__MAIN_TEXT__

Page 1

HYPER

ComM

#1 Partie 1


EDITO

EDITO

N

ous, ar tistes et enseignants-chercheurs du département Communication - Hypermédia de l’Université de Savoie Mont-Blanc, défendons l’Image. L’Image avec un grand "I" au sens d’informations visuelles. Dans une société dite de l’image, nous positionnons le dépar tement au cœur de l’Europe et du Monde, au cœur des questions de nos contemporains sur la création et la diffusion de données informationnelles. A la frontière étendue et poreuse entre le quotidien, l’entreprise, l’ar t et les nouveaux médias, nous ne considérons pas la communication comme un système ou un modèle mais comme une invention permanente, à expérimenter dans ses dimensions critique, esthétique et professionnelle. En privilégiant une pédagogie active - proche de l’anthropologie visuelle et de l’ar t - basée sur la problématisation et l’expérimentation, nous confrontons les étudiants à des situations pédagogiques qui les obligent d’une par t à réfléchir, trouver une solution individuelle, et d’autre par t à

se positionner pour af firmer progressivement une démarche inscrite dans un champ référentiel interdisciplinaire. Dans ce contexte, Hypercomm #1 est un objet multimédia réunissant un échantillon de travaux d’étudiants produits dans le cadre des enseignements au sein du dépar tement entre 2013 et 2015. Il ne prétend pas donner un aperçu linéaire du processus de formation. Son objectif est de mettre en lumière la pluralité des expériences de l’image dans lesquelles nous engageons les étudiants pour qu’ils construisent une identité. Ar ticulés autour de notions fondamentales, ces travaux interrogent les relations entre le corps, l’individu, la machine et les espaces narratifs. A travers eux, les étudiants ont expérimenté différents médias, scénarisé des stratégies créatives et se sont forgés une culture. Ces compétences, acquises tout au long de leur parcours de formation, trouveront une résonance dans le monde professionnel d’aujourd’hui et de demain. Nous en sommes convaincus.

Clique sur les QR Codes pour animer le magazine


machine

machine


C

e cauchemar le hante de plus en plus et il a peur que cela arrive dans la réalité. Mais je l’ai monté de manière à ce que deux réalités s’opposent, ce que l’on voit est à la fois un rêve mais aussi une réalité. Le personnage clé est son ami qui est inconnu aussi (il s’agit d’un rêve), il est la passerelle entre le rêve et la réalité, c’est un rêve prémonitoire qui force le protagoniste à ne pas suivre son ami dans ce délire sociopathe. Les deux parties se croisent par le biais d’un passage dans un trou noir qui permet de passer d’une réalité à une autre. Mêlant ainsi réalité virtuel et physique .

Autoportrait - Marc Veyrat - Carole Brandon

Hacked

’ai imaginé ce court-métrage comme un rêve, la première partie en 3D nous présente un monde onirique où le personnage s’aventure avec méfiance, il visite un espace jusqu’alors inconnue. La vue première personne (FPS) permet de rallier le spectateur au protagoniste pour permettre de l’associer à la deuxième partie (qui appartient à la version longue) qui se construit plutôt comme un cauchemar : celui d’un homme qui a peur de se déchainer et qui en fait part dans son journal intime.

7

GABRIEL VISCONTI

J

Hacked

6


Mais la dimension apportée par ce nouveau système ne se limite pas à un usage privé pusique Holocom offre des perspectives avancées pour les professionnels. les conférences prennent une toute autre ampleur, la distance n’est plus un frein. On peut même imaginer que des artistes s’appropient les lieux pour développer des oeuvres originales et innovantes. Holocom occupera

M.PAGNEUX - C.DUCRUET -C.LEGENDRE C.ASTIE - R.GAY - L.CHAMBOM

quer de manière innovante. La communication est tant auditive que visuelle voir même physique puisque que grâce à Holocom vous aurez l’impression d’être aux cotés de votre interlocuteur grâce à ce système innovant d’hologrammes. Imaginez vous pouvoir avoir une discussion en temps réel comme si vous étiez dans la même pièces alors que 3000 km vous sépare. C’est le but d’Holocom.

Com

H

olocom est un espace de communication par Hologrammes à usage personnel, professionnels et artisitiques. C’est un lieu de partage, de découverte et d’expérimentation ouvert à tous. Dans ce lieu, artistes, entreprises étudiants et habitants se rencontrent autour des changements que le numérique apporte dans nos vies et permet de communi-

Stratégie de Communication - Jeanne Chauvin

9

HOLO

8

2000m2 sur l’ancien emplacement de l’hopital d’Annecy, avenue du Tresum. Un rez-de-chaussé servira d’accueil et d’orientation pour les clients. Le 1er étage se dédié aux espaces de réunions, et d’expositions. Tandis que le 2eme étage sera consacré au Cyberesapce de rencontre avec un bar recréé et aussi l’espace de communication personnelle.Diti ilis eos vollecto


11

Espace prive

Espace public

10

Nos liens et notre relation avec les objets numériques sont permanents et ils tendent à avoir plus d’importance que les relations humaines en elles-mêmes. C’est dans cette idée que les filtres que j’ai utilisé pour montrer le numérique et la lentille sont réalisés en 3D. La 3D suppose une mise en relief et elle permet pour moi de montrer que le numérique devrait rester un support et non se confondre entièrement à l’environnement habituel.

M

Espace Public - Espace Privé - Marc Veyrat

SEBASTIEN VEYRE

a démarche est de montrer qu’aujourd’hui le numérique fait partie intégrante de nos vies. Notre paysage se modèle en fonction de ce dernier. La révolution numérique dans laquelle nous nous trouvons reconfigure notre sens du réel. La perception va changer avec l’avancée des nouvelles technologies du fait que nous sommes des êtres interconnectés. Le numérique estun langage. La frontière entre le virtuel et le réel devient de plus en plus poreuse. C’est sur ce point que j’ai voulu accentuer mon projet. J’ai donc adapté le langage numérique en l’intégrant dans l’espace urbain.


13

à l’ordinateur symbolise un changement de vie, le passage de l’ancien au nouveau. Dans la deuxième partie, on assiste à ma reconstruction après cet événement. Une ville s’élève, mais des bribes de souvenirs refont surface par moment. Cette reconstruction prend fin et on peut voir le nouveau moi sur les écrans, en gardant toujours certains souvenirs. La vidéo se termine en sortant de l’ordinateur et c’est alors que l’on découvre que je ne suis qu’un individu parmi tant d’autres, un anonyme parmi des anonymes dont les problèmes personnels doivent être relativisés.

Autoportrait - Marc Veyrat - Carole Brandon

M

on autoportrait débute sur un personnage qui sera mon avatar. Un accident et une opération surviennent, illustrés par les outils et le rouge de la scène, pour, au final, laisser une trace physique et psychologique au personnage. J’ai choisi ces couleurs pour évoquer la violence et la souffrance. La caméra tourne, ne reste pas fixe, pour montrer l’état d’esprit de mon avatar : celui-ci est perdu, confus. Dans la transition entre les 2 parties, on change de média pour découvrir la suite de l’histoire. Ainsi, le passage de la télévision

THEOPHILE BERTRAND

Portrait

AUTO

12


14

15

Projet de Diplôme L3

MW

PRODUCTIONs

Y. LEGER - G. VIGOUROUX

N

otre projet est né, durant les vacances scolaires de juillet à août 2014, de notre envie à tous les deux de travailler dans le monde de l’audiovisuel, en particulier celui de la vidéo. Nous avons donc entamé une démarche de création de génériques et de jingles pour la Web TV francophone numéro 1 à ce jour, dénommée Eclypsia dans le but de faire sortir du lot la candidature de stage que nous leur avons envoyée. C’est à partir de là que nous avons décidé de nous servir de ces génériques comme base de réflexion pour la création de notre projet de diplôme : une entreprise consacrée non seulement à la production de vidéos (génériques ou jingles) mais aussi de tout autre éléments graphiques tels que des logos, des bannières, des affiches, etc. Nous avons cependant voulu apporter une touche d’originalité dans nos méthodes de productions graphiques. Afin d’apporter une touche d’originalité, et nous démarquer du reste des collectifs de graphistes présent par centaine sur le web, nous voulions modifier la manière de créer nos vidéos. Par le biais du streaming, nous apportons deux nouvelles dimensions à nos productions graphiques. Premièrement, une dimension instructive : lorsque nous présenterons en live les étapes de réalisation de nos travaux, le stream sera perçu comme un tutoriel en temps réel ou les spectateurs pourront apprendre les subtilités du processus de création en nous regardant travailler. Nos lives seront aussi mis à disposition des personnes qui n’auraient pas pu y assister sur une chaîne youtube secondaire. Deuxièmement, une dimension moléculaire et participative grâce au chat qui permettra aux spectateurs de pouvoir, en live, apporter leurs touches aux travaux via des commentaires et des avis constructifs dont nous pourrons nous servir pour embellir nos travaux. Nos créations sont donc toutes issues de l’imaginaire collectif, rendu possible grâce aux nouveaux supports de communication.


CLOUD

C

Festvial TOUS ECRANS

A. DOMBRE C. PERONI R. LARGERON

J. COURSOLLE J. MORESE G. TEYSSIER E. GILLET

loud Project est un webdocumentaire qui vous livrera les clés du projet Cloud Chamber. Il vous informe sur l’intrigue et sur la nature de l’expérience narrative de cette nouvelle forme de storytelling. Cloud Chamber d’Investigate North est une œuvre transmédia mêlant musique électronique, nouvelles technologies et science fiction. En collaborant en ligne les utilisateurs découvrent l’histoire de Kathleen, une jeune scientifique qui investigue sur un mystérieux signal. Ils ont alors accès à des vidéos et autres documents. Cloud Project est une enquête policière interactive dont vous êtes le héros. Vous êtes ainsi libres de faire vos propres choix dans la navigation. Au fil du webdocumentaire, vous évoluerez dans la Maison du Grutli où le projet Cloud Chamber a été présenté dans la catégorie Transmedia dans le cadre du Festival Tous Ecrans de Genève.

Festvial TOUS ECRANS

The Project

App

I

nspiré du film App (Bobby Boermans, 2013) auquel il rend hommage, « App, The Project » vous plonge dans une enquête thriller au cœur du Festival Tous Écrans de Genève. Aidé d’un téléphone, vous êtes à la recherche du « Reflet d’Or », la récompense volée. Œuvre hybride entre webdocumentaire interactif et pointand-click, « App, The Project » risque de vous faire changer de regard sur votre téléphone…

17

Project

16


RESEAUX

reseaux


21

20

Histoire des arts Partie 5 - Rudy Rigoudy

SEBASTIEN VEYRE

M Citadin

Numerique

a démarche est de montrer qu’aujourd’hui le numérique fait partie intégrante de notre vie. Notre paysage se modèle en fonction de ce dernier. La révolution numérique dans laquelle nous nous trouvons reconfigure notre sens du réel. La perception va changer avec l’avancée des nouvelles technologies du fait que nous sommes des êtres interconnectés. Le numérique

est un langage. La frontière entre le virtuel et le réel devient de plus en plus poreuse au sein de notre société. C’est sur ce point que j’ai voulu accentuer mon projet. J’ai donc adapté le langage numérique en l’intégrant dans l’espace urbain. Lorsque l’on parle de numérique, en découle la notion d’écran. J’ai donc essayé de placer chaque élément numérique devant une surface, de telle sorte que l’image rappelle l’écran.


23

22

Espace Public/Espace Pirvé - Marc Veyrat

Horizon

Horizon

BORIS LAMFROY-CAVRET

P

our cette vidéo j’ai continué à travailler sur la perception du monde, thème déjà évoqué dans mon autoportrait. L’infini et l’au-delà m’on évoqué l’imagination et l’univers visuel propre à chaque personne. Dans cette vidéo, je veux montrer comment l’univers visuel et musical d’un autre peut modifier la façon dont nous perçevons et appréhendons le réel. Ici, l’autre est un musicien venant de la scène éléctro : Porter Robinson. Cet artiste occupe une place très importante dans le processus de création de cette vidéo ainsi que dans son contenu. En effet, son univers graphique et musical sont une source d’inspiration majeure dans toutes mes créations et sont parties intégrantes de ma culture visuelle. La seule musique de la vidéo, “Sea of Voices” est également tirée de son dernier album WORLDS, et correspond parfaitement à l’ambiance que j’ai voulu créer. Par ailleurs mon travail est conçu en trois parties. La première partie évoquant le paysage et la réalité. Une deuxième évoquant le réseau par le biais du tunnel fait en low-poly, qui est une symbolisation du nerf optique et sa stimulation, par la vue d’un paysage et son lien avec une musique spécifique. L’imaginaire et l’univers visuel propre à chaque personnes sont alors illustrés par 5 mondes, créés de toutes pièces sous Photoshop à l’aide d’une tablette graphique et animés sous After Effect. Les mondes sont un mélange de dessin et de pixel art, un univers graphique que j’affectionne tout particulièrement, sorte de rapport réel/virtuel dans mes représentations. Ils sont également un médium pour le message de cette vidéo, ce dernier étant disséminé en 5 parties dans les différents monde. La dernière partie présente le protagoniste face au paysage de départ maintenant modifié visuellement avec les codes et les procédés graphiques utililisés précedement, ainsi que de nouveaux effets orientés “glitch”. Elle représente le monde réel, maintenant perçu grâce aux filtres présentés plus tôt dans la vidéo. Ils permettent donc de créer une cohérence visuelle et graphique dans le court-métrage. Ces dernières images sont également un clin d’œil à l’une de mes inspirations majeures pour les projets visuels de cette année : le clip vidéo FLICKER, par Porter Robinson.


25

Profil

L

’hypermédia pour moi c’est l’ensemble des données intéractives textuelles - iconographiques et sonores. L’hypermédia est un produit qui peut occuper différents espaces reliés entre eux. Cet espace est démultipliable et l’internaute peut apporter une donnée qui change la structure du système, en terme de calcul, de positionnement spatial et de visibilité. Le mobilier reflète notre société, notre époque avec ses codes et ses tendances. Le BUT de ce projet est de rendre les meubles aussi indépendants que les mentalités et les modes de vie actuels, en les adaptant aux utilisateurs selon leur personnalité. Implication indirecte des utilisateurs à travers leur compte Facebook qu’eux même ont en amont développé. L’interaction à l’objet (la chaise) se fait via l’application - le site internet PROFIL’here, où les personnes devront accepter de synchroniser leurs données personnelles pour la réalisation de leur chaise sur mesure. Passionnée de design de mobilier et de sociologie - psy-

H ere

Projet de Diplôme L3

CLAIRE PELLICIER-BAL

24

chologie, j’ai voulu allier ces notions dans mon projet de diplôme. Le design c’est : améliorer, faciliter l’usage d’un élément visant l’intéraction avec l’objet, matériel et/ou virtuel. Dans ce projet je souhaite pousser l’intéraction sur la voie de l’hypémerdia. Je me suis intéressée particulièrement à la Chaise, son évolution dans le temps... Partant du fait que dans notre société actuelle, il n’existe pas véritablement de meuble adapté à nos besoins individuels, je voudrais établir un programme permettant de créer une chaise à partir de nos données Facebook renvoyant à notre type de personnalité. Le Mobilier entretient un rapport figé au temps : un rapport d’espace - temps inévitable. Le mobilier est également le reflet de notre manière de vivre : c’est une empreinte au moment T : le but étant de créer l’empreinte personnelle et individuelle à travers le mobilier, notament ici les chaises. Car actuellement nous avons tous les mêmes meubles standardisés dans nos intérieurs.


sis par rapport à leurs empla-

emplacements. butdeétant cements. Le but Le étant créer de créer quatre zones espacées quatre zones espacées dans dans la la ville d’Annecy, dont Sensus ville d’Annecy, dont Sensus est est plus ou centre. Ainsi, l’enplus oumoins moinsle le centre. Ainsemble des stands tous à l’extési, l’ensemble des stands tous rieure, devant, leur structure - perà l’extérieur devant leur leur mettrons d’attirer un maximum structure, permettrons d’attirer de passants dansde les quatredans zones un maximun passants différentes. Nous avons choisi les quatre zones différentes. Le Contreavons Sens pour stand du Nous choisisnotre Le Contre goût car c’est un restaurant répuSens pour notre stand du goût té à Annecy. De plus, son emplacar c’est un réputé d’Annecy. De cement côté de la gare, endroit plus sonà emplacement à proxitrès fréquenté, permettra d’attirer mité de la gare, endroit très un grand nombre de d’attirer personnes. fréquenté, permettra un grand nombre de personnes.

LILIAN PRESUMEY - LORY VUILLARD LOLA DOUBLIER - ANOUK BALMAI CHARLYNE ROBERT - CAHRLOTTE MAGNE

SEnsus

SEnsus

LL

e eNouveau NouveauCentre CentreCulturel CultuSENSUS se trouve l’emplarel SENSUS se àtrouve à cement de l’ancien hôpital l’emplacement de l’ancien d’Annecy 1er avenue du hôpital au d’Annecy au 1er Tresum. L’événement d’ouverture avenue du Tresum. L’événement ne d’ouverture se dérouleranepas au se seulement déroule pas centre mais aussi dans 4 autres seulement au centre mais dans endroits la villeendroitsde afin de symquatredeautres la boliser les cinq sens. Le gout au ville afin de symboliser les cinq Le sens. contreLeSens. auxSens. Jargout Lʼodorat au Contre dins de l’Europe. Lʼouïe à Le Brise Lʼodorat aux Jardins de l’EuGlace. La vue au auBrise 4Nemours. Le rope.Lʼouïe Glace. La toucher devant Sensus. Les quatre vue au cinéma les 4Nemours. lieux stands ont tout d’abord Le des toucher devant Sensus. Les étéquatre choisisstands en rapport avec ont tous été leurs choi-

Stratégie de Communication - Jeanne Chauvin

26

Les Jardins de l’Europe sont les jardins les plus vastes d’Annecy. Situés sur la rive du lac ils attirent les promeneurs, les touristes, les sportifs... Ils serons donc très appropriés pour attiser la curiosité des passants autour de notre stands de l’odorat. Le stand de l’ouïe sera placé au Brise Glace, scène de musiques actuelles. Face à la plage des marquisats, à côté du Bowl - skate park - et à 5 minutes de Sensus, cette salle de concert sera l’endroit rêvé pour donner envie aux gens de découvrir plus amplement notre centre

culturel. Les deux seuls cinémas situés dans l’hyper-centre d’Annecy sont Décavision et Les 4Nemours. Nous avons trouvés plus approprié de mettre notre stand de la vue au Cinéma Les 4 Nemours car il est plus proche de Sensus. De plus, c’est un Cinéma Art & Essai, il est donc en accord avec le type de films que Sensus diffusera. Avec cet événement d’ouverture nous ciblons un public large. Nous invitons tous les curieux à venir découvrir notre centre, c’est pourquoi l’événement sera entièrement gratuit pour l’occasion.

27


29

I

mmergez-vous dans le réseau de Serious Geek, un web-documentaire interactif tiré du projet «Geek Politics, la démocratie dans les câbles». Au cours de la navigation, vous devrez prendre des décisions qui détermineront votre expérience avec Serious Geek. Devenir un utilisateur averti ou choisir la navigation simplifiée, la décision vous appartient. À vous de faire la différence !

M. CARON F. MARTINEZ A. MAKHLOUF

Festvial TOUS ECRANS

L. MISSILLIER V. BIRLINGER A.JOURDAN

TRANS

GEEK

Festvial TOUS ECRANS

MEDIAENTITY

SERIOUS

28


HYPER

HYPER

COMM

ComM

Profile for Hyper/Comm 1

HyperComm #1.Partie-1  

Magazine interactif et numérique regroupant des travaux des étudiants du Département Communication et Hypermédia de l'Université de Savoie.

HyperComm #1.Partie-1  

Magazine interactif et numérique regroupant des travaux des étudiants du Département Communication et Hypermédia de l'Université de Savoie.

Profile for hypercomm
Advertisement