Page 1

La Filature Scène nationale Mulhouse 19-20


S’INVENTER UN FUTUR

C’est la huitième saison que je vous propose. Je l’ai composée tout au long de l’année à l’affût de vos remarques, de vos réactions et de vos commentaires chaque soir de spectacle. ELLE SER A LA SA ISON DU GR ANDIOSE FÉMININ

Quand il y a bien longtemps, une jeune metteuse en scène, venue me voir en me disant que « sa bande » et elle étaient à la recherche d’aide pour monter L’Échange de Paul Claudel, la version où le personnage refuse le compromis, je lui demandais pourquoi il y avait tant d’urgence. Elle m’avait répondu qu’elle tenait à jouer Marthe avant d’avoir 30 ans. C’était pour elle la volonté d’affirmer la possibilité de résistance et le potentiel de puissance des jeunes femmes. Marthe incarne la jeunesse et l’espoir, elle est une pionnière de la vie, en lutte pour défendre son amour pur et vibrant, qui veut résister à la fatalité, qui veut crier justice et refuse d’accepter la médiocrité. Joséphine de Meaux, qui depuis a laissé « sa bande » devenir « les Chiens de Navarre » et poursuivi des voies plus cinématographiques, n’a rien perdu de sa détermination à affirmer que les femmes doivent prendre leur vie en main. Cette saison, Marthe est devenue Yvonne. ELLE SER A L A SA ISON DE L A PA R I TÉ E T DE L’ ÉM A NC I PAT ION

Comme elle, d’autres artistes femmes et hommes que l’on va découvrir tout au long de la saison, vont nous donner à voir, soit dans de grands textes classiques, soit dans de nouvelles écritures, des personnages féminins qui ont toujours quelque chose de grandiose dans la bataille qu’ils livrent contre un époux jaloux ou un roi vengeur ou, plus proche de la vie, contre une société qui les enferme dans un rôle trop petit. ELLE SERA LA SAISON DES R E T ROU VA I L L E S E T DE L A F I DÉ L I T É

Retrouver les artistes qui nous ont accompagnés au fil des saisons sera un plaisir. Leur dire ma reconnaissance de cette confiance réciproque qui s’est établie au fur et à mesure et cette impression d’avoir accompli quelque chose ensemble. En feuilletant ces pages, vous les reconnaitrez facilement.

David Lescot, avec qui nous partageons le goût pour les comédies musicales, a décidé d’en écrire une, drôle et décalée. Rodolphe Burger a accepté la carte blanche proposée. Joël Pommerat, Pippo Delbono et Gisèle Vienne présentent leur dernière création, je les prends comme un cadeau. ELLE SERA LA SAISON DES DÉSIRS ASSOU VIS ET DES PRIÈRES EX AUCÉES

Depuis une fameuse création dans la Cour d’honneur du Palais des Papes, je bouillais de pouvoir inviter et présenter à Mulhouse le metteur en scène anglais Simon McBurney. Pas seulement parce que c’est l’un des plus grands metteurs en scène actuels mais par ambition pour notre scène située aux trois frontières. La prestigieuse Schaubühne de Berlin nous en donne l’occasion. ELLE SERA LA SAISON DU MOUVEMENT ET DU FUTUR

Une femme se déplace de David Lescot, Grand Finale d’Hofesh Shechter, On s’en va de Krzysztof Warlikowski. Autant de titres de spectacle de cette saison qui nous encouragent fortement au mouvement. Regardons vers l’avenir : La nouvelle classe préparatoire forme les comédiens et les metteurs en scène de demain dans un juste reflet de la diversité de notre société. Le réseau étendu des partenaires est prêt pour accompagner les projets les plus fous. Les Amis de La Filature, bienveillants, attendent de pied ferme le nouveau projet. Avec la brillante équipe de La Filature, nous avons créé une commission « Filature de demain et développement durable » car le temps est venu pour La Filature de s’inventer un futur. POUR MOI AUSSI LE MOMENT EST VENU

La Filature et moi avons traversé huit merveilleuses années. J’y ai rencontré des personnes magnifiques, partenaires, élus, journalistes, collègues, tout aussi attachés à notre maison. J’y ai côtoyé des artistes exceptionnels qui me troublent toujours autant. J’y ai trouvé un public exigeant qui m’impressionne et m’intimide toujours par sa pertinence et sa sensibilité. J’y ai poursuivi des rêves… J’emporte tout avec le désir et le plaisir intacts. Très bonne saison à tous

M O N I C A G U I L L O U E T- G É L Y S


THÉÂTRE UNE FEMME SE DÉPLACE David Lescot 11 FANTA Z JA

Anna Karasińska 19 MARGARETE

Janek Turkowski 21 ON S’EN VA

Hanokh Levin Krzysztof Warlikowski 23 TRIPT YQUE

Marion Muller-Colard Sandrine Pirès 31 COSMIK DEBRIS Paul Schirck 33 CONTES ET LÉGENDES Joël Pommerat 39 OTHELLO

William Shakespeare Aurore Fattier 41 L A SCORTECATA

Giambattista Basile Emma Dante 43

L A TABLÉE

Maud Galet Lalande & Ahmed Amine Ben Saad 71

Hofesh Shechter Company 15

LES MILLE ET UNE NUITS Guillaume Vincent 79

Cezary Tomaszewski 25

REBOTA REBOTA Y EN TU CAR A EXPLOTA

Kaori Ito & Ballet Nacional Chileno 27

Agnés Mateus & Quim Tarrida 81 L’HOMME DE PLEIN VENT

Marguerite Bordat, Hervé Pierre & Pierre Meunier 87 PELLÉ AS ET MÉLISANDE

¿ PUEDO FLOTAR ?

NÄSS (LES GENS)

Fouad Boussouf 37 DANCE N’ SPEAK EASY Cie Wanted Posse 53 PASIONARIA

La Veronal 65

BÂTON

Núria Guiu Sagarra + Sonia Gómez & Ramon Balagué 77

Perrine Mornay 93 LE PÈRE

Stéphanie Chaillou Julien Gosselin 95 FÉMININES

Pauline Bureau 107 DER TEICH (L’ÉTANG)

L A GIOIA

CENTAURES, QUAND NOUS ÉTIONS ENFANTS

Don DeLillo Julien Gosselin 55

CEZARY GOES TO WAR

Maurice Maeterlinck Julie Duclos 91

Robert Walser Gisèle Vienne 111

JOUEURS, MAO II, LES NOMS

GRAND FINALE

BAD TR ANSL ATION Cris Blanco 73

ENTR AILLES Pauline Ribat 49

Pippo Delbono 51

DANSE

Fabrice Melquiot, Camille & Manolo 113 SOPHIA AR AM 117 PANIQUE !

LIKES + A VORE

ACQUA ALTA – NOIR D’ENCRE Adrien M & Claire B 89 RADICAL VITALITY, SOLOS ET DUOS Marie Chouinard 99 SSPECIESS

Daniel Linehan 101 ATTENDS, ATTENDS, ATTENDS… (POUR MON PÈRE) Jan Fabre 103 OUTSIDERS, LA RENCONTRE Aude Lachaise 105 MAY B

AND MY HE ART ALMOST STOOD STILL Ari Teperberg 61

Copi Joséphine de Meaux 121

Maguy Marin 123

I, DAREEN T.

PISCINE(S)

Valérie Onnis & Daniel Darius 135

Dareen Tatour & Einat Weizman Nitzan Cohen 63

François Bégaudeau Matthieu Cruciani 127

KINGDOM

L A PITIÉ DANGEREUSE (UNGEDULD DES HER ZENS)

Agrupación Señor Serrano 69

Stefan Zweig Simon McBurney 129 

… DE OTOÑO


MUSIQUE CAST-A-NET + BEDMAKERS 9 RODOLPHE BURGER 13 AMIR ELSAFFAR 35 JEANNE ADDED 47 CABO SAN ROQUE 59

JEUNE PUBLIC LES OMBRES BLANCHES Nathalie Pernette 137 LA FILLE QUI NE VOULAIT PAS MONTRER SES DENTS Cie Pirate 138 COMME C’EST ÉTRANGE

LE TRIO JOUBRAN 67

Söta Sälta, Cie Sillidill 139

RED DESERT ORCHESTRA & KALADJULA BAND 75

HOCUS POCUS Cie Philippe Saire 140

ANTOINE « TATO » GARCIA 85 LEYLA MCCALLA + MAYRA ANDRADE 109

LE VOYAGE SUPERSONIQUE Thierry Balasse 141 L’ENFANT OCÉAN

PAPANOSH, ROY NATHANSON & NAPOLEON MADDOX + THÉO GIRARD QUARTET 115

Jean-Claude Mourlevat Frédéric Sonntag 142

BRECKER, LIEBMAN, COPLAND QUINTET 125

POURQUOI PAS ! Tof Théâtre 143

TRIO AÏRÉS + DAS KAPITAL 131 LES AMAZONES D’AFRIQUE 133

CIRQUE HOTEL

Cirque Éloize 45 UDUL

Los Galindos 83 LA GALERIE

Machine de Cirque 119

ARTS VISUELS WIKTORIA WOJCIECHOWSKA LUCAS OLIVET 147 RÉGIONALE 20 147 FATOUMATA DIABATÉ OMAR VICTOR DIOP ANGE-FRÉDÉRIC KOFFI KING MASSASSY 148 JANE EVELYN ATWOOD 148 SMITH 148 CHRISTOPHE BOURGUEDIEU

Biennale de la Photographie de Mulhouse 148

FESTIVALS FOCUS POLOGNE 17 SCÈNES D’AUTOMNE EN ALSACE 29 LES VAGAMONDES 57 QUINZAINE DE LA DANSE 97

FILATURE NOMADE QUE DU BONHEUR (AVEC VOS CAPTEURS) Thierry Collet 145 MAHMOUD & NINI

Henri jules Julien 145 LE SYNDROME DU BANC DE TOUCHE

Léa Girardet Julie Bertin 145

ET AUSSI Pour les enfants 136

La Filature Nomade 145 Arts visuels 147 Rencontres 151 Ateliers 153

Tous les publics 155

Culture et éducation 157

Renseignements pratiques 158 Tarifs et abonnements 159 Équipe 162

Partenaires 163

Opéra national du Rhin 165 Orchestre symphonique de Mulhouse 166 Médiathèque 167

Calendrier saison 19-20 168


CAST-A-NET Sylvie Courvoisier, Israel Galván, Evan Parker, Mark Feldman, Ikue Mori

+ BEDMAKERS « Tribute to an Imaginary Folk Band »


F E S T I VA L M É T É O – M U L H O U S E JAZZ mardi 27 août 20h

AU THÉÂTRE DE LA SINNE

39 rue de la Sinne, Mulhouse 3h environ entracte inclus

Bien plus qu’une pianiste concertiste, Sylvie Courvoisier est une acrobate qui jongle avec les sons et les tonalités. Elle, qui aime sortir de sa zone de confort, réunit aujourd’hui des artistes venus d’horizons très divers. Pendant cinq années, elle tourne avec des stars du flamenco tel Israel Galván, le danseur qui sait se faire percussion et dont La Fiesta n’est pas passée inaperçue la saison dernière à La Filature. Cette fois-ci, c’est lui qui va se retrouver confronté à des artistes qui n’ont aucune idée du flamenco, l’obligeant à son tour à sortir de ses habitudes gestuelles et musicales et à s’ouvrir au terrain de l’improvisation. Ses partenaires, tous plus prestigieux les uns que les autres, sont Evan Parker le saxophoniste héritier de Coltrane, le violoniste Mark Feldman ou encore Ikue Mori, collaborateurs réguliers de John Zorn. Une énergie magique qui s’annonce comme plus proche des sons contemporains que du jazz avec quelques envolées électroniques. La deuxième partie de cette soirée fera quant à elle cohabiter le blues illuminé de John Fahey avec des mélodies traditionnelles de folk irlandaise, en passant par l’intense sobriété du guitariste écossais Bert Jansch. Tout ceci porté par le quartet acoustique Bedmakers en improvisation libre. Sylvie Courvoisier ist mehr als Konzertpianistin, sie ist eine Akrobatin, die mit Tönen und Tonarten jongliert. Sie bewegt sich darüber hinaus gerne in unbequemen Fahrwassern, heute umgeben sie sehr unterschiedliche Künstler, wie zum Beispiel Israel Galván, ein Tänzer, der sich in Percussion verwandeln kann und sie mit Improvisation konfrontiert. Eine magische Energie, die wohl eher in zeitgenössischer Musik als im Jazz zum Ausdruck kommen wird, mit Elektro-Klängen.

9

SOIRÉE D’OU VERTURE DU F E ST I VA L M É T É O

en partenariat avec La Filature C A S T-A-N E T

1h15

CO M P O S I T I O N, PI A N O DA N S E

Israel Galván

Sylvie Courvoisier

S A XO PH O N E T ÉN O R E T S O PR A N O

Evan Parker V I O LO N Mark Feldman ÉL EC T RO N I Q U E Ikue Mori PH OTO © Caroline Mardok et Felix Vazquez PRO D U C T I O N Association MÛ. B ED M A K ER S

1h15 Tribute to an Imaginary Folk Band S A XO PH O N E T ÉN O R , C L A R I N E T T E

Robin Fincker V I O LO N Mathieu Werchowski CO N T R EB A S S E Dave Kane B AT T ER I E Fabien Duscombs PRO D U C T I O N Freddy Morezon CO PRO D U C T I O N Banlieues Bleues ; Jazzdor.


UNE FEMME SE DÉPLACE David Lescot


COMÉDIE MUSICALE vendredi 20 sept. 20h samedi 21 sept. 19h

GRANDE SALLE

2h environ création 2019

OU V ERTURE SA ISON 19-20

David Lescot est bien connu du public de La Filature. Vrai touche-à-tout, il écrit, met en scène, compose, joue de plusieurs instruments et rassemble régulièrement musiciens et comédiens sur un même plateau pour nous livrer des spectacles qui se transforment à l’occasion en concert. Pour cette nouvelle création, le voilà qui franchit le pas et écrit une véritable comédie musicale ; conscient que le théâtre le plus léger et le plus drôle peut receler des trésors de profondeurs. L’histoire est celle d’une femme d’aujourd’hui menant une vie bourgeoise et qui, soudain, se découvre un pouvoir surnaturel : celui de voyager dans le temps de sa propre vie. Elle en vient à se déplacer dans son histoire – passée et à venir – et se faisant, à influencer le cours de sa vie. Ce déplacement est donc également l’histoire d’une émancipation. Celle d’une femme qui désormais a son mot à dire sur le déroulement des choses. Comme dans toutes les comédies musicales, on y danse et les scènes les plus prosaïques deviennent des envolées oniriques. Les mots sont transportés par la musique (pop, soul…) ou simplement proférés en rythme (spoken word). Les comédiens savent tout faire : danser et chanter leur est si naturel qu’il peut nous prendre l’envie de faire de même. Die Geschichte dieses Musicals erzählt von einer modernen Frau, die ein gutbürgerliches Leben führt und plötzlich eine übernatürliche Kraft in sich entdeckt: sie kann in ihrem eigenen Leben Zeitreisen machen. Und das tut sie dann auch – in die Vergangenheit, in die Zukunft – was schließlich auf ihr ganzes Leben Einfluss nimmt. Die Schauspieler können alles: tanzen und singen scheint so natürlich für sie zu sein, dass man es am liebsten gleich selbst tun würde.

11

20 sept. 19h en entrée libre vernissage de l’exposition de Wiktoria Wojciechowska et de Lucas Olivet (p.147) DAV I D LESCOT

artiste associé à La Filature, Scène nationale – Mulhouse AV EC Candice Bouchet, Élise Caron, Pauline Collin, Ludmilla Dabo, Matthias Girbig, Alix Kuentz, Emma Liégeois, Yannick Morzelle, Antoine Sarrazin, Marie Desgranges, Jacques Verzier B AT T ER I E Anthony Capelli C L AV I ER S Fabien Moryoussef B A S S E Philippe Thibault G U I TA R E Ronan Yvon T E X T E, M U S I Q U E, M I S E EN S C ÈN E David Lescot, C H O R ÉG R A PH I E Glyslein Lefever assistée de Rafael Linares Torres, D I R EC T I O N M U S I C A L E Anthony Capelli, CO L L A B O R AT I O N A RT I S T I Q U E Linda Blanchet, S C ÉN O G R A PH I E Alwyne de Dardel, CO S T U M E S Mariane Delayre, LU M I ÈR E S Paul Beaureilles, S O N Alex Borgia, A S S I S TA N T S TAG I A I R E M I S E EN S C ÈN E Aurélien Hamard Padis, PRO D U C T I O N Véronique Felenbok, Marion Arteil, D I F F U S I O N Carol Ghionda, PH OTO © Christophe Raynaud de Lage. PRO D U C T I O N Cie du Kaïros. CO PRO D U C T I O N La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Théâtre de la Ville, Paris ; Printemps des Comédiens ; Théâtre de Villefranchesur-Saône ; Scène nationale de Sète.


LE COUSCOUS CLAN DE RACHID TAHA & RODOLPHE BURGER


CONCERT POP ROCK AVEC DES INVITÉS SURPRISE mercredi 25 sept. 20h

GRANDE SALLE

1h30

TARIF ÉVÉNEMENT

D E S A I N T E - M A R I E -A U X- M I N E S À MULHOUSE, EN PASSANT PAR ALGER, PARIS, LONDRES, NEW YORK…

« Je suis très honoré d’être invité par Monica à revenir à La Filature dans le cadre de sa dernière programmation. D’autant que j’avais eu le privilège, avec Mathilde Monnier, d’ouvrir sa première saison avec un mémorable spectacle dédié au Velvet Underground. Je n’ai pas hésité longtemps : j’ai tout de suite pensé à proposer un concert du Couscous Clan, le groupe que nous avions formé avec mon regretté frère et ami Rachid Taha. Les derniers mots de Rachid, après notre concert à Marseille, le 1er septembre 2018 (douze jours avant son décès brutal) ont été : “Habibi, on est le meilleur groupe d’Afrique du monde ! Il faut qu’on aille enregistrer un album au studio à Sainte-Marie !” Sainte-Marie-aux-Mines, c’était sa deuxième ville natale, celle où il avait été parachuté depuis son bled, à l’âge de 10 ans. C’est donc tout naturellement à Sainte-Marie, au Café du Parc, chez Mehdi, en 2013, que nous sommes allés transformer une bonne blague de Rachid (“on devrait faire un groupe ensemble, on l’appellerait le Couscous Clan”) en affaire « sérieuse ». Quelques concerts de légende s’en sont suivis. Un album live à venir est là pour en témoigner. Mais jouer à Mulhouse était dans nos projets. Nom de code : Choucroute Clan… Rachid aimait signaler que son couscous préféré était le couscous au chou, et il est bien le seul à être parvenu à me faire chanter en alsacien (sur une musique algérienne). Le groupe se produira sans lui, mais avec ses musiciens les plus fidèles et avec des invités surprise qui viendront spécialement célébrer dans la joie la mémoire de notre Habibi alsaco-algérien. » Rodolphe Burger

13

Rodolphe Burger Sofiane Saïdi LU T H, M A N D O L E Hakim Hamadouche C L AV I ER S Kenzi Bourras B AT T ER I E Franck Mantegari B A S S E Idris Badarou G U I TA R E, C H A N T CHANT

ET

des invités surprise

PH OTO

© Julien Mignot Michaëlle Roch.

PRO D U C T I O N


GRAND FINALE Hofesh Shechter Company


DANSE mercredi 2 oct. 20h

GRANDE SALLE

Né en Israël et formé à la très célèbre Batsheva Dance Company, Hofesh Shechter, qui a depuis choisi Londres comme port d’attache, est considéré à juste titre comme l’un des chorégraphes les plus doués de sa génération. Véritables concentrés d’énergie, ses créations (dont il signe également les musiques la plupart du temps) triomphent dans le monde entier et sont portées par des interprètes d’excellence aux identités multiples. Accueilli pour la première fois à La Filature, il nous offre avec Grand Finale une fresque monumentale pour un ensemble exceptionnel de danseurs et de musiciens live, une réflexion superbe sur le chaos du monde. Alors oui, ce spectacle évoque la mort, les murs, les guerres, les attentats et un sentiment de fin inéluctable. Mais par la grâce des danseurs bluffants d’engagement et de virtuosité, par la chorégraphie ciselée et organique métissée de danses traditionnelles, par la force d’une musique vibrante distillée en live et par la radicalité de son propos, il parvient à nous emmener au-delà d’une simple vision désenchantée du monde. C’est sombre et beau, mystérieux et grave. On sursaute parfois, on en ressort certes un peu essorés, un peu inquiets, mais surtout éblouis devant ces bribes de joie, de fête et de fraternité d’une humanité qui résiste. Immanquable. Hofesh Shechter wurde in Israel geboren, tanzte in der berühmten Tanzcompany Batsheva Dance und gilt als einer der begabtesten Choreographen seiner Generation. Seine Tanzstücke sind energiegeladen, sie triumphieren in der ganzen Welt und werden von herausragenden Tänzern aus aller Welt interpretiert. Mit Grand Finale bietet er ein monumentales, virtuoses Fresko für Tänzer und Musiker – und eindrucksvolle Gedanken über das Chaos in der Welt. Es ist düster, schön, geheimnisvoll, ernst.

15

1h45 entracte inclus (spectacle avec fumigènes et effets stroboscopiques) TARIF ÉVÉNEMENT APÉRO PHOTO

2 oct. 19h15 en galerie (p.149) DISTRIBUTION

en cours

C H O R ÉG R A PH I E, M U S I Q U E O R I G I N A L E

Hofesh Shechter, S C ÉN O G R A PH I E , CO S T U M E S Tom Scutt assisté de Rosie Elnile, LU M I ÈR E S Tom Visser, CO L L A B O R AT I O N M U S I C A L E Nell Catchpole, Yaron Engler, D I R EC T EU R A RT I S T I Q U E A S S O C I É Bruno Guillore, PERCU S S I O N S S U R B A N D E O R I G I N A L E

Hofesh Shechter, Yaron Engler, T R A N S C R I P T I O N PA RT I T I O N Christopher Allan, M U S I Q U E S A D D I T I O N N EL L E S Merry Widow Waltz de Franz Lehár par le London Philharmonic Orchestra, arrangements par Glocken Verlag Limited ; Andante Cantabile String Quartet No.1 et Suite No.4 in G Major de Pyotr Tchaikovsky ; Russian Tune de Vladimir Zaldwich, PH OTO © Rahi Rezvani. PRO D U C T I O N Hofesh Shechter Company sur une commande de Georgia Rosengarten. PA RT EN A I R E S Sadler’s Wells ; Théâtre de la VilleParis / La Villette-Paris ; Brighton Dome and Festival. CO M M A N D E Colours International Dance Festival Stuttgart ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Romaeuropa Festival ; Theatre Royal Plymouth and Marche Teatro / Inteatro Festival avec Danse Danse Montréal ; HELLERAUEuropean Center for the Arts Dresden en coopération avec Dresdner Musikfestspiele ; Dansens Hus Oslo ; Athens and Epidaurus Festival ; HOME Manchester ; Scène nationale d’Albi.


FOCUS POLOGNE du 9 oct . au 15 nov.

Rares sont les pays à pouvoir se targuer d’avoir une culture théâtrale aussi forte que la Pologne. Si au 20e siècle Jerzy Grotowski ou Tadeusz Kantor ont été les grands réformateurs du théâtre occidental, c’est dans la lignée de grands maîtres comme Krystian Lupa ou plus récemment Krzysztof Warlikowski qu’une nouvelle vague de metteurs en scène surgit aujourd’hui. En partenariat avec le festival suisse Culturescapes consacré cette année à la Pologne, voici un aperçu de cette génération qui a grandi sur les ruines du bloc communiste, dans un pays qui n’a fait son entrée dans la communauté européenne qu’en mai 2004. Marta Górnicka, que nous avions accueillie avec son Requiemachine en 2013, ouvrira le bal au Theater Basel le 5 octobre pour l’inauguration du festival. Ensuite Anna Karasińska, la nouvelle égérie de la scène polonaise invitée sur les scènes du monde entier de Munich à Québec en passant par Bruxelles, présentera son Fantazja à Mulhouse, suivie par Janek Turkowski, puis Cezary Tomaszewski. Quant à Krzysztof Warlikowski, leur aîné, il n’est plus un inconnu à La Filature où il revient avec On s’en va, un nouveau spectacle unanimement salué par la critique. L’exposition photo de cette rentrée, une conférence de Jean-Pierre Thibaudat et diverses rencontres viendront compléter le panorama de cette scène artistique à la remarquable vitalité. Malgré l’arrivée au pouvoir en 2015 du parti Droit et Justice, qui entend faire de la culture une arme politique au service de l’identité nationale, les artistes polonais se mobilisent et provoquent dans tout le pays des débats passionnés qui franchissent les frontières.

17

I N AU G U R AT I O N À L A F I L AT U R E

9 oct. 19h en entrée libre 3 S PEC TAC L E S

à La Filature (p.19 à 23) 1 S PEC TAC L E

à La Kaserne (p.25) 1 R EN CO N T R E

D’où vient le nouveau théâtre polonais ? avec Jean-Pierre Thibaudat et des artistes polonais 12 oct. 17h, entrée libre 1 EXPOSITION

de Wiktoria Wojciechowska et Lucas Olivet jusqu’au 27 oct. (p.147)


FANTAZJA Anna Karasińska


FOCUS POLOGNE THÉÂTRE mercredi 9 oct. 20h jeudi 10 oct. 20h

SALLE MODULABLE

1h en polonais surtitré en français et en allemand FOCUS POLOGNE

Quel contrat signent le public et les artistes pour faire émerger un monde sur le plateau qui annule provisoirement notre incrédulité ? Notre imagination a-t-elle des limites ? Existe-t-il des phénomènes ou des choses que nous ne pouvons pas représenter au théâtre ? Anna Karasińska est l’une des créatrices les plus originales à avoir émergé sur la scène polonaise ces dernières années. Initialement, elle n’appartient pourtant pas au monde du théâtre, mais à celui du cinéma dans lequel elle a remporté de nombreux prix dans divers festivals internationaux. Depuis 2015, elle s’invite régulièrement sur les plus prestigieuses scènes de son pays pour jouer avec les conventions mêmes du théâtre et les attentes des spectateurs. Dans Fantazja, elle se glisse dans la salle et d’une voix malicieuse demande aux six acteurs de faire exister à tour de rôle une série de personnes. Il ne s’agit pas de personnages de théâtre ou de célébrités, mais bien de gens comme nous dans des situations anodines. La personne qui a emballé votre boîte de raisins secs dans un pays lointain dont vous ignorez le nom, un voyageur qui attend l’autobus en face de vous, un homme qui plonge dans une rivière… Apparaissent alors des micro-histoires, scènes minimalistes et humoristiques, dans lesquelles l’improvisation joue un rôle majeur et éclaire la magie du réel avec une déconcertante aisance. Une Fantaisie jubilatoire ! Anna Karasińska gehört mit ihrem spielerischen Umgang mit Theaterregeln zu den originellsten KünstlerInnen, die in den letzten Jahren in Polen bekannt wurden. In Fantazja steht die Improvisation im Mittelpunkt. Viele kleine heiter-unbeschwerte Geschichten streichen den Zauber der Realität heraus.

19

du 9 oct. au 15 nov. (p.17) dans le cadre du Festival CULTURESCAPES POLEN 2019 INAUGUR ATION DU FOCUS

9 oct. 19h en entrée libre (p.17) ATELIER THÉÂTRE

avec Anna Karasińska samedi 12 et dimanche 13 oct. (p.153) AV EC Agata Buzek, Dobromir Dymecki, Rafał Maćkowiak, Maria Maj, Zofia Wichłacz, Adam Woronowicz

Anna Karasińska, Magdalena Rydzewska, Jacek Telenga, S C ÉN O G R A PH I E, CO S T U M E S Paula Grocholska, C H O R ÉG R A PH I E Magda Ptasznik, C R É AT I O N LU M I ÈR E S Szymon Kluz, A S S I S TA N T E M I S E EN S C ÈN E , R ÉG I E PL AT E AU Malwina Szumacher, M A N AG ER D E PRO D U C T I O N Katarzyna Białach, PH OTO © Magda Hueckel. PRO D U C T I O N TR Warszawa. M I S E EN S C ÈN E D R A M AT U RG I E


MARGARETE Janek Turkowski


FOCUS POLOGNE THÉÂTRE, PERFORMANCE jeudi 10 oct. 18h45 + 21h30 vendredi 11 oct. 19h + 21h samedi 12 oct. 17h + 20h

SALLE DE COMMISSION

1h spectacle avec écouteurs en anglais avec traduction simultanée en français RENCONTRE

Janek Turkowski est là qui nous accueille. Nous sommes invités à pénétrer en groupe restreint dans un salon aménagé de tapis, de coussins et de tout ce qu’il faut de boissons chaudes pour se sentir comme à la maison. En 2008, il découvre sur un marché aux puces du nord de l’Allemagne, près de la frontière polonaise, une boîte en carton contenant 64 bobines de films 8mm. Chaque bobine contient les images d’une même femme : Margarete Ruhbe. C’est à partir de ces objets vintage – témoins d’une époque révolue – et inspiré par ces images d’une femme qu’il ne connaît pas que l’artiste polonais construit une performance surprenante mêlant vidéo et enquête documentaire. Nous plongeant petit à petit avec lui dans ces documents d’une banalité ordinaire, nous poursuivons une extraordinaire investigation du quotidien de Margarete dans ce qui était le bloc de l’Est. Cette intrusion dans une vie privée pourrait n’être que voyeurisme, pourtant la générosité du regard et la curiosité de Turkowski nous amènent avec beaucoup de délicatesse et d’humour dans un tout autre endroit… Mais ce qui suit ne peut être divulgué. Notre hôte n’a pas son pareil pour ménager ses effets et nous mener avec doigté tout au long de sa narration. C’est aussi un commentaire touchant sur la fragilité de la mémoire et la brièveté de la vie. 2008 findet Janek Turkowski 64 Filmrollen auf einem Flohmarkt an der polnischen Grenze. Sie zeigen alle Bilder aus dem Leben einer Frau: Margarete Ruhbe. Er beginnt nachzuforschen und erzählt uns mit Humor und Feingefühl, was er dabei entdeckt hat. Letztendlich spricht er über die Unbeständigkeit der Erinnerung und die Kürze des Lebens.

21

D’où vient le nouveau théâtre polonais ? avec Jean-Pierre Thibaudat et des artistes polonais 12 oct. 17h, entrée libre FOCUS POLOGNE

du 9 oct. au 15 nov. (p.17) dans le cadre du Festival CULTURESCAPES POLEN 2019 D E E T PA R

Janek Turkowski

V I D ÉO Margarete Ruhbe, Martyna Głowacka, Adam Ptaszynski, Marcin Piatkowski, Janek Turkowski, S C ÉN O G R A PH I E Wiesława Turkowska, Janek Turkowski, M U S I Q U E Roger Anklam, Przemek Radar Olszewski, T R A D U C T I O N S Jeannette Boettcher, Marcin Piatkowski, Andrzej Wojtasik, M A N AG EM EN T Iwona Nowacka, PH OTO © DR. CO PRO D U C T I O N Turkowski & Nowacka ; Kana Theatrical Centre.


O N S ’ E N VA Hanokh Levin Krzysztof Warlikowski


FOCUS POLOGNE THÉÂTRE vendredi 11 oct. 19h samedi 12 oct. 19h

GRANDE SALLE

3h20 entracte inclus en polonais surtitré en français et en allemand dès 16 ans

C’est la troisième fois que la prestigieuse troupe du Nowy Teatr de Varsovie est accueillie à La Filature. Ceux qui ont assisté aux représentations des Français d’après Proust ou du Procès d’après Kafka connaissent le talent hors pair de ses comédiens, exceptionnels par leur présence comme par la complexité avec laquelle ils appréhendent leurs personnages. La pièce d’Hanokh Levin Sur les valises, dont le sous-titre est « comédie en huit enterrements », est ici devenue On s’en va. On y suit la vie de tout un quartier dont les habitants ne supportent plus la petitesse de leur existence. Les personnages sont minés par la déception et convaincus que la vie est ailleurs, ils rêvent de partir et pourtant n’y parviennent pas. La mort semble être la seule échappatoire à cette réalité terrassante. L’action de cette pièce, pleine d’humour et de poésie, est rythmée par une suite d’enterrements comme dans la série américaine Six Feet Under. Levin est né à Tel Aviv en 1943 d’une mère polonaise. L’intelligence de cette mise en scène est d’arriver à faire de la tragédie israélienne une tragédie polonaise. Comme son aîné Krystian Lupa, Warlikowski est préoccupé par la situation de son pays qui semble renouer avec ses anciens démons. Une inquiétude qui montre autant de cruauté que de compassion pour le genre humain. Das Stück von Hanokh Levin mit dem Untertitel „Komödie in sechs Begräbnissen“ umreißt sowohl grausam als auch mitfühlend das Leben eines ganzen Viertels, dessen Bewohner die Enge ihrer Existenz nicht mehr ertragen. Enttäuschte Figuren träumen davon, wegzuziehen, schaffen es aber nicht. Der Tod scheint das einzige Entkommen zu sein. Ein Gleichnis für die Lage, in der sich heute viele Polen befinden?

23

RENCONTRE

D’où vient le nouveau théâtre polonais ? avec Jean-Pierre Thibaudat et des artistes polonais 12 oct. 17h, entrée libre FOCUS POLOGNE

du 9 oct. au 15 nov. (p.17) dans le cadre du Festival CULTURESCAPES POLEN 2019 AV EC Agata Buzek, Andrzej Chyra ou Maciej Stuhr, Magdalena Cielecka, Ewa Dałkowska, Bartosz Gelner, Maciej Gąsiu Gośniowski, Małgorzata Hajewska-Krzysztofik, Jadwiga Jankowska-Cieślak, Wojciech Kalarus, Marek Kalita, Dorota Kolak, Rafał Maćkowiak ou Maciej Stuhr ou Bartosz Bielenia, Zygmunt Malanowicz, Monika Niemczyk, Maja Ostaszewska, Jaśmina Polak, Piotr Polak, Jacek Poniedziałek, Magdalena Popławska T E X T E Hanokh Levin, traduit en polonais par Jacek Poniedziałek, A DA P TAT I O N Krzysztof Warlikowski, Piotr Gruszczyński, M I S E EN S C ÈN E Krzysztof Warlikowski assisté de Katarzyna Łuszczyk et Adam Kasjaniuk, S C ÉN O G R A PH I E, CO S T U M E S Małgorzata Szczęśniak, M U S I Q U E Paweł Mykietyn, LU M I ÈR E S Felice Ross, M O U V EM EN T Claude Bardouil, A N I M AT I O N S, V I D ÉO Kamil Polak, D R A M AT U RG I E Piotr Gruszczyński, CO L L A B O R AT I O N D R A M AT U RG I Q U E Adam Radecki, M AQ U I L L AG E S, PER RU Q U E S Monika Kaleta, R ÉG I E PL AT E AU Łukasz Jóźków, PRO D U C T I O N Hubert Prekurat, D I R EC T EU R T EC H N I Q U E Paweł Kamionka, CO N S T RU C T I O N D ÉCO R Paweł Paciorek, R ÉG I E S O N Mirosław Burkot, R ÉG I E LU M I ÈR E S Dariusz Adamski, R ÉG I E V I D ÉO Antoni Mantorski, T R A D U C T I O N F R A N Ç A I S E Margot Carlier, PH OTO © Magda Hueckel. PRO D U C T I O N Nowy Teatr, Varsovie. CO PRO D U C T I O N Théâtre National de Chaillot, Paris ; La Comédie de Clermont-Ferrand ; Théâtre de Liège ; Hellenic Festival, Athènes ; Bonlieu SN Annecy ; CULTURESCAPES Switzerland, Bâle.


CEZARY GOES TO WAR Cezary Tomaszewski


FOCUS POLOGNE DANSE, PERFORMANCE vendredi 15 nov. 20h

À LA KASERNE

Pour cette performance mi-théâtre dansé, mi-comédie musicale, Cezary Tomaszewski s’inspire de son expérience personnelle avec le comité de conscription de l’armée, par lequel il a été classé en fonction d’un standard militaire de masculinité. En tenue d’aérobic, quatre danseursacteurs exécutent une danse dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle prend ses distances avec les clichés martiaux véhiculés par l’armée. Interprétées par une jeune pianiste, les musiques empruntées à Chostakovitch (War Symphonies) et les mélodies patriotiques du compositeur polonais Stanisław Moniuszko donnent le rythme à une chorégraphie des plus insolites. Tomaszewski, l’une des gloires montantes de la scène polonaise, a une solide formation classique et 15 ans d’expérience en tant que chanteur d’opéra. Il s’est fait remarquer par ses précédentes mises en scène qui ont déplacé Monteverdi dans un bar à lait et Gluck dans une salle de sport. Pour lui la musique est le meilleur outil pour élaborer un théâtre politique. Un geste artistique qui dans un pays comme le sien, de plus en plus nationaliste, homophobe et xénophobe, ne peut laisser indifférent. Lorsque Cezary s’en va en guerre, le rire et la musique classique se transforment en munitions d’un nouveau genre.

départ de La Filature 18h30 (supplément 5 €)

Klybeckstr. 1b, Bâle 1h

A LLER-RETOUR EN BUS

Cezary Tomaszewski bezieht sich auf seine persönliche Erfahrung mit der Musterungskommission der Armee, von der er nach militärischen Kriterien der Männlichkeit eingestuft wurde, und macht daraus eine Performance mit Tanztheater und Musical. Vier Tänzer-Schauspieler in Aerobic-Outfit werden von einer jungen Frau am Klavier begleitet und führen einen Tanz aus, von dem man wohl behaupten kann, dass er sich entschieden von kriegerischen Klischees der Militärs distanziert.

25

FOCUS POLOGNE

du 9 oct. au 15 nov. (p.17) dans le cadre du Festival CULTURESCAPES POLEN 2019 AV EC Michał Dembinski, Weronika Krówka, Oskar Malinowski, Łukasz Stawarczyk

Cezary Tomaszewski, Justyna Wąsik, Klaudia Hartung-Wójciak, S C ÉN O G R A PH I E, CO S T U M E S Bracia (Agnieszka Klepacka, Maciej Chorąży), LU M I ÈR E S Antoni Gralek, Jędrzej Jęcikowski, PH OTO © Pat Mic. PRO D U C T I O N Komuna Warszawa. M I S E EN S C ÈN E

T E X T E, D R A M AT U RG I E


¿ PUEDO FLOTAR ? Kaori Ito Ballet Nacional Chileno


DANSE mardi 15 oct. 20h mercredi 16 oct. 20h

GRANDE SALLE

1h

PROJECTION

On connait bien Kaori Ito, artiste au talent protéiforme et à la sensualité singulière accueillie plusieurs fois à La Filature. Interprète lumineuse pour de nombreux chorégraphes, d’Alain Platel à James Thierrée, elle creuse aussi son propre chemin à travers des créations qui interrogent l’intime. On connait moins par contre son travail lorsqu’elle n’est pas elle-même au plateau, et là n’est pas le moindre intérêt de cette création pour le Ballet National du Chili programmé pour la première fois en France. ¿ Puedo flotar ? Est-ce que je peux flotter ? Comme souvent, la pièce que Kaori Ito signe ici commence par des questions : pourquoi perdons-nous ceux que nous aimons ? Pourquoi les cactus n’ont pas besoin d’eau pour survivre ? C’est quoi humaniser la danse ? Une fois balayées (au sens propre !), les questions laissent place à une troupe jeune et cosmopolite de danseurs qui osent lâcher prise, oubliant leur virtuosité pour dévoiler qui ils sont vraiment. En totale empathie avec le Chili, qui comme son Japon natal tente d’effacer le souvenir de catastrophes climatiques par une exubérance parfois superficielle, Kaori Ito nous offre un voyage ludique faisant feu de tous les langages, ironique parfois jusqu’à l’absurde. Réjouissant ! Kann ich schweben? Warum verlieren wir geliebte Menschen? Warum brauchen Kakteen kein Wasser zum Überleben? Was bedeutet das, Tanz menschlich machen? Die Fragen führen eine junge und kosmopolitische Truppe zusammen, Tänzer, die loslassen können, ihre Virtuosität hintansetzen, um zu zeigen, wer sie wirklich sind. Die Choreographie für das Nationalballett in Chile hat hier ihre Erstaufführung in Frankreich und bietet einen spielerischen, manchmal bis zum Absurden ironischen Abend. Sehr erfreulich!

27

Kaori Ito, un corps impatient documentaire de Tatjana Jankovic 15 et 16 oct. 18h30 1h environ, entrée libre AV EC L E S DA N S EU R S D U B A L L E T N AT I O N A L D U C H I L I Nicolas Berrueta, Facundo Bustamante, Guido Cañete, Gema Contreras, David Correa, Enrique Faúndez, Marine Garcia, Andrés Herrera, Valentín Keller, Fabián Leguizamón, Ombline Noyer, Rodrigo Opazo, Sofía Passarelli, Ignacia Peralta, Amaru Piñones, Gabriela Suazo, Alexandra Romero, Morvan Teixeira, Vanesa Turelli, Ricardo Cifuentes

Kaori Ito, M U S I Q U E Joan Cambon, M U S I Q U E S D U « L AC D E S C YG N E S » arrangements Joan Cambon, interprétation Mariinsky Theatre Orchestra & Valery Gergiev Op. 20, Scène : (Allegro – Allegro giusto) ; Op. 20, Scène 2 : Scène (Moderato assai) ; Op. 20, Introduction : Andante, Allegro, Tempo 1, M U S I Q U E S A D D I T I O N N EL L E S Charles Mingus, Hog Callin’ Blues ; John Kander, Cell Block Tango, D I R EC T EU R A RT I S T I Q U E Mathieu Guilhaumon, CO O R D I N AT I O N A RT I S T I Q U E Cristián Contreras, M A Î T R E D E B A L L E T , A S S I S TA N T R ÉPÉ T I T EU R Kana Nakao, M A Î T R E D E B A L L E T, M I S E EN S C ÈN E Renato Peralta, PH YS I OT H ÉR A PEU T E Ricardo Cifuentes, LU M I ÈR E S Andrés Poirot, PH OTO © Josefina Pérez Miranda. PRO D U C T I O N Centro de Extensión Artístico y Cultural de la Universidad de Chile avec l’aide de l’Institut Français du Chili. C H O R ÉG R A PH I E ORIGINALE


SCÈNES D’AUTOMNE EN ALSACE 7e édition - 5 scènes, 6 compagnies du 2 au 19 nov.

C’est l’automne et pour la 7e fois, le rideau se lève sur la création théâtrale en Alsace. Cinq lieux partenaires du Haut-Rhin proposent un regard sur les artistes de notre territoire. Novembre est synonyme pour le public de curiosité, de découverte et de diversité. Christine Ott, Sandrine Pirès, Paul Schirck, David Séchaud, Pauline Ringeade et la Compagnie Les Anges Nus partagent la singularité de leurs univers. TRIPTYQUE

Marion Muller-Colard Sandrine Pirès Cie Le Gourbi bleu

samedi 2 nov. 17h à l’Espace 110, Illzach (p.31) COSMIK DEBRIS

Paul Schirck Cie L’Armoise commune

mercredi 6 nov. 20h jeudi 7 nov. 19h vendredi 8 nov. 20h à La Filature, Mulhouse (p.33) jeudi 14 nov. 19h vendredi 15 nov. 20h samedi 16 nov. 18h à la Comédie de Colmar A RCHI VOLTE

L A F I L AT U R E, M U L H O U S E

Scène nationale 03 89 36 28 28 www.lafilature.org CO M ÉD I E D E CO L M A R

Centre dramatique national Grand Est Alsace 03 89 24 31 78 www.comedie-est.com C R É A , K I N G ER S H E I M

Pauline Ringeade L’iMaGiNaRiuM

Scène conventionnée jeune public, Espace Tival 03 89 57 30 57 www.crea-kingersheim.com

NANOOK OF THE NORTH

Centre Culturel d’Illzach 03 89 52 18 81 www.espace110.org

FK RZICTIONS

S amedi 9 nov. 20h à l’Espace 110, Illzach

Robert Flaherty Christine Ott, Torsten Böttcher vendredi 15 nov. 19h30 à l’Espace Grün, Cernay

E S PAC E 110, I L L Z AC H

E S PAC E S CU LT U R EL S T H A N N- C ER N AY

Espace Grün à Cernay : 03 89 75 74 88 TA R I F S

QUIPROCOSMOS L’ I NST I T U T PE R SÉ PHON E

Cie Les Anges Nus tout public dès 11 ans

mardi 19 nov. 14h30 séance scolaire à l’Espace Tival, Kingersheim

David Séchaud Cie Placement libre

jeudi 7 nov. 19h vendredi 8 nov. 20h samedi 9 nov. 18h à la Comédie de Colmar

29

Le premier spectacle à plein tarif donne accès aux autres spectacles à 10 € dans toutes les structures. Sur présentation du premier billet.


TRIPTYQUE : HANNAH + BOUCHE COUSUE + LA VIERGE ET MOI Marion Muller-Colard Sandrine Pirès


SCÈNES D’AUTOMNE EN ALSACE THÉÂTRE samedi 2 nov. 17h

À L’ E SPAC E 1 10

Le Triptyque est né de la rencontre de trois femmes : l’autrice Marion Muller-Colard, la metteuse en scène Sandrine Pirès et la comédienne Anne Gaillard ; et de leur préoccupation partagée de ce qui, selon Hannah Arendt, touche à nos « affaires humaines ». Les textes puissants et lyriques correspondent à trois âges de la vie. Sandrine Pirès, séduite par leur universalité et leur intimité, y insuffle son énergie, sa fantaisie et sa maîtrise du plateau. Vivre Le Triptyque, c’est entreprendre une traversée intergénérationnelle, de laquelle nous revenons transformés et grandis. Hannah s’intéresse à notre lien à l’enfance et nous raconte que chacun participe à la grande Histoire. Bouche cousue s’adresse aux adolescents et à l’empreinte qu’il nous reste de cette zone de turbulence, et nous encourage à construire notre identité au-delà du jugement et de l’humiliation. La Vierge et moi confronte la femme idéalisée à la femme réelle. Trois femmes recherchent la consolation. Qui pourra consoler l’amoureuse de l’homme qui ne vient pas ? Et qui consolera les mères inconsolables de n’avoir pas su consoler ? C’est une danse d’existence au pied de l’icône où l’humour et l’amour s’épaulent. Une pièce existentielle sur un air de vaudeville. Hier haben wir ein dreiteiliges Theaterstück, das „menschliche Angelegenheiten“ unter die Lupe nimmt indem es drei Lebensphasen einer Frau erzählt, von der Kindheit zur erwachsenen Frau, und damit sowohl die großen allgemeinen als auch die verborgenen, sehr persönlichen Fragen zum Frauendasein stellt.

31

Centre Culturel d’Illzach 1 avenue des Rives de l’Ill, Illzach 4h15 entractes inclus création à L’Espace 110 TARIF SPÉCIFIQUE

16 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) DÎNER APRÈS-SPECTACLE

avec la Cie le Gourbi Bleu (8 € : informations et réservations auprès de l’Espace 110) SCÈNES D’AU TOMNE EN ALSACE

du 2 au 19 nov. (p.29)

AV EC Anne Gaillard, Sophie Nehama, Juliette Steiner, Matilda Moreillon

Marion Muller-Colard, M I S E Sandrine Pirès, D R A M AT U RG I E H A N N A H Carole Widmaier, CO M P O S I T I O N M U S I C A L E Samuel Colard, S C ÉN O G R A PH I E Sybille du Haÿs, Joachim Reckers, LU M I ÈR E S Christian Peuckert, V I D ÉO Laura Haby, Ivan Castiñeiras, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E E T V I D ÉO Charles Gesegnet, CO S T U M E S Florence Bohnert, A D M I N I S T R AT I O N Audrey Thiery, C H A RG ÉE D E PRO D U C T I O N Myrina Branthomme-Widmaier, M O D ÈL E S PH OTO San Zagari, Solène Chilard, Paul Cretet, Mahault Widmaier, PH OTO © Vladimir Lutz. PRO D U C T I O N Cie le Gourbi Bleu. CO PRO D U C T I O N Espace 110, Centre Culturel d’Illzach ; La Cité du Verbe à Missery. TEXTES

EN S C ÈN E


COSMIK DEBRIS Paul Schirck


SCÈNES D’AUTOMNE EN ALSACE THÉÂTRE, MUSIQUE mercredi 6 nov. 20h jeudi 7 nov. 19h vendredi 8 nov. 20h

SALLE MODULABLE

1h50 environ

CRÉATION À LA FILATURE

à l’issue d’une résidence en octobre 2019

Frank Zappa, tel un éclair tonitruant, traverse l’histoire de la musique des années 70 jusqu’à sa disparition en 1993. Compositeur aux multiples facettes, son nom est synonyme d’éclectisme musical, lui qui découvre Edgar Varèse et Igor Stravinsky en même temps que le rhythm and blues. Rock star remplissant des stades de fans inconditionnels aussi bien que compositeur de musique dodécaphonique dirigé par Pierre Boulez, il aura également été tour à tour batteur, guitariste, chef d’orchestre, peintre, écrivain, cinéaste, producteur et a même envisagé sa candidature aux présidentielles américaines de 1992 ! Son œuvre fut aussi foisonnante que son parcours fut engagé. Plutôt que d’écrire un biopic, Paul Schirck imagine un symposium qui rassemblerait six trentenaires, musiciens, militants et cosmologues, qui interrogent l’héritage du compositeur. Interprété par des comédiens-musiciens, Cosmik Debris tient autant d’une fausse conférence que d’un concert ou encore de scènes écrites par Frank Zappa lui-même. Émancipation raciale, liberté sexuelle, écologie : l’univers du maître pourrait-il aujourd’hui nous aider à nous ressourcer et à trouver de nouvelles manières de nous engager ? Cosmik Debris wird von Schauspielern-Musikern dargeboten und ist eine Mischung aus Vortrag, Konzert und Szenen, die Frank Zappa höchst selbst geschrieben hat. Es geht um Rassenemanzipation, sexuelle Freiheit, Ökologie: könnte die Welt des Meisters uns heute frischen Wind bringen und zu neuen Arten des Engagements führen?

33

SCÈNES D’AU TOMNE EN ALSACE

du 2 au 19 nov. (p.29)

AV EC Marie-Ange Gagnaux, Mexianu Medenou, Simon Pineau, Lisa Robert, Camille Roy, René Turquois CO N C EP T I O N, M I S E EN S C ÈN E Paul Schirck, D R A M AT U RG I E Christophe Menier, S C ÉN O G R A PH I E Maxime Kurvers, C R É AT I O N LU M I ÈR E S, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E Ondine Trager, R ÉG I E S O N Mathieu Plantevin, CO S T U M E S, I L LU S T R AT I O N © Julie Camus. PRO D U C T I O N Cie L’Armoise commune. CO PRO D U C T I O N La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Comédie de Colmar, Centre dramatique national Grand Est Alsace ; Théâtre Dijon-Bourgogne, CDN. ACCU E I L EN R É S I D EN C E Agence culturelle Grand Est ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Comédie de Colmar, Centre dramatique national Grand Est Alsace.


AMIR ELSAFFAR TWO RIVERS ENSEMBLE


JAZZ mercredi 13 nov. 20h

GRANDE SALLE

On pourrait dire d’Amir ElSaffar qu’il est l’Ibrahim Maalouf des américains tellement son utilisation de la trompette est caractéristique d’un croisement des cultures. Comme le franco-libanais, l’américain fait sonner son instrument dans des tonalités orientales qui lui ouvrent un vaste champ d’expérimentations fusionnant jazz et musique arabe. Né en 1977 à Chicago d’une mère américaine et d’un père irakien, Amir s’est d’abord formé au classique avant de se tourner vers le jazz, genre dans lequel il excellera aux côtés de Cecil Taylor ou encore de Vijay Iyer. C’est en 2001 qu’il effectue un premier voyage à Bagdad pour se former à la tradition du maqâm : un genre musical complexe, lancinant et poétique, qui puise ses origines directement de l’époque des Abbassides et fait le ciment de l’identité culturelle de l’Irak. En plus de l’arabe, il apprend auprès des rares maîtres restés dans ce pays le chant maqâm et le santour (instrument de la famille des cithares sur table). Avec son sextet Two Rivers qui réunit des artistes issus du monde du jazz comme de la musique orientale, il produit trois albums unanimement salués par la critique. Tous s’accordent à voir en lui un créateur unique qui, bien que profondément ancré dans une musique traditionnelle, invente une esthétique nouvelle portant un style bien arrêté vers l’improvisation. Deux rivières qui – tels le jazz et le maqâm – irriguent de nouvelles terres musicales. Amir Elsaffar spielt seine Trompete in orientalischen Tonlagen und verbindet dabei Jazz und arabische Musik. Er wurde 1977 in Chicago geboren, hat eine amerikanische Mutter und einen irakischen Vater. Bevor er zum Jazz überging, studierte er klassische Musik. 2001 ging er nach Bagdad, um sich in der Maqam-Musik ausbilden zu lassen. Mit seinem Sextett Two Rivers, dessen Mitglieder sowohl Jazz- als auch orientalische Musiker sind, hat er drei Alben produziert, die alle sehr gute Kritiken bekamen.

35

1h20 dans le cadre du Festival Jazzdor en partenariat avec le Festival Météo – Mulhouse avec la complicité de la Fondation Royaumont APÉRO PHOTO

13 nov. 19h15 en galerie (p.149) T RO M PE T T E, S A N TO U R , C H A N T

Amir ElSaffar B AT T ER I E Nasheet Waits PERCU S S I O N S, O U D Zafer Tawil B A S S E Carlo DeRosa S A XO PH O N E T ÉN O R Ole Mathisen B O UZO U K I Tareq Abboushi PH OTO

© Michael Crommett Blank Forms.

PRO D U C T I O N


NÄSS (LES GENS) Fouad Boussouf C ie M a s s a l a


DANSE mercredi 20 nov. 20h jeudi 21 nov. 19h

SALLE MODULABLE

55 min

ATELIER DANSE

Après Transe et Esperluette, la C Massala revient à La Filature avec une création pour sept interprètes masculins de haute volée. L’écriture de Fouad Boussouf, rétif à toute étiquette, se situe au croisement d’un hip-hop épuré, de la danse et du cirque contemporain. Originaire du Maroc, le chorégraphe aspire à jeter des ponts entre cultures et générations. Inspiré par les contrastes de la société marocaine et par l’ébullition permanente qui y règne, il ose avec NÄSS (les gens en arabe) la confrontation entre populaire et urbain, rituel et modernité. De cette friction jaillit un spectacle fédérateur et généreux, porté par le rythme obsédant d’un savant mix de sonorités immémoriales et de musique électro. Empruntant aux danses populaires nord-africaines et à la transe gnawa, la pièce fait dialoguer subtilement le profane et le sacré. Nul décor sur la scène, habillée seulement par un ciel doux et tourmenté au lointain, comme un ailleurs possible vers lequel les hommes retournent sans cesse. Le spectaculaire n’est pas là, mais dans la puissance de ce collectif de danseurs, dans l’énergie tribale et quasi hypnotique qui abolit les frontières avant de nous emporter, nous, les gens. ie

Der Stil von Fouad Boussouf lässt sich schwer einordnen, er liegt zwischen veredeltem Hip-Hop, zeitgenössischem Tanz und Zirkus. Er selbst stammt aus Marokko und strebt danach, Kulturen und Generationen zusammenzubringen. Dieses Stück bezieht sich auf nordafrikanische Volkstänze und Gnawa-Transe, wobei Heiliges und Profanes in einen subtilen Dialog treten.

37

avec Fouad Boussouf mercredi 20 nov. (p.153) VERNISSAGE

de l’exposition de La Régionale 21 nov. 20h30 (p.147) AV EC Elias Ardoin ou Yanice Djae, Sami Blond, Mathieu Bord, Maxime Cozic ou Teddy Verardo, Loïc Elice, Justin Gouin, Nicolas Grosclaude C H O R ÉG R A PH I E Fouad Boussouf assisté de Bruno Domingues Torres, LU M I ÈR E S Fabrice Sarcy, CO S T U M E S, S C ÉN O G R A PH I E Camille Vallat, S O N, A R R A N G EM EN T S Roman Bestion, V I D ÉO Floriane Pinard, A D M I N I S T R AT I O N, PRO D U C T I O N Nicolas Gilles, D I F F U S I O N, D É V ELO PPEM EN T Petya Hristova, R EL AT I O N S PR E S S E Cédric Chaory, PH OTO © Charlotte Audureau. PRO D U C T I O N Cie Massala. CO PRO D U C T I O N Théâtre Jean Vilar,Vitry-sur-Seine ; Le Prisme, Élancourt ; Institut du Monde Arabe, Tourcoing ; Fontenay-enScènes, Fontenay-sous-bois ; Théâtre des Bergeries, Noisy-le-Sec ; La Briqueterie, CDC du Val-de-Marne ; Le FLOW, Pôle Culture Ville de Lille ; Adami ; Institut Français de Marrakech.


CONTES ET LÉGENDES Joël Pommerat


THÉÂTRE jeudi 21 nov. 19h vendredi 22 nov. 20h

GRANDE SALLE

1h30 environ création 2019

Une dizaine d’acteurs sont sur scène. Beaucoup sont jeunes et presque tous sont des nouveaux venus dans la cosmogonie de Joël Pommerat. Pas de doute, avec Contes et légendes (nom d’une collection que l’auteur-metteur en scène adulait lorsqu’il était gamin), Joël Pommerat va surprendre son public. Loin des chaos de la Révolution Française qui secouaient son précédent spectacle (Ça ira (1) Fin de Louis présenté en 2016 à La Filature), cette dernière pièce est consacrée à l’adolescence. Sujet passionnant que l’artiste projette dans un futur à portée de main puisqu’il introduit à même sa fiction les mythes qui entourent le monde des créatures artificielles. Comment l’adolescent va-t-il bien pouvoir se construire au contact de robots, d’androïdes ? Quel est cet univers qui se bâtit sous ses yeux ? Cette histoire n’est pas qu’une anticipation. L’ultra-technologie est là. Elle soulage l’humain et le menace aussi. Pour Joël Pommerat, attentif aux plus infimes des variations qui forgent les liens amoureux et sociaux, l’exploration de l’humanité aux prises avec l’intelligence de la machine est un enjeu que le théâtre doit explorer sans craindre les zones troubles. C’est ce qu’il fait, sur une scène modelée par le son et les lumières. Joël Pommerat interessiert sich für das Teenager-Alter. Ein sehr interessantes Thema, das er in der nahen Zukunft ansiedelt. Wie kann ein Teenager umringt von Robotern und Androiden zu sich selbst finden? Welche Welt entsteht da vor seinen Augen? Die Super-Technologie ist längst verfügbar und das Theater muss sie ausloten, ohne Angst vor ihren Dunkelzonen.

39

LECTURE LEVER DE RIDEAU

22 nov. 19h (p.151)

VERNISSAGE

de l’exposition de La Régionale 21 nov. 20h30 (p.147) AV EC Prescillia Amany Kouamé, Jean-Édouard Bodziak, Elsa Bouchain, Lena Dia, Angélique Flaugère, Lucie Grunstein, Lucie Guien, Marion Levesque, Angeline Pelandakis, Mélanie Prezelin T E X T E, M I S E EN S C ÈN E

Joël Pommerat, Éric Soyer,

S C ÉN O G R A PH I E, LU M I ÈR E S

CO S T U M E S, R EC H ERC H E S V I S U EL L E S

Isabelle Deffin, H A B I L L AG E Tifenn Morvan, Karelle Durand, Lise Crétiaux, PER RU Q U E S Julie Poulain, S O N François Leymarie, D R A M AT U RG I E Marion Boudier, R EN FO RT D R A M AT U RG I E Élodie Muselle, A S S I S TA N T D R A M AT U RG I E, D O CU M EN TAT I O N

Roxane Isnard, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Emmanuel Abate, R ÉG I E S O N Philippe Perrin, R ÉG I E LU M I ÈR E S Gwendal Malard, Jean-Pierre Michel, R ÉG I E PL AT E AU Pierre-Yves Le Borgne, H A B I L L AG E Élise Leliard, CO N S T RU C T I O N D ÉCO R S Ateliers de Nanterre-Amandiers, PH OTO © DR Cie Louis Brouillard. PRO D U C T I O N Cie Louis Brouillard. CO PRO D U C T I O N Nanterre-Amandiers, CDN ; La Coursive, SN de La Rochelle ; La Comédie de Genève ; La Filature, SN de Mulhouse ; Le Théâtre Olympia, CDN de Tours ; Espace Malraux, SN de Chambéry et de la Savoie ; Théâtre français du Centre national des Arts du Canada, Ottawa ; Bonlieu, SN d’Annecy ; L’Espace Jean Legendre, Théâtre de Compiègne ; La Comète, SN de Châlons-en-Champagne ; Le Phénix, SN de Valenciennes ; L’Estive, SN de Foix et de l’Ariège ; MC2, SN de Grenoble ; Le Théâtre des Bouffes du Nord ; en cours : le Théâtre National de Bruxelles ; La Criée, Théâtre National Marseille.


OTHELLO William Shakespeare Aurore Fattier


THÉÂTRE jeudi 28 nov. 19h vendredi 29 nov. 19h

GRANDE SALLE

3h30 entracte inclus

INTRO-MINUTE

1604 : voici la date de la première représentation d’Othello, le Maure de Venise, une tragédie amoureuse et politique qui a traversé les siècles jusqu’à venir heurter notre monde contemporain avec une capacité de subversion que le temps n’a pas émoussée. Othello, admirable guerrier et talentueux général, est noir. Il épouse Desdémone (qui est blanche), suscitant la rage de son lieutenant Iago qui va dès lors lui inoculer le venin de la jalousie jusqu’à ce que l’impensable ait lieu : Othello assassine Desdémone. Ce texte épidermique brasse des enjeux brûlants, parmi lesquels les questions du racisme et du féminicide. Mais pour Aurore Fattier qui le met en scène en conjuguant théâtre et vidéos filmées en temps réel, il faut aller au-delà des clichés qui encombrent notre réception de la pièce et déplacer l’angle de vue pour entrer de plain-pied dans la poésie shakespearienne où s’entrechoquent avec fureur le désir, la passion et l’érotisme. D’une main ferme, elle propose un spectacle qui, s’autorisant des détours, quitte la fiction pour commenter le statut des héros avant de revenir dans la chair même des dialogues. La représentation vogue continûment du plateau à l’écran de cinéma pour que le public, jamais, ne connaisse le répit. Othello, der Moor aus Venedig, ein ausgezeichneter Krieger und begnadeter General, ist schwarz. Er heiratet Desdemona (sie ist weiß) und zieht den Hass seines Leutnants Jago auf sich. Dieser impft ihm das Gift der Eifersucht ein, bis das Undenkbare geschieht: Othello tötet Desdemona. Das Stück behandelt immer noch brennende Themen, unter anderem Rassismus. Die Tragödie der Liebe und Politik hat Jahrhunderte durchgelaufen und trifft mit derselben subversiven Kraft auf unsere zeitgenössische Welt.

41

29 nov. 18h30 (p.151)

AV EC Koen De Sutter, Marie Diaby, Pauline Discry, Cyril Gueï, Fabien Magry, Vincent Minne, Annah Schaeffer, Jérôme Varanfrain, Serge Wolf

Aurore Fattier, Sébastien Monfè assisté de Daphné Liégeois, M I S E EN S C ÈN E

A DA P TAT I O N, D R A M AT U RG I E

CO L L A B O R AT I O N A DA P TAT I O N E T TR ADUCTION

William Nadylam,

A S S I S TA N T E M I S E EN S C ÈN E E T

Lara Ceulemans, Sarah Brahy, M U S I Q U E Manuel Roland, CO S T U M E S Prunelle Rulens, C R É AT I O N V I D ÉO Vincent Pinckaers, C R É AT I O N LU M I ÈR E S Matthieu Ferry, S C ÉN O G R A PH I E Sabine Theunissen en collaboration avec Simon Detienne, C R É AT I O N S O N Jean-Maël Guyot, C R É AT I O N M AQ U I L L AG E E T CO I F F U R E S Rebecca Flores, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Nathalie Borlée, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E E T V I D ÉO Dylan Schmit, C H EF R ÉG I E PL AT E AU Loic Gillet, R ÉG I E LU M I ÈR E S Renaud Minet, C A M ÉR A M A N PL AT E AU Jessica Champeaux, H A B I L L EU S E Françoise Hottois, M AQ U I L L EU S E Cindy Planckaert, R É A L I S AT I O N CO S T U M E S E T D ÉCO R S Ateliers du Théâtre de Liège, PH OTO © Annah Schaeffer. U N S PEC TAC L E Solarium asbl. PRO D U C T I O N Théâtre de Liège ; DC&J Création avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement fédéral de Belgique et de Inver Tax Shelter. CO PRO D U C T I O N Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Théâtre de Namur ; Mars, Mons Arts de la Scène ; KVS ; Bonlieu, Scène nationale d’Annecy ; Les Célestins, Lyon ; ThéâtredelaCité, CDN Toulouse Occitanie. D R A M AT U RG I E

A S S I S TA N T E A RT I S T I Q U E


LA SCORTECATA Giambattista Basile Emma Dante


THÉÂTRE mardi 3 déc. 20h mercredi 4 déc. 20h jeudi 5 déc. 19h

SALLE MODULABLE

1h en napolitain surtitré en français

Figure du théâtre international, la sicilienne Emma Dante est à la fois comédienne, dramaturge, metteuse en scène et réalisatrice de cinéma. Depuis une vingtaine d’années, elle développe avec sa compagnie un langage où le corps et la parole ne font qu’un. Un théâtre populaire et exigeant où le geste accompagne nécessairement le verbe avec pour seul artifice le talent exceptionnel de ses comédiens qui respirent le bonheur d’être sur scène. Il y a trois ans, Le sorelle Macaluso avait ému le public de La Filature. C’est à nouveau une histoire de sœurs qui nous attend ; des sœurs inspirées par un conte écrit au début du 17e siècle par le poète napolitain Giambattista Basile : Les deux vieilles. Charmé par le son de sa voix, un roi tombe amoureux non pas d’une belle jouvencelle comme il l’imagine, mais d’une vieille femme laide vivant dans un taudis avec sa sœur. Emma Dante a confié les rôles féminins à deux hommes qui les incarnent en puisant dans la bouffonnerie de la commedia dell’arte. Dans un langage souvent fleuri, les deux vieilles nous racontent l’histoire et interprètent tous les protagonistes du conte. Du grand théâtre napolitain, poignant et spectaculaire, qui est aussi une jolie réflexion sur les apparences, la beauté, la vieillesse, l’amour et le désir. Ein König verfällt einer Stimme und verliebt sich nicht, wie erwartet, in ein schönes junges Mädchen, sondern in eine hässliche Alte, die mit ihrer Schwester eine Bruchbude bewohnt. Die Sizilianerin und internationale Theatermacherin hat die zwei weiblichen Rollen mit Männern besetzt, die sie mit der Komik der Commedia dell’Arte spielen. Es ist großes neapolitanisches Theater, bewegend und spektakulär, aber auch ein Hinterfragen des Scheins, der Schönheit, des Alters, der Liebe, des Verlangens.

43

AV EC Salvatore D’Onofrio, Carmine Maringola L I B R EM EN T A DA P T É D E Lo cunto de li cunti de Giambattista Basile, T E X T E, M I S E EN S C ÈN E, D ÉCO R , CO S T U M E S Emma Dante, LU M I ÈR E S Cristian Zucaro, A S S I S TA N T E D E PRO D U C T I O N Daniela Gusmano, A S S I S TA N T M I S E EN S C ÈN E Manuel Capraro, S U RT I T R E S Franco Vena, T R A D U C T I O N D U T E X T E EN F R A N Ç A I S Juliane Regler, CO O R D I N AT I O N, D I F F U S I O N Aldo Grompone, Rome, PH OTO © Festival di Spoleto – ph.MLAntonelli-AGF. PRO D U C T I O N Festival di Spoleto 60 ; Teatro Biondo di Palermo. EN CO L L A B O R AT I O N avec Atto Unico / Compagnia Sud Costa Occidentale.


HOTEL Cirque Éloize


CIRQUE mercredi 4 déc. 19h jeudi 5 déc. 19h vendredi 6 déc. 20h samedi 7 déc. 15h + 19h

GRANDE SALLE

1h20 à voir en famille dès 5 ans en partenariat avec Cezam Grand Est le 7 déc. 15h

Cela fait 25 ans que le Cirque Éloize rayonne depuis son Canada natal vers les scènes du monde entier. Il n’a pas besoin d’imposants chapiteaux pour propager la haute idée qu’il se fait du cirque contemporain. Dans l’enceinte des théâtres, les histoires se racontent tellement mieux qu’égarées sous de trop hautes toiles. L’histoire qui vient à nous se tient dans un hôtel où se croisent des touristes, se retrouvent des amis, sous l’œil attentif de grooms aux costumes colorés. Avec le Cirque Éloize, le show hollywoodien laisse place à l’humain grâce aux récits pensés de A à Z par les membres de l’équipe. Une humilité qui n’empêche pas le public d’en prendre plein la vue. Dans un décor abstrait, traversé de lignes géométriques limpides, triangles et cercles lumineux, cordes hissées qui soulignent la verticalité, les acrobates s’élancent et se dépensent. Leurs gestes sont physiques et précis. Mais c’est la grâce qui domine le ballet accompli sous nos yeux. Et le vertige gagne devant l’incroyable déchaînement d’interprètes virtuoses qui multiplient les numéros : main à main, jonglerie, trapèze, voltige. De sauts en rebonds et rythmé par une musique live, le spectacle est une mise en pratique de ce beau mot qu’est la solidarité. Seit 25 Jahren tourt der aus Kanada stammende Zirkus Éloize in der ganzen Welt. Die Hollywood-Show lässt allerdings Raum für Menschliches, mit Geschichten, die sich die Truppenmitgliedern selbst ausdenken. Scheint bescheiden, aber das Publikum bekommt dabei ordentlich was zu sehen. Virtuose Interpreten entladen ihr Können in zahlreichen Nummern, bis einem schwindelig wird: Hand-in-Hand Akrobatik, Jonglieren, Trapez, Voltigieren. Die Vorstellung zeigt auch, was umgesetzte Solidarität bedeutet.

45

AV EC Andrei Anissimov, Tuedon Ariri, Una Bennett, Philippe Dupuis, Julius Bitterling, Sabrina Halde, Cory Marsh, César Mispelon, Emma Rogers, Jérémy Vitupier, Antonin Wicky PR É S I D EN T, C H EF C R É AT I O N Jeannot Painchaud, M I S E EN S C ÈN E Emmanuel Guillaume, A S S I S TA N T E M I S E EN S C ÈN E , D I R EC T I O N C R É AT I O N , C H O R ÉG R A PH I E Julie Lachance, CO M P O S I T I O N, D I R EC T I O N M U S I C A L E, A R R A N G EM EN T S

Éloi Painchaud, C R É AT I O N LU M I ÈR E S Mathieu Poirer, C R É AT I O N S O N O R E Colin Gagné, CO S T U M E S Lucien Bernèche, M AQ U I L L AG E S, CO I F F U R E S Camille Sabbagh-Bourret, CO N C EP T I O N AC RO B AT I Q U E, EN T R A Î N EU R C H EF

Nicolas Boivin-Gravel, CO N C EP T I O N AC RO B AT I Q U E, EN T R A Î N EU S E Nadia Richer, D ÉCO R S, ACC E S S O I R E S Francis Farley-Lemieux, PA RT I C I PAT I O N AUX C H O R ÉG R A PH I E S Annie St-Pierre, COAC H M U S I C A L , A R R A N G EM EN T S Jocelyn Bigras, CO N S E I L A RT I S T I Q U E Émilie Grenon-Émiroglou, PRO D U C T I O N Pascal Auger, D I R EC T I O N PRO D U C T I O N Natasha Drouin-Beauregard, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Sylvain Béland assisté de Camille Labelle, R ÉG I E C R É AT I O N Mylène Caya, C H A RG É S PROJ E T Camille Labelle (scénographie), Judith Rémillard (lumières), Nancy Vinette (son), Benoit Rouillard (gréeur), C H EF M AC H I N I S T E Sébastien Savoie, S TAG I A I R E S Paméla Dumas (production), Samer Yehya (gréeur), D I R EC T I O N TO U R N ÉE Christelle Vitupier, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E , C H EF ÉC L A I R AG I S T E Judith Rémillard, C H EF S O N, V I D ÉO Nancy Vinette, C H EF G R ÉEU R Pascal Lacas, C H EF M AC H I N I S T E Sébastien Savoie, PH OTO © Pierre Manning – Shoot Studio. PRO D U C T I O N Cirque Éloize.


JEANNE ADDED Both sides


CHANSON, ÉLECTRO POP mardi 10 déc. 20h

GRANDE SALLE

1h15

TARIF ÉVÉNEMENT

Depuis 2015, année de la sortie de son premier album, Jeanne Added a accompli une ascension fulgurante jusqu’à recevoir deux Victoires de la musique en 2019 dans les catégories Artiste féminine et Album rock pour Radiate (son deuxième album). La chanteuse, autrice et compositrice rémoise écrit des chansons aux mélodies entêtantes qui continuent de nous habiter longtemps après les avoir écoutées. C’est que Jeanne envoûte par sa voix aussi précise qu’expressive et sa présence phénoménale. Musicienne de formation classique, elle commence une carrière dans le jazz (Joëlle Léandre est une référence incontournable pour elle), puis décide de se réinventer à travers une musique pop-rock-électro qui traduit une recherche aussi pointue qu’accessible. Après une tournée à guichet fermé en version full band jusqu’à l’été 2019, la voici qui choisit d’arpenter seule la scène pour explorer différemment son répertoire. Pour cela, elle fait appel au scénographe Éric Soyer (bien connu de La Filature pour avoir imaginé les lumières et décors de Joël Pommerat) qui lui conçoit un dispositif bifrontal, sorte d’écrin au format intimiste, permettant de révéler son magnétisme si singulier. À entendre sous un nouvel angle. Des deux côtés. Seit 2015 und ihrem ersten Album hat Jeanne Added eine steile Karriere hingelegt, 2019 hat sie in zwei Kategorien des wichtigsten französischen Musikpreises, Victoires de la Musique, gewonnen: weibliche Musikerin und Rock-Album. Die Sängerin, Autorin und Komponistin schreibt Pop-Rock-Elektro-Musik mit eigensinnigen Melodien, die uns lange nachgehen. Jeanne verzaubert eben mit ihrer so präzisen wie expressiven Stimme und ihrer außergewöhnlichen Präsenz.

47

AV EC

Jeanne Added

Jeanne Added, Emiliano Turi, S C ÉN O G R A PH I E Éric Soyer, LU M I ÈR E S Éric Soyer, Luis Ferreira, I N G ÉN I EU R S O N Gilles Olivesi, I N G ÉN I EU R R E TO U R S Guillaume Dulac, R ÉG I E PL AT E AU Cassandre Daumont Marx, R ÉG I E LU M I ÈR E S PL AT E AU Alexia Nguyen Thi, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E Morgan Dreux, M A N AG EM EN T Julie Leveque, B O O K I N G Simone, PH OTO © Julien Mignot. PRO D U C T I O N Wart. M U S I Q U E, CO N C EP T I O N

PRO G R A M M AT I O N M U S I C A L E


ENTRAILLES Pauline Ribat C Depuis l’Aube ie


THÉÂTRE jeudi 12 déc. 19h

À L’ E SPAC E T I VA L

Jadis, du temps de nos grands-mères, on apprenait l’amour en lisant des contes de fées. On croyait dur comme fer que le baiser d’un prince réveillait les jeunes femmes endormies. Personne ne nous disait si la formule « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » était, ou pas, la vérité. L’époque moderne est plus abrupte, moins romantique. C’est sur des sites internet que déferle désormais une sexualité collective. En suivant le trajet d’Alix et de R, une femme et un homme d’une trentaine d’années ayant goûté aux joies érotiques des rapports numériques, Entrailles dresse le portrait d’une génération qui peut choisir l’âge, le sexe, la taille, la couleur de peau et jusqu’au compte en banque du partenaire à venir. Sans jugement asséné, sans moralité inutile, à coups de séquences théâtrales aussi percutantes qu’éloquentes, le spectacle de Pauline Ribat zoome sur ce tropisme contemporain : notre besoin de l’autre s’assouvit dans des allers et retours tarifés ou pas sur la toile, à la recherche d’un ami, d’un amant ou bien d’un plan d’un soir. Les idéaux sentimentaux volent en éclats, le porno est à portée de tous. Il y a le pire dans cette représentation qui décille les yeux, mais dit aussi le meilleur : notre commune envie de rêver. Früher lernte man die Liebe über die Märchen kennen. Die heutige Zeit ist schroffer, weniger romantisch: sentimentale Ideale zerschlagen sich, an Pornos kommt jeder ran. Auf den Websites im Internet grassiert nun eine Art kollektive Sexualität. Entrailles (Eingeweide) ist das Porträt einer Generation und beleuchtet ohne zu moralisieren ein zeitgenössisches Reflexverhalten, wenn man andere braucht und Freunde, Geliebte oder Dates sucht.

49

2 place de la Réunion, Kingersheim 1h40 dès 15 ans création 2019 après une résidence en juin à La Filature en partenariat avec le Créa, Scène conventionnée Jeune Public, Kingersheim TARIF SPÉCIFIQUE

16 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) 1 SÉANCE SCOLAIRE

vendredi 13 déc. 10h (p.157)

AV EC Florian Choquart, Sébastien Desjours, Marilyne Fontaine, Sabine Pakora, Nolwenn Korbell T E X T E, M I S E EN S C ÈN E

Pauline Ribat,

CO L L A B O R AT I O N M I S E EN S C ÈN E

Baptiste Girard, M U S I Q U E Maxence Vandevelde, CO S T U M E S Aude Desigaux, S C ÉN O G R A PH I E Jean-Baptiste Manessier, C R É AT I O N LU M I ÈR E S François Menou, R EG A R D D R A M AT U RG I Q U E Clément Peyon, R ÉG I E S O N Sarah Bradley, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E E T LU M I ÈR E S Florian Delattre, A D M I N I S T R AT I O N, PRO D U C T I O N Agathe Perrault, D I F F U S I O N Florence Bourgeon, PH OTO © DR. PRO D U C T I O N Cie Depuis l’Aube. CO PRO D U C T I O N Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Château-Rouge, Scène conventionnée d’Annemasse ; Théâtre de l’Agora, Scène nationale de l’Essonne.


LA GIOIA Pippo Delbono


THÉÂTRE vendredi 13 déc. 20h

GRANDE SALLE

Les spectacles de l’italien Pippo Delbono sont des continents fastueux, des terres de contrastes organiques. Le noir et blanc s’élance à l’assaut de couleurs éclatantes, la danse exubérante tutoie le théâtre intimiste, la musique classique heurte les tempos de la pop, les vociférations et les silences s’alternent, la poésie défie le trivial, les larmes le disputent au rire, la vie, enfin, tient la dragée haute à la mort. La Gioia (La Joie) ne fait pas exception à la règle mais, comme l’indique son titre, cette représentation signe l’irruption puissante et irrépressible du bonheur qui s’impose face à la douleur. « Je vais vous raconter une histoire » nous dit l’auteur en préambule. L’histoire, c’est celle d’une allégresse qui triomphe des angoisses, du mal-être et de la solitude. La joie est une fleur qui croît et prolifère jusqu’à recouvrir le plateau tout entier, la joie est un vaccin qui nous sauve, nous répare. Fidèle à son habitude, Pippo Delbono, micro en main, parle de lui et de sa route dans un monde qui le fascine tout autant qu’il l’effraie. Parce qu’il est démesuré, excessif et entier, il crée des tsunamis de sensibilité. Personne ne sait emmener le spectateur si loin des rives grisâtres du quotidien.

TOUS EN CHŒUR

1h20 en italien surtitré en français

„Ich werde Ihnen eine Geschichte erzählen“ sagt der Autor gleich zu Anfang. Es ist die Geschichte einer Freude, die Angst, Unbehagen und Einsamkeit besiegt. Wie gewohnt nimmt Pippo Delbono ein Mikro in die Hand, spricht über sich und seinen Weg in einer Welt, die ihn sowohl fasziniert als auch ängstigt. Er ist maßlos, ausschweifend, grundehrlich und löst damit Stürme der Sensibilität aus. Niemand versteht es, die Zuschauer so weit weg vom grauen Alltag zu entführen.

51

13 déc. 21h30 (p.151)

AV EC Dolly Albertin, Gianluca Ballarè, Margherita Clemente, Pippo Delbono, Ilaria Distante, Simone Goggiano, Mario Intruglio, Nelson Lariccia, Gianni Parenti, Pepe Robledo, Zakria Safi, Grazia Spinella E T AV EC L A VO I X de Bobò

Pippo Delbono, CO M P O S I T I O N Thierry Boutemy, M U S I Q U E S Pippo Delbono, Antoine Bataille, Nicola Toscano, compositeurs variés, LU M I ÈR E S Orlando Bolognesi, R ÉG I E Orlando Bolognesi ou Alejandro Zamora, R ÉG I E S O N Pietro Tirella ou Giulio Antognini, CO S T U M E S Elena Giampaoli, C H EF M AC H I N I S T E Gianluca Bolla ou Enrico Zucchelli, DE

F LO R A L E

R E S P O N S A B L E D E PRO D U C T I O N

Alessandra Vinanti, O RG A N I S AT I O N Silvia Cassanelli, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Fabio Sajiz, PH OTO © Luca Del Pia. PRO D U C T I O N Emilia Romagna Teatro Fondazione ; Teatro Nazionale ; Théâtre de Liège ; Le Manège Maubeuge, Scène nationale.


DANCE N’ SPEAK EASY C ie Wanted Posse


DANSE HIP-HOP mardi 7 janv. 20h mercredi 8 janv. 20h jeudi 9 janv. 19h vendredi 10 janv. 20h

SALLE MODULABLE

1h environ

Ils ont cassé la baraque au Festival d’Avignon en 2018. Sous une orgie de lustres scintillants dégringolant du plafond pour illuminer la scène où s’entassent chaises de bois et tables de bistrot, les interprètes du groupe Wanted Posse, champions toutes catégories de hip-hop français, revisitent l’époque de la prohibition aux États-Unis. Ce qui veut dire que sur le plateau sont convoqués les images et les sons légendaires d’une Amérique afro, où l’on ne sortait pas sans avoir sur soi sa casquette molle ou bien son canotier et son tee-shirt marcel qui disait la moiteur des bars clandestins et la chaleur des rues quand l’alcool chavirait les silhouettes. Imaginez à quel point les déséquilibres de l’ivresse sont, pour tout danseur aimant prendre des risques, l’occasion d’exceller dans son art ! La bande qui est sur scène enchaîne des brassées de pas : break dance, hip-hop jaillissent sur fond de Miles Davis, James Brown ou Betty Boop. Les virtuoses sont au top. Arrogants, rigolards, roulant des mécaniques mais chancelant au passage d’une chanteuse sublime moulée dans sa robe lamée. Dire de ce spectacle qu’il est endiablé et diablement jubilatoire, c’est être en dessous de la réalité. Unter einem riesigen Kronleuchter, dessen Lampen sich auf die Bühne ergießen und Holzstühle und Bistrotische beleuchten, tanzen die Interpreten der Gruppe Wanted Posse, lauter Hip-Hop-Meister in allen Kategorien, Bilder aus der Zeit der US-amerikanischen Prohibition. Auf der Bühne: Break Dance und Hip-Hop zu Musik von Miles Davis, James Brown oder Betty Boop. Die Virtuosen sind in Hochform, aber als eine reizende Sängerin aufkreuzt, bekommen sie weiche Knie.

53

AV EC Mamé Diarra, Ibrahim Njoya, Martin Thaï, Claude Messi-Fouda, Arthur Grandjean, Marcel Ndjeng, Jessie Perot

Njagui Hagbe, M I S E Philippe Lafeuille, LU M I ÈR E S Dominique Mabileau assistée de Floriane Malinski, S C ÉN O G R A PH I E Dominique Mabileau assistée d’Éric Proust, CO S T U M E S Noémie Naftaway, D I F F U S I O N Juliette Franz, PH OTO © Little Shao. PRO D U C T I O N Cie Wanted Posse. CO PRO D U C T I O N Châteauvallon, Scène nationale ; CCN de La Rochelle, Cie Accrorap, direction Kader Attou ; La Place, Centre culturel Hip Hop ; Espace Michel Simon, Noisy Le Grand. C H O R ÉG R A PH I E

EN S C ÈN E


JOUEURS MAO II LES NOMS Don DeLillo Julien Gosselin


THÉÂTRE dimanche 12 janv. 14h

AU MAILLON

Près de dix heures de représentation, c’est le parti pris ambitieux de cette fresque théâtrale adaptée de trois romans-fleuves de l’écrivain Don DeLillo. Les acteurs sont filmés en direct et leurs images s’incrustent sur un écran géant. Face-à-face titanesque du théâtre et du cinéma qu’orchestre de main de maître le surdoué Julien Gosselin. La fiction est intime et politique. Il est question de terrorisme planétaire, de luttes opaques, de tractations obscures. Une constellation de personnages peuple le plateau : femmes et hommes, traîtres et militants, écrivains et journalistes, otages et preneurs d’otages. Nous voici immergés dans les filets d’une organisation nébuleuse qui ne fait allégeance qu’aux lois troubles de la clandestinité. Ce spectacle passionnant, que l’on suit avec une avidité égale à celle qui nous précipite dans les pages d’un polar, est une lente immersion dans les coulisses d’une corruption mondialisée. Lorsque dans la dernière partie, Julien Gosselin abandonne la vidéo pour revenir à la pureté du théâtre, le temps précipité s’apaise en un long travelling. Ces minutes sont pour chacun l’occasion de revenir s’arrimer au réel. Eine fast zehnstündige Vorstellung ist das Ergebnis dieses ehrgeizigen Theaterprojekts, einer Bearbeitung von drei groß angelegten Romanen des Schriftstellers Don DeLillo. Es ist auch eine gigantische Gegenüberstellung von Theater und Film, die der hochbegabte Julien Gosselin meisterhaft dirigiert. Ein fesselnder Parcours, man folgt dem Geschehen wie einem Krimi, von dem man nicht ablassen kann – ein Abtauchen in die Kulissen der globalisierten Korruption.

55

1 boulevard de Dresde, Strasbourg 9h15 sans entracte (entrées et sorties libres durant la représentation) en partenariat avec le TNS TARIF SPÉCIFIQUE

30 € plein tarif (p.159)

AV EC Rémi Alexandre, Guillaume Bachelé, Adama Diop, Joseph Drouet, Denis Eyriey, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Carine Goron, Alexandre Lecroc-Lecerf, Frédéric Leidgens, Caroline Mounier, Victoria Quesnel, Maxence Vandevelde T E X T E Don DeLillo, Éditions Actes Sud, T R A D U C T I O N Marianne Véron, A DA P TAT I O N, M I S E EN S C ÈN E Julien Gosselin, S C ÉN O G R A PH I E Hubert Colas, A S S I S TA N T S T EC H N I Q U E S C ÉN O G R A PH I E

Frédéric Vienot, Antoine Guilloux, A S S I S TA N T M I S E EN S C ÈN E Kaspar Tainturier-Fink, M U S I Q U E Rémi Alexandre, Guillaume Bachelé, Maxence Vandevelde, LU M I ÈR E S Nicolas Joubert assisté d’Arnaud Godest, V I D ÉO Jérémie Bernaert, Pierre Martin, S O N Julien Feryn, CO S T U M E S Caroline Tavernier assistée d’Angélique Legrand, ACC E S S O I R E S Guillaume Lepert, CO N S T RU C T I O N D ÉCO R Ateliers du TNS, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Nicolas Ahssaine, Vianney Brunin, A D M I N I S T R AT I O N, PRO D U C T I O N, D I F F U S I O N Eugénie Tesson, O RG A N I S AT I O N TO U R N ÉE, CO M M U N I C AT I O N Emmanuel Mourmant, assistant administratif Paul Lacour-Lebouvier, PH OTO © Simon Gosselin. PRO D U C T I O N Si vous pouviez lécher mon cœur. CO PRO D U C T I O N 開動 Kaidong Coopération franco-taiwanaise pour les arts vivants ; Phénix, SN pôle européen de création Valenciennes ; 國家表演藝術中心 – 國家兩廳院 National Performing Arts Center – National Theater & Concert Hall, Taïwan ; L’Odéon Théâtre de l’Europe ; Le Théâtre National de Strasbourg ; Festival d’Avignon ; MC2 Grenoble ; Le Théâtre du Nord, CDN Lille Tourcoing Hauts-de-France ; International Theater Amsterdam ; Théâtre National de Bretagne ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Bonlieu, SN d’Annecy ; Le Quartz, SN de Brest ; Festival d’automne à Paris ; La Filature, SN de Mulhouse.


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S 8e édition – focus catalan du 14 au 25 janv.

Huitième volet d’un festival consacré aux cultures du pourtour méditerranéen. On y rencontre des artistes étrangers. On assiste à leurs créations, on en parle avec eux et des chercheurs en sciences humaines. Après plusieurs éditions marquées par le Moyen-Orient, voici que notre festival porte maintenant son regard à l’endroit précis où les Pyrénées rejoignent la mer : la Catalogne. L’effervescence artistique qui anime Barcelone et sa région méritait bien que Les Vagamondes consacrent un focus entier à cette ville-monde géographiquement et historiquement tournée vers la Méditerranée. C’est dans cette cité cosmopolite où s’exercent de multiples influences qu’émerge actuellement une nouvelle génération d’artistes qui, malgré la crise de 2008, a su se développer, investir des friches industrielles, organiser des festivals internationaux et inventer des esthétiques singulières. Excentrique, surprenante, drôle, joviale, anti-conventionnelle sont autant de qualificatifs qui caractérisent une culture catalane revenue sur le devant de la scène européenne. Car on le verra ensemble : les petitsenfants d’Antoni Gaudi et de Salvador Dali – riches d’une culture spécifique ancrée dans leur histoire – croisent modernité et tradition avec talent, tout en prenant un malin plaisir à faire la fête. Derrière la façade touristique d’une métropole où il fait bon vivre et que visitent 17 millions de vacanciers chaque année se niche l’un des foyers intellectuels, culturels et économiques les plus influents au monde. Dans cette édition, il sera également question d’une autre ville tout aussi effervescente, située juste en face de Barcelone tout au bout de la Méditerranée : Tel Aviv. Lors de repérages, nous y avons rencontré des artistes impliqués dans ce bouillonnement et en avons invité deux pour en présenter un aperçu. Artistes et chercheurs en sciences humaines nous permettront le temps d’un festival d’entrer de plain-pied dans cette émulation intellectuelle régénérante.

57

F E S T I VA L D E S CU LT U R E S D U S U D

concerts, spectacles, conférences, films, rencontres, expositions… A RT S & S C I EN C E S H U M A I N E S À MULHOUSE

programme complet à découvrir à l’automne 2019 I N AU G U R AT I O N D U F E S T I VA L

mardi 14 janv. 19h en entrée libre avec vernissage de l’exposition collective (p.148) B I L L E T T ER I E

pass Vagamondes dès 3 spectacles (voir conditions en billetterie) billets à l’unité (p.159)


DEMONS Cabo San Roque


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S INSTALLATION SONORE t o u t a u l o n g d u f e s t iv a l d u 1 4 a u 2 5 j a n v. du mardi au vendredi 12h30 + 18h + 19h ( s a u f m a r d i 1 4 j a n v. 1 8 h + 2 0 h + 2 1 h ) les samedis 14h + 15h + 16h + 17h + 18h + 19h

À LA FILATURE

Il faut bien une excentricité exacerbée comme seule la scène catalane sait en produire pour faire émerger un groupe tel Cabo San Roque. Laia Torrents et Roger Aixut forment un duo des plus singuliers qui soient. Leurs créations s’apparentent autant à des installations musicales qu’à des cérémonies sonores qui iraient chercher leur légitimité du côté du noise rock, du post-punk ou encore de la musique industrielle. Depuis une dizaine d’années qu’ils assemblent différents mécanismes reliés à des percussions de récupération, ils inventent des machines musicales automatisées qui semblent dotées d’une âme toute particulière. Ressorts, plaques de métal, verres, roulements à billes s’entrechoquent dans un ballet à la dramaturgie parfaitement étudiée. C’est donc tout naturellement qu’ils se tournent aujourd’hui vers le « Prince des poètes catalans » Jacint Verdaguer pour imaginer Demons. Verdaguer, qui était également ecclésiastique, participe de 1890 à 1893 à des séances d’exorcisme dans un appartement de Barcelone au cours desquelles il prend des notes. Demons est l’interprétation sonore de ces textes dans un dispositif qui s’inspire de l’espace même de ces séances. Au-delà de tout mysticisme religieux, c’est le dialogue qui s’engage à l’aide d’objets rituels (croix, eau, feu, cœur, chaînes) qui intéresse les auteurs de cet assemblage percussif dans lequel le spectateur est invité à circuler.

inauguration 14 janv. 19h (p.57) avec vernissage de l’exposition du festival (p.148)

Die Vorstellungen von Cabo San Roque sind sowohl musikalische Darbietungen als auch sonore Zeremonien, die aus dem Noise-Rock, Post-Punk und der industriellen Musik stammen. Ihre automatisierten Musikmaschinen scheinen eine Seele zu haben. Töne aus Sprung federn, Metallplatten, Gläsern und Kugellagern treffen aufeinander, bilden einen dramaturgisch ausgeklügelten Reigen und spüren gleichzeitig Berichten über Exorzismus nach, die der Dichter Jacint Verdaguer verfasste.

59

tout au long du festival 40 min environ création 2019 TARIF UNIQUE

2 €

F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

CO N C EP T I O N Roger Aixut, Laia Torrents, ÉQ U I PE en cours, PH OTO © Inga Knolke. PRO D U C T I O N Cabo San Roque. CO PRO D U C T I O N La Filature, Scène nationale – Mulhouse.


AND MY HEART ALMOST STOOD STILL Ari Teperberg


F E S T I VA L THÉÂTRE, mardi 14 mercredi

L E S VA G A M O N D E S PERFORMANCE janv. 20h 15 janv. 17h + 19h

SALLE MODULABLE

50 min

TARIF SPÉCIFIQUE VAG A MON DE S

21 € plein tarif, 10 € réduit (p.159)

La célèbre écrivaine et intellectuelle américaine Helen Keller écrit une lettre enflammée aux membres de l’Orchestre philharmonique de New York. Nous sommes en 1924, l’âge d’or de la radio, et elle veut leur faire part de la joie qu’elle a ressenti à écouter la veille – bien que sourde et aveugle – la retransmission de la Neuvième Symphonie de Beethoven. Sa perception de l’œuvre d’une étonnante subtilité est due au simple fait d’avoir apposé les mains sur la membrane des haut-parleurs pour en ressentir les vibrations. Ari Teperberg, metteur en scène de Tel Aviv pour le théâtre comme pour l’opéra, s’inspire de cette lettre et de l’œuvre de Beethoven pour une performance insolite qui veut, dans une alchimie des sens, questionner notre faculté à expérimenter le monde à travers des sensations plus fines. Pour cela il sollicite notre hypersensibilité engageant un dialogue avec l’auditoire qui cherche à tout prix un autre langage pour communiquer, au-delà des frontières, du handicap et de la solitude. And my heart almost stood still est un hymne au partage et à la joie. Une expérience qui touche à l’intime et au sensitif, à vivre en assemblée restreinte jusqu’à ce que nos cœurs exultent. 1924 teilte Helen Keller den Mitgliedern des Philharmonie-Orchesters von New York ihre Freude mit, die sie bei der Radioübertragung von Beethovens Neunter Sinfonie empfunden hatte, obwohl sie taubstumm war. Sie hatte die Hände auf die Lautsprechermembran gelegt und die Vibrationen gespürt. Ari Teperberg lässt sich von diesem Brief inspirieren und appelliert an die Fähigkeit, die Welt über feinere Wahrnehmungen zu erfahren. Eine Performance der Innerlichkeit, der Sensibilität.

61

F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

inauguration 14 janv. 19h (p.57) avec vernissage de l’exposition du festival (p.148) AV EC Ari Teperberg, Avshalom Ariel ou Marco Milevski C R É AT I O N Ari Teperberg, Avshalom Ariel, Tomer Damsky, M U S I Q U E Avshalom Ariel, S O N Tomer Damsky, LU M I ÈR E S, S C ÉN O G R A PH I E Omer Sheizaf, CO S T U M E S Dor Frank, TO U R N ÉE S I N T ER N AT I O N A L E S as is presenting arts, D E S I G N I M AG E Harel and Maayan Studio, PH OTO © Efrat Mazor. CO PRO D U C T I O N Westfluegel Theatre, Leipzig ; Independent Theatre Makers’ Association, Israël.


I, DAREEN T. Dareen Tatour Einat Weizman Nitzan Cohen


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S THÉÂTRE DOCUMENTAIRE mardi 14 janv. 21h mercredi 15 janv. 20h jeudi 16 janv. 20h

SALLE JEAN BESSE

1h en hébreu surtitré en français TARIF SPÉCIFIQUE VAG A MON DE S

21 € plein tarif, 10 € réduit (p.159)

Porté d’une main de maître par l’autrice et interprète israélienne Einat Weizman, ce solo de théâtre documentaire est basé sur le parcours de la jeune poétesse palestinienne Dareen Tatour, citoyenne israélienne de Reineh en Galilée. Après la publication sur Facebook en 2015 d’un poème intitulé Résiste, mon peuple, résiste-leur, elle est arrêtée et condamnée à 5 mois de prison pour incitation à la violence et soutien à une organisation terroriste. C’est lors de sa détention qu’Einat l’activiste juive rencontre Dareen la musulmane. Entre elles se crée immédiatement une amitié particulière qui va donner naissance à cette performance. On y entend des textes issus du journal de détention de Dareen et d’autres d’Einat relatant son combat. Les frontières entre les deux femmes s’estompent à travers cette communauté de lutte incarnée par l’unique et excellente comédienne. Jusqu’à ce qu’insidieusement, derrière l’oppression de l’État, se fasse jour une autre oppression, beaucoup plus intime : celle que subissent les femmes dans la société patriarcale dont est issue Dareen. La performance se fait alors témoignage poignant d’une sororité. Dieses Dokumentartheaterstück wird von der israelischen Schauspielerin und Aktivistin Einat Weizman getragen und erzählt von den Erfahrungen der jungen palästinensischen Dichterin Dareen Tatour. Sie ist israelische Staatsbürgerin aus Reina (Galiläa) und wurde wegen Anstiftung zu Gewalt und Unterstützung einer Terrororganisation zu 5 Monaten Gefängnisstrafe verurteilt, weil sie auf Facebook ein Gedicht veröffentlicht hatte. Ein bewegendes Zeugnis weiblicher Verbundenheit über die Grenzen hinweg.

63

ATELIER THÉÂTRE

avec Einat Weizman samedi 18 et dimanche 19 janv. (p.153) F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

inauguration 14 janv. 19h (p.57) avec vernissage de l’exposition du festival (p.148) D E E T AV EC

Einat Weizman

M I S E EN S C ÈN E Nitzan Cohen, ÉC R I T U R E Dareen Tatour, Einat Weizman, V I D ÉO Nimrod Zin, M U S I Q U E Tamer Nafar, Itamar Zigler, S C ÉN O G R A PH I E Tal Arbiv, C R É AT I O N LU M I ÈR E S Nadav Barnea, TO U R N ÉE S I N T ER N AT I O N A L E S as is presenting arts, photo © David Kaplan.


PASIONARIA La Veronal


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S DANSE mercredi 15 janv. 20h

GRANDE SALLE

1h15

F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

Une fenêtre ouvrant sur la nuit et ses mystères ainsi qu’un escalier occupant l’espace central d’une scénographie omniprésente suffisent à créer une ambiance des plus étranges. Sommes-nous dans un film d’Hitchcock ? Dans un univers futuriste ? Des hommes cagoulés font irruption. Un téléphone sonne, énigmatique. Gestes saccadés et mouvements mécaniques se multiplient avec virtuosité sans que l’on sache très bien s’ils sont ceux de cambrioleurs, de surveillants de musées ou de vigiles. Les huit danseurs de cette Pasionaria semblent capables de toutes les prouesses techniques, mi-contorsionnistes mi-pantins désarticulés, à tel point que le doute s’instille insidieusement sur la part d’humanité qu’il leur reste. S’agirait-il d’androïdes ? Sontils encore aptes à ressentir de la douleur, à éprouver des sentiments ? Depuis quelques années, le chorégraphe espagnol Marcos Morau et sa compagnie La Veronal connaissent une consécration internationale. Leurs pièces dansées sont de grandes compositions richement imagées, très visuelles et incarnées. D’un baroque parfois volcanique, sulfureux. Cette nouvelle fresque chorégraphique intrigue et interroge. Die acht Tänzer der Pasionaria scheinen in der Lage zu sein, alle technischen Kunststücke fertigzubringen, sie sind Kontorsionisten, verrenken sich wie Marionetten und lassen Zweifel aufkommen, ob sie überhaupt noch Menschen sind. Vielleicht sind es Androiden? Empfinden sie noch Schmerzen, Gefühle? Seit Jahren schon wird der spanische Choreograph Marcos Morau international gefeiert. Dieses neue Fresko ist wie immer reich an Bildern und Körperkraft, es ist vollendeter Barock.

65

du 14 au 25 janv. (p.57)

AV EC Àngela Boix, Chey Jurado, Ariadna Montfort, Núria Navarra, Lorena Nogal, Shay Partush, Marina Rodríguez, Sau-Ching Wong CO N C EP T I O N, D I R EC T I O N A RT I S T I Q U E

Marcos Morau, C H O R ÉG R A PH I E Marcos Morau en collaboration avec les danseurs, A S S I S TA N T E C H O R ÉG R A PH I Q U E Lorena Nogal, R ÉPÉ T I T EU R Estela Merlos, CO N S E I L A RT I S T I Q U E E T D R A M AT U RG I Q U E Roberto Fratini, Celso Giménez, S C ÉN O G R A PH I E Max Glaenzel, C R É AT I O N CO S T U M E S Silvia Delagneau, R É A L I S AT I O N CO S T U M E S María Carmen Soriano, S O N Juan Cristóbal Saavedra, V I D ÉO Esterina Zarrillo, LU M I ÈR E S, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Bernat Jansà, A S S I S TA N T T EC H N I Q U E, EF F E T S S PÉC I AUX David Pascual, M A S Q U E S, ACC E S S O I R E S GADGET Efectos Especiales, C A S Q U E S Ricardo Vergne, PROT H È S E S Martí Doy, S PH ÈR E S Goretti Puente, C H AU S S U R E S Natalio Martín, PRO D U C T I O N E X ÉCU T I V E Juan Manuel Gil Galindo, Cristina Goñi Adot, PH OTO © Alex Font. PRO D U C T I O N La Veronal. CO PRO D U C T I O N Teatros del Canal, Madrid ; Théâtre National de Chaillot, Paris ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Sadler’s Wells, Londres ; Tanz im August/ HAU Hebbel am Ufer, Berlin ; Grec 2018 Festival de Barcelone, Institut de Cultura Ajuntament de Barcelona ; Oriente Occidente Dance Festival, Rovereto ; Mercat de les Flors, Barcelone.


LE TRIO JOUBRAN The Long March


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S CONCERT, EXPÉRIENCE MULTIMÉDIA jeudi 16 janv. 20h30

Depuis 2002, la réputation des frères Joubran n’a cessé de croître. De l’Olympia au Carnegie Hall de New York en passant par les Nations Unies, leurs concerts se donnent à guichet fermé. Adnan, Samir et Wissam sont héritiers d’une longue lignée de luthiers. S’ils perpétuent la tradition, ils la renouvellent également avec leur approche moderne du oud. Sur scène, ils ne forment qu’une seule et même voix. Leur osmose incarne l’âme de la Palestine dont ils sont les ardents et inlassables avocats. The Long March est, pour eux, un tournant. La gestation de cet opus a pris trois ans. Une patiente maturation qui a permis que d’exceptionnelles collaborations voient le jour. Comme celle développée avec le légendaire Roger Waters, fondateur des Pink Floyd, avec qui ils ont enregistré le titre Carry the Earth. Compositions humanistes et politiques, morceaux vibrants qui font écho à l’actualité, hommage appuyé au poète Mahmoud Darwich dont la parole traverse l’album : le Trio Joubran fait entendre le cri des opprimés et le chœur des peuples qui luttent dans le monde. À Guebwiller, les six musiciens joueront dans un cadre d’exception avec un dispositif multimédia dont Les Dominicains ont le secret ! Seit 2002 werden die Brüder Joubran immer bekannter. Überall sind ihre Konzerte ausverkauft, in der Olympia-Halle in Paris, in der Carnegie Hall in New York, bei den Vereinten Nationen. Adnan, Samir und Wissam sind die Erben einer Familie, die seit Generationen Saiteninstrumente baut. Sie führen die Tradition weiter, aber sie erneuern sie auch mit einer modernen Herangehensweise an die Laute Ud. Das Trio Jourdan lässt die Stimme der Unterdrückten und das Herz der sich wehrenden Völker erklingen.

67

AUX DOMINICAINS DE H AU TE-A LSACE

Centre culturel de rencontre 34 rue des Dominicains, Guebwiller 1h15 A LLER-RETOUR EN BUS

départ de La Filature 19h (supplément 5 €) F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

du 14 au 25 janv. (p.57) en partenariat avec Les Dominicains

O U D Adnan Joubran, Wissam Joubran, Samir Joubran V I O LO N C EL L E Valentin Mussou PERCU S S I O N S Habib Meftah, Youssef Hbeisch

Centre AudioVisuel © Myriam Boulos PRO D U C T I O N Astérios Spectacles. D E S I G N V I S U EL PH OTO


KINGDOM Agrupación Señor Serrano


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S THÉÂTRE, PERFORMANCE vendredi 17 janv. 20h

AU THÉÂTRE DE LA SINNE

39 rue de la Sinne, Mulhouse 1h en espagnol surtitré en français

De quoi Kingdom serait-il le royaume ? Avec son esprit irrévérencieux, Àlex Serrano aborde la question des crises économiques en jouant avec le mythe de King Kong qu’il transforme en symbole poilu et vorace, viril et insatiable d’un capitalisme éperdu. Et de quoi se nourrit ce monstre ? De bananes, de centaines de bananes, sucrées et magnifiques. King Kong et les bananes, deux totems d’un même système, deux bêtes inassouvissables qui grandissent sans limite, dévorant tout sur leur passage ; icônes d’un système qui ne peut arrêter de s’accroître, quitte à nous mener à notre perte. L’esprit est disons-le tout sauf sérieux. Les comédiens-manipulateurs arpentent la scène avec la volonté d’en découdre. Provocateurs aux allures de punks échoués dans un théâtre bourgeois, ils dansent sur les ruines d’un royaume déchu. Perdus pour perdus, autant faire la fête et se moquer gentiment de la grosse bête que notre société insatiable est devenue. Lion d’Argent à la Biennale de Venise en 2015, la compagnie catalane Agrupación Señor Serrano développe un théâtre protéiforme mêlant maquettes et technologies pour concevoir des projections auxquelles les interprètes ajoutent trucages, bruitages et musique électro exécutée en direct. Àlex Serrano nimmt sich wie gewöhnlich Frechheiten heraus, diesmal geht es um die Frage der Wirtschaftskrisen, der er mit dem Mythos King Kong zu Leibe rückt. Dieser ist hier ein behaartes, gefräßiges, unersättliches, männliches Symbol für heillosen Kapitalismus. Und wovon ernährt sich das Monster? Von Bananen, hunderten süßen und wunderschönen Bananen. King Kong und die Bananen sind wie Totemfiguren eines Systems, das sich selbst auffrisst, und sollten wir dabei zugrunde gehen.

69

TARIF SPÉCIFIQUE VAG A MON DE S

21 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

du 14 au 25 janv. (p.57)

AV EC Diego Anido, Pablo Rosal, Wang Ping-Hsiang, David Muñiz, Nico Roig C R É AT I O N Àlex Serrano, Pau Palacios, Ferran Dordal, M U S I Q U E Nico Roig, PRO G R A M M AT I O N V I D ÉO David Muñiz, C R É AT I O N V I D ÉO, PH OTO © Vicenç Viaplana, S C ÉN O G R A PH I E, M AQ U E T T E S Àlex Serrano, Silvia Delagneau, CO S T U M E S Silvia Delagneau, LU M I ÈR E S Cube.bz, C H O R ÉG R A PH I E Diego Anido, E S PAC E S O N O R E Roger Costa Vendrell, S U PP O RT T EC H N I Q U E Sergio Roca, A S S I S TA N T M I S E EN S C ÈN E Martín García Guirado, D I R EC T I O N D E PRO D U C T I O N Barbara Bloin, PRO D U C T I O N E X ÉCU T I V E Paula Sáenz de Viteri, M A N AG EM EN T Art Republic. PRO D U C T I O N Agrupación Señor Serrano. CO PRO D U C T I O N GREC 2018 Festival de Barcelona ; Teatros del Canal ; Teatre Lliure ; Manchester Home Theatre ; Théâtre National Wallonie-Bruxelles ; Groningen Grand Theatre ; FOG Triennale Milano Performing Arts ; CSS Teatro Stabile di Innovazione del Friuli – Venezia Giulia ; Teatro Stabile del Veneto, Teatro Nazionale ; Romaeuropa Festival.


LA TABLÉE Maud Galet Lalande & Ahmed Amine Ben Saad


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S THÉÂTRE vendredi 17 janv. 20h samedi 18 janv. 20h

À L’ E SPAC E 1 10

Refaire le monde lors d’un repas de copains. Assis à la même table, entre fromage et dessert, parler de démocratie, de liberté, de résistance et de révolution. Bien sûr crier très fort quand l’autre n’est pas d’accord, se fâcher puis se réconcilier, raisonner et rêver d’un présent différent, d’un avenir meilleur. Maud Galet Lalande et Ahmed Amine Ben Saad ont ourlé et mettent en scène un texte de théâtre qui plonge dans le réel. Le repas se tient à Tunis, capitale d’un pays où la jeunesse semble avoir fait plier la dictature. Entre verres d’alcool et cafés, l’héroïne française Mathilde, qui veut écrire sur le Printemps Arabe, découvre, stupéfaite, que pour ses interlocuteurs ce Printemps-là n’a pas eu lieu. Confrontations de visions politiques, d’éthiques personnelles, de désirs collectifs : ce spectacle animé brasse les idées et les affects. Autour de la table, il y a autant de personnages qu’il existe de nerfs à vif : le réactionnaire, l’épidermique, le rationnel, le prosaïque… Pendant ce temps, au dehors, le chaos gronde et le danger menace. Après la parole, doit venir le temps de l’action. Et nous, que déciderions-nous si nous étions assis à cette même table ? Das Essen findet in Tunis statt, der Hauptstadt eines Landes, in dem die Jugend die Diktatur gestürzt haben soll. Die französische Hauptfigur Mathilde möchte beim Kaffee- oder Weintrinken über den Arabischen Frühling schreiben, muss aber verblüfft feststellen, dass er für ihre Gesprächspartner gar nicht stattgefunden hat. In dem animierten Stück wird über vieles diskutiert, politische Visionen, persönliche Ethik, kollektive Wünsche, Ideen und Affekte – während sich draußen schon Chaos anbahnt.

71

Centre Culturel d’Illzach 1 avenue des Rives de l’Ill, Illzach 1h30 environ en français et arabe-tunisien surtitré en français création 2020 TARIF SPÉCIFIQUE VAG A MON DE S

21 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

du 14 au 25 janv. (p.57) en partenariat avec l’Espace 110 AV EC Fathi Akkari, Claire Cahen, Serge Wolf, en cours T E X T E, M I S E EN S C ÈN E Maud Galet Lalande, Ahmed Amine Ben Saad, D’A PR È S U N E I D ÉE O R I G I N A L E de Maud Galet Lalande, T R A D U C T I O N, D R A M AT U RG I E Mahmoud Chalbi, S C ÉN O G R A PH I E Nicolas Helle, LU M I ÈR E S Vincent Urbani, M U S I Q U E Mélanie Gerber, PH OTO © Oiseau Bleu, David Bond. PRO D U C T I O N Cie Les Heures Paniques. CO PRO D U C T I O N Scène conventionnée Pablo Picasso, Homécourt ; Opéra Théâtre de MetzMétropole ; Scène conventionnée Bernard-Marie Koltès, Metz ; ministère de la Culture Tunisien ; en cours. AV EC L E S O U T I EN D E La Filature, Scène nationale – Mulhouse.


BAD TRANSLATION Cris Blanco


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S THÉÂTRE, DANSE, PERFORMANCE samedi 18 janv. 19h

SALLE MODULABLE

1h environ en espagnol surtitré en français

Au commencement, il n’y avait rien que du noir. Et puis le bureau d’un ordinateur Apple apparut. Comment traduire notre culture digitale dans notre univers physique ? Comment rendre tangibles nos existences électroniques – notifications Facebook, conversations Skype, recherches Google, covers YouTube… – sans recourir au moindre ordinateur ? Bad Translation propose une solution radicale et géniale à base de pop-up en carton-pâte. Dans cet environnement Mac hurlant de vérité, les fichiers sont des pancartes, la corbeille est vraie, la luminosité de l’écran est celle des projecteurs du théâtre. Armés de perches, de micros et de caméras, les cascadeurs-danseurs donnent vie aux rouages informatiques, chantent, empilent les pixels, un peu comme si on observait au microscope la frénésie absurde des circuits de nos bécanes. Il y a quelque chose de touchant dans cette fable « moins 2.0 ». De dérangeant aussi : derrière ces vies en mode plein écran, le film d’horreur n’est jamais loin. Cris Blanco est une artiste touche à tout. Madrilène installée à Barcelone, elle crée depuis 2003 des performances inclassables. Se mettant en scène, elle mêle la danse, le théâtre et le cinéma, se plait à transformer les codes et les objets, mélanger les genres, la musique live, les illusions d’optique et la science-fiction tout en dévoilant les mécanismes de son théâtre « low tech ». Wie kann man unsere elektronische Kultur übermitteln, unsere digitalen Existenzen greifbar machen (Facebook-Nachrichten, Skype-Konversationen, Google-Suchen, YouTube-Covers), ohne jeglichen Zugang zum Computer? Bad Translation hält da eine geniale und radikale Lösung bereit, mit Pop-Ups aus Papiermaché. Die Dateien sind Schilder, der Papierkorb ist echt und die Helligkeit kommt von den Scheinwerfern des Theaters. Cris Blanco verrät uns, wie „Low-Tech“-Theater gehen könnte.

73

TARIF SPÉCIFIQUE VAG A MON DE S

21 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

du 14 au 25 janv. (p.57)

AV EC Amaranta Velarde, Javier Cruz, Cris Celada, Cris Blanco, Óscar Bueno Rodríguez CO N C EP T I O N Cris Blanco en collaboration avec l’équipe artistique, A S S I S TA N T E A RT I S T I Q U E E T D R A M AT U RG I Q U E Ayara Hernández, S C ÉN O G R A PH I E Javier Cruz, Equipo Translator, C H O R ÉG R A PH I E Amaranta Velarde, Ayara Hernández, M U S I Q U E Óscar Bueno, Cris Blanco, LU M I ÈR E S Sergio Roca, Roberto Baldinelli, S O N Carlos Parrà, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Roberto Baldinelli, PRO D U C T I O N Cris Blanco, M A N AG EM EN T Elclimamola, PH OTO © La Casa Encendida. CO PRO D U C T I O N Mercat de les Flors ; El Graner ; La Casa Encendida ; Las Naves ; Fuga.es ; CAET, Centre d’arts scéniques de Terrassa.


RED DESERT ORCHESTRA & KALADJULA BAND Eve Risser & Naïny Diabaté « Kogoba Basigui »


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S JAZZ, MUSIQUE DU MONDE samedi 18 janv. 20h30

GRANDE SALLE

1h15 création 2019

Eve Risser, compositrice et pianiste, ne se poste pas à la marge du monde. Elle s’arrime pile au centre, là où jamais ne devraient se croiser les lignes parallèles. Mais cette artiste européenne, qui a fait du piano son instrument de prédilection, n’est pas par hasard l’un des prodiges les plus scrutés de la scène contemporaine. Virtuose accomplie, elle est aussi une femme qui force le destin. Elle crée ainsi des frottements entre des trajectoires que rien ne destinait à se rencontrer. Elle est héritière et passeuse de ce qu’on appelle la musique du monde. Elle organise le métissage des talents, des mouvements, des expériences, bref, des arts, venus de tous les coins de la planète. Kogoba Basigui, concert né de son inspiration, est un va-et-vient permanent entre piano et calebasse ou trompette et djembé. Une conversation, plutôt qu’une fusion, qui associe le savoir-faire de son big band occidental à la maturité de musiciennes maliennes. Le Kaladjula Band de Naïny Diabaté est convoqué sur scène aux côtés de son Red Desert Orchestra pour un moment d’une rare envergure ! Eve Risser, eine europäische Musikerin, spielt bevorzugt Klavier und ist nicht zufällig eins der meistbeachteten Wunderkinder der heutigen Szene. Sie hat das Konzert Kogoba Basigui gestaltet, ein ständiger Dialog zwischen Klavier und Kalebasse, Trompete und Djembe. Eher eine Konversation als eine Fusion, die das Können ihrer westlichen Big Band mit der ausgereiften Kunst der Musikerinnen aus Mali zu verbinden weiß.

75

F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

du 14 au 25 janv. (p.57) R ED D E S ERT O RC H E S T R A

PI A N O, C L AV I ER S, F LÛ T E S

Eve Risser

S A XO PH O N E A LTO, C L A R I N E T T E, CL ARINET TE BASSE

Antonin-Tri Hoang

S A XO PH O N E T ÉN O R E T A LTO, F LÛ T E S À B EC

Sakina Abdou

S A XO PH O N E B A RY TO N E T T ÉN O R

Grégoire Tirtiaux T RO M PE T T E Nils Ostendorf

B A S S E ÉL EC T RO -ACO U S T I Q U E, EF F E T S

Matthias Müller T RO M B O N E Fanny Lasfargues B AT T ER I E, PERCU S S I O N S Emmanuel Scarpa G U I TA R E Tatiana Paris K A L A DJ U L A B A N D

Naïny Diabaté Lalla Diallo G U I TA R E Fatima Maïga D U N D U N Bintou Koita KO R A , C L AV I ER Wassa Kouyaté C A L EB A S S E Oumou Koïta C H A N T, K A M EL E N G O N I Benin Coulibaly B O LO N, C H A N T DJ EM B É

S O N Celine Grangey, LU M I ÈR E S Leslie Desvignes, PH OTO © Romain Al’l. PRO D U C T I O N Colore. CO PRO D U C T I O N Nouvelle Scène nationale de CergyPontoise et du Val d’Oise ; Nouveau Théâtre de Montreuil ; Africolor ; Jazz au Fil de l’Oise.


LIKES Núria Guiu Sagarra

+ A VORE Sonia Gómez & Ramon Balagué


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S DANSE, MUSIQUE mardi 21 janv. 20h

SALLE MODULABLE

2h environ entracte inclus

TARIF SPÉCIFIQUE VAG A MON DE S

Qu’est-ce qu’un corps en mouvement peut bien avoir à dire de notre monde ? Utilisant des perspectives radicalement différentes, les deux chorégraphes de cette soirée répondent chacune à leur manière à cette question. Likes prend sa source dans une analyse socioanthropologique d’un phénomène de société : les tutoriels sur Internet qui donnent les clés d’une chorégraphie pour que des amateurs rivalisent avec des professionnels. Interrogeant ces pratiques, Núria Guiu Sagarra propose une réflexion autour de la valeur du « like » (un simple clic permettant de promouvoir une vidéo). Magnifique danseuse, elle invente une écriture pop acidulée qui questionne la place du corps et de son image dans un univers de plus en plus virtuel et mondialisé tendant à unifier les goûts et les pensées. A vore (À voir) regarde quant à lui du côté des traditions culturelles autochtones d’une région de Catalogne, laquelle a su résister à l’assaut de la mondialisation. Aucune nostalgie dans ce regard vers des danses et musiques qui viennent du passé. Loin d’un amour folklorique pour des usages fossilisés, Sonia Gómez et Ramon Balagué, accompagnés de musiciens et de danseurs, font se rencontrer tradition et contemporanéité pour les vivre à travers l’intensité du présent. Un double plateau qui est aussi une touchante démonstration de ce que la danse peut signifier comme outil d’harmonie et de cohésion sociale. Núria Guiu Sagarra erfindet einen grellen Pop-Stil, der den Stellenwert des Körpers und seiner Darstellung hinterfragt – in einer immer virtuelleren und globalisierten Welt, die Geschmack und Gedankengut zu vereinheitlichen droht. Sonia Gómez und Ramon Balagué besinnen sich auf einheimische kulturelle Traditionen einer Region Kataloniens und stellen Tradition und Gegenwart einander gegenüber. Sie teilen den Abend und zeigen, welchen Beitrag Tanz zum gesellschaftlichen Zusammenhalt leisten kann.

77

21 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

du 14 au 25 janv. (p.57) LIKES

40 min AV EC Núria Guiu Sagarra

M I S E EN S C ÈN E, C H O R ÉG R A PH I E,

Núria Guiu Sagarra, Esther Freixa, Sonia Gómez, CO N S E I L CO S T U M E S Nestor Reina, M U S I Q U E Núria Guiu Sagarra (Byetone, William Basinski, Mike Posner, Ed Sheeran), V I D ÉO, PH OTO © Alice Brazzit. PRO D U C T I O N, M A N AG EM EN T Fani Benages. LU M I ÈR E S

A S S I S TA N C E A RT I S T I Q U E

A VO R E

1h

DA N S EU R S Carme Balagué, Sonia Gómez M U S I C I EN S Astrio, Pau Puig, Ramon Balagué CO N C EP T I O N, M I S E EN S C ÈN E

Sonia Gómez, Ramon Balagué, R EC H ERC H E S Pere Gumbau, Ramon Balagué. PRO D U C T I O N Elclimamola. CO PRO D U C T I O N Fira Mediterrània de Manresa ; Mercat de les Flors, Barcelone ; L’Auditori, Barcelone.


LES MILLE ET UNE NUITS Guillaume Vincent


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S THÉÂTRE mardi 21 janv. 19h mercredi 22 janv. 19h

GRANDE SALLE

4h environ entracte inclus création 2019 F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

« Un des plus beaux titres du monde » affirmait l’écrivain Jorge Luis Borges en évoquant ce conte mythique qui fracasse l’un contre l’autre le pouvoir de la fiction et la cruauté de l’humain. Parce que son épouse l’a trahi, un roi se venge. Chaque nuit, il déflore une jeune fille et la décapite au matin. Seule Schéhérazade stoppera la tragédie. Au lever du jour, elle interrompt l’histoire qu’elle est en train de raconter, plongeant le tyran dans une attente qu’elle ne satisfait que lors de la nuit suivante. En homme de son temps, Guillaume Vincent adapte et met en scène ce texte oriental légendaire et l’inscrit dans le contemporain. Décor moderne qui fait l’impasse sur les tapis volants pour leur préférer l’ambiance brute d’une salle d’attente. Si la sensualité, le rire et l’onirisme (qui réconforte de l’âpre réalité) sont présents sur la scène comme ils traversent les pages du conte, ils y côtoient les contours acérés d’un 21e siècle marqué par l’exil et la sauvagerie. Avec onze comédiens, des chants et de la danse, le spectacle s’engage dans un pas de deux troublant entre enfance et violence. Ein König rächt sich, weil seine Frau ihn betrogen hat. Jede Nacht entjung fert er ein junges Mädchen und enthauptet es am nächsten Morgen. Nur Scheherazade kann der Tragödie ein Ende setzen. In der Morgendämmerung unterbricht sie ihre Erzählung, der Tyrann muss bis zum nächsten Abend warten. Guillaume Vincent hat die orientalische Legende zeitgenössisch bearbeitet und inszeniert, sie bezieht sich hier auf weltweite Konflikte und unser komplexes Verhältnis zur arabisch-muslimischen Kultur.

79

du 14 au 25 janv. (p.57)

AV EC Alann Baillet, Florian Baron, Moustafa Benaïbout, Lucie Ben Dû, Hanaa Bouab, Andréa El Azan, Emilie Incerti Formentini, Florence Janas, Kyoko Takenaka, Makita Samba, Charles-Henri Wolff M I S E EN S C ÈN E, T E X T E Guillaume Vincent, D R A M AT U RG I E Marion Stoufflet, S C ÉN O G R A PH I E François Gauthier-Lafaye en collaboration avec Pierre-Guilhem Coste, LU M I ÈR E S César Godefroy assisté d’Hugo Hamman, M U S I Q U E Olivier Pasquet, S O N Sarah Meunier-Schoenacker, CO S T U M E S Lucie Ben Dû, A S S I S TA N T M I S E EN S C ÈN E Simon Gelin, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E Jori Desq, R ÉG I E PL AT E AU Benjamin Dupuis, Guillaume Lepert, R ÉG I E M I C RO S Rose Bruneau, S TAG I A I R E S C ÉN O G R A PH I E Maialen Arestegui, Margaux Moulin, PRO D U C T I O N, D I F F U S I O N Laure Duqué assistée de Charlotte Laffillé, PH OTO © Gohar Dashti. PRO D U C T I O N Cie MidiMinuit. CO PRO D U C T I O N Odéon, Théâtre de l’Europe ; Théâtre de Lorient, CDN ; TNB, Centre Européen Théâtral et Chorégraphique ; Malraux scène nationale Chambéry Savoie ; Scène nationale d’Albi ; Théâtre de Caen ; Comédie de Caen, CDN de Normandie ; Théâtre du Nord, CDN Lille Tourcoing ; Maison de la Culture d’Amiens ; Le Cratère, Scène nationale d’Alès ; La Filature, Scène nationale de Mulhouse ; Le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées ; Le Quartz, Scène nationale de Brest.


REBOTA REBOTA Y EN TU CARA EXPLOTA Agnés Mateus & Quim Tarrida


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S THÉÂTRE, PERFORMANCE jeudi 23 janv. 19h vendredi 24 janv. 20h

SALLE MODULABLE

1h15 en français et en espagnol surtitré en français (spectacle avec effets stroboscopiques)

Performance pour le moins percutante que ce Rebota rebota y en tu cara explota (ça rebondit ça rebondit et ça t’éclate en pleine face). Si l’on rit devant cette représentation déjantée de la violence faite aux femmes, on rit souvent jaune, car le sujet est évidemment loin d’être léger. En Espagne, où deux femmes sont assassinées chaque semaine, on assiste enfin à une prise de conscience de ce fléau qui ne connait pas de frontières. Peut-être même un peu plus qu’ailleurs, car une vaste mobilisation voit depuis deux ans des femmes exprimer ouvertement leur colère dans tout le pays. Ce mouvement est sans doute à l’origine de la reconnaissance officielle du phénomène avec l’entrée dans la langue castillane du mot Feminicidio (désigne le meurtre d’une femme par un homme) validé par l’académie linguistique. Salué par les critiques et récompensé par de nombreux prix, le spectacle sait se montrer irrévérencieux et n’hésite pas à s’en prendre au verbe lui-même et démonter avec pédagogie les archétypes de princesses. Seule en scène, la performeuse catalane Agnés Mateus aborde frontalement la question et expose la situation des femmes, tour à tour injuriées ou bêtifiées. Avec violence, mais sans agressivité, elle dénonce notre passivité et notre indifférence. Un spectacle rythmé comme un combat de boxe, dérangeant et nécessaire. Diese verrückte Vorstellung über Gewalt gegen Frauen ist gleichzeitig eine sehr aussagekräftige Performance. Sie wurde in der Kritik gelobt, erhielt zahlreiche Preise, eben weil sie rotzig und lustig ist. Die Performerin Agnés Mateus steht allein auf der Bühne und geht die Frage frontal an. Mit Gewalt, aber ohne Aggressivität, werden hier Passivität und Gleichgültigkeit an den Pranger gestellt. Das Stück hat den Rhythmus eines Boxkampfs, es ist unbequem und notwendig.

81

TARIF SPÉCIFIQUE VAG A MON DE S

21 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

du 14 au 25 janv. (p.57) AV EC

Agnés Mateus

C R É AT I O N, M I S E EN S C ÈN E

Agnés Mateus, Quim Tarrida, CO L L A B O R AT I O N Pablo Domichovsky, en cours, E S PAC E S O N O R E E T AU D I OV I S U EL , PH OTO © Quim Tarrida, LU M I ÈR E S Carles Borràs, ÉQ U I PEM EN T T EC H N I Q U E Carles Borràs, Quim Tarrida, PRO D U C T I O N EN TO U R N ÉE Elclimamola, T R A D U C T I O N, S O U ST I T R E S Marion Cousin. CO PRO D U C T I O N Festival TNT, Terrassa Noves Tendències 2017 ; Antic Teatre, Barcelone ; Konvent, Berga.


UDUL Los Galindos


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S CIRQUE vendredi 24 janv. 19h samedi 25 janv. 15h + 18h

À L’A F S C O ESPACE M AT ISSE

27 rue Henri Matisse, Mulhouse pour tous dès 7 ans 1h

Tout se déroule dans une toute petite yourte où s’installent moins de 100 personnes. Surface de la piste de bois circulaire ? 3,50 mètres de diamètre ! Autant dire que le spectateur est aussi proche des quatre artistes que de ses voisins. Cela signifie également que le spectacle qui se déploie à portée de main est un anti-spectacle. Sous la toile tendue, vous ne verrez pas de show sophistiqué, ne serez submergé ni par une débauche de sons ni par un flux aveuglant de lumières, vous ne démantibulerez pas votre tête pour scruter de lointaines silhouettes juchées dans les hauteurs. Ce qui se passe a lieu sur la terre ferme, même si celle-ci tangue aussi fort que la quille d’un navire sous les bonds et rebonds. Les clowns-circassiens font de l’essai et du ratage l’essence même de leur hilarante représentation. La compagnie Los Galindos réconcilie le cirque avec ses origines : l’artisanat et la farce. Ses interprètes ne sont pas tous de première jeunesse ? Peu importe. Ils ne brillent pas de mille paillettes ? Encore mieux ! Il y a, dans ce charivari émotionnel populaire et à visage humain, l’humilité d’un art qui aime rire de lui-même. Die Company Los Galindos versöhnt den Zirkus mit seinen Ursprüngen: dem Handwerk und der Farce. Die Zirkusclowns machen aus Versuchen und Scheitern das Herzstück ihrer urkomischen Vorstellung. Die Darsteller sind nicht alle blutjung? Spielt keine Rolle. Sie glitzern und funkeln nicht mit tausend Pailletten? Noch besser! In diesem populären, gefühlvollen Durcheinander bewahren sich ein menschliches Antlitz, eine Kunst in aller Bescheidenheit, die über sich selbst lachen kann.

83

TARIF SPÉCIFIQUE

16 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) 1 SÉANCE SCOLAIRE

vendredi 24 janv. 14h15 (p.157) F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

du 14 au 25 janv. (p.57) en partenariat avec l’Afsco D E E T AV EC Anna Pascual, Benet Jofre, Bet Garrell, Marcel Escolano D I R EC T I O N A RT I S T I Q U E Bet Garrell, Marcel Escolano (Los Galindos), I N T ER PR È T E S D E S U B S T I T U T I O N

Sílvia Clapell, Sergio González,

CO L L A B O R AT I O N A RT I S T I Q U E E X T ER N E

Roberto Magro, Enric Ases, Bina Rieck, Michel Dallaire, S C ÉN O G R A PH I E Los Galindos, CO S T U M E S Perturbado de Ponzoña, T EC H N I Q U E, M AC H I N I S T E CO N S T RU C T EU R Benet Jofre, PL A S T I Q U E, ACC E S S O I R E S Txell Janot, I L LU S T R AT I O N S Laia Sondang, M U S I Q U E Kiku Vidal, Yvonne Miraille, CO L L A B O R AT I O N M U S I C A L E Joan Cot, Xavi Lozano, V I D ÉO Julián Waisbord, D I S T R I B U T I O N Txell Bosch, PH OTO © Manel Sala “Ulls”. PRO D U C T I O N Los Galindos.


ANTOINE «TATO» GARCIA El Mundo


F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S RUMBA CATALANE samedi 25 janv. 21h

SALLE MODULABLE

1h15 placement assis/debout

La musique est omniprésente dans la communauté gitane et est intimement liée aux cérémonies ponctuant la vie des personnes : baptêmes, fiançailles, mariages. C’est lors de ces événements que l’on repère les jeunes pousses qui seront les artistes de demain. Guitariste, chanteur, auteur, compositeur, interprète, Antoine « Tato » Garcia apprend la guitare dès l’âge de 7 ans aux côtés de son frère José et des musiciens gitans de Perpignan. Aussi à l’aise dans les juergas que sur scène, Tato développe son propre style et devient dès lors un fervent ambassadeur de la rumba catalane, cette musique populaire née dans les années 60 dans les quartiers gitans de Barcelone du métissage entre le flamenco, le son cubain et les chants mélismatiques méditerranéens. Entre émotion et flamboyance, intensité et magie, sa musique est un vibrant appel à s’affranchir des frontières, qu’elles soient géographiques ou artistiques, et à s’ouvrir au partage et à la fête. Pas étonnant que le cinéma se soit emparé de ses chansons pour en faire de sublimes accompagnatrices d’images de Tony Gatlif (Exils ou Geronimo), Alexandre Arcady (Ce que le jour doit à la nuit), ou encore Agnès Jaoui (Place publique). Il fallait bien une fiesta gitane pour clore cette 8e édition des Vagamondes ! Tato ist ein glühender Verfechter der katalanischen Rumba, einer volkstümlichen Musik, die sich in den 60er Jahren in den Zigeunervierteln in Barcelona aus der Begegnung zwischen Flamenco, kubanischem Sound und Melismen vom Mittelmeer entwickelte. Emotion und Temperament, Intensität und Magie bilden den Charakter dieser mitteilsamen, mitreißenden Musik. Es erstaunt nicht weiter, dass Tony Gatlif oder Agnès Jaoui aus seinen Liedern wunderbare Filmmusik gemacht haben.

85

TARIF SPÉCIFIQUE VAG A MON DE S

21 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) SOIRÉE DE CLÔTURE DU F E ST I VA L L E S VAG A MON DE S

du 14 au 25 janv. (p.57) G U I TA R E, C H A N T

Antoine « Tato » Garcia

PERCU S S I O N S M I N EU R E S, C H A N T

Eliene Castillo Borrero PERCU S S I O N S, C H ŒU R Emilio Poubill B A S S E, CO N T R EB A S S E, C H ŒU R

Guillaume Bouthié B AT T ER I E François Miniconi Florent Lambert Hervé Parent PH OTO © Yoann Galiotto PRO D U C T I O N Le Bureau de Lilith. SON

R ÉG I E


L’ H O M M E DE PLEIN VENT Marguerite Bordat Hervé Pierre Pierre Meunier


THÉÂTRE mercredi 29 janv. 20h jeudi 30 janv. 19h

SALLE MODULABLE

1h30 environ recréation 2019

APÉRO PHOTO

Revenir, 23 ans après l’avoir créé, vers son spectacle L’Homme de plein vent n’est pas pour l’auteur Pierre Meunier une simple répétition. Si l’artiste (présent en 2018 à Mulhouse avec La Vase) reprend cette œuvre patiemment, comme on réajuste sur soi un vêtement de sa jeunesse, c’est parce que ce qu’elle racontait voici deux décennies résonne aujourd’hui avec une égale acuité. Le combat utopique des protagonistes sur scène est le même qu’en 1996. Il les conduit dans des luttes absurdes (mais joyeuses) avec des poids trop lourds, des tuyaux encombrants, des pierres qui chutent du ciel, des rouages coincés, des chaînes, des plots, des amas métalliques, bref, une machinerie butée qui résiste à la volonté de l’Homme. Mais rien n’arrête les guerriers qui ne se résignent pas à la fatalité. Manifeste pour la liberté, la créativité, l’originalité, ce spectacle visuel, interrompu par quelques borborygmes, essoufflements, bribes de phrases et sourires complices, est un bol d’air frais qu’on avale goulûment pour oxygéner ses neurones. Sans paroles ou presque, la représentation de Pierre Meunier n’est pas seulement physique. Elle est métaphysique et même philosophique, mais elle est surtout drôle. 23 Jahren nach der Uraufführung nimmt Pierre Meunier sein Meisterstück wieder auf. Es ist visuelles Theater, man wohnt absurden (aber begeisterten) Kämpfen bei, mit zu schweren Gewichten, sperrigen Rohren, vom Himmel fallenden Steinen – es ist ein Manifest für Freiheit, Kreativität, Originalität. Man kann mal tief durchatmen und frischen Wind mitnehmen. Die Vorstellung ohne oder fast ohne Worte ist nicht nur Ausdruck des Körpers. Sie ist philosophisch, metaphysisch und vor allem lustig.

87

29 janv. 19h15 en galerie (p.149) TOUS EN CHŒUR

30 janv. 20h30 (p.151)

AV EC Frédéric Kunze, Pierre Meunier, Hervé Pierre de la Comédie-Française T E X T E Pierre Meunier, C R É AT I O N 1996, R EC R É AT I O N 2019, M AC H I N E S, M AC H I N ER I E (1996) Jean-Pierre Girault, Jean Lautrey, Jean-Claude Mironnet, S O N Michel Maurer (1996), Hans Kunze (2019), LU M I ÈR E S Joël Perrin, R ÉG I E Florian Méneret, CO L L A B O R AT I O N A RT I S T I Q U E Claire-Ingrid Cottenceau (1996), PRO D U C T I O N, D I F F U S I O N Céline Aguillon, PRO D U C T I O N, A D M I N I S T R AT I O N Caroline Tigeot, PH OTO © Marguerite Bordat. PRO D U C T I O N La Belle Meunière. CO PRO D U C T I O N Nouveau théâtre de Montreuil – CDN.


ACQUA ALTA - NOIR D’ENCRE Adrien M & Claire B


SPECTACLE VISUEL mardi 11 fév. 20h mercredi 12 fév. 20h

SALLE MODULABLE

C’est à Venise que sévit régulièrement l’Acqua Alta, cette montée des eaux qui envahit les rues et signale à l’homme que la nature a (encore) le pouvoir d’anéantir nos civilisations. Dans un écrin offert à d’inouïes projections numériques, scène de tous les possibles à laquelle Claire Bardainne et Adrien Mondot ne fixent de limites que celles nées de leur imaginaire, les corps et les images se mêlent dans une ambiance liquide. Un homme et une femme vivent au sein de leur maison. Quotidien ordinaire, un peu absurde, un peu tendu. Et puis il pleut et la normalité chavire, le réel se dissout. Place à l’irréel. Voilà que le couple dérive sur un terrain de jeu noir et blanc où leurs silhouettes cherchent de nouveaux équilibres. Un terrain enchanteur et fantasmagorique sur lequel d’étranges créatures passent et repassent, suggérant qu’existe un cosmos fabuleux. Ce théâtre de la sensation, conçu à l’aide de technologies pointues, interprété par une danseuse et un artiste de cirque et nourri d’une musique originale signée par Olivier Mellano et de compositions de Beethoven ou Bach, est un instant particulier dont on se souvient bien après le temps de la représentation. Sans doute parce que tous nos repères ont volé en éclat.

AV EC

55 min création 2019

Ein Mann und eine Frau leben in ihrem Haus. Der Alltag ist gewöhnlich, ein bisschen absurd, ein wenig angespannt. Und dann regnet es und das Normale kippt um, die Realität schwindet, das Irreale nimmt überhand. Dieses Theater der Sinne, das aber mit Spitzentechnologien ausgestattet ist und in einem Kasten unglaubliche Videos projiziert, wird von einer Tänzerin und einem Zirkuskünstler interpretiert. Die Musik stammt von Beethoven oder Bach.

89

Dimitri Hatton, Satchie Noro

CO N C EP T I O N, D I R EC T I O N A RT I S T I Q U E

Claire Bardainne, Adrien Mondot, C H O R ÉG R A PH I E Dimitri Hatton, Satchie Noro, CO N C EP T I O N I N FO R M AT I Q U E, I N T ER PR É TAT I O N

Adrien Mondot, M U S I Q U E Olivier Mellano, M U S I Q U E S A D D I T I O N N EL L E S Jean-Sébastien Bach, Ludwig van Beethoven, Jon Brion, D É V ELO PPEM EN T I N FO R M AT I Q U E Rémi Engel, R ÉG I E LU M I ÈR E S (en alternance) Benoît Fenayon, Jérémy Chartier, Yan Godat, R ÉG I E S O N Régis Estreich, CO N S T RU C T I O N Jérémy Chartier, Yan Godat, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E Romain Sicard, A D M I N I S T R AT I O N Marek Vuiton, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Alexis Bergeron, PRO D U C T I O N, D I F F U S I O N Joanna Rieussec, PRO D U C T I O N Margaux Fritsch, Delphine Teypaz, PH OTO © Romain Étienne. PRO D U C T I O N Adrien M & Claire B. CO PRO D U C T I O N LUX, Scène nationale de Valence ; Hexagone, Scène nationale Arts Sciences, Meylan ; Maison de la Danse, Lyon – Pôle européen de création ; Drac Auvergne RhôneAlpes, ministère de la Culture ; Chaillot, Théâtre National de la Danse ; Espace Jéliote, Scène conventionnée arts de la marionnette, Communauté de Communes du HautBéarn, Oloron-Sainte-Marie ; Théâtre Paul Éluard, Scène conventionnée Bezons ; Theater Freiburg. N U M ÉR I Q U E

ORIGINALE


PELLÉAS ET MÉLISANDE Maurice Maeterlinck Julie Duclos


THÉÂTRE jeudi 13 fév. 19h vendredi 14 fév. 20h

GRANDE SALLE

1h45 environ création 2019 au Festival d’Avignon INTRO-MINUTE

Perdue dans une forêt, Mélisande attend. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Golaud, qui la recueille, l’épouse puis l’installe au château familial où vit son frère Pelléas, dont la jeune femme tombe amoureuse. Cette passion secrète et interdite conduit inéluctablement au drame. Écrite en 1892, la pièce de Maurice Maeterlinck, auteur belge symboliste dont les fulgurantes métaphores sont de merveilleuses énigmes, est mise en scène par une surdouée du théâtre, Julie Duclos (dont le spectacle Nos Serments a été joué à La Filature en 2015). Le théâtre est pour elle un espace-temps où le mystère et le dévoilement sont inextricablement liés, à l’instar de nos existences dont nous ne maîtrisons pas chacun des méandres. Pour déployer cette fable ancrée dans la rêverie bien plus qu’elle ne se connecte au concret, l’artiste entrecroise les sons, la lumière, la vidéo et le jeu de ses très sensuels acteurs. Les comédiens savent naviguer entre expressivité et intériorité. Ils transmettent l’émotion tout en lestant de sens leurs silences. Fidèle à Maeterlinck qui traquait l’inconnu sous le connu, Julie Duclos sculpte, avec un talent remarquable, le visible et son corollaire, l’invisible. Mélisande verirrt sich im Wald und wartet. Wer ist sie? Woher kommt sie? Golaud findet sie, heiratet sie und bringt sie auf das Familienschloss, in dem auch sein Bruder Pelléas wohnt, in den sich die junge Frau verliebt. Die geheime und verbotene Leidenschaft führt unweigerlich zum Drama. Julie Duclos bleibt Maeterlinck treu und arbeitet mit beachtlichem Talent das Sichtbare und sein Gegenstück, das Unsichtbare, heraus. Unergründlich.

91

14 fév. 19h30 (p.151)

AUDIODESCRIPTION

14 fév. (p.155)

AV EC Alix Riemer, Matthieu Sampeur, Vincent Dissez, Philippe Duclos, Stéphanie Marc, Émilien Tessier EN FA N T (en alternance) Clément Baudouin, Sacha Huyghe, Eliott Le Mouël

Maurice Maeterlinck, M I S E Julie Duclos assistée de Calypso Baquey, S C ÉN O G R A PH I E Hélène Jourdan, LU M I ÈR E S Mathilde Chamoux, V I D ÉO Quentin Vigier, S O N Quentin Dumay, CO S T U M E S Caroline Tavernier, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E Sébastien Mathé, A D M I N I S T R AT I O N, PRO D U C T I O N AlterMachine / Camille Hakim Hashemi, Carole Willemot, PH OTO © Guillaume Malichier. PRO D U C T I O N L’In-quarto. CO PRO D U C T I O N Théâtre National de Bretagne ; Odéon-Théâtre de l’Europe ; Comédie de Reims ; CDN Besançon Franche-Comté ; Festival d’Avignon ; Les Célestins, Théâtre de Lyon ; Comédie de Caen, CDN de Normandie ; La Filature, Scène nationale – Mulhouse. TEXTE

EN S C ÈN E


BÂTON Perrine Mornay


THÉÂTRE, PERFORMANCE mardi 3 mars 20h mercredi 4 mars 20h

SALLE MODULABLE

50 min environ

CRÉATION À LA FILATURE

Nombreuses sont les propositions théâtrales qui, ces derniers temps, s’inspirent du sport. Après des études aux Beaux-arts de Paris, Perrine Mornay développe une écriture scénique à la frontière des arts visuels et du théâtre, en jouant avec les limites du mot « spectacle » et du mot « image ». En 2017, elle fait la connaissance de Mélanie Potin, entraineuse sportive de l’association de twirling bâton de Mantes-la-Jolie. Séduite par tout le potentiel spectaculaire et aléatoire de cette discipline, elle décide d’écrire une pièce qui fait se rencontrer le twirling bâton (de l’anglais « twirl » qui signifie « tournoyer ») et la mise en scène. Mélanie et Perrine partagent ainsi le plateau, ni l’une ni l’autre n’étant habituée à y être, et le rapport incertain à la gravité. Cette performance commune devient un double lancer biographique : jonglerie, compétition, hasard, risques, promesses de victoires et dépassement de soi… De façon inattendue, cette pièce se retrouve à parler d’amour, d’amitié, de mort, du temps qui passe, de la jeunesse et de la vieillesse, évitant tout lyrisme pour confronter le spectateur à une forme d’humour qui se joue des codes de la représentation. Ou comment l’imagerie populaire des majorettes devient un enjeu sportif autant que spectaculaire. 2017 begegnet Perrine Mornay Mélanie Potin, einer Trainerin in Stabdrehen. Erstere erkennt das Potenzial des Sports und beschließt ein Stück über diese spektakuläre und zufallsbedingte Kunst zu schreiben, in dem die sportliche Mélanie und die Regisseurin Perrine zusammen auf der Bühne stehen. Es dreht sich ums Jonglieren, um Wettkampf, Zufall, Risiken und Hoffnungen auf den Sieg, aber auch ganz unerwartet um Liebe, Freundschaft, Tod und die vergehende Zeit.

93

à l’issue d’une résidence en février 2020 VERNISSAGE

de l’exposition de Jane Evelyn Atwood 3 mars 19h (p.148) AV EC

Mélanie Potin, Perrine Mornay

D E Perrine Mornay / Collectif Impatience. ÉQ U I PE D E C R É AT I O N en cours. PH OTO © Hélène Harder. PRO D U C T I O N Collectif Impatience. CO PRO D U C T I O N La Filature, Scène nationale – Mulhouse ; Collectif 12 / Mantes-La-Jolie.


LE PÈRE Stéphanie Chaillou Julien Gosselin


THÉÂTRE vendredi 6 mars 20h

GRANDE SALLE

1h15

Dans le noir absolu, une voix s’élève. Celle de l’acteur Laurent Sauvage. Il raconte le destin d’un agriculteur vaincu par l’ingratitude d’une terre pas assez performante pour résister aux injonctions européennes décidées par la PAC (Politique Agricole Commune). Les récoltes du fermier sont minables. Ruiné, il a dû vendre sa ferme. La descente aux enfers est en route et avec elle, la chute du paysan. Un beau sujet pour le théâtre que cette figure d’un homme broyé par le productivisme. Metteur en scène trentenaire surdoué (déjà invité à La Filature avec Les Particules élémentaires et 2666), Julien Gosselin délaisse ici la vidéo dont il est d’habitude friand pour un spectacle choc et performatif, où des lumières stroboscopiques et un son pulsatile transportent le monologue de l’autrice Stéphanie Chaillou dans un univers apocalyptique, cauchemardesque et littéralement saisissant. Le dispositif scénique, plastique, visuel est organique et si l’acteur en est le centre, il en est aussi le jouet. Cette représentation s’inscrit bien au-delà du théâtre. Le précipité de mots y est pris à la gorge par un plateau de bois autonome qui semble, à un moment donné, prendre le pouvoir sur l’être humain et hurler sa propre partition, comme hurlerait une gueule béante et sauvage. Im absoluten Dunkeln erhebt sich eine Stimme. Die Stimme des Schauspielers Laurent Sauvage. Er erzählt das Schicksal eines Landwirts, den die Ärmlichkeit eines Bodens, welcher den europäischen Leitlinien der GAP (Gemeinsame Agrarpolitik) nicht entsprach, zu Fall bringt. Seine Ernten sind miserabel. Er ist ruiniert, muss die Farm verkaufen. So beginnt die Höllenfahrt des Bauern. Die Figur eines Mannes, der vom Produktivismus zermalmt wird, ist auch fürs Theater ein wichtiges Thema.

95

AV EC

Laurent Sauvage

D’A PR È S L’ homme incertain de Stéphanie Chaillou, texte publié aux Éditions Alma (2015), A DA P TAT I O N, M I S E EN S C ÈN E Julien Gosselin, A S S I S TA N T M I S E EN S C ÈN E Olivier Martinaud, S C ÉN O G R A PH I E Julien Gosselin, Nicolas Joubert, C R É AT I O N LU M I ÈR E S, R ÉG I E LU M I ÈR E S E T V I D ÉO Nicolas Joubert, V I D ÉO Pierre Martin, M U S I Q U E Guillaume Bachelé, S O N Julien Feryn, A R R A N G EM EN T S Joan Cambon, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E, PL AT E AU Valentin Dabbadie, R ÉG I E S O N Hugo Hamman, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Nicolas Ahssaine, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E adjoint Vianney Brunin, A D M I N I S T R AT I O N, PRO D U C T I O N, D I F F U S I O N Eugénie Tesson, O RG A N I S AT I O N TO U R N ÉE S, CO M M U N I C AT I O N Emmanuel Mourmant, A S S I S TA N T A D M I N I S T R AT I O N Paul Lacour-Lebouvier, CO N C EP T I O N T EC H N I Q U E, R É A L I S AT I O N Ateliers du Théâtre de la Cité, Toulouse, PH OTO © Simon Gosselin. PRO D U C T I O N Si vous pouviez lécher mon cœur. CO PRO D U C T I O N Théâtre de la Cité, Toulouse ; La Comédie de Béthune ; Le théâtre d’Arles.


QUINZAINE DE LA DANSE 4e édition à Illzach et Mulhouse du 10 au 28 mars

Initiée en 2017 par l’Espace 110 – Centre Culturel d’Illzach, la Quinzaine de la danse est depuis la saison dernière également portée par La Filature – Scène nationale de Mulhouse et le CCN Ballet de l’Opéra national du Rhin. Du mardi 10 au samedi 28 mars, cette 4e édition offrira au public de l’agglomération mulhousienne un focus majeur sur la danse contemporaine. Programme complet à découvrir en janvier 2020 : conférences, rencontres, expositions, films, impromptus, masterclass, journées professionnelles. SY MPATHET IC M AGIC

ViaDanse

mardi 10 mars 20h à l’Espace 110, Illzach R ADICAL V ITALIT Y, SOLOS ET DUOS

PROJET AMATEUR « J’A IME »

Aude Lachaise

mardi 17 mars 20h spectacle-restitution à La Filature, Mulhouse (p.153)

Marie Chouinard

MEMORY PA L ACE

COULIS’STUDIO

mardi 17 mars 20h mercredi 18 mars 20h à l’Espace 110, Illzach

mercredi 11 mars 20h à La Filature, Mulhouse (p.99) Béatrice Massin

jeudi 12 mars 18h30 au CCN, Mulhouse SSPECIESS

Daniel Linehan / Hiatus

jeudi 12 mars 19h vendredi 13 mars 20h à La Filature, Mulhouse (p.101) MORITURI OU L E S OI E S SAU VAGE S

KHZ

Je suis Julio

OUTSIDERS, LA RENCONTRE

Aude Lachaise

jeudi 19 mars 19h vendredi 20 mars 20h à La Filature, Mulhouse (p.105) J E A N -Y V E S , PATR ICK ET COR INNE

Collectif Ès

samedi 21 mars 20h à l’Espace 110, Illzach

jeudi 12 mars 20h à l’Espace 110, Illzach

LE JOUEUR DE FLÛTE

ATTENDS, ATTENDS, ATTENDS… (POUR MON PÈRE)

vendredi 27 mars 19h samedi 28 mars 15h + 19h au Théâtre de la Sinne, Mulhouse

samedi 14 mars 20h à l’Espace 110, Illzach (p.103)

BAL DE CLÔTURE

Jan Fabre

Béatrice Massin

samedi 28 mars 20h30 à l’Espace 110, Illzach

97

Q U I NZ A I N E D E L A DA N S E

en partenariat avec l’Espace 110, Centre Culturel d’Illzach, et le CCN Ballet de l’Opéra national du Rhin I N AU G U R AT I O N

mardi 10 mars 19h à l’Espace 110, Illzach Centre Culturel d’Illzach 03 89 52 18 81 PRO G R A M M E CO M PL E T

à venir sur www.espace110.org


RADICAL VITALITY, SOLOS ET DUOS Marie Chouinard


QUINZAINE DE LA DANSE DANSE mercredi 11 mars 20h

GRANDE SALLE

1h25 dès 14 ans (nudité) RENCONTRE

La reconnaissance de cette compagnie à travers le monde est le fruit d’un travail entamé il y a 30 ans par l’artiste montréalaise Marie Chouinard. Si elle est aujourd’hui acclamée sur les scènes internationales, son histoire débute en fait dès 1978 alors que la soliste présente sa première création : Cristallisation. Ce spectacle, qui la consacre sur-le-champ comme une créatrice unique, sera suivi de quelque 50 chorégraphies, actions-performances, œuvres vocales, installations et films où s’affirme et s’affine un intérêt indéfectible pour le corps humain et la recherche formelle. Pour RADICAL VITALITY, SOLOS ET DUOS, elle a puisé au répertoire de la compagnie afin de composer un recueil chorégraphique constitué de solos et de duos qu’elle a revisités avec de nouveaux costumes, mises en scène et environnements sonores. La chorégraphe a aussi ressorti de ses cartables deux pièces qui n’avaient jamais été portées à la scène et elle a créé un tout nouveau duo. Ces 24 miniatures dansées, de durées variant de 1 à 10 minutes, offrent ensemble une poétique du corps, intelligible et immédiate, toujours étonnante. Die internationale Anerkennung der Tanzcompany ist das Ergebnis von inzwischen dreißig Jahren Arbeit der Künstlerin aus Montreal, Marie Chouinard. Radical Vitality schöpft aus dem Repertoire der Tanzcompany, und daraus ist eine Choreographie aus Solos und Duos entstanden, mit neuen Kostümen, Inszenierungen und musikalischen Gestaltungen. 24 Tanzminiaturen ergeben zusammen eine verständliche und unmittelbare Poetik des Körpers, die immer wieder erstaunt.

99

avec les artistes à l’issue du spectacle QUINZAINE DE LA DANSE

du 10 au 28 mars (p.97)

AV EC Jossua Collin-Dufour, Valeria Galluccio, Motrya Kozbur, Luigi Luna, Scott McCabe, Sacha Ouellette-Deguire, Carol Prieur, Clémentine Schindler, en cours C H O R ÉG R A PH I E, PA RT I T I O N S VO C A L E S, M AQ U I L L AG E, V I D ÉO, S C ÉN O G R A PH I E,

Marie Chouinard, Louis Dufort, Frédéric Chopin, Carles Santos, LU M I ÈR E S Marie Chouinard, Axel Morgenthaler, CO S T U M E S Marie Chouinard, Liz Vandal, A DA P TAT I O N LU M I ÈR E S Samuel Théry, CO N S U LTA N T V I D ÉO Jimmy Lakatos, D I R EC T R I C E R ÉPÉ T I T I O N S EN TO U R N ÉE en cours, D I R EC T EU R TO U R N ÉE en cours, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E, R ÉG I E PL AT E AU en cours, R ÉG I E LU M I ÈR E S en cours, R ÉG I E S O N en cours, PH OTO Carol Prieur © Sylvie-Ann Paré. PRO D U C T I O N Cie Marie Chouinard. ACC E S S O I R E S MUSIQUE


SSPECIESS Daniel Linehan / Hiatus


QUINZAINE DE LA DANSE DANSE jeudi 12 mars 19h vendredi 13 mars 20h

SALLE MODULABLE

durée indéterminée création 2020

QUINZAINE DE LA DANSE

du 10 au 28 mars (p.97)

Il n’existe rien dont nous nous « débarrassons » réellement. Car les déchets que nous jetons reviennent nous affecter tous, tels les échos de nos actions passées. Telle est l’une des idées phare du philosophe et écologiste britannique Timothy Morton dont s’est inspiré Daniel Linehan pour sa nouvelle création. La chorégraphie est guidée par les notions de coexistence et de symbiose. Cinq danseurs partagent la scène avec le musicien-performeur Michael Schmid. Ensemble, ils prêtent corps, souffle et voix aux partitions chorégraphique et musicale de la pièce. Danse et musique se côtoient dans une forme d’association solidaire : la musique comme environnement permettant de voir la danse qui elle-même favorise l’écoute. Chaque élément – lumière, scénographie, costumes, mouvements et son – occupe tour à tour l’espace scénique avant de s’estomper. Persiste l’instinct d’émergence et de disparition dans une danse qui laisse place à la surprise et au jeu. Quand ce qui était passé inaperçu et ignoré devient soudainement la chose à laquelle nous aurions dû prêter attention depuis le début. Es gibt nichts, das wir wirklich „loswerden“. Denn die Abfälle, die wir wegwerfen, kommen wieder und belagern uns, wie Echos vergangener Taten. Das ist die Idee des Ökologen, von der sich Daniel Linehan für seine neue Choreographie inspirieren ließ, wobei er Begriffe wie Koexistenz und Symbiose in den Vordergrund stellt. Im Tanz lassen sich Auftreten und Verschwinden jedoch nicht vermeiden, es bleibt Raum für Überraschung und Spiel.

101

D E E T AV EC Gorka Gurrutxaga Arruti, Anneleen Keppens, Daniel Linehan, Victor Pérez Armero, Michael Schmid, Louise Tanoto CO N C EP T I O N, C H O R ÉG R A PH I E Daniel Linehan, S C ÉN O G R A PH I E 88888, D R A M AT U RG I E Alain Franco, CO S T U M E S Frédérick Denis, LU M I ÈR E S, S O N en cours, D I F F U S I O N I N T ER N AT I O N A L E Damien Valette. PHOTO © Dyod.be. PRO D U C T I O N Hiatus, Bruxelles. CO PRO D U C T I O N deSingel, Anvers ; Centre chorégraphique national d’Orléans ; en cours. R É S I D EN C E S deSingel International Arts Campus, Anvers ; Cultuurhuis de Warande, Turnhout ; STUK, Leuven ; Centre chorégraphique national d’Orléans ; CC de Factorij, Zaventem ; Kaaitheater, Bruxelles.


ATTENDS, ATTENDS, ATTENDS… (POUR MON PÈRE) Jan Fabre


QUINZAINE DE LA DANSE DANSE, PERFORMANCE samedi 14 mars 20h

À L’ E SPAC E 1 10

Au début on ne voit rien. Concentrés, on écoute la musique qui plane dans le noir. Et puis nos yeux distinguent une forme. C’est un homme qui émerge de la brume. Il est vêtu de rouge et il tient dans ses mains une pagaie. Il s’appelle Cédric Charron. Ce danseur est l’unique interprète d’un solo signé par le belge Jan Fabre. Le chorégraphe, l’un des plus remuants de la scène européenne, excelle lorsqu’il se lance dans l’écriture de monologues. Dans ce texte percutant, conçu spécialement pour Cédric Charron mais dont l’inspiration est, à n’en pas douter, largement autobiographique, Jan Fabre s’adresse au père. Ce père est mort et c’est vers lui que va se rendre, geste après geste, mot après mot, l’homme en rouge. Paroles, danse, musique, brume qui envahit l’espace, ce voyage vers l’audelà est d’une hypnotique beauté. « Père, attends » est la première phrase du fils qui s’apprête, seul sur un vaste plateau, à entamer un chemin où l’invective se mêle à la remémoration. Entre rites ancestraux, fatigue animale, suspension aérienne, douceur et sauvagerie, son trajet nous sidère et nous touche en plein cœur parce qu’il est le creuset de notre propre et folle envie que ressuscitent parfois nos fantômes aimés.

QUINZAINE DE LA DANSE

Centre Culturel d’Illzach 1 avenue des Rives de l’Ill, Illzach 1h

„Vater, warte“ ist der erste Satz des Sohnes, der sich allein auf einer großen Bühne befindet und in die Erinnerung aufmacht, aber auch in die Anklage. Auf seiner Reise durchquert er althergebrachte Rituale, kreatürliche Erschöpfung, Schwebezustände, Sanftheit und Wildheit, er überrascht, berührt, trifft ins Schwarze. Jan Fabre richtet sich an seinen Vater. Sein Vater ist gestorben, und zu ihm begibt sich nun, Geste für Geste, Wort für Wort, sein Interpret Cédric Charron.

103

du 10 au 28 mars (p.97) en partenariat avec l’Espace 110 AV EC

Cédric Charron

T E X T E, M I S E EN S C ÈN E, C H O R ÉG R A PH I E

Jan Fabre, M U S I Q U E Tom Tiest, D R A M AT U RG I E Miet Martens, LU M I ÈR E S Jan Fabre, Geert Van der Auwera, CO S T U M E Jan Fabre, Andrea Kränzlin, C H A RG ÉE D E PRO D U C T I O N Ilka De Wilde, T R A D U C T I O N EN F R A N Ç A I S Michèle Deghilage, PH OTO © Wonge Bergmann. PRO D U C T I O N Troubleyn  / Jan Fabre. CO PRO D U C T I O N Festival Montpellier Danse.


OUTSIDERS, LA RENCONTRE Aude Lachaise


QUINZAINE DE LA DANSE DANSE, STAND UP jeudi 19 mars 19h vendredi 20 mars 20h

SALLE MODULABLE

1h

PROJ ET PA RT ICI PAT I F « J’A IME »

Le moins qu’on puisse dire est qu’Aude Lachaise n’a pas la langue dans sa poche ! Artiste inclassable, passionnée de lecture, de poésie et de mathématiques, puis chanteuseperformeuse dans un « girls band », elle a croisé le chemin de chorégraphes aussi divers que Robyn Orlin, Felix Ruckert, Nathalie Pernette ou Olga Mesa. À l’image de ce parcours foisonnant, elle a su imposer depuis une petite décennie une liberté de ton unique dans le paysage chorégraphique français : on se souvient de Marlon, désopilant monologue sur le désir accueilli à La Filature en 2011. Si l’humour, l’érotisme et le verbe sont les ingrédients de prédilection de ses performances, elle revendique aussi un goût certain pour le divertissement populaire. Dans Outsiders, la rencontre, elle réinvente une forme de stand up collectif. Sorte de « variety show » à l’américaine, le spectacle révèle la physicalité et la portée politique du comique. Avec une légèreté feinte, Aude Lachaise livre une réflexion corrosive et audacieuse sur les inégalités, qu’elles soient sociales, raciales ou de genre. Car derrière les gags, les paillettes et les pseudo-anecdotes personnelles qui fusent à un rythme endiablé, il s’agit bien de mettre en mouvement une pensée émancipatrice. Humor, Erotik und Sprache werden von der Performerin Aude Lachaise mit Vorliebe eingesetzt, aber sie hat auch viel für populäres Entertainment übrig. In Outsiders, die Begegnung erfindet sie eine Art kollektives Stand-up neu. So entsteht etwas wie eine amerikanische variety show, die die Körperlichkeit und die politische Tragweite der Komik offenlegt. Mit scheinbarer Leichtigkeit reflektiert sie bissig und beherzt soziale, Rassen- und Gender-Ungleichheiten.

105

3 semaines d’atelier avec Aude Lachaise (p.153)

+ SPECTACLE-REST I T U T ION

mardi 17 mars 20h, entrée libre

QUINZAINE DE LA DANSE

du 10 au 28 mars (p.97)

AV EC Susana Cook, Pol Pi, Aude Lachaise CO N C EP T, M I S E EN S C ÈN E Aude Lachaise, CO L L A B O R AT EU R A RT I S T I Q U E Gilles Nicolas, AV EC L E S PA RO L E S D E Susana Cook, Pol Pi, Aude Lachaise, S C ÉN O G R A PH I E, CO S T U M E S Rachel Garcia assistée de Marjorie Potiron, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E , C R É AT I O N LU M I ÈR E S Stéphane Bordonaro, C R É AT I O N E T R ÉG I E S O N Aleksandra Plavsic, C H A RG ÉE D E D É V ELO PPEM EN T en cours, PH OTO © Alain Julien. PRO D U C T I O N La.Pe.A. CO PRO D U C T I O N, S O U T I EN A D M I N I S T R AT I F

Le Manège, Scène nationale de Reims. D I S P O S I T I F ACCU E I L-S T U D I O la ménagerie de verre, par le biais du studiolab. ACCU E I L S T U D I O La Briqueterie.


FÉMININES Pauline Bureau


THÉÂTRE mercredi 18 mars 20h jeudi 19 mars 19h

GRANDE SALLE

2h environ création 2019

APÉRO PHOTO

Lorsqu’en 1968 à Reims, un journaliste sportif passe une annonce pour organiser un match de foot féminin pour la kermesse du journal L’Union, cela ressemble à une blague. L’an passé, on avait assisté à un combat de catch de lilliputiens, cette année ce seront des femmes entre 16 et 32 ans qui feront l’attraction en se disputant un ballon. La suite contredira toutes les idées reçues et défiera toutes les prédictions. Elles jouent bien, courent vite et bientôt elles vont former l’équipe de France qui gagnera la Coupe du monde. Pauline Bureau, jeune autrice et metteuse en scène, a déjà à son actif de nombreuses pièces qui chacune à sa façon questionne l’identité ou la transformation (on se souvient de Dormir 100 ans qui décrivait le passage de l’enfance à l’adolescence, récompensé par les prix du Public et du Jury lors du festival Momix 2016). Pour Féminines qui s’annonce avec des airs de comédie, elle est allée à la rencontre des protagonistes de ce match initiatique afin de récolter témoignages et anecdotes. Joueuses, journalistes, entraîneurs sont autant de sources pour cette dramaturgie du réel qui est aussi une belle aventure tant d’un point de vue sportif que d’une émancipation en marche. Le théâtre a ceci de merveilleux : il arrive à montrer comment rêve et réalité s’entrelacent. Als 1968 ein Sportreporter in Reims annonciert, dass er ein Frauenfußballspiel organisieren will, glaubt man, es sei ein Witz. Die Folge aber widerspricht jeder vorgefassten Meinung und stellt alle Vorhersagen auf den Kopf. Die Damen spielen gut, laufen schnell und bilden bald darauf die französische Nationalmannschaft, die die Weltmeisterschaft gewinnt. Pauline Bureau hat die Protagonistinnen des „Urspiels“ getroffen, Erfahrungsberichte und Anekdoten über die beginnende Emanzipation gesammelt.

107

18 mars 19h15 en galerie (p.149) RENCONTRE-DÉBAT

19 mars 21h15 (p.151)

AV EC Yann Burlot, Nicolas Chupin, Rébecca Finet, Sonia Floire, Camille Garcia, Marie Nicolle, Anthony Roullier, Catherine Vinatier, Louise Orry-Diquero, en cours

Pauline Bureau, Benoîte Bureau, S C ÉN O G R A PH I E Emmanuelle Roy, M U S I Q U E, S O N Vincent Hulot, CO S T U M E S, ACC E S S O I R E S Alice Touvet, V I D ÉO Nathalie Cabrol assistée de Christophe Touche, CO L L A B O R AT I O N A RT I S T I Q U E Cécile Zanibelli, Gaëlle Hausermann, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Marc Labourguigne, R ÉG I E S O N Sébastien Villeroy, LU M I ÈR E S en cours, D É V ELO PPEM EN T, D I F F U S I O N Olivia Peressetchensky, A D M I N I S T R AT I O N Claire Dugot, C H A RG É D E PRO D U C T I O N E T LO G I S T I Q U E Paul Lacour-Lebouvier, AT TAC H ÉE D E PR E S S E ZEF – Isabelle Muraour, PH OTO © Pauline Bureau. PRO D U C T I O N La Part des Anges. CO PRO D U C T I O N Comédie de Caen, CDN de Normandie ; Théâtre de la Ville ; Le Volcan, Scène nationale du Havre ; Le Bateau Feu, Scène nationale de Dunkerque ; Le Granit, Scène nationale de Belfort ; en cours. T E X T E, M I S E EN S C ÈN E D R A M AT U RG I E


LEYLA MCCALLA + MAYRA ANDRADE


CONCERT samedi 21 mars 19h

GRANDE SALLE

2h20 environ entracte inclus

Métissage est le maître-mot qui caractérise les deux voix vigoureuses et sensuelles de cette soirée. Deux chanteuses respectivement américaine d’origine haïtienne pour Leyla McCalla et cubaine d’origine cap-verdienne pour Mayra Andrade. Toutes deux sont le renouveau d’une musique du monde qui, sans renier la singularité de ses origines, s’ouvre au reste du monde pour écrire des chansons résolument cosmopolites. Ainsi parlent-elles et chantent-elles aussi bien en créole (haïtien pour l’une, cap-verdien pour l’autre) qu’en français, anglais voire même portugais. Violoncelle, banjo, guitare… Leyla McCalla joue d’autant d’instruments qu’elle parle de langues. Lorsqu’elle quitte New York pour s’installer en Louisiane, elle trouve dans les rues de La Nouvelle-Orléans des échos de son héritage culturel. Il en ressort un style profondément influencé par les traditions créoles, cajuns et haïtiennes, mais aussi par le folk et le jazz américains. C’est en quittant Paris pour Lisbonne que Mayra Andrade découvre quant à elle « l’africanité moderne dont elle fait partie ». La capitale portugaise où elle vit désormais vibre de ces musiques africaines qui ont pris un nouvel essor, enrichies de pop et d’électro. Mayra donne ainsi d’autres couleurs au Cap-Vert de Cesária Évora. Voici donc un exceptionnel double plateau fait d’hybridations ! Mischform ist das Schlagwort, das die beiden kräftigen und sinnlichen Stimmen am besten umschreibt. Beide stehen für neuen Schwung in der World Music und Weltoffenheit, ohne dass sie dabei ihre besondere Herkunft und Prägung verleugnen müssten. Ihre Einflüsse sind kreolisch, stammen aus Cajun Country, Haiti; für Leyla McCalla kann es aber auch amerikanischer Folk und Jazz sein, sowie afrikanische Musik mit Pop und Elektro für Mayra Andrade.

109

L E Y L A M CC A L L A

1h, folk blues traditionnel haïtien

C H A N T, B A N J O, V I O LO N C EL L E, G U I TA R E

Leyla McCalla B AT T ER I E Shawn Myers B A S S E, CO N T R EB A S S E Peter Olynciw G U I TA R E David Hammer M A N AG ER TO U R N ÉE Petr Hlavacek PRO D U C T I O N Nueva Onda. M AY R A A N D R A D E

1h, musique du monde (Cap-Vert) C H A N T Mayra Andrade B A S S E Swaeli Mbappé B AT T ER I E Tiss Rodriguez C L AV I ER S Nicholas Vella G U I TA R E Euclides Gomes S O N O R I S AT EU R FAÇ A D E Hervé Clery Thelise S O N O R I S AT EU R R E TO U R Jason Claude PH OTO © Ojoz PRO D U C T I O N Asterios Spectacles.


D E R T E I C H ( L’ É TA N G ) Robert Walser – Gisèle Vienne


THÉÂTRE mercredi 25 mars 20h jeudi 26 mars 19h

SALLE MODULABLE

Gisèle Vienne ou la promesse d’une étrangeté qui affole les sens. Avec cette artiste audacieuse qui hybride théâtre et arts plastiques, la scène est le lieu d’une intranquillité, d’un trouble qui brouille les repères et de séismes visibles et invisibles qui dérèglent le cours ordinaire des choses. Der Teich signifie L’Étang en allemand. Que se cache-t-il sous la surface de l’eau ? C’est à la lisière de la vie et de la mort, de la folie et de la normalité, du réel et de l’irréel qu’entraîne son adaptation des mots de l’immense écrivain qu’était Robert Walser. Le récit fulgurant nous plonge dans l’intimité d’un lien qui unit un fils à sa mère, lien ténu et pourtant dévorant, lien complexe où l’amour s’énonce curieusement. En huit séquences de jeu, dans huit espaces délimités sur scène, quatorze poupées de taille humaine et deux actrices (Adèle Haenel et Kerstin Daley-Baradel) entreprennent un voyage exploratoire vers le conscient et l’inconscient, sur fond de remous familiaux. Qui parle ? Qui ment ? Qui est dans le vrai et qui est dans le mensonge ? La scène n’est que dédoublement, hallucination, tricherie. Elle est aussi une mise en perspective sidérante de vies adultes et enfantines qui se cherchent, s’interrogent, se fracassent les unes contre les autres. Eine Erzählung führt uns in die Vertrautheit einer Beziehung zwischen Mutter und Sohn. Vierzehn menschengroße Puppen und zwei Schauspielerinnen versuchen aufgrund familiärer Spannungen Bewusstes und Unbewusstes zu ergründen. Wer spricht? Wer lügt? Persönlichkeitsspaltungen, Halluzinationen, Betrügereien treten zutage. Gisèle Vienne ist eine unerschrockene Künstlerin im Bereich Theater und Bildende Kunst, sie schafft einen Raum der Unruhe, der Verwirrung, der Bezugspunkte durcheinanderbringt.

111

1h20 en allemand surtitré en français création 2019

LECTURE LEVER DE RIDEAU

25 mars 19h (p.151)

AV EC Kerstin Daley-Baradel, Adèle Haenel D’A PR È S l’œuvre originale Der Teich (L’Étang) de Robert Walser, CO N C EP T I O N, M I S E EN S C ÈN E,

Gisèle Vienne, Stephen O’Malley (orchestration avec Owen Roberts), LU M I ÈR E S Patrick Riou, D R A M AT U RG I E Dennis Cooper, Gisèle Vienne, R EG A R D E X T ÉR I EU R Anja Röttgerkamp, S C ÉN O G R A PH I E

MUSIQUE ORIGINALE

T R A D U C T I O N D U S U I S S E A L L EM A N D À

L’A L L EM A N D Händl Klaus, Raphael Urweider, T R A D U C T I O N S U RT I T R E S D E L’A L L EM A N D AU F R A N Ç A I S Lucie Taïeb, CO L L A B O R AT I O N S C ÉN O G R A PH I E Maroussia Vaes, CO N C EP T I O N P O U PÉE S Gisèle Vienne, C R É AT I O N P O U PÉE S Raphaël Rubbens, Dorothéa Vienne-Pollak, Gisèle Vienne (en collaboration avec le Théâtre National de Bretagne), FA B R I C AT I O N D ÉCO R Nanterre-Amandiers, CDN, D ÉCO R , ACC E S S O I R E S Gisèle Vienne, Camille Queval, Guillaume Dumont, CO S T U M E S Gisèle Vienne, Camille Queval, Pauline Jakobiak, M AQ U I L L AG E, PER RU Q U E S Mélanie Gerbeaux, R ÉG I E G ÉN ÉR A L E Richard Pierre, R ÉG I E S O N Adrien Michel, Mareike Trillhaas, R ÉG I E LU M I ÈR E S Arnaud Lavisse, R ÉG I E PL AT E AU Antoine Hordé, PRO D U C T I O N, D I F F U S I O N Alma Office : Anne-Lise Gobin, Alix Sarrade, Camille Queval, Andrea Kerr, A D M I N I S T R AT I O N Étienne Hunsinger, Giovanna Rua, PH OTO © Estelle Hanania. PRO D U C T I O N DACM, Cie Gisèle Vienne. CO PRO D U C T I O N Nanterre-Amandiers CDN ; Théâtre National de Bretagne ; Le Maillon, Théâtre de Strasbourg, Scène européenne ; MC2 : Grenoble ; Fonds Transfabrik, Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant ; Comédie de Genève ; Kaserne Basel ; Fidena Festival, Bochum ; Le Manège, SN de Reims ; Centre Culturel André Malraux, Vandœuvre-lès-Nancy ; La Filature, SN de Mulhouse ; Théâtre Garonne ; Festival d’Automne à Paris ; International Summer Festival Kampnagel Hamburg ; CCN2, Grenoble.


CENTAURES, QUAND NOUS ÉTIONS ENFANTS Fabrice Melquiot Camille & Manolo


THÉÂTRE ÉQUESTRE jeudi 26 mars 19h vendredi 27 mars 19h

GRANDE SALLE

50 min pour tous dès 7 ans

TARIF SPÉCIFIQUE

Carré rouge déposé au sol tel un rideau de théâtre déployé sur la piste de terre noire. En fond de scène, un écran vaste, cosmogonique, d’où jaillissent des photos ou des films sépia. Dans cette arène de sciure entrent Camille et Manolo. Couple à la scène comme à la ville qui, non content d’être les doigts d’une même main, ne forme qu’un seul être avec ses animaux. Lui chevauche Indra, elle enfourche Gaïa. Le cheval et l’humain s’amalgament en un unique corps. Le corps du Centaure. La chimère naît sous nos regards tandis que les duos entament un ballet joyeux, lascif, ardent ou sensuel. Fabrice Melquiot a écrit pour les patrons du Théâtre du Centaure, îlot marseillais utopique et poétique, un texte dit en voix off qui retrace une formidable aventure équestre. L’origine ou l’enfance de l’art. L’auteur souhaitait, en racontant les premiers pas de Camille et Manolo, dire ce que peut un amour lorsqu’il est plus grand que soi. Hommage à la splendeur du cheval qui dicte sa loi et ses nécessités à ses serviteurs passionnés, ce documentaire intimiste claque comme un manifeste créatif. On entend d’ailleurs ces mots-là : « Nous sommes tous des animaux et nous hurlons notre désir de vivre. » „Wir sind alle Tiere und schreien unseren Lebenswillen hinaus.“ Camille und Manolo treten in einer Arena aus Sägespänen auf. Im Leben wie auf der Bühne sind sie ein Paar, aber auch mit ihren Tieren werden sie eins. Er reitet Indra, sie schwingt sich auf Gaia. Pferd und Mensch verschmelzen zu einem einzigen Körper. Dem Kentauren. Das Fabelwesen entsteht vor unseren Augen und das Doppelduo beginnt ein freudiges, laszives, glühend-sinnliches Ballett.

113

16 € plein tarif, 10 € réduit (p.159) 2 SÉANCES SCOLAIRES

jeudi 26 mars 14h15 (p.157) vendredi 27 mars 14h15

Camille & Manolo Indra (pure race espagnole), Gaïa (frison) VO I X Elsa Scholler, Timeo Bonnano, Lua Gaggini, Laurent Schefer, Christiane Suter, Claude Thébert AV EC

C H E VAUX

D’A PR È S l’histoire véritable de Camille & Manolo, T E X T E, M I S E EN S C ÈN E Fabrice Melquiot, A S S I S TA N T E M I S E EN S C ÈN E Mariama Sylla, C H O R ÉG R A PH I E ÉQ U E S T R E Camille & Manolo, LU M I ÈR E S Jean-Marc Serre, S O N Nicolas Lespagnol-Rizzi, PH OTO © Jeanne Roualet. PRO D U C T I O N D ÉL ÉG U ÉE Théâtre Gymnase-Bernardines, Marseille. CO PRO D U C T I O N Théâtre Am Stram Gram, Genève ; Théâtre du Centaure, Marseille ; ExtraPôle ; Théâtres en Dracénie, Draguignan ; Théâtre National de Nice.


PAPANOSH ROY NATHANSON NAPOLEON MADDOX + 1 r e partie : Théo Girard Quartet


JAZZ, MUSIQUE URBAINE mardi 31 mars 20h

GRANDE SALLE

Lorsque le saxophoniste et poète Roy Nathanson, figure essentielle de la scène downtown new-yorkaise, rencontre le groupe de jazz rouennais Papanosh, il est tout de suite séduit par son ouverture d’esprit. Il retrouve une manière collective d’envisager la création (proche de celle qu’il avait connu au milieu des années 80 aux côtés de John Lurie et des Lounge Lizards), un mélange de virtuosité, d’engagement et de désinvolture qu’il ne peut que faire sien. Leur rencontre s’était faite autour d’une relecture du répertoire de Charles Mingus avec tout ce qu’il contient de créolité, de mélanges esthétiques, de jeux de collage et de zapping. C’est dans cette continuité, et accompagnés pour l’occasion par le beatboxer américain Napoléon Maddox, qu’ils écrivent ensemble un spectacle poétique et envoûtant autour d’une idée simple : le refuge, le chez-soi, « Home », cet écrin intime et chaleureux que chacun porte au plus profond de soi. Sur scène, les voix s’expriment, empruntant à toutes les formes de jazz moderne, du free bop au jazz modal, en flirtant même parfois avec l’Afrique dans les grooves. Un concert explosif, précédé d’une première partie assurée par le jazz nerveux du Quartet de Théo Girard, nouvel espoir du jazz français ! Als der in der New Yorker Downtown-Szene bekannte Saxophonist und Dichter Roy Nathanson die Jazzgruppe Papanosh aus Rouen trifft, ist er begeistert von ihrer Offenheit, die ihn an die Weltoffenheit in den 80er Jahren erinnert, so wie er sie mit John Lurie und Lounge Lizzard erlebt hatte. Auf der Bühne drücken sie sich in allen Formen des modernen Jazz, des Free Bob und des modalen Jazz aus, in den Grooves flirten sie sogar manchmal mit Afrika. Ein explosives Konzert, eine belebende Energie!

115

2h20 environ entracte inclus en partenariat avec le Festival Météo – Mulhouse T H ÉO G I R A R D Q UA RT E T

45 min, jazz

CO N T R EB A S S E, CO M P O S I T I O N

Théo Girard

Basile Naudet Antoine Berjeaut B AT T ER I E Sebastian Rochford PRO D U C T I O N Cie Discobole. S A XO PH O N E A LTO

T RO M PE T T E, B U G L E

PA PA N O S H ROY N AT H A N S O N N A P O L EO N M A D D OX

1h15, jazz, musique urbaine VO I X , S A XO PH O N E S Roy Nathanson, Raphaël Quenehen VO I X Napoléon Maddox T RO M PE T T E S Quentin Ghomari C L AV I ER , O RG U E Sébastien Palis CO N T R EB A S S E Thibault Cellier B AT T ER I E Jérémie Piazza PH OTO © Michel Le Ray CO PRO D U C T I O N Les Vibrants Défricheurs ; Banlieues Bleues.


SOPHIA ARAM À nos amours…


HUMOUR vendredi 17 avril 20h

GRANDE SALLE

Sa voix est bien connue des auditeurs matinaux de France Inter qui, chaque semaine, jubilent derrière leurs postes de radio en l’écoutant brocarder avec une férocité salvatrice l’intolérance et la bêtise ordinaire. Sophia Aram a l’homophobie, la misogynie, le racisme ou l’antisémitisme en horreur et elle ne se prive pas de le faire savoir. Elle n’apprécie pas non plus le politiquement correct, les préjugés, les conventions, les clichés derrière lesquels on s’abrite plutôt que d’essayer de penser par soi-même. Il ne faut pas se fier à sa silhouette frêle et à son air bon chic bon genre. Lorsqu’elle bascule des micros à la scène du théâtre, c’est pour y exercer, avec le même brio cinglant, ses talents d’humoriste et de poil à gratter. Après trois one-woman-shows, le premier consacré à l’école, le second aux religions, le dernier à la montée des extrêmes (présenté à La Filature en 2016), la revoici bien campée sur les planches pour une revue détaillée et hilarante du sexisme. Et il y a beaucoup à dire sur le sujet, depuis l’affaire Weinstein jusqu’à l’éducation des fillettes. Sophia Aram fait le tour de la question dans de grands éclats de rires. Die Humoristin Sophia Aram verabscheut Homosexuellen- und Frauenfeindlichkeit, Rassismus und Antisemitismus und scheut sich nicht, dies kundzutun. Sie mag auch keine political correctness, keine Vorurteile, Verhaltensnormen, Klischees, hinter denen man sich verbirgt. Hier ist sie wieder mit einer umfassenden und urkomischen Revue über Sexismus, von der Weinstein-Affäre bis hin zur Erziehung kleiner Mädchen.

117

1h20 dès 12 ans création 2019

TARIF ÉVÉNEMENT

AV EC

Sophia Aram

T E X T E S Benoît Cambillard, Sophia Aram, M U S I Q U E S Raphaël Elig, LU M I ÈR E S Fabienne Flouzat, Julien Barrillet, PH OTO © Benoît Cambillard. PRO D U C T I O N Kasbah Productions ; 20h40 Productions.


LA GALERIE Machine de Cirque


CIRQUE mardi 28 avril 20h mercredi 29 avril 20h jeudi 30 avril 19h

GRANDE SALLE

1h20 environ pour tous dès 8 ans création 2019 VERNISSAGE

« Personnages charismatiques et spectacles magnétiques » : tels sont les commentaires du public de Machine de Cirque à la sortie des salles où se produit la troupe d’acrobates. La malice, l’humour, l’autodérision sont l’ADN des représentations que signent des interprètes rompus à l’art du jonglage, des sauts en l’air et des équilibres mouvants sur vélos à une roue ou poutre récalcitrante. Sept circassiens et une musicienne entrent en scène dans un espace d’exposition transformé en surface de projection de mouvements et de couleurs. Une tache vient troubler la surface vierge du décor. Vite nettoyée, elle est suivie par d’autres taches, dévorantes, anarchiques, prolifères. Des jets de bleu, de rouge, de vert. Tout se dérègle jusqu’au vertige. La fadeur sans surprise du monochrome ne résiste pas à l’arc-en-ciel qui fait irruption. Cette plongée dans un monde bigarré entraîne les artistes dans une ronde folle. Nous basculons avec eux du rationnel au rêve, du réel à la poésie, nous entrons dans un monde où il faut inventer à chaque seconde ses pas, ses gestes, ses mouvements. La Galerie est une métaphore et une consécration de l’acte le plus insurrectionnel qui soit, donc le plus libre : la création artistique. Hintersinniger Humor und Selbstironie sind für die Stücke bezeichnend, die diese Artisten erarbeiten. Sie beherrschen die Kunst des Jonglierens, der Luftsprünge, des Gleichgewichts auf Einrädern oder unbequemen Balken. Sieben Zirkuskünstler und eine Musikerin treten in einen Ausstellungsraum. Ein Flecken stört das makellose Dekor. Und dann geht alles durcheinander, bis einem Sehen und Hören vergeht. Die Galerie ist eine Metapher für die rebellischste Aktion, die es gibt: die Kunst.

119

de l’exposition de SMITH 28 avril 19h (p.148) AV EC Adam Strom, Antoine Morin, Connor Houlihan, Gaël Della-Valle, Lyne Goulet, Pauline Bonanni, Vladimir Lissouba, William Poliquins-Simms D I R EC T I O N A RT I S T I Q U E, CO L L A B O R AT I O N

Vincent Dubé, M I S E Olivier Lépine, M U S I Q U E Lyne Goulet, Marie-Hélène Blay, CO N S E I L A RT I S T I Q U E Frédéric Lebrasseur, Maxim Laurin, Raphaël Dubé, S C ÉN O G R A PH I E Julie Lévesque, LU M I ÈR E S Bruno Matte, D I R EC T I O N PRO D U C T I O N Geneviève OuelletFortin, D I R EC T I O N T EC H N I Q U E Mathieu Hudon, PH OTO © Loup-William Théberge. PRO D U C T I O N Machine de Cirque. AV EC L E S O U T I EN du Conseil des arts et des lettres du Québec ; Conseil des arts du Canada ; Entente de développement culturel intervenue entre le gouvernement du Québec et la ville de Québec ; Temal Productions ; Cirque au Sommet. À L’ÉC R I T U R E

EN S C ÈN E, T E X T E


PANIQUE ! La Pyramide ! [part 1] Copi Joséphine de Meaux


THÉÂTRE mardi 28 avril 20h mercredi 29 avril 20h jeudi 30 avril 19h

SALLE MODULABLE

1h création 2020

VERNISSAGE

La Pyramide, texte de l’auteur Copi, enflamme le spectacle que signe Joséphine de Meaux. Qu’on se le dise, cette soirée théâtrale n’engendrera pas la mélancolie. Plutôt que de cultiver l’esprit de sérieux, l’écrivain argentin actionne sans demi-mesure son sens de l’absurde et de la dérision. Mais sous l’excès, le rire et la caricature se dissimule une saine lucidité. L’histoire se passe au 16e siècle. Un rat se glisse dans les profondeurs humides d’une pyramide. Il est aussitôt dévoré par une Reine Inca aveugle et sa fille affamée, ce qui suscite un beau grabuge lorsque débarque à son tour dans les lieux un Jésuite. Cette fable satirique, aux airs de science-fiction, est totalement allégorique. Elle déploie la métaphore d’un monde qui s’est autodétruit. Plus rien ne demeure sur la terre dévastée, à commencer par les hommes qui se sont mangés entre eux. Cette représentation menée tambour battant est un constat et un message : si nous en sommes là de notre destruction acharnée de la planète et de ceux qui la peuplent, il est temps néanmoins de se réveiller et de faire la révolution. Et puis, la catastrophe à nos portes ne veut pas dire que le catastrophisme est de mise. Die Geschichte, die mit Tempo und Temperament erzählt wird, handelt von einer postapokalyptischen Welt, in der der Mensch seine Zerstörung soweit vollendet hat, dass nichts oder fast nichts mehr auf der Erde übrig bleibt. Keine Bange, die Vorstellung macht nicht alle Hoffnung zunichte. Dafür gibt es gute Gründe: man lächelt, lacht, krümmt sich vor Lachen, wird vom Schwung und Humor der fünf Schauspieler mitgerissenen – und von der Vitalität dieses zeitgenössischen Textes.

121

de l’exposition de SMITH 28 avril 19h (p.148) AV EC Bastien Ehouzan, Bogdan Hatisi, Joséphine de Meaux, Martin Tronquart, Jean-Luc Vincent

La Pyramide de Copi, Joséphine de Meaux, D R A M AT U RG I E Mériam Korichi, S C ÉN O G R A PH I E Constance Arizzoli, LU M I ÈR E S Kelig Le Bars, CO S T U M E S Colombe Lauriot-Prevost, PH OTO © Lou Sarda. PRO D U C T I O N Les Petites Heures – La Scala-Paris. D’A PR È S

M I S E EN S C ÈN E


MAY B Maguy Marin


DANSE mardi 5 mai 20h

GRANDE SALLE

1h30

INTRO-MINUTE

Il est des œuvres sur lesquelles le temps ne semble pas avoir de prise : May B est de celles-là, avec 800 représentations à travers le monde depuis sa création et pas moins de 90 danseurs qui s’y sont frottés. Cultissime ! Rompant définitivement avec la danse virtuose magnifiant les corps et célébrant la jeunesse éclatante, May B ne fit pas forcément l’unanimité en 1981, tant cette esthétique bouleversait les codes établis, mais continue pourtant d’émouvoir et enthousiasmer des générations de spectateurs. Loin de tout divertissement, sans compromis et presque sans paroles, cette saga tragi-comique inspirée de l’œuvre théâtrale de Samuel Beckett met en scène la solitude collective d’une tribu archaïque de personnages fantomatiques et désespérés. Semblant tout droit sortis d’un asile, affublés de chemises de nuit miteuses et de pantoufles trouées, le visage couvert d’une couche d’argile qui s’effrite avec eux, dix danseurs nous renvoient le miroir absurde de notre condition humaine. Gestes saccadés et incisifs, hésitations pathétiques, accouplements grotesques, Maguy Marin nous offre, avec un sens de l’humour corrosif et un trait impitoyable et précis, un morceau d’humanité saisissant, sublimé par la musique de Schubert. 10 Tänzer, die ausschauen, als wären sie gerade aus einer Anstalt entlaufen, in schäbigen Schlafanzügen, löchrigen Pantoffeln, mit einer Schicht weißem, abbröckelndem Ton auf dem Gesicht, spiegeln das absurde menschliche Dasein. Mit ruckartigen, scharfen Gesten, erschütterndem Zagen und Zaudern und beißendem Humor bietet Maguy Marin ein Stück Menschendasein. Hier ist das Meisterwerk des zeitgenössischen Tanzes wieder, 38 Jahre nach der Uraufführung und nach 800 Vorstellungen in der ganzen Welt.

123

5 mai 19h30 (p.151)

AUDIODESCRIPTION

séance précédée à 17h30 d’une visite tactile et d’un atelier préparatoire (p.155) PROJECTION

Maguy Marin : L’Urgence d’Agir documentaire de David Mambouch au Cinéma Bel Air (date à venir) AV EC 10 interprètes (distribution en cours) C H O R ÉG R A PH I E Maguy Marin, LU M I ÈR E S Alexandre Beneteaud, CO S T U M E S Louise Marin, M U S I Q U E S O R I G I N A L E S Franz Schubert, Gilles de Binche, Gavin Bryars, PH OTO © Hervé Deroo. CO PRO D U C T I O N Cie Maguy Marin ; Maison des Arts et de la Culture de Créteil. AU D I O D E S C R I P T I O N  R É A L I S AT I O N Valérie Castan, CDCN La place de la danse Toulouse – Occitanie, EN CO L L A B O R AT I O N AV EC la Cie Maguy Marin.


BRECKER / LIEBMAN / COPLAND QUINTET featuring Drew Gress and Joey Baron


JAZZ jeudi 7 mai 20h

GRANDE SALLE

1h30 environ

TARIF ÉVÉNEMENT

Les membres de ce quintette de jazz n’ont plus besoin d’être présentés. Ils comptent au nombre des plus grandes stars qu’ait produit le jazz nord-américain ces quatre dernières décennies. Façonnant le son du jazz, du RnB et même du rock, le trompettiste Randy Brecker collectionne les Grammy Awards comme les contributions auprès de monstres sacrés tels que James Taylor, Frank Sinatra ou Bruce Springsteen, le saxophoniste David Liebman est présent sur plus de 500 enregistrements, Marc Copland est l’un des plus prolifiques pianistes avec plus de 30 albums sous son seul nom. Autant dire que ces musiciens sont de la trempe de ceux qui n’ont plus rien à prouver. Mais que l’on ne s’y trompe pas, avec Drew Gress à la basse et Joey Baron à la batterie, il ne s’agit pas d’un simple rassemblement de vieilles gloires du jazz. Tous sont totalement impliqués dans leur art, apportant l’énergie et l’enthousiasme d’artistes qui rivalisent de jeunesse et remettent sans cesse l’ouvrage sur le métier, accueillant chaque nouveau projet avec l’appétit de débutants. Si ces cinq amis restent interminablement verts, c’est qu’ils gardent toujours en eux un goût immodéré pour l’exploration. Die Mitglieder dieses Jazzquintetts gehören zu den größten Stars, die der nordamerikanische Jazz in den letzten vierzig Jahren hervorgebracht hat. Der Trompeter Randy Brecker, der Saxophonist David Liebman und Marc Copland – einer der produktivsten Pianisten seiner Generation – spielen Jazz, Rhythm and Blues und sogar Rock. Sie haben zwar nichts mehr zu beweisen, sich aber eine schier unerschöpfliche Experimentierfreude bewahrt.

125

T RO M PE T T E

Randy Brecker

S A XO PH O N E S S O PR A N O E T T ÉN O R

Dave Liebman PI A N O Marc Copland B A S S E Drew Gress B AT T ER I E Joey Baron © Fabrizio Sodani Jazz Musiques Productions. PH OTO

PRO D U C T I O N


PISCINE(S) François Bégaudeau Matthieu Cruciani


THÉÂTRE mardi 12 mai 20h mercredi 13 mai 20h

SALLE MODULABLE

Personnage principal de nombreux romans et films, la piscine privée est un objet de fascination. Objet de luxe. De détente. Objet visuel, désarmant de simplicité, elle irrigue divers imaginaires, des films de Godard aux photographies de Gregory Crewdson, des tableaux d’Hockney aux romans de Bret Easton Ellis. De Delon à Burt Lancaster. C’est l’endroit des baptêmes. C’est la scène de drames possibles, de noyades de star du rock, de scènes de crime, c’est le danger tapis derrière le confort. François Bégaudeau nous présente ici la chronique acidulée d’une société comme endormie. Nous y suivons Paul, Sarah, Suzanne, d’autres encore, qui voient passer les années, les fêtes, les anniversaires, se voyant vieillir et avancer dans la vie, d’apéritifs en siestes, de discussions en souvenirs, au bord d’une piscine. Avec ce motif narratif inquiétant et fantastique : plonger dans une piscine à une période de sa vie, en ressortir dans une autre. Recomposer le puzzle. Et de voir le monde autour de soi offrir ses variations, en nageant dans ses souvenirs. Chemin faisant se dessine le panorama ensoleillé d’un monde de fantômes, ici en maillot de bain d’Ève et d’Adam, drôles et tragiques à la fois. Tout nous invite à la douce et dangereuse dérive de cette société cherchant son Ithaque, de métamorphoses en métamorphoses.

APÉRO PHOTO

2h environ dès 15 ans création 2020

Das private Schwimmbad ist der Hauptdarsteller vieler Romane und Filme, es ist faszinierend und regt die Fantasie an, wie in Godards Filmen, in Bret Easton Ellis‘ Romanen, oder auf Fotografien von Gregory Crewdson, Bildern von Hockney. Es ist der Ort, wo man getauft wird, wo Rockstars ertrinken, Verbrechen verübt werden, es ist die Gefahr, die hinter dem Komfort lauert. François Bégaudeau zeigt hier die herbe Chronik einer Gesellschaft, die wie in einem Dornröschenschlaf immer weiter abdriftet.

127

13 mai 19h15 en galerie (p.149) AV EC Arnaud Bichon, Fred Cacheux, Émilie Capliez, Alicia Devidal, Frédérique Loliée, Jean-Baptiste Verquin TEXTE S C ÈN E

François Bégaudeau, M I S E EN Matthieu Cruciani, A S S I S TA N T E

M I S E EN S C ÈN E E T C H O R ÉG R A PH I E

Cécile Laloy, S C ÉN O G R A PH I E, LU M I ÈR E S Nicolas Marie, C R É AT I O N CO S T U M E S Véronique Leyens, PER RU Q U E S Cécile Kretzschmar, PH OTO © Matzaj Slanic. PRO D U C T I O N D ÉL ÉG U ÉE Comédie de Colmar, Centre dramatique national Grand Est Alsace. CO PRO D U C T I O N La Comédie de Saint-Étienne, Centre Dramatique National ; Cie The Party.


LA PITIÉ DANGEREUSE (UNGEDULD DES HERZENS) Stefan Zweig – Simon McBurney


THÉÂTRE mercredi 13 mai 20h jeudi 14 mai 19h

GRANDE SALLE

Le soldat Hofmiller est invité au château du riche propriétaire Kekesfalva. Le dîner est un succès : le repas délicieux, le vin exquis et Hofmiller raconte une anecdote amusante après l’autre. Pour clore cette soirée éblouissante et étourdi par son triomphe, le jeune homme invite ardemment la fille du châtelain à danser. Stupéfaite, Édith blêmit et commence à trembler, tandis que les femmes qui l’entourent sont, elles, profondément choquées. Hofmiller comprend qu’il a commis un faux pas. Lorsque la cousine d’Édith lui révèle que la jeune maîtresse de maison est paralysée, il prend conscience de son méfait et fuit le château précipitamment. Dès le lendemain, il envoie un bouquet de fleurs en guise d’excuses et Édith l’invite alors à prendre le thé… La Pitié dangereuse est le seul roman que Zweig n’ait jamais achevé. Il a pour toile de fond une Autriche qui, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, est en proie à la montée de l’antisémitisme. Simon McBurney, l’un des plus grands metteurs en scène actuel, excelle dans l’art de raconter une histoire et dirige les acteurs de la célèbre Schaubühne de Berlin à la manière d’un chef d’orchestre, dissout les personnages et transforme le roman de Zweig en une forme polyphonique virtuose. Rattachant La Pitié dangereuse à notre société contemporaine, il interroge nos consciences. Sommes-nous vraiment capables d’une « compassion véritable » ? Ungeduld des Herzens spielt vor dem Zweiten Weltkrieg in Österreich, in einer Zeit wachsender Judenfeindlichkeit. Simon McBurney hat das Stück mit den Schauspielern der berühmten Berliner Schaubühne inszeniert und Stefan Zweigs Roman in eine polyphone Form gebracht. Mit der Ungeduld des Herzens stellt er Bezüge zu unserer zeitgenössischen Gesellschaft her, hinterfragt unser Gewissen. Sind wir heute zu „wahrem Mitleid“ fähig?

129

2h en allemand surtitré en français dès 15 ans (spectacle avec effets stroboscopiques) APÉRO PHOTO

13 mai 19h15 en galerie (p.149) TOUS EN CHŒUR

14 mai 21h (p.151)

AV EC Marie Burchard, Robert Beyer, Johannes Flaschberger, Christoph Gawenda, Moritz Gottwald, Laurenz Laufenberg, Eva Meckbach T E X T E Stefan Zweig, M I S E EN S C ÈN E Simon McBurney en collaboration avec James Yeatman, S C ÉN O G R A PH I E Anna Fleischle, CO S T U M E S Holly Waddington, LU M I ÈR E S Paul Anderson, S O N Pete Malkin en collaboration avec Benjamin Grant, V I D ÉO Will Duke, D R A M AT U RG I E Maja Zade, PH OTO © Gianmarco Bresadola. CO PRO D U C T I O N Complicité ; Schaubühne Berlin.


TRIO AÏRÉS + DAS KAPITAL


JAZZ samedi 16 mai 19h

SALLE MODULABLE

Double plateau pour un unique concert ! Deux trios se partagent l’affiche : union sacrée d’un saxophoniste, d’un guitariste et d’un batteur (Das Kapital) avec la trompettiste, le pianiste et le contrebassiste du Trio Aïrés. L’ensemble hétéroclite embarque le public dans une virée somptueuse. Les notes s’envolent jusqu’à l’étourdissement. Les virtuoses n’ont pas de frontières. Ils s’attardent aux confins d’un répertoire populaire tout en approchant les rives du classique, sans oublier de séjourner dans les remous d’un jazz affranchi de codes et de normes. Au programme de ce concert total, la revisitation décomplexée par la bande de Das Kapital des tubes planétaires de Brel, Trenet, Barbara ainsi que des airs de Ravel, Satie, Lully ou Bizet. Et l’audace des musiciens jazz du Trio Aïrés qui explorent les standards du classique depuis La Passion selon Saint Jean de Bach, aux Pavanes de Ravel et de Fauré en passant par la Valse sentimentale de Tchaïkovski. Douceur, ardeur et volupté sont au rendez-vous de cette soirée. Doppelte Besetzung für ein einziges Konzert! Auf dem Programm stehen einerseits weltbekannte Schlager von Brel, Trenet, Barbara, sowie Melodien von Ravel, Satie, Lully oder Bizet, die von der Band Das Kapital frisch und frei gespielt werden. Dazu kommt das Jazz-Trio Aïrés, Musiker, die ebenso kühn mit Klassikern verfahren: Bachs Johannes-Passion, Pavanen von Ravel und Fauré, Tschaikowskis Valse sentimentale. Zartheit, Leidenschaftlichkeit, Sinnlichkeit bestimmen den Abend.

131

2h50 entracte inclus en partenariat avec le Festival Météo – Mulhouse TRIO AÏRÉS

1h15

Airelle Besson Édouard Ferlet CO N T R EB A S S E Stéphane Kerecki PRO D U C T I O N Inclinaisons. T RO M PE T T E PI A N O

DA S K A PI TA L

1h15

Edward Perraud Hasse Poulsen S A XO PH O N E Daniel Erdman PH OTO © Denis Rouvre PRO D U C T I O N Inclinaisons. B AT T ER I E G U I TA R E


LES AMAZONES D’AFRIQUE Kandy Guira, Fafa Ruffino, Mamani Keita


F E S T I VA L M U S A Ï K A MUSIQUE DU MONDE mardi 19 mai 20h

GRANDE SALLE

1h30 en partenariat avec l’Afsco Espace Matisse, Mulhouse

Les raisons de combattre, qui précipitent sur scène Les Amazones d’Afrique, ne manquent pas. Entre oppression patriarcale et violences faites aux femmes, les voies de l’émancipation se conquièrent de haute lutte. Rien d’étonnant à ce que la soirée à laquelle vous allez assister ait des allures de manifeste féministe et politique. Voyage musical chatoyant et rythmé où les voix qui s’élèvent sont parmi les plus puissantes du continent africain, ce concert est aussi un moment d’une rare intensité. Le frisson qui gagne le public conjugue l’émotion ressentie face aux timbres qui s’unissent dans une alliance sacrée et celle qui naît des mots proférés. Rien ne fait plier la liberté de parole des interprètes. Elles sont trois, Kandy Guira (Côte d’Ivoire), Fafa Ruffino (Ghana) et Mamani Keita (Mali) à poursuivre avec panache la route empruntée avant elles par d’illustres comparses. Angélique Kidjo ou Mariam Doumbia (du duo Amadou et Mariam) ont fait partie des Amazones d’Afrique. Le collectif se métamorphose au fil des années. Façon d’affirmer que ce relai de talent à talent est au service, non de l’égo, mais d’une cause d’intérêt général ! Es gibt viele Gründe dafür, dass Afrikas Amazonen auf der Bühne Widerstand leisten. Zwischen patriarchaler Unterdrückung und Gewalt gegen Frauen ist die Emanzipation ein langer, steiniger Weg. Hier kommt eine leuchtende musikalische Reise mit den kraftvollsten Stimmen, die sich auf dem afrikanischen Kontinent erheben. Nicht nur Klang farben und Gefühle lassen einen erschauern, auch Worte. In diesem feministischen und politischen Konzert bewahren sich die Musikerinnen ihre ganze Ausdrucksfreiheit.

133

C H A N T Kandy Guira, Fafa Ruffino, Mamani Keita C L AV I ER S Nadjib Ben Balla G U I TA R E Sountoucoumba (Salif) Kone B AT T ER I E Franck Baya PH OTO

© Karen Paulina Biswell 3D Family.

PRO D U C T I O N


… DE OTONO Valérie Onnis & Daniel Darius


F E S T I VA L L E P R I N T E M P S D U TA N G O SPECTACLE TANGO samedi 6 juin 19h

Notre imaginaire collectif est ainsi fait : en parlant de tango argentin, on suggère à coup sûr une danse qui exacerbe la passion du couple dans des chorégraphies où l’homme et la femme se confrontent avec force et virtuosité, le tout enrobé d’une sensualité qui évoque les tripots de Buenos Aires. Valérie Onnis et Daniel Darius essaient de prendre à contre-pied ces clichés en déployant un espace qui se situerait quelque part entre le tango et la danse contemporaine. Pour … de Otoño, ils ont puisé leur inspiration du côté du poète argentin Julio Cortázar qui se prêtait volontiers à toutes les expérimentations formelles afin de créer des univers fantastiques et surréalistes. Dans cette proposition, nous sommes transportés dans un monde expressionniste en noir et blanc où des individus sortis de la nuit nous susurrent d’inquiétants poèmes, dansent ou chantent avant de se dissoudre dans un décor kaléidoscopique. Ils réapparaissent ensuite projetés sur un rideau de fils. Les personnages incertains brillent dans la nuit, prennent plaisir à se perdre dans un labyrinthe de vidéos et de bruits indéfinissables. Mais toujours revient la musique chaude et entraînante d’un Astor Piazzolla, magnifiquement revisitée par le Cuarteto Silbando. Unser kollektives Gedächtnis ist nun mal so: wenn man über argentinischen Tango spricht, denkt man an einen Tanz, der die Leidenschaft des Paares hervorhebt, an Choreographien, in denen Mann und Frau sich kraftvoll und virtuos begegnen, in Sinnlichkeit gehüllt, wobei einem unweigerlich Spelunken in Buenos Aires vorschweben. Valérie Onnis und Daniel Darius arbeiten diesen Klischees entgegen und lassen sich dabei von der surrealistischen Welt des argentinischen Dichters Julio Cortázar inspirieren.

135

GRANDE SALLE

1h10 environ

MILONGA EN ENTRÉE LIBRE

bal tango dans le hall à l’issue du concert + démonstration de tango + restauration argentine

DA N S E, J EU Valérie Onnis, Daniel Darius DA N S E Jérémy Braitbart C H A N T, J EU Sebastián Rossi

Cuarteto Silbando : Chloé Pfeiffer V I O LO N, A R R A N G EM EN T S Mathias Naon B A N D O N ÉO N Lysandre Donoso CO N T R EB A S S E Lucas Eubel-Frontini MUSIQUE LIVE

PI A N O, A R R A N G EM EN T S

une nouvelle de Julio Cortázar, Valérie Onnis, Daniel Darius, CO N S E I L A RT I S T I Q U E Sylvie Drieu, S O N, M U S I Q U E Benoit Tarjabayle, LU M I ÈR E S, R ÉG I E Vincent Tudoce, C R É AT I O N V I D ÉO, V I D ÉO EN T EM P S R ÉEL Raphaël Dupont, ACC E S S O I R E S Joanick Bécourt, PH OTO © Olivier H. CO R É A L I S AT I O N Cie Argos ; Théâtre de l’Étoile du Nord, Paris ; Tangueando Ibos. D’A PR È S

M I S E EN S C ÈN E , C H O R ÉG R A PH I E


Pour les enfants

MA FILATURE EN FAMILLE

7 SPECTACLES JEUNE PUBLIC

La Filature présente cette saison sept propositions pour les enfants dès 3 ans, mais également des spectacles à voir en famille, tout comme des séances scolaires. Cette année encore, une partie de la programmation jeune public est réalisée en partenariat avec les Tréteaux de Haute-Alsace et le Créa, Scène conventionnée jeune public de Kingersheim.

Les Ombres blanches (p.137) La fille qui ne voulait pas montrer ses dents (p.138) Comme c’est étrange (p.139) Hocus Pocus (p.140) Le voyage supersonique (p.141) L’enfant Océan (p.142) Pourquoi pas ! (p.143)

La ville de Mulhouse et La Filature sont labellisées « Famille Plus ». Ce label national permet d’identifier les lieux et les animations adaptés aux familles et aux enfants.

TARIFS JEUNE PUBLIC adulte 11 €, enfants 9 €, scolaires 1er degré et structures accueil enfance 6 €

À VOIR EN FAMILLE

HOTEL cirque dès 5 ans (p.45) UduL cirque dès 7 ans (p.83) Centaures, quand nous étions enfants théâtre équestre dès 7 ans (p.113) TARIFS

DES GOÛTERS-RENCONTRES AVEC LES ARTISTES

Goûter offert pour les enfants lors d’une rencontre avec les artistes, les mercredis et samedis avant ou après les spectacles, et une sélection de livres jeunesse proposée par notre partenaire la librairie Le Liseron. lors des séances jeune public rencontre le 27 nov. avec un pédopsychiatre à l’issue du spectacle Les Ombres blanches (p.137) GR ATUIT

NO UVE AUTÉ

voir p.159

UN ATELIER ADULTE-ENFANT « COMME C’EST ÉTRANGE »

Que le duo soit mère/fils, oncle/neveu ou grand-père/petite-fille, partagez un moment original, privilégié et complice ! Cet atelier est l’occasion de plonger dans les coulisses du spectacle Comme c’est étrange (p.139) par une pratique artistique ludique et décomplexée aux côtés des deux interprètes. DATE TARIF

dimanche 2 fév. 10h-11h30 10 € par duo (+ billets du spectacle)

CONTACT

Clémentine Chéronnet : 03 89 36 28 35 clementine.cheronnet@lafilature.org

136


LES OMBRES BLANCHES Nathalie Pernette

Pour devenir adultes, les enfants passent aussi par des mondes flottants, où des maisons hantées sont le siège de phénomènes surnaturels. Le spectacle Les Ombres blanches de Nathalie Pernette chorégraphie cet univers, tout en glissements et clair-obscur. Un duo de silhouettes dansantes y oscille entre beauté lente d’un monde (entre deux mondes) et fulgurances sonores, physiques, d’esprits frappeurs, de feux follets, de fées et de revenants. Au pays des fantômes que recréent Les Ombres blanches, les artifices de la scène et l’utilisation des objets confinent à la magie. Toute envoûtante. Ce monde est merveilleux, frissonnant, délicieusement énigmatique, et ouvre sur l’invisible, révèle le fantastique… Cela bouscule les lois fixes des corps ou des objets. C’est un bienfait pour le rêve et le savoir symbolique !

137

M E R C R E DI 2 7 N O V. 1 5H DANSE DÈS 6 ANS

50 min

GOÛ TER-RENCONTRE

mercredi 27 nov. 16h avec les artistes et un pédopsychiatre (p.151)

4 SÉANCES SCOLAIRES

jeudi 28 nov. 10h + 14h15 vendredi 29 nov. 10h + 14h15

AV EC Anita Mauro, Lucien Brabec ou Vincent Simon. PH OTO © Y. Petit. PRO D U C T I O N Association NA/Cie Pernette.


LA FILLE QUI NE VOULAIT PAS MONTRER SES DENTS C ie Pirate

Voici un conte musical et dessiné qui s’écrit et se cherche sous nos yeux, à tâtons comme un enfant s’essaie au récit, se reprend, revient en arrière. Il y est question d’une rencontre amoureuse entre un ogre et une sorcière ; puis soudain une autre histoire semble s’ébaucher, celle d’une fille qui ne veut pas montrer ses dents. Elle vit dans une famille très stricte, se sent seule et a du mal à trouver sa place parmi les autres dont le sourire niais se fige. Elle, elle veut chanter, rêver, dessiner… Une ode à l’art et à la singularité qui prend un malin plaisir à faire dialoguer la construction du spectacle avec celle du personnage. Ici point d’esprit de sérieux, mais une invitation à l’autodérision, à la poésie et à la drôlerie pour rendre le monde plus léger sans doute.

138

MERCREDI 1 1 DÉC. 15H CONTE MUSICAL DESSINÉ DÈS 6 ANS

50 min

GOÛ TER-RENCONTRE

mercredi 11 déc. 16h (p.136)

4 SÉANCES SCOLAIRES

jeudi 12 déc. 10h + 14h15 vendredi 13 déc. 10h + 14h15

AV EC Jean François Le Garrec, Nour Trottier, Louis Lavedan, PH OTO © Louis Lavedan. PRO D U C T I O N Cie Pirate.


COMME C’EST ÉTRANGE Söta Sälta C Sillidill ie

Ce qui est étrange, c’est d’avoir peur… de ce qui est étrange ! Telle est la conviction des deux chanteuses de la compagnie Söta Sälta. L’une, Linda Edsjö, est suédoise, percussionniste et compositrice, l’autre, Elsa Birgé, pratiquait trapèze et contorsions. Ce duo, qui conçoit de doux spectacles pour les enfants dès 5 ans, n’a pas pour intention d’effrayer son public, mais veut au contraire lui permettre d’apprivoiser pas à pas ce qu’il ne comprend pas et se dérobe à sa raison. La force de cette représentation repose sur la musique : langage universel qui rend familier l’inconnu et métamorphose l’effroi en grand éclat de rire. Les artistes s’inspirent de Jacques Prévert, Robert Desnos ou bien encore Yannick Jaulin et mettent en musiques et chansons leurs textes. Un ensemble piquant auquel s’ajoutent les exclamations des enfants dont personne ne voudrait modérer la spontanéité. 139

S A M E D I 1 ER F É V. 17 H DI M A N C H E 2 F É V. 1 5H F E ST I VA L MOM I X SPECTACLE MUSICAL DÈS 5 ANS

création à La Filature 50 min environ, en partenariat avec le Créa, Kingersheim GOÛ TER-RENCONTRE

samedi 1er fév. 18h (p.136)

ATEL IER A DU LTE-ENFA N T

dimanche 2 fév. 10h-11h30 (p.136) 2 SÉANCES SCOLAIRES

lundi 3 fév. 10h + 14h15

C H A N T, V I B R A PH O N E, PERCU S S I O N S, O B J E T S S O N O R E S Elsa Birgé, Linda Edsjö, PH OTO © Sylvain Gripoix. PRO D U C T I O N Cie Sillidill.


HOCUS POCUS C ie Philippe Saire

Ce spectacle visuel, cocasse et captivant prend au pied de la lettre la formule fétiche des magiciens : Hocus pocus est en effet l’une des incantations que profèrent les illusionnistes pour détourner l’attention des spectateurs pendant leurs manipulations. Ici, elle trouve sa concrétisation dans la suspension horizontale de deux néons superposés dont la vive incandescence empêche le public de voir ce qui se déroule en coulisses. Ce qui fait que tous, petits et grands, se trouvent plongés dans la contemplation des deux danseurs qui jaillissent de l’obscurité pour déployer, entre ces deux longs tubes, les multiples étapes d’un périple initiatique parsemé d’embûches et d’épreuves, avec ses moments de folle beauté. Pris dans des toiles d’araignée, flottant au-dessus de la terre, frôlés par des monstres hybrides à tête de lézard, ils accomplissent un voyage fantastique, totalement surréel et absolument magique. 140

S A M E DI 8 F É V. 14 H + 17 H F E ST I VA L MOM I X DANSE DÈS 7 ANS

45 min en partenariat avec le Créa, Scène conventionnée Jeune Public, Kingersheim GOÛ TER-RENCONTRE

samedi 8 fév. 15h (p.136)

2 SÉANCES SCOLAIRES

vendredi 7 fév. 10h + 14h15

AV EC Philippe Chosson, Mickaël Henrotay-Delaunay, Ismael Oiartzabal. PH OTO © Philippe Weissbrodt.


LE VOYAGE SUPERSONIQUE Thierry Balasse

Thierry Balasse n’a pas son pareil pour mettre la musique en scène, toutes les musiques, en mêlant les répertoires les plus variés. Prenant au pied de la lettre la notion de voyage musical, il crée un dispositif particulièrement ludique, se transformant pour l’occasion en commandant de bord d’un étrange vaisseau. Désacralisant les musiques concrètes, il permet de se familiariser dès 8 ans avec des « expériences » menées par les compositeurs Pierre Schaeffer ou Luc Ferrari. Notre voyage sera d’abord sous-marin à la rencontre de bancs de crevettes et de baleines, puis à la surface de l’eau à la recherche des légendaires sirènes. Dans l’atmosphère, nous croiserons quelques oiseaux chanteurs, et pour finir, nous irons dans l’espace à l’approche des trous noirs. Ce sera une expédition sonore, immersive et à la pointe de la technologie. Un voyage susceptible de modifier notre façon d’entendre le monde et de l’écouter ! 141

MERCR EDI 8 AV R I L 15H SPECTACLE MUSICAL DÈS 8 ANS

1h environ

GOÛ TER-RENCONTRE

mercredi 8 avril 16h (p.136)

4 SÉANCES SCOLAIRES

mardi 7 avril 10h + 14h15 jeudi 9 avril 10h + 14h15 en partenariat avec le CCR Les Dominicains de Haute-Alsace

AV EC Thierry Balasse, CO M P O S I T I O N S Thierry Balasse, Cécile Maisonhaute, PH OTO © Thomas Leblanc. PRO D U C T I O N Cie Inouïe – Thierry Balasse.


L’ E N FA N T O C É A N Jean-Claude Mourlevat Frédéric Sonntag

Il fallait bien qu’un jour Frédéric Sonntag de la Compagnie AsaNIsiMAsa adapte le roman de Jean-Claude Mourlevat, tant ce classique malicieusement inspiré du Petit Poucet résonne avec l’univers familier du metteur en scène. L’histoire, la voici : dans une famille très pauvre du centre de la France, 7 garçons (3 paires de jumeaux et le dernier, d’une taille minuscule mais à l’intelligence vive) subissent l’autorité violente et la bêtise crasse de leurs parents. Un soir, le cadet surprend une conversation terrifiante : le père a décidé de tous les tuer le lendemain. Il convainc aussitôt ses frères de s’enfuir dans la nuit. Commence alors une fugue épique et rocambolesque vers l’océan, alors que la police se lance à leur poursuite et que leur disparition fait la Une des journaux. Une enquête policière à voir dès 8 ans. Forcément initiatique ! 142

MERCREDI 6 MA I 10H + 15H THÉÂTRE DÈS 8 ANS

1h environ, création 2019

L S F  : L A N G U E D E S S I G N E S

6 mai 15h (p.155) GOÛ TER-RENCONTRE

mercredi 6 mai 16h (p.136)

2 SÉANCES SCOLAIRES

mardi 5 mai 10h + 14h15

AV EC Laure Berend-Sagols, Rémi Fortin, Julie Julien, Régis Lux, Morgane Peters, T E X T E Jean-Claude Mourlevat, M I S E EN S C ÈN E, A DA P TAT I O N Frédéric Sonntag, PH OTO Felix and the boat © Felicia Simion. PRO D U C T I O N D ÉL ÉG U ÉE Théâtre-Sénart, Scène nationale.


POURQUOI PAS ! Tof Théâtre

Pourquoi ne seraient-ce pas les papas qui donneraient naissance aux enfants, les nourriraient au sein, changeraient leurs couches, et s’occuperaient d’eux pour leurs premiers pas dans la vie ? Ce spectacle doux et décalé bouscule gentiment nos a priori sur la répartition des rôles entre les parents, interrogeant toute une série de clichés, de stéréotypes autour de la maternité/paternité, des questions de genre. Avec une épatante économie de moyens, le Tof Théâtre qui travaille la marionnette contemporaine depuis 30 ans s’amuse à nous faire découvrir l’alchimie qui lie un « papan » (contraction de papa et maman) et son fils. La compagnie nous fait vivre l’infinie tendresse, la turbulente complicité et l’affrontement clownesque qui ponctuent leur quotidien. Duo pour un homme et une marionnette, Pourquoi pas ! dépeint avec humour et sans parole cette relation enfant-parent, tendre et universellement partagée. 143

MERCREDI 10 J UIN 15H SA M E DI 1 3 J U I N 17 H MARIONNETTES THÉÂTRE DÈS 3 ANS

45 min en partenariat avec les Tréteaux de Haute-Alsace GOÛ TER-RENCONTRE

mercredi 10 juin 16h (p.136)

SÉANCES SCOLAIRES

par les Tréteaux de Haute-Alsace AV EC

Pierre Decuypere, CO N C EP T I O N,

R É A L I S AT I O N M A R I O N N E T T E S,

S C ÉN O G R A PH I E, M I S E EN S C ÈN E Alain Moreau, PH OTO © Katia Kamian. PRO D U C T I O N Tof Théâtre.


LA FILATURE NOMADE


3 S P E C TAC L E S DA N S L E SU D -A L S AC E

Pour la 6e saison, La Filature sort de ses murs et devient Nomade pour aller à la rencontre des habitants sur tout le territoire ! Au programme : 3 spectacles dans des centres socioculturels et structures partenaires à Mulhouse, mais aussi dans des communes du Haut-Rhin. À l’issue de chaque représentation, spectateurs et artistes sont invités à échanger autour d’un verre de l’amitié. DATES, LIEUX annoncés au cours de la saison sur www.lafilature.org TARIFS, RÉSERVATIONS variables selon les lieux (renseignements auprès de chaque structure)

C ON TAC T À L A F I L AT U R E

Elena Gärtner : 03 89 36 28 15 elena.gartner@lafilature.org

QU E DU B ON H E U R ( AV E C V O S CA P T E U R S) T hierr y Col let

Ce spectacle de magie interactif nous plonge dans un futur proche où l’humain et le numérique commencent à fusionner. Les intelligences artificielles nous guident tout au long de notre vie, améliorent nos performances et notre bien-être. Mais pouvons-nous garder une part de secret et de liberté ? Après Je clique donc je suis accueilli en 2015 en Filature Nomade, Thierry Collet poursuit ses questionnements sur notre rapport complexe aux technologies. pour tous dès 15 ans création 2019 DE ET AVEC Thierry Collet MISE EN SCÈNE Cédric Orain A SSISTANT MAGICIEN Marc Rigaud DATES du 4 au 9 nov. 2019 MAGIE NUMÉRIQUE 1H ENVIRON,

M A H M OU D & N I N I He n r i j u l e s Ju l i e n

Nini, une française quinquagénaire, rencontre Mahmoud, un jeune égyptien. Elle ne parle que le français, lui que l’arabe : ils dialoguent par l’intermédiaire d’une traduction automatique... Mais aussi à travers des couches de stéréotypes et de clichés qu’ils portent l’un sur l’autre. Incompréhensions, maladresses, ambiguïtés se multiplient. Une rencontre impossible ? À moins que… Par temps de crise identitaire, Henri jules Julien nous confronte avec humour et provocation au thème brûlant de la « rencontre interculturelle » et nous invite à aller au-delà de nos représentations de l’Orient tout autant que de l’Occident. pour tous dès 13 ans surtitré en arabe et en français DE Henri jules Julien AVEC Mahmoud El Haddad, Virginie Gabriel DATES du 27 janv. au 14 fév. 2020 SPECTACLE présenté au Festival d’Avignon 2019 THÉ ÂTRE

1H

L E S Y N DR O M E DU B A N C DE T OUC H E L é a G i r a r d e t – Ju l i e B e r t i n

Il y a 20 ans, Aimé Jacquet gagnait la Coupe du monde et Léa rêvait de devenir comédienne. Aujourd’hui, Aimé Jacquet est rentré dans l’Histoire et Léa est restée sur la touche à l’image des footballeurs remplaçants. En proie à une crise de légitimité, la jeune femme endosse alors le maillot numéro 10 et décide de s’auto-titulariser en suivant les pas du sélectionneur de l’équipe de France. Seule en scène, l’héroïne rend hommage à la persévérance face à l’échec, à travers un véritable marathon théâtral bourré d’humour et de poésie ! THÉ ÂTRE 1H

pour tous dès 12 ans

Léa Girardet Julie Bertin du 3 au 13 mars 2020

DE ET AVEC

MISE EN SCÈNE DATES

145


ARTS VISUELS


L A G A L E R I E DE L A F I L AT U R E

6 E X P O S I T ION S

Parallèlement à son activité dédiée au spectacle vivant, la Scène nationale de La Filature s'engage depuis son origine en faveur de la création dans le domaine des arts visuels. Sa galerie de 300 m 2 accueille chaque année plusieurs expositions temporaires en entrée libre, mettant en avant des productions d’artistes emblématiques français et étrangers, mais aussi de jeunes talents.

W I K T OR I A W O J C I E C H OW S K A S p a rk s LUCA S OL I V E T K o p i e c B o n aw e n t u r a

La Scène nationale est membre de Versant Est (Réseau art contemporain Alsace) et de La Régionale (Art contemporain de la région tri-rhénane). G A L E R I E E N E N T R É E L I BR E

du mardi au samedi de 11h à 18h30, les dimanches de 14h à 18h (excepté de juillet à septembre) et les soirs de spectacle.

VISITES GUIDÉES de la galerie d’exposition gratuit sur inscription à partir de 10 personnes

C ON TAC T

Emmanuelle Walter : 03 89 36 27 94 emmanuelle.walter@lafilature.org

Commencée en 2014, la série Sparks dresse un portrait aux multiples facettes de la guerre qui se déroule en Ukraine. Le projet se fonde sur la rencontre de la photographe polonaise Wiktoria Wojciechowska avec de jeunes soldats. Lucas Olivet propose un voyage dans un pays fantasmé et légendaire, qu’il situe en Pologne et dans les terres d’exil de sa diaspora communément appelées Polonia. Cette diversité de lieux dessine une cartographie mentale où les détails vivants et intimes du quotidien peuvent croiser la route du surnaturel.

EXPOSITION du vendredi 13 sept. au dimanche 27 oct. 2019 dans le cadre du Focus Pologne (p.17) CLUB SANDWICH jeudi 19 sept. 12h30 VERNISSAGE vendredi 20 sept. 19h lors de l’ouverture de la saison 19-20 (p.11) APÉRO PHOTO mercredi 2 oct. 19h15

R É G ION A L E 2 0

Chaque année, 19 lieux d’exposition entre Bâle, Freiburg, Mulhouse et Strasbourg ouvrent leurs portes à partir de fin novembre pour dévoiler un aperçu de la riche scène artistique de la région des trois frontières du Rhin supérieur. La manifestation réunit des artistes confirmés et de jeunes talents dans un programme de collaboration transfrontalière. En 2019, La Régionale fêtera ses 20 ans ! du mardi 5 nov. au samedi 21 déc. 2019 mercredi 13 nov. 19h15 VERNISSAGE jeudi 21 nov. 20h30 lors de l’inauguration à Mulhouse (avec La Kunsthalle) CLUB SANDWICH jeudi 28 nov. 12h30 EXPOSITION

APÉRO PHOTO

147


FAT OU M AT A DI A B AT É O M A R V IC T OR DIOP A N GE-F R É DÉ R IC KO F F I K ING M ASSASSY

SMI TH

Le travail de SMITH, transdisciplinaire, plastique et théorique, s’appréhende comme une observation des constructions, déconstructions, délocalisations et mues de l’identité humaine. La photographie y côtoie le cinéma, la vidéo, la chorégraphie, le bio-art et l’utilisation des nouvelles technologies, donnant lieu à des collaborations avec des scientifiques et philosophes. La question de la transition constitue un élément central de sa pratique artistique, déployée dans ses dimensions multiples (identitaire, politique mais aussi scientifique et formelle).

Les photographes invités dans le cadre du festival les Vagamondes sont originaires du Mali, du Sénégal, du Mozambique et de la Côte d’Ivoire. Certains, comme Omar Victor Diop, s’accomplissent dans la lignée de précurseurs tel Malick Sidibé tout en convoquant l’histoire de l’art occidental. D’autres interrogent l’information et la communication. Quelles que soient leurs influences – la photo documentaire, d’architecture ou le portrait en studio, la mode ou le hip-hop –, les œuvres signées de ces artistes sont toutes traversées par la question d’une insaisissable identité.

du mardi 21 avril au samedi 23 mai 2020 jeudi 23 avril 12h30 VERNISSAGE mardi 28 avril 19h APÉRO PHOTO mercredi 13 mai 19h15 EXPOSITION

CLUB SANDWICH

du mardi 14 janv. au dimanche 23 fév. 2020 mardi 14 janv. 19h lors de l’inauguration du festival les Vagamondes (p.57) CLUB SANDWICH jeudi 16 janv. 12h30 APÉRO PHOTO mercredi 29 janv. 19h15 EXPOSITION

VERNISSAGE

JA N E E V E L Y N AT W O OD P h o t o g r a p h i e s 1 9 76 -2 010

C H R I S T OP H E B OU R GU E DI E U T h i s I s t h e E n d , 4 e é d it i o n d e l a B PM Bienna le de la Photograph ie de Mu l house

L’œuvre de la photographe américaine Jane Evelyn Atwood traduit une profonde intimité avec ses sujets, tissée au fil des années. Fascinée par les personnes hors normes et par la notion d’exclusion, elle pénètre des mondes que la plupart d’entre nous ignorent ou décident d’ignorer. Organisée autour de séries majeures (les prostituées, les aveugles, les femmes en prison, Jean-Louis / Vivre et mourir du sida) et de photographies sur différents sujets, l’exposition rend compte de 35 ans de travail. du mardi 3 mars au mercredi 8 avril 2020 mardi 3 mars 19h CLUB SANDWICH jeudi 5 mars 12h30 APÉRO PHOTO mercredi 18 mars 19h15 EXPOSITION

VERNISSAGE

Dans le cadre de This Is the End, sa 4e édition, la BPM invite Christophe Bourguedieu dont les photographies mêlent les grands récits et le trivial de la vie. L’idée d’un drame n’est jamais loin dans des clichés qui rendent visibles des climats et des états d’âme. L’exposition présente des photographies réalisées à Mulhouse en 2019, lors d’une résidence organisée avec MAC – Mulhouse Art Contemporain, ainsi qu’une sélection singulière issue des précédentes séries de l’artiste.

EXPOSITION du samedi 6 juin au samedi 18 juillet 2020 dans le cadre de la 4e édition de la BPM, Biennale de la Photographie de Mulhouse WEEK-END O UVERTURE BPM samedi 6 et dimanche 7 juin WORKSHOP infos à venir www.biennale-photo-mulhouse.com

148


V I S I T E S GU I DÉ E S

R E N C ON T R E S E T PR O J E C T ION S

5 c lu b s s a n d w i c h

w ork s h o p s

Visite d’exposition lors de la pause déjeuner suivie d’un moment d’échange avec pique-nique tiré du sac : jeudi 19 sept. 12h30 jeudi 28 nov. 12h30 jeudi 16 janv. 12h30 jeudi 5 mars 12h30 jeudi 23 avril 12h30 GR ATUIT

sur inscription 03 89 36 28 28

5 apéros photo

Visite d’exposition le temps d’un apéritif convivial avant un spectacle : mercredi 2 oct. 19h15 mercredi 13 nov. 19h15 mercredi 29 janv. 19h15 mercredi 18 mars 19h15 mercredi 13 mai 19h15 GR ATUIT

sur inscription 03 89 36 28 28

Suite aux ateliers animés par Delphine Bedel, John Hilliard, Anne-Lise Broyer et Christian Caujolle les années passées, La Filature proposera cette saison un nouveau rendez-vous sur les pratiques éditoriales et photographiques ainsi que les différents modèles d’édition et de reliure, destiné aux photographes professionnels ou amateurs éclairés. PRO GR AMME

à venir sur www.lafilature.org

p h o t o b o o k c lu b

Des rencontres régulières permettant aux photographes, commissaires, critiques, éditeurs, galeristes et tout autre passionné de photographie de se retrouver pour échanger sur l’actualité du monde du livre photo ou tout simplement sur ses livres photo de chevet. GR ATUIT

sur inscription 03 89 36 28 28

p a r t e n a r i at av e c l e C i n é m a B e l A i r

Le Bel Air à Mulhouse propose une programmation cinématographique d’art et d’essai en regard des spectacles accueillis à La Filature : - des projections dans le cadre du festival les Vagamondes (p.57) - le documentaire de David Mambouch Maguy Marin : L’Urgence d’Agir en écho au spectacle May B (p.123) PRO GR AMME étoffé en cours de saison sur www.lafilature.org et www.cinebelair.org

149


RENCONTRES EN ENTRÉE LIBRE


AVA N T L E S SP E C TAC L E S

A PR È S L E S R E PR É SE N TAT ION S

l e c t u r e - l e v e r d e r i d e au

tous en chœu r

Pour se mettre à l’oreille l’écriture d’un auteur, les élèves du Conservatoire de Mulhouse vous invitent à une lecture en écho aux spectacles : Contes et légendes vendredi 22 nov. 19h (p.39) Der Teich (L’Étang) mercredi 25 mars 19h (p.111) i nt r o d uc t i o n-m i nu t e

En 20 minutes chrono et en partenariat avec les Amis de La Filature (p.163), quelques clés de lecture pour entrer dans l’univers d’un artiste ou d’une œuvre : Othello par Dominique Réal vendredi 29 nov. 18h30 (p.41) Pelléas et Mélisande par Nicole Ott vendredi 14 fév. 19h30 (p.91) May B par Caroline Reys mardi 5 mai 19h30 (p.123) apéro photo

Visite d’exposition avant un spectacle, le temps d’un apéritif convivial. Rendez-vous à 19h15 les mercredis 2 octobre, 13 novembre, 29 janvier, 18 mars et 13 mai. GR ATUIT

sur inscription 03 89 36 28 28 à découvrir pages 147 à 149

EXPOSITIONS

m a F i l at u r e e n f a m i l l e

La Filature réserve un accueil tout particulier aux familles en proposant des goûters-rencontres avec les artistes lors des spectacles jeune public, mais aussi un atelier adulte-enfant. PRO GR AMME JEUNE PUBLIC

à découvrir pages 136 à 143

À l’issue du spectacle, une lecture collective animée par les Amis de La Filature (p.163), selon le principe de l’analyse chorale : au-delà des émotions, partant des éléments matériels du spectacle jusqu’aux intentions de mise en scène. La Gioia vendredi 13 déc. 21h30 (p.51) L’homme de plein vent jeudi 30 janv. 20h30 (p.87) La Pitié dangereuse jeudi 14 mai 21h (p.129) r e n c o nt r e - d é b at (p s y c h ) a n a l y s e d ’ u n e œ u v r e

Une analyse dans l’immédiat après-coup du spectacle, voici ce que le psychanalyste Joël Fritschy, accompagné par un confrère invité, propose au metteur en scène ou aux interprètes qui à leur tour réagissent au décryptage en direct de leur création. Féminines avec le psychanalyste Marc Morali jeudi 19 mars 21h15 (p.107) Et pour la première fois, une rencontre à l’issue d’un spectacle jeune public, avec la participation des jeunes spectateurs ! Les Ombres blanches avec le pédopsychiatre Patrick Landman mercredi 27 nov. 16h (p.137) av e c l e s a r t i s t e s

Une discussion à bâtons rompus avec les équipes artistiques en salle, au kiosque, ou de façon plus informelle au bar de La Filature.

151


ATELIERS


AT E L I E R S T H É ÂT R E

AT E L I E R S DA N SE

w e e k- e n d av e c A n n a K a r a s i ń s k a

w ork s h o p av e c Fo u a d B o u s s o u f

La jeune metteuse en scène polonaise Anna Karasińska est d’abord passée par les beaux-arts, la philosophie, la chorégraphie et le cinéma avant de bifurquer vers le théâtre. Dès sa première pièce, construite à partir d’un projet avec des amateurs, elle trouve son propre langage – un théâtre du moment présent, fantaisiste, ambigu et absurde – que nous vous proposons de découvrir par la pratique le temps d’un week-end.

À l’occasion de l’accueil de NÄSS (Les gens), Fouad Boussouf, chorégraphe issu du hip-hop mais nourri de multiples influences, animera un workshop de 3h. Que vous soyez simples amateurs ou passionnés de danses urbaines, venez découvrir par la pratique un processus de création foisonnant, une danse qui se joue de tous les styles, à la fois ancrée dans la tradition et résolument contemporaine. mercredi 20 nov. (horaires à venir) 15 € par personne (+ billet du spectacle) SPECTACLE NÄSS (Les gens) (p.37) ATELIER

samedi 12 et dimanche 13 oct. (10h-13h et 14h-16h) TARIF 40 € par personne (+ billet du spectacle) SPECTACLE Fantazja (p.19) ATELIER

TARIF

w ork s h o p s w e e k- e n d av e c E i n at We i z m a n

Le festival les Vagamondes (p.57) vous invite à découvrir le travail d’Einat Weizman, comédienne et metteuse en scène qui enseigne le théâtre à Tel Aviv. Elle y crée le spectacle I, Dareen T. avec Dareen Tatour, palestinienne. Construit à partir des poèmes de Dareen écrits en prison et des textes d’Einat, citoyenne israélienne. ATELIER samedi 18 et dimanche 19 janv. (10h-13h et 14h-16h) TARIF 40 € par personne (+ billet du spectacle) SPECTACLE I, Dareen T. (p.63)

AT E L I E R M US IQU E m a s t e r c l a s s e n p a r t e n a r i at av e c l e Fe s t iv a l M é t é o

De New York à Rouen, du Moyen-Orient au Mali en passant par Paris, les « masterclass musique » de La Filature proposent un embarquement immédiat pour un voyage de plusieurs heures aux côtés d’un artiste de la saison. Échanges, transmission, conseils, regard extérieur, écoute : l’occasion pour les musiciens amateurs d’une immersion dans l’univers et le parcours d’un professionnel. PRO GR AMME

détaillé des masterclass à venir

Restez vigilants, en cours de saison d’autres rendez-vous vous seront proposés avec les chorégraphes accueillis à La Filature. PRO GR AMME

détaillé à venir

A P P E L À PA R T IC I PAT ION « J ’a i m e » av e c Au d e L a c h a i s e

Aude Lachaise, que nous accueillons en mars avec Outsiders, la rencontre, propose à une vingtaine d’amateurs de partager sa pratique artistique singulière, dans laquelle la danse n’existe pas seule mais s’articule de façon ludique avec d’autres éléments performatifs, la parole, l’écriture, le chant. J’aime sera une occasion de s’essayer à la danse, au stand up et fera cohabiter joyeusement récits collectifs et fantaisies individuelles. Cette expérience unique, à vivre durant 3 semaines d’atelier, fera l’objet d’une présentation publique en entrée libre le mardi 17 mars à l’occasion de la Quinzaine de la danse.

ATELIER du 9 au 14 déc. + du 10 au 15 fév. + du 9 au 14 mars (du lundi au vendredi 18h30 à 21h et les samedis 11h à 13h et 14h à 16h) GR ATUIT sur inscription + RESTITUTION PUBLIQUE DE L’ATELIER mardi 17 mars 20h SPECTACLE Outsiders, la rencontre (p.105)

C ON TAC T S , I N S C R I P T ION S

T H É ÂT R E & M U S I Q U E Edwige Springer 03 89 36 28 34, edwige.springer@lafilature.org DA N S E Laurence Rollet 03 89 36 28 14, laurence.rollet@lafilature.org

153


TOUS LES PUBLICS


V I S I T E S GU I DÉ E S DU T H É ÂT R E

PU BL IC S F R AG I L I SÉ S E T E N S I T UAT ION DE H A N DICA P

Découvrez les coulisses et les secrets de La Filature, œuvre de l’architecte Claude Vasconi, lors d’une visite guidée. Dans le cadre des Journées du Patrimoine samedi 21 septembre 2019, mais aussi toute l’année sur rendez-vous à partir de 10 personnes. GR ATUIT

Afin d’encourager les publics handicapés ou socialement fragilisés à sortir de leur isolement culturel, La Filature mène une politique active d’accompagnement. Soutenu par le Club des entreprises partenaires (p.163), le dispositif « Atout Filature » permet de lever l’obstacle financier. Au-delà des spectacles, des ateliers sont mis en œuvre, notamment avec l’Aide Sociale à l’Enfance ou dans le cadre du dispositif « Culture & Santé ».

sur inscription

C O T H É ÂT R ’ÂGE S

Pour permettre à des personnes seniors de venir aux spectacles, de jeunes mulhousiens deviennent le temps d’une soirée de véritables chevaliers servants. Invités au spectacle par leur binôme, ils les accompagnent du domicile au théâtre, pour un moment de partage intergénérationnel. BILLET CO UPLÉ

L SF  : L A N GU E DE S S IGN E S

À l’attention du public sourd, un spectacle est adapté en langue des signes : L’Enfant Océan (p.142)

14 € par binôme

RÉ ALISATION

S T RUC T U R E S S O C IO C U LT U R E L L E S

La Filature accompagne les structures socioculturelles dans la découverte du spectacle vivant : accueil de petites formes en « Filature Nomade » (p.145), ateliers et sorties à La Filature organisés pour et avec les habitants.

AU DIODE S C R I P T ION

Pour les publics malvoyants, un audio­descripteur complète l’écoute des comédiens par des informations sur la scénographie, les costumes et les mouvements lors de 2 spectacles : Pelléas et Mélisande (p.91) RÉ ALISATION

PU BL IC S F R ON TA L I E R S

La Filature propose des visites guidées gratuites des coulisses et de la galerie d’exposition en allemand ! Cette saison, 2 spectacles sont en langue allemande surtitrés en français : Der Teich (L’Étang) de Gisèle Vienne (p.111) La Pitié dangereuse (Ungeduld der Herzens) de Simon McBurney (p.129) Et 2 autres en polonais surtitrés en allemand : Fantazja d’Anna Karasińska (p.19) On s’en va de Krzysztof Warlikowski (p.23) C OM I T É S D ’ E N T R E PR I SE

Rencontres avec les artistes, visites des expositions et des coulisses, ateliers, apéritifs avant spectacle et interventions d’artistes en entreprise sont autant d’occasions de créer du lien entre les mondes de l’art et du travail. U N I V E R S I T É P OPU L A I R E DU R H I N

La Filature tient à maintenir et développer son partenariat avec l’UP et ses adhérents !

Accès Culture

Accès Culture

May B (p.123) séance précédée à 17h30 d’une visite tactile des décors et accessoires du spectacle et à 18h30 d’un atelier préparatoire RÉ ALISATION

Valérie Castan nombre de casques limité

SUR INSCRIPTION

M I L I E U CA R C É R A L

La Filature est présente dans les trois établissements pénitentiaires du Haut-Rhin pour des ateliers, qui trouvent leur place dans les démarches d’action sociale et de réinsertion menées par les Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation et la Protection judiciaire de la jeunesse. C ON TAC T S , I N S C R I P T ION S

V I S I T E S G U I D ÉE S, C E Edwige Springer 03 89 36 28 34, edwige.springer@lafilature.org COT H É ÂT R’ÂG E S, C S C , P U B L I C S F RO N TA L I ER S Elena Gärtner 03 89 36 28 15, elena.gartner@lafilature.org P U B L I C S F R AG I L I S É S, L S F, AU D I O D E S C R I P T I O N Laurence Rollet 03 89 36 28 14, laurence.rollet@lafilature.org M I L I EU C A RC ÉR A L Clémentine Chéronnet 03 89 36 28 35, clementine.cheronnet@lafilature.org

155


CULTURE & ÉDUCATION


De la maternelle à l’université, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir le programme complet des actions éducatives !

C ON SE RVAT OI R E H UGU E T T E DR E Y F US

La Filature est partenaire du Conservatoire de musique, danse et art dramatique de Mulhouse et propose aux professeurs et leurs élèves des ateliers de découverte et perfectionnement aux côtés des artistes de la saison.

L A F I L AT U R E AU C OL L È GE

Afin que l’élève soit acteur de son statut de spectateur, le dispositif « La Filature au collège » permet une sensibilisation à la création artistique par la découverte, la compréhension et l’appropriation des œuvres. Diversité des spectacles vus, à La Filature ou en classe, mais aussi ateliers de pratiques artistiques, rencontres avec les artistes, visites d’expositions… constituent des parcours à la disposition des équipes pédagogiques.

P OU R L E S E N SE IGN A N T S

Des formations en partenariat avec la Dafor et des outils sont proposés sur l’Accès Pédagogique de notre site afin d’accompagner les enseignants. L A F I L AT U R E BU I S S ON N I È R E

Venez découvrir les actions culturelles menées tout au long de la saison 19-20 lors de deux journées ouvertes à tous, mardi 5 et mercredi 6 mai 2020.

DE L A M AT E R N E L L E AU L Y C É E

À l’image de « La Filature au collège », des parcours artistiques et des sorties à La Filature permettent aux élèves d’acquérir tous les éléments nécessaires à la pratique de spectateur. Des projets spécifiques sont aussi élaborés en partenariat avec des établissements ; comme avec le lycée A. Schweitzer de Mulhouse pour les classes de Première STMG grâce au soutien de la Région Alsace. B AC T H É ÂT R E AU L YC É E M ON TA IGN E

C L A S SE PR É PA R AT OI R E T H É ÂT R E

Pour la 6e année, un enseignement de spécialité théâtre est proposé au Lycée Montaigne de Mulhouse. La Filature en est le partenaire culturel et organise l’intervention d’artistes auprès des classes de Première et Terminale de l’option. Elle est également devenue le partenaire de l’option facultative. U N I V E R S I T É DE H AU T E-A L S AC E & H AU T E É C OL E DE S A R T S DU R H I N

La Scène nationale collabore avec le Service Universitaire de l’Action Culturelle (SUAC) de l’Université de Haute-Alsace (UHA) et avec la Haute école des arts du Rhin (HEAR) afin de proposer ateliers, spectacles et rencontres aux étudiants.

Après les résultats très positifs de la 1re promotion, et toujours en partenariat avec le TNS, la Faculté de Lettres de l’UHA et la Cie Longtemps je me suis couché de bonne heure, La Filature mène une Classe préparatoire théâtre destinée à 10 jeunes, futurs élèvescomédiens, recrutés sur critères sociaux. D’une durée d’un an, cette formation gratuite est dispensée par des intervenants professionnels. Pratique de l’art dramatique, préparation de scènes, travail corporel et vocal, mais aussi cours théoriques sont au programme. L’année est rythmée par la dizaine de concours d’entrée des Écoles supérieures d’art dramatique auxquels la Classe accompagne les élèves. C ON TAC T S

M AT ER N EL L E – PR I M A I R E Clémentine Chéronnet 03 89 36 28 35, clementine.cheronnet@lafilature.org CO L L ÈG E – LYC ÉE Anne-Sophie Buchholzer 03 89 36 28 33, a-sophie.buchholzer@lafilature.org EN S E I G N EM EN T S U PÉR I EU R Edwige Springer 03 89 36 28 34, edwige.springer@lafilature.org C L A S S E PR ÉPA R ATO I R E Michel Charles-Beitz 03 89 36 28 03, classeprepa@lafilature.org

TA R I F DE S S P E C TAC L E S

6 € la place 9 € la place (abonnement dès 3 spectacles à 7 € la place) EN S E I G N EM EN T S U PÉR I EU R « Carte culture » 6 € la place M AT ER N EL L E – PR I M A I R E CO L L ÈG E – LYC ÉE

157


Renseignements pratiques

La Filature, Scène nationale 20 allée Nathan Katz 68090 Mulhouse cedex +33 (0)3 89 36 28 28 www.lafilature.org HOR A I R E S bi l l e t t e r i e

du mardi au samedi de 13h30 à 18h30 et jusqu’au début des représentations +33 (0)3 89 36 28 28 billetterie@lafilature.org FERMETURE

du 21 juillet au 19 août 2019 inclus

b ât i m e nt e t g a l e r i e d ’e x p o s it i o n

du mardi au samedi de 11h à 18h30 les dimanches de 14h à 18h les soirs de spectacles EXCEPTÉ

les dimanches de juillet à sept. 2019 du 28 juillet au 19 août 2019 inclus

FERMETURE

V ESTI A I RE

gratuit, surveillé, les soirs de spectacles AC C U E I L DE S P E R S ON N E S H A N DICA P É E S

des places vous sont réservées, faites-vous connaître auprès de la billetterie BA R

1h avant le début des spectacles ainsi qu’après les représentations. Petite restauration, desserts et boissons. + présence régulière de Food Trucks sur le parvis les soirs de spectacles.

V E N I R À L A F I L AT U R E en tram

15 min depuis la gare : tram 1, tram 3 ou tram-train (arrêt Porte Jeune), puis tram 2 (arrêt Nordfeld) e n v oit u r e

autoroutes A 35 – A 36 sortie 18 A Mulhouse Centre p a rk i n g s o u t e r r a i n

Géré par la ville de Mulhouse, le parking est ouvert 1h avant le début des spectacles et ferme 1h après les représentations. Accès allée Nathan Katz, à gauche, le long du bassin, tarif unique 2 € (règlement en espèces uniquement) en train

gare Mulhouse Ville TGV Est, LGV Rhin-Rhône e n av i o n

EuroAirport Basel – Mulhouse – Freiburg A DM I N I S T R AT ION

du mardi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 17h +33 (0)3 89 36 28 28 info@lafilature.org P OU R SU I V R E N O T R E AC T UA L I T É

 lafilature.org  lafilature.mulhouse  @la_filature  lafilature_sn

L’accès en salle et les places numérotées ne sont plus garantis après le lever de rideau par respect pour les spectateurs et les artistes. Il est interdit de photographier, de filmer ou d’enregistrer. Les téléphones portables doivent être éteints pendant les représentations.

158


Tarifs

AC H E T E Z VO S P L AC E S À L’ U N I T É

TA R I F S GU IC H E T

dès mardi 3 septembre à 13h30

p l e i n t a r i f :

t a r i f r é d u it : 10 € - de 30 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, de l’ASPA

AC H AT DE B I L L E T S à l a bi l l e t t e r i e

aux heures d’ouverture (p.158) +33 (0)3 89 36 28 28 contre paiement par carte bancaire s u r i nt e r n e t

JUSQU’À 4 PL ACES par spectacle en même temps, paiement sécurisé, choix de la zone de placement pour la grande salle, n’oubliez pas d’imprimer vos billets !

r è g l e m e nt

espèces, CB, chèques, chèques-vacances, chèques Vitrines de Mulhouse, chèques Culture et Carte Cadeau Filature.

JUSTIFIC ATIFS DE RÉDUCTION RÉCENTS à présenter lors du paiement, retrait du billet ou contrôle à l’entrée en salle. ÉCHANGE DE BILLET au plus tard 2 jours avant la représentation initialement choisie, pour le même spectacle et sous réserve de places disponibles. Participation aux frais 2 € (gratuit pour les abonnés).

en cas de perte : à titre exceptionnel jusqu’à 20 min avant le spectacle, uniquement sur présentation d’un justificatif d’achat et/ou d’une pièce d’identité. Aucun duplicata délivré en placement non numéroté. Le billet orignal prévaut sur le duplicata. Participation aux frais 2 €.   DUPLIC ATA DE VOS BILLETS

L A CA R T E CA DE AU F I L AT U R E

Offrez des places de spectacles de la Scène nationale, de l’Opéra ou de l’Orchestre. Carte valable 1 an à partir de sa date d’émission. Montant crédité au choix.

de l’OSM et autres structures culturelles partenaires (p.161), détenteurs de Carte Cezam Grand Est, CCAS Territoire Alsace, Accès Culture, CGOS, Carte culture MGEN, adhérents Université populaire REGIO/VHS, Université populaire du Rhin à Mulhouse : 22 € g r o up e 10 p e r s o n n e s e t + : 20 € C a r t e c u lt u r e : 6 € c a r t e P a s s Te m p s : 2 places à 10 € par année, hors spectacles événement c a r t e i n v a l i d it é : 14 € accompagnateur si mention sur la carte : 14 € s p e c t a c l e s é v é n e m e nt : 32 € - de 30 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, de l’ASPA : 16 € abonnés

pa r téléphone

www.lafilature.org

28 €

s p e c t a c l e s j e u n e p u b l i c (p.136)

adultes : 11 €, enfants : 9 € scolaires 1er degré et structures accueil enfance : 6 € f e s t iv a l l e s Va g a m o n d e s (p.57)

pass à partir de 3 spectacles : dès 39 € places à l’unité : plein tarif 21 € (excepté pour Demons : 2 € + UduL : plein tarif 16 € + Pasionaria, Le Trio Joubran, Red Desert Orchestra & Kaladjula Band, Les Mille et une nuits : plein tarif 28 €) ta ri fs spéci f iques

Triptyque (p.31), Entrailles (p.49), Centaures, quand nous étions enfants (p.113) : plein tarif 16 € Joueurs, Mao II, Les Noms (p.55) : plein tarif 30 €

159


Abonnements

Pour être sûr de ne rien rater de vos envies et bénéficier des meilleures places : abonnez-vous ! Vous êtes curieux, soyez fidèle, vous êtes fidèle, passionnez-vous : pour quelques euros de plus, passez à la formule supérieure et profitez de spectacles supplémentaires ! F OR M U L E S D ’A B ON N E M E N T DÈ S 3 SP E C TAC L E S découver te

de 3 à 6 spectacles* : la place à 21 € c u r i o s it é

de 7 à 10 spectacles* : la place à 19 € f i d é l it é

de 11 à 14 spectacles* : la place à 16 € passion

à partir de 15 spectacles* : la place à 13 € saison

59 spectacles : 466 €

(liste disponible en billetterie) r é d u it

réservé aux - de 30 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA ou de l’ASPA : dès 3 spectacles*, la place à 8 € c o l l e c t iv it é s , C E

dès 3 spectacles* : la place à 15 € * sauf les spectacles aux tarifs spécifiques (p.159) en supplément des formules d’abonnement.

A B ON N E Z-VOUS

dès samedi 22 juin à 11h h or a i r e s e x c e p t i o n n e l s j u i n 2 01 9

samedi 22 juin de 11h à 18h dimanche 23 juin de 14h à 18h du mardi 25 au samedi 29 juin de 11h à 18h p u i s d u 2 au 2 0 j u i l l e t e t à p a r t i r d u 2 0 a o û t 2 01 9

du mardi au samedi de 13h30 à 18h M ODA L I T É S D ’A B ON N E M E N T e n d é p o s a nt

votre formulaire d’abonnement et son règlement à la billetterie par cou rrier

La Filature Scène nationale – Mulhouse Service abonnement 20 allée Nathan Katz 68090 Mulhouse cedex s u r i nt e r n e t

www.lafilature.org r è g l e m e nt

espèces, CB, chèques, chèques-vacances, prélèvement automatique, chèques Vitrines de Mulhouse, chèques Culture et carte cadeau Filature. Possibilité de paiement en 3 ou 10 fois sans frais (dès 150 €). a b o n n e m e nt g r o u p é

jusqu’à 6 personnes pour le placement en salle (formulaires à déposer ou à envoyer ensemble).

L’A L E R T E SM S

Lors de la souscription de votre abonnement, choisissez l’option au tarif de 2 € et vous recevrez un SMS de rappel la veille de votre spectacle de la Scène nationale.

160


Abonnements

PR É SE N TAT ION S À D OM IC I L E

Faites découvrir La Filature à vos amis ! Réunissez au minimum 5 personnes et nous venons chez vous présenter les spectacles avec des supports audio et vidéo. En tant qu’organisateur et en fonction de l’abonnement souscrit, vous vous verrez offrir entre 1 et 3 spectacles (hors spectacles au tarif événement) G R AT U I T

sur inscription 03 89 36 28 34

AU T R E S AVA N TAGE S DE L’A B ON N E M E N T

Le tarif abonnement continue de s’appliquer à l’abonné pour les spectacles ajoutés en cours de saison et non choisis à la souscription. Bénéficiez de tarifs préférentiels dans de nombreux établissements : le Créa (Scène conventionnée Jeune Public de Kingersheim), l’Espace 110 (Centre Culturel d’Illzach), Les Dominicains de Haute-Alsace (Guebwiller), la Comédie de Colmar (Centre dramatique national Grand Est Alsace), Maillon (Théâtre de Strasbourg, Scène européenne), le TNS (Théâtre National de Strasbourg), Le Granit (Scène nationale de Belfort), MA scène nationale (Pays de Montbéliard), Le Théâtre du Peuple (Bussang)... B I L L E T S S OL I DA I R E S

L’accessibilité de tous les publics à la culture est l’affaire de chacun. En ajoutant 1 € à votre billet (ou une somme libre à votre abonnement), vous financez des places de spectacle pour des jeunes dont les familles sont en situation financière précaire. Cette action se construit avec des établissements partenaires de La Filature, notamment des Lycées professionnels mulhousiens.

L A CA R T E L I BE R T É

Cette carte vous propose 5 ou 10 places à tarif préférentiel, à valoir sur un ou plusieurs spectacles de la Scène nationale, pour une ou plusieurs personnes. Disponible dès mardi 3 septembre et valable pour la saison en cours, cette carte offre deux possibilités : 5 p l a c e s pour 80 € (soit la place à 16 €) 10 p l a c e s pour 120 € (soit la place à 12 €). Chaque spectacle est accessible 3 mois avant la date de la première représentation dans la limite des places disponibles. maximum par spectacle. Les spectacles au tarif événement comptent pour 2 ou 3 unités, voir conditions en billetterie.

4 PL AC E S

F OR M U L E DUO DA N SE

Vous aimez les spectacles de danse, choisissez 4 spectacles : 2 s p e c t a c l e s de la Scène nationale 2 s p e c t a c l e s du Ballet de l’Opéra national du Rhin (p.165) TA R I F

adulte : 66 €, - de 30 ans : 34 €

F OR M U L E S PA S SE R E L L E S OP É R A , OR C H E S T R E

Abonné(e) à la Scène nationale, prolongez le plaisir et la découverte à tarif privilégié : choi si ssez 3 spectacles

de l’Opéra national du Rhin programmés à La Filature (p.165) TA R I F

adulte : 180 €, - de 26 ans : 90 €

c h oi s i s s e z 3 c o n c e r t s

de l’Orchestre symphonique de Mulhouse programmés à La Filature (p.166) TA R I F

161

adulte : 54 €, - de 26 ans : 21 €


Équipe

directrice* secrétaire de direction

NICOLE SCHILLING-KHIARI

C OM M U N ICAT ION RENAUD SERR AZ directeur de la communication, conseiller artistique à l’international A XELLE MADORÉ responsable de la communication ÉMILIE GAGNEUR attachée à la communication (presse) FLORIAN BARBERGER attaché à la communication (infographie, contact compagnies) JESSICA FOURG secrétaire-assistante au service communication

pr o d uc t i o n

SE C R É TA R I AT GÉ N É R A L MICHEL CHARLES-BEITZ secrétaire général

MONICA GUILLOUET-GÉLYS COR ALIE PLA A

A DM I N I S T R AT ION administrateur

PHILIPPE LAFON

ressou rces et gestion

chef comptable comptable MARIE-HÉLÈNE ARNOLD assistante des ressources humaines MARIANNE TALON

responsable d’administration et de production EMMANUELLE BIEHLER chargée de production MYRIAM SELLAMI chargée de production, responsable de l’accueil des artistes ÉMILIE FICHTER

JEAN-Y VES GUÉNIER

conseiller technique

T E C H N IQU E VINCENT DE JOANNIS

directeur technique secrétaire du service technique

CHRISTINE BOULOGNE

ser v ices scéniques DOMINIQUE DISS, DAVID RISTIC,

régisseurs généraux régisseur lumières UBALD PAUL régisseur principal son et vidéo EMMANUELLE NAL régisseuse son et vidéo NN régisseur de scène MUSTAPHA BOULAHYA machiniste NOÉ HENKES, JEAN KUBISZYN apprentis (jusqu’en sept.-oct. 2019) ALEX ANDRE ZUZA PATRICK COLSON

s e r v i c e b ât i m e nt

responsable technique du bâtiment, adjoint au directeur technique FRÉDÉRIC CHOMETTE régisseur sécurité et maintenance PASCAL KEIFLIN

BERTR AND JACOBERGER

président du conseil d’administration

a r ts v isuels

conseillère artistique arts visuels et numériques

EMMANUELLE WALTER

r e l at i o n s av e c l e p u b l i c

responsable du service (scolaires 1er degré, milieu carcéral) ANNE-SOPHIE BUCHHOLZER chargée des relations publiques (collèges, lycées) ELENA GÄRTNER attachée aux relations publiques (La Filature Nomade, frontaliers, structures socioculturelles) LAURENCE ROLLET conseillère danse, chargée des relations publiques (handicap, champ social) EDWIGE SPRINGER attachée aux relations publiques (comités d’entreprise, universités, amateurs) CLÉMENTINE CHÉRONNET

bi l l e t t e r i e - a c c u e i l FABIEN CATINAT-CURÉ

et des ventes

responsable de la billetterie

MYRIAM KOLB, CHARLINE GR AIZELY

chargées de relations publiques et de billetterie CELYN MILITERNO responsable du service accueil par intérim FOUSIA GHEDJATI secrétaire standardiste et les hôtesses et hôtes de salle avec les renforts réguliers de Fairouze Tahri et Natasa Kolarevic et les artistes et les techniciens intermittents et les agents de sécurité

* jusqu’en décembre 2019, recrutement en cours

162


Partenaires

L’A S S O C I AT ION L E S A M I S DE L A F I L AT U R E

Spectateur assidu ou occasionnel de La Filature, vous appréciez son projet artistique et vous souhaitez le soutenir : adhérez à l’association Les Amis de La Filature. L’association offre tout au long de la saison un accès privilégié à la vie de La Filature : rencontres, conférences, visites guidées, répétitions générales et avant-premières… Elle propose également la découverte d’autres lieux culturels de la région : expositions, spectacles… L E S A M I S DE L A F I L AT U R E  : DE S PA S SE U R S DE C U LT U R E

En organisant les « introductions-minute » et les analyses chorales « tous en chœur » (p.151), en suscitant l’échange sur son blog, l’association fait partager ses envies, ses coups de cœur, ses interrogations et cultive le goût du spectacle vivant et des arts visuels.

L E C LU B DE S E N T R E PR I SE S PA R T E N A I R E S

Dès son origine, La Filature a noué des partenariats avec des entreprises qui partagent ses valeurs de soutien à la création et d’accès à la culture. En lien étroit avec le tissu économique, La Filature se veut d’ailleurs acteur engagé de l’attractivité de son territoire. Au sein d’un Club des partenaires, une quinzaine d’entreprises soutient l’action de La Filature, en la faisant mieux connaître auprès de leurs salariés, clients et partenaires, à l’occasion d’événements organisés pour elles tout au long de la saison. Par le biais du Club, les entreprises partenaires financent le dispositif « Atout Filature » qui, avec des structures du champ social, favorise l’accès à la culture de personnes handicapées ou en difficulté (p.155). C ON TAC T

Michel Charles-Beitz, secrétaire général 03 89 36 28 03 michel.charles-beitz@lafilature.org

P OU R A DH É R E R , C ’ E S T S I M P L E

Cochez la case sur le formulaire d’abonnement ou remplissez le bulletin d’adhésion. TA R I F

pour la saison 19-20 : 15 €

BL O G

www.lesamisdelafilature.wordpress.com

C ON TAC T

Association « Les Amis de La Filature » 20 allée Nathan Katz 68090 Mulhouse cedex lesamisdelafilature@laposte.net

163


Aux portes de l’Allemagne et de la Suisse, La Filature est un lieu culturel unique en son genre. Réalisée en 1993 par l’architecte Claude Vasconi sur le site d’une ancienne fabrique de coton, elle accueille les programmations de : L a F i l at u r e , S c è n e n at i o n a l e – M u l h o u s e l’ O p é r a n at i o n a l d u R h i n (p.165) l’ O r c h e s t r e s y m p h o n i q u e d e M u l h o u s e (p.166)

Elle abrite également une M é d i at h è q u e (p.167)

spécialisée dans le cinéma, la musique et les arts de la scène.


Opéra national du Rhin à La Filature

CONCERT D’OU V ERT URE

6 OPÉR A S

O p é r a , d a n s e e t … f ê t e  !

RUSALK A A nt o n í n D v o ř a k

Une grande soirée festive sur la scène de La Filature samedi 28 sept. 20h D I R EC T I O N M U S I C A L E Giuliano Carella S O L I S T E S Olivier Breitman, Ambroisine Bré, Pumeza Matshikiza, Ezgi Kutlu AV EC les artistes de l’Opéra Studio de l’OnR, les Chœurs de l’OnR, le Ballet de l’OnR et l’Orchestre symphonique de Mulhouse

conte lyrique en 3 actes vendredi 8 nov. 20h dimanche 10 nov. 15h L I V R E T Jaroslav Kvapil D’A PR È S Friedrich Heinrich Carl de la Motte-Fouqué D I R EC T I O N M U S I C A L E Antony Hermus M I S E EN S C ÈN E Nicola Raab AV EC les Chœurs de l’OnR et l’Orchestre philharmonique de Strasbourg

2 BALLETS

nouvelle production, coproduction avec l’Opéra de Limoges, avec le soutien de Fidelio

YOURS, VIRGINIA G i l C a rl o s H a r u s h

UN VIOLON SUR LE TOIT Je r r y B o c k

jeudi 6 fév. 20h vendredi 7 fév. 20h dimanche 9 fév. 15h C H O R ÉG R A PH I E Gil Carlos Harush M U S I Q U E Benjamin Britten, Dimitri Chostakovitch, Arvo Pärt, Philip Glass, Ralph Vaughan Williams D I R EC T I O N M U S I C A L E Thomas Herzog AV EC le Ballet de l’OnR et l’Orchestre symphonique de Mulhouse création

SPECTRES D’EUROPE #2 Bruno Bouché, William Forsythe

samedi 20 juin 20h dimanche 21 juin 15h Encore C H O R ÉG R A PH I E Bruno Bouché M U S I Q U E Philip Glass, Jean-Sébastien Bach

création pour les danseurs du Ballet de l’OnR

Enemy In The Figure C H O R ÉG R A PH I E William Forsythe M U S I Q U E Thom Willems entrée au répertoire

le ballet de l’OnR S PEC TAC L E présenté avec des musiques enregistrées AV EC

comédie musicale en 2 parties basée sur les histoires de Sholem Aleichem vendredi 10 janv. 20h dimanche 12 janv. 15h L I V R E T Joseph Stein PA RO L E S Sheldon Harnick D I R EC T I O N M U S I C A L E Koen Schoots M I S E EN S C ÈN E Barrie Kosky AV EC les Chœurs de l’OnR, l’Orchestre symphonique de Mulhouse et 12 danseurs invités

nouvelle production, production du Komische Oper Berlin, en collaboration avec l’OnR, avec le soutien de Fidelio

PA RSI FA L R i c h a r d Wa g n e r

festival scénique en trois actes vendredi 21 fév. 18h dimanche 23 fév. 15h L I V R E T Richard Wagner D I R EC T I O N M U S I C A L E Marko Letonja M I S E EN S C ÈN E Amon Miyamoto AV EC les Chœurs de l’OnR, la participation de membres des Chœurs de l’Opéra de Dijon, la Maîtrise de l’OnR et l’Orchestre philharmonique de Strasbourg nouvelle production, coproduction avec le Tokyo Nikikai Opera Foundation, avec le soutien de Fidelio

165

UNTIL THE LIONS ÉCHOS DU MAHABHARATA T hierr y Pécou

opéra en 1 prologue et 3 actes Festival Armonsdo Inde dimanche 5 avril 15h mardi 7 avril 20h L I V R E T Karthika Nair D I R EC T I O N M U S I C A L E Marie Jacquot M I S E EN S C ÈN E, C H O R ÉG R A PH I E

Shobana Jeyasingh AV EC le Ballet de l’OnR, Shobana Jeyasingh Dance et l’Orchestre symphonique de Mulhouse

création mondiale, avec le soutien de Fidelio

COSÌ FA N TU T TE Wo l f g a n g A m a d e u s M o z a r t

opera buffa en 2 actes vendredi 29 mai 20h dimanche 31 mai 15h L I V R E T Lorenzo Da Ponte D I R EC T I O N M U S I C A L E Jacques Lacombe M I S E EN S C ÈN E David Hermann AV EC les Chœurs de l’On R et l’Orchestre symphonique de Mulhouse nouvelle production, coproduction avec le Musiktheater im Revier Gelsenkirchen

I L T ROVAT OR E G iu s e p p e Ve r d i

opéra en 4 actes vendredi 3 juillet 20h dimanche 5 juillet 17h L I V R E T Salvatore Cammarano D’A PR È S Antonio García Gutiérrez D I R EC T I O N M U S I C A L E Daniele Callegari M I S E EN S C ÈN E, D ÉCO R S, CO S T U M E S

Jean-Philippe Clarac, Olivier Deloeuil AV EC les Chœurs de l’OnR et l’Orchestre philharmonique de Strasbourg

nouvelle production

PR OL O GU E S E N E N T R É E L I B R E

opéra : 1h avant le spectacle ballet : 30 min avant le spectacle P O U R L E S S P E C T AC L E S AU T H É ÂT R E D E L A S I N N E

se référer au programme de l’OnR www.operanationaldurhin.eu


Orchestre symphonique de Mulhouse à La Filature

C O N C E R T S Y M P H O N I QU E 1 B e rl i o z

Le rêve fantastique de Berlioz vendredi 18 oct. 20h samedi 19 oct. 19h D I R EC T I O N Jacques Lacombe

H O R AT I O E T VO I X I M AG I N A I R E D E L EL I O

Tristan Blanchet C A PI TA I N E Jaesun Ko R ÉC I TA N T François Castang, artiste associé AV EC le Chœur de Haute-Alsace, direction Bernard Beck PA RT EN A R I AT Accent 4, la radio classique d’Alsace

C O N C E R T S Y M P H O N I QU E 2 B e e t h o v e n , S h a w, Si b e l iu s

3 univers, 1 artiste chef et pianiste vendredi 15 nov. 20h samedi 16 nov. 19h PI A N O, D I R EC T I O N Jeffrey Kahane

C O N C E R T S Y M P H O N I QU E 3 D e b u s s y, Ta b a c h n i k , B r a h m s

Tabachnik – Capuçon : une rencontre vendredi 20 déc. 20h samedi 21 déc. 19h D I R EC T I O N Michel Tabachnik V I O LO N C EL L E Gautier Capuçon S O PR A N O Odile Heimburger, artiste associée PA RT EN A R I AT Accent 4, la radio classique d’Alsace CONCERT NOU V EL A N S u p p é , L e h a r, S t r a u s s Jr. , S c h m it t , S t o l z , H e u b e r g e r

C O N C E R T S Y M P H O N IQU E 4 Roustom, La lo, Mendelssohn

Croisière méditerranéenne vendredi 24 janv. 20h samedi 25 janv. 19h D I R EC T I O N Yves Abel V I O LO N Alexandra Soumm

C O N C E R T S Y M P H O N IQU E 5 R a n j b a r a n , Tc h a ï k o v s k i , D v oř á k

À la découverte de nouveaux mondes vendredi 28 fév. 20h samedi 29 fév. 19h D I R EC T I O N Jacques Lacombe PI A N O Yevgeny Sudbin PA RT EN A R I AT Accent 4, la radio classique d’Alsace PROJ EC T I O N de photographies de L’Amérique vue du Ciel de Yann-Arthus Bertrand, en partenariat avec la Fondation GoodPlanet C O N C E R T S Y M P H O N IQU E 6 Sha n ka r, Rimsk y-Korsa kov

Les mille et une nuits vendredi 13 mars 20h samedi 14 mars 19h D I R EC T I O N Jacques Lacombe S I TA R Gaurav Mazumdar PA RT EN A R I AT Opéra national du Rhin, dans le cadre du Festival Arsmondo Inde

Matin, midi et soir à Vienne mercredi 1er janv. 17h D I R EC T I O N Jacques Lacombe S O PR A N O Odile Heimburger, artiste associée

C O N C E R T S Y M P H O N I QU E 7 S c hu b e r t , P é c o u , M o z a r t

Le Requiem de Mozart vendredi 3 avril 20h samedi 4 avril 19h à l’Église Saint-Etienne, Mulhouse D I R EC T I O N Jacques Lacombe S O PR A N O Odile Heimburger, artiste associée M E Z ZO -S O PR A N O Virginie Verrez T ÉN O R François Rougier B A S S E Frédéric Caton T RO M PE T T E Xavier Ménard AV EC le Chœur philharmonique de Strasbourg, direction Catherine Bolzinger PA RT EN A R I AT Opéra national du Rhin, dans le cadre du Festival Arsmondo Inde C O N C E R T S Y M P H O N I QU E 8 Higdon, Moza r t

Mozart et compagnie vendredi 22 mai 20h samedi 23 mai 19h D I R EC T I O N Jacques Lacombe C L A R I N E T T E D E B A S S E T Manuel Poultier PA RT EN A R I AT Accent 4, la radio classique d’Alsace C O N C E R T S Y M P H O N I QU E 9 Ma h ler

Mahler : la Résurrection vendredi 26 juin 20h samedi 27 juin 19h D I R EC T I O N Jacques Lacombe S O PR A N O Rachel Harnisch M E Z ZO -S O PR A N O Christianne Bélanger AV EC le Chœur de Haute-Alsace, direction Bernard Beck et le Chœur philharmonique de Strasbourg, direction Catherine Bolzinger CLÉS D’ÉCOUTE

1h avant chaque concert symphonique et en entrée libre par un spécialiste pour mieux apprécier les œuvres jouées POUR LES AU TRES CONCERTS

veuillez vous référer au programme de l’Orchestre sur www.mulhouse.fr 166


Médiathèque

Située au sein de La Filature et gérée par la ville de Mulhouse, elle est dédiée au cinéma, à la musique et aux arts de la scène et possède un fonds de : pour tous pour enfants 1 9   9 1 0 C D dont 7 8 0 C D jeunesse 4   2 6 5 p a r t it i o n s anciennes 1   4 1 0 p a r t it i o n s modernes 7   5 6 1 l iv r e s dont 3   5 0 0 pi è c e s e t o u v r a g e s sur le théâtre 1 3  5 6 3 D V D , 3 3 9 B L U - R A Y 2  0 2 2 D V D , 9 3 B L U - R A Y

9 6 1 estampes

spécialisés sur le cinéma, la musique, le théâtre, la danse, le cirque, la marionnette et les arts de la rue.

e t d e s l iv r e s e t r e v u e s

HOR A I R E S D ’ OU V E R T U R E d e j u i l l e t à s e p t e m br e

du mardi au samedi de 11h à 18h30 d ’o c t o br e à j u i n

du mardi au samedi de 11h à 18h30 vendredi jusqu’à 20h dimanche de 14h à 18h

PR O J E C T ION S

La Médiathèque organise régulièrement des projections de films en entrée libre et participe au « Mois du Film documentaire », un événement qui a lieu chaque année en novembre. Ces projections ont pour objectif de mettre en valeur la qualité et la diversité de ce cinéma dit « du réel ». Les projections sont annoncées sur le site du réseau des bibliothèques. Tous les films sont ensuite disponibles en prêt à la Médiathèque. SÉ L E C T ION D ’ OU V R AGE S

Des mises en valeurs et des sélections thématiques de documents en lien avec la programmation de la Scène nationale, mais aussi sur d’autres sujets d’actualité, sont présentées tout au long de l’année. I N F OR M AT ION S PR AT IQU E S 03 69 77 65 10 mediatheque.filature@mulhouse-alsace.fr https://bibliotheques.mulhouse.fr

167


AOÛT MARDI 27

20H

jazz, ouverture Festival Météo

C A S T-A-N ET + B EDM A KER S à la Sinne

SEPTEMBRE VENDREDI 20

ouverture de saison

19H

vernissage

E X P O Wiktoria Wojciechowska, Lucas Olivet

20H

comédie musicale

U N E FEM M E SE DÉP LA CE

à venir

visites guidées

J O UR N ÉES EUR O P ÉEN N ES DU PAT R I M O I N E

19H

comédie musicale

U N E FEM M E SE DÉP LA CE

MERCREDI 25

20H

pop rock

R O DO LP HE B UR GER

SAMEDI 28

20H

opéra

C O NCER T D’O UV ER T UR E

SAMEDI 21

OCTOBRE MERCREDI 2

20H

danse

G R A N D FI N A LE + apéro photo

«  F O C U S P O LO G N E  » D U 9 O C T. AU 1 5 N O V. MERCREDI 9

JEUDI 10

VENDREDI 1 1

SAMEDI 12

19H

inauguration

F O CUS P O LO GN E

20H

théâtre

FA N TA ZJA

18H45 + 21H30

théâtre, performance

M A R GA R ET E

20H

théâtre

FA N TA ZJA

19H + 21H

théâtre, performance

M A R GA R ET E

19H

théâtre

O N S ’EN VA

17H + 20H

théâtre, performance

M A R GA R ET E + conférence

20H

théâtre

O N S ’EN VA + conférence

SAMEDI 12 DIMANCHE 13

10H

atelier théâtre

AT ELI ER AV EC A N N A KA R A SI Ń SKA

VEN. 15 NOV.

20H

danse, performance

C E ZA RY GO ES T O WA R à Bâle

18H30

documentaire

KA OR I I T O , UN CO R P S I M PAT I EN T

20H

danse

¿   PUEDO FLO TA R  ?

18H30

documentaire

KA OR I I T O , UN CO R P S I M PAT I EN T

20H

danse

¿   PUEDO FLO TA R  ?

VENDREDI 18

20H

OSM

C O NCER T SYM P HO N I QUE 1

SAMEDI 19

19H

OSM

C O NCER T SYM P HO N I QUE 1

MARDI 15

MERCREDI 16

NOVEMBRE «  S C È N E S D ’AU TO M N E E N A L S A C E  » D U 2 AU 1 9 N O V. SAMEDI 2

17H

théâtre

T R I P T YQUE à Illzach

MERCREDI 6

20H

théâtre, musique

C O S M I K DEB R I S

JEUDI 7

19H

théâtre, musique

C O S M I K DEB R I S

VENDREDI 8

20H

théâtre, musique

C O S M I K DEB R I S

168


DU LUNDI 4 AU SAMEDI 9

magie numérique La Filature Nomade

QU E DU B O N HEUR ( AV EC V O S CA P T EUR S)

dans des communes du Sud-Alsace

VENDREDI 8

20H

opéra

R U S ALKA

DIMANCHE 10

15H

opéra

R U S ALKA

MERCREDI 13

20H

jazz

A M I R ELSA FFA R + apéro photo

VENDREDI 15

20H

OSM

C O N C ER T SYM P HO N I QUE 2

SAMEDI 16

19H

OSM

C O N C ER T SYM P HO N I QUE 2

à venir

atelier

AT E LI ER DA N SE AV EC FO UA D B O USSO UF

20H

danse

N Ä S S ( LES GEN S)

danse

N Ä S S ( LES GEN S)

MERCREDI 20

19H

théâtre

C O N TES ET LÉGEN DES

20H30

vernissage

EX PO Régionale 20

VENDREDI 22

20H

théâtre

C O N TES ET LÉGEN DES + lecture

MERCREDI 27

15H

jeune public, danse

LE S O M B R ES B LA N CHES + goûter-rencontre

JEUDI 28

19H

théâtre

O T H ELLO

VENDREDI 29

19H

théâtre

O T H ELLO + intro-minute

JEUDI 21

DÉCEMBRE MARDI 3 MERCREDI 4

20H

théâtre

LA SCO R T ECATA

19H

cirque

H O TEL

20H

théâtre

LA SCO R T ECATA

cirque

H O TEL

JEUDI 5

19H

théâtre

LA SCO R T ECATA

VENDREDI 6

20H

cirque

H O TEL

SAMEDI 7

15H + 19H

cirque

H O TEL

MARDI 10

20H

chanson, électro pop

J EA NN E A DDED

MERCREDI 1 1

15H

jeune public conte musical dessiné

LA FI LLE QUI N E V O ULA I T… + goûter-rencontre

JEUDI 12

19H

théâtre

E N TR A I LLES à Kingersheim

VENDREDI 13

20H

théâtre

LA GI O I A + tous en chœur

VENDREDI 20

20H

OSM

C O N CER T SYM P HO N I QUE 3

SAMEDI 21

19H

OSM

C O N CER T SYM P HO N I QUE 3

JA N V I E R MERCREDI 1 ER

17H

OSM

C O N CER T DU N O UV EL A N

MARDI 7

20H

danse, hip-hop

DA N CE N ’ SP EA K EA SY

MERCREDI 8

20H

danse, hip-hop

DA N CE N ’ SP EA K EA SY

JEUDI 9

19H

danse, hip-hop

DA N CE N ’ SP EA K EA SY

169


VENDREDI 10

DIMANCHE 12

20H 14H 15H

danse, hip-hop

DA NCE N ’ SP EA K EA SY

opéra

U N V I O LO N SUR LE T O I T

théâtre

J O UEUR S, M A O I I , LES N O M S à Strasbourg

opéra

U N VI O LO N SUR LE T O I T

« F E S T I VA L L E S VA G A M O N D E S   » D U 1 4 AU 2 5 JA N V. TO UT AU LONG DU FESTIVAL 19H MARDI 14

DE M O N S

inauguration

F E ST I VA L LES VA GA M O N DES

vernissage

EX P O F. Diabaté, O. V. Diop, A.-F. Koffi, K. Massassy

20H

théâtre, performance

A N D M Y HEA R T A LM O ST ST O O D ST I LL

21H

théâtre documentaire

I , DA R EEN T.

17H +19H

théâtre, performance

A N D M Y HEA R T A LM O ST ST O O D ST I LL

théâtre documentaire

I , DA R EEN T.

MERCREDI 15 20H

JEUDI 16

installation sonore

danse

PA S I O N A R I A

20H

théâtre documentaire

I , DA R EEN T.

20H30

concert, expérience multimédia

LE TR I O JO UB R A N à Guebwiller

théâtre, performance

KI N GDO M à la Sinne

théâtre

LA TA B LÉE à Illzach

19H

théâtre, danse, performance

B A D T R A N SLAT I O N

20H

théâtre

LA TA B LÉE à Illzach

20H30

jazz, musique du monde

R ED DESER T O R CHEST R A + KA LA DJULA B A N D

10H

atelier

AT E LI ER T HÉÂT R E AV EC EI N AT W EI ZM A N

19H

théâtre

LE S M I LLE ET UN E N UI T S

20H

danse, musique

LI KES + A V O R E

MERCREDI 22

19H

théâtre

LE S M I LLE ET UN E N UI T S

JEUDI 23

19H

théâtre, performance

R EB O TA R EB O TA Y EN T U CA R A EXP LO TA

19H

cirque

U DUL à l’Afsco

OSM

C O N CER T SYM P HO N I QUE 4

théâtre, performance

R EB O TA R EB O TA Y EN T U CA R A EXP LO TA

15H + 18H

cirque

U DUL à l’Afsco

19H

OSM

C O N CER T SYM P HO N I QUE 4

21H

rumba catalane

A N T O I N E « TAT O  » GA R CI A

DU LUNDI 27 JANV. AU VENDREDI 14 FÉV.

théâtre la Filature Nomade

M A H M O UD & N I N I

MERCREDI 29

20H

théâtre

L ’ H O M M E D E P L E I N V E N T + apéro photo

JEUDI 30

19H

théâtre

L ’ H O M M E D E P L E I N V E N T + tous en chœur

VENDREDI 17

SAMEDI 18

SAMEDI 18 DIMANCHE 19 MARDI 21

VENDREDI 24

SAMEDI 25

20H

20H

dans des communes du Sud-Alsace

170


FÉVRIER 17H

jeune public, spectacle musical

C O M M E C ’ E S T É T R A N G E + goûter-rencontre

10H

atelier jeune public

ATELIER ADULTE-ENFANT « COMME C’EST ÉTRANGE »

15H

jeune public, spectacle musical

COMME C’EST ÉTRANGE

JEUDI 6

20H

ballet

YOURS, VIRGINIA

VENDREDI 7

20H

ballet

YOURS, VIRGINIA

SAMEDI 8

14H + 17H

jeune public, danse

H O C U S P O C U S + goûter-rencontre

DIMANCHE 9

15H

ballet

YOURS, VIRGINIA

MARDI 1 1

20H

spectacle visuel

ACQUA ALTA – NOIR D’ENCRE

MERCREDI 12

20H

spectacle visuel

ACQUA ALTA – NOIR D’ENCRE

JEUDI 13

19H

théâtre

PELLÉAS ET MÉLISANDE

VENDREDI 14

20H

théâtre

P E L L É A S E T M É L I S A N D E + intro-minute

VENDREDI 21

18H

opéra

PARSIFAL

DIMANCHE 23

15H

opéra

PARSIFAL

VENDREDI 28

20H

OSM

CONCERT SYMPHONIQUE 5

SAMEDI 29

19H

OSM

CONCERT SYMPHONIQUE 5

SAMEDI 1 ER

DIMANCHE 2

MARS MARDI 3

19H

vernissage

E X P O Jane Evelyn Atwood

20H

théâtre, performance

BÂTON

théâtre La Filature Nomade

LE SYNDROME DU BANC DE TOUCHE

DU MARDI 3 AU VENDREDI 13

dans des communes du Sud-Alsace

MERCREDI 4

20H

théâtre, performance

BÂTON

VENDREDI 6

20H

théâtre

LE PÈRE

MERCREDI 1 1

20H

danse

R A D I C A L V I T A L I T Y … + rencontre

JEUDI 12

19H

danse

SSPECIESS

VENDREDI 13

20H

danse

SSPECIESS

SAMEDI 14

20H

danse, performance

A T T E N D S , A T T E N D S , A T T E N D S … à Illzach

MARDI 17

20H

restitution projet amateur

J’AIME

JEUDI 19

19H

danse, stand up

OUTSIDERS, LA RENCONTRE

VENDREDI 20

20H

danse, stand up

OUTSIDERS, LA RENCONTRE

VENDREDI 13

20H

OSM

CONCERT SYMPHONIQUE 6

SAMEDI 14

19H

OSM

CONCERT SYMPHONIQUE 6

MERCREDI 18

20H

théâtre

F É M I N I N E S + apéro photo

JEUDI 19

19H

théâtre

F É M I N I N E S + rencontre-débat

« Q U I N Z A I N E D E L A D A N S E  » D U 1 0 AU 28 M A R S

171


SAMEDI 21

19H

concert

LEYLA MCCALLA + MAYRA ANDRADE

MERCREDI 25

20H

théâtre

D E R T E I C H ( L ’ É T A N G ) + lecture

théâtre

D E R T E I C H ( L’ É TA N G )

JEUDI 26

19H

théâtre équestre

CENTAURES, QUAND NOUS ÉTIONS ENFANTS

VENDREDI 27

19H

théâtre équestre

CENTAURES, QUAND NOUS ÉTIONS ENFANTS

MARDI 31

20H

jazz, musique urbaine

PAPANOSH + NATHANSON & MADDOX

AV R I L CONCERT SYMPHONIQUE 7

VENDREDI 3

20H

OSM

SAMEDI 4

19H

OSM

DIMANCHE 5

15H

opéra

UNTIL THE LIONS – ÉCHOS DU MAHABHARATA

MARDI 7

20H

opéra

UNTIL THE LIONS – ÉCHOS DU MAHABHARATA

MERCREDI 8

15H

jeune public, spectacle musical

L E V O Y A G E S U P E R S O N I Q U E + goûter-rencontre

VENDREDI 17

20H

humour

SOPHIA ARAM

19H

vernissage

E X P O SMITH

cirque

LA GALERIE

théâtre

PANIQUE !

cirque

LA GALERIE

théâtre

PANIQUE !

cirque

LA GALERIE

théâtre

PANIQUE !

MARDI 28

MERCREDI 29

JEUDI 30

20H

20H

19H

à l’Église Saint-Étienne

CONCERT SYMPHONIQUE 7

à l’Église Saint-Étienne

MAI M A Y B + intro-minute + atelier et visite tactile

MARDI 5

20H

danse

MARDI 5 MERCREDI 6

à venir

restitution ateliers

MERCREDI 6

10H + 15H

jeune public, théâtre

L ’ E N F A N T O C É A N + goûter-rencontre

JEUDI 7

20H

jazz

BRECKER / LIEBMAN / COPLAND QUINTET

MARDI 12

20H

théâtre

PISCINE(S)

MERCREDI 13

20H

JEUDI 14 SAMEDI 16

LA FILATURE BUISSONIÈRE 19-20

restitution des actions culturelles de la saison

théâtre

P I S C I N E ( S ) + apéro photo

théâtre

L A P I T I É D A N G E R E U S E + apéro photo

19H

théâtre

L A P I T I É D A N G E R E U S E + tous en chœur

19H

jazz

TRIO AÏRÉS + DAS KAPITAL

MARDI 19

20H

musique du monde

LES AMAZONES D’AFRIQUE

VENDREDI 22

20H

OSM

CONCERT SYMPHONIQUE 8

SAMEDI 23

19H

OSM

CONCERT SYMPHONIQUE 8

172


VENDREDI 29

20H

opéra

COSÌ FAN TUTTE

DIMANCHE 31

15H

opéra

COSÌ FAN TUTTE

JUIN 19H

spectacle tango

… DE OTOÑO

20H30

bal tango

MILONGA

SAMEDI 6 DIMANCHE 7

à venir

week-end d ’ouverture BPM

E X P O Christophe Bourguedieu Biennale de la Photographie à Mulhouse

MERCREDI 10

15H

jeune public marionnettes, théâtre

P O U R Q U O I P A S   ! + goûter-rencontre

VENDREDI 12

19H

La Filature

PRÉSENTATION SAISON 20-21

SAMEDI 13

17H

jeune public marionnettes, théâtre

POURQUOI PAS !

SAMEDI 20

20H

ballet

SPECTRES D’EUROPE #2

DIMANCHE 21

15H

ballet

SPECTRES D’EUROPE #2

VENDREDI 26

20H

OSM

CONCERT SYMPHONIQUE 9

SAMEDI 27

19H

OSM

CONCERT SYMPHONIQUE 9

SAMEDI 6

JUILLET VENDREDI 3

20H

opéra

I L T R O VAT O R E

DIMANCHE 5

17H

opéra

I L T R O VAT O R E

173


L A F I L AT U R E , S C È N E N AT IO N A L E E S T S U B V E N T IO N N É E PA R

la ville de Mulhouse, le ministère de la Culture – Drac Grand Est, la région Grand Est et le conseil départemental du Haut-Rhin.

DI R E C T IO N D E L A P U B L ICAT IO N

Monica Guillouet-Gélys R É DAC T IO N

l’équipe de La Filature et Joëlle Gayot N U M É R O S D E L IC E N C E S D ’ E N T R E PR E N E U R D E S P E C T AC L E S

1-1055735 / 2-1055736 / 3-1055737 C R É AT IO N G R A P H IQU E

Atelier 25 (Capucine Merkenbrack et Chloé Tercé) PHOTOS

page 144 © Louis Barsiat page 146 © Jane Evelyn Atwood page 150 © DR page 152 © DR page 154 © Darek Szuster page 156 © DR page 164 © Marion Lefebvre L A F I L AT U R E E S T M E M B R E D E

Versant Est (Réseau art contemporain Alsace) La Régionale (Art contemporain de la région tri-rhénane).

I M PR E S S IO N

Chirat Imprimeur Relieur PA P I E R

Munken print white 80 gr FSC T Y POGR A PHIE

L E S PA R T E N A I R E S M É DI A N AT IO N AU X POUR L A SA ISON

France Culture soutient le spectacle vivant

Adobe Caslon Pro, Special Elite, LL Brown


20 allĂŠe Nathan Katz 68100 Mulhouse 03 89 36 28 28 www.lafilature.org

Profile for La Filature, Scène nationale

SAISON 19-20  

Découvrez le PROGRAMME 19-20 de La Filature, Scène nationale - Mulhouse. 70 spectacles : théâtre danse musique cirque jeune public expositio...

SAISON 19-20  

Découvrez le PROGRAMME 19-20 de La Filature, Scène nationale - Mulhouse. 70 spectacles : théâtre danse musique cirque jeune public expositio...

Advertisement