Page 16

MÉMO | À LIRE JEUNESSE

ROMANS

PAR NATACHA CALVET

Cave canem

Échappée belle

EN AUSTRALIE

DR

Le jour où Maël découvre une boule de poils blanche devant sa porte, il l’adopte illico. Ce petit chien a-do-rable aux dires de tous ronronne quand il est content. Il s’appellera Minou. Seulement, Minou a un gros défaut, il grogne et attaque lorsqu’il croise un Noir. La famille de Maël est désemparée. L’intolérance du cabot soulève bon nombre de questions chez ses maîtres autant que chez le lecteur. L’humour subtil d’Audren est relevé par les dessins de Clément Oubrerie, un ensemble plaisant et profond.

PAR SOPHIE PATOIS ET BERNARD MAGNIER

Dans un doux mélange de gravité et de légèreté, l’écriture de Catherine de Saint-Phalle nous place d’emblée Sous un ciel immense, en l’occurrence celui de l’Australie où se déroule l’action du roman.Une authentique et ample échappée belle dans une nature tout en grandeur. Le livre démarre en trombe sur un récit à double détente, d’un côté la vie et le désir de maternité que Bernice, animatrice de radio, affiche sans fard et de l’autre la mort violente d’une jeune femme violée et étranglée qui secoue la communauté. La narratrice, étrangère, gagne sa vie en travaillant comme aide-jardinière pour une

paysagiste mais elle cultive aussi – mine de rien – l’art de fouiller les âmes et de toucher au cœur les femmes et les hommes qui l’entourent. Dans ce roman fortement séduisant et spirituel, l’auteur exprime en quelque sorte la puissance de l’élan vital sous-tendu par une irréductible foi en l’être humain. Mitali, Sarah, Mary, Bernice réparent chacune à leur manière leurs blessures et montrent la voie de la réconciliation avec l’essentiel, sans mièvrerie ni manichéisme. n S. P. Catherine de Saint Phalle, Sous un ciel immense, Sabine Wespieser Éditeur

Audren, Mon chien est raciste, Albin Michel Jeunesse

Un titre accrocheur, un brin racoleur pour un roman ado puissant et troublant. L’auteur nous propose des incursions à la première personne dans des vies bouleversées, des relations mère-enfant déchirantes. Le propos est juste, jamais outré, souvent perturbant. Tour à tour victimes et bourreaux, quatre jeunes luttent pour exister et sortir de l’emprise maternelle. Sans parti pris, Gilles Abier nous invite à la réflexion en nous livrant des émotions brutes. Gilles Abier, Comment je me suis débarrassé de ma mère, Actes Sud junior

62

Le livre de

L’INTRANQU’ÎLLITÉ « Je suis l’aînée des sœurs Clamont. La vieille fille. Celle qui n’a pas trouvé de mari, qui ne connaît pas l’amour, qui n’a jamais vécu dans le bon sens du terme. J’ai trente-neuf ans et je suis encore vierge. Je suis la différente, la “mal sortie”… » Entre ses deux sœurs plus claires, plus jeunes, plus belles, Claire vit par procuration l’amour qu’elle n’a jamais avoué à celui qui est, à la fois, le mari de l’une et l’amant de l’autre. De cet amour inaccessible, à défaut d’en être l’actrice, elle feint d’en être l’instigatrice… Claire parle nu, juste et cru. D’elle-même et de ses concitoyens, des non-dits et des interdits, des sujets qui fâchent. Elle dénonce les tabous et les hypocrisies, la hiérarchie sociale, les

complexes liés à la couleur de la peau. Double à peine masqué de l’auteur, elle parvient à ne faire qu’un du combat de la femme et de celui de la citoyenne. Un texte fondateur de la littérature haïtienne, dérangeant et subversif, qui valut à Marie Chauvet (19161973) le triste privilège d’être un auteur dont l’œuvre, publiée en 1968, avait été retirée de la vente mais avait acquis la plus-value du mystère, du sulfureux et de l’interdit. Sa réédition en 2005 avait permis sa redécouverte. Elle trouve aujourd’hui une nouvelle vie, augmentée d’une postface de son compatriote et néo-académicien, Dany Laferrière. n B. M. Marie Vieux-Chauvet, Amour, colère et folie, Zulma

© Anthony Phelps

L’amer à boire

Le français dans le monde | n° 400 | juillet-août 2015

Le français dans le monde N°400  
Le français dans le monde N°400  

Extraits du numéro de juillet-août du Français dans le monde, la revue des professeurs de français

Advertisement