Issuu on Google+

JA – 1450 STE-CROIX

Journal officiel des communes de Sainte-Croix, Bullet et Mauborget Nº 85

1.50 fr

Paraît le mercredi et le vendredi

Sainte-Croix, mercredi 20 novembre 2013

Bastien Chevalier - du Meuble à la Montre

MAS

Les œuvres marquetées ainsi que les toiles de Bastien Chevalier s’exposent jusqu’au 2 mars 2014 au Musée des Arts et des Sciences à Sainte-Croix. Impressions et découvertes lors du vernissage de l’exposition vendredi 15 novembre dernier.

Photos : Christophe Carisey

L’histoire de ce jeune artiste c’est un peu l’histoire de l’élève qui égale le maître. Formé en ébénisterie à Yverdon, rejoignant ensuite l’équipe de Philippe Monti à Sainte-Croix, le jeune homme se perfectionne avec Jérôme Boutteçon, lauréat en 1994 du prestigieux titre de meilleur ouvrier de France. Riche des connaissances acquises, Bastien décide il y a dix ans de voler de ses propres ailes. Né avec les années graffitis dont il s’inspire, son style reflète largement l’art urbain, se démarquant ainsi de la pratique traditionnelle. Mais la marqueterie d’art est un monde exigeant et les débuts sont difficiles. Pourtant, lorsque le talent se fait l’allié de la ténacité, la réussite est au bout du chemin. Elle lui ouvre les portes du rêve avec Reuge et François Junod, mais aussi de l’horlogerie de luxe, avec des grands noms tels que Vianney Halter, Saskia Maaike, Yvan Arpa ou encore Parmigiani. De nombreux prix sont venus depuis lors récompenser l’originalité, la minutie et le savoir-faire du jeune marqueteur.

Vendredi soir au MAS, c’est le maître, Jérôme Boutteçon, qui a pris la parole pour parler de l’élève. Et l’émotion dans sa voix en disait plus long que bien des discours. « Je suis arrivé ici avec un certain esprit critique, mais la qualité du travail présenté est très élevée. Bastien est actuellement le meilleur scieur de marqueterie au monde ! ». Sans aucun doute une phrase très forte.

Petits et grands à la découverte de l’expo. Batracien de bois.

Galerie-photos sur www.jsce.ch

La première œuvre de Bastien Chevalier, après sa découverte du travail de Jérôme Boutteçon, lors d’un passeport-vacances dans l’entreprise Philippe Monti.

Cadran de montre en marquetterie.

Et lorsque l’on sait que le sciage représente une part très importante du travail de l’artisan, l’on comprend mieux où se niche l’immense talent de l’artiste. Jérôme Boutteçon n’a pas manqué non plus de souligner le rôle important joué par Philippe Monti dans cette belle aventure. La marqueterie figurative et hyper réaliste est entrée en Suisse en passant par Sainte-Croix, elle est désormais magnifiée par les œuvres de Bastien Chevalier.

À découvrir au Musée des Arts et des Sciences de Sainte-Croix tous les dimanches ou sur demande préalable, jusqu’au 2 mars prochain. P. Leuba

Jérôme Boutteçon et Bastien Chevalier.


Nº 85

2

Publication

Sainte-Croix, mercredi 20 novembre 2013

Criminalité en Suisse, un état des lieux Dans le contexte combien actuel des débats qui ont lieu au Tribunal correctionnel du Nord vaudois au sujet de l’affaire Skander Vogt, ou celui du conflit entre les pouvoirs judiciaires et législatifs suite au meutre de Marie, ou encore la récente mesure d’internement prononcée le 6 novembre 2013 à l’encontre d’un Algérien de 27 ans par le Tribunal cantonal de Lausanne, l’ouvrage de Marie-Hélène Miauton, fondatrice de l’Institut M.I.S Trend, aujourd’hui chroniqueuse hebdomadaire au quotidien « Le Temps », vient à son heure. Non pas pour mettre de l’huile sur le feu, ni pour proposer d’emblée des solutions miracles concernant l’exécution des condamnations pénales, mais déjà pour essayer de comprendre comment et pourquoi l’on en est arrivé là. Marie-Hélène Miauton souligne, dès les premières pages de son travail, la complexité de l’organisation judiciaire horizontale et verticale en Suisse, de même au niveau des Cantons (p. 45 à 52). En véritable statisticienne, elle a recueilli pour son enquête des opinions politiques parfois divergentes, des avis journalistiques et des données

chiffrées, puis en propose une synthèse et une interprétation accessibles aux noninitiés. Son constat n’est pas idéologique. Les faits et les chiffres qu’elle avance sont tous rigoureusement référenciés par plus de 340 brèves notes de bas de page, mais qui n’alourdissent jamais le contenu des dix chapitres de ces 200 pages, auxquelles il faut ajouter 9 annexes sous forme de tableaux ou graphiques. Bien sûr, ce n’est pas de la littérature « édifiante », et le résultat de cette recherche ne se lit pas comme un roman, mais pas non plus comme un réquisitoire. Certes, l’auteure ne mâche pas ses mots, cite en les nommant de nombreuses personnalités impliquées dans ce domaine, mais toujours avec cette intention d’ouvrir quelques pistes pour tenter d’amé-

liorer les choses. Ainsi, par exemple, le chapitre dixième, intitulé : De l’urgence d’une réforme. Il est situé directement après le précédent, celui qui traite des responsablités des différents acteurs : ceux qui travaillent au respect des lois, ceux qui les rédigent et les édictent, les exécutifs qui décident de leur application, et enfin celles et ceux qui font le métier de la « bien-pensance », cette idéologie de l’indulgence et de l’excuse qui flotte aujourd’hui dans l’air du temps… (ici sans majuscule !) En résumé, il faut prendre le temps et la peine de lire ce très récent ouvrage, et déjà pour se faire une opinion personnelle fondée sur la réalité. On comprendra mieux, par exemple, les enjeux actuels et les coûts des accords de Schengen, mis en relation avec la criminalité en Europe. Adsl

Portrait

Une rédaction – un visage – une identité Texte et photo : Cédric Cachemaille À l’occasion du 25e anniversaire de votre Journal, fêté le 26 octobre, un petit tour en questions à ceux qui vous le préparent.

Marinette Dessiex 71 ans, Sainte-Croix Retraitée

« Nous naissons pour ainsi dire provisoirement quelque part. C’est peu à peu que nous composons en nous le lieu de notre origine, pour y naître après coup, et chaque jour plus définitivement », comme moi à Sainte-Croix. Quels sont vos loisirs ? Les Samaritains, le PRAD, le COSNY (cercle ornithologique et de sciences naturelles d’Yverdon), l’ASPr (association suisse des paralysés), la lecture, la musique. J’aime faire du vrai bénévolat. Depuis quand travaillez-vous pour le Journal de Sainte-Croix et environs ?

Depuis le 8 décembre 1988. Note Le portrait paru vendredi dernier concernait bien entendu

Quel est votre domaine d’écriture préféré ?

Le PRAD, la Guilde de la musique de chambre, les expositions de peintures (aussi les peintres exposant à l’extérieur).

M. Adalbert JAQUES.

Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de travailler pour le journal ?

Nos excuses.

Êtes-vous née à Sainte-Croix ?

Je suis née à la maternité de Lausanne, et j’aimerais ajouter ce que Rainer Maria Rilke a dit, et qui est une évidence pour moi, avec mon parcours difficile :

Comme j’étais chargée de presse pour cinquante-sept sections de Samaritains, cela m’a donné l’envie de collaborer aussi au Journal de Sainte-Croix, afin de couvrir d’autres évènements, cela était une évidence pour moi.

Miauton Marie-Hélène, Criminalité en Suisse, la vérité en face, éd. Favre SA, Lausanne, octobre 2013, 211 p., ISBN 978-2-8289-1396-0.

Tous ménages ce vendredi 22 novembre, puis le 13 décembre…

Impressum Éditeur responsable : Société coopérative du Journal de Sainte-Croix et Environs Rédaction – Administration – Imprimerie – Éditions : Rue de la Sagne 17b 1450 Sainte-Croix Tél. 024 454 11 26 Fax 024 454 29 80 Courriel : journal@jsce.ch Abonnement 2013 (TVA comprise) : 1 an : Fr. 105.– 6 mois : Fr. 55.– Prix au numéro : Fr. 1.50 Publicité 2013 (TVA comprise) : Annonces (larg. 27 mm.) : Fr. 0.48 le mm. Réclames (larg. 27 mm.) : Fr. 0.62 le mm. Première page (larg. 27 mm.) : Fr. 0.70 le mm. Délai pour le dépôt des annonces et communiqués : Lundi à 14h pour le nº de mercredi et mercredi à 14h pour le nº de vendredi. Tirage : 2’200 ex. Tous ménages : 3’650 ex.


Nº 85

Sainte-Croix, mercredi 20 novembre 2013

Au Journal

Journée Oser les Métiers Le bureau est l’endroit où les employés réalisent le journal sur des ordinateurs Mac. Ils améliorent également les photos… La pause café est à peu près à 9 heures 13 et elle se finit à peu près à 9 heures 26. La salle d’imprimerie est bourrée de machines : une sert à imprimer, une autre sert à couper le papier, une autre à le plier. Après avoir été imprimé, plié et coupé, le papier est amené à deux personnes qui assemblent les différentes parties du journal.

Il y a quatre couleurs dans le journal : magenta, cyan, jaune et noir. Le chef en personne est monsieur JeanClaude Piguet. Il n’a point de second. Le photographe est monsieur Christophe Carisey. Il s’occupe du traitement des photos. L’imprimeur est monsieur Gandolfo Maccaluso. Les personnes qui font le journal sont madame Sophie Mermod et monsieur Allan Müller. Loup-Gabriel Alloati, 11 ans Au Journal de Sainte-Croix jeudi 14 novembre pour la Journée Oser les Métiers

Exposition dès le 23 novembre

Atelier Verre de Terre L’atelier « Verre de Terre » présente Bertrand Monney, un ami de longue date qui, très tôt, découvre au travers de la photo comme une sensation de liberté. C’est au cours de balades qu’il observe et prend son temps avant de déclencher son appareil. Saisir un détail, une lumière, une expression... Inutile de chercher l’extraordinaire, il est là, tout près.

Sommaire

Bastien au MAS 1 Publication 2 Portrait express 2 JOM au JSCE 3 Exposition photo-terre 3 Info-délits 3 Clin d’Oeil 5 Ludothèque 5 Memento 6 Au Royal 7 Armée du Salut 7 Commémoration 8

Alix, comme chaque année, vous présente avec joie ses nouvelles réation en argile. Statues, vaisselles, tableaux, c’est avec bonheur et amour qu’elle les façonne. Bienvenue à la rue du Jura 1, à Sainte-Croix, du 23 novembre au 24 décembre, de 14h à 18h (sauf le lundi).

Loup-Gabriel Alloati, en « JOM » au Journal.

Commune de Sainte-Croix - Octobre 2013 - Info-délits

Police

Cela s’est passé chez vous Cinq auteurs de délits ont été identifiés et arrêtés. Le 1 er, rue des Anémones, annonce de la présence d’un individu suspect; recherches négatives.

Sainte-Croix Le 1er, chemin de la Jonction, vol par effraction dans une entreprise ; nuit du 21 au 22, chemin des Hêtres, vol par effraction sur un chantier; nuit du 27 au 28, rue des Arts, dommages sur un véhicule ; le 28, chemin du Rocher, vol par effraction dans une habitation ; le 28, place du Pont, vol dans un commerce.

L’ Auberson Le 16, Vers-la-Five, dommages sur du matériel agricole ; nuit du 21 au 22, chemin du Crêt, vol par effraction dans une villa.

Conseils du mois Vol de collier par ruse ! Depuis plusieurs mois, la Suisse connaît de nombreux cas de vols à l’astuce de colliers, et notre canton n’est pas épargné par ce phénomène. Les auteurs agissent à deux ou trois et circulent en voiture portant des plaques étrangères. Ils s’arrêtent au bord de la route pour aborder principalement des personnes âgées, majoritairement des femmes, et demandent un renseignement qui est souvent l’emplacement d’un hôpital. Lorsque les voleurs ont obtenu leur renseignement, l’un d’entre eux (généralement une femme) descend de l’auto et, en guise de remerciement, prend la victime dans ses bras et en profite pour lui

subtiliser son collier, parfois en le remplaçant par une chaîne sans valeur. Une fois leur forfait commis, ces individus quittent rapidement les lieux. Le vol n’est découvert que plus tard.

Conseils ☺ Tenez les inconnus à distance lorsqu’ils s’adressent à vous dans la rue ! ☺ Quittez rapidement ces gens si vous êtes harcelé ou s’ils se font trop pressants. Au besoin, demandez de l’aide aux autres passants ! ☺ Avisez immédiatement la police si ce stratagème a été utilisé à votre endroit ! N’hésitez pas à sensibiliser vos aînés, vos voisins et votre famille ! Willy Mermod, adjudant www.petitchaperonrouge.com

3


Nº 85

4

Vente de Noël Vendredi 22 novembre de 17h à 20h Samedi 23 novembre de 9h à 15h Maison de paroisse de Sainte-Croix (Alpes 6) Samedi à midi : quinoa et autres spécialités Foulards - Décorations de Noël Fruits frais « TerrEspoir » - Artisanat - Buvette.

à L’Auberson Tél. 079 378 39 47

ce vendredi 22 novembre 2013 puis le 13 décembre…

CINÉMA ROYAL

Jeudi 21 novembre à 20h00 (entrée 10.-) : « Left Foot Right Foot » - évènement Vendredi 22 novembre à 20h30 : « Attila Marcel » - à découvrir Samedi 23 novembre à 18h00 : « Les garçons et Guillaume, à table ! » Samedi 23 novembre à 20h30 : « Attila Marcel » Dimanche 24 novembre à 16h00 : « Turbo » - 3D Dimanche 24 novembre à 18h00 : « Left Foot Right Foot » Dimanche 24 novembre à 20h00 : « Les garçons et Guillaume, à table ! »

Cherche garage

Tousménages

Sainte-Croix, mercredi 20 novembre 2013


Nº 85

Sainte-Croix, mercredi 20 novembre 2013

5

Matinée dédicace chez Clin d’Oeil Un public assez nombreux s’est donné rendez-vous samedi 9 novembre à 11h00 dans la librairie de SainteCroix pour écouter la conférence donnée par M. Daniel Glauser, à l’occasion de la sortie de son nouvel ouvrage « Histoire et avenir des fermes vaudoises », illustré par les photographies de Mme Claudine Glauser. Lorsque cet ethno-géographe du Balcon du Jura se fait contacter par les éditions Favre pour rédiger un ouvrage sur les fermes vaudoises, sa première réaction a été de se dire que tout ou presque avait déjà été écrit sur le sujet par le passé. Mais après réflexion, il s’est attelé à la tâche demandée, afin de pouvoir offrir au public un ouvrage présentant la synthèse des divers travaux qui avaient déjà été effectués, et surtout de présenter l’avenir de ces anciennes demeures, en abordant la thématique des travaux de réhabilitation et de réaménagement de ces bâtiments. Comme le souligne le conférencier d’un matin, ce canton de Vaud, c’est d’abord un foisonnement de paysages très différents les uns des autres, qui se reflètent dans les nombreuses et diverses architectures des fermes, ainsi que dans leurs systèmes d’exploitation tout aussi divers et variés. Daniel Glauser s’est d’abord attaché à présenter les différentes typolo-

Actualité littéraire

gies de ces maisons, mais aussi l’évolution architecturale rurale dans le temps. Il passe en revue tous les aspects de la demeure : enveloppe du bâtiment, aménagement intérieur, toiture… ces fermes qui jalonnent nos paysages vaudois n’auront bientôt plus de secret pour le lecteur profane qui découvre cet ouvrage.

L’histoire des fermes, certes, mais aussi leur avenir ! Sur la base de nombreuses visites auprès des propriétaires ayant effectué des travaux de restauration de leur habitation, l’auteur profite de donner aussi un petit « guide pratique de rénovation » à l’usage des propriétaires de telles bâtisses, abordant des thèmes aussi variés que le respect des matériaux de couverture, les problèmes d’isolation ou la pose de capteurs solaires. Une jolie manière de montrer que ces bâtiments si connus de nos paysages, et qui font intégralement

partie de notre patrimoine architectural vaudois, ont encore une très riche histoire à vivre dans les années futures. Rachel Gueissaz

Bourse aux skis 2013

Les amateurs des joies hivernales ont répondu « présent » au rendez-vous Cette nouvelle édition de la bourse aux skis, en ce samedi 16 novembre, a pleinement répondu aux attentes des organisateurs et du public venu y assister : un grand choix en skis, snowboards, bottes et habits attendait les personnes recherchant de bonnes affaires pour s’équiper en vue cette nouvelle saison de sports d’hiver. Texte et photos : R. Gueissaz

Dès l’ouverture, les clients étaient là !

Un bon choix dans les skis de fonds. On cherche chaussure à son pied…

Daniel Glauser… photographié par Claudine Glauser !

Ludothèque


Nº 85

6

Memento

SANTÉ CENTRE DE SOINS ET DE SANTÉ COMMUNAUTAIRE CSSC 024 455 11 11 Hospitalisations en soins aigus Visites de 10h à 20h –Policlinique 24h sur 24 –Chirurgie programmée –Physiothérapie, chiropractie, radiologie, laboratoire – Etablissement médico-Social EMS Visites libres – Centre d’Accueil Temporaire CAT Accueil de jour, animation – Renseignements sur les logements adaptés et sécurisés CENTRE MEDICO-SOCIAL (CMS) Av. des Alpes 18D – Sainte-Croix Lu-ven 8h00-18h00 058 450 30 30 Aide et soins à domicile : soins infirmiers, d’hygiène et de confort, aide au ménage et à la famille, ergothérapie, conseil social, repas à domicile, conseils nutritionnels. Consultation infirmière ambulatoire au CMS sur rendez-vous www.aspmad.ch – Repas à domicile 024 455 16 20 BUREAU MOYENS AUXILIAIRES (BuMA) En Chamard 55 B 1442 Montagny-p.-Yverdon 024 424 39 70 Loc./vente moyens auxiliaires, mat. soins & hygiène, Sécutel

Lu à ve 9h00-12h00 / 13h30-17h30 TMR - Transport de personnes à mobilité réduite 6 jours sur 7 (en coll. avec le serv. bénév.) 024 425 25 25 URGENCES SANTÉ Service d’ambulances 144 OSTÉOPATHIE 024 454 55 55 PÉDICURE 024 454 15 09 – 079 672 51 50 CONTRÔLE DES CHAMPIGNONS Les lundis de 15h à 17h30 au premier étage de l’Hôtel de Ville de Sainte-Croix.

Sainte-Croix, mercredi 20 novembre 2013

SERVICE MAMANS DE JOUR Mme Solange Mosimann 024 557 20 00 GARDERIE «Les Trolls» 024 454 27 94 Du lundi au vendredi de 6h30 à 18h30. Halte-garderie : selon places disponibles. Merci d’aviser auparavant au 024 454 27 94 PETITE ENFANCE Visites à domicile. Rencontre parents-enfants 0-6 ans : mardis 9h-11h, ludothèque (infirmière tous les 15 j.). Tél. lu-ve (9h-12h; 14h-16h) 0844 811 721 UAPE – «Ô Tablier Bleu» UNITÉ D’ACCUEIL POUR ÉCOLIERS Av. Gare 14 lundi-mardi-jeudi-vendredi, 11h30 à 14h, et 15h30 à 18h30 079 686 65 01 ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE Tél. jeudi de 9h-10h 0844 811 721 REPAS CHAUDS À DOMICILE Rue des Rasses 8 076 240 36 74 079 243 38 13 – 079 339 10 08

SOCIAL VESTIAIRE Rue Neuve 13 Ouvert les 1er et 3e jeudis du mois, de 14h à 18h CROIX-BLEUE DU NORD VAUDOIS Section vaudoise, av. de la Gare 31, 1022 Chavannes-Renens info@croix-bleue.ch www.croix-bleue.ch 021 633 44 32 SOS FUTURES MAMANS Rue de l’Industrie 21 024 426 52 52 Ouvert tous les jeudis de 14h à 17h SOS ALCOOL Ecoute professionnelle et dans l’amitié 24 heures sur 24, 7 jours/7 Tél. 0848 805 005 ESPACE PRÉVENTION

Permanences, cours et ateliers en petits groupes, consultations, entretiens individuels, groupes d’échanges, actions spéciales. Par des professionnels de la santé, toute l’année Tél. 0844 811 721

LOISIRS BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES Sainte-Croix, rue de l’Industrie 13-15 Ouverte mardi 15h30-18h, jeudi 18h-19h et samedi 10h-12h 024 454 25 22 – 024 454 49 67 L’Auberson, Collège Ouverte jeudi de 17h30 à 18h30 024 454 26 27 LUDOTHÈQUE ARLEQUIN Sainte-Croix, rue de l’Industrie 13-15 Ouvert mardi et jeudi 16h-17h30, samedi 10h11h30 Rencontres Petite Enfance : mardi 9h-11h 079 710 50 55 MUSÉE BAUD L’AUBERSON Ouvert tous les samedis de 14h à 17h. Tous les dimanches et jours fériés de 10h à 12h et de 14h à 18h. Sur demande dès 10 personnes. 024 454 24 84 CIMA (Centre international de la mécanique d’art) Rue de l’Industrie 2; mardi à vendredi : visites guidées à 15h ; samedi et dimanche : visites guidées à 14h et 15h30. 024 454 44 77 MAS (Musée des Arts et des Sciences) Avenue des Alpes 10 O uver t l e di m anche de 14h à 17h. ou sur demande pour groupes 024 454 44 77 PISCINE COUVERTE Grand Hôtel des Rasses 024 454 19 61

SERVICES Administration communale SAINTE-CROIX Rue Neuve 10 Lu-ma-me-ve 8h30-12h, 13h15-16h30 Je 8h30-12h, 13h15-17h30 024 455 41 41 commune@sainte-croix.ch

144

SDIS Service de Défense Incendie et Secours 118 GENDARMERIE 117 ou 024 557 66 21 MÉDECIN DE GARDE Veuillez téléphoner au Centre de soins et de santé communautaire – Hôpital 024 455 11 11 PHARMACIE DE GARDE Cette semaine (18-24.11) Pharmacie Benu 024 454 22 44 Semaine prochaine (25.11-1.12) Pharmacie Touré 024 454 10 10 Dimanche de 10h30 à 11h30 MÉDECIN DENTISTE URGENCES Week-end et jours fériés : la Police d’Yverdon vous renseignera 024 423 66 66.

VOLLEY-BALL CLUB SAINTE-CROIX Salle des Champs de la Joux

SAMEDI 23 NOVEMBRE 9h : Mixte M17

ce vendredi 22 novembre, puis le 13 décembre…

AMBULANCE

VOTRE JOURNAL LOCAL

Tous ménages

URGENCES

Administration communale BULLET Lu-ve 9h-11h 024 454 12 64 commune@bullet.ch Administration communale MAUBORGET info@mauborget.ch 024 436 16 52 DÉCHETTERIE DE LA COMBE DE VILLE Téléphone et fax 024 454 24 50 Heures d’ouverture (jours fériés exceptés) Lundi - Vendredi 7h45-11h45 + 13h30-16h45 Samedi 8h00-11h45, durant heure d’été OFFICE DU TOURISME 024 455 41 42 Hôtel de Ville, Rue Neuve 10 Lundi à vendredi 8h30-12h et 13h30-16h30 Samedi et dimanche : Points i ouverts, répartis sur le Balcon du Jura. ALLÔ?BUS 024 455 43 30 Gare de Sainte-Croix GROUPE DE BÉNÉVOLES GROUPE DE TRANSPORT Vous pouvez appeler : lundi (14h-16h) mardi - mercredi - jeudi (9h-11h + 14h-16h) vendredi (9h-11h) 079 468 27 18 ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES EN FIN DE VIE 024 454 39 80 Mme Yvonne Chevalley 079 751 37 15 PRO SENECTUTE (Bureau régional) Rue des Pêcheurs 8, Yverdon-les-Bains Du lundi au vendredi, service des retraités 024 557 20 00 PROCAP (assoc. suisse des invalides) Section de Sainte-Croix p.a. Michel Bahrami Rue du Centre 47, 1450 Sainte-Croix 076 304 10 24 / 077 422 23 02

LE VOLLEY-BALL VOUS EST PRÉSENTÉ PAR :

VBC SAINTE-CROIX - VBC LUTRY-LAVAUX

11h : Mixte M17

VBC SAINTE-CROIX - VBC CHESEAUX

15h : 2e ligue Dames

VBC SAINTE-CROIX - VBC AIGLE

17h : 3e ligue Hommes

VBC SAINTE-CROIX - VBC PENTHALAZ

LUNDI 25 NOVEMBRE 19h30 : Volley-Détente

LES DAHUS DU BALCON - VALLÉE DE JOUX Cette annonce est parrainée par :

Chauffage - Sanitaire Installation solaire et tubage Rue du Tyrol 45 - 1450 Sainte-Croix

Tél 024 454 14 82 – Mobile 079 332 49 26


Nº 85

Sainte-Croix, mercredi 20 novembre 2013

Au Royal cette semaine Left Foot Right Foot de Germinal Roaux Avec Agathe Schlenker, Nahuel Perez Biscayart, Dimitri Stapfer – Durée : 1h45 – 16 ans / suggéré dès 16 ans – Suisse / France (2013) – Namur 2013, Bayard d’or de la meilleure première œuvre. Jeudi 21 novembre, le film sera suivi d’une discussion avec Germinal Roaux puis suivi du verre de l’amitié.

Jeune réalisateur et photographe né à Lausanne, Germinal Roaux a publié nombre de reportages-photos sur les laissés-pour-compte. Sur son blog, il tient depuis 2007 un véritable journal intime et visuel de la jeunesse, toujours en noir et blanc. Après un documentaire sur l’intégration des handicapés en 2004, Roaux a été primé à Locarno pour son premier courtmétrage, «Icebergs» (2007). Sensible aux thèmes de l’adolescence, le cinéaste

7 nous livre aujourd’hui un premier longmétrage de fiction où il se sert de son sens affûté du noir et blanc… Malgré leur situation précaire, Marie et Vincent forment un couple qui dure. Hôtesse dans une boîte de nuit, attirée par l’argent «facile», Marie glisse vers la prostitution, tandis que Vincent s’efforce de veiller sur Mika, son frère autiste… Avec des acteurs troublants de justesse, le cinéaste nous conte la fin des illusions sur un mode à la fois âpre et poétique, très peu usité sous nos latitudes. A découvrir!

Cinéma

Vincent Adatte

Concert du Josué Brass

Armée du Salut

La région accueille chaque année un camp d’été organisé par l’Armée du Salut, c’est à l’instigation de l’un de ses animateurs que l’Ensemble de cuivres de Suisse romande est venu donner un concert dimanche en fin de journée à la salle communale. L’histoire du Josué Brass Dans le but de regrouper des musiciens des divers postes de l’Armée du Salut de Suisse romande, l’ensemble a été fondé en 1945 et se produit en de multiples endroits, tant en Suisse qu’à l’étranger. Ce Brass Band, dirigé actuellement par Monsieur Laurent Demarchi, se compose d’une vingtaine de musiciens amateurs et bénévoles dont le hobby est la musique de cuivre. Ses membres sont pour la plupart engagés dans l’Armée du Salut ou simplement partagent les convictions profondes de ce mouvement. Cet ensemble se produit à la demande, en participant à des concerts, seul ou en partenariat avec d’autres groupes musicaux, lors de réunions en plein air ou de toutes autres manifestations, selon les besoins des lieux visités. Les nombreuses prestations musicales effectuées durant ces presque 70 années d’existence sont toujours offertes dans le but d’annoncer le message de l’Evangile. Actuellement, le Josué Brass regroupe des musiciens habitant la Romandie, de Genève au canton du Jura, ils se retrouvent deux fois par mois à St Aubin pour les répétitions, ce qui implique un important travail à domicile afin d’être au top niveau lors des différentes prestations offertes par l’ensemble.

Le répertoire L’ensemble a gratifié les auditeurs de pièces extrêmement variées, tant par leurs origines, leurs sonorités claires et joyeuses, ou au contraire nostalgiques et empreintes de recueillement, que par leurs rythmes parfois endiablés ou invitant à la reconnaissance et à la louange. Des airs connus, un negro spirituel, ou encore Glory, pièce tirée d’une comédie musicale ont ravi l’auditoire, de même que des musiques rappelant le temps de Noël qui vient… Le choix musical se porte essentiellement sur des compositeurs anglo-saxons,

dont les œuvres ont en commun des titres proclamant la Bonne nouvelle de la présence de Dieu et de la lumière qu’Il dispense sur tous les êtres vivants, lumière dont chacun a besoin dans le quotidien de la vie. Une mention spéciale au Rondeau, morceau éclatant de joie et de plénitude, composé au début du 18e siècle, à l’origine pour trompette et orgue, par JeanJoseph Mouret, musicien né à Avignon en 1682, et qui a, en outre, écrit un nombre impressionnant de divertissements, de cantates et de motets. Le concert Ce moment musical a été jalonné de témoignages émanant de l’un ou l’autre musicien, affichant une foi inébranlable, et chaque spectateur a eu l’opportunité de tirer un billet accompagné d’une parole biblique et d’un petit chocolat. La musique offerte par le Josué Brass apporte toujours un message d’espérance, de joie et de reconnaissance, raison pour laquelle, au final, le public a été associé à l’ensemble musical pour un chant de bénédiction. Des remerciements ont été adressés aux organisateurs, soit le Poste d’Armée du Salut d’Orbe, dont les membres se déplacent régulièrement à Ste-Croix, ainsi qu’aux bénévoles sur place qui ont contribué à la mise sur pied de ce concert. Texte et phtotos : ms

L’ensemble Josué Brass.

Cinq trombonistes talentueux.


Nº 85

8

Armistice

Sainte-Croix, mercredi 20 novembre 2013

Commémoration au cimetière de Sainte-Croix

En mémoire des soldats morts en Suisse Chaque année, le Souvenir français commémore l’armistice du 11 novembre 1918, qui a mis fin à la Grande (et épouvantable) guerre de 14-18, et par là même il exprime sa reconnaissance à tous les soldats qui sont morts pour la Patrie et pour leurs idéaux au cours des trois dernières guerres. Pour marquer le 95e anniversaire de cet évènement, le Consul général adjoint de France à Genève Julien Perrier était également présent au cimetière de Sainte-Croix ce lundi 18 novembre en fin de matinée.

Photos : Christophe Carisey

« Au cours des trois derniers conflits qui ont ensanglanté l’Europe, la Suisse a généreusement accueilli des soldats français blessés qu’elle a soignés, nourris, réconfortés pour qu’ils puissent regagner leur patrie », explique Roland Brisse, délégué du Souvenir français pour le Nord vaudois. Mais de nombreux soldats sont morts et ont été enterrés en Suisse, où il existe une cinquantaine de monuments aux morts consacrés aux soldats français. La région de Sainte-Croix, comme celle des Verrières, avait été très fortement sollicitée au cours de l’hiver 1871 lorsque l’armée du général Bourbaki fut contrainte de demander son entrée en Suisse. Mais lors des deux conflits suivants, elle eut également à intervenir. M. Roland Brisse, délégué du Souvenir français pour le Nord vaudois, et M. Julien Perrier, consul général adjoint, ainsi que le porte-drapeau.

Renforcer la paix M. Julien Perrier, consul général adjoint, a rendu hommage aux soldats morts pour la France et pour leurs idéaux. Il a souligné l’importance de la construction européenne qui a permis de consolider la paix et a appelé à rester vigilants face aux menaces qui subsistent dans le monde. Il a insisté sur la nécessité du devoir de mémoire et de cultiver les valeurs de paix, de solidarité et de progrès. Le consul a appelé à lutter contre l’intolérance et la xénophobie qui constituent des attitudes menaçantes pour la paix, et a conclu en louant la fraternité entre les peuples et l’amitié franco-suisse. Le président du Conseil communal de Sainte-Croix, M. Yvan Pahud, a apporté les salutations des autorités communales. Il a évoqué la persistance de liens amicaux entre la région et ses voisins français, favorisée par la proximité, et souhaité que cette bonne entente persiste.

d’accueil pour les soldats français blessés, qui ont été accueillis amicalement, aidés et soignés. Il a exprimé sa reconnaissance à la Suisse pour l’aide apportée au cours des trois derniers conflits. MM. Julien Perrier et Roland Brisse ont ensuite déposé chacun une gerbe au pied du monument aux morts, puis, après une minute de silence, l’assistance a écouté attentivement les hymnes de la France, de la Suisse et de l’Union européenne. J.-Cl. P.

Le rôle de l’Europe

Des gerbes ont été déposées au pied du Monument aux morts de Sainte-Croix.

M. Roland Brisse, au nom du Souvenir français, a commencé par lancer un appel à la construction d’une Union européenne qui soit à même de garantir et d’affermir la réconciliation. Après avoir évoqué le déclenchement de la Première Guerre mondiale, il a rappelé le rôle de la Suisse neutre qui a été une plaque tournante pour les relations diplomatiques et une terre

M. Yvan Pahud, président du Conseil communal de Sainte-Croix.


85 m 20 novembre 2013