Page 1

L’AVENIR

Magazine de s Jeunes Citoye ns En tre pre nant s. mai 2013 - Edition Spéciale

HORS SERIE CRISE ET REBOND Saisir les opportunités

i o l p m e t e Economie re Economique La Jeune Chamb ! it g a t e d n e r p e tr Innove, en

TAPA’S 1 JOB Semaine De L’entreprise

HAPPY JOB DAY

Un job presque parfait

Cayenne valorise la RSE


Editorial La Jeune Chambre Économique agit pour le développement économique et l'emploi. Le rôle de la Jeune Chambre Economique Dans ce numéro : Fra n ça ise est d e c ont rib u er au développement économique et au progrès Un job presque parfait à Paris socia l. Elle œuvre activement pour régénérer notre économie nationale à partir Des lycéens deviennent patrons des territoires. La création d’entreprise vecteur d’emploi

Dans le contexte socio-économique actuel, sur les territoires, les membres JCE rassemblent les énergies, les compétences et les talents issus des Cross’Créa générations nouvelles pour devenir les équipes régénératrices dont chaque Mon métier c’est sans cliché ! Région de France a besoin pour se donner un avenir rayonnant. TJK : retour sur un projet National

Aujourd’hui nous nous trouvons dans une situation de croissance zéro de morosité ambiante, où l’entreprise, les hommes et les femmes ont perdu Tout sur la génération Y espoir. Le seul élément qui nous donne l’espoir c’est JEUNES. Notre place est ici, en étant que porteurs de la pensée positive pour impulser cette Des actions à mener sur nos territoires belle opportunité de solutions nouvelles aujourd’hui. Bâtisseurs Responsables

C’est pourquoi, La Jeune Chambre Economique innove, Le printemps de l’entreprise entreprend et agit dans "l’Economie & Emploi" ! Nous voulons ici réaffirmer notre implication dans le développement « Semaine du Tourisme Economique - 3ème économique et la dynamisation de l'emploi au sein des territoires. édition » Il est important de recentrer les efforts sur le développement économique Le tourisme d’affaire...fait ! de nos territoires. Notre société y gagnera, par la mobilisation collective de tous les acteurs économiques et politiques pour accompagner la Cross’créa ou le goût d’entreprendre dynamique économique nécessaire pour relancer l’emploi. Concours Européen de l’Entreprise Innovante Ce document vous présente un échantillon de nos 650 projets JCE. Les Crise et rebond...saisir les opportunités initiatives présentées ici sont des réponses concrètes déployées par la JCE Toucher le Ministre sur son territoire local et qui méritent d’être poursuivies, amplifiées voire généralisées. La JCEF aide les jeunes à entrer dans le monde de l’entreprise à travers Business Affinity...entreprendre encore divers programmes d’actions sur le terrain visant l’employabilité, la Tapa’s 1 job connaissance du monde de l’entreprise ou la création d’entreprises. Happy Job Day

Aussi, nous vous donnons rendez-vous les 7 et 8 juin 2013 à Menton dans le cadre de notre 60 ième Convention nationale dont les travaux porteront Réalisation : sur « Economie – Europe – Emploi ». Laurent DUMONTEIL Administrateur National délégué à la Communication

Cordialement, David GBEDEMAH - Président national 2013

Directeur de publication : David GBEDEMAH Président National

La JCEF c’est quoi ? La Jeune Chambre Economique Française est une association reconnue d’Utilité Publique qui œuvre pour le développement économique et le progrès social. Fondée en 1952, elle est indépendante de tout courant pol itique, rel igieux ou syndical. E lle fédère 150 Jeunes Chambres Economiques Locales réparties su r tout le te rritoi re hexagonal et aussi en outre-mer. Elle est affili ée à la Jeune Chambre Internationale (JCI) présente dans 120 pays et réunissant 200.000 jeunes actifs de 18 à 40 ans. La JCEF en quelques chiffres - 150 JCEL - 3000 jeunes actifs de 18 à 40 ans - Plus de 650 projets par an en France - 5 axes de travail (Agir pour l’emploi – Développer l’économie – Être solidaire – Préserver la planète – Aménager son territoire)


Les jeunes et l’emploi :

Les jeunes et l’entreprise : Un thème en phase avec les problématiques actuelles

La Jeune Chambre Économique agit pour le développement économique et l'emploi Alor s que les médias c o m m u n i q u e n t inlassablement sur la crise, il est de notr e devoir d’imaginer des solutions aux problématiques de notre société. L’objectif de la Jeune Chambre Economique est de pouvoir répondre de la problématique des jeunes et de l’emploi.

PARIS Crise, vous avez dit crise ? Pas pour les métiers des cafésHôtels-Restaurants ! Pôle emplo i et le Credoc ont publié en avril 2013 leur enquête "Besoins de main d'œuvre" qui permet de connaître quels sont les métiers les plus recherchés au niveau national et dans chaque bassin d'emploi. Les Cafés-Hôtels-Restaurants arrivent en tête de liste de ce classement. Par métiers, ce sont surtout ceux demandant une faible qualification qui sont les plus recherchés, les mêmes depuis plusieurs années: apprentis de cuisine, serveurs, … L’action proposée par la Jeune Chambre Economique de Paris, à travers sa commission « Un Job Presque Parfait », est de redonner envie aux jeunes de s’investir dans ces métiers et l’envie aux professionnels de leur transmettre le métier auquel ils sont tant attachés. Une enquête terrain ré alisée auprès d’une quarantaine d’employeurs et de salariés du secteur par la commission « Un Job Presque Parfait » a montré que les professio nnels ont des difficultés à recruter des jeunes et à les garder au sein de leur établissement. De leur côté, les jeunes hésitent à intégrer ce secteur qui souffre d’une mauvaise image (pénibilité, horaires, stress…). En partenariat avec la Mission locale de Paris, le Comité régional du tourisme Ile de France, le Conseil Régional d’ile de Fran ce et la Macif avec l’opération « Un job presque parfait » a pour objectif de transmettre la passion des métiers des cafés, hôtels et restaurants pour 30 jeunes, sans qualification, qui manifesteront l’envie de faire carrière dans ce

Un job presque parfait secteur. La multiplication de supports de communication vidéo et web multipliera l’ENVIE des jeunes et des professio nnels. Pour mener à bien cette action, les membres de la commission ont identifié des professionnels du secteur prêts à s’investir et sélectionné des jeunes issus des Missions lo cales. La commission organise des Mini-salons de l’emploi dans des Cafés-Hôtels-Restaurants parisiens, en présence de 4 à 5 jeunes et d’un employeur. C’est un moment privilégié pour présenter les métiers et nouer un échange entre jeunes et employeurs sur le terrain. C’est aussi le moment de vérifier que chaque partie est prête à s’engager dans une démarche qualitative et durable en signant le Pacte moral Un job presque parfait. Les binômes Jeunes/Employeurs sont ensuite créés et accompagnés par un membre de la commission qui facilite


MONTARGIS

Des lycéens qui deviennent patrons

Les jeunes et l’entreprise : Un thème en phase avec les problématiques actuelles

La Jeune C hambre Economique de MONTARGIS, informe les lycéens de la possibilité de devenir leur propre patron, en créant leur entreprise ... L'objectif du projet est de présenter la création d'entreprise à une population qui est à la fois l'un des plus importants viviers d'entrepreneurs, mais aussi l'une de celles les moins bien informées sur le sujet : les jeunes lycéens. Plus de 300 000 entreprises sont créées ou reprises chaque année en France. Le désir d’entreprendre ou plus simplement le choix de prendre en main son avenir professionnel est une alternative que chacun d’entre vous peut envisager. Cette année, la Jeune Chambre Economique de Montargis a choisi de s'appuyer sur le témoignage de 4 entrepreneurs locaux qui nous font part de leurs expériences et donnent des conseils aux lycéens. Nous avons repris l'action CROSS CREA que nous avons réadapté avec des En treprises de l'Agglomération MONTARGOISE. Nous avons réalisé notre propre film de présentation dans lequel nous avons interviewé 4

entrepreneurs avec des profils différents ( âge, sexe, secteur d'activité et an cienneté) sur la cré ation de leur entreprise. Dans cette vidéo, les entrepreneurs répondaient aux différentes questions que nous leur avions posé, sur le déroulement de leur jo urnée, leur parcours scolaire, les difficultés rencontrées... . Nous avons ensuite présenté cette vidéo lors de conférences organisées dans les lycées. Cette présentation était ensuite suivie d’un débat avec les élèves et les professeurs.

« Nous avons réalisé 6 conférences dans 4 des 6 lycées de l'Agglomération, soit 300 élèves sensibilisés à la c ré at i on d'entreprise. »

La création d’entreprise contribue à créer son emploi En 2012, 124 000 créateurs d’entreprises avaient moins de 35 ans. Parmi eux, 6,5 % sont âgés de moins de 25 ans, 15 % ont entre 25 et 30 ans et 17 % entre 30 et 35 ans. La tendance montre que les créateurs sont de plus en plus diplômés, trois quarts des créateurs de moins de 25 ans sont issus de l’enseignement secondaire, dont près de la moitié du technique (CAP, BEP, Bac technique ou professionnel, Brevet de technicien).

L’Auto Entrepreneur

Au-delà des diplômes, ces jeunes créateurs s’appuient souvent sur une expérience professionnelle de 5 à 10 ans avant de se lancer. La création d’entreprise vient, dans la majorité des cas, s’inscr ire dans un parcours professionnel stoppé par le chômage ou toujours en cours. Ainsi, 36 % des entrepreneurs de moins de 25 ans et 40 % pour les 25/35 ans étaient demandeurs d’emplo i avant de lan cer leur projet tandis que 35 % et 39 % dans ces mêmes tranches d’âges étaient salariés.

La loi de modernisation de l’économie de 2008 a crée le statut de l’entrepreneur individuel communément appelé auto entrepreneur. Ce statut s’adresse en particulier aux personnes qui souhaitent pouvoir débuter ou arrêter facilement leur activité indépendante, qu’elles soient "Les jeunes femmes étudiantes ont investi largement la création d’en treprise en étudiant, salarié, fonctionnaire, 2006 puisqu’elles sont la moitié des étudiants créateurs (contre 29 % en moyenne demandeur d'emploi ou retraité. Les de toute création). modalités de création sont très simples tout comme la gestion des charges libératoires car : Pas de chiffre d'affaires = pas de charges sociale ou fiscale

Ce statut fait bénéficier aux créateurs de nombreux autres avantages pour démarrer une activité à son compte avec le minimum de risque : aucun capital minimal et une limitation de la responsabilité de l’exploitant. Alors pourquoi pas vous ??


MONTAUBAN

Cross’Créa

Les jeunes du lycée des métiers du bâtiment et de la topographie ont été formés à la création d'entreprise, grâce à la Jeune Chambre Economique de Tarn-et-Garonne.

Les jeunes et l’entreprise : Un thème en phase avec les problématiques actuelles

Un tiers des élèves actuellement en lycée professionnel sera chef d'entreprise d'ici à 15 ans. Paradoxalement, ils sont peu ou pas formés à la création d'entreprise pendant leur cursus. La Jeune Chambre Economique Française, véritable laboratoire de projets innovants et citoyens, s'est penchée sur cette problématique et a imaginé une formule originale baptisée «Cross'Créa», à la découverte de parcours d'entrepreneurs. L'objectif est de dépasser les idées reçues et d'encourager les vocations à construire soi-même son propre emploi, en créant sa propre entreprise.

jeunes ont participé à l'atelier, animé par deux membres de la JCE et trois chefs d'entreprises, aujourd'hui enseignants au lycée. À l'issue de l'intervention, chaque participant a reçu une documentation sur la création d'entreprise et les services proposés aux entrepreneurs par la Chambre de métiers, la Chambre de Commerce et de l'Industrie ainsi que l'Agence de Développement Economique 82. Des interventions similaires seront proposées dans les autres lycées du département, sur l'année scolaire 2013-2014, grâce au soutien financier de la MACIF, partenaire national de la JCEF.

En Midi-Pyrénées, plus du quart des dirigean ts de PME indépendantes ont 55 ans ou plus : la reprise de ces entreprises représente un défi majeur pour l'avenir économique de notre région, mais aussi une mine d'opportunités de reprise pour les futurs patrons en herbe ! En Tarn et Garonne, la première session «Cross'Créa» était organisée au lycée des métiers du bâtiment et de la topographie de Beaumont-de-Lomagne. Une quarantaine de

METZ

Inspiré du « Girl’s Day » né aux EtatsUnis dans les années 1990, puis du « Girl’s Day Boy’s Day » organisé au Grand Duché du Luxembourg depuis 2002 par le CID-Femmes puis l’ADEM (Agence pour le Développement de l’Emploi du Ministère du Travail et de l’Emploi), ce projet a pour but de présenter à des collégiennes et collégiens des métiers stéréotypés selon le genre, c’est-à-dire dans lesquels travaillent une majorité

Mon métier c’est sans clichés ! d’hommes ou une majorité de femmes, des métiers des filières d’apprentissage, afin de leur ouvrir de nouvelles et participe à une action en faveur de perspectives d’orientation scolaire ou l’égalité des chan ces . professionnelle. La journée de stage s’est déroulée avec la L’objectif du projet mené par la Jeune particip ation active et enthousiaste des Chambre Économique de Metz était élèves, du personnel des collèges, des d’organiser un stage d’une journée entreprises et emplo yeurs, et avec le permettant à des élèves de troisième de soutien efficace de nos partenaires découvrir un métier vers lequel ils financiers et institutionnels. Les élèves de n’auraient peut-être pas eu trois classes de troisième des collèges spontanément l’idée de se tourner. des Hauts-de-Blémont (Metz) et Louis Outre son intérêt pour les élèves, le Armand (Moulins-les-Metz) ont eu projet a également une utilité pour les l’opportunité de participer à cette action entreprises, qui peuvent élargir par ce qui, nous l’espérons, leur aura donné de biais leur vivier de recrutement, et pour nouvelles idées pour leur orientation l’Éducation Nationale, qui voit revalorisés scolaire ou professio nnelle.


Retour sur le succès de TJK

Les jeunes et l’entreprise : Un thème en phase avec les problématiques actuelles

Pour la cinquième année consécutive, la Jeune Chambre E co nom iqu e Française a œuvré pour l’emploi des Jeunes et a mis l’action Training Job Kfé au cœur de ses programmes. Initialement développé par la Jeune Chambre Economique d’Arras, le projet Training Job K-fé s’appuie sur 2 constats : les jeunes ne sont pas formés à valoriser leur savoir-être lors d’un entre tien d’embauche ; ils ne sont pas prêts à se présenter devant un recruteur.

d’embauche; Puis une sessio n de simulation d’e n tr e tie n s ave c de s dir ige an ts d’En treprises , des Responsables des Resso ur ce s Humaines ou d’au tres spécialistes du recrutement. A l’issue de ces « Speed dating de l’embauche » de dix minutes, les professionnels donnent des conseils personnalisés aux étudiants. Les étudiants se voient ensuite remettre le « Guide de l’Entretien Réussi ». En 2013, l’action a été réalisée par près de 103 Jeunes Chambres Economiques Locales. Le budget de l’ensemble de ces opération est de 350 425 €

Training Job K-fé : Une action en 2 étapes

C’est près de 19 000 simulations d'entretien réalisées à travers le territoire !

Le format classique de Training Job K-fé se déroule en deux temps : d’abord une séance collective visant à rappeler le B-A BA de l’écriture d’un CV et des entretiens

Chaque JCEL ayant mis en place TJK a fonctionné en commissio n c'est à dire 3 à 4 bénévoles par ville, soit une estimation de 450 membres investis sur ce projet.

METZ Protestataire ? Virtuelle ? Incapab le de s’investir professionnellement ou bénévolement ? Les préjugés dont font l’objet cette fameuse génération Y sont nombreux…C’est pourquoi et afin d’aller à leur rencontre, la JCE de Metz organ ise en date du 28 mai prochain, une Table Ronde « Génération Y : virtuelle, protestataire ou engagée ? » représentée par des Intervenants aux apports complémentaires (Sociologue, milieu de l’entreprise et associatif) et à destination d’un public intergénérationnel

103 J CE L en métropole ont réalisé l’action 3 en territoires ultra marins 8 pays ont dupliqué l’action 340 Jours J estimés soit plus de 19 680 heures de formation dispensées aux jeunes Des JCEL ont « Tjké » s im ulta ném ent pour l’une 673 jeunes et l’autre 1045 jeunes. Un e e s tim a t io n globale de 4920 jeunes participants.

Génération Y


Des actions à amplifier sur nos territoires...

Les jeunes et l’entreprise : Un thème en phase avec les problématiques actuelles

Nous vous incitons à transmettre chaque action menée autour du thème national. Cela permet à la Jeune C hambre Economique Française de continuer à affirmer sa position d’acteur dans les évolutions que nous souhaitons impulser dans notre société. Les Jeunes Chambres Economiques se mobilisent dans ce cadre  Mettre en place des petits-déjeuners/débat autour de ce thème avec des acteurs locaux comme la CGPME ou le MEDEF  Promouvoir l’idée de l’auto entreprenariat auprès de votre Chambre des Métiers qui forme des jeunes à des métiers techniques qui créeront bien souvent leur entreprise  Permettre une réflexion sur la reprise d’entreprise avec notamment les Chambres de Commerce et d’Industrie, certaines ayant une forte demande de recherche de repreneurs pour les 5 ans à venir  Organiser des interviews structurées des acteurs locaux mais également des jeunes qui vont entrer dans le monde du travail : Ecoles de Commerce, BTS, DUT …  Diffuser les actions Nationales… Vous pouvez également contacter certains interlocuteurs spécialistes de notre thème national : ENVIE D’AGIR : qui encourage, soutient et valorise

la capacité d’initiative des jeunes de 11 à 30 ans, dans tous les domaines : de la solidarité internationale ou de proximité, l’animation sociale et culturelle, le développement durable à la création d’entreprise... FAJE : Formation et accompagnement des Jeunes Diplômés en Europe AFIJ : association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes AJE : association Jeunesse et Entreprise JEPE : Jeunes entrepreneurs pour l’emplo i. Cette association propose le partage des expériences de jeunes dirigeants d’entreprises. De plus, sa vocation première est de favoriser l’insertion professionnelle, sous quelque forme que ce soit… N’hésitez pas à contacter les partenaires locaux comme notamment les institutionnels, les services consulaires, les syndicats p atronaux, les grandes écoles, les entreprises de votre bassin.


CAYENNE

Bâtisseurs Responsables C’est au l y c é e

professionnel de Balata, Chambre Economique de organisé la remise des Trophée Responsabilité Entreprises du BTP.

que la Jeune Cayenne avait prix de son Sociétale des

La Présidente de la Jeune Chambre, Céline Gentilly, souhaitait p ar cette action valoriser les démarches RSE des entreprises du BTP du département » qui s’avèrent plus nombreuses que le grand public peut l’imaginer… L’impact environnemental, le respect des salariés, la par ticip ation sociale de l’entreprise sur le territoire, tels étaient les critères qui ont permis de décerner 5 trophées aux 35 entreprises qui avaient complété le dossier de participation (sur

les 200 contactées). En p r é s e n ce de no mbreuses personnalités de la Guyane : Olivier Mantez de la FRBTP, Vincent Niquet, Secrétaire Général pour les Affaires Régio nale s, Joë lle Pr évo t-M adère , Présidente de la CGPME, Valérie Vanoukia de la Chambre des métiers et de l’artisanat, des représentants de Cayenne et Matoury, et d’au tres acteurs comme le Generg, le GEICQ BTP, l’ARD ou la DEAL. Olivier Mantez qualifiait de « très bonne » l’idée de ce trophée, « dont les critères seront prioritaires dans les années à venir » pour la filière. Valérie Vanoukia de la Chambre des métiers parlait d’un « enjeu très compliqué pour les artisans, mais primordial » pour la poursuite de leurs activités. Les artisans « font souvent cet effort au quotidien, sans s’en rendre compte » ajoutait-elle, « ils ont en plus le souci de transmettre leur savoir-faire ».

LORIENT

« Il n’y a pas de formule magique pour le dé ve lo p p em en t du r ab le , ch aq u e entreprise à sa manière d’agir » précisait la Jeune Chambre, qui a reçu l’appui de l’ARACT (Association Régionale pour l’Amélior ation des Conditions de Travail), de la DEAL, et d’autres, pour définir les conditions d’attribution des trophées. Les entreprises étaient classées dans trois groupes : en fonction du nombre de salariés. De moins de 10 salariés ; entre 10 et 30 salariés ; et au-dessus de 30. Un trophée spécial était remis à un artisan, et un trophée « coup de cœur » récompensait une dernière entreprise. Ce Trophée RSE pourra être transmis à un autre organisme (tel que le groupe Image BTP), afin d’être pérennisé dans les années à venir, la Jeune Chambre n’ayant pas vocation à « délivrer un label », mais à créer des dynamiques pour le développement global du territoire.

Le Printemps de l’Entreprise

Crée en 2005, le Printemps de l’Entreprise vise à réunir sur une semaine les enseignants et les lycéens/étudiants pour redonner aux jeunes une vision plus objective et positive de l’entreprise, faire émerger des passions, faire connaitre notre tissu économique. La semaine du Printemps de l'Entreprise 2013 a eu lieu du 25 au 29 mars dernier, en partenariat avec AudéLor et a été ponctuée de rencontres entre professionnels et étudiants, de visites d’entreprises, de témoignages d’entrepreneurs et de leurs collaborateurs au sein des établissements, de simulations d’entretiens de recrutement et d’une soirée Réseaux.

VITRE Cette action labellisée par la région Bretagne vise à ouvrir les portes des acteurs du monde économique (industriels, artisans, producteurs locaux, lieux publics) du p ays vitréen au grand public, aux touristes ainsi qu’aux étudiants en apprentissage.

« Semaine du Tourisme Economique - 3ème édition » L’action a été primée lors du Congrès Mondial JCI 2011 à Bruxelles. La Jeune Chambre Economique du Pays de Vitré souhaite réitérer cet évènement en lui donnant plus d’ampleur. Dans le contexte social et économique actuel, il nous semble important de rapprocher la population

locale du patchwork d’entreprises compose le Pays Vitréen.

qui

La 3ème édition aura lieu du 20 au 26 mai 2013.


MACON

Le tourisme d’affaire...fait ! de Mâcon est labellisée 51ème Ville Congrès ; en 2010, elle reçoit le congrès national de la JCEF ; enfin en 2012, le parc exposition s'agrandit avec la salle événementielle, Le Spot. La JCE du Mâconnais Val de Saône a voulu prendre part au questionnement du tourisme d'affaire en Mâconnais.

Le vendredi 1er mars 2013, la Jeune Chambre Economique du Mâconnais Val de Saône a remis le livre blanc "Mâcon La Belle Ville Congrès" au SénateurMaire de la ville de Mâcon. Mâcon est la première ville touristique méridionale sur l’itinéraire des vacances estivales à mi chemin entre Paris et Marse ille, e lle bé néficie d’atou ts touristiques importants. En 2008, la ville

Cette dénomination peut apparaître comme une notion antinomique. Il s'agit d'une industrie moderne débutée dans les années 30 avec les voyages de stimulations. Mais quels pourraient être les nouveaux leviers qui permettront de développer le tourisme d'affaires sur le Mâconnais ? La Jeune Chambre Economique du Mâconnais Val de Saône a réalisé 7 propositions dégagées à partir des

rencontres avec les prestataires locaux, de la compréhension du schéma institutionnel et des évolutions récentes du marché du tourisme d'affaires. Ce livre blanc n'a pas la prétention d'être exhaustif mais d'amorcer des pistes de réflexions. Ces 7 propositions du livre blanc «Mâcon La Belle Ville Congrès» sont issues d'un travail collégial de la JCEMVS et plus particulièrement de : Laurent FLIRDEN, directeur de commission, Magalie MOSKAL, Frédéric GUYENET, Olivier PAILLA RD et Chr ys telle BEAUBERNARD. Le livre blanc « Mâcon, La Belle Ville Congrès » est téléchargeable sur : www.jce-macon.fr/restitution-du-livre-blanc/

Cross’créa : un projet En 2011, « Crosscréa » a été élu projet national 2012/2013 de la Jeune Chambre Economique Française. Cette action est un module de formation prêt à l’emploi qui permet de se rendre dans les lycées professio nnels ou généraux, d’aller à la rencontre des jeunes et de leur proposer un module de formation original qui leur donnera le goût d’entreprendre. Après un essaimage en 2012, place à l’évaluation et à la transmission en 2013. L'objectif du projet est de présenter la création d'entreprise à une population qui est à la fois l'un des plus importants viviers d'entrepreneurs, mais aussi l'une de celles les moins bien informées sur le sujet : les jeunes lycéens de filières professionnelles. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : d’ici 5 ans, de nombreux départs en retraite sont prévus, et seulement 2 postes sur 3 seront remplacés. La création/ reprise d’entreprise va prendre une place de plus en plus importante. Un tiers des élèves actuellement en lycée professionnel seront chefs d’entreprise d’ici 10 à 15 ans.

C2EI : Valoriser l’innovation Créé en 2001, le Concours Européen de l’Entreprise Innovante (C2EI) permet de renforcer les liens entre les Jeunes Chambres Economiques locales et tous leurs partenaires économiques et institutionnels locaux. En 2013, la JCEF lancera la 13ème édition du C2EI, en collaboration avec des partenaires (voir p 14 ) et notamment Innovact, France Initiative, l’APCE, le réseau des Boutiques de Gestion, Oséo, HLP Développement, Prugneau-Schaub, BudgetAir.fr, WSI, Différence, LAGARDERE SA. Calendrier du C2EI 2013 26 et 27 mars 2013 : lancement de la 13ème édition du C2EI au salon INNOVACT à Reims 2 septembre 2013 : date limite de dépôt des dossiers par courrier et par mail, le cachet de la poste faisant foi - en version électronique à c2ei@jcef.asso.fr - et par courrier au siège de la JCEF – 9-11 rue Alasseur 75015 Paris. 27 septembre 2013 : réunion du jury final de sélection à Paris 25 octobre 2013 : remise des prix aux lauréats au Congrès National à Orléans


CHARTRES

Crise et rebond...saisir les opportunités

C’est une conférence économique sur le thème de « Crise et rebond : savoir saisir les opportunités » qui a mobilisé les membres de la Jeune Chambre Economique de Chartres au Conseil Général d’Eure et Loir avec pour mot d’ordre de dédramatiser la crise. Appréhender cette crise semble être une difficulté pour les entreprises. Des difficultés de trésorerie couplées avec des difficultés d’emprunt peuvent engendrer des problèmes de développement et donc de pérennisation de l’entreprise, sans oublier des problèmes de management. La Conférence Economique était l’occasion d’évoquer les bonnes pratiques

BOULOGNE / MER

de gestion, les points d’alerte, les outils de diagnostic et d’anticipation du risque pour les Entreprises. La Conférence Economique avait pour objectif de dédramatiser la crise en montrant que cette période peut être propice à faire éclore de nouvelles opportunités et créer les conditions du changement. Enfin, cet évènement a donné l’opportunité aux Chefs d’entreprise de TPE/PME d’échanger avec les professio nnels du milieu bancaire, expertises comptables, sociales et de management au cours de débats pour trouver des solutions d’accompagnement favorisant le « rebond économique ».

Toucher le Ministre sur son territoire local La Jeune Cham bre Economiq ue de Boulogne Cô te d’Op ale so u h aite rapprocher le monde politique du monde de l'entreprise autour d'une problématique liée au monde du transport en saisissant une opportunité de taille : la présence sur son territoire du Ministre Délégué aux Transport et la Mer, Monsieur Frédéric Cuvillier. Comme pour ses 'grandes sœurs ' (K now Ho w to Transfer et Parlem’entreprise), cette action se compose de 2 phases ; une phase d'échanges en entreprise et une autre phase consistan t en une

NANTES Pour la deuxième année consécutive la Jeune Chambre Economique de Nantes Métropole Sud-Loire a proposé « Business Affinity un mois pour entreprendre ». L’o bjectif de ce challenge était d’offrir aux jeunes entrepreneurs la possibilité de s’engager, en équipe, dans un véritable cursus de création d’entreprise, accompagnés par des experts. Avec Business Affinity, en un mois, une idée d’entreprise peut devenir un projet co n cr e t ave c, à la cle f , u n a c c o m p ag n e m e n t co m p le t e t personnalisé pour franchir le pas de la création dans les meilleures conditions. Un challenge à relever par tous types d’entrepreneurs. Business Affinity s’adresse à tous les

délégation envoyée au sein du ministère afin d'être impliquée dans le travail effectué suite aux débats. La Jeune Cham bre Economique souhaite à cette occasion être l’acteur d’un évènement économique et médiatique d’envergure avec la présence d’un membre du gouvernement en créant des o p po r tu n ités d’é ch an ge s co n s tr u ct if s ave c u n e e n t r e p r is e du tissu économique local mais surtout ê t re à l’o r i gi n e de chan gements politiques et législatifs suite aux échanges.

Business Affinity...entreprendre encore entrepreneurs, qu’ils soient porteurs d’un projet ou simplement volo ntaires p o u r a p p o r t e r l e u r e sp r i t entrepreneurial et leurs compétences à une équipe de création. En un mois et quatre étapes, les équipes découvriront ensemble les différentes phases de la création d’une entreprise. Grâce à l’accompagnement d’experts et de coachs, leur projet évoluera de la simple idée à un projet définitif, prêt à être lancé. Quelle que soit la nature du projet ou le secteur é conomique co nce rné , les équipes auront toutes le même objectif : aider le créateur à murir son idée pour en faire un projet concret, viable et opérationnel. Au-delà de la simple compétition entre équipes, Bu sine ss Affin ity offre la possibilité de franchir le pas de la

création dans les meilleures conditions. E n e f fe t, gr âce au x n o m b r e u x partenaires de l’opération, le gagnant recevra une dotation complète pour f acilite r s a p re m ièr e an né e de lancement : Business Affinity est né du constat que malgré la p résen ce de nombre ux dis pos itifs d’accomp agne men t à la création d’entreprise, les entrepreneurs se sentent souvent isolés dans leurs démarches. Ils n’o nt pas toujours les moyens financiers et techniques de créer une rupture avec leur espace per son ne l af in de se co n cen trer pleinement sur leur projet. C’est dans une volonté de créer des synergies et de fédérer des entrepreneurs autour d’un projet commun qu’est né Business Affinity.


AGEN BERGERAC BORDEAUX OUEST-LANDES PAYS BASQUE Pour un entretien d'embau che, c'est franchement décontracté : rendez-vous sous les Cornières au resto « La Cantine », ambiance petits fours (tapas pour être exact) et libations de haute tenue, même si ces demoiselles sont presque toutes en tailleur et ces messieurs, pour la plupart, en cravate. Sauf que ce n'est pas un entretien d'embauche, c'est l’édition des soirées «Tapas'1'Job » (on savoure le jeu de mots) organisée p ar les Jeunes Chambres Economiques d’Aquitaine qui s'auto-soustitre « mouvement des jeunes citoyens entreprenants ». Une déclinaison sur le versant économique de ce que le « speed dating » est à la drague : ici, ce sont des par tenaires professionnels que les candidats s'efforcent de séduire (et vice versa). Des candidats recrutés sur casting, pourrait-on dire, via le solide réseau

Tapa’s 1 job Comprendre que ceux qui leur font face côté employeurs ne sont pas forcément ceux qui vont les embaucher, mais plus sûrement ceux qui connaissent quelqu'un qui connaît quelqu'un… qui les embauchera au final. de partenaires : l'ex-ANPE qu'il faut désormais appeler le Pôle emploi depuis sa fusion avec les Assedic, l'association Accueil des villes de France (AVF), un institut de formation ayant pignon sur rue… Sachant que la quinzaine de candidats (es) sélectionnés (ées) en amont ont en commun d'être de nouveaux arrivants.

Il faut dire que les CV des candidats sont en général « béton », et parfois franchement atypiques : responsable qualité sécurité environneme nt, respons able formation, chargée de mission aménagement du territoire, mais aussi enseign ante ou chercheuse en biologie désireuse de se reconvertir, plutôt du haut de gamme, donc.

« L'idée, c'est de créer une rencontre informelle pour mettre face à face des gens qui ne se seraient sans doute jamais rencontrés dans le cadre habituel de la recherche d'emploi. »

Le « mode d'emplo i » de la soirée est on ne peut plus simple : un petit laïus d'introduction estampillé JCE, puis tout le monde se mélange autour du buffet, et les tête-à-tête improvisés se succèdent. À chacun son petit badge de couleur : verte pour les entreprises, L'initiative avait été lancée en 2008 : sur la beige pour les chercheurs d'emploi, et jaune douzaine de candidats présents, trois avaient pour les partenaires. On pourrait appeler ça décroché un job dans les semaines suivantes un nuancier professio nnel. à la suite des contacts qu'ils avaient pu nouer ici.

CARCASSONNE Une journée débat sur la thématique du bien être au travail est organisée le 1er juin 2013 qui sera l'amorce pour le lancement d'initiatives locales. Le bien-être au travail fait l’objet d’une véritable prise de conscience collective, à la fois dans les institutions concernées par la santé au travail, mais aussi dans les entreprises et les associations qui y sont dédiées. « 88% des personnes interrogées jugent le sujet du bien-être au travail IMPORTANT » (Source l’Etude statistique sectorielle 2012 sur le bien-être /mal-être au travail – Mozart Consulting- www.travaillersante.fr).

Happy Job Day Cette thématique fait donc partie intégr ante de l'environnement au travail. Même si de nombreux professionnels interviennent sur ce sujet, il manque cependant des lieux d'échange accessibles à tous. Nous développons cette action en une action multi partenariale pour faire du Bien Etre au Travail un sujet de préoccupations pour tous. Cet événement sera l’occasion de riches échanges et de p artage en tre les entreprises, institutionnels…Le but étant de souligner les initiatives positives dans ce domaine sur le territoire Audois.


Key For Job...retour sur un projet d’ampleur Key For Job, la clé pour l’emploi, est une action de la Jeune Chambre Économique Française en partenariat avec la Fondation Manpower. Chaque année en France, 120 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme. La Jeune Chambre É co n o m iq u e F r an çais e e t la Fondation d’Entrepr ise Manpower ont choisi de s’unir pour agir ensemble sur le thème des jeunes et de l’emploi. Les jeunes de 16 à 24 ans non di p lô m é s , n ’ a y an t p as l e s co nnai s s an ce s m inim a le s comportementales ou techniques pour une recherche d’emplo i efficace, subissent de fortes discriminations à l’embauche. L’action Key For Job est un projet co n cr e t q u i a po ur ob je ctif d’améliorer leur employabilité, en les accompagnant dans leur réflexio n sur

leur projet professio nnel. Le but de Key For Job est de dém ys tifie r e t dé dr am atis er la r e ch e r ch e d’e m p lo i, e n le u r tr ansm ettan t pou r avancer , un message et des outils pratiques et accessibles s’appuyan t sur : • Une proximité générationnelle : des jeunes parlent à des jeunes, avec le même langage ; • Une proximité géographique : des rencontres à proximité des lieux d’habitation des jeunes en recherche d’emploi ; • Une approche pragmatique de la recherche d’emploi : après avoir suivi u n e jo u r n é e de tr a v ai l à l’amélioration de son emplo yabilité, le je u n e b é n é f icie r a d’u n p l an d’accompagnement personnalisé pour réfléchir à son projet professionnel et s’impliquer dans des rendez-vous d’embauche. Il sera suivi par un p a r r ai n q u i l u i p e r m e t tr a

d’ap p r é h e n de r le mo n de de l’en trepr ise en coordonnan t les opportunités offertes par la Mission Locale, le Pôle Emploi ainsi que par s o n r és e au p rof e s s io n ne l e t personnel.

Avenir Spécial Economique  

Mise en lumière des actions de la Jeune Chambre Economique Française

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you