Page 1

1


Offre de services professionnels

Table régionale de concertation des aînés du Nord-du-Québec (TRCANDQ) ENQUÊTE SUR LES BESOINS DES AÎNÉS DU NORD-DU-QUÉBEC

Enquête réalisée par Chakda Yorn DBA

Mars 2014 3


AVANT-PROPOS Cette enquête a été commandée par la Table régionale de concertation des aînés du Nord-du-Québec (TRCANDQ) à la firme de recherche et de consultation NISKA. La TRCANDQ est propriétaire de l’étude, elle pourra l’utiliser et la distribuer à sa convenance. NISKA tient à remercier la TRCANDQ pour sa confiance dans l’octroi de ce mandat. Nous tenons particulièrement à remercier la présidente de la TRCANDQ, madame Lucette C. Larochelle pour sa grande disponibilité et son support tout au long de l’enquête. Sa profonde connaissance de la région a facilité sa réalisation. Pour communiquer avec la TRCANDQ : Mme Lucette C. Larochelle Présidente de la TRCANDQ C.P. 67, Chapais (QC) G0W 1H0 Tél. : 418-745-3216 Courriel : lucettelarochelle@gmail.com

Suggestion pour citer le rapport : YORN, Chakda (2014). Enquête sur les besoins des aînés du Nord-duQuébec. Étude réalisée pour le compte de la Table régionale de concertation des aînés du Nord-du-Québec. Niska, Sherbrooke, mars. Pour contacter NISKA : Chakda Yorn, DBA Directeur de projets Cell. : 819-690-2222 Courriel :chakda.yorn@niskacoop.com www.niskacoop.com

4


TABLE DES MATIÈRES

1. ............................................. 4 1. CONTEXTE CONTEXTEET ETOBJECTIFS OBJECTIFSDE DEL’ENQUÊTE L’ENQUÊTE. ........................................................................ 6

2. MÉTHODOLOGIE MÉTHODOLOGIEET ETPROFILS PROFILSDES DESRÉPONDANTS RÉPONDANTS. ........................................................... 7 2. .................................... 5 QUESTIONPAR PARQUESTION QUESTION.......................................... 11 3. PRÉSENTATION DES RÉSULTATS QUESTION 8 4. ANALYSE ANALYSESYNTHÉTIQUE SYNTHÉTIQUEET ETRECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS................................. ....................................................... 51 4. 49 ANNEXE ………………… 56 ANNEXE11::QUESTIONNAIRE QUESTIONNAIREDE DEL'ENQUËTE L'ENQUËTE................................................................... 59

5


1. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L’ENQUÊTE Le Nord-du-Québec est une région particulière. D’abord sa géographie immense représente 55% du territoire québécois pour une population de 43 999 personnes en 2013 selon les données de l’Institut de la Statistique du Québec (ISQ). Cette population se divise en trois groupes culturels: les Inuits de Kativik (12 263 personnes), les Cris d’Eeyou Istchee (16 262 personnes) et les Jamésiens (14 468 personnes). Les Cris et les Jamésiens cohabitent dans la partie sud de la région communément appelée la Baie-James. En 2003, la Table régionale de concertation des aînés du Nord-du-Québec des Jamésiens (TRCANDQ)a commandé une enquête pour connaître les besoins des aînés de la Jamésie. Le rapport est paru en mai 2004 sur des données collectées en 2002-2003, ci-après nommée « enquête de 2003 ». Depuis cette enquête régionale, la réalité a changé. La population crie a continué à croître tandis que celle des Jamésiens a poursuivi son déclin. L’économie a connu ses crises et ses élans dans les secteurs forestier, minier, hydroélectrique, de la construction et du transport. Une stratégie de développement appelée le Plan Nord a aussi été élaborée portant ses espoirs et ses critiques. Le Nord-du-Québec possède les caractéristiques typiques des régions ressources: jeunesse du territoire, vastes ressources naturelles, économie cyclique, communautés éloignées les unes des autres et peu peuplées, etc. De plus, la région est régie par des conventions et des ententes qui modulent la gouvernance des trois populations qui la composent, notamment la Convention de la Baie-James et du Nord québécois de 1975 et la Paix des Braves de 2003. De surcroît, un changement majeur a eu lieu récemment en terme de gouvernance régionale. En effet, depuis janvier 2014, la Municipalité de la Baie-James a été dissoute et remplacée par le Gouvernement régional d’Eeyou Istchee Baie-James. La loi no 42 encadre cette nouvelle gouvernance régionale où la nation crie, autrefois absente, possède d’emblée 50% des sièges d’administrateurs, la proportion des sièges évoluera en fonction de la démographie. Afin de tenir compte de l’évolution depuis 2003 et d’actualiser le portrait en fonction des besoins des aînés en 2013, la TRCANDQ a commandé cette étude visant à : 1. 2. 3.

Dresser le portrait des aînés jamésiens dans le Nord-du-Québec Identifier les besoins des aînés jamésiens dans le Nord-du-Québec Comparer l’évolution du portrait et des besoins entre 2003 et 2013.

Le rapport s’articule comme suit : la deuxième section présente la méthodologie de l’enquête et les profils des répondants ; la troisième section décrit les résultats par question afin de faciliter la compréhension ; la quatrième section se termine par une analyse très synthétique de l’enquête ainsi que quelques recommandations. Lorsqu’il y a lieu, le rapport souligne les différences ou similarités avec l’enquête de 2003. La présentation peu classique des résultats a pour but de faciliter la compréhension. 6


2. MÉTHODOLOGIE ET PROFIL DES RÉPONDANTS 2.1

Stratégie d’enquête par questionnaire

L’enquête quantitative est la stratégie de recherche qui a été privilégiée par la TRCANDQ afin de comparer avec l’étude précédente. Le questionnaire utilisé pour l’enquête a été élaboré par la firme NISKA sur la base de l’enquête réalisée en 2003. Il a été validé par la TRCANDQ qui a voulu préserver la majorité des questions de l’enquête de 2003. 2.2

Échantillonnage

L’échantillonnage probabiliste aléatoire des répondants potentiels a été entièrement constitué à partir des abonnés du service téléphonique filaire des municipalités suivantes : Lebel-sur-Quévillon, Matagami, Chapais, Chibougamau, Villebois, Valcanton(VVB), Radisson et la défunte Municipalité de la Baie-James. Considérant le nombre restreint de répondants pour Villebois (16), Valcanton (29) 1, Radisson (6) et de la Municipalité de la Baie-James (2) pour un total de 53, il n’est pas significatif de présenter les résultats individuellement pour ces localités. Dans ce rapport les résultats sont présentés sous la rubrique VVB 2-R pour signifier les trois localités :Villebois, Valcanton et Radisson. Considérant les personnes de 60 ans et plus, la répartition de l’échantillonnage par municipalité pour les besoins de l’enquête se présente comme suit: Population Proportion Proportion Objectif 60 ans et + X Objectif Lebel-sur-Quévillon Matagami Chapais Chibougamau VVB-R

455 275 295 1 270 260 2 555

17,8% 10,8% 11,5% 49,7% 10,2%

600

107 65 69 298 61 600

Entrevues réalisées 114 58 89 270 53 584

Δ 7 -7 20 -28 -8 -16

L’objectif de l’enquête était de collecter les données auprès d’un échantillon de 600 répondants. Au final, 584 répondants ont complété le questionnaire, ce qui se compare avantageusement avec les 520 répondants obtenus en 2002-2003. Compte tenu du format de l’échantillon, les résultats globaux de cette enquête auprès de 584 personnes 1

Nous avons regroupé les répondants de Valcanton (29), Beaucanton (9) et Val-Paradis (6). Bien que l’acronyme VVB soit moins utilisé pour désigner maintenant Villebois et Valcanton, nous laissons cette référence afin de pouvoir faire des comparaisons avec les anciennes données de 2003. 2

5

7


permettent de dégager une marge d’erreur de ± 3,6 %, et ce, dans un intervalle de confiance de 95 % (19 fois sur 20).Il est important de considérer les marges d’erreur par secteur lorsque l’interprétation des résultats porte sur ceux-ci et d’éviter de tirer des conclusions lorsque les résultats portent sur de petits échantillons. Pour cette raison, de manière générale, on peut dire que les statistiques régionales sont plus précises que les statistiques municipales. 2.3 Procédure de la collecte et d’analyse des données D’abord, un pré-test a été effectué auprès de dix (10) participants, afin de vérifier notamment : la clarté, la compréhension et la structure du questionnaire. Ensuite, les entrevues téléphoniques ont été réalisées à partir d’une centrale téléphonique informatisée entre le 11 décembre 2013 et le 10 janvier 2014. Les participants à l’étude ont été appelés entre 15 h 30 et 21 h. La durée moyenne des entrevues était de 11,75 minutes. Les entrevues ont été réalisées à l’aide du logiciel Interviewer et le traitement statistique avec StatXP. Taux de réponse Selon l’ISQ, il y a 2 555 personnes âgées de 60 ans et plus en Jamésie. L’enquête a touché 584 répondants, soit 22,8% de la population des personnes de 60 ans et plus. L’enquête a donc rejoint une proportion significative de la population de l’étude. Le tableau suivant illustre le déroulement des 5 843 appels téléphoniques qui ont été nécessaires afin de compléter le questionnaire avec 584 répondants. Le répondant est âgé de 59 ans et moins / Personne dans le foyer n'a 60 ans et plus Boîte vocale / répondeur Pas de service Refus de répondre Questionnaire complété Pas de réponse Refus avant de pouvoir établir l'éligibilité Rappel - Prise de rendez-vous Ligne occupée Interruption en cours d'entrevue - Refus Télécopieur / modem Répondant non-disponible pour la durée de l'enquête Numéro commercial Barrière de langue Répondant décédé

1 802 881 867 778 584 383 192 126 97 49 29

30,8% 15,1% 14,8% 13,3% 10,0% 6,6% 3,3% 2,2% 1,7% 0,8% 0,5%

21 18 15 1

0,4% 0,3% 0,3% 0,0%

5 843 6

8


2.4 Profil des répondants Le tableau suivant représente le profil des répondants. On y observe entres autres que 63% des répondants sont des femmes et que les 60-74 ans représentent 78% des répondants : 60-64 ans n % 17 2,9% 27 4,6% 9 1,5% 8 1,4% 12 2,1% 12 2,1% 28 4,8% 50 8,6% 10 1,7% 10 1,7%

65-69 ans n % 18 3,1% 27 4,6% 10 1,7% 8 1,4% 9 1,5% 13 2,2% 22 3,8% 47 8,0% 5 0,9% 10 1,7%

70-74 ans n % 3 0,5% 8 1,4% 8 1,4% 7 1,2% 9 1,5% 8 1,4% 14 2,4% 41 7,0% 4 0,7% 4 0,7%

75-79 ans n % 4 0,7% 5 0,9% 3 0,5% 1 0,2% 5 0,9% 8 1,4% 8 1,4% 22 3,8% 2 0,3% 3 0,5%

80-84 ans 85 ans et + n % n % 0 0,0% 0 0,0% 2 0,3% 3 0,5% 0 0,0% 0 0,0% 3 0,5% 1 0,2% 3 0,5% 0 0,0% 8 1,4% 2 0,3% 3 0,5% 7 1,2% 22 3,8% 6 1,0% 0 0,0% 0 0,0% 5 0,9% 0 0,0%

n % 42 7,2% 72 12,3% 30 5,1% 28 4,8% 38 6,5% 51 8,7% 82 14,0% 188 32,2% 21 3,6% 32 5,5%

H F

76 107

13,0%

64 105

11,0%

6,8%

7 12

2,1%

213 371

36,5%

6,7%

6 40

1,2%

11,6%

22 39

1,0%

18,0%

38 68

3,8%

18,3%

H+F

183

31%

169

29%

106

18%

61

10%

46

8%

19

3%

584

100%

Sexe Lebel-sur-Quévillon H F Matagami H F Chapais H F Chibougamau H F VVB-R H F Total

6,5%

Total

63,5%

En comparant le profil des répondants à l’enquête avec les données de l’ISQ de 2013, on constate que la représentativité des groupes d’âges se ressemble. Toutefois, les femmes sont surreprésentées dans l’échantillon de l’enquête comparativement aux statistiques populationnelles existantes. Cela se comprend par le fait que les femmes auraient davantage tendance à répondre à une enquête que les hommes. Ainsi, tandis que les femmes représentent environ 45% de la population réelle, elles constituent 63% des répondants. Le tableau suivant représente le profil de la population aînée en 2013 selon l’ISQ. 60-64 n % 90 3,5% 95 3,7% 65 2,5% 55 2,2% 60 2,3% 25 1,0% 205 8,0% 175 6,8% 60 2,3% 40 1,6%

65-69 n % 90 3,5% 45 1,8% 40 1,6% 20 0,8% 40 1,6% 25 1,0% 190 7,4% 150 5,9% 60 2,3% 20 0,8%

70-74 n % 35 1,4% 40 1,6% 30 1,2% 20 0,8% 35 1,4% 35 1,4% 110 4,3% 115 4,5% 20 0,8% 20 0,8%

75-79 n % 20 0,8% 15 0,6% 15 0,6% 10 0,4% 15 0,6% 25 1,0% 90 3,5% 85 3,3% 10 0,4% 10 0,4%

80-84 85 ans et + n % n % 5 0,2% 0 0,0% 10 0,4% 10 0,4% 10 0,4% 0 0,0% 5 0,2% 5 0,2% 20 0,8% 5 0,2% 5 0,2% 5 0,2% 45 1,8% 25 1,0% 45 1,8% 35 1,4% 0 0,0% 0 0,0% 15 0,6% 5 0,2%

H F

480 390

18,8%

16,4%

5,7%

80 80

3,1%

9,0%

150 145

5,9%

10,2%

230 230

9,0%

15,3%

420 260

H+F

870

34%

680

27%

460

18%

295

12%

160

Sexe Lebel-sur-Quévillon H F Matagami H F Chapais H F Chibougamau H F VVB-R H F Total

Total n % 240 9,4% 215 8,4% 160 6,3% 115 4,5% 175 6,8% 120 4,7% 665 26,0% 605 23,7% 150 5,9% 110 4,3%

1 390 54,4% 2,3% 1 165 45,6%

1,2%

3,1%

30 60

6%

90

4%

2 555 100%

7

9


Note au lecteur du rapport Les répondants étaient libres de répondre ou non au sondage. Afin de pouvoir répondre au sondage, les répondants devaient avoir soixante (60) ans et plus. Le sujet du questionnaire touchait directement les personnes interrogées et, le sujet étant assez général, les questions ne nécessitaient pas de connaissances spécifiques. Aucune difficulté spécifique n’a été observée. Quant au calcul des fréquences, lorsque le lecteur examine les résultats, il doit se rappeler que les répondants qui mentionnaient à certaines questions : « ne sait pas » ou « sans opinion » ou « ne s’applique pas » peuvent avoir été retirés de la base de données servant à calculer les fréquences en pourcentage et ce, afin de pouvoir préserver les gens qui avaient une opinion sur la question. Par contre, la valeur absolue de ces réponses est présentée dans les tableaux à titre informatif seulement. Dans plusieurs tableaux, en raison de l’arrondissement à un nombre près, le pourcentage total peut ne pas être égal à 100 %. Dans la section « Résultats du sondage », la numérotation des questions a uniquement comme objectif d’effectuer la référence entre la question et la séquence utilisée lors des entrevues. Le bris de la séquence de numérotation peut signifier le retrait de questions lors de l’élaboration finale du questionnaire utilisé lors de l’enquête ou une référence à une portion du questionnaire. La variation observée entre le profil des répondants au sondage par rapport aux données de 2013 de l’ISQ se trouve dans le tableau ci-dessous. On peut remarquer qu’il y a des petites différences, mais elles ne sont pas suffisamment significatives pour remettre en question les données de l’étude.

Sexe Lebel-sur-Quévillon H F Matagami H F Chapais H F Chibougamau H F VVB-R H F Total

H F H+F

60-64 ans n % -0,6% 0,9% -1,0% -0,8% -0,3% 1,1% -3,2% 1,7% -0,6% 0,1% 0,0%

65-69 ans n % -0,4% 2,9% 0,1% 0,6% 0,0% 1,2% -3,7% 2,2% -1,5% 0,9% 0,0%

70-74 ans n % -0,9% -0,2% 0,2% 0,4% 0,2% 0,0% -1,9% 2,5% -0,1% -0,1% 0,0%

75-79 ans n % -0,1% 0,3% -0,1% -0,2% 0,3% 0,4% -2,2% 0,4% 0,0% 0,1% 0,0%

-5,8%

-5,5%

-2,5%

-2,1%

-2,1%

0,0%

3,1%

7,8%

2,6%

1,0%

3,7%

-0,3%

0,0% -3%

0,0% 2%

0,0% 0%

0,0% -1%

80-84 ans 85 ans et + n % n % -0,2% 0,0% 0,0% 0,1% -0,4% 0,0% 0,3% 0,0% -0,3% -0,2% 1,2% 0,1% -1,2% 0,2% 2,0% -0,3% 0,0% 0,0% 0,3% -0,2% 0,0% 0,0% 0,0% 2%

0,0% 0%

8

10


3. PRÉSENTATION DES RÉSULTATS QUESTION PAR QUESTION

11


Q4.Depuis combien de temps habitez-vous dans la région Nord-du-Québec ? n=584 La grande majorité des répondants habitent la région depuis plus de 30 ans (84,9%) bien qu’on remarque quand même que 6,4% y vivent depuis moins de 10 ans. Dans l’enquête sur la mesure du sentiment d’appartenance en Jamésie réalisée par Niska en 2011, qui s’adressait à un plus large bassin de population, on avait décelé que 90% vivaient dans la région depuis plus de 10 ans. Dans la présente enquête, ce taux grimpe à 93,6%. On s’attend à ce qu’une personne plus âgée vit dans la région depuis plus longtemps, mais l’écart n’est pas significatif entre les deux études.

Le tableau ci-dessous montre les résultats en fonction de la répartition municipale : Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Moins de 10 ans

6,4%

4,2%

12,3%

4,8%

2,4%

26,3%

10 à 20 ans

4,0%

2,6%

5,4%

8,9%

1,9%

9,8%

20 à 30 ans

4,7%

5,3%

7,5%

4,3%

3,8%

5,5%

Chapais Chibougamau

VVB-R

30 à 40 ans

16,4%

24,6%

29,1%

18,3%

12,9%

4,7%

Plus de 40 ans

65,0%

59,9%

45,7%

63,7%

78,3%

28,9%

3,5%

3,5%

0,0%

0,0%

0,9%

24,8%

Depuis toujours, j'y suis né

Ainsi, lorsque les résultats sont croisés par municipalité, on remarque un paradoxe : les résidants de VVB-R représentent ceux qui demeurent depuis le moins longtemps dans la région, mais qu’ils sont plus nombreux à y être nés. On doit comprendre VVB a été colonisé depuis longtemps tandis qu’à Radisson, il y a un roulement important, car il s’agit surtout d’une communauté de travail. On remarque aussi que 92 % des résidents de Chibougamau y demeurent depuis plus de 30 ans, soit une différence notable face aux autres communautés. 10

12


Q5. Présentement, travaillez-vous ? n=584 Les répondants ont soutenu à 17,8 % qu’ils travaillent (104 personnes sur 584), ce qui se compare à 14,9% dans l’enquête de 2003.Il y a donc légèrement plus d’aînés aujourd’hui qui travaillent que dans l’enquête précédente. Cette tendance qui veut que les personnes plus âgées soient davantage au travail qu’auparavant est observée ailleurs au Québec. Sans surprise, le pourcentage des répondants qui ne travaille pas fait un bond important lorsque l’âge atteint 65 ans. En effet, le groupe des moins des 60-64 ans ne travaille pas dans une proportion de 58,2% tandis que le groupe des 65 ans et plus ne travaille pas dans une proportion de 90% et davantage.

Lorsque l’on croise les résultats par la municipalité de résidence, on obtient le tableau cidessous : Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Chapais

Chibougamau

VVB-R

Oui

20,1%

17,8%

31,0%

25,1%

17,7%

18,4%

Non

80,0%

82,2%

69,0%

74,9%

82,3%

81,6%

On remarque une différence pour les répondants de Matagami par rapport à la moyenne générale des autres municipalités. Ils sont 31% à travailler à Matagami comparativement à la moyenne de 20,1% pour les autres municipalités sondées, c’est-à-dire que les plus jeunes des aînés, les 60-69 ans travaillent davantage à Matagami et moindrement Chapais.

11

13


Q6. Combien d’heures travaillez-vous par semaine ? n=104 Parmi les répondants qui ont mentionné qu’ils travaillent à la question précédente (104 répondants), 65,6% de ceux-ci travaillent 30 heures et plus par semaine. Si on rapporte cela au total des répondants, on voit que 11,6% des aînés de l’enquête travaillent plus de 30 heures par semaine, c’est-à-dire légèrement plus que les 10,6% de l’enquête de 2003. Toutefois, la différence n’est pas significative.

En croisant les résultats par le genre des répondants, on remarque sans surprise que les hommes sont plus nombreux à travailler de longues heures. En effet, les hommes sont plus nombreux à travailler 30 heures et plus (74,9 %) que les femmes (47,6 %), comme l’illustre le graphique ci-dessous.

12

14


En segmentant les résultats par municipalité et selon le nombre d’heures travaillées, on voit que les répondants de VVB-R (80,9 %) et ceux de Lebel-sur-Quévillon (80,6%) sont significativement en plus grand nombre à travailler plus de 30 heures par semaine. Inversement, on dénote que les gens de Chibougamau sont moins nombreux à travailler plus de 30 heures.

Q7. Dans quel secteur d’activité travaillez-vous ? n=104 Les trois principaux secteurs dans lesquels les répondants travaillent sont le commerce de gros et de détail (32,8 %), les services publics (28,2 %) ainsi que le secteur primaire (22,7 %).

13

15


Q8. Pour quelles raisons habitez-vous dans la région Nord-du-Québec? n=584 Le travail (55%) représente la raison la plus fréquente pour laquelle les répondants habitent la région, suivi par la famille et ensuite, le conjoint. Dans l’enquête de 2011 sur le sentiment d’appartenance chez les Jamésiens, 34% avaient répondu le travail. Du coup, il est un peu étonnant que les répondants plus âgés de cette enquête indiquent le travail comme principale raison pour vivre en Jamésie. Peut-être est-ce la raison initiale qui les a amenés dans la région?

En croisant les résultats avec le genre, les hommes habitent la région pour le travail dans une proportion de 72,2 % tandis que les femmes mentionnent suivre le conjoint (45 %) comme principale raison d’être en Jamésie. Inversement, il est rare que l’homme suive une femme (0,5%).

14

16


Q9.

À votre retraite, envisagez-vous de demeurer dans la région ? n=584

Une majorité très importante (95%) souligne vouloir demeurer dans la région à la retraite, comparativement à 85 % lors de l’enquête précédente en 2003. La moyenne de 95% se compare aussi avantageusement au taux de 66% de la moyenne des répondants à l’enquête sur la mesure du sentiment d’appartenance de 2011. Il y a donc un enracinement beaucoup plus profond à la région chez les gens de 60 ans et plus que chez la population jamésienne en général. Enfin, notons qu’il n’y a pas de différence significative avec la moyenne globale lorsque les résultats sont croisés par l’âge ou le sexe des répondants.

Selon les municipalités, les répondants de Chapais se démarquent de la moyenne quant à la possibilité de demeurer ou non dans la région à la retraite puisque 12 % précisent qu’ils n’envisagent pas demeurer dans la région à la retraite. Il s’agirait donc éventuellement d’une perte nette importante sachant qu’un départ risque d’en entrainer d’autres, sachant que la famille représente souvent près de 20% à 50% des motivations de quitter ou de rester dans la région.

15

17


En croisant ces résultats par la durée à laquelle les répondants mentionnent vivre dans la région, on remarque que les gens qui y sont depuis 10 à 20 ans se démarquent de la moyenne ; ainsi, près de 20 % de ceux-ci n’envisagent pas demeurer dans la région à la retraite. On aurait raison de penser que plus on reste longtemps dans la région, plus on désire y rester à la retraite. En même temps, la durée vécue demeure un point critique car même après 20 ou 30 ans dans la région, il n’est pas garanti qu’une personne veuille y demeurer à sa retraite.

Q10. Pourquoi (n’habiteriez-vous pas dans la région à votre retraite) ? n=32 Puisqu’il s’agit ici de statistiques des petits nombres, il ne faut pas trop interpréter. Ainsi, parmi les répondants qui ne désirent pas rester dans la région à leur retraite, le rapprochement familial (49,3 %) ainsi que l’éloignement géographique (37,4 %) sont les deux raisons évoquées. Les raisons de santé ne touchent que 9% des répondants. Ces données sur la famille et l’éloignement sont similaires à l’enquête de 2003, mais l’insuffisance des services était plus importante en 2003. Quant à l’enquête sur le sentiment d’appartenance, les trois plus grandes raisons pour quitter étaient réparties entre le travail, la santé et la famille pour un total de 59%.

16

18


Q11. Si vous êtes à la retraite, depuis combien de temps ? n=584 Parmi les répondants de l’enquête, 22,3 % mentionnent ne pas être encore à la retraite tandis que 34,6 % le sont depuis moins de 10 ans. Enfin, notons que près de 49 % des répondants qui ont entre 60 et 64 ans ne sont pas encore à la retraite.

Q12. Quelle est la principale raison qui vous a incité à prendre votre retraite dans la région? n=403 Le fait que la famille habite la région (39,8 %) ainsi que la qualité de vie(36,4 %) sont les deux raisons principales qui ont incité les répondants à prendre leur retraite dans la région. L’enquête de 2003 avait aussi mentionné la famille, la sécurité des lieux, la tranquillité et l’implication dans le milieu. Dans cette enquête, l’implication n’est pas une raison d’intérêt. Famille habitant dans la région (enfants et autres) 39,8% Qualité de v ie (trav ail, sécurité, tranquillité, loisirs, serv ices, proximité, amis, famille, env ironnement pur, nature) Fermeture usine/magasin/perte d'emploi Déjà établi depuis plusieurs années Pour raisons de santé Accident de trav ail/incapacité ou difficulté à trav ailler Décider de prendre sa retraite (sans raison spécifique) Amis dans la région Dev ait prendre sa retraite (années de serv ice ou âge atteint) Conjoint(e) trav aille encore Implication dans la communauté Autres

36,4% 4,9% 3,4% 2,7% 2,1% 2,0% 1,7% 1,5% 1,1% 0,9% 3,5% 17

19


Q13. Combien de temps prévoyez-vous rester dans la région ? n=584 La majorité des répondants (81,1%) prévoit demeurer dans la région pour le restant de leurs jours. Les répondants de la municipalité de Matagami se distinguent de la moyenne globale, ils sont moins nombreux (-10,2 %) quant au désir de demeurer dans la région. En 2003, l’enquête montrait que les aînés voulaient demeurer dans la région à 84,3%, mais on ne sait pas si c’est pour le restant de leurs jours. Finalement, 66% des répondants à l’enquête sur le sentiment d’appartenance des Jamésiens prévoyaient rester dans la région pour plus de 10 ans. Total

Lebel-surQuévillon

Moins de 5 ans

6,0%

5 à 10 ans

6,3%

10 à 20 ans

1,1%

Matagami

Chapais

5,0%

6,6%

9,6%

3,0%

14,8%

Chibougamau

VVB-R

5,6%

4,7%

6,2%

11,4%

1,4%

1,8%

Le restant de mes jours

81,1%

85,9%

70,9%

82,6%

81,9%

78,0%

Le répondant ne sait pas

5,5%

6,1%

7,7%

6,4%

4,5%

5,9%

Il est important de mentionner qu’il y a une relation significative entre la durée de résidence dans la région et le désir d’y demeurer. Moins la durée de résidence est longue moins il y a d’intérêt à y demeurer à long terme. La même relation avait été relevée lors de l’enquête sur le sentiment d’appartenance. Total

Moins de 10 ans

10 à 20 ans

20 à 30 ans

30 à 40 ans Plus de 40 ans

Moins de 5 ans

6,0%

22,4%

14,0%

9,2%

2,9%

4,7%

5 à 10 ans

6,3%

16,5%

13,7%

6,2%

10,3%

4,2%

10 à 20 ans

1,1%

Depuis toujours, j'y suis né

1,7%

Le restant de mes jours

81,1%

60,1%

54,5%

75,9%

76,2%

85,4%

Le répondant ne sait pas

5,5%

1,0%

17,8%

8,7%

10,6%

3,9%

100,0%

Q14. Comment qualifiez-vous votre implication bénévole maintenant ? n=584 Le bénévolat est une donnée importante sur le sentiment d’appartenance et d’enracinement des gens. En croisant les résultats par le lieu de résidence, l’implication varie selon le lieu de résidence. Les répondants de VVB-R sont moins impliqués (-11,6 %) et ceux de Matagami (+ 11,4 %) le sont plus. Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Chapais

Chibougamau

VVB-R

9,7%

9,6%

11,3%

6,9%

10,9%

5,9%

Assez impliqué

19,7%

22,1%

29,5%

25,6%

17,0%

11,9%

Très impliqué / Assez impliqué

29,4%

31,7%

40,8%

32,5%

27,9%

17,8%

Peu impliqué

27,2%

33,1%

23,0%

32,7%

24,9%

26,7%

Pas du tout impliqué

43,3%

35,2%

36,2%

34,8%

47,2%

55,5%

Peu impliqué / Pas du tout impliqué

70,6%

68,3%

59,2%

67,5%

72,1%

82,2%

Très impliqué

18

20


On retrouve ci-dessous la figure pour l’ensemble de la région. Ainsi, globalement, 30 % des répondants se considèrent « Très impliqué » ou « Assez impliqué » au niveau du bénévolat.

L’enquête de 2003 montrait une moyenne de répondants qui disaient faire du bénévolat plus élevée (45,7%), mais la question était dichotomique de type oui/non. On peut donc difficilement comparer les deux enquêtes. Quant à l’enquête sur la mesure du sentiment d’appartenance de 2011, les répondants ont mentionné à 39% être « Très impliqué » ou « Assez impliqué ». Sachant que la population de l’enquête de 2011 est généralement plus jeune, on pourrait présumer que l’âge aurait une incidence sur le bénévolat, surtout que l’enquête de 2003 montrait que le bénévolat diminuait à partir de 75 ans. Q15. Si vous n’êtes pas impliqué maintenant, dans le passé, quelle était votre implication ? n=401 Le graphique suivant présente les répondants qui ont répondu « Peu » ou « Pas du tout impliqué » à la question précédente. Il y a 36 % des répondants qui mentionnent avoir été « Assez » ou « Très impliqué »; on peut donc dire qu’ils ont fait du bénévolat par le passé mais qu’avec le temps et l’âge, ils en font moins.

19

21


Le tableau ci-dessous présente les résultats croisés en fonction de la municipalité. Encore une fois, l’implication passée des répondants de Matagami et de VVB-R diverge de la moyenne globale des répondants.

Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Chapais

Chibougamau

VVB-R

13,1%

16,7%

8,9%

22,5%

10,4%

14,0%

Assez impliqué

22,9%

25,2%

17,8%

11,9%

23,4%

31,2%

Très impliqué / Assez impliqué

36,0%

41,9%

26,7%

34,4%

33,9%

45,2%

Peu impliqué

22,2%

28,0%

29,9%

32,1%

18,9%

12,9%

Pas du tout impliqué

41,8%

30,1%

43,4%

33,5%

47,2%

42,0%

Peu impliqué / Pas du tout impliqué

64,0%

58,1%

73,3%

65,6%

66,1%

54,8%

Très impliqué

Q16. Combien d’heures par semaine êtes-vous impliqué dans le bénévolat ? n=346 La majorité des répondants (60,8 %) effectue 5 heures et moins de bénévolat par semaine, alors que près de 20% des répondants font plus de 9 heures de bénévolat par semaine.

20

22


En croisant les résultats par municipalité, on remarque que les répondants de VVB-R qui effectuent du bénévolat en font en grande proportion (79,3 %) 5 heures et moins par semaine. Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Chapais

Chibougamau

VVB-R

5 heures et moins

60,8%

61,0%

63,3%

71,0%

54,2%

79,3%

6 à 9 heures

17,2%

13,4%

12,2%

16,6%

21,5%

9,5%

9 à 15 heures

12,1%

16,0%

17,9%

3,4%

12,1%

7,8%

16 à 30 heures

8,5%

7,7%

6,7%

6,8%

10,6%

3,5%

31 à 45 heures

0,9%

1,8%

2,3%

0,5%

Plus de 45 heures

0,5%

1,1%

Q17. Êtes-vous membre d’un conseil d’administration ou d’un comité ? n=584 20 % des répondants sont membres d’un conseil d’administration. L’enquête de 2003 soulignait que le tiers des répondants étaient membres d’un conseil d’administration ; il y a donc eu une diminution significative de l’implication à ce niveau.

21

23


Q18. Pour quels types d’organismes ? n=129 répondants (149 réponses) Il est à noter que les pourcentages sont calculés sur le nombre de réponses obtenus et non sur le nombre de répondants. Parmi ceux qui disent faire partie d’un conseil d’administration, la majorité (66,2%) siège dans le secteur communautaire, comparativement à 80 % en 2003. On peut donc dire que les aînés donnent beaucoup de temps au secteur communautaire. Dans une région éloignée où le travail est très important, l’apport des aînés dans la gouvernance des organismes communautaire est indéniable et probablement essentiel au bon fonctionnement de ces organismes. Le secteur communautaire est très vaste et dans le graphique ci-dessous, les Clubs de l’Âge d’Or ou la Croix-Rouge ne constituent que deux exemples possibles.

22

24


Q19. Quels sont vos trois principaux loisirs par ordre de priorité ? n=584 Le tableau ci-dessous montre les loisirs que pratiquent les répondants par ordre décroissant de mentions. Exercice, sport, marche, danse Télévision, cinéma et radio Pratiquer des passe-temps individuels ou en groupe (jeux de société, de carte, bingo) Lecture et écriture Plein air (VTT, camping, chasse, pêche, etc.) Ordinateur et Internet Passe-temps/Travaux manuels (Ébénisterie, tricot, peinture, couture, etc.) Voyage Visite de parents ou d'amis Jardinage Autres Bénévolat Musique/Chant/Théâtre Activités sociales avec organismes (Âge d'Or, Centre de jour / de femme, etc.) Prendre part à des cours ou à des programmes éducatifs Aucune activité

Choix_1

Choix_2

Choix_3

28,7% 15,1%

19,8% 18,1%

12,7% 14,9%

13,1%

9,2%

6,7%

10,6%

16,1%

9,8%

10,5%

4,2%

2,2%

5,8%

9,1%

12,3%

4,2%

5,1%

4,2%

2,8% 2,8% 2,0% 1,4% 1,2% 0,8%

2,9% 5,0% 1,9% 0,6% 0,4% 0,8%

2,6% 6,5% 1,9% 2,2% 0,3% 0,7%

0,6%

0,6%

0,2%

0,4%

0,8%

0,8%

5,5%

21,9%

La catégorie « Exercice, sport, marche, danse »a été sélectionnée le plus souvent (28,7% des répondants); ces activités arrivent aussi en première position des deuxièmes loisirs les plus pratiqués. Il est important de noter que les choix mentionnés ne pouvaient être sélectionnés plus d’une fois. Par exemple, un répondant qui mentionnait, comme premier choix loisir, la lecture et l’écriture, ne pouvait le répéter comme deuxième choix. Sachant cela, on peut dire que les loisirs sont, par ordre de popularité : 1. 2. 3. 4.

Exercice, sport, marche Télévision, cinéma et radio Lecture et écriture Les loisirs individuels

23

25


Le tableau ci-dessous présente la somme des activités que pratiquent les répondants. L’exercice, le sport, la marche ainsi que la danse sont les activités que pratiquent encore le plus les répondants. Cette catégorie de loisirs se retrouvait dans 61,3 % des mentions. Il est donc rassurant de constater que les répondants mentionnent les activités physiques comme leurs loisirs de choix. Ensuite suivent la télévision, cinéma, la radio (47,9 %) et la lecture, écriture (36,5 %). Exercice, sport, marche, danse Télévision, cinéma et radio Lecture et écriture Pratiquer des passe-temps individuels ou en groupe (jeux de société, de carte, bingo) Ordinateur et Internet

61,3% 47,9% 36,5%

Plein air (VTT, camping, chasse, pêche, etc.) Visite de parents ou d'amis Passe-temps/Travaux manuels (Ébénisterie, tricot, peinture, couture, etc.) Voyage Jardinage Musique/Chant/Théâtre Prendre part à des cours ou à des programmes éducatifs Bénévolat Activités sociales avec organismes (Âge d'Or, Centre de jour / de femme, etc.) Autres

17,0% 14,3%

28,9% 27,3%

13,5% 8,3% 5,8% 2,3% 2,0% 1,9% 1,4% 4,1%

Q20. Demeurez-vous seul ? n=584 À cette question, 63 % des répondants ne demeurent pas seuls tandis que 37% demeurent seuls, ce qui est beaucoup plus élevé que le quart des répondants dans l’enquête de 2003. Il y a donc eu une augmentation significative de personnes vivant seules depuis 2003. À l’échelle du Québec, en 2011, l’ISQ indique que la proportion de personnes vivant seules variait entre 22% et 32% selon les groupes d’âges. Le tableau ci-dessous décline les résultats par municipalité. On s’aperçoit que les localités de Villebois, Valcanton, et Radisson sont proportionnellement plus nombreux qu’ailleurs à vivre seuls.

Total

Lebel-surQuévillon Matagami

Chapais Chibougamau

VVB-R

Oui

37,0%

25,4%

33,6%

28,8%

41,5%

47,3%

Non

63,0%

74,6%

66,4%

71,2%

58,5%

52,7% 24

26


Q21. Quel est votre état civil? n=584 Plus de la moitié, soit 50,8 % des répondants, sont mariés. Puis, les veufs à 20,1 % suivi des divorcés (14,3 %), les personnes « en couple » (9,9 %) et finalement les célibataires (4,9 %) constituent l’état civil des répondants.

Le tableau ci-dessous présente la segmentation des répondants selon les municipalités. On constate que Lebel-sur-Quévillon et Chapais sont des communautés avec davantage de répondants mariés que les autres. La situation de Matagami et de Chibougamau se ressemble tandis que VVB-R présente davantage de divorcés et de célibataires.

Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Chapais

Chibougamau

VVB-R

Marié

50,8%

61,5%

47,1%

61,0%

46,2%

46,8%

Veuf

20,1%

16,0%

20,2%

15,5%

21,9%

23,8%

Div orcé

14,3%

9,1%

10,5%

10,6%

17,3%

16,5%

En couple

9,9%

10,4%

14,1%

8,1%

10,2%

5,5%

Célibataire

4,9%

3,0%

8,2%

4,8%

4,4%

7,4%

25

27


Q22. Dans quel type d’habitation habitez-vous ? n=584 La majorité des répondants (77,5 %) sont propriétaires de leur maison tandis que 18 % des répondants sont locataires. Ces données sont presqu’identiques aux réponses de l’enquête de 2003 sur la propriété, mais elles diffèrent quelque peu sur le logement (12%). Par rapport à 2003, on peut dire que plus de personnes louent maintenant des logements.

Q23. Possédez-vous (des outils informatiques et de communication)… ? n=584 Cette question avait pour but de voir la progression des outils de communication. On voit que 45,3 % des répondants possèdent un ordinateur portable, 44,7% un ordinateur de bureau, 27% un téléphone intelligent et 15,9% une tablette électronique. Finalement, 29,5 % des répondants mentionnent ne pas posséder aucune des technologies proposées.

26

28


Ces données se comparent très avantageusement à l’enquête de 2003 où moins de 20% des répondants avaient un ordinateur à la maison alors que les téléphones intelligents étaient encore inexistants. Le tableau ci-dessous présente les données selon les municipalités. On voit que Lebel-sur-Quévillon est la municipalité la plus technologique et VVB-R est à l’autre extrême. Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Chapais

Chibougamau

VVB-R

Un ordinateur de bureau ?

44,7%

54,2%

45,8%

49,1%

41,7%

36,4%

Un ordinateur portable ?

45,3%

51,2%

46,3%

42,9%

43,9%

43,3%

15,9%

21,1%

13,5%

17,5%

16,4%

4,7%

téléphone tactile) ?

27,0%

39,8%

30,4%

33,9%

21,5%

20,8%

Aucun

29,5%

20,4%

26,6%

23,0%

32,2%

42,5%

Une tablette électronique (Ipad ou autre) ? Un téléphone intelligent (cellulaire,

Q24. Utilisez-vous internet ? n=584 L’usage d’Internet grimpe maintenant à 60% des répondants comparativement à seulement 11% en 2003. La progression est donc fulgurante et bien plus que les québécois de 55 ans et plus qui utilisent Internet (47%); à noter que la moyenne québécoise est de 73% (CEFRIO, 2011).

27

29


Comme on peut s’y attendre, plus l’âge progresse, moins l’utilisation d’Internet est élevée.

L’utilisation d’Internet varie aussi légèrement selon la municipalité. Elle est plus élevée à Lebel-sur-Quévillon et ce, de façon significative.

28

30


Q25. À quelle fréquence (usage d’internet) ? n=354 Pour 95% des usagers, l’utilisation d’Internet se fait majoritairement de façon quotidienne ou hebdomadaire. C’est donc un usage courant de la technologie.

Q26. Quels sont les trois principaux usages que vous en faites par ordre de priorité ? n=353 – mentions multiples La recherche d’information (80,4 %), le courrier électronique (67,3 %) ainsi que l’utilisation de réseaux sociaux (43,8 %) sont les principales activités réalisées par les répondants. On constate que les aînés ont recours aux réseaux sociaux. D’ailleurs, selon les données du CEFRIO pour 2013, la proportion des internautes de 55 ans et plus affiche une progression dans l’adoption des médias sociaux au cours des dernières années. En particulier, l’utilisation des médias sociaux chez les 55 à 64 ans passe d’une proportion de 58,9 % en 2012 à 73,9 % en 2013. Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Chapais

Chibougamau

VVB-R

Recherche d'information

80,4%

82,9%

89,0%

77,1%

79,8%

73,2%

Courrier électronique

67,3%

79,1%

73,7%

65,5%

61,3%

68,1%

linkdln)

43,8%

37,7%

56,6%

39,5%

46,8%

34,9%

Jeux

38,4%

29,4%

37,3%

36,4%

46,6%

19,1%

19,9%

25,3%

15,9%

26,2%

14,8%

29,7%

9,2%

18,9%

2,0%

7,8%

6,9%

8,8%

4,0%

3,7%

1,8%

4,8%

3,7%

7,4%

Réseaux sociaux (facebook,

Communiquer par téléphone ou v idéo sur internet (skype ou autre) Faire des achats en ligne Webtélé (regarder des émissions ou des films)

29

31


Q27. Quel est votre principal moyen de transport ? n=584 De manière sans équivoque, l’automobile représente le principal moyen de transport utilisé par les répondants dans une proportion de 90 % bien que l’usage diminue drastiquement à partir de 85 ans. On note toutefois que le recours aux membres de la famille a diminué, il était de 8% en 2003 et il n’est plus que de 3% dans cette enquête. L’usage de l’automobile est comparable à l’enquête de 2003 qui se situait à 88%. Dans une région ressource, ces données étonnent peu. Total 60-64 ans 65-69 ans 70-74 ans 75-79 ans 80-84 ans 85 ans et + Votre automobile

90,0%

93,3%

94,3%

92,6%

89,3%

75,0%

33,9%

Membre de v otre famille

3,3%

0,8%

1,4%

2,3%

3,6%

13,1%

32,2%

Marche

2,0%

3,3%

0,9%

1,2%

0,0%

2,1%

7,3%

Taxi

1,5%

0,8%

0,5%

1,7%

2,1%

3,0%

12,8%

Transport adapté

1,1%

1,2%

0,6%

1,1%

0,0%

2,6%

4,5%

Autobus

0,9%

0,0%

1,8%

1,1%

1,3%

1,4%

0,0%

Ami

0,9%

0,6%

0,5%

0,0%

3,6%

2,8%

0,0%

Transport collectif

0,3%

0,0%

0,0%

0,0%

0,0%

0,0%

9,4%

Q28. Quels services recevez-vous gratuitement en tant qu’aînés ? n=584 Les répondants mentionnent à 88% ne recevoir aucun service gratuit en tant qu’aînés. Plus l’âge des répondants avance, plus certains services sont offerts gratuitement, notamment la livraison des médicaments et le soutien à domicile par le centre de santé ou la famille.

Total

60-64 ans

65-69 ans

70-74 ans

75-79 ans

80-84 ans

85 ans et +

88,0%

95,5%

89,7%

79,3%

86,5%

80,4%

62,3%

5,2%

0,9%

6,5%

7,8%

5,9%

12,7%

10,4%

4,3%

1,5%

0,7%

9,4%

6,5%

6,6%

23,2%

communautaires

3,9%

1,4%

2,3%

7,2%

3,8%

6,4%

21,8%

Autres

2,1%

1,5%

3,4%

1,2%

1,7%

4,6%

0,0%

Liv raison d'épicerie

0,4%

0,0%

0,5%

0,6%

0,0%

0,4%

3,1%

Aucun Liv raison de médicaments à domicile Soutien à domicile du centre de santé de la communauté Aide à domicile par la famille, les amis ou organismes

30

32


Q29. Qu’est-ce qui vous cause le plus d’inquiétude en tant qu’aînés ? n=584 Les soins hospitaliers limités (31,4 %) causent le plus d’inquiétude chez les répondants. Étonnamment, les soins hospitaliers limités sont davantage mentionnés chez les répondants vivant avec d’autres personnes (37%) que ceux vivant seuls (22%). Mais les autres éléments demeurent marginaux.Toutefois, cette inquiétude a diminué significativement par rapport à l’enquête de 2003, laquelle se situait à 45%. De même, l’isolement était une cause importante d’inquiétude en 2003 à près de 30% alors qu’ici, il n’est pas du tout de la même ampleur.

Total 60-64 ans 65-69 ans 70-74 ans 75-79 ans 80-84 ans 85 ans et + Aucune inquiétude

42,7%

42,3%

42,0%

39,6%

48,8%

42,6%

48,8%

Soins hospitaliers limités (manque de 31,4%

34,4%

33,3%

32,5%

22,7%

26,2%

18,7%

Absence de transport collectif

spécialistes,)

6,9%

9,4%

8,6%

4,0%

1,1%

3,0%

10,7%

Isolement géographique

6,6%

9,5%

6,9%

3,9%

5,0%

3,3%

Isolement social

5,3%

4,0%

5,8%

4,2%

La maladie/Perdre la santé

5,1%

2,7%

5,7%

7,4%

9,8%

Violence

4,4%

5,3%

5,1%

5,0%

2,7%

3,6%

4,3%

5,0%

3,0%

1,3%

2,5%

3,2%

1,9%

1,7%

3,4%

19,2%

15,9%

2,8%

Coûts de participation à certaines activ ités destinées aux aînés ?

2,1%

Être en maison d'hébergement/pour personnes âgées

4,5%

Vieillir/Être seul(e)/La mort

2,4%

1,5%

1,1%

2,9%

2,6%

10,3%

4,5%

Autres

2,3%

2,5%

2,5%

1,2%

2,7%

1,4%

4,2%

Manquer d'argent/Inquiétudes financières

2,2%

1,6%

1,7%

4,0%

3,6%

Incapacités/Perte d'autonomie

1,9%

1,9%

0,2%

6,0%

1,1%

À la page suivante, on constate une différence dans le genre car les hommes consultés sont plus nombreux que les femmes à n’avoir aucune inquiétude. En toute logique, les répondants qui ont des enfants dans la région semblent moins inquiets (44%) que ceux qui n’ont pas d’enfants à proximité (39%).

31

33


Total

Femme

Homme

42,7%

35,3%

49,0%

31,4%

36,8%

26,9%

Absence de transport collectif

6,9%

8,1%

5,9%

Isolement géographique

6,6%

9,0%

4,6%

Isolement social

5,3%

5,6%

5,1%

La maladie/Perdre la santé

5,1%

4,6%

5,5%

Violence

4,4%

5,8%

3,3%

3,6%

4,4%

3,0%

personnes âgées

2,5%

3,6%

1,5%

Vieillir/Être seul(e)/La mort

2,4%

2,8%

2,0%

Autres, précisez :

2,3%

2,2%

2,3%

Manquer d'argent/Inquiétudes financières

2,2%

2,7%

1,7%

Incapacités/Perte d'autonomie

1,9%

2,1%

1,8%

Aucune inquiétude Soins hospitaliers limités (manque de spécialistes,)

Coûts de participation à certaines activ ités destinées aux aînés ? Être en maison d'hébergement/pour

Les croisements supplémentaires ne permettent pas de dégager d’autres éléments significatifs ; ni le nombre d’années vivant dans la région, le travail, l'implication bénévole ou l’état civil ne semblent avoir une influence sur les inquiétudes des répondants. Sur le plan des inquiétudes, on peut dire qu’il y a une nette amélioration sur le plan des perceptions des aînés. Les aînés sont moins inquiets maintenant qu’en 2003. Q30. Par ordre de priorité, quels sont les trois éléments quI manque sur le territoire ? n=584 Parmi les répondants, 26 % mentionnent des soins hospitaliers plus complets comme premier élément manquant sur le territoire. Il est intéressant de remarquer que 22,1% des répondants soulignent qu’il ne manque aucun élément. Lorsque l’on demande quel serait le second élément manquant, 54,1% des répondants ne sont pas en mesure de répondre. Cela pourrait être interprété positivement comme quoi, toute chose étant égale par ailleurs, les aînés de la Jamésie considèrent qu’ils ont à peu près tout ce qui leur faut dans la région. De manière plus globale, les données analysées indiquent que les soins hospitaliers plus complets (36,4 %), le transport collectif entre les régions (22,8 %) ainsi que le logement adapté (22 %) sont les trois éléments qui manquent le plus sur le territoire, suivi des services de repas à domicile et de cuisine (21%).

32

34


Choix_1 Choix_2 Choix_3

Soins hospitaliers plus complets Aucun Transport collectif entre les localités Logements adaptés aux ainés (dans leur maison) Services à domicile Services de repas et de cuisine (popotte roulante) Magasins/Restaurants/Épicerie/Station d'essence Autres, précisez : Lieux de transition post-hospitalisation Carrefour d'informations précises sur les services aux ainés Je ne sais pas Logement pour ainés/HLM Spécialisations médicales Maison pour retraités/personnes âgées Transport adapté pour handicapés/personnes âgées

26,0% 22,1% 15,4%

8,8%

1,6%

4,2%

3,1%

8,4%

8,7%

3,9%

4,9%

4,8%

4,4%

4,4%

7,8%

5,8%

4,2%

2,2%

0,4%

3,4% 3,0%

0,6% 5,3%

0,4% 6,4%

2,7%

1,8%

3,9%

1,7% 1,6% 1,2% 0,7%

54,1% 0,4% 0,1% 1,0%

69,8% 0,1% 0,0% 0,1%

0,2%

0,3%

0,1%

Le tableau ci-dessous présente la somme des éléments qui manquent selon l’âge des répondants. Le pourcentage est calculé sur la base des mentions et non des répondants. Total 60-64 ans 65-69 ans 70-74 ans

75-79 ans 80-84 ans 85 ans et +

Soins hospitaliers plus complets

36,4%

38,1%

41,6%

35,2%

28,0%

32,9%

16,2%

Transport collectif entre les localités

22,8%

27,1%

25,2%

14,8%

13,9%

34,1%

13,1%

Aucun

22,1%

17,4%

21,8%

21,6%

27,3%

34,9%

35,7%

21,0%

24,7%

21,3%

22,9%

13,8%

12,7%

8,6%

roulante)

18,0%

21,7%

13,2%

13,0%

23,5%

20,2%

23,2%

Lieux de transition post-hospitalisation

14,6%

17,7%

13,4%

14,5%

7,2%

19,1%

11,8%

Serv ices à domicile

14,1%

16,5%

15,0%

14,0%

13,6%

4,3%

8,4%

9,2%

6,7%

10,6%

7,5%

7,0%

d'essence

6,9%

6,8%

9,5%

7,9%

3,9%

1,3%

Logement pour ainés/HLM

2,1%

2,1%

0,9%

3,4%

2,3%

Maison pour retraités/personnes âgées

1,9%

2,6%

1,4%

2,3%

Je ne sais pas

1,7%

2,1%

0,8%

1,5%

3,4%

0,0%

4,5%

Spécialisations médicales

1,4%

1,2%

1,0%

1,1%

3,8%

0,4%

0,0%

handicapés/personnes âgées

0,5%

0,8%

0,6%

0,6%

Autres

4,4%

5,5%

3,9%

4,8%

3,0%

1,4%

4,5%

Logements adaptés aux ainés (dans leur maison) Serv ices de repas et de cuisine (popotte

Carrefour d'informations précises sur les serv ices aux ainés

8,6%

Magasins/Restaurants/Épicerie/Station 0,0%

7,3%

2,8%

Transport adapté pour

33

35


D’autres croisements entre les variables indiquent que les soins hospitaliers plus complets sont davantage mentionnés par les gens vivant avec d’autres personnes (41%) comparativement à ceux vivant seuls (28%). De plus, l’absence de soins hospitaliers complets est légèrement plus signalée par les répondants qui ont des enfants dans la région (37%) que par ceux qui n’en ont pas (33%). En ce qui concerne l’absence de transport collectif entre les localités, cet élément est mentionné en plus grande proportion par les répondants qui ont des enfants dans la région (35%) que par ceux qui n’en ont pas (18%). Les croisements supplémentaires ne permettent pas de dégager d’autres éléments significatifs ; ni le sexe, le nombre d’années vivant dans la région, le travail, l'implication bénévole ou l’état civil ne semblent avoir une influence sur les éléments manquants sur le territoire. Le tableau suivant illustre la somme des éléments manquants selon les municipalités. Outre les soins hospitaliers plus complets, on y note des différences marquées entre les lieux. Les répondants de Lebel-sur-Quévillon et VVB-R souhaitent le développement du transport collectif plus que les autres. Le logement adapté est souhaité davantage par les répondants de Matagami et moindrement aussi par ceux de VVB-R et de Lebel-sur-Quévillon. Enfin, les répondants de Lebel-sur-Quévillon et VVB-R aimeraient voir l’existence des services de repas et de cuisine. Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Chapais

Chibougamau

VVB-R

Soins hospitaliers plus complets

36,4%

30,5%

34,0%

28,9%

41,8%

30,6%

Transport collectif entre les localités

22,8%

23,2%

40,1%

6,8%

17,4%

49,2%

Aucun

22,1%

17,2%

17,1%

30,5%

25,3%

10,6%

21,0%

24,1%

37,9%

14,4%

16,5%

27,6%

roulante)

18,0%

28,6%

18,8%

21,5%

11,0%

29,3%

Lieux de transition post-hospitalisation

14,6%

10,2%

14,7%

17,7%

15,0%

16,9%

Serv ices à domicile

14,1%

14,0%

18,9%

15,7%

12,4%

15,9%

8,4%

9,1%

6,0%

12,3%

5,7%

18,8%

d'essence

6,9%

7,4%

2,1%

5,6%

8,3%

5,1%

Autres

4,4%

8,0%

1,4%

1,5%

3,5%

8,6%

Logement pour ainés/HLM

2,1%

3,3%

0,0%

1,5%

2,6%

Maison pour retraités/personnes âgées

1,9%

0,8%

2,4%

1,7%

2,5%

Je ne sais pas

1,7%

0,8%

3,8%

2,0%

1,6%

Spécialisations médicales

1,4%

2,6%

0,2%

1,7%

0,5%

0,0%

Logements adaptés aux ainés (dans leur maison) Serv ices de repas et de cuisine (popotte

Carrefour d'informations précises sur les serv ices aux ainés Magasins/Restaurants/Épicerie/Station

1,6%

Transport adapté pour handicapés/personnes âgées

4,1%

0,2%

34

36


Q31. Votre revenu actuel vous permet-il ?n=584 Le revenu actuel des répondants leur permet de réaliser ce qui leurs plaît dans une proportion de 77,7 %, de réaliser des activités préférées 83,4 % et de subvenir à leurs besoins dans une proportion de 88,9 %. Ce dernier chiffre indiquerait qu’environ 11% des répondants pourraient avoir des difficultés à subvenir à leurs besoins. Toutefois, il ne s’agit pas d’une mesure de la pauvreté. Dans le Plan d’action jamésien pour la solidarité et l’inclusion sociale, il est relevé que le seuil de faible revenu se situait à 2,4% des aînés de plus de 65 ans et 3% pour le Québec en 2008.

Q32. Devez-vous consommer plusieurs médicaments différents par jour ? n=584 On constate que plus l’âge des répondants avance, plus la prise de médicaments est présente de façon quotidienne.

35

37


Comparativement aux données de l’enquête de 2003, on peut dire que la consommation a baissé significativement chez les 60-64 ans (43% vs 55%) et est légèrement moindre chez les 65-84 ans. Chez les 85 ans et plus, la prise de médicaments a légèrement augmenté (88% vs 85%), mais cette différence se situe dans les marges d’erreur statistique. Q33. Comment qualifiez-vous votre vie sociale (amis, famille, voisinage, club âge d’or) n=584 93% des gens sont très satisfaits ou satisfaits de leur vie sociale, alors que seulement 7 % des répondants la qualifient de « Peu satisfaisante » ou « Très insatisfaisante ». Si l’on compare aux données de 2003, on ne peut pas dire si c’est une amélioration, car les échelles de mesure ne sont pas les mêmes (en 2003, l’échelle était « Passable », « Bonne » ou « Excellente »).

Il n’y a pas non plus de différence significative dans la satisfaction en fonction de l’âge des répondants ou du lieu de résidence par rapport à la moyenne globale. Total 60-64 ans 65-69 ans 70-74 ans Très satisfaisante / Satisfaisante

75-79 ans 80-84 ans 85 ans et +

93,7%

97,0%

92,9%

89,5%

91,2%

96,7%

91,4%

6,3%

3,0%

7,1%

10,5%

8,8%

3,3%

8,6%

Peu satisfaisante / Très insatisfaisante

36

38


Outre les répondants vivant dans la région depuis plus de 20 ans qui qualifient leur vie sociale de « Très » à « Assez satisfaisante » (de 92% à 95%), les croisements supplémentaires ne permettent pas de dégager d’autres éléments significatifs. Lebel-surTotal Quévillon Très satisfaisante / Satisfaisante

Matagami

Chapais Chibougamau

VVB-R

93,7%

95,9%

96,6%

92,3%

93,3%

90,1%

6,3%

4,1%

3,4%

7,7%

6,7%

9,9%

Peu satisfaisante / Très insatisfaisante

Enfin, ni le sexe, le travail, l'implication bénévole, le fait de vivre seul ou non, l’état civil ou la présence ou non d’enfants dans la région ne semblent avoir une influence sur la satisfaction de la vie sociale. Q34. Comment qualifiez-vous votre qualité de vie ? (Qualité de vie : travail, sécurité, tranquillité, loisirs, services, proximité, amis, famille, environnement pur, nature…) n=584 Globalement les gens sont très satisfaits ou satisfaits de leur qualité de vie (94%). Seulement 6 % des répondants la qualifient de « Peu satisfaisante » ou « Très insatisfaisante ».

37

39


Il n’y a pas de différence significative de la satisfaction en fonction de l’âge des répondants, sauf pour les 85 ans et plus (88,2 %).

Total 60-64 ans 65-69 ans 70-74 ans 75-79 ans 80-84 ans 85 ans et + Très satisfaisante / Satisfaisante

93,9%

95,4%

93,3%

91,5%

93,6%

98,2%

88,2%

6,1%

4,6%

6,7%

8,5%

6,4%

1,8%

11,8%

Peu satisfaisante / Très insatisfaisante

Il n’y a pas de différence significative de la satisfaction en fonction du lieu de résidence par rapport à la moyenne globale. Total

Lebel-surQuévillon

Matagami

Chapais

Chibougam au

VVB-R

93,9%

95,8%

98,5%

96,2%

91,7%

93,7%

6,1%

4,2%

1,5%

3,8%

8,3%

6,3%

Très satisfaisante / Satisfaisante Peu satisfaisante / Très insatisfaisante

La qualité de vie semble légèrement plus satisfaisante pour les répondants qui travaillent (98%) que pour ceux qui ne travaillent pas (93%). On observe aussi une qualité de vie plus satisfaisante chez les répondants mariés (97%) que pour les divorcés (85%).Les répondants qui vivent seuls indiquent avoir une qualité de vie légèrement moins satisfaisante (91%) que ceux qui ne vivent pas seuls (96%). Les autres croisements effectués ne dégagent rien de significatif en ce qui concerne la qualité de vie. Ni le sexe, le nombre d’années vivant dans la région, l'implication bénévole, l’état civil ou la présence ou non d’enfants dans la région ne semblent avoir une influence sur la qualité de vie.

38

40


Q35. Au cours de la dernière année, comment qualifiez-vous votre qualité de vie ? A-t-elle… n=584 La qualité de vie au cours de la dernière année est demeurée stable pour 68,4 % des répondants, elle s’est améliorée pour 11,9 % et finalement, elle a baissé pour 19,7 % des répondants.

Lorsque l’on regarde la répartition en fonction des groupes d’âge, la qualité de vie a baissé drastiquement pour les répondant de 85 ans et plus au cours de la dernière année, mais elle s’est améliorée de façon significative pour les 80-84 ans.

Total 60-64 ans 65-69 ans 70-74 ans 75-79 ans 80-84 ans 85 ans et + Baissée

19,7%

17,8%

18,1%

16,7%

34,5%

12,1%

30,5% 69,5%

Stable

68,4%

67,8%

72,0%

70,7%

59,1%

66,1%

Améliorée

11,9%

14,4%

9,9%

12,6%

6,4%

21,8%

39

41


Q36

Avez-vous des enfants qui habitent dans la région Nord-du-Québec ? n=584

Les répondants, à 72 %, ont des enfants qui habitent dans la région du Nord-du-Québec. On sait que la famille, en particulier les enfants, est un facteur de rétention.

Q37. Avez-vous de la famille, autres que vos enfants, qui habitent dans la région? n=584 Les répondants, à 61 %, ont de la famille, autres que les enfants, qui habitent dans la région du Nord-du-Québec.

40

42


Q38. Comment qualifiez-vous vos contacts avec votre voisinage ? n=584 La chaleur du contact avec le voisinage est importante pour la cohésion sociale et le sentiment d’appartenance. Pour la majorité des répondants, les rapports avec le voisinage sont chaleureux (35,4 %) ou très chaleureux (23,7 %) ; seulement 3,5 % les qualifient de froids.

Selon le groupe d’âge, c’est dans la catégorie des 80-84 ans que les rapports sont les plus froids (10,8 %) par rapport à la moyenne globale.

41

43


En croisant les résultats selon les municipalités, on remarque que les répondants de Lebel-surQuévillon se distinguent un peu des autres puisqu’ils mentionnent dans une proportion de 70,9 % que les rapports avec le voisinage sont très chaleureux ou chaleureux. C’est plus de 10% supérieur à la moyenne. À l’inverse, c’est à Chibougamau que le même rapport est un peu en dessous de la moyenne pour l’ensemble de la région, à près de 51,9%.

Des croisements avec la durée de résidence dans la région indiquent qu’une plus grande proportion (78%) des répondants qui demeurent dans le Nord-du-Québec depuis toujours qualifie leurs contacts avec le voisinage plus chaleureux que les autres. Les contacts chaleureux s'observent aussi dans les autres catégories, sauf pour les répondants vivant dans la région depuis plus de 10 ans-20 ans où les proportions sont inversées ; 72% de ceux-ci qualifient leurs contacts comme normaux ou froids, alors que 28 % les qualifient de chaleureux. Pour les répondants très ou assez impliqués bénévolement, ils mentionnent que leurs contacts sont légèrement plus chaleureux (64%) que ceux qui sont moins ou pas du tout impliqués (57 %). Les croisements supplémentaires effectués ne dégagent rien de significatif en ce qui concerne les contacts avec le voisinage. Ni le sexe, le travail, le fait de vivre seul ou non, l’état civil ou la présence ou non d’enfants dans la région ne semblent avoir d’influence sur les contacts.

42

44


Q39.Comment qualifiez-vous votre sentiment de fierté envers votre communauté ? n=584 Le sentiment de fierté est en relation avec le sentiment d’appartenance. Dans ce cas, 92 % des répondants sont fiers de leurs communautés, ce qui est très élevé. À titre comparatif, mentionnons que dans l’Enquête sur la mesure du sentiment d’appartenance des Jamésiens de 2011, 79% des répondants mentionnaient que leur sentiment d’appartement était très fort ou plutôt fort. Les aînés ont donc un sentiment de fierté plus élevé. Il est important de noter, qu’en valeur absolue, le nombre de répondants qui répondent « Plutôt faible » ou « Très faible » est très bas (49 ; après la pondération). Il faut donc faire preuve de prudence dans l’interprétation des croisements avec les sous-groupes de l’échantillon.

En examinant par tranche d’âge, on remarque que ce sont les groupes des 65-69 ans et des 75-79 ans qui ont le sentiment de fierté le plus faible.

43

45


Lorsque l’on examine la répartition par municipalité, on remarque que Lebel-sur-Quévillon, Matagami et Chibougamau sont les municipalités où le sentiment de fierté est le plus fort, alors que Chapais et VVB-R ont un sentiment de fierté le plus faible.

En croisant les résultats par la durée de résidence des répondants, on remarque une certaine variation auprès de la classe médiane (10-20 ans et 20-30 ans).

44

46


Il n’y a pas de différence statistiquement significative lorsque les résultats sont croisés avec le fait de travailler ou non (Q5), la possibilité de demeurer dans la région à la retraite (Q9), le fait d’être à la retraite (Q11) et le fait d’avoir des enfants ou non qui habitent la région (Q36). Par contre, nous notons de légères différences entre la fierté et le temps depuis lequel les répondants demeurent dans la région (Q4- avec regroupement des réponses), et ce, spécifiquement pour les personnes qui répondent « Plutôt faible » ou « Très faible ».

Total

Très ou plutôt fort

Plutôt ou très faible

Moins de 10 ans

6,4%

6,0%

11,0%

10 à 30 ans

8,6%

7,7%

19,5%

84,9%

86,3%

69,6%

30 ans et plus

L’absence d’implication bénévole (Q14) a aussi un certain lien sur la fierté.

Total

Très ou Plutôt ou très plutôt fort faible

Très ou assez impliqué

29,4%

30,3%

18,8%

Peu ou par du tout impliqué

70,6%

69,7%

81,2%

Le fait de ne pas être membre d’un conseil d’administration ou d’un comité (Q17) a aussi un impact sur la fierté.

Total

Très ou Plutôt ou très plutôt fort faible

Oui

20,5%

21,7%

6,5%

Non

79,5%

78,3%

93,5%

La qualité de vie perçue par les répondants (Q35) joue aussi un rôle sur la fierté.

Total

Très ou Plutôt ou très plutôt fort faible

Baissée

19,7%

18,6%

33,0%

Stable

68,4%

70,4%

45,5%

Améliorée

11,9%

11,1%

21,4%

45

47


La perception des relations avec le voisinage (Q38) semble avoir un lien avec la fierté.

Total

Très ou Plutôt ou très plutôt fort faible

Très chaleureux ou chaleureux

59,1%

61,5%

31,9%

Normaux ou froids

40,9%

38,5%

68,1%

Finalement, il y a une certaine cohérence entre la fierté et le fait de ne pas avoir, autres que les enfants, de membres de la famille qui habitent dans la région (Q37).

Total

Très ou Plutôt ou très faible plutôt fort

Oui

61,0%

62,1%

48,9%

Non

39,0%

37,9%

51,1%

Q40. Comment qualifiez-vous votre sentiment d’appartenance à votre communauté ? n=584 Le sentiment d’appartenance est un facteur intangible du développement des communautés. La mesure concerne ici la municipalité et non la région. En général, le sentiment d’appartenance est « Plutôt fort » à « Fort » dans une proportion de 86,1 %. Ce pourcentage est supérieur à l’Enquête sur le sentiment d’appartenancede 2011, où le taux était de 78%.

46

48


En fonction de l’âge, on dénote un sentiment d’appartenance très fort à partir de 80 ans. On observe une petite variation par rapport à la moyenne globale qui descend pour les 75-79 ans, mais qui remonte pour les deux autres groupes d’âge qui suivent. Total

60-64 ans 65-69 ans 70-74 ans

75-79 ans

80-84 ans

85 ans et + 100,0%

Très fort / Plutôt fort

86,1%

88,8%

84,7%

84,7%

76,1%

94,2%

13,9%

11,3%

15,3%

15,3%

23,9%

5,8%

Plutôt faible / Très faible

Il n’y a pas de différence significative entre les hommes et les femmes. Total

Femme

Homme

86,1%

89,5%

83,2%

13,9%

10,5%

16,8%

Très fort / Plutôt fort Plutôt faible / Très faible

Il n’y a pas de différence significative entre les municipalités. Total

Lebel-surQuévillon Matagami

Chapais Chibougamau

VVB-R

Très fort / Plutôt fort

86,1%

90,7%

83,5%

84,8%

85,9%

83,2%

13,9%

9,3%

16,5%

15,2%

14,1%

16,8%

Plutôt faible / Très faible

Il y a des variations significatives lorsque les résultats sont croisés avec la durée de résidence dans la région. Moins de 10 Total ans

10 à 20 ans

20 à 30 ans

30 à 40 ans Plus de 40 ans

Depuis toujours, j'y suis né

Très fort / Plutôt fort

86,1%

80,2%

67,3%

80,6%

84,0%

88,9%

83,3%

13,9%

19,8%

32,7%

19,4%

16,0%

11,1%

16,7%

Plutôt faible / Très faible

47

49


Il n’y a pas de différence statistiquement significative lorsque les résultats sont croisés avec le fait de travailler ou non (Q5), la possibilité de demeurer dans la région à la retraite (Q9), le fait d’être à la retraite (Q11), l’absence d’implication bénévole (Q14) et le fait d’avoir des enfants ou non qui habitent la région (Q36). Par contre, il y a de légères différences entre le sentiment d’appartenance et le temps depuis lequel les répondants demeurent dans la région (Q4- avec regroupement des réponses), et ce, spécifiquement pour les personnes qui répondent « Plutôt faible » ou « Très faible ».

Total

Très ou plutôt Plutôt ou très faible fort

Moins de 10 ans

6,4%

6,0%

9,2%

10 à 30 ans

8,6%

7,5%

15,9%

84,9%

86,6%

74,9%

30 ans et plus

Le fait de ne pas être membre d’un conseil d’administration ou d’un comité (Q17) a aussi un impact sur le sentiment d’appartenance. Très ou plutôt Plutôt ou très Total fort faible Oui

20,5%

22,5%

7,6%

Non

79,5%

77,5%

92,4%

La qualité de vie perçue par les répondants (Q35) joue un rôle sur le sentiment d’appartenance.

Total

Très ou plutôt Plutôt ou très faible fort

Baissée

19,7%

18,1%

29,6%

Stable

68,4%

70,8%

53,2%

Améliorée

11,9%

11,0%

17,2%

Finalement, la perception des relations avec le voisinage (Q38) semble avoir un lien avec le sentiment d’appartenance. Total

Très ou plutôt Plutôt ou très fort faible

Très chaleureux ou chaleureux

59,1%

63,4%

32,9%

Normaux ou froids

40,9%

36,6%

67,1% 48

50


4. ANALYSE SYNTHÉTIQUE ET RECOMMANDATIONS

49

51


4.1

Évolution des aînés de la région depuis l’enquête de 2003

La grande section précédente a décrit des résultats de l’enquête une question à la fois. Ce choix voulait faciliter la compréhension et il a aussi permis de rendre compte de la plupart des objectifs de l’enquête. Rappelons que les objectifs de cette enquête étaient au nombre de trois: 1) Dresser le portrait des aînés jamésiens dans le Nord-du-Québec, 2) identifier les besoins des aînés et 3) comparer l’évolution du portrait et des besoins entre 2003 et 2013. Sur le plan démographique, les données semblent indiquer que :  Pour la grande majorité, les aînés de la Jamésie ont vécu dans la région depuis plusieurs décennies (85% depuis plus de 30 ans) ; ils y sont pour le travail (55%) la famille-le conjoint (40%) ou la qualité de vie (15%) ; ils ont des enfants (72%) et de la famille (61%) dans la région.  Les aînés sont fiers de leur communauté (92%) ; ils s’impliquent beaucoup ou assez dans le bénévolat (30%) ; ils trouvent que les contacts humains sont normaux à très chaleureux dans une écrasante majorité (96%) et ils considèrent que leur vie sociale est plus que satisfaisante (93%); ils ont un sentiment d’appartenance fort à très fort (86%) ce qui augmente avec leur vécu dans la région ; ils désirent en majorité finir leur jour dans la région (81%) et encore davantage comptent rester dans la région à leur retraite (95%).  Les aînés sont relativement actifs dans leurs loisirs car l’exercice, le sport, la marche ainsi que la danse sont les activités que pratiquent le plus de répondants. Cette catégorie de loisirs se retrouvait dans 61,3 % des mentions. La prise de médicaments quotidienne a diminué depuis 2003. Ils suivent également la vague technologique, puisque 45% ont des ordinateurs et utilisent Internet à 60% sur une base régulière, ce qui est supérieur à la moyenne provinciale pour les aînés. À titre de comparaison, en 2003, seulement 20% des répondants avaient des ordinateurs et de cela, seulement 11% utilisaient Internet en Jamésie.  Les aînés travaillent encore, surtout pour la tranche des 60-64 ans et parmi ceux qui travaillent, principalement les hommes, ils sont 66% à travailler plus de 30 heures par semaine. Les répondants subviennent aussi minimalement à leurs besoins à 89%, mais 11% auraient peut-être des difficultés sur ce plan.  Les aînés vivant seuls ont augmenté significativement dans l’ensemble, se situant à 37% des répondants, soit davantage que le quart en 2003 ; le taux est particulièrement plus élevé dans les localités de VVB et de Radisson et ce, indépendamment de l’état civil. Cette réalité devrait faire l’objet d’une attention particulière, car en raison de l’éloignement géographique, ces personnes pourraient être à risque de vivre de l’isolement. Les aînés sont 50

52


encore propriétaires de leur maison (78%) bien que la proportion de ceux qui vivent en loyer ait augmenté (passant de 12% en 2003 à 18% 2014). Bien sûr l’automobile demeure le moyen de transport le plus préconisé en région, à 90 %. 4.2

Les manques dans la région selon les aînés

Un des objectifs de l’enquête était d’identifier les besoins des aînés en Jamésie. Par contre, puisque la Table a souhaité préserver la majorité des mêmes questions que lors de l’enquête de 2003, les questions sur les besoins sont rares, car la majorité des questions visaient davantage à dresser un portrait des aînés qu’un diagnostic des besoins. Sur ce plan, de manière indirecte, on peut y associer principalement trois questions : celle sur les services gratuits, celle sur les causes d’inquiétude et enfin celle visant à prioriser les manques.  Au plan des services, les répondants mentionnent à 88% ne recevoir aucun service gratuit en tant qu’aînés. Bien sûr, plus l’âge des répondants avance, plus certains services sont offerts gratuitement, notamment la livraison des médicaments et le soutien à domicile par le centre de santé ou la famille. Il y a toutefois des variations entre les communautés sur ce plan.  En ce qui a trait aux causes d’inquiétude le niveau des préoccupations pour les soins de santé demeure (31%), mais elle a fortement diminué par rapport à 2003 (45%). De plus, l’isolement n’est plus une préoccupation, alors qu’il représentait le tiers des causes d’inquiétude en 2003. En soi, l’inquiétude a significativement diminué entre les deux enquêtes.  Sur les éléments qui manquent, l’enquête précédente de 2003 ne permettait pas de prioriser les lacunes de la région. Cette enquête a voulu éviter le piège de la liste d’épicerie des manques en invitant les répondants à déclarer trois éléments manquants prioritaires. Les soins de santé plus complets sont identifiés par 22% des répondants comme premier élément manquant. C’est clairement la priorité des priorités, car lorsque l’on demande quel serait le second élément manquant, 54% des répondants ne sont pas en mesure de répondre. Lorsque toutes les réponses sont combinées, les soins hospitaliers plus complets (36,4 %), le transport collectif entre les régions (22,8 %) ainsi que le logement adapté (22 %) sont les trois éléments qui manquent le plus sur le territoire. Enfin, un quatrième élément serait les services de repas à domicile (21%).

51

53


4.3

Recommandations pour répondre aux besoins des aînés de la région

Il est difficile de tirer des recommandations précises sur les besoins des aînés de la Jamésie à partir des données de l’enquête. En effet, étant donné que la TRCANDQ ait voulu retenir la presque totalité des questions de l’enquête de 2003, l’enquête a donc révélé davantage un portrait des aînés qu’un diagnostic pointu de leurs besoins. Il ne nous semble pas non plus souhaitable d’identifier une liste d’actions génériques qui relèvent des besoins génériques des aînés du Québec. Les enjeux associés aux défis démographiques en région ne pourront pas être réglés par la TRCANDQ. Il ne nous semble pas non plus approprié de proposer des actions qui relèvent de souhaits pour lesquels la TRCANDQ ne possède pas de leviers pour agir. Néanmoins, nous proposons la démarche suivante afin de mieux préciser les actions que la TRCANDQ pourrait entreprendre. Recommandation 1 :

Que la TRCANDQ puisse échanger sur les résultats de l’enquête afin d’avoir la perspective qualitative aux données de cette enquête qui indiquent le quoi, mais qui manque le pourquoi et le comment intervenir pour améliorer concrètement les conditions de vie des aînés de la région selon des priorités réalistes et structurantes. Une des prochaines rencontres de la TRCANDQ devrait réserver un moment dédié pour discuter des résultats, argumenter et enrichir la réalité de l’enquête. La TRCANDQ pourrait ensuite proposer un nombre d’actions limitées et structurantes à mener auprès des organismes régionaux susceptibles de répondre aux besoins des aînés. À cet effet, une rencontre a eu lieu le 2 juin 2014 à Lebel-sur-Quévillon où la TRCANDQ a pu échanger sur les résultats de l’enquête. Une animation de groupe a aussi permis d’identifier six pistes d’action qui ont été classées en fonction de leur contribution à répondre aux besoins des ainés ainsi que leur faisabilité.

Pistes d’actions Contribution Faisabilité 1. Prévention de santé globale (faire sortir les ainés) +++ +++ 2. Livraison des commandes d’épicerie à domicile ++ +++ 3. Transport interurbain pour la santé et autres +++ + 4. Cuisine à domicile (popote roulante) ++ + 5. Réparation solidaire à domicile ++ + 6. Logements ou résidences pour les ainés ++ + Où +++ : Contribution ou faisabilité significative ++ : Contribution ou faisabilité moyenne + : Contribution ou faisabilité faible 52

54


Du tableau ci-dessus, on remarque que c’est la faisabilité qui représente une limite à la concrétisation de ces pistes d’actions. Les contraintes de faisabilité sont de quatre ordres. Premièrement, la faisabilité est notamment inhibée par les investissements considérables requis comme c’est le cas des résidences pour personnes âgées ou le transport de type collectif pour la région. Deuxièmement, le manque de bénévoles constitue aussi une limite importante pour la plupart des pistes d’actions. Par exemple, s’il semble très utile d’aider les ainés à faire des petites réparations à domicile et ainsi prolonger leur qualité de vie dans leur maison, ce n’est pas une mince affaire de constituer un bassin de bénévoles qui ont les habilités requises. De plus, il y a déjà la présence de services commerciaux privés pour plusieurs des besoins de réparations. Troisièmement, c’est parfois la faible participation des personnes ainées elles-mêmes qui constitue une limite malgré l’existence de services qui leur sont destinés; c’est le cas notamment pour les services ou les activités visant à les faire sortir de chez elles. Contre le manque de participation, il y a peu de choses que les gens peuvent faire et c’est un facteur qui peut mener à la démobilisation du bénévolat. Quatrièmement et spécifiquement au besoin de transport interurbain pour les raisons médicales, il semble que la limite normative des 200 km subventionnée est difficilement applicable à l’ensemble des communautés d’une région grande comme le Nord-du-Québec. C’est quelque chose de spécifique à la région où la solution nécessite une argumentation groupée à être relayée aux acteurs politiques à l’échelle régionale. Les limites ne sont pas insurmontables, mais il faut une synergie des actions propres à chaque communauté. En effet, les communautés sont différentes et certaines des pistes d’actions exprimées par les représentants de certaines communautés existent déjà dans d’autres communautés. Une émulation des projets gagnants existants est donc parfois suffisante pour les voir naitre ailleurs où ils n’existent pas. C’est le cas par exemple de l’organisme Partenaires à parts égales qui existe à Lebelsur-Quévillon mais qui pourrait exister ailleurs là où le 53

55


besoin est exprimé pour le transport des personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, certains représentants ont mentionné lors de l’activité du 2 juin l’importance de rassembler en un seul lieu l’information disponible sur les services et les organismes pour les ainés dans la région. À titre d’exemple, on indique le besoin d’une sorte d’infolettre régionale pour les ainés. Toutefois, les canaux de communication dans chacune des communautés existent déjà. Pour certains, le manque de participation serait la cause principale et non le manque d’information. De plus, si l’idée d’une communication continue de l’information destinée aux ainés à l’échelle régionale pourrait être pertinente, cela nécessite des efforts qui repose encore une fois sur les ainés déjà fortement investis dans le bénévolat. Recommandation 2 :

Les actions structurantes à entreprendre que la TRCANDQ identifiera devront être stratégiquement positionnées dans le cadre des leviers existants que possède la région notamment les ententes spécifiques sur les aînés, le développement social et le plan de lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale, afin que les pistes de solutions s’accélèrent pour devenir de projets concrets. En effet, depuis l’enquête de 2003, il y a eu des programmes et des ententes spécifiques dans la région qui desservent les aînés, il faut donc recourir à bon escient à ces outils et ressources disponibles. C’est le cas de l’entente spécifique sur les ainés, l’entente spécifique sur le développement social ou encore le PAGSIS de la Baie-James. Ainsi, les pistes d’actions identifiées le 2 juin 2014 par la TRCANDQ pourraient faire l’objet de suivi aux instances pertinentes pour signifier ou réitérer leur importance à répondre aux besoins des ainés. Bien entendu, ces pistes d’actions ne sauraient être les panacées pour répondre aux besoins des ainés. Il y en a certainement d’autres qui pourraient être mis sur pied dans les communautés. Cette enquête ne saurait être la seule source de données pour prendre des actions. 54

56


Recommandation 3 :

Recommandation 4 :

Si certaines actions pour palier aux besoins des aînés dans la région peuvent être bénéfiques pour toutes les communautés, une emphase particulière devrait être mise sur les différences en fonction des communautés, car les besoins prioritaires s’expriment légèrement différemment. Par exemple, les gens de Lebel-surQuévillon et VVB-R souhaitent plus que les autres le développement du transport collectif. Le logement adapté est souhaité davantage par les répondants de Matagami et moindrement aussi par ceux de VVB-R et de Lebel-sur-Quévillon. Enfin, les aînés de Lebel-surQuévillon et VVB-R aimeraient voir l’existence des services de repas de domicile. Toute chose étant égale par ailleurs, l’effort à déployer peut porter une attention plus particulière mais non exclusive à deux clientèles plus à risque de quitter la région ou de manquer de soutien :  Mettre l’accent sur les personnes vivant seules car elles sont plus à risque d’isolement social. La proportion d’aînés vivant seuls a augmenté significativement depuis la dernière enquête. Certaines municipalités comme Chapais et Chibougamau offrent déjà des services à ces aînés via les organismes communautaires, il est donc essentiel de continuer à supporter ces organismes. Les communautés pourraient adapter les meilleures pratiques déjà éprouvées dans d’autres communautés.  Cibler davantage les aînés qui n’ont pas d’enfants (28%) ou de famille (39%) dans la région car ils sont plus à risque de quitter la région. Le réseau social permet d’atténuer cette absence familiale. Il y a des organismes communautaires qui offrent des services pour rejoindre ces aînés et il faut poursuivre ceux-ci, même si les êtres humains sont complexes; il y a toujours une partie d’aînés qui ne se sentent pas nécessairement interpelés par les services qui leur sont destinés.

55

57


ANNEXE 1 : QUESTIONNAIRE DE L'ENQUÊTE

58


ENQUÊTE SUR LES BESOINS DES AINÉS DU NORD-DU-QUÉBEC Bonjour, je vous appelle de la part de la firme de recherche NISKA. Nous menons actuellement une étude afin d’obtenir un portrait des besoins des aînés pour le compte de la Table régionale de concertation des ainés du Nord-du-Québec. Un(e) ainé(e) est une personne de 60 ans et plus. Cette étude est dirigée par la firme de recherche NISKA. Vos réponses seront anonymes et confidentielles. Pourriez-vous nous accorder environ 10 minutes pour répondre à cette enquête? 1.Dans quel groupe d’âge vous situez-vous ? 59 ans et moins.................................................................0 60-64 ans...........................................................................2 65-69 ans...........................................................................3 70-74 ans...........................................................................4 75-79 ans...........................................................................5 80-84 ans...........................................................................6 85 ans et +.........................................................................7 2. Vous êtes un homme ou une femme ? Femme..............................................................................1 Homme..............................................................................2 3. Dans quelle municipalité ou localité habitez-­vous ? Localité de Radisson........................................................01 Matagami........................................................................02 Localité de Villebois.........................................................03 Localité de Valcanton......................................................04 Lebel-­sur-­Quévillon.........................................................05 Chapais............................................................................06 Chibougamau..................................................................07 Autre, précisez:................................................................08 4. Depuis combien de temps habitez-­vous dans la municipalité (ou dans la région Nord-­du-­Québec) ? 10 à 20 ans........................................................................2 20 à 30 ans........................................................................3 30 à 40 ans........................................................................4 Plus de 40 ans....................................................................5 Depuis toujours, j’y suis né................................................6 5. Présentement, travaillez-­vous ? Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02 6. Combien d’heures travaillez-­vous par semaine ? Moins de 15 heures.........................................................01 15 à 30 heures.................................................................02 30 à 45 heures.................................................................03 Plus de 45 heures............................................................04 Ne veut pas répondre......................................................99 59


7. Dans quel secteur d’activité travaillez-­vous ? Primaire (agriculture, forêt, pêche, chasse, mines).........01 Construction....................................................................02 Fabrication.......................................................................03 Commerces de gros et détail...........................................04 Communautaire..............................................................05 Services publics (ministères, santé, éducation…)............06 Récréotouristique............................................................07 Autres, précisez:..............................................................88 8. Pour quelles raisons habitez-­vous dans la région Nord-­du-­Québec ? J’y suis né.........................................................................01 Pour la qualité de vie (travail, sécurité, tranquillité, loisirs, services, proximité, amis, famille, environnement pur, nature, etc).....................................02 Pour le travail..................................................................03 J’ai suivi mon(ma) conjoint(e)..........................................04 Pour la famille.................................................................05 Pour les amis...................................................................06 Autres, précisez:..............................................................88 9. À votre retraite, envisagez-‐vous de demeurer dans la région ? Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02 10. Sinon, pourquoi ? Insuffisance des services (loisirs, transport, etc).............01 Éloignement géographique des centres urbains.............02 Rapprochement familial..................................................03 Raisons de santé . ...........................................................04 Autres, précisez:..............................................................88 11. Si vous êtes à la retraite, depuis combien de temps ? Moins de 5 ans..................................................................1 Entre 5 et 9 ans.................................................................2 Entre 10 et 14 ans . ...........................................................3 Entre 15 et 19 ans . ...........................................................4 Plus de 20 ans....................................................................5 Femme au foyer................................................................6 12. Quelle est la principale raison qui vous a incité à prendre votre retraite dans la région? Qualité de vie (travail, sécurité, tranquillité, loisirs, services, proximité, amis, famille, environnement pur, nature,etc)......................................01 Famille habitant dans la région (enfants et autres).........02 Amis dans la région.........................................................03 Implication dans la communauté....................................04 Autres, précisez:..............................................................88

60


13. Combien de temps prévoyez-­vous rester dans la région ? Moins de 5 ans................................................................01 5 à 10 ans........................................................................02 10 à 20 ans......................................................................03 Le restant de mes jours...................................................04 (NE PAS PROPOSER) NSP.................................................99 14. Comment qualifiez-­vous votre implication bénévole maintenant ? Très impliqué.....................................................................1 Assez impliqué...................................................................2 Peu impliqué.....................................................................3 Pas du tout impliqué.........................................................4

15. Si vous n’êtes pas impliqué maintenant, dans le passé, quelle était votre implication ? Très impliqué.....................................................................1 Assez impliqué...................................................................2 Peu impliqué.....................................................................3 Pas du tout impliqué.........................................................4 16. Combien d’heures par semaine êtes-­vous impliqué dans le bénévolat ? 5 heures et moins..............................................................1 6 à 9 heures.......................................................................2 9 à 15 heures.....................................................................3 16 à 30 heures...................................................................4 31 à 45 heures...................................................................5 Plus de 45 heures..............................................................6 17. Êtes-­vous membre d’un conseil d’administration ou d’un comité ? Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02 18. Si oui, pour quels types d’organismes ? (plus d’une réponse possible) Communautaire (âge d’or, croix-­rouge…)..................................................................... 01 Municipal (conseil de ville, comité culturel,etc) .......................................................... 02 Santé et services sociaux (CLSC, conseil d’administration de l’agence, usagers,etc)....03 Éducation (comité d’école,etc) .................................................................................... 04 Religieux....................................................................................................................... 05 Syndical........................................................................................................................ 06 Autres, précisez:........................................................................................................... 88

61


19. Quels sont vos trois principaux loisirs par ordre de priorité ? Télévision, cinéma et radio........................................................................................... 01 Lecture et écriture........................................................................................................ 02 . Ordinateur et Internet.................................................................................................. 03 . Pratiquer des passe-­temps individuels ou en groupe (jeux de société, de carte)........04 Exercice, sport, marche................................................................................................ 05 Jardinage...................................................................................................................... 06 Prendre part à des cours ou à des programmes éducatifs...........................................07 Voyage.......................................................................................................................... 08 Visite de parents ou d’amis.......................................................................................... 09 Autres, précisez :.......................................................................................................... 90 20. Demeurez-­vous seul ? Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02

21. Quel est votre état civil? Célibataire.........................................................................1 En couple...........................................................................2 Marié.................................................................................3 Divorcé..............................................................................4 Veuf...................................................................................5 22. Dans quel type d’habitation habitez-­vous ? Votre maison ................................................................................................................. 1 Logement loué . ............................................................................................................. 2 Chez un membre de votre famille ................................................................................ 3 Maison d’hébergement ( Centre de santé longue durée ) ............................................4 Autres, précisez :............................................................................................................ 5 23. Possédez-­vous ? (plus d’une raison possible) Un ordinateur de bureau . ................................................1 Un ordinateur portable ?...................................................2 Une tablette électronique (Ipad ou autre) ? . ...................3 Un téléphone intelligent (cellulaire, téléphone tactile)?...4 Aucun................................................................................5 24. Utilisez-­vous internet ? Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02 25. Si oui, à quelle fréquence ? Quotidienne......................................................................1 Hebdomadaire...................................................................2 Bi‐mensuelle......................................................................3 Mensuelle..........................................................................4 Annuelle............................................................................5

62


26. Si oui, quels sont les trois principaux usages en faites-­vous par ordre de priorité ? Recherche d’information................................................................................................ 1 Courrier électronique..................................................................................................... 2 Réseaux sociaux (facebook, linkdln, etc)........................................................................ 3 Communiquer par téléphone ou vidéo sur internet (skype ou autre)...........................4 Faire des achats en ligne................................................................................................ 5 Webtélé (regarder des émissions ou des films).............................................................. 6 Jeux................................................................................................................................ 7 27. Quel est votre principal moyen de transport ? Votre automobile...........................................................01 Transport adapté.............................................................02 Transport collectif............................................................03 Taxi..................................................................................04 Autobus...........................................................................05 Ami..................................................................................06 Membre de votre famille................................................07 Autres, précisez:..............................................................88 28. Quels services recevez-‐vous gratuitement en tant qu’ainés ? Aucun........................................................................................................................... 01 Livraison de médicaments à domicile.......................................................................... 02 Livraison d’épicerie....................................................................................................... 03 Aide à domicile par la famille, les amis ou organismes communautaires....................04 Soutien à domicile du centre de santé de la communauté..........................................05 Autres, précisez:........................................................................................................... 88 29. Qu’est-­ce qui vous cause le plus d’inquiétude en tant qu’ainés ? (plus d’une réponse possible) Isolement géographique.............................................................................................. 01 Isolement social............................................................................................................ 02 Absence de transport collectif . ................................................................................... 03 Soins hospitaliers limités (manque de spécialistes,etc)................................................04 Violence........................................................................................................................ 05 Coûts de participation à certaines activités destinées aux ainés ?.................................6 Autres, précisez :.......................................................................................................... 88 30. Par ordre de priorité, quels sont les trois éléments qu’il manque sur le territoire ? Transport collectif entre les localités.......................................................................... 01 Soins hospitaliers plus complets.................................................................................. 02 Logements adaptés aux ainés (dans leur maison)........................................................ 03 Services à domicile....................................................................................................... 04 Lieux de transition post-­‐hospitalisation...................................................................... 05 Services de repas et de cuisine (popotte roulante)...................................................... 06 Carrefour d’informations précises sur les services aux ainés.......................................07 Autres, précisez:........................................................................................................... 88

63


31. Votre revenu actuel vous permet-­il ? De subvenir à vos besoins Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02 De réaliser certaines de vos activités préférées Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02 De réaliser généralement ce qui vous plait Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02 32. Devez-­vous consommer plusieurs médicaments différents par jour ? Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02 33. Comment qualifiez-­vous votre vie sociale (amis, famille, voisinage, club âge d’or) ? Très satisfaisante...............................................................1 Satisfaisante......................................................................2 Peu satisfaisante................................................................3 Très insatisfaisante............................................................4 34. Comment qualifiez-‐vous votre qualité de vie ? (Qualité de vie: travail, sécurité, tranquillité, loisirs, services, proximité, amis, famille, environnement pur, nature, etc) Très satisfaisante...............................................................1 Satisfaisante......................................................................2 Peu satisfaisante................................................................3 Très insatisfaisante............................................................4 35. Au cours de la dernière année, comment qualifiez-­vous votre qualité de vie ? A­‐t-­elle : Baissée..............................................................................1 Stable.................................................................................2 Améliorée..........................................................................3 36. Avez‐vous des enfants qui habitent dans la région Nord-­du-­Québec ? Oui...................................................................................01 Non..................................................................................02 37. Avez-­vous de la famille, autres que vos enfants, qui habitent dans la région Nord-­du-­Québec ? Oui...................................................................................01 . Non..................................................................................02

64


38. Comment qualifiez-­vous vos contacts avec votre voisinage ? Très chaleureux.................................................................1 Chaleureux........................................................................2 Normaux............................................................................3 Froids.................................................................................4

39. Comment qualifiez-vous votre sentiment de fierté envers votre communauté ? Diriez­‐vous qu’il est: Très fort.............................................................................1 Plutôt fort..........................................................................2 Plutôt faible.......................................................................3 Très faible..........................................................................4 40. Comment qualifiez-­vous votre sentiment d’appartenance à votre communauté ? Diriez-­vous qu’il est : Très fort.............................................................................1 Plutôt fort..........................................................................2 Plutôt faible.......................................................................3 Très faible..........................................................................4 Ceci complète l’entrevue. Au nom de la Table régionale de concertation des ainés du Nord-­du-­Québec, je vous remercie du temps que vous m’avez accordé et vous souhaite une bonne fin de journée.

65


66


67

Enquête sur les besoins des aînés du Nord-du-Québec - sept 2014  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you