Réinventer le stationnement - Maintenance volume 8 - numéro 1

Page 1

::

L’ATTESTATION STATIONNEMENT ÉCORESPONSABLE

RÉINVENTER LE STATIONNEMENT PAR CATHERINE FLORÈS, JOURNALISTE

Étant donné leurs impacts sur l’environ­ nement et la mobilité, ne serait-il pas temps de repenser les stationnements traditionnels ? Telle est la démarche proposée par le Conseil régional de l’environ­­ nement de Montréal (CRE-Montréal), qui a créé l’attestation Stationnement écoresponsable. Première de son genre au Québec comme au Canada, cet te attestation a pour objectif d’encourager la transformation de ces stationnements en espaces plus en accord avec une gestion durable du territoire urbain.

UN PROCESSUS D’OBTENTION SIMPLE ET RIGOUREUX adressant aux propriétaires et aux gestionnaires d’immeubles, l’attestation Stationnement écoresponsable est le fruit d’une collaboration du CRE-Montréal avec des urbanistes, des architectes et d’autres experts de l’aménagement urbain. Ils ont aidé à établir les critères de performance sur lesquels se base l’attestation, tels que des mesures de verdissement et de récupération des eaux de pluie, des équipements encourageant la mobilité durable, une bonne identification des parcours piétons, des places réservées pour le covoiturage, l’autopartage ou les voitures électriques, entre autres.

S'

L’attestation, gratuite, est obtenue à la suite d’un processus simple : l’organisation demandeuse peut remplir le formulaire en ligne ou le document Excel sur le site stationnementecoresponsable.com. Les dossiers de candidature sont évalués avec un comité d’experts, qui accorde ou refuse l’attestation en fonction de la proportion de critères de performance satisfaits.

Stationnement intérieur du Complexe Desjardins, à Montréal. Ce stationnement est un des lauréats de l'attestation Stationnement écoresponsable.

ROMAIN COSTE

MAINTENANCE MAINTENANCEIMMOBILIÈRE IMMOBILIÈRE :: :: PRINTEMPS PRINTEMPS 2018

33


::

RÉINVENTER LE STATIONNEMENT

ROMAIN COSTE

ROMAIN COSTE Chargé de projets en transport CRE-Montréal

ARRONDISSEMENT RIVIÈRE-DES-PRAIRIES

Stationnement du Centre communautaire Roussin, à Pointe-aux-Trembles. Ce stationnement est un des lauréats de l'attestation Stationnement écoresponsable.

Trois niveaux d’attestation sont établis, correspondant chacun à un prix décerné : le Prix Mérite (score supérieur à 50 % pour un stationnement de surface et supérieur à 20/40 pour un stationnement souterrain ou étagé), le Prix Performance (score supérieur à 70 % pour un stationnement de surface et supérieur à 30/40 pour un stationnement souterrain ou étagé) et le Prix Excellence (score supérieur à 90 % pour un stationnement de surface et supérieur à 35/40 pour un stationnement souterrain ou étagé). Un score inférieur à 50 % pour un stationnement de surface ou inférieur à 20/40 pour un stationnement souterrain ou étagé ne permet pas d’obtenir l’attestation. Dans ce cas, le propriétaire est invité à remplir un formulaire d’engagement à apporter des améliorations ciblées. « L’attestation Stationnement écoresponsable représente plus qu’une simple récompense. Elle offre un accompagnement et un suivi personnalisés aux propriétaires et aux gestionnaires dans leurs actions concrètes. Ils peuvent ainsi se voir proposer des solutions d’aménagement efficaces et économiques, rencontrer des experts et accéder à des outils pour mettre en

œuvre les pratiques les plus recommandées, précise Romain Coste, chargé de projets en transport au CRE-Montréal. Nous constatons que les propriétaires de parcs de stationnement sont demandeurs de ce type de soutien, car à l’heure actuelle, ils disposent de peu d’outils et d’informations sur les meilleures pratiques d’aménagement et de gestion des stationnements. Notre démarche est assez unique au Canada. » Lancée en 2017, l’attestation a été décernée en décembre dernier à cinq organisations : Arrondissement de Saint-Laurent pour la Bibliothèque du Boisé, Aéroports de Montréal pour le stationnement P-Charlie, Arrondissement Rivière-des-Prairies– Pointe-aux-Trembles pour le Centre communautaire Roussin, Corporation d’habitation Jeanne-Mance pour le stationnement 7 et, enfin, Desjardins pour le stationnement souterrain du Complexe Desjardins. Pour ces organisations lauréates, les avantages sur le plan de l’image sont intéressants. L’attestation leur offre en effet une visibilité certaine et valorise leurs efforts de durabilité auprès de leurs clients et usagers.

LE CRE-MONTRÉAL Créé en 1996, le CRE-Montréal est une instance régionale en environnement qui se consacre à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. L’équipe du CRE-Montréal élabore et met en œuvre des stratégies et des moyens pour faire avancer les dossiers environne­ mentaux. Elle coordonne différents projets sur les enjeux environnementaux concernant Montréal et y participe, elle effectue un suivi de l’actualité locale et régionale concernant les prises de décisions ayant un impact majeur sur l’environnement et sur le développement durable, elle forme des partenariats avec des organismes aux missions complé­mentaires à la sienne et, enfin, elle renforce la voix de groupes locaux et partage son expertise avec la communauté.

34

MAINTENANCE IMMOBILIÈRE : : PRINTEMPS 2018


::

Stationnement de la Bibliothèque du Boisé, de l'Arrondissement Saint-Laurent. Ce stationnement est un des lauréats de l'attestation Stationnement écoresponsable.

LES STATIONNEMENTS, DES ESPACES « MORTS » À RECONQUÉRIR La création de l’attestation a été motivée par la nécessité de réduire l’impact considérable des stationnements sur l’environ­ nement urbain et sur la dynamique de Montréal, qui possède plus de trois millions de cases de stationnement. « Les nuisances environnementales sont évidentes. Les stationnements, en particulier les stationnements extérieurs asphaltés, sont une source d’îlots de chaleur et favorisent les émissions de gaz à effet de serre. En tant que lieux de concentrations de polluants élevées, ils contribuent à la pollution atmosphérique. Ils sont aussi un frein au verdissement des quartiers. De plus, ils empêchent l’absorption des eaux pluviales en imperméabilisant les sols », rappelle M. Coste. FAVORISER LA MULTIMODALITÉ D’autres enjeux, liés à la mobilité, expliquent la démarche du CRE-Montréal. Les stationnements couvrent en effet de 5 à 10 % de la superficie du territoire montréalais. Cette occupation se fait au détriment des autres modes de déplacement que l’auto individuelle, favorisant du même coup la congestion et la surutilisation des infrastructures routières. « En encourageant le stationnement écoresponsable, on inscrit la question du stationnement dans une perspective intermodale, en connexion avec les différentes formes de mobilité : transport individuel, transports en commun, véhicules partagés, vélos, déplacements piétons », souligne M. Coste. À QUOI RESSEMBLE UN STATIONNEMENT ÉCORESPONSABLE ? Un propriétaire de stationnement peut mettre en place diverses mesures dans l’objectif d’obtenir l’attestation Stationnement écoresponsable. Notamment l’installation de supports à vélos,

ARRONDISSEMENT SAINT-LAURENT

de bornes de recharge pour les véhicules électriques ainsi qu’un nombre conséquent de places désignées pour l’autopartage et le covoiturage. L’emploi de revêtements de sols perméables, l’installation d’arbres et de plantes pour favoriser la biorétention et l’implantation d’un bassin filtrant sont des exemples de gestes efficaces. Dans le cas des stationnements souterrains et étagés, des composantes de design et d’aménagement d’espaces bâtis entrent aussi en ligne de compte : signalisation efficace, éclairage agréable et peu énergivore, en abordant entre autres les questions d’ambiance, d’éclairage et de signalisation, de qualité de la peinture, etc. « Les solutions mises de l’avant par l’attestation Stationnement écoresponsable sont notamment inspirées par plusieurs certifications, dont LEED », explique M. Coste. Celui-ci souhaite que l’attestation génère un effet d’entraînement vers de meilleures pratiques de gestion immobilière à Montréal dans un premier temps, et dans les autres villes du Québec par la suite. LE COMPLEXE DESJARDINS, UN PROPRIÉTAIRE DE STATIONNEMENT SOUTERRAIN VISIONNAIRE Le Complexe Desjardins est le premier propriétaire d’un stationnement souterrain à recevoir l’attestation Stationne­ ment écoresponsable. « Nous avons entrepris un virage depuis plusieurs années pour aménager notre stationnement souterrain de façon à mieux répondre aux besoins de notre clientèle, particulièrement en matière de transport alternatif. L’obtention de cette attestation couronne nos efforts, et nous en sommes fiers », témoigne Denis Morneau, superviseur du stationnement du Complexe Desjardins. MAINTENANCE IMMOBILIÈRE : : PRINTEMPS 2018

35


::

RÉINVENTER LE STATIONNEMENT

Supports à vélos dans les stationnements du Complexe Desjardins

Stationnement intérieur du Complexe Desjardins, à Montréal 36

MAINTENANCE MAINTENANCEIMMOBILIÈRE IMMOBILIÈRE : :: : PRINTEMPS PRINTEMPS2018 2018

DENIS MORNEAU


::

UN STATIONNEMENT OUVERT AU TRANSPORT ALTERNATIF Le Complexe Desjardins, qui possède 1 046 places de stationne­ment réparties sur trois niveaux, fait figure de pionnier en ce qui concerne le transport alter­­natif. Grâce à une entente conclue entre le Mouvement Desjardins et Communauto en 2011, c’est le premier centre commercial de Montréal à avoir accueilli des véhicules électriques dans son stationne­ment intérieur. « À cette époque, nous avons installé quatre bornes de recharge pour les véhicules électriques Communauto. Considérant la croissance de la demande, nous avons ajouté sept autres bornes pour des voitures individuelles, par l’intermédiaire du Circuit électrique d’Hydro-Québec. Selon la demande, nous prévoyons l’ajout de bornes supplémentaires chaque année », relate M. Morneau. Par ailleurs, 234 supports à vélos ont été installés dans une section réservée des stationnements souterrains. « Les cyclistes employés de Desjardins ont accès à des vestiaires et à des douches », précise le superviseur. Ce dernier ajoute que ces initiatives sont portées par la vision environne­men­ tale très affirmée du Mouvement Desjardins, dont les employés bénéficient par exemple d’un programme de covoiturage, de rabais sur leurs titres de transport grâce à une entente avec la Société de transport de Montréal, ainsi que d’un abonnement gratuit à Communauto pour leurs déplacements d’affaires et des tarifs préférentiels pour leurs déplacements personnels.

COMPLEXE DESJARDINS

DENIS MORNEAU Superviseur du stationnement Complexe Desjardins

L’USAGE DES STATIONNEMENTS FACILITÉ Alors que la plupart des stationnements souterrains ne donnent pas une image accueillante, ceux du Complexe Desjardins se démarquent par l’attention portée à la signalisation et à l’éclairage.

LAURÉAT PRIX EXCELLENCE EN TOITURE CLAUDE-JACQUES Lors de son congrès annuel tenu à Beaupré du 24 au 26 janvier 2018, l’Association des Maîtres Couvreurs du Québec soulignait le travail remarquable d’un de ses membres pour les travaux de couverture sur le projet Château Viger à Montréal.

FÉLICITATIONS À TOUTE L’ÉQUIPE DE

PLUS DE 50 ANS DE TRADITION 7550, rue Saint-Patrick, LaSalle (Québec) H8N 1V1 Tél. : 514 365-6600 toiturestroisetoiles.com Crédit photo: PhotoHélico

DENIS MORNEAU

MAINTENANCE IMMOBILIÈRE : : PRINTEMPS 2018

37


Vous cherchez un entrepreneur en entretien ménager ?

Choisissez parmi les meilleurs !

L’Association des entrepreneurs de services d’édifices, Québec Inc. regroupe des entrepreneurs qui comptent pour 60 % de la main d’œuvre de l’industrie et assurent l’entretien ménager de la plupart des édifices importants dans la grande région de Montréal, de Laurentides-Lanaudière, de la Montérégie, de la Mauricie et de l’Outaouais. Pour adhérer à l’association, les membres doivent respecter les règlements qui constituent une garantie que leurs services d’entretien ménager respectent les lois. Faites confiance à nos équipes de service de nettoyage industriel pour un ménage de qualité.

www.aeseq.org


RÉINVENTER LE STATIONNEMENT

« Ces investissements ont un effet favorable sur l’image de marque du Complexe, comme sur la qualité de vie des gens qui y travaillent ou qui le fréquente en tant que clients. » – Denis Morneau

« Nous dirigeons les clients motorisés jusqu’aux stationne­ ments du Complexe grâce à notre participation au projet de jalonnement numérique de la ville de Montréal », indique M. Morneau. Dans les stationnements, les clients sont guidés par une signalisation très visible et efficace. Des panneaux d’affichage installés aux intersections stratégiques dirigent la clientèle vers les différents niveaux du stationnement. Un affichage et un marquage destinés aux piétons leur indiquent la direction à suivre pour se rendre aux différents étages du Complexe Desjardins. Les clients ont accès à plusieurs bornes de paiement à tous les niveaux, et les procédures de paiement sont affichées près des ascenseurs desservant le stationnement. Des cartons aide-mémoire sont également disponibles près des portes pour aider les clients à retrouver leur véhicule. Les clients ont en outre accès à un téléphone afin de commu­ niquer directement avec le personnel pour un besoin d’assistance. Ils peuvent également bénéficier sur demande d’un service de raccompagnement par la sécurité. Un service de voiturier leur est aussi offert, de même qu’un service de lave-auto à même le stationnement. En ce qui concerne l’éclairage, depuis ces dernières années, les traditionnels néons ont fait place à des lampes DEL, moins énergivores, beaucoup plus durables et offrant une luminosité plus agréable. DES DÉFIS DE GESTION « Notre politique de développement durable intègre la gestion des déchets, indique M. Morneau. Par exemple, nous avons installé de nombreux bacs de tri sélectif aux différents niveaux des stationnements. De plus, nous nous sommes équipés d’un distributeur de liquide lave-vitre pour éviter l’utilisation de contenants en plastique. Quant à ces derniers, ils sont récupérés et recyclés. » Ce virage en faveur du développement durable a posé quelques défis techniques à l’équipe de M. Morneau, comme l’installation d’un circuit électrique autonome pour les bornes de recharge et la fonctionnalité du réseau cellulaire à l’intérieur des espaces souterrains pour permettre la communication avec ces mêmes bornes.

DENIS MORNEAU

Station lave-glace dans les stationnements du Complexe Desjardins

Un autre type de défi s’est également présenté, lié à la tarification des places destinées aux autos électriques. « Un véhicule sous charge occupe une place pendant plusieurs heures. Pour répondre à la demande grandissante et permettre de libérer les espaces une fois la recharge terminée, le tarif fixe a été remplacé par un tarif à 1 $ / heure », précise Denis Morneau. Les choix « verts » du Complexe Desjardins pour son station­ nement ont exigé des investissements assez conséquents. Par exemple, chacune des bornes électriques représente un investissement de 12 000 $ en acquisition et installation. L’amélioration du système d’éclairage a coûté des dizaines de milliers de dollars. Quant aux frais d’entretien ménager, ils avoisinent 180 000 $ annuellement. « Ces investissements ont un effet favorable sur l’image de marque du Complexe, comme sur la qualité de vie des gens qui y travaillent ou qui le fréquentent en tant que clients, estime M. Morneau. Souvent, le premier contact de la clientèle avec le Complexe Desjardins se fait par les stationnements. Il nous importe que cette expérience de notre clientèle soit positive. » Et c’est le cas. Les clients, sondés sur leur appréciation du stationnement du Complexe Desjardins, mettent en avant la propreté et l’éclairage des lieux, ainsi que la zone prévue pour les piétons, la signalisation et la présence d’employés. MAINTENANCE IMMOBILIÈRE : : PRINTEMPS 2018

39

::


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.