{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1

1


2


3


TWIN TURBO FURIOUS 4

E xclusive Jacob & Co Grand Complication Manual Winding Caliber JCFM05 Func t ions: Decimal Minute Repeater; Monopush Column Wheel Chronograph with Best L ap Indicator (Reference Time)Accelerate Sequential Flying Twin Triple A xis Tourbillon: 24sec, 8sec, 30sec; 50 Hours Power Reser ve 832 Movement Components, 88 Case Components; 18K Rose gold and Carbon Fiber Case

LIMITED EDITION TO 18 PIECES

Grand Hotel Kempinski 19 Quai du Mont-Blanc - 1201 Geneva Tel: +41 22 732 83 00 boutique@montresprestige.ch


New York 48 East 57 Street, New York, NY 10022, USA +1.212.719.5887 Geneva Chemin de Plein-Vent 1 ch-1228 Geneva, Switzerland +41.22.310.69 62 Singapore 333A Orchard Road, Unit 03-27, Mandarin Galler y, Singapore 238897 +65.6732.1597

jacobandco.com

5


6


7


IMPRESSUM EDITEURS

Karim Aeid Martin Mackenzie Patrick Ludi

DIRECTEUR DE LA REDACTION Karim Aeid

DIRECTEUR CREATIF Martin Mackenzie

REDACTRICE « ARCHITECTURE & DESIGN » Naouel Benaziza

REDACTRICE « STYLE & FASHION » Annaëlle Beenstock

TRADUCTION & RELECTURE Georges Malek

PHOTOGRAPHIE

Kerim Knight Daniel Lopez-Paullada Juan Carlos Hernandez Roberto Carrer Gabriel de la Chapelle

PARUTION

2 éditions par année

TIRAGE

25’000 exemplaires

DISTRIBUTION

www.naville.ch www.kkiosk.ch Genève, Lausanne, Montreux, Neuchâtel, Zürich, Bâle, Berne, Lucerne, Gstaad, Verbier, Crans-Montana, Saint-Moritz, Saas-Fee, Zermatt, Andermatt

CONTRIBUTION POUR CETTE EDITION

Emmanuel Gueit, Laurent Perves, Vacheron Constantin, Damien Ojetti, Damien & Co., Montres Prestige, Audemars Piguet, Bongénie Grieder, Restaurant Marcel, Bolia Genève, Glashütte Original, Ermenegildo Zegna, F.P.Journe, Davidoff Cigars, Sarah Deillon, Pain de Sucre, Hublot, Longchamp, Bulgari, Jacob & Co., Tiffany & Co., La Réserve Hotel & Spa Geneva, Dolce & Gabbana, Fendi, Richard Mille, Ferrari, Bentley, Tag Heuer, Aston Martin Racing, Grand Prix de Monaco Historique, Bucherer, Harley Davidson, Roger Dubuis, MVRDV, Atelier OÏ, D’ORO Collection, Jaquet Droz, Rolex, Armani, Eve Sleep, Anantara Vilamoura Algarve Resort, Le Bon Marché Rive Gauche, The Lutetia Paris, Icos, Fly7, L.Raphael, Pharrell Williams, Louis XIII, Liu Bolin, Ruinart, MaMa Kelly, Rasoi by Vineet, Mandarin Oriental Geneva, Diageo, W Verbier, Chez Calvin, Zacapa, Le Baroque Restaurant, Moët & Chandon, Mouawad, Morgane Schaller

REMERCIEMENTS

Salah Aeid, Maha Aeid, Sarah Aeid, Sarah Favre Ferry Mackenzie, Gerry Mackenzie-Buis

CONCEPTION GRAPHIQUE ET PRODUCTION Eyes Media SARL www.eyesmedia.ch

EYES MAGAZINE

Rue du Simplon 12 CH - 1207 Genève +41 (0) 22 310 09 35 www.eyesmagazine.ch

COUVERTURE

Emmanuel Gueit for Eyes Magazine Photography by Kerim Knight

THE DESIGN ISSUE

EMMANUEL GUEIT TALKS ICONIC DESIGN

POOL TIME

SARAH DEILLON FOR EYES MAGAZINE

PORTOFINO DREAMING

DRIVING THE FERRARI PORTOFINO

PURE LUXURY EXPERIENCE

Tous droits de reproduction réservés à Eyes Magazine. Toute réimpression, copie complète ou partielle ainsi que toute utilisation sur des supports optiques ou électroniques est soumise à l’approbation préalable de la direction de la publication.


9


EDITORIAL L'ART DE RÊVER // ICONIC CREATION

K ARIM AEID | MARTIN MACKENZIE

« L’avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves  », disait Éléonore Roosevelt. Désignant le fait de se représenter par l’imagination ce qu’on souhaite de manière plus ou moins chimérique, il est prouvé que rêver est absolument nécessaire. En effet, souvent considéré comme contreproductif, s’autoriser à rêver nous aide bien au contraire à avancer. Avoir des rêves permet de se projeter dans le futur et donne du sens à nos actions. On connaît sa route, car on a un but dressé devant soi. Rêver est également source de bien-être et aspire à la positivité. En effet, notre état d’esprit dépend de ce sur quoi on porte son attention. Enfin, s’autoriser à rêver favorise le développement personnel et le dépassement de soi en nous poussant hors de notre zone de confort. Qui n’a jamais rêvé de s’évader au volant d’une supercar ou de voguer autour d’un repas gastronomique ? Les produits de luxe et le lifestyle inspirent le rêve et l’imagination. A travers cette nouvelle édition, je vous invite, chers Lecteurs, à découvrir notre sélection de produits et destinations exclusifs, qui je n’en doute pas vous fera rêvasser.

KARIM AEID, DIRECTEUR DE LA RÉDACTION

Since my childhood, every moment I had I used to draw and sketch, whether at home, in school or university. Thanks to my parents I got to enjoy art, architecture and design, visited museums all over the world, and my dream was to become an industrial designer one day. Don’t ask me why, but I never chose to follow that path and after law school ended up in corporate environments, where creativity was rarely appreciated. Creating is leaving something tangible behind, and however something iconic is not always foreseen, it is deeply felt. So when I had the chance to re-invent the design of Eyes Magazine, it was for me the possibility to do just that. My goal from the beginning was to create a magazine that surpassed all others. A magazine that had the potential to be an icon and reference for our creative capabilities. Now, in the year that Eyes Magazine will celebrate it’s 9th birthday, I can say that we have succeeded in doing just that. Many times copied, yet admired and respected for our unique design, Eyes Magazine has become a design icon on its own. That’s why this edition is an hommage to design and creativity. From Emmanuel Gueit to the impressive library by MVRDV, this Design Issue is for those who love all things beautiful in the world, and made by the game changers in the business, a dream team that I am proud to be part of. MARTIN MACKENZIE, CREATIVE DIRECTOR


11

CALIBER RM 07-01

RICHARD MILLE BOUTIQUES

© Didier Gourdon

SWITZERLAND Rue du Rhône 78 1204 Geneva - Tel.:+41 22 810 85 73 • Quai du Mont Blanc 19 1201 Geneva - Tel.:+41 22 732 20 22

www.richardmille.com


EMMANUEL GUEIT CREATING ICONIC DESIGN P.26

VISIONNAIRE

EYES ON ST YLE

20 THE CMO

26 EMMANUEL GUEIT

Laurent Perves

22 THE PRESIDENT Damien Ojetti

Creating Iconic Design

36 ESSENTIELS HOMME Glashütte Original | Senator Cosmopolite Master & Dynamic | Ermenegildo Zegna Toyz F.P. Journe | Sonnerie Souveraine Davidoff | Prestige Lighter Palladium ESS

42 POOL TIME Sarah Deillon by Daniel Lopez-Paullada

52 ESSENTIELS FEMME Richard Mille | RM71-01 Automatic Tourbillon Talisman Dolce & Gabbanna | Primavera Butterfly Ring Fendi | Kan I Bag


13

A UN IQUE PLACE FOR UN IQUE WATCHES

Q U A I D U M O N T- B L A N C 1 9 , C H - 1 2 0 1 G E N E VA • W W W. M O N T R E S P R E S T I G E . C H


PORTOFINO DREAMING FERR ARI PORTOFINO P.58

DRIVE

DESIGN

58 PORTOFINO DREAMING

80 THE EYE OF SPACE

Ferrari Portofino

64 NON PLUS ULTRA Bentley Bentayga W12

68 GRAND TRADITION Monaco Grand Prix Historique

7O PERFORMANCE SYNERGY Tag Heuer & Aston Martin Racing

72 IRIDESCENT DREAM Harley Davidson Bucherer Blue Edition

76 ESSENTIELS DRIVE Roger Dubuis | Excalibur Aventador S-Green

Tianjin Binhai Library by MVRDV

84 OÏPHORIE Atelier Oï at the Museum für Gestaltung

86 ESSENTIELS DESIGN Jaquet Droz | Signing Machine Rolex | GMT-Master II ‘Pepsi’ D’Oro Collection | Golden Books Bvlgari | Gelati Collection Armani/Privé | Vert Malachite

94 TIME TO SLEEP Sleep Suites by Eve Sleep


#OnArrival

Please drink responsibly. | DRINKiQ.com


OLYMPIC GOLD MAMA KELLY AMSTERDAM P.122

EXPLORE 98

ALGARVE OASIS The Anantara Vilamoura

102 THE CATHEDRAL Le Bon Marché Rive Gauche

106 BOHEMIAN ESCAPADE The Lvtetia Paris

108 ONBOARD INNOVATION

Fly7 and IQOS Service Partnership

110 ART DECO ESCAPE Temple of Beauty L.Raphael

TASTE OF LUXURY

GUESTLIST

114 100 YEARS

134 J’ADORE LE DIMANCHE

Louis XIII and Pharrel Williams

118 THE INVISIBLE MAN Liu Bolin X Ruinart

122 OLYMPIC GOLD

MaMa Kelly Amsterdam

126 TRUE SYMPHONY

The Rasoi by Vineet

128 HAUTE CUISINE Diageo at The W Verbier

130 INTERMEZZO Chez Calvin

131 SHAKEN Zacapa Daiquiri

Le Baroque Restaurant

138 TO THE MOON AND BACK BY JAQUET DROZ Le Baroque Restaurant

140 GLASHÜTTE ORIGINAL @ 68TH BERLINALE Berlinale Berlin

142 ZERMATT UNPLUGGED BY HUBLOT Mont Cervin Palace Zermatt

144 CHAMPAGNE NIGHTS FANTASY BRA Mouawad Boutique Geneva

146 BRANDED Morgane Schaller


17


18


VISIONNAIRE THE CMO THE PRESIDENT

19


THE CMO CMO:

n . THE COMPANY EXECUTIVE RESPONSIBLE FOR CORPORATE

BRANDING, ADVERTISING, MARKETING CHANNELS AND CUSTOMER OUTREACH TEXT: KARIM AEID

THE CMO

A creator of exceptional timepieces since 1755, Vacheron Constantin brings together history and modernity in a wonderful way. As part of the Salon International de la Haute Horlogerie, Laurent Perves – Chief Marketing Officer of the House – tells us how the oldest Swiss watchmaking company embraces with great success the artistic trends of its time. “To ensure longevity, Vacheron Constantin always embraced progress and innovation”, says the expert. “Just like any of the numerous industrial revolutions the brand went through over the course of its history, digital was always regarded as a key element to be incorporated by Vacheron.”

VISIONNAIRE

20

Upon taking office, Laurent Perves made it a top priority to adapt the brand’s communication to today’s resources by using alternative formats and other medium of communication in order to enhance the value of the House. The emergence of modern communication channels allows the brand to share more content with its audience. “Thanks to our Internet website, our networks and our contents, we address the specific topics more thoroughly and in more contemporary fashion. This way, we are able to go into details about our expertise, our horological complications as well as our craftspeople in order to illustrate how these pieces came to life”. The digital revolution is not only visible within the production workshops, when it comes to facilitating the watches design making; Créateur de montres d’exception depuis 1755, Vacheron Constantin marie admirablement histoire et modernité. C’est dans le cadre du Salon International de la Haute Horlogerie que Laurent Perves, Chief Marketing Officer de la Maison, nous raconte comment la plus ancienne manufacture horlogère appréhende avec maestria les évolutions de son époque. « Pour assurer sa longévité, Vacheron Constantin a toujours embrassé le progrès et l’innovation  », nous affirme le spécialiste. « Au même titre que les nombreuses révolutions industrielles que la marque a traversées au cours de son histoire, le digital a été considéré par Vacheron comme un élément à intégrer ». Dès son entrée en fonction, sa priorité est d’adapter la communication de la marque aux moyens d’aujourd’hui, en utilisant d’autres formats et d’autres vecteurs pour valoriser la Maison. L’émergence des moyens de communication modernes permet à la marque de partager plus de contenu avec son audience. «Grâce à notre site internet, nos réseaux et nos contenus, nous traitons les sujets de manière plus incarnée, plus contemporaine et entrons plus en détails sur notre savoir-faire, nos complications horlogères et nos métiers d’art pour expliquer comment ces pièces sont nées». La révolution digitale s’observe également au sein des ateliers pour faciliter la conception des montres, jusque dans la distribution où la

but also within the distribution, where the brand quickly decided to head towards the e-business with external partners. “Digital technologies are extremely complementary factors to what can be achieved in a tangible way in the physical world. Wherever we can show digital strength, we can easily notice a progress in terms of physical performance”. “All our watches appeal to a clientele made of insiders and experts, who have specific expectations towards Vacheron Constantin” says Laurent Perves, before adding: “Beyond quality or service expectations, there has been a strong demand for more resistant watches, easier to wear and with a reemergence of material such as steel in comparison with gold”. Through the launching of new watch lines such as the Fiftysix during the SIHH, Vacheron Constantin addresses the needs of those who wish to wear their watch both at work and during the evening, hence adapting to a more dynamic style of life. In order to ensure the company’s 263 years of continuing existence, Vacheron Constantin intends to keep transmitting its values, its intuition for quality and its refined aesthetic sense, while keeping innovation at the top of its priorities, because “remaining relevant and ensuring such a longevity cannot be if the present time is not properly embraced”. marque s’est rapidement installée dans une logique de e-commerce avec des partenaires extérieurs. « Les technologies digitales sont extrêmement complémentaires de tout ce qu’on peut faire dans le monde physique et de manière tangible. Partout où nous sommes forts en digital, nous remarquons un progrès au niveau de la performance physique ». Pour Laurent Perves, « au delà des attentes de qualité ou de service, Vacheron Constantin doit répondre à des besoins plus éphémères ou versatiles ». Avec le comité de direction, il se penche donc sur l’offreproduit de manière à ce qu’elle soit pertinente avec les attentes d’aujourd’hui. «  Toutes nos montres s’adressent à une clientèle d’initiés et de connaisseurs. On remarque cependant une demande vers des montres plus résistantes et plus faciles à porter et une réémergence de matériaux comme l’acier par rapport à l’or  », nous explique-t-il. A travers des lignes comme la Fiftysix, lancée pendant le SIHH, Vacheron Constantin répond à ce besoin de pouvoir porter une montre tant au travail que le soir et qui s’adapte finalement à un style de vie plus riche. Pour rester pérenne comme depuis 263 ans, Vacheron Constantin entend continuer à transmettre ses valeurs, sa qualité et son sens de l’esthétique, avec l’innovation au centre de ses priorités car « c’est en embrassant le présent qu’on reste pertinent et qu’on arrive à assurer une histoire aussi longue ».

WWW.VACHERON-CONSTANTIN.COM


“TO ENSURE LONGEVITY, VACHERON CONSTANTIN ALWAYS EMBRACED PROGRESS AND INNOVATION” LAURENT PERVES CHIEF MARKETING OFFICER VACHERON CONSTANTIN


THE PRESIDENT PRESIDENT

n . AN OFFICIAL CHOSEN TO PRESIDE OVER A MEETING OR ASSEMBLY,

USUALLY ENTRUSTED WITH THE DIRECTION AND ADMINISTRATION OF ITS POLICIES TEXT: ANNAËLLE BEENSTOCK | PHOTOGRAPHY: MARTIN MACKENZIE

THE PRESIDENT

Director of his hair salon Damien & Co, Damieno Ojetti, nicknamed Damien, is an established hairdresser who has built his reputation as the king of hairdressing in Switzerland. It is in his workplace, at the Grand Hotel Kempinski Geneva, that he invited us to speak about his career.

VISIONNAIRE

22

Damien entered the hairdressing business completely haphazardly, thanks to an internship at his mother’s hairdresser in Valais. “It felt like a magical moment when I touched a client’s hair for the first time” he tells us, “it was like a shot of electricity and I thought ... that’s it !”. Damien naturally completes his apprenticeship at this hairdresser before moving to Geneva to develop his career. At only 27 years old, he became an employee and partner in the Kempinski hairdressing salon in Geneva, which he later took over. At first president of the Haute Coiffure Française, and later of the Coiffure Suisse association in 2014, Damien is a committed hairdresser, resolutely determined to improve the working conditions of his colleagues. “With the association, we have just renewed a collective agreement because our job was going off-tracks” declares the central president.

Directeur de son propre salon, Damien Ojetti s’est rapidement imposé comme le roi de la coiffure en Suisse. C’est au cœur de son établissement Damien & Co., idéalement situé au Grand Hotel Kempinski Geneva, qu’il nous raconte son parcours. Au bout d’une seule semaine de stage chez le coiffeur de sa mère dans le Valais, Damien découvre par hasard sa passion pour l’univers de la coiffure. « J’ai ressenti quelque chose de magique lorsque j’ai touché les cheveux d’un client pour la première fois », affirme-t-il. Comme une évidence, il réalise son apprentissage avec brio avant de s’installer à Genève pour faire évoluer sa carrière. A seulement 27 ans, il devient employé et associé dans son salon actuel qu’il reprendra par la suite. D’abord président de la Haute Coiffure Française, puis de l’association Coiffure Suisse, l’entrepreneur est avant tout un coiffeur engagé, résolument décidé à améliorer les conditions de travail de ses confrères. «  Avec l’association, nous venons de renouveler une convention collective car notre métier était un peu parti dans tous les sens », explique le président. Cette convention a pour but d’accorder un salaire minimum aux coiffeurs ne détenant pas de

This agreement will provide a minimum wage for hairdressers who do not hold a CFC and, therefore reduces the exploitation of the growing number of migrant hairdressers. As a hairstylist committed to his colleagues and clients, he assures: “I chose a job that makes people more beautiful, that makes them feel better about themselves”. During 6 years, Damien performed on TSR makeovers for the TV show ‘Dolce Vità’, the opportunity for him to honor one of the reasons that led him to engage in this path: offering happiness and a feeling of well being to others. Having practiced for years all activities of his profession, from the ‘ready-to-wear’ hairstyle as he likes to call it, to the ‘haute-couture’ of fashion shows and photo shoots, Damien shared his vision on hairstyling, which according to him is not valued enough. “I find it a shame that our job is not appreciated more in people’s eyes”, expresses the hairdresser. “Being a hairdresser requires technical, creative, social, human and improvisation skills. I admire the people who do this job”. This year, to celebrate the 25th anniversary of his hair salon, Damien plans to honor his employees to whom he owes his success. He adds, “it’s a human adventure associated in parallel with creative work. It is an adventure full of richness where one brings happiness with the people”.

CFC et ainsi réduire l’exploitation des coiffeurs émigrés qui sont de plus en plus nombreux. Sa vocation première est de procurer un sentiment de bien-être et de bonheur à ses clients. Une mission qu’il mène à bien notamment pendant 6 ans dans son rôle de relooker dans l’émission Dolce Vita sur la TSR. « J’ai choisi ce métier car il permet de rendre les gens plus beaux et de faire en sorte qu’ils se sentent mieux dans leurs peaux », affirme-t-il. Depuis ses débuts, Damien a pratiqué la palette entière des compétences de son métier. Du prêt-à-porter de la coiffure à la haute couture des shootings photos et des défilés, il a toujours partagé sa vision de la coiffure, qui selon lui n’est pas valorisée à son juste titre. «  Être coiffeur requière des capacités techniques, créatives, sociales, humaines et d’improvisation  », exprime-t-il. « J’admire les personnes qui exercent ce métier ». Cette année, afin de célébrer les 25 ans d’existence de son salon, Damien prévoit de mettre à l’honneur ses employés à qui il doit sa réussite. « C’est une aventure humaine associée à un travail créatif. Une aventure pleine de richesse où l’on procure du bonheur ».

WWW.DAMIEN-AND-CO.CH


“IT FELT LIKE A MAGICAL MOMENT, WHEN I TOUCHED A CLIENT’S HAIR FOR THE FIRST TIME” DAMIEN OJETTI DIRECTOR DAMIEN & CO.


24


EYES ON STYLE EMMANUEL GUEIT ESSENTIELS HOMME POOL TIME ESSENTIELS FEMME

25


M A N TO WATCH

EMMANUEL GUEIT PHOTOGR APHY BY KERIM KNIGHT

26

Text Martin Mackenzie Location Restaurant Marcel Genève, Bolia Boutique Genève Special thanks to Montres Prestige, Audemars Piguet and Bongénie Grieder


27


EMMANUEL GUEIT CREATING ICONIC DESIGN TEXT: MARTIN MACKENZIE | PHOTOGRAPHY: KERIM KNIGHT

EMMANUEL GUEIT

Maybe unknown to the big public, but a true visionary and constant force in the world of watch design, we spend the day with Emmanuel Gueit. The charismatic designer created 25 years ago one of the most game changing iconic watches of all time, the Audemars Royal Oak Offshore. To relive the story of this milestone, and curious to hear about his experience and vision, we are meeting Emmanuel for a ‘tête à tête’ about design, watches and creation.

EYES ON STYLE

28

“I was always a difficult child, very bad at school but I always knew I wanted to be a watch designer” Emmanuel starts. “My father sent me to the Ecole des Arts Décoratifs, the same school as he went to, but I got expelled after 1,5 years with the argument that I probably would make a better butcher than a jewelry creator”. After that he tried again without success an apprenticeship before his father sent him to England, to improve his English. “At least I would learn something” Emmanuel laughingly explains. Before leaving, trying to sell some designs for pocket money in England, he caught the interest of Jaqueline Dimier, Audemars Piguet’s head of design at the time. Bored at school he was just sketching designs and he apparently sparked her attention when designing a bracelet in 1984 when he was 17 years old. Three years later, in 1987, she hired him after a meeting in Les Brassus with Georges Golay, the CEO of Audemars Piguet at the time, jumpstarting his career upon his return from England. When Georges Golay died in 1987, only 6 months after Emmanuel started at AP, Stephen Urquhart and George-Henri Meylan together took over the position, co-chairing the board of directors of AP. “Two years later I had a meeting with Stephen and he told me: you are young and we need to make a Royal Oak for the younger generation. At the moment the clients are between 50 and 75 years old and we need to bring it back to a younger crowd, around 35 years”. This was the perfect moment for Emmanuel to apply his vision. “At that time a lot of women started wearing men’s watches. And I thought it was unfair, because watches were the only jewelry for men. So I thought: we need to have our own product. A real men’s watch”. Emmanuel designed something never done before. “I started looking at all the details of the original Royal Oak, the joints, crown and screws and said: lets’s make it BIG. Big in the sense: women can’t wear it. At this time the style was watches of 36 mm, extra slim and clean, so I created the Offshore; a huge watch with everything visible. A little touch of color, and when adding the chrono, I also gave the pushers and crown the same finishing and blue color as the joints. All these details were brand new in the industry and all in a watch of 14 mm thick and 42 mm big.”

After three years the prototype was ready and Emmanuel presented it to the board of directors. The watch was presented at Baselworld in 1993, creating a shock. Emmanuel smiles when thinking back: “Everybody thought we were crazy. Gerald Genta (the designer of the Royal Oak) stormed onto the stand and said I was killing the Royal Oak, and my friend Max Büsser told me I was crazy and we would never sell it.” The reality proved to be different. With the Royal Oak Offshore, Emmanuel and Audemars Piguet created an iconic watch and commercial hit in the making. “After Baselworld we visited Italy for market research. The main retailer in Rome came to us and said: we will never sell this, this watch is way to big! Our communication manager told him: you will see. The client who will wear this, will put his hand outside his Ferrari and create a huge effect. The owner looked at him and said: damn you are right. It started really there.” With many celebrities like Aberto Tomba, Arnold Schwarzenegger (who wore a special black and yellow edition for his movie ‘End of Days’), Michael Schumacher and Jay-Z wearing the Royal Oak Offshore as a statement piece, the watch proved to be an absolute icon and game changer in the market. After leaving AP, Emmanuel was asked by Fossil Group to come to the USA, as head of design for licensing. In Dallas he took on the watch design of brands like Armani, Diesel, Donna Karan, Philippe Starck and Burberry. “That was another job. With AP I was designing watches of 50’000 francs, and now watches that cost 100. It is an entirely different way of working, but thanks to the three years there, I collaborated with a lot of people I would have otherwise never met by staying in Le Brassus. Looking back I think this choice was really clever, because now my skillset permits me to design really all types of watches from plastic to platinum”, he explains. Returning to Europe, Emmanuel opened EG Studio, working freelance for different watch brands, permitting him to design new future icons, including the Harry Winston Z1 and the new Rolex Cellini. “For me it’s important that a brand always remembers where they come from. With the Cellini I loved the idea to add a complication to stir up the industry a bit, but I find Rolex for instance not the brand for high complications. Therefore the Cellini design works well with the moon phase or dual time, but not with a tourbillon or minute repeater.” One of the most recent projects with his EG Studio is the redesign and relaunch of Ikepod watches. “Oliver Ike and Marc Newson created the brand in the nineties, and the problem to my point of view was that they went to high in price point, with grand complications for 50-80’000 CHF. So my mission was to create a watch between 300 and 500 francs with cool dials for people who are


29


30

JACKET AND PULLOVER BONGENIE GRIEDER


looking for something more fun to wear. I’m very happy with the result. You’ll see, the design is very clean and the dials are really something special.”

« J’ai continuellement été un enfant difficile et très mauvais à l’école, mais j’ai toujours su que ce que je voulais faire, c’était créer des montres » raconte Emmanuel. « Mon père m’a ainsi envoyé à l’Ecole des Arts Décoratifs, la même école que lui, mais j’ai été renvoyé après une année et demie seulement, avec pour seul argument que je ferais probablement un meilleur boucher qu’un créateur de bijoux ». Par la suite, Emmanuel essaya encore un apprentissage – sans succès – avant que son père ne l’envoie en Angleterre pour se perfectionner dans la langue de Shakespeare. « Au moins, j’allais apprendre quelque chose » en rigole aujourd’hui le designer. Avant de quitter la Grande-Bretagne, pour se faire un peu d’argent de poche, le jeune étudiant essaie de vendre certains de ses designs. Ce faisant, il attire l’attention de Jacqueline Dimier, directrice de la création chez Audemars Piguet à l’époque. À 17 ans, s’ennuyant à l’école, il s’amuse à dessiner des ébauches de designs, suscitant apparemment l’intérêt de la créatrice en 1984, alors qu’il conçoit un modèle de bracelet. Trois ans plus tard, en 1987, elle l’engage à l’issue d’un entretien au Brassus, en compagnie de Georges Golay, alors CEO d’Audemars Piguet, lançant ainsi sa carrière à son retour d’Angleterre. Quand Georges Golay est décédé en 1987, soit 6 mois seulement après les débuts d’Emmanuel à AP, ce sont Stephen Urquhart et George-Henri Meylan qui ont conjointement repris le flambeau, coprésidant ainsi le conseil d’administration d’Audemars Piguet. «  Deux ans plus tard, j’ai été convoqué pour un meeting avec Stephen, et il m’a dit : tu es jeune et nous avons besoin de créer une Royal Oak destinée à la jeune génération. Actuellement, la moyenne d’âge des clients se situe entre 50 et 75 ans et il faudrait la ramener à une moyenne plus jeune, soit à 35 ans. » C’était le moment idéal pour Emmanuel, qui souhaitait mettre en pratique sa vision stratégique des choses. «  À cette époque, beaucoup de femmes commençaient à porter des montres pour hommes. Or, je trouvais ça injuste, car les montres étaient bel et bien le seul et unique bijou pour hommes. Alors je me suis dit qu’il nous fallait avoir notre propre produit. Une véritable montre pour hommes.  » Emmanuel créa alors quelque chose d’unique, jamais conçu auparavant  : «  J’ai commencé à observer de près tous les détails de la Royal Oak originale, comme la couronne, les joints et autres vis, puis je me suis dit : faisons-la en GRAND. « Grand » dans le sens ou les femmes ne pourraient pas la porter. À cette époque, la mode était aux montres de 36 mm de diamètre, épurées et extra slim ; alors j’ai créé l’Offshore : une montre aux particularités visibles. Après avoir revisité la couleur, et au moment d’ajouter le chrono, j’ai également donné aux poussoirs et à la couronne en céramique le même

31 EYES ON STYLE

C’est avec Emmanuel Gueit, un personnage certainement inconnu du grand public, pourtant un véritable visionnaire et une valeur sûre du monde de la création horlogère, que nous passons la journée d’aujourd’hui. Le charismatique designer est le créateur – notamment – de la révolutionnaire Audemars Piguet Royal Oak Offshore, l’une des montres les plus emblématiques de tous les temps, créée il y a 25 ans aujourd’hui. Pour revivre ce tournant dans l’histoire de la haute horlogerie, et curieux d’en savoir davantage sur son expérience et sa vision, nous rencontrons donc Emmanuel pour une entrevue au sujet de la création, du design et des montres.

EMMANUEL GUEIT

Of course we are curious about his future. His father started his career at Piaget, continued working as a freelance designer and went back to finish his career at Piaget for the last 30 years, which poses the question if Emmanuel will follow the same path. “Maybe it would be also nice to join a brand or group again to finish my career there as head of design, and at the same time train the younger generation. It is my duty to give back what I receive, and my responsibility to share my experience and knowledge”. When we ask him what new projects he would like to take on, he hesitates. “I think it would probably be Panerai, since there is a cool job to do there. And maybe Cartier, that is also a project I would love to do. I have many ideas in my head, I make sketches and I put them aside, so maybe one day when the door opens I can realize them.”


niveau de finition et la même couleur bleue que les joints. Tous ces détails étaient complètement nouveaux dans l’industrie, le tout dans une montre au diamètre de 42 mm et à l’épaisseur de 14 mm. »

EMMANUEL GUEIT

Trois ans plus tard, le prototype était terminé et Emmanuel pouvait enfin le présenter au conseil d’administration. La montre fut ensuite présentée à Bâle, en 1993, où elle ne manqua pas de choquer tout le monde. Emmanuel sourit quand il y repense : «  Les gens ont pensé que nous avions perdu la tête. Gerald Genta (le designer de la Royal Oak) déboula sur le stand en m’accusant de massacrer sa création originale, tandis que mon ami Max Büsser me traitait de fou en m’assurant que jamais nous n’en vendrions une seule pièce. »

EYES ON STYLE

32

Eh bien, l’histoire en a voulu autrement. Avec la Royal Oak Offshore, Emmanuel et Audemars Piguet avaient non seulement créé une montre emblématique, mais bel et bien un garde-temps au succès commercial pérenne. « Après Baselworld, nous avons visité l’Italie pour une étude de marché. Le plus grand détaillant à Rome nous indiqua alors que nous ne parviendrions jamais à vendre cette montre, car elle était bien trop grande  ! Notre responsable communication lui répondit alors : “Vous verrez par vous-même. Le client qui portera cette montre passera simplement sa main en-dehors de sa Ferrari et créera ainsi l’effet escompté.” Le détaillant le regarda et répondit à son tour  : “Vous avez tout à fait raison.” Et c’est ainsi que tout a vraiment commencé. » Avec un grand nombre de célébrités telles qu’Alberto Tomba, Arnold Schwarzenegger ( l’édition noir et jaune spécialement conçue pour le film «  End of Days  »), Michael Schumacher et Jay-Z arborant fièrement ce chef-d’œuvre qu’est la Royal Oak Offshore, la montre pouvait désormais pleinement assumer son statut d’icône incontestable, ayant assurément redéfini les règles du jeu du marché. Lorsqu’il quitte AP, Emmanuel est contacté par Fossil Group aux USA, désireux de l’engager en tant que Directeur de la création à Dallas, pour des licences telles que Armani, Diesel, Donna Karan, Philippe Starck ou encore Burberry. « Ce job était complétement différent. Chez AP, j’avais pour mandat de créer des montres d’une valeur de 50’000 francs  ; là il s’agissait de créer des montres à 100 francs. C’est une manière totalement différente de travailler, mais grâce aux trois années passées là-bas, j’ai eu la chance de collaborer avec un tas de nouvelles personnes que je n’aurais jamais eu l’occasion de rencontrer si j’étais resté au Brassus. Avec le recul, je crois que ce choix fut vraiment intelligent, car aujourd’hui ma gamme de compétences me permet de créer toutes sortes de montres, du plastique au platine » relate Emmanuel.

À son retour en Europe, Emmanuel crée sa propre entreprise : EG Studio. Travaillant désormais en indépendant accompli pour des marques connues ou pour un portefeuille de clients prestigieux, il cherche l’inspiration afin de créer les pièces iconiques de demain, pièces parmi lesquelles on peut d’ores et déjà citer la Z1 d’Harry Winston ou encore la nouvelle Cellini de Rolex. « Pour moi, il est primordial qu’une marque n’oublie jamais d’où elle vient. Avec la Cellini, j’ai particulièrement aimé l’idée d’ajouter des complications, simplement pour bouleverser un tant soit peu l’industrie. Mais, finalement, j’en suis venu à la conclusion que Rolex n’est pas la marque idéale pour les grandes complications. C’est pourquoi, il apparaît que le design de la Cellini assimile à merveille l’affichage phase de Lune ou encore le Dual Time, mais pas une complication telle que le tourbillon ou la répétition minute. » L’un de nos plus récents projets avec EG Studio est le redesign et le relancement des montres Ikepod. « Oliver Ike et Marc Newton ont créé cette marque dans les années 90, mais le problème – selon moi – est qu’ils sont montés trop haut en terme de prix de vente, avec des grandes complications valant entre 50’000 et 80’000 CHF. Ma mission était alors de créer une montre valant entre 300 et 500 francs, avec un design robuste et des cadrans sympas, destinée à des gens recherchant quelque chose de plus fun à porter. Je suis très heureux du résultat obtenu, vous le verrez par vous-même ; le design est très propre et les cadrans sont vraiment exceptionnels. » Évidemment, chez Eyes Magazine, on se demande de quoi l’avenir d’Emmanuel sera fait. Son père, lui, avait commencé sa carrière chez Piaget puis avait entrepris de travailler en tant que designer indépendant, avant de finalement revenir chez Piaget pour ses 30 dernières années de service  ; ce qui nous incite à nous demander si Emmanuel suivra le même parcours. «  Peut-être qu’il serait effectivement judicieux de retourner auprès d’une marque ou d’un groupe pour y finir ma carrière en tant que Directeur de la Création, et ainsi pouvoir m’occuper de la formation de la relève. Il est de mon devoir de transmettre ce que j’ai appris et de ma responsabilité de partager mon expérience et mon savoir.  » Et lorsque nous lui demandons quels sont les projets qu’il souhaiterait entreprendre, il hésite  : «  Je pense que je me dirigerais probablement vers la marque Panerai, étant donné qu’il y a pas mal de choses cools à faire là-bas. Ou alors chez Cartier, peut-être, c’est également une idée qui me plaît énormément. J’ai pas mal d’idées en tête, alors je dessine des croquis et je les range de côté, espérant un jour voir des portes s’ouvrir afin que je puisse les réaliser. »

WWW.AUDEMARSPIGUET.COM | WWW.MONTRESPRESTIGE.CH WWW.RESTAURANTMARCEL.CH | WWW.BOLIA.CH


33

WATCH AUDEMARS PIGUET ROYAL OAK OFFSHORE SELFWINDING CHRONOGR APH


EMMANUEL GUEIT BIOGRAPHY 1987 Emmanuel Gueit starts his design career at Audemars Piguet 1993 His most iconic design, the Audemars Royal Oak Offshore is launched 1998 He designs a special black and yellow edition of the Royal Oak Offshore that Arnold Schwarzenegger wears in his movie End of Days 1999 Emmanuel starts as head of design in Dallas USA for Fossil Group 34

2003 EG Studio is founded 2004 Creation of the Harry Winston Z1 2014 The new Rolex Cellini is created and launched 2017 Launch of the Rolex Cellini Moonphase 2018 The new Ikepod watch is released on Kickstarter


35

WATCH AUDEMARS PIGUET ROYAL OAK OFFSHORE SELFWINDING CHRONOGR APH


GLASHÜTTE ORIGINAL SENATOR COSMOPOLITE TEXT: KARIM AEID

ESSENTIELS HOMME

It is during its launch at Baselworld that we discovered the new Glashütte Original Senator Cosmopolite. This timepiece feels at home around the world. With its refined time zone mechanism this model ensures, since its first appearance in 2005, a truly borderless precision. This year, Glashütte Original pursues the success story; the model is proposed for the first time in steel within a minimalistic design.

EYES ON STYLE

36

The last interpretation of the ‘cosmopolite’ continues the characteristic style of Glashütte Original in a particularly modern version. The dark blue and white structure the general aspect, accentuate the black details. A transparent design makes the reading of the different displays particularly enjoyable. The elegance of the timepiece is reinforced by the dark blue bracelet made with Louisiana alligator and a pin or folding buckle. The Senator Cosmopolite is escorted by a complexe mechanism allowing to display the time bearing the wearer to think. A disc of time zones makes it possible to choose among the 35 zones currently in force. Each of them is featuring an official IATA code which represents an international airport in the time zone. An exacting and contemporary watch complication making the Senator Cosmopolite the ideal companion for all those who travel frequently or maintain international contacts.

C’est lors de son lancement à Baselworld que nous découvrons la nouvelle Glashütte Original Senator Cosmopolite. Aux quatre coins du monde, ce gardetemps est comme chez lui. Avec son mécanisme raffiné de fuseaux horaires, le modèle assure depuis sa première apparition en 2015 une précision véritablement sans frontières. Cette année, Glashütte Original poursuit cette histoire à succès ; le modèle est proposé pour la première fois en acier et dans un design minimaliste. La dernière interprétation du « cosmopolite » reprend le style caractéristique de Glashütte Original dans une version particulièrement moderne. Le bleu foncé et le blanc structurent l’aspect général, accentué de détails noirs. Une conception transparente rend la lecture des différents affichages particulièrement agréable. L’élégance du garde-temps est renforcée par un bracelet en alligator de Louisiane bleu foncé avec une boucle ardillon ou déployante. La Senator Cosmopolite s’accompagne d’un mécanisme complexe permettant d’afficher l’heure sans que son porteur ne soit obligé de réfléchir. Un disque de fuseaux horaires permet de choisir parmi les 35 fuseaux actuellement en vigueur. Chacun d’eux est figuré par un code IATA officiel qui représente un aéroport international dans le fuseau horaire. Une complication exigeante et contemporaine faisant de la Senator Cosmopolite la compagne idéale de tous ceux qui voyagent beaucoup ou entretiennent des contacts internationaux. AVAILABLE AT GLASHÜTTE ORIGINAL BOUTIQUE RUE DU RHONE 40, 1204 GENEVE +41(0) 22 319 23 49 WWW.GLASHUETTE-ORIGINAL.COM | 21’000 CHF


37


38


TEXT: MARTIN MACKENZIE

For the new chapter of its 2018 Zegna Toyz, Ermenegildo Zegna has interwoven ‘Pelle Tessuta’, their lightweight and highly versatile leather fabric to recreate a 1968 vintage herringbone pattern discovered within the Zegna Archive in celebration of the 50th Anniversary of Ermenegildo Zegna’s entrance into the Ready-to-Wear business. Must-have in the collection this year is the set of headphones and turntable created in collaboration with Master & Dynamic, the premium audio brand known for its sophisticated sound tools.

Pour la sortie de sa nouvelle collection Zegna Toyz, édition 2018, Ermenegildo Zegna a revisité la ligne « Pelle Tessuta », réalisée à partir de son célèbre cuir tressé léger et extrêmement souple. L’idée était de recréer un modèle vintage de 1968 avec un motif en épi découvert dans les archives de Zegna, à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de l’entrée de la marque italienne sur le marché du prêt-à-porter. Les incontournables de cette nouvelle collection sont le casque d’écoute ainsi que le tourne-disque conçus en collaboration avec les experts de Master & Dynamic, la marque reconnue pour ses produits audio sophistiqués et ultraperformants.

WWW.ZEGNA.COM | PRICE BY REQUEST

ESSENTIELS HOMME

ERMENEGILDO ZEGNA TOYZ

39 EYES ON STYLE

MASTER & DYNAMIC


ESSENTIELS HOMME EYES ON STYLE

40

F.P. JOURNE SONNERIE SOUVERAINE TEXT: KARIM AEID

In anticipation of the presentation of a new major watch complication in 2019, the emblematic F.P. Journe Sonnerie Souveraine will no longer be present in catalogs as off the 31st of December 2018. The wristwatch with great repetition and minute repetition is the most complex watchmaking achievement insuring a flawless ringtone 35’040 time per year. Exempted of any reference number, each Sonnerie Souveraine is baptized after its owner. By adopting his name, the buyer offers a reason to exist, an identity and a personal character to the piece forever. Customers are invited to place their orders during the year 2018 to acquire this already rare and unique watch which will become a collector’s item. En prévision de la présentation d’une nouvelle grande complication en 2019, l’emblématique Sonnerie Souveraine F.P. Journe ne sera plus au catalogue à partir du 31 décembre 2018. La montre bracelet avec grande répétition et répétition minute est la plus complexe des réalisations horlogères assurant une sonnerie sans faille 35’040 fois par an. Exempte de numéro de référence, chaque Sonnerie Souveraine est baptisée au nom de son propriétaire. En lui donnant son nom, il lui offre une raison d’être, une identité et un caractère personnel pour toujours. Les clients sont invités à placer leur commande durant l’année 2018 pour acquérir cette montre déjà rare et unique qui deviendra dès lors une pièce de collection. WWW.FPJOURNE.COM | CHF 771’200


PRESTIGE LIGHTER PALLADIUM ESS TEXT: KARIM AEID

Nothing is more emotive in the aficionado’s cigar ritual than the moment the f lame appears. Crafted in France by the legendary manufacturer S.T. Dupont, the lighter is made from a single piece of brass, which provides a larger gas tank to light up to 75 cigars, and avoids gas leaks. Two opposing gas streams ensure that the unique, fan-shaped f lame remains even. The distinctive cut edges, like the overall design, are inspired by tobacco leaves and the lids is embellished with Davidoff logo. Lighting cigars should be done efficiently but with style. This lighter, in a palladium finish, ensure that the f lame is constant and controllable while being unequivocally elegant.

Rien n’est plus émouvant dans le rituel de l’aficionado que le moment où la f lamme apparaît. Fabriqué en France par la légendaire maison S.T. Dupont, ce briquet est réalisé à partir d’un seul bloc de laiton, donnant place à un grand réservoir à gaz permettant d’allumer jusqu’à 75 cigares et évitant ainsi les fuites. Deux f lux de gaz opposés assurent la stabilité de la f lamme, avec sa forme unique en éventail. Les angles coupés si distinctifs, ainsi que le design d’ensemble s’inspirent des feuilles de tabac, alors que le couvercle est orné du logo Davidoff. Allumer un cigare exige de l’efficacité mais aussi du style. Ce briquet, en finition palladium, garantit une f lamme constante et contrôlable, tout en affichant une allure sans équivoque. WWW.DAVIDOFF.COM | PRICE BY REQUEST

ESSENTIELS HOMME

41 EYES ON STYLE

DAVIDOFF


SAR AH DEILLON FOR E YES MAGA ZINE

POOL TIME 42

P H O T O G R A P H Y B Y D A N I E L L O P E Z- PA U L L A D A

Model Sarah Deillon Styling Martin Mackenzie Location La Reserve Hotel & Spa Geneva Swimwear Pain de Sucre Special thanks to Longchamp, Hublot, Bvlgari, Jacob&Co. and Tiffany &Co.


WATCH HUBLOT AEROFUSION CHRONOGR APH ORLINSKI KING GOLD BIKINI PAIN DE SUCRE


POCKET WATCH JACOB&CO. BIKINI PAIN DE SUCRE


WATCH BVLGARI BAG AND DRESS LONGCHAMP SWIMSUIT PAIN DE SUCRE


48

NECKL ACE, RING AND BR ACELET TIFFAN Y&CO. BIKINI PAIN DE SUCRE


49


M E D I A

At Eyes Media we believe that luxury does not exist. For us, luxury is a state of mind, created by the experience and perception of quality. That’s why we pride ourselves for our products and services. Fast, reliable and fuelled by excellence. 50

Like that, Eyes Media is your partner in the challenges you face everyday. We understand your business like no other and help to create and improve your communication. Whether it is the conception of your corporate magazine, product photography, or redesign of your corporate identity and website, Eyes Media treats your project with the utmost care and deliveres unrivalled quality. Contact us, and let us show you how we can provide that feeling of pure luxury, for you and your client.

MAGAZINE & BROCHURE CREATION - CORPORATE IDENTITY & LOGO DESIGN - WEBDESIGN & CONTENT CREATION - PHOTOGRAPHY & VIDEOGRAPHY


LUXURY DOES NOT

EXIST PHOTOGRAPHY BY DANIEL LOPEZ-PAULLADA


52


RICHARD MILLE RM71-01 AUTOMATIC TOURBILLON TALISMAN TEXT: KARIM AEID

A masterpiece in every sense, the RM 71-01 Automatic Tourbillon Talisman abolishes the distinction between jewelry and its case. The movement, dial and case maintain an aesthetic, technical and visual dialogue in each version. True to its name, though by no means foregoing the more mechanistic qualities inseparable from the brand, it serves as a talisman, accompanying the woman who wears its graceful lines through each and every day.

Dotée d’un mouvement développé en interne, la RM 71-01 Tourbillon Automatique Talisman annonce la vitalité du nouvel élan de la marque vers l’univers féminin. Ce calibre intègre une nouvelle mécanique automatique, fine et ultra-performante exaltée par l’éclat des diamants, de la nacre, de l’onyx et des saphirs noirs. Les dix interprétations de la Talisman entremêlent hypertechnicité propre à Richard Mille et soulignent les éléments sculpturaux propres à la joaillerie d’art. Talisman. Un nom évocateur de magie protectrice. Au croisement des Arts déco, des Arts premiers et des inspirations tribales, les montres sont nées d’une alchimie magnétique. « Il nous fallait par ailleurs allier une prouesse technique à cette création d’exception pour sublimer le lancement de ce premier calibre tourbillon automatique Maison  », souligne Richard Mille. Dans son tourbillon horloger, la marque intronise donc le calibre CRMT1, huitième des calibres maison. La platine qui protège la rotation du tourbillon reste dégagée par souci de transparence. De type squelette et de forme tonneau, ne dépassant pas 6.2 mm et pesant seulement 8 grammes, le calibre CRMT1 – abrité dans un boîtier en or gris ou rouge – s’habille de titane. Singulier chef d’œuvre, la RM 71-01 Tourbillon Automatique Talisman abolit la distinction entre le joyau et son écrin. Mouvement, cadran et boîtier entretiennent un dialogue esthétique, technique, architectural et graphique. À l’instar d’un talisman, mais sans occulter les éléments plus mécaniques consubstantiels de la marque, elle accompagne jour après jour la femme ainsi parée de ses lignes harmonieuses.

WWW.RICHARDMILLE.COM | CHF 431’000

53 EYES ON STYLE

Talisman. A name that evokes nothing less than magical protection. This collection was born from a magnetic alchemy at the intersection of Tribal arts and Art Deco. “Yet to truly put the launch in a class of its own, we needed to combine the exceptional design with technical prowess, hence the brand’s very first automatic tourbillon movement”, explains Richard Mille. With this horological tourbillon, the brand inducts the Calibre CRMT1, its eighth in-house calibre. The baseplate protecting the tourbillon’s rotation remains open to preserve transparency. Skeletonised and tonneau-shaped, with a thickness no greater than 6.2 mm and a weight of just 8 grams, the Calibre CRMT1—housed in a case of white or red gold—is clothed in titanium.

ESSENTIELS FEMME

Featuring an in-house movement, the RM 71-01 Automatic Tourbillon Talisman embodies the vitality of the brand commitment to the feminine. The mechanism incorporates a new automatic tourbillon that is slim, ultrahigh performance and enhanced with sparkling diamonds, motherof-pearl, onyx and black sapphires. The ten variations of the Talisman weave together the cuttingedge technicity specific to Richard Mille and the unique sculptural qualities of fine art jewelry, highlighting their respective strengths.


ESSENTIELS FEMME

DOLCE & GABBANA PRIMAVERA BUTTERFLY RING

EYES ON STYLE

54 TEXT: ANNAËLLE BEENSTOCK

The butterfly ring from the Primavera collection from Dolce & Gabbana is inspired by the beauty of nature and baroque style, emblematic themes of the brand. This art piece is decorated with 8 marquise amethysts forming the wings, coupled with 3 morganites and 7 emeralds shaping the body. The stunning gemstones flutter together to create a delicate harmony beautifying the finger. Engraved with the “Dolce&Gabbana” logo, this luxurious jewel is a true goldsmith’s work of art. La bague papillon de la collection Primavera de Dolce & Gabbana est inspirée de la beauté de la nature et du style baroque, thèmes emblématiques de la marque. Cette pièce d’art est décorée de 8 améthystes marquise formant les ailes accouplées à 3 morganites et 7 émeraudes dessinant le corps. Les formidables pierres précieuses papillonnent ensemble pour créer une délicate harmonie embellissant le doigt. Gravée avec le logo « Dolce&Gabbana », ce luxueux bijou est un véritable travail d’orfèvre.

WWW.DOLCEGABBANA.COM | PRICE BY REQUEST


KAN I BAG

ESSENTIELS FEMME

FENDI

As charming as an Italian dream, as radiant as a rainbow, and with a hint of extravaganza, this Fendi Kan I bag is a momentum towards femininity, freedom, and individuality. This divine piece, discovered between two fur patchwork walls in its new store in Geneva, is a wink to the brand’s offset and creative style. Standing for the Fun Furs designed by Karl Lagerfeld in 1965, the fashion house celebrates the return of the famous acronyms. Transcribing Fendi’s history through modern lines of design and a bold leather art-work, the fashion emperor assembles the founding values of the Fendi Selleria with a trendy retro style, giving birth to a timeless piece.

Aussi charmant qu’un rêve italien, aussi rayonnant qu’un arc-en-ciel, associés à un soupçon de folie, ce sac Kan I de Fendi est un élan vers la féminité, la liberté, et la singularité. Cette pièce divine, découverte entre deux murs décorés d’un patchwork de fourrures dans sa nouvelle boutique à Genève, est un clin d’œil au style décalé et créatif de la marque. Représentant les fourrures extravagantes (Fun Furs) conçues par Karl Lagerfeld en 1965, la maison Fendi célèbre le retour de ses fameux acronymes. Transcrivant l’histoire de Fendi à travers des lignes de design modernes et un travail artistique sur le cuir audacieux, l’empereur de la mode réunit les valeurs fondatrices de la Selleria Fendi à une allure rétro dans l’air du temps, donnant naissance à une pièce intemporelle. WWW.FENDI.COM | 2’750 CHF

EYES ON STYLE

55 TEXT: ANNAËLLE BEENSTOCK


UNREAL

56

SIMPLY THE BEST WAKESURF BOAT

Frédéric Traeger | www.offaxis.ch | Phone : +41 79 353 70 32 | Email : info@offaxis.ch


DRIVE 57

PORTOFINO DREAMING NON PLUS ULTRA GRAND TRADITION PERFORMANCE SYNERGY IRIDESCENT DREAM ESSENTIELS DRIVE


BENTLE Y FLY ING SPUR V 8S TEST DRIVE

PORTOFINO DREAMING ATHLETIC ICON PHOTOGR APHY BY ROBERTO CARRER PHOTOGR APHY BY FR ANCESCO PIR AS TE X T K ARIM AEID

Text Martin Mackenzie Location Hotel Borgo Egnazia, Savelletri di Fasano Special thanks to Ferrari


60


Mentioning the feedback of the California, we can’t get around the new design. And there is only one conclusion possible. This is a giant step forward (some would say HUGE step forward, but since the American ‘California’ name tag has been replaced for the new Italian ‘Portofino’ we won’t go there…). Ferrari has created a stunning beauty. An elegant sports coupé when closed, and a spectacular boulevard cruiser when open. The in 14 seconds (while driving up to 40 km/h) retractable hard top folds now much more elegant in the back of the Portofino, making it one of the most versatile cabriolets on the market. Enough about the looks, it is time to drive and see how this car feels. We put the top down, pull out from the driveway of the opulent Borgo Egnazia hotel and take a tour through the villages and hills of Puglia. Feeling right at home in the new interior that clearly embodies the design philosophy of the rest of the range, we put the ‘Manettino’ in sport, and push the throttle down, waking up not only the 600 horses, but also half the village of Alberobello at the same time. This is what driving Ferrari is all about. The sensation of power and sound is one that we only experience in a Ferrari and the Portofino has its soundtrack on point. Sharp and without any effort, the Portofino follows our commands on the Italian roads. Roads that, needs to be said, are on several occasions of very poor quality and keep us on the edge for avoiding big holes and gaps in the asphalt. Inevitably now and then we do encounter a semi-off road experience with rocks, bumps and holes, but the Portofino is clearly not impressed by it. It doesn’t budge or squeak, yet feels sturdy and confident. In a nutshell our conclusion is clear, we love the Portofino. It is the GT coupé and elegant cabriolet with an surplus of power and show talent. Definitely more fun to drive than the California T, making it not the car for the shy ones amongst us, but an absolute showstopper on the road.

61 DRIVE

First of all we get introduced to the technical basis of the all new Portofino. To increase agility and performance, the car is 80 kilos lighter and has got 40 horsepower more than its predecessor, the California T. During the development Ferrari took to heart the feedback of the California drivers, trying to strive for an all around better car. Besides weight reduction and power increase, Ferrari improved a lot of details to create even more comfort on board, like more rigidity, a faster opening and closing roof, and improved infotainment and airconditioning.

PORTOFINO DREAMING

Nothing gets our heart beating faster than an invitation to put an all new Ferrari to the test in the place where it is created. However our journey does not take us to the enchanting village that the Ferrari Portofino gets his name from but to Savelletri di Fasano in the southern Puglia region. Famous for its excellent cuisine, magnificent sea views and an abundance of sun, it is the perfect place to experience all that the new Ferrari convertible has to offer.


Rien au monde ne saurait nous procurer plus de palpitations que de tester une toute nouvelle Ferrari, dans le pays même qui a vu naître la marque au cheval cabré. Pourtant, notre aventure ne nous mène pas dans le charmant village qui a donné son nom à la Ferrari Portofino, mais plutôt à Savelletri di Fasano, dans la région des Pouilles, au sud de l’Italie. Célèbre pour son excellente cuisine, sa position dominante sur la mer et son abondance de soleil, c’est l’endroit idéal pour découvrir tout ce que la dernière décapotable de Ferrari a à offrir.

PORTOFINO DREAMING

Tout d’abord, nous faisons connaissance avec les aspects techniques de la toute nouvelle Portofino. Afin d’améliorer son agilité et sa performance, la voiture enregistre une réduction de poids de 80 kilos ainsi qu’une augmentation de 40 chevaux par rapport à son prédécesseur, la California T. Durant l’étape de développement de son nouveau bolide, Ferrari a réellement pris en considération les différents feedbacks des conducteurs de la California, avec pour ambition ultime de mettre au point une voiture meilleure en tous points. Hormis la réduction de poids et l’augmentation de la puissance, Ferrari a su améliorer passablement de détails afin de créer toujours plus de confort à bord du véhicule, comme un châssis plus léger et plus rigide, un toit qui s’ouvre et se ferme plus rapidement, une technologie d’info-divertissement perfectionnée ainsi qu’un nouveau système d’air conditionné.

DRIVE

62

En parlant de feedback quant à la California, il est difficile d’échapper au nouveau design adopté ici. Il n’y a donc qu’une seule et unique conclusion possible : il s’agit d’un énorme pas en avant (certains diraient « BIG » pas en avant, mais étant donné que l’appellation américaine «  California  » a été remplacée par l’appellation italienne «  Portofino  », nous allons laisser de côté les anglicismes pour l’instant…). Ferrari a tout simplement créé une voiture d’une beauté renversante. Une élégante coupé-cabriolet lorsqu’elle est fermée, et un spectaculaire cruiser de boulevard lorsque le toit rigide rétractable transforme la configuration du coupé «  Berlinetta  » en spider sport, en 14 secondes seulement, et tout en conduisant jusqu’à une vitesse de 40 km/h ! La gracieuse Portofino devient donc l’une des cabriolets les plus versatiles sur le marché. Assez parlé de l’esthétique, passons maintenant à la conduite et voyons ce que ce bolide procure comme sensations ! Nous nous mettons donc en mode décapotable, empruntons l’allée de l’opulent hôtel Borgo Egnazia et prenons la route à travers les collines et les villages de la région des Pouilles. Nous sentant comme à la maison dans ce tout nouvel intérieur qui incarne à merveille la philosophie et le design du reste de la gamme, nous activons alors le mode sport sur le « Manettino » et appuyons simultanément sur l’accélérateur, réveillant ainsi non seulement les 600 chevaux de la Portofino, mais également la moitié du village d’Alberobello au passage. Voilà ce que c’est, que de conduire une Ferrari  ! La sensation de puissance et l’intensité sonore sont des caractéristiques que nous ne pouvons retrouver que chez la marque au cheval cabré, et, le moins qu’on puisse dire, c’est que la Portofino maîtrise sa bande-son à merveille. De manière nette et précise, et sans le moindre effort, le coupé-cabriolet répond à notre conduite sur les routes italiennes. Routes qui – il faut le préciser – sont souvent de très mauvaise qualité, ce qui nous oblige à rester sur nos gardes afin d’éviter les gros trous ou les fossés dans l’asphalte. Inévitablement, de temps à autres, nous nous retrouvons sur des routes « hors-pistes » comprenant des pierres, des bosses et des trous, mais tout ceci ne semble guère impressionner la Portofino. Cette dernière ne bouge pas ni ne crisse, et se montre au contraire stable et confiante. En résumé, notre conclusion est très claire  : nous adorons la Ferrari Portofino. C’est la définition même du parfait mélange entre une GT coupé et un élégant cabriolet, avec en sus une abondance de puissance et une capacité indéniable à faire le show. Bien plus fun à conduire que la California T, la Portofino n’est pas une voiture pour les plus timides, mais bel et bien la vedette incontestable sur la route.

AVAILABLE AT MODENACARS GENEVA, FERRARI ZENITH, LAUSANNE & SION WWW.FERRARI.COM


63

FERRARI PORTOFINO HP 600 NM 760 CYLINDERS V8 90° TURBO LITRES 4 0 TO 200 KM/H 10,8 SECONDS TOP SPEED >320 KM/H DRY WEIGHT 1’554KG PRICE CHF 226’575


64


NON PLUS ULTRA BENTLEY BENTAYGA W12 TEXT: MARTIN MACKENZIE

We decide to take on the Col du Pillon, with it ’s magnificent Glacier 3000 at the top. As the weather takes a turn, we can’t suppress a feeling of hesitation to continue. The further we climb, the scenery becomes more and more a winter wonderland, and the snow is now at least 30 cm high on the roads. A car in front of us clearly is losing faith in it ’s ‘Quattro’ capabilities and is struggling to move on. We stop the car to give him some space to slide to the side of the road and wonder if we will encounter the same challenge. However, for one second we forgot that we were driving the Bentayga. Effortless the W12 pulls the 3250Kg weighing Bentley from its place and up the mountain. The car in front of us gave up. W hile passing the car we can’t help but feel a bit sorry for him, and even for us. It is time to go home and return to reality. The Bentayga W12 is truly the non-plus-ultra of cars, and we already miss it while we are pulling into the Bentley Geneva driveway.

65 DRIVE

The surplus of power is impressive; the way the Bentley translates it to the road even more. From the moment we touch the throttle, the 900Nm are at our disposition and the 608Hp make sure that we can launch ourselves in 4 seconds to 100 Km/h and a topspeed of over 300 Km/h, while being pushed back into the leather seats perfectly hand-stitched by Mulliner. The same Mulliner that did us the pleasure of installing a fridge for the Champagne including crystal glasses between the two captain seats in the back, in case we decide to be driven. Well, that ’s for later. At this moment we have passed the lakes of Geneva and Neuchâtel, and we’re heading to Gstaad.

NON PLUS ULTRA

The impressive Bentley Bentayga clearly being our favorite luxury SU V, we decided to take the most powerful of the pack for a drive past the Swiss lakes and mountains, a terrain well suited for this machine. Of course packed with all the imaginable extras and comfort, the Bentayga W12 leads the way as a Weimaraner going for the hunt; classy and calm, yet decisive and powerful.


NON PLUS ULTRA

Lorsqu’il est question de voiture SU V de luxe, notre préférence se porte tout naturellement sur l’impressionnant Bentayga de Bentley. Nous décidons donc de prendre la route – à bord de ce puissant véhicule – par-delà les lacs et les montagnes suisses, un terrain propice pour une telle machine. Évidemment fourni avec tout le confort et les petits extras possibles et imaginables, le Bentayga W12 montre le chemin tel un Braque de Weimar en pleine quête de gibier ; calme et élégant, mais néanmoins décisif et puissant.

DRIVE

66

Si l’étalage de sa puissance est impressionnant, la manière avec laquelle le Bentayga l’exprime sur l’asphalte l’est encore davantage. En effet, le pied à peine posé sur l’accélérateur, nous sommes propulsés en arrière, sur les sièges en cuir parfaitement cousus main par le département Mulliner, grâce aux 900 Nm de couple mis à notre disposition et aux 608 ch nous permettant d’atteindre le 0 à 100 km/h en 4 secondes ainsi que la vitesse maximale ahurissante de 300 km/h. Mulliner, d’ailleurs, qui n’a pas hésité – pour notre plus grand plaisir – à installer un rafraîchisseur à bouteille de Champagne ainsi que deux verres en cristal à l’arrière, entre les deux sièges arrière, au cas où nous décidions de nous faire conduire. Mais ça, ce sera pour plus tard. À ce moment précis, nous venons de passer les lacs de Genève et de Neuchâtel, sur notre chemin en direction de Gstaad. En route, nous décidons de nous attaquer au Col du Pillon et son fameux Glacier 3000 au sommet. Cependant, au vu du temps qui commence à se gâter, nous commençons sérieusement à hésiter à continuer notre chemin. En effet, plus nous insistons dans notre ascension, plus le paysage ressemble à une féerie hivernale, avec pas moins de 30 cm de neige sur la route. Devant nous, une voiture semble clairement perdre foi en ses capacités de « Quattro » et peine à reprendre la route. Nous nous arrêtons donc un moment afin de lui laisser assez d’espace pour glisser sur le bas-côté, tout en nous demandant si nous sommes sur le point de connaître le même sort. L’espace d’un instant, nous avions oublié que nous étions au volant d’un Bentayga. Sans la moindre difficulté, le moteur W12 donne l’impulsion à la Bentley et propulse ses 3250 kg en avant, jusqu’enhaut de la montagne. La voiture de devant, elle, avait définitivement abandonné. Tandis que nous la dépassions, nous ne pouvions nous empêcher d’éprouver de la peine pour ses passagers, mais également pour nous-mêmes. Car malheureusement, le moment approchait de devoir rentrer à la maison et donc à la réalité. Le Bentayga W12 est réellement le nec plus ultra des véhicules automobiles, et nous sentons déjà qu’il va terriblement nous manquer à peine revenus dans l’allée de la succursale Bentley à Genève.

WWW.GENEVE.BENTLEYMOTORS.COM


67

BENTLEY BENTAYGA W12 HP 608 NM 900 CYLINDERS W12 TWINTURBO LITRES 6 0 TO 100 KM/H 4,1 SECONDS TOP SPEED 301 KM/H DRY WEIGHT 2’440KG PRICE CHF 226’000


68


GRAND TRADITION GRAND PRIX DE MONACO HISTORIQUE TEXT: MARTIN MACKENZIE | PHOTOGRAPHY: RENÉ PHOTO

Furthermore, 4 Maseratis of the famous model 250F were equally present in Monaco. Built between 1954 and 1957, these cars did not only bring Maserati countless victories, but most of all enabled them to win the 1957 Formula 1 world championship with Juan Manuel Fangio behind the wheel.

Le Grand Prix historique de Monaco a attiré des milliers de spectateurs et 180 voitures « oldtimer » à Monaco. Plus de dix pour cent de celles-ci, soit exactement 19 voitures de course historiques – étaient des Maserati et sont une preuve impressionnante de la grande tradition du sport automobile du prestigieux constructeur de Modène. Un des highlights de cette sélection était la Maserati 6CM pilotée par Anthony Sinopoli, une voiture d’avant-guerre des années 1930 qui prenait le départ de beaucoup de courses prestigieuses à l’époque où la Formule 1 n’existait pas encore. Seulement 27 unités de ce modèle ont vu le jour et il n‘en subsiste aujourd’hui plus que 13. La 6CM était considérée comme très avancée pour son époque en raison de la grande adaptabilité de son système de suspension. De plus, 4 exemplaires de la célèbre Maserati 250 F étaient également présents à Monaco. Construites entre 1954 et 1957, ces voitures de course ont non seulement apporté à Maserati d’innombrables victoires, mais ont surtout permis à la marque de gagner la coupe du monde de Formule 1 en 1957 avec Juan Manuel Fangio au volant. 

WWW.MASERATI.CH

69 DRIVE

One of the highlights of this selections was the Maserati 6CM driven by Anthony Sinopoldi, a pre-war car from the 1930s that took part in several races in the era that Formula 1 didn’t yet exist. Only 27 cars of this model saw the light of day and to date only 13 remain. The 6CM was considered highly advanced for the time because of the adaptability of the car’s suspension.

GRAND TRADITION

The Monaco Grand Prix Historique attracted thousands of spectators and 180 old-timer cars to the Principality. Over ten percent of them, 19 race cars to be exact, were Maseratis, proving the grand racing tradition of the prestigious constructor from Modena.


PERFORMANCE SYNERGY TAG HEUER TEAMS UP WITH ASTON MARTIN RACING TEXT: KARIM AEID

PERFORMANCE SYNERGY

On the outstanding stand of Tag Heuer, at the Geneva International Motor Show, Aston Martion announced the partnership. Symbol of British luxury and elegance, the iconic sports car manufacturer chose Tag Heuer for its race team: Aston Martin Racing. The watch brand pursues its adventure in the automotive world. A prestigious alliance, between two luxury brands whose roots are deeply anchored into the automobile industry. The partnership is developed on two axes, with Aston Martin and its exceptional model range on the one hand, and the performance and motor sport of Aston Martin Racing on the other.

DRIVE

70

To celebrate this new partnership, Tag Heuer developed two chronographs honoring the British luxury brand. The prestigious TAG Heuer Carrera Heuer 01 whose design is inspired by geometric shapes specific to Aston Martin’s cars, and the TAG Heuer Formula 1, a sporty and technical model, that retakes the color ‘LimeEssence’ of Aston Martin Racing. The Swiss watchmaker used all its know-how and could count on the precious collaboration of Aston Martin’s design team to develop designs drawing inspiration directly from the colors, shapes, patterns and materials that are so special to Aston Martin’s sports cars. Every detail brings a dose of creativity, and reminds all the motor spirit of this partnership. According to Jean-Claude Biver, CEO of Tag Heuer and president of the LVMH Watch Division, “Aston Martin, it’s entirely the DNA of Tag Heuer: the luxury, the quality, the beautiful pieces, the innovation, the history, the emotion, the performance. We are thus very happy to be able to collaborate with such a prestigious brand, with which we share the same automobile passion”. The first activation between the two brands was made on June 16th during the 24 hours of the Mans. The alliance of Aston Martin and Tag Heuer marks the return of the Swiss watchmaker to the World Endurance Championship and highlights its unique link with the world of car racing.

C’est à l’occasion du Salon International de l’Automobile de Genève, sur le stand hors norme de Tag Heuer que le partenariat est annoncé. Symbole du luxe et de l’élégance britannique, le constructeur emblématique de voitures de sport a choisi Tag Heuer pour son équipe de course : Aston Martin Racing. La marque horlogère poursuit son aventure dans le monde automobile. Une alliance de prestige, entre deux marques de luxe dont les racines sont profondément ancrées dans l’univers automobile. Le partenariat se développe sur deux axes, avec Aston Martin et ses modèles de voitures d’exception d’une part, et la performance et le sport automobile d’Aston Martin Racing d’autre part. Afin de célébrer ce nouveau partenariat, Tag Heuer a développé deux chronographes en l’honneur de la marque anglaise de luxe. La prestigieuse TAG Heuer Carrera Heuer 01 dont le design s’inspire des formes géométriques spécifiques aux voitures Aston Martin, et une TAG Heuer Formula 1, modèle sportif et technique, qui reprend la couleur « limeessence » de Aston Martin Racing. L’horloger suisse a utilisé tout son savoir-faire et a pu compter sur une précieuse collaboration avec l’équipe design d’Aston Martin pour développer des designs en puisant son inspiration directement dans les couleurs, les formes, les motifs, les matériaux si particuliers des voitures de sport d’Aston Martin. Chaque détail apporte son lot de créativité, et rappelle tout l’esprit automobile de ce partenariat. Selon Jean-Claude Biver, CEO de Tag Heuer et Président de la Division Montres du groupe LVMH, « Aston Martin, c’est tout l’ADN de Tag Heuer : le luxe, la qualité, de belles pièces, l’innovation, l’histoire, l’émotion, la performance. Nous sommes donc très heureux de pouvoir collaborer avec une marque si prestigieuse, avec laquelle nous partageons la même passion pour l’automobile ». La première activation entre les deux marques s’est faite le 16 juin lors des 24 Heures du Mans. L’alliance entre Aston Martin et Tag Heuer marque le retour de l’horloger suisse au championnat du monde d’endurance et souligne son lien unique avec le monde de la course automobile. WWW.TAGHEUER.COM | WWW.ASTONMARTIN.COM


71

PROJECT VALKYRIE BY ASTON MARTIN


IRIDESCENT DREAM HARLEY DAVIDSON BUCHERER BLUE EDITION TEXT: MARTIN MACKENZIE

The Swiss watch and jewellery company Bucherer recently revealed the Harley-Davidson BLUE EDITION, Leaving us all in awe. The custom motorcycle of Bündnerbike, took more than 2’500 working hours to realize and with a value of CHF 1.888 million it is by far the most expensive motorcycle in the world.

IRIDESCENT DREAM

The Harley-Davidson BLUE EDITION is based on a Harley-Davidson Softail Slim S. However, there is not a great deal left that is reminiscent of the initial model with its cool vintage style. Every metal element found on this one-of-a-kind motorcycle has been produced, welded, beaten, ground and polished by hand. A special detail is the iridescent colour. A specific technique had to be employed to illuminate the Harley-Davidson in this intense blue. In a first step, the entire motorcycle was silver-plated, before six colour coatings were then applied using a secret coating method. This unique piece is is the first to incorporate the arts of watchmaking and jewellery making; never before have a manufacture watch and jewels been integrated in a motorcycle. The Dizzler rotating ring from the Bucherer Fine Jewellery collection was adapted to allow it to be mounted on the hand grips and underneath a glass dome made from armoured glass, a six-prong Heaven solitaire ring with a 5.40-carat diamond can be found in a retractable safe. Located in a second safe in the right half of the tank a special custom-made Patravi TravelTec II watch from Carl F. Bucherer is based on the bike. The dial of this unique piece is adorned by elements of a motorcycle engine. To ensure that the vibrations of the engine do not damage the mechanical movement, the watch is housed in a cage with an elaborate holder made from silicon rings. With this driving work of art, Bucherer raises the standards for made-to-measure craftsmanship, and we’re already dreaming of taking our summer roadtrip to the next level with it.

DRIVE

72

L’entreprise suisse Bucherer, l’un des leaders européens de l’horlogerie et de la joaillerie, a récemment révélé au monde entier sa Harley-Davidson BLUE EDITION, provoquant ce faisant l’admiration de tous. En collaboration avec l’entreprise familiale Bündnerbike, la moto conçue sur mesure a nécessité plus de 2’500 heures de travail pour sa production. Sa valeur, CHF 1,888 millions en référence à l’année de naissance de Bucherer, lui octroie – et de loin – le titre de moto la plus chère du monde. Conçue sur le modèle d’une Harley Davidson Softail Slim S, la Harley-Davidson BLUE EDITION a toutefois rendu le modèle initial au style cool et vintage difficilement reconnaissable. En effet, chaque élément métallique a été confectionné, soudé, frappé, meulé et poli à la main spécialement pour cette pièce unique dotée d’un détail particulier remarquable : sa couleur irisée. Pour habiller la Harley-Davidson de ce bleu intense et lumineux, les artisans ont dû user d’une technologie spéciale. Après avoir argenté la moto tout entière, ils ont appliqué six couches de couleur selon un procédé de peinture secret. Cette pièce unique, peaufinée à merveille avec de véritables trésors des arts horlogers et joaillers, fait encore office de première mondiale : jamais auparavant une montre de haute horlogerie et des pierres précieuses n’avaient été montées sur une moto. La bague tournante Dizzler de la collection Bucherer Fine Jewellery a été spécialement adaptée pour être montée sur le guidon de la Harley-Davidson BLUE  EDITION. Un cadran bombé en verre blindé cache un bijou supplémentaire particulièrement précieux dans un coffre-fort encastré  : la bague solitaire à six  griffes Heaven, sertie de son diamant 5.40 ct. Une pièce unique, encore une fois, tout comme la montre Carl F. Bucherer réalisée sur mesure à partir du modèle Patravi TravelTec II et dissimulée dans un second coffre-fort sur le réservoir droit. Le cadran de cette dernière pièce unique arbore les éléments d’un moteur de moto. Afin d’éviter que les vibrations du moteur n’endommagent le mouvement mécanique, la montre est fixée dans une sorte de cage par un système sophistiqué d’anneaux en silicones. À travers cette œuvre d’art de la conduite, Bucherer place la barre du savoir-faire sur mesure si haut que nous nous surprenons d’ores et déjà à rêver de grimper dessus, pour un road trip estival d’un niveau inespéré.

WWW.BUCHERER.COM | CHF 1’888’000


73


74


75

HARLEY DAVIDSON BUCHERER BLUE EDITION


ROGER DUBUIS EXCALIBUR AVENTADOR S-GREEN ESSENTIELS

TEXT: KARIM AEID

DRIVE

76

Entirely dedicated to performance and made with exotic materials, the Excalibur Aventador S-Green was co-developed by Roger Dubuis designers and Lamborghini engineers. Incarnation of the emblematic passion of this partnership, the Excalibur Aventador S-Green, produced in limited edition of 8 copies, is mounted on a black and bright green bi-material strap, matching the green rubber overmouldings on the box and the crown, as well as the green marks on the fluted bezel made of carbon. This masterpiece opens a new path by reinterpreting the five essential elements of racing cars translated into as many watch functions protected by five filed patent. In addition to this range of innovations, the Excalibur Aventador S-Green also features a reinterpretation of a classic complication: the “jumping second”.

Entièrement dédiée à la performance et fabriquée en matériaux exotiques, l’Excalibur Aventador S-Green a été co-développée par les designers Roger Dubuis et les ingénieurs Lamborghini. Incarnation de la fougue emblématique de ce partenariat, l’Excalibur Aventador S-Green, produite en édition limitée à 8 exemplaires, est montée sur un bracelet bi-matière noir et vert vif, assorti aux surmoulures en caoutchouc vert sur la boîte et la couronne ainsi qu’au marquage vert sur la lunette cannelée en carbone. Ce chef d’œuvre ouvre une nouvelle voie en réinterprétant les cinq éléments essentiels des voitures de courses traduits en autant de fonctionnalités horlogères protégées par cinq dépôts de brevets. Outre cet éventail d’innovations, l’Excalibur Aventador S-Green est également dotée d’une réinterprétation d’une complication classique : la seconde sautante. WWW.ROGERDUBUIS.COM | CHF 229’000


77


倀䄀 匀 匀 䄀 䜀 䔀   䐀 䔀 匀   䰀 䤀 伀 一 匀

78

㐀Ⰰ 刀唀䔀 䐀唀 刀䠀퐀一䔀 ⴀ ㄀㈀ 㐀 䜀䔀一저嘀䔀

  䰀 䔀   䈀 䄀 刀 伀 儀 唀 䔀   刀 䔀 匀 吀 䄀 唀 刀 䄀 一 吀

䐀愀渀猀 氀攀 倀愀猀猀愀最攀 搀攀猀 䰀椀漀渀猀 攀猀琀 渀 甀渀 氀椀攀甀 攀砀挀氀甀猀椀昀Ⰰ 挀爀愀琀攀甀爀 搀ᤠ椀渀猀琀愀渀琀猀 瀀爀挀椀攀甀砀⸀

  圀 圀 圀⸀ 䰀 䔀 䈀 䄀 刀 伀 儀 唀 䔀 刀 䔀 匀 吀䄀 唀 刀 䄀 一 吀⸀ 䌀 伀 䴀


DESIGN THE EYE OF SPACE OIPHORIE ESSENTIELS DESIGN TIME TO SLEEP

79


80


THE EYE OF SPACE TIANJIN BINHAI LIBRARY BY MVRDV TEXT: ANNAËLLE BEENSTOCK | PHOTOGRAPHY: ∏OSSIP

Born of a collaboration between Dutch MVRDV and local architects, the Tianjin Binhai Library in China is a place like no other. With its futuristic design and location at the heart of the city’s cultural district, this 33’700 m2 kingdom of books has become a hot spot since its opening in 2017.

Née d’une collaboration entre des architectes locaux et hollandais de MVRDV, la bibliothèque Tianjin Binhai en Chine est un endroit sans pareil. Avec son design futuriste et son emplacement au cœur du quartier culturel de la ville, ce royaume du livre de 33’700 m2 est devenu une attraction incontournable depuis son ouverture en 2017. Abritant 1.2 millions de livres répartis sur cinq étages, ce centre culturel est le paradis des amateurs de lecture. Même si certains sont iréels, il est impossible de ne point trouver son bonheur en escaladant les montagnes de livres. L’architecture et le design du bâtiment demeurent le plus impressionnant. En entrant, nous découvrons The Eye (L’Oeil), une gigantesque sphère blanche et lumineuse, posée au centre de la bibliothèque et qui renferme un auditorium. Le nom traduit l’idée « de stimuler les diverses fonctions de l’espace, tels que lire, se promener, rencontrer, discuter, voire et être vu  », explique Winy Maas, co-fondateur de MVRDV. The Eye est entouré par des étagères, en forme de terrasse et enveloppant la sphère avec ses angles courbés. Comme un voyage vers saturne, ce temple de la culture est un endroit hors de ce monde, où les livres règnent et le savoir est roi.

WWW.MVRDV.NL

81 DESIGN

The architecture and design of this building remain the most impressive. When entering, we discovered The Eye: a gigantic white luminous sphere that rests at the center of the library and hides an auditorium. The globe’s nickname translates the idea behind the structure which is to “stimulate different uses of the space, such as reading, walking, meeting and discussing, to see and be seen” as explained by Winy Maas, co-founder of MVRDV. The Eye is surrounded by the terraced bookshelves which warp the sphere with its curvy designed angles. Like a trip to Saturn, this cultural temple is a place out of this world, where books rule and knowledge is king.

THE EYE OF SPACE

Sheltering 1.2 million books spread over five floors, this cultural center is a paradise for book lovers. Although, not all of them are real, we do not doubt that readers will find the object of their desire by climbing the mountains of books.


82


83

TIANJIN BINHAI LIBR ARY MVRDV


OÏPHORIE ATELIER OI AT THE MUSEUM FUR GESTALTUNG TEXT: NAOUEL BEN AZIZA | PHOTOGRAPHY: ATELIER OÏ

The Museum für Gestaltung in Zürich, temple of design and visual communication in Switzerland, invited a guest for the inauguration of its reopening, after three years of renovation; the internationally known Swiss design agency: atelier oï.

OIPHORIE

Nestled in the heart of the building, atelier oï staged “Oïphorie”, a monographic exhibition chronicling the 27 years of its creative process. On a surface covering over 900m2, ”Oïphorie” brings to life the space’s generosity, the craftsmanship and material options. The agency’s trio, composed of Patrick Reymond, Aurel Aebi and Armand Louis, offer an immersive and sensory induction through the setup of blooming air objects, wrapped with finesse, becoming the central hall of the museum.

DESIGN

84

Design, architecture and scenography combine to form a real work of composition. The dialogue between the white flowers in “Minoshi” Japanese paper, the branches made of “brushwood” thin wooden chopsticks, and the large spirals of “helicoils” pine slats open a poetic conversation between space, light and movement. By doing this, atelier oï offers the audience an “oïphoric” experience in a subtly orchestrated universe.

Temple du design et de la communication visuelle en Suisse, le Museum für Gestaltung de Zürich s’offre un invité de choix pour l’inauguration de sa réouverture, après trois années de rénovation. Il s’agit de l’agence de design romand connu mondialement : atelier oï. Niché au cœur du bâtiment, atelier oï met en scène «  Oïphorie  », l’exposition monographique relatant 27 années de son processus créatif. C’est sur une surface dépassant 900m2 qu’« Oïphorie » donne vie à la générosité de l’espace, au savoirfaire artisanal et aux possibilités liées à l’utilisation de la matière. Le trio de l’agence de design romande, formé par Patrick Reymond, Aurel Aebi et Armand Louis, propose une installation immersive et sensorielle à travers la mise en place d’objets aériens fleurissant, tout en finesse, le hall central du musée. Design, architecture et scénographie se conjuguent pour former un véritable travail de composition. Le dialogue entre les fleurs blanches en papier japonais « Minoshi », les branches en fines baguettes de bois « Brindilles » et les grandes spirales de lamelles de pins « Hélicoïdales » ouvrent une conversation poétique entre l’espace, la lumière et le mouvement. Atelier oï offre ainsi au public une expérience « oïphorisante » au sein d’un univers subtilement orchestré.

WWW.MUSEUM-GESTALTUNG.CH | WWW.ATELIER-OI.CH


85


JAQUET DROZ SIGNING MACHINE TEXT: MARTIN MACKENZIE

Four years of development were required to complete the project launched in 2014. The Signing Machine, unveiled for the brand’s 280th anniversary – an event highly anticipated by collectors, continues the centuries-old tradition of mechanical Astonishment begun by its founder in 1738. The brand was the first to blend world of fine Watchmaking, the Arts and Automatons. Today, it is likely the last.

ESSENTIELS

The Automaton’s movement allows carrying out perfect signature. It displays the power reserve allowing it to complete two full signatures before having to be wound by a lever located on the side of the Machine. Together, 585 parts operate within an extremely complex mechanism that is entirely assembled and finished by hand.

DESIGN

86

The signature reproduced by the Machine is thus unique and personal. It can only be activated by unlocking a 4-digit code chosen by the user, who also selects the majority of the decorative elements of his or her Machine. The piece, polished and satin-finished, and finished with hand-engraved red gold or blackened hardwood, has been designed to be portable and will come with a leather pouch. The Signing Machine by Jaquet Droz will thus be able to travel the world carrying astonishment across borders.

Quatre ans de développement furent nécessaires pour finaliser le projet engagé en 2014. La Machine à Signer dévoilée pour le 280ème anniversaire de la Maison Jaquet Droz, un évènement hautement attendu des collectionneurs, poursuit la tradition séculaire de l’émerveillement mécanique initiée par son fondateur en 1738. La Maison fut la première à marier les univers de la Haute Horlogerie, des Arts et des Automates. De nos jours, elle est probablement la dernière. Le mouvement de l’automate permet une exécution parfaite de la signature alors que l’affichage de la réserve de marche permet de réaliser deux signatures complètes, avant de devoir être remontée par un levier situé sur le côté de la Machine. C’est alors un ensemble de 585 composants qui se met en action, une mécanique extrêmement complexe entièrement assemblée et finie à la main. La signature reproduite par la Machine est unique et personnelle. Elle ne pourra être activée qu’en déverrouillant un code à quatre chiffres choisi par l’utilisateur qui choisira également la plupart des éléments décoratifs de sa Machine. La pièce, polie et satinée, habillée d’or rouge gravé à la main ou de bois dur noirci est conçu pour être emportée avec soi et sera proposée dans une pochette en cuir. La Machine à Signer pourra alors parcourir le monde portant l’émerveillement par delà les frontières. AVAILABLE AT BOUTIQUE JAQUET DROZ RUE DU RHONE 40, 1204 GENEVE +41(0) 22 319 23 49 WWW.JAQUET-DROZ.COM | PRICE BY REQUEST


88


ROLEX GMT-MASTER II “PEPSI” TEXT: KARIM AEID

Since 2005, Rolex has played a pioneering role in the development of special ceramics for monobloc bezels and bezel inserts. The Cerachrom in red and blue ceramic is the most iconic of these, as it calls to mind the colours chosen or the first GMT-Master, launched in 1955. Like all Rolex watches, the new versions of the GMT-Master II carry the Superlative Chronometer certification, which ensures excellent performance on the wrist.

Conçue à l’origine comme un instrument d’aide à la navigation destiné aux pilotes de ligne, la GMT-Master de Rolex est devenue une référence incontournable. Sa lunette emblématique unie ou bicolore a été déclinée en plusieurs versions au fil du temps. Elle est la signature d’une esthétique unique et immédiatement reconnaissable. Avec son affichage traditionnel par aiguilles des heures, minutes et secondes, son aiguille 24 heures et sa lunette tournante bidirectionnelle avec disque Cerachrom gradué 24 heures, la GMT-Master II permet de lire simultanément l’heure de deux fuseaux horaires. Cette année, Rolex enrichit sa gamme GMT-Master II en proposant un nouveau modèle en acier Oystersteel sur lequel le disque Cerachrom de la lunette est en céramique rouge et bleue. Depuis 2005, Rolex joue un rôle pionnier dans le développement de céramiques spéciales pour la fabrication de lunettes monoblocs et de disques de lunette. Parmi ces dernières, le disque Cerachrom rouge et bleue est le plus emblématique puisqu’il reproduit l’association de teintes choisie pour la première GMT-Master, lancée en 1955. Comme toutes les montres Rolex, les nouvelles GMT-Master II bénéficient de la certification Chronomètre Superlatif pour garantir d’excellentes performances au poignet. WWW.ROLEX.COM | CHF 8’800

89 DRIVE

With a traditional hour, minute and seconds display via hands; a 24hour hand; and a bidirectional rotatable bezel with a 24-hour graduated Cerachrom insert, it is possible to read the time in two time zones at once. Rolex is extending its GMT-Master II range with a new version in Oystersteel, equipped with a Cerachrom insert in red and blue ceramic. The lugs and sides of its Oyster case have been redesigned, and the watch is fitted on a five-link Jubilee bracelet.

ESSENTIELS

Originally designed to aid airline pilots in their navigation, the GMTMaster has become an unmistakable icon. Over the years its emblematic bezel has been presented in various colours, in both single and twocoloured combinations. It is the signature feature of its unique and instantly recognizable aesthetics.


D’ORO COLLECTION ESSENTIELS

GOLDEN BOOKS

DESIGN

90

TEXT: ANNAËLLE BEENSTOCK

What more beautiful treasure than the memories of our life? Since 1965, D’ORO Collection transcribes stories for those who value heritage and culture, using the most ancient tradition of Italian craftsmanship. Based in Rome, D’ORO has been the publishing house of three Popes and several politicians. Whether made with leather, silk or velvet, the volumes are wrapped by a hand-made cover engraved in gold. Sublimed by the exceptional fine artwork of the artisans, we were able to live the telling through the narrative anchored in the most delicate paper, making each page a jewel for the soul and the mind. D’ORO Collection interprets dreams, perpetuates traditions and cultivates its know-how. Their books are unique pieces that will withstand time, protecting precious stories and noble heritages by carrying them into the future. Quel plus beau trésor que les souvenirs de nos vies ? Depuis 1965, D’ORO Collection transcrit des histoires pour ceux qui valorisent l’héritage et la culture, en pratiquant la plus ancienne tradition de l’artisanat italien. Basé à Rome, D’ORO Collection fut notamment la maison d’édition de trois Papes et nombreux politiciens. Séduits par le travail d’une finesse exceptionnelle des artisans, nous vivons les récits à travers les mots ancrés dans un délicat papier, transformant chaque page en un bijou pour l’âme et l’esprit. D’ORO Collection interprète les rêves, perpétue les traditions et cultive son savoir-faire. Les livres sont des pièces uniques qui résisteront au temps, protégeant les histoires précieuses et nobles héritages en les portant vers le futur. WWW.DOROCOLLECTION.COM | PRICE BY REQUEST


91


ESSENTIELS DESIGN

92

BVLGARI GELATI COLLECTION TEXT: ANNAËLLE BEENSTOCK

What is more delicious than an icy delicacy to indulge oneself on sunny days? The house Bvlgari selects Italians’ favorite summer dessert for its collection Bvlgari Bvlgari Gelati. The Roman jeweler highlights its culture in a modern style with this delicate and sparkling ring. Made with 18-carat pink gold and set with diamonds and a malachite gemstone, this summer sweetness will seduce the amateurs of playful and colorful jewels. Qu’y a-t-il de plus délicieux qu’une gourmandise glacée pour se faire plaisir pendant les beaux jours ? La maison Bvlgari reprend le dessert estival préféré des Italiens pour sa collection Bvlgari Bvlgari Gelati. Le joailler romain met en valeur sa culture tout en modernité avec cette bague délicat et pétillant. En or rose 18 carat et serti de diamants et d’une pierre de malachites, cette douceur de l’été séduira les amatrices de bijoux espiègles et colorées. WWW.BVLGARI.COM | CHF 2’410


VERT MALACHITE TEXT: ANNAËLLE BEENSTOCK

Like a song from Venus, the perfume Vert Malachite of the Terres Précieuses collection of Armani/Privé is an ode to femininity and sensuality. This legendary stone in Russia, representing luck and renewal, is associated to the goddess in ancient times. At the heart of the olfactory flavors reigns the lily, powerful and ethereal, sublimated by the perfumer Fabrice Pellegrin who gave the flower all its balance by surrounding it with other noble spices such as bitter orange, pink pepper, vanilla or benzoin. This fragrance that combines mineral and plant life enchants the senses by opposing purity and freshness of the nature to sensuality and warmth. Comme un chant de Vénus, le parfum Vert Malachite de la collection des Terres Précieuses d’Armani/Privé est une ode à la féminité et à la sensualité. Cette pierre légendaire en Russie, représentant la chance et le renouveau, est associé à la déesse dans l’Antiquité. Au cœur des saveurs olfactives règne la fleur de lys, puissant et éthérée, sublimé par le parfumeur Fabrice Pellegrin qui lui donna tout son équilibre en l’entourant d’autres épices nobles comme l’orange amer, le poivre rose, la vanille ou encore le benjoin. Ce parfum alliant le minéral et le végétal enivre les sens en opposant la pureté et la fraicheur de la nature à la sensualité et la chaleur. WWW.ARMANI.COM | CHF 314

ESSENTIELS

93 DESIGN

ARMANI / PRIVÉ


TIME TO SLEEP SLEEP SUITES BY EVE SLEEP TEXT: MARTIN MACKENZIE

Only started three years ago, Eve is rapidly storming the market with a simple philosophy; a good night sleep is crucial, since every day already starts the night before. Following this motto is something founders Jas Bagniewski and Kuna Wieczorek have done with great passion and succes, resulting in taking the company public just two years later. Having slept several nights in Eve Sleep Suites at the London Town Hall Hotel and Opera Hotel Zürich, we must admit we have grown fan of the young and fresh company. Calling Eve Sleep a mattress brand would not do them justice, with an approach that revolves around improving our sleep in every possible way.

TIME TO SLEEP

Delivering ‘a mattress in a box’ was never the mission. With an increasing amount of people having sleep problems, Eve set out to create a community that shares experiences and knowledge to improve just that. Varying from useful tips like a quick espresso before a 15 minute powernap (try it!) and a energizing yoga class in the morning Eve managed to get even us in no time in a more active and productive day-routine. Evidently the mattresses, pillows and bedding that go with it are all designed to guarantee an optimal night’s rest, but by having us participate in a broader discussion about the right nutrition, habits, and even design of our bedroom, we are genuinely grateful that Eve Sleep takes their mission to improve our sleep seriously.

DESIGN

94

En trois années d’existence seulement, la marque Eve a rapidement su conquérir le marché, et ce grâce à une philosophie très simple : une bonne nuit de sommeil c’est essentiel, puisque chaque journée commence déjà la veille. En appliquant cette devise avec énormément de passion et un succès devenu indiscutable, les créateurs de la marque Jas Bagniewski et Kuba Wieczorek sont parvenus à faire coter la société en bourse en deux ans à peine. Ayant passé plusieurs nuits dans des suites Eve Sleep au sein du London Town Hall Hotel ou encore à l’Opera Hotel Zürich, nous devons admettre que nous sommes devenus de véritables adeptes de la jeune et dynamique entreprise. Leur approche, qui consiste à améliorer notre sommeil par tous les moyens possibles, fait que l’on ne peut reléguer Eve Sleep au rang de marque de matelas uniquement, une définition bien trop réductrice à nos yeux. En effet, il paraît évident que l’objectif a toujours été de fournir plus qu’un simple matelas. Avec une population de plus en plus sujette aux problèmes de sommeil, Eve est parvenu à créer une véritable communauté qui partage connaissances et expériences dans le but de pallier à ces difficultés. Grâce à de précieux conseils tels que le petit expresso 15 minutes avant une micro-sieste (à essayer absolument !) ou encore le cours de yoga énergique du matin, Eve a même réussi à convaincre des gens tels que nous en un rien de temps, en nous propulsant vers une routine quotidienne bien plus active et productive. Evidemment, les matelas, coussins et autres literies qui vont de pair avec le concept ont tous été conçus pour garantir une nuit de repos optimale, mais au-delà de tout ça, le fait de générer une plus vaste discussion autour de l’alimentation idéale, des habitudes et même jusqu’au design de notre chambre à coucher montre à quel point Eve Sleep prend à cœur sa mission d’améliorer notre sommeil, ce pour quoi nous lui sommes infiniment reconnaissants.

WWW.SLEEPEVE.COM


95


96

the flavour of summer 100% natural @suivie_official

www.suivie.ch


EXPLORE ALGARVE OASIS THE CATHEDRAL BOHEMIAN ESCAPADE ONBOARD INNOVATION ART DECO ESCAPE

97


EXPLORE

ALGARVE OASIS THE A N A NTA R A V IL A MOUR A A LG A RV E RESORT

98

BENTLE Y FLY ING SPUR V 8S

Text Martin Mackenzie Location Anantara Vilamoura Algarve Resort


99


ALGARVE OASIS ANANTARA VILAMOURA ALGARVE RESORT TEXT: MARTIN MACKENZIE

ALGARVE OASIS

Exploring the first Anantara resort hotel in Europe is exciting for us in more than one way. Visiting the Algarve, the much talked-about and recent go-to destination, we are very much looking forward to discover the group’s latest resort in Vilamoura. The first stop on arrival is the Loulé market, famed for its neoMoorish architecture, where together with the Chef we select the most beautiful ingredients for our Cataplana (a traditional fish and seafood stew) that we will prepare together later with him. Fortunately we had the chance to not only prepare some lovely fresh dishes with the Chef, but also to experience a wine tasting with the Wine Guru António Lopes (Portuguese wines are fantastic!), enjoy an exquisite lunch in the all new poolside fish restaurant Ria, and a gastronomic dinner at the Emo Restaurant by Chef Bruno Viegas. All different in style, but all proudly serving the beautiful local products that Portugal has to offer, taking us on a culinary journey while staying inside the resort. The hotel itself is a perfect example of the grandeur and design that sets apart Vilamoura from the rest of the Algarve. Overwhelmingly big in the beginning, surrounded by the countless golf courses, the greens

EXPLORE

100

À nos yeux, le fait de visiter le premier complexe hôtelier d’Anantara en Europe est véritablement excitant. De passage en Algarve, la récente destination à la mode – objet de nombreux palabres – nous nous réjouissons grandement de découvrir le tout dernier resort du prestigieux groupe hôtelier, à Vilamoura, au sud du Portugal. À notre arrivée dans la région, la première étape est le marché Loulé, fameux pour son architecture néo-mauresque. Accompagnés du Chef, nous sélectionnons les plus beaux ingrédients pour notre Cataplana (un ragout traditionnel de poisson et de fruits de mer) que nous préparerons plus tard en sa compagnie. Fort heureusement, nous ne nous contenterons pas uniquement d’avoir la chance de préparer de délicieux plats frais avec lui, mais nous serons également invités à une dégustation de vins avec le gourou de l’œnologie António Lopes (les vins portugais sont vraiment exceptionnels !), à un lunch des plus exquis au restaurant Ria, situé au bord de la toute nouvelle piscine, ainsi qu’ à un dîner gastronomique signé Bruno Viegas, le Chef du restaurant Emo. Tous distincts les uns des autres d’un point de vue du style, mais servant avec fierté les plus somptueux produits locaux que le Portugal a à offrir, ces différents endroits de l’hôtel nous emmènent tour à tour pour un voyage culinaire inoubliable, et ce tout en restant à l’intérieur même du resort. L’hôtel lui-même est un parfait exemple de la grandeur et du design séparant Vilamoura du reste de l’Algarve. Immense à l’origine, et désormais parsemée d’innombrables terrains de golf, la verdure

stretch for as far as the eye can see behind the immense pools of the domain. Inside the lobby and restaurants of the hotel we see that The Anantara Group didn’t just try to push the Thai concept, yet really adapted the local Portuguese spirit in the different parts of the hotel, creating a comfortable and very personal atmosphere. Like the rest of the hotel, the rooms are spacious and intimate, the bed is to die for and the walk in closet makes us want to permanently move in. Being overwhelmed with the power and taste of the Portuguese cuisine, and after having experienced a relaxing massage at the rooftop spa, we head out to check out the PURO beach club in an original Tuk Tuk, another clear reference to Anantara’s Thai roots. Relaxing in the ‘all white everything’ atmosphere of PURO Vilamoura while sipping on our cocktail, we realize that this oasis just became our new hideaway and dream destination. Nowhere else we experienced a level of kindness and warmth that we know from Asia, combined with exceptional gastronomy and pride that we are used to see in Italy. The Portuguese Anantara Vilamoura stole our heart by submerging us in an allin-one experience and we are blessed to have been part of it.

s’étend à perte de vue derrière l’énorme piscine située au milieu du domaine. À l’intérieur de l’hôtel, le lobby et les restaurants – modernes et spacieux – nous indiquent que la chaîne Anantara n’a pas simplement cherché à mettre en avant le concept Thaï, mais a plutôt privilégié la mise en place de l’esprit local portugais dans les différentes parties de l’hôtel, créant ainsi une atmosphère intime et plus personnelle. À l’instar du reste du complexe, les chambres sont également spacieuses et intimes, le lit est divinement confortable et le dressing nous donne envie d’emménager ici pour toujours. Apres avoir été totalement transcendés par le goût et le raffinement de la cuisine portugaise, nous avons poursuivi avec un massage relaxant au spa situé sur le rooftop, avant de nous rendre au PURO beach club, confortablement installés dans un Tuk Tuk traditionnel, une autre référence aux racines thaïs d’Anantara. Sur place, nous nous relaxons dans une atmosphère « all white everything » propre au PURO Vilamoura, tout en sirotant un cocktail, lorsque nous réalisons que cet endroit est devenu notre nouveau refuge secret et notre destination de rêve absolue. Nulle part ailleurs nous avions eu l’occasion de ressentir un tel niveau de bienveillance et de convivialité – propres à l’Asie – combiné avec une fierté et une gastronomie exceptionnelle  – traits typiques de l’Italie. L’Anantara Vilamoura nous a rendu fous amoureux en nous plongeant dans une expérience «  all in one  » que nous sommes particulièrement chanceux d’avoir vécu.

WWW.ANANTARA.COM


101


102


THE CATHEDRAL LE BON MARCHE RIVE GAUCHE TEXT: ANNAËLLE BEENSTOCK | PHOTOGRAPHY: GABRIEL DE LA CHAPELLE

When entering the center of the building, we discovered an art-deco style given by the sun’s architect Louis-Hippolyte Boileau in 1923, offering a perfect geometry and symmetry by its escalators and architectural curves. Influenced by the various art movements, the store possesses around 50 contemporary art-works spread over its three floors. We could admire the work of Carole Benzaken (Lost) Paradise B on the first floor or the canvas Marie Madeleine signed by Claude Bugeaud. Considered today as one of the most exclusive shops, it is naturally that Stromae made his comeback in the world of music with his video clip Défilé, shot at the heart of the famous “Cathedral”. At this occasion, the Belgian singer presented the Capsule N°5 collection from his brand Mosaert. From fashion, to beauty through the art of living, the Bon Marché Rive Gauche is the paradise of dandies and fashionistas around the world.

103 DESIGN

Rightly named the Commercial Cathedral by Emile Zola, we have been dazzled by the 13 canopies inspired by Lalique stained glass windows that fill the store with natural daylight and sublimate the merchandise. Its urban layout was a real revolution in the world of trade and architecture in Paris. Large spaces devoid of partitions are replaced by metal columns, an ingenious decision taken during the industrial revolution, which allows the tributary merchandise to be displayed and exceptional pieces to be enhanced.

THE CATHEDRAL

A true institution for amateurs of exclusivity and trends, the Bon Marché Rive Gauche based itself at 24 Rue de Sèvres in 1852, thanks to the revolutionary business couple Boucicaut. A new architectural project, in the middle of the Haussmannian Paris, which turned into a neoclassical monument during its enlargement by the French architect Louis-Charles Boileau.


104

ESPACE SOULIER LE BON MARCHE


En entrant dans le centre de l’édifice, nous découvrons un style artdéco, donné par l’architecte fils Louis-Hippolyte Boileau en 1923, offrant une géométrie et une symétrie parfaite par ses escalators et courbes architecturales. Influencé par les différents mouvements d’art, le magasin possède une cinquantaine d’œuvres contemporaines réparties sur ses trois étages. Nous avons pu admirer l’œuvre de Carole Benzaken (Lost) Paradise B au premier étage ou encore la toile Marie Madeleine signée Claude Bugeaud. Aujourd’hui considéré comme l’un des magasins les plus exclusifs, c’est naturellement que Stromae fit son grand retour dans le monde de la musique avec son nouveau clip Défilé tourné au cœur de la « cathédrale ». A cette occasion, le chanteur Belge présenta la collection Capsule N°5 de sa griffe Mosaert. De la mode, à la beauté en passant par l’art de vivre, avec des modèles exclusifs, le Bon Marché Rive Gauche est le paradis des dandies et fashionistas du monde entier. WWW.24SEVRES.COM

THE CATHEDRAL

Surnommé à juste titre la Cathédrale du Commerce par Emile Zola, nous sommes éblouis par les 13 verrières inspirées des vitraux Lalique qui subjuguent le magasin de lumière naturelle et subliment la marchandise. Sa disposition urbaine fût une véritable révolution dans le monde du commerce et de l’architecture parisienne de l’époque. De grands espaces dépourvus de cloisons sont remplacées par des colonnes en métal, une décision ingénieuse prise lors de la révolution industrielle, qui permet l’étalage d’une marchandise affluente et la mise en valeur des pièces.

105 DESIGN

Véritable institution pour les amateurs d’exclusivité et de tendances, le Bon Marché Rive Gauche s’implanta au 24 rue de Sévres en 1852, au couple révolutionnaire du commerce Boucicaut. Un nouveau projet architectural, au beau-milieu du Paris Haussmannien, qui se transforma en véritable monument néoclassique lors de son agrandissement par l’architecte Français Louis-Charles Boileau.


BOHEMIAN ESCAPADE THE LVTETIA PARIS TEXT: ANNAELLE BEENSTOCK

BOHEMIAN ESCAPADE

A modern palace at the heart of Saint-Germain-des-Près, the hotel Lutetia is located in front of the famous department store Bon Marché, where it was inaugurated in 1910. True head-quarter the bohemian high society, the Lutetia welcomes the world’s most famous artists and intellectuals seeking inspiration. From Pablo Picasso to James Joyce or Serge Gainsbourg, the fashionable hotel attracts celebrities of each period of time and becomes the creative establishment of Paris combining art, literature, philosophy and science.

EXPLORE

106

After four years of renovation, the iconic hotel of the Rive Gauche reopens its doors this summer 2018 and acquires a second youth by becoming a founding hotel of “The Set collection”, a project signed Jean-Michel Wilmotte. The facades, initially sculpted by Léon Binet, then Paul Belmondo in an Art Nouveau style, as well as the Art Deco interior decoration with its stained glass windows are once more honored, sublimed by the work of the Paris’ best architects, sculptors, painters, and craftsmen. Ambassador of the French culture, the Lutetia offers a delicate and modern dining inspired by its culinary heritage that we can discover throughout the day in the various restaurants and bars of the hotel. W hat’s new? This mythical establishment hosts a 700 m2 spa dedicated to well-being, relaxation and fitness named “Akasha”, brand of The Set collection. A Gourmet and luxurious address contrasting the Parisian bohemia spirit of the time, the Lutetia gives birth to a place suspended out of time.

Un palace moderne au plein cœur de Saint-Germain-des-Prés, l’hôtel Lutetia se situe en face du célèbre grand magasin Bon Marché, où il fût inauguré en 1910. Véritable quartier général de la haute société bohème, le Lutetia accueille les plus grands artistes et intellectuels du monde entier en quête d’inspiration. De Pablo Picasso à James Joyce en passant par Serge Gainsbourg, l’hôtel en vogue attire les célébrités de chaque époque et devient l’établissement créatif de Paris mêlant art, littérature, philosophie et science. Après quatre ans de fermeture pour rénovation, l’hôtel emblématique de la Rive Gauche rouvre ses portes cet été 2018 et s’offre une deuxième jeunesse en devenant un hôtel fondateur de la collection The Set, un projet signé Jean-Michel Wilmotte. Les façades, initialement sculptées par Léon Binet, puis Paul Belmondo dans un style Art Nouveau, ainsi que la décoration d’intérieur Art Déco aux vitraux artisanales, sont remis à l’honneur, sublimées par le travail des plus grands architectes, sculpteurs, peintres et ouvriers de Paris. Ambassadeur de la culture française, le Lutetia propose une restauration délicate, moderne et inspirée de son héritage culinaire que l’on peut découvrir tout au long de la journée dans les différents restaurants et bars de l’hôtel. La nouveauté ? Cet établissement mythique héberge un spa de 700 m2 dédié aux bien-être, à la détente et au fitness nommé « A kasha », marque de la collection The Set. Une adresse gourmande et luxueuse contrastant l’esprit parisien bohème de l’époque, le Lutetia donne naissance à un lieu suspendu hors du temps. THE LVTETIA BOULEVARD RASPAIL 45, 75006 PARIS, +33(0)149544600 WWW.HOTELLUTETIA.COM


107


108


ONBOARD INNOVATION FLY7 AND IQOS SERVICE PARTNERSHIP TEXT: MARTIN MACKENZIE | PHOTOGRAPHY: DANIEL LOPEZ-PAULLADA

Since this year FLY 7 innovated their in-f light service by developing a partnership with Iqos, making on-board smoking possible. Yves Roch expains: “Our smoking passengers love the idea of Iqos, many of them discovered this solution and a lot of them have adopted it for their daily life. The idea of our partnership with Iqos is to bring technology and service onboard our aircraft. Usually our f leet of 15 planes is non-smoking, however, by equipping the cabins with an Iqos dock station, built specifically for the aircraft, we can demonstrate to our passengers our capacity to innovate. Our aim with this ongoing innovation is to improve the quality and comfort their journey. There is no inconvenient smell in the cabin. A passenger boarding our aircraft should always feel he is boarding a fresh and clean cabin and with Iqos, we have never had any negative comments from any of our passengers.” To show that they understand very well that quality of service involves all parties into even the smallest details, the Iqos Swiss team collaborated with the pilots and their engineers to create a safe and elegant dock station and trained all the FLY 7 employees. “We really hope that this project will keep going with the growth of our f leet” Yves Roch concludes.

ONBOARD INNOVATION

We’ve always been a fan of FLY 7, the boutique operator from Lausanne. Based now also in Gstaad, Helsinki, San Sebastián and St. Tropez, they keep expanding due to progress and innovation. “We were the first commercial operator in Europe with state of the art single turbine aircrafts manufactured in Switzerland, the Pilatus PC12. Our product is different from the well-known business aviation as we can land with 6 to 8 passengers in a VIP cabin where our competitors cannot” Yves Roch, CEO of FLY7 Executive SA explains.

Nous avons toujours été de grands fans de FLY 7, la compagnie d’aviation lausannoise. Désormais, également basée à Gstaad, Helsinki, San Sebastián et Saint-Tropez, cette dernière continue de grandir, notamment grâce à son sens de l’innovation et du progrès. « Nous sommes la première compagnie à lancer des opérations commerciales en Europe, avec une f lotte de huit avions monoturbine à la pointe de la technologie, fabriqués en Suisse : nos Pilatus PC-12. Notre produit est très différent de celui de l’aviation commerciale classique, puisque nous pouvons accueillir jusqu’à 6 ou 8 passagers dans une cabine VIP, ce que nos concurrents ne peuvent pas offrir  », explique Yves Roch, ceo de FLY 7 Executive Aviation SA. Depuis cette année, FLY 7 innove son service à bord grâce à un partenariat avec Iqos, rendant ainsi possible le fait de fumer en plein vol. « Nos passagers fumeurs adorent le concept mis en place par Iqos, et un certain nombre d’entre eux l’ont adopté au quotidien après avoir découvert cette innovation. L’idée de notre partenariat avec Iqos est d’introduire de nouvelles ressources technologiques ainsi qu’un service plus complet à bord de nos appareils. Habituellement, notre f lotte de 15 avions est non-fumeur ; pourtant, en équipant nos cabines d’une station d’accueil Iqos spécifiquement conçue pour nos appareils, nous démontrons à nos passagers notre capacité à innover. Notre but, à travers ces nouveautés permanentes, est d’améliorer la qualité et le confort de leur voyage. Il n’y a aucune odeur désagréable à l’intérieur de la cabine. Un passager embarquant sur l’un de nos appareils devrait toujours avoir le sentiment d’entrer dans un lieu frais et propre, et, avec Iqos, nous n’avons jamais eu le moindre commentaire négatif de la part de nos passagers. » Pour prouver que la collaboration s’est faite dans les meilleures conditions, le groupe suisse Iqos et les pilotes ainsi que leurs ingénieurs se sont accordés sur les moindres détails de leur service de qualité afin de créer une station d’accueil élégante et sécurisée, et ont formé tous les employés de la compagnie FLY 7. «  Nous espérons vivement que ce projet perdurera, parallèlement à l’évolution de notre f lotte », conclut Yves Roch.

WWW.IQOS.COM | WWW.FLY7.CH

EXPLORE

109


ART DECO ESCAPE TEMPLE OF BEAUTY L. RAPHAEL TEXT: KARIM AEID | PHOTOGRAPHY: FREDERIC DUCOUT

Who has never dreamed of escaping after a long day of work? We decide to visit the “L.Raphael Temple of Beauty” for a wellness getaway. Ideally located at the famous Rue du Rhône since its launch in 2005, this true destination seduces by the quality of its offer dedicated to appearance, beauty and well-being.

ART DECO ESCAPE

Arriving at the institute, we discovered an ‘art deco revisited’ space, imagined by Alexandra de Garidel, an internationally renowned Swiss-French designer, famous for her stunning interiors and her sense of audacity. The DNA of the House has been preserved but its classic furniture has left to introduce more modern and contemporary pieces. It is the huge central staircase that sets the tone with black and gold as main colors. The beige, the historic color of the house is associated with ease.

EXPLORE

110

In this conceptual line, every floor has yet still its own personality, created with reference to the different establishments of the House. One floor is a tribute to Cannes with plant motifs to dress the walls; another is a greeting to Los Angeles with more graphic motifs; a third is an allusion to the New-Yorker chic. A rich offer including ten treatment rooms, a yoga and Pilates studio, a tanning booth and a beautiful hair salon, our choice goes for the Collajet facial treatment, for rejuvenated and toned skin. Our getaway ends at the tea lounge located on the first floor and overlooking the lake. On departure, our only thought is to renew this experience.

Qui n’a jamais rêvé de s’évader après une longue journée de travail ? Nous décidons de nous rendre au « Temple de la Beauté L.Raphael » pour une escapade bien-être. Idéalement situé à la célèbre Rue du Rhône depuis son lancement en 2005, cette véritable destination séduit par la qualité de son offre dédiée à l’apparence, à la beauté et au bien-être. Arrivés sur les lieux, nous découvrons un espace revisité dans un style art déco imaginé par Alexandra de Garidel, designer franco-suisse de renommée internationale, connue pour ses intérieurs stupéfiants et son sens de l’audace. L’ADN de la Maison a été conservé mais son mobilier classique a laissé place à des pièces plus modernes et contemporaines. C’est l’immense escalier central qui donne le ton avec le noir et l’or comme couleurs principales. Le beige, coloris historique de la maison s’y est associé avec aisance. Dans cette ligne conceptuelle, chaque étage a toutefois sa propre personnalité, créée en référence aux différents enseignes de la Maison. Un étage est un hommage à Cannes avec des motifs végétaux pour habiller les murs ; un autre est un clin d’œil à Los Angeles avec des motifs plus graphiques ; un troisième est une allusion au chic New-Yorkais. Parmi une offre riche comprenant dix cabines de soins, une salle pour la pratique du yoga et du Pilates, une cabine de bronzage et un magnifique salon de coiffure, notre choix se porte vers le soin Collajet pour une peau rajeunie et tonifiée. Notre escapade se termine au salon de thé situé au premier étage et surplombant le lac. Sur le départ, notre seule pensée est de renouveler cette expérience.

L.RAPHAEL RUE DU RHÔNE 15, 1204 GENÈVE +41 (0) 22 319 28 28 WWW.L-RAPHAEL.COM


111


chAng

112

ENJOY TRUE TOBACCO H E AT E D N O T B U R N E D


TASTE OF LUXURY 100 YEARS THE INVISIBLE MAN OLYMPIC GOLD TRUE SYMPHONY HAUTE CUISINE INTERMEZZO SHAKEN

113


114


100 YEARS IF WE CARE // LOUIS XIII AND PHARRELL WILLIAMS

TEXT: KARIM AEID | PHOTOGRAPHY: STEFANIA ROSINI

Synonymous for sophistication throughout the world, the cognac LOUIS XIII is distinguished by the originality of its last campaign “100 Years” - The Song We’ll Only Hear If We Care, revealed the 13th of November 2017. Composed by Pharrell Williams, this musical artwork can only be listened to in a century, provided that we take care of our planet.

“We are incredibly proud of this innovative projects” emphasizes Ludovic du Plessis, Global Executive Director of LOUIS XIII. “Nature and time are at the heart of what we do. If the environment is unstable, even the greatest cellar master would not be able to compose the exceptional blend that is LOUIS XIII. With “100 Years” – The Song We’ll Only hear If We Care, we hope to inspire people around the world to take action”.

Synonyme de raffinement à travers le monde, le cognac LOUIS XIII se distingue par l’originalité de sa dernière campagne « 100 Years » - The Song We’ll Only Hear If We Care, révélée le 13 novembre 2017. Composée par Pharrell Williams, cette œuvre musicale ne pourra être écoutée que dans un siècle à condition de prendre soin de notre planète. La collaboration entre LOUIS XIII et l’artiste est le résultat d’un intérêt commun pour le respect de l’environnement. Une expression créative du rapport délicat entre la nature et le temps et des conséquences de l’humain sur son environnement. « J’aime le fait que LOUIS XIII pense un siècle en avance », explique Pharrell Williams, préoccupé depuis des années par la nature et le réchauffement climatique. « Nous avons tous intérêt à préserver notre nature pour le futur. Chaque carafe de LOUIS XIII est l’accomplissement d’une vie pour des générations d’hommes et de femmes. Tout est une question de transmission et d’héritage ». Gravée sur un disque en argile provenant du sol calcaire de la région de Cognac, l’œuvre musicale est enfermée dans un coffre-fort unique entreposé dans les Chais de LOUIS XIII. Ce coffre ne comporte ni code ni clé et s’ouvrira automatiquement en novembre 2117. Le disque d’argile est hydrosoluble, ce qui signifie que le seul moyen de garantir que la chanson soit réécoutée, c’est de se pencher rapidement sur la question du réchauffement climatique. Si nous ne revoyons pas notre mode de vie, les générations futures ne pourront découvrir l’oeuvre musicale. « 100 Years » - The Song We’ll Only Hear If We Care sera diffusée en 2117, mais seulement if we care. « Nous sommes extrêmement fiers de ce projet innovant », souligne Ludovic du Plessis, Global Executive Director de LOUIS XIII. « La nature et le temps sont au cœur de notre activité. Si l’environnement devient trop instable, même le Maître Chais le plus doué ne pourra plus garantir la qualité de l’assemblage LOUIS XIII. Avec « 100 Years » - The Song We’ll Only Hear If We Care, nous espérons inspirer les gens du monde à passer à l’action ».

#IFWECARE | WWW.LOUISXIII-COGNAC.COM

115 TASTE OF LUXURY

Engraved on a clay disk from the limestone soil of the Cognac region, the musical work is locked in a unique safe stored in LOUIS XIII winery. This safe does not possess any code or key and will automatically open in November 2117. The clay disk is soluble, which means that the only way to guarantee the hearing of the song is to overlook the issue of global warming. If we do not review our way of living, future generations will not be able to listen to the song “100 Years”. The Song We’ll Only Hear If We Care will be released in 2117, only if we care.

100 YEARS

The collaboration between LOUIS XIII and the artist is the result of a common interest to respect the environment. A creative expression of the delicate relationship between nature and time as well as the consequences of humanity on their environment. “I Love the fact that LOUIS XIII thinks a century ahead” explained Pharrell Williams, concerned for years about nature and global warming. “We have a common interest in preserving nature for the future. Each bottle is the life achievement of generations of men and women. It’s all about legacy and transmission.”


116

PHARRELL WILLIAMS AND LOUIS XIII “ 100 YEARS”- THE SONG WE 'LL ONLY HEAR IF WE CARE


117

PHARRELL WILLIAMS IN THE ST UDIO FOR LOUIS XIII


118


THE INVISIBLE MAN LIU BOLIN X RUINART TEXT: ANNAELLE BEENSTOCK | PHOTOGRAPHY: LIU BOLIN

For his collaboration with Ruinart, Liu Bolin wanted to show this time the importance of a positive act of the human on nature. “When I began my research into Ruinart, I learned about the unique know-how of the world’s oldest champagne house and the exceptional beauty of the historic place” he explains. Liu Bolin spent more than 10 days at the House of Ruinart in Reims, notably meeting Frédéric Panaïotis, Cellar Manager of the House. Touched by the work behind Ruinart champagne, he decided to stage himself alongside the employees of the House. “I was impressed by the team’s expertise and how the surrounding natural resources are put to use in the production of champagne. From the vineyards to the chalk cellars, whose temperature and humidity are ideal for wine production, Ruinart winemakers draw the best from nature without causing harm. I wanted to use this series to showcase their work”. The Chinese artist used the jackets he wears for his performances to elegantly decorate ten wooden boxes, each one with its own number. Inside the box is a jeroboam Blanc de Blancs.

119 TASTE OF LUXURY

Contentious artist, Liu Bolin denounces the actions of man on nature. He is particularly noted in 2006 for his series ‘Hiding in the City’. Devastated by the destruction of his sculpture workshop by the Chinese authorities and to express his pain, he decides to immortalize himself in front of the ruins by melting into the rubble. Since then, his works and his artistic collaborations are often the way to support a cause, like his collaboration with Moncler where he raises the question of global warming.

THE INVISIBLE MAN

Every year, Ruinart associates the Maison with the most singular talents for an artistic collaboration. For its 2018 art commission, the world’s first champagne house chose Chinese artist Liu Bolin to reveal its exceptional heritage, employing the art of camouf lage. Named ‘the invisible man’ for his pictures of himself hidden in landscapes, Liu Bolin is a world-renowned artist. Flying straight from Beijing, we meet him during his exhibition in Art Basel.


120


Pour sa collaboration avec Ruinart, Liu Bolin a voulu montrer l’importance d’un acte positif de l’humain sur la nature. « Lorsque j’ai commencé à me documenter sur la Maison Ruinart, j’ai pris conscience de l’unique savoir-faire de la plus ancienne Maison de champagne et de l’aspect exceptionnel de son site historique » explique l’artiste. Liu Bolin a passé plus de 10 jours en résidence au sein de la Maison Ruinart à Reims, en rencontrant notamment Frédéric Panaïotis, chef de cave de la Maison. Touché par le travail qui se cache derrière l’élaboration du champagne Ruinart, il décide de se mettre en scène aux côtés des employés de la Maison. « J’ai été marqué par l’expertise déployée et l’utilisation des ressources naturelles à disposition dans la fabrication du champagne. Des vignes aux crayères, les collaborateurs de Ruinart tirent parti de la nature sans la dévoyer. C’est leur travail que j’ai voulu mettre en avant dans cette série ». Pour accompagner la collaboration, Ruinart a demandé à Liu Bolin d’habiller des coffrets en bois abritant un jéroboam de Blanc de Blanc. L’artiste a ainsi utilisé les vestes qu’il revêt avant de les peindre lors de ses performances pour créer l’habillage des coffrets, limités à 10 exemplaires numérotés. WWW.RUINART.COM

THE INVISIBLE MAN

Artiste contestataire, Liu Bolin dénonce les actions de l’homme sur la nature. Il se fait notamment connaître en 2006 dans sa série Hiding in the City. Alors dévasté par la destruction de son atelier de sculpture, comme ceux d’autres artistes, par les autorités chinoises, il décide, pour exprimer sa peine, de s’immortaliser devant les ruines en se fondant dans les décombres. Depuis, ses œuvres d’art et ses collaborations artistiques sont le moyen de soutenir une cause, comme sa collaboration avec Moncler où il soulève la question du réchauffement climatique.

121 TASTE OF LUXURY

Chaque année, la Maison Ruinart s’associe aux talents les plus singuliers pour une collaboration artistique. Pour la réinterprétation 2018, la première Maison de champagne a laissé carte blanche à l’artiste chinois Liu Bolin pour révéler son patrimoine exceptionnel, en pratiquant l’art du camouflage. Surnommé l’homme invisible pour ses photographies de lui-même dissimulées dans des paysages, Liu Bolin est un artiste engagé mondialement connu. Venu tout droit de Pékin, c’est dans le cadre de son exposition à Art Basel que nous le rencontrons.


OLYMPIC GOLD MAMA KELLY AMSTERDAM TEXT: MARTIN MACKENZIE | PHOTOGRAPHY: RENÉ VAN DONGEN

OLYMPIC GOLD

We love good food and we love great design concepts. During our latest visit to the culinary hotspots that Amsterdam has to offer we submerged ourselves in a world of pink at the second MaMa Kelly restaurant in The Netherlands. ‘Pink is not just a color, it’s an attitude’ according to owner and designer Rein Rambaldo, who with his interior design and concept bureau ‘De Horeca Fabriek’ has created inside the historical Amsterdam Olympic Stadium a 1000m2 design statement over four split-level f loors, leaving us in awe.

TASTE OF LUXURY

122

Just like the ‘pink with a touch of brass’ interior, the menu of MaMa Kelly is simple yet sophisticated. With a choice between either lobster or chicken, Chef IJsbrant Wilbrenninck doesn’t overcomplicate things. Happy being able to try everything on the menu for once, we ordered both, loved it, and now can’t wait to redo the experience next time we visit Amsterdam. Being the absolute hotspot at the moment, make sure you reserve ahead (and ask for a nice spot in the little ‘houses’ as we did), a magical night guaranteed! Nous sommes des adeptes de la bonne nourriture et des concepts de design exceptionnels. Et, lors de notre récente visite des hauts-lieux de la cuisine dont regorge Amsterdam, nous avons eu l’occasion de nous immerger dans un monde totalement rose : le restaurant MaMa Kelly, qui ouvre ainsi sa deuxième succursale aux Pays-Bas, après celle de La Haye. « Le rose, ce n’est pas juste une couleur, c’est un état d’esprit », déclare Rein Rambaldo, styliste de l’horeca et copropriétaire du bureau d’aménagement d’établissements «  De Horeca Fabriek  ». Le designer, auteur de ce restaurant monochrome occupant 1000 m² répartis sur quatre étages et situé dans le fameux stade olympique de la capitale hollandaise, a réussi son coup : nous sommes époustouf lés. À l’image de la décoration intérieure « rose avec une touche d’accent doré », la carte du MaMa Kelly se veut simple mais néanmoins sophistiquée. Articulant exclusivement ses menus autour du homard et du poulet, le chef IJsbrant Wilbrenninck facilite grandement les choses. Une aubaine pour nous, qui sommes ravis – pour une fois – de pouvoir essayer tout ce qui figure au menu. Nous commandons donc les deux spécialités et nous délectons de ce choix judicieux, au point de nous réjouir de revenir à Amsterdam dans les plus brefs délais pour réitérer l’expérience. Le Mama Kelly étant sans nul doute LE hotspot du moment dans la capitale hollandaise, n’hésitez donc pas à réserver en avance afin de passer un moment magique, que nous vous garantissons à 100% ! MAMA KELLY OLYMPISCH STADION 35, AMSTERDAM +31 (0) 20 225 26 84 WWW.MAMA-KELLY.NL


123


124


125

MAMA KELLY AMSTERDAM


126


TRUE SYMPHONY RASOI BY VINEET AT THE MANDARIN ORIENTAL GENEVA TEXT: KARIM AEID

Nothing equals a gourmet escape to awaken our taste buds. We decide to go to the Rasoi by Vineet, ideally located at the Mandarin Oriental Geneva, at the heart of the city. Inspired by the Indian tradition of food sharing, the restaurant offers a new meal experience based on conviviality by offering representative creations resolutely modern that are representative of the chef Vineet Bhatia.

Besides the quality of the service, we are captivated by the presentation of the dishes. Everything is carefully dosed, the portions and the presentation being studied for the pleasure of the eyes and the sharing. Back to reality, we have only one desire; to renew this experience. Rien de tel qu’une escapade gourmande pour éveiller nos papilles gustatives. Nous décidons de nous rendre au Rasoi by Vineet, idéalement situé au Mandarin Oriental Geneva, en plein cœur de la ville. Inspiré par la tradition indienne du partage des mets, le restaurant propose une nouvelle expérience de repas fondée sur la convivialité en proposant des créations représentatives de la cuisine résolument moderne du Chef Vineet Bhatia. Véritable star internationale de la gastronomie indienne, ce dernier invite à choisir parmi une sélection de mets, en veillant à l’équilibre des compositions entre elles, selon l’intensité des épices et l’harmonie des goûts. En cuisine, le Chef Prabu Kalyanasundaram, formé par Vineet, supervise avec brio les opérations pour faire vivre une véritable symphonie des saveurs. Arrivés sur les lieux, nous découvrons une interprétation moderne du style indien avec un décor faisant appel à des rouges et des noirs pour composer une ambiance envoûtante. Un vaste four tandoor en granit constitue la pièce maîtresse du restaurant. Confortablement installés sur la sublime véranda surplombant le Rhône, nous jetons un coup d’œil sur la carte et nous laissons séduire par le menu Rasoi Tasting Journey. Notre voyage gustatif débute par les plats les plus doux, avant de titiller nos palais de façon plus intense avec des parfums authentiques, parfois piquants, qui réchauffent le palais et éveillent nos sens. Tout au long du repas, les saveurs se marient admirablement dans nos palais. Nous sommes particulièrement conquis par le Biryani Dump Ardia à l’agneau et le cabillaud rasam en feuille de bananier. La nouvelle carte permet également aux végétariens de faire une riche expérience de la cuisine indienne avec un grand choix de parfums envoûtants. Outre la qualité du service, nous sommes subjugués par la présentation des mets. Tout est savamment dosé, les portions et la présentation étant étudiées pour le plaisir des yeux et du partage. De retour à la réalité, nous n’avons qu’une seule envie ; renouveler cette expérience. RASOI BY VINEET QUAI TURRETTINI 1, 1201 GENEVE +41 (0) 22 909 00 00 WWW.MANDARINORIENTAL.COM

127 TASTE OF LUXURY

When showing up at the place, we discover a modern interpretation of the Indian style with a decoration using reds and blacks to compose a bewitching atmosphere. A large granite tandoor oven is the centerpiece of the restaurant. Comfortably seated in the sublime veranda overlooking the Rhône, we take a look at the menu and let ourselves be seduced by the Rasoi Tasting Journey menu composition. Our culinary excursion begins with the softest dishes before titillating our palates in a more intense way with authentic, sometimes spicy, scents that warm the palate and awaken our senses. Throughout the meal, the flavours blends beautifully in our palates. We are particularly charmed by the Lamb Dum Parda Biryani and the Banana Leaf Rasam Cod. The new menu allows vegetarians to acquire a rich experience of the Indian cuisine with a large selection of bewitching scents.

TRUE SYMPHONY

True international star of the Indian cuisine, he invites you to choose upon a selection of dishes, ensuring the balance of the compositions between them, according to the intensity of the spices and the harmony of tastes. In the kitchen, the chef Prabu Kalyanasundaram, trained by Vineet, brilliantly supervises the operations to bring to life a true symphony of flavors.


HAUTE CUISINE DETOX. RETOX. REPEAT. WITH DIAGEO AT THE W VERBIER TEXT: MARTIN MACKENZIE

If anybody knows how to create an unforgettable experience, it’s the W Verbier. Already the most funky place in the famous ski-resort, but most definitely also the place to be for mind-blowing culinary experiences.

HAUTE CUISINE

Every year they push the boundaries and the latest milestone that we got to partake in was ‘Haute Cuisine’, a day and dinner with six Michelin starred chefs from all over the world. We spent the day in the kitchen with two-Michelin starred Chef Thierry Drapeau , teaching us to create the perfect dish, or at least trying to. Needless to say his creation exceeded ours, but at least we got to steal some tricks from the master. During the evening we got to sit back and enjoy a ‘Detox. Retox. Repeat’ themed 5 course dinner. Not only created by 5 different Michelin starred chefs, but also accompanied by a different matching cocktail from the Diageo cocktail master shaker. Chefs Sergi Arola, Joël Césari, Jean-Baptiste Natali and Alian Caron prepared the most stunning creations and clearly enjoyed also taking over the tasks of the brigade serving us. Highly impressed by this ‘tour-de-force’ we returned to the comfort of our suite, where we lit the fireplace to reminisce and wind down from this one of a kind night out.

TASTE OF LUXURY

128

S’il existe un lieu capable de faire vivre une expérience inoubliable, c’est bel et bien le W Verbier. Incontestablement l’endroit le plus funky de la célèbre station de ski, l’hôtel est également un lieu d’aventures culinaires hors du commun. Chaque année, le W parvient à repousser les limites du possible. Et, cette saison, l’étape que nous étions invités à franchir n’était autre qu’une journée en cuisine avec six chefs étoilés par le guide Michelin, venus du monde entier. Personnellement, nous avons donc passé ce jour en compagnie du Chef doublement étoilé Thierry Drapeau, qui nous a appris – du mieux qu’il a pu – à créer le plat parfait. Inutile de préciser qu’au final, sa création fut infiniment supérieure à la nôtre, et que notre plus grande satisfaction résida plutôt dans le fait de subtiliser quelques astuces au Maître. Durant la soirée, nous avons eu l’occasion de prendre place à table et de profiter d’un souper gastronomique 5 services autour du thème « Detox. Retox. Repeat  ». Le menu, créé par 5 chefs étoilés différents était également accompagné, à chaque plat, d’un cocktail correspondant, œuvre du mixologiste de chez Diageo, Vincent Dumesnil. Les chefs Sergi Arola, Joël Césari, JeanBaptiste Natali et Alain Caron ont tour à tour préparé les créations les plus époustouflantes, prenant même à cœur la tâche ingrate de nous servir. Grandement impressionnés par ce tour de force, nous retournions plus tard dans le confort de notre suite, au sein de laquelle nous allumions la cheminée dans le but de nous remémorer puis de nous remettre de cette soirée unique.

W VERBIER RUE DE MEDRAN 70, 1936 VERBIER +41 (0) 27 472 88 88 WWW.WVERBIER.COM


129


CHEZ CALVIN

INTERMEZZO CHEZ CALVIN GENEVA

TASTE OF LUXURY

130 TEXT: ANNAËLLE BEENSTOCK

A brewery in Geneva where we gather with friends to savor life, this is the motto of the restaurant Chez Calvin. Established by Fabian and Guillaume, two friends from the Ecôle Hôtelière willing to share their passion for gastronomy and the art of entertaining, Chez Calvin opened its doors last October in the Eaux-Vives district. This intimate place offers a gourmet, sparkling and generous cuisine from the “terroire”, reflecting the spirit of the founders. We discover a warm and convivial venue with a conscientiously defined menu enhancing products from Switzerland and elsewhere with modernity and simplicity. The evening, the atmosphere is festive around the central copper bar where we enjoy local beers and wines to the sound of the greatest hits.

Une brasserie Genevoise où l’on se retrouve entre amis pour savourer la vie, telle est la devise du restaurant Chez Calvin. Instauré par Fabian et Guillaume, deux amis issus de l’Ecole Hôtelière souhaitant partager leur passion pour la gastronomie et l’art de recevoir, Chez Calvin a ouvert ses portes en octobre dernier dans le quartier des Eaux-Vives. Cet endroit intimiste offre une cuisine du terroir gourmande, pétillante et généreuse à l’image des deux fondateurs. Nous découvrons un lieu chaleureux et convivial au menu consciencieusement défini mettant en avant les produits de Suisse et d’ailleurs avec modernité et simplicité. Le soir, l’ambiance est à la fête autour du bar central en cuivre où l’on déguste bières et vins locaux au son des plus grands succès musicaux.

CHEZ CALVIN RUE DU NANT 2, 1207 GENÈVE +41 (0) 22 735 58 58 WWW.CHEZCALVIN.CH


SHAKEN ZACAPA DAIQUIRI TEXT: MARTIN MACKENZIE | PHOTOGRAPHY: ALEXANDRE DIMITROPOULOS

As if we needed any more motivation to drink the magnificent Ron Zacapa 23, we take the drink now to another level. Creating the Zacapa Daiquiri gives the excellent rum a summer twist with a cocktail that brings the Cuban spirit to Switzerland.

Afin de mélanger votre propre Zacapa Daiquiri, mettez simplement tous les ingrédients dans un shaker, secouez bien, renversez-le d’un trait dans un verre à martini glacé et décorezle avec une tranche de citron vert séché. Maintenant, asseyezvous, détendez-vous et profitez de votre Daiquiri au soleil !

ZACAPA DAIQUIRI RECIPE 50ml Ron Zacapa 23 2bsp Orange Marmalade 20ml Fresh Lime Juice 5ml Sugar Syrup 1 Egg White Dried Lime for Decoration

WWW.ZACAPARUM.COM WWW.DIAGEOBARACADEMY.COM

131 TASTE OF LUXURY

Comme si nous avions besoin d’une raison supplémentaire pour boire le splendide Ron Zacapa 23, nous augmentons à présent la boisson à un autre niveau. La création du Zacapa Daiquiri donne à l’excellent rhum une touche estivale avec un cocktail qui ramène l’esprit cubain en Suisse.

SHAKEN

To mix your own Zacapa Daiquiri just put all the ingredients in a shaker, shake well, fine strain it into a chilled martini glass and garnish with a slice of dried lime. Now, just sit back, relax and enjoy your Daiquiri in the sun!


GOOD VIBES ONLY Hot spot, le FloorTwo Bar bouscule les codes des nuits genevoises avec son alure feutrée et moderne, sa carte de cocktails classiques et inédits, sans oublier sa programmation musicale éclectique.

Rendez-vous incontournable avec l’emblématique Jet d’eau en toile de fond, le FloorTwo Bar s’impose comme un lieu unique et animé où le nouveau mot d’ordre est « GOOD VIBES ONLY ».

Quai du Mont-Blanc 19, CH 1201. Genève, Suisse. T. 022 908 9226 bar.grandhotelgeneva@kempinski.com | kempinski.com/geneva


GUESTLIST J'ADORE LE DIMANCHE TO THE MOON AND BACK BERLINALE ZERMATT UNPLUGGED CHAMPAGNE NIGHTS FANTASY BRA

133


J ADORE LE DIMANCHE GUESTLIST

134

J’ADORE LE DIMANCHE BY EYES MAGAZINE YOUR MOST EXCLUSIVE SUNDAY BRUNCH | LE BAROQUE RESTAURANT GENEVA

PHOTOGRAPHY BY JUAN CARLOS HERNANDEZ WWW.EYESMAGAZINE.CH | WWW.JADORELEDIMANCHE.COM | WWW.LEBAROQUE.COM


GUESTLIST

135

J ADORE LE DIMANCHE


J ADORE LE DIMANCHE GUESTLIST

136

J’ADORE LE DIMANCHE BY EYES MAGAZINE YOUR MOST EXCLUSIVE SUNDAY BRUNCH | LE BAROQUE RESTAURANT GENEVA

PHOTOGRAPHY BY JUAN CARLOS HERNANDEZ WWW.EYESMAGAZINE.CH | WWW.JADORELEDIMANCHE.COM | WWW.LEBAROQUE.COM


GUESTLIST

137

J ADORE LE DIMANCHE


TO THE MOON AND BACK GUESTLIST

138

TO THE MOON AND BACK BY JAQUET DROZ MAY 3RD 2018 | LE BAROQUE RESTAURANT GENEVA

PHOTOGRAPHY BY JUAN CARLOS HERNANDEZ WWW.JAQUETDROZ.COM | WWW.LEBAROQUE.COM


GUESTLIST

139

TO THE MOON AND BACK


GLASHUTTE ORIGINAL BERLINALE GUESTLIST

140

GLASHÃœTTE ORIGINAL @ 68TH BERLINALE FEBRUARY 15TH - 25TH 2018 | BERLIN

WWW.GLASHUETTE-ORIGINAL.COM | WWW.BERLINALE.DE


GUESTLIST

141

GLASHUTTE ORIGINAL BERLINALE


ZERMATT UNPLUGGED BY HUBLOT GUESTLIST

142

ZERMATT UNPLUGGED BY HUBLOT APRIL 11TH 2018 | MONT CERVIN PALACE ZERMATT

WWW.ZERMATT-UNPLUGGED.CH | WWW.HUBLOT.COM


GUESTLIST

143

ZERMATT UNPLUGGED BY HUBLOT


CHAMPAGNE NIGHTS FANTASY BRA GUESTLIST

144

CHAMPAGNE NIGHTS FANTASY BRA EVENT APRIL 19TH 2018 | MOUAWAD BOUTIQUE GENEVA

CHAMPAGNE NIGHTS FANTASY BRA FOR VICTORIA’S SECRET BY MOUAWAD WWW.MOUAWAD.COM | WWW.VICTORIASSECRET.COM


GUESTLIST

145

MOUAWAD FOR VICTORIAS SECRET


BRANDED MORGANE SCHALLER TEXT: KARIM AEID

MORGANE SCHALLER

Morgane Schaller se définit elle-même comme une épicurienne avérée. Après ses études en Management International et quelques années d’expérience dans l’horlogerie en tant qu’experte en marketing, elle décide de se consacrer à son blog qu’elle décrit comme un cabinet de curiosités. Son ambition est de partager ses expériences autour du monde et valoriser la beauté de son pays la Suisse, à travers divers sujets tels que les voyages, la culture, l’art et autres curiosités.

BRANDED

146

TON STYLE DE TOUS LES JOURS ?

ET LE DIMANCHE ?

De manière générale, je nourris un style élégant et sophistiqué tout en valorisant le confort et la féminité. Selon mon humeur et au gré des saisons, mes envies se dirigent vers des pièces coupées à la perfection ou au contraire vers des modèles plus bohèmes. Je suis particulièrement fan des robes de la marque Maje.

Le dimanche mes envies se dirigent vers un style ultra cosy. J’admire les jeans Urban Outfitters accompagnés par exemple d’un t-shirt Levis’s au look vintage et d’une paire de baskets Nike trouvée en ligne sur Sarenza.

UNE TENUE DE SOIREE ?

La brioche au homard du Fiskebar, un restaurant nordique idéalement situé à l’hôtel Ritz-Carlton à Genève.

Lors d’un événement, le noir est souvent de rigueur. Je privilégie des pièces plutôt sobres contrastées avec des détails ou des accessoires tels qu’une pochette vintage, un rouge à lèvre ou des bijoux fantaisie. J’affectionne notamment les robes en dentelle Sandro ou Victoria Beckham qui valorisent parfaitement le corps de la femme.

TON MUST TRY ?

UN LIEU DE SHOPPING IDEAL ? J’affectionne particulièrement les boutiques Tarzan à Bâle, Zurich et en ligne pour leurs sélections originales et très hipster. Je trouve régulièrement mon bon bonheur sur la boutique en ligne Made qui se distingue par des accessoires et des meubles ultra design à prix doux. Le concept store Dät à Delémont vaut également le détour et le marché aux puces de Bürliplatz à Zurich révèle de vrais trésors.

UNE DESTINATION CET ÉTÉ ? Cet été, j’ai décidé de redécouvrir la Suisse à travers les popups hôtels proposés par Suisse Tourisme. A Genève, je suis particulièrement conquise par le charme des Bains des Pâquis et j’ai un vrai coup de cœur pour les étangs Dreilinden de St-Gall, un lieu belle époque à visiter absolument.

QUE PRÉFÈRES-TU DANS TON MÉTIER DE SOCIAL INFLUENCER ? Sans hésiter la liberté. J’ai la chance de pouvoir voyager sans me préoccuper du lendemain, de travailler sur une plage ou dans un café, de me réinventer encore et encore. Le digital est un monde d’opportunités sans fin.

TES INSPIRATIONS ? Chaque rencontre m’inspire à sa manière. Je suis attirée par les personnes passionnées, optimistes, qui n’ont peur de rien et qui sortent de leur zone de confort pour réaliser leur rêve. La vie c’est maintenant !

UN LIVRE POUR CET ÉTÉ ? L’arbre du Pays Toraja par Philippe Claudel, Dans une coque de noix par Ian McEwan et L’Espionne de Tanger par Maria Duenas.

UNE CITATION FAVORITE ? « Nous avons tous deux vies. La deuxième commence lorsque nous réalisons que nous n’en avons qu’une » par Confucius. BLOG: WWW.MORGANESCHALLER.COM INSTAGRAM: @MORGANESCHALLER


Create lasting memories amidst timeless elegance.

147

Positioned on the storied shores of Lake Geneva, The Ritz-Carlton Hotel de la Paix, Geneva, is host to a prestigious heritage that has endured for over 150 years. Celebrated by generations of high society for bespoke service, uncompromising elegance and a rich culinary tradition, the hotel has been thoughtfully renovated to craft a new era in its evolving story. Visit us at ritzcarlton.com/geneva

Š

2017 The Ritz-Carlton Hotel Company, L.L.C.


Senator Cosmopolite

148

Beijing · Dresden · Dubai · Geneva · Hong Kong · Macau · Madrid · Nanjing · Paris · Shanghai · Shenyang · Singapore · Tokyo · Vienna BOUTIQUE GENEVA · Rue du Rhône 40 · 1204 Geneva · Tel. +41 (0) 22 319 23 49

Profile for Eyes Magazine

Eyes Magazine Issue 16 // The Design Issue  

Read here Eyes Magazine 16 'The Design Issue' featuring Emmanuel Gueit, Sarah Deillon, the new Ferrari Portofino and much more!

Eyes Magazine Issue 16 // The Design Issue  

Read here Eyes Magazine 16 'The Design Issue' featuring Emmanuel Gueit, Sarah Deillon, the new Ferrari Portofino and much more!

Advertisement