Entracte automne 2009

Page 1

Automne / Fall 2009

Bulletin d’information officiel des membres de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec Official Journal of the Québec Musicians’ Guild

Poste publications : Numéro de convention 40036364

Jean-François Rivest   Portrait   d’un esprit   libre

Le musicien, un athlète qui s’ignore ROYALTIES FOR ARTISTS


MMot du président Section locale 406 de la Fédération américaine des musiciens des États-Unis et du Canada

Administrateurs Muhammad Abdul Al-Khabyyr, Nicolas Cousineau, Jean-Luc Gagnon, Richard Gagnon, Bernard LeBlanc, Kristin Molnar, Roberto Murray, Myriam Pelletier Siège social 505, boulevard René-Lévesque Ouest Bureau 900, Montréal (Québec) H2Z 1Y7 Téléphone : 514-842-2866 Téléphone : 1-800-363-6688 (sans frais de l’extérieur de Montréal) Télécopieur : 514-842-0917 Bureau de l’Est du Québec 580, Grande-Allée Est, bureau 10 Québec (Québec) G1R 2K2 Téléphone : 418-523-0767 Téléphone : 1-888-237-1722 (sans frais de l’extérieur de Québec) Télécopieur : 418-523-8700 Heures d’ouverture Lundi au jeudi, de 9 h à midi et de 13 h à 17 h Vendredi, de 9 h à midi et de 13 h à 16 h Le bureau est fermé entre midi et 13 h Site Internet : www.gmmq.com

Un automne chaud !

Photo : Federico Ciminari

Dirigeants Luc Fortin, président Geneviève Plante, vice-présidente, Montréal Jacques Bourget, vice-président, Est du Québec Éric Lefebvre, secrétaire-trésorier

Plusieurs dossiers majeurs connaîtront des développements importants au cours de l’automne. Audiences à la CRT es audiences de la Commission des relations de travail (CRT) se poursuivent dans un dossier où l’Union des artistes (UDA) croise le fer avec trois festivals de musique (le Festival International de Jazz de Montréal, les Francofolies et Coup de cœur francophone) qui sont sous la gouverne de L’Équipe Spectra inc. L’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) et RIDEAU sont activement impliqués dans cette cause avec Spectra. La GMMQ est intervenue dans le dossier au côté de l’UDA afin de protéger les intérêts des musiciens.

L

En résumé, l’UDA et la GMMQ soutiennent que ces festivals, qui engagent des centaines d’artistes chaque année, agissent en qualité de producteurs et sont donc soumis à la Loi sur le statut professionnel et les conditions d’engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma (S-32.1). Cette dernière permet aux associations d’artistes de négo-

Coordination : Marie-France Garon Rédaction : Fabienne Cabado, Claude Côté, Luc Fortin, Marie-France Garon, Marie Denise Pelletier, Rémi Leclerc Révision : Christine Dufresne Traduction anglaise : Andrew Bulman-Fleming Design graphique : Gilles Boulerice, Stéphane Olivier Photographies : Federico Ciminari, Pierre Crépô, Baptiste Grison En couverture : Jean-François Rivest dirigeant l’Ensemble Canimex, le 19 juillet 2009 Photo : Baptiste Grison / Festival Lanaudière. Pour tous commentaires : entracte@gmmq.com La Guilde des musiciens et musiciennes du Québec assume l’entière responsabilité des articles et opinions publiés dans les pages d’Entracte, sauf avis contraire. La Guilde autorise toute citation ou réimpression des articles écrits par la rédaction à la condition expresse qu’une mention en indique la source et qu’au moins un exemplaire en soit expédié à la Guilde. Prenez note que cet avis ne s’applique pas aux articles qui ne sont pas écrits par la rédaction. Le générique masculin est employé dans cette publication sans aucune discrimination de notre part dans le seul but d’alléger les textes. Dépôt légal : Bibliothèque Nationale du Québec, quatrième trimestre 2009 Poste publication : Numéro de convention 40036364 ISSN : 0841-8160-B

www.gmmq.com

cier avec les producteurs des ententes collectives prévoyant des conditions minimales d’emploi pour les artistes. Or, ces grands festivals se définissent comme des « diffuseurs » afin de se soustraire à l’application de cette loi. La méthode employée est simple : faire signer aux artistes des contrats transférant la responsabilité légale du producteur… aux artistes eux­mêmes. Ces musiciens sont dès lors privés de la protection que leur assurent les contrats de travail négociés par les associations d’artistes. En effet, si vous êtes embauchés par un festival qui exige que vous renonciez à votre statut d’artiste pour assumer celui de producteur, qui vous représentera en cas de litige contre ce festival qui se prétend « diffuseur » ? Vous seul. L’enjeu demeure crucial pour les musiciens, et la GMMQ soutient l’application pleine et entière d’une loi reconnaissant un véritable statut aux artistes. Rencontre avec la ministre de la Culture D’autre part, les représentants de la GMMQ ont rencontré, le 30 juin dernier, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre. J’ai assisté à cette rencontre en compagnie du secrétaire-trésorier, Éric Lefebvre, qui a représenté la GMMQ à la Commission parlementaire de la culture, de la directrice générale, Mylène Cyr, et de notre responsable des communications, Marie-France Garon. La ministre a écouté avec attention nos observations sur les difficultés d’application de la Loi sur le statut de l’artiste et l’imputabilité des organismes subventionnés quant au respect de la loi et des ententes en vigueur. Nous pouvons qualifier la rencontre de très constructive.


Comité L’Allier Un comité présidé par Me Jean-Paul L’Allier rencontrera, dès cet automne, de nombreux intervenants du monde culturel et se penchera sur la modernisation de la loi touchant le statut de l’artiste. La GMMQ participera activement aux rencontres, qui ont commencé le 14 septembre. Négociations en cours En novembre 2008, la GMMQ a présenté à l’ADISQ ses revendications concernant les conditions de travail à la scène. En mars de cette année, l’UDA et la GMMQ ont fait équipe « À l’unisson » pour conduire des négociations coordonnées avec l’ADISQ dans le secteur de la scène. Pour le secteur scène, un accord intérimaire a été conclu avec l’ADISQ dans lequel nous avons obtenu une hausse de 15 $ sur le cachet de base. Par ailleurs, nous avons rencontré le Cirque du Soleil, l’association des producteurs de théâtre privé du Québec (APTp), TVA et l’Association des producteurs de films et de télévision du Québec (APFTQ) avec lesquels nous entameront des négociations cet automne. Nous ne manquerons pas de vous informer des développements significatifs. Luc Fortin, président

A Warm Fall! This fall there will be important developments in several areas. CRT Hearings earings before the Commission des Relations de Travail du Québec (CRT) will continue in a case that pits the Union des artistes (UDA) against three music festivals (the Festival International de Jazz de Montréal, Francofolies and Coup de cœur francophone) under the control of L’Équipe Spectra Inc. The Association du disque, de l’industrie du spectacle québécois et de la vidéo (ADISQ) and RIDEAU are actively involved in the proceedings on behalf of Spectra. The GMMQ has sided with the UDA in order to protect musicians’ interests.

H

Briefly, the UDA and GMMQ argue that these festivals, which hire hundreds of artists each year, are acting as producers and are therefore subject to the Status of the Artist Act (Bill S-32.1). This bill allows artists’ unions to negotiate collective agreements with producers that set minimum working conditions for artists. However, to get around this law these large festivals define themselves as “presenters“. Their method is simple: they get artists to sign contracts transferring the legal responsibility of the producer to the artists themselves. These musicians are therefore deprived of the protection afforded by labour contracts negotiated by artists’ associations. But if you are hired by a festival that requires you to renounce your status as an artist and become a producer, who will represent you in any litigation against a festival claiming to be a “presenter“? You will be on your own. The issue is crucial for musicians, and the GMMQ supports the full implementation of a law that recognizes the true status of artists. Meeting with the Minister of Culture On June 30, representatives of GMMQ met with Christine St-Pierre, the Minister of Culture, Communications and the Status of Women. I attended the meeting along with Secretary-Treasurer Éric Lefebvre, who represents

De gauche à droite, assis : Luc Fortin, président, GMMQ et Jean-Marc Vanasse, président, OSTR ; debouts : Bernard LeBlanc, directeur associé, Division des services symphoniques du Canada; Carole Corbin, responsable de l’administration et des finances, OSTR ; Renée-Claude Perreault, violoniste et représentante des musiciens, OSTR ; Thérèse Boutin, directrice générale, OSTR ; Jean-Pierre Jolivet, président du comité patronal de négociations, OSTR et Aline Spérano, trésorière, OSTR.

Ratification de l’entente collective avec l’OSTR L’entente de l’OSTR est l’aboutissement heureux d’un long processus. J’aimerais souligner le travail remarquable de notre négociateur en chef, Charles Barbeau, notre avocate Marie-Hélène Beaulieu, Bernard LeBlanc, directeur associé des Services symphoniques de l’AFM-Canada, et Angelo Muñoz, président du comité des musiciens de l’OSTR. The agreement with the Orchestre symphonique de Trois-Rivières (OSTR) is the happy result of a long process. I would like to underline the remarkable work of Charles Barbeau, our chief negotiator; Marie-Helene Beaulieu, our lawyer; Bernard LeBlanc, Associate Director of AFM Symphony ServicesCanada; and Angelo Muñoz, President of the OSTR Musicians’ Committee.

the GMMQ at the Parliamentary Committee on Culture; General Manager Mylène Cyr; and our Communications Coordinator, Marie-France Garon. The Minister listened attentively to our comments on the difficulties of implementing the Status of the Artist Act and our problems getting subsidized organizations to comply with the law and existing agreements. It was a very constructive meeting. The L’Allier Committee This fall, a committee chaired by Jean-Paul L’Allier is meeting with many stakeholders in the cultural community. It is focuses on modernizing legislation on the status of artists. The GMMQ is actively participating in these meetings, which began September 14. Current Negotiations In November 2008, the GMMQ presented ADISQ with its demands regarding working conditions for performing artists. In March of this year, the UDA and the GMMQ collaborated on the À l’Unisson initiative to conduct coordinated negotiations with ADISQ concerning stage work. In the stage sector, we recently negotiated an interim agreement with ADISQ. This agreement stipulates a $15 increase in the minimum performance fee. In other news, we met with the Cirque du Soleil, the Association du théâtre privé du Québec (APTP), TVA, and the Association des producteurs de films et de télévision du Québec (APFTQ), with whom we will start negotiations this fall. We will certainly keep you abreast of any significant developments. Luc Fortin, president

www.gmmq.com


Le bureau de Québec

D

epuis mon entrée en fonction, en janvier 2009, je me suis donné comme mission de mettre à jour toutes les ententes collectives qui ont été signées avec les producteurs de Québec. Inutile de vous dire qu’il s’agit d’un travail colossal, surtout en raison de la diversité des ententes et de leurs applications individuelles. Malgré tout, grâce à l’aide de nos avocats et du service des contrats, le travail avance assez rapidement et, à ce jour, nous avons déjà un bon portrait d’ensemble de la situation. Soyez assuré que nous ferons un suivi très serré de ces ententes, et les producteurs qui ne les respectent pas et ne font plus leurs remises seront rappelés à l’ordre pour que vous puissiez bénéficier de vos avantages sociaux. Si, toutefois, vous n’êtes pas certains que les producteurs déposent les contrats Guilde ou qu’ils ne font pas les paiements requis, n’hésitez pas à nous le dire. Nous pourrons ainsi faire une vérification rapide, et cela, dans la plus grande discrétion. Le développement au cœur des priorités Une autre de nos priorités est sans aucun doute le développement. Nous travaillons à la recherche et au développement de nouveaux marchés potentiels. Comme vous le savez, le milieu change continuellement et de nouveaux secteurs apparaissent. Il y a là un bon potentiel, autant du côté du recrutement de membres que de celui des nouveaux producteurs.

Décès d’un membre éminent C’est avec tristesse et stupéfaction que nous avons appris, le 6 août, le décès subit, à 54 ans, de Jean-Marie Benoît, guitariste, arrangeur et compositeur. Musicien très respecté et collègue apprécié de tous, il a collaboré aux disques et spectacles de nombreux artistes, notamment Robert Charlebois, Ginette Reno, Diane Dufresne, Rock Voisine, Céline Dion, le Cirque du Soleil et Garou. Il a travaillé à la musique de téléséries et de longs métrages comme La grande séduction, La conciergerie, Louis 19 et Night Magic. Il a signé quantité de musiques pour les grandes campagnes publicitaires québécoises depuis les années 1980, ainsi que les thèmes de plusieurs émissions de télévision. Il est aussi l’auteur d’une centaine de chansons. En 1991, Jean-Marie Benoît avait reçu le Grand Prix de la Guilde des musiciens de l’ADISQ pour l’ensemble de sa carrière.

NOUVEAUX Membres

Honoraires

Gilles Delisle Michel Donato Don Habib

www.gmmq.com

Aurèle Lacombe Pierre Lessard

In memoriam

D’ailleurs, depuis janvier 2009, nous avons également rencontré quelques producteurs, notamment les Productions des Perséides et le Chœur de Québec, et nous avons signé une entente avec LCQ Productions pour Les misérables. Deux ententes sont actuellement en négociation : le Conservatoire de musique de Québec et le restaurant Aux Vieux Canons. Une communication pour des changements positifs Vous avez été nombreux à venir me rencontrer au bureau de la Grande-Allée, et c’est toujours un grand plaisir de vous recevoir. Ceux qui souhaiteraient me rencontrer et ne l’ont pas encore fait n’ont qu’à téléphoner à Maria Caporicci, aux Services aux membres, qui se fera un plaisir de fixer un rendez-vous. Encore une fois, je vous invite à me faire part de vos idées ou de vos commentaires afin que je puisse améliorer votre situation de travail. Sans vous, nous ne pouvons faire avancer notre cause. Je profite de l’occasion pour vous signaler le retour de Mélissa Lemay, préposée aux contrats, après un congé de maternité. Nous lui souhaitons un bon retour et, surtout, toutes nos félicitations !

Jacques Bourget, vice-président, Est du Québec

The Passing of a Distinguished Member It was with sadness and shock that on August 6th we learned of the sudden death of guitarist, arranger, and composer Jean-Marie Benoît. He was 54. A highly respected musician and valued colleague, he collaborated with Robert Charlebois, Ginette Reno, Diane Dufresne, Rock Voisine, Céline Dion, the Cirque du Soleil and Garou in concerts and recordings. He worked on scores for films such as La grande séduction, La conciergerie, Louis 19, and Night Magic. Since the 1980s, he contributed music to some of Québec’s largest advertising campaigns, wrote themes for several television shows, and composed hundreds of songs. In 1991, Benoît received the Grand Prix de la Guilde des musiciens from ADISQ for his career achievements. (LF)

GÉRARD CAGLIOSTRO

19-03-1935

04-04-2009

GÉRARD LECHASSEUR

27-04-1931

05-04-2009

DOMINIQUE FIORITO

28-02-1916

16-05-2009

JACQUES SIMARD

23-02-1941

17-05-2009

GEORGES PICARD

12-10-1930

28-07-2009

JEAN-MARIE BENOÎT

22-12-1954

05-08-2009

Photo : Federico Ciminari

prêt à développer de nouveaux marchés


11972_CaisseCulture_Pub_Entracte

3:17 PM

Page 1

S

ince I took office in January 2009, I have made it my mission to update all our collective agreements with producers in Québec. I need not mention that it has been a colossal undertaking, given the variety of agreements and their unique applications. Despite this, with the help of our lawyers and the contract department the work is proceeding quickly and we have a clear picture of the situation. Be assured that we intend to follow these agreements closely, and those producers who have signed them but no longer make the required payments will be called to order so you can enjoy your benefits. However, if you are uncertain whether a producer has honoured a Guild contract, or if they have missed a payment, please let us know. We can quickly verify any breaches of contract with the utmost discretion.

The Québec City Office is ready to explore new markets

8/19/09

caissedelaculture.com

Meeting new producers Development is undoubtedly one of our other priorities. Since early June, we have mainly worked on researching and developing potential new markets. As you know, the landscape is constantly shifting as new events and sectors appear. Certain regions have a lot of potential in terms of providing both new members and new producers. In addition, since January 2009 we have met with several producers, such as Productions des Perséides and the Chœur de Québec, and signed an agreement with LCQ Productions for Les Misérables. Two agreements are currently under negotiation with the Québec Conservatory of Music and with the restaurant Aux Vieux Canons. Open Communication Means Positive Change Many of you have come to meet me at our offices on Grande-Allée and it’s always a great pleasure to welcome you. To those who have not yet done so and would like to meet me, please call Maria Caporicci at Member Services. She would be happy to set up an appointment. Once more, I invite you to send me your ideas and/or comments so we can improve your working situation. Without you, we cannot make progress. I’d also like to take this opportunity to announce the return of Melissa Lemay, one of our contract officers, from maternity leave. We wish her a happy return and above all our congratulations! Jacques Bourget, Vice-president for Eastern Québec

Saviez-vous que Avec les Assurances Meilleur, vous bénéficiez d’une économie substantielle sur vos primes d’assurances ? En effet, un membre de la GMMQ est assuré d’obtenir un rabais de 25 à 43 %. De plus, un membre en règle est automatiquement protégé, sans frais additionnels, par une assurance responsabilité civile commerciale de un million de dollars qui correspond à une valeur de 600 $. Des réductions s’appliquent également si les instruments restent à la maison ou si vous jouez de la musique classique. Did you know that with Assurances Meilleur you could benefit from substantial savings on your insurance premiums? All GMMQ members are guaranteed a discount of between 25% and 43%. What’s more, any member in good standing is automatically protected, with no additional fees, by a $1 million civil and commercial liability insurance policy valued at $600. Reductions also apply if you store your instruments at home or play classical music.

Siège social 465, rue McGill, bureau 200 Montréal (Québec) H2Y 2H1 (514) 285-8873 1 800 305-2787 Télécopieur: (514) 285-4445

www.gmmq.com


Photo : Pierre Crépô

rencontre au sommet

Alexandre Grogg remporte le prix François-Marcaurelle

De gauche à droite : Marianne Trudel et Christophe Papadimitriou, administratrice et président, Off Festival, Geneviève Plante, viceprésidente Montréal, GMMQ et Alexandre Grogg. Photo : Marie-France Garon

L De gauche à droite : Mylène Cyr, directrice générale, Éric Lefebvre, secrétaire-trésorier, la ministre Christine St-Pierre et Luc Fortin, président.

P

our la première fois, des représentants de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec ont rencontré Christine St-Pierre, ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, dans l’intimité de son bureau de Montréal. Plusieurs revendications de la GMMQ ont enfin pu bénéficier d’une écoute attentive. Il a été question, entre autres, de l’ambiguïté de la notion de diffuseur ainsi que du groupe de travail présidé par Me JeanPaul L’Allier en vue d’améliorer la Loi sur le statut professionnel et les conditions d’engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma.

Saviez-vous que

La notion de « diffuseur » n’existe pas dans la Loi sur le statut professionnel et les conditions d’engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma (S-32.1) ? Selon la loi, toute personne ou société qui retient les services d’un artiste en vue de produire ou de présenter en public une œuvre artistique est un « producteur ». www.gmmq.com

Summit Meeting

F

or the first time in recent years, representatives from the Québec Musicians’ Guild held a private meeting with Christine St-Pierre, Québec Minister of Culture, Communications and the Status of Women at the ministry Montréal office. At last, the GMMQ’s various grievances were heard by attentive ears. Among other subjects, the discussion touched on the working committee chaired by Jean-Paul L’Allier that aims to update the Status of the Artist Act and the ambiguous notion of “presenters”. (MFG)

Did you know that the concept of a

“presenter” does not exist in the Status of the Artist Act (S-32.1)? According to the law, any person or organization retaining the services of an artist in order to produce or present an artistic work for public consumption is defined as a “producer”.

e 27 juin dernier, le pianiste et compositeur Alexandre Grogg a reçu le prix François-Marcaurelle pour son projet Steppe, présenté dans le cadre de L’Off Festival International de Jazz de Montréal, qui se déroulait du 18 au 25 juin. Ce festival, qui soulignait ses 10 ans d’existence, a brillé par sa riche programmation musicale, placée sous le signe de l’audace et de l’émotion. Le bilan, plus que positif, souligne également une augmentation marquée de l’assistance. Le prix François-Marcaurelle, instauré en l’honneur du cofondateur du festival, comprend une bourse de la GMMQ d’une valeur de 500 $ ainsi que la création d’une matrice au Studio Plasma d’une valeur de 1000 $.

Alexandre Grogg Wins the François Marcaurelle Prize

O

n June 27, pianist and composer Alexandre Grogg received the François Marcaurelle Prize for his project Steppe. The award was presented as part of the OFF Festival International de Jazz de Montréal, which ran from June 18-25, 2009. The festival, now in its 10th year, shone thanks to a rich musical programme that emphasised audacity and emotion. Even more positive was a marked increase in attendance. The François Marcaurelle Prize, established in honour of the festival’s cofounder, includes a $500 bursary from the GMMQ as well as a mastering session valued at $1000 at Studio Plasma. (MFG)


RABAIS AUX MEMBRES

DE LA GUILDE DES MUSCIENS ET MUSICIENNES DU QUÉBEC

QUÉBEC MUSICIANS’ GUILD

DISCOUNTS FOR MEMBERS

All offers are available upon presentation of a valid membership card.

Toutes les offres sont valides sur présentation de la carte de membre valide.

Assurances INSURANCE

Communications TELECOMMUNICATIONS

Divertissement LEISURE

CENTRE D’ASSURANCES MEILLEUR 289, RUE LA FRANCE O., SAINT-BASILE-LE-GRAND 1-800-465-0753

BELL MOBILITÉ WWW.BELL-ASSOCIATION.CA 1-800-361-0040

ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL 260, BOUL. DE MAISONNEUVE O., MONTRÉAL 514-842-9951 WWW.OSM.CA

ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE TROIS-RIVIÈRES BILLETTERIE DE LA SALLE J.-ANTHONIO-THOMPSON 374, RUE DES FORGES, TROIS-RIVIÈRES 1-866-416-9797 WWW.OSTR.CA THÉÂTRE ESPACE GO 4890, BOUL. SAINT-LAURENT, MONTRÉAL 514-845-4890 WWW.ESPACEGO.COM THÉÂTRE DE MUSIQUE ANCIENNE 336, SQUARE SAINT-LOUIS, MONTRÉAL 514-982-2535 WWW.THEATREOFEARLYMUSIC.COM ORCHESTRE MÉTROPOLITAIN DU GRAND MONTRÉAL 486, RUE SAINTE-CATHERINE O., MONTRÉAL 514-598-0870 WWW.ORCHESTREMETROPOLITAIN.COM RABAIS CAMPUS 425, RUE SHERBROOKE E., BUR. 12, MONTRÉAL 514-982-0180 WWW.RABAISCAMPUS.COM RESTAURANT MANGIAMO CANDIAC 100, CHEMIN ST-FRANÇOIS-XAVIER, CANDIAC 450-635-3939

Taux préférentiel pour l’assurance responsabilité et des instruments. Preferential rates on instrument and liability insurance. Rabais offert sur les forfaits de téléphonie mobile. Contacter le service à la clientèle en mentionnant le numéro de référence suivant : 101123235. Discounts on mobile phone contracts. Once you are familiar with their current deals, contact a Bell representative and give reference number 101123235. Un rabais de 10 % à l’achat d’un billet à prix régulier pour les concerts de la saison 2009-10 (exception du concert-bénéfice et du prix étudiant). L’offre est valide pour quatre billets par numéro de membre, par concert. Disponible uniquement à la billetterie de l’OSM. 10% discount on regular-price tickets for the 2009-10 concert season (excluding benefit concerts and student tickets). This offer is valid for four tickets per member per concert. Available only at the OSM box office. Bénéficiez d’un rabais de 10 % sur le prix régulier des billets à l’unité pour la saison 2009-2010 (séries Grands concerts et Beaux dimanches uniquement). Pour vous procurer vos billets, contactez la billetterie de la salle J.-Anthonio-Thompson. 10% discount on regular-price tickets for the 2009-2010 season (Grands concerts and Beaux dimanches series only). To reserve tickets, contact the J. Anthonio-Thompson box office. Tarif de 24 $ au lieu de 31 $ par spectacle. Single tickets for $24 instead of the regular $31. Rabais étudiant offert sur l’achat d’un billet de concert valide à l’entrée (le soir même) ou par téléphone (aux bureaux du TEM). Student discount applied to tickets purchased at the door or reserved by telephone from the TEM office. Un rabais de 10 % est offert sur l’achat de billets réguliers. 10% discount on regular-price tickets. Les plus bas prix sur mention du numéro de membre, à l’exception des tarifs étudiants, pour les abonnements des journaux et magazines membres de la promotion Associations. Guaranteed lowest price (except student rates) for subscriptions to the newspapers and magazines in our Associations promotion upon presentation of your membership number. Un rabais de 15 % sur tout repas complet. 15% discount on meals.

www.gmmq.com


Hébergement Accommodation

HOTEL HOLIDAY INN MONTRÉAL - MIDTOWN 420, RUE SHERBROOKE, MONTRÉAL 1-877-660-8550 WWW.HOLIDAYINN.COM HOTEL PUR 395, RUE DE LA COURONNE, QUÉBEC 418-647-2611 WWW.HOTELPUR.COM

HOTELS GOUVERNEUR 1-888-910-1111 WWW.GOUVERNEUR.COM

Musique MUSIC

ARCHAMBAULT MUSIQUE TOUTES LES SUCCURSALES AU QUÉBEC / ALL STORES IN QUEBEC WWW.ARCHAMBAULT.CA

BOÎTE À MUSIQUE GL 2222, RUE ONTARIO E., MONTRÉAL 514-526-5969 WWW.BOITEAMUSIQUE.CA

SAM TECH PARTENAIRE DE BOÎTE À MUSIQUE GL WWW.BOITEAMUSIQUE.CA LA DRUMERIE 24, RUE MONT-ROYAL, O., SUITE 300, MONTRÉAL 514-842-6888 WWW.LADRUMERIE.COM

JULES SAINT-MICHEL 57, RUE ONTARIO O., MONTRÉAL 514-288-4343 WWW.LUTHIERSAINTMICHEL.COM

MUSIQUE-O-PRATIQUE 195, RUE DE L’ÉGLISE, VERDUN 514-769-6515 WWW.MUSIQUE-O-PRATIQUE.COM

www.gmmq.com

Tarif préférentiel sur les chambres, 112 $ du 1er octobre au 30 avril et 122 $ du 1er novembre au 29 décembre. Ces tarifs ne sont pas valides pour la période du Nascar et les 30 et 31 décembre. “Discounted room rates: $112 from October 1 to April 30 and $122 from May 1 to September 30. These rates are not available during the Montréal NASCAR event or on December 30 or 31.” Un rabais de 15 % sur l’hébergement. 15% discount on accommodation. Tarif préférentiel : Club Gouverneur a des hôtels à Montréal, Sainte-Foy, Trois-Rivières, Saint-Georges, Rimouski, Sept-Îles, Rouyn-Noranda, Shawinigan et Saint-Jean-sur-Richelieu. Preferential rates: Club Gouverneur has hotels in Montréal, Sainte-Foy, Trois-Rivières, Saint-Georges, Rimouski, Sept-Îles, Rouyn-Noranda, Shawinigan and Saint-Jean-sur-Richelieu. Un rabais de 10 % est offert sur les partitions de musique et les méthodes d’enseignement aux membres professeurs de musique, sur présentation d’une preuve d’enseignement. 10% discount on sheet music and instructional materials for music teachers. Un rabais de 15 % est offert sur la location d’instruments de musique, un rabais de 10 % est offert sur les transports et un rabais de 10 % sur les studios de répétition. 15% discount on instrument rentals, 10% discount on transport, and 10% discount on rehearsal rooms. Un rabais de 10 % sur la main-d’œuvre pour la réparation d’instruments et de matériel audio. 10% discount on labour for instrument and audio equipment repair. Un rabais de 10 % est offert sur la réparation et l’entretien de percussions. 10% discount on repair and maintenance of percussion instruments. 40 % + 10 % sur les cordes Thomastik, Pirastro, Larsen, Jargar et Corelli 30 % + 10 % sur les cordes D’Addario 20 % + 10 % sur les instruments neufs et sur les accessoires 40% + 10% on Thomastik, Pirastro, Larsen, Jargar and Corelli strings 30% + 10% on d’Addario strings 20% + 10% on new instruments and accessories. Obtention automatique du statut de membre et d’un rabais de 7 $ sur la location de studios d’enregistrement et de répétition. Automatic member status and a $7 discount on rentals of recording and rehearsal studios.


PIANO FRANÇOIS DESAUTELS TECHNICIEN ACCORDEUR DE PIANO 450-464-8233 WWW.PIANOFD.COM

Un rabais de 15 % est offert sur tout tarif d’enregistrement en studio.

SONUM 25, RUE BIGAOUETTE, QUÉBEC 418-524-9087 WWW.STUDIOSONUM.COM

Un rabais de 15 % est offert sur tout tarif d’enregistrement en studio.

ALKA SERVICES 2310, RUE SAINT-LOUIS, N°2B, SAINT-LAURENT 514-744-1133 WWW.PUBNUMERIQUE.CA EXTENSION CONCEPTS 2600, RUE WILLIAM-TREMBLAY, SUITE 128, MONTRÉAL 514-523-2211 WWW.EXTENSION.CA

15% discount on studio rates.

15% discount on studio rates. Un rabais de 10 % est offert sur les accessoires en magasin. 10% in-store discount on accessories. Un rabais de 20 % sur la réalisation de sites Internet. 20% discount on website construction. Une remise de 5 à 10 % sur les éléments neufs de décors de scène et jusqu’à 15 % sur la location de décors de scène (hors installation et impression). 5% - 10% discount on new set decoration elements and up to 15% discount on stage scenery rentals (excluding installation and printing).

GUY HAMELIN 1960, DE BEAURIVAGE, MONTRÉAL 514-352-1028 WWW.GUYHAMELIN.COM

Un rabais de 15 % sur tous les services de photographie, vidéo et conception visuelle.

MARKETING LEVASSEUR 1900, RUE ROYALE, TROIS-RIVIÈRES 819-378-3976

Un rabais de 25 % est offert sur la conception de micro-sites Internet.

TUXEDO EXPRESS 3252, SAINT-MARTIN O., CHOMEDEY, LAVAL 450-978-0135 WWW.TUXEDOEXPRESS.CA TRAM 73 – GRAPHISME JANICKE MORISSETTE 2025, RUE PARTHENAIS, MONTRÉAL 514-524-4777 CENTRE CHIROPRATIQUE FAMILIAL CHEMIN SAINTE-FOY 1535, CHEMIN SAINTE-FOY, QUÉBEC 418-682-1199

Santé HEALTH

10% discount on all services: tuning, repairs and appraisals. Service in Montérégie and the Montréal region.

SOLAR PRODUCTIONS 195, RUE DE L’ÉGLISE, MONTRÉAL 514-954-9228 WWW.SOLAR-PRODUCTIONS.COM

TWIGG MUSIQUE 1230, RUE SAINT-HUBERT, MONTRÉAL 514-843-3593 WWW.TWIGG-MUSIQUE.COM

Services

Un rabais de 10 % est offert sur tous les services : accord, réparation et estimation. Service offert en Montérégie et dans la région de Montréal.

ÉNERGIE CARDIO 1-877-ENERGIE WWW.ENERGIECARDIO.COM

15% discount on photography, video and graphic design services.

25% discount on micro-website design. Un rabais de 15 % est offert sur toute la marchandise en magasin (achat ou location de smokings). 15% discount on all in-store merchandise (tuxedo sales and rentals). Un rabais de 15 % est offert sur un contrat de conception graphique. 15% discount on graphic design. 20 $ de rabais sur l’examen chiropratique. $20 discount on chiropractic examinations. Un rabais de 15 % sur l’abonnement annuel Optimum à travers tout le réseau québécois. Pour obtenir la carte offrant cet avantage, contactez le service aux membres de la GMMQ. 15% discount on the Optimum annual subscription across our Quebec network. To obtain a card offering this advantage, contact Guild member services.

www.gmmq.com


GREICHE & SCAFF TOUTES LES SUCCURSALES DU QUÉBEC WWW.GREICHE-SCAFF.COM GYM SUR TABLE THÉRÈSE CADRIN PETIT 5130, BOUL. SAINT-LAURENT, BUR. 200, MONTRÉAL 514-274-3110 WWW.GYMNASTIQUESURTABLE.COM LES ATELIERS CORPSCENTRé 450-467-4348 WWW.ATELIERSCORPSCENTRE.COM

Un rabais de 15 % à l’achat de lunettes de prescription (monture, lentilles, traitements) ou d’une paire de lunettes de soleil. 15% discount on the purchase of prescription eyewear (frames, lenses, coating) and sunglasses. Un rabais de 15 % sur tous les contrats de cours de groupe au tarif régulier. 15% discount on regular-price group sessions. 10 % de rabais sur les services d’évaluation de la posture ainsi que des sessions individuelles à raison de 3 pour le prix de 2 jusqu’en janvier 2010. 10% discount on posture evaluation services; 3 individual sessions for the price of 2 until January 2010.

MASSOTHERAPIE LA QUINTESSENS 656, RUE SAINT-JOSEPH E., QUÉBEC 418-525-7270 WWW.QUINTESSENS.CA

Un rabais de 5 $ est offert sur un massage d’une heure et de 10 $ sur un massage d’une heure et demie.

MICHEL BILODEAU COIFFURE STYLISTE – BRONZAGE ET ESTHETIQUE 4, BOUL. RENÉ-LÉVESQUE E., QUÉBEC 418-523-3441

Un rabais de 30 % est offert aux membres sur tous les services de coiffure.

$5 discount on a 1 hour massage; $10 discount on a 1 hour massage.

30% discount on hairdressing services.

STUDIO LYNE ST-ROCH Un rabais de 20 % est offert sur les cours de yoga et de mise en 4416, BOUL. SAINT-LAURENT, BUR. 103, MONTRÉAL forme avant 13 h en semaine. 514-277-1586 20% discount on weekday yoga and fitness courses before 1:00 PM. WWW.LYNESTROCH.COM PURNA YOGA VIDYALAYAM/ YOGA EN VILLE 301, RUE ÉMERY, SUITE 101A, MONTRÉAL 514-845-2700 WWW.YOGAENVILLE.ORG YMCA TOUTES LES SUCCURSALES AU QUÉBEC WWW.YQUEBEC.ORG

Transport TRANSPORTATION

THRIFTY LOCATION D’AUTOS SUCCURSALES SUIVANTES : • AÉROPORT DE MONTRÉAL • DORVAL, 55E AVENUE • PLACE D’ARMES (PALAIS DES CONGRÈS) • LAVAL • GRANBY WWW.THRIFTY.COM

Cours d’introduction au yoga offert à 60 $ plutôt que 75 $ (prix régulier). Cours-atelier de yogadanse offert à 145$ plutôt que 170 $ (prix régulier). Introductory yoga course for $60 instead of the regular $75. Yoga dance workshop for $145 instead of the regular $170. 10 % de rabais sur l’abonnement annuel. 10% discount on annual membership.

Un rabais de 10 % est ajouté aux tarifs corporatifs ainsi qu’un rabais de 12,98 $ sur les protections. 10% discount on corporate rates as well as a $12.98 protection package discount.

Toutes les offres sont valides jusqu’en juin 2010 All offers valid until June 2010

www.gmmq.com

10


Le musicien, un athlète qui s’ignore Enfin, un cours s’intéresse au corps et à la posture des musiciens. De quoi éviter les blessures dans la pratique instrumentale et gagner en facilité, en fluidité et en endurance.

Q

Formée entre autres à Paris, à la Clinique du Musicien et de la Performance Musicale, l’enseignante a développé un programme d’éducation somatique visant le développement de la conscience corporelle pour une pratique instrumentale plus saine, plus efficace et également plus plaisante. L’objectif est de permettre aux instrumentistes d’optimiser leur jeu en libérant le corps de toute tension inutile. « Par exemple, dans la pratique du violoncelle, lorsqu’on est assis longtemps, on peut chercher à se stabiliser en bloquant la ceinture pelvienne vers l’avant ce qui provoque une cambrure dans le dos, explique-t-elle. En plus des maux de dos, cela crée une rigidité qui nuit au mouvement global, car le geste se réalise en chaîne : la mobilité de la ceinture pelvienne favorise celle du dos, qui permet à son

tour à la ceinture scapulaire de bien relayer le mouvement du bras et de la main. » En plus de contribuer au bien-être et à la santé du musicien, un geste adéquat l’autorise à se consacrer plus pleinement à la qualité de son interprétation. Concrètement, en plus des enseignements théoriques et d’une préparation psychologique à la performance, les étudiants sont invités à bouger sans leur instrument pour développer la conscience des os et des muscles qui gèrent l’équilibre et les déplacements de manière à trouver la meilleure posture assise ou debout. Ils apprennent également à faire la distinction entre relâchement global et relâchement sélectif, entre tonus et rigidité, en explorant leurs sensations corporelles et en découvrant le fonctionnement propre à leur anatomie. Ensuite, le défi sera d’adopter une attitude posturale ergonomique dans leur pratique professionnelle. En moyenne, 21 jours d’efforts suffiront à intégrer de nouvelles habitudes. Quelques trucs pour éviter les blessures La mauvaise posture et la haute répétitivité d’un mouvement physiquement exigeant sont les principaux facteurs de risque d’apparition de troubles musculo-squelettiques. Le stress, les antécédents traumatiques, les pathologies préexistantes et le manque de repos sont d’autres éléments qui fragilisent la santé du musicien. Plutôt que d’attendre qu’il soit nécessaire d’avoir recours aux physiothérapeutes de la Clinique du sport avec lesquels elle collabore à l’UdeM, Julie Lavoie préfère miser sur la prévention, soulignant que les réflexes de base sont à la portée de tout un chacun. Ainsi, elle recommande de toujours porter attention à sa posture, en prenant soin de bien répartir son poids sur les jambes en position debout et sur les ischions en position assise, de veiller à bien respirer, de s’offrir des temps de pause et de se maintenir en forme en prenant plus particulièrement soin de ses abdominaux. Des exigences faciles à combler quand on sait que santé et performance sont à la clef. Julie Lavoie offre un rabais aux membres de la GMMQ. Voir Les Ateliers Corpscentré dans la section des rabais.

Photo s: Gracieuseté de Julie Lavoie

ui croirait que l’activité musculaire et physiologique d’un musicien de haut niveau est comparable à celle d’un athlète professionnel ? « C’est la même exigence physique, assure la violoncelliste et pédagogue Julie Lavoie. Le musicien est mal préparé à cette réalité au sens où il connaît mal son corps et ne sait pas en respecter les règles et les limites. » Résultat : nombre d’artistes souffrent de maux de dos, d’affections articulaires, canalaires ou tendino-ligamentaires. Certains d’entre eux doivent même renoncer à une carrière pourtant prometteuse, car la douleur a beau être soignée, elle revient inexorablement. Pourquoi ? Parce que ce sont souvent les gestes mêmes de la pratique instrumentale qui sont à l’origine de la pathologie. Julie Lavoie en sait quelque chose. C’est la douleur qui l’a conduite à devenir spécialiste de la posture dynamique et à créer le cours de sensibilisation et de prévention qu’elle donne en tandem avec François Prince, chef du département de kinésiologie de l’Université de Montréal (UdeM). Il assure les enseignements théoriques, elle se charge des ateliers pratiques.

Fabienne Cabado 11

www.gmmq.com


p

Portrait / Jean-François Rivest

Portrait d’un

esprit libre

De jeune musicien prometteur à chef d’orchestre, Jean-François Rivest a gravi les échelons à la vitesse grand V. Devenu membre de la GMMQ à l’âge de 13 ans, il dirige depuis une quinzaine d’années. La cinquantaine heureuse, il choisit ses engagements avec la passion indéfectible du leader qu’il a toujours été.

C

hef en résidence, Jean-François Rivest connaît. Il a reçu plusieurs invitations encore cette année, avec l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) entre autres, qui l’a révélé. Mais au fait, comment devient-on chef d’orchestre ? « Être leader, cela a toujours fait partie de ma nature, confie Rivest. À 12 ans, j’étais premier violon d’un quatuor à cordes. À 15 ans, je jouais de la guitare électrique dans un groupe rock et c’est moi qui composais la musique et dirigeais le groupe... jusqu’à ce qu’ils me jettent dehors parce qu’ils n’étaient plus capables de jouer de la musique qui ressemblait à du Bartok ! »

gnais les concours. Puis, je suis entré à [la prestigieuse école américaine] Juilliard et j’ai fait mon bac en un an ainsi que ma maîtrise également en un an. Je suis revenu à Montréal pour gagner haut la main l’audition à l’OSM alors que je pensais tout connaître. Arriver à l’OSM à 21 ans et découvrir le répertoire, c’est quelque chose. Parce qu’il s’agit du seul orchestre au pays qui joue des symphonies différentes de Mahler et de Chostakovitch toutes les semaines ! Je le redis : ceux qui m’ont le plus appris sur la meilleure façon de répéter, qui m’ont fait comprendre les accords et la justesse, ce sont les musiciens de l’OSM. »

Accomplir son destin Ce n’est que quelques années plus tard qu’il s’engage dans la grande aventure avec l’OSM, d’abord comme soliste, puis comme chef. « J’ai suivi un parcours assez rapide, raconte-t-il. J’étais l’un des meilleurs violonistes à Montréal, où tout le monde me connaissait et où je ga-

Rivest quitte l’OSM après cinq ans. Il aspire à un autre genre de leadership : il veut diriger.

www.gmmq.com

12

« Pour faire une interprétation forte de la musique, ça prend une idée unie et c’est le rôle d’un chef. Au début, je ne voulais pas être sur le


Sur invitation Comme chef invité, Jean-François Rivest aura un horaire chargé au cours des prochains mois. « J’accompagne l’OSM au Mexique, au festival de Cervantino, au mois d’octobre. Kent Nagano me fait confiance et sait déléguer. C’est la première fois que l’OSM voyage à l’étranger sans son directeur artistique. Je suis honoré. Nagano a une grande

réputation et sa plus belle qualité, c’est qu’il n’hésite pas à solliciter l’avis des autres, à écouter. Il est à l’affût de ce qui peut améliorer notre entreprise commune. La beauté de l’expérience en tant que chef invité, c’est que cela permet de jouer des œuvres de très haut niveau et de livrer des interprétations osées, par exemple le Don Juan de Strauss après moins d’une répétition, la huitième de Chostakovitch après deux ou trois répétitions, des expériences impossibles avec d’autres orchestres. » L’« homme-orchestre » ira aussi à Toronto l’an prochain pour donner une série de matinées pour les écoles, tout en assurant la direction de l’Orchestre de l’Université de Montréal, qu’il a fondé en 1993. « Je suis un grand optimiste dans la vie, j’ai un credo du bonheur et du plaisir, et c’est ce que je veux transmettre et partager même si mon métier n’est pas facile. Avec les étudiants, je me sens comme le premier de cordée et c’est le K2 qu’on escalade, pas le mont Royal ! »

Portrait of a Free Spirit Jean-François Rivest rose quickly through the ranks from promising young musician to conductor. He became a GMMQ member at the age of 13, and has been conducting for the past fifteen years. Now in his fifties and as good-natured as ever, he continues to tackle new challenges with his usual and leadership. Jean-François Rivest knows a thing or two about being a conductor in residence. He received several invitations again this year from the Orchestre Symphonique de Montréal (OSM) and others, and has shown himself to be a great conductor. But how does one become a conductor? “Leadership has always been part of my nature,” says Rivest. “At age 12, I was first violinist in a string quartet. At 15, I played electric guitar in a rock band and I composed the music and headed the group... Until they threw me out because they didn’t want to play music that sounded like Bartók!” Fulfilling his Destiny It was only a few years later that he set off on a great adventure with the OSM, first as a soloist, then as a conductor. ”I took the fast track”, he remembers. “I was one of the best violinists in Montréal, where everyone knew me and where

I won contests. Then I went to [prestigious American music school] Juilliard and completed my bachelor’s degree in one year, and then my masters in another year. When I returned to Montréal and breezed through my OSM auditions, I thought I knew everything. Getting into the OSM at 21 and discovering the repertoire was something else. It’s the only orchestra in the country that plays different symphonies by Mahler and Shostakovich every week! I’ll say it again: the people who taught me the best way to practice, who made me understand harmony and tuning, were the musicians of the OSM.” Rivest left the OSM after five years, aspiring to another kind of leadership: he wanted to conduct. ”Any powerful interpretation of the music requires a unified vision, and that is the conductor’s job. At first, I had no desire to be on the podium with a baton, because you do not participate by playing an instrument—but I was wrong. Today, I feel like I’m playing all the instruments in my head. To be a conductor is to spend millions of hours dissecting, finding an angle of attack in order to achieve consistency. Of course, it takes imagination and ability to communicate your vision to the musicians so they accept all this with team spirit. It’s a total willingness to take over responsibility for every detail, to want to be the channel that transmits all of the music.”

Claude Côté

By Invitation As guest conductor, Jean-François Rivest will have a busy schedule over the coming months. “I will accompany the OSM to the Cervantino Festival in Mexico in October. Kent Nagano trusts me and knows how to delegate. This is the first time that the OSM will travel abroad without its artistic director, and I am honored. Nagano has a great reputation and his best quality is that he does not hesitate to seek the views of others, to listen. He is always on the lookout for things that can improve our joint venture. The beauty of the guest conductor experience is that it allows you to perform bold interpretations of very difficult works, like Strauss’s Don Juan after less than one full rehearsal or Shostakovich’s 8th symphony after two or three rehearsals. This is simply not possible with other orchestras.” The ”one man band” will head to Toronto next year to give a series of matinees for schools, while continuing to direct the Orchestre de l’Université de Montréal, which he founded in 1993. “Throughout my life I have always been an optimist. I have a doctrine of happiness and pleasure, and that’s what I want to convey and share even though my profession is not easy. With students, I feel like the lead climber—and we’re climbing K2, not Mount Royal!”

Photo s: Baptiste Grison / Festival de Lanaudière

podium avec une baguette, parce que tu ne participes pas avec un instrument, mais j’avais tort. Aujourd’hui, j’ai l’impression de jouer de tous les instruments dans ma tête. Être chef, c’est passer des millions d’heures à décortiquer, à donner un angle d’attaque pour arriver à une cohérence. Ça prend de l’imagination et la capacité de bien communiquer ta vision aux musiciens afin qu’ils l’acceptent, tout ça dans un esprit d’équipe, bien sûr. C’est vouloir totalement prendre en charge la responsabilité de l’intégralité des détails, vouloir être le canal qui transmet l’ensemble de la musique. »

Claude Côté

13

www.gmmq.com


Redevances aux artistes ARTISTI pourrait avoir des sommes à vous distribuer si vous avez pris part à un enregistrement sonore publié !

D

epuis 12 ans, ARTISTI, Société de gestion collective de l’Union des artistes inc., gère et redistribue individuellement aux interprètes l’argent qui leur est dû lorsque leurs prestations enregistrées sont copiées par le public ou diffusées à la radio. De plus, ARTISTI a récemment déposé et défendu, auprès de la Commission des droits d’auteur, un projet de tarif afin de percevoir et de distribuer l’argent qui est dû à ses adhérents lorsque leurs prestations enregistrées sont copiées par les radios commerciales aux fins de leurs activités de radiodiffusion. Quelques mois à peine après la création d’ARTISTI, en 1997, plus de 200 interprètes avaient adhéré à la société, qui représentait ainsi 92 % du répertoire francophone canadien alors régulièrement entendu à la radio commerciale au Canada. En 2000, ARTISTI comptait déjà 24 000 titres. Le 5 décembre 2001, ARTISTI effectuait sa première distribution de redevances en lien avec la rémunération équitable. À ce jour, ARTISTI a distribué plus de 11 millions de dollars en redevances découlant de la rémunération équitable et du régime de la copie privée. ARTISTI comporte près de 130 000 titres et compte plus de 1900 adhérents. D’autre part, ARTISTI est très active dans la sauvegarde du régime de la copie privée qui est en péril, aucune redevance n’étant perçue sur les supports comme les baladeurs numériques (iPod et autres). En effet, les supports audio présentement couverts par ce régime sont les cassettes audio et les CD vierges. Mais qui les utilise encore ? Vous

comprendrez donc qu’à défaut d’obtenir des modifications à la Loi sur le droit d’auteur afin que les nouveaux supports d’enregistrement soient couverts, cette source de revenus si importante pour vous, les artistes, se tarira. Vous pouvez vous inscrire sur le site www.sauvonslaredevance.ca afin de vous impliquer dans la revendication de l’extension du régime. Enfin, au niveau international, ARTISTI négocie des accords de représentation permettant de percevoir les redevances qui sont dues à ses adhérents pour l’utilisation de leurs prestations à l’étranger. Ainsi, en mai 2009, ARTISTI a conclu un accord avec PPL, l’une des plus grandes sociétés de gestion collective du monde, afin que celle-ci lui fasse parvenir les redevances liées à la communication au public et à l’exécution publique des prestations enregistrées de ses adhérents sur le territoire du Royaume-Uni. Enfin, il a été convenu avec PPL que les sommes dues aux musiciens des orchestres de musique classique du Québec seraient dorénavant acheminées chez ARTISTI. Comme vous pouvez le constater, adhérer à ARTISTI, c’est s’occuper encore davantage de ses affaires ! Adhérer ne coûte rien, seuls des frais de gestion sont perçus à même les sommes qui vous sont distribuées. Pour plus d’information sur la marche à suivre, je vous invite à communiquer avec Michel Lambert, responsable du service aux adhérents, au 514-288-6682, poste 1219. Marie Denise Pelletier, présidente, ARTISTI

Créé en 1999, le trio Skarazula est formé de l’instrumentiste luthier François Rainville, du percussionniste Steve Grenier et du flûtiste François Perron, tous trois également chanteurs. La plupart des instruments dont se servent les musiciens sur Litha ont été fabriqués par François Rainville, qui signe aussi la pochette. Façonné avec grand soin et un souci absolu du détail, ce deuxième opus distribué de manière indépendante regroupe 14 pièces magnifiquement exécutées. Alternent chants et danses remontant du 20e au 9e siècle ainsi que quatre compositions originales. Pour ce disque, les membres de Skarazula ont fait appel à des collaborateurs de talent : Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano, Pierre-Alexandre St-Yves au chalumeau, au rauschpfeiffe, à la vielle à roue et au chant, Dominique Haerinck à la harpe médiévale et Frédéric Fontaine à la guimbarde. Tous les interprètes apparaissent comme de véritables érudits du style médiéval et semblent partager une conviction profonde par rapport à la mission de ce projet authentique. Un livret explicatif richement illustré et très bien documenté nous renseigne sur les dimensions historiques du répertoire et de l’instrumentation utilisée sur ce joyau. La qualité de l’enregistrement, signé Alain Girard et Skarazula, est sans faille et l’écoute se fait dans un plaisir enveloppant.

(SKA-CD-002)

Skarazula Litha

NNouvelle parution

(R L)

www.gmmq.com

14


Royalties for Artists

If you have taken part in any published recording, ARTISTI might have money for you!

F

or 12 years, the UDA’s copyright collective ARTISTI has managed and distributed all artists’ royalties when their recordings are played publicly or broadcast on radio. ARTISTI recently proposed and defended before the Copyright Board of Canada a tariff system for collecting and distributing royalties owed to its members when a commercial radio station records live appearances for broadcast. Mere months after the creation of ARTISTI in 1997, more than 200 artists had joined the organization, representing 92% of Francophone content heard regularly on commercial radio in Canada. By 2000, ARTISTI managed copyrights for 24,000 individual works. On December 5, 2001, ARTISTI first distributed royalties on the principle of equitable remuneration. To date, ARTISTI has distributed over $11 million in royalties via both equitable remuneration and the private copy system. ARTISTI now manages about 130,000 works and has more than 1900 members. ARTISTI is active in safeguarding private copy, which is now under threat because no royalties are being collected on new media formats such as mp3 players. The only audio recording formats covered by existing legislation are blank cassettes and CDs, but does anyone actually use these anymore? Clearly, a failure to amend copyright law so that it covers new formats will lead to the drying up of an important source of income for

artists. To get involved in the effort to extend regulation, please register online at http://www.sauvonslaredevance.ca. At the international level, ARTISTI is currently negotiating representation agreements enabling it to collect royalties for its members resulting for the use of their works abroad. In May 2009, ARTISTI concluded an agreement with PPL, one of the largest copyright collectives in the world. PPL will now send royalties to ARTISTI related to broadcasts and public performances of members’ recorded works in the United Kingdom. It was further agreed that money owed to orchestra musicians in Québec by the PPL will from now on be remitted to ARTISTI. As you can see, joining ARTISTI may improve your finances! Membership is free, and management fees are deducted only from money that is already owed to you. For more information, please contact member services manager Michel Lambert at 514-288-6682, ext. 1219. Marie Denise Pelletier, ARTISTI President

Saviez-vous que En étant membre de la GMMQ, vous pouvez obtenir plus facilement un permis de travail temporaire aux États-Unis (visas P2) ? En effet, car en étant membre de la GMMQ, vous êtes automatiquement membre de la Fédération américaine des musiciens – Canada (FAM). Étant reconnu comme l’unique requérant et consultant syndical accrédité par les services de l’immigration des États-Unis pour les demandes de visas P2, la FAM Canada est habilitée à conseiller les musiciens ou à présenter une demande en leur nom. Pour obtenir ces visas, les musiciens peuvent contacter directement le bureau canadien de la FAM, à Toronto. Prévoyez les délais de traitement lors de la planification de votre tournée, car il faut faire la demande 125 jours à l’avance et il en coûte 320 $ pour le groupe de musiciens. Des délais accélérés sont possibles, mais cela vous coûtera 1000 $ de plus. Ces conditions sont imposées par le gouvernement américain. La FAM fait un lobby intensif depuis plusieurs années pour améliorer les procédures. Un article bilingue, détaillant tous les permis, a été publié dans le numéro de juillet 2009 du International Musicians, également disponible sur le site Internet de la GMMQ.

Did you know that it is easier for GMMQ members to obtain a temporary work permit (P2 visa) for the United States? As a GMMQ member, you are automatically a member of the American Federation of Musicians - Canada (AFM Canada). As the sole union applicant and consultant accredited for P2 visa applications by the US Department of Citizenship and Immigration, AFM Canada is authorized to advise musicians and/or submit applications in their name. Musicians wishing to obtain a visa should directly contact the Canadian office of the AFM in Toronto. Allow for processing time while planning your tour: applications must be submitted 125 days in advance and cost $320 per group of musicians. Expedited applications are possible, but cost an additional $1000. These conditions are imposed by the American government, and over the past few years the AFM has lobbied intensely to streamline the process. An article detailing all required permits was published in the July 2009 issue of International Musician. The article is available online at the GMMQ website. 15

www.gmmq.com