Trans-For-Nation #2 - Edition Automne 2020

Page 1

ITnation

Transfornation

PENSER LE MONDE DE DEMAIN, COMMENCER À LE CONSTRUIRE AUJOURD’HUI


November 17 - 19, 2020 A 3- DAY WEB EVENT BY

NETWORK SECURITY & CLOUD SECURITY CRISIS MANAGEMENT & RESILIENCE More information and registration at www.luxembourg-internet-days.com

Ministère de l’Économie


ITnation Transfornation / Automne 2020

édito

03


06

07

24

10 13

14 31 18 32 20 36

04


OURS 52

54

55

58

39

60 40 43 62 44 63 46

48 50 66

05


ITnation Transfornation / Automne 2020

Ma bonne résolution pour les 10 prochaines années

SE TRANSFORMER IMPLIQUE AVANT TOUT DE PRENDRE UN ENGAGEMENT. QUELLE SERAIT VOTRE BONNE RÉSOLUTION POUR LES DIX PROCHAINES ANNÉES ?

Guillaume Schott, Country Managing Director, CGI au Luxembourg

Nous venons de traverser une période très difficile. Pour une société comme CGI, il est donc plus essentiel que jamais de continuer à mettre notre savoir-faire à la disposition de chacun. Des technologies comme le cloud et l’intelligence artificielle, combinées avec celles qui vont encore émerger au cours des prochains mois, doivent permettre à nos clients de rebondir suite à la crise, mais aussi de se réinventer. Je suis un vrai passionné de technologies, et je pense qu’elles peuvent constituer une planche de salut pour de nombreuses sociétés. Les rapports humains sont aussi appelés à évoluer suite à cette crise, car je crois qu’on ne reviendra pas au monde d’avant. Le télétravail va certainement se poursuivre à l’avenir et, dans ce contexte, il faudra répondre aux besoins des collaborateurs de façon

06

adéquate. Il sera notamment important de leur permettre de continuer à se former, tout en respectant les nouvelles normes sanitaires. Pour ce faire, nous disposons de l’une des plateformes de e-coaching les plus développées du marché. Ceci étant dit, tout ne pourra pas être fait à distance. Il faudra trouver le bon arbitrage entre présence au bureau et travail à domicile. Enfin, je souhaite que CGI poursuive son activité dans une perspective durable : car policy plus verte, suppression du plastique, participation à des initiatives comme la No Impact Week ou Une heure pour la terre. En tant qu’entreprise de la Tech, nous formons également nos équipes au « green code ». A travers le codage, on peut en effet faire en sorte que le processeur ou le stockage soient moins sollicités, ce qui contribue à économiser l’énergie.


ITnation Transfornation / automne 2020

ILS NOUS INSPIRENT ET NOUS FONT BOUGER

01

UNE COOPÉRATIVE QUI FAIT RENAITRE LES LIGNES DE TRAINS OUBLIÉES

C’est une petite révolution qui s’opérera dans le monde de la mobilité en France en 2021. Une loi de la réforme du pacte ferroviaire permet en effet l’ouverture du rail français à la concurrence. Une aubaine pour la coopérative Railcoop qui a décidé de réinvestir dans les secteurs délaissés par les politiques publiques, notamment les lignes régionales. Son objectif  ? Prendre des parts de marché à la voiture individuelle, à l’autocar, à l’avion, des modes de transport bien plus polluants que le train. Fin septembre, la coopérative avait déjà séduit 2.100 sociétaires et espérait rassembler la somme d’1,5 million d’euros, nécessaire à l’obtention de sa licence d’ici la fin de l’année. Voilà un projet sur de bons rails !

03 DES BUS JAPONAIS AUTONOMES… ET AMPHIBIES Les Japonais n’ont jamais manqué d’inventivité. La petite ville de Naganohara, à 180  km au sud de Tokyo l’a encore prouvé récemment en développant un bus touristique autonome… et amphibie. Si les deux technologies sont connues, l’alliance des deux, elle, est une grande nouveauté. Lidar, la technologie installée sur les véhicules autonomes, est associée à des capteurs sonar pour la détection d'obstacles et la planification des trajectoires sous l’eau. Au-delà du tourisme, ce projet devrait permettre de révolutionner la logistique dans les îles japonaises isolées. Ce bus permettra notamment de relier les archipels et d’y acheminer des marchandises à moindre coût.

02

UN KIT POUR TRANSFORMER SON V TT EN VÉLO ÉLECTRIQUE Les ventes de VTT électriques ont explosé ces dernières années. Les amoureux de tout-terrain qui hésitent à franchir le pas de l’électrique pourraient peut-être trouver leur bonheur avec le kit Elevate. L'idée est de pouvoir convertir son VTT à l'électrique au moment, par exemple, d'attaquer une longue ascension en installant son kit Elevate sur l’étrier de frein. Le montage et le démontage ne prennent que quelques secondes. D’un poids de 3  kg, le kit Elevate est facilement transportable et semble être un excellent compromis pour les amateurs de balades en VTT. Il sera commercialisé en 2021 au prix de 1.600 euros.

07


ITnation Transfornation / automne 2020

ILS NOUS INSPIRENT ET NOUS FONT BOUGER

04

LE LUXEMBOURG, BIENTÔT LE PREMIER PAYS « ZÉRO MÉGOT » ?

Shime, un cabinet de conseils RSE implanté à Contern, est devenu il y a un peu plus d’un an le partenaire exclusif au Luxembourg, en Belgique et en Moselle de la société bretonne MéGo! qui recycle les mégots de cigarettes. L’objectif de la start-up Shime : lutter contre le fléau des mégots de cigarettes abandonnés dans la nature en installant des cendriers et en collectant les mégots. La start-up « Made in Luxembourg » s’est récemment associée aux communes de Bettembourg, Dudelange et Schifflange. Pour s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire, elle achemine les déchets auprès de MéGo! pour qu’ils soient transformer en mobilier urbain. Idéal pour les fumeurs !

UNE BATTERIE À L’AUTONOMIE DE 28.000 ANS Des chercheurs californiens ont récemment développé une batterie en nano-diamants dont la durée de vie est estimée à 28.000 ans, rien que ça ! Incassable, cette batterie est composée de déchets nucléaires, ce qui lui permet d’avoir une densité énergétique 57.000 fois plus importante qu’une batterie au lithium classique. En outre, elle se recharge automatiquement. Son champ d’application pourrait aller du smartphone, aux objets connectés de la maison, voire un jour aux appareils médicaux ou aux futures voitures électriques.

08

05 DES APPLIS POUR PARTIR À LA MICRO-AVENTURE !

06

Vous n’avez pas eu l’occasion de voyager durant l’été ? Peut-être serez-vous alors tenté de partir à l’aventure avant la fin de l’année. Et si vous découvriez la micro-aventure ? Aujourd’hui, de plus en plus de personnes optent pour des voyages plus près de chez eux, plus fréquents, et souvent dans la nature. De nombreuses applications qui proposent des formules toutes faites ont connu un véritable boom cette année. C’est le cas notamment de l’appli Wikiloc, qui propose plus de 17 millions d’itinéraires dans le monde entier, à vélo, à pied, à cheval, en bateau, en voiture, à moto, en solo ou en famille, ou encore Visorando et Komoot. En route pour la micro-aventure !


ITnation Transfornation / automne 2020

ILS NOUS INSPIRENT ET NOUS FONT BOUGER

07 UNE STATION SPATIALE… À 18 MÈTRES SOUS LES MERS

08 ET SI VOUS OPTIEZ POUR UNE MESSAGERIE ÉCO-RESPONSABLE ? Aujourd’hui, tout le monde ou presque dispose d’une messagerie électronique. Mais saviez-vous que le stockage des mails dans des data centers gigantesques pouvait être extrêmement polluant ? Heureusement, il existe des messageries alternatives qui prennent en compte une dimension éco-responsable. C’est le cas notamment de Mail.lilo ou Ecomail. Ces hébergeurs stockent les données en France et un indicateur informe l’utilisateur lorsque les messages stockés sont trop nombreux, donc énergivores. Ecomail, dont les services coûtent 12 euros par an, finance en retour des projets écologiques.

A l’heure actuelle, seulement 5 % des eaux de la Terre ont été explorées. Mais cela pourrait s’accélérer grâce à la station Proteus et Fabien Cousteau, le petit-fils de l’océanographe Jacques-Yves Cousteau. Ce projet fou est celui de la création d’une station internationale à 18 mètres de profondeur, dans les Caraïbes. Proteus, d’une superficie de 370  m2 et d’un coût estimé à 135 millions d’euros sur les trois premières années, accueillera des chambres, une infirmerie, une serre hydroponique et un studio vidéo. Fabien Cousteau espère ainsi accélérer drastiquement les recherches sous-marines futures.

09

BIENTÔT UNE NOUVELLE LIGNE FERROVIAIRE ULTRA-RAPIDE ?

10 POUCE EN L’AIR POUR REZO POUCE Lors de votre micro-aventure, vous pourriez également opter pour un mode de transport qui semble connaitre un franc succès : l’auto-stop. « Rezo Pouce » est un dispositif qui permet de mettre en relation les automobilistes et les pratiquants d’auto-stop. En s’inscrivant sur le site rezopouce.fr, vous obtenez la liste des zones d’auto-stop sécurisées et l’application vous indique les automobilistes inscrits au réseau autour de vous. De quoi rendre la pratique encore plus conviviale et plus sécurisée. Les concepteurs du projet assurent que, 9 fois sur 10, vous trouvez un chauffeur en moins de 10 minutes. Et ça, ça mérite un pouce en l’air !

Savez-vous que certains trajets sont plus rapides en train qu’en avion ? Un Paris-Londres en Eurostar mettra 2h16 contre… 5h en avion, en prenant en compte l’enregistrement des bagages et le processus d’embarquement ! Si l’offre aérienne reste beaucoup plus développée, cela pourrait bientôt changer. L’Observatoire français des conjonctures économiques étudie en effet la création d’un nouveau réseau ferroviaire ultra-rapide, qui atteindra une vitesse de 300  km/h. A l’heure actuelle, la majorité des voies ne permet pas d’atteindre les 200  km/h. Cet Ultra-rapid Train diviserait le temps de trajet par deux. L’ambitions des chercheurs  ? «  Rendre obsolètes les voyages aériens ».

09


top & Flop

ITnation Transfornation / automne 2020

LE LUXEMBOURG ACCUEILLERA DES ENFANTS DU CAMP DE MORIA

48 ESPÈCES ONT ÉVITÉ L’EXTINCTION

ÇA Y EST, LES ROBOTS ÉCRIVENT DANS DES MAGAZINES !

10


ITnation Transfornation / automne 2020

top & Flop

NOUVELLES DÉRIVES POLICIÈRES AUX ÉTATS-UNIS

LE DROIT INTERNATIONAL PIÉTINÉ

DES INCENDIES DE PLUS EN PLUS VIOLENTS

11


Space management Réinventer l’environnement de travail La crise sanitaire a fondamentalement transformé tous les aspects du monde du travail. Dans ce contexte, le vrai défi est : comment réinventer le lieu de travail, sans détruire les éléments de son passé qui ont prouvé leur valeur ?

Découvrez notre livre blanc sur www.post.lu/iot


GRAND DOSSIER

13


GRAND DOSSIER la ville de demain

14

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

La Mairie de Paris, notamment, s’est fixé pour objectif, à travers son Plan Climat Énergie, de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 75 % en 2050

15


GRAND DOSSIER la ville de demain

16

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

17


GRAND DOSSIER la ville de demain

18

ITnation Transfornation / automne 2020


ITnation Transfornation / automne 2020

Le saviez-vous ? Luxembourg est surnommée le « cœur vert de l’Europe ».

19


GRAND DOSSIER la ville de demain

20

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

21


GRAND DOSSIER la ville de demain

22

ITnation Transfornation / Automne2020


ITnation Transfornation / Automne2020

23


24


ITnation Transfornation / automne 2020

25


grand entretien

26

ITnation Transfornation / automne 2020


ITnation Transfornation / automne 2020

27


grand entretien

28

ITnation Transfornation / automne 2020


ITnation Transfornation / automne 2020

29


grand entretien

30

ITnation Transfornation / automne 2020


SI ELLE PEUT INDUIRE LE CHANGEMENT, LA TECHNOLOGIE EST AVANT TOUT UN MOYEN DE SE TRANSFORMER EFFICACEMENT

31


ITnation Transfornation / Automne 2020

GRAND DOSSIER

02

01

03

32


ITnation Transfornation / Automne 2020

04

05

33


ITnation Transfornation / Automne 2020

GRAND DOSSIER

06

17.000 tests PCR Cette nouvelle plateforme a permis d’augmenter la capacité de tests du pays à 20.000 par jour. Depuis le début de la crise, le maximum de tests effectués en une journée a été de 17.000 tests PCR

34


ITnation Transfornation / Automne 2020

3 questions à Philipp Jäggi

PHILIPP JÄGGI,  QUELLES LEÇONS  TIREZ-VOUS DE LA PÉRIODE  QUE NOUS AVONS TRAVERSÉE ? PHILIPP JÄGGI Faire face à une crise comme celle que nous vivons implique une mobilisation de tous les acteurs en présence et une action coordonnée. Le Luxembourg a une nouvelle fois pu se distinguer par sa capacité à rassembler une diversité d’acteurs pour relever des défis majeurs, dans l’intérêt de tous. Dans ce contexte, de nouveaux dispositifs ont pu rapidement être mis en œuvre à l’échelle nationale pour apporter des réponses concrètes à la crise, que l’on parle de la distribution des masques ou encore de la réalisation des tests à grande échelle, pour lesquels nous avons joué un rôle central. Il faut aussi souligner la forte implication de nos équipes et de nos partenaires pour accompagner la gestion de la crise.

COMMENT UN TEL PROJET   VOUS A-T-IL PERMIS D’ÉVOLUER ?   F.V. Le projet de Large Scale Testing nous a permis de faire un bond en avant, lié à l’usage des technologies, et notamment du cloud public avec AWS, pour rapidement mettre en œuvre des projets d’envergure. Je travaille dans l’IT depuis 17 ans et plus de 14 ans au Luxembourg, et j’occupe depuis plus de 15 ans des fonctions de responsable. Malgré cette expérience, cette période nous a quand même permis, à mes collègues comme à moi, d’apprendre beaucoup de nouvelles choses. En mettant en œuvre des processus de test et d'analyse innovants, nous avons établi un ensemble de bonnes pratiques pour les tests de masse COVID-19. Notre expérience, la rapidité avec laquelle nous avons mis en œuvre cette solution, ont permis à d'autres pays de reproduire ces processus et de tirer parti de la puissance de la technologie dans leur lutte contre la pandémie.

APRÈS CE PROJET,  COMMENT APPRÉHENDEZ-VOUS  DÉSORMAIS L’AVENIR ?   F.V. La crise nous invite aussi à mieux anticiper les risques, en faisant preuve d’une plus grande préparation. Les outils mis en œuvre durant cette période, par exemple, doivent nous aider à réagir plus efficacement face à une éventuelle nouvelle vague. Grâce à la rapidité d'exécution des tests et à la plateforme numérique que nous avons activée, nous avons pu nous adapter plus rapidement que d'autres pays pour identifier les infections et réduire leur impact. Nous espérons que cela fournira un modèle pour d'autres pays d'Europe, montrant comment ils peuvent effectivement réaliser des tests de masse. La solution est par exemple utilisée activement au Royaume-Uni, où notre software a été vendu.

35


Cybersécurité

En s’inspirant des méthodes de la police et plus globalement des services de renseignement, les organisations peuvent considérablement améliorer la sécurisation de leur activité face aux cybermenaces. L’enjeu : pouvoir récolter et traiter les informations utiles afin d’anticiper les risques liés au contexte de l’entreprise.

Koen Maris, Cybersecurity Leader PwC Luxembourg

36

ITnation Transfornation / automne 2020


ITnation Transfornation / automne 2020

Koen Maris, Cybersecurity Leader PwC Luxembourg

37


UNTR DSDR TMHPTD, DS BZ MNTR OKZHS !* Si ce langage vous parle, on est fait pour s’entendre !

CGI RECRUTE AU LUXEMBOURG DEVELOPPEUR FULL STACK - JAVA - .NET EXPERTS DATA - EXPERT IA - DEVOPS ANALYSTES IT - BUSINESS ANALYST – PMO Chez CGI, nous sommes convaincus que la diversité crée de la valeur. Seules vos compétences comptent. Vous êtes unique et ça nous plaît !* Rejoignez-nous et envoyez votre cv à recrutement.lu@cgi.com Découvrez l’intégralité de nos postes sur www.cgi.com/luxembourg/fr/recrute


39


le business au coeur du changement

Avec la crise sanitaire, toutes les organisations ont dû entamer un processus de transformation qui n’était pas forcément attendu. Qu’avons-nous appris de cet épisode ? Au-delà de cette crise, comment concevoir, désormais, la transformation dans un monde l’incertitude devient la norme ? Voilà quelquesunes des questions débattues lors du gala Golden-i 2020 organisé par ITnation - TransForNation.

40

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

De gauche à droite: Vincent eggen, Managing Director, pictet technologies Sébastien lambotte, directeur associé talk2U fabrice croiseaux, ceo d'Intech luxembourg, & Sébastien Genesca, managing director, sd worx

41


le business au coeur du changement

42

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

Governance.com : cloud innovation project of the year Dans la catégorie Cloud Innovation Project of the Year, c’est Governance.com qui a remporté le trophée pour le lancement de sa plateforme « The Ready-To-Go Business Continuity Manager » au cœur de la crise. Il s’agit d’une solution qui permet aux organisations professionnelles de gérer leurs activités et leurs flux de travail à distance. Elle a notamment permet à l’ILA, mais aussi à d’autres structures dans le secteur des fonds, d’organiser leur assemblée générale annuelle dans le contexte actuel.

hybree : cloud Tech innovator of the year

TECH TALENT OF THE YEAR Eduard Gomoliako, 38 ans, est le chef de l'équipe R&D et l'architecte logiciel chez GomSpace, un fabricant et fournisseur de nano-satellites pour les marchés universitaires, gouvernementaux et commerciaux. Son architecture moderne basée sur le cloud hybride, sa vision claire de la manière dont l'architecture applicative stimule l'innovation métier, et ses processus lean et automatisés basés sur CI/CD et infrastructure as code ont été salués à l'unanimité par le jury !

Hybree, nominé dans les deux catégories, a remporté le prix de Cloud Tech Innovator of The Year. Hybree Cloud, au-delà de sa solution DaaS, a une très forte ambition de concurrencer les grands acteurs internationaux du Cloud en proposant des solutions personnalisées, fiables, sans licence, conviviales, évolutives et rentables au niveau de l’IaaS, PaaS et DaaS.

Flagship Award 2020 Le Flagship Award est quant à lui revenu à Doctena, une société bien connue au Luxembourg. Cela fait déjà 7 ans qu’elle a été fondée. Dans un contexte de crise sanitaire, sa proposition a évidemment de quoi séduire, puisqu’il s’agit d’une plateforme en ligne permettant aux patients de consulter les disponibilités des médecins et spécialistes et de réserver une consultation directement, sans frais, 24 heures sur 24.

Start-Up Award 2020 Avec Cascade, Cascade Lab Sarl souhaite mettre à disposition des structures de taille modeste un seul outil leur permettant de gérer l’ensemble de ces tâches particulièrement chronophages. « Cascade a pour principal atout de combiner en une seule plateforme des solutions qui, auparavant, devaient être achetées et mises en œuvre individuellement, a expliqué Declan O’hAnnrachain, l’un des fondateurs de la startup lors de la remise du Startup Award.

43


FINANCE

Les jetons numériques simplifient l’investissement dans les actifs illiquides

44

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

45


GOLF & PERFORMANCE

46

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

47


GOLF & INVESTISSEMENT

48

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

49


agilité

Plutôt que d’être un sujet de plan quinquennal, la transformation agile du business doit figurer en tête de l’agenda de toute organisation désireuse d’aborder l’avenir sereinement, appuyée par la technologie. Rencontre avec Laurent Moscetti, nouveau Partner en charge du département Consulting au sein d’EY Luxembourg.

50

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

51


afterwork with a ceo

Elle est le visage du restaurant Um Plateau sur les hauteurs des rives de Clausen, de l’établissement Tempo adjoint à la Philharmonie et de l’enseigne nationale Cocottes... À 48 ans, Stéphanie Jauquet est ce que l’on appelle une cheffe d’entreprise accomplie. Le temps d’un afterwork, elle évoque avec nous, dans une ambiance décontractée, son évolution, le développement de ses activités et la transformation de son métier, notamment dans le contexte de la crise sanitaire actuelle.

52

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

Autour d'un verre  QU’EST-CE QUE VOUS PRENEZ ?  Un bon verre de vin rouge. Ou bien une Suze, j’adore cet apéritif ancien, au goût amer.  À QUI AIMERIEZ-VOUS PAYER UN  VERRE ?  POURQUOI ?   Je dirais Banksy ! Avec ses œuvres décalées, il veut toujours créer la surprise. J’aime les gens qui vont à contre-courant.  VOTRE PLAT PRÉFÉRÉ ?  Assurément une sole meunière, avec des pommes de terre nature, comme on la sert à Um Plateau. C’est une recette familiale de ma grand-mère Marguerite. C’est elle qui m’a donné le goût de la bonne cuisine. En dégustant ce plat, je revis plein de bons souvenirs.  VOTRE TRUC POUR DÉCOMPRESSER  EN FIN DE SEMAINE ?   Passer la frontière, aller à l’étranger, voyager. Et bien sûr, goûter à la gastronomie locale !

53


54


ITnation Transfornation / automne 2020

Alors que la technologie s’invite avec force dans notre quotidien, notre amour inconditionnel pour elle tend à s’estomper. Le temps est venu de marquer une pause et de porter son attention sur les conséquences de cette course échevelée, en replaçant l’humain au centre.

55


Technologie : source d'opportunitĂŠs

56

ITnation Transfornation / Automne 2020


ITnation Transfornation / Automne 2020

57


formation

58

ITnation Transfornation / automne 2020


ITnation Transfornation / automne 2020

Lancement du nouveau site web Dans le but d’accompagner ses clients dans cette évolution digitale de la formation, le Devoteam Training Center Luxembourg vient de lancer un nouveau site web. Celui-ci a été repensé afin d’aider les responsables RH et IT dans la planification et la gestion administrative de leurs formations. Un tableau de bord personnalisé leur permet, par exemple, d’y télécharger directement une attestation de présence. L’ensemble du catalogue de formations peut également y être consulté en détails avec la publication de nouveaux cours.

59


dans l'open space avec jourdan serderidis

ITnation Transfornation / Automne 2020

vos applis indispensables

01

60

02

03


ITnation Transfornation / Automne 2020

bureau ouvert ou fermé ? La porte de mon bureau est toujours ouverte. Mes collaborateurs peuvent y venir sans frapper à la porte. Comme je le disais, je considère la communication comme un des enjeux les plus importants pour notre développement, pour renforcer notre capacité à mettre en œuvre les projets complexes, qui constitue aujourd’hui une des grandes forces du groupe.

61


62


ITnation Transfornation / Automne 2020

A l’horizon 2035, au regard du développement socio-économique et de l’industrialisation du pays, le Luxembourg pourrait ne plus pourvoir à ses besoins en eau potable. Face à ces prévisions alarmantes et ce constat de raréfaction de l’eau, la société Ama Mundu Technologies, implantée depuis peu à Dudelange, a développé une technologie capable d’endiguer le phénomène. Créée en 2015, Ama Mundu Technologies a en effet mis au point une solution de nano-filtration innovante permettant un recyclage écologique et économique de l’eau. « L’eau est toujours considérée comme une ressource à usage unique. On la prélève, on l’achemine vers l’utilisateur. Une fois utilisée, l’eau usée doit être traitée pour finalement être rejetée dans la nature, explique Vincent Popoff, le CEO d’Ama Mundu Technologies. Ce mode d’exploitation, coûteux et énergivore, atteint ses limites. Il est primordial d’envisager d’autres modèles. » Le nouveau modèle proposé par Vincent Popoff vise à inscrire cette ressource dans une économie circulaire et durable. « Grâce à notre technique de filtration, il est désormais possible de recycler l’eau comme on

revalorise de nombreuses autres matières de la vie quotidienne, tels que le verre ou le papier. L’eau de qualité récupérée peut ensuite être directement réutilisée localement », poursuit le CEO.

UNE SOLUTION POUR L’AGRICULTURE,  L’INDUSTRIE ET LES COLLECTIVITÉS  Concrètement, Ama Mundu Technologies développe des unités compactes et autonomes de recyclage d’eau. Cette technologie peut s’avérer efficace dans de nombreux domaines. Au sein d’un éco-quartier, par exemple, une unité installée par Ama Mundu permet de capter les eaux grises des ménages et de les recycler en séparant, d’une part, une eau de qualité́ réutilisable et, d’autre part, une fraction résiduelle valorisable sous forme d’engrais ou d’énergie. Cette eau recyclée peut alimenter localement les chasses d’eau, machines à laver ou encore les systèmes d’arrosage… Un Luxembourgeois utilise en moyenne 200 litres d’eau par jour. Sur cette quantité, seulement 2 % sont consommés à des fins alimentaires. Les 196 litres d’eau usée restants finissent dans

63


ITnation Transfornation / Automne 2020

Made in luxembourg

les canalisations. Un gaspillage contre lequel l’entreprise luxembourgeoise entend lutter farouchement. Son système écologique et économique permet en effet de récupérer et de réutiliser avantageusement jusqu’à 90 % des eaux usées. « À Anvers, par exemple, les eaux usées des cuisines d’un restaurant au sein d’un éco-quartier sont recyclées par l’une de nos unités, mise en place conjointement avec la régie des eaux de la ville. Cette eau est purifiée grâce à notre technologie de filtration mobile, explique Vincent Popoff. Dans le cadre d’une expérience sociale, cette eau rendue potable est ensuite proposée à la clientèle. » Les secteurs de l’agriculture et de l’industrie peuvent également avoir recours aux technologies d’AMT. Les besoins en eau dans l’industrie représentent à eux seuls 20 % de la consommation mondiale d’eau. L’enjeu est donc de taille pour ces entreprises qui, en plus de pouvoir faire des économies, pourraient s’affranchir des grands réseaux de canalisation et ainsi réduire la pression sur ceux-ci.

64

FAGE, L’EXEMPLE PARFAIT Certaines industries ont d’ailleurs bien pris la mesure de ces enjeux. L’usine Fage, dont le déménagement au Luxembourg, sur le site de Wolser 2, non loin d’Ama Mundu Technologies, est finalement tombé à l’eau fin septembre, était par exemple intéressée par les solutions de la start-up. Il faut dire que les besoins journaliers en eau potable pour le producteur de yaourts grecs étaient estimés à 2.500m3, soit le double de la consommation quotidienne des habitants de Bettembourg ! Un volume colossal qui a fait grincer des dents, jusque dans les plus hautes sphères politiques du pays. Au point même d’être l’une des raisons principales à l’échec de ce dossier. « Nous avions proposé notre solution aux équipes de Fage, avoue le CEO. Notre unité mobile de recyclage de l’eau aurait pu répondre à de nombreux problèmes de l’entreprises.  » Mais d’autres industriels, dont les besoins en eau peuvent être colossaux pourraient être séduits, dans un futur proche par les solutions d’Ama Mundu.


ITnation Transfornation / Automne 2020

Une solution face au COVID-19

UNE PRODUCTION « MADE IN LUXEMBOURG » La principale raison pour laquelle la startup a décidé de s’implanter dans le zoning industriel de Dudelange est qu’elle commençait à se sentir à l’étroit dans ses anciens locaux. Car depuis sa création , en 2015, de l’eau a coulé sous les ponts d’Ama Mundu Technologies, qui a gagné en maturité et acquis en notoriété, au-delà de ses propres frontières. « Nous sommes dans une période où la startup commence à devenir une société plus expérimentée », assure Vincent Popoff. Symbole de cette professionnalisation et

de cette croissance, AMT a décidé d’ouvrir une ligne de production au Grand-Duché. « Jusqu’à présent, la production des systèmes de filtration, le cœur de notre technologie, était confiée à notre filiale Nereus, dans le sud de la France. Nous sommes fiers de dire que nous faisons désormais du « made in Luxembourg. » C’est un argument de vente supplémentaire pour nous, car les gens sont très attachés à cela. Lorsque l’on fait du démarchage pour nos produits, la question du « made in Luxembourg », revient souvent sur la table. » Une table sur laquelle on pourrait bientôt trouver de l’eau recyclée par Ama Mundu Technologies.

Durant la crise sanitaire, de nombreuses études ont démontré la présence du COVID-19 dans les eaux usées des grandes villes, aux quatre coins du monde. A Luxembourg, ce constat a également été dressé. « Les stations d’épuration actuelles n’ont pas du tout été conçues pour éliminer les pathogènes tels que les virus », rappelle Vincent Popoff. En raison de la faible résistance du virus dans l’eau, cela n’a heureusement pas porté à conséquence. Toutefois, il est possible qu’un futur virus, peutêtre plus dangereux, plus contagieux et plus résistant encore, fasse son apparition et déclenche une nouvelle vague de contamination. La survie de ce virus dans l’eau pourrait avoir des conséquences graves pour la population. C’est la raison pour laquelle il est impératif de traiter correctement l’eau avant de la redistribuer dans le milieu naturel. Les technologies d’Ama Mundu pourraient répondre à cette problématique. « La particule virale du COVID-19 mesure entre 60 et 200 nm. La technologie d’Ama Mundu repose sur un dispositif innovant de filtration avec une porosité de 5 nm permettant ainsi d’éliminer efficacement ces particules ainsi que tous les autres pathogènes, comme les virus ou les bactéries. »

65


ITnation Transfornation / Automne 2020

Le mot de la fin

c'ĂŠtait mieux avant...

66


MERCI !


We ensure you Focus your

security on your business

Get in touch with our experts

.lu