Issuu on Google+

tous les arbres et arbustes d’ornement

Dans la même collection Semis & plantations

Les arbres et les arbustes d’ornement ont besoin d’être régulièrement taillés, notamment pour être plus vigoureux et assurer une belle floraison.

Lombricompost Purins & macérations

Ce guide pratique vous présente toutes les techniques de taille et, pour chacune d’elles, les informations suivantes  : les meilleures périodes, la fréquence, les espèces concernées et les bons gestes en dessins en pas à pas. De nombreux conseils spécifiques complètent ce guide : entretien des outils de coupe, recyclage des déchets, élagage en toute sécurité…

12,50 €

Un tableau récapitulatif en fin d’ouvrage vous donne pour chaque plante les techniques de taille adaptées.

exe 2 couvs manuel.indd 1

Bien tailler tous les arbres et arbustes d’ornement

Ingénieur horticole, journaliste et auteur spécialisée jardin, Rosenn Le Page a pour souci constant de mettre à la portée de tous sa connaissance et son expérience du jardin.

ROSENN LE PAGE

Bien tailler les arbres et arbustes d’ornement

Bien tailler

21/12/10 15:48

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


P01-07 BIEN TAILLER.indd 6

16/12/10 09:37

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Sommaire Avant-propos

7

Chapitre 1 Quelques principes de base

9

Les bons outils pour tailler Les grandes périodes de taille Tailler pour embellir et assainir

Chapitre 2 Les différentes techniques de taille Tailler lors de la plantation Conserver une silhouette équilibrée Entretenir la ramure des arbres Encourager une floraison abondante Tailler les rosiers Sculpter le végétal (topiaire) Discipliner les haies Entretenir les grimpantes Rajeunir les arbres et les arbustes Redonner une forme après abandon

10 14 16

33 34 36 38 46 50 56 64 68 72 74

Choisir la bonne technique (tableau)

78

Index

86 5

P01-07 BIEN TAILLER.indd 5

16/12/10 09:37

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


P08-31 BIEN TAILLER CHAP1.indd 8

16/12/10 09:53

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


CHAPITRE 1

Quelques principes de base

P08-31 BIEN TAILLER CHAP1.indd 9

16/12/10 09:53

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Les bons outils pour tailler Pour tailler dans de bonnes conditions, il est nécessaire d’être équipé d’un certain nombre d’outils. Un simple sécateur et un ébrancheur suffisent pour les tâches de base, mais, en fonction des opérations à effectuer, il vous faudra acquérir d’autres outils… ployé, la taille induit des mouvements répétitifs et donc des frottements générateurs d’ampoules. Avec un outillage manuel, préférez des gants fins. Avec un taille-haie motorisé, des gants épais, « spécial rosiers » par exemple, sont obligatoires.

Les bons outils pour tailler

Le sécateur

Pour une taille parfaite, il est indispensable d’aiguiser régulièrement les outils de coupe.

Les gants Indispensables, des gants bien à votre taille vous éviteront les ampoules. Car, quel que soit l’instrument em-

Il existe deux types de sécateur : • Le sécateur à une lame, appelé, dans le jargon des jardiniers, une enclume (partie épaisse sous la lame et non tranchante) : ne l’utilisez pas pour les travaux de taille, car la coupe n’est jamais bien nette. • Le sécateur à deux lames : il est idéal pour les coupes légères (épointer les tiges, ôter les fleurs fanées…) et pour tailler des branches jusqu’à 3 à 4 cm de diamètre. Au-delà, vous devrez utiliser un ébrancheur (voir p. 11).

10 P08-31 BIEN TAILLER CHAP1.indd 10

16/12/10 09:53

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Maintenez-le bien aiguisé pour obtenir une coupe la plus nette possible : passez une pierre à aiguiser dessus chaque fois que vous débutez une aille. taille.

fort diamètre (entre 3 et 5 cm). Les articulations à crémaillère démultiplient votre force. Il vous permet également d’atteindre les extrémités des branches hautes selon la longueur des manches. Plus ils sont longs, plus la manœuvre exige d’efforts.

La serpette Il s’agit d’une sorte de couteau spécifique des jardiniers, à lame courbe et très large. Bien aiguisée, elle permet de lisser les grosses plaies de taille avant d’y étaler le mastic. La cicatrisation est meilleure et le risque de maladies est moindre.

L’échenilloir L’ébrancheur Appelé aussi « sécateur à deux bras », il permet de couper les branches de

Il s’agit d’un gros sécateur à deux lames qui se fixe sur un long manche (il peut être télescopique pour couper encore plus haut) et dont les lames sont actionnées par une corde. Il permet 11

P08-31 BIEN TAILLER CHAP1.indd 11

09/12/10 11:51

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


de couper les branches les plus hautes de la ramure tout en restant au sol. Plus le manche est long et plus la manœuvre est délicate.

La scie de jardin La scie de jardin possède un système de dentures complexe qui coupe le bois vert. Elle permet de sectionner des branches de fort diamètre. Certains modèles peuvent aussi se monter sur manche. Choisissez alors une scie électrique (sur batterie), car scier manuellement en hauteur est une véritable gageure lorsqu’on n’est pas professionnel.

Aiguiser et désinfecter les outils de coupe Tous les outils de coupe doivent avoir leurs lames bien aiguisées et désinfectées avec un chiffon imbibé d’alcool à brûler. Une désinfection s’impose chaque fois que vous débutez la taille et chaque fois que vous changez d’arbre.

La cisaille à haie La cisaille à haie est une sorte de sécateur à longues lames qui se croisent et dont les poignées sont incurvées.

12 P08-31 BIEN TAILLER CHAP1.indd 12

09/12/10 11:51

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Cela peut vous suffire si vous ne possédez pas de grandes longueurs de haie à tailler (inférieures à 3-4 m) ou si vous êtes perfectionniste ; sinon, il vous faudra utiliser un taille-haie à moteur (voir ci-dessous). La coupe manuelle offre toutefois un aspect fini plus soigné, car les feuilles ne sont pas hachées.

Vous avez le choix entre des modèles électriques sur batterie (les plus maniables) ou alimentés par une prise (les plus légers). Il existe aussi des modèles thermiques, plus lourds, mais plus puissants. Ces derniers sont incontournables quand la haie est éloignée de la maison. Électriques ou thermiques, à puissance égale, préférez toujours le modèle le plus léger, car il s’agit d’un outil que l’on tient à bout de bras durant toute la taille.

L’échelle

Le taille-haie motorisé

Ne choisissez pas une échelle trop courte : elle doit largement dépasser la hauteur du tronc. Privilégiez sa stabilité à sa légèreté. Celles qui se transforment en mini-échafaudage avec plateforme sont plus sécurisantes quand il s’agit de taille : on a toujours tendance à se pencher pour couper un peu plus loin.

13 P08-31 BIEN TAILLER CHAP1.indd 13

09/12/10 11:51

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Les grandes périodes de taille Selon l’arbre ou l’arbuste et le type de taille à effectuer, vous ne réaliserez pas vos travaux au même moment. Voici quelques repères pour vous aider à déterminer la bonne période…

Les grandes périodes de taille

Les conditions climatiques La taille est un stress pour le végétal, d’autant plus si elle est sévère et supprime une grande partie des branches. Il est important de ne pas intervenir en périodes difficiles pour les plantes : ni au cœur de l’hiver, lorsque les températures sont proches de zéro, voire négatives, ni lors des sécheresses estivales. Par ailleurs, la taille stimule la croissance et l’émission de nouveaux rameaux ; elle est donc plus efficace en période favorable à la croissance (lumière, humidité ambiante, températures), entre mars et juin sous nos latitudes, ou, pour les espèces à feuillage caduc, en hiver, en dehors des périodes de grands froids. La

chute de leur feuillage marque une période de repos pendant laquelle le végétal est moins sensible au stress d’une taille sévère. En résumé, les espèces à feuillage caduc se taillent en hiver ou au début du printemps, sauf celles qui fleurissent avant la mi-juin que l’on taillera après leur floraison. Les conifères et autres persistants se taillent en début de printemps.

Les tailles particulières Les tailles spécifiques (topiaire, nuage, haie stricte…) se pratiquent au moins deux fois par an quelle que soit la nature du végétal, car, par définition, celui-ci tolère les tailles répétées, c’est le premier critère de choix d’un

14 P08-31 BIEN TAILLER CHAP1.indd 14

16/12/10 09:53

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Pour tailler une haie stricte, les lames de la cisaille doivent être parallèles à la surface à tailler.

arbuste pour l’inclure dans une haie stricte : au printemps pour redessiner la silhouette en début de saison et en

tout début d’automne pour refaire un profil net après la pousse de l’année. Certaines espèces à croissance rapide demandent des interventions plus régulières, toutes les 4 à 6 semaines entre mai et septembre. Ne taillez pas vos haies de conifères avant la mi-juillet. En coupant trop tôt (en juin, par exemple), vous vous priveriez des nuances de vert et de gris des jeunes pousses des conifères. Cependant, ne taillez pas trop tard afin que les plaies de taille cicatrisent avant l’hiver.

Déchets : recyclez sur place

Pour récupérer les déchets de taille rapidement, on peut étaler sous l’arbre ou l’arbuste une toile qu’il suffira ensuite de replier pour tout emporter.

Après la taille des arbres et des arbustes, la quantité de branchages à jeter est considérable. Les déposer à la déchetterie prend beaucoup de temps et consomme du carburant. Mieux vaut un recyclage sur place. Avec les rameaux de plus faible diamètre, confectionnez des fagots de petit bois pour allumer la cheminée. Coupez les branchages aux dimensions de l’âtre et réunissez-les en fagots que vous laissez en plein air dans un endroit abrité de la pluie afin que le bois sèche. Inutile d’éliminer les feuilles, elles sèchent avec le bois et peuvent être brûlées avec le fagot. Avec les branchages de taille moyenne, faites des tuteurs ramifiés pour maintenir avec naturel les fleurs ou ramer (soutenir) les petits pois au potager. Les branchages les plus hauts et les plus droits peuvent servir de tuteurs : éliminez les feuilles et les rameaux secondaires s’il y en a et entreposez-les à l’abri. À défaut de tout autre recyclage, vous pouvez aussi broyer les branchages sur place pour en réduire l’encombrement. Louez un broyeur plutôt que d’en acheter un. Après broyage, incorporez le bois haché au compost ou utilisez-le en paillage.

15 P08-31 BIEN TAILLER CHAP1.indd 15

16/12/10 09:53

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 32

16/12/10 09:59

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


CHAPITRE 2

Les différentes techniques de taille

P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 33

16/12/10 09:59

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Tailler lors de la plantation Il est important pour une bonne croissance ultérieure des arbres et arbustes d’équilibrer le volume des racines et celui des branches au moment de la plantation. Aussi est-il conseillé de tailler les branches et les racines si elles sont visibles (végétaux à racines nues). Par ailleurs, tailler stimule la ramification des tiges mais aussi des racines. Ce sont les jeunes radicelles fines qui sont les plus efficaces pour puiser les aliments et l’eau dans le sol. Plus elles sont nombreuses et mieux la plante est nourrie.

Pour quelles espèces ?

Tailler lors de la plantation

Tous les arbres et arbustes cultivés en conteneur (à feuillage caduc ou persistant) ou vendus à racines nues (à feuillage caduc uniquement), conditionnés ou non.

À quel moment ? À la plantation : • toute l’année pour les végétaux vendus en conteneur ; • entre novembre et mars pour les arbres et arbustes à racines nues.

À quelle fréquence ? Il est bon de tailler à la plantation mais également lorsque vous déplacez votre arbre ou votre arbuste à l’intérieur de votre jardin ou en vue de le planter dans un autre terrain.

Comment fait-on ? Les arbres et arbustes cultivés en conteneur Pour les végétaux vendus en conteneur, raccourcissez toutes les tiges de l’arbuste d’un tiers ou de la moitié de leur longueur. Ainsi, vous augmenterez le nombre de branches partant

34 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 34

16/12/10 09:59

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


de la base de l’arbuste (voir dessin ci-dessous). C’est particulièrement important si vous souhaitez former une haie avec ces arbustes.

Méfiez-vous du « prêt à planter » ! Les arbres et arbustes vendus à racines nues se présentent de plusieurs façons. Ils sont rarement entreposés dans de grands bacs remplis de tourbe et vendus avec les racines vraiment bien visibles. Le plus souvent, un manchon de tourbe enveloppe les racines pour les protéger des blessures et du dessèchement. Cette tourbe humide est retenue par un plastique, un filet biodégradable ou un pot en plastique haut et étroit. Défaites systématiquement tous les emballages pour mettre les racines à nu, même s’il est indiqué « prêt à planter » sur l’emballage. Lors du conditionnement, les racines ont été blessées ou retournées et pousseront mal dans leur emballage.

Les arbres et arbustes à racines nues Pour les arbustes à racines nues, raccourcissez d’un bon tiers les extrémités des tiges présentes et coupez la pointe des racines (voir dessin cicontre). Éliminez également les branches et les racines abîmées, sèches ou portant des traces de maladies. Le volume des tiges et des racines doit être à peu près équilibré.

35 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 35

09/12/10 11:53

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Conserver une silhouette équilibrée Cette taille encourage la croissance des jeunes rameaux et permet ainsi au buisson de s’étoffer en gardant un feuillage bien dense. Elle maintient une silhouette harmonieuse, équilibrée, et en modère le développement, critère si important pour les petits espaces. Enfin, elle permet un bon éclairage du cœur du buisson et donc une meilleure santé globale de la végétation.

Conserver une silhouette équilibrée

Pour quelles espèces ? • Les arbustes cultivés pour leur feuillage décoratif : aucuba, cornouiller, cotonéaster, éléagnus, fusain, laurierpalme, laurier du Portugal, leucothoé, photinia, pittosporum, rhamnus, petits saules, troène… • Les boutures et les jeunes arbustes, même ceux qui fleurissent, pour former leur charpente (les premières années).

À quel moment ? Au tout début du printemps quand les bourgeons grossissent et que les jeunes feuilles se déploient.

À quelle fréquence ? L’idéal est d’intervenir tous les 2 ou 3 ans. On taille plus fréquemment les espèces à croissance vigoureuse. Mais la plupart des arbustes peuvent prospérer sans aucune taille pendant plusieurs années. Aussi ne culpabilisez pas si vous ne taillez pas plusieurs années de suite, par oubli ou manque de temps.

36 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 36

16/12/10 09:59

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Comment fait-on ?

1

Éliminez le bois mort : coupez à ras tous les rameaux et branches secs ou abîmés : c’est la porte d’entrée de nombreuses maladies et parasites.

2

Éclaircissez l’intérieur : éliminez également les branches et les rameaux qui poussent vers l’intérieur du buisson ou de la ramure ou qui se croisent. Mal éclairés, ils sont généralement chétifs et peu feuillus.

3

3

Stimulez la ramification : coupez un tiers ou la moitié (sujets les moins vigoureux) de la nouvelle pousse à l’extrémité des rameaux (partie à l’écorce la plus claire). Réalisez toujours cette opération au-dessus d’un bourgeon (ou d’une feuille) situé vers l’extérieur du buisson.

2

1

Les écorces colorées : exemple du cornouiller blanc Les écorces décoratives (cornouillers, saules…) sont de couleurs plus vives sur les jeunes rameaux. Pour bénéficier d’une coloration toujours spectaculaire, il est conseillé de couper une branche sur deux tous les ans à 8 à 10 cm au-dessus du sol. L’année suivante, coupez de la même façon les branches qui n’ont pas été coupées l’année précédente. Certains préconisent même de couper tout au ras du sol chaque année, mais cela risque d’épuiser l’arbuste au fil des ans et vous n’aurez alors qu’un buisson de petite taille.

37 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 37

09/12/10 11:53

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Entretenir la ramure des arbres Même si, dans la nature, les arbres se développent sans être taillés, il peut être nécessaire d’intervenir quand ils sont dans l’espace restreint d’un jardin. Cela permet d’éliminer une branche gênante ou abîmée, ou de désépaissir le feuillage. Ne taillez que si l’arbre en a besoin et surtout pas tous les ans.

Pour quelles espèces ?

temps en période de forte croissance (mars ou avril) et en été quand il fait chaud et sec.

Arbres adultes formés avec tronc ou cultivés en cépée, comme les érables, les chênes, les tilleuls…

À quelle fréquence ?

À quel moment ? Entretenir la ramure des arbres

La méthode traditionnelle Les coupes sévères (élimination de grosses branches) sont à effectuer en repos de végétation quand l’arbre n’a plus de feuilles s’il s’agit d’une espèce à feuillage caduc.

La méthode douce La taille d’entretien se fait à tout moment de l’année sauf en période de grands froids, au tout début du prin-

L’idéal est d’intervenir tous les 3 à 5 ans selon la rapidité de croissance de l’espèce considérée. Pour les espèces forestières (chêne, hêtre…), vous pouvez même espacer davantage vos interventions, tous les 5 à 10 ans. Cet entretien régulier apporte un bon éclairement du centre de la ramure. Le minimum vital est d’agir quand une branche ou une partie de la ramure vous gêne. N’attendez pas trop pour élaguer, car les branches de fort diamètre (au-dessus de 8 à 10 cm environ) supportent mal la taille.

38 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 38

16/12/10 09:59

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Comment fait-on ? La méthode traditionnelle

2

Raccourcissez les branches conservées d’un bon tiers de leur longueur. Ne coupez jamais horizontalement mais de biais, la coupe regardant vers le ciel. Ainsi, les eaux de pluie s’écouleront facilement.

1

Éliminez les branches qui se croisent à l’intérieur de la ramure, celles qui poussent vers le centre de celle-ci, celles qui sont sèches ou cassées, et les parties malades. Dans ce dernier cas, coupez jusqu’à une partie saine.

3

Supprimez quelques rameaux grêles, tout particulièrement ceux situés vers l’intérieur de la ramure, qui poussent vers le bas.

39 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 39

09/12/10 11:54

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


4

Éliminez les rameaux très vigoureux qui poussent verticalement, aussi appelés « gourmands ». Pour cela, coupez-les au ras du tronc, alors qu’ils sont encore tout jeunes.

Prudence !

Entretenir la ramure des arbres

Mieux vaut être deux pour élaguer : la personne restée au sol guide celle qui coupe, car elle peut mieux juger, d’un peu loin, du bon équilibre de la ramure.

4

N’hésitez pas à réduire considérablement la ramure de l’arbre et à couper de grosses branches si nécessaire. Ainsi, vous pourrez espacer les interventions. Il faut agir lorsque l’arbre est en repos (période hivernale) afin de limiter le traumatisme. En effet, la taille a tendance à fragiliser l’arbre et à laisser de grosses plaies longues à cicatriser propices à l’apparition de parasites et de maladies. La forme équilibrée de l’arbre est alors moins préservée : celui-ci adopte des postures tortueuses, inesthétiques et qui peuvent parfois le rendre dangereux.

40 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 40

09/12/10 11:54

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Le bon geste

1

Évitez que le bois n’éclate en pratiquant d’abord une incision de quelques millimètres sous la branche ou le rameau. Puis sciez normalement.

2

Nettoyez les grosses plaies avec la serpette pour les rendre aussi lisses que possible – on parle alors de « parer la plaie » –, puis étalez une couche de mastic cicatrisant ou de goudron de Norvège, dès que le diamètre de la plaie excède 3 à 5 cm. Recouvrez largement les bords de la coupe.

41 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 41

09/12/10 11:54

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


La méthode douce Elle préserve au maximum la silhouette de l’arbre et ne se voit pas lorsqu’elle est réussie. Elle consiste à copier ce qui se fait naturellement, à éliminer les branches qui, à terme, vont sécher et mourir naturellement : celles qui sont

mal éclairées, trop faibles, arquées (dont l’extrémité est donc mal alimentée par la sève…). Cette intervention légère doit se faire plus fréquemment, mais n’est pas traumatisante.

Former un arbre en cépée Si la forme classique de l’arbre chez nous est un tronc surmonté d’une ramure feuillée, les arbres peuvent aussi être cultivés en gros buisson ou cépée. Pour cela, à la plantation, on coupe le tronc du jeune arbre à 50 à 80 cm du sol pour obtenir des ramifications. Les années suivantes, on le traite exactement comme un arbuste en buisson.

La bonne coupe

Entretenir la ramure des arbres

La coupe doit être perpendiculaire au rameau afin d’être la plus réduite possible. La cicatrisation est meilleure.

42 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 42

09/12/10 11:54

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


1

Supprimez toutes les branches qui sont mortes en les coupant le plus près possible de la base.

2

Sélectionnez les rameaux vigoureux qui poussent vers le haut sur chaque branche qui constitue la charpente. Coupez ceux qui sont arqués, faibles, qui poussent vers le bas, mais sans faire de « trou » dans le feuillage. Tout l’art de la taille douce est de rester discrète. Taillez uniquement des branches de petit diamètre (inférieur à 3 cm).

43 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 43

09/12/10 11:54

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


Former un arbre avec un tronc

À l’achat, choisissez un jeune plant avec un axe bien vertical (tige). À la plantation, ne l’étêtez pas. Tuteurez cet axe pour qu’il reste bien rectiligne et épointez les pousses les plus faibles à la base. Coupez au ras du tronc les rameaux vigoureux qui vont concurrencer l’axe principal. Laissez pousser plusieurs années de suite (3 à 5 ans).

Entretenir la ramure des arbres

1

44 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 44

09/12/10 11:54

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


2

Lorsque le tronc (l’axe central) a atteint la hauteur voulue, coupez les branches basses au ras du tronc jusqu’à la hauteur souhaitée du tronc, de préférence entre novembre et février. À partir de 2 m de haut, on peut circuler en dessous sans être gêné par les branches. Coupez les branches hautes à 20 cm sans couper l’axe central. Pendant les 2 ou 5 années suivantes, selon la vigueur de l’arbre, contentez-vous d’épointer les branches hautes.

45 P32-85 BIEN TAILLER CHAP2.indd 45

09/12/10 11:54

Sicogif Certified PDF LES PAOISTES


49531_apercu