Page 1

archives nationales exposition

archives nationales exposition

Benoît Grimbert

M

s

Rambuteau

sA

io

t

ch

e pl m

e ill V e ru

e ru mp

le

de M

Riv

oli

Te du

eri

e

ille

err

es

Ro

si

expo sition Stains – Pierrefitte-sur-Seine – Saint-Denis

er

s

Vie

aV

ed

rue

de

rue

el

ru

Saint-Paul

le

Stains

ous

ru

sy

ed

Au

es

br

is

Ar

eo

iv

ed

rg

es

ou

ru

er

ie

-B

uT

cs

em

an

rue

aP

Te

Fr

ple

s

ed

Hôtel de ville

el

du

de

rue

e

ru

M

ed

rc

hi

ve

ru

Arch ives ati Nona les

de u

du

tea

e

bu

Ren

am

ru

eR

ard

ru

ru

L’atelier « Mon corps, mon lieu » est mis en place par les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis et la Fondation Culture & Diversité depuis six ans. Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis organisent annuellement depuis 2002 un festival de danse contemporaine dans les théâtres partenaires du département. En parallèle du festival et tout au long de l’année, les Rencontres animent une trentaine d’actions de sensibilisation afin de promouvoir les arts chorégraphiques auprès d’un large public du département.   La Fondation Culture & Diversité, fondation d’entreprise de FIMALAC créée en 2006, a pour mission de favoriser l’accès aux arts et à la culture pour les jeunes issus de l’éducation prioritaire.

Benoît Grimbert

M

Exposition présentée du 4 avril au 11 juin 2012 de 10 h à 17 h 30 Renseignements Tél | 01 40 27 60 96 infomusee.archivesnationales@culture.gouv.fr Archives nationales Hôtel de Soubise 60, rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris www.archivesnationales.culture.gouv.fr/anparis


archives nationales exposition Benoît Grimbert

« Mais les noms présentent des personnes – et des villes qu’ils nous habituent à croire individuelles, uniques comme des personnes – une image confuse qui tire d’eux, de leur sonorité éclatante ou sombre, la couleur dont elle est peinte uniformément, comme une de ces affiches, entièrement bleues ou entièrement rouges, dans lesquelles, à cause des limites du procédé employé ou par un caprice du décorateur, sont bleus ou rouges, non seulement le ciel et la mer, mais les barques, l’église, les passants. » Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann – Troisième partie – Noms de pays : le nom

Stains Pierrefitte-sur-Seine Saint-Denis Au croisement de ces trois villes, le site d’implantation du nouveau bâtiment des Archives nationales. Alentour, un tissu urbain hétérogène et fragmenté – habitations ou terrains maraîchers, logements individuels et collectifs, cité-jardin ou cité de tours, friche à la végétation exubérante ou vélodrome suspendu à un temps incertain. Un espace néanmoins organisé, où chaque parcelle vit et se développe selon sa logique propre, et où le paysage s’ordonne distinctement depuis une multitude de points de vue, et selon des cadrages spécifiques.   Dans le paysage, des figures, habitants des lieux ou quidams de passage,

absorbées dans leur geste ou leurs pensées, ignorantes de l’opérateur – le photographe Benoît Grimbert.

Une exposition en deux volets Cette exposition présente deux ensembles photographiques réalisés par Benoît Grimbert à Stains, Pierrefitte-sur-Seine et Saint-Denis à l’occasion de l’atelier de danse contemporaine « Mon corps, mon lieu ».   La première série de photographies, présentée sur cimaises et donnant son titre à l’exposition, constitue un ensemble de variations paysagères, réalisé dans le prolongement de l’atelier sur le territoire environnant. Associés à des vues oscillant entre

la scène de genre et le portrait, ces paysages nous introduisent de manière sélective à l’espace urbain et périurbain diversifié qui se déploie aux abords du nouveau bâtiment des Archives nationales. La seconde série, sous vitrines, est la restitution de l’atelier « Mon corps, mon lieu », auquel ont participé 25 élèves du Lycée Maurice Utrillo, 25 élèves de l’Ecole Paul Vaillant-Couturier ainsi que 15 séniors de Stains. Ce second volet, conçu comme un reportage photographique, témoigne de cette rencontre intergénérationnelle.

« Mon corps, mon lieu » L’atelier « Mon corps, mon lieu » est un atelier de sensibilisation et de

pratique de la danse contemporaine qui réunit plusieurs générations d’un même territoire. En 2010-2011, il s’est déroulé à Stains sous la direction du chorégraphe Thierry Thieû-Niang. Conçu autour du thème de la mémoire individuelle et collective, il a fait écho à l’implantation du nouveau bâtiment des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine.

Les Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine Les portraits photographiques réalisés par Benoît Grimbert illustrent ce lien qui est d’ores et déjà noué entre les Archives nationales et leur futur territoire d’implantation, autour de Stains et Pierrefittesur-Seine, à proximité immédiate de Saint-Denis.

Dès 2010, à l’occasion d’ateliers chorégraphiques, il a photographié l’accueil par les Archives nationales de jeunes publics (de la maternelle au lycée) issus du secteur de Stains.

Publication associée La série photographique Stains accompagne le texte de Maylis de Kerangal publié dans Pierre feuille ciseaux (coll. Collatéral, Le Bec en l’air éditions/Rencontres chorégraphiques). www.becair.com www.benoitgrimbert.fr

brochure-vernissage-exposition-stains-3  

La Fondation Culture & Diversité, fondation d’entreprise de FIMALAC créée en 2006, a pour mission de favoriser l’accès aux arts et à la...