Page 30

28

Año XIV - Nº 160 - Septiembre | September | Septembre - 2019

ART AND CULTURE / ART ET CULTURE

José Juan Cabrera and Inma Marrero – Association Mas Ruines que Caín

“We organise any cultural event that is requested” FMHOY - Fuerteventura The association’s president Juan José Cabrera and his right hand Inma Marrero are the two people mostly running the association called Mas Ruines que Caín. We like the name and ask where it came from, which they reply jokingly “this way we don’t fool anyone”, but in truth this is the name of the music band they had before. They tell us that they are a very dynamic team, always busy and that the association is at the service of the village of Tuineje. We know that one of your main activities is the reenactment of the Battle of Tamasite that was recently labelled of national tourism interest, but you also organise other events. Can you tell us a bit more about those? J.J.C.- We started with the Battle of Tamasite that has been reenacted for many years and this is also when the pilgrimage started and the Cantata of Tamasite, an emblematic event that started at the same time. This is when three important people got together in the village: Sor Lucana Falcón, a Salesian monk who was a musician, Felipe Bermúdez, who was a priest and brought new ideas and Felipe Marrero, who was an enthusiast about those events and together they organised those events. Felipe Bermúdez organised the musical event and with a music band, they used to go from village to village. As time went by, it all started taking shape with the cantata, the rondalla and the pilgrimage. After 15 years, it all started falling behind and although the pilgrimage was still going on, the rest wasn’t taking place any longer. For the past ten years, with a group of friends from the village, we created Mas Ruines que Caín in order to get it all going again and we also added an emblematic event on Good and Evil that only takes place on 24th December. We think that this year we will organise the cantata in the Congress Centre of Puerto del Rosario.

We realised that the lack of participation of the villages was the reason why the events stopped happening. The first thing we did, was to go in the villages and explain that this wasn’t only an event for Tuineje but is concerned everyone, because, at the time, everyone participated. This is a peculiar event that takes place in three municipalities and they have been awarded three labels: Asset of Cultural Interest, of Regional Tourism Interest and now of National Tourism Interest. Pájara, Antigua and Tuineje all collaborate. The soldiers’ costumes are magnificent... Nowadays they are exact replicas, but when we started we realised that they were not in keeping with the costumes of that era. We gathered information from museums and replaced the clothes and the flags that were not correct either and we are also gathering data and documentation from the boats and we hope that it can be the basis of a future museum.

Does the Cantata only happen in Tuineje? I.M.- We are the only ones in Fuerteventura who organise a live Nativity scene on the 24th December inside the church and this how Mas ruines que Caín was created. They didn’t let us organise this event and we did it in the streets and in the end, we got support. We also added the play called “Entre el Bien y el Mal” (Between Good and Evil), a play in verses that takes place at 7 pm so that we can have dinner with our families. We have shepherds, animals and in total there are about 28 people. Over the past ten years, in addition to the old events that we have taken over, we have created new ones such as “La Navidad casa a casa” (Christmas from home to home) with the street band called Manitara con las salesianas, when we pay a visit to the elderly of the village, some of them bedridden, in order to bring them a little bit of Christmas. We also celebrate Corpus Cristi. We also have a theatre group and we just completed a play called “El último que tranque”, which is almost a musical. J.J.C.- In truth, we can organise any type of cultural event that is requested, we are open to participating and organising anything. There are ten people in the association who participate according to their availability and we are probably the two people who have more free time. Everything that has been gathered, including the author’s rights, currently belong to the town of Tuineje and the legal representative is the ayuntamiento. We remind our readers who wish to attend the important event of the Battle of Tamasite that it starts on 8th October in Antigua and continues on the 9th in Pájara, on the 10th in Tarajalejo, on the 11th in Tiscamanita, on the 12th in Gran Tarajal, which is the landing and the commemoration of the 279th anniversary of the battles takes place on the 13th.

José Juan Cabrera et Inma Marrero – Association Mas Ruines que Caín

“Nous organisons tout types d’événements culturels qui nous sont proposés” FMHOY - Fuerteventura Le président de l’association, Juan José Cabrera, et son bras droit, Inma Marrero, sont les deux personnes qui mènent l’association culturelle nommée Mas Ruines que Caín. Nous trouvons ce nom attrayant et leur demandons son origine. Ils nous répondent avec beaucoup d’humour “ que, de cette façon, ils ne mentent à personne ”, mais en réalité c’est le nom d’une troupe de musiciens qu’ils avaient avant. Ils nous racontent qu’ils forment une équipe très dynamique qui est toujours active et que cette association est au service de la ville de Tuineje. Nous savons qu’une des principales activités est la mise en scène de la Bataille de Tamasite qui a récemment été classée d’intérêt touristique national, mais vous organisez aussi d’autres événements. Pouvezvous nous en parler un peu? J.J.C.- Nous avons commencé avec la Bataille de Tamasite qui est représentée depuis longtemps et c’est à cette époque que nous avons commencé le pèlerinage et la Cantate de Tamasite. A cette même période, trois personnes importantes étaient présentes dans la région : Sor Lucana Falcón, moine salésien qui était musicien, Felipe Bermúdez, qui était le prêtre et qui amenait de nouvelles idées et Felipe Marrero, qui était amateur de ce genre d’événements, qui avait mis en place ces animations. Felipe Bermúdez mis en place l’oeuvre musicale, qui se rendait de village en village avec une troupe pour les animations. Avec le temps, cela a pris forme, la cantate, la rondalla et aussi le pèlerinage. Après 15 ans, tout a commencé à dépérir et bien que le pèlerinage continuait, le reste n’était plus organisé. Depuis environ 10 ans, avec un groupe d’amis du

village, nous avons créé Mas Ruines que Caín pour remettre tout en place et nous avons également ajouté une oeuvre emblématique du Bien et du Mal qui a lieu ici seulement le 24 décembre. Nous pensons que cette année nous allons représenter la Cantate au Palais des Congrès de Puerto del Rosario. Nous nous sommes rendu compte que le manque de participation des villages était la cause de l’abandon de ce divertissement et la première chose que nous avons fait, était d’aller de village en village pour leur expliquer que ce n’était pas seulement un événement pour Tuineje, mais pour tout le monde, parce qu’à l’époque tout le monde avait participé. C’est une fête particulière qui est célébrée dans trois municipalités et qui a trois labels: Bien d’Intérêt Culturel, d’Intérêt Touristique Régional et maintenant d’Intérêt Touristique National. Pájara, Antigua et Tuineje collaborent tous actuellement. Les costumes que portent les soldats sont magnifiques... Ce sont maintenant des copies exactes, mais quand nous avons commencé nous avons réalisé que les costumes n’étaient pas conformes aux costumes de l’époque. Nous nous sommes renseignés dans les musées et avons changé les costumes et les drapeaux qui n’étaient pas d’époque non plus. Nous avons récupéré des données et de la documentation sur les bateaux qui seront la base d’un musée futur, j’espère. Et la Cantate n’a lieu qu’à Tuineje. I.M.- Nous sommes les seuls à Fuerteventura à créer une crèche vivante le 24 décembre, dans l’église et c’est où est né “ Mas ruines que Caín ”. On ne nous laissait pas organiser cette oeuvre et nous sommes sortis dans la rue, puis on nous a enfin soutenus. Nous avons donc

ajouté l’oeuvre “ Entre le bien et le mal ”, une oeuvre en vers qui a lieu vers 19 heures pour qu’ensuite on puisse diner en famille. Nous avons des bergers, des animaux et ce sont plus ou moins 28 personnes au total. Au cours de ces 10 années, en plus des choses anciennes que nous avons récupérées, nous avons également ajouté des choses nouvelles, comme “ La Navidad casa a casa” (Noël de maison en maison), avec la troupe « Manitara con las salesianas », pour rendre visite aux personnes âgées du village, parfois alitées, et leur faire profiter un peu de la fête de Noël. Nous organisons également la célébration du Corpus Cristi avec des tapis de sel. Nous avons également une troupe de théâtre et nous venons de réaliser une oeuvre qui s’appelle “ El último que tranque” qui ressemble à une comédie musicale. J.J.C.- Réellement, nous organisons tous types d’événements culturels qui nous sont proposés et nous sommes disposés à participer et organiser quoi que ce soit. Il y a 10 personnes dans l’association et chacun participe dans la mesure de ses possibilités et nous sommes certainement les deux personnes qui avons le plus de temps à disposer. Tout ce qui a été récupéré inclut également les droits d’auteur qui actuellement sont la propriété de la ville de Tuineje et l’ayuntamiento en est le représentant légal. Pout tous nos lecteurs qui souhaitent se rendre à cette représentation de la Bataille de Tamasite, nous vous rappelons qu’elle commence le 8 octobre à Antigua et continue le 9 à Pájara, le 10 à Tarajalejo, le 11 à Tiscamanita et le 12 à Gran Tarajal quand a lieu le débarquement et le 13 c’est la commémoration du 279e anniversaire des batailles.

Profile for Fuerteventura Magazine Hoy

FUERTEVENTURA MAGAZINE HOY - Nº 160 – SEPTIEMBRE 2019  

Magazine gratuito mensual con información, noticias, eventos y lugares de Fuerteventura, Islas Canarias, publicado en español, alemán, inglé...

FUERTEVENTURA MAGAZINE HOY - Nº 160 – SEPTIEMBRE 2019  

Magazine gratuito mensual con información, noticias, eventos y lugares de Fuerteventura, Islas Canarias, publicado en español, alemán, inglé...

Advertisement