Page 1

Rapport d’activité 2020


SOMMAIRE Avant-propos

5

1 - Les chiffres-clés 2020

6

2 - La collection

10

20

Les expositions en région

En couverture : Exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr

7 - Les outils et moyens d’un accueil élargi et sur-mesure68 Les outils et contenus en ligne Les visites en groupe au Frac Bretagne, Rennes L’accessibilité au Frac Bretagne, Rennes

8 - La formation

Le Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine La gestion de la collection La diffusion

Les expositions au Frac Bretagne, Rennes Sans réserve En coulisses Parrathon, une rétrospective de Martin Parr Le Pédilove d’Anaïs Touchot Les expositions sur le mur du Fonds

50

Les événements Au Frac Bretagne, Rennes

Les œuvres en mouvement Les prêts Les dépôts Le tableau récapitulatif du mouvement des œuvres de la collection

4 - Les expositions

Les collaborations au fonctionnement du Frac Les projets et expositions participatifs en région

6 - Le programme culturel

L’enrichissement de la collection à propos de la collection

3 - La diffusion

5 - Les projets et expositions participatifs 36

76

9 - La documentation

82

La fréquentation de la documentation Les outils numériques La médiation et les partenariats

10 - La boutique

92

96

La stratégie de communication digitale Un nouveau site internet Un nouvel outil de newsletter Une activité de plus en plus forte sur les réseaux sociaux 2020 : Un écho médiatique sans précédent Un graphisme impactant

12 - Le développement des ressources 104 Le mécénat La privatisation des espaces

13 - Les Amis du Frac Bretagne

L’Éducation nationale L’Éducation nationale et les professionnel∙le∙s de la culture

30

11 - La communication

108

L’association des Amis Les projets, rendez-vous et voyage La promotion des Amis

14 - La vie de l’établissement

114

15 - Les annexes

128

 Les ressources humaines Le bâtiment et ses aménagements L’EPCC Frac Bretagne Le budget La responsabilité sociétale du Frac Bretagne 

La fréquentation et ses éléments d’analyse Les Ressources humaines


AVANT-PROPOS Première année de plein exercice d’étienne Bernard, directeur du Frac Bretagne depuis le 1er juillet 2019, l’année 2020 a été d’un côté marquée par la crise sanitaire de la COVID-19, les différentes étapes de  confinement ainsi que la gestion des suites du sinistre survenu dans la réserve Peintures, et de l’autre par le succès de la rétrospective dédiée au photographe britannique Martin Parr et la mise en place des orientations du nouveau projet d’établissement « Faire archipels ».  

Contre mauvaise fortune bon cœur, le confinement a été pour les équipes du service des publics, de la documentation et de la communication un terrain propice à l’expérimentation et à l’innovation en termes de production de contenus dématérialisés à destination de publics variés.

Le Frac Bretagne en temps de pandémie

Jeter les bases du nouveau projet d’établissement « Faire archipels » 

Le Frac Bretagne a ainsi connu cette année sa plus courte période d’ouverture au public (182 jours d’ouverture, à comparer à une moyenne de 252 jours sur les dernières années). Par ailleurs, l’établissement a subi une baisse significative du nombre d’actions menées sur le territoire régional, due à l’annulation en masse de projets engagés et à la réticence des partenaires à programmer de nouvelles opérations dans un contexte incertain.  Paradoxalement, l’année 2020, grâce au succès public de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr, affiche une très bonne fréquentation (35 341 visiteurs,  à comparer à une moyenne annuelle de 31 342  visiteurs, soit 194,18 visiteurs par jour contre 124 visiteurs par jour en moyenne). Il est raisonnable de penser que celle-ci aurait été spectaculaire si cette exposition avait pu se poursuivre jusqu’à son terme.   Comme chaque organisation, le Frac Bretagne a su adapter sa vie, son fonctionnement et ses stratégies d’adresse aux publics au contexte inédit.

Le Frac a ainsi su se servir de la situation pour opérer une transition numérique qui trace un chemin durable de développement.

Le nouveau projet d’établissement du Frac Bretagne  « Faire archipels » propose d’interroger l’avenir de l’institution à l’aune des aspirations légitimes de notre société contemporaine. Il se revendique inclusif, ouvert sur la diversité culturelle, décloisonné et engagé sur les terrains des droits culturels des personnes, de l’égalité Femme-Homme et de l’éco-responsabilité. L’année 2020 a constitué un incubateur pour infléchir une politique d’établissement jusqu’à lors jugée trop peu engagée sur ces terrains désormais devenus primordiaux.   Ainsi, à l’endroit des acquisitions d’œuvres de la collection, la volonté de rééquilibrage en direction de l’égalité Femmes-Hommes s’est traduite par l’acquisition de 64% d’œuvres produites par des femmes (71,3% du budget total d’acquisition) et de 32% d’artistes nonoccidentaux.  La politique d’inclusion et d’ouverture de l’établissement a été également fortement engagée par la poursuite des démarches participatives pour la mise en place d’expositions et de projets mais aussi par le lancement du programme participatif d’acquisition Jeunes acquéreurs proposant d’associer des élèves d’un groupe scolaire rennais au processus d’acquisition. 

5


1- les chiffres-clés 2020 La fréquentation

Au Frac Bretagne, à Rennes 35 341 visiteurs dont 2 240 scolaires (6%)

En région 6 373 visiteurs dont 5 549 scolaires (87%)

Les chiffres des projets et expositions mises en œuvre par le Frac Bretagne en 2020 sont, à l’évidence, à évaluer au regard des difficultés subies dans le contexte de crise sanitaire. Pour autant, si l’activité en région a été largement impactée, les données de fréquentation du Frac Bretagne à Rennes sont bonnes. Ceci est très largement dû au succès de  l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr. 

Premier dimanche du mois au Frac Bretagne, Rennes, 5 juillet 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

6


La collection 5 605 œuvres au total dans la collection dont : • 725 œuvres en dépôt • 2 221 livres, éditions et multiples d’artistes de plus de 1300 artistes au total.

En 2019

En 2020

• 82%

• 79%

des œuvres de la collection ont été produites par des hommes • 16% des œuvres de la collection ont été produites par des femmes • 2% des œuvres de la collection ont été produites par des collectifs

En 2020, le Frac s’est enrichi de 37 œuvres de 25 artistes (dont 23 qui entrent pour la première fois dans la collection). Ainsi, 68% des œuvres acquises en 2020 sont produites par des femmes et 32% par des hommes.

des œuvres de la collection ont été produites par des hommes • 18% des œuvres de la collection ont été produites par des femmes • 3% des œuvres de la collection ont été produites par des collectifs

La politique volontaire du Frac en direction de l’égalité FemmesHommes dans les acquisitions, inscrite au règlement intérieur des instances de gouvernance lors du CA du 17 janvier 2020, permet dès la première année d’observer une inflexion positive des équilibres de la collection.

Vue de la nouvelle réserve Peintures du Frac Bretagne, Rennes. Crédit photo : Marc Domage.

7


2- LA COLLECTION


2- lA COLLECTION L’enrichissement de la collection Le Comité technique d’acquisition du Frac Bretagne s’est réuni le 7 juillet 2020. 

Budget d’acquisition : 208 122 € 37 œuvres de 25 artistes dont : - 16 femmes (68% et 71,3% du budget) - 9 hommes (32% et 28,7% du budget)  Définies en 2019, les nouvelles orientations d’acquisitions (2020-2022) prennent en compte la nature et le contenu des corpus d’œuvres conservées mais aussi le genre et les origines géographiques des artistes de la collection. Parmi les éléments notables : une sous-représentation du médium vidéo et globalement une collection trop peu paritaire et diversifiée culturellement.  L’année 2020 a été la première année d’exercice du Comité technique d’acquisition renouvelé par étienne Bernard. Composé de six membres, le nouveau comité répond à différents objectifs : la parité (le comité se compose de trois femmes et trois hommes), l’ouverture sur la diversité culturelle (le comité se compose de trois membres français·e·s et trois membres étranger·e·s), la compréhension des missions d’une collection inscrite dans un contexte régional (trois membres sont responsables de collections dans des capitales régionales européennes) et la nécessité de renforcer la collection de vidéos du Frac Bretagne (1 membre est le directeur artistique d’un des plus importants festivals de vidéo en Europe). 

Composition du Comité Technique d’Acquisition étienne Bernard, directeur du Frac Bretagne, Rennes  Leonardo Bigazzi, curateur du festival Lo Schermo dell’arte, Florence, Italie  Tessa Giblin, directrice de la Talbot Rice Gallery, Edimbourg, Royaume-Uni  Géraldine Gourbe, critique d’art et commissaire d’exposition, Paris  Basim Magdy, artiste, Bâle, Suisse  Sandra Patron, directrice du CAPC Musée d’art contemporain, Bordeaux 

LES ACQUISITIONS PAR DOMAINE

12 photographies 2 dessins 6 sculptures 15 vidéos, films 2 publications/livres/éditions

LE DISPOSITIF JEUNES ACQUéREURS Objet d’intérêt et de fantasme, les modalités d’acquisition des œuvres d’une collection publique comme celle du Frac Bretagne n’en relève pas moins d’un processus très encadré, dans lequel des personnalités du monde scientifique relatif aux arts visuels sont associées. En 2020, dans une logique de transmission et d’échange avec le public, a été mis en place un dispositif qui permet de faire participer des citoyens au processus d’acquisition. Cette mise en situation, orientée par le Frac n’a rien d’artificiel : durant plusieurs mois, le groupe impliqué rencontre des artistes, s’initie à l’écosystème de l’art contemporain, à son économie, et enfin, à partir d’un budget alloué, soumet plusieurs œuvres au comité technique d’acquisition afin qu’elles intègrent la collection. En 2020, trois œuvres ont été acquises dans le cadre de l’opération Jeunes Acquéreurs : Anita Gauran, Sans titre, 2020 Anita Gauran, Sans titre, 2020 Quentin Montagne, Tête de Pharaon #1, 2007 Après le lycée technologique et professionnel Jeanne d’Arc de Rennes en 2019-2020, le projet se développera en 2021 à Douarnenez, avec le centre de réinsertion pour adultes « Les Jardins de la Baie » (lire p. 37).

10


11 Frac Bretagne, Rennes, 6 juillet 2020 : les Jeunes acquéreurs rencontrent le Comité technique d’achat. Crédit photo : Unidivers.


L’enrichissement de la collection

Basel ABBAS & Ruanne ABOU-RAHME At those terrifying frontiers where the existence and disappearance of people fade into each other 2019 Vidéo couleur, sonore 1/5 Durée : 10’56’’ Achat aux artistes Inv. 201724

Simon BOUDVIN CONCAVE 01 (Ribécourt) De l’ensemble : CONCAVES (FR) 2005 Tirage photographique couleur sur papier Fuji satiné 61 x 76 x 3 cm 4/5 Inv. 201727 (1)

Xavier ANTIN / De la série : The Weavers 2019 – 2020 Plexiglas, cire de moulage, encre, cartes à trous, laiton, aluminium, acier, plâtre polyester, nano-ordinateur et capteur lumière RVB 82 x 154 x 78 cm Achat à la Galerie Crèvecœur, Paris Inv. 201725

Simon BOUDVIN CONCAVE 04 (Gagny) De l’ensemble : CONCAVES (FR) 2006 Tirage photographique couleur sur papier Fuji satiné 61 x 76 x 3 cm 4/5 Inv. 201727 (2)

Oliver BEER Reanimation (IWan’na Be Like You) 2017 Vidéo couleur, sonore 1/3 Durée : 1’46’’ Achat à la Galerie Thaddaeus Ropac, Paris Inv. 201726

Simon BOUDVIN CONCAVE 06 (Poncé) De l’ensemble : CONCAVES (FR) 2012 Tirage photographique couleur sur papier Fuji satiné 41,5 x 51,5 x 3 cm 4/5 Inv. 201727 (3)

12


L’enrichissement de la collection

Simon BOUDVIN CONCAVE 07 (Ruillé) De l’ensemble : CONCAVES (FR) 2012 Tirage photographique couleur sur papier Fuji satiné 61 x 76 x 3 cm 4/5 Inv. 201727 (4)

Giulia CENCI marine snow (scuro-scuro) 2019 Mousse polyuréthane, aluminium, fer, caoutchouc, cendre, bleu de Prusse, bleu outremer, os noirs Dimensions variables Achat à la Galleria SpazioA, Pistoia (Italie) Inv. 201728

Simon BOUDVIN 5 PILIERS (Ribécourt) De l’ensemble : CONCAVES (FR) 2005 Tirage photographique couleur sur papier Fuji satiné 61 x 76 x 3 cm 4/5 Inv. 201727 (5)

Marianne FAHMY What things may come 2019 Vidéo couleur, sonore Durée : 13’01’’ 1/5 Achat à l’artiste Inv. 201729

Simon BOUDVIN RELEVÉ 05 (Ruillé) De l’ensemble : CONCAVES (FR) 2012 Impression laser noir et blanc sur papier format A0 120 x 84 cm 4/5 Achats à l’artiste Inv. 201727 (6)

Anita GAURAN (Sans titre) 2020 Photographie argentique noir et blanc sur papier baryté 90 x 58 cm Inv. 201730 (1)

13


L’enrichissement de la collection

Anita GAURAN (Sans titre) 2020 Photographie argentique noir et blanc sur papier baryté 64,5 x 38,5 cm Achats à l’artiste Inv. 201730 (2)

Eva KOT’ÁTKOVÁ (sans titre) De la série : Work of Nature 2011 Livre avec collages Format fermé : 23 x 17 x 4 cm/ Format ouvert : 23 x 35 x 2,5 cm Achats à la Galerie hunt kastner, Prague (République Tchèque) Inv. 201733

Polina KANIS The Pool 2015 Installation vidéo, couleur, 16:9, sonore Durée : 9’36’’ 4/5 Achat à l’artiste Inv. 201731

Vincent MALASSIS The Noisy World 2019 Photographie couleur jet d’encre sur papier baryté contrecollée sur aluminium 109 x 145 cm 1/3 Achat à l’artiste Inv. 201734

Eva KOT’ÁTKOVÁ (Sans titre) De la série : Psychological Theatre 2014 Présentation de 9 collages sur papier et 1 texte Dimensions variables Inv. 201732

Cinthia MARCELLE & Tiago MATA MACHADO Rua de Mão Única De la série : Série B 2013 Vidéo HD couleur, son stéréo, 16:9 Durée : 8’40’’ 4/5 Achat à la Galeria Vermelho, São Paulo (Brésil) Inv. 201735

14


L’enrichissement de la collection

Randa MAROUFI Barbès De la série : Les Intruses 2019 Vidéo HD couleur 16:9, son stéréo Durée : 6’ 1/5 Achat à l’artiste Inv. 201736

Anita MOLINERO Sans titre (boîtes MacDonald bleues) 2012 Boîtes McDonald, fer à béton 117 x 19 x 17 cm Inv. 201738 (2)

Barbara MCCULLOUGH Water Ritual #1: An Urban Rite of Purification 1979 – 1990 Film 16mm restauré et transféré en numérique Durée : 6’15’’ Achat à Third World Newsreel, New York (États-Unis) Inv. 201737

Anita MOLINERO Sans titre (boîtes MacDonald blanches) 2012 Boîtes McDonald, fer à béton 75 x 60 x 38 cm Inv. 201738 (1)

Anita MOLINERO Sans titre (boîtes MacDonald) 2012 Polystyrène (boîtes McDonald), fer à béton 213 x 78 x 68 cm Achats à la Galerie Thomas Bernard - Cortex Athletico, Paris Inv. 201738 (3)

Quentin MONTAGNE Tête de pharaon #1 De la série : Décors d’aquarium 2017 Stylo Bic et graphite sur papier 42 x 29,7 cm Achat à l’artiste Inv. 201739

15


L’enrichissement de la collection

Charlotte MOTH Still Life in a White Cube 2019 Film 16mm numérisé, couleur, sonore Durée : 8’ 3/5 Achat à la Galerie Marcelle Alix, Paris Inv. 201740

Marion SCEMAMA et David WOJNAROWICZ When I Put My Hands on Your Body De l’ensemble : Collaborative Film Collection 1989 Vidéo 8mm transférée sur Beta et numérisée Durée : 4’09’’ 2/10 Inv. 201741 (3)

Marion SCEMAMA et David WOJNAROWICZ Inside This Little House De l’ensemble : Collaborative Film Collection 1989 Vidéo 8mm transférée sur Beta et numérisée Durée : 3’16’’ 2/10 Inv. 201741 (1)

Marion SCEMAMA et David WOJNAROWICZ Last Night I Took a Man De l’ensemble : Collaborative Film Collection 1989 Vidéo 8mm transférée sur Beta et numérisée Durée : 4’33’’ 2/10 Inv. 201741 (4)

Marion SCEMAMA et David WOJNAROWICZ What is this Little Guy’s Job De l’ensemble : Collaborative Film Collection 1989 Vidéo 8mm transférée sur Beta et numérisée Durée : 2’05’’ 2/10 Inv. 201741 (2)

Marion SCEMAMA et David WOJNAROWICZ After Word De l’ensemble : Collaborative Film Collection 1989 Vidéo 8mm transférée sur Beta et numérisée Durée : 1’34’’ 2/10 Achats à la New Galerie, Paris Inv. 201741 (5)

16


L’enrichissement de la collection

Lucy SKAER Pelt I 2019 Bronze 59 x 39 x 4,5 cm Deuxième d’une série de quatre variantes Inv. 201742

Lucy SKAER The Green Man 2018 Crayon et encre sur papier 54,8 x 36,8 cm Achats à la Galerie Peter Freeman, Inc., Paris Inv. 201743

Lucie STAHL Spill 2017 Impression jet d’encre sur papier contrecollée sur aluminium, résine époxy 167 x 120 x 3 cm Achat à la Galerie Freedman Fitzpatrick, Paris Inv. 201745

Anna SOLAL Graille sans couvert 2019 Photographie, écrans de smartphone brisés, chaîne de vélo, crayons de couleur sur papier, plexiglas 24 x 41,5 x 2 cm Inv. 201744 (1)

Ana VAZ Occidente 2014 Film 16mm transféré en numérique HD, son stéréo Durée : 15’15’’ 1/5 Achat à Spectre Productions, Rennes Inv. 201746

Anna SOLAL Le déjeuner sur l’herbe 2019 Photographie, écrans de smartphone brisés, fil de fer 50 x 70 x 2 cm Achats à la New Galerie, Paris Inv. 201744 (2)

Maya WATANABE Stasis 2018 Installation vidéo, couleur, sonore Durée : 9’ en boucle 1/5 Achat à la Galerie 80m2 Livia Benavides, Lima (Pérou) Inv. 201747

17


à propos de la collection réserve peintures

PLAN DE SAUVEGARDE DES Œuvres

Le chantier des collections entamé en 2019 sur la sécurisation et la relocalisation de 2 000 œuvres de la réserve Peintures s’est achevé en mars 2020 par la fin de l’opération de nettoyage/décontamination réalisée en étroite collaboration avec la conservatrice-restauratrice Héléna Bülow.

Le Plan de Sauvegarde des Œuvres (PSO), engagé depuis plusieurs mois avec l’appui de partenaires de proximité que sont le SDIS 35, le Cadran (lieu de mise en sécurité d’urgence) et la sVille de Rennes (stockage moyen terme) est en cours de réalisation.

L’aménagement de la salle d’exposition C2 en réserve Peintures, pour accueillir ce corpus d’œuvres, a été renforcé par l’installation d’un système de régulation de l’air, permettant une stabilité relative de la température et de l’hygrométrie, nécessaire à la bonne conservation des œuvres.

Si la procédure « sapeurs-pompiers » est d’ores et déjà validée, il reste à mettre en place celle concernant les établissements relevant de la Ville de Rennes et de ses partenaires. Plusieurs rendez-vous ont déjà permis aux différents acteurs du dispositif d’avancer sur un schéma opérationnel.

En décembre 2020, une première vérification de l’état de l’ensemble des œuvres précédemment contaminées, opérée par Héléna Bülow, a permis de constater une bonne stabilité globale de l'état sanitaire des pièces. Ces œuvres désormais fragilisées devront subir une dernière observation générale par la restauratrice mi-2021 afin d’écarter une possibilité de reprise des infestations. La phase de récolement qui devait débuter en 2020 a été retardée par la crise sanitaire et par le nouveau projet de réaménagement de la réserve Peintures. En effet, pour permettre à cet espace de répondre conjointement à une nécessité de conservation des œuvres ainsi qu’à une volonté de pédagogie, il a été programmé un réaménagement complet en 2021. Un sas d’entrée vitré et l’installation de nouvelles grilles mobiles assureront une visibilité permanente des œuvres pour le grand public et un élargissement du choix pour les opérations de médiation artistique.

législation et droits d’auteur Un inventaire général de l’ensemble des contrats d’acquisition, signés avec les artistes entre 1981 et 2019, a permis une mise à jour nécessaire des procédures légales en matière d’acquisition. Ce travail conséquent a été mené sur plusieurs mois avec l’appui d’une stagiaire juriste, Laurane Leduc. Il a permis d’aboutir à la rédaction de contrats d’acquisition plus complets et conformes aux obligations légales en termes de droits de présentation et de représentation des œuvres.


3- LA DIFFUSION


3- LA DIFFUSION

Les œuvres en mouvement Les prêts   EN BRETAGNE Contrôle+Z Centre d’art GwinZegal, Guingamp 22 novembre 2019 - 23 février 2020 Thomas Ruff, Nacht 13 1, 1993 Pazap’art Paysage - parcours intercommunal d’art contemporain de Montfort Communauté 21 janvier - 2 mars 2020

Bibliothèque, La Nouaye Benoît-Marie Moriceau, Vérité et mensonge de l’objet figuré géométrique, 2008

Médiathèque La cédille, Breteil Angélique Lecaille, Magnitudo Parvi, 2011 Collège Louis Guilloux, Montfort-sur-Meu Gwenn Mérel, Icy assemblent la ripvière de la Villaigne et Isle, 2019 ; Pascal Rivet, A tout bout’champ, 2013-2015 Ne pas attendre à ne rien faire Galerie Art & Essai, Université Rennes 2, Rennes 31 janvier - 5 mars 2020 Denis Briand, OxyComptine, 2017 Conceptual Comics Cabinet du livre d’artiste, Université Rennes 2, Rennes 12 mars-30 avril 2020 Glen Baxter, Podium, 1999 ; édouard Boyer, Snowi is not Willem, 2004 ; Matt Mullican/ Lawrence Weiner, In the Crack of the Dawn, 1991 ; Dieter Roth, Bok 3b und Bok 3d, 1974

Bleus but not blues Le Village/site d’expérimentation artistique, Bazouges-la-Pérouse 15 mars – 24 mai 2020 Gilles Aillaud, Marée basse-rochers, 1983 ; Bauduin, Le m², 1976 ; Bernard Blouch, Sans titre, 1983-1984 ; Camille Bryen, Sans titre n°386, 1954 ; Jean Clareboudt, Windberg, Notes de travail, 1981 ; Jean Grisot, Paysage, empreinte, 1982 ; Raymond Hains, Ensemble Sans titre (Pénélope), 1950-1953 ; Ron Haselden, Still water 16 04 2009, 2010 ; Jan Kopp, Chemin de désir, 2012 ; Läufer, 2012 ; Jean-Claude Le Floc’h, Variation n°57, 1979 ; Yann Lestrat, Pola n°2, 2007-2008 ; Marcelle Loubchansky, Sans titre, 1961 ; Sans titre, 1962 ; Fleurs d’eau, 1961 ; Yves Picquet, Déclinaisons n°6, 1992-1993 ; Yvan Salomone, 0709.2.1009_strekturell, 2009 ; Patrick Talouarn, Sans titre n°6, 1982

Terres et landes. Paysages de Bretagne Musée de Vannes 3 juillet – 15 novembre 2020 Nina Childress, Panorama, de l’ensemble Bluriness, 2000

Face à la mer Centre d’art Passerelle, Brest 11 juin - 29 août 2020

Le retour de la lumière : Soulages, Molnar, Ming... Musée des beaux-arts, Rennes 16 octobre 2020 – 30 mai 2021 Jean Degottex, Suite obscure III, 1964 ; Bernard Frize, Vony, 1993 ; Gottfried Honegger, P. 910, 1985 ; Vera Molnar, Structure en N, 2015

Allan Sekula, Fish Story, Chapter I, 1990-1992

Célestes Maison du livre, Bécherel 3 juillet – 8 septembre 2020

Anne Deguelle, Anne Deguelle vous prie d’assister à, 1999 ; Wim Delvoye, Atlas, 1999 ; Hamish Fulton, Horizon to Horizon, 1983 ; Laurent Malone, Notre silence, 1995 ; Yves Trémorin, Soleils noirs, 2012

L’eau et les rêves. Anthony McCall, Sarkis Galerie Raymond Hains, école municipale des beaux-arts émile Daubé, Saint-Brieuc 19 septembre 2020 – 19 février 2021 Anthony McCall, Line describing a cone 2.0, 2010 ; Sarkis, D’après Caspar David Friedrich : Neubrandenburg dans la brume du matin, 2006 ; D’après Caspar David Friedrich : Deux hommes au crépuscule, 2007 Marine Bouilloud Manoli Musée et jardin de sculptures, La Richardais 21 septembre – 29 octobre 2020 Marine Bouilloud, Mysterious Light, 2013

Créer les circonstances. Exposition autour des Nouveaux commanditaires SEW, Morlaix 5 – 15 novembre 2020 Nicolas Floc’h, ensemble Le Grand Troc, 2008

20


Les œuvres en mouvement Les prêts   EN FRANCE La bonne éducation Musée national de l’éducation, Rouen 21 septembre 2019 – 2 février 2020

Nicolas Chardon, Magnétique, 2004 ; Gérard Collin Thiébaut, Réapprendre à lire III, 1994 ; Noël Dolla, Tableau d’école, 1995 ; Etienne-Martin, Abécédaire et autres lieux, 1967 ; Nicolas Floc’h, Le Grand Troc, 2008 ; Guillaume Janot, Sans titre, 2005 ; Julien Prévieux, Boycott, 2007 ; David Shrigley, Untitled (I eat banana then do drawing about school), 1997 ; Untitled (Help Me...), 1997 ; Untitled (The life + work of Mr.X), 1999 ; Jacques Villeglé, Alphabet, 2002

Récits invisibles Chapelle Saint-Jacques centre d’art contemporain, Saint-Gaudens 19 octobre 2019 – 6 février 2020 Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, 180 secondes d’images rémanentes, 2006 Voyages Voyages MuCEM, Marseille 21 janvier – 4 mai 2020 Sylvie Reno, Le bagage (Ich hab noch einen koffer in Berlin), 2003 Nous ne savions pas ce que vos yeux regardaient Fondation Espace Ecureuil pour l’art contemporain, Toulouse 6 février – 30 mai 2020 Maryvonne Rocher-Gilotte, ensemble Inside, 1978

Des marches, démarches Frac PACA, Marseille 8 février – 23 août 2020 herman de vries, journal from a visit to leros and patmos, 1996-1998 ; Bruno Di Rosa, Les Rêveries du promeneur solitaire, 1995 Tout le monde m’adore La Crypte d’Orsay, Orsay 5 mars – 4 juillet 2020 Yann Sérandour, Schwarzkopf, 2006 Accrochage dans les collections permanentes du Musée d’art et d’archéologie, Aurillac 21 juin 2020 – 3 janvier 2021 Sarkis, D’après Caspar David Friedrich : Voyageur contemplant une mer de nuage, 2006 ; D’après Caspar David Friedrich : Paysage fluvial en montagne, 2007

Les nourritures criées, l’exposition Atelier Alain Le Bras, Nantes 3 – 31 octobre 2020 Isabelle Arthuis, Le Banquet, 2011 She-Bam Pow POP Wizz ! MAMAC, Nice 3 octobre 2020 – 29 août 2021 Martha Rosler, First Lady (Pat Nixon), 1967- 1972 ; House Beautiful (Giacometti), 1967-1972 ; Sturtevant, Warhol Flower, 1964-1965 étendue, corps, espace. Olivier Debré et les artistesarchitectes CCCOD, Tours 16 octobre 2020 – 30 mai 2021 Georg Herold, Cube III, 1987-2003 ; Thomas Huber, Panorama, 1999

Gontierama Chapelle du Genêteil, Château-Gontier 27 juin – 30 août 2020 Pascal Rivet, ensemble Fox, 2003

Ici commence le chemin des montagnes # Paysages Musée des beaux-arts, Pau 23 octobre 2020 – 31 mars 2021 Sarkis, D’après Caspar David Friedrich : Voyageur contemplant une mer de nuage, 2006

Hubert Duprat Musée d’art moderne de Paris 18 septembre 2020 – 27 juin 2021 Hubert Duprat, Marqueterie, 1986-1990 ; Sans titre, 1986-1989

AÉROSOLthérapie Espace Topographie de l’art, Paris 4 décembre 2020 – 20 mars 2021 Larry Deyab, Balzac, 2004 ; Christians, 2007 ; Islam, 2007

Un été indien Frac Normandie-Caen 19 septembre 2020 – 18 avril 2021 Katinka Bock, So-so, 2017

21


Les œuvres en mouvement Les prêts   à l’international Esther Ferrer CAAM, Las Palmas de Gran Canaria (Espagne) 17 octobre 2019 – 1er mars 2020 Esther Ferrer, La part des anges, 1997 Zin Ex. From Abstraction to Algorithm Tabakalera, Saint-Sébastien (Espagne) 11 septembre 2020 – 31 janvier 2021 Vera Molnar, 6 ensembles, 6 couleurs, 1968 ; Horizontales/5, 1972-1973 Pierre Soulages Museum Frieder Burda, Baden-Baden (Allemagne) 17 octobre 2020 – 28 février 2021 Pierre Soulages, Peinture 165 x 130 cm, 6 mai 1983, 1983

Exposition Soulages.Peinture 1946 – 2019, Museum Frieder Burda, Baden-Baden. Crédit photo : ARTIS-Uli Deck

Tableau récapitulatif du mouvement des œuvres de la collection en 2020 Nombre d’opérations 14 15 3 13

Prêts pour expositions en Bretagne Prêts pour expositions en France Prêts pour expositions à l’étranger Accrochages dans les établissements d’enseignements, de formation, du champ social et hospitalier Expositions dans et hors les murs 2 Œuvres en dépôt 15 Total 62

Nombre d’œuvres 98 87 4 184 77 44 494

22


Les œuvres en mouvement Les dépôts et œuvres en situation  Parc du domaine de Kerguéhennec, Bignan François Bouillon, Cène d’extérieur, 1986-1987 étienne Hajdu, Sept colonnes à Stéphane Mallarmé, 1969-1971 Harald Klingelhöller, Mit Buchstaben der Worte : Unrecht schreit (avec les lettres de : l’injustice crie), 1995 Richard Long, Un cercle en Bretagne (A Circle in Brittany), 1986 Giuseppe Penone, Sentier de charme, 1986 Jean Pierre Raynaud, 1000 pots bétonnés peints pour une serre ancienne, 1986 Ulrich Rückriem, Bild Stock, 1985 Keith Sonnier, Porte-vue, 1987

Conseil régional de Bretagne, Hôtel de Courcy, Rennes Jean Hervoche, Ernest Renan, les 7 Saints, 1998 Jean Hervoche, Xavier Grall, Bossulan, 1999 Pierre Toulhoat, Argoat, 1971 Conseil régional de Bretagne, site Patton, Rennes Geneviève Asse, Bleu granit n°7, 2011 Geneviève Asse, Bleu granit n°1, 2011 Geneviève Asse, Bleu granit n°3, 2011 Christophe Cuzin, Mes Référents, 2003 Raymond Hains, Plage de Dinard, 2003 Pierre Soulages, Estampe XXXV, 1981 Patrick Tosani, Le Temple, 1983

Village de Saint-Carré, Lanvellec Robert Milin, ensemble Saint-Carré, 1991-2018

Musée des beaux-arts, Rennes Martin Barré, 73-74-A-123x114, 1973-1974 Vera Molnar, Horizontales, 1971

Enclos de la chapelle de Burthulet, Saint-Servais Sophie Calle, Ici reposent des secrets, 2014

Préfecture de Bretagne, SGAR, Rennes Hung Rannou, Un État..., 1994

Musée des beaux-arts, Brest Jan Krizek, Sans titre, 1955

Préfecture de Bretagne, site Martenot Pierre Galopin, 200 x 175 cm, vernis au rouleau, répulsion, 2011 Raymond Hains, Matignon, 2003 Raymond Hains, Petits drapeaux triskel, 2003 Eva Taulois, Le mikado, 2014 Claude Viallat, Sans titre n° 245, 2001

Mairie, Châteaugiron Gustave Tiffoche, La grande plate, 1981 Musée des beaux-arts, Tourcoing Pat Steir, Peacock Waterfall, 1990 Spectacle vivant en Bretagne, Rennes Shigeo Fukuda, VISAGES, 1988 Shigeo Fukuda, TOYAMA EXPOSITION, 1991 Shigeo Fukuda, World Design Expo’89, 1989

Préfecture d’Ille-et-Vilaine, Rennes Gérard Gautron, Ciel et plan d’eau au couchant, 1980

Direction régionale des affaires culturelles Bretagne, Rennes Stéphane Bordarier, calme bloc ici-bas, 2013 Laurent Duthion, Xylocus, 2005 Roland Fischer, Sans titre #34, 1993 Angélique Lecaille, Petra, 2014 Camila Oliveira Fairclough, Plaizier, 2008 Direction régionale des finances publiques de Bretagne et du département d’Ille-et-Vilaine, Rennes Angélique Lecaille, Anthropocène Acte #1, 2016 Jean-Julien Lemordant, Etude pour le rideau du Théâtre de Rennes, vers 1914 Yvan Salomone, 0075.2.0193 _petitmeuble, 1993

Camila Oliveira Fairclough, Plaizier, 2008, à la Drac Bretagne. Crédit photo : Frac Bretagne.

23


La collection de livres d’artistes

La collection de livres d’artistes accompagne le Frac Bretagne dès son origine par une collecte complémentaire d’archives, des éditions d’artistes, d’objets et d’imprimés. La constitution de cette collection volontairement éclectique, est en relation avec toutes les facettes de l’activité du Frac (programmes d’acquisition, d’exposition et d’éducation) mais aussi avec l’actualité de l’art contemporain. Véritable panorama du livre d’artiste des années 60 à nos jours, le fonds réunit plus de 2100 documents consultables sur demande. Signaler, sortir, montrer, exposer les ouvrages sont les missions que le centre de documentation développe. Fonds de référence et lieu d’expertise, au-delà de répondre régulièrement à des demandes de prêt, il collabore aussi à l’organisation d’expositions, de rendez-vous ou de formations autour de l’édition d’artiste.

• 79 nouvelles éditions en 2020 • 57 prêts pour 8 expositions programmées dans des centres d’art, des bibliothèques et des établissements scolaires ou universitaires

progroaksmme cheap bo

20 3 > 24 mars 20

e d'artiste ? Qu'est-ce qu'un livr sidèrent l'édition con s iste art s Certain nant la don lui , vre oeu comme usée en grande possibilité d'être diff x modique, voire quantité et à un pri nt de cesse n'o Ils . gratuitement veaux moyens de d'imaginer de nou : leurs productions rendre accessibles te car t, rne photocopie, site inte r... postale, revue, flye osition, venez À travers cette exp le cheap ouvre un nt me com rir ouv déc et d'indépendance rté libe de ire rito ter à la création.

20 20 JE UD I 19 MA RS

Atelier d’écriture .s de l'UEO avec des étudiant.e 2", partenaire du es ativ cré res "Écritu projet // 16h - 18h mail : Sur inscription par 2.fr eyan@univ-rennes emilie.etemad-kasa Places limitées

2 l'Université Rennes Bibliothèques de Henri Le Moal Place du Recteur ex ced Rennes CS 64302 • 35 043 75 Tél. : 02 99 14 12 2.fr nes ren nivwww.bu.u

24


Le Département d’Ille-et-Vilaine mène, depuis 2008, une politique volontariste en faveur des arts plastiques à travers son Fonds départemental d’art contemporain (FDAC). La constitution de cette collection d’œuvres à l’échelle du département traduit la volonté du Département de soutenir les artistes vivant ou travaillant en Ille-et-Vilaine et de participer à la sensibilisation du plus grand nombre a l’art contemporain, et en particulier des publics les plus éloignés des pratiques artistiques et culturelles. Par une procédure d’acquisition ouverte tous les deux ans auprès des artistes, le FDAC d’Ille-et-Vilaine présente une grande diversité de création faisant appel à des techniques telles que la peinture, le dessin, la vidéo, la sculpture. En 2020, au total 164 œuvres (ou éléments d’œuvres dans le cas d’une série) de 68 artistes (ou collectifs) sont répertoriées au titre des acquisitions du FDAC d’Ille-et-Vilaine.

Vue de l’exposition Cheap Books. La pratique du gratuit dans les livres d’artistes présentée à la BU centrale Université Rennes 2 – Campus Villejean, Rennes du 3 au 24 mars 2020. Ci-dessus, communication mise en œuvre avant annulation de l’atelier. Lire p. 33 et 38. Crédit photo : Frac Bretagne.


Le Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine

LA GESTION DU FONDS L’équipe du Frac Bretagne assure la gestion administrative, la documentation scientifique, le suivi technique et la diffusion de l’ensemble des œuvres du Fonds départemental d’art contemporain (Fdac) d’Ille-etVilaine. Pour en faciliter le suivi quotidien, l’intégralité des œuvres est ainsi inscrite dans une base de données, commune à tous les Frac et autres collections publiques.

En 2020, le Département d’Ille-et-Vilaine a également mis en ligne un site internet entièrement réactualisé et dédié au Fonds départemental d’art contemporain : http:// artcontemporain.ille-et-vilaine.fr/ Outre l’accès à une documentation générale sur les œuvres (notices, visuels), il offre la possibilité de découvrir un ensemble de courtes vidéos d’entretiens avec des artistes.

Ce logiciel de gestion des collections (Gcoll2) est développé par le réseau Videomuseum dont le Frac Bretagne est un membre actif. L’ensemble des acquisitions est accessible en ligne à tout public, sur le site internet du Frac : www.fracbretagne.fr/ fr/collection/la-collection-en-ligne Un onglet spécifique est consacré aux œuvres du FDAC et renseigne avec précision les œuvres et les artistes. Véritable catalogue de collection en ligne, cette interface permet une recherche multicritères aisée (nom d’artiste, nationalité, matériaux, année de création…). Les fiches-œuvres complètes sont accompagnées de support image et texte.

Exposition Coeur de récits présentée au Collège de Kerdurand, Riantec, du 3 novembre au 15 décembre 2020. Œuvres de la collection du Frac Bretagne et du Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine (exposition participative) . Lire p. 43. Crédit photo : Frac Bretagne.

26


Le Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine DIFFUSION DES ŒUVRES EN 2020 Dates

Exposition

Lieux

Nbre d’œuvres exposées

Artistes

PRETS D’ŒUVRES

21/01/2020 - 02/03/2020

Pazap’art Paysage Parcours intercommunal d’art contemporain

Médiathèque la Cédille, Breteil

Angélique Lecaille  

1

Bibliothèque de La Nouaye, La Nouaye

Benoît-Marie Moriceau

1

Collège Louis Guilloux, Montfort-sur-Meu Gwenn Mérel, Pascal Rivet 

9

15/03/2020 - 24/05/2020

Bleus but not blues

Le Village/ Site d’expérimentation artistique, Bazouges-la-Pérouse

Jan Kopp, Yann Lestrat

3

21/09/2020 - 29/10/2020

Marine Bouilloud

Musée Manoli, La Richardais

Marine Bouilloud

1

09/01/2020 - 12/02/2020

Regards sur l’architecture

Cité scolaire Beaumont, Redon

David Michael Clarke, Marie Reinert

3

10/01/2020 - 13/02/2020

Il était une fois ...

Groupe scolaire Henri-Derouin, Beaussais-sur-Mer

Muriel, Bordier, Christine Crozat, Antoine Dorotte, Julie C. Fortier

18

04/03/2020 - 09/04/2020

Au fil du temps

Collège de Kerdurand, Riantec

Isabelle Arthuis

1

05/03/2020 - 10/04/2020

Au rythme de la nature

INSPÉ de Vannes, Vannes

Alain Bizeau

1

06/03/2020 - 06/04/2020

Ça va la planète ?

Collège Pierre Stéphan, Briec

Cédric Guillermo, Paul Pouvreau

4

07/03/2020 - 27/05/2020

(extra)ordinaire

Clinique du Val Josselin, Yffiniac

Camille Girard & Paul Brunet, André Mérian

2

09/03/2021 - 24/04/2021

L’étoffe de l’art

Médiathèque municipale, Chantepie

Pascal Jounier-Trémelo, Pascal Rivet

9

28/09/2020 - 02/11/2020

De Barbara à Jean en passant par CDAS du Pays de Redon, Redon Natacha et Laurent 

Isabelle Arthuis, Camille Girard & Paul Brunet

2

03/11/2020 - 14/12/2020

Cœur de récits

Collège de Kerdurand, Riantec

Corentine le Pivert et Nicolas Gérot, Christine Crozat, Julie C. Fortier, Katia Kameli

4

05/11/2020 - 14/12/2020

Jardin d’hiver

Ecole élémentaire Paul Gauguin, Saint-Aubin-d’Aubigné

Quentin Montagne

2

15/12/2020 - 13/02/2021

Shifumi

Galerie Pictura, Cesson-Sévigné

Les Frères Ripoulain

1 TOTAL 

62

27


4- LES EXPOSITIONS


4- LES EXPOSITIONS Au Frac Bretagne, Rennes Sans réserve, plongée dans une collection d’art contemporain Galerie Sud 30 novembre 2019 – 13 mars 2020 (fermeture initialement prévue le 26 avril 2020) Fréquentation : 8019 visiteurs en 2020, sur 62 jours ouvrés, soit 129 personnes/jour. Première saison d’expositions d’étienne Bernard, Sans réserve fut pour les publics une plongée dans la collection du Frac Bretagne, mais aussi l’occasion pour le nouveau directeur d’annoncer la couleur de son projet d’établissement. À travers une sélection de près de 50 œuvres, Sans réserve revendiquait la collection comme le lieu où s’amorce le débat et qui ne craint pas de problématiser ce qui anime notre monde contemporain. L’exposition, véritable plateforme d’échanges citoyens, évoquait sans retenue les questions liées au climat et à l’ère industrielle, avec Goldschmied & Chiari ou étienne Bossut, aux identités culturelles et aux minorités, avec Katia Kameli ou Mohamed Bourouissa, au travail et aux luttes sociales avec Jean Hélion ou Olga Chernysheva. Le Pédilove Le Canyon Depuis le 30 novembre 2019

En coulisses Galerie Nord Depuis le 30 novembre 2019 L’exposition Sans réserve a également été l’occasion d’une plongée au cœur du fonctionnement de la collection. En effet, à la faveur de cette exposition, choix a été fait d’associer les publics au programme de traitement et de récolement de la collection nécessairement engagé au même moment, ceci à travers un dispositif de médiation spécifique. Ainsi, une des galeries d’exposition s’est transformée en réserve dans laquelle les publics ont été invités à entrer pour découvrir les coulisses d’une collection : la façon dont on traite, on inventorie, on restaure… c’est-à-dire comment on s’occupe et on prend soin de la collection. Face au succès de l’opération, et pour des aspects pratiques, la Galerie Nord deviendra en 2020 de façon pérenne la réserve Dessins et peintures grand format du Frac Bretagne, puis en 2021, une véritable fenêtre ouverte sur la collection et ses métiers. Le Pédilove propose un espace de flânerie, incite les corps à adopter une attitude un peu molle, d’attente, de lascivité. Des paroles peintes sur des tissus, des tables, des pancartes, jouent avec des expressions tirées de tutoriels d’hypnose, de méditation, de coaching et ajoutent une strate « fortune cookies » (biscuit chinois) à cet environnement artificiel.

Parrathon, une rétrospective de Martin Parr Galerie Sud et Galerie Est 13 juin (au lieu du 16 mai initialement) – 29 octobre 2020 (au lieu du 27 septembre initialement, puis du 24 janvier 2021) Fréquentation : 27 322 visiteurs, sur 172 jours ouvrés, soit 159 personnes/jour. Aujourd’hui parmi les photographes les plus célèbres au monde, reconnaissable entre tous à ses motifs étranges, ses couleurs criardes et ses perspectives peu orthodoxes, Martin Parr est le « chroniqueur de notre temps » d’après Thomas Weski, son biographe. Première rétrospective en France depuis plus de quinze ans du célèbre photographe britannique, l’exposition Parrathon retraçait quarante années de la carrière de l’artiste à travers quatorze séries emblématiques. Près de 500 photographies colorées et décalées, pleines de dérision et d’ironie, jalonnèrent cette course de fond « à la sauce Parr » qui baladait le visiteur des espaces du Frac Bretagne aux jardins du Thabor à Rennes.

Cette installation de l’artiste Anaïs Touchot (née en 1987 à Dinan), est un lieu où, hors crise sanitaire, le public fut, et sera encore, invité à chiller, lire, écouter, griffonner, se cacher, discuter… au milieu des barricades/palissades et des tatamis et avec la complicité du service des publics du Frac Bretagne, qui a imaginé des dispositifs interactifs pour l’occasion.

30


Public individuel dans l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr. Crédit photo : Frac Bretagne.


LE MUR DU FONDS Dans le cadre du projet artistique et culturel porté par le directeur Etienne Bernard, un lieu est désormais dédié à la présentation d’initiatives éditoriales au Frac Bretagne : le Mur du Fonds. Situé au cœur des espaces d’accueil, le Mur du Fonds a pour objectif de montrer la collection de livres d’artistes, mais aussi de valoriser les initiatives éditoriales. Sa programmation est coordonnée par le centre de documentation. Inauguré en 2019 avec le « Projet de catalogue raisonné en bande dessinée » de Gilles Mahé, 4 présentations se sont succédées en 2020 : Gratuit de Gilles Mahé (30 janvier - 29 mars), cette nouvelle présentation en lien avec le travail de valorisation des « Archives de Gilles Mahé » permet une meilleure appréhension du mode opératoire de l’artiste dans l’élaboration de ces tabloïds. Ensuite, la période de confinement a contraint à proposer une exposition virtuelle (2 avril - 8 mai) de la revue initiée par Nicolas Tardy et Caroline Scherb. Tous deux passionné∙e∙s à la fois par les écritures contemporaines et les arts visuels, ils imaginent Contre-Mur, une publication relevant de l’affiche-poème, dont la mise en page et le contenu interagissent. En parallèle à l’exposition Martin Parr, une découverte de l’univers et en particulier de la revue en 4 images de Documentation Céline Duval est proposée (16 juin -  13 septembre). Enfin et pour conclure cette année si particulière, cultureclub-studio offre, à l’invitation du centre de documentation, une nouvelle activation (19 septembre 6 novembre 2020) du portfolio EX.PDF : exposer les écritures exposées. Celui-ci est édité en 15 exemplaires. Chaque activation est confiée à un nouveau commissariat dont la seule contrainte est la destruction programmée des 41 éléments en fin d’exposition. Seul un exemplaire du portfolio est dédié à la conservation et visible dans la collection de livres d’artistes du Frac Bretagne. Premier jour d’activation du portfolio Ex.PDF : exposer les écritures exposées, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, 19 septembre 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.


En région Air de fête Estelle Hanania e Dans le cadre du 25 festival d’été de Saint-Briac Dans les rues du Centre-bourg, Saint-Briac-sur-Mer (35) 11 juillet – 20 septembre 2020 Fréquentation non communiquée

Cheap Books La pratique du gratuit dans les livres d’artistes BU centrale Université Rennes 2 – Campus Villejean, Rennes 3 – 24 mars 2020 Fréquentation non communiquée

Pour leur douzième année consécutive de collaboration dans le cadre du Festival d’été, la commune de SaintBriac et le Frac Bretagne poursuivent leur démarche en faveur de la découverte de l’art dans l’espace public en proposant une exposition à ciel ouvert au cœur du village. Le pavoisement des rues révèle le travail de la photographe Estelle Hanania à travers une immersion au cœur de son univers. Une flânerie singulière mêlant découverte d’un village de caractère et rencontre avec la création contemporaine.

Qu’est-ce qu’un livre d’artiste ? Certains artistes considèrent l’édition comme œuvre, lui donnant la possibilité d’être diffusée en grande quantité et à un prix modique, voire gratuitement. Ils n’ont de cesse d’imaginer de nouveaux moyens de rendre accessibles leurs productions : photocopie, site Internet, carte postale, revue, flyer… À partir de la collection de livres d’artistes, la BU de Rennes 2 et le centre de documentation du Frac Bretagne ont invité les publics de la bibliothèque universitaire Rennes 2 à découvrir, à travers, une sélection d’œuvres, comment le cheap ouvre un territoire de liberté et d’indépendance à la création. Un partenariat du Frac Bretagne avec l’UEO Écritures créatives 2.

Masques et déguisements sont des motifs récurrents de l’iconographie d’Estelle Hanania, marionnettes ou hommes des champs, hésitant entre figures affables et créatures inquiétantes. Les traditions en elles-mêmes l’intéressent pour leur théâtralité et la richesse de leurs détails insolites. Mais au-delà de l’aspect traditionnel, rituel des évènements, ce qui la pousse vers toutes ces « communautés » est plutôt une fascination pour le groupe. La façon dont les gens s’unissent et créent des liens forts entre eux, liens qui régissent certains principes de leur vie.

Georges Dussaud Parcours Une traversée photographique en Bretagne Donjon du Château, Châteaugiron [27 juin – 30 août 2020] Exposition reportée à l’été 2021 pour cause de crise sanitaire Œuvres de la collection photo dans le cadre du Festival Interceltique de Lorient et du parcours Une traversée photographique en Bretagne Galerie du Faouëdic, Lorient [4 juillet 2020 - 30 août 2020] Exposition reportée à l’été 2021 pour cause de crise sanitaire

[re]sources Œuvres de la collection du Frac Bretagne [10 novembre - 5 décembre 2020] Exposition reportée à novembre 2021 pour cause de crise sanitaire Centre culturel Le Belvédère, Guer Mairies de Saint-Malo de Beignon et de Réminiac Médiathèque de Missiriac Shifumi Galerie Pictura, Cesson-Sévigné 14 novembre 2020 – 13 février 2021 L’exposition n’a pas pu faire l’objet d’une ouverture au public en raison des restrictions sanitaires appliquées durant toute cette période Shifumi, c’est ce jeu de mains connu de tous, pratiqué dans les cours d’écoles, pour les longs trajets en voiture ou tout simplement quand on en a envie ! Shifumi c’est « pierre-feuille-ciseaux », et par association d’idées, la pierre du jardin minéral, la feuille des végétaux et les ciseaux des amateurs d’Ikebana. C’est sous cet angle du jeu et du décalage que se construit l’exposition d’œuvres du Frac Bretagne autour du paysage. Tant minéral que végétal, il se décline en jardin d’ornement, jardin nomade, jardin augmenté ou encore jardin secret et permet le dialogue entre photographie, sculpture, dessin et vidéo, accordant une attention particulière à quelques acquisitions récentes. Exposition à la Galerie du Dourven, Trédrez-Locquémeau (22) Projet du service des publics - Printemps 2020 Annulée - Lire p. 47. Exposition aux Lieux Mouvants, Lanrivain (22) Parrathon, une rétrospective de Martin Parr été 2020 Annulée

33


5- LES PROJETS ET EXPOSITIONS PARTICIPATIFS


5- LES PROJETS ET EXPOSITIONS PARTICIPATIFS Créer du commun à partir de l’art, inscrire celui-ci dans le domaine public (développement local et touristique, enjeux éducatifs, sociaux, patrimoniaux) font partie des objectifs fondamentaux du Frac Bretagne, et ce depuis sa conception même en tant que collection nomade. Dans le processus des actions menées avec le public, les œuvres sont considérées comme composantes de la vie publique et à ce titre : choisies, débattues, racontées, mises en situation par le public, qu’il soit jeune ou adulte, élèves, étudiant.e.s, enseignant.e.s, actrices et acteurs sociaux, usagers, usagères, habitant.e.s. Lorsque par exemple une commune, un établissement scolaire, une structure médico-sociale en région Bretagne sollicite le Frac Bretagne pour imaginer avec eux un projet à partir des collections, de nombreux et passionnants paramètres entrent en jeu : implication des personnes, conditions techniques, administratives, financières. À charge pour le Frac de créer des ponts avec l’actualité de la recherche en art contemporain et d’encourager le groupe à s’orienter vers des formes expérimentales. Ces formats, où la participation du public est maître mot, se déploient sur l’ensemble du territoire régional en favorisant les zones d’éducation artistique et culturelle (EAC) prioritaires signalées par la DRAC Bretagne. Malgré la situation sanitaire, l’équipe du Frac et les partenaires de tous milieux ont maintenu un nombre important de projets et d’expositions participatifs afin que l’art continue d’être mis en partage. Il convient de souligner ici la grande persévérance de toutes les personnes impliquées dans le montage et la tenue de ces projets et expositions participatifs. 6 373 personnes ont ainsi été concernées par ces projets et expositions participatifs dont 5 549 scolaires. 2020 n’a pas permis la dynamique lancée en 2019, où le Frac enregistrait une hausse de fréquentation de ses expositions participatives : 15 077 personnes étaient concernées par ces actions.

En 2020, 18 projets et expositions participatifs d’ampleur ont été menés : 9 en Ille-et-Vilaine, 2 en Finistère, 3 en Côtes d’Armor, 4 en Morbihan dont 3 résidences d’artistes en milieu scolaire. Les collections du Frac ont ainsi été mises en jeu dans des situations imaginées en coconstruction et en co-animation avec le public, qu’il soit connaisseur ou non de l’art contemporain.

Des projets impliquant le public dans le fonctionnement même du Frac se sont affirmés : aboutissement du dispositif d’acquisition des Jeunes acquéreurs et préfiguration de l’instance citoyenne du Frac, Société mouvante.

Présentation de la sélection des Jeunes acquéreurs face au jury du Comité technique d’acquisition le 6 juillet 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

36


Les collaborations au fonctionnement du Frac

Les Jeunes acquéreurs, Rennes 

Les Jeunes acquéreurs, Douarnenez

Après s’être initié∙e∙s à l’écosystème de l’art contemporain et à son économie fin 2019, les quatre  étudiant∙e∙s en BTS et les quatre lycéen∙n∙e∙s de  première STMG du lycée technique et professionnel Jeanne d’Arc à Rennes, composant les Jeunes acquéreurs, ont rencontré et dialogué avec les cinq  artistes sélectionné∙e∙s pour le projet : Quentin Montagne, Alisson Schmitt, Anita Gauran, Maël Le Golvan et  Rika Tanaka, avant le début mars 2020. La crise sanitaire et le confinement ayant imposé au Frac de reporter son Comité technique d’acquisition au mois de juillet, une partie du programme prévu s’est déroulé en distanciel,  tenant compte des impératifs et contraintes d’un public scolaire. Motivé∙e∙s et heureu∙ses.x de participer à cette aventure, les membres du groupe ont continué à murir leur sélection et leur argumentation avec le service des publics et leurs enseignant∙e∙s pour présenter, en anglais, au comité technique, les trois œuvres retenues des deux artistes choisi∙e∙s. Cette participation a été pour ces jeunes très porteuse car relevant un défi organisationnel et intellectuel auquel elles/ils ne pensaient pas pouvoir avoir accès. Depuis juillet, la collection du Frac Bretagne accueille deux photographies d’Anita Gauran et un dessin de Quentin Montagne dont l’acquisition repose sur un choix participatif et citoyen. 

Après cette première expérience, le projet se  développe en région, à Douarnenez, avec un public différent mais tout aussi motivé et volontaire pour s’impliquer dans cette aventure. En effet, le groupe retenu est composé d’usagers et d’usagères de l’atelier d’insertion pour adultes « Les Jardins de la Baie », dépendant de l’Ulamir centre social basé à Poullan-surMer. D’âges et de situations personnelles différentes, ce groupe a l’habitude de participer à des projets culturels, artistiques ou scientifiques où règnent partage, bienveillance et convivialité. Le calendrier des interventions nécessite pour autant une forte motivation du groupe et des personnes associées. Les nouvelles restrictions de sécurité sanitaires annoncées fin octobre 2020 n’ayant pas altéré l’envie de développer le projet, plusieurs rencontres ont été mises en place afin de faire découvrir le Frac et ses missions. Les rencontres avec les artistes se développeront quant à elles en 2021. 

37


Les projets et expositions participatifs en région

LES LIEUX CULTURELS

LES ÉTABLISSEMENTS D’ENSEIGNEMENT

Collège Paul Sébillot, Matignon

BU centrale Université Rennes 2 – Campus Villejean, Rennes

Côtes d’Armor (22)

Chronique saharienne Ursula Biemann  Œuvres de la collection du Frac Bretagne  10 janvier - 13 février 2020 

Cheap Books La pratique du gratuit dans les livres d’artistes 3 – 24 mars 2020 (lire aussi p. 24 et 33) Fruit d’un partenariat du Frac Bretagne avec l’UEO Écritures créatives 2, cette exposition devait être prise en charge par les étudiant∙e∙s qui devaient proposer des ateliers d’écriture au public, en relation avec les livres exposés dans l’exposition et la notion de gratuité. Fréquentation non communiquée. Atelier d’écriture annulé.

Groupe scolaire Henri Derouin, école primaire,  Beaussais-sur-Mer    Il était une fois… Muriel Bordier, Christine Crozat, Gabriele Di Matteo, Antoine Dorotte, Julie C. Fortier  Œuvres de la collection du Frac Bretagne et du Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine 10 janvier - 13 février 2020 Soucieuse de renouveler les composantes de ce projet, l’équipe du groupe scolaire Henri Derouin a choisi cette année de développer une réflexion transversale entre le français et les arts plastiques. Comment les œuvres  développent la verbalisation des élèves et permettent aux enseignants de créer des mises en récit à des niveaux différents : oral, écrit, plastique. Développée en  parallèle du colloque du PREAC sur ces questionnements,  la réflexion s’est portée sur la fiction, le récit à travers l’image comme le conte dans l’œuvre de Christine Crozat ou le film chez Gabriele di Matteo. Comment se raconte une histoire ? De quoi est-elle faite ? À quoi fait-elle  référence ? Peut-elle raconter sa propre histoire ? Le projet a été réalisé seulement dans sa première phase puisque l’exposition des travaux des élèves des deux circonscriptions, réalisés à partir des œuvres de la collection, n’a pas pu avoir lieu en mai en raison de la mise en place du premier confinement.    Fréquentation : 562 personnes dont 467 élèves

Depuis trois ans, le collège Paul Sébillot bénéficie d’un  jumelage avec l’école de Beaussais-sur-mer. Des échanges et des visites entre les deux établissements sont mis en place chaque année dans le cadre de l’animation pédagogique de l’école (formation également des enseignant∙e∙s du collège). Le projet repose sur le croisement de deux disciplines autour de l’art : le français et l’histoire-géographie. Dans le cadre d’une année européenne consacrée aux émotions, les enseignantes du collège ont choisi d’enrichir la question de la mise en récit développée à l‘école de Beaussais-sur-Mer, par ce sujet. Le choix s’est porté sur le travail d’Ursula Biemann, notamment les Sahara Panels. Cet ensemble de dix photographies numériques de vues aériennes prises par la gendarmerie royale du Maroc sur lesquelles sont imprimées des phrases explicatives est un support d’analyse intéressant de la mise en récit d’une image. Explorée humainement, socialement et géographiquement, cette œuvre a donné lieu à l’écriture de courtes nouvelles en relation avec les photographies. Chacune de ces nouvelles a été lue par les élèves de 3e devant plusieurs classes de 6e, le personnel administratif et le service des publics du Frac Bretagne. Fréquentation : 205 personnes dont 200 élèves

Restitution du projet Chroniques sahariennes collège Paul Sébillot, Matignon. Crédit photo : Frac Bretagne.

38


Les projets et expositions participatifs en région

Finistère (29)

Ille-et-Vilaine (35)

Collège La Roche aux Fées, Retiers

Collège Paul Stéphan, Briec

École Paul Gauguin, Saint-Aubin d’Aubigné

Ça va la planète ? Philippe Durand, Harrell Fletcher, Shigeo Fukuda, Cédric Guillermo, Guillaume Lemarchal, Anita Molinero, Paul Pouvreau Œuvres de la collection du Frac Bretagne et du Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine 6 mars - 6 avril 2020 (prolongée jusqu’au 4 juillet) 

Jardin d’hiver Henri Cueco, herman de vries, Jean Grisot, Quentin Montagne, Hervé Rabot Œuvres de la collection du Frac Bretagne et du Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine  5 novembre - 17 décembre 2020 

La promenade Richard Baquié, Jean Charbonneau, Harrell Fletcher, Hans Namuth, Michael Patterson-Carver Michel Thersiquel, Kees Visser Œuvres de la collection du Frac Bretagne : .  12 novembre – 16 décembre 2019 et ateliers avec l’artiste Coralie Goncalves jusqu’en janvier 2020

Conçue et pensée par un groupe porteur de 12 élèves de 3e, l’exposition Ça va la planète ? s’appuie sur les grandes interrogations de notre temps : le développement durable, le réchauffement climatique. Les élèves  questionnent la situation de l’art face aux défis environnementaux actuels ou comment les artistes  suggèrent ces sujets de manière subjectives ou implicites dans leurs œuvres. Les contraintes sanitaires liées à la covid ont conduit à une annulation de toute exploitation pédagogique de l’exposition.   Fréquentation : 260 élèves.

Dans le cadre d’un projet d’Application Dédiée À la Généralisation de l’Education artistique et culturelle (ADAGE) soutenu par la Délégation Académique à l’éducation artistique et à l’action Culturelle (DAAC),  la Ville de Saint-Aubin d’Aubigné, le Frac Bretagne  et l’équipe éducative ont choisi de travailler sur le thème du végétal, en lien avec le projet d’école.  La galerie d’art à vocation pédagogique s’est transformée en un luxuriant Jardin d’hiver peuplé d’œuvres des collections du Frac Bretagne et du Fdac d’Ille-et-Vilaine. Des ateliers avec l’artiste Quentin Montagne, alternant création personnelle et collective à partir de la technique du lavis et du collage, se sont déroulés en novembre et décembre 2020. Les élèves ont amorcé la création d’un paysage de jungle sur de grands panneaux de bois, installés par la suite dans le hall d’entrée de l’école.   Fréquentation de l’exposition : 458 élèves (228 élèves de l’école et 230 élèves d’écoles extérieures)  Fréquentation des ateliers avec Quentin Montagne :  102 élèves 

Projet inter-établissements La promenade est un regard porté sur la collection du Frac Bretagne par l’artiste Coralie Goncalves et les enseignant∙e∙s de Retiers. Le fil conducteur guidant l’ensemble du projet fut le textile. Les œuvres choisies évoquaient toutes à leur façon cette thématique et inauguraient, par leur présentation au cœur du collège La Roche aux fées, un projet qui s’est déroulé sur l’ensemble de l’année scolaire. Les ateliers menés par l’artiste Coralie Goncalves ont débuté en janvier pour les élèves de maternelle, de  l’élémentaire et du collège.  Faux monochromes, chapeaux-sculptures, foulards peints inspirés d’œuvres... les élèves (5e ; CE1 ; grande, moyenne et petite sections) ont pu expérimenter les multiples dialogues entretenus entre les arts visuels et les objets, les accessoires de mode. Avec la complicité des étudiant∙e∙s des écoles des Beaux-Arts de Bretagne, les élèves se préparaient à déambuler avec leurs travaux et aller à la rencontre des habitant∙e∙s par une grande parade dans les rues de Retiers. Cet événement n’a pu se concrétiser pour les raisons de sécurité sanitaire.  Fréquentation : 515 personnes dont 473 élèves

39


Les projets et expositions participatifs en région

Lycée Jean Guéhenno, Fougères Projet EAC, résidence de Marcel Dinahet Le partenariat entre le lycée Jean Guéhenno de  Fougères et le Frac Bretagne s’inscrit dans la durée. Il permet chaque année de construire des projets en éducation artistique et culturelle, créant une  synergie entre la pratique avec les artistes, la  rencontre avec les œuvres d’art, l’appropriation, la construction de connaissances et de compétences  artistiques et transversales. Suite à Géographies provisoires, territoires transitoires, travail engagé en 2019 avec Marcel Dinahet, une nouvelle résidence de l’artiste, intitulée cette année La Poétique des appareils était axée sur le développement et la  pratique des médiums d’enregistrement : photographie et vidéo ainsi que le geste et la trace picturale de l’expérience vécue. Le travail sur l’exposition en 2019 n’a pas pu voir le jour en avril 2020 en raison du premier confinement.    Exposition mise en œuvre avec les lycéens mais annulée : La Poétique des appareils  Isabelle Arthuis, Robin Collyer, Marcel Dinahet, Jochen Lempert, Vera Molnar, Tania Mouraud, Barbara Probst, Bernard Voïta  Œuvres de la collection du Frac Bretagne  24 avril - 10 juin 2020 

Déroulé des actions : • 1 journée avec l’artiste sur l’île des ébihens • 5 ateliers de pratique artistique accompagnés par Marcel Dinahet au lycée   • rencontre au lycée autour de la compétence “Exposer” dans le cadre de l’exposition des travaux des élèves. Fréquentation de l’exposition de restitution de la résidence : 1500 personnes  dont 30 élèves en dominante arts plastiques associé∙e∙s au projet, et 20 élèves de terminale arts plastiques, porteu∙se∙r∙s du projet.

Cité scolaire Beaumont, Redon Regards sur l’architecture David Michael Clarke, Marcel Dinahet, Marie Reinert, Yvan Salomone, Esther Shalev-Gerz  Œuvres de la collection du Frac Bretagne et du Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine : 9 janvier - 12 février 2020  L’exposition Regards sur l’architecture, premier volet d’un projet sur la relation de l’homme à l’environnement architectural, a investi trois parties distinctes de la cité scolaire Beaumont : le CDI du lycée général a accueilli la maquette de La Maison Haricot de Madame Orain réalisée par David Michael Clarke ; la galerie du collège a quant à elle retracé les étapes du chantier du Frac à travers la vidéo de Marcel Dinahet et les aquarelles d’Yvan Salomone ; tandis que les photographies d’Esther Shalev-Gerz créées à partir de projections sur des façades d’immeubles à Dublin ont été exposées dans la salle des paillasses du lycée professionnel. Fréquentation : 1794 dont 1767 élèves du Collège, Lycée général et technique, Lycée professionnel.

À noter que le projet a également fait se croiser un groupe du CDAS de Redon et les élèves de la Cité scolaire Beaumont. Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation (INSPÉ), Rennes Apprendre à apprendre Résidence de l’artiste Céline Ahond  12 octobre - 14 novembre 2020    Céline Ahond s’intéresse aux différentes formes de récit, comme porteur de transmission humaine, artistique, mais aussi pédagogique. Éduquer, instruire, transmettre des savoirs, des valeurs mais aussi des postures, des attitudes sont des notions interrogées par l’artiste aux côtés des formateurs en arts plastiques.  Étudiant∙e∙s et stagiaires ont expérimenté les protocoles mis en place par l’artiste en ateliers, en vue de se faire  passeur∙se∙s à leur tour, auprès de leurs élèves  actuel∙le∙s ou futur∙e∙s.  Les étudiant∙e∙s et stagiaires ont participé à l’accrochage de l’exposition à l’espace Ec’art (galerie d’art à vocation pédagogique), à la fabrication d’outils de médiation et se sont engagés à l’élaboration de problématiques d’enseignement et à leur déclinaison en pistes d’apprentissages auprès de classes.  Le confinement du mois de novembre a malheureusement empêché la mise en œuvre de cette dernière partie.  La restitution publique imaginée initialement au Frac pendant la Nuit des musées, d’abord reportée, a dû elle aussi être annulée.  Une vidéo produite par l’artiste permet néanmoins de conserver une trace de cette expérience et de pérenniser les pistes d’apprentissages conçues à cette occasion.  Fréquentation : 205 futurs professeurs et professeurs stagiaires ont participé aux ateliers.

40


Marcel Dinahet et les élèves du lycée Jean Guéhenno de Fougères. Crédit photo : Frac Bretagne.


élèves de la classe CHAAP du collège Victor Ségalen, Châteaugiron. Crédit photo : Frac Bretagne.


Les projets et expositions participatifs en région

Collège Victor Ségalen, Châteaugiron Création et mise en place d’une classe CHAAP

La fermeture du Frac Bretagne durant le second confinement et les incertitudes qui en ont découlées, n’ont pas permis d’accueillir les inscrit∙e∙s de cette première session sur site comme il était prévu de le faire. Cependant une rencontre avec le service des publics et les élèves a été mise en place au collège le 9 novembre 2020. Le développement du projet s’inscrira donc sur l’année 2021.

Peu de collèges proposent une CHAAP (classe à horaires aménagés arts plastiques) aux élèves de la 6e à la 3e en région Bretagne et particulièrement en Ille-et-Vilaine où aucune classe de ce type n’avait été mise en place jusqu’à présent. Elles sont conçues pour des élèves intéressé∙e∙s par l’histoire de l’art et la pratique artistique qui souhaitent suivre un enseignement renforcé en arts plastiques (2h supplémentaires par semaine) organisé par l’établissement en partenariat avec des institutions culturelles locales. Les inscriptions des élèves dans cette classe sont validées sur lettre de motivation.

Collège Saint-Joseph, Grand-Champ

À la demande de Gaëlle Jumelais, IA-IPR arts plastiques (inspectrice d’académie-Inspectrice pédagogique régionale d’Arts plastiques), le Frac Bretagne est sollicité en 2018 pour mettre en place ce dispositif au collège Victor Segalen de Chateaugiron.

Architecture(s) Isabelle Arthuis, Yves Bélorgey, Robin Collyer, Gilles Ehrmann, Karen Knorr, Sébastien Vonier Œuvres de la collection du Frac Bretagne  15 novembre 2019 - 9 février 2020 

En septembre 2020, une convention cadre de cinq ans est signée entre le Rectorat de l’Académie de Rennes, le collège et le Frac Bretagne. Celle-ci permet de voir évoluer sur trois ans, dans ce cas précis des élèves de la 5e à la 3e, avec des objectifs annuels travaillés conjointement avec l’enseignante d’arts plastiques. Ceci leur permettra de découvrir le Frac Bretagne, ses missions, ses métiers et sa collection ainsi que celle du Fdac d’Ille-et-Vilaine, de rencontrer des artistes, de visiter des musées et des expositions, et de réaliser des projets d’expositions.

Huit élèves volontaires, réparti∙e∙s entre la 5e et la 3e, ont été les commissaires du projet. En amont, le petit groupe a choisi de travailler sur le champ de l’architecture et de la ville. En visite au Frac Bretagne, elles et ils ont pu finaliser leur sélection d’œuvres et découvrir le bâtiment et ses missions. Cette rencontre, loin du collège, leur offre la possibilité de discuter, d’argumenter, et d’extraire un axe plus resserré autour de la notion d’urbanisme, celui d’ici ou d’ailleurs, celle des formes qui le composent. L’exposition, consacrée à la perception de l’espace urbain à travers différents supports et techniques, est présentée dans la galerie à vocation pédagogique, attenante à la salle d’arts plastiques permettant à tou∙te∙s les élèves de voir et de s’approprier les œuvres selon leurs niveaux. Les élèves porteu∙se∙r∙s de ce projet réalisent un diaporama afin de présenter leur aventure

Le développement d’une classe CHAAP est un enjeu pédagogique, territorial et politique pour le Frac Bretagne. C’est un territoire de découvertes pour le public scolaire, mais également un laboratoire d’expériences et d’observations pour le service des publics du Frac Bretagne dans un projet.

Public concerné : 13 élèves de 5e

Morbihan (56)

aux autres classes. Cette expérience achève un  partenariat de dix ans avec cet établissement.  Fréquentation : 495 personnes dont 445 élèves

Collège de Kerdurand, Riantec Au fil du temps  Isabelle Arthuis, Jacques Cortellari, Ron Haselden, Jacques Faujour, Alfred Manessier, Alexandre Ponomarev, Yvan Salomone  4 mars - 9 avril 2020 (prolongée jusqu’au 4 juillet)  Dans le cadre de l’atelier d’arts plastiques mené par l’enseignant de cette discipline, six élèves, de la 6e à la 3e se sont porté∙e∙s volontaires pour mettre en place une exposition dans leur établissement. La localisation de celui-ci et la proximité du port de Lorient les a incité∙e∙s à questionner le paysage maritime.  Conçu pour être un projet en archipel sur le territoire liant le collège aux écoles et à l’Ehpad par le biais d’une exposition pensée par des élèves, le projet n’a pas pu aboutir en raison de la crise sanitaire. Mise en place début mars dans le CDI du collège, l’exposition n’a pas pu recevoir autant de visiteu∙r∙se∙s que d’habitude, le CDI ayant été fermé lors du déconfinement en attente du protocole sanitaire. Un dispositif en distanciel a été mis en place par l’enseignant.  Fréquentation : 208 personnes dont 127 élèves et 81 personnels de l’établissement 

43


Les projets et expositions participatifs en région

Collège de Kerdurand, Riantec Cœur de récits  Richard Baquié, Christine Crozat, Gilles Ehrmann, Julie C. Fortier, Katia Kameli, Corentine Le Pivert & Nicolas Gérot, Nils-Udo  Œuvres de la collection du Frac Bretagne et du Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine  3 novembre - 15 décembre 2020 

Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation (INSPÉ), Vannes Au rythme de la nature Roger Ackling, Gilles Aillaud, Henri Cueco, René Duvillier, Nikolas Fouré, Toni Grand, Julije Knifer, Vera Molnar  Œuvres de la collection du Frac Bretagne 5 mars - 9 avril 2020 (prolongée en juillet) 

Devenus “petit∙e∙s commissaires”, un groupe d’élèves volontaires, issu∙e∙s de différents niveaux, devient porteur de la sélection des œuvres exposées dans leur établissement. Autour d’un point de programme sur les récits de la création, les élèves de l’atelier de création artistique réparti∙e∙s entre la 5e et la 3e, ont choisi des œuvres de type narratif, celles qui racontent leur propre histoire, celles qui racontent l’histoire des artistes ou celles qui inventent des récits.  Les contraintes sanitaires n’ont pas permis la programmation d’un vernissage public mais une rencontre avec quatre classes de la 6e à la 3e avec le service des publics a été réalisée autour des œuvres de la collection et de ses métiers. 

Dans le cadre de leur cursus, un groupe d’étudiant.e.s en master Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation (MEEF) 2e année, est chargé de concevoir une exposition dans la galerie d’art de l’INSPÉ, site de Vannes, en partenariat avec le Frac Bretagne. Encadré par leur enseignant et par le service des publics, le choix des œuvres est réalisé par les étudiant∙e.s directement dans les réserves du Frac autour d’un sujet commun. Cette année, une réflexion a été menée sur la relation entre dessin et nature. Les étudiant∙e.s∙ont pensé la mise en espace des œuvres mais le contexte sanitaire ne leur a malheureusement pas permis d’accueillir des classes dans l’exposition.

Fréquentation : 385 personnes dont 304 élèves dont 1 classe externe à l’établissement et 81 personnels du collège. 

Fréquentation du choix des œuvres au Frac Bretagne : 15 étudiant·e·s et 1 enseignant 

L’exposition n’a pas pu être visible du public.

LES ASSOCIATIONS DU CHAMP SOCIAL Centre Départemental d’Action Sociale (CDAS) Redon, Redon (35) De Barbara à Jean en passant par Natacha et Laurent  Isabelle Arthuis, Camille Girard et Paul Brunet, Jean Charbonneau, Robin Collyer, Jacques Faujour,  Barbara Probst Œuvres de la collection du Frac Bretagne et du Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine 28 septembre - 23 octobre 2020   Réaliser une exposition de A jusqu’à Z, voilà le défi que se sont lancés collectivement travailleu·r·se·s socia∙les∙ux et usag·er·ère·s du CDAS de Redon. Faire groupe, découvrir l’art contemporain, définir un projet commun, visiter des expositions et échanger au plus près des œuvres sont les ingrédients de cette opération collaborative. Pour cela les collections publiques du Frac Bretagne et du Fdac Ille-et-Vilaine ont ouvert pleinement leurs portes et livré leurs savoir-faire afin de diffuser l’art au plus près des habitant·e·s.  Suite à des discussions nourries, les représentations de l’échange, à travers le collectif et le miroir, ont constitué le fil conducteur de la sélection des œuvres opérée par le groupe. L’échange s’est également concrétisé par un dialogue entre le CDAS et la Cité scolaire Beaumont voisine. Visites des expositions respectives ont été au rendez-vous, tout comme des rencontres sur les chantiers menés par l’artiste Julien Duporté, œuvrant au sein des deux établissements.   L’artiste Julien Duporté a été ensuite associé au projet et est intervenu à deux reprises auprès du groupe (6h).  

44


Les projets et expositions participatifs en région

Les œuvres présentes dans l’exposition ont fait l’objet d’un découpage avec la complicité de Julien Duporté. Ces « extraits d’œuvres » ont ensuite été la source d’une peinture sérigraphique, accompagnée par l’expérience technique de l’artiste. Chaque participant∙e a ainsi réalisé sa propre peinture, devenue l’élément d’un grand tout se chargeant de résumer l’ensemble de ce projet : une synthèse des dimensions de toutes les œuvres exposées et un mélange de toutes les couleurs utilisées lors des ateliers. Ces sérigraphies se sont immiscées au sein de l’accrochage et ont offert un joyeux point de vue sur cette aventure collective.    Fréquentation : Visite de l’exposition présentée à la Cité scolaire Beaumont voisine : 21 personnes.    Présentation aux directeurs de l’agence départementale et visite de l’exposition par les habitant.e.s présent·e·s. 10 personnes (3 directions) avec la présence de Julien Duporté.    Visites guidées réalisées par des professionnel∙l∙e.s / ou habitant·e·s (notamment une habitante qui a assuré toutes les visites) : 30 personnes dont un groupe de bénéficiaires RSA et le groupe lié au projet du CDAS de Bain-de-Bretagne. Impossibilité d’accueillir les élèves d’établissements scolaires en raison de la crise sanitaire.

LES établissements de santé Clinique du Val Josselin, Yffiniac (22) (extra)ordinaire Camille Girard et Paul Brunet, Aude Lavenant, André Mérian, Jean-Yves Pennec, Alain Rivière, David Shrigley Œuvres de la collection du Frac Bretagne et du Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine 7 mars - 27 mai 2020 (prolongée jusqu’au 30 juin) En 2020, la Clinique du Val Josselin et le Frac Bretagne se sont associés autour d’une réflexion sur le quotidien et les « petits riens de la vie ». Un nouveau projet culturesanté a vu le jour, financé par la Drac Bretagne et l’ARS (Agence Régionale de Santé), réunissant différents partenaires et intervenant∙e∙s. Une sélection d’œuvres réalisée au Frac par un groupe de patient∙e∙s a été la matière première des ateliers d’écriture menés par l’écrivaine Laurence Vilaine (médiathèque d’Yffiniac) avec une cinquantaine de patient∙e∙s. En raison de la crise sanitaire, les ateliers de musique, de danse et de dessin initialement prévus en mai 2020, ont dû être reportés au printemps 2021. Ainsi : - la production des écrits sera mise en musique par Jeff Alluin Musicien (pianiste) et un groupe de patient∙e∙s ; - cette matière récoltée sera traduite en danse par Simon Tanguy, chorégraphe et danseur ; - des ateliers de dessin seront menés si possible en mai 2021 avec l’artiste Pierre Budet afin de réaliser un décor de scène qui sera présenté dans le parc à l’occasion de la restitution du projet. Fréquentation de l’exposition : 150 personnes Dont : choix des œuvres au Frac Bretagne : 19 personnes ; ateliers d’écriture à partir des œuvres : 50 personnes.

Travaux réalisés au CDAS de Redon, avec la complicité de l’artiste Julien Duporté. Crédit photo : Frac Bretagne.

45


Les projets et expositions participatifs en région

LES PROJETS ET EXPOSITIONS PARTICIPATIFS REPORTéS École Alix-de-Bretagne, Saint-Aubin du Cormier (35)

Médiathèque de Chantepie (35) Concours collaborat∙trice∙eurs inter-entreprises, Art Norac (région Bretagne, national et international) Le goût des autres. Imaginez, concevez et dégustez la nourriture de demain France, Angleterre, Allemagne, Brésil, Espagne, Etats-Unis et Maroc.  Artistes : Denise Bresciani, Felix Broecker, Elise Carron, Inès Dobelle, Olivier Dohin, Romain Dumesnil, Laurent Duthion, Anabelle Hulaut, Esmeralda Kosmatopoulos, Edouard Le Boulc’h, Simone Mattar, Aurore-Caroline Marty, Benjamin Mouly, Pôle Fromage, Nicolas Rabant, Mouhcine Rahhaoui, MacDara Smith.    équipes : Bakerly New York et Miami – Ibis/Aix-laChapelle – Norac Foods Brasil/Rio et Ibiuna/Sao Paulo - Norac Foods Spain/Madrid –Norac Foods UK/Londres – Sudaphi/Agadir –Daunat/Rennes (35)/Guingamp (22) – DFS/Saint Martin des Champs/Marzan (29/56) – Faure/ Plouédern (29) – Armor Délices/Guingamp (22) – Le Ster/ Locminé (56) – Gaillard/Locminé (56) - Goûters magiques/ Locminé (56) - Bergams/Grigny – Viennoiserie Ligérienne/ Mortagne - U7/La Chaize Le Vicomte - Pain Concept/ Sainte-Hermine - Sud N Sol/Agen – Beaune Brioche/Beaune - Daunat Bourgogne/Sevrey - Daunat Picardie/Laon.   Initialement juillet 2019 – juin 2020. Report en cours d’étude.

IMAGINE, DESENHE E SABOREIE

A COMIDA DE AMANHÃ inscriçÕes até 19 de dezembro

Depuis 2010, Art Norac, structure en charge des actions de mécénat du groupe agroalimentaire éponyme, collabore avec le Frac Bretagne pour mettre en œuvre des opérations de sensibilisation à l’art contemporain. Prenant la forme atypique d’un concours inter-entreprises, le Concours Art Norac est conçu conjointement et organisé par le service des publics pour l’ensemble des salarié·e·s des sociétés du groupe. Pour l’édition 2020 de ce concours, les 26 équipes, chacune associée à un∙e artiste, imaginent les repas de demain et leurs modes de consommation. Cette collaboration entre une équipe de salarié∙e∙s et un∙e artiste a pour ambition la conception d’une « recette » comportant tout à la fois : une fiche technique de réalisation et une photographie. Suite aux trois workshops menés au sein des entreprises participantes, un grand banquet conviant l’ensemble des participants, organisé depuis le Frac Bretagne et en numérique, reste à imaginer. Conçu comme une performance, ce moment de partage a pour objectif de permettre aux équipes de tester leur création d’anticipation, chacune d’entre elles ayant la charge de réaliser une recette inventée par une autre équipe. Ainsi chaque projet sera bien élaboré et partagé au cœur de ce banquet choral et multilingue. 

INFORMAÇÕES E INSCRIÇÕES

WWW.CONCOURSARTNORAC.COM senha : ARTNORAC

Visuels : versions française et brésilienne de l’affiche du concours.

46


Les projets et expositions participatifs en région

Expositions participatives annulées Lycée Jean Guéhenno, Fougères (35) (voir plus haut)

Afin de rendre compte de cette curieuse expérience, une édition traduite présentant l’ensemble des recettes était envisagée ainsi qu’une exposition des projets au cœur du parc de Beauregard en regard de l’exposition estivale Parrathon présentée au Frac Bretagne.    Format et report  Le format d’action alloué à chacune des équipes était ainsi composé : 1h30 de présentation du projet et de sensibilisation à l’art contemporain, trois workshops de 2h avec l’artiste associé·e, la participation au Banquet. Pour un total de 9h.  Le parti pris assez expérimental était de réaliser l’ensemble des médiations par visio-conférence, ce afin de ne pas favoriser les entreprises localisées en France.  Au cours du mois de mars, toutes les entreprises avaient déjà bénéficié des séances de médiation, échangé et fixé les rendez-vous avec leur artiste, et trois entreprises avaient même débuté les workshops. Le caractère international de ce projet, la situation et les protocoles sanitaires de chaque pays ont fortement contraint le report de cette action.  Nombre de salarié∙e∙s mobilisé∙e∙s et sensibilisé∙e∙s : 212 ainsi que leurs directions respectives 

Galerie du Dourven, Trédrez-Locquémeau (22)  Vert corridor  Une double exposition conçue par Babeth Rambault, avec la complicité d’élèves du territoire (3 écoles– Loguivy-Plougras, Plougras et Plounévez-Moëdec)  Avec une sélection d’œuvres vidéographiques issues de la collection du Frac Bretagne  11 avril – 23 août 2020  Tel un maillage, ce projet unissait plusieurs partenaires institutionnels, différentes générations, des lieux et des patrimoines de multiple nature. Prenant forme au sein de la Galerie du Dourven, cette proposition artistique initiée par Lannion-Trégor Communauté et le Frac Bretagne, était tout à la fois collective, collaborative et expérimentale. Ce lieu dédié à la création contemporaine, niché au cœur d’un parc au panorama exceptionnel, avait naturellement guidé ce programme sur les rapports qu’entretiennent les hommes à leur environnement. Les œuvres, qu’elles soient issues du patrimoine national telles celles de la collection du Frac Bretagne, ou bien créées par Babeth Rambault, constituaient la matière de l’exposition. Matière à partir de laquelle l’artiste avait tissé des liens avec les élèves de 3 écoles– Loguivy-Plougras, Plougras et Plounévez-Moëdec –, devenu∙e∙s protagonistes de cette aventure artistique. De la rencontre des élèves aux ateliers menés au sein des classes, l’ensemble des actions mené devait suivre ce mouvement paysager. Les plus grand∙e∙s, devenu∙e∙s un temps commissaires d’exposition, devaient concevoir la première partie de Vert Corridor. Leur proposition aurait pris place dans

la loggia de la Galerie du Dourven en mettant en scène une sélection d’œuvres vidéographiques issues de la collection du Frac Bretagne, choisies en contrepoint de la pratique de Babeth Rambault. L’usage d’une maquette a permis aux élèves de s’approprier un espace, à leur échelle, de penser le cheminement du visiteur et l’usage des textes dans un espace d’exposition.   Format et déroulé des actions Présentation du projet aux élèves au sein des écoles  3h/44 élèves  Visite des élèves au Frac Bretagne le 10 mars 2020, découverte du lieu et des expositions, atelier du petit régisseur en compagnie de Babeth Rambault / 35 élèves (sur les 44 concernés par le projet) et leurs enseignants. Atelier de Christelle Martin au sein des écoles avec les Cycle 3 : 6h/non réalisé  Ateliers de Babeth Rambault au sein des écoles avec les cycles 1 et 2 : 12h/non réalisés  En raison de la fermeture des établissements scolaires et du confinement mis en œuvre mi-mars, le projet a été brutalement coupé dans son élan. La réouverture partielle des classes au dernier trimestre ne permettait pas la poursuite du projet. Aussi le changement d’année scolaire au mois de septembre impliquait de reprendre l’opération à ses débuts, les élèves de cycle 3 étant passés dans le secondaire. Pour toutes ces raisons auxquelles s’ajoutent les incertitudes relatives à l’ouverture des lieux d’exposition la mise en pause de ce projet collaboratif a été retenue. 

47


6- LE PROGRAMME CULTUREL


6- LE PROGRAMME CULTUREL Le programme culturel du Frac Bretagne est pensé de manière interdisciplinaire et partenarial, en particulier avec le tissu local. Parce que l’art contemporain trouve ses enjeux dans une très grande diversité d’expressions culturelles, les rendez-vous proposés au public sont imaginés en dialogue avec le cinéma, les débats et mouvements sociétaux, les musiques actuelles, les médias, les loisirs... Le programme place les artistes et les œuvres de la collection au centre des événements et s’adresse à un public diversifié. Il est fondé sur la mise en œuvre des principes des droits culturels des personnes (le droit de chacun∙e d’accéder à des ressources culturelles, de choisir ses activités culturelles, de participer à la vie culturelle).

Sur le plan de la fréquentation, les premiers dimanches du mois ainsi que les Journées européennes du patrimoine permettent au Frac Bretagne de maintenir une offre événementielle attractive : la baisse de fréquentation ne s’est pas ressentie : 7 114 personnes en 2020 (6 133 personnes en 2019). Annulations et report de la Nuit des musées, du WE FRAC, des ateliers et stages jeune public, des rencontres avec les artistes, les projections, les projets collaboratifs, développement du Canyon… ont rythmé cette année 2020, toute entière tournée vers l’espoir d’une résolution de la crise sanitaire et l’attente d’une réouverture des lieux culturels.

En 2020, la situation sanitaire a bien entendu limité les rassemblements autour des œuvres de la collection et des expositions. Cependant, le Frac a su proposer une diversité de rendez-vous physiques. Une dimension numérique a également été déployée (lire p.68.).

Événements Festival Autres mesures, musique contemporaine, 13 janvier, 18h30 Depuis 6 ans, le festival Autres mesures invite chaque hiver le public rennais à explorer les innombrables territoires de la musique contemporaine. Pour cette occasion, le Frac Bretagne a accueilli une œuvre pour piano de Daan Vandewalle interprétée par Hugues Dufour. Gratuit, sur présentation du billet d’entrée. Festival de danse Waterproof échauffement général, une pièce de Jocelyn Cottencin 31 janvier – 3 février Échauffement général est une pièce de Jocelyn Cottencin que le public pouvait voir et activer dans tout le Frac à l’occasion du Festival de danse Waterproof, piloté par le Collectif FAIR-E/CCN de Rennes et de Bretagne et Le Triangle, cité de la danse.

L’objectif principal restait de maintenir un lien avec la visiteuse, le visiteur, afin que les expositions soient accompagnées de manière conviviale par des adresses très humanisées (dessins à la main ; textes sensibles, sympathiques, accueillants ; voix enregistrées) et de proposer des actions qui permettent de dédramatiser la situation avec le public tout en respectant les règles de sécurité.

L’échauffement prépare l’organisme à l’effort, explique l’artiste. Cette pièce était une édition à activer au sein de laquelle Jocelyn Cottencin investit l’échauffement comme un matériau poétique, politique et fonctionnel. L’artiste invitait le public à le rejoindre pour expérimenter des chorégraphies qui se sont déployées au Frac Bretagne. Gratuit, sur inscription, le 31 à 19h, les 1er et 2 à 12h et 16h (durée : 1h à 1h30).

En témoignent les actions et événements ci-dessous, le Frac a investi chaque possibilité, présentielle ou dématérialisée afin que le lien avec l’art d’aujourd’hui soit maintenu.

Échauffement général, dans le cadre du Festival de danse Waterproof, avec Jocelyn Cottencin, 31 janvier 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

La participation du Frac Bretagne à ce festival a souligné l’importance de considérer le croisement des publics. En effet, les personnes ayant participé aux ateliers étaient pour la plupart peu familières des arts visuels contemporains et du Frac Bretagne.

50


Les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes

Nuit des 4 jeudis, en collaboration avec des associations étudiantes de l’Université Rennes 2, la Ville de Rennes, Rennes Métropole, 13 février, 18h-minuit

La bande-son des Trans, avec l’association des Trans Musicales, 6 septembre – 30 octobre (initialement jusqu’au 24 janvier)

Nuit FRAC’ING

Le Frac Bretagne et les Trans s’aiment et ça s’entend.

Une nuit (ou presque) où les étudiant∙e∙s des associations de l’Université Rennes 2 : L’Arène Théâtre, Scèn’art, K-Barré, En toute complicité et 8ème vestibule, ont investi le Frac Bretagne et l’exposition Sans réserve. Un Frac’ing ? C'était mettre le Frac sous une haute tension de projections, d’improvisations théâtrales et dansées, d’œuvres imaginées par les étudiant∙e∙s, de concerts, d’une scène ouverte, d’un Dj Set et de formidables Drag Queens.

Les photographies de Martin Parr et la musique, ça marche : Des Buzzcocks, en passant par Frankie Goes To Hollywood, Pulp ou Idles, la bande-son des Trans a donné un coup de projecteur très britannique sur chaque série exposée.

Entrée libre et gratuite.

Deuxième collaboration du Frac avec les Trans, les playlists n’ont pas été proposées aux casques car les salles ont cette fois été sonorisées. L’expérience s’est montrée concluante et a touché un large public.

Large défi que de co-construire un événement de cette ampleur avec des personnes non professionnelles. Mais pari réussi car les étudiant∙e∙s responsabilisé∙e∙s et motivé∙e∙s ont travaillé toutes les dimensions du projet. La légèreté de certaines propositions artistiques s’est équilibrée avec une atmosphère chaleureuse et un état d’esprit amateur où les imperfections font partie du jeu.

La bande-son a été mise en écoute tous les dimanches à 14h (22 min.) et 17h (12 min.) dans les salles et en ligne via la chaine YouTube du Frac Bretagne.

Annulée : rencontre publique avec Thomas Lagarrigue, responsable des ressources sur l’artistique aux Trans, le 24 janvier.

Performance dansée durant la Nuit des 4 jeudis, en collaboration avec des associations étudiantes de l’Université Rennes 2, la Ville de Rennes, Rennes Métropole, dans le cadre de l’exposition Sans réserve, plongée dans une collection d’art contemporain, 13 février 2020. Crédit photo : Frac Bretagne

51


Les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes Concerts impromptus avec L’Orchestre Symphonique de Bretagne, 22 et 28 août Le Frac et l’OSB ont pour souhait de se rapprocher que ce soit à Rennes ou en région. En 2020, la collaboration s’est faite autour de l’exposition Martin Parr à Beauregard et au Thabor, sous la forme de concerts inattendus, afin d’éviter les attroupements. Le kiosque, Parc du Thabor, Rennes, 22 août à partir de 15h30 :

Programme 3 – Concert symphonique Dvorak - Sérénade Op.44 Direction, Johannes Le Pennec Avec les musiciens de l’Orchestre National de Bretagne Au Frac Bretagne, Rennes, 28 août à 15h10 et 15h40 : Programme 4 – Duo violoncelle et danse Jean-Louis Florentz – L’ange du Tamaris Op.12 Olivier Lacour, violoncelle, Olga Dukhovnaya, danse

Programme 1 - Musique de chambre Squiban (arr. Geoffroy Tamisier) [création mondiale] Guillaume Saint-James – Trois pièces et dépendances [création mondiale] Frédérique Lory – Ar wezennig [création mondiale] Marc Mouginot, basson, Vianney Prudhomme, cor, Frédéric Alcaraz, contrebasse, éric Bescond, flûte, Marc Mouginot, basson, Marthe Vassallo, chant Programme 2 – Musique de chambre Ailleurs de Climène Zarkan Julien Gauthier – Sans titre Alejandro Duran (arr. Julien Gauthier) - Alicia dorada B. Zarkan (arr. Julien Gauthier) - Anat Lhasa (arr. Julien Gauthier) - J’arrive à la ville Andres Landero (arr. Julien Gauthier) - La Pava congona Luis Bonfa (arr. Julien Gauthier) - Manha do carnaval Traditionnel (arr. Julien Gauthier) - Words of sorrow Olivier Chauvet, violon, Esin Nazan Tekinson, violon, Anne-Marie Carbonnel, alto, Irène Clément, violoncelle, Stella Daouès, flûte, Baptiste Ferraris, guitare, Christine Fourrier, clarinette, Climène Zarkan, chant Duo violoncelle et danse, durant les Concerts impromptus avec L’Orchestre Symphonique de Bretagne, 28 août 2020 dans le cadre de l’exposition Parrathon. Une rétrospective de Martin Parr. Crédit photo : Frac Bretagne

Journées européennes du patrimoine, 19-20 septembre Les Journées européennes du patrimoine 2020 au Frac Bretagne c’était : des bises ensoleillées, des délire et rêves, une exposition de papiers, un livre parfumé, des films de touristes, un bingo, et bien entendu l’exposition de Martin Parr. Activités tout public, jeune public tout le week-end : en particulier les ateliers

Petites visites en séries de l’exposition

Lancement du livre Voici des feuilles, des fleurs, des fauves et des oiseaux avec Julie C. Fortier

Lancement du livre Délire et rêves, avec Yann Sérandour

Lancement de l’exposition Ex-Pdf [EX.Portable Document Format]

Bises ensoleillées, ateliers tout public

Un touriste chez les touristes, projections avec le partenariat de la Cinémathèque de Bretagne

Bingo ! jeu tout public

Les Journées européennes du patrimoine attirent un public familial et nombreux. L’objectif du programme proposé était de faire se croiser des publics venant pour des raisons différentes : se divertir, rencontrer un artiste, visionner des films anciens, et cela autour des photographies de Martin Parr, le tout en respectant des règles strictes de circulation dans le cadre du protocole sanitaire.

52


53


Les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes

Rencontres Rencontres publiques L’art d’accommoder les restes en partenariat avec le Master Gestion et Mise en valeur des œuvres d’art, des objets ethnographiques et techniques (MAGEMI) et le Master Arts et Métiers de l’exposition (MAE) de l’Université Rennes 2, 3 mars Dans un contexte de mise en visibilité des réserves, le Frac s’eest engagé à partager avec le public les problématiques qu’il rencontre, liées au travail quotidien avec une collection publique d’œuvres d’art. Art contemporain et musées : paradoxes de conservation et de restauration Les matériaux fragiles et périssables utilisés dans certaines œuvres, dont la disparition à terme est prévisible, posent de nombreuses questions aux collections d’art contemporain. Cette dimension éphémère vient en effet contredire un certain fantasme d’éternité associé à l’œuvre d’art traditionnelle. Quelles questions se posent les restauratrices et restaurateurs face à des œuvres où s’invitent des matériaux organiques, comme la graisse, le lait, le miel, caractéristiques des œuvres de Joseph Beuys ou de Dieter Roth ? Comment travailler avec des objets, des installations, des collages qui vieillissent très vite ? Quels partis adopter lors de la restauration d’œuvres réalisées par des artistes dont l’une des visées est d’aller contre l’idée même de musée et de conservation du patrimoine ? Ce sont ces quelques questions qui ont été abordées par des restauratrices et historien.ne.s de l’art au Frac Bretagne. Avec les interventions de l’historienne de l’art Déborah Laks et des conservatrices-restauratrices Gwenola Furic et Héléna Bülow. Modération, Baptiste Brun, enseignant-chercheur en histoire de l’art contemporain à l’Université Rennes 2.

Séminaire public Contacts avec le département Arts plastiques de l’Université Rennes 2 et l’École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne (EESAB), octobre (initialement octobredécembre), le vendredi matin (9h30 - 12h30).

Vendredi 2 octobre : Introduction au séminaire ; Visite et présentation du Fonds de documentation du Frac Bretagne ; Présentation du projet « Ex-Pdf : Exposer les écritures exposées » montré sur le Mur du Fonds ; Hervé Beurel (Artiste)

Pour la deuxième année consécutive, le Frac s’associe au séminaire Contacts et participe activement à initier des rencontres avec le public, étudiant ou non, et des artistes ou personnalités de passage à Rennes (Frac Bretagne, La Criée Centre d’art contemporain, TNB). L’EESAB était co-organisatrice des rencontres 2020.

Vendredi 9 octobre 2020 : Étienne Bernard (directeur du Frac Bretagne) : présentation de l’exposition et visite de l’exposition Martin Parr ; Julie Meyer (artiste)

Cet espace de recherche a pour objectif une prise de contact réelle avec des artistes, des auteurs, des commissaires et des événements artistiques concrets (expositions, workshops, journées d’études, éditions, spectacles...). Il s’agit d’une approche « en direct », ouverte à tout public. Elle permet aussi aux jeunes étudiant∙e∙s, artistes, chercheur.se.s d’établir des connexions et des échanges mais aussi des constructions écrites comme des entretiens/discussions avec des acteurs de la scène artistique contemporaine. Ces rencontres permettent de recueillir des propos, des sources de « première main », d’interagir avec les invité∙e∙s et de produire par là même de nouveaux contenus de connaissance pour enrichir les mémoires et travaux de recherche. Ces rencontres et discussions peuvent aussi être une véritable source d’inspiration et de création.

Vendredi 23 octobre 2020 : Mathias Courtet (directeur du Centre d’Art Contemporain - Le Kiosque, Mayenne) ; Bruno Elisabeth (artiste et directeur de la Galerie Art & Essai)

Vendredi 16 octobre 2020 : Étienne Delprat (artiste) ; Frédéric Nauczyciel (artiste)

Les rencontres des mois de novembre et décembre ont malheureusement dû être annulées.

Rendez-vous organisés à l’auditorium du Frac Bretagne, à l’initiative de John Cornu (Université Rennes 2) et de Christelle Familiari (EESAB–Site de Rennes).

54


Les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes Rencontres autour de l’édition Tournez les pages, rendez-vous mensuel autour de l’édition. Tournez les pages invite le public à découvrir la diversité de la documentation de manière conviviale. Ce temps d’échange court et dynamique souhaite apporter un éclairage sur un∙e artiste ou une question en lien avec la programmation du Frac Bretagne. Du catalogue d’exposition au catalogue raisonné, de l’album jeunesse au livre animé, du livre de bibliophilie au livre d’artiste, autant de formats et de contenus à découvrir. Gratuit, sur réservation. 29 janvier, 15h Tournez les pages : Anarchitecture En 1972 l’américain Gordon Matta-Clark découpe des immeubles en tranches. Catalogues et monographies présentent plusieurs artistes qui ont détourné les fonctions de l’architecture, transformé les canons de l’habitat, entre utopie et anarchie. 26 février, 15h Tournez les pages : Tiré d’une histoire vraie Mises en scène du réel et reconstitutions avérées, ce Tournez les pages présente une sélection d’artistes qui recomposent, par la photographie, des fragments de réalités vécues ou imaginées. 28 octobre Tournez les pages : Fleurs, fruits, bites d’amarrage Céline Duval est une chineuse d’images. Elle fabrique des histoires en combinant ses trouvailles photographiques à ses propres clichés. Parfois elle ajoute au premier plan des fleurs ou des fruits...

Présentation de l’ouvrage Pour une esthétique de l'émancipation avec Isabelle Alfonsi, 20 février, 18h Le Frac Bretagne et le Master Métiers et Arts de l’Exposition de l’Université Rennes 2 ont accueilli Isabelle Alfonsi, co-directrice de la galerie Marcelle Alix. Loin de relire l’histoire de l’art en lui appliquant de façon anachronique le terme « queer », utilisé positivement dans les milieux militants depuis la fin des années 1980, Isabelle Alfonsi cherche à montrer comment l'écriture de l'Histoire de l'art a minoré l'importance des engagements politiques et affectifs des artistes et rendu inopérante la portée sociale de leurs œuvres. Rencontre en écho direct avec la thématique égalité Femmes-Hommes qui sera développée en 2021 par le Frac Bretagne. Entrée libre et gratuite. Lancement du livre Kentia et présentation du projet artistique de Ludovic Chemarin© par Damien Beguet et P. Nicolas Ledoux, 7 octobre, 17h30 - 19h En collaboration avec les Editions Incertain Sens Et le Cabinet du Livre d’Artiste, Rennes2 Entrée libre et gratuite.

Tournez les pages, 29 janvier 2020 Crédit photo : Frac Bretagne.

55


les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes Projections Travelling, festival de cinéma. Incursions dans le Frac, 11 février – 18 février

Lamia Joreige, Objets de guerre (2000), Collection Frac Bretagne, 68’

La 31 édition de Travelling a embarqué son public pour Beyrouth, une capitale singulière à la vitalité artistique remarquable, au-delà du cadre même du cinéma et de certains sentiers balisés de la création.

Onze personnes se souviennent de la guerre du Liban à travers un objet personnel et emblématique de cette période de leur vie : un sac Miss Peggy, une cannette de bière enveloppée dans un mouchoir, un jeu de cartes, un paquet de piles… Onze récits émouvants pour entrevoir, par bribes, ce qui ne peut pas être raconté.

e

« Hobby à tout prix ! » Autour de ce sujet, un ensemble de films d’artistes qui parlent de la vie quotidienne à Beyrouth et au Liban a été sélectionné. Promenade de bord de mer, baignade, musique et musculation, des hobbies à tout prix, des résistances de la vie qu’on ne peut contenir.

Gratuit, sans réservation.

Projection en plein air à Beauregard : So British! En collaboration avec Le Cadran et l’association Clair Obscur dans le cadre d’« Un été à Rennes », 28 juillet Projection en plein air du film Yesterday de Danny Boyle, Grande Bretagne, 2019, 1h57, vostfr avec Himesh Patel, Lily James, Ed Sheeran Parc de Beauregard, entre le Cadran et le Frac Bretagne Entrée libre et gratuite Tout public Les Anglais sans les Beatles ? Les photos de Martin Parr sans Queen Elisabeth ? La projection du 28 juillet mettait le parc de Beauregard aux couleurs de l’Angleterre. Le flegme britannique et l’humour pince-sans-rire se sont donné rendez-vous dans le quartier de Beauregard ce soir-là.

Walid Raad, I only Wish That I Could Weep (2001), Collection Frac Occitanie Montpellier, 7’36 Mounira Al Solh, Paris Without a Sea (2007-2008), 13’07 Sirine Fattouh, Love Talk Part I (2009), 3’40 Ziad Antar, Safe Sound (2006), Collection Frac Alsace, 9’10 Ziad Antar, Night of Love 2 (Guitare Charbel Haber) (2013), Collection Frac Alsace, 1’30 Sirine Fattouh, Love Talk Part II (2009), 4’40

Synopsis : Jack Malik est un auteur-compositeur interprète en galère, dont les rêves sont en train de sombrer dans la mer qui borde le petit village où il habite en Angleterre, en dépit des encouragements d’Ellie, sa meilleure amie d’enfance qui n’a jamais cessé de croire en lui. Après un accident avec un bus pendant une étrange panne d’électricité, Jack se réveille dans un monde où il découvre que les Beatles n’ont jamais existé…

S’est ajoutée une projection faisant un lien avec la collection et l’œuvre de Lamia Joreige.

Lamia Joreige, Objets de guerre (capture).

Cette initiative réussie avec Le Cadran est une amorce à une volonté commune des deux structures de s’associer dans un futur proche autour du cinéma et de la programmation artistique participative. En 2020, une convention a d’ailleurs été conclue entre les deux institutions.

56


Projection en plein air dans le parc de Beauregard : So British! à l’occasion de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr. Crédit photo : Frac Bretagne.

57


Les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes

Jeune public Ateliers en famille Images/Mirages, animés par l’artiste Maël Le Golvan

Stages vacances Clic-Clac au Frac, animés par l’artiste Anita Gauran

Que peut-il rester de l’impalpable, comme les ondes sonores, ou de l’insaisissable, comme l’ondulation de l’eau ? Ces éléments sont autant d’effets que Maël Le Golvan s’approprie par le prisme de la lumière. Pour cette année 2019-2020, l’artiste invite les groupes dans un univers photographique où l’étrangeté se mêle à des mécanismes hybrides et ingénieux.

Rien de plus simple qu’une photographie, un appareil photo, un téléphone : clic-clac et elle apparaît ! Mais comment feriez-vous sans tous ces outils pour garder une image ? Avec une approche ludique, Anita Gauran invite les enfants à se servir d’anciens procédés photographiques pour créer ou modifier une image.

Destinés aux enfants de 5-7 ans ou 7-12 ans, accompagnés d’un adulte. De 14h30 à 17h30 (durée : 3h). Tarif plein : 3 € par participant.e. Tarif réduit : 1,50 € par personne (demandeu.r.se.s d’emploi, bénéficiaires du RSA, titulaires de la carte Sortir ! ou abonnés au Petit Léonard sur présentation de la carte Club de l’abonné). Sur réservation. Seuls deux ateliers sur les six prévus ont pu être conduits. 18 janvier L’instant multiple En travaillant sur un fond noir, Maël Le Golvan entraîne les participant∙e∙s dans la décomposition du mouvement. Grâce à la création un petit flip-book photographique, le mouvement figé est redevenu mouvant. (5-7 ans) 15 février C’est dans la boîte ! Maël Le Golvan a entraîné parents et enfants aux origines de la photographie à partir de sténopés en produisant des images uniques réservant souvent bien des surprises. (7-12 ans)

Destinés aux enfants de 7-12 ans. De 14h30 à 17h30 (durée : 2 demi-journées de 3h). Tarif plein : 6 € par participant.e pour les deux jours. Tarif réduit : 3 € par participant.e. pour les deux jours (demandeu.r.se.s d’emploi, bénéficiaires du RSA, titulaires de la carte Sortir ! ou abonnés au Petit Léonard sur présentation de la carte Club de l’abonné.). Sur inscription. 2-3 janvier Drôles de tatouage À l’aide d’anciens procédés photographiques les enfants réalisent l’image de leur bras, tatouée des éléments qu’ils ont préalablement créés. 20-21 février Surréalkids En revisitant la déchirure, le collage, l’assemblage, Anita Gauran a invité les participant∙e∙s à faire de l’art par accident avec des photographies en s’inspirant des artistes surréalistes.

Anita Gauran et les participants à l’atelier Surréalkids, dans le cadre des stages enfants individuels Clic-clac au Frac animés par l’artiste, 20-21 février 2020. Crédit photo : Frac Bretagne

18, 19, 20 août Ateliers Les petits guignols avec Hilary Galbreaith, Dans le cadre d’ « Un été culturel en Bretagne », le Frac propose au Cadran de s’associer à lui afin d’inviter l’artiste Hilary Galbreaith à imaginer un atelier adressé au jeune public. Férue de marionnettes et de vidéos, celleci fait une proposition : à partir des personnages des photographies de Martin Parr, les enfants sont invités à créer des marionnettes avec des matériaux récupérés et à tourner de petites vidéos avec incrustation sur fond vert. Adressé aux enfants de 10-12 ans. Gratuit, sur inscription. Avec le soutien de la Drac Bretagne.

58


L’instant multiple, atelier animé par Maël Le Golvan dans le cadre des Ateliers en famille Images/Mirages, 18 janvier 2020. Crédit photo : Frac Bretagne


les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes Visites en rendez-vous réguliers Au Frac Bretagne, différentes stratégies sont mises en place pour créer une relation personnelle avec le public, en particulier par des adresses très humanisées. Cette volonté est jugée d’autant plus nécessaire lorsque le Frac rouvre ses portes après le premier confinement. Échanges en salle Identifiable par des badges multicolores, l’équipe du Frac engage discussions et jeux à partir des expositions, dans chaque espace ouvert au public.

Visites commentées - Une visite commentée est proposée le samedi et le dimanche à 16h, chaque jour pendant les vacances scolaires (de janvier à mi-mars). - Visite « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie secrète des œuvres sans jamais oser le demander », autour des réserves, les samedis et dimanches à 15h et 17h (de janvier à mi-mars). Sur présentation du billet d’entrée, dans la limite des places disponibles. - Visite adressée aux habitant.e.s des quartiers Villejean et Beauregard, une fois par exposition, en partenariat avec Le Cadran, Maison de quartier Beauregard, Rennes. Gratuit. (1er et 18 juillet, 2 petits groupes)

Décollages express Courtes prises de paroles spontanées en salles par l’équipe du service des publics afin de permettre aux timides qui n’osent pas interroger de bénéficier d’un éclairage sur les œuvres exposées.

Déjeunez avec une œuvre Une œuvre à découvrir durant dix minutes avant de déjeuner au restaurant du Frac à un tarif abordable pour une grande majorité de personnes (7.50€), entre janvier et mi-mars puis de septembre à octobre (sans offre restaurant de septembre à octobre).

Les voix des expositions En attendant l’ascenseur, dans les coursives, les passages pour monter visiter l’exposition, le public individuel peut entendre de courts enregistrements où se croisent : extraits de textes sur les artistes exposé.e.s, entretiens, etc. Cette dimension sonore débutée en 2020 se déploiera de manière plus importante en 2021 dans les salles et en ligne.

Les Feuilles sauvages Dessins à la main aux textes sensibles, sympathiques autour des œuvres (disposées en salles d’expositions et en ligne sur le site Internet). Les Feuilles sauvages proposent de nouer une relation conviviale avec le public, d’encourager une approche ouverte des œuvres exposées. Graphismes variables, dessins de tous types, points de vue historiques, fantasques, amusés, elles sont à l’image de la pluralité des regards sur les expositions et le bâtiment du Frac Bretagne et font maintenant partie des dispositifs pérennes.

Fréquentation de la visite commentée de 16H Week-ends : 43 groupes pour 423 personnes  Vacances scolaires : 15 groupes pour 69 visiteurs

Des outils écrits, à lire, à jouer ou feuilleter : Un journal d’exposition : ce document présente les enjeux des œuvres exposées de manière simple et sans effets d’allusions excluant les non connaisseu∙se∙r∙s. Le texte s’adosse à une histoire des formes au sens large : art visuel, design, cinéma, mode, graphisme, danse, musique, littérature, etc.

Un livret de jeux : cet outil pensé pour les enfants engage ceux-là dans une observation fine et imagée des expositions. Il alterne entre jeux immédiatement identifiables et défis farfelus.

Un dossier documentaire : élaboré par le service de documentation, il permet au public d’approfondir sa visite en découvrant entretiens, articles, textes de catalogues d’expositions autour des expositions. Pour raisons sanitaires, aucune mise à disposition entre juin et décembre.

[Voir la partie Accessibilité p.72 pour l’offre en direction des publics en situation de handicap et la partie Formation p76-77. pour l’offre adressée aux enseignant·e·s] En 2020, le Frac inaugure Le Canyon, un espace central au rez-de-chaussée, jusqu’alors utilisé pour exposer des œuvres. Cet endroit est à la fois un espace où une œuvre installative se déploie mais également où prennent place des dispositifs interactifs avec le public. Lieu de rencontre, de discussion, de repos, Le Canyon - qui tire son nom de l’aspect très minéral du lieu et aussi de l’histoire des « points de vue » - est un espace en devenir. Son volume et son accessibilité favorisant l’intimité des échanges ainsi que la présence d’assises en tissu n’ont pas permis son usage dès l’application des 60 protocoles sanitaires.


15 janvier 2020 : cours dans Le Canyon. Crédit photo : Frac Bretagne.

61


les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes Reports en 2021 TELL ME, manifestation de performance et de radio, avec *DUUU radio, en partenariat avec La Criée Centre d’art contemporain et le Musée des beaux-arts de Rennes (initialement le 25 avril à l’occasion du WEFRAC puis le 14 novembre 2020 à l’occasion de la Nuit européenne des musées) TELL ME est une manifestation de performance et de radio. TELL ME cherche à rendre compte d’une scène artistique qui associe pop culture et abstraction des formes. TELL ME 2020 s’intéresse à la scène émergente en Bretagne. Au programme : soap opera, stress&objets, standardistes, chansons insupportables, magie, apesanteur, récits&boissons, R’n’B onirique et vaporeux, langages informatisés. TELL ME est un projet du Frac Bretagne, du Musée des beaux-arts et de La Criée centre d’art contemporain avec *DUUU Radio, Morgan Azaroff, Mathis Berchery, émilien Chesnot, Charlotte Khouri et Anaïs Touchot, Francis Raynaud, Rubie et Alisson Schmitt. Plateau radio en continu dans Le Canyon du Frac Bretagne et en écoute sur www.duuuradio.fr En partenariat avec le Festival TNB et la Maison de la Poésie de Rennes.

Marching Band Création en résidence au TNB En partenariat avec le Frac Bretagne, Les Champs Libres et le Musée des beaux-arts, initialement prévu le 15 novembre 2020 Hymne à une communauté de marcheur∙euse∙s, métisse et éphémère, qui ne connaît ni frontière ni label : le Marching Band Roazhon Project jaillit à Rennes, emmené par l’artiste visuel Frédéric Nauczyciel, le vogueur américain Marquis Revlon et le directeur musical Sylvain Cartigny. Pour cette édition, Clément Le Goff, artiste rennais et ambassadeur de la culture traditionnelle bretonne rejoint le trio. Ralliant les États-Unis à la France, ils créent une forme vivante et participative, d’essence trans. Ce qui veut dire qu’elle excède les différences (de disciplines artistiques, d’âges, de cultures, de genres) pour les agréger dans une fanfare déambulatoire qui se réinvente en fonction des lieux où elle se joue et qui repense les lieux qu’elle traverse. Ce qui se propose à Rennes n’est pas ce qui se fait à Paris ou dans les quartiers noirs de Baltimore. Les quatre artistes travaillent au croisement des cultures marching, baroque, bretonne et voguing, pour créer, en incluant des amateur∙e∙s rennais·es, le Marching Band Roazhon Project. Il restera après chaque intervention une installation qui est à la fois la trace et la continuation des parades.

Déambulation : le Marching Band Roazhon Project achèvera sa marche au Frac Bretagne, dans le bâtiment et autour de celui-ci. Installation : À la fois trace du passé et promesse de l’avenir, cette installation Marching Band Roazhon Project, fanfare déambulatoire sera présentée au Frac. Elle se compose des éléments matériels de la fanfare et de prise de sons directe tirée des parades. Projection : En écho au Marching Band Roazhon Project, le public pourra découvrir sur grand écran le Marching Band Paris Project qui raconte une aventure démarrée en 2015 entre Baltimore et Paris.

Marching Band Roazhon Project. Création en résidence au TNB, séance d’information au Frac Bretagne, Rennes, 12 septembre 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

62


Les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes

Annulations événements

La Nuit européenne des musées (16 mai puis 14 novembre)

Mois du dessin contemporain – Drawing Now Art Fair / Famille en mouvement, Centre social de Villejean : ateliers de Anaïs Touchot, 28 mars

Le Week-end des Frac, WEFRAC (25-26 avril)

Anaïs Touchot devait proposer un workshop enfants/ adultes dans son installation appelée Le Pédilove, un environnement fait de récupération où plane un esprit de dérision. L’artiste devait faire entrer les participant∙e∙s dans sa pratique de dessin qui associe croquis et paroles rapportées. Le Frac s’était associé pour l’occasion au Festival Familles en mouvement organisé par l’Association Rennaise des Centres sociaux. Anaïs Touchot est une artiste s’emparant de l’ordinaire et de l’existant pour produire sculptures, installations, performances. Un inventaire des titres de ses dernières œuvres permet de saisir une approche où sont détournés objets, codes et slogans du salon de beauté, du match de football, du bar à chats, du chantier de construction : « J’y laisserai ma vieille peau », « Gloire Boueuse », « Perdue Chatte », « Travailleur de beauté ». La Fête du court métrage, 29 mars Programme Planète durable « Nous le savons, vous le savez, tout le monde le sait, il est temps (encore) temps de changer ! » annonçait le programme qui promettait des courts métrages de Elise Auffray, Herve Freiburger, Magali Magistry, Michael Guerraz, Tessa Joosse, Gabriel Harel, Just Philippot. Projections Carte blanche à Sara Goldschmied & Eleonora Chiari, artistes exposées dans l’exposition Sans réserve, 4 et 5 avril Conférence de Martin Parr aux Champs Libres, 10 novembre

Mois du film documentaire : Genèse d’un repas, un film de Luc Moullet, 1er novembre Projection qui devait avoir lieu dans le cadre du Mois du documentaire, avec le soutien d’Images en Bibliothèques et de Comptoir du doc. Pour côtoyer un documentariste comme Martin Parr, avec ses photos drôles et acides, le Frac a pensé au travail du réalisateur Luc Moullet. Fins observateurs de l’absurdité du monde, les deux manient un humour pince-sansrire et décapant. Avec Genèse d’un repas, Luc Moullet rejoint deux grandes préoccupations de Martin Parr : la nourriture et la mondialisation. Sortez en Bus !, Un Noël à l’anglaise avec Martin Parr, 10 décembre Le Frac Bretagne souhaitait proposer une soirée de « l’avent », typiquement britannique, entre visites découverte de l’exposition, films, ateliers, et dégustation de thé… Sortez en Bus ! est un dispositif proposé depuis plusieurs années à tous les habitant·e·s des communes de l’agglomération rennaise, leur permettant de profiter d’une offre culturelle à prix réduits, accessible en bus. Rennes Métropole, le Star et les partenaires culturels le Théâtre National de Bretagne (TNB), l’Opéra de Rennes, l’Orchestre National de Bretagne (ONB) et le Frac Bretagne proposent tout au long de la saison une programmation très diversifiée.

Séminaire public Contacts avec le département arts plastiques de l’Université Rennes 2 et l’École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne (EESAB), novembredécembre. Lire p. 54. Annulations des rencontres suivantes : Vendredi 6 novembre 2020 : (séance Hors les Murs) : Sophie Kaplan (directrice de La Criée centre d’art contemporain, Rennes) : Visite de l’exposition de Mathis Collins & Paul Collins ; Christelle Familiari (artiste) : visite du 1% réalisé à la MSHB, Rennes Vendredi 13 novembre 2020 : Valérie Mréjen (artiste) ; Mathieu Desseigne et/ou Lucien Reynes (danseur(s), Naif Production) Vendredi 20 novembre 2020 : Muriel Leray (artiste) ; Jérôme Guitton (auteur) Vendredi 27 novembre 2020 : Loïc Daubas (artiste) ; François Beau (artiste) ; François Perrodin (artiste) Vendredi 4 décembre 2020 : Isabelle Reiher (directrice de Centre de Création Contemporaine Olivier Debré) ; Martin Le Chevallier (artiste) Vendredi 11 décembre 2020 : Sophie Vinet (direction/ programmation – Les Bains-douches, Alençon) ; Eva Taulois (artiste)

63


Les événements, rencontres et projections au Frac Bretagne, Rennes

Ateliers en famille et stages vacances adressés au jeune public, conçus par des artistes invités Les ateliers Images / Mirages animés par Maël Le Golvan ont été majoritairement annulés, voici les intentions des séances qui auraient dû avoir lieu : 21 mars : Les machines à voir le monde Notre ombre peut-elle changer notre manière de percevoir le monde ? Grâce à un jeu de prises de vues, Maël Le Golvan invite à jouer avec la lumière, l’échelle et la prise de vue en créant des ombres portées dans les espaces du Frac. Public : 5-7 ans. 11 avril : Vous n’allez pas en croire vos yeux ! Aimez-vous les illusions d’optique ? Elles trompent votre regard, vous déstabilisent… Elles ne sont que duperies des sens. Comment l’artiste se sert-il de ce procédé mathématique et optique ? Suivez Maël Le Golvan à la découverte de l’anamorphose ! Prise de vue, déformation d’image s’allient au découpage et à la perception, pour créer des images surprenantes. Public : 7-12 ans. 16 mai : Drôles de bruits ! As-tu déjà attrapé un son, capturé une onde ? L’artiste emmène les participant.e.s au cœur de l’insaisissable. Entre expérimentation et création, petit.e.s et grand.e.s font se télescoper des éléments, son et eau, à l’aide d’anciens procédés photographiques. Public : 5-7 ans.

De la même façon, le stage vacances Clic-Clac au Frac, imaginé par l’artiste Anita Gauran pour les vacances de Pâques n’a pu être réalisé physiquement, une alternative numérique a cependant été imaginée (lire p.69). Voici les intentions de la séance qui aurait dû avoir lieu : 16-17 avril Jeu de mots, jeu de formes Es-tu prêt.e à te laisser porter par le hasard ? Ta mission, si tu l’acceptes, est de réaliser une série photographique à partir d’un mot pioché tiré au sort. Cette suite d’images mises côte à côte pourra alors raconter une histoire, illustrer un thème.

Et aussi :

Le Rennes Art Weekend, Le Week-end de l’art contemporain en Bretagne

Rencontres avec les artistes exposé∙e∙s

Incursions des étudiant∙e∙s de l’Ecole européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB)-site de Rennes au Frac (performances, expositions éphémères) Lancements de catalogues, de livres d’artistes, d’essais critiques et théoriques

Stage Tohu Bohu, adressé aux adolescents, conçus par des artistes invité∙e∙s

Ateliers en famille et stages vacances imaginés avec des artistes, période septembre-décembre Dispositifs fictionnels de médiation au Frac, imaginés par des étudiant∙e∙s en arts plastiques de l’Université Rennes 2

13 juin 2020 : Sens dessus dessous. Êtes-vous prêt.e à perdre vos repères ? À travers un jeu de mise en scène dans l’espace du Frac Bretagne, les participant.e.s construiront et seront les act.rice.eur.s d’une série d’images qui transforme le réel et modifie notre perception de la gravité. Public : 7-12 ans.

64


L’instant multiple, atelier animé par Maël Le Golvan dans le cadre des Ateliers en famille Images/Mirages, 18 janvier 2020. Crédit photo : Frac Bretagne


7- LES OUTILS ET MOYENS D’UN ACCUEIL élargi et sur-mesure


7- LES OUTILS ET MOYENS D’UN ACCUEIL élargi Les outils et contenus en ligne Le développement du partage d’expériences de la collection et des expositions en cours dans le champ numérique n’est aujourd’hui plus du tout périphérique, il fait partie du terrain de travail que le Frac doit investir dans sa relation au public. Pendant la période de confinement, l’équipe a mené un programme généreux de sensibilisation aux œuvres de la collection, en ligne et sur les réseaux sociaux. Le projet de médiation numérique s’appelle « Livreurs d’art », en référence aux nombreux livreurs qui sillonnaient les rues désertes pendant le confinement. Voici comment il a été conçu et communiqué :

Livreurs d’art Derrière le colis, il y a quelqu’un qui pédale ferme ! Et si c’était de l’art, et sans boîte ? L’équipe du Frac Bretagne se mobilise sur les réseaux sociaux pour partager the best of the best of the best de la collection. Triple salto arrière de passionnants récits d’œuvres pour les adolescent.e.s et les adultes, d’activités rigolotes et apaisantes pour les enfants.

[La BO de l’œuvre] quand il fait beau et que les oiseaux chantent, défi participatif afin de créer la bande-originale des œuvres de la collection du Frac.

Autres actions numériques : Tournez les pages numériques Rendez-vous autour des éditions, tous les derniers mercredis du mois. En raison de la fermeture du Frac et des mesures sanitaires, ce rendez-vous a été dématérialisé. Voici les sujets abordés : Mercredi 25 mars : Tête d’affiche Affichage militant, graphisme politique depuis les années 1960, collecte d’inscriptions murales, comment ces formes artistiques dessinent et décrivent les préoccupations citoyennes ? Mercredi 29 avril : Tout en texture Quand les artistes confèrent à l’image photographique chair et grain, sublimant le banal, valorisant la matière, apportant épaisseur au caractère lisse du papier glacé.

Mercredi 27 mai : Artistes en Trois Huit Nuit et jour des artistes photographient, filment et racontent la culture prolétarienne. Du dedans ou du dehors, c’est une histoire de classes. Mercredi 24 juin : Ouistitiii ! Que font les artistes de leurs photographies de vacances ou de famille ? Découverte d’un ensemble de plasticiens qui puisent dans les codes de l’imagerie quotidienne pour nourrir leur pratique. Mercredi 25 novembre : Gilles Mahé patron de café. C’est la tournée du patron ! Buvons à la santé d’un projet artistique ancré dans la vie quotidienne et sa réalité sociale et économique : le Lafayette (1991) quand l’artiste Gilles Mahé est devenu patron de café. Mardi 16 décembre : Humour à l’anglaise. Absurde, absurde, absurde, noir et tellement drôle ! David Shrigley commente le quotidien à l’aide de dessins volontairement simplistes, quand il ne propose pas installations, sculptures, vidéos ou photos.

[Zoom Zoom (zang)] Tous les lundis, zoom dans la collection. [Les petits potes du Frac] Les mercredis, activités pour les enfants à partir des œuvres de la collection. [ ! Oh cet écho ! ] Les vendredis, échos thématiques autour d’œuvres de la collection.

68


et sur-mesure Ateliers et stages jeune public

L’art par nos fenêtres, parcours EAC

Les activités planifiées ont été annulées à partir du mois de mars mais l’artiste Anita Gauran se prête au jeu du numérique et imagine un atelier sous forme d’un tutoriel, voici comment celui-ci est présenté :

À la demande de la DRAC Bretagne et de la DAAC, le service des publics a proposé une alternative aux enseignant.e.s et aux élèves afin de poursuivre leurs parcours EAC en mai, juin et à la rentrée 2020. Des ressources pédagogiques autour de Martin Parr ainsi qu’autour de l’œuvre de Katia Kameli sont relayées par voie numérique auprès des enseignant∙e∙s et des élèves contraint∙e∙s de ne pas pouvoir se déplacer hors de leurs établissements.

CLIC-CLIC au Frac mais… à la maison ! Stage enfants Théâtre d’ombre – La Forêt  Et si tu transformais l’intérieur de ta maison en forêt ? Regarde les objets de ton quotidien à la lampe torche… Joue avec les ombres, les transparences pour créer un théâtre d’ombres à filmer ou à photographier. Cette lumière inhabituelle te permettra de t’amuser avec les proportions et de créer un univers imaginaire.  Tes jouets reprennent vie, une plante verte devient une jungle qui envahit tout l’espace ! Agrandis, rétrécs les objets à l’aide de la lumière, demande à tes parents de t’aider, pour tourner un petit film ou faire une photographie de cette expérience. Toutes les histoires sont alors possibles. À toi de les inventer ! 

Au programme :

Découverte d’une œuvre/d’un∙e artiste et de sa démarche artistique

Ressources pédagogiques pour les enseignant∙e∙s

Ateliers de pratique artistique à expérimenter en classe ou en autonomie (cycle 3 et +)

Pour Martin Parr : une vidéo a été réalisée par le professeur conseiller-relais, avec des pistes pédagogiques, dont certaines s’articulant avec les pratiques musicales des élèves. Ce type de vidéo se pérennisera ces prochaines années. Des vidéos ont été également coordonnées par le Frac Bretagne et La Criée centre d’art contemporain autour du travail de Katia Kameli.

Katia Kameli est une artiste franco-algérienne, née en 1973. Son travail aborde la traduction, l’interprétation, l’archive et la mémoire, la construction identitaire individuelle et/ou nationale, entre documents et fiction. Associée au cycle artistique 2019-2021  « Lili, la rozell et le marimba (vernaculaire et création contemporaine) » de La Criée, elle a plusieurs œuvres dans la collection du Frac Bretagne, dont la vidéo  Ya Rayi qui raconte l’histoire de la musique raï de manière sensible et subjective. Pour L’art à nos fenêtres, elle a produit trois vidéos. 1. Écouter/Regarder : les ressources culturelles  Katia Kameli présente sa démarche artistique aux élèves depuis son atelier. 2. Pour aller plus loin : des ressources pédagogiques en partage Une vidéo autour de l’œuvre Ya Rayi et l’histoire de la musique raï avec Katia Kameli 3. Pratiquer/Échanger : proposition pour créer un clip vidéo Katia Kameli propose un protocole d’atelier pour réaliser un clip de la chanson Shab el Baroud (les Gens ou les Compagnons de la poudre) interprétée par Khaled. Cette expérience se développera avec d’autres artistes les années prochaines autour d’autres œuvres de la collection, ce format pédagogique se transmettant facilement.

69


Les outils et moyens d’un accueil élargi et sur-mesure

Les VISITES EN GROUPE AU FRAC BRETAGNE, RENNES Les visites de groupes, trop souvent banalisées car très communes à la plupart des lieux culturels, sont des leviers importants pour la sensibilisation du public à l’art contemporain. Elles sont une porte d’entrée pour des enfants qui viennent avec leur classe, un adulte qui vient par le biais d’une association. Elles sont un repère sur la carte de l’offre culturelle, car elles portent un nom simple, que tout le monde comprend. Au Frac, les visites ne sont pas « données » de manière conférencière, elles sont le lieu d’expérimentation, elles sont un espace où le dialogue existe. L’accueil des visites en groupes constitués subit plusieurs transformations durant cette année 2020. La première, réside au sein même de leurs prises en charge. De la prise en charge d’une classe entière en début d’année, il est nécessaire de subdiviser les effectifs pour s’adapter au protocole sanitaire en vigueur. À partir du 12 juin et jusqu’à la mi-septembre, l’accueil des groupes constitués en visites accompagnées a été réduit à 13 personnes. Cette mesure a également restreint la réservation de bon nombre de groupes scolaires. L’augmentation de la jauge applicable à l’accueil des groupes constitués à la mi-septembre est montée à 17 personnes maximum. Cette modification permis l’accueil de ces élèves en demi-classe et a eu pour conséquence de mobiliser activement l’équipe du service des publics. Les créneaux de visites en groupes constitués sont divisés également par deux pendant la journée pour respecter les protocoles en vigueur. 

La seconde transformation résulte du changement des modalités de réservation, par la création d’un formulaire dédié et accessible via le site du Frac Bretagne. Le traitement des données est effectué par les chargé∙e·s de projet et la responsable adjointe du service des publics. Ces modalités de réservation seront à affiner en 2021.  Cette année particulière est aussi celle qui connaît le plus grand nombre d’annulations, puisque 154 visites ont été annulées en raison de la crise sanitaire. D’autre part, les visites pour le public individuel (visites de 16h le weekend et durant les vacances scolaires) ont été mises en suspens entre le 12 juin et la fin du mois d’août soit 56 visites.  Visites annulées ou suspendues : 210 visites 

Visite libre Chiffres scolaires : 20 groupes ; 399 personnes Chiffres hors scolaires : 4 groupes ; 31 personnes

Visite accompagnée pour les adultes (hors publics spécifiques) Parcours dans les espaces du Frac, dialogues autour des expositions. Durée : 1h à 1h30 (hors visites et rendez-vous publics) 15 groupes + 251 personnes

Visites bâtiment pour les scolaires tous degrés Découverte d’une architecture marquée par de nombreux courants historiques et cultuels. Durée : 1h30 3 groupes + 83 personnes

Visite manipulation pour maternelle et élémentaire Comprendre les expositions en expérimentant des formes plastiques. Durée : 1h30 Scolaires : 25 classes (50 groupes) + 451 élèves Visite dialoguée pour les collèges, les lycées et l’enseignement supérieur Discuter en petits groupes, transmettre à ses pairs. Durée : 1h30 Collège : 16 groupes pour 284 personnes  Lycée : 24 groupes pour 407 élèves  Enseignement supérieur : 55 groupes pour 855 personnes Visite bâtiment des classes TPS/PS et MS de l’école Sonia Delaunay, Rennes, 14 janvier 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

70


Les outils et moyens d’un accueil élargi et sur-mesure

Visite Tournez les pages pour les lycées et l’enseignement supérieur Autour d’une thématique, découverte de livres et d’œuvres. Durée : 1h30 Cette visite est pensée comme une déclinaison du rendez-vous public Tournez les pages, une découverte thématique autour de livres d’art et d’artistes. Pendant cette visite, un lien face à une œuvre en salle d’exposition est également proposé. 3 groupes pour 54 personnes

afin de développer les échanges entre la structure culturelle et les professionnelles de la petite enfance. Pas de public cette année

Visite-atelier pour les centres de loisirs, périscolaire et extra-scolaire. Parcours et expérimentations ludiques, dialogues autour des expositions. 4 groupes ; 102 personnes

Visite pour le champ social Dans le cadre de conventions, le Frac Bretagne Tous âges. Parcours convivial, discussions autour ACCUEILLE AUSSI LES visites régulières DE : des expositions. Durée : 1h à 1h30 9 groupes pour 69 personnes  L’École européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB) - site de Rennes Visite champ médico-social ou handicap Découverte au rythme du groupe, dialogues L’Université Rennes 2 autour des expositions. Durée : 1h à 1h30 26 groupes soit 207 personnes dont 54 enfants  L’école Sonia Delaunay, Rennes

Archiminilab pour les crèches et animation petite enfance Eveil, verbalisation et manipulation à partir d’une œuvre ou d’un livre. Durée : 1h30 Archiminilab est un laboratoire d’expérimentations artistiques destiné aux plus petits (crèches). Il est le fruit de dialogues, de constatations, d’observations effectués dans le cadre des formations arts plastiques du Frac Bretagne L’art en tout-petit à destination des éducatrices de jeunes enfants. Il a pour objectif de mettre en œuvre des ateliers conjointement avec les éducatrices de jeunes enfants autour de la programmation des expositions du Frac Bretagne

Le Cadran, Maison de quartier Beauregard, Rennes

Le départemenT d’Ille-et-Vilaine

Visite manipulation du Centre de loisirs de Montgermont, 25 février 2020 dans le cadre de l’exposition Sans réserve, Plongée dans une collection d’art contemporain. Crédit photo : Frac Bretagne.

71


Les outils et moyens d’un accueil élargi et sur-mesure L’accessibilité AU FRAC BRETAGNE, RENNES L’accessibilité des personnes en situation de handicap est un point important pour le Frac Bretagne qui travaille à de nombreux dispositifs adaptés aux différentes situations de handicap : auditif, visuel, mental et moteur. Fidèle à une approche de co-construction, il conçoit des actions en étroite collaboration avec les professionnels et les associations spécialisées. L’approche du Frac s’oriente vers la mixité des échanges entre personnes valides et personnes handicapées et s’attache souvent à créer des ponts avec les arts vivants.

Visite descriptive et/ou tactile proposée lors de chaque exposition

Visite interprétée en Langue des Signes Française lors de chaque exposition, le samedi de 16h à 17h, en même temps que la visite tout public En 2020, les visites descriptives et tactiles n’ont malheureusement pas été maintenues en raison de la crise sanitaire. La visite LSF de l’exposition Parrathon de Martin Parr a par ailleurs remporté un grand succès avec la participation d’une dizaine de visiteu∙r∙se∙s déficient∙e∙s auditi∙f∙ve∙s.  ​ Effectif de la visite LSF Martin Parr : 12 visiteu∙r∙se∙s individuels

Par ailleurs, le Frac Bretagne est partenaire de : L’ADAPEI, Association départementale de parents et d’amis des personnes handicapées mentales, « Les papillons blancs d’Ille-et-Vilaine », Rennes, 35 En 2020, le Frac et l’ADAPEI 35 - Les papillons blancs d’Ille-et-Vilaine entament un nouveau partenariat afin de mener ensemble des projets d’accessibilité et de sensibilisation à l’art contemporain. Des visites commentées, des ateliers de pratique artistique et des parcours adaptés sont ainsi proposés tout au long de l’année aux personnes en situation de handicap et à leurs familles, ainsi qu’aux professionnel∙le∙s de l’Adapei 35. Parallèlement, des outils et des documents sont pensés et créés en collaboration, afin de rendre l’information accessible au plus grand nombre. ESAT Utopi l’Hermitage Baudrier (Établissement et service d’aide par le travail, ADAPEI 35)  Conception d’un livret de présentation du Frac en FALC  Mars 2020 à janvier 2021    Dans le cadre de sa convention avec l’ADAPEI 35, le service des publics a travaillé aux côtés d’un groupe d’agents de l’ESAT Utopi L’Hermitage pour concevoir le livret de présentation du Frac Bretagne en Facile à Lire et à Comprendre (FALC). Au gré des relectures et des riches discussions qui se sont déroulées à distance et lors d’un rendez-vous sur place à l’ESAT, cette véritable aventure humaine permettra la création d’un livret de 20 pages, finalisé et imprimé en 2021.    Effectif : 21 personnes en situation de handicap + 3 professionnelles 

Le livret de présentation du Frac Bretagne en FALC. Crédit photo : Frac Bretagne.

72


Les outils et moyens d’un accueil élargi et sur-mesure IME du Baudrier (Institut médico-éducatif, ADAPEI 35)  Cycle de 4 visites-ateliers   Dans le cadre de son partenariat avec l’Adapei 35 «Les Papillons blancs d’Ille-et-Vilaine», le service des publics conçoit à l’automne 2020, un cycle de 4 visites-ateliers pour un groupe d’enfants de l’IME du Baudrier. Ces derniers se sont familiarisés avec le lieu et ont découvert pas à pas l’exposition Parrathon. Chaque séance a proposé une approche ludique par le biais de petites manipulations telles que la réappropriation d’une installation de photographies par le collage ou encore l’utilisation d’un imagier bilingue permettant de développer le vocabulaire propre aux séries de Martin Parr. Un travail sur le portrait de groupe a également permis aux enfants de prendre la pose dans un décor balnéaire installé pour l’occasion dans l’espace d’exposition, chacun d’entre eux ayant pour consigne de ramener un objet symbolisant les vacances. Ce cycle de visites s’est terminé en musique, avec l’exploitation de la playlist des Transmusicales ; un parcours en chantant et en dansant, permettant d’appréhender les œuvres autrement !    Effectif : 5 enfants + 3 accompagnateurs 

Le Frac Bretagne est également partenaire de : l’URAPEDA, Union Régionale des Associations de Parents d’Enfants Déficients Auditifs (Rennes, 35) l’EDEFS 35, Établissement Départemental d’Éducation de Formation et de Soins (Chantepie, 35), l’APASE, et l’association Atypik, avec lesquelles des visites spécifiques, des ateliers et des parcours culturels sont régulièrement développés en collaboration avec des structures culturelles rennaises (La Criée centre d’art contemporain, le musée des Beaux-arts de Rennes…).

Le service des publics du Frac Bretagne a pour ambition de continuer le développement des documents spécifiques, notamment en FALC, lors de chaque exposition. Il poursuivra également ses projets participatifs à Rennes et en région et finalisera le projet culture-santé à la clinique du Val Josselin reporté au printemps 2021, en raison de la crise sanitaire. Un travail de prospection sera mené pour la recherche de nouveaux partenaires du médico-social dans le cadre du développement du Frac en résidence (territoire de Guingamp en 2022) ; tout en continuant à développer les parcours culturels au niveau local, en lien avec les structures culturelles rennaises. Pour l’accessibilité de son bâtiment à Rennes, le Frac a pour projet d’acquérir de nouveaux outils, notamment un matériel d’amplification sonore à destination des personnes déficientes auditives. Concernant le volet formation, un premier niveau en LSF est envisagé pour la chargée des projets avec le public, référente accessibilité et handicap, via l’organisme de formation accessitour en avril 2021.

Visite-atelier de l’IME du Baudrier, Saint-Sulpice-la-Forêt, dans le cadre de l’exposition Parrathon. Une rétrospective de Martin Parr, 9 octobre 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

73


8- LA FORMATION


8- la formation Le Frac Bretagne, met en place des formations adressées aux adultes en situation d’apprentissage. Elles sont conçues dans l’objectif de partager la création contemporaine dans des réseaux propres à la recherche en art ainsi que dans des circuits où l’art ouvre un territoire d’exploration et d’émancipation. Professionnel∙l∙e∙s actives et actifs ou étudiant∙e∙s, investi∙e∙s ou ayant l’envie de s’investir au déploiement de l’art et de la culture au sein de la société collaborent avec le Frac : artistes, enseignant∙e∙s-chercheu∙se∙r∙s, professeur∙e∙s des écoles, collèges et lycées, éducat∙rice∙eurs de jeunes enfants, ATSEM, enseignant∙e∙s et éducat∙rice∙eurs spécialisé∙e∙s, monit∙rice∙eur∙séducat∙rice∙eur∙s, animat∙rice∙eur∙s socio-culturel et médico-social, infirmi∙ère∙er∙s, assistant∙e∙s de service social, éducat∙rice∙eu∙s de la protection judiciaire de la jeunesse, responsables de formations, responsables d’établissements, responsables de structures culturelles, commissaires d’expositions, documentalistes, bibliothécaires… Au sein de ces formations, élaborées par le Frac Bretagne en étroite collaboration avec les partenaires, alternent l’analyse d’œuvres, l’expérience des arts plastiques avec un ou une artiste ou encore l’articulation avec des problématiques spécifiques spécialisées ou non dans l’art contemporain. En 2020 les formations planifiées entre avril-juin puis octobre-décembre n’ont pas pu être engagées. Seule la dimension numérique a été mise en place : la formation du PREAC prévue en distanciel ainsi que l’accompagnement numérique du parcours EAC (voir la partie « Outils et moyens d’un accueil élargi et sur mesure »).

L’Éducation nationale

œuvres exposées et ouvrant vers une interdisciplinarité. Le service des publics a également suggéré au PREAC

Rendez-vous et outils de formation dans le cadre des expositions du Frac Bretagne, Rennes :

la création d’un atelier critique de cet outil pour 2020 réunissant médiateurs et enseignant∙e∙s.

Visite enseignants pour chaque exposition Quelques jours après le vernissage, un temps de rencontre est proposé aux enseignant∙e∙s afin de découvrir l’exposition d’un point de vue pédagogique et aborder les modalités d’accueil des élèves. Ces visites constituent une première rencontre avec le service des publics du Frac Bretagne et le conseiller-relais. Elles sont libres d’accès, et s’adressent aux professeur∙e∙s de toutes les disciplines. Les dates de diffusion sont validées en concertation avec la DAAC Bretagne et l’IPR arts plastiques afin de permettre une meilleure diffusion auprès du corps enseignant. Des invitations sont communiquées par le site de la DAAC Bretagne ainsi que par la « Newsletter enseignants » du service des publics et les partenaires du Frac. Visites annulées, accompagnement numérique uniquement.

Dossier pédagogique pour les expositions dans et hors les murs Le service des publics rédige un dossier pédagogique conséquent pour les expositions dans les murs : présentation de l’artiste et de l’exposition, orientations dans l’histoire de l’art, angles thématiques, analyse d’œuvres, lien avec le programme scolaire par cycle et propositions d’ateliers d’art plastiques. Ce document est pensé pour les enseignants tous degrés confondus. Il peut être un support permettant un avant et un après la visite pour la classe. L’organisation thématique du dossier est en deux ou trois volets, approfondissant l’analyse des

Le dossier accompagnant l’exposition Martin Parr s’est enrichi d’une vidéo réalisée par le professeur conseillerrelais, elle proposait des pistes pédagogiques, dont certaines en lien avec les pratiques musicales des élèves. Ce type de vidéo se pérennisera ces prochaines années.

Rendez-vous de formation, dans le cadre des expositions hors les murs

Visite enseignants∙e∙s, dans le cadre des expositions en région

Annulées

Rendez-vous de formation, dans le cadre des expositions participatives

À partir de 2019-2020, les animations pédagogiques des professeurs des écoles ont été limitées aux mathématiques et au français, ceci pénalisant très fortement la formation des enseignant∙e∙s pour les projets liés aux arts visuels comme ceux menés par le Frac. Dans ces circonstances, les enseignant∙e∙s souhaitant participer à ces sessions doivent prendre des heures sur leur temps personnel. Tout en maintenant la qualité de sa prestation, le Frac a également dû s’adapter et proposer des rendez-vous de formations aux cadres moins identifiés par l’Éducation nationale.

76


Actions de formation dédiées aux publics de l’éducation nationale Animations pédagogiques Les professeur∙e∙s des écoles bénéficient d’un volume annuel d’heures de formation composé de modules de trois heures, les animations pédagogiques. Dans le cadre de partenariats avec les écoles, le service des publics prend en charge une partie de ces formations en accord avec les Inspecteurs de l’Éducation nationale du secteur concerné. Les animations pédagogiques présentent une série d’œuvres de la collection du Frac, et les inscrivent dans une histoire de l’art et de la culture. Leur approche est toujours pensée en relation avec le projet mené au sein de l’établissement. Malgré les contraintes sanitaires, 89 personnes ont participé à ces rencontres de formation au sein de leurs établissements et structures.

Interventions ponctuelles de présentations problématisées des actions du Frac ont été faites à la demande :

Master Métiers et Arts de l’Exposition (MAE), Université Rennes 2, 10 personnes, le 23 octobre

Université Rennes 2, Licence 3 arts plastiques, dans le cadre du séminaire de Laurence Corbel «Autres fictions autres savoirs : la fiction comme méthode», 16 personnes, 5 février ; 8 personnes 11 mars

Institut Supérieur de Formation de l’Enseignement Catholique (ISFEC), Master 2, 15 personnes, 29 septembre

Annulée en raison des protocoles sanitaires propres aux deux partenaires mais également de l’incertitude liée au contexte : Formation Pratiques et culture artistique des élèves et innovations pédagogiques en arts plastiques menée par Mme Jumelais-David, Inspecteur d’Académie (IA) – Inspecteur Pédagogique Régional (IPR) Arts Plastiques.

Formations auprès de l’enseignement supérieur

Le master MEEF « Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation » de l’Université Rennes 2 

En 2020, le service des publics est intervenu auprès des étudiants du master MEEF « Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation » de l’Université Rennes 2 préparant le Capes d’arts plastiques. Intégré au cours de préparation de l’oral du concours sur les pratiques partenariales dans le second degré, cet oral permet de construire un projet fictif d’exposition à partir d’une sélection d’œuvres de la collection pour une mise en place et son exploitation dans une galerie à vocation pédagogique. Il permet aux étudiant∙e∙s d’enrichir leurs connaissances sur la méthodologie de projet. Public : 26 étudiant∙e∙s en 2 groupes de 13 et 19 février et 4 mars

Animation pédagogique dans le cadre de l’exposition Il était une fois..., Groupe scolaire Henri Derouin, Beaussais-sur-mer, 16 janvier 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

77


La formation ∙ ∙

L’Éducation nationale et les professionnel le s de la culture Le Pôle de ressources art contemporain pour l’éducation artistique (PREAC) art contemporain : Aux côtés d’une vingtaine de structures membres d’a.c.b, de la Drac Bretagne, de la DAAC, de l’INSPé de Bretagne et de CANOPé-Rennes, le service des publics du Frac Bretagne fait partie du Pôle de ressources art contemporain pour l’éducation artistique. Ce dernier met en œuvre des actions de formation destinées aux enseignant∙e∙s et aux professionnel∙le∙s de la culture. Actif au sein du comité technique du pôle, le service des publics a participé à la conception d’une formation intitulée :«Susciter la curiosité et l’étonnement chez l’élève. Quels enjeux pour l’oralité dans le cadre de projets d’éducation artistique et culturelle ?»

Mardi 8 décembre Journée de formation en clôture du cycle «Les mises en récits comme formes de transmissions» Après un séminaire en 2019 sur l’expérimentation et l’étude des différentes formes de récits qui peuvent se retrouver dans des situations de transmission pour les professionnel·le·s de l’EAC, la formation 2020 questionnait comment, le récit et/ou l’oralité peuvent être aussi employés pour susciter la curiosité et l’étonnement chez l’élève. Conférence en ligne : Joris Thievenaz, Professeur des universités, Sciences de l’éducation et de la formation, Paris 12 - UPEC : « De l’étonnement à l’apprentissage » Atelier en ligne : Frédéric Danos (pour l’Encyclopédie de la Parole) Réservé à un public désigné de professionnel·le·s de la médiation des structures membres du réseau a.c.b et d’enseignant·e·s formateur·trice·s du premier et second degré de l’Éducation nationale - Académie de Rennes. Deux ateliers proposés : Le Bloc : Une forme contrainte par groupe de 4 : Les participant.e.s improvisent ensemble un récit. Plusieurs contraintes cadrent cette énonciation dans une optique de collaboration et de flux.

Formation du PREAC - Pôle de ressources pour l’éducation artistique et culturelle en art contemporain - Bretagne ●

Clôture du cycle « Les mises en récits comme formes de transmissions »

« S’étonner d’une rencontre » Ateliers en ligne - Frédéric Danos Thématique de la journée de formation Susciter la curiosité et l’étonnement chez l’élève. Quels enjeux pour l’oralité dans le cadre de projets d’éducation artistique et culturelle ? ● NOTE D’INTENTION DE L’ARTISTE « Deux livres de ma bibliothèque auxquels je suis attaché, Le Maître ignorant de Jacques Rancière, L’Établi de Robert Linhart. Le premier parle de l’émancipation intellectuelle de l’élève par l’enseignement de ce que l’on ignore, c’est à dire préférer la curiosité et le risque à l’apprentissage magistral ; le second, récit d’une expérience militante dans les usines Citroën de Saint-Ouen, rapporte, entre autres, un conflit entre pratiques vernaculaires et technocratie. Ces deux livres font le postulat d’une égalité des intelligences par la différence. Étonnement et curiosité me semblent être deux notions qui remettent en question les modèles ; qui privilégient l’opinion et l’hypothèse. Une opinion n’est pas une vérité, c’est un risque, une hypothèse sur le chemin de la vérité qui en comporte bien d’autres. L’étonnement c’est le singulier ; la curiosité c’est l’accueil. On peut hiérarchiser ces opinions, les classer entre bonne et mauvaise, les juger, les sanctionner. Cependant, dans un premier temps, il faudra se risquer autant à les émettre et qu’à les écouter. Je vous propose un atelier autour du récit improvisé à travers deux formes détaillées plus bas. L’une, contrainte par le groupe, intitulée Faire un bloc ; l’autre, individuelle, Comme un saut du nid. Il n’y a pas d’expertise particulière ni d’excellence à avoir, il n’y a pas d’intervention juste ou éronnée. Ce qui compte, c’est ce qu’on se risque à faire. Du côté de l’émission, c’est le laisser-aller de la succession des idées, la possibilité du silence, être curieux.ieuse de ce qui se présente à l’esprit (étonnement). Du côté de la réception, le laisser-venir de l’écoute, l’accueil de la singularité, voire de l’absurde, de l’incompréhensible. Improviser, expérimenter, s’amuser. Je vous demande au préalable de bien vouloir lire les deux extraits de Le Maître ignorant et de L’Établi. Également d’apporter une ou deux reproductions d’une œuvre d’art (peinture, sculpture, photographie) mais aussi des métiers d’art (mobilier, architecture, mode, bijou, design) que nous utiliserons pour le saut du nid. » VOIR L’INTERVIEW VIDÉO DE L’ARTISTE

Frédéric Danos

En raison de la situation sanitaire, interview réalisée en visioconférence

www.preac-artcontemporain.fr

Comme un saut du Nid : Chaque participant.e tire au sort une des reproductions apportées et improvise le récit de son attachement à cette image. Raisonnable ou incohérent, étayé ou bancal, tout récit est possible du moment qu’il est énoncé.

78


Actions de formation dédiées aux publics des professionnel∙le∙s de la culture Le choix du distanciel : Au regard de la situation sanitaire liée à la crise Covid-19, envisager une formation en présentiel, même à l’automne 2020 était prendre le risque d’une annulation. PREAC art contemporain. Le format en 100% distanciel (e-learning, e-formation) sur une journée entière a été convenu par les membres du comité de pilotage. Ce nouveau format expérimenté par le PREAC art contemporain a nécessité un travail de préparation de par la technicité de ce type de formation et sa nouveauté : dynamiser, scénariser, et penser les ressources données en amont, préparation des intervenant∙e∙s, interactions avec les participant·e·s, etc. Public cible pour l’ensemble de la journée : Ouvert à environs 40 participant∙e∙s et recherche d’une parité et mixité inter-professionnelle : 20 personnes public désigné∙e∙s par la DAAC - Rennes (dont 10 du 1er degré). Professeurs conseillers relais, CPD + 20 professionnel·le·s de la culture. Ouverture de la conférence : augmentation des places à un public plus large afin que la conférence du matin ne bénéficie pas seulement à une trentaine de personnes. Ouverture sur inscription. Invitation envoyée aux abonnés à la lettre d’information du PREAC art contemporain et donc supposé∙e∙s intéressé∙e∙s par les actions. S’agissant d’une première expérimentation en 100% distanciel, l’objectif était de ne pas ouvrir trop largement pour gérer plus facilement les aspects techniques. Effectifs : 30 inscriptions dont 16 personnes côté Culture et 14 côté Éducation nationale, sans compter les membres du Comité technique présent∙e∙s.

Par ailleurs, le Frac a accompagné la conception et le développement d’un moment de rencontre professionnelle. À l’occasion de la réunion annuelle en plénière organisée le mardi 29 septembre au Domaine de Kerguéhennec, le PREAC art contemporain a souhaité proposer un temps d’échange interprofessionnel entre acteur·trice·s de l’éducation artistique et culturelle du territoire breton. La thématique de cette rencontre professionnelle s’est portée sur le dossier pédagogique et les outils de la médiation pour une mise en commun des problématiques/ questions de chacun·e ainsi que la formulation de pistes d’amélioration sur ces outils du quotidien pour les professionnel·le·s de l’éducation artistique et culturelle (EAC) en art contemporain.   Un certain nombre de questions ont été soulevées : Le dossier pédagogique et les autres formes et outils mis en place par les services de médiation en art contemporain correspondent-ils encore aux attentes et besoins, notamment des professionnel·le·s de l’enseignement ? De nouvelles formes sont-elles possibles ? Pour de nouveaux moyens de transmissions ? Partant de ces orientations, des groupes se sont formés et un ensemble d’analyses ont été synthétisées puis partagées dans les ressources en ligne du PREAC. 29 participant·e·s à cette journée

Pour les interventions du Frac dans le cadre spécifique de présentations de la documentation et de la collection de livres d’artistes du Frac Bretagne, consulter le chapitre suivant : « La documentation ».

79


9- LA DOCUMENTATION


9- la DOCUMENTATION Le centre de documentation du Frac Bretagne dont la mission est de documenter les œuvres de la collection et plus largement l’actualité artistique, compte six secteurs de collection : les livres, les revues, les archives papiers et numériques, la photothèque, le multimédia et enfin les multiples et livres d’artistes. Au-delà de la conservation des documents, son rôle est de répondre voire d’anticiper les demandes des utilisat∙eur∙rice∙s en valorisant et en rendant accessible l’information contenue dans tous ces supports. Véritable espace de travail, de recherche, les nouveaux aménagements en font aussi un lieu de détente et de lecture, ouvert à tou∙te∙s en accès libre et gratuit. Lieu ressource, il collabore aux missions du Frac Bretagne, notamment avec le service des publics en participant à la sélection des ouvrages présentés lors du rendez-vous mensuel « Tournez les Pages », en organisant des visites privilégiées pour les scolaires et les universitaires, en proposant des formations aux professionnel·le·s du monde des bibliothèques mais aussi en produisant des bibliographies, des dossiers documentaires et des recherches spécifiques. Par ailleurs, comme chaque année, il accueille des stagiaires de courte et longue durée. Ces stages sont l’occasion pour les trois documentalistes de mettre leur savoir au service des lycéen·ne·s et étudiant·e·s en recherche d’expériences et de formations. Enfin, l’expertise du service de documentation contribue à l’enrichissement, la gestion et la valorisation de la librairie.

82


Les chiffres du centre de documentation Types de lecteurs LA FRéQUENTATION

4%

Alors que la crise sanitaire impose une fermeture exceptionnelle de presque 5 mois du centre de documentation, 533 lecteurs dont 61 % d’étudiant·e·s, chercheu·r·se·s en histoire de l’art, arts plastiques, école des beaux-arts, 8% de professionnel·le·s, artistes et 31% d’amateur·e·s sont venus consulter, travailler, visiter les multiples fonds. Si la fréquentation des professionnel·le·s et des amateur·e·s est en légère baisse, il faut noter une hausse chez les étudiant·es et chercheur.e.s qui apprécient l’accueil privilégié et sécurisé postconfinement, l’accompagnement des documentalistes, la diversité des fonds proposés et les outils de recherches mis à leur disposition.

3%

24%

61% 8%

étudiants

professionnels

visiteurs

enfants

TLP

Salle de lecture du centre de documentation. Crédit photo : Frac Bretagne.

Nombre de lecteurs 250

L’ENRICHISSEMENT DU fonds général catalogue SIGB

219

200

755 nouvelles ressources dont 261 nouveautés (éditions 2020)

150 100 50 0

85

101

77 31 3

3

10

4

dons achats dépôts échanges

83


Les outils numériques de la documentation Autonome dans la gestion des réseaux sociaux pour la valorisation de ses fonds et de ses actions, le centre de documentation développe depuis 2019 son propre portail administré entièrement par les documentalistes. Ce dernier répond aux enjeux des innovations technologiques et des nouvelles attentes des publics dans un monde numérique de plus en plus interconnecté. Outre la recherche libre ou avancée du catalogue général, ce dernier valorise l’actualité éditoriale mais aussi les fonds remarquables : archives et livres d’artistes. Sont désormais accessibles les fonds d’archives de Gilbert Dupuis, Raymond Hains, Esther Ferrer, Léon Ferrari et depuis cette année l’ensemble des archives de la Galerie Art & Essai.

Le centre de documentation est en charge de la conservation et de la programmation de la collection de livres d’artistes du Frac Bretagne (lire p.24). Les collections en ligne (œuvres et livres d’artistes1) sont gérées exclusivement par le centre de documentation pour la collection de livres d’artistes (création, identification et rédaction des fiches artistes, œuvres, organismes) et en association avec la chargée de collection pour la collection œuvres, notamment pour la gestion de ressources documentaires et l’intégration des visuels. Depuis quelques années, l’intégration des ressources SIGB dans les notices des œuvres mais aussi des multiples et éditions d’artistes permet de documenter précisément ces collections et invite le visiteur/ la visiteuse à naviguer d’une base à l’autre. Cette interconnexion entre les différents outils numériques est une source de connaissance accessible à tou∙te∙s en proposant une visite virtuelle des collections du Frac Bretagne mais aussi des ressources documentaires du centre de documentation. La photothèque, en répondant aux demandes de visuels externes mais aussi internes, participe à la communication des expositions et à l’illustration des supports pédagogiques. Elle coopère, par ailleurs, au suivi éditorial du Frac Bretagne, en identifiant et en traitant les images qui illustrent les publications. Enfin, la gestion du prêt de visuels et des autorisations de reproduction contribue également à l’échange de publications et à l’enrichissement du fonds documentaire. En 2020, le Frac Bretagne a mis à disposition de ses partenaires 63 visuels des œuvres de la collection permettant ainsi l’illustration de catalogues et des éditions diverses comme Elles font abstraction (éditions Centre Pompidou, à paraître en mai 2021) et +Photographie Les acquisitions des collections publiques (édition Le bec en l'air, 2020). 1 Ces deux bases numériques bénéficient de la technologie Navigart développée par Videomuseum

84


Les outils numériques de la documentation

85


La médiation et les partenariats de la documentation Souvent sollicité pour participer à des groupes de travail2, le centre de documentation du Frac Bretagne est invité en 2020 à rejoindre le projet labellisé CollEx3 (collection d’excellence pour la recherche) du CLA++ en association avec la Maison des sciences de l’homme en Bretagne (MSHB) et le Service commun de documentation (SCD) de Rennes 2. Ce programme de recherche qui s’appuie sur un corpus de 200 titres sélectionnés dans le fonds du Cabinet du Livre d’Artiste, explore les moyens permettant de prendre en compte le double statut d’objets de recherche et d’œuvres d’art des publications d’artistes. Cette prise en compte est en effet cruciale pour réussir leur signalement au sein des réseaux de la recherche universitaire et des collections d’art. En tant que ressources documentaires spécifiques, les publications d’artistes nécessitent un traitement particulier de numérisation, de catalogage et de valorisation. Dans le cadre du projet artistique et culturel du Frac Bretagne, porté par le directeur Etienne Bernard, un lieu est désormais dédié à la présentation d’initiatives éditoriales, le Mur du Fonds (lire p.32).

2 En 2003, il collabore à une réflexion autour du Dossiers Techniques Documentaires, piloté par la Mission de la Recherche et de la Technologie du Ministère de la Culture et de la Communication. Plus récemment, en 2015, il est invité, dans le cadre du Services numériques culturels innovants du ministère de la Culture à participer au comité de pilotage animé par les membres de Videomuseum pour mettre en œuvre le développement des collections numériques des 23 Frac qui donnera lieu à la nouvelle version des collections en ligne (Navigart) 3 https://cla.hypotheses.org/

Les fonds du centre de documentation sont enrichis régulièrement grâce aux acquisitions, aux échanges avec des partenaires institutionnels français et étrangers (250 structures échangent leurs publications avec les éditions du Frac Bretagne) et aux dons de particuliers (artistes, professionnel∙le∙s, amateur∙e∙s) ou d’institutions (galeries, musées, centres d’art, bibliothèques spécialisées). Ainsi, Véronic Piazza fait don d’une revue de presse (9 classeurs) sur l’actualité artistique. En accord avec Monsieur Pincé, auteur de cette revue de presse, Madame Piazza autorise la dispersion des articles classés par ordre alphabétique afin que ces derniers enrichissent les dossiers d’artistes conservés à la documentation. Partenaire privilégié, la bibliothèque de l’EESAB-site de Rennes propose en don 140 imprimés (fascicules, livres) qui d’une part complètent les collections de périodiques et d’autre part enrichissent le fonds général sur l’actualité et les essais critiques en art contemporain. Le lancement du livre Kentia et la présentation du projet artistique de Ludovic Chemarin© (7 octobre) sont l’occasion pour les deux artistes de découvrir le centre de documentation. Damien Beguet et P. Nicolas Ledoux décident en accord avec les documentalistes de réactiver le dispositif du Salon©4 et de l’installer en salle de lecture. Un contrat est signé le 12 décembre dernier pour une activation programmée en 2021.

Enfin, William Massey, responsable de la collection agnès b., offre 37 cartons de 35 numéros de la revue d’artiste le Point d’ironie5 , identifiée dans la collection de livres d’artistes depuis son origine en 1997. Ce don conséquent permet de compléter l’ensemble Point d’ironie de la collection mais aussi d’envisager des accrochages dans les établissements scolaires, au sein du centre de documentation et de laisser à la disposition des visiteu∙r∙se∙s/lect∙eur∙rice∙s des numéros emblématiques. Particulièrement attentif aux nouvelles technologies, le centre de documentation travaille en collaboration avec les différent∙e∙s professionnel∙le∙s du monde de la bibliothèque et de la documentation afin de partager un savoir et d’ouvrir de nouvelles possibilités de recherche, de conservation, de diffusion. Adhérent à l’association BEAR (Bibliothèques d’écoles d’art en réseau), un état des collections des publications en série a été mené et finalisé au second semestre 2020 afin d’enrichir et de compléter la base BSAD des bibliothèques des écoles d’art. De même une convention de partenariat entre le centre du réseau du Sudoc-PS6 et le centre de documentation a été rédigée en fin d’année 2020. Un travail de collaboration sera engagé en 2021 pour l’identification des publications en série du centre de documentation dans le réseau Sudoc-PS.

5 édité par la galerie agnès b. en collaboration avec l’artiste Christian Boltanski et le critique d’art Hans Ulrich Obrist. à l’origine, en 1997, six à huit numéros paraissent chaque année. Chacun est investi par un artiste qui se l’approprie pour en faire un objet d’art singulier. Périodique atypique tant par sa gratuité, son format et sa diffusion, le Point d’ironie est distribué sur le mode de la dispersion

4 « Ce salon réservé à la documentation de l’artiste Ludovic Chemarin©, est régi par un contrat d’activation dont la révélation est à la discrétion de l’activant. La plante est obligatoirement une Kentia ou Howea Forsteriana – similaire à celles présentes dans les œuvres de Marcel Broodthaers ou Philippe Thomas. Le choix des meubles est à discrétion, comme l’utilisation d’un tapis. » in http://www.ludovic-chemarin.com/le-salon/

6 Le Sudoc est le catalogue collectif national des bibliothèques de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) et le catalogue collectif national des publications en série auquel participent des bibliothèques de tous types identifiées pour la richesse de leurs collections et regroupées au sein du réseau du Sudoc-PS. Le Sudoc a été développé par l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (Abes), et est interrogeable librement et gratuitement via le Web : http://www.sudoc.abes.fr.

86


Séance de travail du groupe DNMADE, Lycée Bréquigny, au centre de documentation du Frac Bretagne. Crédit photo : Tifenn Gargam.

87


la médiation et les partenariats de la documentation Les présentations du service, les interventions dans le cadre de formations ou de cours sont autant d’occasions de faire découvrir au public des livres d’artistes mais aussi des ouvrages, des revues, des essais issus du fonds général et d’appréhender la méthodologie de recherche et la connaissance des outils numériques mis à la disposition du public.

286 étudiant∙e∙s/accompagnat∙eur∙rice∙s reçu∙e∙s dans le cadre de visites privilégiées en 2020 8 janvier : 5 étudiant∙e∙s 3e année EESAB-site de Rennes + 2 enseignant∙e∙s Marjolaine Levy et Benjamin Gomez. Un laboratoire d’expérimentations graphiques, à partir des vitrines Des mots et des choses. 14 janvier : 4 étudiant∙e∙s EESAB-site de Rennes + 1 enseignante Christelle Familiari. Présentation des outils de recherche à la documentation 29 janvier : 9 étudiant∙e∙s 3e année EESAB-site de Rennes + 3 enseignant∙e∙s Marjolaine Levy et Benjamin Gomez. Un laboratoire d’expérimentations graphiques, à partir des vitrines Des mots et des choses. 30 janvier : 14 étudiant∙e∙s, Université Rennes 2 + 1 enseignante Emilie Eternad. Un atelier-écriture, première rencontre avec les étudiant∙e∙s, présentation rapide du fonds et sélection des ouvrages. 5 février : 15 étudiant∙e∙s Lycée Bréquigny, groupe design. Déambulation dans la documentation suite à une visite concernant l’exposition du Mur du fonds. 20 février : 2 étudiant∙e∙s UEO écritures créatives + 1 enseignante Emilie Eternad. Atelier d’écriture pour la médiation de l’exposition Cheap books à la Bibliothèque Universitaire de l’Université Rennes 2.

27 février : 6 étudiants 3e année EESAB-site de Rennes. Un laboratoire d’expérimentations graphiques, à partir des vitrines Des mots et des choses.

8 octobre : 19 étudiant∙e∙s Master 1 et Master 2 Arts Plastiques + une enseignante Marie Boivent. Présentation du fonds livres d’artistes

4 mars : 7 étudiant∙e∙s EESAB-site de Rennes + 3 enseignants Marjolaine Levy, Benjamin Gomez, George Dupin. Un laboratoire d’expérimentations graphiques, à partir des vitrines Des mots et des choses.

9 octobre : 21 étudiant∙e∙s DNMADE Lycée Bréquigny + 2 enseignant∙e∙s. Présentation de la documentation et des outils de recherche

11 mars : 10 étudiant∙e∙s EESAB-site de Rennes + 1 enseignant. Un laboratoire d’expérimentations graphiques, à partir des vitrines Des mots et des choses. 9 septembre : 29 étudiant∙e∙s DNMADEB Lycée Bréquigny + 2 enseignants. Présentation de la documentation et des outils de recherche. 16 septembre : 6 étudiant∙∙e∙s DNMADEB Lycée Bréquigny + 1 enseignant Gaël Le Guillerm. Présentation de la documentation et des outils de recherche.

15 octobre : 21 étudiant∙e∙s Master 2 Arts Plastiques + 1 enseignante Marie Boivent et 1 artiste Garance Dor. Cours à partir d’une sélection de livres d’artistes 16 octobre : 21 étudiant∙e∙s DNMADE Lycée Bréquigny + 2 enseignants : réactivation du Tournez Les pages OUISTITI !

30 septembre : 30 étudiant∙e∙s DNMADEB Lycée Bréquigny + 1 enseignant. Réactivation du Tournez Les pages OUISTITI ! (en 2 groupes). 2 octobre : 14 étudiant∙e∙s Master 2 Arts Plastiques, Université Rennes 2 + 2 enseignants John Cornu, Christelle Familiari. Présentation de la documentation et des outils de recherche et du Mur du fonds (exposition Ex.PDF) dans le cadre du séminaire Contacts. 6 octobre : 18 étudiant∙e∙s Licence 3 édition, Université Rennes 2 + 1 enseignante Aurélie Noury. Présentation du Frac Bretagne, présentation de la documentation et de ses outils (fonds/archives/bases de données) et présentation du fond de livres d’artistes. 7 octobre : 9 étudiant∙e∙s DNMADE Lycée Bréquigny + 1 enseignant Gaël Le Guillerm. Entretien enregistré avec Béatrice Lamarque.

88


Séance de travail au centre de documentation du Frac Bretagne. Crédit photo : Frac Bretagne.

89


10- LA BOUTIQUE


10- la boutique Depuis novembre 2019, la librairie du Frac Bretagne a diversifié son offre et s’est largement ouverte aux multiples d’artistes et objet dérivés avec pour ambition, à terme, de devenir une véritable boutique muséale de référence à Rennes et en Bretagne.    

À l’occasion de l’exposition Parrathon, la boutique du Frac Bretagne a proposé une large gamme de produits autour de Martin Parr. Crédit photo : Frac Bretagne.

92


La boutique L

La boutique du Frac Bretagne, créée en 2012, offre une diversité de produits liés à l’art contemporain et à sa collection : essais, livres d’artistes, catalogues d’expositions, monographies, livres jeunesse, revues d’art, cartes postales, affiches, etc. En 2020, parmi les 1572 références de la boutique, 278 sont des nouveautés. Dans ce décompte, il faut détailler les 115 ajouts de cartes postales de la collection du Frac Bretagne qui ont été inventoriées en début d’année.

Le Frac Bretagne soutient la création artistique contemporaine en mettant en avant les productions des artistes de sa région : les éditions limitées d’écharpes, bonnets et casquettes des éditeurs de Brest Phenüm, la maison d’édition spécialisée dans le textile et l’art contemporain Palette, les collections de bijoux ParisRennes par Antoinette Parrau, les vinyles de Vincent Malassis, ou encore les artistes des éditions Coppelia Press.

2020 est une année particulière avec une période de fermeture de la boutique de quelques mois liée à la crise sanitaire. Elle est néanmoins rester présente au maximum grâce au service de « Call and Collect » mis en place, qui a été communiqué sur le site Internet.

La diversification des produits proposés à la vente permet de montrer au public le travail des artistes actuel∙le∙s.

Un réaménagement des espaces a été également effectué pour repenser la circulation des visiteurs dans le respect des normes sanitaires. La nouvelle disposition propose une nouvelle présentation de la boutique. Le contexte singulier n’a pas réduit l’attrait et l’engouement du public pour les livres d’artistes. Particulièrement avec l’exposition Parrathon, présentée de mi-juin à fin octobre, la boutique a proposé une gamme diversifiée de produits autour de l’artiste photographe britannique Martin Parr. De belles ventes sont à noter notamment les catalogues sur les séries photographiques : Early works, Petite Planète, Des goûts, Death by selfie, Life’s a beach, Beach therapy, mais aussi parapluies et totebags de la Martin Parr Foundation, sets de table et trousses de maquillage, cartes postales ou encore affiches produites par le Frac Bretagne, sans oublier les livres théoriques sur la photographie contemporaine.

L’année 2020 fut ponctuée d’événements autour de l’actualité éditoriale : les rencontres avec Isabelle Alfonsi pour son livre Pour une esthétique de l’émancipation, Julie C. Fortier pour Voici des feuilles, des fleurs, des fauves & des oiseaux, Yann Sérandour pour « Délire et rêves » lors des Journées européennes du patrimoine, Ludovic Chemarin© pour Kentia et Garance Dor et Vincent Menu pour la revue Véhicule (événement annulé en raison du confinement) ; les périodes de soldes d’été et d’hiver ; et en décembre, le lancement du premier calendrier de noël numérique où chaque jour un livre, un multiple ou autre produit était mis à l’honneur.

La boutique poursuit ses collaborations comme avec les éditions Sombres Torrents et s’associe à de nouveaux partenaires tels que la FFA, Fédération Française d’art, en mettant à la vente ses cartes postales « Peinture, Architecture, Photographie, Sculpture, Poésie, Cinéma, Danse et Musique ». Elle répond aussi présente aux festivals de la ville de Rennes comme Waterproof, festival dédié à la danse en mettant en lumière les ouvrages des artistes associé∙es comme l’artiste de la collection Jocelyn Cottencin pour cette première édition, ainsi que leurs produits dérivés (des parapluies pour les festivaliers !). Les rayons de la boutique n’oublient pas de faire la part belle aux nouvelles éditions et artistes de la collection du Frac Bretagne comme Nikolas Fouré ou David Diao ainsi qu’aux ouvrages jeunesse. Les albums, pop-up, cahiers d’activité, de coloriage des éditions MeMo, Les Grandes Personnes ou encore Supereditions continuent de séduire un large public. Enfin, la boutique, en collaboration avec le centre de documentation, valorise l’actualité éditoriale du Frac Bretagne sur le site Internet et les réseaux sociaux et poursuit sa démarche de mise en valeur et de médiation du livre en boutique par la rédaction de notules d’articles à destination des publics.

93


11- LA COMMUNICATION


11- la COMMUNICATION L’année 2020 aura été exceptionnelle à plus d’un titre pour la communication du Frac Bretagne.   Elle aura tout d’abord été marquée par la mise en ligne du nouveau site Internet, plus en phase avec le projet artistique et culturel de l’établissement porté par Etienne Bernard ; mais aussi, du fait de la crise sanitaire, par la mise en place accélérée d’une importante campagne de "médiation" numérique, en collaboration avec le service des publics ; également par l’exceptionnel écho médiatique de l’exposition-événement Parrathon, une rétrospective de Martin Parr.    Le tout dans un contexte de ressources humaines particulier : Adriana Pigeon est revenue de congé maternité mi-juin. Pauline Janvier est de son côté partie en congé maternité le 1er octobre. Clémence Le Moign a renforcé l’effectif tout au long de l’année.     

Tournage M6, 19 juin 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

96


La stratégie de communication Un nouveau site Internet  Le chantier de refonte engagé en octobre 2019 a conformément aux objectifs - donné le jour en 2020 à un site Internet beaucoup plus visuel et dynamique, qui valorise clairement la programmation, autant que les projets structurants.   La très grande flexibilité de ce site – créé sous Wordpress et entièrement piloté par le service communication - a également permis en 2020 de valoriser de façon efficace les contenus les plus variés : Les livreurs d’art, tout d’abord (lire p.68), puis « Radio Bzzzzzh » : une page de Podcasts créée spécialement pour diffuser les contenus audios imaginés par le service des publics autour des expositions.    La page « + en ligne » est également apparue dans le menu principal, pour permettre à chacun∙e de préparer ou enrichir sa visite grâce à des contenus digitaux.    Le développement de ces pages tournées vers les publics a été précipité par le contexte sanitaire, toutefois, celles-ci dessinent la plateforme interactive en cours de réflexion pour valoriser les actions du service des publics.  

Du 1er janvier au 31 décembre 2020, le site Internet du Frac Bretagne compte 71 121 utilisateurs et 101 707 sessions de connexion, contre 48 149 utilisateurs et 69 155 sessions en 2019. la plus forte hausse du nombre de sessions A été enregistrée à compter du 12 juin 2020 : à la veille de l’ouverture de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr.  

Un nouvel outil de newsletter  Une newsletter est un bulletin d’information périodique envoyé sur la messagerie électronique des personnes qui y sont inscrites. Cette notion d’inscription est importante : depuis mai 2018, le Règlement européen sur la protection des données encadre, non seulement, les sites Internet, mais également les modalités d’envoi des newsletters. Jusqu’à courant 2019, le service communication du Frac Bretagne utilisait l’outil intégré à son site Internet. Celui-ci n’étant pas suffisamment performant du point de vue de la sécurité des données,  c’est finalement Sarbacane qui a été choisi tout début 2020 pour l’envoi de newsletters plus claires, dynamiques et surtout sécurisées.  

Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020, le service communication du Frac Bretagne a envoyé 18 newsletters. Celle qui a eu le meilleur taux de clics EST la LETTRE D’INFORMATION dédiée aux acquisitions 2020. Elle A été envoyée le 8 septembre 2020 à 4 461 personnes, avec un taux d’ouverture de 41% et un taux de clics de 11%. 

97


La stratégie de communication Une activité de plus en plus forte sur les réseaux sociaux  À l’heure où les relations sociales réelles sont restreintes, les réseaux sociaux ont pour atouts principaux de permettre une diffusion de l’information extrêmement rapide et une communication à moindre coût, c’est pourquoi la publicité sur ces réseaux fait désormais partie intégrante du plan de communication des expositions.   793 € au total ont été dépensé en publicité sur les réseaux sociaux en 2020, en 6 publicités ciblées sur Facebook et Instagram, principalement pour Parrathon.      

Le 29 septembre 2021, le compte Instagram du Frac Bretagne comptait son 5 000e abonné.   Le compte Facebook, quant à lui, a obtenu 918 « J’aime » supplémentaires entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020 : il en avait obtenu 646 en 2019. Sur Twitter, le compte du Frac Bretagne comptabilisait 4 139 abonnés en janvier et 4 494 en décembre 2020. NOMBRE DE «J'AIME» SUR FACEBOOK

31.12.2018 6 318 31.12.2019 6 964 31.12.2020 7 882

98


La stratégie de communication En 2020, le maître-mot aura été l’adaptabilité et, dans cette année si particulière de crise sanitaire, en période de fermeture des expositions, le service communication a mis en ligne de nombreux contenus proposés par le service des publics.  Ceux-ci prenant la forme de rendez-vous réguliers sur les réseaux sociaux, sous l’intitulé Les livreurs d’art (lire p.68) ils ont participé au processus d’une communication valorisante en permettant aux publics à distance de découvrir, de façon pédagogue, sympathique, et parfois décalée, ce qu’est un Frac. La régularité créant du lien et pourtant nés de la difficulté - Les livreurs d’art auront été un réel atout dans l’affirmation de la stratégie digitale de communication du Frac Bretagne.   En 2021, le service communication et le service des publics collaboreront encore davantage, notamment sur le partage de contenus en ligne.   2021 sera aussi l’occasion pour le service communication de remettre à plat son fonctionnement et d’élaborer un projet pluriannuel de service pour mieux servir les objectifs du projet d’établissement, en tenant compte de cette nouvelle donne numérique.

99


2020 : un écho médiatique sans précédent Partant du constat que les actions du Frac étaient généralement bien suivies par la presse locale et régionale mais en revanche très peu relayées dans la presse nationale et internationale, il s’avérait nécessaire de recourir aux services d’une agence spécialisée à l’occasion de l’exposition-événement Parrathon.  Le choix de l’agence Myra s’est révélé excellent, et la revue de presse, nationale comme régionale, fut exceptionnelle : télévision, radio, presse, sites Internet et réseaux sociaux, aucun média n’aura échappé au Parrathon !  Martin Parr, avec bonne volonté et ne pouvant se déplacer en France à cause de la crise sanitaire, a accepté de répondre à distance à toutes les interviews au moment du lancement de l’exposition, par l’entremise notamment d’Emmanuelle Hascoët (FOVEARTS). La Fondation Martin Parr s’est également régulièrement fait l’écho de l’exposition sur les réseaux sociaux.  

Pour célébrer la réouverture des lieux culturels bretons, Madame Michèle Kirry, Préfète de la région Bretagne et Monsieur Loïg Chesnais-Girard, Président du Conseil régional de Bretagne, ont eu le plaisir d’inviter la presse régionale à la conférence de presse d’ouverture de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr, qui s’est déroulée vendredi 12 juin 2020. L’accueil de la presse nationale quant à lui a eu lieu au fil de l’exposition, en lien avec l’agence Myra. 

17 journalistes au total sont accueilli·e·s individuellement entre le 13 juin et le 29 octobre 2020, date de fermeture de l’exposition. 

Plusieurs reportages longs formats ont été produits et diffusés à la radio et à la télévision : Passage des Arts (France 5), 28 minutes (Arte), Télématin (France 2), 12.45 (M6), Le journal (France 3), L’Invité des matins et la Critique (France Culture), etc.    Plusieurs pages et doubles-pages ont été consacrées à l’artiste dans la presse nationale : Le Monde, Libération, Le Figaro, Elle, Madame Figaro, etc. Ceci sans avoir négocié le moindre échange publicitaire, ce qui est un point particulièrement remarquable !   Le recours à une agence de relations presse a, plus que jamais, ici fait la preuve de son efficacité.   Il reste envisageable sur le long terme, pour donner un écho national et international à la programmation.     

Tournage France 2 pour Télématin, 08 juin 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

100


La stratégie de communication UNE COLLABORATION RENFORCEE AVEC LES RESEAUX LOCAUX     En phase avec le projet artistique et culturel de l’établissement « Faire archipels », la communication du Frac Bretagne s’articule autour de partenariats, de réseaux et de mise en circulation des publics.   En 2020, le succès de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr  permet au Frac Bretagne d’être réellement identifié dans le paysage des lieux culturels rennais, à la fois par les habitant∙e∙s et par ses partenaires : la Ville et Métropole au premier chef, avec qui les liens se sont renforcés.    UN GRAPHISME IMPACTANT     Après l’identité visuelle de l’exposition Sans réserve, plongée dans une collection d’art contemporain, le Frac Bretagne a confié au studio deValence la réalisation de l’affiche de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr. Les couleurs « flashy » empruntées aux dossards d’un marathon, associées à l’image flegmatique et symbolique de la Reine, ont, sans aucun doute, marqué les esprits ; d’autant que les campagnes d’affichages ont été nombreuses à Rennes. Ce visuel fut également à la une d’un supplément de 16 pages au magazine 02 : le journal de l’exposition.   En parallèle, un dialogue constructif a été engagé début 2020 avec le studio deValence pour adapter la charte graphique au nouveau projet d’établissement, à son ambition et à son économie de fonctionnement. Début 2020, les graphistes ont proposé une forme de newsletter plus attractive que la précédente, et en septembre 2020, ils ont reçu le cahier des charges pour une nouvelle formule de carton d’invitation, ainsi que pour le gabarit d’une nouvelle formule du journal d’exposition.      

En 2020, les expositions du Frac Bretagne se sont affichées sur les réseaux d’affichage de la Ville de Rennes sur les périodes d’ouverture suivantes :   En papier, du 20 janvier au 3 février, 10 février au 17 février, du 8 juin au 22 juin, du 6 juillet au 20 juillet, du 17 août au 31 août, du 14 septembre au 21 septembre, du 19 octobre au 2 novembre.  En numérique, du 16 mars au 23 mars et du 3 août au 16 août.  Et un spot sur les réserves du Frac Bretagne, a été diffusé par la Ville du 10 février au 17 février, ceci dans le cadre d’un partenariat de Rennes Ville et Métropole avec Brut. 

Le rapprochement avec Destination Rennes est aussi engagé afin de renforcer les collaborations existantes et de développer de nouvelles actions.   

Les partenaires culturels locaux, tels que les Trans Musicales, Clair Obscur, le TNB... ont confirmé leur volonté de travailler en collaboration avec le Frac Bretagne.  Pour exemple, l’un des événements qui devait se  dérouler à l’occasion de la Nuit européenne des musées, TELL ME (performances et radio), en collaboration avec le Musée des beaux-arts, La Criée Centre d’art contemporain et DUUU* Radio, s’est inscrit dans le programme des opérations partenaires du Festival TNB.   La crise sanitaire a interrompu des projets de collaboration qui, n’en doutons pas, verront le jour ultérieurement.    A l’échelle régionale, la collaboration avec le réseau a.c.b-art contemporain en Bretagne, s’est poursuivie, et l’événement Une traversée photographique en Bretagne, préparé en 2020 avec cinq partenaires : Festival Photo La Gacilly, Les Champs Libres – Rennes, Le Centre d’art Gwinzegal – Guingamp, La galerie L’Imagerie – Lannion, et Les Balades photographiques de Daoulas, verra le jour en 2021 avec l’ajout d’un sixième : La galerie Le Lieu – Lorient. La communication de cet événement sera soutenue par le Comité régional du tourisme, dont l’attache a également été prise en 2020.    Au plan national, la communication du Frac Bretagne est relayée sur les réseaux par Platform, regroupement des Fonds régionaux d’art contemporain, avec qui la collaboration reste constante.  Une réunion a notamment eu lieu le 13 février 2020, pour un “état des lieux”/échange d’expériences entre chargé∙es de communication des Frac.   

101


12- LE DévELOPPEMENT DES RESSOURCES


12- le développement des ressources MéCéNAT

PRIVATISATION

En 2020, la politique de développement du mécénat, souhaitée par Etienne Bernard depuis son arrivée, s’est poursuivie. 

En 2020, 13 événements se sont tenus en journée ou en soirée, soit 24 de moins qu’en 2019, incluant, en fonction de la demande, la mise à disposition des espaces de l’auditorium, du restaurant, de la salle de réunion et des visites commentées. Cette baisse importante du nombre d’événements est liée à la crise sanitaire qui a empêché la tenue de nombreuses manifestations à partir de mars. Ainsi, les événements d’entreprises ont eu lieu avant mars 2020 et seuls des événements institutionnels ont pu se dérouler après le déconfinement en mai 2020.

Les efforts se sont surtout concentrés autour de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr. Si plusieurs contacts intéressants ont pu être noués dans le cadre de la prospection pour cette exposition, en raison du contexte de crise sanitaire, peu ont pu déboucher sur un partenariat. Nous pouvons ainsi remercier l’entreprise Suravenir de s’être engagée aux côtés du Frac Bretagne, malgré le contexte, à hauteur de 10 000 € ainsi que l’entreprise AJP qui a soutenu l’exposition à travers un don de 1 500 €.  En 2020, le partenariat avec Altran s’est poursuivi. L’entreprise a mis à disposition du Frac Bretagne des salarié∙e∙s qui ont travaillé sur divers projets en collaboration avec les équipes : mise en ligne du nouveau site Internet, développement d’un outil de recherche en ligne pour les ouvrages de la librairie, boutique en ligne. Le travail sur ces deux derniers projets doit se poursuivre en 2021 grâce au réengagement d’Altran aux côtés du Frac Bretagne.  Malgré le report du Prix du Frac Bretagne - Art Norac en 2021 à cause du contexte sanitaire, Art Norac est resté engagé auprès du Frac Bretagne pour la réalisation de ce Prix. La première édition du Prix doit se dérouler du 12 février au 23 mai 2021. 

Les recettes pour 2020, pour la seule location des espaces, sont de 2 680 €. Ce montant ne prend pas en compte les visites commentées qui ont pu être facturées en sus. Les recettes sont nettement moins importantes que celles réalisées en 2019. Soit une baisse de près de 80%.   Par ailleurs, une réflexion s’est engagée sur l’accueil des tournages au Frac Bretagne. Le bâtiment a notamment accueilli le tournage d’un clip musical comme cela avait déjà été le cas en 2019. Ces demandes devenant plus fréquentes, la nécessité de se doter d’un cadre précis et adapté est apparue. Une grille tarifaire a été réfléchie et soumise au vote du Conseil d’administration, qui l’a approuvée. 

104


105


13- LES AMIS DU FRAC BRETAGNE


13- leS AMIS DU FRAC BRETAGNE Le Frac Bretagne remercie les ami.e.s qui, en 2020, ont été particulièrement présent.e.s à ses côtés, prêtant main forte à l’équipe pour accueillir le public sur la période de forte affluence estivale.

Les ami∙es du Frac Bretagne ont eux aussi été au rendez-vous de l’exposition Parrathon. Crédit photo : Frac Bretagne.


Les Amis du Frac Bretagne

entreprise DONATRICE : à partir de 1 000 €

L’association

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

LES COMMISSIONS

Depuis plus de 10 ans, l’association des Amis accompagne le Frac Bretagne et favorise la rencontre avec l’art contemporain.

Jusqu’au 28 novembre 2020

Trois commissions thématiques œuvrent au service de l’association : les lignes directrices et les projets sont fixés lors de l’Assemblée générale et des conseils d’administration.

En lien étroit avec la direction, les services des publics et communication, les ami∙e∙s du Frac Bretagne organisent des voyages, visites d’expositions et rencontres avec des artistes ou commissaires d’exposition. Grâce à ces propositions, les ami∙e∙s souhaitent :

Faire partager au plus grand nombre l’art de notre temps ;

Participer au développement du Frac Bretagne ;

Contribuer à l’enrichissement et à une meilleure connaissance de la collection du Frac Bretagne ;

Soutenir le programme d’expositions et de diffusion de la collection ;

Participer au rayonnement du Frac en Bretagne, en France et à l’étranger ;

Annick Madouas, Présidente Véronic Piazza, Vice-Présidente et Secrétaire-adjointe Hervé Pacallet, Secrétaire Patrice Roturier, Trésorier Didier Aubin, Anne-Marie Conas, Martine Cameau, Thierry Dubost, Didier Favreau, Bernard Le Doze, Laurence Nadal-Arzel, Dominique Toutain, étienne Bernard.

À partir du 28 novembre 2020 Véronic Piazza, Présidente, Annick Madouas, Vice-Présidente Hervé Pacallet, Secrétaire

élargir le public de l’art contemporain.

Martine Cameau, Secrétaire adjointe

Au 28 novembre 2020, l’association compte 100 ami∙e∙s.

Patrice Roturier, Trésorier

LES FORMULES D’ADHÉSION

Didier Aubin, Anne-Marie Conas, Thierry Dubost, Didier Favreau, Bernard Le Doze, Laurence Nadal-Arzel, Dominique Toutain, étienne Bernard.

Adhérent∙E : 30 € Adhérent∙E membre acti∙f∙VE : 50 € Couple adhérent∙ : 50 € Couple membres actifs : 80 € Moins de 40 ans avec parrainage: 15€ Étudiant∙E ou demandeu∙r ∙SE d’emploi : 10 € Donat∙eur∙RICE HORS ENTREPRISE : à partir de 200 €

Les visites et voyages Axes : organisation d’un voyage annuel des Amis du Frac Bretagne et proposition de visites d’expositions. Le calendrier est ajusté en fonction des actualités du Frac Bretagne, avec la direction et le service des publics.

La programmation, les relations, les partenariats Axes : Une saison avec un∙e artiste #6. Les ami∙e∙s rencontrent et échangent avec François Feutrie. Ils cherchent aussi à développer des rapprochements entre les associations d’Amis des musées en Bretagne et les autres associations d’Amis de Frac intéressées par l’art contemporain. Plaisirs partagés : Initiées l’an dernier, les conférences sont données par les ami∙e∙s eux/elles-mêmes avec l’envie de partager une découverte, une passion pour une œuvre, un artiste, un lieu, une démarche dans tous les champs de la création artistique. Chaque intervention, plus sensible qu’érudite, sera très largement illustrée et suivie d’un échange avec le public.

Communication et mécénat Axes : réflexion sur les outils de communication. La déclinaison des supports est étudiée en lien avec le service communication du Frac Bretagne.

109


Les Amis du Frac Bretagne

Les projets, rendez-vous et voyage

« L’année 2020 a été une année bien singulière, les ami∙e∙s du Frac Bretagne ont dû faire avec le confinement, les jauges réduites, les périmètres restreints, les fermetures de lieux culturels, la distanciation sociale. Il nous a fallu nous adapter. Ainsi notre programmation en a été brusquée. Que de déceptions à chaque annulation, de dépit aussi. Il nous a fallu faire autrement, trouver des interstices qui nous permettent de partager et nous délecter malgré tout. Mais le bilan est maigre. »

Samedi 13 avril Galerie 2 angles, Flers Exposition personnelle de François Feutrie Visite annulée Samedi 17 octobre Randonnée dans les Monts d’Arrée Reportée Samedi 21 Novembre Randonnée dans les Monts d’Arrée Reportée

25 janvier 2020 : Les ami∙e∙s en visite dans l’atelier de François Feutrie.

La saison #6 avec François Feutrie est prolongée sur l’année 2021.

Crédit photo : Les Amis du Frac Bretagne.

Véronic Piazza, présidente de l'association. UNE SAISON AVEC UN∙E ARTISTE #6

DES AMIS INVITENT DES AMIS. BESOIN D’AMIS

Pour la sixième année consécutive, en collaboration avec le Frac Bretagne, les Amis ont organisé Une saison avec un∙e artiste : François Feutrie est l’artiste de la saison #6. À chaque saison, l’artiste invité∙e propose quatre rendez-vous. Quatre temps forts étroitement reliés à son œuvre et sa démarche de création, dont le programme a été très contrarié en 2020.

À l’instar de ces Frac dits « de nouvelle génération » qui se voient dotés d’espaces architecturaux nouveaux pour la mise en œuvre de leurs missions, quelques associations d’Amis de Frac tentent, depuis 2014, de repenser leur raison d’être et d’agir pour devenir, peut-être, des ami∙e∙s de nouvelle génération. Après Rennes (2014), Besançon (2016), et Reims surtout, qui a ouvert des pistes en 2018, les Amis d’Aquitaine se proposaient d’être les organisateurs du prochain rendez-vous national Besoin d’Amis en novembre 2020, mais ce calendrier n’a pas pu être respecté et un report au printemps 2022 semble plus vraisemblable.

Samedi 25 janvier Atelier de François Feutrie, Le Vivarium, Rennes L’artiste présente aux ami∙e∙s son travail et ses recherches en cours. Temps de réception des œuvres et d’échanges privilégiés. 22 adhérent∙e∙s Septembre 2020 : Les Ami∙e∙s en Voyage à Nantes. Crédit photo :Charles Hervoches.

110


Les Amis du Frac Bretagne

LES RENDEZ-VOUS Comme chaque année, les ami∙e∙s avaient prévu de nombreux rendez-vous : visites d’exposition, d’atelier, Plaisirs partagés (lire p.109). Chaque captation sera disponible sur Youtube. Jeudi 13 février ND4J Aide des ami∙e∙s pour renforcer l’équipe du Frac Bretagne Jeudi 11 juin Plaisirs partagés Les Choses sont étranges par Patrice Roturier Un petit focus sur le monde poétique et fantasque du photographe américain Duane Michals Visio conférence 16 adhérent∙es∙s connecté∙e∙s Samedi 13 juin Frac Bretagne Rennes Ouverture de l’exposition Parrathon une rétropective de Martin Parr Aide des ami∙e∙s pour l’accueil du public, veiller au respect des consignes sanitaires, les samedis et les dimanches le temps de l’exposition. Jeudi 25 juin Plaisirs partagés Les Bâtiments s‘inscrivent dans un lieu Didier Favreau nous présente le bâtiment des Archives départementales à Rennes dans le quartier Beauregard 13 adhérent∙es∙s connecté∙e∙s

Samedi 29 août Frac Bretagne Rennes Visite guidée de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr 19 adhérents 26 et 27 septembre Le Voyage à Nantes Didier Favreau nous emmène dans un parcours qui associe art, architecture et paysage. La Maison radieuse à Rezé, Automatic Revolution à la HAB Galerie, les œuvres du Voyage à Nantes, l’exposition Archipels au Musée des Arts de Nantes et les architectures remarquables récentes de l’Île de Nantes.

Samedi 28 novembre Frac Bretagne AG de l’association Les Amis du Frac Bretagne Visite guidée de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr Annulé Samedi 12 décembre La ligne C4 Parcours d’expositions le long de la ligne C4: 40mcube, Musée des beaux-arts, La Criée Centre d’art contemporain Annulé

La promotion des Ami∙E∙s Jeudi 8 octobre Frac Bretagne Plaisirs partagés Frans Masereel et le roman graphique par Bernard Le Doze Auditorium, distance et masque obligatoire 16 adhérent∙es∙s présent∙e∙s Jeudi 26 novembre Plaisirs partagés Marinette Cueco par Véronique Piazza Visio conférence 15 adhérent∙es∙s connecté∙e∙s

Chaque année, en lien avec le service communication du Frac Bretagne, les Ami∙e∙s assurent la promotion de l’association. La plaquette des Ami∙e∙s ainsi que le bulletin d’adhésion sont ainsi actualisés. Deux à trois fois par an, une lettre aux Ami∙E∙s est conçue et adressée aux adhérent∙e∙s. Une page Facebook consacrée à l’association et entretenue par Hervé Pacallet, secrétaire de l’association, réunit une communauté d’Ami∙E∙s. Les Amis ont également un onglet dédié sur le site Internet du Frac Bretagne. Alimenté par Patrice Roturier, le trésorier de l’association, il contribue à une meilleure connaissance des Amis du Frac Bretagne et de LA programmation. Suite aux différents rendez-vous Plaisirs Partagés, une chaîne YouTube est ouverte.

111


14- LA VIE DE L’éTABLISSEMENT


14- lA VIE DE L’éTABLISSEMENT LES RESSOURCES HUMAINES

Confinement, télétravail et protocoles sanitaires Le Frac a dû fermer ses portes au public le 13 mars à 19h et l’équipe a découvert le travail à domicile en régime confiné avec le reste de sa famille ou en mode isolé∙e∙ Une organisation de veille a été mise en place pour vérifier qu’aucune anomalie n’était à déplorer sur le bâtiment ou la collection. Dans le flou sur les conditions de mise au chômage partiel et, de toute façon, contraint par l’impossibilité de confier des activités à certains personnels, le Frac a décidé de faire travailler à mi-temps certain∙e∙s salarié∙e∙s privé∙e∙s de leur capacité de travail (accueil du public, collection, ressources documentaires). Début avril, il a en effet été choisi de proposer à 12 salarié∙e∙s de passer à 50% de leur temps de travail, sous le régime du chômage partiel, sans savoir si l’établissement y était éligible mais comme mesure sociale d’accompagnement d’une baisse de volume de travail pour les un∙e∙s et/ou de gestion des enfants à domicile. D’autres, au contraire, ont dû s’adapter dans l’urgence pour répondre à un très fort niveau de demandes de réorganisation (administration, communication, projets). Il fallait apaiser les craintes, calculer les coûts, compléter nombre de tableaux, joindre les partenaires, rassurer les artistes… Il a été très rapidement décidé de maintenir les salaires et d’honorer les engagements d’honoraires pour les projets reportés ou annulés totalement ou partiellement (avance dans le cadre du projet avec Art Norac).

On a annulé, on a reporté, on a décalé, on a beaucoup misé sur un automne qui finira de décevoir toutes nos attentes avec un nouveau confinement au sortir des vacances de la Toussaint. Un 1er plan de reprise d’activité prévoyait, le 11 mai, toutes les consignes sanitaires, les équipements obligatoires, la réorganisation des bureaux, les aménagements des horaires de travail, une planification des présences, les accès, circulations et surtout les conditions de montage de l’exposition Parrathon. La reprise du travail sur site a eu lieu de façon très progressive en tenant compte notamment de problématiques de gardes d’enfants. Dès le 8 juin, un second plan assouplissait le télétravail pour un régime mixte présentiel/distanciel très organisé selon des jauges très précises. Le 2 juillet, un retour général au télétravail était demandé puis allégé le 4 septembre (8 jours de télétravail par mois) à nouveau en vigueur depuis le 2 novembre 2020. Le dossier pour une réouverture du Frac au public le 13 juin a été finalisé et transmis le 6 mai, le montage de l’exposition Parrathon devant être achevé le 1er juin pour conserver un temps suffisant de formation de l’équipe d’accueil-médiation aux nouvelles conditions d’accueil et de visite. Le 13 juin, l’exposition Parrathon a ainsi pu être ouverte après une conférence de presse et une prise de parole de la Préfète de Région et du Président de la Région Bretagne.

À nouveau fermé au public fin octobre, le Frac a envisagé une réouverture au 15 décembre avec un nouvel outil de pré réservations en ligne permettant de définir des créneaux d’arrivée et de contrôler plus strictement les jauges. Les effectifs des chargé.e.s des publics étaient renforcés sur la 2e quinzaine de décembre en prévision d’une forte fréquentation et en vue d’assurer le paiement total des heures prévisionnelles des vacataires. Malheureusement, cette date ne s’est pas confirmée et les portes sont restées closes, à l’exception du centre de documentation et de la librairie.

Mouvements dans l’équipe Congés particuliers Congé maternité d’Adriana Pigeon du 12 novembre 2019 au 14 juin 2020. Congé maternité de Pauline Janvier à compter du 1er octobre 2020. Congé paternité d’Alexis Ourion du 7 au 17 juillet 2020. Recrutements Clémence Le Moign est recrutée en CDD du 1er octobre 2019 au 31 juillet 2020, en remplacement d’Adriana Pigeon. Son CDD est prolongé par avenant, du 1er août 2020 au 28 février 2021, en remplacement de Pauline Janvier. Le Frac Bretagne a engagé Séverine Giordani à temps complet pour une durée déterminée de dix-huit mois, en qualité de chargée de production et de coordination de la programmation, du 9 septembre 2020 au 8 mars 2022.

114


La vie de l’établissement

CDI

Le Comité Social et Economique

Signature de son CDI par Typhaine Rouillard, chargée d’accueil et de médiation le 15 avril 2020.

En 2020, le CSE a été particulièrement dynamique dans la mise en place des conditions de travail à distance pendant les périodes de confinement et de fermeture au public. Toutes les questions relatives à l’organisation de l’équipe ont été débattues en CSE : chômage partiel (avis favorable au 1er avril), congés imposés… Les cinq protocoles de mise en place des conditions de travail ont été réalisés et validés par le CSE.

Changement de temps de travail Reprise à temps complet d’Alice Malinge et de Mélanie Cahours au 1er mars 2020. Remplacements aux postes de chargé.e.s d’accueil et de médiation vacataires : Marin Esnault et Mathilda Cohen-Delmas ont quitté l’établissement le 30 avril 2020. Alice Quentel a commencé le 1er mars 2020, Cédric Sarron et Thomas Gaugain le 1er juillet 2020. Hugo Le Fèvre Dolci a terminé son contrat le 31 décembre 2020. Alain Couzigou est passé au statut de cadre le 1er janvier 2020. Voir en annexe les tableaux des formations du personnel et des stages.

Le Frac Bretagne n’est rattaché à aucune convention collective mais un certain nombre de dispositions ont été inscrites au fur et à mesure sur les contrats de travail et/ou votées en Conseil d’administration. Il manquait un document recensant ces conditions d’organisation du travail et en formalisant d’autres. Au terme d’un travail de concertation durant toute l’année, le CSE a, en décembre, finalisé un accord collectif prévoyant notamment : L’harmonisation de l’aménagement du temps de travail avec le passage de l’équipe des chargé∙e∙s des publics à 39 heures/20 RTT au 1er janvier 2021.

Le régime des heures supplémentaires avec l’attribution de 5 € bruts/heure pour valoriser le travail des dimanches et des jours fériés, une majoration de 100% des heures effectuées après 22h et de 25% des heures supplémentaires non récupérées sous 7 jours.

Des règles de prise régulière des RTT.

La grille et l’évolution des rémunérations.

La mise en cohérence des différents préavis sur des règles objectives.

L’organisation du télétravail.

Le fonctionnement du CSE.

Le déroulement des entretiens et évaluations.

Les droits ouverts en matière de retraite, prévoyance, mutuelle et maintien de salaire.

Les congés annuels et exceptionnels.

Les conditions de déplacements professionnels.

Le CSE a également actualisé le règlement intérieur :

Référence à la loi LCAP et au label Frac ;

Ajout du télétravail ;

Interdiction de vapoter dans l’enceinte de l’établissement ; Nombre de jours de congés exceptionnels en cas de décès d’un enfant ;

Inscription du Comité Social et économique.

Par ailleurs, les membres élu∙e∙s du CSE ont suivi une formation sur 3 jours autour des questions de risques professionnels et de conditions de travail.

115


116


La vie de l’établissement

LE BATIMENT ET SES AMENAGEMENTS

Des abords finalisés Les travaux des abords du bâtiment ont enfin été effectués en fin d’année 2020, avec un enrobé noir sur le même modèle mixte rampe/escalier que celui longeant la façade du Cadran.

Un projet d’autonomie énergétique Dans le cadre du plan de relance de l’Etat, un premier projet de dossier de rénovation énergétique a été déposé, en novembre, avec la Région, à la DRAC en vue d’installer des panneaux photovoltaïques sur une partie du toit, permettant de fournir le Frac en énergie et d’ainsi diminuer son impact écologique et économique.

La pérennisation de la salle d’exposition C2 en réserve de peintures Lire p. 18. Au sous-sol, le système de climatisation a été arrêté et la réserve fermée de façon hermétique dans l’attente du démarrage du chantier.

La régularisation financière du sinistre en réserve peintures L’assureur du Frac Bretagne a procédé à de nouveaux versements compensant quasi intégralement les frais engagés par l’établissement au titre du sinistre en réserve peintures alors que le Frac a dû, à nouveau, en urgence, éponger une nouvelle inondation du sous-sol en juin et les dépenses consécutives. Ce nouveau dégât des eaux lié lui aussi au défaut d’étanchéité du sous-sol a affecté la réserve peintures vidée ainsi que les circulations et le local de stockage du matériel muséographique. Les espaces ont été nettoyés et désinfectés.

Shéma de visibilité de l’avenue André Mussat depuis l’arrêt de bus supprimé il y a quelques années, au niveau du rond-point à l’entrée de l’avenue André Mussat. Crédit photo : Google Maps

Le service juridique de la Région, propriétaire du bâtiment, a décidé de saisir un cabinet d’avocats pour régler le contentieux entre les parties concernées par le désordre structurel. Plusieurs réunions d’expertise se sont à nouveau succédées.

Un arrêt de bus Le souhait du Frac d’obtenir un arrêt de bus dans l’avenue Mussat a été discuté avec les élus référents de la Ville de Rennes. L’idée d’une ligne d’art contemporain, desservant tous les lieux d’art contemporain de Rennes, chemine.

117


La vie de l’établissement

L’EPCC Frac Bretagne

Principales décisions du CA

Mouvements au sein du Conseil d’administration

Le CA s’est réuni les 17 janvier, 7 mai, 10 juillet, 16 octobre et 10 décembre. Au-delà du rythme habituel des décisions budgétaires :

François Quintin est nommé conseiller pour les arts visuels à la Direction générale de la création artistique au Ministère de la Culture le 10 février.

Vote du BP 2020, DM, DOB puis vote du BP 2021, le CA a pris plusieurs délibérations essentielles à la vie de l’établissement.

Isabelle Chardonnier prend le poste de Directrice régionale des affaires culturelles le 9 mars.

Renouvellement des trois personnes qualifiées : Jean-Loup Lecoq, Christine Finizio et Henri Jobbé-Duval, et de la représentante de l’association Les amis du Frac Bretagne : Anne-Marie Conas puis Véronic Piazza.

Christophe Fouillère, Adjoint au Maire de Rennes délégué aux quartiers, remplace Sylvain Le Moal, au CA du 10 juillet. Catherine Saint-James remplace Jean-Michel Le Boulanger au poste de 1ère Vice-Présidente du Frac Bretagne le 16 octobre. Véronic Piazza succède à Anne-Marie Conas comme représentante de l’association Les Amis du Frac Bretagne le 16 octobre. Emmanuel Berthier devient Préfet de la région Bretagne, Préfet d’Ille-et-Vilaine le 28 octobre.

Approbation des 5 nominations proposées par le directeur au Comité technique d’acquisition : . Leonardo Bigazzi, curateur du festival Lo Schermo dell’arte, Florence . Tessa Giblin, directrice de la Talbot Rice Gallery, Edimbourg .

Géraldine Gourbe, critique d’art et commissaire d’exposition, Paris

.

Basim Magdy, artiste, Bâle

. Sandra Patron, directrice du CAPC Musée d’art contemporain, Bordeaux Acceptation du mécénat de compétence de la société Altran (développement informatique, réseaux et logiciels) valorisé à 108 000 € en mettant à disposition « 400 jourshommes » pour le développement de projets numériques.

Adoption du règlement des instances révisé en vue d’intégrer au Comité technique d’acquisition : le programme d’acquisitions participatives associant un groupe scolaire à la construction de la collection avec une enveloppe financière dédiée, l’obligation pour les membres du Comité technique d’acquisition de faire des propositions à parité femme-homme et respectant la diversité culturelle, des modalités de présentation des propositions : en amont selon un protocole à disposition sur le site Internet du Frac/examen par ordre alphabétique/motivation de tous les refus d’acquisition. Approbation du guide de la commande publique permettant de répartir les tâches tout au long du déroulement des opérations d’achat et de disposer d’un profil d’acheteur. Approbation de l’application du forfait mobilités durables : . Nouveau plafond de prise en charge des déplacements à vélo fixé à 400 € par an. Elargissement de cette prise en charge au covoiturage et autres services de mobilité partagée. Approbation de la création d’un poste de chargé.e de production et de coordination de la programmation.

118


La vie de l’établissement

élection pour trois ans renouvelables de Jean-Loup Lecoq Président, Catherine Saint-James 1ère Vice-Présidente et Benoît Careil 2e Vice-Président. Approbation des modifications du règlement intérieur.

Approbation de l’accord collectif.

Approbation d’une remise gracieuse sur la redevance fixe facturée au restaurant du Frac Bretagne à chaque fermeture administrative.

Conférence de presse de lancement de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr, 12 juin 2020. Crédit photo : Frac Bretagne.

119


L’EPCC Frac Bretagne

Présentation des actions entreprises pour répondre aux observations et recommandations de la CRC La CRC a notifié son Rapport d’Observations Définitives (ROD) au Frac le 11 juillet 2019, rapport qui a été communiqué au Conseil d’administration du 14 octobre 2019. Dans un délai d’un an après cette présentation, l’exécutif devait présenter au Conseil d’administration les actions qu’il avait entreprises pour répondre aux observations et recommandations de la CRC. Dans cette optique, le rapport de suivi a été transmis à tous les membres du Conseil d’administration le 29 septembre et présenté à la séance du 16 octobre 2020. Recommandation : Changement de statut d’EPIC à EPA. Le Conseil d’administration s’est prononcé en faveur du maintien du statut actuel d’EPIC. Recommandation : élaborer un projet artistique et culturel en accord avec les dispositions de la circulaire du 28 février 2002. La nouvelle direction du Frac Bretagne a été recrutée sur la base d’un projet artistique et culturel conforme au décret du 28 mars 2017. Recommandation : mettre en place une politique d’évaluation du projet artistique et culturel, assortie d’objectifs précisément définis et d’indicateurs de réalisation. Les indicateurs étant très nombreux à être complétés sur le questionnaire d’enquête du Ministère de la Culture, le directeur apportera un soin particulier à assortir son prochain bilan d’indicateurs.

Recommandation : doter le Frac d’un projet de préservation des collections. Les œuvres à évacuer en priorité ont été listées et identifiées, en lien avec le transfert de la collection de peintures. La procédure d’évacuation est en cours de rédaction. Le plan de sauvegarde des œuvres est ainsi quasiment finalisé pour validation par le SDIS 35. Observation : la faiblesse de diffusion dans le centre de la Bretagne. Le projet artistique et culturel du nouveau directeur, validé par les personnes publiques, prévoit un déploiement territorial large des actions.

La dotation aux amortissements générée par la comptabilisation de la mise à disposition mettrait en péril l’équilibre budgétaire de l’établissement. Le Frac Bretagne n’est pas dans la capacité financière d’amortir les biens transférés par la Région Bretagne. Après vérification de toutes les possibilités d’application comptable de la mise à disposition du bâtiment qui auraient été financièrement soutenables pour le Frac, la recommandation paraît difficilement applicable. Observation: l’absence de provision des indemnités de départ à la retraite. La constitution de la provision est réalisée depuis 2020.

Observation : l’absence de convention pluriannuelle d’objectifs (CPO) et de moyens passée avec les partenaires financiers.

Observation : la détérioration de l’excédent brut d’exploitation et la nécessité de stabiliser le fonds de roulement.

L’Etat-DRAC Bretagne, la Région Bretagne et la Ville de Rennes sont membres du Conseil d’administration de l’EPCC. A ce titre, le mode de gouvernance de l’établissement semble ne pas nécessiter une CPO qui ne ferait que doublon avec les décisions du Conseil d’administration.

Après une année 2019 marquée par le transfert en urgence de la collection de peintures, qui a pesé sur les finances de l’établissement, un plan de reconstitution des fonds propres est prévu sur les exercices 2020 et 2021.

Observation : l’absence de distinction, dans la demande de subvention faite au Conseil départemental d’Ille-etVilaine, entre la mission de conservation et de gestion du fonds départemental d’art contemporain et les projets du Frac dans le département.

Le Conseil d’administration a approuvé, le 17 janvier 2020, le guide de la commande publique et ses modalités de sécurisation des procédures d’achat.

Les budgets ont été distingués dans la demande de subvention comme dans l’évaluation des dépenses annuelles. Observation : l’absence du bâtiment mis à disposition par la Région Bretagne à l’actif de l’établissement (compte 22) et de l’avantage en nature correspondant au compte administratif.

Observation : rédiger un guide de la commande publique conforme à la réglementation en vigueur.

Observation : revenir sur l’attribution de 5 jours supplémentaires de congés annuels dérogeant à la durée légale de 1607 heures. La direction du Frac Bretagne et le CSE sont favorables à un statu quo sur la question des congés, arguant de nombreuses heures supplémentaires non comptabilisées par l’équipe.

120


La vie de l’établissement

LA RESPONSABILITé SOCIéTALE DU FRAC BRETAGNE

La responsabilité vis à vis des artistes

L’écoresponsabilité

Au-delà du paiement aux artistes de leurs honoraires prévus ou d’avances versées sur les projets non réalisés ou reportés, le Frac Bretagne a souhaité se saisir pleinement de la question de la rémunération des artistes.

Les épisodes de confinement et de fermeture au public ont contribué à réduire les dépenses d’énergie (- 5 000 €) mais aussi les dépenses liées aux expositions puisque seules six expositions ont été montées au sein du bâtiment et quatorze hors-les-murs. Néanmoins, dans l’espoir que ces contraintes ne s’imposent plus dès 2022, le Frac Bretagne cherche toujours de nouveaux moyens d’inclure ses dispositifs dans une économie citoyenne et responsable.

Un barème a été acté pour officialiser les rémunérations des artistes et commissaires, pour les expositions dansles-murs et hors-les-murs (hors collection) mais aussi pour fixer les montants de rémunération des conférences, workshops, performances et interventions en milieu scolaire.

Laurane Leduc, en 2e année Master Management, entreprenariat et droit des industries innovantes, de l’audiovisuel et des technologies de l’information et de la communication, à l’Université Bordeaux IV Montesquieu, a effectué un stage de quatre mois, de septembre à décembre. Elle a réalisé un audit complet des contrats d’acquisition du Frac Bretagne. A partir des formalités administratives et juridiques trouvées pour chaque acquisition d’œuvres (achats et dons) depuis la création de l’établissement, elle a dressé un état exhaustif des manquements, assorti de propositions pour y remédier. Les contrats d’acquisition n’existent qu’à partir des années 2000. Ces derniers sont plutôt complets et font état des mentions principales.

La réflexion sur la réduction des coûts en fluides a continué avec la mise en œuvre de l’étude de la société LNC ; réflexion qui est allée plus loin en 2020 avec une étude d’installation de panneaux photovoltaïques. Par trois délibérations, le Conseil d’administration a appuyé et renforcé les dispositions visant à favoriser les déplacements en transport en commun, covoiturage ou vélo. Les artistes sont eux/elles-mêmes invité∙e∙s désormais à privilégier le recours au train.

Avant les années 2000, elle a numérisé tous les documents présentant un intérêt probatoire, démontrant une relation contractuelle et commerciale entre les deux parties : courriers, lettres d’acquisition, autorisations de reproduction, autorisations d’exploitation à l’étranger, cession des droits patrimoniaux, conventions de participation…

Le Frac a opté pour des masques en tissu réutilisables et a eu comme préoccupation permanente de limiter le recours aux fournitures polluantes.

En outre, les contrats avec les artistes ont été revus pour préciser les termes des cessions des droits.

La buvette mobile proposée par le service des publics en 2020 sera assemblée en 2021 pour proposer eau en carafe et des solutions alternatives au plastique.

Démontage de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr. Crédit photo : Frac Bretagne.

121


La vie de l’établissement

LE BILAN BUDGETAIRE Avec un très large excédent budgétaire, le Frac Bretagne clôt un exercice très particulier, très frustrant sur le plan artistique mais permettant de reconstituer un fonds de roulement à même de sécuriser l’établissement.

Le fonctionnement Dépenses et recettes Dépenses inscrites réalisées 2 101 368,35 €

1 720 020,27 €

DéPENSES DE FONCTIONNEMENT Le résultat total en fonctionnement présente donc un écart positif de 360 877,83 € entre les dépenses et recettes réalisées, notamment en raison d’un niveau de dépenses situé à 100 000 € en dessous du niveau moyen des années précédentes. Des postes de dépenses généraux sont en baisse : Fluides – 5 000 € / Entretien du bâtiment – 7 500 €. La diminution exceptionnelle du nombre de projets a aussi joué sur les dépenses typées projet artistique et culturel : Divers frais de déplacements, hôtels - 15 100 € / Frais de réception – 20 500 €/Transports – 6 000 € / Affranchissement – 5 000 €. Par ailleurs et conformément aux engagements pris, la ligne de publications est aussi en baisse de 27 000 €.

Recettes réalisées 2 080 898,10 €

Résultat annuel 360 877,83 €

Sur le chapitre de charges générales, les dépenses sont ainsi en nette diminution de 100 000 €, malgré encore 27 000 € de dépenses liées au sinistre en réserve Peintures (climatisation, fluides, matériels…) et 24 000 € de restaurations d’œuvres. L’exposition Parrathon a coûté en totalité 124 385 € mais a rapporté 104 602 €. L’équation est donc exceptionnellement favorable pour une année de pandémie et de fermeture pendant cinq mois. Il est bien évident que ce ratio n’aurait jamais pu être de ce niveau avec des expositions moins grand public. Le budget des expositions hors-les-murs se situe à 26 280 €, soit moitié moins que l’année précédente mais avec une meilleure proportion dépenses/recettes.

Report 2019 52 959,04 €

Bilan total 413 836,87 €

Le budget du service des publics consacré aux actions dans-les-murs s’établit à 17 851 €, aux actions EAC à 7 414 € et aux actions hors-les-murs à 7 232 €, soit au total à 32 498 €. Sur ce montant total, 21 485 € correspondent à des rémunérations d’artistes. La montée en puissance des projets EAC subventionnés par la DRAC a permis de compenser la moindre activité « habituelle » du service. Le budget dédié aux ressources humaines est au niveau de celui de 2018 : 1 036 209 € contre 1 069 359 € en 2019 soit – 33 150 €, absorbant sans difficultés le recrutement d’une chargée de production et de coordination de la programmation en septembre. Malgré encore 9 660 € d’embauches temporaires pour le transfert et le traitement de la collection de peintures, le Frac maîttrise l’évolution de sa masse salariale tout un mettant en place un régime social équitable et transparent via l’accord collectif voté.

122


La vie de l’établissement

RECETTES DE FONCTIONNEMENT

Subventions d’exploitation Conseil régional de Bretagne Drac Bretagne Ville de Rennes Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine

Montants perçus 670 000 € 684 300 € 177 500 € 41 200 € TOTAL CHAPITRE 74 1 578 661 € Vente de produits fabriqués, prestations de services, marchandises Billetterie 41 502 € Visites accompagnées 2 087 € Partenariats hors-les-murs 51 397 € Partenariats du service des publics 3 388 € Participations aux éditions de catalogues 0 Location des espaces du Frac 1 667 € Redevance d’exploitation du restaurant 16 985 € Ventes des éditions à la librairie 77 304 € TOTAL CHAPITRE 70 189 608 €

Les chiffres de recettes sont tout à fait hors normes. D’abord, à la hausse des contributions de la Drac Bretagne et du Conseil régional de Bretagne (+20 000 € chacune) se sont ajoutées plusieurs subventions supplémentaires : 14 300 € de la DRAC au titre des projets EAC, 15 000 € de la Ville de Rennes pour l’exposition Parrathon au parc du Thabor, 1 200 € du Département d’Ille-et-Vilaine pour un projet EAC en établissement scolaire. Ensuite, l’exposition Martin Parr a totalement rebattu les cartes  : par rapport à 2019, + 316% à la librairie et + 168% à la billetterie, compensant largement de larges baisses par ailleurs  : - 86% sur les locations d’espaces alors que l’année précédente n’avait déjà pas été bonne en la matière, - 59% en visites accompagnées, - 74% de participation des établissements scolaires aux projets hors-les-murs du service de publics. Cette hausse de 41% du chapitre 70 est confortée par un bond de + 90% au chapitre 75 en remboursements divers et notamment celui de 148 138 € par l’assureur du Frac pour le sinistre en réserve Peintures. Enfin, 61 500 € de mécénat sont venus abonder les crédits de l’établissement : 11 500 € sur l’exposition Parrathon et 50 000 € pour le Prix du Frac BretagneArt Norac. L’heureuse conjonction d’une exposition très populaire pendant 4 mois et demi, d’une revalorisation des participations publiques, des versements de l’assurance et de mécénats a permis au Frac de surmonter la crise sanitaire et de créer les conditions d’une reprise voire d’un redéploiement des projets en 2021-2022. En fonctionnement, la part des ressources propres fait ainsi un bond de 10% à 22% des recettes totales, entre 2019 et 2020.

123


La vie de l’établissement

L’investissement

Dépenses et recettes inscrites

Dépenses réalisées

1 180 312,82 €

470 123,75 €

Recettes réalisées 474 145, 25 €

Résultat annuel

Report 2019

Bilan total

4 291,50 €

112 397,57 € 116 689,07 €

DEPENSES d’INVESTISSEMENT En investissement, les inscriptions en dépenses ont été limitées avec :

208 122 € pour les acquisitions d’œuvres

14 751 € en équipements (postes informatiques, vidéoprojecteurs, mobilier…)

19 133 € en logiciels, créations graphiques et site Internet.

Une part importante des investissements du chapitre 21 est consécutive au sinistre sur les peintures : 61 717 €.

124


la vie de l’établissement

RECETTES D’INVESTISSEMENT

Conclusion,

Les montants sont identiques aux années précédentes.

Le Frac Bretagne pourra ainsi inscrire un résultat 2020 à reporter en 2021 de 530 526 € en rebasculant une part de cet excédent en investissement dont le résultat a été très largement entamé par les dépenses 2020.

Le résultat est en nette diminution puisque les versements compensatoires des dépenses effectuées en investissement ont été enregistrés sur la partie fonctionnement du budget.

Une répartition du résultat permettra de :

Subventions d’investissement ACQUISITIONS Conseil Régional immobilisations corporelles acquisitions Drac Bretagne immobilisations corporelles acquisitions

Montants perçus

TOTAL acquisitions

115 000 € 115 000 € 230 000 €

TOTAL équipements

20 000 € 20 000 € 60 000 €

EQUIPEMENTS Subvention Région équipements, mobiliers et logiciels Subvention Drac équipements, mobiliers et logiciels

-

Sécuriser un fonds de roulement en fonctionnement

-

Dégager des crédits supplémentaires pour les projets 2021-2022

-

Inscrire un montant en réserve d’investissement pour faire face à toute éventualité sur le bâtiment.

125


15- LES ANNEXES


Annexes 1 : La fréquentation au Frac Bretagne, Rennes CHIFFRES ET éléments d’ANALYSE


TABLEAU SYNTHÉTIQUE DE LA FRÉQUENTATION GÉNÉRALE 2020 DU FRAC BRETAGNE, RENNES TOTAL Fréquentation totale

dont individuels

dont entrées gratuites

dont visiteurs en groupe

dont scolaires

2017

2018

2019

- 26 ans 2020 janvier

2 673

1 790

606

883

709

1 461

3 174

2649

février

3 999

3 479

1 484

520

299

2 571

2 792

2 433

mars

1 347

978

299

369

177

3 143

2 446

2 668

avril

-

-

-

-

-

1 162

3 145

2 444

mai

-

-

-

-

-

2 239

2 078

2 768

juin

3 031

2 992

894

39

-

1 799

1 937

1 118

juillet

5 927

5 814

1 399

113

29

1 130

1 039

983

août

6 668

6 668

1 624

-

1 244

1 503

1 572

septembre

5 282

4 823

1 619

459

398

2 668

738

1 778

octobre

6 414

5 672

1 731

742

628

3 532

4 003

2 576

novembre

-

-

-

-

-

3 871

4 440

2 255

décembre

-

-

-

-

-

1 746

1 516

1 750

35 341 24 994 28 811 26 566

32 216 17 956 19 612 19 040

9 656 5 703 5 992 6 037

3 125 7 038 9 199 7 526

2 240 3 784 4 965 4 341

26 566

28 811

24 994

TOTAL 2019 2018 2017


TABLEAU SYNTHÉTIQUE DE LA FRÉQUENTATION GÉNÉRALE PAR EXPOSITION AU FRAC BRETAGNE, RENNES, EN 2020 Dates 01/01/2020 14/03/2020 15/03/2020 12/06/2020 13/06/2020 12/31/2020

Exposition Sans Réserve. Plongée dans une collection d’art contemporain

Fréquentation totale

dont individuels

dont personnes en groupe

dont individuels

8 019

6 247

1 772

2 389

-

-

27 322

25 969

1 353

7 267

35 341

32 216

3 125

9 656

-

Fermeture des salles d’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr TOTAL

Éléments d’analyse FRéQUENTATION Générale : - 2020 est une année marquée par cinq mois de fermeture en raison de la crise sanitaire ainsi qu’un accueil réduit des publics individuels et en groupe à partir de juin.Ceci a notamment impliqué : 1) un décalage de la programmation générale et une prolongation de l’exposition Parrathondu 13 juin 2020 au 24 janvier 2021 au lieu du 16 mai au 27 septembre. 3) une circulation réduite des publics individuels 4) l’aménagement et l’annulation de la plupart des rendez-vous du programme culturel régulier et exceptionnel 5) un accueil restreint voire empêché des groupes (lire p.70 du rapport d’activité). Malgré cette situation, le Frac a accueilli un nombre important de personnes : 35 341 (24 994 en 2019), la meilleure fréquentation du Frac depuis son ouverture à Beauregard après l’année 2016 et l’exposition des Frères Bouroullec : 40 223 personnes. Dès l’ouverture au début du mois de juin, les visiteurs

et visiteuses ont afflué et les files d’attentes se sont d’ailleurs multipliées les premiers dimanches du mois. Preuve en est que l’appétit culturel est présent en Bretagne et à Rennes malgré les précautions sanitaires. Le public est à 74,7 % originaire de Bretagne et à 67,4 % du département d’Ille-et-Vilaine. - En 2019, le Frac observait une baisse de 1 656 visiteurs individuels, dont 289 de moins de 2 6 ans. En 2020, la proportion des visiteurs individuels est très supérieure aux autres années, elle représente la quasi-totalité du public (32 216 sur 35 341). Ceci s’explique par les restrictions d’accueil des groupes. - En 2020, le Frac a nettement amélioré sa fréquentation du public des moins de 26 ans : 9 656 personnes là où la moyenne était autour de 6 000 les années précédentes. L’exposition rétrospective de Martin Parr a en effet pu réunir un public familial mais aussi étudiant, particulièrement au mois d’octobre. - Une baisse est inévitablement à constater du côté des personnes en groupe bien que l’équipe du Frac ait

- 26 ans

-

mis en œuvre le plus de propositions possibles : 3 125 personnes (les trois dernières années se situent à une moyenne de 8 000 par an environ). - Les trois mois les plus fréquentés sont les mois d’août, d’octobre et de juillet (en 2019 : mai, mars et janvier) et en revanche, les trois mois les moins fréquentés, en dehors des mois de fermeture, sont les mois de mars, janvier et juin (en 2019 : juillet, juin et août), sachant que les mois de mars et juin ont été pour moitié des périodes de fermeture. Sans oublier les conditions spécifiques de cet été 2020 et la réduction des déplacements en général, il est possible de constater la forte attractivité d’un lieu culturel comme le Frac en région Bretagne pendant la période estivale et la reconnaissance de la qualité de sa programmation par un large public. Il est également à noter l’exceptionnelle couverture médiatique de l’exposition Parrathon, une rétrospective de Martin Parr. - L’analyse comparative de la fréquentation mois par mois est rendue difficilement possible au regard de la dimension inédite de cette année : celle-ci s’est globalement concentrée entre juillet et octobre, avec un pic au mois d’août.


TABLEAU RÉCAPITULATIF DES VISITES DE GROUPES PUBLIC SCOLAIRE AU FRAC BRETAGNE, RENNES, EN 2020 Collège

Lycée

Enseignement supérieur

Total

238

176

190

299

1185

172

108

217

558

1055

282

410

284

407

857

2 240

833 538 307

951 990 1 365

410 1 444 1 094

933 1 001 834

757 992 741

3 784 4 965 4 341

Maternelle Élémentaire Sans Réserve. Plongée dans une collection d’art contemporain 01/01/20 - 14/03/2020 Parrathon, une rétrospective de Martin Parr 13/06/2020 - 31/12/2020 2020 2019 2018 2017

282

éléments d’analyse chiffres groupes : Alors que l’exposition consacrée à Martin Parr promettait une belle fréquentation du public scolaire, en 2020, le Frac observe une baisse importante de fréquentation des élèves et étudiant∙e∙s. a fréquentation a été réduite de près de la moitié des chiffres habituels : 2 240 personnes là où le Frac accueille en moyenne 4 000 personnes. - L’analyse comparative de la fréquentation par degrés est rendue difficilement possible au regard de la dimension inédite de cette année. On peut cependant constater que pour l’enseignement supérieur, les chiffres sont stables : 857 (757 en 2019 et 992 en 2018).


TABLEAU RÉCAPITULATIF DES VISITES GROUPES HORS PUBLIC SCOLAIRE (hors visites publiques) AU FRAC BRETAGNE, RENNES, EN 2020                           

Handicap

Champ social

Loisirs et animation

Adultes

Privatisation avec visite

TOTAL

79

22

91

157

229

587

128

47

11

94

18

298

2020

207

69

102

251

247

885

2019

364 (2019)

69 (2019)

257 (2019)

521 (2019)

346 (2019)

1 557 (2019)

2017

187 (2017)

67 (2017)

56 (2017)

453 (2017)

302 (2017)

1 065 (2017)

2018

260 (2018)

164 (2018)

59 (2018)

776 (2018)

620 (2018)

1 879 (2018)

Sans Réserve. Plongée dans une collection d’art contemporain 01/01/20 - 14/03/2020 Parrathon, une rétrospective de Martin Parr 13/06/2020 - 31/12/2029

Même constat pour le public hors scolaire en groupes. Pour 2020, le Frac observe une baisse importante de fréquentation (handicap, social, animation, entreprises) : 885 (1 557 en 2019 et 1 879 en 2018). - 2020 présente une baisse, mais une baisse limitée des chiffres du public lié au handicap : 207 personnes en 2020 (364 en 2019 et 260 en 2018). - La baisse est plus conséquente du côté des groupes liés aux loisirs et à l’animation : 102 personnes là où 2019 observait une hausse avec 257 personnes.

- Les liens avec le champ social restent stables, avec des chiffres assez bas dans l’ensemble (69 en 2020 et 2019). Un effort est à faire pour 2021 de ce côté en mettant en place un certain nombre d’outils : annuaire interne des personnes relais, pérennisation des liens avec Passeurs de culture et la Ville de Rennes. Si la gratuité n’étant pas proposée auprès de ce public au Frac, contrairement aux autres institutions culturelles de la Ville, le Frac applique un tarif correct vis-à-vis des économies des structures référentes des groupes (2 euros par personne, et 30 euros par groupe entre 15 et 25 personnes), semblable à celui appliqué aux champ médico-social ou handicap, celui de l’animation, ainsi que celui du périscolaire ou extra-scolaire. Une visite « starter »proposée gratuitement et adressée à toutes les structures du champ social sera mise en place en 2021.

- Baisse d’une centaine de personnes du côté des groupes adultes, comparativement à 2019. - Baisse conséquente pour les groupes liés aux privatisations, ceci alors que l’exposition Parrathon se pressentait comme une exposition attractive pour ce public.


SÉLECTION DE CHIFFRES ACTIVITÉS REGULIÈRES ET PROGRAMME CULTUREL

Visite de 16h (week-ends et vacances) 425 personnes en 2020 1 100 personnes en 2019 1 108 personnes en 2018 1 116 personnes en 2017 Programme culturel 8 6 2 3

070 133 784 701

personnes personnes personnes personnes

en en en en

2020 2019 2018 2017

dont dont dont dont

2 781 moins de 26 ans 1 613 moins de 26 ans 803 moins de 26 ans 1 050 moins de 26 ans

-

Nuit des quatre jeudis : 663 personnes Festival Travelling : 306 personnes Cinéma en plein air : 230 personnes Journées Européennes du Patrimoine : 1 323 personnes en 2020 dont 505 - de 26 ans ; 569 personnes en 2019 Premiers dimanches du mois : 4 900 personnes en 2020 (sans les mois d’avril, mai, juin, novembre et décembre), 3 523 personnes en 2019»

« Éléments d’analyse DES CHIFFRES ACTIVItéS Régulières et PROGRAMME CULTUREL: - Les premiers dimanches du mois ainsi que les

Journées Européennes du Patrimoine ont permis au Frac Bretagne de maintenir une offre événementielle attractive : la baisse de fréquentation ne s’est pas faite ressentir : 8 070 personnes en 2020 (6 133 personnes en 2019).

- Alors que les chiffres étaient à la baisse pour les Journées européennes du patrimoine (- 244 entre 2017 et 2019), l’année 2020 a retrouvé un public pour cet événement fédérateur, et particulièrement auprès des – de 26 ans : 1 323 au total.

Annulations et report de la Nuit des musées, du WE FRAC, des ateliers et stages jeune public, des rencontres avec les artistes, les projections, les projets collaboratifs, développement du Canyon… ont rythmé cette année 2020, toute entière tournée vers l’espoir d’une résolution de la crise sanitaire et l’attente d’une réouverture des lieux culturels.»


Annexes 2 : La fréquentation en région CHIFFRES ET éléments d’ANALYSE


TABLEAU SYNTHÉTIQUE DE LA FRÉQUENTATION DES EXPOSITIONS HORS LES MURS Dates

Titre

Lieu

Dépt

Fréquentation

dont scolaires

03/03 -24/03/2020

Cheap Books, la pratique du gratuit dans les livres d’artistes

BU, Université Rennes 2

35

NC

NC

11/04-23/08/2020

Vert Corridor

Galerie du Dourven, Trédrez-Locquémeau

22

-

-

11/02-20/09.2020 14/11/2020-13/02/2021

Estelle Hanania Shifumi

Saint-Briac-sur-Mer Galerie Pictura, Cesson-Sévigné

NC 0 -

NC 0 -

35 35 TOTAL

L’année 2020 n’a pas permis de déployer les expositions du Frac Bretagne en région en raison des contraintes sanitaires en vigueur.

éléments d’analyse de la fréquentation des expositions et projets participatifs (tableau page suivante) : Malgré la situation sanitaire, l’équipe du Frac et les partenaires de tous milieux ont maintenu un nombre important de projets et d’expositions participatifs afin que l’art continue d’être mis en partage. Il convient de souligner ici la grande persévérance de toutes les personnes impliquées dans le montage et la tenue de ses projets et expositions participatifs. - 6 373 personnes ont été concernées par ces projets et expositions participatifs dont 5 549 scolaires. 2020 n’a pas permis la dynamique lancée en 2019, où le Frac enregistrait une hausse de fréquentation de ses expositions participatives : 15 077 personnes étaient concernées par ces actions.

- En 2020, 18 projets et expositions participatifs d’ampleur ont été menés : 9 en Ille-et-Vilaine, 2 en Finistère, 3 en Côtes d’Armor, 4 en Morbihan dont 3 résidences d’artistes en milieu scolaire. Les collections du Frac ont ainsi été mises en jeu dans des situations imaginées en co-construction et en co-animation avec le public, qu’il soit connaisseur ou non de l’art contemporain. - La répartition des personnes par département indique : Ille-et-Vilaine : 4 078 personnes dont 3 746 scolaires Côtes d’Armor : 917 personnes dont 667 scolaires Finistère : 275 personnes dont 260 scolaires Morbihan : 1 103 personnes dont 876 scolaires - Il est à noter la très bonne fréquentation l’exposition participative de la Cité scolaire Beaumont à Redon, territoire prioritaire (35) ainsi que le projet participatif ayant eu lieu au Lycée Jean Guéhenno de Fougères, territoire prioritaire (35).

En 2021, l’équipe du service des publics appliquera le projet du service des publics, mettant en œuvre une répartition plus équitable des projets sur les quatre départements du territoire breton. 2021 verra, dans cette dynamique, le démarrage du « Frac en résidence », un dispositif dédié aux territoires prioritaires.


TABLEAU SYNTHÉTIQUE DE LA FRÉQUENTATION DES EXPOSITIONS ET PROJETS PARTICIPATIFS Dates

Titre

Lieu

Dépt

Fréquentation

dont scolaires

EXPOSITIONS PARTICIPATIVES 15/11/2019 - 09/02/2020

Architecture(s)

Collège Saint-Joseph, Grand Champ

56

495

445

07/03/2020 - 30/06/2020

(extra)ordinaire

Clinique du Val Josselin, Yffiniac

22

150

0

05/11/2019 - 17/12/2020

Jardin d’hiver

École Paul Gauguin, Saint-Aubin-d’Aubigné

35

458

458

09/01/2020 -12/02/2020

Regard sur l’architecture

Cité scolaire Beaumont, Redon

35

1 794

1 767

10/01/2020 - 13/02/2020

Il était une fois

Groupe scolaire Henri Derouin, Beaussais/Mer

22

562

467

10/01/2020 - 13/02/2020

Chronique saharienne

Collège Paul Sébillot, Matignon

22

205

200

04/03/2020 - 04/07/2021

Au fil du temps

Collège de Kerdurand, Riantec

56

208

127

06/03/2020 - 04/07/2020

Ça va la planète ?

Collège Pierre Stéphan, Briec

29

265

260

05/03/2020 - 09/04/2020

Au rythme de la nature

Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation (INSPÉ), site de Vannes

56

15

0

12/10/2020 - 14/11/2020

Apprendre à apprendre

Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation (INSPÉ), Rennes

35

205

0

03/11/2020 - 15/12/2020

Cœur de récits

Collège de Kerdurand, Riantec

56

385

304

28/09/2020 - 23/10/2020

De Barbara à Jean en passant par Natacha et Laurent

Centre Départemental d’Action Sociale (CDAS), Redon

35

61

0

PROJETS PARTICIPATIFS 24/04/2020-10/06/2020

Résidence Marcel Dinahet

Lycée Jean Guéhenno de Fougères

35

1 500

1 500

15/09/2020 - 09/11/2020

Mise en place Classe CHAAP

Collège Victor Ségalen

35

13

13

Cycle de 4 visites-ateliers au Frac Bretagne, Rennes

IME du Baudrier (Institut médico-éducatif, ADAPEI 35)

35

8

0

Livret de présentation du Frac Bretagne en FALC

ESAT Utopi l’Hermitage (Établissement et service d’aide par le travail, ADAPEI 35)

35

24

0

04/01/2020 - 06/07/2020

Jeunes acquéreurs

Lycée technique et professionnel Jeanne d’Arc, Rennes

35

15

8

15/10/2020 - 18/12/2020

Jeunes acquéreurs

Les Jardins de la Baie, Douarnenez

29

10

0

6 373

5 549

TOTAL


annexes 3 : Ressources humaines LES STAGIAIRES ACCUEILLI∙E∙S EN 2020 ET LE RéCAPITULATIF DES FORMATIONS


ACCUEIL DES STAGIAIRES EN 2020 STAGIAIRE

FORMATION

PéRIODE

SERVICE

MISSIONS

Clémence MEZENGE

Master recherche histoire de l’art, rennes 2

19/11/2019 - 24/01/2020 hors période 23/12/19 - 06/01/2020

Service des publics

Médiation culturelle, mise en place et accompagnement de projets

Keltia NINON

1ère année Master Histoire des Arts, Rennes 2

06/01 - 26/06/2020 continuation pendant crise coronavirus

Service des publics

Assistance projet Concours Art Norac Gestion de la librairie Préparation des commandes

Celia BOIZOT

1ère année Master Métiers du Livre et de l’édi- 11/01 - 07/05/2020 tion, Rennes 2 coronavirus : arrêt le 16/03.

Librairie

Mise en place des soldes Vente en ligne, état des ventes Inventaire annuel Catalogage du fonds Galerie Art & Essai

Elimane KANE DIALLO

2e année DEUST métiers du Livre et de la docu- 21/01 - 28/04/2020 mentation, Rennes 2 coronavirus : arrêt le 16/03

Melissandre FROGER

3e, collège Jacques Brel, Noyal/Vilaine

04-06/02/2020

Tous services

Observation

Justine BLANCHET

3e collège de Fontenay, Chartres-de-Bretagne 10-14/02/2020

Tous services

Observation

Xavier LE POLLES-JARRY

3e collège Saint-Vincent-Providence, Rennes

Bâtiment et sécurité

Observation

Laurane LEDUC

2e année Master Management, entreprenariat et droit des industries inno01/01-30/09/2020, vantes, de l’audiovisuel et des technologies de coronavirus : l’information et de la communication, report 01/09-31/12/2020 Bordeaux IV Montesquieu

03-07/03/2020

Documentation

Administration

09-26/06/2020 Barbara TICOS

1ère année DEUST métiers du Livre et de la documentation, Rennes 2

Coronavirus : report 01-18/09/2020

Veille documentaire artistes collection

Audit et propositions pour contrats d’artistes, droits des artistes

Découverte missions documentation Documentation

Catalogage/classement/numérisation/ bibliographies Veille documentaire

02/05 - 01/07/2020 Justine FOREST

1ère année Master Métiers et Arts de l’Exposition, Rennes 2

Coronavirus : report 29/09-04/12, interruption 17-24/11/2020

Service des publics

Médiation culturelle, mise en place et accompagnement de projets

Aymeric VIOL-BOURDAIS

Pôle Emploi

19/08 - 06/09/2020

Service des publics

Accueil du public, surveillance, suivi des actions de médiation


FORMATIONS 2020 Formations

Organisme

Lieu

Dates

Durée (H)

Salarié∙e∙s

SéCURITé SST Maintien et actualisation des compétences

EFITEC Si2P

Cesson-Sévigné

0

A. Pigeon, C. Leroux, C. Pineda, A. Ourion

SST Formation initiale

EFITEC Si2P

Cesson-Sévigné

0

A. Malinge, T. Rouillard

Recyclage SSIAP 1

EFITEC Si2P

Cesson-Sévigné

14-15/12

14

T. Guiot

Recyclage Habilitation électrique personnels électriciens en basse et/ou haute tension

EFITEC Si2P

Cesson-Sévigné

21-22/12

Recyclage Habilitation électriqueNFC 18-510 BT

EFITEC Si2P

Noyal -sur -Seiche

24-25/09

T. Guiot 10,5

A. Couzigou, N. Goupil

DOCUMENTATION/LIBRAIRIE Gestion d’une librairie

organisation en interne

Mac/Val, Frac PdL, Flammarion…

J. Garnier, S. Louédec, B. Lamarque

ADMINISTRATION, JURIDIQUE Le mécénat en art contemporain

CIPAC

Paris

P. Janvier

Manager une équipe, niveau 1

Cegos

Rennes

21-23/09

21

A. Malinge

CSE

Socotec

Cesson

10-12 février, sauf T. Guiot 28-30/09

21

P. Janvier, S. Louedec, T. Guiot, L. Gilot

L’oeuvre vidéo, propriété intellectuelle et droit à l’image

CIPAC

Paris

A. Ourion

REGIE ET DIFFUSION DES ŒUVRES Nouveaux médias : conservation et gestion des collections

CIPAC

Paris

M. Estève

PUBLICS ET MEDIATION Concevoir des documents en langage Facile à lire et à comprendre

Faculté des métiers Bruz

Langue des signes initiation

Accessitour

Distanciel

Accueil des publics en situation de handicap

Accessitour

Riec sur Belon

22/09 et 13/10

14

L. Gilot

25-26/06 en distanciel

16

J. Garnier

12 -13/10

14

S. Louedec

COMMUNICATION Vidéos tournées au portable

Marque Bretagne

Saint-Brieuc

novembre

A. Pigeon

LANGUES VIVANTES

Anglais

Dialangues

Frac

3/03 23/06 ARRET Coronavirus 16/03

0,5

M. Cahours, K. Lavaur, T. Rouillard, J. Dupont, Y. Lesueur


COLLOQUES, SEMINAIRES, INFORMATIONS PROFESSIONNELLES Mieux comprendre les droits culturels

ACB

Rennes

14-janv

Rencontre publique#3 «Aller plus loin»

ACB

Rennes

26/03/2020 ANNULE

Masterclasses éditions d’art

MEP

Distanciel

26 nov, 3, 10, 17 déc

6

B. Lamarque, C. Carolina

Les journées du management culturel

Dauphine Culture

Distanciel

24-nov

4,5

C. Leroux, S. Giordani, A. Malinge

TOTAL

Nombre d’heures de formation Administration Collection-prod Publics Communication Documentation Batiment Total

3,5

C. Leroux

215,5

8,5 25,5 113 21 12,5 35 215,5

C. Leroux


Fonds régional d’art contemporain Bretagne 19 avenue André Mussat CS 81123 35011 Rennes cedex

tél. +33 (0)2 99 37 37 93 accueil@fracbretagne.fr www.fracbretagne.fr Le Frac Bretagne reçoit le soutien du Conseil régional de Bretagne, du ministère de la Culture (DRAC Bretagne) et de la Ville de Rennes. Le Frac Bretagne est membre de Platform, Regroupement des Fonds régionaux d’art contemporain, et du réseau a-c-b. art contemporain Bretagne.

Profile for Frac Bretagne

Rapport d'activité 2020 du Frac Bretagne  

Feuilletez en ligne le rapport d'activité 2020 du Frac Bretagne.

Rapport d'activité 2020 du Frac Bretagne  

Feuilletez en ligne le rapport d'activité 2020 du Frac Bretagne.

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded