Jusqu'où peut-on se voir vers l'intérieur ? An Laurence 安媛, Corinne Beaumier, 童宙 Tong Zhou Lafrance

Page 1

Corinne Beaumier, An Laurence 安媛 , 童宙 Tong Zhou Lafrance Commissaire / Curator : An Laurence 安媛 Jusqu’où peut-on se voir vers l’intérieur ? How far can we see within?

Jusqu’où peut-on se voir vers l’intérieur

?

une exposition de groupe commissariée par An Laurence 安媛

Du 8 septembre au 3 novembre 2022

• Vernissage, le 8 septembre de 17h30 à 20h à La Centrale.

• Performance « La naissance de ma maison » de 童宙 Tong Zhou Lafrance, le 8 septembre à 18h30 à La Centrale.

• Discussion Déracinement et Réconciliation : décortiquer l’identité en tant que personne adoptée asiatique, le 6 octobre à 18h à La Centrale, en présence des artistes.

How far can we see within?

a group show curated by An Laurence 安媛

From September 8th to November 3rd, 2022

• Opening, on September 8th from 5:30 to 8:00 p.m. at La Centrale.

• Performance «Birth of Home» by 童宙 Tong Zhou Lafrance, on September 8th at 6:30 p.m. at La Centrale.

• Discussion Uprooting and Reconciling: Unpacking Identity as an Asian Adoptee, on October 6th at 6:00 p.m. at La Centrale, in presence of the artists. La Centrale galerie Powerhouse

À propos de l’exposition

Jusqu’où peut-on se voir vers l’intérieur ? regroupe les œuvres de trois artistes sino-québécois.e.s interrogeant leur identité en tant que personnes adoptées transnationales pour répondre à la confusion, au deuil, à la nostalgie, à la frustration. Issues de préoccupations communes, les œuvres se font écho entre elles, invitant le public à entrer au cœur d’un dialogue contemporain sur l’identité. Considérant qu’en 2018 le Québec comptait 20 000 personnes adoptées à l’international, l’exposition s’inscrit dans une réflexion sur la mémoire et l’appartenance qui mérite une plus grande place dans l’espace public.

À cet égard, les œuvres de Corinne Beaumier évoquent

la traçabilité de l’information à travers le temps, à la fois perdue et gagnée. L’artiste soustrait certaines informations visuelles de ses documents d’archives grâce à des techniques manuelles ou numériques pour symboliser la perte d’informations propre au parcours des personnes adoptées transnationales. Dans la série

« Le fond et la forme », Corinne Beaumier a utilisé la technique du papier découpé, l’une des plus anciennes formes d’artisanat en Chine, pour créer des vides sur des photographies de son adoption, symbolisant l’acceptation de la perte dans la reconstruction de sa propre histoire. Dans « Conversation », deux vidéos représentant l’artiste sont superposées dans une tentative de communiquer avec le passé.

S’intéressant également à la manipulation d’archives, 童宙 Tong Zhou Lafrance se penche sur la reconstruction de l’héritage transculturel, à l’entrecroisement entre

le splendide et le banal et à la migration du sentiment d’appartenance. Dans les œuvres, « From China, To Canada » et « Untitled Labour », 童宙 Tong Zhou Lafrance découpe et retisse ses souvenirs photographiques en recréant manuellement le tissage industriel utilisé pour la manufacture des calendriers chinois. L’œuvre textile et performative « La naissance de ma maison » a permis à l’artiste de mettre symboliquement au monde sa propre maison.

« Approchez, je vous raconterai ce que j’ai oublié », une performance d’An Laurence 安媛 présentée dans une version installative pour l’exposition, est une œuvre narrative incarnant une mémoire collective propre aux personnes adoptées en Chine pendant l’application de la politique de planification familiale. Basée sur des recherches approfondies, cette œuvre imagine les différentes trajectoires qui ont mené les personnes adoptées de leur Chine natale au système d’adoption international. Avec cette œuvre, An Laurence 安媛 cherche à solubiliser son identité actuelle avec son vécu oublié.

About the exhibition

How far can we see within? brings together the works of three Chinese-Quebec artists who explore their identity as transracial adoptees and respond to feelings of confusion, grief, nostalgia, and frustration. Stemming from shared concerns, the works echo each other, inviting the public to enter into a contemporary dialogue about identity. Considering that in 2018 Quebec had 20,000 internationally adopted persons, the exhibition is part of a reflection on memory and belonging that deserves a greater place in the public sphere.

Within this context, Corinne Beaumier’s works evoke the traceability of information through time, both what is lost and gained. The artist subtracts certain visual information from her archival documents using manual or digital techniques to symbolize the loss of information inherent in the journey of transracial adoptees. In the series “Le fond et la forme” Corinne Beaumier uses the technique of paper-cutting, one of China’s oldest traditional handicrafts, to create voids on photographs of her adoption, symbolizing the acceptance of loss in the reconstruction of her own history. In “Conversation “, two videos depicting the artist are layered in an attempt to communicate with the past.

Also interested in the manipulation of archives, 童宙 Tong Zhou Lafrance examines the reconstruction of cross-cultural heritage, the intersection between the glorious and the mundane, and the migratory nature of the sense of belonging. In the works, “From China, To Canada“ and “Untitled Labour“, 童宙 Tong Zhou Lafrance cuts and reweaves their own photographic memories

by manually recreating the industrial weaving method used to manufacture Chinese calendars. The textile and performative work “Birth of Home“ allowed the artist to symbolically bring their own house into the world.

“Come Closer, I’ll tell you what I forgot“, a performance by An Laurence安媛 presented for this exhibition in the form of an installation, is a narrative work embodying a collective memory specific to Chinese adoptees during the implementation of family planning policy. Based on extensive research, this project imagines the different trajectories that led adoptees from their native China to the international adoption system. With this work, An Laurence 安媛 seeks to solubilize her current identity with her forgotten experiences.

Mot de la commissaire

Mes premiers questionnements reliés à mon adoption et à mon identité asiatique ont surgi comme une onde de choc en plein vernissage de l’excellente exposition « Moss » de Skeena Reece en 2017. Profondément touchée par les œuvres de l’artiste, j’ai instinctivement tourné mon regard vers moi en introspection, et je me suis retrouvée complètement désorientée par la réalisation que je n’arrivais pas à me voir à l’intérieur. Je ne savais pas d’où je venais, et je n’arrivais pas à envisager un futur sans au moins essayer de savoir.

Je suis extrêmement touchée et fière de vous présenter Jusqu’où peut-on se voir vers l’intérieur ?, une exposition mettant en dialogue des œuvres issues de recherches artistiques identitaires par trois artistes sino-québécois.e.s adopté.e.s. Les œuvres présentées sont toutes le résultat de nos tentatives d’apprivoiser notre passé et de se réapproprier notre histoire. En détériorant volontairement des documents d’archives, en recréant manuellement des souvenirs ou en mettant en lumière des côtés méconnus de l’adoption internationale, nous cherchons à reprendre le contrôle du narratif d’adoption qui nous a été imposé.

Faire face à son histoire d’adoption peut être extrêmement difficile et déstabilisant. Chaque personne chemine à sa propre vitesse, et certaines personnes adoptées ne seront jamais prêtes à s’attarder à leur histoire d’adoption ou n’y verront pas l’intérêt. Ce que je sais, c’est qu’il faut beaucoup de courage pour se plonger à l’intérieur de soi et pour découvrir les réalités troublantes de l’adoption internationale. Je suis profondément reconnaissante envers Corinne et 童宙 Tong Zhou d’avoir accepté de participer à l’exposition et de partager leur vulnérabilité.

Merci à vous de passer un moment dans les entrailles de nos fantasmes, de nos déceptions et de nos deuils.

An Laurence 安媛

Curator’s note

My first questionings related to my adoption and Asian identity came like a shock wave in the middle of the opening of Skeena Reece’s excellent exhibition «Moss» in 2017. Deeply moved by the artist’s work, I instinctively turned my gaze towards myself in introspection, and became completely disoriented by the realization that I couldn’t see within myself. I didn’t know where I came from, and I couldn’t see a future without at least trying to know.

I am extremely touched and proud to present How far can we see within?, an exhibition that brings together works of artistic research on identity by three adopted Chinese-Quebec artists. The works presented all stems from our attempts to familiarize ourselves with our past and reclaim our stories. By willingly deteriorating archival documents, by manually recreating memories or by bringing to light unknown aspects of international adoption, we seek to regain control of the adoption narrative that has been imposed upon us.

Facing one’s adoption story can be extremely difficult and destabilizing. Each person travels at their own speed, and some adoptees will never be ready to ponder their adoption story or will not see the point. What I do know is that it takes a lot of courage to look inside ourselves and to discover the troubling realities of international adoption. I am deeply grateful to Corinne and 童宙 Tong Zhou for agreeing to participate in the exhibition and to share their vulnerability.

Thank you for spending a moment with our fantasies, disappointments, and grief.

An Laurence 安媛

Biographies

An Laurence 安媛 est une artiste multimédia vivant à Tiohtià:ke/Mooniyang/Montréal dont le travail s’articule autour de la mémoire et l’identité transnationale. Ses œuvres ont été présentées entre autres par Accès Asie, MUP, Chinatown Biennial, Flourish Festival, Gham&Dafe et Tranås at the Fringe. Elle a été artiste en résidence chez Oboro et Vidéographe. An Laurence 安媛 est également musicienne, son premier album solo « Almost Touching » est sorti en mai 2022 sur l’étiquette people | places | records. Plus d’informations : www.an-laurence.ca

Corinne Beaumier. À travers la photographie et la vidéo, Corinne Beaumier porte une réflexion sur des expériences vécues ou mises en scène. Images d’archives remaniées, scènes improbables, émotions troubles ou humour étrange, sa pratique emprunte au ton tragi-comique qui caractérise sa vision du monde. Elle a complété un baccalauréat en beauxarts de l’Université Concordia à Montréal en 2015 et a tenu sa première exposition solo en 2014 et s’implique depuis dans des projets d’exposition de groupes, de commissariat et de cinéma.

童宙 Tong Zhou Lafrance est un.e artiste multidisciplinaire qui vit à Tiohtià:ke/Mooniyang/Montréal. Sa recherche visuelle porte sur les différentes manières de réunir à la fois son passé et son quotidien par le biais de l’altération d’archives familiales et de souvenirs de voyage. Son travail a été présenté au Whippersnapper Gallery, à la Fondation Rad Hourani et à Eastern Bloc, entre autres. En 2022, ielle a cofondé le collectif Soft Gong, la première organisation francophone pour et par les personnes adoptées de Chine.

Plus d’informations : www.tongzhoulafrance.com/Works

Biographies

An Laurence 安媛 is a multimedia artist based in Tiohtià:ke/ Mooniyang/Montreal whose works address memory and transnational identity. Her works have been presented by Accès Asie, MUP, Chinatown Biennial, Flourish Fest, Gham&Dafe, Tranås at the Fringe and others. She has been an artist in residence for Oboro and Vidéographe. An Laurence 安媛 is also a musician whose debut solo album “Almost Touching” was released in May 2022 on people | places | records. More information: www.an-laurence.ca

Corinne Beaumier. Through photography and video, Corinne Beaumier reflects on lived or staged experiences. Reworked archival images, improbable scenes, troubled emotions, or strange humour, her practice borrows from the tragicomic tone that characterizes her vision of the world. She completed a BFA from Concordia University, Montreal in 2015, held her first solo exhibition in 2014, and has since been involved in group exhibitions, curatorial, and film projects.

童宙 Tong Zhou Lafrance is a multidisciplinary artist adopted from China living in Tiohtià:ke/Mooniyang/Montreal. Their visual research explores different ways of reuniting their past with their everyday life through the alteration of family archives and travel souvenirs. Their work has been presented at the Whippersnapper Gallery, Rad Hourani Foundation Gallery, and Eastern Bloc, among others. In 2022, they co-founded the Soft Gong collective, the first francophone organization for and by adoptees from China. More information: www.tongzhoulafrance.com/Works

BOULEVARD SAINT-LAURENT Boulevard Saint-Laurent Entrée | Entrance Bureau | Office 1 2 3 4 7 5 6

Plan de l’exposition Exhibition floorplan

1. From China, To Canada, 童宙 Tong Zhou Lafrance

From China, To Canada I, 2021

Papier photo tissé avec des fils à coudre, 9.5” x 32” | 9.5” x 32” Woven photo paper with sewing threads

From China, To Canada II, 2021

Papier photo tissé avec des fils à coudre, 9.5” x 30” | 9.5” x 30” Woven photo paper with sewing threads

2. Le fond et la forme, Corinne Beaumier

Le fond et la forme : Jardins, 2013

Impression à jet d’encre, 10” x 16” | 10” x 16” inkjet print

Le fond et la forme : Premiers contacts, 2013

Impression à jet d’encre, 17” x 17” | 17” x 17” inkjet print

Le fond et la forme : Portrait, 2013

Impression à jet d’encre, 9” x 13” | 9” x 13” inkjet print

Le fond et la forme : Parents, 2014

Impression à jet d’encre, 17” x 17” | 17” x 17” inkjet print

Le fond et la forme : Passeport, 2013

Impression à jet d’encre, 9” x 8”  | 9” x 8” inkjet print

3. La naissance de ma maison | Birth of Home, 童宙 Tong Zhou Lafrance

La naissance de ma maison : sac de couchage en utérus, 2018

Couvertures cousues, 50” x 33” | 50” x 33” Sewn covers

La naissance de ma maison, 2018

Performance, 8 minutes (lors du vernissage) | Performance, 8 minutes (during the opening)

La naissance de ma maison : maison, 2018

Couvertures cousues, boutons et mousse, 9” x 7” x 18” | 9” x 7” x 18” Sewn covers, buttons and foam

La naissance de ma maison : photo, 2018

Impression sur jet d’encre, 10” x 15” | 10” x 15” Inkjet printing

4. Untitled Labour, 童宙 Tong Zhou Lafrance

Untitled Labour: Culture de perles en eau douce, 2022

Papier photo tissé avec des fils à coudre, 20” x 30” | 20” x 30” Woven photo paper with sewing threads

5. Approchez, je vous raconterai ce que j’ai oublié |

Come Closer, I’ll tell you what I forgot, An Laurence 安媛

Approchez, je vous raconterai ce que j’ai oublié, 2021 Enregistrements audio, lumières LED, impressions d’encre sur papier de riz, boîtes récupérées, couvertures, impressions d’encre sur papier aquarelle dans cadres en bois | Audio recordings, LED lights, ink prints on rice paper, reclaimed boxes, covers, ink prints on watercolor paper in wooden frames

6. Évidence, Corinne Beaumier

Évidence : Conversation, 2013

Vidéo monobande, son mono, 02:43 min | Single channel video, mono sound, 02:43 min

Évidence : Couleurs non imprimables I, 2013

Impression à jet d’encre sur papier d’archive, 24” x 35.5” | 24” x 35.5” Inkjet printing on archival paper

Évidence : Couleurs non imprimables II, 2013

Impression à jet d’encre sur papier d’archive, 24” x 35.5” | 24” x 35.5” Inkjet printing on archival paper

7. Untitled Labour, 童宙 Tong Zhou Lafrance

Untitled Labour: Polissage de pièces, 2022

Papier photo tissé avec des fils à coudre, 20” x 30” | 20” x 30” Woven photo paper with sewing threads

Untitled Labour: Atelier de cloisonné, 2022

Papier photo tissé avec des fils à coudre, 20” x 30” | 20” x 30” Woven photo paper with sewing threads

Description des œuvres

童宙 Tong Zhou Lafrance

童宙 Tong Zhou recrée manuellement les techniques de tissage mécanique servant à créer en usine les calendriers chinois. L’artiste découpe et retisse ses photos d’archives en infusant une imagerie d’objets du quotidien de la culture chinoise.

« From China, To Canada » est un diptyque de tissages de photos représentant des paysages naturels idylliques. Un art subjectif plutôt qu’objectif, la peinture traditionnelle chinoise considère le paysage comme l’expression de l’état d’esprit de l’artiste. Dans son œuvre, 童宙 Tong Zhou s’inspire de cette vision, et utilise le paysage pour exprimer sa vision idéalisée d’une visite en Chine.

« Untitled Labour » est une série de tissages de photos prises par la mère adoptive de 童宙 Tong Zhou lors de son voyage d’adoption. Les photos choisies mettent en scène des Chinois.e.s au travail. L’impossibilité d’extraire de la nouvelle information de ces photos malgré l’agrandissement est analogue à l’impossibilité d’extraire davantage d’informations des documents d’adoption.

« La naissance de ma maison » est une œuvre textile et de performance. Inspiré.e par la Femme Maison de Louise Bourgeois, 童宙 Tong Zhou performe une Femme Maison et donne naissance à sa propre maison pour répondre à ses propres questionnements par rapport à sa naissance malgré le peu d’informations disponibles.

Corinne Beaumier

« Le fond et la forme » est une série de photos d’archives personnelles découpées par Corinne Beaumier de manière à imiter l’artisanat chinois. Les trous créés par le découpage sont analogues à l’absence d’informations concernant la naissance et les origines de l’artiste au moment de la création de la série.

« Couleurs non imprimables » est un diptyque où des informations visuelles sont retirées de photos d’archives personnelles de l’artiste, cette fois-ci de manière numérique. Le procédé a été achevé en refusant la conversion de certaines couleurs lors de l’impression de photos numérisées.

« Conversation » superpose deux vidéos, l’une d’elle où l’on voit Corinne lorsqu’elle était bébé filmée par ses parents adoptifs, et l’autre où l’on voit Corinne adulte, se filmant elle-même. La superposition et l’interdétérioration des vidéos, achevée par le datamosh, est une exploration visuelle de communication avec le passé. L’œuvre est issue d’une plus grande série intitulée « Évidence ».

An Laurence 安媛

« Approchez, je vous raconterai ce que j’ai oublié » est à l’origine une performance narrative, qui est présentée cette fois-ci comme une installation audiovisuelle. L’œuvre se veut une matérialisation de la mémoire collective des adopté.e.s de Chine né.e.s pendant l’application de la politique de planification familiale (1979-2016).

L’artiste, incarnant la mémoire collective, relate les histoires de sa naissance jusqu’à son adoption, qui sont inspirées de témoignages de familles chinoises. L’installation est constituée d’objets symboliques, comme les boîtes de carton et les couvertures, dans lesquelles les enfants étaient souvent abandonné.e.s, les lettres de mères de naissance et les articles de la loi chinoise sur l’adoption.

Description of the works

童宙 Tong Zhou Lafrance

童宙 Tong Zhou manually recreates the mechanical weaving techniques used to create Chinese calendars in factories. By cutting and re-weaving their own archival photos, the artist infuses them with imagery of everyday objects from Chinese culture.

“From China, To Canada“ is a diptych of photo weaving representing idyllic natural landscapes. A subjective rather than objective art form, traditional Chinese painting sees the landscape as an expression of the artist’s state of mind. In their work, 童宙 Tong Zhou is inspired by this vision, and uses the landscape to express their idealized vision of a trip to China.

“Untitled Labour“ is a series of woven photographs taken by 童宙 Tong Zhou’s adoptive mother during the adoption trip. The selected photos feature Chinese people at work. The inability to extract new information from these photos despite enlargement mirrors the inability to extract more information from adoption documents.

“Birth of home“ is a textile work and a performance. Inspired by Louise Bourgeois’ Femme Maison, 童宙 Tong Zhou performs a Femme Maison and gives birth to their own home to answer their questions about their birth despite the little information available.

Corinne Beaumier

“Le fond et la forme“ is a series of personal archival photographs cut by Corinne in a manner that mimics Chinese handicraft. The holes created by cutting are analogous to the lack of information regarding the artist’s birth and origins at the time of the series’ creation.

“Couleurs non imprimables“ is a diptych in which visual information is removed from the artist’s personal archival photos, this time digitally. The process was achieved by a rejection to convert certain colours when printing scanned photos.

“Conversation“ superimposes two videos, one in which we see Corinne as a baby filmed by her adoptive parents, and the other where we see her as an adult, filming herself. The overlay and inter-degradation of the videos, realized by datamoshing, is a visual exploration of communication with the past. The work is part of a larger series entitled “Evidence“.

An Laurence 安媛

“Come Closer, I’ll tell you what I forgot“ is originally a narrative performance, which is presented this time as an audiovisual installation. The work is a materialization of the collective memory of Chinese adoptees born during the implementation of the family planning policy (1979-2016). The artist, embodying collective memory, tells stories of her life from birth until adoption, which are inspired by testimonies from Chinese families. The installation includes other symbolic objects, such as cardboard boxes and blankets, in which children were often abandoned, letters from birth mothers, and articles from the Chinese adoption law.

Vernissage

Date : Jeudi 8 septembre, de 17h30 à 20h à La Centrale.

À l’occasion de l’exposition Jusqu’où peut-on se voir vers l’intérieur ?, La Centrale est heureuse de vous inviter au vernissage de l’exposition le jeudi 8 septembre de 17h30 à 20h en présence des artistes Corinne Beaumier, An Laurence 安媛 et 童宙Tong Zhou Lafrance.

En lien avec l’oeuvre textile qu’ielle présente pour l’exposition, 童宙 Tong Zhou Lafrance présentera sa performance « La naissance de ma maison » à 18h30. Des petites collations et des rafraîchissements seront offerts.

Opening

Date : Thursday September 8th, 5:30 - 8:00 p.m. at La Centrale.

La Centrale is pleased to invite you to the opening of the exhibition How far can we see within? on Thursday, September 8th from 5:30 to 8:00 p.m. in presence of artists Corinne Beaumier, An Laurence 安媛 and 童宙 Tong Zhou Lafrance.

In conjunction with their textile work featured in the exhibition, 童宙Tong Zhou Lafrance will present the performance “Birth of Home“ at 6:30 p.m. Snacks and refreshments will be offered.

Déracinement

et Réconciliation : décortiquer l’identité en tant que personne adoptée asiatique

Date : Jeudi 6 octobre à 18h à La Centrale.

Après une présentation du travail de Corinne Beaumier, An Laurence 安媛 et 童宙 Tong Zhou Lafrance, les trois artistes de l’exposition Jusqu’où peut-on se voir vers l’intérieur ?, le public sera invité à prendre part à une discussion sur l’identité asiatique et des personnes adoptées transnationales.

L’activité vise d’une part à ouvrir un dialogue entre les personnes asiatiques adoptées et leurs communautés d’origine à travers l’art et d’autre part à offrir un espace de solidarité et d’expression sécuritaire pour les personnes adoptées à l’international.

La discussion se tiendra en français, les questions et interventions du public pourront être posées en français ou en anglais.

Uprooting and Reconciling:

Unpacking Identity as an Asian Adoptee

Date: Thursday, October 6th, at 6 p.m. at La Centrale.

Following a presentation of the work of Corinne Beaumier, An Laurence 安媛 and 童宙 Tong Zhou Lafrance, the three artists featured in the exhibition How far can we see within?, the audience will be invited to take part in a discussion on Asian and adoptee identity.

The discussion aims, on the one hand, to open a dialogue between Asian adoptees and their communities of origin through art, and on the other hand, to offer a space of solidarity and safe expression for international adoptees.

The discussion will be held in French, questions and interventions from the audience can be asked in French or English.

Ressources | Resources

Organismes | Organizations

L’hybridé : www.lhybride.com [FR]

Rais : www.rais-ressource-adoption.org

(avec ligne d’écoute | with listening line) [FR]

Soft Gong : www.softgong.org [FR]

Adoptee Cultural Archives : www.adopteeculturalarchives.wordpress.com [EN]

ICAV : www.intercountryadopteevoices.com [EN]

Documentaires | Documentaries

Gay, Amandine, Une histoire à soi, 2021 [FR]

Borshay, Deann, First Person Plural, 2000; In the Matter of Cha Jung Hee, 2010 [EN]

Wang, Nanfu et Jialing Zhang, One Child Nation, 2019 [EN]

Livres | Books

Alix-Surprenant, Manuelle et Renaud Vinet-Houle, La couleur de l’adoption, 2018 [FR]

Bourgain, Joohee, L’adoption internationale : Mythes et réalités, 2021 [FR]

Gay, Amandine, Une poupée en chocolat, 2021 [FR]

Xinran, Messages de mères inconnues, 2011 [FR]

Jonhson, Kay Ann, China’s Hidden Children, 2016 [EN]

Johnson, Kay Ann, Wanting a Daughter, Needing a Son: Abandonment, Adoption, and Orphanage Care in China, 2004 [EN]

Trenka, J.J. (ed), J. Chinyere Oparah et S.Y. Shin, Outsiders Within, 2006 [EN]

Balados | Podcast

Out of the Fog [EN] : www.outofthefog.news

Adopted Feels [EN]: www.open.spotify.com/show/1zirRy8dFer1zosez4FnjR

Santé mentale | Mental Health

Clinique Allegria : professionnel.le.s de la santé mentale. Spécialités: réalité adoptive, diversité culturelle, sexuelle et d’identité de genre, et plus encore |

Mental health professionals. Specialties: adoptive reality, cultural, sexual and gender identity diversity, and more [FR] : www.cliniqueallegria.com

La Génération Lavande : registre de professionnel.le.s PANDC de la santé mentale | The Lavender Collective : registry of BIPOC mental health professionals [FR & EN] : www.thelavendercollective.ca

La Centrale galerie Powerhouse 4296, Boulevard St-Laurent Tiohtiá:ke / Montréal (Québec) H2W 1Z3 514-871-0268 info@lacentrale.org www.lacentrale.org @lacentralegaleriepowerhouse
Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.