Issuu on Google+

No 3 / Mars-Avril 2011

Bulletin de l’équipe des parents accompagnateurs en exogamie Newletter from the Team of parent-facilitors in exogamy

Une ressource électronique qui vous permet de « lire » en français à votre enfant! Le site Web Tumblebooks présente une panoplie de livres électroniques dans la langue de Molière et la langue de Shakespeare. Les livres se feuillettent comme des livres en format papier; par contre, le texte est lu pour vous, permettant ainsi au parent non-francophone de lire un livre en français avec son enfant. Les bibliothèques publiques d’Ottawa (BPO), de Brockville, de Kingston et de Pembroke détiennent toutes un abonnement à ce site internet. Ainsi, tout détenteur d’une carte de bibliothèque peut avoir accès à ce site internet à partir de la page Web du site de sa bibliothèque publique. Pour en faire un essai gratuit, accédez à l’adresse internet suivante : http://www.tumblebooks.com/library/asp/french/customer_login.asp

Exogamy: Exogamy is the union of two people issued from two different languages and cultures. In our environment, this means that a language, other than or in addition to French, is spoken regularly in the household. In Ontario, English is very often the ‘other’ language spoken at home.

‘Exogamous’ parents often find it difficult to maintain the French language in their family life outside of the classroom when one of the two parents does not speak French. A conscious effort is needed to encourage French in all aspects of life outside of school, so that the child learns that French is not just something spoken in the classroom, but

rather a part of everyday family life as much as the ‘other’ language is.

Témoignage : As the Anglophone parent in our family, I always felt that I couldn’t go to the parent-teacher meetings at our kids’ school for two reasons: I wouldn’t be able to ask the teacher my questions in English, and I wouldn’t understand most of what the teacher said in French anyways. However, I didn’t want my kids to think that parent-teacher meetings weren’t important enough for me, or that I found French too difficult to learn even a few basic words or phrases. Plus, I also wanted to show them that I was willing to make an effort to encourage French in our family life. So, I began attending parent-teacher meetings. I was pleasantly surprised to find that not only was the teacher willing to take my questions in English, but that I was even able to understand some of the conversation in French between her and my Francophone wife! My change in attitude has made a positive impression on my kids! I realize now that my own attitude of showing that French is just as important as English has shown them that I am ready to ‘practice what I preach’!

Chers parents, Nous sommes heureux de vous présenter les membres de notre équipe de parents accompagnateurs en exogamie. L’équipe est formée de 7 parents engagés dans leur communauté scolaire : • • • • • • •

Adorata Uwizeyimana-Jacob Anne John Carole Gauthier Cindy Desouza L’Heureux Kristine Gavrel-McKeague Sylvie Bourdeau Tanya Chapman

Cette équipe se réjouit de pouvoir tenir des ateliers-causeries pour parents vivant ou ayant vécu en couple exogame, où le français et une autre langue font partie de leur quotidien au foyer. L’équipe a pour mission d’appuyer ces parents dans leurs efforts pour appuyer et aider leurs enfants dans l’atteinte de leur plein potentiel. Le contenu des ateliers-causeries vise les objectifs suivants : 1. Discuter du rôle des parents dans un environnement où le français est minoritaire.

2. Permettre l’échange de défis et de solutions entre parents vivant ou ayant vécu en couple exogame. 3. Répondre aux préoccupations et aux besoins des parents dans un cadre conçu pour les échanges et la transmission de messages clés. 4. Stimuler un sentiment d’appartenance à la communauté francophone. Pour plus d’information au sujet des ateliers-causeries en exogamie, veuillez communiquer avec Monique Brûlé, au 613-744-2555, poste 3331 ou par courriel à l’adresse suivante : brulem@ecolecatholique.ca. Le FrancoFUN est publié 2 à 3 fois par année.

01 | www.ecolecatholique.ca


Vivre le plaisir en français Événements communautaires

Cette rubrique a pour but de vous informer des activités en français dans la région d’Ottawa. Consultez aussi les sites Internet suivants : www.nac-cna.ca et www.maisondelaculture.ca

Public

Dates

Artistes

Lieu

Prix

Quoi

18 mois à 3 ans

26 et 27 mars

Le spectacle de l’arbre

Centre National des Arts

13,96 $

Théâtre français enfance/jeunesse

5 à 105 ans!

16 avril (13 h 30 et 15 h 30)

Un zoo musical

Centre National des Arts

21,52 $ Adultes 12,91 $ Enfants

Aventures familiales TD avec l’Orchestre du CNA

4 à 8 ans

14 et 15 mai

Le temps des muffins

Centre National des Arts

13,96 $

Théâtre français enfance/jeunesse

5 à 105 ans!

28 mai

Charlotte et le marchand de musique

Centre National des Arts

21,52 $ Adultes 12,91 $ Enfants

Aventures familiales TD avec l’Orchestre du CNA

3 à 8 ans

3 avril (15 h)

Marie Martine On s’en va au parc

La maison de la culture

12 $

Enfants et famille

5 à 10 ans

8 mai (15 h)

Vieux Thomas et la petite fée

La maison de la culture

12 $

Enfants et famille

N’oubliez pas le Festival canadien des tulipes qui se déroulera du vendredi 6 mai au lundi 23 mai. Cette année, le Festival canadien des tulipes présentera une programmation pour enfants, fantaisiste et imagée, rattachée au thème Kaléidoscope de 2011. Une section réservée aux enfants dans le parc Major’s Hill proposera des ateliers interactifs qui permettront aux enfants de découvrir les tulipes et le thème Kaléidoscope. (www.festivaldestulipes.ca)

Franny et les chaussures magiques - Franny, une petite fille de cinq ans et demi passe tous ses après-midi avec son grand-père cordonnier. Elle adore l’aider dans sa boutique. Elle accueille les clients et aime essayer les chaussures qui la transportent dans des aventures fantastiques où elle se fait de nouveaux amis et visite des endroits magiques.

La télévision

Carmen Campagne – Venez jouer avec Carmen Campagne et ses amis qui vous feront rire et découvrir des métiers fascinants.

Vous pouvez trouver sur TFO, au poste 12, des émissions en français pour les enfants. En voici quelques exemples :

Lundi au vendredi à 7 h

Lundi au vendredi à 10 h 30 Wonder Choux- Linny, le cochon d’Inde, Tuck, la tortue et Ming-Ming, le caneton, vivent dans une école comme animaux domestiques. À la fin de la journée, lorsque les classes sont terminées, ils deviennent les « wonder choux » et vont à la rescousse d’animaux en danger. Lundi au vendredi à 6 h, 16 h et 18 h 30

www.ecolecatholique.ca 02 | www.ecolecatholique.ca

Consulter le site de TFO pour l’horaire télé http://www.tfo.org/horaire/


Les petits trucs pour parents exogames Voici quelques petits trucs que l’on peut utiliser dans un environnement familial, pour aider l’enfant à enrichir sa langue française: • Parler aux enfants strictement en français durant les collations et les repas. • Insister à ce que la conversation, durant ces moments dédiés à l’enrichissement de son vocabulaire, soit toujours en français. • Répéter souvent les phrases utilisées, pour que l’enfant s’en souvienne facilement. •

Prendre l’habitude d’aller à l’Église régulièrement, pour encourager le développement de nouvelles amitiés dans la communauté scolaire francophone.

Encourager l’apprentissage de quelques nouveaux mots en français, chaque jour, en utilisant les outils appropriés (dictionnaires et autres livres spécialisés).

• Motiver l’enfant à nommer à haute voix les objets en vue, en français, durant les trajets en voiture. Et enfin, • Visionner avec l’enfant des films en français portant sur des sujets reliés à son intérêt, et ensuite en discuter, toujours en français.

03 | www.ecolecatholique.ca

PSSST...You don’t speak French?

Look over HERE

As the non francophone parent are you struggling to keep up with your child’s homework? Are you frustrated that you can’t always understand it? Do you find you leave this responsibility to the francophone parent? If this is you, rest assured you are not the only parent feeling this way. Many students that attend CECCE schools are from a mixed language household. Here are a few suggestions that can help ease your frustrations. First remember you shouldn’t be doing your child’s homework! Your child is practicing these concepts in class and should be able to complete them at home. However for more support, make sure you keep the lines of communication open with your child’s teacher. He/she will be more than happy to help you understand what is expected of your child. Use your child’s bilingual ability to help understand what is asked. If he/she can translate the homework, this means he/she understands it. You may not be comfortable doing the French part of the homework but you can get involved with other subjects such as science, social studies and math. With the use of the internet you can teach your child how to do valid research and you can help in creating any 3D projects. Invite your child to read to you in French, this will help you gain a better understanding of the language as well as show your interest in your child’s learning. Here are a few simple sentences you can try out at school or in your communication with the teacher: I would like to understand my child’s science homework. J’aimerais comprendre les devoirs de science de mon enfant. Can we meet to discuss this? Peut-on se rencontrer pour en discuter? What more can I do at home to help my child’s learning? Qu’est ce que je peux faire à la maison pour aider mon enfant?


Dans notre précédent bulletin, nous avions mentionné que seuls 58% des enfants ayant droit fréquentent une école élémentaire de langue française.

Vous vous demandez peut- être : «Qui sont les ayants droit?» L’Article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés traite du droit à l’instruction en français ou en anglais de la population en milieu minoritaire. Un ayant droit est un parent (ou tuteur/tutrice) qui réside en Ontario, est citoyen canadien, et répond à au moins un des critères suivants : •

sa langue maternelle est le français, c’est-à-dire, sa première langue apprise et encore comprise; ou

il ou elle a reçu son instruction au niveau élémentaire dans une institution scolaire de langue française au Canada ; ou

il ou elle est parent (ou tuteur/tutrice) d’un enfant qui a reçu ou reçoit son instruction, au niveau élémentaire ou secondaire, dans une institution de langue française au Canada.

Les personnes ne répondant pas aux critères ci-dessus peuvent soumettre une demande d’admission à une école de langue française. La demande est alors étudiée par le conseil scolaire par l’entremise d’un comité d’admission. Source : http://www.edu.gov.on.ca/fre/amenagement/admission.html Profil des jeunes francophones en Ontario Saviez-vous que? • •

En 2001 la proportion de francophones de 20 à 24 ans titulaires d’un diplôme universitaire est comparable à celle observé dans l’ensemble des jeunes du même groupe d’âge (12,4% contre 12,6%) Le revenu moyen des jeunes francophones de 20 à 24 ans est supérieur au revenu moyen des jeunes dans la population générale (15541$ contre 14231$. Ceci est vrai pour les deux sexes.

Source : www.oaf.gov.on.ca

04 | www.ecolecatholique.ca


Le

à l’écoute Dear Exo, My child will be attending a French school in September and I am wondering how I, as a non-francophone parent, can still involve myself in his education. Can you offer any advice? - Ready to be involved

Dear Mr Ready to be involved, As a parent it is important to support your child in his or her learning process and even if you do not have a fluent understanding of the French language, there are still many ways to involve yourself in your child’s learning and school life. At home, you can show your support by encouraging French-language activities such as listening to French radio and music, watching TV and DVDs in French and playing French games. Reading is also a key element. Reading to children teaches them to enjoy reading. Children’s books have a simple vocabulary and should be fairly easy to read. Practicing will also help improve your own knowledge of French vocabulary. If you feel too uncomfortable reading aloud in French, might I suggest that you join your francophone spouse when he/she reads to your child? Your presence will show that you value the language. Helping out with homework is usually a challenge for the non-francophone parent. Although the French-speaking spouse is better able to help at this task, there are some subjects that you can help out with, such as English and math. Please note that initially homework tasks will be simple enough that either parent will be able to offer support. Once again, by helping out with homework at the very beginning, you will, with time, improve your abilities and learn with your child. If at times, you feel you can’t help out, ask your child to explain the nature of the tasks he is doing and how he went about finding the solution. This will demonstrate that you have an active interest in his learning and are proud of his accomplishments. At school, there are also many ways to involve yourself. A totally French environment can be daunting to a non-francophone parent initially, so the best way to start is by attending school functions and going to parent-teacher interviews. This will give you a feel for the school and help you to get to know the staff. Schools are always bustling with activities and many volunteers are required for different tasks so when you are ready, offer your services to your child’s teacher or the school’s principal. Teachers are always happy to have an extra pair of hands to help out with crafts, photocopying material, preparing visual aids or helping children read. School councils often need extra parents to help out in the school’s fundraiser or activities. There are many tasks that do not necessitate French language abilities, such as administrative tasks, setting up for a special event, cleaning up after an event, counting money, … If you have a basic knowledge of French, you could also offer your services to accompany your child’s class on an outing. A non-francophone parent can also show his support by actively supporting his or her francophone spouse’s involvement. It all depends on your personality, comfort in French and of course your schedule.

05 | www.ecolecatholique.ca


FRANCOFUN # 3