Issuu on Google+

POR TRAIT DES FEMMES DANS LES INSTANCES EN JAMÉSIE

Juin 2010


Table des matières        Introduction   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Méthodologie de la collecte de données    

 

 

 

 

 

Les lieux décisionnels et consultatifs  

 

 

 

 

  

Caractéristiques des femmes impliquées 

 

 

 

  

 

Obstacles à l’implication 

 

 

 

 

 

 

  Les constats 

 

 

De 2008 à 2010                                                                                                                 11          Solutions proposées   

 

 

                                                                            12 

 

 

 

 

 

Tableau 1 : Portrait des femmes impliquées  

 

                                                  15

  Conclusion   

 

 

 

 

           14

 

  Tableau 2 : Caractéristiques des femmes impliquées   

 

 

    

 

  

 

           18 

 

  

 

           19 

 

 

  

           21 

  Tableau 3 :  Évolution de la présence des femmes        Annexe 1 :  Liste des organismes rejoints 

 

 

2


INTRODUCTION     Aujourd’hui encore, la représentation des femmes dans certains lieux d’implication demeure faible. Nous devons y voir un indicatif important sur lequel il est essentiel de continuer à travailler pour favoriser l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes dans les instances, et ce tant au niveau du développement local que régional. C’est pourquoi, le Comité condition féminine Baie-James (CCFBJ), dans le cadre de son plan d’action de son « Entente

spécifique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes en Jamésie », a identifié comme un axe d’intervention prioritaire l’augmentation de la représentation des femmes dans les instances. Cet objectif se retrouve également dans le plan d’action gouvernemental « Pour que l’égalité de droits devienne une

égalité de faits. » Afin de bien se représenter les secteurs d’activités où les femmes choisissent de mettre en œuvre leur participation citoyenne, le Comité condition féminine BaieJames a réalisé une collecte de données régionales. Cette collecte d’informations est la deuxième réalisée par le CCFBJ pour dresser un portrait des femmes dans les instances en Jamésie. Pour rendre ce deuxième portrait encore plus précis, le Comité a non seulement identifié la proportion de femmes au sein des conseils d’administration des divers secteurs, mais il est allé plus loin, en se demandant qui sont ces femmes qui s’impliquent. Nous espérons ainsi pouvoir mieux comprendre la situation et établir des stratégies d’actions collées sur la réalité. Vous retrouverez donc dans ce document la méthodologie utilisée pour recueillir ses données. Vous pourrez également connaître les obstacles à la participation citoyenne des femmes en Jamésie, les caractéristiques des femmes impliquées de la région et bien d’autres données jamais recensées uniquement pour la Jamésie. En effet, souvent les données pour le secteur Jamésie sont regroupées avec celles du Nord-du-Québec ou jumelées avec la Côte-Nord, il est donc difficile de 3


connaître vraiment la situation de la Jamésie. Voilà pourquoi nous avons décidé d’entreprendre cette collecte d’informations pour la zone regroupant les Localités de Radisson, Villebois, Val-Paradis, Beaucanton et les villes de Matagami, Lebel-sur-Quévillon, Chapais et Chibougamau. Cette même collecte avait été effectuée en 2008 au commencement de la mise en œuvre de l’Entente spécifique en matière d’égalité. À la fin de celle-ci, nous souhaitions connaître où nous en étions, si la situation était restée stable, avait augmenté ou si elle avait connu une diminution. C’est ce que nous verrons et analyserons au cours des pages qui suivent . Nous espérons ainsi bien identifier le niveau d’implication des femmes de 2008 à 2010. Rappelons que notre but, était au départ, d’augmenter de 15 % la présence des femmes dans les conseils d’administration et les lieux décisionnels régionaux.

  4


MÉTHODOLOGIE DE LA COLLECTE DE DONNÉES   Pour effectuer la collecte de données, nous avons tout d’abord dressé une liste des organismes de la région et des instances. Une fois la liste établie, nous avons effectué des entrevues téléphoniques avec une grille de question préétablie pour recueillir les informations désirées. Les entrevues téléphoniques, au nombre de 164, se sont déroulées au cours du mois de juin 2010 dans les diverses municipalités et localités de la Jamésie. L’objectif de l’étude était de connaître le nombre de femmes occupant un siège au sein des conseils d’administration, des lieux décisionnels et d’établir le profil tant des femmes que des organismes. Nous avons également posé des questions sur les obstacles qui peuvent freiner l’implication des femmes en Jamésie. Une bonne partie du temps investi à la collecte de données a été pour recenser les organismes locaux et à vocation communautaire. Il était important de rejoindre le plus d’organismes dits « de la base », pour dresser le portrait d’implication des femmes par secteurs d’activités. Sur les organismes ciblés, environ une vingtaine n’ont malheureusement pu être rejoints malgré plusieurs tentatives de contacts au cours des deux semaines qu’a durée la collecte de données. Ils ont été choisis dans tous les secteurs d’activités et dans toutes les localités de la Jamésie.               5


LES CONSTATS

Les lieux décisionnels et consultatifs

Bien que certains secteurs affichent des proportions encourageantes de femmes siégeant dans les conseils d’administration (Conseils d’établissement, Association touristique régionale, Centre Régional de Santé et des Services Sociaux de la Baie-James, Caisse Desjardins, Table régionale de concertation des ainés Norddu-Québec, organismes communautaires), on peut se surprendre de la faible représentation de celles-ci dans les instances telles que la Société de développement de la Baie-James, le Centre local de développement de la BaieJames, les sociétés et corporation de développement économique des diverses localités et les conseils municipaux. Dans certaines sphères, on signale un manque criant de personnes, hommes ou femmes, pour s’impliquer dans les conseils d’administration. On remarque ce manque, notamment au niveau des écoles et des organismes de sports et de loisirs. Les gens ne semblent pas s’identifier ou ne se sentent pas interpelés par ces différentes instances. Il y a aussi un aspect important qu’il ne faut mettre de côté et c’est le fait que notre territoire, celui de la Jamésie, est immense. Les instances régionales optent pour une forme d’égalité en effectuant des rencontres dans les différentes localités jamésiennes ce qui, par conséquent, ne simplifie pas la tâche des femmes qui voudraient s’impliquer. Finalement, notre région, base son économie sur les mines et la forêt ce qui amène majoritairement les hommes, à travailler sur des quarts de travail ou même, à travailler dans une autre municipalité. Les femmes assurent, à ces 6


moments, seules les responsabilités familiales. Les conseils d’administration devraient alors intégrer l’aspect familial à leur structure.                                                         7


Caractéristiques des femmes impliquées

  Les caractéristiques de ces femmes qui s’investissent dans les lieux décisionnels et consultatifs de la région sont très variées. Selon l’enquête, nous constatons qu’il n’existe pas un type de femme, mais une grande diversité de celles-ci est représentée dans les différents secteurs. La moyenne d’âge des femmes qui s’impliquent se situe aux alentours de 40 ans. Mais en poussant l’observation un peu plus loin, il est possible de noter que l’implication se fait autant à 20 ans qu’à 65 ans. On remarque aussi que la majorité de ces femmes ont des enfants, et que, dans 45 % des cas, ceux-ci vivent à la maison. De plus, dans environ 85 % des cas, ces dernières occupent aussi un emploi à temps plein. Il est donc possible de s’imaginer que près de la moitié de ses femmes arrivent à concilier leur environnement familial, leur travail et leur désir de s’engager. Mais pour l’autre moitié qu’en est-il?                                 8


Obstacles à l’implication

  Afin de mettre en place des stratégies gagnantes pour favoriser l’implication il importe de se demander :

le 50 % de femmes qui ne s’impliquent pas, quels

sont les obstacles qui les empêchent de le faire? Cette question a d’ailleurs été posée, par le Comité condition féminine Baie-James, lors de la collecte de données régionale. Les répondants, autant des femmes que des hommes, indiquent que la conciliation travail-famille (31 %), la disponibilité (16 %) et le manque de connaissances (5 %) sont des freins à l’implication. Bien que nous nous attendions à ce genre de réponse, nous avons été surpris de constater que 66 % des gens interrogés pensent qu’il est plus difficile pour une femme, que pour homme, de s’impliquer. Malheureusement, l’enquête n’a pas su dire le pourquoi de ce phénomène. De plus, la cueillette de données a fait ressortir un fait intéressant soit que les femmes qui s’impliquent, le font dans plusieurs instances. Ces dernières arrivent à planifier le travail, les tâches ménagères, les enfants, les activités sociales et l’implication dans divers lieux. Y a-t-il, chez les autres, simplement un manque d’intérêts? 85 % pensent que non. Ce qui nous amène à conclure que, bien que pour 50 % des femmes la conciliation famille/travail/participation citoyenne se fasse aisément il y a encore, pour beaucoup de femmes, une difficulté réelle à réaliser le tout. Le manque de disponibilité associé à cette difficile cohabitation de toutes les sphères de la vie empêche sans doute plusieurs femmes de s’impliquer.

Depuis

quelques années, les familles travaillent beaucoup et semblent vouloir consacrer plus de temps à leur couple et à leurs enfants tout en maintenant l’aspect plus social de leur vie. Pour y arriver, la planification ardue de la vie familiale est plus

9


que jamais chose courante. Nous sommes dans une ère de conciliation et c’est ce que constatent plusieurs personnes interrogées. Certains organismes précisent qu’ils permettent même à de jeunes parents d’apporter leur bébé aux réunions. Malheureusement, seulement 13 % des personnes rejointes nous disent avoir de telles mesures de conciliation famille/engagement au sein de leur organisme. Il y a donc 87 % des conseils d’administration qui n’ont aucune mesure d’encouragement pour que les femmes s’impliquent davantage en leur permettant de concilier leur famille, leur travail et leur engagement.

                                   

10


De 2008 à 2010

  L’étude réalisée en deux temps nous permet de constater que dans les conseils des localités et municipalités, la présence des femmes est en diminution de 4.5 %. Cependant, dans les autres domaines la diminution n’est que 0.02 % et les femmes occupent près de 45.2 % des postes décisionnels. La Jamésie est-elle l’une des régions des plus paritaires? Nous croyons que nous devons être prudents avant de conclure à de tel propos. En effet, bien que ces chiffres semblent très encourageants nous les attribuons au fait qu’il est difficile actuellement de trouver des femmes et des HOMMES pour siéger sur les divers conseils. De plus, il demeure que près de la moitié des femmes qui s’impliquent le font, à plus d’un endroit. Nous nous trouvons peut-être face au syndrome des « TLM (toujours les mêmes) ». Cependant, il demeure que dans les instances qui ne traitent pas de développement économique ou de politique municipale, les femmes occupent une très grande part des sièges décisionnels.                       11


SOLUTIONS PROPOSÉES     À la lumière de cette analyse, le Comité de condition féminine Baie-James se met dès aujourd’hui en action afin d’intensifier la diversité des femmes qui s’impliquent en mettant en œuvre des stratégies qui correspondent aux réalités découvertes par l’enquête. Dans un premier temps, nous croyons que nous devons sensibiliser tous les types d’organismes qu’ils soient communautaires, économiques ou municipaux à différentes actions qui peuvent se faire rapidement. Ces actions, qui seront effectuées dans un désir d’ouverture et d’égalité, doivent permettre aux femmes comme aux hommes de profiter de certains avantages. Parmi ceux-ci, on peut notamment y retrouver des mesures incitatives telle la mise en place d’horaires de réunions flexibles facilitant l’implication des femmes en conciliant la famille et l’engagement, en offrant le remboursement des frais de garde, etc. Les conférences téléphoniques de la maison et les heures des réunions une fois les enfants endormis ou durant les heures de classe peuvent, également, favoriser la participation des jeunes mères de famille. C’est tout un fonctionnement que les organismes devront, nous croyons, revoir dans un avenir rapproché. Nous croyons que les conseils d’administration, peu importe leurs secteurs, auront à court et moyen terme, à s’adapter aux changements et transformer certaines de leurs valeurs pour faire place à une plus grande ouverture en ce qui touche les critères pour la sélection de leurs membres Dans un deuxième temps, il est essentiel de promouvoir des politiques d’égalité et de parité dans lesquelles se retrouveront, non seulement une volonté d’atteindre la parité au sein de l’instance mais aussi de diversifier la participation citoyenne. Comme l’étude le démontre, les secteurs économiques et des 12


municipalités, là où se trouvent un pouvoir plus grand, sont sous représentés par la gente féminine. Il est donc primordial que ce type de politique soit adopté ET mise en œuvre dans ces différents organismes. C’est pourquoi nous croyons important

que

les

organismes,

Tables

de

concertation,

instances

communautaires, économiques, municipales et autres adoptent une politique d’égalité et de parité et adhère aux principes et aux valeurs de cette politique afin d’encadrer ces nominations, et ce, dans le but avoué, de permettre une meilleure représentativité des femmes. Dans un troisième temps,

comme plusieurs Tables de concertations ou

organismes réservent leurs sièges aux représentants d’autres organismes, ce qui engendre un cercle d’implication plutôt fermé, nous croyons qu’il faut faire la promotion pour l’ouverture de poste accessible par les citoyens et les citoyennes n’étant pas employés d’un organisme ou ne voulant pas faire de la double implication. L’ouverture de postes pour la représentation citoyenne permettrait la participation de femmes, entre autres, qui autrement, ne peuvent siéger qu’en cumulant une double implication ou pire, pas du tout, puisque ces postes sont occupés par les employés des organismes. Tous y gagneront, car comme dit le dicton, deux têtes valent mieux qu’une. Finalement, nous croyons important d’informer et de former les femmes sur les rôles et les mandats des divers lieux de décisions, où elles peuvent s’investir dans la région. Il est primordial de valoriser l’implication et la participation de celles-ci afin de les encourager à s’investir davantage dans leur communauté. Nous pensons, que ceci étant, nous pourrons faire un travail d’informations vis-à-vis les diverses instances en les informant de l’intérêt et de la disponibilité des femmes et en leur donnant des pistes d’ouverture pour assurer une meilleure représentation féminine. Une banque de candidate, par exemple, pourrait voir le jour via le CCFBJ.

13


CONCLUSION       En conclusion, nous pouvons affirmer que beaucoup de femmes qui vivent en Jamésie s’impliquent à différent niveau. Cependant, un travail de diversification des gens siégeant sur les différentes instances reste à faire tout comme une sensibilisation à la conciliation famille/travail/participation citoyenne et de démystification de la participation citoyenne. Le CCFBJ verra dans les années à venir, à mettre en œuvre différents moyens pour faire en sorte que chaque femme pourra, si elle le souhaite, participer à n’importe quelle instance. Nous croyons sincèrement que la mise en place des mesures proposées dans ce document, fera gagner aux organismes une nouvelle richesse, celle de la diversité.

14


Tableau 1

Portrait des femmes impliquées

 

Présence des femmes dans les lieux décisionnels et consultatifs 2010    

  

Nord‐du‐Québec‐10 

  

Femmes

   

  

Total

                Nombre     

   1 

Québec2

Région

             Pourcentage (%)     

Administration municipale  

 

 

 

 

Mairie et présidence de localité 

2

8

25 

16

Conseils municipaux 

11

36

30,6 

29,2

 

 

 

      29,1  31,1      28.8      38.4   

 

Administration régionale  

 

 

 

Conseil d'administration 

3

7

42,9 

Conseil exécutif 

0

3

4

15

26.7 

15

46.7 

Conférence régionale des élus Baie‐James (CREBJ)

  Centre local de développement Baie‐James (CLDBJ) Conseil d'administration    Conseil régional des partenaires du marché du travail (CRPMT) Conseil d'administration 

7

  Centre régional de santé et des services sociaux de la Baie‐James (CRSSS‐BJ) Conseil d'administration 

8

19

42.1 

Assemblée des commissaires 

11

17

64.7 

Présidence 

1

1

100 

  Commission scolaire de la Baie‐James (CSBJ)

Direction d'école 

9

15

60 

Conseil d'établissement 

91

122

74.6 

Organisation de participation parentale             

33

33

100 

1

 Statistique réalisée par le Comité condition féminine Baie‐James. Juin 2010

 

46.7      48.9  43.5  ND  ND  ND   

2

 Les données de la section Québec sont tirées des statistiques de décembre 2009. Conseil du statut de la femme, février 2010.   

 

15


Nord‐du‐Québec‐10 

Femmes

 

Total

                Nombre  30   

Conférence administrative régionale (CAR)       14   École Maclean Memorial   Direction 

0  9 

Conseil d'établissement   

 

1  11   

Région 

Québec

             Pourcentage (%)  46.7  ND          0  ND  81.8  ND     

Développement régional  

 

 

8

11

Conseil d'administration 

7

11

 

 

 

Association touristique régionale (ATR)  Conseil d'administration    Commission loisirs et sports Baie‐James (CLSBJ)

Table régionale de concertation des aînés Nord‐du‐Québec Conseil d'administration 

11

    72.7      63.6   

    36.1      28.9      54.3 

  14

78.9 

 

 

Mouvement jeunesse Baie‐James (MJBJ)  Conseil d'administration 

5

11

  61.4 

45.5 

 

 

Carrefour jeunesse emploi de la Jamésie (CJEJ) Conseil d'administration 

5

14

35.7 

 

 

 

 

ND   

 

 

Développement économique  

 

 

Caisse Desjardins  Conseil d'administration 

  7

11

63.6 

 

 

Société d'aide au développement des collectivités (SADC)

 

Conseil d'administration 

7

27

25.9 

 

 

Société de développement de la Baie‐James (SDBJ)

 

Conseil d'administration 

0

7

 

21.4

ND

ND

 

Organismes de développements économiques locaux  Conseil d'administration 

24

117

20.5 

ND

16


Communautaire  

 

 

 

 

100 

ND

Table régionale des organismes communautaires du Nord‐du‐Québec (TROC‐10) Conseil d'administration 

5

5

 

  Nord‐du‐Québec‐10 

   

Femmes

Total

                Nombre 

Région 

Québec

             Pourcentage (%)   

Organismes communautaires (59) 

 

Conseil d'administration 

266

391

68 

 

 

Club de l'âge d'or 

 

Conseil d'administration   

29   

Organismes sportifs (35) 

43   

  105 

Conseil d'administration 

67.4   

  261   

 

ND

  40.2 

ND      ND 

 

Autres     Festivals et attraits touristiques    Conseil d'administration                                      

   

    24

       44 

54.5 

ND 

  

  

Implication moyenne des femmes dans les organisations de la région en 2010 : 50.97 %   Considéré comme égalitaire (entre 45 % et 55 % de participation féminine) : 12.98 %    Considéré comme majoritairement masculin (moins de 45 % de participation féminine) : 41.32 %    Considéré comme majoritairement féminin (plus de 55 % de participation féminine) : 45.7 %  

                       

  17


TABLEAU 2

   

Qui sont ces femmes impliquées dans les lieux décisionnels et  consultatifs de la région?   

        Organisations 

Moyenne d'âge 

Âge de leurs  enfants 

Femmes impliquées  et sur le marché du  travail 

48 ans 

Tout âge, surtout  adolescents et  adultes 

Près de la moitié ont un  travail autre que celui  d'élu.       

Administration municipale

      Administration régionale

 

      Développement régional

 

      Développement économique

 

    Communautaire

 

 

  Autres

 

 

  38 ans 

  Tout âge 

95% 

    Adolescents, adultes  ou sans enfant 

35 ans 

  43 ans 

  Tout âge 

  41 ans 

97%   

Tout âge 

 

  35 ans 

67% 

81%   

Tout âge 

98% 

                        18


TABLEAU 3

 

Évolution de la présence des femmes dans les instances   

 

 

 

 

Comparatif  de  la  présence  des  femmes  dans  les  lieux  décisionnels  et  consultatifs  de  la  région de 2008 à 2010    

  Lieux 

 

 

 

2008 (avril) 

2009 (mai) 

2010 (juin) 

Écart de  2008 à 2010 

Ville de Chibougamau 

1 maire  3 conseillères sur  6 (42.8%) 

1 maire                   3 conseillères sur  6 (42.8%) 

1 mairesse  1 conseillère sur 6  (33.3%) 

Ville de Chapais 

1 maire                    2 conseillères sur  6 (28.5%)  

1 maire                    3 conseillères sur  6 (50%) 

1 maire                             3 conseillères sur 6  (50%) 

Ville de Lebel‐sur‐Quévillon 

1 maire                    2 conseillères sur  6 (33,3%)  

1 maire                     2 conseillères sur  6 (42.8%) 

1 maire                    1  conseillère sur 6  (14.3%) 

‐19 % 

Ville de Matagami 

1 maire                    2 conseillères sur  6 (28.6%)  

1 maire                    1 conseillère sur 6  (14.3%) 

1 maire                    2 conseillères sur 6  (28.6%)          

0 % 

Localité de Valcanton 

1 présidente              1 présidente            3 conseillères sur  3 conseillères sur  4 (80%)  4 (80%) 

Localité de Villebois 

1 présidente             1 président              1 président             1  1 conseillère sur 4  1 conseillère sur 4   conseillère sur 4 (20%)  (40%)  (20%) 

‐20 % 

Localité de Radisson 

Vaquant 

1 présidente             1 président               1  1 conseillère sur 4  conseillère sur 4 (20%)  (40%) 

20 % 

Municipalité de la Baie‐James 

1 maire                    3 conseillères sur  7 (37.5%) 

1 maire                   3 conseillères sur  8 (33.3%) 

1 maire                   3 conseillères sur 8  (33.3%) 

‐4.2 % 

 

 

 

 

‐9.5 % 

16.70 % 

1 présidente           2  conseillères sur 4 (60%) 

Implication moyenne des femmes dans les conseils municipaux de la région en 2010: 32.4%   Diminution de 4.5 % de 2008 à 2010 

 

 

 

 

Conférence administrative régionale  Nord‐du‐Québec (CAR) 

15 femmes sur 33  membres (45,5%) 

14 femmes sur 31  membres (45,2%) 

14 femmes sur 30  membres (46,7%) 

Société de développement de la Baie‐ James (SDBJ) 

0 femme sur 6  administrateurs  (0%) 

1 femme sur 6  administrateurs  (16,7%) 

0 femme sur 6  administrateurs (0%) 

Conférence régionale des élus de la  Baie‐James CREBJ) 

4 femmes sur 12  membres (33,3%) 

3 femmes sur 12  membres (25%) 

3 femmes sur 12  membres (25%) 

‐20 % 

        ‐1,20 %  0 % 

‐8,3 % 

19


Lieux 

2008 (avril) 

2009 (mai) 

2010 (juin) 

Écart entre  2008 et 2010 

Centre local de développement de la  Baie‐James (CLDBJ) 

4 femmes sur 15  administrateurs  (26,7%) 

4 femmes sur 15  administrateurs  (26,7%) 

4 femmes sur 15  administrateurs (26,7%) 

0 % 

Association touristique régionale de  la Baie‐James (ATRBJ) 

8 femmes sur 11  administrateurs  (72,7%) 

7 femmes sur 9  administrateurs  (77,7%) 

8 femmes sur 11  administrateurs (72,7%) 

0 % 

Commission loisir et sport de la Baie‐ James (CLSBJ) 

7 femmes sur 10  administrateurs  (70%) 

7 femmes sur 10  administrateurs  (70%) 

7 femmes sur 10  administrateurs (70%) 

0 % 

Mouvement jeunesse Baie‐James  (MJBJ) 

4 femmes sur 11  membres (36,4%)  

2 femmes sur 7  membres (28,6%) 

5 femmes sur 11  membres (45,5%) 

9,1 % 

Carrefour jeunesse emploi de la  Jamésie CJEJ) 

4 femmes sur 10  membres (40%) 

5 femmes sur 14  membres (35.7%) 

‐7.2 % 

9 femmes sur 12  membres (75%) 

11 femmes sur 14  membres (78,6%) 

1.7 % 

Comité de développement social de  la Baie‐James (CDSBJ) 

3 femmes sur 7  administrateurs  (42.9%)  10 femmes sur 13  administrateurs  (76,9%)  14 femmes sur 20  membres (70%) 

15 femmes sur 20  membres (75%) 

5 % 

Table régionale des organismes  communautaires du Nord‐du‐Québec  (TROC‐10) 

5 femmes sur 5  administratrices  (100%) 

5 femmes sur 5  administratrices  (100%) 

5 femmes sur 5  administratrices (100%) 

0 % 

Table jamésienne de concertation  minière (TJCM) 

1 femme sur 15  administrateurs  (6,6%)  2 femmes sur 7  membres (28,6%) 

1 femme sur 15  administrateurs  (6,6%)  ND 

1femme sur 15  administrateurs (6,6%) 

0 % 

5,9 % 

9 femmes sur 18  administrateurs  (50%) 

9 femmes sur 15  directeurs (60%)  8 femmes sur 19  administrateurs (42,1%) 

13,4 % 

Centre régional de la santé et des  services sociaux de la Baie‐James  (CRSSSBJ) 

10 femmes sur 17  commissaires  (58,8%)  7 femmes sur 15  directeurs (46,6%)  11 femmes sur 19  administrateurs  (57,9%) 

11 femmes sur 17  commissaires (64,7%) 

  

10 femmes sur 17  commissaires  (58,8%)  ND 

‐0,4 % 

Table régionale de concertation des  aînés du Nord‐du‐Québec 

Table régionale faune du Nord‐du‐ Québec  Commission scolaire de la Baie‐James  (CSBJ) 

ND 

1 femme sur 11  membres (9,1%) 

‐19,5 % 

‐7,9 % 

Conseil régional des partenaires du  marché du travail (CPRMT) 

ND 

8 femmes sur 17  membres (47,1%) 

7 femmes sur 15  membres (46,7%) 

Caisse Desjardins 

ND 

7 femmes sur 11  administrateurs (63,6%) 

0 % 

Société d'aide au développement des  collectivités (SADC) 

ND 

14 femmes sur 22  administrateurs  (63,6%)  4 femmes sur 27  administrateurs  (14,8%) 

7 femmes sur 27  administrateurs (25,9%) 

11,1 % 

Fonds de solidarité FTQ Nord‐du‐ Québec 

ND 

1 femme sur 9  administrateurs  (11,1%) 

1 femme sur 11  membres (9,1%) 

‐2 % 

Implication des femmes en 2010 : 45.2%, 2009 :40.57 % diminution de 2009 à 2010 de 4.63 %, Diminution totale de 0.02 % de 2008 à 2010

20


Annexe 1

  Liste des organismes consultés par localité.     

‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

  Organismes régionaux    Commission scolaire de la Baie‐James (CSBJ)  Centre  régional  de  santé  et  des  services  sociaux de la Baie‐James (CRSSSBJ)  Société de développement de la Baie‐James  (SDBJ)  Centre  local  de  développement  de  la  Baie‐ James (CLDBJ)  Fonds  régional  de  solidarité  FTQ  du  Nord‐ du‐Québec  Association touristique régionale de la Baie‐ James (ATRBJ)  Commission loisir et sports de la Baie‐James  Conférence  régionale  des  élus  de  la  Baie‐ James (CRÉBJ)  Municipalité de la Baie‐James  Table  régionale  de  concertation  des  aînés  du Nord‐du‐Québec  Comité de développement social de la Baie‐ James (CDSBJ)  Table  régionale  des  organismes  communautaires  du  Nord‐du‐Québec  (TROC‐10)    Chibougamau     École Notre‐Dame‐du‐Rosaire  École Vatican II  École Bon‐Pasteur  Polyvalente la Porte‐du‐Nord  École Maclean Memorial  Centre  de  formation  générale  des  adultes  de la Baie‐James (CFGABJ)  Centre  de  formation  professionnelle  de  la  Jamésie (CFPJ)  Développement Chibougamau  Festival Folifrets Chibougamau Baie‐James  Regroupement  des  étudiants  du  Centre  d’études collégiales de Chibougamau  Coopérative  étudiante  du  Center  d’études  collégiales de Chibougamau 

‐ Centre  d’assistance  et  d’accompagnement  aux plaintes Nord‐du‐Québec  ‐ Ressource  pour  personnes  handicapées  Abitibi/Nord‐du‐Québec  ‐ Comité  condition  féminine  Baie‐James  (CCFBJ)  ‐ Table  de  concertation  sur  la  violence  faite  aux femmes  ‐ Table  régionale  de  la  Faune  Nord‐du‐ Québec  ‐ Carrefour  jeunesse  emploi  de  la  Jamésie  (CJEJ)  ‐ Conseil régional des partenaires du marché  du travail (CRPMT)  ‐ Conférence  administrative  régionale  du  Nord‐du‐Québec (CAR)  ‐ Mouvement jeunesse Baie‐James (MJBJ)  ‐ Table  jamésienne  de  concertation  minière  (TJCM)   

‐ Société  d’aide  au  développement  des  collectivités Chibougamau‐Chapais (SADC)  ‐ Équipe de Football Barrette  ‐ Tournoi hockey mineur de Chibougamau  ‐ Association  du  hockey  mineur  à  Chibougamau  ‐ Escadron 839 de Chibougamau  ‐ Centre plein air Mont Chalco  ‐ Club de nage synchronisée Synchrogamau   ‐ Club de natation Natchib  ‐ Club  de  patinage  artistique  Les  Lames  givrées  ‐ Corporation de l’aréna de Chibougamau  ‐ Club de boxe de Chibougamau  21


‐ Association  chasse  et  pêche  de  Chibougamau  ‐ Chorale : Les voix de la vallée du cuivre  ‐ Club d’autoneige de Chibougamau  ‐ Club de Golf de Chibougamau  ‐ Club de karaté Shotokan  ‐ Club Vélogamik  ‐ Club de VTT Chibougamau  ‐ Caisse Desjardins de Chibougamau‐Chapais  ‐ Ville de Chibougamau  ‐ Club de l’âge d’or les intrépides  ‐ Association  des  personnes  en  perte  d’autonomie et le jardin des aînés  ‐ La mine d’or  ‐ Maison d’hébergement l’Aquarelle  ‐ À fleur d’espoir  ‐ Carrefour communautaire Chibougamau  ‐ Maison des jeunes SAC‐ Ados  ‐ Mirador des marmots  ‐ Corporation le Zéphir  ‐ Association  des  personnes  handicapées  de  Chibougamau (APHC)  ‐ Rayons de soleil du nord 

‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

‐ ‐ ‐ ‐

  Chapais    École Saint‐Dominique Savio  École Le filon  Corporation de développement  économique de Chapais  Festival du doré Baie‐James  Camping Opémisca  Corporation des loisirs de Chapais  Club de curling Opémisca  Club de motoneiges de Chapais  Club de tir à l’arc Arcarisque  Studio  extrême  Chapais :  centre  de  conditionnement physique    Lebel‐sur‐Quévillon    École Boréale  École la Taïga  Société  de  développement  économique  de  Lebel‐sur‐Quévillon (SDE)  Société  d’aide  au  développement  des  collectivités de Quévillon (SADC) 

‐ Regroupement  bouche  à  oreille  de  Chibougamau (RBO)  ‐ Association  féminine  d’éducation  et  d’action sociale de Chibougamau (AFÉAS)  ‐ Centre de femmes Les Elles du Nord  ‐ Chambre de commerce de Chibougamau  ‐ FaunENord  ‐ Action Nord‐Terre  ‐ Centre d’entrepreneurship nordique (CEN)  ‐ Centre de la petite enfance planète soleil  ‐ Société  d’histoire  régionale  de  Chibougamau‐Chapais  ‐ Société  canadienne  de  la  Croix‐Rouge  Chapais‐Chibougamau  ‐ Lueur d’espoir   ‐ Opération Nez rouge  ‐ Club optimiste Chibougamau  ‐ Club Richelieu Boréale   ‐ La couvée inc.  ‐ Auxiliaires  bénévoles  de  l’hôpital  de  Chibougamau  ‐ Centre indien Cree de Chibougamau (CICC)  ‐ Office municipal d’habitation   

‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

Club quad les Lynx du nord  Escadron 838 de Chapais  Ville de Chapais  Club les vaillants de Chapais  Maison des jeunes de Chapais  Chambre de commerce de Chapais  Centre  de  la  petite  enfance  Peluches  et  Baluchons  ‐ Petit train Chapais  ‐ Télévision communautaire régionale   ‐ Centre de femmes les Essentielles 

‐ ‐ ‐ ‐

Archers du 49e parallèle  Curling loisir Quévillon  Club de golf de Quévillon  Association  du  hockey  mineur  de  Lebel‐ sur‐Quévillon  ‐ Club de Karaté‐Do  ‐ Club de motoneiges de Quévillon  22


‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

Tournoi des jeunes hockeyeurs   Caisse Desjardins de Lebel‐sur‐Quévillon  Ville de Lebel‐sur‐Quévillon  Club les amants du bel âge  Animation Pace‐âge  Fondation Guy Leblanc  Prévention suicide Lebel    Matagami    École Galinée  École le Delta  Développement Matagami  Société  d’aide  au  développement  des  collectivités de  Matagami (SADC)  Club de natation Mataqua  Club de ski de fond Nordic  Club motoneige de Matagami  Club quad de Matagami  Association hockey mineur de Matagami  Club chasse et pêche de Matagami  Club de golf de Matagami  Ville de Matagami  Club vive la joie de Matagami  Cuisine collective Matagami  Société d’énergie de la Baie‐James    Villebois et valcanton    École Beauvalois  Corporation de développement  économique de VVB  Table touristique VVB  Corporation Mont fenouillet à cheval  Club de motoneiges des deux montagnes  Corporation des loisirs de Beaucanton  Club quad du vrai nord  Localité de Villevois    Radisson    École Jacques‐Rousseau  Corporation de développement de Radisson  Club de motoneiges de Radisson  Localité de Radisson   Centre de la petite enfance le jardin du nord  Radio communautaire de Radisson 

‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

Maison des jeunes de Lebel  Partenaire à part égal    Centre de femmes Îlot d’espoir   Lebel environnement  Centre de la petite enfance sucre d’orge  Club optimiste  Radio communautaire de Lebel 

‐ Centre  de  développement  communautaire  de Matagami  ‐ Centre de femmes Uni‐vers‐elles  ‐ Société  de  développement  commercial  de  Matagami  ‐ Comité de la famille de Matagami  ‐ Centre  de  la  petite  enfance  les  p’tits  Maringouins  ‐ Société d’histoire de Matagami  ‐ Club richelieu  ‐ Association des peintres‐artisans en nord de  Matagami   ‐ Comité culturel de Matagami  ‐ Le complexe des rapides  ‐ Centre unissions la famille 

‐ ‐ ‐ ‐ ‐ ‐

Localité de Valcanton  Club de l’âge d’or de Val‐Paradis  Club les sages de Villebois  Maison des jeunes décentralisée VVB  Regroupement des femmes de Valcanton  Centre  de  femmes  Femmes  d’actions,  femmes de résultats (Villebois)  ‐ Centre de la petite enfance Mamie souris 

23


CE DOCUMENT EST RENDU POSIBLE GRÂCE AUX PARTENAIRES DE L’ENTENTE SPÉCIFIQUE EN MATIÈRE

D’ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES EN JAMÉSIE


Portrait des femmes dans les instances en jamésie