Page 1

Clones, clowneries, cloneries: La sélection industrielle, des origines aux clones chimériques brevetés Jean-Pierre Berlan Les extravagances médiatiques suscitées par l’annonce de la naissance de la clonesse Dolly 1, le premier mammifère cloné, ont caché un fait simple: Dolly étend aux animaux ce que le sélectionneur s’efforce de faire avec les plantes depuis deux siècles: remplacer les variétés cultivées – selon le dictionnaire « le caractère de ce qui est varié, diversité, contraire de l’uniformité » – par un modèle unique de plante jugé supérieur. Personne ne niera qu’aujourd’hui les “variétés” de blé, de maïs, de tournesols, de tomates, de pommes etc., cultivées par un “exploitant” agro-industriel sont constituées de plantes Homogènes, c’est-àdire identiques aux défauts, ou variations inévitables, de fabrication près. Ces “variétés” doivent aussi être Stables, c’est-à-dire que cette plante peut être reproduite à l’identique année après année par d’Obtention Végétale (COV) par le traité de l’Union pour la Protection des Obtentions Végétales (UPOV) signé en 1960 par les six pays fondateurs du Marché Commun 2, la loi requiert cette homogénéité et cette stabilité pour toute vente de semences. De le troisième: la Distinction. Si des variétés diffèrent par un ou plusieurs caractères eux-mêmes homogènes et stables, elles sont Distinctes, donc identil’omega de la sélection des plantes. La tâche du semencier consiste donc à faire des copies d’une plante-modèle décrite avec précision ment comme un dispositif mécanique devait être 1. André Pichot. Dolly la clonesse, ou les dangers de 2. A l’heure actuelle quelques soixante pays ont rejoint l’UPOV. 3. Le dépôt n’est maintenant plus nécessaire dans le

décrit et déposé 3 pour faire l’objet d’un brevet. La tâche du semencier consiste donc à cloner cette plante-modèle. Quant rouage de l’immense système agro-industriel qui a remplacé l’agriculture et éliminé les paysans. Ce qui tient en une formule: le paysan produisait du blé, le système agro-industriel transforme les pesticides en pain Jacquet. cas de dispositifs mécaniques mais le reste dans le cas d’organismes vivants, par exemple les micro-organismes. En réalité, le traité de l’UPOV ne fait que mettre un vernis juridique sur le disposif imposé de facto au cours des années 1920 en France par les règlements et décrets pris par le ministère de l’agriculture sous la pression des sélectionneurs de céréales.

22


Sens de l'Humus John Jeavons Ce soir, le sujet de ma conférence est “Développer un meilleur sens de l’humus pour une micro-agriculture durable et biointensive”. Ce thème est d’une importance vitale tant du point de vue de la diversité génétique que du point de vue du sauvetage des rence est de vous faire prendre conscience, ce soir, de l’importance des grains, de l’importance de la préservation des plantes à grains. Il nous faut préserver les plantes à grains non seulement pour l’alimentation humaine (comme la plupart d’entre nous seraient enclins à le penser, habitués qu’ils sont à ne raisonner qu’en termes de ce qui est important pour l’homme) mais surtout pour la vie des sols. Alors, ce soir, nous allons tenter de “solir” quelque peu nos réputations et de découvrir, par là-même, comment nous pouvons créer un futur réellement durable. Je vais commencer en posant à chacun d’entre vous une seule et unique question et je puis vous assurer que cette question n’a rien de théorique. La poser dans un tel environnement, à savoir au coeur des grandes plaines américaines, abondantes pourau coeur d’un conservatoire riche d’une telle diversité génétique, pourrait même sembler totalement notre causerie, vous découvrirez qu’elle est strictement pertinente. Ma question est la suivante : si dans six ans vous deviez produire par vous même la totalité de votre nourriture ( vous ne pourriez pas l’acheter ou l’acquérir de quelqu’un d’autre) et qui est plus selon des modalités de production totalement durables et autarciques (vous ne pourriez pas acquérir de l’extérieur des fertilisants ou des matières organiques), de quelle façon transformeriezvous votre vie aujourd’hui même et durant les cinq années à venir? C’est la question que je veux vous laisser, que je veux vous offrir, en forme de bénédiction, bien qu’au prime abord, elle ne soit pas forcément perçue comme telle. Ensuite, je souhaite exposer une requête. Si chacun d’entre vous ne peut pas consacrer les douze prochains mois à apprendre à produire sa nourriture de façon réellement durable ( et nous allons découvrir ce soir que l’agriculture biologique, telle qu’elle est pratiquée sur toute la planète, est strictement une agriculture non-durable), peut-il alors créer avec 19 autres personnes un groupe de 20 personnes qui va sponsoriser une, deux ou trois personnes à se consa-

John Jeavons dans son jardin Willits. Californie crer, durant toute la prochaine année, à apprendre comment produire de la nourriture de selon un mode totalement durable? C’est une des impulsions fondatrices du “Ecology Action’s Common Ground Mini-Farm Project”. Il y a deux coordinateurs dans ce jardin : je suis l’un d’eux et le second est Craig Cook. Une association sans but lucratif, de Palo Alto en Californie, du nom de “Involvement Corps” rassembla environ 15 personnes: certains donnèrent à Craig 10 dollars, 15 dollars ou 25 dollars par mois tandis qu’un autre lui prêtait une chambre et que d’autres lui offraient à manger. Cette action commune permit à Craig de consacrer la totalité de son temps à l’apprentissage de cette technique. C’est l’objet de ma requête : si vous ne pouvez pas, vous-mêmes, consacrer tout ce temps, pouvez-vous aider quelqu’un d’autre à le faire? Il faut également préciser que les “sponsors” de Craig se rassemblaient une fois par semaine (ou au moins une fois par mois) autour d’un repas durant lequel Craig leur parlait de tout ce qu’il avait appris depuis leur dernier repas collectif.

84


Craquerelle du Midi Variété très réputée dans les régions méridionales. Feuillage d’un vert foncé, épais et croquant. Résistante au froid et également lente à monter. Peut être semée du mois de janvier au mois d’août. Une des meilleures variétés pour les jardiniers. Très ancienne variété, sans doute du 19 ème siècle, appelée également “Craquante d’Avignon”, originaire de France. Elle est appelée “Winter Density” aux USA.

“Chicon de Vendée”, originaire de France

Chicon de Vendée C’est une romaine avec une pomme volumineuse et allongée de couleur rouge et verte très croquante. Très rustique, on peut la semer en toutes saisons. Très ancienne variété originaire de France.

Chicon Pomme en Terre Petit chicon à feuilles charnues. Variété pouvant être mise en culture durant l’été car elle résiste bien à la sécheresse. Cette très ancienne variété, originaire de France, est décrite dans l’ouvrage de Vilmorin-Andrieux “Les Plantes Potagères” (1885).

“Crisp Mint”, originaire des USA

Crisp Mint Pommes compactes très érigées de 25 cm de hauteur. Saveur excellente. 60-65 jours. Cette ancienne variété est originaire des USA.

Cimmaron Couleur rouge foncé. Bonne saveur. Pomme de 25 cm de hauteur. Lente à la montaison. Croissance: 68 jours. Très ancienne variété remontant au 18 ème siècle.

“Dark Green”, originaire des USA

Dark Green “Cimmaron” originaire de France

Laitue romaine légèrement pommée de couleur vert tendre à vert foncé. Les feuilles sont charnues et très savoureuses. La pomme est refermée permettant un blanchiment du coeur. Selon l'obtenteur de

190


TOURNESOLS Le Tournesol, Helianthus annuus, fait partie de la Famille des Asteraceae et de la Tribu des Heliantheae. Le genre Helianthus comprend plus de 60 espèces connues.

L’histoire du tournesol ne commence pas en Russie, ainsi que certaines personnes le pensent encore, mais en Amérique, dans un passé très lointain, lorsque les peuples amérindiens découvrirent que les graines de tournesol étaient très nutritives.

Au sein de l’espèce Helianthus annuus, que l’on appelle le tournesol, on peut considérer trois groupes

sauvage et recouvrent, parfois, des milliers d’hectares en Amérique du nord, particulièrement dans les régions de l’ouest.

et de grosses graines, développés depuis des siècles pour l’aspect alimentaire. La taille des plantes peut atteindre 6 mètres et le diamètre des capitules peut atteindre 80 cm. Les graines de certaines variétés de tournesol géants peuvent atteindre 2,5 cm de longueur.

Ce n’est que lors de la redécouverte de l’Amérique que cette plante voyagea vers l’Europe et y attisa de nombreuses curiosités en raison de sa grande taille. Elle devint alors un des éléments essentiels de l’agriculture en Russie. Le Tournesol, Helianthus annuus (du grec Helios pour soleil et Anthos pour Helianthus. Linnée la baptisa “annuus”, annuelle, car à son époque on ne connaissait que cette espèce annuelle d’Helianthus. Les botanistes considèrent maintenant une douzaine d’espèces annuelles d’Helianthus. Toutes les autres espèces sont vivaces et certaines sont utiliHelianthus maximiliani Helianthus tuberosus, que l’on appelle parfois l’artichaut de Jérusalem, mais qui n’est ni un artichaut ni de Jérusalem. La plupart des espèces d’Helianthus sont originaires d’Amérique du nord et centrale. Il du sud qui sont des espèces buissonnantes et parfois arborescentes.

207


Erosion génétique

Erosion génétique -

1

-

1 1

-

1 1 1

Limagrain en détient 10 (56 %) et Sakata en détient 5 (28%).

-

1 1 1 1 1

Limagrain en détient 24 (62%) et Sakata en détient 5 (13%).

1 1 1 1

-

1 1 1 1

-

1

Limagrain en détient 99 (65%) et CTPS/ INRA en détiennent 33 (22%).

-

1 1 1

Histoire de Légumes.

1

Dans -

1

-

1 1 1

236


permettant de les retrouver facilement le lendemain. Il est également préférable de parcourir le jardin le lendemain selon le même parcours utilisé la veille et selon les mêmes directions, par exemple d’est en ouest.

Enlèvement des pétales d'une fleur mâle

La seconde technique est celle de la pollinisation manuelle. Elle consiste à ligaturer le soir les fleurs mâles et femelles qui vont s’épanouir le lendemain matin. Avec un peu d’expérience, il est très aisé de les reconnaître car elles acquièrent une couleur jaune caractéristique. Parfois même les fleurs de certaines variétés ont l’extrémité de leurs pétales très légèrement ourlés, la veille de leur épanouissement. La ligature s’effectue à l’extrémité de la fleur. Nous utilisons tout simplement du ruban adhésif destiné à protéger les bords des huisseries dans les travaux de peinture. Il est conseillé de ligaturer au moins deux fleurs mâles pour chaque fleur femelle à polliniser.

Préparation des fleurs mâles pour la pollinisation manuelle

Les fleurs femelles ligaturées sont en effet plus faciles à repérer lorsque la direction du parcours de travail est la même, en raison de l’orientation naturelle des feuilles.

Dans les jardins accueillant un très grand nombre de plants de courges, il est pratique de signaliser les fleurs femelles ligaturées par un piquet coloré, par un morceau de ruban adhésif coloré collé sur la feuille située au-dessus , ou par tout autre moyen

Pollinisation manuelle

Etamines de fleurs mâles mises à nu pour la pollinisation manuelle

Le matin, les fleurs mâles sont cueillies, libérées de leur ligature et leurs pétales sont ôtés. Le ruban adhésif de la fleur femelle est ensuite délicatement enlevé. Si l’une ou l’autre fleur, une fois libérée de la ligature, ne s’épanouit pas totalement et naturellement, c’est qu’elle n’est pas “mature”: on ne

304


“Bianca Sfumata di Rosa”, originaire d'Italie

Bianca Oval Variété produisant des fruits ovoïdes avec beaucoup de graines. L’épiderme est de couleur blanc pur devenant jaune à maturité complète. La saveur est très douce. Il est conseillé de cueillir les fruits quand ils font 8 cm de longueur. Les plantes sont de petite taille et peuvent être cultivées en pots. Cette ancienne variété est originaire d’Italie. Elle est aussi connue sous le nom de “White Oval”.

“Bianca Sfumata di Rosa”, originaire d'Italie

Banaras Giant White Les gros fruits sont de couleur vert clair et il arrive que certains soient violets. La chair est blanche, ferme et de très bonne qualité. Les plantes font 50 cm de hauteur et ne sont pas spinescentes. Elles produisent de 5 à 9 fruits. Croissance : 63 jours. Cette ancienne variété est originaire de Bénarès en Inde.

Bianca Rotonda Variété produisant de gros fruits ronds de couleur blanche. Cette ancienne variété est originaire d'Italie.

Bianca Sfumata di Rosa

“Bianca Rotonda”, originaire d'Italie

Les fruits ronds sont blancs teinté de rose-mauve. Chair douce. Ils peuvent devenir très gros et presqu'aussi larges que longs! Cette ancienne variété est originaire d'Italie.

499


Habanero Lucifer’s Dream C’est une variété très savoureuse et fruitée. Les fruits font 5 cm sur 2 cm et mûrissent de vert à rouge. Ils sont souvent leur saveur délicieuse. Capsicum chinense. Cette variété est originaire du Yucatan et des Caraïbes.

Habanero Orange C’est une variété très savoureuse et fruitée. Elle est très ornementale avec des fruits petits, larges, en forme de lanterne et de couleur jaune vert devenant orange à maturité. Les fruits sont

“Habanero rouge”, originaire des Caraïbes

Habanero Golden C’est une variété très savoureuse et fruitée. Les plantes de 70 cm de hauteur produisent une abondance de fruits de 6 cm de long par 5 cm de large en forme de lanternes fripées. Ils mûrissent de vert clair à jaune-orange. Les fruits sont souvent

pas perdre leur saveur délicieuse. Le niveau de capsaïcine est d’environ 10 et se situe entre 100.000 et 300.000 unités sur l’échelle de Scoville. Croissance: 100

jours. Capsicum chinense. Cette variété est originaire du Yucatan et des Caraïbes.

délicieuse. Le niveau de capsaïcine est d’environ 10 et se situe entre 100.000 et 300.000 unités sur l’échelle de Scoville. Croissance: 100 jours. Capsicum chinense. Cette variété est originaire du Yucatan et des Caraïbes.

“Habanero Golden”, originaire des Caraïbes

Habanero Orange Pink C’est une variété très savoureuse et fruitée. Les fruits de 5 cm par 2,5 cm mûrissent de vert à de ne pas perdre leur saveur délicieuse. Capsicum chinense. Cette variété est originaire du Yucatan et des Caraïbes.

Habanero Red

“Fresno”, originaire des USA

C’est une variété très savoureuse et fruitée. Les plantes peuvent atteindre 1 mètre de hauteur et produisent une abondance de fruits en forme de lanterne qui mûrissent de vert à rouge. Ils font 5 cm sur 3,5-4 cm. Le niveau de capsaïcine est d’environ

572


variétés anciennes, ainsi que les variétés qui ont hérité des gènes de Lycopersicon pimpinellifolium ou d’autres espèce sauvage de Lycopersicon, ont un pistil qui émerge du cône d’étamines et qui est donc exposé aux pollinisateurs. Ces variétés ont donc beaucoup plus de chances d'être croisées.

Stigmate proéminent

Pollinisation Pour les jardiniers souhaitant récolter leurs propres semences de tomates, il reste à déterminer les risques de pollinisation croisée, ou risques d’hybridation naturelle, entre les différentes variétés de tomates poussant côte à côte dans les jardins. Le stigmate de la tomate devient réceptif un jour avant que la fleur ne s’épanouisse. Le pollen commence à se répandre un peu plus tard, mais cependant, également, avant que la fleur ne s’épanouisse. Le stigmate reste réceptif et le pollen continue de se répandre tant que la fleur est ouverte, à savoir d’une journée à une semaine en fonction des conditions prévalentes.

Stigmate proéminent

2. Conditions environnementales modifiant la longueur du style Le Professeur Messiaen, dans son excellent ouvrage “Le Potager Tropical” précise que l’on peut observer chez les tomates, dans des conditions tropicales, une tendance à l’allongement du style. Il semble que l’allongement du style soit provoqué par l’intensité solaire, la longueur des jours et le ratio carbone-azote.

Le niveau de pollinisations croisées chez les tomates est déterminé par un certain nombre de paramètres. 1. Caractéristiques propres à la variété telle que la longueur du style Les fleurs de tomates sont parfaites et auto-fécondes. Le mode de reproduction des tomates est ainsi une autogamie préférentielle. Dans les variétés modernes, le pistil n’émerge jamais à l’extérieur du cône d’étamines fusionnées ensemble. Les anthères sont situés sur la surface interne du cône d’étamines et le pollen se répand à l’intérieur. Comme les fleurs sont tournées vers la terre, le pollen tombe sur le stigmate, générant une autofécondation. Par contre, de nombreuses

Abeille butinant une fleur de tomate dans les jardins de Kokopelli au Verdon

3. Présence d’insectes pollinisateurs La plupart du temps, les fleurs de tomates n’attirent pas les pollinisateurs et ce d’autant plus que d’autres sources de pollen sont facilement acces-

594


linisation est réalisée alors que la fleur du parent femelle est encore dans sa phase de bouton floral.

Rincage des semences après fermentation

Fermentation des semences de tomates

Brown. Carol Deppe est une généticienne, Docteur en Biologie (Harvard University) en même temps qu’une ardente militante pour la biodiversité et le droit des jardiniers à jouer dans leur propre jardin. La lecture de l’anglais et un doctorat en biologie ne sont, cependant, nullement indispensables pour commencer à jouer dans votre jardin à créer des variétés de famille. Il faut un peu de délicatesse, beaucoup de bon sens et faire confiance à la chance (que d’aucuns appellent les anges, les fées, les étoiles, les petits lutins, les influences cosmiques...). 1. Pollinisation croisée de deux variétés sélectionnées Plus les deux variétés sélectionnées seront dissemblables (quant à la forme, la couleur, le feuillage...) plus la descendance sera intéressante. Une variété est choisie pour être le réceptacle (parent femelle) du pollen de l’autre variété (parent mâle). On peut réaliser une pollinisation croisée, entre ces deux variétés sélectionnées, de deux manières. La première méthode que nous présentons est considérée comme la méthode “classique”. La pol-

Rincage des semences après fermentation

Lorsque le bouton floral a atteint sa taille optimum, les sépales commencent à s’ouvrir et la couleur des pétales passe du jaune clair au jaune d’or. Cependant, les pétales ne sont pas ouverts. S’ils se sont déjà épanouis, il est trop tard pour intervenir car les anthères ont déjà commencé à libérer leur pollen. L’émasculation du bouton floral du parent femelle est réalisée comme suit. Dans la phase ultime du bouton floral, la corolle de pétales jaunes est enroulée autour du côte d’étamines (jaune lui-aussi) et ces deux parties sont attachées ensemble par leur base. C’est donc un double cône qui entoure le pistil et qu’il faut ôter en laissant le pistil à nu, entouré à sa base d’une couronne de sépales verts. On l’ôte en glissant une branche d’une pince à épiler, très fine, entre le cône d’étamines et le pistil et l’autre branche entre le calice (les sépales verts)

598


Fakel Très belle variété de tomate-cerise rouge aux fruits de 30 grammes. Très bonne productivité. Plantes assez hautes. Croissance indéterminée. Cette variété est originaire des USA.

Fireball Les fruits rouges sont ronds et font 100 grammes. Les plantes ont une bonne couverture foliaire. Croissance déterminée. 60-75 jours. Cette variété a été développée en 1952 par Joseph Harris Co. de Rochester, New York, aux USA. Elle est issue d’un croisement entre une variété de “prune rouge” et “Valiant”.

Fireworks Les grosses tomates de 150-200 grammes sont rondes avec une légère pointe. Les plantes sont vigoureuses. Croissance indéterminée. C’est la variété précoce qui produit les plus gros fruits. 65 jours. Cette variété a été développée par Peter’s Seed Research aux USA.

First in the Field Variété de croissance compacte et indéterminée. Fruits de taille moyenne. Variété introduite en Angleterre par le semencier Harrison and Son.

Dylana Kapuler portant une super-grappe de “Geranium Kiss Bush”, une création d'Alan Kapuler Photo Kusra Kapuler

Gardener’s Delight Très belle variété de tomates-cerises produites en grosses grappes de 6 à 12 fruits de 30 grammes. Saveur relativement acide. Variété appelée également “Délice du jardinier”, “Delight”, “Benary's Gartenfreude”, “Tomato Gartenfreude” et “Sugar Lump”. Elle a été introduite en Allemagne en 1950/1951 par Ernst Benary Samenzucht. Elle fut développée par Paul Tellhelm. Son nom “Jung's Sugar Lump” fut attribué par Jung Quality Seed de Randolph dans le Wisconsin. Elle fut utilisée comme parente pour créer l'hybride F1 “Sweet 100”.

Marmande Les fruits de forme irrégulière ont une chair ferme avec une très bonne saveur et font 250 grammes. Ils peuvent se former même à de basses températures. Cette variété est très productive. Croissance semi-déterminée et vigoureuse. 65 jours. Cette ancienne variété est originaire de France.

Geranium Kiss Bush Les plantes compactes de 60 cm de hauteur portent des super-grappes de 10 à 25 fruits de 30 grammes et de saveur excellente. Les plantes sont résistantes jusqu'à l'automne au mildiou. C'est une création d'Alan Kapuler en Oregon.

Harbinger La variété est productive et adaptée aux régions fraîches. Cette variété ancienne a été développée en 1911 et primée par la Royal Horticultural Society.

607

“Geranium Kiss Bush”, une création d'Alan Kapuler


ductivité. Bonne résistance à l’éclatement. Croissance indéterminée. 80 jours. Cette variété ancienne est originaire de Russie. Elle fut introduite par le Seed Savers Exchange en 1994 et provient de la semencière Marina Danilenko de Moscou.

Purple Calabash Les fruits sont de couleur roseviolet tirant sur le bronze ou chocolat, à maturité totale. Ils ont une forme côtelée et parfois même tourmentée. Très bonne conservation et très bonne résistance à l’éclatement. Très grande capacité d’adaptation à des climats arides. 80-90 jours. Cette variété fut introduite en 1985 par les Seed Savers et elle issue de la banque de se“Noire de Crimée”, originaire de Crimée mences de USDA au Texas (PI 290857). Il semblerait qu'elle ait été débaptisée en France pour Selon Tom Wagner, l'obtenteur de cette variété, être ré-introduite sous le nom de “Noire de Cose- “Russian Cossack” est une quatrième génération boeuf”. pas totalement stabilisée - qui contient des gènes bleus. C'est une sélection de sa variété “Bearded Cossack”.

Southern Nights La chair est de couleur rouge-brun très foncée. C’est une variété aux feuilles de pomme de terre d’acquérir sa couleur foncée. Croissance déterminée. 80 jours. Cette variété ancienne est originaire de Russie. La variété fut transmise par Clive Blazey du Diggers' Club en Australie.

“Southern Nights”, originaire de Russie

Russian Black Fruits dont la chair est de couleur très foncée, brun noir. Plantes de croissance compacte. Très bonne saveur. Bonne productivité. Croissance indéterminée. 80 jours. Cette variété ancienne est originaire de Russie.

Russian Cossack Cette variété produit des fruits ronds de taille moyenne à la chair de couleur noir/fumé. L'épiderme est de couleur noir strié de vert et de rose. Croissance indéterminée.

660

“Purple Calabash”, originaire des USA


Purple Dragon Très grande productivité de fruits ovales de coloration indigo striée de rouge/orange. Variété précoce. Les fruits sont très riches en anthocyanes, de puissants antioxydants. Croissance indéterminée. Une création récente de Mark McCaslin de Frogsleap Farm dans le Minnesota. Elle est issue d'un croisement entre “Beauty King” et “OSU Blue”

“Purplex”, une tomate indigo en cours de création variétale par Alan Kapuler

“Sophie's Blue”, une tomate indigo en cours de création variétale, par Tom Wagner

Yellow Tang

Variétés de mi-saison Blue Beauty C’est une variété produisant des fruits de type chair de boeuf de 200/250 grammes. La couleur est un mélange de rouge et d'indigo. La variété est résistante à l'éclatement et aux brûlure du soleil. 80 jours. Les fruits sont très riches en anthocyanes, de puissants antioxydants. Croissance indéterminée. Une création récente de Brad Gate de Wild Boar Farms, en Californie. Elle est issue d'un croisement entre “Beauty King” et une tomate indigo.

Une variété produisant des fruits de 5 à 7 cm de diamètre dont la coloration est jaune et indigo au collet. La chair est également un mélange de jaune teinté de violet. Les fruits sont très riches en anthocyanes, de puissants antioxydants. Croissance indéterminée. C’est une variété récente créée par Tom Wagner.

Indigo Rose C’est une variété produisant de petits fruits ronds de 30 à 60 grammes. L'épiderme est de couleur indigo. Les fruits sont très riches en anthocyanes, de puissants antioxydants. La saveur de cette variété est malheureusement réputée un peu fade. 80 jours. Croissance indéterminée. Une variété obtenue par Jim Myers de l'Oregon State University qui la sélectionna à la suite de croisements impliquant une espèce sauvage de tomate, Solanum chilense.

“Clackamas Blueberry”, une tomate indigo en cours de création variétale, par Tom Wagner Photo Tom Wagner

676


Requiem pour nos Abeilles: l’Homme est-il le parasite suprême de l’Abeille? Mutinerie dans les ruches Les abeilles transhument vers le néant. Les abeilles désertent par dizaines de milliards. Les ruches se vident en moins d'une semaine. C'est une nouvelle catastrophe pour le monde apicole (et sans doute pour le monde entier) car celle-ci s'annonce d'amplitude planétaire. Elle se nomme “syndrome d'effondrement des colonies”. Aux USA, les experts apicoles sont en plein désarroi. Ils évoquent même un “mystère”. En effet, les abeilles disparaissent “proprement” sans laisser de cadavres. Les ruches pleines de miel et de pollen ne sont pas pillées par d’autres abeilles ou d’autres insectes. C’est une malédiction qui plane sur les ruchers. Les expert apicoles ne désespèrent pas, cependant, de trouver le remède miracle, de sauver, encore une fois, leur “industrie”, puisque c’est abeilles portées disparues les meilleurs détectivesvirologues. L'enjeu est de taille: pas d'abeilles, pas de pollinisation, pas de récoltes, pas de dollars. Le bipède, qui s'est autoproclamé maître de la sphère planétaire, en est tout courroucé. Les abeilles font la grève de la pollinisation, les mutines refusent la butine. Les abeilles n'éprouveraient-elles donc aucune reconnaissance pour cette “industrie apicole” qui les a choyées depuis des dizaines d'années en leur prodiguant: - le logis: avec de belles ruches toute carrées. - les meilleurs remèdes: les antibiotiques les plus puissants (comme la terramycine ) et les acaricides les plus performants ( Apistan et le tout nouveau Hivastan). - de la nourriture à satiété: du bon sucre blanc de betterave, du sirop de maïs confectionné à partir des meilleurs crûs transgéniques et bien sûr, des compléments nutritionnels (élaborés, par exemple aux USA, à partir d’huile de coton transgénique, de farine de soja transgénique, d’huile de soja transgénique, d’huile de colza transgénique...). - des voyages tous frais payés sur des milliers de kilomètres à la découverte des déserts agricoles occidentaux. - un butin assuré grâce à des monocultures géantes à la porte de la ruche. - du pollen et du nectar enrichi d'un cocktail de molécules apéritives: fongicides, insecticides, herbicides. - de la procréation assistée avec une sélection des

Syndrome d'effondrement des colonies: Cimetière de ruches chez une apicultrice de Californie ayant perdu 800 de ses 1000 ruches

Une catastrophe bientôt planétaire Au mois de décembre 2006, l’Université de Pensylvannie mena une enquête auprès de divers apiculteurs de la région est des USA . Ces apiculteurs (possédant entre 200 et 3000 ruches) avaient enregistré des pertes de 30 à 90 % de leur rucher. Chez un apiculteur, seules 9 colonies avaient survécu sur tomne 2006, les pertes enregistrées sont de l’ordre de 60 % sur la côte ouest et jusqu’à 90 % dans certains états de l’est et du sud du pays. Selon les dernières estimations, ce sont près de 1,5 million de colonies qui seraient mortes aux États-Unis et 27 États sont touchés. Rappelons que le nombre de ruches était de 6 millions en 1947 et de seulement 2,4 millions en 2005. En France, la perte des colonies est estimée entre 300 000 et 400 000 chaque année, et ce depuis 1995. L’hiver 2005/2006 fut particulièrement dramatique qui vit la disparition de 15 à 95 % des colonies, en fonction des apiculteurs. 90 En Martinique, en avril 2007, un apiculteur a perdu 200 colonies en l’espace de quelques jours. Au Québec 2, l’hiver passé, en moyenne, 40 % des ruches sont portées vides. Certains apiculteurs, cependant, ont perdu jusqu’à 75 % et même 100 % de leurs colonies. Dans l’Ontario, au Canada, l’hiver passé, ce sont jusqu’à 60 % des ruches qui sont portées désertées chez certains apiculteurs et près de 40 % du rucher national. 50

805


La Tyrannie des Nécro-Carburants Mettez du sang dans votre moteur! Campagnes d’intoxication Au Salon de l’Agriculture 2007, une partie du hall 2 s’était transformée en salon de l’automobile! Ils étaient tous là, Peugeot, Ford, Renault, etc. Avec des grosses planètes qui pendaient du plafond et des Emouvant: ils clament haut et fort qu’ils vont sauver la planète avec l’éthanol et les huiles de colza! Les grands slogans sont lancés: biodiesels, biocarburants, or vert, carburants verts, “le carburant qui voit la vie en vert”... L’édition spéciale Ford des Cahiers de l’Automobile titre “Bio-Carburants”, Bio faisant 7 cm de hauteur et carburants faisant 1,5 cm de hauteur: les grands pièges de la sémantique pour endormir le peuple. Le même magazine en page 7 titre “le bio en 40 questions”. Quel “bio”? Est ce une nouvelle abréviation pour “biocarburant”? Plus l’intoxication est grosse, mieux elle passe! Pourquoi se gêner? Les 40 questions sus-dites concernent les agro-carburants et nous apprenons que l’éthanol ne se boit pas (aucun risque d’accroître l’alcoolisme dans ce pays!), que l’utilisation des pesticides baisse depuis 10 ans (témoin l’accélération du nombre de cancers!) et que la baguette de pain ne va pas augmenter! Il est vrai que si la baguette augmentait de 160% comme la tortilla au Mexique, les Français tortilleraient du nez. Il ne faut mieux pas toucher à la baguette! Nous apprenons également que les carburants végétaux n’ont pas été développés plus tôt parce que «le contexte économique, politique, énergétique n’était pas jusqu’ici favorable». En clair, parce que les pétroliers ne l’avaient pas encore décidé!

Salon de l'Agriculture 2007: les constructeurs d'automobiles vont sauver la planète! Peugeot s'engage pour les générations futures et Saab fait dans le «Biopower» nous rappelle le syndrome des yoghourts de chez Danone. On trouve sur internet des publicités pour Volvo “Volvo fera du sport bio” ou pour Ford “Ford et Europcar roulent pour le bio!” ou pour Saab “300 chevaux écologiques”. Certaines voitures roulant au carburant végétal ont même la mention “bio” peinte sur la carrosserie. C’est le coup de grâce pour l’agriculture bio, d’autant plus que la pression des lobbies à Bruxelles cherche à imposer une agriculture bio de “seconde génération” avec une pincée de pesticides par-ci et une demi-pincée de chimères génétiques par-là! Les cahiers de charge de l’agro-bio sont en passe de devenir des cahiers de décharge! Pinçons-nous le nez.

Mais le contexte politique a évolué. Un candidat présidentiable propose même en France une “pastille bleue”, bleue comme la Terre (vue de très haut, sinon, c’est moins bleu!) pour favoriser les véhicules au “biocarburant” avec une petite ristourne au péage et des stationnements gratuits. C’est bien mignon, tout cela!

L’industrie de l’automobile s’auréole, ad nauseam, d’une surenchère de slogans verdoyants. Saab vante une de ses voitures avec le logo suivant “Les forces de la nature auront toujours besoin de s’exprimer. Libérons-les.” Koenigsegg présente une voilyes deviennent “bios”. Les voitures et les pneus “écolos”. Les voitures deviennent “propres”. C’est la “passion verte”. Etc.

L’attribution du terme “bio” pour les nécro-carburants gagne en tout cas du terrain rapidement. Cela

Inversion des valeurs. Perte de sens. Double langage. Dérives sémantiques.

830

Les semences de Kokopelli  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you