Page 1


Bernard Evrard

LA PROSPERITE BIBLIQUE

Nous entendons souvent parler de l’évangile de la prospérité, en général d’une manière péjorative pour marquer un désaccord et une condamnation. Bien entendu il y a eu des abus, comme il y a eu des abus au début du Pentecotisme, des abus au début du charismatisme, comme au début de chaque réforme. Mais jette-t’on notre porte-monnaie quand il s’y trouve une mauvaise pièce ? La Parole de Dieu nous enseigne qu’il ne convient pas de juger avant le temps. « C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. » 1 Corinthiens 4:5 On peut ne pas en accord, mais la critique n’a jamais rien construit, mais toujours apporté la division et la rancune. Ceci dit, on ne peut nier que Dieu est le même : hier, aujourd’hui et éternellement. La prospérité dans le plan de Dieu, qui ne concerne pas seulement les finances, n’a jamais changée, mais c’est ce que nous en faisons qui est important : Profit pour soi ou pour une plus grande libéralité ? Je dois apprendre à vivre les promesses de Dieu, et être différent dans ce monde, tout en tenant compte des conditions divines : Vivre en LUI, par LUI, pour LUI.

La prospérité biblique

Page 1


Bernard Evrard

1. RENOUVELLEMENT DE LA PENSEE SUR LA PROSPERITE Ayons la pensée du Royaume de Dieu si nous voulons vivre dans le Royaume de Dieu qui s’est approché de nous. « Guérissez les malades qui s’y trouveront, et dites-leur : Le royaume de Dieu s’est approché de vous. » Luc 10.9 Paul nous dit : « Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu - ce qui est bon, agréable et parfait ». Romains 12.2 La prospérité, c’est d’abord cesser de me conformer à la pensée de ce monde pour trouver quelle est la volonté de Dieu pour moi. Toutes nos forteresses mentales doivent être renversées et remplacées par une nouvelle mentalité celle du Royaume de Dieu « Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. » 2 Corinthiens 10:5

2. LA PROSPERITE DE CHRIST Il a nourri 5.000 puis 4.000 personnes (plus les femmes et les enfants), payé ses taxes (tribut et péage). « Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » Matthieu 11:27 « Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui fût soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises. 9 Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. » Hébreux 2:8-9 Jésus savait qu’il avait toujours tout ce dont il avait besoin. Pourquoi ? « Celui qui m’a envoyé est avec moi; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. » Jean 8:29 La prospérité biblique

Page 2


Bernard Evrard

De même, si nous comprenons la volonté de Dieu pour nos vies et que nous la faisons, alors Dieu honorera toujours notre obéissance : Toutes ses provisions, ses ressources seront pour nous ! « Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi, et tout ce que j’ai est à toi » Luc 15:31 « Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. » Colossiens 2:10 La vraie prospérité, c’est la Paix, la santé (physique, mentale, spirituelle), les provisions matérielles, être heureux (pour nos besoins, pour donner et non pour nos désirs ou convoitises !). La prospérité biblique va bien au-delà des richesses matérielles, c’est un état de bien-être qui concerne l’homme dans sa totalité (corps, âme, esprit) « Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. » 3 Jean 1:2

3. ON PEUT-ETRE RICHE, MAIS SANS CHRIST, ON NE PEUT ETRE PROSPERE ! Il nous faut donc discerner la volonté de Dieu pour nos vies et y obéir, c’est-à-dire devenir toujours plus comme Jésus qui faisait seulement ce que son Père faisait. La prospérité est un fruit et non pas notre objectif. Notre objectif, c’est d’obéir à Dieu pour suivre Jésus-Christ, c’est-à-dire être comme Jésus. « Ne savez-vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice ? » Romains 6:16 Mais pour découvrir et obéir à la volonté de Dieu, il nous faut soumettre nos pensées à la pensée renouvelée du Royaume de Dieu. « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » Romains 12:2 La prospérité biblique

Page 3


Bernard Evrard

4. LES HOMMES DE L’ANCIEN TESTAMENT Abraham : Il a dû sortir d’UR en Chaldée et de ses pensées pour connaître la prospérité. « La contrée était insuffisante pour qu’ils demeurent ensemble, car leurs biens étaient si considérables qu’ils ne pouvaient demeurer ensemble. » Genèse 13:6 L’économie du Royaume de Dieu est une marche de foi. Moïse : Après avoir reçu sur la montagne la révélation de Dieu à Horeb : « Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis ». Exode 3:14 a pu se présenter devant pharaon avec un « chèque en blanc » car il savait que Dieu l’honorerait. Nous devons « descendre de la montagne de Dieu » pour vivre et pratiquer ses enseignements. Confiant, sans crainte, il pouvait s’appuyer sur les ressources de Dieu. Dieu nous conduira à des endroits et dans des situations où les gens seront obligés de reconnaître que « ça ne peut venir que de Dieu ».

Salomon : « Je te donnerai, en outre, ce que tu m’as demandé, des richesses et de la gloire, de telle sorte qu’il n’y aura pendant toute ta vie aucun roi qui soit ton pareil. » 1 Rois 3:13 Job : « l’Eternel rétablit Job dans son premier état, quand Job eut prié pour ses amis ; et l’Eternel lui accorda le double de tout ce qu’il avait possédé. » Job 42:10

Daniel : « Daniel prospéra sous le règne de Darius, et sous le règne de Cyrus le Perse. » Daniel 6:28

La prospérité biblique

Page 4


Bernard Evrard

5. BONHEUR ET PROSPERITE !1 Il y a un lieu où se trouve la prospérité et où nous devons demeurer : C’est en Christ, dans l’amour de Dieu. « Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour. » Jean 15:9 « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. » Jean 15:7 C’est le lieu de la bénédiction (vie, joie, contentement), le lieu où Dieu nous est favorable quelles que soient les circonstances extérieures. « Tous les jours du malheureux sont mauvais, mais le cœur content est un festin perpétuel. » Proverbes 15:15 Prospérité : En grec : euodoo (yoo-od-o’-o) Bonheur, prospérité, prospérer, accorder un succès, faire prospérer, réussir, être heureux. En Hébreu : towb (tobe) Bon, pur, favorable, agréable, bien-être, bonheur, excellent, joie, meilleur. riche, de grande valeur, heureux, prospère, prospérité, bonheur. On se rend compte qu’en hébreux et en grec, prospérité et être heureux sont très liés : Heureux : En Hébreu : Esher Bonheur, félicité, bénédiction, heureux, heureuse. qui vient du mot : Ashar ou asher Aller droit, marcher, avancer, faire des progrès être heureux, béni. En grec : Makarios Heureux, bienheureux, bénis, joie complète, état de plénitude. 1

Selon le Dictionnaire : « Etat de ce qui est prospère, heureuse situation. État de quelqu’un qui est dans une situation favorable sur le plan économique ou celui de sa santé. » Il vient du latin prosperare qui signifie rendre heureux, faire réussir, obtenir le succès. Le sens économique du terme prospérité, « état d’abondance, augmentation des richesses », est quant à lui beaucoup plus tardif puisque l’usage ne semble avéré qu’à partir de 1751, avec la naissance de l’économie politique. Une interprétation récente : C’est ce que Tim Jackson et Amartya Sen estiment : La prospérité consiste à vivre bien, qu’il est possible de rompre avec la nécessité de taux de croissance toujours plus élevé et donc d’obtenir la prospérité sans croissance. (non conforme avec la pensée biblique qui nous demande de vivre dans la croissance spirituelle continuellement). La prospérité biblique

Page 5


Bernard Evrard

Cela nous parle de la provision totale et abondante de Dieu pour nous. « Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. » Jean 15:11 On voit, comme dans de nombreux autres passages de la Sainte Ecriture, particulièrement des psaumes, que la notion de la prospérité et du bonheur, pour la créature humaine, n’est pas seulement attachée à des biens matériels, mais au sens étymologique du mot hébreu : Ascher d’où découle Esher qui veut dire « marcher ». L’homme qui veut être prospère et heureux est un marcheur. En effet, la pédagogie divine sur Abraham commence par cet ordre : « Quitte ton pays, et va dans le pays que je te montrerai ».

Genèse 12

De même, sous la conduite de Moïse, le peuple Hébreu s’est mis en route (Exode) et a entrepris une longue marche pour atteindre la terre promise à Abraham. Et il faut bien constater, en effet, que lorsque le peuple de Dieu eut occupé sa terre, son histoire est devenue assez lamentable, comme en témoignent les livres des Rois et des Chroniques. Dieu reproche souvent à son peuple de « n’avoir pas marché dans ses voies ». L’homme heureux et prospère est un marcheur, non seulement avec ses jambes, mais spirituellement. Il doit marcher pour comprendre la Parole de Dieu et la volonté de Dieu sur lui. Car il est bien évident que le bonheur de la créature humaine dépend de son exacte adaptation au bon vouloir de Dieu sur elle. Cette prospérité découle d'un acte libre, par lequel la décision est posée d'obéir à la Parole de Dieu, de manière à se conformer à Sa Volonté. C'est alors que la créature humaine atteint le bonheur dans une pleine réussite (Prospérité).

6. LE SERMON SUR LA MONTAGNE. Dans Matthieu 5:1-6, nous trouvons un enseignement important et fondamental de Jésus à ses disciples : « Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne ; et, après qu’il se fut assis, ses disciples s’approchèrent de lui. 2 Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit : 3 Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! 4 Heureux les affligés, car ils seront consolés ! 5 Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre ! 6 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! » Matthieu 5:1-6 La prospérité biblique

Page 6


Bernard Evrard

« Moi, je suis venu afin que mes brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance ». Jean 10:10 Qui sont ceux qui sont heureux, c’est-a-dire prospères ? Considérons 4 des affirmations de Jésus. o Heureux (Prospères) les pauvres en esprit C’est-à-dire ceux qui ont un cœur, une âme de « pauvre ».  Quand je suis totalement destitué, dépossédé, dépouillé de mes propres pensées orgueilleuses, de ma propre spiritualité;  Quand je me regarde comme insignifiant en moi-même  Quand j’ai un véritable état d’esprit d’humilité, de dépendance totale de Dieu  Quand je suis caché en Dieu… alors, je suis pauvre en esprit et donc prospère !  « le Royaume des Cieux est à eux » C’est un état pour maintenant, aujourd’hui, en Lui, notre place est dans le Père. « Je suis dans le Père et le Père est en moi » Jean 14:10 C’est la même chose pour nous ! Dans le Saint-Esprit et par le Saint-Esprit, nous entrons et vivons dans cette abondance de vie.  L’enseignement de Jésus est totalement opposé à l’esprit du monde qui dit : « heureux sont les forts, les gagnants, les battants, ceux qui ont du succès. »  Jésus dit que nous sommes heureux et prospères quand nous sommes complètement avec Dieu, quand nous n’avançons pas de notre propre initiative et ne faisons pas d’alliance avec l’Égypte (Esaïe 30). o Heureux (prospères) ceux qui pleurent - les affligés Ceux qui ont un cœur qui souffre, qui sont dans la peine, le chagrin, l’affliction. Si nous souffrons, Jésus nous encourage à être vrais avec Dieu. Les vainqueurs sont ceux qui passent au milieu d’un problème, d’une épreuve, et en sortent plus forts. La vie du Royaume de Dieu consiste à vivre dans le domaine de l’Esprit, au dessus des circonstances naturelles. Nous avons, nous aussi, une place dans l’Esprit, enveloppés dans l’amour de Dieu, où nous pouvons vivre une vie de plénitude, et ce, quelles que soient les circonstances autour de nous. La prospérité biblique

Page 7


Bernard Evrard

Qu’est-ce qui blesse votre cœur et qui vous cause de la peine ? Apportez-le à Jésus à la croix. Il l’a déjà porté (souffrances, maladies, injustices, rejets, humiliations, harcèlement moral, etc). Blottissez-vous en Lui et restez-y jusqu’à ce que votre peine soit ôtée (ne quittez pas trop vite ce lieu de prière) et que vos yeux s’ouvrent. o Heureux (prospères) les doux, débonnaires « Débonnaire » ou « de bonne aire » = de bonne race, de nature noble = digne de sa race. Et nous sommes « de la race de Dieu ! » Il ne faut pas confondre douceur et faiblesse (mollesse, naïveté). Jésus, le doux agneau de Dieu était en même temps le Lion de Juda ! Doux est associé à patient, calme, modéré, pacifique, paisible, serein. o Heureux (prospères) ceux qui ont faim et soif de justice La promesse de Jésus est « ils seront rassasiés », c’est-à-dire comblés, satisfaits. Beaucoup de chrétiens sont aujourd’hui insatisfaits, mécontents. Pour quelle raison ? Parce qu’ils ne sont pas réellement affamés de justice !

7. ENTREZ DANS LA PROSPERITE DU PERE Si nous comprenons bien que le véritable état de prospérité, c’est ce « lieu d’habitation » pour nous en Christ, alors nous jouirons pleinement de sa bénédiction. Une faute commune, c’est de commencer par l’Esprit-Saint et de finir par la chair. « Etes-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l’Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ? » Galates 3:3 Nous sommes Fils de Dieu, Héritiers selon la promesse, l’Alliance faite par Dieu avec Abraham. C’est par la foi et non par nos performances que nous avons reçu cet héritage. Si donc je pense « j’ai quelque chose à faire pour entrer dans la prospérité du Père » alors la foi ne réalisera rien. « Ils lui dirent : Que devons-nous faire, pour faire les œuvres de Dieu ? Jésus leur répondit : L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé.” Jean 6:28-29 La prospérité biblique

Page 8


Bernard Evrard

La grande vérité, c’est que vous êtes prospères, maintenant, si vous êtes en Christ et pas si vous faites. Nous avons le plus grand héritage que ce monde ait jamais connu. Cet héritage, c’est que nous sommes fils et filles, aimés du Père, comme l’était Jésus lui-même. « Tu les as aimés comme tu m’as aimé »

Jean 17:23

« Mais maintenant il (Jésus) a obtenu un ministère d’autant supérieur qu’il est le médiateur d’une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses. » Hébreux 8:6 Mais nous devons changer notre mentalité de « Fils aîné de la parabole » : « Il appela un des serviteurs, et lui demanda ce que c’était. Ce serviteur lui dit : Ton frère est de retour, et, parce qu’il l’a retrouvé en bonne santé, ton père a tué le veau gras. » Luc 15:26-27 Il appela un des serviteurs et s’informa. Pourquoi ce fils ne s’est-il pas adressé directement à son Père ? La prospérité consiste en une relation personnelle et intime avec le Père et non en l’obéissance à une suite de règles. Certes l’obéissance au Père découle de la relation avec Lui.

8. POURQUOI ALLEZ-VOUS A L’EGLISE ? Pour revenir avec une liste de « règles » et « procédures » et voir ensuite comment les appliquer pour votre profit ? Beaucoup de chrétiens y vont pour savoir ce que Dieu veut qu’ils fassent. Ils attendent une Parole, une instruction, puis repartent et décident si oui ou non ils vont le faire ! Dieu veut des hommes et des femmes qui ont déjà pris la décision de faire tout ce qu’Il leur dira, qui apposent par avance leur signature au bas d’une feuille blanche intitulée « ta volonté Seigneur pour ma vie ». A noter que chez les Hébreux et les Romains, la coutume voulait que l’héritage familial était transmis aux enfants quand ceux-ci étaient jugés assez matures, fidèles et non pas après la mort des parents. Ainsi le père pouvait voir son fils dépenser son héritage et s’en réjouir de son vivant. La prospérité biblique

Page 9


Bernard Evrard

C’est notre état en Christ ! Notre Père veut se réjouir de notre héritage : santé, paix, prospérité. Si nous avons été des fils prodigues, nous pouvons revenir à Lui.

9. QUEL EST MON HERITAGE ? Autrement dit : Ce « lieu de l’onction » que Dieu m’a personnellement réservé ? « Mais lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son fils, né d’une femme, né sous la loi, afin de racheter ceux qui étaient sous la loi, pour que nous recevions l’adoption » Galates 4:3-5 « Ne vous inquiétez donc point et ne dites pas : Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » Matthieu 6:31-33 « Le voleur ne vient ne vient que pour dérober, et pour tuer et détruire. Je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient même en abondance. » Jean 10:10 « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. » Philippiens 4:19 Jésus a triomphé de tout péché et de toute impureté. Une illustration remarquable nous est donnée par exemple lorsqu’il touche et guérit le lépreux (impensable sous l’ancienne alliance). Conséquence : Quand Jésus vient en moi vivre sa vie, tout ce qu’il touche, toute ma vie est sainte, c’est-à-dire mise à part pour Dieu. Chaque fils et chaque fille de Dieu est à plein temps au service de Dieu et de son prochain ! Dans le Royaume de Dieu, il n’y a plus de compartiments dans notre vie entre des activités « spirituelles » et des activités non spirituelles ou moins spirituelles ! Nous avons une seule et unique nouvelle vie dans laquelle nous le servons dans une seule pensée : celle du Royaume de Dieu, même dans nos activités non spirituelles (travail, loisirs, etc..). La prospérité biblique

Page 10


Bernard Evrard

Daniel nous donne l’exemple d’un appel de Dieu dans notre vie ordinaire : Il était un homme bien aimé de Dieu. « Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l’annoncer ; car tu es un bien-aimé. Sois attentif à la parole, et comprends la vision ! » Daniel 9:23 « Puis il me dit : Daniel, homme bien-aimé, sois attentif aux paroles que je vais te dire, et tiens-toi debout à la place où tu es ; car je suis maintenant envoyé vers toi. Lorsqu’il m’eut ainsi parlé, je me tins debout en tremblant. » Daniel 10:11 « Puis il me dit : Ne crains rien, homme bien-aimé, que la paix soit avec toi ! courage, courage ! Et comme il me parlait, je repris des forces, et je dis : Que mon Seigneur parle, car tu m’as fortifié. » Daniel 10:19 Il n’a reçu aucun « appel spécial » de Dieu. Il a été déporté à Babylone avec les juifs pour étudier dans les écoles de Babylone leurs systèmes philosophiques et de gouvernement. Il était entouré par la corruption, le péché et l’idolâtrie. Les païens l’ont reconnu comme servant son Dieu avec persévérance, et comme ayant en lui l’Esprit du Dieu-Saint. « Il y a dans ton royaume un homme qui a en lui l’esprit des dieux saints; et du temps de ton père, on trouva chez lui des lumières, de l’intelligence, et une sagesse semblable à la sagesse des dieux. Aussi le roi Nebucadnetsar, ton père, le roi, ton père, l’établit chef des magiciens, des astrologues, des Chaldéens, des devins » Daniel 5:11 Il aurait pu se dire. « Mais pourquoi ne suis-je pas resté à Jérusalem ? ». « Qu’est-ce que je fais ici ? ». La Parole nous dit : « Daniel prospéra sous le règne de Darius et de Cyrus »

Daniel 6.29

La place de l’onction, celle de l’appel de Dieu pour moi, c’est là où je suis. Il a travaillé souverainement dans ma vie, me plaçant là où il me voulait. Si Dieu me veut ailleurs, il me le dira le moment venu.

La prospérité biblique

Page 11


Bernard Evrard

Si vous cherchez ce que vous pouvez faire pour Dieu : Demeurer dans sa prospérité, là où vous êtes, et permettez ainsi à votre foi de libérer toutes les richesses de Dieu tout autour de vous.

10.CONCLUSION « C’est la Bénédiction de l’Eternel qui enrichit, et IL ne la fait suivre d’aucun chagrin ». Proverbes 10:22 On peut en déduire que la prospérité durable émane de Notre Père céleste qui pourvoit à tous les besoins de celui qui se confie en Lui. A l'instar des enfants d'Israël qui « ne manquèrent de rien, dont les vêtements ne s'usèrent point et leurs pieds ne s'enflèrent point durant les quarante années de marche dans le désert » Néhémie 9:21 Beaucoup de chrétien(ne)s courent derrière la richesse, et se fatiguent après plusieurs tentatives infructueuses de s’enrichir. Car ils oublient ce verset du livre des Proverbes : « Ne te tourmente pas pour t’enrichir, n’y applique pas ton intelligence. » Proverbes 23:4 En effet, c'est de la Crainte de l’Eternel que provient la prospérité. « Heureux l’homme qui craint l’Eternel, qui trouve un grand plaisir à ses commandements. 2 Sa postérité sera puissante sur la terre, la génération des hommes droits sera bénie. 3 Il a dans sa maison bien-être et richesse, et sa justice subsiste à jamais. » Psaumes 112:1-3 Lorsque le Dieu Tout-Puissant est Favorable à un homme, IL le bénit ainsi que toute sa maison, comme ce fut le cas d’obed-Édom. « L’arche de l’Eternel resta trois mois dans la maison d’Obed-Edom de Gath, et l’Eternel bénit Obed-Edom et toute sa maison. » 2 Samuel 6:11 Ainsi, la pratique de la justice procure une bénédiction durable, souligne David : « J’ai été jeune, j’ai vieilli ; et je n’ai point vu le juste abandonné, ni sa postérité mendiant son pain, toujours il est compatissant, et il prête ; et sa postérité est bénie. » Psaume 37:25-26

La prospérité biblique

Page 12


Bernard Evrard

Quand l’état de l’âme prospère, tous les domaines de la vie prospèrent également. Une fois la bénédiction acquise, il faut savoir la garder, et la faire fructifier par l’obéissance à la Parole de Dieu. En pratiquant la libéralité qui est une source de richesse, révèle. « Tel, qui donne libéralement, devient plus riche; et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir. » Proverbes 11:24 C'est pourquoi, il est recommandé de donner les dîmes, afin que l’Eternel des Armées répande Sa Bénédiction en abondance, et qu’IL menace celui qui dévore, selon Malachie 3:10-12. « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. 11 Pour vous je menacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, dit l’Eternel des armées. 12 Toutes les nations vous diront heureux, car vous serez un pays de délices, dit l’Eternel des armées. » Malachie 3:10-12 o La prospérité, ce n’est pas quelque chose que vous faites, mais quelque-chose qui se passe quand votre foi s’exerce là où Dieu vous a placé. o La prospérité est le fruit d’une relation intime avec le Père, en Jésus, par le SaintEsprit. Jésus disait à ses disciples : « Ne vous réjouissez pas de ce que les démons vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans les cieux » Luc 10-20 Ce n’est pas ce que vous faites, mais ce que vous êtes spirituellement qui est important. o Réjouissez-vous de votre filiation et non des résultats de votre travail. o Réjouissez-vous de votre état de prospérité, d’abondance, de bonheur, de bénédiction, de plénitude, indépendamment des circonstances extérieures. La prospérité, c’est connaître Dieu intimement et vivre avec Dieu, travailler avec Dieu. Ne faire que les œuvres mandatées par Lui, celles qu’il a préparées d’avance, les seules qui nous suivront aux Cieux ! Ephésiens 2.10 La prospérité biblique

Page 13

La prospérité biblique  

Prospérité biblique

Advertisement