Page 1

    

    

     

     



  

 

BEL : 6,90 - DOM : 7,60 - CAL : 900 CFP - POL : 950 CFP - CAN : 10,95$CAD

   





Trimestriel n°20 : Février/Mars/Avril 2013



L 17865 - 20 - F: 6,90 � - RD



 


 



C’est positif !


SpécialChiens La passion chiens

Février / Mars / Avril 2013 - Trimestriel N° 20

SOMMAIRE

Shopping 4

Au panier !

Races 10 18 24

Le spectaculaire Lévrier Afghan Le Labrador, chouchou des français Le Chesapeake, un Retriever méconnu

Chiens d’exception 6 8

Amour, le cauchemar des trafiquants Profession : chien policier

Comportement 36

Chiens, chats, NAC… Vive la cohabitation !

Tests 44 55 78

Quel serait votre compagnon idéal ? Le rendre ZEN Croquettes révolutionnaires

Psycho 46 52

Il déprime ! Les signes qui ne trompent pas Différencier anxiété et dépression

Bien-être 53 56

Soins et traitements naturels Le Tellington TTouch© : masser pour gagner

Dossier spécial expo 62 64 72

DOSSIER SPECIAL : dans les coulisses des expositions

Le faire confirmer Les coulisses des expositions Agenda des expos

Les cahiers vétérinaires 80 84 88 89 91

L’hygiène des dents Comment bien utiliser les shampooings Que faire en cas de fièvre ? Quels médicaments d’urgence ? Les plantes toxiques

Les métiers du chien 32

Devenir éleveur

Alimentation 74

Bonne action 30

A vendre 94

Les clés pour vaincre l’obésité

Refuge LPA de Roubaix-Tourcoing !

Recherche chiot

> Prochain numéro : 12 mai 2013 ABONNEZ-VOUS

Et renvoyez ce bon de commande rempli à Lafont Presse 53, rue du chemin Vert - 92100 Boulogne -Billancourt

SpécialChiens La passion chiens

OUI, je souhaite m’abonner à Special Chiens (magazine + version numérique) pour 8 numéros, au prix de 54 €

Nom : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel :

Prénom : Ville : Date de naissance :

Je règle par chèque bancaire à l’ordre de Lafont presse 53, rue du chemin Vert - 92100 Boulogne-Billancourt Ou par carte bancaire r Nº

signature :

Expire fin : Cryptogramme (les 3 derniers chiffres au dos de votre carte) :

r En cadeau, je désire recevoir le guide Lafont Presse Les meilleurs restaurants, d’une valeur de 20 €

r Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à la transmission éventuelle de vos coordonnées en cochant la case ci-contre ou en adressant un courrier libre à Lafont presse - 53, rue du Chemin vert, 92 100 Boulogne Billancourt.


Shopping

Au panier ! Fauteuil style Louis XV. Fabriqué main, armature écrue en cannage et chêne massif. Coussin amovible. 3 tailles, 389 € - www.lesfauvesmondains.com

Corbeille Queen de Moysa – Mousse mémoire viscoélastique (prévient et soulage les douleurs musculaires, arthrosiques). Anti statique et régulateur de température. 2 tailles, à partir de 65,80 € - www.boutic-moysa.com

Corbeille ECO de Scruffs : En fibres 100 % recyclées à partir de bouteilles en plastique. Lavable en machine - 3 tailles, à partir de 16,10 € - www. botanic.com

« Huggy Bed » du designer Pet Ego - couchages haut de gamme. Existe en 6 coloris. Taille small: 149 €, medium: 179 € - www.unchienenville.com

Couss in Country de Scruffs : Housse en velours, tweed et simili cuir et amovible. 82 x 58 x 8 cm - Coloris violet, orange, bleu ou olive, 29 € - www. botanic.com

Villa en satin - Tissu doux avec coussin amovible (lavable en machine à 30°). Existe en rose et en taupe. 62 x 42 x H59, 89 € - www.jaiduchien.com Coussin galet et mouton retourné - confortable, un coté en tissu galet et un coté en imitation mouton retourné. Non déhoussable. 118x76, 84,90 € www.jaiduchien.com

Corbeille en fausse fourrure Artic - Imitation renard et suédine. Dessous antidérapant. Coussin intérieur amovible. 3 tailles, à partir de 54,90 € - www.jaiduchien.com

Matelas chauffant - Thermo Duke de Ferplast. Procure une chaleur thérapeutique jusqu’à 35 ° C. Fonctionne sur secteur. Housse déperlante et lavable, 30 x 40 x 4, 59,90 € www.wanimo.com

Oreiller Monaco - Housse amovible en simili cuir et fibres polaires au centre – Base antidérapante – 100 x 70 x 20 cm Noir ou marron, 39,70 €- www. botanic.com

4 - Spécial Chiens n°20

Couss in Holbury de Scruffs : En polyester et velours côtelé. Garniture en fibres 100% recyclées – Housse amovible –100 x 70 cm - Brun roux ou bleu sarcelle, 32,80 € www. botanic.com

Divan de luxe de Suzy’s – Grand confort, housse lavable en machine. Coloris anthracite. 50 x 33 x 22, 89 € www.sur-leur-31.com


Shopping

Coussin patte de Moysa - Tissu Moyelite, déhoussable et lavable. Mousse à mémoire de forme, idéal contre l’arthrose et les douleurs musculaires. Coloris bleu ou rouge. 104,90 € - www.jaiduchien.com

Corbeilles ultra confort rayé rouge ou violet. Coussin amovible. TU 60 cm, 64,90 € - www.jaiduchien.com

Corbeille Donut de Moysa - En tissu gamme Moyelite. Anti-déchirement-anti-bactériens-anti-allergique-imperméable. Les poils n’adhèrent pas. Mousse à mémoire de forme. TU 70 x 70 cm, 87,90 € - www.jaiduchien.com Fauteuil style Louis XVI. Fabriqué main, armature chêne massif. Revêtement velours noir traitement Teflon. 49 x 40 x 31, 299 € www.lesfauvesmondains.com Grand sofa à mémoire de forme - Fourrure synthétique, revêtement antidérapant et housse amovible, 2 tailles 72 x 50 x 20 ou 100 x 65 x 24, à partir de 69,90 € - www.wanimo.com

Panier Scottish de Moysa – Mousse mémoire viscoélastique. Anti statique et régulateur de température. Résistance maximale à la morsure. 66 x 48 x 24, 60,60 € - www.boutic-moysa.com

Coussin Quantum Fresh - innovant et ingénieux grâce à son action antiodeurs et anti-microbiennes. Fraîcheur à chaque lavage. Rembourrage épais. 4 tailles à partir de 24,90 € www.wanimo.com

Coussin vintage Countryside de Moysa - Réversible - Mousse mémoire de forme. Amélioration de la vitalité du muscle, protection et soin de la peau, régulateur de température. 5 coloris. 116 x 74 x 5, 104,70 € www.boutic-moysa.com

Coussins Guauz de Moysa Mousse mémoire viscoélastique. Anti-bactérien/anti-fongique Anti-allergique et hydrofuge. 4 tailles : de 50 à 120 cm, de 47,80 € à 104,60 € - www. boutic-moysa.com

Maison Alfy marine de Bobby – Coussin amovible, lavable en machine, dessous antidérapant. Coloris framboise ou marine. 43 x 41 x 41, 64,50 € www.accessoires-chiens.com

Coussin Star Hotel de Suzy’s –Rembourrage en mousse, tissu haute qualité et lavable en machine. 65 x 45, 41 € - www.sur-leur-31.com

5 - Spécial Chiens n°20


Chiens d’exception

Amour,

Très agressif pendant le service, Amour redevenait un agneau dans la vie « civile »

le cauchemar

des trafiquants Avant d’être un chien, c’est un sacré flic ! Pour flairer la drogue et terroriser les trafiquants, il n’y en a pas deux comme lui sur toute la côte ouest des EtatsUnis. En plus, il s’appelle… Amour !

C

e n’est pas tous les jours qu’un prêtre et un capitaine de police se retrouvent côte à côte pour rendre hommage à… un chien ! Et pourtant, c’est ce qu’il vient de se passer à Oceanside, dans la banlieue de San Diego, en Californie. L’évènement s’est produit à l’occasion des funérailles de Mori, le meilleur « chien-stup » - les animaux spécialisés dans la recherche de stupéfiants – de toute la côte Ouest des EtatsUnis… Là-bas, les membres de la Brigade d’intervention des autoroutes de Californie n’oublieront jamais leur compagnon, leur collègue Mori. « Le cauchemar des trafiquants», comme ils l’avaient surnommé. « Depuis deux ans, explique Abie Carabajal, l’homme qui a été son maître, Mori souffrait de problèmes intestinaux. Il y a quelques mois, il avait eu une première crise et le vétérinaire avait pu le soigner. Il avait été dispensé de service pendant quelques semaines, le temps de se remettre, puis il avait repris son job comme si de rien n’était. Mais il y a deux mois, il a eu une autre attaque, très violente, et je suis rentré trop tard pour le sauver. Il avait 9 ans ». Abie n’est pas le seul à pleurer la mort de son équipier. Tous ses collègues de la brigade se sentent orphelins et pas un ne passe sans un serrement de cœur devant la plaque commémorative en bronze installée dans le hall du quartier général. C’est que Mori n’était pas un chien comme les autres ! D’abord il ne s’appelait pas Mori mais Amore, raconte Abie. Il était originaire de Tchécoslovaquie mais il avait passé quelques mois en Italie où on l’avait baptisé Amore, c’est-àdire Amour. En fait, c’était vraiment un amour, mais comment impressionner les voyous et les trafiquants avec un nom pareil ? Je ne me voyais pas dire à mon chien devant les malfrats : « Cherche, Amour, cherche ! ». De plus, le nom des équipiers est marqué sur les flancs de chaque voiture de

6 - Spécial Chiens n°20

patrouille… Bref, j’ai baptisé mon compagnon Mori. Ça faisait plus… viril.

Des ordres toujours en Tchèque ! Pour l’intéressé, aucun problème. Les policiers américains préfèrent Mori à Amore ? Il s’adapte à son nouveau nom… En revanche, Mori se montre très pointilleux sur ses racines. Il est tchèque et il le reste. Même après des années passées aux Etats-Unis, les ordres il ne les comprend et ne les comprendra jamais qu’en tchèque ! « Il m’a bien fallu apprendre les mots essentiels dans cette langue. Cela peut sembler bizarre parce que par ailleurs, Mori était un chien très intelligent. Mais sur ce point, il n’y avait rien à faire. C’est nous qui avons dû nous adapter ! » Cette concession faite, Mori est prêt à apprendre tout ce que l’on voudra. « Le plus urgent a été de lui faire comprendre qu’il ne devait pas attaquer systématiquement toute personne portant un uniforme », se souvient Abie. « Au début, nous avons eu quelques problèmes…. »

Spécialisé dans la recherche des drogues, Mori était doté d’un flair exceptionnel


Chiens d’exception Funérailles de Amore dit Mori

Son seul défaut : il hait les motos ! Mori comprend vite, heureusement que les « méchants » ne sont pas ses collègues mais les trafiquants de drogue que les patrouilles interceptent sur les autoroutes. « Il savait se montrer si intimidant que je n’ai jamais eu à subir aucune attaque, aucun geste agressif de la part des trafiquants – souvent très dangereux- que j’ai interpellés avec lui. Mori était un sacré comédien : en quelques secondes il pouvait changer du tout au tout… Lui qui avait l’air d’un bon gros chien de berger placide, il se transformait d’un coup en une espèce de fauve, dès qu’il sentait la moindre menace ou que je lui en donnais l’ordre. Son poil de hérissait, il se mettait à grogner sourdement, ses babines se retroussaient sur ses dents terribles. Je vous promets qu’on n’avait aucune envie d’aller lui chatouiller les moustaches… Son surnom de « cauchemar des trafiquants », il ne l’a pas volé ! » C’est surtout dans la section drogue que Mori fait preuve d’un flair exceptionnel. En 9 années de bons et loyaux services, ce sont des quintaux de marijuana, de cocaïne ou d’héroïne qu’il réussit à débusquer dans les cachettes les plus invraisemblables. On a estimé que grâce à lui – et à lui seul – les trafiquants de drogue ont perdu plus de 2,3 millions de dollars ! « Mori était une terreur, ajoute Abie, mais seulement pendant le travail. Contrairement à beaucoup de chiens policiers qui sont d’un naturel agressif aussi bien durant le service qu’en dehors, Mori, lui, savait parfaitement faire la différence. Il comprenait qu’il y a un temps pour le travail et un temps

pour le jeu. A la maison, où il vivait avec ma femme et mes trois enfants âgés de 1, 8 et 10 ans, je n’ai jamais eu peur qu’il morde qui que ce soit. Il se comportait comme un bon gros toutou, toujours prêt à jouer et à se faire caresser. Il adorait les gosses, les miens et les autres, et jamais il n’a grogné contre eux ». Affectueux et docile dans la vie, impressionnant et efficace dans le travail, Mori n’était pas loin d’être le chien parfait. A un petit détail près, toutefois…Lors de son premier dressage, en République Tchèque, on l’avait entrainé à faire tomber les suspects à moto. « Là encore, je dois dire qu’il n’a jamais pu se débarrasser complètement de cette habitude ! », confie son maître.

Son absence pèse sur le cœur de tous Un jour, il a même poursuivit un motard de la brigade sur le parking de leur QG ! Quand leur collègue a compris ce qu’il se passait, il a accéléré comme un fou. Il a eu la frousse de sa vie ! Mori est alors revenu à la voiture nonchalemment… Il était très fier de lui ! Aujourd’hui, les motards de la brigade peuvent circuler tranquillement sur le parking, ils ne risquent plus de voir surgir Mori. Mais il n’y en a aucun qui s’en réjouisse ! Son absence pèse sur le cœur de tous, et sur celui d’Abie Carabajal en particulier. « Vous savez, nous confie le policier en guise de conclusion, le nom qui allait le mieux à mon chien, finalement, c’était Amore… »

Spécial Chiens n°20 - 7


Chiens d’exception

Qu’est ce qu’un

chien policier ? Le terme de chien policier désigne des chiens utilisés par les forces de l’ordre au sein d’unités spécialisées appelées brigades canines. En France, cette dernière englobe la Police nationale, la Gendarmerie nationale, la Douane et la police municipale…

L

orsque l’on dit « chien Policier » apparaît immédiatement l’image du Berger Allemand. Mais il n’existe pas une race unique de chien policier. Ce qualificatif peut s’appliquer à plusieurs races reconnues, par expérience, susceptibles de fournir des spécimens particulièrement doués pour accomplir certains exercices, certains travaux qui se présentent fréquemment dans le domaine de la Police.

L’Unité Cynophile Créée en 1950 au sein de la Préfecture de Police, l’Unité Cynophile de la Direction de la Police Urbaine de Proximité contribue activement à assurer la sécurité des personnes et des biens. Une soixantaine de gradés et de gardiens de la Paix, accompagnés de leurs chiens, effectuent près de 4 000 interventions annuelles. Basée sur l’utilisation du chien pour des missions policières, l’Unité Cynophile mise sur les prédispositions naturelles de cet animal, qui constitue dans certaines situations un partenaire indispensable.

Quatre types de missions La section patrouille Elle assure un service de prévention et de lutte contre la délinquance, 24 heures sur 24. Elle participe à la recherche des personnes disparues (en collaboration avec les autres services de Police). Elle comprend l’équipe de démonstration. La section capture Sa création, en janvier 1996, constituait la première équipe d’intervention chargée de ce type de mission, au niveau national. Une grande partie de son activité, renforcée par la loi du 6 janvier 1999 sur les chiens dangereux, consiste à : Capturer les animaux errants, blessés ou agressifs (sur la voie publique ou chez des particuliers), Réduire les risques liés à la présence, sur la voie publique, de chiens dangereux ou de tout autre animal. Elle peut ainsi intervenir rapidement et procéder à la neutralisation éventuelle de ces derniers avec un matériel adéquat, Informer les propriétaires d’animaux sur la réglementation sanitaire en vigueur (tenue en laisse, port d’une plaque d’identification). La section stupéfiant

Un partenaire indispensable pour la recherche de stupéfiants

Elle participe à la recherche des drogues connues (en collaboration avec les services de Police et la Gendarmerie Nationale). La section explosif

8 - Spécial Chiens n°20

En septembre 1982, début de la formation à Paris. Suros a été présenté comme étant le premier chien détecteur d’explosifs. 3 types de recherches : sur véhicule, sur bagages et sur bâtiment extérieur. Début 1985, formation des équipes P.A.F. (Police Aux Frontières) sur Paris et début de formation des chiens explosifs par le C.N.F.U.C. (Centre Nationale de


La plupart des chiens policiers sont des Bergers Belges et des Bergers Allemands car ils sont polyvalents dans leur tâche

Chiens d’exception un travail efficace. Cette phase sera d’ailleurs répétée si le chien devait changer de maître au cours des années passées au sein de l’Unité. La deuxième phase de la formation consiste à apprendre au chien les ordres élémentaires (assis, aux pieds, couché...) ainsi que quelques réflexes dont celui de défendre son maître.

Formation des Unités Cynotechnique). Ils assistent les techniciens du Laboratoire Central de la Préfecture de Police dans la lutte contre le terrorisme et pour la mise en place des plans de sécurité lors de manifestations publiques. De nouvelles fonctions tentent d’être attribuées aux chiens policiers comme la recherche d’armes à feu, la détection de produits inflammables à l’origine d’incendie, la détection de cadavres.

Une sélection rigoureuse Le plus souvent, les chiens proviennent de dons de particuliers et d’achats effectués par le Centre National de Formation des Unités Cynophiles dans les élevages. Les chiens ne doivent pas obligatoirement être inscrits au L.O.F. Par contre pour être sélectionné, ils doivent répondre aux critères suivants :

Lors de la troisième phase de cette formation, le chien apprends plus spécifiquement son métier, les exercices sont alors répétés quotidiennement afin qu’ils soient totalement intégré par le chien. Les chiens de l’Unité Cynophile prennent une retraite bien méritée à 8 ans et sont alors gardés par leurs derniers maîtres ou bien replacés dans des familles d’accueils.

Quels chiens ? Les grands chiens de Berger ou certains chiens de chasse comme le Berger Allemand, les Bergers Belges (Malinois, Tervuren, Groenendael et Laekenois), le Berger de Beauce, les Dogues, le Doberman, le Rottweiler, Chien de Saint-Hubert, Golden Retriever… sont les races canines les plus souvent retenues pour effectuer ces missions, ceci en fonctions de leurs qualités morphologiques et leurs aptitudes physiques ou olfactives.

Etre âgé entre 1 et 2 ans afin que leurs caractéristiques psychologiques et morphologiques soient stabilisées. Avoir une grande aptitude au jeu (le travail de recherche étant basé sur cette faculté). Etre en bonne condition physique. Avoir un caractère adapté aux missions à effectuer. La plupart des chiens sont des Bergers Belges et des Bergers Allemands car ils sont extrêmement polyvalents dans leur tâche. Ils sont dressés pendant trois mois au Centre de Formation National des Unités Cynophile basé à l’Ecole de Police de Cannes-Ecluse (77, ou au sein même de l’Unité). La formation du chien diffère selon son utilité future (patrouille, recherche) mais comprends toujours les quinze premiers jours une phase de familiarisation entre le maître et le chien qui consiste en des phases de jeu, des promenades, des caresses pour établir la relation de confiance et de complicité nécessaire à

Les chiens sont dressés pendant 3 mois au Centre de Formation National des Unités Cynophile

Spécial Chiens n°20 - 9


Races : Le Lévrier Afghan Photos : Elevage Soukistan Afghans

Un caractère de chat ! L’Afghan donne une impression de force et de dignité

L’expression orientale est typique de la race. Comme les chats, l’Afghan vous pénètre du regard… digne et distant, avec une certaine ardeur farouche. Une race aussi sensible que spectaculaire !

10 - Spécial Chiens n°20


Races : Le Lévrier Afghan Un port de tête altier

Comment l’avez-vous rencontré ? J’ai rencontré le Lévrier pour la première fois à l’âge de 10 ans. Sa beauté m’a littéralement subjuguée. Je me suis alors documentée sur cette race pendant plusieurs années avant d’avoir mon premier Lévrier Afghan.

Quel est votre cheptel aujourd’hui, avez-vous des champions, des espoirs... et des chiots prochainement ? J’ai actuellement 8 chiens à la maison, âgés de 2 à 14 ans. 7 sont champions et la 8e est encore un peu jeune. J’ai la particularité de posséder des champions de beauté et aussi des champions de travail (les disciplines sportives du lévrier : le racing mais surtout la PVL = poursuite à vue sur leurre) et 3 des mes chiens ont à la fois des titres de beauté et de travail. Tous ont le titre Beauté-Performances aussi. Une portée est prévue pour le printemps 2013. Je produis des chiots tous les 2 à 3 ans seulement.

Est ce que les portées sont nombreuses ? La mise-bas difficile ? Mes portées n’ont jamais dépassé 6 à 8 chiots. Elles peuvent atteindre une douzaine mais je pense que c’est très fatigant pour la mère allaitante. Aucune difficulté particulière pour la mise-bas, surtout si la chienne est sportive et donc possède une bonne tonicité musculaire !

Un chien très particulier et assez exigeant en matière d’entretien

Combien d’éleveurs en France ? Combien de sujet approximativement ? Une vingtaine d’élevages en France mais très peu de portées : - 152 chiots en 2008 - 99 en 2009 - 177 en 2010 - 134 en 2011…

Quelles précautions prendre avant l’achat ? S’assurer que vous êtes prêts à 100 % à vivre avec un Lévrier Afghan, qui est un chien tellement particulier et aussi assez exigeant en matière d’entretien. Votre maison va être relookée avec des traces de pattes et des poils, toute la famille doit être d’accord ! Votre jardin sera parfaitement clos et le chien ne doit pas être isolé en chenil. Cette race est bien trop sensible et très proche de son maître, même s’ils ne sont pas très démonstratifs.

Spécial Chiens n°20 - 11


Races : Le Lévrier Afghan La puissance alliée à l’élégance

Une beauté fascinante

Des tests génétiques sont-ils à exiger Les naissances sont-elles en progression ? auprès de l’éleveur ? Pas spécialement, des affections comme la dysplasie coxo-fémorale ou les rétinopathies n’affectent que très peu la race. Les tests ne sont pas obligatoires en France. L’identification génétique est mise en place depuis peu et permettra dans quelques années de garantir la filiation.

Quel est le prix d’un chiot ? Le prix d’un chiot LOF avec de bonnes origines va de 1000 à 1500 € et plus. Tout dépend ce que vous souhaitez : un simple chien de compagnie ou un sujet de concours. Même si l’éleveur ne peut pas garantir l’avenir d’un chiot, le pedigree et les résultats des parents par exemple sont des bases valables pour sélectionner votre chiot. Enfin, la couleur ne doit pas influencer le prix !

Comment expliquez-vous sa rareté ? Dans les années 80, il y a eu un effet de mode avec plus de 2000 naissances par an. Le nombre élevé n’était pas forcément synonyme de qualité et beaucoup de particuliers déçus de leur premier chien ont décidé de ne jamais en avoir un autre ! Nous avons maintenant une moyenne de 120 naissances par an en France

12 - Spécial Chiens n°20

Non, elles restent stables : entre 100 et 150 chiots par an environ depuis quelques années. En raison des contraintes de toilettage notamment, ce n’est pas le chien de « monsieur tout le monde » et les éleveurs devraient être plus vigilants pour informer les acheteurs potentiels.

Parlez-nous du club de race. Pourquoi les contacter ? Le club FALAPA a été fondé en 1939. Il s’occupe des Afghans et Salukis. FALAPA : club Français des Amateurs de Lévriers d’Asie Persans et Afghans. Je fais partie du comité, entre autres responsable de la commission utilisation et du site internet. Le club est le mieux placé pour communiquer des adresses d’éleveurs, de portées disponibles, et le bulletin qu’il publie est une excellente source d’information, que ce soit pour un futur acquéreur, ou un inconditionnel !

Cette race est-elle fragile ? Quels sont ses talons d’Achille ? L’Afghan est une race très ancienne originaire d’un pays montagneux. Il est robuste et n’a pas de faiblesse particulière. Certains ont tendance aux otites – un mal connu chez toutes


Races : Le Lévrier Afghan Les couleurs les plus appréciées vont du sable au doré

Une somptueuse robe longue, soyeuse et de texture fine

les races à oreilles tombantes. Une bonne hygiène est nécessaire. Comme toutes les grandes races il faut surveiller sa croissance et protéger ses articulations pendant cette période. Sa fourrure nécessite beaucoup d’entretien, toute négligence peut entraîner des problèmes cutanés.

Au quotidien, des précautions sontelles à prendre face à la torsion de l’estomac ? C’est pareil pour toutes les grandes races, il ne faut pas laisser le chien courir ou s’agiter après les repas afin de prévenir ce risque.

petits mangeurs. Ce n’est pas un chien qui a tendance à grossir car il court et se dépense beaucoup !

Quelles sont les rations alimentaires et faut-il fractionner les repas ? Le chiot de 3 mois a encore besoin de 3 repas par jour, vers 6 mois il peut passer à 2 repas. Je donne 2 repas à mes chiens chaque jour, toute leur vie. Les rations pour un adulte sont d’environ 300 grammes de croquettes par jour, ou 200 à 300 grammes de viande + légumes pour une alimentation naturelle.

Quelle est son espérance de vie ?

Côté toilettage, quelle fréquence pour les bains et le brossage ?

L’Afghan a une bonne longévité, de 13 ans en moyenne. J’ai une chienne qui a atteint presque 16 ans. Au-delà de 10 ans, on note l’apparition de troubles de vieillesse, problèmes de locomotion ou de vue le plus souvent.

Le toilettage doit être très régulier, idéalement hebdomadaire. Par toilettage, j’entends un lavage du chien avec un shampoing approprié et une crème de soin, suivi d’un séchage minutieux. Cela prend 2 à 3 heures.

Peut-il être obèse ? On l’imagine délicat et peu gourmand... Cela dépend des sujets, certains ont un appétit insatiable et il faut leur donner une ration limitée. D’autres sont de

L’aide d’un toiletteur est-elle indispensable ? A mon avis, non. Le toilettage est un moment privilégié du chien avec son maître. Un toilettage hebdomadaire professionnel est assez onéreux… et souvent le toiletteur n’a pas le temps de défaire les petits nœuds qui se sont formés, il va effiler ou couper.

Spécial Chiens n°20 - 13


Races : Le Lévrier Afghan Une race très sensible et très proche de son maître

Comment cette race est-elle venue jusqu’à nous ? Comme son nom l’indique, l’Afghanistan est le berceau de la race. Ce chien est très agile pour se déplacer dans les zones montagneuses et sa fourrure le protège du froid. Le premier sujet « Zardin » a été importé au tout début du XXe siècle en Angleterre, ensuite 2 groupes de chiens sont arrivés dans les années 1920, importés par deux couples anglais qui étaient dans la colonie britannique du nord de l’Inde. Ces lignées, pourtant différentes, sont à l’origine des sujets actuels.

Qui sont ses cousins ? La race la plus proche est le Saluki, ou Lévrier Persan.

Quelle était la destination de ce chien à l’origine ? Ce chien était utilisé comme chasseur et comme gardien

Et aujourd’hui ? Est-il utilisé pour autre chose que la compagnie ? En France, une loi du XXe siècle interdit la chasse avec des Lévriers. Il est donc essentiellement devenu un chien de compagnie. Il a la possibilité d’exprimer ses aptitudes naturelles à la chasse en pratiquant la PVL (poursuite à vue sur leurre).

Quel sont les points essentiels du standard qui définissent un beau sujet ? Certainement très anciennes, les origines du Lévrier Afghan sont toutefois encore assez obscures, les afghans étant nomades

Une tête fine, longue très ciselée, avec des yeux triangulaires et une expression « orientale ». Le mouvement est aussi un point important, le chien doit se déplacer très souplement, comme s’il était filmé au ralenti mais cependant avec puissance.

Les défauts les plus fréquents ? Sa silhouette est longue et élégante

Un manque de noblesse, un mauvais fouet (sans anneau), des oreilles implantées trop haut et les yeux trop clairs. Le manque de prémolaires.

Quelles sont les différentes couleurs de robe ? Quelles sont les plus recherchées ? Toutes les couleurs de robe sont admises. Il n’existe pas de manteaux blancs tachetés. Le plus courant est le doré / blond avec un masque noir.

14 - Spécial Chiens n°20


Races : Le Lévrier Afghan

Plus de 2000 naissances par an dans les années 80

La race a été introduite en France vers 1930

Poids/ taille ? Mâles : 68 à 74 cm, poids 25 – 32 kg Femelles : 63 à 69 cm, poids 20 – 25 kg

Quels sont les sports où il excelle ? Doit-on y participer pour son équilibre ? C’est un chasseur « à vue » c’est-à-dire qu’il n’utilise pas son flair pour suivre le gibier, mais son excellente vision. Il peut pratiquer la course sur cynodrome, mais la discipline qui lui convient le mieux est la PVL : une simulation de chasse avec un leurre artificiel ; sur un parcours d’environ 800 mètres. Certains ont essayé avec succès l’agility, mais c’est un chien assez têtu et pas très obéissant !

Pourriez-vous définir son caractère en quelques mots ? J’aime le comparer à un caractère de chat. Il est indépendant, peu démonstratif et peu collant, mais très profondément attaché à son maître. C’est un hypersensible qui ne supporte pas la brutalité. On peut obtenir beaucoup avec de la patience. Mais attention, il ne faut pas en attendre une obéissance au doigt et à l’œil !

Est-il précieux dans ses attitudes ? C’est un chien qui est assez calme une fois adulte, mais dont la puissance de chasseur se révèle au moindre gibier potentiel. Il aime son confort et choisira vite sa place dans le canapé !

Faut-il prévoir l’adoption d’un autre Afghan pour qu’il soit heureux ?

Il doit combiner la puissance et la dignité avec une longue robe soyeuse, tout en ayant une allure orientale

Pas obligatoirement. Il n’aime pas rester seul, il a besoin du contact des humains.

S’entend t-il bien avec ses congénères, chats, enfants... Cela dépend de la manière dont il a été élevé… Son instinct le poussera à pourchasser les chats, sauf s’il y a été habitué. Il aime les enfants, mais l’imprégnation reçue quand il était chiot va jouer un grand rôle. Un chiot élevé en chenil aura une attitude différente d’un chiot élevé et sociabilisé en famille. Il est sociable avec les autres chiens, mais on remarque souvent un « racisme » inné envers les chiens de type loup.

Ce n’est pas un chien qui a tendance à grossir car il court et se dépense beaucoup !

Spécial Chiens n°20 - 15


Races : Le Lévrier Afghan Assez têtu et pas très obéissant !

Une intelligence très féline

Quel est l’environnement idéal ? Une vie Quels sont les accessoires indispensaen appartement est-elle envisageable ? bles à prévoir lors de l’acquisition d’un Afghan ? Idéalement une maison, avec un jardin et surtout un endroit propre (cour, graviers) sinon il va beaucoup salir la maison avec ses pattes boueuses. Un adulte peut vivre en appartement à condition de faire de longues balades tous les jours. Et par tous les temps ! (il existe des imperméables !) Un chiot, quelle que soit la race, va dépenser beaucoup d’énergie et à mon avis, l’appartement n’est pas idéal pour sa croissance… un chiot Afghan laissé seul peut facilement vous « hacher » un canapé !

Un grand coussin pour dormir, ou une cage de transport dans laquelle il se sentira en sécurité. Un collier spécial lévrier (plus large en son milieu) qui l’empêchera de glisser sa tête et de vous échapper en un clin d’œil. Les harnais sont très bien pour éduquer les chiots à la marche en laisse. Ensuite, ils abîment trop la fourrure.

En quoi se distingue t-il des autres Doit-il courir beaucoup ? Le maître Lévriers ? doit-il être sportif ? Il a besoin de se défouler tous les jours. Idéalement il doit pouvoir être en liberté dans un terrain clos. Sinon des balades ou un jogging, il adore ! Il faut être un minimum sportif et dynamique. Le maître doit avant tout être amoureux de la race et conscient du travail de toilettage. Donc : patient ! Il faudra aussi investir dans un séchoir professionnel sur pied.

Est-il intelligent ? Oui, malgré la légende qui le considère idiot ! Il a une intelligence très féline, il n’obéit pas sur commande ! Son obéissance est un peu aléatoire. Surtout si une proie est en vue ou toute autre chose qui capte son attention !

Peut-on l’éduquer facilement ? (les ordres de bases) Oui, on peut obtenir des bases d’éducation par le jeu et la gourmandise (récompenses) mais il n’est pas un modèle d’obéissance ! C’est comme cela, il faut en tenir compte.

Est-il joueur ou plutôt placide ? Il est joueur quand il est jeune mais ne comptez pas sur lui pour ramener la balle ! L’adulte est un chien assez calme.

Le mâle est-il différent de la femelle ? Le mâle est plus grand, je ne trouve pas de différence de caractère. La fourrure du mâle nécessite peut-être plus d’entretien.

Que conseillez-vous pour une première adoption ? De bien réfléchir et de prendre son temps pour choisir un chiot. Il va vivre 12 à 14 ans et consommer beaucoup de shampoing et de brosses !

16 - Spécial Chiens n°20

Parce qu’il est spectaculaire ! Sa fourrure somptueuse en fait un chien unique dans le monde canin.

Peut-il garder la maison ? Il est bon gardien et défend son territoire, que ce soit la maison ou la voiture.

On dit qu’il supporte mal la solitude... le laisser seul la semaine est-il compliqué ? Est-il destructeur ? Comme tous les chiots, le votre aura du mal à rester seul, il vient d’être séparé de sa fratrie et c’est déjà un gros changement. L’afghan est en effet très sensible et peut devenir destructeur.

On dit de lui que c’est un fugueur... savez-vous pourquoi ? On le dit fugueur, c’est faux. Il est juste chasseur et avide de grands espaces. Il a très peu de rappel. Encore une fois, ceci est variable d’un chien à l’autre ! Pour le protéger, il faut éviter de le lâcher dans des endroits non sécurisés, en particulier avec une route à proximité. Emporté par sa vitesse il ne va pas s’arrêter avant de traverser. Une laisse à enrouleur est très pratique ou une grande longe, car cela lui permettra d’avoir plus de liberté lors des promenades. Contact : Martine Falke Soukistan Afghans Tél. : 05 56 93 15 35 http://soukistan.free.fr Club de race FALAPA Tél. : 01 48 72 12 87 www.clubfalapa.com


Races : Le Lévrier Afghan Une des plus anciennes, sinon la première espèce de Lévriers Les Lévriers font partie des races de chiens les plus anciennes et des tests génétiques ont révélé que le Lévrier Afghan était encore très proche du loup dont descend la grande majorité des races actuelles. Le Lévrier Afghan est représenté sur un graffiti datant de 2000 ans avant J.-C. et est cité sur un papyrus égyptien peut-être encore plus ancien. Selon une légende, un couple de Lévriers Afghans était même déjà présent sur l’arche de Noé ! L’ancêtre de la race est arrivé probablement d’Asie centrale avec les Indo-européens, qui ont formé un royaume, la Bactriane, dans les régions septentrionales de l’actuel Afghanistan. Plus tard, les Indo-européens ont migré avec leurs chiens vers les régions iraniennes actuelles et cela explique pourquoi leur Lévrier est aussi appelé Tazi, qui signifie « arabe ». Bien que manifestement ancienne, il n’existe pas d’écrits liant la race aux Afghans. Il y a beaucoup de spéculations au sujet des liens possibles avec le monde ancien entre les amateurs et les scientifiques. Des connexions avec d’autres types et races de la même région peut fournir des indices sur l’histoire. Ainsi, des Lévriers semblables ont été retrouvés à la frontière chinoise, en Inde, au Pakistan... Il existerait au moins treize types connus en Afghanistan dont les races modernes issues de pures lignées. Les Lévriers ont été importés en Angleterre dans les années 1900 par des officiers de retour d’Inde (qui à l’époque comprenait intégrait le Pakistan).Le Lévrier Afghan moderne provient de croisements effectués dans les années 1920 en Grande-Bretagne, entre différents types de Lévriers à poils longs d’Afghanistan et des zones environnantes. Certains sont encore utilisés comme des chiens de chasse et d’autres comme chiens de garde.

Caractère Le tempérament du Lévrier Afghan est très digne et fier, mais c’est aussi un animal enjoué et très joueur. Cette race, comme de nombreux Lévriers, possède un sens très développé pour détecter les petites proies ce qui d’ailleurs, l’empêche de s’entendre avec les petites espèces d’animaux domestiques. Le Lévrier Afghan est très rusé mais n’est pas spécialement disposé au dressage, son caractère étant bien trempé. Souvent susceptible et peu démonstratif, il est tout de même très attaché à ses propriétaires et les défendra parfaitement au risque d’être agressif avec tous les étrangers. Bien que rarement utilisés aujourd’hui pour la chasse en Europe et en Amérique où ils sont populaires, les Lévriers Afghans participent fréquemment à des courses qui sont de véritables événements. Fiche signalétique Taille : de 68 à 75 cm pour le mâle et de 61 à 69 cm pour la femelle Poil : Long, dense, très fin, court sur le dos (selle) Robe : Toutes les couleurs sont admises Tête : Longue, léger stop, truffe noire ou marron Yeux : Foncés ou dorés, presque triangulaires Oreilles : Attachées bas et en arrière, plaquées à la tête, couvertes de poils longs Queue : Pas trop courte, extrémité en anneau, garnie de poils Caractère : Expression orientale typique, distant Santé : plus robuste que la plupart de ses « cousins » Lévriers Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Le Lévrier Afghan court à 52 km/h !

Un chien digne et fier mais aussi enjoué et très joueur

Spécial Chiens n°20 - 17


Races : Le Labrador

Le Labrador,

chouchou des français ! Le succès du Labrador est dû à ses nombreuses qualités : un physique robuste et solidement construit, un très grand flair, et bien sûr un tempérament ardent et docile qui fait la joie de ses maîtres et des enfants. Par Serge Motillon, éleveur. Photos : Elevage de Chantemelse et P. Rocher photographe animalier

18 - Spécial Chiens n°20

Doux, attentif, dévoué, enjoué et intelligent, son amour indéfectible pour l’homme le pousse à tout faire pour lui


Races : Le Labrador Présentez-vous… J’ai vécu pendant 20 ans en Eure-et-Loir à Logron, petit village près de Châteaudun, dans un pavillon de chasse entouré d’un parc de 3 hectares où mes Labradors aimaient à s’ébattre dans l’étang et courir dans les bois… Ce site faisait partie du Domaine du château de Chantemelse d’où l’affixe de mon élevage. Très vite (en 1984) et de façon logique, j’ai choisi comme chiens de compagnie deux femelles Labradors jaunes (Bénédicte et Beatrice). S’en suivirent alors les premières portées et la venue des USA de mes premiers Labradors chocolat (couleur foie à l’époque) très rares en 1986/87. C’est ainsi que Winschester Springfied, mon premier mâle chocolat, fût à l’origine de nombreuses bases d’élevages de Labradors en France.

Un regard doux, donnant une belle expression La plupart des Labradors sont à l’image de leurs maîtres

Quel est votre plus beau sujet ? Le plus beau Labrador que j’ai produit reste pour moi, sans nul doute, Imank de Chantemelse, n’ayant eu pour titres que ceux de « Champion de Cuba et Porto-Rico ». Au total j’ai eu une petite vingtaine de Champions de beauté de différents pays.

Aurez-vous des chiots prochainement ? Selon les années, 50 à 70 chiots naissent ici au sein de mon élevage et actuellement des chiots chocolat et jaune ont vu le jour et seront disponibles dans quelques semaines. Le prix d’un chiot varie de 900 à 1000 €. A l’heure actuelle, je possède 22 Labradors adultes, dont plusieurs retraités ainsi que de jeunes, assurant le renouvellement du cheptel.

Que peut-on dire sur sa santé ? L’espérance de vie se situe entre 12 et 15 ans en moyenne, le Labrador restant un chien robuste et rustique. Si l’on veut parler de défaut chez lui, on peut évoquer bien sûr son goût prononcé pour la nourriture, c’est un épicurien né ! Par contre, un manque d’activité ainsi qu’une vie trop sédentaire peuvent l’amener à une surcharge pondérale et en faire un « petit tonneau ». Bien le nourrir c’est surtout suivre à la lettre (surtout au gramme) la quantité de croquette en adéquation avec son stade de développement morphologique.

Toute la morphologie du Labrador doit traduire une rondeur générale, sans excès

Vif et robuste, le labrador a besoin de « rendre service » et de se sentir en symbiose avec son maître

Spécial Chiens n°20 - 19


Races : Le Labrador e

Le Labrador a été introduit en France au début du XX siècle. Naissance du premier club de race en 1916

Quelle est son histoire ? Le Labrador a sa légende : celle-ci veut qu’il soit né de l’union d’une loutre et d’un Terre-Neuve. Pattes palmées, queue et poils spécifiques sont autant d’atouts pour ses aptitudes à l’eau. Au début du XVIIe siècle des colons britanniques, installés sur l’île de Terre-Neuve, découvrent un chien noir, aux qualités de pêcheur dans la province du Labrador et l’introduisent dans leur île. Ces chiens appelés « Terre-neuve de St John’s », dont la reproduction sera li-mitée vers 1815, furent en partie ramenés par les pêcheurs dans les ports de Dorset en Angleterre. C’est ainsi que les aristocrates anglais apprécièrent leurs qualités de rapporteurs (retriever) de gibier. Le premier ancêtre (de couleur noire) des Labradors est né en 1885. Par la suite, les aristocrates anglais fixèrent le type et les précieuses qualités d’origine permettant son entrée à la cour d’Angleterre et ses premiers titres glorieux. La couleur jaune est apparue en 1899 suivie rapidement par la couleur chocolat. Le La-brador fût introduit en France au début du XXe siècle et le premier club de race fût créé en 1916.

Où est-il le plus populaire ? Qui sont ses cousins ? Le Labrador est un chien très populaire dans les pays Anglo-saxons ainsi que dans les pays nordiques. Les cousins du Labrador, pour ce qui est des plus connus, sont le Golden retriever et le Flatcoated retriever.

A quel groupe appartient-il ? Le labrador est un Retriever, donc un chien de chasse et surtout un rapporteur de gibier qui fait partie du 8e groupe.

Quelle est la définition d’un beau sujet ? Un beau Labrador se doit d’être un chien compact, court de reins, avec une tête ni trop courte (style molossoïde) ni trop fine (style lévrier) et avec un regard doux donnant une belle expression. Pour ce qui est des angulations, elles ne doivent pas être trop marquées (style Berger Allemand) ni trop droites. La qualité de poil est spécifique voire primordiale pour la race. On peut dire que toute la morphologie du Labrador doit traduire une rondeur générale, sans excès.

Quels sont les Labrador célèbres ? Parmi les Labradors célèbres on peut citer : Baltic, le Labrador noir du président François Mitterrand ; Samba, le Labrador noir du président Valéry Giscard d’Estaing ; Haskou, le Labrador noir du président Jacques Chirac ; Buddy, le Labrador chocolat du président Clinton ; Koni, le Labrador noir du président Poutine. D’autres célébrités comme : Laurent Ruquier, Guy Marchand, Monsieur Givenchy viennent agrandir la liste.

Quelles sont les grandes lignes du Comment bien organiser l’arrivée d’un standard ? chiot ? Concernant le standard et plus particulièrement son aspect général, on peut dire qu’il doit être fortement charpenté, le rein court et très actif. Le crâne est large, la poitrine bien descendue et les côtes bien développées. Le rein et l’arrière-main sont larges et puissants, le stop est marqué et la tête bien dessinée. La truffe elle est large et les narines bien développées, les oreilles, plutôt attachées en arrière, ne sont ni grandes, ni lourdes et tombent contre la tête. Quant au poil, qui est un trait « distinctif » du Labrador, il est court et dense, sans ondulations ni franges. Il donne au toucher l’impression d’être passablement rêche. Le souspoil est résistant aux intempéries et le fouet, dit « queue de loutre » est le prolongement d’un authentique chien d’eau. Pour la taille, la hauteur « au garrot » doit être au minimum de 51 cm pour la femelle et 59 cm maximum pour le mâle.

20 - Spécial Chiens n°20

L’arrivée d’un chiot dans un foyer est un évènement important et le choix de ce chiot doit être réfléchi et adapté au mode de vie des futurs maîtres. Il ne faut pas perdre de vue qu’un éleveur sérieux est un vrai professionnel qui doit connaître ses chiots et donc repérer, sur une même portée, les différences entre chaque chiot. Faites confiance à votre instinct avec l’aide de l’éleveur à qui vous aurez rendu visite, à plusieurs reprises, pour bien cibler votre demande. Il est certain qu’un chiot vif conviendra mieux à une personne aimant courir ou faire des balades, alors qu’un chiot plutôt « cool » appréciera mieux le confort d’un tapis de salon, en admiration devant son maître amateur de lecture. Ainsi, la plus part des Labradors sont à l’image de leurs maîtres… à moins que cela ne soit l’inverse !


Races : Le Labrador Quelles sont les missions du club de race ? Le club de race (Retriever Club de France) a pour mission de préserver et d’améliorer les qualités naturelles et morphologiques de la race. Les éleveurs, spécialistes de la race, s’engagent à faire remonter les informations liées aux problèmes spécifiques rencontrés chez le Labrador.

Où acheter son Labrador ?

Très joueur, il a l’instinct du rapport

Il sait tout à la fois être câlin, joueur ou sportif

Il y a en France de très bons éleveurs, aussi bien en chiens de beauté (un peu plus lourds et donc moins adaptés pour la chasse), qu’en chiens de travail (lignées de chasse). Le beau et le bon ne sont pas forcément compatibles. La meilleure démarche pour acquérir un chiot est de prendre contact avec un éleveur professionnel et spécialiste de la race. Prenez votre temps et n’hésitez pas à visiter plusieurs élevages… faites preuve de patience et vous partagerez de nombreuses années de bonheur avec ce nouveau membre de la famille.

Peut-on vous rencontrer en expositions canines ? Oui, car pour 2013, j’ai programmé de faire une exposition (de beauté) par mois en France ou à l’étranger.

Avez-vous une anecdote ? Lors de mes premières expositions, dans les années 80/90, il régnait une bonne ambiance entre concurrents qui, en plus des résultats, donnait de l’intérêt à ces événements. En effet, il n’était pas rare que, faisant partie des compétiteurs arrivés sur le podium, nous nous échangions nos cravates pour ensuite aller boire un verre ensemble avec les juges. Un rituel, en France et plus souvent à l’étranger, symbole de respect et d’amitié. Cette ambiance très conviviale a disparu malheureusement depuis une dizaine d’années, sans que je puisse m’expliquer pourquoi. Peut-être l’appât du gain ou les égos exacerbés qui semblent s’être développés avec le nombre croissant des naissances….

On l’appelait autrefois le Terre-neuve de St John’s

Le choix d’un chiot doit être réfléchi et adapté au mode de vie des futurs maîtres

Un manque d’activité ainsi qu’une vie trop sédentaire peuvent l’amener à une surcharge pondérale et en faire un « petit tonneau »

Spécial Chiens n°20 - 21


Races : Le Labrador Caractéristiques D’allure bonhomme, calme, robuste, sa tête ronde, ses mâchoires puissantes et sa large truffe inspirent la confiance. Ses yeux, de dimension moyenne, de couleur marron ou noisette, sont pleins de douceur et d’intelligence. C’est un chien fortement charpenté, mais qui ne doit pas être trop gros, même si son corps est puissant et ses formes corporelles arrondies. Sa queue, très épaisse à la naissance, s’effile progressivement vers l’extrémité. Elle est recouverte complètement d’un poil court, épais, dense, qui donne une apparence de rondeur connue sous le nom de « queue de loutre ». Le poil du Labrador du Retriever est court et dense, sans ondulation ni franges et le sous-poil est résistant aux intempéries. La robe est entièrement noire, jaune ou marron (foie-chocolat). Le jaune va du crème clair au roux (du renard). Le mâle mesure 53 à 59 cm au garrot, la femelle mesure pour sa part de 51 à 58 cm. Origines Si diverses théories sont avancées quant aux origines du Labrador, se sont les anglais, qui par des sélections judicieuses, ont créé la race. Le Kennel Club enregistre dès 1903 le premier standard et officialise ainsi le nom du Retriever Labrador... Il est difficile de se retrouver dans la nébuleuse qui existe au sujet de son origine. Pour l’anecdote, on se doit de citer la légende qui fait naître le Labrador de l’union d’une loutre avec un Terre Neuve, il est vrai qu’il existe quelques points communs, à savoir, la queue très fournie et très large à la base qui sert de gouvernail, le poil court imperméable, le sous poil abondant et l’amour de l’eau où tous deux excellent même dans les eaux les plus froides.

Contact : Elevage de Chantemelse Serge Motillon Les Roquinieres. 72440 St Michel de Chavaignes Tél. : 02 43 35 47 93 / 06 08 30 70 45 www.labradors-dog.com

Ces chiens appelés «Terre Neuve de Saint-John’s» se multiplièrent allégrement jusqu’au jour où les autorités de l’île prirent en 1785 une première mesure limitant à un nombre de chien par foyer et une deuxième mesure, en 1815, ordonnant l’abattage de tout chien non muselé afin de préserver l’élevage de moutons. Indésirables sur l’île, les pêcheurs en ramenèrent au retour de leur campagne de pêche dans les ports hauturiers du Dorset en Angleterre. L’aristocratie anglaise, très au fait de leur qualité de «Retriever» utilisèrent le chien de Saint-John pour rapporter le gibier afin d’économiser les Setters et les Pointers. D’après R. Raikes «le sportman Lord Malmesbury, qui habitait Hurn Court, près de Poole Harbour, produisit le premier ancêtre des Labradors noirs, avec toutes les caractéristiques du Labrador actuel. Buccleuch Avon, né en 1885, avait une tête magnifique, une expression douce, un double poil et la typique queue de loutre. Lord Malmesbury offrit quelques-uns de ses chiens au duc de Buccleuch et à lord Hume. Ces sportmen, par une sélection rigoureuse, fixèrent le type tout en préservant les précieuses qualités naturelles; le Retriever Labrador était né, il fit ainsi son entrée à la cour d’Angleterre et conquit ses premiers titres de gloire.

Il a un goût prononcé pour la nourriture, c’est un épicurien né !

Club de race Retriever club de France (le seul club officiel de tous les Retrievers : Cheasapeake-bay, Curly-coated, Flat-coated, Golden, Labrador, Nova-scotia-duck-tolling). 44, rue Jean Borderel 95100 Argenteuil Tél. : 01 39 61 79 18 www.retrieverclubdefrance.com

22 - Spécial Chiens n°20

La théorie la plus fiable le fait naître au Labrador, province du nord-est du Québec, ce qui expliquerait son nom. Au début du XVIIe siècle les colons britanniques installés sur l’île de Terre Neuve découvrent dans la province du Labrador un chien noir qui aidait les indiens à pêcher. Là, ces chiens puissants se rendent indispensable à la fois dans les eaux glacées pour tirer le bois qui servait à fumer la morue.

Ses yeux, de couleur marron ou noisette, sont pleins de douceur et d’intelligence


Races : Le Labrador

Un merveilleux chien de travail, chien d’assistance aux handicapés visuels et physiques, chien de décombres, de secours, et de recherche

Les couleurs Le premier Club de labrador est créé en 1916 par des amateurs éclairés, afin de préserver et d’améliorer les qualités naturelles et morphologiques du Labrador qui était de couleur noire. La couleur jaune ou sable apparaît un peu plus tard, le «Yellow Retriever Labrador» fondé en 1923 écrit un standard particulier, certainement pour bénéficier de concours particuliers. La couleur chocolat ou marron, qui doit être le plus foncé possible, est difficile à obtenir car les conditions génétiques qui la régissent sont réduites. Caractère et éducation Son caractère exceptionnel n’est pas étranger à son succès. Doux, attentif, dévoué, enjoué et intelligent, son amour indéfectible pour l’homme le pousse à tout faire pour lui. Il sait se faire aimer des petits comme des grands. Sa patience est proverbiale. Ce bon caractère est sans doute la clé de son succès comme chien de compagnie. Facile à vivre, il est d’un naturel amical. Très agile, doté d’un nez excellent et d’une étonnante mémoire visuelle, il a la « dent douce » et est animé d’une passion pour l’eau ce qui en fait un chien particulièrement adapté à la chasse au marais où il résiste aux conditions extrêmes. Compagnon fidèle, capable de s’adapter partout. Intelligent, ardent et docile, il ne demande qu’à faire plaisir à son maître. Il sait

tout à la fois être câlin, joueur ou sportif. Ces qualités en ont fait un merveilleux chien de travail, chien d’assistance aux handicapés visuels et physiques, chien de décombres, de secours, et de recherche, que ce soit pour la drogue ou pour les truffes. Son éducation se fera dans la douceur, avec la méthode naturelle, ce qui n’exclut pas la fermeté. Très joueur, il a l’instinct du rapport. Si vous l’habituez à rapporter il ne s’en lassera jamais. Toilettage Le Labrador est un chien rustique dont l’entretien n’est pas très contraignant. Son pelage serré et court le protège naturellement des intempéries. Le brossage en dehors des périodes de mue est déconseillé. Aucun entretien particulier n’est nécessaire. Si vous le souhaitez vous pouvez l’étriller en période de mue. Vivre en ville Le Labrador est un chien actif, qui a besoin d’exercice. Facile à vivre, il est capable de vivre aussi bien en ville qu’à la campagne. Vif et robuste, le labrador a besoin de « rendre service » et de se sentir en symbiose avec son maître. Il apprécie particulièrement de rapporter mais il lui faut le faire avec discipline. Sources : Société Centrale Canine, www.scc.asso.fr Retriever club de France, www.retrieverclubdefrance.com

Spécial Chiens n°20 - 23


Races : Le Chesapeake

Le Chesapeake :

un Retriever 100% made in USA

Originaire des États-Unis, la race a été introduite en France dans les années 40 D.Haelewyn

Le Chesapeake Bay Retriever est originaire de la côte-est des États-Unis. Très rare en France, il a pourtant d’extraordinaires aptitudes pour la chasse. Proche de l’homme, c’est aussi un excellent gardien et un compagnon très doux en famille. Marie-Claude Haelewyn, une des rares éleveuses en France, nous présente ce Retriever, en marge de la fratrie. Photos : Elevage Triangle des Rouges Barres Qui est-il ? Marie-Claude Haelewyn : Dans la famille des Retrievers, le Chesapeake Bay est plutôt en marge de la fratrie. Dans la baie de Chesapeake, située dans la côte-est des États-Unis, les chasseurs l’utilisaient afin de rapporter les oiseaux tombés dans les eaux glaciales. Sa puissance physique et son excellent flair en font un chien exceptionnel dans sa capacité de rapport. Ses autres particularités : son pied de lièvre et sa croupe légèrement élevée. C’est son arrière-train musclé qui lui permet d’évoluer très à l’aise dans la boue des marais, et de nager dans les courants forts. Sa détermination à rapporter vient à bout de tous les obstacles rencontrés, qu’ils soient naturels, canins… ou humains. C’est un chien très polyvalent, il est aussi efficient sur terre et au marais qu’en mer. Tous ces atouts combinés en font un compagnon très apprécié des chasseurs de gibiers d’eau.

Cette race est encore très anonyme… Oui, et il faut une bonne dose de motivation pour vouloir un Chesapeake ! En France, il y a très peu de naissances par an, une douzaine au maximum. Pourtant, cette race donne de multiples satisfactions à tous points de vue. Leurs prédispositions les distinguent tant en concours de field

24 - Spécial Chiens n°20

Il est le plus rustique, le plus grand et par conséquent le plus puissant des Retrievers D.Haelewyn


Races : Le Chesapeake Un compagnon très apprécié des chasseurs de gibiers d’eau qu’à la chasse. Le « chessy » aime le travail sous toutes ses formes. A la maison, c’est un chien très docile, très amical, pour ne pas dire collant parfois. S’il reste le spécialiste du rapport, c’est un chien de compagnie tranquille qui est aussi bon gardien et protecteur de sa famille.

Racontez-nous votre rencontre avec la race et vos débuts dans l’élevage… Mon mari avait lu dans des livres les qualités physiques exceptionnelles de ce Retriever. Depuis, il rêvait d’un Chesapeake pour l’emmener à la chasse à la Hutte ! Nous avons découvert le Chesapeake Bay Retriever avec l’arrivée de notre femelle Utah en juin 2003. Par la suite, cette chienne nous a donné de multiples satisfactions. Que ce soit au niveau de ses résultats en concours de beauté, de travail, de son tempérament ou dans la vie de tous les jours. Elle s’est toujours montrée très douce, intelligente, obéissante, attentive, docile, gentille avec tout le monde, bref le chien parfait ! Au départ, nous nous sommes lancés dans les expos pour voir... et les bons résultats et récompenses se sont enchaînés. Nous avons alors décidé de la faire saillir par un beau Champion en Allemagne.

Présentez-nous votre cheptel. Quel est votre palmarès ? 2 chiens : une femelle, Utah, âgée de 10 ans et un mâle, Cochise, 6 ans. Notre femelle : Trialer, Championne de France, Ch Belgique, Ch International. Notre mâle Cochise : Trialer, Ch France, Ch Luxembourg, Ch International et des CACS ET CACIB pour les deux.

Pourquoi cette race est-elle si rare chez nous ? Il n’est pas très connu en France car les Retrievers qui tiennent la vedette sont les Goldens et les Labradors. Toutefois, il est aussi méconnu chez nous qu’il est populaire outre-Atlantique avec une moyenne annuelle de 5000 naissances. Il est d’ailleurs si soutenu par les éleveurs yankees que son cheptel est estimé à 50 000 individus. Et de fait, il est le troisième Retriever au monde !

Légèrement gras, son pelage le protège et empêche l’eau de pénétrer jusqu’à la peau

Orgueilleux, il aime travailler pour son maître ou sa famille - O.Loviny

Combien de chiens, de naissances et d’éleveurs en France ? Importé en France dans les années 40, je pense que l’on peut évaluer à une grosse centaine le nombre de chesapeakes vivant en France à ce jour. Les lices font rarement plus d’une portée dans leur vie ! On compte une douzaine de naissances environ, contre plus de 7000 pour le Labrador ou le Golden !

Comment apporter du sang neuf ? Il n’y a pas de problème de consanguinité dans nos lignées françaises actuellement. Les jeunes reproductrices et étalons ont des origines très variées dans leurs pédigrées. (France bien sur, mais aussi Angleterre, Canada, USA, Allemagne…). Les éleveurs propriétaires de lices se déplacent beaucoup, également hors de France pour assurer leur reproduction.

Est-il facile à éduquer ? Oui, car il est très intelligent, il comprend vite, à condition de lui expliquer correctement. Il faut aussi savoir « parler chien » et avoir toujours à l’esprit que le raisonnement canin n’est pas le même que le raisonnement humain … ça n’est pas toujours très clair dans l’esprit des amateurs. J’ai lu un jour une maxime amusante à son sujet : « Vous pouvez commander un Labrador ; demander à un Golden… mais vous devez négocier avec un Chesapeake ! »

Spécial Chiens n°20 - 25


Races : Le Chesapeake Issu du Terre Neuve, à l’origine plus petit que ceux d’aujourd’hui

En appartement ou en pavillon ?

Grand et fort, il est aussi massif que le Flat est élancé - F.Glory

Un dur-à-cuire, qui supporte très bien le froid, la glace et la boue - F.Glory

Ma préférence va nettement vers le pavillon, Ce n’est pas pour autant qu’un jardinet sera suffisant. Ce chien a besoin d’espace, vous pouvez l’emmenez dans vos joggings, et faire de longues promenades au bord de l’eau. Lors de nos balades au bord de la rivière, les Chesapeakes eux font leur promenade dans la rivière ! Ces chiens adorent l’eau !

Quelles différences entre mâle et femelle ? Elles sont surtout physiques : la taille et les proportions. On peut avoir jusqu’à 10/15 kg d’écart entre les deux sexes ! Toutefois, il est bien connu que dans cette race, les mâles ont des caractères bien trempés. Je déconseille à tout amateur de prendre un Chessy mâle comme premier chien dans sa vie. Les femelles sont généralement plus douces.

Chasseur ou chien de compagnie ?

Un caractère éveillé et joyeux - Cochise du Triangle Des Rouges Barres - D.Haelewyn

Les deux, mais c’est toutefois dommage de ne pas exploiter ses qualités de Retriever. L’idéal étant d’avoir à ses côté un maître attentionné aux besoins de son chien, et qui saura consacrer du temps pour une activité quelle qu’elle soit. C’est un Retriever donc un « Rapporteur ». Il excelle dans la chasse au gibier d’eau et petit Gibier. Le Chesapeake est un grand polyvalent

Quelles sont les activités que l’on peut pratiquer avec lui ?

Un chien de compagnie tranquille, bon gardien et protecteur -D.Haelewyn

Le Working-Test est une discipline basée sur le rapport du gibier, mais celui-ci est remplacé par un boudin appelé « apportable ». Il n’est pas nécessaire d’être chasseur pour apprécier cette activité. L’aglity, le jogging, l’éducation canine (recommandée), le décombre, sauvetage à l’eau… C’est un chien d’utilité, il est très sportif et capable de faire bien de choses !

Quelles est son espérance de vie ? Comme les autres races, en moyenne une douzaine d’années. C’est un chien très rustique. Il ne présente pas de problèmes de poids et question toilettage, il est quasi inexistant. Un bon coup de brosse par semaine suffit ! Ce chien supporte tout : l’eau, le froid, la chaleur : je ne lui connais pas de faiblesses !

26 - Spécial Chiens n°20


Races : Le Chesapeake Une moyenne de 5000 naissances par an aux USA contre une douzaine en France D.Haelewyn

Très populaire aux États-Unis, presque inconnu en France ! Par Thomas Cheny (Elevage des Esclassiers)

Le Chesapeake Bay Retriever ou « Chessy » est le chien officiel du Maryland. Les qualités uniques de ce chien ont été développées par les chasseurs de Patamoke (chasseurs vivant de la vente du gibier tué dans la baie de Chesapeake aux Etats-Unis). Origines

Le sourire du Chesapeake Ce n’est pas dans le standard de la race, pourtant c’est bien une particularité du Chesapeake : son sourire ! La lèvre supérieure découvre les dents en une grimace comique qui n’est adressée qu’à l’homme, jamais à leurs congénères. L’attitude du corps, qui transmet un message de soumission, témoigne qu’il s’agit d’un sourire et jamais d’une menace.

Un sourire et jamais une menace !

Avez-vous une anecdote ? L’amour de l’eau est très précoce chez cette race. Il n’est pas rare de voir la maman Chesapeake aller à l’étang avec ses chiots de 6 ou 7 semaines derrière elle, tout comme des canetons suivent leur mère ! Contact : Elevage du Triangle des Rouges Barres Marie-Claude et Didier Haelewyn 59700 Marcq-en-Baroeul - Tél. : 03 20 13 00 85 / 06 22 64 73 42 Haelewyn59@voila.fr www.chesapeakes.fr Club de Race - 44 rue Jean Borderel 95100 Argenteuil 01 39 61 79 18 - Président : M. Monsçavoir Retriever Club de France www.retrieverclubdefrance.com

La race est originaire des États-Unis, et introduite en France dans les années 40 par le comte de Bonvouloir. Le « Chessy »semble être issu de deux Terre-Neuve, un chien brun et une chienne noire (ils étaient plus petits et plus courts que le TerreNeuve moderne). Ensuite, divers croisements sont intervenus notamment avec des Hotterhounds (chiens des loutres), des Epagneuls et des Spaniels d’eau... Le plus puissant des Retrievers Déterminés et persévérants, ils sont réputés autour de la baie pour pouvoir récupérer un nombre énorme d’oiseaux, entre 200 et 300 par jour de chasse, dans des conditions climatiques et un milieu aquatique des plus défavorables. Ils doivent souvent casser la glace pour pouvoir rapporter le gibier au prix d’efforts acharnés. Souvent, ils doivent affronter vents et marées et couvrir de longues distances à la nage dans l’eau gelée. La nourriture et l’abri étant rares pour ces chiens, seuls les spécimens les plus durs survivent. Son manteau huilé et son sous poil conservent très peu d’eau et font difficilement de la glace. Ce chien puissant, à la robe imperméable et aux doigts palmés, est un excellent rapporteur de gibier. Ses pattes de lièvre et son arrière train musclé et plus haut lui fournissent une puissance énorme pour travailler dans la boue épaisse et profonde, lui permettent aussi de nager dans le courant et contre des vents forts d’hiver. Ses petites oreilles sont placées haut sur sa tête pour empêcher l’eau d’entrer dans ses canaux auditifs. Sa queue forte joue le rôle de gouvernail, lui permettant de tourner facilement dans le courant. Son coffre est profond et large pour fournir une grande capacité aérienne nécessaire à l’endurance. Sa conformation démontre une vraie relation à la performance. Il est le plus rustique, le plus grand, le plus lourd, le plus robuste et par conséquent le plus puissant des Retrievers, le Chessy travaille dur et longtemps dans presque n’importe quelles conditions.

Spécial Chiens n°20 - 27


Races : Le Chesapeake Utah, un Chesapeake Bay Retriever qui travaille à la chasse et dans le secourisme humanitaire ! Texte : Marie-Claude Haelewyn Il est bien connu que le plaisir premier de nos Retrievers est le rapport, que ce soit de gibier ou d’apportables. Il n’empêche qu’ils peuvent être tout à fait aptes à d’autres disciplines : la recherche en décombres. Nos chiens peuvent se rendre très utiles et efficaces dans les recherches de victimes, même dans des terrains très accidentés. Leur flair puissant est un atout essentiel pour la localisation des victimes. La complicité maître/chien est très intéressante, pourtant l’exercice est périlleux, surtout quand on travaille en parallèle l’entraînement en field trial. En field, il est demandé d’avoir un chien calme au poste, et en décombres, au contraire on travaille la motivation du chien par l’excitation. La recherche en décombres Une douzaine de maîtres et leurs chiens sont venus pour un entraînement de recherche en décombres pendant tout un week-end. Appelés à intervenir sur des catastrophes naturelles, les équipiers se rapprochent le plus possible des conditions réelles d’interventions. Cela consiste aussi à savoir vivre ensemble. Les repas sont pris en commun, donc camping-gaz, gamelle, couchage collectif à même le sol dans des sacs de couchage, et bien souvent c’est la tente… En cas d’intervention à l’étranger, les équipes de Secouristes Sans Frontières sont autonomes, et en aucun cas à la charge du pays qui les accueille. Avec notre Chesapeake Bay Retriever Utah, un Golden Retriever, nous rencontrons une majorité de Bergers Belges Malinois, mais également un American Staffordshire Terrier et un Rottweiler. De jour comme de nuit, les équipes cynophiles se succèdent, à la recherche de victimes sur le terrain de décombres. Le chien doit localiser la victime et manifester sa présence par des aboiements.

d’un humain, mais ce sont les chiens qui l’utiliseront. Cet exercice est très important pour eux : en mission, certains endroits ne sont parfois accessibles que de cette manière. Il est donc nécessaire d’habituer le chien à ce genre de manœuvre. Utah se demande bien quel est ce nouveau jeu ! Attention, la muselière est obligatoire pour ce genre de manipulation. Au début, tout en restant calme, Utah a quand même la queue serrée entre les pattes, et puis elle se détend, et fait confiance à ma voix qui la rassure ! A l’arrivée, il y a bien sûr la récompense... retrouver sa maîtresse et des caresses ! Très à l’aise, Utah chemine dans les décombres à la recherche de la victime...

Un exercice semblable à un jeu Après avoir cheminé dans les gravats, le Chesapeake Bay Retriever a localisé sa victime. Utah aboie énergiquement et gratte le sol. Pour le chien, l’exercice est toujours un jeu car il sait qu’il aura sa récompense favorite à la fin. Il est très important que tout exercice se termine par cette étape. Le « décombres », c’est aussi jouer le rôle de la victime pour les autres équipiers cynos. Il n’est pas toujours très agréable d’attendre que le chien vous retrouve, caché sous un tas de pierres, de planches, dans le froid, l’humidité ou la poussière, parfois avec des araignées ou des vers… Le test du harnais Autre exercice important pour nos chiens : le test du harnais. Une tyrolienne est alors installée par les équipiers. Cette tyrolienne supporte largement le poids

28 - Spécial Chiens n°20

Le test du harnais : il est parfaitement bien fermé et sécurisé.

Utah a trouvé la victime. Elle aboie énergiquement et instinctivement, gratte le sol


Races : Le Chesapeake Une robe particulière Si le marron foncé est le plus souvent rencontré, plusieurs couleurs sont possibles : de marron foncé chocolat (Brown) avec tous les dégradés jusqu’à la couleur sable. On les appelera « Deadgrass », « Light Deadgrass », « Sedgegrass », herbes séchées dans toutes leurs nuances. Trois couleurs de base sont généralement considérées dans la race : Brown - Sedge – Deadgrass

La qualité du poil : Le poil est court et épais, avec une densité de sous poil très importante. Le sous poil doit être dense, fin et laineux, nulle part plus de 1, 1 / 2 pouce de long. Légèrement gras, son pelage le protège et empêche l’eau de pénétrer jusqu’à la peau. Il permet également un séchage très rapide. Lorsque le Chesapeake Bay sort de l’eau, et après s’être ébroué, son poil n’est pas mouillé, mais seulement moite.

Brown (marron) Toutes les nuances à partir d’un Chocolat au lait (un brun argenté) à une couleur chocolat noir. Deadgrass (herbes séchées) Variantes d’un marron foncé à une couleur paille. Light Deadgrass Quelques nuances de Deadgrass peuvent être très claires d’aspect presque blanc. Ash (cendré) Il existe également un ton gris appelé aussi «cendre» qui est généralement enregistré en tant que Deadgrass foncé par des éleveurs. Tan : tan, ou halé,doré. Sedge (graminacée de couleur bronze) Variante d’un jaune rougeâtre pour arriver à un rouge lumineux aux nuances de châtaignes. Variations de Couleurs On peut rencontrer des chiens avec des marques diverses sur la tête ou le corps : Masque sur haut du crâne Marques distinctes sur les reins Degrés divers d’autres marquages tels que des bandes claires et foncées sur tout le corps et sur les pattes. On appelle cela bringé dans d’autres races.

Source : Américan Chesapeake Club, «Judges Seminar». Traduction : MC Haelewyn

Il est excellent dans la recherche de gibier d’eau - D.Haelewyn

3 couleurs : Brown - Sedge – Deadgrass

Bringé

Ash : Cendré

Brown : Marron

Masque sur le haut du crâne

le poil est court et épais avec une densité de sous-poil importante.

Spécial Chiens n°20 - 29


Bonne action

Médaille 159 - Mâle, né le 01/02/09, 250269500563229

Ils sont à adopter !

Médaille 151 - Mâle, né le 02/05/12, 250269500547362

Contact : Refuge LPA de Roubaix-Tourcoing 6, quai de Gand - 59100 Roubaix Tél : 03 20 70 69 20 - lparoubaix@orange.fr Plus d’information sur le site : http://lpa-refuge-roubaix-tourcoing.blog4ever.com

Médaille 488 - Mâle, né le 10/08/07, 981100000724877

Médaille 411 - Femelle, née le 01/01/12, 250269500563064

Médaille 486 - Mâle, né le 01/01/12, 972270000085957

30 - Spécial Chiens n°20

Médaille 15 - Mâle, né le 19/02/08, 2fxb742

Médaille 421 - Mâle, né le 01/06/12, 250269500563257


Bonne action Pétition

Soutenez la LPA en envoyant à votre maire le courrier cidessous, téléchargeable sur le blog de la LPA : http://lpanf.org

Médaille 412 - Mâle, né le 01/11/10, 250269500554013

Médaille 449 - Mâle, né le 01/10/11, 205269500547207

Médaille 87 - Mâle, né le 05/03/12, 250269500542214

Médaille 493 - Femelle, née le 01/01/07, 250269500563160

Médaille 79 - Mâle, né le 23/02/09, 250269500554019

Médaille 136 - Mâle, né le 20/10/08, 2GGP364

Madame ou Monsieur le Maire, La métropole lilloise a besoin en urgence de refugesfourrières modernes pour accueillir les 7 500 animaux perdus, blessés ou abandonnés chaque année. A ce jour, c’est loin d’être le cas, malgré les alertes réitérées de la LPA-NF. Le refuge de Roubaix tombe en ruine et vit dans l’expectative, sans solution actuelle de relogement. Le refuge de Lille, construit en 1985, est désormais sous-dimensionné face au territoire qu’il devrait couvrir et au nombre d’usagers qui requièrent ses services. Je vous demande de soutenir cet impérieux besoin d’équipement et de le relayer auprès des élus compétents, afin qu’à brève échéance, une solution satisfaisante soit trouvée et qu’un projet à l’échelle de la métropole puisse se concrétiser.

Le bénévolat Dans les refuges : La LPA de Roubaix-Tourcoing a besoin de bénévoles pour assurer les visites du chenil et de la chatterie pour les adoptions. Les animaux du refuge ont souvent besoin d’un petit toilettage. Les personnes ayant des compétences dans ce domaine sont donc les bienvenues. Les animaux restant quotidiennement en cage ont besoin de se dépenser. Les promenades effectuées par les bénévoles leurs procurent le plus grand bien. Hors refuges : Ne recevant aucune subvention de l’Etat, le refuge organise régulièrement des collectes de nourriture dans les grandes surfaces. Ils recherchent donc des bénévoles pouvant tenir un stand et renseigner les personnes sur les différentes activités de la LPA. Le refuge a besoin également de volontaires pouvant se déplacer au domicile des adoptants afin de contrôler les conditions de vie des animaux adoptés.

Médaille 138 - Mâle, né le 15/04/12, 250269500554012

L’adoption

Les adoptions se déroulent du lundi au samedi de 14h à 18h. Pour adopter, munissez-vous d’une pièce d’identité ainsi qu’un justificatif au nom de l’adoptant. Frais d’adoptions pour un chien :

190 € comprenant la vaccination, l’identification ainsi que la castration - stérilisation (moins cher qu’effectuées par vos soins). Frais d’adoptions pour un chat :

Les adhésions Les adhésions ne permettent d’assurer le fonctionnement du refuge au quotidien, et d’améliorer les conditions de vie des animaux. Si vous souhaitez devenir membre et les soutenir, faites un don (66% de cette somme est déductible de ses impôts). Les dons Si votre activité professionnelle ne vous permet pas de donner de votre temps au sein du refuge, il est également possible de leur rendre visite pour leur déposer de la nourriture (croquettes) ou des accessoires (paniers, couvertures...). Merci pour eux !

85 € comprenant la vaccination, l’identification, la castration - stérilisation ainsi que les tests Fiv et Felv.

Spécial Chiens n°20 - 31


Les métiers du chien

Comment devenir éleveur animalier ? Photos : Lycée de Combrailles

C’est souvent l’amour des animaux qui pousse une personne à devenir éleveur. Élever implique une formation pour acquérir les compétences et les techniques nécessaires, ainsi qu’une meilleure connaissance de nos amies les bêtes.

L’

amour des animaux n’est pas l’unique qualité qui permet d’exercer ce métier. Il faut également savoir en prendre soin et assurer la stabilité financière de l’élevage. Selon le Code Rural, « On entend par élevage de chiens ou de chats, l’activité consistant à détenir des femelles reproductrices et donnant lieu à la vente d’au moins deux portées d’animaux par an ».

Un métier d’avenir L’ensemble du secteur des métiers animaliers est en forte progression : notre société est à la recherche de nature et cela à pour conséquence une augmentation des métiers tels que : éleveurs de chiens, toiletteurs, éducateurs, dresseurs, comportementaliste, auxiliaire de santé animale... Les possibilités d’emploi sont réelles et sérieuses comme nombreuses les possibilités de créer demain son entreprise.

Quelles formations ? Bac Professionnel “Conduite et gestion d’une entreprise du secteur canin et félin” (3 ans) ou BEPA (Brevet d’Etudes Professionnelles Agricoles), d’une durée de 2 ans. BEPA « élevage », formation par alternance en sortie de 3ème, 2nd ou fin de cycle CAPA (Certificat d’Aptitudes Professionnelles Agricoles), d’une durée de 2 ans.

Créer son entreprise L’éleveur canin ou félin est un chef d’entreprise. Il élève des animaux en vue d’une utilisation spécifique. Il peut organiser des services complémentaires tels que l’éducation, la pension, qui demande des compétences

32 - Spécial Chiens n°20

spécifiques. La taille de l’élevage conduit bien souvent l’éleveur à employer des techniciens salariés. Pour se mettre à son compte et bénéficier des aides, il est indispensable de posséder un diplôme de niveau Bac. Il est nécessaire d’avoir le certificat de capacité, que l’on peut obtenir en s’adressant au préfet de son département.

Où exercer ? Il peut trouver un emploi auprès des centres d’élevage, il peut aussi créer son propre élevage et développer son entreprise. Compétences : Etre rigoureux et patient, avoir des connaissances en santé vétérinaire. Avoir des aptitudes commerciales est un plus, pour gérer au mieux la vente des animaux. Salaire moyen débutant : Les revenus tirés de cette activité peuvent être très aléatoires. Le plus souvent, le métier d’éleveur permet simplement d’avoir un complément de salaire.

Conditions d’exercice pour devenir éleveur canin 1-Préparation au certificat de capacité d’éleveur : Pour exercer légalement, vous devez être possesseur d’une attestation de capacité d’éleveur. 2-Formation qualifiante pour l’obtention du certificat de capacité à l’élevage :

A l’issue de cette formation vous pourrez passer votre certificat de capacité délivré après que vous ayez réussi votre “Évaluation des connaissances requises pour l’exercice d’activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques” ; évaluation passée dans un établissement habilité qui est un examen avec un questionnaire. L’examen est organisé par les préfectures ainsi que certains lycées professionnels de l’agriculture. Des stages de formation sont prévus par la SFC (Société Francophone de Cynotechnie) et par la SCC (Société Centrale Canine) afin d’obtenir ce certificat par la voie du contrôle de connaissance. Pour vous inscrire, contactez la DDPP* de votre département qui vous communiquera la liste des établissements agréés. *Direction Départementale de Protection de la Population.


Les métiers du chien Vous devez être possesseur d’une attestation de capacité d’éleveur pour exercer cette profession

L’exemple d’une école : le lycée des Combrailles Le lycée Agricole des Combrailles forme des scolaires, des apprentis et des adultes aux métiers du chien et de l’animalerie dans le cadre de formations qualifiantes, en s’appuyant sur son chenil (15 races), son animalerie (200 espèces), son salon de toilettage et son réseau national de professionnels (Eleveurs de chiens et chats, Toiletteurs, Animaliers, Sociétés de gardiennage). L’éleveur animalier est destiné à surveiller le développement des animaux, leur santé et leur reproduction. Son métier est de veiller à la bonne croissance des animaux qu’il élève avant de les confier à leurs futurs propriétaires.

A l’issue de cette formation vous pourrez passer votre certificat de capacité

Leur terrain de dressage de 5000 m² avec abri, permet l’apprentissage de la conduite d’un chien

L’amour des animaux n’est pas l’unique qualité qui permet d’exercer ce métier

Etre éleveur, c’est produire au moins deux portées par an

Les métiers de l’Elevage Canin et Félin : Le métier d’éleveur se prépare au sein du Lycée des Combrailles par 3 voies de formation différentes : - voie scolaire : Bac professionnel conduite et gestion d’une entreprise du secteur canin et félin (cycle de 3 ans) - voie de l’apprentissage : Brevet professionnel agricole élevage canin et félin - cycle de 2 ans qui peut se poursuivre sur 2 années complémentaires en Bac professionnel conduite et gestion d’une entreprise du secteur canin et félin - voie de la formation professionnelle continue pour adulte : Brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole “élevage canin et félin” 9 mois

Le lycée Agricole des Combrailles forme des scolaires, des apprentis et des adultes aux métiers du chien

Les élèves du Lycée agricole des Combrailles

Contact : Le lycée des Combrailles Avenue Jules Lecuyer 63390 Saint Gervais d’Auvergne Tél.: 04 73 85 72 84 www.metiers-chien-animalerie.fr Journée portes ouvertes : Samedi 23 mars 2013 Manifestation canine, féline et animalière “Eh pattes et moi” : Dimanche 19 mai 2013

Spécial Chiens n°20 - 33


Les métiers du chien Témoignage d’élève : Audrey Moranges, élève au lycée des Combrailles Présentez-vous… A 33 ans, je prépare un brevet professionnel : le BPREA/ Responsable d’exploitation agricole pour devenir éleveur canin. J’ai toujours eu la passion des animaux. Eleveuse de Persans au départ, j’ai du travailler comme comptable afin d’assurer un « vrai » salaire. Ma production se limite aujourd’hui à 4 par an... Quelles sont vos attentes aujourd’hui ? Je souhaite vivre de ma passion et quitter définitivement la « vie civile ». Le but de cette formation est de créer mon entreprise : un élevage à la campagne, de chats et de chiens (York, Carlin et Samoyède), avec pension. Qu’est ce que cette formation peut vous apporter ? En plus d’une subvention de l’état à l’issue de ce diplôme, (la dotation d’installation jeune agriculteur : DJA - entre 8 000 et 36 000 € à titre principal d’activité et selon la zone d’exploitation), on m’assure ici la mise en place concrète de mon projet. Cette formation apporte les connaissances nécessaires au marché de l’élevage canin, aux connaissances en matière de physiologie de la production et au niveau du comportement animal.

et de chef d’entreprise… savoir composer amour des animaux et équilibre économique. Les cours s’articulent également de manière théorique avec une matière centrale que j’enseigne à raison de 8 heures par semaine : la zootechnie : l’étude du fonctionnement de l’animal : la reproduction, la santé, l’alimentation, l’hygiène et la génétique… Témoignage de professionnel : Alexandra Rayo, éleveuse de Chihuahuas Quelle est votre particularité face à la concurrence ? J’élève des Chihuahuas depuis 6 ans. Je travaille des lignées anglaises et italiennes principalement, je produis avant tout mes portées “pour moi” et pour garder, pour essayer de construire un cheptel homogène et de qualité. Je ne parlerais pas de concurrence, chacun à son “type” de chien et j’exporte autant à l’étranger que je vends en France. Quelle est la journée type d’un éleveur ? Un éleveur est une nounou, une femme de ménage, une cuisinière, un comptable, un standardiste... mais aussi un exposant, une sage femme, un entraîneur, un toiletteur... c’est pour moi une passion plus qu’un métier car je n’en vis pas, cependant les journées sont bien remplies.

Contact : Audrey Moranges Chatterie « La boîte à ronrons » (62) Tél. : 06 82 91 38 96 laboitearonrons.wifeo.com

Quelles sont les conditions de travail ? Elles sont très agréables car j’ai peu de chiens, ainsi tous peuvent vivre avec moi entre le jardin et mon canapé, c’est comme avoir des animaux de compagnie à plus grande échelle, mais c’est ainsi que je conçois l’élevage.

Témoignage de professeur : Céline Robert, professeur de Zootechnie au lycée de Combrailles

Quelles qualités pour réussir ? La persévérance, l’honnêteté, la patience, et surtout la passion, car le Chihuahua est une race difficile, autant en exposition, que dans la reproduction.

Quelle est la durée de la formation pour adulte ? Quel profil ? Comme dans tout établissement scolaire : de septembre à juin, 35 heures par semaine, du lundi au vendredi. Elle est accessible dès 18 ans. La moyenne d’âge est d’environ 30 ans. La formation pour adultes est répartie en classe de 10 élèves maximum. Le but est d’apprendre à vivre de ce métier, de s’installer dans le but de produire les espèces de son choix. Nos élèves représentent 25 % de futurs éleveurs de chats et 75 % de chiens. La formation est-elle payante ? Oui, environ 7000 € l’année. Elle peut être financée grâce à des aides publiques (État et Conseils Régionaux) ou par le biais d’un Congé Individuel de Formation. Quelle est la particularité de cette formation ? Elle existe depuis 2009. Le diplôme est transversal : nous formons au métier d’éleveur en assurant une diversification d’activités comme la pension, l’éducation et le toilettage. Le diplôme est basé sur des situations réelles de travail : les élèves présentent leur projet. Nous les accompagnons afin que ce dernier soit viable et qu’il réponde aux objectifs économiques. Quelles sont les qualités requises ? La passion des animaux, la disponibilité, un profil de gestionnaire

34 - Spécial Chiens n°20

Quels sont les meilleurs moments et les pires ? Les belles victoires en exposition, produire des sujets de qualité et que l’on puisse garder... Les clients dont vous avez changé la vie avec un petit bout de chien extraordinaire et qui vous témoignent leur reconnaissance. Les pires : les césariennes... perdre une maman lors d’une naissance, quelque chose qui ne m’est jamais arrivé personnellement mais que je vivrais comme un drame. Est-il facile d’en vivre ? Personnellement j’ai une activité à coté de l’élevage, ma production finance mes expositions, mes chiens ont leur propre compte en banque et chaque sous gagné est réinjecté dans les expositions et dans leur confort. J’injecte bien souvent de l’argent avec mon activité en parallèle donc non, il n’est pas aisé d’en vivre. Et vu ma conception personnelle de l’élevage, c’est même impossible. Quels conseils pourriez-vous donner aux futurs élèves ? De faire de l’élevage pour l’amour d’une race et pas parce que celle ci est à la “mode”... vu le nombre d’éleveurs qui mettent la clé sous la porte chaque jour, seuls les vrais passionnés impliqués dans l’amélioration de la race perdureront. Contact : Des étoiles d’Artémis (06) -Tél. : 06 14 70 79 46 http://desetoilesdartemis.chiens-de-france.com I love you des Etoiles d’Artemis


Abonnez-vous...

Spécial Chiens

Le magazine passion des chiens Pour tout savoir sur votre animal préféré



SPECIAL-CHIENS_20-01_OK:Mag-Chat 29/01/13 16:52 Page 1

Et recevez le magazine chez vous Et lisez sur toutes les tablettes

   

    

     

     



  

 

BEL : 6,90 - DOM : 7,60 - CAL : 900 CFP - POL : 950 CFP - CAN : 10,95$CAD

Pour le prix de 54 €

   

L 17865 - 20 - F: 6,90 � - RD

Vous recevrez

le guide Lafont Presse “Les meilleurs restaurants”, d’une valeur de 20 €





Trimestriel n°20 : Février/Mars/Avril 2013

+

Un abonnement à Spécial Chiens

En CADEAU DE BIENVENUE



OFFRE SPECIALE

 



Bulletin d’abonnement à Spécial Chiens A renvoyer accompagné de votre règlement à Spécial Chiens – Lafont presse 53, rue du chemin Vert – 92100 Boulogne-Billancourt – Tél 01 46 10 21 21 – www.lafontpresse.fr Oui je m’abonne à Spécial Chiens (8 nº) pour le prix de 54 €, et recevez le magazine directement chez vous Je profite de l’occasion pour m’abonner (8 nº) à Spécial Chats pour le prix de 54 €. Total commande : ………………… € Nom : ………………….......... Prénom : ……………......…… Date de naissance : ………………… Adresse : …………………......................................................................................………………… Code Postale : …………… Ville : ……………......…… Courriel :

Ci-joint mon règlement à l’ordre de Lafont presse par : Chèque bancaire ou postal Carte bancaire/Visa

expire le : .................................

IMPORTANT : Je note les 3 derniers chiffres du numéro inscrit au dos de ma carte bancaire : PS : Vous pouvez nous renvoyer votre bulletin par fax au 01 46 10 21 22 (paiement par carte bancaire) Tarifs France Métropolitaine, pour les Dom-Tom et l’étranger (+ 2 € par revue livrée). Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à la transmission éventuelle de vos coordonnées en cochant la case ci-contre ou en adressant un courrier libre à Lafont presse - 53, rue du Chemin vert, 92 100 Boulogne Billancourt.

www.lafontpresse.fr


Comportement

Vivre

ensemble Vous rêvez d’accueillir d’autres animaux, pourtant vous hésitez, de peur de voir votre maison transformée en champs de bataille ? Conflits, rivalités, dégâts, voire drames vous empêchent d’adopter un autre compagnon ? Victoria ChasleCastillo nous éclaire sur les bases d’une cohabitation pacifique entre les espèces.

N

ous rêvons tous d’un chien capable de côtoyer paisiblement congénères, humains, chats, NAC... Cependant ce n’est pas toujours chose facile. Certains d’entre eux sont d’irréductibles canidés résistant encore et toujours à une cohabitation sereine. Pourquoi n’est-ce pas toujours possible ? Quelles sont les clés d’un « vivre ensemble » en parfaite harmonie ?

CHIEN / CHIEN Comment réussir à faire cohabiter deux chiens qui ne se connaissent pas ? Pour cela, il est nécessaire que les deux chiens soient capables de vivre avec un congénère et de connaître les signaux de communication de leur espèce. Il faut donc qu’ils aient bénéficié de bonnes conditions de développement précoce, qu’ils aient eu l’opportunité de rencontrer d’autres chiens et (surtout) que ces rencontres se soient bien passées. Prises en gueule, poursuites et léchages ont des significations bien spécifiques dans le langage animal

Les rencontres à l’extérieur sont idéales (une intrusion dans l’espace privé d’un individu est souvent mal perçue). Pas de laisse (une longe peut être un excellent substitut) qui frustre l’animal et pas d’intrusion humaine dans leurs « affaires canines » qui ne font que retarder (voire annuler) le moment tant attendu. Cette rencontre devra laisser l’opportunité aux chiens de faire connaissance, c’est-à-dire de se flairer, de jouer, de faire preuve de menace (qui est un comportement normal et nécessaire) afin de mettre en place un équilibre qui sera apaisant pour eux. Enfin, cette arrivée ne doit pas être assimilée à des changements. Nous devons donc garder nos habitudes, rien ne doit changer au niveau de notre quotidien avec notre chien. En balade Les promenades peuvent parfois relever du défi lorsque notre chien ne supporte pas de croiser un congénère. Mais si le problème ne semble venir que de lui, il se peut que nous exercions une influence considérable sur la situation. Notre chien peut avoir été socialement carencé au cours des premières semaines de sa vie. En fonction de son âge, de son seuil de tolérance, de ses capacités d’adaptation et de sa sensibilité, on peut éventuellement envisager des mises en contact organisées avec certains congénères pour y remédier. Mais une rencontre entre deux individus peut être un peu mouvementée, surtout si les humains présents font intrusion. La laisse est une entrave qui peut l’empêcher de fuir en cas de peur, lui laissant deux solutions : l’immobilisation ou la menace. Détaché, il pourrait se révéler être un tout autre chien. Véhicule de nos émotions, elle est également ce qui nous relie l’un à l’autre. Notre chien, comme

36 - Spécial Chiens n°20


Comportement nous-mêmes, arrive très bien à repérer quand l’autre est détendu, crispé ou sur ses gardes. Raccourcir la laisse pour le rapprocher de nous quand nous croisons un chien lui montre que nous redoutons la rencontre et que nous avons peur : il y a donc danger. Puisque modifier notre comportement lui fait modifier le sien, pourquoi ne pas banaliser la situation et rester calme ? A la maison Lors de conflits entre canidés de même sexe, il est important de s’assurer que les chiens soient tous les deux stérilisés (ou non) afin d’être mis sur un même pied d’égalité d’un point de vue hormonal. Pour que les relations soient sereines entre congénères, ces derniers doivent pouvoir se situer, trouver leur place. Les « NON ! » ou n’importe quelles autres intrusions ne sont que des freins à leur bonne entente. Il est donc préférable de se retirer lorsque des conflits commencent à apparaître, sans un mot et calmement. Ils doivent apprendre de leurs expériences mutuelles et sont bien mieux placés que quiconque pour savoir comment réagir et à quel moment. Cela les regarde ! Si leurs interactions sont systématiquement stoppées, jamais ils ne pourront connaître leurs limites et faire preuve d’auto contrôle. Les chiens disposant des mêmes codes sociaux sont les mieux placés pour savoir quelles réactions adopter vis-à-vis de l’autre. Le plus important est de les laisser faire car ça ne va jamais très loin mais parfois, cela ne suffit pas. En cas de réelles bagarres, il est impératif de savoir précisément dans quelles circonstances l’un s’en prend à l’autre. Les conduites agressives étant ritualisées, cela les rend prévisibles : Observons-nous les trois phases (menace, attaque et apaisement) ? De quel type de morsure s’agit-il : discerne-t-on le contact des crocs sur la peau ? Y a-t-il des impacts profonds ? Des lacérations ? Des morsures multiples et délabrantes dans un but de mise à mort de la victime ? Lors de la rencontre, les attitudes des propriétaires sont capitales

Halte aux apparences trompeuses ! Attention au «mordillage gentil», course poursuite « amicale», «bisous» et autres anthropomorphismes

Si leurs relations ont toujours été houleuses, c’est que nos deux canidés ne s’entendent tout simplement pas. Si par contre, les tensions sont apparues à un moment donné, c’est qu’il y a eu un événement déclencheur. Le besoin d’obtenir notre attention au même moment ? Un conflit lié à un jouet ? Ou à de la nourriture ?

CHIEN / CHAT S’entendre comme chien et chat Lors de tensions entre chat et chien il est fréquemment conseillé de faire « éduquer » son chien, de lui crier « NON ! », de l’asperger d’eau, de lui faire porter un collier électrique... Mais croyons-nous réellement que de vaporiser de la citronnelle sur notre chien ou envoyer des décharges électriques vont l’inciter à accepter cette cohabitation avec notre chat ? Comment le pourrait-il ? A quoi peut-il l’assimiler, si ce n’est à de la douleur, des réprimandes, ou des cris... ? Nos compagnons à quatre pattes ont besoin de fixer leurs limites seuls. Nous n’avons pas à intervenir dans leurs affaires, ils sont les mieux placés pour savoir comment se comporter. Plus nous interviendrons, plus nous les stresserons, plus nous les empêcherons de se connaître et plus nous repousserons le moment où ils parviendront à s’entendre (s’ils le peuvent encore, face à tous les obstacles qui leur ont barré la route). Le dressage/”éducation” n’aura aucune incidence, seules les

Spécial Chiens n°20 - 37


Comportement Plus l’animal aura été confronté à des individus et espèces différentes, plus il lui sera facile de se familiariser aux autres

les animaux mis au contact d’autres espèces au cours de leur premières semaines de vie présentent moins de signes de crainte envers elles que ceux qui ne le sont pas. Leurs premières expériences détermineront leurs préférences et leurs rejets pour les années à venir. Notre NAC vient d’arriver ! Le nouvel animal doit pouvoir disposer d’une pièce où il sera tranquille. Son arrivée est stressante (transport, nouvelles odeurs, nouvelles personnes…), il a besoin de calme pour s’acclimater à son nouvel environnement.

conditions d’élevage et les expériences faites durant leur vie en ont une : la question est donc de savoir si notre chien a déjà rencontré un chat avant celui-ci (et, si oui, quelles ont été leurs relations). Un espace protégé Laissons-les procéder comme ils le ressentent. Le chat doit juste disposer d’un meuble où se percher et/ou sous lequel se cacher. Et, avec le chien, avoir accès à un espace de repli, une pièce où ils peuvent être certains d’être tranquilles. Gardons également à l’esprit que notre propre comportement produit un impact évident sur ces conflits. Les courses poursuites, les menaces (parce qu’il y en a automatiquement, le but étant d’impressionner l’autre), les bagarres ne doivent pas nous énerver : restons patients et détendus.

CHIEN / NAC Bien que, naturellement, chien et NAC ne soient pas faits pour vivre ensemble, nous avons néanmoins pu observer que des liens pouvaient parfois se tisser. Cette bonne entente varie en fonction de leur âge ou de leur tempérament mais surtout de la façon dont on s’y prend. Faire cohabiter sereinement ses animaux n’est pas forcément aisé et cela peut même s’avérer être impossible. Les choses peuvent être simplifiées s’ils sont adoptés jeunes et ensemble ou si nous nous assurons qu’une familiarisation avec l’espèce concernée a été faite. En effet,

38 - Spécial Chiens n°20

48h après son arrivée, on lui donnera la possibilité de sentir les différentes odeurs des individus du foyer en le laissant investir peu à peu les pièces de la maison durant l’absence des autres animaux. Cette technique leur permettra de se sentir mutuellement sans se rencontrer physiquement, ce qui peut déjà donner une idée de leurs intentions. Si tout se passe bien, on peut passer à la mise en présence. Le premier contact On l’organisera à des horaires précis de la journée. Le lapin doit être dans sa cage et on fait entrer l’animal calmement et sur ses quatre pattes (pas dans nos bras). Il doit avoir la possibilité de fuir s’il en ressent le besoin tout comme le lapin doit avoir la possibilité de se cacher. Une fuite impossible est source de stress, peut être traumatisante et conduire à une mésentente définitive voire à de graves blessures. Si le chien est brutal ou si la situation devient ingérable, restons calme et invitons-le à nous suivre dans une autre pièce (aidons-nous éventuellement de quelque chose qu’il aime, friandises ou jouet). Il ne s’agira pas de le punir (pour quelle raison ?) mais de leur permettre de se remettre de leurs émotions (stress, tension, choc émotionnel…). La première rencontre devra se faire dans un lieu neutre


Comportement 48h après son arrivée, on lui donnera la possibilité de sentir les différentes odeurs des individus du foyer

Les jours suivants, on observera attentivement leurs réactions et on notera l’évolution. S’il n’y en a pas ou, au contraire, si elle empire, c’est que la cohabitation ne peut se faire ou que notre propre comportement ne la favorise pas. Mais si les choses le permettent, une rencontre peut alors être envisagée. La première rencontre Elle devra se faire dans un lieu neutre susceptible de les intéresser par sa nouveauté, le lapin étant un animal territorial. Une fois mis en contact, ne précipitons pas les choses, restons tranquilles et n’intervenons pas. Laissons-leur la possibilité de pouvoir se sentir et observons leur comportement. Seulement si la situation dégénère, interrompons calmement le conflit sans nous énerver. Banalisons la situation et restons confiants, les choses se passeront plus sereinement si nous sommes maîtres de nous-mêmes. Evitons les «assis», «couché», «pas bouger» qui répriment le comportement du chien. Ce n’est pas parce qu’il s’assied à notre demande que la cohabitation se passera bien, d’autant que l’obliger à se contenir est indéniablement source de tensions. Laissons-le faire, il est le mieux placé pour savoir comment réagir selon sa sensibilité et son seuil de tolérance. S’il est brutal et qu’il y a risque, c’est que cette cohabitation lui est émotionnellement insup-

portable, inutile donc d’insister. En effet, que vaut-elle réellement si on le contraint à réprimer ses émotions ? La territorialité du lapin induit l’apparition de marquages (urines particulièrement odorantes, selles…). L’état hormonal des lapins entiers mâles et femelles peut jouer un rôle prépondérant dans la cohabitation : les jeunes peuvent devenir agressifs au moment de leur maturité sexuelle, monter animaux ou objets, et envoyer des jets d’urine. Cohabitation de rêve ou fatale incompatibilité ? Si les rencontres durent depuis plus de 2 mois et qu’elles se passent mal, il faut alors se rendre à l’évidence : la cohabitation est impossible. Le replacement du dernier arrivé devra donc être envisagé pour le bien-être des deux. Une pièce d’isolement peut aussi être attribuée au lapin mais, même si l’autre est physiquement absent, il reste néanmoins olfactivement présent : ce peut être une source intense de stress et mener à des comportements inquiétants (alopécie, automutilations, excitation, apathie…). Si, par contre, les choses se passent bien, profitons de ces moments agréables en gardant toujours à l’esprit qu’un accident peut survenir à tout instant, on n’est jamais à l’abri d’un dérapage. Vigilance et anticipation sont les fondements d’une cohabitation sécurisée.

Spécial Chiens n°20 - 39


Comportement Ne jamais les « forcer » lors des rencontres

CHIEN / HOMME Lorsque la fête ne s’arrête plus La solution consiste à ignorer le chien tout le temps où il sera excité. Ne lui parlons pas (même pas de « non ! »), ne le touchons pas (pas de geste pour le repousser) et ne le regardons pas. Autrement dit, faisons en sorte de diminuer toutes les stimulations qui amplifieraient son état d’ « euphorie ». Informons nos visiteurs de ces nouvelles règles : ils devront ne pas tenir compte de notre toutou tant qu’il n’adopte pas un comportement acceptable. Une fois les quatre pattes au sol, nous pouvons reporter notre attention sur lui mais sans aller dans l’excès, le but n’étant pas de le replonger dans cet état d’excitation intense mais simplement de lui montrer que c’est ce comportement qui mérite récompense (le chien étant un être social, toute relation, qu’il s’agisse d’un mot, d’un regard, d’une caresse ou d’une tape est synonyme de récompense).

Anthropomorphisme Tendance à attribuer aux objets, aux animaux et aux créations mystiques, des caractères propres à l’humain. Considérer son animal comme tel crée confusion et tension au sein de la cohabitation. Bien qu’il ressente des émotions, il ne peut avoir accès aux sentiments qui sont propre à l’humain : croire qu’il se venge, qu’il sait qu’il a mal fait ou qu’il est jaloux, c’est lui prêter des intentions qui ne peuvent être les siennes.

Le chien qui détestait les hommes S’il menace les étrangers, c’est certainement que ses conditions d’élevage ne lui ont pas permis de faire ce type de rencontres ou qu’il a vécu une expérience traumatisante. La menace sert à éviter le conflit et à faire cesser l’action en cours. Un chien qui ne prévient pas est potentiellement dangereux, notre chien est donc un animal équilibré qui prévient que la situation qu’il vit lui est insupportable et qu’il veut y mettre un terme. Le mieux est de consulter urgemment un comportementaliste certifié. En attendant, veillons à préserver notre animal des intrusions dérangeantes pour ne pas l’amener à faire usage de menaces. S’il grogne, assurons-nous que ses menaces soient toujours respectées car, si ce n’est pas le cas, notre chien serait contraint d’en venir à la morsure (qui, elle, fonctionne !) et comprendrait que seule l’attaque permet de faire cesser son inconfort. Nos compagnons possèdent des codes de communication différents

40 - Spécial Chiens n°20

Permettez-leur de se découvrir, se flairer, s’évaluer sur un espace où chacun d’eux pourra s’avancer à sa guise

Contact :

Victoria Chasle Castillo Comportementaliste spécialiste Homme / Chien, Chat et NAC www.1001comportements.com http://1001comportements.overblog.com 1001comportements@gmail.com Formatrice de comportementalistes – concept unique en France ! www.rhafael.com FormationRHAFAEL@gmail.com


Comportement

La cohabitation entre chiens : Lorsque ça se passe mal Texte : Par Joseph Ortega, spécialiste de l’Ethologie de terrain

En théorie, un mâle adulte n’attaque jamais un chiot de moins de 6 mois ou une femelle

Il y a parfois des problèmes pour faire cohabiter des chiens ensemble, surtout lorsque cela engendre des frictions, voire même des combats sanglants. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter : nous avons un chien et nous allons en acquérir un second, une promenade où une rencontre va avoir lieu avec un chien inconnu, etc.

C

hez le chien, la socialisation est souvent incomplète, parfois même inexistante, car il quitte sa mère pour se retrouver dans un milieu humain où il a peu de contact avec des congénères (d’où l’importance de réaliser celle-ci correctement chez l’éleveur, puis de l’entretenir chez le maître, d’où l’intérêt de se rendre dans les écoles de chiots). Ensuite, son existence se déroule en milieu artificiel propre aux humains, dans un espace très limité. Enfin, l’homme a tendance à anthropomorphiser ses relations avec lui et donc à créer des troubles du comportement comme l’hyperattachement (qui peut engendrer une agression systématique des autres chiens qui s’approchent). En théorie pourtant, un mâle adulte n’attaque jamais un chiot de moins de 6 mois ou une femelle (K. Lorenz), les tentatives de dominance s’adressent aux congénères du même sexe.

L’arrivée d’un second chien Pour le chien adulte, l’arrivée de l’autre engendre un conflit interne, une angoisse liée à la peur de perdre son rang hiérarchique. Surtout s’il est très gâté, il aura la crainte de perdre ses prérogatives (contacts avec les maîtres, lieu de couchage et d’alimentation, etc.), selon l’individu il va donc manifester de différentes façons : aboiements, montrer les dents, agression, boulimie, faire des trous dans le jardin… On doit donc faire en sorte que l’arrivée du plus jeune soit acceptée et qu’il ne la considère pas comme une mise à l’écart.

Lui faire sentir environ une semaine avant, un tissu imprégné de l’odeur du chiot, en associant avec quelque chose d’agréable comme un jouet ou une friandise. On laisse le bout de tissu dans son panier. Deux ou trois jours avant l’arrivée, on l’ignore : pas de caresses, pas de jeux, pas de friandises. Une mise à l’écart momentanée qui va l’inquiéter. Lorsque le chiot arrive, on le pose dans le jardin (pas dans les bras) et on lui laisse faire connaissance avec celui-ci, tout en le caressant et on lui offrant quelque chose d’agréable. Il sera soulagé d’avoir retrouvé les bonnes grâces du maître et aura moins tendance à chasser l’intrus. On attribue au jeune un espace différent pour la gamelle et le lieu de couchage en veillant à ce qu’il ne puisse accéder à celui de l’ancien. Faites-lui sentir environ une semaine avant, un tissu imprégné de l’odeur du chiot

Spécial Chiens n°20 - 41


Comportement

En cas de conflit, on évite de prendre son chien dans les bras !

L’adulte (ou le premier arrivé) est toujours récompensé, caressé, nourrit en premier – Coline et Hermès

On fait des promenades à l’extérieur dans un endroit sans danger où les deux chiens peuvent se promener en liberté, le jeune va commencer à suivre à la fois son maître et l’ancien. On pratique l’éducation par la méthode naturelle avec les deux chiens en même temps : rappel avec récompenses à l’arrivée (d’abord pour l’ancien, puis pour le chiot), les positions assis-couché-debout avec la gestuelle et la récompense dans chaque main pour chacun des chiens. D’une manière générale, l’adulte (ou le premier arrivé) est toujours récompensé, caressé, nourrit en premier, ce que beaucoup de maître ont du mal à comprendre car il est évident qu’ils craquent devant le « bébé » de 2 mois. En fonction de l’acceptation du plus ancien, on pourra progressivement rapprocher les lieux de repas et de repos. Au moment de la puberté du plus jeune, on maintiendra ces règles de cohabitation et on observera comment les deux compères vont réagir, il est possible que des querelles aient lieu, tant qu’elles ne vont pas trop loin on évite d’intervenir. Il est possible qu’une inversion de la dominance survienne, dans ce cas là on doit la respecter et c’est le nouveau qui recevra notre attention en priorité.

En promenade, mon chien est en laisse et se fait attaquer par un congénère Pour le chien adulte, l’arrivée de l’autre engendre un conflit interne, une angoisse liée à la peur de perdre son rang hiérarchique

C’est une situation difficile car nous ne connaissons pas ce chien inconnu, nous ne savons pas comment il va réagir, et à quoi il est sensible, pour le faire fuir. Cela peut être très grave s’il y a une disproportion de taille : un gros molossoïde peut d’un simple coup de dent tuer un chien de petite taille.

Comment bloquer l’agression avant le contact ?

Chez les canidés, l’objectif est de renverser l’autre sur le dos et de l’attraper à la gorge

42 - Spécial Chiens n°20

On évite de prendre son chien dans les bras, cela ne fera qu’exciter l’agresseur, par contre on le place contre nous et on fait semblant de ramasser une pierre (cela peut marcher à la campagne où les chiens sont encore corrigés ainsi). On peut utiliser une partie de la laisse (si elle est assez longue) pour faire un moulinet devant la tête du chien. On peut crier en exprimant sa colère, le corps penché en avant, la main levée (posture de menace). On peut interposer devant l’agresseur un objet : sac, une valise, ou mieux ouvrir brusquement un parapluie pliant (prévoir en promenade).


Comportement En cas de bagarre, introduire une bouteille d’eau dans la gueule du chien le forcera à lâcher

On peut utiliser une bombe anti-agression (attention à la direction du vent) ou un appareil qui émet des ultrasons (peu efficace). Ces conseils ne sont pas limités car il existe autant de situations différentes que de comportements canins.

L’attaque a lieu, comment la faire cesser ? Que ce soit à la maison entre chiens qui se connaissent ou à l’extérieur entre chiens inconnus, le comportement de combat reste le même. Chez les canidés l’objectif est de renverser l’autre sur le dos et de l’attraper à la gorge, le point le plus vulnérable (la raison pour laquelle les chiens qui protègent les troupeaux contre les loups ont un collier à pointes extérieures). Pour cela, l’attaque a lieu en hauteur, pendant que l’épaule pousse l’adversaire, certains mordent les pattes antérieures pour faire tomber. Ensuite, celui qui a réussi à terrasser l’autre va lui saisir la gorge et secouer. Si celui qui est dessous se soumet en s’immobilisant et si celui qui est dessus a appris l’inhibition de la morsure (vers 3 à 4 mois en jouant avec d’autres chiots et on se soumettant aux adultes), cela n’ira pas plus loin, le vainqueur va uriner, gratter, tourner autour. Si celui qui arrive est un vrai dominant, il se contentera de montrer les dents de se grandir en marchant sur la pointe des pattes, de tourner en paradant, si votre chien ne montre pas d’agressivité, il n’a aucune raison d’attaquer. Le problème est grave lorsqu’il s’agit de chiens mal socialisés ou de chiens qui ont peur des congénères car ils se sont fait attaquer lorsqu’ils étaient jeunes (les maîtres vont les qualifier à tort de dominants, alors que c’est la peur qui les pousse à attaquer pour faire fuir celui qui les effraie). Il est évident alors que si votre chien bien socialisé se fait mordre, il cherchera à se défendre par instinct de survie. Si les chiens sont de tailles égales, si votre chien a une fourrure épaisse (le Colley par exemple), les risques immédiats sont moins grands et vous avez une trentaine de secondes de marge de manœuvre pour tenter de les séparer. Si un chien puissant s’est saisi d’un chien de petite taille (yorkshire par exemple), l’intervention salvatrice doit intervenir dans les 3 secondes. Il faut savoir que certains chiens sont peu sensibles à la douleur que l’on va créer pour sauver une vie (le stress a une action antinociceptive, une insensibilité à la douleur par libération de dopamine, sérotonine, noradrénaline, enképhalines), cela peut même augmenter l’agressivité. Il y a également le risque de morsure redirigée vers l’humain, au moment où on sépare les belligérants ils peuvent s’en prendre aux personnes qui les tiennent.

Comment séparer les chiens en cas de conflit ? • Si l’autre maître est présent, chacun rappelle son chien et part dans la direction opposée (en général, sur les chiens de petit caractère cela peut marcher) • Projection d’eau • Soulever chaque chien par les postérieurs

Pour les cas d’urgence où une vie est en jeu • Chaque maître va saisir son chien par la queue (s’il en a une), attraper les testicules et les tordre (s’il s’agit de mâles), dès qu’ils vont lâcher, les projeter au sol en arrière avec un ordre impératif de blocage. • Introduire une bouteille d’eau (il faut en avoir une sous la main) dans la gueule du chien qui est en train de mordre l’autre, s’il ne veut pas étouffer il faudra qu’il lâche, à ce moment là on le tire en arrière. • Enfin, le seul remède efficace pour séparer les chiens de combat japonais (Tosa inu), endurcis depuis l’enfance pour supporter la douleur, le feu. On utilise un briquet en mettant le réglage de la flamme à fond. Celui qui est en train de tuer le petit chien est saisi d’une main au collier ou au cou. De l’autre main, on va le brûler sous la babine inférieure. Dès qu’il lâche on le tire en arrière. Il n’aura pas grand mal et on aura peut-être sauvé une vie. Contact : Joseph Ortega L’école du chiot www.ecole-de-chiot.fr

Spécial Chiens n°20 - 43


Test

Quel serait votre compagnon idéal ? On ne choisit pas un animal de compagnie au hasard. Ce choix est souvent un reflet de soi… Alors découvrez votre vraie personnalité, et vous saurez quelle union aurait le plus de chance de vous sourire ! 1- Quel élément symbolise le mieux votre tempérament… A- le feu B- l’eau C- la terre D- l’air 2- Si vous deviez changer de vie, vous aimeriez devenir : A- avocat B- reporter C- marin D- psy 3- Vous choisissez un collier fantaisie pour votre animal préféré. Dans les tons : A- bleu B- rouge C- vert D- jaune

8- Le dimanche matin, vous en profitez : A- pour flâner sous votre couette B- pour pratiquer votre sport favori C- pour vous faire une petite beauté D- pour préparer un super brunch 9- Remplir sa gamelle, vider sa caisse… voilà bien des corvées. Votre tactique ? A- ne jamais remettre au lendemain B- l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt C- chi va piano va sano D- pour vivre heureux, déléguons nos tracas !

4- A vos yeux, la qualité n° 1 d’un animal de compagnie, c’est : A- son obéissance B- son allure C- sa sensibilité D- sa fidélité

10- Le mot prédateur évoque pour vous : A- la peur B- la force C- la proie D- le désert

5- Et vous, quel est votre petit défaut ? A- un brin dépensier B- un brin soupe au lait C- un brin étourdi D- un brin timide

11- Votre toiletteur propose de le relooker en deux coups de ciseaux A- une touche d’originalité sinon rien B- vous préférez vous occuper vous-même de sa beauté C- seulement si la coupe respecte sa personnalité D- bof, il est très bien tel quel

6- Ce soir vous décidez de rester à la maison. Quel film regardez-vous avec votre petit protégé ? A- le Grand Bleu B- le Chihuahua de Beverly Hills C- Félins D- Babe, le cochon devenu berger 7- L’habitation de vos rêves ressemble à : A- une villa avec palmiers et piscine B- une fermette au cœur de la campagne C- un superbe appartement en plein Paris D- un chalet blotti dans la montagne

44 - Spécial Chiens n°20


Test 12- Souvenez-vous de votre enfance ; à l’école vous étiez plutôt du genre… A- solitaire comme un loup B- fanfaron comme un paon C- doux comme un agneau D-bavard comme une pie 13- Si vous étiez un animal, vous rêveriez d’avoir pour maître : A- un président de la république B- une star d’Hollywood C- un médaillé olympique D- un prix Nobel de littérature 14- Vous assistez à la première réunion de l’association « les amis des animaux » A- vous échangez quelques mots avec votre voisin B- vous devenez vite le pôle d’attraction C- vous cherchez à en savoir plus sur le programme D- vous dans une assoc’ ? Jamais ! 15- A votre avis, vivre à deux sous le même toit nécessite une bonne dose : A- de complicité B- d’indépendance C- de respect D- d’admiration

Résultats Vous avez plus de 48 points Vive le duo Chat-chien ! On n’aime pas plus son père que sa mère, quelle question ! Et avec les animaux, c’est la même chose ! Vous ne voyez pas pourquoi il faudrait restreindre votre amour à une seule espèce. Vous aimez la variété et l’abondance, et trouvez que matou et toutou se complètent parfaitement. Au risque d’un peu de désordre (pour vous, il est synonyme de vie) c’est donc avec joie que vous vous sentiriez prêt à accueillir les deux sous votre toit. Même si votre emploi du temps est déjà bien rempli, vous seriez disposé à leur consacrer votre attention. Prendre soin d’eux et savoir qu’ils comptent sur votre présence, vous responsabiliserait d’autant. C’est un peu votre côté père ou mère de famille qui s’exprime. De cette manière, vous pourriez recréer autour de vous, telle l’arche de Noé (en version réduite) un petit monde de tendresse sur lequel vous pourriez régner sans partage. Vous avez entre 32 et 48 points Vive les chats ! Votre quête du bonheur passe avant tout par la sérénité, même si (ou parce que ?) votre curiosité et votre impétuosité mettent parfois en péril votre équilibre intérieur… Sensible, vous recherchez en chaque chose l’harmonie. Le compagnon idéal pour partager cette existence est bien sûr notre ami le chat. Du matou de gouttière au chat Persan, le tempérament de ces félins est proche du vôtre à maints égards. Vous pourriez donc cohabiter sans heurt. En effet, vous comprenez mieux que personne son besoin d’indépendance et ne cherchez pas à l’étouffer sous des tonnes de caresses : non, ce n’est pas une peluche ! Sa présence, même silencieuse, vous réconforte car vous savez que sous son air distant, il ne perd pas une miette de vos faits et gestes. Voilà bien un compagnon discret mais attentif fait pour vous ! Vous avez entre 28 et 38 points Vive les chiens ! Homme ou femme d’action, vous aimez faire avancer les choses. Sortir de la routine vous réjouit sans remettre en question vos repères. Alors qui d’autre qu’un chien pour partager avec vous cette joie de vivre ? Du Labrador débordant d’affection au Caniche au caractère affirmé, vous trouverez parmi nos amis canins un compagnon sur mesure. Toujours la patte alerte pour vous accompagner dans vos sorties, balades en forêt et shopping du week-end inclus, il est celui qui du bout de sa laisse vous tiendrait gaiement compagnie. Car il est vrai que la solitude n’est pas votre tasse de thé. Et puis, il arrive qu’entre maîtres on se lie d’amitié au hasard d’une rue. Selon vous, rien de tel qu’un chien pour fédérer les hommes. Vous avez jusqu’à 28 points Vive les NAC ! Un peu rebelle de nature, tout ce qui est décalé vous attire. C’est bien simple, vous aimez vivre hors des sentiers battus. Faire comme tout le monde ne vous intéresse pas. Joueur, vous cultivez une âme d’aventurier, vous aimez les défis. Enfant, vous vous imaginiez en Daktari, il est normal qu’en grandissant vous soyez tenté d’accueillir chez vous un NAC. Ces animaux attirent à la fois le respect, la crainte et la curiosité. Tout ceci n’est pas pour vous déplaire, bien au contraire… flirter avec un semblant de danger vous stimule, et l’entretien de ces bestioles étonnantes nécessite un réel apprentissage. Pour vous, plus qu’un animal de compagnie, c’est un mode de vie que vous rêvez d’adopter…

Spécial Chiens n°20 - 45

2

4

D

3

2

B

C

3 1

A

1

Questions

1 4 2

2 4 1 3 3

2 4 1 3 4

3 2 1 4 5

4 1 2 3 6

4 1 3 2 7

4 3 1 2 8

1 3 2 4 9

2 4 1 3

4 2 3 1

3 4 1 2

4 3 1 2

1 4 3 2

1 3 4 2

10 11 12 13 14 15


Psycho

Mon chien fait une dépression !

Déménagement, maladie, solitude.... les raisons qui peuvent causer la dépression chez le chien sont souvent les mêmes que celles qui touchent les humains. Toutefois, les chiens sont beaucoup plus sensibles que nous au désamour, à l’éloignement et à la peur. Comment détecter les symptômes d’une dépression canine ?

M

ettez-vous à sa place... Imaginez-vous au milieu d’individus totalement différents morphologiquement et de caractère (et donc de morale !)... Croyez-vous tenir le coup ? Tout en sachant que vous ne comprenez que très peu le langage de ces individus et que vous ne pouvez vous exprimer comme vous le souhaitez... Par peur de défier leur logique ou même, comportement typiquement humain, de décevoir la personne supérieure de la hiérarchie : le « chef de meute »... Pourtant, on s’attache à dire que le chien est le meilleur ami de l’homme. Pour le chien, vous n’êtes pas un ami, mais un supérieur hiérarchique. Bien que sa conception de “supérieur” soit totalement différente de la nôtre sur un point : pour le chien, ce supérieur est celui qui aime, et que l’on aime, et qui montre sa tendresse comme son mécontentement ! Chez nous, le supérieur est celui à qui nous devons obéir par respect ou logique, un point c’est tout !

1. Ce qui mène vers l’anxiété : Il existe divers exemples qui mène à l’anxiété chez le chien et il suffit de peu pour rendre un animal anxieux : coup de tonnerre, pétards, peur d’un passant, examen chez un vétérinaire, séjour dans un refuge, isolement, retour de vacances... Les chiens réagissent à ce stress par différents moyens : fuite, tremblement, ongles rongés, tourne en rond, se fige, regard inquiet, attaque, se raidit, grognement, marquage d’urine, vidage des glandes anales, morsure, aboiement, hurlement, destruction, souillures, refus de nourriture, tristesse... Ces exemples montrent une réaction à un stress et à un environnement perturbant pour le chien. Certains changeront de comportements, d’autres présenteront des

46 - Spécial Chiens n°20

L’état dépressif se guérit, mais dépend du moment où il est pris en charge

problèmes physiques. Ces chiens-là souffrent de craintes, de peur, d’anxiété, de phobies... La crainte : Un chien qui réagit par crainte adopte une réaction émotionnelle modérée et une réaction comportementale adaptive et efficace : fuite, évitement, intimidation... En fait, le chien craintif fuit et évite les stimuli qui le rendent ou l’ont déjà rendu nerveux et qu’il croit être dangereux. L’échappement lui permet de conserver un certain équilibre émotionnel. Sa réaction est donc efficace et lui évite une souffrance psychique. Il n’y a donc aucune séquelle à ce genre de réaction. Malgré que le chien se bloque contre ces stimuli, cela n’influence pas ses facultés d’apprentissage. Ce stimulus peut être de différente nature: bruit, personne, voiture, chat, etc. La peur : Suite à une situation de détresse (agression sans la possibilité de réaction comportementale efficace), le chien présente une réaction organique et, soit une inhibition accompagnée d’activités substitutives, soit une réaction critique (agressivité par peur). Etant donné que le chien ne sait pas échapper à cette agression, il choisira d’autres réactions comportementales : Trop de sommeil ou peu de sommeil peut être un signe de dépression


Psycho

Un état de détresse est souvent accompagné d’une forte tendance à l’hyper attachement

- Inhibition : le chien fait le mort... Il adopte une posture de soumission. Une inhibition, par peur peut-être, telle que le chien acceptera sans contrainte les positions auxquelles on le force (catalepsie). Certains cas peuvent devenir graves au point de simuler réellement une paralysie ou une perte de sensibilité lors de l’étude des réflexes neurologiques. L’inhibition motrice s’accompagne, elle, d’autres comportements : prise d’aliments, d’eau, toilette du poil... Ceci peut provoquer des anorexies, des adipsies (arrêt de boire) et l’absence du comportement de toilette conduit à des problèmes dermatologiques.

Il suffit de peu pour rendre un animal anxieux

- Activités substitutives (ou de déplacements): elles apparaissent lors de conflit, de stress ou de frustration. Les plus fréquentes sont: la polyphagie (augmentation de l’appétit) conduisant à l’obésité, la polydipsie (augmentation de la soif) ou potomanie et les lésions cutanées lors de léchages exagérés avec rongement des ongles (onychophagie) et léchage du pelage (trichotillomanie). Grâce à ses activités, le chien « déplace, redirige » le problème, ce qui lui évite de souffrir ! - L’agressivité par peur : c’est le cas du chien qui ne peut pas fuir devant une agression réelle ou imaginaire. Dans ce cas, le problème est d’ordre psychiatrique.

Spécial Chiens n°20 - 47


Psycho Le contrôle de luimême diminue : l’animal devient « hyper » : destructions, mordillages, hyperactivité…

Les désagréments d’une dépression étant faibles, les propriétaires consultent trop tardivement

- Phobie : c’est une réaction de peur face à un stimulus qui n’est pas en elle-même une agression. Dans le développement des phobies, un des grands responsables est le manque de sociabilisation et d’habituation sensorielle du chien lors de la période critique de 3 semaines à 3 mois. L’autre élément responsable est l’apprentissage à partir d’un stress initial. La phobie s’accompagne de toutes les réactions comportementales et physiques de la peur.

2. Les anxiétés les plus courantes : Les peurs et phobie du bruit (orage, feux d’artifice, pétard, coups de feu...) Le chien réagira de différentes façons: aboiements, fuite vers un endroit où le bruit s’entend moins… La technique thérapeutique conseillée est une désensibilisation, il existe deux méthodes : (1) On habitue le chien à des bruits d’intensité croissante (grâce à un magnétophone par exemple) et pendant qu’il prête une attention particulière à autre chose que ce bruit : repas, jeu, etc. Dès que le chien réagit par peur, on diminue le son et augmente progressivement jusqu’à ce que le son soit d’intensité égale au stimulus. (2) On diminue la sensibilité acoustique du chien par des médicaments spécifiques. On réduit les doses jusqu’à ce que le chien ne présente plus aucune peur au bruit stressant. La dégradation de l’état émotionnel de l’animal se marque sur les repas, le sommeil, l’entourage…

Lui dépressif ? Les signes qui ne trompent pas 1 - Un changement dans sa vie ? Il est important de distinguer la déprime de la dépression. À la suite d’un déménagement ou à l’arrivée d’un nouvel occupant, les habitudes du chien peuvent varier. Il n’est pas nécessaire de s’affoler, dans peu de temps il aura retrouvé ses repères. Vous pouvez l’y aider en utilisant la même gamelle ou en ressortant ses jouets préférés. Si le phénomène perdure plus de quinze jours, alors les risques que ce soit une dépression sont bien réels. 2 – Il ne mange plus ? Il y a les symptômes évidents comme l’inappétence (la perte d’appétit) ou l’atonie (envie de rien). Si votre chien ne mange plus, vérifiez que ce n’est pas le menu qui pose problème. Dans ce cas, proposez lui un autre type d’aliments mais soyez vigilants car la perte d’appétit qui dure a toujours une signification sérieuse, sans oublier qu’elle peut être le signe d’une anorexie mentale, pas si rare chez les chiens. 3 – Il reste toute la journée dans son panier ? Trop de sommeil ou peu de sommeil peut être un signe de dépression si ça dure dans le temps. Un trouble de sommeil passager n’a rien de grave. On peut y remédier par de longues balades dans la nature. Le chien peut aussi beaucoup dormir à la suite d’une visite traumatisante chez le vétérinaire, attendez quelques jours voir si les choses s’améliorent. 4 – Il refuse de jouer ! Avant, il réagissait au quart de tour à la vision de sa peluche préférée ou du ballon. Aujourd’hui il ne lève même pas les yeux ou détourne carrément la tête. C’est un signe très important. Un chien qui ne recherche plus le plaisir, ni dans la nourriture ni dans le jeu, peut être atteint de dépression. Si l’un de ces signes vous alerte, consultez sans tarder un vétérinaire.

48 - Spécial Chiens n°20


Psycho Les signes de stress chez le chien Les chiens manifestent différents signes de stress, en fonction du chien lui-même et de la situation source de stress. Les signes habituels de stress qu’un chien peut manifester sont les suivants : 1 - Aboiements Il est normal qu’un chien aboie pour diverses raisons ; toutefois des aboiements excessifs peuvent être dus au confinement, à la frustration ou au manque d’exercices. À l’évidence, il est préférable de traiter le mal en offrant au chien davantage d’espace, d’attentions, d’exercices et de jouets pour l’occuper. 2 - Tremblements/Agitation/Frissons Si le chien n’est pas mouillé ou n’a pas froid et s’il tremble, est agité ou frissonne, cet état est plus que probablement lié au stress. Les situations où un tel comportement se produit souvent sont les voyages, le séjour au chenil, les premières nuits des chiots et les feux d’artifice (normalement en se cachant). 3 - Bave En l’absence de nourriture (ou dans l’attente de celle-ci) ou d’une blessure à la gueule, la bave indique un stress. Le chien bave en général lorsqu’il voyage en voiture mais cela peut se produire également à d’autres moments.

Anorexie mentale ou psychogène Elle est souvent due au retour de vacances et de cette perte d’un climat réjouissant ou des changements dans la famille (décès, naissance). Elle s’apparente à une dépression réactionnelle. Inhibition de la locomotion et de l’appétit (anorexie), il existe parfois d’autres réactions comme le léchage des pattes et le rongement des ongles.

4 - Le chien se cache Les chiens sont des animaux sociaux qui apprécient la compagnie. Si le chien commence à se cacher, ce peut être pour fuir une situation stressante ou des bruits forts tels que des feux d’artifice. 5 - Léchage excessif Le fait qu’un chien se lèche ou fasse sa toilette de façon excessive est souvent lié à l’ennui et/ou à des problèmes comportementaux dus au stress. Il peut en résulter une blessure ainsi qu’une inflammation de la peau de votre chien. Souvent, lorsqu’un léchage devient excessif, votre chien se grattera dans la même zone et, en cas de situation sévère, il commencera également à se mordre. Il est important de rendre visite au vétérinaire au plus vite pour gérer tout problème de peau qui pourrait survenir. Si l’ennui en est la cause, des jouets pour chien peuvent aider à réduire le stress. 6 - Grattage Un grattage excessif chez le chien est souvent lié à l’ennui et/ou à des problèmes comportementaux dus au stress. Il peut en résulter une blessure ainsi qu’une inflammation de la peau de votre chien. Souvent, un grattage est lié à un léchage excessif et, en cas de situation sévère, il commencera également à se mordre. Il est important de rendre visite au vétérinaire au plus vite pour gérer tout problème de peau qui pourrait survenir.

La phobie s’accompagne de toutes les réactions comportementales et physiques de la peur

Anxiété de déritualisation Un chien s’accoutume à un certain climat, celui de son maître. Ici, nous parlons d’évènements bien précis : comme le placement dans une SPA ou le changement de maître. Il peut se développer (en fait, dans les 2/3 des cas, ce qui est relativement élevé) une anxiété intermittente avec le plus souvent une agressivité par peur, l’anxiété s’accompagnant d’inhibition. Il faut donc, ici, tenter de récupérer les anciens rituels ou d’en installer de nouveaux. Sources: Dr J. Dehasse, Dr C. De Buyser, “Mon chien est d’une humeur... de chien”, Ed. Vander, 1998, Bruxelles, Belgique.

Spécial Chiens n°20 - 49


La passion chiens

SpĂŠcialChiens


Psycho L’animal bouge moins, est anormalement calme. Il n’est plus réceptif aux stimuli

Un chien qui ne recherche plus le plaisir, ni dans la nourriture ni dans le jeu, peut être atteint de dépression

Différencier anxiété et dépression L’état anxieux Dégradation de l’état émotionnel de l’animal : se marque sur les repas, le sommeil, l’entourage… Le chien devient mal adapté à son environnement avec des réactions trop fortes aux stimuli rencontrés. L’état devient permanent, le chien n’est plus dans un état de bien-être. Le contrôle de lui-même diminue : l’animal devient « hyper » : destructions, mordillages, hyperactivité, risques de morsures.

Perte de joie de vivre, d’entrain. Etat de détresse accompagné d’une forte tendance à l’hyper attachement. Normalement, le chien doit être attaché à ses maîtres. L’hyper attaché est incapable de vivre sans son propriétaire. Il est totalement perdu lorsque son propriétaire est absent : destructions, vocalises, malpropreté… Attention : ne pas confondre avec l’ennui. L’hyper attachement a ici une fonction importante : Stabiliser l’état émotionnel du chien pour éviter que son état ne se dégrade. Le vétérinaire et/ ou le comportementaliste soignera dans un premier temps la dépression et s’occupera ensuite de l’hyper attachement.

Anxiété paroxystique : à des moments ponctuels, le chien baille beaucoup, a de la diarrhée, des tremblements en cas de stress.

Troubles du sommeil. Troubles de l’alimentation. Changement de comportement : L’animal apparaît très calme alors qu’il ne l’était pas auparavant.

Anxiété intermittente : Le chien est mal plus souvent, même symptômes que cités précédemment mais on constate également des agressions et des prises de contact autocentré (léchages et mordillements intempestifs, s’arrache les poils, …).

Les désagréments étant faibles, les propriétaires consultent encore plus tardivement. Or, l’état dépressif se guérit, mais dépend du moment où il est pris en charge.

Anxiété permanente : Le chien est mal tout le temps, les symptômes ont quasi disparu, les agressions diminuent mais le chien a fortement tendance à se renfermer sur lui-même et à se lécher, s’arracher les poils, se mordre, voire s’automutiler afin de chercher de l’apaisement. L’état dépressif Contrairement aux 2 états cités précédemment et en l’absence de signal d’arrêt, (l’animal est « hyper » et productif, donc les propriétaires réagissent rapidement), l’état dépressif est « hypo ». L’animal bouge moins, est anormalement calme. Il n’est plus réceptif aux stimuli. Il a des phases d’inhibition. Perte d’initiatives.

52 - Spécial Chiens n°20

2 stades Aigu : Sommeil : dort tout le temps. Alimentation : ne mange plus du tout, ne boit plus : urgence vétérinaire, surtout chez les chiots et les chiens âgés. Motif d’hospitalisation (mise sous perfusion nécessaire). Exemples : Dépression post traumatique, dépression de détachement précoce. Chronique : Sommeil : perte de qualité ou de quantité. Se réveille beaucoup plus souvent, au moindre bruit, à la moindre lumière, sursaute durant son sommeil, a du mal à trouver le sommeil (tourne et retourne)… Alimentation : certaines phases où le chien mange beaucoup, d’autres où il mange moins bien (appétit aléatoire).


Psycho

Soins et traitements naturels Texte : Nathalie Grosrey, Herbaliste et enseignante à l’école Lyonnaise de Plantes Médicinales (ELPM)

Un chien dépressif se montre apathique, inactif, désintéressé par son entourage. Plusieurs approches se combinent pour essayer d’améliorer cette situation. Les soins et traitements naturels peuvent lui redonner sa joie de vivre !

Lorsqu’un animal est dépressif, les soins naturels vont également viser à stimuler et recharger son organisme

Traitement par voie interne Fleurs de Bach Plusieurs Fleurs de Bach se révèlent précieuses dans ce cas. Vous choisirez celle(s) qui correspondent le mieux à votre compagnon et vous lui en donnerez deux gouttes de chaque 3 à 4 fois par jour sur du long terme (21 jours au moins). • Wild rose (Églantier) : Pour l’animal qui manque d’énergie vitale. Il ne montre ni enthousiasme ni motivation. Il est apathique, résigné et passif. • Mustard (Moutarde) : Pour l’animal qui, sans raison apparente, fait soudain montre de tristesse ou d’abattement. • Gentian (Gentiane) : Pour l’animal anormalement méfiant, apathique, et manquant de persévérance. • Gorse (Ajonc) : Pour l’animal apathique, ne montrant plus aucune joie et que l’on doit pratiquement contraindre à bouger. • Sweet Chestnut (Châtaignier) : Pour l’animal qui paraît égaré et qui trouve refuge à l’intérieur de lui-même : il est totalement absent au monde. Dans tous les cas Vous ajouterez Olive, la Fleur de Bach utile pour les individus sans énergie, très fatigués physiquement et psychiquement. Les Fleurs de Bach se révèlent précieuses en cas de dépression

En cas de choc physique ou psychique (même très ancien) Vous ajouterez aussi Star of Bethlehem (Étoile de Bethléem). Ce choc peut être à l’origine de sa dépression actuelle. Si vous ne connaissez pas le passé de votre chien car vous l’avez adopté adulte, ajoutez systématiquement Star of Bethlehem et Pine, Fleur qui va l’aider à retrouver confiance en lui et en l’homme s’il a été précédemment abandonné. En cas de changement Vous pourrez également ajouter Walnut (Noyer) si votre compagnon fait face à un changement de quelque ordre que ce soit (déménagement, divorce de ses maîtres, etc.). En effet, ce changement peut être la cause de sa dépression. Walnut va lui permettre de prendre un nouveau départ.

Compléments alimentaires Lorsqu’un animal est dépressif, les soins naturels vont également viser à stimuler et recharger son organisme afin qu’il retrouve son énergie vitale. Pensez à lui donner en cure de deux mois environ et renouvelable selon besoin après une pause : Vitamine C, gelée royale, Phyto Tonus…

Traitement par voie externe Massage Le contact est très important pour un animal à tendance dépressive. À moins qu’il ne manifeste nettement son refus un léger massage de sa colonne vertébrale ne peut que lui faire du bien, le rassurant et le détendant. Pour cela, vous allez composer un gel aromatique. Vous pouvez remplacer le gel par de l’huile végétale dite « sèche », comme celle de jojoba.

Spécial Chiens n°20 - 53


Psycho

Fleur de Bach - élixir floral, n° 65 : dépression, anti-stress, environ 39 €, en vente en pharmacie

L’apaisine canine, une phéromone d’apaisement, l’aidera à surmonter les épreuves difficiles

Dans un petit récipient propre, mélangez : • 1 noisette de gel d’aloe vera ou de type carbopol • 1 goutte d’huile essentielle de mandarine • 1 goutte d’huile essentielle de marjolaine Procédure : Trempez l’extrémité de vos deux pouces dans ce mélange et tout doucement vous massez/effleurez la colonne vertébrale de votre animal en partant de la base de la queue et en remontant lentement jusqu’à la base du crâne. Vos doigts remontent ainsi de chaque côté de sa colonne avec douceur. (Faites bien attention à éviter tout contact avec les muqueuses ou les yeux de votre compagnon. Faites aussi attention à ce que votre chien ne lèche pas ce gel.) Répétez trois ou quatre fois l’opération. Ce massage peut être effectué quotidiennement pendant quelques jours puis 2 fois par semaine, 1 fois par semaine, etc.

Diffusion atmosphérique d’huiles essentielles Les huiles essentielles en diffusion peuvent également aider l’animal dépressif. Elles le détendront et l’équilibreront sur le plan psychique. Conseil : On pourra choisir la marjolaine et la mandarine, déjà utilisées dans le gel aromatique, auxquelles on ajoutera la lavande fine. La durée de diffusion sera courte (5 minutes environ) et l’opération répétée matin et soir.

Application d’aimants L’application d’aimants est également très intéressante en externe afin de détendre votre chien, le rééquilibrer au plan nerveux et le recharger au plan énergétique. Placez des aimants, de type magnets pendant 5 minutes sous les deux pattes avant et 5 minutes sous les deux pattes arrière 1 fois par jour, pendant 5 jours. Astuce pour appliquer les aimants : Posez les deux magnets sur une surface un peu élevée (une table par exemple) et déposez dessus les deux pattes

54 - Spécial Chiens n°20

Collier avec clips magnétiques Doggy’mag de Auris, composé de deux aimants magnétiques. Existe en 2 tailles, 15,90 €, www.aurismagnetic.com

avant de votre ami, les deux pattes arrière étant posées sur le sol ou sur vos cuisses. Vous conserverez la même position à l’animal mais placerez ensuite les aimants sous ses pattes arrière. Vous pouvez également appliquer les aimants lorsque votre compagnon est allongé. Dans l’une ou l’autre option, vous maintenez avec vos mains l’ensemble pattes-aimants. Dog Apaising Pheromone - DAP Adaptil est un produit qui a été développé afin d’aider le chien à surmonter des situations difficiles auxquelles il peut être confronté durant sa vie. Ces situations peuvent être les feux d’artifice, la première nuit passée par les chiots loin de leur mère, l’apprentissage (cours de dressage, agilité, etc.), les voyages en voiture, les séjours loin de la maison (dans les chenils, chez des amis, etc.) et bien d’autres encore. Adaptil est une solution simple et efficace contre les comportements indésirables du chien. Le secret ? L’apaisine canine : une phéromone d’apaisement, habituellement sécrétée par la mère pendant les quelques jours qui suivent la mise bas pour rassurer ses bébés. L’application d’aimants en externe et les massages permettent aussi de détendre votre chien


Le rendre ZEN

Nous avons testé pour vous

Les chiens d’aujourd’hui peuvent éprouver des difficultés à s’adapter à notre style de vie trépidant car nous sommes constamment en mouvement : déménagement, départ en vacances, cohabitation... Voici Adaptil, un produit qui aide le chien à surmonter les situations difficiles auxquelles il peut être confronté durant sa vie. Que sont les phéromones ? Le diffuseur électrique Adaptil (anciennement D.A.P.) disperse dans l’air de la pièce de l’apaisine canine. C’est une phéromone d’apaisement qui est habituellement sécrétée par la mère pendant les quelques jours qui suivent la mise bas pour rassurer ses bébés. Ces phéromones rassureront votre chien, moduleront son état émotionnel et diminueront son stress. Les phéromones sont des substances naturelles très répandues dans le règne animal, utilisées pour communiquer entre les individus d’une même espèce. Ainsi, les phéromones émises par un individu peuvent affecter et changer le comportement d’autres individus de la même espèce. L’utilisation thérapeutique des phéromones, la phéromonothérapie, est totalement sûre et sans effets secondaires.

Comment l’animal détecte-t-il les phéromones ? Les phéromones sont sécrétées par les animaux et diffusées dans l’air. Elles sont détectées par les animaux de la même espèce par un organe spécifique situé dans le palais supérieur : l’organe vomero-nasal. Pour détecter les phéromones, les animaux « attirent » l’air dans cet organe. Ce comportement s’appelle le « Flehmen », de l’allemand « flehman » qui signifie « retrousser les babines » Après détection, les phéromones induiront des changements de comportement au niveau du subconscient. Pour l’homme, qui reste un animal lui aussi, ces phéromones ne diffusent aucune odeur et ne provoquent aucun désagrément.

A utiliser en cas de marquages urinaire, de destructions, d’aboiements, d’agressivité qui sont des signes malaise ou de stress

Un leurre olfactif à diffuser dans une pièce pour apaiser et rassurer émotionnellement votre compagnon

Cible Utilisation en cas de marquages urinaire, de destructions, d’aboiements, d’agressivité qui sont des signes malaise ou de stress... ainsi que pour sécuriser votre chien dans un nouvel environnement (nouvelle maison, décès d’un « proche », choc émotionnel, cohabitation entre chats/chiens, visite chez le vétérinaire, vacances, pension, trajet en voiture...).

Les + Efficace. Adaptil permet à votre chien de s’apaiser, de retrouver un comportement normal ou de mieux supporter un changement. Pratique. Utilisation aisée avec le collier ; confortable en diffuseur (type prise anti-moustique) dans une pièce de 50 à 70 m2. Un bon complément. Peut compléter un traitement médicamenteux (anxiolytiques, antidépresseurs) et palier en douceur la fin de celui-ci. Adaptil est une copie synthétique de la phéromone apaisante naturelle secrétée par la chienne pour rassurer ses chiots

Gamme Adaptil : Collier (durée 1 mois), existe en 2 tailles à partir de 27 € ; En spray de 20 ml : 11, 49 € ; Diffuseur et flacon de 50 ml (durée 1 mois) : 27 € ; Recharge diffuseur : 18,50 € - En vente en animaleries, sites spécialisés et cabinets vétérinaires.

Spécial Chiens n°20 - 55


Bien-être

La méthode

Tellington TTouch

à la conquête de la France ! Texte : par Lisa Leicht, Instructor Tellington TTouch© pour chiens et autres animaux de compagnie

Le Tellington TTouch©est une technique de travail corporel, se résumant à divers mouvements circulaires, lissants et soulevants, effectués de manière précise et légère, pratiqués à la surface de la peau. Ces derniers permettent de contribuer activement au bien-être de son chien et d’améliorer son équilibre physique, mental et émotionnel. Naissance et développement Développée à l’origine par la Canadienne Linda Tellington-Jones dans le cadre de son travail avec les chevaux, la méthode Tellington TTouch s’est rapidement révélée efficace sur d’autres espèces animales. Désireuse de changer les méthodes de dressage des chevaux, encore largement régies par la violence dans les années 60, Linda TellingtonJones remarqua que la plupart des défenses des chevaux étaient provoquées par des douleurs, tensions, peurs et souffrances physiques. Elle commença alors à soutenir les chevaux dans leurs performances en développant des techniques de massage. Dans sa recherche de nouvelles pistes, Tellington-Jones découvrit au milieu des années 70 le travail du physicien Moshe Feldenkrais, qui postulait que les êtres humains étaient en mesure de modifier des schémas posturaux et des comportementaux profondément ancrés par de légers contacts et mouvements inhabituels, et qu’une personne placée dans un environnement sécurisant et sans contrainte pouvait assimiler une nouvelle aptitude en une seule répétition. Se rendant compte que ces suppositions s’appliquaient également aux animaux, Linda Tellington-Jones se concentra davantage sur le système nerveux que sur la musculature dans son travail. L’étude des œuvres de Sir Charles Sherrington marqua un nouveau tournant dans le développement de la méthode Tellington-TTouch. Dans ses recherches, ce neurophysiologiste avait mis en évidence la fonction de chaque cellule au sein du système corporel. Suite à cette découverte, Linda se mit à tester divers mouvements légers à

56 - Spécial Chiens n°20

Cette méthode améliore la concentration et les performances, réduit le stress et contribue au bien-être de votre chien

la surface de la peau. En 1983, elle définit un système de mouvements circulaires, lissants et soulevants précis : les Tellington-TTouch étaient nés. Avec sa sœur Robyn Hood, elle condensa les éléments de sa méthode afin d’en faciliter l’apprentissage. Chaque TTouch fut associé à un nom d’animal facile à retenir : TTouch du Raton Laveur, du Python, du Tigre, etc.

Des éducateurs utilisent le TTouch en agility et en obédience pour améliorer l’attention, la concentration, la mobilité et la vitesse - Conduite dans le labyrinthe - Lisa Leicht Conduite dans les cônes avec bandage Jodie Frediani - Kosmos


Bien-être Le second T de TTouch signifie « Trust » : confiance La méthode fut complétée par des exercices de conduite favorisant la concentration et la coordination. Linda développa également des outils comme les bandages et les techniques de conduite en laisse, utiles pour la proprioception (représentation du propre corps dans l’espace) et l’équilibre. Ces dernières années, Linda Tellington-Jones a intégré de plus en plus des techniques de visualisation, de respiration et d’intention dans son travail avec les animaux.

Présentation de la méthode Tellington TTouch© La méthode Tellington TTouch fait partie des thérapies corporelles. Les interactions étroites entre le corps, l’esprit et les émotions permettent d’influer de manière positive sur le comportement d’un animal par le biais d’un travail corporel. Concepts fondamentaux L’équilibre : dans la méthode Tellington-TTouch, on entend par «équilibre corporel» un animal qui répartit son poids sur ses quatre pattes en position debout et qui est toujours en mesure de se déplacer ou de modifier sa position sans perdre cet équilibre. Plus un animal est en équilibre sur le plan physique, mieux il est capable de gérer les stimulations de son environnement. La fonction cellulaire : les peurs, les traumatismes et les douleurs sont inscrites dans le cerveau et dans la mémoire corporelle. Ils génèrent des schémas de tensions corporelles, voire la désactivation de certaines parties du corps dans le pire des cas. Les TTouch permettent de libérer les tensions et de réintégrer les parties de corps afin que les cellules exploitent à nouveau pleinement leur potentiel. Le but est de libérer les tensions et réintégrer les parties de corps afin que les cellules exploitent à nouveau pleinement leur potentiel

Une méthode idéale pour les chiens de travail comme les chiens de recherche et de sauvetage, les chiens de thérapie, de défense et de chasse

La méthode Tellington-TTouch© dans la pratique Mon expérience personnelle : comme tant d’autres propriétaires, j’ai connu la méthode Tellington en raison d’un problème concret : ma chienne Jack-Russel de six mois n’arrivait pas à digérer les souris qu’elle ingurgitait et souffrait de fortes coliques. Dans le cadre de ma recherche de solutions, j’ai participé à un atelier de deux jours où j’ai assimilé les techniques de base des différents TTouch – à ce propos, le second T signifie « Trust » : confiance – et les fondements de la conduite dans le Parcours d’apprentissage, composé de plusieurs obstacles qui doivent être franchis lentement. L’enseignante me conseilla de pratiquer chaque jour des TTouch sur les oreilles et des soutiens ventraux afin de favoriser la digestion de ma chienne. Comme j’appréciais cette méthode calme et respectueuse et que je ne pouvais rien faire de faux, j’ai continué de pratiquer les exercices régulièrement et je constatai les bienfaits immédiats sur la digestion de ma chienne. Ce qui m’impressionna encore plus, c’était l’effet de ces deux séances de cinq minutes de travail corporel par jour sur le caractère de ma chienne et sur notre relation: elle se montrait bien plus équilibrée, plus concentrée durant les cours d’éducation canine et s’adaptait facilement à toutes les nouvelles situations. Elle a également toujours été en excellente santé et l’est encore à ce jour, à l’âge de 17 ans. Une relation empreinte de respect et de coopération s’est instaurée entre nous – je n’avais encore jamais vécu cela avec un chien. Je réalisai que ces mouvements simples à apprendre avaient eu un effet qui dépassait toutes mes attentes,

Spécial Chiens n°20 - 57


Bien-être TTouch du Python Enroulé pour détendre et approfondir la respiration la personne qui pratique la méthode Tellington TTouch communiquent en permanence, et le travail est adapté en conséquence. Chaque animal réagit différemment aux TTouch et présente des schémas de tensions corporelles particuliers. Il n’existe donc pas de recette TTouch universelle – c’est le cours des événements pendant la séance qui détermine le travail.

Cette nouvelle méthode permet d’approfondir la relation et d’instaurer la confiance avec son compagnon

et je décidai de me consacrer à cette méthode basée sur une approche globale. Je suivis alors la formation de praticienne Tellington pour chiens et autres animaux de compagnie, ainsi que pour les humains.

Points essentiels du travail avec les chiens et leurs maîtres Envisager le chien tel qu’il est sur le moment. Pour moi, cela signifie de commencer par observer sa posture et son langage corporel, de repérer les tensions et de rechercher à établir un contact en toute confiance. Je souhaite entrer en communication avec l’animal, et quand je le touche, c’est toujours avec respect et estime. Je cherche à identifier les parties du corps sur lesquelles je peux commencer à travailler avec les TTouch et les endroits où le contact pourrait poser problème. En qualité de praticienne Tellington, je n’établis aucun diagnostic ni n’émets de jugement : je me contente d’observer. Exemple: lorsque Mirza aperçoit un autre chien, son corps se raidit, son regard se fige et le poil se dresse sur son dos (observation). Mirza n’aime pas les autres chiens (jugement). Travail corporel et de conduite : je commence le travail corporel là où c’est le plus simple pour l’animal, soit au niveau des épaules la plupart du temps. Les cercles d’un tour et un quart améliorent la fonction et la communication cellulaires en apaisant les tensions, les douleurs et le stress. Le plus souvent, je travaille par courtes séquences puis j’arrête de toucher l’animal afin qu’il intègre les TTouch. Si le corps du chien n’est pas bien équilibré et/ou s’il tire en laisse, je procède également à des exercices de conduite Tellington entre deux séquences de travail corporel TTouch. Ces exercices aident le chien à trouver le meilleur équilibre possible sur le moment. Pendant toute la séance, l’animal et

58 - Spécial Chiens n°20

Outils d’apprentissage : souvent, des bandages souples sont posés sur le corps de l’animal pour soutenir le travail corporel et les exercices de conduite dans le Parcours d’apprentissage. Ils lui font prendre conscience de sa position corporelle et, si le bandage passe sur le poitrail, de sa respiration. Les bandages sont notamment efficaces avec les animaux peureux (peurs des bruits et de l’orage), peu sûrs d’eux et agités, ainsi qu’en cas de problèmes à l’arrière-train. La Laisse d’équilibre est un autre outil d’apprentissage. C’est une technique rapide pour rééquilibrer un chien et l’aider à marcher en laisse sans tirer. Les fondements de la méthode Tellington TTouch sont simples et rapides à assimiler. En peu de temps, on devient capable de contribuer activement au bienêtre de son chien et d’améliorer son équilibre physique, mental et émotionnel. Les toiletteuses pratiquent des TTouch pendant leur travail pour diminuer le stress et la sensibilité au contact des chiens nerveux - Linda et Melba - Lisa Leicht


Bien-être TTouch de la Tarentule pour améliorer la perception du corps

Possibilités d’utilisation Réduction du stress, meilleure capacité d’apprentissage, de concentration et de coordination : Cas de figure «Gina» : Ursula participa à un atelier avec Gina, une chienne de 15 mois adoptée dans un refuge. Au début du cours, Gina se montrait très agitée : elle se projetait sans arrêt contre les personnes et les autres chiens, elle sautait en l’air. Elle ne parvenait pas à se calmer et rester deux minutes sans bouger. Ursula raconta que Gina avait aussi de la peine à rester seule à la maison et qu’elle détruisait les meubles, son panier et ses laisses. Aux cours d’éducation canine, elle se montrait très motivée mais n’arrivait pas à se concentrer sur les exercices et ne faisait que peu de progrès. Lors du premier contact, je décelai immédiatement des tensions dans la zone de la tête/ nuque et de l’arrière-train. Gina se montrait très sensible au contact sur tout son corps, et il était impossible de lui toucher les pattes. Nous avons donc travaillé par de toutes petites séquences sur son corps, au début simplement avec le dos de la main. Ursula apprit à pratiquer le TTouch du Chimpanzé pour l’instauration de la confiance, le TTouch sur les oreilles pour la respiration et la détente autour de la mâchoire, le TTouch sur le museau pour les émotions et le TTouch de la Tarentule pour améliorer la perception du corps. L’après-midi, nous avons posé un bandage à Gina et le résultat fut impressionnant : son regard devint plus doux, elle baissa la tête et après quelques minutes d’exercices de conduite dans le Parcours d’apprentissage, elle se coucha pour la première fois et s’endormit. Le deuxième jour de cours, elle se montra bien plus calme et moins sensible au toucher. Ursula assimila le TTouch du Python En-

Oreille TTouch - Lisa Leicht

TTouch de la Tarantule Gabriele Metz- Kosmos

roulé pour détendre et approfondir la respiration. Ce TTouch se pratique sur tout le corps, aussi sur les pattes. J’encourageai Ursula à se représenter sa chienne comme elle aimerait qu’elle soit avant chaque entraînement et chaque séance de TTouch, et de conserver cette image à l’esprit. Quelques semaines après l’atelier, je reçus des nouvelles : Ursula pratiquait chaque jour quelques minutes de TTouch sur Gina, qui venait désormais réclamer les TTouch d’elle-même, et répétait les exercices de conduite deux fois par semaine sur le terrain de cynologie avant l’entraînement. Elle lui posait aussi régulièrement un bandage pendant quelques minutes, ce que la chienne acceptait bien et qui l’apaisait. Gina avait fait de gros progrès dans les cours d’éducation où le tandem venait de commencer à s’entraîner au clicker, et elle supportait de mieux en mieux de rester seule à la maison. La chienne était désormais bien reliée au sol et s’adaptait plus facilement aux nouvelles situations.

La méthode Tellington TTouch© en France Au cours des dernières années, la méthode Tellington TTouch s’est largement répandue en France, et des ateliers sont organisés régulièrement dans toutes les régions du pays. Cette méthode se combine très bien au clickertraining et à d’autres méthodes douces d’éducation des chiens. Durant la période estivale, je dispense des cours dans le cadre d’un camp d’été avec Catherine Collignon. Organisée en collaboration avec AnimaLin, la première formation professionnelle «Tellington TTouch-DogTrainer» débutera en mai 2013 dans les environs de Paris. Linda Tellington-Jones, dont le livre sur les chiens a été publié en français en 2011 aux Editions du Génie Canin, sera présente à Paris à fin avril 2013 pour une conférence et deux jours de cours. Informations et inscriptions: www.animalin.fr et www.lisaleicht.ch

Spécial Chiens n°20 - 59


Bien-être Interview de Linda Tellington-Jones Avez-vous déjà travaillé en France? Pas encore avec les chiens. Dans les années 80, j’ai travaillé en collaboration avec le Dr. med.vet. Sylvie Guigan à Fontainebleau avec des vétérinaires et des membres de la délégation française olympique sur des chevaux olympiques, afin de démontrer les avantages de la méthode Tellington TTouch pour améliorer les performances et réduire le stress. En octobre 2012, j’ai dispensé un cours dans le nouveau centre de formation de Frédéric Pignon et Magali Delgado à Avignon. Dans quelle mesure les chiens et leurs maîtres bénéficient-ils des fruits de votre travail ? La méthode Tellington TTouch aide les propriétaires à aider leurs chiens à améliorer leurs performances, à mieux se concentrer sur leur travail, à réduire le stress et favoriser ainsi l’équilibre physique, mental et émotionnel. Par l’approfondissement de la relation entre l’animal et l’humain, les chiens apprennent à apprécier à travailler avec leur maître. Cette méthode apprend aux chiens à dépasser leurs réactions instinctives et liées à leur race pour s’adapter aux nouvelles situations et agir en pleine conscience, au lieu de simplement réagir aux événements. Autrement dit, c’est une méthode idéale pour les chiens de travail comme les chiens de recherche et de sauvetage, les chiens de thérapie, de défense et de chasse. Le Tellington TTouch améliore les performances des chiens lors des concours, que ce soit en agility, obédience, frisbee, dog dancing, etc. En quoi votre méthode est-elle utile aux professionnels du chien comme les éducateurs, toiletteuses, vétérinaires et assistantes, personnes travaillant dans les refuges, etc.? Nous avons développé une formation spécialement conçue pour ces personnes : le TTouch peut être intégré directement dans la pratique de toutes ces professions. Depuis une dizaine d’années, des éducateurs utilisent le TTouch en agility et en obédience pour améliorer l’attention, la concentration, la mobilité et la vitesse. Les toiletteuses pratiquent des TTouch pendant leur travail pour diminuer le stress et la sensibilité au contact des chiens nerveux, qui se laissent ensuite plus facilement toiletter. Elles économisent ainsi du temps et le toilettage devient plus agréable, tant pour l’animal que pour la toiletteuse. Des

60 - Spécial Chiens n°20

milliers de chiens difficiles à placer ont trouvé un nouveau foyer grâce à quelques séances de TTouch pratiquées par des bénévoles ou des employés de refuge, par exemple dans des refuges célèbres comme Battelsey (UK) ou Best Friends (USA, Utah), dans d’innombrables organisations de sauvetage de diverses races de chien et des centaines de chenils dans de nombreux pays. En appliquant le principe de la Laisse d’équilibre, ils ont rendu plus calmes et plus dociles des chiens très vifs et hyperactifs. Beaucoup de vétérinaires envoient leurs assistantes participer à des ateliers afin qu’elles appliquent la méthode Tellington dans leur travail. Quelles thématiques vous occupent actuellement dans le cadre de votre travail ? La représentation que vous vous faites du potentiel de votre chien, indépendamment de la nature de cette représentation (performance de travail ou comportement souhaité), influe directement sur le résultat de votre action. Je m’intéresse aux fondements de ce concept et aux études scientifiques qui l’étayent. Je pense que le plus grand défi pour un propriétaire de chien est de s’exercer à imaginer son animal comme il souhaiterait qu’il soit au lieu de ne voir que les problèmes actuels. Il existe des études fascinantes qui démontrent que lorsque nous sommes calmes et attentifs et que nous visualisons un résultat positif, cette attitude exerce une influence directe sur les performances du chien. Si une personne contrôle sa respiration, elle agit directement sur son chien. Des études intéressantes en la matière sont publiées sous www.heartMathinstitute.com. Elles montent que ce nous pensons de notre corps influe sur les fonctions et la communication cellulaires. Je suis persuadée que cette idée explique que nous puissions agir sur la fonction cellulaire de nos chiens. Notre respiration et nos représentations mentales peuvent agir sur notre cohérence cardiaque – notre rythme cardiaque – et cette influence fait partie intégrante du processus d’apprentissage. Il a été prouvé avec l’appareil «HeartMath EmWave», qui mesure la cohérence cardiaque, que les chiens sont plus calmes et attentifs quand nous sommes en cohérence cardiaque. Lisa Leicht, Instructor Tellington TTouch : lisa@lisaleicht.ch Un grand merci au Docteur vétérinaire Daniela Zurr et Laure Rondez pour la traduction


Bien-être

Le contact de la main permet aux chiens à dépasser leurs réactions instinctives

Plus un animal est en équilibre sur le plan physique, mieux il est capable de gérer les stimulations de son environnement

Les bienfaits du Tellington TTouch Améliorer la concentration et les performances Réduire le stress Approfondir la relation et instaurer la confiance Pour favoriser le bien-être, pour les chiots, les chiens âgés, les chiens de service et de sport En cas de mal des transports En cas de peur des bruits et de l’orage En cas de chien qui tire sur sa laisse En cas de panique et d’agression par peur En cas d’hyperactivité En cas d’angoisse de séparation Après des blessures Après des traumatismes

Où pratiquer ? Si vous êtes intéressé par la méthode Tellington TTouch, le centre Animalin avec la collaboration de Lisa Leicht auront le plaisir d’accueillir pour la première fois en France Linda Tellington Jones qui animera deux stages avec chiens et une soirée conférence à Levallois Perret les 26, 27 et 28 avril 2013.

Ces divers mouvements, légers et circulaires à la surface de la peau, apaisent votre compagnon Favoriser le bien-être, pour les chiots, les chiens âgés, les chiens de service et de sport…

Renseignements et inscriptions sur le site de Catherine Collignon : www.animalin.net

Spécial Chiens n°20 - 61


Pratique

Comment le faire

confirmer ?

Que votre chien soit en attente d’inscription définitive au LOF, ou « sans papier », si vous êtes convaincu de sa beauté, pourquoi ne pas le faire examiner par un juge ? Suivez le guide… La France est le dernier pays dans lequel se pratique la confirmation La confirmation est un examen concernant tous les chiens de race et qui permet aux propriétaires d’obtenir une attestation officielle. Pourtant, le taux de participation n’est que de 30 %. Quand votre chien aura atteint ses douze mois (mais il n’y a aucune limite d’âge), il sera temps de le faire confirmer afin qu’il obtienne un pedigree qui remplacera l’inscription provisoire au Livre des Origines Français (L.O.F.) qui atteste qu’il est né de deux géniteurs de race pure inscrits au L.O.F. ou tout autre livre des origines, chaque pays possédant le sien. Cet examen confirmera que votre chien n’est pas atteint d’un défaut éliminatoire (voir la liste à la suite du standard) et peut prétendre à son tour transmettre à sa descen-dance les caractéristiques de sa race. Pourquoi confirmer ? Pour favoriser l’amélioration de la race, Pour vérifier la conformité de votre animal au standard de la race et obtenir son pedigree définitif, Pour engager un recours contre le vendeur en cas de non-confirmation, si celle-ci avait été garantie dans le contrat de vente,

Aura t-il une grande carrière de Champion ?

Les modalités de la confirmation : A quel titre ? Au titre de la descendance lorsque le chien possède un certificat de naissance délivré par la SCC. A titre initial lorsque le chien est issu de géniteurs inconnus ou non confirmés et ne possède pas de certificat de naissance ni de pedigree étranger Au titre de l’importation lorsque le chien est né à l’étranger et déjà inscrit à un livre généalogique reconnu par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) Où s’adresser ? Contactez les sociétés canines régionales qui vous enverront les formulaires d’inscription à une séance de confirmation ou la feuille d’engagement à un concours que vous retournerez rempli avec les frais d’engagement. Contactez la SCC pour plus d’information. Quand ? Lors d’une séance de confirmation organisée la plupart du temps durant une exposition canine (régionale, nationale ou internationale). De manière régulière, une séance de confirmation est organ-

Pour augmenter la valeur des chiots en cas de reproduction, A quel âge ? Pas de limite d’âge mais l’âge minimal pour la confirmation dépend de la race. Il varie de 10 mois (Epagneul Japonais et Pékinois) à 15 mois pour les grandes races (Schnauzer géant, Berger Allemand, Dogue Allemand…),

Au final, la confirmation n’est qu’une autorisation à la reproduction

62 - Spécial Chiens n°20

L’examen des dents, permet de contrôler qu’il n’est pas porteur de l’un des défauts éliminatoires répertoriés dans la liste des points de non confirmation de sa race : manque de dents, défaut d’occlusion, prognathisme…


Pratique isée à l’Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort par la S.C.I.F. (Société Canine Ile de France). Quels documents fournir ? Il convient d’apporter le certificat de naissance (délivré par la SCC si le chien est né en France ou le pedigree du pays d’origine s’il est importé), la carte d’identification par tatouage électronique (puce), et le formulaire d’examen de confirmation ou la feuille de déclaration pour inscription à titre initial ou à titre de l’importation. Le coût En plus des frais de participation à la séance de confirmation (environ 30 €), l’inscription de votre chien au Livre des origines français (LOF), s’il est confirmé, vous coûtera 23 € au titre de la descendance, 60 € à titre initial ou au titre de l’importation. Comment l’y préparer ? Pour donner à votre compagnon les meilleures chances d’être confirmé, il est nécessaire de le préparer : Toilettage par un professionnel ou par vos soins, Soignez la présentation devant le juge (il doit se laisser manipuler), Apprenez-lui les différentes postures de base : à l’arrêt (en statique) puis en mouvement (aux allures). Que faire après la confirmation ? Au titre de la descendance Adressez à la SCC : Le formulaire de confirmation et le Certificat de Naissance dûment remplis par l’expert-confirmateur, accompagné de votre chèque. A titre initial Adressez au club de race : La feuille de déclaration remplie par l’expert-confirmateur. Le volet bleu d’immatriculation par tatouage ou le double de la carte d’identification par transpondeur. L’examen de certaines tares génétiques et la copie de l’attestation du TAN (tests d’Aptitudes Naturelle – examen organisé par le club), selon la race. Au titre de l’importation Adressez à la SCC : Le pedigree original.

Votre chien sera examiné par le juge qui vous dira ses défauts et ses qualités. De plus, il sera en concurrence avec d’autres chiens de sa race

Une petite séance de toilettage est utile avant l’examen

Le formulaire de confirmation et la feuille de déclaration remplies par l’expert. Votre chèque.

Il est prudent de conserver une photocopie de chacun des documents composant le dossier de confirmation. Que faire en cas de non-confirmation ? Vous pouvez contester la décision en faisant appel dans un délai d’un mois, auprès de la SCC. Un jury d’appel composé de trois experts sera désigné par la SCC. Une caution est demandée et ne vous sera restituée que si votre chien obtient la validation à l’issue de l’examen. Contact : SCC 155, Avenue Jean Jaurès - 93535 Aubervilliers Cedex Tél. : 01 49 37 54 00 - www.scc.asso.fr

A noter Un American Staffordshire terrier non confirmé ne pourrait donc pas reproduire du fait que sa descendance tomberait en première catégorie telle que définie par la loi sur les chiens dits dangereux. Le maître serait hors la loi. D’où l’importance d’acquérir un chien inscrit au LOF. L’inscription au LOF est une garantie de traçabilité et un gage de qualité : on connaît les parents et l’on sait ce à quoi devrait ressembler le chiot en grandissant. Cela n’est absolument pas le cas avec un chien sans papier. Pour quoi faire ? L’examen de confirmation a pour but de déterminer si la morphologie d’un chien est bien conforme au type de sa race, de contrôler qu’il n’est pas porteur de l’un des défauts éliminatoires répertoriés dans la liste des points de non confirmation de sa race et donc qu’il peut être autorisé à reproduire.

Spécial Chiens n°20 - 63


Cynophilie

Une exposition canine, qu’est-ce que c’est ?

L’exemple d’Orléans octobre 2012 Photos : Clotilde Richalet et Imre Horvath

Imre Horvath est le responsable de l’organisation de l’exposition internationale d’Orléans, tenue en octobre dernier avec plus de 3.000 chiens participants, et dont l’histoire remonte au début du XXe siècle. Une véritable institution ! L’organisateur nous aide à y voir mieux dans les expositions en général, leurs soucis, leur évolution, leur avenir… Et le chien en général ? Le chien, je l’ai rencontré pour la première fois à l’âge de cinq ou six ans, à la Foire de Budapest, où j’avais demandé vainement à ma grand-mère de m’acheter un chiot Vizsla qui était présenté dans un panier avec quelques autres chiots. En vain, parce que beaucoup trop cher. Ensuite, je n’ai eu de cesse que d’obtenir un Puli, autre chien de race hongroise, conducteur de troupeau, qui m’accompagne depuis près de quarante ans. Aujourd’hui, un Kuvasz, encore une belle race hongroise, protectrice de troupeaux. On ne renie pas ses origines !

Aujourd’hui, vous êtes responsable de l’organisation de plusieurs expositions, est-ce que le participant exposant ou Quelle a été votre première rencontre visiteur non initié comprend bien les avec les expositions de chiens de race ? objectifs et le déroulement ? Imre Horvath : Ma première visite dans une exposition de chiens remonte à environ 35 ans. Je venais simplement pour voir des chiens, comme si j’avais été dans un zoo. J’avoue n’avoir pas compris grand chose à ces chiens tournant en rond sur des espaces entourés de barrières, un monsieur l’air plutôt sérieux désignant d’un doigt le sujet considéré par lui comme le plus beau. Oui, parce qu’à cette époque on parlait de beauté. Et les expositions étaient dites “de beauté”. Au fil du temps, j’ai à peu près compris ce qui se déroulait dans ces “rings” et que le classement n’était pas toujours aussi simple que cela.

64 - Spécial Chiens n°20

Pour vous répondre, je pense qu’il vaut mieux repartir au début, et rappeler ce que c’est qu’une exposition de chiens de race et peut-être même un peu la cynophilie en général. Ces manifestations existent depuis un siècle et demi, avec des conditions et des objectifs qui ont varié dans le temps et même suivant les pays. Il faut aussi rappeler que la cynophilie officielle, représentée en France par la Société Centrale Canine (SCC) et toute la fédération géographique (associations régionales) et thématique (clubs de race et de travail) qui en est la base, a pour objet de valoriser les centaines de races de chiens dont chacune


Cynophilie

est décrite par un standard officiel. Ce standard, c’est un texte qui dessine les caractéristiques morphologiques et comportementales de chaque race, chacune correspondant à l’origine à une tâche plus ou moins bien définie par ceux qui ont façonné la race. La tâche c’est telle forme de chasse, tel travail de protection de troupeau, la compagnie de l’homme n’étant d’ailleurs pas la tâche la moins noble.

Oui, mais les expositions... J’y reviens. Je disais que l’objectif de la cynophilie est la valorisation des races, de chaque race de chien. Les manifestations organisées par les associations de cynophiles (clubs de race, associations territoriales, clubs de travail, ...) ont toutes, à l’origine, pour mission de sélectionner les meilleurs chiens, c’est à dire les sujets correspondant au plus près des standards et, par là, susceptibles d’être ceux qui reproduiront au mieux leurs qualités. Certaines manifestations s’intéressent de plus près au “travail” requis pour certaines races, concours de pistage, concours de tel ou tel type de chasse, de conduite de troupeau, etc. D’autres permettent de mesurer la sociabilité du chien. Enfin, les expositions s’intéressent prioritairement à la morphologie du sujet. En réalité, toutes les manifestations devraient, d’une façon ou d’une autre, embrasser l’ensemble des critères d’analyse

d’un bon chien correspondant au mieux au standard de sa race et donc susceptible de transmettre ses qualités à sa descendance.

Là vous évoquez la confirmation. C’est vrai qu’il y a en France une étape dans la vie d’un chien de race qui est l’examen de confirmation, qui se passe souvent lors de manifestations spécifiques ou au cours des expositions. Il s’agit de soumettre le chien à l’appréciation d’un juge (spécialisé ou en tout cas réputé compétent dans la race), qui va déterminer si le sujet correspond bien aux principaux critères du standard. Si les deux parents sont bien des chiens de race, disposant tous deux de pedigrees en bonne et due forme, c’est déjà un très bon point. Mais cela ne suffit pas, parce que le jeune chien peut avoir hérité des gènes déficients d’un lointain parent, où à tout simplement d’un défaut qui l’éloigne trop de l’idéal de la race. Alors le juge ne le confirmera pas, le sujet n’obtiendra pas de pedigree, c’est à dire l’inscription définitive au LOF, le Livre d’Origine Français géré par la SCC. Beaucoup considèrent que la confirmation pour un chien “bien né” est inutile et que, comme dans nombre d’autres pays, le certificat de naissance et le pedigree devraient être un document unique. On oublie alors que la confirmation est en quelque sorte un “droit à la reproduction”.

Spécial Chiens n°20 - 65


Cynophilie En complément nous essayons, dans les clubs de race, à aller plus loin et d’inciter les éleveurs à tester les chiens sur les dysplasies, les maladies génétiques les plus courantes, les défauts physiques les plus fréquemment rencontrés ou encore l’instabilité comportementale.

Vous avez organisé récemment un examen de confirmation ? Oui, le vendredi, avant l’exposition internationale proprement dite. Un après-midi consacré spécifiquement aux confirmations des chiens non inscrits à l’exposition. Dans le Loiret, pour le moment, nous n’avons pas de séances de confirmations autres que les veilles d’exposition. Nous réfléchissons à en mettre en place à l’avenir.

L’exposition internationale d’Orléans a accueilli cette année plus de 3.000 chiens, c’est beaucoup ? Oui, le grand nombre d’éleveurs et de particuliers qui ont engagé leurs chiens a été une belle satisfaction pour notre équipe. Mais 3.110 chiens au catalogue, sans compter la séance de confirmations du vendredi et les nationales d’élevage en parallèle, c’est aussi beaucoup de travail pour une petite équipe de bénévoles. C’est pour cela que nous ne l’organisons que tous les deux ans

Nous ne voyons d’une exposition que les deux jours de la manifestation. Comment se passe la préparation ? Oh, elle commence au moins deux ans auparavant. Déjà, il faut déposer la date souhaitée auprès de la SCC qui elle même transmet la demande à la FCI (Fédération Cynologique Internationale). A cet instant, nous avons déjà obtenu la date d’octobre 2014 pour Orléans et les dates des manifestations internationales de 2015 vont être transmises à la FCI avant la fin 2012. Bien entendu, il a fallu s’assurer que la date souhaitée convienne également au Parc des Expositions d’Orléans.

Et que faites vous pour lancer la préparation d’une exposition ? Tout d’abord principalement deux choses, largement imbriquées : l’invitation des juges et la sollicitation de spéciales de race. Les juges les plus demandés ont

66 - Spécial Chiens n°20


Cynophilie souvent leur agenda rempli plus de deux ans à l’avance. Pour octobre 2012, où ont officié 42 juges dont une dizaine d’étrangers, au moins une quinzaine avaient déjà donné leur accord fin 2010, la quasi totalité au premier trimestre 2011. Bien sûr, il peut y avoir quelques défections en cours de route pour des raisons familiales ou de maladie. Parallèlement nous interrogeons les clubs de race pour obtenir des spéciales de race.

Une “spéciale de race” ? Chaque club détermine pour chaque année un certain nombre de spéciales de race, c’est à dire de participations particulières à des expositions nationales ou internationales, dont les résultats interviennent plus directement dans les cotations de la qualité des chiens et sur les homologations du titre envié de Champion de France. Le juge de la spéciale de race - proposé par le club de race - est notoirement compétent dans cette race, et généralement attire plus d’engagements de chiens qu’un juge généraliste. Donc c’est intéressant pour l’organisateur de la manifestation qu’il y ait de nombreuses spéciales de race dans la manifestation. Récemment à Orléans nous avons également accueilli en parallèle de l’exposition plusieurs “nationales d’élevage”, qui sont les rendez-vous annuels des éleveurs et propriétaires de chaque race. Cette année, il y a eu par exemple la nationale des caniches, des Barzoï, des Akitas américains et des Griffons belges. Ces races ont par conséquent été très largement représentées à Orléans.

Comment choisissez-vous les juges que vous invitez ? Après plus de trente ans de cynophilie et de participation à de très nombreuses manifestations un peu partout en Europe, j’ai fait la connaissance de nombreux juges que j’ai pu apprécier. Je les ai vus juger et je me suis fait une idée de leur compétence et de leur approche des concurrents. Il est vrai que l’élaboration d’un projet de jury est une démarche que je ne délègue pas vraiment, mais bien sûr je prends aussi l’avis de certains collègues. J’essaie à la fois d’avoir un jury stable, c’est à dire s’appuyant sur quelques juges qui reviennent régulièrement, et évolutif, avec toujours des juges jamais ou rarement venus à Orléans. Je pense que c’est dommage lorsqu’une race de chien est jugée quinze ou vingt fois dans l’année par le même juge, même s’il est compétent. Et puis pour les manifestations internationales j’essaie d’inviter un quart de juges étrangers. Ils ne sont pas meilleurs que les juges français parce qu’étrangers, mais ils apportent leur pro-

Spécial Chiens n°20 - 67


Cynophilie Mais vous, organisateurs, vous connaissez tout par avance...

pre vision, parfois différente. Ils ont aussi généralement une méconnaissance des éleveurs français, donc on ne peut les accuser de juger avec une “préférence “ pour les chiens de tel ou tel éleveur connu, critique que l’on appelle “juger le bout de laisse”... Pour chaque exposition, nous prenons au moins un ou deux juges qui ne sont qualifiés que pour une ou deux races ; ils sont rarement invités parce que certaines organisations les considèrent comme “peu rentables”. C’est dommage : comment peuvent-ils accroître leur expérience si on ne les invite que rarement ? Et à mon avis la cynophilie française a vraiment régulièrement besoin d’un sang nouveau parmi les juges.

Il paraît que les juges sont payés pour juger. Ce sont des professionnels ? Non. Les juges sont défrayés de leur frais de déplacement, mais ils ne sont pas payés. Ce sont des bénévoles. Le principe des remboursements de frais est précisé dans la réglementation internationale à laquelle chacun peut accéder (voir le site web de la FCI : www.fci.be). Pour simplifier, les déplacements sont défrayés soit au kilomètre parcouru lorsque le juge se déplace en voiture, soit par les remboursements des billets d’avion, de taxi ou de train lorsque le déplacement utilise ces moyens. Et leur hébergement et repas sont bien entendu assurés par l’organisateur de la manifestation pendant leur présence. La plupart des étrangers arrive par avion, la plupart du temps à Roissy, et c’est un vrai calvaire que de leur faire traverser la région parisienne pour arriver à Orléans. Cette année, nous avons loué un minibus, conduit le vendredi par un collègue et c’est moi qui ai conduit le lundi pour rentrer sur l’aéroport.

Le juge connait par avance les chiens qu’il va juger ? Non, il est simplement informé des races qui lui seront présentées et du nombre de sujets.

68 - Spécial Chiens n°20

Bien sûr, puisque nous gérons les engagements des chiens. Plusieurs mois avant la manifestation - en général six à sept mois - nous ouvrons une application en ligne qui permet aux propriétaires des chiens de les inscrire pour la manifestation. Pour Orléans, nous travaillons avec la petite société Cedia qui est notre excellent prestataire depuis bien des années. En outre, nous diffusons quelques milliers de “feuilles d’information et d’engagement” pour les personnes qui n’ont pas internet ou ne veulent pas l’utiliser pour cette démarche d’engagement en ligne. Cette année, 84 % des engagements ont été faits en ligne, soit près de 2.600 chiens sur les 3.100, et une proportion un peu moins forte pour la séance de confirmations. L’information nominative sur les chiens présentés est évidemment tenue confidentielle jusqu’au jour de la manifestation, mais les statistiques détaillées sont mises en ligne une semaine auparavant sur le site de Cedia mais aussi accessibles par le site web de notre association régionale : www.chiensdu-centre.fr.


Cynophilie Comment informez-vous les éleveurs et propriétaires de chiens de la tenue de l’exposition ? Je viens de vous le dire : d’une part information par le site Cedia, très couru des éleveurs et habitués, d’autre part par l’envoi par courrier et la diffusion dans d’autres manifestations de quelques milliers de feuilles d’information. Cette année, beaucoup d’informations ont également circulé sur les “réseaux sociaux” comme Facebook. Plusieurs magazines, comme “Vos Chiens” ou “Chiens2000” ont également diffusé des informations et la liste du jury. Enfin, et ça m’a pris beaucoup de temps, j’ai envoyé plus de 47.000 mails à des personnes ayant participé ces dernières années aux expositions amies et dont nous avons collecté les adresses. Certains clubs de race nous ont également aidés dans la diffusion des informations.

Pourquoi le propriétaire de chiens et le visiteur viennent à une exposition ? C’est là une excellente question, et la réponse est certainement complexe. D’ailleurs je pense que les raisons ont fortement évolué depuis une dizaine d’années. Comme toute la cynophilie. La cause principale ? L’irruption d’internet dans notre vie courante, mais aussi associative et professionnelle. Permettez-moi un petit développement. Les éleveurs de chiens utilisaient il y a trente ans les expositions à la fois comme faire-valoir et comme vitrine de leur production. Faire valoir en remportant des prix - et des coupes à mettre partout dans l’élevage pour que les visiteurs les voient - et par là obtenant des chiens avec le titre de Champion, très valorisant pour les acheteurs potentiels. Vitrine parce que la rencontre des visiteurs, bien plus nombreux qu’aujourd’hui, permettait d’aboutir là aussi à des transactions. Aujourd’hui, les informations, photographies, films, classements, adresses circulent essentiellement sur internet. Tous les éleveurs ont leur site ou mini-site. Tous utilisent les applications collectives

du type Chiens-Online, beaucoup utilisent les réseaux sociaux. Et les visiteurs y trouvent toute l’information souhaitée en ciblant facilement leur demande.

On dit que le nombre de chiens présentés en exposition est en baisse… A l’encontre de ce que disent certains, le nombre de chiens présentés en exposition n’a pas décru : l’exposition internationale d’Orléans en 1981, c’était 1.390 chiens. En 1987, il y avait 1.862 chiens inscrits. Ces dix dernières années, jamais moins de 2.600 chiens engagés, sans compter les séances de confirmations et les nationales d’élevage. Si le nombre de concurrents s’accroît à long terme, il faut chercher les explications ailleurs que dans le “business” du chien. La recherche de valorisation de l’élevage par les résultats, la “championnite aigüe” de certains, tout simplement notre vanité et notre égo dans un monde où il faut toujours être dans la compétition... Je n’ai que des pistes de réflexion à propos de ceux qui présentent leurs chiens, dont beaucoup sont vraiment mordus et participent sur trente ou quarante week-ends par an. Moi-même j’en présente mais beaucoup moins souvent. En revanche, le nombre de visiteurs payants ne cesse de baisser. A Orléans, il était à plus sept à huit mille au cours des années quatre vingt, il ne dépasse plus guère trois mille dans les “bonnes” années récentes. C’est vrai qu’il y a beaucoup d’invitations diffusées, mais quand même, la baisse est vraie et forte. Et elle est générale, dans la plupart des expositions. Un vrai problème qui inquiète tout le monde ; même la FCI s’en est saisie, parce que le souci n’est pas spécifiquement français.

Spécial Chiens n°20 - 69


Cynophilie Des gens pas contents ? Bien sûr, comment voudriez-vous que sur des milliers de participants il n’y ait pas de mécontents. Il y a souvent ceux qui rouspètent parce que nous n’avons pas répondu au téléphone dans l’après-midi et ne comprennent pas que nous n’avons pas des bureaux avec du secrétariat à plein temps, mais que la plupart des collègues sont en activité professionnelle. Donc, le bénévolat, c’est en dehors des heures de travail… Il y a ceux qui comprennent mal le fonctionnement administratif, ceux qui utilisent le web mais déclarent mal leur propre adresse donc ne reçoivent pas les réponses, ceux qui ne veulent ou ne peuvent plus venir et ne comprennent pas qu’on ne puisse pas les rembourser parce que nos frais sont largement engagés, ceux qui ne comprennent pas que le LOF et la vaccination antirabique ce n’est pas le même service. Il y a ceux qui ne comprennent pas qu’il y ait un contrôle vétérinaire à l’arrivée, ceux qui voudraient partir dès que leur chien est jugé et qui ne comprennent pas que les visiteurs aimeraient aussi voir des chiens dans l’après-midi et pas seulement des cages vides, ceux qui aimeraient avoir une plus grande coupe de récompense, ceux qui nous insultent parce que le juge prévu au début des engagement n’est pas celui qui va officier, etc. Cela me permet d’ajouter ici que la règle est qu’un juge ne doit pas examiner plus de 80 chiens dans la journée, confirmations comprises. Un an avant la manifestation lorsque nous diffusons le projet de jury, malgré notre éventuelle expérience, nous ne pouvons raisonnablement prévoir que tel juge va attirer 120 ou 140 chiens ; et nous ne le savons que 15 à 20 jours avant la manifestation. Alors, c’est un peu la panique pour tout réorganiser, rééquilibrer le jury, éventuellement faire venir d’autres juges. Nous prévoyons bien certains débordements dans certaines races nombreuses, avec des juges en renfort, mais c’est quand même compliqué à mettre en place. Ce

70 - Spécial Chiens n°20


Cynophilie n’est jamais par plaisir que nous modifions le jury au dernier moment, mais par une vraie nécessité. Et pire, lorsqu’on apprend la veille de l’exposition qu’un juge est malade. On essaie de faire pour le mieux, mais c’est souvent mal ressenti par les exposants, et je les comprends. Mais comment faire autrement ? Et puis, je vous l’assure, nous avons aussi des remerciements et des félicitations. C’est en réalité notre vrai salaire de bénévoles.

Des solutions pour l’avenir des expositions et contrer la désaffection des visiteurs ? Certainement une réflexion à vraiment approfondir entre tous les intervenants dans les organisations. Mais avant tout un constat : l’exposant de chiens arrive tôt le matin, attend le passage de ses chiens et, sauf exception, souhaite partir dès que le jugement est fait et qu’il a obtenu une récompense, si possible visible (coupe, plaque de chenil, flot...). Autour du “ring d’honneur” qui réunit les meilleurs chiens de la journée, dans l’après-midi, la foule est de moins en moins dense au fur et à mesure que chacun est passé avec son chien. A la fin, il n’y a plus souvent que les vainqueurs de groupe, quelques juges et les organisateurs ... Le visiteur, lui, vient plutôt en début d’après-midi, moment où les jugements sont terminés, donc plus beaucoup de monde dans les rings. Dans les cages, lorsqu’il y en a, les chiens se prélassent et leurs maîtres, s’ils sont là, ne souhaitent pas trop les réveiller. Donc pas grand chose à voir, et là encore je caricature le trait. Si le visiteur néophyte est venu dans la matinée, il a vu des chiens tournant sur un ring de sélection et aboutissant à un classement qui est rarement expliqué par le juge. Donc peu compréhensible. Les présentateurs sont souvent pris par le concours, peu disponibles à ce moment là pour le dialogue avec le visiteur. Bien sûr que je caricature. Mais, globalement, les deux populations ne se rencontrent pas vraiment, ni dans les horaires, ni dans leurs aspirations immédiates. Nous avons tenté des “animations” qui permettent de mettre en valeur les chiens et, par là, d’engager les conversations. Et c’est vrai que ça fonctionne. Les démonstrations de la brigade cynophile de la Police Municipale d’Orléans, ces dernières années, ont été un moment vraiment mémorable, qui enchaîne alors les conversations, les rencontres. Il y a quelques années, une exposition “bi-face” avec chiens dans le grand hall et chats dans les deux petits halls a attiré une grand nombre de visiteurs. La vente de chiots LOF, pendant une exposition, est certainement une bonne idée mais apporte aussi son lot de problèmes peu aisés à résoudre.

Les visiteurs manquent-ils d’information ? Oui, d’une manière générale, je crois que nous ne leur apportons pas vraiment l’attention qu’ils méritent. Comme toute activité ou métier, la cynophilie c’est un ensemble de règles, d’habitudes, un vocabulaire spécifique. Le néophyte est évidemment perdu, du moins dans un premier temps. Nous avons tous commencé un jour, et certains se sont accrochés, d’autres non. Notre souhait, c’est d’augmenter la part de ceux qui s’accrochent et qui feront vivre demain la cynophilie. Mais pour cela il est nécessaire d’investir dans la réflexion, dans la promotion, dans la communication, dans les initiatives et les retours d’expérience. La concertation avec les commerçants qui participent à nos manifestations, qui vendent des produits pour les chiens, l’alimentation, les laisses, les cosmétiques, est importante. Le contact avec les élus locaux et la presse est également une nécessité absolue. En tout cas, si on ne veut pas que la cynophilie tourne en rond sur elle-même, il est indispensable à mon avis, et rapidement, de repenser la manière d’organiser nos manifestations en général, les expositions en particulier. Nous avions calculé il y a quelques mois que les participants à la cynophilie “officielle”, c’est de l’ordre de 200.000 personnes en France (membres des clubs de race, des clubs d’éducation et de travail, participants aux expositions, ...). Il faut que nous nous intéressions plus aux quelques dizaines de millions de Français qui, en général, apprécient les chiens et, parfois, ne demanderaient qu’à nous rejoindre. S’ils étaient sollicités avec méthode ! Merci Imre Horvath pour ces informations. Nous détaillerons dans le prochain numéro les autres facettes de la vie d’une équipe de cynophiles organisant des manifestations d’un autre type, notamment des concours de travail... Nous publions votre mail, afin que les lecteurs puissent poser des questions, ou répondre à vos propos : imre@horvathimre.com

Spécial Chiens n°20 - 71


Agenda

Les prochaines expositions et séances de confirmation

FEVRIER 2 & 3 FEVRIER TROYES Exposition internationale CACS et CACIB Société Canine CHAMPAGNEARDENNE Tél. et Fax : 03 25 81 50 00 scca-asso@orange.fr 3 FEVRIER BOURG EN BRESSE Séance de confirmation Société Canine RHONE ALPES – Section AIN Tél. : 04 74 32 62 75 contact@canineain.com –www. canineain.com 6 FEVRIER TARBES Séance de confirmation Société Canine des HAUTES PYRENEES Tél. : 05 62 36 11 46 societe.canine.hautes.pyrénées@ gmail.com 7 FEVRIER OSTRICOURT Séance de confirmation Club Saint Hubert du NORD Tél. : 03 21 30 85 63 ou 03 22 31 91 68 colettekiszezuk@orange.fr 10 FEVRIER NIORT Exposition internationale CACS et CACIB + Séance de confirmation

Société Canine des DEUX SEVRES Tél. : 05 49 95 26 19 - 06 45 51 87 37 geron.mn@orange.fr CONTREXEVILLE Séance de confirmation Société Canine de LORRAINE Tél. : 03 83 32 24 66 caninelorraine@aol.com PIERREFEU DU VAR Séance de confirmation Société Canine MIDI COTE D’AZUR Tél. & Fax : 04 42 50 25 28 infos@scmca.com 14 FEVRIER LAMOTTE –BREBIERE (80) (de 14 H à 16 H) Centre de Formation de la Fédération des Chasseurs de la Somme Séance de confirmation Société Canine NORD PICARDIE Tél. : 03 22 43 43 84 - 03 22 43 92 31 asso.scnord-picardie@wanadoo.fr 15 FEVRIER BOURGES Séance de confirmation Association Canine du CENTRE Tél. : 02 48 24 88 93 16 FEVRIER CHERBOURG Séance de confirmation S.C. de Basse Normandie Tél. : 02 31 79 87 32 (Lundi au vendredi de18h à 20 h 30)

Février-Mars-Avril 2013

Photos : Imre Horvath - www.horvathimre.com lionelscrbn@orange.fr 16 & 17 FEVRIER BOURGES Exposition canine nationale CACS et CACIB Association Canine du CENTRE Tél. : 02 48 24 88 93 17 FEVRIER COMPIEGNE Séance de confirmation Société Canine de l’OISE Tél. : 03 44 24 74 88 catdebrouwer@yahoo.fr

2 MARS ECOLE NATIONALE VETERINAIRE De NANTES dsd (de 10 à 12h & de 14 à 16h) Séance de confirmation Société Canine St Hubert de l’Ouest Tél. : 02 40 07 53 96 jzavadesco@scsho.com

20 FEVRIER BAILLARGUES Séance de confirmation Société Canine LANGUEDOC ROUSSILLON Tél. : 04 67 70 10 05 ste.canine.lr@wanadoo.fr

2 & 3 MARS FLIXECOURT Exposition canine nationale CACS Société Canine NORD PICARDIE Tél. : 03 22 43 43 84 - 03 22 43 92 31 asso.scnord-picardie@wanadoo.fr

22 FEVRIER TOULOUSE Séance de confirmation Société Canine de HAUTE GARONNE Tél. : 05 61 20 31 44 - 06 85 66 77 94 societecaninehg@wanadoo.fr

3 MARS VALENCE Exposition canine nationale CACS et CACIB Société Canine RHONE-ALPES Tél. : 04 75 23 42 21 - 04 75 23 12 17 meyer.oscar@wanadoo.fr

SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE Du 23 Février au 3 Mars

6 MARS TARBES Séance de confirmation Société Canine des HAUTES PYRENEES Tél. : 05 62 36 11 46 - 05 62 36 02 66 societe.canine.hautes.pyrénées@ gmail.com

23 & 24 FEVRIER TOULOUSE Exposition canine nationale CACS Société Canine de HAUTE GARONNE Tél. : 05 61 20 31 44 - 06 85 66 77 94 societecaninehg@wanadoo.fr 27 FEVRIER LANDERONDE Séance de confirmation Société Canine de VENDEE Tél. : 02 51 34 28 87 christiankarcher@orange.fr

MARS SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE Du 23 Février au 3 Mars

72 - Spécial Chiens n°20

Société Canine NORD PICARDIE Tél. : 03 22 43 43 84 - 03.22.43.92.31 asso.scnord-picardie@wanadoo.fr

1er MARS FLIXECOURT Séance de confirmation (14h30 – 17h30)

9 MARS OSTRICOURT Séance de confirmation Club SAINT HUBERT DU NORD Tél. : 03 21 30 85 63 - 03 22 31 91 68 colettekiszezuk@orange.fr PERIGUEUX Séance de confirmation Société Canine de la DORDOGNE Tél. : 05 53 35 31 46 societecanine24@orange.fr 9 & 10 MARS PERIGUEUX Exposition internationale CACS et CACIB Société Canine de la DORDOGNE societecanine24@orange.fr


Agenda 16 MARS QUIMPER Séance de confirmation Société Canine BRETONNE Tél. : 06 33 85 57 70 le-pennec.daniel@wanadoo.fr 16 MARS MONTLUCON Séance de confirmation Société Canine du Bourdonnais Tél. : 04 70 65 59 03 abismara@aol.com 17 MARS MONTLUCON Exposition canine internationale CACS et CACIB Société Canine du BOURBONNAIS Tél. : 04 70 65 59 03 abismara@aol.com 20 MARS THIMERS Séance de confirmation Association Canine du CENTRE -Section BEAUCE Tél. : 02 37 27 51 95 claude.voilet@sfr.fr 23 MARS POITIERS Séance de confirmation Société Canine du POITOU Tél. : 06 62 66 32 44 30 MARS ANGERS Séance de confirmation Association Canine du MAINE ANJOU Tél. : 02 43 45 81 77 – 02 43 47 82 87 a.c.m.a@wanadoo.fr 31 MARS ANGERS Exposition internationale CACS et CACIB Association Canine du MAINE ANJOU Tél. : 02 43 45 81 77 a.c.m.a@wanadoo.fr ALES Séance de confirmation Société Canine LANGUEDOC ROUSSILLON Tél. : 04 67 70 10 05 ste.canine.lr@wanadoo.fr ALES Exposition canine nationale CACS Société Canine LANGUEDOC ROUSSILLON Tél. : 04 67 70 10 05 ste.canine.lr@wanadoo.fr

AVRIL 3 AVRIL TARBES Séance de confirmation Société Canine des HAUTES PYRENEES - Tél. : 05 62 36 11 46 societe.canine.hautes.pyrénées@ gmail.com 6 AVRIL L’AIGLE Séance de confirmation S.C. de Basse Normandie Tél. : 02 31 79 87 32 (Lundi au vendredi 18h à 20h30) lionelscrbn@orange.fr

20 & 21 AVRIL PAU Exposition canine internationale CACS & CACIB Association Canine PYRENEES ATLANTIQUES Tél. : 06 08 09 48 89 jeannette.larive@wanadoo.fr

24 AVRIL LES SORINIERES Séance de confirmation (15h à 18h) Société Canine St Hubert de l’Ouest Tél. : 02 40 07 53 96 jzavadesco@scsho.com

21 AVRIL GUEBWILLER Séance de confirmation Société Canine du HAUT RHIN Tél. : 03 89 32 10 25 - 03 89 53 49 43 gmtyrane@estvideo.fr

BAILLARGUES Séance de confirmation Société Canine LANGUEDOC ROUSSILLON Tél. : 04 67 70 10 05 ste.canine.lr@wanadoo.fr

11 AVRIL LAMOTTE –BREBIERE (80) Séance de confirmation (de 14 h à 16 h) Société Canine NORD PICARDIE Tél. : 03 22 43 43 84 - 03 22 43 92 31 asso.scnord-picardie@wanadoo.fr 12 AVRIL LIMOGES Séance de confirmation Société Canine de la HAUTE VIENNE Tél. : 05 55 79 17 05 - 05 55 38 16 70 schv2@wanadoo.fr 13 & 14 AVRIL MAUBEUGE Séance de confirmation Club SAINT HUBERT DU NORD Tél. : 03 21 30 85 63 - 03 22 31 91 68 colettekiszezuk@orange.fr MAUBEUGE Exposition canine nationale CACS Club SAINT HUBERT DU NORD Tél. : 03 22 31 91 68 - 03 27 89 85 25 dupas.jean-jacques@wanadoo.fr LIMOGES Exposition canine internationale CACS et CACIB Société Canine de la HAUTE VIENNE Tél. : 05 55 79 17 05 - 05 55 38 16 70 schv2@wanadoo.fr 14 AVRIL AUXERRE Séance de confirmation Société Canine de BOURGOGNE Tél. : 03 86 55 11 60 - 06 89 02 77 84 info@scb.asso.fr 17 AVRIL LANDERONDE Séance de confirmation Société Canine de VENDEE Tél. : 02 51 34 28 87 christiankarcher@orange.fr

Spécial Chiens n°20 - 73


Alimentation

Pesez toujours la quantité de croquettes avant distribution. Quelques grammes peuvent faire la différence chez les petites races

Mon chien est trop gros ! Les chiens souffrent de plus en plus du mal de la surcharge pondérale ou de l’obésité. Comme chez l’homme, cette maladie a des conséquences pouvant être importante sur la santé de votre chien. Définition de l’obésité

Conséquences

L’obésité est une maladie. Elle équivaut à une surcharge de poids de 15% par rapport au poids idéal.

Il faut avant tout retenir que l’obésité diminue l’espérance de vie de votre chien (jusqu’à 2 ans) et ne contribue pas à son bien-être. En effet, un chien obèse aura plus souvent des problèmes locomoteurs, cardiaques, de digestion (constipation, flatulences...) mais résistera également moins bien aux infections et sera plus sujet aux tumeurs. De plus, l’obésité peut aggraver les problèmes d’arthrose à cause du poids qui appuie sur les articulations, mais aussi les troubles respiratoires et cardiaques de votre chien. Pour finir, l’obésité peut faire apparaître des maladies comme le diabète sucré.

Origine de l’obésité chez le chien C’est la masse grasse accumulée (quand le chien consomme plus de calories qu’il n’en dépense) qui fait augmenter son poids. On peut identifier différentes causes à cette prise de poids : des causes sans rapport avec l’alimentation et bien sûr des causes liées à ce que le chien mange. Dans les causes non alimentaires de l’obésité, on trouve tout ce qui fait baisser les besoins énergétiques du chien : une baisse d’activité ou de manière générale, le manque d’exercice, la stérilisation ou l’âge (les besoins en calories diminuent quand le chien vieillit). De plus, certaines races comme le Labrador ou le Cavalier King Charles auront naturellement tendance à prendre du poids. Attention, l’obésité peut être due à une maladie hormonale (diabète, hypothyroïdie) et certains médicaments peuvent favoriser l’appétit et donc la prise de poids du chien (anti-épileptiques, corticoïdes). Dans les causes alimentaires de l’obésité se trouve tout ce qui fait que le chien consomme trop de calories : la nourriture à volonté ou une alimentation non équilibrée. On n’y pense pas forcément, mais les friandises, souvent très riches en graisses ou en sucres constituent également une cause d’obésité. Un biscuit donné à un chien de 10 kg vaut un hamburger pour nous !

Le protocole d’amaigrissement doit être strict

74 - Spécial Chiens n°20

Reconnaître l’obésité Les chiens obèses se ressemblent souvent. D’abord ils sont ronds et gourmands, mais surtout ils s’essoufflent vite, marchent plus lentement et éprouvent des difficultés à courir, ils n’aiment plus les activités physiques et supportent mal la chaleur. En réalité, il est assez simple de reconnaître l’obésité chez le chien (le plus dur étant de l’admettre). Les stan-


Alimentation Un biscuit donné à un chien de 10 kg vaut un hamburger pour nous !

Faut-il en arriver là ? Établissez vite un plan d’amaigrissement mettre !

dards de poids de la race peuvent vous aider, mais ils ne constituent pas une règle, certains chiens sont plus grands ou plus petit que le standard de la race, c’est normal. Une technique simple, et utilisée par les vétérinaires, existe. Elle consiste tout simplement à rechercher les masses grasses sur la silhouette du chien : • Observation de la silhouette de profil et du dessus : chez un chien au poids idéal, la « taille » du chien doit pouvoir être distinguée et de même qu’il faut apercevoir les 3 dernières côtes. Bien entendu la taille est plus ou moins marquée en fonction des races (le Lévrier, par exemple, a le ventre beaucoup plus creusé que le Bouledogue !). • Palpation des côtes, du poitrail et du ventre : faites glisser les mains, sans appuyer, sur le coté du thorax de votre chien. Si vous ne sentez pas les côtes, même en appuyant, il est probablement obèse. En temps normal, vous devez pouvoir compter les côtes de votre chien sans appuyer et sentir une très légère couche de graisse qui couvre les côtes. De même, vous pouvez trouver des bourrelets entre les cuisses, à la base de la queue et au niveau du poitrail de votre chien. Ce sont également des signes de surpoids et parfois d’obésité (quand ils sont très importants). Apprenez à utiliser cette technique et entraînez-vous une ou deux fois. Si votre animal est obèse, elle vous sera très utile pour surveiller son régime et aussi pour savoir quand il est arrivé à son poids idéal. Si votre animal n’est pas obèse vous aurez l’œil exercé et vous vous rendrez compte rapidement s’il prend du poids.

Comment faire pour que mon chien maigrisse ?

Un chien obèse aura plus souvent des problèmes locomoteurs...

Calculez la quantité de nourriture à distribuer chaque jour à votre chien et préparez-la le matin, le chien ne recevra rien d’autre dans la journée que ce qui a été préparé plus tôt. Si les quantités de nourriture distribuées vous paraissent insuffisantes (et ce sera surement le cas), il faut utiliser une alimentation spéciale amaigrissement (plus riche en fibres et protéines mais aussi moins riche en graisses). Une ration de croquettes plus riches en fibres peut être beaucoup plus volumineuse même si elle apporte moins de calories. 2) Pour éviter d’affamer votre chien… Légumes à volonté !

1) Établir un plan d’amaigrissement Il faut d’abord déterminer à peu près le poids idéal de votre chien (poids adulte avant la stérilisation, ou poids avant qu’il ne commence à grossir, poids du standard de la race...). Le protocole d’amaigrissement est strict. Votre chien doit recevoir, pour maigrir, 40 à 60% de l’apport qu’il recevrait s’il était à son poids idéal. Il est plutôt conseillé pour arriver à ce niveau de nourriture de le faire par étape, en diminuant la ration toutes les 2 à 3 semaines.

Les croquettes “Light” stabilisent le poids, les croquettes de régime en font perdre

Il est conseillé d’ajouter des légumes ou d’utiliser une alimentation humide (c’est toujours le même principe : le chien a l’impression d’en avoir plus dans la gamelle et donc dans le ventre). Préférez les légumes frais ou surgelés car s’ils sont plus pratiques, les légumes en boite de conserve contiennent beaucoup plus de sel. Pensez à fractionner ! Vous pouvez lui servir plus de repas dans la journée : 3 à 4 repas c’est l’idéal. Attention, même s’il y a plus de repas la quantité pour la journée entière reste la même ! La dernière astuce x

Spécial Chiens n°20 - 75


Alimentation

Un morceau de fromage pour chiot de 5 kg vaut un fromage entier pour un humain

Publicité pour Pedigree où un Carlin sous-estimé la taille de son derrière…

est de ralentir la prise alimentaire de votre chien. A vous de jouer d’imagination pour le forcer à manger moins vite, un simple verre dans la gamelle peut ralentir un petit chien. Moins il mangera vite, mieux il sera rassasié à la fin de son repas. Vous pouvez utiliser à la place de sa gamelle, le distributeur mobile de croquettes « Pipolino », un accessoire astucieux, créé par Pascal Lescroart, docteur vétérinaire. L’ingestion lente et l’activité nécessaire pour chasser les croquettes vont favoriser la satiété, évitant ainsi une surconsommation. Idéal pour son équilibre physique et mental ! Il est toujours efficace contre l’excès pondéral, même quand les recours aux aliments de régime et au rationnement ont échoué. Existe en plusieurs tailles et couleurs : pour les chiens, les chats, les rongeurs et même les chevaux ! Pour respecter la quantité de calories donnée par jour le chien ne doit plus recevoir de friandises. Si vous voulez absolument en donner, utilisez des friandises pauvres en calories (morceaux de pommes ou de légumes)

76 - Spécial Chiens n°20

ou des croquettes piochées dans sa dose journalière de nourriture. Pour réussir le régime de votre chien, pensez à informer toute la famille des règles à suivre mais aussi vos voisins et amis qui vous rendent visite et surveillez régulièrement la silhouette et le poids de votre chien (la pesée peut se faire gratuitement chez votre vétérinaire). Il doit maigrir tout au long de son régime (environ 1 à 2% de son poids par semaine). N’oubliez pas de faire une transition lors du changement d’alimentation : mélangez l’ancienne alimentation et la nouvelle pendant une semaine (en augmentant la part de la nouvelle et diminuant la part de l’ancienne au fur et à mesure). 3) Faites faire de l’exercice à votre chien Il sert à augmenter les dépenses énergétiques et éviter que le chien ne perde ses muscles au cours du régime. Il est conseillé d’augmenter progressivement l’activité physique, pas de footing d’une heure le premier jour du régime ! Laissez votre chien s’habituer à faire


Alimentation Moins il mangera vite, mieux il sera rassasié à la fin de son repas de l’exercice. En général, une marche rapide de 30 minutes ou deux fois 15 minutes par jour est conseillée, au minimum. Vous pouvez aussi l’emmener nager, surtout si votre chien souffre de douleurs articulaires.

Prévention de l’obésité : mieux vaut empêcher le chien de devenir gros ! Pensez toujours qu’il est plus simple de diminuer la ration ou de passer à une alimentation allégée que de faire maigrir un chien obèse. Quand en cas de stérilisation (pour des raisons médicales ou de convenance) ou quand il y a une baisse d’activité physique, diminuez la ration de votre chien de 20% ou changez son alimentation pour une alimentation allégée (« light » ou pour « animaux stérilisés »).

Évitez que le chien ne perde ses muscles au cours du régime !

Évitez les grignotages du chien pendant vos repas, ce sont souvent eux qui favorisent l’obésité. Quand on sait qu’un chiot en surpoids a plus de risque de devenir obèse à l’âge adulte et qu’un morceau de fromage pour chiot de 5 kg vaut un fromage entier pour un humain, il est préférable de commencer la prévention dès le plus jeune âge.

Pas plus d’une friandise par jour ! Bien sur, vous pouvez toujours donner des friandises pour chien à votre compagnon pour le récompenser d’un acte héroïque ou pour son éducation en pensant à diminuer d’autant la ration journalière et en évitant d’en donner plus d’une par jour. Si votre chien ne finit pas sa gamelle, alors que vous respectez les quantités indiquées sur le paquet, ne vous inquiétez que s’il est trop maigre (toutes les côtes sont visibles et on ne sent aucune graisse lorsque vous faites glisser vos mains sur ses côtes) ou s’il commence à maigrir. Sinon, c’est juste que vous avez un chien qui régule très bien son alimentation ! Ne restez pas seul, l’obésité du chien n’est pas une fatalité ! Consultez votre vétérinaire, il vous indiquera si votre chien est obèse, la marche à suivre et quelle alimentation est la mieux adaptée à son cas. Il est toujours plus simple d’atteindre le poids idéal quand on est suivi et entouré ! Il apportera des réponses aux questions et vous conseillera en cas de difficulté. Ensuite, il faudra stabiliser son poids… Sources : www.purina.fr

Croquettes Pro Plan, Adult Light Original, au poulet et au riz (3kg), à partir de 17 €

Pâtée Purina Veterinary Diets Obesity Management, 2,90 € l’unité, en cabinet vétérinaire

Vous constatez qu’il prend du poids, qu’il est trop gros, gourmand, boulimique, réclame sans cesse à manger ? Une solution : le distributeur de croquettes Pipolino pour le freiner et l’amuser ! 29,90 €, www.pipolino.eu

Spécial Chiens n°20 - 77


Nous avons testé pour vous

La bonne cuisine française ! Enfin des croquettes différentes ! Équilibre et Instinct est une marque d’aliments pour chats et chiens, élaborés avec soin par des vétérinaires et des experts de l’alimentation animale. Une recette unique, composée de viandes fraîches et très appétente. Succès garanti !

L

e secret de ces croquettes révolutionnaires ? La transparence de leur composition : des viandes fraîches sélectionnées pour leur taux de protéines et leur apport maîtrisé en minéraux (calcium et phosphore). Le tout, complété par des matières premières céréalières exemptes de céréales génétiquement modifiées et/ou d’ingrédients OGM ; de la levure de bière et un mix vitaminiques. La diététique animale, c’est une nutrition adaptée à l’âge et au poids de l’animal. C’est pourquoi vous trouverez une gamme adaptée aux 3 étapes principales de la vie de l’animal : Junior, Adulte et Sénior.

Direction cuisine ! Ces aliments sont fabriqués en France, à Vire, en Normandie (14500). La fabrication est effectuée dans une usine agro-alimentaire qui obéit aux standards de qualité les plus élevés. (Certification SGS BRC version 4, Certification SGS IFS version 4, Certification Qualité France de capacité au respect du mode de production Biologique). Les procédés utilisés sont ceux qui protègent le mieux l’intégrité des ingrédients : pas de conservateurs artificiels, ni d’ionisation des ingrédients par exemples.

Différentes étapes… Une pré-cuisson pour pré-gélatiniser l’amidon, une cuisson flash de quelques secondes à 150 ° C pour donner à la croquette sa texture et son croustillant et un enrobage sous vide d’air avec de la graisse de canard, excellente pour ses qualités appétentes et sa richesse en acide gras plyinsaturés (dont Oméga 3 et 6). Le tout est conditionné en sachet fraîcheur avec ouverture facile. Imperméable à l’eau, l’air et la lumière.

Le respect de l’animal Équilibre et Instinct s’est fondé sur des principes simples : le respect de l’animal, le respect de sa nature et de son instinct. Le respect de l’animal, c’est concevoir une alimentation qui corresponde à sa physiologie : le chat et le chien ont un tube digestif court qui ne représente que quelques pour cent du poids du corps. Les aliments doivent être assimilés vite pour combler les besoins nutritionnels. Le choix, la nature même des ingrédients ainsi que les transformations qu’ils subissent sont donc déterminants.

78 - Spécial Chiens n°20

Les produits Equilibre & Instinct sont élaborés avec des viandes fraîches, source essentielle de protéines

Le respect de l’animal, c’est aussi respecter ses goûts : le chat et le chien ont beaucoup moins de papilles gustatives que l’homme mais bien plus de cellules olfactives : une bonne alimentation doit satisfaire l’odorat de l’animal. Le respect de l’animal, c’est enfin lui donner les nutriments dont il a besoin sous forme naturelle. Le chien lui a besoin de préserver son pelage par un apport de vitamine A que l’on trouve naturellement dans le foie frais. Viandes fraîches, source essentielle de protéines Les produits Equilibre & Instinct ont comme caractéristique majeure d’être élaborés avec des viandes fraîches, source essentielle de protéines. Ces matières premières sont sélectionnées avec la plus grande rigueur et dans un parfait état de fraîcheur. La traçabilité est totale, de l’abattoir au produit livré. De plus, le circuit de distribution est court, ce qui garantie la fraîcheur du produit. Equilibre et Instinct utilise de la viande de boucherie, utilisée dans les 2 ou 3 jours après l’abattage, comme pour la consommation humaine. Pour éviter une surcharge en lipides, ils sélectionnent des viandes maigres, complétées par des abats comme des rognons, du foie, du cœur…. Le premier avantage est bien sûr le goût, ou plutôt le parfum intégré naturellement dans l’alimentation. Mais l’utilisation de viandes fraîches permet surtout une meilleure assimilation des protéines à poids égal. Ces protéines issues de viandes fraîches sont en effet plus adaptées à la physiologie des carnivores que sont les chats et les chiens. Enfin, l’alimentation aux viandes fraîches est bien plus digeste pour nos compagnons, souvent sujets aux problèmes intestinaux. Les approvisionnements : les arrivages de viande fraîche se font tous les jours en provenance de fournisseurs dans un rayon maximum de 400 km. La viande fraîche ne provient que d’animaux inspectés par les services vétérinaires avant et après l’abattage. Les lots de livraison de petite taille permettent une traçabilité optimale. Les céréales sont garanties d’origine française. Tous les ingrédients sont ainsi sélectionnés pour leurs qualités organoleptiques et contrôlés à tous les stades.


Nous avons testé pour vous Des viandes fraîches, source essentielle de protéines

La diététique animale À notre contact, nos compagnons ont perdu leur mode de vie ancestral. Pourtant, leur physiologie a peu évolué : ils restent des carnivores, à la différence de l’homme omnivore. Et s’il est tentant d’appliquer les règles de la diététique humaine à son animal, ça serait se méprendre sur leur nature. Car on connaît mal nos amis les chiens et les chats et il y a encore dans ce domaine trop d’idées reçues…

Les

- Utilisation de viandes fraîches - Pas d’OGM, pas de conservateurs - Meilleure appétence - Meilleure digestibilité - Protéines haute qualité - Equilibre et Instinct propose également une gamme BIO – 100% des matières premières sont issues de l’agriculture biologique (Label : Certifié AB) - Un excellent rapport qualité/prix - Livré gratuitement chez vous

La diététique animale, c’est une nutrition adaptée à l’âge et au poids de l’animal. Ce sont ensuite des aliments étudiés spécifiquement pour les besoins de l’animal, pour que votre animal soit en pleine forme et évite de nombreux ennuis de santé. L’équilibre et la bonne santé de votre chien adulte sont assurés par une composition optimale : - Appétence naturelle et contrôlée pour éviter l’embonpoint, - Rapport protido-calorique haut pour un maintien du poids de forme, - Des matières grasses facilement digestibles, - Aide au transit intestinal par les fibres apportées naturellement par les céréales entières et les légumes, - Peu de glucides mal tolérés par les carnivores

Liste des ingrédients des croquettes pour chien adulte : Volaille (26% minimum), blé, maïs, gluten de blé, riz, poissons, porc, graisses animales (conservées avec des antioxydants naturels), levures de bière, poudre d’œufs, hydrolysats de protéines animales, isolat de protéines végétales, sels minéraux, vitamines. Vitamine E : 671 mg/kg, vitamine D3 : 1560 UI/kg, vitamine C : 200 mg/kg. Teneur en vitamines garantie jusqu’à la date limite d’utilisation optimale. Calcium : 0.96 %, Phosphore : 0.74%, Zinc : 511 mg/kg.

Liste des ingrédients de la pâtée riche en bœuf et aux petits pois pour chien adulte : Pratiques à ranger et à conserver. 9 barquettes chien BIO, au bœuf : 19,80 €

9 barquettes chien adultes : 13,50 € - pour chien jeunes : 13,95 € - pour chien âgés : 13,50 €

9 barquettes chien BIO, au poulet: 19,80 €

Sachet 500 g de croquette pour chien adulte : 5,95 € - pour chien jeune : 6,45 € - pour chien âgé : 5,95€

Viandes et sous-produits animaux (dont bœuf 15% min.), légumes (petits pois min. 4%), sous-produits d’origine végétale, céréales, substances minérales, colorants: additifs CE, sucres. Vitamine E : 691.6 UI/kg, vitamine D3 : 1344 UI/kg, vitamine B1 : 99.66 mg/kg. Teneur en vitamines garantie 24 mois. Cet aliment est à base de vrais morceaux de viandes pour obliger l’animal à mastiquer, ce qui lui garantit une bonne hygiène bucco-dentaire. Il est sans conservateur. Contact : Équilibre et Instinct Service Clients : du lundi au vendredi de 08h30 à 18h00 Tél. : 0 825 03 11 11 (0,15€/Min.) contact@equilibre-et-instinct.com www.equilibre-et-instinct.com

Spécial Chiens n°20 - 79


Hygiène

L’hygiène

La mauvaise haleine du chien est une pathologie fréquemment rapportée par les propriétaires !

bucco-dentaire chez le chien

Texte : docteur Vétérinaire Philippe Hennet

Votre chien a mauvaise haleine ? En terme médical, les principales causes de l’« halitose » sont l’accumulation de la plaque dentaire (tartre), la gingivite et la parodontite. Ces lésions locales peuvent aboutir progressivement à la mobilité puis à la perte des dents. Voici quelques conseils afin de préserver le sourire et la santé dentaire de votre chien.

T

out comme chez l’homme, les bactéries – hôtes naturels de la bouche – s’accumulent progressivement sur les surfaces dentaires de votre animal familier pour former un biofilm dénommé plaque dentaire bactérienne, responsable de la maladie parodontale. Cette maladie évolue de la gingivite (simple inflammation de la gencive) à la parondontite (destruction des structures d’attache de la dent). Pour préserver le plus longtemps possible la santé dentaire de votre chien, différents moyens sont à votre disposition.

La maladie parodontale (parodontite) La maladie parodontale est une maladie infectieuse opportuniste due au développement de la plaque dentaire bactérienne et à l’incapacité du chien à gérer cette quantité de bactéries et leurs méfaits. Elle affecte plus précocement et plus sévèrement les chiens de petites tailles. Indépendamment de la taille, certains individus, comme chez l’homme, sont particulièrement prédisposés et présentent parfois de graves lésions à un jeune âge. En plus des lésions locales aboutissant progressivement à la mobilité puis à la perte de dents, l’infection peut s’étendre aux structures avoisinantes (infection nasales, infection de l’os des mâchoires) ou à distance (rein, foie, cœur). Il est donc nécessaire de limiter l’extension de cette maladie dès le plus jeune âge.

80 - Spécial Chiens n°20

Le point de départ est insidieux, il consiste en l’accumulation de la plaque dentaire bactérienne qui n’est pas visible à l’œil nu ; elle peut être révélée par un colorant rouge ou bleu appelé révélateur de plaque dentaire. Rapidement se développe une gingivite qui se caractérise par une rougeur et un gonflement plus important de la gencive. A ce stade, nombre de maîtres ne reconnaissent pas le problème. Avec la progression sous la gencive, non seulement cette dernière est attaquée mais le ligament alvéolodentaire et l’os alvéolaire sont détruits, ce qui aboutit progressivement à la mobilité de la dent. Il s’agit alors d’une parodontite qui, en l’absence de traitement par le vétérinaire, conduit à la perte des dents. Les signes extérieurs les plus facilement reconnus par le propriétaire sont la mauvaise haleine, l’accumulation de tartre, la rougeur des gencives, la présence de pus et éventuellement le déchaussement et la mobilité des dents.

Le traitement Le traitement de la maladie dépend de son stade d’évolution, ce qui nécessite une évaluation précise et détaillée par le vétérinaire. Un détartrage seul ne peut traiter efficacement des dents atteintes de parodontite. Le but du traitement est l’élimination de la plaque dentaire bactérienne, cause de la maladie, partout où elle se trouve, à la surface de la dent ou en profondeur, le long de la racine.


Hygiène

L’apprentissage du brossage n’est pas inné ; il doit être mis en place progressivement, étape par étape

Le traitement effectué sous anesthésie générale, consiste en un détartrage supra-gingival, un débridement sous-gingival et un polissage dentaire. Néanmoins, lorsque le degré d’atteinte est trop important, des dents doivent être extraites.

L’hygiène bucco-dentaire Les soins d’entretien des dents (hygiène bucco-dentaire) doivent être entrepris dans deux cas de figure : chez le chien jeune pour prévenir l’apparition de la maladie (prévention primaire), chez l’adulte atteint de maladie parodontale, après traitement professionnel afin d’éviter les récidives et l’aggravation des lésions (prévention secondaire). Chaque fois que possible, la prévention primaire est conseillée car en évitant l’apparition de la maladie, elle est plus efficace mais également moins astreignante. Sur des dents parfaitement nettoyées, la plaque dentaire se reforme en 6 à 8 heures et s’organise progressivement en un réseau structuré en 24 heures. L’hygiène bucco-dentaire doit donc être un acte fréquent et régulier.

Les produits appliqués par le propriétaire Les produits directement appliqués sur les dents de l’animal sont les plus efficaces mais également les plus contraignants. Pour qu’un produit soit efficace, quel qu’il soit, il faut que son action soit portée directement au contact des dents. Les produits dont le temps de contact ou d’utilisation en bouche est très faible (« dentifrice à croquer », spray, pulvérisateur, liquide à boire) peuvent donc être considérés comme inefficaces jusqu’à preuve du contraire. La maladie parodontale affecte plus précocement et plus sévèrement les chiens de petites tailles

L’efficacité du produit d’hygiène (dentifrice ou gel dentaire) réside dans son action antiseptique. Il faut donc qu’il contienne une ou plusieurs substances chimiques connues pour leur effet sur la plaque dentaire. Si, chez l’homme, les produits utilisés dans les dentifrices sont relativement doux car ils ne viennent que compléter l’action du brossage dentaire 2 à 3 fois par jour, il en est autrement chez l’animal. Le choix du produit à utiliser doit donc être fait avec le vétérinaire qui est à même d’évaluer la gravité de la maladie et d’effectuer, si nécessaire, les traitements dentaires appropriés. Il existe de nombreux produits d’hygiène dentaire (gel, dentifrice, pulvérisateur, comprimés, etc.) sur le marché. Malheureusement, très peu ont été testé cliniquement. Certains contiennent des substances actives mais dont l’efficacité peut être inhibée par d’autres composants, d’autres ne contiennent aucune substance réellement active sur la plaque dentaire ! Votre vétérinaire pourra vous conseiller. Il faut appliquer le gel quotidiennement sur les dents pour obtenir de bons résultats. Ainsi, avec un produit contenant des agents actifs, une réduction de l’accumulation de la plaque dentaire de l’ordre de 40 à 50 % peut être obtenue.

Le brossage dentaire Le brossage dentaire est la référence en termes d’hygiène bucco-dentaire. Non seulement les poils de la brosse désorganisent mécaniquement le biofilm bactérien que constitue la plaque dentaire qui s’étale sur la dent mais ils agissent également au ras de la gencive et jusqu’à quelques millimètres sous celle-ci, permettant ainsi de porter l’attaque là où les bactéries se nichent. Cela est tellement vrai que malgré tous les progrès de la science, malgré la découverte de nouveaux composés chimiques, le brossage dentaire quotidien reste la base de l’hygiène de nos propres dents. Comment pourrait-il en être autrement pour celles de nos compagnons à quatre pattes ?

Spécial Chiens n°20 - 81


Hygiène

Les signes sont la mauvaise haleine, l’accumulation de tartre, la rougeur des gencives, la présence de pus et éventuellement le déchaussement et la mobilité des dents Un brossage correctement effectué permet d’éliminer au moins 70 % de la plaque dentaire bactérienne. Le brossage s’effectue avec une brosse à dents à poils souples ou ultra souples préalablement enduits de gel dentaire antiseptique : l’action chimique vient ainsi renforcer l’action mécanique.

Habituez-le à se laisser manipuler, sans ouvrir la bouche de votre chien : il suffit de passer le doigt sous les babines et de masser les dents et les gencives

Seul le brossage quotidien permet de maintenir la santé parodontale. Brosser les dents uniquement une fois par semaine équivaut à ne rien faire.

Comment initier l’hygiène bucco-dentaire ? L’apprentissage du brossage n’est pas inné ; il doit être mis en place progressivement, étape par étape. De nombreux propriétaires de chiens ne soulèvent jamais les babines de leur compagnon et n’examinent jamais leur bouche. Il faut donc commencer par des gestes simples. Chaque manipulation doit être suivie par la distribution d’une récompense (caresse, friandise) afin que l’animal assimile ces manipulations à un acte agréable. De nombreux animaux reçoivent déjà régulièrement des friandises de la part de leur maîtres ; il suffit alors de les réserver au moment de la journée où les soins d’hygiène dentaire sont effectués.

Parodontite qui en l’absence de traitement par le vétérinaire, conduit à la perte des dents

Il faut habituer l’animal à la manipulation de la bouche

Un détartrage seul ne peut traiter efficacement des dents atteintes de parodontite Lorsque le degré d’atteinte est trop important, des dents doivent être extraites. Ici implantation d’une dent en métal

Très simplement, sans ouvrir la bouche de votre chien, il suffit de passer le doigt sous les babines et de masser les dents et les gencives. L’autre main maintient le museau du chien. Il faut habituer l’animal au goût du produit (gel ou dentifrice utilisé) On place un petit peu de produit (de la taille d’un petit pois) sur l’index et on procède au massage de la même façon. Il faut maîtriser le massage dentaire avec le produit Une fois l’animal habitué, on peut effectuer le massage dentaire plus parfaitement sur l’ensemble des faces externes des dents. On utilise une quantité de produits selon les recommandations du fabricant ou du vétérinaire.

82 - Spécial Chiens n°20


Hygiène Brosser les dents uniquement une fois par semaine équivaut à ne rien faire !

Le traitement effectué sous anesthésie générale, consiste en un détartrage supragingival, un débridement sous-gingival et un polissage dentaire

Il faut habituer l’animal à la brosse à dents Une fois, et une fois seulement le massage des dents accepté par l’animal, on peut passer à l’étape du brossage. Si le simple massage est très difficile, il vaut mieux ne pas passer à l’étape du brossage. Le brossage est effectué en plaçant le produit sur les poils de la brosse et en le faisant pénétrer dans les poils avant d’appliquer la brosse sur les dents. Peu importe s’il faut des semaines ou des mois pour arriver à l’étape du massage ou du brossage. L’essentiel est d’instaurer cette pratique doucement mais sûrement, avec la coopération de l’animal, afin de pouvoir la continuer longtemps.

Les produits distribués à l’animal

Présence très nette de la plaque dentaire (tartre), point de départ d’une possible gingivite

Il existe des aliments fabriqués spécialement pour faciliter l’hygiène bucco-dentaire. Ils se présentent sous la forme d’un aliment sec (croquettes). L’effet de raclage est dû à la texture particulière de ces croquettes. En plus, certains fabricants incorporent des substances chimiques réduisant l’accumulation de tartre.

Articles à mâcher non alimentaires Ce sont principalement des os ou lamelles à mâcher fabriqués à base de collagène (« peu de buffle »). L’activité repose sur les contacts répétés entre ces articles fibreux et les dents. Certains d’entre eux peuvent éventuellement être mangés par l’animal mais ne présentent aucun intérêt nutritionnel. Il vaut mieux les retirer lorsqu’ils sont trop mous. Il existe également sur le marché des os en plastique dur qu’il est préférable d’éviter car ils peuvent entraîner une usure importante, voire une fracture des dents. Les cordes à mâcher peuvent entraîner des blessures des gencives.

Articles à mâcher alimentaires Il s’agit le plus souvent de produits ayant l’aspect d’os, de bâtonnet, de rouleau… Le chien préfère souvent ces articles alimentaires à ceux en « peau de buffle ». Très bien acceptés, ces produits doivent être donnés quotidiennement au chien pour être efficaces. De la même façon que pour les articles non-alimentaires, ce sont les contacts répétés entre le produit et les dents qui permettent d’éliminer une partie de la plaque dentaire par effet de raclage. Prévus pour être

ingérés, ces produits, selon leur composition, peuvent être énergétiques et représenter une part non négligeable de l’apport calorique quotidien. Il faut donc veiller à respecter les quantités recommandées sur l’étiquette et ajuster le cas échéant la quantité d’aliments. Les articles pour chiens sont principalement élaborés à partir de poulet séché. Tous ces produits ne sont pas exactement équivalents. Certains ont fait l’objet de tests scientifiques indépendants, d’autres pas. Il est souhaitable de demander conseil à son vétérinaire. La réduction de plaque dentaire que l’on peut espérer est de l’ordre de 20 % et la réduction de tartre de l’ordre de 60 %. Lorsque le brossage dentaire ou l’application directe d’un gel sur les dents est impossible, la distribution d’articles à mâcher et/ou de croquettes à visée bucco-dentaire permet de pallier quelque peu le manque d’hygiène, sans pour autant atteindre les mêmes résultats. Ils peuvent néanmoins être également utilisés conjointement aux autres mesures d’hygiène.

Spécial Chiens n°20 - 83


Hygiène

Os à mâcher 8in1 Delights, à partir de 4,49 € les 7, pour un brossage partiel des dents - www.zooplus.fr Prozym Plaque Off se présente sous forme de poudre, qui se mélange à la nourriture tous les jours, une fois par jour. Pot de 40g, 20,75 €, www.wanimo.com

Hills Prescription Diet Canine T/D Mini. Aliment pour chien souffrant de gingivite, plaque, taches et tartre et mauvaise haleine. Ne pas utiliser sans prescription vétérinaire. 1, 5 kg : 20,95 €, www.croquetteland.com

Dentifrice à croquer de Clément Thékan. A base de fluor, chlorhexidine et glycamil. Goût est très apprécié par le chien. 7,90 €, www.lecomptoirsante.com

Filet de poulet « Pro breath » de 8in1, pour une haleine fraîche! Sachet de 80 g, taille S ou L, 4,15 €, www.wanimo.com Accumulation de plaque dentaire avant et après traitement

Les os à mâcher alimentaires (en peau de buffle), permettent un nettoyage partiel des dents Vet Aquadent de Virbac. Solution dentaire « haleine fraîche » à diluer dans l’eau de votre animal. 500ml, 9,90 €, www.medicanimal.com Prozym RF2, solution buvable, à partir de 10,65 €, www.wanimo.com

Les bâtonnets bucco-dentaires Dentastix de Pedigree ont été testés cliniquement. Grâce à leur texture légèrement abrasive et à leur forme en X, il a été démontré qu’ils réduisent jusqu’à 80 % la formation du tartre au bout de 28 jours d’utilisation quotidienne. En pack de 7 ou 28 friandises, à partir de 2,99 €, www.zooplus.fr

84 - Spécial Chiens n°20

8 maîtres sur 10 ignorent les problèmes bucco-dentaires de leur chien ! 74 % d’entre eux n’ont jamais brossé les dents de leur chien et 65 % ne lui ont jamais fait faire un détartrage chez le vétérinaire… c’est ce que révèlent les résultats d’une étude européenne récente et qui pousse les industriels à innover sur le plan de l’hygiène bucco-alimentaire. Profitez d’une visite chez votre vétérinaire pour lui demander conseil. Il saura vous dire, en fonction de l’état des dents de votre chien et de son caractère, quelle est la meilleure façon de lui garantir une bonne hygiène.


Pratique

Les shampooings :

entretien et soin de la peau Texte : Par le Docteur Vétérinaire D. N. Carlotti, spécialiste en dermatologie

Les shampooings pour chiens contiennent des combinaisons appropriées de tensioactifs afin d’allier d’excellentes propriétés nettoyantes, supérieures à celles des shampooings à usage humain, et une parfaite tolérance locale sur la peau du chien. Lequel choisir et comment l’appliquer ?

L

es shampooings doivent garantir la propreté de la peau et des poils, tout en les rendant doux, souples, lustrés et faciles à entretenir. Les shampooings vétérinaires, contrairement aux shampooings à usage humain, sont spécifiquement conçus pour les chiens et les chats, en prenant compte de leurs différences anatomiques et physiologiques, ainsi que leurs affections spécifiques. Ils sont donc élaborés avec des caractéristiques appropriés.

La composition des shampooings d’aujourd’hui Les formulations sont complexes. Ils contiennent des tensio-actifs (agents nettoyants, agents moussants et conditionneurs qui facilitent l’élimination des souillures et des débris cutanés) ainsi que des agents épaississants, adoucissants, des conservateurs, des parfums et dans certains cas des opacifiants et des colorants. Ils sont aussi sophistiqués que ceux utilisés chez l’homme. Les shampooings thérapeutiques (c’est-à-dire traitants) contiennent en plus des agents actifs qui contribuent au contrôle de certaines maladies de peau. Les shampooings vétérinaires ont un pH physiologique adapté au pH cutané du chien qui est relativement plus alcalin que celui de l’homme. Ils sont également faciles à rincer, étape indispensable d’une part, parce que les tensio-actifs peuvent provoquer une irritation de la peau lorsqu’ils ne sont pas totalement éliminés par le rinçage et d’autre part, parce que des résidus de shampooings peuvent être ingérés par l’animal lorsqu’il lèche son pelage. Ainsi la composition des shampooings vétérinaires tient compte du fait que la peau du chien est souvent plus sensible que celle de l’homme, à cause de différences

anatomiques et physiologiques telles que l’épaisseur de la couche cornée (plus fine), le pH cutané et la densité accrue des poils. Les produits utilisés en cosmétologie humaine qui sont acides, peu nettoyants, longs à rincer sont inappropriés et même parfois irritants pour nos animaux de compagnie. La tolérance locale et l’efficacité des shampooings sont des paramètres fondamentaux évalués par les laboratoires vétérinaires. Ceci constitue une garantie d’innocuité et d’efficacité que ne peuvent apporter les produits conçus pour l’être humain. Pour la petite histoire, leur utilisation a beaucoup augmenté en Amérique du Nord durant les 25 premières années, alors qu’en Europe elle a mis plus de temps à être acceptée. Néanmoins les shampooings sont maintenant largement utilisés en Europe bien qu’ils aient été considérés comme contre-indiqués et même dangereux dans les années 60. Ils sont aujourd’hui considérés comme indispensables en cosmétologie et dermatologie vétérinaire. La légende « il ne faut pas laver les chiens » était erronée. Elle s’appuyait sur l’usage de produits inappropriés et surtout sur une méconnaissance coupable des bénéfices qu’on peut retirer des shampooings…

Les shampooings d’entretien, hygiène et beauté Ceux-ci sont utilisés à des fins cosmétiques, c’est-à-dire sur une peau et un pelage sains, pour des raisons d’hygiène et de beauté. Il est en effet bon de laver régulièrement tous les chiens, de toutes les races. Evidemment, le mode de vie de l’animal influe sur le besoin et la fréquence des shampooings. Un chien de meute est rarement lavé ; un chien de police ou de guerre est pansé (brossé) tous les jours et lavé peu souvent ;

Spécial Chiens n°20 - 85


Pratique

Choisissez un shampooing pour chien adapté à la longueur de son pelage

un chien de compagnie vivant avec ses maîtres, surtout en milieu urbain, est lavé souvent car la densité des impuretés atmosphériques se concentre au sol. Une moyenne raisonnable impose le lavage une fois par mois. En moyenne, un bain tous les deux mois est suffisant pour la plupart des chiens. Le chien lavé régulièrement accepte bien la manipulation, ce qui le rapproche de ses maîtres. Ceux-ci peuvent examiner régulièrement la peau et le poil de leur animal, et découvrir d’éventuelles lésions ou des parasites (puces, tiques, aoûtats). Le shampooing contribue à l’élimination des poils morts et améliore la qualité de la peau et du pelage. Un beau chien propre et au poil brillant est une satisfaction pour son propriétaire ou son éleveur. L’odeur de chien, due à une sudation particulière, différente de celle de l’homme, est un problème chez certains chiens, que les shampooings réguliers contrôlent bien. Les « shampooings secs » sont à exclure : ils « collent » les poils et les impuretés sans nettoyer

Et pour le chat ? On peut s’interroger sur la nécessité de pratiquer des shampooings chez les chats. Les chats de gouttières entretiennent eux-mêmes suffisamment leur pelage par léchage. On peut considérer que le shampooing n’est indiqué que dans le cas de souillure importante. En revanche, les chats de race à poil long peuvent bénéficier de shampooings réguliers, comme les chiens de compagnie et selon le même protocole. A noter enfin que les chiens et les chats nus ou peu velus peuvent aussi être lavés régulièrement, comme les chats Shynx et Rex Devon qui présentent une peau grasse.

un shampooing d’entretien sur toute la surface corporelle de l’animal, après mouillage de tout le pelage : une première fois ; on masse soigneusement et on rince abondamment. On pratique de même une seconde fois, en laissant agir quelques instants, et on rince abondamment de nouveau. On sèche à la serviette éponge (voire plusieurs serviettes bien sèches) puis au séchoir, en évitant tout échauffement cutané (placer l’appareil à une distance suffisante de la peau, en position froid et/ou en passant la main devant le souffle). Il est particulièrement judicieux de pratiquer une friction ou une pulvérisation d’hydratants après-shampooings qui lubrifient, réhydratent et adoucissent la peau. Dispersés dans l’eau, ils peuvent être appliqués comme lotion par massage sur la peau. Non dilués, ils peuvent être vaporisés sur l’animal après le shampooing. Ils ne doivent pas être rincés.

Les shampooings thérapeutiques (shampooings traitants) Les shampooings thérapeutiques, de qualité croissante, sont largement utilisés en dermatologie vétérinaire. Certains sont même enregistrés comme médicaments. Ils constituent des éléments de prescription couramment utilisés par les vétérinaires généralistes et spécialistes en dermatologie. Il existe des shampooings traitants pour les états kératoséborréiques, c’est-à-dire les maladies de peau où les animaux présentent une peau anormalement sèche ou grasse et des pellicules (ou squames) de taille variable. Ils contiennent des agents : Kératomodulateurs qui ralentissent la formation des squames ou les éliminent, Antiséborrhéiques qui inhibent ou réduisent la production de sébum par les glandes sébacées. Un même agent peut à la fois être kératomodulateur et antiséborrhéique.

Comment appliquer un shampooing d’entretien ?

Les shampooings anti-parasitaires sont considérés comme moins efficaces que les lotions et balnéations anti-parasitaires (sprays, pulvérisateurs, pipettes, agents systémiques) et doivent être rincés systématiquement. Ils contiennent souvent des produits synthétiques choisis pour leur effet rapide avec en général, pas ou peu d’effet résiduel une fois rincés. Une réinfestation par les puces est alors possible. Les shampooings antiseptiques sont utilisés de façon fréquente, surtout en début de traitement, dans les infections bactériennes de la peau. En contact direct avec la peau, les principes actifs agissent sur les bactéries et éliminent les exsudats et les débris cutanés. Dans les cas graves, une tonte préalable est recommandée.

Le mode d’emploi est simple et doit être suivi soigneusement. Il est préférable de peigner les chiens à poils longs avant le bain, pour éviter le feutrage (il est d’ailleurs logique de couper les bourres de poils, avant le shampooing). On applique

Les shampooings antifongiques, c’est-à-dire actifs contre les champignons sont utilisés, soit seuls contre des levures soit en association avec un traitement général pour des mycoses plus grasses.

86 - Spécial Chiens n°20


Pratique L’utilisation des shampooings dans les dermatites allergiques permet de débarrasser en partie la peau de certains allergènes, ce qui est sans doute bénéfique. Ils contribuent aussi à la réhydratation de la peau lorsqu’elle est sèche, ce qui est souvent le cas lors d’allergies à manifestation cutanée. Le prurit qui se manifeste par du grattage, du léchage ou des mordillements est une des principales manifestations de ces allergies cutanées. Ces shampooings sont efficaces sur le prurit s’ils sont utilisés fréquemment, au moins deux fois par semaine.

Comment appliquer un shampooing thérapeutique vétérinaire ? Idéalement, un shampooing possédant à la fois des propriétés nettoyantes et thérapeutiques doit être appliqué deux fois, la première application ayant une vocation plutôt nettoyante, la seconde, traitante. L’action mécanique du shampooing est bénéfique dans tous les cas. Un shampooing peut être utilisé dans une zone limitée (par exemple : le menton, les pattes, les zones dorso-lombaires ou ventrales), ou plus souvent sur toute la surface corporelle du chien pour traiter les affections généralisées. A la seconde application, le shampooing doit-être laissé en place 5 à 10 minutes, pour prévenir les irritations et assurer une bonne hydratation. Les shampooings peuvent être appliqués plusieurs fois par semaine pendant 2 semaines. La fréquence est ensuite réduite jusqu’à atteindre le plus long intervalle d’efficacité, environ 1 à 2 semaines en général. Les chiens sont des animaux velus. L’entretien de leur peau et de leur pelage par des shampooings a un intérêt majeur pour le maître : son chien est plus beau, il sent bon et est agréable à caresser. De plus, lors de maladie de peau, les shampooings traitants vont agir directement sur la peau malade et accélérer la guérison.

Un bon shampooing d’entretien satisfait aux critères suivants :

Spray démêlant Oster « Propre et frais » pour retirer en douceur et efficacement nœuds et boules de poils avant le brossage. www.osteranimalcare.fr

Bain de lait de noix de coco, extraits naturels. Oster, 532 ml, 10,95 €, www.wanimo.com

Shampoing pour chien antidémangeaison, 250ml. 10,30 €, www.truffaut.com

Bio’Caress à la Fleur de Bleuet, pour pelages clairs - Concentré d’origine végétale, 250 ml, 6,51 €, www.ogardeno.com

Shampooing action dermatologique. Phytothérapie à base de lait de jument, huiles essentielles de Romarin, Lavande, Eucalyptus, Phyto compagnon, 22 €, www.lesamisdeceline.fr Shampooing doux aux extraits d’avoine et d’Aloé verra, apaise les irritations. Parfum muffin aux myrtilles. 15,90 €, www.ohpacha.com Shampooing senteur fruitée Dirty Talk de Pet Head. Bicarbonate de soude et Ordenone (un composé spécial qui piège les odeurs) pour désodoriser et rafraîchir la fourrure. 15,90 €, www.ohpacha.com

Il doit être nettoyant (mais pas trop détergent), en éliminant les pellicules normales et le sébum qui s’accumulent en surface. Il doit être doux pour pouvoir être employé souvent. Son pH doit être proche de la peau.

Un chiot ne doit pas être lavé avant ses 2 mois, âge auquel il prend son poil définitif

Il ne doit pas contenir d’agent thérapeutique, sauf en cas de nécessité démontrée (par exemple la prévention d’une dermatose chronique).

Spécial Chiens n°20 - 87


Véto Pratique

Certaines affections parasitaires, virales ou bactériennes s’accompagnent d’une élévation de la température

Que faire

en cas de fièvre ? Votre animal n’a pas l’air en forme, vous êtes inquiet… Avant de téléphoner à votre vétérinaire, prenez sa température et observez les différents symptômes. Pourquoi prendre la température ? La température du corps est maintenue constante grâce à un système de régulation contrôlé par une sorte de thermostat. C’est un très bon indicateur de santé de votre animal. Elle permet au vétérinaire d’apprécier l’urgence de son intervention. Certaines affections parasitaires, virales ou bactériennes s’accompagnent d’une élévation de la température (hyperthermie) sans autre signe clinique apparent.

Quel matériel utiliser ? Contrairement à une idée courante, la chaleur de la truffe ne donne pas une indication fiable de la température. Utilisez un thermomètre électronique classique à bout fin et souple (pour bébé). Pour faciliter sa pénétration, enduisez l’extrémité de vaseline ou tout autre corps gras. Dégagez ou coupez les poils autour de l’anus puis enfoncez-le délicatement de 3-4 cm. Laissez-le en place environ 1 mn ou jusqu’à ce qu’il sonne puis retirez-le doucement.

Quand la prendre ? Pour que le résultat soit interprétable, prenez-la sur l’animal au repos, par exemple le matin au lever ou après la sieste. Après un effort ou une attente de plusieurs heures en salle d’attente, la température peut facilement atteindre 39°C. La température d’un chien peut varier très vite. Un gros stress suffit !

Utilisez un thermomètre électronique à bout fin et souple, enduit de vaseline

Les symptômes Si la température augmente, un ensemble de mécanismes se déclenche (comme le halètement) pour refroidir le corps. Si la température diminue, c’est l’inverse : le poil se hérisse pour augmenter l’épaisseur de la fourrure et mieux protéger le chien contre le froid. Observez bien votre chien afin de donner un maximum d’informations à votre vétérinaire : perte d’appétit, léthargie, couleur des urines, vomissements, diarrhée, tique retirée environ 8 jours avant…

Attention aux anti-inflammatoires L’automédication n’est bon ni pour les humains ni pour les animaux... L’utilisation d’anti-inflammatoires permet de faire baisser la fièvre mais ne doit se substituer à un traitement spécifique de la maladie. Attention au paracétamol et à l’aspirine, toxiques à certaines doses.

Quelle est la température normale ? Elle est comprise entre 38 et 39 ° C, soit environ 1 degré de plus que l’homme ; c’est pour cela que nos compagnons sont si agréables à caresser ! Une température comprise entre 39 et 40 °C nécessite une consultation chez le vétérinaire. Au-delà de 40 °C, il s’agit d’une urgence, surtout si l’animal est très abattu. Une température basse (hypothermie) n’est pas plus rassurante. Inférieure à 37 °C, elle indique un mauvais état général. En dessous de 36°C, il faut agir en urgence.

Dans l’urgence Pour baisser et diminuer la fièvre, baignez votre chien dans de l’eau à 35-36°. Contactez votre vétérinaire afin de lui administrer un anti-inflammatoire selon la posologie indiquée. Attention, la visite chez le vétérinaire reste impérative.

88 - Spécial Chiens n°20


Véto Pratique

Quels médicaments

Il ne faut pas se fier aux posologies délivrées chez le nourrisson !

d’urgence ?

Préférez les médicaments à usage vétérinaire, lorsqu’ils existent ! A défaut, il arrive que l’on se tourne vers des médicaments pour les humains, mais toujours sous contrôle vétérinaire. En effet, certains peuvent s’avérer toxiques, voire mortels pour nos animaux.

L

a première cause d’intoxication chez le chien n’est pas l’empoisonnement volontaire mais l’absorption de médicaments à usage humain, par exemple parce qu’ils traînaient sur une table et que le chien les a volés. Heureusement, toutes les intoxications ne sont pas graves, si votre chien avale une plaquette de pilules contraceptives, il se sentira probablement un peu nauséeux, mais s’en remettra bien vite, même si c’est un mâle! S’il tombe sur un seul anxiolytique, il en sera quitte pour un gros somme. Ne pensez pas qu’il ne touchera pas à vos médicaments sous prétexte qu’ils ont mauvais goût : jouez plutôt la prudence et rangez-les dans une armoire fermée à clé (une sécurité pour vos enfants aussi).

Ceux qui sont toxiques pour l’animal Les antalgiques peuvent faire de gros dégâts, à l’exception d’un seul (pour le chien) : le meloxicam, un anti-inflammatoire assez peu connu du grand public. Un simple comprimé de paracétamol (Doliprane, Efferalgan, etc.) peut ainsi provoquer une insuffisance hépatique grave, voire mortelle, chez le chat. En outre, il n’y a aucune correspondance au niveau des posologies : bien souvent, on croit à tort que ce qu’un nouveau-né humain de 3,5 kilos peut tolérer est accepté par l’organisme de son animal de compagnie d’un poids identique. Il ne faut jamais donner d’antalgique à un chat ou un chien sans consulter au préalable son vétérinaire. Et si vous surprenez votre animal en « flagrant délit » d’intoxication, essayez de le faire vomir tout de suite, en lui donnant un mélange d’une cuillérée à soupe de sel de table et d’une cuillérée à soupe de moutarde. Faites-le uniquement s’il vient d’avaler les comprimés sous vos yeux. Car si vous

trouvez votre animal en mauvais état, l’emballage vide traînant dans la pièce, ne tentez rien (vous ne savez pas à quand remonte l’intoxication), mais appelez d’urgence le vétérinaire pour le prévenir de votre arrivée.

Ceux qui sont communs à l’homme et à l’animal La plupart des médicaments homéopathiques destinés à l’homme peuvent convenir à l’animal, puisqu’il s’agit de traitements hautement dilués. En cas de coup, par exemple, vous pouvez donner de l’Arnica 5 CH (3 granules) pour limiter l’œdème. Il n va de même pour certains traitements locaux comme les antiseptiques (bétadine cutané ou Diaseptyl, etc.) pour désinfecter une plaie. D’autres molécules sont communes à l’homme et à l’animal mais à des posologies différentes : c’est notamment le cas du Lévothyrox, utilisé en cas d’hypothyroïdie. Comparativement aux doses administrées chez l’homme, celles délivrées à un chien hypothyroïdien sont bien plus importantes, une fois rapportées à son poids. De nombreux antibiotiques, notamment ceux appartenant à la classe des pénicillines, sont également communs aux hu-

Ne jamais donner d’antalgique à un chien sans consulter au préalable son vétérinaire

Spécial Chiens n°20 - 89


Véto Pratique Quels anti-inflammatoires ?

La chaleur de la truffe ne donne pas une indication fiable de la température

mains, aux chiens et aux chats. Cependant, il ne faut pas se fier aux posologies délivrées chez le nourrisson, mais bien se renseigner auprès de son vétérinaire. Il en va de même avec certains antidiarrhéiques comme le lopéramide et certains antispasmodiques (phloroglucinol). Enfin, le vétérinaire n’a parfois pas d’autre choix que de recourir à un médicament à usage humain car il n’existe aucun équivalent vétérinaire : c’est le cas en cancérologie et il doit alors adapter les posologies au cas par cas.

Pas d’échange entre chiens et chats ! Même si un chien de petite taille pèse le même poids qu’un chat, utiliser le traitement de l’un pour l’autre n’est pas nécessairement une bonne idée. A de rares exceptions près (comme l’acide tolfénamique), les antalgiques pour chiens donnés par voie orale sont généralement toxiques pour les chats. De plus, les posologies des uns et des autres ne correspondent pas forcément. Si vous avez un chien et un chat à la maison, pensez à bien séparer leurs traitements pour éviter toute confusion.

La première cause d’intoxication chez le chien est l’absorption de médicaments à usage humain

Les anti-inflammatoires à destination humaine peuvent s’avérer très toxiques voir mortels

90 - Spécial Chiens n°20

Les anti-inflammatoires à destination humaine sont très souvent utilisés par les propriétaires en cas de « petits bobos » de leur animal. Attention, ils peuvent s’avérer très toxiques voir mortels. Les antiinflammatoires non stéroïdiens sont des molécules d’usage quotidien, tant en médecine humaine que vétérinaire. Ils sont utilisés pour leurs propriétés anti-inflammatoires, mais aussi antalgiques et antipyrétiques. Les molécules les plus couramment rencontrées sont l’acide acétylsalicylique ou aspirine (Aspégic®), l’ibuprofène (Advil®, Nurofen®, Motricit®), le diclofénac, le méloxicam (Métacam®), le firocoxib (Previcox®) ou encore l’acide tolfénamique (Tolfédine®). Principaux risques de toxicité : ulcères gastriques, insuffisance rénale, diarrhées hémorragiques, vomissements... Pour plus de sécurité, utilisez des anti-inflammatoires à usage vétérinaire. Ibuprofène : 20 mg/kg/j : dose thérapeutique chez le chien ≥ 100 mg/kg/j : toxicité digestive chez le chien ≥ 250 mg/kg/j : toxicité rénale chez le chien ≥ 300 mg/kg/j : pronostic réservé chez le chien Aspirine : 20 mg/kg/j : dose thérapeutique chez le chat 100 mg/kg/j : dose toxique chez le chat, et thérapeutique chez le chien

Urgences vétérinaires Allo vet Conseils vétérinaires par téléphone Tous les jours 24h/24 01 58 57 24 44 (numéro non surtaxé) ENVA Ecole vétérinaire de Maison Alfort 01 43 96 72 72 Centres anti-poison Alfort : 01 48 93 13 00 Ouest : 02 40 68 77 40 Rennes : 02 99 59 22 22 Lyon : 04 78 87 10 40 Toulouse : 05 61 19 39 40


Véto Pratique Attention aux plantes de votre jardin, certaines sont toxiques pour votre compagnon

Les plantes toxiques Hortensia : Très toxique Contient une toxine semblable au cyanure, un poison à action très rapide qui cause l’asphyxie et d’autres symptômes y compris la mort. Houx : Modérément toxique Cette plante ornementale est très courante à la période des fêtes ; son ingestion cause surtout des troubles digestifs et de l’abattement. Cette plante a certains éléments en commun avec le chocolat (caféine et théobromine).

Poinsettia : Faiblement à modérément toxique Cette plante appartient à la famille des euphorbes. L’ingestion des feuilles cause généralement des indigestions mineures ou modérées, y compris une salivation excessive, des vomissements et de la diarrhée. Raisins frais et secs : Modérément toxique Une grappe de raisin peut causer chez un chien de 20 Kg une insuffisance rénale aigue. Il est donc prudent d’éviter de laisser ces derniers en manger une quantité importante.

Laurier rose : Très toxique Une quantité minime de cette plante peut causer la mort. Toutes les parties de la plante sont très toxiques et peuvent produire une irritation du système digestif, des vomissements et de la diarrhée, de l’arythmie, de l’apathie et, souvent, la mort. Les feuilles fraîches sont amères, mais celles qui sont fanées ou mortes ont un goût moins prononcé; elles demeurent très toxiques une fois qu’elles ont séché.

Rhododendron : Très toxique Ce sont surtout les feuilles qui peuvent causer de la douleur et de l’irritation au système digestif, des troubles cardiaques, des tremblements, et peut-être même des convulsions, le coma et la mort.

Lierre : Faiblement toxique Les feuilles et les fruits peuvent irriter le système digestif, et causer de la diarrhée, des troubles respiratoires et, rarement, le coma et même la mort.

Aconit, Actée blanche, Actée rouge, Aloe vera, Anthurium Aralis Asclepiade, Azalée Rhododendron, Bourreau des arbres, Bouton d’or, Buddhist pine, Caladium, Cerisier de Jérusalem, Chèvrefeuille, Chou puant, Cigué maculée, Cotoneaster, Couronne d’épines, Cyclamen, Datura stramoina, Dieffenbachia, Digitale, Euphorbe cactus, Glaïeul, Gloire du matin, Gui, Herbe à dinde, Herbe à puce, Hydrangée, Iris, Jacinthe (bulbe), Jonquille, Jusqulame noire, Lantana, Lanterne chinoise Physalis, Laurier rose, Lierre anglais, Lupin, Monstera, Morelle douce amère, Moutarde des champs, Muguet, Philodendron, Pied d’alouette, Piment décoratif (de Noël), Plante prêcheur, Poinsettia, Pois de senteur, Pomme de terre (partie aérienne et germe), Pothos Scindapsus aureus, Raison de couleuvre, Rhododendron, Rhubarge (feuille), Ricin (graines), Souci d’Eau, Sureau, Syngonium, Tabac, Verâtre vertHellebore blanc, Œillet.

Lis (lis de Pâques, lis tigré, lis asiatique, hémérocalles et autres liliacées) : Très toxiques Cause la défaillance rénale et la mort chez les chats. Les lis posent une menace grave pour les chats, car une petite quantité de feuille ingérée peut causer des troubles graves. Les vomissements, l’apathie et la perte d’appétit sont généralement les premiers symptômes. Le traitement devrait être administré sans tarder. Philodendron : Modérément toxique Cette famille de plantes (aracées) cause une irritation locale en raison de la présence de sels d’acide oxalique. L’ingestion des racines, des feuilles et des tiges peut irriter l’intérieur de la gueule, causer une salivation excessive et, parfois, de la diarrhée.

Autres plantes toxiques :

Sources : www.vetrepro.fr

Spécial Chiens n°20 - 91


A lire

e.fr s s e r ontp f a l r su

80 magazines passionn

En kiosques ou sur tablettes, PC, Mac, smartphones sur www.lafontpresse.fr ÉCONOMIE

Recevez en cadeau le guide « Devenir riche » d’une valeur de 20 � *

 Entreprendre 10 n 29 � 20 n 58 �  Franchise & Business 12 nos 70 � 6 nos 41 �  Création d'entreprise mag 12 nos 58 � 6 nos 35 �  Economie Verte 8 nos 54 �  Argent & Patrimoine 8 nos 78 �  Question Pratique 8 nos 38 �  Business event’ 12 nos 82 � os

os

TENDANCE

Recevez en cadeau le guide « Intimités de stars » d’une valeur de 20 � *

 Jour de France  Célébrité  Confidences  Intimité magazine  Gotha magazine  Royauté  Dynastie du monde  Succès  Star Fan  Numéro Spécial  Vérité  Incroyable!

12 nos 34 � 8 nos 55 � 8 nos 31 � 8 nos 30 � 8 nos 39 � 6 nos 29 � 8 nos 46 � 8 nos 20 � 8 nos 46 � 8 nos 54 � 8 nos 23 � 8 nos 23 �

Recevez en cadeau « Le guide des restaurants » d’une valeur de 20 � *

8 nos 31 � 8 nos 38 � 8 nos 54 � 8 nos 38 � 8 nos 38 � 8 nos 54 � 8 nos 54 �

FÉMININ - SANTÉ - PSYCHO

Recevez en cadeau « Le guide des restaurants » d’une valeur de 20 � *

Chez votre marchand de journaux ou sur www.lafontpresse.fr

 Question Psycho  Féminin Psycho  L’essentiel de la Psycho  Question Santé  Féminin Santé  Santé revue  Santé revue seniors  Pratique Santé  Féminin Pratique  Médecine naturelle

VIE PRATIQUE

Recevez en cadeau « Le guide de la retraite » d’une valeur de 20 � *

 Stop Arnaques  Consommer Futé  Pratique magazine  Faire soi-même  Les cahiers pratiques  Astro revue  Belles régions de France  France Art de vivre

6 nos 23 � 12 nos 46 � 8 nos 54 � 4 nos 59 � 8 nos 118 � 8 nos 54 � 8 nos 79 � 8 nos 38 � 8 nos 54 � 8 nos 54 �

MAISON-DÉCO

Recevez en cadeau le guide « Rénover sa maison » d’une valeur de 20 � *

 Maison Décoration  Maison Décoration campagne  Maison Décoration Cuisines  L’essentiel de la Déco  L’essentiel du Jardin  Jardin magazine  Maison décoration Brocante

8 nos 38 � 8 nos 46 � 8 nos 46 � 8 nos 38 � 8 nos 46 � 8 nos 38 � 8 nos 54 �

AUTO-MOTO

Recevez en cadeau « Le guide des restaurants » d’une valeur de 20 � *

CUISINE

 Excellent  Cuisine magazine  Féminin Cuisine  Pratique Cuisine  Cuisiner au jour le jour  Cuisiner  Recettes gourmandes

8 nos 46 �

 Santé médecine douce

8 nos 46 � 8 nos 36 � 8 nos 46 � 8 nos 54 � 8 nos 38 � 8 nos 46 � 8 nos 54 � 8 nos 54 � 8 nos 38 � 8 nos 46 �

 L'essentiel de l'auto  Automobile revue  Spécial auto  Pratique auto  Automobile revue 4x4  L’essentiel du camping car  L'essentiel de la moto

8 nos 36 � 8 nos 46 � 8 nos 22 � 8 nos 22 � 8 nos 54 � 8 nos 54 � 8 nos 46 �

FOOT/SPORT

Recevez en cadeau « Le guide des vins » d’une valeur de 20 � *

 Le Foot  Le Foot Gazette des Transferts  Le Foot Marseille  Le Foot Saint-Etienne  Le Foot Marseille magazine  Le Foot Lyon magazine  Le Foot Paris magazine  Le Foot magazine  Spécial Champions  Le Journal du Rugby  Le Rugby magazine  Tennis revue  Le Sport Vélo

1 an 46 � 24 nos 92 � 24 nos 92 � 24 nos 92 � 12 nos 58 � 12 nos 58 � 12 nos 70 � 8 nos 38 � 6 nos 46 � 12 nos 46 � 8 nos 46 � 8 nos 39 � 12 nos 70 �

2 ans 92 � 12 nos 46 � 12 nos 46 � 12 nos 46 �

Chez votre marchand de journaux ou sur tablettes www.lafontpresse.fr


ants, un vrai kiosque... 1984

 Abonnez-vous, recevez vos magazines à domicile (avec une version gratuite pour tablette).

Abonnez-vous

 Oui,  Le Sport  Le Sport magazine  Footing magazine

8 nos 46 � 8 nos 46 � 8 nos 46 �

 Spécial Celine  Spécial Napoléon

4 nos 70 � 8 nos 140 � 8 nos 80 �

ANIMAUX

Recevez en cadeau « Le guide des restaurants » d’une valeur de 20 � *

INFO & CULTURE

Recevez en cadeau « La gazette de l’info » d’une valeur de 20 � *

 Le magazine  Spécial Actualité  Dossiers spéciaux  Spécial enquêtes  Science revue  Science magazine  L’essentiel de la Science  Pourquoi magazine  Info & savoir  Spécial Philo  Philosophie pratique Le magazine des Arts * Selon stock disponible

8 nos 54 � 4 nos 39 � 8 nos 78 � 8 nos 31 � 8 nos 54 � 8 nos 54 � 8 nos 46 � 8 nos 46 � 8 nos 38 � 8 nos 54 � 4 nos 60 � 8 nos 120 � 8 nos 54 � 8 nos 63 �

 Spécial Chiens 8 nos 54 �  Spécial Chats 8 nos 54 �  Spécial Animaux de compagnie 8 nos 54 �

Lire en numérique sur iPad, PC, Smartphone :

www.lafontpresse.fr

je m'abonne au(x) magazine(s) suivant(s) : Magazine 1 : .................................................................……… € Magazine 2 : .................................................................……… € Magazine 3 : .................................................................……… €) Magazine 4 : .................................................................……… €) Magazine 5 : .................................................................……… € Magazine 6 : .................................................................……… € Total de ma commande : .........……… € Nom ..............................................................................………… Prénom..............................Date de naissance..............………… Adresse..........................................................................………… .......................................................................................………… Code postal ..................................................................………… Ville.............................................................................................. Courriel

[_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_] ]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_]_] Ci-joint mon règlement à l'ordre de Lafont presse par :

 chèque bancaire ou postal  carte bleue Visa n° [_]_]_]_] [_]_]_]_] [_]_]_]_] [_]_]_]_] Expire le [_]_] [_]_] Important, je note les 3 derniers chiffres du numéro inscrit au dos de ma carte bancaire :

Signature obligatoire :

[_]_]_]

La liberté d’informer (Entreprendre SA . coté en bourse - code MLENR)

80 magazines à découvrir sur www.lafontpresse.fr LA PASSION DE LA PRESSE

LES MAGAZINES POSITIFS

Entreprendre (Lafont presse) Bulletin d'abonnement ci-dessus à renvoyer accompagné de votre règlement à :

Lafont presse 53, rue du Chemin Vert 92100 Boulogne Billancourt Vous pouvez aussi nous renvoyer votre bulletin par fax au 01 46 10 21 22 ou par e-mail abo@entreprendre.fr (paiement par carte bancaire) Tarifs France Métropolitaine, étranger et Dom-Tom + 2€ par revue servie ** Photo non contractuelle dans la limite des stocks disponibles. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à la transmission éventuelle de vos coordonnées en cochant la case ci-contre  ou en adressant un courrier libre à Lafont presse – 53, rue du Chemin vert, 92 100 Boulogne Billancourt.


Recherche chiot Braques de Weimar et Labradors Retriever - Elevage d’Ombrelune (24) - Lignées chasse & beauté - Siret 53968335900019 Stéphanie Ponsenard: 09 61 53 47 76 - http:// dombrelune.chiens-defrance.com

Cocker anglais pluricolores – Elevage des Adrilines d’Opale – Chiots nés le 25/12 dispo le 25/02/13 - Siret 519889661020020 - Denis Lepers : 03 21 92 33 75 - http:// adrilinesdopale.chiens-de-france.com

Labrador - Elevage du Bois de l’Escampette(62) - 2 mâles noirs et 7 femelles noires disponibles, nés le 19/11/12. ID250269801450415. Mme Lesage : 03 21 57 02 96 http://boisdelescampette.free.fr

Cocker Spaniel Anglais - Elevage de La Mornière (41) - 2 femelles et 1 mâle Bleus nés 26/12/2012 - Siret 75317601500018 Mme Kozak: 06 79 70 28 74/ 02 54 71 86 15 www.elevagedelamorniere.fr

Golden Retriever Elevage de Chamalsa (78) - Harry de Chamalsa, né le 14/10/2012 - ID 250269602673463 Mme Lévy 06 30 91 45 18 http://dechamalsa.chiensde-france.com/

Terre-neuve – Elevage des Embruns des Falaises de Raven (22) – 3 mâles et 3 femelles dispo le 23/01/13 – 1100 € Siret50787402200019 – M. Faguer : 06 99 36 44 86 oscarrescue@msn.com

Labrador - Elevage des Ganches de la Loire (71) - Chiots noirs ou sables disponibles fin mars. Siret50302784900010 - Céline Parcelier 06 76 70 23 71 - http://desganches-de-la-loire. atara.com

Labrador - Elevage du Domaine de Joyce (70) – Chiots à venir - N° de producteur : 701552 - Sophie Calloch : 06 77 06 98 22 scalloch@yahoo.fr

Labrador - Elevage du Clos de Nissa-Bella (04) - Prochaines naissances février 2013 – 900 € - Siret38094438900036 Isabelle Ponte : 04 92 75 25 80 www.nblabradors.com

VOLES ! Le 18/05/12 - 3 Chihuahuas volés à Leuze Namur (Belgique). Forte récompense – Contact : Mélodie Smolders : 0473 22 50 90 - v.roseline@hotmail.be www.facebook.com/melody.smolders

Labrador – Elevage du Labramour d’Othys (60) – Chiots noirs ou sable naissance fin février 2013 - 980 € Siret45380634100013 - Alain Prodhomme : 03 44 43 74 47 www.dulabramour.com

94 - Spécial Chiens n°20

Cocker anglais - Elevage du Temple de Boucoba (21) 2 mâles bleus disponibles, nés le 04/11/12. Mère: 250269801171319. Christelle Sulliot : 06 75 77 79 06 -alex.sulliot@wanadoo.fr


Recherche chiot Golden Retriever - Elevage l’Odyssée Blanche (55) - Chiots LOF dispo fin avril début mai Id2GC868 - Delphine Prévot : 06 26 75 05 52 http://lodysseeblanche. chiens-de-france.com

Labrador - Elevage du Mas de la Laune (34) - 4 F. et 1 M. noirs nés le 9/12/2012, dispo. ID 250269201012382 - Laurence Galvez : 04 67 71 47 50/06 88 86 63 20 - galvez.laurence@wanadoo.fr

Labrador - Élevage les Labradors du Kastell Dinn (29) - Portée noire et sable à venir de Glazik du Kastell Dinn et Tintagel Winds Xander, été 2013 – Siret 75071232500018 - www.labradorsdukastelldinn.sitew.com

Labradors noirs, sables et chocolats toute l’année - Elevage de l’Etang du Catchou (30) - Chiots noirs et sables dispo - Siret 48450520100018 – Tél. : 04 66 57 27 88 www.etangducatchou.fr.st

Golden retriever - Elevage de la Tribu d’Arésia (16) - Bébés LOF à réserver - Siret : 52381675900014 - Sandrine Henry : 05 45 29 55 07 www.latribudaresia.com Labradors noirs et chocolats - Les Labradors des Selkies O’Naïade (57) - chiots LOF disponibles en avril 2013, mère 250269602988858. Isabelle Schaff : 06 74 29 51 11 www.naïade.com Golden Retriever - Elevage Goldlab (79) Excellentes origines. Chiots à réserver - Siret 52757336400025 Isabelle Nasse : 05 49 25 09 39 http://elevage-goldlab.fr

Flat-Coated Retriever Retrievers 18 Carats (18) - Portée d’exception à naitre le 15/02/2013 Siret 50940031300011 Anne Riché : 06 65 06 01 62 www.retrievers18carats.com

Golden Retriever - Elevage des Rives de la Bidouze (64) - Chiots à naitre en janvier et mars - Siret 49370643600018 Sandra Filatreau : 06 10 57 39 26 www.elevage-de-la-bidouze.net

Golden Retriever - Propose Saillie : Fly des Rives de l’Erdre, LOF 8 Ret. GOL 109579/13559, fils du Champion Twenty Seven Charm des Rives de l’Erdre, 500 € M. Regnault : 02 98 79 92 86 - http:// bertrandregnault.e-monsite.com

Golden Retriever - Elevage du Clan Galadorbe (91) - Portée pour mi mars du Multi Champion Ritzylin RickO Shay - Sandra Wicke Van Der Geenst : 06 83 31 78 18 www.duclangaladorbe.fr

Labrador chocolat levage du Château de Bigny (18) - chiots printemps 2013 - Mère 250269602781483 Valérie Lamolet : 02 48 60 02 21 /06 19 82 55 89

Spécial Chiens n°20 - 95


Recherche chiot Golden Retrievers Élevage Royston Sport (41) chiots pour l’été 2013, dispo sur réservation, parents primés en expositions. Siret 453 535 882 00014. 2 h au Sud de Paris. Emilie Nadaillac : 02 54 72 37 10 www.roystonsport.com

Bulldog Anglais - Elevage So Lovely Bull’s (12) - 2 femelles dispo : Havane et Habby, nées le 23/10/2012 - Siret 42014939500022Sébastien & Karine Benoit : 05 65 63 49 50 / 06 13 72 67 60 so-lovely-bulls@orange.fr

Cockers anglais - Elevage d’Hurtevent (62) – chiots chocolat nés le 12/12/12 - Origines anglaises de travail. Mére : Gallia Trialer (fille de cachou cht) - siret 39881754400016 - Etienne Paque : 03 21 32 75 29 www.etienne-paque.com

Cockers Anglais – Elevage des Haies de la Conchée (22) - portée prévue été 2013 Siret 43852897800010 - Gaële Tézé : 06 25 40 93 14 http://www.cocker-field-irishspaniels.fr

Flat Coated Retriever (79) - Chiots noir et marron LOF printemps 2013, mère : 2GMA418. Claire Ingrand : 06 73 63 48 10 - claire.ingrand79@orange.fr - chiensonline.com/scc/792165/

Labradors chocolat - Elevage de la Forêt du Lys (89) - Alban Pedrizetti : 03 86 74 03 34 / 06 37 29 18 15- Mariage à venir : Dolce vita de la forêt du Lys 2/6 (id:250269602383131) et Bering de la tour Farmina 4/6. 1200 € et noirs 1000 € Berger allemand poil long - Elevage de la Câlinerie de Zoé (03) - chiots prévus 15/02/2013 issus de Danaé de l’Erette (recommandée) - Siret 42452553300024 - Dominique Breteaux : 04 70 90 57 40 www.lacalineriedezoe.com

Golden Retriever - (03) - 8 chiots sable nés le 15/01/2013: 5 mâles et 3 femelles disponibles vers le 15/03 – 900 € - mère Engie des Cascades de la Seuge 250268500220899 - Pascal Chauzu : 06 21 87 86 87 bbardet3@gmail.com

Labradors - Elevage Vents de la Cavayère (11) - Chiots noirs, sables, chocolats - Naissances fin mars 2013 Siret : 52902547000012. S. Gautie : 06 84 14 95 12 www.elevage-labradors.com

Retriever du Labrador - Elevage Swett Braveheart Melody (67) - Prochainement chiots noirs et sables disponibles - Siret : 533031118000011 Estelle et Armand Laurain : 06 69 54 80 28 sweetbraveheart@free.fr

Dispo pour mariage – (54) Golden Retr.LOF - Gao by Cannelle né 02/2011. ID 250269801723957 - Cot.2 (Tan, Sél.B, 1er EXC CACS et 2e EXC CACIB) - Sandra Wicke Van Der Geenst: 06 83 31 78 18 www.goldenbycannelle.fr

96 - Spécial Chiens n°20

Golden Retriever - Elevage de l’Abbaye Felgère (67) - Chiots attendus début Février 2013. Petit élevage familial et passionné, ID 250269801010870. Estelle Rieg : 06 70 48 45 48 - golden67.free.fr


Recherche chiot Golden Retriever - Elevage des Haies de la Conchée (22) - chiots disponibles en mars et portée prévue vers le mois de Mai 2013. Siret 43852897800010 Gaële Tézé : 06 25 40 93 14 www.cocker-field-irish-spaniels.fr

Curlycoated retriever - Elevage amateur (16) - chiots pour l’été 2013 à réserver – Mère : 985154000056320 - Thomas Kayleigh : 05 45 71 37 70 - kayleigh-sunny@hotmail.com

Golden Retriever Elevage de Bihan ki Breizh (29) - Chiots LOF indemnes de dysplasie et de tares oculaires disponibles toute l’année - Henry Sylvain : 02 98 78 73 24 - www. bihankibreizh.com

Labrador - Elevage La Plaine du Puy de Wolf (12) - A Rés. 7 chiots (5 M noirs, 1 F noire et 1 sable) nés le 03/01/2013 dispo le 03/03Siret 42014939500022-Sébastien & Karine Benoit : 05 65 63 49 50 / 06 13 72 67 60 labradorsdupuydewolf@orange.fr

Petit Podengo Portugais à poil dur, race très rare en France - Elevage de la Colline d’éole (87), chiot à venir. mère : Hop girl do vale do coutileiro Mme Gonçalves : 06 88 52 27 94 - http:// delacollinedeole. chiens-de-france.com

Labrador - Elevage du Cœur d’émeraude (60)- mâle sable, né le 06/12 2012, par Goodness de l’étang balancet et Devonshires not your average joe, dispo 06/02 – M. Coeur : 06 03 19 34 67 - www.labradorsducoeurdemeraude.com

Labrador - Les labradors du Petit Vey (50) - 12 chiots (3 F noires - 4 F chocolat - 4 M noirs - 1 M chocolat) nés le 12/01/2013- Prix : 800 à 900 € - mère 250268500302323 - Patricia Chira : 02 33 20 06 14/06 86 66 30 83 - www. labradordupetitvey.com

Border Terrier - Elevage Vlatipa (60) - Portée née le 27 Décembre 2012 - 3 mâles et 3 femelles. Siret: 52168979400019. Mme Le Rigoleur-Brousselle : 6 87 44 45 56 - marion. brousselle@wanadoo.fr

Golden Retriever - Elevage du P’tit Kervilly (29) - 1 F et 5 M. Mère : Caya des Marais de la Conie, LOF 8 RET.GOL 83860/12657 - Chiots dispo mi janvier 2013 - Bertrand Regnault : 02 98 79 92 86 - http:// bertrandregnault.e-monsite. com

Dispo pour mariage – (29) Golden Retr.LOF mâle fauve orangé - Gaeron du Pays Des Gelfes né 04/2011, confirmé. Père : COT 2 ED-SL-HD-A EXCNE- Anne Cloarec : 06 82 88 14 30 / 06 07 90 15 05 art-mer@wanadoo.fr

Labrador chocolat – Elevage des hauts-d’alsace (68) – Elevage familial - chiots dispo 15/04 – 1300 € - mère : 250269602024218 - Christel Domeland : 03 89 45 37 78/06 84 32 09 86 www.o-dalsace.com

Labrador chocolat Elevage du Château de Bigny (18) – portée prévue au printemps- Mère 250269602781483 V. Lamolet : 02 48 60 02 21 /06 19 82 55 89

Spécial Chiens n°20 - 97


SpécialChiens

Cherche chiot

La passion chiens

Labrador noir - Elevage du Perrier de Largeron (91) : 1 femelle et 4 mâles disponibles le 17 janvier, nés le 22/11/2012- ID 2GRM014. Prix 750 € la femelle, 690 € les mâles. Florence Manson : 07 60 07 63 75 florence.franchet@yahoo.fr

Edité par Entreprendre (Lafont presse) 53 rue du Chemin Vert, 92100 Boulogne-Billancourt www.lafontpresse.fr - Accueil : 01 46 10 21 21 - Fax : 01 46 10 21 22 Directeur de la publication et de la rédaction Robert Lafont - robert.lafont@lafontpresse.fr > COORDINATION Laura Roland - Tél : 01 46 10 21 04 laura.roland@lafontpresse.fr > RÉDACTION 53 rue du Chemin Vert - 92100 Boulogne-Billancourt Tél. : 01 46 10 21 21 - Fax : 01 46 10 21 22 Rédaction déléguée : Société Marianne France (Siret 514 021 823) 6, rue d’en haut, 59144 Eth - Tél. : 09 81 83 73 27 Rédactrice en chef : Marianne Willem-France mariannefrance9@gmail.com Secrétariat de rédaction : Stéphane Désenclos Maquette : FtoDesign > ADMINISTRATION Directeur comptable : Didier Delignou - Tél : 01 46 10 21 02 didier.delignou@lafontpresse.fr Comptables : Sandra Da Rosa - Tél. : 01 46 10 21 03 sandra.darosa@lafontpresse.fr Mélanie Dubuget - Tél. : 01 46 10 21 28 melanie.dubuget@lafontpresse.fr

Labradors Retrievers – Elevage du phare de la vierge (29) - chiots et jeunes chiens éduqués toute l’année. Siret 504 076 183 00012. Marc Gourlaouen : 06 31 84 21 11 pension-elevage-de-keriounan.com Golden Retrievers - Elevage Of Jeppo Farm (64) Chiots à réserver, vendus 1000 € Disponibles en juin. Siret 48826751900012 - Brigitte Poulhalec : 05 59 13 42 93 www.ofjeppofarm.com

> PUBLICITÉ & PARTENARIATS Directeur de la Communication et des Partenariats Éric Roquebert - Tél. : 01.46.10.21.06 eric.roquebert@lafontpresse.fr Directrices de clientèle Salima Arditti- Tél. : 01.46.10.21.30 salima.arditti@lafontpresse.fr Gwenola de Villeblanche - Tél. : 01.46.10.21.10 gwenola.devilleblanche@lafontpresse.fr Annabel Ringrave- Tél. : 01.46.10.21.12 annabel.ringrave@lafontpresse.fr

Bouvier Bernois Elevage de la Colline d’éole (87) - 3 mâles et 5 femelles dispo le 27/02/2013 - mère : Folle de lui du Haras de la Vergne 2GUV201 Mme Gonçalves : 06 88 52 27 94 delacollinedeole.chiensde-france.com

> FABRICATION Impression : Léonce Déprez (62 - Ruitz) > DIFFUSION PRESSE Anne-Sophie Joulin - Tél. : 01 46 10 21 17 annesophie.joulin@lafontpresse.fr Patrick Ferry - entreprendre.ferry@wanadoo.fr Promotion des ventes Nicolas Gain - nicolas.gain@lafontpresse.fr Distribution : MLP > ABONNEMENTS Dominique Bokey - dominique.bokey@lafontpresse.fr Mokrane Zeffane - mokrane.zeffane@lafontpresse.fr > INTERNET & ORGANISATION Isabelle Jouanneau – Tél. : 01 46 10 21 31 isabelle.jouanneau@lafontpresse.fr SpÉcial ChIENs est édité par Entreprendre S.A au capital de 246 617.28€ RCS NANTERRE 403 216 617 SIRET : 403 216 617 000 23 NAF : 5814Z SA 53 rue du Chemin Vert 92100 Boulogne-Billancourt Tél. : 01.46.10.21.21 - Fax : 01.46.10.21.22 Toute reproduction, même partielle, des articles et iconographies publiés dans SPECIAL CHIENS sans l’accord écrit de la société éditrice est interdite, conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique. La rédaction ne retourne pas les documents et n’est pas responsable de la perte ou de la détérioration des textes et photos qui lui ont été adressés pour appréciation. Nº de commission paritaire : En cours NºISSN : 1959-0979 Dépôt légal à parution Avertissement : L’éditeur se réserve la possibilité de republier certaines enquêtes ou reportages des titres Lafont presse

LES MAGAZINES POSITIFS

Pôle Economie : Entreprendre, Création d’entreprise magazine, Franchise & Business, Argent & Patrimoine, Placer son argent, Economie verte, Business event’. Pôle Actualité : Jour de France, Célébrité magazine, Intimité magazine, Succès, Gotha magazine, Royauté, Confidences, Dynastie du monde, Spécial Stars. Pôle Auto : L’essentiel de l’Auto, Automobile revue 4x4, L’essentiel de la Moto, Automobile revue, L’essentiel du Camping-car, Pratique Auto, Spécial Auto. Pôle Sport : Le Foot hebdo, Le Foot Saint-Etienne, La Gazette des Transferts, Le Foot Lyon, Le Foot Marseille magazine, Le Foot magazine, Le Foot Paris, Le Journal du Rugby, Le Rugby magazine, Le Sport magazine, Le Sport Vélo, Footing magazine, Tennis revue, Football magazine. Pôle Féminin : Féminin Psycho, Question Psycho, Féminin Santé, Santé revue, Féminin pratique, Pratique Santé, L’essentiel de la Psycho, Santé revue Seniors, Question Santé, Bio & nature magazine, Médecine naturelle, Forme & Sante, Sante médecine douce. Pôle Maison-Déco : Maison Décoration, Maison décoration Campagne, Féminin Maison, Jardin magazine, L’essentiel de la Déco, Maison décoration Cuisines, Faire soi-même, Maison décoration Brocante, L’essentiel du jardin. Pôle Centres d’intérêts : Spécial Chats, Spécial Chiens, Astro revue, Pratique magazine, Stop Arnaques, Question pratique, Belles régions de France, Consommer futé, Spécial Animaux de compagnie. Pôle Cuisine : Cuisine revue, Féminin Cuisine, Cuisine magazine, Cuisiner au jour le jour, Pratique magazine Cuisine, Cuisiner, Recettes gourmandes. Pôle Découverte : Science magazine, Science revue, L’essentiel de la Science, Les Carnets de la Philosophie, Philosophie pratique, Pourquoi magazine, Dossiers d’actualité, Grands hommes, magazine des Arts, Spécial enquêtes, Spécial Napoléon, Spécial Evènement.

Entreprendre, groupe de presse coté à la bourse d’Euronext Paris (code MLENR)

www.lafontpresse.fr

Labrador Chocolat Elevage of CrystaL Valley (54) Naissances prévues en février 2013 Siret 49389250900016 Sylvie Legras : 03 83 42 98 20 / 06 36 66 42 65 www.labradorscrystalvalley.fr

Golden Retriever - Elevage de la Vallée du Dragon Blanc (01) -2 superbes mariages prévus 1er semestre 2013 - Siret 52758728100017 - Audrey Rabineau : 06 12 72 35 67 valleedudragonblanc.free.fr Flat Coated Retriever (Retriever à poil plat) Elevage De la Vie de l’Etraz (01) - Chiots dispo début été. Reproducteurs recommandés, récompensés en concours beauté et rapport ID528140000219138 Sandro Palestini : 04 50 42 21 70 palestini.sandro@gmail.com

Golden Retriever - Elevage Peace & Plenty (77), chiots disponibles prochainement. Siret : 441 432 648 00059 - Christelle Ceva-Venin : 06 70 24 80 61 - www.plentydogs.com

Ne manquez pas notre dossier spécial : Le langage du chien Dans notre prochain numéro, le 12 mai 2013


Une nouvelle espèce e d’alimentation animale fondée sur des principes simples

DIÉTÉTIQUE ANIMALE SANS CONSERV CONSERVATEUR VA ATTEUR

Les aliments Équilibre bre & Instinct sont élaborés aavec vec ddes es viandes fraîches déclarées saines pour l’alimenta l’alimentation ation humaine par services les ser vices vétérinaires présents ts dans les aabattoirs, battoirs, transformées l’abattage, transf ormées 48 à 72 heures aaprès p l’a près battage, comme complétées par des aabats bats comm me des rognons, du ffoie, oie, du cœur pour éviter unee surcharge en lipides, pourvues assimilation pour vues d’une meilleure assimila ilation des protéines à poids égal, adaptées physiologie plus ada ptées à la physiolog ie ddes es carnivores chats que sont les cha ts et les chiens, compagnons, plus l digestes di t pour nos compa gnnons, souventt sujets j t favorisent aux problèmes intestinaux, qui fa avorisent un bon quatre pattes ffonctionnement onctionnement rénal chez nos amis à qua tre pa ttes !

Chez votre marchand de journaux ou tablettes sur www.lafontpresse.fr

Equilibre & Instinct est la première marque française de PPetfood etfood 100% bio

RCS 439 4339 940 545 / 2044 - 09.12

Elaborés à partir de ma Elaborés matières tières pre premières emières issues l’agriculture biologique, de l’a griculture biolog ique, ces aaliments Bio aapporteront pporteront à votre animal tous les nutriments nécessaires pour le maintenir enn pleine fforme orme et en bonne b santé. é Certifiée par un organisme indépendant, pendant, la filière matières garantit la spécificité de la qualité té des ma tières premières utilisées. La traçabilité traçabilitéé est totale. Le logo AB vous offre offre la garantiee d’acheter des produits sans OGM, sans conservateur, conservateur, ni additifs de synthèse.

La ffabrication abrication de nos aliments requière 20% d’énerg ie en moins d’énergie que la prépara tion d’un aliment fa briqué préparation fabriqué aavec vec des viandes déshydra tées ! déshydratées

Notre service consommateur

0 825 03 11 11

www.equilibre-et-instinct.com


C’est positif !



Special Chiens 20  

About Dogs in France Design & Layout by FtoDesign

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you