Page 1


~ AU ~

Sommaire Édito Mission de la Fondation

02 03

En faveur de la Cohésion sociale | 04 NOTRE MODE D ’ACTION :

~ Voir ~ Savoir ~ Faire

06 08 10

NOS PROGRAMMES :

~ Développer la créativité avec la Source ~ Découvrir et pratiquer le théâtre avec le Théâtre du Rond-Point ~ S’initier à la danse avec les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis ~ Partager l’image avec les Amis de Magnum Photos

12 14 16 18

En faveur de l’Egalité des chances | 20 NOTRE MODE D ’ACTION :

~ Informer ~ Préparer ~ Accompagner

22 24 26

NOS PROGRAMMES :

~ Etudier l’histoire de l’art avec l’Ecole du Louvre ~ Intégrer une école supérieure d’art avec les Ecoles supérieures d’art et les classes préparatoires publiques d’Ile-de-France ~ Faire du cinéma avec La fémis ~ Choisir le métier d'architecte avec cinq Ecoles nationales supérieures d’architecture ~ Devenir conservateur avec la classe préparatoire de l’Ecole du Louvre

28 30 32 34 36

La Fondation Culture & Diversité | 38 ~ ~ ~ ~ ~

Origine et création Organisation et fonctionnement Dynamique et évolution Liste des lycées partenaires Remerciements

40 42 44 46 50


... Edito par Marc Ladreit de Lacharrière Président de la Fondation Culture & Diversité

~ Depuis 3 ans, je constate avec bonheur que les pro grammes de la Fondation Culture & Diversité visent à aiguiser toujours davantage la curiosité des lycéens en faveur des pratiques artistiques et culturelles d’exce lence, à les orienter, à les accompagner dans leurs études supérieures. Cette ouverture est le fruit des partenariats tissés avec des institutions de référence et de rencontres avec des personnes uniques. ~ Nous sommes ainsi intervenus au croisement de l’éducation et de la culture en trois ans dans plus de 110 collèges et lycées par le biais des programmes auxquels près de 5000 élèves ont participé : plus de 7000 places de théâtre distribuées avec le Théâtre du Rond-Point, 5 ateliers théâtre et écriture, 21 séjours artistiques à La Source, 3 ateliers de danse avec les Rencontres Chorégraphiques Internationales de SeineSaint-Denis, 1 atelier avec les Amis de Magnum Photos. ~ La Fondation Culture & Diversité est devenue dans le même temps un acteur majeur et de référence dans l’égalité des chances pour l’accès aux études culturelles et artistiques d’excellence avec une méthode d’action originale reconnue par tous. Ainsi, 300 élèves de l’éducation prioritaire venus de la France entière sont accompagnés chaque année pour intégrer l’Ecole du Louvre, les Ecoles supérieures d’art, La fémis, l’Institut National du Patrimoine, et à partir de la rentrée 2009, les Ecoles supérieures d’architecture. ~ C’est donc avec fierté que je vous présente l’étendue des programmes en cours et à venir, et vous invite à en découvrir les spécificités.

02

Mission de la Fondation

L’un des enjeux majeurs de notre société est de permettre au plus grand nombre un égal accès à la culture et à la création artistique. La Fondation Culture & Diversité s’est donc donnée pour mission de favoriser l’accès des jeunes issus d’établissements de l’éducation prioritaire aux repères culturels, aux pratiques et aux formations artistiques. Dans ce but, la Fondation Culture & Diversité développe et met en place, avec ses partenaires culturels d’excellence, des programmes en faveur de la cohésion sociale et des programmes en faveur de l’égalité des chances. En faveur de la cohésion sociale, des actions de sensibilisation culturelle et des ateliers de pratique artistique sont mis en place dans les collèges et lycées de l’éducation prioritaire. En faveur de l’égalité des chances, les programmes visent à faciliter l’accès aux études supérieures culturelles ou artistiques d’excellence à des élèves issus de l’éducation prioritaire.

03


~ EN FAVEUR DE LA ~

Cohésion sociale Les programmes en faveur de la cohésion sociale reposent sur la conviction que le partage de repères culturels et les pratiques artistiques sont de formidables facteurs de cohésion sociale, par l’épanouissement de chacun et l’apprentissage du vivre-ensemble.

Ces programmes associent des rencontres avec les œuvres, les artistes et les institutions culturelles (le VOIR), les apprentissages essentiels pour appréhender la culture (le SAVOIR) et des ateliers de pratique artistique (le FAIRE).

Bellamie, élève de 4ème s’adressant à Radouhane, chorégraphe pour le programme S’initier à la danse

05


Pas de face à face avec l’œuvre ! par Jean-Michel Ribes Auteur, Metteur en scène, Directeur du Théâtre du Rond-Point

Il

n’y a pas de face à face avec l’œuvre, il ne peut y avoir qu’une empoignade, qu’un envoûtement, qu’une séduction, bref quelque chose qui tourne autour de l’échange charnel et spirituel. L'amour n'est pas loin.

Si

les spectateurs et surtout les jeunes ne deviennent pas l’œuvre, si elle ne les transporte pas dans une planète qui leur fait oublier celle dans laquelle ils vivent, s’ils n’ont pas le désir de l’incarner ou de s’en jouer, alors il n’y a pas de théâtre.

P

ousser les portes d’un théâtre, parcourir les allées d’un musée, assister à des projections, découvrir les œuvres les plus improbables et fréquenter des lieux qu’on ne soupçonnait pas. Se retrouver plongé au cœur de l’institu tion culturelle d’excellence parisienne et découvrir pro gressivement le plaisir du spectateur ou de l’auditeur, c’est ce qu’ont fait cette année plus de 3000 collégiens et lycéens issus d’établissements de l’éducation prioritaire avec la Fondation Culture & Diversité. Chaque élève entreprend un parcours culturel et artistique, véritable initiation à la « vision » des arts, qui lui permet de passer l’obstacle de l’intimidation pour finalement s’approprier les lieux de culture. La volonté de la Fondation Culture & Diversité est d’inscrire ce rapport indispensable aux œuvres dans les habitudes de l’élève. 06

Le

théâtre est l’art de l’évasion, évasion de soi-même, de son environnement, de ses peines, de ses douleurs, et parfois aussi de ses plaisirs parce qu’il en faut d’autres plus puissants.

De

puis quelques années, nous ressentons un enchantement à voir tous ces jeunes, qui peu ou prou ne sont jamais allés au théâtre - ne savent probablement pas ce que signifie le mot théâtre - se jeter avec joie, élan et enthousiasme dans des textes qu’ils transfigurent aussitôt.

07


L’image comme machine à penser le monde par Raymond Depardon Photographe et cinéaste, Président des Amis de Magnum Photos / LE BAL

Dans

nos sociétés contemporaines, les images circulent dans un flux quotidien, ininterrompu, non hiérachisé. Néanmoins, elles déterminent sensiblement notre expérience et notre perception du monde.

A

M

ais le voir ne suffit pas, il faut pouvoir réfléchir sur cette expérience afin de la transformer en savoir. Le lien avec les apprentissages est essentiel pour permettre à chacun d’acquérir une meilleure com préhension du monde artistique et de ses enjeux qui mènera à une construction de soi-même. Dossiers pédagogiques, accueil avant les spectacles, rencontres avec les artistes et les professionnels, travail avec les professeurs en amont et en aval des représentations, autant d’actions qui accompagnent tous les élèves, les amènent à construire le lien avec les apprentissages et en font des visiteurs et spectateurs avertis, acteurs réfléchis de leur découverte de la culture.

08

l’heure du numérique, où tout est prétexte à capturer les images et à les diffuser (appareils photo, téléphones portables, internet, jeux vidéo…), il semble primordial d’offrir à un large public une éducation au regard. Permettre à tous de se frayer un chemin dans ce « tout images », pour penser les enjeux de la représentation et, in fine, se donner les moyens d’avoir un regard critique : l’image comme machine à penser.

Dans

ce contexte, il s’agit d’adopter une démarche fonda trice et unique : initier et sensibiliser le public à la lecture des images. Visites d’expositions, rencontres avec des artistes et des professionnels, ateliers de réflexion, sont autant d’outils pour nourrir une réflexion sur le monde qui nous entoure et devenir des regards conscients.

09


« Faire » de ses deux mains pour trouver son identité par Gérard Garouste Peintre & Sculpteur, Président de l’association La Source

Les

ateliers de pratique artistique ont ceci de particulier qu’on ne demande pas aux élèves de reproduire, mais de s’inspirer. L'artiste qui les conduit transmet non pas une théorie mais des gestes qui vont au-delà de l’exécution, car les mains et le mental doivent « aller ensemble ».

C

’est dans le faire que voir et savoir trouvent tout leur sens. Faire, c’est s’approprier et transformer le monde et ses représentations. La Fondation Culture & Diversité encourage la pratique personnelle d’un art par la mise en place d’ateliers de pratique artistique. Guidés par des intervenants d’excellence, artistes et professionnels associés aux partenaires culturels, les collégiens et lycéens peuvent ainsi exprimer et révéler leur sensibilité individuelle au travers de l’écriture, du théâtre, de la danse, des arts plastiques ou encore de la découverte de l’image documentaire. Ces ateliers aboutissent à des restitutions sous forme de recueil, de projet artistique ou de représentation. Cette concrétisation et l’incroyable expérience humaine que constitue la pratique d’un art mènent les élèves vers de nouveaux modes d’expression et les laissent, chaque année, fiers du chemin parcouru et d’eux-mêmes.

10

Les

collégiens, les lycéens, ne se contentent pas de l’habileté, qui peut être secondaire : Picasso réalisait de remarquables gravures en pointe sèche, mais la taille douce relevait d’un artisan. L’artiste en charge de l’atelier demande aux enfants une invention qui est d’ordre mental. Dans leur travail d’atelier les élèves sont dans la situation d’assistants de l’artiste.

En

contact avec un artiste, les collégiens expérimentent une réalisation de leur imaginaire. Ce passage à l’acte s’accompagne d’une prise de responsabilité, d’un engagement personnel et dans le groupe qui pourront les aider à trouver leur identité, leur place, leur projet dans la société.

En

apprenant à faire, il est possible d’apprendre à voir, d’apprendre à être, à se situer dans l’avenir.

11


~ PROGRAMME | COHÉSION SOCIALE ~

Développer la créativité avec La Source

~ En partenariat avec La Source, l’association créée et présidée par Gérard Garouste, ce programme donne la possibilité à des collégiens et lycéens issus d’établissements de l’éducation prioritaire de s’initier à la pratique des arts plastiques et des arts vivants lors de séjours artistiques de cinq jours dans l’Eure, animés par des artistes reconnus. ~ Les séjours sont préparés en collaboration étroite avec les Rectorats de Versailles et Créteil, le projet du « Lycée Expérimental » mis en place par Sciences Po et directement avec les professeurs des élèves engagés dans les programmes. Le projet artistique est également un projet pédagogique, construit en cohérence avec le travail effectué par les élèves tout au long de l'année avec leurs professeurs. ~ La proximité avec un artiste joue un rôle déterminant dans le développement de la créativité et démontre aux élèves que l'excellence artistique est loin d'être réservée à une élite.

• 45 collégiens et 139 lycéens apprentis artistes

• 4 séjours artistiques organisés avec l’Académie de Versailles

• 3 séjours artistiques organisés avec le « Lycée expérimental » de Sciences Po

• 1 séjour artistique organisé avec les élèves du programme des Amis de Magnum Photos

12

• 5 journées par séjour artistique • 9 artistes professionnels pour guider les élèves : céramiste, photographe, graphiste, comédien, metteur en scène, vidéaste, plasticien sérigraphe

Un collégien à La Source lors d’un atelier de Land art dirigé par l’artiste paysagiste Alice Baillaud, © Alice Baillaud


~ PROGRAMME | COHÉSION SOCIALE ~

Découvrir et pratiquer le théâtre avec le Théâtre du Rond-Point

~ En partenariat avec le Théâtre du Rond-Point dirigé par Jean-Michel Ribes, ce programme propose à des lycéens de l’éducation prioritaire de découvrir le spectacle vivant, à travers des représentations de théâtre et par la pratique, favorisant ainsi l’apprentissage de repères culturels, l’expression orale, la confiance en soi, le comportement de groupe et l’épanouissement de l’élève. ~ Plus de 1000 élèves assistent ainsi chaque année à plusieurs spectacles au sein d’un dispositif qui permet un travail approfondi sur le théâtre : les élèves bénéficient d'un accueil privilégié par l’équipe du Théâtre avant les représentations, des rencontres avec les auteurs ou les comédiens sont organisées et des dossiers pédagogiques permettent aux professeurs et aux élèves de travailler la pièce en amont et en aval des représentations. ~ D'autre part, les ateliers de pratique se déclinent sous différentes formes (jeu, écriture, mise en voix...) et donnent lieu à des représentations ou à des restitutions au Théâtre du Rond-Point et dans les lycées.

• 1050 lycéens, issus de 5 lycées, sensibilisés au théâtre • 2700 places distribuées aux élèves pour 10 spectacles au Théâtre du Rond-Point (Le Cirque Invisible, Sacrifices, Un garçon impossible …)

14

• 1 atelier théâtre avec représentation au Théâtre du Rond-Point autour de la pièce Marie des grenouilles de Jean-Claude Grumberg

en voix des textes oulipiens écrits par les élèves

• 2 ateliers d’écriture autour de l'OuLiPo pour 63 lycéens animés par un auteur, Michel Abecassis, et 1 atelier de mise

• 1 projet pédagogique avec les élèves d'un BTS audiovisuel : réalisation d'une émission télévisée

• 1 atelier de jeu animé par un comédien, Pierre Zaoui

Les Histrions de Marion Aubert, joué par les lycéens de l’atelier théâtre, © Bahi


~ PROGRAMME | COHÉSION SOCIALE ~

S’initier à la danse avec les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

~ En partenariat avec les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, le projet Mon corps, mon lieu sensibilise à la danse contemporaine plusieurs générations d'habitants d'un même territoire. De novembre à juin, des collégiens, des lycéens, des femmes et des retraités de Bagnolet et de Montreuil inventent leur histoire commune au fil d'ateliers chorégraphiques. ~ Mon corps, mon lieu aborde la question du lien social, à travers celle du lien oral et corporel que tissent entre elles les générations. En favorisant le dialogue entre les espaces, les temps et les corps, le projet poursuit plusieurs objectifs : déplacer les participants et leurs représentations, les recentrer sur le terrain de leur propre créativité, acquérir une culture chorégraphique et développer leur esprit critique. ~ « Danser deviendra alors comme parler d'instants du présent, des choses du monde qui nous accomplissent et nous fondent. Etre dans le concret, le vif, l'essentiel. Dans l'urgence au plus proche de soi, par le corps et pour les corps ». Radhouane El Meddeb, chorégraphe

• 22 collégiens, 15 lycéens, 18 femmes et 10 retraités pour 1 atelier chorégraphique intergénérationnel • 2 villes impliquées dans le projet : Bagnolet et Montreuil

• 1 chorégraphe et 2 danseuses professionnelles • 180 heures d’ateliers et de restitutions du chorégraphe et des interprètes, 12 heures de lecture d'oeuvre

• 6 sorties culturelles (Théâtre de Chaillot, Théâtre du RondPoint, Nouveau théâtre de Montreuil, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis) • 3 présentations publiques de l’atelier

16

Deux élèves du projet Mon corps, mon lieu lors d'un atelier dans leur ville, © Laura Morsch


~ PROGRAMME | COHÉSION SOCIALE ~

Partager l’image

avec les Amis de Magnum Photos / LE BAL

~ Le programme L’Image en Partage a pour objectif de développer le regard critique des jeunes et de les sensibiliser à la lecture des images, principal vecteur culturel de leur environnement. Ce projet a été initié en partenariat avec LE BAL*, premier lieu d’exposition dédié à l’image documentaire et porté par l’Association Les Amis de Magnum Photos, présidée par Raymond Depardon. ~ Conçu sur la base du volontariat, et hors du temps scolaire, le programme L’Image en Partage s’adresse à des élèves de Première issus d’établissements délivrant différentes formations, générales ou professionnelles en lien avec l’image. ~ Ce programme se compose d’ateliers se déroulant un samedi par mois ainsi que pendant les vacances scolaires. Ces rendez-vous réguliers permettent aux élèves de rencontrer des professionnels, de visiter des expositions et de concevoir un projet d’exposition ou de publication, résultat d’un travail de recherche autour d’une thématique (recherches iconographiques, écritures de textes, conception d’une scénographie…). *Le BAL ouvre ses portes à Paris à l’automne 2009

• 24 lycéens de Première de 7 lycées partenaires • 2 stages de 5 jours pendant les vacances scolaires et 1 samedi par mois • 110 heures d’atelier dans l’année

18

• 15 rencontres avec des professionnels de l’Image (Gilles Coulon, Justine Fournier, Valentine Goby, Valérie Belin…) • 8 visites d’expositions (Musée d’Art Moderne de

la Ville de Paris, Cité de l’Architecture et du Patrimoine, Jeu de Paume…) • 1 publication (conception et réalisation) sur le thème « Documenter le quotidien »

Les lycéens partagent l’image lors d’un atelier avec les Amis de Magnum Photos


~ EN FAVEUR DE L’ ~

Egalité des chances Ces programmes ont pour objectif de favoriser l’égalité des chances dans la poursuite d’études supérieures d’excellence dans les « Grandes Ecoles » des domaines culturels ou artistiques pour les élèves issus de lycées de l’éducation prioritaire.

Une méthodologie innovante et structurée a été mise en place avec les partenaires pour ces programmes. Elle se décline en trois étapes : ~ Informer les lycéens sur les formations supérieures d’excellence et leurs débouchés professionnels. ~ Préparer les élèves au concours d’entrée des Ecoles partenaires lors de « Stages Egalité des Chances ». ~ Accompagner les élèves une fois admis dans les écoles partenaires, par des systèmes mixtes de bourses, de tutorat et d’aide à l’insertion professionnelle.

Julie, élève de Terminale, pendant le Programme égalité des chances à l’Ecole du Louvre

21


L’accès à l’information : la première des discriminations par Olivier Kaeppelin Délégué aux arts plastiques au ministère de la Culture et de la Communication

Les

D

ans l’accès aux études supérieures, la première des discriminations est liée à l’information. Quelles écoles ? Quelles spécialisations ? Et pour quels débouchés pro fessionnels ? La première étape des programmes égalité des chances permet donc de donner toutes les clefs d’information aux lycéens de l’éducation prioritaire. Cette étape fondamentale favorise, en amont, la rencontre avec les équipes pédagogiques, les parents et les élèves des établissements concernés. Forums d’information sur les filières, visites des Ecoles partenaires, discussions avec les étudiants, rencontres avec les professionnels, visites de musées pour découvrir les métiers in situ et petits manuels pédagogiques sur les études et les métiers sont autant d’actions organisées par la Fondation Culture & Diversité et ses partenaires. Les élèves sont sensibilisés à l’ensemble des formations, des écoles, de leurs débouchés professionnels, et peuvent ainsi choisir l’orientation qui leur correspond le mieux. 22

« Beaux-arts », ce mot résonne ici et là dans les rues des villes, dans les chansons, ou dans l'imaginaire : école des Beaux-Arts, musée des Beaux-Arts... Mais combien de jeunes gens ou de parents savent ce que sont précisément les écoles d'art formant des créateurs, des créatifs, des professionnels dans des domaines où l'esthétique et les formes sont déterminantes ? Ces écoles, résolument modernes, forment bien sûr des peintres, des sculpteurs, des dessinateurs, des photographes, des vidéastes, des créateurs d'images nouvelles, mais aussi des designers d'espace, d'objets, des graphistes, des spécialistes de la communication ou de la publicité. Elles sont essentielles, car leur enseignement, de niveau supérieur (Bac + 3, Bac + 5, Master) permet aux étudiants de trouver un emploi ou de faire leur le pari de la création pour plus de 75% d'entre eux dans les domaines de leurs études. Elles ne forment pas des théoriciens même si la théorie ne leur est pas étrangère et accompagne leurs pratiques. A l'heure où plus que jamais la forme et les images sont prépondérantes dans nos sociétés, à l'heure où les langages ne sont pas suffisants pour dire et construire le monde, il est important que des praticiens et des chercheurs deviennent les acteurs accomplis de cette pensée en acte que sont les arts plastiques. Informer des élèves issus de lycées de l'éducation prioritaire, qui, peut-être, malgré leur désir pourraient penser « ce n'est pas pour moi », c'est les détromper, et je l'espère leur permettre de ne pas manquer leur vrai chemin. C'est, pour nous, bénéficier de leurs capacités d'innovation et de création sans lesquelles nos cultures et nos sociétés n'ont pas d'avenir.

23


Préparer pour mieux réussir les concours par Philippe Durey Directeur de l’Ecole du Louvre

La

L

es lycéens, confirmés dans leur volonté de se diriger vers de telles études par la première étape d’information, sont ensuite accompagnés par les partenaires et la Fonda tion Culture & Diversité dans leur préparation aux épreuves d’admission. Ainsi, après avoir été sélectionnés sur dossier par un jury, les élèves suivent une préparation intensive aux concours, à la fois pratique et théorique, pendant les périodes de vacances scolaires. Ils sont guidés par des professeurs et intervenants des établissements d’enseignement supérieur qu’ils souhaitent intégrer pendant des « Stages Egalité des Chances  » dont les programmes sont élaborés par les partenaires. De six jours à trois semaines, ces stages sont de formidables «  marchepieds  » pour augmenter leurs chances d’intégrer les Ecoles d’excellence, moments d’approfondissement des connaissances, de reprise de confiance en soi, et d’apprentissage des clefs supplémentaires de compréhension. 24

préparation à un test probatoire d’entrée, à un concours, doit conjuguer des cours proprement dits et des visites qui sensibilisent de façon concrète les élèves de Terminale aux lieux, aux milieux et aux professions en rapport avec les études auxquelles ils se destinent. Les cours n’ont pas pour objet de combler des lacunes en culture générale mais de fonctionner comme des signaux pour éveiller une prise de conscience des jeunes des critères fixés par l’établissement. Les visites poursuivent le même objectif, comme autant de fenêtres entrouvertes sur des logiques culturelles et professionnelles à découvrir. Cette double dynamique stimule à l’effort et à la réflexion pour affronter l’obstacle du test. Le lycéen est amené à s’interroger seul en toute vérité : se sent-il prêt et motivé pour l’effort nécessaire, qu’il mesure désormais mieux ?

Ce

tte semaine d’immersion au sein de l’Ecole du Louvre, et de ses partenaires naturels, les musées mais aussi les institutions culturelles qui les entourent (monuments, galeries…) est l’occasion de dissiper quelques fantasmes et quelques malentendus. C’est une épreuve de vérité dans tous les sens du terme : des exercices autocorrigés permettent de se situer précisément par rapport au niveau demandé, les contacts avec des professeurs et des professionnels font aborder les vraies questions…qu’abordent sans complexe les anciens élèves qu’il est proposé de rencontrer.

mystifier, mais aussi ne pas mentir ; rassurer, mais ne pas masquer les difficultés, insister sur la motivation et le travail ! 25


L'accompagnement jusqu’à l’insertion professionnelle par Régis Wargnier Cinéaste, membre de l’Institut

Il

U

ne fois les concours d’admission réussis, la Fondation Culture & Diversité et ses partenaires continuent à accompagner les élèves pendant leur scolarité dans les Ecoles. Afin de s’assurer du bon déroulement de leurs études, un certain nombre d’actions est mis en place : tutorat pendant la première année d’études par des professeurs référents, suivi pédagogique par des étudiants moniteurs, bourses en l’absence d’attribution systématique de bourses publiques et, dans certains cas, aide à la recherche de stages et à l’insertion professionnelle. La Fondation accompagne également l’ensemble des participants aux différents « Stages Egalité des Chances » par l’animation d’un cercle d’anciens élèves afin de tisser des liens entre les différentes générations et de leur permettre de bénéficier d’un « réseau » en vue de leur insertion professionnelle.

était une fois un petit gars de banlieue, qui venait s’asseoir au fond de la salle du cinéma de son quartier, et qui faisait le tour du monde avec les films qu’il découvrait semaine après semaine… C’est le cinéma qui a fait grandir Jean-François Richet, le réalisateur de « Mesrine » : il en est sûr aujourd’hui. Et ses premiers films, « Etat des lieux », « Ma 6-T va crack-er », parlent de l’univers dans lequel il a vécu et qu’il connait si bien. Combien d’autres adolescents des cités auront l’énergie et la conviction de forcer la destinée pour se battre comme l’a fait Jean-François ?

A

chacun sa route, et certains choisiront celle de l’apprentissage : l’école de cinéma, La fémis, de très haut niveau, reconnue mondialement. Elle est une porte d’entrée prestigieuse au monde du cinéma où l’on peut découvrir tous les métiers du septième art, l’image, le son, le montage, la décoration, l’écriture, la production.

Il

y a d’autres voies, comme apprendre son métier « sur le tas », c’est la voie des stages sur les tournages, et là-dessus c’est à nous d’agir, afin que nos jeunes aient accès au rendez-vous primordial, « l’entretien d’embauche », et qu’ils y trouvent alors « l’égalité des chances », face à d’autres demandeurs certainement plus favorisés, qui eux sont recommandés par un parent ou par une personnalité reconnue dans le métier… Voilà, et maintenant c’est à nous : Moteur !

26

27


~ PROGRAMME | ÉGALITÉ DES CHANCES ~

Etudier l’histoire de l’art avec l’Ecole du Louvre

~ En partenariat avec l’Ecole du Louvre, ce programme est né de la volonté de démocratiser l'accès aux métiers des musées et du patrimoine et de lutter contre l’image d’une filière fermée à ceux qui n’en détiennent pas les codes culturels. ~ Il accompagne des lycéens de l’éducation prioritaire ayant choisi l'option "Histoire des arts" pendant leurs trois années de lycée. Les élèves de Seconde et de Première bénéficient d’informations sur les débouchés dans ce secteur, de rencontres avec des professionnels, de visites des plus grands lieux du patrimoine et d’un tutorat par des élèves de 4ème année de l’Ecole du Louvre. ~ Les élèves de Terminale, sélectionnés sur dossier et venant de la France entière, participent à un stage intensif de préparation au test d’entrée de l’Ecole du Louvre pendant les vacances scolaires, afin d’accroître leurs chances de réussite. ~ Les élèves du programme admis à l’Ecole du Louvre bénéficient ensuite d’un tutorat tout au long de leur scolarité.

• 14 lycées d’éducation prioritaire avec option histoire des arts partenaires en France

l’Ecole du Louvre tuteurs des lycéens, 1 journée des métiers du patrimoine

• Informer : 3 visites de grands lieux du patrimoine par an pour 180 élèves environ de 2nde et de 1ère, 21 étudiants de

• Préparer : 43 élèves de Terminale sélectionnés par un jury pour participer au Stage Egalité des Chances (appel à

28

candidatures national) • Accompagner : en 2007-2008 : 17% d’élèves du Stage Egalité des Chances admis à l’Ecole du Louvre pour une moyenne nationale de 14% ; tutorat pour les élèves admis

Les lycéens du Stage Egalité des Chances devant l’Ecole du Louvre, © Mathilde Ledur


~ PROGRAMME | ÉGALITÉ DES CHANCES ~

Intégrer une Ecole supérieure d’art avec les écoles supérieures d’art et les classes préparatoires publiques d’Ile-de-France

~ Ce programme vise à favoriser l’égalité des chances dans l'accès aux écoles supérieures d’art à des lycéens issus de l’éducation prioritaire. Ce projet est développé en partenariat avec la Délégation aux Arts Plastiques du ministère de la Culture et de la Communication, les cinq écoles supérieures d’art et deux classes préparatoires publiques en Ile-de-France ainsi que les Rectorats des Académies de Créteil, Paris et Versailles. ~ Il concerne une centaine d’élèves en Terminale qui se destinent à des études artistiques. Repérés par leurs professeurs dans plus de quarante lycées partenaires en Ile-de-France, ces lycéens bénéficient grâce au programme d’une vision d’ensemble de ces filières, des spécificités de chaque école et de leurs débouchés professionnels. ~ Un « Stage Egalité des Chances » de six jours permet aux plus motivés de préparer les concours d’entrée tant des classes préparatoires que des écoles supérieures d’art. ~ Un système de bourses est ensuite mis en place par la Fondation pour les élèves du programme ayant été admis en classe préparatoire.

• 43 lycées d’éducation prioritaire avec options arts plastiques ou spécialités arts appliqués partenaires en Ile-de-France

30

• Informer : 115 élèves de Terminale sensibilisés aux études supérieures artistiques • Préparer : 24 élèves sélectionnés par un jury pour participer au « Stage Egalité des Chances »

• Accompagner : en 2007-2008, 18 élèves sur 21 admis en école d’art et en classe préparatoire ; 10 bourses attribuées aux élèves admis en classe préparatoire aux écoles d’art

Les lycéens du Programme égalité des chances en Ecoles d’art en pleine création, © A. Epée et A. Ménétrieux


~ PROGRAMME | ÉGALITÉ DES CHANCES ~

Faire du cinéma avec La fémis

~ En partenariat avec La fémis, ce programme favorise l’égalité des chances dans l’accès aux études supérieures en cinéma. ~ Les lycéens de l’éducation prioritaire sont tout d’abord sensibilisés par des étudiants et des intervenants de La fémis aux métiers du cinéma, aux études supérieures dans ce domaine et à La fémis en particulier. ~ Après le Bac, une vingtaine d’étudiants (issus de l’éducation prioritaire ou boursiers de l’enseignement supérieur) sont sélectionnés sur l’ensemble du territoire pour participer à un « Atelier Egalité des Chances » ayant pour objectif d’augmenter leurs chances de réussite au concours de La fémis. Cet atelier, organisé dans les locaux de La fémis, est constitué de rencontres avec des professionnels, d’un apprentissage de connaissances théoriques sur le cinéma et de pratique cinématographique, à travers la réalisation d’un court film de fiction. ~ La Fondation Culture & Diversité met ensuite en place un suivi individuel des élèves de l’atelier afin de les aider dans leur recherche de stage ou de premiers emplois sur les tournages.

• 60 lycées d’éducation prioritaire partenaires sur 3 ans • Informer : 20 lycées en France sensibilisés en 2008-2009, 40 élèves environ par séance

32

• Préparer : 20 élèves sélectionnés pour participer à l’« Atelier Egalité des Chances» 2009 à La fémis (appel à candidatures national)

• Accompagner : aide personnalisée à la recherche de stages et d’emplois pour les élèves de l’atelier 2007-2008 et prise en charge des frais d’inscription au concours de La fémis

Premiers pas de réalisateur pour un élève de l’Atelier Egalité des chances pour faire du cinéma à La fémis, © Jean-Jacques Bouhon


~ PROGRAMME | ÉGALITÉ DES CHANCES ~

Choisir le métier d'architecte avec cinq Ecoles nationales supérieures d’architecture (ENSA)

~ En partenariat avec les écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA) de Paris Val-de-Seine, de la ville et des territoires de Marnela-Vallée, de Normandie, de Strasbourg et de Bordeaux et les ministères de la Culture et de l’Education nationale, ce programme, mis en place à partir de la rentrée scolaire 2009, a pour objectif de favoriser l’égalité des chances dans l’accès aux écoles d’architecture. ~ En Terminale, les élèves des lycées de l’éducation prioritaire en bacs technologiques et professionnels spécialisés architecture sont sensibilisés par des étudiants et des intervenants des ENSA aux études supérieures dans ce domaine et aux débouchés professionnels. ~ Puis, un « Stage Egalité des Chances » permet à une vingtaine de lycéens sélectionnés à l’échelle nationale de se préparer aux procédures d’admission. ~ Les élèves qui intègrent l’une des écoles partenaires sont ensuite suivis la première année de leur cursus pour s’assurer du bon déroulé de leurs études supérieures. Sont mis en place un suivi pédagogique, un monitorat ainsi qu’une aide financière pour les étudiants boursiers.

• 15 lycées d’éducation prioritaire partenaires en France (proposant notamment des formations techniques ou professionnelles en architecture) • Informer : sensibilisation des élèves de Terminale

34

par les ENSA dans les lycées de leur territoire géographique • Préparer : 20 élèves environ sélectionnés pour un « Stage Egalité des Chances » en 2010 (appel à candidatures national)

• Accompagner : prise en charge des frais de dossier d’inscription ; suivi pédagogique et monitorat pour les élèves admis en ENSA et aide financière pour les élèves boursiers

Séance de travail dans une Ecole d’architecture


~ PROGRAMME | ÉGALITÉ DES CHANCES ~

Devenir conservateur avec la classe préparatoire de l’Ecole du Louvre

~ En partenariat avec la classe préparatoire aux concours de conservateur du patrimoine de l’Ecole du Louvre, l’attribution de bourses par la Fondation Culture & Diversité permet de favoriser l'égalité des chances dans la poursuite d'études supérieures culturelles. ~ Ce programme intervient dans une étape cruciale de la scolarité étudiante où les bourses publiques systématiques sur critères sociaux font défaut et où les discriminations sociales et économiques sont, de ce fait, les plus importantes. ~ Ainsi, des bourses sur critères sociaux et académiques sont attribuées par la Fondation Culture & Diversité aux étudiants afin de leur permettre de préparer dans les meilleures conditions le très difficile concours de conservateur, et de leur donner toutes les chances d’intégrer, après plusieurs années d’études en histoire de l’art, l’Institut National du Patrimoine.

5 élèves boursiers par an 2ème promotion de boursiers 1 élève boursière de 2007-2008 admissible à l’INP Bourse annuelle d’un montant de 3 500 euros

36

Future conservateur au musée du Louvre ?, © Pascal Dolémieux


La Fondation Culture & Diversité En octobre 2006, Marc Ladreit de Lacharrière lance la Fondation d’entreprise Culture & Diversité pour prolonger le double engagement de FIMALAC en faveur du rayonnement culturel de la France et de la lutte contre les inégalités sociales.

La Fondation Culture & Diversité s’inscrit également dans le parcours d’un entrepreneur convaincu qu’il faut mettre sa réussite au service de la cité et ainsi montrer, à travers la lutte contre les inégalités sociales et la promotion des arts et de la culture, sa reconnaissance envers son pays.

39


Origine & création

FIMALAC et le mécénat : action culturelle et sociale

~ FIMALAC, créée en 1991 par Marc Ladreit de Lacharrière, exerce ses activités dans les services financiers avec FITCH RATINGS, spécialisé dans la notation financière et ALGORITHMICS, spécialisé dans la gestion du risque financier. ~ Depuis sa création, FIMALAC a mené des actions de mécénat dans le domaine culturel et social. En faveur du rayonnement culturel de la France, FIMALAC soutient de nombreuses institutions dont principalement le musée du Louvre, depuis 1995. FIMALAC a créé le premier Prix de photographie de l’Académie des Beaux-Arts et accompagne la Fondation Jacques Toja et la Fondation du Patrimoine. ~ FIMALAC est également présent sur le terrain du débat économique et sociétal à travers la Revue des Deux Mondes, le soutien du Prix du Livre d’Economie et la création du Prix de l’Audace Créatrice. Marc Ladreit de Lacharrière : un entrepreneur engagé

~ Marc Ladreit de Lacharrière a ainsi participé à la création de la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE), destinée à agir contre l’exclusion du marché du travail des personnes issues de l’immigration. En 2006, il cofondait la société de production Elemiah pour favoriser la représentation des français issus de l’immigration à la télévision et au cinéma. ~ Il exerce de nombreux mandats dans le domaine de la culture : membre de l’Institut (Académie des Beaux-Arts), il est également membre du Conseil artistique des musées nationaux depuis 1997 et Président du Conseil d'administration de l'Agence France-Muséums en charge du projet de musée universel du Louvre Abou Dabi. 40

La Victoire de Samothrace à la Loupe, un exemple du mécénat de FIMALAC auprès du musée du Louvre, © Erich Lessing


Organisation & fonctionnement

Comité de pilotage

Le Comité de pilotage accompagne la Fondation Culture & Diversité dans l’élaboration de ses actions. Il est composé de personnalités reconnues du monde de la culture et de l’éducation, ou engagées dans la lutte contre les inégalités sociales. ~ Rachida Dati, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice ~ Olivier Duhamel, Professeur des Universités à Sciences Po ~ Philippe Durey, Directeur de l'Ecole du Louvre ~ Gérard Garouste, Peintre et sculpteur, Président fondateur de l'association La Source ~ Olivier Kaeppelin, Délégué aux arts plastiques au ministère de la Culture et de la Communication ~ Marie-Christine Labourdette, Directrice des Musées de France ~ Jean-Michel Ribes, Auteur, metteur en scène, Directeur du Théâtre du Rond-Point ~ Daniel Templon, Galeriste ~ Régis Wargnier, Cinéaste, membre de l’Institut

42

Mode d’intervention

La Fondation Culture & Diversité développe et met en place avec ses partenaires des dispositifs sur mesure et pérennes, intégrant la culture au processus éducatif dans les établissements scolaires d’éducation prioritaire. ~ Des programmes d’excellence Les programmes de la Fondation Culture & Diversité sont conçus avec des acteurs de référence dans les domaines artistique et culturel. L'excellence des partenaires garantit la qualité et l’exigence des programmes de la Fondation. ~ Des programmes expérimentaux Les programmes sont élaborés sur mesure par la Fondation Culture & Diversité et ses partenaires, en collaboration étroite avec les acteurs de l’éducation nationale, afin de toujours s’assurer de la pertinence et de l’efficacité de ces actions. ~ Des programmes pérennes L'action de la Fondation Culture & Diversité se veut résolument inscrite dans le temps : la Fondation a fait le choix de mettre en place des partenariats de plusieurs années avec chacun de ses partenaires, afin de suivre les élèves dans la durée. ~ Des programmes reconnus par les pouvoirs publics La Fondation a signé en 2008 une convention de partenariat avec le ministère de l’Education nationale et le ministère de la Culture et de la Communication. Cette convention est une reconnaissance de la méthode d’action de la Fondation et témoigne du soutien des pouvoirs publics à ses missions.

43


Dynamique & évolution

~ De 3 à 9 programmes A sa création en octobre 2006, la Fondation Culture & Diversité se lance avec trois projets en faveur de la cohésion sociale et de l’égalité des chances pour les jeunes des établissements de l’éducation prioritaire. A la rentrée 2009, ce sont au total 9 programmes qui seront menés. ~ De 20 à 100 établissements scolaires partenaires Elargir ses actions à de nouveaux établissements scolaires à échelle nationale offre à la Fondation la possibilité de toucher de plus en plus d’élèves et de réduire les discriminations d’ordre territorial. En 2006, 19 établissements scolaires d’Ile-de-France étaient partenaires de la Fondation ; en 2009, près de 100 établissements de la France entière sont impliqués dans les différents programmes. ~ De 2 à 4 disciplines artistiques Avec les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-SaintDenis pour la danse, et les Amis de Magnum Photos pour l’image, deux nouveaux programmes en faveur de la cohésion sociale se développent entre 2006 et 2008. La Fondation intervient ainsi sur un large éventail d’activités artistiques touchant aux domaines des arts plastiques, du théâtre, de la danse ou encore de l’image. ~ De 1 à 12 Ecoles d’excellence partenaires Egalité des chances à l’Ecole du Louvre en 2006, dans les Ecoles d’art d’Ile-de-France à la rentrée scolaire 2007 puis à La fémis à partir de juillet 2008 : ces différentes actions permettent à la Fondation d’être reconnue comme le principal acteur de l’égalité des chances dans l’accès aux études « culture ». La Fondation élabore un nouveau programme égalité des chances en Ecoles d’architecture pour la rentrée scolaire 2009. 44

Les partenaires de la Fondation

45


~ PRO GRAMMES | COHÉSION SO CIALE & ÉGALITÉ DES CHANCES ~

Collèges et lycées partenaires pour l'année 2008-2009 Collèges et lycées partenaires du programme avec La Source ~ ACADÉMIE DE CRÉTEIL

~ ACADÉMIE DE PARIS

Lycée Brassaï de Paris ~ ACADÉMIE DE VERSAILLES

Lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie Lycée Etienne Jules Marey de Boulogne-Billancourt Lycée Garamont de Colombes

Lycées partenaires du programme avec l’Ecole du Louvre

Lycée Auguste Blanqui de Saint-Ouen Lycée Jacques Feyder d’Epinay-sur-Seine Lycée Jean Renoir de Bondy

~ ACADÉMIE D ’AIX-MARSEILLE

~ ACADÉMIE DE VERSAILLES

Lycée Jean-Baptiste Delambre d’Amiens Lycée Jules Uhry de Creil

Collège Henri Dunant de Colombes Collège Maximilien de Robespierre de Goussainville Lycée Adrienne Bolland de Poissy Lycée Romain Rolland de Goussainville

Lycées partenaires du programme avec le Théâtre du Rond-Point ~ ACADÉMIE DE CRÉTEIL

Lycée Victor Hugo de Marseille ~ ACADÉMIE D ’AMIENS

~ ACADÉMIE DE CRÉTEIL

Lycée Auguste Blanqui de Saint-Ouen Lycée Jacques Feyder d’Epinay-sur-Seine Lycée Jean Rostand de Villepinte Lycée Jean Vilar de Meaux Lycée Léon Blum de Créteil

Lycée Evariste Galois de Noisy-le-Grand Lycée Suger de Saint-Denis Lycée Jacques Feyder d’Epinay-sur-Seine

~ ACADÉMIE DE GRENOBLE

~ ACADÉMIE DE PARIS

Lycée Maxence Van Der Meersch de Roubaix

Lycée Gabriel Fauré de Paris 75013

~ ACADÉMIE DE NANTES

~ ACADÉMIE DE VERSAILLES

Lycée François Rabelais de Fontenay-Le-Comte

Lycée Joliot Curie de Nanterre

~ ACADÉMIE DE MONTPELLIER

Collèges et lycées partenaires du programme avec les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Lycée Charles Poncet de Cluses ~ ACADÉMIE DE LILLE

Lycée Jean Moulin de Béziers ~ ACADÉMIE DE VERSAILLES

~ ACADÉMIE DE CRÉTEIL

Lycée Romain Rolland d’Argenteuil Lycée Vincent Van Gogh d’Aubergenville

Lycée Eugénie Cotton de Montreuil Collège Travail Langevin de Bagnolet

Lycées partenaires du programme avec les Ecoles d’art

Lycées partenaires du programme avec l’Association des Amis de Magnum Photos ~ ACADÉMIE DE CRÉTEIL

Lycée Eugène Hénaff de Bagnolet Lycée Eugénie Cotton de Montreuil Lycée Olympe de Gouges de Noisy-le-Sec

46

~ ACADÉMIE DE CRÉTEIL

Lycée André Malraux de Montereau-Fault-Yonne Lycée Antoine de Saint-Exupéry de Créteil Lycée Blaise Cendrars de Sevran Lycée d’Alembert d’Aubervilliers Lycée du Gué de Tresmes de Congis-sur-Thérouanne Lycée Eugène Delacroix de Drancy

47


Lycée Eugène Hénaff de Bagnolet Lycée Eugénie Cotton de Montreuil Lycée Henri Wallon d’Aubervilliers Lycée Jacques Brel de La Courneuve Lycée Jean Jaurès de Montreuil Lycée Jean Rostand de Villepinte Lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois Lycée Marcelin Berthelot de Pantin Lycée Marx Dormoy de Champigny-sur-Marne Lycée Maximilien Perret d’Alfortville Lycée Olympe de Gouges de Noisy-le-Sec Lycée Paul Eluard de Saint-Denis Lycée Suger de Saint-Denis Lycée Théodore Monod de Noisy-le-Sec

Lycées partenaires pour le programme avec La fémis

~ ACADÉMIE DE PARIS

~ ACADÉMIE DE LILLE

Lycée Brassaï de Paris Lycée Corvisart-Tolbiac de Paris Lycée Hector Guimard de Paris ~ ACADÉMIE DE VERSAILLES

Lycée Adrienne Bolland de Poissy Lycée Albert Einstein de Sainte-Geneviève-des-Bois Lycée de Prony d’Asnières-sur-Seine Lycée Etienne Jules Marey de Boulogne-Billancourt Lycée Ferdinand Buisson d’Ermont Lycée Garamont de Colombes Lycée George Sand de Domont Lycée Gustave Eiffel de Massy Lycée Guy de Maupassant de Colombes Lycée Jean Monnet de Juvisy-sur-Orge Lycée Jules Verne de Sartrouville Lycée L'Essouriau des Ulis Lycée Louis Blériot d’Etampes Lycée Louise Michel de Nanterre Lycée Plaine de Neauphle de Trappes Lycée René Cassin de Gonesse Lycée Robert Doisneau de Corbeil-Essonnes Lycée Romain Rolland d’Argenteuil Lycée Valmy de Colombes Lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie

48

~ ACADÉMIE D'AMIENS

Lycée Jean-Baptiste Delambre d’Amiens ~ ACADÉMIE D'AIX-MARSEILLE

Lycée Saint-Exupéry de Marseille ~ ACADÉMIE DE BORDEAUX

Lycée Elie Faure de Lormont ~ ACADÉMIE DE CAEN

Lycée Jean Rostand de Caen ~ ACADÉMIE DE CRÉTEIL

Lycée André Malraux de Montereau-Fault-Yonne Lycée Flora Tristan de Noisy-le-Grand Lycée Gaston Bachelard de Chelles Lycée Léon Blum de Créteil Lycée Emile Zola de Wattrelos ~ ACADÉMIE DE LYON

Lycée Robert Doisneau de Vaulx-en-Velin ~ ACADÉMIE DE NANCY-METZ

Lycée Antoine de Saint-Exupéry de Fameck ~ ACADÉMIE D'ORLÉANS-TOURS

Lycée Edouard Branly de Dreux ~ ACADÉMIE DE PARIS

Lycée Bergson de Paris Lycée Colbert de Paris ~ ACADÉMIE DE ROUEN

Lycée Robert Schuman du Havre ~ ACADÉMIE DE TOULOUSE

Lycée Rive Gauche de Toulouse ~ ACADÉMIE DE VERSAILLES

Lycée Galilée de Gennevilliers Lycée l'Essouriau des Ulis Lycée Plaine de Neauphle de Trappes

49


Remerciements

Un grand merci à l’ensemble de nos partenaires culturels, scolaires et institutionnels, ainsi qu’aux élèves et à tous ceux qui se sont investis dans les programmes et sans qui tout cela n’aurait pas été possible. La Source ~ Equipe : Philippe Bataillé, Astrid Blin, Régis Blin, Valérie Clause, Isabelle Couvry, Eric Dauga, Katriona Degand, Martine Duhamel, Mélinda Durosau, Karine Fromager, Isabelle HurayFerré, Aurore Lefevre. ~ Equipes des établissements scolaires partenaires : Collège Henri Dunant de Colombes : Sylvie Blocquaux, Nolwenn Gentil, Sophie Provenchere ; Collège Maximilien de Robespierre de Goussainville : David Collados, Vincent Daublin, Amélie Houry, Catherine Sainty ; Lycée Adrienne Bolland de Poissy : Eliane Hoger, Delphine Launey, Alain Mahlet, Céline Babin, Valérie Martinez ; Lycée Auguste Blanqui de Saint-Ouen : Michel Cand, Farid Kader, Claire Lamarque, Henry Théoder, Anne Sophie Tremblay ; Lycée Jacques Feyder d’Epinay-sur-Seine : Sébastien Audebert, Stéphane Bardelli, Jean François Bourdon, Nathalie Broux, Patrick Honig, Guillaume Montigny ; Lycée Jean Renoir de Bondy : M. Delmas, M. Destelle, M. Hédé, M. Lemaire, M. Saadnia ; Lycée Romain Rolland de Goussainville ; Lycée Romain Rolland d’Ivrysur-Seine : Mme Gardé ; Association des Amis de Magnum Photos : Madeleine de Colnet, Anne-Valérie Herbain, Christine Vidal, Laure Pinault, Jean François Rogeboz. ~ Artistes : Alice Baillaud, Gilles Coulon, Justine Fournier, Philippe François, Marianne Goujard, Pierre Guilloteau, Mohamed Kotbi, Thibaud Leforestier, Hugo Miserey, Ferdinando Nava.

Le Théâtre du Rond-Point ~ Equipe : Valérie Bouchez, Isabelle Donnet, Mélanie Elsner Lheureux, Virginie Ferrere, Charlotte Jeanmonod, Arnaud Lacoste, Johannes Monteaux, Gwénaëlle Noal, Alain Petit, Antoine Picq, Marine Salot, Nathalie Sultan, Jean-François Tracq, et toute l’équipe du Théâtre du Rond-Point.

50

~ Equipes des établissements scolaires partenaires : Lycée Evariste Galois de Noisy-leGrand : Jean-Sébastien Belorgey, Hélène Eveleigh, Gérard Jock, Aline Gomy, Lucille Joyeux, Barbara Laborde, Florence Malliaros, Alain Martinelli, Christine Morel, Maryline Nahon, Sandrine Quinchon ; Lycée Gabriel Fauré de Paris (13ème) : Théo Battistella, Sophie François, Elisabeth Kamar, Laura Le Cadet, Marie-Hélène Peyrat, Virginie Tichanné, Anne Roudier ; Lycée Jacques Feyder d’Epinay-sur-Seine : Jean-François Bourdon, Nathalie Broux, Etienne Buraud, Saïd Chaouri, Delphine Ertiani, Frédéric Guillamaud, Brice Léthier, Jeanne Minière, Céline Rebelo, Marion Thévenot, Béatrice Veylon ; Lycée Joliot-Curie de Nanterre : Mme Fuhrel, Natacha Polin ; Lycée Suger de Saint-Denis : Kahéna Amari, Yves Capo-Chichi, Benoit Castagnetto, Elisa Chaltiel, Hyppolite Courty, Pascale Labadie, Violette Lecoq, Marc Le Monnier, Marlène Ley, Lorène Lonzo Kouassi, Juliette Marie, Claire Maudua, M. Myara, Alice Perrin. ~ Comédiens et intervenants : Michel Abecassis, Abder Ouldhaddi, Pierre Zaoui. ~ Spectacles : Perthus de Jean-Marie Besset, mis en scène par Gilbert Desveaux, Les diablogues, de Roland Dubillard, mis en scène par Anne Bourgeois, La Busta et Nunzio, de Spiro Scimone, Lacrimosa, de Régis Jauffret, mis en scène par Anne Bourgeois, Corrida, de Denis Baronnet, mis en scène par Antoine Bourseiller, Le Cirque Invisible, de Victoria ThierréeChaplin et Jean-Baptiste Thierrée, Un garçon impossible, de Petter S. Rosenlund, mis en scène par Jean-Michel Ribes, Sacrifices, de Nouara Naghouche, co-écrit et mis en scène par Pierre Guillois, Le Pulle, d'Emma Dante, Oxu, de Jean-Claude Leguay, Christine Murillo et Grégoire Oestermann. ~ CRDP de Paris : Equipe : Lise Bukiet, Marie Fardeau, Bernard Garcia, Jean-Claude Lallias. Et un immense merci à tous les élèves ayant participé aux divers ateliers.

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis ~ Equipe : Anita Mathieu, direction, Virginie Buronfosse, Eva-Marianne Coltice et François Lorin - Service des Relations avec le public. ~ Equipes et élèves des établissements scolaires : Collège Travail Langevin, Bagnolet : Mme Araujo, Mme Colonna-Cesari, M. Gilles, M. Merilhou, M. Parinaud, M. Poirot. ~ Elèves : Camélya Beddiaf, Fabrice Bolivia, Sonia Boukharouba, Krista Calydon, Zied Chouikha, Deborah Dias, Karim Difallah, Areski Hassaci, Sofiane Jebbouri, Adama Karamoko, Massinassa Keciri, Abdallah Khenifsa, Bellamie Matondo Malala, Robin Philippe, Marine Régnier, Gulhan Soylu, David Stankovic, Rayan Tigrine, Chekene Traore, Nadège Vanwesemaël, Christel Visi Mbunga, Cécile Zhao. ~ Lycée Eugénie Cotton, Montreuil : Valérie Thomas. ~ Elèves : Roxanne Ait-Taouit, Pierre Aldebert, Lucille Belmonte, Milena Bleibtreu, Nivine Chaikhoun, Lisa Denizart, Mylène Guerrault, Marianne Herjean, Agathe Hiron, Alexandre Le-

51


compte Boinet, Marion Nobleaux, Sauvane Petaut, Rebecca Pinaud, Melissa Portilla, Flora Vachez. ~ Groupe de femmes / Maison Populaire, Montreuil : Annick Assegond, Aline Carpentier, Yulia Cheremisova, Eliane Cupidon, Ney Deglane, Geneviève Delacour, Fanny Dennis de Rivoyre, Ginette Fabet, Christelle Jubien, Céline Labayssen, Sandrine Laplace-Claverie, Virginie Monard, Céline Ravé, Céline Verdier. ~ Groupes de retraités / Résidence La Butte aux Pinsons, Bagnolet : Mélody Pacallet, Dalila Rahmani. ~ Participants : Gilberte Billau, Jean-Pierre Boulay, Dominique Coulomb, Paulette Drouin, Yvonne Fouilleuil, Rosa Luglir, Galina Manigot, Renée Simon, Rose Thalot. ~ Equipe artistique Mon corps, mon lieu : Radhouane El Meddeb (chorégraphe), Anne Foucher, Yasmine Hugonnet (interprètes intervenantes). Projet réalisé avec le soutien de la Maison populaire de Montreuil

L’Association des Amis de Magnum Photos - Le BAL ~ Equipe : Nicholas Calcott, Madeleine de Colnet, Fannie Debanne, Diane Dufour, Christine Vidal. ~ Equipes des établissements scolaires partenaires : Lycée Antoine de Saint Exupéry, Boulogne-Billancourt : Paul Battestini, Bruno Choquer, Thomas Gayrard ; Lycée Brassaï, Paris 15ème : Abdel Berrada, Isabelle Brun, Martine Ernoult, Céline Lourd, Elisabeth Paul, Emmanuelle Soulier ; Lycée Claude Garamont, Colombes : Jean-Pascal Février, Patrice Lis, Jacques Pinbouen, Camille Saint-Jacques ; Lycée Etienne Jules Marey, Mantes-la-Jolie : Marie-Thérèse Chefdeville, Aurélie Drion, Isabelle Gauthier, G. Hervé, Norbert Le Roy, Gérald Navarron, Thierry Sauvage ; Lycée Eugène Hénaff, Bagnolet : Jacqueline Hicheri, Anne Froment, Jean-Baptiste Nourrisson ; Lycée Eugénie Cotton, Montreuil : Anne-Valérie Herbain, Laure Pinault, Jean-François Rogeboz, Mme Touitou-Clerc ; Lycée Olympe de Gouges, Noisyle-Sec : Mme Pourpoint, Didier Vignon. ~ Remerciements : Tendance Floue, l’Oeil Public, l’Agence Roger Viollet, Corbis, Un Livre Une Image, la Maison Européenne de la Photographie, la Bibliothèque Historique de Paris, la Galerie Anatome, la Source. ~ Elèves : Cristiana Antunes, Tanguy Behagel, Sarra Borgi, Daniel Caravalheiro, Nicolas Cubillos, Marilyne Da Costa, Marion Dreau, Melissa Dumon, Simpson Falck, Claire Gaillot, Michael Grolleau, Antoine Isbert, Alban Jimenez, Valentin Jolivot, Julie Kientz, Sébastien Lahaye, Eloïse Muller, Clara Pece-Roca, Jennifer Pic, Kanelle Populo, Alice Rabourdin, Julie Remond, Lea Rigole, Lucas Serayet.

52

L'Ecole du Louvre ~ Equipe : Sophie Banel, Claire Barbillon, Claire-Marie Barreau, Sabine Cassard, Philippe Durey, Claire Garcia, Cyril Grenadou, Aude Harburger, Camille Houbart, Charlotte Lannoix, Bertrand Meyrat, Sophie Mouquin, Jainad Muhammad, Michèle Protoyéridès, Laurence Tardy, et les équipes techniques. ~ Les étudiants du séminaire médiation orale de Master 1 : Casteloot Julie, Couillard Noémie, Huet Charline, Manche Pauline, Toulouzou Pauline, Mercier Justine, Campino Ana Maria Lacerda, Drain Claire, Jourdana Marion, Mauchin Isabelle, Morognier Mathilde, Barbieux Claire, Benadiba Amy, Dongois Elsa, Issert Clotilde, Riutort Blandine, De Pampelonne Bibiane, Deluy Louise, Gay Sarah, Mulard Delphine, Nouvellon Maylis. ~ Les élèves ayant suivi le « Stage Egalité des Chances » à l’Ecole du Louvre : Alméras Clémence, Aouamri Imen, Arimoto Camille, Barbosa Ariela, Berthout Camille, Bidaud Quentin, Blancart Frédéric, Bouillet Célia, Bourgade Alix, Commun Tatiana, Dam Hélène, De Lesmadec Loïc, Djouider Fatiha, Dubois Lauriane, Esnault Mathilde, Garcia Cléo, Gerard Laureline, Gerard Maëlle, Gonzalez Mélissa, Guerin Rousteau Florie, Lammens Anne-Sophie, Legrand Antoine, Lemarié Léa, Lepicier Bertrand, Lopez Marine, Lourabi Amel Maschio Sarah, Mecherour Mehdi, Mendes Aube, Michel Laura, Miniot Maureen, Nafla Mayssa, Nesterov Vladimir, Perche Morgane, Porcheddu Yann, Romagna Alexis, Said Asmine, Simonnet Timothée, Temelzis Julie, Thomas Manon, Toillier Anne, Valente Anthony, Vert Raphaëlle.

Les Ecoles supérieures d’art et les classes préparatoires en Ile-de-France ~ Les Arcades, Ville d’Issy-les-Moulineaux : Marie-Annick Décaudain, Pierre Faure, Marion Guillon, Yvette de March, Estelle Pagès, Jean-Marc Thommen, Gabrielle Wanbaugh, Alejandro Zapata. ~ Ecole supérieure d’arts de Rueil-Malmaison : Jean-Baptiste Caron, Victoire Dubruel, Pierre Dumonthier, Stéphanie Katz, Maryline Manrubia, Sylvie Paz, Mona Thomas, Cécilia Sendroiu, Liliane Viala. ~ Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris (Ensba) : Farid Boulechlouche, Henri-Claude Cousseau, Amélie Darras, Vincent Gonzalvez, Gaïta Leboissetier, Philippe Pucylo, Alice Rivey. Etudiants participants à la Journée d’Information et de Découverte : Juliette Delaporte, Jean-Baptiste Mognetti, Alexandre Oudin, Karim Rouillon. ~ Ecole nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad) : Gisèle Belliot, Guy Dessaillen, Francis Dumas, Martine Eberhardt, Geneviève Gallot, Jean Garnero, Françoise Peyronnet.

53


Un grand merci à toute l’équipe de l’Ensad pour son accueil, sa gentillesse et sa disponibilité lors du « Stage Egalité des Chances ». ~ Ecole nationale supérieure de création industrielle (Ensci) : Alain Cadix, Véronique Eicher, Véronique Huyghe, Daniel Kula, Géraldine Mehigan. ~ Ecole nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy (Ensapc) : René Denizot, Géraldine Longueville, Mathilde Villeneuve. ~ Les élèves ayant suivi le « Stage Egalité des Chances » en écoles d’art : Mounia Bentoumia, Sylvie Boiscommun, Nadia Bourgeat, Cécile Chabert, Louis Charron, Alban Chauvat, Lily Colin, Alexandre Cuisinier, Mathias Dubos, Laura Follin, Mathilde Gaillard, Emeric Gelbon, Elsa Hervo, Rimelle Khayat, Célia Lavocat, Pauline Le Viavant, Floriane Mercier, Florian Mermin, Vincent Naba, Maximilien Prat, Francesca Saunders, Pauline Sevault, Magali Tirard, Baptiste Tosi. ~ Equipes des établissements scolaires partenaires : Lycée Adrienne Bolland, Poissy : M. Berton-Granie, Alain Mahyet ; Lycée Albert Einstein, Sainte Geneviève des Bois : Michèle Compain, Gilbert Longhi ; Lycée André Malraux, Montereau-Fault-Yonne : Frédéric Bablon, Mme Bazire, Danièle Butet ; Lycée Antoine de SaintExupéry, Créteil : Jérôme Carpentier, Jean-Rodolphe Loth ; Lycée Blaise Cendrars, Sevran : Nicole Bourven, Cécile Dubot ; Lycée Brassaï, Paris 15 ème : Madame Brun, M. Plisson ; Lycée Claude Garamont, Colombes : M. Février, Patrice Lis, Mme Martin ; Lycée CorvisartTolbiac, Paris 15ème : Martine Brugère, Claude Chantal, Guy Lambert, M. Pasco ; Lycée d’Alembert, Aubervilliers : Jean-Paul Bertrand, Anne-Gaëlle Jouaret ; Lycée de Prony, Asnières-sur-Seine : Marie-Françoise Archaimbault, Mme Ducroux, Jean-Louis Mendes, M. Roullat, Gilles Turpon ; Lycée du Gué à Tresmes, Congis-sur-Thérouanne : Thierry Hardouin, Agnès Vaffier ; Lycée Etienne Jules Marey, Boulogne-Billancourt : Marie-Thérèse Chefdeville, Martine Guedj, Mme Hervé-Dannhauern ; Lycée Eugène Delacroix, Drancy : Bernard Deny Mme Grasse, Mme Lévy, Mme Vermondel ; Lycée Eugène Hénaff, Bagnolet : Agnès Desflèches, Mme Hichéry ; Lycée Eugénie Cotton, Montreuil : Michèle Clerc-Touitou, Laure Pinault, Sophie Robert ; Lycée Ferdinand Buisson, Ermont : Mme Ledy, Michèle Richard ; Lycée George Sand, Domont : Dominique Greppi, Honora Jonquière, Hélène Logeais ; Lycée Gustave Eiffel, Massy : Estelle Casimirius, Armelle Le Cun, Françoise Fabien ; Lycée Guy de Maupassant, Colombes : Caroline Dié, Jacqueline Guichard ; Lycée Hector Guimard, Paris 15ème : Benoît Boiteux, M. Billard, Myriam Ettayeb, M. Rassion ; Lycée Henri Wallon, Aubervilliers : Fabienne Bertot, Jean-Louis Fleury ; Lycée Jacques Brel, La Courneuve : Frédérique Frin-Benslaman, Olivier Sidokpohov, Gérard Willeme ; Lycée Jean Jaurès, Montreuil : Joëlle Girard, Olivier Vandard ; Lycée Jean Monnet, Juvisy-sur-Orge : Mme Guyot, Christian Molas, Mme Nordmann ; Lycée Jean Rostand, Villepinte : M. Plas, Laure Plassard, Cécile Veillard, François Vigneron ; Lycée Jean Zay, Aulnay-sous-Bois : Didier Girotto, M. Roger ; Lycée Jules Verne, Sartrouville : Odile Argo, M. Duhamel, Mme Giffart, Mme Jayat ; Lycée L'Essouriau, Les Ulis : Olivier Jullien, Danielle Morel, Evelyne Rognon ; Lycée Louis Blériot, Etampes : M.

54

Nguyen Duc Long, Bénédicte Perrufel, M. Romier ; Lycée Louise Michel, Nanterre : Martine Géminel, Martine Mele ; Lycée Marcelin Berthelot, Pantin : Mme Lachartre, Jean-Yves Souben ; Lycée Marx Dormoy, Champigny-sur-Marne : Ghislaine Baumann, Véronique Vouzou ; Lycée Maximilien Perret, Alfortville : Dominique Lardeux, Catherine Mercier-Benhamou ; Lycée Olympe de Gouges, Noisy-le-Sec : Brigitte Pourpoint, Didier Vignon ; Lycée Paul Eluard, Saint-Denis : Mme Blondel, Jean-Pierre Delbegue, M. Delomini ; Lycée Plaine de Neauphle, Trappes : Liane Sialelli, Jean-Paul Vergnes ; Lycée René Cassin, Gonesse : Jean-Marie Bontemps, Mme Lahonde, Mme Soufi ; Lycée Robert Doisneau, Corbeil-Essonnes : Catherine Donnefort, Martine Florentin, Geneviève Piniau, Armelle Samzun ; Lycée Romain Rolland, Ivry-sur-Seine : Alain Cauchie, Marie Lebras, Dominique Moreau, Joël Planté ; Lycée SaintExupéry, Mantes la Jolie : Bruno Choquet, Michel Daumergue ; Lycée Suger, Saint-Denis : Régine Bourdon, Violette Lecoq ; Lycée Théodore Monod, Noisy-le-Sec : Catherine Berthelin, Claudine Chesseron, Nathalie Egloff, Samira El Hadi, Michèle Fila, Jean-François Fouques ; Lycée Valmy, Colombes : Meryem Cheref, Franck Durand, Mme Lohezic. ~ Nos remerciements vont également aux Recteurs des Académies de Créteil, Paris et Versailles, à l’Inspection générale, aux Inspecteurs d’Académie et aux Délégations académique à l’éducation artistique et culturelle (DAAC). Isabelle Basquin, Nathalie Berthon, Marie-Françoise Chavanne, Françoise Cœur, Olivier Duval, Agnes Fabre, Véronique Garnier, Christophe Jouxtel, Alain Moget, Jean-Xavier Moreau, Catherine Paulin, Lucie Stoffel-Munck, Brigitte Vaucher. ~ Délégation aux Arts Plastiques du ministère de la Culture et de la Communication : Kathy Alliou, Olivier Kaeppelin, Nicole Poyu-Yedid.

La fémis ~ Equipe : Pascale Borenstein, Jean-Jacques Bouhon, Jacqueline Borne, Jean-Paul Civeyrac, Carole Desbarat, Caroline Fanier, Daniel Fromaget, Elisabeth Ledanois, Anne Le Gonidec, Claude Miller, Marine Multier, Marc Nicolas, Emmanuel Papillon,Thomas Rosso, Roger Rozencwajg, Julie Tingaud, Alexandre Tsékénis, Jean-Marc Vernier, Zoé Zürstrassen. ~ Etudiants de La fémis intervenants pour les séances d’information et de sensibilisation : Marine Arrighi, Gérôme Barry, Thomas Caillet, Laure Desmazières, Damien Dufresne, Jeanne Guillot, Saïd Hamich, Gurvan Hue, Romuald Lagoude, Chloé Larouchi, Jefferson Lelouche, Chloé Lesueur, Claude Le Pape, Marie Madinier, Rose Philippon, Marine Ninaud, Clément Trahard, Jean-Bapstiste Saurel. ~ Intervenants « Atelier Egalité des Chances » 2008 : Claude Bailble, Sylvette Baudrot, Alain Bergala, Jacques Bidou, Nicole Brenez, Brice Cauvin, Anne Cochard, Antoine Corbin, Caroline Detournay, Laurence Farenc, Ivan Gariel, Jean Philippe Gaud, Willy Kurant, Christophe Loizillon, François Lunel, John Lvoff, Emmanuel Papillon, Karine Riahi, Jean Michel Rey,

55


Daniel Sauvaget, Régis Wargnier. ~ Elèves de l’ « Atelier Egalité des Chances » 2008 : Clémence Allamand, Quentin Coulon, Badr Boukikaz, Baveganth Jeyakumar, Josselin Lostec, Marine Ruimi, Pablo Santana, Sabrina Youb. ~ Equipes des établissements scolaires partenaires : Lycée André Malraux de MontereauFault-Yonne : Frederic Bablon, Danièle Butet, M. Granier ; Lycée Antoine de Saint-Exupéry de Fameck : Alain Lizé, Ghislaine Lose ; Lycée Bergson de Paris : M. Anton, Sylvie Ceyrolle ; Lycée Colbert de Paris : M. Concy, Mme Lanoé ; Lycée Edouard Branly de Dreux : Pierre Bessette, M. Richaud ; Lycée Elie Faure de Lormont : M. Berger, Mme. Hommel ; Lycée Flora Tristan de Noisy-le-Grand : Mme Marié, Philippe Thirion ; Lycée Galilée de Gennevilliers : Mme Aquilina, Colin Sandose ; Lycée Gaston Bachelard de Chelles : Osvald Duenas, Mme Hermant, Mme Robin ; Lycée Jean-Baptiste Delambre d’Amiens : Catherine Guichet ; Lycée Jean Rostand de Caen : Jean-Paul Albert, Vincent Perrot ; Lycée Léon Blum de Créteil : JeanLouis Auzan ; Lycée l'Essouriau des Ulis : Mme Morel ; Lycée Plaine de Neauphle de Trappes : Florence Goudeneche, M. Vergnes ; Lycée Rive Gauche de Toulouse : Frédérik Puchaczewski, M. Senty ; Lycée Robert Doisneau de Vaulx-en-Velin : Gilberte Chassin, Mme Rellay ; Lycée Robert Schuman du Havre : Mme. Cibois, M. Payen ; Lycée Saint-Exupéry de Marseille : Mme Depierre, François Guliani, Maryse Remy ; Lycée Suger de Saint-Denis : Mme Le Coq ; Lycée Emile Zola de Wattrelos : Mme Blanchard, M. Le boisselier. ~ Merci à l’ensemble des sociétés de production et partenaires qui nous aident à accompagner les étudiants dans leur début de vie professionnelle : Carole Bienaimé-Besse, productrice HLC & CO ; David Giordano, directeur de production LGM cinéma ; Michael Leblanc du CEFPF ; Marie Madec, productrice Ego production ; Sylvie Monin, secrétaire général de l'ARP ; Peggy Tozzi, assistante de production Ego production ; Marie Vanglabeke, Vanglabeke production. ~ Nos remerciements vont également au ministère de l’Education nationale (Inspection Générale Cinéma-Audiovisuel, Inspecteurs d’Académie-Inspecteurs pédagogiques régionaux, Direction générale de l'enseignement scolaire avec le Bureau des établissements d'éducation prioritaire et des dispositifs d'accompagnement et le Bureau des actions éducatives, culturelles et sportives).

~ L’école nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville : Jean-Pierre Bobenriether, Françoise Mc Cormick. ~ L’école nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette : Bertrand Lemoine, Sandrine Sartori. ~ L’école nationale supérieure d’architecture de Paris Val-de-Seine : Jean-Claude Moreno, Evelyne Berger. ~ L’école nationale supérieure d’architecture de Strasbourg : Philippe Bach, Danièle Tardif. ~ Ministère de la Culture et de la Communication Délégation au développement et aux affaires internationales (DDAI) : Jean-François Chaintreau, Jean-Marc Lauret, Carole Alexandre, Laurence Martin, Benoît Desjeux. Direction de l’architecture et du patrimoine (DAPA) : Laurence Cassegrain, Hervé Delmare, Françoise Renault, Danièle Thomé, Catherine Berthelot, Francis Lew. ~ Collège des directeurs des écoles nationales supérieures d’architecture : Jean-Michel Knop, Philippe Bach. ~ Ministère de l’Education nationale Direction générale de l’enseignement scolaire : Jean-Louis Nembrini, Fabienne Bensa. Inspection générale : François Perret, Claude Boichot, Jean-Yves Moirin.

Les Ecoles nationales supérieures d’architecture ~ L’école nationale supérieure d’architecture de Bordeaux : Pierre Culand, Marie-Elisabeth Dubourthoumieu. ~ L’école nationale supérieure d’architecture de Normandie : Fabienne Fendrich. ~ L’école nationale supérieure d’architecture de la ville & des territoires de Marne-la-Vallée : Jean-Michel Knop, Amina Sellali.

56

57


Crédits Direction de la publication : Fondation Culture & Diversité Conception, illustration et design : Marika Michelon www.marikamichelon.fr Impression : Suisse Imprimerie Contact Fondation Culture & Diversité : Président : Marc Ladreit de Lacharrière Equipe : Eléonore de Lacharrière, Déléguée générale Elise Longuet, Administratrice Fondation Culture & Diversité 97 rue de Lille, 75007 Paris Tél. : 01 47 53 61 50 / Fax : 01 47 53 61 83 contact@fondationcultureetdiversite.org www.fondationcultureetdiversite.org

aatestadr  

~ Développer la créativité avec la Source 12 ~ Découvrir et pratiquer le théâtre avec le Théâtre du Rond-Point 14 ~ S’initier à la danse ave...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you