Issuu on Google+

L i v r e t

d e

l ’ é t u d i a n t 2012 - 2013

É c o l e N a t i o n a l e S u p é r i e u r e d ’ A r t s d e C e r g y

P a r i s

95000 2, RUE DES ITALIENS T +33 (0)1 30 30 54 44 F +33 (0)1 30 38 38 09 accueil@ensapc.fr www.

République Française Ministère de la Culture et de la Communication


2

S O M M A I R E I - Présentation de l’école ......................... --------------------------Préambule ......................................... Introduction ...................................... A. L’équipe 1 - Administration ............................. 2 - Professeurs ................................ 3 - Responsables d’ateliers .................... 4 - Intervenants extérieurs en 2011-2012 ....... B. Diplômes et certificats 1 - Deux diplômes nationaux délivrés par l’école ................................ 2 - Les certificats délivrés par l’école ....... C. Les instances de gouvernance 1 - Le conseil d’administration (CA) ........... 2 - La commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante (CRPVE).... 3 - Le comité technique (CT) ................... 4 - Le comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ....... II - Organisation des études ......................... ---------------------------A. Admission et inscription 1 - Admission en 1ère année .................... 2 - Admission par équivalence .................. 3 - Réinscriptions (entre chaque année) ........ 4 - Annulation d’inscription ................... 5 - Étudiants boursiers ........................ B. Présentation du cursus 1 - Textes de référence ........................ 2 - Schéma progression ECTS .................... 3 - Cycle Licence .............................. 4 - Cycle Master ............................... C. Inscription aux unités d’enseignement et validation 1 - Enseignements .............................. 2 - Conditions d’obtention des unités d’enseignements ............................ 3 - Évaluation et attribution des crédits ...... 4 - Modalités de passage en année supérieure ... livret de l’étudiant - ENSAPC

3 9 11 15 21 22 25 45 49 54 55 56 57 58 65 67 67 71 72 72 75 75 76 80 85 85 88 89


4

S O M M A I R E

S O M M A I R E

5

III - Contenus pédagogiques .......................... 93 --------------------------A. Dispositifs pédagogiques 1 - Les unités d’enseignements ................. 95 2 - Tableau synthétique du parcours par UE ..... 97 3 - Les dispositifs pédagogiques: cours, arc, studio, rdv individuels, workshops, stages, séminaires de suivi, mémoire, langue ............................ 98 B. Cycle L/Phase programme 1 - L’année 1 ................................. 111 2 - L’année 2 ................................. 121 3 - L’année 3 ................................. 135 C. Cycle M/Phase projet 1 - L’année 4 ................................. 149 2 - L’année 5 ................................. 163 D. présentation détaillée des dispositifs pédagogiques .................................. 177 E. Calendrier pédagogique ........................ 279

VII - YGREC ......................................... 317 ----------A. INTRODUCTION .................................. 319 B. PROGRAMMATION 2012-2013 ....................... 320

IV - Relations internationales ...................... -----------------------------A. Échanges internationaux 1 - Échanges académiques internationaux ....... 2 - Accueil des étudiants étrangers dans le cadre des programmes d’échange ......... B. Projets internationaux 1 - Voyages d’études .......................... 2 - Projets internationaux coordonnés par les professeurs .......................

XI - Être étudiant à l’ENSAPC ....................... ----------------------------A. Statut étudiant ............................... B. Couverture santé 1 - Sécurité sociale .......................... 2 - Mutuelle .................................. 3 - Couverture maladie universelle ............ C. Bourses 1 - Les dispositifs ........................... 2 - Fnaua (Fond national d’aide d’urgence annuelle) ....................... D. Services aux étudiants à Cergy 1 - Service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS) .................................. 2 - Logement .................................. 3 - Restauration .............................. 4 - Bibliothèque universitaire ................ 5 - Loisirs ...................................

285 287 294 297 297

V - Projets extérieurs .............................. 301 ---------------------A. 2011-2012 ..................................... 303 B. 2012-2013 ..................................... 308 VI - Initiatives étudiantes ......................... 311 ---------------------------

livret de l’étudiant - ENSAPC

VIII - Recherche .................................... 325 ---------------A. INTRODUCTION .................................. 327 B. PROJETS 2012-2013 ............................. 329 IX - Ressources de l’école .......................... -------------------------A. Ateliers techniques ........................... B. Centre de documentation ....................... C. Magasin de prêt ............................... D. Intranet ......................................

333 335 345 346 347

X - Règlement intérieur ............................. 349 -----------------------

livret de l’étudiant - ENSAPC

369 371 373 374 374 377 378

381 382 384 385 386


6

S O M M A I R E

XII - Informations pratiques ........................ 389 ---------------------------A. Plans de l’école .............................. 390 B. Accès ......................................... 398

I

7 présentation de l’ école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

Préambule ......................................... Introduction ...................................... A. L’équipe 1 - Administration ............................. 2 - Professeurs ................................ 3 - Responsables d’ateliers .................... 4 - Intervenants extérieurs en 2011-2012 ....... B. Diplômes et certificats 1 - Deux diplômes nationaux délivrés par l’école ................................ 2 - Les certificats délivrés par l’école ....... C. Les instances de gouvernance 1 - Le conseil d’administration (CA) ........... 2 - La commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante (CRPVE).... 3 - Le comité technique (CT) ................... 4 - Le comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) .......

livret de l’étudiant - ENSAPC

11 15 21 22 25 45 49 54 55 56 57 58


8

P R É A M B U L E La dynamique initiée en 2010 depuis l’entrée de l’ENSAPC dans la réforme européenne des diplômes s’amplifie et porte ses fruits. Les transformations internes, les recrutements aux niveaux administratif, technique et pédagogique, l’inscription de l’école dans les réseaux nationaux et internationaux, la dynamique partenariale mise en œuvre en matière de recherche permettent aujourd’hui de proposer une offre de formation renforcée, particulièrement exigeante et qui concourt à la formation d’artistes et de professionnels de très haut niveau. Une dynamique partenariale: le PRES UPGO et l’Institut de la Création Jusqu’ici membre fondateur du PRES (Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur) Cergy University, l’ENSAPC est désormais membre du nouveau PRES UPGO (Université Paris Grand Ouest) qui regroupe autour des universités de Cergy-Pontoise, de Versailles SaintQuentin-en-Yvelines de nombreux établissements d’enseignement supérieur. Dans cet environnement couvrant un très large spectre de disciplines, l’ENSAPC côtoie deux écoles sœurs: les écoles nationales supérieures d’architecture de Versailles et du Paysage de Versailles-Marseille. Ensemble, ces trois établissements forment l’Institut de la Création présentant ainsi une situation innovante et inédite au sein du paysage national de l’enseignement supérieur Culture. Cet institut vise à: - promouvoir les démarches propres à l’enseignement supérieur et à la recherche dans les champs professionnels

présentation de l’école

9


10

P R É A M B U L E

P R É A M B U L E

Dès à présent, l’ENSAPC ouvre certains cours, ARC et Studios aux étudiants des écoles membres de l’Institut de la Création. Les fiches de présentation des enseignements font apparaître une mention spécifique lorsque ceci est le cas.

une conséquence directe de sa dynamique de collaborations mise en œuvre dans le cadre des dispositifs pédagogiques. Très tôt, les logiques partenariales sont à l’œuvre dès la phase d’élaboration des projets. Cette année, ils associent entre autre le Château de la Roche Guyon dans le Val d’Oise, le festival Hors Piste au Centre Georges Pompidou, le Centre National des Arts plastiques, le Palais de Tokyo, le BAL et le Parc Saint-Léger, Centre d’Art de Pougues les Eaux. La grande proximité de l’école avec les nombreux acteurs de la création contemporaine permet aux étudiants d’acquérir une connaissance fine du milieu artistique, d’assimiler ses codes, et de mettre en œuvre une méthodologie qu’ils pourront réinvestir dans de multiples situations professionnelles.

Le développement international

Une transversalité affirmée

L’école étend son réseau de partenaires étrangers et met en œuvre des projets nouveaux. Le développement des relations internationales est un enjeu majeur. Des conventions nouvelles avec des établissements en Europe et dans le monde permettent d’accroître les possibilités de mobilités. La mise en place de projets internationaux par les enseignants tels que ceux en Chine, à Cuba, en Russie ou au Mexique génère des collaborations nouvelles, excentre les points de vue et enrichit les dynamiques de production. Le service des relations internationales élabore dans un dialogue étroit avec les étudiants leur projet de mobilité.

L’ENSAPC a été pensée dès son origine comme un creuset, un espace propice aux échanges et au décloisonnement entre les disciplines quelles soient théoriques ou pratiques. Hospitalière, l’école a été l’une des premières à accueillir au-delà des disciplines traditionnelles (peinture, dessin, volume, vidéo, photo…) la danse et l’architecture au sein de ses enseignements. Cette année la musique fait son entrée à l’école avec l’arrivée du compositeur Jérôme Combier au sein de l’équipe enseignante. Comme dans les autres domaines, il s’agira de déployer la réalité de la pratique musicale dans sa spécificité, son historicité et sa complexité mais également de travailler ses zones frontalières, ses espaces de perméabilité, pour favoriser l’émergence de territoires de rencontres propices au dialogue avec les autres formes de création.

de l’architecture, de l’art et du paysage, plaçant la création et le projet comme moteur d’innovation ; - faciliter les synergies inter écoles pour des actions, des expérimentations, l’exploration de nouveaux champs pédagogiques et de nouvelles recherches interdisciplinaires ; - renforcer la visibilité internationale des trois établissements réunis, et ainsi des grandes écoles françaises porteuses de la dimension projet.

La multiplication des collaborations artistiques La forte visibilité des diplômés de l’ENSAPC dans tout l’écosystème du monde l’art est

présentation de l’école

présentation de l’école

11


12

P R É A M B U L E La recherche L’ancrage au sein d’une ville nouvelle dédiée majoritairement à la formation en sciences humaines et hautes technologies crée des conditions favorables à une mutualisation des énergies et des compétences de chacun. L’entrée de l’ENSAPC dans le PRES UPGO et la fondation de l’Institut de la Création permettent d’envisager dans un futur proche les possibilités d’accès et de participation pour les étudiants aux séminaires doctoraux de l’école d’architecture actuellement sous convention avec l’école doctorale CRIT (Cultures, régulations, institutions et territoires) de l’université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines. Au sein du cursus de l’école, l’étudiant a désormais la possibilité de participer à des projets de recherche proposés au sein des dispositifs pédagogiques pour mettre à l’épreuve du collectif son travail personnel et ainsi associer des recherches plurielles et individuelles. Si de nombreux partenariats sont menés depuis des années avec des instituts et programmes de recherche tels que l’IRCAM, l’ITIN, l’école développe désormais de nouvelles expérimentations en relation avec les laboratoires membres de la Fondation des sciences du patrimoine, Patrima, et ceux de l’Université Paris 8.

P R É A M B U L E la réalisation de stages longs (un semestre) à l’étranger durant la quatrième année. L’inscription de l’ENSAPC dans le réseau européen ERASMUS permet d’aider les étudiants sous certaines conditions. Pour vous aider dans la préparation et l’organisation, un bureau de la professionnalisation est désormais là pour vous accompagner. Tous ces développements et ces évolutions n’auraient pas été possibles sans la mobilisation d’une équipe particulièrement réactive, capable de s’adapter à toutes les singularités et les situations les plus spécifiques. Aussi il convient de saluer ici l’engagement de tous en faveur de l’accomplissement de ce projet collectif. La visibilité de notre école et le grand nombre de projets qu’elle porte témoignent de ce dynamisme. Bonne rentrée à tous, Sylvain LIZON Directeur

Attentif à la professionnalisation La place des stages dans le cursus est valorisée. Désormais obligatoire dans un format court (2 semaines maximum) dans la phase licence, l’école encourage aujourd’hui

présentation de l’école

présentation de l’école

13


14

I N T R O D U C T I O N Histoire -------Née en 1975, au cœur de la ville nouvelle de Cergy Pontoise, l’histoire de l’école nationale supérieure d’arts de Paris Cergy (ENSAPC) se confond avec celle de son territoire. Elle est située à côté de la préfecture, premier bâtiment à sortir de terre en 1969, au milieu des champs dans cette partie des boucles de l’Oise. C’est une école jeune, sur un territoire nouveau. La création de l’école s’effectue parallèlement à la première grande réforme de l’enseignement artistique de 1973. Le monde des écoles d’art en France était très différent de celui que l’on connaît d’aujourd’hui. Organisées suivant un modèle imprégné d’académisme, les écoles dispensaient un enseignement segmenté, développant une approche de la création disjointe de la réalité et du foisonnement artistique de l’époque. C’est d’ailleurs en opposition et en réponse à cette situation jugée anachronique que sont nées les UFR d’Arts Plastiques au sein des universités dans le mouvement réformateur de l’après 68. Pour faire évoluer les écoles, il est nécessaire de procéder à la définition d’une pédagogie nouvelle. L’enseignement doit s’envisager de manière transversale, favorisant le dialogue entre les différents champs de la création tout en permettant une approche spécifique des médias. Des unités pédagogiques mixtes associant plasticiens et théoriciens se créent pour appréhender la production contemporaine sous des éclairages multiples et complémentaires. Capables d’observer et de questionner le monde en pleine mutation, les écoles se conçoivent désormais en des lieux de recherche et d’expérimentation, permettant l’émergence de formes artistiques novatrices.

présentation de l’école

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

15


16

I N T R O D U C T I O N Pour travailler à la conceptualisation de ces innovations et à leur mise en œuvre, une cellule associant artistes, chercheurs et enseignants est créée au sein du Ministère des Affaires Culturelles. Sur le territoire de Cergy-Pontoise, l’installation d’une antenne de l’école spéciale d’architecture est planifiée. Son projet d’enseignement et de recherche doit s’articuler avec celui de la ville nouvelle. La venue des architectes n’ayant pu aboutir, l’État décide d’y implanter une école d’art, l’École nationale supérieure d’arts Paris Cergy, première école diplômante à voir le jour en Ile-de-France, hors de Paris et dernière de ce type à être fondée. Une énergie fondatrice ---------------------C’est dans ce contexte qu’un petit groupe d’enseignants particulièrement militants et volontaires (dont certains sont issus de la mission chargée de la refonte de l’enseignement artistique), s’installent sur le site pour concevoir et mettre en œuvre le projet de l’école. Elle est naturellement imaginée comme un laboratoire, un lieu profondément ouvert sur ce monde changeant, un espace de tous les possibles. Chaque année, l’organisation des enseignements se démonte pour se remonter l’année suivante. L’effervescence qui régne à l’intérieur de l’école répond à l’intense activité du chantier de construction de la ville nouvelle. Sur ce territoire en pleine mutation et à la croissance rapide, l’école d’art invente une pédagogie nouvelle dont le projet de l’étudiant est désormais le centre. L’invention à l’œuvre dans les murs de l’école fait écho aux

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

I N T R O D U C T I O N innovations architecturales et urbanistiques qui s’expérimentent au dehors. Des choix affirmés -----------------Trente cinq ans plus tard, la renommée de l’école n’est plus à démontrer et elle peut être fière du très grand nombre d’artistes qu’elle a contribué à former. Ils sont ainsi nombreux à avoir construit des trajectoires singulières dans les domaines des arts visuels, du cinéma, du design, de la littérature. Absalon, Erik Samakh, Michel Hazanavicius, Jean-Charles Hue, Valérie Mrejen, Erwan Bouroullec, Loris Gréaud, Nicolas Moulin, Jean-Michel Othoniel ou Sylvain Rousseau, ne sont que quelques exemples de ces parcours. L’enseignement dispensé à l’école a également conduit à la formation de professionnels aguerris. Particulièrement entreprenants et dynamiques, ils sont présents en France ou à l’étranger dans un vaste éventail de professions toujours en lien avec la création contemporaine dans le champ de la communication, de l’image, de l’enseignement ou de l’ingénierie culturelle. Animés par une profonde exigence et dotés d’une très forte autonomie, les diplômés de l’école surprennent par leur maturité. Ces qualités sont le fruit d’une pédagogie en mode projet conduite par une équipe enseignante investie dans une réelle dynamique de recherche. Elles sont également les conséquences directes de choix fondamentaux faits il y a déjà une vingtaine d’années. En premier lieu, la volonté de ne pas découper l’enseignement en option (communication, design, etc.), et d’ouvrir le plus largement possible les contenus dans le cadre d’une seule et même option Art.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

17


18

I N T R O D U C T I O N Ensuite, la nécessité de responsabiliser l’étudiant vis-à-vis de son parcours. Après une première année conçue de manière linéaire et dont l’ensemble des contenus sont obligatoires, l’étudiant durant les années deux à cinq va construire lui-même son propre parcours en choisissant parmi les multiples propositions de cours, d’ARC et de studios. Il s’agit d’une double transversalité à la fois horizontale (entre des domaines) et verticale (entre les années). Une équipe de coordination composée de trois à cinq enseignants veille au bon déroulement de l’année et à l’équilibre des choix faits par l’étudiant. Elle est également vigilante à l’ouverture et la complémentarité des choix effectués d’une année sur l’autre. Parallèlement, l’équipe administrative accompagne les enseignants dans le suivi du projet de formation de chaque étudiant tout au long de son parcours. STATUT de l’établissement ------------------------Créée en 1975 sur le site de Cergy, l’École nationale supérieure d’arts Paris Cergy (ENSAPC) a la vocation de former les acteurs de la scène artistique contemporaine. L’école est un Établissement Public à caractère Administratif (EPA) placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication. Elle entre dans le système européen d’harmonisation et d’homologation de l’enseignement supérieur. L’école offre le choix d’un parcours d’études de trois à cinq ans, qui autorise la mobilité des étudiants, les échanges avec des structures partenaires, le transfert de leurs acquis, et

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

I N T R O D U C T I O N conduit à deux diplômes : le diplôme national d’arts plastiques (DNAP) et le diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP). L’École nationale supérieure d’arts Paris Cergy est devenue EPA le 1er janvier 2003 par le décret nº 2002-1515 du 23 décembre 2002, transformant l’école en établissement public national et portant statut de cet établissement. Un EPA est une personne morale de droit public, disposant d’une certaine autonomie administrative et financière afin de remplir une mission d’intérêt général. L’école est membre du PRES (Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur) de Cergy-Pontoise. Il constitue un ensemble original d’établissements d’enseignement supérieur publics et privés. Les objectifs de ce regroupement sont de créer des liens étroits entre les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche de l’agglomération de CergyPontoise pour accroître leur reconnaissance nationale, européenne et internationale, renforcer l’efficacité de leurs actions et favoriser une approche multidisciplinaire de la recherche scientifique et de la formation. Une des réalisations du PRES est le PACRRET (ex-CODEESC), réseau d’enseignement supérieur et de recherche haut débit du Val d’Oise. Le PACRRET est une plaque à haut débit numérique permettant les transferts de données à grande vitesse.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

19


20

A.

L ’ É Q U I P E

-----------------------------------------1 - Administration -----------------------------------------Direction Sylvain Lizon Direction administrative et financière Perrine Warmé-Janville Secrétariat de direction Florence Arnoult Secrétariat pédagogique Michèle Büsch, Marie-Lise Dumesnil, Patricia Miot, Lamiaâ Sajid-Soliman Projets extérieurs Mathilde Villeneuve Relations internationales Delphine Paul YGREC Sophie Lapalu Centre de documentation Claudine Fournier Magasin de prêt Vincent Gaillard, Lydie Pacilly Comptabilité Françoise Brie Traitement et rémunération Sylvie Sebbah

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

21


22

A.

L ’ É Q U I P E

A.

L ’ É Q U I P E

Maintenance et logistique du bâtiment Gilles Urbain

Jérôme Combier création musicale et sonore

Accueil, standard Vincent Gaillard, Steeve Gandossi

Christophe Cuzin peinture, installation

Gardiennage Romain Missamou

Éric Dalbis peinture, dessin

-----------------------------------------2 - professeurs -----------------------------------------Enseignement -----------Boris Achour pratiques pluridisciplinaires, édition Pierre Ardouvin volume, espace, installation

Martine Diemer écriture, littérature Vincent Gérard cinéma Jeff Guess old and new media Julie Heintz histoire de l’art et des idées (en congé d’étude et de recherche) Bozena Jake nouveaux médias, installation

Renaud Auguste-Dormeuil photographie, pratique de l’image Jacques-Émile Bertrand musique, art et science, système interactif Sylvie Blocher pratiques pluridisciplinaires, débat d’idées Jean-Michel Brinon art et architecture

Véronique Joumard pratiques pluridisciplinaires, image et dessin Luc Lang esthétique Catherine Lobstein histoire de l’art Éric Maillet pratiques nouveaux médias, installation

Jean-Marc Chevallier peinture

Bernard Marcadé esthétique, histoire de l’art

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

23


24

A.

L ’ É Q U I P E

A.

L ’ É Q U I P E

-----------------------------------------3 - Responsables d’ateliers ------------------------------------------

Jean-Christophe Mazur photographie Federico Nicolao philosophie

Jean-Michel Bertrand volume, bois, fer

Judith Perron danse

Nicolas David son

Anne Pontet installation, mise en espace Jeff Rian histoire de l’art et des idées, anglais Patrice Rollet histoire et critique du cinéma Claire Roudenko-Bertin pratiques pluridisciplinaires, installation, performance Michèle Waquant vidéo

Christian Genty photographie Maurice Huvelin cinéma Philippe Mailhes sérigraphie, impression Angeline Ostinelli édition Jean-Luc Oyama-Jusseau vidéo

Recherche ---------

> Un responsable en programmation, création 3D, est en cours de recrutement.

Corinne Le Néün, responsable de la recherche, histoire de l’art

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

25


26

A.

L ’ É Q U I P E

-----------------------------------------enseignants -----------------------------------------Boris Achour Artiste, né en 1966, ex-étudiant de l’école et de l’ENSBA, co-fondateur de Public (1999-2006) espace d’art à Paris et de Trouble (2002-2010) revue d’essais critiques. Mêlant sans hiérarchie des éléments hétérogènes issus de champs culturels et formels très variés, son travail constitue un système combinatoire ouvert et en perpétuelle évolution basé sur l’affirmation de la forme, la jubilation de la création et la puissance de la mise en relation. Les notions de fragment, d’unité et donc de relations, qu’on les envisage à l’échelle d’une seule œuvre ou à celle de l’ensemble du travail sont du point de vue formel, conceptuel et humain au cœur de sa pratique. Pierre Ardouvin «Le travail de Pierre Ardouvin est aussi évident visuellement qu’il est psychologiquement incertain. Simplicité matérielle exacerbée vs trouble psychique, suscitant dissonances, fractures des percepts aux affects. La lumière y est ténébreuse, la féérie glauque, le prosaïque magique, la fête sinistre. Partout, on assiste à une imperceptible mutation du clinquant vers le blafard, de l’étincelant vers l’aveuglant, de la préciosité vers la pacotille. Paradoxes ? Tensions, plutôt. Derrière ses gestes faussement humoristiques ou désinvoltes, Pierre Ardouvin développe une œuvre dure, raide,

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

27


28

A.

L ’ É Q U I P E

irréconciliée avec le monde. La clarté manifeste des dispositifs, qui ne cachent généralement rien de leur simplicité, fait preuve d’une brutale générosité, voire d’une empathie quoique non enjouée - avec certains motifs et matières les plus ordinaires, voire les plus vulgaires de la société contemporaine…» Guillaume Désanges. Jacques-Émile Bertrand Logicien, psychanalyste, musicien. Docteur en philosophie, diplômé d’E.A. de mathématiques et de psychologie, ancien étudiant des Beaux-Arts de Paris. Enseigne et participe à des recherches en théorie de la connaissance et de la communication. Guitariste classique, développe des logiciels (IRCAM) pour le contrôle en temps réel de structures musicales en situation d’improvisation. Engagé dans des mouvements de philosophie politique et d’action citoyenne. Sylvie Blocher Sylvie Blocher crée en 1993 le concept Je Nous Sommes et les dispositifs ULA (Universal Local Art). Elle entame alors la longue série de vidéos Living Pictures, où elle tourne avec des gens rencontrés par annonce et sans casting. Elle s’intéresse à la singularité radicale des corps, à l’altérité, à la pratique de l’abandon, aux trésors de rien et aux nouvelles fictions urbaines. Son travail interroge l’autorité de la modernité, la responsabilité esthétique et éthique de l’artiste. Elle crée en 1997, avec l’architecte urbaniste François Daune, le collectif Campement Urbain qui reçoit en 2002

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

A.

L ’ É Q U I P E

le prix international de la Fondation Evens, Art/Community/Collaboration. Elle expose dans des musées à travers le monde, ainsi que dans des manifestations internationales comme la Biennale de Venise 2003 (Zone d’Urgence), la Triennale de Guangzhou et la Biennale de New Delhi 2005. Dernières expositions : Men in Gold, SFMoma, San Francisco, USA. Wo/Men in Uniform, Regina Art Gallery, Canada. Air de Paris, Centre Pompidou, Paris. Stop Over, São Paulo, Brésil. What is Missing ? Monographie, Musée d’art contemporain de Sydney 2010. Enseignement : Sylvie Blocher a enseigné au Théâtre National de Strasbourg, à l’École des Beaux Arts de Marseille en post master, à la Ryerson School for New Images à Toronto, à la Villa Arson à Nice. Jean-Michel Brinon Architecte, pratique de la profession en indépendant depuis 1980. Architecte œuvrant dans différents programmes privés, sociaux, publics, en abordant l’architecture comme profession mais aussi comme champ artistique et discipline intellectuelle. Nombreux concours d’architecture. Expositions personnelles et collectives de projets et réalisations d’architecture. Publications dans des revues et ouvrages d’architecture. Enseigne depuis 1982 dans les écoles d’art : Bourges, Nancy puis Cergy. A enseigné à l’École Spéciale d’Architecture.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

29


30

A.

L ’ É Q U I P E

A.

L ’ É Q U I P E

Jean-Marc Chevallier

Jérôme Combier

Jean-Marc Chevallier privilégie la peinture attitude. «L’artiste contemporain refuse de se laisser enfermer dans son art», dit de lui Jean-Pierre Chauvet en 1979. Diplômé de l’ENSBA, 1978; Master II d’Arts Plastiques à Paris I Panthéon-Sorbonne, 2010. Académie de France à Rome, Pensionnaire de la Villa Médicis, 1977-79. Prix Fondation Rocheron 1979. Grand Prix du Conseil Général du Var, Salon International d’Art de Toulon, 1976. Cartes et Figures de la Terre, Centre G. Pompidou, 1980. Réalise des commandes pour l’architecture et l’espace public (Chatillon, Valence), pour le FDAC du Val-de-Marne (MAC/VAL) ou pour la Collection Les Yeux Fertiles / Suite Paul Éluard, avec l’écrivain et poête Christian Prigent. Réalise des éditions de lithographies, à l’URDLA de Lyon et chez ITEM-Paris qui les présente à la Foire de Bâle et à la Fiac. Œuvres dans les collections publiques (FRAC), institutionnelles et privées. Matière enseignée : peinture et peintureattitude, tous médiums confondus.

Compositeur et directeur artistique de l’ensemble Cairn. Diplômé du CNSM de Paris dans les classes de composition (Emmanuel Nunes), d’orchestration et d’analyse musicale. Maîtrise - Le principe de variation chez Anton Webern à l’université de Paris 8, Saint-Denis, sous la direction d’Antoine Bonnet. Pensionnaire à la Villa Médicis, Prix de la Fondation BleusteinBlanchet, Prix Pierre Cardin de l’Académie des Beaux-Arts. Jérôme Combier travaille régulièrement à l’Ircam (Stèles d’air, Gone). Voyage au Japon (Akiyoshidaï international Art Village), au Kazakhstan et en Ouzbékistan (conservatoires de Tashkent et d’Almaty). En 2008 il est professeur pour la session de composition de l’Abbaye de Royaumont. En 2005, il imagine Vies silencieuses avec le peintre Raphaël Thierry et en 2008, l’installation Noir gris avec le vidéaste Pierre Nouvel pour l’exposition «Beckett» au Centre Georges Pompidou. Il écrit Stèles d’air pour l’Ensemble Intercontemporain et le Festival d’Automne à Paris. Sa musique est jouée au Louvre dans le cadre du cycle «Le Louvre invite Pierre Boulez». En 2011, avec Pierre Nouvel et Bertrand Couderc, il adapte pour la scène le roman de W.G. Sebald , Austerlitz, crée au Festival d’Aix-en-Provence. En 2012, il écrit l’opéra Terre et cendres avec Atiq Rahimi. Opéra de Lille, Opéra de Lyon, Orchestre National de France, Orchestre National de Lyon, Ictus, 2e2m, Accroche Note, Orchestre de la BBC Pays de Galles, San Francisco Contemporary Music Players.

Christophe Cuzin Artiste peintre en bâtiment. Le travail de Christophe Cuzin s’effectue sur l’architecture. Il est la plupart du temps éphémère. Christophe Cuzin expose régulièrement, son travail est visible dans diverses collections et commandes publiques en France et à l’étranger.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

31


32

A.

L ’ É Q U I P E

La musique de Jérôme Combier est publiée aux éditions Lemoine et enregistrée par les labels Motus et Æon (Vies silencieuses - Grand Prix de l’Académie Charles Cros). www.ensemble-cairn.com Disques: - Pays de vent, par l’ensemble Cairn et l’Orchestre National de France, label Motus, 2001 - Vies silencieuses, par l’ensemble Cairn, label Æon, 2005 Éric Dalbis Artiste, particulièrement attaché au médium de la peinture, à son histoire, à ses techniques. Lauréat du prix Félix Fénéon (Sorbonne) pour la peinture en 1985, de la Villa Médicis Hors les Murs pour Venise en 1987, de la Villa Médicis à Rome en 1991-92, son travail est régulièrement exposé en France et à l’étranger. Œuvres présentes dans des collections publiques et privées. Martine Diemer Enfance : études de piano au conservatoire de Rouen, puis découverte du cinéma. Passion pour. Devient artiste : peinture, dessin, photographie, installation. Expositions en galeries, centres d’art, musées. Paris. Provinces. Europe. Amérique du Nord. Japon. Se sert du réel énigmatiquement. Quelques titres d’expositions personnelles. Jaune scie, bleu brique. Aberration. Il s’agit en réalité d’une cafetière turque. Les tableaux de

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

A.

L ’ É Q U I P E

l’installation. Protocole. Manœuvres. Un fantôme n’a pas de pied. Sport : pratique le coq à l’âne dans la conversation à défaut de savoir jouer aux échecs. S’intéresse aux arts de la scène. Au son. à la littérature. A publié Mon Premier. Texte littéraire. Apprécie beaucoup l’enseignement artistique. La lecture d’un texte écrit par un étudiant est une invitation à la parole de chacun et une occasion de découverte d’écrivains. L’écrit peut être aussi un marchepied pour des réalisations autres que littéraires. Cela donne des débuts de pistes. Ose, osons, osez. Ayant de très belles archives musicales, il arrive que nous en écoutions. Vincent Gérard Diplômé des Écoles Nationales d’Art de Dijon et de Cergy. Depuis 1997, Vincent Gérard a réalisé et produit plusieurs films & vidéos. Il est producteur associé des compagnies Lamplighter Films & Lamplighter Kamera. Il est également commissaire d’expositions indépendant. Sélections de travaux récents: Théâtres - Installation - production Lamplighter Films & Lamplighter Kamera - partenaire CNAP - conception & réalisation - Vincent Gérard & Cédric Laty - 2014; L’Homme-Fumée - long-métrage de fiction coécrit et coréalisé avec Cédric Laty - production, Lamplighter Films & La maison des productions - sortie, 2013; Le Dernier Cri long-métrage documentaire coécrit et coréalisé avec Cédric Laty - production, Lamplighter Films/coproduction & distribution l’Âge d’Or sortie, 2013 Producteur: Soundless Dance - long-métrage de fiction, écrit & réalisé par Pradeepan Raveendran - Producteur

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

33


34

A.

L ’ É Q U I P E

associé - 2012/2013; Le Visiteur - long-métrage de fiction, écrit & réalisé par Nora Schnitzler - Producteur associé - 2012/2013; L’enfant de la révolution - documentaire de Jean-Baptiste Gilliot - Coproducteur - 2012 Commissariat & édition: Chandigarh by Mark Lyon - éditeur - 2012 Le documentaire dépasse la réalité documentaire - essai - (Edition Corporation Cinememoria/EDOC 07 - Quito/traduction, Andrès Barriga) 2007; Mark Lyon - Le collectionneur - commissaire & éditeur du catalogue (Exposition & édition, Fondation Zervos) - 2009; William Eggleston, Spirit of Dunkerque - commissaire (Exposition LAAC Dunkerque/Catalogue édition, LAAC & Biro Editeur) - 2006 & 2008 Jeff Guess Jeff Guess est un artiste américain qui vit et travaille à Paris depuis 1988. Ses études en photographie et en histoire du cinéma ont permis, dans un premier temps, de situer son travail dans l’intervalle entre l’image fixe et l’image en mouvement. Depuis une dizaine d’années cet espace «entre» est problématisé par l’introduction d’un troisième terme, l’algorithmique, qui ouvre plus explicitement ses recherches à la question du langage. Ses photographies, programmes, installations et performances ont été présentés notamment au Centre Pompidou, à la Maison Rouge, à l’American Center, au ZKM ­ - Zentrum für Kunst und Medientechnologie (Karlsrühe), au Filmmuseum (Amsterdam), au Centro Cultural Banco do Brasil (Rio de Janeiro), au Moderna Museet (Stockholm) et au Museet For Fotokunst (Odense).

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

A.

L ’ É Q U I P E

Julie Heintz Julie Heintz est historienne de l’art et commissaire d’expositions en France et à l’étranger : Musée des Arts Décoratifs, Centre Pompidou, Parc de La Villette, Ville de Leipzig… Elle écrit principalement sur l’univers artistique de langue allemande et traduit de nombreux textes. Un ouvrage est actuellement en cours sur Joseph Beuys. Elle a ouvert en 1999 l’espace En Cours, dans le 20e arrondissement de Paris, consacré à des événements actuels, des expositions, débats, concerts, performances… Ce lieu actif est conçu comme un laboratoire d’art contemporain. Il a permis la mise en place plus récente d’une structure d’accueil et de résidences annuelles pour les artistes et chercheurs français et étrangers. Julie Heintz a enseigné comme professeur de culture générale dans les écoles d’art de Bourges, Nancy, Nantes et maintenant de Paris Cergy. Son mode d’intervention se conçoit à la fois comme transmission et comme zone d’expériences. Il a pour objectif de mettre à l’épreuve, avec les étudiants, les principes anciens et actuels présents dans l’œuvre d’art et de les élargir aux réflexions et pratiques de la société contemporaine.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

35


36

A.

L ’ É Q U I P E

A.

L ’ É Q U I P E

Bozena Jake

Luc Lang

Artiste, architecte et compositeur, Jake élabore des dispositifs expérimentaux sous forme de partitions spatio-temporelles à la recherche d’une forme-limite en constant déplacement. Elle vise à décloisonner les catégories intellectuelles et esthétiques, à multiplier les interprétations et à déstabiliser le rapport du public à l’espace par le jeu d’une oscillation et indétermination entre réalité et fiction. Opérant à l’interface de nombreux champs d’application, ses installations cherchent à représenter la reconfiguration des frontières, territoires et espaces de surveillance.

Luc Lang est écrivain et théoricien de l’art. Auteur de romans (Voyage sur la ligne d’horizon [Gallimard, 1988], Liverpool marée haute [id. 1991], Furies [id. 1995], Mille six cent ventres [Fayard, 1998], Les Indiens [Stock, 2001], La fin des paysages [id. 2006], Cruels, 13 [id. 2008], Esprit chien [id. 2010]), d’un «road story» dans le grand ouest américain (11 septembre mon amour [Stock, 2003]) et d’ouvrages théoriques sur l’art et la littérature (Les Invisibles, 12 récits sur l’art contemporain, [ed. du Regard, 2002], Notes pour une poétique du roman [Inventaire/Invention, 2002]) et de multiples contributions à Arstudio, à des catalogues d’exposition et aux Cahiers de recherche (tous disponibles à la bibliothèque de l’ENSAPC). Enseigne l’esthétique à partir d’un corpus d’œuvres visuelles, tous médias confondus, y compris la vidéo, le cinéma, l’architecture, principalement pour la deuxième moitié du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui.

Véronique Joumard Artiste. Participe à des expositions dans des centres d’arts, musées, en France ou à l’étranger, notamment au Consortium (Dijon), à l’Ashiya City Museum (Japon), au CREDAC (Ivry-sur-Seine) ou au Kunsthaus Baselland (Bâle). A réalisé plusieurs commandes publiques en France, Italie ou au Japon. Travaille principalement sur les relations de l’art avec son espace d’exposition.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

37


38

A.

L ’ É Q U I P E

A.

L ’ É Q U I P E

CORINNE LE NÉÜN

Catherine Lobstein 

Corinne Le Néün est responsable de la coordination de la recherche au sein de l’École nationale supérieure d’arts de Paris Cergy depuis la rentrée 2011. Elle est doctorante à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, sous la direction de Giovanna Carreri au Centre d’Histoire et de Théorie des Arts (CEHTA), après des études en histoire de l’art à l’Université FrançoisRabelais de Tours et à l’Institut Michelet de Paris 1. Ses travaux portent principalement sur la figure infamante et la généalogie des images au travers des œuvres de Michel Journiac, Carsten Höller, Rosemarie Trockel, Michael Haneke et Pier Paolo Pasolini. Elle fut commissaire d’exposition, conservateur du Château d’Oiron, conseiller pour les arts plastiques et les musées, directeur de l’École nationale supérieure d’art de Bourges, inspecteur général pour les enseignements artistiques au Ministère de la Culture et de la Communication a exercé les missions de déléguée scientifique culture au sein de l’Agence d’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES).

Licence d’anglais. Licence d’archéologie et d’histoire de l’art. Maîtrise d’histoire de l’art (Université des Sciences Humaines de Strasbourg). Nommée en 1975 à l’ENSAPC, qui venait d’être créée. Diverses contributions à des catalogues, films, événements, expositions, concerts. A enseigné aux États-Unis (Rutgers University, 1985/86). A publié un livre d’histoire de l’art destiné aux enfants, L’art : une histoire (ed. Autrement, 2005). Éric Maillet Artiste travaillant plus particulièrement avec les médias numériques (informatique, vidéo, son), en diffusion classique ou en dispositif. S’intéresse particulièrement au statut des images, leur valeur documentaire et leur économie de production. Mène des expériences croisant l’art et d’autres disciplines : sociologie, urbanisme, reportage… Présente son travail lors d’expositions, de festivals et d’événements publics en France et à l’étranger. Bernard Marcadé Bernard Marcadé est critique d’art et organisateur d’expositions indépendant. Après des études de philosophie et d’histoire de l’art, il est devenu professeur d’esthétique et d’histoire de l’art à l’École Régionale Supérieure d’Expression Plastique de Tourcoing de 1975 à 1985, puis à l’école nationale supérieure d’arts de Paris Cergy depuis 1985. Il est l’auteur de Éloge du mauvais esprit

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

39


40

A.

L ’ É Q U I P E

(La Différence, 1986), Féminin-Masculin, Le sexe de l’art (Gallimard-Electa, 1995), Pierre et Gilles, l’œuvre complète 1976-1996, Taschen, 1997 (avec Dan Cameron), Il n’y a pas de second degré, remarques sur la figure de l’artiste au XXe siècle (Éditions Jacqueline Chambon, 1999), Isidore Ducasse (Seghers, 2002), Marcel Duchamp, la vie à crédit, (Éditions Flammarion, 2007), Fabrice Hyber, (Éditions Flammarion, 2009) et dernièrement 53 œuvres qui (m’)ébranlèrent le monde - Une lecture intempestive de l’art du XXe siècle (Édition Beaux-Arts, 2010). Il a organisé : «Histoires de Sculpture» (Château des ducs d’Epernon, Cadillac, Gironde; Musée d’art moderne de Villeneuve d’Ascq; Musée de Nantes, 1984-1985); «Luxe, Calme et Volupté, Aspects of French Art 19661986» (Vancouver Art Gallery, 1986); «Affinités sélectives» (programme des expositions d’art contemporain du Palais des Beaux-Arts de l’année 1990, Bruxelles); «L’excès & le retrait» (participation française de la XXIe Biennale Internationale de São Paulo, 1991); «FémininMasculin, Le sexe de l’art» (avec Marie-Laure Bernadac, MNAM Centre Pompidou, Paris, 1995); «Becoming» (Kwangju Biennale, Kwangju, 1997); «MixMax» (avec Sung Won Kim, Artsonje Center, Séoul, 2004); «On dirait le Sud, cartographies sentimentales et documentaires» (CRAC Sète, 2007) et «Courant d’art au rayon de la quincaillerie paresseuse» (Observatoire du BHV, Paris, 2010).

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

A.

L ’ É Q U I P E

Jean-Christophe Mazur Photographe indépendant. Auteur pour l’édition, la documentation et la publicité, de prises de vues et courts-métrages pour des institutions, entreprises, agences, O.N.G., musées nationaux. Federico Nicolao Enseigne Théorie de l’image et Théories et pratiques de l’art contemporain à l’ECAL de Lausanne. Pensionnaire de la Villa Médicis en littérature (2005 et 2006), il a été directeur de programme au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (2004) ainsi qu’au Musée Picasso d’Antibes (2005) et a collaboré en tant que commissaire d’exposition ou animateur de débats avec de nombreuses institutions internationales : l’Académie Schloss Solitude de Stuttgart, le CCA de Kytakyushu au Japon, le Centre International d’Art et du Paysage de Vassivière, le Musée National Marc Chagall de Nice… Il poursuit depuis quelques années une politique de collaboration directe avec les auteurs et participe de ce fait à plusieurs projets d’artistes (avec Koo Jeong-A, Jerôme Combier, M/M, Eryck Rocha, pour ne citer que quelques exemples). Il est l’auteur de nombreux essais sur les arts et la littérature. Parmi ses dernières parutions Koo Jeong-A (D.I.A. Foundation, New York 2011), Giuseppe Penone (ENSBA, Paris 2009), La figure dans l’art (Bordeaux, William Blake & Co. 2008), Gilles Aillaud (Paris, Hazan, 2007) Nicolas De Staël, un automne, un hiver (Paris, Hazan, 2006) et Celia Misteriosa, un

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

41


42

A.

L ’ É Q U I P E

ouvrage pour le moment en trois volumes conçu avec les artistes Koo Jeong-A, Laura Erber et Jean Sabrier (Rome, Villa Médicis 2007-2010) Il a fondé et dirige la revue Chorus una costellazione. Il traduit de nombreux auteurs en italien (Jean-Christophe Bailly, Edmond Jabès, Alain de Libera, Gherasim Luca, Philippe Lacoue-Labarthe, Roger Laporte, Michel Leiris, Tomas Maia, Jean-Luc Nancy, Jean-Marie Pontevia) et, avec Philippe Lacoue-Labarthe, en français, les récits sur Auschwitz du poète italien Giorgio Caproni Cartes postales d’un voyage en Pologne (Bordeaux, 2004). Judith Perron Dîplomée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 1993, elle travaille régulièrement avec Daniel Larrieu. Dans le cadre du Centre Chorégraphique National de Tours elle participe aux travaux de William Forsythe et du quatuor Knust. Depuis 1994, elle collabore aux projets de Nadège Macleay, José Valls, Joan Baixas, Paulo Duarte, Michel Ozeray, Anne Buguet, Dominique Brun. Elle a enseigné parallèlement à l’IUFM de Tours et à Sciences Po Paris. Anne Pontet Artiste. Elle développe une investigation photographique dans le champ de l’installation et une interrogation sur la place du corps dans la création contemporaine (le corps comme élément de reconnaissance en fonction des lieux et des situations). Diverses expositions en France et

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

A.

L ’ É Q U I P E

à l’étranger notamment au Centre Pompidou, à l’Institut Français de Fribourg, au Musée des Beaux-Arts de la ville de Mulhouse… Jeff Rian Ex New-Yorkais Jeff Rian, essayiste et musicien: rédacteur et écrivain pour les magazines, Purple Fashion et The Purple Journal, collabore régulièrement à la revue Artforum. Il est l’auteur du Lexique revolver, Purple Years (Onestar Press) et de livres sur Richard Prince, Lewis Baltz, Philip-Lorca diCorcia, et Stéphane Dafflon. Il est compositeur et musicien pour Cds: Everglade, avec Jean-Jacques Palix; A7, Fanfares, et 8 de Pique, pour Alexandra Roos; Battle Songs, avec son groupe, Rowboat (www.rowboat.fr), et compositeur/guitariste pour des films et vidéos. Patrice Rollet Philosophe de formation, critique et essayiste de cinéma, Patrice Rollet a enseigné à l’Institut d’arts visuels d���Orléans, à l’Université Paris III - Sorbonne Nouvelle ainsi qu’à l’École du Louvre. Membre, depuis sa fondation, du comité de rédaction de la revue Trafic, après avoir été successivement responsable de Vertigo et directeur littéraire des Cahiers du cinéma, il a publié plusieurs ouvrages consacrés au cinéma, dont John Ford aux Cahiers du cinéma et Passages à vide chez P.O.L. Il a engagé, par ailleurs, l’édition la plus complète à ce jour des écrits de Serge Daney sous le titre général La Maison cinéma et le monde.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

43


44

A.

L ’ É Q U I P E

Claire Roudenko-Bertin Formation : université, école d’art, architecture, patrimoine. Enseigne à Cergy depuis 1992. Expose depuis 1980 en France et à l’étranger. Musées, galeries, commandes et collections publiques, interventions dans des organismes et territoires très divers, publications. Enseigner l’art n’est peut-être pas si possible que cela, reste l’art ! Michèle Waquant Artiste franco-canadienne. Études universitaires en philosophie et en arts visuels à l’Université Laval, maîtrise en esthétique à Paris I Sorbonne. Expose régulièrement en France et à l’étranger. Pluridisciplinaire, sa pratique se développe principalement en vidéo, en photo et en dessin sur la relation entre nature et culture. Écrit régulièrement des textes d’accompagnement à son travail ou des textes critiques sur des artistes et sur des questions environnementales.

A.

L ’ É Q U I P E

-----------------------------------------4 - Intervenants extérieurs en 2011-2012 -----------------------------------------BAUDELAIRE Camille (graphiste) BAUDELAIRE Éric (artiste) BAZIN Philippe (artiste) BERTRAND Anne (critique d’art) BIRNBAUM Antonia (philosophe) BOULBES Carole (critique, histoire et théories des arts) BRUNO Christophe (artiste) BUBLEX Alain (artiste) CAILLET Aline (docteur en philosophie esthétique, membre du laboratoire de recherche LISAA de l’université Paris-Est et fondatrice de art2day, agence de formation et de recherche sur la création contemporaine) CANTOR Mircea (artiste)

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

45


46

A.

L ’ É Q U I P E

A.

L ’ É Q U I P E

CHODOROV Pip (cinéaste et compositeur de musique)

GOURFINK Myriam (chorégraphe)

COGNET Roland (artiste)

GUEZENGAR Claire (auteure, critique d’art et commissaire d’exposition)

CORNU Anne-Marie (artiste)

HUE Jean-Charles (artiste)

CUISSET Thibault (photographe) DELPEYRAT Scali (acteur, auteur, metteur en scène) DESANGES Guillaume (critique d’art, commissaire d’exposition) ÉRIBON Didier (sociologue, philosophe, professeur à la Faculté de philosophie, sciences humaines et sociales de l’université d’Amiens et chercheur au Centre de recherches sur l’action publique et le politique - Epistémologie et sciences sociales) FINIZIO Christine (documentation et communication de «Documents d’artiste») FOURGEAUD Nicolas (critique et commissaire, docteur à l’université Paris 4 en philosophie) GHAZEL (artiste) GORMEZANO Gilbert et MINOT Pierre (photographes)

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

JOLY Patrice (rédacteur en chef de la revue Zéro Deux, critique et commissaire) KATZ Stéphanie (docteur et enseignante à l’université Paris 8 au département Département InformationCommunication) LAINÉ Emmanuelle (artiste) LUCARIELLO Saverio (artiste) PAYSANT Michel (artiste) PERKINS Jeff (artiste) RASAMIMANANA Nicolas (ingénieur Télécom Paris spécialisé en audiovisuel et multimédia, et titulaire d’un PhD en acoustique, traitement du signal et informatique appliqués à la musique de l’IRCAM-Paris 6)

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

47


48

A.

L ’ É Q U I P E

B.

D I P L Ô M E S

E T

C E R T I F I C A T S

-----------------------------------------1 - Deux diplômes nationaux délivrés par l’école: -----------------------------------------Le Diplôme National d’Arts Plastiques ( D N A P ) ---------------------------------------

RENAUDE Noëlle (auteure) REYMOND Fabrice (écrivain) ROUX Baptiste (artiste) SEGOVIA Antoine (producteur de cinéma) SORGATO Sylvain (artiste) SYLVESTRE Isabelle (réalisatrice de film documentaire) TRICLOT Mathieu (maître de conférences en philosophie à l’université de technologie de BelfortMontbéliard. Ses recherches portent sur la cybernétique, l’histoire de l’informatique et la notion d’information) VANEETVELDE Catarina (artiste) VIOT Nathalie (conseillère art contemporain, Direction des affaires culturelles, Ville de Paris) WAGON Gwenola (artiste, maître de conférence, département arts plastiques, à l’université Paris 8)

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

Ce diplôme valide les trois premières années du cursus réparties en six semestres. Il est attribué par un jury composé de trois membres: le coordinateur de la 3e année représentant l’école, une personnalité du monde de l’art et un président. Le jury est nommé par le directeur de l’école. Le DNAP correspond à un niveau d’études bac+3. Il sanctionne le suivi et la rigueur de l’implication dans le cursus artistique. Il mesure la capacité de l’étudiant à s’engager dans un travail personnel et argumenté. --------------------------------------Le Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique ( D N S E P )/Master Art --------------------------------------Ce diplôme clôt les cinq années du cursus. Après l’obtention du DNAP, il est préparé en deux ans, répartis sur quatre semestres. Il correspond à un niveau d’études bac+5 et est inscrit au niveau 1 du Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) sous l’intitulé «Créateur - concepteur d’expressions plastiques, option art, design communication» (arrêté du 6 février 2008). Depuis la session de juin 2012, il vaut grade de Master. Le DNSEP met l’accent sur la capacité de l’étudiant à affirmer une pratique personnelle,

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

49


50

B.

D I P L Ô M E S

E T

C E R T I F I C A T S

à développer des propositions plastiques et conceptuelles originales, à s’inscrire dans des projets de recherche. Ses modalités d’organisation sont précisées dans l’arrêté du 22 juillet 2010 modifiant l’arrêté du 6 mars 1997 relatif à l’organisation des études conduisant au DNSEP. Elles sont définies comme suit: Le jury de Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique est composé de cinq membres: - deux représentants de l’école choisis parmi les enseignants, dont l’un siège au jury de soutenance du mémoire; - trois personnalités qualifiées choisies dans le domaine d’activité. Le jury est nommé par le directeur de l’établissement. Le président est choisi parmi les personnalités qualifiées. Le jury de soutenance du mémoire comprend l’un des représentants de l’école et l’une des trois personnalités qualifiées. Il est présidé par un docteur.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

B.

D I P L Ô M E S

E T

C E R T I F I C A T S

Fiche métier DNSEP/Master Art ------------------------------Résumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétence acquis du Répertoire National des Certifications Professionnelles (extraits) Auteur et concepteur-créateur d’expressions plastiques dans le champ de l’art, du design ou de la communication visuelle. Il conduit à partir d’un projet original et innovant une réalisation plastique jusqu’à son aboutissement. Il fonde son travail sur la mise en jeu de ses ressources imaginaires personnelles, ses connaissances historiques et ses facultés d’analyse, sa capacité pratique à donner corps à sa pensée en usant des médiums appropriés, se situant avec pertinence et originalité sur la scène artistique et professionnelle. Qu’il définisse lui-même les formes que prend sa recherche créative ou qu’il réponde à des commandes de diverses natures, il poursuit un projet de façon autonome et dans le cas de collaborations, conserve une part importante de l’initiative et des choix décisionnels. En tant que designer d’environnement ou designer d’espace (scénographie et muséographie…), il conçoit des espaces de vie, de repos, de travail, de transit, de séjour, de vente, de jeu, etc. Il intervient dans l’espace privé ou public. Il est prescripteur et peut également exercer l’activité de designer de mobilier. En tant que graphiste ou designer graphique, il met ses talents de concepteur et de réalisateur sur tous supports au service d’une idée, qu’elle soit de nature sociale, culturelle ou institutionnelle. C’est un généraliste ou un spécialiste. En tant que designer textile (et de surface),

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

51


52

B.

D I P L Ô M E S

E T

C E R T I F I C A T S

il exerce son activité sur des productions en deux dimensions dans le domaine du textile (habillement, ameublement, linge, revêtements, arts de la table, industrie, etc). Il intervient à la fois sur le motif et sur la nature même du support. En tant que designer de produit, il conçoit des objets qui seront produits industriellement ou fabriqués artisanalement. Il peut aussi occuper des fonctions: - afférentes au marché de l’art (critique d’art, restauration, conservation préventive ou expertise d’œuvres d’art) - de responsable de service d’accueil de publics de musées et de centres d’art (médiation) ou de professeur d’enseignement artistique supérieur - de créateur-réalisateur multimédia - de photographe - de galeriste Les principales capacités attestées ----------------------------------Maîtrise des techniques et développement de projets: - Maîtrise des techniques artistiques (dessin, peinture, volume, photographie, installation, vidéo…), des supports traditionnels et des nouvelles technologies - Maîtrise des techniques de recherche - Connaissance de l’histoire de l’art, histoire du design, etc. - Maîtrise des bases techniques des pratiques de la communication - Connaissance des méthodes scientifiques d’exploration des supports et matériaux - Connaissances physiques et chimiques relatives aux supports et matériaux - Compétence en matière d’accrochage et d’exposition

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

B.

D I P L Ô M E S

E T

C E R T I F I C A T S

- Conception, suivi du développement et conduite d’un projet de création personnel s’inscrivant dans le champ de l’art de manière singulière - Connaissance des bases techniques dans les domaines cités Connaissance des contextes artistiques: - Connaissance de la scène artistique - Connaissance de la création contemporaine et mise en perspective dans le champ de l’histoire de l’art Connaissances annexes: - Connaissance de gestion des droits liés à la fonction d’auteur - Maîtrise de la méthodologie de l’analyse critique - Connaissance d’une langue étrangère (anglais) - Capacité à établir une collaboration entre les corps de métiers - Connaissance de l’histoire des pratiques de la communication, de leurs formes actuelles - Capacité rédactionnelle Médiation - Adaptabilité aux publics spécifiques - Capacité à la sensibilisation à l’art - Aptitude à l’exposé et à la transmission des connaissances Secteurs d’activité ou types d’emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat Art, design, communication, multimédia, artiste plasticien, décorateur, concepteur des lieux, paysagiste, scénographe, directeur artistique, responsable d’édition, responsable de fabrication, concepteur des jeux vidéos, styliste, etc.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

53


54

B.

D I P L Ô M E S

E T

C E R T I F I C A T S

C.

i n s t a n c e s

d e

g o u v e r n a n c e

-----------------------------------------2 - Les certificats délivrés par l’école ------------------------------------------

-----------------------------------------1 - Le conseil d’administration (CA) ------------------------------------------

- Le CEAP (Certificat d’Études d’Arts Plastiques) Obtenu par la validation de la deuxième année, délivré par l’école et agréé par le Ministère de la Culture et de la Communication.

Le conseil d’administration se réunit environ 3 fois par an. Il se compose de: - 4 membres de droit: directeur adjoint chargé des arts plastiques à la direction générale de la création artistique, directeur régional des affaires culturelles, maire de Cergy, président du Conseil régional d’Île-de-France - 3 personnalités choisies par le Ministre de la Culture et de la Communication - 3 représentants des enseignants (élus pour 3 ans) - 2 représentants d’autres catégories de personnel - 2 représentants des étudiants (élus chaque année) Le directeur de l’école, l’agent comptable et le contrôleur financier participent au conseil d’administration sans voix délibérative. Le conseil d’administration prend des décisions sur les questions suivantes: - l’organisation de la scolarité et des études - le budget, sa répartition et ses modifications - le compte financier et l’affectation du résultat de l’activité - la vie administrative de l’école (ex: le recrutement et la rémunération des agents de l’établissement) Les comptes-rendus des séances, une fois approuvés, sont consultables à la documentation.

- Le CESAP (Certificat d’Études Supérieures d’Arts Plastiques) Obtenu par la validation de la quatrième année, délivré par l’école et agréé par le Ministère de la Culture et de la Communication.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

55


56

C.

i n s t a n c e s

d e

g o u v e r n a n c e

-----------------------------------------2 - La commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante (CRPVE) -----------------------------------------La CRPVE se réunit environ 6 fois par an. Elle se compose de: - 1 membre de droit: le directeur de l’école, président de la CRPVE - 5 représentants des enseignants (élus pour 3 ans) - 1 représentant des responsables d’ateliers (élu pour 3 ans) - 2 représentants des années sanctionnées par un diplôme (élus chaque année) - 3 représentants des étudiants (élus chaque année) La CRPVE a un avis consultatif. Elle est saisie sur les questions concernant: - les orientations pédagogiques et celles liées à la recherche dans l’établissement - la répartition des fonctions d’enseignement permanentes et temporaires entre les diverses disciplines susceptibles d’être enseignées dans l’établissement - les projets internationaux - les projets extérieurs - l’attribution des aides aux voyages ou aux projets des étudiants - la politique d’exposition et de publication Les comptes-rendus des séances, une fois approuvés, sont consultables au centre de documentation.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

C.

i n s t a n c e s

d e

g o u v e r n a n c e

-----------------------------------------3 - Le comité technique (CT) -----------------------------------------Le CT se réunit en principe trois fois par an. Il est composé de: - représentants du personnel désignés par les organisations syndicales représentatives représentants de l’administration dont le directeur, président du CT Le CT a un avis consultatif. Il est saisi sur les questions concernant: - les problèmes généraux d’organisation de l’établissement - les conditions générales de fonctionnement des services - les programmes de modernisation des méthodes et techniques de travail et leur incidence sur la situation du personnel - les règles statutaires - l’examen des grandes orientations à définir pour l’accomplissement des tâches de l’administration - les problèmes d’hygiène et de sécurité - l’évolution des effectifs et des qualifications

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

57


58

C.

i n s t a n c e s

d e

g o u v e r n a n c e

-----------------------------------------4 - Le comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) -----------------------------------------Le CHSCT se réunit en principe trois fois par an. Il est composé de: - représentants du personnel désignés par les organisations syndicales représentatives représentants de l’administration dont le directeur, président du CHSCT et le médecin de prévention. L’agent de prévention et l’inspecteur chargé des questions d’hygiène et de sécurité peuvent assister au CHSCT sans voix délibérative. Le CHSCT a un avis consultatif. Il est saisi sur les questions concernant: - la formation à la sécurité - les accidents de service - les conditions d’hygiène et de sécurité dans l’établissement - le programme annuel de prévention des risques professionnels - les projets d’aménagement, de construction, d’entretien des bâtiments au regard des règles d’hygiène et de sécurité

D.

P R E S

U P G O / I C

-----------------------------------------PRES UPGO -----------------------------------------Comme le définit sa présidente Sylvie Faucheux dans sa note stratégique, le PRES Université Paris Grand Ouest (UPGO) est né d’une volonté des personnels enseignants et administratifs de mieux travailler ensemble dans un cadre partenarial; en ce sens, il relève d’une véritable approche «bottom-up». La reconnaissance juridique et institutionnelle du PRES est venue couronner plusieurs années de collaborations ambitieuses et pluridisciplinaires entre ses établissements fondateurs, associés sur le territoire de l’Ouest parisien. Mêlant sciences exactes, sciences de la santé, technologie, arts, architecture, paysage, sciences humaines et sociales, droit et science politique ainsi que des partenariats originaux avec de grands acteurs culturels, territoriaux et socioéconomiques (grands groupes, PME, Chambre de Commerce et d’Industrie), ces collaborations préfigurant le PRES UPGO ont porté leurs fruits avant même que ne soient déposés ses statuts, y compris dans le cadre des investissements d’avenir (le Labex Patrima, l’Equipex Patrimex, l’IEED VeDeCoM). 4 axes stratégiques fondamentaux choisis par le PRES UPGO: - La coopération entre les établissements du PRES UPGO et le milieu socio-économique, favorisant les innovations «de rupture» qu’elles soient technologiques ou de service. Pour ce faire, le PRES UPGO allie recherche fondamentale de haut niveau et innovations pédagogiques;

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

59


60

D.

P R E S

U P G O / I C

recherche sur projets avec regards croisant science exacte, technologie, art et sciences de l’homme et de la société; formations à la recherche, en alternance et à distance correspondant à de nouveaux métiers. À ce titre il est à l’initiative de fondations partenariales thématiques ou encore de chaires industrielles, le plus souvent multi-partenaires privés et publics. - Le choix de 5 grands champs d’excellence interdisciplinaires où peuvent intervenir, pour chacun d’entre eux, l’ensemble des acteurs du PRES UPGO: (I) Études politiques et gouvernance des territoires; (II) Patrimoine culturel et création; (III) Développement durable et croissance verte; (IV) Education et santé; (V) Ingénierie et technologie appliquée. - L’équilibre de tous ses territoires avec une véritable volonté de travailler en réseau sans délocalisation ou concentration monosite, sauf exception justifiée. Le PRES UPGO considère qu’il doit participer au développement et à l’attractivité de tous ses territoires en tirant également partie des spécificités socioéconomiques de chacun d’entre eux. - Une dimension internationale forte: Le PRES UPGO se focalise dans un premier temps sur l’Asie (Chine, Japon, Corée, Vietnam) et les Amériques (Canada, USA, Brésil).

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

D.

P R E S

U P G O / I C

-----------------------------------------L’Institut de la Création -----------------------------------------L’année 2012 a vu la naissance de Institut de la création réunissant les trois écoles relevant de l’art et de la création: l’école nationale d’art de Paris Cergy (ENSAPC), l’école nationale d’architecture de Versailles (ENSAV), l’école nationale du paysage de Versailles (ENSP). Cet institut permettra l’élaboration de projets de formation et de recherche avec l’UVSQ et l’UCP, notamment au niveau doctoral. Cet Institut de la création vise à: - promouvoir les démarches propres à l’Enseignement supérieur et à la recherche dans les champs professionnels de l’architecture, de l’art et du paysage, plaçant la création et le projet comme moteur d’innovation; - faciliter les synergies inter écoles pour des actions, des expérimentations, l’exploration de nouveaux champs pédagogiques et de nouvelles recherches interdisciplinaires; - renforcer la visibilité internationale des trois établissements réunis, et ainsi des grandes écoles françaises porteuses de la dimension projet. Ces trois écoles nationales supérieures garderont leur identité, mais seront ensemble plus fortes pour le projet d’un Institut de la création, pleinement partie prenante de la modernisation de l’Enseignement supérieur français.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

61


62

D.

P R E S

U P G O / I C

L’institut vise quatre grands objectifs: 1 - L’INTERDISCIPLINARITE Expérimenter-innover et participer à la construction de l’avenir des territoires en mutation Fort de l’identité de chacune des trois écoles et de l’importance accordée au maillage territorial, l’Institut de la création fait de l’interdisciplinarité une priorité. Cette interdisciplinarité pourra enrichir l’offre de formation des écoles et favoriser les réorientations dans différents cursus: - au niveau Licence, où se développeront des enseignements novateurs et mutualisés intéressant les fondamentaux des 3 disciplines; - au niveau Master, où pourront se déployer des enseignements de projet et des ateliers de recherche-création autour de problématiques territoriales communes et de thématiques partagées; - au niveau Doctorat, avec des séminaires ouverts aux étudiants et chercheurs des trois écoles partenaires préfigurant, sur la base des expériences déjà acquises, des champs de recherche originaux au sein du PRES sur la recherche par le projet. Les 2 laboratoires des écoles de Versailles, le LEAV et le LAREP, collaborent déjà et sont en mesure d’accueillir des chercheurs de l’ENSAPC.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

D.

P R E S

U P G O / I C

En matière de recherche, l’Institut de la création veut favoriser l’émergence de projets inédits, interfaces problématiques entre les domaines propres à l’architecture, à l’art et au paysage. Il offre des atouts nouveaux pour la valorisation de la recherche et la diffusion de la culture architecturale, artistique et paysagère. 2 - UNE DYNAMIQUE AMBITIEUSE DE COOPERATION PUBLIC-PRIVE L’Institut de la création a vocation à mettre en place avec le PRES UPGO une Fondation Partenariale afin d’y associer des partenaires publics et des partenaires privés. Cette Fondation Partenariale contribuera ainsi au développement et au financement de l’Institut de création. 3 - UNE MUTUALISATION VERTUEUSE D’EQUIPEMENTS NOVATEURS Dans la dynamique du PRES l’Institut de la création fait le choix raisonné de mettre en commun des ressources humaines, technologiques, culturelles, scientifiques et documentaires. Cette volonté affirmée de complémentarité et de mutualisation se concrétisera par de nouveaux projets, au service des étudiants, des enseignants et chercheurs des 3 écoles, enrichissant l’attractivité des établissements, et participant de leur ouverture à la société:

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

63


64

D.

P R E S

U P G O / I C

4 - UNE DIMENSION INTERNATIONALE FORTE L’Institut de la création privilégie déjà: - la création de nouveaux programmes internationaux; - le montage de chaires internationales pour consolider les réseaux d’enseignement et de recherche avec les partenaires étrangers; - l’accueil en résidence d’artistes, architectes et paysagistes de renommée internationale, projet qui a vocation à se développer en relation avec la Maison internationale de la Recherche initiée par le PRES.

PRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

65

II Organisation des études école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

A. Admission et inscription 1 - Admission en 1ère année .................... 2 - Admission par équivalence .................. 3 - Réinscriptions (entre chaque année) ........ 4 - Annulation d’inscription ................... 5 - Étudiants boursiers ........................ B. Présentation du cursus 1 - Textes de référence ........................ 2 - Schéma progression ECTS .................... 3 - Cycle Licence .............................. 4 - Cycle Master ............................... C. Inscription aux unités d’enseignement et validation 1 - Enseignements .............................. 2 - Conditions d’obtention des unités d’enseignements ............................ 3 - Évaluation et attribution des crédits ...... 4 - Modalités de passage en année supérieure ...

67 67 71 72 72 75 75 76 80 85 85 88 89


66

A.

A D M I S S I O N

E T

I N S C R I P T I O N

-----------------------------------------1 - Admission en 1Ère année -----------------------------------------Le baccalauréat ou un équivalent est requis. L’ENSAPC est inscrite au portail «Admission post-bac» www.admission-post-bac.fr Modalités --------- Épreuve écrite (1 heure); - Conception et réalisation d’un dossier en utilisant le médium de son choix sur une thématique donnée; - Entretien individuel où le candidat définit son parcours personnel, présente son dossier…; - Épreuve de langue étrangère. Les épreuves auront lieu du 13 au 17 mai 2013. Les candidats non titulaires du baccalauréat peuvent faire une demande de dérogation afin de pouvoir se présenter à l’examen d’entrée. Une commission spécifique se réunira pour étudier les dossiers des candidats. -----------------------------------------2 - Admission par équivalence -----------------------------------------Les diplômes ou équivalences permettant l’accès à la sélection d’entrée par équivalence en 2e année pour le cycle licence et en 3e, 4e et 5e année pour le cycle master sont les suivants: - Diplômes universitaires en arts plastiques pour les cycles licence et master.

ORGANISATION DES ÉTUDES

67


68

A.

A D M I S S I O N

E T

I N S C R I P T I O N

A.

A D M I S S I O N

E T

I N S C R I P T I O N

- BTS architecture d’intérieur, art céramique, art textile et impression, plasticien de l’environnement, architectural, stylisme de mode, expression visuelle, audiovisuel (option image, son ou montage), industries graphiques, communication graphique pour le cycle licence.

difficulté. Un test de langue défini au niveau national (TCF- test de connaissance du françaisniveau B2) sera exigé avant l’accès aux épreuves d’entretien. L’attestation de ce test doit impérativement être jointe au dossier d’inscription.

Les conditions d’entrée par équivalence sont les suivantes: --------------------------------------- Justifier d’une année d’étude validée par 60 crédits dans une école d’art française reconnue par le Ministère de la Culture et de la Communication;

La nature des épreuves d’admission ---------------------------------- Présentation obligatoire d’une attestation du TCF pour le 28 mars 2013 dernier délai (cachet de la poste faisant foi) pour les candidats étrangers résidant en France.

- justifier d’au moins deux années d’études d’arts plastiques accomplies, soit dans un établissement étranger, soit dans un établissement reconnu en application de l’article L.361-2 du code de l’éducation, soit dans un établissement privé d’enseignement supérieur; - justifier d’au moins deux années d’études d’arts plastiques ou d’arts appliqués validées auprès d’un établissement de l’enseignement supérieur et de la recherche et déroger à la règle du N-1 prévue par le protocole du 11 octobre 2000 signé entre les ministères chargés de la culture et de l’éducation nationale. - justifier d’au moins deux années d’études dans un cursus non directement lié aux arts plastiques ou arts appliqués et comportant une formation artistique ou culturelle suffisante; - Les étudiants étrangers doivent avoir, en plus des diplômes requis, une maîtrise de la langue française suffisante pour s’exprimer sans

ORGANISATION DES ÉTUDES

- Présentation d’un dossier personnel de travaux et de recherches. - Entretien individuel d’une durée de 15 mn où le candidat expose ses motivations devant un jury de quatre professeurs. Les dossiers seront disponibles à partir du 15 janvier 2013 et les épreuves auront lieu: les 23 et 24 avril 2013 inclus. Autres procédures (CEF et Campusart) -----------------------------------Les candidats étrangers résidant dans un pays étranger et souhaitant entrer dans un cursus universitaire français doivent impérativement suivre l’une des procédures ci-dessous afin de faciliter leur démarche auprès de l’ambassade: - soit la procédure CEF mise en place par le Ministère des affaires étrangères en s’inscrivant sur le site campus France de leur pays de résidence. www.nomdepays.campusfrance.org

ORGANISATION DES ÉTUDES

69


70

A.

A D M I S S I O N

E T

I N S C R I P T I O N

- soit la procédure Campusart dans le but d’obtenir un visa pour la poursuite de leurs études en France. Les dates d’inscription pour la procédure Campusart seront mises en ligne dès décembre 2013. En ce qui concerne la procédure CEF, nous vous invitons à consulter les dates sur le site de Campusfrance de votre pays de résidence. (www.campusart.org) Les conditions d’inscription ---------------------------- Pour s’inscrire, les candidats étrangers doivent obligatoirement obtenir le niveau de test de connaissance du français B2 requis en vue de présenter l’entretien devant le jury de la commission d’entrée en cours de cursus. - les candidats inscrits sur le site de Campusfrance passeront un entretien avec un conseiller culturel des ambassades pour l’obtention d’un visa pour la France. - À l’issue de cet entretien, le conseiller culturel émettra un avis favorable ou défavorable. - Le dossier administratif sera transmis par le service culturel du Ministère des affaires étrangères et européennes par voie électronique à l’école. - Le candidat transmettra son dossier de travaux plastiques par mail au secrétariat de l’école. - La décision finale d’acceptation ou de refus des candidats appartiendra au directeur d’établissement, à l’issue d’un entretien préalable par visioconférence d’une durée ORGANISATION DES ÉTUDES

A.

A D M I S S I O N

E T

I N S C R I P T I O N

approximative de 15 minutes et à l’examen du dossier de travaux plastiques des candidats. - Si le candidat est accepté à l’un des niveaux du cursus, il devra impérativement confirmer son choix par écrit au secrétariat de l’école. - Le secrétariat de l’école délivrera une attestation de pré-inscription dès que le candidat aura confirmé son choix d’intégrer l’école pour faciliter ses démarches administratives en vue de l’obtention d’un visa pour sa venue en France à la rentrée scolaire 2013-2014. -----------------------------------------3 - Réinscription (entre chaque année) -----------------------------------------À l’issue de la proclamation des résultats et avant le 31 juillet 2012, les futurs étudiants reçoivent à leur domicile un dossier d’inscription en vue de permettre leur réinscription à la rentrée 2012-2013. Pour se réinscrire à l’école, les étudiants doivent remplir soigneusement le dossier fourni par l’administration et le rapporter à l’école avec toutes les pièces demandées dans la deuxième quinzaine de septembre 2013, et impérativement aux dates fixées par le secrétariat pédagogique. Le jour de leur réinscription, les étudiants devront s’acquitter du montant des droits de scolarité fixés chaque année par arrêté ministériel et des frais de sécurité sociale fixés chaque année par le code de la sécurité sociale.

ORGANISATION DES ÉTUDES

71


72

A.

A D M I S S I O N

E T

I N S C R I P T I O N

-----------------------------------------4 - Annulation d’inscription -----------------------------------------Les demandes d’annulation d’inscription et de remboursement des droits d’inscription doivent être présentées avant le 31 octobre de l’année d’inscription. S’agissant du remboursement des frais de sécurité sociale, votre demande doit être formulée par écrit et adressée à la mutuelle que vous avez choisie lors de votre inscription (SMEREP ou LMDE selon le cas).

A.

A D M I S S I O N

I N S C R I P T I O N

et doit être renouvelée chaque année, à la même période. Pour information, l’École nationale supérieure d’arts de Paris Cergy dépend, pour les bourses, de l’Académie de Versailles.

-----------------------------------------5 - étudiants boursiers -----------------------------------------Des bourses sur critères sociaux délivrées par le Ministère de la Culture et de la Communication peuvent être octroyées sous condition d’âge, de nationalité, de ressources familiales et de diplôme. En cas de non assiduité aux unités d’enseignement et de non présentation aux examens, les bénéficiaires d’une bourse sur critères sociaux devront rembourser tout ou partie de l’aide accordée par le ministère. Pour s’inscrire, les demandeurs de bourses doivent se rendre sur le site internet du Crous de l’académie de l’établissement d’origine entre le 15 janvier et le 30 avril de l’année en cours. Les demandes de bourses sur critères sociaux doivent être faites par anticipation des résultats de passage dans l’année supérieure pour les étudiants déjà insérés dans le cursus ou d’admission aux examens d’entrée pour les nouveaux entrants en première année ou par équivalence. La demande n’est pas automatique

ORGANISATION DES ÉTUDES

E T

ORGANISATION DES ÉTUDES

73


74

B.

P R É S E N T A T I O N

D U

C U R S U S

75

-----------------------------------------1 - Textes de référence -----------------------------------------Décret nº 88-1033 du 10 novembre 1988 portant organisation de l’enseignement des arts plastiques dans les écoles nationales, régionales et municipales d’art habilitées par le ministre de la culture. Arrêté du 12 juillet 2011 modifiant l’arrêté du 6 mars 1997 relatif à l’organisation des études conduisant au Diplôme National d’Arts et Techniques et au Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique. -----------------------------------------2 - schéma progression ects -----------------------------------------1er CYCLE 2e CYCLE ------------------------------------------------------------| | | | | |ANNÉE 5 ANNÉE 2 ANNÉE 3 ANNÉE 1 ANNÉE 4 | | | ------------------------------------------------------------| |DIPLÔME |DIPLÔME | |NATIONAL |NATIONAL | |D’ARTS |SUPÉRIEUR | |PLASTIQUES |D’EXPRESSION | | |PLASTIQUE | |(DNAP | | |OPTION ART) |(DNSEP | | |OPTION ART) | | | | | | ------------------------------------------------------------| | | | | | | | | | | | | |30 | | 30 30 30 30 30 30 30 30 30 | | | | | | | | ------------------------------------------------------------| | | 60 60 60 60 60 |CRÉDITS |CRÉDITS |CRÉDITS CRÉDITS CRÉDITS ------------------------------------------------------------= 180 CRÉDITS = 120 CRÉDITS ORGANISATION DES ÉTUDES


76

B.

P R É S E N T A T I O N

D U

C U R S U S

-----------------------------------------3 - cycle licence -----------------------------------------a - Organisation --------------------------------------Le cycle licence, qui correspond à la phase programme, s’étend sur six semestres et prépare au Diplôme National d’Arts Plastiques (DNAP), de niveau bac + 3. Une année est composée de deux semestres. Chaque semestre propose trois unités d’enseignements (UE) qui regroupent des unités de cours (UC). Chaque unité de cours est validée par un nombre déterminé de crédits. Un semestre est acquis lorsque l’étudiant a validé tous les crédits nécessaires à l’obtention des unités d’enseignements. Les unités de cours se déclinent sous des formats distincts: cours, ARC (ateliers de recherche et création), studios, workshops, séminaires de suivi, stages, séjours à l’étranger, projets personnels et initiatives. En année 1, toutes les unités de cours sont spécifiques et obligatoires. Jusqu’à l’année 3, l’étudiant choisit dans chaque unité d’enseignement les unités de cours qui lui permettent d’obtenir le nombre de crédits nécessaires à la validation de son semestre. La répartition et la diversité des unités de cours définissent des parcours et des passages obligés. Ce fonctionnement privilégie le choix, l’initiative et l’engagement des étudiants qui sont responsables de leur cursus et en construisent le cheminement. Sous la conduite de l’équipe enseignante et tout particulièrement des coordinateurs, l’autonomie de l’étudiant est ORGANISATION DES ÉTUDES

B.

P R É S E N T A T I O N

D U

C U R S U S

au cœur du cursus et constitue un principe majeur de la pédagogie. Elle est la condition de toute démarche artistique. En contrepartie, l’étudiant s’engage à construire un parcours correspondant rigoureusement aux choix qu’il s’est imposés. Le suivi et l’évaluation pédagogique valorisent l’assiduité, la pertinence et la fécondité de cet engagement. Un bilan conclut chaque semestre d’études. Il tient compte de l’ensemble des observations consignées par les enseignants concernés et fait l’objet d’une appréciation écrite. En cas de travail insuffisant ou insatisfaisant, une mise en garde est faite dès le 1er semestre et une réorientation de l’étudiant peut être recommandée. Dans ce cas, l’étudiant est invité à rencontrer ses enseignants et à prendre toutes les dispositions nécessaires à son changement d’établissement. --------------------------------------b - Règles d’avancement à l’intérieur du cycle --------------------------------------P H A S E

P R O G R A M M E

Année 1 (semestres 1 et 2) -------------------------L’année 1 est une année d’immersion dans les langages de l’art et les logiques de l’œuvre. Elle éveille aux questionnements plus qu’elle ne dispense un seul savoir-faire. Elle suscite une exigence critique et un intérêt méthodique pour les enjeux de l’art. C’est donc une année de rupture par rapport aux attendus esthétiques. C’est une année d’orientation décisive. Toutes les activités sont donc obligatoires et validées par des crédits semestriels. Une appréciation

ORGANISATION DES ÉTUDES

77


78

B.

P R É S E N T A T I O N

D U

C U R S U S

pédagogique synthétisant l’ensemble des approches, en fin du second semestre, détermine le passage en année supérieure. La progression de chaque étudiant est évaluée par les professeurs en fonction de sa présence, de sa participation, de son engagement, ainsi que de la qualité des travaux qu’il présente, de l’analyse et du commentaire qu’il en fait, de sa compréhension documentée des enjeux artistiques. L’exigence de l’œuvre y est primordiale. Les périodes de présentation de travaux plastiques sont fixées dans l’année par les professeurs. Une première évaluation semestrielle donnera lieu à un bilan écrit envoyé à l’étudiant. L’évaluation du semestre 2 détermine le passage en année supérieure en fonction des exigences auxquelles l’étudiant aura satisfait. Année 2 (semestres 3 et 4) -------------------------L’émergence des projets, la diversification des pratiques, l’approfondissement du travail personnel caractérisent l’année 2. L’étudiant engage ses choix en début d’année 2 après accord et validation du coordinateur et inscription auprès du secrétariat pédagogique. Cet engagement définit le cursus de l’étudiant. Seule l’inscription aux cours, ARC, studios, etc. choisis sera prise en compte pour la validation du cursus. La présence à tous ces dispositifs pédagogiques choisis est obligatoire. L’assiduité, la qualité de la participation et la progression du travail font l’objet d’une évaluation en fin de semestre 3 dont le bilan est signifié par écrit. L’évaluation du semestre 4 détermine le passage en année supérieure en fonction des exigences auxquelles l’étudiant aura satisfait.

ORGANISATION DES ÉTUDES

B.

P R É S E N T A T I O N

D U

C U R S U S

Année 3 (semestres 5 et 6) -------------------------Au terme de la phase Programme, le travail engagé depuis l’année 1 trouve son accomplissement. L’année 3 donne accès aux épreuves du DNAP, à la condition d’avoir satisfait à toutes les exigences du cursus. La décision de passage est prise dès le mois de mars. La réussite au DNAP n’implique pas automatiquement le passage dans l’année supérieure. Une commission d’entrée en cycle master se réunit pour statuer sur le passage des étudiants. En cas d’échec au DNAP les étudiants sont autorisés à s’inscrire à nouveau dans l’établissement. L’étudiant engage donc ses choix en début d’année 3 après accord et validation du coordinateur et inscription auprès du secrétariat pédagogique. Cet engagement définit le cursus de l’étudiant. Seule l’inscription aux cours, ARC, studios, etc. choisis sera prise en compte pour la validation du cursus. La présence à tous ces dispositifs pédagogiques choisis est obligatoire. L’assiduité, la qualité de la participation et la progression du travail font l’objet d’une évaluation en fin des semestres 5 et 6 dont le bilan sera signifié par écrit.

ORGANISATION DES ÉTUDES

79


80

B.

P R É S E N T A T I O N

D U

C U R S U S

-----------------------------------------4 - cycle master -----------------------------------------a - Organisation --------------------------------------Le cycle master, qui correspond à la phase projet, s’étend sur quatre semestres et prépare au Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP), de niveau bac+5 (grade de Master). Chaque semestre propose trois unités d’enseignements (UE) qui regroupent des unités de cours (UC). Chaque unité de cours est validée par un nombre déterminé de crédits. Un semestre est acquis lorsque l’étudiant a validé tous les crédits nécessaires à l’obtention des unités d’enseignements. Les unités de cours se déclinent sous des formats distincts: cours, ARC (ateliers de recherche et création), studios, workshops, séminaires de suivi, stages, séjours à l’étranger, projets personnels et initiatives. De l’année 4 à l’année 5, l’étudiant choisit dans chaque unité d’enseignement les unités de cours qui lui permettent d’obtenir le nombre de crédits nécessaires à la validation de son semestre. La répartition et la diversité des unités de cours définissent des parcours et des passages obligés. Ce fonctionnement privilégie le choix, l’initiative et l’engagement des étudiants qui sont responsables de leur cursus et en construisent le cheminement. L’autonomie de l’étudiant est au cœur du cursus et du principe de la pédagogie. Elle est la condition de toute démarche artistique. En contrepartie, l’étudiant s’engage à construire un parcours correspondant rigoureusement aux choix qu’il s’est imposés. ORGANISATION DES ÉTUDES

B.

P R É S E N T A T I O N

D U

C U R S U S

Le suivi et l’évaluation pédagogique valorisent l’assiduité, la pertinence et la fécondité de cet engagement. Un bilan conclut chaque semestre d’études. Il tient compte de l’ensemble des observations consignées par les enseignants concernés et fait l’objet d’une appréciation écrite. En cas de travail insuffisant ou insatisfaisant, une mise en garde est faite dès le 1er semestre et une réorientation de l’étudiant peut être recommandée. Dans ce cas, l’étudiant est invité à rencontrer ses enseignants et à prendre toutes les dispositions nécessaires à son changement d’établissement. L’année 4 est la plus adaptée pour suivre un semestre d’études à l’étranger. Qu’il soit dans le cadre d’Erasmus ou d’un accord d’échange bilatéral, le semestre passé dans une école ou université à l’étranger équivaut à 30 crédits. Les crédits sont attribués par l’établissement d’accueil et traduits si nécessaire - par l’ENSAPC. Il convient si aucun dispositif d’équivalence n’existe au préalable - de s’accorder sur les équivalences de crédits en amont de la mobilité. --------------------------------------b - Règles d’avancement à l’intérieur du cycle --------------------------------------P H A S E

P R O J E T

Année 4 (semestres 7 et 8) -------------------------L’étudiant affirme ses initiatives personnelles et un projet artistique qui le met à l’œuvre. Séjour à l’étranger, expositions, workshops, stages, etc. sont les conditions propices à une

ORGANISATION DES ÉTUDES

81


82

B.

P R É S E N T A T I O N

D U

C U R S U S

création qui se mesure à la réalité du monde. L’étudiant engage ses choix en début d’année 4 après l’accord et la validation du coordinateur et l’inscription auprès du secrétariat pédagogique. Cet engagement définit le cursus de l’étudiant. Seule l’inscription aux cours, ARC, studios, etc. choisis sera prise en compte pour la validation du cursus. La présence à ces dispositifs pédagogiques choisis est obligatoire. L’assiduité, la qualité de la participation et la progression du travail font l’objet d’une évaluation en fin de semestre 7 dont le bilan sera signifié par écrit. L’évaluation du semestre 8 détermine le passage en année supérieure en fonction des exigences auxquelles l’étudiant aura satisfait.

B.

P R É S E N T A T I O N

C U R S U S

Cet engagement définit le cursus de l’étudiant. Seule l’inscription aux cours, ARC, studios, etc. choisis sera prise en compte pour la validation du cursus. La présence à tous les dispositifs pédagogiques choisis est obligatoire. L’assiduité, la qualité de la participation et la progression du travail font l’objet d’une évaluation en fin de semestre 9 dont le bilan sera signifié par écrit. L’évaluation du semestre 10, en mars, détermine la présentation au diplôme.

Année 5 (semestres 9 et 10) --------------------------Le travail montre la cohérence plastique, la pertinence conceptuelle, l’intérêt esthétique des pratiques engagées dans le projet d’une œuvre significative au regard de l’histoire de l’art et de la scène artistique contemporaine. L’ouverture à la recherche est prise en compte au travers d’une approche méthodologique globale permise pour l’écriture du mémoire et enrichie des axes de recherche issus de projets partenaires. L’année 5 donne accès aux épreuves du DNSEP à la condition d’avoir satisfait à toutes les exigences du cursus. En cas d’échec au DNSEP les étudiants sont autorisés à s’inscrire à nouveau dans l’établissement. L’étudiant engage ses choix en semestre 9 uniquement après accord et validation du coordinateur et inscription auprès du secrétariat pédagogique.

ORGANISATION DES ÉTUDES

D U

ORGANISATION DES ÉTUDES

83


84

C.

I N S C R I P T I O N A U X U N I T É S 85 D ’ E N S E I G N E M E N T E T V A L I D A T I O N

-----------------------------------------1 - enseignements -----------------------------------------Chaque enseignant propose des enseignements (cours, arc, studio, workshop) et est chargé de les communiquer auprès des étudiants, notamment via les supports logistiques internes de l’établissement (site intranet, livret de l’étudiant, etc.) Il est responsable de son enseignement, valide les crédits obtenus et les transmet au secrétariat pédagogique et au coordinateur de chaque année. -----------------------------------------2 - Conditions d’obtention des unités d’enseignements -----------------------------------------Notre établissement, au même titre que tous les établissements d’enseignement supérieur fonctionne selon le processus de Bologne pour l’attribution et le transfert des crédits européens, désigné sous le terme de Système ECTS (European Credits Transfer System). Le processus de Bologne œuvre à une transparence et une lisibilité claire de tous les diplômes européens d’enseignement supérieur afin de permettre aux étudiants de passer plus facilement d’un établissement et d’un pays à un autre pendant leur cursus d’études et de formation ou à la fin de leurs études pour trouver du travail. L’objectif pour l’étudiant est donc double: l’optimisation, la spécification de sa

ORGANISATION DES ÉTUDES


86

C. I N S C R I P T I O N D ’ E N S E I G N E M E N T E T

A U X U N I T É S V A L I D A T I O N

formation; l’orientation européenne et internationale de son niveau d’études. Cela implique, pour tout établissement supérieur, une architecture des cursus d’enseignement organisée selon 3 cycles, traduits en France par le principe LMD (Licence, Master, Doctorat). L’organisation des études est articulée sur le système de crédits européens capitalisables et transférables (ECTS). La structure d’évaluation de l’école est conçue de façon à prendre en compte les exigences du processus de Bologne et permet ainsi de mettre clairement en évidence la dimension d’enseignement supérieur de l’établissement, ses exigences et ses qualités de formation de haut niveau. L’évaluation du travail effectuée par semestre, - contrôle continu - bilan collégial - évaluation de travaux - évaluation de travaux

de l’étudiant est selon différents modes: individuels collectifs

L’évaluation s’effectue selon des critères spécifiques à chacune des 3 unités d’enseignements et dans des conditions spécifiques aux différents niveaux du cursus. Le système d’évaluation permet l’attribution semestrielle:

C.

87 I N S C R I P T I O N A U X U N I T É S D ’ E N S E I G N E M E N T E T V A L I D A T I O N

- des notes: réparties selon une grille de 7 degrés (A, B, C, D, E, Fx et F), la note ECTS permet de caractériser le niveau du travail de l’étudiant. L’étudiant n’ayant pas obtenu l’intégralité des 30 crédits ECTS nécessaires à la poursuite de ses études lors du premier semestre de l’année académique (semestre 1, semestre 3, semestre 5, semestre 7, semestre 9) se voit donner la possibilité de rattraper les crédits ECTS qui lui manquent lors du semestre suivant à condition qu’il fournisse un travail supplémentaire qui sera apprécié en évaluation individuelle et lors du bilan semestriel suivant. Le système ECTS ou Système Européen de Transfert de Crédits définit les conditions formelles d’une harmonisation des enseignements supérieurs. L’échelle de notation ECTS assure la lisibilité du parcours de l’étudiant à travers un système de notation commun aux établissements d’enseignement supérieur européens et affecte des crédits à des unités de cours. Ce système de notation permet ainsi de faciliter le transfert d’étudiants entre les établissements. Les crédits comptabilisent le nombre d’heures de travail nécessaires pour atteindre les objectifs propres à chaque dispositif pédagogique, répondre aux modalités d’évaluation et satisfaire aux exigences du cursus d’études.

- des crédits ECTS: l’obtention de 30 crédits ECTS par semestre est nécessaire à la poursuite des études.

ORGANISATION DES ÉTUDES

ORGANISATION DES ÉTUDES


88

C. I N S C R I P T I O N D ’ E N S E I G N E M E N T E T

A U X U N I T É S V A L I D A T I O N

-----------------------------------------3 - évaluation et attribution des crédits -----------------------------------------Les crédits affectés à chaque dispositif pédagogique sont insécables. Ils déterminent à chaque semestre les conditions de passage de l’étudiant, d’un semestre à l’autre et d’une année à l’autre. L’obtention des crédits valide l’acquisition «des savoirs et des compétences» requis pour chaque dispositif pédagogique. Sont évalués la présence, l’engagement de l’étudiant, la qualité de son travail personnel, l’exigence et la pertinence de ses propositions, l’intérêt artistique de ses productions. L’attribution des crédits fait l’objet d’une évaluation semestrielle et annuelle par l’ensemble des enseignants en concertation avec les équipes de coordination et le directeur. Il est précisé qu’à partir de plus de deux absences non justifiées dans chaque dispositif pédagogique, les crédits ne sont pas attribués. 1 CRÉDIT = 25 À 30H DE TRAVAIL 1 SEMESTRE = 30 CRÉDITS DNAP = 6 SEMESTRES = 180 CRÉDITS DNSEP = 10 SEMESTRES = 300 CRÉDITS Parallèlement aux crédits ECTS, le dispositif d’évaluation en vigueur à l’ENSAPC permet de déterminer la qualité du travail de l’étudiant au moyen de notes dites locales. Celles-ci sont attribuées collégialement par unité d’enseignement dans le cadre du bilan semestriel. De plus, une note globale de synthèse qualifie l’ensemble du travail semestriel de l’étudiant. La note «locale» reprend la terminologie du classement

ORGANISATION DES ÉTUDES

C.

89 I N S C R I P T I O N A U X U N I T É S D ’ E N S E I G N E M E N T E T V A L I D A T I O N

statistique ECTS, selon une échelle de notation aux caractéristiques suivantes: A

excellent, résultat remarquable, avec seulement quelques insuffisances mineures

B

très bien, résultat supérieur à la moyenne, malgré un certain nombre d’insuffisances

C

bien, travail assez bon, avec des d’insuffisances notables

D

satisfaisant, travail honnête, mais comportant des lacunes importantes

E

passable, résultat satisfaisant aux critères minimaux

FX insuffisant, un travail supplémentaire est nécessaire pour l’octroi des crédits F

insuffisant, un travail supplémentaire considérable est nécessaire

-----------------------------------------4 - Modalités de passage en année supérieure -----------------------------------------Une année d’études correspond à 2 semestres validés par 30 crédits chacun, donc 60 crédits pour l’année. Un crédit correspond à 25 à 30 heures de travail de l’étudiant (enseignement et travail personnel inclus). Dans la grille de répartition ont été pris en compte sous forme d’estimation: le temps de travail «personnel» mais aussi la part

ORGANISATION DES ÉTUDES


90

C. I N S C R I P T I O N D ’ E N S E I G N E M E N T E T

A U X U N I T É S V A L I D A T I O N

«d’implication» de l’étudiant suscitée par telle ou telle activité. Il ne peut être attribué qu’un maximum de 30 crédits par semestre (sauf crédits de rattrapage). L’obtention des 60 crédits annuels est requise pour le passage en année 2. L’obtention de 48 à 60 crédits aux semestres 3 et 4 (soit un total de 108 à 120 sur les deux années) est requise pour le passage en année 3. L’obtention de 36 à 47 crédits aux semestres 3 et 4 (soit un total de 96 à 107 crédits sur les deux années) est requise pour le redoublement en année 2. Si l’étudiant n’a pas obtenu les 36 crédits minimum nécessaires au redoublement, il ne sera pas admis à redoubler. Les crédits manquants en fin d’année 2 doivent obligatoirement être rattrapés au cours du semestre 5 (premier semestre d’année 3). L’obtention des 60 crédits annuels, dont 15 crédits affectés au DNAP (soit un total de 180 crédits sur les trois années) est requise pour valider le cycle licence. L’obtention de 48 à 60 crédits aux semestres 7 et 8 (soit un total de 228 à 240 crédits sur les quatre années) est requise pour le passage en année 5. L’obtention de 36 à 47 crédits aux semestres 7 et 8 (au total de 216 à 227 crédits sur les quatre années) est requise pour le redoublement en année 4. Si l’étudiant n’a pas obtenu les 36 crédits minimum nécessaires au redoublement, l’étudiant ne sera pas admis à redoubler. Les crédits manquants en fin d’année 4 doivent obligatoirement être rattrapés au cours du semestre 9 (premier semestre de l’année 5). Les crédits manquants en fin de semestre d’hiver (S1, S3, S5, S7, S9) peuvent être rattrapés au cours du semestre de printemps de la même année d’études. ORGANISATION DES ÉTUDES

C.

91 I N S C R I P T I O N A U X U N I T É S D ’ E N S E I G N E M E N T E T V A L I D A T I O N

Les modalités de rattrapage des crédits manquants se déroulent dans les conditions énoncées par l’équipe de coordination de chaque année. En semestre 7 et 8, le projet de mobilité fait l’objet d’un contrat d’études entre l’étudiant, l’établissement d’origine et l’établissement d’accueil. Formalisé avant le départ de l’étudiant, ce contrat spécifie les enseignements suivis et le nombre de crédits qui leur est attribué par l’établissement d’accueil. Son respect garantit la validation de crédits par l’établissement d’accueil au profit de l’étudiant.

ORGANISATION DES ÉTUDES


92

III

93 contenus pédagogiques école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

A. Dispositifs pédagogiques 1 - Les unités d’enseignements ................. 95 2 - Tableau synthétique du parcours par UE ..... 97 3 - Les dispositifs pédagogiques: cours, arc, studio, rdv individuels, workshops, stages, séminaires de suivi, mémoire, langue ............................ 98 B. Cycle L/Phase programme 1 - L’année 1 ................................. 111 2 - L’année 2 ................................. 121 3 - L’année 3 ................................. 135 C. Cycle M/Phase projet 1 - L’année 4 ................................. 149 2 - L’année 5 ................................. 163 D. présentation détaillée des dispositifs pédagogiques .................................. 177 E. Calendrier pédagogique ........................ 279


94

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

-----------------------------------------1 - les unités d’enseignement -----------------------------------------a - Philosophie, histoire, culture, théorie  --------------------------------------Cette UE correspond aux enseignements théoriques introduisant une mise en perspective historique, esthétique, philosophique, critique et documentaire de l’art et de ses pratiques, de l’œuvre et de son statut, de la scène artistique internationale et de ses mutations. --------------------------------------b - Méthodologie, production, réalisation  --------------------------------------Cette UE correspond aux enseignements pratiques initiant l’étudiant à des approches de terrain, autour de propositions thématiques, de problématiques matériologiques, de pratiques spécifiques. --------------------------------------c - Confrontation, exposition  --------------------------------------Cette UE correspond à l’engagement et à la responsabilité de l’étudiant à travers son cursus, à l’investissement dans un travail personnel et une production originale: stages, séjours à l’étranger, projets à YGREC, projets et initiatives personnels. Ce travail est également présenté lors des séminaires de suivi.

contenus pédagogiques

95


96

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

97

-----------------------------------------2 - tableau synthétique du parcours par ue ------------------------------------------

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------année ue1 - philosophie, histoire, ue2 - méthodologie, production, ue3 - confrontation, total culture et théorie réalisation exposition crédits --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------1 30 14 crédits au semestre 1 10 crédits au semestre 1 6 crédits au semestre 1 30 12 crédits au semestre 2 12 crédits au semestre 2 6 crédits au semestre 2 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------2 30 12 crédits au semestre 3 12 crédits au semestre 3 6 crédits au semestre 3 30 12 crédits au semestre 4 12 crédits au semestre 4 6 crédits au semestre 4 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------3 30 12 crédits au semestre 5 12 crédits au semestre 5 6 crédits au semestre 5 15 + 15 (DNAP) 8 crédits au semestre 6 4 crédits au semestre 6 3 crédits au semestre 6 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------4 30 12 crédits au semestre 7 12 crédits au semestre 7 6 crédits au semestre 7 30 12 crédits au semestre 8 12 crédits au semestre 8 6 crédits au semestre 8 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------5 30 + 12 crédits au semestre 9 8 crédits au semestre 9 10 crédits au semestre 9 30 (dnsep) ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques


98

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

-----------------------------------------3 - Les dispositifs pédagogiques: cours, ARC, studio, RDV individuel, workshop, stage, séminaire de suivi, mémoire -----------------------------------------a - COURS --------------------------------------Au-delà de la transmission des connaissances, les cours sont indispensables à l’appropriation des langages et des concepts que l’art requiert et met à l’œuvre. L’approche critique, la mise en perspective historique, le dialogue productif avec les œuvres sont nourris de ces cours. Ils favorisent l’échange, le débat, l’ouverture au monde. Les cours dispensés en anglais apportent un point de vue, un éclairage, une approche de l’art, de l’histoire et de la civilisation anglosaxons. Ils sont essentiels à la compréhension et au partage du monde contemporain. --------------------------------------b - ARC --------------------------------------Animés par un ou plusieurs professeurs, les ARC sont constitués autour d’une problématique. S’y croisent différentes pratiques qui permettent d’ouvrir l’horizon des recherches, de multiplier les points de vue, de relancer son travail. Les ARC privilégient l’esprit de transversalité, de pluridisciplinarité et d’expérimentation. --------------------------------------c - STUDIO --------------------------------------Dans un studio, on aborde la spécificité d’une pratique plastique dans ses composantes contenus pédagogiques

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

techniques et conceptuelles. Tout au long du cursus, les studios accompagnent le choix d’une pratique et permettent d’en orienter l’engagement. --------------------------------------d - WORKSHOPS --------------------------------------Les workshops sont des extensions des cours, ARC et Studios proposés par les enseignants. Confrontés à une situation de travail intensif et continu, les étudiants approfondissent leurs pratiques en réalisant des projets coordonnés par les enseignants qui peuvent inviter des artistes et des structures extérieures à intervenir. --------------------------------------e - RENDEZ-VOUS INDIVIDUELS --------------------------------------À partir de l’année 3, les étudiants s’inscrivent pour des entretiens individuels avec les professeurs de leur choix. Les entretiens sont pris en compte dans l’évaluation et l’attribution de crédits. --------------------------------------f - SÉMINAIRE DE SUIVI --------------------------------------Chaque année du cursus est placée sous la responsabilité d’un enseignant-coordinateur et d’une équipe de coordination. Leur rôle est déterminant dans l’orientation de l’année scolaire, l’organisation des études, le suivi et l’évaluation des étudiants. Organisés par semaine ou par quinzaine, les séminaires de suivi regroupent tous les étudiants d’une année autour d’une équipe contenus pédagogiques

99


100

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

de coordination. À l’occasion, des personnalités extérieures peuvent être invitées à donner leur point de vue sur les réalisations des étudiants. À chaque séance, les étudiants désignés présentent leur travail dans des conditions d’exposition ou de monstration rigoureuses, mais aussi d’argumentation conceptuelle afin de rendre compte de la progression et de l’évolution de leurs travaux tout au long de l’année. Chaque présentation est une mise à l’épreuve critique de la qualité du travail plastique et de la vitalité du projet artistique. La présence aux présentations est impérative. Elle est prise en compte dans l’évaluation et l’attribution de crédits. --------------------------------------g - Stages --------------------------------------L’école accorde une place considérable aux stages dans sa politique d’établissement. Elle s’efforce ainsi de promouvoir et de développer de nombreux partenariats tant en France qu’à l’étranger avec des institutions et des établissements divers (ateliers d’artiste, centres d’art, entreprises…). L’enjeu est de permettre aux étudiants de se confronter aux réalités pratiques du monde artistique pour une future insertion professionnelle réussie. Les stages sont intégrés à la scolarité et seront validés selon les dispositifs mis en place par l’école. La nature et le moment du stage peuvent être variables en fonction du projet pédagogique de l’étudiant et des opportunités. Les stages courts: Les années 2-3 doivent effectuer un ou des contenus pédagogiques

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

stages courts d’une durée maximale de 15 jours qui seront validés par l’obtention de 2 ECTS. Les stages longs: L’année 4 est propice à la professionnalisation. Elle offre la possibilité de valider un semestre équivalent à 30 ECTS en effectuant un stage d’une durée de 4 mois. Le choix du stage doit être validé au préalable par l’enseignant coordinateur. L’ENSAPC encourage ses étudiants, à ce stade de leur cursus, à la mobilité internationale et peut apporter un soutien financier (se renseigner auprès du pôle Relations Internationales). De nombreux artistes étrangers ont notamment accueilli en stages longs des étudiants de quatrième année, pour exemple: Jim Shaw (Los Angeles et New-York/USA), Yto Barrada (Tanger/Maroc). Des offres de stages sont régulièrement proposées sur l’intranet de l’école à la rubrique «stages, emplois, concours». Les propositions de stages peuvent émaner de structures diverses:centres d’arts, FRAC, musées, fondations, galeries, ateliers d’artistes, festivals, biennales, écoles, etc. Des partenariats privilégiés se sont progressivement renforcés entre l’école et certains établissements: Palais de Tokyo, La Comédie Française, Fondation Art Kadist, Bétonsalon, FRAC île-de-France/Le Plateau, les galeries Air de Paris, Bernard Jordan, Loevenbruck, Yvon Lambert, etc. Une banque de données disponible sur l’intranet de l’école met en valeur tous les lieux de stages ainsi que les rapports de stages en vue de la transmission aux prochaines sessions d’étudiants. Les stages font l’objet d’une convention contenus pédagogiques

101


102

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

tripartite qui est conclue entre l’école, l’établissement d’accueil concerné et l’étudiant. Elle précise la position administrative de l’élève, ses droits et ses obligations. Sont mentionnés les noms du coordinateur et celui du tuteur de stage. La convention décrit les principales missions confiées à l’étudiant, les horaires de présence et s’il y a lieu le montant de la gratification. Un exemplaire est envoyé à l’entreprise d’accueil, un autre remis à l’étudiant, le troisième est conservé par l’école. Modalités administratives: La demande de stage se fait auprès du pôle pédagogie. L’étudiant doit au préalable obtenir l’accord de son enseignant-coordinateur pour effectuer le stage. Durant son stage, l’étudiant-stagiaire doit rédiger un rapport de stage qui sera évalué lors d’une soutenance organisée par l’équipe de coordination. L’attribution des crédits est prononcée après l’étude de la grille d’évaluation et de la soutenance du rapport de stage. Un formulaire de pré-convention téléchargeable sur l’intranet de l’école doit être rempli et déposé au secrétariat pédagogique 30 jours au moins avant le début du stage. Une convention ne peut être établie de manière rétroactive. Le délai pour le dépôt de la demande de stages à l’étranger est porté à 45 jours. L’étudiant doit s’assurer que son assurance prend en charge, dans le cadre de ses études, les séjours à l’étranger.

contenus pédagogiques

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

Lieux de stage 2007-2012 CENTRES D’ART, FRAC, MUSÉES, FONDATIONS - FRAC Île de France/Le Plateau, - Laboratoires d’Aubervilliers (93) - Fonderie Darling (Montréal, Québec) - La Ferme du Buisson (77) - Bétonsalon (75) - Centre des Arts d’Enghien-Les-Bains (95) - Centre de photographie de Lectoure (32) - Centre d’art graphique La Métairie Bruyère (89) - Centre d’art Le Lait (81) - Centre d’art contemporain Domaine de Kerguéhennec, (56) - Le Crédac (94) - Centre d’art APDV (75) - Manufacture des Abbesse (75) - Palais de Tokyo (75) - La Halle Saint-Pierre (75) - Le Cube-Art 3000 (92) - Fondation Art Kadist (75) - Arab Image Foundation (Beyrouth-Liban) GALERIES - Galerie Air de Paris (75) - Galerie Bernard Jordan (75) - New Documents Gallery (75) - Galerie Crèvecoeur (75) - Galerie Chantal Crousel/La Douane (75) - Galerie GP&N Vallois (75) - Galerie la Ferronnerie (75) - Galerie Art Concept (75) - Galerie Emmanuel Perrotin (75) - Galerie Martine Aboucaya(75) - Galerie les Douches (75) - Galerie de Multiples (75) - Galerie Loevenbruck (75) - Galerie Yvon Lambert (75) - Galerie Michel Rein (75) - Galerie La Controverse (75) contenus pédagogiques

103


104

A.

D I S P O S I T I F S -

P É D A G O G I Q U E S

Galerie ARSFUTURA (75) Galerie de l’entrepôt (75) gb agency (75) Atelier Moreira (75) Frieze Art Fair (Londres)

ASSISTANAT d’ARTISTES - Christophe Atabekian - Fayçal Baghriche - Emmanuel Barcilon - Yto Barrada - Mounir Fatmi - Charles Fréger - Annette Huster - Marie Jager - Julie Legrand - Mark Lewis (GB) - Mathieu Mercier - Cécile Paris - Wilfredo Prieto (Cuba) - Regis-R - Jim Shaw (USA) - Barthélémy Toguo SOCIÉTES DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE - Delante Films (75) - La Méduse (75) - TOKIB Productions (75) - FURAX (31280 Drenil-Lafage) - PLUSH Studio (75) - France Premium & Artivi.com (75) - New Deal Films (75) - Son et Lumière (92) - La Huit Production (75) - Midi-Minuit-Partizan (75) SPECTACLE VIVANT - La Comédie Française - Centre de la Danse et d’études chorégraphiques (97110 Pointe à Pitre) - La Gaîté Lyrique (75) contenus pédagogiques

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

- Le Centquatre (75) - Cloud Gate Dance Foundation (Taipei, Taiwan) FESTIVALS, BIENNALES - Festival EXIT 09 (2009) - Festival International du documentaire (Marseille, 2009) - Festival «Le Printemps de Septembre» (Toulouse, 2010) - Les Rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid (2010) - Biennale d’Istanbul (2011) - Nuit blanche (Paris, 2011) - Festival «Nuits sonores» (Lyon, 2012) - Festival «Bains numériques» (Enghien-Les-Bains, 2012) ÉCOLES, UNIVERSITE, CENTRES DE FORMATION - École régionale des Beaux-arts de Rouen - CNRS Délégation Ile de France Sud (91405 Orsay) - École Supérieure d’Arts (Rueil-Malmaison) - La Fémis (75) COLLECTIVITÉS, SERVICES PUBLICS - Communauté d’Agglomération «Les portes de l’Essonne» - EHPAD Saint Louis (95) - Hôtel des ventes de Melun (77) - La Maison des Arts Plastiques (94) - Conseil général du Val d’Oise (95) - Mairie de Gentilly (94) - Ambassade du Panama (75) - Maison des Arts de Créteil (94) - Hôpital Bichat (75)

contenus pédagogiques

105


106

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

ASSOCIATIONS/CENTRES CULTURELS - Association RICOCHER (Strasbourg) - Association MOBILES (Bagnolet) - Association Muzziques-Instants Chavirés» (Montreuil) - Association Cap Accueil (Audierne) - Association «Signes de Nuit» (Paris) - Association Les Amis de Magnum Photos (75) - Art-O-Rama (Marseille) - FIDMarseille /Association Vue Sur Les Docs (Marseille) - Centre Culturel de Taïwan (75) - IKSV (Istanbul Kultur Sanat Vakfi) (Turquie) - Cork Community Art Link (Irlande) - DISPATCH (New York) ENTREPRISES - By Agency Interactive (75) - ARTEBI (75) - ANECS (75) - OCEA (75) - COLOCO (75) - Agence H (92) - ALKEO SARL (75) - B2 (75) - La Parts des anges (75) - MakeMeReach (75) - Jeune création art contemporain (75) - Art public contemporain (75) - BHV Rivoli (75) - Art composit (75) - Tendances Institut (75) - Warmgrey (75) - JT Gleich , g-module /SARL (75) - WIZZ (92 Clichy) - Agence letroisièmepôle (75) - Bildknecht (Timenode, Allemagne)

contenus pédagogiques

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

--------------------------------------h - Mémoire --------------------------------------Le mémoire de fin d’études, qui concerne depuis 3 ans l’ensemble des étudiants de second cycle de l’ENSAPC, est une des pierres angulaires de la méthodologie de la recherche et de l’autonomie de pensée de l’étudiant, de ses compétences théoriques et conceptuelles. Il fait l’objet d’un séminaire intensif de 5 semaines en octobre pour les 4e et 5e années. Informations, documents et commentaires rassemblés par l’étudiant sont articulés autour de l’objet choisi. Quelle que soit la forme d’écriture adoptée, la clarté de l’exposition et la rigueur de la réflexion y comptent tout autant que l’abondance des matériaux recueillis. Dans cette approche d’écriture, impulsée dès les années antérieures dans le cadre des ARC ou séminaires, l’étudiant se positionne en auteur par son appréhension sensible autant d’analytique et l’autonomie de son écriture. --------------------------------------i - Langues --------------------------------------Une attention particulière est portée à l’apprentissage des langues. Certaines interventions extérieures, tout comme des workshops, cours, ARC et studios, se déroulent en langue étrangère. L’information est toujours précisée en amont aux étudiants. L’équipe compte par ailleurs des enseignants anglophones. En début d’année scolaire, tous les étudiants doivent passer le Oxford placement test online: http://www.oxfordenglishtesting.com/DefaultMR. aspx?id=3034&menuId=1

contenus pédagogiques

107


108

A.

D I S P O S I T I F S

P É D A G O G I Q U E S

Selon les résultats obtenus, trois groupes de trois niveaux différents seront identifiés: 1. les étudiants autonomes seront accompagnés jusqu’au passage du TOEIC (Test Of English for International Communication) en fin de cycle; 2. les étudiants qui assisteront à des interventions, cours et workshops dispensés en anglais; 3. les étudiants ayant besoin d’un renfort: ils suivront des cours de conversation à l’Université Les Chênes de Cergy et en parallèle l’ENSAPC mettra en place des cours similaires. Enfin, les étudiants étrangers présents à l’ENSAPC dans le cadre d’échanges académiques ou en cursus normal peuvent bénéficier de cours de «français langue étrangère» si cela s’avère nécessaire. Après accord du coordinateur et suite à un test de niveau, l’étudiant est amené à suivre des cours de français à l’Université Les Chênes de Cergy. Ces cours s’effectuent dans le cadre d’un partenariat entre les deux établissements. Pour toute information, se renseigner auprès du secrétariat pédagogique.

contenus pédagogiques

B.

109

c - p h - -

y a -

c s -

l e -

- - - e l i - - - p r o - - - -

c g -

e r -

n a -

c m -

e - m e - -

A N N É E --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


110

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

111

-----------------------------------------1 - ANNÉE 1 -----------------------------------------a - PRÉSENTATION DE LA COORDINATION --------------------------------------Coordinateur -----------Boris Achour Enseignants associés -------------------Jean-Michel Brinon et Philippe Mailhes (semaine A et B), Catherine Lobstein (semaine A), Anne Pontet (semaine B). OBJECTIF -------L’équipe de coordination s’attachera à accompagner les étudiants de 1re année dans: - la découverte de l’école, de son fonctionnement, de ses enjeux, de sa pédagogie et de ses enseignants. - la découverte des démarches et questionnements artistiques et théoriques actuels et du XXe siècle. - la mise en place et le développement d’un travail personnel conjointement à la mise en évidence de toutes les problématiques qu’il suscite et de l’analyse critique qu’il nécessite. - l’initiation technique aux différents équipements, outils et ateliers de l’école. contenu et méthode -----------------Des journées d’initiation aux différents ateliers techniques de l’école menées par petits groupes, réparties sur l’année. contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 1


112

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

B.

Plusieurs workshops, à l’école et en dehors, menés par des intervenants extérieurs, d’une ou de plusieurs journées, seront organisés durant l’année (journées et durée variables et à définir) ainsi que des voyages pour assister à des manifestations d’art contemporain en France ou à l’étranger. Séminaires de suivi ------------------Des séminaire de suivi, ayant lieu tous les mardis, proposeront alternativement différents types d’organisation et de travail: - des séquences de travail (en groupe ou solo) autour d’un thème avec rendu et discussion dans la journée ou étalés sur plusieurs semaines (mardi) - des accrochages de vos travaux seront organisés par vos soins et susciteront commentaires, critiques et débats. (mardi) Le séminaire de suivi a lieu le mardi, 9h30-13h et 14-18h, semaine A et B.

ANNÉE 1

contenus pédagogiques

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

113

--------------------------------------b - GRILLE DES ÉVALUATIONS --------------------------------------(Tous les UC en année 1 sont obligatoires)

C C C C C C C

UE1 - Philosophie, histoire, culture et théorie Enseignants S1 S2 --------------------------------------------------------Postwar art (190) Rian 2 2 --------------------------- ------------------ -- -Art et cinéma (178) Rollet/Marcadé 2 x --------------------------- ------------------ -- -Champs de forces (180) Lang 2 2 --------------------------- ------------------ -- -Japonologies (185) Le Néün 2 2 --------------------------- ------------------ -- -Minimum 2 (188) Blocher 2 2 --------------------------- ------------------ -- -P.S.I. (191) Bertrand 2 2 --------------------------- ------------------ -- -Rdv Bibliothèque (192) Lobstein 2 2 --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 14 12

contenus pédagogiques

ANNÉE 1


114

A S W W W W

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

UE2 - méthodologie, production, réalisation Enseignants S1 S2 --------------------------------------------------------Lire écrire (220) Waquant/Nicolao X 2 --------------------------- ------------------ -- -Peintures-dessins (238) Chevallier/Dalbis/ 2 2 Cuzin --------------------------- ------------------ -- -A11213 (209) Jake 1 1 --------------------------- ------------------ -- -Cergy réalité (264) Mazur/Genty X 1 --------------------------- ------------------ -- -Thinking in images (251) Joumard/Rian X 1 --------------------------- ------------------ -- -Initiations ateliers Responsables 7 5 (269) d’ateliers --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 10 12

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

115

CONDITIONS DE PASSAGE --------------------L’obtention de 60 crédits est obligatoire pour le passage en année 2 (Semestre 3). NOTE: Il est rappelé que les résultats du 1er semestre ne seront enregistrés que lorsqu’une attestation du niveau en langue anglaise sera remise au secrétariat pédagogique. (voir p. 107 «langues étrangères»)

C A S W

= = = =

Cours ARC Studio Workshop

UE3 - CONFRONTATION, EXPOSITION Enseignants S1 S2 --------------------------------------------------------Séminaire de suivi (99) Équipe de 6 6 coordination --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 6 6

--------------------------TOTAL DES CRÉDITS 30 30 ---------------------------

ANNÉE 1

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 1


9

lundi

mardi

mercredi

jeudi

Champs de forces (9h30-13h30) -----

SÉMINAIRE DE suivi -----

Art et cinéma (semestre 1) -----

rdv bibliothèque -----

SÉMINAIRE DE suivi -----

P.S.I. (14h-16h) -----

rdv bibliothèque -----

13

14

18

c. e m p l o i --semaine A ---

d u

t e m p s

année 1

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

vendredi


9

lundi

mardi

Peintures-dessins (9h-10h) -----

SÉMINAIRE DE suivi -----

mercredi

jeudi

vendredi

post war art (10h-12h) -----

13

SÉMINAIRE DE suivi -----

14

P.S.I. (14h-16h) -----

18 e m p l o i --semaine B ---

d u

t e m p s

année 1

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

japonologieS (14h-16h)


120

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

B.

121

c - p h - -

y a -

c s -

l e -

- - - e l i - - - p r o - - - -

c g -

e r -

n a -

c m -

e - m e - -

A N N É E ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

contenus pĂŠdagogiques


122

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

123

-----------------------------------------1 - ANNÉE 2 -----------------------------------------a - PRÉSENTATION DE LA COORDINATION --------------------------------------Coordinateur -----------Sylvie Blocher Enseignants associés -------------------Michèle Waquant (semaine B), Pierre Ardouvin (semaine B), Renaud Auguste-Dormeuil (1X/2 mois semaine B) + intervenants extérieurs. OBJECTIF -------La 2e année est une année de grande disponibilité qui permet le développement d’un travail personnel, l’expérimentation d’un grand nombre de médiums, le perfectionnement technique et l’ouverture à des champs théoriques complexes. Séminaire de suivi -----------------Le séminaire de suivi, qui a lieu les mardis tous les 15 jours en classe entière, permet à chacun de «donner à voir son travail» et d’entamer la discussion pour en analyser la mise en œuvre dans un aboutissement critique. On y pratique un travail d’analyse et de prise de position. Des artistes ou théoriciens seront invités au second semestre à prendre part à ces séminaires. Il se tiendra tous les 15 jours libérant ainsi une semaine sur deux pour des recherches plus poussées et des tentatives diverses. Sept étudiants présentent par séminaire leur travail. Le travail

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 2


124

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

doit alors être mis en espace, en situation. La participation de tous les étudiants de 2e année est obligatoire. Le séminaire de suivi aura lieu mardi 9h30-13h et 14h-18h, semaine B. ÉVALUATION ---------L’évaluation des étudiants se fait en concertation par l’équipe de coordination, selon un mode de contrôle continu, jugeant la qualité du travail plastique de l’étudiant et de son implication dans les différents dispositifs pédagogiques ainsi que sa participation au séminaire de suivi.

ANNÉE 2

contenus pédagogiques

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

125

--------------------------------------b - GRILLE DES ÉVALUATIONS --------------------------------------UE1 - Philosophie, histoire, culture et théorie Enseignants S3 S4 --------------------------------------------------------Co La leçon (187) Intervenants ext. 4 4 - obligatoire --------------------------- ------------------ -- -C Art et cinéma (178) Rollet/Marcadé 4 x --------------------------- ------------------ -- -C* Artists you should know Rian 4 4 about (179) --------------------------- ------------------ -- -C Champs de forces (180) Lang 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C E.T.I.C. (182) Bertrand 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Face à face Beaubourg Lang/Pontet 4 4 (183) --------------------------- ------------------ -- -C Japonologies (185) Le Néün 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Minimum 2 (188) Blocher 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C P.S.I. (191) Bertrand 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Sonore que me dis-tu? Combier 4 4 (193) --------------------------- ------------------ -- -C Théories et images (195) Nicolao 4 4 --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 12 12

contenus pédagogiques

ANNÉE 2


126

A A A A A A A A A A A A A A S S S

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

UE2 - méthodologie, production, réalisation Enseignants S3 S4 --------------------------------------------------------A11112 (207) Jake 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Arts et architectures (202) Brinon 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Confrontation œuvres (204) Dalbis 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Déplacements (211) Ardouvin 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Écriture, littérature (212) Diemer 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Hinterland (213) Maillet 4 4 --------------------------- ------------------ -- -L.M.D.P. (215) Roudenko-Bertin 4 4 --------------------------- ------------------ -- -L’image photographique Mazur/ 4 4 (218) Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Le protocole arlequin (219) Achour 4 4 --------------------------- ------------------ -- -O.N.S. (221) Bertrand/Le Néün/ 4 4 Pontet --------------------------- ------------------ -- -Opus (224) Joumard/Marcadé/ 4 4 Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Plateforme expérimen. (226) Blocher 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Plug-in (227) Bertrand/Pontet/ 4 4 Brinon/Perron --------------------------- ------------------ -- -Série (230) Gérard 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Cinéma (234) Rollet/Gérard/ 4 4 Huvelin --------------------------- ------------------ -- -Danse (236) Perron 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Écritures (239) Nicolao/Ostinelli 4 X --------------------------- ------------------ -- -ANNÉE 2 contenus pédagogiques

B.

S S S S S S S S S S S

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

127

UE2 (SUITE) - méthodologie, production, réalisation Enseignants S3 S4 --------------------------------------------------------La fabrique du sonore (242) Combier 4 4 ---------------------------- ------------------ -- -La photo. infamante (243) Auguste-Dormeuil 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Peintures-dessins (238) Dalbis/Chevallier/ 4 4 Cuzin --------------------------- ------------------ -- -Photo Mapplethorpe (244) Mazur/Genty 4 4 Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Photo Niépce (245) Mazur/Genty 4 X Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Pratiques algorithmiques Guess 4 4 Instanciations (246) --------------------------- ------------------ -- -Pratiques algorithmiques Guess 4 4 Intro programmation (248) --------------------------- ------------------ -- -Pump up (250) Ardouvin/Cuzin 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Thinking in images (251) Joumard/Rian 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Vidéo et après (255) Waquant 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Vidéo initiation (253) Waquant/Jusseau 4 4 ---------------------------------------------------------- -Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 12 12

contenus pédagogiques

ANNÉE 2


128

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

UE3 - CONFRONTATION, EXPOSITION Enseignants S3 S4 --------------------------------------------------------Séminaire de suivi (99) Équipe de 2 2 - obligatoire coordination --------------------------- ------------------ -- -Stages (max 15 jours) (100) Équipe de 2 2 - obligatoire coordination et lieu d’accueil --------------------------- ------------------ -- -Projets à YGREC (317) Équipe de 2 2 coordination --------------------------- ------------------ -- -Projets personnels Équipe de 2 2 et initiatives (313) coordination --------------------------- ------------------ -- -Workshops (259) Équipe de 2 2 coordination -------------------------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 6 6 --------------------------TOTAL DES CRÉDITS 30 30 ---------------------------

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

129

En deuxième année la fréquence des UE à choisir est la suivante: Semestre 3 UE1 = 2 cours + La leçon (obligatoire) UE2 = 2 studios + 1 ARC UE3 = Séminaire de suivi + stage (obligatoires) + choix entre 1 workshop et/ou 1 projet personnel et/ou 1 projet à YGREC Semestre 4 UE1 = 2 cours + La leçon (obligatoire) UE2 = 2 studios + 1 ARC UE3 = Séminaire de suivi + stage (obligatoires) + choix entre 1 workshop et/ou 1 projet personnel et/ou 1 projet à YGREC Les inscriptions à tous les cours, ARC et studios pour les deux semestres se font obligatoirement en début d’année scolaire auprès du secrétariat pédagogique après validation du coordinateur. NOTE: il est rappelé que les résultats du 1er semestre ne seront enregistrés que lorsqu’une attestation du niveau en langue anglaise sera remise au secrétariat pédagogique. (voir p. 107 «langues étrangères»)

Co = Conférence C* = Cours bilingue C = Cours A = ARC S = Studio W = Workshop ANNÉE 2

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 2


lundi 9

mardi

Peintures-dessins ----Champs de forces ----écritures (semestre 1) ----sonore que me dis-tu? ----ArtistS you should know about (12h-13h) -----

mercredi

jeudi

vendredi

Art et cinéma (semestre 1) ----L’Image photographique [1x/mois] ----Arts et architecturEs -----

Cinéma ----A11112 [1x/mois] ----Photo Niépce (SEMESTRE 1) -----

Danse ----Série ----Pratiques algorithmiques intro ----La photographie infamante [1x/mois] ----Confrontation aux œuvres -----

P.S.I. (14h-16h) (admis par équivalence) ----E.T.I.C. (16h-18h) ----L’Image photographique [1x/mois] ----L.M.D.P. ----Arts et architectures -----

A11112 [1x/mois] ----Photo Mapplethorpe -----

Extension Danse ----Pratiques algorithmiques instanciations ----Confrontation aux œuvres ----La photographie infamante [1x/mois] ----SÉRIE -----

13

14

Peintures-dessins ----Thinking in images ----Écritures (semestre 1) ----écriture - littérature (15h-18h) ----la fabrique du sonore -----

la leçon (16h-18h) -----

18 e m p l o i --semaine A ---

d u

t e m p s

année 2

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

20H30

Théories, images [1x/mois] -----


9

lundi

mardi

mercredi

jeudi

vendredi

Face à face Beaubourg (11H-15H) ----Peintures-dessins ----artistS YOU SHOULD KNOW ABOUT (12H-13H) ----sonore que me dis-tu? -----

séminaire de SUIVI -----

hinterland ----plug in ----pump up ----Arts et architecturEs ----l’image photographique [1x/mois] -----

Photo Niépce (SEMESTRE 1) ----vidéo et après ----O.N.S. ----pump up -----

danse ----série ----Pratiques algorithmiques intro ----LA photoGRAPHIE infamante [1x/mois] ----Théories, images [1x/mois] -----

Face à face Beaubourg (11H-15H) ----Peintures-dessins ----thinking in images ----écriture - littérature (15h-18h) ----la fabrique du sonore -----

séminaire de SUIVI -----

plateforme expérimentale ----P.S.I. (14h-16h) (admis par équivalence) ----E.T.I.C. (16h-18h) ----pump up ----Arts et architecturEs ----l’image photographique [1x/mois] ----hinterland

pump up ----photo Mapplethorpe ----O.N.S. ----vidÉo initiation -----

Pratiques algorithmiques instanciations --------série extension danse --------LA photoGRAPHIE infamante [1x/mois] ----Déplacement ----Théories, images [1x/mois] ----japonologieS (14h-16h)

13

14

18 e m p l o i --semaine B ---

d u

t e m p s

année 2

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

20H30

Théories, images [1x/mois] -----


134

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

B.

135

c - p h - -

y a -

c s -

l e -

- - - e l i - - - p r o - - - -

c g -

e r -

n a -

c m -

e - m e - -

A N N É E ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

contenus pĂŠdagogiques


136

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

137

-----------------------------------------1 - ANNÉE 3 -----------------------------------------a - PRÉSENTATION DE LA COORDINATION --------------------------------------Coordinateur -----------Véronique Joumard Enseignants associés -------------------Jean-Marc Chevallier et Jeff Rian (semaine A et B), Patrice Rollet et Federico Nicolao (semaine A), Renaud Auguste-Dormeuil (1x/2 mois). + Intervenants extérieurs. OBJECTIF -------L’équipe de coordination assurera le suivi du travail personnel de chaque étudiant et sa préparation au DNAP. Séminaire de suivi -----------------Les séminaires de suivi, ayant lieu les mardis en classe entière, s’articulent autour de la présentation du travail de 3 ou 4 étudiants par demi-journée, à partir de laquelle s’élabore une discussion collective avec tous les étudiants de l’année. Des intervenants, artistes, théoriciens, personnalités du monde de l’art et d’ailleurs sont invités à participer à ces séminaires. Ces séminaires sont obligatoires pour l’ensemble des étudiants de 3e année, chacun étant invité à participer aux échanges. Les accrochages pourront être personnels ou collectifs. Les discussions avec les intervenants extérieurs prépareront les étudiants aux conditions du diplôme. contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 3


138

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

Le séminaire de suivi aura lieu: mardi, semaine A, 10h-14h; mardi, semaine B, 10h-13h et 14h-16h. ÉVALUATION ---------L’évaluation concertée de l’équipe de coordination sera attentive à la régularité de la présence de l’étudiant aux dispositifs pédagogiques, à la qualité des travaux présentés lors des séminaires de suivi, à l’évolution de son projet artistique.

ANNÉE 3

contenus pédagogiques

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

139

--------------------------------------b - GRILLE DES ÉVALUATIONS --------------------------------------UE1 - Philosophie, histoire, culture et théorie Enseignants S5 S6 --------------------------------------------------------Co La leçon (187) Intervenants ext. 4 4 - obligatoire --------------------------- ------------------ -- -C Art et cinéma (178) Rollet/Marcadé 4 x --------------------------- ------------------ -- -C* Artists you should know Rian 4 4 about (179) --------------------------- ------------------ -- -C Champs de forces (180) Lang 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C E.T.I.C. (182) Bertrand 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Face à face Beaubourg (183) Lang/Pontet 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Japonologies (185) Le Néün 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Minimum 2 (188) Blocher 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Sonore que me dis-tu? (193) Combier 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Théories, images (195) Nicolao 4 4 --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 12 8

contenus pédagogiques

ANNÉE 3


140

A A A A A A A A A A A A A A S S S

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

UE2 - méthodologie, production, réalisation Enseignants S5 S6 --------------------------------------------------------Jake A11011 (205) 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Arts et architectures (202) Brinon 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Confrontation œuvres (204) Dalbis 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Ardouvin Déplacements (211) 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Écriture, littérature (212) Diemer 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Maillet Hinterland (213) 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Roudenko-Bertin L.M.D.P. (215) 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Mazur/ L’image photographique 4 4 Auguste-Dormeuil (218) --------------------------- ------------------ -- -Le protocole arlequin (219) Achour 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Bertrand/Le Néün/ O.N.S. (221) 4 4 Pontet --------------------------- ------------------ -- -Joumard/Marcadé/ Opus (224) 4 4 Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Plateforme expérimen. (226) Blocher 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Bertrand/Pontet/ Plug-in (227) 4 4 Brinon/Perron --------------------------- ------------------ -- -Gérard Série (230) 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Rollet/Gérard/ Cinéma (234) 4 4 Huvelin --------------------------- ------------------ -- -Perron Danse (236) 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Nicolao/Ostinelli Écritures (239) 4 X --------------------------- ------------------ -- -ANNÉE 3 contenus pédagogiques

B.

S S S S S S S S S S S

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

141

UE2 (SUITE) - méthodologie, production, réalisation Enseignants S5 S6 --------------------------------------------------------La fabrique du sonore (242) Combier 4 4 ---------------------------- ------------------ -- -La photo. infamante (243) Auguste-Dormeuil 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Peintures-dessins (238) Dalbis/Chevallier/ 4 4 Cuzin --------------------------- ------------------ -- -Photo Mapplethorpe (244) Mazur/Genty 4 4 Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Photo Niépce (245) Mazur/Genty 4 X Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Pratiques algorithmiques Guess 4 4 Instanciations (246) --------------------------- ------------------ -- -Pratiques algorithmiques Guess 4 4 Intro programmation (248) --------------------------- ------------------ -- -Pump up (250) Ardouvin/Cuzin 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Thinking in images (251) Joumard/Rian 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Vidéo et après (255) Waquant 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Vidéo initiation (253) Waquant/Jusseau 4 4 ---------------------------------------------------------- -Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 12 4

contenus pédagogiques

ANNÉE 3


142

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

UE3 - CONFRONTATION, EXPOSITION Enseignants S5 S6 --------------------------------------------------------Séminaire de suivi (99) Équipe de 2 3 - obligatoire coordination --------------------------- ------------------ -- -Workshops (259) Équipe de 2 x - obligatoire coordination --------------------------- ------------------ -- -Projets à YGREC (317) Équipe de 2 x coordination --------------------------- ------------------ -- -Projets personnels Équipe de 2 x et initiatives (313) coordination --------------------------- ------------------ -- -Stages* (max 15 jours) Équipe de 2 x uniquement pour ceux qui coordination et n’en ont pas effectué lieu d’accueil en 2e année (100) --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 6 3

-------------------------------sous TOTAL DES CRÉDITS 30 15 --------------------------dnap 15 ----------------------------------------------------TOTAL DES CRÉDITS 30 30 ---------------------------

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

143

En troisième année la fréquence des UE à choisir est la suivante: Semestre 5 UE1 = 2 cours + La leçon (obligatoire) UE2 = 1 studio + 2 ARC ou 2 studios + 1 ARC UE3 = Séminaire de suivi obligatoire + 1 workshop obligatoire + choix entre 1 projet personnel et/ou1 stage et/ou 1 projet à YGREC Semestre UE1 = UE2 = UE3 =

6 1 cours + La Leçon (obligatoire) 1 studio ou 1 ARC Séminaire de suivi obligatoire

Les inscriptions à tous les cours, ARC et studios pour les deux semestres se font obligatoirement en début d’année scolaire auprès du secrétariat pédagogique après validation du coordinateur. *Ce stage d’un maximum de 15 jours a un caractère obligatoire pour les étudiants qui ne l’auraient pas déjà effectué au cours de la 2e année. NOTE: il est rappelé que les résultats du 1er semestre ne seront enregistrés que lorsqu’une attestation du niveau en langue anglaise sera remise au secrétariat pédagogique. (voir p. 107 «langues étrangères»)

Co = Conférence C* = Cours bilingue C = Cours A = ARC S = Studio W = Workshop ANNÉE 3

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 3


9

lundi

mardi

mercredi

jeudi

vendredi

Peintures-dessins ----écritures (semestre 1) ----Champs de forces ----sonore que me dis-tu? ----ArtistS you should know about (12h-13h) -----

séminaire de SUIVI -----

Art et cinéma (semestre 1) ----L’Image photographique [1x/mois] ----arts et architectures -----

Photo Niépce (SEMESTRE 1) ----A11011 [1x/mois] -----

danse ----série ----Pratiques algorithmiques intro ----LA photoGRAPHIE infamante [1x/mois] ----confrontation aux Œuvres -----

Peintures-dessins ----thinking in images ----écritures (semestre 1) ----écriture - littérature (15h-18h) ----la fabrique du sonore -----

séminaire de SUIVI (14h-16h) ----la leçon (16h-18h)

E.T.I.C. (16h-18) ----l’image photographique [1x/mois] ----L.M.D.P. ----Arts et architecturEs ----P.S.I. (14h-16h) (admis par équivalence) -----

cinéma ----photo mapplethorpe ----A11011 [1x/mois] -----

extension danse ----Pratiques algorithmiques instanciations ----confrontation aux Œuvres ----LA photoGRAPHIE infamante [1x/mois] ----série -----

13

14

18 e m p l o i --semaine A ---

d u

t e m p s

année 3

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

20H30

Théories, images [1x/mois] -----


9

lundi

mardi

mercredi

jeudi

vendredi

Face à face Beaubourg (11H-15H) ----Peintures-dessins ----artistS you should know about (12h-13h) ----opus ----sonore que me dis-tu? -----

séminaire de SUIVI -----

plug in ----pump up ----hinterland ----Arts et architecturEs ----l’image photographique [1x/mois] -----

Photo Niépce (SEMESTRE 1) ----vidéo et après ----O.N.S. ----pump up -----

Danse ----Série ----Pratiques algorithmiques intro ----la photographie infamante [1x/mois] ----Théories, images [1x/mois] -----

Face à face Beaubourg (11H-15H) ----Peintures-dessins ----thinking in images ----écriture - littérature (15h-18h) ----la fabrique du sonore -----

séminaire de SUIVI -----

plateforme expérimentale ----E.T.I.C. (16h-18h) ----pump up ----Arts et architecturEs ----l’image photographique [1x/mois] ----hinterland ----P.S.I. (14h-16h) (admis par équivalence)

O.N.S. ----pump up ----photo mapplethorpe ----vidÉo initiation -----

Pratiques algorithmiques instanciations ----Déplacement --------Série Extension Danse --------la photographie infamante [1x/mois] ----Japonologies (14h-16h) ----Théories, images [1x/mois] -----

13

14

18 e m p l o i --semaine b ---

d u

t e m p s

année 3

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

20H30

Théories, images [1x/mois] -----


148

B.

c y c l e

l / p h a s e

P R O G R A M M E

C.

149

- - - - - - - - - - - c y c l e M A S t e r - - - - - - - - - - - - - - p h a s e p r o g r a m m e - - - - - - - - - - - - - - A N N É E ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

contenus pĂŠdagogiques


150

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

151

-----------------------------------------1 - ANNÉE 4 -----------------------------------------a - PRÉSENTATION DE LA COORDINATION --------------------------------------Coordinateur -----------Bernard Marcadé Enseignants associés -------------------Corinne Le Néün (semaine A), Pierre Ardouvin (semaine B), Catherine Lobstein (semaine B) et Jérôme Combier (semaine A et B). OBJECTIF -------L’équipe de coordination assurera un suivi régulier, individuel et collectif des travaux des étudiants de 4e année, avec une attention accrue pour l’élaboration du mémoire, les échanges académiques internationaux, les projets personnels à l’étranger et les stages. CONTENU ------La 4e année est une année de recherche et d’expérimentation, qui n’est liée à aucun examen. Les deux premiers mois sont dédiés à la rédaction du Mémoire en relation avec le directeur de recherche. L’attention sera portée sur la justesse du choix rédactionnel en corrélation avec le travail artistique. La 4e année est également une année propice aux stages, aux voyages et aux expériences à caractère professionnel. La coordination sera particulièrement attentive au suivi et à la cohérence de toutes ces activités en liaison avec le travail plastique de chaque étudiant. ANNÉE 4

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 4


152

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

Séminaire de suivi -----------------Des séminaires de suivi des travaux des étudiants auront lieu toute les semaines. Ces séminaires constituent un moment d’échange collectif pendant lesquels les étudiants sont amenés à produire une mise en perspective critique de leur propre travail comme de celui des autres, en discussion avec l’équipe enseignante de coordination ainsi que des intervenants extérieurs, invités ponctuellement. Le séminaire de suivi aura lieu le mardi, 14h-18h, semaine A et B.

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

153

--------------------------------------b - GRILLE DES ÉVALUATIONS --------------------------------------UE1 - Philosophie, histoire, culture et théorie Enseignants S7 S8 --------------------------------------------------------C Art et cinéma (178) Rollet/Marcadé 4 X --------------------------- ------------------ -- -C* Artists you should know Rian 4 4 about (179) --------------------------- ------------------ -- -C Champs de forces (180) Lang 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C E.T.I.C. (182) Bertrand 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Face à face Beaubourg (183) Lang/Pontet 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Minimum 2 (188) Blocher 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C P.S.I. (191) Bertrand 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Sonore que me dis-tu? (193) Combier 4 4 --------------------------- ------------------ -- -C Théories, images (195) Nicolao 4 4 --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 8 8

Méthodologie de la recherche Enseignants S7 S8 --------------------------------------------------------Séminaire de méthodologie/ Équipe de 2 2 recherche - obligatoire coordination --------------------------- ------------------ -- -Suivi du mémoire Directeur de 2 2 - obligatoire mémoire ---------------------------------------------------------- -Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 4 4 ANNÉE 4

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 4


154

A A A A A A A A A A A A A S S S S

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

UE2 - méthodologie, production, réalisation Enseignants S7 S8 --------------------------------------------------------Arts et architectures (202) Brinon 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Confrontation œuvres (204) Dalbis 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Déplacements (211) Ardouvin 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Écriture, littérature (212) Diemer 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Hinterland (213) Maillet 4 4 --------------------------- ------------------ -- -L.M.D.P. (215) Roudenko-Bertin 4 4 --------------------------- ------------------ -- -L’image photographique Mazur/ 4 4 (218) Auguste-Dormeuil -- ---------------------------- ------------------ 4 4 Le protocole arlequin (219) Achour --------------------------- ------------------ -- -O.N.S. (221) Bertrand/Le Néün/ 4 4 Pontet -- ---------------------------- ------------------ 4 4 Opus (224) Joumard/Marcadé/ Auguste-Dormeuil -- ---------------------------- ------------------ 4 4 Plateforme expérimen. (226) Blocher --------------------------- ------------------ -- -Plug-in (227) Bertrand/Pontet/ 4 4 Brinon/Perron -- ---------------------------- ------------------ 4 4 Série (230) Gérard --------------------------- ------------------ -- -Cinéma (234) Rollet/Gérard/ 4 4 Huvelin -- ---------------------------- ------------------ 4 4 Danse (236) Perron --------------------------- ------------------ -- -Écritures (239) Nicolao/Ostinelli 4 X --------------------------- ------------------ -- -La fabrique du sonore (242) Combier 4 4 --------------------------- ------------------ -- -ANNÉE 4 contenus pédagogiques

C.

S S S S S S S S S S

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

155

UE2 (SUITE) - méthodologie, production, réalisation Enseignants S7 S8 --------------------------------------------------------La photo. infamante (243) Auguste-Dormeuil 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Peintures-dessins (238) Dalbis/Chevallier/ 4 4 Cuzin --------------------------- ------------------ -- -Photo Mapplethorpe (244) Mazur/Genty 4 4 Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Photo Niépce (245) Mazur/Genty 4 X Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Pratiques algorithmiques Guess 4 4 Instanciations (246) --------------------------- ------------------ -- -Pratiques algorithmiques Guess 4 4 Intro programmation (248) --------------------------- ------------------ -- -Pump up (250) Ardouvin/Cuzin 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Thinking in images (251) Joumard/Rian 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Vidéo et après (255) Waquant 4 4 --------------------------- ------------------ -- -Vidéo initiation (253) Waquant/Jusseau 4 4 --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 12 12

C* = Cours bilingue C = Cours A = ARC S = Studio W = Workshop contenus pédagogiques

ANNÉE 4


156

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

UE3 - CONFRONTATION, EXPOSITION Enseignants S7 S8 --------------------------------------------------------Séminaire de suivi (99) Équipe de 2 2 - obligatoire coordination --------------------------- ------------------ -- -Workshops (259) Équipe de 2 2 coordination --------------------------- ------------------ -- -Projets à YGREC (317) Équipe de 2 2 coordination --------------------------- ------------------ -- -Projets personnels Équipe de 2 2 et initiatives (313) coordination --------------------------- ------------------ -- -Stage* en France (2 mois Équipe de 4 4 max) ou valorisation d’une coordination expérience professionnelle (100) --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 6 6 --------------------------TOTAL DES CRÉDITS 30 30 ---------------------------

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

157

En quatrième année la fréquence des UE à choisir est la suivante: Semestre 7 UE1 = Séminaire de méthodologie/recherche (obligatoire) + suivi du mémoire (obligatoire) + 2 cours UE2 = 1 studio + 2 ARC ou 2 studios + 1 ARC UE3 = Séminaire de suivi obligatoire + choix entre 1 workshop et/ou 1 projet personnel et/ou 1 projet à YGREC et/ou 1 stage ou valorisation d’une expérience professionnelle Semestre 8 UE1 = Séminaire de méthodologie/recherche (obligatoire) + suivi du mémoire (obligatoire) + 2 cours UE2 = 1 studio + 2 ARC ou 2 studios + 1 ARC UE3 = Séminaire de suivi obligatoire + choix entre 1 workshop et/ou 1 projet personnel et/ou 1 projet à YGREC et/ou 1 stage ou valorisation d’une expérience professionnelle OU MOBILITE INTERNATIONALE/PROFESSIONNALISATION * Les stages effectués de manière fragmentée au cours de l’année 4 ne peuvent totaliser une durée supérieure à 2 mois (40 jours ouvrés).

MOBILITE INTERNATIONALE/ PROFESSIONNALISATION ou (optionnel) Enseignants S7 S8 --------------------------------------------------------Stage à l’étranger Équipe de 30 30 (4 mois) (287) coordination et lieu d’accueil --------------------------- ------------------ -- -Séjour international Etablissement 30 30 (un semestre dans une d’accueil université ou une école étrangère) (287) --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 30 30

Les inscriptions à tous les cours, ARC et studios pour les deux semestres se font obligatoirement en début d’année scolaire auprès du secrétariat pédagogique après validation du coordinateur.

ANNÉE 4

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

NOTE: il est rappelé que les résultats du 1er semestre ne seront enregistrés que lorsqu’une attestation du niveau en langue anglaise sera remise au secrétariat pédagogique. (voir p. 107 «langues étrangères»)

ANNÉE 4


9

lundi

mardi

mercredi

jeudi

vendredi

Peintures-dessins ----Champs de forces ----écritures (semestre 1) ----sonore que me dis-tu? ----ArtistS you should know about (12h-13h) -----

séminaire de SUIVI -----

Art et cinéma (semestre 1) ----L’Image photographique [1x/mois] ----Arts et architecturEs -----

Photo Niépce (semestre 1) -----

Danse ----Série ----Pratiques algoritmiques intro ----La Photographie infamante [1x/mois] ----Confrontation aux œuvres -----

Peintures-dessins ----Thinking in images ----Écritures (semestre 1) ----écriture - littérature (15h-18h) ----la fabrique du sonore -----

séminaire de SUIVI -----

P.S.I. (14h - 16h) (admis par équivalence) ----E.T.I.C. (16h - 18h) ----L’image photographique [1x/mois] ----L.M.D.P. ----Arts et architecturEs -----

Cinéma ----Photo Mapplethorpe -----

Extension Danse ----Pratiques algorithmiques instanciations ----Confrontation aux œuvres ----La photographie infamante [1x/mois] ----série -----

13

14

18 e m p l o i --semaine a ---

d u

t e m p s

année 4

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

20H30

Théories, images [1x/mois] -----


9

lundi

mardi

mercredi

jeudi

vendredi

Face à face Beaubourg (11H-15H) ----Peintures-dessins ----ArtistS you should know about (12h-13h) ----opus ----sonore que me dis-tu? -----

séminaire de SUIVI -----

Plug in ----Pump up ----Hinterland ----Arts et architecturEs ----L’image photographique [1x/mois] -----

Photo Niépce (SEMESTRE 1) ----Vidéo et après ----O.N.S. ----Pump up -----

Danse ----Série ----Pratiques algorithmiques intro ----la photographie infamante [1x/mois] ----Théories, images [1x/mois] -----

Face à face Beaubourg (11H-15H) ----Peintures-dessins ----Thinking in images ----écriture - littérature (15h-18h) ----la fabrique du sonore -----

séminaire de SUIVI -----

Plateforme expérimentale ----P.S.I. (14h -16h) (admis par équivalence) ----E.T.I.C. (16h -18h) ----Pump up ----Arts et architecturEs ----L’image photographique [1x/mois] ----Hinterland

Pump up ----Photo Mapplethorpe ----O.N.S. ----vidÉo initiation -----

Pratiques algorithmiques instanciations ----Déplacement --------Extension Danse Série --------la photographie infamante [1x/mois] ----Japonologies (14h-16h) ----Théories, images [1x/mois] -----

13

14

18 e m p l o i --semaine b ---

d u

t e m p s

année 4

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

20H30

Théories, images [1x/mois] -----


162

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

- - - - - - - - - - - c y c l e M A S t e r - - - - - - - - - - - - - - p h a s e p r o g r a m m e - - - - - - - - - - - - - - A N N É E ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

contenus pĂŠdagogiques

163


164

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

165

-----------------------------------------1 - ANNÉE 5 -----------------------------------------a - PRÉSENTATION DE LA COORDINATION --------------------------------------Coordinateur -----------Christophe Cuzin Enseignants associés -------------------Éric Maillet (semaine A et B), Bojena Jake et Claire Roudenko-Bertin (semaine A), Judith Perron et Jeff Guess (semaine B). OBJECTIF -------L’enjeu majeur de cette année est la préparation au DNSEP. Donc, contrairement à la 4e année qui se voulait terrain d’expériences, il sera dorénavant question de l’accrochage et de l’argumentation du travail personnel. En vue d’une préparation soutenue du mémoire, un workshop de 5 semaines aura lieu en classe entière dès la rentrée - workshop auquel seront associés les différents enseignants, directeurs de mémoires. Le mémoire sera à rendre à la fin du mois de novembre. Dès lors les étudiants pourront se consacrer pleinement à la préparation de leur épreuve plastique. Séminaire de suivi -----------------Les journées de séminaire seront constituées d’une série d’accrochages individuels, chaque étudiant devant présenter au moins une fois dans l’année et être présent tous les mardis. Le séminaire de suivi s’articule différemment ANNÉE 4

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 5


166

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

selon les semaines A et B. En semaine A, l’équipe est composée de Christophe Cuzin, Éric Maillet, ainsi que d’un invité extérieur. En semaine B, l’équipe est composée de Christophe Cuzin, Éric Maillet, Judith Perron, Jeff Guess, et par intermittence Boris Achour, Claire Roudenko-Bertin. Le séminaire de suivi a lieu mardi, 9h-18h, semaine A et B.

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

167

--------------------------------------b - GRILLE DES ÉVALUATIONS --------------------------------------UE1 - Philosophie, histoire, culture et théorie Enseignants S9 S10 --------------------------------------------------------C Art et cinéma (178) Rollet/Marcadé 4 X --------------------------- ------------------ -- -C* Artists you should know Rian 4 X about (179) --------------------------- ------------------ -- -C Champs de forces (180) Lang 4 X --------------------------- ------------------ -- -C E.T.I.C. (182) Bertrand 4 X --------------------------- ------------------ -- -C Face à face Beaubourg (183) Lang/Pontet 4 X --------------------------- ------------------ -- -C Minimum 2 (188) Blocher 4 X --------------------------- ------------------ -- -C Sonore que me dis-tu? (193) Combier 4 X --------------------------- ------------------ -- -C Théories, images (195) Nicolao 4 X --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 8

Méthodologie de la recherche Enseignants S9 S10 --------------------------------------------------------Séminaire de méthodologie/ Équipe de 2 X recherche - obligatoire coordination --------------------------- ------------------ -- -Suivi du mémoire Directeur de 2 X - obligatoire mémoire --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 4

ANNÉE 5

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 5


168

A A A A A A A A A A A A S S S S S

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

UE2 - méthodologie, production, réalisation Enseignants S9 S10 --------------------------------------------------------Arts et architectures (202) Brinon 4 X --------------------------- ------------------ -- -Confrontation œuvres (204) Dalbis 4 X --------------------------- ------------------ -- -Déplacements (211) Ardouvin 4 X --------------------------- ------------------ -- -Écriture, littérature (212) Diemer 4 X --------------------------- ------------------ -- -Hinterland (213) Maillet 4 X --------------------------- ------------------ -- -L.M.D.P. (215) Roudenko-Bertin 4 X --------------------------- ------------------ -- -L’image photographique Mazur/ 4 X (218) Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Le protocole arlequin (219) Achour 4 X --------------------------- ------------------ -- -O.N.S. (221) Bertrand/Le Néün/ 4 X Pontet --------------------------- ------------------ -- -Opus (224) Joumard/Marcadé/ 4 X Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Plateforme expérimen. (226) Blocher 4 X --------------------------- ------------------ -- -Plug-in (227) Bertrand/Pontet/ 4 X Brinon/Perron --------------------------- ------------------ -- -Cinéma (234) Rollet/Gérard/ 4 X Huvelin --------------------------- ------------------ -- -Danse (236) Perron 4 X --------------------------- ------------------ -- -Écritures (239) Nicolao/Ostinelli 4 X --------------------------- ------------------ -- -La fabrique du sonore (242) Combier 4 X --------------------------- ------------------ -- -La photo. infamante (243) Auguste-Dormeuil 4 X --------------------------- ------------------ -- -ANNÉE 5 contenus pédagogiques

C.

S S S S S S S S S

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

169

UE2 (SUITE) - méthodologie, production, réalisation Enseignants S9 S10 --------------------------------------------------------Peintures-dessins (238) Dalbis/Chevallier/ 4 X Cuzin --------------------------- ------------------ -- -Photo Mapplethorpe (244) Mazur/Genty 4 X Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Photo Niépce (245) Mazur/Genty 4 X Auguste-Dormeuil --------------------------- ------------------ -- -Pratiques algorithmiques Guess 4 X Instanciations (246) --------------------------- ------------------ -- -Pratiques algorithmiques Guess 4 X Intro programmation (248) --------------------------- ------------------ -- -Pump up (250) Ardouvin/Cuzin 4 X --------------------------- ------------------ -- -Thinking in images (251) Joumard/Rian 4 X --------------------------- ------------------ -- -Vidéo et après (255) Waquant 4 X --------------------------- ------------------ -- -Vidéo initiation (253) Waquant/Jusseau 4 X --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 8

contenus pédagogiques

ANNÉE 5


170

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

UE3 - CONFRONTATION, Enseignants S9 S10 EXPOSITION --------------------------------------------------------Séminaire de suivi (99) Équipe de 10 X - obligatoire coordination --------------------------------------------------------Sous-total des crédits nécessaires dans l’UE 10

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

171

En cinquième année la fréquence des UE à choisir est la suivante: Semestre UE1 = suivi UE2 = UE3 =

1 Séminaire de méthodologie/recherche obligatoire/ du mémoire obligatoire + 2 cours 1 studio + 1 ARC ou 2 studios ou 2 ARC Séminaire de suivi obligatoire

Les inscriptions à tous les cours, ARC et studios se font obligatoirement en début d’année scolaire auprès du secrétariat pédagogique après validation du coordinateur. NOTE: il est rappelé que les résultats du 1er semestre ne seront enregistrés que lorsqu’une attestation du niveau en langue anglaise sera remise au secrétariat pédagogique. (voir p. 107 «langues étrangères»)

--------------------------MÉMOIRE X 5 --------------------------OBTENTION DU DNSEP X 25 ----------------------------------------------------TOTAL DES CRÉDITS 30 30 --------------------------C* = Cours bilingue C = Cours A = ARC S = Studio W = Workshop ANNÉE 5

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ANNÉE 5


9

lundi

mardi

mercredi

jeudi

vendredi

Peintures-dessins ----Champs de forces ----écritures (semestre 1) ----sonore que me dis-tu? ----ArtistS you should know about (12h-13h) -----

séminaire de SUIVI -----

Art et cinéma (semestre 1) ----L’Image photographique [1x/mois] ----Arts et architecturEs -----

Photo Niépce (semestre 1) -----

Danse ----Pratiques algorithmiques intro ----la Photographie infamante [1x/mois] ----Confrontation aux œuvres -----

Peintures-dessins ----Thinking in images ----Écritures (semestre 1) ----écriture - littérature (15h-18h) ----la fabrique du sonore -----

séminaire de SUIVI -----

E.T.I.C. (16h - 18h) ----L’image photographique [1x/mois] ----L.M.D.P. ----Arts et architecturEs ----cinéma -----

Photo Mapplethorpe -----

Extension Danse ----Pratiques algorithmiques instanciations ----Confrontation aux œuvres ----La photographie infamante [1x/mois] -----

13

14

18 e m p l o i --semaine a ---

d u

t e m p s

année 5

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

20H30

Théories, images [1x/mois] -----


9

lundi

mardi

mercredi

jeudi

vendredi

Face à face Beaubourg (11H-15H) ----Peintures-dessins ----ArtistS you should know about (12h-13h) ----opus ----sonore que me dis-tu? -----

séminaire de SUIVI -----

Plug in ----pump up ----Hinterland ----Arts et architecturEs ----L’image photographique [1x/mois] -----

Photo Niépce (SEMESTRE 1) ----Vidéo et après ----O.N.S. ----Pump up -----

Danse ----Pratiques algorithmiques intro ----la photographie infamante [1x/mois] ----Théories, images [1x/mois] -----

Face à face Beaubourg (11H-15H) ----Peintures-dessins ----Thinking in images ----écriture - littérature (15h-18h) ----la fabrique du sonore -----

séminaire de SUIVI -----

Plateforme expérimentale ----E.T.I.C. (16h -18h) ----Pump up ----Arts et architecturEs ----L’image photographique [1x/mois] ----Hinterland -----

Pump up ----Photo Mapplethorpe ----vidÉo initiation ----O.N.S. -----

Pratiques algorithmiques instanciations ----Déplacement ----Extension Danse ----la photographie infamante [1x/mois] ----Japonologies ----Théories, images [1x/mois] -----

13

14

18 e m p l o i --semaine b ---

d u

t e m p s

année 5

19

21

Minimum 2 [1x/mois] -----

20H30

Théories, images [1x/mois] -----


176

C.

c y c l e

M / p h a s e

P R O j e t

D.

p r é s e n t a t i o n

d é t a i l l é e

177

-----------------------------------------1 -------------------------------------------------------------------------------------

-------------------------------------------

contenus pédagogiques

-------------------------------------------

contenus pédagogiques

-------------------------------------------

-------------------------------------------

ANNÉE 1, 2, 3, 4, 5


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 178 ---------------------------------------------------------UE1 - cours a r t e t c i n é m a De l’assassinat considéré comme un des beaux-arts Patrice Rollet et Bernard Marcadé ---------------------------------------------------------avant le début de chaque 1er semestre ---------------------------- séance). OBJECTIF BIBLIOGRAPHIE En présentant et en - Jacques Aumont: L’œil analysant à chaque séance interminable, ed. La un film qui ne relèvera pas Différence, Paris, 2007 nécessairement du cinéma - Peinture, cinéma, expérimental ou du film sur l’art, il s’agira de montrer peinture, catalogue d’exposition, ed. Hazan, ce que le cinéma peut nous Paris, 1989 dire d’inattendu sur l’art - S. M. Eisenstein: le plus contemporain Cinématisme, Éd. Les Presses du Réel, Dijon, 2009 CONTENU - Manny Farber: Espace Figures de l’art au cinéma: négatif, Éd. P.O.L. Trafic, où il sera montré par les 2004 films et démontré par leur - Éric Rohmer: critique que le cinéma, L’organisation de l’espace qu’il soit d’art ou dans le Faust de Murnau, d’industrie, est toujours, éd. Ramsay poche cinéma, même à son corps défendant, Paris, 1991 contemporain de l’art de - Patrice Rollet: Passages son temps. à vide, Éd. P.O.L. Trafic, Paris, 2004 MÉTHODE - Bernard Marcadé: 53 Cours magistral (projection œuvres qui (m’) ébranlèrent et discussion) le monde - Une lecture intempestive ÉVALUATION de l’art du XXe siècle, L’obtention des crédits éd. Beaux-Arts, Paris, 2009 se fera sur la base d’une participation effective au cours et donc d’une présence JOURS ET HORAIRES Mercredi, 9h-13h, semaine A. contrôlée (avec émargement Amphithéâtre. d’une feuille de présence -----------------ANNÉE 1 à 5 contenus pédagogiques ------------------

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 179 ---------------------------------------------------------UE1 - cours A R T I S T S Y O U S H O U L D K N O W A B O U T Jeff Rian ---------------------------------------------------------Les 2 semestres JOURS ET HORAIRES ---------------------------- Lundi, 12h-13h, OBJECTIF semaine A et B. Un tour d’art par artistes, de Giotto à l’art contemporain, avec une discussion sur l’art et évolution, méthode et contenu, histoire et la pensée, religion et science. MÉTHODE Méthodologie comparative; un artiste en regard d’un autre, à la même époque. Cours bilingue (français, anglais). ÉVALUATION Présence

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


180 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE1 - cours C h a m p s d e f o r c e s Luc Lang ---------------------------------------------------------Les 2 semestres visuelles et/ou littéraires ---------------------------- et philosophiques. Ce OBJECTIF travail s’élabore totalement Il s’agit de poursuivre des avec les étudiants, et leur réflexions philosophiques participation active est non très ponctuelles et seulement requise mais précises, à partir d’œuvres nécessaire dans cette visuelles et/ou littéraires approche des œuvres. sur des questions essentielles qui sont au MÉTHODE cœur de la démarche, de la Cours à la fois magistral, posture, et de la recherche interactif et participatif des artistes aujourd’hui. selon les moments dans la question traitée. CONTENU C’est à la fois une Il faut entendre «champs participation et un de forces» dans le sens engagement qui donne toute de «questions sensibles». sa qualité et son intensité La liste proposée de pôles à un cours attendu comme de réflexion est ambitieuse un happening à chaque fois et une année n’y suffira de la pensée qui s’élabore peut-être pas. ensemble. Présentation/Représentation Représentation/Signification ÉVALUATION Réel/Imaginaire/Symbolique La participation est Objet/Sujet constitutive pour moitié Pragmatique de l’objet d’art de l’attribution de ce et/ou littéraire cours. Il est exigé d’autre Passé/Présent/Futur part un travail écrit dont Transitif/Réflexif il reste encore à définir Mémoire/Action. la nature, qui compte pour Le travail de la pensée l’autre moitié dans s’élabore à partir d’une l’attribution des crédits. étude phénoménologique et/ou textuelle extrêmement attentive des œuvres, -----------------ANNÉE 1 à 5 contenus pédagogiques ------------------

D.

p r é s e n t a t i o n

BIBLIOGRAPHIE - Platon: La République - Aristote: Poétique - Bergson: Matière et mémoire, L’évolution créatrice - Hans Blumenberg: De l’imitation de la nature et autres essais - Merleau-Ponty: L’œil et l’esprit, Phénoménologie de la perception - Clément Rosset: Le réel et son double - Deleuze-Guattari: L’antiœdipe, L’image-temps, L’image-mouvement - Luc Lang: Les Invisibles (12 récits sur l’art contemporain), Délit de fiction.

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

181

- J.C Milner: L’amour de la langue. - Borgès: Fictions Torgny Lindgren, Paula ou l’éloge de la vérité - Bioy Casarès: L’invention du docteur Morel JOURS ET HORAIRES Lundi, de 9h30-13h30, semaine A. Salle 203.

-----------------ANNÉE 1 à 5 ------------------


182 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE1 - cours E . T . I . C . (Esthétique & Techniques de l’Information et de la Communication) Jacques-Émile Bertrand ---------------------------------------------------------Les 2 semestres et de l’uniformisation ---------------------------- contemporains. ÉTUDIANTS CONCERNÉS 25 étudiants maximum. MÉTHODE - - - - - - - - - - - - - Séminaire alternant exposés de l’enseignant, OBJECTIF présentation de travaux Comment tirer créativement d’élèves et des recherches profit d’objets techniques des partenaires miniaturisés et surpuissants universitaires. dans un monde marchand Partenariat: ENSEA, «libéral» principalement Université de Cergy conçu pour la consommation? (laboratoire ETIS) CONTENU Intelligence Artificielle, robotique, progrès/régrès; accélération exponentielle des temps biologiques, psychologiques et sociaux; perspectives quantiques; nanomachines; complexité et simplexité; matière vivante artificielle; sélection culturelle; création et intelligence distribuées; humanité «augmentée» et transhumanisme (cyborg); éthique et esthétique artificielles? Approches épistémologique et sociopsychanalytique du «prêt-à-penser» collectif -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

ÉVALUATION Présence et participation (exposés, animation, échanges via le site dédié). bibliographie Fixés à l’issue des premières séances. JOURS ET HORAIRES Mercredi, 16h-18h, semaine A et B. Amphithéâtre.

contenus pédagogiques

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 183 ---------------------------------------------------------UE1 - cours F a c e à f a c e B e a u b o u r g Luc Lang, Anne Pontet ---------------------------------------------------------Les 2 semestres consiste en un travail ---------------------------- phénoménologique où la OBJECTIF manière de faire sens Il s’agit d’accepter de se procède d’une expérience, confronter à la réalité ce faire sens et faire monde physique des œuvres qui devant trouver leur implique un rapport d’une pertinence et tenir en toute autre complexité́ que présence de l’œuvre lorsqu’on regarde les dites abordée. œuvres dans un catalogue. Présence physique de MÉTHODE l’œuvre et du regardant où Lors du séminaire qui se notre corps est tout autant tiendra toujours à Beaubourg engagé que celui de l’œuvre et qui pourra mobiliser tout dans un temps où nous nous le corpus disponible du XXe rendons contemporains à comme du XXIe siècle, nous l’objet et réciproquement. nous confronterons à chaque fois à 2 ou 3 œuvres CONTENU maximum afin de prendre Accepter de se confronter le temps de construire une à cette réalité là afin que approche qui ne soit pas dans l’expérience qui du prêt à penser en kit s’ensuit, du sens advienne, d’histoire de l’art, mais grâce à un regard toujours bien une pensée inventée plus aigu et avisé devant in situ et in tempore. les œuvres. Ce n’est pas Il peut être même seulement un travail souhaitable en certaines d’érudition qui est demandé, situations de travailler sur même si le détour par la deux œuvres à la fois, tant bibliothèque n’est pas il y a une évidence dans inutile pour préparer cette l’écho ou la tension qui se rencontre. Mais ce n’est construisent entre certaines pourtant pas là l’essentiel. œuvres. C’est une pratique qui

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


184

D.

p r é s e n t a t i o n

ÉVALUATION Elle se fera par un exposé d’analyse des œuvres devant celles choisies par chacune et chacun des étudiants inscrits. La date des passages et des analyses d’œuvres seront fixées pour chacune et chacun dés l’ouverture du séminaire.

d é t a i l l é e

JOURS ET HORAIRES Lundi, 11h-15h, semaine B.

Corinne Le Néün Avec: Clélia Zernik, professeur à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et la participation des enseignants-chercheurs et des doctorants de l’INALCO. ---------------------------------------------------------travers de son histoire des Les 2 semestres ---------------------------- arts visuels: cinéma, arts contemporains, mangas… Étudiants concernés Cours ouvert aux étudiants MÉTHODE des écoles membres de Conférences de l’enseignant l’Institut de la création et participation active des et aux étudiants de l’École étudiants par le biais de nationale des Beaux-arts la présentation de projets de Paris. en lien avec la thématique Cours ouverts aux années ainsi que des exposés des 2 et 3, dans la limite des travaux de thèses des places disponibles en chercheurs de l’INALCO. amphithéâtre - - - - - - - - - - - - - Évaluation Présence obligatoires OBJECTIF et participation sous forme Aborder les questions de présentation orale ou essentielles de la méthodologie de la recherche écrite de projets plastiques ou de thématiques en lien au travers des échanges avec le sujet. bi-culturels entre le Japon et la France sur le plan Bibliographie artistique. - Hisayasu Nakagawa: Introduction à la culture CONTENU japonaise. PUF, Paris, 2005 Il s’agira sur le plan - Louis Frédéric: Le Japon, sociétal, philosophique, dictionnaire et esthétique et culturel civilisation. Robert de mieux comprendre les Laffont, Paris 1996 éléments fondateurs de la civilisation japonaise au

BIBLIOGRAPHIE Sans prescription spécifique, bien maîtriser l’histoire de l’art du XXe siècle. Nombre d’ouvrages de référence sont disponibles à la bibliothèque.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 185 ---------------------------------------------------------UE1 - cours j a p o n o l o g i e s

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 1 ------------------


186

D.

p r é s e n t a t i o n

- Michael Lucken: Le totalitarisme japonais (1940-1945): histoire d’une image/In colloque «Histoire du Japon et histoire au Japon (1853-2012). La force continue des choses changeantes». - Geneviève Aitken, Marianne Delafond: La collection d’estampes japonaises de Claude Monet. Fondation Claude Monet- Giverny, La Bibliothèque des Arts, Lausanne, 2003 - Augustin Berque: Le sauvage et l’artifice, Les Japonais devant la nature. NRF, Éd. Gallimard, Paris 1986 - Hiroko Yoda et Matt Alt: Yokai Attack! The Japanese Monster, Survival Guide. Kodansha International, Tokyo, 2008 - Yayoi Kusama, catalogue du Centre Pompidou, Exposition du 10 octobre 2011 au 9 janvier 2012, Paris, 2011

-----------------ANNÉE 1 ------------------

d é t a i l l é e

- A portrait of Keiichi Tanaami, Dark Magician of Electric Cinéma. 14 movies 1975-2009, Chalet pointu, 2001 - Clélia Zernik, Perceptioncinéma: les enjeux stylistiques d’un dispositif. Vrin, 2010. JOURS ET HORAIRES Vendredi, 14h-16h, semaine B à l’exception des cours du 26 octobre, 18 janvier et 29 mars 2013 Amphithéâtre.

contenus pédagogiques

187 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE1 - cours L a l e ç o n Conférenciers extérieurs dont Sophie Delpeux, docteur en histoire de l’art, Maître de Conférences, Université Paris I ---------------------------------------------------------Les 2 semestres que de nombreux articles. ---------------------------Ses quatre leçons seront ÉTUDIANTS CONCERNÉS organisées autour des Obligatoire pour les années questions posées par 2 et 3. Ouverts aux autres l’utilisation du corps comme années, sans attribution médium artistique. Les de crédits. possibilités expressives, - - - - - - - - - - - - - d’expérimentation, mais aussi sociales et politiques OBJECTIF du corps de l’artiste Acquisition de connaissances impliqué physiquement dans en histoire de l’art et son œuvre seront évoquées densification des acquis autour d’exemples des années théoriques dans des domaines 1970 jusqu’à nos jours, de recherche artistiques en évoquant leur contexte spécifiques. historique spécifique. CONTENU Cette année La leçon s’articulera autour de l’histoire de la performance, des cultural et gender studies ainsi que de l’histoire des avant-gardes. Les premières leçons seront données par l’historienne d’art et scénariste Sophie Delpeux dont les travaux de recherche portent sur le happening, la performance, les moyens de leur mise en mémoire et de leur rapport à la représentation. Elle a publié en 2010 un livre intitulé Le corps-caméra. le performer et son image ainsi

MÉTHODE Les leçons seront données en amphithéâtre par des théoriciens invités. Les informations sur les prochaines leçons seront transmises ultérieurement sur l’intranet de l’école. ÉVALUATION Présence obligatoire des 2e et 3e années. JOURS ET HORAIRES Mardi, 16h-18h, semaine A. Amphithéâtre. -----------------ANNÉE 2 à 3 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 188 ---------------------------------------------------------UE1 - cours M i n i m u m 2 La fabrication du désir Sylvie Blocher Avec: Aline Caillet (maître de conférence en esthétique université Paris1- Panthéon) et Nicolas Thély (professeur des universités en art, esthétique et humanités numériques à l’université Rennes 2). ---------------------------------------------------------Les 2 semestres accords, du dissensus, ---------------------------- des propositions… CONTENU ET MÉTHODE Un tel dispositif a pour but Sylvie Blocher, Aline d’encourager les étudiants Caillet et Nicolas Thély - en s’appuyant sur poursuivent leurs l’exposition de positions invitations sous la forme de théoriques diverses, et confrontations de pratiques à l’occasion divergentes artistiques et de discours - à clarifier leurs transdisciplinaires: pratiques en participant histoire de l’art, à la construction d’un point philosophie, esthétique, de vue au sens fort du ethnographie, sociologie, terme: architecture, sciences, - renforcer leur formation psychanalyse… théorique en se confrontant La règle de ces à des champs de savoirs rencontres est d’avoir et de réflexions en cours au Minimum deux invités d’élaboration intervenant chacun 30 - les inciter à suivre des minutes avant d’entamer le enseignements dans des débat. Chaque invité prépare disciplines et des un texte spécialement pour institutions distinctes l’occasion. La durée de - opérer des liens entre ces chaque rencontre est de 2 différentes préoccupations heures environ. Les séances sont filmées. Préprogramme 2012/2013 Au travers de ce cycle de Novembre: La fabrication rencontres, Minimum2 se du désir. Le cas Simondon. propose de créer un lieu Décembre: Fabriquer un ouvert où s’énoncent des artiste. Stratégies et paroles singulières, des rouages. Dialectique de -----------------ANNÉE 1 à 5 contenus pédagogiques ------------------

D.

p r é s e n t a t i o n

l’émergence et de la visibilité. Janvier: Qu’attendre du corps: Entre Eros et Thanatos. Février: Figure de l’indigence. Actualité de la figure de Diogène: désir et pénurie. Mars: Le modèle et l’athlète. Figure déifiée, modélisation esthétique du désir. Avril: L’économie de l’imaginaire. Désir et spéculation, comment se crée la valeur? Mai: L’industrialisation du désir: entre chimie et algorithmes.

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

189

ÉVALUATION Suivi des conférences-débats et rendu d’un texte de «prise de position» en fin d’année. JOURS ET HORAIRES Mercredi, 19h-21h. (7 séances dans l’année, 1 x/mois, de novembre à mai.) À l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

-----------------ANNÉE 1 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 190 ---------------------------------------------------------UE1 - cours p o s t w a r a r t Jeff Rian ---------------------------------------------------------Les 2 semestres BIBLIOGRAPHIE ---------------------------- Clement Greenberg, Art and OBJECTIF Culture, Éd. Beacon Press, Anglo-american art history, 1961. from 1945 to the present. ÉVALUATION MÉTHODE Contrôle continu, présence Cours magistral. Cours des étudiants. bilingue (français, anglais). JOURS ET HORAIRES Lundi, 10h-11h, semaine B.

-----------------ANNÉE 1 ------------------

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 191 ---------------------------------------------------------UE1 - cours P . S . I . (Perception, Signification, Imagination) Jacques-Émile Bertrand Avec: Angeline Ostinelli, atelier édition (ponctuellement) ---------------------------------------------------------Les 2 semestres «esthétiques» animales; ---------------------------- «mind-body problem». ÉTUDIANTS CONCERNÉS Applications à la sémiologie Cours ouvert aussi aux de l’image et du son. années 2, 3 et 4 admises par équivalence. MÉTHODE - - - - - - - - - - - - - Conférences-débats. OBJECTIF Rendre les découvertes les plus récentes sur la perception sensorielle, la fabrication du sens et de l’imagination accessibles à l’élève, et l’aider à se dégager des théories classiques et des représentations populaires erronées qui peuvent gêner la réalisation de ses projets artistiques. Schémas mentaux et représentation du monde; biais cognitifs; cognition incarnée (rôle du corps, des affects et des émotions dans la perception de l’environnement); théories évolutionnaires et créationnisme artistique; conscience et inconscient cognitif post-freudien; cognition sociale;

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ÉVALUATION Présence assidue et réalisations plastiques. BIBLIOGRAPHIE Auteurs de référence: A. Berthoz, H. Atlan, M. Bitbol, D. Chalmers, J.-P. Changeux, G. Chapouthier, N. Chomsky, P. Churchland, A. Damasio, D. Davidson, S. Dehaene, D. Dennett, G.M. Edelman, P. Engel, J. Fodor, D. Hofstadter, P. Jacob, M. Jeannerod, J. Ninio, J. Proust, H. Putnam, J. Searle, D. Sperber, J.D. Vincent. JOURS ET HORAIRES Mercredi, 14h-16h, semaine A et B. Amphithéâtre. -----------------ANNÉE 1 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 192 ---------------------------------------------------------UE1 - cours R e n d e z - v o u s à l a b i b l i o t h è q u e

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 193 ---------------------------------------------------------UE2 - cours S o n o r e , q u e m e d i s - t u ?

Catherine Lobstein ---------------------------------------------------------Les 2 semestres ÉVALUATION ---------------------------- Présence obligatoire et OBJECTIF assidue. Brefs exposés à Exercer une relation chaque rencontre. Tenue de directe, personnelle avec carnets de recherches et de les œuvres du présent comme documentation apportés du passé: «tous les chemins à chaque cours. mènent à Rome, sauf la ligne droite». Apprentissage d’un BIBLIOGRAPHIE regard critique et informé. Construite par l’étudiant et complétée en cours (d’où CONTENU le lieu, la bibliothèque). Ces rendez-vous assurent un suivi des visites de musées, JOURS ET HORAIRES galeries et autres lieux, Jeudi, 9h-18h, semaine A. faites par l’étudiant.

Jérôme Combier avec Catherine Lobstein en semaine B ---------------------------------------------------------Les 2 semestres musiques traditionnelles, ---------------------------- musiques de films, ÉTUDIANTS CONCERNÉS installations sonores… 30 étudiants maximum. - - - - - - - - - - - - - - cours magistraux sur certaines figures de la OBJECTIF musique écrite occidentale Ce cours a pour ambition (Stockhausen, Berio, Ligeti, de créer et développer une Grisey, Lachemann), sur écoute active et critique certains flux musicaux de données sonores à (musique sérielle, l’œuvre dans des œuvres spectrale, répétitive, musicales, des œuvres saturée, électronique), mixtes, des installations, et sur certaines musiques des films ou autres. traditionnelles (Japon, Asie centrale) CONTENU - invitation d’artistes Le cours s’adresse à toutes amenés à présenter leurs les années pour un groupe travaux, leur pensée de 30 élèves maximum. artistique. Quelques Découvertes de différents propositions: Robin Meier, langages musicaux et de Raphaël Cendo, Francesco différentes pratiques du Filidei, Pierre Nouvel, sonore dans les arts. Mise Martin Kaltenecker en perspective de la musique participation à certaines face aux arts visuels répétitions à l’Ircam ou (cinéma, vidéo) à la Cité de la musique

MÉTHODE Un groupe sur une mâtinée. Soit une fois par mois pour chaque groupe. Groupes de 10 étudiants maximum.

-----------------ANNÉE 1 ------------------

MÉTHODE Le cours revêtira plusieurs aspects: - ateliers d’écoute en petits groupes de musiques variées, électroniques, vocales, instrumentales, contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

ÉVALUATION Motivation, exposés, travaux personnels ou collectifs évoluant dans la sphère du sonore. -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


194

D.

p r é s e n t a t i o n

BIBLIOGRAPHIE - Friedrich Nietzsche: La naissance de la tragédie, éditions Gallimard 1977, 1869-1872 - Jacqueline de Romilly: La tragédie grecque, éditions Presses Universitaires de France, Paris, 1970 - Roman Jakobson: 6 leçons sur le son et le sens, éditions de minuit, collection Arguments, Paris, 1976 - Anton Webern: Chemins vers la nouvelle musique, éditions Lattès, Paris, 1980 (texte original publié chez Universal edition, 1960) - Anton Webern: Journal à une amie, éditions Lattès, Paris, 1975 (texte original publié chez Universal edition, 1959) - Theodor W. Adorno: Philosophie de la nouvelle musique, éditions Gallimard, coll. Tel, Paris 1962 (texte original Europäische Verlagsenstalt, Köln, 1958) - Arnold Schönberg: Le Style et l’Idée, éditions Buchet/ Chastel, Paris, 1977 - Jean-Louis Matter: Webern, éditions l’âge d’homme, Genève, 1981 - Claude Debussy: Monsieur Croche, éditions Gallimard, collection l’imaginaire, Paris 1971 -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

- Pierre Boulez: Relevés d’apprenti, éditions Du Seuil, collection Tel Quel, Paris, 1966 - Pierre Boulez: Par volonté et par hasard, entretiens Célestin Deliège, éditions Du Seuil, collection Tel Quel, Paris, 1975 - Francis Bayer: De Schönberg à Cage, éditions Klincksieck, Paris 1987 - Jérôme Baillet: Gérard Grisey, fondements d’une écriture, édition l’Harmattan, Paris, 2000 … JOURS ET HORAIRES Lundi, 9h30-12h30 Semaine A De l’origine du son à son questionnement: cours sur certaines figures de la musique écrite occidentale (Stockhausen, Berio, Ligeti, Grisey, Boulez, Lachemann), sur certains flux musicaux (musique sérielle, spectrale, répétitive, saturée, électronique), et sur certaines musiques traditionnelles (Japon, Asie centrale) Semaine B Atelier d’écoute: les musiques et ses transversalités. contenus pédagogiques

195 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE1 - cours T h é o r i e s , I m a g e s Federico Nicolao Avec: Jean-Christophe Bailly, Boyan Manchev, Jean-Luc Nancy et Nora Philippe et l’intervention ponctuelle d’Eric Dalbis, Jerôme Combier, Vincent Gérard, Claire Roudenko Bertin. ---------------------------------------------------------Les 2 semestres en images», qui reste donc ---------------------------- la basse continue sousOBJECTIF jacente aux différentes Forger des outils théoriques propositions. en se familiarisant, par Cette année, le cours les œuvres et leur analyse, magistral du premier avec la pensée. semestre est consacré au Acquérir des notions thème de l’attention et sera de culture générale à partir dispensé en partie dans la de l’étude d’œuvres salle des études du Musée et d’écrits d’artistes de la Monnaie, et en partie et théoriciens. à l’école; celui du deuxième Ouvrir par la pratique semestre aura lieu à l’école d’un medium un espace et aura pour thème la mise d’exploration pour la pensée en retrait de l’artiste. et vice-versa. Un séminaire («Tout artiste doit être fou et CONTENU avoir de l’ambition»), est Un ensemble de moments prévu du 19 au 23 novembre pédagogiques et de en collaboration avec Nora propositions structure Philippe, il s’inspirera comme chaque année le cours de l’œuvre du metteur en Théories, images. Orienté scène brésilien Glauber par l’enseignant l’étudiant Rocha, de ses livres et ses s’accorde pour articuler les films - un deuxième différentes parties en séminaire («La disparition») fonction de ses intérêts et sera conçu du 15 au 19 avril de ses projets personnels. 2013 en collaboration avec Le cours magistral de Éric Dalbis en écho aux cette année vient naturellivres des écrivains Maurice lement prolonger le cycle Blanchot, Louis René des de l’année dernière, «Penser Forêts et Roger Laporte. -----------------contenus pédagogiques ANNÉE 2 à 5 ------------------


196

D.

p r é s e n t a t i o n

Les séminaires auront pour objectif de s’ouvrir aux réflexions et aux œuvres des étudiants afin que ces derniers puissent y développer leur recherche. Des séances sur le thème Penser en images, avec la participation d’autres enseignants de l’école (Jerôme Combier, Eric Dalbis, Vincent Gérard, Claire Roudenko Bertin) viennent enfin ponctuer le déroulement des cours et des séminaires. MÉTHODE Plusieurs temporalités, plusieurs dispositifs se croisent dans cet enseignement qui ne s’imagine pas comme un cours traditionnel mais comme une suite de moments pédagogiques se prolongeant tout au long de l’année selon des temporalités diverses. Deux cours magistraux séparés, deux séminaires avec un accent mis sur la pratique, des journées d’études et des événements pensés en commun avec d’autres enseignants présents à l’école.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

ÉVALUATION Passion, curiosité, participation active au cours, aux projections, aux séminaires, aux conférences et aux débats critiques. Cet enseignement en plusieurs parties doit obligatoirement être suivi pendant une année scolaire complète. Les étudiants inscrits sont tenus de participer à l’ensemble des moments proposés dans les deux semestres. C’est de cette participation globale concordée personnellement avec l’enseignant que dépendra l’attribution des crédits. Le détail des workshops et des conférences sera disponible sur intranet. BIBLIOGRAPHIE Pour le cours magistral sur l’Attention: - Françoise Bertaux (ed.): Koo Jeong-A. Catalogue. Paris: Centre Pompidou, 2004. Texts by Patricia Falguières, Christine Macel, and Philippe Vergne. - Koo Jeong.A: Aqueduc. Catalogue. Texts by Hou Hanru and Laurence Bossé. Paris: Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, 1997. contenus pédagogiques

D.

p r é s e n t a t i o n

- Koo Jeong-A. Catalogue. Paris: Yvon Lambert, 2002. Edited by Olivier Belot, with texts by JeanChristophe Bailly and Daniel Birnbaum. - Yasmil Raymond: Koo Jeong A: Constellation Congress. Brochure. New York: Dia Art Foundation, 2010. Pour les Séminaires et les autres cours: - Giorgio Agamben: Stanze. Paris, Rivages Poche, 1998. - David Antin: Ce qu’être d’avant-garde veut dire. Paris, Les Presses du Réel 2009. - Michelangelo Antonioni: Écrits. Paris, Images Modernes, 2003. - Daniel Arrasse: Histoires de peintures. Paris, Gallimard, 2003. - Jean-Christophe Bailly: L’atelier infini: 30 000 ans de peinture. Paris, Hazan, 2007. - Rosa Barba: White is an image. Ostfildern, Hantje Cantz, 2011. - Charles Baudelaire: Écrits sur l’art. Paris, Gallimard Folio, 1975. - Hans Beltling: Pour une anthropologie des images. Jean Torrent, Paris, Gallimard, 2004.

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

197

- Samuel Beckett: Le monde et le pantalon, suivi de Peintres de l’empêchement. Paris, Éditions de Minuit, 1989. - Walter Benjamin: Essais 1 et 2. Paris, Gallimard Folio, 1983. - Maurice Blanchot: Le livre à venir. Gallimard Folio, 1986. - Jorge Louis Borges: Conférences. Paris, Gallimard Folio, 1987. - Stanley Clavell: La projection du monde. Paris, Belin, 1999. - Cyril Neyrat: Dans la chambre de Vanda. conversation avec Pedro Costa. Paris, Coffret LivreDVD, Capricci, 2008. - Hubert Damisch: Ciné fil. Paris, Seuil 2008. - Tacita Dean: Écrits choisis, 1992-2011. Strasbourg, École Supérieure des Arts Décoratifs, 2011. - Serge Daney: Ciné-journal, Vol. I, II et III. Paris, Cahiers du cinéma, 2005. - Guy Debord: La société du spectacle. Paris, Gallimard, 1996. - Gilles Deleuze: Logique du sens. Paris, Éd. de Minuit, 1969. - Georges Didi-Huberman: Ce que nous voyons et ce qui nous regarde. Paris, Éditions de Minuit, 1992. -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


198

D.

p r é s e n t a t i o n

- S. M. Eisenstein: Cinématisme. Les Presses du Réel, 2009. - Luigi Ghirri: Lezioni di fotografia. Macerata, Quodlibet, 2011. - J.-L. Godard: Jean-Luc Godard par Jean-Luc Godard, Tome I et II. Paris, Cahiers du cinéma, 1985. - Jean-Luc Nancy: Être singulier, pluriel. Paris, Galilée. 1996. - Franz Kafka: Journal. Paris, Grasset, 2002. - Philippe Lacoue-Labarthe: Écrits sur l’art. Genève, Mamco, Les Presses du réel, 2008. - Marie José Mondzain: Homo Spectator. Paris, Bayard, 2007. - Ugo Mulas: La fotografia, Saggi critici. Torino, Einaudi 2007. - Jonas Mekas: Je n’avais nulle part où aller. Paris, POL 2004. - Nadar: Quand j’étais photographe. Arles, Actes sud, 1999. - Giuseppe Penone: Respirer l’ombre. Paris, ENSBA, 2010. - Jean-Marie Pontevia: Écrits sur l’art. Bordeaux, William Blajke & Co. 2009. - Jean-Louis Raymond: Rencontres avec Jean-Marie Straub et Danièle Huillet. Paris, ENSBA, 2008. -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

- Avital Ronell: Test driveLa passion de l’épreuve. Paris, Stock, 2009. - Patrice Rollet: Passages à vide. Paris, POL, 2007. - Roberto Rossellini, Le Cinéma révélé. Paris, Cahiers du Cinéma, 1985. - Jean-Louis Scheffer: Du monde et du mouvement des images. Paris, Cahiers du cinéma, 1997. - Paul Valéry: Cahiers 18941914. édition intégrale, Paris, Gallimard, collection «blanche» - Giorgio Vasari: Vies des plus excellents peintres, sculpteurs et architectes. Paris, Grasset, 2007. - Simone Weil: Œuvres complètes, Paris, Gallimard, 1997 PRÉ-REQUIS Un nombre maximum d’étudiants sera établi au cas par cas en fonction des dispositifs et des salles utilisées, 30 lors des séances au Musée de la Monnaie de Paris, 8 à 12 pour les séminaires avec Nora Philippe et Eric Dalbis.

contenus pédagogiques

D.

p r é s e n t a t i o n

JOURS ET HORAIRES Semestre 1: > Cours magistral - à l’école (15h-17h30, auditeurs libres acceptés): les vendredis 12 octobre, 26 octobre, 9 novembre et 7 décembre. - à la Monnaie (20h30-22h30, seulement pour les inscrits): les vendredis 9 novembre, 14 décembre et 11 janvier. > Séminaire Lundi 19, Mardi 20, Mercredi 21, Jeudi 22 novembre, Vendredi 23 novembre, 10h–12h30 et 14h30–18h, (avec Nora Philippe et à l’occasion de la rétrospective Glauber Rocha au festival d’automne).

d é t a i l l é e

199

Semestre 2: > Cours magistral - à l’école 15h-17h30 semaine B. > Journées d’études Lundi 25, Mardi 26, Mercredi 27, Jeudi 28 mars, Vendredi 29 mars 2013 (avec Jérôme Combier et Claire RoudenkoBertin). > Séminaire «Jardins sauvages» (avec Claire Roudenko-Bertin). Dates et lieu à déterminer. > Séminaire «La disparition» Lundi 15, Mardi 16, Mercredi 17, Jeudi 18 et Vendredi 19 avril (avec Éric Dalbis, lieu à déterminer). Les dates, horaires et lieux exacts des séances seront confirmés aux étudiants en début de chaque semestre.

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


200

D.

p r é s e n t a t i o n

d é t a i l l é e

D.

p r é s e n t a t i o n

d é t a i l l é e

201

-----------------------------------------2 ------------------------------------------------------------------------------------

contenus pédagogiques

------------------------------------------

------------------------------

contenus pédagogiques

ANNÉE 1, 2, 3, 4, 5


202 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - ARC A r t s e t A r c h i t e c t u r e s Jean-Michel Brinon Avec des intervenants invités: Véronique Niemann pour le workshop de l’Isle d’Abeau et un assistant pour le workshop du Plateau d’Assy. ---------------------------------------------------------Les 2 semestres et urbains. Certains ---------------------------- travaillent à partir de ÉTUDIANTS CONCERNÉS fragments du construit et 20 étudiants maximum de l’habité. L’architecture ARC ouvert aux étudiants quant à elle partage bon de l’Institut de la Création nombre de notions et - - - - - - - - - - - - - de concepts avec l’art (plastiques, topologiques, OBJECTIF spatiaux… techniques). Les étudiants seront amenés Par ailleurs, au-delà de ses à développer leurs projets pratiques personnelles, artistiques personnels dans l’artiste est (de plus en le champ (non spécialisé, plus) requis par l’espace non professionnel) de de la ville et de son l’architecture, entendue architecture, et par comme pensée de l’espace, l’inscription et la mise comme lieu et condition au jour de son travail dans de l’existence et de la ville et l’espace l’expérience. architectural. CONTENU L’ARC abordera les rapports qu’on peut établir entre art(s) et architecture(s), artistes et architectes. Qu’ont à voir les théories de l’art et sur l’art avec les théories architecturales et urbaines? Certains artistes manipulent des notions et des matériaux très explicitement architecturaux -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

MÉTHODE Accompagnement continu de l’étudiant dans ses projets artistiques et leur mise en forme. Plusieurs workshops «hors les murs» seront organisés sur les deux semestres. Ils seront l’occasion d’une confrontation avec un site, un lieu, lieu de rencontre, d’expérimentation, et de mettre en œuvre un projet artistique. contenus pédagogiques

D.

p r é s e n t a t i o n

Workshops prévus: Plateau d’Assy (Haute-Savoie), Les Ateliers de Cergy, Les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau. ÉVALUATION Participation régulière aux activités de l’ARC, qualité des propositions, contrôle continu, évaluation des pièces produites, notamment lors des workshops. BIBLIOGRAPHIE - Paul Virilio: La machine de vision. - Marianne Brausch & Paul Virilio: Voyage d’hiver. - Benoit Goetz: La dislocation. - Walter Benjamin: L’œuvre d’art à l’époque de sa reproductivité technique, - Paul Ardenne: Un art contextuel. - Gilles Tiberghien: Notes sur la Nature. - Manfredo Tafuri: Projet et utopie. - Christian de Porzamparc & Philippe Sollers: Voir, Écrire. - Penser, dessiner, construire, Wittgenstein & l’architecture, sous la direction de Céline Poisson. - J.B. Cremnitzer: Architecture et santé, le temps du sanatorium en Europe et en France. contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

203

Partenariats envisagés Commune de Passy, École supérieure d’art de Grenoble, École supérieure d’art d’Annecy, CAUE 74, Département de Hte Savoie (ODAC), Les Ateliers Internationaux de Maîtrise d’œuvre Urbaine de Cergy, Les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau, la Haute école d’art et de design de Genève (Head). JOURS ET HORAIRES Mercredi 9h-18h, semaine A et B

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


204 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - ARC c o n f r o n t a t i o n a u x œ u v r e s

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 205 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC C R E A T I V E A 1 1 _ A 1 1 0 1 1

Éric Dalbis Avec: Stéphanie Katz (Docteur en esthétique, sémiologue, philosophe et historienne de l’art) et autres intervenants invités pour la qualité de leur regard sur la peinture. ---------------------------------------------------------Les 2 semestres Il est demandé aux ---------------------------- participants de choisir une OBJECTIF œuvre et de la présenter En se confrontant à la au groupe sous les regards présence physique des croisés de personnalités œuvres et en les présentes, artistes, questionnant, les analysant, historiens, etc. dans la il s’agira d’interroger sa perspective de provoquer propre pratique artistique un échange de points de vue. au travers d’une mémoire, d’un héritage et des ÉTUDIANTS CONCERNÉS filiations, d’une culture de 25 étudiants maximum. la peinture. ÉVALUATION CONTENU À partir de l’assiduité, Étudier et comprendre les de l’engagement, de la règles et la logique propres qualité de la participation à une œuvre. et du travail effectué. En analyser les enjeux esthétiques, les moyens, JOURS ET HORAIRES le contexte de sa création Vendredi, 9h30-12h30 et sa destination. et 14h30-17h30, semaine A. L’ARC a lieu essentiellement au Musée du Louvre.

Jake Avec des intervenants en période de workshop: Nicolas Rasamimanana-Phonotonic (IRCAM), Nicolas David (Studio son), Angeline Ostinelli (Atelier édition) et un chorégraphe. ---------------------------------------------------------Les 2 semestres portant sur les technologies ---------------------------- informatiques relatives OBJECTIF à l’interaction et au CREATIVE A11 est un traitement en temps réel programme de recherche d’informations gestuelles, de cinq ans, débuté en 2010 sonores et spatiales. par Jake, en collaboration Il se décline les avec Nicolas Rasamimanana, objectifs de recherche fondateur de Phonotonic suivants: (IRCAM) et avec la - Expérimentations sur les participation de Claudia rapports entre gestes, Triozzi, chorégraphe. performances et processus Ce programme se déroule en sonores, intégrant étroite collaboration avec des technologies de les trois pôles «édition» l’interaction afin de créer “son” et “électronique” en temps réel des écritures de l’ENSAPC. musicales (rythme, tonalité, vélocité). Schéma explicatif de - Création d’objets, l’organisation sur cinq ans: espaces et performances 2010-2011: A11011 liés à ces interactions 2011-2012: A11112 + A11011 à l’échelle d’une personne 2012-2013: A11213 + A11011 ou d’un groupe. + A11112 2013-2014: A11314 + A11011 MÉTHODE + A11112 + A11213 - Continuation et 2014-2015: A11415 + A11011 développement des projets + A11112 + A11213 + A11314 menés durant les années 2010-2011 et 2011-2012; CONTENU - Recherche portant sur les CREATIVE A11 s’articule relations entre différents autour d’une recherche contextes scéniques, -----------------ANNÉE 3 contenus pédagogiques ------------------

BIBLIOGRAPHIE Références aussi exhaustives que possible communiquées au fil des séances. MÉTHODE -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques


206

D.

p r é s e n t a t i o n

chorégraphiques et musicaux; - Recherches portant sur l’articulation entre écriture, pratique et interprétation; - Deux workshops d’une durée de cinq jours chacun avec A11213 (1re année) et A11112 (2e année); - Projet d’édition; - Présentation des installations et performances de CREATIVE A11 à: FRASQ, rencontre de la performance, 4e édition, 6-28 octobre 2012, Le Générateur, Gentilly; Galerie YGREC, juin 2013; FRASQ, rencontre de la performance, 5e édition, octobre 2013, Le Générateur, Gentilly. Les étudiants inscrits à cet ARC sont strictement tenus de suivre les deux workshops proposés dans ce cadre. Le détail des deux workshops sera disponible sur l’intranet de l’école.

-----------------ANNÉE 3 ------------------

d é t a i l l é e

ÉVALUATION - Qualité des propositions et de la réalisation des travaux; - Participation active, engagement sérieux, sens du travail en groupe; - Assiduité et ponctualité impératives. L’obtention des crédits sera conditionnée par la participation effective et assidue aux deux workshops. JOURS ET HORAIRES Jeudi, semaine A, 10h-18h, 1 x/mois; + 2 workshops de 5 jours chacun (dates précisées ultérieurement)

contenus pédagogiques

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 207 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC C R E A T I V E A 1 1 _ A 1 1 1 1 2 Jake Avec des intervenants en période de workshop: Nicolas Rasamimanana, Phonotonic (IRCAM), Nicolas David (studio son), Angeline Ostinelli (atelier édition) et un chorégraphe. ---------------------------------------------------------Les 2 semestres CONTENU ---------------------------- CREATIVE A11 s’articule OBJECTIF autour d’une recherche CREATIVE A11 est un portant sur les technologies programme de recherche de informatiques relatives cinq ans, débuté en 2010 par à l’interaction et au Jake, en collaboration avec traitement en temps réel Nicolas Rasamimanana, d’informations gestuelles, fondateur de Phonotonic sonores et spatiales. (IRCAM) et avec la Il se décline les participation de Claudia objectifs de recherche Triozzi, chorégraphe. suivants: Ce programme se déroule en - Expérimentations sur les étroite collaboration avec rapports entre gestes, les trois pôles “édition” performances et processus “son” et “électronique” sonores, intégrant des de l’ENSAPC. technologies de l’interaction afin de créer Schéma explicatif de en temps réel des écritures l’organisation sur cinq ans: musicales (rythme, tonalité, 2010-2011: A11011 vélocité). 2011-2012: A11112 + A11011 - Création d’objets, espaces 2012-2013: A11213 + A11011 et performances liés à ces + A11112 interactions à l’échelle 2013-2014: A11314 + A11011 d’une personne ou d’un + A11112 + A11213 groupe. 2014-2015: A11415 + A11011 + A11112 + A11213 + A11314 MÉTHODE - Continuation et développement des projets menés durant l’année 2011-2012; -----------------ANNÉE 2 contenus pédagogiques ------------------


208

D.

p r é s e n t a t i o n

- Recherche portant sur les relations entre différents contextes scéniques, chorégraphiques et musicaux; - Recherches portant sur l’articulation entre écriture, pratique et interprétation; - Deux workshops d’une durée de cinq jours chacun avec A11213 (1re année) et A11011 (3e année) - Projet d’édition; - Présentation des installations et performances de CREATIVE A11 à: FRASQ, rencontre de la performance, 4e édition, 6-28 octobre 2012, Le Générateur, Gentilly; Galerie YGREC, juin 2013; FRASQ, rencontre de la performance, 5e édition, octobre 2013, Le Générateur, Gentilly. Les étudiants inscrits à cet ARC sont strictement tenus de suivre les deux workshops proposés dans ce cadre. Le détail des deux workshops sera disponible sur l’intranet de l’école.

-----------------ANNÉE 2 ------------------

d é t a i l l é e

ÉVALUATION - Qualité des propositions et de la réalisation des travaux; - Participation active, engagement sérieux, sens du travail en groupe; - Assiduité et ponctualité impératives. L’obtention des crédits sera conditionnée par la participation effective et assidue aux deux workshops. JOURS ET HORAIRES Jeudi, semaine A, 10h-18h, 1 x/mois + 2 workshops de 5 jours chacun (dates précisées ultérieurement)

contenus pédagogiques

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 209 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC + workshop C R E A T I V E A 1 1 _ A 1 1 2 1 3 Jake avec intervenants en période de workshop: Nicolas Rasamimanana/Phonotonic/IRCAM; chorégraphe (à définir ultérieurement), Nicolas David - Studio son, Angeline Ostinelli - Atelier édition ---------------------------------------------------------Les 2 semestres Ainsi, ce collectif ---------------------------- s’élargit chaque année aux OBJECTIF étudiants de 1re année CREATIVE A11 est un désireux de poursuivre leurs programme de recherche de recherches durant l’ensemble cinq ans qui a débuté en de leur scolarité en 2010-2011. Il est destiné collaboration étroite avec à l’ensemble des étudiants leurs prédécesseurs. A11 de 1re année et se déroule permet ainsi d’intégrer durant les cinq années chaque promotion de 1re d’étude à venir, et ce année à l’ensemble du corps jusqu’au diplôme DNSEP étudiant. Il a pour objectif (voir le schéma explicatif de promouvoir la ci-dessous). Au deuxième collaboration artistique semestre de l’année scolaire autour de la construction 2012-13, pendant le workshop d’un projet collectif, et de les étudiants d’A11011 faire fructifier l’échange (3e année), d’A11112 et le partage des (2e année) et d’A11213 connaissances entre poursuivront ensemble leurs étudiants à un niveau élargi recherches sur un mode et au long terme. collectif. L’exercice se répétant d’année en année Schéma explicatif de pendant toute la durée l’organisation sur cinq ans: de la scolarité, en 2014-15 2010-2011: A11011 un groupe d’étudiants 2011-2012: A11112 + A11011 intégrant A11011, A11112, 2012-2013: A11213 + A11011 A11213 et A11314, réalisera + A11112 une installation finale avec 2013-2014: A11314 + A11011 A11415 (ces derniers alors + A11112 + A11213 en 1re année). 2014-2015: A11415 + A11011 + A11112 + A11213 + A11314 -----------------ANNÉE 1 contenus pédagogiques ------------------


210

D.

p r é s e n t a t i o n

CONTENU CREATIVE A11 est structuré autour d’une recherche portant sur les technologies informatiques relatives à l’interaction et au traitement en temps réel d’informations gestuelles, sonores et spatiales. Il se décline sur les objectifs de recherche suivants: - Expérimentations sur les rapports entre gestes, performances et processus sonores, intégrant des technologies de l’interaction afin de créer en temps réel des écritures musicales (rythme, tonalité, vélocité). - Création d’objets, d’espaces et de performance liés à ces interactions à l’échelle d’une personne, ou d’un groupe. MÉTHODE - Visite et conférence à l’IRCAM avec l’Équipe Interactions Musicales Temps Réel; - Création de trois équipes au minimum au sein de la 1re année; - Recherche des relations dans différents contextes scéniques, chorégraphiques et musicaux; -----------------ANNÉE 1 ------------------

d é t a i l l é e

- Recherches portant sur l’articulation entre écriture, pratique et interprétation; - Deux workshops d’une durée de cinq jours chacun avec A11011 - 3e année et A1112 - 2e année - Projet d’édition; - Présentation des installations et performances de CREATIVE A11 à la Galerie YGREC en juin 2013 et au FRASQ, rencontre de la performance/5e édition, octobre 2013/Le Générateur, Gentilly. ÉVALUATION - Qualité des propositions et de la réalisation des travaux; - Participation active, engagement sérieux, sens du travail en groupe; - Assiduité et ponctualité absolument nécessaires. Bibliographie Une bibliographie sera diffusée en cours d’année selon la nature des projets. JOURS ET HORAIRES Jeudi, 10h-18h, 1 x/mois + 2 workshops de 5 jours (dates précisées à la rentrée).

contenus pédagogiques

211 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - ARC D é p l a c e m e n t s Pierre Ardouvin ---------------------------------------------------------ÉVALUATION Les 2 semestres ---------------------------- 1er semestre: un projet collectif écrit, argumenté ÉTUDIANTS CONCERNÉS et illustré présenté en vue 8 étudiants maximum. du déplacement. - - - - - - - - - - - - - 2e semestre: préparation du voyage, voyage et compte OBJECTIF rendu personnel écrit, Préparation en vue d’un illustré et argumenté déplacement pour un du voyage. événement international du milieu de l’art. BIBLIOGRAPHIE Déplacement: évolution, - Nathalie Heinich: La progression, changement, sociologie de l’art. ed. La exil, exode, arrivée, Découverte, Paris, 2004 entrée, migration, - Raymonde Moulin: Le Marché nomadisme, éloignement, de l’art: Mondialisation et mutation, locomotion, transport, mouvement, geste, nouvelles technologies. Flammarion, France, 2003 voyage… - Nicolas Bourriaud: Le déplacement constitue en Radicant. Pour une lui-même un objectif vital de recherche et de création. esthétique de la globalisation, ed. Denoël. Il fait partie intégrante La biographie ci-dessus de la vie d’artiste. sera complétée au fur et à mesure de l’avancée CONTENU du projet. Questionner ces notions en perspective des pratiques PRÉ-REQUIS: et de la scène artistique Passeport biométrique en actuelle. cours de validité, vaccin, Le projet est en lien avec le Centre d’art contemporain bonne santé physique. (CAPC) de Bordeaux. JOURS ET HORAIRES Vendredi, 14h-18h, semaine MÉTHODE B. Réunions de travail -----------------à l’extérieur de l’école, ANNÉE 2 à 5 dans l’atelier de l’artiste -----------------enseignant Pierre Ardouvin.


212 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - ARC É c r i t u r e l i t t é r a t u r e

213 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - ARC H i n t e r l a n d

Martine Diemer ---------------------------------------------------------Les 2 semestres anguille sous roche». Un ARC ---------------------------- multimédia: le langage au OBJECTIF service des performances et Ce studio s’adresse aux des réalisations de pièces étudiants tentés par sonores, d’écrits de l’écriture. Les séances scénario pour petits films. comprennent des lectures Dés la rentrée venir avec de leurs textes, des de la matière (un début de discussions sur la ce qu’on veut) et des désirs littérature et sur ce qui plein les poches pour un les préoccupe. Une démarrage à chaud. invitation à l’inventivité, la curiosité, l’audace. ÉVALUATION Contrôle continu sur CONTENU ET MÉTHODE le suivi des travaux et L’ARC est un lieu de libre implications. interrogation, d’échanges stimulants. «Ça me donne une JOURS ET HORAIRES idée». Révélateur, de Lundi, 15h- 18h, semaines A réalisations plastiques et B. futures. Débusquer le caché Cours donné à Paris 19e, d’où peut surgir l’œuvre adresse au secrétariat. à la façon des petits braconniers, «il y a

Éric Maillet ---------------------------------------------------------Les 2 semestres MÉTHODE ---------------------------- Hinterland est un projet ÉTUDIANTS CONCERNÉS de recherche associant 12 étudiants maximum. différents partenaires: - - - - - - - - - - - - - − L’École Supérieure d’Art et Design Le Havre Rouen OBJECTIF ET CONTENU (ESADHaR) avec laquelle des Hinterland est un ARC basé projets partagés seront sur l’exploration et le réalisés, avec comme suivi des pratiques argument central numériques (vidéo, son, l’exploration et la informatique, réseaux) et de (re)définition du «Grand leurs enjeux. L’ARC propose Paris» articulé le long plusieurs modalités de du Val de Seine; travail: - Mediapart (journal - présentation, discussion en ligne qui va ouvrir critique, aide à la un webmagazine auquel réalisation de projets Hinterland va directement personnels (dans un cadre contribuer par des collectif) réalisations); - rencontre avec des acteurs - Atopic productions (maison et théoriciens des media de production, à l’origine numériques dédiée au cinéma - réalisations collectives, documentaire, qui s’ouvre spécifiques, selon vers des stratégies transdifférents événements media expérimentales); ponctuels: participation - Laboratoire des Usages au salon Paris Photo, d’Orange Labs , groupe partenariat avec une école de recherche sur la d’art coréenne, mise en sociologie des médias; place du nouveau projet régulièrement, des Mediapart, projet «Barge» chercheurs interviendront dérivant sur la Seine, etc. sur les propositions Hinterland; en particulier, Dominique Cardon, auteur

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


214

D.

p r é s e n t a t i o n

de La démocratie Internet et Patrice Flichy, auteur de Le sacre de l’amateur (tous deux chez Seuil). ÉVALUATION Assiduité, ponctualité et esprit d’initiative. PRÉ-REQUIS Une connaissance des outils numériques est un plus mais pas une nécessité absolue.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

JOURS ET HORAIRES Mercredi, 9h-13h, 14h-18H, semaine B (suivi de projets personnels et rencontres) + différents temps forts (réalisations pour des événements spécifiques), dont les dates seront précisées ultérieurement.

contenus pédagogiques

215 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - ARC L ’ A u t r e M o i t i é D u P a l a i s Claire Roudenko-Bertin avec: Sophie Lapalu, Delphine Paul (relations internationales), Angeline Ostinelli (atelier édition) et un pôle de quelques étudiant(e)s déjà constitué. Intervenant(e)s envisagé(e)s: la revue OEI avec Jonas Magnusson, Cecilia Grönberg (ponctuel 2 journées); Anne-Marie Cornu pour shagaï.net (1 fois par mois); Maria Lundberg (ponctuel 1 journée) ---------------------------------------------------------Les 2 semestres nouveau nom dans une suite ---------------------------- ininterrompue de plusieurs Étudiants concernés années, de travaux et L’ARC est également ouvert d’expérimentations sans à une dizaine d’étudiants sujet ni objet autres que de la 1re année. le processus même du travail - - - - - - - - - - - - - de l’art; processus qui nous mène dans tous ses Objectif «paysages» autant mentaux L’Autre Moitié Du Palais est que géographiques, déjà comme un petit poème politiques que poétiques, qui peut donner tel quel économiques, humanitaires l’intuition qu’on s’y etc. (voir liste résumée des préoccupe de la dialectique chantiers en cours). de l’autre, des portes et des accès, des parts Les résultats de chaque inégales, de l’implicite; année refondent en une forme de petit poème aussi nouvelle œuvre, un nouvel pour dire que dans ARC. l’hypothèse de travail que je propose tout se résout L.M.D.P. est l’idée poussée dans la possibilité au maximum d’un groupe qui de l’œuvre et de son globalisant par nature, processus. singularise et permet à chacun(e) de se situer Contenu en acteur et/ou observateur L’Autre Moitié Du Palais est au bénéfice de l’élaboration la dernière version d’un Arc de ses propres outils; «dérivant» qui prend ce -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------


216

D.

p r é s e n t a t i o n

Ceci par des propositions artistiques très larges et variées venant de l’extérieur de l’école (mais habilitant l’école d’autant, la positionnant elle-même à l’extérieur cqfd), où chaque partenaire du groupe trouve en toute solidarité sa propre réponse; une réponse qui engage une responsabilité et un degré de conscience et de générosité avancés, étant donné que les chantiers sont en grandeur réelle, et souvent dans des conditions sensibles. On peut dire également qu’à travers un champ global d’investigations gérées collectivement et qui donne forme au groupe, cet Arc est aussi un champ où chacun(e) peut implanter et propulser son propre petit Arc personnel. Le principe de cet Arc est le principe de l’œuvre, tout transitant par elle et y revenant; tout vise à l’autonomie à travers une notion de dialogue toujours remise en jeu et parfois en crise à travers les différents chantiers.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

Chantiers en cours/ partenariats: - phase 4 «de l’échange comme forme d’art» avec L’université de Suzhou en RPC, les étudiant(e)s des cours du soir avec leur professeur-artiste Macdara Smith, le Palais de Tokyo avec le service des publics, le début du travail avec l’École Nationale du Paysage de Versailles (Institut de la Création); - un grand rdv avec OEI, Jonas Magnusson, Cecilia Grönberg, Kim West.. - le «cabaret IZUS»; - la suite du travail avec Pistoletto et la Cittadellarte; - la suite du travail avec Abdellah Karroum; - des réponses à l’ARC Lire Écrire de Federico Nicolao et Michèle Waquant; - des réponses à l’association «il faut le faire» avec Michèle Waquant; - des contacts avec les coordinations de 1A, 3A et 5A; Méthode des méthodes et des outils communs: - système d’interviews réguliers avec Sophie Lapalu, dans une perspective historique (temps) contenus pédagogiques

D.

p r é s e n t a t i o n

- «le carnet des carnets» avec Anne-Marie Cornu et l’interface-oeuvre Shagaï (espace) - le suivi du déroulé des événements et des contenus par Delphine Paul tout cela en préparation et fabrication des actions et des publications, avec l’appui d’Angeline Ostinelli. Toutes les décisions concernant le rôle de chacun à l’instant donné (interventions, expositions, déplacements, etc.) sont prises aux cours de discussions collectives sur des critères de mises en œuvres et de logiques inscrites nécessairement dans une durée de travail et d’engagement. L’ARC est reconduit sur les deux semestres, fonctionnement en quinzaine deux rythmiques: - une réunion de bureau tous les 15 jours à l’école en vue de l’élaboration des temps forts - sous forme de grands rendez-vous et de week end impliquant des invitations, des évènements et des déplacements plus ou moins longs sur des sites extérieurs; impliquant aussi des publications; contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

217

Évaluation Présence aux rendez-vous indispensables; la qualité des réponses, leur résonance avec les chantiers et la capacité à prendre des initiatives et à relayer au sein du groupe sont essentiellement valorisées. Bibliographie à suivre sur shagaï.net (L.M.D.P.) Jour et horaires Mercredi, 14h-18h, semaine A. (+ lieux et horaires variables déterminés au fur à mesure)

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 218 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC L ’ i m a g e p h o t o g r a p h i q u e

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 219 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC L e p r o t o c o l e A r l e q u i n

Jean-Christophe Mazur, Renaud Auguste-Dormeuil ---------------------------------------------------------Les 2 semestres ÉVALUATION ---------------------------- Participation et engagement OBJECTIF dans l’ARC, présentation Approfondissement de la des étapes de la recherche personnelle des réalisation, justification étudiants sur le volet de la des choix plastiques, production photographique, qualité de la démarche et développement de leur de la réalisation. originalité et de leur autonomie en regard d’un JOURS ET HORAIRES corpus visuel existant. Mercredi, 9h–18h, 1 x/mois

Boris Achour Invités: Jean-Max Colard (critique d’art, curateur, maitre de conférence en littérature, Université Lille 3) Jean-Yves Jouannais (critique) Jeanne Gillard, Benjamin Hugard, Nicolas Rivet (artistes et commissaires) ---------------------------------------------------------Les 2 semestres d’étude précis ni forme ---------------------------- prédéfinie, il se veut OBJECTIF ET CONTENU simultanément pratique Le Protocole Arlequin est et critique en acte de cette un ARC qui consistera en pratique. plusieurs moments d’intensité, de nature MÉTHODE et de durée variables, Les étudiants inscrits à cet répartis sur deux semestres. ARC sont tenus de suivre Ces moments pourront être l’ensemble des moments des cours magistraux, des proposés dans ce cadre. temps ramassés de Le détail des workshops sera productions plastiques, des disponible sur l’intranet promenades, des discussions, de l’école. des explorations de situations, des projets ÉVALUATION collectifs (ou pas), L’obtention des crédits des visionnages de films, se fera suite à la des expérimentations participation effective aux littéraires. Ces moments différents moments. seront parfois partagés avec des intervenants extérieurs. JOURS ET HORAIRES Ce protocole à la Variables. Les dates seront géométrie variable et aux précisées ultérieurement. contours flous privilégiera l’intensité, l’énergie, le plaisir, l’expérimentation et la découverte. Sans sujet

CONTENU ET MÉTHODE Confrontation avec des personnalités du milieu de la photographie.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 220 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC L i r e - É c r i r e

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 221 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC O N S ( O b j e t N o n S t a n d a r d )

Michèle Waquant et Federico Nicolao + intervenants extérieurs ---------------------------------------------------------Semestre 2 MÉTHODE ---------------------------- La discussion s’engagera OBJECTIF par la lecture sur la Cet ARC s’articule structuration, la mise initialement autour d’une en forme et le contenu d’un série de lectures en très grand nombre séminaire et familiarise les d’écritures possibles étudiants de première année en école d’art et sur leur avec l’inscription dans développement. leurs pratiques de différentes écritures ÉVALUATION possibles. Assiduité et participation

Anne Pontet, Corinne Le Néün, Jacques-Émile Bertrand Avec: Michel Paysant, artiste; Michel Menu, Chef du département Recherche au Centre de recherche et de restauration des musées de France/C2RMF-UMR 171 du CNRS; Jean-Jacques Ezrati, C2RMF; chercheurs et doctorants. ---------------------------------------------------------Les 2 semestres et scientifiques dans les ---------------------------- domaines art et science. ÉTUDIANTS CONCERNÉS Après une exploration 8 étudiants maximum. préliminaire des domaines - - - - - - - - - - - - - art/sciences au travers de la rencontre entre OBJECTIF chercheurs scientifiques Dans le titre OBJET NONet étudiants d’art STANDARD, «non-standard» (présentation réciproque y est utilisé comme l’opposé de leurs travaux, exposé d’un modèle d’excellence, de leurs problématiques «objet» y est, bien entendu, et méthodes de travail, compris dans sa dimension expériences concrètes), matérielle (comme finalité l’objet de la recherche d’une production commune) consistera à comprendre mais surtout dans le sens et à mettre en place des qu’on lui connaît dans le méthodes de recherche et des domaine du Droit - à savoir, collaborations entre une des conditions pour étudiants et scientifiques la formation d’un contrat. débouchant sur une Car le but de la production d’œuvres plateforme sera bien communes, à réfléchir à sa d’imaginer et d’établir de scénographie, à apprendre nouveaux «contrats» ou des à archiver l’historique nouvelles conventions de ces collaborations et souples entre étudiants et à penser une stratégie chercheurs scientifiques. de communication en vue de leur diffusion (politique Invention et mise en de médiation, développement place d’une plate-forme d’outils technologiques de collaborations et de de médiation,…). productions entre étudiants -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------

CONTENU La discussion et le partage de textes et pièces est à la base de cet ARC Découverte de la lecture et sensibilisation aux écritures.

-----------------ANNÉE 1 ------------------

JOURS ET HORAIRES Mercredi, 9h30–12h30, semaine A.

contenus pédagogiques


222

D.

p r é s e n t a t i o n

CONTENU Le projet Objet non-standard propose d’ouvrir de nouvelles pistes de réflexion sur les frontières des territoires arts et sciences. En mettant en place un brassage d’informations et un transfert réciproque de connaissances et d’expériences entre chercheurs, artistes et étudiants, il vise à impliquer l’art et la science, dans ses formes les plus diverses, les plus inattendues, voire les plus imprévisibles, comme aide à l’expression. Un questionnement et des expérimentations communes permettront de débattre «activement» des fondements des rapprochements établis entre art et science. Des rapprochements basés surtout sur les différences et les singularités de ces domaines. En évitant les écueils habituels: la fantasmagorie, l’instrumentalisation ou les analogies naïves, les pensées spontanées. Suivant un principe d’immersion dans les ateliers et les laboratoires, et un programme de micro-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

séminaires, le projet de recherche aboutira à l’invention d’une plateforme de collaborations artistes-scientifiques et à des productions communes. Les laboratoires scientifiques partenaires se transformeront ici en «lieux de passage» et de résidence pour les étudiants en art intéressés par la création interdisciplinaire. Les écoles et leurs ateliers se transformeront momentanément en structures d’accueil pour les scientifiques et leur ouvriront la porte à des formes de créations plus intuitives et sensibles. Des concepts aux techniques et technologies, de la découverte de nouveaux matériaux à la modélisation, une palette infinie de possibilités s’ouvre aux acteurs du projet.

D.

p r é s e n t a t i o n

Valorisation des résultats: Chaque partenaire sera à même de communiquer sur les différentes étapes de la recherche et d’en valoriser ce qui en résultera. Un travail d’archivage sera mené en continu. Chaque phase trouvera ses propres modalités de restitution et de valorisation: - Phase 1: blog, site, plateforme en ligne ou autre d’échange, édition numérique - Phase 2 (dite de production): installation in progress et réalisation d’une exposition et journée d’étude (février 2013)

d é t a i l l é e

223

ÉVALUATION Présence, participativité, productivité. BIBLIOGRAPHIE Cf. projet de recherche Objet Non Standard Partenariats envisagés (institutions publiques et/ou privées, nationales ou internationales): C2RMF (Centre de recherche et de restauration des musées de France); Université de Cergy-Pontoise (UCP) JOURS ET HORAIRES Jeudi, 9h-18h, semaine B.

MÉTHODE Au cœur de la méthodologie se trouve la volonté de croiser les paroles et les compétences pour aboutir à une production collective qui soit le résultat de trois situations: s’immerger/rencontrer, mettre en œuvre/produire, transmettre. contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 224 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC O P U S Bernard Marcadé, Véronique Joumard, Renaud Auguste-Dormeuil (1 x/mois) Avec: Mathilde Villeneuve (projets extérieurs) ---------------------------------------------------------Les 2 semestres puisqu’il va s’agir de ---------------------------- «présenter» en même temps ÉTUDIANTS CONCERNÉS que de «représenter» une 12 étudiants maximum. partie de la collection - - - - - - - - - - - - - du Fond National d’Art Contemporain. OBJECTIF Réaliser une manifestation MÉTHODE artistique et collective Visite des collections en grandeur. du F.N.A.C., et de la salle Amener les étudiants à se D.E.F. (salle des réserves). confronter à une situation Présentation de cette professionnelle, en relation collection d’état, de son avec des structures histoire, de ces missions. partenaires extérieures, Rencontre avec des et, spécifiquement cette intervenants extérieurs, année, à questionner les artistes, historiens de enjeux d’une collection l’art autour de l’histoire corpus d’œuvres à partir de la collection publique, desquels ils seront amenés de l’art de la citation, à situer leur pratique. et de la représentation. Rendez-vous collectifs CONTENU et réguliers pour le suivi Cette année, invitation nous des projets individuels a été faite de réaliser une et du projet collectif. manifestation à partir des collections du FNAC. ÉVALUATION Le Palais de Tokyo est Présence régulière et intéressé à accueillir générosité des propositions. le résultat de cette «opération». Pour cette PRÉ-REQUIS édition d’Opus, une Cet Arc demande une grande orientation est donnée vers implication et un temps un format performatif, de recherche important. -----------------ANNÉE 3 à 5 contenus pédagogiques ------------------

D.

p r é s e n t a t i o n

Les étudiants en année de diplôme doivent en tenir compte, «l’opération» se terminant au mois de juin, peu ou prou en même temps que les diplômes. Un entretien avec les enseignants de l’ARC est préalable à toute inscription.

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

225

Il est impératif que les étudiants aient envie et soient capables de travailler collectivement. JOURS ET HORAIRES Lundi, 9h30-13, semaine B au semestre 1. Lundi, 9h30-13, semaine A et B au semestre 2.

-----------------ANNÉE 3 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 226 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC P l a t e f o r m e E x p é r i m e n t a l e Ces moments clairs et obscurs Sylvie Blocher Avec: Bruno Nassim Aboudrar, écrivain et théoricien de l’art ---------------------------------------------------------Les 2 semestres francophone, 2010. ---------------------------- Il est aussi professeur OBJECTIF d’esthétique et de théorie Plateforme Expérimentale est de l’art à l’Université de un espace pour des Paris 3 Sorbonne nouvelle. tentatives temporaires qui Il travaille essentiellement permettent aux étudiants sur deux thèmes de d’interroger de nouvelles recherches auxquels il a perspectives esthétiques. consacré récemment plusieurs C’est un espace articles: «l’iconographie du d’expérimentation qui Christ ressuscité» et accueille tous les médiums. «l’impact visuel du voile musulman». Il a notamment CONTENU publié, Voir les fous, Plateforme Expérimentale P.U.F. 1999, Nous n’irons plus au musée, Aubier, 2000 2012/13 sera une chambre d’écho de Minimum2, consacré MÉTHODE à la fabrication de(s) Conférences puis production désir(s) au sens le plus d’œuvres et analyse. large du terme et sous toutes ses formes. Bruno Nassim Aboudrar y introduira ÉVALUATION Présence et production plusieurs questions: le en contrôle continu. désir et le jugement du goût. Le désir chez Spinoza. JOURS ET HORAIRES Comment peut-on encore Mercredi, 14h-18h, désirer aujourd’hui? semaine B. L’actualité du désir. Biographie 1er semestre (Salle Bruno Nassim Aboudrar est écrivain, Ici-bas, Gallimard de danse) 2e semestre (Salle 5) 2009, prix Léopold Sedar Shengor du premier roman -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 227 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC P l u g I n Jacques-Émile Bertrand, Anne Pontet, Judith Perron, Jean-Michel Brinon Avec Noëlle Renaude, auteure ---------------------------------------------------------Les 2 semestres Pendant quelques jours, ---------------------------- l’hôte confrontera son ÉTUDIANTS CONCERNÉS public à l’œuvre collective 20 étudiants maximum des étudiants, selon des Cet ARC est ouvert aux modalités originales d’accès étudiants de l’Institut conçues en fonction du de la Création (École du caractère spécifique Paysage ainsi que de l’École du lieu. d’Architecture de Cette œuvre plastique, Versailles) qui pourra être constituée - - - - - - - - - - - - - de: peintures, sculptures, photos, vidéos, OBJECTIF installations, performances, Dans le cadre et en sera conçue dans le cadre collaboration avec le de l’atelier de recherche Château de La Roche Guyon: et de création «Plug-in». - s’inscrire dans les Les animateurs du lieu espaces, l’architecture d’accueil seront associés et l’histoire du lieu; à la mise en œuvre - concevoir et réaliser des travaux. un ensemble d’œuvres Noëlle Renaude, sera constituant un projet associée à l’ARC cette collectif; année, sa contribution - scénariser l’accès s’articulant autour de la du public aux œuvres réflexion suivante: présentées. «Qu’est-ce qu’un auteur peut CONTENU apporter au travail de [En informatique un «plugrecherches d’élèves in» (ou «greffon») est un plasticiens? Son expérience additif inséré dans un et de la création littéraire programme hôte pour et de la représentation y adjoindre des possibilités scénique, tout au moins, nouvelles.] sa fréquentation constante -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------


228

D.

p r é s e n t a t i o n

de la mise à l’épreuve des mots, des gestes et des actes, de leur scénarisation et de la problématique de la représentation contemporaine. Qu’il s’agisse de défis textuels ou plastiques, d’actes dramatiques ou d’installations, les problématiques ne sont pas si différentes. Plug in propose, où que ça se passe, d’investir des lieux chargés de leur propre histoire, à l’architecture spécifique et à la géographie certaine. Un auteur peut accompagner, dans ce geste d’investissement topographique, avec son propre savoir et son regard singulier, la recherche tout aussi singulière de jeunes plasticiens confrontés à la création d’œuvres spécifiques. Les lieux choisis par l’équipe de Plug in déterminent idées, missions, désirs, vocations, tentatives de la part des élèves. Ces lieux sont systématiquement le «théâtre», au sens propre ou figuré, d’actions plurielles et diversifiées, dont le risque majeur est ce que sous-tend ce terme de «théâtre». Il est -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

passionnant de montrer que l’écriture, l’installation, la mise en scène, la performance, la présentation, la représentation doivent être re-questionnées, innovées, chacun se réappropriant à sa manière mais avec des données plus précises, et le lieu, et le geste qui y prend place, et sa narration. La narration découlant tout simplement de ces trajectoires collectives et séparées, faites de circulation et d’arrêts sur image, mais aussi d’emprunts à l’histoire et à la topologie des lieux choisis.» Noëlle Renaude

D.

p r é s e n t a t i o n

ÉVALUATION Participation active, originalité et pertinence des projets, simplicité des moyens techniques, maîtrise des coûts et durées de fabrication.

d é t a i l l é e

229

JOURS ET HORAIRES Mercredi, 9h-13h, semaine B.

MÉTHODE Après définition de la thématique commune aux projets d’élèves, cinq phases: esquisse des projets en relation avec l’équipe du lieu hôte, sélection des projets par l’équipe et l’intervenant, mise en œuvre des projets et scénarisation de l’accès du public aux œuvres, manifestation dans le lieu hôte, conception et mise en ligne du compte rendu de la manifestation sur le site Internet dédié. contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 230 ---------------------------------------------------------UE2 - ARC S é r i e Vincent Gérard ---------------------------------------------------------Les 2 semestres aura régulièrement lieu dans ---------------------------- le Studio Cinéma avec ÉTUDIANTS CONCERNÉS Patrice Rollet, Maurice 10 étudiants maximum. Huvelin et Vincent Gérard - - - - - - - - - - - - - (aux étapes d’écriture, de montage, et/ou avant OBJECTIF la diffusion). Écrire, produire, réaliser Collaboration tournage et diffuser une série envisagée avec Christian télévisuelle Genty le vendredi; & sollicitation postproduction envisagée auprès CONTENU Dans le cadre du Studio de Jean-Luc Jusseau pour Cinéma de l’ENSAPC: l’ARC le montage des épisodes. Série propose d’aborder ÉVALUATION de manière artistique Présence obligatoire, et pratique l’écriture, la production et l’invention inscription sur l’année entière. Réalisation artistique pour réaliser individuelle d’un des une série! 10 épisodes; participation MÉTHODE au travail d’équipe 1/ Répartition préalable des (écriture, production, «rôles» de chacun. 1 à 2 réalisation, montage). mois d’écriture préparatoire (oct. à début décembre 2012) BIBLIOGRAPHIE Séries à regarder 2/ Production: mise en préalablement: The Wire; œuvre logistique et matérielle des tournages, Twin Peaks; The Hour Lire: Marcel Duchamp des partenariats… de Bernard Marcadé; Un livre 3/ Réalisation, montage, à soi de Francis Scott diffusion: calendrier à Fitzgerald; Nouvelles de définir selon la fréquence J. D. Salinger; Scènes de la des tournages préalablement déterminée vie d’un faune de Arno RQ: Une étape critique Schmidt; Où étais-tu pendant -----------------ANNÉE 2 à 4 contenus pédagogiques ------------------

D.

p r é s e n t a t i o n

la nuit de Clarice Lispector. Cette bibliographie sera augmentée à la rentrée.

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

231

JOURS ET HORAIRES Vendredi, 9h-18h, semaine A et B (écriture, réalisation, montage, de ½ à 1 journée, selon l’étape de travail écriture, production ou réalisation).

-----------------ANNÉE 2 à 4 ------------------


232

D.

p r é s e n t a t i o n

d é t a i l l é e

D.

p r é s e n t a t i o n

d é t a i l l é e

233

-----------------------------------------3 ------------------------------------------------------------------------------------

-------------------------------------------

-------------------------------------------

------------------------------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-------------------------------

------------------------------------------ANNÉE 1, 2, 3, 4, 5


234 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - studio C i n é m a Patrice Rollet, Vincent Gérard, Maurice Huvelin + intervenants extérieurs ---------------------------------------------------------CONTENU ET MÉTHODE Les 2 semestres ---------------------------- Par delà le pseudoprofessionnalisme ou la ÉTUDIANTS CONCERNÉS réappropriation sauvage, 10 étudiants maximum le studio s’efforcera, sans par année. faux-semblant et avec les - - - - - - - - - - - - - moyens du bord, de dégager la voie d’une pratique OBJECTIF continue et personnelle Le studio cinéma a pour du cinéma qui débouche sur vocation de définir ce que la production effective peut-être aujourd’hui une intervention artistique qui, de films et de vidéos. sans avoir le désir ou ÉVALUATION l’illusion de se substituer La production de films et de à une école professionnelle vidéos et leur suivi continu de cinéma dont elle n’a ni les moyens ni les finalités, dans le cadre du studio. ne méconnait pas pour autant BIBLIOGRAPHIE les réalités et les - André́ Bazin: Qu’est ce virtualités économiques que le cinéma? Éd. Cerf, ou techniques de ce médium. 1997. Dans ce lieu idéal de - Robert Bresson: Notes sur confrontation et le cinématographe. d’hybridation des langages éd. Folio, 1998. plastiques que représente - François Truffaut: une école d’art, il s’agit Hitchcock/Truffaut. d’interroger la machineéd. Gallimard, 1993. cinéma et ses avatars - Michel Chion: Écrire un numériques en la faisant scénario. Cahiers du cinéma, tourner selon un autre 1985. régime de fiction, de - Vincent Pinel: Vocabulaire figuration, de technique du cinéma. Nathan, représentation. 1996. -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

D.

p r é s e n t a t i o n

- Patrice Rollet: Passages à vide. Éd. POL Trafic, Paris 2002. PRÉ-REQUIS Une première approche de la photographie et de la vidéo est souhaitable. Les inscriptions au studio se font pour l’année, au 1er semestre uniquement. PARTENARIATS ENVISAGÉS: Sortie photo/vidéo au Havre avec un groupe d’étudiants de l’ESAD Orléans.

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

235

JOURS ET HORAIRES Année 2: jeudi 9h-13h, semaine A (évaluation critique des projets) Années 3 et 4: jeudi 14h-18h, semaine A (évaluation critique des projets) Année 5: mercredi 14h-18h, semaine A (évaluation critique des projets) + Jeudi - semaine B: mise en œuvre des projets avec Maurice Huvelin et Vincent Gérard

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


236 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - studio d a n s e Judith Perron Avec des intervenants extérieurs ---------------------------------------------------------Les 2 semestres ---------------------------OBJECTIF Décrypter et analyser sa propre culture de corps à partir d’expériences sensibles. Aller à la recherche du corps en mouvement et des mouvements du corps. Intégrer ces notions à la construction d’un projet afin de le rendre plus lisible, sensible et singulier. Explorer physiquement différentes manières de se mettre en lien avec un contexte pour chercher à développer d’autres stratégies de création. Questionner les multiples modes de représentation du corps dans l’acte chorégraphique CONTENU Le studio ne repose pas sur l’apprentissage de techniques particulières. Certaines notions liées à un éventail de techniques, et de problématiques préexistantes serviront de -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

matières à nos explorations et seront des points d’appuis à nos questionnements; Il s’agira de favoriser la pratique et l’expérience afin de traiter du corps vécu. Entre cours et atelier, expérience et performance, le travail se fera de manière collective. Différentes problématiques liées au corps dansant seront replacées dans leur contexte historique. MÉTHODE Trois axes de recherche liés à l’acte chorégraphique seront particulièrement développés: - L’approche des différentes techniques et méthodes - La partition, principalement celles issues des danses du quotidien - L’improvisation: l’accent sera mis sur la conscience de l’instant, la décision, le choix des énoncés possibles

D.

p r é s e n t a t i o n

Catherine Lobstein «Verticale /Parallèle»: Une série de trois cours à deux voix, qui auront comme contenu une étude des points de contact entre les arts visuels et la danse, de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui à travers quelques œuvres emblématiques de la période concernée; - d’une rencontre avec Jeff Guess et le studio pratiques algorithmiques, lors d’un workshop avec Myriam Gourfink et de cours communs autour de la notion de notation; - d’interventions d’artistes invités.

237

BIBLIOGRAPHIE - Yvonne Rainer: The Mind is a Muscle. Afterall Books. - Laurence Louppe: La poétique de la danse Contemporaine, Contredanse. JOURS ET HORAIRES Vendredi, 9h -13h, semaine A et B. + Vendredi 14h-18h: extension du studio danse (optionnel)

ÉVALUATION Présence, pertinence, participation

Le studio s’articulera également autour: - d’un séminaire avec contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 238 ---------------------------------------------------------UE2 - studio P e i n t u r e s - D e s s i n s Éric Dalbis, Jean-Marc Chevallier, Christophe Cuzin ---------------------------------------------------------Les 2 semestres ÉVALUATION ---------------------------- Sur la régularité de la OBJECTIF participation, l’engagement, Mise en pratique des médiums la pertinence, la qualité dessin et peinture. et le développement des travaux. CONTENU Le studio est le lieu BIBLIOGRAPHIE de rencontre privilégié́ Une bibliographie aussi pour l’expérimentation des exhaustive que possible est outils, des techniques communiquée au cours des et l’analyse des travaux. séances. MÉTHODE Sous la forme de suivi des travaux et d’entretiens collectifs et individuels, le studio aide les étudiants dans l’acquisition de moyens plastiques et d’analyse; à la pertinence dans les choix techniques et les références; contribue à la réflexion sur les conditions de présentation.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

JOURS ET HORAIRES Lundi, 9h-18h, semaine A et B.

contenus pédagogiques

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 239 ---------------------------------------------------------UE2 - studio É c r i t u r e s De loin on dirait une île/La bibliothèque de Schrödinger Federico Nicolao et Angeline Ostinelli Avec: Nicolas Couturier (graphiste) et Manon Santkin (artiste et performeuse) du groupe de travail Everybodys pour un nombre de séances à définir autour du projet «La bibliothèque de Schrödinger» + la participation ponctuelle de Corinne Le Néün et Mathilde Villeneuve ---------------------------------------------------------2e semestre interactions qu’il a su ---------------------------- activer entre leurs valeurs Étudiants concernés théoriques et politiques, 10-12 étudiants maximum leur rapport à l’imaginaire, Le studio est ouvert à 4 leurs qualités archiétudiants de l’Institut de tecturales et sculpturales, la Création. leur existence publique. - - - - - - - - - - - - - Ce studio pourtant est à envisager par l’étudiant aussi comme une boîte Objectif À partir de l’œuvre à outils lui proposant la possibilité de prolonger, de l’artiste et designer italien Bruno Munari dont dans une tournure plus il s’inspire librement, performative, une le Studio se propose de authentique recherche familiariser l’étudiant avec sur l’édition. D’un partage d’impressions, la question de l’édition et des écritures pour en connaissances et expériences en séminaire se développe un questionner la résonance rapport fort à l’édition et et l’actualité au sein des arts contemporains. à l’atelier. L’analyse menée Le studio propose à en séminaire directement par l’étudiant de reprendre les étudiants d’ouvrages tels que par exemple les et renouveler d’une manière Livres illisibles, L’orange, personnelle (dans De loin on dirait une île) le De loin on dirait une île travail entamé par Munari ou Les machines impossibles sur les livres, d’analyser de Munari devrait en outre et comprendre les permettre aux mêmes -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------


240

D.

p r é s e n t a t i o n

étudiants de rentrer dans de tout autres territoires de recherche qui seront davantage investis grâce à l’intervention et à la complicité de Nicolas Couturier et Manon Santkin - tous deux membre du groupe de travail Everybodys - et à leur projet «La bibliothèque de Schrödinger». Méthode Le cours se divise en plusieurs parties complémentaires, alternées dans le temps. D’une part, un apport théorique. D’autre part, une recherche partagée des étudiants permettant aussi bien la conception de productions personnelles qu’une série de présentations et la participation à un projet collectif conduit par les artistes invités. La discussion s’engagera sur la structuration et l’étude des écritures que les livres de Munari ont rendues possibles en art et sur leur développement dans l’édition. Les étudiants seront invités à prendre part à des séances communes et des rendez-vous individuels afin de favoriser des situations de travail adaptées aux besoins de chacun. -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

Une attention particulière sera consacrée au croisement entre l’art, l’architecture et le paysage que Munari a toujours su mettre en valeur par ses livres. Du travail ainsi entamé découle l’invitation que le studio a adressé à «la bibliothèque de Schrödinger», le projet de Nicolas Couturier (graphiste) et Manon Santkin (artiste et performeuse). Il s’agira pour eux d’introduire au sein de la pédagogie l’invention d’un livre réel au contenu imaginaire, partant avec les étudiants à la recherche de l’écrivain/représentant de ce livre dans la vie réelle. Les étudiants investiront les alentours de la ville de Cergy et de Versailles à la recherche de l’auteur présumé de leur livre à la fois réel et imaginaire. Ils travailleront ainsi à donner une forme personnelle aux livres par leur couverture, poids, volume et matières. Lors de séances publiques, des livres seront présentés, des passages à la fois écrits et nonécrits pourront être lus et débattus. Dans cet atelier un livre blanc devient un espace contenus pédagogiques

D.

p r é s e n t a t i o n

d é t a i l l é e

241

de projection. Le projet deviendra public lors de la présentation de ces livres et de la publication des comptes rendus de séance.

Évaluation Assiduité et engagement, participation obligatoire aux séances de séminaire et création d’une édition.

N.B. Les matériaux issus du STUDIO pourraient faire l’objet d’une postpublication et/ou d’une exposition. Il serait souhaitable que aux séances puissent d’ailleurs s’ajouter un séminaire de recherche et un workshop conçus dans le cadre de l’Institut de la création avec un nombre d’intervenants à définir et à choisir parmi ces noms possibles: Vincent Jacques, Élodie Royer et Yoann Gourmel, Pierre Léguillon, Alexandra Midal, Olivier Marty, Linda Fregni Nagler, Giovanna Lista, Vivian Rehberg, Camille Baudelaire, Katsumi Komagata, Annalisa Angelini, Paul Cox, Catherine de Smet, Fanny de Chaillé, Irma Boom, les éditions les trois Ourses. Des collaborations sont d’or et déjà envisagées avec le séminaire de suivi de l’année 1 - Boris Achour et Jean-Michel Brinon -, Sophie Lapalu et l’espace YGREC, Claire Roudenko Bertin et sa suite du projet Evento. contenus pédagogiques

Pré-requis S’engager en autonomie dans la lecture d’un certain nombre de références bibliographiques qui porteront sur Munari et seront rapidement indiquées en début d’année. Jour et horaires Lundi, 10h-12h et 14h-17h, semaine A.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


242 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - studio L a F a b r i q u e d u s o n o r e Fabriquer/Mettre en scène le sonore Jérôme Combier ---------------------------------------------------------Les 2 semestres et des réflexions personnels ---------------------------- incluant la sphère du OBJECTIF sonore. Ce cours s’adresse pour - suivi des projets un petit groupe d’étudiant personnels incluant une et a pour objectif la dimension sonore et/ou pratique d’outils sonores musicale (en association avec le - invitation d’artistes studio de l’Ensapc), dans issus de pratiques musicales des travaux personnels ou diverses. Quelques en petits groupes. Il a pour propositions: Robin Meier, objectif une approche Ryoji Ikeda, Olivier pratique du sonore. Pasquet, Alain Billard… CONTENU Découvertes des différentes techniques liées à la prise de son, au montage (Protools, Peak, Live), à la diffusion. Découverte de logiciels de transformation du son (Audiosculpt, MaxMsp). Découvertes des instruments de musique et de leurs notations possibles.

ÉVALUATION Motivation, travaux personnels ou collectifs évoluant dans la sphère du sonore. JOURS ET HORAIRES Lundi, 14h-17h semaine A et B pour les années 2 et 3. Mardi matin pour l’année 4.

243 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE2 - studio L a p h o t o g r a p h i e i n f a m a n t e Renaud Auguste-Dormeuil ---------------------------------------------------------ÉVALUATION Les 2 semestres ---------------------------- Evaluation continue, présence, participation OBJECTIF et productions. Réflexions autour de la possibilité de construire BIBLIOGRAPHIE aujourd’hui une base de - Gherardo Ortalli: données d’images La peinture infamante, photographiques infamantes. Éd. Gérard Monfort, 1994, coll Imago mundi. CONTENU La peinture infamante est une pratique picturale du XV JOURS ET HORAIRES Vendredi, 9h-18h, 1x/mois. siècle de l’Italie du nord Les dates exactes seront qui consistait à peindre de manière bien visible sur les communiquées à la rentrée. murs des bâtiments publics des «images infamantes» de condamnés par contumace. Ces condamnés était également facilement identifiable grâce à des inscriptions (tituli) peintes en lettres bien visibles.

MÉTHODE Le cours revêtira plusieurs aspects: - ateliers de fabrique du sonore en petits groupes et en rapport avec des projets collectifs ou personnels. Accompagnement des travaux -----------------ANNÉE 2 à 4 ------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 244 ---------------------------------------------------------UE2 - studio P h o t o M a p p l e t h o r p e

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 245 ---------------------------------------------------------UE2 - studio P h o t o N i É p c e

Jean-Christophe Mazur, Christian Genty, Renaud Auguste-Dormeuil ---------------------------------------------------------Les 2 semestres PRÉ-REQUIS ---------------------------- Avoir suivi un semestre OBJECTIF en studio Niépce ou Développement et suivi justifier d’une bonne des projets photographiques maîtrise technique de personnels. Réflexion la photographie. historique et critique sur l’actualité. JOURS ET HORAIRES Jeudi, 14h-18h, semaine A CONTENU et B. Approche critique du médium Au 2e semestre, le studio photographique. aura également lieu le Jeudi, 9h-13h, semaine A MÉTHODE et B. Il accueillera les Réalisation de travaux étudiants du studio Niépce personnels. du 1er semestre.

Renaud Auguste-Dormeuil, Christian Genty et Jean-Christophe Mazur. ---------------------------------------------------------1er semestre MÉTHODE ---------------------------- Élaboration et production OBJECTIF photographiques. Approche pratique et théorique des supports ÉVALUATION argentiques et numériques. Assiduité, engagement Aperçus historiques. personnel, quantité et qualité des travaux. CONTENU Étude de la lumière, de la JOURS ET HORAIRES couleur et du point de vue. Jeudi, 9h-13h, semaine A Développement, tirages et B. argentiques et numériques.

ÉVALUATION Assiduité, engagement personnel, quantité et originalité des projets, niveau de réalisation.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 246 ---------------------------------------------------------UE2 - studio P r a t i q u e s A l g o r i t h m i q u e s Instanciations Jeff Guess ---------------------------------------------------------objet, l’instanciation est Les 2 semestres ---------------------------- le moment de l’exécution du programme, où une classe, ÉTUDIANTS CONCERNÉS des instructions écrites, 15 étudiants maximum. est matérialisée sous forme Conçu pour accueillir à la d’un «objet» dynamique fois débutants et des et utilisable. Chaque objet codeurs expérimentés, les instancié partage les étudiants ayant déjà suivi propriétés et méthodes les cours de programmation décrites dans sa classe (qui l’an passé sont vivement fonctionne comme une matrice encouragés à intégrer ce ou blueprint) mais les studio afin de poursuivre paramètres peuvent leurs recherches. potentiellement conférer des - - - - - - - - - - - - - comportements et des apparences radicalement OBJECTIF différents à chacune des Un espace-temps dédié au suivi de projets individuels occurrences. De ce point de vue, l’instanciation peut et surtout collectifs ainsi être considérée comme qu’à l’élaboration d’un le passage du général vocabulaire critique autour au particulier, de la de pratiques comportant un description de processus aspect algorithmique. Il latents à des formes actives s’agit d’élargir la manière et individuées. de penser la programmation Le Studio Pratiques en cherchant des points de contact avec d’autres champs Algorithmiques va expérimenter et étendre et pratiques voisins. cette notion à travers d’autres formes de notation, La notion de l’instannotamment la partition ou le ciation, sera au centre score, en lien avec Judith de nos préoccupations Perron et le Studio Danse. théoriques cette année. En programmation orienté-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

D.

p r é s e n t a t i o n

MÉTHODE Lectures de textes et discussions; Rencontres avec des artistes, historiens et critiques; Workshops, expositions. Des projets collectifs envisagés: Workshop Inscription/Corps/ Machine avec Myriam Gourfink et Mathilde Chenin (le 3, 6 et 7 décembre 2012, 3 jours en 2e) - projet collectif au sein d’une collaboration toute l’année entre le Studio Pratiques Algorithmiques et le Studio Danse (Judith Perron); Un travail collectif pour Hors Pistes, au Centre Pompidou (janvier - février 2013); Travail sur la partition et la notation avec Fabrice Reymond; Workshop Open Source (1er semestre); Workshop De Nos Propres Mains (2e semestre).

d é t a i l l é e

247

BIBLIOGRAPHIE - Matthew Fuller: Software Studies: A Lexicon. MIT Press, 2008 - Nelson Goodman: Langages de l’Art. Fayard/Pluriel - Gauthier Herrmann, Fabrice Raymond et Fabien Vallos (sous la direction de): Art conceptuel, une entologie. Éd. MIX, 2008 - David-Olivier Lartigaud (sous la direction de): Art++. Éd. HYX, 2011 - Gilbert Simondon: Du mode d’existence des objets techniques. Éd. Aubier, 2012 (1958) - Étienne Souriau: Du mode d’existence de l’oeuvre à faire, dans Les différents modes d’existence. PUF, 2009 (1956) PRÉ-REQUIS Anglais lu et parlé. JOURS ET HORAIRES Vendredi, 14h-17h30, semaine A et B.

ÉVALUATION Présence et participation active à la réflexion collective, réalisation et mise en espace d’un projet personnel. Une volonté de s’engager dans des projets qui nécessitent du temps. contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 248 ---------------------------------------------------------UE2 - studio P r a t i q u e s A l g o r i t h m i q u e s Introduction à la Programmation (studio bilingue français-anglais) Jeff Guess ---------------------------------------------------------Les 2 semestres liens, etc. ---------------------------- http://pratiquesÉTUDIANTS CONCERNÉS algorithmiques.net/ 12 étudiants maximum. - - - - - - - - - - - - - Note: Les étudiants de ce studio sont invités à OBJECTIF ET MÉTHODE participer au workshop L’acquisition de bases Intensive Processing qui solides en programmation se déroulera au début de dans l’environnement openl’année et dont les dates source Processing et contenu seront précisés (le workshop Intensive à la rentrée sur l’intranet Processing nous permettra de l’école. d’aller plus vite) est accompagné d’un travail ÉVALUATION pratique très soutenu, en Présence et participation vue de la réalisation de active à la réflexion projets personnels qui collective, rendu des nécessitent la création travaux hebdomadaires, d’outils informatiques réalisation et mise en spécifiques: installations, espace d’un projet performances, pratiques en personnel. Une volonté de réseaux, physical computing, s’engager dans des projets etc. Le studio est conçu de qui nécessitent du temps. manière à faire circuler les savoirs à travers des BIBLIOGRAPHIE discussions, des projets - Jean-Michel Géridan collectifs, des et Jean-Noël Lafargue: présentations par les Processing: Le code étudiants de leurs informatique comme outil recherches récentes et de la de création. Pearson mise en ligne des codes Education, 2011 sources, des tutoriels, des - Ben Fry et Casey Reas: -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

D.

p r é s e n t a t i o n

Getting Started With Processing. O’Reilly Media, 2010 - Casey Raes et Ben Fry: Processing: A Programming Handbook for Visual Designers and Artists. MIT Press, 2007 - Daniel Shiffman, Morgan Kaufmann: Learning Processing: A Beginner’s Guide to Programming Images, Animation, and Interaction. 2008 - Processing: Floss Manual en français, http://fr. flossmanuals.net/Processing/ Introduction - Ira Greenberg: Processing: Creative Coding and Computational Art. Friends of Ed, 2007 - Hartmut Bohnacker, Benedikt Groß, Julia Laub,

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

249

Claudius Lazzeroni: Design génératif: Concevoir, Programmer, Visualiser. Éd. Pyramyd, 2010 PRÉ-REQUIS Anglais lu et parlé. JOURS ET HORAIRES Vendredi, 9h30-13h, semaine A et B.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 250 ---------------------------------------------------------UE2 - studio P u m p U p

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 251 ---------------------------------------------------------UE2 - studio T h i n k i n g i n i m a g e s

Pierre Ardouvin, Christophe Cuzin Avec: Éric Angenot (enseignant de sculpture à l’École belge de recherche graphique ERG et à l’école d’art de Bruxelles), Laurent Le Deunff (artiste). ---------------------------------------------------------Les 2 semestres JOURS ET HORAIRES ---------------------------- Mercredi et jeudi, 9h-18h, OBJECTIF semaine B. Ce cours se présente sous + Atelier du jeudi au la forme d’un atelier vendredi, encadrement fonctionnant à partir de la technique par Jean-Michel recherche individuelle. Bertrand, semaine A et B. Y seront abordés les enjeux Et Suivi des projets avec de la production, du projet Pierre Ardouvin les Jeudi à la réalisation. semaine B.

Véronique Joumard et Jeff Rian ---------------------------------------------------------Les 2 semestres petites ou grandes tailles, ---------------------------- avec différents papiers ou ÉTUDIANTS CONCERNÉS matériaux. Ces dessins font 30 étudiants maximum. appel à l’imaginaire de - - - - - - - - - - - - - chacun, à sa perception, à son histoire. OBJECTIF Cela demande une certaine Thinking in Images porte une concentration, une écoute réflexion autour du dessin, attentive, de laisser faire du langage et des images son imagination. Les dessins mentales en proposant de sont réalisés rapidement répondre par un dessin à une entre 30 s et 5 mn, selon proposition verbale. un tempo défini par avance. La rapidité́ permet plus CONTENU facilement de lier en un From your minds, and from dessin: la pensée, le looking, from thinking and langage et l’image, et de imagining; the definition of relier naturellement les images, icons; ways of deux hémisphères du cerveau, drawing, ld-style, even with le gauche «verbal», et le eyes closed. How drawing droit «visio-spatial». connects to thinking, and Lors d’une pause, ils how it’s different when you sont tous présentés de façon look and when you think. simple. Les étudiants peuvent alors voir les MÉTHODE diverses interprétations La phrase prononcée en d’une même phrase, à l’image français ou en anglais est d’une partition pouvant être un stimuli pour un dessin. joué différemment. Elle peut provenir de «Qu’est-ce qui fascine l’actualité́, de la dans un tableau, qui fait littérature, etc. Les que telle œuvre plutôt que dessins seront aussi variés telle autre nous arrête et que les participants, ils qu’on ne peut s’en détacher? peuvent se réaliser au Ou que l’œuvre vous crayon, en couleur, de «appelle» comme disait Roger -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------

ÉVALUATION L’obtention des crédits se fera sur la base d’une participation effective au cours et donc d’une présence contrôlée. Deux absences au maximum seront tolérées durant le semestre

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques


252

D.

p r é s e n t a t i o n

de Pilhes? En ce qui me concerne, car il n’y a bien sur pas de règle générale je dirais que c’est le sentiment que dans cette œuvre-là il y a quelque chose qui pense, et qui pense sans mots.» (Extrait de Histoires de peintures. Daniel Arasse). Une publication est réalisée en fin de semestre avec une sélection de dessins.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

ÉVALUATION Présence et qualité des dessins. JOURS ET HORAIRES Lundi, 14h -18h, semaine A et B.

contenus pédagogiques

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 253 ---------------------------------------------------------UE2 - studio V i d é o ( i n i t i a t i o n ) Michèle Waquant Avec: Jean-Luc Jusseau (atelier vidéo) + un atelier d’une journée consacré à la question de la lumière avec un spécialiste + un cours consacré à la prise de son avec Nicolas David ---------------------------------------------------------de mois, une critique de 1er semestre ---------------------------- groupe des travaux en cours. ÉTUDIANTS CONCERNÉS ÉVALUATION 10 étudiants maximum. La participation aux - - - - - - - - - - - - - différentes problématiques proposées: des sujets courts OBJECTIF avec des contraintes Structurer un projet et le réaliser du tournage jusqu’à précises en tourné-monté jusqu’à la réalisation au la post-production. moins une vidéo incluant le dérushage. CONTENU Interroger la pertinence BIBLIOGRAPHIE de l’image en mouvement et Sur le plan technique de la vidéo dans le paysage - Jean-Charles Fouché: artistique actuel, son Comprendre la vidéo rapport à des pratiques numérique. Éd. Baie diversifiées, au travers des Anges de sa spécificité - Vincent Magnier: Guide technologique, son histoire de la prise de son pour et les nouvelles l’image. Éd. Dunod perspectives ouvertes par - Gérard Galès, René les appareils polyvalents Bouillot: Cours de vidéo qui ont envahi le marché. - 2e éd.: Matériels, tournage et prise de vues, MÉTHODE post-production. Une partie du temps horaire collection: Hors collection, consacré à un exposé et le Dunod, 2011. reste du temps à un atelier de production. À chaque fin

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


254

D.

p r é s e n t a t i o n

Vidéo et arts plastiques - Françoise Parfait: Vidéo, un art contemporain. Éd. Regard. - Florence de Mèredieu: Arts et nouvelles technologies. Éd. Larousse, collection comprendre et reconnaître.

d é t a i l l é e

JOURS ET HORAIRES Jeudi, 14h-18h, semaine B.

PRÉ-REQUIS Ce cours s’adresse à ceux qui ont envie de faire de la vidéo, ou qui la pratiquent déjà sans s’être souciés de technique, bref à tous ceux qui veulent progresser dans la connaissance et la maîtrise de l’outil.

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 255 ---------------------------------------------------------UE2 - studio V i d é o e t a p r è s Michèle Waquant Avec: Jean-Luc Jusseau (atelier vidéo) ---------------------------------------------------------ÉVALUATION Les 2 semestres ---------------------------- Une réalisation vidéo à chaque semestre. ÉTUDIANTS CONCERNÉS 10 à 12 nombre maximum BIBLIOGRAPHIE d’étudiants. - Sophie Isabelle Dufour: - - - - - - - - - - - - - L’image vidéo - D’Ovide à Bill Viola. Éd. Archibooks OBJECTIF + Sautereau éditeur, Finalisation des projets novembre 2008 pour des participations - Philippe Dubois: individuelles à des La question vidéo entre festivals ou événements cinéma et art contemporain. vidéo et préparation d’une Yellow Now, janvier 2012 présentation de groupe dans un lieu d’exposition hors PRÉ-REQUIS de l’école. Avoir suivi le studio vidéo initiation ou avoir une CONTENU pratique de la vidéo avérée. Suivi de projets et Connaître au moins un réflexion sur les logiciel de montage vidéo. spécificités du médium. Approfondissement des JOURS ET HORAIRES questions d’écriture en Jeudi, 9h-12h30, semaine B. vidéo. Sur le plan technique, exploration du logiciel After Effects. MÉTHODE Sur un mode d’atelier; avec des exposés ponctuels sur des questions touchant la vidéo et des critiques en groupe des projets en cours.

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 256 ---------------------------------------------------------UE2 - studio V i d é o ( i n i t i a t i o n à l a p o s t - p r o d u c t i o n ) Michèle Waquant Avec: Jean-Luc Jusseau (atelier vidéo) et Nicolas David (atelier son) + un artiste invité ---------------------------------------------------------Les 2 semestres de montage vidéo. ---------------------------- Des séances auront lieu avec ÉTUDIANTS CONCERNÉS Nicolas David pour la 10 étudiants maximum. présentation des logiciels - - - - - - - - - - - - - de montage son. OBJECTIF La diversité des méthodes de structuration d’un projet en post-production en fonction de la destination et des conditions de monstration du travail. CONTENU La question de l’écriture au montage: montage-image et montage-son. Initiation aux logiciels de montage Final Cut Pro et Adobe Première et des logiciels de montage son en collaboration avec Nicolas David. MÉTHODE Le 2e semestre est avant tout un atelier consacré à la post-production. À chaque fin de mois, un état des travaux en cours Le studio Vidéo initiation 2 se tiendra dans la salle -----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

D.

p r é s e n t a t i o n

- Florence de Mèredieu: Arts et nouvelles technologies. Éd. Larousse, collection comprendre et reconnaître. - Sophie Isabelle Dufour: L’image vidéo - D’Ovide à Bill Viola. Éd. Archibooks + Sautereau éditeur, novembre 2008 La question vidéo entre cinéma et art contemporain. Yellow Now, janvier 2012

d é t a i l l é e

257

PRÉ-REQUIS Avoir suivi le studio Vidéo initiation 1 au premier semestre ou avoir une connaissance de la vidéo équivalente. JOURS ET HORAIRES Jeudi, 9h30-12h30, semaine A.

ÉVALUATION Un montage terminé aussi bien en image qu’en son. BIBLIOGRAPHIE Sur le plan technique - Jean-Charles Fouché: Comprendre la vidéo numérique. Éd. Baie des Anges - Vincent Magnier: Guide de la prise de son pour l’image. Éd. Dunod - Gérard Galès, René Bouillot: Cours de vidéo - 2e éd.: Matériels, tournage et prise de vues, post-production. collection: Hors collection, Dunod, 2011. Vidéo et arts plastiques - Françoise Parfait: Vidéo, un art contemporain. Éd. Regard. contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


258

D.

p r é s e n t a t i o n

d é t a i l l é e

D.

p r é s e n t a t i o n

d é t a i l l é e

259

-----------------------------------------------4 ------------------------------------------------

-------------------------------------------

contenus pédagogiques

-------------------------------------------

-------------------------------------------

-------------------------------------------

-------------------------------------------

contenus pédagogiques

-------------------------------------------

-------------------------------------------

-------------------------------------------

------------------------------------------ANNÉE 1, 2, 3, 4, 5


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 260 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop B o h e m i a n R h a p s o d y # 5 + S i l i c a t e Jake Avec: Angeline Ostinelli, Nicolas David et Silicate label (Luc Kheradmand, Boris Hervot, Thomas Bethmont) ---------------------------------------------------------1er semestre • Improvisation et ---------------------------- interaction avec du contenu ÉTUDIANTS CONCERNÉS vidéo. 10 étudiants maximum. - - - - - - - - - - - - - Biographie de l’intervenant: Silicate est un label OBJECTIF de musique électronique Bohemian Rhapsody #5 organisé depuis 2008 par + Silicate: workshop réalisé une poignée de musiciens en étroite collaboration et auditeurs assidus: avec les trois pôles Luc Kheradmand, Boris Hervot «édition», «son» et et Thomas Bethmont. «électronique» de l’école À l’origine pensé comme afin d’observer ensemble un net-label, Silicate la démarche musicale selon se structure aujourd’hui les différents angles de la en association culturelle chaîne de création - Studio, avec pour ambition Live et Édition. d’encourager une production musicale inventive et hors CONTENU marché. Son champ d’action Le temps de cinq jours, les se déploie aujourd’hui étudiants seront amenés autour de trois activités à concevoir des instruments principales: la mise en de musique hybrides, entre ligne de sorties musicales, acoustiques et l’organisation de workshops électroniques, et à en musique et arts plastiques, expérimenter les et l’organisation applications possibles dans d’évènements, lieux différents contextes: privilégiés de partage des - Composition écrite, recherches développées chez enregistrement et édition. Silicate. - Live, performance scénique. -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------

D.

p r é s e n t a t i o n

Méthode Le planning: Pendant les deux premiers jours du workshop, les étudiants utiliseront l’atelier électronique pour inventer ou modifier les instruments avec lesquels ils joueront tout au long du workshop. Ces plages de temps seront ainsi destinées à la recherche d’objets ayant des propriétés sonores singulières et à leur hybridation en machines électroniques sonores grâce à un ensemble de capteurs et de bricolages électroniques. Lors du troisième jour, après une matinée d’expérimentations sonores et d’associations entre les instruments, nous démarrerons une session d’enregistrements «live». Le quatrième jour, une fois les enregistrements terminés, nous concevrons une édition CD: choix d’un visuel, réalisation de pochette, nom de projet, etc. Enfin, le cinquième jour, à partir d’un nouveau protocole, nous travaillerons sur un dispositif scénique utilisant des vidéos Youtube. Après une journée de répétition, nous

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

261

présenterons ensemble une série de Live-performances. ÉVALUATION - Participation active, engagement sérieux, capacité et détermination à travailler en groupe; - Assiduité et ponctualité impératives. Bibliographie - Le Sonore et le Visuel, Jean-Yves Bosseur. - Modulations, Peter Shapiro & Caipirinha Productions - Pour les oiseaux: Entretiens avec Daniel Charles, John Cage. JOURS ET HORAIRES Du 19 au 23 novembre 2012, 10h-18h

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 262 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop B o h e m i a n R h a p s o d y # 6 B o h e m i a n R h a p s o d y # 7 Jake Avec: pour Bohemian Rhapsody #6: Damien Jalet, chorégraphe et danseur et pour Bohemian Rhapsody #7: Gilles Clément, paysagiste ---------------------------------------------------------2e semestre de workshop. L’intervenant ---------------------------- peut également proposer un OBJECTIF sujet aux étudiants qui Exercice de création et de le réaliseront durant le réalisation d’une pièce/ workshop. installation/film/concert en - Workshop intensif de trois temps court (4 jours) avec jours pour la réalisation et des metteurs en scène, l’aboutissement du travail. musiciens, cinéastes et - Édition, exposition et chorégraphes, chercheurs présentation ultérieures du invités. travail dans une institution d’art contemporain. CONTENU Contenu à définir au cours ÉVALUATION de la rencontre organisée - Qualité des propositions avec l’invité pour et de la réalisation des l’ensemble des étudiants travaux; intéressés au préalable - Participation active, le premier jour de la tenue engagement sérieux, sens du workshop (lundi). du travail en groupe; L’intervenant présentera ses - Assiduité et ponctualité travaux et axes de recherche absolument nécessaires. lors de cette rencontre. JOURS ET HORAIRES MÉTHODE du 25 au 29 mars et du 15 Après avoir rencontré au 19 avril 2013, 10h-18h l’intervenant (les intervenants), les étudiants soumettent leurs propositions qui seront débattues et développées durant les trois jours -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 263 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop C a p t a t i o n s o n o r e Éric Maillet Avec: Nicolas David (atelier son) et Jérôme Combier ---------------------------------------------------------2e semestre ÉVALUATION ---------------------------- Assiduité et ponctualité OBJECTIF totales exigées; une seule Ce studio est basé sur absence = exclusion et l’apprentissage de la prise 0 crédits. de son en extérieurs: voix, bruitages, ambiances. JOURS ET HORAIRES 3 demi-journées sur les CONTENU périodes de workshops Différents aspects du 25 au 29 mars techniques sont abordés: et du 15 au 19 avril. enregistreur numérique Zoom ou Fostex, types de micros Les étudiants sont tenus et leurs usages, techniques de suivre les deux prériodes de prises de son, montagede workshops. mixage et effets de base sur Pro Tools, webradio. MÉTHODE Cet apprentissage se fait au travers de la réalisation d’un projet collectif, qui sera au final mis en ligne sur Radio Derechef.

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 264 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop C e r g y , r é a l i t é e t p e r s p e c t i v e Jean-Christophe Mazur, Christian Genty Avec: Pierre Minot et Gilbert Gormezano ---------------------------------------------------------Pierre Minot, photographes. 2e semestre ---------------------------ÉVALUATION OBJECTIF Présence, participation Nous souhaitons parvenir et production plastique avec les étudiants à la réalisation d’un catalogue BIBLIOGRAPHIE collectif et d’une exposition de photographies. - L. Hervé: L’homme construit. - B. Blossu: Le jardin CONTENU de poussière. La pratique de la - R. Depardon: photographie est l’axe Correspondance new-yorkaise, prioritaire de ce workshop. Errance. Le choix du sujet et - D. Michals: Photographe d’expérimentation, «Cergy, de l’invisible. réalité et perspective» est déterminé́ par la proximité́ - S. Salgado: La main de l’homme. et l’accessibilité́ du lieu - R. Franck: Les Américains. afin de faciliter repérage - E. Erwitt: Plages/Musées. et prises de vues par - M. Parr: La Tendre Albion. étapes. - W. Eggleston: Déserts. - C. Shermann: History MÉTHODE Portraits. Un plan de travail et un - X. Lambours: La mémoire calendrier comprenant les des scorpions. différentes phases de - J.-C. Lemagny-Bordas: travail, références, Histoire de la photo. documentation, repérages, - M. Rice: Histoire de la prises de vues, éditing, photo de 1839 à nos jours. analyses, critiques, Taschen tirages, finitions, - C. Gattinoni: La photo présentations seront contemporaine: Tableaux élaborées en commun. choisis. Scala Intervenants (février): Gilbert Gormezzano et -----------------ANNÉE 1 contenus pédagogiques ------------------

D.

p r é s e n t a t i o n

- D. Basqué: La photo plasticienne. - My bromure is beautiful, 2002 - Sous exposition, 2003 - Dîner d’hier, 2004 - Give me the night, 2005 - Oops we dit it again… 2006 - Apnées, 2009 - Donne-moi tout, 2008 - Y’en a plus, 2010 - Tempo, 2011

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

265

JOURS ET HORAIRES Du 18 au 22 février 2013 (Dates à confirmer)

-----------------ANNÉE 1 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 266 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop T H E B I G R E D O N E

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 267 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop D e n o s p r o p r e s m a i n s

Vincent Gérard, Patrice Rollet, Maurice Huvelin Avec: Cédric Laty; réalisateur, producteur, chef-opérateur, monteur et directeur de post-postproduction. ---------------------------------------------------------1er semestre ÉVALUATION ---------------------------- Présence, participation, ÉTUDIANTS CONCERNÉS réalisation. Réservé aux étudiants du studio cinéma JOURS ET HORAIRES 10 étudiants maximum. 15 au 19 avril 2013. - - - - - - - - - - - - - -

Jeff Guess Avec: Bachir Soussi Chiadmi et Nicolas Couturier du collectif g.u.i. http://www.g-u-i.net/ ---------------------------------------------------------Celui-ci pourra prendre 2e semestre ---------------------------- la forme de dessins algorithmiques et génératifs ÉTUDIANTS CONCERNÉS liés aux problématiques de 15 étudiants maximum. la data visualisation. Des - - - - - - - - - - - - - allers-retours avec des outils numériques libres OBJECTIF tels que Visual Le workshop donné par Understanding Environment l’atelier de design (VUE) seront envisagés pour graphique et interactif le traitement des données. g.u.i. (Bachir SoussiLes étudiants travailleront Chiadmi et Nicolas en groupe afin de parvenir Couturier) s’oriente sur le à la réalisation des projets code analogique. Un travail esquissés. Le workshop est permettant de mettre en jeu ainsi à dominante les logiques et les méthodologique liant des processus de développement pratiques de représentation, à travers la manipulation de codification et d’éléments tangibles tels que papier, crayon, post-it, d’organisation des données. maquettes de volume, fils, scotch... afin de développer BIBLIOGRAPHIE - Edward R.Tufte: The Visual des mécanismes adaptables Display of Quantitative sur divers dispositifs Information. Cheshire, CT, numériques. Graphics Press, 2001 - Edward R.Tufte: MÉTHODE Envisioning Information. À partir d’un axe de Cheshire, CT, Graphics collection de données Press, 1990 travaillé en amont, les - Edward R.Tufte: Beautiful étudiants travailleront sur Evidence. Cheshire, CT, 3 jours à la réalisation Graphics Press, 2006 d’un dispositif tangible. -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------

CONTENU ET MÉTHODE 5 jours de workshop Présentation; exercices pratiques & technique (images fixe et en mouvement); réalisation envisagée; workflow & traitement (production image à la postproduction) Restitution le vendredi avec l’édition de fichier, etc.

-----------------ANNÉE 2 à 4 ------------------

contenus pédagogiques


268

D.

p r é s e n t a t i o n

- Anthony Grafton, Daniel Rosenberg: Cartographies of Time: A History of the Timeline. 2010, Princeton Architectural Press - Paul Otlet: Traité de documentation. 1934

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

d é t a i l l é e

JOURS ET HORAIRES Du 25 au 29 mars 2013

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 269 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop I n i t i a t i o n s a t e l i e r s Responsables ateliers (son, vidéo, cinéma, bois/fer, édition, sérigraphie) ---------------------------------------------------------CONTENU MÉTHODE Les étudiants de première Ces initiations seront année seront amenés à suivre réparties par groupe d’une des initiations aux dizaine d’étudiants. techniques dispensées dans Cette répartition, par chacun des ateliers de groupes et par ateliers, l’école - son, vidéo, ainsi que le contenu de cinéma, bois/fer, chaque initiation, seront sérigraphie, édition - selon transmis ultérieurement aux un calendrier défini par les étudiants par leur responsables d’ateliers et coordinateur et rendus du coordinateur de l’année. disponibles sur l’intranet Ces formations leur de l’école. permettront de découvrir différents médiums, ÉVALUATION d’acquérir des techniques La présence des étudiants fondamentales utiles à la à chacune des sessions poursuite de leur cursus et prévues est obligatoire, de se familiariser avec le l’attribution des crédits fonctionnement des ateliers en dépend. de l’école. JOURS ET HORAIRES Les dates exactes de chacune de ces initiations aux ateliers seront transmises à la rentrée (et inscrites dans le calendrier des premières années sur l’intranet de l’école)

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 1 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 270 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop I n s c r i p t i o n / C o r p s / M a c h i n e

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 271 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop I n t e r p r é t a t i o n s

Judith Perron, Jeff Guess Avec: Myriam Gourfink (chorégraphe), Mathilde Chénin (artiste) ---------------------------------------------------------2e semestre MÉTHODE ---------------------------- Workshop en partenariat avec ÉTUDIANTS CONCERNÉS la Gaîté Lyrique 15 d’étudiants maximum. - - - - - - - - - - - - - ÉVALUATION Présence et implication CONTENU Lors de ce workshop, PRÉ-REQUIS accompagné et nourri par Réservé aux étudiants l’univers de Myriam motivés du Studio Danse Gourfink, nous explorerons et du Studio Pratiques dans un premier temps les Algorithmiques. passerelles possibles entre pratiques chorégraphiques JOURS ET HORAIRES et pratiques algorithmiques, 3, 6 et 7 décembre 2012 dans cet espace expérimental + 3 jours au semestre 2 entre mouvement, langage à déterminer et dispositif technique. Par une pratique de corps, un apprentissage de la notation Laban, et des réflexions sur les notions de langage opérant, d’objet et d’espace dynamique, nous susciterons une expérience commune, qui servira dans un second temps de matière première à l’élaboration d’une création collective.

Christophe Cuzin, Véronique Joumard Avec: les collectionneurs d’art conceptuel et minimal Françoise et Jean Philippe Billarant et l’artiste Claude Rutault ---------------------------------------------------------1er semestre (format et dimensions), ---------------------------- installation de cette (ou ÉTUDIANTS CONCERNÉS ces) toiles dans un contexte 10 étudiants maximum. à choisir, photographies - - - - - - - - - - - - - et rédaction d’un texte descriptif, fictionnel, OBJECTIF allusif, romanesque ou autre Réalisation d’un livre ayant sur l’expérience. pour centre d’intérêt la peinture. ÉVALUATION Ce livre comprendra photos Présence et générosité des et texte qui rendront compte propositions de toutes les interprétations de Premières BIBLIOGRAPHIE Pages 1 (définition de Consultation des catalogues Claude Rutault) réalisées de Claude Rutault. par les étudiants. http://www.perrotin.com/ artiste-Claude_Rutault-92. CONTENU html Peinture, accrochage, photographies, écritures, PRÉ-REQUIS approche de la relation Connaissance (de légère artiste/collectionneur. à approfondie) du travail de Claude Rutault. MÉTHODE Interprétation d’une ou de JOURS ET HORAIRES plusieurs définitions de Du 19 au 23 novembre 2012 Claude Rutault à partir d’un stock X de toiles standard

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 272 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop L e d e s s i n d a n s t o u s s e s é t a t s

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 273 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop M é d i a M é d i u m s

Catherine Lobstein Avec: Olivier Gourvil et Jérôme Goutrin ---------------------------------------------------------2e semestre ÉVALUATION ---------------------------- Présence assidue et qualité ÉTUDIANTS CONCERNÉS des réalisations 20 étudiants maximum - - - - - - - - - - - - - JOURS ET HORAIRES Sur les périodes de Les informations sur ce workshops de mars ou avril, workshop seront diffusées à confirmer ultérieurement. sur l’intranet.

Jeff Guess Avec: Gwenola Wagon (Université de Paris 8) et Mathilde Villeneuve ---------------------------------------------------------2e semestre Cette archéologie des médias ---------------------------- se penche sur deux objets ÉTUDIANTS CONCERNÉS d’étude: premièrement, toute Workshop ouvert aux une série d’objets étudiants de l’ENSAPC et de techniques, de machines et l’Université de Paris 8 en d’appareillages actualisés master. ou simplement imaginés qui - - - - - - - - - - - - - ont comme principe fondateur le transport d’informations, OBJECTIF et deuxièmement, des Dans le cadre du projet phénomènes beaucoup plus de recherche, Média Médiums, mystérieux et moins connus un workshop en compagnie tels la télépathie, la d’un artiste invité se télékinésie ou la déroulera sur une semaine téléportation. en mars-avril 2013. Tout au long de l’histoire CONTENU des techniques mais Le projet de recherche Média notamment avec l’arrivée Médiums est plusieurs des médias de transmission choses: une réflexion sur à distance, il existe des l’histoire de la passerelles entre les transmission à distance sciences rationnelles et la manière dont elle est et celles qui se rangent écrite, un regard prospectif du côté de l’occulte, porté sur l’actualité de ces du spiritisme et du mêmes questions à l’heure de paranormal. Le préfixe l’essor des technologies «télé-» (à distance) tend numériques et un cadre pour paradoxalement à les relier, la production d’œuvres et à les faire communiquer. d’écrits en vue de réaliser Mais cette proximité n’est une exposition et une pas uniquement lexicale. publication.

-----------------ANNÉE 1 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 4 et 5 ------------------


274

D.

p r é s e n t a t i o n

Le télégraphe dont le principe technique permet de véhiculer une pensée désincarnée venue d’ailleurs, crée au moment même de son invention les conditions de possibilité du mouvement spiritiste naissant en lui fournissant tout un ensemble d’images et de métaphores. Dans le sens contraire, le vocable «télévision» à la fin du XIXe siècle et au début du XXe était synonyme de clairvoyance dans les cercles spiritistes. En même temps, la «télévision» était un des noms parmi des dizaines déployés dans des milieux techniques qui permettaient de spéculer sur tout un horizon d’objets à venir. Le discours prospectif et utopique d’un modernisme rationnel où, comme dans Mon Oncle de Jacques Tati, «tout communique», semble après sa remise en question suivant la deuxième guerre mondiale, s’être déplacé de plus en plus vers des technologies encore plus mystérieuses, voire magiques: les ordinateurs. Nobert Wiener, un des inventeurs des premiers ordinateurs, écrit en 1949 dans son manifeste Cybernétique et Société: -----------------ANNÉE 4 et 5 ------------------

d é t a i l l é e

l’usage humain de l’être humain, «un pattern est un message, et pourrait être transmis en tant que message. Comment utilisonsnous la radio si ce n’est pas pour transmettre des patterns de sons, et la télévision, des patterns de lumière? Il est amusant ainsi qu’instructif de considérer ce qui adviendra si l’on transmettait le pattern entier du corps humain, du cerveau humain avec ses souvenirs et connexions en réseau, pour qu’un instrument de réception hypothétique puisse réincarner ces messages dans une matière appropriée, capable de continuer les processus déjà présents dans le corps et l’esprit, et de maintenir l’intégrité nécessaire pour cette continuation via un processus d’homéostasie.» MÉTHODE Suite au workshop d’une semaine mené avec les étudiants de l’Ensapc et de Paris 8, une journée d’étude ouverte notamment à ce même groupe d’étudiants aura lieu le 11 avril 2013 au Musée des Arts et Métiers. Il portera sur la question de l’archéologie et la futurologie des médias contenus pédagogiques

D.

p r é s e n t a t i o n

suivie d’une conférence, ouvert à grand public. BIBLIOGRAPHIE - Mireille Berton et AnneKatrin Weber (eds.): La Télévision du Téléphonoscope à Youtube. Paris, Antipodes 2009. - Clément Chéroux, Andreas Fischer, Pierre Apraxine, Denis Canguilhem, Sophie Schmit: Le Troisième Œil La Photographie et l’Occulte. Paris, Gallimard, 2004. - Lisa Gitelman et Geoffrey B Pingree: New Media 17401915. Cambridge, MIT Press, 2003, p. xiii. - Jeffrey Sconce: Haunted Media: Electronic Presence from Telegraphy to Television. Duke University Press Books, 2000. - Arnauld Pierre: Futur antérieur - Art contemporain et rétrocipation. Dijon, Les Presses du réel, 2012, p. 9 - Siegfried Zielinski: Deep Time of the Media - Towards an archeology of hearing and seeing by technical means. Cambridge, MIT Press, 2006, p.10

contenus pédagogiques

d é t a i l l é e

275

Jour et horaires Workshop de 6 jours au semestre 2, dates transmises ultérieurement Journée d’étude publique: 11 avril 2013

-----------------ANNÉE 4 et 5 ------------------


D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 276 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop N e w T i j u a n a M o o d s

D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e 277 ---------------------------------------------------------UE3 - workshop O p e n S o u r c e

Patrice Rollet et Vincent Gérard Avec: Abraham Avila (réalisateur), Jean-Charles Hue (artiste) et Adrien Pescayre ---------------------------------------------------------1er semestre génération d’artistes trans---------------------------- genres (cinéastes et ÉTUDIANTS CONCERNÉS plasticiens), à traiter des 10 étudiants maximum. nouveaux défis économiques - - - - - - - - - - - - - de production de ces images et leurs langages et à OBJECTIF explorer un nouveau champ Apprendre l’existence de création lié à l’urgence du développement d’une d’une situation production d’ «images géopolitique. de frontière» (géographique mais aussi de genre). MÉTHODE Rencontre et préparation des Le workshop sera scandé étudiants devant séjourner par des interventions de et produire un travail personnalités extérieures d’images fixes et en spécialisées dans le cinéma mouvement à Tijuana. documentaire et la scène artistique mexicaine. CONTENU Il s’articulera également Préfiguration de la autour de projections de résidence qui a lieu films produits et réalisés à Tijuana en cours d’année à la frontière mexicaine, 2013, ce workshop, ouvert ainsi que des séances à un plus grand nombre de visionnage des travaux d’étudiants, se propose de d’étudiants et de leur mise porter un éclairage sur la en débat collectif. scène artistique mexicaine. Le workshop sera coordonné ÉVALUATION par Abraham Avila, Présence, implication, réalisateur et scénariste participation de cinéma Mexicain travaillant et vivant JOURS ET HORAIRES à Tijuana. Il s’attachera Du 19 au 23 novembre 2012. à dresser le portrait d’une -----------------ANNÉE 2 à 5 contenus pédagogiques ------------------

Jeff Guess Avec un intervenant extérieur ---------------------------------------------------------1er semestre dans le cadre du Studio ---------------------------- Pratiques Algorithmiques ÉTUDIANTS CONCERNÉS pour le festival Hors Pistes 8 étudiants maximum. 2012 au Centre Pompidou, Réservé aux étudiants afin de le rendre pleinement du Studio Pratiques Open Source (réécriture du Algorithmiques - Projets code, documentation, mise et des étudiants sachant en ligne sur Github ou programmer. Google Code, etc.). - - - - - - - - - - - - - Les intervenants invités accompagneront l’adaptation technique d’un projet CONTENU ET MÉTHODE Lors de ce workshop, nous collectif en Open Source. allons explorer l’histoire, les enjeux et les différents courants du mouvement Open ÉVALUATION Source. Une méthodologie Présence et implication sera mise en place pour JOURS ET HORAIRES créer des projets Open 3 journées entre le 19 et 23 Source en prenant comme cas d’étude, le projet novembre, dates à confirmer AnimalHommeMachine réalisé ultérieurement.

contenus pédagogiques

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------


278 D. p r é s e n t a t i o n d é t a i l l é e ---------------------------------------------------------UE3 - workshop P u m p U p

E. c a l e n d r i e r p é d a g o g i q u e 279 ----------------------------------------------------------

Pierre Ardouvin, Jean-Michel Brinon et Christophe Cuzin Avec: Laurent Le Deunff, Roland Cognet, Franck Thiem ---------------------------------------------------------OBJECTIF JOURS ET HORAIRES Ce cours se présente sous Du 25 au 29 mars avec Roland la forme d’un atelier Cognet, Franck Thiem. Une fonctionnant à partir de approche des enjeux et des la recherche individuelle. techniques du moulage. Y seront abordés les enjeux Du 22 au 26 avril avec de la production, du projet Laurent Le Neunff. à la réalisation. ÉVALUATION L’obtention des crédits se fera sur la base d’une participation effective au cours et donc d’une présence contrôlée. Deux absences au maximum seront tolérées durant le semestre

-----------------ANNÉE 2 à 5 ------------------

contenus pédagogiques

contenus pédagogiques


s e p t e m b r e année 1 s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

2

3

o c t o b r e 4

5

année 1

l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m Réunion générale j Ouverture école* v + Inscription s pédagogique (26-28) d L M M * Ouverture publique de l’école et présentation générale et contenus des UC + disptach coordination / choix des étudiants à valider par coordinateur

2

n o v e m b r e 3

4

1 Début des cours 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

5

année 1 j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v

2

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 C R P V E 14 15 16 17 18 19 workshop 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

3

d é c e m b r e 4

5

année 1 s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

2

3

j a n v i e r 4

5

année 1 m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

2

3

4

Évaluation Réunion générale

Début 2e semestre C R P V E

semaine A semaine B

5


m a r s

f é v r i e r année 1 v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

2

3

4

5

année 1 v s d l m m j v s d l m m j v s d L M M j v s d L M M j v s d

a v r i l 2

3

4

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Éval. & diplo.** 20 21 22 23 24 25 workshop 26 27 28 29 30 31 ** Évaluation et diplômabilité 3e et 5e années

5

année 1 l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

m a i 2

3

C R P V E

workshop

Examens d’équivalence

4

5

année 1 m j V s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v

j u i n 2

3

4

5

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Examen d ’ 14 e n 15 t r 16 é e 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

année 1 s d L m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d l m m j v s d

2

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

3

4

5

D N S E P

D N a P

j u i l l e t L M

1 Évaluations 1, 2, 4 2 Réunion générale

semaine A semaine B


284

IV

285 RELATIONS internationaLES école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

A. Échanges internationaux 1 - Échanges académiques internationaux ....... 2 - Accueil des étudiants étrangers dans le cadre des programmes d’échange ......... B. Projets internationaux 1 - Voyages d’études .......................... 2 - Projets internationaux coordonnés par les professeurs .......................

287 294 297 297


286

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

-----------------------------------------1 - Échanges académiques internationaux -----------------------------------------a - ÉTUDIANTS CONCERNÉS --------------------------------------Le séjour à l’étranger dans le cadre d’un échange avec une école ou une université est d’une durée d’un semestre et concerne uniquement les étudiants de 4e année. Toutefois, une dérogation pour un échange d’une année entière est possible si le projet de l’étudiant le nécessite, mais cette demande doit être clairement motivée auprès des coordinateurs et de la responsable des relations internationales. --------------------------------------b - Sélection des candidats inscrits en 3e année et modalités de départ --------------------------------------Les choix d’établissements d’enseignement supérieur et les projets de mobilité doivent être présentés et validés par l’enseignant coordinateur. Après avoir obtenu cet accord, l’étudiant prendra rendez-vous avec la responsable des relations internationales qui l’accompagnera dans la constitution du dossier de candidature à faire parvenir à l’école concernée. Les critères de sélection des écoles et universités étrangères étant différents, il convient de se renseigner en amont sur le calendrier et la procédure à respecter auprès du service des relations internationales de chaque établissement souhaité. Une réunion en début d’année scolaire donnera lieu à la présentation des écoles et universités partenaires avec lesquelles l’ENSAPC a mis en

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

287


288

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

place des conventions bilatérales qui facilitent l’accueil et le départ des étudiants. --------------------------------------c - Partenaires et réseaux --------------------------------------Souhaitant accompagner au mieux les projets de ses étudiants, l’ENSAPC développe régulièrement de nouveaux partenariats avec des établissements étrangers. Ces partenariats sont formalisés soit par des accords Erasmus (en Europe), soit par des conventions bilatérales (hors Europe). Si un étudiant souhaite faire un semestre d’études dans un établissement non partenaire et que la demande est faite suffisamment en amont, la responsable des relations internationales peut entamer les démarches de partenariat nécessaires. ERASMUS ------Depuis mars 2012, l’ENSAPC bénéficie de la charte universitaire élargie, et développe ainsi des partenariats avec des établissements européens qui s’engagent à respecter les principes fondamentaux de la mobilité Erasmus. www.europe-education-formation.fr/erasmus.php Partenaires ERASMUS ------------------École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre, Bruxelles (Belgique) Universitatea de Arta si Design, Cluj-Napoca (Roumanie) University of applied arts, Vienne (Autriche) Kunsthochschule Berlin Weisensee, Berlin (Allemagne)

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

Partenaires hors ERASMUS Conventions bilatérales -------------------------D’autres conventions d’échanges bilatérales lient l’ENSAPC à différents établissements étrangers: Haute école d’art et de design - HEAD Genève (Suisse) Oslo National Academy of the Arts (Norvège) Bezalel Academy of Arts and Design, Jerusalem (Israël) Hochschule für Bildende Künste, Braunschweig (Allemagne) Akademie der Bildenden Kunste, Nürnberg (Allemagne) Institut für Angewandte Theaterwissenchaft, Giessen (Allemagne) Beaux-Arts de l’Université de Suzhou (Chine) Concordia University, Montréal (Canada) Kyoto University of Art and Design, Kyoto (Japon) Partenariats en cours --------------------Joshibi University of art and design, Tokyo (Japon) Kwantken Polytechnic University, Vancouver (Canada) Un fond de documentation sur les établissements partenaires de l’ENSAPC sera bientôt disponible au centre de documentation de l’École.

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

289


290

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

CREPUQ -----L’ENSAPC postulera cette année pour intégrer le programme CREPUQ, programme d’échange académique avec les écoles et universités du Québec. Ce programme permet à des étudiants inscrits dans un établissement universitaire (l’établissement d’attache) de poursuivre une partie de leurs études dans un autre établissement universitaire (l’établissement d’accueil) pendant un trimestre, mais pas plus d’une année. http://echanges-etudiants.crepuq.qc.ca/ --------------------------------------d - Bourses d’études - aides à la mobilité --------------------------------------Bourse du programme ERASMUS --------------------------Le programme ERASMUS, programme d’échanges académiques européens, permet aux étudiants qui souhaitent effectuer un échange dans les établissements partenaires de l’ENSAPC de bénéficier de bourses mensuelles (pour 2012/2013, le montant est de 160 € par mois pendant la durée du semestre d’études). Bourse à la mobilité internationale du Conseil Régional d’Ile-de-France ----------------------------------La bourse à la mobilité internationale du Conseil Régional d’Ile-de-France concerne les échanges ou les stages à l’étranger. C’est l’ENSAPC qui répond à un appel à projets annuel et se charge de répartir les bourses obtenues sur critères sociaux en priorité. Les bourses s’échelonnent de 250 à 450 € par mois. Les étudiants doivent désormais remettre

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

à la responsable des relations internationales de l’établissement le formulaire de demande de mobilité (distribué à la rentrée) après l’avoir dûment complété. L’école soumet ensuite une demande au Conseil Régional d’Ile-de-France qui étudie le dossier et attribue une aide globale. L’école se réserve le droit de redistribuer l’aide aux étudiants selon les modalités et évaluations qu’elle aura faites. La qualité du projet artistique et la motivation de l’étudiant sont également essentielles à l’évaluation du dossier. OFAJ ---L’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse soutient financièrement les échanges francoallemands réalisés par les établissements scolaires et universitaires, d’une durée minimale de deux mois et maximale de cinq mois. La bourse est d’un montant de 300 € par mois. L’attribution de la bourse se fait après une sélection de l’école, puisque désormais un(e) seul(e) étudiant(e) peut en bénéficier par établissement et par année scolaire. Un dossier est à constituer et sera transmis à l’OFAJ par la responsable des relations internationales. Délai de dépôt de dossier auprès de l’OFAJ: 15 juillet pour le semestre d’hiver/15 décembre pour le semestre d’été. www.ofaj.org

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

291


292

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

DAAD ---Le DAAD est l’office allemand d’échanges universitaires: sa mission est de promouvoir les possibilités d’études dans les universités, les Fachhochschulen et les écoles supérieures des Beaux Arts et de musique en Allemagne. Divers types d’aides et de bourses existent. http://paris.daad.de FONDATION KENZA - INSTITUT DE FRANCE -----------------------------------La Fondation Kenza est une fondation philanthropique privée créée en 2009 sous l’égide de l’Institut de France. C’est la première en France à soutenir spécifiquement les études à l’étranger d’étudiants aux beaux arts ou en histoire de l’art de plusieurs grands établissements en France. Le montant des bourses est fixé en fonction du pays de destination des lauréats et peut atteindre 10 000 €. Date limite de dépôt du dossier de candidature: décembre 2012 pour l’année scolaire 2013/2014 http://www.fondationkenza.org/ Aide spécifique au voyage de l’ENSAPC ------------------------------------Si aucune bourse n’est possible pour un séjour d’études de l’étudiant, l’ENSAPC peut éventuellement prendre en charge une partie des frais de transport, dans le cadre d’une demande motivée. Un formulaire est à télécharger sur l’intranet. (Se renseigner auprès de la responsable des relations internationales)

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

--------------------------------------e - Inscription administrative --------------------------------------Les étudiants admis au départ doivent procéder à une réinscription administrative à l’ENSAPC à la rentrée scolaire. Dans le cadre d’une convention bilatérale ou d’une convention ERASMUS, les étudiants partant sont exonérés des droits d’inscription dans l’établissement d’accueil. --------------------------------------f - Suivi pédagogique des étudiants partis à l’étranger --------------------------------------Le séjour de l’étudiant à l’étranger est suivi régulièrement, à distance par l’équipe enseignante de coordination et la responsable des relations internationales. L’étudiant s’engage à donner fréquemment de ses nouvelles et à diffuser ses recherches (envoi de données par mail, blog, etc.). Quel que soit le type de convention qui lie les établissements, les crédits sont toujours accordés par l’établissement d’accueil. > Si la mobilité s’effectue dans le cadre d’ERASMUS, les crédits seront automatiquement traduits (via l’ European Crédit Transfer System). > Si la mobilité s’effectue dans un autre cadre, hors ECTS, les crédits seront accordés par l’établissement d’accueil et traduit par l’ENSAPC. En amont, il convient de formaliser un accord entre les coordinateurs, l’administration et l’étudiant pour mettre en place une traduction des crédits à obtenir. Dans les deux cas, une attestation des unités

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

293


294

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

de cours suivis (accompagnée d’un relevé de crédits/notes) doit être délivrée à la fin du semestre par l’établissement d’accueil. -----------------------------------------2 - Accueil des étudiants étrangers dans le cadre des programmes d’échange -----------------------------------------a - Demandes d’admission --------------------------------------L’étudiant effectue auprès de l’administration de son établissement une demande d’échange académique. Si l’ENSAPC et l’établissement d’origine n’ont pas encore mis en place d’accords (ERASMUS ou convention bilatérale), ils doivent être envisagés entre les différents services des relations internationales en amont de la candidature de l’étudiant. Dans un second temps, l’étudiant doit faire parvenir son dossier de candidature à l’ENSAPC composé de: - un formulaire d’inscription - un portfolio (sélection de vos travaux) CD, DVD ou format papier - un curriculum vitae - une lettre de motivation

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

Une commission constituée de l’équipe de coordination de l’année souhaitée et de la responsable des relations internationales évaluera le dossier. --------------------------------------b - Inscription administrative --------------------------------------L’inscription administrative est obligatoire pour tous les étudiants. Ils doivent impérativement souscrire une assurance responsabilité civile liée à leur mobilité en France. Tous les étudiants accueillis dans le cadre d’une convention bilatérale ou d’un accord ERASMUS sont exonérés des droits d’inscription. Tous les étudiants accueillis disposent d’une carte d’étudiant délivrée par l’ENSAPC. --------------------------------------c - Inscription pédagogique --------------------------------------Les étudiants étrangers sont suivis par le coordinateur de leur année d’études à l’ENSAPC et la responsable des relations internationales. Ils suivent les cours, ARCS, studios qu’ils ont choisis en accord avec le coordinateur pédagogique de leur établissement d’origine et l’ENSAPC.

selon le calendrier suivant: > avant le 15 novembre 2012 pour un échange au semestre de printemps (février 2013 à juin 2013) > avant le 15 mai 2013 pour un échange au semestre d’hiver (octobre 2013 à janvier 2014)

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

295


296

A.

É C H A N G E S

I N T E R N A T I O N A U X

--------------------------------------d - Validation des études --------------------------------------En fin d’année scolaire, l’ENSAPC remet aux étudiants accueillis dans le cadre des échanges internationaux (ERASMUS et convention bilatérale) un relevé de notes (exprimé en crédits ECTS). Les étudiants feront valider les études faites à l’ENSAPC auprès de leur établissement d’origine.

B.

P R O J E T S

I N T E R N A T I O N A U X

-----------------------------------------1 - Voyages d’études -----------------------------------------Des voyages collectifs d’études à l’étranger sont organisés régulièrement, avec une durée et des objectifs variables, généralement liés à l’actualité artistique et aux programmes pédagogiques, ces voyages sont organisés par les enseignants: visites d’expositions, de musées, de foires d’art contemporain, de biennales. - Voyage d’étude à Arc-et-Senans/Bâle pour les étudiants de la 1re année, accompagnés par les enseignants Boris Achour et Jean-Michel Brinon; - Voyage d’étude à la Documenta XIII de Kassel (Allemagne), 54 étudiants accompagnés par l’enseignante Julie Heintz. -----------------------------------------2 - Projets internationaux coordonnés par les professeurs -----------------------------------------Ces projets de séjour et de recherche artistique sont organisés à l’initiative des professeurs et coordonnés par eux. Ci-dessous la liste des projets qui ont eu lieu au cours de l’année scolaire 2011/2012: Chine ----Depuis une dizaine d’années, l’école entretient des relations privilégiées avec l’Asie, notamment la Corée et la Chine. Ces trois dernières années, de nombreux échanges coordonnés par l’enseignante Claire RoudenkoBertin ont vu le jour avec la Luxun Academy

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

297


298

B.

P R O J E T S

I N T E R N A T I O N A U X

of Fine Arts, à Shenyang et à Dalian en Chine, et avec la Kaywon School of Art and Design à Séoul en Corée. Lors de son congé de recherche en 2009/2010, Claire Roudenko-Bertin a mis en place une résidence d’artiste, la Villa Pan, «une résidence qui se pense elle-même». La résidence prend place au sein d’une maison du début de l’époque Qing (1640) dans le centre historique de Suzhou en Chine. Elle abrite un musée de céramiques regroupant une importante collection d’objets archéologiques. En parallèle, elle ouvre le Vyncke Energie studio, atelier d’artiste qui, lui, prend place au sein d’une usine belge installée elle aussi à Suzhou. Claire Roudenko-Bertin travaille en effet depuis de nombreuses années avec le milieu industriel et plus particulièrement avec l’usine flamande Vyncke Energietechniek, désormais délocalisée en Chine. Dans le cadre d’un partenariat avec l’Université des Beaux-arts de Suzhou, après des échanges croisés (résidence en octobre 2011 à Suzhou, et workshop organisé à Paris Cergy en juin 2012), les recherches se poursuivent dans le cadre de l’ARC «L’Autre Moitié Du Palais».

B.

P R O J E T S

I N T E R N A T I O N A U X

Russie -----Dans le cadre du cours «Confrontation aux œuvres» d’Éric Dalbis, suite d’un premier voyage d’étude à Avignon, sept étudiants sont amenés à prolonger le questionnement sur la peinture primitive dans ses origines, l’icône, dans les collections du musée de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg en septembre 2012.

Cuba ---Créée en 1984, la Biennale de La Havane, à l’origine dédiée aux artistes du tiers monde, est devenue un événement incontournable de la scène artistique internationale. Le thème de cette 11e édition était «pratiques artistiques & imaginaires sociaux». Les étudiants de l’ARC Déplacement, coordonné par les professeurs ORLAN et Pierre Ardouvin ont assisté sur place, en amont et lors de l’ouverture de la biennale, un certain nombre d’artistes dans la mise en place de leurs interventions et propositions artistiques. ÉCHANGES INTERNATIONAUX

ÉCHANGES INTERNATIONAUX

299


300

V

301 pROJETS EXTÉRIEURS école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

A. 2011-2012 ..................................... 303 B. 2012-2013 ..................................... 308


302

A. 2 0 1 1 - 2 0 1 2 L’école favorise la mise en place de projets extérieurs. Intégrés au sein du cursus pédagogique, ils ont progressivement été inscrits au cœur même des ateliers de recherche et de création (ARC). Coordonnés par la responsable des projets extérieurs et les professeurs, ces projets associent l’école à différents partenaires (institution privée ou publique, artiste, association, festival…). Partenaires 2011-2012: --------------------------------------Centre Culturel de Flaine --------------------------------------L’ARC «Arts et Architectures» engage un partenariat sur la durée avec le Centre culturel de Flaine qui consiste en: 1. Production de travaux in situ dans la station de sports d’hiver de Flaine (Haute-Savoie), conçue par l’architecte moderne Marcel Breuer. 2. Exposition finale des pièces réalisées au Centre Culturel de Flaine pendant 2 mois et exposition de certaines pièces sélectionnées à la Semaine de l’Art Contemporain à Annecy www.flaine.com/fr/culture.php --------------------------------------L’Abbaye de Maubuisson, centre d’art contemporain, St-Ouen-L’Aumône --------------------------------------«Rendez-vous aux jardins» est une manifestation nationale organisée par le Ministère de la Culture et de la Communication. Cette opération se déroule chaque année le premier week-end du mois de juin. À cette occasion, les étudiants du studio danse de Judith Perron abordent la spécificité d’une

PROJETS EXTÉRIEURS

303


304

A. 2 0 1 1 - 2 0 1 2 pratique chorégraphique dans ses composantes techniques et conceptuelles. Il s’agit, par une pratique intensive de la danse, de clarifier le rapport du temps et de l’espace. L’enseignante et les élèves se servent des techniques préexistantes pour questionner la culture du corps, en se servant d’outils comme l’improvisation, la composition instantanée, la danse contact, les relations à l’objet. L’objectif étant de développer sa perception afin de pouvoir activer les mécanismes du choix lors de la représentation. Le parc de l’abbaye de Maubuisson a constitué un nouvel espace d’expérimentation et de recherche, ouvrant sur les questions liées au corps et à ses représentations dans l’acte chorégraphique dans un milieu paysager. --------------------------------------Ateliers internationaux de maîtrise d’œuvre urbaine --------------------------------------Chaque année, des équipes pluridisciplinaires réunissant architectes, urbanistes, ingénieurs et jeunes artistes autour de situations concrètes d’aménagement du territoire, lors des sessions d’été des ateliers internationaux de maîtrise d’œuvre urbaine, relancent l’expertise de chacun sur le terrain sensible de la rencontre et du partage, vers une recherche qui, en amont des solutions et des réponses, questionne l’œuvre collective et remet en jeu les possibles. Au sein de ces territoires, l’expérience critique et la pensée plastique de l’artiste ouvrent ces espaces de recherche spécifique à des enjeux de création. Deux étudiants ont participé à la dernière session. www.ateliers.org PROJETS EXTÉRIEURS

A. 2 0 1 1 - 2 0 1 2 --------------------------------------Le Silo, Marines (val d’Oise)/ le Crédac, Manufacture des Œillets, (Ivry sur seine). --------------------------------------Suite au travail réalisé l’année précédente à partir de la collection de la Kadist Art Foundation, l’ARC Opus a engagé une collaboration avec le Silo, espace d’exposition de la collection privée de Françoise et JeanPhilippe Billarant ouvert sur le territoire du Val d’Oise. Après avoir étudié la collection en particulier et réfléchi aux enjeux d’acquisition, de conservation et d’exposition des collections privées en général, les étudiants ont été acheminés vers la production d’œuvres et la réalisation d’une exposition au Crédac d’Ivry: «Le dos du désert», qui a eu lieu du 13 au 27 juin 2012. L’occasion de faire l’expérience des frontières poreuses qui existent entre les pratiques de commissaire et d’artiste, de leurs entremêlements et leurs spécificités. http://www.credac.fr/ --------------------------------------IRCAM --------------------------------------Partenariat mené dans le cadre de l’ARC CREATIVE A11012 pour la réalisation de pièces d’étudiants. www.ircam.fr/

PROJETS EXTÉRIEURS

305


306

A. 2 0 1 1 - 2 0 1 2 --------------------------------------Le Centre Pompidou - Festival Hors-Piste --------------------------------------Le festival «Hors piste» qui s’est déroulé le 11 Février 2012 a programmé la performance ANIMALHOMMEMACHINE produite dans le cadre d’une collaboration entre le Département Arts Plastiques de l’Université Paris 8 (Gwenola Wagon) et le Studio Pratiques Algorithmiques de l’ENSAPC (Jeff Guess), avec le soutien de l’équipe d’YGREC. www.centrepompidou.fr --------------------------------------Parc St-Léger - Centre d’art contemporain de Pougues-les-Eaux, les Écoles de Dijon, Bourges, Festival Chaumont - Résidence La Grande Ours --------------------------------------La Grande Ourse est une résidence pensée et élaborée comme une masterclass proposée par trois Écoles nationales supérieures d’art (Bourges, Cergy, Dijon), le pôle graphisme de Chaumont, et le Parc Saint-Léger - Centre d’art contemporain. Trois artistes issus des écoles partenaires, un théoricien et un graphiste émergeants ont été sélectionnés pour cette résidence de recherche de trois mois (de janvier à mars 2012) sur le site du Parc Saint-Léger - Centre d’art contemporain de Pougues-les-Eaux. Par ce biais, La Grande Ourse souhaite renforcer l’interaction entre recherche plastique, théorique et graphique. Pensée sur un mode expérimental, son ambition est de créer

PROJETS EXTÉRIEURS

A. 2 0 1 1 - 2 0 1 2 les conditions de développement d’axes de recherches personnelles dans un environnement collaboratif. La rencontre dans un même espacetemps d’une micro communauté issue de trois disciplines distinctes de la création contemporaine poursuit une logique de dissipation des frontières propre au champ de l’art afin de privilégier le partage de méthode, d’expérimentation et de production. L’objectif de La Grande Ourse est à la fois d’œuvrer à la professionnalisation de jeunes acteurs de la sphère artistique contemporaine et de créer un espace commun de réflexion et de discours sur les pratiques artistiques actuelles. La résidence 2012 a donné lieu à la publication d’un objet éditorial produit par les équipes en résidence, graphiste, artistes, théoricien, qui ont passé ensemble 3 mois à travailler au centre d’art du Parc St-Léger de Pougues-les-eaux. www.parcsaintleger.fr --------------------------------------Théâtre 95, Cergy --------------------------------------À l’occasion de l’inauguration du théâtre 95 de Cergy, l’Atelier de Recherche et Création «Plug-In» animé par les professeurs Anne Pontet, Judith Perron et Jacques-Émile Bertrand a été invité à participer à cet évènement. De retour sur le lieu même de la naissance de l’atelier en 1975, ils ont présenté du 11 au 14 mai 2012, selon des modalités originales propres au lieu et à son histoire, des sculptures, installations, photos, vidéos et performances.

PROJETS EXTÉRIEURS

307


308

B. 2 0 1 2 - 2 0 1 3 Partenaires 2012-2013: --------------------------------------Château de la Roche Guyon --------------------------------------Emmené par l’ARC «Plug In», un projet d’exposition à parcourir s’élabore au Château de La Roche Guyon. Les étudiants seront invités à s’inscrire dans les espaces, l’architecture et l’histoire du lieu, à concevoir et réaliser un ensemble d’œuvres constituant un projet collectif, à scénariser l’accès du public aux œuvres présentées. --------------------------------------«Val d’Oise Océan», Conseil général du Val-d’Oise --------------------------------------Les professeurs Éric Maillet et Christophe Cuzin, via le projet de construction d’une barge sur l’Oise, et de projets déjà amorcés sur l’axe Paris-Le Havre, entendent inscrire cette année leur projet commun dans la manifestation «Val d’Oise Océan», coordonné par Conseil général du Val-d’Oise. Le projet du Grand Paris affiche l’ambition d’ouvrir la capitale de la France sur la façade atlantique, en faisant de la vallée de la Seine, jusqu’au port du Havre, l’axe principal du développement de l’agglomération parisienne. Jouant de sa position frontalière entre Ile-deFrance et Normandie, le Conseil général s’embarque pour un voyage au long cours qui croisera les dimensions marines ou maritimes du territoire pour inviter ses habitants à monter à bord du Grand Paris. Intitulée Val-d’Oise Océan, cette saison

PROJETS EXTÉRIEURS

B. 2 0 1 2 - 2 0 1 3 s’étendra au minimum sur deux années scolaires (2012/2013, 2013/2014) et reliera le patrimoine à la création contemporaine, en croisant divers champs artistiques, culturels et scientifiques. L’idée motrice est de prendre appui sur le capital naturel, artistique et culturel du département et des départements riverains de la Seine (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Yvelines en Ile-de-France, Eure, Calvados et Seine-Maritime en Normandie) pour organiser des manifestations fédératrices de divers formats avec les collectivités et les établissements culturels intéressés. --------------------------------------FNAC/Palais de Tokyo --------------------------------------L’ARC Opus proposera aux étudiants de travailler à partir des collections publiques du Fonds National d’Art Contemporain. Ce travail d’une année donnera lieu à une exposition accueillie par le Palais de Tokyo en juin 2013. De l’activation de pièces de la collection, à leur présentation ou leur représentation, les étudiants s’embarquent encore une fois sur la frontière mince entre le commissariat d’exposition et la pratique artistique. --------------------------------------Centre Pompidou - Festival Hors-Piste --------------------------------------Le studio Pratiques Algorithmiques coordonné par le professeur Jeff Guess, en lien avec l’enseignante de l’université de Paris 8, Gwenola Wagon, souhaitent de nouveau s’associer pour participer au festival Hors Piste 2013.

PROJETS EXTÉRIEURS

309


310

B. 2 0 1 2 - 2 0 1 3 --------------------------------------Parc St -Léger - Centre d’art contemporain de Pougues-les-Eaux, les Écoles de Dijon, Bourges, Festival Chaumont - Résidence La Grande Ours --------------------------------------La Grande Ourse continue cette année. Un ancien étudiant de l’ENSAPC sera sélectioné auprès d’autres jeunes artistes, graphistes et théoriciens, pour participer à cette recherche, qui se déroulera sur les mois de janvier à mars 2013. --------------------------------------Le BAL --------------------------------------Dans le cadre de «Réel, mon beau souci», programmation qui a lieu au BAL - lieu dédié à l’image-document -, l’enseignant de l’ENSAPC Vincent Gérard propose du 28 novembre au 5 décembre 2012 une projection des travaux d’images fixes et en mouvements d’étudiants de l’ENSAPC - Andrès Salgado, Stephen Loye, Nelson Bourrec-Carter -, ainsi que des étudiants de l’école européenne supérieure de l’image (EESI) d’Angoulème - Baptiste Fertillet et Apolline Scöser. Ils seront présentés aux côtés des cinéastes et artistes Nathalie Ruffié, Bronwen Parker-Rhodes, Cédric Laty, Vincent Gérard. www.le-bal.fr

PROJETS EXTÉRIEURS

VI

311 initiatives étudiantes école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY


312

i n i t i a t i v e s

é t u d i a n t e s

Chaque année, les étudiants sont encouragés à formuler par eux-mêmes des projets qui s’insèrent dans leur logique de travail et de recherche, en lien avec des partenaires extérieurs: participation à une exposition, un festival, à une résidence, production de film… Ces projets menés à leur initiative sont l’occasion de se placer dans une dynamique professionnelle, de se plonger dans une situation concrète de réalisation, production et diffusion de leur travail. En accord avec l’équipe de coordination, ces projets personnels et initiatives pertinentes n’entrant pas dans le cadre d’ARC, cours ou studio permettent l’acquisition de crédits selon le niveau d’études. Ces projets individuels peuvent être accompagnés financièrement par l’ENSAPC après décision de la commission CRPVE. Que les projets s’inscrivent au niveau national ou international, les dossiers de demande d’aides aux projets sont étudiés par la CRPVE selon des critères définis (pertinence artistique, partenariat(s) développé(s), rigueur du dossier). > Pour les projets extérieurs individuels, il convient de contacter la responsable des projets extérieurs. > Pour les projets extérieurs internationaux, la responsable des relations internationales. Le détail des démarches à suivre et de la constitution du dossier de demande de financement à soumettre à la CRPVE sera communiqué sur l’intranet de l’école: http://intranet.ensapc.fr

initiatives étudiantes

313


314

i n i t i a t i v e s

é t u d i a n t e s

Dans un souci de transmission aux autres étudiants et de partage d’expériences, tous les projets accompagnés par l’ENSAPC doivent impérativement faire l’objet d’un rendu (présentation dans l’amphithéâtre, portfolio, dossier documentaire, projection, etc. ) qui pourra également être diffusé sur le site internet de l’école. -----------------------------------------Projets nationaux initiés par les étudiants -----------------------------------------Projets individuels 2011/2012 (sélection) Participation à l’exposition «Décor» à la Laverie, Belleville, Paris Gabrielle Dumonteil et Camille Zéhenne, 3e année Projet de court-métrage fiction «John Marr et autres marins» Camila Beltran, 4e année Résidence danse «groupe continu» de Clarisse Bachelier Clarisse Bachelier, 3e année

i n i t i a t i v e s

-----------------------------------------Projets internationaux initiés par les étudiants -----------------------------------------Projets individuels 2011/2012 (sélection) Canada -----Performance et participation au cocktailclubsoundsystem de Camille Zéhenne, étudiante en 2e année, à Montréal. Pologne ------Travail photographique d’Alicia Zaton, étudiante de 3e année. Italie -----Travail photographique sur les lieux de tournage du cinéma néoréaliste d’Agota Lukyté étudiante de 4e année. Japon ----Tournage de film par Olivier Lavenac et Bumma Lovy, étudiants de 3e année.

Organisation de concerts et performances pour la Fête de la musique à l’ENSAPC Studio CEKC (collectif d’étudiants)

initiatives étudiantes

é t u d i a n t e s

initiatives étudiantes

315


316

VII

317 YGREC école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

A. INTRODUCTION .................................. 319 B. PROGRAMMATION 2012-2013 ....................... 320


318

A.

I N T R O D U C T I O N

YGREC est le lieu d’exposition que l’ENSAPC a ouvert en mars 2012 rue Louise Weiss, dans le 13e arrondissement de Paris. Il renouvelle le projet de «la vitrine», lieu d’expérimentation et d’exposition dont l’ENSAPC s’était dotée il y a dix ans dans le 11ème arrondissement. Satellite et miroir de l’école, YGREC est un espace d’expérimentations et d’interactions entre Cergy et Paris, entre une activité pédagogique et professionnelle. Ni galerie ni centre d’art, YGREC s’affirme comme une troisième voie possible vouée à questionner et réinventer la pratique de l’art. Structure pérenne de production et de diffusion de l’art contemporain, YGREC accompagne la création émergente et développe des projets artistiques audacieux. Il est autant un lieu qui expose des productions, qu’un espace de travail collectif qui les fait advenir. Il s’adapte et se transforme au gré des projets qu’il accueille: exposition, performance, concert, projection, lancement d’éditions… Boîte à outils pour les enseignants et les étudiants amenés à participer et à initier ses activités, YGREC se veut un espace de rencontres et d’échanges. Le trait d’union entre une pratique pédagogique et artistique qu’il entend repenser l’une par l’autre.

YGREC

319


320

B.

P R O G R A M M A T I O N

2 0 1 2 - 2 0 1 3

--------------------------------------Menam Art Fleuve (Paris/Nong Khai/Bangkok/Paris) 6 octobre - 3 novembre 2012 vernissage le 5 octobre 2012 ---------------------------------------

B.

P R O G R A M M A T I O N

2 0 1 2 - 2 0 1 3

--------------------------------------Hêtre étang mercredi 24 octobre 2012 ---------------------------------------

Une exposition du Pool P. avec: Viriya Chotpanyavisut, Anna Principaud, Shake, Alice Didier Champagne, Tanachai Bandasak, Thomas Bethmont, Anne Lauroz, Anaïs Leroy, Nontawat Numbenchapol, Miti Ruangkritya, Orion Giret, Margot Becka, Vinit Koosolmanomai et Withit Chanthamarit. Menam Art Fleuve réunit de jeunes artistes français, taïwanais et thaïlandais. Construit sur un an, ce collectif a donné lieu à différents temps de recherche, de production et d’exposition: à Paris (Jungles Topic, janvier 2012, galerie OHL&Co), à Nong Khai au bord du Mékong dans le nord-est de la Thaïlande (Toom!, mars 2012, Chomannee Beach) et à Bangkok (Toom Fab, avril 2012, The Reading Room). L’exposition Menam Art Fleuve à YGREC marquera la dernière étape de ce projet. Les œuvres présentées, alimentées par ces différentes expériences de déplacement et d’échange, se mêleront temporairement dans l’espace de la galerie. Les artistes partageront leur réflexion autour de la notion de dialogue; un dialogue laissant entendre les divergences, les fragmentations, les malentendus mais aussi les rencontres, les passages et l’énergie d’une vie collective.

YGREC

Une procession du critique et curator Cyril Jarton avec les étudiants du projet «Chamboule tout»; halte à YGREC. Cyril Jarton finalise son projet Hêtre étang en déposant ses fameux livres éponymes à la Bibliothèque Nationale Française pour les faire enregistrer. Il partira du Générateur à Gentilly sous forme d’un cortège festif, et fera halte à YGREC avant de se rendre à la BNF. Une proposition du festival de performances Frasq. --------------------------------------Histories from below 10 novembre 2012 - 19 janvier 2013 vernissage le vendredi 9 novembre 2012 commissaires: Jeanne Gillard, Benjamin Hugard, Nicolas Rivet --------------------------------------«Qui a construit le Thèbes aux sept portes?», demandait déjà le lecteur ouvrier de Bertolt Brecht dans le poème Fragen eines Lesenden Arbeiters, évoquant ainsi l’absence de certains acteurs en dépit de leur participation à l’histoire collective. De quel point de vue l’histoire nous est-elle transmise? S’attachant à réaffirmer l’existence de conflits d’intérêts dans l’écriture des récits historiques, l’exposition «Histories from Below» se distancie de l’approche traditionnelle des historiens qu’est l’étude globale des structures, des nations ou de leurs dirigeants en faveur de ceux que l’on pourrait nommer les «subalternes de l’histoire». YGREC

321


322

B.

P R O G R A M M A T I O N

2 0 1 2 - 2 0 1 3

Ce projet sera accompagné d’un workshop dirigé par les trois commissaires de l’exposition ainsi que d’un professeur de l’ENSAPC, destiné à interroger la production dans l’histoire (en particulier industrielle) d’«objets de contestations». Avec: Bertille Bak, Paul Hendrikse, Peter Friedl, Georg Keller, Bruno Serralongue… (liste non exhaustive)

B.

P R O G R A M M A T I O N

2 0 1 2 - 2 0 1 3

soit-elle. D’autant que dans notre cas, elle traverse et parcourt toutes les années et des enseignements tant pratiques que théoriques. Dessin tout terrain, d’observation ou de mémoire, germinal ou autonome… Mais on connaît l’extrême polysémie du mot et la multiplicité de ses supports et de ses formes. --------------------------------------Appel à commissaire d’exposition 20 avril - fin juin 2013 vernissage 19 avril 2013 ---------------------------------------

--------------------------------------Objet non standard 2 février - 23 fevrier 2013 vernissage le 1er fevrier 2013 --------------------------------------Dans le cadre d’un projet de recherche pluriannuel en collaboration avec les chercheurs du laboratoire du C2RMF et de l’Université de Cergy Pontoise, les étudiants de l’Atelier de Recherche et de Création «Objet non standard» coordonné par les professeurs Anne Pontet et Jacques-Émile Bertrand et accompagné de l’artiste invité Michel Paysant ouvrent de nouvelles pistes sur les frontières des territoires entre arts et sciences.

Un commissaire ou un collectif est invité à développer un projet de workshop et d’exposition comme outils d’experience pédagogique et espaces de recherche singulier. (sélection en cours)

--------------------------------------Mille Feuillets # 3 en partenariat avec le Salon du dessin contemporain Drawing Now 23 mars - 6 avril 2013 vernissage 22 mars 2013 --------------------------------------L’exposition est ce moment privilegié qui permet de saisir au vol une pratique - celle du dessin - aussi diffuse et parfois légère

YGREC

YGREC

323


324

VIII

325

la recherche école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

A. INTRODUCTION .................................. 327 B. PROJETS 2012-2013 ............................. 329


326

A.

I N T R O D U C T I O N

L’ancrage au sein d’une ville nouvelle dédiée majoritairement à la formation en sciences humaines et hautes technologies crée des conditions favorables à une mutualisation des énergies et des compétences de chacun. Membre fondateur du PRES Cergy University, et aujourd’hui membre associé du nouveau PRES Université Paris Grand Ouest réunissant entre autres partenaires les universités de Cergy et de Versailles - Saint-Quentin en Yvelines, l’ENSAPC bénéficie d’un extraordinaire vivier de savoir-faire et de connaissances. Cet apport sera renforcé par la mise en place, cette année, de l’Institut de la Création réunissant l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles et l’École nationale du paysage permettant d’envisager dans un futur proche les possibilités d’accès et de participation pour les étudiants en art de Cergy, aux séminaires de l’école doctorale CRIT (Cultures, Régulations, Institutions et Territoires) de l’Université de Versailles - Saint-Quentin en Yvelines. Le cursus de l’ENSAPC n’est pas linéaire, il est traversé par l’incursion de la recherche, mobilisé par l’excursion méthodique des rencontres et des partenariats vers un travail de terrain engageant l’ouverture au monde. L’étudiant a ainsi la possibilité de participer aux projets de recherche proposés au sein du dispositif pédagogique pour mettre à l’épreuve du collectif son travail personnel et ainsi associer des recherches plurielles et individuelles. La question de la rencontre est l’hypothèse directrice de la recherche en art, elle implique un temps de création qui, avant toute production, met en jeu les dispositifs et les processus transdisciplinaires de la

LA RECHERCHE

327


328

A.

I N T R O D U C T I O N

collaboration au partage d’une œuvre en acte. Cet adossement à la recherche, diversifié dans ses formes, son fonctionnement et ses temporalités, irradie l’ensemble du cursus pédagogique. La recherche a des répercussions sur l’apprentissage d’une méthodologie de travail et permet de mettre également en perspective l’inscription du mémoire dans le cursus. Si de nombreux partenariats sont menés depuis des années avec des instituts et programmes de recherche tels que l’IRCAM, l’ITIN ou les Ateliers de maîtrise d’œuvre urbaine, l’ENSAPC entend développer désormais de nouvelles expérimentations. Ces nouveaux projets prennent place au sein même du dispositif pédagogique pour y impliquer dès l’origine les étudiants.

LA RECHERCHE

B.

P r o j e t s

2 0 1 2 - 2 0 1 3

--------------------------------------Objet(s) Non standard --------------------------------------Après une exploration préliminaire des domaines art/sciences au travers de la rencontre entre chercheurs scientifiques et étudiants en art (présentations réciproques des travaux, exposés des problématiques et méthodes de travail, expériences concrètes et visites des laboratoires), l’objet de la recherche pour cette seconde année consistera en la poursuite de la compréhension et de la mise en place des méthodologies et des modes de collaborations entre étudiants et scientifiques. Ces rencontres conduiront à une production d’œuvres communes à YGREC en février 2013, suivie d’un colloque. Y seront problématisés l’archivage, l’historique de ces collaborations et la stratégie de communication en vue de leur diffusion (politique de médiation, développement d’outils technologiques de médiation, etc.). Ce projet regroupe les laboratoires du C2RMFCentre de recherche et de restauration des musées de France, l’Université de Cergy-Pontoise avec quelques uns de ses laboratoires de recherche et l’ENSAPC où les étudiants inscrits sont encadrés par ses professeurs Anne Pontet et Jacques-Émile Bertrand ainsi que l’artiste invité Michel Paysant. Il a donc pour objectif l’invention et la mise en place d’une plateforme de collaborations et de productions entre étudiants et chercheurs dans les domaines art et sciences et a fait l’objet d’une convention entre les différents acteurs. Le projet s’inscrit dans les problématiques du programme scientifique du Labex Patrima (www.patrima.org) réunissant un ensemble de partenaires culturels et universitaires sur les questions liées

LA RECHERCHE

329


330

B.

P r o j e t s

2 0 1 2 - 2 0 1 3

aux enjeux de la création, des collections et du patrimoine. L’année s’ouvrira avec une journée d’études réunissant les étudiants doctorants, dont les travaux de thèses sont soutenus par Patrima, et les jeunes plasticiens de l’ENSAPC en vue d’un échange sur leurs axes de recherche réciproques. --------------------------------------Paris-Cergy-Le Havre --------------------------------------Ce projet de recherche a pris dans sa première année 2011/2012 la forme d’un ARC «Hinterland», coordonné par le professeur Eric Maillet. Cet ARC propose l’exploration des possibles artistiques liés aux outils numériques légers, et connectés : vidéo, son, réseaux. Ce champ d’expérimentation et de réalisation prend place dans l’investissement d’une géographie particulière, la vallée de la Seine en aval de Paris (donc de part et d’autre de Cergy). Le projet de recherche implique un grand nombre de partenaires, tels que: ESADHAR - École supérieure d’art et de design Le Havre / Rouen, le Laboratoire Edgar Morin, Atopic Films, Arte Media, la Société Civile des Auteurs MultimédiaSCAM (société civile des auteurs multimédia), le Festival International des Programmes Audiovisuels-FIPA et le Pôle Image Haute Normandie.

B.

P r o j e t s

2 0 1 2 - 2 0 1 3

--------------------------------------Minimum2 --------------------------------------Sylvie Blocher, Aline Caillet (membre du laboratoire de recherche LISAA-EA 4120 de l’université Paris-Est) et Nicolas Thély (maître de conférence et membre du laboratoire de recherche Art, Pratiques et Poétiques à l’université de Rennes 2) poursuivent leurs invitations sous la forme de confrontations entre pratiques artistiques et discours transdisciplinaires dans les domaines de l’histoire de l’art, la philosophie, l’esthétique, l’ethnographie, la sociologie, l’architecture, les sciences et la psychanalyse. Au travers de ce cycle de rencontres, Minimum2 se propose de créer un lieu ouvert où s’énoncent des paroles singulières, des accords, du dissensus et des propositions… Un tel dispositif a pour but de permettre aux étudiants d’élaborer et de consolider leur propre jugement critique et d’éprouver leur capacité à exposer leurs propres réflexions. Le projet associe chercheurs et créateurs. --------------------------------------Média-MédiumS --------------------------------------Responsables: Jeff Guess professeur à l’Enspac, Mathilde Villeneuve, Gwenola Wagon, maître de conférence à l’université de Paris 8. Le projet de recherche Média Médiums est axé sur l’histoire de la transmission à distance et comprend deux objets d’étude: premièrement, toute une série d’objets techniques, de machines et d’appareillages actualisés ou simplement

LA RECHERCHE

LA RECHERCHE

331


332

B.

P r o j e t s

2 0 1 2 - 2 0 1 3

imaginés qui ont comme principe fondateur le transport d’informations, et deuxièmement, des phénomènes beaucoup plus mystérieux et moins connus tels la télépathie, la télékinésie ou la téléportation. Ces deux objets d’étude pourraient sembler, de premier abord, opposés, l’un relevant d’un milieu technique voire industriel qui prend appui sur une extrême rationalisation et trouve son ancrage dans la méthode scientifique et ses champs théoriques et appliqués: la physique, la chimie, l’éléctro-mécanique, etc. L’autre tend à s’attacher à ce qui est inexplicable, «à des phénomènes aberrants par rapport à notre fonds culturel de vérités admises… qui vont à l’encontre du sens commun ou du savoir institutionnalisé (scientifique ou religieux)», se rangeant du côté de l’occulte, du spiritisme et du paranormal. Ce programme de travail se déroulera sur la modalité de journées d’études, de séminaires publics et d’une exposition présentant les travaux réalisés à l’issue de cette recherche. Une convention a été signée entre les différents partenaires: l’Université de Paris 8 et l’ENSAPC.

LA RECHERCHE

IX

333 Ressources de l’ école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

A. B. C. D.

Ateliers techniques ........................... Centre de documentation ....................... Magasin de prêt ............................... Intranet ......................................

335 345 346 347


334

A.

A T E L I E R S

T E C H N I Q U E S

Ce sont les ateliers bois-fer-volume, sérigraphie-traceur, édition-web-multimédia, photo, cinéma, vidéo, et son. Le personnel d’assistance pédagogique est responsable de ces ateliers. C’est avec leur accord, sous leur autorité et en leur présence que l’accès aux ateliers est possible. -----------------------------------------Atelier Bois, fer, volume Responsable: Jean-Michel Bertrand Accès sur accord du responsable Mardi - jeudi 9h-12h/13h-18h, vendredi 9h-14h -----------------------------------------Partant de leur projet et avec la participation (ou l’aide) des professeurs concernés et du responsable d’atelier, les étudiants réalisent leur sculpture dans le matériau qu’ils désirent. Matériel atelier bois: dégauchisseuse, raboteuse, scie circulaire sur table, scie circulaire à onglet, outil de sculpture, bordet Matériel atelier fer: plieuse à tablier, cintreuse pour feuille de métal, cintreuse à galet pour les divers profilés, perceuse à colonne, poste chalumeau à oxygène acétylène, poste à soudure électrique Machines portatives également disponible: meuleuses, ponceuses à bande, ponceuses vibrantes, perceuses, scies sauteuses, cisailles électriques, défonceuses

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

335


336

A.

A T E L I E R S

T E C H N I Q U E S

-----------------------------------------Atelier Vidéo Responsabe: Jean-Luc Jusseau -----------------------------------------Matériel de Post-Production: - 3 stations IMac 27» + boitiers thunderbolt Intensity Extreme Blackmagic (HDMI & Analog HD/ SD) + Disques Dur thunderbolt RAID 5 - 1 station Macpro avec carte BlackMagic - 2 stations Imac 24» - Ecrans HD de controle - Moniteurs vidéo de régie 14» - Lecteurs enregistreurs DVCAM/HDV - Baie de duplication DV/DVCAM/VHS/DVD - Transcodage PAL/SECAM/NTSC Logiciels utilisés: Avid Media composer/Final Cut Studio/Adobe Creative Suite (Premiere Pro, After Effect, Photoshop etc.) -

Matériel de tournage et de présentation: Camescopes AVCHD, DVCAM, HDV Pieds tête fluide 1 table V4 Edirol Vidéo projecteurs Lecteurs DVD

-----------------------------------------Atelier Impressions, Sérigraphie, traceurs Responsable: Philippe Mailhes Mode d’accès: sur rendez-vous -----------------------------------------Traceurs/ impressions jet d’encre --------------------------------À première vue cet atelier serait le lieu du tirage final d’un travail photographique RESSOURCES DE L’ÉCOLE

A.

A T E L I E R S

T E C H N I Q U E S

ou graphique mené en amont. L’expérience démontre qu’il est plus proche d’un lieu où se posent les questions de ce qui relève du «réalisable». Pour mener à bien un projet il faut se donner le temps nécessaire à l’analyse des «images», de leurs données, de leur potentiel au regard du potentiel propre aux technologies mises en œuvre. Trouver des solutions et accompagner l’étudiant à s’approcher au plus près de ce que serait son projet, tel est le but et la raison d’être de cet atelier. Ceci explique également les échanges constants avec l’atelier photo. Sérigraphie ----------Dans un premier temps, la sérigraphie est, dans son utilisation des encres et des supports, un prolongement logique des pratiques picturales ou graphiques. Il subsiste, comme pour la peinture, une part «artisanale» qui nécessite un temps assez long de production. La diversité des supports envisageables ouvre le champ des possibles. Le travail mis en œuvre avec l’étudiant se conçoit sur la base de présentation de documents et d’exposition de projet. C’est une contrainte incontournable puisqu’elle est là pour permettre d’aménager et d’établir un planning de travail. Références (consultables à la bibliothèque) Gérad Niemetsky, Gestion de la couleur, Éd. Eyrolles-Color Academy Jean Delmas, La gestion des couleurs, Éd. Eyrolles Anatomie de la couleur, Musée Olympique de Lausanne, BNF-Paris Horaires: mardi, mercredi et jeudi de 9h à 18h RESSOURCES DE L’ÉCOLE

337


338

A.

A T E L I E R S

T E C H N I Q U E S

Matériel impression et tirage numérique: Ordinateur Apple MacPro. Imprimantes grand format Epson StylusPro 11880 et Canon IPF 9100 à encres pigmentaires. Ateliers de sérigraphie 1 atelier de préparation et nettoyage des cadres 1 atelier de tirage avec 2 machines d’impression manuelle à plat -----------------------------------------Atelier Édition Responsable: Angeline Ostinelli Accès sur autorisation du responsable. Lundi, mercredi, jeudi 9h-18h, en présence du responsable. Mardi et vendredi sur autorisation. Gestion des projets éditoriaux, atelier de fabrication, du contenu au support et à sa diffusion. -----------------------------------------MÉTHODE Une fois le projet défini (contenu, support, nombre d’exemplaires…), l’étudiant est formé sur rendez-vous aux différentes machines. Il a ensuite la possibilité d’accéder librement à l’atelier. -

Matériel massicot semi automatique thermo-relieuse dos carré collé agrafeuse à cheval tour de duplication pour CD et DVD Imac intel 20 pouces rainureuse massicot feuille à feuille grand format planche à découpe

1 1 1 1 1 1 1 1

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

A.

A T E L I E R S

T E C H N I Q U E S

-----------------------------------------PAO Responsable: Angeline Ostinelli Accès libre. Création graphique, mise en page, retouche d’image,… -----------------------------------------MÉTHODE Des séances d’initiation technique sont réservées aux premières année les mercredis et jeudis du semestre 1. Des séances d’accompagnement au mémoire sont réservées les lundis de la semaine B. Des formations, ouvertes à tous, sur les logiciels sont proposées les jeudis après-midi au semestre 2. Ces formations se font sur une demi-journée, et peuvent être prolongées sur d’autres demi-journées si nécessaire. Matériel - 2 scanners à plat A4 Epson - 1 scanners à plat A3 Epson - 1 scanner film (négatif/positif) Nikon - 4 MacPro, 2 écrans Nec 22 pouces, 2 écrans LaCie 24 pouces. - 1 Imac 27 pouces Logiciels Adobe CS4 Design Premium, Quark Xpress, et divers logiciels de traitement d’image.

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

339


340

A.

A T E L I E R S

T E C H N I Q U E S

-----------------------------------------Atelier son Responsable: Nicolas David Accès sur rendez-vous Mardi - jeudi, 9h-18h. -----------------------------------------Autres disponibilités à définir selon les besoins spécifiques. Activités du studio Enregistrement, mixage, montage, postproduction à l’image, installations sonores, performances, montages techniques in situ, séances d’écoutes, création bandes son, restauration sonore… Les activités du studio dépendent de la demande des étudiants concernant leurs projets personnels. Une grande partie du travail concerne la post-production à l’image (nettoyage, synchronisation, doublage, montage, mixage) pour la vidéo et le cinéma, la prise de son, le mixage et la mise en espace sonore. La configuration des 2 salles est totalement modulaire et peut s’adapter à n’importe quelle demande. Le studio est membre du Forum IRCAM depuis de nombreuses années, ce qui permet aux étudiants de profiter et de se former sur ses derniers développements logiciels (MaxMSPJitter, Diphone, Audiosculpt, Moda- lys, Open Music…) Contenu pédagogique - informatique pratique: principes fondamentaux, périphériques, classification de données, sauvegardes, logiciels spécifiques au traitement sonore, montage, post-production…) - traitement du signal audio (routing, connectique, processeurs d’effets, enregistrement), analogique/numérique, propriétés physiques et acoustiques du son.

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

A.

A T E L I E R S

T E C H N I Q U E S

- développement d’une autonomie dans le travail (toujours utile à la sortie de l’école!!) - processus d’enregistrement, d’édition et de mixage dans le logiciel Protools HD (standard de l’industrie musicale et de post-production), post-synchronisation image-son. - importance de bien assimiler la complémentarité des plateformes Son et Video (logiciel FinalCut, Protools, Quicktime, etc.) - présentation d’artistes et de musiciens travaillant dans le domaine des arts sonores (art contemporain, réseaux alternatifs, poésie sonore, cinéma expérimental, danse, performance, vidéo, etc.) - méthodologie pour bien définir son projet et planifier sa réalisation (matériel, temps de réalisation, collaborations possibles, partage des connaissances, etc.) Matériel salle 301: régie principale d’enregistrement, montage, mixage, post-production - station Protools HD 8 + interface Digi I/O 96 + RME Fireface 800 + Macpro 2*2,6Ghz Quad-Core Intel Xeon - station G5 4*2,5Ghz + RME Fireface 800 + carte DSP plugins Universal Audio (mixage et mastering) - interface Midi Digidesign - système de Patch Neutrik - logiciels Protools HD 8, Live Ableton 8, Reason 3, Apple Suite (Logic Pro, FinalCut- Pro + SoundtrackPro + Motion + DVDStudioPro), Max/ Msp/Jitter 5, Plugins Audio McDSP, Waves, Native Instruments Komplete 6. - surround monitor controller SPL + système d’écoute 5.1 KRK Rokit8. - microphones AKG C414 (paire), Sennheiser K6 + têtes cardio, omni, supercardio, Audio- technica

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

341


342

A.

A T E L I E R S

T E C H N I Q U E S

AT41, Samson (mallette), Shure Beta58, AKG C535, SM57, Sony stéréo SC959 MD, etc. - 2 préamplis micro stéréo (fixes ou mobiles) Presonus «BlueTubes». - double préampli 2-610 Universal Audio - double compresseur 2-1176 Universal Audio - double préampli et Compresseur Neve Portico - Ecoutes DynAudio BM5 - écoutes actives Mixcubes Avantone - table de mixage Yamaha 01V + carte ADAT numérique - clavier midi Edirol PCR-50 salle 302: montage, mixage, post-production, audio temps réel - station Protools Le Mbox2 (protools 7.4) + G5 2*2Ghz - station PC, Ableton Live, Reason, Cubase, etc. - logiciels Protools Le, Live Ableton 5, Max/ Msp/Jitter, Reason, Native Instruments, etc. - 1 Préampli stéréo Focusrite «Green». - DAT Tascam, lecteur cassettes, platine vinyls USB Numark - Ecoutes DynAudio BM5 - Interface Midi Midisport M-audio - Interface Audio Motu 888 MK2 - Interface Audio RME Fireface 400 - Clavier Midi Fatar 88 touches toucher semilourd. - Ecoutes Tannoy Precision 8D - Table de Mixage Yamaha 03D - Système de diffusion sono BOSE + Subbass MACKIE - Système de diffusion sono Préamplifié MACKIE - Système HIFI Cabasse Eole 2 + Ampli 5.1 Denon

A.

A T E L I E R S

hypercardio, cardio, omni, Rycotte, Windjammer, Suspension, etc. -----------------------------------------Web/Multimédia Responsable: recrutement en cours Accès libre, lundi - mercredi, 9h-18h. Création graphique, mise en page, retouche d’image, 3D, etc. -----------------------------------------Matériel 2 scanners à plat A4 Epson. 1 scanners à plat A3 Epson 1 scanner film (négatif/positif) Nikon 1 PC 4 MacPro, 2 écrans Nec 22 pouces, 2 écrans LaCie 24 pouces. - 1 Imac 27 pouces -

Logiciels Adobe CS4 Design Premium, Quark Xpress, et divers logiciels de traitement d’image. Sur le PC: Adobe CS4 Master Production, 3DS Max

Matériel de prise de son mobile pour reportage et extérieur (sur demande) - Enregistreurs Zoom H4 et H2, Fostex FR2, Tascam HD-P2, perche, micros Sennheiser -

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

T E C H N I Q U E S

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

343


344

A.

A T E L I E R S

T E C H N I Q U E S

-----------------------------------------Cinéma (salle 214 et plateau 216) Responsable: Maurice Huvelin Accès sur accord du responsable Jeudi 9h-18h et vendredi 9h-18h Initiation aux différentes étapes de la production cinématographique et apprentissage technique pour la réalisation de projets sur supports argentiques et/ou numériques. L’atelier cinéma s’inscrit dans le cadre pédagogique du studio cinéma coordonné par Patrice Rollet et Maurice Huvelin. ------------------------------------------

Matériel Caméras super 8 mm Caméras 16 mm Caméra super 16 mm Table de montage 16 mm Projecteurs super 8 mm Projecteur 16 mm Projecteur super 16 mm Camescopes DV Caméra HDV Enregistreur son numérique portable

------------------------------------------

B.

C E N T R E

D E

D O C U M E N T A T I O N

-----------------------------------------Centre de documentation Lundi-vendredi, 9h-18h. -----------------------------------------Le Centre de documentation dispose d’un fonds d’un peu plus de 13 000 ouvrages, 300 DVD et VHS, une centaine de Cederoms et Cd audio, et des périodiques: 64 titres de périodiques en vie dont certains sont empruntables à domicile. La base de données du fonds documentaire est consultable en ligne sur le site > http://ensapc.centredoc.fr/opac/index.php Il est ouvert aux élèves et enseignants des cours du soir et, sur rendez-vous, aux auditeurs des conférences sur l’art contemporain ainsi qu’à toute personne intéressée par l’art moderne et contemporain. Le fond documentaire est spécialisé: monographies, catalogues d’exposition, écrits d’artistes, ouvrages techniques en arts plastiques, cinéma, art numérique, photographie, scènes… livres d’histoire de l’art, d’esthétique… en relation avec la pédagogie de l’école. L’ENSAPC a le souci constant d’enrichir le fonds d’art contemporain et de faire connaître des publications sur les artistes émergents.

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

345


346

C.

M A G A S I N

D E

P R Ê T

D.

I N T R A N E T

-----------------------------------------Magasin de prêt (salle 111) Lundi-jeudi, 9h-16h45 Vendredi 9h-16h30 ------------------------------------------

-----------------------------------------L’ENSAPC a créé un intranet destiné à favoriser la diffusion d’informations pratiques et pédagogiques. ------------------------------------------

Matériel photo, vidéo, cinéma et outillage sont disponibles en magasin de prêt. Pour connaître les conditions de prêt, voir dans le règlement intérieur.

Chaque étudiant est doté dès son arrivée d’une adresse mail nominative lui permettant d’accéder à son planning de cours, de gérer ses prises de rendez-vous avec les enseignants et de suivre en temps réel l’actualité de l’établissement.

Matériel disponible - 16 projecteurs vidéo Mitsubishi dont 3 «grand angle» et 2 HD - 25 lecteurs DVD (Sony, Philips) - 5 ampli-tuner-DVD + 5 paires d’enceintes - 5 paires d’enceintes pré-amplifiées Yamaha - 1 ampli Samson + 2 paires d’enceintes - 8 moniteurs (gros cubes Sony) - 4 écrans plats Grunding - 7 écrans plats Philips 26 pouces - 3 mixettes Behringer - 2 micros Samson - 4 projecteurs diapos Simda - casques - 8 enregistreurs numériques Zoom H4 - 4 caméras Sony DV Cam PDX10 - 2 caméras HDV DV Cam Sony - 3 caméras numériques Sony - 8 boîtiers numériques Canon D70 et D80 - Outillage divers

> http://intranet.ensapc.fr

Attention: pour l’emprunt de matériel photo et vidéo haut de gamme, un chèque de 3 000 € de caution sera demandé. Les emprunts de matériel durant les vacances d’été sont exceptionnels. Ils sont conditionnés à la présentation du projet de production, visé par un professeur et le directeur de l’école.

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

RESSOURCES DE L’ÉCOLE

347


348

X

349 réglement intérieur école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY


350

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

-----------------------------------------DROITS ET OBLIGATIONS DES ÉTUDIANTS ---------------------------------------------1 - Durant toute leur scolarité, les étudiants de l’école sont placés sous l’autorité du directeur de l’établissement. Les activités engageant un partenaire extérieur doivent être examinées au préalable par le directeur ou ses représentants. Ceci concerne les stages, échanges, participations à des festivals, expositions et colloques, ainsi que les relations avec la presse. ----2 - Tout étudiant qui change d’état civil, de domicile, d’adresse électronique ou de numéro de téléphone en cours d’études doit en tenir informée l’administration. Il est responsable des conséquences de ce changement. ----3 - Les nouveaux étudiants et les étudiants en cours de scolarité reçoivent chaque année, au plus tard fin juillet, un dossier d’inscription ou de réinscription. Les étudiants doivent le rapporter complété en acquittant au même moment les droits de scolarité annuels pour valider leur inscription. Le directeur fixe les dates et les délais de cette procédure d’inscription ou de réinscription, qui a généralement lieu au cours du mois de septembre. Tout étudiant qui n’a pas acquitté ses droits de scolarité annuels dans les délais et les conditions fixés perd sa qualité d’étudiant ainsi que le bénéfice de son admission. ----4 - Le calendrier de l’année scolaire dans sa totalité (cours, évaluations, diverses procédures d’admissions, diplôme) est déterminé

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

351


352

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

en début d’année scolaire par le directeur, communiqué dans le livret de l’étudiant et diffusé par voie électronique. Il est à tout moment modifiable. Les dates des vacances de l’établissement ne coïncident pas nécessairement avec celles des vacances universitaires ou scolaires. Des aménagements spéciaux d’horaires peuvent à tout moment être décidés par le directeur en fonction des besoins pédagogiques, des nécessités de la surveillance et de la sécurité, des contraintes financières. L’assiduité aux unités de cours et séminaires de suivi est obligatoire. Des aménagements d’horaires et d’obligations pour les étudiants salariés sont possibles, après accord avec les professeurs concernés et le directeur. Pour des raisons de maladie, de grossesse, d’obligations militaires, ou des raisons personnelles graves, les étudiants peuvent demander, à tout moment, une interruption d’études. Ils doivent faire parvenir leur demande au directeur, dans un délai de quinze jours francs, à dater du fait générateur, en l’assortissant des documents qui justifient leur démarche. Le directeur se réserve le droit d’accorder une suspension d’études pour raisons de maladie, de grossesse ou de participation à des entraînements liés à des compétitions sportives de haut niveau. La durée du congé ne peut en aucun cas excéder une année. Les étudiants qui négligent de faire les démarches de demande d’interruption d’études sont considérés comme démissionnaires. Aucune demande pour régularisation a posteriori n’est acceptée. ----5 - Les étudiants qui ne répondent pas à une double sommation à se présenter devant l’administration ou qui ne répondent pas par

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

deux fois à une demande de renseignement sont réputés démissionnaires, sauf raisons recensées ci-dessus. ----6 - Les décisions du directeur, expressément formulées comme telles, sont portées à la connaissance des étudiants par voie numérique et sont réputées connues dès ce moment. Les décisions concernant les cas individuels font l’objet de notifications individuelles par correspondance. Les étudiants sont tenus de consulter quotidiennement l’intranet de l’école et de lire leurs mails. -----------------------------------------REPRÉSENTATION DES ÉTUDIANTS ---------------------------------------------7 - Conseil d’administration: deux étudiants sont à élire pour un an parmi l’ensemble des étudiants. ----8 - Commission de la Recherche, de la Pédagogie et de la Vie Etudiante (CRPVE): trois étudiants sont à élire pour un an parmi l’ensemble des étudiants. ----9 - Les étudiants de chacune des années du cursus nomment deux représentants (deux délégués par année). Sans prendre le caractère officiel des instances citées plus haut, cet engagement dans le fonctionnement quotidien de l’année à laquelle appartiennent les deux étudiants est déterminant. Ces représentants nommés permettent la concertation et assurent l’interface entre étudiants et enseignants. En année 3 et 5, les délégués participent à l’organisation des diplômes. RÉGLEMENT INTÉRIEUR

353


354

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

-----------------------------------------AIDES AUX DIPLÔMES -----------------------------------------Des aides au diplôme sont attribuées aux étudiants des années 3 et 5 admis à présenter leur diplôme dont le montant est communiqué en début d’année. Ces aides ne seront versées que si le diplôme est effectivement présenté et sous réserve qu’un R.I.B. ait été fourni au service comptabilité. Tout étudiant qui renonce à présenter le diplôme ne recevra pas d’aide au diplôme, ou devra rembourser la totalité du versement si ce dernier a déjà été effectué. Les étudiants sont tenus de se présenter obligatoirement aux examens lorsque la commission pédagogique émet un avis favorable à leur égard. Dans l’hypothèse où un étudiant renoncerait à présenter le diplôme pour des motifs autres que des raisons graves (maladies ou cas de force majeure), sans en avertir directement le responsable pédagogique et son équipe ainsi que la personne de l’administration chargée de la gestion des diplômes, il serait considéré comme démissionnaire. Un certificat médical justifiant de son incapacité à passer le diplôme doit être fourni à l’administration. -----------------------------------------INTRANET, COURRIER ET MESSAGERIE INTERNE -----------------------------------------En début de scolarité, l’école dote les étudiants d’adresses emails sur le modèle «prenom.nom@ensapc.fr» ou «prenom-compose.nomcompose@ensapc.fr». Ces adresses permettent d’informer les étudiants des événements

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

de la vie de l’école, mais aussi de communiquer des informations à caractère administratif nécessaires au bon déroulement de leur scolarité. Ils peuvent la rediriger vers une adresse de messagerie personnelle, mais à leur propre initiative. -----------------------------------------ACCÈS, USAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX -----------------------------------------Les horaires d’ouverture de l’école sont susceptibles de changer en fonction des périodes et de l’actualité de l’école. ils sont régulièrement mis à jour sur l’intranet de l’établissement. L’école est fermée pendant les vacances de Noël et d’hiver et peut-être ouverte sous certaines conditions pendant les vacances de printemps. Elle est également fermée les jours fériés (voir le calendrier). --------------------------------------Accès à l’établissement --------------------------------------L’accès aux locaux de l’école est réservé, sur présentation de leur carte, aux étudiants régulièrement inscrits et aux étudiants invités. Des autorisations exceptionnelles de visite, toujours révocables, peuvent être accordées par le directeur. Tout visiteur doit pouvoir immédiatement justifier de son identité à la demande de tout agent de l’administration.

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

355


356

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

--------------------------------------Attribution des ateliers --------------------------------------L’attribution des ateliers se fait en début d’année scolaire selon des priorités définies par l’année d’études, dans l’ordre suivant: année 5, année 3, année 4. Seule la répartition proposée par le coordinateur de l’année est valable. Les étudiants des années 1 et 2 bénéficient d’ateliers communs réservés. L’atelier partagé par les étudiants est sous leur entière responsabilité. Ils doivent donc le conserver dans un état de propreté constant et doivent le restituer en fin d’année sans dégradation manifeste, nettoyé et complètement vidé de tout objet. Dans le cas contraire, les objets seront jetés. Si l’atelier n’est pas utilisé régulièrement, il sera immédiatement réattribué. Toute modification des espaces, de leur équipement électrique ou de plomberie est interdite. Dans le cadre du respect de l’environnement, il est demandé aux étudiants d’éteindre les lumières des ateliers et de débrancher leur matériel électrique et électronique pendant leur absence. Les ateliers peuvent être utilisés au moment des examens d’entrée et équivalence par les jurys. Les étudiants concernés seront prévenus afin qu’ils libèrent un espace pour l’installation des jurys. Lors du passage des diplômes, des salles sont affectées au stockage des travaux pour éviter tout dépôt sauvage dans les couloirs. La localisation de ces espaces est communiquée sur l’intranet.

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

--------------------------------------Parties communes: cour, hall, espaces de circulation et sanitaires --------------------------------------Il est strictement interdit d’utiliser ces espaces, de les modifier (peinture, perçages, installations) sans une autorisation du directeur, que ce dernier est seul habilité à donner. Il est strictement interdit de vider dans les toilettes ou les lavabos les résidus de peintures, plâtres et tout autre produit susceptible d’endommager la plomberie. --------------------------------------Salles polyvalentes et amphithéâtre --------------------------------------Il s’agit des salles 005, 113, 203, 304, 307, et de l’amphithéâtre. Ces salles, dont l’usage et l’occupation sont réglementés, ne doivent pas être utilisées comme ateliers pédagogiques. L’utilisation de ces lieux est gérée par un planning tenu à l’accueil sur lequel les professeurs et les étudiants doivent s’inscrire au moins deux semaines à l’avance. Aucune «réservation» sur la porte de la salle n’est recevable. --------------------------------------Ateliers techniques --------------------------------------Il s’agit des ateliers photo, vidéo, cinéma, sérigraphie, traceur, informatique et édition, bois/fer/volume, son. Le personnel d’assistance pédagogique est responsable de ces ateliers. C’est avec leur accord et sous leur autorité que leur accès est possible. L’accès aux ateliers son, traceur, sérigraphie, bois/fer RÉGLEMENT INTÉRIEUR

357


358

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

ne peut se faire qu’en présence du responsable d’atelier. Pour avoir accès aux autres ateliers en l’absence des responsables, il faut obtenir une autorisation préalable et l’inscription se fait sur une liste remise à l’accueil. Les horaires et absences des responsables d’ateliers sont diffusés via l’intranet de l’école. --------------------------------------Cafétéria --------------------------------------La gestion de la cafétéria est confiée à un collectif d’étudiants volontaires. Il faut rappeler que la vente et la consommation d’alcool sont interdites dans l’école. L’espace devant la cafétéria est réservé aux étudiants pour la prise de repas, les rencontres, les rendez-vous; il doit être maintenu propre. En cas de non respect des règles d’hygiène et de sécurité spécifiques à l’usage de cet espace, la direction pourra procéder à sa fermeture. --------------------------------------Salle 201 --------------------------------------Cette salle, divisée en 2 espaces, est réservée aux cours de pratique amateur ouverts au public. Cet espace n’est pas un atelier ni un lieu de stockage des travaux étudiants.

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

-----------------------------------------PRÊT DES CLÉS -----------------------------------------Les clés des ateliers sont à retirer à l’accueil, après émargement et doivent être remises en fin de journée. Sous aucun prétexte les clefs ne doivent être emportées hors de l’école. Le signataire est personnellement responsable de son emprunt. Un chèque de caution de 30 € doit être déposé en début d’année auprès de la régie, à l’administration. Toute clé non rendue ou perdue donnera lieu à l’encaissement de la caution. -----------------------------------------EMPRUNT ET ENTRETIEN DU MATÉRIEL -----------------------------------------Les étudiants peuvent emprunter du matériel de l’école sous réserve du dépôt de deux chèques de caution d’un montant de 500 € chacun en début d’année scolaire. Ces chèques leur offrent la possibilité d’emprunter du matériel au magasin de prêt (caméra, appareil photo, ponceuse, etc.) et d’emprunter des documents à la bibliothèque (supports divers). Ils couvrent également les frais éventuels de remise en état des locaux lorsque les étudiants modifient ou dégradent les espaces du bâtiment (plomberie, électricité, mur, peinture, etc.). Ces chèques seront encaissés si et seulement si: - une dégradation du matériel ou du bâtiment est avérée - l’étudiant n’a pas acquitté la facture présentée par l’école

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

359


360

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

--------------------------------------Règlement général sur le prêt du matériel au magasin de prêt --------------------------------------Le prêt du matériel ou d’équipements au sein de l’école est limité à une journée. Les étudiants peuvent sortir du matériel de l’école à condition que leur emprunt soit validé par un enseignant. Cet emprunt est strictement limité à un usage pédagogique. Tout autre usage entraînera une radiation immédiate du prêt. Cas particulier: une assurance spécifique peut être exigée lors de la sortie du matériel hors du territoire français. Aucune priorité ne peut être accordée pour l’emprunt. L’étudiant s’engage à rapporter lui-même le matériel emprunté à la date et à l’heure prévues. Le responsable du magasin de prêt contrôlera le matériel en sa présence. En cas de restitution du matériel en dehors des délais prévus ou par une autre personne que l’emprunteur, l’étudiant s’expose à une interdiction temporaire ou définitive. L’étudiant est personnellement responsable du matériel emprunté. En cas de négligence entraînant le vol, la perte ou la détérioration de celui-ci, l’école se réserve le droit d’encaisser le chèque de caution. Dans le cas d’un vol, l’emprunteur doit impérativement faire une déclaration au commissariat de police et en remettre une copie au directeur de l’établissement. Le bureau du prêt et l’école ne sont pas responsables des éventuelles pannes du matériel pendant la durée du prêt.

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

--------------------------------------Matériel des ateliers pédagogiques et techniques --------------------------------------Un chèque de caution supplémentaire (dont le montant peut varier de 1 000 € à 3 000 €) ou une assurance spécifique, peuvent être demandés dans le cas d’un emprunt de matériel auprès d’un des ateliers techniques (en particulier: son, vidéo, photo, cinéma). La demande doit être adressée au responsable d’atelier au moins 15 jours francs avant la date de sortie du matériel demandé. --------------------------------------Conditions de mise en œuvre de la caution pour le prêt, la documentation et les ateliers pédagogiques et techniques --------------------------------------Prêt, ateliers pédagogiques et techniques ----------------------------------------En cas de perte, de vol ou de dégradations, l’école demandera à l’étudiant d’acquitter la somme correspondant au prix initial du produit, amorti selon les règles comptables de l’établissement, avec un minimum de 25% du prix initial. L’école établira alors une facture que l’étudiant devra honorer. Dans le cas où l’étudiant n’acquitterait pas cette facture, l’école se réserve le droit d’encaisser le ou les chèques de caution dans le cas de matériel du prêt perdu, volé ou dégradé, ou le chèque supplémentaire demandé pour le matériel des ateliers pédagogiques et techniques perdu, volé ou dégradé. Le reliquat éventuel sera rendu à l’étudiant.

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

361


362

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

Documentation ------------En cas de perte, de vol ou de dégradations d’un document (quel que soit le support: livre, DVD…), l’école demandera à l’étudiant d’acquitter la somme correspondant au prix du neuf au moment du rachat. Dans le cas où l’étudiant n’acquitterait pas cette facture, l’école se réserve le droit d’encaisser le chèque de caution. Le reliquat éventuel sera rendu à l’étudiant. -----------------------------------------DROIT DES ŒUVRES -----------------------------------------Dans le cas des œuvres collectives d’étudiants: - les titres de protection légale (droits d’auteur, brevets, marques, modèles, etc.) sont créés par l’école et sont sa seule et entière propriété, selon les lois en vigueur; - les étudiants participant à une œuvre collective figurent au générique des dites œuvres sous la forme d’une mention globale et, éventuellement, d’une mention particulière correspondant au poste occupé; - l’école est seule autorisée à négocier et signer les contrats d’exploitation des droits générés par ces œuvres; - les sommes encaissées, s’il y a lieu, par l’école au titre de ces droits lui appartiennent; - aucune présentation publique ou privée, aucune reproduction par quelque moyen que ce soit, ne RÉGLEMENT INTÉRIEUR

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

peuvent avoir lieu sans l’autorisation expresse de l’établissement. Les œuvres individuelles, même si l’école a apporté l’essentiel des matériaux, installations et fournitures nécessaires à leur réalisation, restent la propriété de l’étudiant dans les conditions suivantes: - celui-ci doit prendre toute disposition pour qu’elles soient clairement identifiables et il en est entièrement responsable; l’école décline toute responsabilité les concernant, y compris en cas de difficulté d’attribution ou de dépôt durable dans les locaux. - l’étudiant doit notamment faire son affaire de la récupération de ses productions à la première demande de l’établissement. Celui-ci conserve les productions pendant un mois franc à compter de l’injonction à les récupérer. Passé ce délai, les productions sont censées avoir été abandonnées par leur propriétaire et l’école en dispose comme elle l’entend. L’école ne peut garder les œuvres des étudiants pendant l’été. -----------------------------------------BÂTIMENT -----------------------------------------Si, pour les besoins d’une présentation, des travaux en hauteur et d’une manière générale des travaux présentant un caractère dangereux sont nécessaires, ceux-ci ne pourront pas se faire sans l’assistance du personnel qualifié et après autorisation donnée par le chef

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

363


364

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

de l’établissement. D’autre part, en raison des conséquences parfois très coûteuses, le perçage des planchers, des murs et des plafonds ne peut se faire sans l’avis du personnel qualifié. Nous rappelons qu’il est interdit de cuisiner dans les ateliers. Si pour les besoins d’une présentation un étudiant est amené à modifier l’état d’origine du bâtiment, il se trouve dans l’obligation de remettre en état à l’identique à ses frais. Si des dégradations sont apportées au bâtiment, l’étudiant responsable devra rembourser à l’école la remise en état à l’identique. Dans le cas où l’étudiant n’acquitterait pas cette facture, l’école se réserve le droit d’encaisser le ou les chèques de caution. Le reliquat éventuel sera remis à l’étudiant. -----------------------------------------HYGIÈNE ET SÉCURITÉ -----------------------------------------Il est interdit aux étudiants d’emprunter des issues ou passages qui ne sont pas normalement prévus pour la circulation, d’accéder aux locaux techniques et aux toitures, de manipuler les appareils liés à la sécurité des personnes et des biens (trappes à fumée, issues de secours, signaux d’alarme, extincteurs, etc.), sauf en cas de sinistre le nécessitant. Toute action modifiant les locaux de l’école (peinture, et/ou trous dans les murs intérieurs et extérieurs, installation électrique, etc.) doit faire l’objet d’une autorisation préalable auprès de la direction. Il est rigoureusement interdit à toutes les personnes qui fréquentent l’établissement: - de fumer dans l’établissement

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

- d’utiliser des appareils à feu nu - de troubler les activités pédagogiques ainsi que le déroulement des épreuves d’examen quelles qu’elles soient - de dégrader, de quelque manière que ce soit, les bâtiments et les équipements de toute nature de l’établissement - d’encombrer les dégagements intérieurs et extérieurs - d’apporter quelque modification que ce soit aux appareils de chauffage, d’éclairage et aux installations électriques, et à la plomberie. Toute déprédation, acte de violence, vol, atteinte aux personnes et aux biens, pourra entraîner, indépendamment des poursuites prévues par la loi, l’expulsion immédiate des locaux et des poursuites disciplinaires. Une documentation sur les règles de sécurité (produits dangereux, conduites à risque, etc.) est consultable au centre de documentation. --------------------------------------Tenue de travail dans les ateliers pédagogiques et techniques --------------------------------------Le vêtement et ses accessoires peuvent être une protection contre le milieu ambiant (chaleur, pluie, etc.) mais il ne doit pas être une cause d’accident. Pour ce faire, le vêtement de travail doit répondre à trois principes:

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

365


366

R É G L E M E N T

I N T É R I E U R

R É G L E M E N T

- Rien qui flotte: pas de foulard, pas de cravate pour éviter les strangulations; les cheveux longs doivent être protégés par des résilles ou toute autre coiffe; les manches doivent être serrées aux poignets; port obligatoire d’une combinaison d’une seule pièce pour tout opérateur sur machine; pas de lacets (défaits); pas de collier trop ample. - Rien qui accroche: pas de bagues, de bracelets, de talons hauts, de manches retroussées. - Rien qui brûle: pas de poches dans les milieux où les poussières sont inflammables, pas de vêtements en tissu de fibres synthétiques aux postes de travail à risque de points chauds, pas de vêtements souillés de gras au voisinage de sources de chaleur importante.

L’admission définitive dans l’école ne peut se faire qu’après acceptation de ce règlement intérieur par chaque étudiant qui doit signer la feuille prévue à cet effet, auprès du secrétariat pédagogique.

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

RÉGLEMENT INTÉRIEUR

I N T É R I E U R

367


368

XI

369 ÊTRE ÉTUDIANT à l’ école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

A. Statut étudiant ............................... B. Couverture santé 1 - Sécurité sociale .......................... 2 - Mutuelle .................................. 3 - Couverture maladie universelle ............ C. Bourses 1 - Les dispositifs ........................... 2 - Fnaua (Fond national d’aide d’urgence annuelle) ....................... D. Services aux étudiants à Cergy 1 - Service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS) .................................. 2 - Logement .................................. 3 - Restauration .............................. 4 - Bibliothèque universitaire ................ 5 - Loisirs ...................................

371 373 374 374 377 378

381 382 384 385 386


370

A.

S T A T U T

É T U D I A N T

L’inscription à l’école est attestée par la délivrance d’une carte d’étudiant valable pour une année universitaire. Cette carte donne droit à: - L’accès gratuit dans le réseau bibliothèques universitaires de l’agglomération. L’emprunt est payant (le tarif varie selon les bibliothèques universitaires). - L’accès gratuit aux bibliothèques municipales de l’agglomération - La réduction sur les tarifs de transport en commun (SNCF pour les moins de 26 ans) - La réduction de tarif dans les salles de cinéma, salles de concert, et dans les musées parisiens. - L’accès gratuit au Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS).

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

371


372

B.

C O U V E R T U R E

S A N T É

-----------------------------------------1 - Sécurité Sociale -----------------------------------------Les étudiants inscrits à l’école ont de plein droit le statut d’étudiant de l’Enseignement supérieur et ont l’obligation de s’affilier à la sécurité sociale étudiante (SMEREP ou LMDE) par l’intermédiaire du secrétariat pédagogique de l’école. Étudiant âgé entre 16 ans et moins de 20 ans dans l’année universitaire: l’affiliation à la sécurité sociale est obligatoire et gratuite. Étudiant âgé de 20 ans à 28 ans, elle est obligatoire et payante, sauf si l’étudiant est boursier: dans ce cas, il est exonéré du paiement de la cotisation uniquement sur présentation de la notification définitive obligatoire. Au-delà de 28 ans, l’étudiant doit obligatoirement s’inscrire au régime général de la sécurité sociale (CPAM) ou pour les étrangers, souscrire une assurance personnelle incluant la responsabilité civile. Étudiant salarié (sauf emploi saisonnier): si l’étudiant est salarié pendant toute l’année universitaire (du 1er octobre au 30 septembre de l’année suivante) et qu’il travaille plus de 60 heures par mois ou pour 120 heures par trimestre, il ne doit pas s’inscrire à la sécurité sociale étudiante, il dépend du régime général (CPAM), il faudra, alors, que l’étudiant présente un justificatif de son affiliation au régime général (copie du contrat de travail ou copie de l’attestation d’affiliation au régime général). Si l’activité salariale de l’étudiant s’interrompt ou s’il ne peut justifier du nombre

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

373


374

B.

C O U V E R T U R E

S A N T É

d’heures ou du montant de cotisations requis, l’affiliation à la sécurité sociale étudiante est obligatoire et il devra payer la cotisation. -----------------------------------------2 - Mutuelle ------------------------------------------

B.

C O U V E R T U R E

sans avance de frais, y compris pour la part non remboursée par la sécurité sociale et le forfait journalier hospitalier. En outre, les bénéficiaires ne paient pas la participation forfaitaire d’un euro.

La complémentaire santé n’est pas obligatoire mais elle est vivement recommandée pour couvrir à 100 % tous les soins engagés (médecins, soins dentaires, optique, frais d’hospitalisation etc). La mutuelle rembourse la partie non remboursable par la Sécurité Sociale. -----------------------------------------3 - Couverture Maladie Universelle (CMU) -----------------------------------------La CMU permet l’accès à l’assurance maladie pour toutes les personnes résidant en France de manière stable et régulière depuis plus de trois mois et qui n’ont pas le droit à l’assurance maladie à un autre titre (activité professionnelle). Les étudiants étant affiliés au régime étudiant de sécurité sociale (SMEREP ou LMDE) ne sont pas concernés par la couverture maladie universelle de base. La CMU complémentaire est réservée aux plus démunis; celle-ci est gratuite sous conditions de ressources. Pour en bénéficier, il faut habiter en France depuis plus de trois mois, être en situation régulière, et le revenu mensuel du foyer ne doit pas dépasser un certain montant. Les soins sont pris en charge à 100 %

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

S A N T É

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

375


C.

376

B O U R S E S

-----------------------------------------1 - Les dispositifs -----------------------------------------Les bourses d’enseignement supérieur sont attribuées sur critères sociaux, sous réserve de la recevabilité de la demande et en fonction des ressources et des charges des parents ou du tuteur légal (avis d’imposition des revenus des parents pour l’année n-2). Pour s’inscrire, les étudiants doivent impérativement formuler la demande chaque année (celle-ci n’est pas automatique) entre le 15 janvier et le 30 avril sur le site internet du CROUS de Versailles (www.crous-versailles.fr) et remplir le dossier social étudiant (D.S.E). La demande de bourse doit être faite par anticipation, c’est-à-dire sans attendre la confirmation d’admission dans l’établissement, suite à l’examen d’entrée en première année ou par équivalence. Les nouveaux étudiants doivent faire la demande auprès de l’établissement d’origine où ils effectuent leurs études. Le transfert du dossier se fait entre le CROUS de l’établissement où l’étudiant est scolarisé et le CROUS de Versailles dont dépend l’école. En ce qui concerne la demande, l’étudiant doit satisfaire à des critères d’âge, de diplôme, et de nationalité et l’attribution se fait en fonction des études suivies. Les bourses sur critères sociaux sont réservées en priorité aux étudiants de nationalité française et, à titre dérogatoire aux étudiants étrangers qui remplissent les conditions définies par la circulaire du Ministère de l’Enseignement

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

377


378

C.

B O U R S E S

supérieur et de la recherche. Pour une première demande de bourse, les étudiants doivent être âgés de moins de 28 ans au 1er octobre de l’année universitaire. Cependant, l’assiduité aux cours, travaux pratiques et l’obligation de se présenter aux examens d’évaluation et diplômes (DNAP, DNSEP) est obligatoire pour conserver le bénéfice des bourses sur critères sociaux. Le manquement aux obligations scolaires semestrielles des étudiants boursiers impose au chef d’établissement de signaler par semestre, l’assiduité ou la non assiduité aux cours et aux examens des étudiants boursiers. L’étudiant défaillant sera informé par le CROUS qu’il devra reverser une somme correspondante à une ou plusieurs échéances versées au regard de son manquement à ses obligations scolaires. Les bourses sur critères sociaux ne peuvent pas être cumulées avec une autre bourse sur critères sociaux émanant d’un autre ministère, ni avec une allocation chômage. -----------------------------------------2 - FNAUA (Fonds national d’aide d’urgence annuelle) -----------------------------------------À la rentrée universitaire 2009/2010 a été mis en place un fonds national d’aide d’urgence annuelle. Ce fonds permet l’attribution d’aides d’urgence annuelles, dans le cadre des aides spécifiques contingentées que peut attribuer le Ministère de la Culture et de la Communication.

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

C.

B O U R S E S

L’aide d’urgence annuelle doit permettre de répondre à certaines situations pérennes ne pouvant donner lieu au versement d’une bourse sur critères sociaux en raison de la non-satisfaction d’au moins une des conditions imposées par la réglementation des bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux du Ministère de la Culture et de la Communication. Ce fonds national d’aide d’urgence annuelle est géré par le secrétariat général du Ministère de Culture et de la Communication. Les demandes d’aide d’urgence annuelle sont à retirer au secrétariat pédagogique de l’école en septembre 2012. Conditions d’attribution -----------------------Pour bénéficier du FNAUA, l’étudiant doit être âgé de moins de 35 ans au 1er octobre de l’année de formation supérieure pour laquelle l’aide est demandée. Cette limite d’âge n’est pas opposable aux étudiants atteints d’un handicap reconnu par la commission des droits et de l’autonomie des handicapés. Critères d’attribution ---------------------Les aides d’urgence annuelles sont attribuées selon des critères identiques à ceux définis par la circulaire FNAUA du Ministère de l’éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Celles-ci, sont définies par l’arrêté du Ministère de la Culture et de la Communication. Ces aides d’urgence annuelles permettent d’apporter une aide aux étudiants qui se

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

379


380

C.

B O U R S E S

trouvent dans l’une des situations suivantes: - reprise d’études au-delà de 28 ans et absence d’un niveau de ressources supérieures au barème d’attribution des bourses, sous réserve que l’intérressé ne bénéfice pas d’autres aides (allocation de chômage, R.S.A); - rupture familiale. La situation d’isolement et de précarité doit être évaluée par une évaluation des services sociaux. - indépendance avérée, c’est à dire que l’étudiant ne bénéficie plus du soutien matériel de ses parents. Cette situation est appréciée à partir d’un dossier attestant d’un domicile séparé, d’un avis fiscal séparé ou, à défaut, d’une déclaration fiscale séparée et de l’existence de revenus réguliers liés à une activité salariée, d’un montant annuel égal à 3 fois le S.M.I.C net sur les 12 derniers mois précédant la demande d’aide d’urgence. Conditions de cumul ------------------Un FNAUA du Ministère de la Culture et de la Communication peut être cumulé avec un fonds national d’aide d’urgence ponctuelle attribué par le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement et de la Recherche. (consulter: www.crous-versailles.fr)

D.

S E R V I C E S À C E R G Y

A U X

É T U D I A N T S

-----------------------------------------1 - Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) -----------------------------------------Équipe Dr Cécile Templer médecin directeur, quatre infirmières, deux médecins vacataires. HORAIRES Les points santé sont ouverts selon les plannings affichés de 8h30 à 16h30. Rôle du SUMPPS - Accueillir les étudiants pour toutes questions de santé - Assurer les visites médicales - Assurer les soins et les urgences - Mener des actions d’éducation et de promotion de la santé: - Organiser les sessions de secourisme pour les étudiants: PSC1 (ancien AFPS). Vous pouvez bénéficier de consultations psychologiques gratuites. Venez vous renseigner auprès des infirmières. Le SUMPPS propose aussi des consultations avec une diététicienne. Adresses et coordonnées des Points santé dépendant du SUMPPs Site des chênes II 33, bd du port Cergy-Pontoise au rez de chaussée - cafétéria Médecin: 01 34 25 60 78 Infirmerie: 01 34 25 60 77 M.sante@ml.u-cergy.fr

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

381


382

D.

S E R V I C E S

A U X

É T U D I A N T S À C E R G Y

Site de St-Martin 2, av Adolphe Chauvin-Pontoise situé dans le triangle, niveau 2-accueil Médecin: 01 34 25 65 08 Infirmerie: 01 34 25 66 57 Site de Neuville rue d’Éragny - Neuville s/Oise niveau bibliothèque Médecin: 01 34 25 70 85 Infirmerie: 01 34 25 70 84 -----------------------------------------2 - Logement -----------------------------------------La demande d’un logement géré par les CROUS se formule à partir du dossier social étudiant entre le 15 janvier et le 30 avril. Les attributions sont prononcées par le directeur du CROUS en fonction de la situation sociale de l’étudiant. La priorité est donnée aux étudiants boursiers. Le CROUS de Versailles gère 6 résidences universitaires à Cergy-Pontoise. Cordonnées Crous de Versailles, 145 boulevard de la reine, 78005 Versailles Cédex tél. 0810 001 541 Les aides au logement sont attribuées par la Caisse d’allocations familiales sur des critères sociaux relatifs aux ressources, à la situation familiale et à la nature du logement.

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

D.

S E R V I C E S À C E R G Y

A U X

É T U D I A N T S

--------------------------------------a - Logement adapté pour personnes à mobilité réduite --------------------------------------Si vous êtes en situation de handicap ou de maladie grave, et que vous souhaitez être logé en résidence universitaire dans un logement adapté pour personnes à mobilité réduite, vous devez, parallèlement à la constitution de votre dossier social étudiant entre le 15 janvier et le 30 avril, télécharger le document sur le site internet du CROUS de Versailles et le renvoyer avec les justificatifs requis le plus tôt possible et dans tous les cas avant le 15 mai. Par mail: logement@crous-versailles.fr ou par courrier à l’adresse suivante: Crous de Versailles D.V.E service du logement (Madame Le Meur) BP461 78004 Versailles Cédex --------------------------------------b - Logement domotisé --------------------------------------Depuis 2008, 15 logements équipés en domotique sont disponibles à la résidence de Nanterre pour des étudiants handicapés dépendants. Un logement y est prévu pour un auxiliaire de vie. Pour tous renseignements concernant la procédure spécifique à laquelle est associé le médecin du rectorat vous devez contacter Madame Riquier, conseillère technique du service social au Crous de Versailles: pascale.riquier@crous-versailles.fr

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

383


384

D.

S E R V I C E S

A U X

É T U D I A N T S À C E R G Y

Crous de Versailles D.V.E, service social (Madame Riquier) BP461 78004 Versailles Cédex -----------------------------------------3 - Restauration -----------------------------------------Pour bénéficier du tarif étudiant, il suffit de présenter votre carte étudiant lors de l’achat de vos tickets ou lors de votre passage en caisse. Les restaurants vous permettent de déjeuner au tarif social national, fixé à 3,05 € pour l’ensemble du territoire. Pour régler votre repas, vous pouvez selon les restos’U payer en espèces, en ticket’U, par carte bancaire ou monétique. Vous pouvez demander la carte Monéo en vous inscrivant sur le site internet du CROUS de Versailles. La carte Monéo est un porte-monnaie électronique qui simplifie votre vie quotidienne. Elle vous permet de régler vos repas au resto’U et d’accéder à une multitude de services complémentaires (règlement dans les laveries et les distributeurs automatiques CROUS par exemple). Elle se recharge aisément par espèces ou carte bancaire dans les RU, les distributeurs automatiques de billets, les cabines téléphoniques ou sur le site internet de Monéo. Cette carte est gratuite.

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

D.

S E R V I C E S À C E R G Y

A U X

É T U D I A N T S

Restaurants universitaires (CROUS) à Cergy-Pontoise - Restaurant «Le Parc», 3 avenue du parc; - Restaurant et cafétaria «Les chênes», université des chênes, 33 Boulevard du Port - Cafétaria de l’I.U.F.M , Avenue Robert Hirsch BP308; - Restaurant et cafétaria St Martin, Boulevard de Viosne BP3704, Carré pro; - Restaurant St Christophe, université St Christophe, 49 rue des Genottes; - Restaurant et cafétaria de Neuville, Université de Neuville, 1 rue d’Eragny. -----------------------------------------4 - Bibliothèque universitaire -----------------------------------------D’une superficie de 11.600m2 et accueillant 1 575 places, la Bibliothèque Universitaire (BU) est répartie sur 7 sites: - Les Cerclades (Cergy) - Les Chênes (Cergy) - Saint-Christophe (Cergy) - Saint-Martin (Cergy) - Neuville - Argenteuil - Sarcelles L’accès à la BU est libre et gratuit. Inscrivez-vous sur simple présentation de la carte d’étudiant, et pour les personnes extérieures à l’université de Cergy-Pontoise, après paiement de droits annuels à la bibliothèque et présentation d’un justificatif de domicile.

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

385


386

D.

S E R V I C E S

A U X

É T U D I A N T S À C E R G Y

-----------------------------------------5 - Loisirs -----------------------------------------Pass culture -----------Le Pass culture et loisirs est destiné aux étudiants des établissements d’enseignement supérieur de Cergy-Pontoise. Il permet de bénéficier de tarifs très préférentiels dans des lieux et des manifestations culturels de Cergy-Pontoise. Avec le Pass culture & loisirs, l’entrée à un concert, une pièce de théâtre, un spectacle de danse ou une exposition ne dépasse pas 5 € et une place de cinéma, 3 €. Au total, 32 structures ou associations sont partenaires du Passe culture et loisirs: L’Observatoire, le Forum, L’apostrophe, le Théâtre 95, les cinémas Utopia… et, depuis cette année, la Base de loisirs de Cergy-Pontoise! http://www.cergypontoise.fr/jcms/p1_27446/lepasse-culture-et-loisirs-2012/2013

D.

S E R V I C E S À C E R G Y

A U X

toutes vos sorties sont à 5 € maximum (sauf pour les cinémas Utopia: 3 €). Comment obtenir votre Pass? Au moment de votre inscription, versez 5 € seulement et vous repartez avec le macaron collé sur votre carte d’étudiant. L’inscription se fait auprès de Michèle Büsch, secrétaire pédagogique. Comment utiliser votre Pass? Présentez votre carte d’étudiant avec le macaron à l’entrée des structures partenaires. Vous pouvez l’utiliser autant de fois que vous le souhaitez. Il est valable pendant les vacances, jusqu’au 31 août 2013. Par ailleurs, en qualité d’étudiant d’un établissement public relevant de la tutelle directe du Ministère de la Culture et de la Communication, votre carte d’étudiant vous donne accès à l’entrée de tous les musées nationaux.

Le Pass, ça sert à quoi? À bénéficier de tarifs préférentiels. En prenant le Pass, vous avez accès toute l’année aux pièces, aux concerts et aux animations programmés à Cergy-Pontoise. Vous trouverez la programmation culturelle sur Internet, dans la presse locale, sur les panneaux d’information de votre établissement et dans le supplément culturel «Sortir» du magazine Douze comme une. Quels sont ses avantages? Le Pass coûte seulement 5 € et est parfois pris en charge par votre établissement. Avec ce Pass,

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

É T U D I A N T S

ÊTRE ÉTUDIANT à l’ensapc

387


388

XII

389 INFORMATIONS PRATIQUES école NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS DE PARIS CERGY

A. Plans de l’école .............................. 390 B. Accès ......................................... 398


390

A.

P L A N S

D E

L ’ É C O L E

A.

Atelier 009

006

Bois Machine 011

006 B

P L A N S

D E

Volume 012

L ’ É C O L E Fer 013

WC 005 005 B

Cour

WC

Traceur Impression 016

004 003

WC

002 001

Atelier

Atelier

019

017

Amphi 021

Hall

Atelier

Sérigraphie 018

WC Secrétariat pédagogique Accueil

Entrée

Bureau Comptabilité

INFORMATIONS PRATIQUES

Bureau DAF

INFORMATIONS PRATIQUES

Sérigraphie 020

391


P L A N S

D E

L ’ É C O L E

Atelier 105

111

102

Mezz. Atelier

D E

Atelier 108

Salle des Enseignants Magasin de Prêt

104 103

P L A N S

Atelier 107

Atelier 106

WC

Mezz. Atelier

A.

110

112 113

Cafétéria 101

Salle de Projection 116

Mezz. Atelier

115

A.

392

Mezz. Atelier Bureau Direction Centre de Documentation 117

INFORMATIONS PRATIQUES

INFORMATIONS PRATIQUES

L ’ É C O L E

Atelier 109

393


394

A.

P L A N S

D E

L ’ É C O L E

Mezz. Atelier

204 203

Mezz. Atelier

206

205 213

Mezz. Atelier

A.

208 209

207

211

212

Salle de Danse

Montage Vidéo

202 201 Cours du Soir

215

Cinéma 214 Photo

Plateau Photo, Cinéma 216

231 219

Photo

220 221

Photo 230 229

Photo

223

224

228 224

225 INFORMATIONS PRATIQUES

P L A N S

Photo 226 INFORMATIONS PRATIQUES

Mezz. Atelier210

D E

L ’ É C O L E

395


396

A.

P L A N S

D E

L ’ É C O L E

A.

P L A N S

D E

310

Son 301 Son 302 Multimédia 303

Création Numérique

309

304 305 306

308

Édition 307 307 bis INFORMATIONS PRATIQUES

INFORMATIONS PRATIQUES

L ’ É C O L E

397


398

B.

A C C È S

A15

Boulevard du Port A15 Boulevard de l’Oise

B.

A C C È S

Transport en commun  ------------------- RER A direction Cergy le Haut, arrêt Cergy Préfecture puis 500 m à pied depuis la gare direction la préfecture - Train depuis la gare Saint-Lazare, arrêt Cergy-Préfecture - Train depuis la gare Saint-Lazare, arrêt Pontoise, puis Bus nº 34 jusqu’à Cergy Préfecture Voiture depuis Paris  -------------------A 15 sortie numéro 9 puis direction CergyPréfecture JOURS ET HORAIRES -------L’école est ouverte du lundi au jeudi de 8h30 à 21h, et le vendredi de 8h30 à 18h.

ENSAPC Rue de la Préfecture

RER

Boulevard de l’Hautil École Nationale Supérieure d’Arts DE Paris 95000 Cergy 2, rue des Italiens

INFORMATIONS PRATIQUES

Fermée pendant les vacances de Noël, d’hiver et les jours fériés. Ouverte sur certaines conditions aux vacances de Pâques. Contact ------t. +033(0)1 30 30 54 44 f. +033(0)1 30 38 38 09 m. accueil@ensapc.fr

INFORMATIONS PRATIQUES

399


400


É c o l e N a t i o n a l e S u p é r i e u r e d ’ A r t s d e C e r g y

P a r i s

95000 2, RUE DES ITALIENS T +33 (0)1 30 30 54 44 F +33 (0)1 30 38 38 09 accueil@ensapc.fr www.

Design graphique SA*M*AEL Samuel Bonnet & Maël Fournier-Comte Avec Celestin Krier et Pierre Boggio Typographie Curtains Mono de Sébastien Bonnet


LIVRET-ÉTUDIANT-ENSAPC-2012-2013