSUS QUI A DIT LORS DE NOTRE CRÏATION i C EST BON w n ET QUI CONTINUE Ë LE DIRE 6OICI UN AUTRE ÏLÏMENT QUI VA DANS LE MÐME SENS ET CONTRIBUE Ë CE DÏBUT DE DÏlNITION TOUT ABUS QU IL


SOIT PHYSIQUE PSYCHIQUE VERBAL SEXUEL OU SPIRITUEL n EST MAUVAIS USAGE PARCE QU IL UTILISE L AUTRE %T C EST LË UNE CARICATURE D UN TRÒS BEL /RIGINAL QUI S APPELLE LA COMMUNION $ANS LA CARICATURE L ABUSEUR VA FAIRE D UN SUJET D UN PARTENAIRE D UN PROCHAIN n UN OBJET IL PREND UNE PARTIE DE CETTE PERSONNE ET VA L UTILISER COMME UN OBJET POUR SATISFAIRE SES PROPRES DÏSIRS SON PROPRE PLAISIR n SES DÏSIRS ET SON PLAISIR SPIRITUEL AUSSIx /N PEUT APPELER CELA LA i CHOSIlCATION w UTILISER UN ÐTRE VIVANT COMME UNE CHOSE AYANT COMME BUT UNIQUE D APPORTER UN PROlT Ë CELUI QUI L UTILISE UN BIEN OU UN BIEN ÐTRE UN SOI DISANT BIEN ÐTRE !VEC BIEN SßR LES MEILLEURS ARGUMENTS DU MONDEx , ABUS SPIRITUEL A EN PLUS CECI DE SPÏCIlQUE QU ON UTILISE DES ARGUMENTS SPIRITUELS POUR ARRIVER Ë SES PROPRES lNS ON UTILISE ABUSE DONC $IEU OU LA "IBLE OU L %GLISE POUR CACHER DERRIÒRE DE BELLES FAÎADES DE BELLES PAROLES SON PROPRE ÏGOÕSME SON GOßT DU POUVOIR OU SA PROPRE PEUR n CONSCIEMMENT OU INCONSCIEMMENT -AIS ICI AUSSI IL FAUT INSISTER LE VRAI $IEU LE VRAI SENS DES TEXTES BIBLIQUES ET LE VRAI VISAGE DE L %GLISE SONT TOUJOURS LË UNE FOIS DE PLUS LEUR VRAIE IDENTITÏ PEUT ÐTRE NIÏE ET BAFOUÏE MAIS JAMAIS DÏTRUITE *E TROUVE TRÒS BEAU QUE TOUTE L HISTOIRE BIBLIQUE EN TÏMOIGNE !U DÏBUT DE L HISTOIRE HUMAINE COMME Ë LA lN IL Y A CE QUI EST BON ET BEAU ET JOYEUX ,ORS DE LA CRÏATION $IEU VIT QUE CELA ÏTAIT BON ,A CHUTE VIENT APRÒS C EST L ADVERSAIRE QUI SÒME LA ZIZANIE TORD LA PAROLE DE $IEU TORD LES IMAGES DANS LE C UR DE L ÐTRE HUMAIN EN SORTE QUE L HOMME NE VOIT PLUS CLAIR SUR LA VÏRITÏ -AIS LA VÏRITÏ N EST PAS PERDUE POUR AUTANT 4OUTE L UVRE DE $IEU Ë TRAVERS LES SIÒCLES CONSISTE Ë BALAYER LES MAUVAISES IMAGES CES CARICATURES CES MENSONGES ET Ë RESTAURER L /RIGINAL ! FAIRE RESURGIR LA VÏRITÏ %T Ë LA lN DE NOTRE HISTOIRE SUR CETTE TERRE IL Y AURA Ë NOUVEAU DU BEAU DU BON DU JOYEUX


QUAND $IEU ESSUIERA TOUTE LARME DE NOS YEUX ET QUE L UNITÏ L INTIMITÏ ENTRE NOUS SERA PARFAITE # EST POUR CELA QUE *ÏSUS EST VENU $ÒS LORS L UVRE DE *ÏSUS #HRIST POURRAIT SE RÏSUMER DE CETTE FAÎON AIDER L ÐTRE HUMAIN Ë RÏAPPRENDRE Ë VOIR CLAIR ! RECTIlER L IMAGE CELLE DE $IEU CELLE DE L ÐTRE HUMAIN ET CELLE DE LA RELATION ENTRE LES DEUX # EST D AILLEURS EXACTEMENT ÎA QUI SE PASSE LORS DES TENTATIONS DANS LE DÏSERT )L VAUT LA PEINE DE S Y ARRÐTER UN INSTANT CAR CELA NOUS AIDE Ë VOIR CLAIR n PUISQU IL S AGIT D UN ABUS SPIRITUEL DÏMASQUÏx ,A PREMIÒRE TENTATION CONCERNE L IMAGE QUE L HOMME A DE LUI MÐME i 3I TU ES LE &ILS DE $IEU FAIS TOI DU PAINx w $ ABORD i SI w 3I TU ES LE &ILS DE $IEUx $ UN TON MOQUEURx $IEU VIENT DE DIRE 4U ES MON &ILS BIEN AIMÏx ET SITÙT APRÒS VOUS CONNAISSEZ CELA SURVIENT LA MISE EN DOUTE n OU ALORS LA NÏCESSITÏ DE DEVOIR LE PROUVER D ÐTRE Ë LA HAUTEUR -ONTRE QUE TU ES DIGNE n MONTRE CE QUE TU VAUX POURRAIT ON DIRE %T POUR FAIRE TES PREUVES IL FAUT 4U DOIS %T i IL FAUT w QUOI &AIS TOI DU PAIN $ÒS LORS OU BIEN TU ES LE &ILS DE $IEU n CE QUI VEUT DIRE QU AVEC LUI TU PEUX TOUT TU PEUX ÏCHAPPER Ë LA RÏALITÏ ET Ë SES LIMITES TU N AS PAS BESOIN D AVOIR FAIM n OU BIEN TU N ES PAS VRAIMENT LE &ILS DE $IEU C EST JUSTE UNE ILLUSION #AR EN RÏALITÏ TU ES TOUT SEUL DANS CE MONDE ALORS DÏBROUILLE TOI .E TE lE PAS Ë CE QUE TU POURRAIS RECEVOIR &AIS TOI DU PAIN AVEC TES PROPRES RESSOURCES #ETTE TENTATION i TENTE w DONC DE PLAQUER DEUX FAUSSES IMAGES SUR L ÐTRE HUMAIN 3ELON LA PREMIÒRE IL PEUT TOUT AVEC $IEU n MAIS QUE SIGNIlE CET i AVEC w #ELA CACHE PLUTÙT LE DÏSIR DE TOUTE PUISSANCE DE L HOMME VOULANT QUE $IEU LE METTE Ë L ABRI DE TOUTE DÏTRESSE QUI RECHERCHE $IEU POUR CELA D ABORD


QU IL LUI APPORTE QUELQUE CHOSE UNE PROTECTION UN BIEN ร TRE #ETTE IMAGE PEUT ร TRE UTILISร E LORSQUE PAR EXEMPLE ON FAIT PRESSION SUR VOUS LA PRIร RE VA VOUS GUร RIR ELLE VA Rร SOUDRE LE PROBLร ME n SINON C EST QUE VOUS NE CROYEZ PAS PAS ASSEZ PAS ASSEZ BIENx # EST UNE MAUVAISE COPIE DE L /RIGINAL QUI S APPELLE i ENSEMBLE w n UNE RELATION Oรก L HOMME RECHERCHE $IEU POUR LUI Mร ME ET NON POUR CE QU IL APPORTE 5NE RELATION Oรก $IEU MET L HOMME ร L ABRI DANS LA Dร TRESSE ET LE GARDE DANS LA RELATION AVEC ,UI POUR QUE L ESSENTIEL DE SA VIE SOIT PROTร Gร $ANS LA DEUXIร ME IMAGE L HOMME EST EN Rร ALITร SANS $IEU TOUT SEUL ET IL DOIT TOUT FAIRE LUI Mร ME 6OUS CONNAIS SEZ CELA -OI JE CONNAIS BIENx # EST ENCORE UNE FOIS LA TOUTE PUISSANCE CETTE FOIS DE LA SOLITUDE %T IL EST IMPORTANT DE COMPRENDRE LES ABUS PROlTENT DE CETTE FAUSSE IMAGE AUTANT QUE DE LA PREMIร RE 0AR EXEMPLE LORSQU ON FAIT PRES SION SUR VOUS POUR VOUS ร PUISER DANS UN SERVICE D %GLISE SI ON VOUS A INCULQUร L IDร E QUE TOUT REPOSE SUR VOUS QUE C EST VOUS QUI DEVEZ Rร PARER PORTER FAIRE TOUT SEUL VOUS ALLEZ FACILEMENT TOMBER DANS LE PIร GE *ร SUS Rร SISTE , HOMME NE VIT PAS DE PAIN n DE CHOSES n SEULEMENT MAIS DE TOUTE PAROLE TOUTE PAROLE QUI SORT DE LA BOUCHE DE $IEU n ET DE LA RELATION ENTRE EUX CAR LA PAROLE REPRร SENTE LA PERSONNE *ร SUS VEUT CET i ENSEMBLE w AVEC $IEU NON PAS POUR CE QU IL DONNE MAIS POUR CE QUE $IEU EST %NSUITE L HOMME N EST PAS TOUT PUISSANT ET IL N A PAS BESOIN DE L ร TRE CAR IL N EST PAS SEUL IL VIT AVEC UN $IEU QUI PREND SOIN DE LUI n Mร ME SI CES SOINS S EXPRIMENT PARFOIS AUTREMENT QUE CE QUE L HOMME PEUT AVOIR EN Tร TEx #OMME NOUS LgAVONS VU PLUS HAUT ABUSER CgEST PRENDRE UNE PARTIE DE QUELQUgUN n ICI DE $IEU


0UIS LA DEUXIÒME TENTATION 3I TU ES LE &ILS DE $IEU JETTE TOI EN BAS DU TOIT DU TEMPLE PUISQU IL EST ÏCRIT QUE $IEU ORDONNERA Ë SES ANGES DE TE PORTER 0S x )CI C EST PLUTÙT UNE FAUSSE IMAGE QUI EST PLAQUÏE SUR $IEU n AVEC UN ARGUMENT BIBLIQUE #OMME QUOI IL NE SUFlT PAS DE VENIR AVEC LA "IBLE POUR PARLER AU NOM DE $IEU /N PEUT DIRE QUELQUE CHOSE DE i VRAI w SANS POUR AUTANT ÐTRE DANS LA 6ÏRITÏ # EST UN PEU UNE SPÏCIALITÏ DE L ADVERSAIRE DE PRENDRE JUSTE UNE BRIBE DE VRAI AlN QUE CELA PARAISSE AUTHENTIQUE POUR ENSUITE LE TORDRE #AR LE 4ENTATEUR NE VEUT ICI QU UNE CHOSE QUE L HOMME *ÏSUS EN OCCURRENCE METTE $IEU DEVANT SA PROPRE CHARRETTE EN DISANT *E ME JETTE EN BAS TOI TU N AS QU Ë RÏPARER LES DÏGÉTS OU FAIRE EN SORTE QUE TOUT AILLE BIEN !TTENTION UTILISER LA "IBLE POUR QUE i NOTRE VOLONTÏ SOIT FAITE w EST AUSSI UN ABUS /N PREND ALORS Ë NOUVEAU UNE PARTIE DE LA "IBLE ET ON L UTILISE Ë NOS PROPRES lNS 0OUR REVENIR Ë LA TENTATION AU DÏSERT UN *ÏSUS VOLANT AU DESSUS DE LA TÐTE DES GENS CELA AURAIT ÏTÏ TRÒS SPECTA CULAIRE CELA AURAIT PEUT ÐTRE ÏTÏ UNE SORTE DE GLOIRE MAIS SANS GRAND RAPPORT AVEC LA VOLONTÏ DE $IEU $IEU AVAIT EN VUE UNE TOUT AUTRE GLOIRE POUR SON &ILS LA MORT SUR LA CROIX POUR RÏCONCILIER L ÐTRE HUMAIN AVEC LUI ET LA 2ÏSURRECTION POUR CONlRMER CETTE RÏCONCILIATION ET MANIFESTER *ÏSUS DANS SON IDENTITÏ DE &ILS DE $IEU /UI IL Y AURA DES ANGES POUR LE SERVIR MAIS CELA SERA POUR PLUS TARD # EST POURQUOI *ÏSUS RÏSISTE )L EST ÏCRIT AUSSI PALIN EN GREC ENCORE EN PLUS CE N EST PAS lNI CELA VA PLUS LOIN NE PRENDS PAS JUSTE UNE PARTIE 4U NE TENTERAS PAS LE 3EIGNEUR TON $IEU TU N INVERSERAS PAS LES PLACES C EST LUI LE 3EIGNEUR C EST TOI SON ENFANT # EST LUI QUI MONTRE LE CHEMIN C EST TOI QUI LE SUIS ET NON L INVERSE $IEU EST SOUVERAIN ET LIBRE ET IL NE SE LAISSE PAS MANIPULER n MÐME PAS PAR DES CITATIONS BIBLIQUES


%NlN LA TROISIÒME TENTATION QUI PORTE SUR L IMAGE DE LA RELATION ENTRE $IEU ET L HOMME )CI IL Y A TRÒS CLAIREMENT UN CHOIX Ë FAIRE ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX SEIGNEURS ET *ÏSUS DOIT CHOISIR AVEC LEQUEL IL ENTRE EN RELATION -AIS COMMENT DISTINGUER $IEU DE SON ADVERSAIRE %N BREF *ÏSUS SAIT PAR LE LIVRE DU $EUTÏRONOME QU ON N ADORE PAS $IEU POUR AVOIR UN QUELCONQUE BÏNÏlCE SECONDAIRE NI PAR PEUR POUR QU IL NE NOUS PUNISSE PAS n MAIS PARCE QU ON A COMPRIS ET RECONNU QUI EST CE $IEU DIGNE D ÐTRE AIMÏ DE TOUT SON C UR ET QU ON A RECONNU SON CARACTÒRE PARCE QU ON A VU CE QU IL A FAIT PARCE QU IL LIBÒRE SES ENFANTS /N LE REMARQUE PAR UN DÏTAIL PETIT SANS ÐTRE ANODIN DANS LES TERMES UTILISÏS EN PROPOSANT L ADORATION L ADVER SAIRE AJOUTE LE MOT GREC PESON C EST Ë DIRE i EN TOMBANT EN TE JETANT PAR TERRE w #OMME POUR INSISTER TU N ES PAS LIBRE ÏCRASE TOI DEVANT MOIx -AIS *ÏSUS RÏSISTE 6A T EN TOI L ADVERSAIRE DE $IEU CAR JE T AI RECONNU * ADORERAI LE VRAI 3EIGNEUR ET LUI SEUL ,UI SEUL EST DIGNE DE MON AMOUR TELLE EST LA RELATION QUE JE CHOISIS )L EST D AILLEURS IMPORTANT DE SOULIGNER QUE *ÏSUS CHOISIT EFFECTIVEMENT .OUS NOUS AVONS PARFOIS TENDANCE Ë CONSER VER DEUX IMAGES DE $IEU QUI SE CONTREDISENTx 5N $IEU QUI NOUS LIBÒRE ET UN DIEU QUI NOUS EMPRISONNEx -AIS Ë UN MOMENT OU UN AUTRE NOUS SOMMES APPELÏS Ë CHOISIR !INSI *ÏSUS A Dß LUTTER LUI MÐME CONTRE LES ABUS SPIRI TUELS LES TENTATIONS NE SONT PAS UN ÏCHEC %T CE N ÏTAIT PAS FACILE IL A Dß APPRENDRE Ë RECONNAÔTRE ET Ë RÏSISTER )L SAIT CE QUE C EST n IL VEUT ET PEUT NOUS AIDER DANS NOTRE COMBAT POUR DEVENIR LIBRES NOUS AUSSI


2EPRENONS MAINTENANT CE DÏBUT DE DÏlNITION DE L ABUS QUELQU UN UTILISE UNE FAUSSE IMAGE n DANS LE LANGAGE BIBLI QUE UNE IDOLE n IL RÏDUIT L AUTRE Ë UN OBJET Ë UNE CHOSE DANS LE BUT DE SATISFAIRE SES PROPRES i DÏSIRS w CARICATURE DU VRAI DÏSIR SES BESOINS OU POUR CALMER SES PROPRES PEURS , ABUSEUR AGIT CONSCIEMMENT OU INCONSCIEMMENT , ABUS DEVIENT SPIRITUEL SI ON UTILISE DES FAUSSES IMAGES DE $IEU DE L HOMME DE LA "IBLE OU DE L %GLISE DANS CE PROCESSUS /N POURRAIT DIRE QUE CHAQUE ABUS A UNE DIMENSION SPIRI TUELLE CAR IL FAIT UNE CARICATURE DE L HOMME CRÏÏ POURTANT Ë L IMAGE DE $IEU #HAQUE ABUS BAFOUE DONC L IMAGE DE $IEU LUI MÐMEx $ANS CE SENS IL EST UN ABUS DE $IEU %T JE REPRENDS AUSSI UN DÏBUT D ISSUE LES CARICATURES SONT RECONNAISSABLES Ë PARTIR DE L /RIGINAL COMME *ÏSUS L A MONTRÏ LA VRAIE IMAGE DE $IEU DE NOUS DE L AUTRE DU MONDE ,E VRAI SENS DES TEXTES BIBLIQUES LA VRAIE COMMU NION $ES i /RIGINAUX w QUI NE SONT PAS PERDUS ET QUE AVEC L AIDE DE *ÏSUS NOUS POUVONS RETROUVER )L FAUT CEPENDANT PRÏCISER QUE TOUTE UTILISATION DE FAUS SES IMAGES N EST PAS ENCORE UN ABUS n SINON ON NE FERAIT QUE DE NAGER DANS DES ABUSx -OI MÐME JE PARLE D ABUS QUAND CES FAUSSES IMAGES ONT GAGNÏ UNE TELLE FORCE UNE TELLE INTENSITÏ QU ELLES MARQUENT TOTALEMENT L ATTITUDE ET LE COMPORTEMENT DE LA PERSONNE QUAND CELA DEVIENT CARAC TÏRISTIQUE DE SES PAROLES ET DE SES ACTES QUAND CELA PREND TOUTE LA COULEUR DU DÏRAPAGE QUAND ON EST VRAIMENT INSTALLÏ DANS L IDOLÉTRIE , UVRE DE *ÏSUS ÏTAIT n ELLE L EST TOUJOURS n DE NOUS DÏLI VRER DE CETTE IDOLÉTRIE #AR CETTE IDOLÉTRIE EMPRISONNE ELLE EMPÐCHE DE VIVRE ELLE TUE $EPUIS DIX ANS J AI L OCCASION DE VOIR Ë QUEL POINT CETTE IDOLÉTRIE EST DESTRUCTRICE ET JE NE TROUVE PLUS ÏTONNANT QUE $IEU LA CONDAMNE SI SÏVÒREMENT


, ABUS SPIRITUEL A CECI DE TERRIBLE QU IL NOUS ENFERME DANS UN CERCLE VICIEUX IL VIENT DE L IDOLÉTRIE ET IL Y ABOU TIT CAR IL UTILISE DES ARGUMENTS QUI VIENNENT SOI DISANT DE $IEU !LORS NOUS N OSONS PAS RÏSISTERx -AIS NOUS POUVONS RÏSISTER $IEU NOUS ORDONNE MÐME DE LE FAIRE , ORDRE DE $IEU EST LITTÏRALEMENT 4U NE METTRAS PAS D AUTRES DIEUX i DEVANT MON VISAGE w TU NE PLAQUERAS PAS DES IMAGES TORDUES SUR MOI NI D AILLEURS SUR MA CRÏA TURE NI SUR MA CRÏATION *E NE PERMETS PAS QUE CES IMAGES BLOQUENT LA VUE SUR MOI ET SUR TOI ET SUR CE QU ON PEUT VIVRE ENSEMBLE ,OIN CES IMAGES TORDUES *E TE VEUX LIBRE %T JE VAIS ENVOYER 1UELQU UN POUR T AIDER *ÏSUS n ET Ë TRAVERS LUI LE 3AINT %SPRIT !LORS AVEC SON AIDE REGARDONS UN PEU CE QUI SE PASSE DANS CES EXEMPLES QUE JE VOUS AI CITÏS AU DÏBUT

£®Ê+ÕiÊÃiÊ«>ÃÃi Ì Ê`> ÃÊ iÊ«Ài iÀÊV>Ãʶ 1UELLE EST L IMAGE QUE CE PASTEUR PLAQUE SUR $IEU PUIS SUR LUI MÐME ET ENlN SUR LES AUTRES # EST L IMAGE D UN DIEU AUTORITAIRE QUI EXIGE L OBÏISSANCE ET VEUT QUE L ON FASSE CE QU IL DIT SANS CRITIQUE SANS QUES TIONS VOIR LA TROISIÒME TENTATION 5N FAUX DIEU QUI VEUT i DES CHOSES w DES CHOSES CORRECTES 5N FAUX DIEU MAL HEUREUSEMENT TRÒS CONNU QUI S APPELLE i TU DOIS w 4U DOIS FAIRE DU PAIN OU ENCORE i TU ES CENSÏ wx 3I TU ES LE &ILS DE $IEU TU ES CENSÏx 5N FAUX DIEU QUI DISONS LE CARRÏMENT NOUS ABUSE IL NE NOUS VEUT PAS POUR QUI NOUS SOMMES MAIS POUR CE QUE NOUS POUVONS APPORTER #AR IL NOUS UTILISE Ë SES PROPRES lNS IL FAIT DE NOUS DES OBJETS QUI DOIVENT LE SATISFAIREx )MAGE TERRIBLE ET TOTALEMENT TORDUE CAR $IEU NOUS AIME PROFONDÏMENT TOTALEMENT GRATUITEMENT ET C EST POUR CELA


QUE NOUS POUVONS Dร SIRER ENTRER EN RELATION AVEC LUI L ร COU TER ET LE SUIVRE SANS PEUR ,UC IL S AGIT D UN Dร SIR DE L ร TRE HUMAIN D UN PROJET D UNE PASSION PAS D UNE PRES SION , ร COUTER OUI CAR PUISQU IL NOUS AIME IL NOUS DONNE AUSSI UN CADRE -AIS CE QU IL NOUS DEMANDE CE NE SONT PAS DES CHOSES ร FAIRE CE NE SONT PAS DES Rร GLES AUXQUEL LES IL FAUT CORRESPONDRE AU RISQUE D ร TRE MIS DEHORS PARCE QU ON i NE SERT PLUS w COMME UN APPAREIL Dร FECTUEUXx ,ES DEMANDES DE $IEU SONT DES Rร GLES DE VIE QUI PERMET TENT QUE LA RELATION SOIT VIVANTE VRAIE ET QU ELLE NOUS RENDE HEUREUX AUSSI BIEN NOUS QUE $IEU LUI Mร ME 5NE RELATION Oรก NOUS APPRENONS ร VIVRE ร GRANDIR ร DEVENIR LIBRES #E QUI EST Gร NANT C EST QU UNE FAUSSE IMAGE NE PEUT PAS RESTER SEULE ELLE EN ENTRAร NE TOUJOURS D AUTRES #AR ELLE FAIT PARTIE DE CE QU ON PEUT APPELER LA GALERIE DES MAUVAISES IMAGESx $ONC CE PASTEUR VA PRENDRE CETTE IMAGE TORDUE D UN $IEU TYRAN CE FAUX DIEU i TU DOIS w QUI ME VEUT UNIQUEMENT POUR CE QUE JE PEUX LUI APPORTERx PUIS IL VA COLLER CETTE IMAGE SUR LUI Mร ME CAR CHAQUE FAUSSE IMAGE DE $IEU ENTRAร NE AUSSI UNE FAUSSE IMAGE DE L HOMME MAINTENANT C EST LUI QUI DEVIENT ร SON TOUR CE FAUX DIEU CE TYRAN QUI SE DONNE LE DROIT DE Rร GNER SUR LES MEMBRES DE SA COMMUNAUTร CONSIDร Rร S COMME i VALABLES w DANS LA MESURE Oรก ILS FONT CE QU IL DIT ET CORRESPONDENT ร SES ATTENTES n ET TOUT CELA AU NOM DE i $IEU w !U NOM DE CETTE CARICATURE DE $IEU IL VA Rร GNER SUR SA COMMUNAUTร SANS PERMETTRE AUCUNE MISE EN QUESTION AUCUNE CRITIQUE IL SE GLISSE DANS CETTE CARICATURE DE DIEU QUI DIT MOI JE SAIS MOI JE PEUX MOI JE VEUX n TOI TU N AS QU ร M ร COUTER %T ร COUTER C EST FAIRE CE QUE JE TE DIS , AUTRE DEVIENT UN OBJET QUI EST Lร QUI EST UTILE POUR FAIRE CE QUE VEUT PENSE ET DIT LE PASTEUR n ET TOUT CELA SOI DISANT AU NOM DE $IEU POUR LA GLOIRE DE $IEU ET POUR SON 2OYAUMEx #E QUI VEUT DIRE QU ON N OSE PAS Rร SISTER CAR


SELON CE PASTEUR CE SERAIT Rร SISTER ร $IEU LUI Mร ME /N SE TROUVE CLAIREMENT DEVANT UN ABUS -AIS NOUS AVONS UNE PART DE RESPONSABILITร SI NOUS NE Rร SISTONS PAS SI NOUS LE LAISSONS FAIRE CELA IMPLIQUE QUE NOUS ACCEPTONS CETTE CARICATURE DE $IEU ! CE MOMENT Lร NOUS Dร SHONORONS LE VRAI $IEU NOUS SOMMES DANS L IDOLร TRIE ET NOUS NOUS RENDONS MALHEUREUX n ET $IEU AVEC * AI Dร Jร PARLร DE TOUTE UNE GALERIE DE CARICATURESx %T C EST PERNICIEUX NON SEULEMENT UNE CARICATURE EN ENTRAร NE D AUTRES MAIS EN PLUS ELLES SE CONlRMENT ET SE RENFORCENT Rร CIPROQUEMENT DE SORTE QU ELLES NE PERMETTENT AUCUNE MISE EN QUESTION VENANT DU i DEHORS w # EST TOUT UN SYSTร ME INTร RIEUR COHร RENT EN LUI Mร ME #E N EST PAS SEULEMENT TOUTE UNE GALERIE MAIS LA GALERIE FORME UN TOUT ET ELLE EST AINSI FAITE QU UNE FOIS QU ON EST DEDANS ON TROUVE DIFlCILEMENT LA SORTIE #OMMENT CELA SE FAIT IL # EST QUE UNE FOIS QU ON EST DEDANS ELLE PRร TEND NOUS DIRE LA Vร RITร #E QU ELLE DIT SEMBLE TRร S COHร RENT CE QUI EST TORDU SEMBLE ร TRE VRAI ALORS QUE LA Vร RITร LA Rร ALITร SEMBLE FAUSSE OU EN TOUT CAS LOINTAINE ARTIlCIELLE PRESQUE INACCESSIBLE # EST COMME SI CETTE GALE RIE DONNE POUR BILLET D ENTRร E UNE SORTE DE PAIRE DE LUNETTES ร TRAVERS LESQUELLES ON VA TOUT REGARDER ET TOUT INTERPRร TER # EST CE QUI SE PASSE AVEC CE PASTEUR UNE FOIS QU ON EST ENTRร DANS CETTE GALERIE 1UELQU UN N EST PAS D ACCORD AVEC MOI )L EST DONC REBELLE ET DOIT ร TRE DISCIPLINร AUTRE CARICATURE MAIS QUI VA BIEN AVEC LA PREMIร RE )L NE VEUT PAS SUIVRE MON EXEMPLE )L A DONC UN ESPRIT DE MORT PARCE QU IL NE SAIT PAS CE QUI EST BIEN POUR LUI POUR SA PROPRE VIE 1UELQU UN TROUVE QUE J AI TROP DE POUVOIR # EST QU IL A UN ESPRIT DE JALOUSIE /รก EST LA SOLUTION 3E REPENTIR %T QU EST CE QUE SE REPENTIR # EST REVENIR ร CE QUE JE VEUX ET ร CE QUE JE PENSE ร MES LUNETTES ET ร MES IMAGES ร MOI


4OUT CELA PEUT ALLER TRÒS LOIN 1UELQU UN NE GUÏRIT PAS LORSQUE CE PASTEUR PRIE POUR LUI # EST QU IL N A PAS ASSEZ DE FOI 6OIR L IMAGE DE TOUTE PUISSANCE LORS DE LA PREMIÒRE TENTATION %NCORE PLUS LOIN !U BOUT DE CETTE GALERIE DE FAUSSES IMAGES TOUT AU FOND UN PASTEUR DEVENU CETTE SORTE DE GOUROU PEUT MÐME ABUSER SEXUELLEMENT D UN MEMBRE DE SA COMMUNAUTÏ TOUT EN DISANT n EN SE DISANT AUSSI n QUE C EST POUR LE BIEN DE LA PERSONNE ET AVEC LA BÏNÏDICTION DE $IEUx #OMMENT DÏMASQUER DE TELS PASTEURS ET LES ABUS QU ILS COMMETTENT Ë TRAVERS LEURS FAUSSES IMAGES #AR UNE AUTRE QUESTION SE POSE POUR GUIDER UNE COMMU NAUTÏ UN PASTEUR A BESOIN D UNE CERTAINE AUTORITÏ %T DANS L %GLISE IL Y A EFFECTIVEMENT CERTAINES lGURES QUI SONT DES LEADERS OU QUI ONT UN CHARISME SPÏCIAL %T N EST IL PAS VRAI QUE $IEU NOUS DONNE DES PROPHÒTES ET DES ENSEIGNANTS #ERTES , AUTORITÏ EN SOI N EST PAS MAUVAISE -AIS RETOUR NONS Ë L /RIGINAL *ÏSUS #HRIST )L AVAIT TOUTE AUTORITÏ MAIS IL S EST FAIT SERVITEUR )L AVAIT TOUTE AUTORITÏ L /RIGINAL DE L AUTORITÏ #E N EST PAS UNE SORTE DE TENDRESSE MOLLE QUI N OSE RIEN DIRE 5N PASTEUR NE DOIT PAS ÐTRE MOU GENTIL PLAIRE Ë TOUT PRIX EN SE CONFORMANT AUX DÏSIRS DE TOUT LE MONDE *ÏSUS N ÏTAIT NI PAILLASSON NI LAVETTE -AIS SON AUTORITÏ ÏTAIT AU SERVICE DE L HOMME *ÏSUS FAISAIT TOUT POUR QUE L HOMME DEVIENNE VRAIMENT LIBRE 0ARCE QU IL L AIMAIT %N PLUS *ÏSUS RAMENAIT CONSTAMMENT SES AUDITEURS NON PAS Ë LUI MÐME MAIS Ë CE $IEU QUI L AVAIT ENVOYÏ )L NE DISAIT PAS REGARDEZ MOI )L DISAIT REGARDEZ $IEU %T QUEL $IEU *ÏSUS NE VOULAIT QU UNE CHOSE QUE LES HOMMES DÏCOUVRENT LA LARGEUR LA LONGUEUR ET LA PROFONDEUR ET L ÏPAISSEUR DE L AMOUR DE $IEU QUI ÏTAIT AUSSI LE SIEN %PHÏSIENS )L VOULAIT QUE LES HOMMES RECONNAISSENT $IEU ET DISENT i # EST UN $IEU QUE JE PEUX AIMER w 6OIR LA TROISIÒME TENTATION


5N PASTEUR QUI NE VEUT PAS SUIVRE CET EXEMPLE DU #HRIST QUI NE VEUT PAS DONNER ENVIE DE CE $IEU Lร DE TOUT SON Cย UR N EST PAS DIGNE D ร TRE PASTEUR -AIS LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTร ONT LEUR PART DE RESPONSABILITร POURQUOI LAISSE T ON FAIRE UN PASTEUR COMME CELUI Lร .OUS EN REPARLERONS PLUS LOIN 0OUR L INS TANT IL FAUT PRร CISER CECI )L S AGIT SOUVENT Dร Jร D UNE FAUSSE IMAGE DE LA RELATION ENTRE L AUTRE ET NOUS PLUS PRร CISร MENT ENTRE L AUTORITร ET NOUS ON CROIT DEVOIR OBร IR n ร TRE GENTIL ร TRE SOUMIS RENONCER ร SOI Mร ME ET AINSI DE SUITE #OMBIEN DE TEXTES BIBLIQUES PEUT ON TORDRE AVEC CETTE FAUSSE OBร ISSANCE &AUSSE OUI CAR IL Y A UNE OBร ISSANCE VRAIE SAINE )CI AUSSI IL S AGIT DE RETROUVER L /RIGINAL /R L /RIGINAL DE L OBร IS SANCE MALSAINE CE N EST PAS UNE FAUSSE LIBERTร Oรก TOUT LE MONDE N EN FAIT QU ร SA Tร TE MAIS UNE OBร ISSANCE LIBREMENT CHOISIE COMME LE #HRIST LORS DE LA DEUXIร ME TENTATION $IEU EST BON *E PEUX ET JE VEUX OBร IR ร UN $IEU QUI EST BON 2EGARDONS D ABORD LA RELATION ENTRE *ร SUS ET LES AUTRES ร TAIT IL GENTIL SOUMIS AUX AUTORITร S RELIGIEUSES DE SON TEMPS 0AS DU TOUT )L DISAIT CE QU IL PENSAIT )L LES PRENAIT VIVEMENT ร PARTIE LORSQU IL LE FALLAIT )L LES METTAIT SANS CESSE EN QUESTION CAR IL AVAIT COMME SEUL CRITร RE CE QU IL AVAIT Dร COUVERT LUI Mร ME COMME 6ร RITร DANS UN ร CHANGE CONSTANT AVEC $IEU SON 0ร RE $ISAIT IL ET FAISAIT IL CE QU ON LUI ORDONNAIT DE DIRE ET DE FAIRE .ULLEMENT )L SUIVAIT SON 0ร RE ET CELA LUI DONNAIT UNE IMMENSE LIBERTร PAR RAPPORT AU REGARD QUE LES AUTRES POUVAIENT PORTER SUR LUI 3I NOUS ENTRONS DANS UNE TELLE RELATION AVEC LES AUTRES NOUS SERONS NI AU DESSUS D EUX NI AU DESSOUS NI CULPABI LISANTS NI CULPABILISร S NI ร CRASANTS NI ร CRASร S ,IBRES DU REGARD DES AUTRES POUR POUVOIR LES AIMER VRAIMENT 0UIS QUE POUR AIMER IL FAUT ร TRE LIBRE


2EGARDONS ENCORE UNE FOIS L /RIGINAL DE LA RELATION ENTRE *ÏSUS ET $IEU ÏTAIT IL CRISPÏ VIS Ë VIS DE $IEU 3E METTAIT IL DANS UN MOULE EN FAISANT DES CHOSES CORRECTES TOUJOURS DANS LA PEUR DE FAIRE FAUX 0AS DU TOUT )L CONSULTAIT SON 0ÒRE IL DÏSIRAIT CONNAÔTRE SA VOLONTÏ CAR IL ÏTAIT TOTALEMENT CONVAINCU QUE $IEU EST BON !INSI LES DEUX ENSEMBLE n ET POUR MOI C EST VRAIMENT UN MOT CLÏ n LES DEUX ENSEMBLE DÏCIDAIENT CE QU ILS TROUVAIENT JUSTE ET BON DANS UNE GRANDE INTIMITÏ DANS UNE SORTE DE COMPLICITÏ # EST UNE RELATION QUI FAIT ENVIE *E NE CONNAIS AUCUN TEXTE BIBLIQUE Oá *ÏSUS AURAIT EU PEUR DE $IEU Oá IL SE SERAIT ÏCRASÏ DEVANT LUI 3I NOUS ENTRONS DANS UNE TELLE RELATION AVEC $IEU NOUS NE SERONS PLUS D ACCORD D ÐTRE SOUS L EMPRISE DE QUI QUE CE SOIT .OUS SERONS NETTEMENT MOINS i ABUSABLES w -ÐME SI L AUTRE DIT QU IL PARLE ET AGIT AU NOM DE $IEU

Ó®Ê > ÃÊ iÊv>ÕÝÊ` iÕÊ ÊÌÕÊ` ÃÊ Ê ½iÃÌÊ«>Ã Ê ÌjÊDÊ`iÃÊV « ÀÌi i ÌÃÊ ` Û `Õi ð Ê ÊÞÊ>Ê>ÕÃà Ê`iÃÊ}À Õ«iÃÊµÕ Êýi ÊÃiÀÛi ÌÊ\ 4U NE VEUX PLUS FAIRE PARTIE DE NOTRE GROUPE DE PRIÒRE 0OURQUOI 3I ON A UN GROUPE DE PRIÒRE SAIN n CE QUI NE VEUT PAS DIRE BIEN ENTENDU QU IL SOIT PARFAIT n ON SERA PEUT ÐTRE DÏÎU ON TROUVERA DOMMAGE QU UN MEMBRE NOUS QUITTE -AIS ON VA RESTER LIBRE ET ON LAISSERA L AUTRE LIBRE /N PEUT DEMANDER Ë LA PERSONNE QUI VEUT QUITTER SI ELLE A UNE RAISON PRÏCISE POUR LE FAIRE /N PEUT ENTENDRE SES CRITIQUES SE LAISSER METTRE EN QUESTION PEUT ÐTRE MÐME CHANGER QUELQUE CHOSE -AIS ON NE VA PAS TOUT ADAPTER AUX DÏSIRS ET AUX ATTENTES DE CETTE PERSONNE n ON VA RESTER LIBRE n ET ON NE VA PAS FORCER CETTE PERSONNE Ë S ADAPTER AUX DÏSIRS ET AUX ATTENTES DE CE GROUPE n ON VA LA LAISSER LIBRE


# EST AINSI QUE CELA PEUT SE PASSER DANS UN GROUPE QUI FONCTIONNE SELON LES RÒGLES DU JEU LES RÒGLES DE VIE DE $IEU 1UE SE PASSE T IL PAR CONTRE DANS UN GROUPE DE PRIÒRE DYSFONCTIONNEL QUI UTILISE DES FAUSSES IMAGES DE $IEU DE SOI DE L AUTRE DE L %GLISE ET DE LA "IBLE #E GROUPE VA SE SENTIR MENACÏ CAR IL SE TROUVE DANS LA GALERIE DES CARICATURES ET LORSQUE QUELQU UN VIENT LE METTRE EN QUESTION ON NE PEUT PAS LE SUPPORTER ,ES FAUS SES IMAGES DOIVENT ÐTRE SAUVEGARDÏES Ë TOUT PRIX LA GALERIE DOIT RESTER UN TOUT 1UELLES SONT CES FAUSSES IMAGES ! NOUVEAU C EST SOUVENT UNE IMAGE D UN DIEU QUI VEUT DES CHOSES )L VEUT QUE TU PRIES QUE TU LOUES ET QUE TU LE FASSES DE CETTE FAÎON LË ET PAS AUTREMENT )L LE VEUT PARCE QU IL LE VEUT 0OINT !U FOND IL NE TgACCEPTE QUE SI TU FAIS JUSTE QUE POUR CE QUE TU PEUX LUI APPORTERx )L NE VEUT QUE LES BY PRODUCTS PRESQUE LES BÏNÏlCES SECONDAIRES DE LA RELATION CAR LA RELATION ELLE MÐME NE LE PRÏOCCUPE PAS %T SI TU NE LUI APPORTES PAS CE QU IL VEUT IL T EXCLUT )MAGE TOTA LEMENT TORDUE DE $IEU MAIS TERRIBLEMENT FRÏQUENTEx 1UI CORRESPOND Ë UNE IMAGE TOUTE AUSSI TORDUE DE L HOMME TU N ES PAS LIBRE TU EN UN OBJET QUI DOIT CORRESPONDRE UN i OPNI w 6OUS SAVEZ CE QUE C EST UN OPNI 5N OBJET PERFORMANT NON IDENTIlÏ .ON RECONNU DANS SON IDENTITÏ ET SA RÏALITÏ PROPRE %T POURQUOI DOIS TU ÐTRE AINSI 0ARCE QUE NOUS NOUS TE LE DISONS ET NOUS NOUS SOMMES L %GLISE ET NOUS NOUS SAVONS FAUSSE IMAGE DE L %GLISE 1U EST CE ALORS QU UN OBJET PERFORMANT CHRÏTIEN IDENTIlÏ # EST QUEL QU UN QUI SE MET DANS UN MOULE PRÏCIS QUE NOUS AVONS DÏlNI %T NOUS NOUS SAVONS /N VOIT ICI COMMENT TOUTE LA RÏALITÏ EST TORDUE ADAPTÏE Ë CES FAUSSES IMAGES -AIS CELA PEUT ALLER ENCORE PLUS LOIN CAR IMAGINEZ QUE LA PERSONNE QUI VEUT QUITTER LE MOULE SOIT SOLIDE ET RÏSISTE UN PEUx


1UE SE PASSE T IL ALORS $E LA MÐME MANIÒRE QUE LE PASTEUR DANS LE PREMIER EXEMPLE CE GROUPE VA TROUVER DES EXPLICATIONS QUI SOUTIEN NENT ET RENFORCENT SON AVIS POUR SAUVEGARDER SON SYSTÒME DE FAUSSES IMAGES 4U PROTESTES -AIS CE N EST PAS POSSIBLE CAR NOUS NOUS AVONS UN ARGUMENT DE FORCE $IEU EST AVEC NOUS .OUS SAVONS NOUS AVONS PRIÏ %T NOUS L AVONS ENTENDU DIRE QU IL EST D ACCORD AVEC NOUS !LORS PRENDS GARDE PUISQUE TU N ES PAS D ACCORD AVEC NOUS $IEU EST CONTRE TOI # EST LOGIQUE NON $IEU AVEC NOUS $IEU CONTRE TOI /N CONSTATE MAINTENANT QUE C EST LA RÏALITÏ DE LA PRIÒRE ELLE MÐME QUI EST TORDUE ADAPTÏE AUX DÏSIRS ET AUX FAUSSES IMAGES DE CE GROUPE /N ENTEND CE QU ON VEUT ENTENDRE ET n VOILË QUI EST VRAIMENT GRAVE n C EST $IEU QU ON ADAPTE AUX DÏSIRS ET AUX IMAGES DU GROUPE #OMME DANS LA DEUXIÒME 4ENTATION $IEU EST MIS DEVANT LA CHARRETTE DU GROUPE IL DEVIENT UN DIEU Ë L IMAGE DU GROUPE MAINTENANT ON MET $IEU EN MOULE 0UIS AU NOM DE CE DIEU MIS EN MOULE ON VA EXCLURE QUELQU UN OU DU MOINS L ACCUSER LE PUNIR ET FAIRE DE LUI LE BOUC ÏMISSAIRE i LE FAUTIF C EST TOI w 0EUT ÐTRE ME TROUVEZ VOUS TROP DUREx -AIS JE SUIS HORRIlÏE PAR CE QUE JE PEUX ENTENDRE DANS LE CADRE DE MON MINISTÒRE Ë LA #ASCADE ET AILLEURS Ë QUEL POINT IL PEUT Y AVOIR DES PRISES DE POUVOIR DES MANIPULATIONS DANS L %GLISE EN SE SERVANT DE TEXTES BIBLIQUES DE PRIÒRES ET DU NOM DE *ÏSUS POUR QUE JE FASSE FAIRE Ë QUELQU UN D AUTRE CE QUE MOI JE VEUXx )L DOIT ÐTRE FURIEUX $IEUx %T C EST VRAIMENT DIFlCILE DE RÏSISTER Ë CETTE PRESSION . EST IL PAS VRAI QUE NOUS DEVONS NOUS CORRIGER LES UNS LES AUTRES .E SOMMES NOUS PAS INVITÏS Ë VEILLER SUR NOS FRÒRES ET S URS EN #HRIST Ë LES AIDER %T Ë NOUS LAISSER AIDER ENCOURAGER PARFOIS AUSSI CORRIGER


/UI -AIS AIDER L AUTRE ร QUOI %N TOUT CAS PAS ร ร TRE COMME NOUS ร S INSร RER DE MIEUX EN MIEUX DANS UN MOULE Dร CIDร PAR LA MAJORITร n OU PAR LA MINORITร QUI PARLE LE PLUS FORT $ANS LE #ORPS DU #HRIST NOUS SOMMES INVITร S ร GRANDIR CHACUN ร SA FAร ON VERS LE #HRIST DANS UNE RELATION LIBRE ET CONlANTE ET AUSSI UNIQUE AVEC LUI DANS UNE RELA TION LIBRE ET CONlANTE ET UNIQUE AUSSI AVEC L AUTRE )L FAUT D URGENCE SE Dร FAIRE DE L IDร E QUE $IEU NOUS INVITE TANT ร UNE FAUSSE SAGESSE QUI CROIT SAVOIR MIEUX QUE L AUTRE QU ร UNE FAUSSE HUMILITร QUI ACCEPTE TOUT CE QUE LES AUTRES NOUS METTENT DEVANT LES YEUX #OMMENT REPร RER LA MAUVAISE COPIE %N CHERCHANT L /RIGINAL 5NE PERSONNE VRAIMENT SOUCIEUSE DE L AUTRE SERA HUMBLE COMME LE #HRIST NOUS Y INVITE ELLE ENCOU RAGERA PLUS QU ELLE NE DONNERA DES ORDRES ET Lร Oรก C EST Nร CESSAIRE ELLE POURRA AUSSI MONTRER DES PIร GES C EST PARFOIS Nร CESSAIRE PERSONNELLEMENT J EN AVAIS ET EN AI ENCORE BESOIN n TOUT EN PENSANT ร LA PAILLE DANS L ย IL DE L AUTRE ET PEUT ร TRE ร LA POUTRE DANS LE SIEN 5NE PERSONNE VRAIMENT HUMBLE EST PRร TE ร APPRENDRE DES AUTRES ET ACCEPTE D ร TRE REPRISE ET DE CORRIGER LE TIR JAMAIS CEPENDANT EN DEVANT Cร DER ร UNE PRESSION MAIS TOUJOURS EN ACCEPTANT UNE Rร ALITร QU ELLE N AVAIT PAS VUE MAIS QU ELLE Dร COUVRE ET RECONNAร T COMME JUSTE DANS LA RELATION ENTRE $IEU ET ELLE #ELA C EST ร TRE DANS LA Vร RITร %NCORE UN DERNIER POINT POTENTIELLEMENT ABUSIF DANS CE DEUXIร ME EXEMPLE i $IEU ME DIT POUR TOIx w $IRE CELA EST RISQUร 0OURTANT CELA EXISTE *E LE VIS MOI Mร ME ร LA #ASCADE DANS UNE PRIร RE D ร COUTE $IEU SEMBLE ME DIRE QUELQUE CHOSE POUR LA PERSONNE QUI EST EN FACE DE MOI -AIS ATTENTION %ST CE VRAIMENT $IEU QUI PARLE /U EST CE MOI QUI PROJETTE MES PROPRES IDร ES NON SEULEMENT SUR L AUTRE MAIS AUSSI SUR $IEU


3ANS DOUTE FAUT IL FAIRE UNE SORTE DE SLALOM n PAS CRISPร MAIS JOYEUX n POUR ร VITER AUSSI BIEN UNE SOI DISANT CONlANCE i MOI JE SAIS CAR $IEU ME DIT w n QU UNE UNE SOI DISANT PRUDENCE i DE TOUTE FAร ON $IEU NE VA RIEN ME DIRE w * AIME BIEN CETTE Rร mEXION DE 4EO VAN DER 7EELE UN PASTEUR HOLLANDAIS QUI A ACCOMPAGNร DES CENTAINES DE PERSONNES ABUSร ES i 3I C EST $IEU QUI ME PARLE IL NE ME LE DIT PAS Nร CESSAIREMENT POUR CETTE PERSONNE ET PAS Nร CES SAIREMENT POUR MAINTENANT 3I CELA VIENT DE $IEU CE SERA ENCORE VALABLE DEMAIN ALORS J ATTENDS UN PEU w 6OIR LA DEUXIร ME TENTATION LE PSAUME ร TAIT VALABLE MAIS POUR PLUS TARD ET AUTREMENT # EST UNE ATTITUDE PRUDENTE ET ELLE EST JUSTE #AR LES TEXTES BIBLIQUES MAL UTILISร S ABUSร S PEUVENT FAIRE BEAU COUP DE Dร Gร TS )L N EST PAS POSSIBLE D ENTRER ICI DANS CE SUJET QUI SERA ABORDร DANS UN AUTRE CHAPITRE 6OICI JUSTE QUELQUES EXEMPLES DE TEXTES ET D EXPRESSIONS QUE J AI VUS OU ENTENDUS ร TRE CITร S ABUSIVEMENT 0OUR GARDER QUELQU UN i CHRร TIENNEMENT w SOUS SON EMPRISE i &EMMES SOYEZ SOUMISES w %PHร SIENS POUR FAIRE CROIRE QU ON N A PAS LE DROIT D ร TRE SOI D AVOIR SA VOLONTร PROPRE i )L FAUT DONNER TA VIE ร $IEU w POUR UN GROUPE QUI VEUT APPAREMMENT EN PRIร RE METTRE LA FAUTE SUR QUELQU UN i ,ร Oรก DEUX OU TROIS SONT Rร UNIS EN MON NOM JE SERAI MOI Mร ME PRร SENT w VOIR L EXEMPLE DU GROUPE CI DESSUS -AIS ATTENTION #AR CELA PEUT DEVENIR TOUJOURS PLUS CARI CATURAL ET GRAVE 0OUR UN Pร RE QUI ABUSE SON ENFANT i (ONORE TON Pร RE ET TA Mร RE w CE QUI ร QUIVAUT lNALEMENT ร ON PEUT FAIRE DE TOI CE QU ON VEUT POUR ร CRASER QUELQU UN PAR DES Rร GLES RIGI DES i 4U APPARTIENS AU 3EIGNEUR w CE QUI DEVIENT TU N AS PLUS RIEN ร DIRE SUR TOI POUR ENLEVER TOUTE IDENTITร ET JOIE DE VIVRE i 4U DOIS RENONCER ร TOI Mร ME w CE QUI REVIENT ร DIRE TU N AS PLUS LE DROIT D EXISTERx ET AINSI DE SUITE


-AIS COMME NOUS L AVONS DIT ET RÏPÏTÏ PLUS HAUT DERRIÒRE CES MAUVAIS USAGES DE TEXTES BIBLIQUES DERRIÒRE CES ABUS SE CACHE LE BON USAGE DE L %VANGILE DU $IEU QUI NOUS AIME ET LIBÒRE 6OICI UN EXEMPLE PRÏCIS AVEC CE QU ON APPELLE i LA PRIÒRE DU C UR w CETTE PRIÒRE ANCIENNE DES 0ÒRES DU DÏSERT QUI A TRAVERSÏ L %GLISE ET LES SIÒCLES i 3EIGNEUR *ÏSUS &ILS DE $IEU AIE PITIÏ DE MOI PAUVRE PÏCHEUR w 0ITIÏ n EN GREC ELE EO ÒLEOS AVOIR COMPASSION LIÏ Ë ELEÛS COUPER TRANCHER DANS LE C UR MAIS C EST DANS LE C UR DE $IEU LUI MÐME ALORS IL NE PEUT PLUS RESTER PASSIF IL VA AGIR MAIS IL EST VRAI Ë SA FAÎON 0ÏCHEUR n EN GREC HAMARTANO MANQUER LA CIBLE ÐTRE Ë CÙTÏ DU BUT n NOUS LES ÐTRES HUMAINS SI SOUVENT PERDUS DANS NOS IMAGES CONFUS TRISTES ENFERMÏSx !INSI CETTE PRIÒRE QUE CERTAINS POURRAIENT TROUVER MORA LISATRICE ET CULPABILISANTE PREND TOUT SON SENS 1UAND $IEU NOUS VOIT CONFUS ET PERDUS CELA TRANCHE DANS LE VIF SON C UR SE RÏVOLTE ET IL VA AGIR EN NOTRE FAVEUR -AINTENANT LA QUESTION SE POSE ENCORE UNE FOIS COMMENT SE FAIT IL QUE NOUS NOUS LAISSIONS SI FACILEMENT PIÏGER 3URTOUT EN TANT QUE CHRÏTIENS 3OMMES NOUS SPÏCIALEMENT STUPIDES NAÕFS .OUS AVONS DÏJË VU QUE CE FAIT ÏTAIT Dß PARTIELLEMENT Ë CERTAINES FAUSSES IMAGES CONCERNANT L AUTORITÏ $IEU ET NOUS IMAGES QUE CERTAINS TEXTES BIBLIQUES SEMBLENT EN PLUS CONlRMER -AIS IL Y A AUTRE CHOSE VOUS VOUS ÏTONNEZ PEUT ÐTRE DE CE QUE J AIE JUSQU ICI DÏVELOPPÏ UNIQUEMENT ET LONGUE MENT LES DEUX PREMIERS EXEMPLES )L SE TROUVE QUE DANS CES DEUX EXEMPLES SI LE PASTEUR OU LE GROUPE DE PRIÒRE A EU UN TEL IMPACT C EST QUE CES TENTATIVES D ABUS NE TOMBAIENT PAS DANS UNE TERRE NEUTRE .OUS POUVONS AVOIR DES BLESSURES PARFOIS DES BLESSURES GRAVES QUI NOUS IMPRÒGNENT


CARRÏMENT DE MAUVAISES IMAGES SUR $IEU SUR NOUS MÐMES ET SUR L AUTRE SUITE Ë UNE ÏDUCATION CHRÏTIENNE ABUSIVE 3I PAR EXEMPLE J AI APPRIS COMME ENFANT QUE i TOUT CE QUI VA MAL EST DE TOUTE FAÎON DE MA FAUTE w JE SOUFFRE DE CE QUE J APPELLE i L AUTO ACCUSATION w #E TERME CORRESPOND Ë PEU PRÒS Ë CELUI DE CULPABILISATION n MAIS LA CULPABILISATION EST PARFOIS CONFONDUE AVEC LA VRAIE CULPABILITÏ C EST POUR QUOI JE PRÏFÒRE LE TERME D AUTO ACCUSATION PLUS FACILEMENT RECONNAISSABLE COMME CARICATURE , AUTO ACCUSATION PEUT ÐTRE PAR EXEMPLE LA CONSÏQUENCE D UNE PROFONDE BLESSURE PAR LAQUELLE L ENFANT A ÏTÏ EXCLU OU ABANDONNÏ OU REJETÏ OU RIDICULISÏ SYSTÏMATIQUEMENT POUR SE L EXPLIQUER IL VA SE DIRE C EST DE MA FAUTE #AR AINSI CELA FAIT ENCORE UN PEU DE SENS ET C EST MOINS MENAÎANT QUI SAIT PEUT ÐTRE QUE JE PEUX RÏPARER UN JOUR ÐTRE MOINS BÐTE PEUT ÐTRE QU ON VA M AIMER ALORSx 1UELLE DÏTRESSE -AIS COMME SI ÎA NE SUFlSAIT PAS CET ENFANT SERA FRAGI LISÏ PLUS TARD VICTIME BEAUCOUP PLUS FACILE POUR N IMPORTE QUELLE PERSONNE ABUSIVE i $E TOUTE FAÎON C EST DE MA FAUTE L AUTRE A SßREMENT RAISONx w 3I PAR CONTRE J AI APPRIS QUE JE SUIS UNE PERSONNE IMPOR TANTE ET PRÏCIEUSE JE VAIS PLUS FACILEMENT RÏSISTER FACE AUX ABUS DE TOUTES SORTES # EST POURQUOI J AI DIT QUE LES ABUS NE TOMBENT PAS SUR UNE TERRE NEUTRE -AIS ALORS CELA SIGNIlE T IL QUE L ANTIDOTE CONTRE LES ABUS EST SIMPLEMENT UNE BONNE ESTIME DE SOI UNE IDÏE POSITIVE DE SOI MÐME .ON ! MON AVIS IL N Y A QU UN VRAI ANTIDOTE EFlCACE ET C EST n JE L AI ASSEZ RÏPÏTÏ n L /RIGINAL MAIS IL FAUT LE SOULI GNER CAR C EST TRÒS IMPORTANT CE N EST PAS JUSTE UNE IDÏE CE N EST MÐME PAS JUSTE UNE OFFRE DE $IEU C EST CARRÏMENT LA 6ÏRITÏ QUI EST EN JEU ET C EST POURQUOI IL S AGIT D UN APPEL PLUS MÐME D UN ORDRE Ë SORTIR DES ABUS ET Ë ENTRER DANS LA LIBERTÏ DES ENFANTS DE $IEU


*E CROIS SINCÒREMENT QUE LE SEUL VRAI ANTIDOTE CONTRE LES ABUS EST ÐTRE DANS LA 6ÏRITÏ *E CROIS AUSSI QUE JE NE PEUX ÐTRE DANS LA 6ÏRITÏ QU EN ÏTANT EN RELATION AVEC ,UI QUI EST LA 6ÏRITÏ *N 0ARCOURONS BRIÒVEMENT LES AUTRES EXEMPLES QUI DÏCRI VENT CE TERRAIN QUI N EST PAS NEUTRE CETTE TERRE DE NOTRE PASSÏ DANS LAQUELLE LES ABUS TENTENT DE POUSSER

Î®Ê iÊ«mÀiÊ Ãà > ÀiÊV Õ«> ÌÊV >µÕi Ê j > Ê`iÊÛ io x 0AR PEUR DE TRANSGRESSER UNE LOI RIGIDE D UN DIEU TOUJOURS EN TRAIN DE REGARDER SI ON NE FAIT PAS FAUXx 6OUS VOYEZ QUELLE CONFUSION CELA PEUT PRODUIRE DANS LA TÐTE D UNE lLLE QUI AU LIEU D ÐTRE FORMÏE Ë LA VIE EST CONS TAMMENT FREINÏEx )L N EST PAS ÏTONNANT QUE CETTE lLLE PLUS TARD N OSE PAS PRENDRE DE DÏCISIONS N OSE PAS CHERCHER SES PROPRES DÏSIRS NI LES RÏALISER #ROYEZ VOUS QUE CELA SOIT LA VOLONTÏ DE $IEU #ETTE lLLE A ÏNORMÏMENT DE PEINE Ë SORTIR DE CETTE IMAGE i COUPANTE w DE $IEU 3I ELLE TOMBE SUR UNE COMMUNAUTÏ QUI MANIPULE LES GENS EN LEUR FAISANT PEUR AVEC LES PUNITIONS D UN DIEU QUI NE PERMET PAS LA VIE ET QUI COUPE TOUT ÏLAN i !TTENTION 4U N ES PAS DANS LE PLAN DE $IEUx w ELLE VA SE PLIER FACILEMENT CAR CELA LUI EST TELLEMENT FAMILIERx

{®Ê iʵÕ>ÌÀ m iÊiÝi « iÊiÃÌÊ` vvjÀi ÌÊ`> Ã Ê iÊÃi Ãʵս Êý>} ÌÊ`½Õ Ê j > }iÊ\ 3ANS DOUTE Y A T IL DE LA PLACE POUR LE $IEU D AMOUR MAIS EN MÐME TEMPS LE CARACTÒRE DU PÒRE BLESSÏ LUI MÐME DANS SON ENFANCE VA ÏMETTRE UN AUTRE MESSAGE L AMOUR BIEN QU AUTHENTIQUE EST VOLATILE PEUT DISPARAÔTRE D UN MOMENT Ë


L AUTRE i SI ON FAIT FAUX w CE QUI EST PLUS GRAVE C EST QUE CET AMOUR MÐME PEUT SUBITEMENT TOURNER DANS SON CONTRAIRE SE TRANSFORMER EN CARICATURE ET DEVENIR HAUTEMENT DANGEREUX 1UE FAIRE D AUTRE POUR LE lLS QUE DE SE PROTÏGER DE CE PÒRE -AIS EN FERMANT LA PORTE RADICALEMENT Ë CET AMOUR SI MENAÎANT IL FERME AUSSI LA PORTE PRESQUE INSTINCTIVEMENT Ë TOUT AUTRE AMOUR QUE SON C UR SOUPÎONNE DE NE PAS ÐTRE lABLE #OMMENT SORTIR DE CETTE IMMENSE CONFUSION PRES QUE ENTRÏE DANS LES CELLULES DE SON ÐTRE $ÒS LORS CHAQUE DISCOURS BASÏ SUR L IMAGE D UN DIEU QUI NOUS ÏCRASE CHAQUE PRESSION EXERCÏE PAR LA MENACE DE PUNITIONS VA TROUVER UNE CORDE QUI VIBRERA DANS CE JEUNE HOMME CAR C EST CELA QU IL CONNAÔT C EST CELA QUI DOIT ÐTRE JUSTE DIEU EST DANGEREUX -IEUX VAUT DONC LE GARDER Ë DISTANCE n NI TROP NI TROP PEUx -IEUX VAUT AVOIR PEUR QUE DE SE FAIRE AVOIRx

x®Ê +Õi µÕ½Õ ÊµÕ ÊÃiÊv> ÌÊ>LÕÃiÀÊÃiÝÕi i i ÌÊ Ê `> ÃÊ iÊV>`ÀiÊ`½Õ iÊ Ãà ÊV ÀjÌ i io x %T QUI A TELLEMENT DE PEINE Ë PARDONNER Ë $IEU DE NE PAS ÐTRE INTERVENUx 1UELLE SOUFFRANCE DÏJË EN SOI )MAGINEZ QUE CETTE PERSONNE TOMBE SUR UNE %GLISE Oá IL EXISTE UNE TOUTE AUTRE SORTE D ABUS PLUS SUBTIL CELUI LË QUOIQUEx UNE %GLISE Oá $IEU DEVIENT UN PEU SUPERmU )L EXISTE PEUT ÐTRE MAIS IL N EST PAS TRÒS EFlCACE EN FAIT C EST L HOMME QUI DOIT TOUT FAIRE VOIR LA PREMIÒRE TENTA TION $ANS LA TÐTE ET LE C UR DE CET HOMME L IMAGE D UN DIEU INDIFFÏRENT N EN SERA QUE RENFORCÏE 4OUTE TENTATIVE DE RÏSISTER Ë CETTE IMAGE POUR RETROUVER L /RIGINAL TOUTE TENTATIVE DE CROIRE QUE $IEU EST VIVANT QU IL AIME VRAIMENT ET AGIT RÏELLEMENT DANS LA VIE DE CET HOMME ET PREND CONCRÒTEMENT SOIN DE LUI RENCONTRERA UN SOURIRE UN


PEU CONDESCENDANT i 6OUS NE VOULEZ TOUT DE MÐME PAS REVENIR Ë UNE FOI SI ENFANTINE ET DÏPASSÏE 2EDESCENDEZ SUR TERRE ACCEPTEZ DE VOIR LES CHOSES EN FACE $IEU MA FOI IL NE FAUT PAS TROP COMPTER SUR LUI #E QUI COMPTE CE SONT LES VALEURS HUMAINES LE COMBAT POUR UN MONDE MEILLEURx w .OTEZ QUE CELA NE LUI FERA PAS PLUS DE BIEN DE TOMBER SUR UNE PERSONNE PRÏTENDANT L EXORCISER D UN ESPRIT DE RÏBELLIONx LES ABUS SONT PARTOUTx !VEC CE RAPIDE PARCOURS DES DERNIERS EXEMPLES ON CONS TATE QU IL NOUS ARRIVE SOUVENT D ÐTRE ABUSÏS PAR DES PERSON NES TRÒS INATTENDUES C EST Ë DIRE NOUS MÐMES .ON PAS INTENTIONNELLEMENT MAIS DANS UNE SORTE DE LOYAUTÏ ÏTRANGE NOUS CONTINUONS Ë NOUS lER AUX FAUSSES IMAGES QUE D AUTRES ONT PLAQUÏES SUR NOUS ET QUI NOUS FONT SI MAL MAIS DONT NOUS AVONS TELLEMENT DE PEINE Ë NOUS DÏBARRASSER 0OURTANT NOUS NE SOMMES PAS STUPIDES POUR AUTANT NI DE MAUVAIS CROYANTS -AIS NOUS AVONS BESOIN DE MESURER CES IMAGES Ë CELLE DONT JE PARLAIS DÏJË CELLE DE L !MOUR DE $IEU EN NOUS ET POUR NOUS LE 4OUT 0REMIER !MOUR LA 4OUTE 0REMIÒRE )MAGE QUE $IEU A POSÏE DANS NOTRE C UR POUR TOUJOURS INDESTRUCTIBLE VIVANTE PRÐTE Ë ÐTRE REDÏ COUVERTE MOUVANTE COMME UNE PERCE NEIGE QUI VA TOUT FAIRE POUR TROUVER LE SOLEIL #ETTE IMAGE NOUS DIT QUE $IEU NOUS VEUT NOUS DE TOUT SON C UR DANS NOTRE TOTALITÏ #ETTE IMAGE NOUS DIT QUE NOUS SOMMES INlNIMENT PRÏCIEUX Ë SES YEUX n QUE NOUS LE SENTIONS OU NON #ETTE IMAGE NOUS DIT QU IL EST DÏJË ENTRÏ EN RELATION AVEC NOUS PAR SA PROPRE INITIATIVE QU IL Y A DÏJË CETTE LUMIÒRE EN NOUS MÐME SI NOUS AVONS ENCORE DE LA PEINE Ë NOUS Y HABITUER ET MÐME SI NOUS NE LA VOYONS PAS OU PLUS *E SUIS CONVAINCUE QUE LA LUMIÒRE DE CETTE 4OUTE 0REMIÒRE IMAGE EST PLUS FORTE QUE TOUTES LES TÏNÒBRES QUI ESSAYENT DE LA CACHER C EST BIEN POUR CELA QUE NOUS POUVONS LA RETROUVER 1UE LE #HRIST NOUS Y AIDE 2ELISEZ LE PSAUME


Ê

iÃÊ>LÕÃ

Ê

`j >õÕjÃ

Ê Ê Ê

iÊv VÌ i i Ì `iÃÊÃÞÃÌm iÃÊ>LÕÃ v `> ÃÊ iÃÊ } ÃiÃ

Ê Ê

>VµÕiÃÊ* Õ ]Ê«>ÃÌiÕÀ «ÃÞV Ì jÀ>«iÕÌiÊiÌÊv À >ÌiÕÀ



/," 1 / " ½ `i Ì v V>Ì Ê`iÃÊÃÞÃÌm iÃÊ>LÕÃ vÃ

4OUT LE MONDE SAIT QUE POUR NE PAS CONNAÔTRE SA lÒVRE QUAND ON A LA GRIPPE IL FAUT CASSER LE THERMOMÒTRE 3I CE QUE JE VOUS DIS NE VOUS PLAÔT PAS VOUS POUVEZ CASSER LE THERMOMÒTRE ET CONTINUER VOTRE PETITE GRIPPE *E VAIS COMMENCER PAR UNE PHRASE QUI N EST PAS UN VERSET BIBLIQUE MAIS QUI POURRAIT L ÐTRE i #E QUI NE DOIT PAS ÐTRE NE PEUT PAS ÐTRE w 0ARLER DES ABUS ET DES ABUS SPIRITUELS EN PARTICULIER n ET EN PLUS DANS NOS %GLISES C EST ENTRER DANS CETTE LOGIQUE LË IL NE DEVRAIT EXISTER NI DE PERSONNES NI DE SYSTÒMES ABUSIFS DANS LE DOMAINE SPIRITUEL %T COMME CELA NE DEVRAIT PAS EXISTER ET QUE NOUS SOMMES DES GENS BIEN LOGIQUES ET INTELLIGENTS NOUS ALLONS ESSAYER DE TROUVER UNE RÏPONSE AlN QUE CELA NE SOIT PASx PARCE QUE SI CELA EST C EST DÏRANGEANT n ET DONC CELA NOUS POSE PROBLÒME ET NOUS OBLIGE Ë AGIR 3OUVENT POUR ÏVITER D ENTRER DANS CE SCHÏMA LË ON DÏCIDE QUE i #E QUI NE DOIT PAS ÐTRE NE PEUT PAS ÐTRE w /N FAIT DES EFFORTS INTELLECTUELS POUR REFUSER D ENTRER DANS LA PENSÏE QUE i CELA EXISTE w i #E QUI NE DOIT PAS ÐTRE NE PEUT PAS ÐTRE w VEUT DIRE AUSSI QUE PARLER DES ABUS ET DES ABUS SPIRITUELS C EST ENTRER DANS UN MONDE PARALLÒLE QUI N EST PAS LE NÙTRE $ES GENS NORMAUX N ABUSENT PAS )L FAUT DÏJË AVOIR UNE PERSONNA LITÏ PROBLÏMATIQUE POUR ABUSER #OMPRENDRE LES ABUS C EST DÒS LORS COMPRENDRE QU IL FAUT ENTRER DANS UN RAISONNEMENT DIFFÏRENT DE CELUI AVEC LEQUEL NOUS FONCTIONNONS NATUREL LEMENT #E QUI VA NOUS DEMANDER DE FAIRE ENSEMBLE UN CERTAIN EFFORT


!U COURS DE CES DEUX CONFÏRENCES JE SOUHAITE ÐTRE PRAGMATIQUE C EST Ë DIRE PARLER DES ABUS Ë PARTIR DE LEUR DIMENSION PRATIQUE /N AURAIT PU PARLER DES MÏCANISMES CE QUI AURAIT ÏTÏ INTÏRESSANT LES MÏCANISMES DU CERVEAU n COMMENT FONCTIONNE LE CERVEAU #OMMENT SES MÏCANIS MES PERMETTENT ILS LES ABUS #OMMENT UNE FOIS ABUSÏ LE CERVEAU i FACILITE T IL w LA CONTINUATION DES ABUS #E SERAIT PLUS THÏORIQUE DE PLUS NOUS NE DISPOSONS PAS DU TEMPS NÏCESSAIRE POUR LE FAIRE *E VAIS D ABORD TENTER DE DÏlNIR CE QUE SONT LES ABUS SPIRITUELS ET C EST DIFlCILE %NSUITE JE DIRAI CE QUE N EST PAS L ABUS SPIRITUEL %NSUITE SEULEMENT NOUS ENTRERONS DANS LE THÒME PROPREMENT DIT 3I VOUS VOULEZ ALLER PLUS LOIN JE VOUS RECOMMANDE LE LIVRE QUE J AI CO ÏCRIT SUR CE THÒME AVEC LE PSYCHOTHÏRA PEUTE CHRÏTIEN 0ASCAL :IVI

jv Ì Ê`iÊ ½>LÕÃÊë À ÌÕi

, ABUS SPIRITUEL C EST LE MAUVAIS TRAITEMENT INmIGÏ Ë UNE PERSONNE QUI A BESOIN D AIDE D ENCOURAGEMENT DE SOUTIEN # EST UN TRAITEMENT QUI VA AFFAIBLIR SA VIE SPIRITUELLE SA VIE PSYCHOLOGIQUE SA VIE RELATIONNELLE L EMPÐCHANT DE DEVENIR 3UJET )L Y A ABUS SPIRITUEL QUAND QUELQU UN USE DE SON RÙLE DE RESPONSABLE DE SA POSITION D AUTORITÏ DE SON SAVOIR POUR DOMINER UNE AUTRE PERSONNE MÐME SI C EST i POUR SON BIEN w # EST L INTRUSION DANS LA VIE PRIVÏE DE LA PERSONNE , ABUS SPIRITUEL SE PRODUIT QUAND UNE AUTORITÏ SPIRITUELLE SE SERT D AUTRUI POUR SATISFAIRE SES BESOINS PERSONNELS BESOINS SPIRITUELS PSYCHOLOGIQUES ÏMOTIONNELS ,ES ABUS SPIRITUELS IDENTIlER ACCOMPAGNER %MPREINTE 4EMPS 0RÏSENT


$ANS L ABUS SPIRITUEL LA SPIRITUALITร EST UTILISร E COMME MOYEN POUR FORCER L AUTRE ร OBร IR ร CE QUE JE LUI DEMANDE ร CE QUE JE PENSE ร TRE BON POUR LUI , ABUSEUR PEUT IGNORER QU IL ABUSE MAIS IL ABUSE QUAND Mร ME /N PEUT Mร ME DIRE QU IL Y A ABUS SPIRITUEL QUAND ON VOIT LE BIEN DU GROUPE LE BIEN DU PROJET OU DE L %GLISE AVANT DE VOIR LE BIEN DE LA PERSONNE $ANS L ABUS SPIRITUEL L AUTRE N EST PAS ENTENDU )L EST NIร EN TANT QUE 3UJET %N TANT QUE 3UJET Dร SIRANT n PARCE QU IL N Y A PAS DE 3UJET NON Dร SIRANT LE 3UJET NE PEUT ร TRE QUE Dร SIRANT , ABUS NIE LE Dร SIR DU 3UJET /N LUI DIT QUE SES Dร SIRS PERSONNELS SONT MAUVAIS ET QUE NOUS NOUS SAVONS QUELS SONT LES BONS Dร SIRS QU IL DOIT AVOIR i 0OUR SON BIEN w COMME DISAIT 2OUSSEAU %N Rร SUMร ABUSER C EST ESTIMER QUE L AUTRE NE PEUT ร TRE QU EN ACCORD AVEC LES Dร SIRS DU RESPONSABLE OU DE L ORGA NISATION *ร SUS A DIT i ,E SABBAT EST FAIT POUR L HOMME ET NON L HOMME POUR LE SABBAT w BIEN ENTENDU ICI i HOMME w SIGNIlE HUMAIN HOMME ET FEMME $E LA Mร ME MANIร RE ON PEUT AUSSI DIRE QUE L %GLISE EST FAITE POUR L HOMME ET NON L HOMME POUR L %GLISEx )L Y A ABUS QUAND NOUS OUBLIONS CETTE AFlRMATION DE *ร SUS 0AR CONTRE CE N EST PAS UN ABUS DE POSER PAR EXEMPLE UN CADRE RELATIONNEL CLAIR DE GENS QUI SE Rร UNISSENT EN UN ENDROIT ร UNE HEURE PRร CISE POUR Y FAIRE DES CHOSES PRร CI SES TELLES QUE CULTE LOUANGE PRIร RES ร TUDE BIBLIQUE CELA N EST PAS ABUSIF C EST UNE ORGANISATION 4OUTE LOI N EST PAS ABUSIVE IL FAUT UN MINIMUM DE RESPECT ET D ORDRE 0OSER UN CADRE RELATIONNEL C EST DONC POSER UN CONTRAT FONCTION NEL ร THIQUE ET THร OLOGIQUE CECI N EST PAS ABUSIF n DANS LA MESURE Oรก JE SUIS LIBRE D Y ADHร RER OU NON BIEN Sร R 5N DIRIGEANT SPIRITUEL QUI PREND UNE Dร CISION lNALE APRร S UN PROCESSUS Sร RIEUX DE CONSULTATION N EST PAS AUTOMATIQUE MENT UN DIRIGEANT ABUSIF IL FAUT BIEN QUE QUELQU UN Dร CIDE ร UN MOMENT DONNร 1UELQU UN QUI CONFRONTE UN AUTRE DE


MANIÒRE ADÏQUATE JE DIS BIEN ADÏQUATE PAR RAPPORT Ë UNE DIFlCULTÏ OU UN PÏCHÏ CE N EST PAS DE L ABUSx MAIS IL EST VRAI QUE CELA PEUT LE DEVENIR SI C EST MAL FAIT 2APPELER LES EXIGENCES DE LA "IBLE N EST PAS DE L ABUS QUAND C EST FAIT DE MANIÒRE ADULTE ET PAS SEULEMENT PAR i AMOUR w POUR L AUTRE

iÃÊÃÞÃÌm iÃÊ>LÕà và )L S AGIT MAINTENANT DE PARLER DE L ABUS ET DES SYSTÒ MES ABUSIFS $EUX CHOSES DOIVENT ÐTRE MENTIONNÏES TOUT D ABORD , ABUS DANS L %GLISE PEUT SURVENIR DE DEUX DIRECTIONS ,A PREMIÒRE DIRECTION n OU LA PREMIÒRE RACINE n PROVIENT DE PERSONNALITÏS ABUSIVES ,A SECONDE VIENT DE SYSTÒMES ABUSIFS 0ARFOIS LES DEUX SE CONJUGUENT CE QUI COMPLIQUE LES PROBLÒMES LES PERSONNALITÏS ABUSIVES ENTRENT DANS LES SYSTÒMES ABUSIFS OU ALORS LE SYSTÒME ABUSIF REND ABUSI VES DES PERSONNES QUI NE L ÏTAIENT PAS AU PRÏALABLE *E SUIS CONVAINCU QU AU TEMPS DE *ÏSUS IL Y AVAIT PARMI LES 0HARI SIENS n QUI APPARTENAIENT Ë UN SYSTÒME ABUSIF n DES GENS TOUT Ë FAIT SYMPATHIQUES .ICODÒME PAR EXEMPLE SEMBLE AVOIR ÏTÏ UN HOMME TRÒS SYMPATHIQUE D AUTRES AUSSI #ELA N EMPÐCHE PAS QU ILS ÏTAIENT PRIS DANS LE SYSTÒME %T LE SYSTÒME LES RENDAIT ABUSIFSx Ë LA FOIS VICTIMES ET ABUSIFS *E VOUS PROPOSE D ENVISAGER TROIS CAS DE PERSONNALITÏS ABUSIVES ET TROIS CAS DE SYSTÒMES ABUSIFS /À ÃÊV>ÃÊ`iÊ«iÀà > ÌjÃÊ>LÕà ÛiÃ

)LS SERONT PRÏSENTÏS EN CRESCENDO ,E PLUS i SYMPATHIQUE w LE SAUVETEUR # EST L ÏQUIVALENT DU MANIPULATEUR GENTIL CELUI QUI VOUS MANIPULE POUR VOTRE BIEN QUI N A PAS DE MAUVAISES


INTENTIONS Ë VOTRE ÏGARD JE NE SAIS PLUS QUI A DIT i SI J AVAIS SU QUE QUELQU UN VOULAIT ME FAIRE DU BIEN JE NE ME SERAIS PAS LEVÏ CE MATIN w )L S AGIT DE GENS QUI VEULENT VOTRE BIEN ET QUI PENSENT SAVOIR CE QUI EST BON POUR VOUS )LS ONT DES INTENTIONS LOUABLES CE QUI N EMPÐCHE PAS QU ILS SONT DES ABUSEURS GENTILS SOUCIEUX DE VOTRE BIEN )LS DISENT COMME L EXPRIMAIT ENCORE 2OUSSEAU UN 3UISSE i /N LES FORCERA Ë ÐTRE D ACCORD w #ES PERSONNES PENSENT QUE VOUS N ÐTES PAS CAPABLE DE SAVOIR VOUS MÐME CE QUI EST VRAIMENT BIEN CE QUE VOUS VOULEZ Oá SONT VOS LIMITES ILS PENSENT POUR VOUS ILS ONT REÎU MISSION DE FAIRE VOTRE BIEN ILS SONT MISSIONNÏS PRESQUE MISSIONNAIRES COMBIEN DE FOIS LE MISSIONNAIRE A ÏTÏ ABUSIF # EST FORMIDABLE COMME VOCA TION /N RENCONTRE TOUTE SORTE DE MANIPULATEURS SAUVE TEURS ON POURRAIT FAIRE LA LISTE DE CEUX QUI VOUDRAIENT FAIRE LE BIEN DES COUPLES LE BIEN DES DIVORCÏS LE BIEN DES SOLO BATAIRESx 3ANS DOUTE ILS NE SONT PAS MÏCHANTS # EST UNE MANIPULATION DITE BIENVEILLANTE n IL N EMPÐCHE C EST UNE MANIPULATION %LLE PEUT BLESSER PARCE QU ELLE NE RESPECTE PAS LES LIMITES DE L AUTRE NI SES DÏSIRS /N VEUT FAIRE SON BONHEUR MALGRÏ LUI %LLE EST PROBLÏMATIQUE PARCE QU ELLE SOUS ENTEND QUE L AUTRE N EST PAS CAPABLE $ÒS LORS SI L AUTRE COMPREND QU IL N EST PAS CAPABLE QUE QUELQU UN DOIT PENSER POUR LUI ET SAIT CE QU IL LUI FAUT IL VA SE SENTIR COUPABLE D ÐTRE INCAPABLE 3ANS S EN RENDRE COMPTE NOTRE MANIPULATEUR BIENVEILLANT CONSTRUIT UNE PERSONNALITÏ DÏFORMÏE #E MANIPULATEUR CONSIDÒRE LES AUTRES COMME MINEURS ,ES FEMMES PAR EXEMPLE CE QUI REPRÏSENTE LA MOITIÏ DE L HUMANITÏ ET PLUS DE LA MOITIÏ DE L ²GLISEx PENDANT LONGTEMPS LES HOMMES ONT DÏlNI CE QUI ÏTAIT BIEN POUR LES FEMMES 0IRE QUE CELA ILS SONT ALLÏS DANS L ²GLISE JUSQU Ë DÏlNIR LA FEMME PAR RAPPORT Ë L HOMME ET NON PAS EN ELLE MÐME ELLE ÏTAIT MOINS QUE CECI OU PLUS QUE CELA PAR RAPPORT Ë L HOMME !INSI LE STANDARD ÏTANT L HOMME


LA FEMME ÏTAIT LA COPIE )L ÏTAIT NORMAL QUE L HOMME PENSE POUR ELLE !INSI CES SAUVETEURS SONT MANIPULATEURS PARCE QU ILS SE SERVENT DES AUTRES POUR CALMER LEUR MAL ÐTRE SOUVENT INCONSCIEMMENT ET AVEC UNE APPARENCE BIENVEILLANTE i -OINS SYMPATHIQUE w LE MANIPULATEUR ABUSEUR ÏGOCENTRIQUE /N CHANGE UN PEU DE CRÏNEAU )CI ON A AFFAIRE Ë UNE PERSONNALITÏ QUI NE VEUT PAS LE i BIEN w DE L AUTRE MAIS QUI SE SERT DE L AUTRE POUR CALMER SA SOUFFRANCE 5N ÏGOCENTRI QUE C EST QUELQU UN QUI N EST PAS TOUJOURS CONSCIENT DE SA SOUFFRANCE DE LA BLESSURE QU IL PORTE EN LUI PAR RAPPORT Ë LA RECONNAISSANCE Ë CE BESOIN FONDAMENTAL D ÐTRE RECONNU QUE CHACUN PORTE EN LUI # EST SOUVENT DANS SON ENFANCE QUE CELA LUI A MANQUÏ ET QUE CELA L A MARQUÏ )L VA DÒS LORS TENDRE Ë OCCUPER UNE POSITION PAR RAPPORT AUX AUTRES POUR LEUR DEMANDER DE LE RECONNAÔTRE POUR COMBLER CE VIDE , ÏGOCENTRIQUE S ENTOURE SE NOURRIT DU REGARD DES AUTRES )L EST ATTEINT DE NÏVROSE ET LES NÏVROSES SE GUÏRISSENT OU DU MOINS SE SOIGNENT # EST QUELQU UN QUI EST MAL EN LUI MÐME ET QUI Ë L ÉGE ADULTE ESSAIE DE COMBLER CE VIDE QU IL PORTE EN LUI DEPUIS L ENFANCE )L N Y A PAS DE PLUS BELLE PLACE QUE CELLE DE RESPONSABLE DANS L %GLISE POUR COMBLER CE VIDE # EST FORMIDABLE LA PORTE EST GRANDE OUVERTE )L A BESOIN DE CE TYPE DE RELATION POUR NOURRIR SA PATHOLOGIE MAIS IL VA ALLER PLUS LOIN ET C EST LË QUE LE PROBLÒME DEVIENT SÏRIEUX IL VA CANONISER SA PATHOLOGIE )L VA PAR EXEMPLE VOUS DIRE QU IL EST DÏVOUÏ Ë SON %GLISE /R EN RÏALITÏ IL NOURRIT SON NOYAU NARCISSIQUE DÏlCIENT -AIS LUI IL EST CONVAINCU QU IL NOUR RIT SON %GLISE QU IL EST Ë SON SERVICE # EST POURQUOI SON POUVOIR SA RENOMMÏE SON IMAGE TOUT CELA EST AU CENTRE DE SA PRÏOCCUPATION DE MANIÒRE PLUS OU MOINS CONSCIENTE


"IEN SßR CE N EST JAMAIS EXPRIMÏ COMME CELA 2EGAR DEZ COMME IL S ENTOURE DE RESPONSABLES QUE PERSONNE NE LUI FASSE DE L OMBRE ,ES RESPONSABLES AUTOUR DE LUI NE PEUVENT ÐTRE QUE DES GENS QUI ENTRENT DANS CE SCHÏMA LË )L N AIME PAS LA CONCURRENCE )L N AIME PAS L OMBRE QU ON POURRAIT LUI FAIRE )L LUI FAUT UNE COUR )L COURT APRÒS LA COUR )L FAUT SAVOIR QUE PERSONNE NE PEUT RÏPONDRE AU BESOIN DE QUELQU UN SI CE BESOIN VIENT D UNE BLESSURE DE L ENFANCE SI CE N EST PEUT ÐTRE LUI MÐME $ÒS LORS NOTRE CHER AMI PEUT AVOIR UNE ASSEMBLÏE DE CINQUANTE OU DE MILLE PERSONNES SON PROBLÒME SA BLESSURE DE L ENFANCE RESTERA TOUJOURS LE MÐME #E N EST QUE S IL ACCEPTE DE REGARDER CE PROBLÒME EN FACE ET DE GUÏRIR CETTE BLESSURE QU IL POURRA SE LIBÏRER DE CE RAPPORT MANIPULATEUR ET ÏGOCENTRIQUE Ë AUTRUI 4OUT Ë L HEURE QUAND ON PARLERA DES SCHÏMAS ON VERRA QU ON VA RETROUVER CE TYPE DE MANIPULATEUR i $ANGEREUX w LE PERVERS NARCISSIQUE /N CHANGE ENCORE DE CATÏGORIE )L S AGIT D UN TYPE DE PERSONNALITÏ QUI NE CHANGE PAS ET NE CHANGERA PAS !UTANT DANS LES DEUX PREMIERS CAS IL Y A L ESPOIR D UNE ÏVOLUTION SOUS CERTAINES CONDITIONS BIEN SßR AUTANT ICI ON A AFFAIRE Ë UNE PERSONNALITÏ QUI NE CHANGE PAS ,A "IBLE AUSSI NOUS LE DIT CLAIREMENT %N ABORDANT LE CAS DU PERVERS NARCISSIQUE ON CHANGE D ÏCHELLE ,A PSYCHIATRE -ARIE &RANCE (IGOYEN A ÏCRIT UN LIVRE QUE JE VOUS CONSEILLE i ,E HARCÒLEMENT MORAL w UN RÏSUMÏ EN A ÏTÏ FAIT PAR 'LADYS .DANG LISIBLE DANS LES DOSSIERS DU SITE WWW RELATION AIDE COM #ETTE PSYCHIATRE EXPLIQUE LA QUESTION DE MANIÒRE MAGISTRALE 1UAND CE LIVRE EST SORTI EN &RANCE CELA A FAIT UN TEL IMPACT QU IL A FALLU VOTER UNE LOI AU 0ARLEMENT POUR TENIR COMPTE DE L EFFET DE CE LIVRE


/N NE COMPREND ABSOLUMENT PAS COMMENT FONCTIONNE LE PERVERS NARCISSIQUE Ë MOINS D AVOIR UN MINIMUM DE FORMA TION # EST QUELQU UN QUI TROUVE SON ÏQUILIBRE EN FAISANT SOUFFRIR LES AUTRES 0OUR VIVRE IL LUI FAUT AVOIR DES VICTIMES # EST DANS LA SOUFFRANCE QU IL IMPOSE Ë SES VICTIMES QU IL ARRIVE Ë VIVRE 0OURQUOI 0ARCE QUE LA SOUFFRANCE QU IL PORTE EN LUI IL NE SAIT PAS L INTÏGRER IL FAUT DONC QU IL LA PROJETTE SUR QUELQU UN %N FAISANT SOUFFRIR L AUTRE IL SE SOULAGE LUI MÐME /N NE PEUT QUE LE FUIR OU S EN PROTÏGER )L NE FAUT PAS CONFONDRE UN i PERVERS NARCISSIQUE w AVEC UN i DÏLINQUANT w ,ES DEUX ONT UN RAPPORT Ë LA LOI #E QUI FAIT JOUIR LE PERVERS NARCISSIQUE C EST D ENFREINDRE LA LOI ET MÐME PLUS SPÏCIALEMENT LA PRÏPARATION DE L EFFRACTION DE LA LOI # EST DANS LA PRÏPARATION DE SON SYSTÒME QU IL TROUVE SON PLAISIR # EST PERVERS 4ANDIS QUE LE DÏLINQUANT C EST QUELQU UN QUI N A PAS ÏTÏ CONFRONTÏ Ë LA LOI MAIS QUI N EST PAS CONSTRUIT DE MANIÒRE PERVERSE 1UAND IL EST CONFRONTÏ Ë LA LOI IL ACCEPTE DE CHANGER )L FAUT BIEN FAIRE LA DIFFÏ RENCE $ISONS QUE POUR UN PERVERS NARCISSIQUE ON A VINGT DÏLINQUANTS ,E PROBLÒME C EST QUE DANS UN GROUPE VOUS POUVEZ AVOIR UN PERVERS QUI ENTRAÔNE DIX DÏLINQUANTS ,ES DÏLINQUANTS CONFRONTÏS Ë LA LOI DE L AUTRE VONT COMPREN DRE VONT SE REPENTIR ET DEMANDER PARDON ,E PERVERS VA SE JUSTIlER 0ARCE QUE LE SYSTÒME PERVERS VEUT QU ON TRANSFÒRE LA RESPONSABILITÏ SUR L AUTRE LA VICTIME !U FOND POUR LUI C EST LA VICTIME QUI A TORT 1UELQUES MOTS ENCORE SUR LE PERVERS NARCISSIQUE ÎA EXISTE ON EN RENCONTRE # EST QUELQU UN QUI A LE SENTIMENT DE GRANDEUR QUELQU UN D INTELLIGENT ET DE BRILLANT n IL N EST PAS DÏBILE *E DIRAIS MÐME SÏDUCTEUR SAUF POUR SES VICTI MES # EST QUELQU UN DONT ON PEUT DIRE i 6OUS EN AVEZ DE LA CHANCE D AVOIR UN PASTEUR COMME CELA OU UN RESPON SABLE COMME CELA )L EST FORMIDABLE w 3EULES LES VICTI MES ET LES PROFESSIONNELS SAVENT LA VÏRITÏ SUR LUI )L EST D UN


ร GOCENTRISME EXTRร ME D UNE ABSENCE TOTALE D EMPATHIE )L CONVOITE LA Rร USSITE DES AUTRES # EST UNE PARANOร A TRร S PRร SENTE C EST SURTOUT UN RENVERSEMENT DE RESPONSABILITร S Oรก LES VICTIMES DEVIENNENT COUPABLES n QUAND L ON VOIT DES VICTIMES ร TRE CONSIDร Rร ES COMME DES COUPABLES ON PEUT SE POSER DES QUESTIONS ,E PERVERS NARCISSIQUE C EST PAR EXEMPLE QUELQU UN QUI N A AUCUN SUPERVISEUR $IEU ET LUI C EST SUFlSANT 4OUT LE CHARME POUR LE PERVERS C EST DE CONSERVER LA VICTIME ASSEZ VIVANTE POUR CONTINUER ร VIVRE DE SA SOUFFRANCEx IL NE FAUT DONC PAS LA TUER TOUT DE SUITE # EST LE JEU DU CHAT ET DE LA SOURIS &ACE ร UN PERVERS NARCISSIQUE DEUX PENSร ES DOIVENT INmUENCER LE COMPORTEMENT DES VICTIMES LA LOI ET LEUR PROPRE Sร CURITร /ร ย ย ร ร V>ร ร `iร ร ร ร ร mย iร ร >Lร ร ย vร

1U EST CE QUI CARACTร RISE CES SYSTร MES ,A MANIPULATION MENTALE $E QUOI S AGIT IL #E SONT LES PROMESSES IRRร ALISTES LES GUร RISONS PROMISES ร TOUT LE MONDE LES PROPHร TIES ASSURร ES POUR TOUS L ANNONCE D UNE CAMPAGNE D ร VANGร LISATION AVEC CONVERTIS LE Rร VEIL PROMIS QUI N A PAS ร Tร MANIPULร ร PROPOS DU i Rร VEIL w LES DISCOURS PROMETTEURS ET ILLUSOIRES SUR L ARGENT !UTRE MENT DIT LA Mร GALOMANIE ,E DISCOURS ร LITISTE EST SYMBOLIQUE DU SYSTร ME ABUSIF ON EST LES MEILLEURS *ร SUS A DIT QUE NOUS SOMMES LE SEL DE LA TERRE MAIS IL N A PAS DIT QUE NOUS SOMMES LES MEILLEURS NI QU IL FAUT FAIRE DES CLASSIlCATIONS C EST NOUS QUI AVONS LE MONOPOLE DE LA Vร RITร ET DE LA CONSร CRATION LA


SEULE VRAIE FAร ON DE VOIR LES CHOSES C EST COMME NOUS LES VOYONS NOUS ,A DISCIPLINE EXAGร Rร E ON VA METTRE L ACCENT SUR LA MICRO ร THIQUE ET Nร GLIGER LA MACRO ร THIQUE ,A MICRO ร THIQUE C EST PAR EXEMPLE DISCUTER SUR LA LONGUEUR DES CHEVEUX ET DES JUPES SUR PRIER DEBOUT OU ASSIS LE TEMPS CONSACRร ร LA PRIร RE OU ร LA Tร Lร n ON EST DES CHAMPIONS DANS CE DOMAINE ,A MACRO ร THIQUE CE SONT LES GRANDS PROBLร MES DE LA SOCIร Tร MAIS COMME i NOUS NE SOMMES PAS DU MONDE w CELA NE NOUS CONCERNE PAS $E TOUTE FAร ON SI LE MONDE PENSAIT COMME NOUS IL N Y AURAIT PLUS DE PROBLร MEx #HAQUE FOIS QU ON VOIT UN GROUPE CONSACRER PLUS DE FORCE ร LA MICRO ร THIQUE QU ร LA MACRO ร THIQUE ON EST Lร AUSSI EN DROIT DE SE POSER DES QUESTIONS ,A COMMUNICATION SANS FEED BACK LE FEED BACK C EST UNE BOUCLE DE Rร TROACTION EN D AUTRES TERMES LE MOYEN DE MESURER DE MANIร RE SCIENTIlQUE L IMPACT DE LA COMMUNICATION DES RESPONSABLES SUR L %GLISE OU D ร VALUER LES OBJECTIFS QUE POURSUIT CELLE CI AlN DE SAVOIR SI ON S EN RAPPROCHE OU ON S EN ร LOIGNE AUTRE EXEMPLE IL PEUT Y AVOIR DEUX CENTS PERSONNES DANS LA SALLE MAIS UNE SEULE A LA PAROLE ,E FEED BACK C EST UNE FAร ON D ร VALUER COMMENT L AUDITOIRE A REร U CE QUI A ร Tร DIT QUEL A ร Tร L EFFET SUR LUI ET DANS QUELLE MESURE C EST ALLร DANS LE SENS OU EN SENS CONTRAIRE DU BUT RECHERCHร ENSEMBLE )L Y A CARENCE QUAND LE FEED BACK EST Rร SERVร ร TROIS OU QUATRE INCONDITIONNELS i /UI C ร TAIT BIEN TU ร TAIS VRAIMENT INSPIRร CE MATIN /รก VAS TU CHERCHER TOUT ร A w 0ARMI LES VALEURS MISES EN AVANT DANS LE SYSTร ME ABUSIF /N DEMANDE L OBร ISSANCE ABSOLUE LA MAร TRISE DE SOI ET DE SES ร MOTIONS ON DOIT AVOIR LES Mร MES ร MOTIONS AU


Mร ME MOMENT SUR COMMANDE n ET ATTENTION ร VOUS SI VOUS NE LES AVEZ PAS CE MATIN ON DOIT ร TRE JOYEUX JE NE VEUX PAS VOIR DE GENS TRISTES 5NE LECTURE DE LA "IBLE NON PAS CHRISTOCENTRIQUE MAIS ECCLร SIOCENTRIQUE # EST PEUT ร TRE LE PLUS GRAVE UN SYSTร ME ABUSIF EST UN SYSTร ME QUI SE PLACE ENTRE $IEU ET L AUTRE n ICI EN L OCCUR RENCE CE SONT LES RESPONSABLES QUI SE PLACENT ENTRE $IEU ET LE PAROISSIEN

5N GROUPE Rร GI SELON LES TROIS SCร NARIOS DONT NOUS ALLONS PARLER ร PRร SENT EST Gร Nร RATEUR D ABUS /N PEUT Rร SUMER CES DYSFONCTIONNEMENTS PAR CE DOUBLE SCHร MA ILLUSTRANT LA PLACE DE L %GLISE Oรก SE SITUE CELLE CI PAR RAPPORT ร $IEU ET ร MOI Mร ME 6OICI LE SCHร MA D UN GROUPE DYSFONCTIONNEL # /

& !&#-

')#

$ANS CETTE PERSPECTIVE LA COMMUNAUTร CHRร TIENNE SE POSE COMME L INTERMร DIAIRE Nร CESSAIRE ENTRE $IEU ET MOI -A RELATION AVEC LUI PASSE FORCร MENT PAR LE GROUPE # EST CE QUE NOUS APPELONS UNE LECTURE ET UN FONCTIONNEMENT ECCLร SIOCENTRIQUES ,A "IBLE N EST PAS LUE ร TUDIร E POUR Y Dร COUVRIR *ร SUS MAIS POUR CONSTRUIRE L %GLISE LOCALE POUR JUSTIlER TOUTES LES DEMANDES FAITES AUX MEMBRES DE CELLE CI 6OICI LE SCHร MA DgUN GROUPE ร QUILIBRร


)CI LE GROUPE ET SES RESPONSABLES NE SONT PAS DES MÏDIA TEURS ENTRE $IEU ET MOI COMME DANS LE PREMIER SCHÏMA ,E CHRÏTIEN FONCTIONNE AU SEIN D UNE RELATION TRIANGULAIRE IMPLIQUANT UNE RELATION Ë LA FOIS ENTRE $IEU ET LUI ENTRE LES RESPONSABLES ET LUI MAIS AUSSI ENTRE $IEU ET LES RESPONSA BLES !INSI LE GROUPE PERMET AUX CHRÏTIENS DE VIVRE LEUR FOI EN SÏCURITÏ TOUT EN GARDANT LEUR CRÏATIVITÏ /À ÃÊÃVj >À ÃÊ­rÊÃÞÃÌm iÊ`iÊVÀ Þ> ViÃÊµÕ Ê«iÀ iÌÊ `iÊv VÌ iÀÊÃ> ÃÊÌÀ «ÊÃiÊ« ÃiÀÊ`iʵÕiÃÌ Ã®

ER SCÏNARIO C EST LA GUERRE # EST CELUI DE L %GLISE QUI EST EN GUERRE CONTRE LE MAL CONTRE LE MONDE CONTRE 3ATAN ET TOUT SES SUPPÙTS n ET IL Y EN A BEAUCOUP SUPPOSÏS PLUS QUE RÏELS 4OUT EST ORGANISÏ AUTOUR DE CETTE IDÏE i ON EST EN GUERRE w # EST LA MOBILISA TION GÏNÏRALE ET PERMANENTE /N N A PAS DE TEMPS Ë PERDRE Ë S OCCUPER DES PETITS BOBOS PERSONNELS ALORS QU IL Y A TANT DE GENS AU DEHORS QUI SONT PERDUS 6OUS DITES AVOIR DES PROBLÒMES # EST UNE EXCUSE POUR i TIRER AU mANC w VOUS ÐTES BLESSÏ )L N Y A PAS D INlRMERIE %ST CE QU ON REGARDE LA COULEUR DE L ÏCHELLE QUAND IL Y A LE FEU DANS LA MAISON .OUS SOMMES UNE ARMÏEx DE L ²TERNEL MAIS UNE ARMÏE QUAND MÐME $ANS UNE ARMÏE JE SUIS DÏSOLÏ DE LE DIRE CE N EST PAS LË QU ON TROUVE LE PLUS DE CRÏATIVITÏx /N N ENTRE PAS DANS L ARMÏE POUR FAIRE UNE CARRIÒRE D ARTISTE C EST LA GUERRE $ONC PEU DE CRÏATIVITÏ PEU DE PLACE VOIRE MÐME AUCUNE POUR LES PENSÏES PERSONNELLES )MAGINEZ UN SOLDAT QUI PENSE POUR SON PROPRE COMPTE i 4IENS MOI JE VAIS ALLER PAR LË BAS w # EST EXCLU )L Y A DES OBJECTIFS /N Y ADHÒRE OU ON N Y ADHÒRE PAS MAIS ON MARCHE %T ON EST PRIÏ DE FAIRE CONlANCE AU CHEF CAR LUI IL SAIT $ANS LE SCÏNARIO


i # EST LA GUERRE w LE VOCABULAIRE EST Ë L UNISSON LES CANTI QUES ÏGALEMENT DE MÐME QUE LE LOCAL UNE CASERNE N EST PAS ORNÏE DE MANIÒRE TRÒS ARTISTIQUE x ,ES RELATIONS INTÏ RIEURES SONT INlNIMENT SECONDAIRES PAR RAPPORT Ë L EFFORT QU ON PRODUIT POUR LA CONQUÐTE VERS L EXTÏRIEUR ,A PROMOTION S EFFECTUE SELON LE PRINCIPE ABUSIF DE 0ETER TOUT EMPLOYÏ EST ÏLEVÏ JUSQU AU NIVEAU DE SON INCOMPÏTENCE ÒME SCÏNARIO 6ERSAILLES ,Ë CE N EST PAS UNE CASERNE # EST LE SYMBOLE DU 2OI 3OLEIL )L DISAIT i L ²TAT C EST MOI w # EST LE SCÏNARIO QUI A BESOIN DE i L ÏGOCENTRIQUE w DONT ON A PARLÏ PRÏCÏDEM MENT , ÏGOCENTRIQUE EST Ë 6ERSAILLES /N Y EST LOIN DE LA GUERRE 4OUT EST POUR LA GLOIRE DU ROIx MAIS QUI EST LE ROI ! 6ERSAILLES CE QUI COMPTE C EST ÐTRE EN COUR C EST LA COUR 3I DANS LA CASERNE ON EST NOMMÏ SELON LE PRINCIPE DE 0ETER ICI ON EST NOMMÏ PAR lDÏLITÏ AU ROI ET PEU PAR COMPÏTENCE 0LUS ON EST PRÒS DE LA FAMILLE DU ROI PLUS ON A DE CHANCES D ÐTRE NOMMÏ ,E ROI DU HAUT DE SA BIENVEILLANCE DISTILLE DES DISCOURS Ë SA COUR ET AU PEUPLE 4OUT CE QUE FAIT LE ROI EST IMPORTANT IL A MIS UNE CRAVATE VERTE ET VOUS AVEZ VU SA FEMME ,E SERMON DU ROI EST UN DISCOURS QUI PART DE LUI CE SONT SES HISTOIRES Ë LUI COMMENT IL A PRIS SON PETIT DÏJEUNER ET COMMENT IL VIT SA VIE DE COUPLE COMMENT IL ÏLÒVE SES ENFANTSx 5N SYSTÒME FÏODAL TIENT LIEU D ORGANI SATION LA CHORALE LE GROUPE DE JEUNES L ÏTUDE BIBLIQUEx SONT DES MARQUISATS QUI REPRODUISENT LA COUR LE GROUPE DE PRIÒRE N EST QU UNE REPRODUCTION EN MINIATURE DE LA COUR 4OUT POUVOIR VIENT DU ROI ET VA AU ROI )L N EST PAS QUESTION DE DÏMOCRATIE ICI ,E VERSET PRÏFÏRÏ CITÏ AU RÏCALCITRANT EST i .E TOUCHE PAS Ë L OINT DE L ²TERNEL w ! 6ERSAILLES IL EST ,E PRINCIPE DE 0ETER , * 0ETER ET 2 (ULL 0OCHE


IMPENSABLE DE PENSER Ë UN CONmIT #E SERAIT UN CRIME DE LÒSE MAJESTÏ -ÐME UNE BATAILLE UNE CAMPAGNE D ÏVANGÏ LISATION SE FAIT AUTOUR DU 2OI QUI SE DÏPLACE AVEC TOUTE SA POMPE ÒME SCÏNARIO ,ES ANCIENS COMBATTANTS i !H COMME ILS ÏTAIENT CONSACRÏS IL Y A CINQUANTE ANS LES GENS %T JE NE VOUS PARLE PAS D IL Y A CENT ANSx )LS SAVAIENT RENONCER ILS SAVAIENT DONNER SE CONSACRER /á SONT AUJOURD HUI LES 7ESLEY LES -àLLER LES "OOTH LES $ARBY !UJOURD HUI CHACUN PENSE Ë SOI !H LE BON VIEUX TEMPS w , IDÏE DOMINANTE C EST QUE PLUS ON PUISE DANS LE PASSÏ PLUS ON INCARNE CE PASSÏ DANS UN PRÏSENT DONT ON EST COMPLÒTEMENT DÏCONNECTÏx ET PLUS ON EST lDÒLE Ë $IEU ET Ë SA PAROLE $ONC MOINS NOMBREUX ON EST PLUS ON A RAISON ,ES ANCIENS COMBATTANTS N ONT BESOIN NI D UN CHÉTEAU NI D UNE CASERNE C EST UNE CRYPTE QU IL LEUR FAUT /R UNE CRYPTE IL FAUT LA TROUVER IL N Y A QUE LES INITIÏS QUI LE PEUVENT %T LEUR CANTIQUE PRÏFÏRÏ C EST i 3UR L ANCIEN ET BON CHEMINx w #E QU IL Y A DE COMMUN ENTRE TOUS CES SYSTÒMES ABUSIFS ET CES GENS ABUSIFS C EST UNE LECTURE ABUSIVE DE LA "IBLE # EST L ASPECT QUE VA ABORDER 6ALÏRIE $UVAL 0OUJOL DANS LE CHAPITRE SUIVANT LA QUESTION DES TEXTES QUI SERVENT DE PRÏTEXTES )LS SONT TRÒS SOUVENT SORTIS DE LEUR CONTEXTE ET MALHEUREUSEMENT ILS CONTRIBUENT Ë ABUSER LES GENS VOLON TAIREMENT OU NON ,E PROBLÒME C EST QUE LORSQU ON A ÏTÏ INmUENCÏ PAR CES TEXTES UN PEU DÏFORMÏS ON S EN SERT SOI MÐME POUR DÏFORMER LES AUTRES


Ê

iVÌÕÀiÃ

Ê

>LÕÃ ÛiÃ

Ê

`iÊ >

Ê

L i

Ê Ê

6> jÀ iÊ ÕÛ> * Õ / j } i i]Ê*>À Ã



ÌÀ `ÕVÌ

i -ON PEUPLE PÏRIT FAUTE DE CONNAISSANCE w #ES PARO LES DU PROPHÒTE /SÏE RÏSUMENT LE DRAME DE L ABUS SPIRITUEL SUBI PAR DE NOMBREUX CHRÏTIENS $ES PERSONNES EN SITUA TION D AUTORITÏ SPIRITUELLE SE JUSTIlANT Ë L AIDE DE VERSETS DE LA "IBLE DONT ELLES TORDENT CRIMINELLEMENT LE SENS MAIN TIENNENT LES CHRÏTIENS DANS UN OBSCURANTISME UN ESCLAVAGE DOULOUREUX i -ON PEUPLE PÏRIT FAUTE DE CONNAISSANCE w /SÏE !U LIEU D ÏCOUTER LE TEXTE BIBLIQUE ET DE LE LAISSER DEVENIR LE LIEU DE RENCONTRE AVEC NOTRE CRÏATEUR NOTRE 3AUVEUR AU LIEU D ENSEIGNER LE MESSAGE DE JUSTICE D AMOUR ET DE LIBÏ RATION DE LA "IBLE CES PERSONNES ABUSIVES LES RESPONSABLES D %GLISE NE SONT PAS LES SEULS Ë ABUSER GRÉCE AUX TEXTES BIBLIQUES SE SERVENT DE LA "IBLE COMME SOUTIEN AUX MANI PULATIONS MENTALES LES PLUS OPPRESSANTES ,A LOGIQUE DÏVELOPPÏE DANS CES SYSTÒMES ABUSIFS EST REDOUTABLEMENT SIMPLE LA "IBLE EST ACCEPTÏE COMME PAROLE DE $IEU MAIS LE PASTEUR ET LUI SEUL SAIT COMMENT L INTERPRÏTER 0AR CONSÏQUENT SI TU ES CHRÏTIEN TU N AS D AUTRE CHOIX SI TU VEUX PLAIRE Ë $IEU QUE DE TE SOUMETTRE Ë SON REPRÏSENTANT Ë SON SERVITEUR IL TE FAUT ACCEPTER CE QU IL DIT COMME PAROLE D %VANGILE T HUMILIER RESTER DANS LE RANG RENONCER Ë TOI MÐME 4U NE VOUDRAIS TOUT DE MÐME PAS ÐTRE UN C UR REBELLE -ANQUERAIS TU D AMOUR ENVERS TON $IEU ENVERS TON PASTEUR POUR CONTESTER SON ENSEIGNEMENT SES DÏCISIONS #E DISCOURS CULPABILISANT ET HUMILIANT EST ÏMAILLÏ DE VERSETS BIBLIQUES MAL INTERPRÏTÏS ET L ENSEMBLE DU SYSTÒME ABUSIF EST AINSI AUTO ALIMENTÏ VERROUILLÏ .OUS ALLONS D ABORD VOIR TROIS CARACTÏRISTIQUES DES LECTU RES ABUSIVES DE LA "IBLE PUIS NOUS ÏTUDIERONS TROIS GRANDES


FAMILLES DE TEXTES TROIS THÏMATIQUES LES PLUS COURAMMENT UTILISÏES POUR MAINTENIR LES CHRÏTIENS DANS UNE SITUATION D ABUS SPIRITUELS

° Ê iÃÊV>À>VÌjÀ ÃÌ µÕiÃÊ`½Õ iÊ iVÌÕÀi Ê >LÕÃ ÛiÊ`iÊ >Ê L i )L EXISTE DIFFÏRENTES FAÎONS DE LIRE LA "IBLE /R CERTAINES DE CES LECTURES CERTAINES APPROCHES SONT PLUS FACILEMENT SUJETTES Ë CONDUIRE Ë DES ABUS DES DÏRAPAGES #E SONT DES APPROCHES DU TEXTE BIBLIQUE SUSCEPTIBLES DE PORTER DE BONS FRUITS SI ELLES SONT PRATIQUÏES SOUS CERTAINES CONDITIONS MAIS ENTRE DE i MAUVAISES MAINS w ELLES SERVENT Ë ALIMEN TER LES SYSTÒMES ABUSIFS £°Ê >Ê L iÊ>ÊÀj« ÃiÊDÊÌ ÕÌÊt

3OUVENT DANS LES %GLISES ABUSIVES LA "IBLE EST PRÏSEN TÏE COMME UNE COLLECTION DE VERSETS PRÐTE Ë L EMPLOI Ë CHAQUE SITUATION CHAQUE PROBLÒME IL Y A UN VERSET ADAPTÏ ET MÐME PLUTÙT UN COLLIER DE VERSETS PRIS UN PEU PARTOUT DANS LA "IBLE QU ON ENCHAÔNE LES UNS AUX AUTRES 0AR EXEMPLE SI QUELQU UN A ÏTÏ INJUSTEMENT OFFENSÏ ON LUI RÏPOND i .E RÏSISTE PAS AU MALx PARDONNE AlN D ÐTRE PARDONNÏx TENDS L AUTRE JOUEx TU GAGNERAS L AUTRE PAR TON COMPORTEMENT w 4U ES AU CHÙMAGE i 0RIEx ET LE 3EIGNEUR OUVRIRA LES ÏCLUSES DES CIEUX POUR TOI EN ATTENDANT CONTINUES Ë DONNER CAR CELUI QUI SÒME BEAUCOUP RÏCOLTERA BEAUCOUP ET IL TE SERA FAIT SELON TA FOI w 4U ES ABATTU i 3OIS DANS LA JOIE SANS CESSE RÏJOUIS TOI ET SACHE QU IL NE PERMETTRA PAS QUE TU SOIS MIS Ë L ÏPREUVE AU


n DELË DE TES FORCESx AVEC L ÏPREUVE IL MÏNAGERA AUSSI UNE ISSUE POUR QUE TU PUISSES LA SUPPORTERx CAR TOUT CONCOURT AU BIEN DE CEUX QUI AIMENT $IEU w # EST UNE LECTURE DE LA "IBLE PAR SLOGANS UN VÏRITABLE PRÐT Ë PENSER DE LA VIE CHRÏTIENNE UNE LECTURE SOI DISANT TAILLÏE SUR MESURE Ë TA SITUATION MAIS EN RÏALITÏ SANS ÏCOUTE DU CONTEXTE DU TEXTE DONC SANS RESPECT POUR LUI #ETTE APPROCHE DE LA "IBLE EST INSUFlSANTE ET PÏRILLEUSE $EUX VÏRITÏS DOIVENT ÐTRE RAPPELÏES ICI • 5N TEXTE SE COMPREND TOUJOURS Ë LA LUMIÒRE DE SON CONTEXTE ,A GRANDE CARACTÏRISTIQUE DE CE TYPE DE LECTURE C EST LE REFUS DE LA PRISE EN COMPTE DU CONTEXTE DU VERSET #ERTAINS AGISSENT AVEC LES TEXTES BIBLIQUES COMME UNE PERSONNE TROUVANT QUELQUE PART L ORDONNANCE D UN MÏDE CIN CÏLÒBRE ET QUI DIRAIT i #E MÏDECIN EST BON LA PRESCRIP TION DOIT ÐTRE EFlCACE JE VAIS L EMPLOYER POUR ME SOIGNER w 3ANS SAVOIR DE QUOI ELLE MÐME SOUFFRE NI Ë QUI LA PRESCRIP TION S ADRESSAIT NI SI CE TRAITEMENT SERA ADÏQUAT POUR ELLE $E MÐME LE TEXTE BIBLIQUE EST BON MAIS IL FAUT SAVOIR POUR QUELLES CIRCONSTANCES IL A ÏTÏ ÏCRIT AVANT DE SE L APPLI QUER DIRECTEMENT )L FAUT SE DEMANDER QUEL FUT LE CONTEXTE HISTORIQUE SOCIAL CULTUREL DU TEXTE QUE NOUS LISONS QUEL ÏTAIT LE SENS DE TEL MOT DE TEL COMPORTEMENT 3INON ON RISQUE LE CONTRESENS ÏVIDENT 4ENIR COMPTE DU CONTEXTE DU VERSET C EST AUSSI PRENDRE EN COMPTE CE QUI PRÏCÒDE ET CE QUI SUIT LE TEXTE )L Y A UNE COHÏRENCE DANS L AGENCEMENT DES PASSAGES 3I NOUS CROYONS QUE LA "IBLE EST INSPIRÏE ALORS CE QU IL Y A AVANT ET APRÒS TEL VERSET COMPTE POUR LA COMPRÏHENSION DU SENS %NlN TENIR COMPTE DU CONTEXTE D UN VERSET C EST AUSSI CONSIDÏRER LE SENS DE CE VERSET Ë LA LUMIÒRE DE TOUTE LA "IBLE 5N PASSAGE SE COMPREND EN RELA TION AVEC TOUS LES AUTRES ET NON ISOLÏMENT $E MÐME C EST TOUTE LA RÏVÏLATION QUI DOIT ÏCLAIRER SUR UN THÒME ET PAS UN SEUL VERSET


โ ข ,A "IBLE PAROLE DE $IEU EST SON LIEU DE Rร Vร LATION POUR NOUS MAIS NON PAS SOUS LA FORME D UN i MANUEL DE L INSTRUCTEUR w .OUS N AVONS PAS #HAPITRE ) ย ,E CHRร TIEN DANS SON COUPLE #HAPITRE )) ย ,E CHRร TIEN ET L ARGENT #HAPITRE ))) ย ,E Dร ROULEMENT D UN BON CULTE EN CINQ POINTS ETC #ELA SIGNIlE QU UN TRAVAIL D INTERPRร TATION DE MISE EN COHร RENCE EST Nร CESSAIRE POUR COMPRENDRE LE VRAI SENS D UN TEXTE ,A "IBLE EST UNE LAMPE ร NOS PIEDS DIT LE PSAL MISTE -AIS ELLE N EST PAS UNE CENTRALE ร LECTRIQUE ILLUMINANT LES DIX KILOMร TRES DEVANT NOUS .OUS AIMERIONS TANT QUE LA "IBLE SOIT UN LIVRE DE RECETTES QUI AURAIT Rร PONSE ร TOUT INSTANTANร MENT /R CE N EST PAS LE CAS $IEU A CHOISI DE SE Rร Vร LER NON DANS UN MANUEL DU PARFAIT CHRร TIEN UN LIVRE QUI SERAIT STRUCTURร EN SOUS PARTIES SUR TOUS LES THร MES MAIS IL SE Rร Vร LE AU TRAVERS DES HISTOIRES D HOMMES ET DE FEMMES DE CULTURE FORT ร LOIGNร E DE LA Nร TRE )L SE Rร Vร LE NON DANS DES AXIOMES MAIS DANS DES Rร CITS PARFOIS VIBRANTS PARFOIS OPAQUES ET DES SITUATIONS SOUVENT TRร S DISTANTES DE LA Nร TRE $ Oรก LA Nร CESSITร DE RECHERCHE DU SENS AVEC DES OUTILS PERTI NENTS TEL QUE NOUS LES AVONS PAR EXEMPLE Dร VELOPPร S DANS LE LIVRE ,ES CLร S POUR COMPRENDRE LA "IBLE 0OURQUOI $IEU A T IL PRร Fร Rร QUE SA PAROLE NOUS SOIT TRANS MISE PAR UN LIVRE ENRACINร DANS UNE CULTURE DU 0ROCHE /RIENT ANCIEN PLUTร T QUE NOUS LIVRER CHAQUE ANNร E UNE VERSION MISE ร JOUR DE SA VOLONTร COMME IL EN EXISTE POUR LES LOGICIELS INFORMATIQUES 0OURQUOI A T IL CHOISI DE SE Rร Vร LER ร TRAVERS DES CIRCONSTANCES ET DES ร Vร NEMENTS AUSSI SPร CIlQUES # EST PARCE QU IL NOUS APPELLE ร UNE ร THIQUE DE RESPONSABILITร $IEU NOUS CONSIDร RE NON COMME DES PANTINS MAIS COMME DES ร TRES RESPONSABLES ร SON IMAGE QUI DOIVENT S EMPLOYER ร DISTINGUER LE BIEN DU MAL AU Cย UR %DITIONS %MPREINTE TEMPS PRร SENT


DE LEUR ÏPOQUE %T AU DELË D UN LIVRE DE PRÏCEPTES MORAUX C EST Ë UNE RENCONTRE AVEC LUI QU IL NOUS INVITE $ANS UN CONTEXTE ABUSIF LA "IBLE EST INSTRUMENTALISÏE POUR LUI FAIRE DIRE CE QU ON A BESOIN QU ELLE DISE COMME CONlRMATION DU DISCOURS ET NON COMME SA SOURCE Ó°Ê >Ê iVÌÕÀiÊj Ì i iÊ`iÊ >Ê L i

# EST UNE LECTURE SPONTANÏE ET ÏMOTIONNELLE C EST Ë DIRE AVEC NOTRE RESSENTI NOS ÏMOTIONS COMME BEAUCOUP LE FONT CHAQUE JOUR POUR LEUR CULTE PERSONNEL * OUVRE LA "IBLE POUR ME FAIRE DU BIEN PARFOIS MÐME EN CHOISISSANT DE LIRE LES TEXTES DONT J AI BESOIN SELON MES CIRCONSTANCES ACTUELLES %N PÏRIODE D EXAMENS OU DE STRESS J AIME RELIRE UN PASSAGE TEL QUE i *E VOUS LAISSE LA PAIX JE VOUS DONNE MA PAIX w 3OUCIEUX POUR MES lNANCES JE ME PENCHE DAVANTAGE SUR LE VERSET i .E VOUS INQUIÏTEZ DONC PAS DU LENDEMAIN CAR LE LENDEMAIN AURA SOIN DE LUI MÐME ® CHAQUE JOUR SUFlT SA PEINE w 3I JE ME SENS FATIGUÏ OU DÏCOURAGÏ JE RELIRAIS VOLONTIERS LE PASSAGE DE *OSUÏ i &ORTIlE TOI ET PRENDS COURAGE w -AIS CE GENRE DE LECTURE BIEN QUE FACILE ET FAISANT SOUVENT DU BIEN PEUT VITE CONDUIRE Ë DES DÏRIVES #OMME LA LECTURE i RÏPONSE Ë TOUT w CETTE APPROCHE DU TEXTE N ÏCOUTE PAS LE TEXTE POUR LUI MÐME ELLE NE TIENT PAS COMPTE DU CONTEXTE ET DU COUP LE TEXTE RISQUE DE DEVENIR UN PRÏTEXTE ,E DANGER EST QUE LE TEXTE BIBLIQUE DEVIENNE UN i 2ORSCHACH SPIRITUEL w Oá J Y LIS TOUTES MES PROJECTIONS MES RESSENTIS *EAN -ATTHIEU *OSUÏ ,E 2ORSCHACH EST UN TEST UTILISÏ PAR LES PSYCHOLOGUES ILS MONTRENT UNE TÉCHE DE COULEUR Ë LEUR PATIENT ET CELUI CI DIT CE QU IL Y VOIT


# EST LA "IBLE Ë LA CARTE ,ES PAROLES DE LA "IBLE RISQUENT DE DEVENIR LES PAROLES QUE JE VOUDRAIS M ENTENDRE DIRE PAR $IEU CELLES QUE JE PENSE QU IL M ADRESSE CELLES QUE J AI BESOIN D ENTENDRE DE SA PART $ANS LES %GLISES ABUSIVES LE TEXTE EST LU ET INTERPRÏTÏ COMME UN VENTRILOQUE AVEC SA MARIONNETTE CELUI CI LUI FAIT DIRE CE QU IL VEUT #ETTE LECTURE ÏMOTIONNELLE DOIT ÐTRE RÏSERVÏE Ë LA MÏDI TATION POUR SOI MAIS Ë CAUSE DE SES LIMITES ET DE SES FAIBLES SES ELLE NE PEUT ÐTRE UTILISÏE POUR SE CONSTRUIRE DES CONVIC TIONS 1UAND IL S AGIT DE PRENDRE DES DÏCISIONS RÏELLEMENT ANCRÏES SUR LES %CRITURES DE SAVOIR CE QUE LA "IBLE ENSEI GNE SUR TEL OU TEL THÒME CETTE APPROCHE EST INSUFlSANTE CAR TROP SUBJECTIVE /R NOMBREUX ABUSEURS OU %GLISES ABUSI VES N OFFRENT UN ENSEIGNEMENT DE LA "IBLE QUE SELON CETTE APPROCHE !U LIEU DE PRENDRE LA "IBLE DANS SON ENTIER AU LIEU D EXPOSER LA MÏTHODE OU LES OUTILS QUI LES CONDUISENT Ë INTERPRÏTER DE TELLE OU TELLE FAÎON ILS S APPUIENT UNIQUE MENT SUR LEUR i INSPIRATION w SE CONTENTANT DE CE QUE EUX ONT PROJETÏ SUR LE TEXTE Î°Ê >Ê iVÌÕÀiÊ> j} À Ã> Ìi

5NE ALLÏGORIE EST UNE COMPARAISON UNE MÏTAPHORE DANS LAQUELLE ON DONNE Ë CHAQUE DÏTAIL UNE SIGNIlCATION SPIRITUELLE SYMBOLIQUE 0AR EXEMPLE *ÏSUS EMPLOIE UNE ALLÏGORIE LORSQU IL SE PRÏSENTE COMME LE CEP *EAN OU LE BON BERGER *EAN 5NE AUTRE ALLÏGORIE CÏLÒBRE EST LE LIVRE DE *OHN "UNYAN i ,E VOYAGE DU PÒLERIN w OU i ,ES CHRONIQUES DE .ARNIA w DE # 3 ,EWIS AVEC LE LION !SLAN REPRÏSENTANT *ÏSUS ,E CHRÏTIEN UTILISE SOUVENT SANS LE SAVOIR L ALLÏGORISA TION # EST LE CAS LORSQU IL LIT UN TEXTE BIBLIQUE SURTOUT UN RÏCIT ET QU IL ESSAIE D ÏTABLIR UNE COMPARAISON SPIRITUALI


SANTE AVEC SA SITUATION 0AR EXEMPLE UN PASTEUR PRร CHE ร PROPOS DU Rร CIT DE LA Rร SURRECTION DE ,AZARE ET ENSEIGNE QUE DE Mร ME QU IL FALLUT ENLEVER LES BANDELETTES ร ,AZARE APRร S SA Rร SURRECTION DE Mร ME CHAQUE PERSONNE APRร S SA CONVERSION A Sร REMENT ENCORE QUELQUES BANDELETTES QUI TRAร NENT QU IL FAUT Dร LIERx CHAQUE %GLISE IDENTIlANT CES BANDELETTES DE FAร ON DIFFร RENTE , ALLร GORIE PEUT FACILEMENT Dร RAPER PUISQUE LE VRAI SENS DU TEXTE QUI SE COMPREND ร PARTIR DU CONTEXTE EST SECONDAIRE LE TEXTE SERT SEULEMENT D IMAGE D ILLUSTRATION ร TEL ENSEIGNEMENT )L Y A DES CAS BIEN PRร CIS Oรก NOUS AVONS LE DROIT D INTERPRร TER UN TEXTE ALLร GORIQUEMENT SYMBOLIQUEMENT 0AR EXEM PLE LE SERPENT D AIRAIN DRESSร PAR -Oร SE DANS LE Dร SERT EST BIEN UNE IMAGE DE *ร SUS #HRIST ET LORSQU ON REGARDE ร LUI ON EST SAUVร COMME LES )SRAร LITES FURENT GUร RIS EN LEVANT LES YEUX VERS LE SERPENT DRESSร DANS LE Dร SERT ,E PROBLร ME EST QUE LA PLUPART DU TEMPS ET NOTAMMENT DANS LES MAINS D ABUSEURS SPIRITUELS LA LECTURE ALLร GORISANTE DEVIENT LE MOYEN DE FAIRE DIRE N IMPORTE QUOI AU TEXTE !INSI UNE LECTURE ALLร GORISANTE DE LA PRISE DE *ร RICHO *OSUร SERAIT LA SUIVANTE DE Mร ME QU AVANT LE GRAND CRI lNAL QUI FAIT TOMBER LES MURAILLES *OSUร ORDONNE AU PEUPLE DE SE TAIRE PENDANT L ENCERCLEMENT DE LA VILLE DE Mร ME LES SIMPLES lDร LES DOIVENT APPRENDRE ร SE TAIRE FACE AUX Dร CI SIONS DE LEURS RESPONSABLES POUR QUE L %GLISE OBTIENNE LA VICTOIRE 3OUS PRร TEXTE D Y DISCERNER UN SENS PLUS SPIRITUEL ON FAIT DIRE AU TEXTE CE QU ON VEUT ON LUI TROUVE UN SENS BIEN *EAN $ANS CE CAS PRร CIS IL S AGIT PLUS PRร CISร MENT D UNE LECTURE i TYPOLOGIQUE w DE CET ร Vร NEMENT LE SERPENT EST COMPRIS COMME UN i TYPE w C EST ร DIRE UNE PRร lGURATION DE L ย UVRE DE *ร SUS ,ES Rร GLES PERMETTANT DE SAVOIR SI TEL PASSAGE PEUT ร TRE INTERPRร Tร ALLร GORIQUEMENT OU TYPOLOGIQUEMENT SONT Dร VELOPPร ES DANS L OUVRAGE Dร Jร CITร ,ES #Lร S POUR COMPRENDRE LA "IBLE CHAPITRE ))


SOUVENT ÏLOIGNÏ DE CE QU IL VEUT DIRE %N RÏALITÏ LA SEULE LIMITE DANS CETTE APPROCHE EST CELLE DE LA CRÏATIVITÏ OU DE L IMAGINATION DE L ORATEUR ,E POINT COMMUN DE CES TROIS LECTURES QUI PEUVENT CONDUIRE Ë DES ABUS EST DE NE PAS RESPECTER LE TEXTE DE NE PAS L ÏCOUTER DANS SON CONTEXTE ET D EN FAIRE lNALE MENT UN PRÏTEXTE /R L IMPORTANT N EST PAS QUI ME DIT CE QUE TEL TEXTE SIGNIlE MAIS QUELLE MÏTHODE QUELLE APPRO CHE IL EMPLOIE POUR TROUVER CE SENS EST CE SON RESSENTI SON INTUITION /U EST CE UNE ENQUÐTE SÏRIEUSE SUR LE SENS DU TEXTE DANS SON CONTEXTE $ANS UNE DEUXIÒME PARTIE NOUS ALLONS ÏTUDIER TROIS GRANDES FAMILLES DE TEXTES TROIS THÏMATIQUES LES PLUS COURAMMENT UTILISÏES POUR MAINTENIR LES CHRÏTIENS DANS UNE SITUATION D ABUS SPIRITUELS )L Y EN AURAIT MALHEUREU SEMENT BEAUCOUP D AUTRES .OUS ALLONS LES EXAMINER NON PAS AVEC DES LECTURES SENTIMENTALES OU ALLÏGORISANTES MAIS AU MOYEN D OUTILS SÏRIEUX NOTAMMENT L ÏTUDE DES MOTS ET DU CONTEXTE Oá ILS SE TROUVENT 1UAND UNE PERSONNE A SOUF FERT D ABUS SPIRITUEL UN DES CHEMINS DE GUÏRISON CONSISTE Ë COMPRENDRE CE QUE CES TEXTES MAL EMPLOYÏS VEULENT VRAI MENT DIRE ET COMBIEN ILS SONT EN FAIT PORTEURS DE VIE ET LIBÏRATEURS

° Ê iÃÊÌiÝÌiÃÊL L µÕiÃÊi « ÞjÃÊ`> ÃÊ iÃ Ê V ÌiÝÌiÃÊ>LÕà và °Ê iÊÀi Vi i ÌÊDÊÃ

#ERTAINS CHRÏTIENS CERTAINS RESPONSABLES SPIRITUELS AFlR MENT QUE LA "IBLE ENSEIGNE L ABNÏGATION DE SOI LE RENONCE


MENT POUR NE PAS DIRE LA MORT Ë SOI ET QUE PAR CONSÏQUENT IL N EST PAS CHRÏTIEN D EXPRIMER SES DÏSIRS SES PRÏFÏRENCES SES SENTIMENTS NI MÐME SES SOUFFRANCES ET SES DOULEURS )L FAUT i CRUCIlER SA CHAIR w PORTER SA CROIX OU ENCORE i FAIRE UN TRAIT SUR SON PASSÏ w ,ES TROIS PASSAGES CLÏS CI DESSOUS ILLUSTRENT CETTE PSEUDO VÏRITÏ DU RENONCEMENT Ë SOI ,E PLUS CONNU EST -ATTHIEU i 3I QUEL QU UN VEUT VENIR APRÒS MOI QU IL RENONCE Ë LUI MÐME QU IL SE CHARGE DE SA CROIX ET QU IL ME SUIVE w ,E TERME GREC EMPLOYÏ ICI POUR RENONCER EST LE VERBE APARNEOMAI )L APPARAÔT ONZE FOIS DANS LE .OUVEAU 4ESTAMENT ET SIGNIlE i DÏSAVOUER RENONCER w 3ON CONTRAIRE SIGNIlE i ÐTRE lDÒLE TENIR BON w ,E SENS DE CE VERBE EST DONC EN LIEN AVEC UNE CONFESSION D APPARTENANCE OU AVEC UN DÏSAVEU D APPARTE NANCE DE COMMUNION DE CONNAISSANCE DE *ÏSUS $ AILLEURS C EST CE MOT QUI EST EMPLOYÏ DANS L ÏPISODE DU RENIEMENT DE *ÏSUS PAR 0IERRE LORSQUE CELUI CI RÏPOND Ë SES ACCUSA TEURS i .ON JE NE LE CONNAIS PAS w $ÒS LORS LORSQUE *ÏSUS DEMANDE AUX DISCIPLES DE RENONCER Ë EUX MÐMES C EST UN APPEL Ë SE LIVRER ENTIÒREMENT Ë LUI Ë LE RECONNAÔTRE COMME 3EIGNEUR Ë NE PLUS PRÏTENDRE SE POSSÏDER SOI MÐME $ANS CE TEXTE SUR LE RENONCEMENT IL S AGIT DE SAVOIR Ë QUI J APPAR TIENS #ETTE IDÏE SE RETROUVE PAR EXEMPLE DANS LA BOUCHE DE 0AUL LORSQU IL DIT i #E N EST PLUS MOI QUI VIS C EST #HRIST QUI VIT EN MOI w /R CE TEXTE EST UTILISÏ POUR ENSEIGNER LE REFOULEMENT DE NOS GOßTS ET DE NOS COULEURS i 3I JE ME CONVERTIS LE .OUS NE PARLONS PAS ICI DE LA NÏCESSAIRE REPENTANCE DU CROYANT FACE AUX FAUTES QU IL A COMMISE DANS SON PASSÏ NI DU FAIT DE DONNER Ë $IEU LA 3EIGNEURIE DE NOTRE VIE SURTOUT AU MOMENT DE SA CONVERSION .OUS ÏVOQUONS LES PASSAGES BIBLIQUES DÏTOURNÏS POUR FORCER DES PERSONNES Ë SUPPORTER DES COMPORTEMENTS ABUSIFS ,ES PASSAGES PARALLÒLES SONT -ARC ET ,UC 'ALATES


3EIGNEUR VA VOULOIR M ENVOYER DANS UN PAYS Oรก JE NE VEUX PAS ALLER OU QUE J ร POUSE UNE FEMME QUI NE M ATTIRE PAS DU TOUT w %N FAIT IL S AGIT DE Rร PONDRE ร LA QUESTION i 1UI EST TON MAร TRE QUI A LA PREMIร RE PLACE DANS TA VIE w 0OUR EXPLICITER ON PEUT PARAPHRASER i 3I QUELQU UN VEUT ร TRE MON DISCIPLE SI QUELQU UN VEUT ME SUIVRE QU IL ME DONNE LA PREMIร RE PLACE ET SOIT PRร T w 0Rร T ร QUOI # EST LA SUITE DU VERSET QUI L INDIQUE AVEC L EMPLOI DE CETTE AUTRE EXPRESSION i ร PORTER SA CROIX w #ETTE EXPRESSION A PRIS UN SENS DANS LA LANGUE FRANร AISE BIEN DIFFร RENT DE CE QUE CELA SIGNIlAIT ร L ร POQUE /N COMPREND i PORTER SA CROIX w COMME SIGNIlANT FAIRE FACE STOร QUEMENT ร TOUTES LES DIFlCULTร S DE LA VIE UNE BELLE Mร RE ACARIร TRE UNE MAUVAISE GRIPPE UN COLLร GUE DIFlCILE ETC ,E SENS QU A PRIS CETTE EXPRESSION DANS LE LANGAGE COURANT EST BIEN ร LOIGNร DE CE QUE COMPRENAIENT LES AUDITEURS DU PREMIER SIร CLE EN ENTENDANT *ร SUS EMPLOYER CETTE EXPRESSION %UX COMPRENAIENT TOUT DE SUITE QU IL PARLAIT DU MARTYRE 0REN DRE SA CROIX SIGNIlAIT ร TRE CONDAMNร ร MOURIR DE FAร ON HUMILIANTE ET DOULOUREUSE LA MORT SUR LA CROIX n SUPPLICE FRร QUEMMENT PRATIQUร PAR LES 2OMAINS i 3E CHARGER DE SA CROIX w C ร TAIT CLAIREMENT SUBIR LES CONSร QUENCES QUE POUVAIT ENTRAร NER LE Tร MOIGNAGE DE L APPARTENANCE ร *ร SUS #ELA SIGNIlE QUE LE MARTYRE N EST PAS Lร Oรก L A MIS n DANS CETTE Rร SIGNATION FACE AUX MISร RES DE LA VIE DANS CETTE i MORT ร SOI w n MAIS DANS LA Rร ACTION HOSTILE QUE NOTRE FOI POURRAIT PROVOQUER AUTOUR DE NOUS 3URTOUT QUE DANS LE CONTEXTE DE ,UC PASSAGE PARALLร LE ร CELUI DE -ATTHIEU *ร SUS JUSTEMENT VIENT D ANNON CER ร SES DISCIPLES QU IL VA MOURIR SUR LA CROIX 0UIS APRร S CE VERSET IL PARLE DE NE PAS AVOIR HONTE DE L %VANGILE %T CET ENGAGEMENT CE CHOIX D AVOIR *ร SUS POUR MAร TRE ,UC PRร CISE QUE C EST CHAQUE JOUR QU IL S OPร RE PUISQUE C EST CHAQUE JOUR QUE LE PRIX PEUT ร TRE ร PAYER


,A PLUPART D ENTRE NOUS AVONS LE PRIVILร GE DE VIVRE DANS DES PAYS Oรก NOUS N AVONS Gร Nร RALEMENT PAS ร AFFRONTER CETTE PERSร CUTION MAIS NOUS SAVONS QUE C EST LA Rร ALITร Vร CUE PAR DES CHRร TIENS DANS DE NOMBREUX PAYS #E VERSET PEUT DONC SE COMPRENDRE AINSI i 3I QUELQU UN VEUT ร TRE MON DISCIPLE QU IL DONNE ร *ร SUS LA PREMIร RE PLACE ET SOIT PRร T ร ACCEPTER QUE CELA PUISSE LE MENER JUSQU ร LA MORT w 2ENONCER ร SOI N EST PAS UN SUICIDE DE MA PERSONNALITร UNE HAINE DE MES GOร TS MAIS UNE CONFESSION PERSONNELLE DE CELUI AUQUEL J APPARTIENS )L S AGIT DU DON DE SOI , EXEMPLE DE CE TEXTE MONTRE COMMENT L ร TUDE D UN VERSET PERMET D EN CLARIlER LE SENS %N ESSAYANT D ENTENDRE CES TEXTES SOUVENT UTILISร S POUR ABUSER OU POUR OBLIGER ร CERTAINS COMPORTEMENTS NOUS VERRONS QU ILS SONT EN Rร ALITร PORTEURS DE VIE ET D ESPร RANCE CE QUI REPRร SENTE UN CHEMIN DE GUร RISON FACE AUX ABUS SPIRITUELS $ANS CETTE Mร ME FAMILLE DE TEXTES SUR LE RENONCEMENT ร SOI CERTAINS PARLENT DU RAPPORT AU PASSร )LS SONT INTERPRร Tร S POUR CONTRAINDRE LA PERSONNE ร OUBLIER SON PASSร %N VOICI DEUX #ORINTHIENS i 3I QUELQU UN EST EN #HRIST IL EST UNE NOUVELLE CRร ATURE LES CHOSES ANCIENNES SONT PASSร ES VOICI TOUTES CHOSES SONT DEVENUES NOUVELLES w # EST PEUT ร TRE LE VERSET NUMร RO UN DES PASSAGES LES PLUS MAL UTILISร S )CI ENCORE C EST LE RECOURS AU GREC QUI VA NOUS AIDER %N EFFET POUR Dร CRIRE LA NOTION DE i NOUVEAU w OU DE i NOUVEAUTร w LE GREC POSSร DE DEUX TERMES ,E PREMIER C EST NEOS #E MOT Dร CRIT QUELQUE CHOSE QUI EST NOUVEAU DANS SON EXISTENCE Mร ME CELA N EXISTAIT PAS PRร Cร DEMMENT ET QUI MAINTENANT EST Lร /N PEUT PENSER EN FRANร AIS AUX MOTS COMMENร ANT PAR i Nร O w COMME DANS Nร OLOGISME ETC -AIS IL Y A UN DEUXIร ME MOT GREC POUR UN AUTRE GENRE DE NOUVEAUTร C EST KAINOS %T CE TERME Dร CRIT UN NOUVEL


ASPECT D UNE CHOSE Dร Jร EXISTANTE UNE NOUVEAUTร QUALITA TIVE 1UELQUE CHOSE EST Dร Jร Lร ET VA ร TRE RENOUVELร 0AR EXEMPLE QUELQU UN VA CHEZ LE COIFFEUR ET RESSORT AVEC UNE NOUVELLE COUPE DE CHEVEUX C EST LA Mร ME Tร TE LES Mร MES CHEVEUX MAIS QUELQUE CHOSE EST DIFFร RENT NOUVEAU /R ET C EST FRAPPANT CHAQUE FOIS QUE DES TEXTES Dร CRI VENT LA VIE CHRร TIENNE EN TERMES DE i NOUVEAUTร w ILS ONT RECOURS AU MOT KAINOS #ELA PERMET DE COMPRENDRE TRร S DIFFร REMMENT CERTAINS TEXTES i *E VOUS DONNE UN COMMAN DEMENT NOUVEAU AIMEZ VOUS LES UNS LES AUTRES w *ร SUS CONNAร T TRร S BIEN SA "IBLE #E N EST PAS UN COMMANDEMENT NOUVEAU DANS LE SENS Oรก CELA N AURAIT JAMAIS ร Tร DIT CAR ON TROUVE CE PRร CEPTE Dร Jร DANS LE ,ร VITIQUE -AIS CE COMMANDEMENT VA ร TRE Vร CU DE FAร ON NOUVELLE CAR Dร SORMAIS C EST *ร SUS LA MESURE ET LA SOURCE DE CET AMOUR CF ร GALEMENT *EAN #E N EST PAS UN COMMAN DEMENT NOUVEAU EN SOI C EST UN COMMANDEMENT RENOU VELร $E Mร ME ON TROUVE LE TERME KAINOS POUR Dร SIGNER LA NOUVELLE ALLIANCE ,A NOUVELLE ALLIANCE N EST PAS UNE RELI GION INVENTร E EX NIHILO MAIS LE RENOUVELLEMENT DE CE QUI AVAIT ร Tร DONNร PRร Cร DEMMENT AVEC L ANCIENNE ALLIANCE UNE CONTINUITร UN ACCOMPLISSEMENT # EST CE TERME KAINOS QUI EST AUSSI EMPLOYร POUR Dร CRIRE LE FAIT QUE LE CHRร TIEN A UN NOM NOUVEAU QU IL DOIT REVร TIR L HOMME NOUVEAU MAIS AUSSI QU IL EST UNE NOUVELLE CRร A TURE 4OUS CES TERMES QUI Dร CRIVENT LA NOUVEAUTร DANS LA VIE SPIRITUELLE DOIVENT ร TRE COMPRIS DANS LE SENS D UN RENOUVEL LEMENT DE NOTRE VIE SPIRITUELLE i 3I QUELQU UN EST EN #HRIST IL EST UNE CRร ATURE RENOUVELร E PAR LA MORT ET LA Rร SURRECTION DE *ร SUS #HRIST w ,A SUITE DU TEXTE QUE NOUS NE POUVONS PAS Dร VELOPPER ICI MONTRE QUE CE QUI ร TAIT AUPARAVANT EST Dร SORMAIS Dร PASSร 6OICI LA BONNE NOUVELLE UN MONDE NOUVEAU A SURGI , ANCIEN EST Dร PASSร DANS LE SENS Oรก LA NOUVELLE Rร ALITร VA PLUS LOIN )L Y A RENOUVELLEMENT UN


NOUVEAU PRINCIPE DE VIE L ANIME %T QUI PROCÒDE Ë CETTE TRANSFORMATION 3I VOUS RELISEZ L ENSEMBLE DU PARAGRA PHE VOUS VERREZ QUE C EST $IEU # EST ,UI MÐME DE TOUTE ÏVIDENCE LE PRINCIPE QUI PRODUIT EN NOUS CETTE TRANSFORMA TION )L NE S AGIT PAS DE FAIRE UNE CROIX SUR CE QUI EST PASSÏ )L N EST PAS QUESTION ICI D EFFACER SON PASSÏ SES RACINES !U CONTRAIRE TOUTE LA PÏDAGOGIE DIVINE EST L ACCEPTATION DE CES RACINES ÏCLAIRÏES RENOUVELÏES PAR L UVRE DE *ÏSUS DANS MA VIE 0HILIPPIENS i 5NE SEULE CHOSE COMPTE OUBLIANT CE QUI EST EN ARRIÒRE ET TENDANT VERS CE QUI EST EN AVANT JE COURS VERS LE BUT POUR OBTENIR LE PRIX DE L APPEL CÏLESTE w 6OUS SAVEZ BIEN COMMENT ON A TORDU LE SENS DE CE VERSET DE 0AUL i ,A VIE EST BIEN TROP COURTE POUR T OCCUPER DE TES PROBLÒMES SURTOUT SI ON EST DANS UN SCÏNARIO i .OUS SOMMES EN GUERRE w COMME ON L A LU DANS L EXPOSÏ PRÏCÏ DENT !USSI DIFlCILE QU AIT ÏTÏ TON PASSÏ IL TE FAUT RACHETER LE TEMPS LE ROYAUME EST IMMINENTx PAR CONSÏQUENT IL NE FAUT PENSER QU Ë L %GLISE QU Ë CE QUE LE PASTEUR TE DEMANDE AUJOURD HUI 3I TU T OCCUPES DES SOUFFRANCES DE TON PASSÏ SI TU FAIS UNE THÏRAPIE OU DE LA RELATION D AIDE C EST UNE PERTE DE TEMPS SEUL AUJOURD HUI COMPTE w /R DANS CE TEXTE CE N EST ÏVIDEMMENT PAS DE CELA QU IL EST QUESTION )L FAUT AU MOINS AVOIR L HONNÐTETÏ INTELLEC TUELLE DE RELIRE L ENSEMBLE DU PARAGRAPHE /N SE REND ALORS COMPTE QUE 0AUL LORSQU IL PENSE Ë SON OBJECTIF PARLE DE CONNAÔTRE *ÏSUS ET DE LUI RESSEMBLER 6OILË LE BUT QU IL POURSUIT )L SE SERT ALORS EFFECTIVEMENT D UNE IMAGE POUR ILLUSTRER SON PROPOS CELLE DE LA COURSE Ë PIED ET TOUS LES TERMES QU IL EMPLOIE SONT DES TERMES TYPIQUEMENT SPORTIFS IL Y A LE TERME i TENDU w QUI CORRESPOND UN PEU AU MOT STRETCHING EN ANGLAIS SON CORPS EST TOUT ENTIER TENDU VERS


L AVANT LE REGARD VERS LA LIGNE D ARRIVÏE ON TROUVE LE MOT i PRIX w TERME SPORTIF EMPLOYÏ POUR DÏCRIRE LES CONCOURS GYMNIQUES ET QUI DÏSIGNE ICI LA COURONNE CÏLESTE 0AUL A DONC RECOURS Ë UNE IMAGE /R IL EST DANGEREUX DE PRÏTENDRE ÏTABLIR UNE DOCTRINE Ë PARTIR D UNE IMAGE 1UAND QUELQU UN EMPLOIE UNE IMAGE UNE COMPARAISON IL VEUT SIMPLEMENT ILLUSTRER UN POINT ,Ë EN L OCCURRENCE 0AUL VEUT ILLUSTRER L IDÏE DE PERFECTION ET SON INTENTION EST DE DIRE QUE NOUS NE SOMMES PAS ENCORE ARRIVÏS QUE CETTE PERFECTION N EST PAS ENCORE ATTEINTE )L TENTE D EXPLICITER CETTE VÏRITÏ AU MOYEN D UNE IMAGE CELLE DE LA COURSE QUAND VOUS ÐTES EN COURSE VOUS PENSEZ Ë LA LIGNE D ARRIVÏE QUI EST DEVANT VOUS ET VOUS NE VOUS RETOURNEZ PAS PENDANT QUE VOUS COURREZ SI VOUS VOULEZ ATTEINDRE LE BUT $E MÐME LA PERFECTION DANS LA VIE CHRÏTIENNE EST UN PROCESSUS UNE DÏMARCHE JAMAIS ATTEINTE ICI BAS #E QUI SIGNIlE QU ON NE PEUT PAS SE SERVIR DE CE QU ON A VÏCU DANS LE PASSÏ POUR CESSER D AVANCER POUR S AUTO CONGRATULER ET SE CROIRE PARFAIT !CCEPTONS QU UNE IMAGE SOIT PARTIELLE QU ELLE ILLUSTRE UNE VÏRITÏ ET NON PAS L ENSEMBLE DES VÏRITÏS SUR LE RAPPORT DU CHRÏTIEN AVEC SON PASSÏ )L NE S AGIT NULLEMENT ICI DE REFUSER DE SOIGNER LES DOULEURS OU LES SOUFFRANCES DU PASSÏ # EST ICI UN ENSEIGNEMENT SUR LA PERFECTION CHRÏTIENNE n NOUS ALLONS LA DÏlNIR PLUS LOIN n UNE PERFECTION QUI NE POURRA ÐTRE ENTIÒREMENT SAISIE QUE LORSQUE NOUS AURONS FRANCHI LA LIGNE D ARRIVÏE LORSQUE NOUS SERONS AVEC NOTRE 3EIGNEUR /N PEUT DONC PARAPHRASER CE PASSAGE AINSI *E NE GARDE PAS DEVANT MES YEUX CE QUE J AI DÏJË FAIT DE BIEN OU CE QUE J AI DÏJË VÏCU TOUT COMME LE SPORTIF NE REGARDE PAS LES MÒTRES QU IL A DÏJË PARCOURUS JE CONTINUE PLUTÙT D AVANCER DANS LA VIE CHRÏTIENNE AlN DE CONNAÔTRE DAVANTAGE *ÏSUS #HRIST $ANS MON DÏSIR DE LUI RESSEMBLER D ÐTRE PARFAIT JE SAIS QUE JE NE PEUX ME SATISFAIRE DE CE QUE J AI DÏJË ACCOMPLI C EST POURQUOI JE VAIS CONTINUER i %N MARCHE w 6OUS SAVEZ


PEUT ÐTRE QUE C EST UNE TRADUCTION POSSIBLE DES i (EUREUX w DES "ÏATITUDES #E PASSAGE NOUS ENCOURAGE Ë POURSUIVRE NOTRE ROUTE NOTRE COURSE i %N MARCHE #ONTINUONS w #ELA ME PERMET D OUVRIR UNE PARENTHÒSE SUR LE MOT PARFAIT n EN GREC TÏLÏIOS 1UE DEVONS NOUS COMPRENDRE LORSQU IL EST DIT i 3OYEZ PARFAITS w $ANS LE .OUVEAU 4ESTA MENT LA PERFECTION N EST JAMAIS UN ÏTAT STATIQUE lXE MAIS TOUJOURS UN PROCESSUS DYNAMIQUE ÐTRE PARFAIT SIGNIlE DEVENIR COMPLET IMPLIQUANT UN PROCESSUS DE CROISSANCE 1UAND VOUS ENTENDEZ i PERFECTION w VOUS DEVEZ TRADUIRE PAR DYNAMIQUE MARCHE PROCESSUS 5N SYNONYME SERAIT i COURIR w COMME NOUS VENONS DE LE VOIR %T LA MESURE ICI SERA LA RESSEMBLANCE Ë *ÏSUS &AISONS UN PREMIER BILAN POUR CETTE GRANDE FAMILLE DE TEXTES SUR LE RENONCEMENT Ë SOI ,A "IBLE NE SAURAIT EN AUCUN CAS ÐTRE UTILISÏE POUR ENSEIGNER OU IMPOSER UN MÏPRIS DE SOI NI POUR ENCOURAGER UNE MAUVAISE ESTIME DE SOI .E SOMMES NOUS PAS CRÏÏS Ë L IMAGE DE $IEU ET APPE LÏS i TEMPLE DU 3AINT %SPRIT w .OUS NE POUVONS PAS NON PLUS PRENDRE N IMPORTE QUEL VERSET POUR JUSTIlER UN REJET DE NOTRE VÏCU n CAR LA "IBLE ENCOURAGE AU CONTRAIRE Ë UNE CONSTRUCTION DE NOTRE PERSONNE PAR UN RENOUVELLEMENT DE VIE EN NOUS PAR L %SPRIT DE $IEU

°Ê ½Õ ÌjÊiÌÊ ½>VVi«Ì>Ì Ê`iÊ >Ê` vvjÀi Vi )L S AGIT DE TEXTES QUI SONT UTILISÏS POUR IMPOSER UNE UNITÏ SYNONYME D UNIFORMITÏ L UNITÏ Ë TOUT PRIX COMME VALEUR PREMIÒRE #ES TEXTES SONT BRANDIS EN TORDANT LEUR SENS POUR JUSTIlER UN REFUS DE LA DIFFÏRENCE DU CONmIT OU MÐME DE TOUT AVIS DIVERGENT 0RENONS -ATTHIEU DANS LES "ÏATITUDES i (EUREUX CEUX QUI FONT UVRE DE PAIX ILS SERONT APPELÏS lLS DE $IEU w


#E VERSET EST EMPLOYร POUR ENSEIGNER LE FAIT QUE DONNER UN AVIS CONTRAIRE ร CE QU ENSEIGNE LE PASTEUR OU TELLE PERSONNE SERAIT NE PAS FAIRE ย UVRE DE PAIX DONC NE PAS ร TRE lLS DE $IEU ,OGIQUE IMPARABLE 0ARMI LES OUTILS QUI AIDENT ร SE FAIRE UNE IDร E CORRECTE D UN TEXTE IL Y A L ANALOGIE DES %CRITURES )L FAUT TOUJOURS VOIR LA "IBLE COMME UN TOUT CONSIDร RER L ENSEMBLE DE LA Rร Vร LATION COMPRENDRE CHAQUE TEXTE EN PERSPECTIVE AVEC LES AUTRES TEXTES SUR LE Mร ME SUJET 3INON VOUS TROUVEZ AUSSI UN VERSET Oรก *ร SUS DIT LE CONTRAIRE i *E NE SUIS PAS VENU APPORTER LA PAIX MAIS LE GLAIVE w -T %N L OCCURRENCE POUR COMPRENDRE CE TEXTE DES "ร ATITUDES IL FAUT SE RAPPELER DEUX CHOSES TRร S IMPORTANTES AU SUJET DE LA PAIX ย 0REMIร REMENT LA PAIX N EST PAS LE SILENCE FACE AU Pร CHร 3OUVENONS NOUS DE CET AUTRE VERSET BIBLIQUE DANS LE LIVRE D %SAร E i -ALHEUR ร CEUX QUI APPELLENT LE MAL BIEN ET LE BIEN MAL w ,A PAIX N EST PAS SYNONYME DE SILENCE FACE ร UNE INJUSTICE UN ABUS OU UN Pร CHร 0AUL RECOMMANDE D i AVOIR LE MAL EN HORREUR w %T *ร SUS LUI Mร ME APPELร 0RINCE DE LA PAIX SAIT SE METTRE EN COLร RE FACE AUX MARCHANDS DU 4EMPLE QUI Dร SHONORENT LA MAISON DE SON Pร RE ,A PAIX N EST PAS LE SILENCE FACE AU Pร CHร 5N HOMME DE PAIX N EST PAS QUELQU UN QUI SE TAIT ALORS QU IL VOIT DES CHOSES INADMISSIBLES ย $EUXIร MEMENT LA PAIX N EST PAS L ABSENCE DE CONmITS #E SERAIT UNE FAUSSE PAIX SI L UNE DES PARTIES RENONร AIT ร ร TRE ELLE Mร ME /N PEUT VIVRE UN CONmIT UNE DIVERGENCE D OPINIONS TOUT EN RESTANT EN PAIX AVEC SOI AVEC LES AUTRES ET AVEC $IEU # EST LA FAร ON DE VIVRE LE CONmIT ET NON L ABSENCE DE CONmIT QUI COMPTE ICI 6IVRE LE CONmIT DE FAร ON POSITIVE CONSTRUCTIVE DE MANIร RE ร FAVORISER UNE %SAร E 2OMAINS


RECONNAISSANCE DE NOS DIFFร RENCES CONTRIBUE ร LA CONS TRUCTION DE CHACUN ET ร L AVANCEMENT DU 2OYAUME DE $IEU # EST CELA QU IL FAUT COMPRENDRE LORSQU ON ENTEND LE MOT i PAIX w DANS L %VANGILE /N RETROUVE CETTE IDร E DE PAIX ET D UNITร EN 0HILIP PIENS i !LORS COMBLEZ MA JOIE EN VIVANT EN PLEIN ACCORD AYEZ UN Mร ME AMOUR UN Mร ME COEUR ET RECHER CHEZ L UNITร w 1U EST CE QUE L UNITร ร LAQUELLE CE TEXTE NOUS APPELLE ,ES TERMES EMPLOYร S DANS CE PASSAGE POUR PARLER DE i VIVRE EN PLEIN ACCORD w ET DE i RECHERCHER L UNITร w SONT CONJUGUร S DU Mร ME VERBE PHRONEร #E MOT NE CONCERNE PAS UNE ACTIVITร PUREMENT INTELLECTUELLE NI UN SENTIMENT MAIS TOUJOURS UNE Rร mEXION QUI ABOUTIT ร DES ACTES ยฎ CAUSE DE L EMPLOI DE CE MOT ON PREND CONSCIENCE QUE L UNITร N EST PAS AVANT TOUT UNE UNITร DE DOCTRINE NI DE BONS SENTIMENTS OU DE BONNES INTENTIONS # EST D ABORD UNE APPARTENANCE COMMUNE C EST NOTRE ADOPTION PAR LE 0ร RE EN *ร SUS ET NOS REGARDS lXร S SUR ,UI QUI FONT NOTRE UNITร #E QUI NOUS UNIT CE N EST PAS UN SENTIMENT OU UNE ร MOTION NI SIMPLEMENT LE FAIT D AVOIR SIGNร UN PAPIER ATTESTANT QU ON EST D ACCORD SUR CECI OU CELA # EST D ABORD PARCE QUE NOUS SAVONS D Oรก NOUS VENONS ET Oรก NOUS ALLONS )L FAUT FAIRE ICI UNE DISTINCTION IMPORTANTE ENTRE L UNITร DE L %SPRIT ET L UNITร DE LA FOI ย , UNITร DE L %SPRIT EST UN DON DE $IEU ร TOUS SES ENFANTS %N TANT QU ENFANTS DE $IEU NOUS SOMMES DANS L UNITร L UNITร DE L %SPRIT # EST UNE Rร ALITร ACCOMPLIE PAR L ย UVRE DE *ร SUS SELON %PHร SIENS ย 1UANT ร L UNITร DE LA FOI C EST LA CONlANCE QUE NOUS NOUS FAISONS MUTUELLEMENT DANS NOTRE TRAVAIL DANS NOTRE SERVICE POUR LE 2OYAUME DE $IEU #ETTE UNITร Lร PAR CONTRE DOIT SE TRAVAILLER %LLE EST AMENร E ร GRANDIR ร S ร PANOUIR ET ELLE PEUT PARFOIS SE PERDRE %LLE N EST PAS POSSIBLE AVEC TOUT LE MONDE $ร S LORS Mร ME SI NOUS SOMMES UN DANS L %SPRIT


AVEC TOUS NOS FRร RES PUISQUE C EST UN DON DE $IEU IL N EN VA PAS DE Mร ME EN CE QUI CONCERNE L UNITร DANS LA FOI LA POSSI BILITร ET LA CAPACITร DE TRAVAILLER AVEC CERTAINES PERSONNES #ETTE Rร ALITร S ILLUSTRE PAR LA VIE DE 0AUL LUI Mร ME LUI QUI JUSTEMENT EXHORTE ร L UNITร $ANS SES LETTRES IL ENCOURAGE SANS CESSE LES CHRร TIENS ร L UNITร DE L %SPRIT MAIS DANS SA VIE PERSONNELLE IL Y AVAIT DES PERSONNES AVEC LESQUELLES IL N ARRIVAIT PAS ร TRAVAILLER *E VOUS INVITE ร RELIRE !CTES Oรก 0AUL MONTRE QU IL PRร Fร RE NETTEMENT TRAVAILLER AVEC 3ILAS PLUTร T QU AVEC -ARC QUI DE SON Cร Tร PART AVEC "ARNABAS # EST UN BREF VERSET QUI SIGNALE LEUR CONmIT MAIS ON VOIT BIEN QU IL S AGIT ICI DE L UNITร DE LA FOI DE COMPATIBI LITร DE PERSONNES )LS ร TAIENT BEL ET BIEN UNIS DANS L %SPRIT MAIS SUR LE PLAN DES COMPATIBILITร S ILS ONT Dร ACCEPTER DE PRENDRE DES CHEMINS DIVERGENTS 3I L ON VEUT FAIRE UN BILAN POUR CETTE FAMILLE DE TEXTES BIBLIQUES SUR L UNITร ON CONSTATE QU ILS N ENSEIGNENT PAS L ABSENCE DE CONmITS ร TOUT PRIX MAIS L UNITร DE L %SPRIT QUI SE VIT PAR L ACCEPTATION DES DIFFร RENCES 0OUR RENFORCER L ARGUMENT ON PEUT SE Rร Fร RER ร DEUX IMAGES QUE LE .OUVEAU 4ESTAMENT EMPLOIE POUR PARLER D UNITร ET NOUS FAIRE COMPRENDRE EN QUOI ELLE CONSISTE ย 4OUT D ABORD #ORINTHIENS Oรก L ON TROUVE L IMAGE DU CORPS ET DE SES DIVERS MEMBRES , ACCENT BIEN Sร R EST MIS SUR LA Tร TE COMMUNE MAIS AUSSI SUR LA VALEUR DE CHACUN DES MEMBRES SUR SA DIGNITร PROPRE ET SUR L INTERDร PEN DANCE DES MEMBRES 6OILร L IMAGE QU IL FAUT AVOIR ร L ESPRIT QUAND ON PENSE ร CE QU EST L UNITร #E N EST NI L UNIFORMITร NI LE SILENCE SUR DES DIVERGENCES -AIS CHAQUE MEMBRE DU CORPS ร LA FOIS DIFFร RENT ET RESSEMBLANT AUX AUTRES ACCEPTE CES DIFFร RENCES ET CES RESSEMBLANCES ย , AUTRE IMAGE C EST CETTE PAROLE DE *ร SUS DISANT QUE NOUS SOMMES UN COMME ,UI ET LE 0ร RE SONT UN )L EST VRAI


QUE LA 4RINITÏ EST UN MYSTÒRE -AIS CE QU ON SAIT EN TOUT CAS C EST QUE CE SONT TROIS PERSONNES LE 0ÒRE LE &ILS ET LE 3AINT %SPRIT TROIS PERSONNES DIFFÏRENTES AVEC DES RÙLES DIFFÏRENTS MAIS QUI SONT AUSSI 5N UN SEUL $IEU 5NITÏ RIME ICI AUSSI NON AVEC UNIFORMITÏ n LE 0ÒRE N EST PAS LE &ILS LE &ILS N EST PAS L %SPRIT ETC n MAIS AVEC DIVERSITÏ ET COMPLÏMENTARITÏ

Ê >Ê` ÃV « i]Ê >ÊÃ Õ Ãà ]Ê iÊ«>À` ÊiÌ Ê ½>À}i Ì £°Ê >Ê` ÃV « iÊiÌÊ >ÊÃ Õ ÃÃ

3 IL EST VRAI QUE LA "IBLE ÏVOQUE LA DISCIPLINE DANS L %GLISE CES VERSETS SONT PARFOIS TORDUS DANS UN CONTEXTE D ABUS SPIRITUEL POUR MENACER LA PERSONNE OU LA CULPABI LISER $ ABORD DANS DE NOMBREUX GROUPES ABUSIFS IL EST ENSEI GNÏ QU UN CHRÏTIEN N A PAS LE DROIT DE SE METTRE EN COLÒRE ET DOIT PLUTÙT APPRENDRE Ë SE TAIRE FACE Ë SES DIRIGEANTS 2APPELONS QUE LA COLÒRE EST UN SENTIMENT TOUT Ë FAIT LÏGI TIME $EUX TIERS DES OCCURRENCES DU MOT i COLÒRE w DANS LA "IBLE CONCERNENT $IEU $E PLUS IL EST IMPORTANT DE PRÏCI SER QUE LE .OUVEAU 4ESTAMENT EMPLOIE DES TERMES DIFFÏ RENTS POUR DIFFÏRENTS TYPES DE COLÒRE #ELA LUI PERMET DE DISTINGUER LA BONNE COLÒRE SENTIMENT NORMAL QUE LE CHRÏ TIEN DOIT RESSENTIR DANS CERTAINES CIRCONSTANCES NOTAM MENT FACE Ë UNE INJUSTICE ET LA MAUVAISE COLÒRE QUI ELLE EST CONDAMNÏE #E PARAGRAPHE REPREND EN PARTIE UN CHAPITRE PLUS DÏVELOPPÏ SUR LA COLÒRE DANS ,ES CLÏS DE LA RELATION D AIDE 6ALÏRIE $UVAL 0OUJOL ET *ACQUES 0OUJOL %MPREINTE TEMPS PRÏSENT CHAPITRE 6


!INSI LE MOT ORGร Dร SIGNANT CETTE BONNE COLร RE QUALIlE LA COLร RE QUE $IEU ร PROUVE FACE AUX Pร CHร S DES HOMMES L INDIGNATION DE *ร SUS ENVERS LES PHARISIENS AU SUJET DE L EN DURCISSEMENT DE LEUR Cย UR APRร S UNE GUร RISON UN JOUR DE SABBAT OU BIEN DANS LA PARABOLE DES INVITร S Oรก LE MAร TRE DE LA MAISON EST Fร CHร PAR L ABSENCE DES CONVIVES OU ENCORE L IRRITATION DE 0AUL DEVANT LES IDOLES D !THร NES # EST AUSSI CETTE COLร RE QUE 0AUL NOUS DEMANDE D AVOIR EN %PHร SIENS LORSQU IL ร CRIT i -ETTEZ VOUS EN COLร RE w .OTONS QU IL N EST PAS DIT i SI VOUS VOUS METTEZ EN COLร RE w C EST BIEN UN IMPร RATIF PRร SENT QUI EST EMPLOYร #E TEXTE RAPPE LONS LE EST EN RELATION AVEC LA MARCHE DANS LA Vร RITร AVEC SON PROCHAIN %TRE VRAI AVEC SON PROCHAIN C EST AUSSI S AUTORISER ร ร TRE EN COLร RE FACE AUX INJUSTICES SUBIES )NVERSEMENT ON TROUVE DANS D AUTRES PASSAGES SUR LA COLร RE LE MOT THUMOS POUR Dร CRIRE UN TYPE DE COLร RE VIOLENTE AGRESSIVE Oรก LA PERSONNE S EMPORTE PARFOIS AVEC FUREUR BREF LA i MAUVAISE COLร RE w ,E PLUS SOUVENT LE MOT INDIQUE LA COLร RE QU IL NOUS FAUT ร VITER LA COLร RE Nร GATIVE PAR SES Rร AC TIONS INCONSIDร Rร ES # EST LE CAS D (ร RODE QUI PRIS D UNE GRANDE COLร RE THUMOS ENVOIE TUER LES NOUVEAUX Nร S JUIFS DE "ETHLร EM -ATTHIEU OU BIEN LES HABITANTS DE .AZA RETH QUI SONT REMPLIS DE FUREUR THUMOS FACE ร *ร SUS ,UC # EST CETTE COLร RE QUE 0AUL ร VOQUE EN 'ALATES LORSQU IL ร CRIT QUE i LES ย UVRES DE LA CHAIR C EST LA COLร RE i .OUS ร TIONS PAR NATURE VOUร S ร LA COLร RE ORGร w %PHร SIENS i 0ROMENANT SES REGARDS SUR EUX AVEC INDIGNATION ORGร xw -ARC i ,E MAร TRE DE LA MAISON IRRITร ORGร DIT ร SON SERVITEUR VA PROMPTEMENT SUR LES PLACESx w ,UC i #OMME 0AUL LES ATTENDAIT ร !THร NES IL SENTAIT AU DEDANS DE LUI SON ESPRIT S IRRITER ORGร ร LA VUE DE CETTE VILLE PLEINE D IDOLES w !CTES #E TERME EST AUSSI TRร S RAREMENT EMPLOYร POUR LA COLร RE DE $IEU FACE AUX INIQUITร S DES HOMMES # EST LE CAS EN 2OMAINS i AUX ร MES REBELLESx LA COLร RE ET L INDIGNATION w ET ร GALEMENT NEUF FOIS DANS L !POCALYPSE


THUMOS w ,E FRUIT DE L %SPRIT NE CONSISTE DONC PAS ร NE PAS ร PROUVER DE LA COLร RE MAIS ร L EXPRIMER CONVENABLEMENT $ANS UNE %GLISE ABUSIVE TOUTE UNE Sร RIE DE TEXTES EST UTILISร E POUR INTERDIRE TOUT ESPRIT CRITIQUE OU Mร ME QUES TIONNEMENT $ร SOBร IR OU ร METTRE UNE CRITIQUE REVIENDRAIT ร i ATTRISTER L %SPRIT 3AINT DE $IEU PAR LEQUEL VOUS AVEZ ร Tร SCELLร S w 1U EST CE QU UNE PAROLE OU UNE ACTION QUI ATTRISTE LE 3AINT %SPRIT ,ร UNE FOIS DE PLUS IL SUFlT DE RELIRE LE PARAGRAPHE DANS LEQUEL SE TROUVE CE VERSET DIFlCILE POUR AVOIR Dร Jร DES PISTES $ANS LE VERSET PRร Cร DENT 0AUL EXHORTE LES CHRร TIENS ร i S ADRESSER UNE BONNE PAROLE QUI SOIT CONSTRUCTIVE ET COMMUNIQUE UNE GRร CE ร CEUX QUI L EN TENDENT w !TTRISTER L %SPRIT NE PEUT DONC CONSISTER ร ร METTRE DES CRITIQUES EN VUE DE L ร DIlCATION PUISQUE LE Mร ME 0AUL ENCOURAGE LES %PHร SIENS ร LE FAIRE !TTRISTER L %SPRIT SERA BIEN DIFFร RENT DU FAIT D ร METTRE DES REMARQUES DE QUES TIONNER Mร ME LES DIRIGEANTS SI C EST EN VUE DE L ร DIlCATION DE TOUS $E NOMBREUX PASSAGES BIBLIQUES NOUS INCITENT ร APPRENDRE ร SE PARLER LES UNS AUX AUTRES POUR L ร DIlCATION ร NOUS ADRESSER DES PAROLES EN Vร RITร 0LUS GRAVE ENCORE EN CAS DE Dร SIR D UN CHRร TIEN DE PORTER PLAINTE PARCE QUE SES DROITS ONT ร Tร BAFOUร S PAR D AUTRES CHRร TIENS ON LUI Rร POND PAR LE PASSAGE DE #ORINTHIENS ร # EST UN PASSAGE Oรก 0AUL SEMBLE INTERDIRE QUE LES CHRร TIENS S INTENTENT DES PROCร S LES UNS AUX AUTRES )L DIT EN Rร SUMร i 3I QUELQU UN A UN DIFFร REND COMME OSE T IL ALLER DEVANT LES TRIBUNAUX QUI NE SONT PAS CHRร TIENS w /R ON UTILISE PARFOIS CE TEXTE POUR INTERDIRE DE PORTER %PHร SIENS $ANS CERTAINS GROUPES ON ACCUSE Mร ME LES CHRร TIENS UN PEU TROP i REBELLES w DE COMMETTRE i LE BLASPHร ME CONTRE LE 3AINT %SPRIT w DONT PARLE *ร SUS -ATTHIEU /R CE Pร CHร Lร PEUT DIFlCILEMENT ร TRE IMPUTร ร DES CROYANTS PUISQU IL SEMBLE S AGIR DANS CE PASSAGE DE NON CROYANTS VOULANT ATTRIBUER ร 3ATAN UNE ACTION DE L %SPRIT DE $IEU i !TTRISTER L %SPRIT w CONSISTERAIT DAVANTAGE ร Pร CHER VOLONTAIREMENT EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE ET AVEC PERSร VERANCE


PLAINTE CONTRE UN MEMBRE DE L %GLISE OU UN DES RESPON SABLES Mร ME POUR UN ABUS GRAVE lNANCIER OU SEXUEL i 4U NE PEUX PAS PORTER PLAINTE CAR 0AUL L INTERDIT DANS #ORINTHIENS w )L FAUT SAVOIR QUE LE TERME GREC POUR Dร SIGNER ICI LE i DIFFร REND w ENTRE DEUX PERSONNES PRAGMA EST UN MOT ASSEZ SIMPLE QUI CONCERNE UN SUJET DE CONTENTIEUX UNE AFFAIRE $ANS LE CONTEXTE DE CE CHAPITRE IL S AGIT TRร S CERTAI NEMENT D UN DIFFร REND ร PROPOS D UNE AFFAIRE CIVILE D UN LITIGE TOUCHANT ร LA PROPRIร Tร COMME LE VOL D UNE CHร VRE PAR EXEMPLE OU QUELQUE CHOSE DE CE GENRE 6OUS SAVEZ QU AU NIVEAU JURIDIQUE ON DISTINGUE LES AFFAIRES CIVILES ET LES AFFAIRES CRIMINELLES LES ABUS LES MEURTRES OU D AUTRES FORFAITS SEMBLABLES SONT DU DOMAINE CRIMINEL -AIS LORS QU IL S AGIT D UNE QUESTION TOUCHANT PAR EXEMPLE AU PARTAGE D UNE PROPRIร Tร C EST UNE AFFAIRE CIVILE )L SEMBLE ASSEZ ร VIDENT QUE LE TEXTE DE #ORINTHIENS NE CONCERNE NI LES ABUS NI LES MEURTRES MAIS PLUTร T LE VOL D UNE CHร VRE OU LE PARTAGE D UNE PROPRIร Tร $ AILLEURS CE Mร ME MOT PRAGMA SE RETROUVE DANS 4HESSALONICIENS POUR Dร CRIRE UNE TRAN SACTION COMMERCIALE ,A CONNAISSANCE DU CONTEXTE HISTORIQUE DE CE PASSAGE NOUS AIDE ร GALEMENT ร CLARIlER CETTE QUESTION ,ES COMMU NAUTร S JUIVES DANS TOUT LE BASSIN Mร DITERRANร EN ร CETTE ร POQUE DISPOSAIENT DgUNE COUR DE JUSTICE AU SEIN DE LEURS SYNAGOGUES 2OME ET LA LOI ROMAINE ACCORDAIENT LE DROIT ร CES COURS DE JUSTICE RELIGIEUSES DE Rร GLER LEURS DIFFร RENTS LIร S ร LA PROPRIร Tร !U TEMPS Oรก 0AUL ร CRIT LES CHRร TIENS JOUISSAIENT DE CES Mร MES DROITS %N OUTRE L APร TRE 0AUL AVAIT COMME OBJECTIF LA PROPAGATION DE L %VANGILE )L VOULAIT DONC QUE LES CHRร TIENS RENDENT UN BON Tร MOIGNAGE AUPRร S DES AUTORITร S AlN QUE RIEN NE NUISE LA DIFFUSION DE LA "ONNE .OUVELLE )L AVAIT SANS DOUTE CETTE PRร OCCUPA TION ร L ESPRIT EN ร CRIVANT CES LIGNES )L S AGIT DANS CE TEXTE


D ENCOURAGER LES CHRร TIENS AYANT DES DIFFร RENDS MINEURS DES QUERELLES Bร NIGNES ร CHERCHER D ABORD ร LES Rร GLER ENTRE EUX CE QUE LA LOI PERMETTAIT #E QUI VA ร GALEMENT ร CLAIRER LA COMPRร HENSION DE CE TEXTE CE SONT D AUTRES PASSAGES DU Mร ME APร TRE Oรก IL ENSEI GNE QU EN TANT QUE CHRร TIEN BIEN QUE CITOYEN DU CIEL NOUS SOMMES SOUMIS AUX LOIS DU PAYS Oรก NOUS VIVONS 0AR EXEM PLE 2OMAINS QUI ABORDE LA QUESTION DES AUTORITร S ET DE LA SOUMISSION AUX MAGISTRATS /R IL EST CLAIR QUE 0AUL Lร GITIME L AUTORITร Y COMPRIS LES AUTORITร S NON CHRร TIENNES POUR JUGER DES AFFAIRES PLUS Sร RIEUSES COMME LE MEURTRE OU LES ABUS )L NE FAUT PAS NON PLUS VOIR DANS LE TEXTE DE #ORINTHIENS UNE CRITIQUE OU UNE MISE ร L ร CART DU SYSTร ME JUDICIAIRE LAร C n D AUTANT QUE 0AUL LUI Mร ME VA Y AVOIR RECOURS SELON LE LIVRE DES !CTES LORS DE SON ARRESTATION 4OUT CECI SIGNIlE QU ON NE PEUT PAS UTILISER LA "IBLE POUR FAIRE OBSTACLE ร LA JUSTICE OU EMPร CHER LA Dร NONCIATION D UN MAL # EST AUSSI LE SENS DE 0IERRE UN TEXTE QUI ร VOQUE LA Nร CESSITร DE LA JUSTICE EXERCร E PAR LES AUTO RITร S HUMAINES )L EST DE LEUR RESSORT DE Dร NONCER LE MAL i )LS SONT ENVOYร S ;PAR LE 3EIGNEUR= POUR PUNIR CEUX QUI FONT LE MAL w V )L N Y A DONC AUCUN INTERDIT BIBLIQUE D ALLER EN PROCร S Mร ME CONTRE DES CHRร TIENS SI LES LOIS DU PAYS SONT TRANSGRESSร ES #E SERAIT UN CONTRESENS COMPLET D INTERPRร TER LES TEXTES QUI APPELLENT ร NE PAS RENDRE LE MAL POUR LE MAL ET ร RECHERCHER LE BIEN POUR TOUS COMME UNE INTERDICTION DE Dร NONCER LE MAL OU LE Pร CHร )L FAUT RETENIR DE CES PASSAGES L IDร E QUE SgIL EST UN $IEU D AMOUR IL EST AUSSI UN $IEU DE JUSTICE . APPELONS PAS LE MAL BIEN ET LE BIEN MAL $IRE LA Vร RITร Dร NONCER UNE INJUSTICE C EST AUSSI IMITER LE CARACTร RE DU $IEU JUSTE COMME L ATTESTENT TOUTES LES PLAINTES DES PROPHร TES DE L !NCIEN 4ESTAMENT CONTRE LES IGNOMINIES QU )SRAร L COMMETTAIT *ร SUS LUI Mร ME LORS DE


SON PROCÒS DEMANDE AU GARDIEN QUI LE FRAPPE i 3I J AI MAL PARLÏ MONTRE EN QUOI SI J AI BIEN PARLÏ POURQUOI ME FRAP PES n TU w )L CONTESTE L INJUSTICE AVEC LAQUELLE IL EST TRAITÏ # EST DE NOTRE RESPONSABILITÏ DE NE PAS FERMER LES YEUX SUR LE MAL ET AINSI D IMITER LE CARACTÒRE DIVIN Ó°Ê iÊ«>À`

0OUR VERROUILLER DAVANTAGE CETTE SOUMISSION LES PERSON NES SPIRITUELLEMENT ABUSIVES ONT UNE AUTRE RESSOURCE LES TEXTES BIBLIQUES CONCERNANT LE PARDON 4ORDANT LE SENS DE L ENSEIGNEMENT BIBLIQUE Ë CE SUJET ELLES OBLIGENT LEURS VICTIMES Ë LES PARDONNER LORSQU ELLES SONT PRISES EN DÏFAUT &ACE Ë UN DÏRAPAGE ÏVIDENT DE L ABUSEUR Ë UNE FAUTE QUE LA VICTIME AURAIT VU OU OSÏ IDENTIlER L ABUSEUR LUI RÏPOND QUE LA "IBLE ENSEIGNE QU IL FAUT PARDONNER Ë TOUT PRIX ,A VICTIME ACCORDE ALORS SON PARDON SANS QU IL Y AIT RÏELLE REPENTANCE DE L ABUSEUR QUI REPRODUIT SON COMPORTEMENT INDÏlNIMENT %N FAIT DANS UN SYSTÒME ABUSIF C EST COMME SI LES ABUSEURS AVAIENT RÏUSSI Ë OBTENIR DE LEUR VICTIME UN CHÒQUE BLANC LIBELLÏ i PARDON w ,ES ABUSEURS EXPLIQUENT QUE SELON LA "IBLE ON DOIT PARDONNER SANS CONDITIONS 3I NOUS NE PARDONNONS PAS COMMENTENT ILS C EST QUE NOUS N AIMONS PAS 0ARDONNER SERAIT UN CHEMIN DE VOLONTÏ ET NOUS SERIONS COUPABLES DE NE PAS LE PRATIQUER EN TOUTES OCCASIONS ET SANS CONDI TIONS "EAUCOUP DE SLOGANS ONT REMPLACÏ SUR CETTE QUESTION LA LECTURE SÏRIEUSE DE LA "IBLE ET LA RÏmEXION /N ENTEND MÐME DIRE QUE i NE PAS PARDONNER INCONDITIONNELLEMENT *EAN 0OUR UN DÏVELOPPEMENT DE CETTE QUESTION DU PARDON VOIR ,ES CLÏS DE LA RELATION D AIDE 6ALÏRIE $UVAL 0OUJOL ET *ACQUES 0OUJOL %MPREINTE TEMPS PRÏSENT CHAPITRE 6


C EST S EXPOSER ร NE PAS RECEVOIR LE PARDON DE $IEU w OU ENCORE i SI TU AS ENCORE DES PROBLร MES C EST QUE TU N AS PAS PARDONNร VRAIMENT w /N Rร USSIT ALORS ร FAIRE DE LA VICTIME UN COUPABLEx COMBLE DE LA PERVERSION /R EN EXAMINANT AVEC Sร RIEUX LES %CRITURES ET CE QU EL LES DISENT SUR LE PARDON ON Dร COUVRE UN AUTRE ENSEIGNEMENT QUI REND CE GENRE DE DISCOURS DANGEREUX ET CRIMINEL ,A "IBLE EST TRร S CLAIRE L OFFENSร N A PAS ร PARDONNER S IL N Y A PAS REPENTANCE DE L OFFENSEUR !INSI *ร SUS Dร CLARE i 3I TON FRร RE S EST RENDU COUPABLE D UNE FAUTE REPRENDS LE ET S IL LA RECONNAร T PARDONNE LUI w ,UC #E TEXTE COMMANDE DE PARDONNER ร CELUI QUI SE REPENT $E Mร ME *ร SUS EN -ATHIEU Dร CLARE QUE SI L OFFENSEUR REFUSE D ร COUTER L OFFENSร REFUSE D ร COUTER LES DEUX OU TROIS ANCIENS ET AUSSI D ร COUTER L %GLISE ALORS i METS LE SUR LE Mร ME PLAN QUE LES PAร ENS ET LES COLLECTEURS D IMPร TS w #E TEXTE MONTRE QUE Mร ME *ร SUS CONร OIT UNE SITUATION Oรก LE PARDON EST IMPOS SIBLE PARCE QU IL N Y A PAS REPENTANCE $ANS LA "IBLE IL N EST JAMAIS QUESTION D ACCORDER LE PARDON INCONDITIONNELLEMENT ET SANS REPENTANCE DE LA PART DE L OFFENSEUR $E PLUS NULLE PART $IEU NE DEMANDE ร LA VICTIME DE SE REPENTIR PARCE QU ELLE N A PAS PU ACCORDER LE PARDON ร QUELQU UN QUI NE LE DEMANDE PAS $E Mร ME IL N EST JAMAIS QUESTION DE DEMAN DER PARDON ร LA PLACE D UNE AUTRE PERSONNE 1UELQUES TEXTES SONT PARTICULIร REMENT CITร S ร CE PROPOS โ ข i !IMEZ VOS ENNEMIS ET PRIEZ POUR CEUX QUI VOUS PERSร CUTENT w -ATTHIEU #ERTES MAIS CE PASSAGE NE DIT EN AUCUN CAS DE PARDON NER SANS REPENTANCE %N Vร RITร L ACTE DE NE PAS PARDONNER S IL N Y A PAS REPENTANCE EST PLUTร T UNE MARQUE D AMOUR POUR LE Pร CHEUR #OMME LE DIT LE PROPHร TE %SAร E i FAIT ON GRร CE AU Mร CHANT IL N APPRENDRA JAMAIS ร ร TRE JUSTE 3UR LA TERRE DU BIEN IL COMMETTRA LE MAL ET IL NE VERRA PAS


LA MAJESTร DE L %TERNEL w %SAร E ,E PARDON SANS REPENTANCE RESSEMBLE ร UN EXCร S DE GRร CE EN Rร ALITร C EST UN MANQUE DE VRAIE COMPASSION POUR SON BIEN CELUI QUI A FAIT LE MAL DOIT SE REPENTIR $E PLUS PARDONNER SANS REPEN TANCE C EST CAUTIONNER LE MAL #ELA DONNE L IMPRESSION AU COUPABLE QU IL PEUT BLESSER LES AUTRES SANS JAMAIS S ACQUIT TER DE SES DETTES โ ข ,A PRIร RE DE *ร SUS SUR LA CROIX i 0ร RE PARDONNE LEUR CAR ILS NE SAVENT PAS CE QU ILS FONT w ,UC ,E TEMPS DU VERBE ICI EST UN AORISTE IMPร RATIF TEMPS GREC QUI Dร CRIT UNE ACTION PONCTUELLE UN ORDRE PARTICULIER EN OPPOSITION ร UN ORDRE Gร Nร RAL # EST PAR EXEMPLE LE Mร ME TEMPS EMPLOYร AUX NOCES DE #ANA LORSQUE *ร SUS ORDONNE AUX SERVITEURS i 2EMPLISSEZ D EAU CES JARRES w AVANT DE LES CHANGER EN VIN *EAN #E N EST DONC PAS UN VERSET INSTITUANT UNE OBLIGATION DE PARDONNER ร TOUT LE MONDE EN TOUTES CIRCONSTANCES MAIS IL S AGIT DE LA DEMANDE UNIQUE DE *ร SUS ร SON 0ร RE DANS LES CIEUX DE PARDONNER LE Pร CHร DES HOMMES EN CET INSTANT Oรก IL MEURT SUR LA CROIX #E N EST EN AUCUN CAS UNE Gร Nร RALISATION โ ข 1UANT ร 0AUL IL PARLE D !LEXANDRE L ORFร VRE QUI A FAIT PREUVE DE BEAUCOUP DE Mร CHANCETร ร SON ร GARD i ,E 3EIGNEUR LUI RENDRA SELON SES ย UVRES 'ARDE TOI AUSSI DE LUI w 4IMOTHร E #E TEXTE MONTRE QUE LES HOMMES DE LA "IBLE ET *ร SUS LUI Mร ME N ACCORDENT PAS DE PARDON ร BON MARCHร SANS REPENTANCE MAIS SAVENT EXPRI MER LEUR COLร RE ET S EN REMETTRE ร $IEU EN ATTENDANT QUE L OFFENSEUR SE REPENTE )L EN EST DE Mร ME AVEC %TIENNE EN !CTES QUI AU MOMENT DE SA LAPIDATION DEMANDE ร $IEU i 3EIGNEUR NE LEUR IMPUTE PAS CE Pร CHร w # EST ICI AUSSI UN AORISTE UNE DEMANDE PONCTUELLE


"REF SI DANS LES SYSTÒMES ABUSIFS ON PRÐCHE UN PARDON Ë BON MARCHÏ LA "IBLE ELLE RAPPELLE QUE LE VRAI PARDON N EST NI INCONDITIONNEL NI UNILATÏRAL Î°Ê ½>À}i Ì

5N DES DOMAINES Oá LE PLUS DE DISCIPLINE EST EXERCÏE DANS LES SYSTÒMES ABUSIFS EST CELUI DE L ARGENT ,Ë AUSSI PLUSIEURS PASSAGES SONT MANIPULÏS POUR ENCOURAGER LA SOUMISSION ET LA LIBÏRALITÏ ,ES TEXTES LES PLUS SOUVENT TRON QUÏS SONT i $ONNEZ ET L ON VOUS DONNERA w ,UC i #ELUI QUI SÒME PEU MOISSONNERA PEU ET CELUI QUI SÒME LARGEMENT MOISSONNERA LARGEMENT w #ORINTHIENS OU ENCORE -ALACHIE i 5N ÐTRE HUMAIN PEUT n IL FRUS TRER $IEU /UI VOUS ME FRUSTREZ ET VOUS DITES i %N QUOI T AVONS n NOUS FRUSTRÏ i # EST SUR LA DÔME ET LE PRÏLÒVE MENT w $ANS CERTAINS CAS LE TEXTE D (ÏBREUX EST EMPLOYÏ POUR DONNER CARTE BLANCHE AUX DIRIGEANTS DES %GLI SES i 3OUVENEZ VOUS DE VOS DIRIGEANTS DE CEUX QUI VOUS ONT ANNONCÏ LA 0AROLE DE $IEU w #E TEXTE EST ALORS COMPRIS DANS LE SENS QUE i SE SOUVENIR D EUX w SIGNIlE i N OUBLIEZ PAS DE LES PAYER GRASSEMENT w )L EST TOUT DE MÐME INTÏRES SANT DE REMARQUER QUE CE VERSET NE PARLE PAS DU TOUT DE TRAI TEMENT lNANCIER MAIS ÏVOQUE DES PERSONNES AYANT DONNÏ UN EXEMPLE PAR LEUR MORT EN MARTYRS OU QUI ONT PERSÏVÏRÏ JUSQU Ë LA MORT C EST CE QUE SIGNIlE L EUPHÏMISME i REGAR DEZ L ISSUE DE LEUR VIE w #ERTAINS OSENT APPLIQUER CE VERSET Ë DES PASTEURS DE NOS PAYS OR COMBIEN DE DIRIGEANTS D %GLISES ACTUELS SONT MORTS EN MARTYRS DANS NOS RÏGIONS !VANT QUE QUELQU UN S APPLIQUE CE VERSET IL FAUT BIEN /N OUBLIE SOUVENT FACE Ë CES TEXTES DE LIRE LEUR CONTEXTE ® TITRE D EXEMPLE POUR -ALACHIE IL EST INTÏRESSANT DE VOIR QU AU VERSET LE 3EIGNEUR CONDAMNE CEUX QUI OPPRIMENT LE SALARIÏ


DES CONDITIONS QUE PEU DE GENS TRAVERSENT %T PUIS DANS LE MÐME CHAPITRE QUELQUES VERSETS PLUS HAUT ON TROUVE PRESQUE UNE EXPRESSION SIMILAIRE i SOUVENEZ VOUS w POUR ENCOURAGER Ë L HOSPITALITÏ V PUIS POUR SE SOUVENIR DES PRISONNIERS V DONT LE ZÒLE DEVRAIT INSPIRER TOUS LES CROYANTSx AU MÐME TITRE QUE LES DIRIGEANTS #ELA SIGNIlE QUE DANS CE PASSAGE CE QUI EST DEMANDÏ EST DE NOUS SOUVE NIR DE PLUSIEURS TÏMOINS ET QUE CECI DÏBOUCHE SUR L IMITA TION )L NE S AGIT NULLEMENT D UN SOUTIEN lNANCIER MASSIF OU LES YEUX FERMÏS NI D UNE ADULATION SANS DISCERNEMENT #ETTE LISTE NON EXHAUSTIVE DE VERSETS PRIS HORS CONTEXTE POUR INCITER LES GENS Ë DONNER DAVANTAGE SEMBLE ÐTRE SANS lN *ÏSUS AURAIT PARLÏ DAVANTAGE D ARGENT QUE DE REPENTANCE LE DON SERAIT LA CLÏ DE LA BÏNÏDICTION LE PASTEUR AURAIT DROIT DE REGARD SUR LA DÏCLARATION D IMPÙT x 3 IL EST VRAI QU IL Y A UNE VÏRITÏ DE BON SENS DANS LE FAIT QUE SOUVENT NOUS RÏCOLTONS CE QUE NOUS AVONS SEMÏ CES VERSETS NE PEUVENT ÐTRE PRIS POUR EXIGER DAVANTAGE D ARGENT DU lDÒLE 3ANS RENTRER DANS L ANALYSE PRÏCISE DE CHACUN DE CES TEXTES IL FAUT INSCRIRE CETTE VÏRITÏ DANS UN ENSEMBLE D AUTRES VÏRITÏS ET RAPPELER QUELQUES ÏLÏMENTS TRÒS IMPORTANTS $ ABORD $IEU NE DOIT RIEN Ë PERSONNE )L N Y A RIEN QUE JE PUISSE FAIRE POUR FORCER $IEU Ë ME DONNER DAVAN TAGE )L NE MARCHE PAS AU CHANTAGE DU i *E T AI DONNÏ POUR RECEVOIR DE TOI w 3I $IEU POURVOIT AUX BESOINS DE SES lDÒLES n PENSEZ AU BEAU TEXTE SUR LES LIS DES CHAMPS DE -ATTHIEU n IL N EXISTE AUCUN i TRUC w QUI PERMETTE DE S ASSURER LA BÏNÏDICTION MATÏRIELLE DIVINE $EUXIÒMEMENT LES RESPONSABLES DOIVENT ÐTRE DES MODÒLES DANS LE DOMAINE lNANCIER COMME DANS LES AUTRES TRANSPARENCE GÏNÏROSITÏ ETC 4ROISIÒMEMENT LA VRAIE CONDAMNATION CONCERNANT L ARGENT CE N EST PAS LE MANQUE DE DON OU LE FAIT DE VOULOIR SUBVENIR AUX BESOINS DE SA FAMILLE C EST L HYPOCRISIE ET LE


DANGER DE METTRE L ARGENT Ë LA PREMIÒRE PLACE !INSI DANS LE CAS D !NANIAS ET 3APHIRA !CTES C EST LEUR HYPO CRISIE QUI EST DÏNONCÏE ILS PRÏTENDENT AVOIR DONNÏ LA TOTA LITÏ DU PRODUIT DE LA VENTE DE LEUR PROPRIÏTÏ ALORS QU ILS EN ONT RETENU UNE PARTIE CE QUI NE LEUR EST PAS VRAIMENT REPROCHÏ 3I LE JEUNE HOMME RICHE DOIT VENDRE CE QU IL A C EST QUE SON RAPPORT Ë SES POSSESSIONS ÏTAIT MALSAIN ET QU IL DEVAIT ATTESTER Oá ÏTAIT SA PRIORITÏ %T ENlN LA BÏNÏDICTION SPIRITUELLE ET LA BÏNÏDICTION MATÏRIELLE NE SONT PAS LIÏES /N NE PEUT PAS MESURER L AP PROBATION DIVINE SUR LA VIE DE QUELQU UN D APRÒS LA SANTÏ DE SON COMPTE EN BANQUE {°Ê iÃÊ i >ViÃ

3I LA PERSONNE VICTIME D UN GROUPE OU D UNE PERSONNE ABUSIVE lNIT TOUT DE MÐME PAR SE METTRE Ë SONGER Ë QUITTER CE SYSTÒME PLUSIEURS AUTRES TEXTES LUI SONT RAPPELÏS POUR L EFFRAYER 0AR EXEMPLE ON VA LUI CITER LE TEXTE DE #ORIN THIENS i 1UAND VOUS ÐTES RASSEMBLÏS ETC QU ON LIVRE UN TEL HOMME Ë 3ATAN POUR LA DESTRUCTION DE LA CHAIR w #E TEXTE EST ALORS TORDU DANS SON SENS ET UTILISÏ AVEC D AUTRES POUR MENACER LA PERSONNE D ÐTRE i LIVRÏE w C EST Ë DIRE DANS LEUR BOUCHE EXCLUE DE LA COMMUNAUTÏ SI TU NE TE PLIES PAS Ë LA DISCIPLINE DU PASTEUR OU DU GROUPE NOUS TE LIVRERONS Ë 3ATAN )L CONVIENT ALORS DE SE SOUVENIR QUE CELUI QUE 0AUL VEUT EXCLURE COMMET L INCESTE AVEC SA BELLE MÒRE ET PEUT ÐTRE MÐME L ADULTÒRE ON NE SAIT PAS SI LE PÒRE EST ENCORE EN VIE )L NE S AGIT EN AUCUN CAS D EXCLURE QUELQU UN PARCE QU IL NE DONNE PAS Ë LA COLLECTE OU PARCE QU IL N EST PAS D AC CORD AVEC LES DÏCISIONS DES RESPONSABLES DE L %GLISE $E PLUS SELON L ENSEMBLE DU PASSAGE DONT EST TIRÏ CE VERSET


CE CONTRE QUOI 0AUL S ÏRIGE LE PLUS C EST CONTRE L ATTITUDE DE L %GLISE #ELLE CI A TOLÏRÏ FERMÏ LES YEUX DEVANT CETTE SITUATION ALLANT PRESQUE JUSQU Ë S ENORGUEILLIR D ÐTRE ASSEZ LIBRE ET FORTE SPIRITUELLEMENT POUR POUVOIR TOLÏRER CE GENRE DE COMPORTEMENT EN SON SEIN #E PÏCHÏ SERAIT LA PREUVE DE LEUR LIBERTÏ SPIRITUELLE 0AUL VA RÏAGIR VIOLEMMENT CONTRE CELA !JOUTONS QUE L EXPRESSION i LIVRER CET HOMME Ë 3ATAN w NE SIGNIlE PAS LE CONDUIRE AU BßCHER IL NE S AGIT PAS D UNE EXÏCUTION CAPITALE MAIS D ÏCARTER LE MAL EN ÏLOI GNANT LA PERSONNE %NlN UNE DERNIÒRE REMARQUE POUR COMPRENDRE CE TEXTE #OMMENT SE FAIT IL QUE 0AUL N ÏLAR GISSE PAS SA DEMANDE D EXCLUSION DE LA COMMUNAUTÏ Ë TOUS CEUX QUI PARMI LES CHRÏTIENS DE CETTE ÏGLISE DE #ORINTHE VOIENT DES PROSTITUÏES CRÏENT DES DIVISIONS OU CEUX QUI ONT DES PROCÒS ENTRE EUX #ES PERSONNES LË 0AUL CONTI NUE Ë LES APPELER i FRÒRES w ,A RAISON EST QU IL SAIT QUE LA COMMUNAUTÏ N EST PAS UNE ASSEMBLÏE DE i PARFAITS w MAIS DES PÏCHEURS PARDONNÏS EN MARCHE %T CE N EST QUE DANS LES CAS EXTRÐMES QU UNE MESURE D AMPUTATION EST NÏCES SAIRE #ELA MONTRE QU IL FAUT MANIER CE GENRE DE VERSETS AVEC BEAUCOUP DE PRÏCAUTIONS AVANT D EN FAIRE UNE RÒGLE APPLICABLE PAR EXEMPLE Ë QUELQU UN QUI AURAIT RATÏ TROIS CULTES OU QUI N AURAIT PAS DONNÏ LA DÔME %N DERNIER RECOURS QUAND lNALEMENT UNE PERSONNE VEUT S EN ALLER MALGRÏ TOUS LES TEXTES ET TOUS LES ARGUMENTS BIBLI QUES QU ON LUI A CITÏS ON LUI PRÏSENTE UN DERNIER VERSET (ÏBREUX i . ABANDONNONS PAS NOTRE ASSEMBLÏE COMME C EST LA COUTUME DE QUELQUES UNS MAIS EXHORTONS NOUS RÏCIPROQUEMENTx w ,Ë C EST IMPARABLE /N VA CULPA BILISER DES PERSONNES SOUFFRANT DANS UNE %GLISE DYSFONC TIONNELLE QUI AURAIENT UN SURSAUT DE VIE ET VOUDRAIENT SE PROTÏGER EN LA QUITTANT 0RÏCISONS ICI QU ON RENCONTRE TROIS MOTS DIFFÏRENTS EN GREC QU ON NE PEUT PAS PRENDRE L UN POUR L AUTRE TOUT


D ABORD L EKKLESIA L %GLISE L ASSEMBLร E DES CROYANTS EN UN LIEU /N PARLE AINSI DE L %GLISE L EKKLESIA D !NTIOCHE OU DE *ร RUSALEM ,E Mร ME TERME Dร SIGNE ร GALEMENT L ENSEMBLE DU CORPS DE #HRIST SON %GLISE SA lANCร E )L Y A AUSSI LA SUNAGOGร QU ON TRADUIT PAR SYNAGOGUE LIEU DE RASSEMBLE MENT DES *UIFS %T ENlN ON TROUVE LE TERME DE NOTRE TEXTE L ร PISUNAGOGร LE RASSEMBLEMENT ,E TEXTE DE L ร Pร TRE AUX (ร BREUX NOUS DEMANDE DE NE PAS ABANDONNER L ร PISUNA GOGร LE RASSEMBLEMENT DES CHRร TIENS -AIS ATTENTION IL NE S AGIT PAS ICI D UNE Rร Fร RENCE ร UNE %GLISE LOCALE EN PARTI CULIER NI Mร ME ร DES Rร UNIONS COMME TRADUISENT CERTAI NES DE NOS VERSIONS i . ABANDONNEZ PAS NOS Rร UNIONS w %N EFFET CE TERME EST EMPLOYร UNE SEULE FOIS AILLEURS DANS LE .OUVEAU 4ESTAMENT ET IL ร VOQUE LE RASSEMBLEMENT DES CHRร TIENS AUPRร S DE *ร SUS LORS DE SA VENUE )L S AGIT DE 4HESSALONICIENS i %N CE QUI CONCERNE L AVร NEMENT DE NOTRE 3EIGNEUR *ร SUS #HRIST ET NOTRE RASSEMBLEMENT AUPRร S DE LUIx w $ANS LA 3EPTANTE C EST ร DIRE LA VERSION GREC QUE DE L !NCIEN 4ESTAMENT QUI ร TAIT LUE AU PREMIER SIร CLE DE NOTE ร RE ON CONSTATE AUSSI QUE CE VERBE EST EMPLOYร UNIQUEMENT DANS UN CONTEXTE D ESCHATOLOGIE C EST ร DIRE POUR LA lN DES TEMPS AU MOMENT Oรก LES CROYANTS SERONT Rร UNIS AVEC LE 3EIGNEUR $ AILLEURS LE VERBE DONT CE TERME EST TIRร S IL SIGNIlE PARFOIS SIMPLEMENT i RASSEMBLER w COMME EN -ARC i %T TOUTE LA VILLE ร TAIT RASSEMBLร E DEVANT SA PORTE w EST AUSSI EMPLOYร DANS DES CONTEXTES ESCHATOLOGIQUES COMME EN -ATTHIEU #E QUE LA "IBLE NOUS INVITE ร FAIRE SELON CE VERSET CE N EST PAS TANT DE FRร QUENTER TELLE %GLISE LOCALE ร VIE NI Mร ME DE NE PAS FAIRE L %GLISE BUISSONNIร RE MAIS C EST DE NOUS ENCOURAGER LES UNS LES AUTRES EN PENSANT AU JOUR DU RETOUR DE NOTRE 3EIGNEUR #E VERSET N EST PAS UNE INTERDIC TION DE CHANGER D %GLISE MAIS UNE EXHORTATION ร LA COMMU NION AVEC D AUTRES CHRร TIENS AUTOUR DE L ESPร RANCE DE SON


RETOUR # EST POURQUOI ON PEUT LE TRADUIRE EN PARAPHRASANT POUR MIEUX FAIRE RESSORTIR LE SENS i .E PERDONS PAS DE VUE NOTRE RASSEMBLEMENT Ë VENIR MAIS ENCOURAGEONS NOUS LES UNS LES AUTRES PAR CETTE PENSÏE w $ AILLEURS LA lN DE CE VERSET FAIT UN ANCRAGE ESCHATOLOGIQUE NOUS DEVONS NOUS ENCOURAGER LES UNS LES AUTRES AVEC CETTE PENSÏE DE SON RETOUR i D AUTANT PLUS QUE VOUS VOYEZ LE JOUR S APPROCHER w %T ON SAIT QUE CETTE EXPRESSION i LE JOUR w EST CLAIREMENT UNE ALLUSION Ë SON RETOUR

V ÕÃ ,ES VERSETS MAL INTERPRÏTÏS n ET DONC LES FAUX ENSEI GNEMENTS n SONT LÏGION ,EUR IDENTIlCATION EST UN PREMIER PAS 0EUT ÐTRE POURRIONS NOUS NOUS APPROPRIER LES PARO LES DE 0AUL Ë 4IMOTHÏE CONFRONTÏ Ë DES FAUX ENSEIGNANTS ET Ë DES FAUX ENSEIGNEMENTS i 4OI DEMEURE FERME DANS CE QUE TU AS APPRIS ET ACCEPTÏ COMME CERTAIN 4U SAIS DE QUI TU L AS APPRIS w #E MOT i APPRIS w QU ON ENTEND DEUX FOIS ICI VIENT D UN VERBE GREC MANTHANÙ QUI DÏCRIT Ë LA FOIS UN APPRENTISSAGE INTELLECTUEL UN PROCESSUS COGNITIF EMPLOYANT LA RAISON LE DISCERNEMENT AINSI QU UNE NOTION D APPROPRIATION D ADHÏSION PERSONNELLE $ÒS LORS IL NE SUFlT PAS FACE Ë CES DÏRIVES D UNE LECTURE SIMPLEMENT ÏMOTIONNELLE OU PRISE HORS CONTEXTE )L FAUT RECOURIR Ë DES OUTILS SÏRIEUX POUR ÏCOUTER VÏRITABLEMENT CE QUE LE TEXTE A Ë NOUS DIRE /N SAIT QUE LA "IBLE SI ELLE EST NOURRITURE EST AUSSI ÏPÏE Ë DOUBLE TRANCHANT .OUS NE POUVONS PAS RESTER AMATEURS DANS NOTRE INTERPRÏTATION .OUS DEVONS ENTRER DANS CE PROCESSUS DE DISCERNEMENT DE SON VÏRITA BLE MESSAGE POUR DEVENIR COMME LES CHRÏTIENS DE "ÏRÏE 4IMOTHÏE


n ILS DEVRAIENT ÐTRE UN EXEMPLE POUR NOUS n QUI ÏCOUTAIENT 0AUL PARLER ET i EXAMINAIENT CHAQUE JOUR LES %CRITURES POUR VOIR SI CE QU ON LEUR DISAIT ÏTAIT EXACT w ,E VERBE EMPLOYÏ POUR i EXAMINER w ANAKRINÙ SIGNIlE i INVESTIGUER EXAMI NER AVEC MINUTIE w # EST LE TERME EMPLOYÏ POUR UNE AUDI TION JUDICIAIRE .E LAISSONS PAS DES BRICOLEURS DE L INTERPRÏ TATION NOUS ABUSER AVEC LA "IBLE ,AISSERIONS NOUS NOTRE COIFFEUR AUSSI GENTIL SOIT IL NOUS OPÏRER DE L APPENDICITE EN CAS DE DOULEURS 0OURQUOI ALORS NE PRENONS NOUS PAS NOTRE SANTÏ SPIRITUELLE TOUT AUTANT AU SÏRIEUX &ACE Ë UN TEXTE QUI SEMBLE NOUS HEURTER AYONS L AUDACE DE POSER DES QUESTIONS PRENONS LE TEMPS DE FAIRE DES ÏTUDES BIBLIQUES DE RÏmÏCHIR , IMAGE DU CORPS QUE 0AUL PROPOSE EN #ORINTHIENS EST BELLE DANS LE CORPS IL Y A DES ORGANES SPÏCIALISÏS POUR L ABSORPTION DES ALIMENTS ET POUR REDONNER DES FORCES Ë TOUT LE CORPS #ES ORGANES LË SONT NÏCESSAIRES AU MÐME TITRE QUE D AUTRES )L FAUT PRIER POUR DES MINISTÒRES DE DOCTEURS ET D ENSEIGNANTS CAPABLES DE NOUS AIDER Ë Y VOIR CLAIR 1U EST CE QUE DIT LA "IBLE QUE SIGNIlE VRAIMENT TEL TEXTE POUR NOUS #AR EN lN DE COMPTE C EST FONDAMENTALEMENT LE CHEMIN DU BONHEUR QUE TRACE LA "IBLE CE CHEMIN DU BONHEUR QUI SUIT UNE BELLE LIGNE DE LA LIBÏRATION D %GYPTE Ë LA LIBERTÏ EN *ÏSUS %T LE BUT DE TOUTE CETTE DÏMARCHE C EST DE NOUS FAIRE ENTENDRE LA VOIX DU #RÏATEUR ,A LECTURE DE LA "IBLE DEVRAIT NOUS PERMETTRE DE MIEUX CONNAÔTRE CELUI DONT LE PROPHÒTE -ALACHIE DIT QU IL EST i LE SOLEIL DE JUSTICE QUI PORTE DANS SES RAYONS LA GUÏRISON w

!CTES



Ê

ÊiÝ«jÀ i Vi

Ê

`¿> >ÌiÕÀ

Ê

`iÊ iÕ iÃÃi

Ê

V vÀ ÌjÊ>ÕÝ

Ê

>LÕÃÊë À ÌÕi Ã

Ê Ê

*>ÃV> Ê À Ã i> >ÌiÕÀÊ`iÊ iÕ iÃÃi



ÌÀ `ÕVÌ Ê\Ê ¿>` iÃVi Ì 3 IL Y A UNE POPULATION PARTICULIÒREMENT SENSIBLE ET VULNÏRABLE FACE AUX ABUS C EST BIEN CELLE DES ADOLESCENTS #ELA PROVIENT DE PLUSIEURS ÏLÏMENTS QUI S AJOUTENT LES UNS AUX AUTRES # EST UNE PÏRIODE DE CHANGEMENT &RANÎOISE $OLTO PSYCHIATRE SPÏCIALISTE DE CETTE TRANCHE DE VIE COMPARAIT L ADOLESCENT AU HOMARD QUI LORSQU IL FAIT SA MUE PERD SA COQUILLE SA PROTECTION ET SE TROUVE TRÒS VULNÏRABLE EN ATTENDANT QUE LA SUIVANTE SE FORME , ADOLES CENT PASSE PAR DES TRANSFORMATIONS DES REMISES EN QUES TION TRÒS PROFONDE QUI SURVIENNENT AVEC LA PUBERTÏ ET FONT DE LUI UNE PROIE FACILE

> iÊÃiÝÕi

,ES TRANSFORMATIONS ET LA FRAGILITÏ TOUCHENT BIEN SßR LE DOMAINE SEXUEL ET LES ADULTES MAL INTENTIONNÏS NE SE PRIVENT PAS D EN PROlTER %N EFFET BEAUCOUP D ABUS SEXUEL ONT LIEU DANS LA PÏRIODE DE PRIME ADOLESCENCE ET SERVENT MALHEU REUSEMENT D INITIATION DANS CE DOMAINE

> iÊ«ÃÞV } µÕi

,ES TRANSFORMATIONS DE LA PERSONNE TOUCHENT AUSSI LA COMPRÏHENSION LA VISION LE SENS MÐME DU MONDE DANS LEQUEL NOUS VIVONS $ANS LES DOMAINES TELS QUE LA JUSTICE LA SOCIÏTÏ LA FAMILLE L AMOUR LES lNANCES LA POLITIQUE ET LA RELIGION


,ES ADOS SONT EN RECHERCHE D ABSOLU DE Rร PONSES COHร RENTES ET CONVAINCANTES DE Sร CURITร AUSSI )LS SONT IDร ALIS TES ET PLUTร T ENTIERS DANS LEURS CONVICTIONS Mร ME SI CE N EST PAS TOUJOURS LE CAS DANS L APPLICATION )L FAUT RECONNAร TRE QU ILS ONT BEAUCOUP DE BESOINS /R PLUS LE BESOIN EST PRES SANT MOINS IL Y A DE lLTRE DE DISTANCE DE DISCERNEMENT FACE ร CE QUI LEUR EST PROPOSร OU IMPOSร ->ร ย ย ร ร ย ย ย

%N SIMPLIlANT UN PEU ON PEUT DIRE QUE LA MISSION DE L ADOLESCENT C EST DE SE Sร PARER DE SON CADRE ร DUCATIF AlN DE POUVOIR DISCERNER SON IDENTITร INDร PENDAMMENT DE CE QUI L ENGLOBAIT DEPUIS SES PREMIERS JOURS )L Y A EU DES ร POQUES Oรก CETTE Sร PARATION S EST FAITE AVEC VIOLENCE AUJOURD HUI C EST MOINS LE CAS IL EST POSSIBLE QU ELLE SE FASSE EN DOUCEUR , ADOLESCENT NE DOIT PAS SEULEMENT QUITTER CE QUI EST DERRIร RE LUI MAIS AUSSI ALLER DE L AVANT TENDRE ร QUELQUE CHOSE D AUTRE $ร TERMINER CE QU IL VEUT DEVENIR Oรก IL VEUT ALLER 0ARMI LES MOTIVATIONS ET LES REPร RES QUI VONT L AIDER ร SE PROJETER DANS L AVENIR L ADOLESCENT PEUT COMPTER ย 3UR DES ร LANS INTร RIEURS SES Rร VES LES VALEURS FAMI LIALES INTร GRร ES SES GOร TS SES DONSx ย 3UR DES STIMULATIONS EXTร RIEURES EXEMPLE DE SES PAIRS MODร LES PLUS ร Gร S EXPร RIENCES Dร COUVER TES #ONCRร TEMENT LES DIFFร RENTES PISTES OFFERTES AUX ADOLES CENTS SONT ย 0REMIร REMENT LES COPAINS LA BANDE LE GROUPE AUQUEL IL S IDENTIlE ย $EUXIร MEMENT LES MODร LES lGURE D IDENTIlCATION PLUS ร Gร S QU EUX


s s

0ARMI LES MODÒLES ON TROUVE LES TOPS MODÒLES SOUVENT LOINTAINS DONT LA VIE ET LE STYLE SONT COMMU NIQUÏS PAR LES MÏDIAS LA MUSIQUE LES lLMS LES JOURNAUX LES CLIPS VIDÏO LES CONCERTS ETC %T PUIS IL Y A LES PERSONNES PROCHES QUI S INVESTIS SENT AUPRÒS DES JEUNES #ET INVESTISSEMENT PEUT ÐTRE BÏNÏlQUE OU MALÏlQUE PARFOIS LES DEUX

½>LÕÃiÕÀ *À Ý Ìj

# EST DANS CETTE CATÏGORIE QUE L ON VA RENCONTRER LA PLUPART DES ABUSEURS , ABUSEUR C EST UNE PERSONNE QUI OUTREPASSE LES LIMI TES DE L INTIMITÏ DE L AUTRE QUE CE SOIT DANS LE DOMAINE DE L ABUS SEXUEL DE L AUTORITÏ OU DANS LE DOMAINE SPIRITUEL )L EST SOUVENT PROCHE SOIT PAR LA FAMILLE SOIT PAR L ÏCOLE SOIT PAR UNE ASSOCIATION OU PAR L %GLISE LE GROUPE DE JEUNES ETC ,A PROXIMITÏ ENTRE ABUSEUR ET ABUSÏ VENANT SOIT DU LIEN FAMILIAL SOIT DU MILIEU ASSOCIATIF CRÏE UNE BASE DE CONlANCE QUI FAIT TOMBER LES BARRIÒRES DE LA PRUDENCE ET LES DÏFENSES NATURELLES 5N ADOLESCENT NE PEUT QUE DIFlCI LEMENT METTRE EN DOUTE LES BONNES INTENTIONS DES RESPON SABLES DONNANT LEUR TEMPS ET LEUR ÏNERGIE AlN DE S OCCUPER DES JEUNES ,E MILIEU DE L %GLISE SOUS ENTEND DES VALEURS TELLES QUE L AMOUR LE RESPECT LA LIBERTÏ LA BONTÏ 3ES VALEURS ANNON CÏES RÏPÏTÏES ET MISES EN VALEURS CRÏENT UNE BONNE BASE DE CONlANCE


V ÃV i Vi

-ON PROPOS N EST PAS DE METTRE EN DOUTE LES INTENTIONS DES POSSIBLES ABUSEURS )L Y A PEUT ÐTRE QUELQUES PERSONNES QUI DE MANIÒRE CONSCIENTE UTILISENT MANIPULENT ET INTERVIENNENT DE MANIÒRE ABUSIVE DANS LA VIE DES ADOLESCENTS MAIS JE CROIS QUE LA PLUPART NE LE FONT NI VOLONTAIREMENT NI CONSCIEM MENT -ÐME S ILS PRENNENT CONSCIENCE QUE CELA NE SE PASSE PAS TOUJOURS COMME IL FAUDRAIT DANS LEUR RELATION AVEC LES JEUNES MÐME S ILS SE RENDENT COMPTE QU ILS ONT ABUSÏ DE LEUR POUVOIR ET DE LEUR INmUENCE ILS SE JUSTIlENT SOUVENT EN SE CACHANT DERRIÒRE UNE RAISON SUPÏRIEURE ,A PROGRESSION DU ROYAUME DE $IEU

LA MISE EN UVRE DE SA VOLONTÏ

L APPLICATION DE PRINCIPES ÏTHIQUES

L OBÏISSANCE Ë DES RÏVÏLATIONS DU 3EIGNEUR ET IL VAUT MIEUX OBÏIR Ë $IEU PLUTÙT QU AUX HOMMES } À> Vi

5N AUTRE POINT QUI ME SEMBLE FACILITER LE DÏPASSEMENT DES LIMITES DONC L ABUS Ë L ÏGARD DES JEUNES C EST UNE IGNORANCE OU UN MÏPRIS DES CONNAISSANCES PSYCHOSOCIALES CONCERNANT L ADOLESCENCE #ERTAINS IGNORENT Ë LA FOIS QUI SONT LES ADOS

QUELLES SONT LEURS FAIBLESSES

QUELS SONT LEURS BESOINS )LS AGISSENT DONC COMME AVEC DES ADULTES OU COMME ILS EN ONT ENVIE )LS SE BASENT AUSSI SUR LA PROJECTION DE LEUR ADOLESCENCE OU SUR LEURS PRÏJUGÏS 0OUR LES ADOS IL FAUT CECI OU CELAx


,iÃÃi Ì

#ERTAINS RESPONSABLES ONT UN BON FEELING ET RESSENTENT CE QUI ATTIRE L ADOLESCENT ILS AURONT DONC TENDANCE Ë FAIRE CE QUI i MARCHE w SANS SE PRÏOCCUPER DU LONG TERME ET DES CONSÏQUENCES )LS TRAVAILLENT Ë L EXCITATION IMMÏDIATE PLUTÙT QU Ë LA CONSTRUCTION DE LA PERSONNE )LS TRAVAILLENT PAR LA MANIPULATION PLUTÙT QU EN VUE DE LA RESPONSABILISATION

)LS ENCOURAGENT L OBÏISSANCE PLUTÙT QUE LA CONSCIENTISA TION

)LS TRAVAILLENT Ë LA i CONFORMISATION w PLUTÙT QU Ë LA DIFFÏ RENCIATION

Ýi « ià 6OICI QUELQUES SITUATIONS RENCONTRÏES DANS MON EXPÏ RIENCE PROFESSIONNELLE ,E PREMIER EXEMPLE QUI ME VIENT Ë L ESPRIT EST CELUI D UN JEUNE AYANT REÎU UNE PAROLE DE PROPHÏTIE PAR UN MINIS TÒRE RECONNU DANS CE DOMAINE #ETTE PAROLE QUI ÏTAIT PEUT ÐTRE JUSTE LUI ANNONÎAIT UN MINISTÒRE IMPORTANT ET UNE JEUNE lLLE POUR L ACCOMPAGNER -ALHEUREUSEMENT ILS NE DISAIENT NI QUAND NI COMMENT CELA SE METTRAIT EN PLACE $ÒS LORS CHAQUE FOIS QUE CE JEUNE ÏTAIT FACE Ë UN CHOIX DONC CHAQUE FOIS QU IL DEVAIT ALLER CHERCHER Ë L INTÏRIEUR DE LUI MÐME LES ÏLÏMENTS POUR SE DÏTERMINER IL ÏTAIT CONFRONTÏ Ë CETTE PAROLE IL ÏTAIT MÐME CONDAMNÏ ACCUSÏ PAR CE QUI LUI AVAIT ÏTÏ DIT )L SE TROUVAIT INCAPABLE DE GÏRER LA RÏALISATION DE CETTE PAROLE DE L INSCRIRE DANS SA STRUCTURE DE VIE ET POURTANT TOUJOURS DANS LA CRAINTE DE PASSER Ë CÙTÏ DE LA PROMESSE


$ANS CE CAS L ABUS VIENT DU FAIT QUE LE JEUNE REร OIT DE LA PART D UN ADULTE lGURE D AUTORITร ET REPRร SENTANT DE $IEU PAR SON MINISTร RE UN ร Lร MENT Dร TERMINANT POUR LUI TOUCHANT SON INTIMITร SA PROPRE VIE MAIS QU IL NE PEUT PAS ASSUMER ET QUI LE Dร PASSE ET LE CONTRAINT SANS LUI APPORTER DE SOLUTION )L Y A ABUS PARCE QUE L ADOLESCENT EST CONFRONTร ร UNE INTRUSION DANS SA VIE PRIVร E 0ARCE QUE CETTE INTRUSION A LAISSร DES TRACES ET QUE LE JEUNE N A PAS SU NI PU LES Gร RER ,A FRONTIร RE DE SON INTIMITร N A PAS ร Tร RESPECTร E ET SA CAPA CITร ร RECEVOIR CE QUI A ร Tร COMMUNIQUร N A PAS ร Tร ร VALUร E PAR L ADULTE i RESPONSABLE w #ETTE DERNIร RE REMARQUE EST PARTICULIร REMENT IMPOR TANTE ALORS QUE NOUS VIVONS DANS UN TEMPS DE CONFUSION Oรก NOUS AVONS TENDANCE ร Mร LANGER LES TEMPS DE LA VIE %N EFFET SELON LE DISCOURS AMBIANT LES ENFANTS SONT DES PETITS ADULTES i $ONNONS LEUR DES RESPONSABILITร S D ADULTES SUR DES THร MES ET DANS DES Rร LES DE PERSONNES Mร RES w 1UANT AUX ADULTES CE SONT DE GRANDS ADOS i !IDONS LES ร SUIVRE LE GROUPE LA BANDE LA FOULE ร SE LAISSER PORTER PAR LEURS ร MOTIONS ET LEURS EXPร RIENCES ET ร SE CONFORMER AUX RITES ET PRATIQUES SANS ENCOURAGER LE DISCERNEMENT w %T LES ADOS REPRร SENTENT NOTRE SALUT PUISQU ILS SONT LES SEULS ร VIVRE UN VRAI i ENGAGEMENT RADICAL w QUI SAUVERA PEUT ร TRE L %GLISE DE SA TIร DEUR 'ร Nร RATION SPIRITUELLE CONDAMNร E ร NOUS RACHETER PAR LEURS ย UVRES BOUILLANTES 6OUS COMPRENEZ QU IL VAUT LA PEINE DE LES i CHAUFFER w #E QUI M AMร NE PLUS LOIN 5N AUTRE CAS D ABUS TOUCHANT LES INDIVIDUS ET Mร ME LA VIE D UN GROUPE VIENT DU STYLE DU LEADER * AI EU L OCCASION DE TRAVAILLER AVEC UN GROUPE NOTAMMENT MAIS ON POURRAIT EN CITER D AUTRES Oรก LE


RESPONSABLE PRINCIPAL AVAIT UN CARACTÒRE MARQUÏ ET DES CONVICTIONS FORTES CE QUI N EST PAS UN MAL EN SOI -AIS LIÏ Ë CELA IL TENAIT UN DISCOURS EXCLUSIF CONCERNANT CE QUI EST JUSTE OU PAS ET VALORISAIT SANS NUANCE UNE CERTAINE EXPRESSION DE LA FOI ,ES MEMBRES DU GROUPE ÏTAIENT PLACÏS DEVANT TROIS OPTIONS 3UIVRE LA VOIE TRACÏE EN ACCORD OU NON AVEC LEUR PROPRE CONVICTION OU SENSIBILITÏ 1UITTER LE GROUPE ET PERDRE LEURS AMIS EN SUPPORTANT L OPPROBRE LES CRITIQUES ET LE JUGEMENT 3 INVESTIR Ë FOND EN APPLIQUANT AUX AUTRES CE QUI LEUR ÏTAIT IMPOSÏ Ë EUX MÐMES ,EUR SENSIBILITÏ ET LEUR VÏCU ONT DONC ÏTÏ BAFOUÏS PAR UN RESPONSABLE TOUT Ë LA FOIS ADMIRÏ ET CRAINT 3ON AURA SON ENTRAIN SON DÏVOUEMENT APPELAIENT LES JEUNES Ë LE SUIVRE SOULEVANT L ENTHOUSIASME ET LA FERVEUR 3A PENSÏE UNIQUE SON DÏSIR DE RÏUSSITE SON INTRANSIGEANCE LES OBLIGEAIENT Ë SE CONFORMER Ë CE QUI ÏTAIT DEMANDÏ ET PRÐCHÏ , OBLIGA TION DE LA FOI DE L ENGAGEMENT VOIRE DE LA PERFECTION , ABUS DANS CE CAS VIENT D UNE PRISE D AUTORITÏ i CONFORMI SANTE w COMME NOUS L AVONS MENTIONNÏ PLUS HAUT %LLE VA Ë L INVERSE DE LA VOLONTÏ DE $IEU CONCERNANT LE DÏVELOPPEMENT DE CHACUN ET DE LA DIVERSITÏ QUI CARACTÏRISE TOUTE SON UVRE * AI RENCONTRÏ DE NOMBREUX JEUNES ADULTES QUI APRÒS AVOIR MARCHÏ AU PAS SUIVI ET SUBI LES PRESSIONS AVEC i SUCCÒS w SE SONT RENDU COMPTE AVEC AMERTUME TRISTESSE RÏVOLTE ET DÏGOßT QU ILS AVAIENT ÏTÏ ABUSÏS MANIPULÏS ET UTILISÏS #ES JEUNES ONT PERDU TOUTE LEUR CONlANCE DANS LES RESPONSABLES ET DANS L INSTITUTION DE L %GLISE 5NE AUTRE SITUATION QUE J AI RENCONTRÏE VIENT DE L ABUS D UN ENSEIGNEMENT IMMATURE ET SIMPLISTE CONCERNANT LA VOLONTÏ DE $IEU


#ERTAINS ENSEIGNEMENTS PRÏSENTENT UN $IEU ABUSEUR SE MOQUANT TOTALEMENT DE LA PERSONNE ET LA MANIPULANT Ë SA GUISE SOUS COUVERT DE BONNE INTENTION $IEU SAIT BIEN MIEUX QUE TOI CE QUI EST BON POUR TOI #ECI ASSORTI Ë DES MENACES CACHÏES 3I TU NE FAIS PAS LA VOLONTÏ DE $IEU TU SERAS MALHEUREUX ET SI TU FAIS QUELQUE CHOSE SANS ÐTRE SßR QUE C EST LA VOLONTÏ DE $IEU TU VAS RATER TA VIE * AI RENCONTRÏ PLUSIEURS ADOLESCENTS RÏDUITS Ë UNE ATTI TUDE DE VICTIMES D ABUSÏS NE POUVANT PAS S APPROPRIER LEUR VIE ET LEURS CHOIX VIVANT DANS L INCERTITUDE LA CRAINTE ET COMME PARALYSÏS !VEC UNE VIE DE FOI BASÏE UNIQUEMENT SUR DES SENTIMENTS LE RESSENTI DE LA PRÏSENCE DE $IEU ÏTANT LEUR GARANTIE POUR FONCER TOUT DROIT AU MÏPRIS DE TOUT DES AUTRESx ET D EUX MÐMES )L Y A D AUTRES SITUATIONS QUE JE SOUHAITE PARTAGER AVEC VOUS ,A PREMIÒRE DÏPASSE UN PEU LE CADRE DE L ADOLESCENCE ET DE L ABUS SPIRITUEL MAIS J AI RENCONTRÏ CE CAS DE lGURE Ë PLUSIEURS REPRISES 0AR EXEMPLE 5NE FAMILLE ACCUEILLE CHEZ ELLE UN PRÏDICATEUR PARTI CIPANT Ë DES CONFÏRENCES 5NE PERSONNE SYMPATHIQUE OUVERTE ET TRÒS INTÏRESSÏE PAR LES JEUNES SUSCITANT L AD MIRATION DES PARENTS ET DE LEUR TRÒS JEUNE ADOLESCENT ,ES PARENTS SONT TOUT HEUREUX DE VOIR QU ILS PASSENT DU TEMPS ENSEMBLE ,EUR SECRET ESPOIR EST QUE LEUR ENFANT SE TOURNE VERS $IEU ET LUI REMETTE SA VIE /R CE QUI SE PASSE EST TOUT AUTRE PROlTANT D AVOIR PU ABUSER LES PARENTS SUR SES INTENTIONS CET HOMME ABUSE DE L ADOLESCENT SPIRITUELLEMENT ET SEXUELLEMENT , ADOLESCENT N A AUCUN MOYEN DE SE DOUTER DE CE QUI VA SE PASSER )L A DEUX i GARANTIES w LE MINISTÒRE CHRÏTIEN ET L APPROBATION DE SES PARENTS


)L lNIRA PAR DIRE Ë SES PARENTS Ë MOTS COUVERTS CE QUI EST EN TRAIN DE SE PASSER ,ES PARENTS RÏAGIRONT DE MANIÒRE PRIVÏE ET COMME SOUVENT L ABUSEUR POURRA REPRENDRE SES ACTIVITÏS PUIS QU IL N A PAS ÏTÏ DÏNONCÏ NI AUPRÒS DES RESPONSABLES DE L %GLISE NI AUPRÒS DES AUTORITÏS CIVILES #ET EXEMPLE DÏPASSE L ABUS SPIRITUEL MAIS IL DÏBUTE PAR LË ET C EST LË QUE L ATTENTION PREMIÒRE AURAIT Dß ÐTRE MISE ,A DERNIÒRE SITUATION DONT JE VEUX PARLER DATE DE PLUS DE DIX ANS %LLE CONCERNE UN WEEK END DE GROUPE DE JEUNES AUQUEL UN SERVITEUR DE $IEU INCONNU DU GROUPE AVAIT ÏTÏ INVITÏ ,E GROUPE N AVAIT PAS ÏTÏ PRÏPARÏ ET LORS DU TEMPS DE PRIÒRE DES RÏVÏLATIONS FURENT FAITES AUX JEUNES SUR LEUR PASSÏ LEUR ÏTAT SPIRITUEL LEUR PÏCHÏ OU LEUR SOUFFRANCE )LS SE MIRENT Ë NU DEVANT LES AUTRES REÎURENT DES DÏCLARATIONS IMPOSSIBLES Ë VÏRIlER DES BLESSURES DE LEUR PASSÏ QU ILS NE POUVAIENT PAS ASSUMER 3UITE Ë CE WEEK END PLUSIEURS ONT QUITTÏ LA FOI NE PARVE NANT PLUS Ë FAIRE CONlANCE NI Ë ASSUMER LES i DÏCOUVERTES w QU ILS AVAIENT FAITES #ERTAINS ONT MÐME VÏCU UNE PROFONDE DÏPRESSION $ AUTRES ONT SIMPLEMENT QUITTÏ LE GROUPE ET L %GLISE , ABUS NE SE SITUE PAS DANS LE FAIT DE PRIER AVEC QUELQU UN ET DE BÏNÏlCIER D UNE RÏVÏLATION DE LA PART DE $IEU MAIS IL SE TROUVE DANS LA GESTION DE CE MOMENT ET DANS L INADÏQUA TION AVEC LES PERSONNES CONCERNÏES DES ADOLESCENTS NON PRÏPARÏS


iร ร jย ย ร ย ย ย ร $E PAR LEUR STRUCTURE ET LEUR FONCTIONNEMENT Y COMPRIS AU NIVEAU HORMONAL LES ADOLESCENTS ONT UNE APPROCHE DES CHOSES PARTICULIร REMENT ร MOTIONNELLE !SSOCIER LA PRร SENCE ET L APPROBATION DE $IEU ร UN RESSENTI D ร MOTIONS POSITIVES C EST LES INTRODUIRE DANS LA CONFUSION QUANT ร LEUR Vร CU ET ร LEUR Dร VELOPPEMENT FUTUR %N EFFET PLUS TARD LES PERCEPTIONS DU JEUNE ADULTE SERONT EN Gร Nร RAL BASร ES SUR L ANALYSE ET LA RAISON 3I LA PRร SENCE ET L APPROBATION DE $IEU SONT MESURร ES ร L AUNE DU RESSENTI LE JEUNE ADULTE NE SAURA PAS FAIRE LE DEUIL DE SON Vร CU D ADOLESCENT ET EN Mร ME TEMPS RECONNAร TRE LA lDร LITร DE $IEU )L REJETTERA LE TOUT SON ADOLESCENCE LA PERSONNE DE $IEU ET CE QU IL A FAIT POUR LUI OU ALORS IL SE LANCERA DANS LA RECHERCHE EFFRร Nร E D ร MOTIONS RENOUVELร ES LUI ASSURANT LA PRร SENCE DE $IEU n AU RISQUE DE Rร GRESSER DANS UNE ร TER NELLE ADOLESCENCE )L EST FACILE DE MANIPULER D ABUSER DE L ADOLESCENT EN TRAVAILLANT DANS LE DOMAINE DE L ร MOTION $ANS NOS CAMPS IL NOUS EST ARRIVร DE METTRE lN ร UNE SOIRร E QUI PARTAIT EN CRISES DE LARMES Gร Nร RALISร ES CERTAINS PARLAIENT DE L ONCTION DE L %SPRIT IL Y AVAIT DES JEUNES QUI ร TAIENT TOUCHร S PAR $IEU ET NOUS AVONS POURSUIVI LA Dร MAR CHE AVEC EUX DE MANIร RE INDIVIDUELLE MAIS D AUTRES NE FAISAIENT QU ร TRE Dร BORDร S PAR LES ร MOTIONS QUI S EXPRI MAIENT AVEC UNE TELLE FORCE

>ร `iย >ย `iร `iร ย iร ย iร $ANS MON EXPร RIENCE PERSONNELLE DE MINISTร RE AUPRร S DES JEUNES J AI RENCONTRร ร PLUSIEURS REPRISES DES SITUATIONS Oรก JE ME RENDAIS COMPTE QU IL Y AVAIT DE LA PART D UN JEUNE UNE DEMANDE POUR QUE JE Dร CIDE ร SA PLACE


)L EST MÐME ARRIVÏ QUE J AIE EU L IMPRESSION D AIDER UN JEUNE Ë DÏCIDER PAR LUI MÐME EN LUI POSANT DES QUESTIONS EN LE POUSSANT DANS SES RAISONNEMENTS AlN QU IL PUISSE SE POSITIONNER n DONC EN FAISANT BIEN ATTENTION DE NE PAS LUI DIRE C EST JUSTE OU CE N EST PAS JUSTE %T QUELQUES JOURS PLUS TARD CETTE PERSONNE VENAIT ME DIRE J AI FAIT COMME TU M AS DIT %T EN EN REPARLANT AVEC EUX JE ME SUIS SOUVENT RENDU COMPTE QUE CERTAINES REMARQUES OU QUESTIONS AVAIENT ÏTÏ COMPRISES COMME DES INCITATIONS Ë CHOISIR TELLE OPTION OU TELLE AUTRE * AI DONC PRIS L HABITUDE DE DIRE *E NE VEUX PAS DÏCIDER POUR TOI *E N AI PAS D AVIS OU JE NE TE DIS PAS MON AVIS )L Y A PLUSIEURS POSSIBILITÏS # EST Ë TOI DE CHOISIR *E SUIS D ACCORD DE RÏmÏCHIR AVEC TOI AUX TENANTS ET ABOUTISSANTS AUX CONSÏQUENCES DE TEL OU TEL CHOIX *E DIRAIS QUE PLUS UN ADOLESCENT Ë TENDANCE Ë FAIRE CETTE DEMANDE IMPLICITE ABUSEZ DE MOI UTILISEZ MOI DÏCIDEZ POUR MOI PLUS IL FAUT L AIDER Ë SORTIR DE CE FONCTIONNEMENT # EST POURQUOI NOTRE OBJECTIF PREMIER EN TANT QUE RESPON SABLES DE GROUPE DE JEUNES OU D %GLISE DOIT ÐTRE ADAPTÏ 3I MON OBJECTIF EST D AVOIR UN BON GROUPE QUI MARCHE BIEN SANS GROS PROBLÒMES AVEC LE MINIMUM DE DIVER GENCES SI MON PROJET EST QUE LES ADOS ENTRENT DANS MON PROGRAMME ET MES RECETTES DE RÏUSSITE ALORS IL Y A FORT Ë PARIER QUE JE VAIS UTILISER LES JEUNES LES MANIPULER ET ABUSER D EUX POUR MON PROlT MES INTÏRÐTS C EST Ë DIRE OBTENIR UN GROUPE Ë SUCCÒS 3I MON OBJECTIF EST QUE CHACUN DÏCOUVRE LA LIBERTÏ EN #HRIST SA PROPRE PERSONNALITÏ ET SES DONS LA THÏOLOGIE QUI LUI CORRESPOND L EXPRESSION DE LA FOI QUI LUI CORRESPOND LE SERVICE QUI LUI CORRESPOND ALORS IL Y A BIEN DES CHANCES QUE JE RESPECTE L ADOLESCENT DANS SA RECHERCHE SES EXPÏRIENCES SES ÏCHECS SES DÏSENGAGEMENTS ET SES RÏENGAGEMENTS


0OUR ร VITER L ABUS SUR LES JEUNES UNE DES CLร S EST DE NE PAS CHERCHER L UNIFORMITร MAIS L UNITร DANS LA DIVERSITร LE DROIT OU LE DEVOIR DE CHACUN D ร TRE LUI Mร ME Lร Oรก IL EN EST AUJOURD HUI


Ê

>Ê L i

Ê

v>ViÊ>ÕÝ

Ê

>LÕÃ

Ê

ë À ÌÕi Ã

Ê Ê

ÀLiÀÌÊ6> iÞ *>ÃÌiÕÀ



!VEZ VOUS Dร Jร ABUSร SPIRITUELLEMENT DE QUELQU UN M A DEMANDร UN JOUR UN JOURNALISTE 2EDOUTABLE QUESTION 4OUT ร TRE HUMAIN EST UN CANDIDAT POTENTIEL ร L ABUS #HACUN DANS LA RECHERCHE DE SON PROPRE CHEMIN VA UN JOUR Oรก L AUTRE CHERCHER SON INTร Rร T AVANT CELUI DES AUTRES )L N EST PAS VRAIMENT NATUREL DE REGARDER LES AUTRES COMME ร TANT AU DESSUS DE SOI Mร ME SELON L EX HORTATION DE L APร TRE 0AUL DANS L ร Pร TRE AUX 0HILIPPIENS ,E CHEMIN N EST PAS SIMPLE ET LE FAIT EST QU IL M EST ARRIVร D AVOIR PERSONNELLEMENT DES Rร ACTIONS INAPPROPRIร ES

*ย ร ร ย iร ร ร ร ยซ>ร ร >}iร ร `iร ย >ร ย Lย iร ร ย ย ร ร jย ย ยตร iย ร ร ร ร ร ร ร Viร ร iร ยตร iร ร ย ย ย $IVERS REPROCHES SONT FAITS AUX PASTEURS D )SRAร L DANS DES TEXTES DES PROPHร TES *ร Rร MIE CHAPITRE ET %Zร CHIEL CHAPITRE $ANS LE .OUVEAU 4ESTAMENT *ร SUS S EN PREND AUX 0HARI SIENS ET NOTAMMENT ร LEUR HYPOCRISIE #OMMENร ONS DONC PAR LIRE CES TEXTES ร PARTIR DESQUELS NOUS Dร COUVRIRONS LES CARACTร RISTIQUES DE L ABUS SPIRITUEL jร jย ย iร ร ร ยฐยฃย ร ]ยฃยฃ i -ALHEUR AUX BERGERS QUI PERDENT ET DISPERSENT LE TROUPEAU DE MON Pร TURAGE n /RACLE DE L %TERNEL ,ES TEXTES QUI SUIVENT SONT CITร S D APRร S LA VERSION 3EGOND Rร VISร E ,A #OLOMBE


# EST POURQUOI AINSI PARLE L %TERNEL LE $IEU D )S RAÑL SUR LES BERGERS QUI FONT PAÔTRE MON PEUPLE 6OUS AVEZ DISSÏMINÏ MES BREBIS VOUS LES AVEZ CHASSÏES VOUS N EN AVEZ PAS PRIS SOIN VOICI QUE J INTERVIENDRAI CONTRE VOUS Ë CAUSE DE LA MÏCHANCETÏ DE VOS AGISSEMENTS ;x= 0ROPHÒTES ET SACRIlCATEURS SONT CORROMPUS MÐME DANS MA MAISON J AI TROUVÏ LEUR MÏCHANCETÏ n /RACLE DE L %TER NEL w

âjV i ÊÎ{\Ê£ £{ i ,A PAROLE DE L %TERNEL ME FUT ADRESSÏE EN CES MOTS &ILS D HOMME PROPHÏTISE CONTRE LES BERGERS D )S RAÑL 0ROPHÏTISE ET DIS LEUR AUX BERGERS !INSI PARLE LE 3EIGNEUR L %TERNEL -ALHEUR AUX BERGERS D )SRAÑL QUI SE REPAISSAIENT EUX MÐMES ,ES BERGERS NE DEVAIENT ILS PAS FAIRE PAÔTRE LES BREBIS 6OUS AVEZ MANGÏ LA GRAISSE VOUS VOUS ÐTES VÐTUS AVEC LA LAINE VOUS AVEZ SACRIlÏ LES BÐTES GRASSES VOUS NE FAITES PAS PAÔTRE LES BREBIS 6OUS N AVEZ PAS FORTIlÏ CELLES QUI ÏTAIENT FAIBLES SOIGNÏ CELLE QUI ÏTAIT MALADE PANSÏ CELLE QUI ÏTAIT BLES SÏE VOUS N AVEZ PAS RAMENÏ CELLE QUI S ÏGARAIT CHERCHÏ CELLE QUI ÏTAIT PERDUE MAIS VOUS LES AVEZ DOMINÏES AVEC FORCE ET AVEC RIGUEUR %LLES ONT ÏTÏ DISSÏMINÏES PAR MANQUE DE BERGER ELLES SONT DEVENUES LA PROIE DE TOUS LES ANIMAUX DE LA CAMPAGNE ELLES ONT ÏTÏ DISSÏMINÏES -ES BREBIS ERRENT SUR TOUTES LES MONTAGNES ET SUR TOUTES LES COLLINES ÏLEVÏES MES BREBIS SONT DISSÏMINÏES Ë LA SURFACE DE TOUT LE PAYS NUL N EN PREND SOIN NUL NE LES CHERCHE


# EST POURQUOI BERGERS ร COUTEZ LA PAROLE DE L %TER

NEL *E SUIS VIVANT n ORACLE DU 3EIGNEUR L %TERNEL n PARCE QUE MES BREBIS SONT AU PILLAGE ET PARCE QUE MES BREBIS SONT DEVENUES LA PROIE DE TOUS LES ANIMAUX DE LA CAMPAGNE FAUTE DE BERGER PARCE QUE MES BERGERS NE PRENAIENT AUCUN SOIN DE MES BREBIS PARCE QUE LES BERGERS SE REPAISSAIENT EUX Mร MES ET NE FAISAIENT PAS PAร TRE MES BREBIS

ร CAUSE DE CELA BERGERS ร COUTEZ LA PAROLE DE L %TER NEL !INSI PARLE LE 3EIGNEUR L %TERNEL -E VOICI CONTRE LES BERGERS *E Rร CLAMERAI MES BREBIS DE LEURS MAINS JE NE LES LAISSERAI PLUS FAIRE PAร TRE MES BREBIS POUR QUE LES BERGERS NE SE REPAISSENT PLUS EUX Mร MES * ARRACHERAI MES BREBIS DE LEUR BOUCHE ET ELLES NE SERONT PLUS UNE PROIE POUR EUX #AR AINSI PARLE LE 3EIGNEUR L %TERNEL # EST MOI Mร ME QUI PRENDRAI SOIN DE MES BREBIS ET J EN FERAI LA REVUE #OMME UN BERGER FAIT LA REVUE DE SON TROUPEAU QUAND IL EST AU MILIEU DE SES BREBIS ร PARSES AINSI JE FERAI LA REVUE DE MES BREBIS ET JE LES ARRACHERAI DE TOUS LES LIEUX Oรก ELLES ONT ร Tร DISSร MINร ES UN JOUR DE NUร E ET DE BROUILLARD *E LES FERAI SORTIR D ENTRE LES PEUPLES JE LES RASSEM BLERAI DES DIVERS PAYS ET JE LES RAMร NERAI SUR LEUR TERRI TOIRE JE LES FERAI PAร TRE SUR LES MONTAGNES D )SRAร L LE LONG DES RUISSEAUX ET DANS TOUS LES LIEUX HABITABLES DU PAYS *E LES FERAI PAร TRE DANS UN BON Pร TURAGE ET LEUR PARC SERA SUR LES MONTAGNES DU HAUT PAYS D )SRAร L Lร ELLES REPOSERONT DANS UN PARC AGRร ABLE ET ELLES POURRONT PAร TRE DANS DE GRAS Pร TURAGES SUR LES MONTAGNES D )SRAร L w


>ÌÌ iÕÊÓÎ\Ê£ Ón i !LORS *ÏSUS S ADRESSA AUX FOULES ET Ë SES DISCIPLES ET DIT ,ES SCRIBES ET LES 0HARISIENS SONT ASSIS DANS LA CHAIRE DE -OÕSE &AITES DONC ET OBSERVEZ TOUT CE QU ILS VOUS DIRONT MAIS N AGISSEZ PAS SELON LEURS UVRES #AR ILS DISENT ET NE FONT PAS )LS LIENT DES FARDEAUX PESANTS ET LES METTENT SUR LES ÏPAULES DES HOMMES MAIS EUX MÐMES NE VEULENT PAS LES REMUER DU DOIGT )LS FONT TOUTES LEURS ACTIONS POUR ÐTRE VUS DES HOMMES !INSI ILS ÏLARGISSENT LEURS PHYLACTÒRES ET ILS AGRANDISSENT LES FRANGES DE LEURS VÐTEMENTS ILS AIMENT LA PREMIÒRE PLACE DANS LES REPAS LES PREMIERS SIÒGES DANS LES SYNAGOGUES ET LES SALUTATIONS SUR LES PLACES PUBLIQUES

ILS AIMENT AUSSI ÐTRE APPELÏS PAR LES HOMMES 2ABBI -AIS VOUS NE VOUS FAITES PAS APPELER 2ABBI CAR UN SEUL EST VOTRE -AÔTRE ET VOUS ÐTES TOUS FRÒRES %T N APPELEZ PERSONNE SUR LA TERRE PÒRE CAR UN SEUL EST VOTRE 0ÒRE CELUI QUI EST DANS LES CIEUX .E VOUS FAITES PAS APPELER DIRECTEURS CAR UN SEUL EST VOTRE $IRECTEUR LE #HRIST ,E PLUS GRAND PARMI VOUS SERA VOTRE SERVITEUR 1UI S ÏLÒVERA SERA ABAISSÏ ET QUI S ABAISSERA SERA ÏLEVÏ -ALHEUR Ë VOUS SCRIBES ET 0HARISIENS HYPOCRITES 0ARCE QUE VOUS FERMEZ AUX HOMMES LE ROYAUME DES CIEUX VOUS N Y ENTREZ PAS VOUS MÐMES ET VOUS N Y LAISSEZ PAS ENTRER CEUX QUI LE VOUDRAIENT


;-ALHEUR Ë VOUS SCRIBES ET 0HARISIENS HYPOCRITES 0ARCE QUE VOUS DÏVOREZ LES MAISONS DES VEUVES ET QUE VOUS FAITES POUR L APPARENCE DE LONGUES PRIÒRES Ë CAUSE DE CELA VOUS SUBIREZ UNE CONDAMNATION PARTICULIÒREMENT SÏVÒRE = -ALHEUR Ë VOUS SCRIBES ET 0HARISIENS HYPOCRITES 0ARCE QUE VOUS COUREZ LA MER ET LA TERRE POUR FAIRE UN PROSÏLYTE ET QUAND IL L EST DEVENU VOUS EN FAITES UN lLS DE LA GÏHENNE DEUX FOIS PIRE QUE VOUS ;x= -ALHEUR Ë VOUS SCRIBES ET 0HARISIENS HYPOCRITES

0ARCE QUE VOUS PAYEZ LA DÔME DE LA MENTHE DE L ANETH ET DU CUMIN ET QUE VOUS LAISSEZ CE QU IL Y A DE PLUS IMPORTANT DANS LA LOI LE DROIT LA MISÏRICORDE ET LA lDÏLITÏ C EST LË CE QU IL FALLAIT PRATIQUER SANS LAISSER DE CÙTÏ LE RESTE #ONDUCTEURS AVEUGLES 1UI RETENEZ AU lLTRE LE MOUCHERON ET QUI AVALEZ LE CHAMEAU -ALHEUR Ë VOUS SCRIBES ET 0HARISIENS HYPOCRITES 0ARCE QUE VOUS PURIlEZ LE DEHORS DE LA COUPE ET DU PLAT ALORS QU AU DEDANS ILS SONT PLEINS DE RAPINE ET D INTEMPÏ RANCE 0HARISIEN AVEUGLE 0URIlE PREMIÒREMENT L INTÏRIEUR DE LA COUPE ET DU PLAT AlN QUE L EXTÏRIEUR AUSSI DEVIENNE PUR -ALHEUR Ë VOUS SCRIBES ET 0HARISIENS HYPOCRITES 0ARCE QUE VOUS RESSEMBLEZ Ë DES SÏPULCRES BLANCHIS QUI PARAISSENT BEAUX AU DEHORS ET QUI AU DEDANS SONT PLEINS D OSSEMENTS DE MORTS ET DE TOUTE ESPÒCE D IMPURETÏ 6OUS DE MÐME AU DEHORS VOUS PARAISSEZ JUSTES AUX HOMMES MAIS AU DEDANS VOUS ÐTES PLEINS D HYPOCRISIE ET D INIQUITÏ w


iÃÊV>À>VÌjÀ ÃÌ µÕiÃÊ`iÊ ½>LÕÃÊë À ÌÕi ÊÃ Ì ` jiÃÊ`> ÃÊViÃÊÌiÝÌiÃÊ\ £° Ê ÃÊÃiÊ«> ÃÃi ÌÊiÕÝ k iÃ

)LS REGARDENT LEUR INTÏRÐT AVANT CELUI DES PERSONNES QUI LEUR SONT CONlÏES )LS UTILISENT LES AUTRES POUR CONSTRUIRE LEUR SITUATION OU LEUR IDENTITÏ 5NE IDENTITÏ MAL ÏTABLIE EST SOUVENT Ë LA SOURCE DE L ABUS ,A PLUPART DU TEMPS LES PERSONNES QUI EN ABUSENT D AUTRES ONT ÏTÏ ABUSÏES ELLES MÐMES #ELA NE SE VÏRIlE PAS SEULE MENT DANS LE CAS DES ABUS SEXUELS MAIS NOTAMMENT AVEC LES ABUS VERBAUX CONSIDÏRÏS PAR LES SPÏCIALISTES COMME LES PLUS DIFlCILES Ë TRAITER PARCE QUE JUSTEMENT ILS ATTEI GNENT L IDENTITÏ ,ES ABUS VERBAUX OUVRENT LA PORTE Ë TOUS LES AUTRES , ABUS VERBAL EST UNE CRITIQUE SUBJECTIVE DE L ÐTRE HUMAIN #ONTRAIREMENT Ë LA CRITIQUE OBJECTIVE QUI PERMET Ë UNE PERSONNE DE SE CORRIGER ET DE PROGRESSER PAR EXEMPLE DANS LA FORMATION OU L APPRENTISSAGE DE LA VIE LA CRITIQUE SUBJECTIVE DÏSHUMANISE L INDIVIDU ET LE DÏTRUIT *ÏSUS PARLE DE L ABUS VERBAL DANS LE 3ERMON SUR LA MONTAGNE -ATTHIEU i 6OUS AVEZ ENTENDU QU IL A ÏTÏ DIT AUX ANCIENS 4U NE COMMETTRAS PAS DE MEURTRE CELUI QUI COMMET UN MEURTRE SERA PASSIBLE DU JUGEMENT -AIS MOI JE VOUS DIS 1UICONQUE SE MET EN COLÒRE CONTRE SON FRÒRE SERA PASSI BLE DU JUGEMENT #ELUI QUI DIRA Ë SON FRÒRE 2ACA SERA JUSTICIABLE DU SANHÏDRIN #ELUI QUI LUI DIRA )NSENSÏ SERA PASSIBLE DE LA GÏHENNE DU FEU w *ÏSUS VISE LES PAROLES QUI TUENT L ÉME )L Y A PARMI LES RESPONSABLES SPIRITUELS UN CERTAIN NOMBRE DE PERSONNES QUI ONT ÏTÏ MALTRAITÏES OU NÏGLIGÏES #ES RESPONSABLES SONT VENUS Ë LA FOI SE SONT SENTIS AIMÏS DE $IEU MAIS N ONT PAS FAIT UN TRAVAIL EN PROFONDEUR CAPABLE DE LES CONDUIRE AU PARDON ET Ë LA GUÏRISON )LS SE SONT MIS Ë TRANSFÏRER SUR


LES MEMBRES DE L %GLISE LES EXIGENCES IRRÏALISTES DE LEURS PARENTS Ë LEUR ÏGARDx ,E FAIT DE DEVENIR RESPONSABLES DANS L %GLISE LES A VALORISÏS ET A COMBLÏ MOMENTANÏMENT DU MOINS UN DÏlCIT IDENTITAIRE #OMME LES 0HARISIENS QUE *ÏSUS FUSTIGE ILS AGISSENT POUR ÐTRE VUS DES HOMMESx ,ORSQUE LES CHRÏTIENS ENVERS LESQUELS ILS ONT DES RESPON SABILITÏS REMETTENT EN QUESTION LEUR CAPACITÏ OU LEUR AUTO RITÏ ILS SE SENTENT ATTAQUÏS DANS LEUR IDENTITÏ ET C EST AINSI QU ILS COMMENCENT Ë ABUSER DE LEUR AUTORITÏ POUR ESSAYER DE MAINTENIR Ë TOUT PRIX L INTÏGRITÏ DE LEUR MOI INTÏRIEUR 0AR CONSÏQUENT COMME LE DIT LE PROPHÒTE %ZÏCHIEL CES PERSONNES NE PAISSENT PLUS LE TROUPEAU MAIS SE PAISSENT ELLES MÐMES Ó° Ê ÕÌ À Ì>À Ã i

,ES ABUSEURS INSISTENT SUR LEUR AUTORITÏ ET NOTAMMENT SUR LE FAIT QU ELLE LEUR A ÏTÏ DONNÏE DIRECTEMENT DE $IEU ET QU AINSI LES AUTRES DOIVENT S Y SOUMETTRE )LS SOULI GNENT LE FAIT QUE CETTE AUTORITÏ EST DONNÏE POUR PROTÏGER LES MEMBRES DE L %GLISE ET QUE C EST UNE i COUVERTURE w )LS AFlRMENT QUE LA RESPONSABILITÏ DES CROYANTS EST D OBÏIR ET QUE DANS LE CAS Oá LES AUTORITÏS FERAIENT DES ERREURS C EST $IEU QUI LES CORRIGERA %N FAIT ILS NE VEULENT ÐTRE REDEVA BLES Ë PERSONNE SINON Ë $IEU 3 ILS SONT D ACCORD DE S EN TOURER DE CONSEILLERS ILS CHOISISSENT SOUVENT DES PERSONNES FAIBLES OU QUI PENSENT COMME EUX ,ES ABUSEURS NE DONNENT PAS L EXEMPLE )LS UTILISENT LES AUTRES COMME *ÏSUS EN FAIT LE REPROCHE AUX 0HARISIENS i )LS LIENT DES FARDEAUX PESANTS ET LES METTENT SUR LES ÏPAULES DES HOMMES MAIS EUX MÐMES NE VEULENT PAS LES REMUER DU DOIGT w -ATTHIEU


ΰ Ê jvi ÃiÊ`iÃÊ>««>Ài ViÃ

i -ALHEUR Ë VOUS ;x= PARCE QUE VOUS PURIlEZ LE DEHORS DE LA COUPE ET DU PLAT ALORS QU AU DEDANS ILS SONT PLEINS DE RAPINE ET D INTEMPÏRANCE 0HARISIEN AVEUGLE 0URIlE PREMIÒREMENT L INTÏRIEUR DE LA COUPE ET DU PLAT AlN QUE L EXTÏRIEUR AUSSI DEVIENNE PUR w -ATTHIEU /N CONSTATE SOUVENT UNE FAUSSE CONCEPTION DU TÏMOI GNAGE DANS UN SYSTÒME ABUSIF 0OUR CERTAINS ÐTRE UN TÏMOIN C EST D ABORD DÏFENDRE L IMAGE )L NE FAUT PAS MONTRER DE FAIBLESSE $E TOUTE FAÎON LES i GENS DU MONDE w NE PEUVENT PAS COMPRENDRE DISENT ILS ,ES REMISES EN QUESTION SONT PRISES POUR DES i ATTAQUES DE L ENNEMI w #EUX QUI COMMEN CENT Ë RÏAGIR SONT CONSIDÏRÏS COMME DES REBELLES QUI S ÏLOI GNENT DU 3EIGNEUR ET TOMBENT DANS LE PÏCHÏ ,ORSQUE LES RÏACTIONS SE FONT PLUS FORTES IL ARRIVE QUE LES RESPONSABLES INSISTENT SUR LES FAIBLESSES DES i REBELLES w SPÏCIALEMENT SI CES DERNIERS ONT CONFESSÏ DES PÏCHÏS ,ES ABUSEURS UTILI SENT LES PÏCHÏS CONFESSÏS POUR MAINTENIR LEURS VICTIMES DANS LA DÏPENDANCE DE LEUR PERSONNE 3I lNALEMENT CELLES CI QUITTENT L %GLISE IL N EST PAS RARE QUE LA CONlDENTIALITÏ PASTORALE SOIT BRISÏE POUR DÏFENDRE L IMAGE DU GROUPE {° Ê j}> Ã iÊiÌÊ«iÀviVÌ Ã i

3I LE 3EIGNEUR ENCOURAGE Ë L OBÏISSANCE Ë LA SANCTIl CATION ET AU RESPECT DE SA 0AROLE LES PERSONNES ABUSIVES MAINTIENNENT LEURS VICTIMES SOUS LA CONDAMNATION /R LA CONDAMNATION DANS L %CRITURE EST PLUTÙT LE TRAVAIL DU DIABLE $ANS UN SYSTÒME LÏGALISTE LA NOTION DE LA GRÉCE SERA PAUVRE VOIRE ABSENTE ,A BÏNÏDICTION EST CONDITION NELLE ELLE DÏPEND DE L OBÏISSANCE -AIS LA RÏALITÏ N EST PAS SI SIMPLE 3OUS LE COUVERT D UN MESSAGE i RADICAL w LES RESPONSABLES SPIRITUELS QUI ABUSENT D AUTRUI lXENT DES


EXIGENCES IRRÏALISTES 3 IL EST VRAI QU EN PRINCIPE CHACUN RÏCOLTE CE QU IL SÒME IL EST AUSSI VRAI QUE CERTAINES RÏCOLTES FONT DÏFAUT LORSQUE LES CONDITIONS MÏTÏOROLOGIQUES NE SONT PAS RÏUNIES )L Y A DES GENS DANS LA DIFlCULTÏ QUI NE SONT PAS RESPONSABLES DES CONDITIONS ADVERSES QU ELLES ONT Dß AFFRONTER DANS LEUR VIE !INSI DANS DES RELIGIONS ABUSIVES TOUTES LES BÏNÏDIC TIONS SONT OBTENUES PAR L EXÏCUTION DES CONDITIONS SPIRITUEL LES , ÏCHEC EST VIGOUREUSEMENT CONDAMNÏ Ë TEL POINT QUE LA SEULE ALTERNATIVE EST LA PERFECTION $ANS CE SYSTÒME LORS QUE LE CHRÏTIEN RÏUSSIT CELA SIGNIlE QU IL EST BÏNI #EPEN DANT QUAND LA RÏALITÏ ET L ÏCHEC SE MANIFESTENT LE RÏSULTAT EST SOUVENT LE REJET DES EXPÏRIENCES SPIRITUELLES OU MÐME LE NAUFRAGE PAR RAPPORT Ë LA FOI #EUX QUI ÏCHOUENT DANS LEURS EFFORTS SONT CONSIDÏRÏS COMME DES RENÏGATS DES FAIBLES ET SOUVENT ILS NE PEUVENT PAS SURVIVRE DANS LA FOI SANS QUITTER LE SYSTÒME OU LA COMMUNAUTÏ x° Ê ÕÀiÌjÊiÌÊ>LÃi ViÊ`iÊV «>ÃÃ

i 6OUS N AVEZ PAS FORTIlÏ CELLES QUI ÏTAIENT FAIBLES SOIGNÏ CELLE QUI ÏTAIT MALADE PANSÏ CELLE QUI ÏTAIT BLES SÏE VOUS N AVEZ PAS RAMENÏ CELLE QUI S ÏGARAIT CHERCHÏ CELLE QUI ÏTAIT PERDUE MAIS VOUS LES AVEZ DOMINÏES AVEC FORCE ET AVEC RIGUEUR w %ZÏCHIEL ,ES ABUSEURS SONT TROP PRÏOCCUPÏS DE SE DÏFENDRE POUR ÐTRE ENCORE CAPABLE D EMPATHIE ET DE COMPASSION ,ES BREBIS SOUFFRENT DE NÏGLIGENCE /R LA NÏGLIGENCE EST PIRE QUE L ABUS $ANS L ABUS IL Y A AU MOINS UNE RECONNAISSANCE DE L EXISTENCE DE L AUTRE MAIS PAS DANS LA NÏGLIGENCE )L VAUT MIEUX ÐTRE AGRESSÏ QU IGNORÏ 5N AGRESSEUR RECONNAÔT DE LA MAUVAISE MANIÒRE L EXISTENCE DE QUELQU UN MAIS CELUI QUI EST NÏGLIGENT L IGNORE CE QUI EST PIRE


1UAND DES RESPONSABLES D %GLISE SONT PLUS PRÏOCCUPÏS DU SUCCÒS DE LEUR PROGRAMME QUE DES BESOINS DE LEURS OUAILLES ILS COURENT LE RISQUE DE NÏGLIGENCE )LS OUBLIENT RAPIDEMENT LES PERSONNES QUI NE VIENNENT PLUS DANS LA COMMUNAUTÏ SANS S INTERROGER SUR LES RAISONS DE LEUR ÏLOIGNEMENT

>ÊÀië Ã>L ÌjÊ`iÊ >ÊÛ VÌ iÊt ,E PRINCIPE DE RESPONSABILITÏ DE LA VICTIME EST DIFlCILE MENT ADMISSIBLE ,E $R 0HILIP .EY PROFESSEUR DE PÏDOP SYCHIATRIE Ë L 5NIVERSITÏ DE 6ICTORIA EN #OLOMBIE BRITANNI QUE ÏVOQUE CE CONCEPT #OMMENT EST CE DONC POSSIBLE ,A PERSONNE ABUSÏE NE CONNAÔT QU UN PRINCIPE DE MANI PULATION QUI L A RENDUE VICTIME $ UNE PART ELLE SE RÏVOLTE PARCE QU ELLE SENT QUE QUELQUE CHOSE NE FONCTIONNE PAS %LLE CONNAÔT LA PLUPART DU TEMPS UN CONmIT DE LOYAUTÏ QUI SE SITUE GÏNÏRALEMENT ENTRE L ABUSEUR ET LA LIBERTÏ 5NE PERSONNE ABUSÏE TROUVE MALGRÏ TOUT UN CERTAIN BÏNÏlCE Ë L ABUS PAR EXEMPLE LE FAIT QU ON DÏCIDE POUR ELLE LA LIBÒRE DU POIDS DES DÏCISIONS Ë PRENDRE $ AUTRE PART LA PERSONNE ABUSÏE SAIT QU ELLE DOIT EN SORTIR CE N EST CEPENDANT PAS SIMPLE QUAND ON NE CONNAÔT RIEN D AUTREx %LLE RECHERCHE ALORS DU MOINS DANS UN PREMIER TEMPS DES PERSONNES DE CONlANCE QUI L ÏCOUTENT n ET LES PASTEURS SONT EN PRINCIPE DE CEUX LË #EPENDANT LES ATTENTES DES VICTIMES D ABUS SONT SOUVENT IRRÏALISTES %LLES ATTENDENT D UNE NOUVELLE lGURE D AUTO RITÏ i LA VÏRITÏ ABSOLUE w %N CELA ELLES QUI ONT ÏTÏ MANIPU LÏES UTILISENT ÏGALEMENT DES PRINCIPES MANIPULATOIRES POUR i SÏDUIRE w LEUR NOUVEAU i MENTOR w !PRÒS UN CERTAIN TEMPS COMME LE NOUVEAU i PÒRE w NE RÏPOND PAS AUX BESOINS LA PERSONNE ABUSÏE VA COMMENCER Ë ENTRER EN CONTESTATION AVEC LUI )L N EST PAS RARE QUE CELUI QU ELLE CHOISIT COMME


NOUVELLE lGURE D AUTORITÏ RESSEMBLE Ë LA PERSONNE QUI L A ABUSÏE DANS SON ENFANCE %LLE SOUHAITE AINSI INCONSCIEM MENT REJOUER LE CONmIT NON RÏSOLU DE SON ENFANCE ,ORS QUE LES ATTAQUES COMMENCENT CONTRE LE NOUVEAU i PÒRE w CE DERNIER NE COMPREND PAS PARCE QU EN FAIT IL N EST QU UNE lGURE D UN ANCIEN ABUSEUR )L ESSAYE TOUT D ABORD D ANALY SER CE QUI SE PASSE PUIS VOYANT QU IL N Y PARVIENT PAS IL TENTE D UTILISER Ë MAUVAIS ESCIENT SON AUTORITÏ SPIRITUELLE NE SERAIT CE QUE POUR SE DÏFENDRE DE CE QU IL CONSIDÒRE COMME DE FAUSSES ACCUSATIONS 0UIS LORSQU IL N ARRIVE PAS Ë FAIRE FACE PAR L ARGUMENTATION CONVAINCANTE OU QU IL N A PAS DISCERNÏ Oá EST LE PROBLÒME IL RISQUE DE VOULOIR REMETTRE LA PERSONNE Ë SA PLACE DE LA MAUVAISE MANIÒRE EN UTILISANT PEUT ÐTRE DES TERMES QUI CARACTÏRISENT LA RÏBELLION

+ÕiÊv> ÀiÊ« ÕÀÊ«ÀjÛi Àʶ ,A PLUPART DU TEMPS LES ABUS SPIRITUELS SURVIENNENT DE LA PART DE PERSONNES MAL ÏTABLIES DANS LEUR IDENTITÏ %LLES CONFONDENT SOUVENT LEUR PERSONNE ET LA FONCTION QU EL LES REPRÏSENTENT COMME lGURE D AUTORITÏ 5N PASTEUR MAL AFFERMI DANS SON IDENTITÏ VA PENSER QU IL EST VICTIME D ATTA QUES PERSONNELLES AU LIEU DE DISCERNER LA DIFlCULTÏ DE SON INTERLOCUTEUR QUI A DES PROBLÒMES AVEC LA lGURE D AUTORITÏ QU IL REPRÏSENTE )L EST DONC IMPORTANT QUE LES PASTEURS AIENT UN MINIMUM DE FORMATION PSYCHOLOGIQUE AlN DE COMPRENDRE LE FONC TIONNEMENT DES PERSONNES ABUSÏES ET NÏGLIGÏES )L EST ÏGALEMENT IMPORTANT QUE LES PASTEURS TRAVAILLENT SUR LEUR IDENTITÏ ET FASSENT UN INVENTAIRE DE LEUR VIE AlN DE SE LAISSER GUÏRIR DES VIEILLES BLESSURES n ET CELA AlN QU ELLES NE SOIENT PAS RÏACTIVÏES PAR LES i ATTAQUES w DES PERSONNES BLESSÏES


ë ÀÊiÌÊÀj> à i ,E 3EIGNEUR EST LE SEUL QUI PUISSE COMBLER VRAIMENT LES BESOINS DES CROYANTS i #AR AINSI PARLE LE 3EIGNEUR L %TER NEL # EST MOI MÐME QUI PRENDRAI SOIN DE MES BREBIS ET J EN FERAI LA REVUE #OMME UN BERGER FAIT LA REVUE DE SON TROUPEAU QUAND IL EST AU MILIEU DE SES BREBIS ÏPARSES AINSI JE FERAI LA REVUE DE MES BREBIS ET JE LES ARRACHERAI DE TOUS LES LIEUX Oá ELLES ONT ÏTÏ DISSÏMINÏES UN JOUR DE NUÏE ET DE BROUILLARD w %ZÏCHIEL $IEU SEUL EST $IEU ,ES PERSONNES FRAGILES PLUS QUE LES AUTRES AURONT TENDANCE Ë ATTENDRE DE LEURS PASTEURS CE QU ILS DEVRAIENT ATTENDRE DE $IEU UNIQUEMENT ,ES PASTEURS NE DEVRAIENT PAS SE LASSER DE POSER LEURS LIMITES EN RELATIVI SANT LEURS COMPÏTENCES ET EN AFlRMANT QU ILS SONT COMME LES AUTRES DES ÐTRES HUMAINS AVEC DES QUALITÏS MAIS AUSSI DES FAIBLESSES 3 ILS NE LE FONT PAS ILS SONT EN DANGER D ÐTRE MANIPULÏS ET DE MANIPULER )LS SONT Ë LA PORTE DE LA CO DÏPENDANCE QUI INDUIT UNE RELATION DE CULPABILITÏ DE L AC COMPAGNANT ,A SUPERVISION INDIVIDUELLE AVEC UN COLLÒGUE ME SEMBLE INDISPENSABLE POUR ÏVOQUER LES DIFlCULTÏS DU MINISTÒRE ET PRÏVENIR LES ABUS


ย ย ร ย ย ย `iร

ร iร ร ย ย ย ย ร iร

ร ร

iร ร Vย iย ย ย ร `iร }ร jร ย ร ย ย

>Vยตร iร ร *ย ร ย ย ย



ÌÀ `ÕVÌ %N CE QUI CONCERNE LES ABUS SPIRITUELS IL FAUT ÏVITER UN GRAND PIÒGE CELUI DE TOMBER DANS LA VIOLENCE DES SOINS )L ARRIVE POURTANT SOUVENT QUE LES SOINS DE LA VIOLENCE DEVIEN NENT UNE VIOLENCE DES SOINS POUR AIDER QUELQU UN Ë SORTIR DE L ABUS ON VA LE POUSSER UN PEU PAR DERRIÒRE i #OMMENT TU RESTES DANS CETTE HISTOIRE LË 4U N AS PAS COMPRIS QU ON N EN VEUT QU Ë TON PORTE MONNAIE w %T ON DEVIENT SOI MÐME UN PEU VIOLENT POUR AIDER L AUTRE /R CELUI QUI A ÏTÏ ABUSÏ S ATTEND Ë CE QU ON SOIT VIOLENT AVEC LUI PUISQUE C EST LA SEULE RELATION QU IL CONNAÔT 3I ON VEUT AIDER UNE PERSONNE ABUSÏE IL FAUDRA COMMENCER PAR AVOIR BEAUCOUP DE PATIENCE #E SERA LONG CELA PEUT MÐME PREN DRE DES ANNÏES

°ÊqÊ ½>««@ÌÊ`iÊ ½>LÕÃÊë À ÌÕi #OMMENT SE FAIT IL QUE DES GENS SE FASSENT PIÏGER ET SE LAISSENT ABUSER # EST UNE QUESTION D OFFRE ET DE DEMANDE 3I ON SE FAIT PIÏGER C EST PARCE QU AU DÏPART ON A UNE ATTENTE ET QUE L %GLISE Y RÏPOND SCHÏMA PAGE SUIVANTE "ESOIN D APPROBATION DANS L %GLISE ON VA PROPOSER UNE AUTORITÏ Ë QUELQU UN QUI A BESOIN D APPROBATION PARCE QU IL A MANQUÏ DE PÒRE DANS SA VIE DÒS LORS PAR TRANSFERT IL VA TOMBER DANS LE PANNEAU "ESOIN DE STRUCTURES Ë UNE PERSONNE VENANT D UNE FAMILLE DÏSTRUCTURÏE DYSFONCTIONNELLE ON VA DIRE LA "IBLE


FAIBLESSES DE LA PROIE

PIEGES

PIEGES

C EST BLANC C EST NOIR n EN OUBLIANT QUE LA "IBLE EST FONDA MENTALEMENT PARADOXALE $ANS LA "IBLE TOUT EST PARADOXE /UBLIER CELA C EST ABUSER DU TEXTE 4OUS LES TEXTES BIBLIQUES

#E POINT EST DÏVELOPPÏ DANS ,ES CLÏS DE LA VIE SPIRITUELLE P 6ALÏRIE $UVAL 0OUJOL %MPREINTE 4EMPS 0RÏSENT


SONT PARADOXAUX POUR NOUS OBLIGER Ë NE PAS FONCTIONNER AVEC UN CODE MAIS Ë VIVRE ENTRE DEUX TENSIONS OPPOSÏES !INSI PAR EXEMPLE i )L EN DONNE AUTANT Ë SES BIEN AIMÏS PENDANT QU ILS DORMENT w !LORS POURQUOI TRAVAILLER %T DE L AUTRE CÙTÏ 0AUL DIT i #ELUI QUI NE TRAVAILLE PAS QU IL NE MANGE PAS w "ESOIN AFFECTIF J AI BESOIN DE NOURRITURE AFFECTIVE PARCE QUE J EN AI MANQUÏ DANS MON ENFANCE %H BIEN ON TE PROPOSE UNE RELATION FUSIONNELLE .OUS SOMMES i UN w DANS L %SPRIT ET DANS LA FOI 0EUR D ABANDON CHEZ CEUX QUI ONT MANQUÏ DE MÒRE TU VIENS QUAND TU VEUX TOUS LES JOURS TROIS FOIS PAR JOUR MÐME POUR BALAYER RANGER LES CHAISES DANS L ÏGLISEx $ES GENS COMME CELA IL FAUT LES EXPLOITER ! CELUI QUI ÏPROUVE UN SENTIMENT DE FRUSTRATION ON VA TE NOMMER Ë UN POSTE Oá TU POURRAS ÐTRE UN PETIT CHEF # EST UNE SOLUTION FORMIDABLE POUR TA PATHOLOGIE $E CETTE FAÎON ON CANONISE UNE MAUVAISE IMAGE DE SOI 4U N ES PAS TIMIDE TU ES HUMBLE 6ERTU DE L HUMILIATION 4U SOUFFRES D UN COMPLEXE D INFÏRIORITÏ , %GLISE VA T OF FRIR LA SOUMISSION , OFFRE ET LA DEMANDE VONT SE REJOINDRE

ÊqÊ i ÌÊÃiÊà ÀÌ ÀÊ`iÊ ½>LÕÃʶ ,E SCHÏMA DE LA PAGE SUIVANTE EXPLIQUE LE MÏCANISME QUI VA ABOUTIR APRÒS BEAUCOUP D ATTENTE Ë UNE SORTIE DE L ABUS #E SCHÏMA EST PLUS COMPLIQUÏ QUE LE PRÏCÏDENT ET JE L EX PLIQUERAI EN QUELQUES MOTS !IDER QUELQU UN C EST L AIDER NON PAS AU NIVEAU ÏMOTIONNEL SEULEMENT MAIS SURTOUT AU NIVEAU COGNITIF C EST Ë DIRE AU NIVEAU DE SES CROYANCES ET DE LA CONSTRUCTION DE SA PENSÏE 0OUR i SORTIR w DE CE MILIEU ABUSIF IL FAUT QU IL COMPRENNE CE QUI S EST PASSÏ %T


SI NOUS VOULONS L AIDER IL NOUS FAUT COMPRENDRE COMMENT CELA FONCTIONNE ÒRE ÏTAPE # EST L APPÉT SÏCURISANT DANS UN PREMIER TEMPS L %GLISE RÏPOND AU BESOIN DE LA PERSONNE AU BESOIN DE SÏCURITÏ DE RELATION FUSIONNELLE %T C EST VRAI QU AU DÏBUT ON RÏPOND EFFECTIVEMENT Ë CE BESOIN 3EULEMENT CETTE PATHOLOGIE ON NE CHERCHE PAS Ë LA GUÏRIR MAIS Ë LA NOURRIR ÒME ÏTAPE %LLE SURVIENT TRÒS VITE ET C EST LE CLIMAT ABUSIF Ë PETITES DOSES LA PERSONNE VA ÐTRE PRISE DANS UN SCHÏMA ABUSIF PAR UN DISCOURS UN ENSEIGNEMENT UNE OBÏISSANCE UN FONC TIONNEMENT ABUSIF ,A PERSONNE NE S EN REND PAS COMPTE TELLEMENT ELLE EST PRISE PAR LA SOUFFRANCE QUE PRODUIT SON


PROBLÒME %LLE CROIT Ë UNE GUÏRISON MAIS CE N EST QU UNE PSEUDO GUÏRISON #E CLIMAT ABUSIF ON PEUT LE RÏSUMER PAR UNE PHRASE PAS ASSEZ 4U N ES PAS ASSEZ CONSACRÏ TU N AS PAS ASSEZ DONNÏ TU N AS PAS ASSEZ PARDONNÏx ET QUAND LA PERSONNE APRÒS AVOIR TENTÏ D EN FAIRE i PLUS w ET D AVOIR SURMONTÏ SES DIFlCULTÏS SE RETROUVE AVEC SON PROBLÒME DU DÏBUT ON LUI DIT ENCORE PAS ASSEZ 4ON PROBLÒME DEMEURE PARCE QUE TU N AS PAS ASSEZ PARDONNÏ TU N ES PAS ASSEZ PRÏSENT PAS ASSEZ CONSA CRÏ TU N AS PAS ASSEZ TÏMOIGNÏ ET AINSI DE SUITE ÒME ÏTAPE ,E CONmIT AU BOUT D UN CERTAIN TEMPS DES MOIS VOIRE MÐME DES ANNÏES DE CLIMAT ABUSIF LA PERSONNE VIT UN CONmIT INTERNE 3I VOUS VOULEZ FAIRE CUIRE UNE GRENOUILLE ET QUE VOUS LA PLONGEZ DANS DE L EAU BOUILLANTE ELLE RÏAGIT TOUT DE SUITE ET SAUTE HORS DE LA CASSEROLE -AIS METTEZ LA DANS DE L EAU FROIDE ET CHAUFFEZ L EAU TRÒS PROGRESSIVEMENT LA GRENOUILLE NE SENT PAS QUE L EAU CHAUFFE ET QU ELLE EST EN TRAIN DE SE FAIRE CUIRE $E MÐME LA PERSONNE ABUSÏE NE SE REND PAS COMPTE QU ELLE EST EN TRAIN DE CUIRE COMME LA GRENOUILLE -AIS IL Y A QUELQUE CHOSE D INDESTRUCTIBLE EN NOUS C EST LE DÏSIR DE VIE /U ALORS C EST LE SUICIDE ! UN MOMENT DONNÏ ET C EST LË LE POINT IMPORTANT LA PERSONNE VIT UN CONmIT INTERNE 5N CONmIT ENTRE D UNE PART SON DÏSIR DE VIVRE C EST Ë DIRE D EXPRIMER SES DONS SES CAPACITÏS CE QU ELLE EST AU PLUS PROFOND D ELLE MÐME ET D AUTRE PART L OBÏISSANCE QU ON LUI DEMANDE DANS CE GROUPE SECTAIRE %LLE VIT UNE CONTRADICTION INTÏRIEURE ELLE SENT TRÒS BIEN QU ELLE NE PEUT PAS VIVRE ET EN MÐME TEMPS RENONCER Ë ELLE MÐME $ANS CE CONmIT ENTRE SON DÏSIR DE VIE QU ON NE PEUT PAS ÏTEINDRE ET SON RENONCEMENT Ë SOI LA VICTIME VA


SE RENDRE COMPTE QU ELLE EST EN TRAIN DE MOURIR Ë PETIT FEU # EST ALORS QU ELLE DÏVELOPPE UN TROUBLE PERSONNEL QU ELLE VA MANIFESTER ET EXPRIMER DANS LE GROUPE ÒME ÏTAPE ,A i RÏSURGENCE w SÏCURISANTE LE GROUPE VA ENTENDRE SA PLAINTE L ACCRÏDITER ET VA DONNER UN NOUVEL ESPOIR DE CHANGEMENT Ë LA VICTIME i ,ES RESPONSABLES ONT COMPRIS w ENTENDONS NOUS 1U A T ON COMPRIS /N CHANGE LES CHAI SES DE PLACE ON REPEINT LA FAÎADE ON CHANGE DE CANTIQUES ETC ON DONNE UNE PSEUDO RÏPONSE UNE i RÏFORMETTE w OU UNE EXPLICATION /N FAIT CROIRE Ë LA PERSONNE QU ON A ENTENDU SON MESSAGE ET QUE MAINTENANT CELA VA CHANGER %T COMME LA VICTIME EST DANS L ESPOIR D UN CHANGEMENT ELLE SE RÏENGAGE 1UE SE PASSE T IL QUAND ELLE S EST RÏENGA GÏE # EST LE RETOUR Ë L ANCIEN SYSTÒME i 4U VAS PARTICIPER AU CONSEIL DES ANCIENS wx MAIS CETTE i RÏSURGENCE w EST UN GROS PIÒGE ,A VICTIME EST PLEINE D ES POIR DE CHANGEMENT MAIS EN FAIT ON REVIENT AU SYSTÒME DE DÏPART ET ON RECOMMENCE ,A PERSONNE DEVRA FAIRE ENCORE PLUSIEURS TOURS AVANT DE PARVENIR Ë SORTIR DU SYSTÒME ÒME ÏTAPE # EST QUAND LA PERSONNE EST DANS LA PHASE DU TROU BLE PERSONNEL QU UNE SORTIE DU SYSTÒME ABUSIF EST POSSI BLE # EST LË QU IL FAUT AVOIR LA PATIENCE D ATTENDRE QUAND ON S OCCUPE D UNE PERSONNE QUI VIT L ABUS SPIRITUEL

°ÊqÊ >ÊÃÌÀÕVÌÕÀ>Ì Ê«ÃÞV } µÕiÊ`iÊ > Ê Û VÌ i #E QUI CARACTÏRISE LA SITUATION DES VICTIMES D ABUS SPIRITUEL C EST QUE LA VIOLENCE S EST MISE EN PLACE PROGRESSIVEMENT ET AVEC L ACCORD DE LA VICTIME


%LLE EST ENTRÏE VOLONTAIREMENT DANS LE PIÒGE %LLE VA DEVOIR GÏRER UNE AMBIVALENCE ENTRE CE QUI EST BON ET CE QUI EST MAUVAIS DANS L %GLISE -AIS COMME ELLE EST DANS UN SCHÏMA BLANC OU NOIR IL LUI EST DIFlCILE DE FAIRE LA PART DES CHOSES %LLE N A PAS CONSCIENCE DANS UN PREMIER TEMPS D ÐTRE ABUSÏE %LLE NE CROIT PAS Ë L ABUS 0OUR PEU QU ELLE AIT VÏCU LA RÏSURGENCE SÏCURISANTE ELLE CROIT QUE LES CHOSES VONT CHANGER -AIS UN SYSTÒME NE CHANGE JAMAIS 0AR CONTRE ON PEUT CHANGER DE SYSTÒME #ELUI QUI CROIT QUE LE SYSTÒME VA CHANGER PARCE QU ON CHANGE LES PIONS DE PLACE EST EN TRAIN DE FAIRE ENCORE QUELQUES TOURS DANS LE CERCLE ET RESTE lXÏ AU POINT DE RÏSURGENCE 3OYONS PATIENTS AVEC CEUX QUI EN SONT Ë CE STADE ET PLEINS D AMOUR NE LEUR FERMONS PAS LA PORTE *ÏSUS UTILISE LES MÐMES SCHÏMAS AVEC LES GENS ABUSÏS DE SON ÏPOQUE )L EST PATIENT IL ATTEND 1UANT Ë NOUS IL NOUS FAUT ATTENDRE LES GENS Ë LA SORTIE TRANQUILLEMENTx EN PRIANT POUR EUX /N PEUT AMÏLIORER UN SYSTÒME MAIS ON NE LE CHANGE PAS /N PEUT CHANGER D UNIFORME DANS UNE ARMÏE ET MÐME DE GÏNÏRAUX CELA NE CHANGE RIEN AU SYSTÒME ,ES PERSONNES ABUSÏES SPIRITUELLEMENT VIVENT UN ÏTAT DE SOUMISSION 4OUT LE MONDE PEUT ÐTRE MANIPULÏ MALGRÏ LUI ,ES GENS ABUSÏS SONT INCAPABLES DE FAIRE LE TRI ENTRE CE QU ILS REÎOIVENT DE BON ET DE MOINS BON DU GROUPE )LS ONT UNE PERTE D ESTIME D EUX MÐMES UNE ANXIÏTÏ DE LA RUPTURE UNE PRESSION DE LEURS AMIS DANS LE GROUPE )LS SAVENT TRÒS

6OIR LE lLM ) COMME )CARE


BIEN QUE S ILS QUITTENT LE GROUPE ILS PERDRONT LEURS AMIS ON NE LES SALUERA PLUS )LS LE SAVENT POUR L AVOIR VU n CELA FAIT PENSER AU 0ARTI #OMMUNISTE )LS IMAGINENT LES CONSÏQUENCES DE LEUR DÏPART POUR LEURS ENFANTS D ABORD QUI VONT PERDRE LEURS AMIS %UX MÐMES AUSSI SE TROUVERONT SÏPARÏS DE LEUR ENTOURAGE ET DE L %GLISE QUI LES A ACCUEILLIS )L Y A UNE MÏCONNAISSANCE DES APPUIS SUR LESQUELS ILS POURRAIENT SE FONDER POUR CHANGER

6°ÊqÊ iÃÊV ÃjµÕi ViÃÊV iâÊ iÃÊÛ VÌ ià )L Y A DES CONSÏQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SPIRITUELLES UNE MAUVAISE IMAGE DE SOI UNE MAUVAISE IMAGE DE $IEU ,ES CHRÏTIENS ABUSÏS DOUTENT QUE $IEU EST LEUR AVOCAT )L EST DEVENU LEUR ACCUSATEUR 3I CELA CE N EST PAS PERVERSx $IEU EST DEVENU L ACCUSATEUR DES FRÒRES )L ENTRE DANS DES i TRUCS w POUR FAIRE BOUGER $IEU LE JEßNE PROLONGÏ PAR EXEMPLE RESSEMBLE Ë UNE SORTE DE GRÒVE DE LA FAIM ,E CHEMIN SERA LONG POUR TROUVER LA SORTIE PARCE QU ON NE SE PLACE PAS DANS LE REGISTRE DU i TRUC w MAIS DE LA CONSTRUCTION COGNITIVE )L Y A CONFUSION ENTRE $IEU ET L %GLISE ENTRE CE QUE DIT LA "IBLE ET CE QUE DIT L %GLISE IL Y A UNE DIFlCULTÏ ÏNORME Ë POSER DES LIMITES Ë DIRE i NON w PARCE QUE LA VICTIME SE CULPABILISE DE DEVOIR S OPPOSER AUX AUTRES

6°ÊqÊ i ÌÊi Êà ÀÌ Àʶ #OMPRENDRE EST TRÒS IMPORTANT ,A PERSONNE DOIT ARRIVER Ë CE POINT DE NON RETOUR Oá ELLE SERA EN MESURE DE DIRE J AI ÏTÏ VICTIME D UN ABUS SPIRITUEL ET CE N EST PAS DE MA FAUTE *E SUIS INNOCENTE DANS CETTE HISTOIRE


#E N EST PAS PARCE QUE J AI BESOIN D AFFECTION D AMOUR OU DE SÏCURITÏ QUE CELA DONNE LE DROIT Ë QUICONQUE DE PROlTER DE MA FAIBLESSE POUR ME PIÏGER 4ANT QUE LA PERSONNE N ARRIVE PAS Ë DIRE QU ELLE EST INNO CENTE Ë ELLE N EST PAS SORTIE DE L ABUS SPIRITUEL i .ON SEULEMENT JE SUIS INNOCENTE MAIS JE SUIS INNOCENTE DES CONSÏQUENCES QUI EN ONT DÏCOULÏ DANS MA VIE OU DANS CELLE DE MA FAMILLE #E SONT LES CONSÏQUENCES DE L ABUS CE NE SONT PAS LES MIENNES w 3ORTIR DE L ABUS C EST COMPRENDRE FAIRE UN TRAVAIL COGNI TIF UN TRAVAIL SUR MES CROYANCES C EST UN CHANGEMENT DE CONVICTIONS # EST PRENDRE CONSCIENCE DE TOUS LES DÏGÉTS QUE CELA A PRODUITS DANS MA VIE DANS MON COUPLE MA RELA TION AVEC MES ENFANTS MES PARENTS ETC 0OUR AIDER LA PERSONNE QUI A ÏTÏ ABUSÏE IL FAUT LUI FAIRE COMPRENDRE QU ELLE EST LIBRE LË Oá SONT SES DÏSIRS ,E DÏSIR N EST NI LA CONVOITISE NI LA TENTATION ,E DÏSIR C EST CE QUE JE PORTE EN MOI ET QUE JE DÏSIRE RÏALISER POUR ME RÏALISER %T CELA JE LE VIS DEVANT LE 3EIGNEUR -ON DÏSIR N ÏTAIT PAS DE ME FAIRE ABUSER DANS CETTE %GLISE QUI M A PIÏGÏE *E NE SUIS RESPONSABLE QUE DE MES DÏSIRS SEULS

6 °ÊqÊ+Õ>ÌÀiÊV ÃiÃʵÕiÊ` ÌÊ« ÕÛ ÀÊ` ÀiÊ > Ê Û VÌ i 6OILË CE QUI S EST PASSÏ LES FAITS 6OILË CE QUE J AI ÏPROUVÏ CE QUE J AI RESSENTI PENDANT CE CHEMINEMENT ABUSIF DANS CETTE COMMUNAUTÏ ,E PROCESSUS DU CHANGEMENT DE CONVICTIONS EST EXPOSÏ EN DÏTAIL DANS ,ES CLÏS DE LA RELATION D AIDE P *ACQUES 0OUJOL ET 6ALÏRIE $UVAL 0OUJOL %MPREINTE 4EMPS 0RÏSENT


6OILË CE QUE CELA A PRODUIT DANS MA VIE MON COUPLE MES ENFANTS ETC 6OILË CE QUE J ATTENDS DE VOUS QUE VOUS RECONNAIS SIEZ QUE VOUS AVEZ ABUSÏ DE MOI -AIS LË ON PEUT ATTENDRE LONGTEMPS SAUF QUAND ON A AFFAIRE Ë DES HOMMES ET DES FEMMES DROITS QUI LE RECON NAISSENT -AIS Ë L INTÏRIEUR DU SYSTÒME ABUSIF CE N EST PAS POSSIBLE

6 °ÊqÊ iÊV i Ê`iÊ >Ê}ÕjÀ Ã $ÏCIDER DE REVIVRE REFUSER LA CULPABILITÏ IL IMPORTE QUE J ENTREPRENNE UN TRAVAIL DE GUÏRISON PAR RAPPORT Ë LA HONTE AU MÏPRIS DE SOI Ë LA SOUFFRANCE SUBIE 0OUR POUVOIR SORTIR D UN VRAI ABUS SPIRITUEL JE DOIS ME FAIRE AIDER ON NE S EN SORT PAS TOUT SEUL 2EFUSER DE VIVRE DANS LA MÏlANCE TOUTES LES ASSEM BLÏES NE SONT PAS ABUSIVES /N NE VA PAS SUSPECTER LE MAL PARTOUT *E NE DOIS PAS VIVRE DANS LA MÏlANCE MAIS DANS LA VIGILANCE .E PLUS FUIR MES DÏSIRS JE ME CONSTRUIS DANS MES DÏSIRS /SER AIMER DE NOUVEAU JE TISSE DES RELATIONS NOUVELLES


Ê

* ÕÀÊ`iÃ

Ê

} ÃiÃ

Ê

Ã> iÃ

Ê Ê

*ÀjÛi ÀÊ iÃÊ>LÕÃÊë À ÌÕi Ã] iÃÌ ViÊ« Ãà L iʶ

Ê Ê

i> >À iÃÊ ÀiÌ]Ê«>ÃÌiÕÀ] -iVÀjÌ> ÀiÊ j jÀ> Ê`iÊ >Ê ,



1UE L %GLISE DE *ÏSUS #HRIST SOIT SAINTE LA "IBLE L AF lRME CLAIREMENT i 6OUS ÐTES UNE MAISON SPIRITUELLE UN SAINT SACERDOCE x UNE NATION SAINTE w NOUS ÏCRIT 0IERRE 0IERRE 3AINTE ELLE L EST PARCE QUE $IEU LA REGARDE AU TRAVERS DU SANG PURIlCATEUR DE SON &ILS -AIS QUE NOS %GLISES LOCALES CELLES AUXQUELLES NOUS DONNONS NOTRE ÏPAISSEUR HUMAINE SOIENT SAINES C EST UNE AUTRE HISTOIRE %LLES SONT COMME NOS CORPS MÐME EN BONNE SANTÏ ILS CONNAISSENT LE RHUME LES CARIES OU L ARTHROSE $ANS CE DERNIER EXPOSÏ NOUS NOUS PROlLONS SUR LE TERRAIN DES %GLISES AVEC DES EXEMPLES DE SITUATIONS VÏCUES OU DE TÏMOIGNAGES DIRECTS ISSUS D %GLISES ÏVANGÏLIQUES DANS LESQUELLES NOUS VIVONS #E SUJET SERA ABORDÏ EN DEUX PARTIES ! /á SONT NOS ABUS SPIRITUELS " 0RÏVENIR EST CE POSSIBLE

°Ê"ÙÊà ÌÊ ÃÊ>LÕÃÊë À ÌÕi Ãʶ £°Ê iÃÊ } ÃiÃÊjÛ> }j µÕiÃÊ`ÕÊV> Ì Ê`iÊ6>Õ`Ê\Ê Õ iÊÀj>VÌ ÊDÊÕ Ê>LÕÃÊë À ÌÕi ʶ

)L Y A BIENTÙT ANS ALORS QUE COMMENCENT Ë SE MANI FESTER Ë 'ENÒVE LES PREMIERS SIGNES DU 2ÏVEIL SPIRITUEL LE PASTEUR ,OUIS !UGUSTE #URTAT JUSQUE LË PASTEUR DE L %GLISE FRANÎAISE DE "ERNE EST APPELÏ COMME PASTEUR Ë LA CATHÏ DRALE DE ,AUSANNE ET PREND Ë ANS LE TITRE DE $OYEN DES PASTEURS VAUDOIS # EST UNE PERSONNALITÏ HORS DU COMMUN VIVE D ESPRIT ET TRÒS INmUENTE 3A PRÏDICATION TRÒS ÏCOUTÏE INSISTAIT SUR LA DIVINITÏ DE *ÏSUS #HRIST LA NÏCESSITÏ DE LA FOI ET L INSPIRATION DE LA "IBLE


%STIMANT QUE L ENSEIGNEMENT DONNÏ Ë LA &ACULTÏ DE THÏOLOGIE DE ,AUSANNE CONSTRUITE Ë CÙTÏ DE LA CATHÏDRALE ÏTAIT SPIRITUELLEMENT FAIBLE IL COMMENÎA Ë RÏUNIR CHAQUE SEMAINE INFORMELLEMENT Ë SON BUREAU OU CHEZ LUI LES FUTURS PASTEURS ,Ë IL LEUR APPRENAIT Ë PLACER CONSTAMMENT *ÏSUS #HRIST AU CENTRE DE LEUR PRÏDICATION ET DE CETTE MANIÒRE IL CONTRIBUA DIRECTEMENT AU 2ÏVEIL SPIRITUEL VAUDOIS -AIS QUAND CE 2ÏVEIL SE DÏVELOPPA ET QUE CES MÐMES ÏTUDIANTS DEVENUS PASTEURS COMMENCÒRENT Ë LEUR TOUR Ë RÏUNIR Ë LEUR DOMICILE OU AU DOMICILE DE LEURS PAROISSIENS CEUX D ENTRE EUX QUI VOULAIENT ALLER PLUS LOIN DANS L ÏTUDE DE LA 0AROLE DE $IEU ET DANS LA PRIÒRE IL SENTIT LE MOUVE MENT LUI ÏCHAPPER ET IL S Y OPPOSA FAROUCHEMENT )L ALLA MÐME JUSQU Ë ÏCRIRE AU #ONSEIL D %TAT QUE TOUTE ASSEMBLÏE RELIGIEUSE TENUE EN MAISON PRIVÏE ÏTAIT CONTRAIRE Ë LA LOI DE $IEU %T COMME SON INmUENCE ÏTAIT GRANDE IL OBTINT DU 'RAND #ONSEIL LA FAMEUSE LOI DU MAI APPELÏE COURAM MENT i LOI CONTRE LES MÙMIERS w INTERDISANT TOUTE RENCON TRE EN DEHORS DES LIEUX OFlCIELS DE CULTE ET CONDAMNANT Ë L AMENDE LA PRISON OU LE BANNISSEMENT DU CANTON TOUTE PERSONNE n MÐME UN PASTEUR CONSACRÏ n QUI Y AURAIT OFlCIÏ ET TOUT CHRÏTIEN QUI AURAIT FOURNI LE LOCAL POUR CES RENCON TRES # EST Ë CAUSE DE CELA QUE LE PASTEUR #HARLES 2OCHAT DÏMISSIONNA ET FONDA Ë 6EVEY EN OCTOBRE DE LA MÐME ANNÏE LA PREMIÒRE %GLISE ÏVANGÏLIQUE DU CANTON 0UIS SELON LA LOI IL FUT BANNI %N QUOI ET POURQUOI PEUT ON ESTIMER QUE LE DOYEN #URTAT A COMMIS UN ABUS SPIRITUEL MÐME ASSEZ TYPIQUE )L EST INITIALEMENT UN HOMME SPIRITUEL )L AIME LA 0AROLE DE $IEU ET IL PLACE *ÏSUS #HRIST AU C UR DE SA THÏOLOGIE -AIS 0REMIÒREMENT IL AIME LE POUVOIR OU IL Y PREND GOßT


3ECONDEMENT IL NE SUPPORTE PAS D ÐTRE DÏPASSÏ %T LORSQUE CEUX Ë QUI IL A ENSEIGNÏ LA 0AROLE DE $IEU VONT LE DÏPASSER SUR LE PLAN DE LA MISE EN PRATIQUE IL LES BLOQUE ET LEUR INTERDIT D ALLER PLUS LOIN 4ROISIÒMEMENT IL A UN IMMENSE BESOIN DE CONTRÙLER LES PERSONNES ET LEUR MINISTÒRE )L SE PLACE EN JUGE DE L UVRE DE $IEU ET MONTRE QU IL REFUSE QUE LE 3AINT %SPRIT PUISSE PARLER Ë DES JEUNES OU TOUT SIMPLEMENT Ë D AUTRES QUE LUI )L LEUR REFUSE CE QUE 0AUL APPELLERA i LE RENOUVELLEMENT DE L INTELLIGENCE POUR DISCERNER CE QUI EST LA VOLONTÏ DE $IEU w 2M i , INTELLIGENCE RENOUVELÏE C EST MOI w DIT SON COMPORTEMENT 1UATRIÒMEMENT IL UTILISE OUTRE SA FORTE PERSONNALITÏ SON AUTORITÏ DE DOYEN ET SES RELATIONS AVEC LES AUTORITÏS POUR FAIRE DU FEU AVEC N IMPORTE QUEL BOIS 0AR EXEMPLE POUR QUOI INTERDIRE TOUTE RENCONTRE LE SOIR ET DIRE QU ELLES SONT CONTRAIRES Ë LA LOI DE $IEU 0ARCE QUE ÏCRIT IL *ÏSUS A DIT i 4RAVAILLEZ PENDANT QU IL FAIT JOUR w %T 0AUL i 6OUS ÐTES DES ENFANTS DE LUMIÒRE NOUS NE SOMMES PAS DE LA NUIT OU DES TÏNÒBRES w -AIS SOYONS SÏRIEUX AVEC UNE TELLE ARGU MENTATION IL INSULTE SA PROPRE INTELLIGENCE ET SA THÏOLOGIE #INQUIÒMEMENT SANS ADMETTRE SA PEUR DE PERDRE LES RÐNES ET SON PROBLÒME D AUTORITARISME IL DÏSIGNE CEUX QUI LE METTENT EN QUESTION COMME ÏTANT LA SOURCE DES PROBLÒ MES i ,E PROBLÒME C EST VOUS 3OIT VOUS VOUS SOUMETTEZ SOIT VOUS ÐTES EXPULSÏS w DIT IL EN SUBSTANCE 1UELLES POUVAIENT ÐTRE SES VALEURS $ ABORD ME SEMBLE T IL LUI MÐME ET SA POSITION DANS L %GLISE ,ES AUTRES NE LUI ÏTAIENT AGRÏABLES QU Ë SES PIEDS %NSUITE LA TRADITION S IL SOUHAITAIT UNE PRÏDICATION RENOUVELÏE LE CADRE ET MÐME LE LIEU POUR LA DONNER DEVAIT CEPENDANT RESTER INTANGIBLE #ERTES LE DOYEN AVAIT UNE EXPÏRIENCE DE VIE AVEC *ÏSUS #HRIST )L AURAIT PU AVOIR UN MINISTÒRE FÏCOND SUR LA DURÏE MAIS SES VALEURS ÏTAIENT MAL ORIENTÏES


Ó°Ê LÕÃiÀ]ÊV½iÃÌÊÛ ÌiÊv> ÌÊt

,ORSQUE J ÏTAIS PASTEUR Ë L %GLISE DE L /ASIS Ë -ORGES NOUS AVIONS MIS AU POINT UN PROJET D ACTION D ÏVANGÏLISA TION !U DÏBUT D UN CULTE APRÒS LA PRÏSENTATION DE L ACTION J AI DIT PLUS OU MOINS CECI i 1UE CEUX QUI N ENTRENT PAS DANS CETTE CAMPAGNE D ÏVANGÏLISATION RÏmÏCHISSENT S ILS NE DOIVENT PAS S ABSTENIR DE PRENDRE LA #ÒNE w (EUREUSE MENT UN AUTRE FRÒRE A INTRODUIT LA #ÒNE PLUS HUMBLEMENT ET J OSE ESPÏRER QUE CEUX QUI NE VOULAIENT PAS S IMPLIQUER DANS CETTE ÏVANGÏLISATION L ONT QUAND MÐME PRISE ,ONG TEMPS APRÒS J AI PRIS CONSCIENCE QUE J AVAIS COMMIS UN ABUS SPIRITUEL SUR LA COMMUNAUTÏ %T SI CERTAINES PERSON NES DE -ORGES S EN SOUVIENNENT JE LEUR EN DEMANDE ICI SINCÒREMENT PARDON 0OURQUOI ÏTAIT CE DE L ABUS SPIRITUEL 0ARCE QUE J AI JUGÏ LA RELATION QUE LES PARTICIPANTS AVAIENT AVEC *ÏSUS #HRIST EN FONCTION DE LEUR ACCORD AVEC CE QUE JE PENSAIS OU VOULAIS 3 ILS M ÏCOUTAIENT ET S ENGAGEAIENT DANS CETTE ACTION D ÏVANGÏLISATION ILS ÏTAIENT EN COMMUNION AVEC MOI ET AVEC *ÏSUS #HRIST !U CONTRAIRE S ILS NE POUVAIENT OU NE VOYAIENT PAR LEUR CHEMIN DE S Y ENGAGER ILS N ÏTAIENT PLUS EN COMMUNION ET DEVAIENT S ABSTENIR DE LA #ÒNE %N LEUR DEMANDANT CELA JE JUGEAIS LEUR RELATION AVEC *ÏSUS #HRIST Ë L AUNE DE LEUR ACCORD AVEC MOI *E PRENAIS DONC LA PLACE DE *ÏSUS * ÏTAIS EN PLEIN DANS L ABUS SPIRITUEL -ES VALEURS # ÏTAIT CE QUE JE PENSAIS $U MOMENT QUE C ÏTAIT JUSTE POUR MOI C ÏTAIT JUSTE POUR TOUS ,ES AUTRES ÏTAIENT LË POUR SATISFAIRE L ACTION QU ON VOULAIT MENER FßT ELLE CONFORME Ë L ORDRE DE *ÏSUS #HRIST D ANNONCER LA "ONNE .OUVELLE 1U EST CE QUI M A PRIS CE JOUR LË !VEC LE RECUL JE PENSE QUE J AI ÏTÏ CHATOUILLÏ PAR LE POUVOIR DU PASTEUR FACE Ë SON AUDITOIRE * AVAIS CERTAINEMENT AUSSI ENVIE D AFlRMER MON


STATUT DE PASTEUR QUI N ÏTAIT POURTANT PAS PARTICULIÒREMENT REMIS EN QUESTION 0EUT ÐTRE AVAIS JE ENCORE BESOIN FACE Ë DES PERSONNES QUI S EXPRIMAIENT PLUS SOUVENT QUE MOI i AU NOM DU 3EIGNEUR w DE MARQUER AUSSI UN POINT n IL FAUT QUAND MÐME QUE LE PASTEUR MONTRE UN PEU SES DENTSx SPIRITUELLES 1UELLES QUE SOIENT LES EXPLICATIONS J AI NÏANMOINS ABUSÏ DE MA FONCTION #AR SI UNE AUTRE PERSONNE AVAIT DIT CELA J AURAIS PENSÏ i MAIS POUR QUI SE PREND ELLE 0OUR *ÏSUS w ΰÊ+Õ½iÃÌ ViʵÕiÊ ½>LÕÃÊë À ÌÕi ʶ

#HACUN DES CONFÏRENCIERS QUI M ONT PRÏCÏDÏ L A DÏlNI AVEC SES MOTS ET CHACUN DE NOUS PEUT LE FAIRE ÏGALEMENT 6OICI LES MIENS L ABUS SPIRITUEL EST UN ABUS D AUTORITÏ AGGRAVÏ D UNE UTILISATION DE L AUTORITÏ DIVINE POUR DOMINER SUR UN DOMAINE INTIME DE LA PERSONNE QUI NE NOUS APPAR TIENT PAS SA RELATION AVEC $IEU #EPENDANT IL EST NÏCESSAIRE DE PRÏCISER PLUSIEURS POINTS >®Ê LÕÃÊ`ÕÊV Vi«ÌÊ`½>ÕÌ À ÌjÊ` Û i

,A 0AROLE DE $IEU FAIT AUTORITÏ %LLE EST UNE AUTORITÏ DIVINE OBJECTIVE ET INDISCUTABLE -AIS CETTE AUTORITÏ DIVINE UTILISÏE PAR LES HOMMES TRAVERSE LA COUCHE SUBJECTIVE DE CELUI QUI EN USE COMME DE CELUI QUI LA REÎOIT 0RENONS PAR EXEMPLE LE POUVOIR DU TON !PRÒS UNE PRÏDICATION DONNÏE SUR UN TEXTE QUE J AI LU DANS LA VERSION DITE #OLOMBE IL Y A EU UN MOMENT DE PRIÒRE 5N FRÒRE A VOULU SOULIGNER EXACTEMENT CE MÐME TEXTE EN LE RELISANT DANS LA VERSION EN FRANÎAIS COURANT -AIS IL L A LU AVEC


UN TON i DÏCLAMATOIRE w UN PEU MONTANT 0RIÒRE SUIVANTE D UNE S UR i -ERCI 3EIGNEUR POUR CE MESSAGE MAIS MERCI SURTOUT POUR LA BELLE PROPHÏTIE QUE TU VIENS DE NOUS DONNER w , HABIT NE FAIT PAS LE MOINE MAIS APPAREMMENT LE TON FAIT LE PROPHÒTE %T L AUTORITÏ MANIFESTÏE N ÏTAIT PLUS CELLE D UNE 0AROLE DE LA "IBLE DONNÏE MAIS i TONNÏE w !INSI AVEC UNE MÐME PAROLE PAR LE TON OU LE CONTEXTE JE PEUX CULPABILISER OU FAIRE NAÔTRE L ESPÏRANCE %T SI J USE MAL DU POUVOIR D UNE 0AROLE INDISCUTABLE ET QUE JE M EN SERS POUR ÏCRASER J EN ABUSE * UTILISE Ë TORT LE LEVIER DE L AUTORITÏ DIVINE DE LA 0AROLE POUR BRISER TOUTE RÏSISTANCE Ë CE QUE JE VEUX $E PLUS EN ME PLAÎANT COMME CELUI PAR QUI $IEU VA SPÏCIALEMENT FAIRE CONNAÔTRE SA VOLONTÏ MÐME AU TRAVERS DE LA 0AROLE JE ME FAIS MÏDIATEUR ENTRE $IEU ET L AUTRE ALORS QU IL N Y A QU UN SEUL MÏDIATEUR ENTRE NOUS ET LE 0ÒRE *ÏSUS #HRIST *E PRENDS UNE FOIS DE PLUS LA PLACE DU 3AINT %SPRIT ET JE VOLE Ë L AUTRE SA RELATION DIRECTE AVEC $IEU #ELA N A RIEN Ë VOIR AVEC LE FAIT DE DIRE Ë QUELQU UN i AU NOM DE *ÏSUS JE PROCLAME LE PARDON SUR LE PÏCHÏ QUE TU AS CONFESSÏ w 0ROCLAMER UNE PROMESSE DU 3EIGNEUR N A RIEN D UN ABUS # EST AU CONTRAIRE LE PRIVILÒGE DES CROYANTS -AIS L ABUS SPIRITUEL EXISTE CHAQUE FOIS QU AU LIEU DE CONDUIRE QUELQU UN Ë *ÏSUS ON L ATTIRE Ë SOI MÐME POUR DEVENIR LE CANAL UNIQUE PAR LEQUEL $IEU VA LUI PARLER )L SE CONlRME PARTICULIÒREMENT LORSQU ON USE D UN TITRE OU D UNE POSITION DANS L %GLISE POUR CONTRÙLER OU DOMINER UN MEMBRE OU UNE COMMUNAUTÏ L®Ê LÕÃÊ`ÕÊV Vi«ÌÊ`½>LÕÃ

0ENDANT TROP LONGTEMPS LE MONDE EST RESTÏ TROP INSEN SIBLE AUX ABUS -AIS ACTUELLEMENT LA CHASSE AUX ABUS


PEUT CONDUIRE Ë ABUSER DU CONCEPT $ANS L ÏDITION D HIER JANVIER DU QUOTIDIEN VAUDOIS i (EURES w ON PEUT LIRE i ,A JUSTICE ITALIENNE EST APPELÏE Ë SE PRONON CER AUJOURD HUI SUR L EXISTENCE DU #HRIST DANS UN PROCÒS INTENTÏ Ë UN PRÐTRE D AVOIR ABUSÏ DE LA CRÏDULITÏ POPU LAIRE POUR AVOIR PRÏSENTÏ DANS SON BULLETIN PAROISSIAL *ÏSUS COMME UN PERSONNAGE HISTORIQUE , AFFAIRE A COMMENCÏ EN LORSQUE L AUTEUR DE LA PLAINTE ,UIGI #ASCIOLI ANS A PORTÏ PLAINTE CONTRE LE 0ÒRE %NRICO 2IGHI ANS #ASCIOLI A DONC OBTENU QUE LA JUSTICE POURSUIVE LE 0ÒRE 2IGHIx w !TTENTION DONC Ë NE PAS QUALIlER TROP FACILEMENT D ABUS CE QUI N EN EST PAS UN V®Ê iÃÊ`i}ÀjÃÊ`> ÃÊ iÃÊ>LÕÃ

3I POUR LA TROISIÒME FOIS DANS LA MÐME SEMAINE JE VAIS MANGER Ë LA TABLE D UN AMI OU EMPRUNTER SA CISAILLE JE VAIS LUI DIRE i * ABUSE DE TA BONTÏ w IL L AURA PEUT ÐTRE PENSÏ AVANT MOI -AIS JE NE SERAI PAS POUR AUTANT UN ABUSEUR DANGEREUX ! CETTE ÏCHELLE ON A TOUS ÏTÏ UNE FOIS OU L AUTRE DES ABUSEURSx SANS LAISSER DE TRACE INDÏLÏBILE -AIS LES ABUS D AUTORITÏ DES PARENTS OU DE CEUX QU ON APPELLE PRÏCISÏMENT i LES lGURES D AUTORITÏ w INSTITUTEURS ET PROFESSEURS POLICIERS n POUR CES DERNIERS ON MINIMISE EN PARLANT DE i DÏRAPAGES w PEUVENT LAISSER UN TRAUMATISME POUR LA VIE MÐME TUER QUELQU UN QUANT Ë SA PERSONNALITÏ !VEC RAISON ON APPELLE CERTAINS ABUS SEXUELS PAR EXEMPLE DES i CRIMES w $E MÐME DANS UNE %GLISE ENTRE SUREXPLOITER UNE FOIS OU L AUTRE SA FONCTION POUR FAIRE PASSER CE QU ON A ENVIE ET TRAU MATISER UNE COMMUNAUTÏ EN EXCOMMUNIANT TOUTE PERSONNE QUI S OPPOSE Ë SOI IL Y A PLUSIEURS DEGRÏS DE DIFFÏRENCE


`®Ê LÕÃÊ ` Û `Õi ÊiÌÊ>LÕÃÊV iVÌ v

*E DISTINGUE ENCORE L ABUS INDIVIDUEL DE L ABUS COLLECTIF , ABUS INDIVIDUEL EST LE FAIT DE PRENDRE SUR UNE PERSONNE AU NOM DU 3EIGNEUR UN POUVOIR AUQUEL ON N A JAMAIS DROIT $ANS L ABUS COLLECTIF UNE PERSONNE OU UN GROUPE DE PERSON NES PREND CE POUVOIR SUR UNE COMMUNAUTÏ , ABUS COLLECTIF FAIT APPAREMMENT MOINS DE VICTIMES DIRECTES SAUF DANS LES CAS Oá L ABUS VA JUSQU Ë L EXCLUSION D UN GROUPE i D OP POSANTS w MAIS IL PRIVE TOUTE UNE COMMUNAUTÏ D UN SOUF mE DE LIBERTÏ ET D INITIATIVE i®Ê LÕÃÊ>ÛiVÊ`iÊL iÃÊ Ìi Ì Ã

!TTENTION CEPENDANT Ë NE PAS JUGER HÉTIVEMENT LES INTEN TIONS #EUX QUI EXERCENT UNE TROP FORTE AUTORITÏ LE FONT PARFOIS SANS AVOIR CONSCIENCE DE COMMETTRE UN ABUS #ERTAINS LE FONT MÐME POUR $IEU PAR AMOUR PENSENT ILS POUR $IEU ET POUR LES AUTRES 0AR EXEMPLE LORSQU UN RESPONSABLE SPIRI TUEL DEMANDE Ë UN CROYANT DE ROMPRE SES RELATIONS AVEC LES MEMBRES DE SA FAMILLE PARCE QU ILS NE SONT PAS CHRÏ TIENS IL CROIT LE PROTÏGER D UNE MAUVAISE INmUENCE !VEC LA MÐME BONNE INTENTION ON A VU DES PERSONNES EMPÐCHER DES CROYANTS Ë SE RENDRE DANS UNE COMMUNAUTÏ QUI AVAIT UN AUTRE POINT DE VUE SUR LE 3AINT %SPRIT }®Ê+Õ> `Ê ½>ÕÌ À Ì>À à iÊiÃÌÊ`jÛ j

-AIS LA VRAIE NATURE DES INTENTIONS SE RÏVÒLE LORSQUE QUELQU UN i DÏSOBÏIT w *E PENSE Ë UNE PERSONNE QUI AVAIT SUR L ORDRE DE SON i CONDUCTEUR w ROMPU TOUTE RELATION AVEC SA FAMILLE "IEN QU ELLE AIT TOUT FAIT POUR CELUI QUI LA


i CONDUISAIT w ELLE S EST VUE D UN COUP REJETÏE PAR LUI DÒS QU ELLE A CONTRE SON AVIS REPRIS CONTACT AVEC SA FAMILLE 4OUTE COMPASSION A DISPARU FACE Ë LA i DÏSOBÏISSANCE w #E N EST HEUREUSEMENT PAS TOUJOURS LE CAS MAIS CET EXEMPLE MONTRE QUE DERRIÒRE LE i PATERNALISME w SE CACHAIT UN VÏRITABLE ESPRIT DE DOMINATION ! NOTER QUE DANS CETTE SITUATION LE REJET RENFORÎAIT LA RUPTURE AVEC LE i CONDUC TEUR w CE QUI EN L OCCURRENCE NE POUVAIT ÐTRE QUE SALUTAIRE )L EST ÏVIDENT QUE LES PERSONNES QUI PAR LEUR POSITION OU LEUR PERSONNALITÏ EXERCENT UN CERTAIN POUVOIR RISQUENT PLUS QUE LES AUTRES D EN ABUSER -AIS *ÏSUS EST FERME QUANT Ë L AUTORITARISME i 6OUS SAVEZ QUE LES CHEFS DES NATIONS LES TYRANNISENT ET QUE LES GRANDS ABUSENT DE LEUR POUR VOIR SUR ELLES -AIS IL N EN SERA PAS DE MÐME PARMI VOUS w -T {°Ê iÊÀ õÕiÊ`½>LÕÃÊ`> ÃÊÌ ÕÃÊ iÃÊ iÕÝ

)L FAUT SOULIGNER QUE LE RISQUE D ABUS SPIRITUEL N EST PAS PROPRE Ë UN TYPE D %GLISE /N LE TROUVE PARTOUT -AIS PEUT ÐTRE CE RISQUE EST IL ENCORE PLUS PRÏSENT AUX DEUX EXTRÏMITÏS DE LA PALETTE ÏVANGÏLIQUE JE FAIS ABSTRACTION DES AUTRES %GLI SES CATHOLIQUES OU RÏFORMÏES UNE EXTRÏMITÏ QU ON APPELLE CHARISMATIQUE OU PENTECÙTISTE UNE AUTRE QU ON APPELLE FONDAMENTALISTE CE SONT DE TRÒS MAUVAISES APPELLATIONS MERCI Ë CELLE OU Ë CELUI QUI POURRAIT FOURNIR AU LANGAGE ÏVAN GÏLIQUE DES TERMES Ë LA FOIS CLAIRS SANS ÐTRE i ENFERMANTS w ,ES PREMIERS SE RÏCLAMANT DU 3AINT %SPRIT COMME GUIDE ET SEMBLANT AVOIR UNE LIGNE DIRECTE AVEC LE CIEL INTRODUISENT FACILEMENT CE QU ILS VONT DIRE PAR i L %SPRIT ME DIT POUR TOIx w OU i AINSI PARLE LE 3EIGNEURx w )LS SE DONNENT ALORS UNE AUTORITÏ QUASI DIVINE 1UI POURRAIT LA CONTESTER * AVOUE QUE PLUSIEURS FOIS DANS DES RENCONTRES


CHARISMATIQUES J AI ร Tร INTERPELLร !LORS QUE JE SENTAIS D UN Cร Tร UN APPEL ร M AVANCER POUR Bร Nร lCIER D UNE PRIร RE PARTICULIร RE J ร TAIS EN Mร ME TEMPS RETENU PAR L IMPRESSION QU ร PARTIR DU MOMENT Oรก JE ME i LIVRAIS w AUX ORATEURS ILS FERAIENT DE MOI CE QU ILS VOUDRAIENT OU CE QUE LE PUBLIC ATTENDAIT ET QUE JE SERAIS AMENร ร PRONONCER DES PAROLES OU ร PRENDRE DES ATTITUDES POUR LESQUELLES JE N ร TAIS n PEUT ร TRE ร TORT n PAS PRร T DES PAROLES QUI Dร PASSERAIENT CE QUE JE VIVAIS EN Rร ALITร %N D AUTRES MOTS QUE JE NE POURRAIS PLUS ร TRE MOI Mร ME NI ALLER ร MA VITESSE AVEC $IEU i $IEU EST PRร T ร M ATTENDRE MAIS PAS VOUS w AVAIS JE ENVIE DE CRIER !ILLEURS DANS DES MILIEUX TRร S FONDAMENTALISTES ON DIRA D UN TON SENTENCIEUX i ,A 0AROLE NOUS DIT x w 4OUTE DISCUSSION TOUT DIALOGUE SUR LA MANIร RE DE COMPRENDRE ET DE VIVRE LE TEXTE SONT ALORS FERMร S 1UE DIRE ENCORE DU RISQUE LIร ร UNE FORTE PERSONNALITร 1UAND J ร TAIS ADOLESCENT NOTRE GROUPE DE JEUNES A ร Tร INVITร PAR UN AUTRE GROUPE DE JEUNES DANS SON %GLISE !%32 * ENTRE DANS i LE LOCAL w *E COMMENCE PAR UNE GAFFE JE M ASSIEDS DANS LA RANGร E Rร SERVร E AUX Sย URS -AIS CE DONT JE ME SOUVIENS LE PLUS DANS CE CULTE C EST D UN HOMME ร LA BARBE BLANCHE )L ร TAIT SUR LES BANCS QUI ENTOURAIENT LA TABLE DU 3EIGNEUR )L ENTONNAIT LES CANTIQUES ET QUAND IL SE LEVAIT TOUT LE MONDE SE LEVAIT 1UAND IL S ASSEYAIT TOUT LE MONDE S ASSEYAIT *E NE ME SOUVIENS PLUS DE SON MESSAGE MAIS JE ME RAPPELLE QU ร UN MOMENT DU CULTE IL A DIT i /UVREZ LES FENร TRES w $EUX PERSONNES SE SONT PRร CIPITร ES VERS LES FENร TRES 0UIS PLUS TARD i &ERMEZ LES FENร TRES w .OUVELLE PRร CIPITATION VERS LES FENร TRES 0LUS TARD J AI APPRIS ร MIEUX CONNAร TRE CETTE PERSONNE ET J AI EU BEAUCOUP D ADMIRATION POUR SON Zร LE .ON ร Aร RER LA SALLE DE CULTE CE QUI N ร TAIT PAS UN Dร FAUT MAIS ร ร VANGร LISER PARTOUT Oรก IL ALLAIT -AIS N EMPร CHE QU IL ME SEMBLAIT FAIRE LA PLUIE ET LE BEAU TEMPS DANS CETTE %GLISE DE LAQUELLE IL N ร TAIT POUR


TANT PAS LE PASTEUR L %GLISE AURAIT D AILLEURS EU PEUR DE CE TITRE )L ÏTAIT UN HOMME DE L ENDROIT UN FRÒRE PARMI SES FRÒRES MAIS CERTAINEMENT UN PEU MOINS ÏGAL AUX AUTRES * AI RENCONTRÏ EN %UROPE DU 3UD UN AUTRE FRÒRE ZÏLÏ POUR L %VANGILE QUI SE PROlLAIT DE LA MÐME MANIÒRE AU COURS DU CULTE 6IEUX MISSIONNAIRE n DONT J ADMIRE AUSSI SINCÒRE MENT LE ZÒLE n IL ENTONNAIT DE MÐME LES CHANTS ET REPRENAIT OU COMPLÏTAIT JUSQUE DANS LES ANNONCES SON i JEUNE w COLLÒ GUE MISSIONNAIRE QUI AVAIT NÏANMOINS LA CINQUANTAINE ET DÏJË PLUS DE QUINZE ANS DE MINISTÒRE DANS CETTE %GLISE #E FRÒRE APPORTAIT CERTES BEAUCOUP Ë SON %GLISE ET Ë SA RÏGION -AIS QUI AURAIT OSÏ LE CONTESTER %T COMMENT UN JEUNE ARBRE POUVAIT IL GRANDIR NORMALEMENT Ë L OMBRE D UN SI GRAND CHÐNE )L Y A PLUSIEURS ANNÏES J AI ASSISTÏ Ë UN CULTE DANS UNE DE NOS %GLISES 5NE JEUNE FEMME APRÒS AVOIR PRÏSIDÏ D UNE VOIX FERME LA LOUANGE S EST ENSUITE EXPRIMÏE APRÒS QUASI CHAQUE INTERVENTION DU PRÏSIDENT DU CULTE COMME APRÒS LA PRÏDICATION DU PASTEUR POUR AJOUTER LA PERCEPTION DE $IEU SUR CE QUI AVAIT ÏTÏ DIT #E QUI Ë LA SORTIE M A FAIT DIRE Ë UN ANCIEN i # EST EXTRAORDINAIRE CHEZ VOUS 5NE FEMME NE PEUT ELLE LE PEUT AUJOURD HUI NI PRÏSIDER LE CULTE NI PRÐCHER %LLE PEUT SEULEMENT LE PILOTER w x°Ê ½>LÕÃÊë À ÌÕi Êi ÊÀj>VÌ ÊDÊ ½>LÕÃÊë À ÌÕi

-AIS CETTE JEUNE FEMME NE RÏAGISSAIT ELLE PAS Ë UNE AUTRE FORME D ABUS SPIRITUEL #HEZ LES *UIFS QUATRE CONDITIONS PRÏVALAIENT POUR AVOIR LA POSSIBILITÏ DE S EXPRIMER ET D ÐTRE ENTENDU L ORIGINE LE SEXE L ÉGE ET L ÏTAT CIVIL )L FALLAIT ÐTRE (ÏBREU MÉLE ÐTRE MARIÏ ET AVOIR UN CERTAIN ÉGE %N TRANSPOSANT CELA MÐME PARTIELLEMENT DANS NOS %GLI SES EN REMPLAÎANT L ORIGINE JUIVE PAR L ANCIENNETÏ DANS LA


COMMUNAUTÏ OU L APPARTENANCE Ë UNE FAMILLE CONNUE N A T ON PAS TOUCHÏ Ë L ABUS SPIRITUEL ,ES HOMMES PAR RAPPORT AUX FEMMES NOTAMMENT N ONT ILS PAS EXPLOITÏ LA TRADITION LA 0AROLE DE $IEU ET LEUR PROPRE POUVOIR POUR GARDER LE POUVOIR )L Y A DONC DES ABUS DE POUVOIR QUI SONT DES RÏACTIONS Ë D AUTRES FORMES D ABUS 3UPPRIMER LES FORMES SUBTILES D ABUS C EST DONC DÏSAMORCER D AUTRES FORMES D ABUS

°Ê*ÀjÛi À]ÊiÃÌ ViÊ« Ãà L iʶ /UI ME SEMBLE T IL C EST POSSIBLE DU MOINS DANS UNE CERTAINE MESURE -AIS RESTE Ë SAVOIR COMMENT *E ME RISQUE DONC Ë PROPOSER QUELQUES PISTES QUI NE SONT CERTAI NEMENT PAS UNIQUES %LLES RELÒVENT PLUS DE LA THÏOLOGIE OU LA PRATIQUE PASTORALE QUE DE LA PSYCHOLOGIE ! CHACUN SON MÏTIER , INSTRUMENT ESSENTIEL PERMETTANT DE DÏSAMORCER LES FORMES POTENTIELLES D ABUS SPIRITUEL EST Ë MON AVIS LA RECON NAISSANCE QUE NOUS VIVONS SOUS LA .OUVELLE !LLIANCE £°Ê,iV > ÌÀiÊiÌÊi Ãi } iÀÊ >Ê ÕÛi iÊ > Vi

#ETTE !LLIANCE NOUVELLE SCELLÏE PAR $IEU AU TRAVERS DE LA VIE LA MORT ET DE LA RÏSURRECTION DE *ÏSUS COMPORTE DEUX GRANDS AXES LA GRÉCE ET LE SACERDOCE UNIVERSEL >®Ê >Ê}À@Vi

i ,A GRÉCE DE $IEU SOURCE DE SALUT POUR TOUS LES HOMMES A ÏTÏ MANIFESTÏE w 4ITE ,A GRÉCE EST LE


MESSAGE MASSIVEMENT OCCULTÏ PAR TOUS CEUX QUI COMMET TENT DES ABUS SPIRITUELS 0OURQUOI 0ARCE QU IL EST IMPOSSI BLE DE DOMINER UNE PERSONNE ET DE LUI FAIRE EN MÐME TEMPS DÏCOUVRIR LA GRÉCE DE $IEU QUI PARDONNE AIME INCONDI TIONNELLEMENT ACCUEILLE ET REND LIBRE 0ROCLAMER LA GRÉCE EN *ÏSUS #HRIST RAPPELER QUE NOUS NE VIVONS PLUS SOUS LE RÏGIME DE LA LOI MAIS SOUS CELUI DE LA GRÉCE EST UN MESSAGE LIBÏRATEUR # EST POURQUOI LES SYSTÒMES ABUSIFS QUI METTENT LEURS VICTIMES SOUS LEUR LOI NE SAVENT QUE FAIRE DE LA GRÉCE ,A DÏCOUVERTE DE LA GRÉCE EST LA CONSCIENCE GRANDISSANTE QUE *ÏSUS A PAYÏ Ë LA CROIX LE PRIX DE MON PÏCHÏ ET QU IL ME LIBÒRE DES CHAÔNES DE LA LOI DE CETTE LOI QUI ME DICTE L IMPOSSIBLE PLAIRE Ë $IEU PAR UN COMPORTEMENT i RÏGLÏ w i ,E VOLEUR NE VIENT QUE POUR VOLER ET DÏTRUIRE ET TUER -OI JE SUIS VENU AlN QUE LES BREBIS AIENT LA VIE ET QU EL LES L AIENT EN ABONDANCE w DIT *ÏSUS *N ,E VOLEUR QUI VOLE LA NOTION DE LA GRÉCE L ABUSEUR EN CHEF C EST 3ATAN -AIS 3ATAN SE SERT DE PERSONNES QUI REPLACENT LEURS FRÒRES ET S URS SOUS LA LOI #OMPRENDRE LA GRÉCE ET L ENSEIGNER EST Ë LA FOIS L ÏQUI PEMENT POUR RÏSISTER AUX ABUSEURS ET L ANTIDOTE PERSONNEL CONTRE LE RISQUE DE DEVENIR ABUSEUR L°Ê iÊ ÊÃ>ViÀ` ViÊÕ ÛiÀÃi Ê

,E i SACERDOCE UNIVERSEL w EST UN TERME BIBLIQUE ESSEN TIEL BIEN QUE REGARDÏ PEUT ÐTRE AUJOURD HUI COMME DU i PATOIS DE #ANAAN w . EMPÐCHE QUE CE CONCEPT RESTE UNE VALEUR FONDAMENTALE DE LA .OUVELLE !LLIANCE ET DE LA VIE CONCRÒTE DE NOS %GLISES )L SIGNIlE QUE CHACUN HOMME OU FEMME AÔNÏ OU JEUNE PEUT ÐTRE SANS L INTERMÏDIAIRE D UN MÏDIATEUR EN RELATION DIRECTE AVEC *ÏSUS #HRIST ET PAR LUI AVEC $IEU )L CONDUIT Ë RECONNAÔTRE QUE CHACUN


PEUT Dร S LORS SERVIR $IEU AVEC LES DONS QUE LE 3AINT %SPRIT LUI ACCORDE COMME ร TOUS LES CROYANTS ,UTHER UN BRIN PROVOCATEUR MAIS ARMร D UNE SAINE THร OLOGIE AFlRMAIT i 4OUS LES CROYANTS SONT PRร TRES ร Vร QUES ET Mร ME PAPES w # EST DANS CETTE RELATION UNIQUE AVEC *ร SUS #HRIST QUE LE 3AINT %SPRIT i RENOUVELLE L INTELLIGENCE w DE CHACUN POUR QU IL PUISSE DISCERNER LUI Mร ME LA VOLONTร DE $IEU 2M ,E MESSAGE RENVERSANT DE LA 0ENTECร TE BOUS CULANT L OPINION PUBLIQUE AU TEMPS DES PREMIERS DISCIPLES DIT EN SUBSTANCE CECI CE NE SONT PLUS LES PERSONNES JUIVES Mร LES Aร Nร ES ET MARIร ES PAR LESQUELLES $IEU VA SEULEMENT PARLER MAIS i $ANS LES DERNIERS JOURS DIT $IEU JE Rร PAN DRAI DE MON %SPRIT SUR TOUTE CHAIR VOS lLS ET VOS lLLES PROPHร TISERONT VOS JEUNES GENS AURONT DES VISIONS ET VOS VIEILLARDS AURONT DES SONGES w !CTES 3ANS LES PRIVER DE LEURS RESPONSABILITร S SPร CIlQUES LE SACERDOCE UNIVERSEL AMร NE LES RESPONSABLES DES %GLISES PASTEURS ANCIENS DIACRES ETC ร ACCUEILLIR EN ร GAUX SPIRI TUELS TOUS LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTร ร PRENDRE AU Sร RIEUX CE QUE $IEU LEUR DONNE ร ACCEPTER LEURS QUESTIONS ET REMISES EN QUESTIONS -AIS ATTENTION LE SACERDOCE UNIVERSEL PEUT AUSSI DEVENIR ABUSIF ,ORSQU UN PRINCIPE DE Dร MOCRATIE ABSOLUE NIVELLE LES MINISTร RES ET DONNE TOUJOURS RAISON ร LA MAJORITร LES MINISTร RES DE BERGERS CONDUCTEURS D APร TRES DE PROPHร TES ET DE DOCTEURS ENSEIGNANTS SELON %PH SONT GOMMร S ET $IEU NE PEUT PLUS S EXPRIMER SPร CIlQUEMENT PAR CES MINISTร RES 0LUSIEURS CONNAISSENT CE DESSIN DU PETIT LIVRE i #RISES DE FOI w Oรก LE PRร SIDENT D UN #ONSEIL D %GLISE RAPPELLE AUX CONSEILLERS QUE LA VOLONTร DE $IEU NE PEUT ร TRE MODIlร E QUE PAR DES VOIX !TTENTION ร LA DICTATURE DE LA Dร MOCRATIE $ANS UNE %GLISE CELA PEUT AUSSI DEVENIR UNE FORME D ABUS SPIRITUEL


Ó°Ê*À>Ì µÕiÀÊ iÃÊ ÃÌmÀiÃÊÃi Ê >Ê ÕÛi iÊ > Vi >®Ê iÊÌÀ>Û> Ê`½jµÕ «i

,E .OUVEAU 4ESTAMENT PARLE TOUJOURS DU MINISTÒRE DE BERGERS AU PLURIEL Ë L EXCEPTION DE CELUI DE *ÏSUS ,% "ERGER 6OICI PAR EXEMPLE COMMENT S EXPRIME 0IERRE 0IERRE EN S ADRESSANT AUX ANCIENS PARMI LESQUELS IL SE COMPTE i &AITES PAÔTRE LE TROUPEAU DE $IEU QUI EST AVEC VOUS NON EN TYRANNISANT CEUX QUI VOUS ONT ÏTÏ CONlÏS MAIS EN DEVENANT LES MODÒLES DU TROUPEAU ET LORSQUE LE SOUVERAIN PASTEUR PARAÔTRA VOUS REMPORTEREZ LA COURONNE INCORRUPTIBLE DE LA GLOIRE w REMARQUONS EN PASSANT QUE CE TEXTE INTRODUIT ICI POUR SOULIGNER LE PLURIEL DES BERGERS HUMAINS FACE AU SINGULIER DU "ERGER DIVIN MET AUSSI EN GARDE CONTRE LA TENTATION DE L ABUS D AUTORITÏ 0OURQUOI $IEU A T IL INSTITUÏ CE PRINCIPE DES MINISTÒ RES COMPLÏMENTAIRES *USTEMENT PARCE QUE LORSQU UNE PERSONNE EST SEULE AU POUVOIR ELLE RISQUE FORT DE S EN EMPA RER $ Oá LA NÏCESSITÏ DE RECONNAÔTRE LES DONS ET LES MINIS TÒRES SPÏCIlQUES .ON PAS SEULEMENT LES CINQ MINISTÒRES D %PH APÙTRES PROPHÒTES ÏVANGÏLISTES PASTEURS ET DOCTEURS MAIS TOUS LES DIVERS DONS ET MINISTÒRES ACCORDÏS AUX UNS ET AUX AUTRES AVEC LEURS SPÏCIlCITÏS %T PRATIQUER UNE AUTORITÏ COLLÏGIALE L®Ê,iV > ÌÀiÊ iÃÊ ÃÌmÀiÃÊiÌÊV >À v iÀÊ iÕÀÃÊ ÌiÃ

0OURQUOI LA PERSONNE DONT NOUS AVONS PARLÏ PRÏCÏDEM MENT QUI AVAIT POUR MISSION DE DIRIGER LA LOUANGE AVAIT ELLE lNI PAR CONDUIRE TOUT LE CULTE 0EUT ÐTRE PARCE QU ELLE N AVAIT PAS ÏTÏ SUFlSAMMENT RECONNUE DANS SON MINISTÒRE -AIS CERTAINEMENT AUSSI PARCE QUE LES LIMITES DE CE MINIS TÒRE N AVAIENT PAS ÏTÏ SUFlSAMMENT CLARIlÏES


0OURQUOI DES PERSONNES PRENNENT ELLE UN POUVOIR ABUSIF DANS DES GROUPES PAR EXEMPLE DE PRIÒRE . EST CE PAS SOUVENT PARCE QUE DANS LE GRAND GROUPE QU EST L %GLISE ELLES N ONT PAS ÏTÏ RECONNUES DANS LEURS DONS ET INTÏGRÏES Ë UNE ÏQUIPE ΰÊ* >ViÀÊ jÃÕà À ÃÌÊ>ÕÊVi ÌÀi

0LAÎONS *ÏSUS #HRIST AU CENTRE DES ACTIVITÏS DE NOS %GLI SES AU CENTRE DE L ENSEIGNEMENT AU CENTRE DES MINISTÒRES (ETTY /VEREEM NOUS RAPPELAIT QUE *ÏSUS DEVAIT RESTER LE MODÒLE ORIGINAL DE TOUS LES MINISTÒRES ET QUE NOUS DEVIONS VISER Ë EN ÐTRE UNE BONNE COPIE 0LUS PLAÎONS LE AU CENTRE DE NOTRE VIE !INSI NOUS RÏSISTERONS Ë LA TENTATION DE FAIRE TOURNER LE MONDE AUTOUR DE NOUS 5NE PERSONNE QUI AVAIT SOUMIS DURANT PLUSIEURS ANNÏES SA VIE AU POUVOIR SPIRITUEL ABUSIF D UN i MAÔTRE w n ELLE A PU S EN DISTANCER MAINTENANT n ME DISAIT QUE CET HOMME TRÒS ATTACHÏ ET STRICT SUR LES CHOSES SPIRITUELLES AVOUAIT QU IL VOYAIT BIEN LA PLACE DE $IEU LE 4OUT PUISSANT QU IL VOYAIT BIEN LA PLACE DU 3AINT %SPRIT QUI INSPIRE LA CONDUITE Ë TENIR MAIS QU IL NE VOYAIT PAS BIEN LA PLACE DE *ÏSUS #HRIST *E SALUE AVEC RESPECT SON HONNÐTETÏ -AIS CETTE DIFlCULTÏ DE COMPRENDRE LA PLACE CAPITALE DE *ÏSUS #HRIST SOULIGNE DE MANIÒRE SIGNIlCATIVE DEUX CHOSES 0REMIÒREMENT CHAQUE FOIS QU UNE AUTORITÏ HUMAINE SE DÏVELOPPE AUX DÏPENS DE CELLE DE *ÏSUS #HRIST IL Y A RISQUE DE DÏRAPAGE VERS L ABUS SPIRITUEL 0EUT ÐTRE FAUT IL MÐME ALLER PLUS LOIN DEVANT LA MAJESTÏ ET LA SAINTETÏ DE $IEU L ÐTRE HUMAIN RESSENT PLUS OU MOINS SPONTANÏMENT LA NÏCESSITÏ D UN MÏDIATEUR POUR S EN APPROCHER 3I LA MÏDIATION DE *ÏSUS #HRIST N EST PAS MISE EN AVANT UN AUTRE AYANT OU SgARROGEANT UNE AUTORITÏ SPIRI TUELLE PEUT TRÒS VITE PRENDRE SA PLACE 3ECONDEMENT JE L AI


DÏJË DIT ET C EST UNE FOIS DE PLUS MANIFESTE ICI LES SYSTÒMES ABUSIFS SONT EMBARRASSÏS DEVANT LA GRÉCE i !INSI COMME VOUS AVEZ REÎU LE #HRIST *ÏSUS LE 3EIGNEUR MARCHEZ EN LUI SOYEZ ENRACINÏS ET FONDÏS EN LUI AFFERMIS DANS LA FOI w #OL #ELUI QUI BÏNÏlCIE DE L ACCUEIL DE #HRIST ET ACCUEILLE LES AUTRES COMME #HRIST LES A ACCUEILLIS NE PEUT PLUS METTRE LA MAIN SUR SON FRÒRE OU SA S UR POUR LE DOMINER NI S IMPOSER COMME MÏDIATEUR %NRACINONS NOUS DONC ET ENRACINONS CHACUN PROFONDÏMENT DANS LE TERRAIN DE LA GRÉCE .OUS RÏSISTERONS MIEUX AUX PRINCIPES ABUSIFS {°Ê >À} ÀÊ >ÊL>ÃiÊë À ÌÕi iÊ`iÃÊV ÀjÌ i Ã

0RENONS COMME IMAGE UNE ÏCHELLE APPUYÏE SUR UN AVANT TOIT PLUS ELLE EST LONGUE OU PLUS ON VEUT MONTER HAUT PLUS SA BASE DOIT ÐTRE LARGE 0OURQUOI DES PERSONNES SE CASSENT ELLES LA lGURE OU SE LAISSENT ELLES ENTRAÔNER DANS UNE SOUMISSION QUI PROlTE Ë L ABUS 0ARCE QUE LES PRES SIONS LES CIRCONSTANCES OU LA SOIF D EXPÏRIENCES SPIRITUELLES PARTICULIÒRES LES OBLIGENT Ë GRIMPER TOUJOURS PLUS HAUT SUR L ÏCHELLE COMME DEVANT L EAU QUI MONTE LORS D UNE INON DATION %LLES MONTENT MONTENT ENCORE -AIS LA BASE EST TROP ÏTROITE ET L ÏCHELLE PAS ASSEZ STABLE 3OUDAIN DÏSÏ QUILIBRÏE L ÏCHELLE BASCULE ET LES PERSONNES TOMBENT DE SON SOMMET %T Oá ATTERRISSENT ELLES $ANS LES BRAS DE LA PREMIÒRE PERSONNE QUI LES RECUEILLE 3I CETTE PERSONNE LES CONDUIT Ë #HRIST ELLES SONT i RÏTABLIES w -AIS SI ELLE EST POSSESSIVE ET VEUT JOUER ELLE MÐME LE SAUVEUR LES AUTRES PEUVENT EN DEVENIR DÏPENDANTES ET IL Y A ABUS SPIRITUEL 0OUR PRÏVENIR LA DÏPENDANCE SPIRITUELLE IL FAUT DONC ÏLARGIR LES FONDEMENTS BIBLIQUES DE TOUS ,A PERSPICACITÏ ET LES RECOMMANDATIONS DE 0AUL AUX ANCIENS D %PHÒSE SONT


LUMINEUSES ร CE SUJET i *E VOUS AI ANNONCร TOUT LE PLAN DE $IEU SANS RIEN VOUS EN CACHER 6EILLEZ SUR VOUS Mร MES ET SUR TOUT LE TROUPEAU QUE LE 3AINT %SPRIT A REMIS ร VOTRE GARDE 0RENEZ SOIN DE L ยฒGLISE QUE $IEU S EST ACQUISE PAR LA MORT DE SON PROPRE &ILS *E SAIS QU APRร S MON Dร PART DES HOMMES PAREILS ร DES LOUPS REDOUTABLES S INTRODUIRONT PARMI VOUS ET N ร PARGNERONT PAS LE TROUPEAU %T Mร ME DANS VOS PROPRES RANGS DES HOMMES SE METTRONT ร DIRE DES MENSONGES POUR ENTRAร NER AINSI LES CROYANTS ร LEUR SUITE %T MAINTENANT JE VOUS REMETS ร $IEU ET AU MESSAGE DE SA GRร CE )L A LE POUVOIR DE VOUS FAIRE PROGRESSER DANS LA FOI w !CTES xยฐร VVร iย ย ย ย ร ร ย iร ร Lย iร ร ร ร iร ร V>Vย jiร

)L EST Nร CESSAIRE DE PRENDRE EN COMPTE LE FAIT QUE DES PERSONNES DANS NOS %GLISES ONT SUBI DES ABUS SPIRITUELS , UNE D ENTRE ELLES ME RACONTAIT COMMENT QUAND ELLE ร TAIT JEUNE ADULTE ELLE AVAIT VOULU QUITTER SA COMMUNAUTร Oรก ELLE ร TOUFFAIT POUR EN REJOINDRE UNE AUTRE Oรก ELLE POURRAIT MIEUX ร PANOUIR SA FOI %LLE A ALORS SUBI UNE VIVE PRESSION DES ANCIENS QUI ร COUP DE VERSETS BIBLIQUES VOULAIENT L EN EMPร CHER ! LA lN ILS LUI ONT DIT PLUS OU MOINS CECI SON Pร RE ร TAIT ALORS GRAVEMENT MALADE i 6EUX TU ACCร Lร RER DANS LA DOULEUR LE Dร PART DE TON Pร RE VERS LA TOMBE w ,ONGTEMPS PLUS TARD DANS UNE AUTRE COMMUNAUTร QU ELLE FRร QUENTAIT LES ANCIENS LUI ONT DEMANDร AVEC L AUTORITร QUI LEUR SEMBLAIT JUSTE DE LAISSER QUELQUE CHOSE DE Cร Tร SANS MESURER CE QUE CELA REPRร SENTAIT 3A Rร ACTION INTร RIEURE A ร Tร TRร S FORTE CETTE AUTORITร DES ANCIENS FAISAIT REMONTER CET ABUS SPIRITUEL ANTร Cร DENT AU NOM DE LA 0AROLE DE $IEU ET ELLE A CRU S EFFONDRER *E PENSE AUSSI ร DES PERSONNES QUI APRร S AVOIR REJOINT UNE COMMUNAUTร ET Mร ME Y AVOIR ENTREPRIS DES ACTIVITร S


ONT MIS DES ANNÏES POUR ACCEPTER D EN DEVENIR OFlCIELLE MENT MEMBRES PARCE QU ELLES S ÏTAIENT SENTIES ENFERMÏES ET PIÏGÏES DANS UNE COMMUNAUTÏ PRÏCÏDENTE )L NE S AGIT PAS DE LES i APPRIVOISER w MAIS DE LEUR LAISSER LE TEMPS DONT ELLES ONT BESOIN LE TEMPS DE LA GUÏRISON DE L IMAGE i EFFRAYANTE w D UNE COMMUNAUTÏ ET D UNE RESTAURATION PAR LE 3EIGNEUR D UNE IMAGE DE SON %GLISE %T J EN CONNAIS QUI MAINTENANT FONT PARTIE DU CONSEIL DES ANCIENS OU DU CONSEIL PASTORAL DE LEUR COMMUNAUTÏ È°Ê,iëiVÌiÀ]Êi V ÀiÊÀiëiVÌiÀ]ÊÌ Õ ÕÀÃÊÀiëiVÌiÀ

5N IMMENSE RESPECT ET UNE GRANDE COMPRÏHENSION DOIVENT DONC ACCOMPAGNER NOTRE APPROCHE DES PERSONNES QUELQUE PEU FAROUCHES Ë L IDÏE D UN ENGAGEMENT OU D UNE PAROLE D AUTORITÏ MÐME BIENVEILLANTE 1UI CONNAÔT LES BLES SURES CACHÏES LES TRACES APPAREMMENT INDÏLÏBILES DE CE QU ELLES ONT VÏCU !IMER C EST TOUJOURS RESPECTER -AIS RESPECTER N EST PAS LAISSER CHACUN Ë LUI MÐME # EST CONDUIRE CHACUN Ë *ÏSUS #HRIST ET LAISSER *ÏSUS #HRIST AGIR LIBREMENT EN CHACUN Ç°Ê,iÃÌiÀÊÃ « iÃ]ÊiÌÊ ÞiÕÝ

!U TERME DE CES DEUX JOURS D EXPOSÏS DENSES MES DERNIERS MOTS PARAÔTRONT PEUT ÐTRE TROP LÏGERS -AIS ILS SONT LË D ABORD POUR ÏVITER QUE NOUS REPARTIONS LE C UR TROP CHARGÏ DE RÏALITÏS DIFlCILES %NSUITE POUR NOUS RAPPELER LA MESURE DE CE QUE NOUS SOMMES FACE Ë LA PUISSANCE DE L AMOUR ET DE LA GRÉCE DE #HRIST %TRE FORTEMENT ENRACINÏS EN #HRIST MAIS MODESTES QUANT Ë CE QUE NOUS SOMMES NOUS PERMETTRA DE MIEUX RÏSISTER AUX FORMES SUBTILES D ABUS


!LORS CONDUCTEURS SPIRITUELS ET FRÒRES ET S URS CHRÏTIENS PRENONS *ÏSUS #HRIST AU SÏRIEUX 0RENONS AU SÏRIEUX LA SOUFFRANCE DE CEUX QUI ONT ÏTÏ ABUSÏS -AIS NOUS MÐMES NE NOUS PRENONS PAS TROP AU SÏRIEUX 3ACHONS UN PEU RIRE DE NOUS MÐMES .OUS NOUS ÏVITERONS BIEN DES TRACAS NOS %GLISES EN SERONT PLUS LÏGÒRES ET LE CIEL LUI MÐME EN SERA ÏGAYÏ



Pour ceux qui ont vécu des situations difficiles dans ce domaine, nous espérons, et c’est notre prière, qu’un chemin de guérison soit ouvert ou renforcé. Ces aspects ont aussi été développés par les divers conférenciers.

Que ces lectures soient une démarche vers la vraie liberté, en gardant en mémoire cette question : Est-ce que ma spiritualité me procure le repos que Jésus a promis, ou seulement davantage de labeur et d’épuisement ? ISBN 2-940330-07-7 Dessin couverture : Pierre-André Gentet, St-Prex Mise en page : Philippe Maeder, Travers Impression : Imprimerie de la Béroche, Vaumarcus

27

Ov

H.

L’Ancien et le Nouveau Testament nous mettent en garde contre les faux prophètes et les systèmes religieux qui enseignent que pour mériter l’approbation de Dieu, l’œuvre de Jésus sur la croix ne suffit pas et qu’il faut y ajouter toute une liste de comportements religieux. Nous sommes tous exhortés à être vigilants à cet égard.

Eglises et ÉGLISES ET ABUS SPIRITUELS

L’intention de ce Dossier est de traiter de la question des abus spirituels non de façon polémique, mais en donnant à chacun l’occasion de prendre du temps pour s’informer, réfléchir et se laisser remettre en question. La démarche a été orientée par la notion de limite, plutôt que par celle d’abus. Le but a été de développer cette notion de limite de façon constructive, en nous donnant les moyens de réagir lorsqu’elles sont franchies. Ces limites, nous pouvons les franchir nous-mêmes vis-à-vis d’autres personnes, ou, à l’inverse, elles peuvent être franchies à notre détriment lorsqu’il y a une intrusion non sollicitée dans une sphère intime de notre personne.

abus spirituels

er ee Guérir, prévenir et P. m — Gr poser des limites os J. Po jea u n — jol — N. V V. Duva l-Poujol — alle y— J.-Ch. Mor et