Page 1

27 ans

06.51.75.92.60

Marx Dormoy - 75018

andradejulie6@gmail.com

perform-the-city.org

ARCHITECTE ADE

JULIE ANDRADE

BOOK C

eci est un book qui parle d’architecture, de graphisme, de mise en page, d’illustrations, de design, d’exposition, de scénographie, de workshop, de résidence, d’espace, de ville, d’envie, d’idée, d’imaginaires, d’humains, de photographie, de vidéos, de mise en scène, de performances, de réusites, d’échecs, de diplôme, d’urbanisme, de paysage, de voyages, de vécus, d’oubli, d’essais, de techniques, d’apprentissage, de décallage, de décollage, de maquettes, de charettes, de trucs bêtes, de rencontres, de vie, de


27 ans

06.51.75.92.60

Marx Dormoy - 75018

andradejulie6@gmail.com

perform-the-city.org

ARCHITECTE ADE

JULIE ANDRADE A

près l’obtention de mon diplôme (ENSAPLV - 2015), j’ai partagé mon temps entre plusieurs activités : missions d’architecture en freelance, rédaction & illustration d’un recueil intitulé «Les villes émotionnelles» ( En cours d’édition) et fondation d’un collectif pluridisciplinaire qui s’attache à réenchanter les milieux obsolètes par la performativité : P.E.R.F.O.R.M! Lire la suite p.19

PRO

CO-FONDATRICE DU COLLECTIF P.E.R.F.O.R.M! / DEPUIS 2017 Action-recherche sur la régeneration des milieux obsolètes

ARCHITECTE / PERSPECTIVISTE 3D AUTOENTREPRENEUR / DEPUIS 2016 Réalisation de plan, 3d et perspectives pour particuliers

AT. GORKA PIQUERAS ARCHITECTE & ASSOCIES / AVRIL À JUIN 2016

AUTOCAD ARCHICAD SKETCHUP

WORKSHOPS STAGES

Diagnostic étanchéité / relevés in situ / dossier technique de terrasses

ATELIER 56S / DCE. CONCEPTION. MAQUETTES. GRAPHISME / AVRIL À MAI 2013 STEPHANE MALKA / SCENOGRAPHIE URBAINE / SEPT. À OCT. 2012 LPJ CHARPENTE / CHANTIER. OSSATURE BOIS & CHARPENTE / FEVRIER 2011 EXPOSITION MILIEUX HABITÉS / PAVILLON ENSAPLV / MAI À JUIN 2014 conception d’un pavillon/ montage-démontage d’expo/ scénographie

WORKSHOP RHUR / PATRIMOINE INDUSTRIEL / FEVRIER 2013 réhabilitation/ travaux vidéos & sonores

EXPOSITION ORANGE METALLIQUE / PAVILLON ENSAPLV / FEV. À JUIN 2013

montage-démontage expo/ scénographie / élaboration de la publication Latitude Ed. La Villette

WORKSHOP À CUBA / ARCHITECTURE & URBANISME / AVRIL à MAI 2013 Faculdad de La Habana & Santiago de Cuba/ immeuble à patio/ requalification d’une avenue

BAC L

- 2008

BELLA STOCK

ARTLANTIS

Option Maths & Arts plastiques Mention AB

RHINO

LYON 2 - 2008

CINEMA 4D

ENSAPLV - 2009/2015

BUREAUTIQUE

CUBA

Licence Histoire de l’art & Lettres modernes PFE / MILIEUX HABITES Didier Rebois & Thibault Barbier

WORKSHOPS VOYAGES

RHUR


ECRITURE

MOBILIER GRAPHISME

«TU FAIS QUOI DANS LA VIE ?»

PHOTO

MISE EN PAGE ILLUSTRATION

ARCHITECTURE

SOMMAIRE POLYÈDRE

ASSIS !

voir p.1

PAVILLON FLOTTANT

voir p.3

ORANGE METALLIQUE

voir p.7

HORS DES MURS

UN AXE FORT POUR RECOUDRE LA VILLE

voir p.11

DESIGN D’OBJET ONCOURS - Novembre 2011

C

chaise Rehab / en matériaux de récupération Organisé par POLYEDRE

ARCHITECTURE & ARTS PLASTIQUES rojet M1 - Février 2014

P

Expérimentation par le moulage Encadré par Edouard Ropars / Jacques Julien & Stéphanie Nava

ART & ARCHITECTURE orkshop M1 - 2013

W

Patrimoine industriel

Encadré par Gwen Rouvillois & Christian Garrier

URBANISME & ARCHITECTURE FE - Juillet 2015

P

Réunification centre/périphèrie Encadré par Didier Rebois & Thibault Barbier

P.E.R.F.O.R.M!

ARCHITECTURE & PERFORMANCE OLLECTIF - 2017

LES VILLES

EDITION & GRAPHISME ECUEIL 2015 - 2018

voir p.19

EMOTIONNELLES voir p.25

C

R

Régéneration des milieux obsolètes & délaissés

Ecriture / graphisme / mise en page En collaboration avec Audrey Zeilas


Travail rĂŠalisĂŠ en collaboration avec Jules Colin & Gabriel Verret

1


La chaise Rehab

est entièrement démontable, donc facile à ranger et à transporter. Le principe est simple : 4 composants de même dimension qui s’emboitent. Le concours intégrait une dimension écologique, ainsi le projet devait être effectué à partir de matériaux de récupération. Nous avons utilisé un seul support: la palette.

NOTICE D’ASSEMBLAGE

2


RAME UBAN

SSAGE

NFINI

LE PAVILLON FLOTTANT

Travail réalisé en collaboration avec Dun Ka - M1- 2014

3


Structure-module à usages multiple, pouvant se décliner sur diverses échelles et se multipliant entre elles,

le pavillon flottant

traduit une approche

expérimentale de l’espace bâti. Nous avons développé une forme alliant procédés artisanaux: tissage + imprimerie, et technologies paramétriques.

RECHERCHES PLASTIQUES

expérimentation en plâtre

déroulement du motif

expérimentations de parcours

4


PROCESSUS

Recherche d’un module inspiré du tissage

Application aux formes paramétriques

A partir des formes paramétriques exploitées, nous avons trouvé un module. La maquette est un alliage de découpe lazer (les portiques) + semelles en bois + un tissage à la main

UNE FORME / DES POSSIBILITÉS MULTIPLES En s’inspirant de la technique du tissage, nous avons crée un pavillon duplicable. Sa forme est adaptable à diverses problématiques : halle de gare, espace d’accueil, pavillon d’exposition, escaliers monumentaux... A partir d’une recherche plastique et abstraite, nous avons pu faire émerger un concept spatial à part entière. Cet atelier de projet démontre la richesse inhérente au travail transdisciplinaire.

5


6


ORANGE METALLIQUE Travail réalisé en collaboration avec Justine Faure & Ido Dweck- M1- 2013

7


Nous avons passé 1 semaine dans le bassin de la Rhur, notamment à Duisbutg et au Landschaftspark, pour observer un monde industriel tantôt laissé en friches, tantôt réhabilité. Chacun était libre de restituer ces lieux, leur histoire, avec le support de son choix. Notre équipe a décidé d’utiliser essentiellement une caméra et une Tascam. Nous voulions, par ces outils, faire renaître l’action de l’homme sur ses structures délaissées. Pour l’exposition

Orange métallique

, nous avons mis en

scène 3 courts métrages,1 composition sonore et des retranscriptions écrites.

TRAVAIL IN SITU

Relevé «archéologique» du terrain

Courts métrages / En haut : extrait « Le cours du temps» / En bas : extrait «Le cri»

8


EXPOSITION

Orange metallique/patrimoine industriel,fiction d’une memoire 23.05-15.06 2013

PUBLICATION

Planches pour la plaquette «Perspective» 2013 - Edition de la Villette

9


Le silence règne, fini la mécanique des machines qui rugissent continuellement, fini la mécanique des hommes qui s'affairent inlassablement. Fini la petite machine humaine qui accompagne la grosse Machine métallique. L'HUMAIN EST MORT, LE MÉTAL PERSISTE.

Installation de Richard Serra

10


HORS DES MURS

UN AXE FORT POUR RECOUDRE LA VILLE

11


Pavia (Italie) nous offre un site riche en potentialités inexploitées. Fortement marquée par son histoire, la ville subit une succession d’enclaves qui engendrent une dissociation forte entre le centre et sa périphérie. Ce projet propose d’enclencher un processus de revitalisation par l’application d’une couture urbaine. Celle-ci met en exergue les potentialités existantes, et révèle les potentialités endormies, pour devenir le moteur d’une régénération urbaine.

DIFFUSER LES DYNAMIQUES DU CENTRE / RÉVÈLER LES ATOUTS DE LA PÉRIPHÈRIE

S’APPUYER SUR LES ATTRACTEURS EXISTANTS

MATIVE PERFOR BANDE

ANALYSE

Le centre ville concentre toute les activités dans un périmètre d’1km2. Le château Visconti est situé aux abords du centre et constitue un haut lieu de la culture. Le projet s’appuye sur son attractivité pour ouvrir sur la périphérie et créer un partenariat avec le parco della Vernavola.

S’APROPRIER LA VILLE

ATTRACTEUR PASSIF

CONNECTER PAVIA

LOISIR BIODIVERSITÉ

POTENTIALITÉS EN LATENCE

La frange du canal est le socle PARC d’une couture GENERER ATTRACTIVITE entre le centre et sa périphérie. Une bande perETENDRE formative régènere les abords RESORBER LES FAILLES du canal, et un axe perpendiculaire vient relier le château au parc.

RETRAVAILLER LE MUR

CENTRE HISTORIQUE

ATTRACTEUR ACTIF TOURISME CULTURE

12


DÉCLOISONNER L’INTERFACE CENTRE ET PÉRIPHÈRIE

LES QUAIS FAIRE TOMBER LES MURS

Le 1er site d’intervention propose d’apporter une cohésion entre le centre et sa périphérie en révélant les caractéristiques existantes: canal et murs. Envahis par la voiture et isolés, les quais constituent actuellement une barrière. Le projet consiste à rendre accessibles les quais d’abord en hiérarchisant les flux, et en opérant une modification des mobilités. Ensuite l’objectif est de rendre l’espace attractif, pour petit à petit, étendre le centre vers le Nord. Les casernes en friches sont réinvesties pour y insérer des programmes culturels: vecteurs d’une reconversion d’usage fort.

Existant / Casernes désafectées, enclavées et n’entrenant pas de rapport au canal

Projet / Le mur dévient un acteur majeur de la scénographie urbaine, ouverture sur le canal et appropriation de ses berges

13


REDYNAMISER LES ABORDS DU CANAL Ouvrir un accès direct sur la périphérie par l’ajout d’une passerelle cyclable partant du château, traversant le canal et rejoignant le parco della Vernavola. Toute la frange côté périphérie est délaissée : batiments industriel abandonnés, parking sauvage le long des berges... Le projet réhabilite les édifices industriels en espaces dédiés à la culture et aux loi-

sirs. La zone est densifiée progressivement par l’implantation d’un nouveau quartier (logement + équipements de proximité)

Rives et murs.

NOUVEAU QUARTIER DENSIFICATION PROGRESSIVE PELOUSE

Anciennes casernes abandonnées.

PARKING

COMPLEXE MULTIGENERATIONPETITE ENFANCE TROISIÈME ÂGE

PLATPOINT INFO STATION BUS & VÉLO

PASSERELLE AUBERGE DE JEUEVENEMENTIEL

TOUR BÉLVÈDERE SCÉNOGRAPHIE

ATELIERS PARTAGÉS: BRICO/FAB LAB CAFÉ / RESTAURANT

PARC URBAIN

EXPOSITIONS/LIBRE EXPRESSION SKATEPARK JEUX D’EAU TERRAIN DE JEUX

LES CASERNES MARCHÉ COUVERT HALLE POLYVALENTE MEDIATHÉQUE

14


UNE NOUVELLE INTERFACE ENTRE LE PARC ET LA VILLE

PARCO DELLA VERNAVOLA FAIRE TOMBER LES MURS

Le parc étant classé «oasis de protection», le projet propose de ne travailler que sur l’interface urbaine. Les équipements présents seront délocalisés et amplifiés: aux potagers, et centres d’animation,viendront s’ajouter un observatoire de la faune, un centre de sensibilisation et un parcours santé.Des équipements culturels viendront aussi tisser le lien avec la ville: une salle de musiques actuelles sera implantée comme nouveau repère et point d’entrée du parc. L’interface sera volontairement adaptable, pour pouvoir accueillir Festivals de musique, salon d’agriculteurs et projection en plein air.

PARC

FLUIDIFIER

PARC

CONNECTER VILLE

VILLE

OUVRIR LE MUR RÉVÈLER LE PAYSAGE Stratégie pour décloisonner le site

Existant / L’accès au parc est difficile et les signalétiques sont invisibles voire inexistantes. La biodiversité du parc est protégée.

15


Projet / Un parc ouvert sur la ville

POTAGERS

EXTENSION DES PARCELLES EXISTANTES MISE EN PLACE D’UNE CANTINE ITINÉRANTE

HOTEL

RESTAURATION

TOUR

BÉLVÈDERE SCÉNOGRAPHIE

OBSEVATOIRE DE LA BIODIVERSITÉ DEVELOPPEMENT DES ACTIVITÉS EXISTANTES CENTRE PÉDAGOGIQUE ET DE LOISIR

CENTRE SPORTIF RECONSTRUCTION DE LA PISCINE SPA SALLES DE SPORT

CLARIFIER L’ENTRÉE SALLE DE MUSIQUES ACTUELLES ESPLANADE VERTE

CONCERTS SALLES DE RÉPÉTITIONS STUDIOS D’ENREGISTREMENT

CRÉATION D’UNE INTERFACE PARC/VILLE RECONFIGURATION DES VOIES POINT INFO

CINÉ ÉTÉ

16


17


18


P.E.R.F.O.R.M! COLLECTIF PLURIDISCIPLINAIRE 19


P.E.R.F.O.R.M! est un collectif pluridisciplinaire fondé en Mars 2017 par Jennifer Comiti, Marine Ruffin, Aliénor Philbert, Raphaël Jolly, Dimitri Szuter et moi-même. Notre vocation est de réenchanter les milieux délaissés, obsolètes ou sous-utilisés par la performativité. Nous souhaitons apporter une expertise par un diagnostic actif des lieux liant reflexivité et performances in-situ. Le travail en résidence fait donc partie intégrante de notre processus de revitalisation des lieux.

RÉGÉNÉRER LES MILIEUX DÉLAISSÉS

PROCESSUS INITITIATION

C’est le moment ou l’on entre en contact avec les acteurs du projet, la recherche de financements, le moment ou l’on signe l’acte du début de la transformation performative.

TRANSMISSION

Cette phase intervient au cœur de l’expérimentation et à son issue. Ce sont des moments de concertation, de diffusion de la connaissance, de legs des héritages des dispositifs construits, etc. C’est les moments ou l’on galvanise l’engouement pour le projet et la constellation d’acteurs.

PÉRENNISATION

Nous proposons deux options de pérennisations : l’une opérée par P.E.R.F.O.R.M! ou une ouverture sur un concours pour les projets de grande ampleur.

L’ÉQUIPE Jennifer Comiti

EXPÉRIMENTATION

Architecte HMONP Performeuse

Cette phase constitue la plus grosse phase du processus.Il s’agit de tous les moments et interactions actives que nous générons avec le milieu obsolète. C’est lors de cette phase que l’avenir du lieu se dessine et que la constellation d’acteurs se forme autour de la transformation.

EXPERTISE

Moment dédié au recul réflexif sur les expérimentations. La connaissance et les imaginaires projetés sont rassemblés pour donner un sens à la transformation. C’est ici que le conseil scientifique prend tout son sens.

Aliénor Philbert Chargée de partenariat culturel Performeuse Danseuse

Raphaël Jolly Architecte ADE Performeur Spécialiste de l’espace public

Julie Andrade Architecte ADE Performeuse Ecrivaine

Marine Ruffin

Paysagiste DPLG Performeuse Rideuse Spécialiste de l’autoconstruction

Dimitri Szuter

Architecte ADE Performeur Doctorant Spécialiste de la performativité

20


POURQUOI LE MÉTRO SE SOULÈVE-T-IL?

FAIRE PARIS UNE INFRASTRUCTURE SOUS-EXPLOITÉE

Pourquoi le métro se soulève t-il entre les stations Anvers (18e) et Colonel fabien (19e).Quels espaces et usages l’apparition de l’infrastructure apporte t-elle dans les milieux traversés ? Objet urbain monumental, l’infrastructure monofonctionnelle apparaît omniprésente dans les imaginaires. Nous souhaitons développer une empathie pour ce géant, en mettant en avant sa capabilité au service de la ville. En effet, le géant se mu en fonction des milieux qu’il traverse, il change de typologie, d’épaisseur, de hauteur, générant différents types d’espaces.

2.25 KM

40000 24000 M2

dégagée

L’INFRASTRUCTURE en quelques chiffres

21

M2

exploitable

12000 M2

12000 M2

accessible aujourd’hui condamné

Il s’agit d’identifier ces typologies de structure et de mettre en avant tout le potentiel spatial qu’elles occasionnent. A l’image d’un récit expérimental, nous souhaitons raconter une nouvelle histoire et donner du sens à cet événement qui chamboule le paysage urbain du quartier.


«Quels espaces et usages l’apparition de l’infrastructure apporte-t-elle dans les milieux traversés ?»

TRANSFORMATION Résidence [2 semaines] :

Expérimentation in situ ; conception du projet

Transformation [2 semaines] :

Workshop d’installation du projet

Inauguration [Samedi+Dimanche]:

Evénements pluridisciplinaires d’ouverture

Exploitation

[4 mois] :

Evénements ponctuels ; appropriations de la transformation; animations

Clôture [Samedi+Dimanche] :

Evénements de clôture ; projections des imaginaires

Démontage [2 semaines] :

ANALYSE du délaissement

Workshop de désinstallation ; recyclage du materiel

INSTALLATION

EXPERTISE

Transformation du centre d’animation de La Chapelle en «maison de l’infrastructure». Ce lieu devient le quartier général du projet. C’est ICI qu’on communique, invite, présente et discute autour du projet avec les habitants et les institutions.

Exposition sur la transformation performative au Pavillon de l’arsenal

Production de publications scientifiques Production d’un cahier de recommandations

22


LE GÉANT MÉTROPOLITAIN

CLIMAX

Jaurès

Lieux rémarquables

Installation existantes

Terrains de jeux ouverts

Zones exploitables Projections

1

Séquences du projet

Reperage des possibles

nt Métropolitain Terrains de jeux fermés

Le Géant Métropolitain

CONCEPT PROJET

Emprise au sol des gares

Jaurès

PROJET

EXISTANT

La Rotonde de Stalingrad

2017023 2017023

Bobine de fil fluorescent pour ré-ancrer le Géant dans son milieu

Peinture phosphorescente pour ré-enchanter les lieux de jour comme de nuit

TYPES DISPOSITIFS

Totem-aérosol pour projetter de nouveaux imaginaires

TYPES DISPOSITIFS

KIT D’INTERVENTION

KIT D’INTERVENTION

Stalingrad

CONTEMPLATIF: l’usager peut visualiser le dispositif sans interagir. Il sagit de magnifier les lieux.

IMMERSIF: l’usager peut se IMMERSIF: l’usager se déplacer au travers dupeut dispositif. déplacer au travers du dispositif. Celui-ci crée de l’espace et une Celui-ci crée de l’espace et une nouvelle perception nouvelle perceptiondu dulieu. lieu.

PARTICIPATIF: l’usager peut interagir avec le dispositif. Celui-ci est en devenir, et se dessine au fil des rencontres.

Pont Gare de l’Est

M’AS TU VU ? - Pont Gare du Nord M La Chapelle

Bouffes du Nord

Pont Gare du Nord

2

Salle de spectacle

23

Hôpital Lariboisière

1

E DES POSSIBLES

Bibliothèque Goutte d’Or

E DES POSSIBLES

nt Gare du Nord

SE MOUVOIR

TRAVERSER

Jungle urbaine

Il devient la source constructive de dispositifs permettant de changer la perception visuelle de l’objet,mais aussi de fabriquer des usages insoupçonnés, afin de révéler l’infrastructure comme ressource latente de la réinvention du quartier. Chaque expérience proposée est une révélation, permise par l’action, d’un potentiel ou d’une problématique liés à l’infrastructure et ses contextes. Notre projet s’inspire du string art: une technique qui fait échos à l’imaginaire des quartiers traversés qui sont fortement imprégnés de la culture street art. JOUER

CONTEMPLER

KIT D’INTERVENTION

LE GÉANT MÉTROPOLITAIN - Tisser du lien entre Le Géant Métropolitain

M

UNE INFRASTRUCTURE SOUS-EXPLOITÉE 5 4 L’infrastructure du Légende métro aérien, longue de 2,25km, est vécue comme un obstacle visuel et physique. Elle ne cohabite pas avec les milieux qu’elle traverse et souffre d’un mal d’existence dont nous sommes sensibles. La privation actuelles de ces lieux publics nous a poussés à-réfléchir la manière ÉANT MÉTROPOLITAIN Tisser sur du lien entre l’infrastructure et la ville DECLOISONNER l’infrastructure pour révéler ses potentiels M de transformer ces espaces de rejets en espaces LE GÉANT MÉTROPOLITAIN Tisser du lien entre l’infrastructure et la ville fédérateurs. - Stalingrad/Pont Gare de CONTEMPLATIF: l’usager Pour ce projet nous JUNGLE nous URBAINE sommes inspirées del’est peut visualiser le dispositif Bobine de fil sans interagir. Il sagit de Gulliver : nous imaginons de ré-ancrer le Totem-aérosol Géant fluorescent pour magnifier les lieux. ré-ancrer le pour projetter Géant dans son dans son milieu en le rattachant au sol. L’idéedeest de nouveaux milieu imaginaires créer un dispositif éclaté pour activer une nouvelle Peinture perception de l’infrastructure dans son ensemble. phosphorescente pour ré-enchanter Nous avons choisi d’utiliser un matériau identitaire, les lieux de jour PARTICIPATIF: l’usager peut comme de nuit interagir avec le dispositif. facilement manipulable et peu onéreux : le fil. Celui-ci est en devenir, et se DECLOISONNER l’infrastructure pour révéler ses potentiels e pour révéler ses potentiels dessine au fil des rencontres. Quoi de plus évident pour recoudre un territoire Concept + Kit d’intervention 3 fracturé que le fil à tisser ?

Totem-aérosol pour projetter de nouveaux imaginaires


Terrains de jeux ouverts

Projections 1

Séquences du projet Reperage des possibles

LE GÉANT MÉTROPOLITAIN - Tisser du lien entre l’infrastructure et la ville Le Géant Métropolitain M

Projections Séquences du projet Reperage des possibles

RAVERSER

CONCEPT PROJET

Zones exploitables

Stalingrad

M’AS TU VU ? - Pont Gare du Nord

DECLOISONNER l’infrastructure pour révéler ses potentiels

CONTEMPLER

JOUER

Totem-aérosol pour projetter de nouveaux imaginaires

Bobine de fil fluorescent pour ré-ancrer le Géant dans son milieu

TYPES DISPOSITIFS

Jaurès

KIT D’INTERVENTION

Terrains de jeux fermés

CONCEPT PROJET

Installation existantes

PRO

EXIST

Lieux rémarquables

CATALOGUE DES POSSIBLES

CONTEMPLATIF: l’usager peut visualiser le dispositif sans interagir. Il sagit de magnifier les lieux.

JUNGLE URBAINE - Stalingrad/Pont Gare de l’est Peinture phosphorescente pour ré-enchanter les lieux de jour comme de nuit

ILLUMINER

2017023

DECLOISONNER l’infrastructure pour révéler

IMMERSIF: l’usager peut se déplacer au travers du dispositif. Celui-ci crée de l’espace et une nouvelle perception du lieu.

PARTICIPATIF: l’usager peut interagir avec le dispositif. Celui-ci est en devenir, et se dessine au fil des rencontres.

DESSINER

Stalingrad/Pont Gare de l’est

du Nord

3

NTERROGER

M’AS TU VU ? - Pont Gare du Nord La Chapelle

SE MOUVOIR

TRAVERSER

CONTEMPLER

HABITER

PROJETTER

IL

Pont Gare du Nord

SEPARER

2

S’INTERROGER

ILLUMINER

CONTEMPLER

JOUER

Bibliothèque Goutte d’Or Salle de spectacle

S’INTERROGER

JOUER

Bouffes du Nord

HABITER

Hôpital Lariboisière

1 Marché Barbès

M

Barbès Rochechouart

Cinéma Le Louxor

PROJETTER

CATALOGUE DES POSSIBLES

PARER

TRAVERSER

REPARER

M

CATALOGUE DES POSSIBLES

OUVOIR

M’AS-TU VU? _ Pont Gare du Nord

CATALOGUE DES POSSIBLES

néma Louxor

SE DETENDRE

PROJETTER

Pont Gare de l’Est

M’AS TU VU ? - Pont Gare du Nord

CATALOGUE DES POSSIBLES

uart

HABITER

DESSINER

SE MOUVOIR

SE DETENDRE

SEPARER

SE

TRAVERSER

REPARER

S’INTERROGER

H

24


LES VILLES ÉMOTIONNELLES 25


Les villes émotionnelles

est un recueil-fiction qui dépeint un monde après son basculement d’une ère rationnelle à une ère émotionnelle. Nous avons imaginé être des «émotionnautes» qui traversent l’espace-temps pour récolter les archives des émotions et les restituer à notre société actuelle. Le livre est un objet crée de A à Z : depuis la mise en page en passant par le graphisme jusqu’à l’écriture.

RÉGÉNÉRER LES MILIEUX DÉLAISSÉS

LES VILLES ÉMOTIONNELLES 26


qg des emotionnels

Bulles emotionnelles 2020-2025

foyer activiste

Bulles emotionnelles 2025-2030

conflit rationnels vs emotionnels

Bulles emotionnelles 2030-2035

la revolution emotionnelle

27


lettre ouverte aux citoyens Nous proposons un équilibre entre la ville telle que nous la concevons : la « ville rationnelle » et une vision que pourrait être son contraire  : « la ville émotionnelle » : Chaque jour la ville s’impose à nous. Sa cadence nous pénètre, nous dévorent corps et âme et il semble parfois impossible d’en réchapper. L’espace est saturé, l’architecture nous bouffe, les gens nous oppressent. Pourquoi passe-t-on pour un marginal lorsque l’on stop le cours de cette cavale incessante qu’est la vie ? Lorsque l’on s’arrête dans la rue, ne serait-ce qu’un instant, pour regarder ce monde qui nous entoure, qui nous façonne. Ce monde que l’on ne voit jamais, trop préoccupé par le rythme de nos pas se précipitant vers l’infime, vers le médiocre, vers le néant. Imaginez un monde où le temps de pause est possible, où le temps de pause est un droit, une initiation sensorielle. Imaginez une bulle temporelle, un non-lieu vous permettant l’accès à l’extralucidité, l’extrasensorialité. Vous devez sûrement visualiser tous ces non-lieux de misère qui nous entourent, tapis dans les recoins de cette société qui tentent de les exclure. Vous avez sûrement déjà ressenti ce besoin irrépressible d’évincer d’un claquement de doigts toute cette foule grouillante pour pouvoir vous enivrer du silence, d’un rien, qui vous accepterait, qui s’en foutrait, qui vous laisserait vibrer, succomber, vous effondrer. Sans retenue, aucune. La ville serait alors partitionnée : entre les espaces de la ville telle que vous les concevez viendraient s’insérer ces non-lieux de manière totalement fluide, aléatoire, tout en conservant une singularité propre qui les rendrait instantanément lisibles. Reconnaissable de tous. Pénétrer dans un de ces non-lieux induirait instantanément une perturbation des perceptions. Ainsi les choses seraient les mêmes en soit, mais nous renverraient à des images surdéveloppées d’elle même (comme si on les percevait au microscope.) une dimension ultra-sensorielle de l’espace, des objets feraient jour, et l’on pourrait dès lors réapprendre à apprécier les choses, les redécouvrir. Pratiquer ces bulles nous éduquerait à une réelle initiation des sens, et permettrait de développer une nouvelle approche du monde. Ainsi par la pratique de ces lieux, nous ressentirions des sortes de réminiscence lorsque nous arpenterions la « vraie-ville ». Ainsi par le biais de ces lieux, nous accéderions réellement à une faille temporelle et sensorielle à vocation purement humanisante et sensible.

venez expermenter la bulle emotionnelle qui vient d’ouvrir dans votre quartier !

28


GRAPHISME


LA METAMORPHOSE ILLUSTRATION D’ARCHITECTURE

Projet: Alice Zambonin / Illustrations: Julie Andrade


P.E.R.F.OR.M! PICTOGRAMMES

LES EMMOTIONNAUTES

LOGO & IDENTITE VISUELLE


GRAPHIE

PHOTO


Book - Archi & graphisme  
Book - Archi & graphisme  
Advertisement