Issuu on Google+

Inauguration du Centre départemental d’action sociale et de l’Antenne technique départementale de Douarnenez Vendredi 17 mai 2013 à 16 h 30


Un service public départemental de qualité La réalisation de ce nouvel équipement mutualisé qui regroupe le Centre départemental d’action sociale, le centre d’exploitation et l’Antenne technique départementale de Douarnenez s’inscrit dans un double objectif : offrir aux Finistériens un meilleur service départemental en matière d’accès à nos politiques d’action sociale d’une part, et rendre plus fonctionnels les services du Conseil général qui étaient disséminés sur plusieurs sites à Douarnenez, d’autre part. Ce projet répond pleinement à l’ambition du Conseil général d’améliorer sans cesse la qualité des services publics départementaux et de mutualiser les moyens, afin de favoriser une plus forte convergence de l’action publique, au plus près des besoins des usagers et des territoires. Il facilitera, en outre, les échanges entre les agents du Conseil général et apportera une meilleure lisibilité de l’action de la collectivité départementale auprès du public. Le Conseil général porte une politique d’aménagement équilibré du territoire, accessible à tous, et conforme aux enjeux du développement durable. Le bâtiment s’inscrit dans une démarche de qualité environnementale exemplaire qui privilégie une maîtrise raisonnée des consommations énergétiques, des déchets et une intégration paysagère durable, conformément à l’Agenda 21 du Conseil général. Ce nouvel équipement départemental a vocation à favoriser l’émergence d’un pôle de services avec la présence de nombreux partenaires du Conseil général (associations, CAF) en lien avec la commune de Douarnenez. Il contribuera à accroître le cadre de vie et l’attractivité de ce quartier en profonde mutation. Je souhaite que les agents du Conseil général trouvent dans ces nouveaux locaux des conditions de travail adaptées à l’exercice de leur mission de service public de proximité, au bénéfice de tous les Finistériens. Pierre MAILLE Président du Conseil général du Finistère


Qu’est-ce qu’un centre départemental d’action sociale ? Un lieu d’accueil et d’écoute de proximité Le centre départemental d’action sociale est un lieu d’accueil pour toutes les personnes rencontrant une difficulté personnelle ou familiale, désirant bénéficier d’une information ou encore d’un suivi médico-social. Les professionnels qui y travaillent, accompagnent et soutiennent les Finistériens à tous les âges de la vie, quelle que soit leur situation, permettant ainsi à chacun d’accéder aux services et aux prestations dont il peut avoir besoin.

Des équipes au service de la population Le centre départemental d’action sociale dispose d’une équipe de professionnels de l’action sociale et de la santé regroupant des métiers très divers : personnels administratifs, assistantes sociales, éducateurs, conseillers en économie sociale et familiale, psychologues, sages-femmes, puéricultrices, infirmières, médecins. Leurs actions au quotidien : • Écouter pour identifier les besoins et les difficultés rencontrées.

3 Dossier de presse

• Informer sur les aides et les services existants. • Conseiller pour trouver la solution adaptée aux besoins. • Accompagner dans les démarches. Leurs missions : Accompagner l’enfance et la famille • Entourer la naissance, soutenir les parents dans leur rôle éducatif. • Protéger la santé des petits grâce aux actions de protection maternelle et infantile. • Accompagner les enfants confiés au Conseil général par décision de justice ainsi que leurs familles. L’insertion et la lutte contre les exclusions • Faciliter l’accès aux droits, au logement. • Accompagner un retour à l’emploi ou à la formation, instruire les demandes d’aides financières, accompagner les jeunes. Aider les personnes âgées et les personnes handicapées • Mettre en œuvre l’accès aux droits, un accompagnement individualisé. • Informer sur les prestations, les établissements d’accueil, les aides à domicile.


4 Dossier de presse

Chiffres clefs du Territoire d’action sociale Le territoire d’action sociale d’Audierne/Douarnenez/Pont-l’Abbé couvre 39 communes et 4 intercommunalités qui rassemblent 89 818 habitants. L’équipe du Territoire d’Action Sociale est composée de 75 professionnels regroupant 11 métiers différents répartis sur 3 sites : Audierne (siège du territoire), Douarnenez et Pont-l’Abbé. Le CDAS de Douarnenez : La zone d’intervention du Centre Départemental d’Action Sociale de Douarnenez couvre le territoire de Douarnenez Communauté et le territoire de la Communauté de Communes du Cap Sizun. Chiffres clefs du CDAS de Douarnenez pour l’année 2012 : - 10 315 entretiens de personnes - 2 090 personnes aidées financièrement et 3 135 aides accordées - 1 698 enfants reçus en consultation PMI - 1 955 bénéficiaires du RSA - 1 563 bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie à domicile


Carte des Territoires d’Action Sociale


6 Dossier de presse

Qu’est-ce qu’une agence technique départementale ?

Afin de mettre en œuvre les politiques territorialisées dans le domaine des routes départementales, le Conseil général du Finistère dispose de 5 Agences Techniques Départementales (ATD) situées à Lannilis, Saint-Pol-de-Léon, Pleyben, Pont-l’Abbé et Scaër représentant un effectif de 422 agents.

Chacune de ces ATD a pour missions principales : •

La préparation et l’exécution des travaux d’entretien, de sécurisation et de modernisation des 3 550 km de routes départementales dont 120km de 2x2 voies. Une mission de conseil et d’expertise en matière d’aménagement auprès des communes (avis sur les SCOT, PLU… et sur certains projets routiers communaux).

Afin d’assurer un service de proximité, les agences techniques départementales s’appuient sur 13 antennes techniques comme celle de Douarnenez et 26 centres d’exploitation.

L’antenne technique de Douarnenez : L’antenne de Douarnenez dépend de l’ATD de Pont-l’Abbé et son territoire d’action couvre les Communautés de communes du Pays de Douarnenez, du Cap-Sizun et du Haut-PaysBigouden ainsi que l’île de Sein. Elle est un relais de proximité pour les élus locaux et intervient sur les questions d’aménagement du territoire (SCOT, PLU, contrats de territoire) et sur l’aménagement opérationnel (conduite et examen de projets sous maîtrise d’ouvrage départementale, instruction de dossiers de subvention). Elle a en charge la mise en œuvre opérationnelle des travaux de modernisation et d’entretien des 255 km de routes départementales et des ports départementaux de son secteur. Une vingtaine d’agents relèvent de l’antenne technique de Douarnenez et œuvrent chaque jour pour assurer la bonne gestion du patrimoine routier et portuaire départemental.


Territoire d’action de l’Agence Technique Départementale de Pont-L’Abbé dont dépend l’Antenne de Douarnenez

Chiffres clefs de l’Antenne Technique Départementale de Douarnenez L’équipe de l’Antenne Technique Départementale de Douarnenez est composée de 20 professionnels qui entretiennent et exploitent 255 kilomètres de routes départementales et les ports d’Audierne et de Douarnenez.


Un nouveau bâtiment regroupant le CDAS et l’Antenne Technique de Douarnenez Historique du projet Suite à l’incendie du CDAS de Douarnenez en juin 2006, et compte tenu de l’exigüité des locaux de l’antenne technique de Douarnenez, l’Assemblée départementale a décidé de reloger les 50 agents des deux services dans un nouveau bâtiment.

De nombreux partenaires du Conseil général assurent des permanences dans les centres départementaux d’action sociale : centre d’information et du droit des femmes (CIDF), Instituts Éducatifs Thérapeutiques et Pédagogiques (ITEP), En avant toute, Énergie Pays de Cornouaille, Chrysalide, Association Kan Ar Mor…

Le bâtiment est implanté sur un terrain de 7 700m2 rue du Maréchal Leclerc à Douarnenez à proximité d’un équipement communal dédié à la petite enfance et en face du siège administratif de Douarnenez Habitat, confortant ainsi l’émergence d’un pôle de services dans la ville.

La construction de ce nouveau bâtiment a permis à la Caisse d’Allocations familiales (CAF), partenaire important du CDAS, de pouvoir assurer ses permanences dans les nouveaux locaux, ce qui participe à la création d’un pôle de services publics.

Un équipement mutualisé

L’équipe de conception et de suivi du projet

Pour rendre plus lisibles, et plus fonctionnels les services du Conseil général, le choix s’est porté sur la construction d’un seul bâtiment partagé entre les 2 services départementaux.

La construction de ce bâtiment a été confiée à l’agence DEBARD/DAVID/LE CORVEC, à l’entreprise BET IOSIS de Rennes et ainsi qu’à Monsieur BOUILLY de Lorient.

Cette mutualisation permet d’améliorer le service aux usagers, un seul accueil pour tous les services, tout en minimisant les coûts pour la collectivité puisque le standard, l’accueil, la gestion du courrier ou encore le ménage sont mutualisés.

Le Conseil général du Finistère a investi 5 360 000 € pour construire ce nouvel équipement de service public


9 Dossier de presse

Présentation du bâtiment Ce bâtiment est parfaitement intégré au site paysager marqué par une topographie particulière. Le projet s’organise sur 3 niveaux pour une surface de près de 2 400 m2 comprenant 36 places de stationnement pour le public. L’accueil du public du Centre départemental d’action sociale ainsi qu’une salle de réunion indépendante se trouvent au rez-de-chaussée.

La salle de réunion sera accessible depuis l’extérieur permettant ainsi un fonctionnement autonome en dehors des heures d’ouverture du bâtiment. Au 1er étage, sont disposés les bureaux du personnel administratif du CDAS. Au 2nd étage, on trouve les bureaux des agents administratifs de l’antenne technique départementale. Les locaux de stockage et les espaces extérieurs s’organisent autour d’un parking de 19 places réservé au personnel de l’antenne technique départementale.

Une démarche de qualité environnementale Conformément aux engagements pris dans son projet stratégique, le Conseil général a souhaité mettre en pratique sa politique de développement durable en intégrant ce projet de construction dans une démarche de qualité environnementale.


10 Dossier de presse

Les 1480 m2 de bureaux bénéficient du confort d’un « bâtiment basse consommation », grâce à une orientation au sud, à une isolation par l’extérieure des façades, aux fenêtres double vitrage avec lame d’argon, et à une ventilation double flux. Le bâtiment est chauffé grâce à deux chaudières, l’une fonctionnant au bois et l’autre au gaz (haut rendement). Des panneaux solaires permettent de chauffer l’eau des douches du personnel de l’ATD et l’eau des sanitaires du bâtiment. L’éclairage naturel est privilégié du fait du choix de l’orientation des bureaux. Des détecteurs de présence permettent d’utiliser l’électricité qu’en cas de nécessité. A l’extérieur, l’éclairage est assuré par des leds. Afin de limiter au maximum les dépenses en eau, une cuve de récupération des eaux de pluie de 18m3 a été installée. Cette eau est utilisée pour le lavage des véhicules de service ainsi que pour les toilettes des agents. D’autre part, tous les points d’eau sont équipés de limitateurs de débits et les sanitaires seront équipés de chasses d’eaux 3 ou 6 litres.

Un chantier « vert » : Il a été demandé aux entreprises qui sont intervenues sur le chantier la mise en place d’une charte chantier vert. Cette charte, mise en place par l’ADEME et ses partenaires, est à destination des professionnels du BTP et artisans. Elle a pour objectif de limiter l’impact des chantiers sur l’environnement. En effet, tout chantier de construction génère des nuisances sur l’environnement proche. L’enjeu d’un chantier vert est de les limiter au bénéfice des riverains, des ouvriers et de l’environnement. La charte implique le respect de la réglementation, la gestion des déchets, la diminution des pollutions, le respect de la nature, ainsi que la limitation de l’érosion et du bruit.

Le bâtiment en chiffres • 2 400 m2 : surface du nouveau bâtiment • 7 700 m2 surface du terrain • 16 mois de travaux • 5 360 000 € : coût du bâtiment


Un bâtiment, deux services, une oeuvre d’art ... Ce nouveau bâtiment de service public départemental bénéficiera du dispositif dit «1% culturel». Une oeuvre d’art doit être installée dans les prochains mois. Le «1 % culturel» est un dispositif qui consiste à consacrer un financement représentant un pour cent du coût des constructions publiques à la commande ou à l’acquisition d’une ou plusieurs œuvres d’art spécialement conçues pour le bâtiment considéré. Institué par la loi en 1951 pour les constructions scolaires et universitaires, le «1 %» a progressivement été étendu pour s’appliquer aujourd’hui à la plupart des constructions publiques. Pour les collectivités territoriales, le «1 %» s’applique aux constructions dont la compétence a été transférée par l’Etat suite aux lois de décentralisation.


Conseil général du Finistère Cabinet du Président Contact Presse : Maud Morvan 32 boulevard Dupleix - CS 29029 29 196 Quimper Cedex

Tél. 02 98 76 64 20 Courriel : maud.morvan@cg29.fr

Conseil général du Finistère - Direction de la communication - Crédit Photos : Cg29, OUI Design, Agence DEBARD/DAVID/LE CORVEC - Avril 2013

www .cg29 .fr


DP CG29 Inauguration CDAS et Agence technique à Douarnenez