Page 1

2012 Grand Prix Laureates | Lauréats

European Union Prize for Cultural Heritage / Europa Nostra Awards Prix du patrimoine culturel de l’Union européenne / Concours Europa Nostra


GRAND PRIX C AT E G O R Y 1

|

CO N S E R VAT I O N

Restoring a building to its former glory and guaranteeing the continuation of its mission | Rendre sa gloire à un monument et assurer la continuation de sa mission

The Averof Building - School of Architecture, National Technical University, Athens (GREECE | GRÈCE) “The conservation project of the Averof Building has been awarded as an excellent example of a fine and sophisticated restoration and renovation intervention, on a building that constitutes one of the most important creations of European Neoclassicism, directly influenced in its design by the Monuments of the Athenian Acropolis. Fully restored to its original architectural quality and equipped with the most adequate contemporary technological infrastructure installations, the Averof can rest assured of the continuation of its use as an educational institution, the purpose for which it had been originally intended.” The Averof Building represents a beautiful example of how cultural heritage is not merely a remnant of the past, but a promise for the future. After the restoration work, this magnificent building of great architectural and symbolic value can continue with its purpose as an educational institution, uplifting the minds and spirits of forthcoming generations. Through the various stages of the project – commencing with the formation of an inhouse committee of conservation expert academics to study the project and set the basic principles to be applied to the selection of specialists for the decorative works – the building has been restored to remain as an urban landmark and a masterpiece of neoclassical architecture. The successful result of the restoration serves as an example to induce the authorities and owners of listed historical buildings to undertake similar tasks, no matter how arduous, in order to preserve what is left of the city centre’s character, and even to revitalize it wherever possible.

« Le projet de conservation du monument Averof a été considéré comme un excellent exemple de restauration sophistiquée et d’intervention de rénovation sur un monument qui constitue l’une des plus importantes créations du néoclassicisme européen, directement influencée par les monuments de l’Acropole d’Athènes. Restaurée dans son intégralité à sa qualité architecturale d’origine, et équipée avec les infrastructures technologiques contemporaines, l’Averof est assuré de continuer à être un lieu d’enseignement, la raison pour laquelle il avait été conçu à l’origine. » La restauration de l’Averof démontre bien que le patrimoine culturel ne constitue pas seulement un reste du passé, mais bel et bien une promesse pour l’avenir. Après le travail de restauration qui a été mené, ce splendide monument de grande valeur architecturale et symbolique continue à assurer son rôle d’enseignement, afin d’élever les esprits des générations futures. Le projet a commencé par la constitution d’un comité interne d’universitaires, experts en conservation, qui devait étudier le projet et mettre en place les principes de base qui devaient être appliqués à la sélection de spécialistes pour les travaux de décoration. Puis dans un second temps, le monument a été restauré afin de constituer un point de repère urbain et qu’il demeure le chef d’œuvre d’architecture néoclassique qu’il était. Le succès de cette restauration constitue un véritable exemple pour inciter les autorités et les propriétaires de monuments historiques à entreprendre des projets similaires, malgré la difficulté, afin de préserver ce qu’il reste du caractère du centre ville, et afin d’y relancer l’activité.

Contact: National Technical University of Athens | Email: webmaster@ntua.gr | Website: www.ntua.gr


GRAND PRIX C AT E G O R Y 1

|

CO N S E R VAT I O N

Industrial heritage as a symbol of identity | Le patrimoine industriel en tant que symbole identitaire

Number 2 Blast Furnace, Sagunto (SPAIN | ESPAGNE) “In giving an award for the restoration of the Number 2 Blast Furnace at Sagunto the jury pays homage to the sustained effort to save this exceptional monument and to allow for its understanding by future generations. The surviving blast furnaces of the twentieth-century iron and steel industry represent one of the most difficult challenges for those who believe that the intelligent preservation of the physical legacy of this industry is vital for an understanding of Europe’s shared history; coal and steel, after all, were at the origins of the European Union. The new status and newly revealed beauty of this 1920s blast furnace restores pride to the population of a town that grew out of iron and steel, and creates a unique and powerful cultural asset of interest to the people of Europe as a whole.” The Number 2 Blast Furnace, with its 64 metres of height and 5,5 metres of diameter at its hearth, is the most significant remainder of the iron and steelwork industry of Sagunto. The singularity of the blast furnace as an industrial relic derives from two aspects: firstly as a means for the existence of the iron and steel industries, where human skills conquer nature; and secondly, as an icon of what is now a historic industrial era, for its educational potential and, of course, its powerful image. The restoration of the Number 2 Blast Furnace represents a sign of identity for the citizens of Puerto de Sagunto, reminding them of their origins and their industrial past. It fills them with pride and it reminds us all of the powerfully symbolic connotations of cultural heritage, which in situations such as this one, represent key components of the personality of cities and their inhabitants.

« En accordant un prix à cette restauration du haut fourneau numéro 2 de Sagunto, le jury rend hommage à un effort sur le long terme pour sauver ce monument exceptionnel et pour permettre sa compréhension pour les générations futures. Les hauts fourneaux du 20ème siècle (siècle de l’industrie du fer et de l’acier) qui ont survécu représentent l’un des défis les plus difficiles pour ceux qui croient que préserver l’héritage physique de cette industrie est vital pour une compréhension de l’histoire commune de l’Europe : le charbon et l’acier, finalement, sont à l’ origine de l’Union européenne. Les nouvelles fonctions et la beauté révélée de ces hauts fourneaux des années 1920 remplissent de fierté la population d’une ville qui a grandi de l’industrie du fer et de l’acier, et elles constituent un véritable atout pour les peuples d’Europe. » Avec ses 64 mètres de haut et ses 5,5 mètres de diamètre dans son foyer, le haut fourneau numéro 2 constitue le reste le plus important de l’industrie du fer et du travail de l’acier de Sagunto. Ce haut fourneau, qui constitue une vraie relique industrielle, est particulier pour deux raisons : d’abord, il permet aux industries du fer et de l’acier de perdurer, comme preuve que les hommes ont appris à soumettre la nature ; et dans un second temps, il constitue un symbole fort de l’ère industrielle, une ère considérée aujourd’hui comme historique, de par son importance dans l’enseignement mais aussi à cause de l’image puissante qu’elle véhicule. La restauration du haut fourneau numéro 2 constitue un signe d’identité pour les citoyens de Puerto de Sagunto, et leur rappelle leurs origines et leur passé industriel. Cette restauration les remplit de fierté et nous rappelle toute la portée des connotations symboliques du patrimoine culturel, qui dans de telles situations, constituent des éléments clefs du caractère des villes et de leurs habitants.

Contact: Fundación Comunidad Valenciana de Patrimonio Industrial de Sagunto | Email: fundacion@fcvsagunto.com | Website: http://twitter.com/fcvsagunto


GRAND PRIX C AT E G O R Y 1

|

CO N S E R VAT I O N

Vernacular architecture at the heart of community life | L’architecture vernaculaire au cœur de la vie en communauté

The Poundstock Gildhouse, Bude, Cornwall (UNITED KINGDOM | ROYAUME UNI) “Among the many sophisticated and palatial projects they were invited to consider, the Jury were excited to discover this modest but meticulously restored example of the vernacular. Church houses were truly communal buildings, combining functional spaces such as kitchens and meeting rooms with an open hall above for village feasting and dancing. Few have survived. Poundstock Gildhouse, after periods as a school and a poor house, has since reverted to its original purpose. The Jury expressed unqualified admiration for the traditional techniques adopted in giving the cob walls, windows and timber-cruck roof a renewed lease of life.” Church houses were distinctive buildings found in the vicinity of the churchyard, arranged to raise money for the maintenance and refurbishment of the parish church and to provide funds for local charitable needs. They were also used for social gatherings, feasts, business meetings and as storage of play props and parish armour. Thus, church houses were the village halls and community centres of their day. They represent a unique transitional building-type, and in a Cornish context, Poundstock also has a rarity value as few domestic houses of the late medieval period survive in so complete a form. This exemplary restoration project has permitted the safeguarding of a significant heritage asset, an improvement of its use by the local community and a heightened sense of awareness among the wider community. While respecting its traditional value, Poundstock has managed to bring attention to this unique example of vernacular architecture, increasing the number of visitors interested in its historical background.

« Parmi tous les projets sophistiqués et immenses que le jury a été invité à considérer, le jury a été heureux de découvrir cet exemple modeste mais méticuleusement restauré d’architecture vernaculaire. Les maisons paroissiales étaient de vrais bâtiments communaux, combinant des espaces fonctionnels comme des cuisines et des salles de réunion, à un hall ouvert pour les fêtes de villages, mais très peu d’entre elles ont survécu. Poundstock Gildhouse, après avoir été utilisée comme école et hospice, est depuis retournée à sa fonction d’origine. Le jury a exprimé sa très grande admiration pour les techniques traditionnelles adoptées qui ont permis de donner aux murs peints au torchis, aux fenêtres et aux toits constitués de poutres une nouvelle vie. » Les maisons paroissiales étaient des monuments particuliers, qui se situaient près des cimetières, et qui avaient pour mission de récolter des fonds pour la maintenance et la rénovation des communes, et pour les offrir aux associations locales lorsque celles-ci en avaient besoin. Elles étaient aussi mises à disposition pour des rassemblements, des fêtes, des réunions de travail et pour stocker des jeux et les armes des communes. Les maisons paroissiales constituaient ainsi de vrais lieux de passage et des centres de communauté dans les villages. Elles sont des lieux d’échange uniques, et dans la région des Cornouailles, le cas de Poundstock est unique, car rares sont les maisons domestiques de la fin de la période médiévale qui demeurent aussi bien conservées. Ce projet exemplaire de restauration a permis de sauvegarder un atout important du patrimoine, d’améliorer son utilisation par la communauté locale et de mieux sensibiliser une large communauté. Tout en respectant sa valeur traditionnelle, Poundstock a réussi à attirer l’attention sur cet exemple unique d’architecture vernaculaire, en attirant l’attention de plus en plus de visiteurs, intéressés par ses origines historiques.

Contact: The Poundstock Guildhouse Management Committee | Email: timdingle237@btinternet.com | Website: www.poundstockgildhouse.co.uk


GRAND PRIX C AT E G O R Y 2

|

RESEARCH

Interpretation of botanical elements as a symbolic language | Interpréter un langage symbolique à travers des éléments botaniques

The Augustus Botanical code of Ara Pacis, Rome (ITALY | ITALIE) “The Jury was impressed with the fine interdisciplinary research displayed and the exceptional quality of the publication. The dual text (Italian and English) allows the work to be read and appreciated widely. The Ara Pacis in Rome was erected to celebrate the return of Augustus from an expedition in 13 BC. The carvings include a wonderful ornate array of flora and fauna which, as the author argues, were accurately observed in the countryside and are not merely decoration but have symbolic meaning promising rebirth and a new era.” Through the in-depth analysis of the botanical composition on the external face of the Ara Pacis, this study is a testimony to the rich cultural level reached in the Euro-Mediterranean area more than two millennia ago, representing the Hellenistic-Alexandrine and Roman influences. The interpretation of the botanical alphabet proves that these shapes are precise imitations and interpretations of natural phenomena, meaning that the stonecutters reproduced real elements, but in creative compositions. The study presents arguments regarding the symbolic value of these naturalistic representations, turned into a language that could be easily understood on different levels of complexity depending on the viewer. It brings forth demonstrable proofs of a common system of symbolic communication lost in the last centuries. Among the many outstanding achievements of this project is the provision of guidelines for a deeper understanding of cultural heritage, presenting an explanation for modern minds of how ancient civilizations portrayed their feelings and beliefs and communicated their traditions. It raises awareness on the importance of protecting our roots, history, art and culture.

« Le Jury a été impressionné par l’excellence de la recherche interdisciplinaire et par la qualité exceptionnelle de la publication. Les textes en deux langues (italien et anglais) permettent au travail d’être lu et apprécié de manière plus large. L’Ara Pacis à Rome fut construit pour célébrer le retour d’Auguste d’une expédition au 13ème siècle avant Jésus-Christ. Les sculptures comprennent une splendide gamme ornée de faune et de flore, qui, comme l’auteur l’affirme, étaient alors présentes dans la campagne environnante et qui ne constituent pas une simple décoration, mais ont une signification symbolique, promettant la renaissance et une nouvelle ère. » A travers l’analyse en profondeur de la composition botanique du côté extérieur de l’Ara Pacis, cette étude constitue un témoignage du niveau de richesse qui a été atteint dans la région euro- méditerranéenne il y a plus de deux millénaires, qui mélange les influences hellénistiques, alexandrines et romaines. En interprétant l’alphabet botanique, on a la preuve que les formes représentées sont des imitations précises et des interprétations de phénomènes naturels, ce qui signifie que les tailleurs de pierres reproduisaient des éléments réels, mais en les rassemblant dans des compositions créatives. L’étude présente les passages qui concernent la valeur symbolique de ces représentations naturalistes, exprimées dans une langue qui pourrait être facilement comprise sur différents niveaux de complexité. Il y a donc des preuves qui démontrent qu’il existait un système commun de communication fait de symboles, qui a disparu après plusieurs siècles. L’une des grandes réussites de ce projet est notamment le grand nombre d’interprétations qui ont été formulées, dans le but de comprendre au mieux le patrimoine culturel. Cela peut aider à donner une explication aux esprits modernes de la manière dont les civilisations antiques dépeignaient leurs sentiments et leurs croyances, et comment ils communiquaient sur leurs traditions. Cela fait ainsi prendre conscience de l’importance de protéger nos racines, notre histoire ainsi que l’art et la culture.

Contact: Prof. Giulia Caneva | Email: caneva@uniroma3.it


GRAND PRIX C AT E G O R Y 3

|

D E D I C AT E D S E R V I C E

Protecting traditional art heritage with heart and soul | Protéger le patrimoine artistique traditionnel avec coeur et âme

Paraschiva Kovacs, Satu Mare, Harghita County (ROMANIA | ROUMANIE) “As a schoolteacher in a small community Paraschiva Kovacs has dedicated over 40 years of her life to the inventory and preservation of the artifacts of the past, as symbols of living heritage for a community. Thanks to her personal investment, pedagogic talent, professional skills, convincing power and contagious enthusiasm, she created for several generations a different attitude and behaviour towards local history and heritage preservation. She is an extraordinary example of those modest, dedicated people all over Europe who without many resources succeed in raising awareness of the importance of the preservation of the past for the benefit of the future.” Satu Mare is famous for its Szekler wooden gates: richly patterned, carved and painted gates that can be found in Transylvania and are also common in all Hungarian speaking regions. According to research, the structure is of a medieval style with Gothic proportions and patterns as an influence from the Renaissance. Paraschiva Kovacs found her source of inspiration decades ago during her time as a school director, when one of these gates had been demolished and was intended to be burnt. Her indefatigable efforts for the preservation of these unique symbols of cultural heritage have carried on ever since. Camps are organized every summer for young people to rediscover the beauty of this traditional furniture art, with the hope that these folk art traces will remain among us, whilst maintaining the identity of a town and the pride of its people. This Grand Prix pays homage to the human element behind each and every piece of heritage, reminding us of our responsibility to the treasures left behind by our forebears, and our duty to pass down our knowledge to future generations.

« En tant qu’enseignante dans une petite communauté, Paraschiva Kovacs a dédié plus de 40 années de sa vie à l’inventaire et à la préservation d’objets du passé, comme des symboles d’un patrimoine vivant pour la communauté. Grace à son engagement personnel, à son don pour la pédagogie, à ses talents professionnels, à sa force de conviction et à son enthousiasme contagieux, elle a créé pour plusieurs générations une attitude différente et un nouveau comportement vis-à-vis de l’histoire locale et de la préservation du patrimoine. Paraschiva Kovacs est un exemple extraordinaire pour les personnes modestes mais dévouées qui à travers toute l’Europe, sans grande ressources, réussissent à sensibiliser à l’importance de la préservation du passé pour le bien du futur. » Satu Mare est célèbre pour ses portails de bois de Szekler : ce sont des portails peints, richement ornés et sculptés, que l’on peut trouver en Transylvanie mais qui sont aussi présents dans les régions où l’on parle hongrois. D’après les recherches qui ont été menées, la structure de ces portails est de style médiéval, avec des proportions et des ornements gothiques, plus tard influencés par la Renaissance. Paraschiva Kovacs en a fait sa source d’inspiration il y a quelques dizaines d’années alors qu’elle était directrice d’école : l’un de ces portails avait alors été détruit et allait être brûlé. Ses efforts inlassables pour la préservation de ces symboles uniques de notre patrimoine culturel n’ont jamais cessés. Chaque été, des camps pour les jeunes sont organisés pour leur faire redécouvrir la beauté de ces œuvres d’art, dans l’espoir qu’une trace de cet art folklorique demeurera parmi nous, car elles constituent l’identité d’une ville et la fierté de son peuple. Ce Grand Prix rend hommage à l’élément humain qui vit derrière chaque partie de notre patrimoine. Cela doit nous rappeler la responsabilité que nous avons vis-à-vis des trésors que nos ancêtres nous ont laissés, et notre devoir de transmettre la connaissance aux générations futures.

Contact: Paraschiva Kovacs | Email: kovaks.piroska@marefalva.ro | Website: www.marefalva.ro


GRAND PRIX C AT E G O R Y 4 | E D U C AT I O N, T R A I N I N G A N D AWA R E N E S S - R A I S I N G

Children as active promoters of heritage conservation | Des jeunes qui se dévouent pour préserver leur patrimoine

Improve a Heritage Site - Norwegian Heritage Foundation (NORWAY | NORVÈGE) “The Jury appreciates the pedagogical approach of engaged teachers with young schoolchildren on heritage sites, that otherwise would have been left to degradation and neglect. By cleaning and clearing small scale landmarks in forests, fields and other rural areas, the next generation can be actively involved and is made aware of these treasures of their heritage, which may not seem outstanding on first impressions, but are nonetheless very significant for the cultural landscape. The collaboration of schools with local authorities is an example of best practice at low cost, which can be recommended to teaching institutions all over Europe.” With the aim of engaging children in the preservation of heritage landmarks, the Norwegian Heritage Foundation has implemented a nationwide project for youth up to the age of 18 to adopt a heritage site, cultural monument or historic place in their local community, and design a project to improve, rehabilitate and spread information about it. In addition to the direct benefit obtained from the preservation of local sites, the promise of a long term benefit is clearly present in the awarenessraising element of the "Improve a Heritage Site" project. Children are learning, from a young age, that the preservation of cultural heritage is a responsibility for every individual, no matter whether it is fulfilled through on-site engagement, awareness-raising among the local community or the strengthening of historical identity. Emphasising the importance of cooperation among individuals and organisations, this effective project can easily be implemented in any country, bringing the mission and the benefits of heritage conservation to children all over Europe.

« Le Jury a apprécié l’approche pédagogique de la part des professeurs engagés avec les jeunes écoliers sur les sites du patrimoine, qui auraient autrement été négligés et laissés à l’abandon. En nettoyant et en dégageant des petits sites dans les forêts, les champs et d’autres zones rurales, la génération suivante s’implique activement et est alertée sur les trésors du patrimoine, qui ne sont pas forcément extraordinaires aux premier abord, mais constituent un apport remarquable au paysage culturel. La collaboration entre plusieurs écoles avec des autorités locales est un exemple de meilleure pratique à coût réduit, qui peut être recommandé à être enseigné partout à travers l’Europe. » En faisant intervenir des jeunes dans la préservation d’éléments déterminants de notre patrimoine, la Fondation norvégienne pour le patrimoine a mis en place un projet d’envergure nationale à destination de la jeunesse, pour des jeunes âgés de jusqu’à 18 ans. Le but est de leur faire choisir un site du patrimoine, un monument ou un lieu historique qui appartient à leur communauté locale, et de leur faire réaliser un projet pour améliorer, réhabiliter et diffuser l’information de ce site. En plus du bénéfice de cette action de préservation des sites locaux que l’on peut mesurer directement, il y a aussi une vraie promesse de bénéfice sur le long terme grâce à la mise en place du projet « embellir un site du patrimoine ». Dès le plus jeune âge, les jeunes apprennent, que chacun est responsable de la préservation du patrimoine culturel, que ce soit en s’engageant de manière physiquement sur place, en faisant prendre conscience à la communauté locale ou en renforçant l’identité historique. En mettant l’accent sur l’importance de la coopération entre les individus et les organisations, ce projet efficace pourrait facilement être mis en place dans n’importe quel pays, et véhiculer la mission et les avantages que les jeunes de toute l’Europe peuvent avoir à défendre la conservation de notre patrimoine.

Contact: Norwegian Heritage Foundation | Email: simen@kulturarv.no | Website: www.olavsrosa.no


The European Union Prize for Cultural Heritage / Europa Nostra Award has been organised by Europa Nostra

Le Prix du patrimoine culturel de l’Union Européene / Concours Europa Nostra est organisé par Europa Nostra depuis

since 2002. This awards programme is supported by by the European Commission in the framework of the EU Culture Programme. Through the awards and their “Power of Example”, we seek to promote excellence and stimulate the trans-frontier exchanges of best practices in the heritage field.

2002. Ce concours est soutenu par la Commission Européenne dans le cadre du Programme de la Culture de l’UE. A travers ces récompenses et et leur « pouvoir de l’exemple », nous cherchons á promouvoir l’excellence et á stimuler les échanges transfrontaliers des meilleures pratiques dans le domaine du patrimoine.

Europa Nostra is the Voice of Cultural Heritage in Europe. It brings together and represents 250 non-governmental and non-profit organisations with a combined membership of at least 5 million citizens from all over Europe. It also counts on the support of over 150 associate public authorities and corporations and more than 1500 individual members. Its vast network of professionals and volunteers is committed to safeguarding Europe’s cultural heritage for present and future generations.

Europa Nostra est la Voix du Patrimoine Culturel en Europe. Elle rassemble et représente 250 organisations non-gouvernementales et à but non lucratif, et au moins 5 millions de citoyens membres dans toute l’Europe. Elle compte aussi le soutien de plus de 150 sociétés et organismes publics associés, et plus de 1500 membres individuels. Ce vaste réseau de professionnels et de bénévoles est dévoué à la sauvegarde du patrimoine culturel de l’Europe pour les générations présentes et futures.

Submit your project and share your success

Soumettez-nous vos projets et partagez ainsi vos succès

CALL FOR ENTRIES

APPEL À CANDIDATURES

available for download on

disponible à télécharger

www.europanostra.org Deadline for submission for the 2013 edition: 1 October 2012

Date limite pour soumettre un dossier pour l’édition 2013 : 1er octobre 2012

Join us for the 2013 European Heritage Awards Ceremony in Athens (GR) in June 2013

Rejoignez nous à la Cérémonie européenne 2013 de remise des Prix du patrimoine culturel à Athènes (GR) en juin 2013

2012 Grand Prix Winners  

Grand Prix winners of the 2012 EU Prize for Cultural Heritage / Europa Nostra Awards

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you