Issuu on Google+

UNIVERSITÉ DE COULAINES « Il laisse prendre un dernier hommage à ses idoles »

Éditions Réinsérer


Henri-Jean Martin


Charles-Joseph Panckoucke


Friedrich Arnold Brockhaus


Aldo Manuzio


Hippolyte Auguste Marinoni


William Henry Smith


Henri-Jean Martin « Il n'y a aucun doute. J'ai eu du flair. » Charles-Joseph Panckoucke « Je l'ai réédité ce vieux livre. Je l'ai choisi. C'était lui, pas un autre. C'est ça que je retiens de mon travail. » Friedrich Arnold Brockhaus « Je veux éditer ton bouquin. Je ne veux pas sa traduction. Je veux la version originale. Les lecteurs veulent lire dans ta langue. » Aldo Manuzio « Ce métier me plaît. Je veux juste que l'on me donne de quoi continuer. Mon entreprise est généreuse. J'ai compris mon époque. » Hippolyte Auguste Marinoni « Prêt à battre un nouveau record de vitesse ? Je suis mécano. Il n'y a pas un jour que je passe sans bricoler. On est nombreux et passionné. » William Henry Smith « Il en faut partout. Alors j'ai pris une gare. Dans cette gare, je leur ai inventé un lieu. Parce que je l'ai voulu. Un abri, un parthénon. Pour les installer, on dit maintenant. »


il laisse prendre un dernier hommage à ses idoles - Université de Coulaines - éditions Réinsérer