Issuu on Google+

Anne de Beaumont,

2008-2011 > bilan d’étape

élue écologiste à Firminy, à Saint-Etienne Métropole et au Parc naturel régional du Pilat J’ai été réélue, en mars 2008 à la Mairie de Firminy, et cette fois dans la majorité. Le Conseil Municipal m’a confié l’animation du Plan climat de Firminy. Mon activité consiste donc à mettre en place, avec les autres élus, des actions qui permettent à la Ville d’agir pour réduire les gaz à effet de serre et aussi s’adapter au réchauffement climatique. Le Conseil Municipal m’a également déléguée dans deux institutions : > L’agglomération de St-Etienne Métropole (SEM). En plus de conseillère communautaire, j’ai été élue Présidente de la Commission Déchets de SEM. > Le Parc Naturel Régional du Pilat où je représente Firminy, “ville porte”, au Conseil du Syndicat Mixte lequel est chargé d’appliquer la Charte de Parc. Je m’occupe principalement des questions de mobilité et déplacements dans le Parc. J’interviens, comme tous les conseillers, sur tous les sujets qui me paraissent importants, c’est la vie normale d’un Conseiller Municipal (Firminy), Communautaire (SEM), Syndical (PNR)… et c’est la fonction d’un(e) élu(e) écologiste que je suis : interpeller et proposer sans cesse des améliorations pour que la collectivité améliore ses politiques en matière de cohésion sociale et d’environnement. Avec deux autres collègues EELV sur SEM, nous intervenons souvent pour porter des messages de notre famille écologiste dans une assemblée sans Vice-Président de notre sensibilité. Au travers de ce document de 4 pages, je souhaite vous donner un aperçu de la vie d’une élue, et surtout vous informer des différents chantiers et actions sur lesquels je me suis engagée. Je reste à la disposition de chacun pour expliquer les points qui le nécessiteraient et… pour entendre vos réactions, idées et suggestions, bien entendu ! Bonne lecture. Cordialement vôtre, Anne de Beaumont > adebeaumont@free.fr

Ancrée à Firminy : un pied dans le travail, un pied dans la vie sociale. J’habite Firminy depuis 1985. Pour moi, l’écologie politique est partout, je ne fais pas une “fixation” mais portée par cette vision globale, je souhaite améliorer les conditions de vie et de travail des habitants, partout où c’est possible ! Dans ma vie quotidienne, je reste attachée à un mode de vie cohérent avec mes idées et à un engagement associatif important : déplacement en vélo, transports en commun ou covoiturage au maximum, consommation responsable, produits sains et circuits courts au sein d’une Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP des Gorges de la Loire). Mes pratiques écologistes sont ancrées dans des engagements forts en terme de solidarité locale : >au sein du “Système d’échanges locaux” sans rapports d’argent – SEL de l’Ondaine, >d’associations liant le social et l’environnemental comme “O2, de l’ Oxygène pour l’Ondaine” ou “Forum Eco cité” >du “P’tit Pont de Layat”, épicerie sociale et solidaire dont j’ai impulsé la création dès 2002 alors que j’étais dans l’opposition municipale… Cet ancrage associatif est vital. Je travaille à Firminy comme cadre hospitalière (à mi -temps pour consacrer tout le temps qu’il faut à ma mission d’élue et à ma vie personnelle). Les engagements professionnels sont aussi importants que les engagements citoyens et je participe chaque jour avec d’autres collègues aux démarches de “mon entreprise” : un Plan de déplacement éco-responsable depuis 2005 (pris en exemple par d’autres hôpitaux comme celui de Chambéry), une démarche exigeante sur le tri et l’élimination des déchets ; des achats éco responsables ; un travail sur les économies d’énergie ; des bâtiments éco performants… Transparence sur mes indemnités d’élue. Cette transparence est, pour moi, un principe de démocratie de base. Je perçois, en tant qu’élue, une indemnité totale (pour mes délégations Mairie et SEM) de 503 d sur laquelle je reverse 10 % à EELV (comme tous les autres élus de ce parti) pour son fonctionnement. Et toujours, je souhaite me former pour mieux comprendre les enjeux qui nous concernent. Je m’attache à suivre une formation d’élue par an et je participe à des visites de terrain qui permettent d’ouvrir mon champ de réflexion au-delà de notre région et de notre périmètre franco français : Rennes Métropole, maisons de bois en Autriche, lieux expérimentaux dans le Pilat, visite avec SEM des actions de trames bleue et verte dans l’Isère…


Conseillère municipale de Firminy

en charge du plan climat

Ma délégation “plan climat” consiste à identifier, inciter, accompagner toutes les actions de la ville qui permettront de participer à la lutte contre le réchauffement climatique. Le Plan Climat doit également prévoir comment la ville va devoir s’adapter à cette évolution du climat. Exemples concrets :

> Un travail de coopération constante avec mes collègues élus Un(e) élu(e) tout(e) seul(e) ne peut pas grand-chose, mais si tous les conseillers municipaux ensemble s’y mettent, alors nous verrons du changement… Réduire les gaz à effet de serre de notre commune implique l’adjoint au Développement durable, l’adjoint aux Travaux et à l’Urbanisme (nouvel aménagement, chantiers propres…), l’adjoint aux Finances (faire de nouveaux arbitrages !), l’adjoint aux Affaires Sociales (lutter contre la précarité énergétique…), l’adjoint aux Ecoles (encourager la marche à pied pour venir à l’école, sensibiliser les jeunes…), l’adjoint en charge du Personnel (formation…). Exemples d’avancées : avec mes collègues élus, nous avons commencé à identifier des pistes de travail pour une Mairie Exemplaire : optimisation de l’éclairage public, mise en place de compostage collectif de quartier, augmentation des jardins ouvriers, amélioration des jardins publics de la ville… Nous avons aussi commencé à introduire des produits bio dans les écoles (compote notamment)… Ce sont les premiers pas et il faut passer à la vitesse supérieure ! > Un travail collectif avec des citoyens motivés Le Plan Climat n’est pas que l’affaire de la Ville : une commission extra municipale (CEM) climat a été créée et regroupe deux sous –groupes thématiques de citoyens sur “la mobilité” et sur “l’énergie”. Ces citoyens actifs m’ont beaucoup aidée dans mon travail d’élue sur des thématiques pas toujours très faciles.

> Actions sur les déplacements pour réduire les émissions de CO2 générées par les transports

Organisation d’une semaine de sensibilisation et d’actions sur la mobilité en septembre durant 4 années consécutives, valorisation de quatre itinéraires cyclables et plusieurs itinéraires pédestres (dont un en lien avec le Conseil de Quartier du Mas) ; coordination des 5 communes de l’Ondaine pour créer une “Voie Verte” le long des berges de l’Ondaine ; journées vélobus pour initier des citoyens à la pratique pacifiée du vélo urbain avec des vélos électriques prêtés par la STAS ; implantation des 3 stations “Vélivert” sur la ville avec l’agglomération ; impulsion de trois pédibus (itinéraire pédestre pour aller à l’école à pied plutôt qu’en voiture) en cours d’élaboration dans les écoles du Mas, de Jeanne d’Arc, de Firminy Vert avec difficultés pour les pérenniser ; expérimentation de vélocabs ( vélos électriques avec cabines arrières) avec l’association commerciale de Firminy ; achat de 5 vélos électriques pour le personnel communal de Firminy (Centres sociaux municipaux, Maison de la Culture, CTM, vaguemestre) ; organisation du “Challenge mobilité” pour les agents municipaux en juin 2011 (un prix a été obtenu par les agents de Firminy pour la marche à pied !). Il suffit de mettre un pied devant l’autre, les comportements évoluent !

J’interviens également dans d’autres domaines que le Plan Climat. Exemples : > Projet de création d’une régie de quartier dont l’objectif est de créer des emplois locaux : j’ai fait des propositions pour alimenter cette régie avec des projets de solidarité sociale (un atelier de cuisine pour des apéritifs d’associations ou de collectivités…) ou environnementaux (réalisation de broyat pour les branches des jardins des particuliers…) > Personnalisation de la cérémonie pour les couples que je marie en tant qu’élue, en leur offrant un texte poétique. > Formalisation de vœux en conseil municipal ou interventions sur les thèmes suivants: libération des otages, plan climat, réduction des sports motorisés produisant du CO2, rapport annuel sur les déchets… > Participation au débat sur le barrage des Plats

Et parmi toutes mes actions d’élue et d’hospitalière, je suis heureuse que nous ayons pu, fin août 2011, commencer à poser les jalons pour trouver une solution pérenne à un problème humain et de santé publique qui me touche particulièrement. Il s’agit de la “sépulture des bébés nés sans vie” non déclarés à l’état civil. Ces bébés sans vie sont des enfants morts à la naissance dont les parents, trop éprouvés, ne parviennent pas toujours à prévoir ni la déclaration à l’état civil ni, du coup, la sépulture. Sans solution partenariale entre la ville et l’hôpital, les bébés sans vie non déclarés à l’état civil sont considérés, par la loi, comme des “déchets hospitaliers” incinérés avec d’autres “pièces anatomiques” dans le crématorium et disparaissent sans aucune forme de souvenir et donc sans possibilité de processus de deuil ultérieur par les familles. Un travail est enclenché pour permettre aux familles qui le veulent, même plusieurs années après, de se recueillir dans le “jardin du souvenir” où les cendres des bébés sans vie sont déposées avec respect. Il reste encore à faire évoluer la possibilité d’enterrer ces petits corps dans le “carré des anges” pour ceux qui ne veulent pas de crémation. Je remercie ceux qui ont œuvré, avec moi, pour trouver une première amorce de solution.


> Actions pour aménager la ville, réduire les émissions et mieux l’adapter au réchauffement climatique Appui aux conseils de quartier de Mas, de Fayol, de Fontrousse, pour mieux aménager les espaces publics, suivi du projet de rénovation du parc Vincent Brunon, parrainage d’arbres pour responsabiliser les citoyens et les enfants sur le suivi des arbres dans la ville (école du Mas et Conseil Municipal des Enfants), promotion des îlots de fraîcheur pour prévenir les effets des canicules… > Actions de sensibilisation des jeunes

Animation de la commission mensuelle “La vie de ma Planète” du Conseil Communal des Enfants. Nous avons notamment préparé ensemble la journée du livre enfants sur le développement durable et parrainé la plantation d’arbres dans le quartier Fayol…

Saint-Etienne Métropole (SEM)

> Actions pour réduire les déchets et limiter les émissions dues à leur élimination Sensibilisation des familles avec la visite du centre de tri, réflexion sur l’installation de composteurs collectifs dans les quartiers Abattoirs et Fontrousse (quand on composte, on produit de l’engrais, tout en réduisant sa poubelle de 25 à 30 % !), réflexion sur le compostage des déchets verts municipaux et la production de broyat municipal pour la ville et les particuliers…

Conseillère communautaire à

> Actions pour économiser l’énergie et promouvoir les énergies renouvelables Recherche d’actions pour encourager les associations à économiser l’énergie dans leurs locaux, création d’un jeu pédagogique énergie utilisé dans des animations d’écoles et conseils de quartier, opération “familles à énergie positive” avec la Maison Pour Tous de Firminy et l’association HELIOSE (200 familles volontaires et à Firminy ces familles ont pu réaliser 34 % d’économie sur leur facture énergétique annuelle !) ; signature d’une convention avec Héliose pour des permanences mensuelles d’information et des conseils personnalisés d’économies d’énergie pour les citoyens,crédits de la mairie accordés pour des travaux d’économies d’énergies dans les logements  ; suivi du projet d’introduction du bois dans le chauffage urbain actuel (économie de plusieurs milliers de tonnes d’émissions de CO2 attendues) ; voyages d’études avec l’association “Oxygène pour l’Ondaine” et des habitants de Firminy (quartier ANRU) pour étudier ensemble comment des quartiers de Freiburg se chauffent à moins de 150 d / an et par famille…

Le Conseil Communautaire : nous nous y relayons, Jean-Paul CHARTRON, mon suppléant PS et moi, dans une bonne ambiance de collaboration. L’agglomération traite d’enjeux importants pour une écologiste ! Transports publics, déchets, urbanisme, développement économique, espaces naturels… Mes principales interventions ont porté sur : > la préparation du Plan climat de l’agglomération. J’ai participé notamment à de nombreux groupes de travail thématiques climat : énergie, urbanisme, déchets, mobilité… > le plan vélo et Vélivert. Je participe à la Commission développement durable et contrat de rivières pour intégrer notamment des itinéraires vélo dans les travaux très couteux réalisés sur les rivières. > les dépenses exagérées pour les travaux du Stade, > l’autopartage à instaurer sur l’agglomération, > la politique du logement de SEM et son PLH, > l’aéroport d’Andrézieux Bouthéon qui est un gouffre financier pour SEM et une débauche de gaz à effet de serre > la Délégation de Services Publics transport à la STAS (je milite pour une gestion publique des transports en commun) > je suis également intervenue à propos de notre politique déchets, dans les débats sur les budgets de SEM, ou encore sur la réelle présence des élus de SEM dans le SYDEMER, > j’ai rédigé un vœu pour que SEM s’implique plus en faveur des Roms… Je préside la Commission Déchets de SEM. J’ai créé 3 groupes de travail composés d’élus volontaires pour engager notre territoire (SEM mais aussi les communes et tous les acteurs) dans une politique de réduction des déchets : trier c’est bien, mais il faut surtout réduire le volume de nos déchets ! Un Groupe de Travail sur les déchets organiques a permis la mise en place d’une formation avec l’ADEME de 15 maîtres composteurs, d’une dizaine de réunions publiques sur le compostage et l’implication d’au moins cinq communes (La Ricamarie, St-Héand, St-Priest-en-Jarez, St-Chamond, Firminy…) dans des projets de compostage collectif. Un Groupe de Travail sur le réemploi a réalisé un guide du réemploi avec les filières locales, il a également organisé une journée du réemploi pour la semaine de réduction des déchets et un concours SEM pour encourager les citoyens à redonner une seconde vie à nos vieux objets : jetons moins, partageons mieux ! Un Groupe de Travail sur les couches lavables a organisé des réunions d’information dans plusieurs communes (avantage financier, avantage environnemental, santé de l’enfant, nécessité de s’organiser et de mutualiser pour ne pas alourdir la charge des mères) Nous cherchons une crèche expérimentale volontaire : avis aux structures candidates ! A la rentrée, une réflexion sera menée pour étudier comment mutualiser entre communes d’un même territoire et auprès des particuliers, l’utilisation de broyeurs pour réduire nos déchets verts et pour une gestion plus appropriée des espaces (moins d’intrants, moins de déchets…) St-Etienne Métropole se mobilise avec plusieurs communautés de communes voisines dans un syndicat (SYDEMER), pour élaborer dès maintenant des scenarii pour remplacer le CDSU (centre de stockage des déchets ultimes) de Roche-la-Molière qui sera fermé en 2025. Suppléante de M. PETIT, j’assiste à toutes les réunions du SYDEMER et aux visites de terrain pour comparer les techniques de traitement des déchets (tri mécano biologique, enfouissement, incinération…). J’apporte des réflexions argumentées sur ces techniques à mes collègues élus, notamment sur les impacts en santé environnement (mes réseaux d’élus d’EELV sont précieux pour collecter des expériences positives et négatives dans les autres territoires !).


Le Conseil municipal de Firminy m’a délégué cette tâche. J’assiste donc régulièrement aux réunions du Parc et j’y ai effectué un travail conséquent de lecture et d’amendements pour la Charte du Pilat en cours de réactualisation. J’ai participé également aux réflexions pour rénover la Maison du Parc, dans un objectif de meilleure diffusion de messages pédagogiques vers un développement plus soutenable.

Sur le territoire du Pilat, MOPI (Mobilité Pilat) est une initiative conjointe du Parc et de Pilattitude pour réduire la pollution des transports individuels automobiles en promouvant des modes alternatifs de déplacements. Je copréside MOPI avec Caroline VUAILLAT, présidente de Pilattitude, association citoyenne promouvant notamment le covoiturage. Aujourd’hui, MOPI dynamise, avec ses deux animateurs, une Maison de la Mobilité à destination des 47 communes du Parc et de ses élus. Des pratiques novatrices sont mises en place par MOPI sur les communes du territoire : parking de covoiturage, pédibus, Plan de déplacement d’entreprises, auto stop participatif, actions mobilité à destination des jeunes, des chômeurs, des personnes âgées…

Citoyenne en Loire Sud Je suis membre de deux commissions de travail : > La Commission Performance environnementale des entreprises (CPEE) qui a organisé 3 séances de formation sur les questions d’énergie avant de se prononcer sur le schéma éolien dans le Pilat. Cette commission s’est transformée en Commission Energie / Climat qui décline des actions climat dans un PNR. > La commission urbanisme du PNR qui cherche les moyens de réduire les conséquences déjà dramatiques de l’étalement urbain, des fortes pressions foncières et des nombreux déplacements entre la zone du Parc et les secteurs urbains où se trouvent les emplois. L’étalement urbain et la périurbanisation marquent fortement le Parc et nous ne pouvons plus attendre pour réagir.

Aujourd’hui, ces réalisations réussies tant à l’échelle de la ville, de l’agglomération que du Parc naturel régional me donnent confiance pour l’avenir. Oui, nous pouvons aller de l’avant, quitter nos vieilles habitudes, nous pouvons inventer un monde plus sain et solidaire pour nos enfants. Je n’ai rien fait toute seule. Ce bilan est dû aussi, bien sûr, aux soutiens, à l’énergie des habitants qui comprennent le bien fondé de mes combats, à la motivation de ceux qui mettent la “main à la pâte” et qui s’impliquent au quotidien. Tous ensemble, nous pouvons faire plus. Je m’y engage. Je suis à votre disposition pour débattre de ce bilan et discuter de la manière d’aller plus loin encore dans les années qui viennent. Je vous invite à participer à un échange le

lundi 17 octobre 2011 à19 h pour en débattre Salle Mitterrand à Firminy

L’urbanisme, la ville et le logement nous imposent des formes de vie souvent bien peu agréables. Pour changer le cadre de vie, inventer une ville durable, solidaire, respectueuse de l’environnement, plus végétale, j’ai participé à la création d’une nouvelle association “Forum Eco Cité”. Cette association regroupe sur la région stéphanoise, le Pilat, et l’ensemble de Loire Sud, des architectes, des élus, des urbanistes, des paysagistes, des citoyens. Elle organise des conférences sur les diverses thématiques de la ville durable, des ateliers urbains pour végétaliser nos quartiers, des voyages d’étude, des actions citoyennes pour favoriser les circulations durables, réduire les pollutions dues à l’habitat, créer de l’intergénérationnel dans nos villes…

Voyage d’études à Freiburg avec Oxygène, qui a permis la création de FEC.

Pour rejoindre FEC ou le Forum : forumecocite@gmail.com

Crédits photos : EELV - Beaumont / Conception graphique : Philippe Vuillermet / Septembre 2011

Conseillère syndicale au

Parc naturel régional du Pilat (PNR)

Firminy ne fait pas partie du PNR du Pilat. Mais chaque “ville porte” du Parc du Pilat est représentée par un élu municipal dans le Conseil syndical du PNR.


Bilan de Mandat d'Anne de Beaumont