Page 1

Trimestriel

Numéro 6 Mai 2011

Revitalisation du cœur de Tournai et restauration de la cathédrale Notre-Dame : votre journal de chantier

D

es berges fraîchement rénovées de l’Escaut aux pierres soigneusement restaurées de Notre-Dame, en passant par le Piétonnier soumis à une cure de beauté, la métamorphose se précise au cœur de la capitale de la Wallonie picarde. Pour s’en convaincre, un petit détour par le quai des Salines s’impose d’emblée et permet d’apprécier à sa juste valeur l’ambitieux travail de rénovation entrepris depuis plus d’un an au nord de la rive gauche. Les adeptes de la marche et des autres modes de déplacement non motorisés n’ont pas attendu les ultimes finitions pour découvrir l’espace magnifiquement remodelé, et profiter des nouveaux aménagements imaginés par l’agence Nicolas Michelin sur les 450 m séparant le Pont des Trous du pont de Fer. Sous le soleil printanier, qu’il est agréable de déambuler et de s’oxygéner le long du fleuve en parcourant à son rythme la superbe promenade déclinée sur deux niveaux. Relevant avec brio le défi d’une mobilité plurielle, où cohabitent harmonieusement les piétons, les cyclistes et les automobilistes, le quai reconfiguré révèle la splendeur de ses façades typées et la diversité de son patrimoine arboré. Pour M. Zo, le décor est planté, à quelques jours du spectacle nocturne qui inaugurera la fin du premier gros chantier de revitalisation du cœur de ville (samedi 7 mai en soirée). Avec le retour des beaux jours, d’autres travaux commencent à fleurir dans le Piétonnier, où un nouveau revêtement est promis aux voiries, avant la poursuite de la restauration des façades commerciales. Malgré la hauteur qui les sépare, rien n’échappe à d’autres ouvriers qui, depuis les échafaudages de la cathédrale, exécutent sur les façades de la nef romane un boulot spécialement taillé pour eux.

LE LIFTING PRINTANIER DES SALINES uration Inaug mai 7 samedi à 22h e l c a t c e Sp IT GRATU ‘

Prenant exemple sur Rome qui ne s’est pas bâtie en un jour, la cité des Cinq Clochers se façonne jour après jour un nouveau visage déjà bien perceptible en arpentant ses rues chargées d’une longue et riche histoire.

Toujours plus haut, toujours plus beau

p2

Un ensemble de sculptures de toute beauté

p4

Un projet lumineux pour la cathédrale

p5

La mue printanière du quai des Salines

p6

Les sols du Piétonnier bientôt relookés

p7

En images : instantanés

p8


➜ Toujours plus haut,

... toujours plus beau ! Le chantier de restauration du transept et des cinq tours majestueuses de Notre-Dame s’annonce monumental. La conception et l’installation des échafaudages représentent à elles seules un défi sans précédent.

S

i la restauration de la nef justifie le qualificatif « hors normes », en regard des moyens financiers, techniques et humains consentis à ce stade, que dire des interventions futures promises au transept de la cathédrale ! Reposant sur un budget de 12 millions d’euros pris en charge par la Région Wallonne (95%) et la Province (5%) (à qui appartient le joyau de l’UNESCO), la prochaine grande étape des travaux de rénovation de la Vieille Dame s’annonce monumentale. La nature des travaux à entreprendre ne sera pas foncièrement différente du lifting offert actuellement à la nef. L’attention des restaurateurs se portera d’abord sur les maçonneries du chapitre, avant de se focaliser sur la charpente. Témoignage unique de la période romane, celle-ci sera rajeunie avec une extrême prudence. Après quoi, on s’attaquera aux toitures qui, à leur tour, seront recouvertes de plomb à la place des ardoises vieillissantes. Planifié sur cinq ans, ce chantier fera une fois encore appel à des savoir-faire ancestraux, et s’achèvera par la rénovation des façades et des vitraux. Le transept est globalement en bon état. Flanqué de ses cinq tours majestueuses, cet ensemble architectural unique en Europe présente une imbrication de volumes complexe. Tout le défi sera de concevoir et d’installer une structure métallique (échafaudages + parapluie) permettant aux différents corps de métier d’œuvrer dans des conditions optimales et en toute sécurité. La hauteur maximale à laquelle opèreront les maîtres-couvreurs entraînera d’autres contraintes, principalement liées au vent ; depuis le bas de la place Paul-Emile Janson, les tours de Notre-Dame culminent en effet à 84m ! Coup d’envoi d’ici quelques mois...

Choeur

Transept

1 3 4

Porte Mantille

2 Nef Porche occidental Porte du Capitole

2 - Tournai Cœur cathédral : votre journal de chantier


du L’actualitén direct e r e ti n cha c’est sur www.tournaicoeurcathedral.eu

1

3

1

2

4

À l’intérieur aussi, le chantier se poursuit

Fin 2010, les œuvres d’art présentes à l’intérieur de la cathédrale (tableaux de Rubens, sculpture de Saint-Michel terrassant le dragon, etc.) ont été protégées, voire évacuées pour être mises à l’abri des vibrations et des poussières issues des travaux de réfection des façades. L’ensemble des vitraux au nord de la nef a également été démonté pour subir les réparations nécessaires en atelier. Chaque panneau vitré retrouvera son

2

emplacement initial après avoir été consolidé par un nouveau cerclage de plomb. Sur le plan archéologique, une dalle de béton a été coulée sur les trois travées de la nef centrale où se sont concentrées les dernières fouilles. Les vestiges mis au jour sont retournés dans l’obscurité, en attendant de pouvoir s’offrir en permanence au regard des visiteurs.

Les façades de la nef se refont une beauté

Derrière les imposantes bâches décoratives, les ouvriers viennent d’achever les opérations de nettoyage des façades nord et sud de la nef romane. Actuellement, les tailleurs procèdent au remplacement à l’identique des pierres irrécupérables. C’est le cas des pierres moulurées et sculptées trop abîmées, mais aussi de certains chapiteaux que l’on remplace par des copies fidèles. L’essentiel de ce travail s’effectue en atelier, et les finitions sur chantier. Il a fallu attendre la fin des gelées matinales et le retour de températures printanières pour entamer le maçonnage à la chaux des façades. Encore un peu de patience et celles-ci dévoileront leur splendeur retrouvée.

3

Une toiture en plomb conçue pour 250 ans

Voilà plusieurs mois que la nef romane arbore fièrement sa nouvelle toiture en plomb coulé sur sable. Entamée au printemps 2009, cette première phase du chantier de restauration de la cathédrale s’est traduite par la pose de 140 tonnes de tables de plomb, en remplacement des anciennes ardoises. Protégés des intempéries par un gigantesque parapluie métallique, les maîtres-couvreurs ont recouvert (sur 1.500 m2) cette partie de l’édifice d’un épais manteau inoxydable, garanti 250 ans ! Dans la foulée, les toits de la chapelle Saint-Louis (côté sud) ont retrouvé leur cachet médiéval, grâce à une mosaïque de tuiles vernissées du plus bel effet, qui n’a rien à envier à celles des hospices de Beaune. À court terme, la chapelle Saint-Vincent renouera dans un style comparable avec sa toiture d’origine.

Le minutieux lifting des grands portails 4

À l’inverse des façades de la nef, celles des portes Mantille et du Capitole ne bénéficieront d’aucune taille de pierre, vu l’absence de documentation sur l’état originel de ces deux portails monumentaux. Les travaux à venir se limiteront dès lors à un décrassage des ouvrages existants, ainsi qu’à leur consolidation. Terriblement salies et noircies par les outrages du temps et la pollution, les surfaces à traiter feront l’objet d’un nettoyage minutieux. Des techniques susceptibles de ne pas altérer la patine de la pierre bleue tournaisienne seront employées, comme le faisceau laser et surtout le micro gommage qui utilise une poudre abrasive à très basse pression.

Tournai Cœur cathédral : votre journal de chantier - 3


➜ Un ensemble de sculptures de toute beauté

Le porche occidental accolé à la nef romane abrite une centaine de sculptures du 13e siècle. D’une grande valeur patrimoniale, cette splendide statuaire retrace l’histoire de Tournai et des saintes écritures.

S

itué à l’extrémité de la nef, côté place de l’Évêché, le porche occidental couvre plusieurs époques successives. Datant du 13e siècle, il a subi de nombreux remaniements au fil du temps, et abrite une remarquable statuaire. La centaine de personnages finement sculptés dans la pierre témoignent d’une haute maîtrise artistique. L’ensemble des scènes se laisse contempler le long d’une galerie couverte, qui s’apparente un peu à l’aile d’un cloître sans en avoir la vocation. Agencées sur trois niveaux, ces statues retracent l’histoire des saintes écritures et de la cité des Cinq Clochers, représentant notamment les apôtres et les évêques de Tournai. Les panneaux inférieurs évoquent le drame du paradis terrestre, figurant la création, le péché et le châtiment, entourés des prophètes. Les bas-reliefs des séquences intermédiaires montrent une foule de pèlerins et de malades commémorant la fin de l’épidémie de peste, en 1092 sur les bords de l’Escaut. Au niveau supérieur, on reconnaît les saints patrons

de la cathédrale parmi lesquels Eleuthère tenant l’édifice dans la paume de sa main et Saint-Piat le sommet de son crâne. D’autres statues sont plus difficilement identifiables, défigurées par les iconoclastes en 1566. De prime abord, l’aspect visuel du porche a de quoi inquiéter : horriblement noircie, la statuaire n’a jamais été lavée naturellement par l’eau de pluie, dans cet espace clos. L’humidité condense en permanence sur les murs et les poussières s’agglomèrent graduellement pour former une épaisse croûte, qu’il faudra délicatement gratter afin de connaître l’état réel de ces sculptures justifiant un sauvetage urgent !

Un appel au mécénat est lancé

Choisissez votre statue et contribuez à la restauration d’un patrimoine UNESCO La statuaire du portail occidental mise sur des fonds privés pour renouer avec son lustre d’antan. En vue de réunir le million d’euros nécessaire à sa restauration, la Fondation Cathédrale a chargé l’intercommunale IDETA de concevoir un dossier de mécénat. Des représentants de l’Évêché, de la Région, de la Province et de la Ville siègent au sein de cette fondation d’utilité publique, chargée de promouvoir et de préserver un monument d’exception.

Lancé avec Prométhéa, l’appel aux donateurs vise à atteindre les montants requis pour rendre à la centaine d’œuvres sculptées tout leur éclat. Les entreprises et particuliers soucieux de contribuer à la sauvegarde d’un patrimoine inestimable ont le choix entre diverses formules de partenariat. Allant de 5.000 à 60.000 € en fonction du nombre de sculptures sponsorisées, les dons offriront un retour des plus attractifs aux investisseurs.

www.cathedraledetournai.be Agence intercommunale Ideta Rue St Jacques, 11 - BE-7500 Tournai +32 69 35 42 85 - dvt@ideta.be

Fondation Cathédrale Notre-Dame.be Rue Paul Pastur, 4 - BE-7500 Tournai fondation@cathedraledetournai.be

4 - Tournai Cœur cathédral : votre journal de chantier

Des experts

au chevet de la statuaire

S’appuyant sur un staff pluridisciplinaire, la société française SOCRA s’est vu confier l’étude préalable à la rénovation du porche occidental. Au travers de celle-ci, restaurateurs, compagnons et scientifiques ont dressé un bilan sanitaire des lieux, avant de plancher sur les techniques de restauration les plus respectueuses de ce patrimoine inestimable. Un examen minutieux du site a mis en évidence des dégradations résultant, entre autres, de la pollution atmosphérique, des infiltrations d’eau et du gel, de la colonisation par les micro-organismes ou encore des fientes de pigeons. Conjugués, ces facteurs ont provoqué des fissurations, voire des altérations plus ou moins importantes de certains motifs sculptés. Les experts de la SOCRA ont, par ailleurs, relevé de nombreuses traces de dorure et de polychromie (couches picturales rouges, noires et orangées) sur les statues du registre supérieur et les coquilles des niches qui les abritent. Deux méthodes de nettoyage ont déjà été testées : le laser (photo ablation) a donné les meilleurs résultats sur les surfaces non peintes. En ce qui concerne les pierres laissant apparaître des polychromies, les spécialistes préconisent le recours au micro-gommage associé à un traitement chimique et à d’autres procédés plus basiques.


du L’actualitén direct e r e ti n cha c’est sur www.tournaicoeurcathedral.eu

➜ Un projet lumineux pour la cathédrale

La province du Hainaut a fait appel à Jean-François Arnaud, mondialement réputé dans le domaine de l’éclairage public et artistique, pour concevoir la future mise en lumière de l’édifice. Coup de projecteur sur les étincelantes opérations à venir.

D

epuis trois générations, la famille Arnaud excelle dans la mise en lumière des espaces et édifices publics. Cette passion, Jean-François, 58 ans, l’a héritée de son père, à qui des sites antiques aussi prestigieux que les pyramides d’Egypte, l’Acropole ou encore Persépolis doivent leurs plus étincelants son et lumière. En équipe avec son fils Thibault et Emmanuel Breysse au sein de la société alsacienne Vialis, Jean-François Arnaud ne compte plus les villes françaises et étrangères qui, depuis 1982, ont fait appel à ses conseils pour mettre en valeur des bâtiments hors normes : l’aéroport de Barcelone, le grand auditorium de Las Palmas, la mythique tour Boffil de Chicago, les cathédrales d’Amiens et d’Orléans, nombre de centres commerciaux…

la cathédrale Notre-Dame, s’est tourné pour concevoir le nouvel éclairage qui magnifiera ce joyau patrimonial. « À l’extérieur, les projecteurs existants balaient les cinq tours et les toits dans des tonalités blanchâtres, très efficaces pour une vision lointaine. Nous allons les compléter par des lampes plus rasantes et précises qui feront ressortir les arcs-boutants du chœur gothique. Ces appareils permettront d’augmenter ou de réduire l’intensité lumineuse », révèle le designer. Le recours à la projection d’images ou de vidéos pouvait être à terme envisagé depuis le nouvel Office du Tourisme. « Ce système permettra d’enrichir et de coloriser la partie inférieure de la nef afin de mettre en évidence ses plus beaux éléments architecturaux ». À l’intérieur de la cathédrale, Jean-François Arnaud interviendra à la fois sur l’éclairage culturel et cultuel. « On va travailler sur les murs latéraux de la nef qui, avec leur empilage d’arches, rappellent un peu le pont du Gard. Sous le transept, on misera sur la verticalité et les grandes arcades ».

C’est donc fort logiquement vers ce fidèle collaborateur que Vincent Brunelle, l’architecte supervisant le chantier de restauration de

Le choix de privilégier les diodes et lumières modulables et intelligentes réduira la consommation par rapport à la taille du monument.

Que la lumière soit… coordonnée Parallèlement aux études confiées à Jean-François Arnaud pour la mise en lumière intérieure et extérieure (statique) de la Cathédrale, l’éclairage urbain fait bien entendu lui aussi l’objet de soins particuliers dans le cadre de la revitalisation du cœur historique. L’Agence Nicolas Michelin a confié cette mission spécifique à son partenaire éclairagiste l’Atelier Roland Jeol, qui travaille main dans la main avec Jean-François Arnaud. En effet, une parfaite coordination est nécessaire afin que les points d’éclairage prévus sur les places (Paul-Emile Janson, Évêché) et rues adjacentes à la cathédrale ne viennent concurrencer ou perturber le travail entrepris pour faire briller les façades de l’édifice.

Une nouvelle identité visuelle… En marge des chantiers colossaux qui touchent la cathédrale et le cœur historique, il s’agit de déjà semer les ferments d’une nouvelle identité touristique pour la Ville de Tournai et la Cathédrale Notre-Dame. La promotion et la mise en marché touristique futures doivent en effet pouvoir s’appuyer sur une image renouvelée. Voilà pourquoi l’Agence intercommunale IDETA a lancé deux marchés pour la redéfinition de l’identité visuelle (logo…) de la cathédrale et du tourisme de la Ville, ainsi que l’adaptation d’une gamme d’outils promotionnels.

… et un nouveau site web Premier outil de communication qui connaîtra une mue profonde, d’ici à la rentrée de septembre : le site internet (www.cathedraledetournai.be) qui sera intégralement dédié à la cathédrale, à sa valeur historique et patrimoniale, à sa restauration, au mécénat et aux aspects touristiques (visites…). Cette plate-forme web offrira des informations complémentaires à celles proposées par les sites de l’Évêché (www.cathedrale-tournai.be), orienté vers le culte, et celui du projet de revitalisation (www.tournaicoeurcathedral.eu), davantage porté sur l’actualité des chantiers.

Tournai Cœur cathédral : votre journal de chantier - 5


➜ La mue printanière du quai des Salines

Le printemps 2011 marque la fin des travaux de rénovation du quai des Salines entrepris voici un peu plus d’un an sur cette portion de la rive gauche de l’Escaut. Rouvert à la circulation automobile depuis le 4 mars dernier, l’espace magnifiquement remodelé conjugue harmonieusement tous les modes de déplacement (piétons, vélos, voitures) sur une distance de 450m séparant le Pont des Trous du Pont de Fer.

C

onçus pour optimaliser la mobilité tout en valorisant le patrimoine bâti et arboré du quai transfiguré, ces nouveaux aménagements et revêtements ont de quoi faire le bonheur des usagers de tous types. Le bois et la pierre font désormais bon ménage au travers d’une jolie promenade déclinée sur deux niveaux en bordure du fleuve et balisée par des colonnes lumineuses du plus bel effet à la nuit tombée.

Un grand

spectacle inaugural Un rendez-vous poétique et onirique ponctuera la fin des travaux de rénovation du Quai des Salines, samedi 7 mai à 22h. La Ville a fait appel à M. Zo (Facteurs d’amour) et à Luc de Groeve (Walrus Production) pour créer et mettre en scène un grand spectacle inaugural dans le cadre du projet transfrontalier Euraphis III.

Le mois écoulé a été mis à profit pour parachever les ultimes finitions en vue de l’inauguration programmée dans quelques jours. La pose d’une œuvre d’art symbolique de l’endroit requalifié a mis un terme à l’exécution du premier gros chantier de revitalisation du cœur de ville. Suite au lancement d’un concours initié par l’agence Nicolas Michelin, le choix s’est porté sur Emmanuel Saulnier, un sculpteur français dont l’intervention artistique s’avère d’une grande sobriété.

Intitulée « Tournai, fille de l’eau », cette fresque nocturne (gratuite) investira l’espace relooké et le fleuve. Le spectacle associera la compagnie Quidam, la troupe Feu et Métal, Caroline Léger, Aérosculpture, les Mécaniques vivantes ainsi que le centre Adeps de Péronnes. Pour les besoins de l’évènement, le Quai des Salines sera fermé à la circulation et au stationnement à partir de 19h30.

Infos au 069/33.23.54.

6 - Tournai Cœur cathédral : votre journal de chantier

Le lauréat a imaginé un ensemble de plaques métalliques agrémenté d’une touche de verdure (graminées) et d’une mise en lumière à l’emplacement des anciennes fosses à sel. Sur cette création épurée sont gravées les inscriptions suivantes : Lieu de sel et rêve de mer.


du L’actualitén direct e r e ti n cha c’est sur www.tournaicoeurcathedral.eu

➜ Les sols du Piétonnier bientôt relookés

Les travaux d’aménagement des nouvelles voiries ont démarré au cœur du quartier stratégique de la Croix du Centre.

Tournai entre en piste… cyclable

L

es impétrants, c’est fini ! Place aux travaux d’aménagement des voiries ainsi qu’à l’installation du nouveau mobilier urbain qui embelliront bientôt la zone piétonne et ses rues adjacentes. Entamé début avril, ce vaste chantier de revitalisation confié à l’entreprise Galère a démarré par le démontage des anciens revêtements de sol dans le périmètre de la Croix du Centre et de la rue des Puits l’Eau Basse.

Le plan « Wallonie cyclable » a retenu 13 communes, parmi lesquelles Tournai, pour favoriser la pratique du vélo au quotidien. Au travers de ce précieux label, la cité des Cinq Clochers se verra octroyer d’importants moyens pour renforcer ses aménagements en faveur de ce mode de déplacement doux et non polluant. Une enveloppe de 100.000 € accompagnée d’un montant proportionnel au nombre d’habitants va lui être accordée pour financer des projets prioritaires au cœur de son espace public. La Ville de Tournai a déjà consenti de gros efforts pour ses cyclistes en leur offrant un bon kilomètre de RAVeL urbain, épousant le tracé de l’ancien chemin de halage depuis le Pont des Trous jusqu’au pont de Fer. Il reste à finaliser une portion de 500 m pour assurer la jonction en amont avec le pont Devallée. Dès que cette dernière tranche sera réalisée, les adeptes de la Petite Reine pourront circuler en toute sécurité sur toute la rive gauche de l’Escaut et accéder de la sorte plus aisément au centre-ville.

Suivant le planning établi, les nouveaux revêtements seront définitivement posés vers la mi-septembre 2011. Lors d’une seconde phase étalée de décembre à mars 2012, la rue de Paris bénéficiera, à son tour, de ce lifting providentiel à même de doper l’attractivité commerciale, immobilière et touristique du quartier historique jouxtant la cathédrale. Pour ce qui est de l’aménagement de la zone de transport au Dôme, celui-ci débutera le 1er août prochain pour s’achever à la fin de l’année.

Toutes les dispositions ont été prises pour maintenir une accessibilité maximale à la place Saint-Pierre. Celle-ci restera atteignable en voiture via le quai Marché au Poisson (partiellement fermé) pour les automobilistes venant de l’Hôpital Notre-Dame, de la rue Royale ou du quai Notre-Dame. Par contre, la sortie de la place Saint-Pierre s’effectuera exclusivement par la rue de la Lanterne. Comme ce fut le cas lors de l’intervention des impétrants, la Ville n’a rien laissé au hasard, prévoyant une signalisation la plus claire possible et notamment des panneaux de déviation aux endroits stratégiques. À noter que de nouveaux travaux de restauration de façades commerciales débuteront simultanément dans l’espace public en rénovation.

Nicolas MICHELIN décroche le contrat du siècle La notoriété de l’agence parisienne Nicolas Michelin va encore franchir un palier supplémentaire. Les architectes du bureau ANMA, dont la carte de visite est déjà riche de chantiers prestigieux, viennent de décrocher un contrat d’exception en vue de réaliser dans la capitale française le futur siège du ministère de la Défense (130.000 m2). Lauréat d’un concours qui le mettait notamment en concurrence avec l’équipe de Norman Foster (un des plus grands architectes contemporains), Nicolas Michelin sera associé au groupe Bouygues dans la mise en œuvre de ce Pentagone français sur l’ancien site de Balard. Reposant sur un budget de 720 millions d’euros, il s’agira du plus ambitieux chantier sur Paris depuis celui de la bibliothèque nationale de France inaugurée en 1995.

Tournai Cœur cathédral : votre journal de chantier - 7


➜ EN IMAGES : instantanés

➜ Les premières façades commerciales restaurées du Piétonnier possèdent beaucoup de cachet et d’autres s’apprêtent à subir un aussi beau lifting, en même temps que démarre l’aménagement des nouvelles voiries de la Croix du Centre.

➜ Les travaux de rénovation et d’extension de l’ancien hôtel Dexia – qui accueillera le nouvel Office du Tourisme - avancent à grands pas. Après le nettoyage, les opérations de sablage ont démarré sur les façades extérieures. De nouvelles charpentes ont été posées sur les structures existantes et les maçonneries sont en cours dans la nouvelle aile.

➜ Soigneusement alignées et numérotées par les tailleurs au pied de la cathédrale, les pierres bleues moulurées attendent de rejoindre les parties manquantes ou trop endommagées des façades de la nef romane. Copie parfaite de l’originale, chacune a été façonnée en atelier.

Patricia Opsomer, Céline Thomas, Christophe Lison, Alexandre Valée

Rédaction Bruno Deheneffe

Illustrations B. Deheneffe, J.M. Charles & eca, B. Evrard

Pour la valorisation du quartier cathédral

 : auteur de projet Pouvoir subsidiant

Pouvoir subsidiant et maîtrise d’oeuvre

Pouvoir subsidiant

Propriétaire et maîtrise d’ouvrage

Maîtrise d’ouvrage

Évêché, Chapitre et Archives de la cathédrale

Impression ICR - Tournai

Tirage 10.000 exemplaires

Édition Mai 2011 - Trimestriel

Contacts et informations www.tournaicoeurcathedral.eu

Relais-info +32 69 21 05 15 (lu > ve : 9h - 12h)

Pour la restauration de la cathédrale Vincent Brunelle, architecte en chef des monuments historiques : auteur de projet

Accompagnement du maître d’ouvrage et coordination Gestionnaire des visites touristiques Animation et développement commerciaux

8 - Tournai Cœur cathédral : votre journal de chantier

Coordination et intégration du projet cathédrale au projet de ville Avec le soutien de l’Union européenne, de la Wallonie, du Commissariat Général au Tourisme,de la Province de Hainaut, de la Ville de Tournai et de l’Agence intercommunale de développement IDETA. Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir.

GRATUIT - Ne pas jeter sur la voie publique

Coordination

➜ Tant les tailleurs de pierre perchés sur leurs échafaudages que les promeneurs arpentant la place du Vieux Marché aux Poteries, une bonne trentaine de mètres en contrebas ne se lassent pas d’admirer la chapelle Saint-Louis recouverte de ses nouvelles tuiles vernissées.

Les partenaires du projet investissent

Éditeur Responsable IDETA – Nicolas Plouvier 11, rue Saint-Jacques - 7500 Tournai

➜ Une équipe de la NHK, la télévision nationale japonaise, a posé dernièrement ses caméras à Tournai. Les reporters nippons sont venus tourner plusieurs séquences sur les travaux de restauration de la cathédrale, pour les besoins d’un documentaire d’une cinquantaine de minutes consacré à ce joyau de l’Unesco.

Gazette de chantier-6  

Revitalisation du coeur de Tournai et restauration de la cathédrale Notre-Dame : votre journal de chantier

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you