Page 1

JA – 1450 STE-CROIX

Journal officiel des communes de Sainte-Croix, Bullet et Mauborget Nº 90

1.50 fr

Paraît le mercredi et le vendredi

en route vers noëL

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

Lumières

Feux de l’Avent

Le 1er décembre, premier dimanche de l’Avent, trois feux ont brillé sur nos sommets pour rappeler la tradition de Crêt-Bérard, instituée en 1963.

Éléments déchaînés La nuit est tombée sur le village silencieux d’un dimanche soir. A la sortie du

temple, chacun attrape une torche. Nous nous mettons en route. La neige crisse sous nos pieds. Les enfants bouclent notre petit cortège. Seuls nos fl ambeaux illuminent nos pas. Plus nous montons sur les hauteurs, plus le vent se lève. Enfant de la plaine, je me surprends encore et toujours à devoir apprivoiser les éléments de la montagne qui peuvent, en l’espace de quelques instants, changer T. C L. P du tout au tout. Ambiance hivernale et presque hostile sur le fl anc du Mont des Cerfs, à notre arrivée. Un vent glacial balaie les crêtes Feu au et tire dans les braises, tape avec vioCochet. lence dans nos visages rougis par le froid et l’effort. Capuchons, lampes frontales, une gourde chaude: un air de scoutisme fl otte sur les jeunes. Tout le monde se serre proche du feu. Vent et fl ammes, les éléments se déchaînent. Beaucoup. Trop pour les familles avec les petits enfants qui ont déjà courageusement gravi la montagne. Leur retour à la maison se fait précipitamment. Nos chants entonnés les accompagnent, sont portés plus loin. Mélodies sobres de Taizé, paroles du cœur. Oui, nous allons vers Noël, je le saisis maintenant, là-haut dans le froid. Prise de conscience et humilité. Temps à part dans un quotidien effréné. Un autre feu nous fait signe depuis le Cochet ; invisible, par contre, celui brillant au J. F Chasseron. Quelques courageux de la montagne y ont monté le bois et installé le feu près des rochers, à l’abri du vent. Conditions extrêmes. De ces feux de l’Avent édition 2013, on aurait tendance à retenir le contexte seulement. On pourrait laisser les éléments de la nature prendre le dessus sur la raison de notre recueillement. On serait tenté de garder en nous la seule image du vent, du froid et du feu. Et fi nalement d’être amenés à oublier l’essentiel: la lumière. Venue dans le monde. ROISIER ET

ESENTI

ERRARI

TITO HAARPAINTNER

Il y a toujours une part de surprise pour moi, dans chaque feu de l’Avent. Surprise de constater que le temps a fi lé à toute vitesse, nous voilà déjà dans le dernier mois de l’année. Toujours là trop vite, trop tôt. Surprise aussi des conditions climatiques qui ne se ressemblent pas d’une année à l’autre. Puis, surprise fi nalement de ce qu’un simple feu, si banal qu’il soit, fait avec moi, intérieurement. Le départ a lieu à 16h30, sac à dos, des saucissons à cuire sous les braises, un thermos chaud, l’équipement de neige sous le bras. Le soleil brille encore, douceur inespérée d’une fi n d’après-midi. Mon fi ls adolescent affi che la motivation des grands jours: devant lui la perspective de passer une soirée plus spirituelle que consolo-ludique... Thérèse Aubert et Sophie Mermod accueillent les paroissiens pour un culte jeunesse. L’assistance a une allure inhabituelle, en tenue de ski à l’église. Toutes les générations sont représentées et les visages se détendent au gré des chants et réfl exions autour du thème de la lumière. Lors du jeu d’orgue final, un sentiment spécial me saisit, comme si cette musique n’était pas clôture d’un culte, mais ouverture sur autre chose. Attente d’une soirée à venir.

Au Chasseron.

Simone Zurbrügg

Vue du Cochet.

T. CROISIER ET L. PESENTI

Départ du temple de Sainte-Croix à la lueur des torches. Feu au Mont-des-Cerfs. J. FERRARI


Nº 90

2

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

La Commission culturelle et l’Association MotaMot présentent

Théâtre

Trois pièces en un acte d’Anton Tchékhov La commission culturelle de Sainte-Croix propose une soirée théâtrale le 14 décembre prochain à 20 h 00 (portes à 19 h 00) à la Maison des Jeunes et de la Culture (à côté du cinéma Royal). L’entrée sera libre avec collecte au chapeau à la sortie. Les Méfaits du tabac - Mise en scène : Lisa Torriente L’unique personnage de cette première pièce est marié à une femme dominatrice. Il vit dans la souffrance en rêvant de calme et d’immobilité : être un épouvantail, tant qu’à faire, puisque sa femme le traite de… Il a été jeune, intelligent, peut-être beau ? Il voulait être un homme. Ce qu’on devient ! La vie ne fait pas de cadeau ! Il est devenu minable, une sorte de cancrelat. Presque un sous-homme tant sa femme lui fait peur.

La Companie MotaMot.

Ce monologue, qui démarre dans le comique le plus classique, vous aura glacé les sangs au bout d’un quart d’heure, car nous assistons, en direct, à la chute d’un être, comme Tchekhov savait tant les décrire… L’Ours - Mise en scène : Rodolphe Ittig Un créancier furieux et éreinté se présente chez sa débitrice et se heurte à une personnalité au moins aussi explosive que lui mais passée maître dans l’art de la manipulation alors que lui, ancien militaire, ne connaît de la psychologie que celle du buldozer ! C’est justement parce qu’il écoute systématiquement ce que la dame dit, qu’il se fait prendre dans les filets de cette dernière. Au lieu de la mettre en pièce comme il en a d’abord l’intention, il tombe sous son charme. Elle, à la faveur d’une nature impérieuse, succombe à son artilleur de façon aussi hypocrite qu’elle a mis d’ardeur à ne pas le payer.

Commune de Sainte-Croix

Séance ordinaire du Conseil communal du lundi 9 décembre 2013 à 20h à l’Espace Alexei Jaccard

Ordre du jour 1. Appel. 2. Assermentations. 3. Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du 24 juin 2013. 4. Communications du bureau du Conseil. 5. Communications municipales. 6. Nomination de la Commission qui rapportera sur la gestion 2013. 7. Rapport de la Commission du Conseil communal chargée de la prise en considération de la pétition « Mon Village - Mes Racines ». Rapport des commissions chargées d’étudier les rapports-préavis et les préavis municipaux suivants : 8. Nº 922-13 Rapport-préavis aux motions de Messieurs Cyril Guinchard « Incivilités sur le territoire communal » et Ludovic Heintz « Accueil des personnes bénéficiant de l’aide sociale ». 9. Nº 930-13 Crédit cadre pour la mise à jour du Plan général d’affectation (PGA) de la Commune de Sainte-Croix - 3e étape et divers plans spéciaux (Plan de quartier et Plan partiel d’affectation). 10. Nº 931-13 Remplacement du véhicule « Holder » du secteur des travaux. 11. No 932-13 Crédits complémentaires 2013 12. Projet de budget 2014. 13. Interpellations, propositions, questions. Le Président, Yvan Pahud Les préavis municipaux sont à disposition de la population sur le site internet www.sainte-croix.ch et au greffe municipal.

Une demande en mariage - Mise en scène : Rodolphe Ittig assisté de Lisa Torriente La demande en mariage a été écrite en octobre 1888. Il s’agit d’une plaisanterie en un acte inspirée du vaudeville. Même s’il s’amuse, l’auteur de Platonov demeure jusque dans cette farce le pourfendeur acerbe des travers humains. Tchekhov n’y résume pas son talent, il l’y condense. Le vaudeville, oui, mais « revu et corrigé, avec tout à la fois un sens aigu de l’injustice et du malheur et une légèreté, une vivacité, une joie mozartienne ». La demande en mariage, haute en couleurs et en éclats, est aussi une invitation à suivre le fil de nos digressions qui poussent à l’extrême une réplique, une image. Les comédiens font apparaître les personnages, des personnages qui se démultiplient, grandissent, des personnages qui font un pied de nez aux comédiens, à moins que ce ne soit le contraire… Tout se mélange dans une chorégraphie burlesque et rythmée… La commission culturelle se réjouit donc de vous accueillir le 14 décembre à la Maison des Jeunes et de la Culture pour partager une belle soirée théâtrale. cc

Commune de Bullet Ordre du jour de la séance du Conseil communal du lundi 16 décembre 2013, à la salle « Bertha Bonnet » à 19h30 1. Appel 2. Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du 28 octobre 2013. 3. Communications municipales. 4. Préavis nº 23 – 2013 / Projet de budget 2014***. 5. Propositions individuelles. 6. Une délégation de VO Energies sera présente pour vous donner des nouvelles sur l’avancement des travaux de la fibre optique Au nom du Bureau du Conseil communal Le Président, Jean-Luc Passello


Nº 90

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

Un lieu de consultation pour les victimes de violence L’Unité de Médecine des Violences (UMV) du CHUV a ouvert une antenne à l’Hôpital d’Yverdon-lesBains en novembre 2012. Ses missions, assurer aux victimes de violence une consultation médico-légale afin de constituer un dossier pour faire valoir leurs droits et les orienter vers des institutions ou des associations à même de leur venir en aide. Influencé par les séries télévisées, le grand public a comme image du médecin-légiste celle d’un personnage qui travaille dans une morgue ou sur une scène de crime pour élucider les causes de la mort d’un être humain. Si cela est certes vrai, la médecine légale ne s’arrête de loin pas à ce rôle; étant une branche de la médecine qui met au service de la justice les données acquises de la science médicale, elle s’occupe également d’effectuer les examens nécessaires au dépistage des violences, physiques, sexuelles ou psychiques commises à l’encontre des victimes. Quand on parle de violence, deux tiers des cas concernent la violence dite communautaire, c’est-à dire les bagarres, les conflits de voisinage qui dégénèrent en coups, les agressions pour vols, les viols etc…Le tiers restant concerne les cas de violence conjugale : en 5 ans dans le canton de Vaud, 22 femmes et 4 hommes sont décédés sous les coups de leur partenaire. Contrairement à la violence communautaire où les victimes n’hésitent pas à consulter les services médicaux, la violence conjugale est plus difficile à appréhender vu le lien étroit qui lie la victime à son agresseur, la présence d’enfants et souvent les difficultés économiques qui s’ensuivent en cas de départ du domicile.

Prise en charge à l’hôpital d’Yverdon Considérant qu’une victime de violence, qui plus est conjugale, habitant le Nord Vaudois n’aura pas forcément le courage de se déplacer jusqu’au CHUV à Lausanne pour consulter, l’UMV a ouvert un centre de consultation à l’hôpital d’Yverdon depuis novembre 2012. En plus des consultations médicolégales, les victimes sont orientées vers d’autres structures selon les besoins ; par exemple, le centre de consultation LAVI (aide aux victimes d’infractions) ou le centre l’Accueil MalleyPrairie qui peut offrir un hébergement d’urgence pour les femmes et leurs enfants. Les prestations sont financées par l’Etat de Vaud et sont gratuites pour le patient, et la consultation est bien évidemment confidentielle.

ment et de recherche à l’Université de Lausanne. Son intervention ainsi que les réponses apportées aux nombreuses questions du public ont été fort appréciées, de même que son engagement au sein de cette structure, dont on espère ne jamais avoir besoin tout en étant reconnaissant qu’elle existe. UMV : renseignements et prise de rendez-vous : lundi-dimanche 8h00 – 12h00 au 024 424 42 20 Pour en savoir plus : Centre universitaire romand de médecine légale : www. curml.ch Violence conjugale : www.violencequefaire.ch M. Guinet

Ouvertures Décembre : Du 14 décembre 2013 au 5 janvier 2014  : tous les après-midi à 15h, le

Feux de l’Avent 1 Théâtre 2 Zonta 2 Expo au Musée Baud 3 « Cairocolors » 5 Memento 6 Info-neige 6 Au Royal 7 Fenêtres de l’Avent 8 Remontées - ski 9 Patinoire 9 Conseil de Bullet 10 PRAD 11 Librairie 11 La Montagnarde 11 Nature et jardins 12

Zonta

Une conférence a eu lieu sur cet important sujet À l’initiative des Clubs Zonta d’Yverdon et de Sainte-Croix, la Dresse Nathalie Romain-Glassey est venue à la Maison de Paroisse d’Yverdon donner une conférence publique, lundi 25 novembre dernier. Spécialiste en pathologie et en médecine légale, elle s’est formée dans le domaine de la victimologie et est aujourd’hui responsable des consultations de l’UMV et maître d’enseigne-

La Doctoresse Nathalie RomainGlassey lors de la conférence donnée à Yverdon le 25 novembre dernier.

Exposition – vente – animations « Un monde enchanté » Au Musée Baud à l’Auberson, du 14 décembre 2013 au 10 mars 2014. Vernissage : vendredi 13 décembre à 18h30. • Alix, potière à l’imagination débordante, présentera avec joie et amour de nouvelles créations sur le thème «  un monde enchanté », • Marie-Claire, organiste bien connue dans la région, sensible dès son plus jeune âge à tout ce qui touche au merveilleux, exposera ses petits tableaux-miniatures, • des silhouettes du théâtre d’ombres de Véréna enchanteront petits et grands.

Sommaire

3

samedi de 14h à 17h et le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h. Janvier - février (horaires musée) : Du 6 janvier au 16 février 2014 : les samedis de 14h à 17h et les dimanches de 10h à 12h et de 14h à 18h. Et sur demande au musée  : 024.454.24.84 Février - début mars : Du 17 février au 9 mars 2014 : tous les après-midi à 15h, les samedis de 14h à 17h et les dimanches de 10h à 12h et de 14h à 18h. Pour un cadeau de Noël, pensez aux poteries d’Alix et aux miniatures de Marie-Claire !

En outre, des animations pour tout public seront organisées : Poterie – Alix De 14h à 17h : vendredi 27 décembre 2013, samedi 4 janvier et vendredi 28 février 2014. Théâtre d’ombres – Véréna A 16h (1h) : vendredi 3 janvier, mercredi 22 janvier, mercredi 19 février et mercredi 5 mars 2014. Lors du vernissage du 13 décembre, vous pourrez également admirer le livre de Jean Reuge et Denis Margot « L’Auberson, le temps des boîtes à musique », tout juste sorti de presse. Les auteurs se feront un plaisir de vous le présenter et dédicacer. (prix Frs 28,-) Au plaisir de vous rencontrer !

Musée Baud


Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

Nº 90

4

CINÉMA ROYAL

Vendredi 6 décembre à 20h30 : « Inside Llewyn Davis » - vost Samedi 7 décembre : Trigon fête ses 25 ans au Royal 18h00 : « When I Saw You » - vost 19h30 : buffet 20h30 : « Workers » - vost - en avant-première Dimanche 8 décembre : Trigon fête ses 25 ans au Royal 15h00 : « Il était une forêt » 17h00 : « The Orator » - vost 19h30 : buffet 20h00 : « An Episode in the Life of an Iron Picker » - vost Mercredi 11 décembre à 19h00 : Opéra-Passion « Casse-noisette » - ballet - Tchaïkovski

Uhlmann achète

Pour collectionneur :

Fournitures horlogerie,

une caméra

Fournitures horlogerie, montres bracemontres-bracelets, montres lets, montres de poche, établis d'horlodeger poche, établis d’horloger et tout objets d'horlogerie.et <wm>10CAsNsjY0MDAy0jW0MDQ1MQEAF8uWRA8AAAA=</wm>

tous objets d’horlogerie. <wm>10CB3IMQ7EIAwF0ROB_A3GEJcrumiLVU7gONS5f5Voi3nF7LtJpn-f-T3mz0DEnNAhtRqkZFK8U7NCDQAzoWwgEYzRYKe6-9l6Cn6ptVzJR_REvWHFCr_KynesByO7GfdqAAAA</wm>

Marché de Noël aux Rosiers Salle d’animation

Artisanat, confiseries, pâtisseries, confitures et tombola

Paillard-Bolex Super 8

Paiement cash

complète des années 1970

✆ 079 176 69 26

Tél. 079 767 56 02

9 décembre 20 ans

Nouvel abonné au journal@jsce.ch 024 454 11 26

Promotion : abonnez vous pour 2014 (105.-)

=> fin 2013 = offert !

Samedi 7 décembre de 10h à 16h au CSSC, Rue des Rosiers 29

Avec le concours du Club philatélique de Sainte-Croix

Prochain tous ménages : vendredi 13 décembre

Puis parutions de fin d’année :

mercredi 18 décembre, vendredi 20 décembre et vendredi 27 décembre Pensez à vos annonces et à vos vœux !

Souhaitez-lui un joyeux anniversaire !

Samedi 14 décembre 2013 de 9h à 16h

MARCHÉ DE NOËL DE SAINTE-CROIX

THÉÂTRE À SAINTE-CROIX

Au Foyer Alexeï Jaccard ainsi que sous l’espace couvert de l’Hôtel de Ville

Plus de trente exposants

Maison des Jeunes et de la Culture

Samedi 14 décembre 2013 à 20 h 00 - Portes à 19 h 00 L’Assosiation MOTAMOT présente 3 pièces en 1 acte d’Anton Tchékhov

Thé de Noël offert à toutes et tous Soupe à la courge - Papet vaudois dès 12h Animation musicale avec Claude Dupraz (Dudu) Présence du Père Noël de 11h à 14h

Les Méfaits du Tabac L’ours Une demande en mariage avec Rodolphe Ittig, Lisa Torriente, Manuel Ittig Mise en scène : Rodolphe Ittig Collaboration : Lisa Torriente - Hector Pérez Brito ENTREE LIBRE - Chapeau à la sortie Organisation : Commission culturelle de Sainte-Croix

© Cédric Cachemaille

OFFICE DU TOURISME SAINTE-CROIX/LES RASSES Rue Neuve 10 - CH-1450 Sainte-Croix - T +41 24 455 41 42

www.sainte-croix-les-rasses-tourisme.ch


Nº 90

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

5

Présentation originale au MAS

Ce n’était pas un vernissage à proprement parler mais la présentation d’un ouvrage inédit, intitulé « Cairocolors » qui, comme son nom l’indique, a été imaginé et créé au Caire où Madeleine Jaccard a vécu durant six mois, dans un atelier mis à disposition par la Conférence des Villes en matière culturelle et la Ville de La Chaux-de-Fonds. Après les salutations et les souhaits de bienvenue apportés par Jean-Samuel Py, président du MAS, c’est Monsieur Fernand Jaccard, président de la Jeune Caisse des Jaccard, qui a pris la parole afin d’évoquer brièvement la généalogie de cette branche de la famille. Il s’avère donc que l’arrière-grand-oncle de Madeleine, Louis Jacques Samuel JaccardLenoir, a été l’auteur du Panorama des Alpes, vues du Chasseron, ainsi que de la table d’orientation du Mont-de-Baulmes.

Cairocolors

diplôme de l’école des Beaux-Arts en 2000. Ayant l’idée de trouver son chemin comme artiste indépendante, elle a beaucoup voyagé, tout d’abord en Suisse, puis au Portugal et à Barcelone où elle a séjourné durant six mois, avant de revenir s’établir à La Chaux-de-Fonds. Dès 2003, l’artiste a organisé une dizaine d’expositions personnelles et a également participé à des présentations collectives. Son talent et sa ténacité ont permis la publication de l’ouvrage présenté vendredi soir au MAS et réunissant un choix d’une centaine de dessins réalisés durant les six mois que Madeleine Jaccard a passés au Caire, croquant des scènes de la vie quotidienne afin de les transformer pour en faire les œuvres surprenantes et très vivantes que le public a découvertes lors du vernissage.

Le Caire

Fernand Jaccard explique la généalogie de la famille. C’est pour remercier la Caisse des Jaccard qui a apporté sa contribution à la réalisation de l’ouvrage présenté, que Madeleine Jaccard a choisi Sainte-Croix, berceau de sa famille, pour dévoiler son œuvre, dont l’expression picturale tout en finesse met en valeur la précision de ses dessins.

Madeleine Jaccard Née en 1973 à Bâle, c’est dans cette ville que Madeleine Jaccard a obtenu son

Durant six mois, l’artiste s’est imprégnée quotidiennement de la vie foisonnante et grouillante de cette mégalopole aux vingt millions d’habitants, dont les journées sont rythmées par l’appel du muezzin émanant des innombrables mosquées, toutes aussi ouvragées et élégantes les unes que les autres. Le Caire aux multiples facettes, ville posée à la limite du désert et des terres fertiles du delta du Nil, fleuve autrefois nourricier pour les populations peuplant ses rives, devenu aujourd’hui le transporteur des très gros bateaux de tourisme… Le Caire dont la partie sud est dominée par le plateau de Gizeh, et ses pyramides défiant le temps et les remous politico-religieux depuis plus de quatre mille ans, ville pleine de contrastes, véritable kaléidoscope de couleurs, de bruits et de parfums… C’est tout cela que Madeleine Jaccard a voulu transmettre, grâce à sa manière intense d’observer le monde autour d’elle. D’une scène ou d’un objet tout simple du quotidien, elle fait une œuvre d’art pleine de poésie, obéissant néanmoins à des stratégies picturales soumettant les choses et les situations à une transformation, devenue ornementale par la répétition des éléments. C’est ainsi que le visiteur découvre entr’autres le moustique, les oranges, les voitures, un rêve d’enfant ou les doigts d’or… Pour conclure, reprenons les propos de Fernand Jaccard parlant de l’artiste : « Que sa sensibilité, sa quête philosophique et l’originalité de ses œuvres, qui l’ont fait remarquer, lui ouvrent un avenir plein de satisfactions et de succès ». Texte et photos : ms

Madeleine Jaccard.

Abstraction et coloris font le charme de ces créations.


Nº 90

6 Barbara NICOLET, à Sainte-Croix ;

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

Profondément touchée par votre témoignage de sympathie et d’affection reçu lors de son deuil, la famille de Monsieur

a la tristesse de faire part du décès de Monsieur

Jean-Pierre RAYMONDAZ

Christian SCHEURER dit « Capitaine »

qui nous a quittés le lundi 2 décembre 2013 à l’âge de 62 ans. Un culte aura lieu en l’église de Lully, le vendredi 6 décembre 2013, à 14 heures, suivi de l’incinération.

vous remercie de l’avoir entourée par votre présence, votre message, vos dons ou vos fleurs, et vous prie de trouver ici l’expression de sa vive reconnaissance. Provence, décembre 2013

Adresse de la famille : Elisabeth Sangiuliano-Scheurer, Lécherollaz 65, 1470 Lully Cet avis tient lieu de lettre de faire part. Repose en paix.

Le personnel de la Fromagerie Tyrode à L’Auberson a le regret de faire part du décès de Monsieur

SERVICES RELIGIEUX

Cultes

Info-neige

Memento URGENCES AMBULANCE

144

SDIS Service de Défense Incendie et Secours 118 GENDARMERIE 117 ou 024 557 66 21 MÉDECIN DE GARDE Veuillez téléphoner au Centre de soins et de santé communautaire – Hôpital 024 455 11 11 PHARMACIE DE GARDE Cette semaine (2-8.12) Pharmacie Touré 024 454 10 10 La semaine prochaine (9-15.12) Pharmacie Touré 024 454 10 10 Dimanche de 10h30 à 11h30 MÉDECIN DENTISTE URGENCES Week-end et jours fériés  : la Police d’Yverdon vous renseignera 024 423 66 66.

PAROISSE RÉFORMÉE DU BALCON DU JURA Dimanche 8 décembre - Avent II 8h15 Sainte-Croix, cure 9h45 L’Auberson, temple, cène suivi de l’Assemblée paroissiale ÉGLISE CATHOLIQUE DE SAINTE-CROIX Samedi 7 décembre : 18h messe ÉGLISE ÉVANGÉLIQUE - Rue de France 4 Dimanche : 10h culte 18h culte portugais-français Mercredi : 19h30 culte portugais-français Vendredi : 19h30 culte portugais-français Samedi : 20h groupe de jeunes « Impact » ASSEMBLÉE CHRÉTIENNE Dimanche 8 décembre : 10h culte / 17h-19h goûter de l’Avent - bienvenue à chacun Mardi 10 décembre : 20h vidéo et partage, l’amour de Dieu /4 TÉMOINS DE JÉHOVAH Rue de la Sagne 14 Samedi : 16h, discours public sur sujet d’actualité 16h50, discussion sur un thème biblique

SANTÉ CENTRE DE SOINS ET DE SANTÉ COMMUNAUTAIRE CSSC 024 455 11 11 Hospitalisations en soins aigus Visites de 10h à 20h –Policlinique 24h sur 24 –Chirurgie programmée –Physiothérapie, chiropractie, radiologie, laboratoire

Billet du dimanche Il y a certains évènements relatés dans la Bible pour lesquels le langage poétique est indiqué. Il en va ainsi du récit de l’Annonciation et de ce dialogue tout à la fois déroutant et exemplaire entre l’ange Gabriel et la jeune Marie (Luc 1,26-38). Or, dans le recueil « Cantique », Jacques Chessex a écrit des poèmes sur une série de figures bibliques. Un de ces poèmes a pour titre précisément Annonciation : Si l’ange a parlé dans le songe Ou le songe est devenu l’ange La clarté avait remplacé la nuit Dans la pièce ou dans ma tête avait parlé une voix pure Rossignol ou commandement de père doux et autoritaire

Christian SCHEURER notre fidèle et sympathique chauffeur.

– Etablissement médico-Social EMS Visites libres – Centre d’Accueil Temporaire CAT Accueil de jour, animation – Renseignements sur les logements adaptés et sécurisés CENTRE MEDICO-SOCIAL (CMS) Av. des Alpes 18D – Sainte-Croix Lu-ven 8h00-18h00 058 450 30 30

Aide et soins à domicile : soins infirmiers, d’hygiène et de confort, aide au ménage et à la famille, ergothérapie, conseil social, repas à domicile, conseils nutritionnels. Consultation infirmière ambulatoire au CMS sur rendez-vous www.aspmad.ch – Repas à domicile 024 455 16 20

Bulletin d’enneigement sur le Balcon du Jura

reçu le mardi matin 3 décembre

Répondeur info-neige : 024 454 15 00 Chalet-info des Rasses : 024 454 48 09 www.sainte-croix-tourisme.ch SKI NORDIQUE (CLASSIQUE ET SKATING) T Ski alpin : 3 installations ouvertes dimanche 8 décembre à 9h00 aux Rasses. T Le GSFR (Groupement des Skieurs de Fond des Rasses) communique qu’environ 25 km de pistes praticables (styles : classique et skating) sont tracées entre Les Cluds-La Caravane-La Combaz-Les Rochats-Prises Gaille-La Ronde Noire. Attention aux passages en forêts. Complément d’information : www.gsfr.ch et 024 454 29 10. T L’Auberson : pistes fermées. T Piste pour skieurs avec chien 8 km et piste piétons Les Rasses-Les Cluds ouvertes. PATINOIRE DE L’AUBERSON : ouverte.

Annonciation La voix avait parlé je me taisais L’air était unique et frais Il me semblait que j’étais à la fois En train de mourir et de naître Ainsi la saison change imperceptible Et déjà certaine au vent clair Tout à coup j’étais très pesante Et je n’avais plus de poids Une force me clouait à mon lit comme au sol dur Une autre force m’élevait en l’air Etait-ce la même force ? Et moi étais-je la même au centre de cette clarté Qui cédait maintenant dans l’ombre À la seule lueur de mon cœur

L’aube était venue trop tôt ce matin-là Avec le chant du coq qui me faisait frissonner comme d’une crainte Alors se lever déjà plus lourde Passer le jour sans dire son secret Seigneur sans dire un mot Du Secret que je porte en moi Toujours en moi pour le règne Que le temps de l’Avent soit l’occasion de méditer toujours plus profondément le secret que Dieu a déposé en chacun de nous. Nicolas Monnier, pasteur


Nº 90

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

Au Royal cette semaine When I Saw You de Annemarie Jacir Avec Mahmoud Asfa, Ruba Blal, Saleh Bakri – Durée : 1h37 – 16 ans / suggéré dès 16 ans – Jordanie (2013) – Festival de Berlin, Prix du Meilleur Film asiatique – VO sous-titrée. Les 7 et 8 décembre, Week-end spécial : « Trigon fête ses 25 ans au Royal ». Discussions, films et cuisines du monde !!! En Jordanie, juste après la guerre des six jours, été 1967. Tarek, onze ans, vit avec sa mère Ghaydaa dans un camp palestinien. À chaque arrivée d’un transport de réfugiés, l’enfant espère revoir son père. Las d’attendre, comprenant mal la raison de son exil, Tarek prend un jour la poudre d’escampette, désireux de rentrer à la maison, en Palestine. Perdu dans le désert, le garçon est recueilli par un groupe de résistants qui le ramènent dans leur camp d’entraînement. Grâce à son don pour le calcul mental, il leur devient rapidement indispensable, mais le gosse ne rêve que de revenir chez lui et retrouver peut-être son père… Elle aussi empêchée de rentrer chez elle, la cinéaste palestinienne Annemarie Jacir, qui vit à Amman, a exorcisé son déchirement dans ce qui constitue son premier long-métrage de fiction. Elle a volontairement filmé à hauteur d’enfant, pour témoigner avec force et simplicité de l’absurdité de la situation, tout en entretenant quand bien même l’espérance… Vincent Adatte

Workers (avant-première !) de José Luis Valle Avec Jesus Padilla, Susana Salazar, Barbara Perrin Rivemar – Durée : 2h02 – 16 ans / suggéré dès 16 ans – Mexique (2013) – VO sous-titrée. Les 7 et 8 décembre, Week-end spécial : « Trigon fête ses 25 ans au Royal ». Discussions, films et cuisines du monde !!! Premier long-métrage remarquable d’un jeune cinéaste mexicain, «Workers» («Travailleurs») commence par un plan-séquence hypnotique. Quelqu’un observe un homme et une femme qui se passent une peluche de part et d’autre de la frontière séparant le Mexique et les Etats-Unis. L’homme qui s’émeut de cette scène, un Mexicain, est un père marqué par la perte de son fils en bas âge, alors qu’il servait au Vietnam, après être entré illégalement aux Etats-Unis. Après ce décès, sa femme l’a quitté. De façon alternée, le film s’attache à décrire le quotidien

étasunien de ces deux esseulés. Proche de la retraite, Rafael œuvre comme nettoyeur. Il est obligé de continuer à travailler car il est sans papiers et ne peut donc prétendre à toucher une pension. De son côté, Lidia doit veiller sur Princesse, un lévrier, qui a été désignée comme unique légataire par sa richissime et défunte maîtresse! Chacun à leur manière, ils vont tenter d’amadouer un destin qui les contrarie… Vincent Adatte

Il était une forêt de Luc Jacquet Avec Mchel Papineschi, Francis Halle– Durée : 1h18 – 6 ans / suggéré dès 8 ans – France (2012) – Documentaire. Au tout début du cinéma, les premiers spectateurs des «vues» Lumière s’émerveillèrent en découvrant l’action du vent sur les feuilles des arbres. On veut bien le croire aujourd’hui à la vision de «Il était une forêt», documentaire d’une beauté stupéfiante, qui voit s’animer la pousse des arbres jusqu’à leur taille de géants séculiers! Encore auréolé de l’Oscar et du César de «La marche de l’Empereur», le réalisateur français Luc Jacquet a pénétré au cœur des ultimes grandes forêts primaires des tropiques avec la complicité de Francis Hallé, célèbre botaniste et dendrologue s’il en est! Par le biais d’une plongée documentaire exceptionnelle dans un monde resté à l’état originel, le cinéaste retrace l’évolution de la forêt sur près de sept siècles. Grâce à des modélisations de la croissance des arbres en images de synthèse, le cinéaste réussit le pari fou de donner du mouvement et une intensité dramatique aux arbres, lesquels sont à priori immobiles et silencieux. Adeline Stern

The Orator de Tusi Tamasese Avec Fiaula Sanote, Tausili Pushparaj – Durée : 1h50 – 16 ans / suggéré dès 16 ans – Samoa / Nouvelle-Zélande (2013) – VO sous-titrée. Premier long-métrage jamais réalisé à Samoa, «L’Orateur» nous fait entrer de plain-pied dans une culture millénaire fascinante mais néanmoins méconnue… Cultivateur de taro (aussi appelé chou chine), Saili veut que ses voisins respectent les tombes de ses parents et cessent d’y faire leur plantation. En butte aux quolibets des membres de sa communauté, Saili revendique aussi la charge d’orateur qu’exerça jadis son père aujourd’hui décédé. Las, les anciens lui

7

Opéra-Passion

Casse-Noisette

Cinéma

Ballet de Piotr Illitch Tchaïkovski. Mercredi 11 décembre, 19h30 au cinéma Royal. Emporté dans un tourbillon enchanteur de flocons de neige et de danses féériques, ce grand ballet classique enchantera de sa magie de Noël les petits et les grands ! Avec un enchaînement de danses espagnoles, arabes, chinoises, russes, une danse de mirlitons, une valse des fleurs et, bien sûr, le grand pas de deux avant l’apothéose finale. Ce spectacle est à ne pas manquer !

refusent cet honneur à cause de sa très petite taille… Pour son premier long-métrage de fiction, le réalisateur Tusi Tamasese tisse son récit de façon virtuose, à l’exemple de ces nattes traditionnelles que les protagonistes du film ont toujours avec eux. Il assemble ainsi des histoires très diverses qui donnent matière à une évocation pleine d’émotion d’une communauté éprise de joutes oratoires… A mille lieues de toute bimbeloterie exotique, une vraie découverte! Vincent Adatte

An Episode in the Life of an Iron Picker de Danis Tanovic Avec Nazif Mujic, Senada Alimanovic, Semsa Mujic – Durée : 1h18 – 16 ans / suggéré dès 16 ans – Bosnie-Herzégovine / France / Slovénie (2013) – VO sous-titrée. Brut d’émotion, le cinquième longmétrage du réalisateur bosniaque Danis Tanovic tire son origine de la lecture d’un article de presse qui a suscité l’indignation du réalisateur de «No Man’s Land» (Oscar du meilleur film étranger en 2002, projeté au Royal en présence de Monsieur Pascal Couchepin)… Rentrant de son travail, Nazif découvre sa femme Senada enceinte au plus mal. Consulté, le médecin leur apprend que l’enfant à naître est mort et qu’il faut opérer la malheureuse de toute urgence. Mais la clinique locale refuse de pratiquer cette opération pourtant vitale, sous prétexte que ce couple de Roms n’a ni argent, ni assurance… Animé par le devoir impérieux de témoigner, Tanovic contacte Nazif et Senada et leur propose de revivre devant la caméra cette affaire «inconcevable», avec tous ses protagonistes, hormis les médecins incriminés qui s’y sont bien évidemment refusés… En résulte un film bouleversant, dont aucun être se prétendant humain ne saurait faire l’économie! Vincent Adatte

Le soir de Noël, Clara reçoit de son oncle un casse-noisette. Pendant la nuit, une merveilleuse féerie commence : dans le salon, les jouets s’animent et le Casse-noisette se transforme en prince… Cinq billets offerts aux abonnés du Journal.

Spectacles Ce soir, vendredi 6 décembre, concert de l’Anémone de Bullet, et du « Brass’Altitude » à 20h au temple de L’Auberson. Demain, samedi 7 décembre, conte musical « Le Chat Botté » à la Bibliothèque de Sainte-Croix, dès 6 ans CinéScène. Et le soir à 20h, à la grande salle de Bullet, soirée de l’Anémone, avec la « Percu du Chêne & Friends ».


Nº 90

8

Fenêtres

Le temps de l’Avent illumine le collège de Bullet « Chaque jour un petit volet, doucement, révèle un secret ». Cet extrait de poésie, que sont justement en train d’apprendre les élèves de cinquième de Bullet, est tout à fait transposable à la découverte, chaque soir, d’un nouveau vitrail magnifiquement réalisé par les élèves et leurs institutrices des deux classes du collège. N’hésitez pas à aller vous balader de ce côté-ci du village pour découvrir ces belles réalisations ! Texte et photos : Marie-Claire Champod

Pour Bullet comme pour L’Auberson, nous ne pourrons pas publier exhaustivement les « fenêtres » des calendriers de l’Avent, mais sélectionnerons l’une ou l’autre prise de nos photographes.

Photos : Christophe Carisey

Chez Christel et James Lambert.

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

À L’ Auberson aussi L’opération « fenêtres de l’Avent » est reconduite à L’Auberson. Là aussi, il vaut la peine de se balader à la nuit tombée pour admirer l’imagination et le goût de chacun. Chez Joseph Sports.

Chez Edith et Daniel Duperrex.


Nº 90

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

L’équipe des Remontées Mécaniques du Balcon du Jura vaudois est prête à vous servir !!!

9

Ski

Durant la semaine froide du 25 au 29 novembre 2013, ce ne sont pas moins de 6’000 m3 de neige qui ont été fabriqués au moyen des canons à neige, permettant de préparer en grande partie la couche de fond sur la piste principale, ceci grâce au travail de M. Alain Simon, chef technique et de Katia Cruchaud, cheffe d’exploitation nouvellement engagée.

Autres nouveautés de cette année : • Pour le confort des clients, les anciennes cartes magnétiques à enfiler dans les bornes d’accès vont disparaître au profit de la carte mains-libres rechargeable « Keycard » qui est rendue obligatoire pour tous les forfaits. Cette carte est vendue 5 francs à nos guichets et peut être utilisée dans un grand nombre de stations de Suisse romande notamment. La carte n’est pas reprise en fin de journée. Les clients peuvent également présenter leurs cartes provenant d’autres stations, dont la plupart sont compatibles avec notre système de billetterie. • Lié au changement mentionné ci-dessus, nous installons une caisse électronique ainsi qu’un appareil à cartes de crédit à notre départ du téléski « Le Couvert » aux Replans, permettant la recharge desdites cartes. • Une nouvelle dameuse « Pistenbully 6oo » sera livrée prochainement ;

elle complète et renouvelle le parc de machines utiles et nécessaires pour la bonne préparation quotidienne des 20 km de pistes du domaine.

L’équipe des RMBJV se réjouit de vous accueillir sur les pistes dès dimanche 8 décembre 2013 !!! Renseignements : www.ski-vaud.ch tél. station de départ : 024.454.22.40

La patinoire de L’ Auberson est ouverte

Patin

La saison d’hiver est bien lancée sur le Plateau des Granges, puisque la patinoire naturelle du Bas-de-laCombe est ouverte depuis mercredi passé déjà. Placée sous la responsabilité de la Commune de Sainte-Croix et gérée par quelques jeunes bénévoles du village, la patinoire accueille les amateurs tous les soirs de 19h à 22h, le mercredi aprèsmidi de 13h à 17h et le week-end de 10h à 17h. Sur place il est possible de louer des patins, de s’équiper dans un vestiaire chauffé et de se désaltérer à la buvette. Cette surface de glace entièrement naturelle étant directement tributaire de la météo et des températures, les conditions peuvent changer très rapidement. Il est donc possible de se renseigner en tout temps auprès de l’Office du tourisme de Sainte-Croix ou de consulter la webcam (www.sainte-croix-les-rasses-tourisme. ch). La patinoire offre une alternative complémentaire aux nombreuses activités hivernales proposées sur le Balcon du Jura. Elle est cependant éphémère et il

faut en profiter avant qu’elle ne fonde ou qu’elle ne soit recouverte de neige ! Texte et photo : P. Leuba

La patinoire du Bas-de-la-Combe.


Nº 90

10

Bullet

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

Conseil communal de Bullet

Procès-verbal de la séance du 28 octobre 2013

Nous terminons la publication du procès-verbal de la séance ordinaire du Conseil communal de Bullet du lundi 28 octobre 2013, reprenant au cours du point 6. Préavis n° 22-2013 – Demande de crédit pour le renouvellement du parc informatique & Gestion Électronique des documents « commission des finances ».

Réponse à Nono Müller : le droit de vue n’est pas une opposition valable à moins que ce soit un droit qui soit inscrit dans une servitude foncière, mais ce n’est pas le cas pour le bâtiment communal.

Au vu de ce qui précède, nous vous prions, Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les conseillers de bien vouloir prendre les résolutions suivantes : le Conseil communal de Bullet • Vu le préavis Municipal N° 22-2013 demande de crédit pour le renouvellement du parc informatique et l’installation d’un système de gestion électronique de documents (GED) • Entendu le rapport de la commission chargée d’étudier le dit préavis et considérant que cet objet a été régulièrement porté à l’ordre du jour décide • D’autoriser la Municipalité à procéder au remplacement du parc informatique et à la mise en place du nouveau système de gestion des documents (GED) • D’accorder à la Municipalité un crédit de 35’400 francs par le biais d’un compte au bilan à créer, cette dépense devra être amortie dans les 5 ans, • De permettre à la Municipalité de fi nancer ce crédit par un emprunt bancaire aux meilleures conditions du moment, • D’inviter la Municipalité à prévoir la formation du personnel administratif sur les systèmes d’exploitations Windows 2007 et sur les outils Offi ce 2012 et 2013 Jean-Franco Paillard : Je tiens à revenir sur le dernier point, soit d’inviter la Municipalité à prévoir la formation du personnel, que nous avons prévue en 2014. La séance aura lieu sur notre site de la commune de Bullet et est prévue dans le budget 2014. Laurent Margot : Quelles entreprises ont été mandatées pour établir ce projet ? Stéphane Guex : Nous avons mandaté la société Arc Logiciel qui fait notre maintenance actuelle. De plus, nous avons demandé aux entreprises René Faigle SA, qui nous a fait connaître ses programmes, et Devillard. Dès que le préavis sera accepté, nous mandaterons une société. Jean-Luc Passello : Je reviens au rapport de la commission des fi nances qui nous informe que le renouvellement du parc informatique diminuera le papier. C’est un vœu que nous avons toujours voulu depuis que nous avons l’informatique mais le papier n’a pas encore diminué. Olivier Chablaix : Est-ce que cette formation pourrait être ouverte au public ? Stéphane Guex : Elle pourrait être intéressante pour tout le monde mais la formation, que nous avons demandée, est spécifi que au bureau communal. Ce n’est sûrement pas intéressant pour une personne qui travaille sur autre chose. Cette formation sera ciblée à l’administration communale.

Murielle Guex : Est-ce prévu d’aménager le dépôt communal afin que les employés communaux se mettent à l’informatique. Cela pourrait être intéressant pour remplir certaines paperasses. Stéphane Guex : Nous n’avons pas prévu d’aménager le dépôt communal mais la fibre optique pourra peut-être créer des postes de travail. Les postes de travail à l’administratif seront polyvalents. De plus, je tiens à vous informer que nous y aurons accès avec deux de nos postes depuis l’extérieur, pour consultation du GED. Daniel Oguey : Pourquoi nous n’installons pas directement Windows 8 ? Stéphane Guex : Un serveur doit être très fi able. Nous avons pris la base pour que ce soit compatible avec nos programmes. Daniel Oguey : L’État ne subventionne pas les communes dans le domaine informatique ? Jean-Franco Paillard : Ce serait magnifique. Certaines communes s’unissent entre elles pour commander du matériel. Nous avons les mêmes systèmes informatiques que Sainte-Croix (info Services, Citizen) mais nous avons chacun notre système d’exploitation qui va très bien. Il aurait pu y avoir une volonté par laquelle les communes auraient pu demander une aide à l’État. Le Préavis n° 22-2013 concernant la demande de crédit pour le renouvellement du parc informatique & Gestion Électronique des documents est accepté à l’unanimité.

7. Propositions individuelles

Jean-Luc Passello : Je reviens sur la sortie du Conseil communal qui est prévue au printemps prochain. Une proposition de descendre les gorges de l’Orbe et visiter la centrale qui a été rénovée, a été faite au dernier Conseil. Si quelqu’un a d’autres propositions à faire, sinon nous partons sur ce projet. Nous avons besoin d’un groupe de travail pour ce projet. Mme Geneviève Rolaz, MM. Daniel Oguey et Jean-Luc Passello forment un groupe de travail. M. Jean-Luc Passello remercie les deux membres pour leur engagement. Norbert Müller : J’aimerais revenir sur le bâtiment de la Grand-Vy sur le terrain de la hoirie Sueur. Le bâtiment communal sera diminué de valeur. Est-ce possible de faire opposition ? Michel Bornoz : Je vais essayer de répondre au mieux avec les informations que nous avons à ce jour. Pour l’instant, aucun dossier de mise à l’enquête n’a été

déposé à la Commune, la hoirie Sueur est toujours propriétaire de ce terrain. Le dossier est en cours et va être déposé. Concernant l’opposition, toute personne a la possibilité de faire opposition. Le droit de vue n’est pas une opposition valable à moins que ce soit un droit qui soit inscrit dans une servitude foncière, mais ce n’est pas le cas pour le bâtiment communal. Chacun peut venir consulter le dossier et faire une opposition, mais elle doit être fondée. Evelyne Chablaix : Au dernier Conseil, je vous avais demandé pour les panneaux à l’entrée du village et rien n’a été entrepris depuis-là. Jean-René Bernardi : C’est au programme. Evelyne Chablaix : Est-ce que c’est possible de fermer les portes de la minidéchetterie ? Jean-René Bernardi : Je suis d’accord mais, d’après les employés communaux, il y a une mauvaise odeur dès que nous ouvrons la petite porte. Jean-René Bernardi : Dans mes communications, je vous ai parlé que les factures du hangar et de la mini-déchetterie étaient comptabilisées. J’ai les copies des factures précises si vous êtes intéressés. Evelyne Chablaix : A quoi en est le bâtiment du Stand de Tir ? Jean-René Bernardi : Nous avons reçu quelques oppositions à cause du bruit. Ce projet est en attente. Séance levée à 20h50. Au nom du Conseil communal Le Président : Jean-Luc Passello La Secrétaire : Fanny Tinguely

Impressum Éditeur responsable : Société coopérative du Journal de Sainte-Croix et Environs Rédaction – Administration – Imprimerie – Éditions : Rue de la Sagne 17b 1450 Sainte-Croix Tél. 024 454 11 26 Fax 024 454 29 80 Courriel : journal@jsce.ch Abonnement 2013 (TVA comprise) : 1 an : Fr. 105.– 6 mois : Fr. 55.– Prix au numéro : Fr. 1.50 Publicité 2013 (TVA comprise) : Annonces (larg. 27 mm.) : Fr. 0.48 le mm. Réclames (larg. 27 mm.) : Fr. 0.62 le mm. Première page (larg. 27 mm.) : Fr. 0.70 le mm. Délai pour le dépôt des annonces et communiqués : Lundi à 14h pour le nº de mercredi et mercredi à 14h pour le nº de vendredi. Tirage : 2’200 ex. Tous ménages : 3’650 ex.


Nº 90

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

11

35 ans Partage, Rencontre, Animation, Découverte

Conter, raconter et chanter Noël Il y a 35 ans… une belle histoire est née entre le PRAD et son fidèle public. Tout commence par un conte : il était une fois…des gens qui voulaient répandre ce que la vie a de plus précieux : le Partage, les belles Rencontres, une Animation joyeuse, et la Découverte de notre monde. Oui ! Le PRAD (Rencontre des aînés) est tout ça et encore plus. Jeudi le 12 décembre 2013 à 14h30 aura lieu, au foyer Alexeï Jaccard à Sainte-Croix, notre troisième rencontre de la saison. Des contes et chants de Noël viendront réjouir nos cœurs et nos âmes d’enfants. Mme Thérèse Aubert, Mme Françoise Renaud, Mme Claudine Martin, M. Alain Mieville, nous ont préparé un spectacle qui saura sûrement nous plaire et nous mettre dans l’ambiance des fêtes de fin d’année. Comme d’habitude, après la représentation, nos bénévoles se feront un plai-

sir de vous servir un goûter de circonstance. Profitez de ce bel après-midi de fête et de réjouissance pour inviter vos ami(e)s. Nous vous attendons en grand nombre. Madeleine Kreitmann

Notre coup de cœur de Noël

Comment bien laver son mammouth laineux

Librairie

Kate Hindley Enfin ! LE guide pour apprendre à laver son propre mammouth laineux est sorti en librairie ! Attendu depuis si longtemps, à ne pas manquer ! Voici un album très drôle et attendrissant, un livre qui se veut léger et sans prétention. Il convient aux enfants à partir de 4 ans. Avec des illustrations très douces et un thème… inédit ! Line et Pauline

Editions Milan Paru en octobre 2013 Relié, CHF 18.50

 

 

 

Les profs de l’école de musique du Balcon du Jura font collaborer leurs ensembles musicaux

Musique

L’Harmonie La Pastorale de Doubs, sous la direction de Mathieu Martinez professeur à l’EMBJ, avait invité samedi dernier La Montagnarde de Bullet pour la première partie de son concert. Mathieu Martinez et Antoine Rabut se connaissent bien. Le premier enseigne le solfège ainsi que le saxophone, il dirige également l’Instrum’ de l’Auberson ; le second se charge des cours de trompette et dirige, depuis un an, la Montagnarde de Bullet. Trouver une deuxième partie pour un concert annuel n’est pas toujours chose facile, surtout si l’on ne veut pas faire exploser le budget. Alors, s’appuyer sur son réseau de connaissances est doublement gagnant  : cela permet à d’autres musiciens de se produire et bien souvent, la fraternisation des échanges permet de « rendre la pareille » lors de futures manifestations. C’était surtout l’occasion pour les Bullatons de rejouer une partie du programme du concert de novembre dernier. Les échanges ne s’arrêtent pas aux sociétés entières car, dans les rangs de l’Harmonie, on a pu apercevoir des musiciens bien connus de ce côté-ci de la frontière. Pour certains, il s’agit juste de renfort, alors que d’autres ont choisi de partager leur

passion musicale tout au long de l’année en faisant partie de la société. L’Harmonie de Doubs compte une quarantaine de membres. Ils ont deux rendez-vous d’importance durant l’année : le concert d’automne et une soirée spectacle au printemps. Au mois de mai l’année prochaine, ils proposent une soirée sur le thème de l’émission : « Danse avec les stars », ça risque bien de valser ! Les musiciens de la Montagnarde avaient prévu leur coup en prenant un bus pour le déplacement outre-frontière. Le directeur les avait bien avertis « Là-bas on sait quand on y va, mais on se sait jamais quand on en revient ». Effectivement, après les prestations des deux sociétés, les hôtes avaient préparé un apéro et un repas. Le retour qui était initialement prévu vers minuit, s’est finalement étiré à trois heures du matin ! Texte et photo: Marie-Claire Champod

Mathieu Martinez à la direction de l’Harmonie La Pastorale de Doubs.


Nº 90

12

Nature et jardins Texte et photos Pierre Cardinaux

Pennisetum à feuilles rougeâtres.

Sainte-Croix, vendredi 6 décembre 2013

La plante du mois (conseillée aussi pour le Balcon du Jura)

LES GRAMINÉES O R N E M E N TA L E S Famille : Poacées (anc. Graminées). Espèce : Briza, Carex, Cortaderia, Festuca, Miscanthus, Panicum, Pennisetum,Stipa. Et beaucoup d’autres. Variétés : voir sur catalogues ou l’excellent ouvrage « Arbres et plantes pour nos jardins, édité par l’association des pépiniéristes suisses (en vente dans les commerces de la branche). Nom français : Brize, Carex, Herbe des pampas, Fétuque, Roseau de Chine, Panic, Pennisétum, Stipe. Noms populaires : pour beaucoup, « graminées décoratives ». Nom allemand : Zier-Gräser. Anglais : Ornamental Grass. Origine : selon les espèces, toutes les régions tempérées du globe. Rusticité : les espèces proposées chez nous sont en général très rustiques, également pour notre région, compte tenu du suivi des conseils sur les protections hivernales. Calamagrostis à feuilles panachées. Hauteur : de 20 cm à plus de 2 mètres. Fleurs et floraison : comme toutes les graminées, elles forment des épis au sommet d’une tige fine et souple. Les formes et apparences des épis sont par contre très diverses. Exposition : ensoleillée de préférence, et jusqu’à mi -ombre. Il y a quelques espèces se plaisant aussi à l’ombre (Carex grayi et pendula, Luzula). Substrat : les graminées décoratives apprécient en général les bonnes terres végétales, légères et aérées. Lors de la plantation, on peut les améliorer avec du terreau ou du sable. Utilisation : en plante solitaire pour les espèces hautes, autrement comme variation, allégement et légèreté dans les plates- bandes de vivaces et dans les rocailles. Les paysagistes en font souvent des plantations uniques sur de grandes surfaces en décoration autour de bâtiments, de cours intérieures, ou pour alléger les zones trop bétonnées (voir dans le Y Parc à Yverdon, vers le giratoire). Feuillage : les feuilles sont en général vert clair à vert foncé. Beaucoup d’espèces ont des variétés bicolores ou panachées. Certaines sont même brunâtres voire bleutées pour la fétuque (festuca glauca). Multiplication : par semis et division de touffe. Parasites, problèmes : elles sont relativement peu sensibles aux problèmes parasitaires, mais sont de temps en temps atteintes par les maladies des « taches foliaires » ou des rouilles et oïdium. La mort des plantes par dessèchement ou pourriture des racines provient en général d’un mauvais sol, trop humide ou compact. Il est recommandé de bien nettoyer les plantations, de les diviser et de les replanter de temps en temps, si nécessaire. Soins en cours de végétation : les graminées ornementales, surtout les deux premières années et si elles sont en groupe, demandent de bons Cortaderia ou Gynerium. désherbages dès qu’elles sont envahies de mauvaises herbes. Surtout s’il s’agit d’autres graminées vivaces comme le Chiendent, l’herbe des Bermudes ou autres graminées agricoles. En fin d’automne ou d’hiver, il est nécessaire de les faucher à 5 ou 10 cm. pour leur permettre de mieux repartir en végétation (voir aussi ci-dessous). Après quelques années de culture, le centre de la touffe se dégrade assez souvent, soit par maladies des racines, soit par étouffement. Il est alors urgent de diviser les parties encore saines de la touffe et les replanter après avoir désinfecté le sol avec un produit fongique. Une protection hivernale pour les espèces délicates (Cortaderia, certains Miscanthus, Pennisetum, Stipa), pourra s’effectuer par une couverture de feuilles ou de paille, ou encore d’un film d’Agryl. Certaines variétés sont à tailler au printemps plutôt qu’en automne, et ces informations sont indiquées sur les conseils de cultures de l’étiquette. Autres variétés intéressantes : le monde des graminées décoratives est immense et nous convions tout intéressé à se procurer un ouvrage spécifique à ces espèces. Informations du jardinier : Les graminées ornementales sont de plus en plus utilisées par les paysagistes et les jardiniers de villes, et nous en sommes absolument enchantés. Il est vrai qu’elles apportent une certaine légèreté et un sentiment de calme dans les jardins souvent trop chargés en arbustes, vivaces et autres aménagements paysagers. Le fait que leurs belles inflorescences en épis souples se balancent à la moindre brise, amène comme un souffle de vitalité dans les jardins. D’autre part, leur feuillage fin et lancéolé spécifique à ces espèces, ne laisse aucun regard indifférent alors que bien des fleurs parmi les plus belles, mais souvent trop fréquentes (bégonias, géraniums, chrysanthèmes, rosiers) n’attirent plus obligatoirement le passant lambda. Il est indiscutable que la fameuse « herbe des Pampas » reste l’espèce reine dans cette famille. Mais essayez les autres, vous en serez enchantés.

90 v 6 décembre 2013  
Advertisement