Page 1

Le p'tit

05

Santécois mai 2010

Journal à parution trimestrielle de l'école publique Tanguy-Prigent / Dossen de Santec

ÉDITO

Loperhet classe de découverte

dans

ce

Voici, avec un peu de retard, le deuxième numéro de l'année du P'tit Santécois. Au vu de son épaisseur, vous comprendrez qu'encore une fois, les élèves ont été très actifs. Pas de thème général cette fois-ci. La classe de découverte des CP et des CE en février dernier occupe une large place dans ce numéro. Ils nous font découvrir leur travail en danse et en théâtre autour des métiers. Les maternelles complètent le volet culturel avec des sorties et rencontres autour de la musique. Les CM, quant à eux, ont été plus sportifs ce trimestre et partagent avec vous leur passion pour le vélo. Pour terminer cet édito, une jolie nouvelle vient de nous arriver, que nous développerons dans un feuillet exceptionnel : le p'tit Santécois va être primé au concours national des journaux scolaires organisé par la Fondation Varenne, l'association Jets d'encre et la CLEMI. Nous sommes donc invités à aller chercher notre prix à Paris le 12 juin ! Sur cette bonne nouvelle, nous vous souhaitons une bonne fin d'année scolaire. Rendezvous pour le spectacle de l'école le mardi 22 juin et pour la kermesse le dimanche 27 juin. Venez nombreux !

nu mé ro

du 1er au 5 février 2010

a a a a a a a

Les métiers de Santec La découverte d'autres métiers ruraux Les ateliers artistiques Les impressions des élèves Le début du spectacle Un jeu Un portfolio

Les enseignants

le p'tit rat porteur enfourche

le vélo

et toujours... des brèves, des potins, une recette, des jeux...


Petits Potins & Papotages

Les maternelles en sorties Pour vivre de ce métier, il faut faire des concerts dans des salles de spectacle ou chanter dans les écoles pour les enfants, aussi vendre des disques et ainsi faire connaître ses chansons. Elles peuvent être diffusées à la radio. Jean-Luc Roudaut et Melaine Favennec sont auteurs compositeurs et interprètes. Ils écrivent les textes de leurs chansons, composent les

musiques et les chantent en s'accompagnant eux-mêmes à la guitare et au synthétiseur pour Jean-Luc, à la guitare et au violon pour Melaine. Les élèves de Maternelle uc Roudaut C'est Jean-L é l'album qui a réalis d'abord" des "Copains èves de auquel des él participé. l'école ont Achetez-le !

BRÈVES DE COULOIRS À côté de l'école du bourg, une nouvelle école est en train de se construire. Il y a une grue , des camions et des tracteurs. Clara Il y a un responsable de bibliothèque dans la classe des CE1-CE2. Il met en place le classement des livres.

Les mp4 sont toujours interdits à l'école. Aurore On s'est rendu compte qu'on laissait les portes ouvertes et la lumière allumée. Les délégués ont décidé de faire des panneaux pour y penser.

Le jeudi 1er avril, en plein Clara contrôle de mathématiques, Romane D. Camille a perdu sa dent mais ce Johanne est l'heureuse maman n'était pas un poisson d'avril. d'un petit Simon, né juste avant Au début de l'année 2010, Elsa a Anaïs M. les vacances de Pâques. encore eu des béquilles. Les enseignants Anaïs M. Il y a un emploi du temps des jeux et un responsable de cour Quelques élèves continuent à pour les CE2 et les CM. Ce sont appporter des billes et des mini les délégués qui ont prévu cela. skates et des cartes Pokémon. Thomas T. et Hugo A. Lukas 2 — Le P'tit Santecois


musicales Notre sortie à la salle Ste Thérèse

Nous sommes entrés dans la salle et nous nous sommes assis devant sur les sièges bleus et pliants. Sur la scène, il y avait une guitare, un violon et son archet à côté du micro.

Le chanteur Melaine Favennec est arrivé, il nous a dit « bonjour », il a pris sa guitare et a chanté « Mon petit cheval trotte trotte » pour commencer. Il a raconté des histoires en faisant des gestes et nous avons fait comme lui. Il a chanté plusieurs chansons. On connaissait la chanson « L'île de Batz » où il joue de l'harmonica et la dernière « Je taille ma haie » qui est une chanson « rock » sur laquelle nous avons dansé. Il n'a pas chanté « Il n'y a plus que 3 notes

à mon piano » que l'on aimait bien, il a dû oublier. Il est venu nous dire au revoir et nous parler avant que nous allions reprendre le car. Il nous a expliqué qu'il n'avait pas pu nous faire écouter avant les chansons que l'on ne connaissait pas, car elles n'étaient pas encore enregistrées, mais qu'il allait bientôt le faire et que son nouveau CD allait bientôt sortir. Les élèves de Maternelle

Nos avis sur le spectacle J'ai aimé quand on rentrait dans la salle. J'ai aimé les petites Fantine « logoden » et les petits chats. Fiona J'ai aimé la magie, il chantait bien et il jouait J'ai moyennement aimé. bien aussi. Noah J'ai bien aimé le chanteur, j'aimais bien J'ai aimé la chanson du quand il faisait des chat et les chansons avec choses rigolotes. Je n'ai les gestes. pas tellement aimé les Mathéo gestes. J'ai aimé le spectacle parce que j'aimais les chansons et la magie.

J'ai aimé un petit peu. J'aimais bien la chanson du petit chat et ses instruments étaient beaux. Thibaut

En fait, moi j'ai aimé la magie et les gestes. Lilian

Paul Le P'tit Santecois — 3


Petits Potins & Papotages

Nous sommes partis en car. Quand nous sommes arrivés nous nous sommes installés. Un des deux guitaristes nous a dit de ne pas faire de bruit et le spectacle a commencé. Il y en avait un qui faisait la pompe (l'accompagnement) et l'autre le solo. Les musiciens nous ont raconté l'histoire de Django Reinhardt, comment il a commencé la musique, sa vie, son oeuvre. C'était de plus en plus passionnant et rigolo. A la fin nous avons parlé avec un guitariste et il y a eu quelques questions. Avant d'aller voir le spectacle, nous avions écouté du Django Reinhardt en classe. Nous vous conseillons ce spectacle. Adrian et Tristan

Djangographie

Concert de jazz manouche

Jean-Baptiste Reinhardt (dit Django) est né en Belgique (à Liverchies) en 1910. Il vit ensuite près de Paris dans une roulotte avec sa famille manouche. A 18 ans, sa roulotte brûle et il perd l'usage de deux doigts de la main gauche. Malgré cet accident, il continue à jouer de la guitare et il fonde le quintet (cinq musiciens) du Hot Club de France. Après la seconde guerre mondiale il devient très célèbre, il invente le « jazz manouche » . Il meurt à Paris en 1953. Les CM

Illustrations : Rafaëlle (guitare) et Marin Q (guitaristes) 4 — Le P'tit Santecois


À l'eau ! Les élèves de Michaël et d'Anne partent à la piscine à 14 h 30 et reviennent à 16 h 30. Cela se déroule à Saint-Pol de Léon au Centre Aquatique Léonard. Pendant la première séance, nous avons fait un test pour faire des groupes : les crevettes, les crabes, les poissons et les dauphins (les plus forts). Nous avons une maîtresse-nageuse qui s'appelle Marion et un gentil professeur qui s'appelle Philippe. Nous utilisons plusieurs bassins : un petit, un grand et un bassin pour jouer qui se nomme le bassin ludique. Nous n'avons plus l'âge d'aller dans la pataugeoire. À chaque fois que nous nous rendons à la piscine, nous croisons Erwan avec sa classe de Plougoulm sur le parking. Quand nous sortons des vestiaires avant d'aller à l'eau, nous voyons les CM de notre école et des élèves de maternelle de l'école SainteMarie de Saint-Pol. Lisa D, Coline, Rozenn & Alicia

Dessin : Laure Le P'tit Santecois — 5


Petits Potins & Papotages

La visite au collège du 19 mars Cette année, quand nous sommes arrivés, un photographe a pris une photo de nous. Le matin, nous avons commencé en sport avec Monsieur Mehaute. La récréation est arrivée au bon moment. Ensuite, nous avons eu Monsieur Bouxière en éducation musicale sur un chant Pygmée. A la cantine au premier service, nous avons mangé du poulet frites.

Plus tard nous sommes allés au C.D.I (Centre de Documentation et d'Information) avec Madame Tanguy. Ensuite, nous avons fait de la technologie avec Monsieur Le Normand. Avec Madame Prudenzano, nous avons fait de l'anglais.

Cette journée au collège nous a donné envie d'y aller immédiatement mais nous devons attendre encore trois mois... Amaury, Yannis et Guénolé Dessin : Yannis

La fabrique des nuages C'est l'histoire de deux enfants, Tom et Félix, qui veulent découvrir pourquoi il y a un gros nuage noir sur leur village. Ils vont à la recherche des nuages noirs et ils rencontrent plein de monde. Ils vont d'abord voir le maire puis Madame Mémusse parce qu'elle est très vieille et qu'elle a peut-être déjà vu un nuage noir dans sa vie. Ils rencontrent aussi le cultivateur qui ne peut plus rien cultiver à cause des nuages noirs. Puis ils croisent un bonimenteur, c'est quelqu'un qui ment toujours. Il vend des bouteilles vides en faisant croire qu'il y a de l'air dedans. 6 — Le P'tit Santecois

Dessins : Alice & Julia

Ensuite ils rencontrent une dame qui va à la fabrique des nuages et ils l'accompagnent. Ils demandent un rendez-vous avec le directeur mais il est trop occupé et ils ne pourront le voir que dans deux ou trois ans. Mais le directeur arrive quand même et Félix lui demande pourquoi il fabrique des nuages noirs. Il répond qu'il ne veut pas

être méchant mais qu'il veut juste donner du travail aux gens. Puis Tom demande aux enfants du public de souffler très très fort pour chasser les nuages noirs. Et alors Tom et Félix aident le directeur à trouver une solution : fabriquer des nuages blancs. La classe de CP-CE1


Loperhet classe de découverte

du 1er au 5 février 2010

Découvrez l'envers du décor !

"La légende de

Santarbre"


Cahier spécial

Les métiers de Santec Paysan

Dans la région de Santec, on cultive :

Une agricultrice iffe qui porte une co fait une pause e. en fumant la pip

* la carotte de sable * le chou-fleur * l'artichaut * l'oignon rosé

Goémonier

Johnny

Les johnnies tra nsportaient leurs oignons avec des bâtons de bois ou des vél os pour les vendre en Angleterre.

Le goémonier ramasse des algues et les fait sécher dans un four pour ensuite s'en servir d'engrais.


Loperhet - février 2010

Pêcheur Autrefois, il y avait un port sur l'île de Sieck. Les pêcheurs y rapportaient surtout des sardines pour la conserverie.

Les marins pêcheurs, aidés par des enfants, vont pêcher avec leur s filets.

Commerçant

En 1920, il y avait une trentaine de cafés à Santec. Plusieurs hôtels y ont également été construits.

Instituteur d ses clients en tt a t n ça er m m Un co it de boissons. éb d n so e d il u sur le se

Les instituteurs avaien t souvent plus d'élèves qu'aujourd'hui. Les filles et les garçon s n'allaient pas dans la même école. Les élèves de CE1 de la classe de Michaël


Cahier spécial

À la découverte d'autres Les petits maraîchers Nous sommes arrivés de bon matin les pieds dans la gadoue. On a rencontré Fanch qui nous a fait goûter des légumes bio : des radis, des poireaux, des choux verts, des choux rouges, des choux de Bruxelles, des betteraves rouges et des endives (qui se cultivent dans une chambre noire pour devenir blanches). Ensuite, nous sommes passés devant un champ de fraises avant d'aller visiter une serre. Anaïs M, Anne, Théo et Yohan

À la ferme Chaque matin , les CP, CE1 et CE2 sont allés à la ferme voir des animaux domestiques. Nous avons vu une vache qui s'appelait U2, des lapins, des cochons d'Inde, deux paons, des poules, des moutons, des chèvres et des boucs. On les a soignés et nourris, on leur a donné des légumes, des carottes, des endives et du chou… Dessin : Anaïs J.

On a nettoyé les clapiers des lapins. On leur a offert de l'orge mouillée. Nous avons bien aimé la ferme et nous avons trouvé les animaux super gentils ! La chèvre était gentille, mais elle nous embêtait. Marine, Lola, Alicia, Laure et Coline


Loperhet - février 2010

métiers ruraux La visite aux bûcherons Un matin pendant notre séjour à Loperhet, nous sommes allés rendre visite à des bûcherons. Gaëtan et ses coéquipiers nous ont appris à compter les cernes dans le tronc des arbres pour connaître leur âge. Ils nous ont aussi appris à savoir quand les arbres sont malades : il y a une partie de l'écorce qui est enlevée et le bois pourrit.

Dessin : Lisa L.

Les bûcherons avaient une tenue de protection et des bottes de sécurité. Il y a beaucoup de couleur orange sur leur tenue pour être vus dans la forêt. Ils nous ont montré les outils qu'ils utilisent : une tronçonneuse, un coin, une scie, une hache à refendre, un merlin. Le dernier jour, Gaëtan a abattu un arbre devant nous et nous a lancé un défi : comment mesurer un arbre avec deux petits bouts de bois et en restant au sol ? Lisa, Aurore et Lukas

Photos : Sophie Le Bihan


Cahier spécial

Théâtre La professeur de théâtre était gentille. Elle s'appelle Laëtitia Mentec. Elle est comédienne et metteur en scène. Nous la retrouvions dans une salle en bas du vieux bâtiment. Elle nous a appris à nous placer et à parler en choeur. On devait mimer l'histoire de Poichiche Carotte et les différents personnages : son serpent, les villageois, Grangriboule. Rozenn, Klervi et Romane

Danse Chaque jour, un groupe retrouvait Stéphanie Siou, la danseuse et chorégraphe, pour la danse. Nous devions représenter des verbes comme "jeter", "couper", "tirer" ou des animaux imaginaires que nous avions inventés. Nous avons appris à danser de trois façons : lié, sec et saccadé. Ce n'était pas toujours facile, mais nous avons beaucoup aimé ; Stéphanie était vraiment gentille. Charlotte, Clara & Sarah


Loperhet - fĂŠvrier 2010

J'ai eu un peu peur la nuit quand j'ai fait un cauchemar.


Cahier spécial Il y en a qui ont bien dormi et d'autres qui n'ont pas bien dormi. ..

imé Nous avons a . les légumes..


Loperhet - février 2010

On aimait bien faire du théâtre.

C'était très rigolo quand on mangeait le goûter tous ensemble pour repartir à la maison.


Cahier spécial imé le Nous avons a nse, aller théâtre, la da ois et b u a r e n e m o nous pr vités. faire des acti

Notre chambre était bien...


Loperhet - février 2010 Depuis le dernier numéro du journal nous avons reçu des lettres, des jeux, des devinettes, et des photos de la part de nos correspondants de Colombes. Nous avons fait des cartes de vœux et nous les avons grattées pour leur souhaiter une très bonne année. Chaque élève a écrit une lettre à son correspondant. Nous nous sommes présentés, puis nous avons répondu à leurs questions.

Cartes et lettres

Dans une autre lettre, nous leur avons raconté notre séjour à Loperhet.

Illustration : Anne (carte à gratter)

On espère qu'un jour ils viendront nous voir ou bien que nous irons à Colombes. Théo, Camille, Lola & Yuna

Le courriel envoyé... Chers correspondants, Nous sommes allés à Gorre-Menez en classe de découverte.

Nous avons fait de la danse, du théâtre et de l'écriture dans le centre pour préparer notre futur spectacle de fin d'année. Il racontera l'histoire de Poichiche Carotte qui va devoir sauver le monde des griffes de Grangriboule avec l'aide des villageois et de son fidèle compagnon, le serpent Flocon. Nous avons profité de notre séjour pour découvrir des métiers ruraux. A la ferme la plus proche du centre, nous avons nourri des animaux. En face de cette ferme, nous avons rencontré Fanch le maraîcher qui nous a fait goûter des légumes bio. Des bûcherons ont abattu un arbre sous nos yeux le jour de l'anniversaire de Théo. Nous nous sommes bien amusés là-bas, surtout le dernier jour, pendant le jeu de piste préparé par un animateur du centre. Nous avons pensé à vous pendant notre séjour. Nous espérons que le journal que nous sommes en train de préparer vous plaira et que cela vous donnera envie de partir en classe de découverte. Mais au fait, êtes-vous déjà partis en classe verte ? A bientôt !

Les CE1-CE2 de Santec


Cahier spécial

Cache-cache

Alexandre : Ma chambre est dans le bâtiment 1, au premier étage. Elle est la plus loin des douches et des toilettes. Maxime : Je suis au bâtiment 1 et je n'ai pas dormi au deuxième étage. Je suis le plus loin des accompagnateurs. Auréline : Et bien moi j'ai ma chambre à côté des accompagnateurs au même étage que Maxime. Je suis aussi à côté des douches et des wc. Titouan : Je vous dis seulement que je dors dans le bâtiment 2 et que je suis le plus près des escaliers et en face des douches. Lysa : Je suis dans la 2ème chambre. Il y a 2 lavabos à gauche en rentrant dans ma chambre. Alice : Je suis en face de la grande douche au premier étage. Clara : Je suis dans la quatrième chambre au fond du couloir, à côté d'une chambre d'accompagnateurs. Réalisé par les élèves de la classe de CP/CE1

BÂTIMENT 1


Loperhet - février 2010 Alexandre _____________ Maxime _____________ Auréline _____________ Titouan _____________ Lysa _____________ Alice _____________ Clara _____________

Clara (E) Alice (D) Lysa (C) Titouan (B) Auréline (G) Maxime (F) Alexandre (H)

BÂTIMENT 2


Cahier spécial

La légende de

Santarbre

Il était une fois Poichiche Carotte, un petit homme, barbu comme le Père-Noël, qui avait cent ans et était agriculteur. Il adorait les bonbons et à cause de cela, il n'avait plus de dents. Le vieil homme avait les yeux rouges et les cheveux multicolores. Il vivait seul avec son serpent appelé Flocon. Son fidèle compagnon était blanc comme la neige et aveugle comme une taupe. Un beau matin, Poichiche se promenait dans la forêt de Santarbre pendant que Flocon faisait la grasse matinée. Tout à coup, notre héros se trouva nez à nez avec une grande grotte. Intrigué, il voulut y pénétrer. A l'intérieur, il vit quelque chose bouger. Il s'approcha. Soudain, une voix lui dit : « Qui es-tu ? » Personne ne répondit. Poichiche commença à voir une grosse boule grise. La voix ajouta : « Tu t'es introduit chez moi, misérable ! Ma vengeance sera terrible ! » Le vieillard se demandait bien ce que Grangriboule allait faire. Vite, il courut dehors. Et là, il vit l'affreuse créature avaler toutes les couleurs de son village. Bientôt le monstre partit vers l'ouest sans laisser une trace sinon que tout était gris. Tout le monde pleurait.

Illustration : Coline


Loperhet - février 2010

Et maintenant ? De l'écriture De retour à l'école après un repos mérité, les élèves ont préparé ce cahier spécial que vous êtes en train de lire. Cela a pris du temps et cela a permis à tout le monde de "digérer" tout ce qui a été appris en cinq jours. Les CE2 poursuivent l'écriture de la légende de Santarbre. La trame est achevée, mais il reste à rédiger le livret dans son intégralité. Un gros chantier d'écriture en perspective.

Des répétitions Concernant la mise en place du spectacle en lui même, les répétitions viennent de reprendre de façon régulière. Certaines musiques restent à choisir, mais ce chantier-là avance aussi. Plusieurs tableaux sont travaillés en parallèle pour déboucher sur un ballet commun aux trois niveaux.

Des spectacles Le calendrier est implacable : nous sommes inscrits au Festival Entrendanse qui aura lieu du 15 au 18 juin. Nous présenterons notre travail dans le cadre de ce festival de danse à l'école le 18 juin à 20h30 à l'Agora de Guilers. Venez nous voir et parlez-en autour de vous !

Pour ceux qui ne pourront pas venir et pour ceux qui auront envie de revoir le spectacle, nous le produirons également lors du spectacle de l'école quelques jours plus tard : le mardi 22 juin à 20h30 à la salle omnisport de Santec. Avant nous, les maternelles présenteront aussi une chorégraphie et des chants (18h à la salle polyvalente) et les CM interprèteront des chants sur le thème des métiers.

Des souvenirs Toute cette petite aventure laissera, nous l'espérons, de bons souvenirs à tous. Pour garder une trace de tout ça, nous avons laissé traîner un camescope (et ce n'est pas fini !). Un petit film sera remis aux familles.

Répétitions 2 à 3 fois par semaine

Entrendanse 17 juin

Spectacle de l'école 22 juin

Des remerciements Nous tenons enfin à remercier ceux qui se sont investis dans la réalisation de ce séjour : l'Amicale Laïque qui a contribué à son financement, la municipalité qui a mis à disposition ses animateurs sportifs, Carine Dirou et Sophie Le Bihan qui nous ont accompagnés bénévolement et ont pris les photos qui illustrent ce cahier spécial. Les enseignants

Film souvenir fin d'année


Cahier spécial

La légende de Santarbre Jeudi 17 juin 18 h 30


le vélo

Le vélo à l'école Les CE2 font du vélo tous les mardis avec Michaël tandis que les CM font du vélo tous les jeudis, derrière la mairie, avec Frédérique. Pendant les trois premières séances il y a eu trois ateliers : - un pour contrôler sa vitesse, - un pour savoir lâcher ses appuis - et le dernier pour contrôler sa direction. Maintenant nous faisons deux ateliers : un pour savoir rouler en groupe et l'autre pour apprendre à franchir les obstacles. Une sortie vélo est prévue en fin d'année. Rafaëlle, Léa, Adrian.

Schéma : Yannis

Le P'tit Santecois — 23


Le p'tit rat porteur

enfourche...

L'histoire du vélo La Draisienne

L'hirondelle

La Draisienne est conçue en 1819 par le baron Karl Von Drais. Pour avancer, on doit pousser le vélo avec les jambes. Il est entièrement en bois.

Ce modèle né en 1935 permettait, grâce à deux roues libres inversées, de monter plus facilement les côtes en pédalant en arrière ! Il était équipé d'un éclairage électrique.

draisienne

Le vélocipède Le vélocipède est le premier vélo à pédale qui a été inventé en 1861 par Pierre Michaux.

Le tandem

vélocipède

Le grand bi Il y a deux sortes de grand bi ( en bois et en acier ). Le grand bi est né en 1870. Ils cherchaient à rendre le vélocipède plus rapide.

Le tricycle Le tricycle est surtout connu en tant que vélo d'enfant pour débuter. Il en existe pour handicapés. Les tricycle peuvent aussi transporter de lourdes charges.

grand bi

Et demain ?

24 — Le P'tit Santecois

Le tandem a connu son heure de gloire dans les années 1930 .

Charline, Maël, Marin Q., Enora


le vélo

Le circuit

Et après demain ?

Dans ma tête ça repasse, ça retombe et ça reroule.

Ma tête, c'est comme un circuit, ça se rattrape, ça se retourne et ça se redouble, comme des vélos miniatures. Amaury

Ça résonne et ça resonne. Ça retrace, redérape et ça repart.

La vache ! Voilà que ça redéraille. Floriane

Quentin Michel

Le P'tit Santecois — 25


Recette

Le gâteau au chocolat d'Alaric INGRÉDIENTS 80g de farine 100g de sucre 80g de beurre 4 œufs 150g de chocolat dessert Levure Noix de coco râpée (un demi-sachet)

Faire fondre le beurre et le chocolat au bain-marie. Mélanger la farine avec le sucre et la levure. Ajouter les œufs un à un, et mélanger. Terminer par ajouter la noix de coco râpée. Incorporer petit à petit le mélange beurre-chocolat. Beurrer et fariner le moule à gâteau. Verser la pâte. Mettre au four environ 25 min à 200° C. Les élèves de Maternelle

oreille

Petite astuce : Pour réaliser un gâteau « lapin », il faut commencer par réaliser deux gâteaux au chocolat. Puis le découpage se fait en quelques coups de couteau.

noeud papillon

26 — Le P'tit Santecois

oreille


Le cancre LE BON CHEMINÉ

Elsa & Tristan

CHARADEÉ

DEVINETTEÉ

RÉBUS

Je suis un nom féminin.

Mon premier est quelque chose que l'on boit.

Ma première lettre se trouve avant J.

Mon deuxième est la seizième lettre de l'alphabet. Mon troisième se trouve au milieu des cheveux. Mon quatrième est le pronom personnel de la deuxième personne du singulier quand il est complément.

J'ai cinq lettres (3 consonnes et 2 voyelles). Bryan

Trois de mes lettres ont un axe de symétrie en capitales. Je suis un sport artistique ou un art sportif. Les CE1-CE2

Mon tout est un village finistérien. Rozenn Le P'tit Santecois — 27


Le Cancre VOCAVÉLO

1

___________________ 2

___________________ 3

___________________ 4

Mona

___________________

Le p'tit Santécois primé ! Notre journal va recevoir un des trois prix récompensant les meilleurs journaux scolaires (catégorie "écoles") au niveau national le 12 juin dans les locaux de la fondation Varenne. Cette reconnaissance salue le travail de tous ceux -enfants et adultes- qui s'investissent dans la réalisation de ce journal. Plus de détails dans le dernier numéro de l'année.

28 — Le P'tit Santecois

Le bon chemin : A Charade : Loperhet (L'eau - P - raie - te) Rébus : Théâtre (thé - âtre) Devinette : Danse Vocavélo : 1- roue ; 2- selle ; 3- pédale ; 4- guidon

SOLUTIONS DES JEUX

Le p'tit Santecois 05  

Journal à parution trimestrielle de l'école publique Tanguy-Prigent / Dossen de Santec - Mai 2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you