Page 1

LE PREMIER MAGAZINE DU PÔLE UNIVERSITAIRE

JANVIER 2014

Léo et Violette De l’imagination à la conception, vous saurez tout sur ce qui a fait leur succès et celui du Petit Cartable !


EDITORIAL Vous vous êtes remis de votre 31 décembre et de votre état lymphatique du lendemain. Vous avez souhaité la bonne année à vos grands-parents, mangé une part de galette en espérant avoir la fève. Vous avez pris de bonnes résolutions tel qu’avoir de bonnes notes, arrêter de fumer et moins grignoter. En ce début janvier, vous êtes enfin prêt à bien débuter 2014 ! Pour vous aider Interpôle vous a concocté un numéro ou les guérillas marketing et la filière mécanique n’auront plus de secret pour vous. Nous découvrirons les meilleurs destinations Erasmus, les meilleurs Cv du web et bien plus encore ! Rien de tel pour démarrer cette nouvelle année ! Aller, bonne année, bonne santé et bonne lecture !

INTERPÔLE JANVIER 2014 Crédits photo : Pôletech Illustration : Fabien Grandvalet

EMLV

8

IIM

10

ESILV 12

....................................................................................

INTERVIEW LÉO ET VIOLETTE Retrouvez pages 4 et 5 l’interview de deux étudiants pas comme les autres


> PAGES 4-5 : INTERVIEW ........................................................ > PAGES 6-7 : ZOOM SUR E-KARTING ........................................................ > PAGES 8-9 : PAGES EMLV ........................................................ > PAGES 10-11 : PAGES IIM ........................................................ > PAGES 12-13 : PAGES ESILV ........................................................ > PAGES 14-15 : PAGES SPORT ........................................................ > PAGES 16-17 : UN PETIT COUCOU DE... ........................................................ > PAGE 18 : LA SÉLECTION INSTAGRAM ........................................................


INTERVIEW

> PAR ESTELLE LAUTRETTE Ce mois-ci nous partons à la découverte de deux amoureux Parisiens, Léo et Violette, qui ont eu l’envie de créer une marque de maroquinerie. Ils nous emmènent dans leur univers en nous faisant partager les secrets de leur premier succès : le petit cartable. Un an après leur début, ce projet a grandi, Interpôle a voulu en savoir plus…

LÉO ET VIOLETTE > Bonjour Léo ! Toi et Violette êtes les fondateurs de la marque Léo et Violette, quel a été votre parcours ? Nous avons des parcours complètement différents ! Je suis pour ma part à l’EMLV depuis 4 ans, à l’origine en Sportif de Haut Niveau (Tennis). Violette suit un cursus de chanteuse lyrique à l’Ecole Normale mais malgré ces différences, cela ne nous a pas empêché de nous rencontrer et de monter ce projet ensemble ! > Qu’est-ce qui vous a donné envie de créer ce petit cartable ? Nous voulions créer un projet ensemble dés le départ. On avait vraiment envie de monter quelque chose tous les deux. On recherchait un produit qui nous permettrait d’aller en cours, en rendez-vous, dans lequel on puisse mettre notre ordinateur, notre tablette, etc. On avait vraiment une idée précise de ce qu’on recherchait, et on s’est dit qu’au lieu de continuer à chercher, on pouvait le concevoir nous même ! On avait bien en tête l’esthétique, il ne suffisait plus qu’à trouver une logique pour compartimenter le Cartable et le rendre pratique ! > Pouvez-vous nous présenter le concept de vos produits ? Comment sont-ils pensés ? Le Petit Cartable et toute la gamme Léo et Violette reprennent les grands classiques de la maroquinerie haut de gamme. Ils sont bien sur repensés pour pouvoir transporter et protéger ses

4


affaires, et qu’elles soient faciles d’accès, > Vous avez récolté des fonds pour créer sans être en contact avec n ’ i m p o r t e ce produit grâce au crowfunding, comquel autre objet comme des clefs, bien ment vous est venu cette idée ? sur ! On était pas du tout dans ce milieu là à > Comment les fabriquez-vous ? l’origine (la maroquinerie), donc investir une grosse somme dans quelque chose Pour ce qui est de la fabrication, on ne qui n’est pas sûr à 100% de fonctionner, voulait pas faire de l’entrée de gamme c’est très risqué ! Kickstarter était donc la donc l’idée d’utiliser des matières comme solution idéale ; nous avons pu faire une le cuir, le daim, est venue tout de suite. véritable étude de marché, lancer le proTout est donc fabriqué en Italie, et en duit, voir s’il plaisait aux internautes, s’ils édition limitée. En particulier dans un étaient prêts à payer pour, car le haut de atelier qui travaille beaucoup p o u r gamme est un marché difficile... les grands noms de la maroquinerie, ce qui garantit une qualité de fabrication > Quels sont les avantages de ce mode de irréprochable ! financement ? > Comment décririez-vous le style de vos L’investissement de base est très peu élecollections ? vé, ça permet donc de réellement tester le produit, le concept, pour presque rien Le style est très inspiré par le lifestyle ! Aussi, la proximité avec les internautes Parisien. Nous sommes nous même Pa- : il y a une véritable relation qui s’insrisiens donc l’influence est forte ! Ce n’est taure avec eux, une histoire qui se crée. pas quelque chose que nous revendi- Certains participent financièrement sans quons, mais il va de soi que ça se ressent rien attendre en retour, c’est vraiment indans nos produits. Le design reste mal- croyable de voir comment des inconnus gré tout épuré, cela rend nos accessoires peuvent être si généreux ! très accessibles ! La particularité de Kickstarter, c’est que ce mode de financement participatif est

5


internationnal : nous avons livré 21 pays la maroquinerie haut de gamme à un ! Ca ouvre des portes incroyables... Une usage pratique, moderne, cytadin. Tout très belle expérience ! est fabriqué en cuir aussi, dans des éditions limitées ! La gamme est donc vrai> Quel est le bilan de votre campagne sur ment développée, beaucoup plus large Kickstarter ? en terme de prix et très accessible. Incroyable ! Le bilan a été très positif, nous avons eu beaucoup de personnes, en dehors des investisseurs, qui sont venus nous voir pour montrer leur intérêt et nous féliciter. Le concept de créer un produit beau et pratique pour la vie quotidienne a visiblement beaucoup plu ! A tout ceux qui hésitent à faire une campagne, foncez ! C’est une expérience vraiment très enrichissante ! > Comment faites-vous pour faire connaître votre marque à présent ? C’est la plus grosse difficulté qu’on rencontre aujourd’hui. Nous ne sommes que deux dans la société, c’est donc un réel challenge. On passe par des blogs, par des sites, on essaie de se faire connaître, on partage notre histoire. Ca se passe beaucoup par le bouche-à-oreille ! Le Petit Cartable a d’ailleurs été élu meilleur accessoire de l’année 2013 par le blog Comme Un Camion (n°1 sur la mode masculine). C’est une opération incroyable pour nous, ça n’arrive pas tous les jours, et c’est très positif !

> Comment se présente la nouvelle collection ? Nous avons maintenant quatre nouveaux produits en plus du Petit Cartable ! Ils suivent tous le même concept : adapter

> Comment voyez-vous le futur de Léo et Violette ? Ce qu’on aimerait faire, c’est plutôt que de sortir des produits nouveaux à tout va, faire des mises à jour régulières des produits phares, ceux qu’on maitrise. De nouvelles couleurs, des nouvelles matières, des choses qui renderont les produits actuels beaucoup plus diversifiés : il y en aura pour tous les goûts ! Bien sur, nous comptons intégrer des nouveaux produits au fil du temps, mais nous souhaitons sortir du schéma traditionnel de 6 mois = une collection. Nous avons la chance d’être indépendants et n’avons donc pas de comptes à rendre à des revendeurs. On a donc une liberté totale sur nos produits et c’est pour ça que nous avons décidé de fonctionner de cette manière !


ZOOM SUR...

LÉO KINGS WALKER > PAR REDOINE KHERBACHE Vous les avez vus danser au foyer, ils vous ont impressionnés avec des prestations dignes de ce nom et vous vous demandez qui ils sont, Pulviennes, Pulviens, ce mois-ci Interpôle fait un zoom sur l’une des associations emblématiques du Pôle, les Léo King’s Walker !

Présentation

L’association a vu le jour en 2008 et compte aujourd’hui 43 membres. Le principal objectif des LKW est de réunir des étudiants de tous horizons autour d’une et même passion : la danse. Pour ce faire, les membres de l’association partage leur goût pour la danse lors de différents événements internes ou externes au PULV tels que des représentations chorégraphiques, des initiations à la danse ou des concours. En 5ans, les LKW nous ont offert une vingtaine de représentations et 6 spectacles chorégraphiques alliant créativité et talent. De plus, depuis Janvier 2012, l’association est présente dans le « Journal Officiel de la République française » et compte profiter pleinement de ce statut afin de se développer et d’ainsi gagner en notoriété. 6


Concept

ZOOM SUR...

Il faut savoir que le Hip-Hop est la principale danse pratiquée par les LKW, celle-ci se décompose en plusieurs styles : « Popping » « Locking » « New Style » « House Danse » « Top Rock » et « Break Dance ». Mais l’une des forces de cette association est la diversité de ses membres : en effet, ces derniers ont des styles de danse différents créant ainsi une équipe de danseurs complémentaires. De plus, les LKW pratiquent aussi des danses « afro » comme le « Coupé Décalé » ou le « Dance Hall » synonyme d’une volonté de diversifier leurs styles de danses. Vous vous dites sûrement que pour devenir un bon danseur, il faut juste bouger au rythme de la musique, détrompez-vous, pour danser il faut savoir s’imprégner de la musique tout en ayant un respect de la culture de la danse. Alors oui, savoir danser nécessite de la rigueur et du travail et ça les LKW l’ont compris à travers une motivation et une hargne sans précédents.

Projets

Afin de faire partager leur passion à l’ensemble des étudiants, l’association a décidé de mettre en place pour la rentrée 2014, une initiation de danse gratuite. De plus en Mars 2014, les LKW participeront à un concours de danse inter-universitaire organisé par l’association Move INSSEC. Enfin nos danseurs nous réservent des surprises notamment avec la mise en place d’un Afterwork LKW un lundi par mois à partir de Janvier 2014 autour de plusieurs thèmes qui nous sont encore inconnus. Léo King’s Walker n’est pas qu’une simple association, chaque nouveau membre y découvre une famille unie par la même passion. Et si cette famille devenait la vôtre ?

7


EMLV

On ne chalute pas avec la planète les enfants ! L’association Bloom (pas une association pour Orlando Bloom hein) est une ONG qui a pour but de protéger l’environnement en commençant par éliminer le chalutage. En fait, le chalutage c’est une technique de pêche qui s’est développée sous le 20ème siècle et qui s’effectue à l’aide d’un bateau nommé le chalutier. En ce moment, cette activité fait parler d’elle car tout d’abord le mot «  chalutage  » est ignoble, et plus sérieusement c’est une activité nocive pour les fonds marins puisque d’immenses filets sont lancés dans la mer et descendent jusqu’à 1800 mètres de profondeur pour racler les fonds marins afin de pêcher des poissons cependant ils capturent aussi des plantes et des organismes trop rares. Le problème est donc là, avec la mondialisation et l’industrialisation, les demandes ont augmenté et donc les productions ont doublé. Ces nouvelles demandes entraînent donc des surexploitations des fonds marins, ce qui les abîment et ce qui ne laissent pas le temps aux espèces vivantes de se reproduire malheureusement  ! Mais concrètement pourquoi on en parle autant aujourd’hui  ? Déjà parce que la Commission Européenne a pro8

> PAR MARIE-CAROLINE ROYET posé l’interdiction du chalutage en eaux profondes cependant le Parlement européen a refusé cette interdiction en privilégiant l’industrie de la pêche au détriment de notre pauvre planète, à peu de choses près je vous rassure. Cependant, elle a l’intention de réviser la réglementation de cette pêche ce qui serait un bon compromis entre la préservation de l’environnement et des emplois, c’est «  la victoire de la raison  » selon Olivier Le Nézet, président de l’entreprise Blue Fish. De plus, une bande dessiné a été publiée sur le blog de madame Pénélope Bagieu et elle a beaucoup fait parlé d’elle donc si tu ne connais pas tu sors mais un petit conseil achète toi une télé avant. Cette BD a fait le buzz’ car elle dénonce par l’humour et la dérision les pratiques destructrices des chalutiers français et même étrangers, ne vous inquiétez donc pas la France n’est pas la pire pour une fois. Mais prend donc cinq minutes, pendant une pause ou même pendant les cours, pour la lire  ! Tiens en plus, je suis gentille je te mets le lien, t’as plus qu’à cliquer dessus  >>ici<<


EMLV Zoom sur Pénélope et sa BD

Dedans, elle dénonce les pratiques barbares des chalutiers et leur production qui n’est pas assez rentable. En effet, malgré les TRES nombreux euros d’aides publiques que perçoivent les chalutiers, les navires sont tous déficitaires et représentent donc un gouffre à fonds publics. Et bien évidemment, en contrepartie cette activité n’existerait pas sans l’aide des impôts… La dessinatrice dénonce donc des grosses chaînes de magasin comme Intermarché qui ne suit pas correctement la loi imposée à propos de la pêche en eau profonde par l’Etat, ce qui pourrait les pénaliser par la suite. Par contre, il existe parfois des personnes très intelligentes comme Carrefour et Casino qui ont très récemment annoncé leur décision d’arrêter de vendre des poissons en eaux profondes Alors s’il vous plaît, si vous pensez un tout petit peu à votre planète ou que vous avez rien à faire, allez signer la pétition qui se trouve sur le blog de Pénélope Bagieu ou bien sur le site de l’organisation Bloom pour faire un ptit geste pour la planète !!

9


IIM

La sélection des meilleurs CV > PAR PATRICIA AWAD

En vidéo intéractive Un petit voyage à travers un jeu de Gameboy où l’interlocuteur reste captivé de A à Z si ce n’est par l’animation mais aussi par la participation. >>ici<<

En ligne Avec un thème Version Amazon >>ici<<

10

En Tumblr >>quandjechercheduboulot<< >>onmaditdefaireun.tumblr<< >>quandmoncvestsur.tumblr<<

En jeu vidéo « A curriculum vitae-o-game » annonce ce game/level designer en haut de son CV-jeux vidéo. Have fun ! >>ici<< > Tu aimes ? Va découvrir l’article entier sur interpolemag.com


IIM

La sélection des meilleurs CV

En vidéo Un « Inception » de petites vidéos d’une minute chacune pour expliquer à ton futur boss qui tu es de manière plus captivante qu’un vulgaire bout de papier. >>ici<<

CV Adrien Viglianisi Complètement fou. Une vidéo bourrée de référence qui illustre très bien, ses qualités, son parcours et ses compétences. >>ici<<

> Tu aimes ? Va découvrir l’article entier sur interpolemag.com

11


ESILV

La Majeur : Mécanique Numérique Et Modélisation > PAR ARTHUR ÉLIE & MÉLANIE JOURNÉ Dans ce numéro, zoom sur la majeure Mécanique ! Si vous êtes à l’Esilv depuis la première année post-bac, soit la mécanique vous passionne, soit vous en avez marre. Si vous arrivez directement en cycle ingénieur, voici ce que vous avez loupé dans les épisodes précédents : les bases de la mécanique à travers l’étude des systèmes statiques et dynamiques, la résistance des matériaux et un début de modélisation sur ordinateur Maintenant focus sur le futur ! Ce qui vous attend en 4ème et 5ème années : Tout d’abord de la modélisation. Vous croyiez en avoir fini avec les ordinateurs ? Et bien non, vous allez continuer à travailler la représentation des systèmes dynamiques et des structures. Ensuite, l’étude et l’analyse des structures. Peut-on enlever une barre d’acier à la Tour Eiffel sans qu’elle tombe ? Découvrez les secrets de l’univers.

12


ESILV Ce qui vous attend en stage, et dans la vie professionnelle : Les missions sont très diversifiées : conception d’un assemblage mécanique ainsi que le suivi de sa réalisation, fabrication d’un prototype, développement de nouveaux produits, évaluation des risques et des techniques utilisées pour l’élaboration, et enfin superviser l’installation et le lancement du produit sur le marché, ainsi que sa maintenance. Entreprises à cibler : Dans la catégorie « Grand nom », vous trouverez : Airbus vs Boeing, Renault, Peugeot et autres compagnies automobiles, mais aussi Eiffage, Vinci Construction et Kaufman dans le secteur du bâtiment. N’oubliez pas qu’il existe aussi des emplois dans la recherche notamment en robotique.

Salaire : J’espère que vous n’êtes pas en train de lire cette catégorie en premier. Même si c’est le cas voilà les chiffres : un ingénieur en mécanique touche environ 30 000 euros brut par an pour un débutant, salaire qui dépend bien entendu du chiffre d’affaires et de la taille de votre entreprise Vous voulez en savoir plus ?  : >>cliquez ici<<

13


PAGE SPORT

Découvre… Le Hockey > PAR AXEL HUGON

Tout le monde connaît le principe du Hockey grâce au Hockey sur glace. Deux équipes de 5 joueurs et un gardien de but SURéquipé s’affrontent sur une patinoire avec un palet et des crosses dans les mains  ! Le but  ? Marquer plus de buts que l’adversaire évidemment ! De nombreuses petites règles viennent diriger ce sport tels que le hors jeu ou le dégagement interdit. Ce qui fait la particularité de ce sport est la violence et le coté «musclé». En effet, le Hockey est connu pour ses mises en échec (provoquer la perte du palet de l’adversaire en le fatiguant et en le bousculant), tant que le comportement n’est pas violent. Oui, c’est bien au Hockey sur glace que dans certaines règles selon les ligues ou les compétitions, les combats sont autorisés ! Des joueurs, dit les « policiers » sont même spécialiste du combat : il s’agit d’une technique d’intimidation… Ouh a peur !

14

Mais saviez-vous qu’il existe une quinzaine de dérivés de ce sport né en 1908 ? Même s’il se joue plus communément sur gazon, en monocycle, sur glace ou sur luge, il en existe d’autres aux règles pour le moins... très étonnantes !! En voici quelques exemples: - Hockey subaquatique (oui, c’est bien ça… se joue au fond d’une piscine… en apnée … bon courage !) - Air hockey (non, pas comme le Air Guitar !! Mais si vous savez, ce qu’on trouve dans les cinémas ou les salles de jeux !!) - Hockey sur table (comme le babyfoot mais pour le hockey ! Du babyhockey quoi ) - Le hockey sous glace (Hein ? Super dangereux, oui ! Se joue en combinaisons de plongée, avec tuba et palmes. Se dispute à 2 joueurs dans des lacs gelés, sous la glace !! Les buts sont collés à la glace et le palet « flotte » donc est en contact avec la glace. Pour les deux joueurs qui se relayent, le but est, en apnée de 30 secondes environ sinon ca serait trop facile, de pousser le palet dans les buts… Ouh Glagla !! Bon courage !!)


PAGE SPORT

Résultats Pulviens de décembre 2013

Voici l’ensemble des équipes qui nous ont agréablement marqué ce mois-ci : L’EQUIPE AU TOP :Ce mois-ci a été placé LE RESULTAT : Le résultat du mois revient sous le signe de la lutte ! En effet le PULV à l’équipe de Football 2 qui s’est imposée compte 2 nouveaux champions d’Ile-de- sur le score incroyable de 10/0  ! Qui dit France  !! Bravo à MOUYAL Alexandre, mieux pour le prochain mois ? champion IDF en -96kg, et à NEJJOUM Saif Eddine pour son sacre IDF en +96kg. Le LEO D’OR de Décembre: Ce mois-ci le LEO D’OR devrait revenir au père Noël LES NOUVEAUX: Ce mois-ci on a noté mais il revient finalement à une athlète… l’entrée lice de l’équipe de Futsal du ZOKOU Clémence qui, en une journée, a PULV ! Ils ont commencé avec 1 victoire réalisé le 2e temps en 200m et le 3e en 400m ! Bravo Clémence et 1 défaite, bonne continuation ! LES INVAINCUS : Catégorie plutôt honorable. Ce mois ci ce sont les 2 équipes de badminton qui se sont uniquement imposées ! L’équipe fille a remporté sa seule confrontation du mois et l’équipe garçon a remporté ses 2 rencontres. Bravo !

Le fil rouge de la saison : Sur les équipes invaincues le mois dernier, seule l’équipe 1 de football a joué et n’a pas perdu grâce à son match nul 3-3 face au STAPS de Paris Descartes. Que ça continue !!

15


UN PETIT COUCOU DE...

> PROPOS RECUEILLIS PAR CÉLIA DELBARD

Si pour vous aussi cette fin d’année a rimé avec grisaille Parisienne, éternelles bonnes résolutions ou excès suite au festin de Noël et aux nombreuses bouteilles de champagne sabrées pour le nouvel an. Et même si ce n’est pas le cas (extraterrestre que vous êtes), Interpôle vous propose de vous évader un peu. Que ce soit pour préparer votre Erasmus, votre stage, vos futures vacances ou juste pour rêver, lisez-donc cela...

Montréal une ville étudiante et culturelle... Vous rêvez d’une expérience de l’autre côté de l’Atlantique, vivre à l’américaine pour quelques mois, mais en gardant les avantages de l’Europe ? Besoin de quitter le cocon familial sans perdre tous ses repères ? Vous n’avez pas un niveau d’anglais de fou mais cherchez à progresser sans stress ? Ne cherchez plus, Montréal est faite pour vous. Ville à taille humaine, une ambiance étudiante de folie, des québécois plus que chaleureux et mille possibilités de voyages à quelques centaines de kilomètres à la ronde : Québec, Toronto, New-York, Boston… Il vous faudra goûter à la poutine (snack nocturne des montréalais), vous adapter au vocabulaire québécois parfois surprenant, sortir dans les nombreux bars et clubs des rues Saint Denis et Saint Laurent, faire votre shopping sur Sainte Catherine ou dans le quartier du Plateau, votre footing au Mont Royal et enfin profiter des nombreux festivals de musique, de photographie ou de cinéma qui font de Montréal une ville culturelle en mouvement. 16

Des questions ? chloe.brunet@devinci.fr


UN PETIT COUCOU DE... La dolce vita italiana... Fief des ducs de Savoie, cité royale, ville de la FIAT et de la Juventus, Turin est en quelque sorte le charme discret de l’Italie. La journée, outre ses élégantes rues à arcades, Turin possède de très beaux édifices baroques et Liberty, des musées parmi les plus réputés du monde et bien évidemment d’excellents restaurants (à 4€ la vraie pizza italienne pourquoi se priver après tout !) La population y est très étudiante, de ce fait les quartiers spécialisés dans la vie nocturne se multiplient, et tout y est fait pour que les jeunes puissent passer une soirée sans se ruiner : Buffet à volonté + cocktail pour 8€. Pour la suite de la nuit les bars et boîtes accueillent les Français chaleureusement ! Avec pour toile de fond les Alpes, Turin est la ville idéale pour les adeptes de la montagne, en effet 3 des plus grandes stations de skis Italiennes sont à moins de 45 minutes de voiture, ou 30 minutes de train. Des questions ? michael.lavner@devinci.fr

Une belle aventure en Finlande ... Étudiante à l’EMLV, je viens juste de rentrer de mon Erasmus en Finlande. En 5 mois passés à Helsinki (université Haaga Helia), ce que je retiens c’est tout simplement que ce n’est pas le lieu qui fait la beauté du séjour mais bel et bien les amis que l’on rencontre. Avec près de 200 étudiants en échange Erasmus dans mon école, ce séjour m’a permis de rencontrer des personnalités venues des quatre coins du monde. Une vraie aventure humaine... De plus, j’ai adoré la vie nocturne à Helsinki grâce aux nombreuses boîtes de nuit qui ont chacune leur propre style, mais aussi la possibilité de voyager et de découvrir les pays Nordiques. En l’espace d’1h30 tu t’envoles pour le pays du Père Noël en Laponie, mais également en Russie pour découvrir St Petersbourg, et en 4h de bateau tu peux visiter et faire tes courses en Estonie ou la vie y est vraiment pas cher… De quoi s’occuper et se dépayser encore un peu plus. Je ressors de cette expérience des souvenirs plein la tête et des flocons plein les yeux. Des questions ? victoire.emilian@devinci.fr

17


LA SELECTION INSTAGRAM

> PAR CÉLIA DELBARD

#Interpôle #affiches

#engineerproject

#esilv #pulv

#teamsport

#slide #pulv

#noel #pulv

#findescours

#nuitdupole

#silenceçatourne

#noelaupole #pandypanda

Décembre oblige, la féerie de Noël s’est emparé du pôle! Il parait même que Pandy penda s’y est mis(e)! Encore plus de show, de sport, de voyage ... que nous réserve l’année pulvienne 2014? 18


> PAGES 20-21 : INTERPOLE A TESTÉ POUR VOUS

........................................................

> PAGES 22-23 24-25 : LA CHRONIQUE CINÉMA

........................................................

> PAGES 26-27 : LA PRODUCTIVITÉ PAR RAUL

........................................................

> PAGES 28-29 : #YOLOSWAG

........................................................

> PAGES 30-31 : ARTS & CULTURE

........................................................

> PAGES 32-33 : OH MY BUZZ !

........................................................

> PAGE 34-35 : LA MINUTE MODE

........................................................

> PAGES 36-37 : LES TIPS BEAUTÉ DE LYSOU

........................................................

> PAGE 38 : A 2824KM DE CHEZ NOUS

........................................................


INTERPOLE A TESTÉ POUR VOUS

Les soirées qu’il ne fallait pas rater en 2013 Les Mayas nous laissaient jusqu’à 2012, puis finalement, on est en 2014, incroyable ! Entre deux, on est passés par 2013 qui, on va pas se mentir, nous a réservé son bon lot de surprises. Interpôle te propose un petit rewind des 8 soirées qu’il ne fallait absolument pas rater l’année dernière ! Rassure toi, la plupart d’entre elles donneront lieu à une nouvelle édition en 2014. Enjoy !

20

I Love Techno

Nous Sommes 2014

On ne présente plus cette soirée, va voir notre review fraîchement pondue le lendemain de l’événement pour un article complet, mais en gros, c’est la messe de la techno, en Belgique, avec la crême de la crême ! Aller hop, met tes sous de Noel de coté et fait toi plaisir le 8 novembre prochain, aucune excuse valable !!

Jamais on aurait pensé qu’il existait un tel endroit à la Défense. On parle de l’Espace Grande Arche ! Un espace gigantesque où le temps d’une nuit, tous les monstres des plus grands collectifs se sont réunis pour envoyer du lourd. On ne présente plus Bromance Records, et pour l’occasion, Marble et Zone s’étaient invités à la fête. Un succès tel qu’il ont exporté la fameuse soirée une semaine après à Montreal après être passés par Lille et Lyon. Vivement Nous Sommes 2015.

F*ckin NYE

Desperados Wild CLub

Quel meilleur moyen pour finir l’année qu’aux cotés de « La Nonne » ? Fuckin NYE, la soirée organisée tous les 31/12 à Bruxelles par Fuckin Beat, se tenait cette année dans une anciennes brasserie, 5 salles pour 5 styles différents et surtout une mega sono de fou. Il y en avait pour tous les goûts mais autant dire que notre capital auditif a pris un sérieux coup, mais ça en valait la peine !

Plusieurs milliers de personnes réunies à la cité du cinéma et une affiche monumentale. On citera notament Club Cheval (Bromance Records), Kavinski qu’on ne présente plus, et le prodige de l’éléctro Madeon. Tout ça dans un hangar gigantesque à la sauce festival underground. Que demander de plus ? Si vous n’y étiez pas, vous avez raté quelque chose, croyez- nous !


INTERPOLE A TESTÉ POUR VOUS Jungle Juice

10 ans Ed Bangers

Un mois, un lieu, une soirée. C’est pas compliqué, dans le fond ! Certes, la musique n’est pas très généraliste, c’est un peu plus orienté Dubstep/DnB/ Jungle, mais croit nous ça vaut le détour. En plus, loin de ne penser qu’aux petits parisiens, nos amis provinciaux ont aussi le chance, un peu moins souvent, mais quand même, d’avoir leur Jungle à eux. Ça vaut le coup d’être précisé !

Justice, SebastiAn, Mr Oizo, Cassius, Laurent Garnier et j’en passe. Bref, la grande famille Ed Banger Records fêtait ses 10 ans à la Grande Halle de la Villette. Du gros son toute la nuit, une ambiance de malade, des animations à gogo. Le kiff total. Si tu l’as raté, t’as plus qu’à espérer qu’ils fêtent leurs 15 ans en mettant autant le feu !

Under The Ground

Concrete

“5 parties, 4 stops, 1 ultimate target”. Les 4 premières soirées se déroulaient à la Tower, puis Showcase, The Bridge, le Wanderlust et finissant en beauté avec la fameuse “ultimate target” qui n’était ni plus ni moins que l’Aquarium du Trocadéro. Et quand MGMT & Brodinski s’invitent à la fête, on ne dis pas non. Il n’y a plus qu’à attendre l’édition de 2014 !

Bon, certes, on ne peut pas vraiment parler de soirée, c’est une after-party, mais ne jouons pas sur les mots. Le dimanche une semaine sur deux, de 6h du mat’ à 2h le lendemain sur une péniche, kiffant non? Le concept est plutôt novateur (en France), et surtout tu n’as plus d’excuse pour cocooner comme une mamie en pyjama devant vivement Dimanche Prochain. Et si jamais enchaîner une soirée puis after c’est trop pour toi, 2014 marque le début des soirées Concrète, gratuites. GO!!

On imagine que vous en avez raté quelques unes, mais ce n’est pas grave ! Grâce à Interpôle, vous n’aurez plus l’occasion de manquer les soirées qui s’annoncent légendaires, ne vous inquiétez pas ! Nous vous réservons bien des surprises ! En 2014, nous vous invitons à vivre au rythme de ces quelques mots : « Eat Sleep Rave Repeat » (Mais n’oubliez pas de réussir vos études !) Partagez vos bons plans à contact@interpolemag.com

21


LA REVUE CINÉMA

Les aventures du hobbit Bilbon Saquet continuent à travers la Terre du Milieu. Accompagné par le magicien Gandalf et une compagnie de nains, ils sont prêts à tout pour récupérer le trésor de sous la montagne gardé par le féroce dragon Smaug. Ils vont devoir s’armer de courage pour affronter toutes les terrifiantes créatures qui les traquent. 22


Vu par Nawelle Alouani

LA REVUE CINÉMA

Après Un Voyage inattendu, Peter Jackson revient avec la suite des aventures du célèbre Hobbit. La désolation de Smaug s’annonce plus féroce et plus sombre encore. Entrant au cœur de l’action dès les premières minutes on assiste à un retour aux sources de la trilogie Le Seigneur des Anneaux. On y retrouve de sympathiques références qui ravissent les fans. Avec de nombreuses scènes d’actions et une quête qui n’est pas prête de se terminer le film introduit de nouveaux personnages toujours plus intéressants et attachants. Comment ne pas tomber sous le charme du charismatique Luke Evans ainsi que du retour de ce cher Legolas. Ce deuxième volet nous offre d’ailleurs une belle surprise : Smaug ! Dragon majestueux à l’égo surdimensionné, il pète le feu. The Hobbit 2 vise dans le mille à chaque fois. Sans fausses notes il surpasse son prédécesseur par son rythme endiablé et son lot de surprises inattendues.

NOTE

VU PAR CYRIL ICEKEI NOTE

The Hobbit était un bon film, pas extraordinaire mais très divertissant introduisant bien la nouvelle trilogie de Peter Jackson. Comme beaucoup à l’époque j’avais des doutes, bien que n’ayant pas lu le livre, je le savais relativement court (moins de 300 pages en format poche) et pensé comme un conte pour enfant. Je voyais mal comment PJ allait pouvoir créer neuf heures de film d’un si petit livre, mais bon il avait été excellent avec le Seigneur des anneaux, alors l’homme devait savoir ce qu’il faisait. Eh bien non. Non, le 2ème Opus n’est pas un bon film digne de l’univers de Tolkien, ce n’est même pas un bon film tout court. Il est long, lent, souvent ennuyeux et seules quelques scènes vraiment remarquables le sauve du naufrage. Oui le film n’est pas un échec complet, Martin Freeman (et le reste de la bande) est excellent, il mélange malice et courage avec brio, mention spéciale à Benedict Cumberbatch pour le doublage de Smaug, la scène de Bilbo et du dragon est vraiment un petit bijou. En conclusion, un film à réserver aux fans hardcore de la mythologie de Tolkien voir aux enfants qui sauront apprécier le visuel impeccable, les scènes d’actions rocambolesques et le charme des paysages de la terre du milieu.

23


LA REVUE CINÉMA

En 2977, Albator, le célèbre corsaire de l’espace aux commandes de son vaisseau pirate l’Arcadia mène son combat contre la coalition Gaia pour défendre la Terre. Celle-ci, se voyant menacée, envoie le jeune Yama s’infiltrer dans l’Arcadia afin d’assassiner son commandant et mettre fin à cette guerre.

24


LA REVUE CINÉMA Vu par Nawelle Alouani On se souvient tous de son générique. Et bien il était temps que le célèbre corsaire de l’espace soit remis au goût du jour. Le capitaine Albator est enfin de retour sur grand écran. Plus mélancolique que jamais le pirate le plus classe de l’histoire de l’animation continue de nous émerveiller. Avec une imagerie en haute définition, l’adaptation du célèbre manga de Leiji Matsumoto est parfaite. On retrouve tous les personnages en passant de Miimé l’extraterrestre à Yattaran. Toute la nostalgie du feuilleton est retranscrite à la perfection dans une ambiance plus dark qui renforce le mystère autour du mythe d’Albator. Des décors à couper le souffle et une technique d’animation plus perfectionnée que jamais. On regrettera seulement le manque d’originalité dans les combats réplétifs du film. Mais ils sont largement compensés par les apparitions du pirate toutes plus badass les unes que les autres.

NOTE

VU PAR CYRIL ICEKEI NOTE

Héros des années 80, Albator (Harlock en VO) est un peu le Star Trek japonais, à l’époque relativement lent, avec un fond philosophique assumé totalement nippone, il a fait rêvé des générations de gamins avec ses aventures spatiales. De retour fin 2013, il est en très grande forme pour nous offrir un superbe spectacle d’1h50. Impeccable sur le visuel, le film est une ode aux combats spatiaux, Albator plus badass que jamais conquiert l’écran (et nos coeurs) en quelques minutes à la tête de son vaisseau: l’Arcadia. Néanmoins tout n’est pas parfait au 30 ème siècle, le film est fait tel un drama japonais, avec sa logique et son histoire inutilement compliquées, pas forcément simple à suivre a fortiori pour les non-initiés de la licence. Un bon film au final, même si réservé à un public de niche (en occident).

25


LA PRODUCTIVITE PAR RAUL

Nouvelle année, nouvel article!

> PAR RAUL R. DE GODOY

 Bienvenue en 2014, c’est le début d’une nouvelle année, c’est le moment où tout le monde s’inscrit à la gym pour se remettre en forme (eh, plus que 5 mois avant les vacances et l’été!), le moment où on se dit tous qu’on va se remettre en forme, trouver un job, être plus responsable… Mais il faut pas déconner non plus, on l’a tous fait, nos efforts s’arrêtent en février, c’est bien connu. Voila pourquoi j’écris aujourd’hui, pour vous parler des petites astuces qui vont vous permettre de maintenir vos résolutions plus d’un mois, et qu’elles se transforment en habitudes sans que vous vous en rendiez compte.

26


LA PRODUCTIVITÉ PAR RAUL

Commençons par le commencement,

à l’heure qu’il est, l’année est déjà commencée, est-il déjà trop tard ? Nous avons encore quelques jours avant la fin 2014, ça devrait aller. Alors, quels objectifs, et comment les choisir ? Bien sûr, c’est facile de se dire qu’on va adopter un mode de vie plus sain et être de meilleures personnes, qu’on va avoir un corps de rêve et tout l’argent du monde… Mais ce sont des pièges, des résolutions démotivantes, qui vous feront rater et laisser tomber vos merveilleuses nouvelles habitudes. Pourquoi ? C’est simple, on aime être reconnus par nos efforts et nos résultats, on aime entendre qu’on a fait du bon boulot etc. Si vous vous dites « je vais avoir un corps de malade cette année », les chances pour que vous entendiez un compliment à ce sujet dans les 3 prochains mois sont infimes, il fera toujours frais, donc tout votre boulot sera caché sous vos gros pulls… bof. Ce qu’il faut, ce sont des objectifs accessibles qu’on puisse modifier dans le futur, un peu comme des niveaux. Il vous faut des résolutions à court terme, avoir un résultat final en tête, en se concentrant sur des petits paliers. Une autre technique qui se révèle très utile c’est d’avoir du soutien. Des amis, son âme-soeur, sa famille, ou même son chat… peu importe, tant que ces personnes connaissent votre objectif en cours (mais gardez le résultat final pour vous, pour LE moment, la révélation sera plus fun !). Ce soutient sera votre pilier, c’est lui qui vous motivera mais aussi qui sera déçu si vous capitulez.

En guise d’exemple pour mieux illustrer mes propos, si vous souhaitez avoir

des abdos en béton à la place de votre ventre à bière, concentrez vous sur la perte d’un peu de poids au début, mangez mieux, allez courir un peu tous les jours. Si vous voulez posséder toutes les saisons de How I met your mother en DVD (ça existe encore ?), commencez par acheter la première saison, et si vous voulez le super coffret collector, divisez le prix par disque et économisez petit à petit. Ou même, si vous voulez voyager un peu plus cette année, abonnez vous aux sites de « billets dernières minute » pour en trouver qui seront abordables, et visez Barcelone en premier avant de vous envoler pour Sydney. 27


YOLOSWAG

Le mudafuka onesie !! > PAR JONATHAN CHAMBERS

Ce mot ne te dit peut-être rien, mais tu l’as déjà entendu au moins une fois, notamment dans la chanson de Macklemore « Thrift shop » (« The built-in onesie with the socks on that motherfucker »). Sur les sites de vente en ligne français, on appelle ça une combinaison. En gros, pour faire simple, c’est un peu comme si on avait cousu un sweat shirt et un jogging ensemble. Mais pas un beau jogging hein, un bon truc hardcore. Alors comme ça, me direz vous, il y a des gens qui en achètent ? Eh oui, mon p’tit ! C’est même un marché en pleine expansion, il y en a pour tous les goûts. Certes, jusque là, tu te dis « Mais qu’est-ce que ça fout dans #yoloswag, ça devrait être une page mode, ils se sont plantés, trop naze… ». Attends donc de voir !

28


YOLOSWAG

Nous retrouvons donc, pour une jolie entrée en matière, nos très chers amis de One Direction, qui ont allègrement adopté cette mode. Mais attention, on parle de onesie de luxe, m’sieurs dames. C’est donc du coté de la marque One Piece qu’ils ont jeté leur dévolu. Et pas qu’un peu. Ils ont carrément toute une collection avec l’emprunte de leurs mains en guise de motifs. Autant dire que ça s’est pas foulé hein.

Pour un peu plus d’originalité, tu peux te choper un animal-onesie, très sexy, surtout pour chiller tout le dimanche auprès de ton âme soeur. Parmi eux, on notera le onesie-licorne qui, on en conviendra, s’adresse plus à la gent féminine, doté d’une superbe corne, et d’ailes dans le dos. Il ne te reste donc plus qu’à bouffer des arcs-en-ciel et chier des paillettes pour compléter ce fabuleux tableau.

Je te sens venir, tu n’es toujours pas convaincu du swag que pourrait t’apporter cette fabuleuse ignominie ? Ton style est quand même plus sobre ? Ha bah tu peux t’en procurer un aux motifs norvégiens, ou même uni, c’est juste un peu moins rigolo… Et si vraiment c’est pas ta came, bah enfile ton vieux jogging tout moisi c’est toujours moins cher et plus rapide!

29


ARTS & CULTURE

Jackson Pollock, un artiste fou ? > PAR EMMA ROMEU Il est temps de vous cultiver et d’approfondir vos connaissances en matière d’art ! Ce mois-ci, chers lecteurs, voici encore un peu de peinture avec un artiste très spécial : Jackson Pollock.

Mais qui est-t-il ?

Ne vous inquiétez pas ! Je ne vais pas vous inonder de dates ! Jackson Pollock alias Jack the Dripper, pour les bilingues (pour vous qui êtes mauvais en anglais cela signifie « Jack le goutteur »), est un peintre américain né en 1912 et mort en 1956. En 1927, celui-ci commence à présenter des premiers signes d’alcoolisme, et ses dernières années de vie furent extrêmement sombres et destructrices. En effet, il se tua dans un accident de voiture, à l’age de 44 ans.

Que fait-il ?

Son style de peinture s’appelle le « action painting » ou encore en français la « peinture gestuelle  ». Il adoptera plus tard, peu de temps avant sa mort, le «drip painting» ou «dripping». Cette technique picturale a pour particularité la façon dont la couleur est égouttée aléatoirement sur une toile posée à même le sol. Les différentes couleurs se fondent simultanément les unes aux autres. Le «drip painting» se caractérise également par un style énergique, exubérant, une gestuelle d’une beauté unique.

Mais où puise-t-il son inspiration ?

30

En 1923, Pollock visite une réserve d’indiens et y découvre d’extraordinaires motifs abstraits. Cela lui donne une idée folle : faire des tableaux à base de projection de peinture. Ses tableaux sont donc abstraits et ne ressemblent à rien en particulier. Pourtant, il y attache une très grande importance !


ART & CULTURE Pourquoi ?

Lors des dernières années de sa vie, ses signes d’alcoolisme le plongèrent dans une période sombre dont il n’a jamais pu se sortir. La peinture l’a donc aidé à exprimer ses émotions, à se libérer de ses angoisses. C’est le seul moyen qu’il ait trouvé pour pouvoir s’évader et oublier tous ses problèmes le temps d’une toile.

Je suis d’accord avec vous, ce qu’il fait n’a ni queue, ni tête mais justement c’est le but qu’il veut atteindre : ne pas faire quelque chose de concret et fait cela juste pour se libérer. Ce genre d’œuvre est très différente des autres parce que pour une fois, il n’y a pas de message derrière. Il a même dit un jour : «Un critique a écrit que mes tableaux n’avaient ni commencement ni fin. Il ne l’entendait pas comme un compliment, or c’en était un. C’était même un beau compliment. Seulement il ne le savait pas». Cependant cet artiste bourré de talent, n’a eu aucun succès lorsqu’il était vivant. Mais à la fin des années 1990, Richard Taylor, un physicien américain passionné d’art, analyse cinq oeuvres de Pollock et y décèle une structure géométrique particulière qui lui fait penser à la théorie du chaos. C’est donc beaucoup plus tard que les gens ont commencé à reconnaître son talent et son originalité. 31


OH MY BUZZ

Guerilla Marketing : la pub qui nous entoure > PAR CÉLIA DELBARD Le Marketing propose une palette d’outils pour promouvoir vos produits et services, le mois dernier, nous vous parlions des marques qui surfaient sur les phénomènes de société, mais pourquoi ne pas être vous même à l’origine du buzz ? Être Marketeur ça ne s’improvise pas, en effet, il vous faut une bonne dose de créativité, du culot, sans oublier les cours dispensés par M Wagner et Mme Ferouillat.

Vous même, cible d’une campagne de Street marketing Qui n’a jamais été interpellé à la sortie du métro par quelqu’un avec un grand sourire et plus d’une centaine de flyers dans les mains  ? A ce moment la, vous étiez vous même une cible d’une campagne de Street marketing. Voilà l’exemple le plus commun de ce qu’on appel la Guerilla Marketing. En quelques mots, il s’agit d’une technique promotionnelle qui s’étend de la simple distribution de flyers à l’utilisation du mobilier urbain qui nous entoure à des fins commerciales. La devise de ce type de publicité est d’être présent dans les zones de passage ou de rassemblement afin de mener une opération très ciblée et surprendre le consommateur dans sa vie quotidienne. 32


OH MY BUZZ

La rue comme terrain de jeux Cette tendance publicitaire née dans les années 90, a rapidement fait ses preuves. Aujourd’hui, s’il existe des débats pour différencier le Street marketing de la Guerilla Marketing, c’est deux concepts ont pour sur, la rue comme terrain de jeux. Par définition la Guerilla Marketing est une pratique spectaculaire et non-conformiste « pour les gens qui ont des rêves ambitieux pour leur activité mais un petit budget à leur disposition  ». (Jay Conrad Levinson, père fondateur du concept de Guerilla Marketing). La Guerilla marketing est prête à tout Comment se démarquer de la publicité de masse ? Street marketing, Guerilla Marketing, Marketing viral, autant de concepts clés qui prennent tout leur importance dans notre société, où les attentes des marques poussent de plus en plus les agences de communication à développer leur inventivité. Une chose est sûre, la Guerilla Marketing est prête à mener des actions spectaculaires, hors normes, parfois même agressives dans le but de bousculer le consommateur.

WestJet Christmas miracle Comme un exemple tombé à pic pour illustrer la Guerilla Marketing, la compagnie aérienne canadienne WestJet, qui n’en est pas à son premier coup de buzz a réalisé l’action la plus spectaculaire de cette fin d’année. Elle s’est mise au défit d’offrir à 80 familles leur premier choix sur la précieuse liste au père Noêl. Au départ de Toronto et d’Hamilton, les passagers de la compagnie ont découvert à leur arrivée à Calgary leur souhait réalisé et bien empaqueté (appareil photo, écran plat, snowboard et même chaussette et dessous...). A ce jour, la vidéo a été vue plus de 32 500 000 fois sur Youtube. Comme quoi, la magie de Noël en inspire plus d’un.  Voire la vidéo

33


LA RUBRIQUE MODE

Les fripes c’est chic !

> PAR ANTHEA MA En ce froid mois de janvier, après les fêtes, les cadeaux, les robes, la nourriture … Nous avons plein de choses à penser. Mais si vous voulez garder votre style unique et trouver des accessoires différents il est temps qu’Interpôle vous fasse découvrir les fripes du 1er arrondissement de Paris. Ces petits magasins situés entre le Marais et Châtelet sont des mines d’or pour toute personne qui veut trouver un style différent et décalé. Pendant cette période entre Noël et les soldes, vous pouvez trouver à moindre prix des gants, des écharpes, des chapeaux vintages. Alors c’est une merveilleuse idée pour faire des cadeaux ou même pour vous faire plaisir et en gardant un style personnel. Comme friperie, nous vous conseillons « Free’p’Star », une perle du vintage et de la fripe. Malgré le manque d’espace et l’importante affluence, en fouillant profondément on trouve des petits bijoux que vous êtes sûrs de ne pas retrouver sur quelqu’un d’autre que vous, nous vous le garantissons ! Des foulards à 1euros, des jeans à 20 euros, et des jolis manteaux en fausse fourrure entre 20 et 50 euros. Tout pour trouver votre bonheur. Nous vous souhaitons de trouver votre bonheur dans les fripes parisiennes les filles !

34


LA RUBRIQUE MODE

Tu me soûles, vas y parle à mon gant ! > PAR ADRIEN BRULÉ

Le froid fait de sales ravages sur les mains, alors Interpole va te montrer comment protéger tes jolies petites mains sans financer Nivea et sans avoir l’air de Mike Tyson. Avant de te conseiller on va d’abord te déconseiller, il faut absolument que tu évites les gants de moto en dehors de ta bike, tu es un étudiant dans le métro et non Bardot sur sa Harley. Les gants en cuir, il ne faut pas les mettre avec n’importe quoi. Concrètement c’est comme de belles chaussures, il faut être bien habillé pour les porter. Maintenant abordons le sujet délicat des mitaines. Globalement les mitaines donnent un air de clochard donc il vaut mieux proscrire ce genre d’accessoire surtout que tu n’auras pas le bout de tes petits doigts bien au chaud avec. Le côté pratique avec les mitaines c’est que tu peux tapoter ton portable tactile sans devoir les retirer. Mais justement comme les stylistes pensent à tout, désormais il existe des gants « smartouch » qui te permettront d’utiliser ton téléphone sans soucis. Enfin il existe les gants « Hi-Fun » qui grâce au bluetooth te permettront de téléphoner directement avec ton gant et d’avoir l’air ridicule.

35


LES TIPS BEAUTÉ DE LISOUX

Stop aux kilos en trop après les fêtes!

Lors des vacances de noël, on pense forcément à l’arrivée de l’hiver et à son froid glacial qui nous gèle de la tête au pied, à passer des journées cocooning, au beau sapin que l’on va décorer avec multiples décorations et sans oublier les cadeaux bien sûr ! Mais ce que l’on oublie souvent c’est que pendant ces fêtes-là, on mange jusqu’à n’en plus pouvoir. Le réveillon de Noël, le Nouvel An… Tellement de raisons de faire la fête et de manger comme des rois. Seulement après les fêtes il faut revenir à la réalité. On oublie le foie gras, les bonnes bûches de noël et l’alcool qui coule à flot. Bien manger ça a un prix ; on en prend un énorme coup sur notre silhouette car c’est tout plein de calories !

Désormais les fêtes sont finies, c’est la rentrée et tout comme moi vous voulez éliminer l’excès des fêtes ? Voilà quelques astuces qui peuvent vous aidez. Pour bien profiter des fêtes sans prendre quinze kilos en plus, on va tout d’abord rééquilibrer la balance. Le lendemain de noël on évite de manger des aliments gras et tout ce qui est sucre rapide. On ne réchauffe pas les restes de la veille et on commence à manger léger. Privilégiez un menu léger avec des crudités, de la soupe, des légumes, des fruits frais, produits laitiers plutôt que de la charcuterie et friture. Place à la salade, aux tomates, au riz, aux pates et aux soupes à base de légumes. Mangez en à volonté, il n’y aura aucune rechute sur la balance !

36

N’oubliez surtout pas de beaucoup boire. Pour bien éliminer l’excès, quoi de mieux et de plus simple que de bien s’hydrater  ? De plus, il est fortement recommandé de bien se reposer et de ne pas négliger les moments de relaxation, essayez la méditation par exemple. Le sommeil aide beaucoup, cela nous permet de retrouver toute notre énergie dépensée pendant les fêtes.


LES TIPS BEAUTÉ DE LISOUX

En plus de tout ça, faites de l’exercice, 40 min par jour et au moins trois fois par semaine. Faites du jogging le matin, allez à la piscine faire quelques brasses ou pour les plus flemmards d’entre vous, installez un vélo d’appartement devant la télé !

Je vous donne mon petit secret, un vieux remède certes mais efficace. Mélangez du jus de citron avec de l’eau chaude et buvez ça tous les matins pendant 2 à 3 semaines, vous allez vite oublier les kilos en trop.

En bonus mon cadeau de Noël en retard, une astuce soin du visage pour retrouver votre fraicheur : Prenez un jour dans la semaine et faites vous une séance cocooning ! Bain, gommage, crème hydratant etc. Essayez les soins maisons, c’est simple à faire et le résultat est bien là.

Je vous donne une recette qui a fait ses preuves. Prenez 2 cuillères à soupe de miel et 2 cuillères à soupe de crème fraiche. Mélangez le tout dans un bol, appliquez ensuite sur votre visage, patientez 10 à 15 minutes puis allez rincer avec de l’eau tiède. Faites la totale, le but c’est de prendre soin de vous pour commencer la nouvelle année en pleine forme ! 37


A 2824KM DE CHEZ NOUS La désomorphine, ou drogue Krokodil > PAR ROUCOOL On a maintenant tous entendu parler de la désomorphine ou drogue krokodil, nous allons quand même faire un petit point. Où et quand est-elle apparue ? Qu’est-ce qu’on en sait ? C’est vraiment aussi dangereux que ça ? Ça fait quoi (et là tu verras que ça craint vraiment) ? Enfin bref on continue.

Alors la désomorphine est crée en 1932 aux Etats-Unis par des chercheurs voulant trouver un anti douleur entraînant moins de dépendance que la morphine. . On en entend parler que récemment parce qu’elle est redevenue à la mode il y a 11 ans en Sibérie puis en Russie. 38


A 2824KM DE CHEZ NOUS Cette drogue est une contrefaçon de l’héroïne, pour la fabriquer tous les produits sont vendus en toute légalité, et elle est 4 fois moins chère que l’héroïne. Comment la fabriquer : Acheter des pastilles de codéines en pharmacie (vente libre en Russie), les faire chauffer avec de l’essence et incorporer au mélange des têtes d’allumette (il faut du phosphore et de l’iode). Voilà et ça vous fait la drogue krokodil qui s’injecte avec une seringue juste après sa fabrication. Après l’injection les effets de la désomorphine durent 2h et sont identiques à ceux de l’héroïne : euphorie, extase, apaisement de l’angoisse, analgésie, baisse de la libido … La faible durée des effets pousse les consommateurs à en prendre plusieurs fois par jour. De nombreuses ONG sont alarmées. La drogue Krokodil est 15 fois plus nocive que l’héroïne. Au départ, à l’endroit des injections les tissus sont endommagés, se nécrosent puis se transforment en plaque verdâtre (d’où le surnom Krokodil). Ensuite l’infection se propage : la peau, la chair et les muscles se décomposent. La seule solution pour stopper la contagion au reste du corps est l’amputation. Pour un consommateur régulier l’espérance de vie est d’un an. Certains meurent dès la première prise. En Russie on compte 100000 jeunes dépendants de la désomorphine. Pour finir n’en prends pas ne te pique pas et déconseille à tes potes de tester.

39


CReDITS > Directeur de la rédaction

Directeur artistique < ...................................

................................... Rodolphe Peruzza

Jonathan Chambers

> Rédactrice en chef

Directeur technique < ...................................

...................................

Jérémy Bellaiche

Estelle Lautrette

> Secrétaire de rédaction < ................................... Célia Delbard

> Chroniqueurs

................................... Marie-Caroline Royet Manon Soihet Patricia Awad Nawelle Alouani Suna Harbhajan Juliette Rolloy Mélanie Journé Elysa Dzeuang Arthur Élie Axel Hugon Cyril Icekei Raul R. de Godoy Rédoine Kherbache Adrien Brulé

Bloggeurs < ................................... Suna Harbhajan Victoria Koum Sabrina Chabanier Emma Romeu Anthéa Ma Ludovic Pochon

Designers < ................................... Sabrina Chabanier Victoria Koum Cindy Moutou Fabien Grandvalet

Avec la participation de http://www.interpolemag.com 38


Interpôle #4 - Janvier 2014  

La 4e édition d'Interpôle, le magazine étudiant du Pôle Universitaire Léonard de Vinci. Bonne lecture ! - La Rédac'

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you